Les fondements de l'analyse des idées politiques Une discipline en quête de légitimité La notion problématique d'"idée politique" Philosophie

politique, histoire des idées et pensée politique : l'approche de Léo Strauss Expliquer et comprendre en histoire des idées : l'héritage de Q. Skinner La question du texte et du contexte La notion d'auteur et d'œuvre. Revisiter Foucault, relire C. Lefort

Chapitre 1 : Les Lumières ou le mythe solaire de la Raison
1.1. Pouvoir et savoir dans l'Europe du XVIIIè siècle 1.1.1. L'ascendance d'une classe nouvelle 1.1.2. Un triptyque enchanté : nature, bonheur, progrès 1.1.3. Un relais de diffusion : la bohême littéraire (R. Darnton) 1.2. Le flambeau de la bourgeoisie : l'utilitarisme 1.2.1. L'utilitarisme français de Diderot à La Mettrie 1.2.2. Du politique à l'économie : les physiocrates 1.2.3. Le modèle anglais : J. Bentham, A. Smith, D. Hume 1.3. A l'aube du subjectivisme lockien : les fondements du pouvoir civil 1.3.1. L'apologie du droit naturel 1.3.2. Le consentement et la propriété 1.3.3. Une connaissance subjectiviste du politique 1.4. Montesquieu ou le soleil noir de l'aristocratie 1.4.1. L'homme et la légende 1.4.2. La politique des Lettres Persanes 1.4.3. Un ordre intelligible : l'Esprit des Lois 1.5. Un "sujet révolté" (E. Weil) : Rousseau et les clair-obscur du Contrat Social 1.5.1. Le citoyen et la communauté 1.5..2. Ethique de la raison et religion de la Cité 1.5.3. Une postérité embarrassée Conclusion : Le savant et la politique : Marie-Jean-Nicolas Caritat, marquis de Condorcet. La science de l'homme. L'Encyclopédisme assassiné : la Lumière et la Terreur.

Chapitre 2 : Interpréter la Révolution française
2.1. La doctrine dans l'action 2.1.1. Sieyès ou la charte morale de 89 2.1.2. L’essor du Jacobinisme 2.1.3. L naissance d’un mythe : la conspiration des Illuminés 2.1.4. Des doléances contre la Révolution : les Emigrés face à l'évènement révolutionnaire 2.2. Le temps de la réflexion 2.2.1. Les "Réflexions sur la Révolution française" d'E. Burke 2.2.1.1. Le légalisme et l'abstraction 2.2.1.2. Les libertés contre la liberté 2.2.1.3. La naissance du courant contre-révolutionnaire 2.2.2. Et si on parlait de Kant ? 2.2.2.1. Du droit naturel à la philosophie de l'histoire 2.2.2.2. Le règne de la Loi morale 2.2.3. Hegel et la théorie de l'Etat-Nation 2.2.3.1. Les Principes de la philosophie du droit (1821) 2.2.3.2. L'Esprit et l'Histoire Conclusion : La tradition contre l'histoire. La nationalisation de la raison. Chateaubriand et la charte de l'infinie valeur de l'individu.

Chapitre 3 : Le libéralisme français de l'orléanisme à l'opportunisme républicain
3.1. Entre la Cour et la Nation 3.1.1. Benjamin Constant et la Liberté des Modernes 3.1.1.1. Un divorce philosophique : la république et la liberté 3.1.1.2. L'artificialisme social d'un anti-rousseauiste 3.1.2. Les "simples" contre "les puissants" ou les armes retrouvées de l'ironie 3.1.2.1. Les pensées d'un "homme de rien" : Paul Louis Courier 3.1.2.2. La chanson de Béranger 3.1.3. La pensée politique des doctrinaires 3.1.3.1. Le refus de l'égalité politique 3.1.3.2. Une aristocratie de "capacités" 3.1.3.3. La science des conspirations ou les enseignements d’un ministre libéral : François Guizot 3.1.4. Le rationalisme expérimental du chatelain Alexis de Tocqueville 3.1.4.1. Une trouvaille philosophique : La Démocratie en Amérique 3.1.4.2. Une histoire irréconciliable : L'Ancien Régime et la Révolution

3.2. Le libéralisme à l'épreuve de la République 3.2.1. La doctrine radicale 3.2.2. A. Fouillée, Alain, L. Bourgeois : les figures emblématiques du radicalisme républicain

Chapitre 4 : Romantisme, positivismes, nationalisme
4.1. Les Nains et les Géants : les fondements du Romantisme 4.1.1. L'illuminisme saint-simonien

4.1.2. Fourier ou l'imagination festive 4.1.3 La chanson fraternelle de l'ouvriérisme républicain : Charles Gille, Pierre Dupont 4.2 Les miroirs du positivisme 4.2.1. Les Cours de politique positive ou le credo comtien 4.2.2. Taine ou l'intransigeance de la raison 4.2.3. La Réforme intellectuelle et morale de la France"(Renan) 4.3. L'aspiration nationale 4..3.1. Le Peuple, la Patrie et la Révolution : Jules Michelet 4.3.2. Péguy ou la communion nationale 4.3.3. De la nation au nationalisme 4.3.3.1. Scènes et doctrines du nationalisme (Barrès) 4.3.3.2. Enquête sur un monarchiste : Maurras et le nationalisme Bibliographie indicative : A) Etudes générales :
- Braud P. et Burdeau F., Histoire des idées politiques depuis la Révolution, Montchrestien, 1983. - Châtelet F., Duhamel O., Pisier-Kouchner E., Histoire des idées politiques, P.U.F., 1982. - Chevallier J.J., Histoire de la pensée politique, 3 T., Payot, 1979-84. - Colas D., La pensée politique (anthologie), Larousse, 1992. - Mairet G., Les Doctrines du pouvoir : la formation de la pensée politique, Gallimard, 1978. - Ory P. (dir.), Nouvelle histoire des idées politiques, Pluriel, 1987. - Prélot M, Histoire des idées politiques, Dalloz, 1959. - Touchard J., Histoire des idées politiques, 2 T., P.U.F., 1958. - Revue d'histoire des Idées politiques (en salle des périodiques)

Pour approfondir tel ou tel chapitre du cours :
- Hazard P., La pensée européenne au XVIIIè siècle, de Montesquieu à Lessing, Boivin, 1946. - Gusdorf G., Les principes de pensée au siècle des Lumières, Payot, 1971. - Polin R., La politique morale de John Locke, P.U.F., 1960. - MacPherson M.B., La théorie politique de l'individualisme possessif de Hobbes à Locke, Gallimard, 1971. - Baczko B., Lumières de l'utopie, Payot, 1978. - Althusser L. Montesquieu, la politique et l'histoire, P.U.F., 1959. - Derathé R., Jean-Jacques Rousseau et la science politique de son temps, Vrin, 1950. - Ihl Olivier, La fête républicaine, Gallimard, Bibliothèque des Histoires, 1996. - Ihl Olivier, "La Révolution française et le narcissisme idéologique" (avec J.L. Martres), The Tocqueville Review, IX, 1987-88, pp. 129-151. Une seconde version de ce texte a été publiée dans Les discours sur les révolutions, J.L.Martres, Jean Béranger, Roland B. Simon (dir.), Economica, Paris, 1991, T. 1, pp. 291-313. - Ihl Olivier, «Un messianisme politique : le prophétisme saint-simonien de 1830 à 1848 », Revue Française d’Histoire des Idées Politiques, 10, 1999, pp. 339-351 - Ihl Olivier, « Religion civile : la carrière comparée d’un concept France E-U », Revue Internationale de Politique Comparée, 3, vol 7, hiver 2000, pp. 595-627 - Furet F., Penser la Révolution française, Gallimard, 1978. - Rials S., Révolution et contre-révolution au XIXè siècle, Albatros, 1986. - Burdeau G., Le libéralisme, Le Seuil, 1979. - Bénichou P., Le temps des prophètes. Doctrines de l'âge romantique, Gallimard, 1977. Jardin A., Histoire du libéralisme politique, de la crise de l'absolutisme à la constitution de 1875, Hachette, 1985. - Aron R. Les étapes de la pensée sociologique, Gallimard, 1967. - Lamberti J.C., Tocqueville et les deux démocraties, P.U.F., 1983. - Ansart P., Sociologie de Saint-Simon, P.U.F., 1970.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful