You are on page 1of 6

71

Décembre 2012 - 4e trimestre

Conseil Départemental des Associations Familiales Laïques
28, rue Polignais - 42000 Saint-Étienne - Tél. 04 77 33 98 08 - Fax 04 77 32 64 95 - mail : cdafal42@free.fr - site : www.cdafal42.org

ENQUÊTE IFOP
6 % des personnes de 18 ans et plus se définissent comme homosexuelles ou bisexuelles.

ENQUÊTE INED
• Les couples de même sexe corésidents sont évalués à 1 % du nombre total des couples, soit 150 000. • 24 000 à 40 000 enfants vivent dans ces familles (les associations de parents homosexuels évoquent 250 à 300 000 enfants élevés dans un contexte homoparental).

RAPPEL
Aujourd’hui 2 enfants sur 5 naissent hors-mariage.

ÉVOLUTIONS
Quand il a fallu légiférer sur le divorce par consentement mutuel (et non sur faute) il y a eu crispation, même chose pour l’égalité de statut des enfants légitimes, naturels ou adultérins, mêmes manifestations pour le pacs il y a plus de 10 ans.

4 AOÛT 1981
La France dépénalise l’homosexualité.

« ILS SONT INFÉRIEURS MORALEMENT »
Phrase prononcée le 4 février 2005 par un député de la majorité en parlant des homos.

MARIAGE GAY
Il est légalisé dans 12 pays du monde (Afrique du Sud, Argentine, Belgique, Canada, Danemark, Espagne, Islande, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Suède).

Le mariage des homosexuels est un sujet socialement délicat, car pèse sur l’esprit de beaucoup de gens, le poids de beaucoup de traditions religieuses qui y sont opposées. Pourtant, dès l’antiquité l’homosexualité existait chez les humains et il est légitime de se demander pourquoi. De tous temps, il y a eu des filles ne se sentant pas très filles et des garçons ne se sentant pas trop garçons, même s’il n’y avait pas de données rationnelles pour l’expliquer. Nous savons maintenant, grâce aux progrès de la biologie, que la sexualité chez les animaux est un sujet complexe. En dehors du monde des mammifères, les espèces se reproduisent entre mâles et femelles, de façon si l’on peut dire mécanique. Il y a aussi des espèces qui sont hermaphrodites, c’est-à-dire à la fois mâles et femelles, il y a aussi des espèces dont les individus ont le sexe qui change au cours de la vie. Chez les animaux les plus proches de nous, la notion de plaisir sexuel peut se dissocier de celle de la reproduction de l’espèce. Nous savons depuis longtemps que, chez nos cousins les primates simiesques1, il existe une pratique courante de sexualité non reproductive. Récemment on a particulièrement bien observé les pratiques de plaisirs entre femelles des singes bonobos. Alors, qu’en est-il pour les humains ? On peut être “ dans sa tête ” pas très garçon ou pas très fille, ou au contraire se sentir parfaitement “ normal ” dans sa peau de fille ou de garçon. Il y a à la fois la façon dont on se voit soi-même et la pression sociale qui fait qu’il est naturel d’avoir des relations hétérosexuelles. Il ne faut surtout pas négliger les paramètres biologiques, en particulier les équilibres hormonaux, qui sont différents chez les garçons et les filles. Mais il se trouve que des compositions hormonales sont plutôt entre deux, elles ne concernent qu’une minorité de personnes, mais conduisent à des différen-

ces de comportement, au départ inconscientes, qui font que certains garçons sont attirés par d’autres garçons et certaines filles attirées par d’autres filles. Des parents parfaitement “ normaux ” peuvent avoir un enfant qui sera homosexuel. Et inversement un couple homosexuel peut adopter un enfant, ou avoir un enfant naturel par F.I.V. (fécondation in vitro), dont le comportement sera plus tard hétérosexuel. Il ne faut pas en effet oublier que l’enfant n’est pas conditionné que par ses parents, ses tendances propres sont aussi influencées par la présence des grandsparents, des oncles, des tantes, des cousines et cousins, des copains et copines de classe, etc. N’oublions pas que dans toute espèce, y compris la nôtre, il y a pour toutes sortes de facteurs, une valeur moyenne et une certaine variation autour de cette moyenne. L’existence de personnes homosexuelles est parfaitement normale et pourtant elles constituent une minorité. Mais faire partie d’une minorité n’implique pas que l’on soit inférieur, mais au contraire qu’on est égaux aux autres, ce qui est, soit dit en passant, une condition essentielle de la laïcité. Les homosexuels doivent donc pouvoir se marier, comme les autres. Au fond, ce qui est essentiel, c’est l’existence de couples d’adultes qui s’entraident réciproquement pour le meilleur et pour le pire. Bien sûr, comme pour les religions en général, il ne serait pas bon que les homosexuels, en tant que groupe, fassent pression pour que d’autres se conduisent comme eux. Tout groupe, religieux, social, politique, doit éviter d’être impérialiste vis-à-vis des autres. La laïcité est ce qui permet à tous ces groupes de vivre dans le respect réciproque et à chacun de changer de chapelle au cours de sa vie s’il en a envie. La laïcité est essentielle à la liberté.
1. Relatif aux singes.

MÉDECINE
DÉPASSEMENTS • 2 fois et demi la consultation : 70 € au lieu de 28 € = 150 % de dépassement. • Selon l’INSEE, les cotisations des assurances complémentaires santé ont flambé de plus de 40 % en 10 ans. • La Sécu finance 77 % de la consommation de soins et des biens médicaux, les organismes complémentaires couvrent 13,6 %, le reste à charge des ménages est de 9,4 %. Que gagnent les médecins : • 103 000 généralistes : revenu moyen mensuel net : 6 572 € • 110 000 spécialistes : revenu moyen mensuel pondéré net : 11 229 €. À remarquer que 20 % de ces spécialistes sont à temps partiel (en particulier les femmes, 40 %) ce qui donne une moyenne d’environ 13 843 € pour les temps pleins (net, c’est-à-dire après avoir payé tous les frais professionnels).

SANTÉ ALIMENTAIRE
TROIS INSTANCES… ET PEU DE CLARTÉ
EN EUROPE • L’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), créée en 2002 après différents scandales alimentaires comme la vache folle, émet des avis scientifiques auprès de la Commission européenne. Elle a souvent été mise en cause pour ses conflits d’intérêts obligeant, en mai, sa présidente à démissionner pour ses liens avec l’International Life Sciences Institute, un lobby pro-OGM. EN FRANCE • Le Haut Conseil des biotechnologies (HCB) a été créé en 2008 à la suite du Grenelle de l’environnement. Les ONG critiquent son comité scientifique accusé d’être en majorité proOGM. Autre problème : ses avis font désormais doublon avec l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, ce qui accroît la confusion. • L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), créée en 2010 de la fusion de deux organismes publics, a mis en place un comité de déontologie chargé de prévenir les conflits d’intérêts.

– Je vous dois combien docteur ? – Mes tarifs sont affichés dans la salle d’attente. Vous avez un dépassement car vous n’êtes pas passé par votre médecin traitant et un dépassement car je suis en secteur II, mes tarifs sont libres. – Ah bon… mais depuis le 25 octobre l’accord passé entre la CNAMTS et le gouvernement, prévoit la création d’un contrat d’accès aux soins encadrant les dépassements… – Hélas oui, les dépassements peuvent aller seulement jusqu’à deux fois et demi le tarif de la Sécurité sociale et encore uniquement sur 70 % de mes consultations. Une limite a été mise en place pour les dépassements les plus caricaturaux (qui sont hors champ des pratiques médicales habituelles) mais la quasi-totalité de ceux qui posent problème au quotidien ne seront pas freinés. De plus, pour nous récompenser l’Assurance maladie prendra en charge une partie de nos cotisations sociales… – Vous croyez que ma mutuelle va faire un effort pour compenser les dépassements ? – Après six séances de négociations, les complémentaires santé sont prêtes à participer à hauteur de 150, voire 175 millions d’euros pour la revalorisation des tarifs de bases des actes médicaux, mais certaines refusent de rembourser les dépassements. Quant aux tarifs des cotisations… – Une autre question docteur, vous serez contrôlé et pénalisé si vos dépas-

« Docteur, je ne suis pas allée faire ma coloscopie. je n'ai pas eu de soucis avec le gastroentérologue en secteur 1, mais je ne peux pas payer les dépassements d’honoraires de l’anesthésiste. » MG France 9 novembre 2012

sements sont supérieurs en nombre et en chiffres ? – 150 % est seulement un repère, ce taux pourra faire l’objet d’adaptation dans certaines zones géographiques limitées et aura vocation à se modifier en cours de convention, en fonction du volume global de l’activité, de la fréquence des actes du patient. Enfin bref quelque chose de très complexe pour les patients qui n’étaient même pas représentés lors des consultations… Depuis 30 ans l’Assurance maladie est censée contrôler, alors… – Ah bon… si je roule à 155 au lieu de 130, je dépasse de 20 %, j’ai une amende, je perds des points, pour vous 150 % de dépassement c’est autorisé ! En période de crise tout le monde est amené à faire des efforts, mais vous, vous gagez sur tous les tableaux ?

D

EPUIS plus d’une dizaine d’années les cultures OGM se sont beaucoup développées dans certains pays. Elles sont destinées à la nutrition animale et humaine. Et il est logique de se poser la question de l’effet à long terme de ces nutritions OGM sur la santé animale et humaine. Les études des firmes productrices d’OGM sur la toxicité de leurs produits ne portent que sur des essais à court terme (3 mois) sur des animaux de laboratoire. Nous n’avons donc que peu de données sur les effets à long terme. C’est à cela que l’étude de Gilles-Éric

Séralini et ses collaborateurs a voulu répondre. Le problème de fond est que les entreprises productrices d’OGM prétendent que le changement de gène dans la plante, ne modifie en rien ses qualités, en dehors de l’effet du gène proprement dit. C’est un problème, car un joueur d’échecs sait très bien que lorsqu’on déplace une pièce ce n’est pas innocent. En biologie, c’est pareil, quand on change ou déplace quelque chose dans le génome, cela a bien souvent aussi d’autres effets que celui qui était attendu. Il n’y a pas d’équivalence en substance de la plante OGM et de la plante

d’origine : ce que montre l’étude de Séralini. Il faut aussi retenir, qu’en plus de la plante elle-même, l’animal ou l’homme ingère aussi les pesticides qui ont été appliqués à cette plante, par exemple le « Roundup® » et également les produits de dégradation ou de modification qui en sont issus. L’effet d’un pesticide doit donc être étudié avec le produit commercial complet. Cette étude a été réalisée avec beaucoup de discrétion, compte tenu des oppositions farouches de grands groupes à ce travail. Compte tenu des moyens financiers qui ont été obtenus par le laboratoire, il a été possible de travailler avec au départ 200 rats de laboratoire d’une variété d’usage courant pour des études de toxicologie et connue pour ses sensibilités aux effets environnementaux néfastes. Ces rats ont été répartis en dix groupes de dix mâles et dix groupes de dix femelles. Pour chaque sexe on a un groupe témoin, nourri avec un maïs normal proche de celui qui avait servi à construire l’OGM étudié, trois autres groupes sont nourris avec trois doses de maïs OGM, trois autres avec trois doses d’OGM plus trois doses de Roundup®, c’est-à-dire provenant d’un champ d’OGM traité dans des conditions normales avec le Roundup®, enfin trois groupes sont nourris avec du maïs normal mais boivent de l’eau contaminée par trois doses de Roundup®. Les résultats obtenus ont été traités avec les analyses statistiques les plus récentes et les plus performantes. Les premiers résultats très frappants ont été ceux d’une mortalité précoce en nourriture OGM, bien que reposant sur peu d’individus ; les résultats en auraient été plus solides si les moyens financiers avaient pu permettre de travailler avec des groupes de 30 rats au lieu de 10. Il n’en reste pas moins qu’il y a bien plus de décès précoces chez les rats nourris avec OGM ou OGM plus Roundup® surtout chez les femelles. Il y a aussi des décès très précoces chez les mâles. Cette mortalité ne semblant pas corrélée à l’importance des doses, il apparaît donc que dès la première dose d’OGM on aurait atteint un seuil. Il faut aussi souligner qu’une partie des morts précoces est due à la nécessité d’euthanasier des animaux souffrant beaucoup de leurs pathologies. Plus intéressant est aussi le fait que jusqu’à 14 mois (à peu

près la moitié de la durée de leur vie moyenne) il n’y a pas de tumeurs chez les témoins alors que l’on en a eu chez 10 à 30 % des femelles traitées. Les femelles ont surtout des tumeurs mammaires, mais aussi des atteintes de la glande pituitaire (hypophyse) très importante pour la production des hormones stéroïdes. Chez les mâles on a surtout des atteintes du foie, des reins, et du tube digestif. On peut tenter un début d’explication. L’insertion d’un nouveau gène responsable de la fabrication d’une enzyme mutée permet à la plante OGM de tolérer la présence de Roundup®, qui ne peut plus inhiber l’enzyme, comme pour les maïs normaux. Ces modifications entraînent entre autres des troubles au niveau de l’excrétion rénale et des équilibres hormonaux.

Un livre parmi d’autres
La vérité sur les OGM, c’est notre affaire ! De Corinne Lepage Ce livre qui revient sur l’étude controversée du Pr Séralini, pose les conditions d’une véritable expertise pluraliste et contradictoire sur les enjeux environnementaux de première importance et relance la nécessité d’un débat public sur les OGM.

PERTURBATEURS ENDOCRINIENS1
Tout le monde aujourd’hui s’accorde pour dire qu’ils doivent être bannis car ils interfèrent sur notre système hormonal. Bruxelles vient de confier à l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Aesa) la responsabilité de définir ce qu’est un perturbateur endocrinien. Or l’Asea s’est jusqu’ici distinguée par sa tolérance vis-à-vis des perturbateurs endocriniens et pourrait donc publier une définition si restrictive qu’elle laisserait de côté quantités de composés inquiétants… même si certaines agences nationales plaident pour une rigueur accrue !
1. Exemple : le bisphénol A, « suspecté toxique pour la reproduction », est interdit depuis peu dans la fabrication des biberons.

Que choisir – Novembre 2012

ASSURANCES COMPLÉMENTAIRES
Elles ont flambé de plus de 40 % en 10 ans. Rappel : 7 % des assurés n’en ont pas.

ALLERGIES AUX PRODUITS LAITIERS
Il reste maintenant à souhaiter que les travaux puissent être poursuivis, avec plus de moyens, et toujours en indépendance des groupes industriels, de façon à la fois à travailler avec plus de rats, d’autres variétés de rats, et surtout avec des animaux à durée de vie plus longue. Il est grandement temps que les pays européens et les grands pays agricoles de la planète se penchent sérieusement sur la valeur sanitaire des OGM, et surtout sur la pérennité de l’agriculture productiviste, alors qu’il faudrait développer largement l’agriculture biologique ce qui permettrait aussi à beaucoup d’actuels chômeurs de travailler, car nourrir l’humanité dans un monde devenu plus propre est le grand enjeu de demain.
La médecine allopathique et la publicité des industries agroalimentaires disent qu’il faut consommer quotidiennement des laitages pour un bon apport en calcium. Or les produits laitiers peuvent occasionner des allergies et désagréments de tous ordres chez de nombreuses personnes. L’important n’est pas de consommer un aliment riche en calcium mais plutôt que le calcium soit bien assimilé. Le calcium le plus assimilé est celui des fruits, des légumes (choux, brocolis, céleri…), des salades, des céréales, des algues, des légumineuses, des graines de sésame, de courge, de tournesol, de lin, etc. et des graines germées, parce qu’il est intégré à un complexe vitaminique et minéral équilibré.
Principes de santé – Octobre 2012

Conseils aux locataires1
En 2010, un ménage sur deux consacrait plus de 18,5 % de ses revenus à son habitation principale (enq-uête INSEE mars 2012). En 2011 l’UNAF qui analyse mensuellement la structure des budgets de la famille, a constaté que pour un couple avec deux enfants, le poste logement représentait 25 % des dépenses. Il monte à 31 % pour une famille mono parentale. LES AIDES AU LOGEMENT Selon les conditions de ressources, la CAF délivre des allocations logement, une prime déménagement, éventuellement un prêt. La garantie loca-pass est une garantie de paiement qui peut couvrir jusqu’à 18 mensualités de loyers et de charges en cas d’impayés. Les aides d’accès au logement sont soit une avance du dépôt de garantie par Entreprises Habitat, soit des subventions et prêts du Fonds Logement Unique. Un Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL), institué dans chaque département, accorde des aides financières aux personnes qui rencontrent des difficultés pour s’acquitter des obligations locatives et des charges relatives à leur logement. Au travers du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), les villes disposent d’un arsenal d’aides sociales facultatives. LES DROITS La loi du 6 juillet 1989, connue sous le nom de loi Mermaz, tend à améliorer les rapports locatifs. Elle reconnaît le droit au logement comme un droit fondamental et interdit toute forme de discrimination dans l’accès au logement. Elle ne s’applique qu’aux locations de locaux à usage d’habitation principale ou à usage mixte (professionnel et d’habitation principale). Dans le secteur HLM, les baux sont semblables à ceux du secteur « privé » (c’est-àdire soumis à la loi Mermaz) sauf en ce qui concerne la durée indéterminée du bail, le droit au maintien dans les lieux, le délai de préavis qui est réduit de 1 mois ou 2 mois en cas de mutation auprès d’un autre office HLM. Cas particulier du “ meublé ” qui est un logement bénéficiant d’une quantité suffisante de meubles et accessoires pour permettre la vie courante du locataire et pour lequel s’applique le principe de la liberté contractuelle. Toutefois existe un contrat écrit d’un an tacitement reconductible ou de 9 mois pour le locataire étudiant. La délivrance d’un diagnostic technique doit être établi. Le préavis est d’un mois pour le locataire et de 3 mois pour le bailleur (loi du 18 janvier 2005).

LE FURAN : UN ANCIEN ÉGOUT QUI REPREND VIE Les pêcheurs du Gardon Forézien ont fait en octobre une pêche de suivi dans le Furan. Chevaines, loches franches, vairons et même des truites farios dont une mesurait plus de 30 cm ont été recensés. Une bonne nouvelle pour les poissons, le Furan et les habitants pour qui ce voisinage n’est plus une tare mais un plus.
La Tribune – 11 novembre 2010

LA POLLUTION SUBVENTIONNÉE Exonérations fiscales du kérosène dans le transport aérien, dispense de taxe sur l’énergie pour les raffineries, TVA à taux réduit sur les engrais, défiscalisation partielle des agrocarburants, diesel taxé 30 % de moins que l’essence… sont dans le collimateur des organisations écologistes : stopsubventionspollution.fr
Alternatives Économiques – octobre 2012

1. Journée de formation nationale sur le logement, d’octobre 2012. Suite au prochain numéro.

Cet été les Roms (familles avec enfants, poussettes, baluchons, matelas) ont été chassés d’un endroit à un autre : de Chantegrillet où ils bénéficiaient au moins d’ombre ils se sont retrouvés, avant de passer vers le musée, à La Chaumassière sur un terrain vague en plein soleil d’été, sans arbre, ni eau au départ, ni électricité. Ensuite ils ont erré du parking de Montaud à Jean-Jaurès, Carnot, le Soleil, pour aujourd’hui être dispersés dans la ville sous des abris de fortune, en plein air ; quelques-uns sont repartis. Bien sûr, il n’est plus possible de scolariser les enfants, tantôt d’un côté tantôt de l’autre. À la Chaumassière, éloignée de tout, donc de l’école, il reste une dizaine de familles prises en charge par Emmaüs qui a fourni une dizaine d’algécos et lance une association pour travailler avec ces familles et les aider. Plus incroyable encore est l’expulsion de la Perrotière (où tout se passait très bien),

INDIGNATION

juste avant l’hiver, où Roms et demandeurs d’asile étaient à l’abri ! Quelques familles sont à Montplaisir suivies par le prêtre qui s’est occupé des gens du voyage. On peut comprendre qu’une seule ville ne puisse accueillir tout le monde, mais on ne peut admettre que l’humain ne soit pas pris en compte. Il est temps de reprendre le dialogue entre associations, agglomération stéphanoise et préfecture. La situation devient ingérable pour les travailleurs sociaux du 115 et les associations qui accueillent des sans-abri dans la journée. Ils ont organisé une manifestation qui a remporté un grand succès avec la présence de 300 personnes devant la préfecture. Là aussi il est bien regrettable qu’une délégation n’ait pas été reçue. Oui, nous sommes indignés et nous ne pouvons que soutenir tous ces mouvements. Plus de 400 personnes dont des demandeurs d’asile, dormaient à la rue fin octobre !

INTERDICTION DU CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ? C’est en Suisse. Il s’agit d’un projet de loi adopté le 25 septembre 2012, pour supprimer ce mode de chauffage qui est une aberration au niveau thermique. En effet, on transforme de la chaleur nucléaire ou autre en électricité qui à son tour produit de la chaleur, ce qui aboutit à perdre 90 % de la chaleur initiale. En France 80 % des logements neufs sont chauffés ainsi. Dans l’habitat ancien, les factures de chauffage électrique sont exorbitantes.
Silence – novembre 2012

SOMMAIRE
Brèves pages 1, 2, 3, 4 P. 1 p. 2 Mariage homosexuel Dépassements d’honoraires

p. 2-3 OGM et étude du Pr Séralini p. 4 Logements (1re partie) : Conseils aux locataires

p. 5-6 Supplément « Conso »

Toute utilisation ou reproduction de l’Expresso, même partielle, est vivement encouragée. N’oubliez pas de citer vos sources !
L’EXPRESSO est édité par le CDAFAL Directrice de Publication : Janine SARKISSIAN Comité de rédaction : Solange Ménigot, Pierre Massardier, Jean-Claude Leclerc, Claude Guillot, Dominique Benevent Ont participé aussi à ce numéro : Nicole Damon, J. Sarkissian Prix de l’abonnement : 2 euros ACCUEIL DU PUBLIC CONSOMMATION Matins du lundi au vendredi 9 h - 12 h Après-midis Lundi 14 h - 16 h Mardi et jeudi 14 h - 17 h FAMILLES, accès aux droits, couples mixtes, parents étrangers d’enfants français : Lundi 9 h - 12 h - Mardi 9 h - 12 h et 12 h 45 - 16 h 45 Mercredi 9 h - 12 h - Jeudi 9 h - 12 h et 12 h 45 - 16 h 45 Vendredi 8 h—12 h Commission paritaire no 0410 G 89395 - Imprimé par nos soins

Si l’EXPRESSO vous est devenu indispensable, pensez à adhérer à votre AFL !

Décembre 2012 - 4e trimestre

71

DES TRÉSORS DANS NOS DÉCHETS : LA SOCIÉTÉ “ ENVIE ” S’EN OCCUPE
ENVIE, LES D3E ET LES PAMS
Les D3E sont les Déchets Électroménagers, Électriques, Electroniques. Ils proviennent des distributeurs, des déchetteries, des particuliers. Dans la Loire, les chauffeurs d’ENVIE 1 les récupèrent tous les jours chez les distributeurs qui sont obligés de reprendre votre ancien matériel quand ils vous en vendent un neuf. ENVIE les trie. Les « appareils froids » sont soit réparés et remis en vente si possible (30 % du prix du neuf), soit emmenés pour démantèlement et récupération des gaz. • Les « gros appareils » hors froid partent pour être broyés, les composants sont triés et recyclés. • Les « PAMS » : Petits Appareils Ménagers sont broyés, triés et recyclés dans un autre lieu. • Les écrans : démantelés et triés.

MÉFIEZ-VOUS DES VENDEURS DE VELOS !
Comme tout bon vendeur, il ne va pas tout vous dire. C’est pourquoi l’association Carfree tient à vous prévenir des effets indésirables que provoque le passage de la voiture au vélo : Perte de poids. Si vous essayez d’être gros, le vélo n’est pas bon pour vous. Le vélo est connu pour éliminer les calories provenant des réserves de graisse du corps. Ralentissement de la respiration. Les gens qui utilisent régulièrement le vélo ont besoin de plus de temps entre chaque respiration, que ce soit quand ils font du vélo ou quand ils sont en période de repos. Réduction du stress et de l’agressivité. Les gens qui vont au travail à vélo sont moins susceptibles d’être agressifs, ce qui peut poser problème pour la survie dans le monde d’aujour d’hui. Ponctualité. La possibilité de naviguer dans le trafic urbain, en prenant des raccourcis dans des endroits où les voitures ne peuvent pas passer, tout en évitant les embouteillages de l’heure de pointe, laisse souvent les cyclistes dans l’ennui lorsqu’ils doivent attendre l’arrivée de leurs collègues. Stimulation mentale sans caféine. Ceux qui utilisent régulièrement le vélo ont la sensation naturelle d’être alertes et bien éveillés, et ne peuvent donc pas justifier la pause café en début de matinée. Sentiment d’invincibilité. Les personnes qui sont leur propre moyen de transport ont souvent la dangereuse impression qu’elles peuvent réaliser n’importe quoi. La pratique du vélo peut conduire à d’autres activités. Rouler à vélo encourage la curiosité, l’exploration et peut même provoquer une dépendance à la volonté de découvrir le monde. Joie extrême. Les cyclistes réguliers ont du mal à comprendre la colère des automobilistes et se tiennent donc à l’écart du passe-temps populaire qui consiste à maugréer dans la circulation. Des sourires trop fréquents peuvent provoquer des rides d’expression sur le visage. Perte de sensation. La pratique régulière du vélo rend insensible au froid, à la pluie, aux intempéries et même à la chaleur. Mauvais pour la croissance économique. La pratique du vélo diminue les profits des compagnies pétrolières et des constructeurs de voitures tout en limitant la pollution et les problèmes de santé publique. Or la pollution (et la dépollution qui va avec) et les problèmes de santé publique (dont les accidents de la route) participent à la croissance du PIB.
Silence n° 406 – novembre 2012

PERSONNEL EN INSERTION
À Saint-Étienne, il y a 20 emplois de réinsertion avec un contrat pouvant aller jusqu’à 2 ans. Les personnes sont payées avec une aide financière de l’État qui redistribue les taxes perçues. La récupération de matériels augmente de 30 % par an. Déjà plus de 6 000 tonnes récupérées, triées et recyclées en 2012. Un dépôt existe à Roanne, l’entreprise de démantèlement est à Saint-Priest-en-Jarez, l’atelier de récupération-vente à Montplaisir (Saint-Étienne). À noter que dans les déchetteries les appareils, souvent laissés aux intempéries, deviennent difficilement réutilisables, voire sont cassés pour récupérer cuivre, alu… ENVIE projette la récupération des déchets d’ameublement.
1. ENVIE : Entreprise Nouvelle Vers l’Insertion Économique. La première ENVIE est née à Strasbourg suite à une directive européenne préconisant, à travers une économie sociale et solidaire, la récupération, le recyclage des déchets 3E (Envie Saint-Étienne, Z.A. Montplaisir, 47 rue Gauthier-Dumont, 42100 SAINT-ÉTIENNE – 04 77 33 35 23).

LE PRIX DU BIG MAC : UN INDICE
Deux steaks hachés, deux lits de salade, une tranche de cheddar fondu, deux couches de cornichons et oignons dans un pain de mie au sésame, ça coûte 3,79 € en Allemagne, 3,50 € en Italie, 2,85 € au Portugal… et 3,90 € en France ! Le Mac Do qui réalise le plus gros chiffre d’affaire du monde se trouve… à Eurodisney à Marne-la-Vallée.
60 millions de consommateurs

CONSOMMER MIEUX
Dans l’édition de septembre 2012, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) a produit un livret sur l’éco-consommateur : bien acheter, bien utiliser, bien jeter. Téléchargeable sur http://ecocitoyens.ademe.fr

LES PORCS AUSSI ONT UNE VIE DE COCHON
Dans l’Union Européenne, 100 millions de porcelets par an sont soumis à une ablation « à vif » (sans anesthésie) des testicules. Cette pratique largement majoritaire en France et en Italie ne concerne qu’une minorité d’animaux en Grande-Bretagne, 10 % au Portugal et en Grèce, 40 % en Espagne. Les Pays-Bas et l’Allemagne souhaitent la stopper en 2015. Le Danemark, la Norvège et la Suisse traitent la douleur. Cette pratique est destinée à rendre le porc plus gros et moins agressif, ainsi qu’à supprimer l’odeur de verrat que peut avoir la viande. Un groupe breton prévoit de mettre en vente de la viande de porcs non castrés.

MESGOUTS.FR
Les marques ne sont pas toujours ce que l’on croit… Spaghettis Auchan fabriqués par Panzani, jambon Leader Price sorti des usines de Madrange, emmental Monoprix élaboré par Entremont, sont souvent vendus avec des écarts de prix importants. Le consommateur doit donc faire le tri entre ses attentes et vérifier composition et provenance pour faire des choix éclairés.

LAVERIE SOCIALE DES « VIEILLES CHARRUES »

Lors du 21e festival des « Vieilles Charrues » une laverie sociale « Éco-Charrue » à été lancée. Celle-ci propose toute l’année location, livraison et lavage des gobelets, vaisselles et matériels alimentaires réutilisables. L’association emploie des travailleurs handicapés. Elle a organisé la récupération de l’eau et de la chaleur et utilise des produits de lavage biodégradables.
L’âge de faire – septembre 2012

SANS PESTICIDES, C’EST POSSIBLE
C’est l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) de Dijon qui l’a prouvé en cultivant, durant 10 ans, 5 parcelles de la station expérimentale d’Époisses (département 21) selon différents protocoles de protection : sans labour, sans désherbage mécanique, etc. alors qu’une autre parcelle était cultivée selon les méthodes intensives traditionnelles (travail des sols et traitements herbicides). « Si l’on veut réduire la dépendance aux pesticides, une réorganisation des filières et des marchés, une responsabilisation des bassins de production, des coopératives de collectes sont nécessaires » souligne Nicolas MunierJolain, de l’INRA.
Que choisir – Novembre 2012

LE PROCÈS DE LA COLÈRE, DE L’ESPOIR ET DE LA SOLIDARITÉ1

Jeudi 4 octobre 2012 à Saint-Étienne, à l’appel du Comité de soutien des paysans1, ce sont environ 700 personnes (paysans, amis, familles, sympathisants, élus, syndicats ouvriers… et la présence du Cdafal) qui sont venues accompagner et soutenir les 9 paysans inculpés au nom de tous ceux qui ont réclamé vivre de leur travail. Rappelons qu’ils ont été inculpés suite à une action collective syndicale en 2009 de près de 350 producteurs laitiers, toutes tendances syndicales confondues. Cette action symbolique avait été l’expression du désarroi des producteurs de lait engagés dans une longue lutte pour vivre de leur travail. Elle venait après des interpellations nombreuses et vaines des laiteries, d’élus politiques et surtout des organisations agricoles ellesmêmes. Aujourd’hui encore, la situation des producteurs de lait reste très critique avec des baisses de prix du lait qui met de nombreux paysans en grande difficulté. Le grand paradoxe de ce procès vient du fait que leur inculpation a été demandée par le président de la Chambre d’agriculture qui s’est lui-même chargé de désigner les prévenus selon ses propres critères. La Chambre d’agriculture n’a -t-elle pas pour but premier de représenter et défendre les paysans ? Dans ce conflit elle a préféré se ranger du côté de l’industrie laitière et de sa politique ultra-libérale. La Confédération paysanne a choisi la résistance. Maître Chantal Julien, avocate des neuf, a exprimé la volonté de tous les participants à l’action de vouloir comparaître avec leurs collègues, tous ayant fait part du caractère collectif, démocratique et désintéressé de cette action, mouvement d’union qu’il fallait sacrifier malgré la crise pour sauver le monopole syndical agricole français.2 Le délibéré a été rendu le 15 novembre dernier : 3 inculpés relaxés, 6 condamnés à 5 000 € d’amende avec un sursis de 5 ans.
1. Siège social : Bas Lieu, 42140 Saint-Denis-sur-Coise. 2. Extrait d’un article de Solidarité paysanne , octobre 2012, no 323.

LES BELGES RÉCUPÈRENT L’EAU DE PLUIE
Lorsqu’elle tombe du ciel, c’est là qu’elle est la plus propre. La loi belge autorise sa récupération et en Belgique 700 000 personnes l’utilisent pour la lessive, la vaisselle, l’hygiène corporelle. L’installation comporte un premier filtre pour les feuilles et les salissures, un bassin de décantation avec trop plein qui communique avec une citerne enterrée. L’eau est pompée et traverse deux filtres. En France, seule l’alimentation des WC, du lave-linge et de l’arrosage du jardin sont autorisés avec 25 % de crédit d’impôt pour l’installation (www.eautarcie.com).
La France Agricole – 5 octobre 2012

COVOITURAGE À LA TOUSSAINT
C’est l’équivalent de 500 TGV. Le site BlaBlaCar.fr a enregistré 4 500 nouveaux membres par jour soit un nouvel inscrit toutes les 20 secondes. En France il y a 2,4 millions d’adeptes.

DEVIENDRONS-NOUS ENTOMOPHAGES ?
Faire revenir à la poêle 75 g d’asticots par personne, y ajouter de la crème avant de verser le tout sur une pâte feuilletée. Essayer aussi les spaghettis aux grillons ou le riz au lait aux larves d’abeilles. Voir « cuisine d’insectes » dans Insectes comestibles de S. Much, éditions Plume de carotte. Après tout notre dégoût pour les limaces est peu cohérent avec notre goût pour les escargots, et celui pour les grenouilles font que les Anglais se moquent de nous ! Alors ! En effet, les experts de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) voient dans le développement de la cuisine aux insectes ou entomophagie, un avenir pour la planète avec substitut à la viande et au poisson. D’ailleurs, au Cameroun, au Mozambique, dans les deux Congo, en Zambie on mange des milliers de tonnes de chenilles chaque année. À savoir : les termites sont très riches en fer !
Le Monde – 18 septembre 2012