You are on page 1of 11

« SUR LA RÉIFICATION DES COLLECTIFS » : À PROPOS DE L'ÉCOLE DE CHICAGO

Romain Pudal P.U.F. | Cahiers internationaux de sociologie
2005/2 - n° 119 pages 367 à 376

ISSN 0008-0276
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Institut d'Etudes Politiques de Paris - - 193.54.67.91 - 26/08/2013 00h50. © P.U.F.

Article disponible en ligne à l'adresse:

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------http://www.cairn.info/revue-cahiers-internationaux-de-sociologie-2005-2-page-367.htm

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour citer cet article :

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Pudal Romain, « « Sur la réification des collectifs » : à propos de l'école de Chicago », Cahiers internationaux de sociologie, 2005/2 n° 119, p. 367-376. DOI : 10.3917/cis.119.0367

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distribution électronique Cairn.info pour P.U.F.. © P.U.F.. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

Document téléchargé depuis www.cairn.info - Institut d'Etudes Politiques de Paris - - 193.54.67.91 - 26/08/2013 00h50. © P.U.F.

F.67.91 .Institut d'Etudes Politiques de Paris . Fabiani : « Chacun sait bien que le réalisme des collectifs n’est pas seulement le produit de l’illusion des épistémologies objectivistes.U. »1 Il n’en demeure pas moins que c’est la nature même de cette existence qui pose problème et les opérations de pensée qu’elle autorise. Cahiers internationaux de Sociologie. Document téléchargé depuis www. capacité d’action. XIX [367-376].. l’École de Chicago par exemple – des propriétés définitionnelles stables qui lui garantissent une existence effective permanente.26/08/2013 00h50. 1982.91 .cairn. L.67. la famille. qu’on ne puisse nier qu’ils existent en est une autre. l’École ou dans le cas qui nous intéresse. Romain Pudal INTRODUCTION Je souhaiterais aborder une question que l’on peut à bon droit considérer comme classique en histoire et sociologie des sciences mais qui vient de retrouver une certaine actualité grâce aux réflexions conjointes du sociologue américain Andrew Abbott et de Jean-Michel Chapoulie dans son ouvrage La tradition sociologique de Chicago. Jean-Louis Fabiani.info .NOTE DE RECHERCHE « SUR LA RÉIFICATION DES COLLECTIFS » : À PROPOS DE L’ÉCOLE DE CHICAGO par Romain PUDAL À propos de l’École de Chicago Document téléchargé depuis www..Institut d'Etudes Politiques de Paris .cairn. la conscience collective. et j’en passe ? Comme l’écrit J. © P. désir. Luc Boltanski.F. Vol.193. © P. 1994.54.54. 2005 . Cette question est celle de la « réification des collectifs » ou encore de l’ « hypostase des collectifs » pour reprendre les termes de Jean-Louis Fabiani : elle renvoie à l’idée que l’usage par le sociologue du langage ordinaire le conduit quasi nécessairement à attribuer à des entités collectives – l’État. mais aussi la conséquence d’une stratégie discursive et sociale qui fournit ses objets au sociologue : que les “cadres” ne constituent pas un concept construit est une chose.info . La question est celle que pose Boltanski : « De quelle science souveraine pourrait-on bien s’autoriser pour contester la réalité d’un principe d’identité auquel les agents sociaux accordent leur croyance ? »2 1. 2. Cette ontologie décontextualisée sous-jacente au langage ordinaire pose évidemment une série de problèmes : est-il légitime d’hypostasier ainsi un ensemble d’éléments hétérogènes ? Est-il légitime aussi de le doter d’un ensemble d’attributs qui devraient être réservés à des êtres vivants : volonté.26/08/2013 00h50.193.U. et aux commentaires critiques qu’elles ont suscités.

3.F. 1992. A journal. « une problématique commune et un champ de recherches commun » en faisant une « véritable école »4. 2 Paul-Laurent Assoun. 7 Martin Bulmer.67. 2. dans l’ouvrage qu’il consacre à l’École de Francfort. © P.U. Voici pourquoi : pour avoir une réelle validité la notion d’ « école » implique qu’un certain nombre d’exigences critériologiques soient remplies .54. La plupart des ouvrages ou des articles portant sur l’École de Chicago ou celle de Francfort par exemple commencent par des réflexions sur cette notion.F. et simultanément particulièrement ardue. Bulmer s’intéresse pour sa part à la pertinence de l’idée suivante : « A “school” in the social sciences may be thought of as akin to the term used in art history to designate a group of contemporaries sharing a certain style.91 . 4.67. un nouveau paradigme. « plusieurs caractéristiques qui lui donnent incontestablement une grande unité »3. La construction de l’objet apparaît alors comme une tâche à la fois nécessaire. 1979.cairn. Comme on le voit. 1984. décline ces exigences critériologiques de façon encore plus détaillée en rappelant qu’en toute rigueur. sa pertinence et sa validité. © P.54. une revue et d’autres moyens de publication2. Martin Bulmer. Wiggerhaus. p. Les analyses en termes de tendances. Il est certain que la concordance et la permanence d’autant d’éléments est chose relativement rare dans l’histoire intellectuelle et il n’est guère difficile de montrer les hétérogénéités théoriques autant que les conflits intellectuels. as well as to integrate the activities of dispersed members of the school. d’éclectisme ou de diversité et le refus corrélatif de toute définition sclérosante sont donc fréquents.. Bulmer les rappelle en commençant son ouvrage : « Schools flourish in settings with an institutional affiliation. pour parler d’ « école ». mais je voudrais plutôt me centrer sur les problèmes méthodologiques qui sont liés à la notion d’ « école » en sociologie des sciences.Institut d'Etudes Politiques de Paris . p. review. d’hétérogénéité.cairn. typically an academic site of general excellence in a great metropolitan area. p. 3 Yves Grafmeyer et Isaac Joseph. incontournable. les difficultés sont nombreuses et « s’interroger sur le genre de réalité que constitue une phénomène idéologique »6 comme le propose Assoun dans Document téléchargé depuis www. 4 Alain Coulon. il faudrait un cadre institutionnel relativement stable. 5. It implies the existence of collaborative scholarly activity integrated through the work of one or more leading figures in the school »1.26/08/2013 00h50.193. 1984. 6.368 Romain Pudal 1. or other means of regularly publishing research is required to communicate with a wider scholarly public. C’est pourquoi la plupart des auteurs rappellent que cette critériologie constitutive d’une approche idéal typique de la notion d’école doit rester un outil d’analyse souple et nuancé et ne pas plonger le sociologue dans les affres d’une épistémologie objectiviste et réifiante. A school is thus considerably more than a collection of distinguished individual scholars working in a leading department.info . or set of symbolic expressions and having at some point or other in time or space a high degree of interaction »5. 1993.info . La difficulté à nommer ce qui constituerait l’approche dominante de l’École de Chicago par exemple se double néanmoins du constat qu’il existe quelque chose qui résiste à la dissolution sociohistorique de l’objet. un manifeste.26/08/2013 00h50. 3 Document téléchargé depuis www. 1987. institutionnels ou personnels qui traversent une communauté scientifique et font vaciller la belle harmonie qui devrait constituer le cadre irénique du monde des « travailleurs de la preuve ».. une « personnalité intellectuelle charismatique qui était habitée par la foi en un nouveau programme théorique ».U.193.Institut d'Etudes Politiques de Paris . p.91 . Je ne prétends évidemment pas reprendre intégralement la question de la réification des collectifs. 2 Rolf Wiggerhaus. p. . p. technique.

26/08/2013 00h50. il serait sans doute plus juste de dire que c’est le travail d’enquête – le travail de terrain si âprement défendu par Chapoulie depuis de nombreuses années – qui l’a conduit à exposer un certain type de méthodologie et non des attendus théoriques abstraits qui préexisteraient au travail d’enquête. © P. chronologiques. p. À cette complexité critériologique. p. une démarche et un courant ou mouvance théorique à la fois continue et diverse »1.54.67.U.info .91 . institutionnels. Document téléchargé depuis www.Institut d'Etudes Politiques de Paris . Cette dimension rétrospective permet donc d’étendre une appellation donnée à des travaux très dispersés dans le temps et dans l’espace et complique encore la tâche du sociologue historien.193. 2004.info .. plus ou moins explicites selon les textes et les époques. un projet scientifique.26/08/2013 00h50. Les réponses à ces questions apportées par les deux auteurs que j’évoquais en commençant méritent je crois une attention toute particulière dans la mesure où chacun d’eux suit une ligne théorique forte qui n’élude pas les problèmes.cairn. Comme il le souligne avec beaucoup de finesse.À propos de l’École de Chicago 369 I. 19 2. je rappellerai les positions théoriques. personnels ou théoriques peuvent tous être récusés et disqualifiés avec une certaine facilité. J.. je consacrerai mon second point aux lectures critiques croisées qu’en donnent Jean-Michel Berthelot et Christian Topalov .54. 129 Document téléchargé depuis www. Assoun propose donc finalement de croiser habilement un critère théorique. Je centrerai mon propos sur les propositions méthodologiques et le travail de Jean-Michel Chapoulie avant d’évoquer très brièvement les réflexions d’Andrew Abbott. Christian Topalov.91 . un « label qui sert à repérer un événement. enfin. de Jean-Michel Chapoulie . Reste que le terme d’école ne se réduit pas nécessairement à une nomenclature éclectique dépourvue de sens. depuis près de vingt ans. le noyau dur de la « Théorie critique » en ce qui concerne Francfort.F.F. LA PERSPECTIVE THÉORIQUE DE JEAN-MICHEL CHAPOULIE Dès l’introduction de son ouvrage sur la tradition sociologique de Chicago. en toute rigueur. j’examinerai rapidement les réflexions de Vincent Descombes et Andrew Abbott sur cette question de la réification des collectifs. Je procéderai donc en trois temps : tout d’abord. théorie de l’étiquetage et dimension rétrospective se combinent et dessinent un champ de questionnements complexes qui permet de se pencher à nouveau sur cette question de la réification des collectifs. il faut ajouter le fait fréquemment souligné que le terme d’ « école » est en général apposé rétrospectivement à un ensemble de recherches que leurs auteurs ne subsumaient pas forcément sous une étiquette commune au moment de leur rédaction ou de leur publication.-M. Chapoulie explicite les principes méthodologiques qui ont guidé son travail .Institut d'Etudes Politiques de Paris . ont regardé l’École de Chicago comme une construction rétrospective »2.U. C’est bien le sens d’une remarque introductive de Topalov dans un article qu’il consacre précisément à l’École de Chicago pour tenter de cerner les usages stratégiques de l’histoire des disciplines : « Le présent travail se situe dans la continuité d’une série de contributions qui.. et un critère sociologique.193. . © P. Ibid. l’introduction à son ouvrage L’École de Francfort reste tout à fait d’actualité. Voici en tout cas ce qu’il déclare : « Le découpage de l’objet attire en effet davantage l’attention sur l’hétérogénéité que sur l’homogénéité 1. les critères strictement géographiques.cairn. Multiplicité critériologique.67.

26/08/2013 00h50.Institut d'Etudes Politiques de Paris .) qui tendent inévitablement à réifier des productions intellectuelles diverses par le moyen de la substancialisation langagière. 3. qualifier la position de Chapoulie – il ne s’agit évidemment pas d’une provocation – d’historicisme réflexif contextualiste et interactionniste.. entendu comme l’ensemble « des relations intelligibles entre les produits finis des recherches et des éléments de l’univers social dans lequel ceux-ci ont été élaborés »3.. l’anachronisme. l’hagiographie et la réification. Le rôle des contingences (essentielles aussi aux yeux d’Andrew Abbott au moins depuis son ouvrage Time Matters) que fait apparaître inévitablement l’étude concrète de la production d’œuvres intellectuelles heurtera également les convictions de tous ceux qui espèrent toujours réduire celles-ci à une “formule”.370 Romain Pudal 1. Dans ces conditions. se trouvent disqualifiées.F. Jean-Michel Chapoulie.Institut d'Etudes Politiques de Paris .91 . »1 C’est donc au nom d’une démarche résolument sociohistorique que Chapoulie conteste la possibilité pour le sociologue de subsumer sous un même label. Chapoulie s’est efforcé de rendre compte systématiquement du contexte.54.cairn. qu’il s’agit à chaque fois de restituer pour en faire ressortir l’irréductible spécificité.. © P. interactionnisme. mais des œuvres prises dans des réseaux d’échanges et d’emprunts entre chercheurs – et les emprunts directs ne sont certainement pas plus importants que les réactions critiques.info .67. En restituant le contexte de production des travaux de la tradition sociologique de Chicago. historiques. . elle présente au moins quatre avantages essentiels pour qui veut faire un travail sociohistorique sur des productions intellectuelles : elle évite quatre écueils classiques de l’histoire des idées : le présentisme. »2 On pourrait.U. dépendent essentiellement de contextes sociaux. bref à un petit nombre de principes.91 . p. En s’interdisant de recourir à une définition princeps et abstraite de l’École de Chicago. une même étiquette – ici l’ « École de Chicago » – un ensemble de travaux hétérogènes dont les conditions de production. à la suite de Topalov. 2001. c’est-à-dire comparable à celle qui est mise en œuvre. il est bien entendu que les idées de « science normale » ou de « paradigme » défendues par Kuhn. économiques. Document téléchargé depuis www. © P.. intellectuels. un “paradigme”. fonctionnalisme. 2001.cairn. 2. 412. ou devrait l’être. Ibid.info . Les dévots de l’ “École de Chicago” (et ses contempteurs) se chagrineront sans doute de ne pas retrouver l’unité intellectuelle des œuvres qu’ils attendaient. pour étudier l’école. Ibid. Chapoulie peut donner leur Document téléchargé depuis www.26/08/2013 00h50. de diffusion et de réception. C’est donc dans l’univers complexe mais objectivable des relations d’interaction entre les chercheurs (professeurs et disciples par exemple mais aussi chercheurs et responsables associatifs ou politiques) qu’il faut resituer les conditions de possibilité et de mise en œuvre d’un travail intellectuel. p.U. 19..193.. Celle-ci ne peut en effet être défendue qu’au prix de la restriction du corpus des œuvres pris en compte.193. 419.67. institutionnels. Comme le dit encore Chapoulie : « Ce n’est donc pas une “École de Chicago” clairement identifiable qui se dégage de cette enquête. On peut à juste titre considérer que l’accent mis sur l’hétérogénéité des œuvres est la conséquence inéluctable de l’adoption d’une véritable démarche historique. de celle-ci.F. celle de « programme de recherche » chère à Lakatos ainsi que toutes les terminologies plus classiques d’une histoire des idées plus traditionnelle (individualisme.. Cette dénomination un peu barbare me servira juste à indiquer les caractéristiques de sa démarche . p.. la religion ou le travail.54. là où les nécessités de la compréhension historique conduisent au contraire à l’élargir.

91 .54. la discus1..Institut d'Etudes Politiques de Paris . Je vais m’employer maintenant à discuter rapidement les critiques formulées par Jean-Michel Berthelot dans une recension de l’ouvrage La tradition sociologique de Chicago pour préciser le sens et la portée de mon questionnement.. en critiquant les notions de « paradigme » ou d’ « École ». Quentin Skinner est conduit pour son travail à exhumer l’ensemble des textes et des auteurs (importants ou obscurs.54. bien souvent. mais pouvoir leur survivre au titre de courant de recherche.U. La citation est un peu longue mais elle a le mérite d’être claire et assez complète : « Mettre en évidence les déterminants contextuels des travaux de Chicago ne suffit pas à infirmer l’idée de la constitution d’un noyau programmatique.U.cairn. le « programme de recherche » de Lakatos ou encore l’ « horizon du questionnable » d’Alain de Libéra tentent tous. 1989..26/08/2013 00h50.À propos de l’École de Chicago 371 II. 138. .] C’est ce type de contexte (qui est un contexte de significations et non pas un contexte de causes) qu’il faut élucider. Pourtant. voire totalement oubliés) qui constituaient l’univers intellectuel de l’auteur qu’il étudie. contextualiste et interactionniste comporte des atouts majeurs et permet. Prenant lui aussi le contre-pied d’une histoire des idées traditionnelle. [. On pourrait rapprocher cette démarche de celle de Quentin Skinner en histoire de la philosophie politique lorsque celui-ci se donne pour tâche de reconstruire l’univers discursif dans lequel les œuvres sont produites. »1 Cependant l’approche skinnérienne demeure essentiellement textuelle tandis que Chapoulie s’efforce de donner toute leur place aux éléments contextuels sociohistoriques qui sont aussi. place à des œuvres « oubliées » ou injustement écartées mais aussi relativiser la place de grands classiques plus connus. pour cela. quelle que soit la définition forte ou faible que l’on donne à ces termes.-M. Document téléchargé depuis www.. je crois.67. Droits. à leur manière. il est indispensable de sortir du texte lui-même pour étudier de manière systématique l’ensemble des usages qu’il est possible de faire – à une époque donnée – d’une même idée ou d’un même thème.info . l’ « épisétmé » foucaldienne.Institut d'Etudes Politiques de Paris . De fait. car chaque texte fonctionne comme un acte de communication : soit il possède un caractère conventionnel reconnaissable. Chapoulie semble écarter définitivement la possibilité de définir les éléments constitutifs communs à l’ensemble des travaux relevant d’une tradition de pensée. mais ayant une armature rationnelle suffisamment robuste pour pouvoir non seulement donner une unité. p.91 . Document téléchargé depuis www. © P.info .193. du hors-texte. REMARQUES CRITIQUES SUR LA POSITION DE CHAPOULIE La critique sans doute la plus tranchée est celle de J. Comme le dit très bien Jean-Fabien Spitz : « Seule l’étude du contexte discursif permet de décider avec quelle intention un texte est écrit. même partielle. de désigner ce qui peut être commun à des œuvres hétérogènes et autoriser le cas échéant à les subsumer sous un même vocable. Jean-Fabien Spitz.26/08/2013 00h50.cairn.F. de reposer d’une autre manière la question de la réification des collectifs : pour le dire simplement. Berthelot dans les Cahiers internationaux de sociologie. et de préciser la nature de la force illocutionnaire [Austin] qui lui est coordonnée .67. soit il a la forme d’une intervention identifiable comme telle – qui peut avoir la forme de la subversion des conventions – dans une situation argumentative aux frontières délimitées. à un certain nombre de travaux. © P. Cette démarche historiciste.193. no 10.F. sans doute partiellement issu de ce contexte.

l’assertion “école” – qu’il s’agisse de la promouvoir ou de la critiquer – est une stylisation qui est aussi une arme. mais il ne nous livre pas une réflexion systématique sur ce point. »3 Pour conclure sur ce point.193. »1 Topalov souligne à ce propos très clairement le double avantage lié à l’usage d’une terminologie en terme d’ « École » : « D’abord parce qu’affirmer l’existence d’une “école” est l’une des modalités usuelles de la formation des traditions scientifiques.. Il est bien évident que ces difficultés n’ont pas échappé à Chapoulie.26/08/2013 00h50. que parce qu’elle suggère les problèmes que pose l’histoire de la sociologie. des principes épistémologiques ou méthodologiques susceptibles de conférer aux travaux de la tradition de Chicago une unité. d’une école. une série de présents à une série de passés.26/08/2013 00h50. Certaines formulations semblent inviter au contextualisme alors que certaines analyses – du programme de Park par exemple –. il ne l’est pas sur le second. exemplairement mise en œuvre dans cet ouvrage .. 128. trois éléments de réponse peuvent être mis en évidence : – Chapoulie inscrit son travail dans la perspective théorique propre à la tradition de Chicago.F.54. même problématique et évolutive ? Ou bien le travail de contextualisation historique nous contraint-il à admettre que cette unité n’est qu’une illusion. 127-128. p. Christian Topalov. 3. 2. si le propos de Jean-Michel Chapoulie est parfaitement clair sur le premier point. ces ensembles de références et exempla qui constituent les outils des savants. p.U. le second une position épistémologique discutable – et non discutée ici – qui ne peut se permettre d’entrer en fraude sous le couvert de l’opération précédente.67. .. © P. Christian Topalov. non tant parce qu’il faudrait reprocher à l’auteur de ne pas l’avoir menée.. la plupart du temps rétrospective ? La vigilance épistémologique et méthodologique de Chapoulie a bien le mérite de déconstruire des mythes et d’écarter les idées préconçues mais elle donne le sentiment d’être en présence d’une « sociologie en miettes » pour paraphraser l’expression de François Dosse pour parler de l’histoire.372 Romain Pudal 1.info .cairn..cairn. formule de recherche) semblent s’en distinguer. » Les remarques critiques de Berthelot désignent très précisément la question qui nous intéresse : existe-t-il oui ou non un noyau rationnel. Le premier terme désigne une orientation méthodologique dans l’étude des facteurs de développement d’une discipline.91 .] Ainsi. © P.. [. p.91 . 2003. les organisent en ensembles cohérents et renforcent leur légitimité en les dotant de “classiques”.U.info . d’une théorie.Institut d'Etudes Politiques de Paris .Institut d'Etudes Politiques de Paris .F. »2 Le travail sur une « école » quelle qu’elle soit devient donc de facto un terrain d’enquête sociologique privilégié touchant les communautés savantes. 158. Ibid.. Or. Néanmoins.67. Comme l’écrit Topalov : « Ils ne pouvaient (Abbott et Chapoulie) en effet prendre au mot l’étiquette “École de Chicago” quand la labeling theory [. de fait. Et la dimension historique de l’enquête est tout à fait incontournable dès lors qu’on prend la mesure du fait que cet étiquetage se construit et se déconstruit dans le temps au gré de configurations intellectuelles multiples et évolutives : « L’assertion “école” présente un deuxième intérêt. Rompre avec une histoire mythologique – ou simplement non historienne – de la discipline est une nécessité qui a un prix : celui d’entrer dans le cadre des problèmes généraux posés aujourd’hui à l’histoire et à la sociologie des sciences où contextualisation ne rime pas forcément avec contextualisme.193. 2004. sion qui est ici manquée est instructive. Topalov résume très clairement le type de démarche Document téléchargé depuis www. Document téléchargé depuis www.] invite à considérer la production des étiquetages comme un processus d’interaction sociale. ainsi que certains termes (tradition.54. celui de mettre en relation un présent et un passé.

TOUT EN CONSERVANT UNE APPROCHE HISTORICISTE. . p.26/08/2013 00h50. – En parlant de « formule de recherche ». et d’examiner ce qu’on en dit et à quoi sert de le dire. nous nous demandons : « Comment la sociologie s’est-elle établie ?. comme le suggère Chapoulie. Les deux dimensions constitutives repérables seraient ainsi : le travail de terrain d’une part et la définition relationnelle des catégories de classement social.54. on l’aura compris. Hugues Everett cité par Jean-Michel Chapoulie.. ce dernier propose bien une caractérisation commune à l’ensemble des travaux de la tradition de Chicago.193.F. L’idée de « formule de recherche » pourrait être rapprochée.U. Ibid. 2004. de l’idée wittgensteinienne d’ « air de famille » ou de « ressemblance de famille » qui renvoie aux analogies qui peuvent exister entre différentes productions intellectuelles relevant d’une même inspiration. dans ce contexte historique et ce monde dont ils avaient hérité. une tradition intellectuelle ou une « école » : « Plutôt que de contester l’existence de l’École de Chicago.26/08/2013 00h50.91 .193. and certainly not what its apologists say about it . © P. you should look in the first instance not at its theories or its findings. »1 – Sa défense et illustration du travail de terrain depuis de nombreuses années a conduit Chapoulie à privilégier l’enquête au détriment de la discussion théorique . au lieu de nous demander que faisaient ces hommes.Institut d'Etudes Politiques de Paris . »3 – Seulement voilà : quels que soient les principes méthodologiques affichés (et suivis d’ailleurs). 1991. you should look at what its practitioners of it do. 1991. b) les modes de traitement et d’interprétation de cette documentation . 4. Clifford Geertz (The interpretation of cultures) cité par Jean-Michel Chapoulie. par Chapoulie lui-même.91 . C’est cette notion de « formule de recherche » qui va me fournir une transition pour aborder la dernière partie de mon exposé.67. qu’il préfère adopter lorsqu’il s’agit de travailler sur un courant de pensée. puisqu’on le dit.. p. C. Jean-Michel Chapoulie. Chapoulie finit quand même par proposer ce qu’il appelle une « formule de recherche » qu’il a définie dans un article de la Revue française de sociologie et qu’il emploie pour désigner : « a) la sélection d’une ou plusieurs sources de documentation .U. Je regrette pour ma part – mais on ne peut pas tout faire – que Chapoulie n’ait pas distingué clairement sa notion de « formule de recherche » de celle de « programme 1. »2 On peut parler d’un credo chapoulien puisque la citation liminaire d’un article de la RFS de 1991 était empruntée à Clifford Geertz : « If you want to understand what a science is. On pourrait lui donner pour titre : Document téléchargé depuis www. 2.54. © P.info . Document téléchargé depuis www. »4 Le tout permettant « d’analyser les propriétés et les évolutions de recherches situées dans différentes traditions nationales ». la citation liminaire d’Everett C.Institut d'Etudes Politiques de Paris . Hugues est sur ce point on ne peut plus claire ..info .cairn. COMMENT PENSER LE COLLECTIF III. c) les modes de rédaction des comptes rendus.cairn. 11.À propos de l’École de Chicago 373 III. ces hommes particuliers.67. III. il s’agit donc d’admettre qu’elle existe.F. mais qu’ils contribuaient aussi à produire en interaction avec d’autres. 2001. 3. CONTEXTUALISTE ET INTERACTIONNISTE ? Ma réponse se présentera comme un triptyque (si je puis dire) dont le premier élément est fourni. 129.

26/08/2013 00h50. 333. 2003.. 4. .67. nous pourrons alors poser de façon nouvelle le problème de ce que signifie parler d’une “école”. [. ne serait-ce que parce que les acteurs lui confèrent une existence.67. menant toutes les batailles universitaires habituelles avec toutes les étranges alliances habituelles.] : mais c’est la structure ou la règle de l’activité qui fixe le système polyadique qui en est l’agent.] Dans cette perspective.91 . – Enfin. de recherche » proposée par Lakatos ou encore de certaines définitions « faibles » de la notion de « paradigme » dont on a vu par ailleurs qu’il la récusait sans ménagement. Il n’y a donc pas à imaginer quelque chose comme un individu collectif qui servirait de support ou de sujet à ce type d’action [. si l’on prend par exemple le cas de l’action collective. © P.193. encadrent et donnent sens à l’activité des agents..374 Romain Pudal 1.54. Comme l’écrivent Kaufman et Quéré : « Descombes plaide pour qu’on rétablisse l’ordre normal. Descombes commence par rappeler qu’on ne peut pas superposer les notions de réalité et d’existence : on peut être dans l’impossibilité de définir la réalité d’un collectif sans pour autant qu’il cesse d’exister.54.info . Lorsqu’il sera clair qu’aucun membre du corps enseignant n’avait une position tout à fait cohérente et unifiée.Institut d'Etudes Politiques de Paris .U.info .Institut d'Etudes Politiques de Paris . »4 Si Chapoulie a raison de se méfier des effets d’hypostase des collectifs propres à l’emploi sans précaution du langage naturel dans les sciences humaines et sociales. Cette part de l’impersonnel dans le personnel – ces usages – « sont des institutions au sens de Mauss : ce sont des manières de faire et de penser dont les individus ne sont pas les auteurs »5 .cairn.91 . 2.. Il s’agit en fait de récuser conjointement les notions de « réalité unilinéaire » et de « causalité unidimensionnelle » pour être attentif aux méandres de l’histoire. dans leurs propos ou leurs représentations.. c’est l’action qui est collective et non pas le sujet. p. Ibid. 5.cairn.26/08/2013 00h50. qu’on accorde le primat non au sujet mais au prédicat. c’est-à-dire aux différents processus à l’œuvre. Document téléchargé depuis www. Vincent Descombes. donc au verbe. on pourra commencer à réfléchir sur la façon dont des positions cohérentes peuvent exister comme des rapports collectifs et des symboles émergents au-dessus du bricolage des individus. dernière piste pour aborder cette question difficile de la réification des collectifs. 2001. la réflexion de Vincent Descombes dans Les institutions du sens et les analyses de Laurence Kaufman et Louis Quéré3. ce que Descombes propose d’appeler des « institutions du sens ». Comme il l’écrit : « Si nous pouvons faire en sorte que les lecteurs voient ces enseignants (du département de sociologie de Chicago en 19511952) comme un groupe qui leur ressemble beaucoup. 34.F. aux relations et à l’action. comme le souligne Jean-Louis Fabiani1. il peut néanmoins sembler légitime de continuer à créditer et à valider l’existence d’un certain nombre de règles qui orientent. © P. Document téléchargé depuis www. Jean-Louis Fabiani. 1996. 3. »2 C’est le genre de démarche qu’il cherche à désigner par le terme de « catégorisation empirique » qui ne renvoie donc pas à un corpus théorique préexistant mais se fonde sur une méthodologie à visée descriptive (Fabiani). 2003..U.F. – Andrew Abbott nous fournit un second élément de réponse : il dessine de façon encore un peu impressionniste un programme séquentiel et processuel en histoire des disciplines très largement inspiré de l’esprit de Chicago.193.. p. Laurence Kaufman et Louis Quéré. Abbott cité par Christian Topalov.

Comme l’écrit Fabiani à propos d’Andrew Abbott. 181-184. janvier-juin 2001.fr BIBLIOGRAPHIE Abbott Andrew. Berthelot Jean-Michel. les usages du syntagme peuvent être des analyseurs efficaces des champs scientifiques où il a été approprié et réinterprété – il en va sans doute ainsi de tous les objets culturels qui circulent dans le temps et dans l’espace. celui-ci « ne nous a pas encore fourni l’ontologie alternative du monde social que semble impliquer sa critique obstinée de la philosophie implicite de la sociologie analytique »1 . Actes de la recherche en sciences sociales. »2 Il n’en demeure pas moins que les questions soulevées par tous ces travaux d’histoire et de sociologie des sciences humaines et sociales touchent juste et ne peuvent laisser indifférents ceux qui s’essaient à cet exercice difficile.26/08/2013 00h50.67. PUF. 2. Quelques mots pour conclure. Chicago.info . Chicago University Press. Becker Howard S. Je crois que les pistes esquissées autour des réflexions conjointes de nos deux auteurs associées à celles de Skinner. 1999. La tradition sociologique de Chicago (Paris. on peut en proposer une sociohistoire ainsi que le suggère Topalov : « Considérés de cette façon. 1.U. Paris.. Quoi qu’il en soit...193. © P. University of California Press.. Department and Discipline : Chicago Sociology at One Hundred. Le Seuil. l’ « univers du pensable » ou les « institutions du sens » (Descombes).26/08/2013 00h50. 2003.pudal@free.U. L’École de Chicago existe-t-elle ?. Wittgenstein.F. L’École de Francfort. CX.cairn. de même la réflexion de Chapoulie a sans doute trop tendance à glisser subrepticement de la contextualisation au contextualisme – comme le rappelait Berthelot. Paris.info . 2001. 1987. 1985 (introduction de J. Cahiers internationaux de sociologie. Outsiders (1963). 565.54.Institut d'Etudes Politiques de Paris . no 74.91 .91 .F. Document téléchargé depuis www. 1988. 2004.M. plutôt que de déconstruire une appellation ou un étiquetage. . Abbott Andrew. © P.À propos de l’École de Chicago CONCLUSION 375 Université Paris 5 Sorbonne/G4S romain.193. Time Matters.Institut d'Etudes Politiques de Paris . Descombes ou Kaufman et Quéré nous mettent sur la voie d’une posture épistémologique et méthodologique permettant d’écrire une histoire des configurations de savoir et des partages disciplinaires qui évitent à la fois les écueils de la réification des collectifs propres à l’histoire traditionnelle des idées et ceux d’une approche exclusivement historiciste qui néglige ce qu’on peut désigner par des expressions comme l’ « horizon du questionnable » (de Libéra). Jean-Louis Fabiani. Métailié. 156. 2001).cairn. compte rendu de : Jean-Michel Chapoulie. p. p.54. Breslau Daniel. Document téléchargé depuis www. « Que sais-je ? ». Assoun Paul-Laurent. Christian Topalov. p.67. Chapoulie).

2004.67.26/08/2013 00h50. 1979. Bulmer Martin. L’École de Chicago. les États-Unis et la classe ouvrière.54. Descombes Vincent. Diversity. 1989. 1984.F.cairn. Chapoulie Jean-Michel.26/08/2013 00h50.376 Romain Pudal Document téléchargé depuis www. Écrire l’histoire des sociologues de Chicago. PUF.91 . 1996. Pour en finir avec la réalité unilinéaire. Paris. Épistémologie régionale ou épistémologie franciscaine ?. 1992.67. Chapoulie Jean-Michel. Genèses. Fabiani Jean-Louis.54. L’École de Francfort. Wiggerhaus Rolf. Éd. The Chicago School of Sociology. Comment analyser les collectifs et les institutions ?.F.Institut d'Etudes Politiques de Paris . and the Rise of Sociological Research. Heilbron Johan. Coulon Alain. in L’ethnométhodologie. Revue française de sociologie. Spitz Jean-Fabien.U. PUF. Topalov Christian. La Découverte. Annales. © P. Grafmeyer Yves et Joseph Isaac. 58e année. juin 2003. Sapiro Gisèle. no 51.193. Paris. 2001. Fabiani Jean-Louis. Kaufman Laurence et Quéré Louis. Paris.info . . Minuit.193. Le Seuil. sciences sociales. Paris.. Lenoir Remi. 1991. no 2. La tradition sociologique de Chicago. « Que sais-je ? ». 1994. no 10. Paris. XXXII. Institutionalization. Paris. Chicago. XXXII. mai-juin 2003. Fayard.. le parcours méthodologique d’Andrew Abbott. © P. Revue européenne des sciences sociales.Institut d'Etudes Politiques de Paris . une sociologie radicale.cairn. Les institutions du sens. histoire. Pour une histoire des sciences sociales.91 . Droits. L’École de Chicago. La seconde fondation de la sociologie française. University of Chicago Press. 1993. Paris. du Champ urbain.info . 2001. Document téléchargé depuis www.U.