Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a nommé hier M.

Mourad Medelci au poste de président du Conseil constitutionnel, a-t-on appris de source officielle. Le Président de la République a procédé à cette nomination conformément à l'article 164 de la Constitution, en remplacement de M. Tayeb Belaïz qui a été désigné à la tête du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, a précisé la même source. La Constitution stipule, dans son article 164, que "le Président de la République désigne, pour

Le Chef de l’État nomme M. Medelci à la tête du Conseil constitutionnel

un mandat unique de six ans, le président du Conseil constitutionnel". "Le Conseil constitutionnel est composé de neuf membres: trois désignés par le Président de la République dont le président, deux élus par l'Assemblée populaire nationale, deux élus par le Conseil de la Nation, un élu par la Cour suprême, et un élu par le Conseil d'État", stipule en outre cet article. M. Medelci occupait auparavant le poste de ministre des Affaires étrangères.

10 Dhou El Qi’dah 1434 - Lundi 16 Septembre 2013 - N°14926 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

M. SELLaL rEçoIt LE MINIStrE caNaDIEN DES aE

ALGÉRIE - CANADA

Le Président Bouteflika reçoit MM. Sellal et Gaïd Salah
L A R E V O L U T I O N PA R L E P E U P L E E T P O U R L E P E U P L E

auDIENcES

coNférENcE DE prESSE coNjoINtE LaMaMra–BaIrD

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu hier à Alger, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Au cours de cette audience, le Premier ministre a présenté au Chef de l'État, un exposé sur ses activités au lendemain de l'installation des nouveaux ministres.

P. 3

Développer le partenariat dans plusieurs domaines
INStaLLatIoN Du NouvEau MINIStrE DE La coMMuNIcatIoN M. GhouL à EL-ouED :

P. 3

M. Messahel : « Moderniser le secteur » « La nouvelle stratégie dans le transport aérien vise à impulser la dynamique économique » Mme Derdouri : « Consentir davantage d’efforts » Toutes les catégories sociales concernées
LaNcEMENt aujourD’huI DES NouvELLES SouScrIptIoNS aaDL INStaLLatIoN Du NouvEau MINIStrE DES ptIc

P. 32

Le Chef de l’État, a reçu également, hier à Alger, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef de l'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP). Au cours de cette audience, Gaïd Salah a présenté au Chef de l'État un exposé sur la situation sécuritaire, ainsi que les activités des forces armées nationales aux frontières sud et est du pays.

P. 32

P. 4

M. Tahmi : « Une commission pour l'élaboration des textes d'application sera installée mercredi prochain » P. 32

NouvELLE LoI Sur LE Sport

téLéphoNIE MoBILE 3G

Ph : Wafa

Ouverture des plis des soumissions des trois opérateurs

P. 5

Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger — Tél. : (021) 73.70.81 — Fax : (021) 73.90.43 — 55e Année — Algérie : 10,00 DA - France : 1 €

P. 5

2

Mét éo

EL MOUDJAHID

vOIlé

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Amine Hadj Saïd, accompagné d’une délégation de cadres effectuera, demain, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Guelma pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de son secteur

Hadj Saïd à Guelma

Au Nord, le temps sera généralement partiellement voilé prés des côtes et nuageux vers l’intérieur et les Hauts plateaux. Les vents seront variables faibles. La mer sera belle à peu agitée. Sur les régions Sud, le temps sera voilé à localement nuageux avec quelques pluies vers le sud-ouest de Tindouf vers Béchar. Ailleurs, temps généralement dégagé à partiellement voilé. Les vents seront variables 20/50 km/h avec soulèvements de sable.

Le président de la Confédération africaine de karaté et ex-président de la FAK, Mohamed-Tahar Mesbahi, sera ce matin à 10 heures, l’invité du Forum Sport d’El Moudjahid.

Mohamed -Tahar Mesbahi invité du Forum Sport
********************************************

CE MATIN A 10 H

DEMAIN À 10 H AU FORUM DE LA MÉMOIRE

Températures (maximales-minimales) prévues aujourd’hui : Alger (29°-18°), Annaba (27°-19°), Béchar (34°-21°), Biskra (39°-26°), Constantine (31°-16°), Djanet (37°-23°), Djelfa (34° -17°), Ghardaïa (39°-24°), Oran (28°-19°), Sétif (32°-15°), Tamanrasset (33°-22°), Tlemcen (29°-17°).

Le Forum de la Mémoire d’El Moudjahid, initié en coordination avec l’Association Machaal Echahid, organise demain à 10 heures, une conférence sur l’Action diplomatie et communication du Gouvernement provisoire de la République Algérienne (GPRA). La conférence sera animée par le diplomate et ex-chef du gouvernement M. Réda Malek.

Conférence sur l’Action diplomatie et communication du GPRA animée par Réda Malek

CE MATIN A 9 H AU PALAIS DE LA CULTURE MOUFDI-ZAKARIA

Conférence de presse sur le Salon MED-IT

Une conférence sur ce thème se tiendra cet après midi à 14h, à l’hôtel Hilton, organisée par l’Institut national des études stratégiques globales, animée par M. Amr El-Shobaki, chercheur au centre ElAhram pour les études stratégiques.

« Evolution de la situation politique et sécuritaire au Moyen-Orient »

CET APRES-MIDI À 14 H À L’HÔTEL HILTON

La fondation Friedrich Naumann pour la liberté organise des journées régionales d’information et de vulgarisation dédiées aux journalistes locaux sur la thématique du réchauffement climatique mondial et du processus de négociations internationales dans le cadre de la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques et du protocole de Kyoto.

Journées régionales d’information sur les changements climatiques

LES 19 ET 26 SEPTEMBRE ALGER ET TLEMCEN ET EN OCTOBRE A ANNABA

Dans le cadre du salon MED-IT, Salon International des Technologies de l’Information , une conférence de presse se tiendra, ce matin à 9 h, à la Bibliothèque du Palais de la Culture MoufdiZakaria.

JUSQU’AU 30 SEPTEMBRE
Les cours de langue italienne reprennent au mois d’octobre. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 30 septembre, de dimanche à jeudi et de 9 h à 16 h. Le début des cours est prévu le samedi 5 octobre à l’Institut culturel italien, 4 bis, rue Yahia-Mazouni – El Biar, tél/fax : (021) 92 51 91 - 92 38 73. Courriel : amministrazione.iicalgeri@esteri.it — www.iicalgeri@esteri.it .

Inscriptions aux cours de langue italienne

Le Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle organise une conférence intitulée : «Sources arabes anciennes, philologie et anthropologie» demain à 14 h, animée par Mohamed Hocine Benkheira, directeur d’études à l’EPHE et chercheur associé au Crasc.

« Sources arabes anciennes, philologie et anthropologie »

DEMAIN A 14 H AU CRASC D’ORAN

Dans le cadre de ses activités scientifiques, l’Institut algérien du pétrole (IAP) organise les 17 et 18 septembre, à l’hôtel Sheraton d’Alger, des journées d’étude sur «Les Tight et Shale Réservoirs». La première journée sera consacrée aux conférences et aux présentations relatives aux thèmes des gisements non conventionnels, la deuxième journée sera dédiée aux tables rondes.

Journées d’étude sur les gisements non conventionnels

MERCREDI 18 SEPTEMBRE A 7H30 A L’HÔTEL SHERATON

AGENDA CULTUREL

CET APRES-MIDI A 14 H A ORAN

Conférence de presse sur le 1 semi-marathon international

L’établissement Arts et Culture lance pour la dixième année consécutive le concours de la meilleure nouvelle ouvert jusqu’au 20 octobre, le concours de cette année sur le thème de l’Algérie, Paix et Espoir, s’adresse à toutes les franges de la population dans toutes les langues parlées en Algérie. Les œuvres de 10 pages maximum doivent être envoyées en trois exemplaires accompagnées d’une fiche de renseignements personnels à l’adresse suivante : Bibliothèque Multimédia Jeunesse, 38-40, rue Didouche-Mourad - Alger. Tél. : 021.63.20.46/021.72.27.42 ********************************************

Dixième édition du concours de la meilleure nouvelle

JUSQU’AU 20 OCTOBRE

er

Dans le cadre de ses activités de développement agricole, la société Agro Consulting International (ACI), en collaboration avec son partenaire hollandais Mirabelle Zaden, organise, jeudi 26 septembre à 8 h, à l’EAC Kheloufi-Djillali, n° 25, plateau Zéralda, une journée internationale technique et scientifique sur la tomate sur une plateforme d’une centaine de variétés de différents types.

Journée internationale technique sur la tomate

JEUDI 26 SEPTEMBRE À 8 H À ZERALDA

Une conférence de presse sera animée par M. Abdelmadjid Rezkane, manager général de Sport Events International au siège de l’APC d’Oran (Avenue de la Soummam). Cette rencontre avec les médias sera axée sur l’organisation du 1er Semimarathon international de la ville d’Oran.

Mozarte Salzbourgois en concert

LES 18 ET 19 SEPTEMBRE A ALGER ET TIZI-OUZOU

L’ambassade d´Autriche organise un concert de musique symphonique donné par le célèbre «Mozarte Salzbourgois», le mercredi 18 septembre, à 19 h15, au palais de la culture Moufdi-Zakaria et à Tizi -Ouzou le jeudi 19 septembre à 14 h, à la maison de la culture Mouloud-Mammeri.

Lundi 16 Septembre 2013

Le président du Parti El Karama, M. Mohamed Benhamou, anime ce matin à 11 h au siège national du parti une conférence de presse consacrée à l’actualité politique.

Parti El Karama : conférence de presse

CE MATIN A 11H

Activités des partis

Le Président Bouteflika reçoit M. Sellal
EL MOUDJAHID

Nation

Le Chef de l’Etat reçoit M. Ahmed Gaid Salah

3

L

e Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu hier à Alger, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Au cours de cette audience, le Premier ministre a présenté au Chef de l'Etat, un exposé sur ses activités au lendemain de l'installation des nouveaux ministres. Le Chef de l'Etat a donné à M. Sellal de nouvelles instructions liées à cette

Développer le partenariat dans plusieurs domaines
CONFÉRENCE DE PRESSE CONJOINTE LAMAMRA–BAIRD
Le montant du volume des échanges était en 2012 de l’ordre de 6,5 milliards de dollars, ce chiffre évolue d’année en année, rassure-t-on. Pour rappel l’Algérie est «le plus grand partenaire économique du Canada en Afrique et dans le monde arabe

étape visant à donner une nouvelle impulsion à l'action de l'exécutif, désigné mercredi dernier. Le Premier ministre avait déclaré mercredi, rappelle-t-on, que les projets inscrits dans le cadre du programme de développement du Président de la République allaient «se renforcer» avec le nouveau gouvernement par une «plus grande dynamisation». «Les projets

vont continuer à se renforcer avec le nouveau gouvernement, cela va être une continuité avec une plus grande dynamisation. C'est un gouvernement homogène, chacun prendra ses responsabilités pour mener à terme l'ensemble du programme du Président de la République. Voilà les objectifs qu'on s'est donnés», avait-il ajouté.

L

e chef de l’Etat, a reçu également, hier à Alger, Ahmed Gaid Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef de l'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP). Au cours de cette audience, Gaid Salah a présenté au chef de l'Etat un exposé sur la situation sécuritaire ainsi que les activités des forces armées nationales aux frontières Sud et Est du pays.

l Sellal reçoit le ministre canadien des A.E

E

« A une menace commune, une réponse commune » Sur le dossier sécuritaire, M. Lamamra indiquera que «la menace terroriste dans la région est une vérité

n guise de préambule à la conférence de presse qu’il a animée conjointement au siège de son département, avec son homologue canadien, John Baird, le nouveau ministre des Affaires étrangères, M. Ramtane Lamamra a déclaré que la visite effectuée, depuis hier, à Alger tombe à point nommé. Le conférencier poursuivra en rappelant que l’Algérie et le Canada sont deux pays amis qui jouent un grand rôle sur la scène internationale et dans la lutte contre le terrorisme ; puisque les deux pays coprésident le groupe en charge du Sahel dans le cadre du forum global de lutte anti-terroriste. Il ajoutera que les relations bilatérales sont appelées à se développer. «Une coopération existe également au niveau des services de sécurité et diplomatiques» précisera le ministre algérien des Affaires étrangères. Et si le montant du volume des échanges était en 2012 de l’ordre de 6,5 milliards de dollars, ce chiffre évolue d’année en année, rassure-t-on. Pour rappel, l’Algérie est «le plus grand partenaire économique du Canada en Afrique et dans le monde arabe». Cependant l’ambition affichée est que les relations économiques entre les deux pays dépassent le caractère commercial pour une plus grande coopération, notamment dans le secteur de la PME-PMI. De plus, la présence d’une communauté algérienne estimée à 100.000 personnes au Canada ne pourra, selon des deux ministres, que contribuer positivement au renforcement de ces relations bilatérales. Pour M. Lamamra l’ouverture par Air Algérie d’une ligne aérienne entre les deux pays dénote des promesses offertes par cette coopération, appelée à connaitre un nouvel essor.

Ph : Louisa

La position de l’Algérie sur la Syrie a été constante La Syrie est un autre des dossiers qui ont été évoqués par les deux parties. «Nous avons discuté en profondeur de cette crise ainsi que du développement positif et prometteur qui ouvre des perspectives» pour l’avenir dira M. Lamamra, en faisant réfé-

aigue. Elle s’est élargie, au point de devenir apparente au niveau des frontières que nous partageons avec les autres pays». Mais poursuivra-t-il, «dans le même temps, il y a la vision stratégique que les autres pays ont de cette région». Or, sera-t-il souligné «pour nos grand partenaires, le seul pays stable dans la région qui soit efficient dans la lutte contre le terrorisme, en raison de son expérience, est l’Algérie ». D’où son rôle de leader a souligné une nouvelle fois le ministre canadien. «La situation dans notre région est sensible et de grands défis sont posés» dira M. Lamamra. Il en voudra pour preuve le Mali qui est selon lui «l’expression de la dangerosité de ces défis qu’on peut réprimer mais qui peuvent se reproduire dans la région». Pour le chef de la diplomatie algérienne, «il est clair que le terrorisme et le crime organisé sont des dangers qui nous menacent tous». Et de poursuivre «lorsqu’on dit qu’il est nécessaire de rechercher des solutions africaines aux problèmes africains, on fait notre devoir pour la sécurité de la région mais on contribue également à la sécurité et à la préservation des pays du Nord». C’est pourquoi estimera t-il «notre responsabilité est de renforcer la coopération. Celle ci est nécessaire et indispensable entre les pays, car la menace est commune et la réponse doit être commune».

rence à l’accord conclu entre les américains et les russes sur l’élimination des armes chimiques en Syrie. Il réitérera le soutien de l’Algérie à l’action menée par Lakhdar Brahimi en vue de la relance du processus politique. Il indiquera dans ce contexte que «la position de l’Algérie a été constante au niveau de la Ligue arabe, et qu’elle a tendu vers cette exigence d’aller vers la solution politique, qui ouvre une perspective de transformation politique qui permette au peuple syrien de vivre en démocratie». «La tragédie de l’utilisation des armes chimiques, quelque en soit l’auteur est intervenue dans le cadre d’une tragédie plus grande qui a occasionné des milliers de pertes en vies humaines», indiquera le MAE al-

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a reçu, hier, à Alger, le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird. La rencontre a permis d’évaluer l’état des relations économiques entre les deux pays et d’examiner les voies et moyens de renforcer davantage la coopération bilatérale à travers, notamment, le méLe ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra s’est entretenu, hier à Alger, avec son homologue ca-

l M. Lamamra s’entretient avec son homologue canadien
nadien, John Baird, qui effectue une visite officielle en Algérie. L’entretien qui a eu lieu au siège du ministère des

canisme de consultations politiques mis en place depuis 2011. L’audience a été aussi l’occasion de procéder à un large échange de vues sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun. Elle s’est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. Affaires étrangères, a été élargi, par la suite, aux membres des délégations des deux pays.

Interrogé sur les mesures prises par les autorités canadiennes suite aux informations faisant état de l’implication de la société SNC Lavalin dans le dossier de corruption de Sonatrach, le ministre des AE canadien a déclaré que le gouvernement a fait adopter une nouvelle loi sur la corruption et que le staff dirigeant de cette société a été changé. Il ajoutera qu’il est important que cette société coopère avec la justice algérienne. Toutefois a tenu à indiquer John Baird, «SNC Lavalin est un exemple non représentatif de toutes les entreprises canadiennes». De son côté M. Lamamra a affirmé que le ministre canadien a assuré la partie algérienne «de plus de coopération des autorités canadiennes avec les autorités judiciaires algériennes». N. K.

DOSSIER SNC LAVALIN « Plus de coopération des autorités canadiennes avec les autorités judicaires algériennes »

gérien qui poursuivra que la stratégie de «la solution globale, pacifique et politique a gagné du terrain». Selon M. Lamamra «la communauté internationale peut opérer un sursaut et les acteurs syriens peuvent opérer un sursaut salutaire». Il estimera que «la décision de la Syrie d’adhérer à l’initiative russe est un développement extrêmement positif» et ce, même si de son point de vue,

Lundi 16 Septembre 2013

Pour faciliter la circulation des personnes entre le Canada et l’Algérie, le ministre des Affaires étrangères a annoncé que la compagnie Air Algérie a émis le vœu de programmer quotidiennement un vol en direction de Montréal. M. Lamamra a indiqué que les autorités canadiennes auprès desquelles a été introduite la requête ont réservé un avis favorable à cette demande. N. K.

Programmation d’un vol quotidien vers Montréal

AIR ALGÉRIE

il y a encore «des précautions à prendre, des moyens à mobiliser et des efforts à consentir ». Mais le plus important est qu’une dynamique positive est en train de se développer, ce qui a empêche de recourir à la force et que l’escalade a été évitée. «La sagesse a prévalu» a commenté M. Lamamra qui ajoutera «il y a toujours possibilité de régler pacifiquement les crises les plus complexes, les plus aiguës». De son côté le ministre canadien des Affaires étrangères estimera que «la seule façon d’arriver à la paix est la solution politique». Nadia Kerraz

Une conférence universitaire sera organisée à Alger en 2014, pour ouvrir des perspectives dans les échanges dans le domaine de la recherche scientifique, a annoncé hier, le ministre des Affaires étrangères. N. K.

Conférence universitaire à Alger en 2014

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

4

« Faire entendre les voix de la démocratie »
JOUrNéE INtErNAtIONALE DE LA DéMOCrAtIE AU CONSEIL DE LA NAtION
Les travaux de la manifestation qui s’est déroulée à la salle des conférences du Conseil de la nation en présence, des parlementaires des deux Chambres, des représentants de la société civile ainsi que des spécialistes de la problématique en débats ont été inaugurés par le vice-président du Conseil de la nation, M. Othmane Sidi Lakhdar.
les passerelles de dialogue entre les différents membres et partenaires de la société afin de renforcer l’écoute et de prendre en charge les préoccupations du peuple. Cette journée, qui a été préparée par un panel de spécialistes des thématiques et des principes du régime démocratique, a mis l’accent sur les modalités de gestion des gouvernements et de la relation de l’exerce démocratique au niveau des différentes sphères du pouvoir, au plan de la séparation des pouvoir, de la transparence, de l’alternance, le respect de la règle de droit, la promotion de la justice et des libertés, de la neutralité de l’administration en tant que supports matériels des autorités dans l’organisation des missions et responsabilités des autorités publiques et de l’exécutif dans la gestion des affaires du pays au service du peuple. Nourredine Dib a dans son intervention soutenu que pour arriver à une bonne gouvernance, il est nécessaire de satisfaire les exigences des citoyens en étant à leur écoute, ajoutant que cette satisfaction obéit à des critères qu’il convient d’établir dans un système d’évaluation des départements et services publics pour avoir une idée sur le déroulement du travail des responsables sur le terrain. Cette démocratie participative qui fait appel à la contribution des citoyens dans la gestion des affaires du

Nation

EL MOUDJAHID

L

e Conseil de la nation, en collaboration avec l’Assemblée populaire nationale (APN) et l’Union interparlementaire (UIP), a célébré, hier matin, la journée internationale de la Démocratie, en organisant une journée d’étude intitulée « faire entendre les voix de la démocratie », une manifestation qui coïncide avec le 15 septembre de chaque année, ouvrant ainsi le débat sur la thématique du « rôle du citoyen entre le Parlement  et la démocratie », une conférence donnée par M. Lazhar Bouzidi, sénateur et docteur en droit, et « la démocratie et les assemblées locales élues », un thème développé par le professeur à la faculté de droit à Oran, M. Mohamed Bousoltane, deux communications animées en commémoration de la journée d’étude parlementaire. Les travaux de la manifestation qui s’est déroulée à la salle des conférences du Conseil de la nation en présence, des parlementaires des deux Chambres, des représentants de la société civile ainsi que des spécialistes de la problématique en débats ont été inaugurés par le vice-président du Conseil de la nation, M. Othmane Sidi Lakhdar. Parmi les participants à cette journée d’étude, le sénateur FLN de la circonscription de Annaba, Nourredine Dib, a mis le parallèle entre la démocratie et le citoyen pour élargir

L

Lazhari Bouzid : « Il n’existe pas de modèle parfait

pays par l’expression de leurs idées et de leurs opinions permet à la collectivité nationale d’avancer dans l’exercice démocratique en faisant entendre sa voix et ses besoins. Ces formes de journées d’étude participent de cet objectif qui consiste à vulgariser davantage les principes de la démocratie, les opinions sur le rôle des élus, des politiques et des autres membres de la société civile dans des conférences ouvertes au débat et en présence des intellectuels, des universitaires et des représentants des différents pouvoirs en exercice. Pour le professeur Mohamed Bousoltane, l’Algérie a fait de grands pas vers la démocratie même avec des lacunes et des insuffisances, des insuffisances qui relèvent surtout des conflits d’intérêts économiques et politiques. Et pour ce faire, il nous faut une justice suffisamment forte pour arriver à les juguler et une plus grande résonnance des voix démocra-

tiques, notamment celles des jeunes qui nous surprennent à travers les réseaux sociaux. En d’autres termes, les principes démocratiques sont disponibles en Algérie avec des élections libres et démocratiques, une parfaite neutralité de l’administration. Au sujet de la participation des partis politiques, le conférencier estime que cela leur réussite revient à leur façon d’encadrer les militants et dans le cas contraire, ils sont les seuls responsables de leurs échecs. En d’autres termes, ils n’ont pas su choisir les encadreurs des bureaux de vote, les observateurs ou encore des candidats n’ayant pas les critères nécessaires. En évoquant la démocratie participative, le professeur Mohamed Bousoltane, s’appuie sur le rôle des partis politiques et de la société civile pour établir les principes de la bonne gouvernance et de l’écoute des voix démocratiques. Selon ses propos, les

e juriste et ancien membre du Conseil de la nation, Lazhari Bouzid, a affirmé, hier, à Alger, qu’il n’existait pas de modèle parfait pour la réalisation de la démocratie qui reste un régime qui « permet de se corriger en permanence ». La démocratie demeure un objectif que les pays ambitionnent d’atteindre mais de manière qui diffère d’un Etat à un autre, a indiqué M. Lazhari qui intervenait lors d’une journée d’étude organisée par le Conseil de la nation à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la Démocratie, soulignant qu’ « il n’existe pas de modèle parfait pour l’instauration de la démocratie. » Il a précisé à ce propos, qu’« en aucune manière, il n’est possible d’imposer la démocratie par la force » et c’est là, a-t-il dit, le prétexte auquel recourent aujourd’hui certains pays pour justifier une ingérence dans les affaires

pour l’instauration de la démocratie »

U

ne conférence économique et sociale sera organisée par le Front des forces socialistes (FFS) le 27 septembre en cours, a indiqué, hier, un communiqué du parti. Après avoir soumis le programme du secrétariat national lors des travaux de la session ordinaire du Conseil national du FFS qui s’est tenue les 13 et 14 du mois en cours, le premier secrétaire du parti, Ahmed Betatache, a annoncé la tenue le 27 septembre de la conférence économique et sociale, précise-t-on de même source. L’instance présidentielle collégiale, issue du dernier congrès du parti (mai 2013) a ouvert les travaux de la session. Ses membres ont rappelé l’importance pour le FFS de se doter de règles de fonctionnement « respectées par tous et opposables à tous », a souligné le communiqué. Ahmed Betatache a « développé et approfondi » les axes politiques du programme du secrétariat national

Une conférence économique et sociale le 27 septembre

FFS

internes d’autres pays portant ainsi atteinte à leur souveraineté et à leur intégrité territoriale. » Selon le juriste, la démocratie, qui est une valeur qui n’appartient ni à une civilisation ni à un Etat, reste « un produit interne » qui prend forme à travers les institutions de l’Etat à leur tête les Parlements considérés comme la « clé » de tout processus démocratique. Cependant et, pour lui permettre de jouer pleinement son rôle, le Parlement doit réunir un nombre de conditions dont la représentation afin de refléter avec crédibilité la composante sociale et politique de la société. Cette institution se doit également de « lutter contre tout ce qui est de nature à introduire une forme de corruption au sein du Parlement » sans oublier que « ses activités doivent se dérouler dans la transparence », a poursuivi l’intervenant.

D

Mohamed Bousoltane : « L’indispensable

partis politiques qui doivent impérativement se conformer à la nouvelle loi sur les partis, sont présents sur l’échiquier politique expliquant que leur gestion interne sur le plan de la démocratie reste problématique et pose des problèmes, ce qui fait qu’ils ne sont pas assez forts pour prétendre à la gestion des affaires du pays. Bousoltane a toutefois précisé que sur le plan local, les différentes formations politiques qui siègent aux assemblées populaires locales participent positivement dans la gestion des affaires locales. Et à ce titre, on peut dire que les partis politiques disposent d’une bonne présence locale dans le sens où la configuration existe, mais au plan de l’homogénéité, et, notamment dans certaines régions du pays, elle laisse à désirer. S’agissant de la société civile, le professeur insiste sur son caractère indépendant et les sources de son financement pour lui donner la force de sa contribution en tant qu’acteur de gestion dans la vie au sein de la société. C’est pourquoi, il met en parallèle les objectifs assignés aux associations civiles et les nouveaux textes de la loi de 2012 qui expliquent et définissent les rôles et les autres aspects des activités du mouvement associatif. C’est un impératif pour garantir leur indépendance, a-t-il expliqué en ajoutant que c’est déjà un grand pas dans la participation dans la gestion des affaires de la société, car il est question de transparence, d’exercice démocratique de la gestion partant du principe que les textes existent et qu’il reste, simplement, à les mettre en application. Houria A.

Ph. : Nacéra

ans son intervention intitulée « Les assemblées élues et la démocratie », l’enseignant de droit à l’université d’Oran, M. Mohamed Bousoltane, a estimé que les difficultés se font ressentir de manière manifeste au plan local, car c’est à ce niveau que les problèmes se posent avec acuité. L’implication du citoyen dans la gestion est une notion consacrée par les articles 15 et 16 de la Constitution de 1989 et maintenue dans toutes les autres Constitutions qui ont succédé. Le premier article énonce que la com-

participation citoyenne »

mune est la collectivité de base alors que le second stipule que les assemblées élues représentent l’importance de la participation du citoyen. Un concept dont les contours ont été clarifiés durant ces dernières années à travers les réformes politiques initiées en Algérie. A cet effet, le nouveau texte du code de wilaya insiste dans plusieurs de ses articles, sur la transparence considérée comme un élément essentiel de gouvernance ainsi que le code communal qui a consacré tout un chapitre à la « participation ».

L

que le conseil a adopté. Le règlement intérieur a également été adopté de même que la résolution du conseil national fixant la contribution financière des élus locaux. Les commissions statutaires du conseil national, à savoir la commission de médiation et du règlement des conflits et la commission de contrôle des finances. Cinq commissions de réflexions ont été

également constituées au sein du Conseil national du FFS, a souligné le communiqué. Il s’agit de la commission dossiers et stratégie politique, commission économique et sociale, une pour l’ouverture et développement, une commission affaires et droits de l’homme et enfin une chargée de l’organisation.

Lundi 16 Septembre 2013

e président d’AHD 54, Faouzi rebaine, a animé, hier, une conférence de presse à Alger, au cours de laquelle il a fait part du lancement d’une nouvelle initiative politique d’ici la fin de l’année, en compagnie de nombre de partis. revenant sur les faits marquants de l’actualité nationale, M. rebaïne a affirmé devant l’assistance présente qu’AHD 54 est un des seuls partis qui dispose d’un programme, d’une alternative pour le changement. Dans ce contexte, il a annoncé le lancement d’une nouvelle initiative d’ici la fin de l’année, de concert avec plusieurs formations politiques, afin d’examiner la situation qui prévaut dans le pays et tenter de trouver des solutions aux problèmes qui se posent. Il a fait part de sa proposition d’aller vers un gouvernement de transition pour aller vers une nouvelle étape de développement politique et socioéconomique du pays. Sollicité sur les récents changements sur la scène politique. S’agissant de sa participation à cet important scrutin de l’élection présidentielle, le président de

Une nouvelle initiative politique pour la fin de l’année

PArtI AHD 54

AHD 54, qui s’est présenté en 2004 et 2009, a déclaré que le conseil national, qui est l’instance consultative du parti, n’a pas encore tranché sur la question. Mourad A.

EL MOUDJAHID

LaNceMeNT aUjOURd’hUI deS NOUveLLeS SOUScRIPTIONS aadL

L

es nouvelles souscriptions au programme d’acquisition de logements de type locationvente seront ouvertes à partir d’aujourd’hui, à travers le site Internet (inscription.aadl.dz), créé au niveau de la direction générale de l’aadL spécialement pour cette opération. a cet effet, les nouveaux souscripteurs qui répondent aux conditions d’éligibilité à cette formule, sont invités à consulter ce site qui affiche l’ensemble des informations relatives  à l’éligibilité et aux modalités d’accès à cette formule de logement.  a la veille du lancement du site, le ministre de l’habitat, de l’Urbanisme et de la ville a rassuré, qu’  «aucune catégorie sociale ne sera exclue des logements de l’aadL». ainsi, les célibataires répondant aux conditions d’éligibilité à cette formule, peuvent s’inscrire pour les futurs programmes au même titre que les autres citoyens mariés. de ce fait, les nouveaux souscripteurs, toutes catégories confondues, sont invités à s’inscrire dès aujourd’hui à partir de 8 heures, via le site web créé à cet effet. L’aadL explique sur son site, la démarche à suivre pour les inscriptions en ligne qui permettront le téléchargement de «l’accusé de réception» ainsi que les «conditions d’éligibilité, les pièces à fournir et le modèle de déclaration sur l’honneur». «chaque demande de souscription recevra un numéro d’enregistrement et un mot de passe spécifique qui s’afficheront sur le formulaire d’enregistrement et reportés sur l’accusé de réception, qui resteront comme liens pour la réponse à donner aux citoyens ou pour

Les célibataires répondant aux conditions d’éligibilité à cette formule, peuvent s’inscrire pour les futurs programmes au même titre que les autres citoyens mariés.

Toutes les catégories sociales concernées
une demande d’information complémentaire», explique le site de l’aadL. Le recours à Internet pour les nouvelles inscriptions a pour but d’éviter aux citoyens les désagréments de déplacements au siège de l’agence et les problèmes des chaînes d’attentes et d’anarchie qui peuvent arriver avec la présence d’un grand nombre de personnes sur place. Toutefois, des vérifications systématiques et strictes seront menées sur les informations qui seront fournies par les souscripteurs, souligne l’aadL ajoutant que «toute fausse déclaration entraînera l’annulation systématique de la demande de souscription et exposera son auteur à des poursuites pénales». Les vérifications de l’aadL porteront notamment sur les pièces suivantes : le relevé des émoluments (fiche de paie), le numéro de la sécurité sociale, le document prouvant la retraite, le certificat de résidence, l’attestation de revenu pour les nonsalariés ainsi que sur le fichier du logement et de l’aide de l’etat, précise-t-on. Outre les vérifications

Nation

5

L’autorité de régulation de la poste et des télécommunications (aRPT) a procédé, hier après-midi à alger, à l’ouverture des plis contenant les offres des trois opérateurs de la téléphonie mobile en algérie pour l’exploitation de réseaux publics de télécommunications mobiles de 3e génération (3G+). Les dossiers des offres présentés par les trois opérateurs mobiles, algérie Télécom mobile (aTM, Mobilis), Watanya télécoms algérie (WTa, Nedjma) et Orascom Télécom algérie (OTa, djezzy), ont été acceptés dans la forme après leur examen en séance publique par la commission désignée à cet effet, par l’aRPT. L’examen dans le fond des dossiers de soumission se poursuivra au niveau de la commission de l’aRPT, alors que les résultats définitifs sont attendus pour le 15 octobre 2013, selon le président de la commission, Salah Mahgoune. La cérémonie s’est déroulée au siège de l’autorité de régulation, en présence de la ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la communication, Mme Zohra derdouri, et des premiers responsables des trois opérateurs de téléphonie. dans le cadre de l’introduction du haut débit mobile en algérie, l’autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (aRPT) a lancé, le 1er aout 2013, un avis d’appel à la concurrence pour l’établissement et l’exploitation de réseaux publics de télécommunications mobiles de troisième génération (3G+). Le calendrier du processus a fixé la date de retrait par les opérateurs intéressés

Ouverture des plis des soumissions des trois opérateurs
du dossier d’appel à la concurrence au 15 août 2013, la date limite pour les demandes d’éclaircissement au 1er septembre 2013, et celle du dépôt des offres des soumissionnaires le 15 septembre 2013. La commission d’appel à la concurrence doit entamer ultérieurement l’évaluation des offres contenues dans les plis qu’elle a ouverts. ces travaux d’évaluation se dérouleront à huis clos, pendant la période qui sépare la date d’ouverture des plis de celle de l’attribution provisoire des licences, soit du 15 septembre 2013 au 15 octobre 2013. L’article 13 du décret exécutif 01124 du 09 mai 2001, précise en effet, qu’«après la séance publique, la commission de l’appel à la concurrence se retire pour procéder à l’évaluation des offres selon les critères indiqués dans le règlement d’appel à la concurrence. Les travaux de la commission ne sont pas publics et les membres de la commission sont tenus au respect de la confidentialité de leurs travaux, débats, conclusions et recommandations». Les critères d’évaluation sont, pour information, subdivisés en deux catégories, à savoir, ceux relatifs l’offre technique et ceux relatifs l’offre financière. Plus précisément, l’offre technique est notée sur 1.600 points maximum et l’offre financière sur 400 points maximum. La date de déclaration des attributaires provisoires des licences et de leur classement dans l’appel à la concurrence est fixée comme indiqué plus haut, au 15 octobre 2013. cette déclaration se fera, conformément à l’article 15 du décret exécutif précité, en séance publique. Wassila Benhamed

Les rencontres d’affaires et de partenariat dans le bâtiment et les travaux publics «Bâtimaghreb» se tiendront, le 8 octobre prochain à alger, avec la participation de sept pays du Maghreb et d’europe, ont indiqué, hier, les organisateurs. des rencontres d’affaires (B to B) seront organisées entre opérateurs économiques du BTP représentant outre l’algérie, la Tunisie, le Maroc, la Libye, la France, l’espagne et l’Italie, précise un communiqué de antare développement, organisateur de cette manifestation économique. L’objectif des rencontres (B to B), souligne-t-on, est de mettre en contact les principaux opérateurs maghrébins et européens en vue de tisser des relations commerciales et techniques. Une exposition des principaux produits et solutions utilisés dans le domaine du bâtiment est aussi prévue lors de cette nouvelle édition, la deuxième après celle tenue en 2012, à alger.

2e edITION dU SaLON «BaTIMaGhReB»

Sept pays présents le 8 octobre à Alger

des informations relatives à la résidence du postulant, des contrôles rigoureux seront effectués auprès de la cNaS pour les salariés et la caSNOS pour les autres professions afin de vérifier la véracité des informations fournies pour les demandeurs de logements, assure-t-on auprès du ministère. Les logements location-vente sont destinés surtout aux cadres moyens qui ont un salaire ne dépas-

sant pas 6 fois le SNMG. Il convient de préciser que le prix de logements aadL est fixé à près de 2.100.000 da pour les appartements F3 (75 m2) et de 2.700.000 da pour ceux de F4 (90 m2). Les nouvelles souscriptions au programme aadL, interviennent après l’opération de l’actualisation des dossiers de souscripteurs de 2001 et 2002 qui a démarré le 28 janvier dernier, s’est clôturée le 31 juillet. d’après les chiffres fournis

TéLéPhONIe MOBILe 3G

Un programme de réalisation de 5.400 logements publics locatifs (LPL) sera lancé avant la fin de l’année en cours, dans la wilaya de Tamanrasset, a-t-on appris hier auprès des services de l’office de promotion et de gestion immobilières (OPGI). Retenue au titre de l’actuel programme quinquennal de développement 2010-2014, l’opération qui vient renforcer le parc immobilier de

5.400 logements à lancer avant fin 2013 à Tamanrasset

par le directeur de l’agence M. Benidir, plus de 76.000 souscripteurs ont actualisé leurs dossiers parmi les 108.299 souscripteurs convoqués par l’aadL. ainsi, près de 30 % des souscripteurs ne se sont pas présentés à leurs rendez-vous, selon M. Benidir, qui a affirmé que les souscripteurs de 2003 à 2005, ne sont pas concernés par l’actualisation des anciens dossiers. Selon lui, leurs dossiers ne peuvent pas être pris en charge, car le premier programme aadL de 55.000 logements a été destiné initialement aux souscripteurs de 2001 et 2002. Toutefois, «ils peuvent déposer de nouveaux dossiers en septembre et bénéficier de logements aadL», selon le responsable. Par ailleurs les anciens souscripteurs de 2001-2002, qui ont vu leurs salaires augmentés dépassant six fois le SNMG, ont été réorientés vers le programme de logement public promotionnel  (LPP), conformément à la réglementation. ces souscripteurs dont les dossiers ont transférés à l’entreprise nationale de la promotion immobilière (eNPI), revendiquent le respect de l’ordre chronologique des dépôts de leurs dossiers depuis 2001-2002 dans l’attribution des logements LPP. Salima Ettouahria

la wilaya est répartie entre les communes de Tamanrasset (2.900 LPL), d’In-Salah (1.800), de Tin-Zaouatine (160) et le reste étant affecté aux autres communes, a précisé le directeur par Intérim de l’OPGI de Tamanrasset, M. Noureddine Berraïs. Le même responsable a fait savoir que la priorité dans l’exécution de ce programme d’habitat sera accordée aux jeunes entrepreneurs de la région.

Photos : Wafa

«Nous comptons rester le premier employeur du secteur, nous avons proposé une très bonne offre technique. en ce moment, nous axons notre stratégie sur le déploiement technique, offre marketing. Nous avons affiché notre stratégie et nous avons lancé une nouvelle organisation dans le renforcement des effectifs. Nous nous basons sur le critère de recrutement direct et indirect notamment, un nouveau concept de distribution nous allons renforcer nos effectifs». W. B.

« Nous comptons rester le premier employeur du secteur »

M. Saâd daMMa, P-dG d’aTM MOBILIS :

Lundi 16 Septembre 2013

«Nedjma s’est toujours distinguée avec ses offres. Nous avons été à l’origine de la démocratisation de la téléphonie mobile en algérie en pratiquant une politique tarifaire attractive. Nous avons aujourd’hui, un très grand nombre d’abonnés data mobile et nous disposons d’un potentiel d’un million de clients utilisateur du réseau 3G dès son lancement. Pour ce qui est des prix, nous allons maintenir notre politique novatrice aussi bien pour les cartes sim que pour les terminaux qui sont combinés. Nous allons continuer à être transparents comme on l’a toujours été avec les clients». W. B .

M. jOSePh Ged, dIRecTeUR GéNéRaL de NedjMa :

« Nous allons vous surprendre »

6

C

ependant, note l’invité de la rédaction, ces avancées sont «extrêmement modestes et lentes». et pour que les choses aillent beaucoup plus vite, Me ksentini recommande de «continuer à travailler». il faut également «que la société civile s’engage et que les partis politiques s’impliquent beaucoup plus». actuellement, au niveau de la CnCppdH, l’heure est aux préparatifs du rapport 2013 qui sera remis au Chef de l’état à la fin de l’année en cours. «d’ores et déjà, les sous-commissions d’enquête sont en phase de mise en place. dans le rapport 2013, plusieurs questions seront abordées, notamment la justice, l’école, les prisons, la santé, et ceux qu’on appelle les oubliés de la réconciliation nationale». et pour ce qui relève de ce dernier dossier, le président de la CnCppdH demande à le régler et le clore définitivement. «nous allons reprendre ce sujet qui est extrêmement important, parce que cela procède de la philosophie même du texte de la charte portant réconciliation nationale», souligne Me ksentini. pour lui, «les déportés du sud sont des gens qui ont subi un préjudice. et ce préjudice, il faut le réparer, ne serait-ce que symboliquement». au titre de la réforme de la justice, Me ksentini estime qu’on a élaboré un code de procédures civile et administrative qu’il qualifiera de «totalement aberrant». et d’ajouter que «la seule chose qui a été correctement menée, c’est au niveau de la détention et des prisons. À ce niveau-là, les choses sont allées très bien et vont de mieux en mieux, dans la mesure où il y a des établissements pénitentiaires qui vont être réceptionnés incessamment. en somme, le nombre est suffisant». «Les conditions matérielles de la détention se sont améliorées» autre fait à signaler, «les conditions matérielles de la détention et de l’incarcération se sont améliorées d’une manière substantielle. il y a tout de même le fait qu’un enseignement est dispensé au niveau de ces lieux d’incarcération, à l’occasion duquel, par exemple, l’année dernière, pas moins de 532 personnes incarcérées ont passé avec succès le bac. J’estime que ça, c’est véritablement un gage important en ce qui concerne le recyclage des personnes condamnées et des personnes détenues. Ce qui a été entrepris au titre de la réforme de la justice a véritablement porté ses fruits, ce à quoi nous avons applaudi, depuis le début», met en relief Me ksentini.

«Il ya des  avancées  en matière de droits de l’homme en Algérie», a déclaré, hier, sur les ondes de la Chaîne III de la radio nationale, le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’homme (CNCPPDH), Me Farouk Ksentini.

« La création d’un ministère dédié au service public, un impératif qui s’imposait »
Me Farouk ksentini, président de la CnCppdH :

Nation

EL MOUDJAHID

qui a atteint ce secteur et qui a atteint un stade presque de l’irréversibilité», selon Me ksentini.

au sujet de la détention préventive, le président de la CnCppdH estime que «les choses se sont détériorées. et elles se détériorent de plus en plus». Cependant, le défenseur des droits de l’homme souligne, dans ce contexte, que lorsqu’il s’attaque à l’abus de détention provisoire, il ne s’attaque pas aux magistrats, mais à une pratique qui est, de l’avis de Me ksentini, «à contresens» et «qui se heurte à la loi elle-même». «Je ne m’attaque pas aux personnes des magistrats qui sont des gens respectables et honorables, et que je respecte. on essaie de faire la confusion en disant que lorsqu’il dénonce la pratique abusive de la détention provisoire, le président de la commission s’attaque aux magistrats et dénonce les magistrats. pas du tout ! les magistrats sont des personnes respectables. Je dénonce la pratique qui est une mauvaise pratique, qui est aussi une pratique qui va à l’encontre de la Constitution, des textes eux-mêmes que les magistrats sont censés appliquer. il faut nous en débarrasser. il faut avoir la hauteur de vue. il faut transcender la chose et revenir à la réalité des choses, telle que l’a voulu le législateur. C’est-à-dire, la liberté étant la règle, la détention provisoire ne pouvant être qu’une mesure tout à fait exceptionnelle».

Publicité

La dépénalisation de l’acte de gestion, «un impératif» abordant la dépénalisation de l’acte de gestion, il dit que celle-ci est «un impératif». «il faut absolument y parvenir pour que les cadres et hauts fonctionnaires qui gèrent ne soient pas apeurés par ce à quoi ils pourraient être exposés, en cas de mauvaise gestion. la notion de gestion parfaite n’existe pas. on peut toujours se tromper lorsqu’on gère et on peut se tromper de bonne foi ; seu-

lement, il faut différencier entre celui qui gère maladroitement et celui qui gère frauduleusement à son profit et pour détourner de l’argent. Ce sont des situations totalement différentes. il faut dédramatiser, il faut dépénaliser, il faut sécuriser les cadres qui gèrent de façon à permettre au pays d’avancer sur le plan économique et sur le plan financier, sinon c’est l’immobilisme, sinon c’est la peur. et la peur est d’abord mauvaise conseillère, ensuite, elle immobilise tout». Mais que faut-il donc faire ? Faudrait-il reprendre le texte existant lui-même amendé sans pour autant qu’il ne dépénalise l’acte de gestion ? pour Me ksentini, cette option est «une des possibilités. Quoiqu’il en soit, on peut explorer ailleurs dans d’autres directions, mais l’esprit doit rester le même. l’essentiel est que l’objectif doit être atteint. Ceux qui gèrent ne doivent plus avoir peur», soutient l’invité de la rédaction. sera également soulevée dans le rapport 2013, la question de l’école. Me ksentini a déclaré, à ce propos : «J’ai beaucoup d’espoir que les choses changent très vite, parce que toutes mes attentes sont fondées sur cette jeunesse merveilleuse dont nous disposons et qui est capable de mener l’algérie très haut.» et de souligner : «il faut que l’algérie réussisse à mettre sur pied, une école de l’excellence, telle que nous sommes capables de le faire.» pour ce faire, il a recommandé d’aller vite, parce que, de l’avis du président de la CnCppdH, «nous avons perdu beaucoup de temps». dans le secteur sanitaire, «il y a des améliorations, notamment sur le plan budgétaire. il y a eu des choses qui ont été initiées, qui ont été entreprises, mais le mal est profond. il y a fort à faire. Ce n’est pas en 48 heures ni en 3 mois qu’on peut venir à bout du mal

«Il reste encore une dizaine de détenus algériens à Guantanamo» par ailleurs, la création d’un ministère dédié au service public était, selon Me ksentini, un «impératif qui s’imposait depuis longtemps». il estime qu’«il était temps de créer ce ministère, parce que l’objectif est simple, visible et important. il est question de nous débarrasser, une fois pour toutes, de cette bureaucratie paralysante dont les effets sont extrêmement néfastes sur tous les plans». Certes, la mission sera «lourde et difficile, parce que les mauvaises habitudes se sont installées et se sont verrouillées les unes aux autres, à telle enseigne que maintenant, c’est très difficile d’en découdre. Mais il faut entreprendre parce qu’il y a un début à tout. et la volonté politique qui s’est manifestée dans cette direction, nous ne pouvons que nous y en réjouir parce que c’est la clef qui mettra l’algérie sur la bonne route», affirme le président de la CnCppdH. interrogé sur les priorités, il soutiendra que les services étant aussi importants les uns que les autres, il faut attaquer dans toutes les directions. Me ksentini adhère totalement à la déclaration du premier ministre, abdelmalek sellal : «débureaucratiser l’administration va contribuer à la lutte contre la corruption.» Mettant en exergue que la bureaucratie et la corruption vont de pair et qu’elles sont intimement liées, Me ksentini souligne qu’il faut absolument que les deux choses se séparent pour que l’on puisse revenir à «une réalité plus saine et à une vie plus normale». la corruption sera un des aspects qui sera soulevé dans le rapport 2013, lequel sera remis au président de la république. À ce sujet, Me ksentini fera rappeler  : «nous avons toujours dit que la corruption était malheureusement devenue un sport national. nous l’avons dit depuis des années. C’est une réalité que nous avons constatée sur le terrain et qui nous est parue extrêmement important de combattre violemment, parce que les choses sont allées trop loin, au fur et à mesure que le temps se développait.» autre question d’actualité, les prisonniers de Guantanamo. «deux ont été rapatriés vers l’algérie, il en reste une dizaine.» selon le président de la CnCppdH, «ils sont tous, à peu près, dans la même situation. et ils seront fatalement rendus libérables prochainement». Soraya Guemmouri

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Le Ministère de la Défense Nationale lance un avis d'appel d'offres National en vue de : - Etude et Réalisation d'un forage y/c équipement et AEP 1200 ml. - Etude et Réalisation d'un forage y/c équipement et AEP 5500 ml. - Réalisation de deux (02) forages y/c équipement et raccordement + alimentation en E E + adduction, unités Militaires/ BARIKA / 5° RM. Les entreprises et sociétés intéressées par le présent avis peuvent se présenter au siège de la : 5° REGION MILITAIRE sis à Plateau du Mansourah - Constantine pour retirer le cahier des charges, contre le paiement de la somme de cinq mille dinars algériens (5.000 DA), pour les sociétés de droit algérien, au compte n° 00825001-5250000288/93 ouvert auprès de la Trésorerie publique - wilaya de Constantine. Les personnes déléguées pour le retrait du cahier des charges doivent se munir : •d'une copie légalisée d'une pièce d'identité en cours de validité ; •d'une lettre d'accréditation, délivrée par le candidat à la soumission; •d'une copie légalisée du registre du commerce de la société ;
El Moudjahid/Pub

AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE 5° REGION MILITAIRE

N°148/2013/D4/T/5°RM

lundi 16 septembre 2013

•d'une copie légalisée du certificat de qualification et de classification professionnelles de catégorie 02 et plus spécialité HYDRAULIQUE ; •d'une copie du bon de versement de la somme citée ci-dessus. Les offres comprenant les pièces et documents exigés dans le cahier des charges devront être scindées en deux ( 02 ) parties : 1 - une offre technique comprenant les documents requis par le cahier des charges; 2- une offre financière commerciale comprenant les documents requis par le cahier des charges. Les offres (techniques et financières), contenues dans deux (02) enveloppes distinctes, doivent parvenir sous pli cacheté à l’adresse ci-après : DIRECTION REGIONALE DES FINANCES DE LA 5° REGION MlLITAIRE BUREAU D’ADMINISTRATION DES CAHIERS DES CHARGES BP 73 PLATEAU DU MANSOURAH - CONSTANTINE L'enveloppe extérieure doit être strictement anonyme et ne devra comporter que la mention : «Soumission à ne pas ouvrir» Avis d'Appel d'Offres National Ouvert N°148/2013/D4/T/ 5°RM Les soumissions doivent être adressées ou déposées à l'adresse indiquée ci-dessus, avant la date limite de dépôt des offres fixée à 30 jours à compter de la première date de publication. La date d'ouverture des plis est fixée dans le cahier des charges. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 180 jours égale à celle de préparation des offres fixée dans le cahier des charges.
ANEP 540830 du 16/09/2013

EL MOUDJAHID

AÏN DEFLA

L

PRÉPARATION DE LA CAMPAGNE LABOURS-SEMAILLES

es dernières précipitations enregistrées dans la wilaya d’Aïn Defla ont ravi plus d’un, principalement les céréaliculteurs qui préparent la campagne labours-semailles. La terre retournée, en un strict labour profond obéissant ainsi aux directives de l’itinéraire technique, a reçu une pluie fine, mais dense qui a abreuvé les grosses mottes de terre. 15 millimètres de pluie ont ainsi été reçus, une moyenne supérieure par rapport à celle enregistrée à pareille période l’année dernière et qui augure, d’ores et déjà, d’une grande saison pour le grain. Plus de 1,8 million de quintaux ont été récoltés, cette année qui a vu l’Office interprofessionnel des céréales ensiler 737.000 quintaux. Selon le président de la Chambre d’agriculture, ils sont 19 céréaliculteurs à entrer au «club des 50», ayant obtenu des rendements supérieurs à 50 quintaux à l’hectare, la moyenne pour la wilaya se situant autour de 24 quintaux à l’hectare. La seule hantise, relève notre interlocuteur, est le calendrier d’approvi-

Pluies salvatrices

Régions

Des habitants de Tagroumbeit protestent contre la situation du réseau d’assainissement

TAMANRASSET

7

FORMATION PROFESSIONNELLE

Les inscriptions se poursuivent dans les centres de formation professionnelle de la wilaya d’Aïn Defla, le délai de clôture de cette phase étant prorogé jusqu’au 22 du mois courant pour permettre au plus grand nombre de jeunes et même les femmes au foyer et les femmes en milieu rural de s’inscrire. Pour cette session d’octobre, le secteur de la formation professionnelle comprenant deux rentrée, soulignons-le, la préparation aura commencé en fait depuis le mois d’avril écoulé, de concert avec la direction de l’éducation avec des visites guidées des centres de formation et des campagnes de sensibilisation en direction des élèves en fin de cycle moyen et ceux de première année secondaire, lesquels, en cas d’échec, trouveraient ainsi l’occasion d’acquérir un métier et de se

Une offre diversifiée

sionnement en engrais de la part de l’entreprise Asmidal. En effet, de nombreux céréaliculteurs, avons-nous appris par ailleurs, n’ont pu engraisser leurs parcelles,

et d’autres, bien qu’ayant payé rubis sur l’ongle, ont reçu leur quota tardivement. A. M. A.

Les récentes tournées du nouveau wali, M. Hattab Mohamed, consacrées à l’évaluation socio-économique, ont permis de situer les retards accumulés dans la réalisation du programme d’équipement, de mesurer les efforts à accomplir pour une remise à niveau et de relever surtout les déséquilibres. Des disparités entre la partie nord de la région et celle sud, dont la vocation reste essentiellement agro-pastorale. De grandes mesures ont été prises pour la relance des projets en souffrance et la redynamisation des chantiers, pour le développement harmonieux de cette wilaya aux énormes potentialités. Force est de constater l’écart qui s’est creusé entre ces deux compartiments, en dépit de toute l’attention accordée dans le budget de wilaya à ces communes et localités de Telagh, El-Merhoum, Merine, Ras El-Ma, Moulay Slissen, Dhaya... Les besoins sont tels que les subventions allouées régulièrement se sont avérées insuffisantes, voire insignifiantes pour la promotion de cette vaste étendue de la wilaya caractérisée par la présence d’une grande superficie steppique et d’un vaste massif forestier. Il faut compter probablement avec la mise en service de la ligne de chemin de fer menant jusqu’à Béchar et traversant ces zones pour assister dans l’avenir à une véritable dynamique de développement, notamment par l’investissement productif. Cela sans occulter les futurs projets de l’autoroute des Hauts Pla-

SIDI BEL-ABBÈS

Valoriser les potentialités locales

lancer pleinement dans la vie active. Selon le directeur du secteur, M. Omar Khadroun, ce sont au total 5.210 postes de formation qui sont offerts pour cette rentrée, une offre qui se décompose en 2.150 formations résidentielles, dont 825 pour les stagiaires disposant d’un bas niveau scolaire et 400 postes pour le milieu rural. Les autres offres concernent l’apprentissage, avec 1.700 postes, les

cours du soir, la femme au foyer avec 560 postes de formation, 60 postes pour les inscrits dans les cours d’alphabétisation, 120 postes pour la formation conventionnée et 260 postes au niveau des écoles privées. 14 grandes spécialités englobant chacune plusieurs types de formation sont proposées. Le secteur de la construction et des travaux publics vient en tête avec 22,09% des offres, suivi du textile et

de l’habillement avec 17,44%, l’administration et les techniques de gestion avec 10,47%. Le secteur dispose, à cet effet, d’un réseau offrant une capacité totale de 5.970 postes de formation et 1.640 places d’hébergement, il est constitué d’un institut spécialisé à vocation nationale avec deux annexes, 15 centres de formation professionnelle avec trois annexes, trois écoles privées agréées et 11 annexes en milieu rural. 31 nouveaux enseignants seront recrutés par le secteur pour épauler les 328 formateurs, dont 84 enseignants spécialisés et 229 professeurs d’enseignement professionnel. Par ailleurs, nous informe le responsable du secteur, un deuxième institut à vocation nationale d’une capacité de 500 postes de formation est en cours de réalisation dans la commune d’El-Attaf. A. M. A.

Un groupe d’habitants de la localité de Tagroumbeit se sont rassemblés hier devant le siège de la wilaya de Tamanrasset pour protester contre le déversement d’eaux usées dans l’oued de leur localité. Par cette action citoyenne, la population locale réclame une "solution urgente'' au problème de rejet des eaux usées dans l’oued de la localité de Tagroumbeit, ont indiqué les protestataires à l’APS. Cette situation s'est "aggravée'' avec les importantes chutes de pluie qui se sont abattues dernièrement sur la région, entraînant une "pollution des eaux et l’abandon par les agriculteurs de leur travail'', ont-ils indiqué. Un responsable du secteur de

Le bureau de poste de la commune de Boudjima, une quinzaine de kilomètres à l'est de Tizi Ouzou, a fait l’objet, hier matin, d’un spectaculaire hold-up perpétré par quatre individus armés. Selon nos sources, ce hold-up a été commis peu après l’ouverture de ce bureau de poste par quatre individus armés et encagoulés. Les auteurs de cette attaque ont fait irruption à l’intérieur de l’établissement vers 10h, intimant aux quelques usagers qui s’y trouvaient l’ordre, sous la menace d’armes, de rester immobilisés, pendant que le receveur était sommé de vider le coffre-fort. Les bra-

2 millions de DA dérobés au bureau de poste de Boudjima

TIZI OUZOU

l'hydraulique de la commune de Tamanrasset, M. Ali Bouzidi, a indiqué qu’une enveloppe de plus de 5,8 millions DA a été allouée pour la "réalisation d’une étude de transfert des conduites d’eaux usées de la localité''. Les services de l’hydraulique, accompagnés des représentants d’un bureau d’études, ont effectué, mercredi dernier, une visite sur le site pour hâter l'étude. Concernant la qualité de l’eau potable, M. Bouzidi a fait savoir qu'il a été procédé, jeudi dernier, à l’installation d’équipements d’épuration de l’eau au niveau du château d’eau de Tagroumbeit, d’une capacité de 30 m3, qui répond aux besoins des habitants de la localité.

teaux de nature à désenclaver cette zone et à en faire un passage obligé, une grande porte du sud-ouest du pays. Sur un autre registre, la valorisation de la steppe et du massif forestier pourrait constituer un paramètre supplémentaire de rentabilité et d’attractivité. Pour l’heure, la tendance est à l’équipement des ces zones et à l’amélioration des conditions de vie pour une meilleure fixation des populations, sachant également que la conjoncture a provoqué un véritable exode. Dans ses directives, le wali avait instruit les directeurs des différents secteurs d’activité à encourager les opérateurs en charge de l’exécution du programme d’équipement et de leur faciliter la tâche par différentes formules

Lundi 16 Septembre 2013

d’aide et de soutien, et à appuyer parallèlement la formation professionnelle des jeunes au vu des besoins exprimés en matière de main- d’œuvre qualifiée et spécialisée. Autant de formules de stimulation des opérateurs sont définies pour susciter une relance de l’activité socio-économique de la région, au moment où un intérêt singulier est réservé dans la nouvelle approche du CALPIREF pour la promotion de l’investissement productif dans ces zones riches en ressources hydriques. C’est dire toute la priorité affichée par les responsables locaux pour l’équilibre régional par une meilleure exploitation des capacités locales. A. Bellaha

Une marche de protestation contre la criminalité a été organisée hier dans la localité de Tizi Rached, à une quinzaine de km à l’est de Tizi Ouzou, suite à l’agression, suivie de meurtre, dont a été victime, vendredi soir, un jeune de ce hameau. Contactés par l’APS, des habitants de la localité d’Ikhriben ont affirmé qu’une dispute entre la victime et deux individus pour un «motif banal» a vite tourné au drame. La victime aurait été rouée de coups avant d’être poignardée, a-t-on précisé. La marche a été improvisée après l’enterrement de la victime. La procession a pris le départ du cimetière du village Ichariouene vers le siège de la daïra de Tizi Rached. Les manifestants ont dénoncé la «banalisation» du crime et demandé l’amélioration de la sécurité. La marche a été ponctuée par une grève qui a paralysé toute la ville de Tizi Rached. Les deux présumés meurtriers ont été arrêtés par les services de sécurité et présentés hier au parquet de Larbaâ Nath Irathen, qui les a placés sous mandat de dépôt, selon une source sécuritaire.

Marche pacifique à Tizi Rached après le meurtre d’un jeune de la localité

queurs ont pris la fuite à bord d’un véhicule immatriculé dans la wilaya de Boumerdès. Selon des sources concordantes, les auteurs de ce hold-up ont dérobé une somme estimée à 200 millions de centimes. Faut-il rappeler que ce n’est pas la première fois que des groupes armés s’attaquent aux bureaux de poste et convoyeurs de fonds dans la wilaya de Tizi Ouzou qui a enregistré, durant ces dernières années, plusieurs hold-up spectaculaires de bureaux de poste et attaques contres de convoyeurs de fonds. Certains bureaux de poste ont même été fermés à cause de ce phénomène. Bel. Adrar

8

La production viticole en baisse
AÏN TÉMOUCHENT
La production viticole dans la wilaya d’Aïn Témouchent a enregistré une importante baisse, à quelques jours de la clôture de la campagne de vendange 2012-2013, a-t-on appris hier auprès de la direction des services agricoles (DSA). Sur un rendement moyen attendu d’un peu plus de 30 quintaux à l’hectare, il n’a été enregistré, à la fin du mois d’août, qu’une moyenne de 20 à 25 q/ha, a-t-on précisé.

Régions

A

insi, la vigne de cuve a enregistré un rendement oscillant entre 15 et 20 q/ha, alors que celui de la vigne de table variait entre 20 et 25 q/ha. Une superficie de 12.800 hectares a été réservée à la viticulture et se répartit entre la vigne de table (5.000 ha) et la vigne de transformation (7.500 ha). Les superficies totales réservées à ces deux cultures, lors de la campagne 2011-2012, étaient de l’ordre de 8.837 ha pour la transformation et 4.319 ha pour la vigne de table, a-t-on rappelé. La superficie globale du vignoble dans la wilaya d’Aïn Témouchent ne cesse de se réduire d’année en année. De 22.109 ha en 2007, le potentiel viticole est passé à 12.800 ha pour cette année sur une superficie globale agricole de 262.362 ha, a-t-on souligné. Lancée à la mi-août, la campagne 2012-2013 se poursuit au niveau des zones d’Oued Berkèche, Hassasna et El-Amria, où une superficie de 2.000 ha est concernée, ajoute-t-on. Une production de 400.000 q de raisin est attendue, dont 250.000 q de cuve et 150.000 q de raisin de table, contre 420.000 q en 2011-2012. Tous les moyens devant contribuer à la réussite de cette campagne ont été réunis, aussi bien par la DSA que par la Chambre d’agriculture, ainsi que par les transformateurs. À cet effet, l’ONCV a mobilisé une dizaine de caves qui seront mises à la disposition des viticulteurs pour la livraison de leur production. Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette baisse de production, a-

Huit (8) nouvelles zones d’activité totalisant 400 hectares sont programmées pour être prochainement créées et aménagées dans la wilaya de Biskra, a indiqué, hier à l’APS, le directeur de l’agence foncière de la wilaya. Huit communes, en l’occurrence Ourlal, Branis, Tolga, Oumache, Doucen, Ouled Djellal, SidiKhaled et Chetma, ont été retenues pour abriter ces zones, a précisé M. Abdelkrim Soltani. «Ces zones, une fois loties et viabilisées, seront concédées à des investisseurs», a encore ajouté M. Soltani, soulignant que l’agence foncière de la wilaya de Biskra entreprendra une opération d’extension de la zone d’activité de la commune d’El-Kantara. Le même responsable a également indiqué que la wilaya des Zibans dispose actuellement de 15 zones d’activité réparties à travers plusieurs communes, parmi lesquelles le chef-lieu de wilaya où sont, notamment, implantées des unités de production de briques, de conditionnement de dattes et de fabrication d’aliments de bétail. Les huit nouvelles zones à réaliser permettront de consolider le portefeuille foncier industriel, tout en constituant une «importante mesure incitative en direction des investisseurs potentiels», a conclu le directeur de l’agence foncière de la wilaya.

Création de huit nouvelles zones d’activité

BISKRA

EL MOUDJAHID

Un total de 37.252 élèves démunis bénéficiera, «dès cette semaine», dans la wilaya de Constantine, de trousseaux scolaires dans le cadre d’un programme de solidarité confié à la direction de l’action sociale (DAS), a indiqué hier cette dernière. L’opération qui a nécessité une enveloppe financière de près de 30 millions de dinars octroyés par le ministère de la Solidarité nationale sera menée en coordination avec les 12 communes de la wilaya de Constantine qui ont établi les listes nominatives des élèves concernés à l’issue d’une enquête effectuée sur les revenus des familles, a précisé à l’APS, M. Mohamed Lamine Rehaïlia, chargé de l’information et de la communication

Des trousseaux scolaires pour 37.252 écoliers

t-on indiqué. Il s’agit, notamment, de la grêle qui a touché une grande superficie viticole, du sirocco du mois de Ramadhan et des conséquences de la maladie du rougeau qui attaque les feuilles de vigne les rendant jaunâtres. Ainsi, elle dépérissent faute de traitement dû à la cherté des produits, a-t-on expliqué. À ces facteurs s’ajoute d’autres paramètres qui menacent la filière, dont le manque de main-d’œuvre qui exige des prix de cueillette exorbitants et les charges élevées induites par la filière. Ces charges

CONSTANTINE

sont de l’ordre de 300.000 DA pour chaque hectare, signale-t-on de même source. Cette situation a poussé de nombreux viticulteurs à arracher leurs vignes au profit des céréales, nettement plus rentables, a-t-on ajouté. Les professionnels mettent l’accent, pour leur part, sur la nécessité de soutenir la filière en augmentant, notamment, les prix de cession du quintal de raisin de transformation à 5.000 DA au lieu des 2.300 DA appliqués pour la précédente campagne.

Des projets d’investissement touristique d’un montant de 656 millions de DA
Le Comité d’aide à la localisation et la promotion de l’investissement et de la régulation foncière (CALPIREF) de Souk Ahras vient de valider plusieurs projets hôteliers représentant un investissement de 656 millions de dinars, a-ton appris, hier, auprès du directeur du tourisme et de l’artisanat, Zoubir Boukaâbache. Les projets d’investissement validés permettront, selon le même responsable, de renforcer les capacités d’accueil et de contribuer d’améliorer au moyen d’une saine concurrence les prestations de services dues à la clientèle des hôtels. Les capacités d’hébergement des infrastructures hôtelières de la wilaya seront ainsi portées, à terme, à 213 chambres, contre 142 (246 lits) actuellement, soit une aug-

au sein de cette direction. Pas moins de 9.838 élèves recensés dans la commune de Constantine seront concernés par cette action, 9.361 autres

SOUK AHRAS

résidents à El-Khroub, 5.790 à Hamma Bouziane, 2.050 à Ibn Badis et 1.020 à Beni Hmidene, selon le responsable qui a ajouté qu’une commission

de wilaya chargée de cette opération, présidée par le directeur de l’action sociale, a été installée. Un lot de 400 trousseaux qui sera prélevé de ce quota est réservé aux enfants handicapés issus de familles nécessiteuses, a encore ajouté la même source, rappelant qu’environ 20.000 trousseaux scolaires avaient été distribués l’année dernière à des écoliers dans le besoin. Des actions de solidarité similaires ont également été organisées dans la wilaya de Constantine par la direction de l’éducation et plusieurs associations de bienfaisance, à l’aube de cette rentrée scolaire marquée par l’accueil de 205.069 élèves, dont 17.680 nouveaux inscrits, a-t-on souligné.

Les eaux pluviales ont inondé 77 maisons à Tissemsilt, suite à un orage accompagné de grêle et de vents violents, enregistré dans la nuit de samedi à dimanche, a-t-on appris du chargé d’information de la direction de la Protection civile de la wilaya. Les intempéries ont endommagé également des toits de maisons et des équipements électroménagers, en plus des flaques d’eau et de boue qui se sont constituées dans des artères de la ville. Les pluies orageuses, qui se sont abattues la nuit de sa-

77 maisons inondées par les eaux pluviales

TISSEMSILT

La crise sera résolue dans les prochains jours

MANQUE D’EAU POTABLE À AÏN TAGOURAÏT (TIPASA)

medi, ont causé aussi l’effondrement d’une habitation sur un véhicule parqué au vieux quartier Sidi El-Houari, selon la même source qui a precisé qu’aucune perte humaine n’a été déplorée. Le quartier ElAhmar, de Theniet El-Had, a connu également des désagréments avec la constitution de nids-de-poule suite aux averses. Les agents de la Protection civile ont procédé au drainage des eaux, à l’évacuation des maisons inondées et au décongestionnement de la circulation.

Lundi 16 Septembre 2013

mentation de 170 chambres, at-on encore précisé. En tout, ce sont cinq projets touristiques qui ont reçu l’aval du CALPIREF. Ils portent sur la réalisation d’un parc d’attractions et de loisirs, et de deux hôtels totalisant 130 chambres, au cheflieu de wilaya, deux autres établissements similaires dans les communes de Sadrata et d’Oued Idriss, pour une capacité globale de 30 chambres, d’un restaurant dans la localité de Sedrata et d’un motel de 10 chambres) à Oued El-Kebrit. Ces investissements qui devraient offrir 250 emplois permanents contribueront à réduire, de manière «significative», le déficit infrastructurel du secteur dans cette wilaya qui dispose de grandes potentialités touristiques, a également affirmé M. Boukaâbache.

La crise du manque d’eau potable au niveau de la commune d’Aïn Tagouraït, dans la wilaya de Tipasa, sera résolue définitivement dans les «prochains jours», a indiqué, hier, un responsable local. «La crise relative au manque et à la perturbation dans la distribution de l’eau potable dans la plupart des quartiers d’Aïn Tagouraït sera résolue dans les prochains jours, en vertu de la mise en œuvre de l’accord signé avec l’entreprise SEAAL», a indiqué, à l’APS, le président de l’Assemblée populaire communale (P/APC) de cette commune, M. Djilali Djerboua. L’accord entre l’APC et SEAAL porte sur l’approvisionnement de la ville d’Aïn Tagouraït à partir de la station de dessalement de l’eau de mer de Fouka, a-t-il précisé, ajoutant que les travaux de liaison des réseaux de distribution ont été achevés. L’entreprise SEAAL œuvre actuellement à effectuer des essais techniques de ce projet, a encore indiqué M. Djerboua, ajoutant que cet «acquis» permettra de mettre un terme au problème du manque d’eau potable au niveau de «six quartiers qui comptent près de 12.000 habitants». Le même responsable a, en outre, affirmé que les services de la commune œuvrent à résoudre graduellement certains dysfonctionnements concernant les pannes techniques, les pertes d’eau et le raccordement illicite. Par ailleurs, le P/APC d’Aïn Tagouraït a indiqué que les deux quartiers Berkane-Belkacem et Bensaoud bénéficieront également de ce projet «incessamment», précisant que la SEAAL entamera «»bientôt» les travaux de raccordement de ces deux quartiers au même réseau d’approvisionnement, conformément aux directives du wali de Tipasa.

EL MOUDJAHID

M

JIJEL

ême si   le prix de la viande blanche, après l’ascension fulgurante enregistrée ces dernières semaines, revient à de meilleurs sentiments eu égard au prix du poulet de chair eviscéré affiché qui avoisine les 350 DA  le kg  chez certains bouchers, mais pas chez tous les autres. C’est à ne rien comprendre, l’équation étant à plusieurs inconnues et les arguments avancés ici et là se rejoignent, mais n’expliquent pas, en grande partie, les disparités dans les prix proposés pour la viande avicole, car il y a quelques semaines, le prix affiché a atteint les 500 DA le kg. Toutefois, les connaisseurs en la matière nous indiquent qu’il n’y a pas raison de pavoiser, car l’accalmie ne durera pas longtemps en ce cens que d’après eux, ce n’est qu’une trêve et la flambée risque de faire parler d’elle à tout moment face aux fluctuations et du diktat des aviculteurs qui nous font remarquer que le charges liées à leurs activités reviennent excessivement chers et mettent l’impasse sur toutes les mesures incitatives prises en faveur des aviculteurs par les pouvoirs publics. Cette baisse conjoncturelle s’explique, selon les bouchers, par une offre qui a dépassé la demande. C’est aussi l’avis partagé par les ménagères au niveau des marchés des localités de la wilaya de Mascara. À quelques jours de la fête de l’Aïd-El-Adha, le prix du mouton,

Le prix du mouton, on en parle déjà
MASCArA

Régions

9

Deux (2) nouvelles classes d’alphabétisation ont été ouvertes, pour la première fois cette année, dans la commune de Selma Benziada et la mechta Hemara (Texenna), par l’association El-Amal d’alphabétisation, a-t-on appris, dimanche, auprès de sa présidente, Mme Assia Bouchenine. L’ouverture de ces classes, situées dans des zones considérées comme les "derniers bastions" de l’analphabétisme, permettra de donner un nouvel élan à la lutte contre ce fléau socioculturel qui touche une bonne partie de la population de la wilaya, a-t-elle indiqué. Présente dans 27 communes sur les 28 que compte la wilaya, l’association El-Amal, qui n’a que trois années d’existence, a également programmé, pour l’année 2014, l’ouverture d’une classe de 40 apprenants dans la

L’alphabétisation gagne du terrain

selon les maquignons que nous avons rencontrés jeudi, jour de marché de Maoussa, les prix sont abordables comparativement à ceux de l’année dernière à pareille époque atteignant les 40.000 DA, ce qui laisse perplexes les Mascaréens quant à la tendance de cette baisse toute somme modeste, mais la plupart d’entre eux se disent frustrés de ne pas profiter de cette opportunité  étant donné que l’AïdEl-Adha n’est pas pour demain et acheter le mouton du sacrifice rituel aujourd’hui suppose que l’on doit garder plus d’un mois chez soi et ce ne sont pas toutes les familles qui disposent de suffisamment de

place et l’engraisser jusqu’à la date de l’Aïd-el-Kébir. Les prix n’échappent pas, évidemment, aux intermédiaires et aux spéculateurs qui ne ratent aucune opportunité pour se remplir les poches et ne reculent devant rien, et, en ce moment, la majorité d’entre eux, sont en quête d’achat de troupeaux de moutons afin de pouvoir les revendre un peu plus tard, aux prix qu’ils se sont fixés eux-mêmes et obligent les bourses modestes, le jour de l’Aïd, à payer le prix fort et cela ne les importune en aucune manière et vous disent haut et fort que c’est de bonne guerre d’acheter, d’entretenir, de

nourrir ces bêtes ; alors c’est tout à fait normal qu’ils ne vendent pas à perte. Les plus futés parmi les consommateurs se rabattent chez les éleveurs pour acheter dès maintenant leur mouton sur pied et le laissent chez l’éleveur de cheptel ovin, ce qui leur épargne de se faire de la bile puisqu’ils se sentent soulagés de n’avoir plus à se casser les méninges et la tête pour l’achat du mouton les tous derniers jours précédant les fêtes de l’Aïd, une aubaine dont ne peuvent pas bénéficier tous les ménages et seront obligés le jour J de débourser de grosses sommes et de casser la

ANNABA

Le tronçon de l’autoroute Est/Ouest reliant la localité de Sidi Ali Boussid au chef-lieu de wilaya s’est momentanément érigé en une piste de course d’automobiles dans la soirée de jeudi au gré d’une longue poursuite de véhicules suspects signalés par les éléments de la brigade mobile des douanes. Le signalement faisait état de deux véhicules de marque Kongo et Mercedes transportant une marchandise jugée douteuse. Il a fallu des sommations pour arrêter le premier qui servait d’éclaireur a priori avant d’immobiliser plus loin le second véhicule dissimulant dans son intérieur 4 quintaux de kif traité. Les premières mesures prises furent naturellement la mise sous scellé des véhicules et l’arrestation des chauffeurs en attendant les résultats de l’enquête qui a été déclenchée pour identifier l’ensemble des individus constituant le réseau de trafic de stupéfiants. A. B.

Saisie de 4 quintaux de kif traité

SIDI BEL-ABBÈS

commune rurale et montagneuse d’Erraguène, a indiqué Mme Bouchenine. L’année scolaire 2012 a été marquée par la sortie de 187 apprenants, contre 375 en 2011, dans les établissements relevant de l'association dont les autres objectifs sont la création prochaine de deux classes de 4e et 5e année afin de permettre aux apprenants d’accéder au cycle de l’enseignement moyen, ainsi que la dispense de cours de langue française et l’apprentissage du Saint Coran, a encore souligné la présidente de l'association. Dans la wilaya de Jijel, le réseau de l’alphabétisation est couvert par d’autres associations qui activent sur le terrain pour éradiquer l’analphabétisme qui touche un nombre important de la population aussi bien masculine que féminine.

De nouvelles cantines scolaires

Brèves des wilayas

tirelire pour s’acquitter de ce devoir religieux et pour faire plaisir à la famille et aux enfants en particulier lorsqu’il s’agit de ramener «elkebch» à la maison et rivaliser avec les voisins du quartier et de la cité ; et là, c’est un autre paire de manches. La folie des prix du mouton semble connaître une accalmie pour le moment et les pères de familles sont très heureux, mais sceptiques après les dépenses du ramadhan, de l’Aïd-el-Fitr et de la rentrée scolaire, et espèrent que la courbe de prix du bétail ne connaisse pas une ascension. Pourtant, cette année, disent les gens des villages croisés au marche de bestiaux, l’aliment de bétail est abondant, la bête du sacrifice est vendue entre 24.000 et 30.000 DA. Pour ce faire, elle est tâtée par la toison, histoire de connaître sa corpulence et son poids, alors que d’autres s’affairent à vérifier la dentition pour connaître l’âge de la bête,  ce qui n’affole pas les clients potentiels dont beaucoup ont acheté plusieurs moutons pour eux et pour le membres de leurs familles, eux qui ont l’avantage de garder le mouton jusqu’au rendezvous de l’Aïd. Un vrai dilemne, toutefois, pour les chefs de famille de bourse moyenne qui attendent le dernier jour pour acheter le mouton de l’Aïd, quitte à s’endetter pour certains pour satisfaire les enfants qui attendent cet événement avec joie et impatience. A. GHOMCHI

MSILA

331 millions de dinars pour financer 20 projets forestiers

La restauration scolaire a été renforcée dans la wilaya d’Annaba, lors de la rentrée scolaire 2013-2014, par l’ouverture et la mise en service de trois (3) nouvelles cantines, at-on appris, samedi, auprès des responsables du secteur de l’éducation. Aujourd’hui au nombre de 211 dans cette wilaya, les cantines permettent à quelque 53.000 écoliers des cycles primaire et préscolaire de prendre des repas chauds, a ajouté la même source, précisant que le taux de couverture est de l’ordre de 78%. Les trois nouvelles cantines opérationnelles depuis le 9 septembre dernier, dès le lendemain de la rentrée, offrent 2.000 repas par jour, a-t-on encore indiqué, ajoutant que “17 écoles primaires seulement” servent encore des repas froids en attendant que des cantines conformes aux normes y soient réalisées. Les services de la direction de l’éducation ont également affirmé que les règles d’hygiène sont “rigoureusement” respectées et que les menus servis aux élèves sont “équilibrés”. Le secteur de l’éducation dans la wilaya d’Annaba totalise, pour l’année scolaire 2013-2014, 132.320 élèves, dont 20.000 nouveaux inscrits. Ils sont répartis sur 213 écoles primaires, 84 collèges d’enseignement moyen (CEM) et 35 lycées.

CHLEF

6.900 postes de formation proposés

permettra également de financer des actions de lutte contre la désertification qui donneront lieu à des opérations de fixation des dunes dans certaines communes du Hodna parmi lesquelles Tamsa, Medjedel, Sidi Ameur et Boussaâda. S’agissant de la mobilisation d’eaux superficielles au profit des populations riveraines des sites forestiers, les services de la Conservation des forêts ont fait part, notamment, de la réalisation de 15 petites retenues, de 13 mares et de 12 seguia. Toutes ces actions, dont quelques-unes attendent d’être lancées dans les prochains jours, permettront de générer quelque 200 emplois au profit des populations rurales de la wilaya de Msila, souligne-t-on.

Lundi 16 Septembre 2013

Une enveloppe de 313 millions de dinars a été mobilisée dans la wilaya de Msila, au titre de l’exercice 2013, pour financer 20 projets de développement forestiers, a-t-on appris, hier, auprès de la Conservation des forêts. “Toutes les actions déjà lancées dans ce cadre avancent sur un rythme soutenu”, at-on précisé, citant parmi ces opérations, le boisement d’une superficie de 450 hectares, l’entretien de 1.000 hectares de forêts et la réalisation, dans plusieurs agglomérations, de ceintures vertes sur une surface totale de 50 hectares. Le même investissement public

Une offre de formation de 6.930 postes est proposée par le secteur de la formation professionnelle de la wilaya de Chlef pour la prochaine rentrée, a-t-on indiqué à la direction du secteur. Cette offre est répartie sur 3.380 postes de formation résidentielle, 2.470 postes d’apprentissage, 670 autres de formation à distance et autres formules de formation. Au total, 36 spécialités sont proposées aux stagiaires dans le cadre de la formation résidentielle, ajoute la même source, précisant que les spécialités relatives aux techniques de l’administration et de la gestion occupent 18%, suivies de celles du bâtiment et des travaux publics, de l’électricité avec respectivement 15 et 13% et de l’artisanat et du textile avec 11,68 et 11%. Outre ces spécialités, de nouvelles spécialités ont été introduites dans la formation. Celles-ci concernent, entre autres, le montage et la maintenance de panneaux solaires et d’équipements éoliens, et la conduite des engins des travaux publics et du bâtiment. La même source, qui fait état de l’existence de 28 structures de formation totalisant une capacité de près de 7.000 postes de formation, note que 4 instituts de la formation professionnelle sont en cours de réalisation ou en voie de lancement dans la wilaya. Il s’agit des instituts des travaux publics, de celui l’enseignement professionnel, de l’hydraulique et enfin de celui du tourisme.

EL MOUDJAHID

E

n effet, les statuts de ce contrat de partenariat entre dans le cadre du redressement industriel engagé par les pouvoirs publics pour la modernisation et le développement de la filière industrielle de matériel de travaux publics, portant création d'une nouvelle société mixte algéro-espagnole spécialisée dans la fabrication d'engins du secteur du bâtiment et des travaux publics. la cérémonie de signature s’est déroulée au niveau de siège du ministère du Développement de l’industrie, et de la promotion de l’investissement en présence de M. amara Benyounès et l’ambassadeur d’Espagne en algérie, gabriel Busquets, ainsi que les professionnels du secteur. s’exprimant en marge de la cérémonie M. amara Benyounès a tenu à souligner que « le gouvernement encourage ce genre de partenariat entre les entreprises algériennes et étrangères, car c'est une démarche qui entre dans le cadre de l'encouragement de l'investissement. » il a ajouté que « pour le développement du secteur industriel et favoriser la promotion de l’investissement il est nécessaire de mettre tous les moyens », parce que a-t-il précisé «  qu’au cœur du projet économique de l’algérie il y a l’entreprise. » avant de relever qu' « il prévoit de rencontrer aujourd’hui des représentants de l'Union générale des travailleurs algériens et du patronat pour aborder le thème du partenariat local. » De son côté, l'ambassadeur d'Espagne a indiqué que «  le dynamisme des relations économiques et commerciales est reflété par le fait que son pays est devenu au dernier semestre le premier client et le troisième fournisseur de l'algérie. » tout en ajoutant qu’ « il est important d’encourager la présence des entreprises espagnoles en algérie  » qui conduisent a-t-il fait savoir « à un transfert

Un pacte d’actionnaires de partenariat a été signé, hier, entre le groupe EPE Sofare filiale du groupe l’ENMPT (Aïn Smara, Constantine) et la firme espagnole Europactor.

Un partenariat pour la fabrication d'engins de travaux publics

Coopération algéro-EspagnolE

Economie

Publicité

E laborer des systèmes alimentaires durables pour renforcer la sécurité alimentaire et la nutrition dans le monde sera le thème officiel de la journée mondiale de l'alimentation le 16 octobre prochain, a annoncé l’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (fao). Des systèmes alimentaires durables constituent une nécessité pour la sécurité alimentaire et la nutrition, ainsi qu'un facteur essentiel pour la santé des populations, souligne la fao sur son site web. "aujourd'hui, près de 870 millions de personnes souffrent de sous-alimentation chronique. Des modèles de développement non durables nuisent à l'environnement, menacent

Systèmes alimentaires durables et nutrition
les écosystèmes et la biodiversité, indispensables à notre sécurité alimentaire future", précise la fao. par système alimentaire, l'organisation onusienne entend l'environnement, des personnes, des institutions et des processus qui entrent en jeu dans la production, la transformation, la commercialisation et la distribution des produits alimentaires. ainsi, chaque composante du système alimentaire a une incidence sur la disponibilité et sur l'accessibilité des aliments en bout de chaîne lesquels doivent être variés et nutritifs et donc sur la capacité des consommateurs à suivre un régime alimentaire sain. la nutrition n'étant pas toujours l'objectif premier des politiques et des interventions vi-

tHèME DE la joUrnéE MonDialE DE l'aliMEntation

de technologie et contribent à la formation du personnel, deux secteurs auxquels l'algérie accorde une importance particulière. » il y a lieu de souligner qu’Europactor est constituée avec un capital social initial d'un million d'euros, détenus à 60% par sofare. Ce contrat de partenariat a pour objectif de fabriquer de rouleaux compacteurs et autres matériels de travaux publics, destinés aux clients du secteur du bâtiment et des travaux publics. Concernant la gamme de production celle-ci comprend cinq types de rouleaux compacteurs mono-bille de 3 à 20 tonnes et un type de rouleau compacteur double-bille de 12 tonnes. s’agissant de la production, le ministre a fait savoir que « celle-ci passera de 110 engins la première année à 460 engins la 4e année.  » Mettant l’accent sur le nombre d’emplois qui seront créés pour le programme de 460 engins, il a dit que «  le nombre est estimé à 250 postes d’emploi dont 100 emplois indirects. » le taux d’in-

tégration, selon le président-directeur général de l’EpE sofare filiale du groupe, l’l’EnMpt passera de 21% la première année à plus de 50% à la 4e année avec la motorisation des engins par la nouvelle gamme de moteurs refroidis à eau provenant de l’entreprise de fabrication moteurs EMo de oued Hamimime. le patron de cette entreprise a souligné que « la vente et l’après-vente pour le marché local se fera par le biais du réseau commercial de l’EnMtp.  » « l’exportation, a-t-il ajouté, est estimée à environ 25% de la production qui se fera à travers le réseau commercial international du partenariat Europactor. » « l'investissement prévu est de l'ordre de 400 millions de dinars dans une première phase pour atteindre 500 millions de dinars dans la seconde étape », selon la même source qui précise que « la valeur de production sera de 3 milliards de dinars par an ». Makhlouf Ait Ziane

sant les systèmes alimentaires, lutter contre la malnutrition implique d'engager une action intégrée, fondée sur des interventions complémentaires dans l'agriculture et l'agroalimentaire, la gestion des ressources naturelles, la santé publique, l'éducation et d’autres secteurs. l'organisation souligne que les systèmes alimentaires actuels peuvent porter préjudice à l'environnement, car ils utilisent de grandes quantités d'eau et produisent des gaz à effet de serre nocifs pour la végétation et les animaux dont dépend une grande partie de la population mondiale qui devrait atteindre 9 milliards d'ici 2050.

instituée en mai 1990, à l’occasion de la 16e session de la Conférence de la commission économique des nations unies des ministres africains chargés de la planification et du développement économique, la journée africaine de la statistique, prévue le 18 novembre prochain, à addis-abeba fait l’objet de vastes préparatifs. Des données de qualité pour soutenir le progrès en Afrique est le thème retenu pour l’édition de cette année. Célébrée chaque année, cet évènement, note un document de la CEa, a pour objectif de « sensibiliser le public sur le rôle important que jouent les statistiques dans tous les aspects de la vie sociale et économique en afrique ». aussi, la célébration de cette année qui revêt une importance certaine tant pour les experts, spécialistes, et chercheurs que pour les décideurs politiques, insiste particulièrement sur la qualité des données, qui constitue « un outil essentiel de suivi pour la réalisation du plan de développement national et les objectifs de développement internationaux, tels que les objectifs du millénaire pour le développement (oMD) ». la thématique qui devra orienter les interventions a été choisie « à la suite de la réorientation de la fonction statistique à la CEa vers une qualité des données et à la suite de larges consultations avec les pays », est-il souligné. a travers ce dernier, les experts de l’onU visent à mettre en avant le rôle de la statistique dans les politiques économiques et sociales, mais aussi, attirer, par la même occasion, l'attention des Etats sur l'importance des statistiques de qualité, autrement dit, fiables, dans la prise de décision, en matière de développement socio-économique. a ce propos, les experts de la CEa mettent en évidence l’intérêt à aller vers des opérations de recensements et enquêtes, une démarche entamée par l’algérie à travers le recensement économique. la CEa souligne, dans cet ordre d’idées, « que des données non fiables peuvent faussement permettre à un pays d'atteindre les critères d'admissibilité à un allégement de la dette ou accéder à l'appartenance à une zone monétaire, entraînant une déstabilisation de la zone lorsque les chiffres réels de la dette sont révélés ». En outre, « des statistiques peu fiables, en retard et de mauvaise qualité affectent les pays africains de plusieurs façons, y compris des mesures d'ajustement mal conçues et l’incapacité atténuer le risque de dévaluation ». par conséquent, souligne la CEa, l’avantage d’une statistique de qualité est qu’elle permet de « planifier, prévoir et prévenir des crises » en plus du fait qu’elle constitue « une base objective pour la formulation de politiques et la prise de décisions ». Dans cette optique, la Commission économique pour l’afrique, la Banque africaine de développement et la Commission de l’Union africaine, insistent sur la mise en place de méthodes adéquates pour la production et l’analyse de statistiques, à travers la mise en œuvre de « stratégies nationales de développement de la statistique  », l’harmonisation des statistiques en afrique et la ratification de la Charte africaine de la statistique ». D. Akila

Promouvoir une information de qualité

joUrnéE afriCainE DE la statistiqUE lE 18 novEMBrE

11

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT
Le Ministère de la Défense Nationale lance un avis d'appel d'offres National ouvert en vue de : l'ACQUISITION DE DIVERS MATERIAUX DE CONSTRUCTION /BATNA. Les entreprises et sociétés intéressées, par le présent avis, peuvent se présenter au siège de la : 5° REGION MILITAIRE sis à Plateau Du Mansourah - Constantine pour retirer le cahier des charges, contre le paiement de la somme de dix mille dinars algériens (10.000 DA), pour les sociétés de droit algérien, au compte n° 00825001-5250000288/93 ouvert auprès de la Trésorerie publique -wilaya de Constantine. Les personnes déléguées pour le retrait du cahier des charges doivent se munir : • d'une copie légalisée d'une pièce d'identité en cours de validité ; • d'une lettre d'accréditation, délivrée par le candidat à la soumission ; • d'une copie légalisée du registre du commerce des fournisseurs en gros ou importateurs;
El Moudjahid/Pub

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE 5° REGION MILITAIRE

N° 146/2013/D4/T/5°RM

• d'une copie du bon de versement de la somme citée ci-dessus. Les offres comprenant les pièces et documents exigés dans le cahier des charges devront être scindées en deux (02) parties : 1 - une offre technique comprenant les documents requIs par le cahier des charges ; 2- une offre financière commerciale comprenant les documents requis par le cahier des charges. Les offres (techniques et financières), contenues dans deux (02) enveloppes distinctes, doivent parvenir sous pli cacheté à l'adresse ci-après : DIRECTION REGIONALE DES FINANCES DE LA 5° REGION MILITAIRE BUREAU D'ADMINISTRATION DES CAHIERS DES CHARGES BP 73 PLATEAU DU MANSOURAH - CONSTANTINE L'enveloppe extérieure doit être strictement anonyme et ne devra comporter que la mention : «Soumission à ne pas ouvrir» Avis d'Appel d'Offres National Ouvert N°146 /2013/D4/T/5°RM Les soummissions doivent être adressées ou déposées à l’adresse indiquée cidessus, avant la date limite de dépôt des offres fixée à 30 jours à compter de la première date de publication. La date d’ouverture des plis est fixée dans le cahier des charges.

lundi 16 septembre 2013

Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 180 jours égale à celle de préparation des offres fixée dans le cahier des charges.
ANEP 540831 du 16/09/2013

Ph : Nesrine

12

D

G L’opération week-end a nécessité 600 gendarmes, quatre groupes d’intervention et cinq équipes cynotechnique.
ans le cadre de la stratégie de lutte contre les noyaux et les points noirs de la criminalité au niveau de la wilaya d’Alger, le groupement de la gendarmerie nationale d’Alger a organisé du 13 au 14 septembre dernier une vaste opération coup de poing dans laquelle il a été mobilisé la totalité des unités territoriales relevant du même groupement. Une politique qui a donné des résultats positifs dans la mesure où le taux de criminalité dans la wilaya la plus peuplée du pays connaît continuellement une régression. Pour couvrir tout le territoire de la wilaya côtière de Tipasa, le groupement, à sa tête le lieutenant colonel Atallah, récemment installé par le commandant régional centre, le général Abdelmadjid Benbouzid, a mobilisé pas moins de 600 gendarmes, quatre sections d’intervention (SSI), cinq équipes cynophiles, ainsi que tous les éléments de la sécurité routière. Intitulée Opération week-end, la descente inopinée s’est déroulée 48 heures durant non-stop pour instaurer la crainte au sein même des bandes criminelles qui sévissent sur le territoire de la wilaya côtière. Après les instructions données par le commandant du groupement de Tipasa, les représentants de la loi ont investit le terrain plus précisément au niveau des quartiers dangereux des communes de Fouka, Douaouda, Bou-Ismaïl, Hadjout, Hatatba, Bouharoun, Ch’âïba, Koléa, Barbisa, SidiGhilès, Cherchell, Sidi-Rached, et Hamr ElAïn. Tous les quartiers de compétence de la gendarmerie ont été passés au peigne fin à la recherche de criminels et autres délinquants. Pour le commandant de groupement : « La politique de lutte contre la criminalité sous toutes ses facettes et la sécurité des citoyens et la priorité absolue de la gendarmerie nationale. A cet effet, nous déclenchons, à chaque occasion, un nouveau dispositif de sécurité et surtout nous organisons, en sus des missions quotidienne, des opérations coups de poing pour faire douter les criminels et rassurer les citoyens », a déclaré le lieutenant colonel Attallah. Au cours de cette opération, les gendarmes ont procédé à l’identification de 8.552 personnes dont 188 ont fait l’objet d’un procès-verbal et 20 autres ont été gardées à vue. Lors de cette opération également les gendarmes ont saisi 10 couteaux, plusieurs gourdins, une quantité de kif traité, 3.292 bouteilles d’alcool, ainsi que d’autres produits. Au niveau de Koléa, l’une des plus grandes communes de la wilaya, les gendarmes ont mis hors d’état de nuire une

Week-end infernal pour les criminels
OPÉRATION DE LUTTE CONTRE LA DÉLINQUANCE À TIPASA
bande de malfaiteurs. Une association de bandits dont la spécialité était le cambriolage. Composé de trois individus, le groupe de hors la loi a fini par tomber dans les filets des gendarmes. Agés entre 25 et 32 ans, tous trois repris de justice pour vol dont l’un d’entre eux a été gracié à l’occasion du 5 juillet 2013. Ce dernier n’a pas perdu de temps puisque à peine sortie de prison, il reconstitua le groupe de cambrioleurs avant de passer à l’action. Les mis en cause ont cambriolé au cours de la semaine dernière trois maisons et ont emporté avec eux un important lot d’objets de valeurs. Mais le crime ne paie jamais, ils ont été rattrapés par leur maladresse en laissant sur les lieux de leur passage des empreintes digitales, grâce auxquelles ils ont été identifiés par la police technique de la gendarmerie nationale. Par ailleurs, durant la même période les gendarmes ont mis la main sur trois autres bandits qui agressaient les automobilistes sur la voie rapide reliant Douaouda à Tipasa, au niveau de la ferme Yaakoubi. « Un guetteur et deux voleurs ont l’habitude de prendre place derrière des roseaux avant de cibler un ou deux automobilistes avec des pierres. Son véhicule touché, l’automobiliste sort pour vérifier les dégâts, il est alors surpris par les deux agresseurs qui le délestent de ses objets », a précisé le capitaine Adnane Deghiche, commandant de compagnie territoriale de gendarmerie nationale de Koléa lors d’un point de presse improvisé. Arrêtés, il a été établit que les trois individus étaient impliquées dans 7 agressions. Présentés devant le parquet de Koléa, ils ont été placés sous mandat de dépôt. Les gendarmes de la circonscription de

Société

EL MOUDJAHID

U

P

our lutter contre les effets dévastateurs de la grippe saisonnière, l’Algérie doit se référer à l’expérience des EtatsUnis en terme de généralisation du vaccin antigrippal pour atteindre une couverture vaccinale de toute la population algérienne, c’est ce qu’a indiqué, hier, le Dr Fawzi Derrar, virologue à l’Institut Pasteur d’Algérie. Intervenant au cours de l’émission Grain de Sel de la radio Chaîne III, le Dr Derrar a fait savoir que dans quelques années, la campagne de vaccination antigrippale concernera l’ensemble de la population algérienne, en vue de rendre l’opération plus efficace. Le spécialiste a souligné l’importance de la vaccination antigrippale qui, selon lui, constitue une meilleure prévention pour parer à toute éventualité d’épidémie susceptible de provoquer des conséquences néfastes, notamment chez les sujets fragiles qui ont des pathologies sous-jacentes. Il a, dans ce sens, rappelé qu’une campagne de sensibilisation pour la vaccination antigrippale est lancée, chaque année, par le

« Le vaccin-antigrippal sera disponible incessamment dans les pharmacies »

Dr FAWZI DERRAR, VIROLOGUE À L’INSTITUT PASTEUR D’ALGÉRIE :

n dangereux réseau national de trafic de véhicules a été démantelé, il y a trois jours, par les éléments de la police judiciaire de la gendarmerie nationale de Tipasa, a déclaré le capitaine Fodil Taghit, commandant de compagnie de Tipasa. Composé de quatre personnes, dont une femme âgée de 22 ans, le réseau des trafiquants activait au centre et à l’ouest du pays. A leur registre des véhicules volés à Tlemcen, Tiaret, Sidi Bel-Abbès, Mostaganem et Alger, de nombreuses victimes se sont retrouvées du jour au-lendemain sans moyen de locomotion. Selon notre interlocuteur, le modus operandi du réseau était simple. Il utilisait une femme comme appât pour ensuite

Un dangereux réseau démantelé
surprendre leurs victimes avant de les agresser physiquement et s’enfuir à bord du véhicule. « La jeune fille, membre du réseau, s’approche de ses victimes en faisant de l’auto-stop. Elle leur demandait de la déposer dans un endroit bien précis ou l’attendaient les agresseurs », a expliqué le capitaine Taghit. La dernière victime en date est originaire de la ville de Tlemcen, propriétaire d’un fourgon Renault Master, il n’a rien vu venir, son insouciance l’a conduit à perdre son moyen de transport. « Le propriétaire du fourgon a, lui aussi, été accosté par la jeune femme qui l’a conduit tout droit dans le traquenard », a ajouté le commandant de compagnie de Tipasa. Arrivés à l’endroit in-

Koléa, qui compte sept brigades, ont procédé à l’identification de 700 personnes et le contrôle de 244 véhicules. La sortie sur terrain s’est soldée par l’interpellation de trois personnes pour insoumission. Quatre autres personnes ont été appréhendées en possession de morceaux de kif traité près à la consommation. « Ces consommateurs de stupéfiants, sous l’effet du kif, agressent des passants à l’aide de couteaux pour les déposséder de leurs biens », a expli-

TRAFIC DE VÉHICULES

qué le commandant de groupement de Tipasa. Les mis en cause ont été placés à leur tour sous mandat de dépôt. Selon le commandant du groupement, d’autres opérations coups de poing seront organisées chaque semaine tout au long de l’année pour éradiquer d’une façon définitive les criminels et autres délinquants qui causent énormément de soucis pour les honnêtes citoyens. Mohamed Mendaci

diqué par la jeune femme, la victime a été surprise par trois hommes sortant de nulle part. Deux heures plus tard, les agresseurs ont conduit leur victime dans un lieu isolé où ils l’ont dépossédé de tous ses objets de valeurs et de son fourgon avant de prendre la fuite. La bande des quatre agresseurs, originaires de Tipasa et Blida, âgés entre 22 et 30 ans, dont deux repris de justice notoire pour vol, ont fini par tomber dans les filets des enquêteurs de la gendarmerie. Selon notre interlocuteur, la jeune femme ainsi que deux autres complices demeurent en fuite alors que quatre ont été arrêtés et placés sous mandat de dépôt par le parquet de Tipasa. M. Mendaci

ministère de la Santé, pour inciter les gens à se faire vacciner. Cette campagne, a dit l’intervenant, qui sera lancée incessamment, cible surtout les personnes âgées de 65 ans et plus et celles souffrant de maladies chroniques qui ont le droit de se faire vacciner gratuitement.

Lundi 16 Septembre 2013

En réponse à une question relative à l’efficacité du vaccin antigrippal, le Dr Derrar a précisé que cette dernière dépend, en grande partie, de sa manière de conservation. Il a, de ce fait, recommandé le respecter la chaîne de froid lors du transport du vaccin jusqu'à son utilisation.

Pour ce qui est de la prise en charge de cette pathologie, le spécialiste a mis l’accent sur la nécessité d’établir un bon diagnostic de la grippe et ne pas la confondre avec le syndrome grippal, qui possèdent tous deux, en général, les mêmes symptômes, fièvre, nez qui coule, fatigue, toux, maux de tête… Il faut savoir que la grippe est une infection virale qui se propage facilement d’une personne à l’autre. Elle circule dans le monde entier et peut toucher n’importe qui dans n’importe quel groupe d’âge. La grippe provoque des épidémies annuelles qui atteignent leur pic pendant l’hiver dans les régions tempérées. Elle représente un problème de santé publique sérieux qui provoque des maladies graves et des décès dans les populations à plus haut risque. Une épidémie peut, également, avoir des répercussions économiques par perte de productivité et solliciter énormément les services de santé. Kamélia H.

EL MOUDJAHID

N

ombreux, en effet, sont ceux qui sont versés dans ce créneau et partent à la chasse d’une course. ils ne sont pas forcément chômeurs, mais une chose est sûre : ils veulent tous arrondir leurs fins du mois, en s’adonnant à un deuxième job après les horaires de travail. ils ne peuvent plus passer inaperçus. Quand bien même ils seraient à bord de voitures banalisées, ils se font de plus en plus remarquer par tous les moyens, pourvu qu’ils mettent la main sur des clients potentiels, pressés de se rendre sur leur lieu de travail, évacuer un malade vers un hôpital ou encore régler une affaire urgente. ils sont nombreux, en effet, à avoir épousé la profession de chauffeurs de taxi clandestins, ces dernières années, notamment dans les grandes agglomérations qui connaissent une grande dynamique tant au plan économique que social. le clandestin devient même une activité pratiquée au grand jour. des stations en bonne et due forme sont même créées pêle-mêle, au niveau des gares routières et des cités nouvellement construites, ainsi que les stations taxis. ces «professionnels» qui travaillent au noir se sont imposés de nos jours et sont entrés dans nos mœurs.

Ils sont partout. Dans nos cités, à proximité des stations de bus et des marchés, ils sont garés et attendent un éventuel client. Contrairement aux chauffeurs de taxi traditionnels, ce sont eux qui vont vers l’usager pour lui proposer leurs services.

Une activité en... roue libre
Taxis clandesTins
de transport en commun. si certains prennent par place, d’autres par contre préfèrent se faire payer par course. les prix sont négociés au préalable par les deux parties. libre au client d’accepter ou de refuser. il faut dire que certains de ces fraudeurs sont à la limite du professionnalisme. ils ne s’arrêtent nullement à la méthode populaire «de bouche à oreille», mais agissent en professionnels avérés avec des cartes de visite. Même la Toile est utilisée pour se faire connaître. Profitant du déficit en moyens de transport, d’une part, et d’une désorganisation du secteur, de plus en plus d’automobilistes mettent leurs véhicules particuliers au service des usagers. ils sont souvent de jeunes diplômés, retraités, employés et fonctionnaires et chômeurs à se consacrer à l’activité, pourtant illicite. Mohamed affirme être un des plus anciens clandestins exerçant au niveau du quartier des 1839-logements de sebbala. il a réussi, grâce à cette activité, à échanger sa voiture, une Maruti, contre une Renault campus et acheter un lot de terrain. le «service taxi clandestin» est sa principale ressource. Un autre fraudeur, ex-employé dans une entreprise publique, nous a affirmé qu’il a préféré démissionner de son poste, car mal rémunéré. si certains exercent cette profession à plein temps, d’autres se reconvertissent dans le métier de chauffeurs de taxi clandestins, après les heures de travail ou durant les week-ends et les jours fériés. les contraintes financières poussent, en effet, un nombre important d’employés disposant de véhicules à être taxi, pour subvenir aux besoins de leur famille. c’est le cas de Kamel, cet universitaire qui a opté pour la profession afin de compléter son maigre salaire, dont une partie va aux loyer et charges aadl. «J’ai quatre enfants à charge, et mon épouse est femme au foyer. J’ai dû mettre en

Société

13

gage les bijoux de ma femme pour me procurer une voiture d’occasion pour travailler avec après le boulot. J’ai quarante ans et je n’ai rien, j’espère rattraper le temps perdu aujourd’hui avec la voiture que j’ai achetée au prix de beaucoup de sacrifices», dit-il. ce créneau, très en vogue actuellement, est devenu pour la plupart le gagne-pain quotidien. Proposant des tarifs plus ou moins négociables, les clandestins offrent à leurs passagers un service presque complet, à un détail près, celui de l’absence de toute garantie ou assurance à bord de leur véhicule. la conjoncture actuelle a fait également que ces clandestins, dans la quasi-totalité des points de stationnement, s’organisent d’une manière spectaculaire, en matière de tarification et de tours de rôle. dans certains quartiers de l’algérois, ces clandestins sont même la roue de secours des usagers des différents moyens de transport collectif. en effet, au niveau de la Montagne, À l’est d’alger, le visiteur est systématiquement frappé par l’interminable queue des Maruti. À dix et quinze dinars la place, il faut dire que ce service demeure des plus convoités par ceux qui désirent se déplacer dans les meilleurs délais et avec des tarifs

Les quartiers populaires à l’heure du clandestin

il est rencontré au niveau de certaines localités qui restent très mal desservies. si le taxi classique dresse des barrières et choisit sa destination et son itinéraire, ce n’est pas le cas du clandestin, moins rechignant, sans doute, et plus disposé à satisfaire l’usager, consacrant ainsi le principe qui fait que «le client est roi». il ne refuse point les propositions. il va même vers le client pour lui offrir ses services. il négocie, tente de convaincre, dans l’espoir de conclure un marché avec un client qui désespère de voir un taxi ou dans les meilleurs des cas un autre moyen

Le taxi informel pour parer à la crise du transport

L

e taxi clandestin fait de nos jours des clins d’œil dans chaque rue aux usagers des transports en commun qui s’accordent désormais à dire que c’est un mode très efficace quand on est coincé. ce n’est pas le chez l’Union nationale de chauffeurs de taxi, par le biais de son secrétaire général, M. hocine aït Brahim, qui estime que ce phénomène illégal a pris des proportions alarmantes chez nous, au même titre que le commerce ou le travail informels. ce fléau, qui gangrène l’économie nationale, n’a pas épargné la profession de chauffeur de taxi qui s’est clochardisée, ces dernières années, au regard de l’infiltration d’une nuée de fraudeurs dans la corporation. si dans un passé récent, seuls les «pauvres» s’adonnaient à cette activité, ce n’est plus le cas aujourd’hui, puisque ces derniers ne sont pas forcément catalogués et l’on trouve de toutes les catégories qui sont versées dans ce domaine. le porte-parole de l’UnacT affirme avoir adressé plusieurs plaintes aux services de sécurité pour mettre un terme à ce fléau

« Des garde-fous pour dissuader les fraudeurs »

UniOn naTiOnale des chaUffeURs de Taxi :

imbattables. Un phénomène qui fait bien des heureux tant pour les voyageurs que pour des centaines de jeunes de dompter le chômage. certaines sources vont jusqu’à affirmer qu’un grand nombre de ces véhicules sont, en fait, appartient à un seul et unique propriétaire, qui se serait procuré plusieurs dizaines de véhicules et recruté de manière illégale des dizaines de chômeurs du quartier en qualité de chauffeurs. les taxis clandestins, telle une tache d’huile, se généralisent, à vrai dire à tous les quartiers. ils disparaissent pour un moment au passage des services de sécurité, mais ils ne tardent pas à revenir. depuis les premières heures du matin, et jusqu’à des heures tardives, les véhicules se mettent en place et assurent les déplacements vers toutes les destinations. Une enseignante qui habite le quartier de sebbala nous dit qu’elle a souvent recours au clandestin. exempte de tout impôt ou taxe, cette activité frauduleuse draine un grand nombre d’automobilistes, dont le seul but est de gagner le plus, au risque, parfois de courir les dangers de l’aléa de l’inconnu. À ce propos, un chauffeur clandestin nous a révélé avoir été victime d’une agression à l’arme blanche dont les auteurs étaient des passagers embarqués à destination de la côte algéroise.

ce métier attire aussi les femmes qui se lancent, à leur tour, dans ce créneau. Une source proche de la dGsn affirme que plus de 122 femmes travaillent comme chauffeurs de taxi clandestins à travers plusieurs quartiers de la capitale, notamment dans le centre d’alger et les grands boulevards. la plupart de ces femmes, soit une moyenne de 78% des cas, indique notre source, ont recouru à ce type de travail après le départ de leur époux, suite à un divorce. ces dernières se sont procuré un véhicule dans le but de nourrir leurs enfants bravant ainsi au quotidien les risques d’agression. la même source avance aussi que près de 18% de femmes ne sont pas divorcées, mais travaillent avec l’accord de leur mari pour améliorer leur situation. Pour ces femmes, le recours à ce genre de travail est loin d’être un tabou. Une femme activant sur algercentre souligne qu’elle transporte uniquement les femmes par peur d’agressions. «Je travaille avec des femmes à qui je laisse souvent mon numéro de téléphone. On m’appelle en cas de besoin, notamment pour des courses. c’est un travail comme un autre et je n’ai jamais eu de problème», précise-t-elle. Samia D.

Les femmes aussi s’y mettent

qui menace les chauffeurs de taxi déclarés. il rappelle, en effet, que les clandestins ont créé des stations parallèles, à proximité des stations reconnues, avant de poursuivre que c’est même devenu une profession à part en-

lundi 16 septembre 2013

tière, avec des cartes de visite, d’où les grands risques encourus par les usagers de ce mode de transport très sollicité, selon le sG de l’union, par des réfugiés illégaux, pour la plupart, impliqués dans le trafic de

drogue et de faux billets. M. aït Brahim précise que les efforts consentis par les éléments de la dGsn ou de la Gendarmerie nationale s’avèrent insuffisants pour dissuader les fraudeurs qui agissent aujourd’hui en toute quiétude. cette situation est dénoncée à maintes reprises par les chauffeurs de taxi, comme cela a été le cas récemment à constantine suite à l’appropriation de la station de taxis par une foule de clandestins. la corporation considère que ces «taxis» se trouvent dans une meilleure position comparés aux légalistes qui paient régulièrement leurs impôts et sont passibles d’infractions et de PV, dressés par les services de sécurité pour jumelage et autre. le sG de l’Union nationale des chauffeurs de taxi souligne que la prolifération de ce phénomène constitue un véritable danger, accentuant les risques d’agression à l’encontre des filles, notamment, d’où l’urgence aujourd’hui de se pencher sérieusement sur ce fléau. «il est temps de placer des garde-fous pour dissuader les taxis informels», conclut-il. Samia D.

14

Une marche dans la ville de Klimime interdite par les forces d'occupation marocaines

SAHARA OCCIDENTAL

Monde

40 morts et 100 blessés

VAGUE D'ATTAQUES EN IRAK

EL MOUDJAHID

L

es forces d'occupation marocaines ont interdit une marche organisée vendredi par des citoyens sahraouis dans la ville de Klimime pour revendiquer leur droit à l'emploi et à l'accès à leurs richesses naturelles, a rapporté l'Agence de presse sahraouie (SPS) citant le ministère des Territoires occupés et des Communautés. La marche à laquelle ont pris part des dizaines de manifestants sahraouis, notamment des sans-emploi, a été bloquée par les forces de la gendarmerie royale marocaine à 20 km de la route reliant Tan-Tan à Klimime (sud du Maroc), indique la même

Les Frères musulmans menacés de dissolution
La décision de dissolution des Frères musulmans sera annoncée dans le courant de la semaine par le ministre de la Solidarité après expiration du délai réglementaire fixé par le ministère, ont révélé des sources gouvernementales égyptiennes. La décision de dissolution de la confrérie islamiste a suscité une large polémique au sein du gouvernement, ont indiqué ces sources citées par la presse parue ce samedi, avant de souligner que l'annonce de la décision a été retardée en raison de l'absence d'un consensus à ce sujet. La revendication du peuple et d'un grand nombre de partis liée à la dissolution de la confrérie islamiste a poussé le gouvernement à charger le ministre de la Solidarité de dissoudre cette dernière conformément à la procédure légale, poursuit la même source. Selon des sources juridiques, la dissolution de la confrérie islamiste a été décidée après découverte d'armes dans ses locaux. De son côté, le parquet général a réitéré son attachement à la demande d'interdiction

source. Les manifestants ont scandé des slogans hostiles à la politique d'exclusion et de marginalisation menée par le régime marocain depuis plus de trois décennies à leur encontre, tout en en revendiquant leur droit à une vie décente et l'accès à leurs ressources naturelles. Par ailleurs, le procès en appel de 6 détenus sahraouis accusés d'avoir brandi l'emblème national sahraoui et revendiqué le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination a été reporté jeudi dernier par la cour d'appel d'Agadir au 19 septembre, a rapporté l'agence de presse sahraouie (SPS) citant le ministère des Territoires occu-

pés et des communautés. Les détenus Amar Laouissid (62 ans), Amar Daoudi, Taha Daoudi, Babia Bahdache, Hamza Bazi et Mustapha Ahcine sont accusés d'avoir brandi l'emblème national sahraoui, tandis que les autres détenus sont accusés d'avoir scandé des slogans revendiquant le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination lors de manifestations qui ont été marquées par des affrontements avec les éléments de la police marocaine. Le tribunal de première instance de Klimime avait prononcé, en août dernier, des peines à leur encontre allant de 4 à 10 mois de prison ferme.

ÉGYPTE

Une vague d'attaques, dont quatorze à la voiture piégée, a fait 40 morts et plus de 100 blessés, hier en Irak, selon un bilan établi de sources médicale et policière. Onze villes ont été frappées par ces attaques, dont Hilla, dans le sud, ville à majorité chiite, où 4 voitures piégées ont explosé, tuant 16 personnes. "J'ai vu de nombreuses personnes avec des brûlures, et d'autre en feu, hurlant à l'aide", raconte Sajjad alAmari, 22 ans, témoin de l'une des explosions dans la banlieue de Hilla. Un autre témoin, Karrar Ahmed, a dit à l'AFP avoir vu "de nombreux commerçants jetés au sol et blessés, allongés par terre au milieu de leurs marchandises". Les violences qui endeuillent quasi-quotidiennement l'Irak depuis le début de l'année ont déjà fait plus de 4.000 morts, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources médicales et policières. Les autorités tentent de lutter contre ces attaques en limitant la circulation des véhicules dans Baghdad, et mènent de vastes opérations contre les groupes soupçonnés d'orchestrer les attentats,

mais les violences se poursuivent. Les attentats d’hier, qui n'avaient pas encore été revendiqués à la mijournée, ont principalement visé des quartiers chiites. À Baghdad, une bombe a explosé au passage du convoi du chef de l'assemblée provinciale de Baghdad Riyadh ElAdhadh, un sunnite, qui est sorti indemne de l'attentat. Deux personnes, dont un de ses gardes du corps, ont toutefois été tuées et quatre blessées. Les vitrines des magasins et des bâtiments aux alentours ont été soufflées par l'explosion, selon un journaliste de l'AFP sur place. Par ailleurs, à Al-Bidhan, à quelques kilomètres au nord du port de Bassora, trois personnes ont été tuées et 15 blessées lorsqu'une voiture piégée a explosé sur un marché. D'autres attaques ont eu lieu au sud de Baghdad — à Kerbala, Nassiriya, Souweirah et Hafriya, villes à majorité chiite — de même que dans les villes majoritairement sunnites d'Abou Ghraïb, à l'ouest de Baghdad, de Baâqouba et de Mossoul (Nord), faisant sept morts.

Soixante-quatre (64) insurgés talibans ont été tués au cours d'une série d'opérations miliaires menée ces dernières 24 heures en Afghanistan, a annoncé dimanche le ministère afghan de l'Intérieur. "La police afghane, soutenue par l'armée nationale et la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf, dirigée par l'OTAN), a mené des opérations de nettoyage dans les provinces de Zaboul, Orozgan, Wardak, Ghazni, Paktiya, Helmand et Kounar", a indiqué le ministère dans un communiqué publié à Kaboul. Au cours de ces raids, "64 talibans armés ont été tués et 12 blessés, alors que plusieurs autres ont été arrêtés", précise le communiqué. L'Afghanistan fait face, depuis 2001, à une insurrection meurtrière des talibans.

64 rebelles talibans abattus en 24 heures

AFGHANISTAN

BRÈVES…

d'utiliser les fonds de 14 dirigeants des Frères musulmans et leurs alliés, dont Mohamed Badii, leur guide général, et son adjoint Khairet Chater accusés d'actes terroristes. En revanche, la défense des Frères musulmans a estimé que la confrérie "n'est pas une organisation terroriste, mais un parti légal".

tée et un texte critiquant la répression du mouvement de contestation en 2009 y a été publié, ont rapporté samedi les médias locaux. "Ma page Facebook a été piratée par une personne qui a changé le mot de passe, mais le problème a été réglé", a déclaré le ministre Mohammad Javad Zarif à l'agence officielle IRNA. Des inconnus ont publié sur la page un texte en soutien aux manifestants tués lors des troubles qui avaient suivi la présidentielle controversée de 2009 qu'avait remportée l'ex-président Mahmoud Ahmadinejad. "Si cette situation (piratage, NDLR) perdure, je serais obligé malgré moi de mettre un terme à ma présence sur Facebook", a écrit M. Zarif sur sa page.

presse locale. La première fusillade est intervenue après qu'une patrouille de gendarmes eut été attaquée par un groupe armé non identifié, tuant un gendarme sur le champ et faisant trois blessés. Un deuxième gendarme a par la suite succombé à ses blessures à l'hôpital. La seconde fusillade qui s'est déroulée dans les mêmes circonstances avec une patrouille de police attaquée a fait un mort et trois autres blessées.

contre éclair avec l'inamovible Premier ministre Hun Sen organisée samedi sous l'égide du roi, Norodom Sihamoni.

La page Facebook du ministre iranien des Affaires étrangères a été momentanément pira-

La page Facebook du chef de la diplomatie piratée

IRAN

CÔTE D’IVOIRE : Fusillades entre un groupe armé et les forces de sécurité :

Au moins six personnes ont trouvé la mort dans une série de fusillades entre une bande armée et des forces de sécurité à Yamoussoukro (centre de Côte d'Ivoire), a indiqué samedi la

6 morts

Lundi 16 Septembre 2013

Des milliers de partisans de l'opposition cambodgienne ont de nouveau défilé hier dans la capitale Phnom Penh au lendemain de l'amorce d'une médiation entre le Premier ministre et l'opposant Sam Rainsy qui conteste le résultat des législatives. La manifestation organisée par le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) de Sam Rainsy a rassemblé quelque 20.000 personnes, selon la presse locale. Les forces de sécurité sont néanmoins restées à l'écart du parc. Sam Rainsy a qualifié de "premier pas" une ren-

L'opposition rassemble 20.000 personnes

CAMBODGE

L'armée philippine poursuivait dimanche ses opérations contre les rebelles du Front Moro de libération nationale (MNLF) dans la ville de Zamboanga (Sud), prise d'assaut la semaine dernière par les insurgés qui ont tué des dizaines de personnes en prenant des otages, rapportent des médias. Selon les médias, des milliers d'habitants continuaient de fuir les combats concentrés autour de localités côtières après l'échec de négociations sur un cessez-le-feu entre les forces gouvernementales et les rebelles. "Nous poursuivons nos opérations militaires", a déclaré un porte-parole de l'armée, le lieutenant-colonel Ramon Zagala, cité par des agences.

Opérations de l'armée contre les rebelles du Front Moro

PHILIPPINES

EL MOUDJAHID

«N

ous saluons cet accord d’une part, il aide les Syriens à sortir de la crise et d'autre part, il a permis d'éviter la guerre contre la Syrie ayant privé d'argument ceux qui voulaient la déclencher», a-t-il dit dans une interview à l'agence publique russe Ria novosti. «Cet accord est devenu possible grâce à la diplomatie et au gouvernement russes, c'est une victoire pour la Syrie remportée grâce à nos amis russes», a souligné M. Haïdar. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et le secrétaire d'etat américain, John Kerry, ont conclu, samedi, à Genève cet accord ambitieux sur le démantèlement de l'arsenal chimique syrien qui fixe des échéances précises : damas a une semaine pour présenter une liste de ses armes chimiques, et celles-ci doivent être enlevées et détruites d'ici à la fin du premier semestre 2014. La Russie a été le 9 septembre à l'origine d'une proposition sur les armes chimiques syriennes. L'accord de Genève «assure un soutien international pour que tous les représentants du peuple syrien se mettent à la table des négociations et résolvent leur problèmes internes à l'étape suivante», a estimé M. Haïdar. L'accord a été salué par de nombreux pays estimant qu'il permet d'ouvrir des perspectives pour régler la question en Syrie par des moyens pacifiques. Pour sa part, le secrétaire général de l'otan, Anders Fogh Rasmussen, a salué samedi l'accord russo-américain sur le démantèlement de l'arsenal chimique syrien et appelé damas à le respecter «sans réserve», a indiqué un communiqué de l'otan. «Je me félicite

Le ministre syrien de la Réconciliation, Ali Haïdar a salué, hier, l'accord sur le démantèlement d'armes chimiques syriennes conclu samedi à Genève par la Russie et les Etats-Unis, estimant qu'il avait «permis d'éviter la guerre» tout en le considérant «une victoire pour la Syrie».
de l'accord conclu aujourd'hui entre le secrétaire d'etat américain John Kerry et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, sur l'élimination des armes chimiques syriennes», a déclaré M. Rasmussen dans un communiqué. «Il s'agit d'une étape importante en vue d'assurer l'élimination rapide, sûre et vérifiable des stocks d'armes chimiques de Syrie», a-t-il ajouté avant de souligner qu'«il est essentiel que la Syrie respecte complètement et sans réserve» cet accord. Mais selon le chef de la commission des affaires étrangères de la douma, Moscou et Washington pourraient interpréter différemment l'accord sur le démantèlement des armes chimiques en Syrie conclu samedi à Genève par les deux pays. «La question principale qui se pose maintenant est de voir si le règlement syrien ne deviendra

Damas : « L'accord a permis d'éviter la guerre »
doSSIeR SyRIen

Monde

15

Barack obama a affirmé avoir échangé des lettres avec le président iranien Hassan Rohani et a averti que sa réticence à frapper la Syrie n'amoindrissait pas la menace américaine d'user de la force s'il faut empêcher l'Iran d'avoir l'arme nucléaire. «Je pense que les Iraniens comprennent que la question du nucléaire est un problème bien plus important pour nous que celui des armes chimiques», a dit le président américain, lors d'un entretien diffusé hier avec la chaîne américaine ABC, confirmant pour la première fois avoir contacté Hassan Rohani. «Je l'ai contacté. et lui aussi. nous ne nous sommes pas parlés directement», a précisé Barack obama. Interrogé pour savoir si le contact s'était fait par lettres, le président obama a acquiescé. Le président américain a bien distingué la gestion du dossier des armes chimiques syriennes d'avec celui du nucléaire iranien. «La menace contre Israël, que le nucléaire iranien pose, est bien plus proche de nos intérêts. une course aux armes nucléaires dans la région serait quelque chose de

Obama affirme avoir communiqué par lettres avec le président Rohani

nuCLéAIRe IRAnIen

La menace d'une action militaire américaine en Syrie reste «réelle», a affirmé, hier, le secrétaire d'etat américain John Kerry, au lendemain de la conclusion d'un accord avec la Russie sur le démantèlement des armes chimiques syriennes. «La menace de la force demeure, la menace est réelle», a affirmé M. Kerry. «nous ne pouvons avoir des paroles creuses quand il s'agit de problèmes internationaux», a-t-il ajouté.

JoHn KeRRy : « Les menaces d'usage de la force restent réelles »

pas l'objet d'interprétations différentes voire opposées aux etatsunis et en Russie», a estimé M. Alexeï Pouchkov, cité par l'agence de presse Interfax. M. Pouchkov a en outre déclaré que cet accord était «un succès de la diplomatie russe», soulignant : «Les etats-unis n'ont plus la possibilité de jouer le premier violon. on les a privés dans une certainemesure de leur atout militaire». Sur

Plus de 2.000 officiers de l'armée syrienne se sont réfugiés en Jordanie depuis le début du conflit en Syrie en mars 2011, a indiqué le ministre jordanien de l'Intérieur, Hussein Majali. La Jordanie a «accueilli 2.130 officiers syriens qui ont déserté», a affirmé le ministre au quotidien gouvernemental Al-Rai dans son édition d’hier. Ces officiers syriens sont «de rangs divers, et ont été installés dans des résidences militaires», a précisé M. Majali, en soulignant que son

Plus de 2.000 officiers syriens réfugiés en Jordanie depuis 2011

SeLon Le MInISTRe JoRdAnIen de L’InTéRIeuR

le terrain, une coalition de l'opposition syrienne a réclamé hier, outre le démantèlement des armes chimiques, l'interdiction de l'usage des missiles balistiques et de l'aviation du régime syrien contre les zones habitées. dans un communiqué, la Coalition nationale syrienne a insisté pour que «l'interdiction des armes chimiques, dont l'usage a fait plus de 1.400 morts parmi les civils, soit étendue à l'utilisation

des missiles balistiques et de l'aviation contre les zones habitées». La Coalition a également demandé un redéploiement des armes lourdes du régime syrien «loin des zones habitées et l'interdiction de les utiliser pour bombarder les villes et villages syriens». Au sujet des armes chimiques, l'opposition syrienne a exigé «le renvoi devant la Cour pénal internationale des responsables des attaques aux armes chimiques» dans le pays. d’autre part, trois personnes, dont un journaliste, ont été tuées hier dans un attentat à Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, a rapporté l'agence officielle syrienne Sana. Il s'agit de Fakhreddine Hassan, journaliste d'une revue pour la jeunesse, tué avec deux autres personnes dans l'explosion d'une charge au passage de leur autobus sur une route à Idleb, a précisé l'agence. outre ces trois victimes, neuf autres personnes ont été également blessées par l'explosion qui a causé des dégâts. depuis le début du conflit en Syrie en mars 2011, 23 journalistes et au moins 58 citoyens-journalistes ont été tués, selon Reporters sans frontières.

pays «demeurerait un havre de sécurité pour tout le monde». Il a en outre prévenu que «si une frappe était menée contre la Syrie, la plus grande et première menace pour la Jordanie serait un exode massif vers le royaume». La Jordanie affirme avoir accueilli depuis mars 2011, plus d'un demi-million de réfugiés syriens, dont 130.000 sont établis dans le camp de Zaatari (nord).

profondément déstabilisant», a-t-il dit. «J'ai le sentiment que les Iraniens ont bien compris que ce n'est pas parce que nous n'avons pas frappé (la Syrie) que nous ne frapperons pas l'Iran». M. obama a affirmé en revanche que la crise syrienne devait montrer que «la diplomatie pouvait résoudre des pro-

blèmes». Washington ne cesse d'agiter le spectre d'une action militaire en Iran si la diplomatie et les sanctions internationales ne dissuadaient pas Téhéran de se doter de l'arme atomique. L'Iran dément que son programme nucléaire soit pensé à des fins militaires.

Lundi 16 Septembre 2013

Le secrétaire d'etat américain John Kerry est arrivé, hier, à el Qods occupée pour une brève rencontre avec le Premier ministre israélien Benjamin netanyahu qui devrait porter sur le dossier syrien et les négociations israélo-palestiniennes, ont rapporté des médias. Selon les médias locaux, les discussions devaient initialement porter sur les négociations de paix israélo-palestiniennes, mais devraient maintenant être également consacrée aux conséquences pour Israël de l'accord entre Moscou et Washington sur l'arsenal chimique syrien, conclu samedi à Genève. Cet accord donne une semaine au gouvernement syrien pour présenter la liste des armes chimiques détenues par damas et fixe comme objectif leur élimination d'ici à la mi-2014. Israël n'a pas réagi officiellement à la conclusion de l'accord, mais des analystes s'interrogeaient, hier, sur la probabilité que Washington demande à Israël de ratifier la Convention sur les armes chimiques, précisent les médias. La dernière visite du secrétaire d'etat américain dans la région du Proche-orient remonte à la fin du mois de juin dernier, lorsqu'il a effectué une mission marathon de quatre jours en revendiquant des «progrès» dans le processus de paix entre Palestiniens et Israéliens.

Kerry en visite à El Qods occupée

PRoCHe-oRIenT

Trois roquettes tirées du territoire syrien sont tombées samedi dans la vallée de la Bekaa, dans l'est du Liban voisin, sans faire de victimes, a indiqué un responsable de la sécurité. «Trois roquettes tirées à travers la frontière sont tombées entre les villages de Labweh et de Jabbourah», a déclaré ce responsable à la presse. Les roquettes ont explosé à environ 30 km au nord de la ville de Baalbeck, un fief du Hezbollah, parti chiite libanais. «Il n'y a pas eu de victimes et seuls quelques arbres ont pris feu», a ajouté le responsable.

Trois roquettes tirées de Syrie tombent au Liban

16

A

insi la rétrospective développée et argumentée en cette circonstance a été celle de la solidarité militante puisque le livre en question traite du soutien apporté à la cause algérienne par nombre d’Européens durant la guerre d’indépendance de 1954 à 1962. Le livre, Solidarité en Action, a été publié cette année à Alger par les éditions Barkat et a été co-écrit par Kader Benamara et Fritz Keller, un historien autrichien de notoriété qui a ouvert la séance. Il a remercié le public d’être venu nombreux et salué la présence des personnalités présentes. Il a détaillé le programme de la soirée. Keller a consacré, en 2010, un ouvrage de 320 pages en allemand sur la gauche autrichienne et la résistance algérienne entre 1958 et 1963. Prenant la parole après lui, Kader Benamara, l’auteur de ces lignes, un économiste fonctionnaire international et anthropologue, natif de la Casbah d’Alger et résidant à Vienne depuis plus de 30 ans, a rendu compte de la genèse du livre Solidarité en Action. Dans ce livre, l’histoire des réseaux d’aide européens est retracée succinctement et un aperçu de leurs actions et de leur engagement y est donné. C’est un hommage rendu à des hommes et des femmes qui ont tendu la main aux Algériens à une époque sombre de leur histoire. Dans les temps troubles et inquiétants que vit, aujourd’hui, l’humanité, on observe, à travers le monde, une attitude égoïste, davantage préoccupée par l’appât du gain à tout prix plutôt que par le sort des autres. Cette attitude, encouragée par le néo-libéralisme ambiant, loin de réduire les inégalités sociales, la pollution, le gaspillage, la course effrénée aux armements, et bien d’autres maux, les exacerbe ou même pire ne peut les contrôler. La lutte pour la liberté, un devoir moral Le concept de solidarité a été abandonné sur le bord de la route. Il est alors quelque peu réconfortant de rappeler un temps où des hommes et des femmes se sont comportés autrement et ont pris la défense de bonnes causes. C’était dans les années 50 et le début des années 60 du siècle dernier. Des « combattants de la liberté »

C’est à travers la présentation du livre, au titre éloquent, de Solidarité en Action qui a eu lieu dans le 8e arrondissement de la capitale autrichienne, le 12 septembre dernier, que le prestigieux caférestaurant Sarasimes, label raffiné de lieu de culture du terroir, a rassemblé une forte assistance présente à ce rendez-vous majeur de l’histoire et de la mémoire qui, jadis, a uni, dans un sursaut salvateur d’universalité, des femmes et des hommes de conviction et de volonté pour le triomphe des causes justes dans un monde épris de liberté et en quête de dignité humaine.

Une épopée de la solidarité européenne revisitée

EVOCATION DE LA REVOLUTION ALGERIENNE à VIENNE (AUTRICHE)

Culture

EL MOUDJAHID

Publicité

s’étaient dressés contre le système colonial et s’étaient opposés à la guerre menée contre le peuple algérien. Ils venaient de divers pays européens : des deux Allemagnes, d’Autriche, de Belgique, de France, de Grande-Bretagne, de Hollande, d’Italie et de Suisse. Ils comprenaient des chrétiens, prêtres et laïcs, des intellectuels, des écrivains, des journalistes et des parlementaires. Benamara a rappelé une scène dans le livre de l’écrivain américain, Ernest Hemingway, Pour qui sonne le glas. Un combattant républicain demande à Robert Jordan, un Américain enrôlé dans les Brigades internationales  :  « Pourquoi est-tu venu de si loin pour te battre pour notre République  ?  » Jordan réplique : «  On se bat pour ce à quoi on croit.  » Reimar Holzinger, Karl Blecha, Winfried Mueller, Francis Jeanson, Henri Curiel, et tous les autres, croyaient en la solidarité et le sacrifice. Ils ont montré du courage et de la loyauté et pour eux la lutte pour la liberté était un devoir moral. Il était important de leur rendre hommage et puisse leur exemple servir d’encouragement et d’inspiration aux générations présentes et futures. La présentation a été rehaussée par la présence de l’ambassadeur et représentant permanent de l’Algérie en Autriche, M. Mohamed Benhocine. Dans son allocution, il a mis l’accent sur la longue histoire de coopération entre l’Autriche et l’Algérie qui date de longtemps, bien avant 1954. Il a exprimé son souhait de voir des manifestations de ce genre se multiplier car elles permettent de souligner et de renforcer la coopération entre les deux pays. Il a aussi remercié encore une fois l’Autriche pour son soutien pendant la lutte de Libération nationale, ne manquant pas de mentionner certaines figures autrichiennes bien connues qui se sont impliquées dans le combat contre le colonialisme aux côtés des Algériens. L’un de ces « combattants de la liberté » était présent à la présentation : c’était Karl Blecha. Homme politique et membre du parti socialiste et ancien ministre de l’Intérieur, Blecha est, actuellement, président de l’organisation européenne des Seniors. Il est aussi membre du comité de par-

rainage du Tribunal Russell sur la Palestine. Blecha a été organisateur en 1958 du comité de soutien pour les réfugiés algériens. S’adressant à l’audience, il lui a rappelé la contribution d’hommes et de femmes européens à la lutte algérienne pour l’indépendance. Parmi eux, un certain Winfried Mueller, plus connu en Algérie sous le nom de guerre de Si Mustapha el Ouazani. Allemand d’origine, mais ayant grandi en Autriche, Mueller a eu une longue association avec la Révolution algérienne. Ses premiers contacts avec le FLN remontent à 1954 et il s’impliquera essentiellement dans la mise en place d’un réseau de rapatriement de légionnaires déserteurs. Blecha s’est aussi longuement étendu sur des patriotes algériens qu’il a connus et particulièrement, Hafid Keramane, représentant du FLN à Bonn, en Allemagne de l’Ouest, et Mouloud Naït Belkacem, qui lui succèdera à ce poste.

Kader BENAMARA

Le sursaut d’espoir A l’évocation de ce nom valeureux de Hafidh Karamane, repère de gloire de militantisme et de rayonnement de la diplomatie algérienne en lutte pour le recouvrement de la souveraineté de son pays, nous ne pouvons que nous incliner avec une émouvante déférence devant la mémoire de cet illustre résistant, hélas récemment disparu avec en pensée le souvenir et la reconnaissance éternels d’une épopée, dont il fut l’artisan à travers l’évasion héroïque de la troupe artistique et l’équipe de football de FLN historique en 1958 de la France, vers Tunis qui était à l’époque la capitale de la Révolution algérienne. Pour avoir vécu l’événement à un âge d’adolescence précocement mûri par les affres d’une guerre de répres-

sion dévastatrice et impitoyable, nous n’oublierons point le sursaut d’espoir soulevé par celui-ci au sein de la population algérienne au constat d’un véritable séisme provoqué dans l’édifice du gouvernement français et de surcroit aggravé par le désarroi de la fulgurante victoire politique ainsi assénée par l’Algérie combattante qui a suscité l’admiration, la considération et la sympathie de la communauté internationale Etait aussi présent M. Johann Moser, président de l’association algéro-autrichienne et ancien député au Parlement autrichien. L’association a été fondée en 1963 par Karl Blecha, Reimar Holzinger et d’autres personnalités. Sa mission est de promouvoir la coopération dans tous les domaines entre l’Algérie et l’Autriche. Un autre « porteur de valises » autrichien était venu assister à la présentation. N’était une observation de Karl Blecha dans sa harangue, on ne l’aurait pas remarqué tant il se faisait discret : son nom est Klaus Sperling, dentiste de son état. Il a, en son temps, aussi fait partie de ces combattants de la liberté qui ont joué un rôle dans notre guerre d’émancipation. Documentaire et récital de chansons engagées Un film documentaire, produit par Erika Fehse, une réalisatrice et journaliste de radio autrichienne, a été projeté pour faire connaître Winfried Mueller au public viennois. Le documentaire retrace la vie de cet homme né en 1926 à Wiesbaden, en Allemagne, et arrêté très jeune pour ses activités antifascistes. Il s’évadera et rejoindra l’armée soviétique. Il contacte le FLN en 1954 à Paris et rallie l’ALN en 1956 à la frontière algéro-marocaine. Entre 1956 et 1962, il s’impliquera avec Reimar Holzinger, dans la mise en place d’un réseau

Fritz KELLER

COMPAGNIE ALGERIENNE DU MOBILIER METALLIQUE D'ORGANISATION EPE -CAMMO-SPA

REPUBLIQUE ALGÉRIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Z.I. N° 18 ROUIBA -ALGER NIF N°099816000351501

République Algérienne Démocratique et Populaire Compagnie Algérienne du Mobilier Métallique d'Organisation EPE/CAMMO/SPA Z.I. N° 18 ROUIBA-ALGER NIF : 099816000351501

de rapatriement des légionnaires déserteurs. Il faut rappeler que le quartier général de la Légion étrangère se trouvait à Sidi Bel-Abbès, à l’est de l’Algérie, au sud d’Oran et elle y sera basée jusqu’en 1962, à la fin de la Guerre d’Algérie. Les exfiltrations des légionnaires étaient assurés par des groupes de combattants algériens ; les déserteurs étaient acheminés vers l’enclave espagnole de Tétouan, au Maroc. M. Blecha mentionnera un chiffre compris entre 3.000 et 4.000 déserteurs qui réussiront à rejoindre leur pays d’origine grâce au réseau de rapatriement. La soirée a été ponctuée par un récital de chansons engagées. La chanteuse et comédienne autrichienne, Helga Porpaczy, s’y est attelée, accompagnée par un accordéoniste, Peter Czermak, qui lui-même n’hésitera pas entonner quelques ballades. Parmi les chansons qui ont résonné au cours de la soirée, une en particulier a touché l’auditoire : une complainte écrite par Boris Vian en 1954, à l’époque de la fameuse bataille de Dien Bien Phu, en Indochine. Intitulée Le Déserteur, elle dénonce la guerre et a été interdite par les autorités françaises pendant toute la durée de la Guerre d’Algérie. Elle raconte l’histoire d’un conscrit qui écrit une lettre au président de la République française pour lui annoncer sa décision de déserter et elle encourage tout le monde à faire de même. Le genre de propos subversifs qu’il ne faut surtout pas tolérer pendant la Guerre d’Algérie. On a eu aussi le plaisir d’entendre la complainte de Mackie le surineur, tirée de l’opéra de Quat’sous du dramaturge et poète allemand Bertolt Brecht ainsi que Le temps des cerises, écrite par Jean-Baptiste Clément et fortement associée à la Commune de Paris de 1871, cette période insurrectionnelle dirigée contre le gouvernement français suite à la défaite française pendant la guerre franco-prussienne de 1870 et la capitulation de Paris. Un diaporama de photos a été aussi présenté au public ce 12 septembre par un photographe autrichien, Christian Wachter. Venu souvent dans notre pays, Wachter pour qui «  la photo est un outil de rapprochement entre les peuples », a montré des photos d’Algérie, en particulier certaines prises à Diar el Mahçoul à Alger. Il a immortalisé ce quartier en montrant des scènes de la vie quotidienne de ses habitants. La présentation de ce 12 septembre a permis de se remémorer non sans beaucoup d’émotion ces citoyens venus d’autres contrées et qui ont mis en pratique leurs convictions et leurs idéaux de fraternité et de solidarité. Ils font partie de l’histoire de l’Algérie, de notre histoire. CP

Un appel d'offres national restreint ouvert 01/CAMMO/2013 est lancé par LA COMPAGNIE ALGERIENNE DU MOBILIER METALLIQUE D'ORGANISATION EPE -CAMMO-SPA - ayant pour objet : Etude et Réalisation d'un Bâtiment lndustriel en en Charpente Métallique (en extension du bâtiment existant). Les soumissionnaires intéressés peuvent retirer le cahier des charges auprès de EPE -CAMMO SPA Z.I. N°18 Rouiba -ALGER moyennant la somme non remboursable de cinq mille dinars (5000,00). Les soumissionnaires ayant déjà retiré le cahier des charges lors du premier avis sont exonérés du paiement sus-cité. Les soumissions doivent être adressées ou déposées au secrétariat du Groupe approvisionnements CAMMO Z.I./ROUIBA B.P N°18. La date limite de dépôt des offres est fixée à 30 jours à compter du premier jour de publication du présent avis d’offres dans le Bulletin officiel des marchés de l'opérateur public (BOMOP) ou dans un des deux quotidiens nationaux à 12h00. L'ouverture des offres (plis technique et financier) est publique et aura lieu le dernier jour de la date limite de dépôt de l'offre au siège de CAMMO à 13h00. La validité des offres des soumissionnaires est fixée à 90 jours à compter de la date de remise des offres.
El Moudjahid/Pub ANEP 541481 du 16/09/2013

AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL RESTREINT N°01/CAMMO/2013 (2e AVIS)

d'organisation l'appel

l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à infructueux
El Moudjahid/Pub

La Compagnie algérienne du mobilier métallique d'offres (EPE-CAMMO-SPA) national restreint informe

Avis d'infructuosité

N°01/CAMMO/2013 que ce dernier est déclaré
ANEP 541482 du 16/09/2013

Lundi 16 Septembre 2013

EL MOUDJAHID

Quand l’écriture rejoint la légende
NOTE DE LEC TURE

PAR-DELÀ LE MIROIR… de catHerine rossi

Culture

17

C’

est au cours d’une visite au musée de l’ancien palais de Khdaouj el aâmia, dans la casbah, que catherine rossi ressent une sorte d’illumination pour l’histoire d’amour de Khdaouj, fille d’un dignitaire qui sera dey d’alger et qui, d’après la légende, se serait laissé envahir par une passion dévorante pour un voyageur venu de Fès dans le cadre d’une mission. c’est un véritable coup de foudre pour la jeune fille qui entrevoit la silhouette du jeune homme invité un soir par son père et qu’elle entrevoit à peine par la réflexion d’un miroir, relatant ses émois à un captif espagnol du nom de gabriel en livrant les secrets d’un amour si pur et éblouissant pour la jeune fille qui n’a jamais quitté les murs du palais de la djénina, résidence des rois d’alger qui abrite actuellement le musée national des arts et traditions populaires. la vie et surtout la vue de Khdaouj en seront désormais bouleversées. cette histoire vraie d’une jeune fille enfermée dans un beau palais mauresque et qui, un beau jour, s’aveugle d’amour interpelle le regard et la curiosité de l’auteure qui connaît bien la casbah pour l’avoir plusieurs fois visitée et peinte. il faut dire que catherine rossi, qui est née en février 1957 à troyes dans l’aube, a un lien familier avec notre pays puisque son père y est né. c’est tout l’héritage civilisationnel d’une ville tant de fois racontée par ce père artiste peintre

Certaines légendes qui ont traversé les siècles sous un manteau de silence, colportées ici et là par la tradition, continuent de nous parvenir par-delà l’histoire, celle du royaume d’Alger vers la fin du XVIIIe en proie aux convoitises européennes avec leur cortège d’intrigues, une capitale qui sous la régence ottomane vivait alors son déclin dû à la faiblesse de sa course.
qui a bercé sa tendre enfance parisienne au point où, adolescente, elle s’initie à la langue arabe et effectue de nombreux voyages en afrique du nord où elle note ses impressions dans des carnets. avec la publication de ce premier roman paru aux éditions dalimen, elle plonge profondément le lecteur dans la mémoire de la casbah d’antan. s’inspirant de la légende de Khdaouj qui semble l’avoir grandement fascinée dans l’écriture de cette étrange fiction romanesque, catherine rossi installe le lecteur dans deux espaces temporels en joignant, dans un remarquable tissu narratif, les voix du passé avec celles du présent. l’héroïne du roman, qui se prénomme nada comme le parfum de la rosée, découvre chez un vieux antiquaire à Fès dans l’antique médina un vieux manuscrit avec des pages jaunies et de belles lettres calligraphiées, un vrai trésor qui même s’il sent le moisi est bien conservé. la narratrice est irrésistiblement attirée de façon presque magnétique dans cette ville marocaine, cette maison bleue dans son halo de lune par cet objet témoin d’un passé fastueux qui la subjugue. cet univers éthéré presque invraisemblable la pousse à entreprendre un voyage à destination d’alger avec son compagnon nassim, et c’est là dans le mystère de la ville algéroise en longeant les ruelles étroites de la casbah, qu’elle se retrouve dans un lieu qui

L

Festival international de la musique diwane du 27 septembre au 3 octobre à alger

e 6e Festival culturel international de la musique diwan se tiendra du 27 septembre au 3 octobre à alger et sera marqué par une ouverture sur d’autres styles musicaux, représentés par des noms prestigieux de la scène mondiale, aux côtés des troupes de diwan algériennes déjà distinguées pour leur créativité. Habituellement organisé en plein air au théâtre de verdure de l’oref (office riadh el Feth, alger), le festival se tiendra cette année à la salle ibn-Zeydoun, dépendante du même office, et proposera quinze spectacles réunissant les trois premiers lauréats du Festival national de la musique diwan et de grands artistes venus des etats-unis, du mali ou encore de guinée. la soirée d’ouverture sera placée sous le signe de la fusion jazz, avec le grand saxophoniste afro-américain archi shepp qui présentera un “programme inspiré de la musique diwan”, promettent les organisateurs, en compagnie du claviériste malien cheikh tidiane seck et de sa compatriote mamani Keita au chant. egalement prévue pour cette soirée d’inauguration, la

Sous le signe de la fusion

semble lui parler de sous ses silences énigmatiques, qu’elle sent fortement la présence invisible de Khdaouj el aâmia. elle désire en savoir plus sur cette histoire que l’on dit vraie en perçant le mythe impénétrable de cette jeune fille que l’amour a rendu aveugle, le palais où a bien séjourné cette dernière cache-t-il encore des secrets comme ce miroir accroché sur le mur du palais où elle a vu son propre reflet se confondre avec celui de Khdaouj ? la narratrice dont la voix intime se confond avec le destin de cette femme, à travers les reflets convexes d’un miroir magique, entre dans le passé d’une ville, de ses fastes, de son cosmopolitisme et de tous ces captifs étrangers. dans un aller-retour incessant entre alger et paris, elle tisse à sa manière une nouvelle légende d’amour. comme on peut le lire en quatrième de couverture : «l’histoire intime s’écrit par la perception des sentiments, par la fusion qui s’opère entre les deux femmes, les voix qui s’échangent par-delà le miroir et le temps. le roman se décline entre l’intimité douloureuse de ces deux femmes bercées par la magie du plus ancien palais d’alger et une fresque historique de la ville sous la régence. echanges oniriques, visions envoûtantes mêlées à l’histoire… a travers des hommes, ceux qu’elles aiment : Hassen pacha, le père de Khdaouj et dey d’alger, gabriel le captif andalou, fidèle à Khdaouj

jusqu’à la mort, abderrahmane, le séduisant ambassadeur du sultan du maroc… nassim, le double de

Festival du Film méditerranéen d’alexandrie

gabriel, aussi réceptif que nada aux messages du passé… ». Lynda Graba

troupe algéroise ouled bambara, second prix au dernier Festival national de la musique diwan en juin dernier, programmée pour cette 6e édition avec la troupe de ami brahim de bechar (premier prix) et celle de dendoune de ghardaïa (troisième prix). d’autres formations algériennes, qui s’inspirent de styles traditionnels, animeront des concerts à l’exem-

ple du groupe djamawi africa ou encore des musiciens de raïna raï. a noter qu’aucune troupe étrangère (maroc, tunisie, soudan, etc.) de musique diwan traditionnelle n’est prévue dans la programmation du festival, une présence pourtant réclamée par de nombreux observateurs. pour le commissaire du festival, mourad chouihi, la diver-

lundi 16 septembre 2013

sité des horizons musicaux est une occasion “de donner une dimension plus large à la musique diwan en favorisant son contact avec d’autres genres”, tout en conservant “l’aspect spirituel” de ce legs ancestral. il explique également vouloir éviter “la folklorisation” de la musique diwan, en ne programmant que des spectacles centrés sur l’aspect festif du genre, au détriment de son côté rituel et mystique, impossible à reproduire sur scène, selon lui. le festival prendra fin le 3 octobre sur des sonorités blues et funk de la ville de chicago avec un concert du groupe du trompettiste américain boney Fields. puisant ses origines dans les cultures orales du sahel, le diwan est un style mystique basé sur des chants incantatoiresaccompagnés d’un jeu instrumental au gumbri, tambour et karkabou. enraciné dans l’ouest et le sud-ouest de l’algérie, il s’est imposé depuis une décennie sur toute la scène musicale algérienne.

L

e documentaire Retour à Montluc du réalisateur et journaliste algérien mohamed Zaoui, retraçant le parcours carcéral de mustapha boudina, ancien condamné à mort durant la guerre de libération, sera en compétition au 29e Festival du film méditerranéen d’alexandrie (egypte), prévu du 9 au 14 octobre prochain, a-t-on appris auprès du réalisateur. réalisé en 2012, Retour à Montluc concourra parmi 38 œuvres, entre longs métrages de fiction, documentaires et courts métrages, en provenance de huit pays (irak, syrie, palestine, Jordanie, etc.) en lice pour le premier prix du Festival, ont rapporté des médias égyptiens. d’une durée de 62 minutes, le documentaire est construit sur une série de témoignages (hommes politiques français, avocats, historiens et anciens détenus du fort montluc à lyon), qui expriment leurs points de vue respectifs sur le système colonial et le refus de la France d’admettre la légitimité de la guerre de libération nationale. dans ce film, mustapha boudina, président de l’association nationale des anciens condamnés à mort, revenant sur les traces de son passé carcéral, rapporte à travers un récit poignant l’épreuve inhumaine qu’il a vécue, lui et ses compagnons de cellule. considéré comme l’un des plus anciens festivals de cinéma dans le monde arabe, le Festival du film méditerranéen d’alexandrie a été crée en 1979 par l’association égyptienne des auteurs et critiques de cinéma. il propose depuis sa création des films des pays méditerranéens en compétition en plus de ceux d’autres pays projetés en hors compétition. initialement prévu en septembre, le festival a été reporté cette année en octobre en raison de la “situation sécuritaire en egypte”, selon les médias égyptiens qui ont également indiqué que les concerts de musique ne figuraient pas dans la programmation de cette 29e édition.

Sélection de Retour à Montluc de Mohamed Zaoui

EL MOUDJAHID

Mots CROISÉS
Nº 3515
5 6 7
I II III IV V VI VII VIII IX X

Page animée par Mourad Bouchemla

Détente -TV
Mots FLÉCHÉS
Nº 3515
QUI LUI REVIENT ———————————— INSÉPARABLE D’UNE FEMME ————————————————— D’EUROPE DE L’EST POISSON —————————————— MARQUÉ D’UN SCEAU —————————————— SE FAIT FORTEMENT ENTENDRE

21

1

2

3

4

8

9

10

DESSINAI ————————————— DOULEUR ————————————— SENTIMENT
CONJONCTION ———————————— ACTION DE TENIR À L’ÉCART ————————————————— DE LA BOUCHE OU DU ROI

LIEU ————————————— HURLEMENT ————————————— ESPACE VERT

EX.EUROPE ———————————— SALUT ROMAIN ———————————— FOLIE

HORIZONTALEMENT

Définitions
DESSIN ———————————— AU LARGE SEULE ———————————— TENTE S’ Y RÉNUNISENT LES RELIGIEUSES ———————————————————— POSSESIF ————————————————————— PREMIER EN TOUT

RETOUR AU CALME ———————————— PRISON DORÉE ———————————— ÉDUQUÉE

DANS LE LOT —————————— DANS L’ARBRE
NOTE EN MARGE ——————————— UN COUP ——————————— UNIFORME

vacance - Démonstratif. IV-Grande école - Chanteur belge.V-Fils arabe - Parfaite. Suveillai. IX-Rediriger.X-Allas au hasard - Givré.

I-Somme. II-Princesse indienne - Capitale-Du Magreb.III-Qui assure la

VI-Tressée - Petit avion.VII-Mot de bébé - Établissement.VIII-Dans l’idée-

VERTICALEMENT

voix . 9-Panier - En elle.10-Appareil de mesure.

grec - Philosophie chinoise.8-Fleuve de Sibérie - Rudesse d’une
SOLUTION DES MOTS CROISÉS
1 2 3 4 5 6 7 8 9
1 2 3 4 5 6 7 8
O
R

Assassinera. 5-Poisson - Mamelle de vache.6-Choix - Qui parle.7-Pied

1-Issu de. 2-Mur - Devenir dangereux. 3-Accord - Richesse.4-Zéro-

REPTILE ——————————— ÉMANATION PUTRIDE ———————————— PRÉPARA DES CIGARES
SIGNALE UNE PRESENCE ———————————— FER DE BOUCHERIE —————————————— CERVIDÉS

9 10
T
L

G

I

N

A

P

N
T

E

R E

I

A R

T

R
I

E

A
R

N
I

I

R
E

A

B

N
T

N

A

M

A

I

O

B

D

E

T
U

E
P I

I

E

D

E

B

A

R

C

A

N

10

E

R

O

R

R

E

L
I

Y

A

S

E

G

N

A

C
T
I

U

L

E

E

3. Fricotage

Grille

3515

Mot CACHÉ
D P O U D R E R R I F D E G R E S S J I I I E V E R O N F R E C I

E

11. Paillasson

6. Cornaline 12 . Babylonien

34. Velouteux 35 . Professer 36. Matériaux 38. Vaciller

33. Répondant

15 . Ejection

20 . Calcanéum 22 . Répugnant 24 . Inférieur 23 . Intéresse

L

E E

M
E
T

13. Charpenter 16. Miraculeux 18 . Subjonctif 21. Rougeole 14. Croissance

37 . Tendineux 39. Yéménite

E

L

R

E

17. Claquement 40. Maquignon 27 . Antiquité 19. Contre-poil 26. Bien-Fonds 28. Orbitaire 31. Préciser 41. Tournoyer 43. Bacillose 7. Irriguer 8. Antichar 42 . Gourmette

25 . Cartouche 29 . Attachant 1. Poudrerie

O O E E C C A L C A N E U M E U N G A O E E B I N F A T

C N N R E E E

F A U S S
I

I

R R

I

G U E R P R A N S A R E E C T

I

N F I

T E

P I

I

O N C X T S T

R E N C E R
F I

C H A R O

I

Q U E

E N T C

E

L N I
A I

S N N A
S I

T N R E I I

N T N F

P

U G N A N E R E E R I

SOLUTION DES MOTS FLÉCHÉS
1 2 3 4 5 6 7 8 10 9
O T

1

S

A

C

2

A
I

R

R

A

R

T

3

R
C

4

5

O

C
S

A
L I
A

P

C

A
E

R

A
S

S
I

C

I

6

7

8

I

E A

S

A

L

A

9

10
C
E
E

30 . Détermine 2 . Véronique 5. Récipent 4 . Dégressif

L L P I

L Y R

S C A R T O U C H E G C U O R E A N T I Q U

I

E U R I
T E P

S

E O L M C P E U A Q E R F J

L E E

T O L

E U E N E N
T O
I I

L I

G

E
O E

I

H

L

E
E

M

V

O
R L U

E

N

E

M
E

S

A

S

S

M

U

V

R B

A
T
I

B

T

32 . Rouspéter

E

E

O

A

N

O

A
S

R

ALTÉRATION

10. Inférence

9. Faussaire

E A A H R D E T E R M I

B A O A T T A C H A N
P E T E R R E

O V E L O U T E U X P R O N M A T E R D V A C S M A Q U I I L L E R T

R O U S

P B C C

P R E C I

I

S

N

T O R A B N R O N D A N T T R A M C

I

L U O B S

C

A U X T E N D

E I

SOLUTION PRÉCÉDENTE:DEMOCRATIQUE

10h30 : Loulou 11h00 : Canal foot ''rediff'' 12h00 : Journal en français + météo 12h25 : Maoussime el matar 13h40 : Assrar oua abhath 14h35 : El amimi 15h15 : Les rues d'Alger 16h50 : Imily (04) 17h10 : Yakari 17h30 : Takder tarbah 18h00 : Journal en Amazigh 18h20 : Qouloub fi sira'e 19h00 : Journal en français + météo 19h30 : Le café de Mimoun 20h00 : Journal en Arabe 20h45 : Boudhou 21h00 : El voisinage avant la maison film algérien 22h00 : Zahwa 23h30 : Cervantes le captif d'Alger

Lundi

Histoire de ce sitcom parle sur un homme veuf. Il s’appelle Boudhou, il a perdu sa femme. Il est responsable de 3 filles alors il a décidé de se marier avec sa voisine Daouya, leurs filles décidées de faire des problèmes pour que ce mariage ne réalise pas. Avec la participation de Houari Djadid, Bakhta Benouis, Farida Karim, Hazim, Nourredine Bechoukri, Fatiha Soltan, Scénario de Nadia Drablia réalisée par Hafid Bensaleh

20h45

Feuilleton algérien dramatique réalisé par : Nazim Kaidi , Scénario : Zoubir Omir , dialogue : Ahmed Lagoun Avec la participation de : Mustapha Laaribi, Amar Maarouf, Nawal Zmit, Razika

Sélection

Télévision
18h20

O G O U R M N T T E B A C

G N O N T O U R N O Y E R E I L L O S E N

I

Y E M E N

N E U X
I

S

S

E R A T E R

Boudhou

Ferhane, abdelkrim bribar, arazki Siouani, nassima chams, hadjla khaladi, nadia talbi, hamid ramass, abdelkader kerbach, farida karim, nafaa eldjoundi, nadia taisir,saliha karbach…et les autres.
22h00

Qouloub fi sira'e
ZAHWA

Lundi 16 Septembre 2013

Emission de divertissement réalisée par Rostom Bennacer Un nouveau numéro de l’émission de divertissement « zahwa »présenté par Mohcen Bouzetit.

28
Horaires des prières de la journée du lundi 10 Dou El Qi’daâ 1434 correspondant au 16 septembre 2013 :
- Dohr.........….............12h43 - Asr.............................16h13 - Maghreb................... 19h57 - Icha……...……....... 20h16
Mardi 11 Dou El Qi’dah 1434 correspondant au 17 septembre 2013 :

Vie religieuse

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS TRAVAUX PUBLICS-SINTRA ENTREPRISE NATIONALE DES GRANDS OUVRAGES D’ART “E.N.G.O.A” EPE/SPA”

Vie pratique

- Fedjr........................05h04 - Chourouk.................06h32

El Moudjahid/Pub

Le service d’Orthopédie de l’hôpital Ben Aknoun (Alger) présente au Docteur Z. BENABID ses profondes condoléances suite au décès de son père, le Dr BENABID. Que le Tout-Puissant accueille le défunt en Son Vaste Paradis et lui accorde Sa Miséricorde. Pr A. BENBOUZID

CONDOLÉANCES

Le Président et l'ensemble des membres de l'Association Nationale M.A.L.G, très affectés par le décès du regretté CHELLALI MAHMOUD, frère de Mme ABDESSEMAD YAMINA, Secrétaire Générale Adjointe de l'AN MALG, présentent à toute sa famille leurs sincères condoléances et l’assurent en cette pénible circonstance de leur profonde sympathie. Que Dieu Le Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l'accueille en Son Vaste Paradis. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.» El Moudjahid/Pub du 16/09/2013
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Edité par l’EPE-SPA au capital social de 50.000.000 DA

CONDOLÉANCES

ANEP du 16/09/2013

L’Entreprise Nationale des Grands Ouvrages d’Art informe l’ensemble des soumissionnaires pour l’avis d’appel d’offres national et international restreint N°09/DG/DT/2013 relatif à : ETUDE D’EXECUTION - ASSISTANCE TECHNIQUEFOURNITURE DES EQUIPEMENTS Projets : - Aménagement de l’entrée de la Ville de Annaba à partir du carrefour Sidi Brahim - Liaison Djamâa El Djazaïr - Rue de Tripoli, Wilaya d’Alger - Aménagement routier du carrefour RN10-RN20, El-Khroub, Wilaya de Constantine - RN9-Echangeur 04 chemins, Wilaya de Béjaïa que la durée de préparation des offres est prorogée de quinze (15) jours et devient ainsi de quarante-cinq (45) jours au lieu de trente (30) jours à partir de la première parution de l’appel d’offres.

AVIS DE PROLONGATION DE DELAI

1er Avis de prorogation de délai de l'appel d’offres national et international restreint
L'Entreprise INFRAFER informe les soumissionnaires intéressés par l'avis d'appel d'offres national et international restreint n°03/SDA/DTC/2013 ayant objet l'acquisition d'Un (01) Locotracteur de Manœuvre de 1.000 à 1.200 CV, que la date limite de dépôt des offres, prévue initialement pour le jeudi 19/09/2013, est prorogée pour une durée de quinze (15) jours, soit le dimanche 06/10/2013 à 12h00. L'ouverture publique des offres se fera le même jour de la date limite des offres à 14h00 en présence des soumissionnaires intéressés ou de leurs représentants dûment mandatés et qui aura lieu au siège de l'entreprise INFRAFER. Les représentants des soumissionnaires doivent impérativement présenter le jour de l'ouverture une attestation de représentation dûment signée par le responsable habilité. ANEP 303831 du 16/09/2013 El Moudjahid/Pub

15, rue Colonel Amirouche - B.P 208 - Rouiba - Alger
N°03/SDA/DTC/2013

ENTREPRISE PUBLIQUE ECONOMIQUE DE REALISATION D'INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES SPA AU CAPITAL DE 3.000.000.000 DA LEADER DES TRAVAUX FERROVIAIRES EPE. INFRAFER

El Moudjahid/Pub du 16/09/2013

El Moudjahid/Pub

Le ministre des Affaires étrangères, le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, le secrétariat général et l’ensemble du personnel du ministère des Affaires étrangères, très affectés par le décès du frère de leur collègue M. Bouaziz Hakim, lui présentent ainsi qu’aux membres de sa famille leurs sincères condoléances et les assurent en cette pénible circonstance de leur profonde compassion. Ils prient Dieu le Tout-Puissant d’accorder au défunt Sa Sainte Miséricorde.

CONDOLÉANCES

EL MOUDJAHID

EL MOUDJAHID
20, rue de la Liberté, Alger Téléphone : 021.73.70.81

Présidente-Directrice générale de la publication

Kamal oulmane — Achour cheurfi
diRectioN geNeRAle Téléphone : 021.73.79.93 Fax : 021.73.89.80 diRectioN de lA RedActioN

Naâma Abbas
Rédacteurs en chef

BUReAUX RegioNAUX coNStANtiNe 100, rue Larbi Ben M’hidi Tél. : (031) 64.23.03 oRAN Maison de la Presse 3, place du 1er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94 ANNABA 2, rue Condorcet : Tél. : (038) 86.64.24 BoRdJ BoU-ARReRidJ Ex-siège de la wilaya Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000 Tél/Fax : (035) 68.69.63 Sidi Bel-ABBeS Maison de la presse Amir Benaïssa Immeuble Le Garden, S.B.A. Tél/Fax : (048) 54.42.42 BeJAiA : Bloc administratif, rue de la Liberté. Tél/Fax : 034.22.10.13 tiZi oUZoU : Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts) Bâtiment 3, 1er étage, Nouvelle ville Tél. - Fax : (026) 21.73.00 tleMceN :12, place Kairouan Tél.-Fax : (043) 27.66.66 MAScARA : Maison de la Presse Rue Senouci Habib Tél.-Fax : (045) 81.56.03 ceNtRe AiN-deFlA : Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste) Tél/Fax: 027.60.69.22 PUBlicite Pour toute publicité, s’adresser à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et de Publicité “ANEP” AlgeR : 1, avenue Pasteur Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43 Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150 Télex : 81.742 oRAN : 3, rue Mohamed Khemisti Tél. : (041) 39.10.34 Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320 ANNABA : 7, cours de la Révolution Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38 Régie publicitaire EL MOUDJAHID 20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70 ABoNNeMeNtS Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux ou commandes de photos, s’adresser au service commercial : 20, rue de la Liberté, Alger. coMPteS BANcAiReS Agence CPA “Che” Guevara - Alger Compte dinars n° 102.7038601 - 17 Agence BNA Liberté - Dinars : 605.300.004.413/14 - Devises : 605.310.010078/57 Cptes BDL - Agence Port Saïd - Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28 - Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28 Edité par l’EPE-SPA EL MOUDJAHID Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger iMPReSSioN Edition du Centre : Société d’impression d’Alger (SiA) Edition de l’Est : Société d’impression de l’est, constantine Edition de l’Ouest : Société d’impression de l’ouest, oran Edition du Sud : Unité d’impression de ouargla (SiA) diFFUSioN centre : EL MOUDJAHID tél. : 021 73.94.82 ouest : SARl “SdPo” tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARl “tdS” tél-fax : 029 75.02.02 est : SARl “SodiPReSSe” : tél-fax : 031 92.73.58

Téléphone : 021.73.99.31 Fax : 021.73.90.43 internet : http://www.elmoudjahid.com e-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com

L'Entreprise INFRAFER informe les soumissionnaires intéressés par l'avis d'appel d'offres national et international restreint n°01/SDA/DTC/2013 ayant objet l'acquisition d'Engins et Equipements pour Travaux de Voie Ferrée répartis en six (06) lots ci-après : • Lot 1 : Six (06) Bourreuses Niveleuses, Dresseuses de ligne à grand rendement pour travaux de voie ferrée, écartement 1435mm. • Lot 2 : Un (01) Stabilisateur Dynamique pour travaux de voie ferrée, écartement 1435mm. • Lot 3 : Une (01) Bourreuse de la voie ferrée pour Appareils de voie, écartement 1435mm. • Lot 4 : Quatre (04) Régaleuses, Profileuses de ballast à trémies incorporées pour travaux de voie ferrée, écartement 1435mm. • Lot 5 : Une (01) Dégarnisseuse Cribleuse pour travaux de voie ferrée, écartement 1435mm. • Lot 6 : Deux (02) Paires de portiques de pose sur rails, que la date limite de dépôt des offres, prévue initialement pour le mercredi 11/09/2013, est prorogée pour une durée de vingt et un (21) jours, soit le mercredi 02/10/2013 à 12h00. L'ouverture publique des offres se fera le même jour de la date limite des offres à 14h00 en présence des soumissionnaires intéressés ou de leurs représentants dûment mandatés et qui aura lieu au siège de l'entreprise INFRAFER. Les représentant des soumissionnaires doivent impérativement présenter le jour de l’ouverture une attestation de représentation dûment signée par le responsable habilité. ANEP 303832 du 16/09/2013 El Moudjahid/Pub

1er Avis de prorogation de délai de l'appel d’offres national et international restreint
N°01/SDA/DTC/2013

15, rue Colonel Amirouche - B.P 208 - Rouiba - Alger

ENTREPRISE PUBLIQUE ECONOMIQUE DE REALISATION D'INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES SPA AU CAPITAL DE 3.000.000.000 DA LEADER DES TRAVAUX FERROVIAIRES EPE. INFRAFER

El Moudjahid/Pub

Le Directeur Général et l’ensemble du personnel de la Caisse Nationale des Retraites, profondément attristés par le décès de la mère de M. Bergam Abdelkader, Directeur de l’agence locale CNR de Aïn Témouchent, lui présentent ainsi qu’à toute sa famille leurs sincères condoléances et les assurent en cette pénible circonstance de leur profonde sympathie. Que Dieu le Tout-Puissant accorde à la défunte sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

CONDOLÉANCES

ANEP 541573 du 16/09/2013

France : iPS (international Presse Service) tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation..

N°10/SDA/DTC/2013 L'Entreprise INFRAFER informe les soumissionnaires intéressés par l'avis d'appel d'offres national et international restreint n°10/SDA/DTC/2013 ayant objet la fourniture de cinquante (50) Appareils de Voie UIC 60 (Fer et Bois), que la date limite de dépôt des offres, prévue initialement pour le mardi 10/09/2013, est prorogée pour une durée de vingt et un (21) jours, soit le mardi 01/10/2013 à 12h00. L'ouverture publique des offres se fera le même jour de la date limite des offres à 14h00 en présence des soumissionnaires intéressés ou de leurs représentants dûment mandatés et qui aura lieu au siège de l'entreprise INFRAFER. Les représentant des soumissionnaires doivent impérativement présenter le jour de l’ouverture, une attestation de représentation dûment signée par le responsable habilité.
El Moudjahid/Pub

1 Avis de prorogation de délai de l'appel d’offres national et international restreint
er

15, rue Colonel Amirouche - B.P 208 - Rouiba - Alger

ENTREPRISE PUBLIQUE ECONOMIQUE DE REALISATION D'INFRASTRUCTURES FERROVIAIRES SPA AU CAPITAL DE 3.000.000.000 DA LEADER DES TRAVAUX FERROVIAIRES EPE. INFRAFER

Très affectés par le décès de la mère de notre collègue, Ghazi Malika, ingénieur à l’Autorité de Régulation des Hydrocarbures (ARH), le président, le secrétaire général, les membres du Comité de Direction ainsi que le personnel de l’ARH, présentent à toute sa famille leurs sincères condoléances et l’assurent en cette pénible circonstance de leur profonde compassion. Puisse Dieu le ToutPuissant, accueillir la défunte en Son Vaste Paradis.
El Moudjahid/Pub ANEP 541584 du 16/09/2013

CONDOLÉANCES

ANEP 541546 du 16/09/2013

Lundi 16 Septembre 2013

ANEP 303830 du 16/09/2013

EL MOUDJAHID

L

F

e novice Bale, pour ses débuts sous le maillot merengue, a marqué son premier but en se jetant pour reprendre un centre tendu de Dani Carvajal (38) et a signé quelques actions prometteuses avant de sortir à l’heure de jeu. L’immuable Messi, de son côté, a marqué sur une passe de Neymar le deuxième but de Barcelone - son sixième en Liga cette saison - et, dans un raid de la dernière chance, a offert à Alexis Sanchez le but de la victoire dans le temps aditionnel après deux buts sévillans dans les dix dernières minutes. Ce résultat permet aux Barcelonais de rejoindre en tête du classement l’Atletico Madrid, qui a également gagné son quatrième match en battant Almeri 4-2 samedi après-midi, tandis que le Real est quatrième avec deux points retard. Au stade El Madrigal de Villarreal, malgré la titularisation de Bale d’entrée, la «Maison blanche» a souffert face à la vivacité du Sous-Marin jaune, qui a ouvert le score par Cani à la 21e minute. Le gardien Diego Lopez a permis aux Madrilènes de rester dans le match sur des parades décisives (14e, 28e) avant que Bale, transféré pour une somme proche de 100 millions d’euros, ne justifie son statut de «Galactique» en égalisant pour le

Malgré un but de Gareth Bale pour se débuts, le Real Madrid a connu son premier contretemps samedi à Villarreal (2-2) lors de la 4e journée du Championnat d’Espagne, tandis que le FC Barcelone de Lionel Messi, décisif contre le FC Séville (3-2), a poursuivi son sans-faute. Avant la reprise de la Ligue des champions la semaine prochaine, Real et Barça se sont tous deux montrés fébriles. Mais si les Catalans ont enchaîné leur quatrième victoire en autant de journées, les Madrilènes se sont heurtés à une équipe de Villarreal toujours aussi fringante.

Le Real freiné malgré Bale, Messi sauve le Barça
ESPAGNE - 4e JOURNÉE

Sports

L’Inter bouscule la Juventus, Naples en profite

ITALIE - 3e JOURNÉE

29

L’
Real. Le Gallois, plutôt en vue pour sa première et sorti sous les sifflets d’El Madrigal, aurait même pu doubler la mise à la 48e si sa frappe limpide de 25 mètres n’avait pas fini sa course juste au-dessus de la transversale. Défense perméable mais pour la première titularisation d’une autre recrue de prix (38,9 millions d’euros), le jeune milieu défensif Illarramendi, la défense madrilène s’est montrée extrêmement perméable. Le Real a même failli concéder un penalty sur une main non sifflée de Nacho dans la surface (47e) et le latéral gauche de Villarreal Jaume Costa a manqué ensuite le cadre d’un rien (54e). Après deux buts signés Cristiano Ronaldo pour le Real (63e) et Giovani Dos Santos (69e) pour Villarreal, les deux clubs ont eu plusieurs occasions franches et nourriront des regrets en laissant l’Atletico et le Barça se détacher en tête. Un peu plus tôt au Camp Nou, le FC Barcelone s’est fait rejoindre en deuxième période mais a réussi à s’imposer grâce à Messi, qui n’a jamais renoncé dans un final étouffant. Le Barça s’est longtemps heurté à la défense très compacte du FC Séville, avant de trouver la faille sur un centre d’Adriano déposé sur la tête de Dani Alves (36e). Mais les Catalans ont manqué de maîtrise, comme sur ce but inscrit sur corner par le défenseur andalou Juan Cala mais annulé pour une faute peu évidente (64e). Et malgré le but du 2-0 signé Messi (75e), Séville est revenu grâce à Ivan Rakitic (80e) puis Coke sur corner (90e), avant qu’Alexis Sanchez ne soulage le Camp Nou. Le FC Barcelone a par ailleurs subi un coup dur avec la sortie au quart d’heure de jeu de son latéral gauche Jordi Alba, remplacé par Adriano pour une déchirure musculaire à la cuisse droite, et incertain pour la Ligue des champions de mercredi.

loyd Mayweather s’est emparé des titres WBA et WBC des super-welters en surclassant le Mexicain Saul Alvarez aux points, samedi à Las Vegas lors d’un combat qui n’a pas tenu ses promesses. L’Américain de 36 ans a préservé son invincibilité en décrochant sa 45e victoire et a infligé au Mexicain de 23 ans la première défaite de sa carrière professionnelle, après 42 victoires (30 avant la limite) et 1 nul. Même si l’un des trois juges a noté le combat en match nul (114-114), les deux autres ont vu Mayweather largement vainqueur (116-112 et 117111), comme la plupart des 16.746 spectateurs du Casino MGM Grand. «Canelo» (surnom d’Alvarez, NDLR) est un très bon boxeur mais j’ai gagné sans l’ombre d’un doute, je ne comprends pas quel combat ce juge a regardé pour donner un match nul», a dit l’Américain, qui avait pris le risque de monter d’une catégorie (à une limite de poids négociée à 69 kg), lui qui combat d’ordinaire chez les welters. «Money» Mayweather, qui va garnir son compte en banque d’au moins 41 millions de dollars (30,8 M Eur) grâce à ce combat, a dominé son sujet de bout en bout, ne laissant pas la moindre occasion au puncheur mexicain de mettre sa boxe puissante en place, malgré son déficit de poids.

Mayweather donne une leçon à Alvarez

BOXE - WBC/WBA - SUPER-WELTERS

Inter et la Juventus se sont neutralisées (1-1) dans une affiche de la 3e journée du Championnat d’Italie pleine d’enseignements: si les doubles champions en titre restent les plus forts, les «Nerazzurri» sont coriaces. Ce nul fait l’affaire de Naples, qui prend la tête de la Série A grâce à sa troisième victoire en trois matches, contre l’Atalanta Bergame (2-0), signée Gonzalo Higuain et José Callejon, ses recrues offensives, en forme avant de recevoir le Borussia Dortmund vice-champion d’Europe, mercredi.Si le Napoli et la «Juve» semblent prêts pour la Ligue des champions, le troisième club italien engagé, l’AC Milan, ne s’est sauvé que par miracle au Torino (2-2). Dominés dans le jeu, menés 2-0, les «Rossoneri» sont revenus sur un but chanceux de Sulley Muntari à trois minutes de la fin et un penalty à la dernière seconde transformé par Mario Balotelli (90+7), qui en est à 21 penalties marqués sur 21 tirés. L’Inter elle ne joue pas la C1, mais elle aurait le niveau. L’équipe de Walter Mazzarri, en pleine reconstruction, a soutenu la comparaison avec celle d’Antonio Conte, qui règne depuis deux ans sur la Serie A. Dans ce match au sommet, tout s’est joué en deux minutes, puisque Arturo Vidal (75) a répondu très vite à l’ouverture du score de Mauro Icardi (73). Placé un peu tôt dans la saison, ce «Derby d’Italie» a tout de même offert un beau contraste entre deux façons d’aborder le 3-5-2. L’Inter de Mazzarri agresse au pressing et cherche à repartir en contres éclairs, la Juve de Conte,

Plus fin tacticienL’Américain, plus fin tacticien et meilleur défenseur, a usé de ses jabs (coups de poing du bras avant) courts, rapides et précis pour maintenir son adversaire sur les talons. «Je ne pouvais pas l’attraper, c’est un boxeur très intelligent, a déclaré Alvarez. Il est arrivé un moment où je me suis frustré car je ne pouvais rien faire». Après trois premiers rounds légèrement à son avantage, Mayweather a passé la vitesse supérieure dans le quatrième et le cinquième en bousculant son adversaire de quelques droites bien senties à la tête. Alvarez ne répondait pas aussi bien qu’attendu et, à la moitié du combat, semblait parti vers une défaite aux points évidente.

Lundi 16 Septembre 2013

Mais avec ses sept victoires avant la limite au-delà de la huitième reprise, «Canelo» restait un danger pour Mayweather. Ce dernier a pourtant continué de faire la loi sur le ring et a semblé le plus frais et le plus jeune des deux. Dans la septième reprise, un uppercut du droit a sérieusement secoué Alvarez, mais le Mexicain n’est pas allé au tapis et a connu son meilleur round dans le huitième. S’il a ensuite pu rester debout jusqu’à la fin du combat, «Canelo» (cannelle en espagnol, à cause de ses cheveux roux), n’a pas pu montrer de velléités offensives.Avec ce succès, Mayweather a réaffirmé son statut de meilleur boxeur mondial toutes catégories confondues.

La police de l’Etat de Victoria a démantelé un réseau de paris truqués portant sur des rencontres du Championnat d’Australie de 2e division de football et a procédé à l’interpellation de dix personnes, dont neuf joueurs, a-t-elle annoncé dimanche. L’enquête, en cours depuis août, avait été lancée suite à des informations fournies par la Fédération australienne de football (FFA), ellemême alertée par la société spécialisée de surveillance Sportradar qui avait constaté un montant anormalement élevé de paris passés sur certaines rencontres. «Dix personnes ont été arrêtées en rapport avec ce qui semble être une affaire de matches dont les résultats ont été arrangés», a indiqué la FFA dans un communiqué. Selon la presse australienne, il s’agirait de neuf joueurs du club des Southern Stars, basé à Victoria et évoluant dans la Victorian Premier League, l’équivalent de la 2e division australienne. La presse australienne précise que les neufs joueurs arrêtés seraient britanniques et évolueraient en Australie pendant l’intersaison en Europe. Les joueurs qui recevaient des enveloppes d’argent pour lever le pied lors de matches ciblés par des parieurs asiatiques, sont passibles d’une peine de dix ans de prison et d’une interdiction à vie de toute activité dans le football. Le montant estimé des gains tirés de ces paris serait de 2 millions de dollars australiens, soit 1,39 million d’euros. «Nous sommes déterminés à ce que le football reste un sport propre, il faut éradiquer la corruption dans le sport», a prévenu le président de la FFA, David Gallop.

Démantèlement d’un réseau de paris truqués

AUSTRALIE 

pour la 100e fois sur le banc «Bianconero» samedi, quadrille parfaitement le terrain et recherche le contrôle du jeu.Deux minutes de folie Le harcèlement du porteur de ballon a posé des problèmes à la Juve, et les deux lignes très compactes de l’Inter repliée la gênait pour développer ses actions préférées : les lancements en profondeur pour les insertions des milieux. Les deux équipes se sont créées chacune leur lot d’occasions, un tir à angle fermé de Fredy Guarin pour l’Inter, ou une volée ripée de Paul Pogba pour Turin. Puis à un quart d’heure de la fin deux minutes de folie ont failli faire basculer la partie. Profitant d’un ballon perdu par Giorgio Chiellini, Ricky Alvarez, ressuscité par Mazzarri, a parfaitement lancé Icardi pour l’ouverture du score. Ce but était un joli coup de l’ex-entraîneur de Naples, il venait tout juste de faire entrer Icardi (20 ans), un des symboles du rajeunissement de l’Inter.Mais la Juve a réagi tout de suite, sur un débordement de Kwadwo Asamoah servant Vidal. Au milieu de quatre intéristes, le Chilien s’est décalé d’un coup de rein pour trouver la bonne position de tir et égaliser. Vidal, patron du milieu avec Pogba, en est déjà à trois buts cette saison. Carlos Tevez cette fois n’a pas marqué, malgré une balle de 2-1 en toute fin de match. Le match nul est juste, la Juve avait plus de talent, et l’Inter plus de fraîcheur physique. La «Vieille Dame» doit en garder sous le pied pour le déplacement à Copenhague, mardi.

30
auJourD’Hui à 11H

eLiMiNaToires Du MoNDiaL - Tirage au sorT 

C’

est ce matin à 11 h qu’il sera procédé à Louxor en egypte au tirage au sort des matchs barrages décisifs pour la qualification au Mondial-2014 de rio au Brésil. Dix équipes sont en lice et concourent pour arracher les cinq billets qualificatifs pour prendre part à la Coupe du monde au pays des carioca et vivre la passion du rêve brésilien. pour rappel, dans le chapeau 1 on trouve l’algérie, le Nigéria, la Côte-d’ivoire, le ghana et la Tunisie qui ne pourront pas s’affronter. alors, que dans le chapeau 2, nous trouvons le Burkina-Faso, l’egypte, l’ethiopie, le sénégal et le Cameroun. il est vrai que la tension est à son comble à l’approche de l’heure de vérité du tirage. Le public algérien attend avec impatience de connaître l’adversaire des verts. on a beau spéculer sur l’avantage de tomber sur tel ou tel adversaire, mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’à ce stade de la compétition, tous les adversaires se valent et l’essentiel, c’est d’être capable d’arracher la qualification quel que soit l’adversaire, pour mériter d’aller au Mondial brésilien. on évoque souvent l’éventualité d’affronter en aller retour l’équipe d’egypte, mais, vu ce qui s’est passé entre les deux sélections lors des éliminatoires de la précédente Coupe du monde 2010

Quel adversaire pour les Verts ?

Sports

Le MOB de mal en pis
Ligue1

EL MOUDJAHID

Nos avons reçu hier à notre rédaction la visite de deux anciens cyclistes français qui ont gardé de très bons contacts avec des cyclistes algériens comme amrouche Benyoucef, Kebaïli, Zaâf… il s’agit des frères Faus alain (70 ans) et vincent (66 ans). alain, le plus âgé a pratiqué le cyclisme au club du CC Bab-eloued (cercle cycliste) en amateur surtout. Certes, il n’a jamais pris part au tour de France, la course mythique. il a, cependant, gagné une course à sidi-Ferruch (sidi-Fredj actuellement). «  a l’époque, je connaissais beaucoup de cyclistes algériens comme Kebaïli, Zaâf, mais aussi les Ferrer, les frères Torrès… J’ai arrêté le cyclisme en 1662. aujourd’hui, on continue à pratiquer ce beau sport par passion moi qui est né à port-Camargue. » vincent est né le 13 septembre 1947. il a profité de sa présence en algérie pour fêter son anniversaire. Le fait de vivre dans un quartier où vivaient beaucoup de cyclistes dont le grand Ferrer, soler, Bettini sauveur, etc. a fait que les deux frères soient obligés, presque malgré eux, de pratiquer ce sport très prisé à l’époque. Certes, ils ne seront pas de grands champions, mais ils ont gardé de très bons souvenirs de leurs amis cyclistes dont amrouche Benyoucef qui a gardé de très bonnes relations avec eux. D’ailleurs, ils sont venus à cause du décès de Kebaïli qu’ils ont

Visite de courtoisie à notre journal de deux anciens cyclistes français

CyCLisMe

en afrique du sud, comme tout le monde le sait, il n’est pas utile de dire que tout le monde souhaiterait éviter un tel cas de figure. Déjà, que les matchs barrages sont difficiles et génèrent à eux seuls une pression immense, puisqu’il s’agit du dernier pas avant de pouvoir mettre le pied au pays de la samba, une confrontation algéro-égyptienne pourrait raviver les tensions entre les deux équipes. Le coach vahid, qui ne s’est pas déplacé en egypte, pour assister au tirage au sort, par superstition, parce qu’à chaque fois qu’il le fait, la sélection qu’il dirige tombe sur un gros morceau, espère, cette fois, un tirage favorable même si l’on sait qu’il n’y a plus d’équipe faible et que celles qui ont atteint les barrages sont toutes capables de se qualifier. Les chances de qualification sont à priori égales au départ. reste à savoir sur quoi déboucheront, au final, les doubles confrontations entres les différents antagonistes. Du côté des Fennecs, on espère une seule chose, que le tirage soit clément pour permettre à l’algérie de recevoir au match retour. Croisons les doigts et peu importe, si ça sera le Cameroun, le Burkina-faso, l’ethiopie, le sénégal ou, en dernier lieu, l’egypte. M. A. A.

Ph. Wafa

Le Mo Bejaia a concédé sa troisième défaite en championnat. Le nouveau promu de la Ligue 1, qui a accédé en grandes pompes la saison dernière, peine à faire son trou parmi l’élite. on pensait que les Crabes allaient réellement démarrer ce samedi en accueillant le MCe el eulma, mais les Bejaouis ont fait preuve d’un manque d’expérience latent qui leur a fait perdre trois autres points précieux. avec un point seulement de récolter en quatre journée, il est clair que le MoB fera d’ores et déjà un candidat en puissance pour le maintien. a ce rythme, le MoB risque de reprendre l’ascenseur à coup sûr. a moins d’un sursaut d’orgueil, c’est peine perdue. il est vrai que tout n’est pas joué d’avance, du moment que l’on n’est qu’à la quatrième journée du championnat, mais le manque de réussite latent dont a fait preuve le MoB lui fait craindre le pire. L’équipe a du mal à s’imposer, à bien jouer et à gagner. La seule fois où le MoB a fait une bonne deuxième mitemps, (CsC-MoB 2-1), il s’est incliné au bout. Comme les victoires sont toujours bonnes pour le moral que l’on joue bien ou mal, le MoB devrait se soucier plus à l’heure qu’il est de soigner son capital points avant de penser à reproduire le Tiki-Taka

L’espagne, les pays-Bas et la suisse, privée de roger Federer, ont obtenu sans sourciller leur maintien dans le groupe mondial de la Coupe Davis, en disposant facilement, respectivement, de l’ukraine, de l’autriche et de l’equateur, samedi dernier. a Madrid, le N.2 mondial rafael Nadal a été au four et au moulin depuis vendredi, s’imposant en simple contre sergiy stakhovskiy (6-0, 6-0, 6-4) et en double avec Marc Lopez contre stakhovskiy et Denys Molchanov (6-2, 6-7 (6/8), 6-3, 6-4). Fernando verdasco a mis l’espagne sur de bons rails en battant alexandr Dolgopolov en quatre sets (3-6, 6-4, 64, 6-2). en l’absence de Federer, stanislas Wawrinka a été sur tous les fronts à Neuchâtel en s’imposant d’entrée sur emilio gomez (6-4, 6-3, 6-3), avant de doubler avec Michael Lammer contre la paire équatorienne (63, 6-4 3-6, 6-7 (7/9), 6-4). avant le double, Marco Chiudinelli a eu raison du N.1 équatorien Julio-Cesar

L’Espagne, les Pays-Bas et la Suisse sans problème

Coupe Davis - Barrages

connu à l’époque. «  on regrette d’être arrivés en retard pour les obsèques de Kebaïli. il était un bon ami et un très bon cycliste. Ce fut aussi une opportunité pour nous de rendre visite à sayah, un ancien cycliste algérien. on a été agréablement surpris par les transformations connues par l’algérie, notamment sur le plan infra-

structurel. Je suis vraiment très content d’être en algérie et surtout d’être honoré par El Moudjahid. Le peuple algérien est courtois et chaleureux. on aimerait bien revenir en algérie. Car c’est franchement un très beau pays qui se transforme à vue d’œil. » Hamid Gharbi

Campozano, 295e joueur mondial (3-6, 6-1, 6-3, 7-6 (9/7)). Les pays-Bas se sont sauvés, eux, grâce à robin Haase et Thiemo De Bakker. Le premier s’est imposé sans trembler face au faible oliver Marach (6-4, 6-3, 6-1), tandis que le second, 108e mondial, a réussi l’exploit de battre Jurgen Melzer, 27e à l’aTp (5-7, 7-5, 5-7, 6-4, 6-1). La paire Haase/JeanJulien rojer a ensuite terminé le travail sur la terre battue de groningue face au double autrichien (4-6, 6-3, 6-4, 7-5). Dans les autres barrages, la grande-Bretagne est en ballottage favorable face à la Croatie (2-1), alors que le N.3 mondial andy Murray doit affronter ivan Dodig hier à umag. L’allemagne a pris les devants sur le dur d’ulm face au Brésil (2-1). philipp Kohlschreiber et Florian Mayer, tous deux vainqueurs lors de leurs premiers simples, auront l’occasion de donner la victoire aux leurs hier.

Lundi 16 septembre 2013

supporters et  dirigeants de la sympathique formation de Boussaâda ont réservé un accueil des plus chaleureux à leurs visiteurs, en l’occurrence l’usMBa. Même le semi échec concédé n’a guère influé sur les attitudes vraiment sportives d’un public qui a applaudi les 22 acteurs à la fin de la rencontre. « Nous étions très touchés par le geste des dirigeants de Boussaâda, à leur tête le président que nous remercions au passage. « Franchement, si, sur le terrain, nous avons réalisé un bon match pour arracher le nul, au plan du fair-play, notre adversaire du jour était plus fort pour nous administrer une grande leçon », avoue le porte-parole du club, Deli Mohamed. Les valeurs sportives ont prévalu ainsi pour reléguer toute autre considération au dernier palier surtout que les deux équipes ont un litige ou un contentieux relevé il y a moins

La sportivité des Boussaâdis

Ligue 2

à la manière du FC Barcelone, excusez du peu ! « Nous avons quelque peu faciliter la tâche à l’adversaire en laissant beaucoup d’espace derrière qui a profité aux attaquants d’el eulma. on aurait pu livrer un meilleur match, dommage que nous ayons raté quelques occasions nettes par manque d’expérience. on doit travailler davantage pour endiguer cette mauvaise série. il ne faut pas baisser les bras. on doit mettre fin à ce passage à vide », a déclaré Cherif Zerrouki à la fin de la rencontre face au MCee. Mourad rahmouni, sans doute abattu par cet énième échec, n’a pas souhaité faire de déclaration. il a dû aussi épuiser ses « réserves » d’explications. L’entraîneur n’est plus aussi tranquille qu’il ne l’était la saison dernière. Des rumeurs font état de l’envie des dirigeants de nommer un autre entraîneur à sa place. Le nom de Kamel Mouassa, qui officie sur le banc de l’asMo, a circulé sans beaucoup de conviction. rahmouni vacille, mais n’abdique pas. il est appelé à trouver des solutions bien qu’avec l’effectif qu’il a sous la main, il n’y a pas de quoi réaliser des miracles. A. Benrabah

de 3 ans lorsque l’usMBa a pu faire valoir ses réserves sur un joueur n’ayant pas purgé sa suspension et échappé à la relégation enfonçant de facto Boussaâda. Curieusement, ce même joueur n’est autre que le nouveau président, Kacemi, qui fut, selon les on-dit,  digne et exemplaire. et autant d’appréhensions étaient formulées auparavant par les représentants de l’usMBa qui, la peur au ventre, craignaient le pire et redoutaient une éventuelle et violente réaction, mais c’était compter sans le sens de l’hospitalité qui guide cette région. Les responsables  administratifs et techniques de l’usMBa espèrent bien, dans la phase retour,  rendre la monnaie et accueillir dans de meilleures conditions la formation de Boussaâdie. un bon lien est tissé pour rapprocher les jeunes des deux cités… A. Bellaha

EL MOUDJAHID

MCA, JSK et CSC affichent leurs ambitions
Le MCA est sorti victorieux du derby du Centre devant son grand rival le CRB sur le score de 2 à 1. Il faut dire que le score aurait été plus large si Yachir, très mal inspiré, avait marqué le but devant une cage absolument vide suite à la chute du gardien Chouih.
aux autres de confirmer leur classement actuel et pour les retardataires de se secouer avant qu’il ne soit trop tard. Les Harrachis, lanterne rouge, sont contraints d’aller faire un bon résultat à El Eulma, surtout que Laïb a refusé la démission de Charef. HAMID GHARBI

LIGUE1 (4e JOURNÉE)

Sports

L

e MCA menanit déjà 1 à 0, sur un but de Kacem, suite à un service impeccable de Bouguèche. Les Mouloudéens ont ainsi raté l’occasion de “tuer” le match. En seconde mi-temps et suite à une transversale de Rebih, Bourkba trompe joliment Djemili d’une magnifique tête. Bachiri n’a fait que suivre la balle des yeux. Les Mouloudéens, qui étaient meilleurs en première période, n’ont pu aggraver la marque qu’à la faveur d’un magistrale coup-franc transformé imparablement par Hachoud. Toujours est-il, il s’agit d’une victoire qui vient à point nommé, puisqu’elle permet au MCA de prendre la première place de cette Ligue1 en compagnie de la JSK et du CSC, victorieux respectivement du MCO (2-0) et de la JSSaoura (30). Les Canaris avaient ouvert le score par Aoued, l’ex-Oranais,

S

ur le terrain, les deux équipes ont gratifié le public d’un match plaisant qui les a tenus en haleine 90’ durant. Les deux formations se sont beaucoup appliquées pour réussir leur sortie, mais se sont les camarades de l’excellent Besseghier qui ont réussi à prendre l’ascendant en première période, grâce à une meilleure maîtrise sur le plan collectif, avec un bon placement sur les trois compartiments de jeu des joueurs qui affichaient la grinta, et une bonne circulation du ballon, en procédant par un jeu court fait de déviations et de mobilité, avec beaucoup de permutations. Le CRB faisait pour sa part de son mieux pour trouver son équilibre. La détermination affichée par Rebih et les siens leur a permis, un tant soit peu, de contrer les assauts mouloudéens menés par le trio d’enfer de l’attaque mouloudéene Bouguèche-Djallit-Yachir. Le Chabab se crée quelques occasions lui aussi, mais sans parvenir à trouver la faille, faute de concentration devant les buts. Au plus fort de la do-

Le derby tant attendu entre le Mouloudia d’Alger et le Chabab de Belouizdad, disputé samedi au stade du 5-Juillet, a tenu toutes ses promesses. Il y avait grand monde et une belle ambiance dans les gradins, rempli au ¾ par les fans mouloudéens, alors que les supporters de Laâquiba se sont contentés de l’espace qui leur a été réservé au niveau de la tribune supérieure. Les supporters des deux camps ont assuré le show.

Le Mouloudia sort ses griffes
MCA 2 - CRB 1
imparable suite à un centre parfait de Rebih (69’). Cela, après avoir manqué dans un premier temps l’immanquable lorsqu’il n’a pas réussi à marquer une première fois alors qu’il s’est présenté seul face à Djemili quelques minutes auparavant. La partie s’enflamme avec deux équipes portées vers l’offensive. Il y a avait comme du KO dans l’air. Piqués dans leur amour propre après l’égalisation du Chabab, Metref et les siens s’en allèrent à nouveau bousculer l’arrière-garde adverse pour tenter de reprendre l’avantage. C’est ce qu’ils réussiront de fort belle manière sur un superbe coup franc direct, botté par le spécialiste

avant d’ajouter un deuxième but par Beziouene dans le temps additionnel. Le CRB, grâce à un doublé de Boulemdaïs et un but de Hamadani, est retourné au bercail avec trois précieux points. L’ex-co-leader, la JSSaoura, est rentré ainsi dans les rangs en perdant à domicile contre toute attente. Le CABBA alterne le bon et le moins bon. Chez lui, en effet, il n’arrive pas à gagner devant son public. Il s’est fait accrocher par le nouveau promu le CRB Aïn-Fakroun qui prend dans la foulée son premier point de la saison. La venue du nouveau technicien Saïd Hamouche, qui avait remplacé Bougherara, démissionnaire, a été positive. Par conséquent, l’USMH, battue par l’USMA, reste la lanterne rouge de cette division avec zéro point. Cela n’est pas arrivé aux Harrachis depuis longtemps. Consé-

quence ; Boualem Charef avait aussitôt déposé sa démission. L’USMA, par contre, a repris des couleurs en se hissant à la troisième place avec 7 pts. C’est de bon augure avant le derby de ce week-end, à Bologhine, contre le MC Alger. Le MCCE a infligé la première défaite de la saison at home. Du coup, les Eulmis de Yaïch respirent mieux avec cette victoire à l’extérieur. Les Eulmis jouent mieux hors de leur ville. Bonne opération effectuée par les Chélifiens en prenant le dessus sur le nouveau promu le RCArbaâ sur le score de 2-0. Par ce résultat, les poulains de Meziane Ighil grimpent ainsi au classement général. Notons que le match ESS-JSMB a été reporté en raison de la participation de l’ESS à la coupe de la CAF face au TPMazembé (Congo). La prochaine journée sera très disputée. Elle donnera l’occasion aux uns et

USM El Harrach- USM Alger 1-2 ABB Arrèridj - CRB Aïn Fekroun 0-0 JS Kabylie - MC Oran MC Alger - CR Belouizdad 2-0 ASO Chlef - RC Arbaâ 2-1 JS Saoura - CS Constantine 2-0 MO Béjaïa - MC El-Eulma 0-3 1-2 Le match ES Sétif - JSM Béjaïa reporté au 24 septembre. classement Pts J 10 10 10 7 7 7 7 6 5 4 4 3 2 1 1 0 4 4 4 3 4 4 4 4 4 4 4 4 3 4 4 4

Résultats

1. MC Alger —. CSC —. JSK 4-. ES Sétif —. USM Alger —. JS Saoura —. ASO Chlef 8. CABB Arréridj 9-. MC Oran 10. RC Arbaâ —. MC El-Eulma 12- CR Belouizdad 13. JSM Béjaïa 14-. MO Béjaïa —. CRB Aïn Fekroun 16. USM El-Harrach

mination du MCA, et après avoir failli marquer à deux reprises coup sur coup par Bouguèche (30’ et 31’), Kacem parvient à secouer les filets en propulsant le ballon au fond des filets de Chouih sur une frappe du plat du pied, consécutivement à une remise impeccable de l’inamovible Bouguèche, omniprésent sur le front de l’attaque du doyen (37’). Le CRB tente de réagir pour revenir au score, mais sans pouvoir rien changer au tableau d’affichage au terme du premier half. La seconde mi-temps fut aussi agréable à suivre que la première avec, d’un côté, un onze mouloudéen cherchant le KO et, d’un autre côté, une équipe du Chabab décidée à rattraper son retard. Sous la houlette de son stratège et toujours talentueux Amar Ammour, le CRB réussit à montrer un bien meilleur visage, en développant un jeu plus fluide sur le plan collectif avec de belles combinaisons offensives qui lui ont permis de tempérer quelque peu l’ardeur du Mouloudia. Et c’est logiquement que Bourakba égalise sur une tête

en la matière Hachoud, qui retrouve la grande forme cette saison (76’). Les fans mouloudéens jubilent et le MCA réussit à préserver le score en sa faveur jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre, au grand bonheur de ses milliers de fans, qui n’ont pas manqué de savourer cet autre succès de leur équipe favorite, qui confirme son bon début de saison, affichant clairement ses prétentions à jouer le titre. Pour sa part, le Chabab a montré de bonnes choses et des dispositions qui présagent d’un avenir serein. Ce n’est pas la défaite face au MCA qui nous fera changer d’avis à ce propos. Mohamed-Amine Azzouz

Quand partout dans le monde la tendance demeure la quête sans cesse renouvelée du meilleur et de l’excellent, chez certains de nos acteurs sportifs, on préfère plutôt prendre le «wagon» du progrès, mais à reculons. l’Etat algérien, depuis la réforme de 1976 avec le code de l’EPS, avait accompli des efforts titanesques pour donner à la pratique sportive nationale tous les moyens dont elle avait besoin. On avait alors pratiquement «éradiqué» les terrains en «tuf» qui n’existent aujourd’hui que dans certaines contrées très éloignées et surtout qui restent encore sous-développées. Dans les championnats d’élite, il n’y a que des terrains en gazon naturel ou en tartan synthétique. De par le monde, il est plus qu’indiqué de jouer sur du gazon qui offre au spectacle le meilleur substrat possible. Malheureusement, notre LFP aime plus que tout les terrains en tartan et surtout les petits stades qui ne peuvent contenir plus de 8.000 spectateurs. Pourtant, tout le monde n’ignore pas la grande frénésie de notre public à suivre de plus prés les sorties de leurs préférés. On avait vu jusqu’ici, en ce début de saison, deux derbys du centre. Le premier au stade du 1er -Novembre d’El Mohammadia entre l’USMH et l’USMA et le deuxième au stade du 5 -Juillet entre le McA et le cRB. Le premier a été terne, presque insipide, du fait qu’il s’est joué sur du tartan. Le deuxième entre le McA et le cRB a été spectaculaire, coloré et plein de spectacle. Il y avait aussi plus de 40.000 spectateurs sur les travées et les sièges du stade. c’était beau, magnifique même. Néanmoins, certains ne veulent pas voir du spectacle, de belles choses et surtout que le public ait de très bonnes conditions pour suivre justement un match donné. La LFP récidive en programmant un des moments forts de cette 5e journée entre le McA et l’USMA sur le petit stade de Bologhine qui ne sied pas à un tel évènement. Tout le monde sait la taille de la galerie mouloudéenne, mais aussi celle de l’USMA. Il est certain que Bologhine ne pourra pas accueillir les marées humaines ce samedi des deux équipes. Dommage pour le spectacle et le bon sens aussi  ! Hamid Gharbi

Pourquoi les petits terrains en tartan ?

D ans la lucarne

31

G

La formation harrachie se trouve dans une position délicate en occupant la dernière loge avec zéro point au compteur après déjà quatre journées du championnat national de Ligue1. cette situation et face à la grogne des supporters banlieusards, le coach harrachi, Boualem charef, avait décidé de démissionner. Néanmoins, aux dernières nouvelles, le président du club, Mohamed Laïb, aurait refusé sa démission. Jusqu’à preuve du club, charef reste le coach de l’USMH. Il faudra que la sortie de l’USMH à El-Eulma sera déterminante pour les Jaune et Noir. H. G.

Charef maintenu

USMH

Lundi 16 Septembre 2013

Pétrole Le Brent à 112,75 dollars

INSTALLATION DU NOUVEAU MINISTRE DE LA COMMUNICATION

L

e ministre de la Communication, Abdelkader Messahel a affirmé, hier à Alger, sa détermination à consentir davantage d’efforts en faveur de la modernisation et de la mise à niveau du domaine des médias en Algérie. Lors de la cérémonie de passation de consignes avec le ministre sortant, Mohamed Saïd, M. Messahel a exprimé sa détermination à travailler avec tous les cadres du secteur pour concrétiser, les objectifs de modernisation dans le secteur qui a enregistré nombre de réalisations. «Je prends la tête d’un département assez important, pour une nouvelle mission. Une mission ô combien exaltante. Il s’agit, désormais, de faire en sorte que nous puissions tous ensemble, famille de la presse, famille de l’information, apporter notre contribution pour permettre au citoyen algérien d’être destinataire d’une information crédible, et pour que nous puissions mobiliser tout le potentiel qui existe dans notre pays, que cela soit dans le secteur public ou celui du privé, en tant que capacités, en tant que potentiel. Nous travaillerons à ce que l’information soit crédible», a-t-il déclaré à la presse. Le nouveau ministre de la Communication n’a pas manqué de saluer les efforts consentis par son prédécesseur pour développer le secteur de la Communication. «C’est un métier de professionnels, donc il faut une formation de qualité. Je sais qu’il y a des chantiers qui ont été lancés et nous y veillerons. Nous veillerons à ce que les lois puissent permettre à la profession d’être mieux encadrée et surtout associer tous les concernés et toutes les parties prenantes», a-t-il affirmé. Il s’agit, donc, d’agir sereinement pour être utile encore une fois en permettant aux professionnels de mettre

M. Messahel : « Concrétiser la modernisation du secteur »

Monnaie L'euro à 1,329 dollar

D E R N I E R E S

INSTALLATION DU NOUVEAU MINISTRE DES PTIC

Mme Derdouri : « Consentir

La nouvelle stratégie dans le transport aérien vise à impulser la dynamique économique, a déclaré, hier, à El-Oued, le ministre des Transports, Amar Ghoul. « La nouvelle stratégie en matière de transport aérien a pour but de donner une impulsion à la dynamique économique, au regard du rôle important de ce type de transport, notamment dans le mouvement des flux touristiques, vu la place du tourisme dans l’économie nationale », a affirmé M. Ghoul lors d’une visite de travail d’une journée dans cette wilaya. Il a fait état, à ce propos, d’un projet en préparation au niveau de son ministère et relatif au renforcement de la flotte aérienne par de nouveaux avions et à l’ouverture de nou-

« La nouvelle stratégie dans le transport aérien vise à impulser la dynamique économique »
velles dessertes, intérieures et internationales. M. Amar Ghoul a indiqué que la politique du secteur s’articule sur l’investissement dans trois volets principaux, la réalisation de nouvelles lignes ferroviaires, la modernisation des aéroports et le renouvellement des moyens de transport terrestre. Le ministre a mis l’accent sur la nécessité de parachever les projets ferroviaires dans cette wilaya. Inspectant les installations de l’aéroport de Guemmar, M. Amar Ghoul a exhorté les parties concernées à hâter la présentation d’une étude technique d’extension et de réaménagement de cette structure aéroportuaire, afin de dégager les financements nécessaires à l’opération, tout en insistant sur le res-

à disposition leurs expériences. In fine, avec la mise en œuvre d’«une feuille de route», c’est l’occasion, «pour que le secteur puisse jouer son rôle, non seulement comme vecteur de cette information vers l’Algérien qui a le droit d’accéder à la bonne information, un droit constitutionnel, mais ne pas avoir peur de la

M. GHOUL À EL OUED

critique qui fait partie des règles du jeu», a souligné M. Messahel. Pour ce qui est de la modernisation du secteur de la communication, il affirme d’emblée qu’il s’agit d’abord de faire profiter les médias de tout ce qui organisation de ce secteur, pour qu’ils puissent aussi profiter, des grands bouleversements, changements et percées technologiques qu’a connu le monde de l’information», le défi à relever sera donc de faire bénéficier davantage le secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communication. «C’est une mission que j’ai accepté avec foi, je me retrouve dans ma famille. Nous avons beaucoup de travail à faire ensemble. Ce qui a été fait va être poursuivi, on compte sur vous tous, nous sommes une seule équipe, nous aurons une feuille de route pour donner au secteur, non pas une nouvelle dynamique, c’est un secteur assez dynamique, qui a traversé des étapes importantes, mais surtout faire en sorte que le pays se mette à niveau, en termes d’informations», a indiqué, M. Abdelkader Messahel. De nouvelles relations furent nouées très rapidement, notamment avec les responsables des médias, présents en nombre à cette cérémonie. Par ailleurs, le ministre sortant a souhaité plein succès à son successeur, soulignant que le secteur dispose de cadres et de compétences. M. Abdelkader Messahel a été installé au poste de ministre de la Communication en vertu du remaniement ministériel, opéré mercredi dernier, par le Président de la République. Auparavant, M. Messahel était ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des affaires maghrébines et africaines. Farid B.

davantage d’efforts »

La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Mme Zohra Derdouri, a affirmé, hier à Alger, sa détermination à consentir davantage d’efforts en faveur de la mise en œuvre du programme du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Lors de la cérémonie de passation de consignes avec le ministre sortant, Moussa Benhamadi, Mme Derdouri a exprimé sa détermination à travailler avec tous les cadres du secteur pour concrétiser le programme du Président de la République dans le secteur qui a enregistré nombre de réalisations. Elle a salué les efforts consentis par M. Benhamadi pour développer le secteur de la poste et des technologies de l’information et la communication. Par ailleurs, le ministre sortant a souhaité plein succès à son successeur soulignant que le secteur « dispose de cadres et de hautes compétences ». Mme Zohra Derdouri a été installée au poste de ministre de la Poste et des nouvelles technologies de l’information et de la communication en vertu du remaniement ministériel opéré mercredi dernier par le Président de la République. Auparavant, Mme Derdouri était à la tête de l’Autorité de régulation de la poste et télécommunications (ARPT).

Une commission chargée de l'élaboration des textes d'application de la loi 13-05 relative à l'organisation et au développement des activités physiques et sportives, sera installée mercredi prochain, a annoncé, hier, à Alger, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi. "Cette commission sera installée mercredi prochain. Elle sera présidée par un conseiller du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS)", a affirmé le ministre en marge de la cérémonie d'ouverture officielle de la saison sportive 2013/2014 à l'Office du complexe olympique (OCO) Mohamed-Boudiaf d'Alger. "La commission sera composée de toutes les directions du MJS et sera ouverte au Comité olympique algérien (COA), aux fédérations, aux experts ainsi qu'à la presse nationale pour l'enrichissement des textes d'application de la nouvelle loi sur le sport", a-t-il précisé. La nouvelle loi 13-05 relative à l'organisation et au développement des activités physiques et sportives a été publiée sur le Journal Officiel N°39 du 31 juillet 2013. "Tous les textes d'application nécessaires à la réorganisation du sport national seront prêts durant l'année en cours", a assuré M. Tahmi, indiquant que ces textes concernent "le décret régissant notamment le Comité olympique, les Fédérations sportives nationales, les clubs amateurs et les clubs professionnels." Le premier responsable du sport algérien a tenté de décortiquer les raisons ayant mené à la dégradation du sport al-

M. Tahmi : « Une commission pour l'élaboration des textes d'application installée mercredi prochain »

NOUVELLE LOI SUR LE SPORT

pect des normes de sécurité et de modernisation dans sa réalisation. Le ministre des Transport a ensuite visité l’entreprise de transport urbain et suburbain de la wilaya d’El-Oued, qui dispose d’une flotte de 15 autobus de 100

places et employant actuellement 70 personnes, selon les explications fournies. Il a insisté, concernant cette entreprise, sur la nécessité de renforcer le personnel de maintenance de ces autobus et leur assurer une longévité, avant d’écouter un exposé sur les différents projets dont a bénéficié le secteur dans la wilaya. Le ministre a clôturé sa visite de travail et d’inspection par une halte au chantier du projet de gare routière de classe « A » à El-Oued, inscrite dans le cadre du programme complémentaire de soutien à la croissance. Une enveloppe de plus de 534 millions de dinars a été allouée pour ce projet livrable en février 2014, selon sa fiche technique.

gérien lors du mandat olympique 2009-2012. "Le sport algérien a enregistré une nette régression sur le plan régional, continental et international durant le précédant mandat olympique à cause des perturbations et dysfonctionnements qu'à connus le mouvement sportif national en général ainsi que le COA et les Fédérations sportives nationales en particulier", a reconnu le ministre dans son allocution d'ouverture. "Cette situation a provoqué un climat malsain et des situations conflictuelles entre toutes les parties, ce qui a causé une perte de confiance entre les pouvoirs publics et le mouvement sportif national", a dit M. Tahmi. "La réussite dans le sport, ce n'est pas uniquement les moyens financiers ou les infrastructures, c'est aussi la gestion et l'organisation de tout ce qui entoure la pratique sportive. Il faut gérer correctement sa ligue, son association, son club.

Ce sont là les clés de la réussite", a-t-il poursuivi. Nécessité de nettoyer le sport national des "associations parasites" D'autre part, le ministre estime que les fédérations dites "mineurs" créent beaucoup plus de problèmes que les "grandes fédérations". "Dorénavant, les fédérations avec moins de 25 ligues ne peuvent plus continuer à exister. Les ligues avec moins de 15 clubs sont appelées à disparaître. Le sport algérien devra s'appuyer sur des clubs et associations bien ancrés et présents réellement sur la scène sportive", a-t-il insisté. "Il faut diminuer l'impact de certains réseaux qui s'accaparent de grands moyens financiers censés être utilisés pour le développement du sport national. Les fédérations sont dans l'obligation de se nettoyer des « associations parasites » qui n’œuvrent pas à la promotion du sport dans notre pays", a ajouté Tahmi. Enfin, le ministre a exhorté les fédérations à "respecter rigoureusement les lois en vigueur et rationaliser leurs dépenses en cherchant aussi d'autres sources de financement autres que celles parvenant de l'Etat qui ne lésine pas sur les moyens pour hisser le sport algérien vers le sommet", a-t-il conclu. Le président du COA, Mustapha Berraf, le directeur du sport militaire le général Megueded Benziane, ainsi que les présidents des fédérations nationales étaient présents à la cérémonie d'ouverture de la saison sportive 2013/2014 sous le slogan "Bonne gouvernance, pour la performance".

Mohamed Salah Mouhoubi est décédé hier à Alger des suites d’une longue maladie. L’homme était connu dans le monde de l’économie et la finance car il était diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (spécialité monnaie et finances publiques), titulaire d’un doctorat de 3e cycle de l’Ecole des hautes études en sciences sociales de l’université de Paris et diplômé de l’Institut des hautes études internationales de l’université Panthéon-Sorbonne à Paris 2. En outre, il a obtenu un DEA en sciences économiques (université Paris-Dauphine) et un doctorat d’Etat en sciences économiques (université Paris-Dauphine, 1981), puis un troisième doctorat d’Etat en sciences politiques (université Panthéon-Sorbonne Paris 1). Pendant dix ans, Salah Mouhoubi a été chargé de mission à la Présidence de la République après avoir occupé des postes de responsabilité comme administrateur du fonds de participation « chimie, pharmacie, pétrochimie ». Il occupe les fonctions de chef de cabinet du ministre de la Restructuration Industrielle et de la Participation, puis du directeur général adjoint du Centre africain d’études monétaires (CAEM) à Dakar. Il a fait également un passage à la Banque d’Algérie en qualité de directeur central des études et de la réglementation bancaire, puis à la Banque centrale d’Algérie. Ceci, en plus de nombre de responsabilités exercées dans des banques telles que IndoSuez et l’Union méditerranéenne de banques à Paris. A l’international, il a été désigné membre du groupe de travail africain au FMI et à la Banque mondiale chargé de préparer les mémorandums au directeur général du FMI et au président de la Banque mondiale ainsi que la Déclaration commune des gouverneurs africains. Auteur d’une dizaine d’ouvrages à caractère économique et financier (Le NEPAD une chance pour l’Afrique ?, Du désordre à l’ordre, Un monde à reconstruire, entre autres) Salah Mouhoubi s’était également illustré en tant que romancier en signant plusieurs textes d’une grande tenue littéraire dont La face cachée L’Ahaggar, L’honnête homme et Destins éclatés. Membre du Conseil national économique et social, il a longtemps collaboré avec notre quotidien. Ses interventions dans la presse écrite et audiovisuelle étaient très appréciées. Salah Mouhoubi a été ravi, hier, aux siens et au pays. Que Dieu L’accueille en Son Vaste Paradis. E. M.

Décès de l’économiste Salah Mouhoubi

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful