DIMANCHE 22 SEPTEMBRE 2013

USMA 1

endeuillé !

MCA 0

Le derby
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2413 PRIX 20 DA

1 supporter décède, un autre dans le coma

Une partie de la tribune 13 s’effondre

Ferhat : «Je suis sous le choc»
Djemili : «Le football n’a plus aucun goût»
Critiqué pour son mauvais rendement
JSK

Ouaddah :

«Moi, numéro 1 ? Demandez-le à Gamondi» MCEE 0 - USMH 0

CRB

Equipe nationale

Bechouche Le message «L’arbitre de Kadir à nous a privés d’un penalty» Halilhodzic

Auteur d’un doublé hier face à Ajaccio

Aouedj se défend
«Sachez que j’ai joué blessé face au CRB !»

Le Buteur du 22-09-2013

Courbis croit aux contrats
02
Rolland Courbis en a gros sur le cœur. Il n’arrive pas à digérer, entre deux verres, que des parties à l’USM Alger lui cherchent des poux dans la tête et dans sa barbichette alors qu’il a offert deux titres au club la saison passée et que son équipe est dans le coup cette saison pour le championnat. Il faut le comprendre : en voyant que Abdelkader Amrani a été limogé par Zerouati après avoir gagné un match (oui, oui !), que Azzedine Aït Djoudi subit un chantage d’un groupuscule de supporters de quartier, que Boualem Charef est insulté pour un début de saison difficile et, pis, qu’Hubert Velud, pourtant champion avec l’ESS, a été limogé juste parce que l’Entente n’a pas les moyens techniques de rivaliser avec les grands d’Afrique, il est clair même Guardiola pourrait craindre pour sa place s’il travaillait en Algérie ! Alors, Courbis propose une solution : des contrats de 3 semaines pour les entraineurs, renouvelables suivant les résultats. Et encore, il est gentil : des contrats à la petite semaine feraient mieux l’affaire.

N° 2413 Dimanche 22 septembre 2013

omme C il a dit lui

Redouane Bachiri, joueur du MCA

«Contre l’USMA, nous jouerons à l’extérieur. Donc, ramener un point sera un bon résultat pour nous.»

à la petite semaine

Wass victime d’un coup fourré de Materazzi Décidément, Marco Materazzi semble avoir une dent

Jouer au 5-Juillet, c’est jouer à l’extérieur ? Donc, pour jouer à domicile, le MCA devra jouer à El Achour !

Pour les Etalons, la CAN a été un remède de cheval !

contre tout ce qui s’apparente à de l’algérien. Déjà auteur de propos injurieux envers la sœur de Zinédine Zidane au cours de la finale de la Coupe du monde 2006 à Berlin, ce qui lui avait valu un mémorable et historique coup de boule asséné par un Zizou au sang algérien subitement réchauffé, il vient d’asséner un coup de massue à Wassim Benslimane, le Free-Styler représentant l’Algérie à la Coupe du monde de Free-Style qui s’est déroulé cette semaine à Tokyo. Lors du «battle» (duel) des 8es de finales entre «Wass» et le représentant polonais, Szymo, il a mené le jury qu’il a présidé à donner Szymo vainqueur à l’unanimité, à la grande surprise du commentateur anglais de l’épreuve et du public. «Wass» n’étant pas en fin de carrière, il n’a pas cru bon de donner un coup de boule à Materazzi, mais il a quand même dignement représenté l’Algérie, au même titre d’ailleurs que la jeune Lisa Zimmouche, plus jeune participante (14 ans), qui a terminé à la 4e place du concours féminin. Zizou était absent à Tokyo, dommage !

Ce n’est pas de la langue de bois «La meilleure manière de préparer le match du Burkina Faso est de parler moins et travailler plus» Islam Slimani, international algérien

a été fiAu sortir de la CAN-2013, dont elle Burkina naliste malheureuse, la sélection du Faso comptabilisait zéro point en deux res matches dans sa poule en éliminatoi à ce pour le Mondial-2014. Questionné sujet, le sélectionneur, Paul Put, pase raissait sceptique. «Le Congo totali déjà 6 points. Ce sera très difficile d’aller le chercher, mais nous espérons que cette CAN nous donnera la La délégation du CA Bizerte n’est pas contente. Hébergée à l’hôconfiance nécessaire», nous avait-il les tel Bachir de Sétif pour son match de Coupe de la CAF contre déclaré. Cela n’a pas raté puisque aliloin, l’ESS, elle avait demandé à changer d’hôtel, estimant que celui-ci Etalons ont galopé de très gné 4 victoires successives et coiffé était indigne de son rang. Il aura fallu que le directeur de l’hôtel cas le exhibe au chef de la délégation tunisienne le certificat le Congo au poteau (c’est bien ISO 9002 que lui a délivré l’Organisation internationale de de le dire). Il n’y a pas de doute : pour un itué normalisation pour le convaincre que son établissement réles Burkinabés, la CAN a const remède de cheval ! pond aux normes de qualités exigés par la CAF. Et dire que les équipes de l’ES Tunis et le CS Sfax, deux clubs tunisiens plus prestigieux que le CA Bizerte, avaient été hébergées dans ce même hôtel sans qu’elles ne trouvent à redire !

Le certificat ISO 9002 pour convaincre Bizerte de... ne pas changer d’hôtel

Hassen Hammar est sûr de lui : Hubert Velud a été limogé dans les règles de l’art. Alors que l’entraîneur français réclame jusqu’à 21 mois de salaires, puisque son contrat courait jusqu’à juin 2015, le patron de l’ES Sétif crie sur tous les toits qu’il n’aura aucun centime d’euro de plus. «Les clauses de son contrat stipulent clairement qu’il sera payé sur la période de son travail effectif. Il a eu trois mois de salaire sur la nouvelle saison. Si on veut être pointilleux sur le contrat, c’est à lui de rembourser trois semaines de paie !», clame-t-il. La menace brandie par Velud de recourir à la FIFA n’effraie pas Hammar : «Qu’il saisisse la Cour internationale de justice de La Haye, s’il le veut ! Il n’obtiendra rien !»

Hammar défie Velud d’aller à la Cour de... La Haye

Bolt épuise Agüero avant le derby de Manchesterster qui
Profitant du derby de Manche aura lieu cet après-midi, Puma, équipementier de Manchester United et de Manchester City, a concocté un spot publicitaire mettant aux pris Sergio Agüero, joueur de City, et l’athlète Usain Bolt, supporter déclaré de United. «J’ai tout fait pour épuiser Agüero car il a souvent fait du mal à Manchester United par le passé», a avoué Bolt. Ce à quoi Agüero a répliqué, taquin : «Bolt n’est pas assez bon pour jouer à City, mais il a toutes ses chances d’intégrer l’équipe de United.» Il paraît que Wayen Rooney a promis de lui répondre sur le terrain…

La Danone Nations La suspension Cup 2014 au… Brésil ! du stade Danone Djurdjura Algérie prépare d’ores et déjà les éliminatoires pour la Danone nations Cup qui aura lieu de Dakar est en 2014 au... Brésil. Si, pour l’édition 2013, pas moins de 103 000 enfants ont pris par aux qualifications, un hors délais
nombre plus important est attendu, surtout que la compétition connaît un succès grandissant auprès des enfants. Toutes les équipes U12 (enfants de moins de 12 ans) sont invitées à participer aux éliminatoires, avec l’espoir pour chacune d’elles d’être celle qui représentera l’Algérie à la phase finale 2014 comme l’avait si bien fait AFAK Relizane cette année où elle avait terminé 21e sur 32 nations, soit le meilleur classement des quatre représentants africains à la compétition (Algérie, Maroc, Tunisie et Afrique du Sud), tout en ayant pris part, à Londres, à des activités autour de la nutrition proposées par Danone. Aller au Brésil, là où se sera déroulé le Mondial-2014 trois mois auparavant, n’est-ce pas un vrai rêve à concrétiser ? Alors, enfants de tout le pays, à vous de jouer !

Décidément, Alain Traoré est maudit ! Alain Traoré est maudit ! Le meneur de jeu du
Burkina Faso connaît une frustration récurrente : il cavale dur pour arriver à la source d’eau, mais n’arrive jamais à boire. Lors de la CAN-2013, il avait mis son équipe sur orbite en égalisant in extremis dans le temps additionnel du premier match face au Nigeria et en inscrivant un doublé face à l’Ethiopie, mais une fracture contractée face à la Zambie l’avait mis out pour le reste du tournoi, ce qui l’avait privé de la finale. Cette fois, il est privé du barrage aller des éliminatoires du Mondial-2014 à cause d’une déchirure du quadriceps survenue lors d’un match de son équipe, Lorient, contre Valenciennes. A savoir si le malheur de Traoré fera le bonheur des Verts à Ouagadougou…

o f n i ’ L

Le Sénégal devra recevoir la Côte d’Ivoire hors du pays pour le barrage retour des éliminatoires pour le Mondial2014, la faute à la suspension du stade Léopold-Sédar-Senghor de Dakar, le seul stade du pays homologué par la FIFA, suite à de graves incidents survenus l’an dernier dans un match face à la… Côte d’Ivoire. Or, il y a une petite injustice dans cette sanction. En effet, les incidents en question ont eu lieu le 13 octobre 2012, mais la sanction n’a été prononcée que le 29 novembre de la même année, soit plus d’un mois et demi après les faits. Logiquement, une suspension devrait prendre effet à partir du jour où l’infraction a été commise, auquel cas le stade de Dakar aura purgé sa suspension le 13 octobre prochain et pourrait donc accueillir le match retour des barrages à la mi-novembre. Pourquoi la suspension prendelle effet à partir du 29 novembre ? Encore une ineptie !

il ne se contentera pas d’une «sajda», il fera même une «hadja».
I

Courbis a encore I gagné au 5-Juillet :
I

Footaises

qu’il change de chemises. Donc jamais. supporters parqués dans le poulailler, Karouf avec l’œil au beurre noir : le CRB a eu la bonne «recette» pour battre la JSK.

Aït Djoudi change I de tactique autant

p eo ple

I la «couzina», ses
I Hannachi

honoré à

Coup fourré

Ligue 1

www.lebuteur.com

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

USMA

Affluence : nombreuse Arbitres : Necib, Boudebouz, F. Boutaghane Avertissements : Feham (7’), Chafaï (34’), Bouchema (70’) (USMA), Bellaïd (10’), Gherbi (84’), Kacem (90’+1) (MCA), But : Gasmi (12’ sp)

1

Stade : 5-Juillet, Alger

MCA

0

03

USMA : Zemmamouche, Ferhat, Benmoussa, Chafaï, Khoualed, Bouchema, Koudri, Djediat, Seguer (El Orfi 54’), Feham (Boudebouda 70’), Gasmi (Chettal 90’) Entraîneur : Courbis MCA : Djemili, Hachoud, Besseghier (Zeghdane 60’), Bellaïd, Bachiri, Ghazi (Sayeh 77’), Kacem, Yahia-Cherif (Gherbi 60’), Djallit, Bouguèche, Yachir Entraîneur : Geiger

e Mouloudia n’aura pas eu sa revanche. Les joueurs qui qualifiaient l’USMA de favori pour ce 77e derby n’auront pas eu tort, finalement, puisque l’USMA l’a emporté, comme lors de la finale de la Coupe d’Algérie par la plus petite des marges. Gasmi, buteur à l’aller la saiso passée, a remis ça (12’) grâce à un penalty très contestable, l’attaquant usmiste ayant été accroché en dehors de la surface de réparation. L’éternelle polémique autour de l’arbitrage risque donc d’empoisonner les lendemains de ce derby. Si l’USMA l’a mérité dans l’ensemble, les quelques approximations de l’arbitre ont sans doute influencé sur le résultat final. Comme quoi, le bourricot aura volé son picotin.

L

Gasmi, encore lui !
l’absence de spectacle, digne de ce nom, sur le terrain. On s’est au moins rincés les yeux.

Benmoussa et Bouchema de retour
Il a fallu attendre la cinquième journée du championnat et à l’occasion du derby face au MCA, pour voir Benmoussa et Bouchema retrouver la compétition. L’auteur de l’unique but de la finale de la Coupe d’Algérie qui a permis à l’USMA de gagner sa première finale face au Doyen a purgé la suspension de quatre matchs qui lui a été infligée. Bien que manquant de compétition par rapport à ses coéquipiers, Roland Courbis a choisi de le titulariser en raison de sa grande expérience et ses qualités. Quant à Bouchema, blessé le 15 août dernier lors du match amical face à la JSMB, il n’a joué aucun match avec son équipe, et a effectué ainsi son retour à l’occasion de ce derby face à son ancien club.

LE CHIFFRE

Une affaire de penalties

Le spectacle était dans les tribunes

Première consolation, les tribunes. Le derby n’a pas perdu de son authenticité. Les supporteurs des deux camps rivalisent à chaque fois d’ingéniosité pour nous offrir un spectacle haut en couleur. Un genre qu’on ne voit que deux fois par an, lorsque Dame Coupe ne s’invite pas à l’événement. Comme à chaque fois, c’est le public qui office de tape-à-l’œil devant

Le Mouloudia n’y était pas

Les deux équipes n’ont pas dérogé au rythme des gradins, démarrant le match tambour battant. Après quelques accélérations de part et d’autre, histoire de dire que l’on est bien en jambes, Feham (7’) donne le la d’une incursion sur le côté gauche, puis bute sur un Bellaïd faisant le «pont» avec ses interminables jambes. Necib conclut à une simulation. Ce n’est que partie remise, puisque le même Bellaïd se voit obliger de faire faute sur Gasmi. Penalty ! Un peu tiré par les cheveux, puisque la faute est commise, le ralenti de la télé faisant foi, à l’extérieur de la surface de réparation. Qui peut contredire l’arbitre ? Gasmi tire et marque (1-0). On aurait pu en rester là, si Yachir, fauché et emporté par Khoualed dans sa chute, se voit refuser un penalty pourtant tout fait. Oh ! De quoi polémiquer peu ou prou, c’est selon.

de peser sur son adversaire. Déjà dans les duels, c’était limites. Bouguèche & Co ont manqué de mordant. Le duo Koudri-Bouchema n’a rien laissé au milieu. Tous les ballons transitaient par ces deux joueurs, véritables tours de contrôle au milieu. Geiger joue la carte offensive. Courbis riposte. Deux joueurs à vocation défensive (El Orfi et Boudebouda, ndlr) d’un coup. C’est sûr, le Marseillais voulait préserver le score. Il sentait sa défense capable de tenir le coup. Il fait quelques réajustements et laisse son adversaire jouer le jeu. Seul Djallit (89’) a véritablement menacé Zemmamouche d’une reprise de tête qui frôle le poteau. A part ça, celui qui l’a vu, vienne le signaler !

Baitech n’a pas figuré sur la liste des 18

Après avoir perdu la finale de la Coupe d’Algérie sur un coup franc bien botté par Benmoussa à la 18’, le Mouloudia s’est incliné une deuxième fois face à l’USMA sur une autre balle arrêtée et cette fois sur un penalty transformé par Gacemi à la 13’. Toutefois, il est à rappeler que c’est la deuxième rencontre d’affilée face à l’USMA que le MCA échoue à remonter le score. Quant à Courbis, il a gagné son second match face au Mouloudia.

2

Un remake de la finale, la bouderie en moins

Le MCA a essayé de revenir dans le match, mais il s’est montré incapable

Ce 77e derby ressemble curieusement à la dernière finale de la Coupe d’Algérie. Même score, même situation de but (balle arrêtée). Les deux équipes ont présenté une copie presque similaire de la finale, à la différence qu’il n’y a pas de cérémonie de remise des médailles à bouder ! Quant à l’arbitre, c’est sûr qu’il en aura pour son grade. T. Che

Convoqué à la mise au vert avec ses coéquipiers pour ce derby face au Mouloudia, le jeune milieu de terrain usmiste, Karim Baitech, n’a pas figuré dans la liste des dixhuit, où Courbis lui a préféré un autre joueur. Toutefois, ce dernier reste parmi ces jeunes usmites qui vont faire parler d’eux à l’avenir, lorsque l’on sait qu’il a montré de bonnes choses face à la JSK, où il a été titularisé, tout en faisant sa rentrée en cours du jeu face à l’USMH.

Zemmamouche a tout arrêté
Si Gasmi a réussi à inscrire l’unique but de la rencontre sur penalty, Lamine Zemmamouche était incontestablement l’homme de la rencontre du côté usmiste où il s’est interposé avec brio aux assauts du MCA, et il a en grande partie contribué à la victoire de son équipe.

TOP ³

Comme nous l’avions déjà rapporté dans notre précédente livraison, et sur l’initiative du comité de supporters du MCA, les deux ex-stars du MCA et de l’USMA, Tarek Lazizi et Azzedine Rahim, ont été à l’honneur. Ils étaient très émus de revivre cette bonne ambiance de derby, les deux joueurs ayant été fortement applaudis par les deux galeries.

Lazizi et Rahim honorés par le comité de supporters du MCA

«Ça été difficile du début jusqu’à la fin. Nous avons eu affaire à un adversaire qui nous en voulait. Il fallait donc gérer ça. Même si nous avons gagné aujourd’hui, je ne changerai pas mon avis sur la qualité de la pelouse du 5-Juillet. L’herbe était tellement haute que je croyais, du banc de touche, que les joueurs jouaient pieds nus. Enfin, l’essentiel a été fait. Cette victoire nous permettra d’entrevoir la suite du parcours en toute sérénité.» A. C.

Courbis : «Difficile du début à la fin»

Première titularisation de Gasmi

Koudri en est venu aux mains avec un supporter mouloudéen

Depuis l’entame de la saison, Gasmi n’a pas été titularisé avec son équipe. Le coach, Roland Courbis, a choisi ce derby pour l’incorporer d’entrée. Le technicien français a eu le bon flair du fait que Gasmi a provoqué un penalty et s’est fait justice luimême avant de marquer un second but de la tête que l’arbitre Necib lui a refusé pour une faute peu évidente.

La fin de ce USMA-MCA a été houleuse pour Hamza Koudri. Le milieu de terrain de l’USMA s’est accroché violemment avec un supporter mouloudéen qui s’est faufilé, on ne sait trop comment, dans le tunnel menant aux vestiaires. Les deux hommes en sont arrivés aux mains. Il aura fallu l’intervention des présents pour les séparer. Malheureux.

Les Espoirs de l’USMA prennent le dessus sur ceux du MCA

Nassereddine Khoualed a reçu un sale coup à la lèvre inférieure dans un duel avec Samy Yachir. Le défenseur usmiste a dû se faire poser quelques points de suture.

Khoualed blessé à la lèvre inférieure

La formation espoirs de l’USMA a battu le MCA sur le score de deux buts, dans une rencontre qui s’est déroulée au stade de Bologhine. Si les jeunes Usmistes affichent une bonne santé actuellement, l’équipe espoirs du Mouloudia a perdu contre toute attente son second match d’affilée.

L’arbitre de la rencontre, Redouane Necib, est resté sur le terrain cinq minutes après la fin de la partie, rentrant au vestiaire sous forte escorte policière. Ce dernier, qui a privé l’USMA d’un penalty flagrant suite à une faute sur Feham, a voulu réparer sa faute en accordant un penalty imaginaire à Gasmi du fait que la faute de Belaïd a été commise en dehors de la surface de réparation. Cette erreur a fait perdre à Necib la maîtrise du match puisque, par la suite, il a privé le MCA d’un penalty suite à une faute sur Yachir, tout en refusant un autre but à Gasmi.

Necib a perdu la maîtrise de la rencontre

FLOP

³

04

USMA-MCA

Alors qu’il a montré toutes ses qualités lors des rencontres que le MCA a disputées jusqu’à présent en dehors de ses bases, le jeune Toufik Zeghdane s’est retrouvé pour la seconde fois de suite sur le banc des remplaçants. Toutefois, il a réalisé son souhait de jouer le derby, en rentrant à la dernière demi-heure du jeu à la place de Besseghir qui n’a pu porter le jeu vers l’avant, comme à son habitude.

Zeghdane réalise son souhait de jouer le derby

u cours de la rencontre, un effondrement s’est produit au centre de la section n°13 des gradins supérieures. Le béton s’est dérobé sous leurs pieds de trois supporters de l’USMA qui ont fait une chute de quelque 17 mètres. Si l’un des trois en est sorti indemne, il en est autrement de ses deux camarades, Seif-Eddine Derghoum et Sofiane Azib, transportés à l’hôpital de Beni Messous dans un état grave. A l’heure où nous mettons sous presse, Sofiane Azib est décédé alors que Seif-Eddine Derghoum subissait une intervention chirurgicale délicate afin de tenter de stopper une hémorragie interne au niveau de son foie.

A

5e journée

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

Un effondrement provoque 1 mort et 1 blessé grave
www.lebuteur.com

Coup fatal

Ligue 1

A l’issue de la rencontre, et ayant été informé du triste accident, les joueurs de l’USMA et leurs dirigeants, à leur tête Rebbouh Haddad, se sont déplacés à l’hôpital pour être à leur chevet. La nouelle du décès de l’un d’entre eux les a profondément bouleversés. A la cité Diar El Afia, où résident les deux malheureux supporters, c’était la consternation. A l’instar de ses coéquipiers, le joueur de l’USMA, Zineddine Ferhat, n’arrivait pas à croire qu’un supporter est tragiquement décédé dans ce derby : «Je suis sous le choc. Je ne réalise pas qu’une personne puisse mourir dans un match de football. Devant ce drame, le résultat du match a peu d’importance. Je présente mes plus sincères condoléances à la famille du défunt et souhaite un prompt rétablissement au supporter qui se trouve encore dans le coma (propos recueillis hier en soirée, ndlr). Je souhaite ardemment gagner un titre avec l’USMA pour le leur dédier.» Les joueurs du MCA n’ont pas été insensibles au drame qui a touché les supprters usmistes. Le gardien de but Houari Djemili en a été profondément bouleversé : «Franchement, je ne sais plus quoi dire. Le football ne compte plus en de pareilles circonstances. Je présente mes plus sincères condoléances à la famille du défunt. Je pense que ce drame devrait relancer sérieusement le débat sur la sécurité au stade du 5-Juillet. Il est temps que ce stade soit rénové afin qu’il puisse offrir le maximum de sécurité aux supporters qui s’y rendent pour regarder des matches.» T. Che / A. C.

Haddad et les joueurs se sont rendus à l’hôpital

Ferhat : «Je suis sous le choc»

Djemili : «Il est temps de rénover le 5-Juillet»

L’ex-président de la section football, Messaoudi Tourqui, qui, sous sa coupe, le Mouloudia a gagné deux Coupes d’Algérie face à l’USMA, a assisté à ce derby. En tant que membre du comité directeur du CSA/MCA, il a été très sollicité par les proches du club qui souhaitent le voir revenir aux affaires du Doyen.

Messaoudi Tourqui a assisté au derby

Le technicien suisse a choisi de reconduire les mêmes joueurs qui ont livré le derby face au CRB, à l’exception de Metref qui a été remplacé par Yahia-Cherif pour l’animation de jeu ; mais ce dernier n’a pas été brillant, en étant loin de son niveau habituel. Lui sur lequel les espoirs étaient reposés a déçu plus d’un et a quitté le terrain sous les sifflets des supporters qui l’ont traité de tous les noms d’oiseau.

Geiger a opéré un seul changement par rapport au CRB

«Nous sommes déçus de cette défaite, car on «Je pense qu’on aurait pu ne méritait pas réaliser un bon résultat de perdre ce n’était le mauvais arbimatch, que trage, car il n’y avait nous avons pas penalty sur l’acjoué face à l’USMA et l’ar- tion et je laisse l’arbitre à sa conscience. bitre. En seNous sommes vraiconde période, nous avons ment désolés pour manqué de lucidité, mais je pense notre public et on que le championnat se joue sur trente tâchera de nous ramatchs et non sur une seule rencontre, cheter dans les et on verra bien qui terminera champion matches à venir.» en fin de saison.»

Besseghir «Nous avons joué contre l’arbitre»

Bellaïd : «Il n’y avait pas penalty, je laisse l’arbitre à sa conscience»

Chafaï «Y avait penalty sur Yachir !»

Fair-play, en fin un peu. Farouk Chafaï a reconnu à la fin du match qu’il y avait bel et bien faute sur Yachir dans la surface de réparation. «Il y avait penalty, je le reconnais. L’arbitre avait jugé qu’il n’y avait pas faute sur Yachir, mais il s’est trompé. Tant pis pour le Mouloudia», a reconnu le défenseur usmiste à la fin du match.

Blessé lors de la première journée du championnat face à la JSMB, Gherbi, qui souffrait d’une blessure à la cuisse, a fait son apparition en cours de jeu, à la place de Yahia-Cherif, puisque le technicien suisse a essayé de redonner de l’équilibre à son milieu de terrain qui était défaillant. Bien qu’il ait essayé de donner un plus à l’équipe, Gherbi a manqué un peu de rythme, vu qu’il revient d’une blessure

Gherbi retrouve la compétition

Gasmi «Des matches comme ça, je voudrais en jouer chaque week-end !»
ont innové à l’occasion de ce derby en exhiUne victoire, un but à zéro, sur un penalty de vous, bant deux tifos. Sur le premier, les supporters le match aller de la saison dernière a été réédité, un de l’USMA ont lancé un message aux Chnaoua, commentaire ? que "celui qui veut imiter un fau(Rires). C’est peut-être le hasard, mais si ce scénario con devient un perrodevait se reproduire à chaque fois, je signe. C’est bon Seguer quet". Alors que sur le d’avoir marqué d’entrée, ça nous a permis de gérer quitte le terrain second, les Usla suite plus ou moins sereinement. C’est vrai mistes n’ont pas que le danger était permanant, mais on est en traînant la patte tari d’éloges restés costauds. L’attaquant de l’USMA, Seguer, s’est Vous avez mis du temps pour tirer et blessé à l’approche de la fin de la rencon- sur leur transformer le penalty, ça ne vous a pas équipe. tre, et il a quitté le terrain en traînant la perturbé ? patte. Roland Courbis a fait rentrer BoudPas du tout. J’étais resté concentré sur le bouda à la place, pour occuper le couloir ballon. Il est vrai que ça parasitait de pargauche, alors que Benoussa a tout, mais je n’y pas prêté attention. Il falLes changé de poste en évolait faire fi de ça pour garder sa Chnaoua ont luant d’un cran concentration au maximum. Quand il falavancé en renforréclamé Sayeh lait tirer, je n’ai pas tremblé. çant le milieu Alors que le Mouloudia a manqué C’est votre premier but de la saison… de terrain. d’efficacité en attaque, les supporters du (Il nous coupe) J’espère qu’il ne sera pas le dernier. Pour mon retour à la compétition, je Mouloudia ont réclamé la rentrée de suis heureux de conclure ça par un but. Ça me moReda Sayeh. Alain Geiger a cédé à la prestive beaucoup. J’espère en marquer d’autres à l’avenir. sion des Chnaoua, et il l’a incorporé, en faiLe spectacle dans les gradins a été à la hauteur, avez-vous sant sa première apparition de la saison pris le temps d’apprécier ? sous les couleurs du MCA. Toutefois, et Bien sûr. Comme toujours, le public a été au rendez-vous. même s’il était généreux sur l’effort, L’ambiance était extraordinaire. Ça donne envie de jouer des Sayeh n’a pu apporter ce qu’on atderbies chaque semaine ! Nous remercions vivement nos suptendait de lui, car l’USMA a été porters pour leur soutien. Ce but, c’est pour eux. supérieure sur tous les Entretien réalisé par plans. Adel Cheraki

«On n’est pas bien rentré dans le match et les joueurs ont été perturbés par les décisions de l’arbitre qui n’était pas à la hauteur de l’événement. En seconde mi-temps, nous nous sommes ressaisis, et on a créé des occasions de but, malheureusement nous avons manqué de lucidité devant les bois et on doit maintenant se remettre au travail pour préparer notre prochain match.»

Mihoubi «On a manqué de lucidité et l’arbitrage n’était pas à la hauteur»

Ahmed Gasmi a remis ça. L’attaquant usmiste, auteur du seul but de la rencontre, a accepté Deux tifos de nous livrer ses impressions à chaud. pour l’USMA Euphorique, l’ex-Béjaoui distille des Fidèle à leurs habitudes, les Usmistes phrases pleines d’enthousiasme.

Veillant à ce que la rencontre se déroule dans une bonne organisation et pour parer à toute forme d’incident, les services de sécurité, qui sont à féliciter pour le travail qu’ils ont fourni, ont procédé à une fouille minutieuse à Chevalley et à Ben Aknoun. Ce plan d’organisation a permis aux supporters des deux équipes d’accéder au stade aisément.

Fouille minutieuse des services de sécurité

Coup de balai

USMA-MCA

MCA

S’il y a deux joueurs qui sont en train de traverser des moments difficiles au MCA, c’est bien Billel Moumen et Farid Daoud, considérés comme des enfants du club, du fait qu’ils ont rejoint le MCA dès leur jeune âge. Les deux éléments ont même été promus en équipe fanion, depuis quatre saisons. Malheureusement pour eux, ils ne figurent pas dans les calculs du technicien suisse, qui a essayé de leur donner une chance à l’image de leurs coéquipiers. Après avoir eu une préparation d’intersaison perturbée à cause de sa blessure du nez, Billel Moumen a pu tout de même récupérer le retard qu’il accusait, lors du second stage de préparation. Ainsi Geiger a jugé utile de lui donner sa chance face au MCO, malheureusement pour Moumen, il était complètement out, et c’est la raison pour laquelle il a été remplacé en seconde mi-temps. Suite à sa piètre prestation, le technicien suisse ne l’a pas convoqué pour le premier derby de la saison, mais aussi hier face à l’USMA, malgré le fait qu’il avait besoin d’un milieu défensif, suite à la blessure de Metref. Quant à Farid Daoud, souvent écarté de la liste des dix-huit depuis l’entame du parcours, n’a pas gagné la confiance de son entraîneur pour ce derby, bien que le besoin se soit fait ressentir au niveau du milieu de terrain. Et partant, les deux joueurs se trouvent dans l’expectative et ils doivent redoubler d’efforts s’ils veulent gagner la confiance de Geiger. Il est temps pour eux de s’imposer dans l’équipe ou bien aller tenter leur chance ailleurs au prochain mercato. K. M.

Moumen et Daoud dans l’expectative

Le Mouloudia prépare déjà son mercato hivernal
5e journée

www.lebuteur.com

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

05

andis que nous sommes au tout début de la saison, les responsables du Mouloudia à leur tête Kamel Kaci-Saïd songent déjà au mercato hivernal. Le renforcement de l’équipe avec des joueurs de qualité reste l’objectif majeur du manager général qui a déjà deux noms sur son calepin. Par souci de se protéger de cette surenchère provoquée par les autres clubs, Kaci-Saïd refuse de livrer la moindre indication sur les éléments convoités. Même si rien n’a filtré sur l’identité des joueurs ciblés, on sait que le club veut faire venir un milieu de terrain bolivien et un attaquant africain.

T

L’attaquant africain signera directement

L’international bolivien passera par des tests

qualités techniques sont avérées signera directement après la traditionnelle visite médicale. Dès qu’il conclura avec le Mouloudia, le joueur pourra rentrer chez lui pour revenir au mois de décembre dans le but d’entamer une carrière au Mouloudia. En dépit de notre insistance pour connaitre l’identité du joueur en question, KaciSaï,d à juste titre, a refusé de divulguer le nom du joueur pour se prémunir contre les autres clubs qui suivent à la loupe les contacts entrepris par la direction du Doyen.

Il recevra une invitation après le match contre Sétif

de terrain non sans avoir passer auparavant la traditionnelle visite médicale. Etant à mille lieux de son pays natal, le Bolivien aura le choix de rentrer chez lui ou bien rester à Alger pour s’entraîner avec son nouveau club en attendant le mercato hivernal et le stage en Espagne.

Metref : «Ne pouvant bouger, je suis déçu de

Soucieux de renforcer son équipe afin de se donner toutes les chances de terminer sur la plus haute marche du podium à la fin de la saison, Kaci-Saïd devrait faire signer un international africain. Le joueur en question dont les

«Je serais de retour contre le RCA»
Interrogé sur son retour à la compétition, Metref toujours très optimiste nous dira avec cette franchise qui le caractérise. «Je ferais tout pour me rétablir à temps pour le match de championnat contre le RCA qui se jouera au stade du 5 juillet. C’est en tout cas l’objectif que je me suis fixé. A moi de me donner les moyens pour y arriver. En attendant je soutiendrai mes partenaires afin qu’ils restent en tête du classement.» dira l’ex-Usmiste qui était hier sans conteste le grand absent. T. Che

ndisponible pour une durée de presque un mois, Hocine Metref en plus de cette déception de ne pas être sur le terrain, est très frustré de ne pouvoir faire le déplacement au stade olympique afin de suivre et soutenir ses camarades. «Je suis hyper déçu de ne pas pouvoir faire le déplacement au stade pour soutenir les partenaires. Sur les directives du staff médical, je ne peux bouger en raison de la douleur. C’est pour cela que je dois limiter mes mouvements pour optimiser mes chances de guérison. Ce sera très difficile de suivre une telle rencontre sur le petit écran. On est envahi par un sentiment d’impuissance alors qu’on a l’habitude d’être un acteur sur le terrain.»

I

ne pouvoir me déplacer au stade pour suivre le derby»

La commission de discipline rendra son verdict cette semaine

L’autre joueur qui intéresse au plus haut point le Mouloudia, évolue au milieu de terrain. International bolivien, le Sud Américain contrairement à l’Africain passera par des tests. Et ce n’est qu’après l’avoir vu à l’œuvre que le staff technique tranchera. Et dans le cas où il donnerait entière satisfaction, la direction mouloudéenne n’hésitera pas à s’engager avec le milieu

Voulant accélérer le processus, les pensionnaires d’Al Achour devront envoyer une invitation au joueur bolivien après la rencontre de championnat face à Sétif. Ensuite, le Sud Américain entamera la procédure pour obtenir son visa et rallier Alger pour passer des tests. C’est du moins l’information qui nous a été révélée par la direction du club. Kamel Kaci Said garant du bon fonctionnement du groupe entend tout mettre en œuvre afin de permettre à son équipe de prendre une autre dimension à l’issue du mercato hivernal. T. Che

C’

Les décisions seront conformes au règlement intérieur Avant même la délibération de la commission de discipline, une source digne de foi nous a confié qu’il faut s’attendre à ce que les sanctions soient conséquentes, car les pensionnaires de Chéraga se conformeront au règlement intérieur du club, qui a été signé par les joueurs au cours du premier stage de préparation effectué le mois de Ramadhan à El Jadida. En effet, le directeur général de la SSPA/MCA, M. Hariti, et Kaci-Saïd ont expliqué tous les articles régissant

est au cours de cette semaine que Ghazi, Yahia-Cherif, Moumen, Bellaïd, Aksas et Daoud vont connaître la sanction qui leur sera infligée par la commission de discipline. Les joueurs en question ont eu l’occasion de se défendre en expliquant leur attitude, tout en reconnaissant avoir failli à la discipline du groupe jusqu’à porter atteinte même à l’image du Mouloudia. Depuis la semaine passée, la commission de discipline est à cheval pour étudier leur cas. Elle a évité de prendre toute décision hâtive et la rendre publique avant le derby face à l’USMA, afin de préserver la sérénité du groupe. Ce qui a été d’ailleurs convenu entre les dirigeants du MCA, et il semble même que les pensionnaires d’El Achour connaissent déjà les sanctions qui seront infligées aux joueurs.

le règlement intérieur de l’équipe et la nature des sanctions, notamment celles d’ordre financier et qui peuvent aller jusqu'à l’exclusion. Les joueurs l’avaient tous signé, ils doivent ainsi assumer leur responsabilité.

Les sanctions serviront d’exemple aux autres Même si certains joueurs ont failli par le passé, les responsables du Mouloudia se sont montrés cléments et tolérants envers eux, en les avertissant verbalement. Néanmoins, les pensionnaires d’El Achour ne sont pas prêts, cette fois-ci, à passer l’éponge sur ce qui s’est produit au cours de la semaine qui a précédé le match du CRB. A commencer par Ghazi et Yahia-Cherif qui se sont donnés à un triste spectacle, à l’entraînement, et la nouvelle s’est même propagée comme une traînée de poudre portant ainsi préjudice au MCA. C’est pour cette saison que les deux joueurs vont écoper d’une très forte amende financière et d’un avertissement. Pour une faute beaucoup moins grave, Belaïd et Moumen ont eu une prise de bec le jour même au repas, et ils vont être sanctionnés d’une amende financière conséquente. Reste à savoir maintenant quelles seront les sanctions qui vont être infligées à Aksas et à Daoud. Ainsi, il faut s’attendre à ce que la commission de discipline frappe d’une main de fer, car avant tout, c’est la crédibilité du club qui est en jeu, et les bons résultats enregistrés jusqu'à présent ne peuvent en aucun cas pousser les pensionnaires d’El Achour à faire marche arrière, comme l’imaginent certains. Kamel M.

06

«Je continuerai à travailler jusqu’à ce que j’aurais ma chance»

USMA-MCA Benaldjia
5e journée

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

L’arbitre Zouaoui mis au frigo A
www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1

C

«Physiquement, je me sens en forme»

onvoqué pour la première fois cette saison lors de la précédente journée et ce fut à l’occasion du déplacement à Lavigerie, Mehdi Benaldjia n’a pas été retenu pour le grand derby algérois puisque le coach lui a préféré quelques jeunes estimant que leur forme actuelle est supérieure à celle de l’international espoir. Joint par nos soins, l’attaquant des Rouge et Noir est revenu sur cette nouvelle mise à l’écart : «C’est clair que ne pas être retenu pour une telle affiche me déçoit. J’aurais tant voulu être présent, mais l’entraîneur n’a pas jugé utile de me faire appel. Que voulez-vous que je fasse ? Il doit avoir ses raisons». Voulant savoir si lui ont été données les raisons de cette non convocation, il nous a répondu : «Non, il ne m’a pas parlé. Je me suis entrainé puis je suis rentré chez moi, donc à aucun moment il n'est venu me voir pour m’expliquer ses choix. Cette situation est difficile à vivre pour n’importe quel joueur à ma place, mais je continuerai à travailler dur en espérant avoir ma chance dans les jours, voire les semaines à venir».

D’après ce que nous avons pu apprendre, Si Benaldjia Suspendu face au MCA, Mohamed Rabie peine à se faire une place Meah, qui avait écopé de trois matches de cette saison c’est tout simsuspension lors du match de la deuxième journée plement parce qu’il a un ayant mis aux prises la JSK avec les Rouge et Noir, léger embonpoint qui a purgé à l’issue de la rencontre d’hier soir. Andria, l’empêcherait d'être au lui aussi, sera opérationnel pour le prochain rendeztop de sa forme. Intervous de son équipe. Un rendez-vous prévu pour le rogé à ce sujet, il nous a week-end prochain. Les coéquipiers de Chafaï répondu : «Non, je me iront à Bechar affronter la JSS chez elle et desens en forme. J’ai perdu vant ses supporters. Considérés comme des plusieurs kilos et je compte éléments importants, le retour de Meah continuer à le faire en espéet Andria ne devrait donc que réjouir rant que la situation change». les membres du staff techAdel C. nique.

Andria et Meftah opérationnels pour le prochain match

près la fin de la rencontre face à l’USMH, il y a dix jours, les Usmistes ont connu deux sentiments. La joie parce que les protégés de Courbis venaient de remporter une rencontre d’une grande importance, mais aussi la déception à cause de l’arbitrage de M. Zouaoui. Désigné pour officier cette rencontre, ledit arbitre a privé les Rouge et Noir d’un penalty valable suite à une faute commise sur Koudri, comme le concerné nous l’a luimême confirmé à sa sortie du vestiaire. Seulement le fait le plus grave n’est autre que l’expulsion de Carolus Andria à là 75’. Incorporé juste après la pause, le Malgache avait donné l’avantage aux siens, mais sa joie a été de courte durée puisqu’il a été ensuite pour une supposée tentative de perte de temps alors qu’en réalité le joueur était souffrant après qu’il a été victime d’une intervention musclée d’un défenseur harrachi. Les Usmistes n'ont pas hésité à saisir les hautes instances pour tenter de se faire justice et ont adressé un rapport accablant sur l’arbitrage de M. Zouaoui. Il n’a fallu qu'une semaine pour que le verdict tombe. En effet, nous avons appris d’une source proche du dossier que l’arbitre qui a dirigé le derby USMH-USMA a été mis au frigo. Il ne pourra donc pas arbitrer avant que son cas sera mieux étudié et avant qu’une sanction ne lui soit infligée.

près un début de saison calme qui a permis au club de faire son recrutement et effectuer sa préparation dans de bonnes conditions, voilà que le problème financier refait surface à nouveau et risque de nuire aux objectifs de l’équipe si les caisses du club ne se remplissent pas très vite. La direction du club qui a des obligations envers les joueurs et les staffs qu’elle doit honorer, attend avec impatience les subventions de la wilaya et de l’APC afin de tenir ses promesses envers les joueurs. La direction ne peut pas se retrouver avec le même problème que la saison dernière quand les joueurs n’ont pas touché leurs salaires durant plus de six mois.

Le problème financier refait surface

ASO

En prenant cette décision de le mettre au frigo, les membres de la commission fédérale d’arbitrage et par l’initiative qu’ils ont prise ont confirmé donc que les Rouge et Noir ont été lésés. Pour rappel, en plus du fait qu’ils se sont plaints de l’arbitrage de M. Zouaoui, les responsables usmistes ont tenté par la même occasion de récupérer Andria avant le grand derby d’hier en tentant d’annuler le second carton jaune qu’il a pris étant donné qu’il ne le méritait pas, mais au final ils n’ont pas pu le faire même s’ils ont formulé un recours qu’ils ont déposé dimanche passé. Adel C.

Une preuve que l’USMA a été lésée

A

d'Ighil qui a su redonner au groupe sa sérénité, mais ces derniers n’ont pas perçu deux mois de salaires, chose qui pourrait les affecter si les choses ne s’arrangeaient pas d’ici le mois prochain surtout que le staff technique veut des joueurs concentrés sur leur travail et non pas sur leur argent.

Les poulains d'Ighil travaillent avec grand sérieux à l’entraînement, tout le monde a remarqué cette saison que les absences sont devenues très rares avec le retour

Les joueurs n’ont pas perçu deux mois de salaires

S’ajoute à ce problème des salaires, celui des primes de matches car les joueurs attendent toujours de percevoir trois primes de matches qui s’élèvent à 15 millions pour chaque joueur titulaire, relatives à deux victoires et un nul. La direction veut régler ce détail avant les trois prochains matches face au MCA, l’ESS et la JSK afin de permettre aux joueurs de préparer ces rendez-vous dans les meilleures conditions.

Les primes de matches, pas encore

Le retard dans la régularisation des primes de matches est dû essentiellement à la gestion du stade Boumezrag car la direction du club payait ces primes de l’argent des re-

Les recettes des matches, l’autre problème

Kheireddine Sellama veut lui aussi faire sa première apparition cette saison, il a repris les entrainements depuis quelques séances où il suit un programme établi par le staff technique. Ce sera une autre solution au milieu de terrain Meziane Ighil s’est penché cette sepour Ighil qui a eu beaucoup de choix dans ce compartimaine sur le travail avec ballon, il ment lors du prochain match, contrairement aux derniers cettes des matches. Et a programmé plusieurs ateliers matches où il a eu tant qu’elle a perdu la afin d’améliorer le jeu collectif de un mal fou à son équipe et a averti ses gestion du stade, la Salah trouver des joueurs sur la nécessité d’avoir joueurs au saison dernière, elle remis de sa un grand pourcentage de posmilieu de ne peut plus régularisession de balle durant les blessure terser ces primes à matches afin de pouvoir dominer L’autre joueur remis de sa blessure est rain. temps et devra attenl’adversaire. Le travail consistait le jeune Salah Nour el Islam qui avait dre la rentrée des suben des exercices d’actions à une aussi contracté une blessure depuis le preventions pour ce faire, seule touche de balle afin d’améliomier match de championnat, chose qui l'a rer la construction du jeu. un autre souci pour la diécarté des plans d'Ighil. Cet élément est revenu la semaine dernière et semble s'être rection qui essaye par tous Meliani : «Prêt à les moyens de reprendre la complètement remis de cette blessure, ce qui commencer ma mission» devrait accroitre la concurrence dans l’axe gestion de cette infrastruc"Ça m’a fait plaisir d’apprendre que je défensif de ture. pourrais jouer dès le match face au MCA, l’équipe. c’était difficile pour moi de rester loin de la Salhi Les caisses vides compétition officielle avec ma nouvelle rassure équipe; Le fait d’apprendre cette depuis avril bonne nouvelle m’a beaucoup reAvec les blessures des deux D’après le président Medouar, monté le moral et m’a incité à rele club n’a reçu aucune subvention premiers gardiens de l’équipe, le doubler d’efforts afin de bénéficier depuis le mois d’avril et heureuretour au travail du jeune Salhi a de la confiance de l’entraîneur. sement que l’équipe a eu l’argent rassuré le staff technique qui craiJ’ai hâte de jouer mon premier de Soudani pour payer ses match et j’espère que ça portera gnait que celui-ci soit aussi blessé, joueurs de la saison dernière et bonheur à l’équipe et que ça mais ce jeune qui a ressenti des doucoïncidera avec un bon résultat. aussi ceux qui ont signé cette La concurrence est dure avec la saison ainsi que les frais de la leurs en fin de match face au RCA, a présence de beaucoup de bons repris sans problèmes en attenpréparation. Le club attend toujoueurs, mais j’ai confiance en jours l’argent des sponsors et des dant le retour des autres keemes qualités et j’espère donner le fonds publics pour payer ses pers au cours de cette meilleur de moi-même à l’équipe afin joueurs. d’honorer mon contrat." semaine.

Sellama d’aplomb

Ighil se penche sur la possession de balle

A.F.

A.F.

Gamondi peut enfin dormir en paix Hanifi se délivre en même
En dépit de la pression qui pèse sur ses épaules depuis quelques semaines, Hanifi l’attaquant du CRB n’a pas manqué l’occasion pour son retour dans le onze de départ de Gamondi de faire parler de lui. En plus de son esprit combatif, l’ancien de l’USMA est l’auteur du seul but de la rencontre. Une vraie délivrance aussi bien pour le joueur que pour son équipe qui vient de prendre une grande bouffée d’air après plus d’un mois passé dans le doute. F. A.

Coup réussi

CRB

www.lebuteur.com

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

07

temps que son club

«C’était un moment fort pour moi»
remet sur le bon chemin. Maintenant je dois travailler et prouver que je peux encore apporter un plus au CRB dans les prochaines rencontres du championnat, j’espère que celui-là m’ouvrira les portes d’une saison bien remplie avec le Chabab.»

e fut une grande bouffée d’air pur pour les nombreux fans du CRB présents avant-hier au stade du 20-Août pour la réception de la JSK. Cette victoire, la seconde depuis le début de la saison, vient mettre fin à une série de trois défaites consécutives. Ce qui donne plus d’intensité à cette joie de la victoire et que celle-ci s’est produite devant l’un des meilleurs clubs en ce début de saison, la JS Kabylie. Ainsi, les gars de Gamondi ont prouvé que ce début de saison raté n’est qu’un accident de parcours provoqué par les quelques soucis d’avant-saison du club. Cette victoire est aussi un soulagement pour le technicien argentin de l’équipe qui s’est maintenant débarrassée d’un gros fardeau, celui des trois défaites concédées avant cette 5e journée de championnat. En fin de partie, Gamondi toujours aussi amical nous dira qu’aujourd’hui il va enfin dormir paisiblement. Cela nous rappelle sa déclaration faite au sujet des trois rencontres perdues qui lui ont causé un trouble du sommeil.

C

C’était l’un des premiers à sortir des vestiaires pour affronter la presse, les premiers mots du technicien argentin suite à cette victoire de la JSK étaient : «On se sent renaitre. C’était un match très difficile, contre une équipe de la JSK des grands jours. Mes joueurs ont su garder la tête froide tout au long de la rencontre, cela nous a permis de ne pas sortir du match, comme ce fut le cas face au MCA. C’est un bon coup pour le moral. Maintenant il faut relever la tête et voir vers l’avant.»

Gamondi : «Maintenant il faut relever la tête et voir vers l’avant»

nier en seconde mi-temps avait demandé à ses joueurs d’adopter un système de jeu solide derrière dans le but d’éviter des erreurs qui peuvent mettre en péril le petit avantage du club. Durant cette seconde période, les Kabyles ont multiplié les attaques, il a donc fallu un duo Khelili - Khoudi des grands jours pour s’opposer aux assauts de la JSK. C’est la deuxième fois que les deux hommes sont associés dans l’axe de la défense après la rencontre face au MCA. Cela confirme tout le bien dit sur le duo tout au long de la semaine par le technicien argentin Gamondi. Cette prestation des défenseurs n’est pas passée inaperçue aux yeux du coach du CRB qui s’est exprimé sur ce sujet à la fin de la rencontre. «Nous ne voulions pas répéter les mêmes erreurs que celles commises face au MCA, nous avons donc demandé à nos joueurs de rester bien compacts derrière afin de faire face aux assauts de la JSK. Je suis très heureux de la prestation des défenseurs pour cette rencontre. Quelques uns se sont vraiment révélés aujourd’hui. Je les remercie pour leur professionnalisme.»

Après avoir marqué ce premier but, Gamondi le coach du CRB n’a pas voulu revivre le même scénario de la rencontre face au MCA. Ce der-

Gamondi : «Je suis très heureux de la prestation des défenseurs»

Ouadah

Après trois défaites consécutives, cette victoire face à la JSK est une délivrance, n’estce-pas ? Oui, un grand soulagement pour tout le groupe et les supporteurs du CRB. Après une période de doute, nous étions dans l’obligation de gagner ce match devant nos fans. Il est vrai que nous n’avons pas vraiment brillé du point de vue technique, mais ce qui nous importe c’est que nous ayons réussi à battre une grande équipe de la JSK. C’est un bon coup pour le moral. Peut-on considérer cette victoire comme la vraie entame du championnat pour le CRB ? On l’espère, c’est une victoire qui vient à point nommé. Avec trois défaites consécutives je peux vous dire que le fardeau commençait à peser sur nos épaules. Maintenant reste à le prouver dans les prochaines journées, ce qui est certain c’est que nous allons les aborder dans un

«Gardien de but numéro un ? Demandez cela au coach»
tout autre état d’esprit. En parlant d’état d’esprit, vous avez vécu une semaine très difficile avant cette rencontre de la JSK. Un commentaire ? L’ambiance était un peu glaciale aux entraînements, tout le monde repensait à ces trois défaites. Malgré cela, comme vous l’avez sûrement vu lors de la préparation, nous nous sommes quand même donnés à fond, on voulait vraiment se rattraper. Dieu merci, la chance était de notre côté cette fois. Parlons de vous maintenant. C’est votre grande première, et vous êtes incontestablement l’homme de la rencontre, comment avez-vous vécu cette confrontation ? Pour ce qui est de la victoire, c’est au travail collectif que revient le mérite. C’est grâce aux sacrifices de tout le monde que nous avons pu faire tomber la JSK. Pour ce qui est de ma prestation, je vous dirais que cela est le fruit de mon dur labeur. C’était ma chance et il fallait

En parlant de révélation, le coach argentin du CRB faisait sans doute référence à Tiza l’arrière gauche de l’équipe. L’ancien du WAT avait fait sa grande première sous les couleurs du club, vendredi après-midi, il aura fait une excellente prestation. A son sujet Gamondi nous dira : «C’est un joueur qui a travaillé dur pour jouer aujourd’hui. Il n’a jamais perdu espoir, il a continué à travailler en dépit de sa mise à l’écart lors des quatre premiers matches de championnat. Franchement, je ne connais pas beaucoup de joueurs qui auraient tenu le coup. Cela prouve qu’il a une forte personnalité.» F. A.

«Tiza a continué à travailler, il a été récompensé»

Comme son équipe, Hanifi était à la recherche du déclic pour relancer son championnat face à la JSK. Ce dernier ne voulant pas célébrer son but face à son ancien club, ne s’est pas empêché de nous faire partager son immense joie à la sortie des vestiaires à la fin de la rencontre. «Je suis très heureux d’avoir pu trouver le chemin des filets pour mon retour dans l’équipe type. C’était un moment fort pour moi, mais j’ai décidé de ne pas le célébrer par respect à mon club de cœur, la JSK», nous déclarera l’attaquant du CRB, avant de conclure: «C’est un but qui me

«Gamondi a voulu me protéger face au MCA»

cadeau pour eux, et je leur promets de me dévouer encore plus dans les prochaines semaines.»

«Je remercie Bouregba de son soutien»

Lors de notre entretien avec le héros du jour, ce dernier n’a pas manqué l’occasion de renvoyer l’ascenseur à son coéquipier Bouregba le grand absent de la soirée, en le remerciant du soutien moral qu’il lui a apporté durant cette semaine. «Je tiens à remercier Ramzi Bouregba pour son soutien durant cette semaine ainsi que tous mes coéquipiers. Voila mon

Nous avons aussi profité de l’occasion afin d’interroger le joueur sur sa non convocation face au MCA, un sujet que Hanifi n’a pas voulu aborder avec nous durant la semaine de préparation. «En m’écartant de cette rencontre de derby, Gamondi a voulu me protéger. Il savait bien que je passais une période délicate. Nous en avons parlé, aujourd’hui en me titularisant, il m’a prouvé qu’il avait toujours cru en moi.» F. A.

que je la saisisse. Qu’avez-vous ressenti en fin de rencontre, quand tout le stade s’est levé pour applaudir votre prestation ? C’est une grande sensation, je ne pourrais pas vous la décrire. Cela fait plaisir que mon travail ait pu aider mon équipe. Maintenant, je suis encore plus motivé pour revivre ce genre de sensation avec le CRB. Une dernière question : peut-on dire que Ouadah est désormais le nouveau premier gardien de l’équipe ? Ce n’est pas à moi de répondre à cette question. Seul le coach peut prendre ce genre de décision. Tout ce que je peux vous dire c’est que je vais travailler dur pour essayer de gagner ma place face au CABBA, et tenter de réaliser une aussi bonne prestation que celle d’aujourd’hui. Entretien réalisé par F. A.

La formation du CRB reprendra aujourd’hui le chemin de la préparation du prochain match de championnat face au CABBA. L’entraînement se fera dans la matinée au stade du 20-Août.

Reprise aujourd’hui à 9h

08

a JSK qui occupait la première place du classement est tombée au 20-Août, face à une équipe prenable du CRB, très chanceuse. Malgré une belle prestation, les poulains de Azzedine Aït Djoudi ne pouvaient même pas mettre un but pour, au moins, revenir avec un seul point. En plus de la défaite, la JSK se retrouve avec deux joueurs en moins, Beziouen et Aouadj. Alors que le premier est officiellement out contre la JSMB pour contestation de décision, le second, et selon nos in-

L

«J’ai joué blessé face au CRB»
formations, souffre des adducteurs. L’Oranais, qui avait du mal à fermer les yeux toute la nuit, s’est rendu dès le matin, chez le docteur Yakker, à Kouba, pour effectuer une échographie. Sa participation contre la JSMB n’est pas certaine. Il doit d’abord consulter le Dr Djadjoua à la reprise, pour être fixé. Apparemment, le rendement jugé très moyen de SidAhmed Aouadj contre le CRB est dû à sa blessure aux adducteurs. Selon nos sources, le joueur a joué blessé et ce, pour ne pas rater une telle rencontre. Au cours du jeu, la blessure s’est aggravée et le meneur de jeu ne pouvait plus continuer. Cela explique, selon le joueur, sa prestation limitée face aux Belouizdadis. Sollicité par nos soins hier matin, Aouadj, qui s’apprêtait à passer une échographie à Kouba, nous a fait savoir qu’il n'a pu fermer les yeux de la nuit à cause des douleurs ressenties aux adducteurs : «Je n’ai pas fermé l’œil toute la nuit. J’ai ressenti d’intenses douleurs aux adducteurs. Au moment où je vous parle, je suis chez le médecin à Kouba. Je vais

Aouadj se défend
Dimanche 22 septembre 2013

Critiqué pour son mauvais rendement

N° 2413

www.lebuteur.com

Coup pénible

JSK

«Je ne pouvais même pas dormir»

passer une échographie. J’espère que je n’ai rien de grave car je ne veux rater aucune rencontre.» Pour ceux qui l’ignorent, SidAhmed Aouadj a joué avec des douleurs aux adducteurs face au CRB. Du moins, c’est ce qu’il nous a confirmé hier matin : «Vous savez, tellement je ne voulais pas rater ce match, j’ai joué blessé. A un certain moment de la rencontre et après avoir adressé un tir, j’ai ressenti d’intenses douleurs et je ne pouvais plus continuer.»

Saïd D.

Beziouen : «On ne méritait pas de perdre !»
Le jeune émigré Beziouen a fait son entrée face au CRB à vingt minutes de la fin, à la place de Sid-Ahmed Aouedj. L’entrée de Beziouen a été remarquable lui qui a été derrière plusieurs actions de buts. Le manque de réalisme et d’efficacité des attaquants kabyles a privé la JSK d’un résultat positif.
La déception est perceptible sur le visage de tous les joueurs après cette défaite d’un but à zéro face au CRB, quelle analyse faites-vous du match d’aujourd’hui ?
D’abord, je tiens à dire que nous sommes vraiment déçus de ce résultat. Nous ne méritions vraiment pas de perdre face au CRB, compte tenu de toutes ces occasions franches de marquer des buts que nous avons ratées. On a été supérieurs à l’adversaire mais la chance nous a tourné le dos. A mon avis, il faut vite oublier cet échec et penser à la suite. Nous ne devons pas nous arrêter en si bon chemin. le terrain et c’est à l’entraîneur de faire une évaluation de mon rendement. Je pense que j’ai fait de mon mieux pour alimenter mes partenaires en balles de but, malheureusement l’efficacité nous a tourné le dos sans bien sûr minimiser le portier adverse qui a été vraiment à la hauteur. Le gardien de but du CRB a réussi à lui seul à repousser trois ou quatre ballons qui se dirigeaient droit vers les filets. joueur du CRB faire sortir le ballon et il a sifflé pour eux. C’est à ce moment que j’ai exprimé mon mécontentement en balançant le cuir à l’extérieur.

Une semaine pour préparer le match de la JSMB qui se jouera à Tizi, un commentaire ?
Je vous dis que nous devons vite oublier cette défaite pour préparer notre prochain match. Il y a un bon potentiel au sein du groupe et nous avons les moyens de nous ressaisir dès la prochaine journée. Nous allons prouver que cette défaite n’est qu’un accident de parcours.

Cette défaite vient après une série de quatre matchs sans défaite, ne pensez-vous pas qu’elle va vous freiner dans cette bonne dynamique ?
Je ne pense pas que cette défaite va nous freiner sur notre lancée dans la mesure où nous ne méritions pas de perdre. Je vous disais que nous avons dominé de bout en bout. Certes, nous aurions aimé rester sur notre lancée et repartir du 20-Août avec un bon résultat. Nous allons vite nous remettre au travail et préparer notre prochain match que nous devrons bien gérer.

Un mot sur cette forte présence des supporters au stade du 20-Août ?
Mille mercis à nos chers supporters qui ont encore une fois prouvé leur fidélité à leur équipe. Ils nous ont soutenus pendant toute la rencontre. Nous tenons vraiment à les remerIl ratera le derby kabyle cier. Nous tâcherons Pour avoir écopé d’un avertissement pour vite de nous ressaisir contestation de décision, le jeune milieu de terrain pour ne pas les perBeziouen sera automatiquement suspendu pour un dre. match ferme. Ainsi, Beziouen sur lequel l’entraîneur Ait Djoudi mise énormément au milieu ratera son Entretien réapremier derby kabyle de la saison face à la JSMB lisé par Saïd samedi prochain, à Tizi. Une autre déception D. pour ce jeune élément qui commence sérieusement à gagner des points.

Après avoir débuté la partie sur le banc, l’entraîneur vous a fait appel à vingt minutes de la fin du match, comment jugez-vous votre rendement ?
J’estime que j’ai fait mon devoir sur

À quelques minutes avant la fin du match, l’arbitre vous a brandi un carton, suite à votre réaction de lancer le cuir volontairement hors du rectangle, pouvez-vous nous expliquer votre geste ?
En effet, j’ai été très déçu par la décision de l’arbitre central de sifflet un six mètres en faveur du CRB alors qu’il a bien vu que nous devions bénéficier d’un corner. Il a bien vu le

G L’ensemble des dirigeants de la G JSK et tous les joueurs tiennent à souhaiter un prompt rétablissement à

Prompt rétablissement à la femme du SG de la JSK

t d'un pour la JSK ! La formation kabyle, qui n’avait concédé la moindre défaite depuis l’entame de la saison, a été battue vendredi soir, par sa bête noire, le CRB, un but à zéro. Une défaite pas du tout méritée vu la prestation grandiose des Canaris, qui ont dominé largement les Algérois. Après un début de rencontre très timide, les coéquipiers de Djamel Benlamri ont commencé petit à petit à imposer leur jeu avant de prendre un but que personne n’attendait. Mekhout qui adresse un bolide des 25 mètres, le gardien Asselah, malchanceux, repousse le cuir sur la tête de Salim Hanifi, qui, sans trop de peine, donne l’avantage à son équipe. En seconde période, la JSK était plus déterminée à remettre les pendules à l’heure. Seulement, toutes les occasions ont été déviées par un ex-

E

cellent Ouaddah qui a su donner confiance à ses coéquipiers. Malgré ce résultat négatif, les Kabyles n’ont pas à rougir de cette défaite du moment qu’ils ont démontré à tout le monde que l’équipe pratique un très beau football et les résultats finiront par suivre prochainement. Pour preuve, le premier responsable à la barre technique, Azzedine Aït Djoudi, n’a pas manqué l’occasion de remonter le moral à ses poulains à la fin de la rencontre et ce, pour qu’ils gardent leur concentration et ne jamais baisser les bras. Un match très important attend l’équipe la semaine prochaine contre la JSMB et la victoire est plus que jamais obligatoire. Les supporters déçus mais optimistes Comme on s’y attendait, les supporters de la JSK, qui suivent de très près leur équipe cette saison, étaient très

Une défaite… bénéfique !
nombreux, vendredi soir, au stade du 20-Août. Pour preuve, plusieurs d’entre eux ne pouvaient accéder au stade du moment que les gradins affichaient complets une heure avant le coup d’envoi de la partie. Ces derniers, qui ont longuement soutenu leur équipe face à la bête noire, étaient tous déçus à la fin de la rencontre car, selon eux, la JSK ne méritait pas de perdre. Ils n’avaient rien à faire que garder espoir et rester optimistes pour le prochain match contre la JSMB.

la femme de Hocine Amiri, secrétaire général de la JSK, qui a subi une intervention chirurgicale. Amiri tient pour sa part à remercier le Dr Djadjoua, médecin du club qui a pris en charge l’intervention avec succès au niveau du CHU,Nedir Mohamed de Tizi Ouzou.

Aït Djoudi doit revoir ses cartes De l’avis de tous, il est grand temps pour Aït Djoudi d’apporter quelques changements dans sa composante. Il est vrai que cette équipe a réussi à décrocher trois victoires dont deux à l’extérieur, mais certains joueurs doivent impérativement goûter au banc de

Des changements s’imposent face à la JSMB S’il y a bien des joueurs qui ne se sont toujours pas imposés à la JSK depuis l’entame de la saison, c’est bel et bien Ahmed Messaâdia et Sid-Ahmed Aouadj. Le premier, qui a été titularisé lors des cinq précédentes rencontres, n’a toujours pas ouvert son compteur but. Pis encore, il n’apporte aucun plus à l’équipe sur le plan offensif. Pareil pour Aouadj. L’ex-Oranais, auteur d’un superbe but contre le MCO, a en effet besoin de plus de temps pour pouvoir s’exprimer. Il a été totalement out contre le CRB. Par ailleurs, un joueur

touche pour qu’ils se donnent doublement à fond. Pour preuve, les trois changements opérés face au Chabab ont failli apporter un plus à l’équipe n’était le chat Ouaddah qui a enrayé toutes les actions dangereuses.

a été brillant depuis l’entame de la rencontre. Il s’agit du Franco-Algérien, Kamel Yesli. Relégué au poste de récupérateur depuis quelque temps, l’auteur de deux superbes buts face au MCEE a été époustouflant vendredi soir. Il a, en effet, donné un certain équilibre au milieu de terrain vu l’absence de Tayeb Maroci, qui n’a toujours pas été autorisé à rechausser ses crampons. Sans le moindre doute, le premier responsable à la barre technique, Azzedine Aït Djoudi, ne manquera pas d’apporter quelques changements à la composante lors du prochain match de championnat face à la JSMB. En effet, l’ex-sélectionneur de l’équipe Olympique devrait revoir ses calculs et sacrifier certains joueurs pour permettre à d’autres de prouver leurs qualités, à l’image de Chibane et Belakhdar. Saïd D.

Hannachi : «J’ai confiance en mon équipe»
Coup de vent
www.lebuteur.com
Dimanche 22 septembre 2013

JSK

N° 2413

09

l’issue de la défaite concédée face au CRB, nous nous sommes rapprochés du président Hannachi, qui a été honoré par les supporters du CRB, lesquels lui ont offert des cadeaux symboliques avant l’entame de la partie. Très déçu par le score final de la rencontre, Hannachi estime que son équipe ne méritait pas de perdre et que l’avenir sera encore meilleur : «Aujourd’hui, nous avons prouvé à tout le monde que nous avons une bonne équipe. Nous avons convenablement dominé notre adversaire qui ne s’est procuré que deux occasions pendant tout le match. Sincèrement, j’ai

A

confiance en mon équipe et je suis persuadé que nous allons revenir en force prochainement.»

«Cette défaite n’influera pas négativement sur le groupe»

«Nous avons une semaine pour préparer bien la JSMB»

Selon le boss kabyle, la défaite face au CRB n’influera pas négativement sur le groupe du moment que les joueurs n’ont rien à se rapprocher, car ils étaient tous à la hauteur : «Je ne pense pas que cette défaite influera négativement sur le groupe. Nous avons dominé convenablement notre adversaire et on n’a pas à rougir de ce résultat. Nous avons une bonne équipe qui saura se racheter à l’avenir.»

Après ce premier revers en championnat, les Kabyles doivent impérativement renouer avec les bons résultats à partir de la semaine prochaine. En effet, les Canaris accueilleront, dans un derby qui s’annonce palpitant, la JSMB. Selon le président kabyle, le staff technique aura une semaine pour bien préparer cette partie : «Après cette défaite, on doit penser désormais au prochain match. Nous allons affronter la JSMB et je pense qu’on a suffisamment de temps pour bien préparer ce derby.»

«Je remercie nos supporters qui nous soutiennent à fond»

Avant de conclure, le président Hannachi n’a pas manqué l’occasion de remercier les supporters de la JSK, qui suivent partout leur équipe : «Je profite de cette occasion pour remercier les supporters de la JSK qui se déplacent partout avec l’équipe. Je tiens à leur dire qu'ils ont une bonne équipe et que nous allons nous racheter à l’avenir.» Saïd D.

Le derby kabyle pour se relancer !
ne fois de plus, la JSK a pêché devant le CRB. Après quatre matchs sans défaite, la bande à Aït Djoudi perd son premier match de la saison sur la pelouse du 20Août-55. Si l’on revient à la physionomie de la rencontre, d’aucuns estiment que la JSK ne méritait pas de perdre. Cela fait longtemps que les Lions du Djurdjura n’ont pas fourni une telle prestation face à sa bête noire, à Belcourt. Les nombreuses occasions franches de scorer n’ont pas été exploitées. Ainsi, la JSK, revenue bredouille de Belcourt, se doit d’oublier très vite cet échec et de préparer son prochain match à domicile face à la JSMB. Le prochain match revêt un cachet particulier et les Lions du Djurdjura ont intérêt à bien se préparer pour se relancer en championnat dès la prochaine journée. En d’autres termes, un résultat positif s’impose si les camarades de Sedkaoui ne veulent pas rentrer dans le doute.

U

pour se concentrer convenablement sur cette affiche de la 6e journée du championnat.

Si les Lions du Djurdjura ont une semaine complète pour préparer leur derby face à la JSMB pour samedi prochain, cela n’est pas le cas pour les gars de Noureddine Saâdi qui vont devoir livrer un match en milieu de semaine, soit ce mardi face à l’ESS, pour le compte de la mise à jour du calendrier. Ainsi, Aït Djoudi misera énormément sur la fraîcheur physique de ses poulains. Le staff technique kabyle a d’ores et déjà élaboré son programme de préparation à raison d’une séance d’entraînement par jour et ce jusqu’à vendredi, la veille du derby.

Aït Djoudi misera sur la fraîcheur physique de ses troupes

Doyen du MCA. C’est pour dire que les prochaines sorties des Kabyles seront à la fois aussi complexes qu’importantes pour la suite de leur parcours.

Aït Djoudi et Hannachi ont encouragé les joueurs au vestiaire
a déception était lisible sur tous les joueurs de la JSK. Après une belle série de quatre matchs sans défaite, les camarades de Rial ont raté une belle opportunité de s’emparer de la première place au classement général, devant une modeste équipe du CRB. De l’avis de tous les présents au 20-Août et de ceux qui ont pu suivre le match à la télé, la JSK a raté une victoire certaine, au vu de toutes ces nombreuses occasions de but ratées. Les Jaune et Vert ont dominé la partie de bout en bout et à la fin, c’est le CRB qui termine vainqueur. Au vestiaire, les joueurs avaient le moral à plat. L’entraîneur Ait Djoudi et Hannachi ont tenu à encourager les joueurs tout en leur demandant d’oublier vite cet échec.

À la fin de la rencontre du CRB, l’entraîneur Aït Djoudi a accordé aux joueurs une seule journée de repos. Le staff technique prévoit de programmer la séance de reprise des entraînements ce soir à Tizi. Le premier axe sur lequel se concentrera l’entraîneur kabyle est de retaper le moral des joueurs. Les Lions du Djurdjura sont sortis du 20-Août très affectés par cette défaite et il va falloir se remettre très vite

Retaper le moral dès la reprise

La suite du parcours des Lions du Djurdjura s’annonce déjà assez âpre. Sur les quatre prochains matchs, qui attendent le club kabyle, il y a lieu de souligner que la mission des poulains d’Ait Djoudi sera très difficile. En effet, après la JSMB qui rendra visite samedi à Tizi, la JSK effectuera un déplacement difficile à Chlef, avant de recevoir le champion en titre l’ESS, à Tizi. Une semaine plus tard, les Canaris donneront la réplique au

La JSMB, l’ASO, l’ESS puis le MCA que de grosses pointures au programme

Après avoir perdu le match du CRB, les Kabyles doivent maintenant se remettre au travail et corriger ce qui n’a pas bien fonctionné samedi dernier. L’autre objectif que l’entraîneur Aït Djoudi et ses poulains ne doivent pas perdre de vue à présent, c’est de réapprendre très vite à gagner et d’éviter d’être distancé par les autres prétendants à la première place.

Éviter d’être distancé par les autres prétendants

L

De leur côté, les joueurs kabyles avaient l’air abattu au coup de sifflet final du match précédent, eux qui avaient entre leurs mains la possibilité de gagner. Les joueurs que nous avons interrogés nous ont révélé qu’ils feront tout pour se racheter samedi prochain face à la JSMB, notamment pour les nombreux supporters qui ont pris d’assaut le stade du 20-Août.

Les Kabyles déterminés à se racheter samedi prochain

Conjointement, l’entraîneur Aït Djoudi et le président Hannachi ont tenu à féliciter les joueurs pour leur rendement durant ce match. Pour les deux responsables, les joueurs n’ont pas à rougir, sachant qu’ils ont fourni une belle prestation à laquelle il ne man-

«Vous avez bien joué, la chance nous a tourné le dos»

Avant de se séparer, les deux dirigeants kabyles ont demandé aux joueurs de récupérer très vite et de penser à la préparation du prochain match non moins important qu’abrite le stade du 1er-Novembre face à la JSMB, samedi prochain : «Nous allons recevoir la JSMB samedi à Tizi, c’est un match assez particulier qu’il ne faut pas rater. Nos supporters seront nombreux et nous devrons gagner ce rendez-vous à tout prix. Nous avons une bonne semaine pour le préparer, vous êtes tenus de vous mobiliser.»

«Pensons au derby, on doit le gagner à tout prix»

quait que des buts : «Aujourd’hui, nous avons fait un bon match. Un match que vous avez dominé, mais malheureusement, la chance nous a tourné le dos. On s’est offerts le plus grand nombre d’occasions de but mais qui n’ont pas trouvé le chemin des filets. Il faut vous remobiliser pour la suite du championnat.»

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les joueurs ont apprécié le soutien qui leur a été exprimé par les dirigeants au vestiaire ainsi que les nombreux supporters qui ont fait le déplacement à Alger. En effet, les fidèles du club kabyle ont applaudi les joueurs en fin de match tout en leur faisant savoir que cette défaite ne doit pas les freiner dans leur élan et qu’ils doivent vite se ressaisir.

Les joueurs ont apprécié le soutien des dirigeants et des supporters

L. A.

Lyès A.

C’est hier que notre ami Merzak Ben Ammar a organisé ses fiançailles en présence de toute sa famille et ses proches. En cette heureuse circonstance, ses amis Lakhdar, Toufik, Hamza, Saïd, Redouane, Amir et Farouk lui souhaitent une heureuse vie pleine de succès.

Félicitations

10

our l’entraîneur Aït Djoudi, la défaite face au CRB est restée en travers de la gorge, sachant que son équipe avait les moyens pour revenir avec un bon résultat, voire la victoire. Avec du recul, le coach nous a révélé qu’il a tiré plusieurs enseignements du match, notamment pour ce qui concerne le secteur offensif, où les joueurs évoluant dans cette zone n’ont pas exploité les nombreuses occasions : «Nous avons tiré les enseignements nécessaires du match. Je suis déçu, car nous aurions pu réaliser un meilleur résultat. La chance nous a fuis. Personnellement, j’estime qu’on ne doit pas abdiquer. Nous avons d’autres matches à préparer et des objectifs à atteindre. Face à la JSMB on se rachètera.»

P

Aït Djoudi : «On a tiré des enseignements, face à la JSMB on se rachètera»
Samedi 21 septembre 2013

N° 2412

www.lebuteur.com

Coup d’œil

JSK

«Je ne condamne pas Asselah, tous les joueurs se sont donnés à fond»
ils doivent se montrer efficaces.»

Parlant du but encaissé, il dira : «La défaite est collective et c’est toute l’équipe qui l’assume. Je ne condamne pas mon gardien de but Asselah, tous les joueurs se sont donnés à fond. Comme je vous l’ai déjà expliqué, la logique n’a pas été respectée et ce n’est pas l’équipe qui a dominé tout le match qui a gagné.»

«Nous sommes satisfaits du comportement de nos supporters»

«On a une semaine pour bien préparer le derby»

L’entraîneur kabyle a accordé une journée de repos seulement pour ses joueurs. La reprise des entrainements est prévue pour ce soir au stade de Tizi : «Nous avons une semaine pour bien préparer notre

match face à la JSMB. Je sais ce que représente ce match pour les deux équipes et toute la région de Kabylie. Nous concernant, nous allons tout faire pour le gagner et faire plaisir à nos chers supporters.»

«Mes attaquants doivent se montrer efficaces»

Commentant le rendement de ses joueurs, Aït Djoudi a avoué que son attaque n’a pas été dans son jour en ratant une multitude d’oc-

casions nettes de scorer : «Nous avons manqué de réussite devant les buts adverses. Mes attaquants ont pêché dans le dernier geste. J’espère que lors du prochain match, les choses vont s’améliorer,

CRBAF

Les supporters continuent d’accompagner leur équipe dans tous les stades du pays. Samedi au 20-Août, les Kabyles étaient nombreux, une bonne partie d’entre eux n’ont pas pu accéder au stade faute de places. A la fin de la rencontre, les supporters ont encouragé les joueurs, ce qui fait énormément plaisir aux membres du staff technique : «Nous sommes satisfaits du comportement de nos supporters et leur soutien nous apporte beaucoup de bien. Je les appelle à rester toujours solidaires et derrière leur équipe. La saison ne vient que de commencer.»

0

Stade : Frères Demène-Debbih (Aïn M’lila)

JSS

Affluence : nombreuse Arbitres : Abid-Charef, Bazine, Belakhal

CRBAF : Kheïri, Bouhafer, Daïra, Oukrif, Griche, Ziad, Belhamla, Saïbi (Bouregaâ 73’), Chouieb (Amroune 62’), Daoudi, Kara Entraîneur : Hammouche JSS : Sefioune, Tobbal, Bekrada, Bakayoko, Sabouni, Bousmaha, Berbari, Beldjilali, Belkhir (Zaoui 80’), Aoudou (Mebarki 72’) Sayeh (Hamzaoui 69’) Entraîneur : Mechiche

0

S. D.

Il n’y aura pas de quart d’heure d’observation dans ce match entre les deux équipes. La JSS veut oublier sa défaite à domicile. Le CRBAF compte bien gagner à domicile, après sa belle performance à Bordj. 3’, action individuelle de Bekrada, sa frappe est renvoyée par la défense. Sur le contre, Daoudi est contré par le gardien Sefioune. Les locaux mettent la pression dans le camp des visiteurs. 9’, Saïbi démarque Kara bien embusqué dans la défense de la JSS, la frappe de l’attaquant de Aïn Fekroun heurte un défenseur.

Dur, dur l’apprentissage en Ligue 1 !
44’, Belkheir fait prevue d’inefficacité
ligne du but. L’arbitre fait signe de jouer. Difficile de se faire une idée précise sur cette frappe de l’attaquant de Aïn Fekroun. Kara est sur tous les fronts. Il donne du fil à retordre à la défense de la Saoura qui éprouve des difficultés à se débarrasser de cet attaquant encombrant. 30’, Kara drible toute la défense de la JSS et le gardien, mais une fois de plus, le poteau renvoie le ballon, au grand dam du public.

Avertissements : Bouhafer (19’) Kheiri (87’) (CRBAF)

88’, Beldjilali loupe son penalty

Une 2e mi-temps copie conforme à la première, avec un Kara qui avait à plusieurs reprises le but au bout du pied. Comme cette action qui nous rappelle celle de Yachir du Mouloudia contre le CRB. L’attaquant du CRBAF s’est retrouvé seul devant le but vide, mais rien n’y fit. Le club local ne marquera pas.

C’est la première apparition de l’entraîneur Hammouche, cette saison sur le terrain Demene-Debbih de Aïn M’lila où le CRBAF est domicilié. Hammouche avait entamé son aventure avec le CRBAF, lors du déplacement de son équipe à Bordj.

Premier match de Hammouche à Aïn M’lila

LE CHIFFRE

21’, Aïn Fekroun réclame un but
Le tir de Kara, à la 21’, est renvoyé par la transversale. Les joueurs locaux réclament un but, prétextant que le ballon a rebondi derrière la

Les dernières minutes de la première mi-temps sont assez chaudes de part et d’autre. Kara, encore une fois, rate, alors qu’il était seul face au portier Sefioune. La Saoura rate l’opportunité d’ouvrir la marque par Belkhier qui n’a pas réussi à tromper Kheiri.

La Saoura s’est repliée en défense, tout en espérant revenir à la maison avec le point du nul. Mais en procédant sur des contres, Saoura aurait pu marquer. Beldjilali rate le holdup, en loupant un penalty accordé par Abid-Charef, à la suite d’une faute sur un de ses coéquipiers. M.M.

«Je ne vais pas faire la fine bouche. On a réussi à prendre un point en déplacement. C’est une bonne chose. On aurait pu gagner et prendre les trois points, malheureusement on a loupé un penalty. Aïn Fekroun aurait pu marquer à plusieurs reprises. C’était un match plaisant.»

Mechiche : «On a raté de peu la victoire»

«Le public a assisté à une belle rencontre. Aïn Fekroun a dominé le match et aurait pu marquer. Dommage, la chance nous a tourné le dos. Je remercie mes joueurs pour les efforts fournis. On va continuer à travailler pour améliorer notre jeu et devenir plus efficaces. Je tiens à remercier le public qui a soutenu son équipe.»

Hammouche : «La chance nous a tourné le dos»

Le service d’ordre était assez présent dans le stade et ses alentours. Le match a attiré la foule des grands jours et les supporters de Aïn Fekroun ont envahi la ville de Aïn M’lila dès les premières heures du matin. Demene-Debbih, le stade de Aïn M’lila, était plein à craquer. Les supporters ont été encouragés par le bon résultat de leur équipe ramené de Bordj, la semaine dernière.

On ne badine pas avec la sécurité

Ali Mechiche a procédé à quatre changements au sein de l’effectif qu’il avait aligné face au CSC. Des changements attendus, à la suite de la lourde défaite de samedi dernier. Sefioune, Bekrada, Berbari et le Béninois Aoudou.

4

La JSS ne voyage jamais sans ses supporters. Cette fois, il y avait une centaine dans les tribunes du stade Demene-Debbih. Des ultras qui, défaite ou pas, n’abandonnent jamais leur équipe.

Une centaine de supporters de la JSS

Le public du stade Demene Debbih complètement acquis aux gars de Aïn Fekroun soutient l’ex-gardien de leur équipe. Boussouf a participé à l’accession du CRBAF en Ligue1, la saison dernière. Il avait été accusé d’avoir été responsable de la défaite de son équipe, la JSS, face au CSC. Les Clubistes sont revenus la semaine dernière de leur voyage de Béchar avec le gain du match.

Le public du CRBAF soutient Boussouf

TOP ³

Encore une défaite des U21 de Aïn Fekroun. Cette fois, l’équipe drivée par Bensalah a encaissé un trois à zéro, net et sans bavures. Les jours de l’entraîneur Bensalah sont-ils comptés ? Les jours à venir nous le diront. Pour l’heure, son équipe n’arrive pas encore à enregistrer la moindre victoire à domicile.

Bensalah sur la sellette

FLOP

³

Coup mou

Ligue 1

www.lebuteur.com

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

MCEE USMH

0

Stade : MohamedZeghar (El Eulma)

Affluence : nombreuse Arbitres : Saïdi, Hadj Saïd, Rezguane Avertissements : Derrardja (48'), Belkhiter (68') (MCEE) ; Azzi (15'), Hendou (68') (USMH)

MCEE : Mehsas, Belkhiter, Berchiche, Zeghidi, Ousalah (Belhadi 65’), Hemami, Gharbi, Derrardja, Chenihi (Ketfi 80’), Hamiti, Kadri (Abbes 60’) Entraîneur : Yaïche USMH : Doukha, Boulakhoua, Belkheir, Azzi, Mazari, Hendou, Ait Ouamar, Amada (Sylla 57’), Boumechra (Abid 82’), Younes (Allam 71’), El Amali Entraîneur : Bechouche

0

11

I

Bechouche

l aura fallu aux Harrachis cinq journées pour arracher leur premier point. Les Jaune et Noir ont donc finalement réussi là où on les croyait battu d’avance. En effet ce déplacement à El Eulma était considéré comme des plus périlleux pour les Jaune et Noir qui ont finalement prouvé qu’ils étaient encore capables de défier les grands clubs chez eux. Dans son ensemble, la partie a été plus plutôt équilibrée, notamment en première mi-temps où le jeu était concentré surtout au niveau du milieu du terrain. Jouant la prudence, les deux équipes ne prennent aucun risque devant. Néanmoins, les Harrachis se sont créé deux occasions nettes de scorer, la première pour Amada, qui, en bonne position, a préféré lober le gardien qui a finalement pu dévier la balle, la seconde à

El Harrach méritait mieux
l’actif d’Ait Ouamer dont le tir est passe de peu à côté. Vers la fin de la première mitemps une tentative d’El Amali qui s'infiltre dans la défense du MCEE avant de centrer sur Boumechra mais la balle est déviée de la main par un défenseur de l’équipe locale à l’intérieur des 18 mètres. Les Harrachis réclament un penalty mais l'arbitre fait signe de jouer. Après cette action, l’arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires sur un score vierge. Après la pause, on assistera au même scénario. D'un côté, une équipe locale qui domine anarchiquement et de l'autre, l'USMH qui joue derrière et qui reste très dangereuse sur les contres. Le MCEE tente de harceler la défense de l'USMH, mais le manque de lucidité de ses attaquants permettra à Doukha de garder sa cage vierge. La domination du MCEE n'a pas empêché

LE CHIFFRE

l'USMH de lancer quelques banderilles par El Amali mais trop esseulé, l’attaquant harrachi ne pourra tromper l'arrière-garde du MCEE. Le temps passe et le score est toujours vierge, au grand désarroi des supporteurs locaux. Durant toute la seconde mi-temps, les locaux ne se sont pas créés une seule occasion nette de scorer, ce sont, au contraire, les visiteurs qui auront les meilleures occasions. La fin du match approche et les Harrachis tiennent en main le nul, mais font mieux que jeu égal avec leur adversaire. La grande détermination des Jaune et Noir a eu raison du MCEE qui a fini par baisser les bras dans les dernières minutes du match. Ce qui fera l'affaire des Harrachis qui, visiblement très au point physiquement, termineront le match sans trop de problèmes. Abed A.

«C’est un bon point qu’on a pris auet Madour, les jourd’hui, mais je dirai qu’on aurait pu seuls dirigeants repartir avec une victoire si l’arbitre présents ne nous avait pas privés d’un penalty Dans son déplacement à El très valable en fin de première miEulma la délégation harrachie a été temps. Le défenseur du MCEE a fait accompagnée de Zoubiri et Madour, une faute de main à l’intérieur des les deux seuls dirigeants officiels qui 18 mètres. Tout le monde l’a vu sauf ont été du voyage au côté des le referee. Toutefois je dirai que ce joueurs. Malgré son retrait, Rebah nul est un bon résultat que je trouve Salim, en tant que proche des amplement mérité car il a été acquis dirigeants, a tenu à margrâce à la grande volonté et la détermiquer sa présence nation de toute l'équipe. Il est vrai que durant le match on a subi parfois la pression de l'adversaire. On savait que le MCEE allait opter pour Belle prestation l'offensive. Cela ne nous a pas de Doukha empêchés de répliquer par Au sein de la formation harraBien que diminués par l'absence de certains titulaires, des contre-attaques. En fait, chie, Doukha, le gardien de but, aura parmi eux les éléments clés, à l’image de Belkaroui, notre tactique était basée été sans conteste le meilleur élément de grâce à une défense remodelée, les Jaune et Noir ont sur la récupération de son équipe et parmi les joueurs qui se tenu le coup face à un Mouloudia d’El Eulma soutenu balles. Malheureusement, sont illustrés sur le terrain. Par sa très par des dizaines de milliers de supporters qui ont mis on n'a pas pu marquer et belle prestation, le portier de l'USMH a une forte pression sur les jeunes Harrachis. Ces dercela est dû au manque de confirmé tout le bien que l'on pense niers ont, malgré leur inexpérience, tenu le coup jusqu'à rythme de certains de de lui en même temps qu'il aura décourager l'équipe locale et ses supporters. Ce nul arranos élédonné raison au sélectionneur ché à El Eulma par l'USMH n'est pas un exploit, certes, ments.» Vahid Halilhodzic. Décrassage mais n'empêche que les Harrachis méritent bien les félicita-

«L’arbitre nous a privés d’un penalty»

En l’absence de Charef et Laoufi c’est Bechouche qui a dirigé l’équipe à partir du banc de touche. Haniched et Benomar, les deux autres membres du staff technique étaient du voyage, mais, faute de licence CAF, ni l’un l’autre n’ont pu avoir droit à une place sur le banc. La titularisation de Aït Amer répond à un choix tactique. En effet, le schéma tactique mis en place par le staff technique hier reposait sur un 4-5-1. Aït Ouamer n’a donc pris la place de personne au milieu du terrain. C’est Sylla, l’attaquant, qui a été sacrifié par Bechouche qui a préféré renforcer le milieu du terrain

C’est Bechouche qui a coaché

Aït Ouamer, le milieu de terrain harrachi, en était à sa première titularisation avec l’équipe harrachie. L’ex-joueur de l’USMA et du CRB a dû attendre la cinquième journée pour retrouver sa place parmi le onze. Il est vrai que la grande concurrence qui existe au milieu du terrain a contraint Charef à se passer des services de ce joueur durant les quatre premières journées.

1

La stratégie de Bechouche a payé
Coup de chapeau pour Nacer Bechouche qui mérite les félicitations pour la stratégie qu’il a mise en application et qui a permis à son équipe d’arracher le premier point et à El Eulma.

TOP ³

L’USMH en 4-5-1

Zoubiri

Azzi-Mazari, une charnière new-look
La charnière centrale a elle aussi subi des changements. Azzi et Mazari ont évolué pour la fois ensemble. Face à l’USMH, Mazari avait joué au côté d’Alam. Ce dernier a été sacrifié et a dû céder sa place à Azzi, absent face à l’USMA pour purger sa suspension d’un match.

A la fin de la rencontre, les supporters du MCEE, déçus par la contre performance de leur équipe, ont déversé leur colère sur les 22 acteurs, les bombardant de projectiles.

Les joueurs bombardés de projectiles

FLOP

La défense a tenu bon

Dès leur arrivée à Sétif, joueurs et staff technique ont fait un décrassage à l’Ecole nationale olympique de Aïn Arnat qui dispose d’une infrastructure sportive digne des grands centres européens. Ce centre, qui vient d’ouvrir ses portes cette année a Les Kawassir étaient là d’ailleurs retenu l’attention des dirigeants de Toujours fidèles à leur équipe et, comme à leur habitude, les Kawassir ont l’USMH ainsi que celles des joueurs qui marqué leur présence dans les gradins du stade Zeghar. Ils étaient seulement ont été impressionnés par la beauté de ce quelque 300 supporters de l’USMH à avoir pris place dans les gradins mais par la centre qui dispose de quatre terrains voix, ils ont donné une plus grande motivation à leurs joueurs. d’entrainement dont deux en A noter la grande sportivité sur le terrain et dans les gradins. C’est le moins que l’on gazon naturel et deux aupuisse dire. En effet, le match s'est joué dans un grand fair-play. Harrachis et Constantitres en tartan. nois se sont illustrés par un comportement exemplaire.

au centre sportif de Aïn Arnat

Hanitser, Belkaroui et Herrag n’ont pas fait le déplacement
En plus de Hanitser, qui n’a pas fait le déplacement à El Eulma en raison de sa suspension, deux autres joueurs ont manqué à l'appel. Il s'agit de Belkaroui, absent depuis quelques semaines déjà, et Herrag, qui, depuis quelque temps se plaint de douleurs du genou. Les deux joueurs ont beaucoup manqué à leur équipe, notamment la défense qui a souffert de l'absence de ces deux éléments.

Ce n'est finalement que cette matinée que le milieu de terrain de l’USMH, Herrag, passera sur le billard afin de se faire opérer du genou droit et soigner une fois pour toutes la lésion du ménisque dont il souffre depuis plusieurs semaines. Prévue en première instance pour lundi, l'opération chirurgicale a été retardée afin de permettre au joueur d'effectuer d'autres examens. U21 : MCEE 1 USMH 2

Herrag sera opéré aujourd’hui

³

tions pour cette performance qui leur permettra de retrouver la confiance. En effet, pour beaucoup, ce déplacement à El Eulma était annoncé parmi les plus périlleux et un autre faux pas devait enfoncer davantage les Jaune et Noir. Finalement, Hendou et ses camarades ont bien négocié leur rendez-vous, à la grande joie de leurs supporters qui ont poussé un ouf de soulagement au coup de sifflet final.

Dans leur rencontre comptant pour la cinquième journée du championnat des U-21, les jeunes Harrachis ont pris le meilleur sur leurs homologues eulmis par un score de 1-2. A la faveur de ce résultat les Jaune et Noir pointent à la première place au classement général avec dix unités.

El Harrach leader

Abdelkader Ghezzal peut entrevoir l’avenir avec sérénité. L’Algérien, qui a rejoint cet été la formation de l’US Latina, a de nouveau été titularisé d’entrée par son entraîneur dans le duel livré face à Lanciano. Recruté pour donner plus de mordant à cette équipe qui a rejoint la Serie B cette saison, Ghezzal n’a pu marquer dans ce match, mais il s’est distingué par un rendement assez acceptable. L’exjoueur de Bari a été remplacé à 5 minutes de la fin de la rencontre par son coéquipier, le Brésilien Jefferson.

Ghezzal enchaîne une autre titularisation

12

Un signe fort de Kadir à Halilhodzic !
Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

www.lebuteur.com

Auteur un doublé hier soir avec Rennes

Coup double

Équipe nationale

P

Battu la semaine passée à Arles-Avignon, le Stade Malherbe de Caen s’est bien ressaisi en s’imposant assez nettement à la maison contre Niort 3-1. L’Algérien Laurent Karim Agouazi a joué tout le match. Le capitaine d’équipe de cette équipe normande a écopé d’un carton jaune à la 90’+3.

Agouazi et Caen se rachètent

our sa deuxième sortie sous ses nouvelles couleurs, l’international algérien, Foued Kadir, a frappé fort, hier face à l’AC Ajaccio. Après une bonne prestation face à Lyon il y a une semaine, l’ex-Marseillais a tout simplement réussi un match presque parfait. Positionné tantôt plein axe, tantôt sur le flanc gauche, Foued, qui permutait bien avec son camarade et futur adversaire en équipe nationale, le Burkinabé Pitroipa, a offert la victoire au Stade Rennais en inscrivant un doublé, signant ainsi son retour en force en compétition. Donné fini, voire en manque de confiance, l’ancien buteur valenciennois a d’abord donné l’avantage à son équipe à la 13’, avant de récidiver 3 minutes plus tard. En effet, sur ce second but, l’Algérien a montré une maîtrise parfaite du ballon et un maximum d’opportunisme : à la réception d’un long centre de l’un de ses camarades, Kadir a pris le dessus sur son vis-à-vis dans ce duel aérien engagé avant d’amortir de la poitrine et enchaîner par une frappe du droit qui a eu raison du portier international mexicain, Ochoa.

On le disait dans l’une de nos précédentes éditions : le retour de Foued Kadir se fera presque de manière systématique et naturelle dès qu’il aura repris du temps de jeu. Maintenant qu’il a pris part à deux rencontres de son équipe en tant que titulaire, le milieu offensif du Stade Rennais, sauf blessure de dernière minute, fera partie du prochain groupe qui sera retenu par Vahid Halilhodzic pour ce match aller Burkina Faso-Algérie qui aura lieu le mois d’octobre prochain à Ouagadougou. Ce doublé marqué hier lui donne une longueur d’avance sur certains de ses concurrents en sélection à son poste. Revenu, comme promis, à son meilleur niveau, Kadir, qui a aussi retrouvé son efficacité devant le but, est nettement plus en réussite que certains joueurs de la sélection nationale.

Son retour en sélection est quasi certain

Parme AC se rendra ce dimanche à Catania. Les Parmesans viseront un bon résultat pour consolider leur place en Serie A. Jusque-là peu utilisé en championnat, l’Algérien de Parme, Djameldine Mesbah, est annoncé sur le banc des remplaçants par la presse italienne. Mesbah, qui n’arrive pas à s’imposer au sein de sa formation, malgré ses belles apparitions de temps à autre, reste un élément important de l’EN. Il doit de ce fait se battre pour reprendre sa place et pouvoir être utile à la sélection où il est le titulaire indiscutable de Vahid Halilhodzic.

Mesbah attendu sur le banc

Par ailleurs, dans son duel face au milieu de terrain algérien d’Ajaccio, Mehdi Mostefa Sbaâ, l’ex-Valenciennois a largement pris le dessus. Très en verve, Kadir, qui a joué jusqu’au coup de sifflet final, a montré des très bonnes dispositions techniques et de belles aptitudes physiques, ce qui ne peut que rassurer Halilhodzic. Le sélectionneur des Verts avait encouragé le natif de Martigues à changer d’air pour pouvoir bénéficier d’un meilleur temps de jeu. Maintenant que cela est fait, Foued ne regrettera certainement pas d’avoir écouté son entraîneur en sélection.

Les conseils de Halilhodzic l’ont servi

Moumen A.

L’attaquant Rafik Djebbour, qui a rejoint la formation de Sivasspor lors du dernier jour de la période des transferts, a signé hier après-midi ses premiers débuts sous ses nouvelles couleurs à domicile, face à l’équipe de Kasimpasa pour le compte de la 5e journée du championnat turc. Remplaçant au coup d’envoi, l’ancien buteur de l’Olympiakos du Pirée a fait son incorporation en jeu à la 74’, alors que le score était de (1-2) en faveur des visiteurs. Une entrée qui n’a rien apporté, puisque le score est resté inchangé. Le joueur algérien aurait certainement voulu débuter dans d’autres circonstances.

Débuts ratés pour Djebbour avec Sivasspor

Incertain en raison d’une blessure contractée en championnat face à Guingamp, l’Algérien du Sporting de Bastia, Ryad Boudebouz, a débuté la rencontre d’hier après-midi contre Marseille sur le banc des remplaçants. Ryad, qui a raté deux séances avec le groupe, n’avait pas 90 minutes dans les jambes, raison pour laquelle son entraîneur, Fréderic Hantz, a décidé de l’incorporer en cours de jeu. Ryad a pris la place de son camarade Ilan à la 64’. Il a joué un peu plus de 25 minutes dans ce match.

Boudebouz incorporé en cours du jeu face à Marseille

Crystal Palace, battu la semaine passée par Manchester United, aura une belle chance de rectifier le tir aujourd’hui face à Swansea. Le milieu de terrain international Adlene Guedioura est annoncé par la presse anglaise comme potentiel titulaire dans ce match. Auteur d’une belle entrée en jeu face aux Diables Rouges de Manchester, l’Algérien aura donc l’opportunité de confirmer sa belle prestation.

Guedioura pressenti titulaire face Swansea

Luis Garcia

Défait à domicile lors de la première journée de l’Europa League jeudi soir dernier, le Dinamo Zagreb vit des moments difficiles en ce moment et la grogne des supporteurs se fait entendre de plus en plus. Hier, l’entraîneur du club, Branco Ivanovic, a tenu à rassurer les fans en expliquant que cette crise de résultats Dans ce match nul qui n’était que temporaire et que l’équipe finira par retrouver le a opposé le Sporting de chemin des victoires. Il a de nouveau souligné qu’il va Bastia à l’Olympique de compter sur son buteur attitré Hilal Soudani, pour le Marseille à Furiani, un autre match de championnat de cet après-midi face au NK OsiAlgérien s’est distingué. Il s’agit jek : «Je pense qu’on a les solutions pour dépasser cette de l’arrière gauche de Bastia, Fethi série de mauvais résultats et revenir très rapidement en Harek. Convoqué pour le dernier stage de la sélection force. On tentera de se racheter dès notre prochain match nationale, Harek a montré hier qu’il était un sérieux en championnat face à Osijek. Je compte beaucoup sur client pour une place de titulaire en sélection. Intraitanotre buteur, Hilal Soudani, pour ce match.» ble sur son couloir gauche, il a aussi participé à pluS. F. sieurs offensives de son équipe. En somme, Fethi aura été rassurant sur le couloir gauche de la défense face aux Marseillais.

Harek rassurant sur le flanc gauche

Branco Ivanovic «Je compte
beaucoup sur Soudani»

L’absence de Medhi Lacen aujourd’hui face au Real Madrid n’est pas passée inaperçue en Espagne. L’Algérien est présenté comme le grand absent du derby madrilène. Blessé à la cuisse avant son arrivée au regroupement de la sélection nationale, Lacen n’a plus rejoué. Son entraîneur, Luis Garcia, a évoqué cette défection lors de la conférence de presse d’avant match : «Musquera a beaucoup mûri. son passage au Real Madrid lui a servi d’expérience. La saison passée, je comptais beaucoup sur Lacen pour remplacer Tores, mais comme il est blessé, cela s’est compliqué pour lui. En tout cas, son absence donnera plus de chance à son concurrent Musquera de se distinguer.»

(ent. Getafe) «Musquera profite bien de l’absence de Lacen»

Al Sadd a signé son deuxième succès de suite en championnat du Qatar Stars League. L’international algérien, Nadir Belhadj, a participé grandement à la victoire en prenant sa place d’entrée au sein de son équipe. Toujours aussi bon sur le plan offensif, l’ex-défenseur de l’EN est bien parti pour décrocher un autre titre de champion avec son équipe, qui occupe la première place du classement.

Belhadj enchaîne par un autre succès

L’attaquant international algérien Hilal El Arbi Soudani a été choisi, au même titre que six de ses camarades, par la direction du Dinamo Zagreb pour promouvoir et soigner l’image du club, quelque peu ternie par les deux dernières défaites subies en championnat dimanche dernier et en Europa League jeudi. Soudani, meilleur buteur de son équipe cette saison, a donc profité d’une rencontre avec les fans du Dinamo pour poser en photo avec ses admirateurs et signer quelques autographes. Hilal a aussi offert des maillots du club signés et dédicacés en son nom. Cette rencontre avec le public de Zagreb se veut comme preuve du bon état d’esprit qui règne dans le vestiaire des Blues de Croatie.

Soudani choisi pour soigner l’image de son club

Vahid Halilhodzic a été on ne peut plus clair à propos des critères de sélection pour les prochains matchs barrages : seuls les plus compétitifs et ceux quiserontau point physiquement seront concernés par cette double confrontation face au Burkina Faso. Medhi Lacen, qui a raté deux matchs déjà avec Getafe, ne reviendra pas avant une semaine. Soumis à des soins intensifs, Medhi vient juste de reprendre les entraînements en solo, ce qui le met en situation délicate avant les matchs du dernier tour des éliminatoires pour la Coupe du monde 2014. M. A.

Il inquiète Halilhodzic avant les barrages

Taïder annoncé titulaire face à Sassuolo
Coup fort

Équipe nationale

www.lebuteur.com

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

13
Brahimi et Yebda retenus face au Bétis
G L’entraîneur de Granada CF, G Lucas Alcaraz, a fait appel hier à 18 joueurs pour la rencontre en déplacement d’aujourd’hui face au Bétis Séville, comptant pour la 5e journée de Liga. Hassan Yebda et Yacine Brahimi, de retour de blessures, figurent parmi les convoqués, bien que le dernier nommé ne soit pas encore remis à 100 % de sa blessure à la cuisse (il n’est pas allé au bout de la séance de vendredi). Les deux internationaux algériens ne sont pas certains d’être titulaires.

P

Dans des déclarations accordées à la chaîne Sky Sports, Saphir Taïder a affirmé que l’Inter de Milan a les moyens cette saison pour concurrencer la Juventus pour le titre de champion et qu’il fera en sorte de tout faire pour apporter du bonheur aux supporteurs nerazzuris : «On n’est qu’au début du championnat et la route est encore très longue pour se fixer un objectif bien tracé. On doit vaincre les grands clubs qui nous concurrencent à l’image de la Juventus, Naples et l’AS Rome pour espérer viser le Scudetto. Nos chances demeurent intactes, même si je ne peux dire dès maintenant qu’on peut gagner le championnat. On verra ce que nous réserveront les prochaines journées, mais ce qui est certain, c’est qu’on peut aller loin cette saison.» Dans un autre registre et sur un plan personnel, Taïder a révélé que jouer pour un aussi grand club d’Italie et d’Europe qu’est l’Inter était un privilège pour lui, assurant qu’il s’est battu pour en arriver là. «Jouer pour l’Inter de Milan est une étape très importante de ma carrière. Je me suis battu avec force pour arriver à ce niveau-là, mais rien n’est encore définitivement acquis. Ce n’est pas une fin en soi car il reste encore du temps devant moi pour progresser davantage et atteindre un niveau encore plus élevé. J’espère vraiment m’imposer à l’Inter», a-t-il déclaré.

«On a les moyens de décrocher le Scudetto»

our le compte de la 4e journée de Serie A, la formation de l’Inter de Milan défiera, aujourd’hui à partir de 11h30, l’équipe de Sassuolo. Un match que Saphir Taïder devrait débuter une nouvelle fois en tant que titulaire, a rapporté hier la presse italienne. L’ancien sociétaire de Bologne, auteur d’un très bon match le week-end dernier face à la Juventus, entend donc enchaîner une nouvelle bonne performance et maintenir cette place de titulaire. De son côté, Ishak Belfodil sera une nouvelle fois remplaçant. Il pourrait faire son entrée en cours de jeu.

La presse italienne évoque un échange Belfodil-Vrsaljko

G N’entrant pas totaleG ment dans les plans du coach Walter Mazzarri, Ishak

«J’ai combattu pour arriver à l’Inter»

G Lekhwiya, l’équipe de Madjid Bougherra, a été dominée at home par Lakhritiyat. Les ex-champions du Qatar n’ont jamais été en mesure de renverser la vapeur dans ce duel perdu 2 à 0. Titulaire, le capitaine d’équipe de l’EN a joué l’intégralité de la rencontre.

G

Bougherra et Lekhwiya s’inclinent à domicile

Belfodil voit son avenir à l’Inter en pointillés. Les rumeurs vont bon train le concernant, puisque hier encore, plusieurs médias italiens ont laissé entendre que la direction du club nerrazzuri songeait à l’échanger avec le défenseur croate Šime Vrsaljko, qui évolue au Genoa. Ce dernier plaît fortement à l’Inter et demeure l’une de ses priorités, en prévision du mercato hivernal.

Les deux jeunes Franco-Algériens Fares Bahlouli G Gnus et son camarade Yassine Benzia n’ont pas été retepar l’entraîneur lyonnais, Rémi Garde, pour ce match de championnat qui aura lieu aujourd’hui face au FC Nantes. Selon la presse française, le coach des Gones a décidé de punir ces jeunes éléments formés à Lyon, en régression en matière de performance sur le terrain, depuis quelques journées.

Benzia et Bahlouli écartés du groupe pro

Dans une interview accordée au site italien spécialisé Ilsussidiario.net, Giuseppe Mattia Saporito, agent FIFA, n’a pas tari d’éloges sur le milieu de terrain algérien, Saphir Taïder, affirmant que son intégration rapide au système de jeu du coach Mazzarri l’avait agréablement surpris. «Taïder m’a beaucoup surpris. Je ne l’attendais pas à ce niveau, lui qui n’a que récemment intégré le club. Je n’ai jamais imaginé qu’un jeune joueur comme lui puisse s’intégrer aussi vite dans le système de jeu de Mazzarri et être à l’aise dans un aussi grand club comme l’Inter.» S. F.

Saporito : «L’intégration rapide de Taïder à l’Inter m’a agréablement surpris»

Belkalem a joué 26 minutes face à Barnsley
G La formation de G Watford a enregistré, hier après-

G l h

G Djamel Abdoun, auteur d’un grand G match mardi dernier face à Middlesbrough, a de nouveau été titularisé hier lors du

Abdoun titulaire, Nottingham accroché

midi, une large victoire (1-5) sur la pelouse de Barnsley, à l’occasion de la 8e journée de Championship. Essaïd Belkalem, remplaçant au coup d’envoi, a fait son incorporation à la 64’ à la place de son coéquipier Lloyd Doyley. L’entrée de l’ancien défenseur de la JSK avait pour but de sécuriser le score, sachant que celui-ci était déjà à la faveur des visiteurs (1-3). Belkalem a fait une bonne entrée et semble s’adapter de plus en plus à la rapidité du football anglais.

Auteur d’une excellente prestation la semaine passée face à Valenciennes, le latéral gauche algérien de l’AS Saint-Étienne, Faouzi Ghoulam, a de nouveau été titularisé par son coach, Christophe Galtier, vendredi soir lors de la réception du Toulouse FC au Stade Geoffroy-Guichard pour le compte de la 6e journée de Ligue 1. Le numéro 13 des Verts a été l’auteur, une nouvelle fois, d’un très bon match sur son couloir gauche, mais n’a pas pu éviter, cependant, la défaite surprise des siens sur le score de 1-2.

e n m cha a l u o itularisatio î
t s
n

G Al Arabi de Karim Ziani s’est incliné 1 but à 0 à domicile, vendredi face à Al Saïliya. Tout comme son compatriote Boualem Khoukhi, Ziani a joué l’intégralité de la rencontre. C’est aussi le cas de Khoukhi qui a été titularisé d’entrée.

G

Ziani et Al Arabi surpris à la maison

G De retour de blessure, Liassine G Bentaïba Cadamuro n’a pas participé, hier, à la rencontre de cham-

Cadamuro remplaçant face à Malaga

Interpellé par les journalistes français, avant-hier, lors de la conférence de presse d’avant-match, Rémi Garde, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, n’a pas voulu trop polémiquer : «Ils ne sont pas dans le groupe, parce que je ne peux mettre que 18 joueurs sur la feuille de match, parce qu'il y a de la concurrence et que je ne suis pas complètement satisfait de leurs prestations. Ceux qui me donnent les bonnes réponses en permanence font partie du groupe.» M. A.

Rémi Garde : «Je ne suis pas satisfait de leurs prestations»

déplacement effectué sur la pelouse des Doncaster Rovers. L’ancien sociétaire de l’Olympiakos n’est, toutefois, pas allé au bout de la rencontre puisqu’il a dû céder sa place à la 63’. Nottingham Forest, qui vise l’accession en Premier League, a concédé une nouvelle contre-performance, puisque la rencontre s’est soldée sur un score de parité (2-2).

La deuxième titularisation de suite de Faouzi Ghoulam a satisfait le joueur, mais pas que lui. En effet, Vahid Halilhodzic, qui suit avec beaucoup d’appréhension la situation de

Halilhodzic soulagé

ses joueurs professionnels, a été soulagé de voir Ghoulam à ce niveau, lui qui a pourtant raté les quatre premières journées du championnat et manqué la préparation estivale de son équipe, suite au bras de fer qui l’avait opposé à sa direction du club. A trois semaines de la confrontation aller des barrages face au Burkina Faso, à Ouagadougou, et devant le manque de compétition criant de Djamel Mesbah avec sa formation de Parme, le retour au premier plan de Faouzi intervient au bon moment et donnera plusieurs solutions au coach national. Rappelons que Halilhodzic a décidé de rappeler le Stéphanois pour le prochain stage, lui qui avait été écarté du dernier match face au Mali. S. F.

pionnat face à Malaga. Le défenseur algérien s’est, en effet, contenté du banc des remplaçants tout au long des 90’. Le club basque a été tenu en échec à domicile (0-0).

nes

G L’international algérien, Gses Ismaël Bouzid, a entamé débuts hier avec sa nou-

Première apparition de Bouzid avec Kilmarnock

e

velle équipe. Le nouveau sociétaire de Kilmarnock, qui a réussi avec succès les essais qu’il a passés pendant une semaine, a été incorporé d’entrée par son entraîneur, sur le terrain de Partick (1-1). Bouzid, qui a une grande expérience dans ce championnat écossais de Premier League qu’il connaît assez, a joué toute la rencontre.

G Le FC Kaiserslautern est G revenu avec le point du nul, vendredi, lors de son déplace-

Matmour toujours titulaire

S. F.

ment à Cologne, une équipe du haut du tableau de Bundelsiga 2. Comme c’est le cas depuis l’entame de la saison, Karim Matmour a été titularisé d’entrée. Aligné sur le côté droit, Matmour s’est bien comporté dans ce match soldé par un résultat nul (0 à 0). Un retour en forme pour Karim qui enchaîne les matchs, cette année. S. F.

14

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

www.lebuteur.com

Coup de raté

JSMB

1

Ligue 1

Stade Unité-Maghrébine (Béjaïa)

CABBA

Affluence : moyenne Arbitres : Haïmoudi, Etchiali et Bouhassoune Avertissements : Meddahi (15’), Laribi (43’ et 68’), Belgherbi (67’) (JSMB) ; Ammour (10’), Chebira (13’) et 67’) (CABBA). Expulsions : Chebira (67’)(CABBA) ; Laribi (68’) (JSMB). Buts : Coulibaly (32’ sp) (JSMB) ; Hamiche (85’) (CABBA)

JSMB : Messara, Coulibaly, Mebarakou, Zafour, Meddahi, Aggoune, Boukemacha, Laribi, Bouziani (Tatem 63’), Belgherbi (Chalali 78’), Mebarki. Entraîneur : Saâdi

1

es semaines passent et se ressemblent pour l’équipe de Noureddine Saâdi qui ne parvient pas à sortir la tête de l’eau et qui continue à manger son pain noir, après s’être fait accrocher, hier, pour la troisième fois de suite sur son terrain, cette fois par une équipe du CABBA ultra-défensive, mais réaliste. Les Béjaouis ont pourtant bien débuté le match en entrant directement dans le vif du sujet, eux qui devaient se mettre tout de suite en confiance. Mais durant le premier quart d’heure, même s’ils se créèrent quelques occasions, ils n’ont pas été dangereux pour autant. C’est à partir de la 20’ que les gars à Saâdi vont vraiment passer aux choses sérieuses, notamment par l’intermédiaire de Mebarki qui a botté un coup franc dangereux qui sera difficilement dévié en corner par Belkhodja. Dix minutes plus tard, Meddahi tente une incursion dans la surface mais il sera contré par Bendahmane qui a été obligé de com-

L

Ça ne démarre pas !
mettre la faute pour l’arrêter (32’). L’arbitre Haïmoudi, très proche de l’action, n’hésitera pas à désigner le point de penalty qui sera transformé par le Malien, Moussa Coulibaly, donnant l’avantage à son équipe. Ce but a obligé les Bordjis à sortir de leur coquille, eux qui étaient regroupés derrière, dans le but de rétablir l’équilibre. Ils ont failli y parvenir à la 38’ par l’intermédiaire de Djerrar dont la reprise de la tête a obligé Messara à dévier en corner. Peu avant la pause, les Béjaouis étaient à deux doigts de doubler la mise sur un coup franc de Aggoune qui a été repoussé par le poteau gauche de Belkhodja (41’).

LE CHIFFRE Saâdi : «Ce n’est pas la fin du monde, il En ouvrant le score, faut continuer hier, pour son équipe sur à travailler» penalty à la 32’, Moussa

CABBA : Benkhodja, Djerrar, Saâdi, Chebira, Hamdadou, Charef, Benaï, Mesfar, Tiaïba (Ali Guechi 87’), Ammour (Hamiche 65’), Bendahmane. Entraîneur : Belhout

2

puisqu’il a fallu attendre la 65’ pour voir la première occasion sur laquelle Belgherbi, bien servi par Coulibaly, était à deux doigts d’ajouter un deuxième but, mais son tir a été contré in extremis par la défense bordjienne. A mesure que les minutes s’écoulaient, les coéquipiers de Benaï tentaient de temps à autre quelques attaques, comme celle de Mesfar (72’) qui a raté une balle d’égalisation en manquant le cadre. La réplique de Meddahi à la 78’ n’a rien apporté.

Coulibaly a signé son deuxième but de la saison avec la JSMB. La Malien avait, rappelons-le, inscrit son premier but lors du dernier match de son équipe contre l’ASO, et de la même manière, c’est-àdire sur penalty.

85’, le coup de massue

Mesfar rate l’égalisation

La reprise de la seconde période va ressembler à l’entame du match avec des Béjaouis plus entreprenants. La consigne était claire, faire le break et se mettre à l’abri d’une mauvaise surprise. Mais la JSMB va manquer de créativité,

L’entraîneur Noureddine Saâdi a opéré deux changements sur son équipe, par rapport à l’effectif aligné lors du dernier match contre l’ASO. Boukemacha a remplacé Niati et Aggoune a été préféré à Chehima, mis sur le banc à l’occasion.

Comme son collègue Noureddine Saâdi, Rachid Belhout a opéré lui aussi deux changeComme nous l’avions ments dans son équipes par rapport au dernier déjà indiqué, Saâdi a match du CABBA à domicile où il a été tenu en opté hier pour un 3échec par le nouveau promu, 5-2 qui a permis à Aïn Fekroun. Nous avons Mebarakou de retrounoté la rentrée de Belhout ver son poste de préCharef à la place de et Saâdi ont dilection dans l’axe Mameri et Benaï Première titularisation central de la défense. longuement discuté à celle du de Boukmacha Mais pas tout à fait, car il ensemble Tchadien Avant le coup d’envoi et au moment où était un peu excentré à et Aggoune Yaya. joueurs des deux équipes s’échauffaient, gauche. Titulaire à part entière la saison les Noureddine Saâdi et Rachid Belhout se sont dernière, Boukemacha a du mal en ce salués et sont restés un bon moment enBoualem Tiab présent début de saison à s’imposer dans le semble. Les deux coachs discutaient cerLe président, Boualem Tiab, a tenu à du match qui allait opposer onze type de Saâdi. Jusqu’à hier, le tainement les assister hier au match de son équipe contre le deus équipes. joueur n’a fait qu’une seule apparition de CABBA, vu l’importance de cette rencontre trois minutes en fin de rencontre contre le pour son équipe. Cela fait deux semaines qu’il RCA. Hier, Boukemacha a signé sa première était en France et il est rentré spécialement U21 titularisation de la saison sous l’ère Saâdi. pour ce match. Par sa présence, il a voulu apJSMB 3 - CABBA 2 Le match d’hier a été également l’occaporter un soutien moral à ses joueurs. En ouverture du match d’hier entre sion pour le latéral gauche Aggoune de la JSMB et le CABBA, les U21 de Béjaïa se Gamondi a espionné faire sa première apparition officielle sont imposés difficilement face à leurs hole CABBA mologues bordjis sur le score de 3 buts à 2. sous les couleurs de la JSMB et sa pre- Les Espoirs béjaouis ont éprouvé les pires Une présence qui n’est pas passée hier mière titularisation dans la foulée difficultés pour venir à bout de leur vis-à-vis inaperçue dans la tribune officielle du puisqu’il a été incorporé d’entrée. Il a qui est parvenu à revenir en seconde péstade de l’Unité-maghrébine, celle d’Angel riode en réduisant le score qui était de 3 été aligné dans le couloir gauche par Gamondi, l’entraîneur du CRB. Le coach à 1. Les réalisateurs béjaouis ont pour rapport au schéma tactique d’hier qui noms Aroul, qui a inscrit un doubelouizdadi a profité de la journée d’hier où blé, et Mellal. consistait à un 3-5-2. son équipe était au repos, pour venir superviser le CABBA, prochain adversaire de son équipe.

Deux changements par rapport au match de l’ASO

Belhout titularise Charef et Benaï

A dix minutes de la fin, les troupes de Belhout vont tout donner pour revenir à la marque et leurs efforts vont finir par être récompensés. Hamiche, qui venait de remplacer Ammour, a bien profité de l’hésitation de la défense béjaouie pour surprendre Messara d’un tir à bout portant (85’). Un coup de massue pour les gars de la Soummam qui pensaient tenir leur premier succès de la saison, à cinq minutes de la fin. H. S.

«Je pense qu’on pouvait gagner ce match par un large score, compte tenu des occasions que nous nous sommes créés, surtout en deuxième mi-temps, mais encore une fois, nous avons manqué de réussite et d’efficacité devant le but. Notre adversaire n’a pas lâché, il y a cru jusqu’à la dernière minute où sur une petite erreur, il a pu égaliser. Ce n’est pas la fin du monde, cette équipe a du potentiel et nous allons nous remettre dès demain au travail pour bien préparer notre prochain match contre l’ESS.»

Le gardien du CABBA, Belkhodja, a été longuement applaudi par les supporteurs de la JSMB dès son entrée sur le terrain. Il faut savoir que Belkhodja est un enfant de la JSMB qui a fait toutes les catégories jeunes du club kabyle, avant d’aller monnayer ses talents sous d’autres cieux.

Belkhodja applaudi

TOP ³

Mebarakou retrouve l’axe central

Belhout : «Nous n’avons pas été découragés par le but de Béjaïa»

«Mon équipe n’a pas été découragée, après le premier but de la JSMB. Bien au contraire, elle s’est bien ressaisie par la suite. Nous avons eu quelques bonnes occasions, notamment en deuxième mi-temps, pour égaliser. Je pense que c’est un bon résultat pour nous, il nous permet de nous racheter de dernier faux pas à domicile contre Aïn El Fekroun.» S. H.

A la fin de la rencontre, les supporters de la JSMB étaient très déçus de ce troisième échec de leur équipe à domicile et ont déversé leur colère sur les joueurs et l'entraîneur Noureddine Saâdi. Tout le monde a eu pour son grade. Le coach a entendu des vertes et des pas mûres, tout comme ses joueurs qui ont été incapables de préserver le score, à cinq minutes de la fin de la partie.

Les supporters en colère contre Saâdi et les joueurs

FLOP

³

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

RCA

1

Stade : Brakni (Blida)

MOB

0

15

Affluence : nombreuse Arbitres : Amalou, Azrine, Bounoua Avertissements : Nemdil (44’), Betrouni (73’) (MOB) But : Cherfaoui (47’) (RCA)

RCA : Fellah, Nemdil, Belaïd, Cherfaoui, Zeddam, Harrouche (Chaoui 77’), Kamiri, Machigama, Abbas (Raït 62’), Bouchouk (Meklouche 62’) Noubli Entraîneur : Cherif El Ouazzani

MOB : Zaïdi, Bouaâmria (Boulaïncer 55’), Bendjenine, Chebana, Kheddis, Yettou, Ferhat, Akrour (Yaya 46’), Rehal, Nemdil (Betrouni 67’), Semani Entraîneur : Rahmouni

es locaux vont entamer la partie en force, en se procurant quelques occasions de but. La première est à mettre à l’actif de Harrouche qui sert Abdat, qui adresse un tir puissant à l’entrée de la surface de réparation qui atterrit dans les mains du gardien Zaïdi (5’). Le même Harrouche revient à la charge à la 17’, lorsqu’il drible trois défenseurs puis pénètre dans la surface de reparation, mais son tir sera détourné en corner par Zaïdi. Les Béjaouis vont répliquer par Rehal qui tente de pénétrer dans les 18 et sert

L

La défaite de trop des Béjaouis !
Nemdil, mais le défenseur du RCA, Zeddam, intervient. Les locaux vont poursuivre leur pressing et Cherfaoui a failli ouvrir la marque, mais sa tête passe au-dessus de la transversale (31’). Yettou, sur un travail individuel, voit son tir passer à côté des bois. La première période se termine sur un score de parité. De retour des vestiaires, les poulains de Cherif El Ouazzani ouvriront le score par Cherfaoui, qui sur un travail individuel profite d’une désorganisation de la défense béjaouie et met la balle au fond des filets, par une belle tête (47’). Un but qui fait réagir les

Comme il fallait s’y attendre, le staff technique a procédé à quelques changements lors de cette rencontre, en incorporant Bendjenine à la place de Guedjali et à la titularisation de Semani. D’ailleurs, c’est son premier match qu’il joue d’entrée, après avoir chauffé le banc lors des précédentes rencontres pour cause de blessure et des choix tactiques de l’entraîneur. Malheureusement pour lui, son équipe a perdu une fois de plus. Après avoir évolué sur le flanc gauche lors des précédentes rencontres, le défenseur Sid Ahmed a retrouvé sa place dans l’axe. Il a été associé au défenseur Chebana, du moment que le coach Mourad Rahmouni était à la recherche de solutions pour combler les lacunes au niveau de la défense qui a encaissé beaucoup de buts depuis l’entame de la saison. Ayant l’habitude d’évoluer dans l’axe, le défenseur béjaoui Bouâamria a été aligné sur le flanc droit, en remplacement de Bahri. Bien qu’il ait assuré convenablement son rôle sur le terrain, l’expensionnaire de l’ASM Oran a été remplacé par Boulaïncer à la 57’.

Une première pour Bendjenine

LE CHIFFRE

Une grande banderole déployée au stade

GGPour démontrer la solidarité entre les deux équips, à savoir l’USM Blida et le RC Arbaâ, une grande banderole a été accrochée aux tribunes du stade Brakni où on pouvait lire : «Des frères jusqu’à la mort.» Les supporters des deux équipes veulent ainsi montrer qu’ils sont toujours solidaires.

ce qu’il y a lieu de faire, d’autant plus qu’il a signé un contrat avec la direction du club. Affaire à suivre.

Aïssou : «On prendra une decision, une fois à Béjaïa»

Rahmouni «Je vais me réunir avec les dirigeants»

capés de Mourad Rahmouni. Le staff technique va procéder à quelques changements, pour injecter du sang neuf au groupe, en incorporant Yaya et Boulaïncer. D’ailleurs, les Béjaouis vont se procurer quelques occasions mais sans pour autant parvenir à inquiéter la défense adverse. Les locaux se replient tout en opérant par des contres qui ont failli porter leurs fruits. La rencontre se termine sur une énième défaite qui a précipité le départ du staff technique, à sa tête le coach Mourad Rahmouni. S. T

Kheddis retrouve sa place dans l’axe

Même si leur équipe n’arrive pas à retrouver ses repères en championnat cette saison, en ayant concédé une quatrième défaite, les supporters du MOB ne sont pas prêts à la lâcher dans ces moments difficiles. D’ailleurs, ils ont décidé de faire le déplacement à Blida, afin de soutenir les joueurs et les pousser à réaliser un bon résultat. Ils étaient pas moins de 20 supporters à avoir fait le déplacement. Mieux encore, un supporter handicapé était même présent à Brakni, malheureusement pour lui, son équipe n’a pu revenir avec un bon résultat.

20

Bouaâmria sur le flanc gauche

Que décideront les dirigeants ?

GGA moins d’un changement de décision de dernière minute, le coach du MO Béjaïa, Mourad Rahmouni, ne poursuivra pas sa mission à la tête de la barre technique du MOB, après la quatrième défaite de la saison, ne récoltant qu’un seul point en cinq matchs. Avant de faire le déplacement à Blida, l’équipe dirigeante lui a exigé la victoire pour éviter le limogeage. La décision devrait être prise aujourd’hui. Cela dit, Rahmouni a déclaré à la fin du match face au RCA qu’il attendait de rencontrer les dirigeants pour voir

GGLors d’une déclaration faite à la Chaîne 2, un dirigeant béjaoui, Lyès Aïssou, a tenu à declarer : «Je pense que Rahmouni n’est pas seul responsable de cette mauvaise série. Il a fait tout ce qu’il pouvait, mais dommage, on n’a pas réussi à gagner le moindre match. A propos de son avenir, nous allons nous réunir pour prendre la décision qui s’impose, à notre retour à Béjaïa.»

«Nous avons fourni une belle prestation. Nous avons eu plusieurs occasions de scorer, mais nous n’avons pas pu réussir à les transformer en buts. Nous avons manqué d’efficacité. On aurait pu prétendre à mieux. Dommage, ça n’a pas été le cas.»

Amrani pressenti pour le remplacer

GGBien que les dirigeants n’aient pris aucune décision concernant l’avenir de Rahmouni, on apprend d’une source bien informée que l’ex-coach de la JS Saoura, Amrani, est pressenti pour remplacer Rahmouni dont le départ est fort probable. Les actionnaires vont se réunir aujourd’hui pour trancher la question.

«Je crois que nous avons fourni une prestation juste moyenne au cours de laquelle nous n’avons pas été à la hauteur. Cela dit, notre victoire est méritée, dans la mesure où on a bien réagi, notamment en deuxième période où on a inscrit le but libérateur qui nous permettra d’aborder la suite de la compétition dans de bonnes conditions. Cela dit, je préfère gagner que de bien jouer et perdre. On tentera d’être encore meilleurs à l’avenir.» S. T.

Cherif El Ouazzani «L’essentiel est la victoire !»

Interrogé à propos de son avenir à la tête de la barre technique du club, après cette cinquième défaite de la saison, le coach Rahmouni a declare : «J’ai un contrat avec les dirigeants et je vais les rencontrer aujourd’hui pour évoquer mon avenir avec eux. Si c’est moi le problème, je suis prêt à partir.» S. T.

«Concernant mon avenir, on en parlera dimanche»

En dépit de la situation difficile que traverse leur équipe, les fans béjaouis ont décidé de faire le déplacement à Blida, pour soutenir leur équipe. D’ailleurs, pas moins de vingt supporters étaient présents dans les tribunes, pour soutenir leur équipe qui n’est pas parvenue à revenir avec un bon résultat à la maison. Contrairement à leurs aînés, les Espoirs du MOB ont réussi à revenir avec le point du match nul de leur déplacement à Blida. D’ailleurs, les Béjaouis auraient pu faire mieux, s’ils avaient transformé le penalty dont ils ont bénéficié dans les ultimes minutes de la partie. Cela dit, ce résultat demeure positif et motivant pour la suite du parcours.

20 supporters du MOB dans les tribunes

Le milieu de terrain du RC Arbaâ, Harrouche, a livré une belle prestation dans ce match, en ayant grandement contribué à la victoire de son équipe face au MOB. Cela dit, les joueurs alignés par Cherif El Ouazzani ont bien réagi sur le terrain, notamment en deuxième période où ils se sont procurés plusieurs occasions et auraient même pu ajouter d’autres buts.

Harrouche a contribué au succès de son équipe

TOP ³

Les Espoirs se neutralisent

Les Béjaouis du MOB n’arrivent pas à réagir. Ils ont perdu plusieurs rencontres. En effet, les camarades de Zaïdi ont enregistré, hier samedi, leur quatrième défaite cette saison, cette fois face au RC Arbaâ, sur le score de (10). Ce qui n’est pas fait pour arranger leurs affaires, poursuivant ainsi leur dégringolade depuis la première journée du championnat.

les Béjaouis en chute libre

FLOP

³

16

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

www.lebuteur.com

Coup nul

0

MCO

Ligue 1
Stade : AhmedZabana (Oran)

CSC

Affluence : nombreuse

Arbitres : Bousseter, Haci, Schamby

Le Mouloudia ne gagne plus !
près 5 rencontres disputées, le CS Constantine est toujours invincible. Les hommes de Garzitto sont allés chercher un précieux point du match nul à Oran, face au MCO. Fort de son statut de leader du championnat, le CS Constantine s’est rendu à Oran avec la ferme intention de réaliser un résultat positif. En face, le Mouloudia d’Oran n’avait pas le droit à l’erreur, surtout qu’il restait sur une série de trois matchs sans victoire. Le début de la rencontre était très équilibré. Les deux formations ont tenté de gagner la bataille du milieu du terrain. Il a fallu attendre la 15’ pour assister à la première occasion du match. Suite à un corner bien tiré par Aoued, et après un cafouillage dans la défense du CSC, le défenseur du Mouloudia d’Oran, Belabbès, a failli ouvrir le score, son tir a été dévié par le

Avertissements : Belabbès (81’) (MCO) ; Boucherit (33’), Cédric (42’), Zerdab (55’), Allag (90’+5) (CSC) Expulsion : Belabbès (86’) (MCO)

MCO : Dahmane, Saïdi, Nessakh, Aouamri (Bouterbiet 13’), Belabbès, Heriet, Aoued, Dagoulou, Benyettou (Amrane 72’), Kouriba (Benamar 78’), Hichem-Cherif Entraîneur : Solinas CSC : Si Mohamed, Boulahia, Bellakhdar, Sebbah, Maïza, Allag, Boucherit, Zerdab (Henaïni 78’), Bahloul, Boulemdaïs (Bezzaz 75’), Samer (Naït Yahia 59’) Entraîneur : Garzitto

0

A

G La défaite des Espoirs du Mouloudia d’Oran a provoqué la colère du président du club, Djebbari. Le premier responsable du MCO n’a pas apprécié le rendement de son équipe. D’ailleurs, l’homme fort du Mouloudia a promis un remaniement au sein des jeunes catégories du club.

Djebbari en colère

gardien Cédric au corner. La réplique du CSC est arrivée à la 22’ par Bahloul. Ce dernier, bien servi par Boucherit, a tenté une superbe reprise de volée, mais sa balle est allée s’écraser sur le poteau gauche du gardien Dahmane. A la dernière minute de cette première mitemps, les hommes de Solinas ont raté de peu d’ouvrir le score par Saïdi dont le centre-tir a été difficilement capté par le gardien de but du CSC. De retour du vestiaire, les hommes de Solinas ont entamé tambour battant cette seconde période. Les Hamraoua se sont procurés trois occasions nettes de scorer. A la 48’, sur un coup franc de Aoued, Nessakh saute plus haut que tout le monde, mais son coup de tête a été dévié difficilement par le gardien du CSC, Cédric, au corner. A la 50’, l’attaquant du Mouloudia, Benyettou, place un tir puissant mais le keeper du CSC a une nouvelle fois dévié la balle en corner. Une minute

G

Solinas«On méritait
de gagner»

plus tard, suite à un coup franc bien tiré par Aoued, le milieu de terrain centrafricain, Dagoulou, place une tête, mais le gardien du CSC, bien placé, n’a trouvé aucune difficulté à capter le cuir. Les hommes de Garzitto, après avoir passer l’orage, sont sortis de leur zone pour aller tenter de surprendre le gardien Dahmane. A la 66’, le meilleur buteur du championnat, Boulemdaïs, a failli ouvrir le score, suite à une erreur du défenseur Belabbès, mais sa balle n’a pas inquiété le gardien oranais. Le Mouloudia d’Oran a terminé la rencontre à dix, après l’expulsion de Belabbès, à la 86’. En supériorité numérique, les Constantinois ont tenté faire la différence, mais les coéquipiers de Bouterbiet ont bien résisté jusqu'au coup de sifflet final de M. Bousseter. Le Mouloudia d’Oran n’arrive plus à gagner, en enchaînant une série de quatre matchs sans le moindre succès. Amine L.

Chadli Amri sera présenté aujourd’hui

La cérémonie aura lieu à l’hôtel Méridien

LE CHIFFRE

G Convaincu d’avoir G réalisé un grand coup médiatique, le président du

MCO, Youssef Djebbari, très content d’avoir engagé l’exjoueur de Mayence et voulant donner à l’évènement une super dimension, veut présenter «son» joueur en début d’après-midi au luxueux hôtel Méridien. En plus des actionnaires, plusieurs personnalités de la ville seront conviées à cette cérémonie.
Amri Chadli a choisi le dossard 31 qui représente l’immatriculation de la ville d’Oran. Un numéro qui devra faire encore plaisir aux supporteurs du Mouloudia qui sont ravis de ce recrutement, en attendant que le joueur soit qualifié officiellement chez les Hamraoua en dehors des délais de signature. G Bonne nouvelle pour G les Hamraoua. Djamel Bouaïcha, qui a raté le

Les supporters du CS Constantine se sont déplacés en masse, hier à Oran, pour encourager leur team. Environ 4 000 Sanafir ont assisté à cette rencontre. Les supporters du CSC, qui ont pris place dans la virage sud du stade Zabana, ont encouragé leur team tout au long de la partie.

4000

Il portera le n°31

Accueil chaleureux pour Amri

TOP ³

Résultats de la 5e journée de ligue 1
CR Belouizdad MC Oran CRB Aïn Fekroun USM Alger MC El Eulma ASO Chlef RC Arbaa JSM Béjaïa 1-0 0-0 0-0 1-0 0-0 Reporté 1-0 1-1 JS Kabylie CS Constantine JS Saoura MC Alger USM El Harrach ES Sétif MO Béjaïa CABB Arréridj

C l a s s e m e n t

L’ L’

entraîneur du Mouloudia d’Oran, Solinas, estime que son équipe a produit une bonne prestation face au CSC et qu’elle aurait pu décrocher les trois points de cette rencontre : «J’estime que nous

Garzitto «On
a bien défendu»

aurions pu battre le CSC. Nous avons dominé notre vis-à-vis en nous procurant les meilleures occasions de cette rencontre. Malheureusement, nous avons manqué d’efficacité en attaque», dira le premier responsable à la barre technique du MCO, et d’ajouter : «Certains voulaient que j’effectue des changements en seconde période. Mais je dois expliquer à ces personnes que je n’ai pas le même banc de touche que celui du CSC. Nous allons devoir continuer à travailler pour renouer avec le succès lors des prochaines journées du championnat.»

Bouaïcha ôtera le plâtre aujourd’hui

match d’hier, devra effectuer son retour dès le prochain match contre l’USM Harrach. Le joueur, qui a ôté hier après-midi l’attelle qu’il portait depuis lundi passé, devra commencer à courir à partir de demain. Il se pourrait qu’il intègre le groupe en milieu de semaine.
G Fidèle à ses habitudes, G l’entraîneur du Mouloudia d’Oran, Solinas, a convoqué 20 joueurs, hier, face au CS Constantine. Ainsi donc, le premier responsable à la barre technique du Mouloudia était dans l’obligation d’écarter deux joueurs avant le début de ce match. Ce sont Naït Slimani et Abdelli qui ont été priés d’aller suivre le match à partir de la tribune officielle. G Le préparateur phyG sique du Mouloudia d’Oran, Miranda, était content, hier, d’avoir revu le gardien de but du CSC, Cédric. Les deux hommes ont, pour rappel, travaillé ensemble l’année dernière à la JSM Béjaïa.

Naït et Abdelli hors des 18

USM El Harrach CABB Arréridj JS Kabylie MC Alger ES Sétif CS Constantine JS Saoura MO Béjaïa

Prochaine journée

MC Oran CR Belouizdad JSM Béjaïa ASO Chlef RC Arbaa MC El Eulma USM Alger CRB Aïn Fekroun

Les U21 du Mouloudia battus une fois de plus

entraîneur du CS Constantine, Garzitto, était content du point du match nul récolté par son team face au Mouloudia d’Oran : «Je suis naturellement content de ce point décroché ici à Oran contre une bonne équipe du Mouloudia. J’ai déjà eu l’occasion de suivre notre adversaire face à l’ES Sétif. C’est une équipe qui joue bien et qui peut faire mal à l’avenir. Ce n’est pas évident de décrocher un point face au MCO. Il faut reconnaître que nous avons bien défendu contre le MCO», dira le premier responsable à la barre technique du Mouloudia d’Oran : «A l’issue de 5e journée du championnat, nous sommes leaders avec zéro défaite. Ce résultat réalisé aujourd’hui face au MCO va nous permettre de bien préparer nos prochains matchs. Nous allons devoir continuer à travailler pour enchaîner d’autres résultats positifs.»

Comme annoncé dans ces mêmes colonnes vendredi dernier, l’ancien joueur de l’EN, Amri Chadli, a paraphé un contrat de deux ans en faveur du Mouloudia d’Oran. L’ancien joueur de Kaiserslautern a assisté au match de son équipe, hier, face au CS Constantine. Amri Chadli est entré sur le terrain, accompagné du président Djebbari, sous les applaudissements des Hamraoua qui ont longuement scandé son nom.

Retrouvailles Miranda-Cédric

G

G Le moins que l’ont puisse dire est que rien ne vas plus chez les U21 du Mouloudia d’Oran qui on concédé, hier, leur quatrième revers en cinq matchs, s’inclinant face au CSC sur le sore d’un but à zéro. Les Espoirs du MCO occupent la dernière place au classement général.

Le défenseur du CS Constantine, Sebbah, a passé une sale soirée au stade Ahmed-Zabana. En effet, l’ancien joueur du Mouloudia d’Oran a été longuement insulté par les Hamraoua. Sebbah a fait la sourde oreille, se concentrant pleinement sur son match.

Sale soirée pour Sebbah

FLOP

³

Coup de cœur

Coupe de la CAF

www.lebuteur.com

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

ESS

1

Stade : 8-Mai (Sétif)

CA Bizerte

0

17

Affluence : faible

Avertissements : Legraa (90’) (ESS) But : Jaziri (90’+3 csc) (ESS)

ESS : Ghoul, Aroussi (Ziti 68’), Benchadi, Demou, Benabderrahmane, Legraa, Ferrahi, Ogbi, Franck Madou (Gourmi 68’), Touahri, Lamri Entraîneur : Madoui

C’

Ce sont les Sétifiens qui prendront les choses en main et à la 4', Ogbi a failli surprendre le portier tunisien suite à un coup franc des vingt mètres. Touahri adresse un centre millimétré en direction de Franck Madou qui perd son duel avec le portier tunisien. La réplique bizertine se fera par Harbaoui dont le tir sera dévié par Ghoul. La domination sétifienne se poursuivra et Ferrahi, à la 22’, ratera une superbe occasion pour ouvrir le score suite à un tir à l’entrée de la surface. Son tir sera dévié par le gardien du CAB. L’occasion suivante fut pour les Tunisiens elle aurait pu être la bonne. A la 24’, Harbaoui s'infiltrera sur l'aile droite et adressera un tir qui rasera le poteau de Ghoul. Les Sétifiens se rueront en attaque et Touahri sera très près de trouver

Le pressing stérile des Sétifiens

est avec la volonté de montrer qu’ils valent bien mieux que la dernière place qu’ils occupent dans ce groupe B que les Sétifiens ont entamé leur match face au CA Bizerte.

L’honneur est sauf
le cadre de la tête. Les Sétifiens ne desserreront pas leur pressing. Madou ratera le plus facile aprés un joli slalom dans la surface bizertine et cela à la 36’. A partir de cet instant, les occasions de but seront toutes sétifiennes. Ferrahi adressera un long centre que Touahri reprendra de volée, juste au-dessus de la transversale. Ogbi de son côté obligera le gardien tunisien à se détendre suite à un tir des vingt mètres. La libération aurait pu survenir à la 41’, Okbi exécutera magistralement un coup franc légèrement excentré. Le cuir sera dévié par le gardien tunisien. Les joueurs de l’ESS accentueront leur pressing mais toutes leurs tentatives seront annihilées par la défense des Bizertins, bien regroupée autour de son gardien. Juste avant la mitemps, un centre d’Aroussi ne trouvera personne à la réception. La mi-temps sera sifflée sur un score blanc. Le rythme ne baissera pas d’intensité en seconde période et les locaux dès la 46’ se montreront dangereux par Legraa qui ne profitera pas d’une erreur d'un défenseur tunisien. A partir de cet instant, les attaques sétifiennes se feront plus pressantes. Gourmi, entré en seconde période, a failli ouvrir le score mise en

Arbitres : Abdenadher Khallid, Khalafella Abdelaziz et Mohamed Errassoul (Soudan)

CA Bizerte : Merouane, Jaziri, Khadri, Kechouk, Hamani, Saïdani, Oliver, Harbaoui (Salhi 75’), Kamel Zaïm, Séné, Gelbi (Réghaïbi 65’) Entraîneur : Mondher Kebaïer

reprenant, juste à côté, de la tête un coup franc de Ogbi. Ceci encouragera les joueurs de Sétif à se montrer encore plus menaçants. Touahri gâchera une énorme occasion à la 73’. Suite à une ouverture de Ziti, il effectuera une reprise approximative alors qu’il était seul dans la surface. Coup sur coup, Ghoul réalisera deux superbes parades pour anéantir les essais d’Oliver et de Séné. Les attaques de l'ESS se succèderont mais d'une façon désordonnée. Okbi adressera un centre de la gauche qui sera remisé de la tête sur Gourmi. Le tir de ce dernier sera dévié en corner par le gardien du CAB. A la 80’, l’arbitre privera les Sétifiens d’un penalty indiscutable suite à un fauchage de Boukria. On jouait la toute dernière minute des temps morts quand Jaziri reprendra le cuir, suite à un centre de Ziti, pour le loger malencontreusement dans ses propres filets (1-0). Bien sûr cette victoire reste anecdotique même si elle fera le plus grand bien, sur le plan moral aux Sétifiens. S. B.

Le dossier de Hakim Sebaa est prêt...

LE CHIFFRE

Ghoul sauve la baraque

G On se rappelle G que la mise à l’écart de Velud était accompa-

gnée de celles de deux de ses adjoints, en l’occurrence le préparateur physique Cédric et l’entraîneur des gardiens de but Benameur. Ce dernier a été remplacé au pied levé par Hakim Sebaa dont le dossier sera transmis à la ligue ce matin.

Infortuné Jaziri !

Madoui : «Les joueurs voulaient cette victoire»

Kebaïer : «De quoi avoir des regrets»

«Avant toute chose, les joueurs voulaient cette victoire et ils ont joué tous les coups à fond. Personnellement, je considère ce match comme une bonne revue d’effectif, sans plus. Nous allons nous préparer comme il se doit pour le marathon qui nous attend, en ce qui concerne le championnat national.»

C

«Tout d’abord, je tiens à féliciter mes joueurs pour la qualification. Certes, il y a de quoi avoir des regrets car il y avait de la place pour marquer au moins un but. Notre objectif a cependant été atteint.»

ela fait près de 48 heures que les dirigeants sétifiens n’ont aucune nouvelle de Faruk Hadzibegic. Lors du dernier contact avec Hammar, il était question que le technicien bosnien envoie une copie de son passeport et cela pour que les démarches pour sa venue à Sétif soient entreprises. Hadzibegic est resté injoignable et on commence à se poser des questions du côté de la direction du club des hauts plateaux.

Le silence radio de Hadzibegic

G L’international des U20 Toumi a signé avant-hier un contrat au profit de l’ESS. Il est le troisième international junior à défendre les couleurs de l’Entente après Aoualmi et Aouina. Son dossier qui est complet sera déposé dès demain au niveau de la commission de qualification de la ligue.

G

... ainsi que celui de Toumi

Nous les avons comptés pour vous. Ils étaient exactement 52 supporters du CAB à avoir parcouru les 600 kilomètres qui séparent Bizerte de Sétif. Il y avait parmi ces inconditionnels des Jaune et Noir, des femmes et des enfants.

52

Legraa, reconversion réussie
L’ex-Harrachi Legraa a laissé son poste habituel de latéral gauche à Benchadi. Il s’est avancé d’un cran et Madoui lui a confié le poste de milieu récupérateur. Legraa a ratissé un grand nombre de ballons dans sa zone tout en amorçant quelques contres.

TOP ³

G Le visa qu’il a en G sa possession expirera demain, Franck Madou est dans l’obligation de se rendre en France. C’est ce qu’il fera dès cet après-midi. Il doit entreprendre des démarches pour régulariser sa situation administrative. Il sera absent au moins deux semaines et ratera ainsi pas moins de quatre match que jouera son équipe.

Franck Madou doit renouveler son visa

ors de l’une de nos éditions, nous avons évoqué les difficultés rencontrées par la direction de l’ESS de mener à bon terme les démarches concernant la qualification de Ze Ondo. Ce contretemps est dû essentiellement aux promesses non tenues de la part des dirigeants de Bitam et de la Fédération gabonaise. Les dirigeants sétifiens pensent sérieusement à mettre Ze Ondo à la disposition de l’US Bitam et cela pour les deux mois et demi à venir, jusqu’à l’ouverture du mercato.

Ze Ondo pourrait retourner à Bitam

Si du côté des dirigeants de Sétif, on est convaincu de la venue de Hadzibegic, il n’en est pas de même du côté de l’intéressé. Comme rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, l’ex-entraîneur d’Evian s’était contenté, lors d’un entretien accordé à l’hebdomadaire France Football, de confirmer sans plus ses contacts avec la direction de l’ESS.

Une déclaration et des questions

L

purement et simplement le contrat signé par son joueur. Cette démarche s’accompagnera du remboursement de la somme touchée par Ze Ondo. Pour ce manager, un contrat doit être respecté et son poulain n’est aucunement responsable des lenteurs administratives inhérentes à sa qualification.

Il faut dire que cette éventualité n’a pas été du goût du manager de Ze Ondo. Ce dernier a menacé de rompre

Son manager menace

Le manager de Ze Ondo a précisé aux dirigeants sétifiens qu’il était prêt à rembourser les 68 000 euros en échange de la rupture du contrat du joueur. Décodé, cela veut dire que ce même manager a dû recevoir des offres bien plus alléchantes que celles de l’ESS.A suivre.

Il est prêt à rembourser 68 000 euros

On ne veut pas croire du côté de la direction de l’ESS que Faruk Hadzibegic a fait machine arrière. On n’ira même jusqu’à nous assurer que le nouvel entraîneur arrivera ce mardi. Dans ce cas, il finalisera l’engagement de 21 mois avec le club de Sétif et cela en remplacement d’Hubert Velud.

Il pourrait être à Sétif ce mardi

G Les dirigeants séGnés tifiens étaient étonde voir leurs homologues de Bizerte vanter le lieu de résidence qu’ils occupent depuis leur arrivée à Sétif. Ils diront le plus grand bien de l’hôtel Bachir. Ce n’est pas du tout le langage qu’ils ont tenus devant les représentants des médias tunisiens. Les différents organes de presse feront part des plaintes des membres de la délégation du CAB, en ce qui concerne les conditions de leur séjour qu’ils ont qualifiées de déplorables.

Le double langage des dirigeants du CA Bizerte

Les supporters sétifiens absents

FLOP

Ils n’étaient que quelques centaines à se rendre au stade du 8-Mai, les supporters sétifiens ; les autres ont sûrement préféré regarder le derby algérois à la TV.

Encore une fois, ce sera Kheireddine Madoui qui aura à diriger l’équipe lors du prochain match. Ce sera ce mardi contre la JSMB. Cette rencontre compte pour la mise à jour du calendrier.

Madoui sera sur le banc face à la JSMB

G En l’absence de DelG houm, c’est Benchadi qui a arboré le brassard de

Le brassard pour Benchadi

capitaine. Ce match contre le CAB était aussi l’occasion pour l’emblématique défenseur sétifien de retrouver une place dans l’équipe.

³

S. B.

18

priorité, la manière viendra après»

Mouassa : «Gagner est notre

ASMO

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

cédente défaite concédée à la maison face au CA Batna. Il est vrai qu’on gagne dans la douleur ces derniers temps, qu’on tremble et qu’on fait trembler nos supporters à chaque fin de match. Mais sur l’ensemble, je dirai que notre victoire est amplement méritée face à l’US Chaouia.»

Afin de motiver ses joueurs, la direction de l’ASMO a octroyé, jeudi dernier, aux joueurs la prime du match nul réalisé le week-end dernier à Médéa face à l’OM. Les coéquipiers de l’attaquant Benchaâbane ont eu droit à 3 millions de centimes chacun. Les Asémistes devraient toucher la prime du match gagné face à l’US Chaouia avant d’affronter ce vendredi l’USMM Hadjout.

La prime de l’OM dans les poches

«Le manque d’expérience et de discipline dans le jeu nous a joué un mauvais tour»

e premier responsable de la barre technique de l’ASMO, Mouassa Kamel, a affirmé à l’issue du match d’avant-hier face à l’US Chaouia que son équipe a réalisé l’essentiel, à savoir récolter les trois points de ce match : «On aurait pu tuer le match en première période durant laquelle nous avions raté plusieurs occasions de but. Certains joueurs ont fait preuve d’indis-

L
E

Le défenseur central de l’ASMO, Megueni Mokhtar, n’est pas allé au terme du match d’avant-hier qui avait opposé son équipe à l’US Chaouia. L’ancien joueur de l’ES Sétif a été contraint de céder sa place au jeune Barka à la 76’. Victime

Megueni out face à l’USMMH
d’une luxation d’épaule, Megueni a été évacué à l’hôpital pour subir les premiers soins. Selon les informations en notre possession, l’ancien joueur de la JSMB va bénéficier d’un repos de 7 jours. Ainsi, il ratera le prochain match de son équipe face à l’USMM Hadjout prévu ce vendredi. Tout porte à croire que Mouassa va opérer des changements à la défense. Absent los des trois précédentes rencontres en raison d’une blessure, Youssef Yacine devrait retrouver le chemin de la

cipline dans le jeu. D’autres manquent encore d’expérience comme l’illustre l’occasion ratée par le jeune (NDLR : Benkablia). Je pense qu’il ne faut pas rater ce genre d’occasion. J’insiste beaucoup auprès de mes joueurs sur la discipline dans le jeu et l’organisation sur le terrain. Pour revenir au match, je dirai que nous avions eu affaire à une solide équipe de l’US Chaouia qui s’est déplacée à Oran avec la ferme intention de se ressaisir après sa pré-

Toutefois, l’entraîneur asémiste estime que beaucoup de travail attend encore son team en prévision de la suite du championnat. Cependant, l’entraîneur de l’ASMO atenu à encenser ses jeunes joueurs qui constituent, selon lui, l’investissement du club : «L’équipe est en phase de reconstruction. Pour le moment, le plus important est de récoler des points et d’enchaîner les bons résultats. Nous aurons par la suite le temps de corriger nos lacunes et d’améliorer notre rendement. Il ne faut pas oublier que nous avions été contraints de modifier nos plans en raison de l’écart disciplinaire de certains joueurs. Je suis satisfait du rendement des jeunes que nous avons alignés lors des précédents matchs.» Et de poursuivre : «Comme je l’ai toujours dit, ces jeunes joueurs constituent l’investissement du club. Ils ont montré beaucoup de qualités lors des précédentes rencontres de championnat. Toutefois, il faut les préserver de la pression. Ils feront parler d’eux à l’avenir.» Riad O.

Tout comme leurs aînés, les U21 de l’ASMO ont battu avant-hier l’US Chaouia. Les poulains de Zehaf n’ont pas trouvé beaucoup de difficultés pour surpasser l’obstacle de la formation de Chaouia sur le score de trois buts à un. Les trois réalisations de l’ASMO ont été l’œuvre de Berrani, Gounina et Felaga. Après 5 journées de championnat, les Asémistes occupent la 5e place au classement général avec 8 unités en compagnie de l’ES Mostaganem et l’AS Khroub.

Les U21 s’imposent face à l’USC

Le staff technique de l’ASMO a programmé hier à ses joueurs une séance de décrassage. Cette séance, qui s’est déroulée au stade Habib-Bouakel, a été l’occasion pour Mouassa de revenir avec ses joueurs sur le match de vendredi face à l’USC. Les coéquipiers de Belalem seront au repos aujourd’hui et reprendront demain le chemin des entraînements en prévision du match de vendredi prochain face à l’USMM Hadjout.

Séance de décrassage hier, repos aujourd’hui

USMBA

Cinq minutes de folie !

n recevant l’OM avec la ferme intention d’arracher la victoire pour rester dans le sillage de l’accession, l’équipe s’est contentée de l’essentiel, à savoir les trois points. C’est pour dire que les Unionistes n’avaient la tâche facile et ont même failli échouer dans leur mission face à un adversaire rutilant à volonté. Pourtant, la rencontre en elle- même débuta en faveur des Vert et Rouge qui ont dès le départ affiché leurs intentions. Cette entrée en matière des hommes de Bira leur a permis d’imprimer un rythme imposant sur leur vis-à-vis. D’emblée, les Bel-Abessiens bénéficièrent d’un penalty, victorieusement transformé par Achiou.

Que ce fut difficile !

compétition. Bensaci est bien parti pour garder sa place en défense. Aligné comme arrière droit, Benayada devrait retrouver sa place de défenseur central face à l’USMM Hadjout en compagnie de Zidane. R. O.

En inscrivant le but de la victoire de son équipe avant-hier face à l’US Chaouia, l’attaquant, Balegh Sofiane est devenu le meilleur buteur de l’équipe avec deux réalisations. L’ancien joueur de l’USM Annaba affiche actuellement une bonne forme. Il est, de l’avis de tous les supporters, l’un des meilleurs joueurs asémiste en ce début de championnat. R. O.

Balegh, meilleur buteur des Asémistes

Les joueurs plus entreprenants en deuxième mi-temps
Tentant de prendre le dessus et l’avantage, l’USMBA imprima un rythme soutenu en seconde période en usant de vivacité et jeu en profondeur qui provoquait l’affolement de la défense adverse. Son équipe étant en infériorité numérique, l’entraîneur de l’OM, Khezzaz, qui savait que les Unionistes allaient se jeter corps et âme dans la bataille et qu’ils ne pouvaient pas continuer sur le même rythme, opta résolument pour la défensive. Une option qui s’avéra fructueuse puisque ses joueurs réussissent altérer toutes ses tentatives des Bel-Abessiens. Ces derniers malgré leur pression et leur volonté n’ont pu transpercer l’arrière-garde de Médéa menée par Maziz et le gardien Benmeddour en vue dans tous les duels. Mieux, l’OM aurait pu mettre à profit les espaces laissés dans l’entrejeu.

Alors que tous les présents croyaient que ce but allait changer la physionomie de la partie, les gars de Médéa sont sortis plus forts malgré ce coup du sort. Abordant le match avec un 4-4-2 classique, les Médéens se sont montrés conquérants dans les trois compartiments. Ils ont donné du fil à retordre à leurs adversaires grâce à une très bonne organisation et des contres bien emmenés à partir de l’entrejeu par Djabali. Et puis vint la minute fatidique où Tchikou refroidit l’ardeur des Unionistes grâce à un penalty. Après ce coup de massue, les joueurs de l’USMBA paraissaient crispés et, de temps à autre, déconcertés dans le jeu. Cela dit, la première mi-temps fut sans trop de relief pour la troupe à Bira dont le jeu incohérent et sans imagination. On aura une idée précise sur l’entrée difficile des Vert et Rouge lorsqu’on sait que ces der-

Réveil frénétique

niers usaient de longues balles ou tentaient de passer par l’axe de l’arrière- garde de Médéa. Cela arrangea l’adversaire lequel trouva une grande facilité pour étaler sa stratégie, occuper rationnellement les espaces. Il est vrai que l’USMBA avait des opportunités pour tuer le match, néanmoins le réalisme faisait leur dé-

faut et trouvèrent des soucis à parachever les actions pêchant dans le dernier geste. En dépit de cela, ils eurent une bonne opportunité pour chauffer la rencontre notamment par l’entremise de Ouznadji (33 ’) qui rata l’immanquable.

Les joueurs de l’USMBA se rebiffaient et l’on assista à une avalanche de rushes. Ces derniers en dépit de leur poussée et leur volonté trouvèrent en face d’eux un bloc qui a cadenassé toutes les issues. Pour donner le surplus nécessaire à sa machine avant et plus de tonus à son groupe, Bira procéda à des remplacements tous azimuts. Un coup de poker puisque Ouznadji libéra les siens à un quart d’heure de la fin. Le restant du temps fut un ballet d’occasions gâchées de la part des locaux. M. O. Noureddine

18

Benyahia libère

Hussein Dey
Stade : 20-Août-55 (Alger) Affluence : faible Arbitres : Berkane, Dilmi, Baâziz But : Benyahia (48’) (NAHD) Avertissements : Bendbka (45’+2’) (NAHD) ; Lahmar Abbou (43’), Becheikh (45’+3), Bentabet (65’), Madi (90’) (ESM) NAHD : Mokrani, Khiter, Bessaha (Khellaf 71’), Allali, Guebli, Aliouane, Bendebka, Benyahia (Zerguine 61’), Ledra, Benayache, Brinis (Zennou 46’) Entraîneur : Lafri ESM : Dames, Benmoulaï, Kechaïri, Bentabet, Hamioud (Madi 46’), Djied, Becheikh, Lahmar Abbou, Belahouel (Bekakcha 71’), Harizi, Aït Ali (Ounes 27’) Entraîneur : Akli

NAHD 1 - ESM 0

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

Blida affiche
ses intentions
USMB

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2
Quel but de Bedrane !
Auteur d’une prestation exceptionnelle, Bedrane, qui n'en finit pas de briller à Blida, a été l’auteur d’un but d’anthologie. Suite à un coup franc des vingt mètres exécuté par Boudina, il sautera plus haut que tout le monde pour catapulter le cuir en pleine lucarne. Ferchichi, le gardien de l’ABS étant archi battu sur ce coup. Ce même Bedrane a été le joueur le plus en vue. Il a réussi, encore une fois, un match de très grand niveau, avec la réussite en prime et cela sans compter l’énorme abattage dont il a été l’auteur. Nul doute que Bedrane va très vite sortir de l’anonymat avec cette habitude de réussir des belles prestations et aussi ses grandes qualités techniques. S. B.

Lafri : «On a manqué d’efficacité» Akli : «Ça sera très dur»

GUne victoire laborieuse et dans la douleur, celle réalisée hier par les Sang et Or face à une modeste formation de l’ESM, qui s’est déplacée à Alger pour limiter les dégâts. Le rendement du NAHD n’a guère convaincu le public nahdiste qui a décidé de boycotter son team après un début timide. Et pourtant, le Nasria a bien entamé la rencontre et Brinis a été à deux doigts d’ouvrir le score (3’), mais il rate complètement son tir dans les six mètres. Les visiteurs ont répliqué à la 18’, mais la tête de Belahouel fut renvoyée par la transversale. De retour des vestiaires, le premier changement opéré par le coach Faouzi Lafri s’est avéré judicieux. En effet, suite à une accélération de Zennou, qui a remplacé Brinis, Ledraâ s’infiltre dans la défense adverse et sert Benyahia au point de penalty qui fusille le gardien Dames et libère ainsi son équipe. A l’exception de cette question, le match entre le NAHD et l’ESM est à mettre aux oubliettes. Les Husseindéens ne retiennent que la victoire… Youcef M.

G

«Le résultat de la rencontre ne reflète pas la physionomie de la rencontre. Mes joueurs ont manqué d’efficacité mais c’est une victoire très importante pour la suite du championnat.»

«J’étais contraint d’opérer des changements pour blessure. Nous avons raté une belle opportunité de prendre l’avantage. C’est une équipe complètement relookée par rapport à la saison passée. J’estime qu’un énorme travail attend Mostaganem car le reste de la compétition sera très dur.» Y. M.
1-1

près s’être assez difficilement défaits de l’équipe de BouSaada lors de la journée précédente, les Blidéens ont confirmé de la plus belle des manières leur retour en force en championnat. L’équipe de Blida a sorti l’artillerie lourde lors de cette cinquième journée du championnat en allant planter deux banderilles, excusez du peu, dans le camp adverse. Cette façon de faire est un message fort à tous ses concurrents. Les Blidéens ont retrouvé une

A

place pas très éloignée du podium.

La ligne d’attaque ? Ça va, merci !

en forme de Kaïd.

Hamia en pleine confiance

Résultats et classement de la 5 journée de ligue 2
NA Hussein Dey CA Batna ASM Oran USM Annaba AB Merouana MC Saïda USM Blida USM Bel-Abbès
1-0 1-0 1-0 2-0 1-0 0-0 2-1 2-1

Classement

ES Mostaganem USMM Hadjout US Chaouia AS Khroub MSP Batna WA Tlemcen A Bou-Saâda O Médéa

Hamia a transformé le penalty qui a donné la victoire à son équipe. Il nous a dit qu’il ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

Hamia : «Ce but en appelle d’autres»

En plus d’apprécier l’ampleur du score, les supporters qui se sont rendus au stade Brakni sont sortis très satisfaits de la production de leur équipe, surtout de la ligne d’attaque qui a montré beaucoup de bonnes choses et une grande efficacité. Certains observateurs parlent même d’une attaque qui fera très mal cette saison. Et parmi les grandes satisfactions de cette rencontre, c’est le retour

Hamia, le buteur patenté de l’USMB, n’a pas tremblé au moment de tirer le penalty qui a entraîné le second but. Il faut dire qu’il n’espérait pas mieux et il s’est rassuré. Il n’y a pas que Hamia, Boudina est lui aussi à créditer d’un excellent rendement. La nouveauté, c’est que le joueur ne joue plus à droite, mais à gauche où il se sent plus à l’aise, comme il l’a été vendredi passé. S. B.

MSP Batna AS Khroub USM Annaba US Chaouia USMM Hadjout A Bou-Saâda ES Mostaganem WA Tlemcen

Prochaine journé

MC Saïda AB Merouana USM Blida O Médéa ASM Oran CA Batna USM Bel-Abbès NA Hussein Dey

Quel commentaire pouvez-vous faire suite à la victoire que vous venez de réaliser face à Bou-Saâda ? En vérité, on s’attendait à cette victoire. Nous étions décidés à ne rien lâcher dès le coup d’envoi du match. Au vu de la physionomie de la rencontre, on mérite ce succès. Nous avons très bien joué et nous avons été solidaires entre nous jusqu’à la fin. Je remercie Dieu merci pour cette victoire et j’espère qu’on ne s’arrêtera pas là. Comment évaluez-vous votre rendement personnel et celui de tout le groupe dans ce match ? Je crois que le score reflète le rendement des joueurs et de l’équipe. Je pense que tous les joueurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes et ont été à la hauteur, que ce soit les titulaires où ceux qui sont entrés en cours du jeu. Nous avons dominé la partie en long et en large et nous méritons donc amplement cette victoire. En ce qui concerne mon rendement personnel, je crois que j’ai fait ce qu’il fallait faire et j’ai même inscrit un but qui va me donner plus de confiance. Qu’est-ce qui a, selon vous, favorisé cette victoire ? L’explication est toute simple, nous avons été efficaces Nous avons pu concrétiser certaines des occasions que nous nous sommes créées, tout en continuant à jouer sous le même

rythme et avec la même volonté tout au long du match. Le but que vous avez marqué a été décisif pour la victoire. Un commentaire.

Naturellement, je suis très content d’avoir marqué ce but qui fera date pour moi dans la mesure où il nous a permis d’engranger trois précieux points. Tout ce que je souhaite, c’est de continuer sur ce chemin et de marquer d’autres buts. J’espère que je ne m’arrêterai pas là. Et pour ce qui est de l’ambiance ? Nos supporters se sont déplacés en grand nombre. C’est une ambiance que je ne peux pas décrire, surtout après le but que j’ai inscrit et la façon avec laquelle le public a réagi. J’ai failli exploser de joie après avoir vu la réaction des supporters, j’étais aux anges. C’est vraiment une ambiance qu’on ne voit pas partout. Je profite d’ailleurs de cette occasion pour remercier les supporters de leur soutien et leurs encouragements. Cela dit, avec l’enchaînement des matches, ce n’est pas facile, n’est-ce pas ? Oui, ce n’est pas du tout évident, d’autant que, suite à un passage à vide, nous avons perdu des places au classement. Mais Dieu merci, lors des deux derniers matchs, nous nous en sommes bien sortis. Il y a d’autres rencontres qui se profilent à l’horizon et que nous allons tenter de bien négocier. Justement, comment voyez-vous le prochain match face à Annaba ? Comme on le sait, la pression est toujours là et Annaba est une équipe difficile à jouer. Cela va être un match très disputé entre les deux équipes et il ne va pas être facile pour nous. Mais nous allons faire le maximum pour engranger les trois points mis en jeu. Entretien réalisé par Slimane B.

Stade : Tirsatine d’Azazga Affluence : nombreuse Arbitres : Boucheneb, Rouag , Belbachour Buts : Zegzour (70’) (JSD) Belaid (74’ s.p) Baour (87’) (JSA)

A la force du jarret
es Rouges et Noir d’Iazouguen ont livré un match d’hommes face à des Jijelis venus en conquérants. Il ne faisait aucun doute depuis le premier coup de sifflet que la pression pesait sur les joueurs de Lounici, mais il fut dire aussi qu’il y avait en face une équipe bien organisée, ce qui n’était pas fait faciliter la tâche de Marek et ses coéquipiers. D’ailleurs la possession de balle et la maîtrise de jeu était du lors côté de lors de la première mi-temps. Dans le dernier quart d’heure de cette même période, la bande à Lounici s’est quelque peu réveillée mais sans faire d’éclats. On notera le tir puissant de Marek à 32’ ou encore celui de Baour qui finit sur le poteau du gardien Kemoh à la 40’. Les visiteurs se sont montrés très dangereux eux aussi notamment par leur attaquant Zegzour qui s’est présenté à deux reprises seul face au gardien local Laribi qu’il ne parvint pas toutefois à tromper. En seconde période, les premiers à se montrer plus efficaces se sont encore les visiteurs qui ont failli ouvrir le score à la 60’ sur une pichenette du même Zegzour suivie d’un corner directement tiré sur la cage

Interrégions JS Azazga 2 - JS Jijel 1

Coup d’œil

Clubs de Kabylie

www.lebuteur.com

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

19
Khaled Lounici (entraîneur JSA) : «Ce sont de précieux points»

L
L
L

JSA : Laribi, Hamlaoui, Amerkane, Dellali, Marek, Benmokhtar, Mekoura, Benamara, Belaid, Baour, Charouf Entraîneurs : Lounici et Fergane JSD : Kemoh, Khelil, Benchouiher, Djamaa, Bouali, Messous, Amira, Zidane, Droua, Zegzour, Detit Entraîneur : Taziz Hakim

a rencontre au sommet entrant dans le cadre du premier tour régionale de la Coupe d'Algérie entre le pensionnaire de la Régionale 1, à savoir la JS Akbou, et le CRB Kherrata, évoluant à un cran au-dessous, a finalement tourné à l'avantage des premiers. La première mi-temps a vu les débats équilibrés avec des tentatives de part et d'autre. Ce sont les représentants de la ville historique qui seront les premiers à se distinguer avec un penalty transformé par Messali à la 35'. Un but qui a donné de la confiance aux poulains de Djamel Louahche qui vont rajouter un second but juste avant la pause. A la reprise, les joueurs de la JSA, visiblement sermonnés par leur coach, vont vite réagir. Aussi, dès les pre-

Les Akbouciens en seconde période Les Olympiens sans forcer
mières minutes, ils vont assiéger le camp adverse. Ce sera le fer de lance Lardjene qui permettra à ses camarades de reprendre espoir à la 55' , puis à l'heure de jeu avant de donner l'avantage à son équipe à la 70' signant ainsi un hat-trick. En face, les joueurs du CRBK un peu moins en jambes, n'ont pu résister à la furia des Akbouciens qui vont faire cavalier seul dans les vingt dernières minutes. Une domination qui sera ponctuée par deux autres réalisations signées Belkadi (74' et 82'). Finalement, la qualification est revenue fort logiquement au plus expérimenté dans une partie prolifique en buts et caractérisée par un fairplay total des deux équipes. Zahir Ait Hamouda

JS Akbou 5 - CRB Kherrata 2

Coupe d'Algérie

des rouge et Noir, n’était la vigilance du gardien Laribi sur les deux actions le score aurait été autre. D’ailleurs, 10’ plus tard, ce même joueur marquera au grand désarroi de la galerie locale qui s’est tue un moment, le temps que Baour perce la défense jijelie et obtint un penalty après une faute commise sur lui. Belaid exécuta la sentence et remettait les deux équipes à égalité quatre minutes après, le temps qu’il a fallu donc aux supporters pour retrouver leur voix. A ce moment, Iazouguen se sont métamorphosés et acculèrent leurs vis-à-vis. Benmokhtar d’une tête ratera un but tout fait à la 84’, Baour aussi. Le jeu était du côté des locaux qui commençaient à croire aux trois points mis en jeu. A la 87’ sur un coup franc botté par Hamlaoui, Baour surgit au dessus de tout le monde et marque de tête le but de la victoire dans l’ambiance que l’on imagine aisément. Trois points hautement gagnés, à la force du jarret. B. Ferhati

«Nous avions en face une équipe très bien organisée, qui nous a causé beaucoup de problèmes. Ils étaient plus frais que nous et plus déterminés. Les changements opérés en deuxième mi-temps étaient salutaires. Ce sont trois points précieux pour la suite du championnat.»

«Nous avons bien joué en première période pratiquement même jusqu’à l’heure de jeu où nous avons pu marquer un but. Malheureusement, mes joueurs ont reculé lors du dernier quart d’heure, en plus le gardien a commis une faute qui nous a coûté les trois points. Nous méritons une victoire au vu de ce que nous avons produit, du moins un nul. Je félicité la JSA pour sa victoire.» B. F.

Hakim Taziz (entraîneur JSD) : «Nous méritions au moins un nul»

e stade communal de SidiAïch n'est pas homologué par la ligue régionale d’Alger pour abriter les rencontres de football. En effet, le stade de l’Amitié a fait l’objet d’une visite d’homologation par la commission compétente désignée par la LRFA lors de son passage dans la ville des ponts lundi dernier. Selon les informations recueillies auprès d’un membre du bureau du club local SSSA, la commission aurait émis beaucoup de réserves, à savoir l’absence de grillage, le manque d’électricité, vestiaires des arbitres à rénover, absence d’une chaudière, le compteur d électricité qui se trouve dans le vestiaire des visiteurs est à déplacer, en plus des gravas qui se trouvaient tout autour du terrain, telles sont les causes de la non-homologation. C’était prévisible. Le président de l’équipe des Diables Rouge Hakim Amaouche n’a pas cessé d’attirer l’attention des responsables locaux

Sidi Aïch n’est pas homologué !

Le stade communal de

et de la wilaya pour prendre en charge ce terrain qui date de 1934 et qui se trouve dans un piteux état pour le doter d’un gazon synthétique comme les stades des communes voisines d’El Kseur, Timezrit, Amizour, Aokas et récemment Aouzellaguen. Pourtant, le wali avait promis de prendre en charge ce stade los de sa dernière visite, mais à ce jour rien n’a été fait. La balle est donc dans le camp de l’APC pour prendre en charge ces travaux avant la reprise du championnat prévue dans deux semaines pour que cette commission puisse donner son OK. Une fois que les travaux eurent été faits, la commission repassera pour lever ces réserves et homologuer ce stade pour que les diables rouges puissent recevoir leurs invités chez eux et devant leur public. Si la situation perdure, le SSSA évoluera certainement comme en 2005 hors de ses bases. H. Tahar

près une discussion qui n’a pas trop duré, les dirigeants du RC Seddouk, à leur tête le revenant président Djamel Kobbi, ont réussi à convaincre le duo composé de Hanouti-Boussaïd pour prendre les destinées de l’équipe fanion. Quant au poste de DTS, il a été confié à Naceredine Benslimane. Il y a lieu de préciser que c’est sous sa commande que les Vert et Noir ont réussi à accéder avec brio en Division d’honneur lors de l’exercice d’il y a deux saisons. Par cette stratégie, les dirigeants ont voulu opter pour la continuité et la stabilité, seuls gage de réussite. Le staff technique tentera à nouveau d’apporter sa touche pour la formation chère aux Seddoukois qui draine des milliers de supporters lesquels sont toujours derrière leur équipe, qui, rappelons-le, a raté deux fois de suite d'un cheveu l'accession en

A

Le duo Hanouti-Boussaïd
à la barre technique du RC Seddouk
Division Régionale 2. En tout cas, à Seddouk on croit dur quant aux chances de leurs protégés de réaliser le rêve tant attendu et ce, si l’on tient compte du riche effectif dont disposent les Verts et Noir cette saison.

du championnat face aux littoraux de la près leur première sortie vicJS Tichy dans un chaud duel entre deux torieuse en championnat face sérieux prétendants de la Régionale 2. au CRB Aokas la semaine Z. A. H. dernière, les Olympiens d'Akbou ont récidivé cette fois en coupe face au représentant de la division d'honneur le Naceria de Béjaïa en l'emportant assez nettement sur le score sans appel de quatre à zéro. Les JS Akbou – CRB Kherrata 5-2 buts ont été l'œuvre de BouchouORB Akbou – NC Béjaïa 4-0 chene, Sifedine, Drissi et Chabi. Victoire et qualification somme toute ES Azeffoun – OC Azazga 8-1 logiques des protégés de Metiche qui ANB Djouab 2-1 vont profiter de la prochaine sortie en MB Bouira – MC Bouira – CR ameur 4-0 coupe pour parfaire leur cohésion et se préparer convenablement pour le HC Aïn Bessam – O. Ouled Moussa 1-0 grand choc de la deuxième journée

A

ORB Akbou 4 - NC Béjaïa 0 Résultas

Les Verts et Noir affûtent leurs armes

La formation du RC Seddouk a bouclé son cycle de préparation sous la houlette du duo Boussaid Hanouti. La préparation s’est étalée sur un peu plus d'un mois au stade communal. Sur place, un programme chargé de séances quotidiennes où le travail physique et technico-tactique était au menu des joueurs dont l’ossature a été gardée à plus de 70 %. Aux cadres de l'équipe, plusieurs jeunes éléments issus tous de l'école seddoukoise sont venus renforcer le groupe qui aspire à nouveau jouer

les premiers rôles cette saison dans ce championnat de division d'honneur qui renferme des formations assez aguerries à l'instar de l'USM Béjaia, la JS Ighil Ouazoug, l'OS El Kseur pour ne citer que celles-ci. Questionné sur les conditions de travail, le coach seddoukois Boussaid dira : «Sincèrement, tout s’est passé à merveille. Le groupe a répondu malgré la charge imposée dans certaines séances.» Ainsi, les coéquipiers de Benarab vont reprendre avec la dernière ligne droite avant le lever de rideau du championnat fixé le 28 de ce mois où ils auront à rendre visite à un des gros calibres de ce groupe soit la JSIO. Les rencontres amicales (cinq au total) disputées jusque-là ont permis au staff technique d’avoir une idée plus précise sur l’effectif notamment les nouvelles recrues. Zahir Ait Hamouda

La série des victoires continue
CAB
Et pour quelle prime ?

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

pas été le cas, du moins pour la paire centrale. Le staff technique a préféré la paire Bitam-Dekhinet. Du coup, Bendoukha s’est retrouvé sur le banc de touche. Ce qui n’est pas fait pour arranger les affaires du défenseur qui était le titulaire en 2013, sous la houlette de Fergani. Baisse de forme ? Mystère et boule de gomme.

L

Les supporters promettent une
reprise houleuse

MSPB

19

T
A

roisième victoire d’affilée du Chabab. Du coup, les Rouge et Bleu montent rapidement dans le classement. Après avoir connu la place de lanterne rouge, les coéquipiers de Samir Soualah occupent une place sur le podium. Le plus important, maintenant, c’est de garder cette place convoitée par les autres postulants à l’accession. Ils sont très nombreux à y courir derrière. Le plus important est de réussir à garder ce classement, voire l’améliorer. Et le plus dur, c’est dans quelques jours. Le CAB ira vendredi prochain à Tlemcen. Une tête d’affiche. On n’en est pas encore là. Le CAB réussit à chaque fois l’essentiel, garder les trois points, même si cela se fait avec la plus petite des marges. En plus, il y a des blessés et ces victoires permettent aux absents d’essayer de revenir à la compétition, sans subir de pression, à l’image de Hadi Adel, quelque peu fragile dans ce domaine, malgré de nombreuses années d’expérience derrière l’attaquant du CAB.

Dekhinet profite de l’indisponibilité de Messali
Ali Fergani a mis dans le bain le jeune Dekhinet. Le défenseur central n’est pas à sa première apparition en tant que titulaire au sein du CAB, cette saison. Contre l’USMBA, Dekhinet était dans le onze rentrant et il avait marqué un but pour son équipe. En dépit de sa bonne prestation, selon des observateurs sportifs qui étaient présents au stade du 24- Février. Le jeune Dekhinet, 20 ans, issu du cru, n’a plus joué. Il retrouve de nouveau le onze titulaire aux côtés d’Abderrezak Bitam. Ce dernier est à son 4e match d’affilée.

Hadjidj ouvre son compteur buts

Le staff technique a procédé à un changement de joueur à deux minutes de la fin de la partie. Bendoukha est rentré à la place de Hadjidj. Le CAB tenait absolument à préserver sa cage vide. Jusque-là, rien d’anormal. Mais une question mérite d’être posée : quelle sera le montant de la prime du défenseur ? Face à Médéa, on se rappelle qu’Aghilès Fergani est entré sur le terrain à la place de Debbih, à la 90’. Le président avait décidé de diviser la prime du remplaçant par deux. Ce qui n’a pas été du goût du joueur. En règle générale, et dans la plupart des clubs, les joueurs qui jouent un match, quel que soit leur temps de jeu, touchent la totalité de la prime. La direction du club a vu la chose autrement. Comme le joueur aurait demandé des explications, il n’aurait pas eu droit à la prime, même pas la moitié.

Ils étaient présents en force à Merouana

es supporters du Mouloudia de Batna qui n’ont pas digéré la défaite de leur équipe veulent en découdre à la reprise. A la fin de la partie, une partie des supporters a félicité les joueurs de l’équipe adverse, pour leur victoire, dans un esprit jugé sportif. Mais à la sortie des joueurs du MSPB qui se dirigeaient vers le vestiaire, des fans du Boubiya ont donné rendez-vous à leurs joueurs à la reprise et leur ont promis un mauvais quart d’heure.

Fait marquant du match ABM-MSPB, le public nombreux est venu assister à la rencontre. Les fans du Boubiya ont fait le voyage, malgré les risques qui pouvaient en découler. Ces dernières saisons, les derbies entre les deux équipes ne se sont pas passés dans le calme. Aucun incident ne nous a été signalé entre les deux équipes. Il est clair que la victoire de l’ABM à domicile a calmé ses supporters. M. B.

Deux minutes pour Bendoukha

ASK

près une défaite, il est très difficile de ressortir un seul point positif, mais du négatif il y en a. Pour ce début de semaine, les Khroubis ont déçu leurs fans en enregistrant leur deuxième revers à l’extérieur, battus sur le score de 2-0 sur la pelouse du 19-Mai, l’USMAn a donné une bonne leçon d’efficacité et de jeu collectif, devant des Askistes loin du niveau et surtout fébrile et déconnecté. Après cela, il ne faudra pas s’attendre à une bonne semaine, le vestiaire est sûrement dans un état lamentable et grinçant, le moral des coéquipiers de Ouhada est au plus bas. Ajoutée à ces mauvaises choses, une séance de reprise qui sera mouvementée et qui s’annonce chaude avec des supporters qui vont venir demander des explications, voilà ce qu’on récolte comme fruit après une pâle prestation. Le pire dans l’histoire est que certains croyaient que l’ASK allait créer la surprise devant une modeste formation annabie, mais c’est toujours une défaite en fin de compte. Cela nous rappelle bizarrement l’année passée et ses mauvaises sensations et aventures. Franchement ce que vit l’ASK cette saison n’est qu’un petit remake de l’an passé et cela n’est pas bon signe pour la

Ça laisse à désirer

Pour ceux qui suivent le CAB attentivement, on rappelle qu’en amical, Bendoukha avait été aligné en seconde période aux côtés de Bitam, le défenseur. Il était attendu que l’équipe qui était alignée en seconde mi-temps apparaisse contre Hadjout. Ça n’a

Titulaire contre l’USMMH, Hadjidj a ouvert son compteur. Un but victorieux qui permet à son équipe de se rapprocher du prochain adversaire du CAB, en championnat. Le WAT, puisqu’il s’agit de cette équipe, leader de la Ligue 2. Quant à Hadjidj, qui a évolué sur le flanc gauche de l’attaque, il ne joue plus sur le côté gauche de la défense. Poste qui est désormais la propriété de Cherifi. Ce jeune de 20 ans, issu de l’académie de la FAF, a, semble-t-il, donné satisfaction. Il en est à son cinquième match consécutif. M. B.

de la wilaya de Batna face à l’ABM. Le premier d’une série de six derbies, tout au long de la saison, quand on compte aussi les matchs contre le CAB. Depuis son retour en Division 2, devenue depuis quelques saisons Ligue 2, Merouana n’a jamais réussi à battre le MSPB, même à domicile. Meilleure performance à domicile contre le MSPB : un match nul. La dernière victoire de Merouana sur le Mouloudia de Batna remonte aux débuts des années 80, précisément en 1983. Les deux équipes évoluaient en Division régionale. L’ABM n’a jamais connu la Division 2 dans les années 80 ni dans les années 90.

L

Première défaite dans le derby depuis 29 ans e Mouloudia de Batna a perdu son derby

Pourtant Merouana était privé de Nezzar et d’Ouenas

créé une seule occasion sur une situation standard, l’autre problème de l’ASK est que tout le monde veut faire son numéro dans son coin, ce qui n’est pas chose idéale dans le football moderne. Toujours pas collectifs dans leur jeu, ce genre de pratique continue de causer des soucis aux Askistes et prive le club de points précieux. Au final, l'impression laissée par les camarades de Mellouli est assez mauvaise. Pour l'instant, ce n'est pas convaincant dans le jeu, l’équipe n’est pas dangereuse et rester sur ce rythme va éloigner le rêve tant attendu qui reste une seconde accession historique.

Le club de Merouana a réussi à enregistrer sa première victoire de la saison. Première victoire à domicile, après un début catastrophique à domicile. Cela n’a pas poussé Midouni à se séparer de son coach. Ghimouz avait pourtant émis le vœu de partir à cause des mauvais résultats. Mais à Merouana personne ne s’immisce dans les affaires du club. Le dernier mot revient au président du club. Il y a trois saisons, malgré les sept défaites consécutives de l’ABM, Halim Bouarara entraîneur de l’époque est resté à la barre technique protégé par son président. Il a fallu l’insistance de l’ex-défenseur du CAB pour qu’au bout du compte, Midouni accepte le départ de son entraîneur. On est loin de ce qui s’est passé au MSPB. Des supporters avaient réussi à pousser Abbès au départ. Enfin, pour revenir au dernier match contre l’ABM, on a noté l’absence de Nezzar et d’Ouanas. Deux cadres de Merouana. Ils étaient sous le coup de la suspension. L’arbitre du match WAT-ABM les avait expulsés. Nezzar a porté le maillot du CAB, Ouanas celui du MSPB. M. B.

Zekri étonné du rendement de ses éléments

suite. C’est peut-être un peu tôt pour le dire, mais l’ASK à toutes les chances de vivre une saison compliquée.

L’USMAn était tout, sauf solide !

On aurait rien dit si les Annabis avaient sorti le match de leur vie, où qu’ils étaient durs comme un roc, loin de là, l’adversaire de l’ASK est formé d’un groupe de jeunes en manque d’expérience et de confiance, c’est ce qu’on récolte après deux défaites et deux matchs nuls,

c’est le bilan maigre de l’USMAn en ce début de saison, mais heureusement en football il y a des équipes comme l’ASK qui sont naïves, prenables et qui ne savent pas profiter des bonnes situations. Vendredi encore, le niveau des Annabis était vraiment très moyen, que dire de celui de l’ASK qui n'était pas loin d'être catastrophique, son milieu de terrain se faisant littéralement dévorer par son homologue annabi, sans oublier sa ligne d’attaque qui s’est

Que dire de la réaction de l’entraîneur en chef Zekri qui ne s’attendait pas du tout à ce visage médiocre de ses joueurs. Lui qui avait confiance en son équipe a été surpris du rendement et du résultat final aussi, après le match il a déclaré ces mots devant les gens de la presse présents sur place : «On a fait un mauvais match, je n’ai pas reconnu mes joueurs et à vrai dire on ne méritait pas de gagner, il faut se remettre au travail et penser déjà à l’avenir.» Abdou H.

Aouf, le défenseur central de l’ABM, était titulaire dans l’axe de la défense de Merouana. Aouf avait porté le maillot du MSPB, la saison dernière, mais il a dû quitter le club à la fin de la saison. Il avait très peu joué. Il a eu maille à partir avec l’ancien coach du Boubiya.

Aouf a retrouvé le MSPB

C’est Haffad, le trésorier du club, qui a joué le rôle de secrétaire général, durant la vérification des licences. En raison de la suspension de Hamoudi Merzelkad. Ce dernier était présent, mais a assisté à la rencontre à partir de la tribune. Le SG a écopé d’un mois de suspension, suite à d’un incident lors d’un match contre le NAHD, comptant pour la 2e journée de la Ligue 2. Il ne va pas tarder à purger sa suspension. M. B.

Haffad a assisté à la vérification des licences

Kherris : «Place au match du NAHD»
«Chaque équipe a eu sa mi-temps»

WAT

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

Saïda va mal
epuis le début de la saison cette équipe de Saida n’arrive pas à faire un bon départ et au fil des rencontres c’est le même scénario qui se répète pour elle, surtout à domicile où elle rate des matchs largement à sa portée, et ce vendredi elle a confirmé qu’elle va vraiment mal. Elle s’est contentée de partager les points avec le WAT alors que les supporters s’attendaient à une première victoire à domicile. Le MCS a montré son vrai visage face à l’équipe de Tlemcen tant les camarades de Naïli sont loin du niveau de la Ligue 2 et ils ne peuvent pas avoir les premiers rôles avec cette manière de jouer. Les quatre «techniciens» n’arrivent pas à provoquer le déclic. Si ça continue comme ça avec une perte de points à domicile, la Ligue 2 amateur attend le MCS à la fin de saison

entraîneur adjoint, Kheïreddine Kherris, pense que c’est un bon point de pris par son équipe lors du derby livré contre le MC Saïda. L’ancien international estime que le parcours du WA Tlemcen est excellent avec trois succès et deux nuls. «Disons qu’on s’attendait à ces difficultés pour plusieurs raisons. Tout d’abord, l’équipe de Saïda est très organisée avec des joueurs expérimentés. En plus, l’équipe voulait confirmer sa récente victoire à Mostaganem par un succès à domicile derrière lequel le MCS court depuis le début du champion-

L’ T
CAB

« Cinq matches sans défaite, c’est motivant »

Pour ce qui est du match en lui-même Kherris pense que le résultat final demeure équitable : «Je pense que chaque équipe a eu sa mi-temps. Nous avons bien entamé la rencontre en dominant le premier half durant lequel on pouvait ouvrir le score. C’est tout à fait normal que les locaux soient revenus avec de meilleures intentions en seconde période car ils étaient dans l’obligation d’assurer leur premier succès à domicile. La résistance de notre équipe est aussi un point positif à relever durant cette seconde période».

D

MCS

19

nat. Le tout dans un derby qui était difficile à jouer. De toutes les façons, on s’est bien préparés à cette confrontation et le point du match nul demeure quand même un résultat positif. Maintenant, il faut oublier ce match et penser à celui du NAHD qui se profile à l‘horizon.»

Kherris pense que le bilan du Widad est positif avec trois victoires et deux matches nuls. «Ce nul ramené de Saïda nous permet de rester invaincus pendant cinq journées avec trois succès et deux nuls alors que nous avons joué trois matches à l’extérieur. C’est motivant d’enchaîner cinq matches sans le moindre faux pas avec deux victoires chez nous et deux nuls et un succès à l’extérieur. Cela va nous pousser à rester invaincus le plus longtemps possible.» M. B.

Le WAT était largement prenable

roisième victoire d’affilée du Chabab. Du coup, les Rouge et Bleu montent rapidement dans le classement. Après avoir connu la place de lanterne rouge, les coéquipiers de Samir Soualah occupent une place sur le podium. Le plus important, maintenant, c’est de garder cette place convoitée par les autres postulants à l’accession. Ils sont très nombreux à y courir derrière. Le plus important est de réussir à garder ce classement, voire l’améliorer. Et le plus dur, c’est dans quelques jours. Le CAB ira vendredi prochain à Tlemcen. Une tête d’affiche. On n’en est pas encore là. Le CAB réussit à chaque fois l’essentiel, garder les trois points, même si cela se fait avec la plus petite des marges. En plus, il y a des blessés et ces victoires permettent aux absents d’essayer de revenir à la compétition, sans subir de pression, à l’image de Hadi Adel, quelque peu fragile dans ce domaine, malgré de nombreuses années d’expérience derrière l’attaquant du CAB.

La série des victoires continue

C’est pour la troisième fois que la défense du Widad de Tlemcen n’a pas encaissé le moindre but. Après avoir bien résisté du côté de Annaba et face à Merouana, au stade Akid-Lotfi, l’arrière-garde du WAT a su se montrer imperméable ce week-end du côté de Saïda. Un bon signe pour le leader du championnat capable de résister aux meilleures équipes de la Ligue 2.

La défense invincible pendant 270'

Le MCS a encore une fois raté une bonne occasion d’arracher sa première victoire à domicile et malgré qu’elle ait accueilli le leader de la Ligue 2, cette équipe de Saïda a laissé filer une grande occasion de prendre ses trois précieux points. Le WAT n’a pas montré grand-chose durant tout le temps de jeu, mais la tactique de Osmane a permis au WAT de revenir au bercail avec un point inespéré.

L’équipe de Saïda laisse filer deux précieux points

Avec un bon moral après avoir réussi à arracher une précuise victoire en déplacement à Mostaganem, les joueurs ont perçu pas moins de six millions de centimes comme prime du succès. Le moral de l’équipe était au beau fixe et en accueillant le leader de cette Ligue 2 professionnelle, tout le monde s’attendait à un vrai départ du MCS pour cette saison. Mais finalement, la bande à Osmane a confirmé qu’elle est incapable de provoquer le déclic. L’équipe de Saïda a encore laissé filer deux précieux points qui vaudront leur pesant d’or à la fin de la saison.

La touche de l’entraîneur manque à cette équipe de Saïda

Le MCS avait tous les paramètres pour gagner ce match face au WAT, mais les joueurs n’ont pas réussi à gagner ce premier match à domicile et en fin de compte l’équipe de Saïda s’est contentée de partager les points de cette confrontation où tout le monde a remarqué qu’il n’y avait pas cette touche de l’entraîneur, surtout en première période où le WAT a bien quadrillé le milieu de terrain. Le MCS pouvait faire la différence sur les couloirs, mais le staff technique a laissé les joueurs se hasarder avec de longues passes, ce qui permis à la défense de Tlemcen de jouer à l’aise et d’écarter à chaque fois le danger.

Les changements ratés de Osmane

Dekhinet profite de l’indisponibilité de Messali

Deux minutes pour Bendoukha

Ali Fergani a mis dans le bain le jeune Dekhinet. Le défenseur central n’est pas à sa première apparition en tant que titulaire au sein du CAB, cette saison. Contre l’USMBA, Dekhinet était dans le onze rentrant et il avait marqué un but pour son équipe. En dépit de sa bonne prestation, selon des observateurs sportifs qui étaient présents au stade du 24- Février. Le jeune Dekhinet, 20 ans, issu du cru, n’a plus joué. Il retrouve de nouveau le onze titulaire aux côtés d’Abderrezak Bitam. Ce dernier est à son 4e match d’affilée.

Et pour quelle prime ?

avait été aligné en seconde période aux côtés de Bitam, le défenseur. Il était attendu que l’équipe qui était alignée en seconde mitemps apparaisse contre Hadjout. Ça n’a pas été le cas, du moins pour la paire centrale. Le staff technique a préféré la paire BitamDekhinet. Du coup, Bendoukha s’est retrouvé sur le banc de touche. Ce qui n’est pas fait pour arranger les affaires du défenseur qui était le titulaire en 2013, sous la houlette de Fergani. Baisse de forme ? Mystère et boule de gomme.

çant par deux. Ce qui n’a pas été du goût du joueur. En règle générale, et dans la plupart des clubs, les joueurs qui jouent un match, quel que soit leur temps de jeu, touchent la totalité de la prime. La direction du club a vu la chose autrement. Comme le joueur aurait demandé des explications, il n’aurait pas eu droit à la prime, même pas la moitié.

Hadjidj ouvre son compteur buts

La première mi-temps s’étant soldée par un score vierge, tout le monde attendait un nouveau visage du MCS lors de la deuxième période. Mais finalement tous ceux qui attendaient un changement positif au sein de l’équipe ont eu tort malgré les changements faits. Amar B.

Pour ceux qui suivent le CAB attentivement, on rappelle qu’en amical, Bendoukha

Le staff technique a procédé à un changement de joueur à deux minutes de la fin de la partie. Bendoukha est rentré à la place de Hadjidj. Le CAB tenait absolument à préserver sa cage vide. Jusque-là, rien d’anormal. Mais une question mérite d’être posée : quelle sera le montant de la prime du défenseur ? Face à Médéa, on se rappelle qu’Aghilès Fergani est entré sur le terrain à la place de Debbih, à la 90’. Le président avait décidé de diviser la prime du rempla-

Titulaire contre l’USMMH, Hadjidj a ouvert son compteur. Un but victorieux qui permet à son équipe de se rapprocher du prochain adversaire du CAB, en championnat. Le WAT, puisqu’il s’agit de cette équipe, leader de la Ligue 2. Quant à Hadjidj, qui a évolué sur le flanc gauche de l’attaque, il ne joue plus sur le côté gauche de la défense. Poste qui est désormais la propriété de Cherifi. Ce jeune de 20 ans, issu de l’académie de la FAF, a, semble-t-il, donné satisfaction. Il en est à son cinquième match consécutif. M. B.

Le MCS a encore une fois raté son match à domicile et depuis le début de la saison il n’arrive pas à gagner le moindre match à Saïda. La touche de l’entraîneur Osmane et de son staff est totalement absente depuis le début de la compétition et le club perd de précieux points dans des matchs qui sont largement à sa portée. La situation est très délicate et déjà les supporters demandent le limogeage de l’entraîneur. A. B.

Osmane dans une situation délicate

20

Deux minutes. Voilà à combien s’élève le temps de jeu de Fernando Llorente cette saison avec la Juventus de Turin. Le temps où il était annoncé en grandes pompes par la Juve semble déjà loin. Il y a 10 jours, la presse italienne évoquait déjà un malaise entre l’attaquant espagnol et son entraîneur, Antonio Conte, rapportant des difficultés d’adaptation au schéma de jeu et aux séances d’entraînement effectués sous les ordres de ce dernier. Llorente a bien des difficultés, mais il ne compte pas déjà plier bagages, alors que certaines rumeurs l’envoient déjà du côté de la Premier League. Le quotidien italien La Stampa a ainsi rapporté quelques déclarations du joueur, lâchées à ses amis. «Je suis surpris de ne jamais jouer. J’espérais que ca se passerait mieux au début, mais je vais continuer à travailler comme d’habitude. Quand on me donnera ma chance, je ne trahirais pas la confiance», a-t-il glissé. Selon La Stampa, Conte compte le faire débuter soit ce dimanche contre le Hellas Vérone, soit mercredi contre le Chievo.

JUVENTUS Llorente prêt à faire taire ses détracteurs

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

www.lebuteur.com

Quand Messi humiliait publiquement Guardiola

BARÇA

Coup d’œil

International
PSG

Sous ses airs de premier communiant, Lionel Messi cacherait en réalité une personnalité assez sombre. Rattrapé par le fisc espagnol pour défaut de paiement, l'Argentin n'a pas été épargné par les rumeurs. Gerard Deulofeu et Alejandro Grimaldo, ses partenaires en U19 au Barça, avaient révélé à El Confidencial que La Pulga se comportait comme un petit roitelet au sein de son propre vestiaire. Quelques semaines plus tard, c'était au tour de Romario, champion du monde en 1994, d'en rajouter. L'ancienne star de la Seleçao avait estimé sur Twitter que le petit prodige du Camp Nou était atteint du syndrome d'Asperger, une forme légère d'autisme. Aujourd'hui, c'est au tour de Hans Backe, ex-coach du FC Copenhague et du Red Bull New York, de charger le quadruple Ballon d'Or. Sur le plateau de Superlive, diffusé sur la chaîne suédoise TV4, Backe a raconté une anecdote datant de l'ère Guardiola. «C'était 3 heures avant le coup d'envoi d'un match. Tous les joueurs étaient assis, occupés à

André Villas-Boas a entraîné Radamel Falcao à Porto lors de la saison 2010-2011. Le manager de Tottenham garde un excellent souvenir de l’attaquant colombien. «Pour moi, Falcao est le buteur le plus performant au monde. Je n’ai jamais vu un joueur aussi précis dans le dernier geste. C’est un joueur extrêmement professionnel, qui a beaucoup travaillé sa technique et qui a souvent le geste juste, incisif, doté d’une détente et d’un timing incroyables», explique le technicien portugais dans les colonnes de L’Equipe. Villas-Boas poursuit, admiratif de l'actuel attaquant de l'AS Monaco : «Il a une hygiène de vie qui lui permet d’éviter les blessures, effectue souvent du travail en plus après les séances. C’est un joueur qui a un impact fabuleux sur le groupe parce qu’il s’investit toujours à fond dans ce qu’il entreprend.»

Villas-Boas «Falcao ? Le buteur le plus performant du monde»

AS MONACO

C’est un jeu en vogue en ce moment sur la planète foot : battre chaque semaine ou presque un record en matière de salaire. Cristiano Ronaldo a placé la barre très haut puisque l’attaquant du Real Madrid, désormais lié au club espagnol jusqu’en 2018, devrait toucher près de 21 M€ par an d’ici là. Zlatan Ibrahimovic fait un beau challenger, lui qui devrait bientôt signer un nouveau bail au PSG et gagner environ 16 M€ annuels. Autre candidat en piste, Andres Iniesta. A en croire le quotidien espagnol Marca, le milieu de terrain du FC Barcelone, qui avait, selon la rumeur, rejeté une offre de 12 M€ par an la semaine dernière, en demanderait 17. Si les dirigeants Blaugrana venaient à céder, l’international espagnol deviendrait donc le deuxième joueur le mieux payé du monde, devant Zlatan et son partenaire Lionel Messi (dont les émoluments sont également estimés à 16 M€ annuels).

Iniesta veut passer devant Ibrahimovic

manger, lorsque Messi a commandé un Coca. Guardiola a répondu : 'Non, on ne boit pas un soda 3 heures avant un match'. Messi s'est alors levé de sa chaise et il est revenu peu après avec une canette de Coca. Il l'a ouverte et bue sous les yeux de Guardiola. Imaginez ce qu'il se passe lorsqu'un grand joueur comme Lionel Messi contredit ouvertement son entraîneur ! C'était une guerre que Guardiola ne pouvait pas gagner. C'est impossible», explique-t-il. Un comportement de diva que l'on imaginait impossible dans le chef de Leo. Toutefois, difficile de vérifier si les propos de Backe sont exacts. En effet, l'homme âgé de 61 ans n'a jamais travaillé avec Messi ni avec l'actuel coach du Bayern. Comment celuici a-t-il pu être au courant de cette humiliation publique ? Ce secret de vestiaire lui a-t-il été dévoilé par Rafael Marquez ou ierry Henry, passés tous les deux par le Barça et New York ? Le Suédois a pourtant confirmé ses dires, arguant qu'en cas de problème, il disposait «d'une armée d'avocats».

Depuis son arrivée à la tête du Paris SaintGermain, lors de l’été 2011, Nasser Al-Khelaïfi a eu sous ses ordres trois entraîneurs : Antoine Kombouaré, Carlo Ancelotti et actuellement Laurent Blanc. Démis de ses fonctions seulement six mois après l’arrivée de Nasser Al-Khelaïfi à la tête du PSG, et alors que Paris était en tête de la Ligue 1, Antoine Kombouaré conserve un certain respect pour l’homme. «Le premier mot qui me vient à l’esprit, c’est discrétion. Il était à Doha quand je suis allé rencontrer le prince Tamim en juin 2011. Je leur avais dit que je comprendrais qu’ils se séparent de moi. Mais ils m’avaient alors exprimé leur confiance. Nasser n’a jamais cherché à s’immiscer dans mes choix. Il lui arrivait simplement de me parler de ses rêves de recruter un jour des joueurs comme Cristiano Ronaldo. Quand Leonardo m’a annoncé mon départ, Nasser m’a appelé : ’’Coach, je suis désolé’’», se souvient Kombouaré dans L’Equipe Magazine.

«Al-Khelaïfi n’a jamais cherché à s’immiscer dans mes choix»

Kombouaré

Valdes sondé par le Real Madrid ?

NAPLES Intérêt pour un défenseur du FC Porto A la recherche d’un défenseur central

Il l’a dit et répété : Victor Valdès veut quitter le FC Barcelone à la fin de son contrat, qui prendra fin en fin de saison. «Mon choix n’a pas changé. Je suis heureux de rester cette saison, mais après, je m’en vais», a récemment déclaré le gardien catalan. Le futur départ de Victor Valdès a déjà alerté les sirènes de plusieurs formations européennes… dont une plus que surprenante. D’après les informations du journal ibérique As, le Real Madrid, ennemi de toujours du FC Barcelone, aurait tenté une approche au sujet du portier espagnol. Avec les difficultés rencontrées par Iker Casillas, la direction merengue pourrait bien être tentée de s’en séparer la saison prochaine et tenter de faire peau neuve dans son but. Reste à savoir si le principal intéressé, Victor Valdès, sera séduit par l’idée de rejoindre le rival numéro 1. Le journal rapporte également que ibaut Courtois est toujours pisté par le FC Barcelone pour pallier le départ de Victor Valdès.

Amené à trancher entre le Parisien Zlatan Ibrahimovic et le Monégasque Radamel Falcao, Karl-Heinz Rummenigge, président du conseil d’administration du Bayern Munich, trouve l'attaquant suédois meilleur que son homologue colombien, dans L'Equipe : «Ibra est plus fort car il est plus complet.» Franck Beckenbauer, membre du directoire du club allemand, appuie les propos de son collègue : «Ibra inspire le respect. Peu de défenseurs osent le toucher. Falcao, lui, est redoutable de sang-froid et d’efficacité, mais doit le confirmer au plus haut niveau car il n’a pas encore joué la Ligue des champions.»

Rummenigge préfère Ibra à Falcao

pour cet hiver, la formation de Naples pourrait se tourner du côté du Portugal pour trouver son bonheur. Selon Calciomercato, les dirigeants napolitains suivraient Nicolas Otamendi (FC Porto).

PSG-Monaco (20h) AS Roma-Lazio Rome (14h) Manchester City-Manchester United (16h) AC Milan-Naples (19h45)

Les plus belles affiches de ce dimanche :

De retour cet été à Chelsea après cinq ans d’absence, José Mourinho entend bien redorer le blason des Blues. Interrogé en conférence de presse vendredi, le technicien portugais s’est permis de tacler indirectement ses récents prédécesseurs, dont il n’a pas du tout apprécié la tactique employée ces deux dernières années à Chelsea. «Nous n'avons rien perdu. Nous n'avons pas encore terminé troisième en Ligue des champions pour être reversé en Ligue Europa et nous n'avons pas encore terminé troisième du championnat. Je n'aime pas la manière dont jouait Chelsea ces deux dernières saisons. Le club non plus et nous voulons changer ça», explique José Mourinho, qui souhaite rapidement rebondir après avoir enchaîné deux défaites consécutives cette semaine. La défaite de Chelsea à domicile contre Bâle (1-2) en Ligue des champions fait un peu tache pour le club londonien, dont le début de saison soulève, pour l’instant, pas mal d’interrogations quant à la mise en place de la tactique voulue par l’entraîneur José Mourinho. Mais lorsqu’un journaliste prononce le mot crise en conférence de presse, le «Special One», faussement candide, fait du «Special One» : «Une crise ? Où ça ? en Syrie ? Ah non, à Chelsea… Non, il n’y a pas de crise.»

Mourinho «Une crise ? Où ça ? En Syrie ?»

Coup d’œil

Chelsea

International

www.lebuteur.com

Critiqué par Florentino Pérez, le président du Real Madrid, qui a déclaré que «Mesut Özil ne supportait pas la pression», l'Allemand peut compter sur le soutien indéfectible de son entraîneur à Arsenal, Arsène Wenger, qui l'a défendu dans e Daily Express : «Il ne pouvait pas supporter la pression à Madrid ? Moi, je n’ai rien vu du tout. Il a 24 ans, il a plus de 50 sélections avec l’Allemagne. Quand vous jouez pour un aussi grand pays que l’Allemagne, vous êtes aussi sous une grande pression. Il a remporté le championnat avec le Real Madrid et la pression y était déjà. Donc, je ne comprends pas pourquoi ils inventent tout ça. Il s’est bien intégré dans le groupe. Je pense qu’il n’est pas encore au top physiquement, mais, dans l’ensemble, nous sommes très heureux de l’avoir avec nous. Bien qu’il faille encore un peu de temps pour qu’il s’adapte au football de la Premier League, plus vigoureux et physique que la Liga, une fois que ce sera fait, il sera encore meilleur qu’aujourd’hui.»

Wenger : «Özil sera encore plus fort»
ARSENAL

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

Vers un échange SongEl Shaarawy ?

AC MILAN

21

José Mourinho a clairement prévenu Juan Mata qu'il devait progresser dans son repli défensif s'il voulait retrouver une place de titulaire à Chelsea. Le milieu offensif espagnol n'est, en effet, plus systématiquement aligné depuis le retour du technicien lusitanien chez les Blues. «C'est une chose de jouer avec Ramires et Oscar et Mata comme un numéro 10 derrière l'attaquant. Ses passes et sa lecture du jeu sont intelligentes et ses actions fantastiques parce qu'il a beaucoup de talent», a déclaré le «Mou». «Mais cela en est une autre que de s'adapter à la façon dont nous voulons jouer...», a-t-il ajouté. En clair, soit Mata défend, soit il reste sur le banc. José Mourinho en disait beaucoup de bien en début de saison. Josh McEachran a été prêté à Watford, pensionnaire de Championship, entraîné par un ancien de la maison des Blues, Gianfranco Zola. Le site officiel du club londonien confirme que le jeune Anglais de 20 ans sera prêté aux Hornets jusqu’au 2 janvier. Auteur de 22 apparitions sous le maillot de son club formateur, le milieu défensif a été prêté à Swansea en 2011-2012 et à Middlesbrough la saison dernière.

«Mata doit défendre, sinon...»

Arsène Wenger, le technicien français d'Arsenal, a été approché par les dirigeants du Paris Saint-Germain pour prendre les commandes de leur club au départ de Carlo Ancelotti. L'ancien coach de l'AS Monaco n'est finalement pas venu puisqu'il voulait, comme ses dirigeants, continuer de servir Arsenal. Cependant, les choses pourraient changer l'été prochain si Laurent Blanc n'arrive pas à épater ses dirigeants, notamment en réalisant le doublé championnat-Ligue des champions cette saison. D'après le tabloïd anglais The Daily Express, l'entraîneur français des Gunners pourrait être remplacé à la fin de la saison par Antonio Conte, l'actuel coach de la Juventus de Turin. Wenger, qui sera en fin de contrat avec Arsenal en juin prochain, n'aurait pas encore prolongé. Pour lui succéder, ses dirigeants auraient placé le nom de Conte en tête de leur liste. Si le coach italien de 44 ans venait effectivement à rejoindre le club londonien, l'arrivée d'Arsène Wenger au Paris Saint-Germain sonnerait alors comme une évidence au regard de l'intérêt que lui portent les Qataris.

Conte à Arsenal, Wenger au PSG ?

Pas facile d’exister derrière les Xavi, Busquets et autres Iniesta. En manque de temps de jeu depuis son arrivée au Barça à l’été 2012, Alexandre Song chercherait une porte de sortie, à quelques mois d’une Coupe du monde que le Cameroun pourrait disputer s’il écarte la Tunisie en barrage de la zone Afrique. Alors que Manchester United serait intéressé par le milieu de terrain, celui-ci pourrait également atterrir du côté de l’Italie et de l’AC Milan. Plusieurs médias italiens avancent, en effet, que le club rossonero pourrait tenter sa chance cet hiver avec une offre de 10M€ et proposer leur attaquant Stephen El Shaarawy comme possible monnaie d’échange si le Barça se montrait intéressé.

Un jeune prodige prêté

Très en vue lors des deux derniers matches de Manchester United, Wayne Rooney revient peu à peu à son meilleur niveau, à la veille d’un derby très attendu contre City demain après-midi. Son retour au premier plan a ravivé les souvenirs de son ancien partenaire en sélection, Jamie Carragher, qui se souvient encore des débuts internationaux de l’attaquant mancunien. L’ancien Red en a d’ailleurs profité pour comparer Rooney à Kenny Dalglish, l’une des plus grandes figures de l’histoire de Liverpool. «C’était en mars 2004 et l’Angleterre venait juste de perdre 1-0 contre la Suède. De retour dans le vestiaire, Steven Gerrard et moi étions en train de parler du jeune gars qui avait joué devant. ‘‘T’as vu ? C’est Kenny Dalglish’’, avais-je dit à Steven. Cela n’a aucune importance si Wayne joue avant-centre ou derrière l’attaquant, il est aussi efficace dans les deux rôles, comme l’était Kenny du temps de sa splendeur. L’amour et l’enthousiasme qu’il a pour le jeu me rappellent aussi Dalglish. (…) Je suis très heureux qu’il soit resté à United cet été parce que je ne comprenais pas pourquoi il voulait partir. Pourquoi risquer tout ce que vous avez construit pour quelques années à Chelsea ?», a écrit l’ancien défenseur de Liverpool dans sa chronique pour e Daily Mail.

Carragher compare Rooney à Dalglish

Manchester United

BAYERN MUNICH

Neymar aura tout tenté pour obtenir l'amitié de Mario Balotelli. Sans succès. La star du FC Barcelone a publiquement déclaré qu'il souhaiterait mieux connaître l'attaquant du Milan AC et devenir son ami. La réponse de l’intéressé n'a pourtant pas êté très amicale. Selon la revue chilienne El Grafico, le fantasque international italien préférerait devenir ami avec la fiancée de Neymar, l'actrice Bruna Marquezine. «J'aimerais être l'ami de la fiancée de Neymar», a-t-il déclaré, selon la publication. Une réponse ironique, qui cacherait pourtant le respect de la star italienne pour l'ancien joueur du FC Santos. Les deux athlètes ont échangé des messages depuis Twitter lors de l'arrivée de Neymar en Catalogne.

Balotelli : «Neymar ? J'aimerais plutôt devenir ami avec sa fiancée»

INTER MILAN

Montoya dans le viseur

Selon La Gazzetta dello Sport, l'Inter Milan envisagerait sérieusement de lancer une offensive sur Martin Montoya, le latéral droit du FC Barcelone. Sous contrat jusqu’en juin 2014, Martin Moya, le latéral droit du FC Barcelone, pourrait faire l’objet d’une offre de la part de l’Inter Milan. Selon La Gazzetta dello Sport, les Nerazzurri se verraient bien le récupérer lors du mercato d’hiver. Arsenal ou encore Manchester United pourraient aussi se manifester.
Contact@lebuteur.com

Depuis son arrivée au Bayern Munich en 2011, Manuel Neuer a déjà participé à plus de 100 rencontres sous le maillot bavarois. C’est dire à quel point le gardien de la sélection allemande est important pour le champion d’Allemagne. Interrogé par le quotidien allemand Kicker, Manuel Neuer a indiqué qu’il espérait bien terminer sa carrière en Bavière : «Je suis sous contrat jusqu’en 2016 avec le Bayern Munich et j’espère bien aller au-delà. J’espère terminer ma carrière avec le club le plus titré d’Allemagne.» Avec 4 trophées, dont une Ligue des champions, ce choix semble justifié. Au plus grand plaisir des dirigeants munichois.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Neuer prêt à terminer sa carrière en Bavière

QUOTIDIEN SPORTIF ANNExE DE PANORAMA

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

22

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

www.lebuteur.com

«Un chirurgien américain m’a
Coup d’œil

International

dit que j’étais
«Le Barça reste pour moi la meilleure équipe du monde»
ma famille pouvions prendre la dé- faire va dans le bon sens. Mais aussi trouvé la compétition a tout de Votre équipe est-elle en mesure qu’on peut faire encore mieux. Et j’escision de parler à la presse. même surpris... de renverser cette année le champère sincèrement que mes coéquiVotre ancien coéquipier au J’ai eu de la chance. Je ne le cache pion en titre ? piers vivront à leur tour quelque Barça, Dani Alves, vous avait Non, je ne dirais pas «renverser» pas. Les médecins du club, Ricard chose de grand. proposé une partie de son foie... le PSG. Après l’ascension du club en Pruna et Daniel Medina, ont touQuel est le meilleur souvenir de Cela résume un peu tout ce que j’ai Ligue 1, le plus important est déjà de jours été avec moi pendant ma vos années barcelonaises ? réaliser une grosse saison. Bien sûr, convalescence. Ça a beaucoup vécu depuis mes 19 ans. Et je remerLa victoire en Ligue des chamon ne va pas cacher notre objectif : compté. Mais c’est surtout la passion cie encore mes coéquipiers, le club, jouer la Ligue des champions l’an du foot, l’envie de retrouver les ter- les entraîneurs et toutes les per- pions, en 2011, fait bien sûr partie de mes meilleurs sonnes qui m’ont soutenu. Sans eux, prochain. Les gens attendent beau- rains. s ouje n’aurais certainement pas pu reveEstimez-vous être un grand procoup de nous et du PSG au regard de nir. Même dans des grands clubs, fessionnel ou un miraculé ? la qualité de nos effecUn professionnel ? Oui, avec des grandes stars, tout le tifs. Contre Paris, c’est «Je ne sans doute, parce que j’ai monde est sur un pied d’égalité. clairement la rencontre me suis toujours aidé l’équipe et fait C’est ce qui nous a permis de de référence, le match jamais dit que test pour nous. On va y je ne rejouerais les sacrifices qu’il fallait toujours rester au haut nipour le groupe. Je suis cer- veau. Le foot reste un aller sans pression mais plus au foot» tainement un miraculé par sport d’équipe. Quand en étant très contents rapport à ce que j’ai vécu. on gagne, on gagne tous d’être premiers du chamUn chirurgien américain ensemble. Et quand on pionnat. m’a dit que j’avais énormément de perd aussi. C’est un peu Pourquoi avez-vous choisi de rechance et que j’étais un miraculé, comme une chaîne : venir à Monaco, où vous avez efquand il manque un donc je vais le croire. fectué vos débuts professionnels maillon, il faut faire les La manière dont Lance Armsil y a treize ans ? efforts pour le combler. trong a communiqué sur son Cela me permet de boucler la bouCela a été le cas avec moi. cancer vous a-t-elle incité à être cle. J’ai débuté ici à 19 ans. J’ai voulu Les joueurs se sont donné plus discret sur votre maladie ? revenir pour donner à mon tour ce A partir du moment où le club a énormément de mal pour que Monaco m’a apporté il y a treize ans. Je crois aussi que c’est un choix publié un communiqué et où cela a continuer à gagner des trointelligent pour finir ma carrière. Et été annoncé, il fallait que les choses phées et m’aider à être mieux dans ma peau. Et on a fait pareil je suis content pour ma famille : on se passent et que je récuvepour Tito Vilanova [l’entraîn’est pas très loin de Barcelone et la père. Lorsqu’on me parle nirs. C’était neur du FC Barcelone, de football, c’est oui. A vie ici n’est pas très différente. opéré d’une tumeur à la déjà une grande surprise de pouvoir partir du moment où on «Je n’ai En mars 2011, lorsqu’on vous a glande parotide]. Cela a jouer ce match-là. Alors, récupérer le rentre dans ma vie pri- jamais été décelé une tumeur au foie, vous brassard et soulever le trophée, quel fait la force du groupe. vée, c’est non. Il y a eu êtes-vous dit que vous ne joueprivilège ! beaucoup de respect par confronté au L’affaire de dopage dite riez plus jamais au football ? Sur le terrain, vous intervenez Puerto a ébranlé le Beaucoup de personnes, et c’est lo- rapport à cela. Moi seul et dopage» désormais davantage par anticisport espagnol. A-t-elle gique, ne me pation. Votre expérience à Baraussi secoué le FC Barvoyaient pas recelone a-t-elle également celone ? venir à la commodifié votre façon de jouer ? Il me semble que j’en ai entendu pétition. Et, J’ai passé six ans là-bas, et quand parler. On peut parler de dopage deux mois et pour tous les sports. Le cyclisme est tu as l’habitude de jouer d’une cerdemi après, j’ai concerné, l’athlétisme aussi, peut- taine manière et que cela a bien repris la compéêtre le football. Moi, je n’ai jamais fonctionné, c’est quelque chose que tition. J’ai eu la été confronté au dopage dans les tu n’oublies pas. C’est peut-être la chance d’être équipes avec lesquelles j’ai évolué. Je manière dont je joue le mieux au bien suivi médine crois pas que ce soit utile dans un foot. Mon placement découle calement. Même sport collectif. C’est la qualité du aussi de mon âge. J’essaie de dire à lors de la semes coéquipiers : «C’est plus facile joueur qui compte. Ce conde opération de te mettre dans cette situan’est pas parce qu’un [une greffe du joueur courra plus «Se qualifier tion-là.» L’important, c’est de foie en mars pouvoir partager. Je me vite qu’il sera particu2012], je ne me lièrement meilleur. pour la Coupe sers de ce que j’ai suis jamais dit Nous, pour l’instant, du monde sera vécu à Barceque je ne rejouelone pour apon n’a jamais eu de compliqué» rais plus au foot. porter mon problème et j’espère que Au contraire. Je expérience ça continuera comme ça. me suis dit : «Je aux plus Que vous a appris votre pasvais me soijeunes, ici, à Mosage à Barcelone entre 2007 et gner», et cela naco. 2013 ? vient crescendo. A Barcelone, tu as plus de presIl y a des jours sion que dans les autres clubs. Le où tu te sens Barça reste pour moi la meilleure bien et d’autres équipe du monde. Tu joues de gros moins. C’est matchs. Tu as la chance de gagner comme cela pas mal de trophées. C’est ce qui te dans la vie fait gagner en expérience. Aumême quand tu jourd’hui, je me sers de tout ce vécu n’es pas malade. pour pousser mon équipe à aller de La rapidité l’avant. Et pour dire à mes coéquiavec laquelle piers que ce qu’on est en train de vous avez re-

Opéré à deux reprises d’une tumeur au foie, l’ex-défenseur du FC Barcelone Eric Abidal a dû mettre plusieurs fois sa carrière entre parenthèses lors des trois dernières saisons. Nouvelle recrue et capitaine de l’AS Monaco, le joueur de 34 ans a aussi réintégré l’équipe de France. Il se confie au Monde.

un miraculé»

Avez-vous hésité à revenir en équipe de France ? Non. Pour moi, cela a toujours été une fierté de porter le maillot bleu. Le sélectionneur n’a pas eu à me convaincre. Cette équipe de France a-t-elle changé ? L’entraîneur et le staff ont changé. Les joueurs aussi, des jeunes sont arrivés. Mais l’état d’esprit et l’ambition sont les mêmes : se qualifier pour la Coupe du monde au Brésil. C’est compliqué. On est 2e du groupe. Ça aurait été mieux d’éviter les barrages, mais il faut être satisfait de notre parcours. Devant nous, c’est l’Espagne championne du monde ! Il reste un match contre la Finlande et les barrages. Cela a toujours été difficile pour la France de se qualifier. Cela ne date pas d’aujourd’hui. L’important est d’y arriver. Que pensez-vous pouvoir apporter aux Bleus ? De l’expérience, du vécu. Je pense avoir assez de recul pour dire : «Ça, c’est bien, ça c’est moins bien.» Surtout avec tout ce qui s’est passé auparavant. Il faut garder le positif et éliminer le négatif. Rêvez-vous de finir votre carrière au Brésil ? C’est une question piège. Mon objectif est d’aider Monaco à gagner des titres et à disputer la Ligue des champions la saison prochaine. Maintenant, jouer le Mondial et le gagner, ce serait une fin idéale. Comment qualifieriezvous votre histoire ? Je ne sais pas si j’incarne la belle histoire du foot français, mais je suis très heureux de ma vie et je ne la changerais pour rien au monde. In Le Monde

«Mon meilleur souvenir au Barça, la victoire en Ligue des champions en 2011»

«Avec Monaco, l’objectif est de jouer la Ligue des champions»

D écrassage
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

www.lebuteur.com

Dimanche 22 septembre 2013
Horaires des prières

N° 2413

Numéros utiles

«Jette le chanceux dans la rivière, il en ressortira avec un poisson dans la bouche.»
(Proverbe arabe)

Le proverbe du jour

Dimanche
Dohr Asr Maghreb Icha

16 Dhou El Kaada 1434

Prévisions météo pour Alger et ses environs
BIEN ENSOLEILLÉ 14 09 2013 A

23
A

DIMANCHE

Lundi
Fedjr Chourouk

: 12h41 : 16h08 : 18h48 : 20h06 : 05h10 : 06h37

BEAU TEMPS 14 09 2013

LUNDI

Révélations sur la bombe atomique qui a failli détruire New York

ACTUEL

Un drone, piloté par un militant du Pari pirate, a paisiblement survolé la foule réunie devant un meeting d'Angela Merkel, à Dresde, avant de s'échouer à quelques mètres de la chancelière. Une séquence qui crée la sensation mais pose quelques interrogations quant à la sécurité autour de l'élue. Cette initiative insolite tend à dénoncer la vidéosurveillance policière et ses opérations intrusives. Si la scène a visiblement amusé Angela Merkel, ce n'était pas là l'intention des instigateurs de ce survol peu commun. Le Parti pirate, une organisation libertaire qui plaide pour la démocratie directe et une meilleure transparence de la vie publique, comptait par ce biais dénoncer la vidéosurveillance policière. "Le but de cette action était de faire comprendre à la chancelière et au ministre de la Défense, Thomas de Maizière, ce que l'on ressent quand on est soi-même observé par un drone" a expliqué Markus Barenhoff, vice-président du Parti pirate, sur le site de l'organisation. De plus, cette intrusion était une manière de bousculer Thomas de Maizière, récemment à l'origine d'un scandale en Allemagne. En mai 2013, le ministre avait commandé un projet de drones à 508 millions d'euros pour finalement renoncer à les acquérir. En cause, ces derniers risquaient de "ne pas recevoir de certification des autorités aériennes européennes." précise Le Figaro. Le pilote de l'appareil, un informaticien de 23 ans qui commandait le drone par iPad, affirme sur le site internet de son Parti avoir été "contraint par la police" d'effectuer un atterrissage forcé près de la tribune "pour ne mettre personne en danger".

Un drone vient narguer Angela Merkel en plein meeting

Une bombe atomique américaine 260 fois plus puissante que celle d'Hiroshima a failli exploser en janvier 1961 en Caroline du Nord, selon un document "déclassifié" repris vendredi 20 septembre par le Guardian. Selon ce rapport obtenu par le journaliste Eric Schlosser en vertu de la loi sur le droit d'informer, un bombardier B-52 s'est alors disloqué en vol, laissant échapper deux bombes Mark 39 à hydrogène au-dessus de Goldsboro. L'une des deux s'est comportée exactement comme si elle avait été larguée intentionnellement, malgré les mécanismes de sécurité. Son parachute s'est ouvert et le processus de mise feu s'est enclenché. La catastrophe a été évitée d'extrême justesse grâce à un modeste interrupteur à faible voltage. Washington, Baltimore, Philadelphie et même New York auraient pu être touchées, ce qui représente plusieurs millions d'habitants. A l'époque, l'incident a donné lieu à d'intenses spéculations quant à sa gravité, mais les autorités américaines ont toujours nié que des vies aient été menacées en raison de mesures de sécurité insuffisantes. Dans le rapport rédigé huit ans après, Parker Jones, ingénieur aux laboratoires nationaux de Sandia chargés de la sécurité mécanique de l'arsenal nucléaire, écrit que trois des quatre dispositifs sensés empêcher une mise à feu accidentelle n'ont pas fonctionné correctement.

Pas toujours évident de bien manger. Vous pouvez, bien sûr, partir à la recherche de nouvelles recettes, mais il existe aussi des trucs simples pour manger mieux sans se compliquer lʼexistence. Voici 10 conseil qui devraient vous aider.

10 conseils pour manger plus de légumes
sésame), remuez une dernière fois et servez. Cʼest aussi simple que cela. 6. Faites-en une sauce Vous pouvez confectionner de fabuleuses sauces ou salsas crues ou cuites avec des tomates, des oignons, des poivrons, des champignons et des légumes verts, préparés séparément, ensemble, ou mélangés avec dʼautres légumes. Servez la sauce sur du poulet, du porc, des pâtes ou tout autre plat de votre choix. 7. Mettez-les dans une omelette La plupart des légumes peuvent entrer dans la composition dʼune omelette, surtout lorsquʼon leur ajoute un peu de fromage râpé. Oignon, poivron, tomate, champignon et pomme de terre viennent naturellement à lʼesprit, mais il y en a bien dʼautres. 8. Râpez-les et ajoutez-les à de la viande hachée Burgers ou pains de viande y gagneront en saveur et en valeur nutritionnelle. Râpez finement lʼéquivalent dʼune tasse de carottes, courgettes, poivrons, champignons, épinards ou autres légumes verts, sans oublier les oignons, et ajoutezles à votre préparation de viande avant de la faire cuire. 9. Servez-les en farce Farcissez-en une volaille, garnissez un rôti de poitrine de gros morceaux de légumes, ou roulez-les dans des filets de boeuf ou de poulet. 10. Adaptez vos recettes pour les inclure Ajoutez des épinards hachés et cuits ou des carottes râpées dans votre sauce à lasagne. Augmentez la quantité de légumes et réduisez dʼautant la quantité de viande que vous utilisez normalement dans vos soupes, vos ragoûts ou vos casseroles. Ou ajoutez des légumes cuits et des haricots aux ziti, aux manicotti farcis ou à dʼautres plats de pâtes.

Matin : 20 °C A-M : 25 ° C Vent : 11 km/h Direction : N.E.

Matin : 18 °C A-M : 26 ° C Vent : 7 km/h Direction : N.

Recette Beignets de sardines

1. Servez-les tels quels Chaque jour, au souper, mettez une assiette de crudités sur la table, par exemple des concombres, des tomates, des carottes, du céleri et des poivrons. Accompagnez-les dʼune trempette, en variant la recette : salsa, sauce aux herbes, vinaigrette, sauce au lait et fromage bleu passés au mélangeur, etc. Comme tout le monde apprécie la fraîcheur et le croquant des légumes crus, il y a fort à parier quʼil ne restera rien dans lʼassiette. 2. Servez-les en salade Une poignée de verdures en sachet, quelques tomates cerises, des tranches de concombre ou de pomme, et voilà une salade saine et délicieuse prête en quelques minutes. Cʼest une bonne façon de commencer le repas du soir. 3. Faites-les rôtir La plupart des légumes gagnent en saveur quand on les fait rôtir au four avec de lʼhuile dʼolive, du vinaigre, du sel, du poivre et de lʼail. Lʼété, servez des champignons, des courgettes, des tomates, des oignons et des poivrons, lʼhiver, des légumes racines : panais, navet, betterave, carotte. pomme de terre, etc. Coupez dʼabord les légumes en gros morceaux, roulez-les dans le mélange dʼhuile, de vinaigre et dʼassaisonnements pour bien les enduire, mettez-les dans un plat à rôtir, et faites-les cuire à feu moyen, 20 à 40 minutes, selon lʼépaisseur des morceaux. Choisissez des légumes ayant la même texture et faites en sorte que les morceaux soient dʼégale grosseur afin que la cuisson soit uniforme.

On dit souvent que les amandes sont trop grasses ou trop salées... Mais au contraire, elles sont pleines de vertus ! Bonnes pour le cœur, excellentes pour l’estomac et le transit, antioxydantes... Il suffit de savoir comment les consommer ! Le point avec le Dr Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste.

Il y a 100 ans, un Iranien avait déjà proposé un système pour prévenir les séismes
Comment anticiper les séismes pour préserver des milliers de vies ? Si cette question a dû tourmenter les hommes depuis fort longtemps, c'est en 1868 que l'Américain J.D. Cooper proposa, pour la première fois, semble-t-il, un système d'alerte précoce, qu'il décrivit dans un article publié par le San Francisco Daily Bulletin. Cependant, étant donné les moyens de diffusion et de communication de l'époque, la plupart des pays concernés par ces catastrophes naturelles n'eurent pas vent de l'innovation. Mais un modeste télégraphiste iranien fit lui preuve d'inventivité. Nombre d'opérateurs de télégraphe de la fin du XIXe siècle - en NouvelleZélande, en Suisse, au Chili, dans les Caraïbes et ailleurs - avaient remarqué un mouvement inhabituel de l'aiguille aimantée de leur instrument de travail quelques secondes avant un tremblement de terre. Et Yusef, télégraphiste dans la ville désertique et reculée de Kerman (Iran), dès 1897, était de ceux-là. Lors d'un séisme, il mit à profit les 6 secondes d'avertissement données par son aiguille pour exhorter ses collègues à évacuer le bâtiment. Et cela l'inspira. En 1909, dans un journal persan, The New Iran, il suggéra l'idée d'un système de détection basé sur son expérience. "Je suis sûr que si un instrument plus sophistiqué [qu'un appareil de télégraphe] est construit, quelques minutes après le signal anormal de son aiguille, le tremblement de terre se fera sentir", expliquait-il.

Sandra Bullock a eu beaucoup de mal à se remettre de son divorce. L'actrice de 49 ans s'est séparée de son ex-mari Jesse James en 2010 alors que plusieurs femmes affirmaient avoir eu des aventures avec lui. Aujourd'hui, remise de cette difficile rupture, elle est plus heureuse que jamais. ''J'étais détruite et j'avais le cour brisé, explique Sandra Bullock au journal britannique The Mirror. Je ne savais pas si j'allais me relever. Mais je me suis donné du temps. Vous ne croyez pas que ça finira par passer quand vous êtes en plein dedans, mais c'est le cas. J'ai tellement de chance d'avoir ce que j'ai. J'ai un enfant magnifique, des amis et une famille que j'adore.'' L'actrice oscarisée a adopté Louis, âgé aujourd'hui de 3 ans, en 2010, après avoir fait les démarches nécessaires avec Jesse, dont le nom ne figure pas sur les documents légaux d'adoption. Elle attribue sa résurrection au petit garçon et adore sa vie de mère célibataire. ''Cela ne me dérangeait pas d'être seule mais quand on a un enfant, on explore, on est entouré d'autres enfants, on sort dans le monde et on voit des choses, explique Sandra Bullock. Alors maintenant je vois des choses à travers ses yeux. Je n'avais jamais exploré et fait toutes les choses que j'aie pu faire ces trois dernières années. J'ai une vie merveilleuse actuellement parce que j'apprécie chaque moment avec cet incroyable petit homme. J'apprends à passer du bon temps à travers lui.''

Sandra Bullock : dévastée par son divorce

People

peau avant de la consommer. Si lʼamande est indéniablement une Attention aux réactions : Les oléagineux source de bienfaits pour votre santé au sont parmi les aliments les plus allerquotidien, elle en reste un aliment gras et gènes. Soyez donc prudents : si vous obriche, à consommer donc avec modéraservez une quelconque réaction suite à la tion. Dans vos plats ou nature, tenez consommation dʼamandes, comme des vous en à 30g par jour. lèvres qui gonflent, de lʼurticaire, des déIl se peut que la pellicule de lʼamande soit mangeaisons à l'intérieur de votre mal supportée par votre système digestif bouche ou des gonflements, adressez: riche en tanin, elle peut être irritante vous immédiatement à un médecin. pour les parois intestinales. Si vous observez effectivement une gêne, retirez la Demain : Amande douce et amande amère : quelle est la différence

Quelques mises en garde

Les vertus des amandes

4. Faites-en des soupes Réduits en purée, les légumes comme la pomme de terre, la carotte, la courge, le chou-fleur ou le brocoli (pour ne nommer quʼeux, mais il y en a bien dʼautres) donneront une soupe crémeuse et réconfortante. La recette est simple : dans une casserole de taille moyenne, faites revenir 1 tasse dʼoignon finement haché dans 1 cuiller à soupe dʼhuile végétale jusquʼà ce que lʼoignon soit cuit. Faites cuire le ou les autres légumes et mettez-les avec lʼoignon dans le mélangeur ou le robot-culinaire, et réduisez le tout en purée jusquʼà ce que la préparation soit lisse. Mettez la purée dans la casserole et diluez-la avec du bouillon ou du lait écrémé. Réchauffez, assaisonnez et servez. 5. Faites-les sauter Les légumes sautés sont généralement très savoureux. Choisissezen un que toute la famille aime et coupez-le en morceaux de la grosseur dʼune bouchée. Faites chauffer une poêle ou un petit wok à haute température, ajoutez de lʼhuile dʼolive, puis les morceaux de légume, et faites cuire en remuant constamment. A la fin de la cuisson, ajoutez les assaisonnements de votre choix (par exemple, sel, poivre et thym ; ou sauce soya et huile de

Ingrédients : Q 1 kg de sardine Q 200g de farine Q 2 œufs entiers Q 2 cuillères à soupe dʼhuile Q Sel Q Poivre Q 1 pincée de levure chimique Q 2 cuillères à soupe de persil haché Q 1 citron détaillé en rondelles Q 1 pincée de curry Q Huile pour la friture Préparation : Préparer les sardines : les laver et les nettoyer puis ôter les arêtes. Dans un récipient, mettre la farine, faire une fontaine, placer le sel, le poivre, la pincée de curry, la pincée

de levure, verser lʼhuile, les œufs battus et mélanger le tout au fouet afin dʼobtenir une sorte de pâte à crêpe assez épaisse. Si elle est trop épaisse ajouter une à deux cuillères à soupe dʼeau. Dans une poêle, mettre de lʼhuile, faire chauffer doucement sur le feu. Tremper les filets de sardines un à un dans la pâte, les accoler par deux et ensuite les plonger dans la poêle et faire frire. Egoutter sur du papier absorbant. Saupoudrer de persil, et décorer avec des rondelles de citron.

Lorsquʼon a une constipation occasionnelle légère, on peut la traiter avec des plantes en infusion. Il faut prendre trente grammes dʼestragon en feuilles et les faire infuser dans un litre dʼeau bouillante pendant dix minutes. Boire un bol, le matin à jeun et froid.

Lutter contre une légère constipation

A

stuce

Les légumes en conserves contiennent parfois plus de vitamines que les légumes frais
Les aliments en conserves sont stérilisés en étant soumis à de hautes températures (115 à 130°C) dans des récipients hermétiques. Ce traitement par la chaleur détruit les microbes, mais aussi une partie des vitamines. Un légume en conserve est donc moins riche en vitamines qu’un légume qui vient d’être récolté. Toutefois, les légumes frais perdent rapidement leurs vitamines, après avoir été récoltés (ex. : les épinards stockés à température ambiante perdent en deux jours environ 80% de leur vitamine C). Les légumes en conserves sont généralement traités rapidement après la récolte (en quelques heures), ce qui limite les pertes en vitamines. C’est pourquoi les légumes en conserves contiennent parfois plus de vitamines que les légumes frais.

Question

N ew s
Santé

Des chercheurs britanniques avaient mené une étude au sein du centre hospitalier de Birmingham. Ils étaient ainsi parvenus à prouver que les surfaces contenant au moins 60% de cuivre détruisaient de 90 à 95% des micro-organismes qui se trouvaient à leur contact. Une première expérimentation qui a été suivie par d'autres démarrées dans des établissements aux EtatsUnis, au Chili et au Japon. Des chercheurs ont ainsi décidé d'y consacrer une nouvelle étude aujourd'hui publiée dans la revue PLoS ONE et qui confirme l'efficacité de ce métal. Toutefois, l'équipe dirigée par le Dr Sarah Waynes s'est intéressée à un micro-organisme bien particulier : le norovirus responsable de la plupart des

Du cuivre pour lutter contre le virus de la gastro-entérite

FAUX !

Le

C hiffre du jour

gastro-entérites. En menant des expériences sur des souris, les chercheurs ont constaté que des alliages contenant au moins 60% de cuivre permettaient, à température ambiante, d'inactiver rapidement les norovirus murins. Le délai d'inactivation était initialement très rapide et proportionnel à la quantité de cuivre contenue dans l'alliage testé, notent les chercheurs. Grâce aux études menées, on sait désormais que le cuivre réduit le pouvoir infectieux des virus en s'attaquant à leur génome et notamment à un gène appelé VPg qui leur est essentiel pour infecter les organismes.

100

16:00 Kiosque 17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Le jt des nouvelles technos 17:30 Savoureuses escapades lointaines 18:00 360°-GEO 19:00 MaghrebOrient-Express 19:30 Journal (France 2) 20:00 Spéciale Allemagne : les élections en direct 21:25 TV5MONDE, le journal 21:35 Journal (RTS) 22:05 On n'est pas couché 01:05 TV5MONDE, le journal Afrique 01:15 Internationales 02:00 TV5MONDE, le journal 02:30 Cent regards sur le monde

12:00 Journal 12:25 Du côté de chez vous 12:40 Mentalist 13:35 Dr House 14:25 Dr House 15:20 Les experts : Miami 16:05 Les experts : Miami 17:00 Sept à huit 18:50 Là où je t'emmènerai 19:00 Journal 19:30 Du côté de chez vous 19:40 A la rencontre de... 19:50 Bébé mode d'emploi 19:00 Les experts 22:45 Les experts 00:00 Dexter 01:00 L'actualité du cinéma 01:05 A l'écoute 01:35 Le club de l'économie 02:05 Reportages 03:10 Musiques

11:05 Tout le monde veut prendre sa place 12:00 Journal 12:20 13h15, le dimanche... 13:05 Météo 13:10 Vivement dimanche 15:25 Grandeur nature 16:30 Stade 2 17:45 Point route 17:50 Vivement dimanche prochain 19:00 Journal 19:30 20h30 le dimanche 19:40 D'art d'art 19:41 Emission de solutions 19:42 Météo 19:45 Green Zone 21:35 Faites entrer l'accusé 23:20 Météo outremer 23:25 Histoires courtes 00:00 Vivement dimanche prochain

11:40 Météo 11:45 Le 12.45 12:05 Maison à vendre 13:50 D&CO, une semaine pour tout changer 16:20 66 minutes 17:40 66 minutes : grand format 18:40 Météo 18:45 Le 19.45 M6 19:05 E = M6 19:30 Sport 6 19:50 Capital 22:00 Enquête exclusive 23:30 Enquête exclusive 00:55 Météo 01:00 M6 Music

24

Dimanche 22 septembre 2013

N° 2413

www.lebuteur.com

Publicité

Anep : 541893- Le Buteur du 22-09-2013

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful