LES  PRATIQUES  ARTISTIQUES  PARTICIPATIVES  EN  CONTEXTE  SOCIAL   -­‐Un  regard  vers  l’engagement  artistique  en  milieu  social-­‐   Laura  Morales  López     Pour  citer  ce  document  :  Laura  Morales  López,   Les  pratiques  participatives  en  contexte  social,  Université   Paris  8,  France,  2012.       Note  :   Ce   document   est   une   version   électronique   de   la   table   de   contenus,   de   l’introduction   et   de   la   bibliographie   du   mémoire   de   master   en   Arts   plastiques   et   art   contemporain,   réalisé   sous   la   direction   académique   de   Gwenola   Wagon,   à   l’Université   Paris   8   Vincennes   -­‐   Saint   Denis,   soutenu   à   Paris   en   octobre   2012.   L’original,   l’exemplaire   en   entière   peut   se   consulter   au   secrétariat   de   l’UFR   Arts,   philosophie   et   esthétique  et  à  la  Bibliothèque  de  l’Université  Paris  8  (2  rue  de  la  Liberté  –  93526  Saint-­‐Denis).     ©  Laura  Morales  López,  2012.       Contact:  morales.lopez.laura@gmail.com  

 

LES PRATIQUES ARTISTIQUES PARTICIPATIVES EN CONTEXTE SOCIAL - Un regard vers l’engagement artistique en milieu social -

Laura MORALES
N° étudiant : 251822

Mémoire de Master sous la direction de Gwenola Wagon Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis UFR Arts, philosophie et esthétique Département Arts Plastiques Master 2 mention Arts Plastiques et Art Contemporain Spécialité Théorie et pratique de l’art contemporain et des nouveaux médias Session septembre 2012
   

TABLE  DE  MATIÈRES       INTRODUCTION                                       1.  DISCOURS  IDEOLOGIQUE  DE  LA  CRÉATION  EN  MILIEU  SOCIAL         1.1.  «  Sculpture  sociale  :  Sculpter  la  société  »             1.2.  Activer  la  participation  :  Un  modèle  de  création  ouverte     -­‐  7000  chênes  (1982)  de  Joseph  Beuys  -­‐               1.3.  Un  art  démocratique  :  «  Un  art  pour  tous  »             1.4.  «  Oeuvre  ouverte  »                   1.5.  «  Tout  homme  est  un  artiste  »                 2.  PRATIQUES  PARTICIPATIVES  EN  CONTEXTE  :  INVESTIR  AUTREMENT  LES  ESPACES     2.1.  Pratiques  «    insitu  »  :                   -­  Tappeto  Volante  (2001-­‐2007)  du  Laboratoire  d’Art  Urbain  Stalker  -­‐   -­  La  Piel  de  la  Memoria  (1999)  de  l’artiste  Suzanne  Lacy  et  Pilar  Riaño  -­‐   2.2.  Entre  l’institution  et  l’espace  public  :               -­‐  Musée  Précaire  Albinet  (2004)  de  l’artiste  Thomas  Hirschhorn  -­‐   2.3.  Position  de  l’artiste  face  à  l’action  en  espace  public           2.4.  Où  l’art  participatif  a-­‐t-­‐il  lieu  ?  -­‐  Soup/No  Soup  (2012)  de  l’artiste  Rirkrit  Tiravanija  -­‐       3.  L’ESTHÉTIQUE  RELATIONNELLE  VS.  ART  DIALOGIQUE           3.1.  L’esthétique  dialogique  de  Grant  Kester                 -­  Them  (2007)  de  l’artiste  Artur  Żmijewski  -­‐   3.2.  L’éthique  dans  l’art  participatif                   -­  Quand  la  foi  déplace  des  montagnes  (2002)  de  l’artiste  Francis  Alÿs  –     4.  MÉTHODOLOGIES  DE  TRAVAIL  DE  LA  DÉMARCHE  ARTISTIQUE         4.1.  «  L’artiste  comme  ethnographe  »               -­  Pictures  of  Garbage  (2008)  de  Vik  Muniz  –   4.2.  Visibilité  de  la  démarche  artistique                     5.  L’ART  COMME  EXPÉRIENCE                   5.1.  L’expérience  esthétique                 -­  La  Bataille  d'Orgreave  (2001)  de  l’artiste  Jeremy  Deller  –   5.2.  «  L’art  et  la  vie  confondus  »                   6.  L’IMPACT  DES  MÉDIAS  DANS  LA  VISIBILITÉ  DES  PROJETS     PARTICIPATIFS  SUR  LE  RÉSEAU  INTERNET               6.1  Le  Web  comme  support  de  création               -­‐  Mejor  Vida  Corp.  (1998  –  présent)  de  l’artiste  Minerva  Cuevas  -­‐   6.1.  Discours  idéologique  de  la  création  sur  l’Internet           6.2.  Le  média  est  le  média  vs.  Le  média  est  le  message           -­  La  première  phrase  collective  du  monde  (1999)  de  l’artiste  Douglas  Davis   -­  The  file  room  (1999)  de  l’artiste  Antoni  Muntadas  –     7.  CONCLUSION                       8.  BIBLIOGRAPHIE                     9.  ANNEXES     Portfolio  de  ma  pratique  artistique              

                         2                            5                            5                            7                          10                          12                          14                          16                          16                          23                          27                          29                          36                          39                          42                          51                          51                          55                          58                          61                          63                          67                          69                          70                          73  

                       81                          85                          88  

 

INTRODUCTION     Ce  travail  de  mémoire  est  tout  d’abord  inspiré  d’une  définition  idéologique  de  l’art,  telle  la   «  sculpture  sociale  ».  Une  conception  de  l’art  élargie  qui  nait  de  l’esprit  de  fusionner  l’art  à  la   vie.   La   principale   motivation   de   cette   recherche   consiste   donc   à   traiter   un   nombre   de   pratiques  artistiques  participatives,  avec  l’objectif  d’aborder  d’une  façon  analytique,  ce  que   ces  expériences  esthétiques  signifient  sur  un  plan  disciplinaire  plus  large  pour  le  public  de   l’œuvre,   notamment   pour   les   communautés   qui   se   voient   impliquées   dans   la   démarche   participative.       Comme   je   viens   de   l’évoquer,   l’objet   de   notre   étude   est   l’art   participatif,   qui   se   confond   parfois   à   l’art   social,   à   l’esthétique   relationnelle   et   même   à   l’art   communautaire,   est   désormais   définit   comme   un   type   d’art   qui   «  établit   [ses]   fondements   théoriques   dans   les   relations   interhumaines   et   leurs   contextes   sociaux  […]  ».   En   ce   sens,   l’historienne   de   l’art   Claire   Bishop   ajoute   que   «  les   artistes   pratiquant   cet   art,   ont   de   plus   en   plus   cherché   à   créer   des   situations,   lesquelles   invitent   les   spectateurs   à   devenir   participants   actifs   de   l’œuvre,   dans  un  dialogue  avec  leur  contexte  ».1       L’art   participatif   est   également   considéré   comme   une   forme   artistique,   mais   bien   aussi   comme  une  manière  de  penser  l’art,  qui  orchestre  la  participation  d’un  groupe  de  personnes   lors   de   la   mise   en   forme   d’une   démarche   artistique.   Dans   cette   voie   d’exploration,   l’artiste   contemporain   et   plus   proprement   celui   qui   pratique   un   art   participatif,   a   la   responsabilité   sociale  de  réfléchir  à  son  contexte,  à  sa  temporalité,  ainsi  qu’au  public  de  l’œuvre.     L’un   des   objectifs   majeurs   de   ce   mémoire   consiste   donc   à   analyser   différentes   formes   artistiques  relevant  d’une  telle  participation  ;  autant  sur  des  contextes  physiques  précis,  que   sur  des  supports  virtuels,  sur  le  plan  de  démarches  inscrites  dans  l’espace  institutionnel  ou   en   dehors   de   celui-­‐ci.   Il   deviendra   crucial   d’évaluer   non   seulement   le   produit   des   œuvres   participatives,  mais  aussi  le  processus,  les  effets  de  l’action,  les  portées  et  atteintes  du  projet,   aussi  bien  que  l’engagement  social  et  la  potentialité  de  l’œuvre  configurée  en  contexte  réel.     C’est   ainsi   que   cette   recherche   s’appuie   sur   un   cadre   pratique   composé   de   dix   projets   artistiques   inscrits   dans   cette   esthétique   de   l’art.   Nous   étudierons   notamment   l’emblématique   œuvre   de   Joseph   Beuys,   7000   chênes,  en   rapport   avec   la   définition   de   l’art   élargie;   nous   aborderons   également   la   performance   La   Bataille   d’Orgreave   de   Jeremy  
1  Claire  Bishop,  Participation,  Documents  of  Contemporary  Art,  MA,  MIT  Press,  2006,  p.  10.  

Deller  dans  le  but  d’approfondir  le  sens  de  l’expérience  artistique;   Soup/No  Soup  de  l’artiste   thaïlandais  Rirkrit  Taravanija,  représente  un  exemple  intéressant  qui  problématise  la  place   et  le  lieu  de  la  démarche  artistique  ;  par  ailleurs,  le  projet  artistique   Pictures  of  Garbage  de   l’artiste   brésilien   Vik   Muniz  constitue   un   projet   qui   nous   permettra   d’éclaircir   une   méthodologie  de  travail  de  l’artiste  travaillant  sur  le  milieu  social.  D’autres  exemples  comme   Tappeto  Volante  du  Laboratoire  d’Art  Urbain  Stalker,  La  peau  de  la  mémoire  de  Suzanne  Lacy   et  Pilar  Riaño  et   Le  Musée  Précaire  Albinet   de  l’artiste  suisse   Thomas  Hirschhorn,  illustrent   trois  démarches  participatives  qui  rendent  visibles  les  processus  de  réalisation  et  les  formes   d’exposer  dans  des  espaces  pas  toujours  institutionnels.       Nous   aborderons   également   la   performance   de   l’artiste   belge   Francis   Alÿs,   Quand   la   foi   déplace   des   montagnes,   une   œuvre   inscrite   dans   les   limites   de   la   définition   de   l’esthétique   relationnelle   et   celle   participative,   qui   touche   des   problématiques   propres   de   l’éthique   de   l’art  ;  Them,  de  l’artiste  et  réalisateur  Artur  Żmijewski  représente  une  démarche  comportant   de   l’art   dialogique,   qui   met   au   cœur   le   dialogue   comme   une   composante   importante   de   différentes   pratiques   artistiques   participatives  ;   Enfin,   The   major   vida   corp.,   de   l’artiste   mexicaine   Minerva   Cuevas,   aborde   la   question   des   propriétés   des   medias,   notamment   vis-­‐à-­‐ vis  d’un  exemple  de  pratique  activiste  d’ordre  collaboratif  sur  un  format  virtuel.       Si  nous  émettons  l’hypothèse  que  les  pratiques  participatives  sont  destinées  à  tenir  compte   du  contexte  et  de  la  communauté,  celles-­‐ci  impliquent  la  participation  d’une  communauté  à   une   expérience   qui   forme   l’œuvre.   En   vertu   de   cela,   nous   pouvons   dire   que   le   fait   de   participer   à   une   action   artistique,   représente   une   prise   de   pouvoir   de   la   communauté   qui   contribue  à  une  création  à  caractère  collectif.     A  partir  de  ce  postulat,  la  question  est  de  savoir  si  cette  participation  relève  d’une  véritable   démocratisation   de   la   participation.   Autrement   dit,   la   problématique   consiste   à   essayer   de   définir  le  type  d’expérience  du  spectateur.  Celle-­‐ci  est  fondamentale  dans  la  compréhension   de   l’implication   du   public   dans   le   processus   de   production   de   l’œuvre.   Quelle   est   alors   la   place  de  la  communauté  impliquée  dans  cette  démarche  qui  se  dit  participative  ?  Est-­‐ce  qu’il   s’envisage   une   transformation   du   statut   du   spectateur   qui   devient   désormais   un   collaborateur/acteur  ?   Si   ladite   communauté   devient   acteur   de   la   démarche   à   part   entière,   sa   collaboration   peut-­‐t-­‐elle   être   considérée   comme   un   type   de   démocratisation   de   la   participation  dans  l’art  ?      

Dès   lors,   cette   étude   cherche   également   à   évaluer   les   implications   et   répercutions   des   pratiques   participatives   vis-­‐à-­‐vis   des   communautés   avec   lesquelles   l’œuvre   s’insère  ;   Le   travail   des   artistes   qui   s’engagent   auprès   d’une   communauté,   transforme-­‐t-­‐il   ou   se     répercute-­‐t-­‐il  de  façon  importante  sur  la  réalité  d’une  telle  communauté  ?  L’action  artistique   peut-­‐elle   engendrer   de   véritables   changements   d’ordres   sociaux  ?   Ces   actions   s’inscrivent-­‐ elles  au  cœur  des  responsabilités  de  l’artiste  vis-­‐à-­‐vis  du  paradigme  de  l’art  de  nos  jours  ?       Si   l’art   participatif   modifie   véritablement   la   relation   entre   le   public   et   l’œuvre   -­‐   dont   le   principe   idéologique,   nous   l’avons   vu,   réside   dans   une   volonté   de   démocratiser   la   participation  du  public  et  essayer  de  viser  l’ambition  poursuivie  par  Beuys  -­‐  est-­‐ce  que  cela   définit   la   créativité   comme   un   droit   de   tous   les   individus  ?   La   participation   envisagée   par   une   communauté,   peut-­‐t-­‐elle   être   considérée   comme   un   pouvoir   donné   au   public  ?   Peut-­‐elle   être   considérée   comme   une   activation   politique   par   le   biais   de   la   participation   de   la   citoyenneté   ?   Quel   est   alors   le   rôle   de   ce   type   de   pratiques   artistiques   sociales   et   participatives  de  nos  jours  ?                                                                

8.  BIBLIOGRAPHIE       OUVRAGES  :     ANTOINE,   Jean-­‐Philippe,   La   traversée   du   XXe   siècle  :   Joseph   Beuys,   l’image   et   le   souvenir,   Genève,  MAMCO,  Les  presses  du  réel,  2011.     ARCHER,  Michael,  Out  of  the  Studio  dans  le  catalogue  d’exposition  Live  in  your  Head  –  Concept   and  Experiment  in  Britain  1965-­75,  Londres,  Whitechapel  Gallery,  2000.     ARDENNE,   Paul,   Un   art   contextuel  :   création   artistique   en   millieu   urbain,   en   situation,   d’intervention,  de  participation,  Paris,  Flammarion,  2002.     BENJAMIN,  Walter,   L’auteur  comme  producteur  en   Essais  sur  Bertolt  Brecht,  Paris,  Maspero,   1969.     BEUYS,  Joseph,  Par  la  présente,  je  n’appartiens  plus  à  l’art,  Paris,  L’Arche,  1988.     BEUYS,   Joseph,   Social   Sculpture,   Invisible   Sculpture,   Alternative   Society,   Free   International   University,  Conversation  With  Eddy  Devolder,  Gerpinnes  (Belgique),  Ed.  Tandem,  1990.     BEUYS,   Joseph,   LEBEER,   Irmeline,   L’art  ?   c’est   une   meilleure   idée  !,   Éditions   Jacqueline   Chambon,  1997,  p.  66-­‐67.     BISHOP,   Claire,   Participation,   Documents   of   Contemporary   Art,  Cambridge,  Massachusetts,  ,   MIT  Press,  2006.       BISHOP,  Claire,  SLADEN,  Mark,  Double  Agent,  Londres,  Institute  of  Contemporary  Art,  2008.     BOURRIAUD,  Nicolas,  L’Esthétique  relationnelle,  Dijon-­‐Quetigny,  Les  Presses  du  Réel,  2006.     BUREN,  Daniel,   À  force  de  descendre  dans  la  rue,  l’art  peut-­il  enfin  y  monter  ?,  Paris,  Sens  &   Tonka,  1998.     CARRILLO,  Jesús,  Arte  en  la  red,  Madrid,  Ensayos  de  cátedra,  2004.     CARRILLO,   Jesús,   LIPPARD,   Lucy,   FELSHIN   Nina,   Modos   de   Hacer   :   Arte   critico,   esfera   pública  y  acción  directa,  Salamanca,  Ediciones  de  la  Universidad  de  Salamanca,  2001.     CAUQUELIN,  Anne,  L’art  contemporain,  Paris,  PUF,  Collection  Que  sais-­‐je  ?,  1992.     DELLER,  Jeremy  (éd.),  The  English  Civil  War  Part  II  :  Personal  accounts  of  the  1984-­85  Miners   Strike,  Londres,  Artangel,  2002.     DEWEY,  John,  L’art  comme  expérience,  Volume  III,  Paris,  Editions  Farrago,  2005.         ECO,  Umberto,  L’œuvre  ouverte,  Paris,  Editions  du  Seuil,  1965.   FOREST,  Fred,  Pour  un  art  actuel  :  l’art  à  l’heure  d’Internet,  Paris,  L’Harmattan,  1998.   FOSTER,  Hal,  Le  retour  du  réel  :  Situation  actuelle  de  l’avant-­garde,  Bruxelles,  La  Lettre  Volée,   2005.  

HEIN,  Hein,   The  Museum  in  Transition:  A  pilosophical  Perspective,  Washington,  Smithsonian   Institution  Press,  2000.     HIRSCHHORN,   Thomas,   CHAPUIS,   Yvane,   Musée   Précaire   Albinet,   Quartier   du   Landy,   Aubervilliers,  2004,  Éd.  Xavier  Barral/Les  Laboratoires  d’Aubervilliers,  2006.     KAPROW,  Allan,  L’art  et  la  vie  confondus,  Paris,  Éditions  du  Centre  Pompidou,  1996.     KESTER,  Grant,  Dialogical  Aesthetics,  Conversation  Pieces  :  Community  and  Communication  in                   Modern  Art,  Berkeley,  University  of  California  Press,  2004.     KNIGHT,  Cher  Krause,  Public  Art  :  Theory,  practice  and  populism,  MA,  MIT,  Blackwell,  2008.     LACY,  Suzanne,  dir.,  Mapping  the  Terrain  :  New  genre  public  Art,  Seattle,  Bay  Press,  1995.     LATARJET,  Bertrand,  KAHN,  Frederic  (Dir.),  Nouveaux  Territoires  de  l’Art,  Paris,  Seuil,  1993.     LIPPARD,  Lucy,   Six  years  :  The  Dematerialization  of  the  Art  Objects  from  1966  to  1972,  New   York,  Praeger,  1973.     MAUSS,  Marcel,   Essai  sur  le  don:  Forme  et  raison  de  l'échange  dans  les  sociétés  archaïques  In   Sociologie  et  Anthropologie,  Pa  ris,  PUF,  Collection  Quadrige,  1973,  149-­‐279.       MCLUHAN,  Marshall,  QUENTIN,  Fiore,  The  Medium  is  the  message,  An  inventory  of  Effects,   Bantam  Books,  New  York,  1967.       POPPER,  Frank,  Art,  action  et  participation  :  l’artiste  et  la  créativité  d’aujourdhui,  Paris,     Klincksieck,  1985.     RANCIÈRE,  Jacques,  Le  spectateur  émancipé,  Paris,  La  Fabrique  Éditions,  2008.     RIAÑO,   Pilar,   LACY   Suzanne,   Arte,   memoria   y   violencia.   Reflexiones   sobre   la   ciudad,   Encuentros   artísticos   con   el   dolor,   la   memoria   la   violencia:   antropología,   arte   público   y   conmemoración;   Hacer   arte   público   como   memoria   colectiva,   como   metáfora   y   como   acción,   Medellín,  Éd.  Corporación  Región,  2003.     VAN   ESSCHE,   Éric,   Les   formes   contemporaines   de   l’art   engagé  :   De   l’art   contextuel   aux   nouvelles  pratiques  documentaires,  Bruxelles,  La  Lettre  volée,  2007.       ARTICLES  :     ALYS,   Francis,   A   thousand   words  :   Francis   Alÿs   talks   about   When   Faith   Moves   Mountains,   in   Artforum,  2002,  p.  147-­‐149.     BISHOP,  Claire,  The  social  Turn  :  Collaboration  and  its  Discontents,  in  Artforum,  février  2006.     BOURRIAUD,  Nicolas,  Berlin  letter  about  relational  aesthetics,  in  Claire  Deherty  éditions,   Contemporary  Art  :  from  studio  to  situation,  Londres,  Black  Dog  Pub,  2004,  pp.  66-­‐69.     BURSTEIN,   Amanda,   Quand   la   fois   déplace   des   montagnes  :   L’éthique   et   l’art   relationnel   in   Revue  Esse  N°    73,  Commerce  :  L’art  comme  transaction,  Montreal,  2011,  p.  24-­‐29.     LEBRUN,  Jérôme,  L’art  social  et  l’art  engagé  in  Art  Press,  n°  337,  2006.  

  RIAÑO,  Pilar,   Encuentros  artísticos  con  el  dolor,  las  memorias  y  la  violencia,  in  Iconos,  Revue   de  Sciences  Sociales,  n°  21,  Quito,  2005,  pp.  91  –  104.       RUSHTON,   Steve,   Tweedledum   and   Tweedledee   resolved   to   have   a   battle,   in   Experience,   Memory,  Re-­enactment,  Rotterdam,  A.  M.,  2005,  pp.  8  –  10.     THELY,   Nicolas,   Manières   de   faire  :   pratique   et   engagement   de   l’artiste   contemporain   in   Revue  de  Sciences  humaines,  n°  11,  L’engagement,  octobre  2006.       CATALOGUES  D’EXPOSITIONS     LA   TRIENNALE   2012   -­   INTENSE   PROXIMITY   (Commissariat:   Okwui   Enwezor   (Dir.)   avec   Melanie  Bouteloup,  Abdellah  Karroum,  Émelie  Renard  et  Claire  Staebler),  CNAP  et  Palais  de   Tokyo,  Paris,  Avril  –  Août,  2012.     LIVING   AS   FORM  :   Socially   Engaged   Art   Form   1991-­2011   (Commissariat  :   Nato   Thompson),   Cambridge,  Massachusetts  and  London,  England,  Creative  Time  Books  The  MIT  Press,  2012.       THE  ART  OF  PARTICIPATION  -­  1950  to  Now  (Commissariat:  Boris  Groys  et  Rudolf  Frieling),   Museum  of  Modern  Art  San  Francisco,  USA,  Thames  &  Hudson,  2008.         SITOGRAPHIE  :     Entretien  de  l’artiste  Vik  Muniz  à  propos  de  Pictures  of  Garbage  :   Site   Internet:  http://www.rue89.com/planete89/2011/03/24/le-­‐film-­‐waste-­‐land-­‐quand-­‐la-­‐ decharge-­‐devient-­‐conte-­‐de-­‐fee-­‐196678     Film  THEM  de  l’artiste  Artur  Żmijewski  :     Site  Internet  :  http://www.artmuseum.pl/filmoteka/?id=1&l=1     Making  of  du  projet  Quand  la  foi  déplace  des  montagnes  (2002)  de  Francis  Alÿs  :   Site  officiel  de  l’artiste  Francis  Alÿs  :  http://www.francisalys.com/public/cuandolafe.html     Manifeste  du  Net  Art  de  Natalie  Bookchin  (1999)  :     Site  Internet:  http://easylife.org/netart/  (Consulté  le  10  avril  2012).       Manifeste  du  Net  Art  de  la  Société  Anonyme  (1999):     Site  Internet:  http://aleph-­‐-­‐arts.org/pens/index.htm  (Consulté  le  10  avril  2012).     Site  officiel  du  projet  Mejor  Vida  Corp.  de  l’artiste  Minerva  Cuevas:   http://www.irational.org/mvc/english.html     Site  officiel  du  projet  Tappeto  Volante  du  Laboratoire  d’Art  Urbain  Stalker  :   http://www.stalkerlab.org/TAPPETOVOLANTE/inaugurazione.html     Site  Internet  de  l’oeuvre  The  file  room  d’  Antoni  Muntadas  :     http://www.thefileroom.org/     Site  internet  de  l’oeuvre  The  world’s  first  collaborative  sentence  de  Douglas  Davis  :   http://artport.whitney.org/collection/davis/Sentence/sentence1.html