LE TABAC Le tabagisme représente la première cause de mortalité évitable.

Chaque année, 60 000 décès prématurés (avant 65 ans) sont causés par le tabac soit environ 200 décès par jour. En France, plus d'un tiers de la population fume soit environ 34% des femmes et 42% des hommes. Les conséquences du tabac sur la santé du fumeur et de son entourage sont très graves. S'arrêter de fumer est donc recommandé. Aujourd'hui, des méthodes de plus en plus efficaces facilitent le sevrage tabagique. Tabagisme actif du fumeur Chez le fumeur actif, le tabac joue un rôle direct et indirect dans l'apparition des cancers du poumon, du larynx, des voies aérodigestives. C'est également un facteur de risque non négligeable dans le cas des cancers de la vessie et de l'estomac. Par ailleurs, les femmes qui prennent la pilule sont plus exposées aux accidents cardiovasculaires que les autres si elles fument. Enfin, le poids de naissance d'un nouveau né est d'autant plus faible et le retard de croissance d'autant plus grand que les femmes qui fument pendant leur grossesse. Tabagisme passif L'inhalation passive de la fumée des autres a également une incidence sur la santé. Plusieurs études constatent une augmentation de 30 % de la fréquence des cancers du poumon chez les personnes exposées à la fumée par rapport à celles vivant dans une atmosphère saine. Les infections rhinopharingées sont également plus fréquentes chez les enfants dont les parents sont fumeurs. Une intoxication réversible Les risques de maladies liées au tabagisme diminuent de moitié en un à deux ans après l'arrêt du tabac pour les maladies cardio-vasculaires, en cinq à dix ans pour les cancers et en dix à quinze ans pour les maladies respiratoires. Arrêter de fumer, une question de respect de soi et de son entourage La première étape consiste à se donner de solides raisons de cesser de fumer. Abandonner la cigarette, c'est se libérer d'une dépendance, améliorer sa vitalité et retrouver une bonne forme physique. Le bénéfice lié à l'arrêt du tabac concerne également l'entourage du fumeur qui n'est alors plus exposé au tabagisme passif. Les aides au sevrage

1/2
Union régie par le code de la mutualité enregistré sous le n°444 279 699

Les timbres (patch) et les gommes à la nicotine diminuent l'intensité du syndrome de manque lié à une dépendance plus ou moins grande à la nicotine. Il existe d'autres méthodes d'aide au sevrage : acupuncture, relaxation, homéopathie, etc. Les conseils et le suivi d'un médecin peuvent être utiles pour mesurer la dépendance et prescrire des substituts au tabac (sous forme de patch). Prévenir les problèmes de poids Pour des raisons à la fois d'augmentation des rations alimentaires et de modifications du métabolisme, le sevrage tabagique peut entraîner une prise de poids. Un rééquilibrage de l'alimentation (diminution de l'apport énergétique, fractionnement des repas en au moins trois vrais repas) allié à la pratique d'activités physiques aideront à limiter cette prise de poids. Pour tout renseignement complémentaire - Minitel 36 15 Tabac Info - Tabac Info Service : 08 803 309 310 Actuellement en France, une cinquantaine de centres de sevrage tabagique peuvent vous accompagner dans votre démarche. CELA VA SANS DIRE ... *Fixer un jour précis pour démarrer l'arrêt du tabac. Si vous fumez au travail, profitez des vacances pour arrêter de fumer. *Commencez à vous mettre en forme par des exercices physiques modérés. *Eviter de choisir des périodes de stress. *Faites disparaître, chez vous et à votre travail, cigarettes, briquets, cendriers pour éviter les tentations inutiles. *Gardez plus à l'esprit que fumer un paquet par jour coûte environ 8000 francs par an. ...MAIS C’EST MIEUX EN LE DISANT

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful