16-17 Choual 1434 - Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013 - N°14906 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.

com - ISSN 1111-0287

L’ENGAGEMENT DE L’ETAT
M. SellAl dANS lA wIlAyA de M’SIlA

L A R E V O L U T I O N PA R L E P E U P L E E T P O U R L E P E U P L E

Le texte aspire, selon le ministre, à consacrer "la stabilité institutionnelle et réglementaire pour donner l'assurance à l'investissement algérien et étranger en Algérie''. Cette loi sera suivie par l'introduction de nouvelles mesures permettant un meilleur climat des affaires qu'avait préconisé le comité institué par le ministère dans le but d'améliorer le classement de l'Algérie au prochain rapport Doing Business de la Banque mondiale.

Relancer durablement le secteur, réduire la dépendance des hydrocarbures

oBjeCtIfS du MINIStère de l’INduStrIe

MouSSA BeNhAMAdI à AIN deflA :

P. 9

Q Le coordinateur national du SNAP se félicite des dernières déclarations du ministre.

« Tous les contractuels d’Algérie Poste et d’Algérie Telecom seront permanisés »

Q Soumission pour la 3G : « Djezzy doit régler son différend avec la Banque d’Algérie. »

CONFLIT DE BORDJ BADJI-MOKHTAR

Le Premier ministre promet des améliorations effectives
SECTEUR DE LA SANTÉ PROGRAMME COMPLÉMENTAIRE

Sellal : « L'Etat maîtrise la situation »

Une facture de 2,2 milliards de dollars
douBle AtteNtAt Au lIBAN

IMportAtIoNS de CéréAleS pour 2013

P. 6

P. 9

30 milliards de DA essentiellement pour l’industrie, l’agriculture et l’hydraulique

De nos envoyés spéciaux : Mohamed Bouraïb et Tahar Rouabah

Le Premier ministre a réitéré, jeudi soir à M'sila, comme dans toutes les wilayas qu’il a pu visiter jusqu’à présent, un en-

gagement constant et indéfectible de l'Etat à prendre en charge les préoccupations des citoyens, en particulier ceux qui vivent dans des contrées reculées et enclavées. Ce sont des contraintes que les pouvoirs publics s’attellent à combattre

TOURISME

Mohamed Amine Hadj Saïd :

Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger — Tél. : (021) 73.70.81 — Fax : (021) 73.90.43 — 55e Année — Algérie : 10,00 DA - France : 1 €

Il a qualifié de "positif et acceptable" le nombre des estivants enregistrés jusqu'à présent, attribuant cela "aux efforts consentis par les autorités des wilayas côtières visant à améliorer les prestations au profit des estivants". Le ministre a également indiqué que la wilaya d'Alger sera dotée de 7.000 nouveaux lits pour combler le manque enregistré en matière d'hébergement. P. 6

« 40 millions d'estivants dans les 14 wilayas côtières »

dans la mesure du possible et des moyens détenus par l’Etat. Cet engagement a été renouvelé avec force et conviction car son objectif est primordial pour l’amélioration des conditions d’existence de la population. PP. 4-5

42 morts, 500 blessés
lIgue1 (1 jourNée)
re

P. 15

Les prétendants veulent frapper d’entrée P. 31

2

Mét éo

EL MOUDJAHID

ENSoLEILLé

17 wilayas participent au 8e Festival national de la chanson patriotique de jeunes du 19 au 25 août à Béjaïa, à l’issue des différentes phases régionales éliminatoires. Ce festival, qui s’inscrit dans le cadre du programme des manifestations nationales organisées par le ministère de la Jeunesse et des Sports au titre de l’année 2013, permet aux nombreuses chorales présentes de partager leurs expériences tout en participant à un riche programme de visites organisé tout au long de leur séjour ; des prix seront remis aux trois premiers lauréats ainsi que le prix d’encouragement Ifri. Au Nord, le temps sera relativement chaud et partiellement voilé, notamment vers les régions de l’intérieur avec tendance orageuse sur les hauts plateaux et les Aurès en cours d’après-midi et soirée. Les vents seront faibles à modérés (20/30 km/h) de secteur est à nord-est sur le littoral. La mer sera belle à peu agitée. Sur les régions sud, le temps sera partiellement voilé sur la Saoura et le Nord Sahara avec tendance orageuse en cours d’après-midi. Activité pluvio-orageuse probable sur l’extrême Sud et les massifs du Hoggar/Tassili en fin de journée et soirée. Les vents seront en général variables modérés (20/40 km/h) avec localement chasse-sable. Températures (maximales-minimales) prévues aujourd’hui : Alger (33°- 18°), Annaba (29°- 19°), Béchar (39° - 26°), Biskra (39° - 26°), Constantine (35°- 17°), Djanet (40°- 27°), Djelfa (37° - 20°), Ghardaïa (39° - 26°), Oran (31° - 21°), Sétif (34°- 18°), Tamanrasset (36°- 25°), Tlemcen (34° - 19°).

8e Festival national de la chanson patriotique de jeunes

JUSQU’AU 25 AOÛT À BEJAIA

DEMAIN À 10H00 AU FONDS NATIONAL DE SOUTIEN AUX INITIATIVES DE JEUNES
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Mohammed Tahmi, présidera demain à 10h00 au siège du Fonds national de soutien aux initiatives de jeunes et aux pratiques sportives, sis à Ghermoul, la cérémonie de signature des conventions avec les associations porteuses de projet au titre de la région du Centre.

Signature de conventions

***************************************** Le secrétaire d’État auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de la Jeunesse, M. Belkacem Mellah, effectue aujourd’hui une visite de travail dans la wilaya de Boumerdès.

Mellah à Boumerdès

DU 23 AU 25 SEPTEMBRE AU PALAIS DE LA CULTURE MOUFDI-ZAKARIA

10e édition du Salon Med-IT

La 10e édition du Salon Med- IT, le Salon international des technologies de l’information, aura lieu du 23 au 25 septembre, au palais de la culture Moufdi-Zakaria d’Alger, sous le haut patronage du ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication. MED-IT accueille chaque année plus de 5.000 visiteurs professionnels et 150 exposants, dont les principaux acteurs algériens du secteur des technologies de l’information, ainsi que 30% d’entreprises étrangères.

CE SOIR À 19H30 À SIDI FREDJ

Clôture de la dernière session du centre de vacances

AGENDA CULTUREL
DEMAIN À 15H00 AU CENTRE CULTUREL MUSTAPHA-KATEB
L’établissement Arts et Culture de la wilaya d’Alger organise un vernissage de l’exposition des artistes peintres : le Burundais Kanani Eusebe et Asma Hamza, demain à partir de 15h00 au centre culturel Mustapha-Kateb, 5, rue DidoucheMourad.

La clôture et la veillée finale de la dernière session du centre de vacances et de loisirs des enfants du Village africain venant de la wilaya de Tamanrasset auront lieu ce soir à partir de 19h30.

LE 4 SEPTEMBRE À 8H30 À L’HOTEL SOFITEL
La conférence IDC Clouds Computing & Datacenter aura lieu le 4 septembre à l’hôtel Sofitel d’Alger à partir de 8h30, au cours de laquelle des experts de la technologie Clouds et Datacenter IT vont présenter les défis récents des DSI dans l’organisation, l’élaboration et la gestion des services Clouds, les avantages des différentes catégories de Clouds — privé, public — et partager quelques conseils d’experts.

Vernissage de deux expositions

Conférence de presse

CE MATIN À 10H30 À L’UGCAA

« Le marché de l’or en Algérie »

DU 25 AOÛT AU 5 SEPTEMBRE À SETIF

1er camp olympique de la jeunesse – horizon 2020

L’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) organise une conférence de presse intitulée : «Le marché de l’or en Algérie» ce matin à 10h30 à son siège au 18, rue Mohamed-Bouldoum - Belouizdad.

Le Comité olympique algérien et le ministère de la Jeunesse et des Sports organisent le 1er camp olympique de la jeunesse – horizon 2020 à l’Ecole nationale des sports olympiques de Sétif du 25 août au 5 septembre.

La réunion des députés du groupe parlementaire du parti du Front de libération nationale (FLN) aura lieu le 26 août à 10h00 au 1er étage de l’APN.

Réunion des députés du groupe FLN

LE 26 AOÛT À 14H00 À L’APN

Activités des partis

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

La cérémonie de clôture des travaux de l’université d’été des cadres de la RASD aura lieu demain à 10h00 à la salle de conférences INH de Boumerdès. Elle sera présidée par M. Abdelkader Taleb Omar, Premier ministre de la RASD, en présence des membres du secrétariat national du Front Polisario, des représentants du gouvernement de la RASD, du président et des membres CNASPS, des autorités de la wilaya de Boumerdès et des représentants de la société civile algérienne.

Clôture de l’université d’été des cadres de la RASD

DEMAIN À 10H À L’INH DE BOUMERDÈS

Le Président Bouteflika félicite son homologue Victor Yanukovitch L
FÊTE NATIONALE D’UKRAINE
e Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de félicitations à son homologue ukrainien, Victor Yanukovitch, à l'occasion de la célébration de la fête nationale de son pays. "Au moment où l'Ukraine célèbre sa fête nationale, il m'est agréable de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes chaleureuses félicitations auxquelles je joins mes vœux de santé et de bonheur pour vous-même, de progrès et de prospérité accrus pour le peuple ukrainien ami", a écrit le Président Bouteflika dans son message. "Je tiens, en cette occasion, à exprimer ma satisfaction quant à la qualité des relations d'amitié et de coopération qui unissent nos deux pays et à vous réitérer ma disponibilité à œuvrer, de concert avec vous, à leur développement continu, dans l'intérêt mutuel de nos deux peuples", a ajouté le Chef de l'Etat.

EL MOUDJAHID

Nation

3
Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie en France

Le gouvernement de la République française a donné son agrément à la nomination de M. Amar Bendjama, en qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République algérienne démocratique et populaire auprès de la République française, a indiqué jeudi dernier le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le gouvernement algérien a donné son agrément à la nomination d'Ibrahim Ben Abdelaziz Mohamed Saleh Assahlaoui, en sa qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l'Etat du Qatar auprès de la République algérienne démocratique et populaire, a indiqué jeudi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur du Qatar en Algérie…

REPRÉSENTANT LE PRÉSIDENT BOUTEFLIKA, AUX CÉRÉMONIES D'INVESTITURE À HARARE, DU PRÉSIDENT ÉLU DU ZIMBABWE
Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, représentant du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, aux cérémonies d'investiture, jeudi dernier à Harare, du Président élu du Zimbabwe, Mugabe Robert Gabriel, a été reçu par ce dernier en marge de ces cérémo-

M. Bensalah reçu à Harare par le Président Mugabe
nies. M. Bensalah a remis au Président zimbabwéen un message écrit du Président Bouteflika. L'audience a été ensuite marquée par un long entretien entre M. Bensalah et le Président Mugabe au cours duquel les deux parties ont passé en revue les relations bilatérales ainsi que les ques-

Le gouvernement algérien a donné son agrément pour la nomination de M. Ousmane Boubacar Ouedraogo, en qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Bénin auprès de la République Algérienne démocratique et populaire avec résidence à Abuja, a indiqué jeudi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

…du nouvel ambassadeur du Bénin…

tions internationales et régionales d'intérêt commun. Le Président zimbabwéen Robert Mugabe a été investi jeudi pour un sixième mandat à la présidence du Zimbabwe, lors d'une cérémonie organisée dans un stade de la périphérie d'Harare.

Le gouvernement algérien a donné son agrément pour la nomination de M. Nacer Ben Seif Ben Salem El Hosseini, en qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Sultanat d'Oman auprès de la République algérienne démocratique et populaire, a indiqué jeudi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

…et du nouvel ambassadeur du Sultanat d'Oman

VISITE DE TRAVAIL ET D’INSPECTION DU PREMIER MINISTRE DANS LA WILAYA DE M’SILA

Le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, a effectué jeudi dernier, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de M’sila. Cette visite qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, lui a permis ainsi qu’à la nombreuse délégation ministérielle qui l’accompagne de procéder à l’examen de l’état d’exécution et d’avancement de plusieurs projets socio-économiques dans les secteurs de l’habitat, des transports, du tourisme, du commerce, de l’agriculture, de l’enseignement supérieur, de l’énergie et des ressources en eau, inscrits dans le programme quinquennal 2010-2014.
De nos envoyés spéciaux : Mohamed Bouraib et Tahar Rouabah
Cette visite a constitué une occasion pour le Premier ministre de donner des orientations aux responsables locaux en vue d'une réalisation et d'une exploitation plus efficientes des projets réceptionnés et à venir. Dans la ville de Boussaâda, M. Sellal a procédé au lancement d'un projet de réalisation de 1.000 logements (300 LPL et 700 LPA), destinés à faire face à la demande en matière d'habitat. Ce pôle urbain qui accueille ces structures immobilières, s'étend sur une superficie de 285 hectares pouvant accueillir jusqu'à 11.000 unités, dont 2.655 sont déjà achevées et attendent d'être distribuées. Une riposte efficace contre les risques d’inondation Le Premier ministre a inspecté des ouvrages réceptionnés en juillet 2012, mobilisés pour la protection de la ville de Boussaâda, contre les inondations. Réalisé par le groupement d’entreprises SINOHYDRO (Chine) - ONID (Algérie), ce projet dont le montant s’élève à 952.237.000 DA, a généré 300 emplois. Les travaux ont concerné l’aménagement de quatre oueds, oued Ghillassa, oued Sfaa, oued Neguebe et oued Boussaâda, la protection des berges sur 8.850 ml, le calibrage des oueds sur 10.650 ml, la réalisation d’une galerie (2x3 m2) sur 2.000 ml, de des deux dalots sur la RN08 et la route de cité Maiter, la réalisation d’un répartiteur, et la réalisation de deux passages piétons. Ce projet revêt une importance de premier plan, notamment pour la protection du périmètre agricole d’El Maadher, outre la sécurité des riverains qui ont été victimes plusieurs fois, de pertes humaines et de dégâts matériels. M. Sellal a instruit les responsables concernés, de financer l’entretien des protections contre les inondations. La wilaya de M'sila va renforcer son potentiel d'hébergement avec la réouverture de l’hôtel « Caïd » de Boussaâda, en inactivité depuis 2011. Cet hôtel de quatre étoiles, qui appartient à la chaîne « El Djazaïr », compte 67 chambres, 5 suites et une piscine de 108 places. Le Premier ministre a instruit sur site, les responsables de la wilaya à agir afin de réhabiliter la ville de Boussaâda réputée jadis pour la qualité de ses jardins exubérants. M. Sellal a également procédé à Boussaâda à la mise en service d'un marché de gros de fruits et légumes. Achevé en avril dernier, il a permis de reconfigurer cette importante infrastructure commerciale pour recevoir 53 carreaux sur une surface bâtie de 3.531 m² sur un total de 9.540 m², soit une superficie moyenne par carreau de 48 m². Le marché de gros a été doté de commodités à même de redorer l’image de l’activité commerciale dans la région à l’exemple d’une administration, d’une cafétéria de 184,20 m², d’un poste transformateur, d’une bâche à eau ainsi que d’un pont bascule de 40 tonnes. L’impact du projet consiste en la création de 200 emplois permanents, la régulation du marché entre l’offre et la demande du client, une stabilisation de la mercuriale des produits agricoles, à garantir l’approvisionnement des commerçants tant en volume qu’en qualité en différents produits agricoles ; assurer une fonction logistique – expédition sur de longues distances, stockage et livraison sur le Centre-ville. Encourager les jeunes concessionnaires agricoles Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a visité l’exploitation agricole des frères Feroudj, à Boussaâda où il a remis à des agriculteurs, 15 actes de concession. Située dans la commune d’Ouled Sidi Brahim, l'exploitation couvre une superficie totale de 410 ha, dont 235 ha de surface agricole utile (SAU) et 180 ha irrigués. Ayant bénéficié d’un investissement de 65 millions de dinars, dont 21 millions de dinars, de soutien accordé par l’Etat, l'exploitation a réalisé 5 forages, deux bassins d’accumulation d’une capacité de 1.600 m3 et trois retenues collinaires de 30.000 m3. Elle dispose également d’une bergerie ovine, (200 têtes) d’une étable de 20 vaches, (dont 9 laitières), de trois hangars de 500 m2, d’une chambre froide de 130 m3 et d’habitations couvrant 500 m2. La ferme exploite une oliveraie de 140 ha irriguée au goute-à-goutte, 26 ha d’arboriculture, 30 ha de céréaliculture irriguée, 9 serres et une dixième multi-chapelle, 200 palmiers dattiers. L’exploitation a généré 75 postes d’emplois permanents. Elle procède actuellement à la réalisation d’une huilerie et une champignonnière, susceptibles de créer 150 emplois. Dans la ville de M’sila, le Premier ministre a visité le chantier de construction de la station d’épuration (STEP), du chef-lieu de wilaya. Cette infrastructure hydraulique importante, permettra de traiter les eaux usées de l’agglomération de M’sila afin de les réutiliser pour l’irrigation de près de 600 hectares. Elle permet également d’éradiquer les rejets à ciel ouvert, tout en protégeant la nappe alluvionnaire de la région du Hodna. Le projet de réalisation de la station d’épuration de la capitale du Hodna d’un coût de 1.806.000.000 DA, a été confié à un groupement multinational alors que le suivi des travaux est assuré par l’entreprise de contrôle technique de la construction hydraulique de Sétif. Elle permettra la création de 30 postes d’emploi permanents. Cette station d’épuration permettra de traiter 45.000 m3/jour. La délégation ministérielle s’est ensuite dirigée vers le site de l’unité Maghreb Pipe et une laiterie « Hodna lait »appartenant à un privé. Le Premier ministre, a remis 14 actes de concessions du foncier industriel à des investis-

Une nouvelle dynamique au développement local

seurs. M. Sellal a mis l’accent sur la nécessité d’assainir la zone industrielle et d’envisager son extension, selon les disponibilités, avant d'appeler à la création d’une nouvelle zone industrielle dans la capitale du Hodna. L’usine Maghreb Pipe, spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de systèmes de canalisations en PRV (polyester renforcé de fibres de verre), a été créée avec pour objectif de participer au développement du secteur de l’hydraulique. « Hodna-Lait », spécialisée dans la production du lait et ses dérivés a débuté ses activités en 1999. Implantée sur une superficie de 60.000 m2, avec un réseau de distribution des plus développés, la société qui emploie près de 800 employés se distingue par la disponibilité de ses produits dans plusieurs wilayas et par la gestion de l’ensemble de sa chaîne de production, depuis l’importation de génisses, en passant par l’élevage du bétail et la collecte, jusqu’au traitement et conditionnement du lait et la distribution. Valoriser la ressource humaine Le Premier ministre a inspecté jeudi le chantier de construction d’un nouveau pôle universitaire de la ville. Il a exhorté les responsables de l’université à favoriser l’émergence de filières spécialisées dans les secteurs de l’agro-industrie générateurs de postes de travail. Il a donné ordre aux responsables centraux concernés de débloquer le financement de 1.000 places pédagogiques et la construction 150 logements d’astreinte. Le projet, inscrit au plan quinquennal 2005-2009 pour une enveloppe de 9.981.000.000 de dinars, couvre une superficie de 102 ha. Il comprend un auditorium, devant être réceptionné en septembre 2013, et un pôle administratif dont l’achèvement des travaux est prévu pour octobre de la même année. Le nouveau pôle universitaire disposera de 17.000 places pédagogiques et des locaux de soutien, des résidences universitaires de 11.000 places, deux restaurants centraux, une bibliothèque centrale, un complexe sportif, un centre d’impression et de reprographie et un centre médical. Ce pôle universitaire, à réaliser au titre du plan quinquennal 2010-2014, comprendra une résidence de 2.000 lits, un institut des sciences et techniques des activités sportives, 10 laboratoires de recherches, (taux de réalisation actuel 5 %), un centre national de recherche en sciences humaines pour 1.683.000.000 de dinars.

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a inspecté les chantiers du pôle urbain de la ville ainsi que le chantier de réalisation d’un lycée de 1.000 places, dont les travaux sont en voie d’achèvement, avant de procéder au lancement des travaux de réalisation d’un millier de logements publics aidés (LPA). Sur le site du pôle urbain qui sera doté de 135 équipements publics et 161 aires de jeux, M. Sellal a encore mis l’accent sur la nécessité de veiller à ce que cet ensemble urbain soit agréable à vivre, de prévoir des espaces pour l’implantation de nouveaux équipements. La superficie globale du pôle urbain de M’sila est de 657 ha, pouvant accueillir 14.594 logements. Les espaces verts et placettes publiques occupent 25,5 ha. Augmenter les capacités de production électrique M. Sellal a procédé à la mise en service de dix groupes turbines mobiles destinés à l’extension des capacités de production d’électricité. Deux autres groupes turbines mobiles, inscrits dans le cadre du programme d’urgence été 2013, seront mis en marche prochainement. La centrale thermique à gaz de M’sila, mise en service en 1980, ne couvrant plus la demande, la mise en services de ces groupes turbines mobiles permettra de combler le déficit en énergie électrique, améliorer la qualité du service et constituer un appoint au réseau interconnecté national. Les travaux de ces groupes turbines ont été lancés en janvier 2013. M. Sellal avait visité le projet de construction d’un parc d’attractions et de loisirs et un complexe touristique, géré par M. Boubaaya Abdelhafid, un promoteur privé. Le taux d’avancement des travaux et de 6%. Le projet est implanté à Lougmane, dans la commune d’Ouled Mansour. Cette infrastructure couvre une superficie de 180.000 m2, pour un coût de 1.860.000.000 DA. Elle devra générer 114 postes d’emplois et aura un impact socio-économique appréciable, avec des incidences sur la qualité de la vie des citoyens, a-t-on soutenu. Au chapitre des transports, M. Sellal a suivi un exposé qui a porté notamment sur la réalisation d’une troisième ligne ferroviaire dans la wilaya, reliant M’sila à Boughzoul. Un quatrième projet est en cours d’étude. Il porte sur une ligne ferroviaire devant relier Boussaâda à Aïn Lahdjel. M. B.

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

4

ABDELMALEK SELLAL RENCONTRE LES REPRÉSENTANTS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE

Devant les membres de la société civile venus massivement débattre et participer au processus de développement de leur région, le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, a pu, encore une fois, mesurer avec beaucoup de satisfaction et de sincérité l’implication concrète des citoyens dans tout ce qui touche au présent et surtout au devenir de leur wilaya.

L’engagement de l’Etat
aux secteurs de l’agriculture, du tourisme et de l’industrie. Abdelmalek Sellal a insisté sur la nécessité de moderniser l’agriculture. « Il y a des gens à Mascara qui font fondre la pierre », a-t-il déclaré. « Il est grand temps pour cette ville de conquérir sa place en tant que zone touristique de qualité. » «Il ne s’agit pas d’opter pour une politique du touristique au rabais mais d’en faire un instrument de promotion de notre image, de notre culture et de notre patrimoine ». Le Premier ministre a fait sentir l’obligation de promouvoir le tourisme car il est générateur de postes de travail et il permet de transmettre au monde des choses favorables à notre pays. A ce titre, l’Etat ne manquera pas de donner à ce secteur toute la sollicitude indispensable pour le valoriser au niveau des sites, des conditions d’hébergement. « Nous ne pouvons pas nous permettre de vivre repliés sur nous-mêmes, nous avons besoin d’échanges avec le monde extérieur », a-til clamé devant l’assistance. Cette région fut jadis considérée comme une pionnière dans la formation touristique, avec Tizi Ouzou et Alger. Il n’ y a pas que le tourisme à prendre en charge. Le secteur agricole doit également être modernisé pour assurer un développement durable à la wilaya, insiste le Premier ministre, d’où l’im-

VISITE DE TRAVAIL ET D’INSPECTION DU PREMIER

Nation

EL MOUDJAHID

C

e n’était pas une surprise. Bien au contraire. Dans une salle pleine comme un œuf, les questions ont fusé de toutes parts et les problèmes et les perspectives étalés dans une atmosphère de franchise et de liberté de ton indéniable. M. Sellal a pris acte d’un esprit de responsabilité émanant de personnes qui, parfois, se laissaient emporter par une espèce de fébrilité somme toute compréhensible. Cela étant, le Premier ministre a réitéré, jeudi soir à M'sila, comme dans toutes les wilayas qu’il a pu visiter jusqu’à présent, un engagement constant et indéfectible de l'Etat à prendre en charge les préoccupations des citoyens, en particulier ceux qui vivent dans des contrées reculées et enclavées. Ce sont des contraintes que les pouvoirs publics s’attellent à combattre dans la mesure du possible et des moyens détenus par l’Etat. Cet engagement a été renouvelé avec force et conviction car son objectif est primordial pour l’amélioration des conditions d’existence de la population. Le Premier ministre a rappelé qu’en cette occurrence, les projets réalisés ou en cours à M'sila, au titre du programme du Président de la République, peuvent constituer une réponse adéquate à toutes ces préoccupations liées étroitement à l’emploi, au logement, à l'enseignement et à tant d’autres secteurs. Ce sont des projets qui sont créateurs d’emplois, de développement, de revalorisation de formation et de requalification de la ressource humaine. Pour le Premier ministre, la région de M’sila peut compter sur des atouts non négligeables pour accélérer sa cadence de développement. Il faisait allusion

Photos : T.Rouabeh

portance à investir dans la ressource hydrique. Il a également annoncé le lancement des travaux de réalisation du barrage El Medjdel et qui sera d’un apport appréciable

pour l’alimentation de la population en eau potable. L’industrie a besoin d’être développée. M. Sellal a indiqué que ce secteur a beaucoup régressé durant la décennie 90, alors que durant les années 70, elle constituait 15% du PIB. En définitive, le Premier ministre a décliné, à travers l’appui et l’encouragement des secteurs de l’agriculture, de l’industrie et du tourisme, le plan de développement à suivre pour conférer à la région son décollage économique. Il va de soi que les investisseurs sont catégoriquement appelés à y contribuer d’autant que toutes les facilités leur seront accordées. M. Bouraib

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a affirmé que l'Etat maîtrisait la situation à Bordj Badji-Mokhtar (w. Adrar) après les incidents ayant marqué dernièrement la région suite à un "conflit entre deux tribus". Lors d'une rencontre avec les représentants de la société civile de M'sila, à l'issue de sa visite de travail et d'inspection dans cette wilaya, M. Sellal a indiqué que "les échauffourées éclatées récemment à Bordj Badji-Mokhtar ne sont pas des évènements majeurs, mais il s'agit d'un conflit entre deux tribus", soulignant que l'Etat maîtrise la situation dans cette région frontalière. "Dieu merci, nous avons maîtrisé la situation et cela n'a aucune répercussion autre que celle d'un conflit purement tribal", a-t-il dit, ajoutant que "l'Etat algérien est debout et maîtrise la situation". "Tous ceux qui ont commis des délits ou des crimes seront traduits devant la justice algérienne et punis selon les lois en vigueur", a-t-il encore soutenu. Le Premier ministre a réaffirmé "la détermination de l'Etat à poursuivre son action visant la préservation de la stabilité du pays et la sécurité des citoyens tout comme, a-t-il dit, sa lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes, saluant à cette occasion "les résultats positifs réalisés" sur ce plan. "Ce que vous entendez à Tizi-Ouzou ou à Bouira ne nous étonne guère, et j'ai dit récemment que nous avons une force à utiliser pour préserver la sécurité et la stabilité du pays et de nos citoyens", a conclu le Premier ministre. Pour sa part, le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a affirmé que la situation à Bordj Badji-Mokhtar était en train de retrouver "son cours normal". M. Ould Kablia a précisé que le bilan de ces incidents s'élève à 9 morts, écartant par là même l'implication de mains étrangères dans ces incidents. M. Ould Kablia a salué, en outre, la contribution des notables de la région dans le retour au calme dans cette ville frontalière.

Sellal : « L'Etat maîtrise la situation »
CONFLIT DE BORDJ BADJI-MOKHTAR

La société civile salue les efforts ayant contribué au retour à la vie normale
Le conseil des notables et les citoyens de Bordj BadjiMokhtar ont salué tous les efforts ayant contribué à l’arrêt des incidents ayant marqué dernièrement la région et au retour progressif à la vie normale. Dans un communiqué, dont une copie est parvenue à l’APS, les représentants de la société civile ont salué, à l’issue d’une rencontre mer-

credi avec le chef de l’exécutif de la wilaya d’Adrar au siège de la daïra de Bordj Badji-Mokhtar, les efforts déployés sur le terrain depuis le début du conflit pour le résoudre. Les participants à cette rencontre ont condamné ces événements "tragiques" qui ont conduit à la perte de vies humaines et à la destruction de biens dans cette région dont "les populations sont connues pour leur tolérance, fraternité et coexistence". Ils ont, en outre, ré-exprimé leur "main tendue pour une véritable réconciliation, apaisement des esprits et rétablissement de la confiance entre frères". Les représentants de la société civile ont réclamé l’ouverture d’une "enquête urgente et approfondie", pour "débusquer les personnes à l’origine de ce crime", mettre fin aux activités des groupes qui "se sont spécialisés dans le banditisme et la terreur des citoyens" et les "châtier afin qu’ils servent d’exemple à tous ceux qui s’aventureraient à attenter à la stabilité et la sécurité de la région". Du reste, la vie normale reprend son cours dans la ville frontalière de Bordj Badji-Mokhtar, après les efforts multiformes d’apaisement conduits sur le terrain, ont confirmé des habitants de la ville et des membres de la commission locale de mise en œuvre de l’accord de réconciliation, en faisant état de la réouverture de commerces et la reprise des services, la levée des stigmates des évènements ayant secoué dernièrement la localité. Le wali d’Adrar, Ahmed Abdelhafidh Saci, a signalé, en marge d’une visite dans la région, qu’il poursuit jeudi pour la deuxième journée la reprise des approvisionnements de la région, après les évènements qu’elle a connus, assurant, au passage, que l’administration locale a veillé, même au plus fort de cette crise, au déroulement normal des services publics, à l’instar de l’approvisionnement en électricité et en eau ainsi que les services de santé. Les efforts se poursuivent, de concert avec les différents partenaires et acteurs de la société civile, pour conforter la normalisation de la situation, continuer la prise en charge des sinistrés des dernières intempéries et préparer la rentrée scolaire dans des conditions ordinaires, a ajouté le wali. Les démarches engagées, sous l’égide des autorités de la wilaya, avec les représentants des parties en conflit, les notables et les représentants de la société civile locaux, avaient abouti à la signature, vendredi dernier, d’un accord devant permettre de mettre fin à ce conflit, contribuant ainsi à une normalisation progressive de la situation

M. Sellal promet des améliorations palpables et effectives
SECTEUR DE LA SANTÉ DANS LA WILAYA

Le secteur de la santé connaîtra des améliorations palpables et effectives dans la région du Hodna, a affirmé jeudi dernier à M’sila le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal. S’exprimant lors d’une rencontre avec les représentants de la société civile, M. Sellal a indiqué que le ministre de la Santé se rendra dès la semaine prochaine dans cette wilaya pour s’enquérir du fonctionnement de ce secteur " sévèrement critiqué par les représentants de la société civile locale". Des mesures nécessaires seront prises par la suite pour donner un nouveau souffle à ce secteur, a ajouté le Premier ministre. Le fonctionnement de l’hôpital de la ville de M’sila et le manque de structures de santé dans plusieurs communes de cette wilaya ont été longuement évoqués lors de cette rencontre par les représentants de la société civile. Concernant la revendication portant sur la création d’un centre anticancer (CAC) dans la wilaya de M’sila, M Sellal a estimé que le CAC de Sétif arrivera largement à satisfaire les besoins exprimés en ce sens.

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

EL MOUDJAHID

MINISTRE DANS LA WILAYA DE M’SILA

Nation

5

Le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, a annoncé jeudi, au terme d’une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de M’Sila un programme complémentaire de développement pour cette région d’un coût dépassant les 30 milliards de dinars ciblant essentiellement l’industrie, l’agriculture et l’hydraulique.

30 milliards de dinars ciblant l’industrie, l’agriculture et l’hydraulique
ANNONCE D’UN IMPORTANT PROGRAMME COMPLÉMENTAIRE
liards de dinars pour l’amélioration de l’alimentation des habitants de cette wilaya en eau potable et améliorer l’irrigation des terres agricoles. Dans ce contexte, M. Sellal a affirmé qu’un budget de 4 milliards de dinars sera consenti dans le cadre de ce programme complémentaire pour renforcer la dotation journalière des habitants de M’sila en eau potable. L’assainissement aura également sa part dans le cadre de ce programme complémentaire qui prévoit un budget de 1 milliard de dinar pour la concrétisation de plusieurs opérations d’assainissement. Huit cent millions de dinars seront alloués pour la réalisation de forage a souligné le Premier ministre qui a fait état de la création dans cette wilaya de deux forages profonds de plus de 1.000 mètres. Plusieurs opérations de modernisation et de revêtement des routes nationales, de chemins de wilaya et de chemins communaux sont prévues dans le cadre de ce programme complémentaire, a encore ajouté M. Sellal qui a également fait part de la réalisation au titre de ce même programme de 2 trémies à M’Sila ville et à Boussaâda. En matière de logement, la wilaya de M’Sila a bénéficié au titre de ce programme complémentaire d’un quota de 2.000 logements ruraux (1 milliard DA) et d’un vaste programme d’amélioration urbaine financé à hauteur de 500 millions de dinars. D’importants budgets ont été alloués dans le cadre de ce programme complémentaire pour les secteurs de l’éducation et de la jeunesse et des sports entre autres. Un budget de 1 milliard de dinars sera dégagé au titre du PCD pour venir en aide à des communes pauvres de la wilaya, a annoncé le premier ministre. La wilaya de M’Sila qui a bénéficié au titre du plan quinquennal 2010- 2014 d’un budget de 153 milliards de dinars, sera destinataire dans le cadre du prochain plan quinquennal d’une enveloppe financière qui favorisera sa dynamique de développement tous azimuts, a annoncé M. Sellal.

C

e programme complémentaire devra permettre l’accélération de la cadence de développement de cette région qui s’est lancée dans un vaste plan de formation et de requalification des ressources humaines, a souligné le Premier ministre au cours d’une rencontre avec la société civile tenue à l’université de M’Sila. Mettant en relief les "points forts" de cette wilaya qui a marqué des prouesses dans les domaines de l’agriculture et de l’industrie notamment, M. Sellal a indiqué que le tourisme figure également parmi les caractéristiques de choix de cette région qu’il faut impérativement développer. Le Premier ministre qui a indiqué que le gouvernement a "donné sa parole d’honneur pour la concrétisation du programme présidentiel", a fait part de l’importance de la place qu’occupe la wilaya de M’sila dans ce programme national de développement. Dans ce sens, M. Sellal a indiqué qu’un budget de près de deux milliards de dinars sera alloué dans le cadre de ce programme complémentaire pour la réhabilitation de quatre zones industrielles. Un budget de 3,5 milliards de dinars sera dégagé au titre de ce programme complémentaire pour renforcer le raccordement en gaz et en électricité des populations des régions montagneuses et enclavées de la wilaya. S’agissant du secteur de l’hydraulique, M. Sellal a fait part de la mobilisation d’une enveloppe financière de 6,7 mil-

Le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, a appelé pour faire de la région de Boussaâda (65 km au sud de M’sila) un "grand pôle touristique". M. Sellal a indiqué qu’il était temps pour que cette ville récupère son statut de zone touristique de choix. L’Etat qui "accorde une attention particulière au secteur du tourisme ne ménagera aucun effort pour revaloriser les sites touristique de cette région, jadis, considérée comme pionnière dans la formation touristique’’, a souligné le Premier ministre. En plus du secteur touristique qui fait la notoriété de cette wilaya et qu’il faut

M. Sellal appelle à faire de Boussaâda un grand pôle touristique

Ph. : T. Rouabah

absolument le développer, le secteur agricole doit également être modernisé et valoriser pour assu-

rer un développement durable à cette wilaya, a souligné le Premier ministre qui a insisté sur l’importance de s’investir dans la ressource hydrique. Le Premier ministre a également annoncé au cours de cette rencontre avec la société civile locale le lancement "prochain" des travaux de réalisation du barrage El Medjdel et qui sera d’un impact certain sur l’amélioration de l’alimentation de la population en eau potable. Au cours de sa visite dans la wilaya de M’Sila, le Premier ministre a eu à inspecter et à inaugurer plusieurs infrastructures.

Le ministre du Tourisme et de l’artisanat, Mohamed Benmeradi, a indiqué, que deux millions d’Algériens se rendaient quotidiennement à la plage. "Deux millions d’Algériens se rendent quotidiennement aux plages, selon les statistiques fournies par la protection civile", a déclaré à l’APS, M. Benmeradi. "La majorité de ces estivants se rendent aux plages le matin et retournent le soir chez eux", a précisé le ministre, faisant part de l’importance de renforcer les infrastructures d’accueil dans les villes côtières notamment. M. Benmeradi qui a in-

M. Benmeradi : « 2 millions d’Algériens se rendent quotidiennement en bord de mer »
10 MILLIARDS DA POUR L’AMÉNAGEMENT ET LA SÉCURISATION DES PLAGES
diqué que les capacités d’accueil dans les quatorze wilayas du littoral demeurent faibles, a rappelé la politique du gouvernement visant à augmenter le nombre des établissements hôteliers pour permettre aux Algériens de passer des vacances agréables chez eux. Une enveloppe de dix milliards de dinars a été dégagée cette année par l’Etat pour l’aménagement et la sécurisation des plages, a souligné le ministre qui a également insisté sur l’importance d’accompagner l’investissement dans le domaine hôtelier notamment. Sept cents hôtels sont

Le ministre du Tourisme et de l'artisanat, Mohamed Benmeradi, a annoncé qu’un projet de baisse du taux de l'Impôt sur le bénéfice des sociétés (IBS) au profit des agences de tourisme et de voyages au titre de la loi de finances 2014 pour soutenir le développement du secteur en Algérie. La mesure concernera 800 agences

« Projet de baisse du taux de l'IBS au profit des agences de tourisme »
DÉVELOPPEMENT DU TOURISME EN ALGÉRIE
de tourisme à travers le territoire national, a précisé M. Benmeradi dans une déclaration à l'APS en marge de la visite de travail et d'inspection du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dans la wilaya de M'sila. "Le gouvernement a adopté lors d'une réunion le projet d'article relatif à cette

en cours de réalisation en Algérie, a rappelé le ministre, préci-

sant que 60% sont situés sur le littoral ce qui va permettre d’améliorer les conditions d’accueil des estivants. Par ailleurs, le ministre a affirmé qu’environ 850.000 touristes étrangers ont visité l'Algérie durant le premier semestre 2013. Un chiffre qui devrait atteindre 1,5 million d'ici à la fin de l'année", selon M. Benmeradi. Le ministre a estimé que le nombre d'Algériens vivant à l'étranger qui auront passé leurs vacances au pays devrait s'établir à trois millions d'ici à la fin de l'année.

« La relance effective sur le terrain dans quelques semaines »
M. RAHMANI ET LE SECTEUR DU TEXTILE :

mesure", a ajouté le ministre. Rappelant qu'actuellement, la majorité des agences de tourisme et de voyages proposent aux touristes algériens des séjours à l'étranger, M. Benmeradi a souligné que le but de la nouvelle mesure était d'inciter ces agences à attirer les touristes étrangers en Algérie.

Le ministre de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement, M. Chérif Rahmani, a indiqué, que le projet de relance du secteur national de textile sera lancé sur le terrain dans "les prochaines semaines". "L’Algérie annoncera dans les prochaines semaines le départ effectif et réel de l’industrie dans le domaine du textile", a indiqué le ministre dans une déclaration à l’APS. La relance du secteur de textile figure parmi les solutions clés projetées par l’Etat pour développer l’industrie nationale, a souligné le ministre.

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

6

L'ensemble des contractuels d'Algérie Poste et d’Algérie Telecom, recrutés dans le cadre des dispositifs d'aide à l'insertion professionnelle, seront « permanisés progressivement ». L’annonce a été faite jeudi dernier par le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, Moussa Benhamadi, lors de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Ain Defla.

« Tous les contractuels d’Algérie Poste et d’Algérie Telecom seront permanisés »
MOUSSA BENHAMADI À AIN DEFLA :

Nation

EL MOUDJAHID

L

e ministre qui s’adressait à un employé contractuel dans un bureau de poste à Ain Defla, a fait savoir que « tous les travailleurs d'Algérie Poste et d'Algérie Télécom qui ont été recrutés dans le cadre des dispositifs d'aide à l'insertion professionnelle, seront progressivement permanisés dans leurs postes". Il convient de rappeler, dans ce contexte, que la permanisation des employés contractuels figure parmi les revendications des travailleurs d’Algérie Poste qui ont entamé la semaine dernière un débrayage. Au cours de la visite de travail qui l’a mené à Ain Defla, M. Benhamadi a également souligné que « des efforts sont déployés pour une amélioration » de la prestation au niveau d'Algérie Poste et d'Algérie Telecom. S’adressant ensuite aux travailleurs d’Algérie Poste, le ministre a appelé les grévistes à faire preuve de « raison » et de « sagesse », les invitant à reprendre leurs activités. S’exprimant lors d’un point de presse au terme de cette visite, le ministre a a indiqué que les engagements qu’il a pris en janvier 2013 en direction des travailleurs ont fait l’objet d’une convention collective au sein de laquelle figure, notamment, la nomenclature et une nouvelle grille de salaires. «

« 40 millions d'estivants dans les 14 wilayas côtières »

Mohamed Amine Hadj Saïd :
TOURISME

La convention collective signée entre Algérie Poste et le partenaire social débouchera sur l’application d’une nouvelle grille des salaires », a souligné M. Benhamadi, faisant également part du traitement du rappel dont vont bénéficier les travailleurs. 30.000 DA versés dans les comptes des travailleurs d’Algérie Poste Le ministre a d’autre part souligné que « 30.000 dinars ont été versés dans les comptes des travailleurs d’Algérie Poste touchés par l’effet rétroactif au début du mois de juil-

APPLICATION DES DISPOSITIONS DE LA CONVENTION COLLECTIVE
Un groupe de travail a été mis en place pour appliquer les dispositions de la Convention collective d'Algérie Poste (AP) notamment la nouvelle grille des salaires, a indiqué, hier, le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, Moussa Benhamadi. Dans une déclaration à l’APS , le ministre a souligné que « le directeur général d'Algérie Poste a été instruit de mettre en place un groupe de travail chargé d'appliquer les dispositions contenues dans la convention collective et des accords collectifs signés respectivement le 10 et 17 juin dernier. » Figurent, notamment, parmi les missions de ce groupe de travail, « l'établissement de la formule de calcul des rappels objet des accords conclus avec le partenaire social et la supervision des opérations de transition des salariés d'AP sur la nouvelle nomenclature des postes de travail annexée à la convention collective du 10 juin 2013. » Le groupe de travail est composé des membres de la commission mixte de la révision de la convention collective à savoir deux représentants du ministère, deux représentants de la direction générale d'AP, un délégué syndical et un délégué du collectif des travailleurs de l'entreprise, a jouté le ministre. Le directeur général d'AP a été chargé également d'instruire les responsables des directions régionales de créer, à leur niveau, de groupes de travail pour « valider, pour chaque travailleur, le calcul des rappels et la transposition dans la nouvelle nomenclature », a signalé le ministre. Et de préciser que « les groupes de travail dans chaque wilaya auront également la charge d'examiner les éventuels recours introduits, par les travailleurs non satisfaits, auprès de leur direction respective. » Aussi, une notification écrite leur sera adressée portant sur les conclusions du groupe de travail sur leur recours. Il convient de rappeler que la convention collective signée le 10 juin dernier porte notamment sur l'adaptation du contenu de la convention collective à des conditions de travail permettant le développement de l'entreprise, l'amélioration du cadre de travail et la mise en place d'un système transparent, juste et incitatif de recrutement. Les travailleurs d'Algérie Poste ont organisé un mouvement de grève de plusieurs jours à compter du 14 août courant, pour réclamer notamment l'application de la nouvelle grille des salaires, avec effet rétroactif à partir de janvier 2008. Synthèse S. G.

Mise en place d’un groupe de travail

let », avant d’annoncer un autre versement de 30 000 DA à la fin du mois en cours. Poursuivant ses propos, le ministre a signalé que « Algérie Poste, une institution au service des citoyens, laquelle, à chaque fois qu’elle est touchée par une perturbation, influe négativement sur le citoyen et le travailleur de façon générale ». M. Benhamadi a d’autre part fait savoir que le directeur général d’Algérie Poste « fait face à des difficultés financières pour payer la totalité des rappels, car l’institution qu’il dirige ne perçoit pas de subventions de l’Etat.

Ouverture de 400 postes dans les Cités U Par ailleurs , M. Benhamadi a annoncé l’ouverture prochaine de plus de 400 postes dans des cités universitaires, à l'échelle nationale. « Nous avons programmé l'ouverture de 400 bureaux de poste dans des campus universitaires", a-t-il indiqué . Des bureaux de poste seront également ouverts dans des hôpitaux et des casernes militaires et seront dotés de distributeurs automatiques d'argent. « Nous sommes en train de renforcer le réseau postal à travers le territoire national et il faut que les bureaux de poste soient présents un peu partout pour répondre à la demande des citoyens », a-t-il soutenu. A retenir, par ailleurs, Un total de 20 000 lignes MSAN (internet par fibres optique) sera destiné à la wilaya de Aïn Defla, d’ici la fin de l’année 2013, a annoncé, jeudi, le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication. M. Moussa Benhamadi a indiqué que « l’introduction de cette nouvelle technologie permettra d’améliorer l’actuel débit de l’internet, notamment dans les zones reculées ». S. G. / APS

P

« Djezzy doit régler son différend avec la Banque d’Algérie »

AVANT DE SOUMISSIONNER POUR UNE LICENCE DE LA 3G

« Du temps pour régler le dossier des salaires et des rappels »

Un certain temps est nécessaire pour régler le dossier relatif aux salaires et rappels », a soutenu le ministre faisant part de l’existence de 30 000 travailleurs qu’il faudra traiter au « cas par cas » dont ceux qui ont pris leur retraite. « C’est assurément un travail colossal qui ne peut pas se faire du jour au lendemain », a affirmé M. Benhamadi, soulignant qu’il « ne sert absolument à rien de continuer de faire de la surenchère».

LES POSTIERS ONT REPRIS LE TRAVAIL JEUDI DERNIER

Le coordinateur national du SNAP se félicite des dernières déclarations du ministre

A

propos de l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy, le ministre a déclaré jeudi dernier, lors de sa visite de travail à Ain Defla, que Djezzy « doit d’abord régler son différend avec la Banque d'Algérie avant de soumissionner pour une licence de la 3G. « Djezzy relevant d'Orascom Telecom Algérie (OTA) a été pénalisé et il doit régler son dossier avec la Banque d'Algérie pour pouvoir soumissionner pour une licence de téléphonie mobile de 3e génération (3G) », a précisé M. Benhamadi. Le cahier des charges relatif à la 3G contient, a-t-il dit, "des dispositions qui exigent des soumissionnaires l'obtention d'un quitus de la part de la Banque d'Algérie pour pouvoir bénéficier d'une licence d'exploitation", a-t-il ajouté, soulignant que cette disposition "n'est pas spécifique à l'Algérie". Synthèse S. G.

Le coordinateur national du syndicat national autonome des postiers, SNAP, M. Amar Khodja, a déclaré que la grève des travailleurs d’Algérie Poste a été gelée, jeudi dernier, à travers l’ensemble du territoire national. « Jeudi 22 août 2013, la grande majorité des postiers ont repris le travail, en réponse à l’appel lancé par le SNAP. Contacté par téléphone, le coordinateur national du SNAP qui se félicite des dernières déclarations du ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication — notamment ceux relatives à la permanisation des travailleurs contractuels — a toutefois relevé que le gel de cette grève est accompagné d’un ultimatum de deux mois pour la satisfaction des revendications. » Et d’ajouter : « Au delà de cet ultimatum, le SNAP se réserve le droit de revenir à sa lutte sous toutes les formes. » S. G.

lus de 40 millions d'estivants se rendus, depuis le début de la saison estivale, sur les plages et complexes touristiques au niveau de 14 wilayas côtières du pays, a déclaré jeudi à Alger le secrétaire d'Etat chargé du tourisme, Mohamed Amine Hadj Saïd. Le nombre d'estivants enregistré depuis le début de l'année est appelé à augmenter durant les prochains jours, a déclaré M. Hadj Saïd à la presse au terme d'une visite d'inspection aux infrastructures touristiques et de loisirs à l'est d'Alger. Il a qualifié de "positif et acceptable" le nombre des estivants enregistrés jusqu'à présent, attribuant cela "aux efforts consentis par les autorités des wilayas côtières visant à améliorer les prestations au profit des estivants". Le ministre a également indiqué que la wilaya d'Alger sera dotée de 7 000 nouveaux lits pour combler le manque enregistré en matière d'hébergement. Dans une déclaration, en marge d'une visite d'inspection des structures touristiques et de loisirs à l’est d'Alger, M. Hadj Saïd a affirmé "la nécessité de soutenir l'investissement touristique, à travers la construction de nouveaux établissements hôteliers dans la wilaya d'Alger pour combler le manque enregistré en matière d'hébergement". Le secrétaire d'Etat a fait état de "48 projets d'investissement touristique en cours de réalisation au niveau de la capitale, à même de garantir 7359 nouveaux lits et de générer 6309 postes d'emploi". La wilaya d'Alger dispose jusqu'à présent de 160 hôtels d'une capacité de 18 372 lits, rappelle-t-on . Au sujet des hôtels urbains que compte la capitale, M. Hadj Saïd a insisté sur l'impératif de "les aménager et d'améliorer leurs prestations, en vue de satisfaire les clients". "Ces établissements doivent être soumis désormais à de nouvelles méthodes de gestion", a-til ajouté dans ce sens. Il a, en outre, préconisé "d'inclure des structures de loisirs dans les projets touristiques pour attirer les touristes", affirmant que "le développement touristique ne se résume pas uniquement à la réalisation d'hôtels, mais exige notamment l'appui de l'investissement dans l'aspect loisirs. "On ne peut, a-t-il dit, à l'heure actuelle considérer que la destination Algérie est très prisée, mais nous œuvrons à la promouvoir conformément au plan d'orientation de l'aménagement touristique pour 2030". Dans ce sens, il a affirmé l'importance "de relancer et promouvoir dans un premier temps le tourisme interne, en tenant compte des spécificités naturelles, culturelles, sociales et historiques de chaque région du pays". Concernant les problèmes environnementaux enregistrés au niveau de plusieurs sites touristiques, en raison de l'accumulation des ordures, le secrétaire d'Etat a mis l'accent sur l'importance de "soutenir l'action commune avec le secteur de l'environnement et d'ancrer la culture environnementale chez les citoyens, outre la généralisation des opérations de sensibilisation pour la préservation de l'environnement dans ces espaces".

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

EL MOUDJAHID

M. Mellah viSite DeS caMPS De vacanceS à Staouéli, SiDi-freDJ et ZeralDa

L

ors d’une visite d’inspection dans des camps de vacances à Staouéli, Sidi-fredj et Zeralda, M. Mellah s’est félicité de la saison estivale de cette année qui a été « positive », car ayant réuni, a-t-il dit, « des jeunes et des enfants venus de différentes wilayas du pays leur permettant de tisser des liens entre eux.» « outre leur vocation de détente et de loisir, ces camps de vacances ont également pour objectif d’éduquer et de sensibiliser ces catégories importantes de la société », a-t-il rappelé. il s’est félicité des efforts déployés par les services de la sûreté nationale à travers « les campagnes de sensibilisation sur les dangers de la drogue et de la circulation routière.» M. Mellah s’est enquis lors de cette visite des conditions d’hébergement, ainsi que des activités et de l’encadrement dans le camps de vacances de la wilaya de laghouat qui accueille plus de 160 enfants chaque quinzaine.

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de la Jeunesse, Belkacem Mellah, a appelé jeudi dernier à Alger à faire des camps de vacances des lieux de rencontre pour les jeunes et les enfants des différentes régions du pays.

« Un lieu de rencontre entre les jeunes »

Nation

7

C

M. Sahli renD viSite aux enfantS De la coMMunauté nationale établie à l’étranger à chenoua

le secrétaire d’etat a par ailleurs visité le camp de jeunes et de loisirs al-Mokrani à Sidi-fredj ainsi que deux autres camps relevant de l’agence nationale pour les

loisirs des jeunes (anlJ) à Sidi fredj et à Zeralda où il a rencontré des vacanciers et s’est enquis de leurs activités.

L

e secrétaire d’etat chargé de la communauté nationale établie à l’étranger, M. belkacem Sahli, a effectué une visite d’inspection, jeudi dernier, au centre de vacances « grand bleu » à chenoua plage où il a rendu visite aux jeunes de la communauté algérienne installée à l’étranger, qui séjournent depuis le 14 août dernier, dans le cadre d’un partenariat avec les services de la direction générale de la sûreté nationale. cette initiative s’inscrit dans la démarche des pouvoirs publics visant au renforcement des liens de la communauté à l’étranger, en particulier les nouvelles générations, avec le pays d’origine. le ministre s’est enquis, lors de cette visite des conditions de séjour de ces enfants venus de diverses régions du monde. ils sont au nombre de 113, dont 22 filles et 91 garçons, venus de france, d’italie, du niger, de la tunisie (50), d’arabie saoudite, des emirats arabes unis, du Sénégal, du canada et des etatsunis. a cette occasion, le secrétaire d’etat chargé de la communauté nationale établie à l’étranger, a affirmé que l’objectif de l’organisation de ces colonies de vacances, qui ont débuté le 12 août et qui s’étalent jusqu’au 27 du mois en cours, est une opportunité pour ces enfants de prendre attache avec la culture, le patrimoine et la richesse de l’algérie, pays d’origine. « c’est un programme qui regroupe 300 enfants répartis dans deux colonies de vacances, le premier à chenoua et le deuxième à oran. « nous voulons que ce genre

« Renforcer les liens avec la mère patrie »

ontacté hier, le chargé de la communication du parti du fln, M. aïssi Kassa, a annoncé que le bureau politique du fln, comme convenu lors de sa dernière réunion du 17 août, tiendra ce matin, au siège du parti à hydra, une réunion statutaire. la réunion dont les travaux seront présidés par le coordinateur du bureau politique, abderrahmane belayat, aura pour ordre de jour principal, la question de la prochaine session du comité central du fln. interrogé au sujet de l’information parue mercredi dernier dans un communiqué du président du bureau de la 6e session du comité central, ahmed boumehdi, énonçant que le comité central du parti du front de libération nationale tiendra sa 7e session ordinaire les 29 et 30 août pour l’élection d’un nouveau secrétaire général du parti, le porteparole du fln, aïssi Kassa, s’est basé sur trois arguments pour réfuter la tenue de la session en question, indiquant que le ministre de l’intérieur a été induit en erreur. il a expliqué d’abord que le bureau de la session évoqué par boumehdi n’existe pas, ensuite que le quorum des deux tiers n’a pas été atteint et enfin que parmi les signataires de la demande d’autorisation de tenir un cc, certains n’ont pas la qualité de membre de cc. le bureau politique du parti du fln qui a, lors de la dernière réunion, présidée par le coordinateur chargé de la gestion des affaires du parti, abderrahmane belayat, réussi à dépasser la question du renouvellement des structures en décidant d’actualiser la liste des représentants désignés aux postes de responsabilité au sein de son quota à l’aPn, vient de connaître un nouveau développement au sujet de la tenue de son comité central pour l’élection du nouveau secrétaire général, un poste vacant depuis plus d’un semestre. Jeudi matin, le coordonnateur du bureau politique du parti, abderrahmane belayat, a démenti la tenue de cette réunion du cc à la date du 29 août. il a ajouté que seul le coordonnateur du bureau

La prochaine session du CC à l’ordre du jour

réunion Statutaire ce Matin Du bureau Politique Du fln

d’initiative permette de renforcer les liens avec les membres de la communauté nationale établie à l’étranger, de découvrir les différentes régions du pays, notamment en mettant en place un cadre d’échanges de connaissances, de culture, de traditions et de coutume avec nos enfants qui vivent en algérie », précise-t-il en ajoutant que « c’est un devoir de faire connaître à ces enfants l’histoire de leur pays et de les sensibiliser à propos des sacrifices que leurs aïeux ont consentis pour que l’algérie et le peuple algérien jouissent de la souveraineté et de la liberté aujourd’hui. » M. Sahli a souligné entre autres, la nécessité de renforcer et de diversifier ce genre d’initiatives, tout en indiquant que plusieurs programmes touristiques et culturels

vendredi 23 - Samedi 24 août 2013

intitulés « séjours culturels » sont prévus l’année prochaine au profit des membres de la communauté, notamment les jeunes et les enfants. ces programmes prévoient des visites au Sahara pendant l’hiver et des visites de lieux touristiques comme el Kala, bejaia durant les vacances du printemps. il a par ailleurs, incité les familles algériennes à accueillir les enfants de la communauté nationale pendant les vacances (d’hiver et de printemps de l’an prochain), pour leur permettre de mieux connaître les traditions et la culture algériennes. tout en remerciant les équipes de police de la région et les services des Douanes pour les efforts fournis dans ce sens. comme il a honoré la moudjahida aïcha Maharzi. Kafia Ait Allouache

le parti du front de libération nationale (fln) a été autorisé à tenir une réunion de son comité central (cc) après avoir présenté une demande « légalement fondée », a déclaré jeudi à M’sila le ministre de l’intérieur et des collectivités locales, Daho ould Kablia. Dans une déclaration à la presse en marge de la visite de travail et d’inspection du Premier ministre, abdelmalek Sellal, dans la wilaya, M. ould Kablia a expliqué qu’une réunion du cc est convoquée soit par le secrétaire général du parti soit par les 2/3 des membres du comité. « Dans la situation actuelle du fln qui ne dispose pas de secrétaire général, c’est aux deux tiers des membres du comité central de convoquer cette réunion », a-t-il ajouté. il a souligné, dans ce sens, que la demande faite pour la tenue de la réunion du cc était « légalement fondée », précisant, toutefois, que c’est au parti de décider de la date de la tenue de cette réunion.

« Le parti du FLN autorisé à tenir une réunion de son comité central »

Ph. Wafa

M. Daho oulD Kablia confirMe :

politique est habilité à convoquer cette réunion conformément à l’article 9 de son règlement intérieur. en effet, dans son communiqué le coordinateur du bureau politique a soutenu que ni la date, ni le lieu, ni l’ordre du jour de cette réunion, n’ont été arrêtés par l’instance habilitée à convoquer une telle rencontre qui n’obéit ni aux procédures ni aux règlements du parti, et encore moins aux textes relatifs à l’organisation et aux activités des partis politiques. il a par ailleurs affirmé qu’il s’agissait là de comportements surprenants intervenant dans une conjoncture de confusion artificiellement entretenue, appelant à la prudence et à la vigilance pour éloigner le spectre de la division au sein du parti. belayat a en outre rappelé que lors de sa dernière réunion, le bureau politique avait indiqué que la date de la tenue d’une session du comité central pour élire un nouveau secrétaire général du parti serait fixée ultérieurement, ajoutant que cette question sera inscrite à l’ordre du jour de la prochaine réunion du bureau. à signaler que la décision de tenir une session du comité central à la fin du mois d’août intervient en réponse à une demande formulée par boumehdi auprès du ministre de l’intérieur et qui a été légalement fondée pour réunir son comité, comme l’a expliqué le ministre, M. Daho ould Kablia indiquant qu’une réunion du cc est convoquée soit par le secrétaire général du parti, soit par les 2/3 des membres du comité. Houria A.

8

L

es rapports régionaux établis lors des quatre conférences régionales de l’éducation nationale, qui ont pris fin jeudi dernier ,seront présentés aux travaux de la conférence nationale qui aura lieu au cours de la semaine prochaine à alger, et ce, en prévision de la préparation de la rentrée scolaire 20132014, dont le coup d’envoi est fixé pour le 8 septembre prochain. les participants aux quatre conférences régionales programmées au niveau du sud, de l’est, de l’ouest et du centre du pays, ont multiplié leurs rencontres durant ces vacances pour la préparation des conditions nécessaires à la reprise des classes. une feuille de route a été préparée par les directeurs de l’éducation des 48 wilayas du pays, qui ont mis en établi des priorités à tous les niveaux afin  d’assurer le bon déroulement de la prochaine rentrée scolaire et, bien sûr, les moyens de réussite pour chaque  élève. selon les responsables du secteur, les rapports régionaux évoquant tous les détails liés à la rentrée de septembre 2013 prennent compte des nouveautés de la rentrée 2014 qui portent sur les volumes horaires devant être consacrés à chaque cycle et matière d’enseignement, ainsi que les différentes suggestions formulées par les partenaires sociaux et les enseignants à propos des programmes scolaires. ainsi, les participants aux quatre conférences régionales, qui ont pour finalité de cerner les contraintes auxquelles sont confrontés les gestionnaires et les enseignants du secteur et de dégager les modalités et les dispositions de nature à les pallier, ont eu comme première mission l’organisation des examens et concours concernant le recrutement du personnel administratif et pédagogique, qui a eu lieu le 12 du mois courant, et ce, afin de combler le déficit en la matière avec l’ouverture de près de 13.000 postes budgétaires à l’échelle nationale, dont 4.680 pour le cycle primaire (3.757 pour les matières de langue arabe, 907 pour le français et 16 pour tamazight), 3.113 pour  combler le cycle moyen dans 11 matières et 4.553 nouveaux postes pour le cycle secondaire. la deuxième mission importante consiste à faire état des besoins concernant les infrastructures éduca-

Une feuille de route a été préparée par les directeurs de l’éducation des 48 wilayas du pays, qui ont établi des priorités à tous les niveaux afin d’assurer le bon déroulement de la prochaine rentrée scolaire et, bien sûr, les moyens de réussite pour chaque élève.
tives pour septembre prochain. le secteur s’attend à un renforcement de ses structures à la faveur de la réception programmée, avant le jour «J», de nombreux projets, dont le taux d’avancement des travaux avoisine les 95%. ces projets, faut-il le rappeler, ont fait l’objet de suivi sur le terrain de la part des responsables concernés durant tout l’été afin qu’ils soient livrés à temps. sur un autre plan,  la prochaine conférence nationale, qui sera présidée par le ministre de l’education nationale m. abdelatif Baba ahmed, prendra en compte l’application dès septembre prochain d’environ 50 propositions sur les 300 relevant de l’évaluation d’étape de l’enseignement obligatoire. ces propositions applicables à partir de septembre 2013  s’articulent autour de quatre grandes thématiques liées aux programmes d’enseignement, à la formation et au perfectionnement des maîtres, aux principes d’équité et d’égalité des chances de réussite pour tous les élèves et à la modernisation de la gestion pédagogique et administrative. le reste des propositions sera mis en œuvre une année après, soit à la

Clôture des conférences régionales de l’éducation nationale
préparatioN de la reNtrée scolaire 2013

Nation

EL MOUDJAHID

L

Nouvelles mesures au profit des collégieNs

L

es entreprises nationales publiques perdent «souvent» des procès dans le cadre de l’arbitrage international à cause d’un «manque» de juristes algériens spécialisés, a relevé hier l’avocat me farouk Ksentini, appelant à remédier en «urgence» à cette carence par la formation. «Nous n’avons pas de spécialistes en arbitrage international ni en droit des affaires, c’est pour cela que nos entreprises publiques perdent souvent leurs procès face à leurs adversaires», a expliqué à l’aps me Ksentini, qui est également président de la commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’homme (cNcppdH). il a souligné l’impératif de former des spécialistes en droit des affaires et en arbitrage international pour faire face à cette situation qui, a-t-il dit, «nuit à l’économie nationale». selon lui, les entreprises publiques se retrouvent

Me Ksentini : « Les entreprises algériennes perdent leurs procès par manque de spécialistes »
entraînées dans des procès devant des instances juridiques internationales à cause «d’un manque de qualifications» des délégués chargés de la négociation et de la rédaction des contrats de partenariat avec la partie étrangère. «le recours à l’arbitrage international est souvent la conséquence d’un manque de qualifications chez la partie algérienne chargée de négocier ou de rédiger des contrats avec des partenaires étrangers», a-t-il fait remarquer. me Ksentini a estimé que la faute incombait, en premier lieu, aux entreprises publiques nationales lesquelles «ne font pas appel à des spécialistes en droit des affaires lors de la rédaction des contrats». des entreprises nationales publiques, comme la compagnie nationale des hydrocarbures sonatrach, ont perdu dans le passé des procès intentés contre elles par des partenaires étrangers devant des des tribunaux criminels pour obtenir de «meilleurs jugements». «le tribunal criminel doit compter au moins sept assesseurs jurés, au lieu de deux actuellement, afin que justice soit faite et pour l’obtention de meilleurs jugements.» selon lui, les assesseurs jurés, qui sont des civils et ne font pas partie du corps des magistrats, «voient par leur cœur ce que les juges, en tant que professionnels, ne peuvent pas voir». me Ksentini a affirmé que les assesseurs jurés réduits, en vertu de l’ordonnance 95/10 du 25 février 1995 au nombre de deux contre trois magistrats professionnels, «n’assument désormais plus qu’un rôle de figuration». «le verdict étant en réalité rendu par les trois juges professionnels naturellement animés par un esprit de solidarité entre eux fait que les voix des assesseurs jurés deviennent marginalisés et n’ont aucune in-

e ministère de l’education nationale a décidé, pour la rentrée prochaine, d’un allègement horaires au profit des élèves du cycle moyen. un allègement de trois heures par semaine pour ceux de la première année et de deux heures par semaine pour ceux des deuxième et troisième années moyennes. ce sera effectif à partir de cette année. c’est déjà quelque chose après les nombreux appels lancés par les associations de parents d’élèves et même des syndicats du secteur pour réduire le volume horaire, spécialement pour les élèves du moyen. ces derniers n’ont eu de cesse, pendant une dizaine d’années, de se plaindre d’une charge de travail contraignante, les empêchant de se consacrer à toute autre activité en dehors de des cours dispensés. ainsi avec la nouvelle mesure, les cours auront lieu de 8 heures à 12 heures pour la matinée, alors que les collégiens reprendront le chemin des classes à 14 heures l’après-midi pour achever leurs cours à 16 heures. pour ce qui est du volume horaire, il passera pour les élèves de première année

Allègement des horaires et introduction des travaux dirigés
moyenne de 31 à 28 heures par semaine. en revanche, ceux des autres niveaux relevant de la deuxième et de la troisième années, ce même volume passera de 30 à 28 heures aussi. ce sera donc 28 heures par semaine pour les élèves des trois classes. pour les candidats au Bem issus de la quatrième et la dernière années moyennes, ce sera 29 heures par semaine à la faveur d’un autre changement qui concerne la journée de mardi. le ministère, dans le cadre de sa nouvelle stratégie, a aussi opté pour le système de travaux dirigés et par groupes pour certaines matières. il s’agit des cours de mathématiques, de langue arabe, de français et d’anglais. pour ce qui est de l’organisation des td et s’agissant de la langue arabe et des mathématiques, les élèves de la première, deuxième et troisième années moyennes en groupes auront une heure toutes les deux semaines dans ces matières, tandis que les élèves de quatrième année moyenne auront une heure de travaux dirigés par semaine. les classes seront ainsi scindées en deux groupes : a et B.

rentrée scolaire 2014-2015, car nécessitant plus de temps, selon les responsables du secteur. toujours pour la rentrée prochaine scolaire, des  mesures organisationnelles et pédagogiques ont été prises par la tutelle en vue d’alléger le poids du cartable scolaire et d’atténuer son incidence sur la santé de l’enfant. il s’agit aussi de l’allégement des horaires au niveau du cycle complémentaire et du renforcement des matières essentielles avec l’introduction des travaux dirigés pour l’arabe, le français l’anglais et les mathématiques qui seront enseignés par

groupe afin que l’élève assimile mieux les cours dispensés. la répartition du temps scolaire a été également étudiée avec un certain équilibre des trois trimestres de l’année, une meilleure répartition des heures de classe sur la semaine, un certain allégement de la journée de classe et la programmation des enseignements à des moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande. pour ce qui est des tests d’évaluation, les rapports de synthèse insistent sur l’annulation des devoirs de contrôle en classe, tout en les rempla-

çant par des interrogations mensuelles et une composition pour chaque trimestre. s’agissant du volet formation, l’accent est mis sur l’impératif de bien préparer l’enseignant et de mettre à niveau les formateurs afin que les programmes soient appliqués selon les nouvelles méthodes et de faire en sorte que le livre scolaire soit en adéquation avec l’évolution des programmes éducatifs et confectionné en deux tomes, tout en procédant à l’équipement des écoles en casiers.  Sarah S.

arBitrage iNterNatioNal

selon la circulaire ministérielle datant du 30 juin 2013, une tranche horaire sera aussi consacrée à l’orientation scolaire dans le cadre des activités périscolaires. pour ce qui est des cours de musique et de dessin, les élèves choisiront désormais seulement l’une des matières. pour la concrétisation de ces nouvelles dispositions, le ministère de tutelle a prévu des journées d’étude au profit des inspecteurs du moyen, des chefs d’établissement de ce palier et des enseignants. ainsi dans le cadre de la coordination pédagogique, les enseignants seront suivis par les inspecteurs tout au long de l’année scolaire. lors de ces séances, les nouvelles modalités du programme seront ainsi expliquées dans le détail pour les enseignants. en outre, les séances d’orientation seront consacrées par les enseignants notamment pour informer les élèves sur les métiers et autres formations pour lesquels ils devront faire un choix plus tard. ils seront aussi avisés sur les spécialités dans le cycle secondaire et à l’université. S. S.

instances juridiques internationales. par ailleurs, me farouk Ksentini a recommandé une augmentation du nombre des assesseurs jurés au sein

« Une augmentation du nombre des assesseurs jurés est nécessaire »

venredi 23 - samedi 24 août 2013

fluence réelle sur le verdict final», a estimé le président de la cNcppdH. cela explique, selon me Ksentini, «le caractère souvent excessivement répressif des jugements rendus par les tribunaux criminels livrés aux seuls juges professionnels dont la technicité, la répétition et le nombre des affaires altèrent manifestement leurs qualités de cœur, ce qui les expose au danger de la robotisation et les éloigne du sentiment de la charité en l’absence duquel personne ne doit juger son prochain». dans son article 258, l’ordonnance 95/10 du 25 février 1995 stipule que «le tribunal criminel est composé d’un magistrat ayant au moins le grade de président de chambre à la cour, président, de deux magistrats ayant au moins le grade de conseiller à la cour et de deux assesseurs jurés. les magistrats sont désignés par ordonnance du président de la cour».

EL MOUDJAHID

P

our atteindre ces objectifs, le ministère de l'Industrie, de la pme et de la promotion de l'investissement a mis en place une stratégie industrielle qui sera soumise au débat lors de la prochaine tripartite. l'un des éléments de cette stratégie est axé sur l'adoption d'un nouveau code de l'investissement, qu'avait annoncé en juin dernier le ministre de l'Industrie, m. Cherif rahmani. Ce texte aspire, selon le ministre, à consacrer "la stabilité institutionnelle et réglementaire pour donner l'assurance à l'investissement algérien et étranger en algérie''. Cette loi sera suivie par l'introduction de nouvelles mesures permettant un meilleur climat des affaires qu'avait préconisé le comité institué par le ministère dans le but d'améliorer le classement de l'algérie au prochain rapport doing Business de la Banque mondiale. Ces démarches sont censées faciliter les procédures de création d'entreprises, notamment lorsqu'elles seront accompagnées d'autres mesures comme la refonte des statuts de l'agence nationale du développement de l'investissement (andI) et de l'agence nationale du développement de la pme. lors de la rencontre gouvernement-walis tenue en juin dernier, m. rahmani a tracé le cap de cette stratégie en estimant que la politique industrielle initiée ''est une grande cause nationale'', soulignant que ce secteur génère 4,5% de la valeur ajoutée du pIB et qu'il devrait attein-

Le ministère de l'Industrie, de la PME et de la Promotion de l'investissement multiplie ses initiatives afin de relancer l'industrie et la production industrielle et, du coup, réduire la trop grande dépendance de l'économie nationale des hydrocarbures.
liers de cette politique. C'est ainsi que certaines entreprises du secteur ont déjà tracé leurs objectifs à brève échéance dont la société nationale de véhicules industriels (snVI). Cette dernière compte doubler ses capacités de production à l'horizon 2017 et porter ses parts de marché à 80% contre 20% actuellement, a affirmé en juin dernier son p-dG Hamoud tazrouti.

Relancer durablement le secteur, réduire la dépendance des hydrocarbures
oBjeCtIfs du mInIstère de l’IndustrIe

Economie

9

le ministre de l'agriculture et du développement rural, rachid Benaïssa, a affirmé jeudi à m'sila que la facture des importations de céréales de l'algérie sera de l'ordre de 2,2 milliards de dollars en 2013. "la facture d'importation des céréales de l'algérie s'élèvera à 2,2 milliards de dollars d'ici à la fin de l'année en cours", a déclaré à la presse m. Benaïssa en marge d'une visite de travail et d'inspection du premier ministre, abdelmalek sellal, à m'sila avant de souligner que "la valeur de cette facture sera au même niveau que celle de l'année précédente". Il a estimé que le maintien de ce niveau sur deux années consécutives était "une

Le ministère de l'Agriculture prévoit une facture de 2,2 milliards de dollars
preuve de stabilité des importations de céréales". Il a appelé, en outre, à la poursuite des efforts visant à "réduire progressivement" les importations de céréales. Concernant la production nationale de céréales, m. Benaïssa a indiqué que celle-ci avoisinait les 50 millions de quintaux pour la campagne agricole 2013, faisant remarquer que cette production est restée, elle aussi, au même niveau que celle de l'an dernier, soit 52 millions de quintaux. la production nationale de céréales "augmente graduellement" d'année en année, a-t-il encore dit, ajoutant que la moyenne de la production nationale durant les cinq dernières an-

ImportatIons de Céréales pour 2013

dre 6 % par an à brève échéance. l'objectif de cette politique industrielle à l'horizon 2020 est non seulement d'augmenter la valeur ajoutée, mais aussi de réduire les importations et d'améliorer les exportations tout en

préparant les conditions nécessaires pour ''sortir de la commande publique'', avait souligné m. rahmani. de nombreux secteurs d'activité, à l'instar de celui de la mécanique, sont désignés pour se placer en tant que pi-

es postes frontaliers terrestres à l’est du pays, en l’occurrence oum t’boul et el-aïoun, enregistrent un mouvement inhabituel. les algériens sans bouder la destination tunise n’y vont pas avec la même fréquence et encore moins en masse comme c’était le cas tous les ans.  le flux de «touristes» tunisiens, par contre, y est plus intense. Ce sont au bas mot 500 véhicules qui transitent tous les jours par les deux postes frontaliers terrestres en provenance de tunisie. on n’exclut pas qu’un grande nombre d’entre eux passent les frontières pour «traire» les stations d’essence, voire faire partie du réseau de «hallaba» qui opère par les voies empruntées par les contrebandiers qui mettent à profit l’immensité de la frontière pour s’adonner à tous les trafics. Celui du carburant qui ne date pas d’aujourd’hui, de l’avis de douaniers, n’a ja-

L

Quand les vannes se ferment devant les hallaba
mais pris pareilles proportions. d’ailleurs d’aucuns n’hésitent pas à qualifier ce trafic de véritable pillage de cette ressource qu’est le carburant. pour beaucoup, le trafic de carburant comme tous les autres filons de la contrebande se sont développés d’une manière tous azimuts à l’ombre des mutations qu’ont connues la libye et la tunisie et qui ont changé l’ordre de priorités pour les pays voisins respectifs. «Quand bien même ces touristes transiteraient légalement par les postes frontaliers, il n’en demeure pas que le fait de rebrousser chemin quelques heures après avoir fait le plein dans les villages frontaliers prouve qu’ils font partie du réseau de contrebandiers. Cela d’autant plus qu’ils multiplient les rotations autant que faire se peut», explique-t-on non sans préciser que l’étau se resserre peu à peu sur ces hallaba confrontés aux vannes fermées suite aux mesures prises par les autorités. a titre d’exemple, ceux qui s’approvisionnaient en carburant dans des réservoirs doubles et autres fûts ne séviront plus. Ceux qui passent la frontière sans transiter par les postes seront acculés à se retrancher à la faveur du renforcement du dispositif de lutte contre la contrebande qui est loin d’être conjoncturelle. on est aussi unanimes à expliquer que le prix moins onéreux du carburant chez les pays voisins est pour beaucoup dans le fait que ce créneau est autantw investi notamment ces derniers mois. de l’autre côté de la frontière, la cherté du carburant, essence ou gasoil, fait que les automobilistes se rabattent sur le produit proposé par les hallaba, comme on aime à les appeler. aussi les contrebandiers écument-ils nombre de foyers locaux répertoriés à l’intérieur du territoire opérant dans d’autres wilayas

trafIC de CarBurant aux frontIères est

nées était d'environ 30 millions de quintaux par an. Il a également appelé à "redoubler d'efforts pour améliorer la valeur de la production nationale de céréales tant il est question d'une matière stratégique pour la sécurité alimentaire", ajoutant que "le blé dur et l'orge sont en progression, alors que le blé tendre est en baisse". le ministre de l'agriculture et du développement rural a expliqué l'augmentation de la production céréalière nationale par l'application d'une stratégie à long terme qui repose sur une politique incitative et organisationnelle "d'autant plus que la demande ne cesse d'augmenter".

plus de 130 commerces de produits alimentaires ont été "temporairement" fermés entre juin et août courant à alger pour "manque d'hygiène", a-t-on appris jeudi auprès de la direction du commerce de la wilaya d'alger. "138 commerces ont été fermés temporairement pour manquement aux règles d'hygiène durant la période allant du 1er juin au 18 août courant. la reprise des activités de ces établissements est conditionnée par un réaménagement des locaux", a indiqué à l'aps le chef de service du contrôle à la direction du commerce d'alger, mohamed Hedjal. Il a, toutefois, relevé que le nombre d'infractions constatées cette année par ses services était "moins important" que celui de 2012, précisant que les commerçants algériens pre-

130 locaux fermés à Alger pour manque d'hygiène
naient de "plus en plus conscience" de l'intérêt du respect des normes d'hygiène. m. Hedjal a, par ailleurs, fait savoir que les agents de contrôle effectuaient régulièrement des inspections dans les commerces de la capitale pour vérifier la situation légale de leurs propriétaires (les registres du commerce), les factures et la provenance des produits, l'affichage des prix ainsi que la propreté des locaux. s'agissant du contrôle des restaurants, m. Hedjal a indiqué que 1.339 établissements ont été contrôlés, dont 191 ont fait l'objet de poursuites judiciaires et 39 fermés temporairement. par ailleurs, 386 salons de thé ont été inspectés, 58 ont reçu des procès-verbaux et 8 ont été fermés jusqu'à nouvel ordre. pour l'activité de boulangerie, il a relevé

Filières cherchent partenariat le partenariat avec des entreprises étrangères, comme avec des constructeurs allemands, est l'une des clés du succès escompté par les dirigeants de l'entreprise. la snVI est aussi partenaire avec le constructeur français renault pour la fabrication du premier véhicule algérien en novembre 2014. en soutien à l'industrie automobile, il est prévu également l'augmentation des parts de marché de 25% à 40% en 2015 de l'activité électrochimie avec la production de batteries à raison de 620.000 unités/an sur des sites existants, suivie du lancement d'une nouvelle usine d'une capacité de 200.000 unités/an. la filière électronique va également bénéficier de la réalisation de quatre autres nouvelles usines dont une en partenariat entre l'entreprise nationale des industries électroniques (enIe) et une entreprise chinoise pour la fabrication de cartes électroniques et de téléviseurs au complexe industriel de sidi Bel-

CommerCe

abbès. en plus de la mécanique et des filières électroniques, le ministère de l'Industrie a aussi un plan pour augmenter la production nationale de ciment afin de satisfaire la demande croissante du marché national. Il est prévu la réalisation de quatre nouvelles cimenteries et l'extension des capacités de production de six usines existantes. Quatre nouvelles usines seront construites par le secteur public et sept autres par le secteur privé pour satisfaire la demande nationale et réduire la facture des importations de ciment évaluée à 300 millions d'euros/an. a côté de ces filières, d'autres secteurs font aussi l'objet de réhabilitation à l'instar de celles de l'électroménager, du textile et de l'agroalimentaire. au ministère de l'Industrie, on affirme que d'autres dossiers enregistrent des avancées dont celui des négociations sur la reprise du complexe sidérurgique d'el Hadjar à annaba. toutes ces initiatives s'inscrivent dans la perspective d'accorder la préférence à l'outil national de production, qualifié de ''choix cardinal'' par m. Chérif rahmani. en filigrane, il s'agit par ailleurs de mettre en confiance les pme et les investisseurs en leur facilitant l'accès au foncier et aux crédits bancaires. selon m. rahmani, 50% des projets proposés à l'andI ont été annulés par leurs promoteurs depuis 2002 à cause des problèmes financier et de disponibilité du foncier.

que sur les 1.351 commerces contrôlés 204 étaient en infraction et 9 ont été fermés pour une période allant de 10 jours à 15 jours. Concernant les boucheries, 2.803 ont été visitées, 381 ont été poursuivies juridiquement et 60 ont été fermées temporairement. les agents d'inspection ont, aussi, contrôlé 2.912 épiceries, relevé 422 infractions et ont fermé temporairement 66 commerces. les inspections ont également concerné les magasins de fruits et légumes parmi lesquels 2.333 commerces ont été fermés et 129 verbalisés. m. Hedjal a indiqué qu'une campagne a été lancée en février dernier pour sensibiliser les commerçants de la wilaya d'alger au respect des normes d'hygiène.

comme el tarf, tébessa et souk ahras, du moins, pour ce qui est de l’est. Il n’est un secret pour personne que non loin de la frontière algérienne, dans les localités les plus proches à l’image d’el Kef ou encore de tabarka, les points de vente illicites sont légion.  les trafiquants de tous bords y cèdent le carburant algérien à «un prix compétitif». le flux de ressortissants tunisiens n’a pas décru pendant le mois sacré de ramadhan connu pourtant comme étant l’une des périodes basses du tourisme. la grande majorité des entrées sont effectuées par des hallaba habitant et opérant dans la zon voisine de la frontière. les douaniers confirment plutôt que le trafic digne de cette appellation se fait par les voies traditionnellement empruntées par les réseaux de contrebande. S. Lamari

Vendredi 23 - samedi 24 août 2013

10
BORDJ BOU-A

RRERIDJ

Comme tous les habitants des wilayas de l’intérieur, ceux de Bordj Bou-Arréridj ne pensent en été qu’à une chose : trouver un endroit où se détendre et échapper à la chaleur étouffante de ces journées caniculaires. Que ce soit pour les fin de journées ou la nuit, le parc d’attractions Ennour Ouannassim leur offre pour cela un espace idéal.

Les piscines alternative au lointain rivage
SAISON ESTIVALE

Régions

EL MOUDJAHID

M

ême s’ils ne peuvent le faire tous les jours à cause du tarif qui est d’au moins 300 dinars la personne, ils peuvent admirer le lac, se détendre sur le gazon, bavarder sur un banc, emmener leurs enfants au manège ou manger dehors en toute sécurité. Ils ont la chance aussi de profiter de l’air frais des montagnes environnantes. Que ce soit à Zemmoura, Djaafra ou Bordj Ghedir les sites naturels conjuguant la beauté du paysage à la pureté de la nature sont nombreux. Ils peuvent également faire les magasins dont les propriétaires se préparent activement pour la rentrée, rappelant l’imminence de cet événement majeur. Mais pour se rafraîchir, ils n’ont pas beaucoup de choix. Dans une wilaya qui est située loin des côtes, les piscines qui peuvent permettre la satisfaction de ce besoin ne sont pas nombreuses. C’est vrai qu’une structure de ce genre a été ouverte le 5 juillet dernier en même temps que le parc d’attractions. Mais elle ne peut combler le vide, d’autant qu’elle est petite. Située sur la route de Medjana à la sortie nord de Bordj Bou-Arréridj elle suffit à peine aux habitants de deux quartiers populaires environnants, à savoir le village nord et les 400 logements. Le chef-lieu qui comptait trois piscines, dont une datant de l’époque coloniale, a eu la malchance de connaître la fermeture de la principale structure celle du complexe sportif du 20-Août-55. Cette fermeture qui dure depuis près de trois ans a fait couler beaucoup d’encre à cause du problème à l’origine de la fermeture, due selon les responsables concernés à une question de filtre. Le retard accusé dans les travaux a provoqué l’indignation de nombreux citoyens et l’interrogation sur sa prise en charge réelle. Toutes les procédures possibles et imaginables pour l’inscription de l’opération et sa réalisation n’auraient pas pris deux ans. Si au moins un délai a été avancé pour son lancement. Au-delà des aspects sportifs, puisqu’elle pouvait abriter des compétitions, elle permettait à des milliers de citoyens de s’adonner à la natation. Qu’ils soient seuls ou organisés sous forme d’association ils pouvaient fréquenter les lieux à longueur d’année. La piscine était pour eux un lieu privilégié pour passer le temps et se mettre au frais par la même occasion. Les habitants de la ville de

Bordj Bou-Arréridj qui compte plus de 100.000 habitants n’ont désormais qu’une seule piscine où aller, celle de l’hôtel privé « le Tergui », puisque celle de l’ancien stade Bouzidi qui n’offre pas les services nécessaires est fréquentée surtout par les enfants. Le nombre de ces derniers et la mauvaise qualité des services fait qu’elle aussi est interdite pour les grands.

Tarifs prohibitifs et prestations médiocres
Mais les tarifs élevés pratiqués par l’hôtel découragent les baigneurs. A raison de 400 dinars la séance, elle est jugée inaccessible pour beaucoup d’entre eux. Résultat les baigneurs se télescopent au niveau de la piscine de l’hôtel Tergui qui affiche le plein chaque jour. Dans les autres communes, la situation n’est guère meilleure. En effet seules quatre d’entre elles disposent de structures similaires. Mais celle d’El Hamadia est fermée elle aussi. Ancienne, la structure a besoin d’être réhabilitée tout comme celle de Medjana qui est restée ouverte. Mais les

habitants de la commune du nord de la wilaya subissent la pression des voisins du chef-lieu qui viennent augmenter la pression sur la piscine de la région. A l’est de la wilaya, il y a également deux piscines. Nouvelles, ces deux structures permettent tant bien que mal de satisfaire les besoins de la population de Ras El Oued pour l’une et Bordj Ghedir pour l’autre. Mais quand on sait que la première est la seconde agglomération de la wilaya et que Bordj Ghedir est l’une des plus importantes localités, on comprend que la tâche n’est pas aisée.

Virée au littoral : coûteuse et risquée
Il reste bien sûr la possibilité d’aller au bord de la mer. Beaucoup de Bordjiens vont dans les différentes plages du pays, même si les plus demandées sont celles situées à Bejaia, Jijel et Boumerdès pour cause de proximité relative. Ils louent selon leurs moyens, des villas, des bungalows, des appartements ou carrément des tentes dans les campings.

L

e projet de réalisation d’un parc citadin à Aïn-Témouchent, constitue une véritable bouffée d’oxygène pour la population locale, qui souffre d’un déficit flagrant en espaces verts en milieu urbain. Ce projet dont les études sont achevées et validées, porte sur un espace de quiétude, de détente et de loisirs qui sera implanté au sud du chef-lieu de la wilaya sur une superficie de 11 hectares. Doté d’un kiosque à musique, de deux terrains omnisports, d’un lac artificiel d’une surface

Le futur parc citadin, une bouffée d’oxygène
AIN TEMOUCHENT
de 4.164 mètres carrés, de 62 bancs publics, d’aires de jeux pour enfants, d’un restaurant et autres espaces panoramiques, ce parc citadin sera bordé d’arbres, selon les explications fournies par le directeur de l’environnement, M. Seïf El Islam Benmansour. Le même responsable a déclaré que, le diagnostic environnemental a rendu nécessaire la création d’un tel équipement, compte tenu des préoccupations qui restent à prendre en charge au niveau du

Ceux qui ne peuvent s’offrir ces lieux qui nécessitent également un moyen de déplacement exploitent les possibilités offertes par les transporteurs de la wilaya qui organisent des excursions pour les villes côtières. Ces excursions qui ont lieu généralement en fin de semaine permettent à des centaines de personnes de passer une journée au bord de la mer. Outre le fait que c’est très peu pour profiter des plaisirs de la mer, ces sorties ne sont pas sans danger. Selon les statistiques de la protection civile la plupart des décès enregistrés dans les plages gardées ont lieu tôt dans la matinée soit avant le début du travail des maîtres nageurs. Comme les bus arrivent avant 9 heures, les gens se jettent à l’eau sans se soucier si la protection existe et sans savoir s’il est permis de nager ou pas. Ce qui explique pourquoi les victimes sont originaires de Bordj BouArréridj mais aussi de Sétif, M’sila et autres. Les embouteillages sur les routes n’arrangent pas les choses. Si l’autoroute Est-Ouest a rapproché les côtes

du Centre, celles de l’Est sont difficiles d’accès à cause de ce phénomène. Les gens qui ont l’habitude de rester une journée à la plage passent entre 14 et 16 heures sur la route. Ce qui est désagréable et particulièrement dangereux. Les accidents sur les route de Bejaia et Jijel sont dus en partie à la nervosité et même la somnolence des conducteurs qui restent éveillés près de 24 heures d’affilée. Bien sûr le mauvais état de la route et surtout les virages sont décriés par les conducteurs également pour expliquer le temps pris pour arriver à destination. Ceux qui n’ont ni cette possibilité ni l’autre recourent à des points d’eau proches et surtout gratuits. Les oueds, les barrages, les puits et même la bâche à eau des entreprises tout est bon pour se mettre au frais. Mais cette envie est chèrement payée comme l’indiquent les mêmes statistiques. Chaque été apporte son lot de noyades dans ces points faits pour tout sauf pour les baignades. Des jeunes et des moins jeunes et parfois des enfants se retrouvent au fond alors qu’ils pensaient faire quelques brasses ou mieux se rafraîchir le corps. Pour éviter ces phénomènes qui prennent une ampleur certaine et offrent des espaces de détente aux habitants, il est urgent de multiplier les piscines à travers la construction de structures au niveau des chefs-lieux de daïras et de communes au moins et ouvrir le secteur au privé également. Le projet d’aquaparc au chef-lieu est de nature à répondre un tant soit peu au besoin pressant de disposer d’infrastructures idoines ressenti par toute la population notamment les jeunes. Un pas dans la bonne direction qu’il faut consolider par d’autres réalisations et d’abord des piscines en nombre suffisant. F. Daoud

territoire de la commune d’Aïn Témouchent, ne disposant que d’un seul jardin public datant de l’époque coloniale. Le projet de ce parc citadin a été présenté jeudi, à la secrétaire d’Etat, chargée de l’Environnement, Mme Dalila Boudjemaa, lors de sa visite dans la wilaya, rappelle-t-on. Celle-ci a donné des orientations nécessaires pour que les besoins en énergie de cette infrastructure soient assurés par des sources éolienne et solaire et ce, dans le cadre du développement durable.

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

EL MOUDJAHID

FORTE AFFLUENCE SUR LES RESTAURANTS ET CRÉMERIES DU LITTORAL ALGÉROIS

L

es restaurants et les crémeries du littoral algérois connaissent une forte affluence des familles qui, après un mois de jeûne, s'y rendent en masse et craquent devant les mets variés et délicieux qui leur sont proposés. Nombreux sont les estivants, qu'ils soient de la capitale, de l'intérieur du pays ou ceux de la communauté à l'étranger, à privilégier les restaurants de la côte algéroise comme Zeralda, Sidi Fredj, Bordj El-Kiffan et Fouka-Marine pour déguster les plats mais aussi les délicieuses crèmes glacées. Durant ces périodes d'affluence les menus de ces restaurants sont affichés sur les façades, pour attirer la clientèle. D'autres restaurateurs embauchent des jeunes vacanciers chargés de proposer et de recommander leurs prestations aux passants. "Mes clients sont majoritairement des familles en quête d'un cadre agréable", indique Mohamed, propriétaire d'un restaurant bien fréquenté situé entre Fouka et Bouharoun. "Ammi Mohamed" qui prépare lui-même ses plats, brochettes et poisson à la braise, a ajouté que ses clients affluent sur son restaurant tout au long de l'année, en été comme en hiver. Une clientèle qui fait fi des prix malgré les tarifs élevés proposés notamment pour les produits de la mer (poisson et crevette) où un repas

pour quatre personnes varie entre 10.000 et 15.000 DA, les familles ne semblent pas bouder le plaisir des grillades sur braise. "Ce qui compte pour nous c'est d'être en famille", estime Fatima, rencontrée dans un restaurant de Staouéli avec ses trois enfants "friands de poulet". "On profite des vacances pour sortir manger dehors et casser la routine", a-t-elle ajouté relevant toutefois les prix "très élevés". "Un plat de poulet frit avec des frites, des boissons et une salade à 5.000 DA, c'est excessif", a-t-elle déploré. Par ailleurs, nombreuses sont les familles qui préfèrent les terrasses des crémeries pour savourer une glace parfumée. Aussi, les vendeurs de thé n'hésitent pas à s'installer juste à côté de ces terrasses pour proposer aux estivants un thé à la menthe préparé à la façon "saharienne".

Les prix ne comptent pas

Société

11

Une caravane sillonne les wilayas côtières dans le cadre d’une campagne de sensibilisation sur la nécessité de préserver la bande côtière a déclaré le directeur général de l’Office national du tourisme (ONT), Rachid Cheloufi. Cette campagne, qui se poursuivra jusqu’à la fin du mois d’août, s’inscrit dans le cadre «du programme annuel élaboré par l’ONT» visant à

Caravane de sensibilisation dans les wilayas côtières
PROTECTION DES PLAGES
«promouvoir la destination touristique algérienne et attirer les touristes nationaux et étrangers». M. Cheloufi a appelé à «la prise en charge du tourisme balnéaire pour faire de l’Algérie une destination touristique prometteuse». Composée de trois bus, la caravane sillonne les régions côtières de l’est, de l’ouest et du centre du pays.

Elle compte 24 éléments chargés de sensibiliser les vacanciers sur la nécessité de protéger le littoral. Des dépliants sont remis aux estivants pour les sensibiliser à la nécessité de protéger les régions touristiques en général et côtières en particulier

30000 visiteurs cette année
CLÔTURE DE LA FÊTE DU BIJOU D’ATH YENNI
Le rideau est tombé vendredi sur la fête du bijou dargent des Ath Yenni après une semaine d’ambiance festive ayant permis aux artisans de faire un état des lieux en vue de tracer les perspectives de leur activité. Selon une estimation d’un responsable du comité des fêtes de la commune des Ath Yenni, cette dixième édition du bijou des Ath Yenni «a été un franc succès comme l’atteste le nombre de 30.000 visiteurs que cette fête a drainés, soit le double de celui enregistré durant l’édition précédente». «Ce nombre important de visiteurs, qui a dépassé toutes les prévisions, a eu des retombées très bénéfiques, les bijoutiers ayant pu, en l’espace d’une semaine, écouler un volume important de leur marchandise», a indiqué M. Mokrane Aouiche. Au-delà de cet aspect commercial, le succès de cette fête tient également au fait que celle-ci a donné lieu à la

500 enfants en colonie de vacances dans des centres du ministère de la Solidarité nationale et de la Famille, venus de plusieurs wilayas du pays, ont été, mercredi dernier, les invités d’honneur du cirque Amar II « Florilegio ». Issus du Sud et des Hauts Plateaux, les enfants en question ont été transportés, durant plus d’une heure, dans un monde plein d’émotions uniques avec au programme, fous rires, frissons et sensations fortes. Un show que les bambins ont qualifié « d’inédit et féerique ». Des poneys, des crocodiles, des serpents, des zèbres et même un hippopotame ont été au rendez-vous de ce théâtre ambulant et ont su charmer leurs petits invités qui, dans chaque numéro, applaudissaient et criaient de joies. Le cirque Amar ne s'est pas contenté de ce show uniquement. Il leur a également offert un stupéfiant spectacle d’acrobaties, de ballets, de magies et des clowns. Présente au

500 enfants invités d’honneur
CIRQUE AMAR

Cirque, la ministre de la Solidarité nationale et de la Famille, Mme Souad Bendjaballah, a précisé que son institution a programmé depuis la fin du mois de Ramadhan « des séjours solidaires » et expliqué que des colonies de vacances sont programmées pour 6.000 enfants du Sud et des Hauts Plateaux issus de 17 wilayas. Elles sont réparties dans deux sessions dont la première qui a débuté le 12 août dernier a pris fin mercredi, alors que la deuxième a ouvert ses portes hier, vendredi, pour se clôturer le 1er septembre.

El-B’khour, ou l’encens, produit connu depuis des millénaires dans les quatre coins du monde, reste une tradition ancestrale bien ancrée dans la société algérienne, notamment ouarglie, a indiqué Mme Messaouda Hadou, spécialiste en produits thérapeutiques et de beauté. Un signe distinctif connu et reconnu dans les us et coutumes de la société algérienne, l’odeur du b’khour se dégageant de certaines maisons est généralement associée aux fêtes et heureux événements. Lorsque l’on laisse l’encens se consumer, les molécules odorantes, situées juste au-dessous du point d’incandescence, sont agitées par la chaleur et diffusées sans brûler leur cheminement en arrivant aux fosses nasales, déclenchant un signal que le nerf olfactif va directement transmettre au cerveau, siège de nos émotions. « C’est ce qui explique leur effet sur nos sentiments et nos états d’âme », souligne Mme Hadou. Cette pratique héritée de nos aïeux est utilisée souvent pour chasser les mauvais esprits et également pour désodoriser les coins de la maison, car d’aucuns le présentent comme un antiseptique avéré. « Ressentant inconsciemment ses vertus, chacun invente ses rituels et renoue à sa manière avec les anciennes traditions », ajoute Mme Hadou. Et si la préparation du B’khour diffère d’une

El-B’khour : des vertus ancestrales
TRADITIONS

prise de décisions concrètes pour la sauvegarde du métier ancestral de bijoutier et de sa relance. Ces décisions portent notamment, comme l’a souligné le directeur du tourisme et de l’artisanat, sur l’ouverture, à Ath Yenni, d’un centre de formation en bijouterie «le plutôt possible» afin de permettre aux maîtres artisans de transmettre aux jeunes leur savoir-faire. Il s’agit également, d’ouvrir «dans les meilleurs dé-

lais», au niveau de la même commune, un centre d’approvisionnement des bijoutiers en matières premières (corail, argent et émaux), ainsi que l’écoulement de produits finis, ce qui permettra aux artisans de se consacrer, dorénavant, entièrement à la production, car débarrassés des tracasseries. Des diplômes ont été remis aux artisans ayant participé à cette manifestation, lors de la cérémonie de clôture .

région à une autre, ses ingrédients restent les mêmes, sauf que les gens d’Ouargla ont une manière toute particulière pour le faire à travers le choix des composants avec, en premier lieu, la matière odorante appelé « Esserghine », élément essentiel de la préparation, au côté du djaoui, l’ambre, le musc, le safran naturel, le jus de datte et d’autres ingrédients locaux tel que Essambalia et El-Meska. Elle confie, en outre, que « celles parmi les femmes jouissant d’un savoir-faire se réunissent pour faire la préparation du B’khour, suivant un rituel, notamment pour célébrer les heureux événements, dont les fêtes de mariage, de circoncision, mais aussi les fêtes religieuses. » La nouvelle mariée prend avec elle près de 20

kilos de ce B’khour fait maison et le garde souvent chez elle dans des boîtes hermétiques, pouvant ainsi le conserver plus de 12 ans. Ainsi, et après avoir réuni les ingrédients et les outils qui vont servir à sa fabrication, ces préparatrices expérimentées vont d’abord extraire les impuretés avant de malaxer la pâte ointe d’eau de safran. L’opération de combustion est toute simple : il suffit d’avoir, souligne Mme Hadou, un récipient en terre cuite ou un brasero rempli de charbons ardents sur lesquels sera versé un peu de B’khour qui se consumera petit à petit répandant dans la pièce une odeur pénétrante des plus agréable. APS

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

14

La Ligue des Ulémas et Imams des pays du Sahel a exprimé, jeudi à Boumerdès, son "indignation" à l'égard des tentatives marocaines de taxer le peuple sahraoui de terrorisme, soulignant la légitimité de la résistance des Sahraouis face à l'occupation marocaine.

La Ligue des Ulémas et Imams du Sahel souligne la légitimité de la résistance des Sahraouis
SAHARA OCCIDENTAL

Monde

D

ans une conférence animée lors des travaux de l'université d'été des cadres du Polisario, le secrétaire général de la Ligue des Ulémas et Imams des pays du Sahel Cheikh Youssef Mechria a indiqué que les tentatives d'"entacher" la résistance sahraouie en taxant les Sahraouis de terrorisme visent à "obtenir un droit illégitime". "Le combat du peuple sahraoui pour chasser l'occupation de ses terres est un combat contre le colonialisme comme ce fut le cas lors de la Révolution algérienne face au colonialisme français", a-t-il précisé. Il a déploré cependant, l'usage par les médias du terme "djihadistes" pour désigner des terroristes dont le comportement est totalement étranger à l'islam. Le Jihad, a-t-il dit, est légitime quand il s'agit de défense des terres et de la souveraineté nationale, comme c'est le cas pour la cause sahraouie. D'autre part, Cheikh Mechria a précisé que le phé-

nomène du terrorisme "n'a aucun lien avec le peuple sahraoui et la direction du Polisario et pour preuve le parrai-

nage de l'Etat sahraoui du dialogue des religions prévu décembre prochain". Il a qualifié le terrorisme de "phénomène pathologique qui cible l'islam et les musulmans". "Pour y lutter, l'on ne devrait pas se contenter de condamner et dénoncer mais connaître les causes profondes", a-t-il recommandé avant d'ajouter que "ce qui est connu aujourd'hui sous le nom de terrorisme est une guerre menée contre le monde musulman, sa stabilité et ses intérêts." Le conférencier a mis en garde des fetwa "intox" qui appellent notamment les jeunes à l'extrémisme religieux et à la guerre alors que la religion musulmane prône la tolérance, la modération et le rejet de la violence. Par ailleurs, il a estimé "inconcevable que des associations espagnoles, européennes et américaines soutiennent le peuple sahraoui dans cette épreuve au moment où le monde musulman reste spectateur".

Les élections législatives et municipales en Mauritanie, initialement prévues en octobre, ont été reportées à novembre pour permettre à l'opposition qui a décidé de boycotter le scrutin d'y participer, ont annoncé, jeudi dernier, des sources officielles mauritaniennes. "Les élections législatives et municipales initialement prévues le samedi 12 octobre 2013 pour le premier tour et le samedi 26 octobre pour le deuxième tour sont reportées au samedi 23 novembre 2013 pour le premier tour et au samedi 7 décembre en cas de deuxième tour", a indiqué un communiqué du Conseil des ministres qui s'est réuni jeudi.

Les législatives et municipales reportées à novembre
MAURITANIE

BRÈVES

EL MOUDJAHID

La force de l'Union africaine a annoncé avoir repoussé deux attaques successives, mercredi et jeudi, du groupe terroriste Shebab contre leur base dans la ville portuaire de Kismayo, dans le sud de la Somalie. Les soldats de l'UA ont une première fois tenu en échec les assaillants shebab, mercredi soir, a annoncé dans un communiqué l'Amisom, la Force de l'Union africaine en Somalie.

La Force de l'UA a repoussé deux attaques des Shebab dans le Sud
SOMALIE

Excuses officielles Le parquet accepte la remise aux Sudistes en liberté de l'ancien et à la rébellion nordiste président Moubarak Le gouvernement yéménite a présenté des excuses ofYÉMEN EGYPTE
ficielles aux autonomistes sudistes et à la rébellion nordiste pour les guerres passées, dans le but d'encourager le dialogue national dont se sont retirés les Sudistes. Dans un communiqué diffusé mercredi dernier par l'agence officielle Saba, le gouvernement d'union nationale "présente ses excuses aux fils des provinces sudistes", zones qui réclament l'autonomie, et à ceux de la province de Saada dans le nord, fief de la rébellion zaïdite (branche du chiisme) que des guerres ont opposés au pouvoir central depuis 2004. Le gouvernement indique qu'il présente ces excuses dans le but de créer "les conditions favorables pour faire réussir la conférence de dialogue national chargée de réaliser la réconciliation nationale". Il souligne que le régime précédent du président déchu Ali Abdallah Saleh était "le principal responsable de la guerre de 1994" contre les Sudistes à l'issue d'une tentative de sécession, et "des guerres de Saada" dans le nord, ajoutant que ces conflits ont constitué "une erreur historique à ne pas répéter".

La mission des Nations unies au Congo (MONUSCO) est "désormais engagée" aux côtés de l'armée congolaise dans les combats qui l'oppose au mouvement rebelle M23, a affirmé hier un porte-parole militaire de l'Onu. "Nous pouvons dire que la Monusco est désormais engagée aux côtés de FARDC (Forces armées de la République démocratique du Congo) dans la prise en compte de la menace sécuritaire que pose le M23 contre les populations de Kibati mais aussi et surtout de Goma", a assuré le lieutenant-colonel Prosper Basse, porte-parole militaire de l'Onu dans une déclaration à la radio des Nations unies, Radio Okapi. L'engagement de l'Onu aux côtés de l'armée congolaise intervient en réaction à la mort de quatre personnes des tirs d'artillerie jeudi qui ont touché les quartiers périphérique de Goma, capitale du Nord Kivu (est) ainsi qu'un village proche.

La Monusco "engagée" aux côtés de l'armée congolaise contre la rébellion du M23
RD CONGO

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a affirmé hier que "posséder l'arme nucléaire menacerait la sécurité de l'Iran", écartant toute menace de la part de son pays. "Nous considérons que posséder l'arme nucléaire n'est pas conforme aux intérêts du pays et menacerait la sécurité de l'Iran", a estimé le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, cité par l'agence Fars. "Nous allons montrer au monde entier qu'il n'existe aucune menace de la part de l'Iran" contre les autres pays, a-t-il souligné. Le chef de la diplomatie iranienne a réaffirmé que "le peuple iranien ne renoncera pas à ses droits" en matière nucléaire. "Je crois que les responsables occidentaux n'ont pas bien compris le message des élections présidentielles (du 14 juin qui ont vu l'élection de Hassan Rohani).

« La possession de l'arme nucléaire menacerait la sécurité de l'Iran »
IRAN

13 morts dans des attaques de Boko Haram Au moins 13 personnes ont été tuées et huit autres blesNIGERIA

sées dans deux attaques séparées perpétrées par des membres présumés du groupe Boko Haram dans l'Etat de Borno, au nord-est du Nigeria, rapporté jeudi dernier la presse locale. Dans une attaque mercredi contre un commissariat à Gwoza, à environ 135 km de Maiduguri, capitale de Borno, deux policiers ont été tués ainsi que sept insurgés, après l'intervention de la police, assistée de la force interarmées, qui sont parvenues à repousser l'assaut, indique notamment Daily Trust.

Le parquet général ne s'est pas opposé jeudi dernier à la décision d'un tribunal de remettre en liberté conditionnelle l'ancien président égyptien Hosni Moubarak, qui devrait sortir dans la journée de sa prison pour être assigné à résidence, selon des sources judiciaires. De hauts responsables de la sécurité ont indiqué que M. Moubarak qui doit encore être jugé, notamment pour meurtres, sera probablement transféré vers un hôpital militaire. Le parquet général a informé les autorités pénitentiaires que la décision de justice de la veille était valide et qu'il n'envisageait pas de nouveau chef d'inculpation, ont précisé deux sources judiciaires, ayant requis l'anonymat. M. Moubarak a été transféré jeudi dans un hôpital militaire du Caire, a annoncé le ministère de l'Intérieur. M. Moubarak qui doit encore être jugé notamment pour meurtres, a été transféré à bord d'un hélicoptère médicalisé, de la prison de Tora au Caire à l'hôpital militaire de Maadi dans un quartier périphérique de la capitale, où il sera assigné, selon le ministère et des médias.

Les pourparlers de paix entre le gouvernement philippin et le Front moro islamique de libération (MILF) ont repris jeudi dernier en Malaisie, a-t-on annoncé de source officielle. Lors de ces discussions, les deux parties discuteront du partage du pouvoir et de la normalisation des relations, les deux annexes restantes de l'accord-cadre sur la région de Bangsamoro, indique la négociatrice en chef du gouvernement, Miriam Coronel-Ferrer.

Reprise des négociations de paix entre gouvernement et membres du MILF
PHILIPPINES

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a été investi jeudi dernier pour un sixième mandat à la présidence du Zimbabwe, lors d'une cérémonie organisée dans un stade de la périphérie d'Harare. M. Mugabe, au pouvoir depuis trente-trois ans, a juré "d'observer, faire respecter et défendre la Constitution du Zimbabwe et toutes les lois du Zimbabwe", devant des milliers de partisans.

Investiture de Mugabe pour un sixième mandat
ZIMBABWE

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

EL MOUDJAHID

Au moins 42 personnes ont été tuées, dont plusieurs enfants, et 500 blessées hier dans un double attentat à la voiture piégée qui a secoué Tripoli, la grande ville du nord du Liban, selon le ministre de la Santé, Ali Hassan Khalil.

42 morts, 500 blessés
DOUBLE ATTENTAT À TRIPOLI (LIBAN)

Monde

15

19 morts et 26 blessés
ATTAQUES EN IRAK
Au moins 19 personnes ont été tuées et 26 autres blessées dans plusieurs attaques perpétrées jeudi en Irak, la plupart visant des forces de sécurité, selon un nouveau bilan fourni par la police. Dix soldats et quatre civils ont été tués dans l'attentat suicide par un tank piégé près de Ramadi, à 100 km à l'ouest de Baghdad, a indiqué une source policière. L'attaque a fait aussi dix blessés, dont quatre soldats, selon la même source. Des tireurs non identifiés ont ouvert le feu avec des mitrailleuses sur un poste de contrôle de l'armée irakienne dans le quartier d'Aslah dans l'ouest de Mosul, à quelque 400 km au nord de Baghdad, tuant deux soldats, selon une autre source policière. Deux soldats irakiens ont été tués et quatre civils blessés quand une bombe en bord de route a visé une patrouille de l'armée irakienne dans le quartier de Baath dans l'est de Mosul, a-t-elle ajouté. Des hommes armés inconnus ont tiré sur une femme devant chez elle dans le quartier de Zahra, dans l'est de Mosul, la tuant sur le coup, a informé la police, ajoutant que huit personnes, dont deux soldats, ont été blessées dans l'explosion d'une bombe à Tal Afar, à 70 km à l'ouest de Mosul. Ce même jeudi, une voiture piégée a explosé dans un parking de bureaux du gouvernement dans le centre de la ville de Kirkuk, à 250 km au nord de Baghdad, blessant deux policiers et deux civils, d'après une source policière. L'Irak connaît sa pire éruption de violence en cinq ans, soulevant l'inquiétude que les dernières effusions de sang replongent le pays dans une guerre civile totale comme en 2006 et 2007 où les pertes humaines mensuelles dépassaient parfois les 3.000 morts.

C

es explosions surviennent une semaine après un attentat à la voiture piégée qui a fait aussi 27 morts à Roueiss, dans la banlieue sud de Beyrouth, un fief du puissant mouvement chiite Hezbollah, un allié du régime syrien libanais auprès duquel il combat les rebelles en Syrie. "Il y a jusqu'à présent 42 martyrs et 500 blessés dans les hôpitaux", a dit à la télévision le ministre libanais, précisant qu'il ne s'agissait pas d'un bilan définitif. Les télévisions locales ont montré des corps sans vie, de nombreux véhicules en flammes, des hommes transportant dans leurs bras des blessés et des devantures d'immeubles totalement détruites. A Tripoli, la première explosion s'est produite dans le centre, près de la maison du Premier ministre sortant, Najib Mikati, qui ne se trouvait pas dans la ville, selon les services de M. Mikati. La deuxième a eu lieu près du port, non loin du domicile de l'ancien chef de la police Achraf Rifi, selon une source de sécurité. Les déflagrations ont

ALLÉGATIONS SUR L’UTILISATION DES ARMES CHIMIQUES EN SYRIE

L

e ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et son homologue américain John Kerry se sont prononcés pour une "enquête objective" sur les allégations concernant l'utilisation d'armes chimiques par les forces du régime syrien, a-t-on indiqué hier de source officielle à Moscou. Lors d'une discussion par téléphone, MM. Lavrov et Kerry ont exprimé "un intérêt commun pour une enquête objective de la mission d'experts de l'ONU actuellement dans le pays, en relation avec une possible attaque à l'arme chimique dans la banlieue de Damas", selon un communiqué ministère russe des Affaires étrangères. M. Lavrov a indiqué à son homologue américain que "la Russie a appelé le gouvernement syrien à coopérer avec les experts en chimie de l'ONU" qui se trouvent en Syrie, a ajouté le ministère. Les deux chefs de diplomatie ont demandé aussi aux rebelles de "garantir" l'accès aux experts de l'ONU sur les lieux des attaques présumées. Jeudi, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon avait formellement demandé aux autorités syriennes d'autoriser "une enquête sans délai" sur les accusations d'usage d'armes chimiques près de Damas. Vendredi, M. Ban a souligné que les allégations sur l'utilisation d'armes chimiques contre des civils, faisant des centaines de morts, constituerait "un crime contre l'humanité" qui aurait "de graves conséquences". L'opposition syrienne a accusé mercredi le régime d'avoir tué plus de 1.300 personnes à l'aide d'armes chi-

Moscou et Washington pour une «enquête objective»

eu lieu à proximité de deux mosquées, le jour de la prière hebdomadaire pour les musulmans. Les télévisions ont montré une immense fumée noire s'élevant dans le ciel. Le correspondant de l'AFP a vu des corps carbonisés près de la mosquée Al-Taqwa, sur une des principales artères de Tripoli, et cinq corps d'enfants retirés de l'intérieur de la mosquée. La capitale du nord du Liban est régulièrement le théâtre d'affrontements entre les sunnites, qui soutiennent en majorité la rébellion syrienne, et les alaouites, plutôt favorables au régime de Bachar al-Assad. Mer-

credi, le chef de l'armée libanaise, le général Jean Kahwaji, a affirmé que ses troupes étaient désormais en "guerre totale" contre le "terrorisme", affirmant qu'elles poursuivaient depuis des mois une cellule "qui prépare des voitures piégées", dont une avait explosé le 15 août dans le fief du Hezbollah. Il a aussi affirmé que la cellule "ne vise pas une région ou une communauté particulière mais elle cherche à provoquer une dissension confessionnelle en visant des régions différentes tant du point de vue confessionnel que politique".

Ennahda d'accord pour la mise en place d'un gouvernement apolitique
TUNISIE
Le mouvement Ennahda au pouvoir en Tunisie a annoncé jeudi qu'il acceptait de négocier avec l'opposition sur la base d'une initiative prévoyant la mise en place d'un gouvernement apolitique. "Le mouvement Ennahda accepte la proposition du (syndicat) UGTT comme point de départ pour résoudre la crise politique dans la pays", a indiqué le chef du parti Ennahda, Rached Ghannouchi après une rencontre avec le secrétaire général de la centrale syndicale, Houcine Abassi. "Le mouvement Ennahda a accepté l'initiative de l'UGTT comme base pour le début du dialogue national", a indiqué M. Abassi. L'initiative de sortie de crise formulée par l'UGTT prévoit la mise en place d'un gouvernement apolitique et le maintien de l'Assemblée nationale constituante (ANC). L'opposition a exclu tous pourparlers avec Ennahda tant que le gouvernement n'a pas démissionné et un cabinet de salut national n'a pas été mis en place.

L

e premier tour de l'élection présidentielle malgache aura lieu le 25 octobre et un éventuel second tour jumelé avec les élections législatives sera organisé le 20 décembre, a annoncé jeudi la commission électorale. D'abord prévue en mai, puis en juillet, l'élection présidentielle a été reportée à cause de blocages politiques risquant d'entraver la bonne marche du processus, et notamment l'insistance des trois prin-

L'élection reportée au 25 octobre
PRÉSIDENTIELLE À MADAGASCAR

miques près de Damas. Les autorités syriennes ont, de leur côté, démenti l'utilisation de ce type d'armes, soulignant qu'"il s'agit d'une tentative pour empêcher la commission de l'ONU d'enquête sur les armes chimiques de mener à bien sa mission". Hier, la Russie s'est dite opposée à tout recours à la force en Syrie, où la communauté internationale réclame que l'ONU puisse enquêter au plus vite sur des attaques présumées à l'arme chimique près de Damas, imputées au régime. La réaction de Moscou intervient alors que le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a estimé, jeudi, que si l'utilisation d'armes chimiques par le régime était avérée, il fallait "qu'il y ait une réaction", "une réaction qui peut prendre

la forme d'une réaction de force". Sur le terrain, l'armée régulière a bombardé jeudi plusieurs zones contrôlées par les groupes armés près de Damas, dans le cadre d'une vaste offensive visant à reprendre la sécurité dans les zones rebelles, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "Des avions de combat ont mené plusieurs raids ce matin sur Khan al-Cheikh et Zamalka, blessant plusieurs personnes (...), tandis que des combats intenses faisaient rage", a indiqué l'OSDH, ajoutant que les faubourgs de "Zamalka et Moadamiyet alSham ont été la cible d'une pluie d'obus". Zamalka, qui se trouve dans la périphérie est de Damas, et Moadamiyet al-Sham, au sud-ouest de la capitale, étaient aux mains des groupes armés.

Assassinat d'un officier de l'armée à Benghazi
LIBYE
Un colonel de l'armée libyenne a été tué par balle hier à Benghazi, dans l'est du pays, après sa sortie d'une mosquée, a déclaré à l'AFP une source des services de sécurité. "Le colonel Moustapha al-Aguili a été tué par balle par des inconnus qui circulaient à bord d'une voiture aux vitres teintées", a indiqué cette source sous le couvert de l'anonymat. Selon cette même source, "l'attaque a eu lieu après la sortie de la victime d'une mosquée dans le quartier al-Hadaeik à Benghazi après la grande prière du vendredi". Bastion de la révolte de 2011 contre le régime de Mouammar Kadhafi, Benghazi a été secouée par une série d'assassinats visant des officiers de l'armée et de la police ayant servi sous l'ancien régime. Début août, Human Rights Watch (HRW) avait affirmé qu'"une recrudescence des assassinats politiques en Libye avait coûté la vie à 51 personnes dans l'impunité totale".

cipaux candidats à maintenir leur présence, bien que leur candidature ait été jugée illégale par les observateurs étrangers. Celui-ci était bloqué en raison de trois candidatures contestées par la communauté internationale : celle de l'actuel homme fort de la Grande Ile Andry Rajoelina, celle de Lalao Ravalomanana, épouse de l'ex-président renversé Marc Ravalomanana, et celle de l'ancien président Didier Ratsiraka.

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

16

Note de lecture

Les éditions Sindbad dirigées par Farouk Mardam-Bey ont fait paraître il y a quelques années dans la collection « Actes Sud » un intéressant livre qui porte sur un thème rarement abordé par les auteurs en raison, en premier lieu, de l’accès difficile aux sources écrites conservées dans leur version originelle, et d’autre part, de l’objet d’étude qui fait intervenir le paramètre des sentiments, en l’occurrence ici l’amour dans les sociétés tribales arabes.

Une anthologie de la poésie courtoise
« LES ARABES ET L’AMOUR » PAR HAMDANE HADJADJI ET ANDRÉ MIQUEL

Culture

EL MOUDJAHID

A CAUSE DE LA CANICULE ET DE LA RENTRÉE SCOLAIRE

Le 18e Sila prévu du 31 octobre au 9 novembre

L

I

l nous a paru fort opportun d’approfondir la question en lisant la remarquable anthologie de la poésie amoureuse des Arabes couvrant dix siècles, que deux spécialistes de la langue et littérature orientale ont eu l’idée très ingénieuse d’éditer. Nos deux professeurs et écrivains, dont nous venons de perdre l’un d’entre eux cette année, ont plongé leur attention dans un ensemble de textes écrits en langue arabe et traduits par leur soin, de longs extraits de poésie regroupant de célèbres auteurs lyriques s’étalant depuis le VIe jusqu’au XVe siècle, textes qui, de par leur portée esthétique, procurent à ce jour un émoi à leur lecture et c’est ce que justement nos auteurs ont voulu comprendre : « Qu’il occupe l’espace entier du poème ou n’en constitue qu’un fragment, le chant d’amour s’offre ici sur tous les modes : la joie exaltante ou sereine, la souffrance de l’exilé ou de l’éconduit, la rencontre sans lendemain et qui, pour cette raison même, n’en finira pas de hanter la mémoire, l’amour absolu, parfait et impossible, et cet autre qui nous attache aux mots… », notent les auteurs du traitement de la thématique. Cependant, dans son introduction, André Miquel remarque le caractère secondaire et peu prééminent du chant d’amour chez les poètes arabes dont pourtant des centaines de milliers de vers qui la composent nous parviennent aujourd’hui, la raison en est que, comme l’écrit l’auteur : « L’histoire de cette littérature s’ouvre, vers le VIe siècle de notre ère dans un climat de virilité résolue. Les nomades du désert d’Arabie prennent l’amour au sérieux, certes, mais ne lui concèdent pas le droit, par le plaisir ou la souffrance, de ruiner les principes qui fondent, à travers le poète, héros ou héraut de la tribu, les valeurs

U

n périodique intitulé "La lettre du Melhoun Algérien" sera prochainement lancé pour faire connaître l’œuvre poétique de Lakhdar Benkhlouf, a annoncé mercredi le commissaire du festival national de la poésie Melhoun, M. Abdelkader Bendamèche. "La nouvelle publication constituera une source d’informations sur la période de l’histoire qui a vu la naissance du genre poétique du Melhoun ainsi que son évolution. Cette période doit être connue sous toutes ses facettes", a-t-il ajouté en marge d’un colloque consacré à ce genre de poésie ouvert mercredi à

Un périodique pour faire connaître l’œuvre du poète Lakhdar Benkhlouf
EDITION
Mostaganem. "Il s’agit surtout d’expliquer l’œuvre de Lakhdar Benkhlouf, un homme qui s’est consacré et attaché à la fois à la dévotion et à la lutte pour porter haut le message divin dans ses qaçidate, mais aussi dans ses chroniques et épopées, à l’exemple des œuvres consacrées aux batailles de Mazagran (1558), de Mers El Kébir (1505)", a expliqué le commissaire du festival. "C’est un homme qui est reconnu comme un laudateur du prophète Mohamed (QSSSL) pour l’avoir glorifié dans tous ses écrits", a-t-il ajouté, estimant encore que le Melhoun "doit être analysé dans sa véritable

de celles-ci. », la qaçîda ou la vieille ode traditionnelle se bornant à une simple évocation amoureuse qui forme le prologue du poème. Par contre, l’avènement de l’Islam provoque un grand bouleversement, l’expansion de la nouvelle religion professée par le prophète Mohamed (QSSSL) oblige un grand nombre de bédouins à sortir hors de leur péninsule vers des terres voisines, ce qui a pour effet de transformer quelque peu le modèle arabe grâce à la découverte de civilisations lointaines : «

Ces poètes des temps nouveaux, largement affranchis des codes anciens, chantaient l’amour, tout simplement, le souvenir ou le désir de la rencontre passagère, sur fond d’érotisme discret, ou le grand amour, unique, absolu et finalement incompris ou réprouvé. » La poésie amoureuse suit sa progression certes lente mais, comme la chenille et le papillon, elle ne connaîtra son envol qu’avec la naissance des grandes métropoles irakiennes avec la création du Califat abbasside au milieu du VIIIe siècle. Désormais, à la place des thèmes éprouvés comme l’évocation du désert ou l’exaltation du clan, le poète chante particulièrement la passion secrète et unique voire totale pour sa gazelle préférée dans un climat qui a changé et qui pousse le poème à s’orchestrer dans une forme de bonheur et de liberté, de l’instant goûté entre les deux amants. Dans cet ouvrage précieux et de bonne facture (nous pensons ici à la qualité et à la couleur du papier), résultat d’un travail de collaboration fructueux entre nos deux auteurs, le lecteur pourra apprécier tout l’éventail exhaustif de textes avec à chaque fois la présentation du poète, quelques éléments biographiques de ce dernier et des indications sur l’aspect général des œuvres. Terminons par cette belle citation contenue dans la préface : « Un dernier mot, sur les poètes, comme il se doit. A ce que l’on sait, et à des exceptions près, Imru-l-Qays, qui vécut avant l’islam, et Bashashâr Ibn Burd, n’ont jamais remis en question les fondements mêmes de leur foi. Mais cela ne les empêchait pas d’aimer la vie, d’aimer l’amour, d’aimer être au monde, d’aimer… ». A méditer, car là est sans doute toute la question! Lynda Graba

a 18ème édition du Salon international du livre d'Alger (Sila) aura lieu du 31 octobre au 9 novembre prochains au Palais des expositions d'Alger, annonce-t-on sur le site Internet de la manifestation. Habituellement organisé à la fin septembre, le Sila a été décalé d'un mois en raison "de la canicule qui avait touché la capitale durant les derniers jours de la manifestation (fin septembre)" en 2012, expliquent les organisateurs à propos de leur choix d'une période plus "tempérée" et éloignée de la rentrée scolaire, source de "nombreuses occupations et obligations". Selon eux, ce choix est également motivé par le souci "de faciliter la fréquentation du salon" en le faisant coïncider avec les vacances scolaires d'automne, une période favorable pour une telle manifestation culturelle dont le lectorat junior et les enseignants constituent un "public important". Aucune indication n'a en revanche été donnée sur l'identité du prochain commissaire du salon ni sur le détail du programme de la 18ème édition. Le ministère de la Culture avait décidé en 2012 de doter le Sila d'une administration permanente à travers la création d'une filiale de l'Enag (Entreprise nationale des arts graphiques) chargée de la gestion du salon sur l'année. La 17e édition du Salon international du livre d'Alger, qui s'est tenue du 20 au 29 septembre 2012 a vu la participation de quelque 700 éditeurs venus de 43 pays.

CONCOURS ANNUEL DE LA MEILLEURE NOUVELLE

dimension pour porter une réflexion scientifique et universitaire aussi bien sur les plans du discours, de l’esthétique que des portées poétique, sociologique, religieuse et historique". Dans son intervention, le journaliste et historien, Amar Belkhodja, a estimé que Lakhdar Benkhlouf doit être considéré comme "le Prince des poètes du Melhoun, au même titre que Abdelkader Khaldi pour le genre dit Ghazal". Le conférencier a rappelé que de nombreux chanteurs châabi ont puisé dans l’œuvre de Benkhlouf, notamment pour le "medh"

L

es candidats désireux de participer au concours annuel de la meilleure nouvelle ont jusqu'au 20 octobre prochain pour déposer leur dossier de participation auprès des établissements Art et Culture, annonce-ton mercredi. S'adressant aux candidats de tous âges, le concours placé cette année sous le thème de "L'Algérie, Paix et Espoir", est ouvert à toutes les propositions en arabe, en tamazight et en français, à la condition qu'il s'agisse d'une première nouvelle et d'une nouvelle participation, précise-t-on. Les candidats doivent

La date limite des candidatures le octobre

soumettre une œuvre inédite, en dix pages maximum, à adresser en trois exemplaires à la Bibliothèque Multimédia-Jeunesse, 38/40, rue DidoucheMourad - Alger, accompagnée d'une fiche de renseignements technique du postulant et d'une photocopie de la carte nationale d'identité. Aucune proposition de nouvelle ne peut faire l'objet d'un quelconque recours après délibération du jury, précise-t-on encore. Trois prix seront décernés dans les trois langues du concours et dont les résultats seront publiés par voie de presse.

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

EL MOUDJAHID

EXPOSITION « L’ART PAR INTUITION » AU BASTION 23

Expressions créatives

Culture

17

Comme à chacune de ses sorties le virtuose irakien, Kadhem Essaher aura tout simplement séduit son public en cette 9e édition du festival de Djemila. Un festival qui tend à acquérir sa vocation internationale tendàuérir,urement, sa vocation internationale.

« C’est parce que je vous aime que je chante ! »

KADHEM ESSAHER SÉDUIT LE PUBLIC DE DJEMILA

C
Photos : Billal

R

emarquablement disposés dans le vaste patio du palais des Rais, la centaine de tableaux qui occupent le hall et le premier étage, apparaissent au regard des visiteurs, quelques familles d’estivants venus découvrir la beauté des lieux et jeter un coup d’œil sur l’exposition, comme un véritable patchwork de couleurs brillantes entremêlées de motifs géométriques reproduisant dans un dérèglement parfaitement esthétique des objets naturels. Cette avalanche de couleurs finement incrustées sur le verre taillé comporte de multiples représentations qui épousent les états d’âme de chaque artiste en herbe comme ces décors de fleurs où se dessinent des coquelicots de feu ou encore ces roses qui préfigurent le cosmos dans sa densité mystérieuse, ces saisons qui festoient joyeusement au gré des humeurs, la Méditerranée dans la profondeur de la mer, des oiseaux qui survolent des espaces comme ces mouettes qui traversent un ciel clair, ces fruits paillettés, la luminosité de l’or perçue comme des tourbillons puissants, des fibules berbères, ces marécages d’Amazonie et tant d’autres choses. On s’est demandé comment tous ces thèmes que l’on ne décèle pas au premier regard, ont pu êtres si bien reproduits sous la forme d’abstractions

qui peuvent parfois induire en erreur. L’on est d’autant plus surpris à la vue du spectacle de ces tableaux où la main des jeunes artistes à travaillé avec une incroyable ardeur et beaucoup d’imagination. Lorsque nous avons interrogé Mme Draâ Linda, présidente d’honneur de l’association gérée par la wilaya d’Alger et parent d’une des artistes qui expose de nous parler de ce projet artistique qui met en exergue à travers la peinture l’art intuitif en rapport avec la parole par la couleur, on a vite fait de comprendre que le fruit de cette huitième exposition-vente qu’organise l’association A.D.W.A qui œuvre à mettre en valeur les travaux picturaux de quatre jeunes artistes atteints de dysphasie à savoir un trouble sévère du langage, élèves qui sont pris en charge par l’association crée dans les années 2000 et qui dispense des cours au centre de formation professionnelle Mohamed-Zitouri sis Oued-Romane. En tout cas Adel Cherfaoui, Lilia Babou, Nesrine Draâ et Neil Malki, la vingtaine entamée, semblent s’être appliqué avec sérieux et un savoir-faire méticuleux à réaliser malgré leur handicap des travaux dignes des œuvres d’art simplement en creusant un peu dans leur imaginaire peuplé d’innocence et de jouvence, loin du monde impitoyable

DJAMEL LAROUSSI À LA SALLE IBN KHALDOUN

Une ambiance survoltée

des adultes. Le mélange des formes et des couleurs suivant une technique qui procède par la décoration sur verre à l’aide d’une peinture spéciale qu’on utilise uniquement pour le vitrail avec le cerne en relief, est le résultat d’une expression plastique hors du commun et qui reflète un certain don et un potentiel créatif dans un choix de couleurs qui correspondent parfaitement aux traits évanescents reproduits sur les formes. L’exposition, qui fait la jonction artistique entre un travail basé sur l’intuition uniquement et le trouble de la parole, est une preuve concrète car visuelle que les jeunes même souffrants d’un handicap mental assez lourd, peuvent quand les conditions sont réunies déployer des trésors d’imagination enfermées dans de belles bulles colorées, expressions admirables dans leur essence artistique toute aussi insolites les unes que les autres que gaies et tendres en rapport avec des émotions enfouies dans leur subconscient. Chapeau bas pour cette jeune équipe qui a pu concrétiser son projet artistique, un certain nombre de tableaux ayant été vendus dès le premier jour du vernissage lundi dernier. L’exposition se poursuivra jusqu’au 26 du mois en cours. L. Graba

ette 7e soirée ne fit pas exception à la règle et draina une foule nombreuse. L’assistance s’est régalée pendant deux bonnes heures au rythme d’une Debka nonstop et d’un répertoire que Kadhem Essaher a plutôt tenté d’adapter à la demande de son public. « C’est parce que je vous aime que je chante » une phrase qui souleva l’enthousiasme d’un public acquis au chanteur. Et saisissant cet instant de communion avec son public, Kadhem Essaher lance « Ce soir vous avez su transformer le froid qui sévissait sur ce merveilleux site en chaleur qui m’a inondé le cœur et permettez moi de vous dire encore que c’est parce que je vous aime que je chante. » Le public se lève et lance un standingovation. L’artiste a durant cette inoubliable soirée offert une fois encore à toutes celles et ceux qui l’on apprécié, un joli bouquet de fleurs aux couleurs multiples et envoûtantes ou la force de la poésie était présente et les mots ciselés. Kadhem Essaher qui vient d’Alger où il s’est produit la veille et qui s’apprête à rejoindre Constantine et les nuits de Cirta est un de ces professionnels qui sont habitué à ce genre de marathon. « J’ai été l’un des premiers artistes à visiter l’Algérie et me rendre dans différentes wilaya pour des soirées de rêve qui sont toujours gravées dans ma mémoire. L’accueil chaleureux qui m’a été réservé et ce comportement extraordinaire du public à mon égard me comble de joie. A tous, je dis de tout cœur merci. » Tazaal Chafaifha un des nombreux succès du chanteur ouvre cette soirée. Celui qui sait allier l’ancien au nouveau pour répondre à la demande de son public comme il l’aura fait la veille à Alger où dit-il aura très vite compris qu’il fallait laisser le réper-

toire de cette soirée de côté pour s’adapter aux exigence du public, enchaîne avec Zidini Achquen, cette agréable mélodie emporte dans son flots un public de tout âge. La fête bat son plein et le public ravi profite de cette soirée malgré le froid. « Nous venons du sud de la France pour passer des vacances dans notre pays et nous assistons par la même à ce beau festival. La sécurité est entière et nous nous en réjouissons, nous passons depuis le début de ce festival de très belles soirées ; C’est ca la véritable et belle image de l’Algérie sereine que le monde doit découvrir, l’image d’un peuple qui a fini après 10 années de souffrances par comprendre que plus rien ne fera basculer notre pays », nous confie Sihem accompagnée de membres de sa famille. Le cadeau de Kadhem Essaher pour l’Algérie est un hommage pour ce public qui l’a adopté et à la défunte Warda el Djazairia avec « Aid el Karama » reprise en chœur par le public. « Gouli Ouhibek », « Aid El Hob », « Salamtek fi Yed Allah », l’ambiance est à son paroxysme. « Adjmel ma Bel Kaoun », précède « Massek el Oud », Kadhem Saher interpréter « Alahou min Karam eness », et d’autres succès comme « Hel Andek Chek » puis comme une cerise sur le gâteau le maître conclu par Ach’hadou. Il jure, il témoigne une autre fois que Djemila et son public auront été merveilleux. F. Zoghbi

L

e chanteur-guitariste Djamel Laroussi a donné un concert jeudi à Alger dans une ambiance survoltée marquée par sa grande générosité à vouloir donner du bonheur à un public galvanisé et amplement réceptif devant le talent et la maîtrise technique de l'artiste. Dès les premières notes du récital, Djamel Laroussi, affichant un dynamisme hors pair, est entré dans le vif du sujet, interprétant "Laâfou", une imploration divine écrite dans un rythme envoûtant et des gammes pentatoniques. Sourire aux lèvres et ondulant, l'artiste est allé vers son public, déjà debout devant la scène à se délecter, savourant les premiers moments d'une soirée qui s'annonçait euphorique. "Carpe diem est une de mes devises préférées, j'adore vivre pleinement l'instant présent avec mes fans", explique Djamel Laroussi. "Nkodo", "Aho", "Hasna", "Zina", "Kama toudine", "Bambara" et "Mazal" regroupant plusieurs styles de musique, ont enflammé les spectateurs qui se sont rangés derrière l'artiste — en tête de colonne — reprenant ses refrains en chœurs et arpentant les

marches de la salle Ibn Khaldoun, pour la parcourir dans l'allégresse d'un bout à l'autre. "Kifach hilti" et Daâni ya nadim", deux succès du patrimoine chaâbi, ont été présentées dans de nouveaux arrangements, plus adaptés à la musique moderne dans ses nouvelles sonorités. Accompagné de Hafid Saïdi à la guitare basse, Aziz Belaouache aux percussions, le Sénégalais T. Ishak à la batterie et Smail Belhouhou au synthétiseur — qui a notamment brillé par ses envolées phrastiques aux consonances jazz, Djamel Laroussi s'est entouré d'un bon soutien rythmique et harmonique. Témoignant d'une rigueur absolue et d'un travail de préparation soumis aux strictes normes académiques lors des répétitions, les musiciens ont été unanimes quant au plaisir qu'ils éprouvent à jouer avec Djamel Laroussi qui, selon eux, "déborde de bonté et génère une énergie positive et de l'entrain". Par moment l'artiste et ses musiciens exécutaient quelque pas et gestes synchronisés tout en jouant de leurs instruments — dans une totale liberté de mouvement, facilitée par la technique du branchement sans câbles- montrant

ainsi la minutie dans la préparation du spectacle. Durant plus de deux heures de temps l'instrumentiste gaucher a chanté, dansé, exalté les passions avec ses solos endiablés, exécuté, à genoux, la danse de l'envoûtement, devant un public admiratif qui s'est totalement libéré. Natif d'Alger, Djamel Laroussi a grandi sous l'influence des airs traditionnels, la variété occidentale et la musique anglo-saxonne. Parti à Cologne, en Allemagne, il y découvre le jazz. En 1998, il se lance dans une carrière solo après avoir accompagné Cheb Mami, l'Orchestre national de Barbès (Onb), Graham Haynes et Nelson Veras entre autres. Depuis, il a publié "Etoile filante" (2003), "Djamel Laroussi live" (2004) et "3 Marabouts" (2007). Djamel Laroussi a confié à l'APS la sortie prochaine d'un nouvel album, "des enregistrements de standards célèbres de jazz que j'ai algérianisés et dans lesquels des compositeurs de jazz de grande renommée ont participé dont Billy Cobham, Munyoungo Jackson (Actuel percussionniste de Stevie Wonder), le pianiste Richie Beirach, les saxophonistes Benny Golson et Dave Liebman."

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

20
Page animée par Mourad Bouchemla

Détente -TV
Mots FLÉCHÉS
Nº 3496

EL MOUDJAHID

Mots CROISÉS
Nº 3496
1
I

2

3

4

5

6

7

8

9

10

II

III

IV

NÉCROPOLE —————————— CAPACITÉ À VOIR
EN EAU ——————————— AGRÉABLE ——————————— CONDIMENT

SANS CLARTÉ —————————— PALMIER

V

VI

VII

VIII

VILLE DE L’INDE ——————————— EN IDÉE ——————————— ÉTANT EN MAINS

L’ORIENT EN ROUTE ——————————— UNE BALLE

RÈFUTA —————————— EN ARÈNE ——————————
MÉCHANTE DES CONTES

IX

X

CHANGER ——————————— SOTTES ——————— C’EST LE DESESPOIR

FIT UN CHOIX —————————— EN GAGE —————————— MAGNIFIQUE

Définitions
HORIZONTALEMENT
I-Peintre néerlandais - Mesure de Chine. II-De deux continents. III-Existe mais ne se manifeste pas encore-Roche volcanique. IV-Retourner aux urnes. V-Nommer - Préposition.VI-Mois chaudHomme d’action.VII-Revélé.VIII-Amendant.IX-Vieux loup Possessif. X-Dire tout haut - Stand à la foire.
PARADIS ———————————— POSSESSIF

LICHENS ————————— UNE FIGURATION

VERTICALEMENT
1-Vallée - Qui est fomentée 2-Opération bancaire - Homme populaire.3-Clair - Bénigne ou maligne.4-Terre non ensemencée. 5-Parer - Riche 6-Pourri - Un bien en caisse.7-En hausse Aérienne. 8-Grand voyageur 9-Possessif - Jamais avant. 10Immangeable - Répétition.
SOLUTION DES MOTS CROISÉS
1 2
A

MISE À NU ——————————— COULEUR ——————————— CROISER

DANS UNE RAME

BERNÉ —————————— THAÏLANDE ——————————

PALIER ———————— CONSPUENT ———————— OCÉAN

3
N

4
G

5
O

6
G

7
E

8

9 10
L

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

V
A

I

Grille
3. Clavicule 6. Gastrique 11. Quémandeur 12 . Invévitable 13. Vénération 33. Anéanties 34. Latiniser 35. Précipite 36 . Saisirait

Nº 3496

Mot CACHÉ
G E Q U I F L

E
A

U
E

R
N

A
T

S

I
T

E
U

N
F

L

T

15 . Crincrin

I

B R E I

I

S

L

A M I L E L

S M E S I

L

G

R

E

E

L

I

R

E
C

20 . Badaudage 22 . Chalumeau 23 . Endurante

C L

I

Q U E F I

E R P

R E
I I

A S R S L E

E R G O N A

C
A

I
O

T
U
M

E

R
A
A
V
O

E

N

L G R V Q

F U R E O U A V T C R I

T

G
E
R
E

E
R
A

N

T

A T E L E B E N N E O E

T O N R H S F I S
B B R I S N T

S T I Q

B
A
L

E
N T E R

37. Dévolteur 38 . Parolier 39. Méfiance 40. Motoriser 41. Muscadier 42 . Incartade 43. Adultérer 1. Equilibre 7. Griffure 8. Aversion 9. Télébenne 10. Œilletion 2 . Islamisme 4 . Liquéfier 5. Prélasser 24 . Figuratif 25 . Lactifère 27 . Touchette 29 . Renverser 30 . Longtemps

I

V S

N C R

N O P

M E C

E
U

L

I S

14. Sacraliser 16. Polypétale 17. Rafistoler 18 . Hébraïsant 19. Subjonctif 21. Blatérer

I

U N E A B A D A U D A G E

B O A E U R L L T P
J

I R

N
T

N
I

C E E N C C H A L U M E A U U M V E R E N D U R A N T L A

E

R

I

E

E A Y F E

I

R A F
I

I

G U R A T

I

A O U

SOLUTION DES MOTS FLÉCHÉS
1 2
A

E N T A L L A C T R D A T E I

I

F

E R T T S
E

E E T

N E C P I F

3
G O

4
U
S
N

5
E

6
M
U

7
E

8
N

9
T

10

T O U C H E

E R T O

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

V

E B

I

S R E N V E R

R E A L A T A

I
S
I

S T

A

I A

R I A

E

26. Réticence 28. Patinoire 31. Dresseur

T U L O E L O N G T E M P

E
D

A

E

L

R E N R N D R E S
I S
S I I N I

S S

E

R
S

O

E
I

C N O E R E N

V O R P I S
I

B
I
L I

E
N

T
E
N

E
S

G
E

C
E

P
H

R
E S

E
T
A

S

32 . Provision

T A L E

S R L E E U R N E R E I T N A E T I P E C E

T I

N A N R P O

U

N I A L

M

A
N

G

E

M

GOINFRERIE

T
E

O

R
R E

A
M

S E

G

E
R

N

T

E

SOLUTION PRÉCÉDENTE: GERMANOPHILE

T L O V E D I C R E I L O R A P E R E C N A I F E M R E R E S I R O T O M R E I D A C S U M E I E D A T R A C N I R E R E T L U D A E

T

I

A R

A S R U E

Canal Algérie
•09h00 : Soleil d''Algérie (direct de skikda) •10h30 : Waqai''e (15) rediff •11h00 : Senteurs d''Algérie ''''Annaba 2 ème ptie'''' rediff •12h00 : Journal en français + météo •12h25 : Maoussime el matar (13) •13h40 : Ziyarat la tounssa (03) •14h25 : Znoud all sit II (13) •15h10 : El koussouf ''''1 ére ptie'''' •16h30 : Tarikh oua hadhara (32) •17h00 : GGO Football (44) •17h30 :Fréquence music •18h00 : Journal en Amazigh •18h30 : Waqai''e (16) •19h00 : Journal en français + météo •19h30 : Agenda culturel •20h00 : Journal en Arabe •20h45 : Djarti (11) •21h00 : Le feu et la cendre •22h30 : Gala artistique •23h20 : Global food •00h00 : Journal en Arabe

SAMEDI

Sélection

Télévision
GLOBAL FOOD
23h20
15h10

EL KOUSSOUF

Réalisé par Emma Tassy, Gérard Lafont, Pierre Bourgeois, Pierre- Olivier François, Stefano Tealdi. Ils sont simples, facilement transportables, et presque tous bon marché. Ils ont une origine modeste. Ils ont révolutionné les moyens traditionnels d’assouvir le besoin le plus élémentaire pour toute la planète : se nourrir. La pizza, la glace, le sandwich, le sushi, la frite et les pâtes : six histoires, six aventures, six destins originaux, inattendus, jalonnés de surprises, d’anecdotes et de découvertes.

Film Algérien Drame social 1 ère partie réalisé par Hocine Nacef avec la participation de Bahia Rachedi , Karim Boudechich, Nadia Talbi … etc

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

EL MOUDJAHID

Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du Samedi 17 Chaoual 1434 correspondant au 24 Août 2013 :
- Dohr.........…..............12h50 - Asr..............................16h32 - Maghreb.................... 19h31 - Ichaa……...……....... 20h57
Dimanche 18 Chaoual 1434 correspondant au 25 Août 2013 :

Vie pratique

- Fedjr.........................04h41 - Chourouq.................06h13

Aujourd’hui le 24 août 2013, cela fait 28 ans depuis que notre cher et regretté fils, frère, beau-frère et oncle

PENSÉE

BENKACI-Ali Madjid n’est plus de ce monde. La blessure est toujours grande, un vide que rien ni personne ne pourra combler. Tu demeureras toujours dans nos esprits et nos cœurs. En ce triste anniversaire, sa maman, sa sœur et son époux, ainsi que ses enfants demandent à tous ceux qui l’ont côtoyé et connu d’avoir une pieuse pensée en sa mémoire. Ils prient Dieu Le Tout-Puissant de lui ccorder Sa Sainte Miséricorde et de l’accueillir en Son Vaste Paradis. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»
El Moudjahid/Pub du 24/08/2013

Le Directeur Général, ainsi que l'ensemble du personnel de la Caisse Nationale du Logement, profondément touchés par le décès de la mère de Monsieur BENALLEL Tahar, présentent à sa famille leurs sincères condoléances et prient Dieu d'accueillir la défunte dans Son Vaste Paradis. « A Dieu nous appartenons et à lui nous retournons.»
El Moudjahid/Pub

CONDOLÉANCES

CONDOLÉANCES

29

Le ministre des Affaires Etrangères, le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, le Secrétaire d’Etat chargé de la Communauté nationale à l’étranger, le Secrétaire général et l’ensemble du personnel du ministère des Affaires Etrangères, très affectés par le décès de la sœur de leur collègue HASSANE RABEHI, lui présentent ainsi qu’aux membres de sa famille leurs sincères condoléances et les assurent en cette pénible circonstance de leur profonde compassion. Ils prient Dieu Le Tout-Puissant d’accorder à la défunte Sa Sainte Miséricorde.
ANEP 538602 du 24/08/2013

CONDOLÉANCES
du

«A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»
El Moudjahid/Pub

ANEP 538719 du 24/08/2013

Le Président-Directeur Général, les membres Conseil d'Administration et l'ensemble du personnel de l’EPE GROUPE CTC père de Monsieur Arab Saïd, SPA, très affectés par le décès du Président-Directeur du Directoire sa famille leurs SGP GENEST, présentent à toute sincères condoléances. Que Dieu lui accorde Sa Sainte Miséricorde et l'accueille en Son Vaste Paradis. «A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons.»
El Moudjahid/Pub

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Edité par l’EPE-SPA

EL MOUDJAHID
20, rue de la Liberté, Alger Téléphone : 021.73.70.81 Présidente-Directrice générale de la publication
au capital social de 50.000.000 DA

Kamal oulmane — Achour Cheurfi
Téléphone : 021.73.99.31 Fax : 021.73.90.43 internet : http://www.elmoudjahid.com E-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com

Naâma Abbas
Rédacteurs en chef

diRECTioN GENERALE Téléphone : 021.73.79.93 Fax : 021.73.89.80 diRECTioN dE LA REdACTioN

BUREAUX REGioNAUX CoNSTANTiNE 100, rue Larbi Ben M’hidi Tél. : (031) 64.23.03 oRAN Maison de la Presse 3, place du 1er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94 ANNABA 2, rue Condorcet : Tél. : (038) 86.64.24 BoRdJ BoU-ARRERidJ Ex-siège de la wilaya Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000 Tél/Fax : (035) 68.69.63 Sidi BEL-ABBES Maison de la presse Amir Benaïssa Immeuble Le Garden, S.B.A. Tél/Fax : (048) 54.42.42 BEJAiA : Bloc administratif, rue de la Liberté. Tél/Fax : 034.22.10.13 TiZi oUZoU : Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts) Bâtiment 3, 1er étage, Nouvelle ville Tél. - Fax : (026) 21.73.00 TLEMCEN :12, place Kairouan Tél.-Fax : (043) 27.66.66 MASCARA : Maison de la Presse Rue Senouci Habib Tél.-Fax : (045) 81.56.03 CENTRE AiN-dEFLA : Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste) Tél/Fax: 027.60.69.22 PUBLiCiTE Pour toute publicité, s’adresser à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et de Publicité “ANEP” ALGER : 1, avenue Pasteur Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43 Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150 Télex : 81.742 oRAN : 3, rue Mohamed Khemisti Tél. : (041) 39.10.34 Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320 ANNABA : 7, cours de la Révolution Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38 Régie publicitaire EL MOUDJAHID 20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70 ABoNNEMENTS Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux ou commandes de photos, s’adresser au service commercial : 20, rue de la Liberté, Alger. CoMPTES BANCAiRES Agence CPA “Che” Guevara - Alger Compte dinars n° 102.7038601 - 17 Agence BNA Liberté - Dinars : 605.300.004.413/14 - Devises : 605.310.010078/57 Cptes BDL - Agence Port Saïd - Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28 - Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28 Edité par l’EPE-SPA EL MOUDJAHID Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger iMPRESSioN Edition du Centre : Société d’impression d’Alger (SiA) Edition de l’Est : Société d’impression de l’Est, Constantine Edition de l’Ouest : Société d’impression de l’ouest, oran Edition du Sud : Unité d’impression de ouargla (SiA) diFFUSioN Centre : EL MOUDJAHID Tél. : 021 73.94.82 Est : SARL “SodiPRESSE” : Tél-fax : 031 92.73.58 ouest : SARL “SdPo” Tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARL “TdS” Tél-fax : 029 75.02.02 France : iPS (international Presse Service) Tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation..

Le Président-Directeur Général d'ATM Mobilis, ainsi que l'ensemble du personnel y exerçant, très affectés par le décès de leur collègue Monsieur AMROUN Rachid, conseiller clients au niveau du point de présence Khemis Meliana à la Direction Régionale Chlef d'ATM Mobilis, présentent à sa famille leurs condoléances les plus attristées et l’assurent, en cette douloureuse circonstance, de leur profonde sympathie. Que Dieu Le ToutPuissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l'accueille en Son Vaste Paradis. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»
El Moudjahid/Pub

CONDOLÉANCES

ANEP 303630 du 24/08/2013

Le Président-Directeur Général, le Conseil d’Administration, les cadres dirigeants et l'ensemble des travailleurs du CTC CHLEF, très touchés par le décès du père de Monsieur Arab Saïd, Président-Directeur du Directoire de la SGP GENEST, présentent à celui-ci ainsi qu’à toute sa famille leurs sincères condoléances les plus attristées et prient Dieu de lui accorder Sa Sainte Miséricorde et de l’accueillir en Son Vaste Paradis. « A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons.»
El Moudjahid/Pub

CONDOLÉANCES

JH possède véhicule récent 207 2012, dégagé du S.N., sérieux, ponctuel cherche emploi avec son véhicule chez famille privée ou société étatique. Libre de suite. Tél.: 0774 99 34 10 ——0o0—— Cadre technique (homme), leader dans son domaine, 52 ans, célibataire, bonne présentation, TS gestion stocks, 25 ans d’exp. Prof., Gestion Approv. Stocks PR + logistique, Moyens Généraux, démarches-prospection ; suivi commercial, représentation, domiciliation, liaisons, sondage, préinventaires, consulting, préconisation, traitement de textes, maîtrise le français, satisfaisantes connaissances en anglais, outil informatique, offre ses services à Béjaïa. E-mail : gosto06@yahoo.fr Tél. : 0553805048
El Moudjahid/Pub du 24/08/2013

Demandes d’emploi

ANEP 538501 du 24/08/2013

ANEP 538761 du 24/08/2013

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

30

L

a sélection algérienne de basketball a décroché sa première victoire à l'Afrobasket 2013 (20-31 août), en s'imposant face à l'Egypte (6763, mi-temps : 29-28) en match comptant pour la 3e journée de la compétition, disputé jeudi à Abidjan. Après un premier quart-temps laborieux à l'avantage des Egyptiens (21-14), les joueurs algériens sont parvenus à renverser la vapeur lors du 2e quart-temps grâce à plus d'intensité en défense et plus de réussite en attaque. Les Algériens virent en tête à la mi-temps avec un point d'avance (29-28) en infligeant un (14-0) aux Pharaons d'Egypte. Au retour des vestiaires, les joueurs du coach Bilal Faid sont retombés dans les travers du premier Q-T en se faisant mener de 10 pts à l'entame du dernier quart-temps (44-54). Menés de 11 points à 5 minutes de la fin (61-50), les basketteurs algériens ont trouvé les ressources nécessaires pour revenir dans le match par l'intermédiaire de l'excellent Mehdi Cheriet (23 pts) bien épaulé par Mohamed Harat (16 pts), et reprendre l'avantage à 27 secondes du coup de sifflet final (6563). La dernière tentative des Egyptiens est bien stoppée par la défense compacte des Algériens, et encore une fois Cheriet a réussi à concrétiser ses deux lancers-

L'Algérie décroche sa première victoire face à l'Egypte (67-63) L
AFROBASKET 2013 (GROUPE A - 3E J) :

Sports

EL MOUDJAHID

LIGUE DE DIAMANT - STOCKHOLM

Merritt, Oliver et Defar tiennent leur rang

L

a boutique en ligne du Real Madrid a brièvement mis à la vente jeudi soir des maillots au nom de l'attaquant gallois de Tottenham Gareth Bale, rapporte la presse espagnole, qui y voit un signe de l'imminence du transfert du joueur de 24 ans. Sur des captures d'écrans publiées par les quotidiens madrilènes Marca et As, on peut voir le nom de Bale, accompagné du numéro 11, figurer dans un menu déroulant de sélection du flocage, entre ceux de Mesut Özil (numéro 10) et Marcelo (numéro 12), deux joueurs de l'actuel effectif merengue. Selon As, la boutique en ligne est gérée par l'équipementier du club, Adidas, et le Real Madrid n'est donc pas directement responsable de cet impair. Vers 19h00 GMT, la boutique internet du club n'était plus accessible et un message "site en cours de mainte-

Des maillots au nom de Bale sur la boutique en ligne
REAL MADRID
nance" s'affichait à sa place, a constaté un journaliste de l'AFP. Les médias espagnols évoquent une possible officialisation du transfert de Gareth Bale dans les prochaines heures et avancent que l'indemnité versée à Tottenham pourrait être proche de 100 millions d'euros, ce qui en ferait la transaction la plus onéreuse de l'histoire du football. Bale pourrait ainsi détrôner un autre joueur du Real, le Portugais Cristiano Ronaldo, qui avait signé à Madrid pour 80 millions de livres (94 millions d'euros) en 2009 en provenance de Manchester United. La présence du nom de Gareth Bale sur la boutique officielle du Real Madrid rappelle la mésaventure qu'avait connue le site officiel du Real l'an dernier avant le transfert d'un autre joueur de Tottenham à Madrid, le Croate Luka Modric. Le site avait affiché pendant quelques minutes

francs offrant à l'Algérie sa première victoire à l'Afrobasket (67-63). Grâce à cette victoire, l'Algérie occupe provisoirement la première place du groupe (A) avec 3 points en attendant le résultat du 2e match du même groupe qui met aux prises, le Sénégal à la Côte d'Ivoire. Lors de la première journée du groupe A, disputée mardi, l'Algérie s'était inclinée face à la Côte d'Ivoire (47-64), alors que

le Sénégal l'avait emporté devant l'Egypte (72-70). Composition de la sélection algérienne : Touati Seddik (8pts), Saidi Nabil (2pts), Gaham Hocine (7 pts), Mustapha Adrar (2 pts), Hamdini Abdallah (2pts), Abdeslem Dekiche (1pt), Kaouane Abdelhalim, Mohamed Harrat (16pts), Mehdi Cheriet (23pts) Omar Belich, Zaki Guermat, Féthi Oukrimi (6pts).

es Américains LaShawn Merritt (400 m) et David Oliver (110 m haies), ainsi que l'Ethiopienne Meseret Defar sur 3000 m, ont signé les performances marquantes de la 12e étape de la Ligue de diamant, jeudi à Stockholm. Quatre jours après la fin des Mondiaux où ils ont été sacrés, ces trois-là étaient la principale attraction, et ils n'ont pas déçu le public suédois. Sur 400 m, l'Américain LaShawn Merritt a égalé sa meilleure performance mondiale de l'année de Moscou, en 43 sec 74/100e. Après sa suspension entre 2009 et 2011 pour dopage, il confirme qu'il n'a pas de rival pour le moment. Un autre champion du monde américain, David Oliver, a tenu son rang sur 110 m haies, en 13 sec 21/100e, un temps dont il s'est dit peu satisfait. Il a devancé de 14/100e le Russe Sergey Shubenkov, troisième à Moscou. L'Ethiopienne Meseret Defar, reine du 5000 m, a été la patronne sur 3000 m, en améliorant de quelque 11 sec la meilleure performance mondiale de l'année. A la longueur, le champion du monde russe Aleksandr Menkov s'est contenté de trois sauts, dont le dernier à 8,18 m, pour remporter le concours. Parmi les autres champions du monde, sur 400 m haies la Tchèque Zuzana Hejnova s'est imposée facilement, battant le record de la réunion. A la hauteur, la Russe Svetlana Shkolina a franchi 1,98 m en moins d'essais que sa compatriote Anna Chicherova. La Néo-Zélandaise Valerie Adams a une nouvelle fois écrasé la concurrence au poids, avec un meilleur jet à 20,30 m. Enfin, sur 800 m, la championne du monde de la spécialité, la Kényane Eunice Sum, a confirmé, loin devant celle du 1500 m, la Suédoise Abeba Aregawi, qui a fini 6e.

Les résultats
Messieurs 110 m haies 1. David Oliver (USA) 13.21 2. Sergey Shubenkov (RUS) 13.35 3. William Sharman (GBR) 13.36 200 m 1. Serhiy Smelik (UKR) 20.54 2. Jaysuma Saidy Ndure (NOR) 20.58 3. Rasheed Dwyer (JAM) 20.64 400 m 1. LaShawn Merritt (USA) 44.69 2. Luguelin Santos (DOM) 45.25 3. Pavel Maslak (CZE) 45.33 1500 m 1. Ayanleh Souleiman (DJI) 3:33.59 2. Silas Kiplagat (KEN) 3:33.92 3. Nixon Kiplimo Chepseba (KEN) 3:34.05 3000 m steeple 1. Hillary Kipsang Yego (KEN) 8:09.81 2. Gilbert Kirui (KEN) 8:11.55 3. Conseslus Kipruto (KEN) 8:12.35 Longueur 1. Aleksandr Menkov (RUS) 8,18 2. Godfrey Khotso Mokoena (RSA) 8,06 3. Eusebio Caceres (ESP) 8,00 Disque 1. Piotr Malachovski (POL) 65,86 2. Ehsan Adadi (IRI) 63,64 3. Martin Wierig (GER) 63,20 Dames 100 m 1. Kerron Stewart (JAM) 11.24 2. Alexandria Anderson (USA) 11.25 3. Barbara Pierre (USA) 11.29 400 m haies 1. Zuzana Hejnova (CZE) 53.70 2. Kaliese Spencer (JAM) 54.88 3. Dalila Muhammad (USA) 55.74 800 m 1. Eunice Sum (KEN) 1:58.84 2. Alysia Montao (USA) 1:58.96 3. Malika Akkaoui (MAR) 1:59.74 3000 m 1. Meseret Defar (ETH) 8:30.29 2. Mercy Chenoro (KEN) 8:31.23 3. Sifan Hassan (ETH) 8:32.53 Hauteur 1. Svetlana Shkolina (RUS) 1,98 2. Anna Chicherova (RUS) 1,98 3. Mariya Kuchina (RUS) 1,94 Perche 1. Silke Spiegelburg (GER) 4,69 2. Yarisley Silva (CUB) 4,59 3. Fabiana Murer (BRA) 4,59 Triple saut 1. Caterine Ibargüen (COL) 14,61 2. Olha Saladukha (UKR) 14,07 3. Hanna Knyazheva (ISR) 13,95 Poids 1. Valerie Adams (NZL) 20,30 2. Christina Schwanitz (GER) 19,26 3. Michelle Carter (USA) 18.

un profil du joueur encore officiellement sous contrat avec le club anglais, avant que le Real Madrid ne se dise victime d'un piratage.

Fatih Terim nouvel entraîneur de la sélection turque
MONDIAL-2014
La Fédération de football turque a annoncé jeudi avoir engagé l'entraîneur de Galatasaray Fatih Terim comme sélectionneur pour une durée d'un an, avec l'espoir de se relancer dans les qualifications pour le Mondial-2014. Terim, qui a déjà dirigé la sélection turque à deux reprises, continuera tout de même à diriger Galatasaray, combinant ainsi les deux postes. "Nous avons pensé à un sélectionneur expérimenté, qui ait faim de succès et qui résoudrait nos problèmes et nous avons donc négocié avec Terim", a déclaré le président de la fédération Yildirim Demiroren lors de la signature. Le recrutement de Terim intervient au lendemain de l'annonce de la rupture du contrat d'Abdullah Avci, précédent sélectionneur, "d'un commun accord". Avci, qui avait pris la sélection en novembre 2011, paye ainsi les mauvais résultats de la Turquie dans sa campagne de qualifications pour le Mondial-2014, où elle n'est que 4e de son groupe (7 points en 6 matches), alors qu'il ne reste que 4 matches de qualification à disputer.

Lionel Messi conduira la sélection argentine de football contre le Paraguay le 10 septembre à Asuncion, lors de la 16e journée du groupe Amérique du sud qualificatif pour le Mondial-2014. Le Parisien Ezequiel Lavezzi et le néo-Monégasque Sergio Romero ont également été appelés. Comme à son habitude, le sélectionneur Alejandro Sabella a convoqué un premier groupe de joueurs évoluant à l'étranger (18 noms) et complètera son groupe avec des joueurs opérant en Argentine. L'Argentine, en tête du groupe devant la Colombie, l'Equateur et le Chili, pourrait se qualifier sans jouer avant cette rencontre, car la sélection est exempte lors de la 15e journée. La sélection argentine : Gardiens : Sergio Romero (Monaco) et Mariano Andujar (Catane, ITA) Défenseurs : Pablo Zabaleta (Manchester City, ENG), Hugo Campagnaro (Inter Milan, ITA), Fabricio Coloccini (Newcastle, ENG), Marcos Rojo (Sporting de Lisbonne, POR), José Basanta (Monterrey, MEX), Cristian Ansaldi (Zenith Saint-Petersbourg, RUS). Milieux : Ever Banega (Valence, ESP), Lucas Biglia (Lazio Rome, ITA), Augusto Fernandez (Celta de Vigo, ESP), Angel Di Maria (Real Madrid, ESP), Ricardo Alvarez (Inter Milan, ITA), Erik Lamela (AS Roma, ITA) Attaquants : Lionel Messi (FC Barcelone, ESP), Sergio Agüero (Manchester City, ENG), Ezequiel Lavezzi (Paris Saint-Germain) et Rodrigo Palacio (Inter Milan, ITA).

Messi et Lavezzi appelés contre le Paraguay
ZONE AMSUD

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

EL MOUDJAHID

Cette journée, qui va donner le démarrage officiel de la saison 2013/2O14 de la Ligue1, sera certainement suivie avec un intérêt particulier, eu égard à la bonne préparation des pensionnaires de cette division. Pour cette raison, la lutte sera très rude entre les uns et les autres. Les places seront donc très chères et la lutte aussi bien pour le haut que le bas du classement sera pour le moins acharnée.

Les prétendants veulent frapper d’entrée
LIGUE1 (1re JOURNÉE)

Sports

31

P

our cette première journée, les regards seront braqués vers le stade de l'Unité Maghrébine de Bejaia et cet important rendez-vous entre la JSM Bejaia et le MCA. Ce dernier n'est arrivé à Alger en provenance du Maroc que ce mardi. En dépit de cela, les Mouloudéens sont décidés à bien débuter le présent exercice. Toutefois, ils savent que rien ne sera facile du fait que Saâdi et son groupe sont prêts pour relever le défi. L'avantage de cette journée qui va donner le démarrage officiel de la saison 2013/2014 de la Ligue1 sera certainement suivie avec un intérêt particulier, eu égard à la bonne préparation des pensionnaires de cette

MCA

Le doyen des clubs algériens n’a rejoint le pays que ce mardi après un deuxième stage au Maroc. A priori, le staff technique de ce club de la capitale est satisfait par le travail effectué au Maroc. Toutefois, on ne peut l’apprécier qu’avec la compétition officielle et ce match au stade de l’Unité maghrébine de Bejaia entre la JSMB et le MCA. Là, on pourra avoir une idée sur les prétentions de chacun des larrons dans le présent exercice. Car les matchs amicaux sont loin de valoir les matchs officiels. D’où la nécessité d’attendre cette première sortie avant de parler de quoi que ce soit. On a entendu Geiger, l’entraîneur suisse du MCA, dire que je joue carrément le titre. On peut dire que c’est un peu prématuré de se fixer des objectifs avant même le début de la saison. Il faut dire que le coach du MCA n’est pas seul dans cette envie avant l’heure de préjuger sur le déroulement d’un exercice. D’autres clubs, en effet, sont en train d’exhiber leurs « biceps » en disant qu’ils ne joueront que pour le titre. Tout le monde sait qu’un seul club remportera le titre comme ce fut le cas de l’ESS la saison écoulée. Ceci dit, le plus indiqué et le plus raisonnable est d’être prudent dans ses

Malgré la fatigue, les Mouloudéens sereins

division. Pour cette raison, la lutte sera très rude entre les uns et les autres. Les places seront donc très chères et la lutte aussi bien pour le haut que le bas du classement sera pour le moins acharnée. L’avantage du terrain dans cette empoignade ne sera pas négligeable. Ils ont rejoint Bejaia, hier, par avion afin d’éviter la fatigue. L'ESS qui n'est pas au mieux de sa forme suite à sa défaite en coupe de la CAF devant le FUS de Rabat (1-0) aura à faire un difficile déplacement à Aïn M'lila pour en découdre avec le nouveau promu, le CRB Ain-Fakroun. Il est certain que les gars d’Ain-Fakroun ne vont pas se laisser

faire. Ils feront tout pour épingler d'emblée le champion d'Algérie en titre. L'USMH notre représentant en Ligue des champions d'Afrique se rendra à Béchar pour tenter de faire le plein, même si la JS Saoura, à domicile, ne sera pas facile à battre. On espère que le fair play prédominera

L’

Entente de Sétif aborde la reprise du championnat avec la motivation de faire mieux qu’en Ligue des Champions. Battu à Fès par le FUS local, l’Aigle noir compte bien se donner de l’assurance en revenant de Aïn M’lila par une victoire, face au CRB Aïn Fekroun, comme l’a exigé Hassan Hammar au lendemain de la défaite de Fès. Le président sétifien a fait savoir clairement à tout le monde qu’il voulait trois victoires lors des trois prochaines rencontres sous peine de représailles. Les menaces ne se sont pas limitées aux joueurs, puisque même Hubert Velud en a eu pour son grade. Il est reproché à l’entraîneur sétifien d’avoir exigé son dû sinon il ne se déplacera pas au Maroc, une menace qui n’a pas du tout plu au président sétifien qui a sérieusement haussé le ton, allant jusqu’à lui reprocher un manque d’humilité. Hassan Hammar s’est adressé avec le même langage aux joueurs, menaçant certains de renvoi carrément au mercato, ou de revoir leurs salaires à la baisse s’ils ne donnaient pas satisfaction. Connu pour ne pas plaisanter, les cas Chalali, Soltani, Demba et Ogbi faisant foi. Hassan Hammar attend une réaction positive de ses joueurs. Ceux-ci semblent avoir fait abstraction de la défaite du FUS à Fès et entendent bien entamer le championnat en force, même s’ils savent pertinemment qu’ils vont devoir faire face à un adversaire gonflé à bloc, qui compte bien savourer la « fête » de l’accession jusqu’au bout. « Ça ne va pas être facile, bien au contraire. Ce match face à Aïn Fe-

L’Entente a un statut à défendre
CRB AÏN FEKROUN-ESS

déclarations, car le terrain peut vous démentir rapidement. Il faut rester humble jusqu’au bout afin de ne pas connaître très vite la déception et surtout subir le courroux de ses supporters. Ceci dit, les Mouloudéens ont rejoints, hier, Bejaia par avion. C’est un point positif de la part des dirigeants du MCA qui ne veulent ménager aucun effort pour mettre leurs joueurs dans les meilleures conditions possibles. D’ailleurs, ils ont prévu de ramener l’équipe toujours par avion à Alger juste après la fin du match face à la JSMB. C’est une façon de préserver l’équipe de la fatigue. Bouzidi, le gardien du MCA, n’a pu faire le voyage. Il a été arrêté à l’aéroport pour un problème administratif. D’où le fait que Geiger ne peut aligner que deux gardiens Djemili et Fabre. Moumen n’a pas été du voyage. Les Mouloudéens sont à Bejaia pour faire le plein, mais Saâdi et sa troupe ne vont pas l’entendre de cette oreille. On sera convié à une joute très serrée comme l’avait dit Metref, le métronome du milieu mouloudéen. Hamid G.

dans cette empoignade. Les Harrachis qui sont en butte à des ennuis financiers risquent de laisser des "plumes". A moins que... L'USMA, qui reçoit l'autre promu le MOB, devra se méfier eu égard au fait que les poulains de Mourad Rahmouni ont fait une très bonne préparation. Comme le montre ses bons résultats lors des matchs amicaux. Par conséquent, les Usmistes sont loin de partir en favori devant cette très bonne équipe béjaoui. Le derby du centre entre le CRB et le RC Arbaâ, le nouveau promu, sera assez équilibré, même si les Belouizdadis pourront profiter du fait de recevoir pour glaner les trois points. A El Eulma, les protégés de Yaïche auront fort à faire devant les Canaris d'Azzedine Ait Djoudi. En effet, l'équipe de la JSK estime qu'elle est tellement bien préparée qu'elle ne jouera que pour la victoire. D'où la curiosité des supporters des deux équipes. Ce qui est certain, le stade Messaoud Zougar sera plein comme un œuf. A Constantine, les Sanafir seront favoris devant une équipe du CABBA qui n'a pas tellement brillé durant ses matchs de préparation. Tout se décidera, cependant, sur le terrain. Le derby de l'Ouest à Zabana entre le

MCO et l'ASO sera un des clous de cette journée. L'ASO de Meziane Ighil ne se déplacera pas à Oran pour ne remplir qu'une simple formalité. Bien au contraire. Elle compte tout déployer pour retourner au bercail avec un résultat probant. Que le fair play soit au rendez-vous ! Hamid G.

Programme aujourd’hui (18h00) :
Alger (20-Août 1955) : CR Belouizdad - RC Arbaâ Oran (Ahmed-Zabana) : MC Oran ASO Chlef Alger (Omar-Hamadi) : USM Alger - MO Bejaia El Eulma : MCE Eulma JS Kabylie Constantine (Hamlaoui) : CS Constantine - CABB Arréridj Ain M'lila : CRB Ain Fekroun ES Sétif (17h00) Béchar : JS Saoura USM Harrach (17h00) Bejaia : JSM Bejaia MC Alger (17h45).

JSMB-MCA télévisé

Le match JSMB-MCA, qui aura lieu aujourd’hui, 17h45, au stade de l’Unité maghrébine de Bejaia, sera retransmis en direct par l’EPTV à la grande joie des fans des deux équipes. Cette importante rencontre comptant pour la première journée de Ligue1 sera arbitrée par l’arbitre Ghorbal.

L
kroun requiert toute notre concentration, parce qu’on sait pertinemment que le match ne sera pas facile pour nous. Comme cette rencontre constitue un événement pour l’adversaire, on s’attend à une forte opposition, beaucoup d’engouement et de la pression. En gros, on sait à quoi s’attendre », nous a déclaré Mohamed Ziti qui a tenu à rassurer quant à l’état d’esprit qui règne au sein du groupe. « Le moral est au beau fixe. Tout le monde a digéré ça. La défaite fait partie du jeu et à partir de là, il ne sert à rien de se torturer l’esprit. Nous avons besoin d’aller de l’avant et ceci par une bonne réaction générale. L’ambiance est assez bonne au sein du groupe. Avec l’enchaînement des matchs, il ne faut pas trop cogiter à mon avis », rassure-t-il. L’Entente devrait subir quelques remaniements, notamment dans le compartiment offensif. Des joueurs ayant eu un rendement décevant face au MUS de Fès seront rempalcés. C’est le cas de Tahraoui qui devra céder sa place à Nadji aux avant-postes. Lamri, lui remplacera Gourmi, alors que Zerrara prendra la place de Djahnit. Par ailleurs, la direction de l’’Entente de Sétif n’a pas réussi à qualifier à temps son attaquant Ze Ondo. Celui-ci n’a semble-t-il pas encore reçu sa lettre de sortie internationale. Du coup, Hubert Velud devra continuer à faire confiance à Sid-Ali Lamri, à moins qu’il décide d’aligner Zerrara à gauche et Djahnit à l’animation. Quoique la première option (Lamri, ndlr) reste la plus plausible. De son côté, l’attaquant franco-ivoirien, Franck, arrivé à Sétif cet été a demandé à être exempt du déplacement à Aïn M’Lila, car encore juste physiquement. Selon toute vraisemblance, le joueur ne veut pas qu’on se fasse une mauvaise idée de lui, en dépit de l’insistance d’Hubert Velud à le faire le jouer. A. Benrabah

es poulains d’AïtDjoudi, qui commencent l’exercice 2013/2014 par un déplacement à El-Eulma, seront amoindris par leur gardien titulaire Malik Asselah. Une absence qui risque de peser sur la performance de l’équipe, même si Aït-Djoudi et son groupe sont très optimistes pour revenir à la maison avec le gain du match. Il comptera pour cela sur Mazari qui a marqué beaucoup de points durant la préparation de l’équipe en Tunisie ou ici au pays. Toujours est-il, même le président Mohand-Chérif Hannachi est optimiste pour voir son équipe réaliser un très bon résultat face au MCEE de Yaiche. H. G.

Les Canaris sans Asselah
MCEE-JSK

L'Algérien Bensebaini (Paradou AC) s'entraîne avec les seniors d'Arsenal
ANGLETERRE

L

e jeune défenseur de l'Académie de football JMG/Paradou, Ramy Bensebaini s'entraîne actuellement, avec l'équipe première d'Arsenal, Premier League, rapporte le site DZFoot.com. Arrivé à Arsenal depuis bientôt un mois, Bensebaine qui a effectué deux matchs amicaux difficiles avec les U21, travaille régulièrement avec les seniors. De son côté, Abdou Nef, qui évolue au poste de meneur de jeu, poursuit ses essais à l'Olympique Lyonnais. Il a pris part à deux matchs amicaux avec les U19 du club, lors desquels il s'est fait remarquer par sa technique.

Vendredi 23 - Samedi 24 Août 2013

Chivalry In Limelight
The national festival of Melhun G Poetry, devoted to Poet

Outlook

Pétrole Le Brent à 111,10 dollars

Monnaie L'euro à 1,337 dollar

Lakhdar Benkhelouf and kicked off on Tuesday is institutionalized, in the wake of a clear willingness of Culture Ministry to upgrade the level of this festival dedicated to melhun (poetry), regarding its cultural and historical dimensions. By institutionalizing this festival, the objective is to highlight the work of this national popular culture icon," the official said at the opening of the colloquium dedicated to melhun and its creator Lakhdar Benkhelouf.The colloquium is attended by researchers, academics and poems specialized in popular poetry from several regions like Skikda, M’sila, Boussâada, Oran, Relizane, Algiers, Béjaïa and hosting city, Mostaganem.Culture Ministry representative announced the publication of the researches presented during the event, which will wrap up on 26th August.On the sideline of this festival A periodical entitled " The Letter of the Algerian Melhun" will be issued soon to make the works of poet Lakhdar Benkhlouf known, said Wednesday the Commissioner of Melhun Poetry Festival Abdelkader Bendameche."This periodical will be a source of information on the historical period which saw the birth of this poetry genre, the Melhun, as well as its development. This period has to be known in all its facets," he said on the sidelines of a colloquium devoted to this poetry genre held Wednesday in Mostaganem.This periodical "is meant to explain the works of Lakhdar Benkhelouf, a man who devoted his life to worship and struggle to convey the divine message as stated in his poems which relate the battles of Mazagran (1558), of Mers El Kebir (1505)," said the festival’s commissioner.In his speech, journalist and historian Amar Belkhodja said that Lakhdar Benkhlouf has to be regarded as "the prince of the poets of Melhun, just like Abdelkader Khaldi in the genre called Ghazal." Mohamed Bentaleb

Pursuing his ongoing inspection programme nationwide ; Prime Minister Abdelmalek sellal wind up a working visit to M’sila where he toured various projects and assessed work progress reflecting the implementation of the president of the republic development programme In this regard, Several socio-economic projects were inaugurated and launched during Prime Minister Abdelmalek Sellal working visit and inspection, marking willingness of the State to instill new impetus into development of the region.As part of the framework of the implementation of the President Abdelaziz Bouteflika development program, the visit was an opportunity for the Prime Minister to provide guidance to local authorities with a view to efficiently achieving and using the already delivered projects and the future ones.Accompanied by a large ministerial delegation, Sellal has launched and inspected several project and met the covil society of the city.The first step of his visit was marked by the commissioning of ten generating units dedicated for the extension of the province’s capacities in electricity production. The second stage of visit has focused on the kick off of the new construction site of University centre .Sellal urged the university officials to inaugurate specialties related to the agriculture and industry which offer future job opportunities in this region.The Premier instructed the central officials to finance the construction of some 1,000 pedagogic seats

M’sila Witness New Impetus
DEVELOPMENT

W e e k l y

N e w s

BORDJ BADJI-MOKHTAR

Situation Back To Normal

More than 700 of concession contracts were granted to the farmers of Constantine (431 km east of Algiers), while 1,000 others are being registered at the Real Estate Commission, said Saturday the director of agricultural services (DSA).Saleh Azizi told APS that a " thorough work in the form of a survey" is carried out by its services, underlining that the files which will replace the right of the perpetual use of the lands (40 years) "are being dealt with in col-

Over 700 Contracts Granted To Farmers
AGRICULTURE
laboration with the services of land registry, land property, real estate commission, before being sent to the National Office of Agricultural Lands (ONTA)", he added.The same official added that "property problems" related particularly to the differences of surface areas revealed by the services of land registry which didn’t comply with those mentioned in the old decrees governing the right of a permanent use, or even the case where the agricultural lands

and 150 housing units.As part of the five-year 20052009 and budgeted at 9.981 billion dinars, the project covers an area of 102ha. It comprises an auditorium, to be delivered in September 2013, and an administrative centre, which completion is planned for October 2013.The new university center will have 17,000 pedagogic seats and support premises, dormitories of 11,000 places, two main restaurants, a central library, a sports complex, a printing center and a medical center.This university will include an institute for sport sciences and techniques, 10 research laboratories, (current rate of works 5%), a national centre of research in human sciences, worth 1,683 billion dinars MB

The council of notables, citizens of Bordj Badji-Mokhtar hailed all efforts having contributed to the stoppage of incidents having recently marked the region and the progressive return to normal life.In a statement, to media , the representatives of the civil society hailed after a meeting Wednesday with the Wali of Adrar in the sub-prefecture of Bordj Badji-Mokhtar, the efforts exerted on the ground to solve the conflict since its outbreak.The participants in this meeting condemned these "tragic" events which have led to the loss of human lives and the destruction of properties in this region, which "population is known for their tolerance, fraternity and co-existence."Moreover they renewed that their "hand is extended to a true reconciliation, easing of tensions and recovery of trust among brothers."The civil society representatives demanded the re-opening of an "urgent and deep investigation” to "track down the persons behind this crime."On the ground, life retunrs to normal in this border city of Bordj Badji-Mokhtar.

Minister of Agriculture and Rural Development Rachid Benaissa declared Thursday in M’sila that the bill of Algeria’s grain imports will hit $2.2 billion in 2013."The bill of Algeria grain imports is expected to rise to $2.2 billion by the end of 2013," Benaissa told the press of on the sidelines Prime Minister Abdelmalek Sellal working and inspection visit to M’sila.He added that the "value of this bill will be at the same level as last year."Maintaining this level for two consecutive years was "proof of stability of grain imports," the minister stressed.He also called for pursuing efforts to "gradually reduce "cereal imports.About the domestic production of cereals, Benaissa said that it was around 50 million quintals for the 2013 crop year, noting that this production was, too, at the same level as last year, i.e. 52 million quintals.

Grain imports Expected To Hit $2.2 Billion Bill
FOOD SECURITY

were affected by several operations such as expropriation, reducing the main property base, " are hindrances which have to be adjusted and updated." At the moment, 700 other files are being surveyed, said the official, adding that the deadline for the preparation of concession contracts of agricultural lands, on 18 August 2013, will not have any effect of the farmers as their files were deposited at the level of the concerned services.

Tripartite To Meet On Article 87bis
LABOUR

Housing and Urbanism Minister Abdelmadjid Tebboune on Saturday warned against the non-compliance with the deadlines of housing units of the AADL agency and the public promotional housing (LPP) set at 24 months, starting from the works launch date.During an inspection visit to two construction sites in Ouled Fayet (Algiers) for the achievement of hire-purchase housing units and public promotional housings, Tebboune bemoaned the non progress of

Minister Tebboune Warns Non Respect Of Deadlines
HOUSING

The issue related to the article 87 bis on labour will be discussed during the social tripartite by the end of the year, said Tuesday in Ain Defla (145-km west of Algiers) Minister of Labour, Employment and Social Security Tayeb Louh.Speaking in press briefing held at the end of his visit to Ain Defla province, the Minister said the article 87 bis is related "to the national guaranteed minimum wage (SNMG).""What will we do during the tripartite meeting is to amend the article 87 bis and to clarify its definition," said Louh, underlining that its abrogation is impossible.Pointing out that the civil service was ruled by a decree till 2006 where the undertaken reforms gave it a status and even an increase in the salaries of the civil servants, Louh said that "the revision of article 87 bis is necessary for the smooth running of the country’s salary policy."

Jacques Verges Deserves Law Graduation Title
REMEMBRANCE
The name of Jacques Verges will be given to the next lawyers of Oran’s bar to graduate, Bar’s president Ouahrani Lahouari announced Saturday in a statement in tribute to the anti-colon and court room personality who passed way at age of 88, last Thursday. "Celebrating at the end of October 2013, the new bar’s year, the Council of Bar of Oran will pay, during the inaugural lesson with its 250 lawyer-candidates, a tribute to this great lawyer, of whom the name will be association to this last lawyers’ graduation ceremony," Ouhrani said.At the invitation of the Oran’s Bar, Jacques Verges assisted to three graduation ceremonies (2006, 2008, 2010) during which he answered questions of the young lawyer-candidates, answering with his known modesty by "dear colleagues," the Bar’s president recalled

works in comparison with last visit he paid with Prime Minister Abdelmalek Sellal.In this regard, he insisted on speeding up the construction and the achievement of projects in order to catch up with lost time through around-the-clock teams.*"I understand that the land bases reserved for the construction of such housing units require particular techniques and an additional time, but I don’t accept that the subscribers live the same delay than the first AADL program," he stressed.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful