Tête-à-tête Halilhodzic avec Yebda et Harek

JEUDI 5 SEPTEMBRE 2013

Le président de Saint-Etienne se venge de Ghoulam

Brahimi : «Il ne faut pas oublier que Yebda était une pièce maîtresse de la sélection»

«Il jouera en CFA jusqu’à nouvel ordre»

Kaci-Saïd critique
MCA
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2396 PRIX 20 DA

www.lebuteur.com

les joueurs «Un joueur qui parle
au téléphone le jour du match manque de professionnalisme»
Djemili : «J’ai répondu à mes détracteurs sur le terrain»

USMA

JSK

La Kabylie soutient

Haddad en colère contre Courbis
Courbis : «3 expulsions en 3 jours, c’est trop !»

besoin de paix pour jouer les premiers rôles»
Ammour : «On doit prendre 4 points face au MCA et à la JSK»

Aït Djoudi ! Hannachi : «La JSK a

«J’ai t enlamri blessé erminé le matc , je n aband e pouvais h pas on coéqu ner mes ipiers »

B

CRB

Anep 53290 Le Buteur 05-09-2013

USMH

Confiance renouvelée à Charef

Halilhodzic inquiet du manque de compétition de certains joueurs…
02
Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

www.lebuteur.com

Coup franc

A l’instar de ses autres coéquipiers, Yacine Brahimi assure que l’objectif de la sélection nationale face au Mali sera de remporter la victoire, afin que le groupe retrouve la confiance, avant d’aborder les barrages.
Comment voyez-vous ce match qui se profil face au Mali ? On s’attend à un match difficile et serré, puisque l’adversaire demeure de renom. On abordera ce match avec l’objectif de le gagner, comme ça on se remettra en confiance, après notre dernière contre-performance concédée face à la Guinée. On espère réaliser surtout un bon match et apporter du bonheur à notre public. Le fait que l’Algérie est déjà qualifiée enlèvera la pression sur les joueurs, non ? Vous savez, la pression, elle sera permanente, même si on a déjà assuré de jouer les barrages. On va se donner à fond pour justement bien préparer nos deux prochains matchs barrages qui seront certainement encore plus difficiles à négocier. Sur le plan personnel, comment évaluez-vous votre début de saison ? Pour l’instant, on a joué que trois matchs en championnat. Ça se passe plutôt bien. J’ai eu du temps de jeu, et physiquement, je sens que je m’améliore de match en match. Il me faut encore deux à trois rencontres pour être au top physiquement. La blessure que vous avez contractée lors de l’intersaison n’est qu’un mauvais souvenir… Oui, c’est du passé maintenant. Pour l’instant, je me porte bien et Inch’Allah, les blessures m’épargneront cette saison. Votre entraîneur, Lucas Alcaraz, compte énormément sur vous cette saison. Vous sentezvous prêt à rattraper le retard de vos deux précédentes saisons ? Je ne peux pas rattraper le re-

se remettre en confiance»

Brahimi «Gagner pour

Équipe nationale

e compte à rebours a commencé pour le match Algérie-Mali, puisqu’on est à cinq jours seulement du coup d’envoi de cette rencontre, qui malgré qu’elle n’ait aucun enjeu dans le classement final du groupe, Halilhodzic en accorde une grande importance. Tout d’abord, il s’agit du dernier match avant les barrages qui seront décisifs pour la qualification au Mondial. Néanmoins, Vahid Halilhodzic est inquiet, selon une source bien informée, de l’état de forme de certains éléments. Halilhodzic, qui a

L

Raouraoua rentre à Alger aujourd’hui
Le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, sera de retour à Alger aujourd’hui, après avoir passé quelques jours à l’étranger, sans doute pour ses obligations vis-àvis des structures du football mondial dont il est membre. A son retour, Mohamed Raouraoua fera assurément un saut au centre technique national de Sidi-Moussa, pour voir les joueurs et les encourager.

Mehdi Mostefa a réintégré le groupe hier au cours de la séance d’entraînement de l’après-midi, après avoir été soumis à un travail spécifique durant la séance de mardi. Le joueur souffrait en effet de quelques douleurs au niveau de la cuisse.

Mostefa a réintégré le groupe

suivi le week-end dernier les différents championnats européens, a constaté que beaucoup de joueurs n’ont pas bénéficié de temps de jeu suffisant ou sont restés carrément sur le banc. En effet, mis à part Taïder qui a disputé une mi-temps avec l’Inter de Milan, Brahimi, Feghouli, Soudani et Mehdi Mostefa ont joué les 90’ réglementaires, alors que les autres n’ont pas eu beaucoup de temps de jeu, à l’image de Islam Slimani qui s’est produit cinq petites minutes contre le Benfica. Cela l’inquiète, lui qui souhaite avoir des joueurs compétitifs pour bien les préparer aux barrages.

Par contre, Vahid Halilhodzic semble cette fois-ci soulagé de l’absence de joueurs blessés. En effet, mis à part le gardien de but de l’USM El-Harrach, Azzedine Doukha, et le défenseur polyvalent de la Real Sociedad, Liassine Cadamuro, tous les autres joueurs ne souffrent de la moindre blessure, ce qui constitue un bon signe pour le sélectionneur national, qui s’est tout le temps plaint des blessures de ses éléments. H. R.

… et soulagé de ne pas avoir beaucoup de blessé

«Le retour de Yebda nous fera du bien»
tard des années précédentes. Ce qui est passé est passé, et maintenant, ce qui m’arrive, je le prends. Ce que je peux vous dire, c’est que je travaille dur pour être constamment performant. Quel sera l’objectif de Granada cette saison ? Pour l’instant, on ne peut pas se prononcer, mais il est clair que notre principal objectif sera d’assurer notre maintien. On tâchera surtout de faire une meilleure saison que celle de l’an dernier. Qu’en pensez-vous du retour en sélection de Hassan Yebda, votre coéquipier à Granada ? C’est une très bonne nouvelle pour l’Algérie. Hassan est un joueur très important et n’oublions pas qu’il était une pièce maîtresse de la sélection, il y a quelques années. Il revient de blessure et il faut donc lui accorder un peu de temps. En tout cas, je le vois tous les jours à l’entraînement et je peux vous dire qu’il revient bien et qu’il sera très important pour nous en sélection. Entretien réalisé par Saïd F.

Par ailleurs, le premier responsable du football en Algérie restera à Alger pendant quelques jours seulement, avant de rejoindre le Maroc pour présider une réunion de la commis-

Il s’envolera au Maroc lundi

Avec l’arrivée de Adlène GueSelon une source autorisée dioura et sa participation à la séance d’entraînement d’hier après-midi, le auprès de la Fédération magroupe de l’EN s’est ainsi complété. lienne de football, le plan de Du coup, Halilhodzic est soulagé et vol des Aigles pour rejoindre Alger n’est toujours pas pourra ainsi exécuter son proconnu. Bien que la rencontre gramme de travail. approche, la FMF n’a toujours pas pris de décision quant au plan de vol, bien que les joueurs de cette Maroc est prévu lundi. équipe devraient être à Alger Il ratera le match au plus tard dimanche aprèsdu Mali midi. Du coup, Mohamed Raouraoua n’assistera La fédération pas à la rencontre Al- malienne a saisi le gérie-Mali, pour le ministre des Sports compte de la sixième et Selon notre source, la cause dernière journée de ce qui a poussé les responsables deuxième tour des élidu football malien à temporiminatoires, à cause du ser sur le choix du plan de déroulement de cette vol, c’est le manque de réunion importante au moyens financiers pour assuMaroc pour l’organisarer le voyage. Ainsi, les restion du Mondial des ponsables de la fédération clubs. Ce sera le malienne ont saisi le ministre deuxième match offision d’organisation de la des Sports malien afin de ciel des Verts qu’il raCoupe du monde des prendre en charge le déplacetera, après celui de la clubs, prévue en décembre ment des Aigles, sachant surTanzanie à Dar Essa2013 au royaume chéritout qu’ils sont déjà éliminés fien. Le président de la lem en septembre 2011 de la course. D’ici deux ou (1-1), un match qui FAF, membre du comité trois jours, on en saura plus rentrait dans le cadre exécutif de la CAF, occupe sur ce sujet, même si l’option de la cinquième jourle poste de président d’orde rejoindre Alger à bord née des éliminatoires ganisation de la Coupe du d’un vol régulier d’Air Algéde la CAN-2012. monde des clubs de la rie est la plus plausible. H. R. FIFA. Son départ pour le

Le groupe au complet

Le plan de vol des Aigles pas encore connu

Il restera avec la CFA jusqu’à nouvel ordre

jouera avec la réserve samedi»

Romeyer «Ghoulam

Toujours en conflit avec son club de l’Olympiakos, l’attaquant algérien, Rafik Djebbour, pourrait trouver une issue de secours du côté de la Turquie, où le marché des transferts n’est pas encore clôturé. En effet, selon certains rapports de médias grecs, le numéro 10 des Reds négocierait en ce moment un possible transfert,

Djebbour négocie avec des clubs turcs
avec deux clubs turcs. Pour l’heure, rien n’a filtré au sujet des noms de ces deux clubs. A noter que la direction de l’Olympiakos n’a pas retenu le nom de Djebbour dans sa liste des joueurs à convoquer pour disputer la Ligue des champions cette saison, qu’elle a transmise à l’UEFA.

a tenu à démentir l’information selon Libre de tout engagement après laquelle elle aurait refusé une offre l’ancien Alger, l’USM de départ son émanant du FC Séville lors du dernier jour du marché des transferts. «Nous défenseur central international, Ismaïl n’avons reçu aucune offre du FC SéBouzid, s’est engagé hier en faveur du ville, a précisé un haut responsable club anglais de Bristol City, pensiondu club. Les seules offres parvenues naire de la Championship. L’occaétaient des propositions de prêt que nous avons refusées», rapporte le Prosion pour le joueur de relancer sa grès. Il est clair que les prochains jours carrière après une année coms’annoncent très difficiles pour Ghoulam à plètement consacrée au Saint-Étienne. club de Soustara. S. F. S. F.

Bouzid rejoint Bristol

La situation se complique davantage pour l’international algérien, Faouzi Ghoulam, au sein de son club, l’AS Saint-Étienne. En effet, le refus du joueur de partir cet été au Torino a mis en rogne les dirigeants stéphanois, qui ont décidé de punir le joueur en l’écartant du groupe professionnel jusqu’à nouvel ordre. Hier, le président de l’ASSE, Roland Romeyer, a de nouveau évoqué le cas du latéral gauche des Verts dans le journal, le Progrès. «Il continue avec le groupe Excellence. Il jouera samedi en réserve», a-t-il signifié. Rappelons que Romeyer a récemment déclaré sur RMC à propos de Ghoulam qu’il «restera en CFA 2 toute l’année, s’il ne changeait pas des trucs». Une réunion a regroupé, mardi, le joueur avec sa direction, et apparemment, celle-ci ne s’est pas bien terminée.

Le club dément avoir reçu une offre du FC Séville
Par ailleurs, le club de Saint-Étienne

Taïder «Je ne me considère pas
Coup d’œil
www.lebuteur.com
Jeudi 5 septembre 2013

Saphir Taïder, la nouvelle coqueluche des supporters algériens, a tenu à souligner une nouvelle fois l’importance de la rencontre face au Mali, en dépit du fait que les Verts sont déjà qualifiés pour le prochain tour. Rencontré à son arrivée à l’aéroport d’Alger, avant-hier, le joueur est revenu avec nous sur ses premières semaines à l’Inter de Milan et sur ses objectifs futurs.
Quelques jours seulement nous séparent du match face au Mali. Comment voyezvous cette rencontre ? Ça sera un match important pour nous, bien que nous soyons déjà qualifiés pour les barrages. On tâchera de tout faire pour remporter de nouveau les trois points et finir en beauté cette phase de poule des éliminatoires. Avec quel état d’esprit comptez-vous justement aborder ce match, sachant qu’il ne suscite pas d’enjeux majeurs ? Comme je viens de vous le dire, on visera la victoire et rien d’autre. On aura certes moins de pression, mais on ne prendra aucunement cette partie avec facilité. L’occasion pour l’EN de se racheter après son match nul concédé face à la Guinée, non ? Oui, voilà. Bien que cette rencontre face à la Guinée n’était qu’amicale, mais on a été déçus du résultat final, car on tenait vraiment à la victoire. On va disposer d’une semaine de stage pour bien nous préparer et être à la hauteur mardi prochain. Ce match servira de bonne préparation pour les barrages, n’est-ce pas ? Effectivement. Toutefois, nous, notre préoccupation à l’heure actuelle, c’est de nous focaliser exclusivement sur le Mali. Les barrages viendront après. Le Mali est la seule sélection qui a réussi à battre l’Algérie durant ces éliminatoires. Allez-vous jouer pour prendre justement votre revanche de ce match aller perdu assez bêtement ? Non, pas spécialement. Nous sommes des compétiteurs et quand nous renterons sur un terrain, c’est pour viser uniquement la gagne,

encore un cadre en sélection»

Équipe nationale

N° 2396

03

«Je me remets constamment en question pour espérer m’imposer à l’Inter»
aussi… Bien entendu. Comme vous le voyez, la plupart des joueurs qui forment la sélection à présent évoluent dans des grands clubs européens. Cela aide la sélection et nous permet, nous les joueurs, de représenter notre pays un peu partout à travers l’Europe. C’est une fierté immense. Le fait de retrouver Belfodil à l’Inter vous permet de bien vous intégrer aussi, non ? C’est clair qu’on a la chance d’évoluer ensemble au sein d’un aussi grand club européen. Comme vous le savez, on se connaissait déjà bien avant et le fait de le retrouver à l’Inter, cela m’a énormément fait plaisir. Le statut de remplaçant de certains joueurs qui ont rejoint de grands clubs cet été commence à inquiéter le sélectionneur national. Ne craignez-vous pas que les choses perdurent et que cela influe négativement sur le rendement de la sélection ? Pour le moment, le coach et nous, les joueurs, nous pensons surtout au match contre le Mali. Vous savez, le football, ça n’a jamais été facile. C’est une remise en question permanente et on doit toujours se donner à fond aux entraînements pour être en forme. Le fait que c’est Mazzarri qui a insisté pour votre recrutement vous apporte quelques garanties, n’est-ce pas ? Pas forcément. Comme je vous l’ai dit tout à l’heure, il faut se remettre en question de manière régulière. Ce n’est pas si simple que ça. Cependant, mon objectif est de jouer un maximum de matchs cette saison et répondre aux attentes du coach. Entretien réalisé par Saïd Fellak

peu importe l’adversaire qu’on aura en face. Vous savez, tous les matchs sont faits pour être joués à fond. Bien que ça ne fait pas très longtemps que vous avez intégré la sélection nationale, vous demeurez toutefois l’un de ses principaux cadres. Une pression supplémentaire pour vous ? Je ne me considère pas un cadre de l’EN. Je suis un simple joueur parmi les sélectionnés. Je suis privilégié d’être appelé en sélection et cela me rend à chaque fois très fier. On est tous

Selon nos informations, Vahid Halilhodzic s’est entretenu, mardi dans la soirée, avec deux joueurs de la sélection, le défenseur du SC Bastia, Fethi Harek, et le milieu de terrain de Granada CF, Hassane Yebda. Pour le défenseur du club corse, il reviendra en sélection, après un dernier passage en 2007. Halilhodzic a profité de la présence de ce joueur pour s’entretenir avec lui. On croit savoir qu’il lui aurait même demandé certaines informations techniques, sur son positionnement sur le terrain et le poste qui lui convient le plus, même si Halilhodzic a décidé de le convoquer pour sa polyvalence. Quant au revenant Hassane Yebda, le Bosnien lui a fait savoir qu’il était content de l’avoir de nouveau dans son effectif. Le sélectionneur national a fait part à Yebda qu’il mise beaucoup sur lui pour renforcer le milieu de terrain des Verts, devenu le point fort de la bande à Halilhodzic. H. R.

Le sélectionneur s’est entretenu avec Yebda et Harek

Adlane Guedioura a rejoint hier en milieu de journée le regroupement de l’Equipe nationale au centre technique national de Sidi-Moussa. Le néo-milieu de terrain de Crystal Palace a rallié Alger en milieu de journée, en provenance de Londres où il a trouvé à son attente, à l’aéroport international d’Alger, le coordinateur de l’EN, Nabil Boutenoun. Le joueur s’est dirigé directement vers le CTN de SidiMoussa où l’attendait tous ses coéquipiers et le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. Il s’est entraîné dans l’après-midi Une fois arrivé, Adlane Guedioura a été félicité par ses coéquipiers et son staff technique, après avoir réussi à décrocher un bon contrat avec Crystal Palace, surtout qu’il évoluera la saison prochaine en Première league anglaise. Une fois reposé, il a ensuite entamé le travail en séance d’après-midi d’hier au centre technique national de SidiMoussa. H. R.

Guedioura est arrivé en milieu de journée

Liassine Bentaïba Cadamuro a été libéré hier matin par le sélectionneur national, suite à la confirmation de son forfait pour le match face au Mali, prévu mardi prochain dans la soirée au stade Mustapha-Tchaker de Blida, pour le compte de la sixième et dernière journée du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Bien qu’au départ, on savait

Halilhodzic espère récupérer Cadamuro pour le match
tous que le défenseur polyvalent de la Real Sociedad n’allait pas pouvoir disputer ce match face aux Aigles du Mali, le staff technique de l’EN a jugé tout de même utile de soumettre le joueur à des examens médicaux approfondis par le staff médical de l’Equipe nationale au Centre technique national de Sidi- Moussa, dans le but d’avoir plus de détails sur cette blessure et la période d’indisponibilité. Finalement, Vahid Halilhodzic a pu confirmer hier sa blessure et c’est ainsi qu’il a décidé de le libérer. Il est rentré directement en Espagne Juste après avoir quitté le centre technique national de SidiMoussa, Liassine Cadamuro a rejoint San Sébastien via Paris. Il a regagné son club dans le but de poursuivre ses soins, avant de reprendre la compétition d’ici quelques jours. Liassine Cadamuro s’est blessé au cours de la réception de l’Atlético de Madrid, pour le compte de la quatrième journée de la

des frères dans le groupe et on est là pour donner le maximum de nous-mêmes pour ainsi faire qualifier de nouveau l’Algérie au Mondial. Un grand club comme l’Inter de Milan, qu’est-ce qu’il peut apporter pour la suite de votre carrière ? L’Inter regroupe des grands joueurs dans son effectif et cela permet à n’importe quel jeune élément de progresser très rapidement. J’apprends au quotidien aux côtés des autres et j’en suis très heureux. Cela demeure profitable à la sélection

Liga espagnole. Un match qui a vu les Madrilènes prendre le dessus sur le score de deux buts à un et une blessure du défenseur algérien au niveau de la cuisse. Vahid Halilhodzic mise, par contre, sur le retour du joueur en prévision du match barrage, dont l’aller est prévu en octobre, alors que le retour aura lieu en novembre. Avant de quitter le CTN de Sidi- Moussa, Halilhodzic a insisté auprès du joueur pour bien se reposer, et multiplier les soins, tout en prenant son temps pour récupérer, en prévision des barrages. Ainsi, Halilhodzic mise beaucoup sur la polyvalence du joueur à l’approche de ce rendez-vous important.

La malchance le poursuit Le moins que l’on puisse dire, c’est que Liassine Cadamuro est le joueur le moins chanceux avec les Verts. Souvent, il déclare forfait, pour cause de blessure. C’était d’ailleurs le cas au cours de la tournée africaine des Verts, durant la première moitié du mois de juin au Bénin et au Rwanda. Néanmoins, son absence n’aura pas d’influence sur l’EN cette fois-ci, du fait que les Verts sont déjà assurés de terminer leader de ce groupe H et disputer les barrages. H. R.

04

être régulier !

Maintenant, il faudra

Aït Djoudi affirme qu’il reste un long travail à faire

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

www.lebuteur.com

«Je ne m’enflamme pas»

Madi
Passeur décisif pour sa 1re titularisation
Coup d’œil

JSK

Pour une première titularisation, le milieu de terrain Aymen Madi a brillé en étant l’auteur de la passe décisive. Madi a refait quasiment la même combinaison qu’avec Messaâdia lors du match face à l’USMA. Ebossé n’avait qu’à accélérer puis enchainer par une frappe dans la surface. Toutefois, Madi ne veut pas bruler les étapes, puisqu’il nous a fait savoir que ce n’est pas le moment de s’enflammer. Il attend d'inscrire son 1er but avec la JSK pour se mettre dans le bain de la compétition.

«Il me manque 1 but pour me libérer»

P

Si la JSK a résisté mardi dernier face à Aïn Fekroun, c’est aussi grâce aux défenseurs qui ont réalisé un match plein. En l’absence de Remache, Aït Djoudi a porté son choix sur Merbah. Même s'il n’a jamais évolué à ce poste, l’international militaire a fait un sans-faute sur le flanc droit. Il n’est pas le seul, puisque même le latéral gauche Zinedine Mekkaoui a sorti son meilleur match cette saison. Mekkaoui a joué juste en ne commentant aucune faute. Sa mission n’a pas été facile, surtout lorsqu’on sait que le danger venait de l’ailier droit de Aïn Fekroun. Quant à la paire axiale composée de Rial et Benlamri, elle ne fait que confirmer sa bonne forme. C’est quasiment l’assurance derrière pour la JSK. L’expérience de Rial et le talent de Benlamri ont permis à la JSK de résister durant plus de 40 minutes à la pression permanente des attaquants de Aïn Fekroun. A ce rythme, la défense kabyle retrouvera toute sa force.

Match sans faute pour Rial, Benlamri, Mekkaoui et Merbah

our leur 3e sortie en championnat, les joueurs de la JSK sont revenus d’une victoire précieuse de Aïn M’lila. Et c’est sans surprise que les hommes de Azzedine Aït Djoudi ont trouvé d’énormes difficultés à s’imposer à l’extérieur, face à une équipe de Aïn Fekroun qui n’a pas à rougir de sa défaite. Pour cause, les Kabyles ont été largement dominé en seconde période. Les membres du staff technique estiment que c’est en première période que l’équipe aurait pu inscrire plus d’un but, vu les nombreuses occasions qu'elle s'est créées. Il fallait donc faire preuve d’une grande vigilance pour préserver l’avance au score jusqu’au coup de sifflet finale. Aux yeux de l’entraîneur Aït Djoudi, et même avec un second succès à l’extérieur, il reste des choses à revoir. Ce n’est donc pas le moment de s’enflammer, car la saison est encore longue. Maintenant que l’équipe a réappris à gagner, il faudra être régulier, que ce soit à l’extérieur ou à domicile. Personne au sein de la JSK ne parle de titre à la 3e journée du championnat, ce qui est quelque peu logique. Il faudra attendre la 6e voire la 7e journée pour avoir une idée précise sur la JSK version 2013/2014. Le seul bilan à faire dans l’immédiat est de dire que la JSK réalise le meilleur début de saison de ces 3 dernières années, ce qui laisse entretenir l’espoir pour une saison réussie.

3 matchs, 2 buts pour l’attaquant Ebossé. Même s’il a été moins efficace face à l’USMA à domicile, le Camerounais a marqué son second but pour la deuxième fois à l’extérieur. Une performance qui mérite d’être soulignée. Ebossé s’est complètement libéré avec cette seconde réalisation. Le nouvel attaquant de la JSK réalise un gros travail dans le compartiment offensif. Sa force réside dans les duels. Beaucoup restent convaincus qu’avec plus d’efficacité devant, Ebossé ne sera que meilleur.

Ebossé confirme

1re période, l’autre beaucoup moins en 2e mi-temps. Pour cause, les joueurs kabyles se sont repliés lors des 40 dernières minutes du match, ce qui a failli tromper la vigilance du portier Asselah. Mais tout le monde s’accorde à dire que c’est en première mi-temps qu'il fallait marquer le maximum de buts. Les attaquants kabyles avaient pas moins de 4 occasions de mettre le ballon au fond, dont celles d'Ebossé et Aouedj. Toutefois, un gros travail reste à faire dans le compartiment offensif en matière de cohésion. Sur certaines phases de jeux, on remarque que les nouvelles recrues ne se basent pas trop sur le jeu collectif. Le staff technique tentera d’améliorer cet aspect du jeu, ce qui pourrait libérer définitivement les attaquants.

1re titularisation, 1re passe décisive. Êtes-vous comblé ? Je suis heureux mais pas comblé. Je dirais que nous avons réalisé l’essentiel en battant Aïn Fekroun à l’extérieur. On devait se racheter après notre semi-échec face à l’USMA. Ce qui me réjouit le plus est la réaction de mes partenaires. On s’est promis de faire de notre mieux et nous avons réussi. Vous avez offert une superbe passe à Ebossé qui a marqué le but de la victoire. Apparemment, les passes en profondeur restent l’un de vos points forts… (Sourire) Oui. Il est vrai que j’aime bien donner des ballons de cette manière. Face à l’USMA, j’ai lancé Messaâdia en profondeur. Et cette fois, je l’ai refait avec Ebossé. J'en suis très heureux. J’espère que je contribuerai davantage aux succès de la JSK. Satisfait pour cette seconde prestation ? Pour un début, c’est bien, mais je ne suis pas trop satisfait. J’estime que même si nous avons gagné, il me reste un gros travail à faire. Je serai comblé le jour où je débloquerai mon compteur buts. Mais une passe décisive vaut un demi-but, non ? Mais ça ne fait pas un but entier (Sourire). Je sais que si je marque mon premier but à la JSK, je vais me libérer définitivement. 2 victoires et 1 nul en 3 matchs, est-ce le début de saison souhaité ? 7 points en 3 matchs, je pense que c’est un excellent début. Nous sommes déjà dans le haut du tableau. Lorsqu’on débute bien, on termine forcément sur une bonne note. De ce côté-là, je suis rassuré. Nous avons un excellent groupe qui aura son mot à dire cette saison. J’espère seulement qu’on parviendra à enchainer avec les bons résultats cette saison. L’important est de garder cet état d’esprit jusqu’à la fin de la saison. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

Pour une première, Madi s’est pas mal débrouillé en étant l’auteur de la passe décisive. Le jeune milieu de terrain a servi en profondeur Ebossé qui a mis le ballon au fond. Après quelques minutes face à l’USMA, Madi s'est quasiment assuré une place de titulaire dans le onze d'Aït Djoudi. Quant à l’attaquant Chibane, il monte en puissance de match en match mais… en silence surtout. Le staff technique est pleinement satisfait de son rendement mardi dernier face à Aïn Fekroun, pour avoir tenu son rôle convenablement. Chibane avait pour mission de verrouiller le côté droit de l’adversaire, mais aussi de

Madi et Chibane gagnent des points

«Madi m’a beaucoup encouragé après l’USMA et je promets d’autres buts»

Ebossé
En plus d’avoir dédié son but de la victoire face au CRBAF aux supporters présents au stade, l’attaquant camerounais, Ebossé, n’a pas hésité à parler du jeune Madi Aymen qu’il n’a pas tari d’éloges. Ebossé nous a confié qu’après le match de l’USMA, Madi est allé le voir pour l’encourager, sachant qu’il avait raté de nombreuses occasions de scorer : «Après le match contre l’USMA, j’étais très déçu, car j’avais beaucoup d’occasions pour marquer. Mon partenaire Madi est venu m’encourager et son soutien m’a fait du bien. Dieu merci que cette fois, j’ai répondu présent et je continuerai encore à me donner à fond sur le terrain pour marquer d’autres buts.»

Dans l’animation du jeu, l’équipe a montré deux visages, L’un rassurant en

Avec plus de cohésion en attaque, l’équipe se portera mieux

garder le ballon lorsque la JSK le récupérait dans sa zone. Chibane a fait gagner à l’équipe pas mal de minutes en obtenant des coups francs dangereux sur certaines actions, ce qui lui a fait gagner des points lors de cette 3e journée. A. A.

Reconnaissant envers le jeune Madi qui lui a donné la balle du but face au CRBAF, Ebossé a ajouté : «J’apprécie beaucoup les qualités du jeune Madi, c’est un joueur qui a du talent et qui apportera beaucoup à l’équipe. Je lui souhaite de tout cœur la réussite.» A. A.

«C’est un joueur qui a du talent et qui va rendre d’énormes services à l’équipe»

Hannachi : «Notre public sera notre force cette saison, la JSK a besoin de paix ! »
Coup risqué
www.lebuteur.com
Jeudi 5 septembre 2013

JSK

N° 2396

05

Juste après la fin du match du CRBAF, l’entraîneur a libéré les joueurs pour deux jours de repos. La reprise était prévue pour demain soir. Les Lions du Djurdjura auront devant eux une bonne semaine pour préparer la prochaine sortie à domicile face au MCO.

Reprise vendredi soir

Comme nous l’avons signalé dans l’une de nos précédentes éditions, l’entraîneur Aït Djoudi a programmé un match amical avant le MCO, sachant que le championnat observe une trêve de dix jours, en raison du déroulement du match Algérie-Mali. Ainsi, nous avons appris de la direction kabyle que la JSK affrontera l’équipe de Tixeraïne lundi prochain au stade de Tizi Ouzou. Aussi, cette rencontre amicale servira beaucoup au coach dans la préparation du match face au MCO que la JSK devra à tout prix remporter pour rester collée en haut du tableau.

Match amical face à Tixeraïne ce lundi !
compétition. Il faut souligner que cette méthode est bénéfique pour tout le groupe. Aït Djoudi profitera également pour faire tourner son effectif et donner l’occasion aux joueurs moins compétitifs de se produire et montrer leurs qualités pour gagner une place dans le dispositif. Le coach kabyle a affirmé que son effectif est riche et chacun aura sa chance de jouer. L. A.

eux victoires un match nul pour les trois premiers matchs de la saison, le moins que l’on puisse dire, ce résultat est positif pour les Lions du Djurdjura. Le premier responsable du club, Mohand-Cherif Hannachi, qui a effectué son premier déplacement de la saison à Aïn M’lila, a tenu à féliciter ses joueurs à la fin du match, tout en leur faisant savoir que leurs efforts seront récompensés. La joie était indescriptible au vestiaire. De nombreux supporters ont fêté la victoire avec les joueurs, ainsi que les membres du staff technique, ce qui nous a rappelé les meilleurs moments de l’histoire du club kabyle. Commentant ce retour en force du public dans les stades, le président dira : «Je suis soulagé de voir tout ce beau monde de retour au stade. Le club a besoin de son public et ne pourra

D

faire cavalier seul. Notre public sera notre force, cette saison, et je l’appelle à maintenir cette mobilisation pour toute la saison. L’équipe a besoin de paix, c’est important pour qu’on puisse concrétiser tous nos objectifs.»

«La JSK jouera les premiers rôles»
Ne voulant pas s’engager dès maintenant au sujet des objectifs tracés, Hannachi se contentera de dire : «Nous ne sommes qu’à la troisième journée du championnat. Il reste encore 27 matchs à jouer. Je ne peux pas dire aux supporters que nous allons jouer le titre ; pour l’instant, je leur dirai seulement que pour cette saison, le club jouera les premiers rôles.»

«Ebossé va résoudre le problème du secteur offensif»

chi a félicité le portier Asselah qui a su garder sa cage vierge, malgré les nombreuses tentatives de l’équipe adverse. Ainsi, le gardien kabyle revient à son meilleur niveau : «Asselah a fait un sans-faute, lorsqu’il est en forme, c’est toute l’équipe qui est solide, je suis content qu’il ait retrouvé la plénitude de ses moyens, après cette blessure qui l’a privé du stage estival.»

«La JSK a toujours besoin de soutien financier»

poulains de Liamine Bougherara ont assiégé le camp de la JSK, dans l’espoir de revenir dans le match. La défense kabyle a tenu bon. «Notre défense a bien géré le score en restant imperméable en deuxième mitemps. J’espère que ce rendement sera maintenu et que nos joueurs continueront de donner le meilleur d’eux-mêmes pour gagner d’autres matches».

«Lorsque Asselah est en forme, c’est toute l’équipe qui est solide»

À propos de son attaquant camerounais, Hannachi ajoute : «L’attaquant Ebossé est plein de qualités, il s’est bien adapté à sa nouvelle équipe et tout le monde l’apprécie. Ebossé va résoudre le problème du secteur offensif et marquera beaucoup de buts.»

Dans son analyse du match, le président Hanna-

Il a terminé le match blessé
En deuxième mi-temps, les

Benlamri souffre d’une élongation à la cuisse
Le défenseur central kabyle, Djamel Benlamri, a eu du mal à terminer la rencontre de mardi dernier face à Aïn Fekroun. La raison est qu’il a ressenti de fortes douleurs à la cuisse. Renseignements pris, le joueur souffre d’une élongation à la cuisse. Mais comme Aït Djoudi avait effectué les 3 changements dans ce match, le défenseur était contraint de terminer la rencontre. Face à la pression des attaquants adverses, il était impossible pour le staff technique d’apporter des changements dans l’axe central. Heureusement que le joueur s’en est bien tiré. A la fin de la rencontre, le staff médical a examiné le joueur pour en savoir davantage sur cette blessure.

«Notre défense a été à la hauteur»

En conclusion, Hannachi a tenu à lancer un énième appel à toutes les personnes qui souhaitent venir en aide au club : «Je ne pourrai pas faire face aux exigences financières tout seul. Je fais appel à tous ceux qui souhaitent se rapprocher du club pour apporter leur soutien. La JSK a toujours besoin de soutien financier et les portes sont ouvertes à tout le monde.» A. A.

sera donné. Ce qui est néanmoins certain, c’est que le joueur ratera la séance de reprise des entraînements, demain soir à Tizi Ouzou. À l’heure actuelle, le staff médical ne peut toujours pas se prononcer sur la durée de la convalescence du joueur. Il faudra attendre le premier diagnostic pour être fixé.

Aït Djoudi fera tourner son effectif

La programmation d’un match amical avant la venue du MCO à Tizi vise à garder les joueurs en contact avec la

A la fin de la rencontre, nous nous sommes rapprochés du joueur pour en savoir davantage sur la nature de sa blessure. Il nous dira : «J’ai ressenti des douleurs à la cuisse. Je pense que c’est une élongation. J’étais contraint de terminer la partie blessé car il m’était impossible d’abandonner l’équipe en plein match, surtout pas à 10 minutes de la fin. Nous avons beaucoup subi le jeu derrière, ce qui n’a pas été facile.»

«Je ne pouvais pas laisser mes partenaires seuls»

Yesli reprendra avec le groupe
Le jeune émigré, Kamel Yesli, n’a pas eu la chance d’aller jusqu’à la fin de la rencontre, en raison d’une blessure contractée au pied. Le staff médical n’a pas voulu prendre de risque et l’a remplacé par Chibane. Une fois sur la main courante, Yesli s’est vu prodiguer quelques soins, et selon le médecin du club, le joueur n’a absolument rien de grave. Au sujet justement du temps qu’il faut pour son rétablissement, nous avons appris que Yesli profitera de ces quarante-huit heures de repos accordées par le staff technique à l’ensemble du groupe pour mieux récupérer et il reprendra les entraînements ce vendredi soir à Tizi.

«J’espère que ce n’est pas trop grave»
Benlamri ajoutera : «Je dois attendre les résultats de l’échographie pour avoir une idée sur cette blessure. Tout ce que je souhaite, c’est que ça ne soit pas trop grave. Je ne veux pas rater le prochain match face au MCO. La seule chose qui me rassure, c'est de savoir que j’aurais suffisamment de temps pour récupérer. Je vais profiter de cette mini-trêve pour me rétablir à 100 %.» A.A.

L. A.

C’est aujourd’hui que le joueur passera une échographie pour avoir une idée sur le programme de la semaine qui lui

Il passera une échographie aujourd’hui

06

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

Après avoir concédé sa troisième défaite consécutive en championnat, Boughrara, le technicien d’Aïn Fakroune, a décidé de jeter l’éponge. En effet, cela s’est fait juste après la fin de la rencontre face à la JSK. Bon nombre de dirigeants ont tenté de faire changer d’avis au coach du CRBAF, en vain. Ce dernier prétextant quelques problèmes personnels ne compte plus endosser ce rôle au sein du club. Dès lors, la direction du club s’est mise à la recherche de son nouveau successeur. Pour le moment, trois noms ont été contactés par la direction : on parle de Bouali, l’ancien technicien de la formation du WAT. Ce dernier fut le premier choix de la direction. Or, sa venue semble très improbable en raison de ses problèmes de santé. La seconde piste du club est dans la personne d’Amrani,

La direction du CRBAF se met à la recherche du successeur de Boughrara
qui lui a demandé à avoir du temps de réflexion. Enfin, un dernier proposé au club pour remplacer le technicien Liamine Boughrara, il s’agit de Letrech qui comme Amrani a demandé du temps pour étudier l’offre du club. Donc nous comprenons parlà que le futur entraîneur du CRBAF sera soit Amrani ou Letrech. C’est à la direction de prendre sa décision, à ce sujet, selon nos sources, elle aurait un petit penchant pour le dernier nom proposé… troisième défaite du championnat face à la JSK. «Même le plus pessimiste de nos supporteurs n’aurait pas imaginé un tel scénario. Trois défaites en trois matchs, c’est catastrophique pour un club qui a pourtant entamé sa préparation avant les autres. Malgré cela, nous essayons de ne pas perdre le contrôle. On tentera de sauver les meubles dans les journées qui viennent.»

CRBAF

es Canaris ont gagné pour la deuxième fois cette saison à l’extérieur. 72 heures après le semi-échec concédé face à l’USMA, les poulains d’Aït Djoudi ont réussi à renouer avec un résultat probant qui va permettre à l’équipe de s’éloigner de la lourde pression qui a pesé pendant la préparation du déplacement d’Aïn M’lila. À la fin de la rencontre, Aït Djoudi n’a pas hésité à pointer du doigt ceux qui ont perturbé les entraînements d’avant-match d’Aïn Fekroun et menace de partir si les choses ne vont pas dans le bon sens. Visiblement, l’entraîneur en chef de la JSK n’est pas prêt à accepter le chantage des uns et des autres et adresse un appel de cœur à tous les amoureux du club pour venir protéger l’édifice et rester derrière l’équipe pour aller de l’avant. Les nombreux supporters présents mardi dernier au stade d’Aïn M’lila ont accédé au vestiaire au coup de sifflet final pour exprimer leur joie avec les joueurs et les membres du staff technique. Les fans de la JSK ont félicité le coach, le revenant aux affaires techniques du club, tout en lui demandant de continuer sur cette lancée. Son inquiétude est de voir le club plonger dans la crise, comme ce fut le cas il y a quelques saisons, qui n’est pas passée sans soulever la réaction de tout le monde à Tizi, comme partout ailleurs en Kabylie. Tous les amoureux de ce club expriment leur soutien total à Aït Djoudi, le priant de rester en place et de ne pas céder à la pression de la rue. «C’est à croire que les gens aiment nager dans les eaux troubles, la paix au sein de notre club dérange, sinon comment expliquer que depuis trois matchs, on parle de perturbations. C’est malheureux de voir déjà les joueurs soumis à une forte pression. Ils sont jeunes et doivent être protégés. Tous les supporters sont avec l’entraîneur et nous le soutien-

L

Toute la Kabylie soutient Aït Djoudi !
drons toujours», nous a déclaré un groupe de supporters.

Suite à son appel lancé à partir d’Aïn M’lila
www.lebuteur.com

Coup d’œil

JSK

Il faut mettre fin à trois années de disette

Les trois dernières saisons, qui ont vu la JSK jouer pour assurer son maintien, ont été les plus difficiles de l’histoire du club. Les supporters kabyles ne souhaitent plus revivre le même scénario cette saison, d’où leur mobilisation depuis plusieurs semaines autour du club. Les fans de la JSK sont plus que jamais décidés à accompagner leur équipe durant toute la saison et ont demandé au coach de mobiliser les troupes pour mettre fin à trois années de disette. Les Kabyles veulent renouer avec la tradition et voir la JSK soulever un titre en fin de saison.

moins de dix jours lors de l’affiche JSK-MCO, comptant pour la 4e journée du championnat. C’est dire qu’avec une force du public, il n’y aura pas de place pour les… perturbateurs.

Ils ont longuement fêté la victoire avec les joueurs

La stabilité du staff est la clé de la réussite

Tout le monde s’accorde à dire que depuis la venue d’Aït Djoudi, le mois de juillet dernier, les choses tendent à s’améliorer. L’homme qui conduit le staff technique a instauré une discipline de fer dans le groupe. Côté résultats, le club kabyle est en train de réaliser un bon départ, cette saison, et l’avenir ne pourra être que meilleur si seulement la sérénité est de mise. Un autre paramètre non moins important est la stabilité. Cette dernière est la clé de la réussite, et si jamais il y aura encore des remous, seule la JSK en paiera les pots cassés.

À la fin du match contre le CRBAF, les supporters de la JSK n’ont pas rallié directement la ville des Genêts. En effet, ils ont préféré rester avec l’équipe pour fêter la victoire. Cela fait plusieurs années que nous n’avons plus revu ces images. Les supporters croient vraiment en cette équipe et les joueurs de leur part promettent de leur rendre la monnaie, en arrachant des victoires sur le terrain. Les dirigeants ont tenu à remercier tous ceux qui ont effectué le déplacement et s’engagent qu’à l’avenir, il y aura une meilleure organisation des déplacements hors Tizi.

Et les joueurs disent «non» au départ de leur entraîneur

Les supporters promettent d’être encore nombreux face au MCO

Les supporters ont manifesté leur soutien total à l’équipe depuis Aïn M’lila. Les fans, qui ont fait le déplacement par leurs propres moyens, ont réaffirmé leur adhésion à la politique que mène Aït Djoudi et comptent le soutenir jusqu’au bout. Après une présence record face à l’USMA, les Kabyles promettent d’envahir encore le temple du 1er-Novembre dans

De leur côté, les joueurs de la JSK sont unanimes à soutenir leur entraîneur, avec qui ils travaillent bien. Il n’y a qu’à voir l’ambiance qui règne à l’entraînement pour comprendre que le courant entre joueurs et membres du staff technique passe à merveille. Plusieurs mauvaises habitudes ont disparu, notamment ces absences répétées aux séances de reprise des entrainements. Les camardes de Malik Asselah, que nous avons interrogés au lendemain de la victoire face au CRBAF, nous ont fait savoir que l’entraîneur Aït Djoudi a su les remobiliser, en construisant un groupe soudé et solide qui pourra réaliser beaucoup de choses cette saison. En termes plus clairs, les joueurs ne veulent nullement entendre parler d’un départ de leur entraîneur. Ainsi, ces marques de soutien ne feront que réconforter le technicien, en l’encourageant à travailler à même de conduire le bateau au bon port. Lyès A.

La direction profitera de l’arrêt du championnat pour faire le point

consécutives… il faut aussi savoir que le calendrier ne nous a pas épargnés. Espérons que la suite nous sera plus profitable.»

Bekouche : «On tentera de sauver les meubles dans les prochaines journées»

«Le calendrier ne nous a pas épargné»

Maintenant que le poste de premier responsable de la barre technique est vacant, c’est auprès de Bekouche l’adjoint que nous sommes allés recueillir ses impressions après cette

La raison d’une telle mésaventure se trouve selon Bekouche dans le calendrier du club. Il faut dire qu’il n’a pas totalement tort, le club a affronté jusqu’ici trois formations qui jouent les premiers rôles du championnat. «À la préparation, on se doutait que la tâche ne nous sera pas facile, mais de là à enregistrer trois défaites

On dirait bien que l’arrêt du championnat tombe à point nommé pour les joueurs du CRBAF. Le groupe profitera de ces jours de récupérations pour oublier ce début de saison calamiteux. Aussi, cela bénéficiera à la direction du club de remettre un peu d’ordre dans la maison d’Aïn Fakroune, qui avouons-le a été bien secouée ces derniers temps et conclue par le départ du premier responsable de la barre technique, Boughrara. A ce sujet, le nom du nouveau coach sera connu dans les prochains jours.

Samy

Coup dur

USMA

www.lebuteur.com

Trois jours de repos Après la séance de décrassage d’hier matin, les joueurs de l’USMA ont bénéficié de trois jours de repos. La reprise des entraînements est prévue en effet, samedi en fin de journée. Rolland Courbis a vu nécessaire de mettre son équipe au repos, elle qui avait accusé le coup mardi dernier suite aux deux derniers matchs disputés samedi et mardi contre la JSK et le CABBA. Courbis est rentré en France Comme d’habitude, Rolland Courbis profite de chaque repos prolongé pour aller faire un saut en France. C’est le cas hier où le technicien français a saisi l’occasion pour aller rendre visite à sa famille. Il était accompagné de ses adjoints, Jack Bayle et Armand Séné. La LFP a arrangé ses affaires Courbis ne profitera pas seulement de cette occasion pour aller rendre visite à sa famille, mais également pour commenter la prochaine journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 zone Europe sur RMC, particulièrement le match entre l’Equipe de France et la Géorgie. En reportant la prochaine journée de Ligue 1, la LFP a arrangé les affaires du coach usmiste. Koudri absent à la séance de décrassage La séance de décrassage d’hier matin a été caractérisée par l’absence de Hamza Koudri, qui avait chopé une petite grippe avant le match du CABBA où il était incertain d’y prendre part avant qu’on décide de l’aligner. C’est certainement la raison pour laquelle il a dû faire l’impasse sur la séance d’hier, lui qui n’a pu terminer le match de mardi dernier en se faisant remplacer en seconde période. Le milieu de terrain usmiste s’est toutefois présenté au stade au moment où ses coéquipiers s’apprêtaient à quitter les lieux.

L

Courbis et les dirigeants doivent intervenir
Trois expulsions en deux matchs

La première raison que le coach usmiste a avancé, et qui ne tient pas vraiment la route, c’est la récupération. «La fatigue a eu raison de quelques joueurs après le match qu’ils ont livré contre la JSK à Tizi Ouzou. Comme vous le savez, nous avons joué toute une mi-temps avec neuf joueurs seulement et cela a exigé d’énormes efforts des éléments qui étaient sur le terrain. Ajoutez à cela le retour par route jusqu’à Alger et toutes les contraintes qui en découlent avec les encombrements et tout ce qui s’en suit. Tout cela a fait que les joueurs n’ont pas récupéré en l’espace de trois jours», a-t-il souligné. Sachant que plusieurs autres équipes étaient dans le même cas, avec de plus longs déplacements pour certaines, à l’image du MCA, de la JSK ou de l’ASO, il est difficile d’accepter cet argument. Il est vrai

«Les joueurs n’ont pas pu récupérer après le match contre la JSK»

a défaite de l’USMA de samedi passé face au CABBA, même si elle n’était pas attendue, n’est pas vraiment une surprise. Les Rouge et Noir nous ont habitués en effet, ces dernières années, à cumuler les faux pas à domicile en début de saison, comme ce fut le cas lors du précédent exercice. On pensait néanmoins que l’équipe de Courbis avait retenu les leçons et qu’elle allait entamer ce championnat en force dans la mesure où c’est son principal objectif, en vain. L’USMA perd déjà quatre points après trois journées de championnat, dont trois à domicile, ce qui met d’emblée les Rouge et Noir dans une situation compliquée. Comment expliquer cette première défaite de la saison au moment où tous les prétendants au titre, à l’exception de l’USMH, justifient assez bien leurs ambitions ? Rolland Courbis a essayé en fin de match, tant bien que mal, d’expliquer cette première déroute de la saison.

Courbis mis à l’index !
Jeudi 5 sptembre 2013

N° 2396

07

que l’équipe a complètement craqué en fin de match sur le plan physique, mais les conditions de la rencontre face à la JSK ne peuvent pas tout expliquer. Certains observateurs commencent déjà à remettre en cause la préparation de l’intersaison où le programme de Courbis n’avait pas convaincu grand monde. Rappelons que l’USMA a fait le choix de ne pas entrer en stage bloqué, de ne pas partir à l’étranger, de ne s’entraîner qu’une seule fois le soir pendant le mois de Ramadhan et de ne disputer aucun match amical. Pour le moment, on ne peut pas dire avec certitude que c’est la raison du déficit physique constaté face au CABBA, mais Courbis est appelé à dissiper les doutes. Ce qui s’est passé dans le dernier quart d’heure du match de mardi passé, où les joueurs de l’USMA semblaient faire du sur-place face à la vivacité des joueurs adverses ne doit pas être expliqué par le simple fait que l’USMA ait fait le voyage à Tizi par route ou parce qu’elle a évolué toute une mitemps amoindrie de deux joueurs.

Par ailleurs, le président Haddad a été très en colère suite à cette surprenante défaite contre le CABBA où il était loin de penser que son équipe allait tomber aussi lourdement après avoir fait un match plein contre le MOB et accroché remarquablement la JSK chez elle. Selon des indiscrétions, Haddad aurait désigné Courbis comme seul responsable de cette débâcle, car comme il l’aurait fait savoir à ses proches, la direction lui a réuni toutes les conditions dont il avait besoin pour préparer la saison et elle lui a donné carte blanche pour agir comme bon lui semble. A partir de là, il est le seul responsable des résultats obtenus, et donc, de la défaite de mardi passé contre le CABBA.

Haddad le tient pour responsable de la défaite

M. Z.

Il n’y a pas que le président de l’USMA qui ait été en colère contre son entraîneur, les supporteurs l’étaient également, eux qui n’ont pas trop compris certains choix face au CABBA, comme la non-titularisation de Benamara ou l’entrée dès le départ d’Andria. Andria aligné dès le départ Au sujet du Malgache, Courbis avait expliqué à maintes reprises que son joueur ne peut pas tenir pour le moment plus de 60 minutes sur le terrain, voire moins, car il est encore en période de remise en forme après sa longue convalescence. C’est pour cette raison, expliquait-il, qu’il le faisait entrer en seconde période depuis le début du championnat où le virevoltant attaquant usmiste a souvent fait la différence. Mais face au CABBA, il l’a incorporé d’entrée sans qu’il ne le remplace à la mi-temps. Le résultat tout le monde l’a constaté, le Malgache a été l’ombre de luimême. Pourquoi Courbis a donc voulu le titulariser et le laisser sur le terrain en seconde période ? C’est la question pour laquelle les supporteurs veulent une réponse.

Les choix du coach remis en cause
La non-titularisation de Benamara Un autre choix n’a pas convaincu aussi les supporteurs, c’est celui d’aligner Ferhat sur le flanc droit et laisser Benamara sur le banc en l’absence de Meah qui a été suspendu pour trois matchs. Il est vrai que cette option a donné satisfaction la saison passée, mais selon eux, ça ne peut pas marcher à tous les coups. D’après eux, Benamara devait faire son entrée dès le début pour avoir au moins une chance de jouer, d’autant qu’il avait montré la saison passée qu’il pouvait bien tenir son rôle à droite de la défense. Difficile de le nier ou de l’occulter, c’est un début de championnat très difficile et compliqué à la fois que sont en train de vivre les Rouge et Noir après trois journées de championnat. Même s’il n’y a pas encore le feu, force est de constater tout de même que la situation mérite qu’on s’y attarde. Nonobstant la défaite contre le CABBA, qui a fait très mal à l’équipe et qui tire déjà la sonnette d’alarme, les expulsions qu’a enregistrées l’équipe lors des deux derniers matchs, respectivement contre la JSK et le CABBA posent des interrogations car, au train où vont les choses, l’USMA risque de battre des records. En effet, après avoir perdu deux joueurs à Tizi pour cause d’expulsion, les Rouge et Noir ont fait pire samedi dernier, car en plus d’avoir perdu deux autres joueurs, Boudebouda qui a été expulsé pour cumul de cartons et Ziaya qui a écopé d’un avertissement pour contestation de décision, l’équipe à perdu sur son terrain face à une modeste équipe du CABBA alors qu’elle avait réussi à arracher le point du match nul face à la JSK. Les deux joueurs, Boudebouda et Ziaya seront suspendus pour le prochain contre l’USMH. C’est un phénomène nouveau à l’USMA où le club de Soustara n’a pas habitué la commission de discipline à trop s’intéresser à elle. Trois expulsions et une éventuelle suspension pour contestation de décision en deux matchs, c’est effectivement trop, surtout si l’on prend l’exemple de la saison dernière où l’USMA n’a enregistré aucune expulsion durant toute la phase aller. Un cumul de dix matchs de suspension En ce moment, l’USMA est contrainte de se passer des services de pas moins de quatre joueurs, tous pour cause de suspension. Meah a été suspendu pour trois matchs, El Orfi pour un, idem pour Boudebouda et Ziaya, sans oublier Benmoussa qui ne doit pas faire sa réapparition avant la cinquième journée, même si son cas diffère de celui des autres. Une simple addition de ces sanctions nous donne dix matchs de suspensions pour les différents joueurs sanctionnés en ce début de championnat, ce qui est considérable quand même. ment expulser un joueur adverse.» «Je ne sais pas si Ziaya va être suspendu» Rolland Courbis sait que la situation est très difficile pour son équipe en cette entame du championnat. «Comme vous le voyez, on vient de perdre trois joueurs en trois jours, c’est difficile de l’accepter. L’expulsion de Meftah est méritée, mais celles de Boudebouda et El Orfi sont très sévères. En tout cas, toutes les conditions étaient contre nous, que ce soit par les erreurs de nos joueurs ou par celles des arbitres et, nous l’avons payé cash.» Courbis a également évoqué le cas Ziaya. «Je ne sais pas s’il sera suspendu ou non, on ne sait pas qu’est-ce que l’arbitre a mentionné dans son rapport, si c’est pour une contestation de décision ou une autre raison. On verra ça plus tard.» Effectivement, Ziaya risque une suspension d’un match si l’arbitre l’a averti pour contestation de décision. M. Z.

«Chettal est jeune, il ne peut pas supporter la pression» Un autre joueur a été le sujet des discussions des supporteurs, c’est bien Chettal qui a laissé une forte impression lors du match amical contre la JSK et lors des matches d’application pendant la préparation. Où est-il passé ? «Chettal est un jeune joueur, on doit savoir comment l’utiliser. Je n’ai pas voulu l’incorporer parce qu’il est jeune et risque de ne pas supporter la pression de ces matches», a expliqué Courbis. M. Z.

«Trois expulsions en trois jours, difficile de l’accepter» Le premier responsable technique de l’équipe, à qui nous avons demandé les raisons de toutes ces expulsions, a reconnu que ces joueurs ont évolué avec plus de nervosité et avaient perdu par moment le contrôle de la situation. «Nos joueurs ont abordé le match avec plus de nervosité et c’est ce qui a fait qu’ils ont fait des erreurs qu’ils auraient pu éviter. On reconnaît qu’ils ont fauté, mais même les erreurs des arbitres peuvent engendrer des situations pareilles. Par exemple, l’arbitre du match face au CABBA ne savait pas que Boudebouda avait déjà un carton jaune et c’est pour cela qu’il a été surpris quand il s’est vu obligé de lui sortir le carton rouge, il ne pouvait pas faire marche arrière. Et je pense qu’il aurait dû égale-

08

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

www.lebuteur.com

premières critiques ! B
ien que le MCA soit toujours leader, réussissant à revenir avec un précieux point de son déplacement à la ville d’El Bahia. Aussi étrange que cela puisse paraître, Alain Geiger a subi les premières critiques, notamment dans l’entourage du club, au point de lui reprocher ses choix en seconde période de jeu, et d’avoir ainsi laissé filer la victoire que le MCA avait dans ses cordes. Les camarades de Belaïd menaient au score après sept minutes de l’entame de la seconde période, où le MCA a bénéficié d’un penalty, accompagné de l’expulsion de Nessakh, qui a offert au vieux club algérois l’opportunité d’évoluer en supériorité numérique. Le MCA s’est fait donc rejoindre au score dix minutes plus tard et les locaux auraient pu même renverser la vapeur tout en étant amoindris, n’était la vigilance de Djemili qui était en forme et la maladresse des poulains de Solinas devant les buts. Ces derniers avaient même dominé le reste des débats, c’est ce qu’on estime reproche aussi à Alors que le score était vierge à la mi-temps, Alain Geiger a fait sortir Ghazi, procédant à son remplacement par Aksas. Ce dernier a évolué donc aux côtés de Bachiri, au niveau de l’axe central de la défense, et Belaïd a joué au milieu avec Moumen pour assurer la récupération, avant que ce dernier ne cède sa place à son tour à Hachoud. Ainsi, on reproche à Geiger d’avoir chamboulé son dispositif en procédant à la substitution de Ghazi, jugeant que ce dernier était bien en place, avant de sortir Moumen qui lui aussi tenait son rôle.

Geiger subit les
La sortie de Ghazi inexpliquée
Geiger et on redoute déjà le derby face au CRB. ments et qu’il devait faire jouer Hachoud d’entrée après que ce dernier a réussi un grand match face à Aïn Fekroun, d’autant plus qu’il jouit d’une belle forme, lui qui n’a pas joué le match de la JSMB. Quant à Ghazi, il reste une valeur sûre au milieu de terrain, soit par ses qualités, son expérience, mais aussi sa débauche d’énergie. Et sa sortie n’a pas profité au MCA. Outre les changements, le manque de fraîcheur physique par rapport à l’adversaire semble être un argument qui n’a pas convaincu les détracteurs de Geiger, car le MCO a joué pendant plus d’une demi-heure en infériorité numérique, et cela pouvait bien profiter au MCA qui avait un joueur de plus que son adversaire du jour qui devait faire plus d’efforts pour occuper les espaces. Toutefois, ceux qui lancent ces critiques doivent savoir que les résultats plaident en faveur du coach qui mène bien sa mission, de même qu’il ne faut pas perdre de vue que le MCO a aussi une bonne équipe cette saison. K.M.

Après dix minutes de jeu seulement et usant de sa force de pénétration, Samy Yachir prend de vitesse toute la défense du MCO avant d’adresser un centre à Djalit qui a mis la balle au fond des filets de Dahmane. Les Chnaoua ont explosé de joie et les joueurs allaient fêter le but, avant d’être surpris par la décision de Zouaoui qui a refusé de le valider, du fait que la balle était sortie en sortie de but, sifflant ainsi une remise en jeu en faveur du MCO. L’attaquant du Mouloudia et même s’il n’a pas contesté la décision de l’arbitre, estime tout de même que le but qui leur a été refusé est parfaitement valable. «Ce n’est pas de mes habitudes de parler de l’arbitrage, mais je tiens à vous assurer que la balle n’est pas sortie et notre but ne souffre aucun doute et il est valable. Je pense que ce but pouvait changer les données de la partie, mais il ne faut pas faire la fine bouche, car nous avons affronté une bonne équipe du MCO qui a réalisé à son tour une bonne partie et ce point que nous avons arraché est mérité et il nous a permis de rester sur notre lancée. La fatigue s’est emparée un petit peu de nous, ce qui a permis à l’adversaire de revenir dans le match après notre réalisation», dira Yachir.

Yachir : «La balle n’était pas sortie»

a refusé un but valable au Mouloudia

Ainsi donc, ceux qui ont critiqué Geiger croient dur comme fer que ce dernier a carrément manqué ses Il changeque Zouaoui

Le manque de fraîcheur physique, un argument qui ne tient pas la route

«J’ai réservé ma réponse à mes détracteurs sur le terrain»
Très critiqué après les deux buts qu’il a encaissés face à Aïn Fekroun, le portier Houari Djemili n’a pas mis beaucoup de temps pour répondre à ses détracteurs qui, au lieu de l’encourager, n’ont trouvé mieux que de scander le nom de Chaouchi. L’ex-portier du WAT s’est illustré, mardi dernier, face au MCO en étant incontestablement l’homme du match.

Djemili

u Mouloudia, on n’est pas prêt à changer le programme des mises au vert, lorsque l’équipe évolue à domicile, en dépit du souhait des joueurs qui ne veulent plus remettre les pieds à l’hôtel El Biar où l’équipe a élu domicile la semaine passée, avant son match face à Aïn Fekroun. Comme nous l’avons rapporté dans notre dernière livraison, les joueurs ont confié à leurs proches que cet hôtel n’offrait pas les commodités nécessaires pour une bonne concentration, du fait qu’il se situe en plein centre-ville et qu’en plus ils auraient été priés de quitter leurs chambres à midi, sur demande des responsables de l’hôtel, à défaut d’une réservation établie pour une autre journée. Ainsi, ils ont été contraints de rester plus de deux heures dans la salle de réunion. A ce sujet, le manager général du Mouloudia nous dira que «l’équipe ne changera pas d’établissement et les joueurs n’ont quitté l’hôtel qu’à 15h comme prévu pour tenir une réunion et partir au stade pour jouer le match. L’hôtel offre toutes les commodités nécessaires aux joueurs pour une meilleure concentration, et ce n’est pas à eux de décider de changer d’établissement ou de me montrer

«C’est moi qui décide et ce n’est pas les joueurs qui vont me montrer mon travail»
mon travail», dira Kaci-Saïd.

Kaci-Saïd
Coup dur

MCA

A

Quant à l’utilisation du téléphone portable, il nous dira à ce sujet : «Je pense que nous avons instauré une ligne de conduite à l’équipe à laquelle tout le monde doit s’astreindre. Un joueur qui parle au téléphone le jour du match manque de professionnalisme, car cela le déconcentre et il sera sanctionné. A mon avis personne ne peut dire le contraire et il est de mon devoir de veiller à l’intérêt de l’équipe. Nous sommes sur la bonne voie et tout le monde doit participer à la réussite de l’équipe». «Le temps des caprices est révolu et les joueurs doivent savoir qu’on a choisi un hôtel qui convient à l’équipe et lorsque je fais une remarque c’est aussi pour le bien du Mouloudia. Ce qui m’intéresse le plus c’est de penser à notre prochain match du championnat qui nous opposera au CRB et qu’on doit bien préparer afin qu’on puisse réaliser le résultat escompté et préserver cette série de bons résultats», conclut le manager général du MCA. K.M.

«Un joueur qui parle au téléphone le jour du match manque de professionnalisme»

Samy Yachir, qui reste incontestablement l’un des meilleurs joueurs du Mouloudia en ce début de saison, pense que cette opération réalisée à Oran permettra à son équipe de bien préparer le derby face au CRB. «On va bénéficier d’un temps de récupération nécessaire pour préparer notre prochain match face au CRB qui sera difficile. A mon avis le MCO a affiché une meilleure fraîcheur physique que nous, et le fait qu’on jouera notre prochain match dans une dizaine de jours nous permettra de récupérer nos moyens et l’aborder dans de bonnes conditions», conclut Yachir, lui qui a réussi un doublé la saison passée face au CRB au 5-Juillet, et qui pourra aussi faire valoir ses arguments samedi prochain. Ce dernier a réussi à fixer les défenseurs du MCO et faire même des remises, poussant ses adversaires à la faute, et reste ainsi l’une des armes de Geiger en attaque. K.M.

«On préparera le CRB dans de bonnes conditions»

Vous avez manqué la victoire face au MCO car vous auriez pu préserver votre avantage en profitant de votre supériorité numérique… Nous avons réalisé aujourd’hui une bonne partie dans la mesure où on a récolté un bon point à Oran qui nous a permis de rester à la tête du classement, et c’est le plus important pour nous. Si vous dites qu’on pouvait gagner ce match, je pense que nous avons joué face à une bonne équipe du MCO et qui n’est pas facile à manier à domicile. Mais comment expliquez-vous ce relâchement ? Je pense qu’il n’y a pas eu de relâchement, mais si on n’a pas profité de notre supériorité numérique c’est pour la simple raison que notre adversaire jouissait d’une meilleure fraîcheur physique, car le MCO avait plus de temps de récupération par rapport à notre équipe qui a joué un match difficile vendredi passé. C’est pour cette raison que nous n’avons pas, peut-être, profité de notre supériorité numérique.

Vous étiez l’un des principaux artisans de la victoire en réussissant des arrêts décisifs… Je n’ai fait que mon devoir au même titre que mes coéquipiers sur le terrain, et si j’ai réussi une bonne partie, c’est le fait que je sois habitué à la pression du stade Zabana qui me réussit assez bien. Pour revenir aux arrêts réussis, je connais bien Aoued et le côté qu’il choisit pour tirer, ce qui m’a aidé à anticiper et éloigner le danger. Il semble que vous n’êtes pas affecté par les critiques dont vous avez fait l’objet la semaine passée par les supporters… Je prends les choses du bon côté et j’ai gardé ma concentration, car il ne sert à rien de s’emporter. J’ai donc réservé ma réponse sur le terrain et j’en ai fait la preuve face au MCO. Je sais bien que les supporteurs vouent une Il grande estime à Chaouchi qui reste un grand reste le numéro gardien, mais moi je connais bien mes qualités. 1 Alors que tout le monde croyait Cette belle prestation va sans aucun que Geiger allait aligner Michael Fabre doute vous remonter le moral, n’est-ce face au MCO, le technicien suisse a repas ? fait confiance à Djemili, car il ne voulait Je n’ai jamais douté de mes qualités et pas compliquer la situation de son portier j’ai le moral au beau fixe. Après cette qui avait le moral à plat. Ce dernier n’a bonne opération, que nous avons réalipas déçu son coach, il a sorti le grand jeu sée à Oran, on doit se remettre au travail face au MCO, et confirme ainsi qu’il reste actuellement le gardien numéro pour préparer notre prochain match et je un de l’équipe, et c’est lui qui sera suis prêt pour le derby face au CRB.

Entretien réalisé par K. M.

titularisé face au CRB.

Coup d’œil

MCA

www.lebuteur.com

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

Mardi passé, l’ex-joueur du FC Istres a déçu plus d’un, tant son rendement était tout simplement juste au dessus de la moyenne. Yahia Chérif a perdu trop de balles et il était effacé en attaque, au point où les supporteurs réclamaient son changement. Bien que Geiger ait tenu à le faire jouer toute la rencontre, Yahia Chérif n’a, à aucun motendu pour cette confrontation. quelques jours seulement, inquiété la défense du MCO. Il était dans ment du derby qui un jour sans. Ce dernier n’était pas d’ailleurs le mettra aux prises le Les joueurs veulent seul joueur sur le terrain qui a manqué de rythme, MCA au CRB, on se jouer au 5-Juillet car certains de ses coéquipiers demande où se déroulera le De leur côté, les joueurs souhaiont aussi fourni une prestamatch, suite à la décision de tent jouer cette rencontre au tion tout juste moyenne, Kerbadj d’autoriser les équipes CRB, même si aucun accord ne sera trouvé stade du 5-Juillet, afin qu’ils puismalgré le fait qu’ils algéroises à recevoir les derbys dans leur d’ici la semaine prochaine. sent s’exprimer sur leur véritable soient parmi les stade. Dans un premier temps, le Moulouvaleur. Les poulains de Geiger joueurs les mieux dia a pris la décision de recevoir le CRB et Le Mouloudia ne veut pas veulent rester donc dans leur payés en chaml’USMH au stade de Bologhine, à défaut jardin et réserver au Chabab pionnat, où pénaliser ses supporters d’un accord avec ces deux équipes pour le même tarif que les autres leur valeur A en croire une source digne de foi, le jouer en aller-retour au 5-Juillet qui est le équipes. En effet, le fait de sur le terrain «Pour le moment, nous n’avons pris aucune décision Mouloudia veut programmer le prochain plus indiqué pour abriter ce genre de renjouer à Bologhine ne est loin de au sujet de la domiciliation du derby. Samedi prochain et derby face au CRB au stade du 5-Juillet, contres qui drainent un très grand nombre convient pas à une équipe à l’occasion de la reprise des entraînements, je vais discuter refléter celle afin de permettre aux Chnaoua d’être préde supporters. En décidant de recevoir ces aussi technique que le sur le avec le staff technique et les joueurs, et on décidera où on afsents en grand nombre et de soutenir leur deux équipes à Bologhine, c’est une maMouloudia qui a besoin chèque. frontera le CRB», dira le manager général du MCA. Ce dernière pour le Mouloudia d’user du principe équipe. Les Mouloudéens, et bien qu’ils des espaces pour dévenier remet donc la balle dans le camp des joueurs et de avaient pensé à agir en réciprocité, ne veude réciprocité, car il est inconcevable que lopper son jeu. Une forGeiger, eux qui avaient accueilli avec une très grande joie ce genre de rencontres se joue lent tout de même pas pénaliser un très le changement du lieu de domiciliation de l’équipe, car il grand nombre de supporters s’ils program- mation comme le CRB au stade du 20-Août qui n’ofqui se trouve en mauvaise était convenu que le MCA reçoive ses maient le derby à Bologhine. Ainsi on fre pas les conditions de séposture va sans aucun hôtes à Bologhine, avant que la dis’achemine directement vers une domicicurité nécessaires. Que dire Lorsque doute se cantonner derrière rection de l’OCO ne revienne alors de Lavigerie. Toutefois, il liation du derby au stade Olympique. Sur Bouguèche à Bologhine, ce qui n’ e st pas sur sa décision au sujet de le plan purement commercial, le dérouley a de fortes chances que la difait pour arranger les affaires la fermeture du stade ment du match face au CRB au 5-Juillet manque à l’attaque rection du Mouloudia revienne du MCA du 5-Juillet. permettra aussi à la direction du MCA de A l’exception de Samy Yachir, qui a sur sa décision et joue les deux K.M. s’assurer une recette considérable, constitué un véritable danger pour la déderbys au stade du 5-Juillet, à comlorsqu’on sait qu’un grand public est atfense adverse, les attaquants du Mouloudia mencer par celui du n’ont pas eu le rendement escompté où Djallit n’a pu marquer son but que sur penalty. L’absence de Bouguèche a pesé lourdement sur le L’ombre Mouloudia et son retour est vivement souhaité de Kacem face au CRB, où le staff médical a enclenché une Mehdi course contre la montre pour le remettre sur pied. De son côté Hadj Bouguèche suit les En plus de consignes de son médecin à la lettre, car Bouguèche, tout lui aussi ne veut en aucun cas rater le le monde est unaderby, sachant que le CRB est nime à dire que le parmi les équipes qui lui Mouloudia a manqué préparation car on aura le temps nécessaire pour près la troisième jourréussissent bien. d’un véritable patron récupérer nos moyens sur le plan physique et nos née du championnat, sur le terrain, et qui est blessés. Le match se présentera donc dans un autre Alain Geiger est au . incontestablement contexte. Et en ce qui me concerne, je peux vous moins satisfait de la Reprise des Kacem Mehdi. Ce derdire que j’ai l’habitude de battre le CRB.» réaction de ses joueurs, car le entraînements samedi nier est tout simplepoint ramené d’Oran a perJuste après la rencontre, Alain Geiger ment le maître à jouer mis au Mouloudia de pré«Gherbi et Hachoud font a accordé à ses joueurs trois jours de de cette équipe du server son invincibilité, et repos pour qu’ils puissent récupérer toujours partie de mes plans» MCA et son absence de se retrouver en tête leurs moyens, fixant ainsi la reprise des Lorsque nous avons abordé avec le coach du s’est nettement ressendu tableau, bien que Mouloudia ses choix en début du match, du fait tie, car dans l’effectif entraînements pour samedi. Les joueurs l’équipe a déjà joué qui habitent l’Ouest du pays ont rallié que tout le monde s’attendait à ce que Hachoud du Doyen, il n’y a deux matchs en désoit titularisé, après avoir fourni une bonne paraucun autre joueur qui leurs domiciles juste après la rencontre, placement. «Nous tie face au CRBAF, Alain Geiger nous a confié peut tenir le même alors que les autres joueurs sont rentrés avons fourni une que Hachoud est un joueur sur lequel il compte rôle que lui après le à Alger, du fait que la direction du MCA bonne prestation a affrété un vol spécial, pour éviter aux beaucoup, mais aussi Gherbi qui a manqué à départ de Billel Attaface à une bonne l’appel pour cause de blessure. «Si je n’ai pas infen, qui a été étrange- joueurs de faire un long trajet par route. équipe du MCO, corporé Hachoud d’entrée, c’est uniquement pour ment libéré. Après Ainsi les camarades de Ghazi vont se recomme je l’ai déjà dit, et il ne faut des considérations tactiques, car ce joueur fait avoir purgé sa suspen- mettre au travail ce samedi pour prépapas faire la fine bouche car nous toujours partie de mes calculs et je pourrai l’utilision, Kacem Mehdi rer le derby qui sera l’une des affiches de avons abordé ce match dans des la prochaine journée du championnat. sera présent face au conditions difficiles. Ce n’est pas ser dans plusieurs postes. Il y a aussi Gherbi qui Le Mouloudia réalise la bonne fait partie de mon dispositif, et que je souhaite réCRB au grand bonune mince affaire d’entamer le opération parmi les équipes cupérer le plus vite possible.» heur des Chnaoua. Ceparcours avec trois matchs en algéroises pendant les l’espace de dix jours, sans parMouloudéens ne doiler des absences que nous Cette troisième journée du cham«J’avais besoin d’un joueur vent pas s’étonner que avons eues. On pouvait peutpionnat a connu une chute libre des costaud au milieu de terrain» le maître à jouer de équipes algéroises, sauf le MCA qui s’en être mieux faire, mais ce résultat Pour revenir à son choix d’avoir fait sortir leur équipe soit parmi est sorti indemne. En effet, les Usmistes est positif et c’est un bon point que Ghazi à la mi-temps avant de faire remplacer les joueurs les moins nous avons récolté. Je ne veux pas et contre toute attente se sont inclinés Moumen par Hachoud. «J’avais besoin de renforpayés dans l’effectif, reparler de l’arbitrage qui, a mon avis, lourdement à domicile face aux Cricer notre milieu de terrain par un joueur costaud, contrairement à cer- quets, alors que les Harrachis ont perétait correct sur l’ensemble de la renconet j’ai donc fait sortir Ghazi en faisant rentrer tains qui sont nettetre. Je peux vous dire qu’il nous a privés mis au RCA de réaliser son premier Aksas que j’ai associé à Bachiri en défense et Bement rémunérés mais d’un autre penalty et il nous a refusé un but succès en élite, quant aux Belouizdalaid est monté d’un cran pour jouer au milieu, cela qui chauffent le banc dis, ils ont subi la loi du champion en valable, mais je dirais que l’arbitre n’a pas avant de faire rentrer Hachoud pour donner de la des remplaçants, ou titre. Ainsi seul le MCA est allé récolinflué sur le résultat final de la rencontre. fraîcheur à notre milieu, et je ne pense pas que les qui font parler d’eux Maintenant, il faut penser au prochain ter un précieux point à Zabana, et les choix ont été mauvais, car on a pu récolter un par leur niveau qui est match que nous allons jouer face au Chnaoua n’ont pas manqué de taquipoint à la fin de la rencontre.» au dessus de la CRB et, je pense qu’il sera aussi difficile ner leurs voisins usmistes. K. M. moyenne. que celui que nous avons joué à Oran, K.M. mais la seule différence se situera au niveau de la

MCA-CRB probablement A au 5-Juillet

Bien qu’il affiche une belle forme, il a fallu attendre la troisième rencontre du championnat pour voir Yalaoui jouer son premier match de la saison avec son équipe. Ce dernier a fait son entrée à douze minutes de la fin du temps réglementaire pour donner du tonus à l’attaque, mais il n’a pu rien faire à lui seul car le MCA subissait le jeu, face à une équipe du MCO qui s’est montrée très menaçante. Il est à rappeler que la saison passée, et malgré le fait qu’il ne soit rentré qu’à cinq minutes de la fin du match face à cette même équipe du MCO et au stade Zabana, Yalaoui a réussi à donner l’avantage à son équipe et offrir une balle de but à Meklouche que ce dernier a manqué lamentablement. Ainsi Yalaoui a manqué de chance cette fois-ci face au MCO, où il a effectué sa rentrée dans un contexte tout a fait différent. Le joueur souhaite avoir plus de temps à l’avenir et refuse cette étiquette de joker que certains veulent lui coller, car il a juste besoin de se mettre en confiance et Geiger, qui connaît bien ses qualités, tâchera de lui accorder plus de temps de jeu.

Première rentrée de Yalaoui

09

Yahia Chérif dans un jour sans

Kaci-Saïd : «On décidera samedi du lieu de la rencontre»

bon point de récolté»

Geiger : «C’est un

A

10

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

www.lebuteur.com

Coup sur coup

USMH

vec ce troisième revers consécutif, les choses se compliquent davantage, pour les partenaires de Karim Hendou. Les Jaune et Noir sont déjà, à sept longueurs du leader, qui a réussi à rafler la mise lors de ses trois premiers matchs. Les Belkaroui, Hendou, Boumechra et consorts, ont déçu plus d’un, à El Harrach et sont désormais en position de premier relégable. Même si c’est encore prématuré, mais force est de reconnaître qu'avec pareil rendement, il n’y a pas grand-chose à espérer. Par conséquent, ils sont dans l’obligation de se ressaisir au plus vite. Pour y arriver, ils doivent redoubler d’efforts et s’appliquer davantage sur le terrain, pour espérer remonter un peu la pente. Le staff technique, autant que les joueurs, sont responsables de cette situation, et ils doivent tout essayer pour y remédier, avant que les choses ne se compliquent davantage.

A

Ça se complique pour El Harrach
l’USMH, et les joueurs doivent faire preuve de plus de rigueur tactique, d’abnégation et de beaucoup de volonté sur le terrain, pour permettre à l’USMH de renouer avec la victoire. De même pour le coach Boualem Charef, qui doit corriger les lacunes constatées au sein de son équipe, et rectifier le tir, avant qu’il ne soit trop tard. Les Harrachis s’interrogent sur ce mauvais sort Tous les Harrachis qui tablaient sur une autre saison de rêve pour l’USMH, n’arrivent plus à comprendre ce mauvais sort qui s’abat sur leur équipe. Même les plus pessimistes des supporters ne s’attendaient pas à ce début de saison catastrophique. Malheureusement pour la grande famille harrachie, les résultats déjà enregistrés sont une pure réalité qui fait, certes, très mal, mais, qu’on le veuille ou non, rien n’est encore perdu pour remonter la pente. Il est vrai que l’USMH a déjà effectué deux déplacements en trois rencontres, mais cela n’explique pas que les hommes de l’entraîneur Boualem Charef laissent des plumes lors de chaque sortie. D’ailleurs, à ce trainlà, l’équipe chère aux Kawassirs risque sérieusement de compromettre ses chances de maintien. C’est pour cela que certains harrachis s’interrogent déjà concernant les objectifs tracés pour cette saison. La bande à Charef doit absolument et dans l’immédiat trouver le bout du tunnel. Un autre revers lors de la prochaine journée dans le match qui l’opposera contre l’USMA à El Harrach, mettra à coup sûr le club dans une situation des plus dangereuses. Les joueurs le savent très bien. feu à l'USMH.» «Il n’y a pas le feu» En dépit de la défaite concédée mardi dernier à Blida face au RCA, la troisième consécutive pour l'équipe, un dirigeant a tenu à positiver en affirmant qu'il n'y a pas le feu. Joint avant-hier soir par téléphone, il est revenu avec nous sur la dernière défaite concédée par son team face à l’Arbâa. Ce dirigeant a aussi appelé ses joueurs à rester soudés dans ces moments difficiles : «L'USMH traverse actuellement un passage à vide. Cela arrive à toutes les équipes. Cependant, il est très important de rester soudés pour atteindre notre objectif qui est celui de jouer les premiers rôles. Je suis confiant en l'avenir de notre équipe et, je peux vous assurer qu'il n'y absolument pas le

Du pain sur la planche pour Charef Cette défaite concédée face au RCA, n’est pas la bienvenue, et donc au staff technique, et aux joueurs qui sont les acteurs sur le terrain, d’assumer toutes leurs responsabilités vis-à-vis de leurs fans. Il s’agit bel et bien de l’avenir de

vec trois buts marqués en 270 minutes, soit une moyenne d’un but par match le compartiment offensif ou plutôt, les attaquants ne sont pas exempt de tout reproche. Le moins que l’on puisse dire encore timide. Même s’il s’agit là d’un bilan moyen, mais au vu du nombre d’occasions ratées, la ligne d’attaque, aurait pu faire nettement mieux lors de chaque sortie. Cela dit, il y a donc un manque d’efficacité au niveau de la ligne d’attaque. C’est un autre problème de taille à régler pour l’entraîneur qui, malheureusement pour lui, n’a pas d’autres pièces de rechanges susceptibles de faire l’affaire, sauf peutêtre de donner la chance à Amer Yahia qui avec six buts à son registre lors des matchs amicaux a été l’attaquant le plus efficace.

A

Une ligne d’attaque toujours timide

«Nous devons rester soudés» Lorsque les résultats ne suivent pas, c'est généralement le

Younès

Une défense des plus inquiétantes ! Qu’on le veuille ou non, le compartiment défensif est incontestablement le maillon faible de cette équipe harrachie. C’est une réalité que tout un chacun reconnaît et même si on n’est pas des experts en football, on peut le constater à tra-

vers le nombre de buts doute qui s'installe chez les joueurs. L'USMH qui reste sur encaissés. Sept buts en une série négative de trois matchs sans le moindre succès, trois matchs, le bilan n'aura pas d'autres choix que de renouer avec la victoire. Le maest lourd. Depuis le nager général du club a beaucoup insisté auprès de ses joueurs premier match dans ce pour décrocher les trois points de ce match : «Après autant de championnat version mauvais résultats, il est plus que jamais temps de renouer avec le Comment expli2013 2014, l’arrièresuccès. Le prochain match prévu face à l’USMA revêt une grande quez-vous la dégarde harrachie fait importance pour notre équipe. Nous devrons rester soudés pour faite concédée par votre preuve d’une fragilité inbien préparer ce match, pour le gagner. La tâche ne sera pas équipe face au compréhensive et les supfacile dans la mesure où il s'agit d'un derby. L'USMA est porters harrachis ont une équipe solide, mais comme elle reste sur une défaite à RCA ? Sincèrement, entièrement raison de s’indomicile, il faudra bien préparer ce match pour le gaje n'arrive pas à quiéter. Il est vrai que la paire gner.» comprendre ce qui Belkaroui-Azzi fait de son nous est arrivé à mieux pour sauver les meuZiane Cherif Blida face au RCA. bles, mais, au final, l’USMH a besoin de deux Pourtant, nous étions déterencaisse au moins deux minés à réaliser un bon résultat but chaque match. ou trois semaines afin de mettre un terme à notre Même la présence de encore série de plusieurs contre-perforl’irréprochable LiLes supporters harrachis attendent avec impa- mances consécutives. Malheureusemane n’a pas tience le retour du défenseur Ziane Cherif. Si ce ment nous sommes encore une fois changé granddernier nous a affirmé dans un passé récent qu'il se- passés complètement à côté de la chose. A noter rait apte pour la compétition à partir du match de la 3e aussi que les deux journée face au RCA, l'entraîneur estime que ce joueur plaque. Nous avons manqué de volonté. C'est vraiment rageant de perlatéraux, Boulaa encore besoin de quelques semaines supplémentaires khoua et Belkheir, de préparation pour atteindre son meilleur niveau : «Il dre de cette façon. sont toujours loin ne faut pas oublier qu'il a été à l'arrêt pendant toute une Justement, personne ne s'attendait de leur niveau hasaison. Il a donc besoin de deux ou trois semaines sup- à cette défaite… bituel. En somme, C'est vrai. D'ailleurs, même nous, plémentaires de préparation pour atteindre son meilsi l’USMH se reles joueurs, on ne s'attendait pas à leur niveau», dira Bechouche l’un des adjoints de trouve dans cette siperdre. On espérait vraiment réaliser Charef : «Ziane est un très bon joueur. Il a beautuation délicate, c’est un résultat positif pour se relancer. Je coup d'expérience et je suis sûr qu'il va aider surtout en raison du tiens personnellement à m'excuser aul'USMH. L'équipe a besoin de ses services et compartiment défensif près de nos supporters, notamment ceux nous comptons énormément sur lui, qui se révèle très perméaqui ont fait le déplacement à Blida. Désormais pour l’instant, il n’est pas enble en ce début de chammais, nous devrons nous ressaisir le plus core en possession de tous pionnat. ses moyens.»

Azzi
«C’est vraiment rageant de perdre des points bêtement»

Confiance renouvelée à Charef ? L'USMH reste sur une très négative série de trois matchs sans le moindre succès. Pire encore, à l'issue de la 3e journée du championnat, l'équipe est bon dernier au classement. Dans ce genre de situations, c'est généralement l'entraîneur qui est pointé du doigt. A la question de savoir si l'avenir de Charef à la tête de la barre technique était menacé, le membre dirigeant s'est montré catégorique : «Non, Charef a notre entière confiance. Il a réalisé du grand boulot depuis sa venue à l’USMH. L'équipe a toujours bien fonctionné en championnat, même si ses derniers résultats n'ont pas été positifs», dira ce membre de la direction et d'ajouter : «La stabilité est la clé de la réussite. Le groupe a plus que jamais besoin d'être soudé, pour atteindre l'objectif principal celui de jouer les premiers rôles. Il reste encore 27matchs à disputer durant ce championnat. S’il faut faire un bilan, ce n'est pas le moment. On doit laisser au moins la fin de la phase aller.» N.R.

rapidement possible. Qu'est-ce qui ne marche pas pour votre équipe en ce début de saison ? Je n'arrive pas à croire que nous avons raté autant de points. Par rapport à la préparation que nous avons effectuée, on pensait entamer le championnat avec de bons résultats, mais les choses se sont passées autrement. C'est sans doute un passage à vide. Il faudra, à présent, mettre les bouchées doubles et travailler davantage pour renouer avec le succès. Ne craignez-vous pas de regretter ces points perdus lors du décompte final ? J'espère que ces points perdus ne vont pas influer sur nous lors du décompte final. Le parcours est encore long et que tout reste possible encore. Désormais, il nous faudra absolument gagner le prochain face à l’USMA. Ce match s'annonce déjà décisif pour nous. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

Le succès acquis avec panache au stade du 20-Août aux dépens du CRB ouvre aux Séti r pou ale roy fiens une voie d’ores et déjà, marquer leur territoire. Tout d’abord, une victoire ce vendredi au stade du 8-Mai contre le MCO et cela pour le compte du match en retard de la deuxième journée, permettra au club de la ville des Hauts-Plateaux de s’installer seule au fauteuil de leader.

L’ESS recevra à trois reprises

Coup par coup

ESS

www.lebuteur.com

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

Cette position pourra être confortée car les Sétifiens auront à recevoir consécutivement la JSMB (le mardi 24 septembre), le RCA (le samedi 28 septembre) et l’ASO (le mardi 1er octobre).Quand on sait que les Sétifiens sont pratiquement intraitables dans leur antre du 8Mai, le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont là une superbe occasion pour mettre de la distance avec les autres prétendants du championnat.

Une belle occasion de prendre le large

Le titre de champion d’Algérie n’a pu être conquis par les camarades de Delhoum que parce qu’ils ont réussi un sans-faute sur leur terrain fétiche du 8-Mai. On se rappelle qu’ils ont trusté quatorze succès consécutifs qui ont contribué pour une large part pour mettre de la distance avec les potentiels concurrents. On veut que cette superbe série se renouvelle. Pour cela, l’ESS doit venir à bout du MCO ce vendredi et en faire de même avec la JSMB, le RCA et l’ASO.

Pour que l’histoire se répète

es membres de la direction technique nationale ont informé les Sétifiens qu’ils pourront disposer ce dimanche de trois de leurs joueurs qui se trouvent en stage avec la sélection qui doit en découdre avec le Mali mardi prochain. Ziti, Karaoui et Khedhaïria joueront donc le prochain match de championnat et ce n’est pas fait pour déplaire à Hubert Velud.

L

Ziti, Karaoui et Khedhaïria joueront contre le MCO
joueurs est une bonne chose pour l’équipe. Le fait qu’ils ne rejoindront le groupe que le matin du match ne pose aucun problème», nous dira en substance Hubert Velud.

Ze Ondo et Nadji absents

Ils seront à Sétif vendredi matin

Avant toute chose, êtes-vous satisfait de votre prestation contre le CRB ? Ce n’est pas à moi d’en juger. Je pense avoir fait mon travail convenablement. Le fait de jouer m’a fait gagner en confiance et je peux vous dire que j’ai l’intention de progresser et cela dans tous les domaines cette saison. Comment cela s'est-il traduit pour vous sur le terrain ? En ce qui me concerne, je pense avoir donné le meilleur de moimême, même si rien n'a été évident pour moi avec la formidable concurrence qui existe à l’Entente. Bien sûr, notre force est cet esprit de groupe car chacun fait des erreurs et a des choses à se reprocher. Nous gagnons et perdons ensemble. Nous sommes tous assez grands pour reconnaître nos défaillances. Personnellement, j’ai beaucoup travaillé pour être à la hauteur de la confiance faite par mon entraîneur. Première participation et premier but. On ne peut pas rêver d’un meilleur début, n’est-ce pas ? Bien sûr, je suis très content. Il

en appellera d’autres»

Zerrara «Mon but

Ziti, Karaoui et Khedhaïria quitteront les autres capés vendredi matin pour rejoindre directement Sétif. Ils reviendront en sélection juste après la fin de la rencontre face au MCO. «Disposer de ces trois

Le coach sétifien n’aura que l’embarras du choix pour composer le onze qui débutera le match contre le MCO ce vendredi. Il ne pourra cependant pas compter sur les services de Ze Ondo, qui se trouve avec la sélection de son pays et Nadji qui n’est pas encore totalement remis de sa blessure. La «fleur» de la fédé tanzanienne au TP Mazembe Mbwana Samatta, le buteur face à l’ESS et omas Ulimwengu étaient retenus pour disputer une rencontre de la 6e

journée des éliminatoires du Mondial à Bakau avec la Tanzanie face à la Gambie. Ces deux joueurs sont finalement restés à Lubumbashi. Déjà éliminée dans le groupe où la Côte d’Ivoire s’est déjà qualifiée bien avant cette 6e journée, la Tanzanie arrive troisième derrière le Maroc et devant la Gambie son adversaire du 7 septembre. Une entorse, pour le moins «diplomatique», a été diagnostiquée pour Samatta. omas Ulimwengu est, paraît-il sujet à une crise de paludisme. On affirme du côté de la direction du TP Mazembe que les deux joueurs vont se soigner et on a bon espoir qu’ils soient remis pour jouer contre l’ESS. A.F.

Pour ne pas avoir de regrets

Pour le compte de la mise à jour du championnat professionnel de Ligue 1, l’ESS accueillera le MCO au stade du 8-Mai. En plus d’être intéressante pour les deux équipes sur le plan comptable, cette confrontation ne manque ni d’intérêt ni de piquant. En outre, elle se déroulera dans un stade qui, c’est certain, affichera complet. Ayant eu des fortunes diverses lors de la dernière journée, c'est avec la volonté de réussir leur match que les Oranais et les Sétifiens vont entamer les débats ce vendredi, histoire de montrer qu’il n’y a pas que du mauvais dans leurs équipes respectives. Pour les camarades de Mellouli, c’est une excellente occasion de se réconcilier avec leurs supporteurs après leur sortie ratée face au FUS de Rabat.

Une victoire qui tombe à point nommé

11

Hammar n’a visiblement pas digéré la contre-performance enregistrée face au FUS pour le compte de la Coupe de la CAF. Il a l’intention de frapper fort et il faut cependant préciest probable que le salaire de cerser que mon but a été tains joueurs soit revu à la baisse l’aboutissement d’un dans les tout prochains jours. On travail collectif. Il est croit savoir que le premier à être certain qu’en ce qui me invité à la table des négociations concerne, ce but en par les dirigeants est Touahri. Ce appellera d’autres. dernier se verra très probablement Le s signes de la réussit Qu’est-ce qui vous a e proposer une réduction sensible Sétif a commencé le cha mpionnat du salaire. Pour cela, les dirigeants permis de faire la difAvec un goût de dans le dur, après ses rés ultats miti- s’appuieront sur le règlement intérevanche férence mardi dernier gés en Coupe de la CAF. Mais pour rieur et aussi le rapport technique Il est certain que sur la pecontre le CRB ? le moment, les Sétifiens louse du stade de Sétif, il rèIncontestablement leurs parties et ne mollis gagnent établi par Velud. sent pas ou gnera comme un goût de le collectif et aussi la très peu. Cela est encou rageant Les Criquets et les revanche. On se rappelle que présence de joueurs puisque, même sans con vaincre, le la saison passée, les Sétifiens qui font la décision. Il Aigles ont fait la fête à club est capable de faire le dos rond sont arrivés à s’octroyer le faut savoir que nous et de l'emporter partout. C'est peut- Lakhdaria titre tant convoité de chamavions envie de bien être un signe, celui de la Les supporteurs du CABBA et de réussite du pion d’Algérie. Ils l’ont fait en faire et de réussir un champion. Les joueurs du MCO l’ESS qui ont effectué le déplacement surclassant toutes les autres gros match. C’est ce sont avertis. à Alger se donnèrent rendez-vous à équipes en championnat. que nous nous sommes efforcés de Lakhdaria sur le chemin du retour. Lors du dernier exercice, le faire et les choses nous ont été faL’ESS a de quoi faire Ils ont longuement fêté les succès ac- patron de la L 1, c'était bel et vorables. Il faut qu’il en soit de quis par leurs équipes respectives face au MCO aux bien l’ESS. Les Oranais vont même pour les prochaines rendépens de l’USMA et du CRB. Le s Sét ifie ns sont certes les chamdonc défier l’Aigle noir dans contres. pions en titre, mais le jeu ses habits de lumière et dans est un pe u Vous aurez le prochain match moins bon ces temps-ci. Des son fief… Tout un proL'attaque à jouer contre le MCO. Dans est un peu moins en ver gramme ! ve à l'image primes jumelées des prestations en Coup quel état d’esprit allez-vous e de la CAF. Le montant de la prime du Les joueurs de la ville de aborder cette rencontre ? La match gagné a été divulgué par Plateaux devront être trè s HautsL’ESS a un statut de champion reprise s forts pour Hammar. Il est de l’ordre de dix contrer une équipe du d’Algérie à défendre et nous garaujourd’hui à 16h millions de centimes. SeuleMCO qui, sans aucun doute effect dons en tête que nous devons C’est aujourd’hui que les ment, les joueurs ne percevront uera le déplacement avec l’esprit faire preuve de concentration. Ce conquérant. joueurs de Sétif reprendront les cette somme que s’ils viennent De leur côté, les Sétifiens sera compliqué face à une très entraînements. Dès la fin de la à bout des Oranais du MCO ce joueront pour faire honneur à la bonne équipe qui aura des séance, les camarades de Delvendredi. Dans ce cas, ils percouronne qu’ils étrennent et surtou choses à prouver. Cependant, houm rejoindront l’hôtel Rif cevront quinze millions de t en bri guant une place de leade nous serons au rendez-vous. r et cela, ils pour leur mise au vert centimes. La prime pour un Vous savez, contre le MCO, c’est savent y faire. avant le match contre match gagné au stade du 8toujours un peu spécial. le MCO. Mai est de cinq millions. S.B. Entretien réalisé par Samir B.

«Ecoutez, je préfère gagner ieux 4-3 que faire match nul 0-0», no us a dit Delhoum. Il est vrai que l’E SS encaisse des buts, mais il faut avo ue en marque beaucoup aus r qu’elle si. Tout va donc pour le mieux po ur ce qui est du secteur offensif sétifie n. Les gardiens des équipes qui on t donné la réplique à l’ESS depuis le début du championnat et en Coup e de la CAF, en savent quelque chose.

Tout va pour le m

Touahri sur la sellette

A priori, toutes les données sont entièrement suffisantes pour s’attendre à une réaction positive de la part des Rouge et Blanc et aussi des Noir et Blanc, qui malgré tout se livreront à fond. Côté sétifien, il n’est pas question de se laisser faire, car il y a un statut à défendre et faire honneur à ce couronnement de la saison passée. Selon les affirmations de tous les joueurs de l’Entente, l’équipe sera au rendez-vous ce vendredi pour donner une belle opposition à la coriace équipe du MCO qui vise exactement le même objectif De son côté, Hubert Velud a beaucoup insisté durant les dernières séances d’entraînement sur les trois points de la victoire en allant même utiliser des mots forts pour secouer ses poulains. Il y a une place sur le fauteuil de leader à prendre.

12

Le driver de la JSMB, Nourredine Saâdi, était très déçu de cet énième faux pas à domicile contre l’ASO et surtout des insultes des supporters à son encontre. Le coach estime que l’équipe aurait pu gagner ce match n’était ce manque d’efficacité qui a eu raison de ses attaquants devant le but. «Que voulez-vous que je vous dise… je suis vraiment déçu de ce résultat. Je n’arrive toujours pas à comprendre ce qui nous est arrivé durant cette rencontre. On a mal débuté la partie mais on s’est ressaisis après. En seconde période on était même près d’aggraver la marque mais on ne l’a pas fait. C’est vraiment rageant et décevant en même temps de perdre encore des points à domicile. Mais ce n’est pas la n du monde, en plus, d’après ce qui j’ai constaté lors de ce match, la JSMB fera beaucoup mieux à l’avenir. L’objectif xé avec la direction sera largement atteint.»

«Pas de panique, l’objectif fixé avec la direction sera atteint»

Saâdi

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

www.lebuteur.com

Rien ne va plus pour la formation de la JSMB et cette derrière continue d’enregistrer la série de mauvais résultats en concédant un autre faux pas face l’ASO. Cependant cette situation n’arrange pas le premier responsable à la barre technique Noureddine Saâdi qui se trouve sous une grande pression vu que son équipe n’arrive pas à gagner et cela depuis la première journée. En d’autres termes, le coach béjaoui n’est pas à l’aise et doit trouver les solutions idéales a n de renouer avec le succès et éviter toute mauvaise surprise en n de saison. Ainsi donc un grand pari l’attend à partir du prochain match en championnat qu’il doit n climat hostile, impérativement gagner s’il une équipe sans veut que son équipe reâme, un coaching trouve la sérénité et effecpas du tout à la hauteur, une tue la suite du parcours équipe de l’ASO dans de bonnes condiqui refusa le jeu, des supportions. ters furieux et une grande dé-

Saâdi déjà sous pression

Les Béjaouis plongent dans l’inquiétude
3 matches joués, 2 points récoltés

Coup difficile

JSMB

www.lebuteur.com

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

Le coach béjaoui était très affecté par la réaction des supporters à son encontre. Il n’arrive pas à expliquer les raisons qui ont poussé une frange de supporters à s’en prendre à lui après ce piètre nul face à l’ASO : «Je suis vraiment dépité du comportement des supporters. Je ne mérite en aucun cas d’être insulté. Je n’ai jamais pensé que les supporters de la JSMB le feraient un jour. J’avais pourtant une bonne image d’eux. Bref, maintenant je vais cultiver et positiver cet acte dans l’intérêt du club. Je n’ai pas l’habitude d’être insulté et je n’accepte jamais un tel comportement mais cette fois je vais passer l’éponge dans l’intérêt de la JSMB.»

«Je n’ai jamais pensé que cela m’arriverait à Béjaïa»

Avec les défections de certains éléments à l’image d’Aït Fergane,

«On doit opérer des changements jusqu’à trouver les solutions»

RCA

la forme des uns, et la méforme des autres, ainsi que l’obligation de faire tourner son effectif, le coach béjaoui effectuait des changements lors de chaque rencontre depuis le début de saison : «Je pense que j’étais obligé d’opérer des changements. Je ne pouvais pas reconduire la même équipe durant tous les matches. Cela m’agaçait encore plus du fait que le niveau des jeunes est presque le même. Cela dit, je trouve d’énormes difficultés pour composer mon onze, voire même la liste des dix-huit.» S. A.

L’APC met la main à la poche pour le RCA
A la fin de la rencontre d’avanthier, Amani, le président de l’Arbaa avait surpris tout le monde en annonçant sa démission. Ce dernier, après plusieurs mois de sacrifices pour le club, s’est dit fatigué de ramer tout seul pour sauver ce club du RCA. Un message pour l’APC et tous les enfants de l’Arbaa qui doivent apporter leur aide au club. Cela semble avoir porté ses fruits, car comme nous l’avions annoncé, l’APC a décidé de s’impliquer. Ce qui pourrait bien pousser le président de l’Arbaa à revenir sur sa décision. Affaire à suivre…

La manière de jouer de Un avenir incertain et la JSMB n’a pas échappé une remise en question aux critiques des Béjaouis, L’autre choix technique s’impose lesquels ne comprennent de Saâdi qui a été le plus La ville de Béjaïa est dans l’angoisse et on n'arrive pas à en pas pourquoi leur équipe commenté mais surtout croire ses yeux, la JSMB n’a testé, est la ligne offeninsiste sur les longues con gagné aucun match pour le moballes à destination de Mesive qui n’arrive plus à S.A. ment. Les Béjaouis avaient cumulé les contre-performances, barki, esseulé en attaque, faire sensation et surtout comme cela a été le cas lors les changements inopporChalali n’a pas tuns qui ont été effectué de la rencontre face à Reprise samedi à 11h eu le rendement le coach béjaoui surl’ASO. D’autres n’ont pas par Les Béjaouis reprendront donc samedi à 11h le chemin de l’entraîescompté hésité à critiquer l‘incortout lorsqu’il a décalé le nements au stade de l’Unité-Maghrébine. Les poulains de Bien que ce soit toute l’équipe de la poration de certains élémeilleure attaquant buteur Saâdi reprendront du service avec un moral à plat JSMB qui soit passée à côté du sujet, il y a de la JSMB au milieu du ments, notamment en La non surtout après la dernière contre-performance un joueur qui a manqué complètement son défense et au milieu. Tout terrain après la sortie de Grosse frayeur pour l’équipe béjaouie et le joueur, Larbi Hamouche, qui a titularisation enregistrée face aux Chéli ens mais toutematch après avoir été incorporé en seconde ziani pour permettre à le monde est unanime à Bou fait son entrée, avant-hier, sur le terrain à la place de Belgharbi, à la 65’. Le fois ils doivent se retrousser les manches de Boukmacha période à la place de Bouziani. Il s’agit de la dire que le jeu de la JSMB Chalali de jouer devant au jeune milieu de terrain de la JSMB est resté plusieurs minutes inconscient, pour peau ner leur préparation en vue contestée nouvelle recrue, Mohamed Chalali, qui a raté côté de Mebarki. Un a beaucoup régressé cette après un méchant télescopage avec le gardien Daïf. Après avoir des prochaines échéances qui les atDans la liste, encore un choix au moins deux occasions nettes de changement qui n’a saison. Les supporters de reçu les premiers soins, il a pu continuer la partie, mais il tendent. La dernière rencontre ayant technique de Saâdi qui a été Trois scorer devant le gardien, Daïf. la JSMB présents mardi aucun sens du moment nous a fait savoir qu’il était pratiquement inconscient. Il mis à nu les carences dont souffre beaucoup commenté mais surtout Saâdi comptait beaucoup jours de repos dernier au stade de l’Unitéque, Belgharbi, qui a fait des débordements, il a driblé, il a même botté un Un commentaire sur votre l’équipe depuis le début de saison, le contesté, la non titularisation du résur lui en attaque, mais Après la dernière rencontre n débuté la partie, était dernier faux pas à domiMagrébine pour soutenir bie coach doit apporter certains correctifs coup franc direct capté par Daïf, mais sans qu’il ne cupérateur, Nassim Boukmacha. En il en a déçu plus même en sequ’a livrée l’équipe mardi dernier face leur équipe favorite n’ont en prévision de la prochaine rencontre effet, ce joueur, qui a été, il faut bien l’ombre de luis’en rende compte. Ce n’est qu’après avoir pris sa d’un. e. Il a perdu cile face à l’ASO… à l’ASO, les camarades de Bouziani n’ont iod pér de pas cessé de contester les con contre le CABBA à domicile. douche que Hamouche a repris ses esprits. «Après Je dirais que n’avons pas le rappeler, titulaire à part entière la choix du coach. Même s’ils mon télescopage avec le gardien de l’ASO, j’ai complè- pas effectué de séance de décrassage hier beaucoup de balles car il mérité un tel sort. On a très saison écoulée, a perdu ce statut dès comme d’habitude. Juste après ce match, le n’est pas habitué à jouer ne veulent pas évoquer tement perdu connaissance. Je ne me souviens plus coach béjaoui a libéré ses joueurs en leur acbien joué durant toute la la venue de Saâdi. Depuis, le joueur . nts l’avenir de leur entraîneur, derrière les attaqua de ce qui m’arrivait durant ce match. Je ne sais même cordant pas moins de trois jours de repos a n Samer sera opéré de l’épaule rencontre où on a vraiment est relégué au rang de remplaçant. les dirigeants de la JSMB Souffrant d’une blessure à l’épaule, le jeune gardien de la JSMB, Yaâkoub dominé les débats. On a joué pas contre qui on a joué et j’ignorais aussi le résultat de récupérer des efforts fournis lors de cette L’entraîneur Saâdi a expliqué ce reconnaissent qu’il n’asSamer, sera probablement opéré dans quelques jours, nous a fait savoir, devant une équipe qui a refusé du match. Mes coéquipiers m’ont dit que j’ai fait mon confrontation ratée et surtout pour passer avant-hier, choix par la présence de Neyati et aussi Laribi qui n’ e st même le coach Saâdi. Le gardien en question nous a déclaré aussi qu’il sume pas à lui seul ces derle jeu et qui s’est regroupée en entrée en seconde période. J’ai fait quelques débordepas récupérateur de nature. Il s’est vu con er un rôle qu’il quelques moments en famille. Une occa- devra d’abord être examiné par son médecin avant d’être fixé de manière défininiers échecs. Toutefois, la défense durant toute la partie. Il tive. A noter que le gardien béjaoui a disputé le premier match la saison face au ments et j’ a i même tiré un coup franc, ça aussi, je ne me n’a pas pour habitude d’assumer, ce qui a beaucoup insion pour les joueurs de digérer cet MCA, avant d’être écarté par le staff technique, suite à une prestation très mitigée direction compte prendre faut dire que cette équipe de l’ASO ué sur son rendement. En tout cas, la non-partisouviens pas. Dieu merci, maintenant, je commence à reénième faux pas avant de reprendans ce match. Remplacé par Messara lors des deux dernières rencontres face au RCA et les mesures nécessaires n’avait que quelques occasions ducipation de Boukmacha d’entrée a été trouver mes esprits, en reprenant connaissance, mais j’ai l’ASO, ce dernier est bien parti pour garder la cage de la JSMB le plus longtemps possible. dre le travail pour poursuipour éviter une saison carant ce match, ce qui prouve enCela dit, la JSMB se retrouvera avec un seul gardien qui oblige le staff à lancer le jeune Kacem qui sujette à moult interrogations. toujours mal à la tête.» vre le parcours. tastrophique. a participé aux matchs avec les Espoirs. core une fois qu’on méritait S.A.

Ses choix ont été critiqués

ception dans le camp béjaoui à la fin de la rencontre, tels sont les faits saillants du match ayant opposé avant-hier la JSMB à l’équipe de Chlef. Les Béjaouis n’ont pas pu faire mieux que de perdre deux précieux points alors que tout le monde attendait une réaction positive et un meilleur rôle après leur dernier match nul face au RCA. En effet les Vert et Rouge ont été forcés encore une fois au partage des points sur leur terrain. Les raisons

U

Hamouche : «Le match ? Je ne me souviens pratiquement de rien»

avancées par le staff technique à l’issue de cette rencontre, un problème d’inefficacité de l’attaque qui n’arrive toujours pas à faire sensation depuis le début de saison… Ce qui ne justifie toutefois pas une telle prestation de joueurs qui avaient la tête ailleurs tout au long de la partie. Un résultat et une prestation qui suscitent encore une fois des questions. Le club phare de la Soummam n’est pas sorti de l’auberge. Il y a encore du travail à faire dans le but de ne plus tomber dans ce genre de piège. Une contre-performance qui gâche en partie tout ce qui a été réalisé cet été. Quoi qu’il soit, les Vert et Rouge n’ont pas le temps de tergiverser car il faudra vite se mettre au travail pour préparer les prochaines rencontres, où bien

sûr, on ne dira pas qu’une réaction dans le bon sens est attendue de leur part. Avant-hier, les Béjaouis ont perdu, sur leur terrain face à l’ASO, deux précieux points qu’ils regretteront certainement. Ces deux point perdus ne sont pas les premiers car la JSMB a déjà perdu trois autres points à domicile devant le Mouloudia lors de la première journée. En revanche, les gars de Yemma Gouraya ont réussi toutefois à glaner un petit point à l’extérieur lors du dernier déplacement de l’équipe à Blida pour affronter le RCA. C’est dire que la formation de la JSMB n’a pas encore atteint la vitesse lui

Déjà 5 points de perdus à domicile

permettant de faire bonne figure lors des prochaines journées devant des équipes plus difficiles que l’ASO, comme le souhaitent les dirigeants et tous les supporters.

«Avec seulement deux points récoltés sur trois matches joués, je ne vois pas comment notre équipe s’en sortira. Je ne vois aussi pas comment l’équipe pourra réaliser un bon résultat face à l’ESS ou le CABBA», affirme un supporter dépité par le parcours négatif des camarades de Mebarakou ces derniers temps. Toujours est-il que les coéquipiers de Zafour sont dos au mur. Un autre faux

Les supporters sceptiques

pas signifiera une implosion de l’équipe. L’environnement hostile qui sévit après ce parcours mitigé des Vert et Rouge en ce début de saison pourrait se répercuter négativement sur le rendement de l’équipe lors des prochaines rencontres. C’est donc avec un moral diminué que les Béjaouis vont reprendre l’entraînement afin de préparer leurs prochaines sorties.

Face à l’ASO comme c’était le cas d’ailleurs lors des deux premières journées, la défense des Vert et Rouge, notamment son axe central, n’était pas dans un grand jour, particulièrement sur l’action de but où il y a eu de grosses fautes de marquage et de positionnement. Tout le monde à la JSMB essaye de comprendre les choix de Saâdi qui a cru de bien faire après avoir relégué Mebarakou sur le côté gauche. Sans accabler personne notamment, les Zafour et Coulibaly, il faut dire aussi que ce changement a coûté très cher à la défense de la JSMB qui n’arrive pas à trouver ses repères. D’après les spéciaavec en prime une place inquiétante au classement. Ce listes, Saâdi n’aurait vraisont là quelques indicateurs ment pas dû convertir de la mauvaise santé de cette Mebarakou en arrière équipe. Il faut dire donc que le gauche. dernier match nul a laissé apparaître un certain malaise dans le vestiaire béjaoui. Au sein du club, on redoute une tempête en cas de nouvelle contre-performance. Quelque chose ne tourne plus rond. Le mercato estival a peut-être laissé des traces dans les esprits, les changements tactiques opérés par Saâdi, aussi. L'heure est donc à la remise en question dans les rangs Béja ouïs. Et à tirer les leçons pour vite redresser la barre...

Fallait-il bouler l’axe am ch central ?

«On est vraiment déçus, mais on doit oublier, et vite, ce match»

Chehaïma

13

Le latéral droit de la JSMB, Ahmed Chehaïma, estime que le dernier faux pas face à l’ASO doit être oublié et qu’il ne faut plus penser qu’au prochain match de l’équipe dans deux semaines. Le joueur nous a fait savoir que, lui et ses coéquipiers, sont déterminés à faire de leur mieux pour se racheter de ce revers.
vraiment mieux lors de cette rencontre. Selon vous, ce revers n’est pas mérité… Exactement. Nous avons fait un bon match et on a même impressionné l’assistance par le jeu développé où on a eu plus d’occasion que notre adversaire. Je pense que nous méritions mieux, mais le football est ainsi fait, des victoires, des nuls et aussi des défaites. Je pense aussi que la chance nous a fait faux bond, sinon on aurait pu non seulement nous en sortir indemnes mais aussi gagner cette rencontre. Cette situation risque même de vous perturber en prévision de votre prochain rendez-vous en championnat, n’est-ce pas ? Certes, perdre des points bêtement a toujours des effets négatifs sur l’équipe, mais je pense qu’il faut mettre ce match aux oubliettes et ne plus y penser. Désormais, on tourne la page, on doit se concentrer sur le reste du championnat. Il reste encore plusieurs matches à jouer et on fera de notre mieux pour récolter le maximum de points. Ce n’est pas ce match nul qui nous arrêtera, seulement on doit assurer maintenant a n de sauver notre saison. Désormais, comment voyezvous la suite ? C’est vrai qu’il est toujours très difficile de se remettre après un faux pas, mais je peux vous dire qu’on a un bon groupe qui peut gérer ces moments difficiles et se ressaisir le plus tôt possible. Aujourd’hui on a perdu deux points donc on fera de notre mieux pour en récolter d’autres lors des prochaines journées. On doit réagir si on veut réaliser un bon parcours. S.A.

La sortie de Bouziani et l’option de Belgharbi au milieu était une erreur

Amani pourrait revenir sur sa décision

Néanmoins, même s’il ne sera plus membre de la direction du club, Zerrouk, en tant que supporter de cette équipe de l’Arbaa, ne tournera pas le dos au club si un jour il le sollicite pour une aide. C’est par téléphone que nous avons pris attache avec le principal concerné, afin d’avoir plus d’informations sur son départ. Pour commencer, Zerrouk nous confirme sa démission : «Effectivement, j’ai bel est bien décidé de partir. Le club du RCA, aujourd’hui, a prouvé qu’il est sur les bons rails, donc, j’estime que ma mission se termine ici. J’occupe un poste important à l’APC, je pense qu’il est temps de m’y consacrer.» Certes, Zerrouk ne fera plus partie des dirigeants de l’Arbaa, or ce dernier par amour à ce club ne sera jamais loin si le RCA décide un jour de le solliciter : «Je n’ai quitté que mon poste au sein du club, mais ja-

Zerrouk : «Ma mission est terminée»

Désormais, la formation bordjienne se mais je ne pourrai me taillera la réputation de bête noire de détacher de cette A n de motiver ses joueurs, Amani avait l’USMA puisque ce n’est pas la première équipe de l’Arbaa. Je fois que les Bordjiens s’offrent la vicproposé une prime de 10 millions en cas de ne lui tournerai jatoire. La saison dernière, ils avaient victoire face à l’USMH. C’ e st ce qui est arrivé mais le dos. Si le club battu ce même adversaire sur son jara besoin de moi, il avant-hier dans l’après-midi. A la n de la rencon- din (0-1, but de Chébira 7’) et une saura toujours où autre fois (0-2). Le résultat ne constitre, les joueurs ont tous reçu la moitié de me trouver.» leur dû. Le reste, selon le président, tue pas une très grosse surprise pour M. A. les Criquets qui s’attendaient au surse fera lors de la reprise la sesaut de leurs protégés, après leur semi La reprise maine proéchec contre le MCEE lors de la journée précédente. prévue pour samedi chaine.

La direction donne la moitié de la prime aux joueurs

CABBA

La bête noire a encore frappé à Bologhine
Chébira après un corner botté par le Tunisien, Mosrati. Second fait notable est le penalty détourné par Benkhoudja à la 45’, alors que Fellah en avait fait de même la saison écoulée et ces deux sauvetages ont permis aux Bordjiens d’y croire pour l’emporter au final. Le CABBA est parmi le lot des grosses cylindrées qui n’ont pas encore perdu en ce début de saison, après le passage de 3 journées. Les coéquipiers de Bendahmane ont commencé par ramener un précieux match nul de Constantine, mais ils se sont fait contrer malheureusement par la suite devant le MCEE à domicile. Si on sait que lors de la 4e journée, ils recevront au stade du 20-Août une équipe en pleine difficulté après 3 défaites consécutives, même si le prochain adversaire ne sera autre que le nouveau promu, Aïn Fakroun, sous la peau de lanterne rouge, les coéquipiers de Bendahmane doivent garder les pieds sur terre et en aucun cas le sous-estimer. Ce sera l’occasion d’engranger 3 nouveaux points et de rester collés au peloton de tête. Sachant qu’avec sa victoire à Bologhine, le CABBA a fait un saut spectaculaire qui le place en 6e position. En inscrivant un beau doublé contre l’USMA, Mohamed Tiaïba, qui était resté muet lors des

Invincibles après 3 journées

La formation du RCA a connu une fin de mercato plutôt mouvementée, le club à enregistré pas mal de nouvelles recrues. Donc en ce début de saison cela ne nous étonne pas si le club se retrouve dans une situation financière plutôt délicate. Néanmoins, Amani n’est pas seul pour gérer le financement du club. Pour l’aider, l’APC de la ville de l’Ar-

baa a décidé de mettre la main à la poche. Lors d’une réunion, les membres de la mairie ont décidé de faire bénéficier tout le secteur sportif de la ville de 6 milliards. Bien évidement, c’est le club de football du RCA qui obtiendra la plus grande part du gâteau. En effet, selon nos sources, la bourse avoisinera les 5 milliards.

Zerrouk décide de quitter ses fonctions

Pour ce qui est de Mostapha Zerrouk, le vice-président de l’APC, aussi membre de la direction du club de l’Arbaa, ce dernier s’est résigné à ne plus faire machine arrière. Aujourd’hui, il se concentrera sur ses fonctions en tant que bras droit du maire de la ville de l’Arbaa.

«Je serais toujours là pour le club»

En parlant de reprise des entraîneEtranges similitudes émigrés du ments, le staff technique de l’Arbaa vient Deux actions se sont déclub ont quitté le roulées en première mide nous annoncer que le club reprendra la temps et qui méritent territoire national préparation samedi. Les joueurs ont donc qu’on s’y attarde, vu Avec ses trois jours de repos, la béné cié de trois jours de repos. Au retour à qu’elles se sont déroulées direction du club a donné son acpresque au même mol’entraînement, Cherif El Ouazzani prévoit de ment au cours des deux cord pour les joueurs émigrés de programmer des séances biquotidiennes au matchs de la saison et quitter le territoire national. Ces der- celui courant de la semaine. Aussi, il ne serait d’avant-hier et, qui niers seront tout de mêmes appelés à ont vu le CABBA prendre pas impossible de voir cette équipe de le dessus. En effet, mardi revenir dès le début de la semaine l’Arbaa prendre part à une rencontre dernier, Tiaïba a ouvert le prochaine a n de reprendre la amicale avant l’entame de la score à la 9’ sur penalty la préparation avec le club. saison écoulée, la défense de quatrième journée du l’USMA avait craqué à la 7’ à la championnat.
suite d’une reprise de la tête de

Les

Tiaïba débloque son compteur

deux précédentes journées, s’est réveillé et l’USMA en a payé les frais. Il est sûr que ces deux réalisations, en déplacement de surcroît, qui valent leur pesant d’or, vont libérer Tiaïba qui n’en demandait pas tant. Avec lui, il faudra citer aussi Mesfar auteur du 3e but qui a scié les jambes des Usmistes mais aussi qui a été à l’origine du penalty marqué par Tiaïba. Mesfar, qui a été la cible de critiques après les deux premières journées, a retrouvé le chemin des filets après une longue traversée du désert. Voilà qui va faire taire ses détracteurs et lui redonner de la confiance pour le reste du parcours.

Après deux défaites lors des deux premières journées, les poulains du nouvel entraîneur, Zohir Benaniba, se sont ressaisis de manière

Les Espoirs se rebiffent

surprenante eux aussi en tenant en échec les Espoirs de l’USMA (2-2). Les coéquipiers de Merbaï ont raté l’opportunité d’imiter leurs aînés, puisqu’ils ont mené au score jusqu’aux ultimes instants du match avant de se faire rejoindre in-extremis. Ce bon résultat aura au moins le mérite de dissiper le doute au sein d’une jeune formation qui promet. A. B.

14

Gamondi sous

entraîneur du CRB Miguel Angel Gamondi, n’a pas caché sa déception à la fin de la rencontre d’avant-hier suite à la première défaite de son équipe à domicile, la deuxième de suite, avec une piètre prestation en sus. Le technicien belouizdadi a laissé entendre que cette défaite mettra son équipe sous pression lors des deux prochains rendezvous, face au MCA et à la JSK, deux équipes qui affichent une meilleure forme en ce début de championnat.

L’

pression

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

www.lebuteur.com

«Un grand travail

nous attend»

Coup de marteau

CRB

Il songe à effectuer des changements contre le MCA Satisfait du rendement de ses joueurs lors de la défaite de Chlef, le coach des Rouge et Blanc n’a pas dissimulé cette fois-ci sa frustration par rapport au rendement de certains éléments, que ce soit dans le compartiment offensif ou défensif. Après avoir renouvelé sa confiance à la même équipe, notamment en défense en dépit de toutes les critiques, Gamondi est convaincu cette fois-ci qu’il devra revoir sa copie et apporter certains changements dans le onze qui affrontera le MCA. Il est donc fort possible qu’il opèrera des changements dans le prochain derby. L’équipe dos au mur L’entraîneur belouizdadi a essayé toutefois de dédramatiser les choses en se dirigeant avec les joueurs vers les supporters qui les ont applaudis. Gamondi a discuté également avec les joueurs par la suite pour leur demander de ne pas trop penser à cette défaite. Mais le technicien du Chabab n’a pas omis de leur rappeler que l’équipe est dorénavant dos au mur et n’a pas le droit à l’erreur dans les prochains matches face au MCA et à la JSK.

A la fin de la rencontre, Miguel Angel Gamondi a reconnu que son équipe n’a rien fait pour gagner et qu’un grand travail l’attend à l’avenir. «Je crois que nous avons un problème avec la première mitemps. On a du mal à entrer dans le match. Je ne comprends pas ce qui nous arrive, un grand travail nous attend, notamment sur le plan mental. Les joueurs ont commis plusieurs erreurs, ils se sont laissés aller à la précipitation. On n’a pas fait le nécessaire pour gagner ce match. Je ne vais ni critiquer les joueurs ni parler de leur rendement. On est à la troisième journée de championnat, il est trop tôt pour juger quiconque. On a fait les mêmes erreurs qu'à Chlef, je ne sais pas pourquoi, peutêtre qu’on manquait d’envie de gagner.»

« Voila pourquoi j’ai sorti Kherbache et Hanifi »
Le technicien belouizdadi a affirmé qu’il n’a pas fait remplacer Kherbache et Hanifi en seconde période à cause de leur rendement. «J’ai fait sortir Kherbache puisqu’il souffrait d’une blessure et ne pouvait continuer à jouer. Le remplacement de Hanifi a été fait pour des raisons techniques, un point c’est tout.»

Concernant la réaction des supporters qui ont applaudi les joueurs à la fin de la rencontre, Miguel Angel Gamondi dira : «Les supporters ont été présents comme d’habitude et nous ont soutenu de toutes leurs forces. Malheureusement, nous les avons déçus avec cette défaite. Je leur demande pardon pour cette défaite qui ne signifie pas la fin du monde toutefois.» F. A. F. A.

« On demande pardon aux supporters »

Séance de décrassage pour les titulaires Les remplaçants et les joueurs non les jambes. Le coach belouizdadi songe à effectuer des Les joueurs qui ont participé à la concernés par le match de l’ESS ont dischangements lors de la prochaine rencontre face au rencontre d’avant-hier face à l’ESS, Si leur équipe n’était pas à la hauteur sur le terMCA. Certains joueurs comme Dehar, auteur du but ont effectué une séance de décrassage puté hier matin un match amical contre rain, ce n’est pas le cas des supporters du Chacontre l’ESS, et Bourekba se sont illustrés lors de ce hier matin au 20 Août. Les rempla- l’OMR au 20-Août. Un match qui s’est bab qui ont prouvé encore une fois terminé sur le score de 4 à 1 grâce à Bou- match. Idem pour Herkat qui a gagné également des çants et ceux qui n’ont pas été qu’ils sont toujours là pour jouer points lors de cette joute amicale. Il est donc fort possiconcernés par le match ont rekba, Dehar, Bengrine et Besbassi. Le Footing leur rôle de douzième homme. staff technique a voulu donner l'occasion ble d’assister à des changements dans le onze de départ disputé un match amipour Meguehout Les supporters se sont déplaaux joueurs qui souffrent du manque de lors de la prochaine journée contre le MCA. cal en parallèle Non concerné par le cés en effet en nombre et ont compétition, d’avoir quelques minutes dans contre l’OMR. match de l’ESS, Ahmed Mecréé une bonne ambiance guehout n’a pas participé à la renavant et pendant le match. contre amicale d’hier contre Menés par deux fois au l’OMR. Le milieu de terrain bescore, les camarades de louizdadi s’est contenté d’un foobeaucoup de mal puisque l’ESS Blessé au ventre avant-hier Chouih ont bénéficié du ting. Il devra être prêt à jouer lors n’était pas meilleure que nous. On contre l’ESS, le milieu de terrain soutien indéfectible de leur de la quatrième journée contre a commis des erreurs, et il ne faut Ammar Ammour ne s’est pas engalerie. Mais cela n’a pas le MCA. pas culpabiliser la défense uniquetraîné hier avec le groupe. Le casuffi pour éviter la première ment. Même l’attaque n’était pas efpitaine belouizdadi est allé passer défaite à domicile. ficace. Notre adversaire a su des examens pour être fixé sur la Aujourd’hui nature de sa blessure. Les résultats exploiter les espaces que nous Ils applaudissent musculation n’ont rien révélé de grave au grand avons laissés. Cela dit, il ne faut les joueurs à la Le staff technique a propas s’alarmer, on a joué trois bonheur des Belouizdadis. fin du match… grammé une séance de musmatches seulement.» Contrairement à culation pour aujourd’hui qui « Je serai présent ce qu’on pouvait sera suivie d’une séance de sauna « Il nous faut quatre imaginer, les gars de contre le Mouloudia » pour permettre aux joueurs de Laâquiba n’ont pas Le maestro belouizdadi affirme points contre le MCA et se débarrasser de la fatigue quitté le terrain sous qu’il sera d’attaque contre le MCA la JSK » après une semaine chargée. les insultes du public prévu pour le 14 du mois en Pour les deux prochains rencomme cela est le cas gécours. «Ma blessure n’est pas grave dez-vous de son équipe contre le néralement dans nos selon les résultats des examens. Je MCA puis la JSK, Ammour dira stades. Bien au contraire, serai au repos pour trois jours que l’objectif de son équipe est Gamondi les supporters ont apavant de reprendre dimanche pour d’empocher quatre points. «Deux aux abonnés plaudi les joueurs et préparer le derby contre le Moumatches difficiles nous attendent absents leur entraîneur à la loudia.» contre le Mouloudia et la JSK. L’entraîneur en chef du CRB fin de la rencontre. Nous allons nous préparer comme Miguel Angel Gamondi, ne s’est Ils se sont donnés le « L’ESS n’était pas il se doit pour ces deux rendezpas déplacé hier au 20-Août pour mot pour soutenir vous. Notre objectif est de récolter meilleure que nous » diriger la rencontre amicale face à leur équipe quels quatre points au minimum.» Concernant la première défaite l’OMR. Ses adjoints se sont charque soient les résulF. A. concédée par son équipe à domigés de diriger le match et la La tats. cile face à l’ESS, le milieu du CRB séance des joueurs titutrêve nous dira : «Cette défaite nous fait laires. tombe à pic … et demandent La mini-trêve des changements qu’observera le championRebih sera prêt contre le MCA contre le MCA nat cette semaine est tombée à Les Belouizdadis ont craint pour leur miCela n’a pas empêché certaines pic pour le Chabab qui a concédé sa première lieu de terrain Boubakeur Rebih qu’il soit voix de s’élever pour critiquer le défaite du championnat à domicile face à l’ESS rendement de l’équipe en général et avant-hier. L’entraîneur des Rouge et Blanc aura suspendu pour le prochain match de championnat suite au carton jaune qu’il a reçu certains éléments en particulier. en effet une dizaine de jours devant lui pour re- avant-hier contre l’ESS. Mais l’arbitre Les supporters ont demandé au voir sa copie, remonter le moral à ses joueurs et Ghorbal a mentionné un comportement coach des Rouge et Blanc d’effecessayer de trouver les solutions adéquates pour antisportif et non pas une contestation de tuer des changements dans son redresser la barre dans les plus brefs délais. décision. Ce qui lui vaudra une amende fiéquipe lors de la prochaine renconD’autant plus que deux prochains rendeznancière et non pas une suspension automatre face au MCA. Les critiques ont vous attendent les Rouge et Blanc qui tique. Une nouvelle qui devra réjouir son touché également la direction à cause croiseront le fer avec le MCA entraîneur Miguel Angel Gamnondi, même si le du recrutement effectué au mercato estiavant de recevoir la JSK. joueur a été critiqué par les présents pour son renval. dement tout juste moyen. F. A.

Les supporters irréprochables

Bourekba et Dehar buteurs

En amical, CRB 4 - OMR 1

Ammour a passé des examens

Coup d’œil

MOB

www.lebuteur.com

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

15

es Crabes du MO Béjaïa ont encore raté leur deuxième rencontre à l’extérieur en ce début de saison à l’occasion de leur déplacement à Constantine où ils ont affronté la formation du CSC et concédé une autre défaite qui n’est pas pour arranger leurs affaires du moment qu’ils se trouvent toujours dans le bas du classement avec un point seulement. Ainsi donc, ayant été dans l’obligation d’éviter la défaite pour espérer que leur situation se complique à l’avenir, les poulains du coach Rahmouni auraient pu faire mieux et revenir avec un meilleur résultat s’ils avaient bien exploité les occasions créées en deuxième période. D’ailleurs, les Béjaouis sont passés

L

! e g a d o r n e s r u o j u o t s i Les Béjaou
à côté en première période en se contentant de défendre et laisser le champ libre à l’équipe locale qui a réussi à inscrire deux buts. Il a fallu attendre la deuxième mitemps pour voir les camarades de Chebana réagir, se procurer beaucoup d’occasions et réduire la marque en début de deuxième période. Cela dit, les Béjaouis n’ont pas bien exploité le reste des occasions et laissent ainsi filer une belle opportunité de revenir avec leur premier point de l’extérieur.

Ayant repris la compétition lors de la deuxième journée face à la JS Saoura, le défenseur Bahri a été contraint de quitter le terrain et de céder sa place à son camarade Akrour après avoir rechuté de la blessure qu’il a contractée il y a de cela quelques semaines. D’ailleurs, il a été transféré à l’hôpital où des soins lui ont été prodigués. Sa blessure s’avère sérieuse et nécessite un repos de deux semaines au minimum, apprend-on de sources bien informées.

Bahri rechute

Chebana «Face au MCEE,
Toutefois, bien que des changements s'imposaient pour la rencontre d’avant-hier mardi afin de donner du sang neuf au groupe suite à la prestation juste moyenne Toutefois, suite à des changements effectués en deuxième période comme l'incorporation de
Ayant été l’auteur de la seule réalisation de son équipe face au CS Constantine, mardi dernier, le défenseur Chebana n’a pas été chanceux du moment que son équipe a perdu la partie et ce, en dépit des occasions créées.

Rahmouni s’est aventuré en procédant à cinq changements

fournie face à la JS Saoura, il n’en demeure pas moins que le coach Rahmouni a pris un grand risque en effectuant cinq changements dans un match capital comme celui face au CS Constantine. D’ailleurs, ces changements ont influé négativement sur le rendement de l’équipe en première période où le groupe a rencontré d’énormes difficultés à trouver ses repères, ne se contentant que de défendre devant les attaquants du CSC. La plupart des joueurs sont passés à côté avant de se ressaisir en deuxième période.

L’équipe s’est bien exprimée en seconde période

Nemdil à la place de Betrouni alors que Akrour avait déjà remplacé Bahri, l’équipe s’est bien exprimée puisque les Crabes ont bien entamé la seconde partie en se procurant plusieurs occasions où Chebana avait réussi à réduire la marque (54’). Mieux encore, Nemdil et consorts auraient pu prétendre à mieux si toutes les occasions créées avaient été bien exploitées, notamment celle de Yaya renvoyée par le poteau, ou celle de Boulaincer qui a buté sur le gardien Si Mohamed. Sinon, les Béjaouis méritaient au moins de revenir avec le point du nul, mais dommage que cela n’a pas été le cas !

Les Béjaouis viennent d’enchaîner leur troisième match sans vic-

En attendant la victoire pour décoller

toire en ce début de saison, se contentant d’un seul point et occupant une place dans le bas du tableau. Ce qui n’est pas pour arranger les affaires du club appelé à trouver ses repères et arracher sa première victoire avant que ce soit trop tard. Désormais, les poulains de Mourad Rahmouni ont besoin d’une victoire pour retrouver la confiance et décoller et cela devrait intervenir lors de la prochaine rencontre à domicile face au MC El Eulma pour le compte de la 4e journée du championnat de Ligue 1. Les coéquipiers de Yettou doivent ainsi profiter de cette trêve pour bien recharger leurs batteries et espérer entamer un nouveau départ dans les plus brefs délais, et ce, en décrochant un premier succès porteur d'espoir pour l’avenir. Yugurtha A.

ça sera notre vrai départ»

Dans cet entretien qu’il nous a accordé, il déclare que son équipe aurait mérité au moins le point du nul vu les occasions créées et estime que le véritable départ sera face au MCE Eulma lors de la prochaine journée du championnat.

Ainsi donc, vu sa blessure, le défenseur Bahri sera out pour une durée de deux semaines au minimum, où il doit subir des soins intensifs afin d’espérer reprendre la compétition. De ce fait, et vu que le championnat observera une trêve cette semaine, Bahri sera ainsi out pour la rencontre de la quatrième journée face au MC El Eulma qui aura lieu le 14 septembre prochain

Il sera out face au MCEE

prochain match face au Un commentaire sur la dé- chera de se ressaisir à l’avenir. MCE Eulma ne sera pas faite concédée face au CS Le championnat observera facile car nous aurons afConstantine ? une trêve qui sera bénéfaire à une équipe blessée Je crois que nous ne mérifique pour vous, n’est-ce qui reste sur une défaite à tons pas de perdre ce match, pas ? domicile. Pour ce qui nous vu les occasions créées où on Bien sûr, je crois que cette concerne, je crois que nous a laissé filer une belle opportrêve sera bénéfique pour n’avons pas droit à l’erreur tunité de revenir au moins nous dans la mesure où elle dans la mesure où c’est le avec le point du nul. De ce nous permettra de recharger moment d’arracher notre fait, je dirais que c’est une dénos batteries et d’aborder la premier succès en chamfaite amère pour nous étant suite de la compétition avec pionnat, et face à cette donné qu’un résultat positif un moral au beau fixe. Pour équipe du MCEE, ça sera était à notre portée, mais cela, le coach aura certainele véritable départ. Les dommage que nous sommes ment tracé un programme joueurs sont conscients de la revenus avec une autre dépour bien préparer la suite tâche qui les attend et décifaite. du parcours, à commencer dés à décrocher une première Mais, en première période, par le prochain rendez-vous victoire en Ligue 1. à domicile face au MCEE. vous n’avez pas été à la Vous avez été l’auteur de la hauteur… Et comment s’annonce-t-il seule réalisation de votre Oui, on a trouvé des diffipour vous ? équipe face au CSC, un cultés pour entamer la partie, Le commentaire ? on s'est contenté de défendre Franchement, j’aurais aimé et on a encaissé deux buts. Première que ce but permette à mon Mais malgré cela, on a réussi réalisation pour équipe de réussir un bon à revenir en deuxième péChebana résultat, mais dommage riode où on s’est procuré Bien qu’il évolue au poste de défenque cela n’a pas été le cas, quelques vraies occa- seur axial, Chebana n’a pas raté l’opportunité d’affronter le CS Constantine, car on a concédé une sions de buts mais que mardi dernier, pour le compte de la troiautre défaite qui va nous malheureusement nous sième journée du championnat pour inspousser à réagir dès le crire son premier but et ce, en profitant n’avons pas bien exploipasse de son camarade Akrour (54’). prochain rendez-vous tées. Cela dit, cette dé- d’une Une réalisation qui a motivé ses camaface au MCE Eulma où la faite ne va pas influer rades à chercher l’égalisation, mais en victoire s’annonce impéranégativement sur notre vain puisque la rencontre s’est soldée par la défaite des Béjaouis, qui tive afin de sortir de cette moral dans la mesure où continuent ainsi d’enregistrer mauvaise situation et entanous ne sommes qu’au début des contre-performer un nouveau départ. du championnat et on tâmances.

Ayant bien suivi sa rééducation avec le programme qui lui a été tracé par le médecin, le défenseur Sid-Ahmed Kheddis sera de retour à la compétition à l’occasion de la rencontre de la semaine prochaine face au MCE Eulma pour le compte de la 4e journée du championnat. Soit un retour qui sera bénéfique pour son équipe dans la mesure où le coach Rahmouni a besoin des services de tous ses joueurs pour espérer réaliser de bons résultats.

Kheddis de retour face au MCEE

Décidément, les résultats enregistrés en ce début de saison n’ont pas été du goût de certains proches du club qui auEt qu'en est-il de la suite raient pris atavec un du parcours ? tache autre entraiNous ne sommes qu’au neur, pour lui début du championnat et proposer de prendre la notre rendement s’améliore barre technique en remplacement au fil des journées. Cela dit, de Rahmouni. De ce fait, on a apnous serons plus forts à l’ave- pris que le coach de l’ASMO, à savoir Kamal Mouassa aurait été nir et on va renouer avec les approché au moment où la direcbons résultats dès notre pro- tion actuelle nie tout contact avec un autre coach. Pour les amouchain match à domicile face reux du club, cela vise à au MCEE. Il ne faut déstabiliser le club pas oublier que La étant donné que nous avons afle rendement reprise fixée à de l’équipe fronté de samedi prochain est en amébonnes A l’issue de la rencontre dispulioration tée mardi dernier face au CS équipes avec et sera Constantine, le coach Mourad Rahencore deux dépla- mouni a accordé quatre jours de repos cements à ses joueurs afin de leur permettre de meilleur lors des difficiles, à se reposer suite aux efforts fournis et prochains surtout récupérer leurs forces en prérendezConstantine vision de la suite du parcours. De ce vous. et à Alger. fait, la reprise est fixée à samedi YugurEntretien prochain où les Béjaouis vont tha A. préparer le prochain réalisé par Yumatch face au gurtha A. MCEE.

On parle de Mouassa…

«Qu’on laisse cette équipe travailler»
16
Les supporters montent au créneau
Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

www.lebuteur.com

M

algré la déception du match nul dans une rencontre que leur équipe pouvait largement gagner, les supporters du Mouloudia d’Oran très satisfaits de la production des équipiers de l’excellent Djamel Bouaïcha, se sont levés comme un seul homme pour applaudir les joueurs au coup de sifflet final du très contesté arbitre de la rencontre Zouaoui. Outre la production très complaisante de l’équipe notamment en première période où elle a complètement suffoqué son adversaire du jour, les Hamraoua ont réussi à retrouver les ressources morales pour revenir au score remontant une situation qui semblait compromise suite à l’expulsion de Nessakh et l’avantage pris par le MC Alger. Loin d’être assommé par ce mauvais coup du sort, les joueurs du MCO ont réussi à porter le danger dans le camp du MC Alger faisant preuve de lucidité, chose qui leur a permis de revenir au score avant d’être à deux doigts de renverser la vapeur. Ayant apprécié la prestation de leur équipe et surtout les efforts déployés par certains joueurs sur le

Votre équipe s’est finalement contentée d’un match nul pour sa seconde apparition contre le MCA. Quel commentaire faites-vous sur cette rencontre ? C’était un match qu’on pouvait facilement gagner vu notre domination notamment en première période. Il fallait à mon avis concrétiser notre supériorité en ce premier half par un but. Le fait qu’on ait rejoint le vestiaire sur ce score de parité a permis au MCA de rectifier le tir et nous surprendre pratiquement sur la première occasion du match. Heureusement qu’on avait le mental pour revenir au score. Même en infériorité numérique le MCO donnait l’impression d’être capable de renverser la vapeur On a su comment réagir après ce mauvais coup du sort en pressant davantage l’équipe du MCA. Chose qui nous a permis de revenir au score. Mais après ce but, le Ce sera sans MCA a bloqué tous les espaces, il était par la suite très Dagoulou et difficile de les bousculer surtout qu’on n’était pas à l’abri Nessakh d’une mauvaise surprise puisque le MCA jouait les Le Mouloudia contres. d’Oran se présentera demain sur le terrain Vous avez effectué votre entrée au cours du jeu. Comsynthétique du stade ment vous êtes-vous senti sur le terrain ? C’est toujours difficile pour un joueur de prendre part Zabana sans l’apport à un match au cours du jeu surtout qu’il s’agissait de de deux éléments, à savoir le milieu de mon tout premier match cette saison et dans des condijoueur tient à prendre part à ce match terrain, Eudes Da- tions extrêmement difficiles, car le match a basculé en Des dirigeants contre l'Ethiopie. Même les responsagoulou et l’arrière seconde période par rapport au début de la rencontre. solidaires bles du MCO qui sont au courant de la gauche, Chems Ed- Les espaces sont devenus plus exigus. J’ai essayé tant mésaventure de leur joueur n'ont pas Autre fait ayant marqué le l'intention de le récupérer pour le dine Nessakh. Si ce bien que mal d’assurer la couverture sur la droite et plamatch d’avant-hier, c’est la match contre Sétif afin d'éviter dernier a été expulsé cer des attaques. Il est clair qu’il me faudra plus de présence massive des dirigeants tout problème avec sa contre le MC Alger matches dans les jambes pour retrouver toutes mes sensélection. en écopant de deux sations. cartons jaunes, Da- Votre concurrent direct, Saïdi a été l’auteur d’une Le MCO est appelé à régler goulou vient de ral- belle prestation face au MCA. Ce sera difficile de le l’OPOW lier Brazzaville pour déloger ? jouer sans se failli a MCA Le match MCOintégrer le regroupeJ’avoue que Saïdi a réalisé un grand match avant-hier panneaux publicitaires. En effet, la direction Appelé à céder la place de l’axe central de la défense à ment de la sélection que ce soit sur le côté droit ou sur le flanc gauche. C’est répour u crénea de l’OPOW est montée au Farid Belabbès qui effectuera son retour à l’occasion de centrafricaine. Il faut vrai que la concurrence sera encore rude entre nous. clamer les dettes impayées par le Mouloudia ce match contre l’ESS, Sofiane Bouterbiat pressenti à dire que l’absence des Cela ne me décourage pas. Au contraire, je me sens moconcernant les créneaux d’entraînements et remplacer cette fois-ci, Eudes Dagoulou, ne sait pas endeux éléments en tivé à l’idée de travailler davantage et reprendre ma les matches amicaux. En première action core dans quel poste il sera admis de- question risque de se place. menée, l’OPOW a retenu la faire douloureusemain après-midi «j’aurais aimé qu’on cote part du Mouloudia ment sentir au cours Vous aurez certainement l’occasion d’être d’entrée determine par une victoire cette prestamain après-midi contre l’ESS. Ne pensez-vous pas que concernant la recette du de ce match. tion de tout premier ordre face au ce sera l’occasion pour vous de montrer de quoi vous match contre l’ASO qui s’élève MCA, car nous avons mérité de êtes capable ? à 15 millions de centimes. gagner. Malheureusement, Je ne sais pas encore ce que le coach va décider concerVoyant que la direction du le football est parfois Belabbès de nant l’absence de Nessakh à laquelle vous faites certaineclub est restée de marbre à cruel» indique Sofiane retour ment allusion. Pour ma part, je suis prêt à prendre ma cette sentence, l’OPOW avait Bouterbiat avant En revanche, l’équipe va devoir déla match, du place que ce soit sur le côté droit ou le gauche. J’ai toumatin le pris d’enchaîner «Je me enregistrer le retour du capitaine, jours dit que l’entraîneur peut compter sur moi à n’imcision d’évacuer les panneaux suis senti à l’aise Farid Belabbès qui vient de purger sa porte quel moment. Je reste en tous les cas à la publicitaires, une décision dans l’axe de la désuspension d’un match. Le joueur devra disposition de mon équipe. qui a fait réagir le PDG de la fense. Pour le modonc reprendre sa place dans l’axe central société, lequel a ouvert la ment, je ne sais de la défense du MCO, chose qui va certai- Comment s’annonce ce match contre l’ESS ? porte au dialogue avec le preIl est clair que ce match s’annonce difficile, comme pas ce que l’entraînement permettre à Sofiane Bouterbiat mier responsable de l’OPOW. les précédents matches d’ailleurs. Toutefois, le moral neur va décider. En d’avancer d’un cran sur le terrain pour Les deux parties auraient des troupes est au beau fixe car ce nul contre le MCA ne tous les cas, je suis pallier à l’absence de Dagoulou, à trouvé un terrain d’entente nous a point découragés. Au contraire, on va tout faire prêt à jouer n’importe moins que l’entraîneur décide afin que le Mouloudia régupour prouver notre bonne santé au cours de cette renconoù. L’essentiel est que autrement. larise progressivement sa sitre face à l’Entente. l’équipe rester sur sa lanA. L. tuation financière. Entretien réalisé par Amine L. cée.»

terrain, les fans du Mouloudia du MC Oran et de certains acont été reconnaissants envers tionnaires. En plus du PDG de leur équipe en leur réservant une la société, Youssef Djebbari, qui standing ovation. Alors que dans a été applaudi par la galerie oraun passé récent, les fans du MCO naise, les Baba, Abdelilah, Bense révoltaient contre l’équipe et zerbadj et beaucoup d’autres ont ses dirigeants. La prestation prémarqué leur présence que ce soit sentée par le Mouloudia, respecdans la tribune officielle ou dans tivement contre Chlef et face au le vestiaire et même au lieu de la MCA, a forcé le respect d’un pumise au vert à l’hôtel le Présiblic pourtant réputé d’être très dent. En tous les cas, Djebbari exigeant. Très satisfaits ont été la qui a souvent déploré le fait plupart des supporters qui se d’être esseulé commence à être trouvaient dans la tribune offibien entouré. Avant-hier, on a cielle en fin de match, reconnais- senti que certains dirigeants et sant que cela fait très longtemps actionnaires qui étaient pourque l’équipe n’a pas aussi bien tant considérés comme ses fajoué au football comme en ce rouches opposants, lui début de championnat. «C’est tendaient la main et voulaient agréable de voir le MCO produire se rapprocher de lui. un tel jeu. Cela fait un bail que A. L. nous n’avons pas vu le MCO avoir un jeu aussi spectaculaire» laisse Dagoulou rate le entendre un groupe de supporters avant d’enchaîner «C’est vol Alger-Casablanca Devant prendre le vol Alger-Casavrai qu’il nous reste encore blanca hier avant de rallier Brazzaville, quelques lacunes à combler Eudes Dagoulou a finalement raté comme l’efficacité. Pour l'avion en destination de la capitale économique du royaume chérifien. L'internacela, il faut laisser l’équipe tional centrafricain a dû passer la nuit et l’entraîneur travailler en d'hier à Alger afin de sauter sur le premier paix». avion qui s'envolera pour le Maroc. Le

Une fois arrivés à Sétif, les Rouge et Blanc devront regagner l’hôtel pour se reposer. Les coéquipiers de Bouterbiat prendront part à une sieste après le déjeuner avant de rallier la ville d’El Eulma pour une dernière séance d’entraînement avant le match. La séance qui commencera à 17h se déroulera dans un stade doté de gazon synthétique.

Entraînement à El Eulma dans l’après-midi

C’est aujourd’hui que les Rouge et Blanc rallieront sur un vol spécial de Tassili Airways, la ville de Sétif en prévision du match de cet après-midi contre l’ESS. Le départ de la délégation oranaise est prévu à 9H45 et l’arrivée à l’aéroport de Sétif est prévue deux heures après. Les Oranais ont désigné l’hôtel El Hiddab pour quartier général au cours de cette première sortie qui les mènera à l’est du pays. Le retour de la délégation oranaise s’effectuera à bord du bus de l’équipe qui ralliera Sétif aujourd’hui tôt le matin.

Les Hamraoua dès aujourd’hui à Sétif

Coup de gueule

Ayant effectué sa première apparition en tant que remplaçant au cours de ce match contre le MC Alger, Bourzama est pressenti pour jouer comme titulaire demain à Sétif pour pallier à l’absence de Nessakh Chems Eddine.

certaine face au MCA»

Bourzama «On a raté une victoire

MCO

jouer n’importe où»

Bouterbiat «Prêt à

Le Chabab, c’est du costaud !
CSC
Maintenir le rythme

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

L

Aouina, une faute bien rattrapée après

Si les deux points perdus face au CABBA ont été récupérés face à l’USMH, la victoire face au MOB n’est que confirmation de la bonne santé de la bande à Garzitto, avec 7 points au compteur et une 4eme place au classement, le club de l’antique Cirta aura droit à cette période de repos pour améliorer quelques aspects qui font encore défauts, importante étape pour pouvoir maintenir le cap et ce bon rythme, la seule manière pour pouvoir postuler à une place de choix en fin de saison, certes le chemin est encore long, mais l’objectif du moment est d’engranger le plus de points possibles pour assurer le maintien et viser plus haut.

L

Amalou mis à l’index

MCEE

17

e MOB n’a jamais remporté de succès à Constantine face au CSC, cela s’est confirmé encore mardi soir devant une affluence moyenne, les copains de Bahloul ont fait forte impression. Au delà de la victoire (2-1), ce sont surtout l’enthousiasme et les risques offensifs en première mi-temps qui ont marqué les esprits, sans des cartes de qualité comme les Hourri, Bezzaz et Derrag absents pour diveres raisons, les verts ont démontré une sacré performance débordante d’ardeur et d’énergie, fixés vers l’attaque sans trop de calculs, ce qui démontre la grosse dose de confiance faite aux défenseurs qui ont bien fait le boulot derrière. Les gars de Garzitto qui ont marqué leurs deux buts dans un moment où ils n’allaient pas fort, n’ont pas cessé pendant les quarante-cinq premières minutes de provoquer, dribbler et de chercher la passe

Et de 18 matches sans défaite pour le CSC

parfaite dans les espaces les plus difficiles, cela a tracé le sort du match avant même la seconde période. C’est la marque et griffe des grands clubs.

Mauvaise entame de championnat pour les jeunots du CSC, ces derniers qui disputent leurs rencontres au stade Daksi ont été obligés au partage des points avanthier face aux U21 du MOB, les deux buts du CSC ont été inscrits par Bekha et Berkani.

CSC 2 – MOB 2 chez les U21

Un relâchement inexplicable A en 2e période
Le rendement du CSC passé à la loupe
près une première mi-temps explosive, les capés de Garzitto se sont relâchés après la pause, la deuxième période a été attaquée par un rythme différent qui ne ressemblait pas à une consigne du staff technique, mais à un manque de fraicheur physique. Le CSC s’est fait peur à plusieurs reprises, et la manière avec laquelle est venu le but de Chebana montre bien les signes de faiblesse et le manque de jus dans les jambes des Verts et Noirs. Zerdab-Belakhdar, un duo à part Deux éléments ont bien carburé durant les 90’ face au MOB, il s’agit du meneur de jeu Zahir Zerdab et le latéral droit Amar Belakhdar, ces derniers vivent une seconde jeunesse et démontrent que de bons signes depuis le match de la première journée. Zerdab qui profite de l’absence de Hourri et Naït Yahia, démontre de belles phases de jeu dans le rôle de meneur, placé derrière le trio Boulemdaïs, Hadiouche et Bahloul. Zerdab a distribué un nombre incalculable de bonnes passes, de vrais caviars mal exploités par les attaquants. Même remarque pour Belakhdar qui malgré ses 33ans, arrive à tenir 90’ avec le même rythme et une grosse dépense d’énergie. Ce même Belakhdar a été derrière le penalty accordé au CSC en première période, heureusement qu’il y a cette trêve internationale qui va permettre aux deux joueurs de reprendre des forces, car n’oublions pas que le MOB était le deuxième match d’affilé en l’espace de trois jours pour le CSC. La défense pas du tout rassurante La défense centrale a montré ses premiers signes de faiblesse dès le début de la seconde période. D’énormes erreurs défensives ont été causées par la paire centrale formée de Berthé et Maïza, les deux communiquent très rarement sur le terrain et cela a failli faire perdre au CSC son avance à deux reprises. En s’exposant au contres mobistes, Nemdil et Yaya ont raté deux face-à-

Qui se rappelle de la dernière défaite du CSC en championnat ? Pour la trouver il faut remonter au mois de décembre dernier, elle a été concédée face à l’USMH et devant sa galerie au stade de Lavigerie, depuis ce jour, le Chabab n’a plus gouté à cette amère saveur de la défaite, exactement neuf mois et quelques jours, soit la plus longue période dans l’histoire du football constantinois, et si on compte les matchs, le CSC est resté invincible dans les 18 rencontres qui sont écoulées en championnat, un sacré record qui n’est pas donné au premier venu et qui sera difficile à battre.

Nos arbitres commettent pas mal de fautes dans les rencontres de championnat, cela est lié généralement à la pression terrible qui existe dans nos stades, le referee Aouina qui a arbitré le match CSC- MOB a fait les frais de cette pression, malgré un bon rendement globale, Aouina a commis une faute monumentale à la 16eme minute de jeu, Zerdab s’est fait crocheté par Ferhat dans la zone des 18, ça sentait le penalty flagrant, au lieu de le siffler, Aouina s’est dirigé vers la victime du tacle et lui asséné un carton jaune synonyme de simulation, Zerdab ne comprenait rien à cette décision étrange, un quart d’heure après, le même joueur Ferhat, capitaine mobiste a tenté un geste défensif très régulier, un coup d’épaule net sans bavure, le latéral gauche Belakhdar n’a pas fait le poids dans ce duel d’épaules et tomba à terre, Aouina décide contre toute attente de siffler penalty, cela parait comme une manière de se rattraper, tant mieux pour la conscience de l’arbitre qui a su comment corriger sa faute de jugement. Abdou. H.

La potion magique de Mechiche

a direction du MC El Eulma a accusé directement l’arbitre fédéral Amalou d’être derrière la défaite de l’équipe, mardi face à la JS Saoura, la deuxième consécutive à domicile. Une défaite qui a provoqué le courroux des supporters et des dirigeants, même si dans l’ensemble tout le monde était satisfait du rendement des joueurs. Selon les observateurs présents, l’arbitre a commis plusieurs erreurs d’appréciation, en privant notamment l’attaquant Hamiti d’un penalty flagrant à l’heure de jeu. Selon certaines indiscrétions, l’arbitre aurait une dent contre l’équipe d’El Eulma depuis la saison passée lors d’un match contre le CSC. Le président Herrida était catégorique : «C’est l’arbitre qui nous a fait perdre le match. Nous avons une bonne équipe et nous avons bien joué, malheureusement avec un tel arbitre il est impossible de gagner. Je me demande s’il peut dormir la conscience tranquille».

Hamiti touché par un projectile

Le MCEE a perdu le match «à cause de l’arbitre Amalou», mais ceci n’enlève rien au mérite de l’équipe visiteuse, la JS Saoura qui a su négocier la partie grâce à la bonne tactique mise en place par le coach Mechiche qui connaît bien la formation de Babia pour l’avoir déjà drivée. En plus de la bonne stratégie du coach de Saoura, la défense du MC El Eulma a encore commis des erreurs, ce qui a profité aux attaquants visiteurs pour planter deux buts dans les bois gardés par le portier Ousserir.

Dans le monde actuel, le meilleur métier qui peut générer pour l’homme de belles sommes d’argent en l’espace de quelques jours seulement est bien le football, comme l’opération réussie par les coéquipiers de Berthé, qui entre samedi et mardi, de cette semaine, ont réussi deux victoires d’affilées, synonyme de deux primes conséquentes, 10 millions face à l’USMH et 5 millions face au MOB, ce qui fait un total de 15 millions pour chaque joueur du Chabab, une somme qui donne vraiment envie d’enfiler un short et commencer à courir. A. H.

15 millions acquis en l’espace de trois jours

face avec le portier Cédric, cela démontre aussi la lourdeur qui caractérise les deux défenseurs clubistes, sans oublier aussi le rôle réduit des deux latéraux Belakhdar et Boulahia qui oublient leur rôle défensif et s’aventurent trop en attaque, en laissant pas mal de brèches dans les couloirs et même Boucherit et Allag ont une part dans cette faiblesse défensive, ces deux-là ne récupèrent pas assez de balles au milieu. L’overdose de concentration de Cédric L’unique international de l’équipe constantinoise a eu droit à une première mi-temps très calme, par contre, Cédric avait du travail en seconde période, bien placé sur sa ligne, il a pu arrêter deux face-à-face contre Nemdil et Yaya, en plus de quelques tirs parfaitement arrêtés, le seul bémol dans la production de SI Mohamed est ce but inscrit par Chebana, sur cette action, Akrour dresse un centre au premier poteaux, le placement de Cédric était déjà mauvais sur sa ligne, le ballon a atterri dans les pied du défenseur mobiste et qui rate même son tir, et là Si Mohamed rate aussi sa parade, fait juste du surplace et conduit le ballon avec ces mains dans les filets, une faute qu’on ne peut traduire que par une overdose de concentration. Boucherit et Boulemdaïs les buteurs du CSC Le Chabab a deux buteurs dans son effectif, Boucherit et Boulemdaïs qui ont inscrit deux buts chacun. Le milieu du terrain a réussi les deux penalties face à Doukha et Zaidi, alors que Boulemdaïs peut bien remercier son flair de buteur et ses bons placements dans les 18 yards, cela rassure le staff technique qui attend aussi le réveil des autres attaquants de l’équipe à l’image de Henaïni, Hadiouche, Sameur et Derrag. Abdou. H.

L’attaquant Hamiti, auteur d’une belle partie, a été évacué en urgence à l’hôpital à la fin du match. Le buteur maison d’El Eulma a été touché par un projectile lancé à partir des tribunes par des supporters en colère contre le mauvais comportement de l’arbitre Amalou. Plusieurs autres policiers, chargés d’assurer la sécurité des joueurs et des officiels ont été touchés par d’autres projectiles. S. H.

Réunion de la direction avec les joueurs

Prévue hier pour préparer le prochain match de championnat, la reprise des entraînements de l’équipe a été reportée à demain (vendredi). Une décision prise par le staff technique et la direction afin d’éviter tout débordement de la part des supporters en colère après la deuxième défaite consécutive à domicile. Une décision qui ne devrait pas affecter la préparation de l’équipe puisque le championnat observera une trêve ce week-end à cause du déroulement du match international de l’équipe nationale contre le Mali, mardi.

Reprise demain

Une autre réunion après celle de la première journée, a eu lieu dans la soirée de mardi (juste après le match) entre la direction, le staff technique et les joueurs au cours de laquelle le président Herrida a réitéré sa confiance aux coach et aux joueurs en leur affirmant que le MCEE possède une bonne équipe et que les joueurs doivent continuer à travailler pour surmonter cette période difficile. S. H.

18

Sorti lors des 5 dernières minutes

ASO

Daïf blessé aux adducteurs

Chlef se met en confiance

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1
Ighil risque une lourde sanction
Après son expulsion

Il voulait terminer le match

Coup dur pour l’ASO qui a perdu son portier lors des dernières minutes de la partie, suite à une blessure qu’il a contractée lors d’une sortie, en recevant un coup d’un attaquant adverse. Daïf, qui a tenu le coup durant quelques minutes, a fini par céder sa place. Cette blessure tombe au mauvais moment, après les trois grands matchs qu’il a réalisés.
près la première victoire à domicile face au CRB, les protégés de Medouar se sont mis encore en confiance, en arrachant un bon point lors de leur sortie à Béjaïa face à la JSMB, dans un match où ils pouvaient glaner facilement les trois points de la rencontre si ce n’est le manque de concentration lors de leurs tentatives. Ce nul rassurera moralement tout le monde, à commencer par le staff technique qui a pu redynamiser cette équipe. La première défaite n’a pas vraiment affecté le groupe qui revient doucement mais sûrement, d’autant plus que les résultats suivent. A présent, l’ASO se trouve au milieu du tableau, et elle ambitionne d’améliorer ce classement dans les journées à venir, en recevant notamment à deux reprises dans son antre. Un bon retour dans le match Malgré un début de match difficile pour les Chélifiens qui ont encaissé un but sur penalty, à la 7’, l’expérience du groupe et sa confiance ont permis à l’équipe de revenir dans le match, en égalisant à la demi-heure de jeu, après plusieurs tentatives de Messaoud et Daham. Ce dernier, qui s’est racheté de l’occasion qu’il a ratée, en inscrivant un joli but, a permis à son équipe de prendre un précieux point. En première mi-temps, elle pouvait bien corser le score et prendre le large, mais elle s’est contentée du nul avec quelques contre-attaques en 2e mi-temps. Ce qui est remarquable, c’est que la défense a tenu le coup face au pressing de l’adversaire, en resserrant ses lignes. Deux penalties en deux matchs, c’est trop ! Lors des deux matchs disputés, l’équipe a pris deux buts sur penalties, ce qui explique le manque de concentration de certains éléments qui sont toujours sous pression et veulent absolument assurer leur place. Pour ce faire, dès fois, ils usent d’agressivité, à l’image de Essaïd, qui est

L’entraîneur Meziane Ighil a été expulsé par l’arbitre Bousseter, à la fin de la partie. Il était affecté, lui qui n’a pas l’habitude d’être traité de la sorte, surtout que son problème était avec le quatrième arbitre qui a sollicité son collègue sur le terrain pour lui demander de sanctionner le coach de l’ASO.

Un excellent rendement

Après les soins du staff médical, il n’a pu continuer la partie. Malgré ce coup, il voulait poursuivre le match jusqu’à la fin. Il craignait que l’équipe adverse inscrive un 2e but, mais la douleur l’a privé d’aller jusqu’au bout, en quittant le terrain sous les applaudissements du public.

A

Des examens hier

Daif a été le meilleur élément sur le terrain. Il a sauvé son équipe de buts tout faits. Sa prestation prouve que l’ASO a fait un recrutement de qualité dans ce poste. Ce jeune promet en gagnant en confiance et devra encore faire mieux à l’avenir. Le portier a subi des examens sur sa blessure pour en déterminer la nature. Il devrait se reposer durant une semaine pour se soigner. Heureusement que son équipe ne jouera pas ce weekend. Il espère revenir avant le match face au RCA, car sa hargne le contraint de jouer tous les matchs.

Abdou Salhi l’a remplacé

Ighil a convoqué lors de ce match le jeune gardien des Espoirs, Abdou Salhi, le troisième portier de l’équipe. Il l’a préféré à Hamzaoui qui n’a pas été sollicité. Et par coïncidence, Salhi s’est retrouvé sur le terrain, suite à la blessure de Daïf, sa première participation avec l’équipe senior.

deuxième et devient ainsi le buteur de l’équipe, après trois journées. Il est déterminé à arracher le titre de buteur du Lakhdari : «Satisfait de ce résultat» champion«On est heureux d’avoir réalisé une belle performance face à Béjaïa, ce qui nat. n’était pas évident devant une équipe qui voulait à tout prix arracher sa première victoire de la saison. On n’a pas tremblé durant la deuxième mi-temps et on pouvait même l’emporter, mais ce point nous rendra plus confiants à l’avenir et nous permettra d’avancer dans notre parcours avec plus d’envie de gagner.»

très talentueux, mais agressif, ce qui a lui valu l’expulsion lors du match amical face au RAJA. Il a été victime cette fois-ci de son tacle, dans la surface de réparation, ce qui lui a coûté un carton et un penalty. Venu du RCK, il n’a pas beaucoup d’expérience et veut absolument convaincre Ighil, qui doit aussi beaucoup travailler avec lui pour le mettre plus à l’aise dans ses interventions défensives. Encore des ratages Sur le plan offensif, l’équipe doit encore travailler davantage pour améliorer son efficacité. Ighil profitera de cette trêve pour se consacrer à ses attaquants, et soigner ce côté qui lui a fait défaut lors des deux derniers matchs, notamment face à Béjaïa. L’équipe a raté une large victoire lors du match contre le CRB. Ce problème devra être résolu prochainement, en attendant la libération La réponse du referee d’autres éléments, tels que Messaoud et Tedjar. Seul Daham est en train de faire un bon début de saison, en l’a frustré marquant deux buts en deux matchs, en plus des sept Ighil était frustré de l’agisseinscrits en matchs de préparation. ment de cet arbitre, surtout qu’il Ighil voulait gagner n’a jamais été traité de la sorte Ighil avait une grande envie de gagner ce match, surtout par un referee, lequel doit donque, durant cette partie, le technicien a senti que son ner l’exemple et respecter l’orgaéquipe était proche de la victoire et que son adversaire nisme et le métier qu’il exerce. paraissait prenable. L’équipe a montré un bon visage en première période où elle a failli prendre de l’avance sur Ighil sera dans son adversaire. Les choses se sont comles tribunes face pliquées en seconde mi-temps, ce Daham au RCA qui a incité Ighil à assurer ses A première vue, Ighil devra arrières pour ne pas prendre buteur L’avant-centre de l’ASO, Nouredde buts. En fin de match, il diriger son équipe lors du dine Daham, semble déterminé cette était en colère, car il vouprochain match face au saison à revenir à son meilleur niveau, lait avoir un meilleur réRCA des tribunes, surtout qu’il se sent très bien depuis qu’il sultat. est au sein de cette équipe. Après son preA. F. mier but face au CRB, Daham en a inscrit un puisqu’il sera sanctionné

Pour revenir à la cause de cette expulsion, Ighil nous a affirmé qu’il a demandé au quatrième arbitre de s’adresser à Bousseter si Daïf pouvait continuer à jouer ou s’il fallait le remplacer, surtout que son gardien était au tapis. Mais le quatrième arbitre, El Merid, lui a manqué de respect, selon le coach, ce qui a mis en boule Ighil qui lui a réclamé des explications, avant que le ton monte entre les deux hommes.

Il s’est accroché avec le 4e arbitre

Un départ de rêve pour les Aigles
JSS
a JSS a réussi à engranger ses trois points de l’extérieur, en battant, avant-hier, le MCEE au stade Messaoud-Zeggar d’El Eulma pour la première fois de son histoire en championnat de Ligue 1. Mais, il faut dire que les Vert et Jaune de Saoura ont éprouvé toutes les difficultés du monde pour sortir victorieux, face à une équipe qui cherchait sa première victoire cette saison, Saoura a débarqué à El Eulma avec une très grande envie de réussir quelque chose. Certes, la victoire était très difficile, mais combien importante pour les protégés de l’entraîneur Mechiche. Celle-ci va les galvaniser certainement encore davantage et leur permettre d’attaquer la suite du parcours en toute confiance. Il faut dire que seuls les trois points comptaient aux yeux du staff technique et des joueurs dans ce match. Il ne s’agit que du début du championnat. La cohésion et les auto-

Mohamed Zaouche a purgé sa susMessaoud : «On a raté la victoire» pension automatique et reviendra lors «Vu les occasions qu’on a ratées, je crois que nous avons raté la victoire, mais du prochain match. L’équipe a beauça reste un bon résultat devant une bonne équipe. La victoire face au CRB coup souffert de son absence, car nous a mis en confiance et je crois que ce match nul prouve que l’équipe est l’autre récupérateur, Mâamar lancée dans la compétition et prête pour la prochaine étape qui sera plus diffiBentoucha, était, lui aussi, cile. Mais on est très motivés cette saison pour réaliser de meilleures perforabsent, à cause d’une mances, afin de faire plaisir à nos fans.» blessure.

Zaouche purge sa suspension

d’au moins un match, mais la direction craint le pire, surtout si Bousseter dresse un mauvais rapport sur lui. S’il écope de deux ou trois matchs de suspension, cela risque d’affecter le groupe, notamment lors de la rencontre face à Sétif où la présence d’Ighil sur le terrain est primordiale. A. F.

L

La solidarité entre les joueurs, la force de Saoura

matismes sont classés au second plan, ce que l’entraîneur sudiste tâchera de perfectionner, notamment lors des premières journées. En somme, même si d’énormes carences sont à relever du côté de Saoura dans cette rencontre comptant pour la troisième journée du championnat national, il n’en demeure pas moins que les coéquipiers de Zaoui se sont acquittés de leur mission de la meilleure des manières en s’adjugeant les points de la rencontre.

Zaoui : «Je ferai de mon mieux pour aider l’équipe»

du coup de la joie à leurs supporters venus assister aux débats malgré le long trajet entre Béchar et El Eulma. Cet état de fait, qu’on ne trouve pas chez plusieurs équipes du championnat national, va faire la force de Saoura cette saison, et si ça va continuer comme sa, tout porte à croire que le club aura son mot à dire.

La solidarité entre les joueurs de la JSS était sans doute leur force dans ce début de championnat. Ils n’ont pas baissé les bras tout au long de la partie face à El Eulma, jusqu’à ce qu’ils réussissent à inscrire le but de la victoire dans les dernières minutes. Ils ont joué avec une très grande motivation pour s’offrir les points de la rencontre et procurer

L’auteur du but de la victoire de la JSS, Zaoui a déclaré que c’est grâce à la préparation qu’il a effectuée avec son club qu’il a pu retrouver ses moyens : «J’ai passé une difficile saison l’année dernière et, j’avais beaucoup de soucis. Mais j’avais fait d’énormes sacrifices pendant la préparation. Maintenant, je sens que j’ai récupéré un peu mes moyens. Je travaillerai encore dur pour être au top et aider la JSS à réaliser de bons résultats.»

Billel G.

tracasse le staff technique

La panne offensive
NAHD

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

19

A

près deux nuls acquis en deux matches joués en championnat, le staff technique nahdiste se trouve face à un véritable dilemme. L’inefficacité demeure un problème pour l’entraîneur, Zoheir Djelloul, en plus de l’axe central. Il est intéressant de faire une première approche et d’essayer de savoir ce qui réellement coince dans cette ligne avant du NAHD. Quatre attaquants se sont relayés dans cette zone de jeu depuis le début de la saison, Hemani, Benyahia, Bouharbit et Brinis et, à un degré moindre, Zerguine, Benayache et Zennou. Hemani et Benyahia sont les fers de lance de l’équipe et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils sont moins prolifiques. Bouharbit, Brinis et les autres viennent en dernier dans la mesure où ils n’ont pas inscrit le moindre but en championnat. Ainsi, les attaquants du Nasria

semblent très loin des baroudeurs du championnat. Seuls Hemani et Benyahia ont pu marquer deux buts. Quant aux autres, ils n’ont pu faire la différence à aucun moment. Force est de reconnaître que ces attaquants sont loin d’avoir les qualités des grands. Le deuxième constat c’est que les attaquants du NAHD ne pèsent pas, comme on dit, sur les défenses adverses et font preuve systématiquement de maladresse dans le dernier geste. Honnêtement, ils sont loin de leur niveau optimal et même si personne ne peut reprocher à ces éléments de ne pas mouiller le maillot, ils doivent travailler d’arrache-pied pour se corriger et secouer au plus vite les filets adverses. En tout cas, ce problème tracasse plus que jamais le staff technique…

Youcef M.

Djelloul est le premier à avoir reconnu que la cause principale de la mauvaise passe de son team est ce cruel manque d’efficacité en attaque et la solution préconisée par le coach husseindéen est de «s’appliquer à l’approche des buts et surtout de garder la concentration jusqu’au coup de sifflet final de la rencontre». Cette

C’est l’heure du réveil pour les attaquants !
A J-1 du match contre Hadjout
panne de la machine offensive husseindéenne s’est confirmée à maintes reprises. Avec pas mal d’occasions enregistrées, les attaquants ont prouvé leur stérilité offensive. Ainsi, Djelloul songe à changer les pièces défectueuses tout en procédant à un rafistolage. Pour un premier aperçu, il est certain que c’est la bonne mé-

Votre équipe vient d’enregistrer un deuxième faux pas consécutif ; un commentaire ? Que voulez-vous que je vous dise… Nous avons entamé le dernier match à Batna avec l’intention de le gagner pour nous racheter de notre premier faux pas à domicile, et nous étions en mesure de le faire. Seulement, notre adversaire a bénéficié d’une erreur de marquage pour égaliser. Le NAHD marque le pas en ce début de saison ; cela ne vous inquiète-t-il pas ? Bien au contraire, c’est préoccupant. Nous avons effectivement enregistré deux contre-performances, et cela a perturbé l’équipe et les supporters. Il ne faut pas paniquer pour autant. Il faut surmonter cette période difficile le plus vite possible afin de retrouver la confiance. Je suis convaincu que le NAHD relèvera la tête. Que faut-il faire ? Il faut oublier ces deux faux pas et ne penser qu’à notre prochain match contre Hadjout et le préparer dans les meilleures dispositions. Il est urgent de renouer avec la victoire pour préserver l’état d’esprit qui a toujours animé le groupe. C’est une belle occasion pour nous de retrouver notre efficacité. Pour ce faire, il ne faut rien laisser au hasard. On doit bien préparer ce match indécis. Justement, ce match intervient dans une période très difficile pour votre équipe et Hadjout compte en profiter pour réussir un bon résultat… Un match reste toujours imprévisible. Ce qui est sûr, c’est que ce match sera très difficile pour les deux for-

s’alarmer, le NAHD relèvera la tête»

Benayache : «Il ne faut pas

mations et tout se jouera sur un petit détail. En tout cas, il ne faut pas se focaliser sur un seul adversaire et nous devons nous concentrer uniquement sur notre match. On doit impérativement se racheter ce week-end. Le compartiment offensif sera très sollicité ; vous, les attaquants, êtes-vous prêts pour cette empoignade ? Il faut bien l’être. On est persuadés que le match sera très disputé sur le plan défensif et offensif. C’est pour cela que les défenseurs doivent être costauds derrière et devront faire preuve de beaucoup de solidarité. Quant à nous les attaquants, on doit être efficaces. Il ne faut pas chercher la manière car seule la victoire compte. Tous les joueurs devront sortir le grand jeu et se montrer responsables. En plus, la concentration sera un facteur non négligeable lors de ce genre de rendez-vous. Ainsi, c’est le match des joueurs. Croyez vous que le NAHD relèvera la tête après ce passage à vide? Nous n’avons jamais douté en nos capacités. Comme nous avons bien réussi notre préparation, j’estime que notre équipe est en mesure de bousculer la situation. A mon sens, ce n’est qu’un passage à vide et le meilleur est à venir. Il ne faut pas dramatiser car il nous reste pas mal de matchs et malgré cette période de doute, notre groupe est capable de relever le défi. Nous avons de très bons jeunes qui possèdent un grand avenir. Notre groupe est homogène, donc j’estime que le NAHD a les moyens de faire une très bonne saison. Tel est, en tout cas, mon plus grand souhait.

Entretien réalisé par Youcef M.

L

Un bon résultat face à l’USC pour recoller au peloton de tête

e président blidéen s’est réuni avant-hier avec ses joueurs. Il a surtout été question de la défaite concédée à Médéa lors de la dernière journée : «Vous avez offert la victoire à vos adversaires et pour moi, c’est là une faute professionnelle gravissime. Pour cela, vous ne percevrez pas le salaire du mois de septembre.» Bien sûr, les joueurs étaient abasourdis et il n’est pas certain que cette mesure ait des effets, disons «thérapeutiques».

Une sanction inédite
USMB
timent de frustration chez les joueurs après qu’ils aient raté leur entame de championnat. Pour Mellika par exemple, ce match contre l’USC est l'occasion rêvée pour confirmer ses dernières prestations. Il est vrai que les supporters attendent beaucoup de lui. Il sera, c’est certain, celui que les défenseurs de l’USC doivent surveiller comme le lait sur le feu.

thode pour remédier aux lacunes constatées depuis l’entame du championnat mais un ensemble ne peut être efficace que s’il est cohérent. L’entraîneur nahdiste aura-t-il assez de temps pour non seulement rééquilibrer, mais aussi réorganiser le compartiment avant de son équipe ? Y. M.

Touché à la cheville lors du match amical disputé lundi contre Bouchaoui, l’attaquant, Zennou, semble rétabli. Le joueur a même repris le chemin de l'entraînement hier. Le staff technique pourrait le convoquer pour le match de ce vendredi.

Zennou rétabli

L’attaquant Bouharbit s’est contenté de tours de pistes mardi dernier malgré son rétablissement. Le staff médical n’a pas voulu prendre de risque et le joueur devrait réintégrer le groupe aujourd’hui. Bouharbit sera convoqué pour le match contre Hadjout.

Tours de piste pour Bouharbit

Rebondir tout de suite !

Gare aux chaouis

est vrai qu’ils n’ont pas encore connu la réussite qui était la leur lors des matchs de préparation. Et face à l’USC, la réussite serait la bienvenue. Après des débuts hésitants, dus notamment à un mercato mal géré, les choses semblent être rentrées dans l'ordre dans la maison blidéenne.

Côté blidéen, on aimerait être serein et pouvoir recoller au peloton de tête. Lounès Iicen a décidé de procéder à certains changements. Les Verts de la Mitidja n’ont pratiquement aucune marge de manœuvre, et tant que les quelques unités nécessaires pour se faire une place parmi les meilleurs n'ont pas encore été acquises, il ne sera pas temps de lâcher la pression. Un résultat probant est indispensable pour les camarades de Belhocine pour rester au contact des meilleurs.

Les joueurs en veulent

Les attaquants veulent sonner la révolte

Après leur dernière déconvenue, les Blidéens se sont retrouvés en queue de classement. En effet, leur mauvais début de saison a été des plus pénalisants au point de vue comptable. La réception lors du prochain match de l’USC constitue une étape importante de cette saison. Une victoire et les Blidéens montreront que la machine est encore en route et bien huilée, une contre-performance (surtout à domicile) et les doutes risquent de pointer leur nez, même si l’adversaire est une bonne équipe du championnat.

Faire parler la poudre

La ligne défensive sera remaniée. Bouhoua et Benacer seront sur les flancs et cette ligne arrière sera complétée par Belhadj et Naâmani qui formeront une paire centrale assez complète. Tout ce beau monde aura à ne pas commettre d’erreurs devant les redoutables attaquants chaouis.

Il est certain qu’il y a comme un sen-

Les attaquants ont été sévèrement critiqués après leurs nombreux ratages contre l’ASMO et l’O Médéa. Il

Belhocine et Bedrane auront à faire encore une fois la loi au niveau de la zone intermédiaire. Ces deux joueurs auront à déblayer le terrain pour Hamia. Ce dernier sera le dépositaire du jeu de son équipe. Conclure les offensives et créer le danger, c’est ce à quoi s’emploieront Mellika et Kaïd.

S. B.

Est-ce que les nombreuses absences ont influé sur votre rendement lors du dernier match? Très certainement car plusieurs joueurs importants n’étaient pas présents et ce qui nous a surtout manqué vendredi passé, c’est surtout leur expérience des grands matchs. L’équipe a été totalement remaniée et nous avons aussi connu un problème de cohésion. Le moins que l’on puisse dire est que vous avez mal débuté le championnat. Comment voyezvous l’avenir ? Il n’y a rien d’alarmant. Ce n’est que le troisième match de championnat et nous avons les moyens de rattraper les points perdus. Il est pour nous impératif de gagner les matchs que nous aurons à jouer à domicile et aussi, récolter un maximum de points lors de nos déplacements. Le prochain match est pour nous très important. Ce sera face à l’USC. Pas facile, n’est-ce pas ? Tous les matchs que nous aurons à jouer sont très importants et aussi décisifs. Contre l’USC, un nul serait

Benacer : « Nous n’avons pas le droit à l’erreur»

synonyme de défaite. Nous n’avons plus le droit à l’erreur et le moindre faux pas nous sera préjudiciable. Un bon résultat face à l’USC vous ferait le plus grand bien, c’est cela ? C’est toujours une erreur de se donner les points avant de jouer les matchs. Il faudra se battre à fond face à l’USC et lors des autres matchs. Nous devrons vraiment réussir de grands matchs et ce ne sera qu’à ce prix que nous pourrons croire en nos chances. Et pour ce qui est de la course à l’accession? Il y a un grand nombre d’équipes qui auront à se battre pour le titre et celui-ci reviendra à celle qui réalisera le meilleur championnat. A nous de faire en sorte que ce soit l’USMB. Un mot pour vos supporters ? Il faut qu’ils se mobilisent pour apporter tout le soutien voulu à leur équipe car, sans leur précieuse aide, nous ne pourrons atteindre notre objectif, qui est le retour en L1.

Entretien réalisé par Slimane B.

ême si l’équipe a bien démarré sa saison en récoltant quatre unités en deux matchs, beaucoup s’accordent à dire qu’elle n’a pas vraiment convaincu dans le jeu face à l’USM Blida et au CA Batna. Même l’entraîneur, Mouassa, avait reconnu à l’issue du match de vendredi dernier, face à la formation de la ville des Aurès, que son équipe s’était contentée de réaliser le plus important, à savoir décrocher les trois points. Pour son prochain match de championnat, l’ASMO va croiser le fer avec la très solide équipe de l’USM Bel Abbés. Ce match s’annonce comme le premier vrai test de l’équipe en championnat cette saison. Le rendement moyen livré par son team lors des deux premiers matchs de championnat ainsi que le contexte du match vont très certainement pousser l’entraîneur, Mouassa, à procéder à quelques changements dans son équipe type. Même si la défense n’a pas encaissé le de but jusqu’à présent, le premier responsable à la barre technique de l’ASMO songe à opérer un changement au poste d’arrière gauche. Non encore rétabli de sa blessure de la cuisse, Saâdaoui avait livré une prestation en-dessous de la moyenne face au CAB. Cela n’a pas été du goût de Mouassa qui possède quelques solutions de rechange. En effet, le jeune Barka pourrait être aligné d’en-

M

Des changements attendus dans l’équipe type

ASMO

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

19
Bensaci de retour à l’ASMO

Le staff technique axe son travail sur le plan psychologique

trée de jeu face à l’USMBA. Mouassa pourrait également repositionner Benaouameur ou Benayada dans le couloir gauche et associer Megueni à Zidane dans l’axe de la défense. Le premier responsable à la barre technique de l’ASMO pourrait également changer son dispositif tactique 4-2-3-1 pour renforcer davantage son milieu de terrain face à l’USMBA.

tend comme nous l’a fait savoir l’entraîneur adjoint, Hadj Merin : «Ce match face à l’USMBA est tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Nous l’avons préparé le plus normalement du monde. Toutefois, nous avons accordé une importance particulière au travail psychologique. Nous avons longuement discuté avec les joueurs afin de les sensibiliser sur la tâche qui les attend ce vendredi à Bel Abbès. J’estime que les joueurs sont prêts pour cette rencontre. Nous espérons réa-

liser un bon résultat à Bel Abbès afin de confirmer notre bon début de championnat.» Ce matin, les Asémistes effectueront leur ultime séance d’entraînement avant d’affronter l’USMBA demain. Cette séance est prévue au stade Habib-Bouakel. A l’issue de cette séance, le staff technique de la formation de M’dina J’dida dévoilera la liste des 18 joueurs convoqués face à l’USMBA. Riad O.

La direction de l’ASMO a fait de nouveau appel à son joueur arrière gauche, Bensaci. Ce dernier, qui avait rejoint la formation de M’dina J’dida cet été en provenance du CA Batna, n’avait pas convaincu le staff technique qui avait émis le vœu de se passer de ses services. Mais devant le refus du joueur de résilier son contrat, la direction de l’ASMO n’avait pas d’autre choix que de le garder dans son effectif. Cependant, Bensaci est rentré chez lui à Constantine et ne s’est plus entraîné avec le groupe depuis plusieurs semaines déjà. Selon une source autorisée, le staff technique de l’ASMO a souhaité récupérer Bensaci après la piètre prestation livrée par Saâdaoui face au CA Batna. Appelé par ses dirigeants, l’ancien joueur du CAB est rentré avant-hier à Oran. Joint par téléphone, Bensaci nous a expliqué qu’il devait reprendre hier le chemin de l’entraînement avec ses coéquipiers : «Les dirigeants de l’ASMO m’ont appelé pour me demander de reprendre l’entraînement avec le groupe. Je me trouve actuellement (Ndlr : propos recueillis avant-hier) à Oran et j’espère reprendre dès demain (Ndlr : hier) le travail avec mes coéquipiers.» La balle est désormais dans le camp du joueur qui devra cravacher dur pour retrouver son meilleur niveau et convaincre le staff technique de ses qualités.

deux jours du derby opposant l’USMBA à l’ASMO, les hommes de Bira continuent à affûter leurs armes en prévision de cette grande affiche. Les Vert et Rouge, qui misent sur une victoire face au voisin, s’y préparent résolument. Bira et ses adjoints ne laissent rien au hasard pour la réalisation de leur objectif. Les Belabbésiens confiants en leurs capacités, se méfient cependant d’un adversaire qui, malgré une victoire timide dans son jardin face au CAB, pourrait se présenter comme un obstacle. Cela dit, et indépendamment de son caractère derby, il est donc difficile de venir à bout d’un adversaire aussi résistant que l’ASMO. Cette confrontation entre Unionistes et Asémistes s’annonce donc indécise, voire pimentée. Si l’on tient compte de ce que l’on a constaté lors des dernières séances d’entraînement, on peut avancer que les joueurs de l’USMBA ont bien l’intention d’arracher les trois points de la victoire. Cette rencontre est considérée pour les Vert et Rouge comme une bravade. C’est pourquoi Bira est en train de la préparer avec le plus grand sérieux et un soin particulier.

Les joueurs déjà dans le match A
A J-2 du derby face à l’ASMO
Les derniers réglages à J-2 Bira agit sur le mental Les groupe plus que jamais déterminé
Pour dégager un groupe capable de s’imposer, l’entraîneur Bira a insisté sur la stratégie de jeu, à savoir la récupération de balles et la relance prompte des actions vers l’avant. Le travail psychologique est aussi au menu quotidien de Bira. Ce dernier ne cesse de motiver son groupe mais aussi pour lui faire comprendre l’importance du résultat de ce match. Atek et ses camarades ont bien saisi le message et ont donné l’impression d’être très concentrés sur le sujet, ce qui prouve qu’ils sont plus que jamais déterminés à arracher la victoire. Ils sont motivés pour cette rencontre où ils devront faire le maximum pour prouver leurs capacités. Pour de nombreux observateurs qui ont une parfaite connaissance des deux équipes, l’USMBA peut, grâce son armada de joueurs, gagner cette affiche. Certains sont même assurés quant à un succès des Belabbésiens. Cette farouche détermination des Unionistes les galvanisera certainement pour se donner à fond sur le terrain.

USMBA

Pour ce match face à l’USM Bel Abbès, le staff technique de la formation de M’dina J’dida a axé son travail sur le plan psychologique en motivant les joueurs et surtout en les sensibilisant sur la tâche qui les at-

Le derby de demain entre l’USM Bel Abbès et l’ASM Oran sera dirigé par M. Bekouassa. Ce dernier sera assisté dans sa tâche par MM. Brahim et Doulache. M. Boufrioua sera le quatrième arbitre de ce derby.

USMBA - ASMO : Bekouassa au sifflet

Afin de motiver ses joueurs avant d’aborder la suite du championnat, la direction de l’ASMO a fixé le montant de la prime du dernier succès réalisé au stade Ahmed-Zabana à 4 millions de centimes. Selon les informations en notre possession, les responsables de l’ASMO ont promis aux joueurs des primes de match plus conséquentes s’ils parviennent à enchaîner les bons résultats en championnat. Autant dire que la balle est plus que jamais dans le camp des joueurs qui seront appelés à mettre les bouchées doubles pour rester sur la lancée. Les coéquipiers de Saâdaoui devraient bénéficier de cette prime de match aujourd’hui. R. O.

La prime du CAB fixée à 4 millions de centimes

Travail spécifique pour tout le bloc

Pour l’USMBA, c’est le compte à rebours en prévision de ce derby. A deux jours seulement de ce rendezvous face à l’ASMO, les Unionistes amorcent le dernier virage de la préparation de cette rencontre. Dans ce même ordre d’idées, Bira compte mettre à profit cette ultime séance pour apporter les derniers réglages et mettre en place le dispositif idoine et l’option la plus judicieuse pour réussir sa mission.

Trouver la formule efficiente

En somme, c’est une défense qui est loin de rassurer, ce qui met l’entraîneur Bira dans l’embarras et face à des dilemmes.

Bira et ses assistants ne semblent rien vouloir laisser au hasard. Le dernier match amical livré face au SAM ayant donné matière à réfléchir au staff technique, ce dernier compte tabler sur la dynamique de groupe pour parer aux insuffisances. D’ailleurs, l’entraîneur de l’USMBA aura accommodé un travail spécifique pour tout le bloc mais singulièrement pour l’arrièregarde. Il faut dire que ce compartiment des Vert et Rouge ne se trouve pas au mieux de sa forme malgré la présence d’éléments expérimentés.

La défense en quête d’équilibre

Il est certain que l’obligation de résultat met l’entraîneur et ses dirigeants sous pression. La compétition officielle ne fait que commencer et voilà que l’équipe essuie déjà des critiques. Il est vrai que les plus radicaux estiment qu’il est encore trop tôt pour remettre un quelconque jugement sur les joueurs mais la dernière défaite face à l’USC et, surtout, la prestation peu convaincante de certains défenseurs, ne plaident pas pour eux. En tout état de cause, Bira dispose encore de deux jours pour fixer son choix sur les défenseurs qu’il juge d’attaque.

De petits bobos pour Nehari

pour l’axe central. A la recherche de la meilleure charnière possible, Bouali a utilisé plusieurs variantes à ce poste. La défense centrale de l’USMBA n’a pas été souvent à l’aise avec le duo Néhari-Belkaid. Le disfonctionnement décelé dans ce secteur de la défense était à l’origine de nombreuses défaillances de placement et de marquage. Sûr que, face à ce problème, Bira tiendra compte de la complémentarité du duo central mais surtout de son expérience, de sa capacité à gérer les aléas de la rencontre et de sa disponibilité physique et tactique.

En effet, Bira est encore à la recherche de son bloc défensif. Si, pour les côtés, les choses semblent solutionnées avec le retour de Belgorine, il n’en demeure pas moins que le problème se pose avec acuité

Lors de la séance d’entraînement de mardi, le défenseur central, Néhari a contracté une blessure de la cheville ce qui l’a contraint à écourter le travail. Néhari devrait observer une seule journée de repos pour ne pas aggraver son cas qui est jugé bénin. C’est aussi une opportunité pour le staff médical et le kiné, Sbaa Ghalamoune, pour prendre en charge le joueur et le préparer pour la rencontre de demain. M O Noureddine

N

2 matchs, 8 avertissements, deux suspensions

ouvelle suspension de Hamoudi Merzelkad. Cette fois, le secrétaire général du Mouloudia de Batna est sanctionné à la suite de ses protestations lors de la rencontre MSPB-NAHD. Hamoudi Merzelkad écopera cette fois d’un mois de suspension à compter du 31 août 2013. Il ne pourra plus durant cette période rester sur le banc de touche en championnat ni assister aux réunions de la Ligue professionnelle. C’est la 2e fois que le SG du MSPB se voit infliger une sanction de suspension. La saison dernière, il avait écopé d’une lourde sanction en championnat quand il avait écopé de six mois de suspension. Il avait purgé sa dernière sanction au début du mois d’août.

Le SG écope d’un mois de suspension

20

MSPB

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

www.lebuteur.com

Coup d’œil

I

Merazka, Ziad, des absences et pas des moindres

CAB

Ligue 2

ls seront absents contre le leader de la Ligue1. Il s’agit de Hichem Merazka et de Hamza Ziad. Le premier s’est blessé aux ligaments croisés contre l’ASMO. L’attaquant du CAB a fait l’impasse sur toutes les séances d’entraînement de la semaine. Il devait subir des examens IRM pour déterminer avec exactitude la nature de sa blessure.

Ziad écope d’un match de suspension

Deux matchs seulement, depuis le début de la saison et déjà les sanctions tombent. Le MSPB

a enregistré en un court laps de temps, deux suspensions. Il s’agit de celle de Benhabrou, le défenseur qui avait cumulé deux cartons en championnat, contre le WAT (0-0). Benhabrou vient de purger sa sanction contre le NAHD. Il sera de retour face à l’ASK. La 2e suspension est celle

du secrétaire général du club. En ce qui concerne les cartons jaunes, on a enregistré huit avertissements en deux matchs, soit Mohamed Benhabrou (2), Khelifa Bakha (1), Mohamed Benchaira (1), Amine Kraimia (1), Mohamed Ghribi (1), Slimane Allili (1) et enfin Mohamed Ben-

mansour (1) et les deux cartons jaunes de Benhabrou sont comptabilisés. Il faut noter que le MSPB a, d’une saison à une autre connu le même genre de problème lié aux avertissements en championnat. M. B.

En ce qui concerne Ziad, le capitaine de l’équipe risque de perdre son brassard à cause de son comportement antisportif face à l’ASMO. La commission de discipline de la Ligue vient d’infliger au joueur une suspension de un match. Il avait cumulé deux cartons dans le match. Il gardera un carton dit le communiqué de la Ligue. Tout compte fait, Ziad s’en sort à bon compte.

Le brassard à Hadi Adel

Bakhtatou ne sera pas convoqués contre le Khroub. Le milieu de terrain du MSPB souffre d’une déchirure musculaire contractée à l’entraînement. L’absence du joueur risque de durer près d’un mois et Bakhtatou ratera le début du championnat. Le retour tardif du joueur à l’entraînement est la cause de sa blessure et le joueur en a en principe pour un mois d’absence. Cela dépend de la gravité de la blessure, c'est-à-dire, de la dimension de la déchirure.

Bakhtatou out

Les Khroubis affutent leurs armes
hel, Ouhadda et Djamouni ont eu droit à une semaine de travail spécial, le but recherché est évidement l’efficacité devant les buts, ce compartiment ayant raté pas mal d’occasions face au WAT le weekend passé, ce qui a privé l’ASK d’un point du nul. Demain Zekri compte apporter quelques modifications sur le placement de certains éléments, ce qui va peut-être donner des buts.

ASK

Le MSPB se déplacera le jour du match, c’est l’option que semble privilégier la direction du club. Le MSPB rencontrera l’ASK, vendredi prochain à 16 heures. M. B.

Voyage le jour du match

En l’absence du capitaine de l’équipe, suspendu face à Médéa, le brassard devrait revenir à Hadi Adel. La saison dernière, Hadi Adel l’avait porté mais, cette saison, Fergani avait misé sur Ziad, pour le port du brassard et même pour faire de son joueur un leader du groupe. Il semble que se soit une première déception du coach qui, déçu par le comportement de son joueur contre l’ASMO à en croire l’entourage du club, n’est pas prêt à remettre le brassard à Ziad.

Hadi Adel n’est pas suspendu

Tout au long de ce début de semaine, dirigeants, staff technique et supporters ont redouté une suspension de Hadi Adel en championnat, ce week-end, contre l’OM. L’attaquant du CAB avait écopé d’un carton jaune, que tout le monde avait compris que c’était un carton dû à une contestation de décision de l’arbitre lors de la rencontre contre l’ASMO. Tout compte fait le joueur, qui avait écopé de son premier carton de la saison, n’a pas écopé de suspension. Tout juste un avertissement. C’est une aubaine pour son entraîneur qui pourra compter sur les services de son joueur. Avec les absences attendues de certains joueurs, cette annonce ne peut que réjouir les Cabistes. M. B.

Tout pour éviter le réveil du MSPB au Khroub

exactement 24h du match qui va opposer les Rouges khroubis face aux gars du Boubia, un mini derby de l’Est aura lieu au stade communal du Khroub demain en fin d’après-midi. Le match s’annonce chaud et ouvert. Côté askiste on est dans les derniers réglages pour ce premier rendezvous très important. Zekri, qui a basé son travail de la semaine sur l’aspect mental pour remotiver ses troupes a réussi son objectif et une bonne ambiance caractérise les entrainements de l’ASK. La défaite du WAT a été consommée et fait déjà partie du passé, cela est de bon augure pour la suite, surtout que l’équipe khroubie est dans l’obligation de réussir ce test batnéen pour bien

A

attaquer le prochain match face au NAHD la semaine prochaine qui se jouera aussi au Khroub. Zekri compte beaucoup sur ces deux rencontres pour passer devant et atteindre le haut du tableau. Mais tout cela passe par un succès demain.

La séance d’aujourd’hui à l’heure du match

Un travail spécifique pour la ligne d’attaque

sion pour le staff d’essayer une dernière fois le schéma tactique et voir l’état de forme des joueurs à 24h du rendez-vous officiel.

La ligne d’attaque est le compartiment le plus touché et concerné par les critiques du staff technique. Les Hafid, Dja-

C’est aujourd’hui que se déroulera la dernière séance d’entraînement de l’ASK, elle est prévue pour 16h ce soir au stade communal, un horaire bien choisi par le staff technique qui cherche à mettre ses joueurs dans les mêmes conditions que la rencontre de demain. Cette dernière répétition sera l’occa-

Le coup d’envoi à 16h

L’adversaire des Khroubis n’est pas au top de sa forme actuellement, avec un démarrage très laborieux. Ce sont les statistiques très moyennes qui le prouvent, aucune victoire enregistrée et une inconfortable 11e place au classement après deux nuls enregistrés lors des deux journées précédentes. La bande à Abbas souhaite réussir son réveil au Khroub demain, ce qui oblige Zekri à prendre ses précautions, devant cette équipe du MSPB formée de jeunes bourrés de volonté et en quête d’expérience. Abdou H.

Il n’est prévu aucun changement dans le staff technique du CAB. Après le départ de Mustapha Aggoune, le CAB ne fera pas appel à un nouvel adjoint. C’est l’impression qui se dégageait de notre discussion avec l’entraineur en chef, au lendemain de l’annonce du limogeage de son adjoint, Aggoune. Le staff technique est désormais constitué d’Ali Fergani, d’Ikioune, le préparateur physique qui avait fait un passage au CAB dans le staff technique de Rouabah. Cheriet continuera à entraîner les gardiens.

Pas de changement dans le staff technique

Pour ce second match de l’ASK à domicile, la commission arbitrale a désigné le referee, Sahraoui, pour diriger le débat footballistique entre l’ASK et le MSPB demain soir. Sahraoui sera soutenu par les deux assistants, Hellal et Benali. Le coup d’envoi du match a été avancé à 16h au stade Abed-Hamdani.

La Ligue professionnelle vient de l’annoncer sur son site. Le match CAB-OM se jouera sur la pelouse du stade du 1er-Novembre de Batna. Le CAB avait choisi avant l’entame du championnat le lieu de domiciliation de ses matchs. CAB-OM se jouera à partir de 16 heures et c’est la direction de l’OPOW qui se chargera de la vente des billets et de l’organisation du match. M. B.

Domiciliation à l’OPOW Batna

20

Un seul leitmotiv, la victoire
ESM

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

Reconduire le même onze

bien sur le plan mental. Face à l’AB Merouana, ce week-end, le groupe est décidé également à se battre à fond pour offrir la deuxième victoire de la saison à nos fans. Ce qui nous libérera davantage pour entrevoir la suite du parcours avec beaucoup de sérénité.»

n effet, les Vert et Blanc de Mostaganem, qui restent sur une précieuse victoire vendredi dernier (2-1), aux dépens de l’USM Annaba, sont attendus au tournant ce week-end face à l’AB Merouana afin de confirmer leur réveil et signer notamment leur deuxième succès de la saison hors de leurs bases. Les coéquipiers de Hadou qui ont eu une réaction positive suite notamment à leur victoire face aux hommes de la Seybouse, l’USM Annaba, lors de la deuxième journée, sont tenus de prouver aussi que le premier échec contre l’AS Khroub n’était qu’un accident de parcours. Une victoire, ce week-end, face aux hommes de Merouana redonnerait des ailes aux Espérantistes de Mostaganem. Et

E

Pour le coach, Akli Nasr Eddine, il s’agira vraisemblablement de reconduire le même onze ayant affronté l’USM Annaba chez lui le week-end passé. Pour cela, et outre les titulaires habituels, il est plus que certain que le technicien mostaganémois incorpora le défenseur, Aoumer, à la place de Benyagoub, pour trouver vite une solution à la défense, du moment que la formation a encaissé quatre buts lors des deux dernières journées.

Le milieu de terrain, Ait Hocine, estime que son équipe s’est bien préparée au cours de cette semaine et qu’elle est prête à reprendre la compétition avec d’autres ambitions et affronter l’équipe de l’AB Merouana et revenir avec le gain du match.

Ait Hocine : «Le plus dur reste à venir»
est venu spécialement pour apporter un plus à l’équipe, pour qu’elle améliore son classement. Il communique beaucoup avec ses joueurs, donc c’est un entraîneur qui connaît son métier sur le bout des doigts. Les joueurs ont adhéré très vite à sa méthode de travail, ce qui laisse à penser que l’équipe se présentera avec d’autres ambitions au cours du reste du parcours en championnat et aussi en coupe. A l’occasion du dernier match face à l’USM Annaba, nous avons réalisé une belle victoire qui est venue au moment propice pour nous relancer dans la course au championnat. Comment voyez-vous l’avenir ? Le plus dur reste à venir et on est conscients de la difficulté de la tâche qui nous attend cette saison. Pour conclure… Je pense que l’exercice actuel ne ressemble en rien au précédent. Avec un recrutement judicieux, l’équipe d’El Terradji El Mostaganem aura son mot à dire. Tout est fait à ce que la saison version 2013/2014 soit réussie.

L’équipe a rallié Merouana hier matin

ces derniers semblent déterminés à saisir cette opportunité d’évoluer même en déplacement, pour glaner les trois points du succès.

Bentabet : «On se battra à fond»

En prévision de la confrontation de ce week-end face à la formation de Merouana, les Vert et Blanc ont rallié la ville de Merouana, hier matin, par route. Sur les lieux, le staff technique a programmé une dernière séance d’entraînement avant le match. Il devait également désigner l’équipe qui entamera la partie face à Merouana.

Comment est l’ambiance au sein de votre équipe ? Elle est bonne et nous sommes en pleine préparation pour le prochain match. A présent, le groupe est au grand complet. D’ailleurs, il est animé d’une grande envie de faire une rencontre de haut niveau ce vendredi, du moment que le moral est au beau fixe. Donc ce point arraché face à l’USMMH vous a fait du bien moralement… Après notre dernière défaite à domicile face à l’OM, nous étions abattus, et contre l’USMMH nous étions dans l’obligation de faire un grand match et de revenir à Saïda avec un bon résultat. Notre groupe a su comment arracher ce précieux point qui nous a fait beaucoup de bien sur le plan moral, car cela va nous aider en ce début de semaine pour entamer la préparation dans de très bonnes conditions. Maintenant, on se concentre pleinement pour le prochain match, et le moral est bien galvanisé. Ne pensez-vous pas que le MCS a raté une victoire à Hadjout ? Le match était difficile, car Hadjout est revenue d’une victoire en déplacement. En dépit de cet avantage, nous avons bien abordé cette confrontation, en créant trois occasions de but au début de la première mi-temps ; mais la précipitation et le manque de concentration devant les bois adverse nous a beaucoup gênés, car le terrain de Hadjout n’était pas propice pour concrétiser nos assauts. Dans une autre enceinte, notre équipe serait revenue avec les trois points de la victoire, mais le point du nul nous arrange aussi.

Le Widad dès aujourd’hui à Annaba Kebaïli : «C’est le match du rachat pour notre équipe» F
saâda. Nous n’avons pas le droit de rater ce rendez-vous, et nous sommes conscients de la tâche qui nous attend demain. Un seul objectif nous tient à cœur, garder les trois points chez nous. Autrement dit, la victoire est impérative pour votre équipe… Absolument, c’est la seule solution pour nous. Le rendez-vous de demain nous servira de référence, car la défaite enclencherait une crise au sein de notre groupe et on veut absolument écarter ce mauvais scénario. Nous allons nous racheter face à Boussaâda. Ce vendredi, nous allons fêter notre premier succès avec nos supporters. Ne pensez-vous pas que vous allez jouer sous une forte pression ? La rencontre ne sera pas du tout facile, et comme nous avons raté le premier rendez-vous à domicile face à l’OM, nous sommes dans l’obligation de réagir demain contre Boussaâda. Ainsi, seuls les trois points nous rassureront. Certes, il y aura une pression sur nous avant l’entame de la rencontre, mais une fois sur le terrain, celle-ci se dissipera. Il faudra vraiment faire le plein demain. Il est impératif d’amorcer le déclic face à notre hôte. Je vous laisse conclure… Le match de demain sera très important pour la suite de notre parcours et notre équipe est consciente de la mission qui nous attend. D’ailleurs, on ne lâchera pas Boussaâda chez nous. Nous demandons le soutien de notre public et j’espère qu’il sera au rendez-vous demain.

MCS

Le jeune stoppeur, Bentabet nous l’affirmera : «Pour nous, il n’est pas question de céder le moindre point à notre adversaire qui veut assurément gagner pour se racheter de sa dernière défaite. Cela dit, et après avoir raté la première journée face à l’AS Khroub, le groupe a fini par prendre conscience de la nécessité de bien réagir. C’est ce que nous avons fait face à l’USM Annaba. N’empêche que cette victoire nous a fait beaucoup de

Ait Ali et consorts sont appelés à se ressaisir ce week-end

Ait Ali et consorts sont appelés à se ressaisir ce week-end face à un ancien pensionnaire de l'élite, l’AB Merouana. Une tâche bien difficile à surmonter pour les Haouata de Mostaganem.

Ettaoui Wassim

WAT

Le moral est au beau fixe ? Sincèrement, le moral est au beau fixe après la dernière victoire enregistrée face à l’USM Annaba. Quel bilan faites-vous après le déroulement de votre préparation ? Permettez-moi tout d’abord de rendre hommage à l’administration du club qui a veillé tout au long de cette période à mettre l’équipe dans les meilleures conditions, pour la réussite de la préparation d’intersaison. La balle était donc dans le camp des joueurs, qui ont tout donné. Par conséquent, j’estime que le stage a été réussi à 100 % et, nous attendons impatiemment le match de ce week-end face à l’AB Merouana pour confirmer notre bonne santé. Que pensez-vous du coach ? Akli est un bosseur qui

Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

Après ces deux matchs joués, comment voyez-vous le reste du parcours ? Le championnat sera très serré pour les équipes qui joueront l’accession et le maintien. Ainsi, toutes les confrontations seront difficiles. En ce qui nous concerne, on doit absolument rester intraitables chez nous, pour éviter le faux pas contre l’OM. Dorénavant, à Saïda, aucun point ne sera cédé, tout en essayant d’empocher le maximum de points en déplacement, à commencer de ce vendredi face à Boussaâda. Ce vendredi, vous allez recevoir Boussaâda, comment ça se présente ce match ? C’est un match très important pour nous, car la défaite face à l’OM nous a affectés. Comme les matchs sont difficiles à négocier à l’extérieur, il faut donc faire le plein face à Bous-

La rencontre qui mettra aux prises l’USM Annaba avec le Widad de Tlemcen, demain, sera dirigée par Sakhraoui. Le moins que l’on puisse dire, au sujet de cet arbitre, est qu’il n’a pas porté chance aux gars des Zianides la saison passée. Les trois matchs durant lesquels il a officié le WAT, se sont Un tous soldés par des La prime perçue e défaites respecd h Les joueurs du c t a m tivement face Widad de Tlemcen ion à l’ESS, le suspens ki ont perçu, avant r a CSC et le b , e leur départ pour lemcen pour nM du WA T l match MCEE. Le r u Annaba, la prime se fe u dé Le solide nt d’écoper d’un sepulsion WAT esde victoire contre ex vie n i, k so r a à b e e it père mettre a i su u , l’AS Khroub, fixée M q n o r, si u de suspen S Khroub. Le joue de de 3 un terme à à trois millions de n e A l’ m e a ne contr cette malécentimes. Les gars écopé d’u tuera galement de centimes, effec al de é diction avec des Zianides pours tr n n o e li c il e x m r dans l’a ce referee. ront toucher quatre son retou e à l’occasion du ip u q millions de plus si ja. l’é h tc a m prochain M. B. mais ils parviennent à revenir avec les trois points

orts de leur belle entame de championnat, les gars de la cité des Zianides se rendront dès aujourd’hui à Annaba avec un espoir, gros comme ça, de rester sur cette dynamique de bons résultats. Vainqueurs de l’ASK, après avoir arraché le nul à Batna contre le MSPB, les Widadis, qui n’ont pas encore goûté à la défaite, se déplaceront à l’antique Hippone en conquérants. Le départ de la délégation tlemcénienne est prévu à partir de ce matin où ils rallieront l’aéroport d’Oran pour s’envoler directement vers Annaba. La mise au vert des coéquipiers de Tebbal aura lieu à El Hadjar.

Sakhraoui au sifflet

de la victoire du côté d’Annaba. Dans tous les cas, les joueurs donnent l’impression d’être très motivés à l’idée de revenir avec le succès de ce déplacement qui les mènera à l’Est du pays.

La direction s’oppose au retour de Zouak

Entretien réalisé par AMAR B.

Apparemment, le défenseur émigré, Ouassama Zouak, ne fera plus partie de l’effectif du WA Tlemcen. Encore sous contrat avec les Bleu et Blanc, le joueur, qui a raté toute la préparation d’intersaison avec l’équipe, aurait formulé le désir d’intégrer le Widad. La direction du club s’est formellement opposée à son retour et devra résilier dans les prochains jours son contrat, tout en régularisant sa situation financière.

«En plus du fait qu’il n’ait pas donné signe de vie durant toute cette période, le joueur n’a pas répondu aux mises en demeure adressées par la direction du WAT. Pour nous, le cas Zouak n’est plus d’actualité. Il est en abandon de poste», dira le porte-parole du WAT avant d’enchaîner : «Nous allons faire part au joueur de notre décision par écrit». M. B.

«Honnêtement, Ibrahimovic apporte beaucoup en positif au groupe» Recrue la plus chère de l’histoire du championnat de France (64 M€), Edinson Cavani est le plus gros coup réalisé par le Paris Saint-Germain cet été. Un transfert qui a de nouveau confirmé la volonté du club de la capitale de construire une équipe galactique capable d’atteindre l’objectif prioritaire de QSI, à savoir remporter au plus vite la Ligue des Champions. Recruté par Paris alors que d’autres ténors de la scène européenne tels que Chelsea ou le Real Madrid lui faisaient également de l’œil, Cavani ne regrette pas d’avoir privilégié le grand rêve parisien. «Au PSG, le projet et les objectifs sont excellents» «À Paris, ma vie a changé à tous les niveaux, y compris au niveau sportif. J’ai un fort soutien du club, mais aussi des supporters qui m’aident à m’adapter à un nouveau pays, à un autre football. Le projet et les objectifs sont excellents et cela me fait sentir bien au PSG », a déclaré le joueur en marge d’une conférence de presse avec la sélection uruguayenne (qui affrontera le Pérou demain vendred). Un bien-être au PSG qui s’est d’ailleurs confirmé par de bons débuts ponctués par 2 buts inscrits en 4 rencontres de championnat. «Ibrahimovic ? Je le connais en tant que partenaire de vestiaire» Une efficacité qui lui a même permis de prendre un meilleur départ qu’un certain Zlatan Ibrahimovic, meilleur buteur du dernier exercice de L1 la saison passée (30 buts). Mais pas question de mettre les deux hommes en opposition. Sur le terrain, l’Uruguayen prouve qu’il peut évoluer aux côtés du Suédois dans le 4-3-3 instauré par Laurent Blanc. Et dans le vestiaire, tout semble aller entre les deux stars de l’attaque parisienne «Ibrahimovic ? Je le connais en tant que partenaire de vestiaire. Nous avons des caractères différents, mais dans un groupe il y a toujours des personnalités différentes. Je ne peux rien dire de négatif sur lui parce qu’honnêtement il apporte beaucoup en positif au groupe. Après, dans sa vie personnelle, chacun fait ce qui lui semble le mieux.» Une bonne entente affichée qui ravira sans doute le PSG et ses supporters qui attendent désormais que leurs deux artilleurs empilent but sur but.

Cavani

PSG

Coup d’œil

International

www.lebuteur.com

Allegri «Le retour de Kaka
est une bonne opération»

Milan AC

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

Kaka : «Mario est un grand joueur» Kaka évoque sa future association avec l'International Italien, Mario Balotelli. Il espère la même réussite qu'il a eu avec Inzaghi. “Mario est un grand joueur, j'espère que nous évoluerons bien ensemble. J'espère répéter avec lui le duo que je formais avec Pipo (Inzaghi)”, a déclaré Kaka lors de sa présentation officielle ce lundi.

L'entraîneur du Milan AC, Massimiliano Allegri, a fait part de sa satisfaction de voir le milieu de terrain brésilien, Kaka, revenir au club. Il espère pouvoir lui faire retrouver le niveau qui fut le sien lorsqu'il est devenu Ballon d'Or. Pour le coach lombard, le retour de Kaka va considérablement renforcer son effectif : «Le retour de Kaka ? Tout le monde attendait ça. Il s'agit d'une très bonne opération pour le club. Avec le départ de Boateng, nous ne disposions plus de meneur de jeu de formation, et avec l'arrivée de Kaka, nous sommes comblés, et cela nous permettra de faire un bon en avant du point de vue technique. Il nous apporte beaucoup d'enthousiasme”, assure le technicien du Milan AC dans les colonnes de Tuttosport.

O. Marseille Fanni «Il faut éviter à Thauvin la pression malsaine»

21

Belletti : «Kaka au Milan est l'égal de Messi à Barcelone» L’arrivée de Kaka au Milan AC était attendue depuis plusieurs jours par les supporters lombards et certains spécialistes dont son ancien coéquipier en Seleção, Belletti, qui est désormais commentateur sur SporTV. Pour le champion du monde 2002, le milieu de terrain a fait le bon choix en retournant dans un club qui est comme sa maison et où il a connu ses plus belles années en Europe, comme il l’a confirmé sur Globoesporte : «Kaka à Milan est comme Messi à Barcelone ou Rogerio Ceni à São Paulo. Il est la grande idole des supporters. Il ne voulait pas encore revenir au Brésil. Il veut continuer à jouer à un haut niveau et donc rester en Europe est le bon choix. Et s’il n’était pas resté en Europe, il aurait choisi les Etats-Unis. Il ne s’est jamais fait au système de jeu du Real Madrid et il n’a jamais été vraiment bien perçu par les supporters. A Milan, il aura le moral et devrait être au cœur du jeu.»

Lemina blessé et qui s'est contenté de quelques tours de terrain, c'est Florian auvin qui a retenu l'attention des supporters et des médias ce mercredi matin lors de la séance d'entraînement du jour. A propos de la nouvelle recrue, l'expérimenté Rod Fanni a tenu a prévenir : «Marseille, c'est assez spécial. Il y aura beaucoup d'attente sur auvin, mais il faut éviter les pressions malsaines, car il a beaucoup de talent qu'il doit maintenant exprimer.» Elie Baup, lui aussi, a préféré rester sur le champ sportif, et a refusé de commenter le montant d'un tel transfert. «C'est difficile de parler d'argent car je ne vois, moi, que la valeur sportive d'un joueur et sa performance. auvin peut jouer aux trois postes même si son poste de prédilection reste l'axe. Il a brillé au championnat du monde, il a un super pied gauche, une belle frappe. Il voit bien le jeu, et se projette vite vers l'avant, il a beaucoup de qualités dans le domaine offensif mais il doit aussi se mettre au diapason avec le collectif et l'idée directrice de cette équipe.»

Bayern Munich

«Le Ballon d’Or ? Bien sûr que j’y crois» Franck Ribéry sera-t-il le digne successeur de Lionel Messi pour le trophée du Ballon d’Or ? Interrogé en conférence de presse alors qu’il se trouve actuellement en rassemblement avec l’équipe de France, le milieu offensif du Bayern Munich s’est exprimé à ce sujet. Il se montre plutôt confiant dans la course au trophée, mais ne souhaite pas s’enflammer pour autant «Le Ballon d’Or ? Bien sûr que j’y crois. L’année dernière, j’ai fait ce qu’il fallait sur le terrain et en dehors, en étant très professionnel. Je me suis éclaté avec mon équipe, on a pris énormément de plaisir. Je suis encore en pleine confiance. Le trophée de la Supercoupe a fait beaucoup de bien au club. C’est à moi de continuer sur cette voie.»

Ribéry

Scolari a appelé Kaka pour évoquer la Seleção

Meilleur buteur de Premier League ces deux dernières saisons (avec Arsenal puis Manchester United), Robin Van Persie se fait plus discret cette saison, malgré un doublé en ouverture du championnat. Muet contre Chelsea puis Liverpool, le Néerlandais ne vivrait pas très bien le chan-

Manchester United

gement d’entraîneur vécu par le club mancunien cet été. D’après le Daily Star, l’international batave n’est pas persuadé de la capacité de David Moyes à remplacer Sir Alex Ferguson (qui l’avait convaincu de venir à Old Trafford) et douterait de certaines méthodes d’entraînement de son

Van Persie déçu par Moyes

Le transfert de Kaka au Milan AC aurait selon le journal brésilien, Folha de S. Paulo, été dicté par le sélectionneur Luis Felipe Scolari qui aurait eu le meneur de jeu au téléphone la semaine passée pour lui conseiller de trouver un club où il aurait du temps de jeu cette saison afin de conserver ses chances de retrouver la Seleção. Lui qui avait révélé vouloir jouer la Coupe du monde en juin prochain a donc décidé de suivre les recommandations de son sélectionneur et aura la chance d’arriver dans un club qu’il connaît parfaitement. Reste désormais au milieu de terrain de retrouver son meilleur niveau afin de postuler à une place au sein de la Seleção où le poste de meneur de jeu est actuellement occupé par Oscar qui n’a pas encore convaincu avec le Brésil.

coach. «Quand il est frustré, il est capable de faire n’importe quoi, comme on l’a vu contre Liverpool. Il trouve que ce n’est pas pareil avec le nouvel entraîneur et travailler avec Fergie lui manque. Il adorait jouer pour lui», a déclaré au journal anglais un proche du joueur.
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

QUOTIDIEN SPORTIF ANNExE DE PANORAMA

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Perez a caché le montant du transfert pour ne pas froisser Ronaldo
REAL MADRID Finalement, c’est 100 millions d’euros pour Bale
e Real Madrid aurait effectivement payé 100 millions d'euros lors du dernier mercato pour recruter Gareth Bale. Le club espagnol, qui avait communiqué sur 91M d'euros, aurait demandé à Tottenham et à l'agent du joueur de garder ce montant secret. Le feuilleton de l'arrivée de Gareth Bale au Real Madrid a pris fin ; celui du "vrai" montant de son transfert, peut-être pas encore. La BBC a dévoilé des documents où il est stipulé que le Gallois a été transféré pour 85,4 millions de livres, soit 100 millions d'euros. Autrement dit, le nouveau record mondial en la matière.

22

Jeudi 5 septembre 2013

N° 2396

www.lebuteur.com

Coup d’œil

International

L

pas le révéler directement : son homologue du Real Madrid, Florentino Perez, lui aurait fait signer une clause de confidentialité.

Perez a fait signer une clause de confidentialité au président de Tottenham Ces documents, la BBC les aurait obtenus grâce à... Daniel Levy, le président de Tottenham, l'ex-club de Gareth Bale. Le patron des Spurs a laissé filtrer ces papiers afin de jouer la transparence et prouver à ses supporters que, conformément à ses promesses, il n'avait pas laissé partir l'ailier à moins de 100M d'euros. Levy ne pouvait

C’était un transfert attendu par tous mais qui a mis du temps à se dessiner. Finalement, en toute fin de mercato, Gareth Bale a pris la direction du Real Madrid pour environ 100M€. Si beaucoup d’attentes sont placées en lui, il a encore tout à prouver pour devenir une légende du Real. À l’instar du Brésilien Ronaldo. «Je pense que c’est un joueur vraiment spécial. Si on laisse de côté l’argent qu’il a coûté, j’espère qu’il va réussir avec le club. Le Real Madrid est une équipe où s’il réussit les gens ne l’oublieront jamais», a confié Ronaldo pour Mundo Deportivo, qui a

Ronaldo : «Si Bale réussit, les gens ne l’oublieront jamais»
bien connu le Real Madrid pour y avoir évoluer pendant cinq saisons (2002-2007. «J’espère que le Real Madrid va gagner la Liga et la Ligue des champions» L’ex-international brésilien n’a pas voulu se prononcer au jeu des pronostics mais à tout de même révélé sa préférence pour le futur vainqueur de la Liga. «Le Real Madrid se cherche encore une manière de jouer et je crois qu’avec Carlo Ancelotti sur le banc, il va réussir à la trouver. Je crois aussi que la rivalité entre le Real Madrid et Barcelone va être encore plus grande. Cette saison va être très mouvementée avec les deux équipes qui vont lutter pour la Liga et la Ligue des champions. Je crois que le Barça est toujours le favori mais le football n’est pas mathématique. Je voudrais que le Real gagne mais le Barça a la meilleure équipe. Nous verrons…», a déclaré Ronaldo dans Mundo Deportivo. «Messi se démarque du reste de l’équipe» Le Brésilien qui a joué au Barça et au Real Madrid connait très bien la Liga. Il a donné son point de vue sur le nouvel effectif de Gerardo Martino et du FC Barcelone. «Je crois que l’équipe n’a pas beaucoup changé, ce sont les mêmes joueurs qui continuent avec le même style de jeu. Juste Neymar est venu renforcer l’effectif. Le Barça est toujours une grande équipe avec Messi à sa tête qui est un phénomène et qui se démarque toujours du reste de l’équipe», a confié 'El fenomeno'.

L'agent de Bale a reçu des pressions afin de ne pas dévoiler le salaire de son joueur Pourquoi le club merengue voulait-il absolument donner 91M d'euros comme chiffre officiel ? Probablement pour ne pas froisser sa star, Cristiano Ronaldo, enclin à quitter le Real Madrid après avoir fait part de son «mal-être», et qui attend une prolongation de contrat avec revalorisation salariale à la clé. C'est, justement, l'une des données que la Maison Blanche voulait garder secrète elle aussi : le salaire de Gareth Bale. L'agent de l'international gallois, Jonathan Barnett, a annoncé que le salaire de son protégé au Real serait de 13 millions d'euros nets annuels. L'agent de Bale aurait subi des pressions afin de ne pas dévoiler le salaire du néo-Madrilène Comme à Levy, il aurait en effet été demandé à Barnett de ne pas donner les vrais chiffres : l'agent a confessé avoir subi des pressions de la part

d’un haut responsable du Real Madrid pour ne pas dévoiler le salaire de Bale.

Le Real a peur de recevoir des demandes d’augmentation des joueurs Motif ? Les dirigeants du club espagnol avaient peur de recevoir une vague de demandes d’augmentation de salaire de la part des joueurs du club. A ce propos, Cristiano Ronaldo attend toujours confirmation de sa revalorisation salariale, à hauteur de 17M d'euros nets annuels. Le Portugais est actuellement rémunéré sur une base de 10,5 millions d'euros nets annuels. Une bonne raison de vouloir garder secret le salaire de Bale. In lequipe.fr

Ronaldo énervé pour Özil

«Son départ est

Récemment transféré à Arsenal, Mesüt Özil ne distribuera plus les caviars à la louche à Madrid. Après Sergio Ramos et Alvaro Arbeloa, c’est Cristiano Ronaldo qui a donné son point de vue sur le départ du meneur de jeu du Real Madrid. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la star madrilène, qui a appris la nouvelle lors du rassemblement de la sélection portugaise, n’est pas du tout contente de ce transfert. D’après le quotidien AS, Ronaldo aurait confié son dépit à ses coéquipiers de sélection, notamment Pepe et Coentrao. «Le départ d’Özil est une très mauvaise nouvelle pour moi. C’était le joueur qui connaissait le mieux mes mouvements face au but», aurait-il déclaré. Toujours selon le journal, l’attaquant du Real se serait montré particulièrement affecté tout au long de la journée d’hier, répétant plusieurs fois son énervement face à la décision de son club de vendre celui qui lui a donné 27 passes décisives au total à Madrid.

une très mauvaise nouvelle pour moi»

Coentrao a vécu un calvaire
Pisté par le PSG, l’AS Monaco, Tottenham, Manchester United ou encore Benfica lors du mercato estival, Fabio Coentrao a finalement été contraint de rester au Real Madrid cet été. Selon Sport, l’international portugais serait très affecté par cette situation, alors qu’il visait davantage de temps de jeu pour les mois à venir en vue de la Coupe du Monde au Brésil, l’été prochain. Un proche du dossier raconte le calvaire qu’a vécu Fabio Coentrao lundi soir, date de clôture du mercato : «Il y a eu beaucoup de souffrance, de tension. Il a vécu des moments difficiles, avec une certaine angoisse et de la frustration à la fin». Fabio Coentrao, qui n’entre pas dans les plans de Carlo Ancelotti, devrait être utilisé en tant que doublure cette saison.

Pedro : «Casillas est un immense gardien»
Annoncé sur le départ lors du mercato et ayant tracé le premier trait d'une croix sur sa place de titulaire en club, Iker Casillas ne vit pas la période la plus glorieuse de sa carrière. Et pourtant, cette situation n'a en rien endigué la confiance de ses partenaires de la Roja. L'attaquant du Barcelonais Pedro a pris la défense du portier espagnol à l'approche du match de qualification pour la Coupe du Monde face à la Finlande, vendredi soir. « Aussi bien Iker que Victor (Valdés) s'entraînent très bien en ce moment. Iker ne passe pas de très bons moments avec son club mais c'est un immense gardien et nous n'avons aucun doute concernant son professionalisme », a ainsi déclaré l'attaquant blaugrana. Si le soutien de ses coéquipiers de la sélection est avéré, c'est bel et bien celui de son entraîneur en club qui lui fait défaut. Autant dire que ce match contre la Finlande sera une belle occasion de montrer que la place de remplaçant ne lui convient plus.

Avoir évolué dans la même équipe que Cristiano Ronaldo durant une saison (2009-2010) n’a pas forcément influencé Guti au moment de choisir qui du Portugais ou de Lionel Messi était le meilleur joueur du monde. L’ancien international espagnol, aujourd’hui à la retraite après un bref passage à Besiktas, a livré son sentiment au cours de l’émission Punto Pelota. «Zidane et Ronaldo étaient les deux meilleurs joueurs que j’ai vus. Actuellement, je l’ai déjà dit, le meilleur du monde c’est Messi, d’après moi. Ca me coûte de le dire, mais c’est la vérité. Il n’y a pas une énorme différence, mais je crois que sur certains détails, quand son équipe a besoin de lui, il résout plus de matches. C’est quelque chose que j’ai dit plusieurs fois. Ce sont les deux meilleurs du monde, mais je préfère Messi», a déclaré celui qui est désormais entraîneur chez les jeunes du Real Madrid.

Guti : «Messi est meilleur que C. Ronaldo»

Gareth Bale est enfin au Real Madrid. Annoncé dimanche sur le site officiel des Merengue, avant d'officialiser sa venue lundi devant le public du Santiago Bernabeu, le Gallois pourrait être le joueur le plus cher de l'histoire devant Cristiano Ronaldo (94 millions d'euros). Certains en Europe évoquent en effet une indemnité transfert de 101 millions d'euros. Quoiqu'il en soit, à en croire ESPN, Florentino Pérez aurait déjà établi une stratégie marketing pour récupérer en un an la somme investie sur le Gallois. Ainsi, pour cette seule saison, le Real Madrid serait déjà certain de vendre près de 40 000 maillots, mais le nombre pourrait augmenter en fonction des débuts de Gareth Bale dans le collectif des Merengue. D'après les informations d'ESPN, le départ de Kaka qui bénéficiait d'une grosse cote en Amérique du Sud - devrait être compensé sur le marché anglo-saxon. Tout reposerait, en effet, sur une revalorisation du contrat de Bale avec Adidas, qui servirait donc les intérêts directs du Real Madrid. Enfin, 4 autres millions d'euros pourraient provenir de la vente d'une collection personnalisée à l'effigie du Gallois. Bref, tout semble réglé à Madrid.

Bale en l'espace

pour rembourser

Le plan de Pérez

d'un an !

D écrassage
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

www.lebuteur.com

Jeudi 5 septembre 2013
Horaires des prières

N° 2396

Numéros utiles

«N'offre pas une cravate à qui a besoin d'une chemise»
Le proverbe du jour
(Proverbe anglais)

Jeudi
Dohr Asr Maghreb Icha

29 Chewal 1434

Prévisions météo pour Alger et ses environs
SOLEIL, ORAGE POSSIBLE

23

JEUDI

Vendredi
Fedjr Chourouk

: 12h47 : 16h23 : 19h14 : 20h34

SOLEIL, ORAGE POSSIBLE

VENDREDI

Le président tchétchène, Ramzan Kadyrov, aime montrer aux yeux de tous qu'il est un grand gaillard. Preuve en est avec son compte Instagram sur lequel le Président partage toutes sortes de photos et de vidéos. La dernière en date est celle d'une courte vidéo le montrant en train de rouler à 241 km/h sur une autoroute russe. Fortement médiatisée, cette vidéo a également créé la polémique. Mis en place à la tête de la politique tchétchène par Vladimir Poutine, Ramzan Kadyrov est habitué aux frasques médiatiques. Après avoir accueilli à bras ouverts Gérard Depardieu, avoir dîné et dansé avec lui, l'homme était déjà dans les gros titres en ayant insulté un arbitre lors d'une rencontre de football. En effet, alors que le club Terek Grozny, dont il est le président, rencontrait le Rubin Kazan, Ramzan Kadyrov était monté dans la cabine des commentateurs pour insulter l'arbitre.

Le Président tchétchène se filme à 241 km/h sur l'autoroute

ACTUEL

Tandis que vous vieillissez, votre métabolisme ralentit sa course folle et vous commencez à stocker davantage de calories. Donnez-lui un coup de pouce en adoptant de nouveaux reflexes !

5 habitudes qui boostent votre

: 04h54 : 06h23

Matin : 23 °C A-M : 31 ° C Vent : 7 km/h Direction : N.

Matin : 21 °C A-M : 30° C Vent : 7 km/h Direction : N.

métabolisme !

Du salon au dressing en passant par le bureau, la maison de Jian Yang, un Singapourien de 33 ans, est un véritable musée de la poupée, avec plus de 6.000 Barbie et 3 000 autres figurines exposées dans des vitrines et sur des étagères. Ce directeur de la stratégie pour un groupe publicitaire a acheté sa première poupée Barbie à l'âge de 13 ans, avec son premier argent de poche.- Sa passion pour les poupées est ensuite devenue une "folle obsession". Il a consacré au moins 500 000 dollars singapouriens (près de 300 000 euros) à sa collection au cours des vingt dernières années. "Je voyage pour mon travail, je voyage pour le plaisir, donc je trouve des poupées partout", déclare celui qui se décrit comme un "accro aux jouets". Il est ainsi revenu de sa dernière escapade à New York avec 65 poupées dans ses bagages et n'a aucune intention de ralentir la cadence, même si sa marotte commence à devenir envahissante. "J'ai encore un mur vide", dit-il en riant, ajoutant qu'il achètera la maison d'à côté lorsqu'il se retrouvera trop à l'étroit.

La maison aux 6 000 poupées Barbie

1- Trouvez vos bonnes habitudes de repas Voilà des années que les spécialistes nous disent de privilégier des collations moins importantes mais plus fréquentes pour booster notre métabolisme. Pourtant, rien ne prouve que cette méthode soit plus efficace que celle qui consiste à prendre trois repas équilibrés par jour. Ce qui fonctionne pour certains ne fonctionne pas forcément pour dʼautres, à vous de déterminer la façon de vous alimenter qui convient le mieux à votre corps. Pour cela, expérimentez différentes méthodes et soyez attentif : évaluez le nombre de calories que vous consommez, évaluez votre faim. Tenir un journal alimentaire sur une semaine pourrait notamment vous aider à tirer des bilans de vos expériences et à y voir plus clair ! 2- Misez sur les protéines Vous avez besoin de protéines pour construire vos muscles et les nourrir. Les muscles consomment des calories même quand ils ne sont pas en action, ce qui est loin dʼêtre le cas de votre masse graisseuse. Les auteurs dʼune étude publiée en 2012 aux Pays-Bas suggèrent de consommer quotidiennement 1,2 grammes de protéines pour chaque kilogramme

Ingrédients GG 200 g de farine complète ; GG 1 cuillère à café de levure de boulanger; GG 1 pincée de sel ; GG 20 cl dʼeau. Pour le sirop 100 ml de miel ; 50 g de beurre; GG 1 pincée de poivre (facultatif).

(crêpettes au miel)

Marassi
Recette

pesé. Attention, cela ne vous oblige pas à vous jeter sur la viande ! Les protéines se trouvent également dans les œufs, les poissons ou encore les produits laitiers…

3- Mettez-vous aux yaourts ! Le yaourt permettrait de garder la ligne, et ce notamment en raison des bactéries quʼil contient. En effet, certaines bactéries contenues dans les yaourts parviendraient à contrer un surplus de calories en aidant lʼorganisme à traiter les aliments différemment !

drez du piment, du gingembre ou même du curcuma sur vos préparations. En plus dʼêtre savoureuses, elles apporteront un petit coup de fouet bienvenu à votre métabolisme !

8 aliments énergisants pour une journée productive
La prochaine fois que vous vous traînez les pattes, laissez faire le café et prenez un des aliments sains suivants pour doper votre énergie de façon naturelle.

4- Saupoudrez des épices ! Il est reconnu que les épices ont un effet bénéfique sur le métabolisme. Apprenez à les utiliser lorsque vous cuisinez : saupou-

5- Commencez la cardio ! Les exercices de cardio, comme ceux pratiqués dans un cours dʼaérobic, sont intéressants à plus dʼun titre : non seulement ils vous permettent de brûler des calories pendant votre séance, mais comme vous taux métabolique reste élevé les heures qui suivent, vous continuez à brûler des calories même une fois au repos dans votre canapé ! 20 à 45 minutes de cardio plusieurs fois par semaine permettraient de brûler jusquʼà 109 calories de plus par jour.

Robert Pattinson seul au monde !

People

« C'est étrange, on commence à changer, l'enfance prend fin et, tout à coup, on sent que, même physiquement, on est différent, on se sent plus lourd. Comme si auparavant je faisais seulement semblant d'être adulte. » Voilà ce que vient de déclarer Robert Pattinson lors d'une récente interview. Le jeune acteur semble aller de pire en pis. À 27 ans, l'interprète d'Edward ferait-il une crise existentielle ? Ça ne nous étonnerait pas… L'ex-amoureux de Kristen Stewart se sent différent, mal dans sa peau, délaissé. La solitude lui pèse et il n'en peut plus. Il a d'ailleurs confié à l'édition espagnole du magazine GQ l'étendu de son désarroi. Le jeune homme qui collectionne les conquêtes (et les bourdes) depuis sa rupture avec Kristen a confié : « C'est impossible de mener une vie normale. Les gens ne réalisent pas combien on peut se sentir seul. Mais, quoi qu'il arrive, j'ai eu de la chance parce que le succès ne m'a pas atteint quand j'étais trop jeune. J'ai pu avoir une vie avant. » Une vie que l'acteur semble regretter amèrement.

Noix de cajou, amandes et noisettes contiennent beaucoup de magnésium, qui joue un rôle clé dans la conversion du sucre en énergie. Elles contiennent aussi des fibres, pour réguler votre taux de sucre sanguin, et des protéines, pour couper la faim. Mettez un sac de noix variées ou de mélange montagnard (fruits secs et noix) dans le tiroir de votre bureau ou dans votre sac à main : vous y puiserez ce quʼil vous faut pour maintenir votre énergie tout au long du jour.

Noix

Lorsqu’on possède une couette en duvet, il faut bien l’entretenir pour qu’elle reste comme neuve. Il faut la sortir toutes les semaines. De temps en temps, il faut passer dessus un chiffon imbibé de trichloréthylène et bien l’aérer ensuite pendant toute une journée au soleil. On peut aussi faire sécher en machine.

A Entretenir une couette en duvet
stuce

Préparation 1. Mélanger tous les ingrédients dans un mixeur jusqu'à obtention dʼune pâte liquide et laisser reposer pendant 5 minutes. 2. Faire chauffer une poêle huilée à feu vif. Remuer la pâte et en verser une petite louche sur la poêle (les Marrasi doivent faire des disquettes de 8 cm de diamètre et être un peu épais

comme les panc a k e s ) . 3. Faire cuire et dorer 1 min à feu moyen, puis retourner. Laisser cuire et dorer lʼautre face. Mettre de côté les crêpettes cuites. 4. Pour préparer le sirop, faire chauffer le beurre dans une casserole pendant 3 à 4 min à feu moyen, puis ajouter le miel et le poivre en rem u a n t . 5. Plonger les disquettes de Marrasi dans le sirop, puis les mettre dans un plat à servir.

N ew s

Sant é

C'est sans doute l'université la plus exigeante du monde... ou le niveau scolaire le plus désastreux du globe. En effet, pas un seul des 25 000 candidats au concours d'entrée à l'université du Liberia n'a été retenu, l'ensemble des lycéens s'étant tout simplement vu recalé. Un échec collectif hors normes qui serait imputé au manque d'enthousiasme et au faible niveau d'anglais des étudiants selon un des responsables de l'université. Ce fiasco retentissant s'avère

0 Liberia : 0% de réussite à l'examen d'entrée à l'université
Le

Lorsque le cœur sʼemballe dangereusement ou fait un arrêt cardiaque, les secours ont lʼhabitude dʼutiliser le défibrillateur. Le problème avec cette méthode, cʼest que le puissant courant électrique qui est envoyé peut avoir des effets un peu violents pour lʼorganisme. Les volts se propagent à travers les os et la chair et peuvent provoquer des dommages à plusieurs niveaux : chez certaines cellules dont ils causent la destruction, mais aussi pour le rythme cardiaque qui tend à sʼaccélérer. Les chercheurs de lʼUniversité John Hopkins à Baltimore aux Etats-Unis ont donc eu lʼidée de tester une toute nouvelle méthode alternative, plus douce et plus naturelle que le défibrillateur. Lʼidée serait de "rebooster le cœur sans lʼabîmer" en utilisant de la lumière, expliquent les chercheurs dans la revue Nature Communications. "Ne serait-

Infarctus : de la lumière pour ranimer le cœur

Demain : Chocolat noir

ce pas stupéfiant dʼexploiter la lumière sur quelquʼun qui fait un arrêt cardiaque pour le ramener à la vie ? imagine Natalia Trayanova, professeure en génie biomédical à lʼuniversité Hopkins. Nous en sommes loin pour lʼinstant, mais cʼest lʼidée de base qui guide nos recherches".

Aucun ronflement nʼest normal, il est le signe que lʼair sʼécoule mal dans les voies aériennes supérieures. Les muscles qui contrôlent la langue et le palais se relâchent. Au passage de lʼair, à lʼinspiration, ces muscles devenus flasques et mobiles se mettent à vibrer et donc à faire du bruit. Ce nʼest pas une maladie, mais cʼest très gênant au quotidien. Le ronflement important et prolongé est plutôt associé à un sommeil moins réparateur car il peut être cause de micro-éveils. Cela peut même devenir dangereux lorsque la gorge est si petite quʼelle en arrive à se fermer pendant le sommeil. A ce moment-là, lʼair ne passe plus et on parle dʼapnée du sommeil. Cela concerne 2% de la population adulte.

Plus on dort profondément, plus on ronfle
Faux !

Question

Une technologie possible dans une décennie

Comment une simple lumière pourrait-elle remplacer un défibrillateur ? La technologie envisagée sʼappuie sur lʼoptogénétique. Il sʼagit dʼinjecter des protéines qui réagissent à la lumière dans des cellules cardiaques. Au contact de la lumière, ces molécules ouvriraient des canaux capables de conduire lʼélectricité jusquʼau cœur afin de réguler le rythme cardiaque.

C hiffre du jour

d'autant plus embarrassant que l'université du Liberia est l'un des deux seuls établissements publics d'enseignement supérieur du pays. Le Liberia connaissant de surcroît un taux d'illettrisme particulièrement alarmant. Une telle initiative de la part de l'université est donc loin d'endiguer le problème et pourrait balayer les ambitions de ces jeunes étudiants grossièrement recalés en masse. La ministre de l'éducation libérienne, Etmonia David-Tarpeh, s'est

d'ailleurs montrée abasourdie par l'ampleur de ces résultats littéralement incroyables et n'a pas hésité à les comparer à un "meurtre de masse", rapporte BBC News. "Je sais qu'il y a beaucoup de faiblesses dans nos écoles, mais quand tout un groupe de personnes qui passe des examens échoue, cela suscite des doutes" a-t-elle précisé en ajoutant quelle "aimerai[t] vraiment pouvoir étudier les résultats."

18:35 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 20:00 Les hommes de l'ombre 20:50 Les hommes de l'ombre 21:40 TV5MONDE, le journal 21:55 Journal (RTS) 22:25 Le journal de l'économie 22:30 Passe-moi les jumelles 23:30 TV5MONDE, le journal Afrique 23:45 Entre deux ombres 01:20 Le dessous des cartes 01:35 Les nouveaux paradis 02:00 TV5MONDE, le journal 02:30 Les animaux stars des zoos

12:00 Journal 12:40 Petits plats en équilibre été 11:55 Les feux de l'amour 12:55 La disparition de mon enfant 14:30 Quatre mariages pour une lune de miel 16:20 Bienvenue chez nous 17:15 Secret Story 18:05 Le juste prix 19:00 Journal 19:35 Petits plats en équilibre 19:37 1001 questions santé 19:38 Météo 19:42 Nos chers voisins 19:45 Pep's 19:50 Profilage 20:45 Profilage 21:45 Profilage 22:50 New York, section criminelle 23:40 New York, section criminelle 00:35 New York police judiciaire 01:25 Reportages

12:00 Journal 12:50 Consomag 13:00 Toute une histoire 14:35 Comment ça va bien ! 15:50 Le jour où tout a basculé 16:20 Côté Match 16:25 Dans la peau d'un chef 17:10 On n'demande qu'à en rire 17:45 Avec ou sans joker 18:20 N'oubliez pas les paroles 18:45 Y'a pas d'âge 19:00 Journal 19:45 Des paroles et des actes 22:05 Les concerts uniques France Télévisions 23:25 Dans quelle éta-gère 23:27 Météo outremer 23:30 Toute une histoire 01:00 L'appel de l'Ouest 02:00 Eurocops

10:40 Météo 10:45 Le 12.45 11:05 Scènes de ménages 11:45 Mortelle performance 13:35 Un dîner presque parfait 15:35 La meilleure boulangerie de France 16:40 100 % mag 17:45 Le 19.45 18:05 Scènes de ménages 18:50 Bones 19:40 Bones 20:30 Bones 21:20 Bones 22:05 Bones 22:55 The Gates 23:50 Météo 23:55 M6 Music

24

N° 2396 Jeudi 5 septembre 2013

C

il a dit ui

omme

l

Hamouche perd la mémoire en
Hier, on vous parlait de Hamouche, l’attaquant de la JSMB, qui s’est blessé à la tête lors d’un choc avec un joueur adverse. S’il s’est relevé quelques instants après, non sans avoir donné quelques frayeurs à tout le monde, son attitude à la fin de la rencontre a laissé d’aucuns perplexes. Hamouche a juré, en effet, ne se souvenir de rien. Ni de sa

Ce n’est vraiment pas le «Cadi» de tes soucis !

«J’appelle tous les supporters à protéger la JSK» Azzedine Aït Djoudi, entraîneur de la JSK

plein match !

«Halilhodzic a été réglo avec tout le monde. S’il ne m’a pas convoqué, c’est que je ne le mérite pas»

Ce n’est pas de la langue de bois

Foued Kadir, attaquant du Stade Rennais

Kolo Touré

Afak Relizane à la conquête de la Danone Nations Cup !
De notre envoyé spécial à Londres : Farid Aït- Saâda

chute, ni du match, encore moins du score. Le bonhomme a perdu la mémoire ! Pourtant, rien dans son comportement durant le match n’indiquait ça. Il s’est même distingué par quelques gestes techniques que le public a applaudis. Que tout le monde se rassure, Hamouche n’a rien de grave. Il a dû retrouver tous ses esprits, après.

en tatouage

Ebossé

Un fan de Liverpool a voulu se faire floquer le nom de la nouvelle recrue des Reds sur la peau. Il se voyait déjà se la péter avec ses potes et son «Kolo Touré» tatoué sur le pied. Sauf que pour des raisons encore inconnues, le tatoueur a commis une vilaine erreur : «Kolo Touro» à la place de «Kolo Touré». Bon, c'est encore rattrapable, le «o» peut encore se changer en «é» sans trop de dégâts. Ça lui apprendra aussi à s'allonger sur la table du tatoueur pour ronquer au lieu de surveiller le travail réalisé.

dédie son but à son bébé… Madi !

o ld na Ro et Irina s’alternent

barbecue au Les vrais puristes préféreront

Ebossé a offert, mardi, la victoire à la JSK sur le terrain du CRB Aïn Fekroun. Le Camerounais a tenu à dédier son but aux supporters, en général, et à son bébé, en particulier. Sauf que le Camerounais n’est pas encore père. Il n’est même pas marié. Renseignements pris, celui qu’il appelle son bébé n’est autre qu’Aymen Madi. C’est vrai qu’avec sa frimousse que l’enfance refuse de quitter, Madi a tout d’un bébé. Mais pas sûr qu’il appelle Ebossé papa.

C’est parti pour la 14e édition de la Danone Nations Cup ! Ce qui est convenu d’appeler officieusement la «Coupe du monde des minimes» a démarré symboliquement hier avec la cérémonie d’ouverture qui a eu lieu dans l’amphithéâtre du Surrey Sport Park, au sud de Londres. L’Algérie est représentée par l’équipe d’Afak Relizane, vainqueur des tournois préliminaires pour l’Algérie auxquels avaient participé quelque 103 000 enfants des 48 wilayas du pays. En tout, 32 pays vont concourir, trois jours durant, pour avoir le droit de disputer samedi, au stade Wembley, la finale qui sera parrainée par Zinedine Zidane.

«One, two three ! Viva l’Algérie !» à Paris et à Londres

national Hadj Adlane, ainsi que du leader du projet algérien, Yasmine Bouguera, assistée de Nassima Oussalah, toutes deux de Danone Algérie. Conscients qu’ils ne représentant pas seulement leur ville, mais l’Algérie entière, deux des joueurs ont eu la bonne idée de ramener avec eux le drapeau algérien.

12 enfants et 4 encadreurs, dont le parrain Hadj Adlane

quand même cette photo. Même décor, même barbecue, mêmes charcuteries. Seulement un tout autre modèle prend la pose devant le barbecue de compétition. Irina Shayk, la belle de Ronaldo, c'est quand même plus alléchant. Et il faut l'avouer, sans volonté de nuire à Cristiano, que ce cliché est plus beaucoup, plus soigné.

Il semblerait que la superstition a atteint Les supporters du CRB Aïn Fekroun sont mécon- un degré de névrose narcissique au Moutents. Et ils l’ont fait savoir. Mécontents d’abord que leur équipe aligne trois défaites de suite. Puis par la pro- loudia. Sinon comgrammation de la LFP qui les force à enchaîner avec les ment expliquer que gros bras de la Ligue 1 dès la première journée. Le CRB l’équipe ait changé de Aïn Fekroun a déjà joué l’ESS, le MCA et la JSK. Il ira tenue à la mi-temps. Comme il ne pleuvait affronter le CABBA tout revigoré par sa large victoire face à l’USMA (3-1). Furieux, les supporters pas mardi à Oran lors de MCO-MCA, il n’y a de Aïn Fekroun ont chanté : Maranach le pas de raisons apparentes Barça (nous ne sommes pas le Barça ! qui obligeraient l’équipe à tronquer sa tunique blanche ndlr) De quoi tempérer quelques arpour une autre de couleur verte. Sauf qu’on s’est, a priori, deurs. mis dans la tête que le vert porte bonheur à l’équipe. Du coup, les joueurs ont été priés de se mettre au vert à la mi-temps. Le plus drôle, c’est que le Mouloudia a ouvert le score. De quoi s’en convaincre.

CRBAF n’est pas le Barça !

Le Mouloudia et la baraka du blanc

La délégation d’Afak Relizane est arrivée hier à Londres via Paris. Elle est composée de 12 joueurs, tous âgés de 12 ans (âge limite pour participer au tournoi), de leur entraîneur, Tahar Besseghier, de leur parrain algérien, qui n’est autre que l’ancien inter-

D’ailleurs, ils n’ont pas tardé à se faire entendre : au terminal 2K de l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, ils n’ont pas hésité à scander «One, two, three ! Viva l’Algérie !» sous le regard étonné de certains, amusé d’autres et irrité de quelques autres, à qui une telle scansion dans un aéroport parisien n’a pas du tout plu. Toujours est-il que les enfants n’en ont eu cure et n’ont pas hésité à affirmer leur Algérianité, y compris durant la cérémonie d’ouverture. Après tout, s’il y a bien un endroit où on comprendra

Le premier tour de la compétition se déroulera aujourd’hui. Afak Relizane figure dans le groupe B. Il affronte à 10h la Biélorussie, puis à 11h40 la Russie et enfin, à 15h, l’équipe du pays organisateur, l’Angleterre. Objectif : tenter de se qualifier aux huitièmes de finale en terminant à l’une des deux premières places. Ce qui est sûr, c’est qu’ils donnent l’impression de ne craindre personne et de jouer sans pression. D’ailleurs, en survolant Londres hier matin avant l’atterrissage à Heathrow, l’un des enfants, voyant le stade Stamford Bridge (celui de Chelsea) par le hublot, a cru que c’était le stade Wembley et a dit à son camarade assis à côté : «Ce sera ici la finale et je veux y être.» C’est ce qu’on lui souhaite. F. A.-S.

Au menu d’aujourd’hui : la Biélorussie, la Russie et l’Angleterre

sûrement «One, two, three !», c’est bien en Angleterre !

o L’inf

Âmes sensibles s’abstenir. Ce matin, nous vous faisions part du choc subi par eo Walcott en découvrant les photos de la blessure au crâne de Wayne Rooney. Forfait pour les deux rencontres de l’équipe d’Angleterre face à la Moldavie et l’Ukraine pour le compte des qualifications à la Coupe du Monde, le Red Devil a publié sur Facebook les clichés de sa mésaventure. Et à voir l’entaille, on comprend mieux l’émoi du jeune attaquant d’Arsenal.

Rooney se fait péter le front

de la JSK : Iddir Loungar devrait faire l’affaire !
I Avant,

Djoudi veut de I laAït protection au tour
I

Footaises

p eo ple

ni tête. Aujourd’hui, un club avec une tête et une queue. Dernière I déclaration en date
I

I un club sans queue

le CRB était

de Carl Medjani : les goûts et les couleurs ne se discutent pas !

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful