Radka Bechkova Université de Sofia Saint Clément d’Ohrid Département d’études romanes

De la définition lexicographique des adjectifs français dérívés de substantifs
INTRODUCTION
Le but de cette étude est de présenter de manière systématique des modèles de définitions lexicographiques (MD) d’adjectifs français dérivés de substantifs. Les adjectifs qui en font l’objet sont des dérivés formés d’une base nominale relativement autonome et d’un suffixe. Nous traiterons donc d’adjectifs comme argileux (< argile), qui sont analysables en synchronie, et d’adjectifs comme aquatique (<aqua = eau), qui sont analysables en diachronie. Nous nous donnons pour tâche de construire des modèles de définitions paraphrastiques qui pourraient être introduites dans la phrase à la place de l’adjectif et non de définitions métalinguistiques dont l’insertion dans la phrase est impossible. Comme le problème de la définition lexicographique est étroitement lié au phénomène de la polysémie, il nous faudrait d’abord savoir de quelle nature est la polysémie de l’adjectif. Selon Robert Martin 1, ce qui est propre à la polysémie de l’adjectif, c’est qu’elle est externe à l’adjectif, ou, autrement dit, qu’elle ne concerne pas le sémème, mais les actants :
« Soit maintenant l’adjectif critique au sens de “qui discerne les mérites et les défauts”. Cet adjectif présuppose un jugement. On écrira donc : “[En parlant d’un jugement dans le domaine intellectuel, scientifique, artistique…] Qui discerne les mérites et les défauts.” Mais critique peut se dire aussi d’une démarche, d’une méthode, d’un lecteur, d’un spectateur, de son esprit, de son regard, d’un ouvrage, d’un essai … Le sens de critique ne se modifie en rien : au lieu de parler du jugement lui-même, on parle, métonymiquement, de celui qui le formule, de la démarche qui y conduit, des textes qui le contiennent… Cette fois la relation métonymique concerne le substantif qualifié et non l’adjectif qualificatif. La polysémie est en fait externe à l’adjectif » (id., p. 78-79).
1. Martin, Robert. 1983. Pour une logique du sens. Paris, Presses Universitaires de France, rééd. 1992.

L a ng ag e s 165

89

» (id. l’un de ses derniers ouvrages.L’École guillaumienne de Bulgarie Il s’ensuit que. Le sujet et l’objet sont liés au sujet et à l’objet épistémiques. Il correspond sur le plan morpho-syntaxique à l’ensemble des types de syntagmes verbaux à aboutissement nominal.. 114). pour définir toutes les acceptions d’un adjectif. le destinataire est un sujet transformé en objet. Pour identifier ces participants. c’est un objet second. Autrement dit. Ces propriétés caractérisent les substances dans tous les domaines sémantiques. 86) Le système valenciel de Mantchev « … embrasse les combinaisons stables des fonctions des participants caractérisant les relations dynamiques. Autrement dit. instrument (objet en position de sujet) et destinataire (sujet en position d’objet). il faudrait analyser le rapport qui s’établit entre cet adjectif et le nom auquel il se rapporte. (…) Au contraire. à cette différence près que dans l’adjectif le procès accidentel est transformé en propriété essentielle. c’est un sujet second. 114) 2. » (id. Cf. La linguistique. L’instrument et le destinataire sont issus de leurs transformations. la notion en question devient permanente. nous croyons que pour définir un adjectif dérivé d’un substantif il faudrait « réactiver » un procès latent formé entre deux participants qui ne pourraient être représentés que par le substantif-base de l’adjectif (le déterminant – Da) et le substantif déterminé (Dé) dans le syntagme du type substantif + adjectif. Tous les adjectifs représentent des espèces de jugements.. L’instrument est l’objet dont le sujet se sert dans son activité. substitutif et caritif et comme compléments de proportion et de comparaison. p. 90 . surtout les procès verbaux. nous nous sommes fondée sur le système fonctionnel et le système valentiel présentés par Mantchev dans La linguistique. (…) La propriété est le résultat d’un procès qui ne caractérise que le seul sujet. » (2004 : 222) Aussi admettons-nous comme point de départ de notre analyse que le sens de l’adjectif est formé comme celui du verbe. l’instrument et le destinataire. Voici comment elles sont décrites : « Nous posons que les fonctions des participants sont au nombre de quatre : sujet. p. Cette transformation du procès accidentel en propriété essentielle demande un jugement adéquat du locuteur. À ce système valenciel sont incorporés encore « des termes corrélatifs antonymiques (la fonction de résultat qui fait pendant à l’instrument dans le domaine de la médiation et la fonction d’origine dans le domaine de la destination qui fait pendant au destinataire) de termes qui renvoient à des faits et donc aux relations entre faits. Mantchev. » (id. p. il faudrait interroger le syntagme nominal formé d’un nom – le déterminé (Dé) et d’un adjectif – le déterminant (Da).. De momentanée. objet. Tels sont les termes qui se présentent en morpho-syntaxe comme compléments de cause. comme compléments comitatif. Nous estimons que ce sont des universaux linguistiques qui correspondent à des conditions mentales préalables. de temps et de lieu. L’Harmattan. Il dépense de l’argent ➞ Il est dépensier. Krassimir. Pour en savoir plus sur le rapport Dé/Da nous citerons Krassimir Mantchev 2 : « Les adjectifs sont appelés à indiquer les propriétés immanentes des entités. de but. Le système fonctionnel de cet auteur se situe sur le plan sémantique et comporte quatre fonctions : le sujet. 2004. Paris. l’objet.

L a ng ag e s 165 91 . 62-74. p. le sujet placé en position d’objet se révèle capable d’intégrer toutes les variations d’ordre quantitatif de l’objet. Le sujet de la première séquence qui se définit par contraste avec l’objet quantitatif se présente extérieurement comme une notion étroite. « Approche de l’idéogénèse ». le sujet apparaît comme un sujet-agent et l’objet comme un objet-aboutissement. au second terme. Intérieurement. le sujet. Dans la troisième configuration où le sujet est pleinement dissocié de l’objet. Ces deux séquences sont figurées ainsi : (O ➞ S)/S ➞ O Dans la première séquence l’objet apparaît comme un objet quantitatif et le sujet comme sujet intégrateur. 66). « Extérieurement. l’orientation du rapport allant du premier terme. Presses de l’Université Laval. » (id. Krassimir. p. Cette oscillation entre le large et l’étroit doit s’interpréter comme une marche du plus au moins. Mantchev distingue trois configurations au sein de ce rapport. Le sens intérieur à l’objet est donc quantitatif. Elle est figurée ainsi : S➞O 3. l’objet. Le sens qui correspond à la relation dans cette configuration est une idée d’existence. nous faisons référence à un autre ouvrage de Mantchev 3. » ( id. Presses universitaires de Lille et Québec. Réunies. Nous y trouvons un système à trois niveaux qui explique l’élaboration du sens verbal en fonction du rapport sujet/objet.. Réunies. Le sens qui correspond à la relation dans cette première séquence est une idée d’intégration. Elle est figurée ainsi : (SO) ➞ Dans la deuxième configuration « …le rapport du sujet à l’objet s’inverse de façon à poser d’abord l’objet et ensuite le sujet pour retrouver.. Au premier niveau du système se constituent les rapports généraux entre le sujet et l’objet. le sujet apparaît comme un sujet intégrateur et l’objet comme un objet réceptif. Dans la première configuration le sujet et l’objet ne sont pas dissociés et forment un sujet intégral. Mantchev. les deux déterminations du sujet font de lui un sujet intégrateur. mais non définie. Le sens qui correspond à la relation dans cette deuxième séquence est une idée de possession. Intérieurement. Lille. cet objet placé en position de sujet oscille incessamment entre la largeur spécifique de l’objet et l’étroitesse spécifique du sujet. Langage et psychomécanique du langage. l’objet de la première séquence est une notion large. font de lui un objet quantitatif. les deux déterminations de l’objet de la première séquence.De la définition lexicographique des adjectifs français dérívés de substantifs Pour rendre compte du procès qui se déroule entre les participants. Etudes dédiées à Roch Valin. Le sens qui correspond à cette relation est une idée d’action. car il n’est que posé sans être engagé dans un procès opératif dont il serait l’aboutissement : c’est un réceptacle susceptible de recevoir toute matière pensable. dans une seconde séquence. p. la détermination extérieure et la détermination intérieure. 66-67) Dans la deuxième séquence où sujet et objet retrouvent les positions qui leur sont propres. 1980.

» (id.. Nous formons des combinaisons entre les fonctions sujet (S). L’objet se détache du sujet au maximum.. 69). mais en vue de respecter l’intégrité mentale. donc large. p. Ainsi se constitue dynamiquement l’idée de localisation dont les termes extrêmes sont le sujet localisé et l’objet locatif. il reçoit le sujet à l’intérieur de soi. Pour les besoins de notre analyse. « Comme l’existence est une idée dynamique qui se poursuit infiniment. 68). Ce terme qui ne résulte pas de la visée (la visée s’exerce entre le sujet et l’objet) aura pour fonction d’attribuer en sens inverse l’idée de procès au sujet. mais en sens inverse. Ainsi se dessine l’idée de manière qui ne représente pas un terme obligatoire. Les deux termes de l’idée d’identification ou d’attribution sont le sujet-siège et l’objet attributif. objet (O). origine (ORIG) et résultat (RES) et les 92 ➞ ➞ .L’École guillaumienne de Bulgarie Au deuxième niveau du système se constituent les propriétés objectives du sujet à partir d’un traitement ultérieur de l’idée d’existence qui est déjà élaborée. en établissant de cette façon une caractérisation de l’ensemble. c’est l’objet tel qu’on le retrouve dans l’idée d’action. Dans un second mouvement l’objet. on peut en effet concevoir un terme qui en limite la course. destinataire (DEST). » ( id. Elle est figurée ainsi : (S➞O) Au troisième niveau du système se constituent les propriétés subjectives du sujet et se forment les idées de modalité. 1. qui comporte quatre opérations devant assurer le passage du sémantique au syntaxique auquel nous avons réservé le terme d’actualisation. de perception et d’intellection. par définition large.. Le rapport s’y définit de nouveau du large à l’étroit. nous avons adopté la démarche suivante. sans aucune limitation. p. La première configuration correspond à l’idée de manière. « Dans un premier mouvement le sujet en position intégrale. instrument (INSTR). Elle est figurée ainsi : ➞ (S 0) La troisième configuration correspond à l’idée de localisation. Elle est figurée ainsi : (S/O) ➞ -----La deuxième configuration correspond à l’idée d’identification ou idée d’attribution. laisse s’évader hors de lui une partie de l’existence transmuée en essence. Mantchev distingue trois configurations du rapport sujet/objet au sein du rapport existentiel. Il apparaît que ce rapport double interprété adversativement : S > O et S < O aboutit à l’identité formelle des deux termes : S = O. Le sujet étroit se trouve de ce fait localisé dans l’objet large. p. Elle « … achève la séparation du sujet et de l’objet dans l’intégrité mentale. 69). retourne au sujet pour le définir. c’està-dire une partie de lui même (…) Le rapport s’y établit donc du large à l’étroit. » (id.

cornu (animal). I. Le MD qui lui correspond est : qui possède quelque chose. venimeux (serpent). L a ng ag e s 165 93 . DEST. ex. 4. a) Lorsque le trait qui caractérise le sujet est un trait spécifique de celui-ci. Les feuilles que l’arbre possède apparaissent comme un trait spécifique des arbres d’une espèce qui distingue cette espèce d’arbres d’une autre. ailé (fourmi). Nous introduisons les participants au procès latent que renferme l’adjectif – le déterminant (Da) et le déterminé (Dé) – dans les formules valencielles pour obtenir les configurations sémantico-syntaxiques. : bulbeux (plante).De la définition lexicographique des adjectifs français dérívés de substantifs compléments de cause (CAUS). CAUS sera considérée comme une variante de S. 3. p. : terrien (propriétaire). de modèles fondés sur INSTR. 1. de but (FIN). ex. Cette opération se situe à un niveau purement sémantique. Nous essayons de décrire en termes de sémantique les rapports – générateurs de procès que ces formules ou configurations véhiculent. Nous faisons correspondre à ces rapports des MD qui ont la forme d’une proposition relative introduite dans la plupart des cas par le relatif qui. huppé (oiseau). panaché (canari). Le rapport de possession au sens large du terme s’établit entre un sujet et un objet qui est intérieur au sujet. vertébré (animal). riverain (propriétaire). de lieu (LOC) et l’attribut (ATTR) que nous nommons formules valencielles (à la différence de Mantchev qui les qualifie de configurations). le MD qui correspond à ce rapport est qui a quelque chose . Au sein de la relation de possession. Cette opération se situe à un niveau purement syntaxique. Présentation des modèles de définitions lexicographiques A. la formule valencielle S O s’actualise à travers les configurations S(Dé) O(Da) et S(Da) O(Dé). un arbre feuillu signifie un arbre à feuilles caduques par opposition à un arbre résineux à aiguilles. FIN sera considérée comme une variante de O. 2. de décrire les rapports que ces configurations véhiculent et de leur faire correspondre des MD. griffu (animal). ex. Nous traiterons de modèles de définitions lexicographiques fondés sur les fonctions S et O. ORIG et RES et de modèles fondés sur LOC et ATTR. Modèles fondés sur les fonctions de sujet et d’objet Nous tenterons de distinguer les configurations qui actualisent la formule valencielle S O dans le cadre des relations de possession et d’action. Le rapport de possession proprement dite s’établit entre un sujet humain (possesseur) et un objet non humain extérieur au sujet. tandis que ORIG sera considérée comme variante de S et de O. Dans ce cas l’objet apparaît comme un trait qui caractérise le sujet. La configuration S(Dé) O(Da) est susceptible de véhiculer deux types de rapports de possession : la possession proprement dite et la possession au sens large du terme. industriel (propriétaire) 2. épineux (arbuste).

: poreux (roche) – qui a des pores . ex. – qui a trop de + nom . véreux (fruit). 1. volumineux (paquet) – qui a un grand volume . À ce type de rapport correspondent les MD : – dans lequel il y a . gracieux (corps). : juteux (fruit) – qui a beaucoup de jus .L’École guillaumienne de Bulgarie ongulé (animal). frénétique (passion). musculeux dans un bras musculeux serait défini comme qui a de gros. l’adjectif pourrait être défini négativement sur le MD qui n’a pas de + nom. p. poilu (torse) – qui a beaucoup de poils . narcissique (comportement). marneux (sol). mélancolique (musique). : joufflu (enfant) – qui a de grosses joues . de dynamisme . de beaux muscles. qui manque de + nom . la caractérisation porte sur la quantité ou la qualité du sujet . courageux (homme). fibreux (tissu). : sentimental (personne) – qui a trop de sentiment . ex. noueux (racine) – qui a beaucoup de nœuds .ex. vénéneux (champignon). vertueux (personne) – qui a des vertus . timbré (voix) – qui a un beau timbre . taré (politicien) – qui a des tares . : mélancolique (personne) – qui manque de gaîté . sableux (terrain). – qui est plein de qch . barbu (homme). chaleureux (accueil). énergique (homme) – qui est plein d’énergie. vigoureux (sentiment). : savonneux (eau). – qui a beaucoup de + nom . : savoureux (fruit) – qui a une belle saveur . Ce rapport peut se présenter sous trois aspects. Il pourrait être décrit ainsi : le sujet (Da) se trouve intégré dans l’objet (Dé) . voûté (salle). : vaniteux (personne) – qui est pleine de vanité . mais comme qui a beaucoup de feuilles . Si le trait qui caractérise le sujet apparaît comme une qualité négative (un défaut). apathique (homme) – qui manque d’énergie. euphorique (personne) – qui est pleine d’euphorie . déficitaire (budget). scrupuleux (personne) – qui a trop de scrupules . moustachu (homme) – qui a une (grosse) moustache .ex. – qui a un gros. glaiseux (sol). : feuillu dans un chêne feuillu ne saurait être défini comme qui a des feuilles (car tous les chênes ont des feuilles). – qui a un beau + nom . ex. II. un grand + nom . y est totalement intégré. talentueux (personne). ex. : un sol argileux un sol dans lequel il y a de l’argile {l’argile [S(Da)] est dans ce sol [O(Dé)]}. harmonieux (équilibre). ambitieux (femme). ex. ex. Le sujet est intérieur à l’objet et. fonctionnel (meuble). ex. prétentieux (femme) – qui a trop de prétentions . p. fougueux (jeunesse) b) Lorsque le trait qui caractérise le sujet n’est pas un trait spécifique de celuici. La configuration S(Da) O(Dé) est susceptible de véhiculer un rapport d’intégration. anxieux (attente). audacieux (personne). paresseux (enfant) – qui manque de volonté de travailler. lippu (bouche) – qui a une grosse lèvre inférieure . lacunaire (documentation). ex. énigmatique (parole). vicieux (personne) – qui a un ou plusieurs vices . Dans ce cas les MD pourraient être les suivants : – qui a + nom au pluriel . de ce fait. vigoureux (personne). prophétique (rêve). 94 . mystérieux (histoire).

tendineux (viande) – dans laquelle il y a beaucoup de tendons . Le sujet qui est extérieur à l’objet a été intégré à l’objet (voir F. qui fait partie de qch. ridé (front). ex. lorsque le rapport d’appartenance qui s’établit entre le sujet et le destinataire a la forme d’un rapport entre la partie et le tout : ex. vaporeux (horizon). filandreux (viande) – dans laquelle il y a (beaucoup) de filandres . Un rapport d’appartenance proprement dite s’établit entre un sujet extérieur à un destinataire humain (ou assimilé) et ce destinataire. crasseux (escalier).2. océanique (profondeur). substantiel (déjeuner) – dans lequel il y a beaucoup de « substance » (qui est très copieux). issue de la formule S O dans laquelle le sujet est transformé en destinataire et l’objet en sujet .II. b et c). gingival (muqueuse). intellectuel (qualité). personnel (objet. 3. graisseux (papier). Les MD qui lui correspondent seraient : – de qch. cf. ex. hépatique (canal). Le sujet est partiellement intégré à l’objet. crasseux (chemise). : vaseux (fond). 2. humain (faculté). personnel (qualité). zodiacal (constellation). bourbeux (sentier). : fangeux (mare) – dans laquelle il y a beaucoup de fange . prédicatif (fonction) . boutonneux (visage). familial (maladie). occipital (trou). terreux (bottes). La configuration S(Dé) DEST(Da) est susceptible de véhiculer un rapport d’appartenance et un rapport d’intégration. individuel (défaut). verbeux (commentaire) – dans lequel il y a beaucoup de mots . Aux rapports de possession et d’intégration véhiculés par la formule valencielle S O s’opposent les rapports d’appartenance et d’incorporation. territorial (eau). floral (organe) . Un rapport d’intégration s’établit entre un sujet extérieur à un destinataire non humain et ce destinataire. nucléaire (membrane). véhiculés par la formule valencielle S DEST. 3. verglacé (route). métropolitain (territoire). broussailleux (terrain). fortune). musculaire (force). atlantique (littoral). : moléculaire (poids). crémeux (lait) – dans lequel il y a beaucoup de crème . national (richesse). syndiqué (ouvrier) . dialectal (mot). Cette formule s’actualise à travers deux configurations : S(Dé) DEST(Da) et S(Da) DEST(Dé). Les MD qui lui correspondent seraient : L a ng ag e s 165 95 . utérin (trompe). À ce type de rapport correspondent les MD sur lequel il y a. pectoral (muscle).De la définition lexicographique des adjectifs français dérívés de substantifs – dans lequel il y a beaucoup de + nom . français (prononciation). Cette maison appartient à Jean. lorsque le rapport d’appartenance qui s’établit entre le sujet et le destinataire a la forme d’un rapport entre une chose ou un être et ses propriétés : ex. 2. rétinien (nerf). Un rapport d’appartenance au sens large du terme s’établit entre un sujet intérieur à un destinataire et ce destinataire. I. boueux (chaussures). qui est couvert de . paperassier (administration) – dans laquelle il y a beaucoup de paperasses . : télescopique (miroir). qui est propre à qch (qn). 1. barométrique (échelle) . spacieux (appartement) – dans lequel il y a beaucoup d’espace . Le MD qui lui correspond est qui appartient à qn. ex. : Jean possède cette maison. individuel (propriété) . tendineux (fibre). – de qch (qn). : seigneurial (terre).

ex. ex. hépatique (colique). ex. actif et agissant et un objet passif. Il s’établit entre un sujet qui est intérieur au destinataire et ce destinataire . p. b) S(Da) O(Dé). ex. 1. diurétique (médicament). : la race canine la race à laquelle appartiennent les chiens les chiens appartiennent à cette race. car elle possède tous les traits spécifiques de la littérature . symboliste (poésie) . : rénal (tuberculose). Il est véhiculé par deux configurations : a) S=CAUS (Dé) O (Da). – qui tient de qch. la formule valencielle S O s’actualise à travers les configurations S(Dé) O(Da) et S(Da) O(Dé). : une œuvre littéraire est une œuvre qui peut être rapportée à la littérature. douanier (contrôle). ex. : microbien (maladie). lorsque le sujet pourrait être intégré au destinataire. Un rapport d’affectation s’établit entre un sujet non-humain. Un rapport d’action s’établit entre un sujet humain. infectieux (germe). fonctionnel (trouble). cubiste (toile). lorsque le sujet pourrait être intégré au destinataire. car il possède tous les traits spécifiques de ce destinataire . porcin (race). concerne qch. car il possède certains traits spécifiques de ce destinataire . économique (crise). fait. 96 ➞ ➞ . surréaliste (image). réaliste (film). fait. dramatique (auteur) . anesthésique (substance). inflammatoire (maladie) . métaphysique (problème). : rabique (virus). politique (réforme). Il est véhiculé par deux configurations : a) S(Dé) O(Da).L’École guillaumienne de Bulgarie – qui appartient. à laquelle correspond le MD qui produit. allergique (choc). lorsque le sujet pourrait faire partie du domaine du destinataire . électrique (phénomène). lombaire (douleur). à laquelle correspond le MD qui cause. ex. végétal (règne). : satirique (poésie). à laquelle correspond le MD qui atteint. industriel (révolution). actif et agissant et un objet passif. : céréalier (producteur). p. provoque qch . : historique (fait). psychologique (question). de causation. à laquelle correspond le MD qui est dû à qch . technologique (progrès). gynécologique (trouble). providentiel (événement). à laquelle correspond le MD qui est produit. ex. II. politique (réforme). Il est véhiculé par deux configurations : a) S (Dé) O (Da). démentiel (état) . : poétique (œuvre). ex. allemand (nation). Le MD qui lui correspond serait auquel appartient qch (qn) . futuriste (architecture) . – qui relève de qch. b) S=CAUS (Da) O (Dé). dictatorial (régime). porteuses des rapports d’action. ovin (espèce). Un rapport de causation s’établit entre un sujet non humain actif et agissant et un objet potentiellement actif. policier (enquête). crée qch . fautif (personne).ex. qch . philosophique (problème). qui a trait à qch. écologique (question). consonantique (système). qn . La configuration S(Da) DEST(Dé) est susceptible de véhiculer le rapport d’incorporation. : artisanal (tapis). 2. vaccinal (complication). pratiqué par qn. d’affectation et d’orientation. : vocalique (système). démographique (phénomène). français (peuple). réaliste (littérature). ex. se rapporte à qch. enfantin (réflexion). climatique (conditions). romantique (littérature). 3. ministériel (remaniement) . Au sein de la relation d’action. ex.

non actif et par conséquent non agissant et un objet passif. phtisique (personne). philosophique (étude). 2004. mathématique (esprit) . à laquelle correspondent les MD : – qui est porté à qch. Il est véhiculé par la configuration S (Dé) O (Da). : politique (discussion). – qui s’occupe de qch. pétrolier (spécialiste). lépreux (mendiant). à laquelle correspondent les MD : 5. : pacifique (prince). 4. gangreneux (membre). correctionnel (sanction) . médiéval (histoire) . les cinq sens de l’homme. 6. Nous analyserons trois formules valentielles fondées sur INSTR. haineux (personne). à laquelle correspond le MD qui est atteint de qch . : touristique (voyage) – qu’on fait pour faire du tourisme . ex.De la définition lexicographique des adjectifs français dérívés de substantifs b) S (Da) O (Dé). ex. il classe « les parties du corps. névrosé (personne). La formule valentielle S INSTR peut être porteuse des rapports suivants : 1. à laquelle correspond le MD qu’on fait pour (faire) qch . couperosé (visage). : épileptique (enfant). ex. : scientifique (recherche). Le rapport d’orientation se présente sous trois aspects : orientation du sujet. juridique (formation). il définit INSTR comme un sujet second et distingue des INSTR inaliénables et aliénables. où qch désigne un engagement de quelqu’un . facial (chirurgie). Modèles fondés sur la fonction d’instrument La fonction d’instrument est considérée par Mantchev comme issue d’une transformation de l’objet en sujet . I. Parmi les instruments inaliénables. vestimentaire (dépense) – qu’on fait pour acheter des vêtements. publicitaire (voyage) – qu’on fait pour faire de la publicité . ex. – qui est pour qch. ascensionnel (force). ex. publicitaire (rédacteur). c) Le rapport orientation du sujet vers un objet (S O) est véhiculé par deux configurations formées sur le complément de but : – S (Dé) FIN (Da). pornographique (revue). qui a pour domaine qch . : suicidaire (personne). luxurieux (homme). a) Le rapport d’orientation du sujet (S ) s’établit entre un sujet humain. textuel (étude) . B. ex. 86). mais non agissant et un objet passif. ex. ex. réactionnaire (écrivain) . : immobilier (agent). Le rapport sujet/instrument aliénable actif où l’instrument apparaît comme un auxiliaire et qui s’actualise à travers deux configurations : L a ng ag e s 165 97 . qui a pour objet qch . Il est véhiculé par la configuration S (Dé) O (Da). actif. minéral (chimie). où qch désigne une activité de quelqu’un . disciplinaire (mesure). pédagogique (théorie). p. où qch désigne une disposition de quelqu’un . pétrolier (géologie). fiévreux (fille). b) Le rapport orientation vers un objet ( O) s’établit entre un sujet non humain. républicain (esprit). ses fonctions psychiques supérieures » (Mantchev. – S O (Dé) FIN (Da). à laquelle correspond le MD qui doit assurer qch . : aseptique (pansement). orientation vers un objet et orientation du sujet vers un objet.

rythmé (langage). : chirurgical (opération). : gestuel (langage). 98 . où l’instrument est une partie du corps et auquel correspond le MD qui est fait à. Le rapport sujet/instrument aliénable passif où l’instrument apparaît comme un médiateur et qui s’actualise à travers la configuration S (Dé) INSTR (Da) . où l’instrument apparaît comme un moyen et auquel correspondent les MD : – qui est (fait) à. contagieux (maladie) – qui se communique par contagion. ex. qui fait fonctionner l’économie . microscopique (examen). : métallique (armoire). acrylique (fibre). le MD qui correspond à ce rapport serait qui … par (la voie. 3. l’intermédiaire) de qch . b) S (Da) INSTR (Dé). filamenteux (matière). qui fait fonctionner les institutions. constitue qch . intérieur à S. par. télescopique (observation). à laquelle correspond le MD grâce auquel … qch. ex. institutionnel (appareil) – grâce auquel fonctionnent les institutions. météorique (nuage). : cycliste (course). montagneux (massif) . au moyen de qch . qui fait fonctionner qch . : mécanique (escalier) – qui fonctionne grâce à un mécanisme . historique (grammaire). : zoologique (anatomie). expérimental (chimie). osseux (tissu). : aérien (navigation) – qui se fait par l’air . synonymique (série). allusif (style). imagé (langue). ex. où qch apparaît comme un élément qui forme un tout . humoristique (récit) . ex. ex. floral (décoration) . cacophonique (sons). ex. ex. b) Le rapport objet/instrument inaliénable. dans laquelle S est implicite et qui est porteuse des rapports suivants : a) Le rapport objet / instrument aliénable. : manuel (travail). – qui est fondé sur qch. pédestre (randonnée). sociologique (enquête) . où qch apparaît comme un élement qui forme la partie essentielle d’un tout . diplomatique (corps) . solaire (centrale) – qui fonctionne grâce à l’énergie du soleil .L’École guillaumienne de Bulgarie a) S (Dé) INSTR (Da). ex. avec qch . Le rapport sujet/instrument inaliénable où l’instrument apparaît comme un élément formateur et qui s’actualise à travers deux configurations : a) S (Dé) INSTR (Da). – qui est conçu dans la perspective de qch. où qch apparaît comme un ensemble d’éléments sur lequel est orienté un tout . : économique (mécanisme) – grâce auquel fonctionne l’économie. auquel correspondent les MD – qui est fait en. granulé (papier) . c) Le rapport objet/instrument inaliénable de O. psychologique (roman). télégraphique (message) . météorologique (observation). : cellulaire (tissu). La formule valencielle S O INSTR peut véhiculer plusieurs rapports qui s’actualisent à travers deux configurations : 1. extérieur à S. psychanalytique (traitement). constitué de qch . ex. – qui est fait par les moyens de qch . II. à laquelle correspond le MD qui forme. digital (empreinte) . b) S (Da) INSTR (Dé). / S / O (Dé) INSTR (Da). ex. à laquelle correspond le MD qui est formé. de qch. ex. politique (géographie) . rythmique (prose). : corallien (récif). 2. à laquelle correspond le MD qui … grâce à qch . téléphonique (appel).

qui dessert qn. policier (chien) – dont se sert la police /pour assumer ses fonctions/ . : pharmaceutique (laboratoire). III. où qch désigne une partie du corps ou une émanation du sujet à travers lesquelles celui-ci manifeste une de ses qualités ou un état de son esprit . Il fait observer aussi que DEST « exige généralement un objet (explicite ou implicite) ou un instrument par rapport auxquels se situer : cf. 97). ex. mathématique (méthode) . 3. I. ex. p. il définit DEST comme un objet second qui est lié « aux relations complexes. 2004. ôter qqch. autoritaire (homme). religieux (édifice). craintif (oeil) – qui exprime les craintes /de qn/ . S (Da) INSTR (Dé) /FIN/. à qn. ex. de qn (…) » (id. intellectuel (personne). obtenues à l’aide de la relation d’action. sarcastique (sourire) – qui exprime le sarcasme /de qn/ . ex. L a ng ag e s 165 ➞ 99 . C. par exemple. S INSTR (Dé) FIN (Da). qqn donner ( faire avoir) qqch à qqn. le MD qui lui correspond serait qui exprime qch / de qn /. photographique (plaque). : présidentiel (voiture) – dont se sert un président /pour exercer ses fonctions/ . Aussi analyserons-nous deux formules valencielles dont chacune est constituée de trois fonctions. ex. dans laquelle S est implicite et qui est porteuse du rapport objet / instrument intérieur à S . piétonnier (rue). / S / O (Da) INSTR (Dé).De la définition lexicographique des adjectifs français dérívés de substantifs 2. : astronomique (table). préfectoral (administration) – qui dessert une préfecture. La formule valentielle S O DEST s’actualise à travers les configurations : 1.. ex. : énergique (visage) – qui exprime l’énergie /de qn/ . p. dans laquelle FIN est implicite et à laquelle correspond le MD qui se sert de qch / pour faire qch / . télégraphique (alphabet). psychiatrique (hôpital). : combinard (garçon). associatif (mémoire) . 2.La formule valencielle S INSTR FIN est porteuse du rapport d’utilisation qui s’actualise à travers trois configurations : 1. qch . : royal (palais). recevoir qqch. botanique (terminologie). dans laquelle FIN est implicite et à laquelle correspond le MD dont se sert qn / pour faire qch /. – dont on se sert pour les besoins de qch . Ces formules s’actualisent à travers des configurations qui sont toutes porteuses du rapport de destination. à qn. à laquelle correspondent les MD – dont on se sert en qch . » (Mantchev. prêter qqch. / S / O (Dé) DEST (Da). gracieux (geste) – qui exprime la grâce /de qn/ . à la causation possessive : cf. Modèles fondés sur la fonction de destinataire La fonction de destinataire est considérée par Mantchev comme issue d’une transformation du sujet en objet . universitaire (bibliothèque). 87). suspicieux (remarque) – qui exprime la suspicion /de qn/. postal (wagon) – qui dessert les postes . haineux (regard) – qui exprime la haine /de qn/ . directorial (bureau). météorologique (observatoire). municipale (piscine) . S (Dé) INSTR (Da) /FIN/. pontifical (trône) – dont se sert le pape /dans l’exercice de ses fonctions/ . où S est implicite et à laquelle correspondent les MD – qui est réservé à qn .

princier (titre). postal (taxe). photographique (image). visionnaire (savoir) . couronné (lauréat). ex. ex. : tellurique (courant). : taurin (spectacle) – qui montre des taureaux (en combat) /à un public/ . – qui est donné. ruineux (dépense) – qui cause la ruine de qn . attribué pour qch . dangereux (aventure) – qui présente un danger /pour qn/ . algébrique (solution). ex.L’École guillaumienne de Bulgarie – qui est destiné à qch . attribué qch . ex. S (Dé) O (Da) / DEST/. – qui cause qch /à qn. statistique (donnée). La formule valencielle S O INSTR DEST s’actualise à travers la configuration /S/ O (Dé) INSTR (Da) /DEST/. douloureux (maladie) – qui cause de la douleur /à qn/ . : fiscal (timbre). indique qch / à qn / . – qui a. affectueux (enfant) – qui a de l’affection / pour les autres/ . médaillé (éleveur) . ex. ORIG s’oppose à DEST dans la formule valentielle S ORIG où elle occupe la place de l’objet. volcanique (matière). anxieux (personne) – qui éprouve de l’anxiété /au sujet de qch/ . : préjudiciable (affaire) – qui porte préjudice /à qn/ . 2. gingival (pâte) . ex. parental (congé). à laquelle correspond le MD qui (pro)vient de qch . de qn/ . : salarié (travailleur). présente qch / pour qn /. : dommageable (erreur) – qui cause des dommages /à qn/ . : amoureux (femme) – qui éprouve de l’amour /pour qn/ . où qch apparaît comme bon pour qn . héréditaire (bien) . où DEST est implicite et à laquelle correspondent les MD : – qui apporte qch / à qn / . comporte. obtenu par (les moyens de) qch /par qn/ . 1. universitaire (grade) . respectueux (homme) – qui éprouve du respect /pour les autres/ . / S / O (Da) DEST (Dé). ex. bénéficiaire (entreprise). ex. couronné (ouvrage) . II. Cette formule s’actualise à travers deux configurations qui véhiculent un rapport de provenance au sein duquel ORIG apparaît comme une source. honteux (personne) – qui a honte /de qch/ . D. kilométrique (borne) – qui indique (des distances en) kilomètres /aux voyageurs/. prestigieux (métier). – qui porte qch /à qn/. ex. profitable (leçon). dotal (bien). testamentaire (donation). où S est implicite et à laquelle correspond le MD auquel est donné. : héréditaire (bien). au sujet de qch / . 3. S (Dé) ORIG (Da). dans laquelle S et DEST sont implicites. glorieux (mort). joyeux (nouvelle) – qui cause de la joie /à qn/ . attribué à qn . ex. rentable (affaire) . éprouve qch / pour qn. ex. où qch apparaît comme mauvais pour qn . : littéraire (prix) . fructueux (effort). pluvial (eau) . : familial (allocation). risqué (démarche) – qui comporte des risques /pour qn/ . Le MD qui lui correspond est qui est reçu. : avantageux (affaire). 100 . Modèles fondés sur la fonction d’origine La fonction d’origine s’oppose à la fonction de destinataire et se rapproche de la fonction de sujet. – qui montre. anglais (cigarette) . guttural (voix) . floral (exposition) – qui montre des fleurs /à un public/ . prioritaire (secteur). – qui est donné.

Il est marqué par la préposition en et la locution sous forme de. RES se rapproche de INSTR dans la formule valencielle S RES qui s’actualise à travers la configuration S (Dé) RES (Da). a) ORIG (Dé) O (Da) /DEST/. nucléaire (énergie). providentiel (homme). b) ORIG (Da) O (Dé) /DEST/. où DEST est implicite et à laquelle correspond le MD qui livre qch/pour qn / . Les MD qui lui correspondent seraient : – qui est délivré par qch. implique toujours une transformation. panoramique (vue). culturel (centre). à laquelle correspond le MD qui dégage. : syndical (délégué). – qui est envoyé par qch. 3. notarié (acte) . 2. sylvestre (bruit). Il se manifeste surtout dans les syntagmes liés. ex. RES se rapproche de O dans la formule valencielle S INSTR RES qui s’actualise à travers la configuration / S / INSTR (Dé) RES (Da). lacrymal (glande). : résineux (arbre). ex. ex. Le MD qui correspond à ce rapport serait qui se présente sous la forme de qch . p. préfectoral (arrêté). tumultueux (flots) . La formule valencielle ORIG O DEST s’actualise à travers deux configurations qui sont porteuses du rapport source/produit/bénéficiaire. ex. 2004. ex. imaginaire (danger). b) ORIG (Da) O (Dé). de O et de ATTR. : massif (or).De la définition lexicographique des adjectifs français dérívés de substantifs 2. fractionnaire (nombre). à laquelle correspond le MD qui est dégagé. médical (certificat). atomique (énergie). : ministériel (décret). fumeux (flamme). 93). énergétique (aliment). Cette fonction tient de INSTR. E. produit qch . : intestinal (suc). qn / pour qu’on fasse qch/ . La formule valencielle ORIG O s’actualise à travers deux configurations qui sont porteuses du rapport source/produit. qn/pour faire qch / . Le MD qui lui L a ng ag e s 165 101 . » (Mantchev. hypophysaire (hormone). selon Mantchev. nucléaire (centrale). a) ORIG (Dé) O (Da). « Le résultat (d’une transformation) fait pendant à l’instrument dans le domaine de la médiation. biliaire (vésicule). dans laquelle S est implicite et qui est porteuse d’un rapport de substitution. à laquelle correspond le MD qui est une source de qch . produit par qch . : mousseux (vin). numéral (symbole). : solaire (énergie). La formule valencielle ORIG O FIN s’actualise à travers la configuration ORIG (Da) O (Dé) /FIN/ dans laquelle FIN est implicite et qui est porteuse du rapport source/produit/but. ORIG se rapproche de S dans trois formules valencielles où elle occupe la place du sujet. S (Da) ORIG (Dé). ex. : inflammatoire (foyer). où DEST est implicite et à laquelle correspond le MD qui est livré par qch / pour qn / . ex. apostolique (nonce). 1. ex. solaire (lumière). porteuse d’un rapport de transformation partielle. Modèles fondés sur la fonction de résultat La fonction de résultat. houiller (bassin) . écumeux (torrent).

S (Dé) O (Da) / LOC /. 2. c) sur lequel on a mis quelque chose . miteux (hôtel). triomphal (accueil). 3. ex. : une femme chapeautée – 102 . ex. poissonneux (rivière). ex. vitré (panneau). ïodé (sel). RES se rapproche de ATTR dans la formule valencielle S RES DEST qui s’actualise à travers la configuration S (Dé) RES (Da) /DEST/. b) dans lequel on a mis qch . : céréalier (région) – où on plante des céréales . ex. : forestier (maison) – qui se trouve en forêt . houleux (mer). venteux (plaine) . herbeux (sentier). fastidieux (travail). 3. : beurré (tartine). dans laquelle LOC est implicite et à laquelle correspond le MD qui a (mis) qch quelque part. chevalin (boucherie) – où on vend du cheval . où DEST est implicite et qui véhicule un rapport de transformation totale. : résidentiel (immeuble). arctique (expédition) – qui travaille en Arctique . où quelque part désigne une partie du corps humain ou le corps humain même . : montagneux (région). aérien (photo) – qui est prise de l’air . S LOC s’actualise à travers deux configurations : 1. sucré (café). ex. : montagnard (vie) – qu’on mène dans les montagnes . ex. à laquelle correspond le MD qu’on … quelque part. véhiculaire (langue). à laquelle correspond le MD qui … quelque part . S O (Da) LOC (Dé). qui est … quelque part . Elles s’actualisent à travers des configurations qui sont toutes porteuses d’un rapport de localisation. paroissial (activité) – qui a lieu dans une paroisse . pouilleux (quartier). palatal (voyelle) – qui est formée dans la zone du palais . 4. I. professionnel (école) – où on apprend une profession . II. ouaté (pansement) . c) F. huilé (salade). S O (Dé) LOC (Da). montagnard (peuple) – qui habite dans les montagnes . territorial (armée) – qui agit sur un territoire . industriel (zone) – où on développe des industries . caillouteux (chemin). : onéreux (impôt).L’École guillaumienne de Bulgarie correspond serait qui sert de qch . Modèles fondés sur le complément de lieu. parlementaire (débat) – qui a lieu au Parlement . S O LOC s’actualise à travers les configurations : 1. 2. ombré (dessin) . ex. aquatique (animal) – qui vit dans l’eau . Nous distinguerons deux formules valencielles fondées sur le complément de lieu : S LOC et S O LOC. : chocolaté (lait). giboyeux (forêt). S (Dé) LOC (Da). ex. côtier (navigation) – qui est pratiquée près des côtes . mural (peinture) – qui est faite sur un mur . dentaire (prothèse). populeux (ville). à laquelle correspond le MD où il y a (beaucoup de) qch . qch . scolaire (enseignement) – qui est dispensé dans des écoles . urique (acide) – qui se trouve dans l’urine . rétinien (image) – qui s’imprime sur la rétine . à laquelle correspondent deux MD : a) où on …. Le MD qui lui correspond serait qui devient qch / pour qn / . S (Da) LOC (Dé). ex.

Dictionnaire de français (1993) Paris. céréalier (culture). Elle pourrait gagner en rigueur si elle s’appuyait sur une analyse rendant compte du sémantisme du substantif. ex. L a ng ag e s 165 103 . 7. Amsterdam. Modèles fondés sur le complément-attribut Nous distinguerons cinq formules valencielles fondées sur le complémentattribut : S ATTR. où S et DEST sont implicites et à laquelle correspond le MD qui est considéré comme qch / pour qn (qch) / . S O ATTR s’actualise à travers la configuration /S/ O (Dé) ATTR (Da).De la définition lexicographique des adjectifs français dérívés de substantifs une femme qui a un chapeau (sur la tête) . Conclusion La présentation des MD dans cette étude n’a rien d’absolu. 6. 5. vectoriel (grandeur). perceptive et intellective. S ATTR s’actualise à travers la configuration S (Dé) ATTR (Da). ascensionnel (mouvement). ce qui mènerait à plus d’homogénéité dans les séries des exemples et constituerait un effort modeste vers une classification des adjectifs de relation. 8. Larousse. d’autre part. V. morveux (homme). Jaarboek. casqué (personne). S ATTR INSTR et S ATTR DEST. S O ATTR DEST. délictueux (fait). IV. de manière et de comparaison et. D’une part. ex. – caniculaire (chaleur). qch . : une denrée alimentaire – une denrée qui est un aliment . de ce fait. exceptionnel (don). ex. où S et ATTR sont identiques et à laquelle correspond le MD qui est tel du point de vue de qch . : une faute professionnelle ➞ une faute qui est une faute du point de vue d’une profession . ex. où S est implicite et à laquelle correspond le MD qui est considéré comme qch /par qn/ . II. elle pourrait être affinée par l’introduction d’autres éléments relationnels. d) G. elle pourrait être élargie par l’incorporation d’autres configurations formées sur les compléments de temps. tragique (événement). – costumé (fille). embrasser un nombre plus important d’adjectifs . scandaleux (conduite). S O ATTR DEST s’actualise à travers la configuration /S / O (Dé) ATTR (Da) / DEST /. ignominieux (condamnation). où S et ATTR sont identiques et à laquelle correspond le MD qui est tel pour qn. criminel (acte). Références bibliographiques CORBIN D. S ATTR INSTR s’actualise à travers la configuration S=ATTR (Dé) INSTR (Da). calomnieux (propos). I. Vrije Universiteit Amsterdam. honteux (acte). S O ATTR. satirique (ouvrage). III. tonsuré (clerc). idiomatique (expression). ex. à laquelle correspond le MD qui est qch . : un exercice spirituel ➞ un exercice qui est un exercice pour l’esprit. pictural (œuvre). sculptural (art). (1986) « Morphologie dérivationnelle et structuration du lexique ». 4. Elles s’actualisent à travers des configurations qui sont toutes porteuses d’un rapport d’identification. pouilleux (mendiant). Corpusgebaseerde Wordanalyse. comme les relations modale. S ATTR DEST s’actualise à travers la configuration S=ATTR (Dé) DEST (Da). : injurieux (propos). : paradoxal (raisonnement).

Langage et psychomécanique du langage : Etudes dédiées à Roch Valin. Rééd. Le Nouveau Petit Robert. (1964) Langage et science du langage. Paris. Nathan. — (2004) La linguistique. Paris. Presses Universitaires de France. Presses de l’Université Laval. (1993) Paris. (1980) « Approche de l’idéogénèse ».L’École guillaumienne de Bulgarie GUILLAUME G. Paris. p. MANTCHEV K. Presses universitaires Laval. L’Harmattan. Lille. MARTIN R. 62-74. Presses universitaires de Lille et Québec. Paris. 1992. (1992) Précis de lexicologie française.1. PICOCHE J. Nizet et Québec. Le Robert. (1983) Pour une logique du sens. 104 .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful