You are on page 1of 3

AR⊗TA

Artisanal Retro-Futurism
crossed with
Team-Scale Anarcho-Syndicalism
Ceci est la libre traduction du manifeste AR TA dont http://www.arxta.net la version originale,
écrite par Brian Marick, se trouve sur le site www.arxta.net.

Nous pensons que le développement logiciel Agile est en train d'être simplifié et transformé en
produit de masse, et qu'ainsi il perd son esprit originel. Nous cherchons à remplacer son nom actuel
par un nom qui doit posséder deux vertus: tout d'abord il doit rendre compte de l'esprit originel de
l'Agilité; en plus il doit rester suffisamment obscure pour que personne ne puisse supposer savoir de
quoi il s'agit et - aussi surprenant que cela puisse paraitre ! – l'avoir déjà mis en œuvre.
Il y a deux facettes à cette histoire: une attitude envers la technologie et une attitude sociale.
Pour avoir un esprit Agile, il faut faire se rencontrer ces deux mondes, créer un esprit hybride
comme lorsque l'on croise lions et tigres pour faire des tigrons. Un meilleur exemple serait peut-être
le croisement de poules et de faisans, car ces espèces sont encore plus éloignées que les lions et les
tigres – tout comme on considère (à tort) la technologie et les relations sociales comme clairement
distinctes.

Technologie
Pour le monde de la technologie, la notion d'artisanat suggère :
• Une qualité supérieure et un client plus exigent.
• Un produit qui est une variante unique d'un produit classique, qui en général, n'est pas
adapté à la production de masse (Par exemple, une pomme artisanale pourrait ne pas
voyager aussi bien que les variétés plus communes). Dans le cas du développement logiciel,
"artisanal" suggère que l'on se concentre intensément sur le leader produit.
• Une approche artisanale des processus. Les processus se font parfois, mais pas uniquement,
"à l'ancienne" ou à la main. Nous sommes comme cet artisan fromager :
Mais [Wajswol] accepte volontiers l'aide de la technologie.
Deux fois par jour, dans le "salon de traite", un manège
piloté par ordinateur trait 60 brebis en même temps – un
appareil, pour brebis, unique en son genre aux U.S.A.,
Wajswol indique qu'il peut traire ainsi 300 brebis par
heure. Dans la fromagerie, des cuves de lait sont chauffées
à la température précise nécessaire pour que la présure
s'active pour produire la bonne texture du caillé.
"Les machines permettent de se concentrer sur ce qui est
important", dit Wasjwol. "Dans la fabrication du fromage,
il y a une ou deux choses qu'il faut bien faire. Si on élimine
l'inutile – les étapes communes et ne demandant aucun savoir faire, comme de nourrir les animaux
ou chauffer correctement le lait – alors vous pouvez passer tout le temps nécessaire pour obtenir la
bonne texture de caillé et faire en sorte que le produit soit de qualité".

Mais artisanal est un terme trop vague. Il faut qu'il qualifie quelque chose. Mais quoi ?

Lors d'un atelier, Pete McBreen a dit "Les méthodes Agiles ont été créées par des personnes qui
aiment programmer". Même si cela n'est pas entièrement vrai, nous pouvons parier que c’est plus le
cas pour ces personnes que pour tous les troupeaux de méthodologistes. Leur particularité va encore
plus loin: un nombre surprenant des auteurs du Manifeste Agile a programmé en Smalltalk.
C'étaient des enthousiastes de technologie avec cet enthousiasme – l’enthousiasme "oh mon Dieu !"
pour les outils d'intégration continue, de remaniement du code, les langages de programmation, les
outils de test, et tout ce qui va avec – qui a accompagné le développement de l'Agilité. Cette facette
a un peu disparu cependant – notamment au travers de la phrase du Manifeste Agile "les individus
et les interactions plutôt que les processus et les outils" – c'est la raison pour laquelle nous avons
choisi le style artistique rétro-futurisme pour qu'on ne l'oublie pas à nouveau.
Nous utilisons le terme de rétro-futurisme dans ce sens là:
[a] une vision du future tel qu'il était perçu par le
passé, souvent une société utopique caractérisée par
une technologie très avancée (par rapport au présent),
des styles architecturaux, artistiques et vestimentaires
inhabituels ou exagérés, et une abondance de biens de
consommation; son esprit vision optimiste [...]
contraste avec celui du cyberpunk [...]
(D’après ibid.)

Une autre façon de concevoir ce style est la réponse à
la plainte souvent entendue: "On vit dans le futur
maintenant. Où est ma voiture volante ?" Le monde
physique actuel manque cruellement de voitures volantes, de ceintures à fusées et du reste. Dans le
monde du logiciel par contre nous avons nos voitures volantes: les outils – et les processus à
l'échelle d'une équipe – qui provoquent excitation et émerveillement.
Donc, la moitié technologique de notre croisement met en lumière notre enthousiasme émerveillé
pour nos produits et notre manière de les faire.

Social
Le fait que dès le début l'Agilité a mis en valeur l'autogestion des équipes lui a attiré le qualificatif
d'anarchique. Pour calmer ces craintes, trop souvent, les
équipes ont accepté des processus imposés de l'extérieur
et donc rigides. Pour contrer cette tendance, nous
voulons assumer l'héritage anarchique de l'Agilité.
(Nous pensons que ce qui devrait calmer ces craintes
n'est rien d'autre que la création de logiciel qui
fonctionne, délivré à intervalles réguliers. Tant qu'une
équipe fournit un produit qui satisfait, personne ne
devrait se préoccuper du fait qu'une partie de leur
processus de développement demande de courir nu sous
la pleine lune).
En même temps nous voulons insister sur l'importance
de l'équipe. L'Agilité actuelle dépend de trop de
facteurs externes pour réussir. En règle générale, le
succès dépend de la hiérarchie, qu'il s'agisse de
leadership de service, de management par injonction et
contrôle d’exécution ou d'un management intermédiaire.
Bien que l'on ne puisse ignorer de l'environnement
entourant l'équipe, nous pensons que si cet
environnement peut faire échouer l'Agilité il ne peut pas
lui permettre de réussir. L'Agilité vit et meure avec
l'équipe.
En cherchant à regrouper ces notions "d'anarchie" et
"d'équipe" nous sommes arrivés à l'anarcho-syndicalisme. L'Anarcho-syndicalisme est un
mouvement politico-économique qui a plus d'un siècle. Les anarcho-syndicalistes étaient constitués
de travailleurs. Leur but était la fin du pouvoir oppressif – et la fin de l'existence même – de l'Etat et
des grands groupes par des syndicats autogérés. La focalisation de l'anarcho-syndicalisme sur
l'autogestion et la solidarité entre les personnes qui réalisent un produit avec leurs mains et leurs
têtes, n'est pas sans rappeler l'Agilité.
La notion d'action directe de l'anarcho-syndicalisme nous a aussi séduits.
D'autres pensaient que le chemin vers de meilleures conditions de travail passait
par l'élection de représentants des travailleurs, mais les anarcho-syndicalistes
refusaient cela. Dans ce refus nous voyons les reflets de l'attitude que devrait
adopter les équipes, ne pas attendre que le management, en bon père de famille,
vienne résoudre les problèmes. En ayant choisi une référence étrange – anarcho-
syndicalisme? Une forme de socialisme... !? -- nous y ajoutons un qualificatif
plus convenable.
La fin de l'Etat, le combat contre l'Entreprise, en finir avec l'esclave salarié – ne font pas partie de
notre programme. Nous essayons juste de développer de bons logiciels de manière agréable et
sensée. Ainsi le qualificatif : à l'échelle de l'équipe est là pour rappeler que notre message
s'adresse aux travailleurs de l’équipe, pas aux travailleurs du monde entier.
Donc, le coté social de notre croisement met l'accent sur la recherche de la perfection de l'équipe.
Ou plutôt sur l'équipe s'améliorant elle même.

En Résumé
Au cas où l'Agilité s'est perdue dans les chemins de traverse, un slogan qui nous rappelle la route
nous aidera. Là où l'Agilité, en tant que mouvement, favorise une conformité lisse plutôt que des
idées choquantes et dérangeantes, un slogan choquant peut nous permettre un retour aux sources.