Cap vers Rabat 2013 Heading for Rabat 2013

Cap vers Rabat 2013 Heading for Rabat 2013

CAP VERS RABAT 2013
136 142

Rabat 2013 : un événement planétaire Dakar, 2012 : Africités VI sur le thème « Construire l’Afrique à partir de ses territoires »

Rabat au Maroc.

Heading for Rabat 2013
136 - Rabat 2013: a global event 142 - Dakar 2012: Africities 6 on the theme: Building Africa from its territories

134

AFRICITÉS V - MARRAKECH, MAROC l’Afrique locale fait bouger l’afrique LOCAL AFRICA MOVE AFRICA

AFRICITÉS V - MARRAKECH, MAROC l’Afrique locale fait bouger l’afrique LOCAL AFRICA MOVE AFRICA

135

Cap vers Rabat 2013 Heading for Rabat 2013

Cap vers Rabat 2013 Heading for Rabat 2013

Rabat 2013 : un évènement planétaire

L

a ville de Rabat, capitale administrative du Maroc, s’apprête à accueillir en 2013 Au nom de l’Afrique, le IVe Congrès mondial des Cités et gouvernements locaux unis (CGLU). Un événement triennal qui réunit, à chaque édition, près de 3 000 maires du monde entier. CGLU, dont le siège est à Barcelone, en Espagne, est présente dans 136 pays du monde et compte parmi ses membres les villes et les associations nationales des pouvoirs locaux. Conformément à ses

statuts, CGLU se définit comme « la voix unie et le défenseur de l’autonomie locale démocratique, en défendant ses valeurs, ses objectifs et ses intérêts sur la scène internationale et par la coopération entre les gouvernements locaux ». Elle a pour principaux objectifs de promouvoir une autonomie locale, démocratique, forte et concrète dans le monde entier ; et d’assurer une représentation politique effective des autorités locales au sein des institutions internationales, notamment l’ONU et ses agences, pour défendre la paix et la solidarité, et affirmer le rôle

Rabat 2013: a global event The city of Rabat, Morocco’s administrative capital, is preparing to host “In the Name of Africa”, the fourth World Congress of United Cities and Local Governments (UCLG) in 2013. The event is held every three years and attracts close to 3,000 mayors from all over the world. UCLG, which is headquar tered in Barcelona, Spain, is present in 136 countries and its membership includes the cities and national associations of Projet du futur théâtre de Rabat.
mande sociale pour de liberté, ainsi que pour une plus grande implication

Fathallah Oualalou
Maire de Rabat, ancien ministre des Finances et de la Privatisation du Maroc
Mayor of Rabat, former Moroccan Minister of Finance and Privatization

Tramway de Rabat.
mande sociale pour de liberté, ainsi que pour une plus grande implication

Rabat est devenue le centre des pouvoirs locaux africains. C’est ici, dans cette capitale marocaine modernisée, qu’a été établi le siège de CGLUA. Un siège qui n’a rien de formel, tant les réunions de réf lexion sont nombreuses sur le devenir des pouvoirs locaux et des cités africaines : avec CGLU, l’AFD, la BAD, la Banque mondiale, etc. C’est ici, à

Rabat, qu’un certain nombre d’actions i n nov a nt e s s o nt m i s e s e n œu v r e , portant sur le financement des villes, la décentralisation, ou encore la formation des cadres. Nous sommes donc très honorés d’accueillir en 2013, à Rabat, « Au nom de l’Afrique », cet événement de dimension mondiale qu’est le quatrième sommet mondial des villes !

local governments. In accordance with its statutes, UCLG defines itself as the “united voice and world advocate of democratic local self-government promoting its values, objectives and interests through cooperation between local governments, and within the wider international community”. Its main goals are to promote strong democratic local self-government with concrete content all over the world; ensure effective political representa-

Rabat has become the centre of African local governments. It is here, in this modernized Moroccan capital, that UCLG headquarters have been established. There is nothing formal about them: there are many brainstorming sessions with UCLG, the French Development Agency, the African Development Bank, the World Bank, and so on about the future of local governments and African cities. It is here in Rabat that a certain number of innovative measures concerning city funding, decentralization and management training are being implemented. We are therefore very honoured to be hosting ‘In the Name of Africa’, the fourth World Summit of United Cities, here in Rabat, in 2013.

136

AFRICITÉS V - MARRAKECH, MAROC l’Afrique locale fait bouger l’afrique LOCAL AFRICA MOVE AFRICA

AFRICITÉS V - MARRAKECH, MAROC l’Afrique locale fait bouger l’afrique LOCAL AFRICA MOVE AFRICA

137

Cap vers Rabat 2013 Heading for Rabat 2013

Cap vers Rabat 2013 Heading for Rabat 2013
Khouribga, Meknès, Ouarzazate, Rabat, Parc à Rabat
mande sociale pour de liberté, ainsi que pour une plus grande implication

Rabat: une capitale en plein essor
Fondée en 1950, ville impériale et capitale politique et administrative du Royaume sur la côte Atlantique, Rabat occupe une position stratégique : véritable porte de l’Afrique vers l’Europe, elle est à une heure d’avion du continent européen. La vitalité de ses activités culturelles et artistiques – elle a été élue capitale culturelle du Monde arabe en 2003 –, le dynamisme de ses centres commerciaux et de son économie, témoignent de l’essor remarquable que connaît la capitale marocaine. Ses points forts : – sa situation de plateforme économique entre l’Afrique et l’Occident, dédiée aux services de l’offshoring ; – un patrimoine archéologique historique et culturel important ; – la présence de nombreuses franchises internationales, dans tous les secteurs d’activités ; – la large palette des opportunités d’investissement qu’elle offre, notamment dans le domaine de la gestion des services délégués et des services publics ; – sa grande capacité d’accueil, en termes d’infrastructures hôtelières de qualité et d’espaces de congrès.

Settat and Temara. As part of the preparations for the fourth World Summit, Rabat hosted the twelfth session of the UCLG Executive Bureau from 22 to 24 June 2011. The event took place in the presence of 214 local and regional leaders from 40 countries. This was the first statutory meeting of the Executive Board since the organization’s new governing bodies were elected at the World Congress in Mexico City in November 2010. This twelfth session was marked by the nomination of Josep Roig, Secretary General of Metropolis, as Secretary General of UCLG.

tion of local authorities in international institutions, in particular the UN and its agencies, to promote peace and solidarity; and assert the role of these local authorities in the major matters of world governance that concern them. After Paris (France – 2004), Jeju (South Korea – 2007) and Mexico City (Mexico – 2010), three cities submitted applications to host the fourth UCLG World Congress: Lyon (France), Florence (Italy) and Rabat (Morocco). By selecting Rabat, the leading authorities of the world organization of local governments demonstrated their desire to respect the principle of rotation between the different regions of the world as the venue for the congresses of an organization on a global scale. They also wanted to show their gratitude for the African

Rabat, a booming capital — Founded in 1950 as an imperial city and the political and administrative
capital of the Kingdom on the Atlantic coast, Rabat occupies a strategic position: Africa’s gateway into Europe, it is only an hour away from the European continent by air. Its vibrant cultural and artistic activities—it was elected the cultural capital of the Arab world in 2003—and its bustling shopping centres and thriving economy testify to its remarkably rapid growth. Rabat’s strong points: – its situation as an economic platform between Africa and the West specialized in offshored services – an important archaeological, historical and cultural heritage – the presence of numerous international franchises in all sectors of activity – the wide array of investment opportunities it offers, especially in the area of management of delegated services and public services – its large capacity to host events in terms of quality hotel infrastructures and convention halls

Tunnel en construction à Rabat.
mande sociale pour de liberté, ainsi que pour une plus grande implication

de ces mêmes autorités locales dans les grands dossiers de la gouvernance mondiale qui les concernent. Après Paris (France – 2004), Jéju (Corée du Sud – 2007) et Mexico (Mexique – 2010), trois villes s’étaient portées candidates pour accueillir le quatrième congrès mondial de CGLU : Lyon (France), Florence (Italie) et Rabat (Maroc). C’est finalement la capitale marocaine qui a été retenue. Par ce choix, les instances dirigeantes de l’organisation mondiale des pouvoirs locaux ont illustré leur volonté de respecter le principe de rotation entre les différentes régions du monde, pour l’accueil des congrès d’une organisation

dont l’implantation est à l’échelle de la planète Ils ont aussi souhaité marquer leur reconnaissance pour l’effort mené par le continent africain en matière de décentralisation, et apporter leur soutien à une dynamique, impulsée par les collectivités locales africaines, qui ne cesse de se renforcer. Si le choix de la ville organisatrice du quatrième congrès fut incontestablement le temps fort de la rencontre de Mexico, le second événement aura été la signature, le 21 novembre 2010 du « Pacte climatique mondial des villes ». Il s’agit d’un document qui engage ses signataires à réduire volontairement leurs émissions de gaz à effet de

continent’s efforts in decentralization and give their support to an increasingly vigorous dynamic propelled by African local authorities. While the choice of the host city for the fourth congress was unquestionably the highlight of the meeting in Mexico City, the second most significant event was the signing of the Global Cities Covenant on Climate Change on 21 November 2010. The document ’s signatories undertook to voluntarily reduce their greenhouse gas emissions by implementing local measures and to develop sustainable development strategies. Among the 138 cities that signed the pact were nine Moroccan cities: Benslimane, Essaouira, Kenitra,

serre par la mise en œuvre d’actions locales, et à développer des stratégies de développement durable. 138 villes ont signé ce pacte dont neuf villes marocaines : Benslimane, Essaouira, Kenitra, Khouribga, Meknès, Ouarzazate, Rabat, Settat et Temara. Dans le cadre des préparatifs du IVe congrès mondial, la ville de Rabat a abrité du 22 au 24 juin 2011 la 12e session du Bureau exécutif de l’organisation mondiale de CGLU. Cette manifestation s’est déroulée en présence de 214 dirigeants locaux et régionaux de 40 pays. On notera qu’il s’agissait de la première réunion statutaire du Bureau exécutif après le renouvellement des instances dirigeantes de l’organisation, intervenu lors du Congrès mondial de Mexico, en novembre 2010. Cette 12e session a été marquée par la nomination de Josep Roig, secrétaire général de Métropolis, au poste de secrétaire général de CGLU.

138

AFRICITÉS V - MARRAKECH, MAROC l’Afrique locale fait bouger l’afrique LOCAL AFRICA MOVE AFRICA

AFRICITÉS V - MARRAKECH, MAROC l’Afrique locale fait bouger l’afrique LOCAL AFRICA MOVE AFRICA

139

Cap vers Rabat 2013 Heading for Rabat 2013

Cap vers Rabat 2013 Heading for Rabat 2013

Dakar 2012 : le nouvel événement de l’Afrique locale.
Ustin hendipi sciduis er incipisl do con vulla ad modion ullum

Vue aérienne de Dakar.
mande sociale pour de liberté, ainsi que pour une plus grande implication

140

AFRICITÉS V - MARRAKECH, MAROC l’Afrique locale fait bouger l’afrique LOCAL AFRICA MOVE AFRICA

AFRICITÉS V - MARRAKECH, MAROC l’Afrique locale fait bouger l’afrique LOCAL AFRICA MOVE AFRICA

141

Cap vers Rabat 2013 Heading for Rabat 2013

Cap vers Rabat 2013 Heading for Rabat 2013

Dakar 2012 : Africités VI sur le thème « Construire l’Afrique à partir de ses territoires »

D

u 4 au 8 décembre 2012, la capitale sénégalaise sera l’hôte des quelque 5000 participants attendus lors de la sixième édition du Sommet Africités. Son thème : « Construire l’Afrique à partir de ses territoires : quels défis pour les collectivités locales ? », a été annoncé le 29 avril 2011 par Abdoulaye Wade, président de la République du Sénégal, au cours d’une cérémonie officielle destinée à lancer le processus de préparation de la manifestation. Cette future édition s’inscrit dans un contexte international marqué par de grands changements, à la suite des bouleversements financiers et économiques de 2008 et des contradictions qui en ont résulté. Des bouleversements dont Africités V s’était fait l’écho en s’interrogeant sur les réponses que les collectivités locales africaines pouvaient apporter à la crise globale, notamment en empruntant la voie du développement local durable et de l’emploi

Malgré la panoplie des mesures lancées, à tous les niveaux, pour transcender la crise et imprimer un nouvel élan au développement de l’Afrique, de grandes incertitudes demeurent. Cinq interrogations majeures doivent être prises en compte : – la place de l’Afrique dans le monde : malgré les mesures annoncées, la crise globale s’approfondit et les déséquilibres restent structurels ; – les spécificités de l’évolution de l’Afrique dans le contexte de la réorganisation géopolitique, économique, sociale et culturelle des grandes régions du monde ; – les futures formes de la démocratisation de l’Afrique : les dernières décennies ont été marquées par une tendance à la démocratisation à l’échelle des grandes régions du monde, comme cela s’est produit en Amérique latine, dans une partie de l’Asie, en Europe et dans la région Maghreb-Machrek ; – l’articulation entre les différentes

Dakar 2012: Africities 6 on the theme: Building Africa from its territories From 4 to 8 December 2012, the Senegalese capital will host the 5,000 or so participants expected to attend the sixth Africities Summit. The theme “Building Africa from its territories: what challenges for local authorities? ” was announced on 29 April 2011 by Abdoulaye Wade, the President of the Republic of Senegal, at an official ceremony held to launch preparations for the event. The upcoming event will take place in an international context marked by major changes, in the wake of the financial and economic upheaval of 2008 and the ensuing contradictions. Africities 5 echoed the upheaval by examining the responses that African local authorities could bring to the global crisis, in particular by taking the course of local sustainable development and jobs. Despite the range of measures launched at all levels to overcome the crisis and impart new momentum to Africa’s

Dix événements majeurs au menu d’Africités VI
• Assemblée générale de CGLUA • Rencontre de la CADDEL • Rencontre quadripartite des élus locaux et territoriaux, des ministres africains chargés de la décentralisation, des institutions africaines et des partenaires de coopération • Rencontre entre les anciens chefs d’État africains ayant soutenu Africités • Rencontre des « Nobels » sur le thème de la construction de l’Afrique

Centre-ville de Dakar.
mande sociale pour de liberté, ainsi que pour une plus grande implication

ronde réunissant des représentants de la nouvelle génération des intellectuels africains • Rencontres entre élus africains, brésiliens, chinois et turcs • Coopération décentralisée avec les autres régions du monde • Coopération décentralisée interafricaine • Lancement des programmes africains de CGLUA

• Table

development, great uncertainty persists. Five major issues must be taken into account: – Africa’s place in the world: despite the measures announced, the global crisis is deepening and imbalances remain structural. – the specific features of the changes taking place in Africa in the context of the geopolitical, economic, social and cultural reorganization of the major world regions. – the future forms of democratization in Africa: the last few decades were marked by a trend towards democratization on the scale of the major

Ten major events on the agenda of Africities 6:
– UCLGA General Assembly – AMCOD meeting – Quadripartite meeting of local and regional elected officials, African ministers in charge of decentralization, African institutions and cooperation partners – Meeting between former African heads of state who supported Africities – Meeting of Nobel prize winners on the theme of building Africa – Round-table discussion with representatives of the new generation of African intellectuals – Meetings between African, Brazilian, Chinese and Turkish elected officials – Decentralized cooperation with other regions of the world – Inter-African decentralized cooperation – Launch of African UCLGA programmes

142

AFRICITÉS V - MARRAKECH, MAROC l’Afrique locale fait bouger l’afrique LOCAL AFRICA MOVE AFRICA

AFRICITÉS V - MARRAKECH, MAROC l’Afrique locale fait bouger l’afrique LOCAL AFRICA MOVE AFRICA

143

Cap vers Rabat 2013 Heading for Rabat 2013

Cap vers Rabat 2013 Heading for Rabat 2013

Charles Josselin
Président de Cités-Unies France (CUF), ancien ministre de la Coopération de la République française
President of United Cities France (CUF), former Minister of Cooperation of the French Republic

Marrakech a été un grand millésime, rendez-vous en 2012 à Dakar. J’a i i naug u ré la prem ière éd it ion d’Africités à Abidjan, en1998, et j’ai en su it e a s si st é à t ou s le s aut re s sommets, à l’exception de Nairobi où j’étais représenté. J’ai tout de suite adhéré au concept, car il me paraissait important pour porter la décentralisation en Afrique. Je crois en effet, très fondamentalement, que l a décent r a l i s a t ion e s t l’u ne de s compo s a nt e s e s sent iel le s de

l a g o u v e r n a n c e , e t q u e c ’e s t l e développement local qui permettra au x pays a fr ica i ns de gérer leu r s contradictions. De fait, Africités est l’un des seuls moments où les élus africains peuvent se rencontrer pour parler, ensemble, des problèmes qui leur sont communs. Le concept devait être bon, car, au fur et à mesure, on a vu Africités mobiliser un nombre croissant d’élus. Cet événement aura contribué à structurer le réseau des élus africains, à instaurer une « diplomatie des villes »,

autour, notamment, de CGLUA. Les États ont, eux aussi, compris tout l’intérêt de cette rencontre. 43 gouvernements étaient représentés lors d’Africités V ! Marrakech aura été un grand millésime : un succès à la fois sur le plan du nombre de participants et au regard de l’intérêt des thèmes évoqués. Rendez-vous est pris maintenant à Dakar, en 2012, pour évoquer, notamment, la question de l’intégration territoriale. Un sujet qui promet des échanges tout aussi passionnants !

Marrakech was a great vintage. Save the date: Dakar in 2012. I inaugurated the first Africities Summit in Abidjan in 1998 and then attended all the other summits except for Nairobi, where I was represented. I immediately came on board because the concept seemed important for promoting decentralization in Africa. I firmly believe that decentralization is one of the essential components of governance, and that it is local development that will enable African countries to manage their contradictions. In fact Africities is one of the only times when African elected officials can meet to speak together about the problems they share. The concept must have been good because as time went on Africities mobilized a growing number of elected officials. This event will have contributed to organizing the network of African elected officials and instituting a “diplomacy of cities” revolving primarily around UCLGA. States too now understand how important this summit is: 43 governments were represented at Africities 5! Marrakech will prove to have been a great vintage, both in terms of the large number of participants and the relevance of the themes it focused on. The next meeting is scheduled in Dakar, in 2012: save the date. It will address the issue of territorial integration - a topic that promises to spark equally fascinating discussions!

Cérémonie de lancement d’Africités VI en présence d’Abdoulaye Wade et Jean-Pierre Elong Mbassi.
mande sociale pour de liberté, ainsi que pour une plus grande implication

« échelles d’espace » : le continent africain, les cinq sous-régions du continent africain, les États africains en tant que nations, les collectivités locales et territoriales ; la mise en avant de ce thème des « territoires », lors du Sommet Africités VI, doit permettre de penser l’intégration et l’unité africaine ; – les nouveaux modes de développement et de transformation des sociétés africaines dans leurs différentes dimensions (économique, sociale, écologique, culturelle, politique et géopolitique) ; le thème des « territoires » doit également permettre de relier les populations, les activités, les écosystèmes et les institutions.

world regions, similar to events in Latin Porte du 3e millénaire à Dakar.
mande sociale pour de liberté, ainsi que pour une plus grande implication

America, parts of Asia, Europe and the Maghreb-Mashreq region. – the relation between the different “scales of space”: the African continent, the five sub-regions of the African continent, the African States as nations, and local and territorial authorities; the emphasis on “territories” as a theme at the Africities 5 Summit should provide an opportunity to deliberate upon African integration and unity. – new modes of development and transformation of African societies in their different dimensions (economic, social, ecological, cultural, political and geopolitical); the theme of “territories” should also forge ties between populations, activities, ecosystems and institutions.

144

AFRICITÉS V - MARRAKECH, MAROC l’Afrique locale fait bouger l’afrique LOCAL AFRICA MOVE AFRICA

AFRICITÉS V - MARRAKECH, MAROC l’Afrique locale fait bouger l’afrique LOCAL AFRICA MOVE AFRICA

145