You are on page 1of 7

Cours chimie

TS 2

Constante d’acidité d’un couple acide / base
I – Autoprotolyse de l’eau 1) Définition L’eau pure qui contient normalement que de l’eau a un pH = 7 (à 25 °C). D’après la + − pH = 10 −7 mol.L−1 . C’est-à-dire qu’il y a présence définition du pH : H 3O = 10 d’ions oxonium dans l’eau pure. Ces ions oxonium proviennent de la réaction d’autoprotolyse de l’eau. H 2 O possède un caractère acide H 2 O/HO − .

[

]

H 2 O possède un caractère basique H 3O +/H 2 O . + − On a donc la réaction en solution aqueuse : H 2 O (l) + H 2 O (l) = H 3O aq + HO aq . C’est la

réaction d’autoprotolyse de l’eau. + −7 −1 A 25°C : H 3O f = 10 mol.L et

[

]

[HO ]

f

= 10 −7 mol.L−1

2) Cette transformation est-elle avancée ou peu avancée ? On considère 1,0 L d’eau. Construction d’un tableau d’avancement : Equation de la réaction Etat Etat initial Etat en cours de transformatio n Etat final Avancement
0
2 H 2 O (l) =
+ H 3O aq

+

− HO aq

Quantités de matières en mol n 0 0

x

n-2x

x

x

xf

n-2xf

xf

xf

Quantité de matière initiale n : μ .V m n= = 0 μ 0 = 1000 g.L−1 M eau M eau 1000 ×1 n= = 56 mol 18 Détermination de xmax : Le réactif limitant est H 2 O .

la masse volumique de l' eau

1

+ − H 2 O (l) + H 2 O (l) = H 3O aq + HO aq K e = H 3O + f × HO − f [ ] [ [ ] Ke est indépendant des conditions initiales. Par définition. A 25°C : K e = 10 Généralement. on travaille avec pKe. x max 28 La réaction d’autoprotolyse de l’eau est une transformation très limitée. 3) Le produit ionique de l’eau Ke Le produit ionique de l’eau est la constante d’équilibre de la réaction d’autoprotolyse de l’eau. il ne dépend que de la température. pK e = −logK e . Remarque : Généralement. −14 car H 3O + f = 10 −7 mol.10 −9 très petit devant 1. A 25°C : pK e = −log10 −14 = 14 [ ] ] 4) L’échelle de pH Du point de vue acide / base.6.L−1 = HO − f . on ne tiendra pas compte de l’apport en ion oxonium et hydroxyde par cette réaction parasite.Cours chimie n − 2x max = 0 x max = n 56 = = 28 mol 2 2 TS 2 Détermination de xf : D’après le tableau d’avancement : x f = n f (H 3 0 + ) = H 3O + f ×V =10 =10 −pH −7 [ ] ×V mol Détermination de τ : τ= xf 10 −7 = = 3. Une solution neutre est telle que : + − 3 f f + − [H 0 ] = [H0 ] donc K = [ H 0 ] × [ H0 ] = [ H 0 ] ⇒ [H 0 ] = K = K par définition : pH = −log[ H 0 ] 3 f f 3 + 1 3 f e e 2 + + 2 f donc pH = −log K e ( )=−1 logK 2 1 2 3 e donc le pH d' une solution neutre est pH = 1 pK e 2 2 .

Cours chimie A 25°C : pKe = 14 donc pH = 7 A 0°C : pKe = 15 donc pH = 7. Ka = [A ] − aq eq [HA ] + × H 3 O aq aq eq [ ] eq .5 . − + 3 + HA/A − et H O /H 2 O : HA aq + H 2 O (l) = A aq + H 3 O aq . Ka : constante d’équilibre de la réaction d’un acide avec l’eau. 2 A 25 °C : solution acide si pH < ×14 = 7 . Une solution basique est telle que : H 3 0 + f < H0 − f [ [ ] × [H0 ] > [H 0 ] log K > log([ H 0 ] ) − log K < −log ([ H 0 ] ) pK < −2log[ H 0 ] donc K e = H 3 0 + e 3 − f f 3 + 2 f 3 e + 2 f + e 3 f ] [ ] + 2 f pK e < 2pH pH > 1 pK e 2 1 2 1 2 A 25 °C : solution basique si pH > ×14 = 7 . A 0 °C : solution acide si pH > ×15 = 7. 3 . A chaque couple acide/base on associe une constante d’acidité Ka.5 Une solution acide est telle que : H 3 0 + f > H0 − f TS 2 [ ] [ logK < log ([ H 0 ] ) − logK > −log([ H 0 ] pK > −2log[H 0 ] donc e 3 + 2 f 3 e + e 3 f ] [ K = H 3 0 + f × H0 − + 2 f [ ] ] < [H 0 ] f 3 + 2 f ) pK e > 2pH pH < 1 pK e 2 1 2 1 A 0 °C : solution acide si pH < ×15 = 7. On définit aussi : pK a = −log K a .5 II – La constante d’acidité 1) Définition La constante d’acidité est la constante d’équilibre de la réaction d’un acide avec l’eau.

K a = 10 −14 = K e donc pK a = pK e = 14 . Deuxième couple H2O / HO. eq A 25 °C : K a = 6. Ka = [C 6 − H 5 COO aq [C ] eq + × H 3 O aq [ 6 H 5 COOH aq ] ] eq . H 2 O/HO − : pK a =14 (à 25 °C).3. 2) Relation entre pH et pKa A partir de la constante d’acidité : K a =  logK a = log    logK a = log    − pK a = log   d' où [A ] − aq eq [HA ] [A ]   + log ([ H O ] [HA ]   [A ]   − pH [HA ]    [A ]   pH = pK + log  [ HA ]    aq eq − aq eq 3 aq eq − aq eq aq eq − aq eq a aq eq [A ] − aq eq + × H 3 O aq [ ] [HA ] + × H 3 O aq aq eq [ ] eq eq     + aq eq ) 3) Les couples de l’eau Premier couple : H3O+ / H2O + Equation de la réaction de l’acide H 3 O avec l’eau : H 3 O + aq /H 2 O (l) H 3 O + aq /H 2 O (l) + + H 3 O aq + H 2 O (l) = H 2 O (l) + H 3 O aq .10 −5 = 4.: Equation de la réaction de l’acide H 2 O avec l’eau : H 2 O (l) /HO − aq H 3 O + aq /H 2 O (l) − + 2 H 2 O (l) = HO aq + H 3 O aq .2 . Ka [H O ] = [H O ] 3 3 + aq eq + aq eq = 1 donc pK a = −log1 = 0 . TS 2 Equation de la réaction de cet acide avec l’eau : − + C 6 H 5 COOH aq + H 2 O (l) = C 6 H 5 COO aq + H 3 O aq .Cours chimie Exemple : acide benzoïque. pK a = −log6.10 −5 . 4 . C 6 H 5 COOH/C 6 H 5 COO − .3.

x max D’après le tableau d’avancement : Expression de τ : τ= x f = n f (H 3 O + ) = H 3 O + f .10 −2 mol. pK a1 = 4. 5 . pH 2 = 2.7. c − 10 − pH (10 ) V = n − x f cV.V . pH 3 = 2. On mesure le pH de chacune de ces solutions : pH 1 = 3. τ 2 = 0. 10 −pH .13 .9 . V V V − pH 2 . τ 3 =1 .8. pK a3 = 0 en solution aqueuse.04 .L−1 . x max = n = c. K a2 =1. Calculons le taux d’avancement final de chacune de ces transformations et la constante d’acidité de chacun des couples. pK a1 = 3.0. V [HA ] aq eq = n f (HA aq ) Donc K a = τ 1 = 0.V = 10 − pH . Le réactif limitant est HA (H2O est le solvant).10 −5 . c.x f x = = c − f = c − 10 −pH .Cours chimie TS 2 III – Comportement des acides en solutions aqueuses Soient trois acides différents en solution de même concentration en soluté apporté c =1.10 −4 . 2) Acide méthanoïque : HCOOH. Equation de la réaction Etat Avancement Etat initial Etat en cours de transformatio n Etat final 0 HAaq n + H2O(l) = A-aq Quantités de matières en mol S O L V A N T 0 + H3O+aq 0 x n-x x x xf n-xf xf xf xf .8 . − D’après le tableau d’avancement : A aq [ ] eq + = H 3 O aq [ ] eq = xf = 10 −pH .V . 3) Acide chlorhydrique : (H O 3 + aq + Cl − aq ). 1) Acide éthanoïque : CH3COOH.0 .V 10 −pH ⇒τ = . K a3 = très grand .7 .V c − + A aq × H 3 O aq eq Expression de Ka : K a = [HA aq ] eq [ ] Donc τ = [ ] [ ] eq .4 . K a1 =1.

On cherche à trouver le domaine de pH sur lequel HA prédomine sur A-. Conclusion : [A Si [A − [ HA] eq [A ] − si eq  A − eq > 1 ⇒ log  [ HA] eq  − [ ] A- prédomine sur HA. plus son pKa est petit et proche de 0. Plus l’acide est « fort ». 2) Domaine de prédominance On considère le couple acide/base HA aq /A − aq . IV – Comportement des bases en solutions Une base est d’autant plus « forte » que la constante d’acidité du couple correspondant est petite ou que le pKa est grand. ) (H O 3 + aq + Cl − aq ):HO 3 + aq /H 2 O (l) . Les acides « forts » tels que HCl et HNO3 n’existent pas dans l’eau. [ [ ] [ HA] eq eq    .Cours chimie TS 2 Plus la constante d’acidité est grande plus l’acide est dissocié avec l’eau. plus l’acide est « fort ».  HA aq  eq   − Conclusion : [ HA ] eq > [ A ] eq (HA prédomine sur A-) si pH < pK a . On peut donc classer les acides selon leur constante d’acidité ou leur pKa. c’est-à-dire   A − eq   > log 1 = 0 < 1 ⇒ log donc  [ HA ] eq    [ ] ] Inversement. −  A aq eq  D’après la relation pH = pK a + log HA aq eq  [ [ ] [A ] − ] [ HA] eq > A− [ ] eq donc −  A aq  eq   pK a + log < pK a donc pH < pK a .prédomine sur HA) si pH > pK a .   ] eq = [ HA ] eq  A − eq ⇒ log  [ HA] eq  [ ]   = log 1 = 0 donc pH = pK a . c’est-à-dire ] eq > [ HA ] eq (A.   3) Diagramme de prédominance 6 . Plus Ka est grand. L’acide chlorhydrique (solution aqueuse) : L’acide nitrique : H 3 O ( + aq − + + NO 3 aq : H 3 O aq /H 2 O (l) . V – Diagramme de prédominance – Distribution des espèces acides et basiques 1) Définition Une espèce A est prédominante devant une espèce B si [ A ] > [ B] . Une base est d’autant plus « forte » que sa réaction avec l’eau est avancée. si HA prédomine sur A .  A   > 0 donc pK a + log   HA aq   [ [ ] [A ] − eq > [ HA ] eq donc − aq eq ] eq   > pK a donc pH > pK a . c’est-à-dire plus il est dissocié dans l’eau.

Cours chimie TS 2 7 .