You are on page 1of 22

Observatoire Régional des Arts et de la Culture en Limousin

Enquête sur les demandeurs d’emploi


inscrits auprès de l’ANPE Limousin
au premier semestre 2008
comme intermittents* dans les activités
du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel

* déclarés comme tels par les employeurs et inscrits comme tels comme demandeurs d’emploi, ce qui ne signifie pas qu’ils étaient systématiquement
bénéficiaires du régime spécifique d’assurance chômage

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 1
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
Résumé

L’enquête a porté sur un échantillon représentant 16 % des demandeurs d’emploi dans les métiers du spectacle inscrits auprès de l’ANPE Limousin au
premier semestre 2008. Le profil de cet échantillon est assez proche de celui de l’ensemble de la population des inscrits dans ces métiers en région en 2008.

62% des répondants n’exercent qu’une seule profession dans un seul domaine d’activité.
31 % ont la capacité à occuper des emplois différents au sein du même domaine d’activité.
7 % déclarent exercer plusieurs professions dans plusieurs domaines d’activité.

Près de 60 % des répondants font plus de 40 % de leur activité en région Limousin et 40 % plus de 60 %.
A peine un sur quatre fait l’essentiel (80 % et +) de son activité en région Limousin.
Environ 60 % des répondants font plus de 40 % de leur activité hors région Limousin et 40 % plus de 60 %.
Un peu plus de un sur trois fait l’essentiel (80 % et plus) de son activité hors région Limousin.
Près de 55 % des répondants ont un employeur principal.

69 % estiment que la pratique artistique amateur a favorisé leur choix professionnel


32 % estiment que leur formation initiale n’est pas en adéquation avec leur profession actuelle.

Les répondants pensent massivement que leurs professions vont subir de profondes mutations et que des formations leur seront utiles pour s’adapter.

Malgré cette analyse seulement 21% ont suivi une formation en 2008.
45 % ont suivi au moins une formation par le passé mais une majorité d’entre eux juge difficile d’accéder à une formation.
46,5 % estiment que l’offre de formation est insuffisante, 34 % inadaptée.

Les objectifs motivant un projet de formation sont principalement d’acquérir des compétences dans un nouveau domaine du même secteur d’activité.
35 % des répondants n’expriment aucun besoin en formation continue à court terme.
Les besoins de formations techniques tant chez les artistes que chez les techniciens sont les plus repérables, suivis de besoins de formation en bureautique
et informatique, puis de besoins en matière de promotion, commercialisation, diffusion des œuvres.

A plus long terme, les besoins de formations techniques tant chez les artistes que chez les techniciens apparaissent encore plus fondamentaux mais la moitié
des répondants n’expriment aucun besoin en formation continue.

Le faible taux de retour, le mutisme fréquent des répondants et, d’autre part, la grande variété des réponses apportées aux questions posées, témoignent de
la très grande diversité des profils, des situations professionnelles et des postures des intermittents vis-à-vis de la formation.
La meilleure satisfaction aux besoins de formation sommairement pointés ici passe donc vraisemblablement par des analyses personnalisées, par une
adaptation au plus près des projets, des contenus et des modalités de formation.

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 2
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
Sommaire
A. Contexte de l’enquête et méthode

B. Exploitation de l’enquête
1. Données générales sur les répondants
1. 1. Répartition par sexe
1. 2. Répartition par classes d’âge
1. 3. Répartition par département de résidence
1. 4. Répartition selon la situation : intermittent indemnisé ou non

2. Activité des répondants


2. 1. Répartition des répondants par domaines d’activités
2. 2. Lien avec un employeur principal
2. 3. Territoire d’exercice professionnel

3. Formation générale et formation professionnelle initiale


3. 1. Répartition par niveau de formation générale
3. 2. Formation(s) professionnelle(s) initiale(s) dans le champ du spectacle vivant et / ou de l’audiovisuel
3. 3. Perception de la formation initiale et professionnelle
3. 4. Amélioration de l’adéquation entre la formation initiale et professionnelle et les besoins professionnels

4. Evolution de l’activité et formation continue


4. 1. Perception des perspectives d’évolution de l’activité professionnelle
4. 2. Actions de formation continue suivies par les répondants
4. 3. Perception de la formation continue
4. 4. Objectifs et besoins en formation
4. 5. Attentes et suggestions sur les modalités de mise en œuvre des actions de formation continue

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 3
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
A. Contexte de l’enquête et méthode

L’enquête dont les résultats sont présentés ici *, a vocation à compléter, sous l’angle de la formation, l’analyse des
données sur l’emploi des intermittents recueillies auprès du CNCS, du GUSO, d’AUDIENS, des ASSEDIC et de l’ANPE
(Pôle Emploi) constituant le Chapitre 3 (L’intermittence) du Livre I (Secteurs du spectacle vivant et du cinéma &
audiovisuel) de l’étude sur l’emploi culturel en Limousin, mis en ligne en septembre 2008, complété en mai 2009.
* Note de restitution de travaux n° 6bis, rectifiée suite à la Commission de projet du 17 avril 2009

455 questionnaires ont été envoyés en mars 2008 par les soins de l’ANPE avec enveloppe timbrée pour le retour.
Les destinataires avaient aussi la faculté de renseigner le questionnaire en ligne.

Deux relances ont été effectuées avant le mois de juillet 2008, date à laquelle l’enquête a été close pour exploitation.

71 questionnaires ont été renseignés, 35 en format papier, 36 en ligne. Soit un taux de retours de 15,6 %.

Nous donnons des éléments de comparaison entre les caractéristiques de l’échantillon des répondants et celles dont
nous disposions concernant l’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits en 2008 auprès de l’ANPE Limousin dans les
métiers du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel. (DRTEFP 31/12/08, ANPE Limousin 2008, Unistatis 31/12/07)

Le profil de l'échantillon est assez proche de celui de l’ensemble de la population des inscrits, avec toutefois une certaine
sur - représentation des femmes, des inscrits les plus formés, de ceux domiciliés en Creuse et des techniciens par rapport
aux artistes.

La faiblesse numérique de l’échantillon n’a toutefois pas permis d'exploiter les tris croisés entre les réponses, le risque
d’erreur d’analyse étant trop important pour permettre toute extrapolation (test du khi2).

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 4
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
B. Exploitation de l’enquête : 1. Données générales sur les répondants :

1. 1. Répartition par sexe

Près des 2/3 des intermittents ayant répondu à l’enquête sont des hommes.

26 femmes et 45 hommes ont répondu au questionnaire, soit respectivement 36,6 % et 63,4 % des répondants.

La population des demandeurs d’emploi inscrits dans les métiers du spectacle à l’ANPE Limousin en 2008 était constituée de 25 % de femmes.

1. 2. Répartition par classes d’âge


53R4. Classes sur age
48 % des intermittents ayant répondu à l’enquête se 26,8%
situent dans les tranches 30 à 45 ans,

21,1%
18,3 % dans la tranche des 50 ans et plus
(16,4 % ANPE 2008) 18,3%
16,9%

25,3 % dans les tranches 40 à 50 ans


(29,5 % ANPE 2008)
11,3%
43,7 % dans les tranches 30 à 39 ans
(40,7 ANPE 2008)

56,4 % ont moins de 40 ans 4,2%


(54,1 % ANPE 2008) 1,4%

A noter la faiblesse du poids de la tranche d’âge des Non réponse Moins de 30 de 30 à moins de 35 à moins de 40 à moins de 45 à moins 50 et plus
moins de 30 ans. (13,4 % ANPE 2008) de 35 de 40 de 45 de 50

Il n’y a eu aucun répondant de moins de 25 ans.

Légères sur - représentation de la tranche d’âge


supérieure et sous - représentation des plus jeunes.

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 5
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
1. 3. Répartition par département de résidence 54. renseignements admin :département
62,0%

Près des 2/3 des répondants habitent en Haute-Vienne.

La population des inscrits 2008 se répartissait ainsi :

Corréziens : 23,7 %,

Creusois : 11,6 %,
23,9%
Haut-Viennois : 64,6 %
14,1%
Légères sur - représentation des Creusois et sous –
représentation des Haut-Viennois dans l’échantillon.

19 23 87

1. 4. Répartition selon la situation : intermittent indemnisé ou non

60 répondants (84,5 %) sont indemnisés au titre des annexes 8 ou 10 de l’assurance chômage.

Pourcentage similaire dans la population des inscrits au 31/12/2007 (399 sur 476) (sources Unédic & DRTEFP-Limousin)

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 6
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
2. Activité des répondants :

2. 1. Répartition des répondants par domaines d’activités Activités annoncées % % inscrits au


31/12/07
Les répondants ont été classés selon les trois catégories de la Danseurs, artistes chorégraphiques 5
nomenclature harmonisée des appellations d’emplois de la Comédiens, acteurs 12
CPNEF-SV : activités artistiques, activités technico-artistiques, Musiciens, compositeurs, auteurs 18 61 % 68 %
activités de direction, production et commercialisation. Artistes lyriques, chanteurs 8
Metteur en scène 3
Ce classement révèle une légère sur – représentation des Figuration 2
domaines d’activités technico-artistiques par rapport aux Pédagogues, formateurs 3
domaines d’activités artistiques dans l’échantillon des Techniciens (son, éclairage, décor, machinistes… 12
répondants comparé à la population des inscrits à l’ANPE au Régisseurs (sons, lumière …) 10
31/12/07. 33 % 24 %
Maquillage, perruquerie 2
Animateurs TV, radio 2
Monteurs de film, vidéastes 2
Direction artistique, assistance de réalisation 2 6% 8%
Production (direction, chargée de …) 3
Total activités annoncées 84
1R5. professions recodage en catégories plus larges
62,0%
Toutes catégories d’activité confondues, 62% des répondants
n’exercent qu’une seule profession dans un seul domaine
d’activité. (dont 42 % dans les domaines d’activités artistiques).

31 % ont la capacité à occuper des emplois différents au sein


du même domaine d’activité (18,3 % dans les domaines 31,0%
artistiques, 12,7 % dans les domaines techniques).

7 % déclarent exercer plusieurs professions dans plusieurs


domaines d’activité. 7,0%

intermittents avec une profession intermittents avec plusieurs intermittents avec plusieurs
dans un seul domaine d'activité professions dans un seul domaine professions dans différents
d'activité domaines d'activité

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 7
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
1R3. professions recodage. Activités professionnelles.
42,3%

18,3% 18,3%

12,7%

5,6%
1,4% 1,4%
inter.avec une interm.avec interm. avec interm.avec interm.avec interm. avec interm.avec
activité une activité une activité de plusieurs plusieurs des activités activité
artistique technique ou direction, activités activités artistiques et technique ou
technico-artisti production et artistiques techniques ou techniques ou technico-artist
que commercialisati technico-artisti technico-artisti et de
on ques ques direction,prod,

2. 2. Lien avec un employeur principal

Près de 55 % des répondants ont un employeur principal.

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 8
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
2. 3. Territoire d’exercice professionnel : 59R7. Classes sur part d'activité en région
28,2%

Près de 60 % des répondants font plus de 40 % de leur


activité en région et 40 % plus de 60 %. 23,9%
A peine un sur quatre fait l’essentiel de son activité en 21,1%
région.

Environ 60 % des répondants font plus de 40 % de leur 15,5%


activité hors région et 40 % plus de 60 %.
Un peu plus de un sur trois fait l’essentiel de son activité 11,3%
hors région.

Globalement l’activité des répondants hors région et en


région s’équilibre mais la « délocalisation » est
nécessaire pour un peu plus d’1/3 des répondants.
On peut considérer que cela témoigne aussi de la vitalité Moins de 20 de 20 à 40 de 40 à 60 de 60 à 80 80 et plus
artistique des intermittents limousins.

60R2. Classes sur part d'activité hors région


36,6%

19,7% 19,7%
18,3%

5,6%

Moins de 20 de 20 à moins de 40 de 40 à moins de 60 de 60 à moins de 80 de 80 à plus

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 9
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
3. Formation générale et formation professionnelle initiale

6. niveau de formation initiale


3. 1. Répartition par niveau de formation générale 49,3%

Le niveau de formation générale des répondants est


relativement élevé, égal ou supérieur au bac.

La population des inscrits 2008 se répartissait ainsi :


28,2%

Niveau inférieur au BAC : 31,6 %


19,7%
Niveau égal au BAC : 28,6 %

Niveau supérieur au BAC : 39,8 %


2,8%
Sur – représentation des niveaux supérieurs au BAC
et sous – représentation des niveaux inférieurs au Non réponse inf érieur au bac égal au bac supérieur au bac
BAC dans l’échantillon.

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 10
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
3. 2. Formation(s) professionnelle(s) initiale(s) dans le champ du spectacle vivant et / ou de l’audiovisuel :

Cette question semble sensible compte-tenu du nombre important des non-réponses : 1/3 des questionnaires.

47 des 71 répondants (67,6 %) indiquent avoir suivi au moins une formation professionnelle initiale.

25,4% des répondants ont effectué leur formation pré professionnelle au sein des conservatoires ou des écoles nationales de formation. 19,7 % sont issus
d’écoles privées, 8,5 % ont un diplôme universitaire ou un BTS , les autres ont suivi des formations diverses mises en place par plusieurs organismes :
Afdas, Cnfpt…

8R3. quelles formations avez-vous effectuées ?


24

18

14

8
6 5
2 2
1

Non Conservato Etudes et Divers diplôme Permis, Formation Stages f ormations


réponse ires,écoles diplômes stages de d'études habilitations par la AFDAS dispensées
nationales, de courtes supérieur , sécurité. pratique (théatre,cin par le
prof essora l'enseignem durées dans amateur ou éma,directi CNFPT
ts,beatep... ent privé. et/ou non l'enseignem prof ession on de (trucages
dipômants( ent public. nelle. production. et ef f ets
danse,théa ..). spéciaux,
tre,clow ns. direction de
..). pr

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 11
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
3. 3. Perception de la formation initiale et 5R2. pratique amateur et choix de profession
professionnelle 49

Pour 69 % des répondants, la pratique artistique


amateur a favorisé le choix professionnel les
amenant à travailler dans le spectacle vivant et
l’audio-visuel.

Cette indication souligne la nécessité d’entretenir le


lien entre amateurs et professionnels.
17

Non réponse pratique amateur favorisante pratique amateur non favorisante

9. adéquation formation initiale/ profession


59,2%

Près de 60 % des répondants estiment que leur


formation initiale est en adéquation avec leur
profession actuelle.
32,4%

Un tiers estiment cependant que ce n’est pas le cas.

8,5%

Non réponse oui non

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 12
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
Effectifs
3. 4. Amélioration de l’adéquation entre la formation initiale et professionnelle et les besoins professionnels : %

Sur les 71 intermittents interrogés, 42 ont proposé des solutions pour améliorer cette adéquation.
Pour 12 d’entre eux, il serait nécessaire d'identifier les besoins pour mettre en place des modules personnalisés.
7 personnes jugent primordiale l'acquisition de compétences et d'expérience en situation professionnelle
4 personnes suggèrent un système de tutorat avec un conventionnement entre professionnels et organismes de formation.

Proposer des formations pour adultes. 2 4,8%

Ajout de compétences informatiques et techniques. 1 2,4%

Ne savent pas. 3 7,1%

Par l'expérience et la mise en situation professionnelle 7 16,7%

Communiquer de manière plus régulière sur les différentes formations proposées 1 2,4%

Diversifier les compétences dès le conservatoire, ouverture de classes à option 2 4,8%

Modules personnalisés, lister les nécessités requises. 12 28,6%

Tutorat, conventionnement entre professionnels et organismes de formation. 4 9,5%

Etre sélectif sur la motivation des gens à faire ces métiers. 2 4,8%

Reconnaissance des métiers artistiques. 2 4,8%

Proposer un large panel d'intervenants tant au niveau de la formation pré professionnelle que professionnelle. 1 2,4%

Réduire les coûts de formation 1 2,4%

Rester le moins possible dans la région pour moi. 1 2,4%

Total / 71 répondants (pourcentages sur l'ensemble des répondants) 42

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 13
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
4. Evolution de l’activité et formation continue

4. 1. Perception des perspectives d’évolution de l’activité professionnelle


Les salariés de ces secteurs, pensent massivement que leurs professions vont subir de profondes mutations et que des formations leur seront utiles pour
s’adapter à ces modifications.
Malgré cette analyse seulement 21% des intermittents ayant répondu à l’enquête ont suivi une formation en 2008. (pas de non-réponse).

45 % des répondants ont suivi au moins une formation par le passé mais une majorité d’entre eux juge difficile d’accéder à une formation.

38. activité professionnelle et avenir 39. utilité de formation // évolution de l'activité


48 53,5%

36,6%

27

19 18

5,6%
2 4,2%

Non réponse se développer perdre de connaître des vous demander de Non réponse oui non peut-être
l'importance changements nouvelles
compétences

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 14
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
4. 2. Actions de formation continue suivies par les répondants
45 % des répondants ont mentionné avoir suivi au moins une action de formation continue importante au cours de leur carrière, actions essentiellement
financées par eux-mêmes ou par l’AFDAS.

Organismes formateurs Effectifs % Financements Effectifs %


Non réponse 39 54,9% Financement personnel. 15 31 %
0 1 1,4% AFDAS 16 33 %
ACT-formation 1 1,4% AFDAS + financement personnel 2 4%
ADAMS 1 1,4%
AFDAS et conseil régional 2 4%
Adams et SOCOTEC 1 1,4%
AFDAS 5 7,0% AFDAS, ACT 1 2%
Aïa Théâtre 1 1,4% DIF AFDAS 1 2%
Anpe Paris 1 1,4% Assedic CIF et AFDAS 1 2%
c.n.r.t 1 1,4% Assedic 2 4%
CEFPF 1 1,4% CNFPT 1 2%
CEFPT 1 1,4% Fonds de formation 2 4%
CIFAP 1 1,4% compagnie 1 2%
CND (centre national de la danse) 1 1,4% Bourses de l'état 2 4%
CNR 1 1,4% employeur 1 2%
conservatoire libre du cinéma français 1 1,4% personnel et anpe 1 2%
Faculté Paris VIII 1 1,4%
Total et % sur réponses à la question 48 100 %
L' ACP la Manufacture chanson 1 1,4%
Le théâtre du Printemps, à Limoges 1 1,4%
Ministère de la culture 1 1,4%
musique et danse en Limousin 1 1,4%
néant 1 1,4%
organisme de financement: AFDAS 1 1,4%
organisme géré par SNCF 1 1,4%
PRÉVA 1 1,4%
Pro quartet 1 1,4%
STAFF 2 2,8%
test 1 1,4%
Théâtre du TIF Gabriel Garan 1 1,4%
Total 71 100,0%

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 15
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
35 % ont mentionné avoir suivi au moins une deuxiéme action de formation continue importante dans leur carrière.

L’AFDAS a été le principal financeur de ces formations. 20 % des formations n’ont pu se réaliser que par autofinancement.

Les formations ont été suivies auprès d’un grand nombre d’organismes très variés et implantés pour la plupart à l’extérieur du Limousin.

Organismes formateurs Effectifs % Financements Effectifs %


Non réponse 46 64,8% Pas de formation effectuée 2 6%
AFDAS 6 8,5% AFDAS /CIF AFDAS 17 50 %
Ar'tango à Limoges et El Compas à Limoges 1 1,4% Audiens 1 3%
C.D.N et Académie 1 1,4% Financement personnel 7 21 %
C.E.S.M.DT 1 1,4% CNFPT 1 3%
CEFPT 1 1,4% Formation gratuite 1 3%
CIFAP (centre de formation à l' audio-visuel ) 2 2,8% organisme 1 3%
CND (centre national de la danse) 1 1,4% par l'employeur de l'époque 1 3%
compagnie " La femme bilboquet" 1 1,4% Pris en charge par la compagnie Hervé Koubi 1 3%
conservatoire de Limoges 1 1,4% Privé et fonds de formation 1 3%
Faire et défaire + formateurs du CFPTS 1 1,4% salarié par le C.D.N de Limoges 1 3%
Greta 1 1,4% Total et % sur réponses à la question 34 100,0%
Jack Garfein 1 1,4%
Je ne me souviens plus 1 1,4%
Make Up Académie Paris 1 1,4%
Pas de 2ème formation 1 1,4%
organisme géré par SNCF 1 1,4%
PRÉVA 1 1,4%
Regards et mouvements 1 1,4%
Université Paris X 1 1,4%
Total 71 100,0%

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 16
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
4. 3. Perception de la formation continue
43. formations adaptées ?
40,8%
Réponse qualitative de l’offre à la demande :
33,8%
Presque 41 % des répondants trouvent que les formations proposées sont
adaptées à leurs demandes.
(25 % de non réponses) 25,4%

Non réponse oui non

Réponse quantitative de l’offre à la demande : 42. offres de formation suffisantes ?


46,5%
En revanche, 46,5 % pensent que les offres de formation sont en nombre
insuffisant
36,6%
(17 % de non réponses).

16,9%

Non réponse oui non

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 17
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
Information sur l’offre de formation :

60 % des répondants considèrent que les dispositifs de formation continue sont suffisamment connus (7 % de non réponse)

Paradoxalement, 53,5 % estiment qu’une information complémentaire est nécessaire (10 % de non réponse).
La préoccupation la plus importante semble être d’obtenir plus d’informations sur les offres de formations elles-mêmes.
On notera le taux important de non réponse.

33. thèmes de l'info complémentaire


34
33

20

10

Non réponse législation sur la moyens et dispositifs offres de formation autres


formation de la formation

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 18
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
Accessibilité à l’offre de formation : Comment améliorer l'accès aux formations Effectifs %
Non réponse 36
49 % des répondants considèrent que l’accès aux formations n’est pas facile. stages adaptés aux conditions de travail de 5 7,0%
(11 % de non réponses) l'intermittence.
- Toute formation annoncée devrait avoir lieu, même 1 1,4%
s'il n'y a qu'un inscrit.
Le financement et la durée semblent les freins principaux à l’accès en Prise en charge des frais annexes à la formation 5 7,0%
formation. (logement, trajet...)
Des formations courtes et ciblées. 2 2,8%
Des missions locales spécialisées dans les villes de 1 1,4%
moyenne importance.
Freins à l’accès aux actions de formation Effectifs % Des solutions de financement. 1 1,4%
Non réponse 39 Plus de formations en Limousin 4 5,6%
Modalités de formation inadéquates (pas de 9 20,5% Plus d'informations : internet, courrier... 11 15,5%
possibilités de travailler pendant le stage)
Faciliter les dossiers administratifs, de financement. 4 5,6%
Financement et durée des formations. 21 47,7% Compter les heures de formations dans les heures 2 2,8%
Stages éloignés, pas de formation adéquate en 7 15,9% travaillées.
région. Leur accessibilité au personnel CDD 1 1,4%
- Formations annoncées mais qui ne se réalisent 1 2,3% ? /Ne sais pas 2 2,8%
pas faute d'inscrits. Formations longues et continuer à travailler. 2 2,8%
Manque d'infos, méconnaissance des dispositifs 5 11,4% Revenir à 12 mois pour 507 h pour avoir le temps de 1 1,4%
de formation. se former.
peu d'intérêt des stages 1 2,3% Total / interrogés 71
Total et % sur réponses à la question 44 100 %
Interrogés : 71 / Répondants : 35 / Réponses : 42
Pourcentage sur nombre de personnes interrogées
Interrogés : 71 / Répondants : 32 / Réponses : 44
Pourcentages calculés sur la base des réponses

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 19
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
4. 4. Objectifs et besoins en formation

Les objectifs motivant un projet de formation sont principalement d’acquérir des compétences dans un nouveau domaine mais aussi d’y trouver un
épanouissement personnel : voir ci-dessous le graphique de répartition des 71 répondants se lon les objectifs d’un projet de formation.

Il semble que le projet d’acquérir de nouvelles connaissances ne soit pas lié à un souhait de changement de secteur d’activité.
Très peu nombreux envisagent une reconversion : un des intermittents explique qu’il ne veut pas « faire autre chose », un autre que « se former permet
justement de s’adapter aux nouveaux besoins ». Un troisième précise qu’il « faudrait suivre des formations pluridisciplinaires car c’est ce que l’on demande
maintenant à un artiste ».

40. objectifs motivant formation


Non réponse
acquisitions dans
autres un nouveau
domaine

épanouissement approfondissement d'un domaine déjà


personnel pratiqué hors activité

adaptation au poste
départ à l'étranger
ou au métier

stabilisation dans un
reconvertion
poste
obtention d'un
diplôme,d'une
qualification

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 20
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
Besoins en formation Besoins prioritaires en formation exprimés en 2008 Effectifs %
Formation en matière de diffusion, de ventes de spectacles.. / 5 9%
35 % des répondants n’expriment aucun besoin en Création de promo
formation continue à court terme. Formation à visées pédagogiques 3 6%
Formations en informatique et bureautique 7 13 %
A court terme, les besoins de formations techniques tant Formations techniques pour les intermittents ayant une ou des 16 30 %
chez les artistes que chez les techniciens sont les plus activités techniques
repérables, suivis de besoins de formation en bureautique formation techniques pour des intermittents ayant une ou des 13 24 %
et informatique, puis de besoins en matière de promotion, activités artistiques
commercialisation, diffusion des œuvres. Réponses évasives 8 15 %
Amélioration des démarches auprès d'employeurs culturels éventuels 1 2%
langues et affaires 1 2%
Total et % sur réponses 54 100 %

Interrogés : 71 / Répondants : 46 / Réponses : 54


Pourcentages arrondis calculés sur la base des réponses

Besoins en formation exprimés à plus long terme Effectifs %


A plus long terme les besoins de formations techniques Formations techniques pour des intermittents ayant une ou des 20 43 %
tant chez les artistes que chez les techniciens apparaissent activités techniques.
encore plus fondamentaux mais la moitié des répondants Formations techniques artistiques pour des intermittents ayant une ou 14 30 %
n’expriment aucun besoin en formation continue. des activités artistiques.
Réponses évasives. 4 9%
Formations à visée pédagogique. 3 6%
Formations en informatique et bureautique. 3 6%
Formations en matière de financement, de distribution et de vente de 2 4%
spectacle.
Formation diplômante 1 2%
Total et % sur réponses 47 100 %

Interrogés : 71 / Répondants : 33 / Réponses : 47


Pourcentages arrondis calculés sur la base des réponses

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 21
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr
4. 5. Attentes et suggestions sur les modalités de mise en Durée des formations :
œuvre des actions de formation continue
34 non réponses. Grande hétérogénéïté des durées de formation souhaitées.
Lieux des formations : ¼ des répondants semblent cependant disposés à suivre des formations de durées,
supérieures à 3 mois.
Forte proportion de non réponses (29). Ceux qui s’expriment se
partagent entre ceux qui privilégient la ville, le département ou
la région de résidence (23 réponses) et ceux qui sont prêts à se
déplacer en France, peu importe où (19 réponses).

Période des formations : Suggestions et remarques sur les formations Effectifs


Non réponse 37
La répartition assez continue de l’activité des répondants sur Adapter la formation aux impératifs de ces professions. 3
l’année ne permet pas de cibler d’éventuelles périodes plus Ne savent pas. 3
propices à la formation. (30 non réponses et pas de période Accessibles aux CDD et comptabilisées comme temps de travail. 2
privilégiée)
Place primordiale, à développer encore et à disposition de tous. 12
davantage de VAE 2
Formation réellement continue et rémunérée avec prise en charge des frais. 4
Eliminer les disfonctionnements relatifs à la formation 1
Formations pour s'adapter à l'avenir et rester à niveau. 6
tests 1
Une plus grande communication serait géniale et un peu de solidarité. 1
Vous devriez aussi questionner les gens sur la part de travail bénévole qu'ils 1
effectuent
Total / interrogés 71

Enquête sur les demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’ANPE Limousin au premier semestre 2008 comme intermittents 22
dans les activités du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel
complément au chapitre 3 du Livre 1 de l’étude régionale sur l’emploi culturel en Limousin. ORACLIM. Mai 2009. oraclim@orange.fr