LUNDI 26 AOÛT 2013

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2386 PRIX 20 DA
www.lebuteur.com
USMA
M
C
A
A
N
E
P
:
5
3
8
2
7
5
L
e
B
u
t
e
u
r
d
u
2
6
-
0
8
-
2
0
1
3
Geiger avertit
«Aïn Fekroun, c’est plus
difficile que Béjaïa»
Yahia-Cherif «Pas question
de jouer les seconds rôles !»
JSK-USMA
Ça chauffe déjà !
Hannachi
«Ce match doit être
officié par un arbitre
à la hauteur
de ce RDV»
«Je ne veux
pas rater ce
match !»
Maroci incertain
Zemma se révolte
«Celui qui a dit que
je suis blessé n’a qu’à
assumer ses propos»
Les Kabyles refusent
de jouer vendredi
Il a joué hier face à Genoa
La première
de Taïder
avec l’Inter
Halliche opéré
Equipe nationale
Anigo«On ne bloquera pas
le transfert de Kadir à Rennes»
Karouf :
«Il y a un esprit
de groupe dans
cette équipe»
Pour sa part, Mourad Karouf nous dira : «C’est im-
portant de savoir qu’il y a un esprit de groupe dans
cette équipe. Gagner après avoir été mené puis une
nouvelle fois rattrapé au score n’est vraiment pas fa-
cile, surtout à l’extérieur. Je dirais que cet état d’es-
prit nous laisse confant pour la suite de notre
parcours.»

JSK
Coup d’œi l
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
Auteur du 3e but
Ebossé : «Mon
but, je le dédie
à ma famille
et à Hannachi»
«Je dédie ce premier but à ma famille
au Cameroun, mais aussi au président
Hannachi qui a toujours été là pour
moi. Je le dédie aussi à ma seconde fa-
mille en Algérie, qu’est la JSK. Je suis
très heureux d’avoir marqué le premier
but avec mon équipe lors de mon pre-
mier match ofciel. J’espère que ce but
en appellera d’autres.»
A.A.
Passeur décisif dans ce match
Sedkaoui : «Heureux
d’avoir contribué au 3e
but»
«Je dois dire que physiquement, on avait les jambes
lourdes, mais ce n’est pas inquiétant, car ce n’est que le
premier match de championnat. Jouer un match intense
à l’extérieur face à une bonne équipe n’est pas facile. Mais
l’important est d’avoir gagné quelle que soit la manière.
Je me réjouit aussi d’avoir contribué au 3e but d’Ebossé.
C’est encourageant d’être l’auteur de la passe décisive.»
A.A.
4
à 3, c’est le score que vient de
réaliser la JSK à l’extérieur
lors de cette première jour-
née de championnat. Il est
clair qu’en voyant le résultat
fnal du match, on a déjà
une idée sur la physionomie de cette ren-
contre. Les Kabyles qui avaient encaissé un
premier but, sont parvenus à remettre les
pendules à l’heure avant la pause, grâce à
un boulet de canon de Yesli. Mais c’est
en seconde période que la rencontre a
pris une autre tournure. Pour cause, les
hommes d’Aït Djoudi ont réussi à mar-
quer en deux fois, en prenant l’avan-
tage par 3 buts à 1. Beaucoup pensent
que la JSK avait les moyens de termi-
ner le match sur ce score, si ce n’est les
risques pris par le coach, qui a opté
pour l’ofensive. Un choix qui a failli
coûter cher aux Kabyles, puisqu’ils fu-
rent rattrapés au score en encaissant
deux autres buts. Heureusement que Yesli
était là, qui a, une nouvelle fois, trouvé le
chemin des flets en sauvant son équipe en
fn de match. Mais loin des 3 buts encaissés,
on retient tout de même les 4 buts inscrits.
Il est clair que cette JSK, version 2013/2014,
est diférente de celle de l’an dernier, qui
avait du mal à marquer même à domicile. A
ce rythme, c’est clair que
cette saison, il y aura des
buts...
Mauvaises entame
et fin de match pour
Mazari
S’il y a une personne qui
se serait mordue les doigts
en cas d’échec, c’est bien le
portier Nabil Mazari. Le
portier kabyle a très mal débuté son match,
face à la pression des attaquants eulmis. Sur
l’action du premier but, Mazari a plongé
certes du bon côté, mais reste tout de même
responsable sur l’action. Le cauchemar ne
s’est pas arrêté là, puisque sur le 3e but de
Hamiti, Mazari avait commis une première
faute en relâchant le ballon devant sa ligne
de but. Le ballon est allé directement dans
les pieds de Hamiti qui a terminé le travail.
Le second gardien de la
JSK a passé un sale quart
d’heure samedi soir. Heu-
reusement que l’équipe s’en
est sortie victorieuse.
Rial et Benlamri ont
tout encaissé
derrière
En revoyant la physio-
nomie de la rencontre, on
constate que Mazari n’a pas
été le seul soufrant sur sa
ligne de but, puisque
même les deux axiaux se
sont beaucoup plaints au
coach à la pause. La raison
est que les attaquants ad-
verses n’avaient aucune
difculté pour atteindre la
ligne des 18 m. Les larges
espaces entre les lignes ont fait suer les deux
défenseurs centraux de la JSK, à savoir Rial
et Benlamri. Les nombreux observateurs
sont unanimes à dire que cette paire est la
plus efcace en ce début de saison et que les
3 buts encaissés ne refètent nullement le
niveau des deux joueurs.
Moins de liberté
dans le jeu pour
Mekkaoui et
Remache
Contrairement aux ha-
bitudes, les deux latéraux
Mekkaoui et Remache
n’ont pas beaucoup évolué
en attaque. Les consignes
d’Aït Djoudi étaient très
claires, bloquer les deux
ailiers du MCEE sans se
soucier de l’attaque, du
moment que Bellakhdar et
Ebossé avaient déjà leurs
rôles dans l’animation du
jeu. Il faudrait dire que ce
nouveau rôle semble sa-
tisfaire Remache et Mek-
kaoui qui ont parfaitement géré leur match.
Maroci, le
malchanceux
Le milieu récupérateur
Tayeb Maroci qui était ex-
trêmement motivé à l’idée
de jouer son premier
match cette saison n’a pas
atteint la demi-heure de
jeu. Pour cause, le joueur
a ressenti des douleurs
aux adducteurs, ce qui l’a contraint
à céder sa place à Yesli. Toutefois, le
joueur espère retrouver la compéti-
tion le plus vite possible. D’après le
staf médical, cette blessure n’est pas
trop grave.
Sedkaoui passeur décisif
Pour ce qui est du second milieu
récupérateur Kaci Sedkaoui, il avait
plus de responsabilités à ce poste après la
sortie de Maroci. Le joueur était dans l’obli-
gation de se défoncer durant plus de 60 mi-
nutes. Malgré tout, cela n’a pas empêché
Sedkaoui de faire la passe décisive pour
Ebossé qui a inscrit le 3e but. Sedkaoui a ef-
fectué une passe de la tête vers Messaâdia.
Ce dernier a laissé passer le ballon pour le
Camerounais qui a
concrétisé.
Yesli, la révélation
L’homme du match,
c’est Kamel Yesli ! Débu-
ter la rencontre sur le
banc des remplaçants n’a
pas déçu l’émigré qui a
attendu sa chance pour
démontrer ce qu’il avait
dans les jambes. En étant l’auteur de deux
buts et d’une passe décisive, Yesli a quasi-
ment assuré une place de titulaire samedi
prochain face à l’USMA. L’entraîneur Aït
Djoudi devra à nouveau revoir ses plans
pour aligner Yesli d’entrée. L’émigré, qui s’ex-
prime peu, monte en puissance en ce début
de saison et c’est déjà la grande satisfaction
chez les dirigeants.
Aouedj timide pour
une première
Pour une première par-
ticipation, le milieu de
terrain Sid-Ahmed
Aouedj était timide dans
son jeu. Pour
un joueur qui a
beaucoup fait
parler de lui
lors du stage estival, on s’attendait
à mieux de sa part. Toutefois, les
nombreux observateurs restent
unanimes à dire que cette pre-
mière participation ne refète pas
vraiment son niveau. Le jeune
Oranais est bien plus
performant que ça. On
attendra sa réponse ce
samedi face à l’USMA.
Messaâdia-
Belakhdar, deux
véritables poisons
pour la défense
adverse
Même si aucun
d’entre eux n’a mar-
qué lors de cette
première journée
de championnat,
Messaâdia et Be-
lakhdar ont été
deux véritables
poisons pour les
défenseurs ad-
verses. Chacun a
créé le danger sur le côté, ce qui a valu
un but pour les Kabyles. En efet, avant la
frappe d’Ebossé, c’est Messaâdia qui a ef-
fectué le gros travail en laissant passer le
ballon entre les jambes pour son partenaire
qui était démarqué juste derrière lui. Le Bat-
néen a parfaitement bien combiné l’action,
ce qui confrme l’excellente entente qui
existe entre lui et Ebossé.
1re titularisation,
1er but pour
Ebossé
Que demander de
plus ? Première titulari-
sation, premier but
pour l’attaquant came-
rounais, Albert Ebossé.
La nouvelle recrue ka-
byle a efectué le début
de saison qu’il souhaitait, celui de débloquer
son compteur buts lors de la 1re journée du
championnat. A présent, Ebossé a conquis
le cœur des supporteurs mais aussi assuré
une place de titulaire dans le onze d’Aït
Djoudi.
Chibane et Hikem
sans complexe
Pour ce qui est des
deux autres rempla-
çants, à savoir Chibane
et Hikem, ils ont évolué
sans complexe dans ce
match. D’ailleurs, Chi-
bane a failli trouver le
cadre sur une action de
jeu. S’il avait été un peu
plus adroit, Youcef au-
rait pu débloquer son
compteur de buts pour
sa première participa-
tion. Quant au jeune
Hikem, il s’est pas mal
débrouillé au poste de
milieu récupérateur.
Une prestation qui ras-
sure le staf technique, car il est important
d’avoir des solutions de rechange de qualité
sur le banc.
A.A.
Les 14joueurs kabyles à la loupe !

JSK
Coup fr anc
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
«J’espère que JSK-USMA sera dirigé par
un arbitre à la hauteur de ce RDV»
Même s’il n’a pas effectué le déplacement, samedi dernier, à El Eulma où son équipe a joué son premier
match de la saison face au MCEE, qu’elle a battu par le score de quatre buts à trois, le président de la
SSPA/JSK, Mohand-Chérif Hannachi a été informé de tous les détails de la rencontre par l’entraîneur en
chef Aït Djoudi. Très content de son équipe qui a arraché sa première victoire en déplacement, Hanna-
chi, qui a transmis ses félicitations juste après la fin du match aux joueurs et membres du staff tech-
nique, est dans l’ensemble satisfait du rendement de ses joueurs, cadres et nouvelles recrues. Joint
par nos soins dans la matinée d’hier, Hannachi nous dira que l’équipe n’a pas encore montré tout et
selon lui le meilleur est à venir. Entretien…
Alors président, c’est un début
plutôt positif pour la JSK cette
saison après cette belle victoire
arrachée en déplacement face au
MCEE. Quelles sont vos impres-
sions ?
Je vous assure que je suis très
content pour ce premier succès de
la saison. Je ne vous cache pas que
je suis très optimiste pour ce résul-
tat positif dès la première journée
du championnat. L’équipe a bien
travaillé durant le stage estival. Les
joueurs ont donné le meilleur
d’eux-mêmes ainsi que les mem-
bres du staf qui n’ont ménagé
aucun efort. Cette première vic-
toire est pour moi le fruit de beau-
coup d’eforts. A la fn du match,
j’ai tenu personnellement à félici-
ter les joueurs ainsi que les mem-
bres du staf technique pour ce
résultat que je considère important
pour la suite. C’est toujours bon de
démarrer le championnat avec un
résultat positif, ça permet aux
joueurs de travailler dans la séré-
nité et de maintenir leur concen-
tration.
En plus des trois points, l’attaque
a bien tourné en inscrivant en
tout quatre buts. Un commen-
taire ?
Efectivement, en plus de la vic-
toire que nous avons arrachée, j’ai
beaucoup apprécié le rendement
de notre attaque, notamment les
deux nouvelles recrues qui ont
brillé. D’abord Yesli qui a signé son
premier doublé. Connaissant les
qualités de ce jeune milieu de ter-
rain, honnêtement, je ne suis pas
surpris de son rendement face au
MCEE. L’attaquant camerounais,
Ebossé, lui aussi possède
d’énormes qualités et une bonne
marge de progression. Donc je
peux vous dire que je suis satisfait.
Si par le passé nous avons beau-
coup soufert en attaque, franche-
ment je suis très optimiste pour
cette saison, notamment avec la
présence de plusieurs éléments de
qualité.
Vous avez reçu certainement un
compte rendu du match de la
part des membres de la déléga-
tion, notamment le staf tech-
nique. Quel est votre point de
vue sur le rendement du
groupe, des nouvelles
recrues en particulier ?
Je pense que j’ai eu déjà
à vous confer que les
nouvelles recrues arri-
vées cet été à la JSK
sont pétries de qualités.
D’abord, il faut savoir
que les joueurs que nous
avons recrutés sont
jeunes et leurs qualités
sont importantes. Le rendement
de ceux qui ont été alignés face au
MCEE est acceptable. Je tiens à
vous dire qu’il ne faut pas encore
juger, ce n’est que le premier match
et la suite sera bien meilleure.
Aussi, les joueurs cadres que nous
avons maintenus ont les potentia-
lités qu’il faut pour conduire la JSK
au-devant de la scène. Les joueurs
ont toute ma confance. En termes
plus clairs, le groupe de cette sai-
son est homogène et il existe une
bonne entente entre tout le
monde.
Il y a aussi des jeunes du cru que
la direction a promus cette sai-
son. Quelle appréciation faites-
vous à leur sujet ?
Si nous avons opté pour le rajeu-
nissement de notre efectif, c’est
justement dans l’optique de
concrétiser un objectif à long
terme. Nous envisageons de bâtir
une grande équipe qu’on présen-
tera à l’ouverture du nouveau
stade. Je tiens seulement à expli-
quer un détail bien précis. En fait,
vu la richesse de l’efectif de
notre catégorie espoir et
que de nombreux
éléments ne peu-
vent pas tous f-
gurer en équipe
première, nous
leur avons fait la
proposition de
jouer dans un
club de la région
(Beni Douala) où
ils auront toutes les
chances de rester
compétitifs. Ils
sont toujours notre
propriété et on ne doit pas les lais-
ser sans compétition et cette op-
tion est bénéfque, et pour eux et
pour le club.
Revenons, si vous le permettez, à
cette victoire face au MCEE. Mo-
tivera-t-elle davantage le groupe,
en prévision de la deuxième sor-
tie, prévue samedi prochain face
à l’USMA ?
Oui, je suis certain que cette
bonne entame de saison fera du
bien aux joueurs qui vont préparer
dans la sérénité et une bonne am-
biance la prochaine sortie. Ils au-
ront devant eux une semaine de
travail, j’espère qu’ils vont
maintenir cet état d’es-
prit positif pour
continuer sur
cette dyna-
mique, non pas
pour le match
de l’USMA
seulement,
mais pour tout
le parcours.
Inch’allah.
Le match JSK-USMA
est un classico. Comment se pré-
sentera, selon vous, le rendez-
vous de samedi pro-
chain ?
C’est vrai que le
match JSK-
USMA est un
traditionnel
classico qui
draine la grande
foule. La partie
sera très difcile
pour les deux
équipes. Chacune
d’elles a réalisé un bon début de
saison et cherchera, à l’occasion de
la deuxième journée, la confrma-
tion. Nous concernant, nous allons
travailler pour réaliser un
deuxième résultat positif, le pre-
mier cette saison à Tizi devant nos
supporteurs. La seule chose que je
souhaite, c’est que les responsables
de la désignation des arbitres qui
vont ofcier la 2e journée doivent
opter pour un arbitre de haut ni-
veau et qui sera à la hauteur du
rendez-vous. La désignation d’un
bon arbitre pour ce JSK-
USMA favorisera le
beau football et
permettra aux
deux
équipes
d’évoluer
dans de
bonnes
conditions.
Un
deuxième
succès de
suite, samedi
prochain, face aux
Usmistes permettra-t-il à la
JSK de mieux gérer ce début de
saison ?
C’est évident que nous al-
lons chercher à réaliser
un deuxième résultat po-
sitif. D’abord le match se
jouera à domicile devant
nos supporteurs. Notre
objectif justement est d’ofrir à
notre public la deuxième victoire
consécutive et la première cette
saison à Tizi. Un autre succès met-
tra les joueurs un peu plus en
confance pour gérer la suite très
sereinement.
De nombreux supporteurs ont
fait le déplacement à El Eulma.
Ce qui explique aussi qu’ils sont
très optimistes pour cette saison.
N’est-ce pas ?
Les supporteurs de la JSK aiment
leur équipe et ne doivent pas s’éloi-
gner d’elle. Je comprends parfaite-
ment leur sentiment, la JSK est
leur club et ils veulent le voir tou-
jours au sommet de la hiérarchie.
C’est tout à fait légitime de leur
part, car pour nous c’est une tradi-
tion. Franchement, j’espère que
cette saison, nous réaliserons de
bons résultats.
Donc vous les ap-
pelez à venir
en force sa-
medi pro-
chain face à
l’USMA…
Tout à fait, je
profte de
cette occasion
pour lancer mon
appel à nos chers sup-
porteurs pour venir très
nombreux samedi prochain au
stade du 1er-Novembre face à
l’USMA. Tout le monde sait que
la présence du public est une
nécessité, sachant que les joueurs
ont besoin aussi de leurs soutien
et encouragements. Par ailleurs,
je tiens à souhaiter dès au-
jourd’hui la bienvenue à toute la
délégation de l’USMA à Tizi.
Après trois saisons très dif-
ciles pour la JSK, il va sans
dire que, cette année, le club
ne jouera que pour les pre-
miers rôles…
Ce que je peux vous dire c’est que
nous avons mis tous les moyens
nécessaires pour le retour des ré-
sultats positifs. Notre objectif
principal est de bâtir une grande
équipe, laquelle dans deux ans
au grand maximum foulera la
nouvelle pelouse du com-
plexe de 50 000 places.
Nous avons un efectif
jeune composé de jeunes
talents prometteurs qui
vont encore progresser.
Pour son premier match
ofciel de la saison,
la JSK a évolué
avec une nouvelle tenue sur la-
quelle on a remarqué la présence
du logo de Cosider.
Efectivement, Cosider est désor-
mais un sponsor ofciel. Nous ne
comptons pas nous arrêter là, d’au-
tres partenaires manifestent leur
intérêt pour nous accompagner. La
JSK aussi aura ses propres projets
lui permettant de s’autofnancer et
je vous promets que dans peu de
temps, on n’entendra plus parler
de problèmes fnanciers.
Y a-t-il justement d’autres poten-
tiels sponsors attendus pour cette
nouvelle saison ?
Évidemment que d’autres sponsors
vont arriver dans les prochains
jours. J’ai toujours dit que la porte
de la JSK n’est jamais fermée et
celui qui souhaite venir apporter
un plus est le bienvenu. Une saison
complète nécessite la présence de
beaucoup de moyens, mais surtout
la conjugaison des eforts de tous.
La JSK appartient à tous les Ka-
byles et ces derniers doivent s’in-
vestir pleinement pour permettre
au club de se hisser à la place qui
lui sied.
On vous laisse le soin de
conclure…
Ce qui me tient vraiment à cœur
c’est de voir la JSK entourée de
tous ses fdèles pour réaliser une
bonne saison. Les supporteurs
comme toutes les personnes ja-
louses de leur club sont appelées à
revenir au stade. Les jeunes ont
besoin de leur soutien et je suis
convaincu qu’avec l’aide de tout le
monde, la JSK retrouvera sa santé.
Entretien réalisé par
Lyès Aouiche
Hannachi décortique la première journée et évoque les objectifs tracés
«L’équipe
a montré de
belles choses
à El Eulma et à
l’avenir elle sera
meilleure»
«Il est grand
temps que nos
supporteurs
reviennent pour
remplir le stade du
1er-Novembre»
«D’autres
nouveaux
sponsors vont encore
arriver et d’ici
peu de temps, on
n’entendra plus parler
des problèmes financiers
de la J SK»
«Je suis convaincu que les nouvelles
recrues vont apporter un grand plus»
«Notre objectif : bâtir une grande équipe qui foulera la
pelouse du nouveau stade de 50 000 places»

Ligue 1
Coup d’œi l
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
CSC
CRBAF MCEE
CABBA
A
vant-hier, le chaudron de Ham-
laoui a passé une soirée pas banale,
le CSC a été accroché par le
CABBA à l’issue d’un match
moyen dans le niveau et que les
Constantinois auraient dû remporter par un
score large si la chance n’avait pas tourné le dos
aux copains de Henaïni. Le CSC a manqué par-
fois d’adresse devant le but, alors que certains élé-
ments ont rendu des copies à la limite de
l’acceptable. L’essentiel est que les Verts aient
perdu deux points à domicile, et le club tourne
encore au diesel. Pour ce qui est des stats de la
rencontre, il faut dire que les gars de Belhout ont
démontré pas mal de bonnes choses, et sur le
nombre des occasions entre les deux clubs, il y a
une égalité étonnante dans le nombre des occa-
sions entre les deux lignes d’attaque. Les Bezzaz,
Henaïni et Derrag ont réussi à percer la dernière
ligne défensive du CABBA à moult reprises, c’est
déjà le premier point positif à signaler chez les
locaux, voilà qui démontre qu’il y a un travail de
fond qui est en train de prendre forme. Pour ré-
colter les fruits de ces eforts et voir le vrai niveau
du CSC, il faut juste patienter encore quelques
semaines. Avec un seul point au compteur, les
fans ne doivent pas trop s’inquiéter, c’est juste un
coup d’arrêt et les gars de Garzitto ont largement
le temps de revenir dans la course. L’équipe est en
de bonnes mains.
Garzitto : «J ugez-nous d’ici la
5
e
journée»
Le technicien jurassien espérait bien un meil-
leur début que celui de samedi soir, mais si Gar-
zitto voit le verre à moitié plein, obligatoire dans
ce genre de situation, concernant cette rencon-
tre, le coach clubiste a déclaré ceci après le
match : «Malgré ce score de parité, on pouvait
l’emporter largement, on a disputé une seule ren-
contre et il nous reste encore 29 matchs pour re-
dresser la barre, si j’ai une chose à dire à nos sup-
porters, c’est de nous accorder du temps et d'être
très patients avec nous, on a besoin de travail pour
gagner en cohésion qui ne va pas venir subitement.
On continuera de bosser sérieusement et ça va
nous sourire dans les prochaines rencontres. Jugez-
nous d’ici la 5
e
journée et vous ne serez pas déçus.»
Des mots qui réconfortent les fans qui ne doivent
pas oublier que ce n’est que le début de la saison,
et on est bien loin des choses sérieuses, le CSC a
certes raté deux points à domicile et va devoir re-
prendre confance dès la prochaine journée et es-
sayer de les récupérer par un succès à l’extérieur.
Le CABBA peut remercier
Benkhoudja
Et que dire du match incroyable de Nassim
Benkhoudja. Le gardien du CABBA n’inspirait
pas confance lors de son arrivée au CABBA
après une longue période d’absence des terrains
à cause d’une vilaine blessure. Mais le rendement
de ce dernier a été très intéressant à voir, parfois
dans le spectaculaire. Avec du sérieux dans le tra-
vail, Benkhoudja a incroyablement progressé.
Ajoutez à cela les deux arrêts sur les actions des
attaquants clubistes, plus deux à trois buts sau-
vés sur sa ligne, Belhout peut bien remercier son
gardien car le point du nul est miraculeux et Ben-
khoudja a une grosse part dans ce nul. Tout cela
pour dire que la difcile soirée qu’ont passée les
Henaïni, Boulemdaïs, Bezzaz et Derrag est due
au bon rendement du gardien qui a bien réussi
son retour à la compétition après une saison cau-
chemardesque avec l’ESS.
Abdou H.
Les Bordjiens
ratent le coche
à Constantine
E
n ramenant un point de
Constantine qui vaut tout son
pesant d’or pour leur premier
déplacement de la saison, les Bordjiens
ont prouvé qu’ils n’étaient pas partis en
Tunisie pour des vacances mais pour tra-
vailler malgré le fait qu’ils avaient repris
les entraînements en retard par rapport
à la plupart des autres équipes. Il faut
souligner que la bande à Belhout n’a pas
fait que de la résistance, car un meilleur
résultat avait été à sa portée si les atta-
quants notamment Tiaïba n’avait pas raté
une multitude d’occasions dans des mo-
ments cruciaux de la rencontre en fn de
chaque mi-temps. Cela dit, il ne faut pas
faire la fne bouche sur ce résultat très en-
courageant pour la suite du parcours en
championnat.
Un Benkhodja
des grands jours
Même si tous les joueurs sont à félici-
ter pour leur rendement, le gardien Ben-
khodja a efectué des arrêts exceptionnels
qui ont découragé les attaquants
constantinois et qui ont fait de lui
l’homme du match. Ce gardien aux qua-
lités reconnues mais qui a fait un passage
raté à l’ESS a bien l’intention de rebondir
au CABBA et sa prestation face au CSC
en dit long sur ses prétentions et Toual
en sera le premier à en faire les frais.
Belhout
déçu quand même
Même si le résultat du match nul doit
être considéré comme étant une perfor-
mance devant un adversaire trufé d’élé-
ments de qualité, Belhout a paru quelque
part déçu car il voulait plus qu’un point.
D’ailleurs, vu la stratégie mise en place
avec la présence de Tiaiba, Mesfar et Yaya
puis Benaï en attaque, cela prouve que le
coach bordjien ne s’est pas déplacé pour
limiter les dégâts mais pour surprendre.
Benkhodja, Hamdadou
et Yaya alignés d’entrée
Avant le match, on avait rapporté que
le staf s’était réuni avant de quitter Aïn
Draham pour rejoindre Khroub et, Bel-
hout avait déclaré alors qu’il avait en tête
la composition de l’équipe qui allait don-
ner la réplique au CSC mais il semble que
trois changements ont été efectués.
Ainsi, Hamdadou qui était en ballottage
a été préféré à Ali Guechi, Yaya au lieu de
Benaï et enfn Benkhodja qui a appa-
remment gagné sa bataille de la concur-
rence avec Toual dans la cage. Benkhodja
a efectué un arrêt refexe de grande
classe au cours du quart d’heure de jeu
qui l’a seulement mis dans le bain, mais
aussi il a donné beaucoup plus d’assu-
rance et de confance à ses coéquipiers.
Yaya quitte
le terrain à la 25’
Karim Yaya qui a été aligné d’entrée a
dû quitter le terrain après seulement 25’
de jeu et du coup, c’est Benaï qui était
prévu dès le départ a remplacé le Tcha-
dien. L’ex-Tlemcénien a d’ailleurs raté
l’occasion la plus franche de la première
mi-temps, alors qu’il avait l’opportunité
de donner l’avantage à son équipe au
cours du temps additionnel de la pre-
mière mi-temps, la cage étant désertée
par le gardien constantinois Si-Moha-
med.
Mosrati sur le banc
Majdi Mosrati qui a rejoint tardive-
ment son équipe qui efectuait son se-
cond stage à Aïn Draham a garni le banc
des remplaçants. Une décision tout à fait
logique prise par le coach vu que le Tu-
nisien qui a raté une quinzaine de
séances d’entraînement ainsi que les deux
derniers matchs amicaux. Mosrati qui
était autorisé à s’absenter pour assister au
mariage de sa sœur en a fait trop et il est
attendu qu’il donne des explications
après le retour de l’équipe à Bordj juste
après la fn du match contre le CSC.
A. B.
Un accident de parcours ?
Menace sur l’équipe
à la reprise

Les supporters du MC El Eulma n’ont pas di-
géré la première défaite à domicile face à la JS
Kabylie, surtout que l’équipe adverse, selon eux,
n’était pas supérieure pour l’emporter avec un score
aussi large. A la fn de la partie, les joueurs sont sor-
tis sur une pluie de menaces et d’injures après le
rendement mi-fgue mi-raisin, marqué par des er-
reurs lamentables au niveau de la défense. Les sup-
porters menacent, en efet, de perturber la séance
d’entraînement de la reprise, prévue aujourd’hui et
demander des comptes aux joueurs qui n’ont pas été
à la hauteur. Des menaces qui ont été prises au sé-
rieux par les dirigeants, lesquels n’ont pas dévoilé le
lieu de la reprise des entraînements pour éviter tout
désagrément qui peut perturber la préparation de
l’équipe pour le prochain match contre le CABBA.
Berchiche accusé

Le défenseur axial de l’équipe, Berchiche, a été
le principal mis en cause de la lourde défaite de
l’équipe. Il a été accusé par les supporters d’avoir
levé le pied en ofrant la victoire à son ancienne
équipe la JSK, suite à quatre bourdes dont il était
l’unique responsable. Berchiche a été traité de tous
les noms par les supporters, qui ont réclamé son dé-
part. Ce dernier a juré de ne plus revenir après le
mauvais traitement qu’il lui a été réservé par le pu-
blic. La direction qui n’a pas voulu commenter l’af-
faire a menacé le joueur de recourir à un huissier de
justice s’il ne participe pas à la reprise.
Iaïche refuse
de commenter l’affaire

L’entraîneur Abdelkader Iaïche était mécon-
tent du résultat de son équipe lors de cette pre-
mière sortie ofcielle de la saison 2013/2014, mais
il s’est refusé de faire tout commentaire sur le ren-
dement de son équipe et surtout sur le mauvais
comportement de son poulain, Berchiche, accusé
d’être l’unique responsable de la défaite du MCEE.
Iaïche a déclaré en substance : «Mon équipe ne mé-
rite pas de perdre, nous avons un bon groupe, mais
nous avons commis des erreurs en défense. Pour ce
qui de la manière, je me refuse de faire tout com-
mentaire.» Iaïche ne veut pas jeter la pierre sur son
poulain en l’absence de preuves tangibles sur un
éventuel arrangement, mais il est fort probable qu’il
ne le reconduise pas lors du premier derby des
Hauts Plateaux face au CABBA, samedi prochain.
S. H.
L
es joueurs du CRB Aïn Fekroun se
sont réveillés hier avec la gueule de
bois. Ils n’ont pas encore digéré la
défaite concédée la veille face au champion
en titre, l’ES Sétif. La logique voudrait que
l’équipe de Aïn Fekroun, nouveau pension-
naire dans la Ligue 1, ne doit pas rougir de
perdre devant le champion, mais la décep-
tion tient du fait que les joueurs ont senti,
tout au long du match, que l’adversaire était
à leur portée et qu’une excellente opportu-
nité de marquer. Quoi qu’il en soit, ce n’était
que le match de début de saison et le
CRBAF a de nombreuses occasions de se
rattraper.
Le MCA et la J SK
comme suite du menu
Pour un nouveau promu en première di-
vision, il faut dire que le calendrier n’est pas
tendre avec le CRB Aïn Fekroun. Ses trois
premiers matches sont contre trois des meil-
leures équipes du championnat : l’ES Sétif,
contre laquelle elle vient de perdre, le MC
Alger, puis la JS Kabylie. Quand on sait que
les deux dernières citées ont gagné à l’exté-
rieur lors de la première journée, il est clair
que ce ne sera pas de tout repos pour le
CRBAF.
S. T.
Les joueurs n’ont pas digéré
la défaite contre l’Entente
Sahbi : «Mon but
était valable»
L’attaquant Salah Sahbi est frustré. Il
avait cru avoir égalisé à la 64’ du match
CRBAF-ESS, mais l’arbitre assistant a levé
son drapeau, signalant une position de
hors-jeu. «Je suis certain que j’étais sur la
même ligne que les défenseurs sétifens», a-
t-il assuré à la fn du match. «Mon but était
parfaitement valable», continue-t-il de cla-
mer.
Kara a joué en souffrant
d’une diarrhée
Bien que soufrant d’une diarrhée, l’atta-
quant Ahmed Kara a tenu à jouer le match
face à l’ES Sétif. Meilleur buteur du
CRBAF la saison passée, il espérait aider
son équipe à gagner. Il a bien bougé durant
la première période en dépit de sa maladie,
mais il soufrait trop en deuxième mi-
temps et a dû céder sa place à Mohamed
Amroune.

JSK
Coup d’œi l
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
A
vant-hier, le chaudron de
Hamlaoui a passé une soirée
pas banale, le CSC a été ac-
croché par le CABBA à l’issue
d’un match moyen dans le ni-
veau et que les Constantinois auraient dû
remporter par un score large si la chance
n’avait pas tourné le dos aux copains de He-
naïni. Le CSC a manqué parfois d’adresse
devant le but, alors que certains éléments
ont rendu des copies à la limite de l’accepta-
ble. L’essentiel est que les Verts aient perdu
deux points à domicile, et le club tourne en-
core au diesel. Pour ce qui est des stats de la
rencontre, il faut dire que les gars de Belhout
ont démontré pas mal de bonnes choses, et
sur le nombre des occasions entre les deux
clubs, il y a une égalité étonnante dans le
nombre des occasions entre les deux lignes
d’attaque. Les Bezzaz, Henaïni et Derrag ont
réussi à percer la dernière ligne défensive du
CABBA à moult reprises, c’est déjà le premier
point positif à signaler chez les locaux, voilà
qui démontre qu’il y a un travail de fond qui
est en train de prendre forme. Pour récolter les
fruits de ces eforts et voir le vrai niveau du
CSC, il faut juste patienter encore quelques se-
maines. Avec un seul point au compteur, les
fans ne doivent pas trop s’inquiéter, c’est juste
un coup d’arrêt et les gars de Garzitto ont lar-
gement le temps de revenir dans la course.
L’équipe est en de bonnes mains. Le technicien
jurassien espérait bien un meilleur début que
celui de samedi soir, mais si Garzitto voit le
verre à moitié plein, obligatoire dans ce genre
de situation, concernant cette rencontre, le
coach clubiste a déclaré ceci après le match :
«Malgré ce score de parité, on pouvait l’empor-
ter largement, on a disputé une seule rencontre
et il nous reste encore 29 matchs pour redresser
la barre, si j’ai une chose à dire à nos supporters,
c’est de nous accorder du temps et d'être très pa-
tients avec nous, on a besoin de travail pour ga-
gner en cohésion qui ne va pas venir subitement.
On continuera de bosser sérieusement et ça va
nous sourire dans les prochaines rencontres.
Jugez-nous d’ici la 5
e
journée et vous ne serez
pas déçus.» Des mots qui réconfortent les fans
qui ne doivent pas oublier que ce n’est que le
début de la saison, et on est bien loin des
choses sérieuses, le CSC a certes raté deux
points à domicile et va devoir reprendre
confance dès la prochaine journée et essayer
de les récupérer par un succès à l’extérieur.
Le CABBA peut remercier
Benkhoudja
Et que dire du match incroyable de Nassim
Benkhoudja. Le gardien du CABBA n’inspirait
pas confance lors de son arrivée au CABBA
après une longue période d’absence des ter-
rains à cause d’une vilaine blessure. Mais le
rendement de ce dernier a été très intéressant
à voir, parfois dans le spectaculaire. Avec du
sérieux dans le travail, Benkhoudja a incroya-
blement progressé. Ajoutez à cela les deux ar-
rêts sur les actions des attaquants clubistes,
plus deux à trois buts sauvés sur sa ligne, Bel-
hout peut bien remercier son gardien car le
point du nul est miraculeux et Benkhoudja a
une grosse part dans ce nul. Tout cela pour dire
que la difcile soirée qu’ont passée les Henaïni,
Boulemdaïs, Bezzaz et Derrag est due au bon
rendement du gardien qui a bien réussi son re-
tour à la compétition après une saison cauche-
mardesque avec l’ESS.
Abdou H.
Garzitto : «Jugez-nous d’ici la 5
e
journée»
MCEE
Berchiche accusé d’avoir
levé le pied

Le défenseur
axial de
l’équipe, Berchiche,
a été le principal
mis en cause de la
lourde défaite de
l’équipe. Il a été ac-
cusé par les sup-
porters d’avoir levé
le pied en ofrant la
victoire à son an-
cienne équipe la JSK, suite à quatre
bourdes dont il était l’unique responsable.
Berchiche a été traité de tous les noms par
les supporters, qui ont réclamé son départ.
Ce dernier a juré de ne plus revenir après
le mauvais traitement qu’il lui a été réservé
par le public. La direction qui n’a pas voulu
commenter l’afaire a menacé le joueur de
recourir à un huissier de justice s’il ne par-
ticipe pas à la reprise.
Iaïche refuse
de commenter l’affaire

L’entraîneur Abdelkader Iaïche était
mécontent du résultat de son équipe
lors de cette première sortie ofcielle de la
saison 2013/2014, mais il s’est refusé de
faire tout commentaire sur le rendement
de son équipe et surtout sur le mauvais
comportement de son poulain, Berchiche,
accusé d’être l’unique responsable de la dé-
faite du MCEE. Iaïche a déclaré en subs-
tance : «Mon équipe ne mérite pas de
perdre, nous avons un bon groupe, mais
nous avons commis des erreurs en défense.
Pour ce qui de la manière, je me refuse de
faire tout commentaire.» Iaïche ne veut pas
jeter la pierre sur son poulain en l’absence
de preuves tangibles sur un éventuel ar-
rangement, mais il est fort probable qu’il
ne le reconduise pas lors du premier derby
des Hauts Plateaux face au CABBA, sa-
medi prochain.
S. H.
JSK-USMA
Les Kabyles ne
joueront pas
vendredi
En prévision de la se-
conde journée du cham-
pionnat, les responsables de
la programmation au ni-
veau de la Ligue vont fxer
ce JSK-USMA pour ven-
dredi, afn que la rencontre
en question soit retrans-
mise en direct sur la chaîne
nationale. Une décision qui
n’arrange pas les Kabyles,
qui sont rentrés samedi soir
d’El Eulma. D’après nos
sources, les responsables du
club refuseront de jouer
vendredi quel que soit le
prix. Toutefois, il faudra at-
tendre la programmation
de la Ligue dans les pro-
chaines heures pour en sa-
voir davantage à ce sujet.
Un grand défilé
organisé après
le match du
MCEE
La joie qui a animé les
supporteurs à la fn de la
partie MCEE-JSK était in-
descriptible. Les fans ka-
byles du groupe des Ultras
Kabylie Boys n’ont pas re-
gretté d’avoir fait le dépla-
cement, tant sur le terrain
les joueurs ont accompli
leur mission. De retour à
Tizi, les supporteurs ont
improvisé un grand déflé
avec les joueurs, ce qui a
énormément fait plaisir aux
dirigeants qui espèrent voir
le grand public du club re-
venir cette saison.
L.A.
L
es Canaris ont entamé avec beau-
coup de réussite leur nouvelle sai-
son, en allant chercher la totalité des
points du premier match de la sai-
son face au MCEE, sur le stade de ce
dernier. Les Kabyles ont réussi une
bonne performance et
promet-
tent encore de faire mieux lors des prochaines jour-
nées. Dans l’ensemble, Aït Djoudi est sorti satisfait
du rendement de son groupe, même s’il avoue
qu’en début de match son équipe était méconnais-
sable. En efet, le début timide de la rencontre de la
part des Jaune et Vert est la conséquence de la
mauvaise forme afchée par le milieu récupérateur,
Tayeb Maroci, qui n’était pas en possession de tous
ses moyens physiques. En efet, le joueur n’est pas
allé au terme de la première mi-temps en rai-
son de douleurs ressenties à
l’adducteur. Devant l’im-
possibilité de tenir son rôle
jusqu’à la fn du match, Ma-
roci a été contraint de céder
sa place au jeune Kamel
Yesli. Le staf médical de la
JSK a de suite pris en charge
la blessure de Maroci et fera
tout pour le remettre d’at-
taque pour le deuxième
match de la saison, prévu
samedi prochain face à
l’USMA.
Les douleurs
ont
commencé
la veille du
match
La douleur à
l’adducteur qu’a
ressentie Maroci
en début de
match face au
MCEE a com-
mencé la veille du
match à l’occasion
de l’ultime séance d’entraînement. En efet, lors de
la série des tirs au but, Maroci a été dispensé de cet
exercice afn d’éviter toute complication. Seulement
la blessure a été gérée afn de ne pas priver le
joueur de ce premier match capital, sachant égale-
ment que l’entraîneur Aït Djoudi a beaucoup misé
sur lui dans la récupération aux côtés du jeune
Kaci Sedkaoui.
D
r
Djadjoua
a prévu une échographie…
Concernant la prise en charge médicale de cette
blessure à l’adducteur de Maroci, le staf médical,
notamment le D
r
Djadjoua qui était présent à El
Eulma, prévoit d’efectuer une échographie au-
jourd’hui ou au plus tard demain. Certes sur place,
il a été constaté que la blessure ne suscitait pas
beaucoup d’inquiétudes toutefois, un examen ap-
profondi est plus que nécessaire pour établir un
programme de remise en forme.
Et examinera le joueur à la
reprise des entraînements
Après la fn de la rencontre, l’entraîneur Aït
Djoudi a accordé deux jours de repos aux joueurs.
A la reprise des entraînements ce lundi, Maroci
devra d’abord être examiné par le médecin avant
d’être autorisé à reprendre avec le groupe.
«J ’espère que ce n’est pas trop
grave»
«Je suis bien évidemment déçu d’avoir contracté
cette blessure. Mais je n’y peux rien, c’est le destin.
Toutefois, je souhaite qu’il n’y ait rien de grave. Je
souhaite seulement pouvoir reprendre ma place
face à l’USMA. Je vais gérer ma forme jusqu’à sa-
medi prochain.»
L.A.
Tout pour récupérer
Maroci face à l’USMA
Il n’a tenu qu’une vingtaine de minutes face au MCEE
CSC
Courbis
«Je n’attends
des compliments
de personne !»

Coup de gueule
N° 2386
www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
Zemmamouche
«La personne qui prétend
que je suis blessé n’a qu’à
assumer ses propos»
Andria«Mes deux buts sont
dédiés à tous ceux qui n’ont
pas cessé de me soutenir»
Il a été, sans conteste, l’homme du match, Andria Ca-
rolus, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été auteur de
deux des quatre buts inscrits par son équipe, mais aussi
à l’origine du penalty transformé avec succès par
Ziaya. Sollicité après la fin de la rencontre, le
Malgache revient sur cette belle soirée qu’il
a passée à Bologhine.
Tout d’abord, un mot
sur cette brillante
victoire ?
Pour un
début, nous ne
pouvions pas
espérer mieux.
Nous savions
que notre mis-
sion allait être
difcile, mais
heureusement que
tout s’est très bien
passé. Nous avons réa-
lisé une bonne entame de
match. Nous avons mené avant
même le premier quart d’heure de jeu et
c’est ce qui nous a beaucoup facilité la
tâche. Nous avons réussi nos débuts, c’est
sufsant pour que nous soyons aux
anges.
Comment avez-vous vécu ce match
à partir du banc de touche ?
J’étais de tout cœur avec mes
coéquipiers. Par la suite, j’ai eu
l’occasion de faire mon appari-
tion sur la pelouse et j’ai es-
sayé d’apporter un coup de
main. Je me suis donné à
fond et le résultat, tout le
monde qui le connaît.
Justement, parlez-nous de
votre prestation et de vos
deux buts ?
Le plus important est de gagner. J’ai fait
mon entrée pour apporter un plus. Nous
avons marqué 4 buts, c’est tout à fait normal
que je sois un homme heureux. Les supporters
ont toujours été patients. Ils m’ont soutenu,
même lorsque je traversais une période difcile,
c’est ce qui m’a fait énormément plaisir. Les
deux buts que j’ai marqués, c’est pour eux et
pour tous ceux qui n’ont pas cessé de me
soutenir depuis que je suis à l’USMA.
Etes-vous déçu de ne pas avoir en-
tamé ce match dans la peau d’un
titulaire ?
Je préfère vivre un tel scenario
plutôt qu’être titularisé et ne pas
marquer ou passer à côté. Le fait
de voir tout le monde content me
comble. Vivre de tels moments
vaut tout l’or du monde à mes
yeux.
Entretien réalisé par Adel Cheraki
A
uteur d’un bon
match contre
le MOB, Mo-
hamed-La-
mine
Zemma-
mouche a été l’un des joueurs les
plus sollicités par les journalistes.
Ayant pu l’approcher, le gardien de
but des Rouge et Noir est revenu sur
sa prestation en nous déclarant :
«Beaucoup de choses ont été dites et
écrites à mon sujet, mais comme
vous l’avez vu ce samedi, j’ai tenu ma
place pendant l’intégralité de la par-
tie sans aucun problème. Ma presta-
tion est une réponse à ceux qui ont
prétendu que j’étais blessé. D’ailleurs,
je profte de cette occasion pour afr-
mer que je laisse à sa conscience celui
qui ont fait circuler de telles ru-
meurs.»
«L’Equipe nationale ?
J e préfère me
concentrer sur mon
parcours avec l’USMA»
Zemma ne s’est pas arrêté là,
puisqu’il a enchaîné : «J’ai entendu
dire qu’il fallait que je sois opéré.
Sachez que je l’ai été et que je suis
revenu pour jouer ce match»,
avant d’ajouter : «Je n’ai rien à dire
à propos de ma mise à l’écart de
l’Equipe nationale. Je n’y pense
même pas, pour la simple raison
que je suis beaucoup plus concen-
tré sur mon travail à l’USMA. Je
suis un Algérien, je souhaite
beaucoup de chance à notre sé-
lection, mais pour moi, ce
n’est pas le moment de parler
du prochain Mondial.»
Adel C.
USMA
Djediat
en véritable
maestro
Auteur du premier but de son équipe,
Djediat a prouvé qu’il demeure un pion es-
sentiel dans l’échiquier de Courbis. Le mi-
lieu de terrain ofensif usmiste a tout tenté
lors de cette rencontre. Omniprésent, il a été
à l’origine de tous les bons coups de son
équipe. Afchant une superbe forme, Djediat
aura été le maestro de cette équipe et sera
sûrement l’un des piliers du groupe,
une nouvelle fois, après assuré ce
rôle lors des deux précé-
dentes saisons.
L’USMA
séduit, en
attendant de
confirmer
Les Rouge et Noir ont réussi leur premier test, en s’im-
posant à domicile face au MOB sur le score de quatre buts à
un. Auteurs d’une belle prestation dans l’ensemble, les protégés
de Rolland Courbis ont rassuré leurs supporters qui étaient in-
quiets, avant cette première sortie. N’ayant trouvé aucune dif-
culté à surclasser leur adversaire du jour dépassé par les
événements, les Umistes ont séduit, mais le plus dur reste à venir
puisque un tel exploit ne pourra que les mettre sur la bonne voie.
Seulement, le plus important sera de rester sur cette lancée. Pre-
miers au classement, les coéquipiers de Boudebouda auront
une semaine pour préparer leur premier déplace-
ment prévu à Tizi Ouzou où ils afronte-
ront la JSK en fn de semaine, dans
une confrontation qui s’an-
nonce déjà prometteuse.
Coaching gagnant
de Courbis
Si l’USMA a gagné son premier match
avant-hier, c’est grâce à la prestation fournie
par les joueurs, mais surtout au bon coaching de
Rolland Courbis. Le premier responsable du staf
technique des Rouge et Noir a su étudier l’adversaire
et opérer les changements qu’il fallait et au bon mo-
ment, en alignant en même temps Koudri et Andria qui
ont fait mal puisqu’il a fallu quelques minutes seule-
ment pour qu’ils donnent raison à leur entraîneur, en
contribuant aux trois buts inscrits dans la dernière
demi-heure de jeu. Ayant opté pour un 4-3-3,
Courbis a eu le courage d’opter pour un schéma
ofensif et au fnal, les eforts fournis par le
Français et ses assistants ont porté leurs
fruits, faisant ainsi taire leurs dé-
tracteurs.
Comme d’habitude, Rolland
Courbis a animé un point de
presse, après la fn du match face
au MOB durant lequel il a abordé
plusieurs sujets. Tout d’abord, il
est revenu sur la victoire décro-
chée par ses protégés : «On savait
que nous allions être attendus au
tournant. Un faux pas dès le dé-
part aurait tout remis en cause. On
aurait entendu parler de la prépa-
ration que nous avons efectuée
ainsi que de l’absence des matchs
amicaux. Heureusement donc que
nous nous sommes imposés. Sachez
que je n’attends des compliments de
personne. La satisfaction pour moi,
c’est qu’aucun joueur ne s’est
blessé.» A propos de son coaching,
il a ajouté : «La dernière demi-
heure a été facile, disons moins dif-
fcile, pour la simple raison que
nous avions fait ce qu’il fallait pen-
dant les 60’. Les éléments qui ont
été alignés en seconde période ont
apporté leur fraîcheur. Pour un
début, on ne pouvait pas espérer
mieux. Il ne faut pas oublier que
nous avons abordé cette confronta-
tion face à un promu qui m’a fait
bonne impression sans Benmoussa,
Chafaï, Bouchema et Gasmi, mais
aussi sans Andria qui a fait son ap-
parition en cours de jeu. Les jeunes
n’ont pas été alignés et ce n’est que
partie remise. Nous avons pu ga-
gner sans recruter. C’est grâce au
bon collectif dont nous disposons.»
«Chafaï sera opérationnel
à partir de ce dimanche,
mais ça ne veut pas dire
qu’il sera titulaire face
à la J SK»
Le second point que le coach
usmiste a abordé lors de ce point
de presse concerne Farouk Chafaï.
Le défenseur central des Rouge et
Noir qui a, pour rappel, boycotté
ce premier match de la saison à
cause d’un confit avec Haddad,
sera opérationnel, selon Courbis,
après qu’il se soi rétabli de sa bles-
sure. «Il sera opérationnel dès ce
dimanche, mais ça ne veut pas dire
qu’il sera titularisé, surtout après
une victoire par quatre buts à un.
Je n’ai pas voulu prendre le risque
de l’aligner, parce qu’il s’est plaint
de douleurs au niveau d’une cuisse.
Ce n’est pas le désaccord avec le
club qu’il l’empêche de faire son
boulot. Si Chafaï pouvait tenir sa
place, nous l’aurions pris, mais il
ne faut pas oublier que nous avons
Laïfaoui, Bekakchi et même Bou-
debouda qui peut aussi tenir le
même rôle que lui.»
«La mise à l’écart de
Zemma ? C’est à Vahid
qu’il faudra poser
la question !»
Avant de quitter la salle de
conférences, Rolland Courbis a
été interrogé à propos de la
mise à l’écart de Zemma-
mouche de l’Equipe nationale.
A ce sujet, le coach usmiste
s’est contenté de dire : «La non
convocation de Zemmamouche
? Je pense qu’il faut poser cette
question à Vahid. C’est lui le sé-
lectionneur de l’Algérie. Moi, je
suis l’entraîneur de
l’USMA», a-t-il dit pour
fnir.
Adel C.
06
MCA
Coup d’œil
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
Vous avez réalisé une belle victoire,
même si l’entame du match était dif-
cile pour le Mouloudia…
Nous sommes heureux d’avoir gagné
notre premier match du championnat, et
cela est très important pour nous, dans la
mesure où il ne fallait pas manquer notre
entame. Pour ce qui est du match, il est
vrai qu’on n’a pas trouvé nos repères du-
rant les vingt premières minutes, mais par
la suite, on a su imposer notre rythme, ce
qui nous a permis de gagner ce match.
Le suspense a duré jusqu'à l’ultime mi-
nute de la partie et le Mouloudia pou-
vait bien ajouter d’autres buts et se
mettre à l’abri de toute mauvaise sur-
prise…
A partir de la moitié de la première mi-
temps, nous avons dominé notre adver-
saire et on s’est créés plusieurs occasions
dont celle qui nous a permis de prendre
l’avantage. Je pense, toutefois, que l’arbitre
a commis des erreurs en nous privant de
deux buts, c’est dire qu’on aurait pu sceller
le sort de la rencontre en première mi-
temps.
Mais vous auriez pu aussi faire la difé-
rence en seconde période…
Le fait d’achever la première mi-temps à
notre avantage nous a permis d’entamer la
seconde période dans de bonnes condi-
tions, d’autant plus que nous avons inscrit
le premier but juste avant la mi-temps. Je
reconnais qu’en deuxième période, on a
manqué des occasions. Moi-même, j’ai raté
une belle occasion de réaliser le break. Je
pense qu’on était bien sur place, ce qui
nous a permis de préserver le score, même
si la JSMB pouvait revenir au score,
comme vous le dites
A quoi attribuez-vous cette situation ?
Parfois, on n’arrive pas à expliquer les
occasions qu’on manque, et on tâchera de
se racheter à l’avenir. Toutefois, nous
sommes satisfaits de notre production et
les trois points que nous avons récoltés
sont très importants pour nous, dans la
mesure où ils nous ont permis de réaliser
une bonne entame de parcours. Je suis très
heureux d’avoir battu la JSMB, car c’est
pour la première fois que cela m’arrive. Le
fait d’ofrir la victoire au MCA, après une
dizaine d’année de disette à Béjaïa, fait
vraiment plaisir. Personnellement, je tâ-
cherai d’améliorer mon rendement à l’ave-
nir pour réussir à marquer des buts, car je
sais qu’on attend beaucoup de moi cette
saison.
Cela risque de vous mettre la pres-
sion…
Au contraire, c’est une source de motiva-
tion et je remercie les supporters qui se
sont déplacés en masse pour nous encou-
rager. Maintenant, il faut oublier ce match
et penser à la prochaine rencontre face à
Aïn Fekroun qui sera très difcile.
Entretien réalisé par
K. M.
L
e Mouloudia ne pou-
vait espérer une meil-
leure entame de
parcours, comme celle
réalisée samedi passé à Béjaïa.
Les poulains de Geiger, qui ont
réussi à prendre les trois
points, ont annoncé la couleur.
Le MCA pouvait gagner par un
score plus large, n’était la ma-
ladresse des attaquants, mais
aussi l’arbitrage scandaleux de
Gherbal. Cependant et même
s’il est satisfait de son équipe,
le technicien suisse souhaite
que cette victoire transcendera
son équipe et dira : «Ce fut une
belle victoire, dans la mesure où
elle nous a permis d’assurer une
bonne entame de parcours. Je
pense que le prochain match
que nous allons jouer à domi-
cile face à la formation de Aïn
Fekroune sera plus difcile pour
nous. Il faut donc oublier cette
victoire et se remettre au travail
pour qu’on puisse aborder notre
second match dans de meil-
leures conditions.»
«On aurait parlé de
manque de réussite
si mon équipe n’avait
pas été privée de
deux buts»
Tout le monde est unanime à
dire que le MCA pouvait bien
l’emporter par un score
plus large, si les joueurs
avaient fait preuve de
réussite face au but. Bien
que l’adversaire du jour ait
surpris plus d’un par un
niveau assez modeste, la
JSMB pouvait tout de
même revenir au score, et ce
n’est pas l’occasion manquée en
toute fn de partie qui va nous
contredire. Toutefois, Geiger
n’est pas de cet avis, même si
les attaquants pouvaient mieux
faire. «On aurait parlé de
manque de réussite, si mon
équipe avait manqué toutes les
occasions qu’elle s’était créée.
Mais comme on a été privés de
deux buts, je ne peux rien re-
procher à mes joueurs, même
s’il y a toujours des choses à cor-
riger. Si on avait achevé la pre-
mière mi-temps par trois buts à
zéro, les données auraient
changé en seconde période de
jeu», a ajouté le technicien
suisse.
«Les deux stages
effectués au Maroc
m’ont permis de bien
connaître les
joueurs»
Pour ce premier match du
championnat, Alain Geiger a
aligné trois nouveaux joueurs
par rapport à l’efectif de la sai-
son passé, à savoir Bellaïd,
Zeghdane et Yahia-Cherif.
Ainsi donc, le technicien suisse
a veillé à préserver l’ossature de
l’équipe. «J’ai choisi les éléments
les plus prêts et les deux stages
efectués au Maroc m’ont permis
de bien connaître les joueurs.
J’ai donc jugé utile d’aligner cer-
tains joueurs par rapport à
d’autres, selon la forme qu’ils af-
fchaient», dira Alain Geiger.
«J’ai effectué les
changements pour
préserver le score»
«Pour ce qui est des change-
ments que j’ai efectués, je vou-
lais avoir une nouvelle
organisation sur le terrain par
rapport à l’évolution du jeu et
préserver le score, du moment
qu’on avait le monopole de la
balle. Je pense que nous avons
réussi une bonne partie face à
une équipe de la JSMB qui
n’était pas facile à manier et je
suis satisfait de mes joueurs qui
étaient bien en place», a afrmé
encore le technicien suisse.
«Les supporters sont
à féliciter»
«Je tiens à remercier les sup-
porteurs qui sont venus en
grand nombre pour encourager
leur équipe, car leur soutien a
transcendé mes joueurs. Je sou-
haite qu’ils soient à chaque fois
aussi nombreux pour aider le
Mouloudia et de notre côté, on
leur ofrira de bons résultats
cette saison», a conclu Geiger.
Kamel M.
«C’est la première fois
que je gagne un match
contre la JSMB!»
Yahia-Cherif
C’
est de belle manière que le
Mouloudia a entamé le
championnat, en réussissant à
prendre les trois points de la
victoire à Béjaïa. Tout comme la saison
passée, c’est Djallit qui a marqué l’unique
but de la rencontre qui aura suf à son
équipe pour battre la JSMB et rassurer les
supporters qui se sont déplacés en grand
nombre. Cependant, le Mouloudia pou-
vait gagner la rencontre par un score
lourd, car les attaquants ont manqué
d’inspiration face aux buts. Certes, l’arbi-
tre a privé le Mouloudia d’un second but
valable qui aurait pu permettre aux pou-
lains de Geiger de rentrer aux vestiaires
avec un avantage de deux buts, ce qui au-
rait changé la donne du match. Toutefois,
le mauvais arbitrage de Gherbal ne peut
justifer les occasions manquées par
Yahia-Cherif, Bouguèche, et Djallit. Dans
les arrêts de jeu, les Mouloudéens au-
raient pu concéder le but de l’égalisation et
regretter ainsi les nombreuses occasions
manquées, notamment celle de Djallit qui,
seul face au portier béjaoui, a raté lamen-
tablement. Une occasion identique à celle
qu’il a manquée la saison passée face à
l’ESS, à l’occasion de la demi-fnale de la
Coupe d’Algérie face à l’ESS. C’est dire que
l’attaque du Mouloudia inquiète vraiment.
Les attaquants sont donc appelés à faire
preuve de réalisme lors des prochaines
journées.
Geiger à la recherche de
solutions
De son côté, Alain Geiger est en train
de chercher des solutions à même per-
mettre à ses joueurs de se montrer plus ef-
fcaces face au but. Avant même l’entame
de la préparation, le technicien français
n’avait cessé de répéter que le recrutement
d’un attaquant de qualité était une néces-
sité. En dépit des eforts des responsables
du club, les Mouloudéens n’ont pu s’ofrir
les services de cet attaquant rare tant re-
cherché. Ainsi, Geiger doit prendre son
mal en patience jusqu'au mercato hiver-
nal. Mais en attendant, le Suisse va sans
aucun doute mettre l’accent sur le travail
devant le but, en prévision du prochain
match du championnat.
K. M.
L’attaque
du Mouloudia inquiète
Geiger : «Le prochain
match sera plus difficile»
Condoléances
Très afecté par le décès de Azzedine Zaiour, survenu à l’âge de
51 ans, frère de leur ami Toufk, le Comité de supporters du Mou-
loudia d’Alger présente à la famille du défunt ses sincères condo-
léances et l’assure de sa profonde compassion. Que Dieu Tout
puissant accueill le défunte en Son Vaste Paradis.
Kacem
Mehdi élu
l’homme du match
par les Chnaoua
Pour cette première confrontation du
championnat, s’il y a un élément qui a
donné entière satisfaction, c’est incontes-
tablement Kacem Mehdi. D’autres joueurs
ont réussi une bonne partie, à l’image du
jeune Zeghdane et Hadj Bouguèche qui a
donné du fil à retordre à la défense bé-
jaouie. Toutefois, les Chnaoua ont étaient
unanimes à dire que Kacem Mehdi a été
l’homme du match, en sortant un grand
match face à son ancienne équipe.
Geiger
animera une
conférence de presse
à El Achour
Aujourd’hui à 15h, l’entraîneur du
Mouloudia, Alain Geiger, animera une
conférence de presse au siège de la
SSPA/MCA sis à El Achour. Deux au-
tres joueurs seront à ses côtés, à sa-
voir le jeune Zeghdane et
Bouguèche, afin de revenir sur
la rencontre disputé face à la
JSMB.
L
a veille du coup d’envoi de
la nouvelle saison, les trois
nouvelles recrues, à savoir
Toufk Zeghdane, Sid Ali
Yahia-Cherif et Habib Bellaïd,
n’étaient pas du tout certaines de
débuter la partie dans le onze ma-
jeur. Manquant cruellement de
métier et d’expérience, Zeghdane
devait, a priori, céder sa place à
Besseghier. Mais Geiger a pris le
risque de l’aligner d’entrée de jeu.
Le petit lutin s’est acquitté conve-
nablement de sa mission. Très of-
fensif, Zeghdane a réussi à bloquer
son couloir. Pourtant, ce n’était pas
gagné d’avance avec les Cheheima
et Aït Ferguène qui n’ont pas en-
core dit leur dernier mot. La très
bonne prestation de Bellaïd ne
constitue pas du tout une surprise,
car le joueur afchait déjà ses am-
bitions lors du second stage au
Maroc. Devenu un élément clé du
dispositif défensif de Geiger, il
était logique qu’il soit aligné en
défense centrale. Solide comme un
roc, Bellaïd a prouvé qu’il fallait
compter avec lui pour la suite de la
saison. Concernant Sid Ali Yahia-
Cherif, qui fêtait avant-hier sa pre-
mière titularisation au stade de
l’Unité-maghrébine depuis qu’il a
quitté le RCK en juin 2009, Aligné
cette fois par Geiger, il aurait
même pu être le héros du match,
s’il n’avait pas manqué les deux oc-
casions qu’il s’est procuré en pre-
mière et seconde période. Mais à
chaque fois, Sid Ali a buté sur le
gardien Samer et Zafour qui n’a
pas pris une seule ride. Résultat
des courses, les trois nouvelles re-
crues mouloudéennes ont toutes
donné satisfaction, ce qui ne peut
que conforter Alain Geiger dans
ses choix et les options prônées
pour ce premier rendez-vous de la
saison. Le week-end prochain, ces
trois éléments aborderont cette af-
fche contre Aïn Fekroun avec
l’ambition de confrmer la bonne
prestation sortie à Béjaïa.
T. Che
Les nouveaux ont donné satisfaction Les nouveaux ont donné satisfaction Les nouveaux ont donné satisfaction Les nouveaux ont donné satisfaction
Les nouveaux ont donné satisfaction Les nouveaux ont donné satisfaction
Les nouveaux ont donné satisfaction
Les Chnaoua, ce
formidable 12
e
homme
Presque à la même période de
la saison passée, les Moulou-
déens devaient entamer le cham-
pionnat face au Widad Tlemcen.
Ce jour du 15 septembre fera
date, car les Chnaoua avaient en-
vahi le stade Akid-Lotf. Ils
étaient près de 10 000 fans à
avoir investi la ville des Zianides,
avec au bout une victoire histo-
rique sur le score de 3 à 0, grâce
à un triplé de Djallit. L’histoire
semble se répéter puisque avant-
hier, ils étaient 5 000 supporters
à s’être rendus à Béjaïa, bravant la
chaleur torride et tous les risques
de la route. Les fans du Doyen,
encadrés par le Comité de sup-
porters, ont joué de façon remar-
quable leur rôle de 12e homme.
Les nouvelles recrues et Alain
Geiger ont été tous marqués par
cette présence massive, surtout
pour un premier match de
championnat. Ce soutien indé-
fectible a boosté les camarades
de Bouguèche jusqu’au coup de
sifet de la délivrance. Ayant eu
un comportement exemplaire
avant, pendant et après la fn de
la rencontre, les Chnaoua n’ont
été autorisés à quitter le stade,
qu’une heure après la fn des dé-
bats, pour des questions sécuri-
taires. Etoufé par une chaleur de
plomb, surtout que les suppor-
ters ont pris possession des lieux
presque quatre heures avant le
coup d’envoi, le manager général
du club, Kamel Kaci-Saïd, a dé-
boursé de sa poche pour ofrir
des fardeaux d’eau minérale aux
fans, en restant en contact per-
manent avec le Comité de sup-
porters, afn de veiller au bon
déroulement des choses. Aux
anges, après cette belle victoire,
les Chnaoua ont promis d’être
plus nombreux samedi prochain,
à l’occasion de la venue du nou-
veau promu, Aïn Fekroun, au
stade du 5-Juillet.
T. Che
Comment ça s’est passé pour
vous, lors de ce premier match
du championnat ?
Très difcile, car il y avait une
chaleur étoufante. Pour une pre-
mière, ça a été une totale réussite,
car on ne pouvait rêver d’un meil-
leur scénario. Remporter son pre-
mier rendez-vous de la saison, de
surcroît à l’extérieur, n’est pas du
tout chose facile. Nous avons su
faire montre de beaucoup de maî-
trise technique et de maturité dans
le jeu, pour préserver notre avan-
tage au tableau d’afchage jusqu’au
coup de sifet fnal.
Reconnaissez que vous auriez
pu éviter ce suspense, en pliant
le match en seconde période
avec toutes les occasions que
vous vous êtes procurés, non ?
Je n’ai pas pour habitude de criti-
quer l’arbitrage, car cela fait partie
du jeu. Mais les faits sont là. Nous
aurions dû regagner les vestiaires
avec trois buts d’avance. Ensuite, le
match n’aurait pas du tout été pa-
reil. Nous aurions alors géré à notre
guise la partie. Mais je ne com-
prends pas que les deux buts aient
été refusés pour des positions de
hors-jeu imaginaires. Je ne suis pas
de votre avis lorsque vous dite que
l’attaque a manqué de réalisme.
Vous marquez trois buts en pre-
mière mi-temps, ce n’est pas donné
à tout le monde. Et lorsque vous
gagnez, malgré des décisions arbi-
trales défavorables, il faut tirer cha-
peau au groupe qui ne s’est jamais
désuni.
Quel jugement portez-vous sur
votre prestation ?
Je suis assez satisfait de ma pres-
tation, car il ne faut pas oublier que
c’était mon premier match du cham-
pionnat en Algérie. Idem pour
Zeghdane qui s’en est très bien sorti.
Le fait de ne pas avoir pris de but
constitue une satisfaction en soi.
Hormis l’action de la première mi-
temps, Béjaïa n’a pas eu beaucoup
d’opportunités de scorer. Nous
avons bien travaillé en bloc en lais-
sant le moins d’espace possible à
notre adversaire. Sortir un match
aussi solide pour notre première
sortie, c’est de très bon augure
pour la suite du championnat.
On imagine qu’après cette vic-
toire, vous avez hâte de décou-
vrir l’enceinte olympique et son
public ?
Je tiens à féliciter nos suppor-
ters qui ont été exceptionnels. Ils
étaient très nombreux en dépla-
cement. Je me demande com-
bien ils seront à domicile. Le
soutien de nos fans tout au long
du match nous a boostés. Nous
avions, par moments, le senti-
ment de jouer chez nous. Appa-
remment, il n’y a que les fans du
Mouloudia qui peuvent procu-
rer une telle sensation. Je ne
vous cache pas que j’ai hâte de
découvrir ce stade mythique du
5-Juillet et son public qui j’ai dé-
couvert à travers les vidéos.
Maintenant, il faudra être tout
aussi performants à domicile
face au nouveau promu…
On n’a pas le choix. J’avais dé-
claré dernièrement qu’un titre se
gagnait à domicile. Il faut se
montrer intraitables sur son pro-
pre terrain, pour ensuite préten-
dre récolter des points en
déplacement. Nous devons nous
montrer souverains chez nous.
Et puis, on n’a pas le droit de dé-
cevoir tout ce beau public. Il ne
sert à rien de gagner à l’extérieur
pour ensuite chuter dans notre
jardin. Personnellement, j’ai
envie de réussir mes débuts au
5-Juillet. Cela passe par une
grosse performance collective.
Comment est l’entente avec Ba-
chiri ?
Parfaite. Je m’entends d’ail-
leurs très bien avec Aksas et
Djeghbala. Ensuite, il y a des choix à
faire en fonction de l’adversaire.
Entretien réalisé par
Tarek-Che
Kacem remis de
son entorse
Très bon dans l’entre jeu, Mehdi
Kacem a quitté Béjaïa en boitil-
lant. Renseignement pris, le joueur
soufrait d’une petite entorse à la
cheville. Joint par nos soins,
Kacem nous a confrmé qu’il s’était
remis de son bobo et qu’il enten-
dait bien reprendre aujourd’hui le
travail avec le groupe, pour prépa-
rer la prochaine afche. «Il n’y a
rien de grave. C’est une petite en-
torse qui ne va pas m’empêcher de
me remettre au travail avec mes
partenaires. Je vais me préparer
comme il se doit pour la rencontre
face à Aïn Fekroun», a assuré
Kacem qui fut longtemps ova-
tionné par les supporters qui ont
beaucoup apprécié son travail de
relayeur tout au long de la partie.
Souffrant de
l’ischio-jambiers
droit, Gherbi
passera
aujourd’hui une
échographie
Saber Gherbi a fait une appari-
tion furtive face à Béjaïa, ne dispu-
tant que dix sept minutes de jeu,
avant de céder sa place à Aksas.
Contractant une blessure à
l’ischio-jambiers droit, l’ex-Chéli-
fen passera aujourd’hui une écho-
graphie pour connaître avec
exactitude la nature de ses dou-
leurs ressenties durant la rencon-
tre face à la JSMB. Ce n’est qu’après
avoir efectué les examens que
Gherbi saura s’il pourra être d’at-
taque pour le match du week-end
prochain.
Sa participation
au match face à
Aïn Fekroun est
incertaine
Même s’il est encore trop tôt
pour se prononcer, Sabri Gherbi
demeure très incertain pour le
deuxième match du championnat.
Le milieu de terrain attend le diag-
nostic du staf médical du club qui
a fait un excellent travail au
Maroc.
«J ’ai hâte de découvrir le
stade du 5-J uillet et son
merveilleux public !»
Bellaïd
Pour ses débuts dans le championnat national, Habib Bellaïd s’est
acquitté convenablement de sa tâche. Impérial dans les duels aériens et
dans le jeu au sol, l’ex-défenseur de Sedan a confirmé qu’il était une
valeur sûre de cette équipe mouloudéenne version Geiger.

MCA
Coup r éussi
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
08
ESS
Coup d’œi l
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
I
l semblerait qu’à la Ligue, on n’est pas en-
clin à avancer le match ESS-MCO
comme l’a souhaité la direction de l’En-
tente de Sétif. Alors que dans un premier
temps, tout indiquait pour que ce match
de la deuxième journée du championnat
se joue ce mardi au 8-Mai-1945. Plutôt que de le
reporter, la direction sétifenne avant saisi par
écrit la LFP pour lui demander d’avancer le
match à ce mardi, de manière à permettre à
l’équipe de préparer sereinement son rendez-vous
africain de vendredi. S’il est vrai que la LFP n’a
pas émis de niet catégorique, il n’en demeure pas
moins qu’à l’heure où nous mettons sous presse
aucune décision n’a été communiquée aux deux
clubs, ce qui laisse penser que la demande de
l’ESS sera rejetée.
. La LFP a été saisie pourtant
mercredi
Il faut dire que la LFP avait tout le temps pour
étudier la requête de l’Entente et lui répondre
par oui ou par non. La direction sétifenne a, en
efet, saisi la Ligue de football professionnel mer-
credi dernier pour lui proposer d’avancer ESS-
MCO à ce mardi, mais au jour d’aujourd’hui,
aucune réponse ne lui a été communiquée.
Comme les deux clubs doivent être mis au cou-
rant de la décision d’avancer ou reporter le
match quarante-huit heures avant, tout indique
que le match n’aura pas lieu ce mardi.
Hammar a multiplié
les appels
Hassan Hammar était resté sur le qui-vive du-
rant toute la journée de dimanche, tentant de
peser de tout son poids pour faire avancer le
match à mardi. Le président de l’ESS a multiplié
les appels téléphoniques dans l’espoir de faire
pression sur la Ligue, en vain. Hammar était
presque gêné de dire aux joueurs qui l’interro-
geaient, hier matin, qu’il n’était pas au courant si
le match allait être avancé ou pas.
S.B.
Demande de l’Entente d’avancer le match face au MCO à mardi
La Ligue a décidé
de ne rien décider !
Auteur de l’unique but
du match CRBAF-ESS,
Gourmi s’est dit
content d’avoir offert la
victoire à son équipe.
Rassuré, comme ses co-
équipiers, l’attaquant
voudrait à présent en-
chaîner avec un autre
succès ce mardi face au
MCO, si le match venait
à être avancé.
L’Entente a réalisé son premier
succès de la saison. Quel est votre
commentaire ?
C’est une belle victoire. Elle est venue
au bon moment en ce sens où elle nous
permet de faire le plein de confance après
cinq matches sans victoires. Le groupe avait
besoin de goûter de nouveau aux joies du suc-
cès. Il ne fallait pas céder au doute. C’est ce
qui fait que la joie était intense dans le ves-
tiaire à la fn du match.
Comment jugez-vous la prestation de
l’équipe lors de ce match ?
Je pense que nous avons réalisé une pre-
mière mi-temps de haut niveau. On a maîtrisé
parfaitement notre sujet. On s’est créé des oc-
casions, mais paradoxalement, on n’a pas été
très concentrés devant. Après l’ouverture du
score, cela étant dit, nous avions joué
n’importe comment. Je crois que l’envie
de garder le score nous a poussés à
jouer de la sorte. Nous avions usé
de beaucoup de longs ballons.
Après, l’essentiel, c’est d’avoir fait
le boulot. Cette victoire est très
bonne pour le moral.
L’état du terrain était-il un
handicap ?
Non, pas vraiment. Il est vrai que la pelouse
n’était pas parfaite, mais elle n’était pas impratica-
ble non plus. Le gazon était particulièrement haut,
mais la circulation du ballon était plus ou moins
facile.
Comment jugez-vous votre rendement ?
Franchement, je n’aime pas apporter de juge-
ment personnel quant à mes prestations. Je pré-
fère laisser les gens parler à ma place. Je pense
avoir fait le boulot. Toute l’équipe a eu une bonne
réaction. Il était très important de bien démarrer
le championnat, mais l’essentiel après c’est de res-
ter sur cette lancée. Notre rendement doit être ré-
gulier.
Vous avez inscrit votre premier but à l’exté-
rieur, il doit avoir de la valeur ?
C’est un but important en ce sens où il nous a
permis de revenir avec les trois points. Après, il
est vrai que c’est mon premier à l’extérieur. Tous
les buts que j’ai marqués, c’était à domicile. J’es-
père que ce but en appellera d’autres.
Il se pourrait que votre match face au MCO
soit avancé pour ce mardi. Seriez-vous prêts au
cas où... ?
S’il faut jouer mardi, on jouera mardi. D’autant
que c’est la direction, à ce que je sache, qui a de-
mandé d’avancer le match. Nous avons quelques
blessés, mais nous avons aussi un banc très riche.
Si nous arrivons à jouer et gagner ce mardi, ce
sera fantastique.
Vous êtes bons derniers de votre groupe en
Ligue des champions. Croyez-vous encore en
vos chances de qualifcation ?
Nos chances sont intactes. Nous sommes à
deux points du leader. Si on gagne ce vendredi, on
portera notre capital points à cinq. Après, il va fal-
loir ramener un bon résultat de Lubumbashi. Si
on y arrive, on se qualifera sans problème.
Entretien réalisé par Samir B.
Echographie
rassurante
pour Nadji
Rachid Nadji a été contraint de
céder sa
place à la
demi-heure
de jeu, lors
du dernier
CRBAF-ESS,
et être éva-
cué à l’hôpi-
tal pour
soigner une
méchante
blessure à la
cheville. L’attaquant de l’Entente de
Sétif a dû efectuer une échographie,
dimanche, pour être fxé avec exacti-
tude sur la nature de sa blessure. Les
résultats se sont révélés rassurants,
même si l’attaquant a dû faire l’im-
passe sur la séance d’entraînement
du jour. Le joueur s’est présenté au
stade pour la reprise en tenue de
ville, mais devrait néanmoins pou-
voir s’entraîner avec le groupe dès
aujourd’hui.
D
r
Djarboua : «Il peut
reprendre dès lundi»
Après la lecture des résultats de
l’échographie, le médecin de l’En-
tente de Sétif, le D
r
Djarboua s’est
voulu rassurant quant au cas Nadji :
«Il n’a rien de grave. Les radios n’ont
rien révélé de méchant. Les douleurs
devraient s’estomper d’ici quelques
heures. Il pourra reprendre du service
dès lundi.»
Tout le monde était
présent à la reprise

Si certains joueurs comme
Rachid Nadji n’ont pu prendre
part à la séance de reprise, car blessés,
il n’en demeure pas moins que le
groupe sétifen était présent au com-
plet au stade du 8-Mai-1945. Hubert
Velud a tenu à ce que tous les joueurs
soient présents sur place, pour en-
suite décider qui est apte à jouer et
qui ne l’est pas. Il faut dire que la di-
rection a menacé les joueurs de re-
présailles pour toute absence non
justifée.
Benabderrahmane
et Madouni avec le
groupe

Absents à Aïn M’lila pour
blessure, Benabderrahmane et
Madouni se sont entraînés hier le
plus normalement du monde avec le
groupe. Après une absence de
quelques jours pour le premier et de
quelques semaines pour le deuxième,
ils pourront désormais reprendre la
compétition ofcielle. Velud a gagné,
avec ce retour, deux solutions de plus.
Footing pour Franck

Blessé à l’adducteur, le
Franco-Ivoirien, Franck, conti-
nue à s’entraîner en marge du groupe.
A la reprise, l’attaquant s’est contenté
d’un léger footing en solo. Pour le
moment, le staf médical n’a pas com-
muniqué la date de reprise du joueur,
mais il devrait, selon toute vraisem-
blance, pouvoir s’entraîner avec ses
camarades d’ici quelques jours.
Séance allégée
pour les titulaires

Ceux qui ont pris part à la
rencontre face au CRB Aïn Fe-
kroun ont eu droit à une séance d’en-
traînement assez légère. Du footing et
des massages au menu des joueurs
qui n’ont pas bénéfcié d’une journée
de repos, hier. Les réservistes et les
remplaçants, quant à eux, ont eu
droit à une séance plus poussée.
Aouina et Oulmi
avec les seniors

Laissés à la disposition de
l’entraîneur de l’équipe espoir sa-
medi, Aouina et Oulmi ont repris,
hier, l’entraînement avec les seniors. Il
a été décidé dès le départ que les deux
joueurs s’entraînent avec les seniors
mais jouent avec les espoirs, sauf si
Hubert Velud aura besoin d’eux.
S.B.
Courml «Un succès bon gour le moral»
Entraînement
aujourd’hui à 18h

Le staff technique a décidé
de revenir à l’ancien horaire en
fixant le coup d’envoi des séances
d’entraînement à 18h. Les joueurs
sétifiens qui se sont entraînés, hier à
10h, ont été informés que la séance
de ce lundi débutera à 18h. Ça leur
permettra de bien récupérer pendant
la journée.
Ze Ondo convoqué
pour Burkina Faso-
Gabon

L’attaquant gabonais de l’En-
tente de Sétif, Ze Ondo, vient
de recevoir sa convocation pour le
prochain Burkina Faso-Gabon, comp-
tant pour la dernière journée des éli-
minatoires au Mondial-2014, du 3 au
9 septembre prochain. La direction
de l’Entente de Sétif a proposé à son
joueur un plan de vol assez simple
qui lui évitera de passer par Casa-
blanca pour rallier le Gabon, puis de
là, le Burkina Faso, en réservant di-
rectement pour le Burkina Faso sur la
compagnie Air Algérie qui assure
quatre vols par semaine vers ce pays.
Ze Ondo devra acheter son billet ici à
Alger et la fédération de son pays le
lui remboursera. Ça lui évitera un
plan de vol en épingle à cheveux et
par ricochet de la fatigue inutile.
U
ne réponse négative de la LFP va sans
aucun doute chambouler le programme
d’Hubert Velud qui a arrêté son pro-
gramme de travail de la semaine sur la base que le
match face au MCO serait avancé à ce mardi.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il n’a pas ac-
cordé de repos à ses joueurs, dimanche. Le
groupe sétifen a repris le travail au lendemain du
match d’Aïn Fekroun, à 10h
«J ’aimerais bien jouer mardi»
De son côté, Hubert Velud a fait savoir qu’il es-
pérait voir avancer à mardi le match ESS-MCO.
«Nous avons arrêté notre programme de la semaine
sur la base que le match face à Oran se joue mardi.
Nous avons supprimé la séance de récupération de
dimanche. Personnellement, je préfère avancer ce
match plutôt que de le reporter», a-t-il dit. Reste à
savoir ce qu’en pense Kerbadj.
Velud a arrêté son programme sur la base que le match sera avancé

CRB
Coup fr anc
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
A
la fn de la ren-
contre, l’entraî-
neur belouizdadi
a tenu à répondre
à ceux qui l’ont
critiqué pour le
recrutement de Ramzy Bouregba,
auteur du premier but de la sai-
son. il dira d’emblée : «Je sais que
beaucoup de gens n’étaient pas
d’accord avec le retour de Bou-
regba. Certains m’ont critiqué der-
rière le dos, mais aujourd’hui,
Bouregba a montré qu’il est un
joueur exceptionnel et mérite cette
confance qu’on a placée en sa per-
sonne. Bien qu’il soit loin physi-
quement, il a réalisé une belle
deuxième mi-temps et s’est montré
décisif. Je n’ai jamais douté de ces
capacités. Aujourd’hui, il a montré
qu’il est capable d’apporter le plus
escompté.»
«Maintenant, je peux
dire que je suis satisfait
de la préparation»
Le technicien argentin ajoute
qu’il est satisfait de la forme af-
chée par ses joueurs lors de cette
première rencontre ofcielle :
«On a vu aujourd’hui que notre
équipe a pu presser pendant 85
minutes en attaque et joué avec un
rythme élevé tout au long de la
rencontre. Ce qui signife que la
forme physique des joueurs était
acceptable. Comme je vous l’ai dit,
c’est le 24 août qu’on peut juger
notre préparation. Maintenant, je
peux dire que je suis satisfait de la
préparation. Il faut saluer le staf
technique et médical pour le tra-
vail efectué.»
«L’Arbâa a commis des
fautes, l’expulsion est
méritée»
Concernant l’expulsion de Raït,
Gamondi dira : «Je ne sais pas si
l’expulsion était le tournant du
match ou non. L’équipe de Larbâa
a commis beaucoup de fautes, sur-
tout en première mi-temps, ce qui
lui a valu cette expulsion.»
«J ’aime prendre des
risques»
Au sujet du changement efectué
en seconde période en incorpo-
rant un attaquant à la place d’un
défenseur, Gamondi dira : «Vous
me connaissez bien, je suis
quelqu’un qui aime prendre le
risque, c’est important en football.
Après l’expulsion d’un adversaire,
j’étais obligé de réagir. Il était évi-
dent qu’il fallait renforcer l’at-
taque. Il était difcile toutefois de
choisir le joueur à remplacer,
puisqu’ils étaient tous en bonne
forme.»
«Le stade 20-Août
convient bien à Attafen»
Gamondi a loué par ailleurs les
qualités du joueur aligné en se-
conde période, Billal Attafen qui
était derrière le but marqué par
Bouregba : «Je l’ai déjà dit, le stade
20-Août convient bien à Attafen.
Il a joué un grand rôle lors de cette
rencontre. Il a été l’auteur de la
passe décisive du but et a marqué
un but qui a été annulé par l’arbi-
tre. J’ai vu les images, son but était
valable. Il a fait ce qu’il avait à
faire dans ce match.»
Y. K.
Gamondi : «Ceux qui m’ont critiqué pour
le recrutement de Bourekba ont eu tort»
C’est une victoire importante que
vous avez réalisée contre l’Arbâa,
n’est-ce pas ?
Absolument, c’est une victoire plus
qu’importante. Empocher les trois
points mis en jeu était notre objectif,
et c’est ce que nous avons réussi. Cela
dit, la mission n’était pas aisée, mais
nous avons réussi l’essentiel tout de
même. On est contents pour cette
performance.
Vous avez éprouvé en efet beau-
coup de difcultés pour venir à
bout de cette équipe de l’Arbâa…
Comme je vous l’ai dit, c’était un
match difcile. L’équipe adverse nous
a créé beaucoup de problèmes, sur-
tout en première mi-temps. Le jeu
s’est concentré au milieu de terrain et,
il n’y avait pas beaucoup d’issues. Le
RCA est venu avec une grande envie
pour faire un bon résultat, ce qui
nous a compliqué la tâche. En
deuxième mi-temps, on a fait plus de
pression sur l’adversaire en proftant
de son infériorité numérique jusqu’à
ce qu’on trouve la faille.
Ne pensez-vous pas justement que
l’expulsion d’un joueur adverse était
le tournant du match ?
Peut-être, mais le plus important,
c’est qu’on ait joué toutes nos cartes
en attaque et jeter toutes nos forces
dans la bataille. Pour le carton rouge,
cela fait partie du jeu. Il ne faut pas
penser que nous avons gagné grâce à
cette expulsion. Le plus important
pour nous était d’empocher les trois
points, ce que nous avons fait. On
s’est débarrassé de cette pression du
premier match.
Vous avez marqué le but de la vic-
toire pour votre équipe dans la pre-
mière apparition avec votre équipe,
votre sentiment ?
Je suis comblé, franchement. Mar-
quer dans la première rencontre vous
donne plus d’assurance et de
confance. C’est un but important,
puisqu’il nous ofre les trois
points, je suis naturelle-
ment très content par cet
exploit. Il est important de
marquer des buts, surtout
devant ses supporters. Je
suis vraiment fer de ce but.
D’autant plus que vous
avez vécu une période dif-
fcile, avez-vous eu des
moments de doutes lors
de cette période ?
Croyez-moi, parfois je me
demande si ma carrière de
footballeur s’est achevée. Je
me pose toujours la ques-
tion, si je suis fni.
Cela m’efraye, c’est
la raison pour la-
quelle je dirai
que ce but
marqué contre
l’Arbâa m’a li-
béré. Vous
imaginez
donc combien je suis
content.
C’est la raison pour la-
quelle vous l’avez fêté
d’une manière spéciale
avec les supporters, n’est-ce
pas ?
Absolument, j’ai passé une saison
catastrophique, je ne souhaite à
personne de vivre la même
chose. J’étais vraiment très
abattu, et je souhaitais me
relever le plus vite possi-
ble. Ce début réussi me
rassure.
Vous avez fait la même
chose lors de votre pre-
mière saison au CRB,
vous croyez-vous capable
de refaire la même saison
?
J’ai marqué deux buts contre
l’équipe d’El Eulma à l’époque,
que je n’oublierai pas de sitôt. J’ai
vécu des moments incroyables. J’es-
père réussir la même chose.
Vous n’étiez pas titularisé par Ga-
mondi qui pense que vous n’êtes pas
encore prêt physiquement…
Oui, c’est la réalité, je ne suis pas au
même niveau que mes camarades sur
le plan physique. Je ne peux pas donc
me fâcher, un grand travail m’attend.
Cela fait 20 jours seulement que j’ai
commencé la préparation, il est lo-
gique que je sois sur le banc.
Entretien réalisé par Y. K.
Coaching
gagnant de
Gamondi
Le moins que l’on puisse dire est
que le coaching de Miguel Angel
Gamondi était gagnant lors de la
rencontre d’avant-hier face au
RCA. Les deux changements efec-
tués en seconde période (la rentrée
de Bouregba et Attafen) ont ap-
porté le plus attendu et permis au
CRB de marquer le but de la vic-
toire. Le coach des Rouge et Blanc
a profté de l’expulsion du défen-
seur adverse Raït à la 53’ de jeu
pour apporter le plus sur le plan
ofensif. Gamondi a voulu jouer le
tout pour le tout en remplaçant un
défenseur (Messaoudi) par un mi-
lieu ofensif (Attafen). L’entrée de
ce joueur a donné du tonus à l’at-
taque belouizdadie qui a réussi à
créer plus d’occasions. Billal Atta-
fen a même trouvé le chemin des
flets mais l’arbitre assistant lève
son drapeau pour signaler une po-
sition de hors-jeu qui n’existe pas.
Ce même Attafen a pu faire la dif-
férence en délivrant la passe déci-
sive du but pour Bouregba. Le
coach des Rouge et Blanc a été
salué par les supporters belouizda-
dis pour son bon fair et sa façon
de se comporter avec les données
du match. Les proches du club et
les supporters qui l’ont croisé l’ont
tous félicité pour cette première
victoire de la saison ou sa touche a
été palpable. Gamondi a réussi à
charmer le public pour son retour
au stade 20-Août, mais devra
confrmer lors de la prochaine ren-
contre prévue samedi prochain à
Chlef contre l’ASO.
Malek : «On est
satisfaits du
résultat»
A la fn de la rencontre, le
président du CRB, Malek
Réda, a afrmé qu’il est satis-
fait de la victoire arrachée sur
le fl. «C’est une victoire dif-
cile. C’était prévisible, les débuts
sont toujours compliqués, il
s’agit des premières 90 minutes
de la saison. Les joueurs ont
trouvé des difcultés devant
une équipe qui venait avec une
grande envie de gagner son pre-
mier match en Ligue 1. Cela
dit, on a pu gérer la situation et
se défaire de ce piège. Le plus
important était de remporter les
trois points. Nous sommes donc
satisfaits du résultat», dira-t-il.
«On n’a aucune
dette envers les
joueurs maintenant»
La président belouizdadi a
confrmé par ailleurs l’infor-
mation publiée hier sur ces
mêmes colonnes, à savoir le
paiement de la dernière
tranche des arriérés des
joueurs de la saison passée.
«Maintenant, la direction ne
doit rien aux joueurs concer-
nant leurs arriérés de la saison
passée. Avant le déroulement de
la première rencontre de la sai-
son, on a payé les arriérés des
joueurs, ce qui signife que le
compte est bon actuellement.
On a voulu motiver les joueurs
et ça a payé fnalement», pré-
cise le premier responsable be-
louizdadi.
Bourekba : «Ce but m’a redonné espoir»
Anane :
«J e n’ai rien de
grave»
Merouane Anane a quitté le terrain à
cinq minutes de la fn de la rencontre pour
cause de blessure. Interrogé à ce sujet, Anane a
tenu à rassurer les supporters : «Ce n’est pas
grave. J’ai senti des douleurs après une mauvaise
chute, inutile de s’inquiéter. J’ai préféré sortir
pour éviter toute complication, actuellement,
je me sens bien.» Merouane Anane devra
tenir sa place samedi prochain face à
l’ASO.
Le
but d’Attafen
était valable
L’entraîneur du Chabab Miguel Angel
Gamondi a afrmé que son équipe a été
privée d’un but valable. Le technicien ar-
gentin qui s’est appuyé sur les images ajoute
qu’il n’y avait de position de hors-jeu sur
Billal Attafen car le défenseur axial du
RCA, Zeddam, était derrière son milieu
de terrain. Gamondi a regretté la déci-
sion de l’arbitre bien que le CRB
ait empoché les trois points
mis en jeu.
M
auvaise soirée à
Béjaïa. Les Vert et
Rouge de la
JSMB ont été bat-
tus dans leur
stade fétiche par le Mouloudia
d’Alger, sur le score d’un but à
zéro. La défaite de la JSMB était
inattendue et en a surpris plus
d’un. Tout le monde s’attendait à
une victoire ou du moins un nul
face à une équipe qui, malgré son
armada, était prenable, notam-
ment en première période. Selon
des observateurs présents sur le
terrain, la JSMB aurait surestimé
l’adversaire et les joueurs étaient
complètement démotivés, notam-
ment après l’ouverture du score. Ni
la volonté ni la solidarité, encore
moins le courage et l’expérience
n’ont suf pour permettre au
groupe de retrouver ses repères
sur le terrain avant-hier. Battus
dans l'envie, les Béjaouis ont une
nouvelle fois trébuché pour ali-
menter la fameuse crise automnale
contre laquelle le club semblait
vacciné depuis la saison écoulée.
Promise aux sommets, la JSMB
n'en fnit plus de décevoir. Sous
pression, le staf technique, qui a
eu beaucoup de mal à trouver au
moins onze joueurs pour afronter
le MCA, va devoir trouver des so-
lutions pour rectifer le tir.
La plus mauvaise
entame depuis la
saison 2003-2004
La JSMB rate rarement ses débuts
en championnat. Depuis son re-
tour parmi l’élite en 2006, la JSMB
n’a jamais perdu le premier match
de la saison. Même à l’extérieur, les
Béjaouis négociaient très bien
leurs sorties. Avec cette énième
défaite face au MCA avant-hier à
domicile, la formation béjaouie
enregistre donc sa première dé-
faite et le plus mauvais départ de-
puis dix ans. La dernière défaite de
la JSMB lors du premier match de
championnat remonte à la saison
2003-2004 face à l’USMA à Bolo-
ghine sur le score de trois buts à
zéro. C’était d’ailleurs la saison de
la relégation après un parcours ca-
tastrophique des Béjaouis. Dix ans
après, la JSMB se retrouve dans la
même situation qui risque de lui
porter préjudice pour la suite des
échéances.
Certains joueurs ont
montré leurs limites
Si les joueurs du MCA ont pris un
ascendant psychologique avant
même l’entame de la partie, en
voyant le grand nombre de sup-
porters algérois dans les travées du
stade durant l’échaufement (plus
de 4000 Mouloudéens), certains
éléments de la JSMB ont afché
une prestation tellement pâle,
qu’on se demande sérieusement à
quoi sert leur présence à la JSMB
s’ils ne peuvent pas apporter un
plus concret dans ce genre de ren-
contres à grand enjeu.
Si certains n’ont pas le niveau pour
mener la JSMB vers les sommets,
d’autres n’avaient malheureuse-
ment pas l’intégralité de leurs
moyens pour suivre le rythme
élevé de la partie, à l’instar de
Niati, Larbi et Aït Fergane.
Une défense naïve
et des erreurs
de débutants
De fagrantes fautes défensives
commises par des joueurs béjaouis
ont permis aux Mouloudéens d’en
profter et de réaliser l’essentiel en
laissant les camarades du capitaine
d’équipe de la JSMB, Brahim Za-
four, noyés dans une première dé-
faite en championnat, devant leur
public, qui n’était pas assez nom-
breux, heureusement, sur les gra-
dins. Les amoureux des Vert et
Rouge avaient été mécontents, sur-
tout lorsqu’ils ont découvert des
failles dans les lignes arrières de
leur équipe, ce qui a permis, facile-
ment, à Djalit d’inscrire le premier
but à la 41e. Une erreur que les
supporters n’ont pas avalée, l’im-
putant ainsi à la « naïveté » des
joueurs et du gardien Samer qui,
selon eux, a sa part de responsabi-
lité.
En panne d’attaquants !
Dans le match face au Mouloudia,
les attaquants alignés, qui étaient
en nombre sufsant, n’ont pas su
trouver la faille ne serait-ce qu’une
fois. Avec Bangoura et Chalali, il y
a de quoi se poser des questions
sur cette inefcacité de la ligne
d’attaque qui a pourtant réalisé de
très belles choses lors des rencon-
tres amicales jouées avant le début
de la compétition. L’intégration de
l’autre attaquant, Mebarki, puis
Aourès, n’a rien donné. Y a-t-il
déjà un problème d’attaquants à la
JSMB ? C’est la question qui se
pose d’elle-même. Alors que la
mission des remplaçants est d’ap-
porter du sang neuf et surtout un
nouveau soufe à l’équipe déjà en
place, ce n’était nullement le cas
samedi dernier. Avec un Mebaraki
assez transparent, alors que Bou-
ziani et, encore plus, Aourès, n’ont
pas eu le temps nécessaire pour
qu'on juge leurs prestations.
Est-ce que la J SMB
a joué à domicile ?
Et que dire d’une grande partie du
public béjaoui assez gâté qui pré-
fère rester bien au frais chez lui à
suivre tranquillement la rencontre,
après une bonne sieste devant son
petit écran, en critiquant par la
suite la prestation de la bande à
Saâdi au lieu de payer son ticket
(ce qui est vraiment habituel à Bé-
jaïa), pour soutenir depuis les tri-
bunes les coéquipiers de
Mebarakou, au lieu de laisser pra-
tiquement l’intégralité des gradins
aux vrais supporters du MCA, qui
ont fait des centaines de kilomè-
tres pour venir soutenir la bande à
Geiger. Donnant une véritable
leçon de fdélité aux supporters de
la JSMB, mais aussi l’impression
que la rencontre s’est déroulée sur
terrain neutre et non dans le cen-
tre-ville de Béjaïa.
S.A.
Grosse déception à Béjaïa
A
gacé par
la pres-
tation
de ses
pou-
lains et cette première
défaite de la saison à
domicile face au Mou-
loudia, le président de
la JSMB, Boualem
Tiab, qui a suivi la
première rencontre de
son équipe cette sai-
son, était très déçu de
voir encore son équipe
tomber dans son jar-
din contre le MCA.
Accompagné de
quelques dirigeants,
Tiab a quitté le stade
juste à l’issue de la
première mi-temps.
Le président Tiab qui
a mis tous les moyens
pour que son équipe
s’illustre lors de ce
premier match, est re-
parti sans mot dire,
car très afecté par
cette défaite.
Il exige d’ores et
déjà un bon
résultat face
au RCA
Le chairman béjaoui,
qui était mécontent de
cette défaite face au
Mouloudia, n’est pas
allé par quatre che-
mins pour le dire à ses
proches. Ce dernier
pense aussi que les
joueurs étaient bien
pris en charge
avant le match
et ils n’avaient
aucune ex-
cuse de le
rater. Le
président
a exigé
des
joueurs
un bon
résultat et
rien d’autre
face au RCA,
le week-end
prochain en dé-
placement. Ainsi, les
joueurs de-
vront mettre
leurs problèmes
de côté et ne
penser qu’à ga-
gner ce match
pour éviter les fou-
dres des supporters,
lesquels ne pardonne-
ront pas un autre faux
pas de suite.
S.A.
Macth amical contre
la J SMChéraga, demain

Pour la seconde séance de la
semaine programmée demain
dans la soirée, le staf technique
de la JSMB a décidé donc de
programmer un match amical
contre l’équipe de la JSM
Chéraga. Le coach Noured-
dine Saâdi veut surtout don-
ner une chance aux joueurs
qui n’ont pas eu la chance de
disputer le dernier match face
au MCA afn d’avoir un peu de
matches dans les jambes et se
tenir prêt pour prendre leur place
au cas où ils seront sollicités par le
coach béjaoui. Cela n’empêchera pas
aussi Saâdi d’aligner quelques autres titu-
laires pour améliorer leur condition
physique.
Comportement très
sportif des supporters

Samedi dernier, en
dépit de la défaite à
domicile, les quelques sup-
porters de la JSMB présents
dans les gradins se sont dis-
tingués par leur comporte-
ment exemplaire envers les
joueurs, aussi bien les locaux
que les visiteurs. Ils ont lon-
guement applaudi les vingt-
deux acteurs. Cette réaction les
honore, car il est rare de voir dans
nos stades un tel comportement
surtout après une contre-performance
de l'équipe locale.
S.A.
Reprise
cet après-midi
A l’issue du match face au MCA,
les joueurs de la JSMB ont pris une
journée de repos. Ces derniers en ont
profté pour se ressourcer auprès des leurs
et essayer de digérer cette défaite amère.
Toutefois, la reprise est prévue pour cet après-
midi au stade de l’UMA. Les camarades de
Mebarakou reprendront le travail avec un
moral à plat suite à leur dernier revers subi
at home, mais ces derniers devront re-
trousser leurs manches pour entamer
la préparation de la rencontre du
RCA, qui aura lieu ce
week-end.
Certains
joueurs mécontents
des choix du coach
Bien que le coach ne peut retenir
que dix-huit joueurs face au
MCA, certains, notamment
ceux qui n’ont pas été convo-
qués pour ce premier match,
à l’instar de Mezriche, étaient
très mécontents de se retrou-
ver déjà hors des plans de
leur coach. Saâdi nous a
fait savoir lors d’une ré-
cente déclaration, que
tous les joueurs ou
presque auront leur
chance au fl des ren-
contres.
Deux
nouvelles
recrues seulement
alignées
Lors de ce premier match face au MCA,
le staf technique a décidé de faire confance
aux anciens joueurs de la saison écoulée.
D’ailleurs, tout le monde a pu remarquer que
sur les onze joueurs alignés, deux nouvelles
recrues ont débuté la partie face au Moulou-
dia. Il s’agit donc de Meddahi et Chalali.
En seconde période, Bouziani, un nou-
vel élément a fait son entrée à la
place de Meddahi. Chalali aussi
n’est pas allé au terme du
match.
Tiab n’a pas suivi
la seconde mi-temps

JSMB
Coup r até
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013

JSMB
Coup mou
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
T
ous les ingrédients
étaient réunis pour que
la JSMB perde son pre-
mier match de la saison.
Une équipe bouleversée,
sans âme, un groupe perdu sur le
terrain et les joueurs ne sachant quoi
faire avec le ballon. Ajoutez à ces dé-
chets la mauvaise prestation du gar-
dien Samer, qui d’après les
supporters et le staf technique, est à
l’origine de cette défaite, lui qui n’a
rien trouvé de mieux à faire que de
sortir là où il ne fallait pas, ce qui a
permis à l’attaquant du MCA d’ins-
crire l’unique but de la victoire. Ses
sorties hasardeuses ont coûté cher à
l’équipe, et la responsabilité lui in-
combe totalement. Les supporters
n’ont d’ailleurs pas mâché leurs mots
à la fn de la rencontre en tirant à
boulets rouges sur le jeune portier.
Les défenseurs ont leur
part de responsabilité
aussi
Malgré le but encaissé sur une er-
reur d'appréciation, Samer a pu
sauver son équipe d’une défaite
historique. Il repoussera
comme un chat deux balles de
buts. La plus dangereuse était
celle de Yahia Cherif face à
face. Cela dit, même lors de
l’action du but les défenseurs
étaient mal positionnés sinon
comment expliquer l’infltra-
tion de Djalit. Avec du recul,
certains observateurs ont dé-
cortiqué l’action du but en re-
venant à l’origine de la faute
et estiment aussi que Samer
n’est pas le seul responsable.
Le gardien est
affecté par le
comportement du
public
Applaudi au début de
la rencontre, Samer a
vécu une sale soirée,
après avoir encaissé
le but à la fn de la
première mi-temps. Le portier de la
JSMB a été copieusement insulté par
les supporters à la mi-temps lorsqu’il
s’apprêtait à rejoindre les vestiaires,
ces derniers lui ont imputé la res-
ponsabilité du but encaissé. Yaâkoub
Samer a été afecté par la réaction du
public. Il sera doublement afecté en
se rendant compte qu’il ne sera pas
reconduit lors du prochain match
face au RCA, en déplacement.
Messara sera titularisé
face au RCA
La sanction du gardien Samer est
d’ordre sportif. Le staf
technique a décidé
de le reléguer
au second
rang. Le
gardien
en
question ne jouera pas face au RCA
ce week-end à l’occasion du déroule-
ment de la deuxième journée du
championnat. Le staf technique bé-
jaoui devra certainement aligner le
Franco-Algérien Farid Messara qui a
débuté la rencontre sur le banc.
Branci devra donc le préparer pour
être titularisé face à Larbaâ, ce sa-
medi.
S.A.
D
éjà le coach Saâdi compte changer son
gardien de but lors du prochain
match. Il n’a pas été satisfait du rende-
ment de Samer et c’est pour cette rai-
son qu’il compte aligner Messara face
au RCA. Le coach béjaoui va opter pour le turn-over
entre Samer et Messara jusqu’à ce que l’un d’eux s'impose
comme le titulaire indiscutable. «Comme vous le savez, on a
perdu ce match suite à une erreur d’appréciation de notre gardien. Ce
n’est pas grave, mais je dois quand même changer de
gardien lors du prochain match. Désormais je
prône le turn-over entre les deux gardiens
jusqu’à ce que je trouve le meilleur.»
«Très déçu de cette défaite
mais les joueurs n’ont pas
démérité»
«Je suis vraiment déçu de cette défaite sur-
tout de la manière dont on a encaissé le
but. C’est vraiment rageant de perdre
d’une telle manière. Malgré la défaite, je
tiens à vous dire que les joueurs n’ont
pas démérité. Ils ont fait de leur mieux.
On n’a pas à rougir. On a joué devant
une équipe très expérimentée. Je suis
satisfait de mes joueurs et je peux
vous dire qu’à 80 % ils étaient à la
hauteur. Désormais, on doit oublier
ce match et penser à l’avenir.»
«Voici pourquoi j’ai aligné
Mebarakou comme arrière
gauche»
«Pour moi, Mebarakou était très
bon à gauche de la défense. Je ne le
connaissais pas avant, mais là je
peux vous dire qu’il a tenu son rôle
convenablement. On possède déjà
un arrière gauche type, mais je lui ai
préféré Mebarakou qui défend très
bien sa zone. Agoune est un très bon
défenseur aussi, mais il est mieux of-
fensivement. Le Mouloudia a joué
avec trois attaquants et c’est pour
cette raison que j’ai décidé d’aligner
Mebarakou dans ce poste et non pas
Agoune.»
S.A.
RCA
Samer - défenseurs,
la faute est partagée
Saâdi « Désormais il y
aura du turn-over entre
les deux gardiens »
Pour commencer, parlez-nous de
ce premier revers en champion-
nat face au CRB…
Je n’arrive toujours pas à croire
que cette rencontre nous ait flé
entres les doigts. Nous avons fait
un bon match et l’équipe méritait
au moins un point.
Pensez-vous que l’expulsion de
Rait a fait la diférence ?
C’était le tournant du match. Après
l’expulsion de Rait, le CRB a
trouvé quelques espaces. Malgré
cela nous sommes restés bien sur
nos gardes. Il n’a fallu qu’un mo-
ment d’inattention et voilà.
Pourquoi avez-vous contesté ce
but auprès de l’arbitre ?
Tous simplement parce que tout
juste avant que le joueur adresse le
centre, la balle avait dépassé la
ligne de touche. A ce moment-là,
croyant que l’arbitre allait sifer la
touche, nous nous sommes arrê-
tés. Ce qui a profté à l’attaquant
qui nous a mis KO à sept minutes
de la fn.
Comment avez-vous trouvé la
prestation de vos coéquipiers ?
Je pense que nous avons une
équipe qui pourra créer des sur-
prises cette saison. Comme vous
l’avez sûrement constaté, il y a un
fond de jeu dans cette équipe du
RCA. Il faudra juste nous donner
un peu de temps pour se connaître
sur le terrain.
Parlons de vous maintenant.
Comment avez-vous vécu votre
grande première avec le club ?
Une expérience à part. J’étais très
heureux de pouvoir débuter cette
rencontre. Je me suis donné à
fond, j’espère que l’entraîneur l’a
remarqué et me donnera encore
une chance de m’exprimer pro-
chainement.
Par quoi voudriez-vous conclure
notre entretien ?
Je tiens à remercier nos suppor-
teurs qui nous ont encouragés
jusqu’au bout samedi. Je sais bien
que la défaite est aussi amère pour
eux. Mais je leur promets que le
RCA se ressaisira et montrera son
vrai visage les prochaines se-
maines.
Entretien réalisé par
Lamine Amimi
I
l est vrai qu’avant-hier avec
toute cette détermination du
groupe nous nous attendions
à ce que le RCA fasse mieux
que de s’incliner au stade du
20-Août. Néanmoins, l’expérience de
l’équipe adverse avait fait la difé-
rence dans les toutes dernières mi-
nutes de la partie, devant une équipe
de l’Arbâa déboussolée après l’expul-
sion de son maestro, Rait. Pour ce
match, les Bleus auront certes
quelques regrets à nourrir, mais en
ce qui concerne leur prestation, sur
ce point, il n’y a pas beaucoup à re-
dire, puisque pour une première et
face à un vétéran de la Ligue 1, les
coéquipiers de Cherfaoui ont produit
une grande partie, assez pour attirer
les regards du coach adverse Ga-
mondi qui n’a pas manqué l’occasion
à la fn de la rencontre de saluer la
performance des joueurs de Chérif
El Ouazzani. Un début certes inat-
tendu, mais les supporteurs du RCA
l’ont bien compris, ce petit promu
aura son mot à dire cette saison.
Chérif El Ouazzani :
«L’expérience a fait la
différence»
La défaite de l’Arbâa pour ce premier
match en championnat a afecté le
moral du premier responsable de la
barre technique, Chérif El Ouazzani.
Toutefois, celui-ci voudrait garder le
meilleur de cette rencontre : la
bonne prestation de ses gars. Il nous
confe : «Nous avons quelques regrets
à avoir suite à cette défaite. Ce qui a
joué dans ce match, c’est l’expérience
de notre adversaire. Sinon j’estime
que mon groupe a fait une partie
pleine. N’était l’expulsion de Rait, la
rencontre aurait pris une autre tour-
nure.»
L.A.
Le coach mise sur le
retour de Abbès et
Georges
Cette rencontre face au CRB était aussi
marquée par le manque d’efficacité en
attaque. Même si Bougueroua, Noubli
et Meklouche n’ont pas déçu leur
coach, il manquait à l’attaque du RCA
un finisseur, un élément qui aurait
poussé la balle au fond des filets. Cela
pourrait se combler par la personne de
Georges, l’attaquant camerounais.
C’est en tout cas ce que pense le coach
de l’Arbaâ. Ngambe-Ngambr Georges
est l’attaquant qui manquait lors de
cette rencontre. Vivement que ce der-
nier soit qualifié pour le match de la
J SMB. L’autre joueur sur lequel mise
Chérif El Ouazzani pour la prochaine
journée c’est Abbès, capable de faire la
différence. Ce milieu offensif a séduit le
coach lors des matches de préparation,
et le voir face à la J SMB ne serait pas
une surprise.
La reprise se fera
aujourd’hui
Dans un tout autre contexte, la forma-
tion de l’Arbaâ va reprendre les entraî-
nements cet après-midi. Cette séance
marquera le début de la préparation du
prochain match face à la J SMB. C’est
l’occasion pour Chérif El Ouazzani de
revenir sur la rencontre de samedi face
au CRB et de revoir quelques points
avec ses joueurs.
Une réunion est
prévue entre le staff
et les joueurs
Afin de faire ce débriefing du match
face au CRB, le staff technique a pro-
posé aux joueurs de les rencontrer au-
jourd’hui avant le début de la séance
d’entraînement. Une petite réunion qui
portera aussi sur le programme de la
semaine qui attend les coéquipiers de
Cherfaoui en vue de la préparation de
la réception de la J SMB.
L.A.
Les Bleus n’ont
pas à rougir
«Nous méritions au
moins un point»
Boukhiar
12
Équipe nationale Coup de vent
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
A
lors qu’un prêt était envisa-
geable, le Stade Rennais, sous
l’impulsion et le conseil de
son entraîneur, Philippe
Montanier, a accepté de ra-
cheter le contrat de l’international algérien
Foued Kadir, comme souhaité par l’état-
major olympien. Les négociations enta-
mées, il y a trois jours, devraient aboutir
dans les heures qui viennent, nous dira une
source proche du club phocéen : «Rennes a
formulé une ofre concernant Kadir mais à
l’heure où je vous parle, ça négocie tou-
jours». Marseille qui ne s’oppose pas au dé-
part de Kadir, n’entend pas le céder
gratuitement. Le président, Vincent La-
brune, a été on ne peut plus clair, lors de
son intervention à OMTV, après la victoire
olympienne face à Valenciennes. Les Bre-
tons, sûrs de leur investissement, se sont
montrés beaucoup plus intéressés à discu-
ter le transfert défnitif de l’ex-Valencien-
nois.
Un accord aurait été trouvé
pour 1,5 million d’euros
Les dirigeants marseillais ne braderont pas
Foued Kadir, surtout que du côté de la cité
phocéenne, on n’est pas du tout pressé de
se séparer de l’international algérien. Seu-
lement, devant le désir de Kadir de chan-
ger d’air pour avoir un temps de jeu plus
conséquent, la direction de l’OM a accepté
de négocier un transfert, cet été. Le Stade
Rennais, qui a présenté une ofre de 1,5
million d’euros, serait sur le point d’acqué-
rir les services du joueur. Marseille aurait
au départ exigé 3,5 millions d’euros.
Vincent Labrune : «Foued
demande du temps de jeu,
on verra bien»
A la fn du match Valenciennes-OM, le
président de l’Olympique de Marseille,
Vincent Labrune, est revenu sur le mercato
olympien, cet été. Il a annoncé qu’il y aura
bien encore du mouvement à la cité
phocéenne. «Il y aura vraisem-
blablement des mouvements
dans un sens comme dans l’au-
tre. Il y a des joueurs chez
nous demandeurs de temps de
jeu supplémentaire et qui ne
l’ont pas forcément», dira La-
brune au micro d’OM TV, à
propos de Kadir avant d’en-
chaîner : «On verra bien ce
qui va se passer d’ici le 2 sep-
tembre.»
Anigo : «Il n’y a aucun
élément bloquant pour le
transfert de Kadir à Rennes»
Le directeur sportif de l’Olympique
de Marseille, Anigo, a bien voulu
garder Foued Kadir pour pou-
voir tirer proft de son talent
durant au moins une moitié
de saison. Mais face à l’envie
de Kadir de quitter Marseille,
José Anigo a fni par céder à
la demande de son poulain,
qu’il a lui-même déniché à
Valenciennes, l’hiver der-
nier. Interrogé par nos
confrères de Canal+, avant-
hier, l’homme fort de l’Olym-
pique de Marseille, confrme
les contacts révélés par le Bu-
teur, il y a plusieurs jours, et dé-
clare au sujet du probable
transfert de Foued en Bretagne :
«Ça discute encore. De toute façon, il
n’y a aucun élément bloquant pour
le transfert de Kadir à Rennes.»
Moumen A.
L’
Académica Coim-
bra s’est lourde-
ment inclinée
avant-hier face au
Sporting de Lis-
bonne (0-4). Le
défenseur cen-
tral de
l’équipe na-
tionale,
Rafk Hal-
liche, n’a pu
terminer ce
match. Tou-
ché dans un
choc avec son
camarade
Ferreira
dans un duel
aérien, l’Algé-
rien s’est sé-
rieusement
blessé. Ainsi,
après 22 minutes
de jeu, seulement,
Halliche a été
obligé de céder sa
place. Il a été évacué
d’urgence à l’hôpital
pour subir les pre-
miers examens médi-
caux. Hier matin,
Rafk a efectué d’autres
radios qui ont révélé une
fracture de la pommette.
Il a été opéré hier
avec succès
Depuis qu’il est passé profession-
nel, Rafk Halliche n’a jamais été
épargné par le sort. Après les mul-
tiples problèmes de santé qu’il
a vécus à Benfca, puis à Ful-
ham et aussi l’année passée à
l’Académica, l’ancien joueur
du NA Hussein-Dey vient
d’encaisser un autre véritable
coup du sort. En efet, selon le site
web du journal Abola, la blessure
s’est révélée sérieuse et a nécessité
une intervention chirurgicale. Le
joueur a été opéré avec succès hier.
C’est ce qui explique son absence
hier matin à l’entraînement. La
convalescence nécessite un repos
total de
6 semaines.
Un souci de plus
pour Halilhodzic
Considéré comme l’une des solu-
tions envisagées par l’entraîneur na-
tional Vahid Halilhodzic dans l’axe
de la défense, Rafk Halliche sera à
coup sûr absent pour la dernière
rencontre des groupes, des élimina-
toires CM-2014, prévue le 10 sep-
tembre prochain à Blida contre le
Mali. Etant indisponible pour une
durée de 6 semaines, il ne sera pas
rétabli avant ce prochain rendez-
vous de l’équipe nationale. Heureu-
sement que le match sera sans enjeu
puisque lesVerts sont déjà qualifés
pour le dernier tour. Espérons que
le joueur sera rétabli et apte pour le
match aller des barrages.
M. A.
Absent samedi,
Soudani préservé
L
e Dinamo Zagreb s’est fait une petite
santé avant-hier soir en allant battre
en déplacement la modeste forma-
tion de Belupo sur le score de 3 à 1. Une vic-
toire qui lui a permis de prendre
provisoirement les commandes du classement
de la Super Ligue croate. D’autre part, pres-
senti pour commencer la partie d’entrée, l’at-
taquant international algérien du Dinamo,
Hilal al-Arbi Soudani n’a pas été convoqué
pour cette rencontre. Une absence qui a
intrigué plus d’un parmi les spécia-
listes en Croatie. La presse croate
a évoqué, hier, une fatigue du
buteur de l’EN, ressentie
quelques instants avant le
match du championnat.
Il sera de retour
contre l’Austria
de Vienne
Par ailleurs la vraie raison de cette
mise à l’écart a été révélée par les di-
rigeants du Dinamo Zagreb. Selon
un responsable de cette équipe,
touché à la cheville lors de ce
match aller de Ligue des cham-
pions, joué mardi, l’Algérien
Hilal Al-Arbi Soudani, a été pré-
servé par le staf, mis en place
pour assurer l’intérim du coach
limogé la semaine dernière,
Jurcic. Soudani sera de retour
parmi ses camarades, ce
mardi, à l’occasion du match
qui opposera Zagreb à l’Aus-
tria de Vienne en Ligue des
champions. On ne sait pas
pour l’heure s’il sera titularisé
d’entrée ou pas dans ce match
retour face aux Autrichiens
M.A.
R
elégué sur le banc des rempla-
çants, l’Algérien de Brest,
Brahim Ferradj n’est pas
satisfait de sa situation, lui qui
avait pourtant réalisé de très
bonnes prestations en matches
de préparation. Ferradj aurait, de
source proche de l’autre club bre-
ton, demandé à quitter le
Stade Brestois, cet été si
son coach, Alex Dupont, ne
comptait pas sur ses services.
Sochaux et Lens
prêts à l’accueillir
Une chose est sûre, Brahim
Ferradj ne chômera pas s’il
parvient à décro-
cher un
bon de sortie de la part de ses diri-
geants. Des clubs de Ligue 2 et
même de Ligue 1 seraient
déjà sur ses traces. Si
l’on croit notre source,
Ferradj est courtisé
par le FC Sochaux
et le RC Lens. Fer-
radj qui a beau-
coup soufert des
blessures, n’a qu’une
seule envie : retrou-
ver la chaleur des
terrains en
matches ofciels.
Rennes pourrait
sauver Ghoulam
A
la recherche d’un défenseur latéral
gauche, le Stade Rennais aurait
jeté son dévolu sur le jeune joueur
de Saint-Etienne, Faouzi Ghoulam. Alors que
Torino aurait ofciellement abandonné la
piste de l’international algérien, Faouzi aurait
été proposé au coach Montanier. Ghoulam
serait suivi de près par les responsables
rennais, annonce le journal proche du
club stéphanois, le Progrès. Des négo-
ciations auraient été déjà entamées.
Une proposition
de prêt d’un an
discutée
Toujours en contacts avec
Granada CF et les Queens
Park Rangers, Faouzi Ghou-
lam pourrait donc bien plier
bagage pour rejoindre éven-
tuellement son compatriote et
pote en sélection, Foued Kadir,
lui aussi proche d’un transfert à
Rennes. Les dirigeants Rennais,
auraient sollicité leurs homo-
logues de Saint-Etienne pour
discuter un transfert sous
forme de prêt d’une saison,
avec option d’achat, avance
le site du journal français,
le Progrès, relayé par les
sites spécialisés
français.
M. A.
Opéré de la pommette,
Halliche out 6 semaines
Arrache
laissé sur
le banc
Salim Arrache, l’ex-inter-
national algérien, a été re-
tenu hier pour la rencontre
jouée par son équipe, face à
l’OGC Nice. De retour au plus
haut niveau, après une période de
disette marquée par de multiples pro-
blèmes, Arrache qui peut espérer un
meilleur avenir, n’a pour cette
fois-ci pas été aligné.
Mostefa
a joué un match
complet
Il est incontestablement l’un
des joueurs les plus réguliers des
internationaux algériens avec son
club. Mehdi Mostefa Sbaâ a de nou-
veau été titularisé d’entrée dans ce
match disputé contre Nice, hier après-
midi. Toujours aussi important dans la
récupération, Mehdi a tenu le coup jusqu’au bout
avec un rendement qui mérite d’être si-
gnalé. Son entraîneur, Fabrizio
Ravanelli, n’a d’ailleurs
pas jugé utile de le
remplacer.
Slimani
pas encore au top
Pour ses débuts ofciels avec sa
nouvelle équipe, l’attaquant algérien
du Sporting de Lisbonne, s’est contenté
d’une place sur le banc de touche, sa-
medi contre l’Académica Coimbra de
Rafk Halliche. Les deux Algériens qui se
sont croisés avant la rencontre, n’ont pas
pu se revoir, en raison de la blessure de Hal-
liche à la pommette. Slimani qui a été incorporé
à la 77’ de jeu, à la place de son camarade international
colombien, Montero, n’a pas eu sufsamment de
temps pour rentrer dans le match et pouvoir se
distinguer. Islam s’est tout de même bien dé-
foncé, comme à son habitude, en multi-
pliant les eforts sur le terrain.
BrahimFerradj veut quitter Brest
Rennes veut racheter
le contrat de Kadir
13
Équipe nationale
Coup d’œil
N° 2386
www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
O
n le disait bien dans
notre édition d’hier :
«l’afaire» de la tenta-
tive de la Fédération tunisienne
de football de naturaliser Yous-
sef Belaïli fait grand bruit en Tu-
nisie. L’information rapportée
dans notre édition d’hier, ap-
puyée par une interview du
joueur dans laquelle il confrme
la tentative et afche sa détermi-
nation à ne jouer que pour l’Al-
gérie, a été largement
commentée hier matin dans la
capitale tunisienne, à tel point
que des médias tunisiens ont vite
fait de s’emparer de l’afaire.
Le joueur a nié
ses déclarations
sur Shams FM
Ainsi, radio Shams FM a appelé
Belaïli afn d’avoir sa version des
faits. De même, l’émission télévi-
sée El Ahad Erriadhi, la plus cé-
lèbre en Tunisie, l’a invité sur
son plateau afn qu’il s’exprime
sur ce sujet. Le plus surprenant
est que le joueur a démenti ses
déclarations, niant avoir été ap-
proché directement ou indirec-
tement par des dirigeants
tunisiens pour lui proposer de
prendre la nationalité tuni-
sienne. Ce n’était pas normal que
Belaïli dise une chose et son
contraire en l’espace de 24
heures seulement.
L’ES Tunis l’a obligé
à revenir sur ses
déclarations
L’explication en est très simple :
la direction de son club,
l’Espérance de Tunis, a
très mal pris ses dé-
clarations, surtout
qu’il a cité Nabil
Maloul, ancien en-
traîneur de
l’équipe avec qui
les relations ne
sont pas
les
meilleures, et un membre du
staf technique, ce qui laisse sup-
poser que l’ES Tunis est partie
prenante du projet de sa natura-
lisation. Face aux fortes pres-
sions exercées sur lui, le joueur
algérien a été obligé de nier avoir
fait les déclarations publiées
dans notre édition d’hier.
L’enregistrement
existe et a été mis en
ligne sur les sites du
Buteur et d’El Heddaf
Comme certains médias tuni-
siens ont utilisé cet argument
afn de discréditer Le Buteur et
El Heddaf qui ont publié l’inter-
view de Belaïli, les accusant
d’avoir inventé de fausses décla-
rations, nous avons mis en ligne,
sur les sites Web des deux jour-
naux (www.lebuteur.com et
www.elheddaf.com) et sur leurs
pages Facebook ofcielles l’enre-
gistrement audio de l’interview
que Belaïli nous a accordée et
dans laquelle il afrme claire-
ment s’être vu proposer de pren-
dre la nationalité tunisienne.
Donc, nous n’avons rien inventé
et c’est le joueur qui, suite à des
intimidations de son club, a
pris sur lui de démentir ce
qu’il nous a déclaré.
Nedjmou S.
H
éros du
Granada
CF la se-
maine passée avec
un but décisif ins-
crit pour sa pre-
mière titularisation
depuis plus de 18
mois, Hassan Yebda
sera certainement
reconduit ce soir,
pour le deuxième
match de son équipe
en Liga, cette fois
contre un adversaire
de tout premier plan
: le Real Madrid. Le
milieu de terrain al-
gérien et ses coéqui-
piers auront
certainement la tâche
ardue, comme pour
toutes les équipes qui
se déplacent au San-
tiago-Bernabeu, mais
la motivation princi-
pale du joueur sera
d’enchaîner un
deuxième match plein
et de revenir petit à
petit à son meilleur ni-
veau, dans la perspec-
tive d’efectuer son
retour chez les Verts.
Un tel match vaut
plusieurs matchs
amicaux
C’est donc sur le plan de la
résistance à l’intensité d’un
match de haut niveau, de
l’impact physique et de la
réaction dans les duels que
Yebda aura à se montrer à
son avantage. Un match
face au Real Madrid, de
surcroît sur le terrain de ce
dernier, vaut plusieurs
matchs amicaux ou de pré-
paration. C’est dire que l’in-
ternational algérien
apprendra beaucoup sur
lui-même à travers ce
match, en attendant un re-
tour très proche en sélec-
tion nationale.
La presse madrilène
voit en Brahimi
une source de danger
Pour Yacine Brahimi, l’autre
Algérien du Granada CF, ce
match sera également parti-
culier. C’est le genre de
matchs que les attaquants
techniques comme lui ai-
ment jouer. Il sera certaine-
ment motivé pour donner
le meilleur de lui-même
face à quelques-uns parmi
les meilleurs défenseurs au
monde. D’ailleurs, la presse
madrilène a souligné que
Brahimi sera l’une des prin-
cipales sources de danger
chez l’équipe de Granada.
F. A.-S.
L
e choc de la
Champions-
hip entre
Watford et Notting-
ham a débouché sur le
résultat classique dans
de pareils matches : un
bon nul (1-1) qui refète
parfaitement l’équilibre
des débats dans ce match
particulièrement intense
comme le sont les matchs
«British». Entre le leader,
Nottingham Forest, et son
dauphin, Watford, le niveau
était presque similaire et les
deux équipes n’ont pas été
mécontentes d’avoir obtenu
un nul, même si l’idéal
pour chacune d’elles au-
rait été la victoire.
Titulaire, Adlene
a joué toute
a partie
Comme c’était prévisi-
ble, Adlene Guedioura a
été titularisé dans ce
match et a disputé l’inté-
gralité de la partie. Pièce
maîtresse du dispositif
tactique de l’entraîneur
Billy Davies, on com-
prend pourquoi ce dernier
a refusé catégoriquement
toute idée de le vendre aux
quelques clubs de la Pre-
miership ayant sollicité
ses services. Il a joué
toute la partie et a contri-
bué à la maîtrise du mi-
lieu de terrain, le point
fort habituel de Watford
dont le manager, Gian-
franco Zola, prône une
densifcation de ce com-
partiment de jeu.
Abdoun et
Belkalem joueront
ce mercredi
Si Guedioura a bel et
bien joué toute la partie,
ses deux compatriotes,
Djamel Abdoun, par ail-
leurs également coéqui-
pier, et Essaïd Belkalem,
n’ont pas fguré sur la
feuille de match, ayant été
préservés par leurs mana-
gers respectifs pour les
confrontations qu’attendent
leurs équipes ce mercredi en
Capital One Cup (Coupe de
la Ligue). Ainsi, Abdoun, qui
avait joué quelques minutes
du match de la semaine pas-
sée face à Bolton, devrait dé-
buter face à Millwall, alors
que Belkalem devrait être
aligné face à Bournemouth,
pour ce qui serait son pre-
mier match ofciel en An-
gleterre. Vu le retard qu’ils
accusent dans la préparation
par rapport à leurs coéqui-
piers, c’est tout à fait logique
qu’ils débutent avec un
match de coupe, à charge
pour eux de s’imposer et s’af-
frmer pour jouer les matchs
de Championship.
F. A.-S.
S
aphir Taïder est
entré hier dans
l’histoire. C’est
le premier
footballeur al-
gérien à parti-
ciper à un match de Serie
dans les rangs de l’Inter de
Milan. Le milieu de terrain
n’a pas été titularisé d’entrée
dans le match qui a opposé
son équipe à celle de Genoa
(2-0), mais il a été incor-
poré à la 85’, ce qui lui a
permis de jouer huit minutes, en comp-
tant le temps additionnel. Huit minutes
au cours desquelles il a joué sans com-
plexe, récupérant des ballons, provo-
quant des fautes et s’exerçant même à un
tir de loin. En somme, une entrée en jeu
plutôt correcte qui augure de belles
choses à l’avenir.
Belfodil n’a pas été utilisé
En revanche, Ishak Belfodil est resté
sur le banc des remplaçants. L’entraîneur
Walter Mazzarri a débuté le match avec
un seul attaquant de pointe, Palacio.
Voyant que son équipe butait sur la dé-
fense adverse, il a incorporé un autre at-
taquant, Icardi, puis un milieu de
terrain ofensif, Kovacic, avant de lancer
Taïder, après l’ouverture du score, afn de
renforcer le milieu. Peut-être que le pro-
fl de Belfodil convient mieux dans des
schémas tactiques spécifques aux
matchs à l’extérieur, auquel cas l’atta-
quant algérien pourrait avoir sa chance
lors de la prochaine journée face
à Catane.
Taïder joue 8 minutes
du match Inter-Genoa
L’affaire a pris des proportions
nationales en Tunisie
Belaïli sommé de démentir
s’être vu proposer
la nationalité tunisienne
Yebda face à un réel examen
face au Real Madrid
Un «Ne crois
pas que tu es
Messi !» aurait
poussé Djebbour
à quitter
Olympiacos
La presse grecque croit sa-
voir pourquoi Rafk Djebbour
refuse de rester à Olympiacos
Le Pirée, club avec lequel il a
remporté le doublé la saison
passée avec, en prime, le titre
de meilleur buteur du cham-
pionnat grec. La cause en est
une altercation verbale qu’il
aurait eue avec l’entraîneur
José Miguel Michel, après la
fnale de la Coupe de Grèce.
Lors de ce match, Djebbour
était remplaçant et son entrée
en jeu a été décisive puisqu’il
a inscrit le deuxième but pour
son équipe lors des prolonga-
tions, avant de voir son com-
patriote Djamel Abdoun
porter le coup de grâce,
quelques minutes plus tard.
Le joueur aurait alors dit à
son entraîneur : «Vous voyez ?
Je sais comment marquer
quand on me fait jouer !»
Vexé, l’entraîneur lui aurait
répondu : «Ne crois pas que tu
es Messi !» Cette dernière ré-
fexion aurait déplu à Djeb-
bour qui aurait pris alors la
décision de ne pas rester.
Aoudia
et Dresde
en quête de rachat
à Sankt Pauli
Mohamed-Amine Aoudia sera en session de rachat,
ce soir, avec son nouveau club, le Dynamo de Dresde. Sé-
vèrement battu à domicile lors de la précédente journée
(0-3), le club de l’ancienne Allemagne de l’Est sera appelé
à faire mieux sur le terrain de Sankt Pauli. L’attaquant al-
gérien devrait être reconduit à la pointe de l’attaque, car
le temps urge déjà : le Dynamo
de Dresde occupe la der-
nière place de la Bundes-
liga 2 et doit réagir,
afn de ne pas
devoir jouer
d’ores et
déjà pour
le main-
tien.
Guedioura et Forest sortent indemnes
du déplacement à Watford
Akrour signe son
1
er
but en Ligue 1

Alors que plu-
sieurs attaquants
avaient souhaité
marquer, lors de la rencontre
d’hier, le premier but histo-
rique du MOB en Ligue 1,
c’est fnalement l’attaquant et
le capitaine Akrour qui a eu
l’honneur de marquer ce
premier but du club en
Ligue 1 professionnelle.
Betrouni et Yettou
ont retrouvé leurs
ex-camarades

La rencontre de
samedi dernier entre
l’USMA et le MOB a
été l’occasion pour les deux
jeunes éléments Yettou et
Betrouni de retrouver leurs
ex-coéquipiers qu’ils ont sa-
lués, tout en leur souhaitant
bonne chance. Pour rappel,
les Espoirs de l’USMA se
sont imposés largement sur
le score de 4 à 1, comme les
seniors d’ailleurs.

MOB
Coup d’œi l
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
P
our leur première
sortie ofcielle en
Ligue 1 profes-
sionnelle, les
Crabes du MO
Béjaïa ont été sé-
vèrement battus par l’USMA sur
le score lourd de 4 à 1, au stade
Omar-Hamadi de Bologhine.
Une défaite jugée très sévère
pour le nouveau promu, dans la
mesure où les Béjaouis avaient
fait le déplacement pour réussir
un bon résultat voire limiter les
dégâts, vu la qualité de l’adver-
saire. Mais cela n’a pas été le cas,
étant donné que les poulains de
Mourad Rahmouni n’ont pu ré-
sister devant la furia des joueurs
de Soustara qui n’ont pas
éprouvé des difcultés à impo-
ser leur loi, en inscrivant 4 buts,
ce qui leur permettra de bien
poursuivre leur parcours en
championnat. Pourtant, les Bé-
jaouis avaient réussi à maîtriser
la situation durant le premier
half, en n’encaissant qu’un seul
but, avant de s’efondrer en se-
conde période. Une défaite
amère mais sévère pour les
coéquipiers du capi-
taine Akrour, surtout
pour un début
parmi l’élite.
L’expérience a
fait la
différence
Même si cette défaite
était attendue par les
nombreux fans, vu la
diférence de niveau entre
les deux équipes, il n’en de-
meure pas moins que l’am-
pleur du score a surpris plus
d’un dans l’entourage du club,
puisque personne ne s’attendait à un
tel efondrement des coéquipiers du
portier Berrefane, notamment en se-
conde période au cours de laquelle ils
ont encaissé pas moins de trois buts,
suite à des erreurs commises par les
défenseurs, notamment ceux de la
charnière centrale. Il faut dire aussi
que l’expérience a fait la diférence
entre le deux équipes, surtout que le
Français Courbis a mis en place un
schéma tactique qui a permis à ses
joueurs de maîtriser les débats et de
se montrer à la hauteur en gérant la
partie avec beaucoup d’expérience,
contrairement aux capés de Mourad
Rahmouni qui ont éprouvé
d’énormes difcultés à développer
leur jeu, se montrant même incapa-
bles de conserver la balle. Ainsi donc,
bien que la majorité des joueurs ali-
gnés par le coach aient l’habi-
tude d’évoluer ensemble, il n’en
demeure pas que la défense a
commis des erreurs fatales, no-
tamment au niveau de l’axe. Les
erreurs commises par ce com-
partiment ont été payées cash,
en encaissant 4 buts dont le
quatrième sur un penalty de
Ziaya. Les attaquants usmistes
ont bien tiré proft de ces er-
reurs et de la mésentente des
défenseurs du MOB, pour arra-
cher une large victoire, contrai-
rement aux Béjaouis qui
doivent réagir et surtout corri-
ger leurs lacunes, afn d’espérer
se racheter dès la prochaine
journée face à la formation de
la JS Saoura.
Des erreurs
défensives
En s’inclinant logiquement
devant la formation de l’USM
Alger sur le score de 4 à 1, les
Crabes du MO Béjaïa viennent
de démontrer que l’apprentis-
sage est souvent difcile, sur-
tout quand il s’agit d’une équipe
qui vient d’accéder en Ligue 1,
comme c’était le cas pour les au-
tres promus, à l’image du CRB
Aïn Fekroun battu à domicile
et le RCA au stade du 20-Août
par le CRB. Désormais, un grand tra-
vail attend le coach Mourad Rah-
mouni dans les jours à venir, afn de
permettre à son équipe de se racheter
et, par là même, réussir les résultats
escomptés ainsi que les objectifs tra-
cés dont la priorité est le maintien,
comme cela a été fxé par les diri-
geants et le staf technique.
Yugurtha A.
A l’image de ses cama-
rades, l’attaquant Fawzi
Rehal a déclaré dans cet
entretien qu’il nous a ac-
cordé que la défaite concé-
dée par son équipe face à
la formation de l’USM Alger
était sévère, dans la me-
sure où elle ne reflète pas
la physionomie du match,
tout en estimant que l’ex-
périence a fait la diffé-
rence sur le terrain.
Toutefois, il estime que lui
est ses coéquipiers doivent
travailler davantage, pour
être à la hauteur et se ra-
cheter dès le prochain
match face à la JS Saoura
prévu au stade de l’Unité-
maghrébine.
Tout d’abord, un commentaire sur
la lourde défaite concédée face à
l’USMA ?
Certainement, la lourde défaite
concédée avant-hier samedi face à la
formation de l’USM Alger est sévère,
mais surtout amère étant donné qu’on
ne s’attendait pas à un tel score. Cela
dit, je dois dire que le résultat ne refète
pas la physionomie du match, car nous
avons livré un bon match, mais les er-
reurs commises nous été fatales.
Comment expliquez-vous cette dé-
faite ?
Il faut reconnaître que les Usmistes
ont été supérieurs à nous, grâce à leur
expérience et surtout leur emplace-
ment sur le terrain, en gérant la partie
à leur guise, contrairement à nous.
Cela dit, on ne méritait pas de perdre
par un tel score car, on a défendu à
fond nos chances. On s’était déplacés à
Alger avec l’objectif de réussir le meil-
leur résultat possible, mais cela n’a pas
été le cas pour les raisons que je viens
d’évoquer.
Cette défaite risque-t-elle de dé-
moraliser le groupe ?
J’estime que cette défaite ne va pas
infuer négativement sur le rendement
de l’équipe à l’avenir, étant donné que
nous sommes qu’au début du cham-
pionnat et beaucoup reste à faire. De ce
fait, on doit oublier cette défaite, en
pensant désormais à la manière avec
laquelle on devra se ressaisir. A com-
mencer par la prochaine journée face
à la JS Saoura où seule la victoire
comptera, afn de se motiver pour la
suite de la compétition et avoir un
moral au beau fxe.
Justement, comment s’annonce
cette rencontre pour vous ?
Certainement, la rencontre de sa-
medi prochain face à la formation de
la JS Saoura ne s’annonce pas facile,
dans la mesure où nous serons appelés
à fournir beaucoup d’eforts et surtout
de ne pas sous-estimer l’adversaire, afn
d’être à la hauteur des attentes et, par là
même, glaner les trois points de la vic-
toire d’autant plus que nous sommes
appelés à réagir, après la défaite concé-
dée face à l’USMA, pour éviter de se
compliquer la vie.
Comment évaluez-vous le rende-
ment de l’équipe lors de ce premier
match du championnat ?
Bien que nous n’ayons pas réussi à
revenir avec un bon résultat de Bo-
loghine, il n’en demeure pas moins
que le groupe a livré une belle
prestation, notamment en pre-
mière période, mais l’expérience a
fait la diférence. Cela dit, je suis
persuadé que nous serons meil-
leurs à l’avenir. Désormais, on
n’a pas le droit à l’erreur lors
de la prochaine rencon-
tre, à domicile, face à
la JSS.
Comment voyez-
vous la suite de
la compétition ?
On se doit de
travailler beau-
coup, afn
d’être à la hau-
teur et, sur-
tout, espérer
réaliser les ré-
sultats es-
c o m p t é s .
Certes, la tâche
ne sera pas facile pour
nous, étant donné que nous
sommes appelés à jouer des
matches importants, mais
avec le temps, je suis per-
suadé qu’on sera mieux à
l’avenir.
Entretien réalisé par
Yugurtha A.
Bahri et
Kheddis seront là
aujourd’hui
N’ayant pas fait le déplacement avec
l’équipe à Alger, du moment qu’ils n’étaient
pas concernés pas le match, pour cause de
blessure, les défenseurs Kheddis et Bahri de-
vraient faire le déplacement aujourd’hui à
Béjaïa, bien qu’ils se trouvent toujours
convalescents puisqu’ils feront leur re-
tour à la compétition, à l’occasion de la
rencontre qui succèdera la pro-
chaine rencontre face à la JS
Saoura.
Rehal «On ne méritait pas de
perdre par un tel score !»
Maniche
attend le CIT pour
être qualifié

Pas qualifé pour dis-
puter la rencontre de sa-
medi dernier face à
l’USMA, du moment que le CIT
n’est pas encore arrivé au niveau
de la Fédération algérienne de
football, le Capverdien Maniche
a suivi la rencontre face aux Us-
mistes à partir des tribunes, lui
qui attend de recevoir le docu-
ment exigé pour pouvoir prendre
part aux rencontres de son
équipe. Un document qui devrait
arriver dans les jours à venir.
Yugurtha A.
Reprise
fixée demain
Afn de leur permettre de récu-
pérer toutes leurs forces, après les ef-
forts consentis face à l’USM Alger, les
Crabes du MOB ont efectué une séance de
décrassage, hier matin au stade de l’Unité-
maghrébine. La reprise est fxée pour demain
mardi, puisque le coach Rahmouni a accordé
une journée de repos aux joueurs au-
jourd’hui. Les camarades de Rehal re-
prendront le travail dans la matinée
de demain mardi.
Félicitations
Notre ami et collègue Merar Yazid va célébrer
ses fançailles, aujourd’hui lundi, avec Ayadi Me-
riem. En cette heureux événement, le correspon-
dant du Buteur à Béjaïa ainsi que la famille des
deux prochains mariés leurs souhaitent une
bonne et joyeuse fête, en attendant la célébration
de leur mariage dans quelques mois.
Dur, dur sera l’apprentissage
en Ligue 1 !
L’
USMH est revenue
bredouille de son dé-
placement à Béchar
où elle s’est inclinée
face à la formation lo-
cale, dans un match
très équilibré où les Harrachis pou-
vaient revenir avec un bien meilleur
résultat. Pour beaucoup d’observa-
teurs, la formation de l’USMH n’a
pas encore atteint la vitesse lui per-
mettant de se lancer dans la course
au titre, comme le souhaitent diri-
geants et supporters. L’USMH sem-
ble incapable d’assurer une victoire
en déplacement, comme c’était le
cas d’ailleurs face à la JSS. Mais il
faut préciser que l’USMH qui dis-
pose d’assez d’atouts pour revenir
au premier plan et être parmi les
meilleurs du championnat, néan-
moins, samedi dernier, on pouvait
en espérer plus car il faut dire que
l’équipe de la JSS, qui jouait sur son
terrain, n’a pas été vraiment dif-
cile. Les Harrachis sont donc passés
à côté d’une victoire.
Une équipe
à deux visages
Concernant cette rencontre, c’est
que l’USMH a présenté deux visages
diamétralement opposés, l’un af-
freux en première mi-temps et l’au-
tre séduisant après la pause. Cela est
dû sûrement aux consignes de l’en-
traîneur durant la pause. Boualem
Charef a su apporter les correctifs
nécessaires sur le plan tactique, qui
ont permis à son équipe de dominer
son adversaire en seconde mi-temps
et de se créer des occasions de sco-
rer. L’USMH aurait pu revenir avec
un meilleur résultat, n’avait été la
chance qui a tourné le dos à Bou-
mechra et ses camarades qui ont raté
trois occasions en or en première et
en seconde mi-temps. Les présents
au stade du 20-Août de Béchar,
même s’ils étaient déçus par l’échec
de leur équipe, sont unanimes à dire
que l’équipe a présenté un bon vi-
sage, si on prend en considération le
manque de compétition de l’équipe
et les chamboulements qu’elle a
connus cet été avec le départ de cer-
tains éléments clés, à l’image de
Demou Bounedjah, Touahri, pour
ne citer que ceux-là.
L’USMH se concentre
déjà sur le CSC
Pour permettre la meilleure prépa-
ration possible durant cette semaine
en prévision de la prochaine sortie
de son équipe, Boualem Charef a dé-
cidé toutefois d’augmenter un peu la
cadence dès aujourd’hui en pro-
grammant deux séances de travail.
Ainsi, après une première séance ce
matin au stade de Lavigerie, le coach
a donné rendez-vous à ses capés ce
soir dans la même enceinte pour ef-
fectuer un second entraînement à
partir de18h. Une option qui per-
mettra certainement aux joueurs de
garder le même rythme et de prépa-
rer comme il se doit le prochain ren-
dez-vous prévu contre le CSC à El
Harrach.
Bechouche : «C’est
un match difficile qui
nous attend»
Après la dernière sortie ratée de
son équipe face à la JSS, le premier
responsable de la barre technique a
mis en garde ses joueurs. La seconde
rencontre se jouera samedi prochain
à Lavigerie et l'erreur cette fois-ci
n'est pas permise. A ce sujet, Be-
chouche nous dira : «J'estime que
cette rencontre sera aussi difcile que
celle face au CSC, surtout lorsqu'on
sait que notre adversaire du jour
vient pour se racheter de sa déconve-
nue à domicile, mais on fera tout
pour le gagner. Je pense que ce n’est
pas la peine de vous dire que le CSC
est une bonne équipe. Cette forma-
tion, qui reste sur un faux pas, vou-
dra certainement se racheter, ce qui
rendra notre tâche plus dure. Malgré
la difculté, je pense qu’on a les
moyens nécessaires de contrer n’im-
porte quelle équipe. Avec un peu plus
de concentration, les joueurs feront la
diférence ce week-end. On doit conti-
nuer à travailler pour réaliser de
meilleurs résultats à l’avenir. Les
joueurs doivent oublier la rencontre
du week-end.»
Nacer-Eddine Ratni

USMH
Coup d’œi l
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
Mobilis MAP Store.dz
l’Application de Localisation Agences
Mobilis annonce le lancement dès le mois de Sep-
tembre, de son application mobile MobilisMAPStore.dz,
qui consiste à localiser ses Agences Commerciales et
Points de Présence, à travers tout le territoire national.
MobilisMapStore.dz est une application Android qui
permet aux utilisateurs de situer les Agences et Points
de Présence Mobilis les plus proches, fournissant l’iti-
néraire à parcourir, en se basant sur la position GPS
du client.
MobilisMAPStore.dz, est un service de localisation
géographique gratuit, qui permet la visualisation sur la
carte d'Algérie de toutes les positions de toutes les
Agences et Points de présence de Mobilis, grâce à une
connexion Internet (EDGE, WIFI...).
L’application MobilisMAPStore.dz est téléchargeable
gratuitement depuis Google Play Store, sur les télé-
phones mobiles fonctionnant sous système d’exploita-
tion Android.
Désormais, le développement des applications mo-
biles s’inscrit dans la démarche d’innovation de l’opé-
rateur Mobilis, afin de toujours répondre aux attentes
des clients et à l’évolution de l’usage d’interactivité
mobile.
Pour plus d’information, rendez-vous sur le site de
Mobilis www.mobilis.dz ou sur notre page Facebook.
communiqué
Younès, le capitaine
d’équipe que nos avons
joint hier matin, sem-
blait encore déçu par la
contre-performance de
son équipe à Béchar
face à la JSS. Pour lui,
l’USMH aurait pu reve-
nir avec un bien
meilleur résultat
n’avait été la
chance qui leur a
tourné le dos,
notamment sur
les nombreuses
occasions de
buts ratées en
seconde mi-
temps.
Vous avez entamé le
championnat par
une contre-perfor-
mance à Béchar
face à la forma-
tion locale.
Comment ex-
pliquez-vous
ce revers ?
Si on parle
du résultat technique, je pourrais
dire que nous avons manqué trois
points. C’est vrai que l’équipe a
présente deux visages. Au début
de la rencontre, il y a eu un
manque de concentration et cela
nous a coûté cher. Mais, je pense
que le rendement du groupe s’est
nettement amélioré en seconde
mi-temps, où nous avions mon-
tré un bien meilleur visage grâce
aux conseils de l’entraîneur du-
rant la pause. Pour preuve, on
s’est créé des occasions à scorer
qu’on n’a pu malheureusement
concrétiser.
Pensez-vous que l’équipe a
manqué de chance ?
Oui, vous pouvez dire que nous
avons manqué de chance, car
nous avons tout fait pour prendre
le dessus sur la JSS, malheureuse-
ment, la réussite n’était pas de
notre côté. La preuve, on a man-
qué des occasions nettes à l’ap-
proche de la fn de la rencontre.
Les supporters qui ont fait le
déplacement à Béchar étaient
déçus à la fn du match. Ils re-
prochent à l’équipe de ne pas
avoir réussi à arracher le
moindre point alors qu’elle
est réputée être l’une des
meilleures en déplacement…
Je comprends bien la réaction
du public sur le coup, mais je ne
pense pas que les supporters en
veulent réellement à leurs
joueurs, et je profte de cette oc-
casion pour les remercier de leur
soutien. Je leur demande d’être à
nos côtés, et nous faire confance,
et de notre côté, on fera tout pour
leur rendre le sourire.
Comment voyez-vous la suite
du parcours pour votre
équipe ?
Le plus important est de savoir
tirer les enseignements après
cette défaite, pour pouvoir avan-
cer au classement pour être
parmi les équipes du haut du ta-
bleau Pour cela, il nous faut ré-
colter le maximum de points
dans les prochaines rencontres,
pour se mettre davantage en
confance.
Vous étiez l’un des meilleurs
joueurs sur le terrain et vous
avez commencé à retrouver
votre forme…
J’ai essayé de donner le meil-
leur de moi-même à l’image de
mes coéquipiers, et j’essaye
d’améliorer mes performances
pour retrouver tous mes moyens.
Le plus important pour moi, c’est
la réussite de toute l’équipe et non
la mienne, seulement, car il ne
sert à rien si je joue bien et
l’équipe ne gagne pas
Entretien réalisé par
Nacer-Eddine Ratni
El Harrach pouvait aspirer à mieux
M
ême s’ils sont plusieurs si
ce n’est tous les suppor-
ters qui en veulent à Hen-
dou et qui jugent qu’il a
raté son match, ce n’est pas l’avis des
membres du staf technique : «Il ne
faut surtout pas en vouloir à Hendou,
c’est un joueur qui n’est plus à présenter.
Il a déjà fait ses preuves par le passé. Il
a beaucoup de qualités et qui est consi-
déré comme une pièce maîtresse dans
l’équipe. Dans un match, les meilleurs
joueurs du monde peuvent passer à
côté. Pour moi, Hendou n’a pas été
mauvais, il a quand même réalisé un
bon rendement. Je peux dire qu’avec
son expérience et un peu plus de temps,
il sera plus performant et pourra ainsi
réaliser de grands matchs.»
«L’arbitre
a été vicieux»
Les Jaune et Noir ont toutes les
chances de revenir dans les jours qui
viennent, pour peu qu'ils se concen-
trent mieux sur leur sujet et qu'ils
croient surtout en leurs possibilités.
Les joueurs, le staf technique et les
responsables de l’USMH n'ont pas di-
géré la défaite de samedi dernier au
stade du 20-Août de Béchar. Les Har-
rachis, à l’image de Salem Laouf, es-
timent être lésés par l'arbitrage qui a
été vicieux : «Une meilleure prestation
de l’arbitre aurait évidemment changé
le cours du jeu. N'empêche que les Bé-
charis méritent bien leur victoire, vu
l'abattage et la volonté afchés par les
joueurs de l'entraîneur Abdelkader
Amrani. Les deux équipes se sont don-
nés à fond dans la perspective d'arra-
cher la victoire, et ce fut un match
plaisant à suivre. Seulement, du
côté des Harrachis, la pression
était remarquable au vu de
l'excès de précipitation des
joueurs et leur nervosité dans
le champ du jeu. Boumechra
et Ait Ouamer n'ont pu reve-
nir à la marque en seconde
mi-temps où Mebarki avait
reussi à planter un troisième
but enfn de match.»
Nacer-Eddine Ratni
Retour de
Ziane Cherif
et Abid
N'ayant pas joué la dernière ren-
contre devant Saoura la semaine der-
nière, en raison de blessures, Ziane
Cherif et Abid seront bien présents
aujourd'hui à l’entraînement pour
préparer avec leurs camarades le
prochain match contre le
CSC.
«Il ne faut pas en vouloir à Hendou, il n’a pas été mauvais» Laoufi
Younès «La chance nous a tourné le dos»
L
e Mouloudia
d’Oran n’a pas
volé son suc-
cès avant-hier
face à l’ASO
Chlef. Sous la hantise des
précédents mauvais départs, les
Rouge et Blanc ont non seulement
réussi à mettre un terme à quatre ans
sans victoire lors du prologue du
championnat, mais ont aussi ajouté
un brin de manière au cours de ce
match qui a rassuré les supporters
ayant enregistré leur présence dans
les travées du stade Zabana. Les co-
équipiers de Hichem Cherif ont, en
efet, dominé la majeure partie du
match. Très présents dans les duels,
gagnant ainsi la bataille du milieu
de terrain, les Oranais ont
réussi à poser le cuir et le
faire circuler comme il le
fallait basant l’essentiel de
leurs attaques sur les cou-
loirs. Nessakh et à un
degré moindre Saïdi
ont été très présents,
apportant notam-
ment en seconde pé-
riode ce surnombre
sur le plan ofensif.
D’ailleurs, c’est sur
un centre bien tra-
vaillé de Saïdi que
les Hamraoua ont
réussi à ouvrir le
score.
Travailler
l’efficacité
Le Mouloudia
d’Oran pouvait l’em-
porter sur un score
plus important, si l’at-
taque oranaise avait
réussi à faire preuve d’ef-
fcacité surtout de la part
de Benyettou qui a raté deux occa-
sions franches en première période.
D’aucuns estiment que si le MCO
avait réussi à ouvrir le score d’entrée,
le match aurait pu connaître une
autre physionomie. En tous les cas,
Solinas qui ne pouvait espérer un
meilleur départ en championnat qui
tablait sur un succès pour travailler
en paix, se braquera certainement
sur ce plan cette semaine. Il faut dire
que Solinas semble avoir des solu-
tions de rechange telles que Amrane,
qui a fait preuve d’une efcacité in-
solente lors des deux derniers matchs
amicaux.
Fin de la guigne pour
les Oranais
Cela fait quatre ans que les Ham-
raoua n’ont pas réussi à gagner leur
tout premier match de championnat.
La dernière fois que les Rouge et
Blanc ont pu s’imposer lors de l’ou-
verture d’une saison, c’était en 2009
juste après leur accession en
Ligue 1. Le MCO avait réussi
à dominer le détenteur de la
Coupe d’Algérie de l’époque,
le CR Belouizdad, sur le
score sans appel de quatre buts à un.
Un match qui a permis aux Oranais
de bien entamer le championnat, au
point d’avoir réussi à quelques jour-
nées de la fn de la phase aller de s’ins-
taller sur le fauteuil de leader. Les
supporters du Mouloudia espèrent, en
efet, que cette saison sera la bonne
pour les Rouge et Blanc qui ont lutté
pour le maintien durant deux saisons
de suite.
Zabana n’a pas
affiché
complet
C‘est peut-être la
première fois depuis
plusieurs saisons que
le stade Zabana n’af-
fche pas complet lors de
la réception de l’ASO. Une
afuence juste moyenne
a marqué avant-hier ce
derby qui d’habitude dé-
chainait les passions.
Deux raisons ont, en
efet, empêché les Ham-
raoua de venir en force
au stade Ahmed-Za-
bana. La première est
relative aux perfor-
mances de l’équipe
durant les der-
nières saisons, qui
n’encourageaient
plus les supporters
à remplir les tra-
vées du stade, mais
aussi la chaleur qui
a enveloppé la ville
d’Oran avant-hier.
A. L.
Début rassurant pour
les Hamraoua
Des chaises en
carton ?

Apparemment, les chaises
fraîchement installées dans
les travées du stade Zabana ne
donnent pas l’impression d’être
solides. Ces chaises en plastique
sautent au moindre contact avec
le ballon. Il suft d’un tir pour-
tant lointain pour qu’elles se cas-
sent. Déjà deux sièges ont volé en
éclat, alors qu’on est juste en
début de saison. L’on se demande
qu’en sera-t-il à la fn de la sai-
son ? Alors qu’on craignait la co-
lère des supporters, voilà que de
simples tirs abiment ces chaises.
Le match contre l’ESS n’est
pas confirmé
Les Hamraoua dans
l’expectative

Le deuxième match du
MCO comptant pour le
championnat de Ligue 1 face à
l’Entente de Sétif pose problème
pour les Hamraoua, puisque la
rencontre ne devra pas se jouer à
la date initiale. L’ESS devra dispu-
ter vendredi prochain son match
comptant pour le tour des poules
de la CAF face au FUS de Rabat.
La demande formulée par les Sé-
tifens d’avancer le match pour
mardi prochain, n’a pas eu de
suite. Il faut dire que même les
Oranais ne sont pas prêts à jouer
ce mardi 28 août. Toutefois, le
match risque d’être renvoyé aux
calendes grecques, puisque l’ESS
refuse elle aussi de jouer mardi 3
septembre sous prétexte que
l’équipe sera privée de ses interna-
tionaux. Il est ainsi fort possible
que le Mouloudia d’Oran reste
deux semaines au repos forcé et
de jouer prochainement face au
MC Alger au stade Zabana, au
lieu de se déplacer à Sétif pour
jouer contre l’ESS.
Reprise aujourd’hui
à Zabana

Les joueurs du Mouloudia
d’Oran qui ont bénéfcié
d’une journée de repos après un
match, reprendront cet après-
midi le chemin des entraînements
au stade Ahmed-Zabana.
Vingt jours de repos
pour Berradja

Le milieu ofensif des
Hamraoua, Seddik Berradja
qui s’est blessé à la veille du
match contre l’ASO vient de
bénéfcier de vingt jours
de repos après avoir
consulté le médecin.
Le joueur soufre
d’une élongation au
niveau du genou
qui nécessite un
repos total et
une rééduca-
tion quoti-
dienne.
Une ab-
sence qui
repré-
sente un
coup dur
pour le
MCO qui
aura be-
soin de
toute l’ex-
périence
du joueur
en ce
début de
saison.
Berradja
tient toute-
fois à dédra-
matiser la
situation :
«L’équipe sera
au repos forcé
pendant deux
semaines déjà. Je
ne dois pas rater
beaucoup de
matchs.»
A.L.
Au-delà du but qu’il a inscrit
avant-hier face à l’ASO et qui
a permis au MCO de com-
mencer pour la première fois
depuis quatre ans le cham-
pionnat par un succès, Dja-
mel Bouaïcha a confirmé si
besoin était qu’il est de par
sa grande maîtrise technique
et sa présence sur le terrain,
l’une des meilleures recrues
estivales. L’ex-attaquant de
la JSK qui a couronné sa
belle prestation par ce but
de la victoire, ne veut pas
s’arrêter là mais remettre ça
très bientôt.
Une victoire qui fait apparemment
du bien à l’équipe, non ?
Oui, c’est sûr ! Il n’y a pas mieux pour
une équipe que de commencer la saison
à domicile par un succès. Cela va nous
permettre de prendre confance en nos
moyens et préparer la saison sous de
meilleurs auspices.
On suppose que vous êtes fer
d’avoir contribué à ce succès par un
but et une belle prestation à la
clé…
Que voulez-vous que je vous dise ? Je
pense seulement avoir fait mon boulot
sur le terrain. C’est vrai que je suis
content d’avoir fait plaisir à nos fans en
s’imposant face à Chlef, je promets
d’autres buts aux Oranais car je n’ai pas
l’intention de m’arrêter là.
Apparemment, cette équipe de
l’ASO vous réussit bien puisque la
saison passée sous les couleurs de
la JSK vous lui avez planté deux
buts…
C’est seulement une coïncidence. Au-
jourd’hui, j’étais sommé de faire mon
possible pour contribuer
au succès de mon
équipe. J’étais très
content de l’avoir fait.
Je n’ai pas l’intention
de dormir sur mes
lauriers. Maintenant,
on doit oublier ce
match et penser aux
prochaines rencontres
du championnat qui
s’annoncent dif-
ciles.
Vous avez été
dans un passé ré-
cent bourreau des
Hamraoua. A pré-
sent, vous êtes en
train de régler votre
dette, non ?
(Rires) Oui, c’est ça,
je dois encore marquer
trois buts et ma dette
sera réglée une fois pour
toutes. Je demande seule-
ment de l’aide à nos fans
pour nous soutenir jusqu’à
la dernière minute et du-
rant toutes les rencontres.
Je pense que le fait de dé-
buter par un succès ras-
sure tout le monde et
c’est de bon augure pour
la suite.
Justement, comment
s’annonce désormais la
suite du championnat
après ce succès face à Chlef ?
C’est sûr que nous sommes
désormais en pleine confance.
On doit d’abord savourer ce succès
et penser aux prochaines rencontres
de championnat.
Entretien réalisé par Amine L.
A
u coup de sifet fnal, le coach italien du
Mouloudia d’Oran, Gianni Solinas s’est re-
tourné vers la galerie du MCO pour expri-
mer sa joie comme un joueur ayant
marqué un but décisif. Une joie expressive voire si-
gnifcative. Il faut dire que l’entraîneur du MCO a
réussi durant cette intersaison à faire face à plusieurs
obstacles et embûches, qui ont failli réserver à
l’équipe le même sort que les deux précédentes sai-
sons. En plus du fait qu’il y avait un changement de
plus de la moitié de l’efectif, la plupart des joueurs,
notamment les cadres de l’équipe, ont commencé
très en retard la préparation. Il faut dire qu’il y a seu-
lement 45 jours, l’équipe avait commencé la prépara-
tion au stade Habib-Bouakeul avec trois à quatre
éléments qui sont actuellement dans l’efectif. Ayant
jugé difcile sa mission, sans trop s’en plaindre, Soli-
nas a réussi tant bien que mal à respecter son plan
de travail. Alarmiste vis-à-vis de ses joueurs mais se
montrant très optimiste devant la presse, Solinas a
su trouver l’équilibre souhaité pour créer un état
d’esprit adéquat pour permettre à l’équipe de se sur-
passer dans un match qui était loin d’être évident
pour le MCO.
Il reste serein
Le coach du Mouloudia qui a savouré avant-hier
la victoire de son équipe face à l’ASO, se dit très
content. «Un succès avec l’art et la manière nous fait
encore plus plaisir. Je pense que le mérite revient sur-
tout aux joueurs», dira avec beaucoup de modestie
l’entraîneur du Mouloudia avant d’enchaîner : «Cette
victoire est très importante pour la suite de la compé-
tition, car il nous reste des matchs à couper le soufe
qu’on doit livrer contre l’ESS, le MCA, la JSK, l’USMH
et le CSC. C’est des équipes qui vont jouer pour le titre.
Ce succès contre l’ASO est bon sur le plan psycholo-
gique, mais il faut encore continuer à travailler.» Soli-
nas ne veut pas aller trop en besogne pour juger son
équipe.
A. L.
Bouaïcha«Ce but
m’ouvrira l’appétit»
Premler garl
gagné gour
5ollnas
16
MCO
Coup d’œi l
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013

Ligue 1
Coup d’œi l
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
L
es Lions du Chélif
n’ont pas réussi à reve-
nir avec un bon résultat
lors de leur première
sortie à Oran dans un
match où ils n’ont fait que limiter
les dégâts. L’équipe qui a montré
de belles choses en préparation n’a
pas utilisé son point fort et s’est
contenté de défendre devant une
équipe pas du tout dangereuse sur
le plan ofensif, mais qui à force de
lui avoir laisser l’initiative, a réussi
à marquer un but sufsant pour
arracher les trois points. Une réac-
tion qui a déplu aux supporters
qui attendaient une bonne entrée
en compétition de leur équipe sur-
tout après une bonne préparation
et un recrutement de qualité. Ce
qui va augmenter la pression pour
eux lors de la prochaine journée
face au CRB où la victoire sera im-
pérative afn de se relever et repar-
tir du bon pied. Un match qui sera
le premier à Chlef devant les sup-
porters qui veulent assister à la
première victoire de l’équipe.
Les joueurs étaient
méconnaissables
Ighil a déclaré après la fn du
match qu’il n’avait pas reconnu ses
joueurs durant ce match, qui n’ont
pas donné ce qu’on attendait d’eux
sur le plan tactique et même phy-
sique. Un relâchement dû à un
blocage psychologique quand il
s’agit d’un match à Oran, vu l’hos-
tilité et le comportement des sup-
porters lors de chaque match
là-bas, ce qui ne les laisse pas jouer
librement. Les joueurs de l’ASO
vont toujours à Oran pour limiter
les dégâts et ne peuvent penser à la
victoire, voilà la vraie raison qui
explique qu'à chaque fois l’équipe
n'arrive pas à s'imposer.
L’équipe était trop
repliée
Sur le plan tactique, l’équipe a subi
presque tout le match car dès le
coup d'envoi de Abid Charef,
l’ASO s’est contentée de défendre
ses buts devant les tentatives des
Hamraoua qui n’ont pas pu ins-
crire de but lors de la première pé-
riode. Le même système de jeu a
subsisté lors du second half jusqu’à
l’ouverture du score à vingt mi-
nutes de la fn où les joueurs de
l’ASO décidèrent de sortir enfn
sans faire grand-chose puisque
Deham était isolé devant.
Les joueurs ne veulent
pas se libérer à Oran
Avec cette défaite à Oran, les
joueurs ont perdu une occasion en
or de se libérer à Oran et réaliser
une belle performance. Le signe
indien persiste encore depuis plus
de dix ans. L’entraîneur devra faire
un gros travail psychologique cette
semaine afn de remotiver ses
troupes et réinstaurer la concen-
tration dans son groupe qui a vécu
un crash lors de la première jour-
née. Cependant, beaucoup de gens
sont optimistes malgré cette dé-
faite car l’équipe a perdu son pre-
mier match lors de la saison du
titre en 2011 avant de revenir en
force par la suite.
A.F.
ASO
JSS
L’équipe n’a rien montré face au MCO
Les supporters en colère
L’équipe a vécu l’enfer
Ighil a joué avec cinq
défenseurs !

L’équipe a joué ce match avec
cinq défenseurs. La stratégie
d'Ighil était claire puisqu’il voulait
fermer toutes les issues et jouer en
contres, mais le jeu de l’équipe était
passif et les joueurs se sont contentés
seulement de défendre avec beau-
coup d’erreurs des défenseurs au ni-
veau du marquage et de la
couverture. Il a incorporé trois
joueurs dans l’axe, Cherchar, Salah et
Lakhdari en plus de Badarou et
Zazou sur les deux couloirs.
Medouar était présent

Le président Medouar était pré-
sent samedi avec l’équipe à Oran,
il a rejoint l’équipe à l’hôtel avant de se
diriger au stade Ahmed-Zabana, où il
a discuté avec les dirigeants du MCO,
il a aussi parlé à ses joueurs avant le
début du match afn de les mettre en
confance. Inutile de dire qu'il était
déçu en fn de match car il s'attendait à
mieux de ses protégés.
Les espoirs cartonnent

Contrairement à leurs ainés,
les espoirs de l’ASO ont gagné
leur premier match de la saison face
au MCO sur le score sans appel de
4-0, signé Merzougui qui a été l'au-
teur d’un hat-trick et Dilmi, qui a
inscrit un but. Les poulains de Dah-
mani débutent la saison avec un très
bon résultat qui les aidera beaucoup
sur le plan mental.
Personne ne s’imaginait que l’ASO
allait vivre un tel scénario à sa sor-
tie du stade, surtout que le match
s’est déroulé dans un fair-play total
entre les joueurs, stafs et diri-
geants, et que le match a vu la vic-
toire des Oranais. Mais les
supporters du MCO ont voulu que
cette visite à Oran se termine ainsi.
Un incident qui prouve encore que
les supporters du MCO n’oublie-
ront jamais la relégation en 2008 et
veulent toujours faire porter le
chapeau de leur échec cette saison-
là aux camarades de Zaoui qui ont
refusé de lever le pied lors de la
dernière journée et les Oranais se
sont contentés d’un insufsant
match nul à Chlef. Les joueurs de
l’ASO ont été encore une fois vic-
times d’agression, cette fois-ci à la
sortie du stade Zabana où ils ont
été caillassés par des dizaines de
supporters qui n’attendaient que ça
pour encore perturber les relations
entre les deux galeries.
Les agresseurs
attendaient le bus
Cette agression était préparée
d’avance par les supporters qui
n’ont rien trouvé pour se venger
que d’attendre les joueurs, sachant
que 90 % de l’efectif actuel n’était
pas présent en 2008. Le bus de
l’ASO s’est retrouvé pris dans un
piège comme ce fut le cas de notre
sélection nationale au Caire en
2009, c’était le même scénario.
Les joueurs ont eu très
peur
Les joueurs de l’ASO ont eu très
peur pour leur vie suite à cette
agression inattendue pour eux,
surtout que pas mal d’entre eux
ont vécu ça pour la première fois
puisque la majorité des joueurs
sont nouveaux dans l’équipe en
plus des jeunes joueurs promus
cette saison en sénior. Une soirée
complètement gâchée car en plus
de la défaite, ils ont eu très peur.
Le chauffeur a tout fait
pour fuir
Le chaufeur du bus qui transpor-
tait les joueurs a tout fait pour fuir
les projectiles, mais la quantité de
pierres qui sont tombées ont brisé
plusieurs vitres. Il s’est dirigé rapi-
dement vers l’hôtel où l’équipe a
passé la nuit, pour que les joueurs
prennent leurs afaires et vite re-
partir.
L’ASO a déposé plainte
Après cet incident, la direction de
l’ASO a tout de suite déposé
plainte au niveau du commissariat
d’Oran où toutes les dispositions
ont été prises afn de poursuivre
ceux qui ont commis cet acte, et
assurer l'escorte de l’équipe
jusqu’aux limites territoriales de la
wilaya d’Oran.
Six personnes arrêtées
Selon les dernières nouvelles, les
services de sécurité ont arrêté juste
après cet acte six personne suspec-
tées d’avoir été derrière ces inci-
dents et d’y avoir participé.
Les choses ne
s’arrangeront pas ainsi
Cet incident n’arrangera jamais les
relations entre les deux clubs, qui
devront encore se dégrader lors
des prochains rendez-vous. Les
supporters de l’ASO étaient fu-
rieux après la nouvelle de l’agres-
sion de leur équipe. D’après eux,
heureusement que l’équipe n’a pas
gagné à Oran, sinon il y aurait eu
des incidents plus graves.
Badarou : «J e vais
bien»
Le Béninois Nana Badarou nous a
déclaré juste après l’incident qu’il
allait bien après avoir reçu les
soins appropriés du staf médical.
Le joueur a été blessé à la main par
le verre des vitres brisées, mais
heureusement pour lui qu’il n’a pas
été touché au visage ou à la tête.
A.F.
V
ictoire logique et méritée
que les Sudistes ont réalisée
aux dépens des Harrachis.
La formation de Saoura a
confrmé la bonne prépara-
tion qui s’est déroulée à l’intersaison et les
poulains de Amrani ont montré leur force
devant le dauphin de la saison passée.
L’attaquant Mebarki a promis beaucoup
de choses à l’avenir, sans oublier aussi le
gardien Boussouf et la défense qui étaient
intraitables et ont joué un rôle important.
Le milieu de terrain a tenu son rôle avec
Beldjilali et Ameri, sans oublier Sayeh et
Belkhir qui ont bien mené les attaques et
ainsi servi l’avant-centre Mebarki qui a
fait son boulot en marquant un doublé.
Amrani : «Les joueurs
ont bien appliqué les
consignes»
«On a entamé la saison avec l’envie d’enre-
gistrer une première victoire. En réalisant
ce résultat, c’est plus que positif pour nous.
Le match n’était pas facile comme certains
le pensent, mais les joueurs ont bien appli-
qué les consignes. La première mi-temps,
on a joué le tout pour le tout, afn d’ins-
crire un ou deux buts. En seconde période,
on a occupé le milieu de terrain donc, on a
pu maîtriser l’adversaire et avoir en fn de
compte la victoire.»
Billel G.
Retourné
acrobatique et
doublé de Mebarki
Aligné en pointe de l’at-
taque, le nouveau buteur
de la JS Saoura a réussi son
premier match en inscri-
vant son premier doublé en
L1. Le deuxième but de
l’enfant de Maghnia était
fantastique, suite à un re-
tourné acrobatique. Le
portier international Dou-
kha n’a vu que la balle au
fond des flets. Le staf
comptait beaucoup sur ce
joueur depuis qu’il a été re-
cruté, il n’a pas déçu dès sa
première sortie ofcielle
sous ses nouvelles couleurs
Mebarki a été un poison
pour la défense adverse.
Ameri,
le meilleur
Il était le meilleur
joueur durant la
phase de la prépara-
tion et des matchs
amicaux, que
l’équipe a joué pen-
dant l’intersaison.
Amri a déjà gagné
la confance du staf
et leur a donné rai-
son, puisqu’il a réa-
lisé un très bon
match. Il a été le
joueur le plus dan-
gereux du côté des
Sudistes, en réali-
sant aussi le troi-
sième but qui a
confrmé la victoire
méritée des siens.
Les Aigles de Saoura
ont pris leur revanche
A la sortie du stade Zabana

Ligue 2
Coup d’œi l
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
NAHD
USMB
Vous semblez très déçu par le premier
faux pas de la saison…
Bien sûr, il n’est jamais facile de dégréer un
faux surtout lorsqu’on joue sur notre terrain et
devant nos supporters. On a dominé les débats
en première période, sans pour autant réussir
à arracher les trois points de la victoire. Notre
adversaire ne s’est procuré qu’une véritable oc-
casion sur laquelle il a eu 100% de réussite,
alors qu’on s’est créé pas mal d’occasions sans
pouvoir les concrétiser. C’est vraiment rageant
de rater notre premier match à domicile dans
ces conditions.
Qu’est-ce qui a manqué à votre équipe ?
Je pense qu’on a manqué de chance, car nous
avons dominé les débats et on a eu de belles
occasions de but. Mais par manque de chance
et de précipitation, on n’a pas réussi à concré-
tiser les occasions qu’on s’était procurées. Je di-
rais que c’est comme ça, il y a des fois où la
chance ne vous sourit pas. En plus, j’estime que
l’arbitre nous a privés d’un but valable pour
cause de hors-jeu. Mon but ne soufrait d’au-
cune contestation, mais l’assistant a jugé le
contraire.
On sent que vous éprouvez des regrets…
Efectivement, car notre équipe a laissé fler
une belle opportunité pour bien entamer le
championnat. Vous savez, nous n’avons pas le
droit de céder des points, du surcroît, à domi-
cile. Malgré ce faux pas inattendu, je dirai qu’il
ne faut pas nous juger maintenant. Ce n’est que
le premier match de la saison et nous aurons le
temps pour rectifer le tir. A mon sens, il ne
faut pas s’alarmer car le meilleur est à venir.
A commencer par le prochain match
contre le MSPB…
Tout à fait, même si cela n’est pas une fn en
soi. Nous serons condamnés à éviter un mau-
vais résultat, car les premiers matchs de la sai-
son sont souvent déterminants pour la suite du
parcours. A présent, nous avons quatre jours
pour peaufner notre préparation et se prépa-
rer comme il se doit pour le deuxième match
du championnat. J’espère qu’on pourra réaliser
une victoire qui efacera le faux pas amer de
Chaouia.
Pensez-vous que le NAHD a les moyens
de réaliser son objectif sans trop de pres-
sion ?
C’est ce que nous voulons réaliser, malgré
toutes les contraintes, et nous avons l’équipe
pour cela. Il nous faut bien sûr travailler et sur-
tout améliorer certaines choses. Ainsi, cela de-
meure dans nos cordes et nous sommes en
mesure de terminer la saison sans trop de pres-
sion.
Vos supporters peuvent donc êtres rassu-
rés…
Nous leur demandons d’être patients. Nous
comprenons parfaitement qu’ils soient déçus
après ce début raté. Nous avons besoin de leur
soutien indéniable et nous leur promettons de
rectifer le tir prochainement et se ressaisir im-
médiatement.
Entretien réalisé par Youcef M.
Félicitations
Amirouche Simoussi vient de convoler
en justes noces en présence de ses amis et
les enfants de son quartier. En cette heu-
reuse occasion, Lotf et Youcef félicitent
l’heureux couple et leur souhaitent une
vie pleine de joie, de santé et de bambins.
Amirouche, ce sera l’année du Nasria,
Inch’Allah, qui retrouvera la Ligue 1 avec
ton premier futur hériter…
Zerguine : «C’est vraiment rageant de
rater notre premier match à domicile»
Ifticen exige plus de
rigueur offensivement
Le premier responsable de la barre tech-
nique de l’USM Blida s’est réuni avec ses
joueurs quelques heures après le premier
faux pas concédé à domicile lors de cette
nouvelle saison face à l’ASMO. Lors du dis-
cours qu’il a tenu, Younes Ificen a tenu au
départ à secouer ses protégés en leur afr-
mant qu’il y avait de la place pour une vic-
toire s’ils ne s’étaient pas montrés trop
égoïstes une fois devant les buts de l’équipe
adversaire. Proftant de cette occasion, le
coach a demandé plus de rigueur aux co-
équipiers de Melika en précisant que le plus
important ce n’est pas le nom du buteur mais
le résultat fnal leur rappelant au passage que
gagner demeure l’objectif n°1 de l’équipe.
Avant de donner son feu vert pour quitter les
lieux, Ificen a tenté de motiver Belhoucine
et ses camarades et c’est ce qui a fait beau-
coup de bien à ces derniers.
Match amical
face à Oued Rhiou
aujourd’hui
L’USMB, et pour préparer le match du
week-end prochain contre l’OM, disputera
aujourd’hui un match amical devant l’équipe
d’Oued Rhiou sur le terrain annexe du stade
Mustapha- Tchaker. Une rencontre dont le
coup d’envoi est prévu à 17h.
Belhoua : «On mérite
plus qu’un nul»
Joint par nos soins, Belhoua nous a afrmé
que son équipe mérite mieux qu’un match
nul face à l’ASMO : «Vu notre prestation, je
pense que nous aurions pu gagner sans que
personne ne crie au scandale. Nous avons do-
miné notre vis-à-vis. Nous avions eu plusieurs
occasions pour faire la diférence, mais nous
n’avions pas su en profter. Nous sommes
déçus, mais nous allons essayer de nous ra-
cheter dès le prochain rendez-vous.»
A. K.
MCS
M
ême si, ven-
dredi dernier,
c’était le pre-
mier match de
la saison, le
MCS, qui a raté sa première sortie,
n’a pas du tout rassuré ses suppor-
ters car durant les 90 minutes, les
joueurs de Saïda n’ont rien montré
de bon et pourtant, l’adversaire,
l’OM, n’était pas un foudre de
guerre. Il était largement prenable
mais le MCS n’a pas saisi cette oc-
casion de jouer à domicile et de-
vant son public pour arracher les
trois points. Beaucoup de déchets
ont été constatés et tous ceux qui
ont assisté à cette rencontre ont dit
la même chose. Le MCS n’est pas au
point et beaucoup de travail l’attend
et l’entraîneur, Osmane, devrait re-
voir sa copie sur le choix tactique
des joueurs et leur manière de
jouer.
Le choix du gardien
Le premier responsable de cette
défaite est le gardien Naïli puisque
l’ex-sociétaire du CABBA est passé
complètement à côté du sujet face
à l’OM et surtout lors du deuxième
but où il a lâché un ballon facile, ce
qui a permis à l’attaquant de Médéa
de tuer le match. Tout le monde
s’attendait à ce que le jeune gardien,
Allaoui, soit aligné pour ce premier
match de la saison étant donné qu’il
est en superbe forme et a brillé lors
des matchs amicaux que le MCS a
joués mais le premier responsable
à la barre technique, Osmane, et
l’entraîneur des gardiens, Kaïm, ont
choisi Naïli qui a intégré le
groupe en retard et lors des
matchs amicaux il a montré
qu’il n’était pas du tout prêt
pour ce début de la compé-
tition.
Une défense pas
du tout
rassurante
Depuis le début de la pré-
paration tout le monde a re-
marqué que la faille vient
toujours de l’axe de ce com-
partiment et lors de la pre-
mière journée de
championnat vendredi der-
nier face à l’OM ce même
problème a persisté. Les
deux buts inscrits par
Médéa sont venus suite aux
erreurs de la charnière cen-
trale avec la complicité du
gardien. Il est inadmissible
que des éléments qui ont
assez d’expérience commettent des
erreurs de débutants, alors que le
MCS aurait voulu entamer le
championnat avec un bon résultat.
Un milieu de terrain
qui se cherche
Tout le monde s’attendait à ce
que le milieu du terrain soit le mo-
teur de cette équipe, fnalement il
n’est rien. Mohamed Rabeh, Kebaïli
et Addadi, ont raté cette occasion
pour briller. Ce trio n’a pas fait le
travail qu’il fallait et a perdu
presque tous les duels et beaucoup
de ballons et les attaquants ont été
obligés de revenir en arrière pour
chercher le ballon puisque Addadi
a abusé des dribbles. Sans la moin-
dre raison, Mohamed Rabeh, au
lieu de jouer des balles au sol, a, à
chaque fois, donné les ballons en
cloche, ce qui a facilité la tâche aux
défenseurs de l’OM. Kebaïli, dans
un nouveau rôle, s’est perdu sur le
terrain et Osmane a fait des chan-
gements mais c’était trop tard.
Une attaque
qui manque
d’efficacité
Vu les matchs que le MCS a joués
lors de sa période de préparation,
le compartiment ofensif a brillé
avec une grande efcacité mais au
moment où ses supporters ont
voulu voir ses attaquants à l’œuvre
face à l’OM, ces derniers sont res-
tés muets et le seul but inscrit est
venu grâce un milieu de terrain, le
jeune Kadous. Finalement la réalité
du terrain est là et l’attaque du MCS
n’a brillé que face à de petites
équipes car durant toute cette pré-
paration l’équipe de Saïda n’a af-
fronté qu’une seule fois une équipe
de Ligue 2 l’USMB et elle a trouvé
d’énormes difcultés. L’entraîneur
Osmans est appelé à trouver la so-
lution à ce mutisme de ses atta-
quants.
Amar B.
Khaldi devait se réunir
hier avec Osmane...
Le président du MCS, Khaldi, qui
n’a pas digéré cette défaite à domicile face
à une équipe de Médéa qui était large-
ment prenable, était dans tous ses états à
la fn de la rencontre face à l’OM. Nous
avons appris que Khaldi devrait se réunir
hier soir avec l’entraîneur de l’équipe, Os-
mane, pour qu’il lui fasse un compte-
rendu de la rencontre et lui explique les
raisons de cet échec.
... ainsi que les joueurs
Après la fn de la première séance
de la semaine qui devait se dérouler hier
au stade 13-Avril, les joueurs du MCS de-
vaient tous être convoqués chez le prési-
dent du club, Khaldi, du moment que ce
dernier n’a pas accepté ce faux pas à do-
micile et que les joueurs avaient tous les
moyens à leur disposition pour faire un
bon résultats. Ils ont tous été payés mais
leur prestation face à l’OM a été catastro-
phique et Khaldi veut des explications et
connaître les raisons de cette défaite.
Nous avons appris que le premier res-
ponsable du club a l’intention de sanc-
tionner les joueurs dès le prochain match
sur le plan fnancier. Il attend un sursaut
d’orgueil le prochain match.
A. B.
Osmane doit revoir sa copie
Pas de prime pour le match de l’USC
Les joueurs du NAHD n’auront aucun sou après leur nul concédé à domicile.
Une décision logique, dans la mesure où un nul at home est considéré comme faux pas.
La direction compte motiver les joueurs à l’occasion du match contre le MSPB. Un big
pactole est promis en cas de succès.
Départ jeudi par route
En prévision de son prochain match contre le MSPB, la délégation nahdiste se dépla-
cera jeudi matin par route à destination de Batna. Elle prendra ses quartiers à
l’hôtel Essalim, situé au centre-ville.

Ligue 2
Coup d’œi l
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
MCS
USMBA WAT
M
ême si, vendredi
dernier, c’était le
premier match
de la saison, le
MCS, qui a raté
sa première sortie, n’a pas du tout ras-
suré ses supporters car durant les 90
minutes, les joueurs de Saïda n’ont
rien montré de bon et pourtant, l’ad-
versaire, l’OM, n’était pas un foudre de
guerre. Il était largement prenable
mais le MCS n’a pas saisi cette occa-
sion de jouer à domicile et devant son
public pour arracher les trois points.
Beaucoup de déchets ont été consta-
tés et tous ceux qui ont assisté à cette
rencontre ont dit la même chose. Le
MCS n’est pas au point et beaucoup
de travail l’attend et l’entraîneur, Os-
mane, devrait revoir sa copie sur le
choix tactique des joueurs et leur ma-
nière de jouer.
Le choix du gardien
Le premier responsable de cette
défaite est le gardien Naïli puisque
l’ex-sociétaire du CABBA est passé
complètement à côté du sujet face à
l’OM et surtout lors du deuxième but
où il a lâché un ballon facile, ce qui a
permis à l’attaquant de Médéa de tuer
le match. Tout le monde s’attendait à
ce que le jeune gardien, Allaoui, soit
aligné pour ce premier match de la
saison étant donné qu’il est en su-
perbe forme et a brillé lors des matchs
amicaux que le MCS a joués mais le
premier responsable à la barre tech-
nique, Osmane, et l’entraîneur des
gardiens, Kaïm, ont choisi Naïli qui a
intégré le groupe en retard et lors des
matchs amicaux il a montré qu’il
n’était pas du tout prêt pour ce début
de la compétition.
Une défense pas du
tout rassurante
Depuis le début de la préparation
tout le monde a remarqué que la
faille vient toujours de l’axe de ce
compartiment et lors de la première
journée de championnat vendredi
dernier face à l’OM ce même pro-
blème a persisté. Les deux buts ins-
crits par Médéa sont venus suite aux
erreurs de la charnière centrale avec
la complicité du gardien. Il est inad-
missible que des éléments qui ont
assez d’expérience commettent des
erreurs de débutants, alors que le
MCS aurait voulu entamer le cham-
pionnat avec un bon résultat.
Un milieu du terrain
qui se cherche
Tout le monde s’attendait à ce que
le milieu du terrain soit le moteur de
cette équipe, fnalement il n’est rien.
Mohamed Rabeh, Kebaïli et Addadi,
ont raté cette occasion pour briller.
Ce trio n’a pas fait le travail qu’il fallait
et a perdu presque tous les duels et
beaucoup de ballons et les attaquants
ont été obligés de revenir en arrière
pour chercher le ballon puisque Ad-
dadi a abusé des dribbles. Sans la
moindre raison, Mohamed Rabeh, au
lieu de jouer des balles au sol, a, à
chaque fois, donné les ballons en
cloche, ce qui a facilité la tâche aux
défenseurs de l’OM. Kebaïli, dans un
nouveau rôle, s’est perdu sur le terrain
et Osmane a fait des changements
mais c’était trop tard.
Une attaque
qui manque d’efficacité
Vu les matchs que le MCS a joués
lors de sa période de préparation, le
compartiment ofensif a brillé avec
une grande efcacité mais au moment
où ses supporters ont voulu voir ses
attaquants à l’œuvre face à l’OM, ces
derniers sont restés muets et le seul
but inscrit est venu grâce un milieu de
terrain, le jeune Kadous. Finalement
la réalité du terrain est là et l’attaque
du MCS n’a brillé que face à de petites
équipes car durant toute cette prépa-
ration l’équipe de Saïda n’a afronté
qu’une seule fois une équipe de Ligue
2 l’USMB et elle a trouvé d’énormes
difcultés. L’entraîneur Osmans est
appelé à trouver la solution à ce mu-
tisme de ses attaquants.
Amar B.
Khaldi devait se
réunir hier avec
Osmane...
Le président du MCS,
Khaldi, qui n’a pas digéré cette
défaite à domicile face à une
équipe de Médéa qui était large-
ment prenable, était dans tous
ses états à la fn de la rencontre
face à l’OM. Nous avons appris
que Khaldi devrait se réunir hier
soir avec l’entraîneur de l’équipe,
Osmane, pour qu’il lui fasse un
compte-rendu de la rencontre et
lui explique les raisons de cet
échec.
... ainsi que les
joueurs
Après la fn de la première
séance de la semaine qui devait se
dérouler hier au stade 13-Avril,
les joueurs du MCS devaient tous
être convoqués chez le président
du club, Khaldi, du moment que
ce dernier n’a pas accepté ce faux
pas à domicile et que les joueurs
avaient tous les moyens à leur
disposition pour faire un bon ré-
sultats. Ils ont tous été payés
mais leur prestation face à l’OM a
été catastrophique et Khaldi veut
des explications et connaître les
raisons de cette défaite. Nous
avons appris que le premier res-
ponsable du club a l’intention de
sanctionner les joueurs dès le
prochain match sur le plan f-
nancier. Il attend un sursaut d’or-
gueil le prochain match.
A. B.
Osmane doit revoir sa copie
Match amical cet après-midi
face Rebbah
Les coéquipiers de Tebbal vont devoir afronter cet
après-midi l’équipe de Rebbah de l’Interrégion Sud-Est.
Un match qui devra permettre à l’entraîneur Nabil Ne-
ghiz de donner plus de temps de jeu aux éléments,
n’ayant pas livré le premier match du championnat
contre le MSP Batna. La rencontre aura lieu cet après-
midi à 17h du côté du stade Akid-Lotf de Tlemcen. Le
coach du WAT devra aussi commencer à penser à ce
prochain match contre l’AS Khroubn, une équipe qui a
fait forte impression vendredi passé chez elle face à l’ES
Mostaganem en s’imposant sur un score de trois buts à
zéro.
La prime sera perçue
aujourd’hui
Une prime de deux millions de centimes sera oc-
troyée aux joueurs à partir d’aujourd’hui, en guise du
match nul réalisé vendredi passé du côté de Batna. Les
dirigeants veulent commencer dès à présent à motiver
leurs troupes en prévision du prochain match contre l’AS
Khroub où le Widad visera bien évidemment la victoire.
Meliani : «On a raté
la victoire à Batna»
Le chef de la délégation du Widad de Tlemcen,
Rachid Meliani, pense que son équipe a laissé fler une
belle occasion vendredi passé pour revenir avec les trois
points de la victoire de son déplacement de Batna : «On
aurait pu revenir avec les trois points du succès, si nos at-
taquants avaient su concrétiser les occasions qu’on a créées
au cours de cette première journée du championnat de la
Ligue 2. Cela dit, même le point du match nul demeure
un résultat positif pour nous.»
«Satisfait du rendement
de l’équipe»
Le porte-parole du WA Tlemcen se dit satisfait du
rendement de son équipe au cours de ce match fac au
MSP Batna : «Il faut signaler les eforts consentis par nos
joueurs au cours des 90’ de ce match. Ils ont réalisé ce
qu’on attendait d’eux et un peu plus. On aurait aimé que
leurs eforts soient récompensés par un succès, afn que le
joie soit complète.»
«Il est clair que l’équipe
va progresser»
Pour ce qui est de l’avenir de l’équipe, Meliani reste
confant : «Je suis persuadé que l’équipe va progresser au
fl des matchs. Même l’attaque va devoir provoquer le dé-
clic tant attendu. Il faut reconnaître que l’équipe est en
pleine période de construction et qu’il faudra un peu de
temps pour que le Widad joue sur sa véritable valeur.»
M. B.
L
es joueurs de l’USMBA ont repris,
dimanche, les entraînements en
présence de l’ensemble de l’efectif,
en prévision de leur rencontre face à l’USC.
Revigorés par leur brillante victoire face au
CAB, les camarades de Ouznadji vont vivre
une période particulière avant le rendez-
vous de Chaouia ou il y croisera le fer avec
l’USC. Libérés, les joueurs sont déterminés à
redoubler d’eforts pour se sentir d’attaque
le jour J. L’entraîneur Bira et dans son usuel
briefng avant l’entraînement est succincte-
ment revenu sur la victoire face au CAB
avant de s’étaler sur l’importance des pro-
chaines rencontres dont celle contre l’USC
qui a tenu en échec le NAHD à Alger même.
Assurément, une sortie laborieuse pour les
Vert et Rouge et qu’ils ne devront pas rater
si réellement l’équipe veut réellement pren-
dre une avance sécurisante sur ses princi-
paux rivaux à l’accession.
Une ambiance colorée
L’ambiance en disait long sur l’état d’esprit
des joueurs qui se sentent enhardis après
leur criante victoire contre le CAB. Il faut
dire qu’ils y tenaient absolument pour espé-
rer se mettre en confance et entamer la
compétition tambour battant. L’entraîneur
Bira, de son côté, et dans son discours habi-
tuel, n’a pas omis d’exhorter sa troupe en lui
demandant d’oublier la dernière rencontre
face aux hommes de Fergani et ne se
concentrer que sur le prochain rendez-vous
contre l’USC.
Et maintenant, place
à Chaouia !
C’est donc avec un moral gonfé à bloc
que les joueurs se sont retrempés dans l’am-
biance des entraînements, en prévision du
match qui les mettra aux prises avec l’USC.
Il est certain que la récente victoire contre le
CAB n’a pas été sans provoquer la jubilation
des dirigeants, du staf technique et des
joueurs. Toutefois, on préfère garder les
pieds sur terre et perpétuer sur la même me-
sure à même de réaliser l’exploit contre
Chaouia quoique la tâche s’annonce labo-
rieuse et malaisée. Le dernier succès a mis
du baume aux cœurs des joueurs. Il est à
mettre cependant pour le compte du cœur
et de la résolution. Cela nous renseigne sur
les intentions des joueurs et leur staf tech-
nique qui reconnaît que sa troupe a eu l’ef-
cience escomptée. Pour l’entraîneur
Abdelkrim Bira, la victoire de vendredi
passé doit exhorter le groupe à mettre les
bouchées doubles d’autant qu’un déplace-
ment risqué se pointe à l’horizon la journée
prochaine.
Tout pour réussir à Chaouia
Le staf technique unioniste aura quelques
jours pour préparer son groupe sur tous les
plans pour afronter haut la main la redou-
table formation de l’USC. Cela suppose que
la mission des camarades du capitaine Bel-
kaïd ne sera pas aussi facile que certains pré-
tendent. Ils auront afaire à un adversaire
revigoré par son nul ramené en déplace-
ment face au NAHD et qui ne cherchera que
les 3 points de la victoire devant son public.
Les Bel-Abessiens, quant à eux, galvanisés
par leur large victoire et, surtout, leur ambi-
tion comptent faire de ce match celui de la
confrmation. Le groupe veut acquérir une
certaine confance et rester sur un essor pa-
tent, du moins psychologiquement. Il est
vrai cette rencontre contre l’USC recèle, en
apparence, certains épreuves qui risquent de
chambouler les plans des Bel-Abessiens.
Toutefois l’exhortation est de mise dans le
camp vert et rouge.
Pour un exploit
Le mot est lâché : créer l’exploit et pour
rester dans la dynamique. C’est du moins ce
qui se dégage de l’ambiance prévalant au
sein du groupe. L’entraîneur, quant à lui, ne
cesse d’exhorter ses joueurs à se transcender
durant toutes les rencontres, notamment
celle contre l’USC. En efet, Bira et ses ad-
joints ne voudront en aucun cas que leur
équipe rate sa sortie. C’est légitime. Ceci est
autant valable pour les fans qui estiment
que, cette saison, l’accession sera bel-abbé-
sienne pour reprendre l’habituel refrain.
Objectif de l’accession exige, il faut dire que
les joueurs vert et rouge sont motivés pour
le restant des joutes. Ils sont résolus à main-
tenir la mesure et rester sur la lancée et
comptent revenir d’Oum El Bouagui avec les
trois points de la victoire pour augmenter
leur capital points et conforter leur position.
M. O. Noureddine
Boukerche : «Gardons
les pieds sur terre !»
Incorporé en seconde période,
Noureddine Boukerche a été crédité
d’une prestation correcte. Il se dit
très satisfait de la victoire de son
équipe et met en exergue la volonté
affichée par ses coéquipiers.
C’est une victoire méritée…
Absolument, mais c’est surtout une vic-
toire qui nous met du baume au cœur. Elle
est aussi importante pour la confance du
groupe. On a été plus réalistes, plus percu-
tants, et surtout, très efcaces par rapport à
notre adversaire. Tous les joueurs étaient
déterminés à décrocher un succès et contri-
buer au bonheur de nos supporters.
Cela dit, c’est une victoire qui afche
clairement vos ambitions d’accession.
Aujourd’hui, l‘USMBA a démontré
qu’elle est en mesure de jouer les premiers
rôles. Ce succès va, j’espère, nous exalter
encore et nous donner plus de dynamisme
et de motivation pour la suite des
échéances. Maintenant, qu’on a savouré
cette victoire, il faut faire son mea-culpa et
persévérer encore en toujours. La saison ne
fait que débuter et nous ne sommes pas à
l’abri d’un revirement de situation. Je pense
qu’il faut garder les pieds sur terre et ne pas
s’enfammer.
Vous attendiez-vous à ce rendement et
large succès ?
A dire vrai, on appréhendait les circons-
tances de cette rencontre en ce début de
compétition. Les joueurs sont quand même
parvenus à se surpasser. Il est vrai qu’ils ne
pouvaient pas garder le même rythme du-
rant toute la rencontre. Cela dit, je pense
qu’on a été plus lucides et intelligents et très
bien disposés sur le terrain, c’est ce qui nous
permis de bien terminer la rencontre, mal-
gré tout, et arracher une victoire sans ba-
vure.
Pensez-vous que ce succès va vous pro-
pulser moralement ?
Je l’espère. En tout cas, il est très impor-
tant et va nous permettre de travailler dans
la sérénité. On tentera de maintenir la ca-
dence et engranger une série de perfor-
mances. Ça sera pénible, mais nous
jouerons nos chances à fond.
Entretien réalisé par M. O. N.
Reprise avec un bon moral
19
Ligue 2
Coup d’œil
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
ASMO
ESM
M
auvaise nou-
velle pour la
formation de
M'dina J’dida,
l’att aquant ,
Benchaâbane Ghiles, a été victime
d’une entorse de la cheville lors du
match de vendredi dernier face à
l’USM Blida. En efet, l’ancien so-
ciétaire du MO Béjaïa a contracté
cette blessure en première mi-
temps lors de cette rencontre. Mais
malgré la blessure, le joueur a in-
sisté pour terminer le match.
N’ayant ressenti aucune douleur
en cours de jeu, Benchaâbane s’est
rendu compte de cette blessure à
l’issue du match. «J’ai contracté
cette blessure en première mi-temps
du match face à l’USM Blida mais
j’ai insisté pour terminer la rencon-
tre. A la fn du match, j’ai ressenti
des douleurs atroces au niveau de
la cheville» nous a déclaré Ben-
chaâbane avant-hier soir au bout
du fl.
Il est incertain pour
le match face au CA
Batna
Benchaâbane est incertain de
participer au prochain match de
son team face au CA Batna. L’an-
cien joueur de l’USMA n’est pas
encore fxé sur la durée de son in-
disponibilité : «Ce qui est certain,
c’est que je vais rater la reprise
des entraînements. Le
médecin m’a de-
mandé d’observer
une période de
repos. Je vais
voir si je peux
r e p r e n d r e
pr oc hai ne -
ment l’entraî-
nement avec
mes coéqui-
piers. Mais pour
l’instant je ne sais
vraiment pas si je
pourrai participer ou
non au match de ce vendredi
face au CAB.» Le staf tech-
nique asémiste espère récu-
pérer Benchaâbane face au
CAB surtout que ce joueur
demeure un élément très
important au sein de
l’équipe.
«Je ne veux rater
aucun match
cette saison,
mais…»
Le meilleur buteur de
l’ASMO la saison dernière
se dit prêt à tout pour parti-
ciper au match de ce week-
end face au CA Batna :
«Personnellement, je ne
veux rater aucun match
cette saison. Je suis prêt à
tout pour participer au
match de ce week-end face
au CA Batna. Toutefois, je
ne veux pas prendre de
risque. Je vais attendre
d’avoir le feu vert du méde-
cin pour reprendre le chemin
des entraînements avec mes
coéquipiers.» Dans un autre
registre, Benchaâbane est
revenu sur le précédent
match de son équipe face à
l’USM Blida : «Nous
sommes contents d’avoir en-
tamé la saison par un résul-
tat positif. Ce n’est pas
facile de revenir
de Blida avec
le point du
m a t c h
nul. Il est
vrai que
nous avions
subi le match
face à l’USMB
mais j’estime
que le plus im-
portant pour ce
premier match of-
fciel de la saison est
de réaliser un bon résul-
tat. A présent, il va falloir oublier
cette rencontre, et préparer celle de
ce vendredi face au CAB. Désor-
mais, notre objectif est de battre la
formation de Batna. Nous allons
tout faire pour atteindre cet objec-
tif.»
Riad O.
Saâdaoui reprendra
aujourd’hui
l’entraînement

C’est aujourd’hui, lundi, que
Saâdaoui devrait reprendre le
chemin de l’entraînement avec ses co-
équipiers. Victime d’une blessure de
la cuisse lors du match de vendredi
dernier face à l’USM Blida, l’ancien
sociétaire de la JSK avait bénéfcié de
deux jours de repos. Saâdaoui sera en
principe prêt pour le match de ce
week-end face au CAB.
Bentaleb n’a pas été
qualifié par la LFP

C’était dans l’air depuis
quelque temps déjà, c’est désor-
mais ofciel. Comme révélé par le
Buteur, le joueur milieu de terrain,
Bentaleb, ne portera pas le maillot de
l’ASMO cette saison. L’ancien joueur
du MCO n’a pas été qualifé par la
LFP. Le joueur devra attendre
jusqu’au mercato pour choisir sa pro-
chaine destination.
L’AG des actionnaires
aura lieu aujourd’hui
à l’hôtel El Mouahidine

C’est aujourd’hui à 16h qu’aura
lieu l’AG des actionnaires de la
SSPA/ASMO. Prévue à l’hôtel El
Mouahidine, cette AG sera l’occasion
pour les actionnaires de débattre le
bilan du précédent exercice sportif.
R. O.
Le nouveau attaquant de
l’équipe d’El Terradji El Mous-
taghanemi, Gacemi, s’est livré
au journal pour affirmer que
son équipe n’a pas dit son der-
nier mot. Cet élément estime
que ses partenaires sont prêts
pour la bataille. L’attaquant
nous parle, dans l’entretien
qu’il nous a accordé, de cette
confrontation.
Tout d’abord, comment est l’am-
biance au sein du groupe ?
Il règne une très bonne ambiance
dans le groupe. Aujourd’hui, on est ap-
pelés à se donner à fond sur le terrain
afn d’arracher les trois points de la vic-
toire. Comme vous le savez, on avait une
grande pression sur nos épaules. Donc, il
faut confrmer notre bonne santé.
Une autre rencontre difcile face
aux hommes de la ville de la Sey-
bouse vous attend ce weekend ; est-
ce que le groupe est d’attaque ?
On va se donner à fond afn de glaner
les points du match qui sont très impor-
tants pour nous car ils vont nous per-
mettre de soufer. D’autre part, il y aura
moins de pression qui pèsera sur nos
épaules lors des prochains rendez-vous.
Mais ce sera très difcile, en êtes-
vous conscients ?
Oui, on est conscients de la tâche qui
nous attend. Efectivement, ce sera un
match assez difcile car l’USM Annaba
est une équipe qui pratique un beau
football. Ainsi la qualité de ses joueurs
peut faire la diférence à n’importe quel
moment de la partie.
Vous serez en principe reconduit en
attaque. Etes-vous prêt ?
Evidemment. A chaque fois que l’en-
traîneur me fera appel, je répondrai pré-
sent. Je compte rester sur la même
cadence, tout en fournissant une autre
fois une bonne prestation. Je pense que
je n’ai pas déçu les dirigeants, même les
supporters que je salue au passage. Je
leur promets de faire un match plein de-
vant cette équipe d’Annaba, et on fera de
notre mieux pour remporter ce match.
Cela veut dire que c’est un match
difcile pour vous, non ?
Oui, c’est un match difcile pour
nous, notre mission ne sera pas de tout
repos face à une équipe qui n’est pas
venue en touriste, ce qui nous pousse à
prendre très aux sérieux notre adver-
saire. Mais, malgré la difculté de notre
tâche, on fera tout pour ne pas décevoir
nos supporters.
Et comment allez-vous aborder ce
match ?
Ce match est le tournant de notre par-
cours, pour cela, nous allons aborder
avec l’attaque à outrance pour faire pres-
sion sur notre adversaire, car le plus im-
portant pour nous, ce sont les trois
points de la victoire, il y a une grande
détermination chez tous les joueurs.
Entretien réalisé par
Ettaoui Wassim
L
e coach, Akli
Nasr Eddine, et à
l’occasion de la
reprise des entraînements
aujourd’hui au stade Ben-
said Mohamed, tentera de
préparer ses joueurs pour
le prochain match décisif
que disputera l’équipe à
domicile face à l’USM
Annaba et qui reste très
décisif dans la course
pour le championnat.
Akli devra
préparer
ses éléments
psychologiquem
ent
Ainsi, il devra préparer
ses éléments psychologi-
quement pour tenter
d’amorcer la mission afn
de se ressaisir et qui
devra se concrétiser lors
de cette empoignade face
à une formation qui a
frappé fort et qui avait
enfoncé les Haouata la
saison dernière, à la qua-
trième place. Le driver
des Vert et Blanc sait ce
qui l’attend et tentera de
préparer ses joueurs, sur-
tout sur le plan psycholo-
gique, étant donné qu’ils
sont quelque peu abattus
après la dernière défaite à
l’extérieur face à la forma-
tion de l’AS Khroub et qui
est venue dans des cir-
constances particulières,
surtout que la délégation
espérantiste a été maltrai-
tée par les locaux qui ont
voulu gagner par tous les
moyens.
Reprise des
entraînements
aujourd’hui
Le coach, Akli Nasr
Eddine, a donné deux
jours de repos à ses
joueurs après le match
face à l’AS Khroub. C’est
ainsi que les coéquipiers
de Gacemi ne repren-
dront le travail qu’au-
jourd’hui pour préparer
le prochain match de
championnat qui se dé-
roulera le weekend pro-
chain au stade Bensaid
Mohamed. Les joueurs
auront donc tout le temps
de se préparer pour ce
rendez-vous très impor-
tant pour l’équipe, qui
doit sortir de cette situa-
tion très difcile et se res-
saisir au plus vite.
Le driver d’El
Haouata avertit
ses poulains
Akli Nasr Eddine, en
homme averti, sait perti-
nemment que ses joueurs
peuvent tomber dans le
piège en pensant au pro-
chain rendez-vous, où ils
auront à en découdre
avec l’USM Annaba. Le
driver vert et blanc avertit
ses joueurs, leur deman-
dant de préparer ce
match face à l’USM An :
“Il faut tout d’abord ga-
gner ce dernier match. Les
joueurs sont conscients de
la lourde tâche qui les at-
tend et savent que s’ils
veulent aborder le match
de championnat contre les
hommes de la ville de la
Seybouse dans de bonnes
conditions et le moral au
beau fxe, ils doivent bien
négocier la rencontre qui
les opposera aux gars
d’Annaba dans quatre
jours au stade Bensaid-
Mohamed.”
E. W.
Gacemi : «On est déterminés à faire
un bon résultat face à Annaba»
Ayant tracé comme objectif l'acces-
sion en Ligue1 professionnelle, les di-
rigeants de l' équipe d’El Terradji El
Moustaghanemi, à leur tête le prési-
dent Zerrouki Sayeh, ne manquent
pas d'ambition, certes, mais, comme
chaque saison, ils sont confrontés au
problème fnancier, car le nerf de la
guerre fait à chaque fois défaut. Un
tel objectif, à savoir l'accession, de-
mande d'énormes moyens fnanciers,
ainsi que les eforts de tout un chacun
que ce soit dirigeants, joueurs, sup-
porters et autorités locales. Il est
temps que les pouvoirs publics appor-
tent leur soutien fnancier à ce club
pour le propulser vers l'antichambre
de l'élite nationale.
E. W.
Akli entamera la
mission sauvetage
Benchaâbane souffre
d’une entorse de la cheville
Benayada
blessé
En plus de Benchaâbane et
Saâdaoui, le défenseur central,
Benayada, a été, lui aussi, vic-
time d’une blessure de la che-
ville. Les trois joueurs en
question ont subi hier des
soins. Ils espèrent être
présents face au CA
Batna.
Benamar : «Les joueurs
toucheront incessamment
une partie de leur argent»
Joint hier matin par télé-
phone, le manager général
de l’ASMO, Benamar, nous
a révélé que les joueurs
vont toucher dans les tout
prochains jours une partie
de leur argent : «Je me suis
réuni avec Merouan (ndlr :
président du CSA) et Mou-
moh (ndlr : bailleur de
fonds du club) et nous
sommes convenus d’oc-
troyer aux joueurs une par-
tie de leur argent dans les
tout prochains jours. Nous
voulons mettre les joueurs
dans les meilleures conditions
possibles afn qu’ils puissent se concentrer pleinement sur
leur travail.»
La prime de l’USMB fixée à 2 millions
de centimes
La direction de l’ASMO a fxé le montant de la prime
du match nul réalisé vendredi à Blida à 20 000 da. Les co-
équipiers de Balegh devraient toucher cette prime dans
les tout prochains jours comme nous l’a fait savoir le ma-
nager général du club, Benamar : «Nous avions fxé la
prime du match face à l’USM Blida à 20 000 DA. En prin-
cipe, nous allons octroyer cette prime aux joueurs dans les
tout prochains jours.» Voilà qui devrait motiver les
joueurs avant d’afronter le CA Batna.
R. O.
Le manque de finances, la seule entrave
Guérin«Cavani ? Il fallait
d’abord recruter un attaquant de couloir»
Le PSG, qui n’a pas en-
core bouclé son mercato
estival (NDLR : Yohan Ca-
baye serait encore attendu),
n’envisagerait pas pour au-
tant de recruter un nouvel
attaquant sur le marché. Et
pourtant, à l’image du
match face à Ajaccio di-
manche dernier (1-1), les
couloirs de l’attaque franci-
lienne auraient peut-être mérité un peu de sang
neuf, comme l’explique Vincent Guérin dans une in-
terview accordée à L’Equipe : «Si on regarde l’équipe-
type, il n’y a qu’une seule véritable nouveauté, c’est
Cavani. C’est un très bon joueur mais, pour moi, il fal-
lait d’abord recruter un attaquant de couloir et un mi-
lieu de terrain. Le PSG a trop de milieux défensifs
mais pas de véritable numéro 8. Matuidi est capable
de se projeter vers l’avant mais c’est d’abord un récu-
pérateur», explique l’ancien joueur du PSG.
Cavani : «Au début, j’étais meneur de
jeu»
Dans un reportage qui lui a été consacré ce di-
manche matin dans Téléfoot, Edinson Cavani a re-
tracé son parcours, de son enfance en Uruguay
jusqu’à son arrivée au PSG cet été pour 64M€. L’an-
cien buteur de Naples évoque notamment ses pre-
miers années balle au pied, durant lesquelles il a mis
un peu de temps, avant de trouver son poste de pré-
dilection. «Je ne faisais que jouer au football. Mon
institutrice, ça la préoccupait. Quand j’étais enfant,
j’étais insouciant. Au début j’étais milieu, meneur de
jeu, mais j’étais déjà obsédé par le but. L’entraîneur l’a
saisi et a commencé à me former en attaquant», ex-
plique Edinson Cavani. Un pari payant de la part de
ses formateurs, puisque le buteur du PSG est désor-
mais l’une des références mondiales en la matière.
Willian, c’est
officiel !
Annoncé tout
proche de Totten-
ham mardi der-
nier, Willian (25
ans) prend fnale-
ment la direction de
Chelsea. Le club lon-
donien annonce di-
manche un accord avec le
milieu ofensif et son club de l'Anzhi
Makhachkala. Les Blues précisent toute-
fois que la signature défnitive de l'inter-
national brésilien (2 sélections) est
conditionnée à l'obtention d'un permis
de travail, comme l'exige la loi en
Grande-Bretagne pour les joueurs non-
européens. Le club attend ce feu vert
pour mercredi.

Internationnal
Coup d’œi l
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
Rooney
a un plan pour
partir l’été
prochain
Aux grands maux les
grands remèdes.
Convaincu que Manches-
ter United va repousser la
prochaine ofre de Chel-
sea, estimée à 46M€,
Wayne Rooney devra pren-
dre son mal en patience
pendant un an et de forcer
son départ l’été prochain
en rachetant lui-même sa
dernière année de contrat,
selon le Daily Mirror. Pour
ce faire, l’attaquant anglais
de 27 ans, sous contrat
jusqu’en 2015, aurait re-
cours à l’article 17 du cha-
pitre intitulé «Statut et
Transfert des joueurs» du
règlement de la FIFA qui
lui permet de racheter lui-
même les douze derniers
mois de son contrat. Il de-
vrait alors verser une com-
pensation à Manchester
United, basée sur ses émo-
luments, et qui devrait
s’élever dans ce cas précis à
14M€. Un scénario cauche-
mar pour Manchester qui
perdrait pour une bouchée
de pain un joueur recruté
il y a neuf ans du côté
d’Everton. Quant à Roo-
ney, libre de tout contrat, il
aurait la possibilité de
compenser ses pertes en
exigeant de son futur em-
ployeur une coquette
prime à la signature. Af-
faire à suivre.
SUPERCOUPE D’EUROPE
O. MARSEILLE
Mourinho nargue Guardiola
«Le Bayern de Heynckes était
la meilleure équipe
d'Europe, je ne suis pas sûr
qu'il soit toujours aussi bon»
Jose Mourinho a titillé dimanche
Pep Guardiola dans la presse alle-
mande, avant leurs retrouvailles en
Supercoupe d'Europe sur les bancs
de Chelsea et du Bayern, vendredi,
mettant en doute le niveau actuel de
l'équipe bavaroise. «Le Bayern de
Jupp Heynckes était la meilleure
équipe d'Europe. Ils ont désormais
un nouvel entraîneur et de nouveaux
joueurs et je ne suis pas sûr qu'ils
soient toujours aussi bons», a déclaré
Mourinho dans l'édition dominicale
du quotidien allemand Bild. Le
Bayern a réussi la saison dernière
son premier triplé Coupe-cham-
pionnat-Ligue des champions sous
la houlette de Heynckes. Ce dernier
a ensuite passé la main à Guardiola,
de retour d'une année sabbatique
après son départ du FC Barcelone.
Interrogé vendredi sur les retrou-
vailles avec l'ancien coach du Real
Madrid, le Catalan avait répondu
: «On se connaît, j'ai un
grand respect pour l'en-
traîneur et
sa carrière. Mais le plus important ce
sont les deux matches à venir.» La ri-
valité entre Guardiola et Mourinho
a animé le championnat espagnol et
la scène européenne entre 2010 et
2012, lorsque les deux hommes of-
ciaient sur le banc des deux clubs les
plus titrés d'Espagne. Encore en ro-
dage, le Bayern de Guardiola a
poursuivi son sans-faute en Bundes-
liga en signant samedi sa 3
e
victoire
au dépens de Nuremberg (2-0).
Vainqueur de ses deux premiers
matches, le Chelsea version Mou-
rinho efectue lundi un déplacement
délicat chez le tenant du titre Man-
chester United.
Chiriches
a signé
Le Steaua Bucarest a confrmé, samedi soir,
le transfert du défenseur roumain Vlad Chiriches
à Tottenham, une transaction que nous vous an-
noncions dès jeudi dans notre fl spécial mercato.
«Les clubs se sont entendus sur son transfert. Je me ré-
jouis pour lui», a déclaré l'entraîneur du club de D1
roumaine, Laurentiu Reghecampf. Le manager géné-
ral du Steaua, Mihai Stoica, a précisé que le club re-
cevrait 9,5 ME pour
l'international de 23 ans
et 19 sélections, un
record dans
son his-
toire.
TOTTENHAM
Trezeguet
marque encore
À 35 ans, David Trezeguet
marque toujours. Débarqué chez
les Newell's Old Boys en juillet
dernier, le champion du monde
98 a marqué cette semaine. Lors
de la victoire de son équipe
contre Rafaela (2-0), le Français a
inscrit le deuxième but de son
équipe.
Baup
«Mandanda a été performant»
Même si Marseille a souffert en fin de match, l'OM
est reparti de Valenciennes avec les trois points, sa-
medi soir (0-1). Une bonne chose de faite pour Elie
Baup qui a pu s'appuyer sur un secteur
défensif retrouvé et un Man-
danda décisif.
Elie, on vous sent rassuré, après
cette courte victoire…
Oui, les chifres nous donnent trois
points, c'est tout. On a marqué six
buts depuis le début de saison et
même si on ne gagne que 1-0 ce soir
(Ndlr : samedi soir), il faut se rappe-
ler qu’on avait pris une déculottée ici
l'an dernier 4-1. On n'avait pas envie
de recommencer. On a essayé de faire
le travail du mieux possible, et c'est
ce que les joueurs ont fait.
Ça ne s’est pas joué à grand-
chose…
Je savais surtout que Valenciennes
était capable d'exercer un pressing
très haut et qu'on n'avait pas le droit
de faire des fautes de relance. On a
donc un peu modifé nos sorties de
balle, on a joué plus long que d'habi-
tude pour justement éviter ce pres-
sing et ne pas tomber dans le piège.
Dans quel domaine avez-vous
fait la diférence ?
La première mi-temps a été de
qualité, on aurait mérité de mener au
score car on s'est procuré beaucoup
d'occasions. Après c’est vrai que notre
gardien a été performant.
Que retenez-vous de ce match,
mis à part la victoire bien sûr ?
Ce qui est bien, c'est que ce soit les
attaquants qui marquent les buts, les
défenseurs qui défendent bien et que
le gardien arrête les ballons. C'est
aussi simple que ça, des fois il faut
avoir du bon sens dans le football.
In sport24.com
MAN UTD
B. MUNICH
PSG
AS MONACO
Thiago absent
sept semaines
Touché aux liga-
ments de la cheville
droite lors du derby
contre Nüremberg,
samedi (2-0),
Thiago Alcantara, le
milieu de terrain du
Bayern Munich sera
opéré lundi et ab-
sent au moins sept
semaines, a an-
noncé son club, di-
manche.
L'international espa-
gnol de 22 ans (4
sélections), trans-
féré cet été du FC Barcelone pour 25 ME,
manquera les quatre prochains matches de
Bundesliga ainsi que l'entrée en phase de
poules de Ligue des champions et le 2e
tour de Coupe d'Allemagne face à Hanovre.
Abidal : «Bien se
préparer pour l'OM»
Interrogé par
RMC, le défenseur de
l'AS Monaco, Eric Abi-
dal, est revenu sur le
début de saison réa-
lisé par le club moné-
gasque après le
match-nul concédé
face au TFC (0-0) :
«J e ne vais pas dire
qu’on s’attendait à
avoir 7 points ou
plus. Pour nous, l’im-
portant c’était de
continuer sur une
bonne série. On est
freinés ce soir (vendredi) à la maison contre
une belle équipe de Toulouse. Le match à
Marseille sera différent. A nous de pouvoir
bien le préparer, d’étudier l’adversaire et de
continuer à jouer avec nos qualités.»
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA
Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr
Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou,
Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni.
Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre
service publicité.
Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17
ou bien contactez lʼANEP :
1, avenue Pasteur - Alger
Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150
Contact@lebuteur.com
CHELSEA
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA
¥Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr
Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou,
Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni.
Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre
service publicité.
Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17
ou bien contactez lʼANEP :
1, avenue Pasteur - Alger
Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150
Contact@lebuteur.com
21
International
Coup d’œil
N° 2386
www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
TRANSFERT DE BALE FC BARCELONE
LIVERPOOL
Tata Martino avait, hier, réagi au montant du trans-
fert évoqué de Gareth Bale. Le coach du Barça s’est in-
surgé sur la politique du Real Madrid, déclarant que
les 100 M€ sont «un quasi manque de respect pour le
reste du monde». Des propos très durs,$ que n’a pas
manqué de commenter Carlo Ancelotti, le nouveau
coach du Real Madrid : «Ce sont des propos que je n’ai
pas compris. Je pense que ça ne fait pas très longtemps
que Tata Martino est ici (l’Argentin entraîne pour la
première fois sur le Vieux Continent, Ndlr) et qu’il ne
comprend pas encore comment fonctionne le football
européen. Le football européen est comme ça. De
même, il ne comprend pas bien comment fonctionne
son propre club, parce que Barcelone a acheté des
joueurs très importants en payant des sommes, je ne
sais pas combien. Je ne veux pas parler de ça, ce sont
des propos un peu bizarres.» On sera alors attentif aux
prochaines rumeurs de transfert du FC Barcelone.
«Bale ? Je n’ai pas réfléchi
où je vais le faire jouer»
Gareth Bale au Real Madrid, c’est une question de
jours, voire même d’heures. Le Gallois est arrivé en
Espagne ce weekend et devrait rejoindre Madrid et le
stade Bernabeu pour être présenté aux fans du Real.
Si tout le monde l’attend là-bas, Carlo Ancelotti lui ne
s’est encore pas posé la question de savoir où Bale
évoluera sur le terrain. «Je n’ai pas réféchi où je vais le
faire jouer. J’ai d’autres problèmes en ce moment. Ce
n’est pas encore un joueur du Real Madrid donc je ne
répondrai pas. Je respecte mes joueurs, ils sont concen-
trés pour le match de lundi alors inutile que je parle de
Bale», a confé Ancelotti en conférence de presse.
Zidane : «Je sais ce que c’est que d’être
le joueur le plus cher du monde»
En passe de rejoindre le Real Madrid contre une in-
demnité de transfert de 100M€, Gareth Bale va dé-
couvrir la pression inhérente aux grands clubs
européens. Le nouvel entraîneur adjoint du Real Ma-
drid, Zinedine Zidane, qui a vécu une situation simi-
laire lors de son transfert de la Juventus Turin au
Real, se propose de guider ses premiers pas au sein de
la Casa Blanca : «Je sais ce que c’est que d’être le joueur
le plus cher du monde et j’espère pouvoir le guider et le
conseiller, a confé l’ancien numéro 10 des Bleus dans
des propos relayés par le Daily Mirror. Il y a toujours
beaucoup d’attention autour d’un gros transfert. En
tant que joueur, vous ne pensez pas au prix de votre
transfert, mais il y a une
forme d’hystérie qui va
avec. Le plus gros feuil-
leton de l’été a été Ga-
reth Bale et quand
vous rejoignez un club
comme le Real Madrid,
l’attention des gens se
fait plus intense. Ma
porte sera toujours ou-
verte pour Gareth et
pendant sa première
saison, il en aura be-
soin.»
Di Meco : «Bale ?
C'est la loi
de l'offre
et la demande»
Sauf rebondissement
de dernière minute, Ga-
reth Bale devrait quitter
Tottenham pour rejoindre
le Real Madrid, lors de ce
mercato estiva,l pour un mon-
tant qui devrait avoisiner les 100
millions d'euros. Alors que bon
nombre d'observateurs sont cho-
qués par les chifres évoqués, Eric
Di Meco, consultant sur RMC, es-
time quant à lui que «ce n'est pas
de l'argent jeter par les fenêtres» !
«Il faudrait qu’un jour on arrive à
comprendre que la valeur d’un trans-
fert n’a rien à voir avec la situation
économique ni avec la valeur du
joueur, explique t-il. C’est la loi de l’of-
fre et de la demande. Bien-sûr, ils es-
pèrent récupérer leur argent : pour
Cristiano Ronaldo, le Real Ma-
drid a récupéré douze fois sa
mise ! Donc ce n’est pas jeter
de l’argent par les fenêtres. Le
tout est de savoir s’ils vont le
rentabiliser autant que Cris-
tiano Ronaldo le transfert de Bale,
parce qu’il n’a pas la même image.»
On avait tendance à
l’oublier. Oui, Lionel
Messi est un être humain.
En se blessant à la cuisse
gauche mercredi soir face
à l’Atlético Madrid (1-1),
l’Argentin l'a rappelé. Et,
aujourd'hui, la Catalogne
est inquiète. Jeudi, Sport, le
quotidien catalan, a publié
en Une de son édition une
statistique éloquente. Sur
ses 25 derniers matches
disputés, le numéro 10
blaugrana en a terminé un
seul. Pas dans les habitudes
du marathonien des ter-
rains, infatigable en
temps normal. Déjà, la
saison dernière, son
autre cuisse (droite)
avait lâché lors de la pre-
mière confrontation face
au PSG, le 2 avril (2-2).
La fn de saison du Barça,
éliminé piteusement face au
Bayern en demi-fnales de la
Ligue des champions, s’en
était ressentie. Avant d’être
quadruple Ballon d’Or et
d’exploser tous les records,
Lionel Messi se blessait sou-
vent. Trop. Lors de la saison
2005-2006, la Pulga avait
ruiné son potentiel à cause de
traumatismes musculaires au
biceps fémoral (déjà !), de
fractures récurrentes et d’une
alimentation douteuse. Il
n’était même pas sur la feuille
de match de la fnale de
Ligue des champions 2006,
remportée par Ronaldinho,
Eto’o et consort face à Arse-
nal.
Leo rattrapé par les pépins
Laissé tranquille par son corps qu'il n'a pas menagé depuis,
Lionel Messi a été rattrapé par les pépins dernièrement. Et
Barcelone ne veut pas prendre de risque. Dimanche, il ne
jouera pas à Malaga. Il faut dire que son jeu, fait d’accéléra-
tions et de changements de rythmes brutaux, met ses muscles
au supplice. «Il a la musculature d’un sprinter, avance Llui Til
médecin qui suivait un temps l’Argentin. Des muscles épais et
fibreux qui demandent beaucoup d’oxygène et qui cicatrisent
moins vite que ceux des athlètes moins explosifs.» Au moment
où l’Argentin a déclaré vouloir «tout gagner», deux alliés de
choix l'ont rejoint pour l'aider. Tata Martino, qui a commencé
à alléger son programme en le remplaçant lors de la première
journée alors que Levante (7-0) était déjà à la rue. Et Ney-
mar, arrivé cet été. En Espagne pour se frotter au football
européen, le Brésilien devrait aider la star du Barça à se mé-
nager et ainsi être au top dans les moments clés de la sai-
son. Ce qui a manqué au printemps dernier notamment.
La blessure de Messi
inquiète
Ancelotti répond à Tata Martino
«Il ne comprend pas
encore comment fonctionne
le football européen»
Rodgers«Sturridge ?
L’un des meilleurs attaquants
de Premier League»
Auteur des deux buts de Liverpool cette
saison, Daniel Sturridge est l’artilleur princi-
pal des Reds. La deuxième place occupée
par les hommes de Brendan Rodgers est en
partie grâce à l’attaquant anglais, ce que n’a
pas hésité à appuyer l’entraîneur britannique
au micro de talkSport. «Daniel Sturridge va
être l’un des meilleurs attaquants de Premier
League. C’est un top buteur, l’un des meilleurs
buteurs britanniques. Depuis qu’il est arrivé,
il a été absolument fantastique. Je me sou-
viens l’avoir vu jouer à 14 ans pour Manches-
ter City et il était probablement l’un des
meilleurs numéros neuf européens pour son
âge. En venant à Liverpool, il savait qu’il venait dans un grand club, et
son succès est la juste récompense de son travail acharné.»
Programme
d’aujourd’hui
Championnat d'Angleterre
Manchester United - Chelsea
Championnat d'Espagne
Granada CF - Real Madrid
Championnat d'Italie
Fiorentina - Catane
Championnat du Portugal
Sporting Braga - Belenenses
L’Inter Milan a débuté les hostilités en Série A en
accueillant, à Giuseppe Meazza, le Genoa. La nou-
velle équipe de Walter Mazzarri s’est imposée pour
sa première à domicile (2-0). En première période,
les Intéristes ont maîtrisé les débats, mais ils se sont
heurtés à la défense du Genoa. Les Rossoneri se sont
activés en seconde période et après un débordement
de Jonathan et un centre, Yuto Nagatomo est venu
marquer de la tête (1-0, 75’). Le coup de grâce est
venu par l’intermédiaire de Roberto Palacio. Bien
servi par Guarin, Palacio a trompé le gardien ad-
verse d’un joli tir croisé (2-0, 90’+2).
Championnat d’Italie : Inter de Milan 2 - Genoa 0
Une entrée réussie
pour les Intéristes
Championnat de France
Lille 1 - Saint-Etienne 0
AC Ajaccio 0 - Nice 0
Championnat d’Angleterre
Tottenham Hotspur 1 - Swansea City 0
Cardif City 3 - Manchester City 2
Championnat d’Allemagne
Eintracht Braunschweig 0 - Eintracht Francfort 2
Augsbourg 2 - VfB Stuttgart 1
Championnat du Portugal
Rio Ave 2 - Vitoria Setubal 0
Nacional Madeira 1 - Vitoria Guimaraes 1
Benfca 2 - Gil Vicente 1
Arouca 1 - Estoril 2
Championnat d’Espagne
Atlético Madrid 5 - Rayo Vallecano 0
Championnat des Pays-Bas
Go Ahead Eagles 3 - FC Groningue 3
Feyenoord Rotterdam 3 - NAC Breda 1
Vitesse Arnhem 1 - FC Twente 1
FC Utrecht 2 - AZ Alkmaar 0
Championnat de Suisse
Young Boys Berne 1 - Grasshopper Zurich 2
FC Sion 0 - FC Toune 0
FC Zürich 0 - FC Saint-Gall 0
Championnat de Belgique
FC Bruges 1 - La Gantoise
Anderlecht 5 - Charleroi SC 2
Racing Genk 1 - Cercle Bruges 0
KV Ostende 1 - Zulte Waregem 1
Comment le jouer
La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter
la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et
chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.
était…

Ad Basi l i cam
C b a r a d e
B e l m o n d o ( b e l l e - m o n - d o ) .
D ' o ù Ç a 5 o r I t
G l a d i a t e u r s .
C ' é I a l I .
E l K s a r .
M é l l - M é l o
H o l y f i e l d e t T r i n i d a d .
D e v l n e I I e
L ' o b s c u r i t é .
F n l g m e
L e t i m b r e .
Q u l a d l I t
M i k h a ï l G o r b a c h e v .
L ' l n I r u s
F é o d a l ( e s t l e s e u l q u i a i t u n
a c c e n t a i g u ) .
Q C M
b - G e o r g e W a s h i n g t o n .
]our-là
Ce
Le fait de
chavirer
Soulager
Irai en
terrain
difficile
Effraction
Vénère-
rons
Volubilis
Hasard
Petit ange
Séduits
Temps de
géologue
Etat de
médium
Pilastre
d’angle
Endossé
Renvoie
à plus
tard
Légumi-
neuses
Gaz de
cuisine
Porteur
de sar-
ments
Cantine
à vaches
Fraîcheur
Pillerai-
ent
Star du
shwbis
Déplace-
ment
Point sur
la rose
Aliment
quitidien
Devin
Finissas
Paresser
(se)
Habille
Bout de
bois
Calamit
Prélè-
vera
N’avança
pas
Eparpil-
ler
Affamé
biblique
Punaise
d’eau
Prendra
la fuite
Courte
Fait
tomber
Bramera
Apparue
Partie
d’écluse
Se
rebeller
Vident la
baraque
Argon du
chimiste
Organes
de fleur
Accident
muscial
Oui du
Midi
Outils de
gymnaste
Proie de
meurtrier
Mis sur
la table
Bandage
de roue
Avalée
d’un coup
Dénudé
Garantie
Dernière
volonté
Niveau
Imma-
culé
Plus haut
que ré
Vomitif
Fiévreux
Très
fatigante
Vieille
pièce
Grave
défaut
Forte
presse
Mer
d’Asie
Trans-
pirer
Conte
moral
Autocar
Parag-
raphes
Unité de
program-
meur
Grenier
Pronom
pour lui
Montant
à payer
Démons-
tratif
Ceinture
japonaise
Ancien
Allonge-
rez
Résultat
de
beuverie
Habitué
à l amer
Elue
mais très
réduite
Goût
Immense
contient
Confir-
mer
Passè-
rent au
loin
Très peu
vêtu
Bien dans
le coup
Thyms
du veau
Autre
nom du
Saint-
Pierre
Sudoku n° 014
5 4 2 3 8
2 3 1
3
6
1
8 1 4 9 3
6 7 2 3 5
5 8 9 2
7 8 5 4
9 2 7 4
2 4 3 9
S u d o k u n ° 0 1 4
9 1 5 4 2 3 7 6 8
7 2 3 8 5 6 4 9 1
3 5 9 2 8 7 6 1 4
8 6 7 1 4 9 3 5 2
6 8 4 9 7 1 2 3 5
4 3 6 5 1 8 9 2 7
1 7 8 3 9 2 5 4 6
5 9 2 7 6 4 1 8 3
2 4 1 6 3 5 8 7 9
S u d o k u
Débusquez 2 stars de boxe
dont les noms
ont été mélangés…
éli
élo
Mon premier
est le contraire de laide,
Mon second est
un adjectif possessif,
Mon troisième est une
note de musique,
Mon tout est un acteur célèbre.
Ibn Khaldoune
Obama
M
1858 Première nouvelle envoyée par télégraphe
1936 L'Égypte accède à l'indépendance
1959 LʼAngleterre se dote dʼune voiture étonnamment minuscule :
lʼAustin Mini.
1978 Élection d'Albino Luciani qui devient le pape Jean- Paul I
er
DADF I E L DHONI L YTRI
S S o o l l u u t t i i o o n n d d e e s s j j e e u ux x… …
Sudoku
Réagissez à cette page par e-mail :
jeux-sante@lebuteur.com
Haroun Tazief
Mikhaïl Gorbachev
La gboIo
du ]our
Devinette
Le-Saviez-Vous ?
Mots fléchés
S
A
V
O
I
R
I
n
u
t
i
l
e
Qu'est-ce qu'on ne voit pas quand on voit
et qu'on voit quand on ne voit pas ?
Qui a dit ?
«Le gbénomène OVN¡ exlsIe
vralmenI, eI ll dolI êIre IralIé
sérleusemenI»
QCM
Qui fut le premier
président américain ?
Pourquoi Léonard de Vinci ne
voyait-il pas bien ses dessins ?
Léonard de Vinci a été un grand génie de la
peinture et nous a laissé un patrimoine in-
comparable. I l a exécuté de nombreuses
oeuvres notamment des tableaux mais
aussi de nombreux dessins. Comme les au-
tres artistes de son époque, Léonard de
Vinci utilisait des mines de plomb pour
dessiner. Le crayon, à cette époque,
n'existait pas.
On ne pouvait pas gommer la mine de
plomb et il fallait essayer de faire un trait
définitif. L'artiste dessinait de cette façon
mais les traits laissés par la mine de plomb
ne se voyait pas bien. Ainsi, fallait-il at-
tendre que cette dernière s'oxyde pour
voir le dessin réellement. Ce qui prenait
environ trois semaines.
Charade
Une maman citron dit à
ses enfants :
- Pour vivre longtemps, il ne
faut jamais être pressé !
Un coq attend sa femme à
la maternité :
- Est-ce que mon bébé
poussin est né ?
- Heu, il y a eu un léger ac-
cident vous êtes père d'une
omelette!
La mère de Hamza s'ex-
clame :
- Pourquoi manges-tu ton
éclair au chocolat en te re-
gardant dans la glace ?
- Pour avoir l'impression
d'en manger deux.
Le client demande au ser-
veur, en consultant la carte :
- Garçon,que me recom-
mandez-vous en toute
confiance ?
- Un autre restaurant !
C'est l'histoire de deux
pommes de terre.
Une d'elles se fait écraser
et l'autre s'écrie :
- Oh purée !
Humour…
La schoïnopen-
taxophilie consiste
à collectionner les
cordes de pendus.
L
’intrus
Fève
Père
Pèle
Féodal
a- Abraham Lincoln
b- George Washington
c- Thomas Jefferson
Enigme
Je suis quelque chose qui peut
voyager dans le monde entier
en restant dans mon coin Qui
suis-je ?
D D’ ’ o où ù Ç Ça a s so or r t t ? ?
De quel film célèbre cette
photo est-elle extraite ?
22
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
23
N° 2386
www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50
■ Urgences médicales : 115
■ Protection civile : (021) 71.14.14
■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73
■ Gendarmerie : (021) 76.41.97
■ Centre antipoison : (021) 97.98.98
■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81
■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52
■ Service des eaux : (021) 67.50.30
■ Personnes en difficulté
ou en détresse : N° Vert : 15-27
Les experts
sont unanimes : la
natation présente peu
de contre-indications.
Et lorsque l'on exerce
cette activité sportive
correctement (en al-
ternant les différents
types de nage) on ne
provoque aucune
douleur. Si la natation
peut être pratiquée
toute l'année, l'été
reste la saison idéale
pour intensifier la pra-
tique de ce sport. Ou, pour s'y
remettre en douceur pendant
les vacances, par exemple.
La natation peut être ef-
fectuée à tout âge.
Véritable allié des femmes,
elle sculpte le corps, affermit
et allonge tous les muscles,
modelant ainsi un véritable
petit corps de sirène. Comme
le soulignent les spécialistes
c'est une bonne activité d'en-
durance. Elle est réputée pour
galber le corps. En piscine ou
en mer, la position horizontale,
la fraîcheur et la pression de
l'eau associés ont un fort pou-
voir drainant. Mais elle ne fait
pas perdre plus de poids
qu'un autre sport.
La natation facilite le
contrôle du poids.
En effet, pendant un effort
physique, quel qu'il soit, la dé-
pense calorique est plus im-
portante qu'au repos. Et le
métabolisme est amélioré. La
natation seule ne suffit donc
pas à faire maigrir.
Exit les oedèmes et les
jambes lourdes !
Outre la dépense énergétique
induite, les battements dans
l'eau sculptent rapidement la
silhouette en stimulant la cir-
culation sanguine. Une pra-
tique régulière de la natation
nous assure ainsi une allure
longiligne et un joli buste.
Dans un programme de perte
de poids, les experts conseil-
lent particulièrement la
brasse. Par ailleurs, la nata-
tion est l'un des meilleurs
sports pour améliorer le retour
veineux. Grâce à l'alternance
des contractions et des dé-
contractions musculaires, elle
favorise le pompage du sang
situé dans les jambes. Elle est
idéale pour celles qui souffrent
de jambes lourdes et de pro-
blèmes veineux. L'eau permet
ainsi de stimuler la circulation
: il effectue des micro-mas-
sages sur les rondeurs et les
points sensibles.
De même, le risque d'appa-
rition du diabète de type 2
peut être réduit (souvent dû à
un excès pondéral
ou un manque
d'exercice physique)
grâce à une pratique
régulière de la nata-
tion.
Réduisez les
risques cardiovas-
culaires.
La natation permet
en effet, ainsi, de ré-
duire certains fac-
teurs de risques liés
aux maladies cardio-
vasculaires. Cette activité
d'endurance d'intensité
moyenne prolongée améliore
la circulation du sang dans le
cœur. Et sollicite simultané-
ment les membres supérieurs
et inférieurs du corps .
Excellente pour le système
cardiovasculaire, la natation
baisse la fréquence cardiaque
au repos ainsi que la tension
artérielle.
Résultat : la puissance et l'ef-
ficacité du coeur augmentent
grâce à la pratique régulière
de ce sport.
La natation fait travailler
nos muscles.
Elle améliore ainsi leur tonus,
ménage nos os et notre dos.
C'est aussi un sport très
adapté pour maintenir l'ampli-
tude des articulations et ré-
duire le risque d'arthrose.
L'absence de choc évite les
contraintes sur le squelette.
Ce qui rend la natation prati-
cable par le plus grand nom-
bre.
Cʼest la raison pour la-
quelle il peut être dé-
primant de se peser quand on fait du
sport. En revanche, le sport permet
dʼaffiner la silhouette et de remodeler
le corps. Alors évitez la balance, le
principal est de se sentir bien dans
son corps, non ?
Le proverbe du jour
Le blffre du ]our
C
Le matin est certainement le mo-
ment le plus difficile de la jour-
née. Imaginez-vous après une
dure nuit de sommeil, vous
devez vous rendre au bureau et
afficher un beau sourire pour ne
pas vous trahir. Votre douche
prise, il est temps de parfumer
et de contrer les mauvaises
odeurs de la journée à venir.
Vous mettez du déodorant et là,
le thème musical du film Rocky
retentit pour vous mettre en
forme et vous motiver à affron-
ter cette dure journée.
Un adolescent âgé de 11 ans a
mis au point ce système.
Nommé Quinn Sheeran, ce
jeune inventeur a établi un sys-
tème permettant d'entendre la
musique du film avec Sylvester
Stallone lorsque vous ouvrez
votre déodorant. A la fois so-
phistiqué et ingénieux, ce sys-
tème est tiré tout droit des
fameuses cartes jouant de la
musique lorsqu'elles sont ou-
vertes.
La toute première fois que ce
projet a été diffusé sur la Toile,
cela a été fait par le biais du
réseau social Reddit. C'est
l'utilisateur répondant au
pseudonyme de cmay3312, le
cousin de Quinn Sheeran, qui
a posté une photo du fameux
déodorant musical. On y voit
donc tout le système décom-
posé en trois parties. La pre-
mière est une sorte de ficelle
reliée au capuchon du déodo-
rant à une puce. Les deux au-
tres parties sont chargées de
jouer la musique en question.
News News
5anIé 5anIé
(Proverbe ourdou)
Mieux vaut un ennemi sage
qu'un ami stupide.
11
20 aliments champions contre le diabète
Ce que vous mettez dans votre panier d’épicerie détermine si vous laisserez votre
diabète prendre le dessus ou si vous parviendrez à le mettre au tapis. Nous avons
donc dressé une liste des 20 meilleurs aliments pour lutter contre le diabète.
ACTUFL
Ben Affleck, Christian Bale... Retour
sur les Batman au cinema
La surprise est totale chez les fans de
Batman : c'est Ben Affleck qui in-
carnera le justicier masqué dans le
prochain film de Zack Snyder, qui
verra s'affronter Batman et Super-
man (joué de nouveau par Henry
Cavill). Ben Affleck endosse ainsi
un costume devenu mythique et
porté avant lui par une dizaine
d'acteurs en 70 ans. De Lewis Wil-
son à Christian Bale, retour sur les
Batman du cinéma, entre collants
gris souris et armures en téflon...
La légende Batman ne date pas
d'hier... C'est en 1943 que le tout
premier Batman arrive sur grand
écran. Il est incarné par Lewis Wilson et est accompagné de Dou-
glas Croft en Robin. Le film en noir et blanc raconte les aven-
tures des deux héros contre le Dr Daka... À l'époque, le
super-héros porte un costume assez simple, dont les tradition-
nels collants gris et une simple capuche-cagoule pour camoufler
son visage. En 1966, le costume n'a pas tellement changé pour
Adam West. C'est avec Tim Burton que le costume noir de Bat-
man prendra du grade. En 1989, Michael Keaton joue le justicier
dans "Batman", puis dans "Batman : Le Défi" en 1992. Il jouera
d'abord aux côtés de Kim Basinger, avant de donner la réplique
à Michelle Pfeiffer en Catwoman. Batman devient plus sexy et
charismatique.
Un Australien dévoré par un crocodile lors
d'une fête
Une fête d'anniver-
saire a tourné au
drame en Australie.
Samedi, un homme
célebrait ses 24 ans
au bord d'une rivière
en présence d'une
quinzaine de per-
sonnes. Ce cours
d'eau situé à une
centaine de kilomè-
tres de Darwin, dans le nord du pays, est pourtant réputé pour
abriter des crocodiles pouvant mesurer jusqu'à sept mètres,
mais cela n'a pas découragé les fêtards.
Deux des convives ont entrepris de traverser la rivière à la
nage. Un jeune homme a alors été attaqué par un reptile sous
les yeux de ses amis. «Ils le regardaient traverser la rivière [...]
Puis ils ont vu le crocodile qui le prenait entre ses mâchoires»
a expliqué le chef de la police locale. Au lendemain du drame,
les recherches se poursuivent, le corps de la victime n'a pas
encore été retrouvé.Selon les médias locaux, l'homme et son
ami ont ignoré les mises en garde des autorités prévenant de
la présence de crocodiles dans ce cours d'eau. «C'est l'une des
rivières de ce territoire les plus peuplées de crocodiles, il y en
a un gros tous les deux kilomètres» a commenté un employé
de la ville. La police a abattu l'un de ces mastodontes par pré-
caution.Les crocodiles sont protégés en Australie depuis les
années 70. Leur nombre n'a cessé de croître. Ce genre de
drame n'est pas une première dans le Territoire du Nord aus-
tralien.
la NSA espionnait aussi l'ONU
Elle surveillait
les communica-
tions télépho-
niques de
millions d'Amé-
ricains, mais
aussi celles de
l'ONU. L'agence
de sécurité
américaine, la
NSA, a forcé
l'accès au sys-
tème de vidéo-
conférence interne
des Nations unies, a rapporté dimanche 25 août Der Spiegel
(en allemand). L'hebdomadaire allemand cite des documents
confidentiels de l'agence. La NSA est depuis plusieurs mois au
cœur des fuites de documents secrets par Edward Snowden,
qui a révélé l'ampleur du système de surveillance des Etats-
Unis.
L'agence a pénétré dans le système de l'ONU pendant l'été
2012, selon le Spiegel. Cette interception de communications a
engendré une "hausse spectaculaire de la quantité de données
issues de téléconférences et permis de décrypter ces don-
nées", est-il écrit dans un document de la NSA cité par l'heb-
domadaire. En trois semaines, le nombre de communications
décryptées par ses services serait passé de 12 à 458.
Faux !
Peogle
17:40 Les Boys
18:05 Les esca-
pades de Petitre-
naud
18:35 Tout le
monde veut pren-
dre sa place
19:30 Journal
(France 2)
20:00 L'affaire
Marcorelle
21:35
TV5MONDE, le
journal
21:45 Journal
(RTS)
22:15 Le journal
de l'économie
22:20 Les carnets
du bourlingueur
23:15
TV5MONDE, le
journal Afrique
23:30 Concert An-
niversaire Chris-
toph Eschenbach
00:30 Brigitte En-
gerer
12:05 Scènes
de ménages
12:27 100%
montagne
12:30 Akeelah
14:45 Un dîner
presque parfait
16:35 La meil-
leure boulan-
gerie de
France
17:40 100 %
mag
18:45 Le 19.45
19:05 En fa-
mille
19:50 L'amour
est dans le pré
22:10 Nou-
veau look pour
une nouvelle
vie
23:15 Nou-
veau look pour
une nouvelle
vie
00:45 NYC 22
15:20 The Closer
: L.A. enquêtes
prioritaires
16:04 Côté Match
16:05 The Closer
: L.A. enquêtes
prioritaires
16:50 On n'de-
mande qu'à en
rire
17:50 Avec ou
sans joker
18:25 Le cube
19:00 Journal
19:40 Tirage du
Loto
19:45 L'attaque
20:30 L'attaque
21:20 L'attaque
22:10 Private
Practice
22:50 Private
Practice
23:34 Expression
directe
23:35 Dans
quelle éta-gère
16:20 Bienvenue
chez nous
17:15 Secret
Story
18:05 Le juste
prix
19:00 Journal
19:35 Petits plats
en équilibre été
19:37 Des inven-
tions et des
hommes
19:38 Météo
19:42 Nos chers
voisins
19:45 Pep's
19:50 Les experts
: Miami
20:35 Les experts
: Miami
21:20 Les experts
: Miami
22:10 Les experts
: Miami
23:00 Forgotten
23:45 Forgotten
00:40 Sept à huit
02:15 Reportages
Horaires des prières
Prévisions météo pour Alger et ses environs
DIMANCHE
BEAU TEMPS
Matin : 19 °C
A-M : 21 ° C
Vent : 14 km/h
Direction : N.
LUNDI
BEAU TEMPS
Matin : 21 °C
A-M : 30 ° C
Vent : 11 km/h
Direction : N.E.
17 Cawal 1434
Dlmancbe
Dohr : 12h50
Asr : 16h32
Maghreb : 19h31
Icha : 20h54
Lundl
Fedjr : 04h42
Chourouk : 06h14
Qu'est-ce que la conscience?
La question est ardue et a fait
l'objet de bien des discus-
sions philosophiques. Mais
aucun penseur de l'Antiquité
n'a dû imaginer qu'un jour on
tenterait de la réduire à un
simple score numérique!
Une équipe de scientifiques
américains et européens a
pourtant mis au point une
technique d'analyse qui permet
d'estimer le niveau de conscience d'une
personne incapable de communiquer,
car placée sous anesthésie ou plongée
dans un coma à la suite d'un accident.
Tous les niveaux de coma ne sont pas
égaux et si certains se distinguent par
une absence totale de conscience, un
état presque végétatif, d'autres sont
moins graves, avec des patients
dans un état intermédiaire, où
ils sont par exemple sensibles
aux stimulus extérieurs mais
ne peuvent plus ni bouger ni
parler. De manière classique,
les médecins établissent le ni-
veau de conscience en éva-
luant la capacité d'un patient à
répondre à des sollicitations
externes, par exemple en lui de-
mandant d'ouvrir les yeux ou de
presser la main qui les tient.
Cette méthode est très limitée, car l'ab-
sence de réponse ne veut pas dire que le
patient n'est pas conscient mais signi-
fie, soit qu'il est insensible aux stimulus
extérieurs, soit qu'il est incapable de
bouger ou qu'il ne comprend plus ce
qu'on lui demande.
Un garçon de 11 ans a inventé le premier déodorant musical
Par leur teneur élevée en fibres et en protéines, les noix
sont un aliment à combustion lente qui convient à la gly-
cémie. Bien quʼelles soient riches en lipides, cʼest tou-
jours ce gras mono-insaturé qui est bon pour vous.
La torréfaction libère la saveur des noix et en fait un ex-
cellent complément aux entrées et aux soupes dʼau-
tomne. Étalez des noix décortiquées sur une tôle à
biscuits et rôtissez au four à 150˚C (300˚F) de 7 à 10 mi-
nutes.
Lorsquʼon achète des vêtements, il faut
toujours les laver avant de les mettre, et si
possible à la main et séparés car ils risquent
de déteindre. Si tel est le cas, il suffit de les
faire tremper dans du vinaigre blanc mélangé
à de lʼeau tiède. Rincer et laver normalement.
En principe la couleur sera fixée.
sIuce
A
Ingrédients
rôti de veau
cuit : 300 g
oignon
haché : 1
poivron
rouge : 5
poivron vert :
5
tomate : 4
beurre : 60 g
gruyère râpé
: 125 g
crème
fraîche : 4 c. à
soupe
œuf : 1
riz long grain amé-
ricain : 250 g
sel, poivre
Préparation
Préchauffez le four
th.7 (210°C).
Coupez la viande
en fines tranches
puis en lanières.
Lavez et coupez les
poivrons en dès.
Lavez et coupez les
tomates en mor-
ceaux.
Dans une cocotte
faites revenir l'oi-
gnon 2 min à feu
moyen dans 50 gr
de beurre fondu.
Ajoutez les poivrons
et faites revenir 2
min à feu moyen.
Ajoutez les tomates
et faites revenir 2
min. Ajoutez le riz et
faites cuire 1 min
toujours à feu
moyen.
Ajoutez 1/2 litre
d'eau, su sel, du
poivre et portez à
ébullition à feu vif,
couvrez et faites
cuire à feu doux en-
viron 15 min,
jusqu'à ce que le riz
soit cuit.
En remuant rapide-
ment ajoutez l'œuf
battu et 50 gr de
gruyère.
Faites chauffer 1 à
2 min à feu doux en
remuant jusu'à ce
que le fromage
fonde.
Beurrez un plat al-
lant au four et met-
tez-y la préparation.
Dans un bol battez
le fromage restant
et la crème fraîche.
Couvrez le riz de ce
mélange et mettez
au four 7 à 8 min
pour gratiner.
Servez avec une
salade.
QuesIlon
Gratin de riz composé
R Re ec ce et tt te e
14. Noix
Laver des vêtements neufs qui déteignent
15. Graines
Quels sont les bienfaits de la natation ?
Le gras pèse plus lourd que le muscle
Une technique pour
mesurer la conscience
24
Publicité
N° 2386 www.lebuteur.com
Lundi 26 août 2013
A
N
E
P
:
5
3
6
9
7
9
L
e
B
u
t
e
u
r
d
u
2
6
-
0
8
-
2
0
1
3