You are on page 1of 2

Audrey GANGNERON-PARSAL 1ère ES a) 12/01/2009 Fiche de lecture Étape 1: Les auteurs de valeurs et cultures en Europe, sont: olivier

GALLAND ( un sociologue directeur de recherches au CNRS ) et Yannick LEMEL ( un inspecteur général de l’INSEE ). L’éditeur est la découverte , la collection : repères sciences politiques - Droit et ce livre se compose de 112 pages. Étape 2: 1) les mots clef sont: Europe, base culturel, valeurs (système) , diversité, Géographie, religion, travaille, instituions, vie au quotidien. 2) Les trois niveaux sont possibles: La seconde, avec la famille (une institution en évolution): la diversité des formes familiales (chapitre 2) ( par exemple au sud de l’Europe le rôle de la famille est plus fort qu’au nord) p46, et l’emploi (chapitre 3) (une question de société): la classification socioprofessionnelle (par exemple: pour les personne relativement pauvre plutôt a l’est de l’Europe travailler est une contrainte matériel tandis que pour ceux de l’ouest c’est en général un engagement personnel). La première, chapitre (1-2) avec la socialisation (déterminisme et interactions) et la culture (transmission et construction collective): les européens ont des bases culturel mais divers systèmes de valeurs. La terminale, avec les évolutions sociales et culturelles (chapitre 3-1-3) et l’union européenne (chapitre 3-2-1) Il y a également des référence a Durkheim sur sa division du travail (p23), au taylorisme (chaque individu doit effectuer toujours la même tache au travail ) et à Weber sa rationalité, travailler pour enrichir la société, l’influence de la religion et l’éthique de labeur. Selon moi l’apport de ce livre au cours de SES est un livre qui reformule ce que nous avons déjà vu et me permet de confronter mon cours à une autre vision et c’est également une enquête qui a pour intérêt d’illustrer le cour et de monter l’intérêt des démarches étudiées en analysant un cas pertinacité ici l’Europe. Ce livre, est donc un complément au chapitre sur la culture mais aussi au thème ECJS dans le cadre de l’opération « Bougeons avec l’Europe » : L’Europe : une culture unie dans la diversité ? Étape 3: Voici la Présentation du livre: L’Europe possède de nombreux systèmes de valeurs issus de diverses bases culturels: quelles sont-elles? Et d’où viennent-elles? Olivier GALLAND et yannick LEMEL y répondent sous trois angles: les éléments

culturels communs à tous les européens, les diversités internes puis l’examen des individus eux-mêmes. Les auteurs tentent de définir l’Europe en reconnaissant qu’il existe des incertitudes sur les limites géographiques. Néanmoins, la modernité et les états nations y sont communs. La religion est à la base de toutes les cultures européennes: elle permet aux individus d’acquérir de nombreuses valeurs comme le respect, l’égalité et l’équité qui construisent les individus. Cependant, l’Europe reste marquée par la division religieuse: les deux principales religions y sont le catholicisme (essentiellement au sud) et le protestantisme (surtout au nord), elles entraînent des cultures différentes qui ont donc des répercutions sur le fonctionnement des pays, par exemple: certains adoptent le pluralisme (Pays-bas et Allemagne) et d’autres la laïcisation (en France). La vie quotidienne influence également les diverses cultures européennes et une fois de plus il y a des « séparations » à faire: d’un coté le nord de l’Europe où ils sont plus individualistes et font plus confiance, puis de l’autre le sud où ils sont plus solidaires (la famille a un rôle plus fort) mais la confiance y est « faible ». Ce phénomène est dû aux valeurs traditionnelles (plus présentes et appliquées à l’est qu’à l’ouest de l’Europe) et familiales. Suivant la richesse du pays et ses valeurs dominantes le travail sera vécu comme une contrainte ou un choix personnel. Ensuite, Esping Andersen nous fait part de son classement en trois catégories des états providences: « conservateurs » , « social-démocrate » , et « libéral »; qui révèle que ces différents états sont le reflet des systèmes de valeurs de chaque pays. Puis il nous est expliqué que les diverses cultures de l’Europe ont aussi un lien avec les engagements collectifs, les diversités territoriales, et les appartenances sociales (où les classes ont un fort impact sur les cultures). Les auteurs en concluent qu’il existe un model culturel commun à tous les européens, cependant il y a de nombreuses diversités dans ces cultures qui provoquent des écarts entre pays (comme on a vu). Ainsi, ils se demandent si l’avenir peut être anticipé et la réponse est qu’aujourd’hui, rien ne nous permet de savoir si ces différences, à l’intérieur de l’Europe, s’atténueront puisque les contrastes proviennent de valeurs traditionnelles extrêmement anciennes et ancrées dans les cultures. Étape 4: 1) selon moi, les points forts de ce livre sont: un vocabulaire simple, approprié à un élève de lycée, une longueur du développement adapter à un élève, accessible au niveau du contenue à un élève du lycée, une diversité des analyses présentés permettant d’opérer une synthèse, une bonne richesse des constats et des illustrations par des exemples et des possibilités de réinvestissements dans le cours et les devoirs. De plus, ce livre est dans l’actualité: l’Europe bouge et change sans cesse. 2)la limite de ce livre est qu’il n-y a pas beaucoup d’illustrations. 3) dans ce livre j’aurais aimée trouver parfois un peu plus d’illustrations.