Le match a été avancé à 15h

Les Burkinabés veulent «étouffer» les Verts Belfodil «Je me battrai jusqu’au
MERCREDI 25 SEPTEMBRE 2013

bout pour rester à l’Inter»

MCA

Gherbi «Le coach peut compter sur moi»

Des titulaires vont
En prévision du match face à l’ASO
www.lebuteur.com

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2416 PRIX 20 DA

sauter !

JSK

«Oui, je n’ai pas marqué, mais j’ai donné des balles de but» «Je ne doute pas de mes qualités, un but me libérera»

Messaâdia se défend

USMH

Apportez vos milliards et venez prendre ma place !»

Laïb «Chiche !
CRB

Charef a repris
Malek «On veut
Mehdi Benaldjia au mercato»

Aït Djoudi instaure le huis clos

ancien joueur de l’Inter de Milan, Salvatore Bagni, qui est derrière la découverte de plusieurs talents en Serie A, dont Saphir Taïder, s’est exprimé au micro de Sportitalia à propos de l’international algérien, allant même jusqu’à le comparer au joueur de la Juventus, Arturo Vidal : «Taïder est un joueur parfait pour Mazzarri. C’est une personne qui a de la personnalité et qui respecte surtout parfaitement les consignes de ses entraîneurs. Je l’ai vu avec Belfodil à ses 19 ans et je peux dire que c’est un excellent élément du milieu de terrain. Il joue pour l’équipe et ne parle pas beaucoup. Son jeu est similaire et a les mêmes caractéristiques que celui de Vidal, le joueur de la Juve. Il joue des deux pieds et va au

L’

«Le jeu de Taïder est similaire à celui de Vidal»
L’excellent match de Taïder face à Sassuolo dimanche dernier, continue de faire parler de lui en Italie. En effet, le joueur reçoit encore les éloges des médias et autres spécialistes de la balle ronde italienne, qui assurent tous que l’Inter a fait une bonne affaire en le recrutant cet été. Ajouté à cela, le célèbre site spécialisé, Goal.com, dans sa version italienne, a choisi de mettre l’international algérien dans l’équipetype de cette 4e journée de Serie A, aux côtés des Carlos Tévez, Francisco Totti et autres. Ledit site a aussi retenu le joueur parmi l’équipe africaine de la semaine évoluant en

02

Bagni (ancien joueur de l’Inter)

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Équipe nationale

Mandi forfait pour le déplacement à Bordeaux Auteur d’un excellent début de saison avec sa formation de Reims, le défenseur francoalgérien, Aïssa Mandi manquera le match de ce soir sur la pelouse du stade Jacques Chaban-Delmas face à Bordeaux, comptant pour la 7e journée du championnat de Ligue 1. En effet, le jeune Mandi souffre d’une blessure à la cuisse contractée lors du dernier match de championnat. C’est lui-même qui l’a confirmé hier via son twitter officiel. Rappelons que le sélectionneur national et contrairement à ce qui était attendu, n’a pas souhaité faire appel à Mandi pour le match aller face au Burkina Faso, bien que le joueur ait manifesté son désir de rejoindre les Verts.

Taïder dans l’équipe-type de la 4e journée de Serie A

charbon. Un joueur très utile pour n’importe quel coach.»

Europe. Des distinctions qui feront du bien au joueur et qui lui permettront de gagner davantage en confiance, en perspective des échéances à venir.

Il y a trois semaines, nous avions rencontré Ishak Belfodil à l’aéroport Le joueur ne veut pas international d’Alger lors de sa baisser les bras venue pour le stage de l’EN, préparatif au match face au Mali. Déjà à Comme nous l’avons rapporté Pour le compte de la 6e journée de Liga, cette période, les rumeurs de son dans notre précédente édition, les la formation de Granada CF reçoit ce soir départ faisaient rage (on évoquait rumeurs du départ de Belfodil cet son homologue du FC Valence. Un match hiver vers un autre club italien sont avec pertinence la piste Sassuolo). que le club andalou entend remporter et enPour autant, le joueur ne nous a de plus en plus persistantes. Le reregistrer ainsi sa première victoire à domipas paru inquiet, bien au tour en force de Gabriel Milito lors cile cette saison, après les deux défaites contraire. «N’oubliez pas que je de la précédente rencontre de concédées auparavant face au Real Madrid suis dans un immense club championnat face à Sassuolo, fait et l’Espanyol Barcelone. De retour à la compétique les places à la pointe de l’at- d’Italie et d’Europe. C’est un peu tion officielle le week-end dernier, Yacine BraBien qu’il ne figure pas encore tologique que je trouve quelques taque intériste seront de plus en himi est annoncé en tant que titulaire, tandis que talement dans les plans de son endifficultés au début. Je sais que plus chères. Les médias transalpins Hassan Yebda pourrait débuter une nouvelle fois traîneur Walter Mazzarri, pour arracher ma place au sein sont quasi-certains que l’ancien sur le banc. Du côté de Valence, Sofiane Fel’attaquant algérien, Ishak Belfodil de l’équipe, je dois me battre Lyonnais ne finira pas la saison ghouli, qui a perdu sa place de titulaire cette saine perd toujours pas espoir de revechaque jour à l’entraînement et avec l’Inter et sera vraisemblableson, n’est pas certain d’être aligné d’entrée. nir en force et convaincre le coach montrer que j’ai le niveau. Je ne ment prêté pour une autre formaFace aux nombreux italien de lui accorder une véritable me fais pas de souci, sachant blessés que compte sa tion en janvier prochain. Toutefois, chance de briller. Avant-hier, les et face à ces récurrentes rumeurs, le qu’on est au tout début de la saidéfense, notamment joueurs de l’Inter de Milan ont pris son et il reste encore du temps sur les couloirs, Rémi joueur ne se prend pas vraiment la part à un match d’application dans devant moi. Avant même de si- Garde, l’entraîneur de tête et continue à travailler durele centre d’entraînement du club. gner pour l’Inter, je savais que l’OL, a été interrogé par ment aux entraînements pour se Un match durant lequel le numéro ma mission n’allait pas être fa- les médias français en faire une place et montrer qu’il a 9 algérien a fortement brillé, inscricile. Pour l’instant, je reste bien le niveau pour jouer dans un conférence de presse, vant un triplé. Une performance confiant et le fait que la direcgrand club comme l’Inter. Bien qu’il sur son intention ou qui a été saluée par les journalistes Le retour en force de Foued Kadir avec sa noution m’ait fait confiance et désouhaiterait bénéficier d’un peu pas de compter sur le et autres spécialistes italiens sur le menti publiquement ces jeune Franco-Algérien, velle formation de Rennes continue à alimenter les plus de temps de jeu, le joueur reste plateau de la chaîne officielle du médias français. Le milieu de terrain algérien, qui rumeurs de départ, je me sens serein et ne veut en aucun cas faire Mehdi Zeffane face à club, Inter Channel. Reste à savoir s’est dit heureux de sa performance face à Ajaccio davantage à l’aise.» l’AC Ajaccio ce soir. Sa du bruit ni montrer son agacement. si cela lui sera suffisant pour débusamedi dernier (il a inscrit un doublé), a répondu S. F. réponse fut comme avec beaucoup d’humour à son coach, Philippe suit : «C’est un jeune Montanier, qui avait déclaré tout juste après le joueur qui n’a pas enmatch : «C’est bien que Foued ait marqué ce soir, core d’expérience. Il sort Absent des terrains et des entraîd’une très bonne saison même si je suis un peu étonné, car durant l’entraînement cette semaine, il a pratiquement raté toutes ses nements depuis plus de deux en CFA l’année dernière. tentatives devant le but.» L’international algérien, mois, le milieu de terrain Après discussion avec tout sourire, dira : «Je ne sais pas si j’ai été efficace franco-algérien de l’Olymlui, j’aurais souhaité ou pas devant les buts lors des entraînements, mais pique Lyonnais, Rachid qu’il vive une expéLe ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohace qui est sûr, c’est que je le suis durant les matchs Ghezzal n’est pas épargné rience en prêt en Ligue med Tahmi, s’est déplacé hier matin au centre techofficiels et ça, c’est le plus important. Je préfère que par les blessures. Après un 2. Cela n’a pas été possinique national de Sidi Moussa pour une visite ça soit ainsi que l’inverse, non ? (Rires…)» problème musculaire à la ble. On n’a pas eu de sod’inspection. Le ministre a été S. F. cuisse, le joueur est lutions dans ce sens.(...) reçu par le président de la Fécontraint au repos forcé, en Peut-être qu’il aura sa dération algérienne de raison d’une blessure au chance. J’estime pour le football, Mohamed dos, comme l’a indiqué l’enmoment que j’ai d’autres Raouraoua, qui lui a traîneur lyonnais, Rémi solutions. Mehdi trafait le tour des instalGarde. «Il a un petit problème dorsal, au niveau Liassine Cadamuro a refait son apparition dans le onze tivaille bien à l’entraîne- tulaire lations sportives de la Real Sociedad hier à l’occasion de la rencontre d’un disque. Je ne sais pas quand se fera son rement. Je pense qu’il a de la 6e journée de Liga face au FC Barcelone. Il a même que compte le tour à l’entraînement, mais le meilleur traitement joué toute la partie. Le début de match fut très compliqué encore une marge de centre et mis en actuellement pour lui, c’est le repos», a indiqué pour l’international algérien et sa formation qui ont dû enprogression.» valeur sa mocaisser coup sur coup deux buts en seulement sept miGarde qui admet que cette période est «compliquée S. F. nutes inscrits par Neymar et Messi. Le Barça a imposé sa dernité. à vivre» pour le gaucher rhodanien. loi dans ce match, gagné 4-1

ter la rencontre de championnat prévue demain soir face à la Fiorentina pour le compte de la 5e journée de Serie A.

Belfodil s’offre un triplé lors d’un match d’application
S. F.

Dans un autre registre, le journal sportif, La Gazzetta dello Sport a rapporté hier que Saphir Taïder devrait probablement être reconduit en tant que titulaire demain soir face à la Fiorentina pour le compte de la 5e journée de Serie A. Walter Mazzarri n’envisage, en effet, pas trop chambouler le onze qui a débuté face à Sassuolo dimanche dernier.

Il sera reconduit comme titulaire face à la Fiorentina

Yebda et Brahimi accueillent Feghouli

«Je compte me battre jusqu’au bout»

Garde ne compte pas sur Zeffane

Kadir : «Je préfère être efficace lors des matchs que lors des entraînements»

Rachid Ghezzal souffre du dos Tahmi inspecte le CTN de Sidi Moussa

Cadamuro joue et perd contre le Barça

Burkina Faso-Algérie avancé

N

ouveau changement dans la programmation du match aller des barrages de la Coupe du monde 2014 ! Après que la rencontre ait été programmé le 12 octobre à 16h 00, un autre changement a eu lieu hier, selon une source crédible auprès de la CAF. Le changement ne concerne pas la date du match, mais l’horaire du coup d’envoi de la rencontre. En effet, au départ, il a été décidé que le coup d’envoi soit à 16h 00 (heure GMT), 17h 00 heure algérienne, mais finalement, le coup d’envoi a été avancé d’une heure. Ce sera à 15h 00 (GMT), 16h 00 heure algérienne. La Fédération burkinabé de football a saisi hier de manière officielle, la CAF et la FIFA pour les informer de ce changement d’horaire.

à 15h GMT à cause de la télé
Afin de permettre à tous les amoureux du football africain de suivre les deux rencontres, surtout qu’il s’agit de deux matchs très importants, la CAF a demandé ainsi aux Fédérations burkinabé et ivoirienne de changer l’horaire du coup d’envoi afin que les deux matchs soient suivis par un large public. Les Burkinabés ont décidé d’avancer le match d’une heure Une fois avisées, les deux Fédérations ont entamé une série de consultations avec leurs sélectionneurs, Sabri Lamouchi, pour la Côte d’Ivoire, et Paul Put, pour le Burkina Faso. Finalement, le problème a été définitivement réglé. La Fédération burkinabé de football a décidé d’avancer le coup d’envoi d’une heure, tandis que la Fédération ivoirienne a décidé de décaler le coup d’une heure. Cela dit, le coup d’envoi du match Burkina Faso- Algérie sera donné à 15h 00 GMT, alors que le coup d’envoi de Côte d’Ivoire-Sénégal sera donné à 17h 00 GMT. est en effet devenu très important dans ce genre de compétition qui attire un nombre important d’amoureux du football, en Afrique et partout dans le monde. Du coup, c’est sur demande du détenteur des droits de télévision que la CAF a procédé au changement d’horaire du coup d’envoi des deux matchs.

Coup fourré

Équipe nationale

www.lebuteur.com

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

03

La CAF refuse de programmer deux matchs en même temps Ce changement d’horaire a été opéré hier. Tout a commencé en effet lorsque la Confédération africaine de football a saisi la Fédération burkinabé pour l’informer de l’impossibilité de programmer deux matchs barrages en même temps. Outre Burkina Faso- Algérie qui était prévu à 16h 00 GMT, un autre match allait avoir lieu à la même date et à la même heure. Il s’agit de Côte d’Ivoire- Sénégal, prévu à Abidjan.

Quand les droits de télévision deviennent importants ! Ce qu’il faut savoir, c’est que la Confédération africaine de football a procédé à ce changement d’horaire des deux matchs Burkina Faso-Algérie et Côte d’Ivoire-Sénégal, à cause des droits de télévision. Cet aspect

Doukha ne convainc plus Halilhodzic

Les conditions climatiques seront difficiles Néanmoins, ce que l’on redoute c’est que les conditions climatiques soient difficiles. En effet, au Burkina Faso les conditions climatique sont souvent difficiles. L’on se souvient que les Verts avaient perdu le match du Mali à Ouagadougou A en croire une source bien informée, le sélectionneur naen juin 2012, à tional, Vahid Halilhodzic, se trouve hors du pays depuis trois cause du climat ou quatre jours. La même source indique que Halilhodzic aurait difficile et carrément quitté Alger pour aller en France, dans le but de passer quelques jours en famille avant de revenir à Alger pour entapourtant le mer le stage d’avant le match aller des barrages du Mondial face coup d’envoi au Burkina Faso. Il est à signaler que Vahid Halilhodzic n’était avait été donné pas rentré chez lui en France juste après le match du Mali. Il avait en effet décidé de rester ici à Alger le temps que le tià 20h 30. Les rage au sort des barrages ait lieu afin de connaître son adVerts doivent versaire. Une fois l’adversaire connu, Halilhodzic a ainsi se préparer supervisé les Etalons du Burkina Faso, où il a rédigé un à vivre l’enfer sur rapport sur cette équipe pour établir le programme de stage. Une fois le travail terminé, le sélectionle terrain à cause la neur passera quelques jours en famille, avant forte chaleur et évend’entamer la dernière ligne droite. tuellement l’humidité. H. R. Hamza R.

Halilhodzic se trouverait en France

V

Au Burkina Faso depuis jeudi dernier, Zefzef, Sadi et Tasfaout ont procédé à l’inspection de plusieurs installations hôtelières afin de choisir le lieu d’héLa FIFA n’a Face à cette sibergement des Verts à Ouagadougou. Finaletuation, notre pas encore avisé ment, et comme indiqué hier, les trois qui est émissaires de la Fédération algérienne de les deux Fédérations source, football ont choisi l’hôtel Laico où tout un très proche de à propos des arbitres pavillon a été réservé pour l’EN. L’hôtel Vahid HalilSelon une source crédible, la FIFA n’a Laico est une chaîne libyenne implantée hodzic, nous pas encore rendu son verdict concernant la dans toute l’Afrique. Concernant cet hôtel, a fait savoir désignation des arbitres. C’est en effet la CAF il est bien implanté à la sortie de la capiqui a effectué les désignations par le biais de que le sélectale, permettant aux coéquipiers de tionneur nala commission d’arbitrage, avant de les enGuedioura de bien se concentrer. Par voyer à la FIFA. Cette dernière validera les tional ailleurs, l’hôtel n’est pas très loin du stade du 4-Août, lieu de la rencontre. désignations avant de saisir les Fédérations envisage concernées. Justement, que se soit la Fé- d’écarter prodération algérienne de football ou celle visoirement le du Burkina Faso, la correspondance gardien de but de la FIFA n’est pas encore harrachi, Doukha. arrivée.

L’hôtel Laico, un choix judicieux

ahid Halilhodzic a communiqué avant-hier une liste élargie de joueurs susceptibles d’être retenus pour la première manche des barrages face au Burkina Faso, dont le coup d’envoi aura lieu officiellement le 12 octobre prochain. Dans cette liste, 36 joueurs ont été retenus. Parmi les joueurs figurant dans cette liste, on trouve cinq gardiens de but. Hormis Raïs Mbolhi, qui évolue au CSKA Sofia, les autres sont tous des locaux. Il s’agit de Mohamed Lamine Zemmamouche, de l’USM Alger, de Si Mohamed Cédric, du CS Constantine, Sofiane Khedaïria, de l’ES Sétif et enfin Azzedine Doukha, de l’USM El- Harrach. Justement, pour ce dernier, les choses semblent compliquées. A en croire une source très proche de Vahid Halilhodzic, le sélectionneur n’est pas du tout convaincu par le rendement de Doukha cette saison avec son club,

Vahid Halilhodzic a été entièrement satisfait de la prestation de Azzedine Doukha lors du match amical du 14 août dernier face à la Guinée, à Blida. Néanmoins, Vahid Halilhodzic n’a pas du tout apprécié la prestation jugée au-delà de la moyenne au cours du derby algérois USMH-USMA qui s’est déroulé au stade du 1er-Novembre de Mohammadia. A l’occasion de cette rencontre, Halilhodzic a effectué le déplacement à El- Harrach pour suivre les prestations de Khoualed, côté USMA et Doukha, côté harrachi. Si le capitaine usmiste a fait le match qu’il fallait, le portier harrachi n’a pas été à la hauteur comme à son habitude. On lui a même reproché les deux buts usmistes, notamment le premier, du jeune Frioui.

Son rendement lors de USMH-USMA n’a pas convaincu

l’USMH. Cela pourrait même jouer un vilain tour au natif de Chlef.

La même source indique que cette décision devrait être mise à exécution dès le prochain déplacement à Ouagadougou. V.H. pourrait ainsi écarter Doukha à partir du match aller des barrages face aux Etalons.

Le sélectionneur envisage de l’écarter du voyage au Burkina Faso

Par rapport à Doukha, Halilhodzic préfère largement Mohamed Lamine Zemmamouche et Si Mohamed Cédric. Les portiers de l’USM Alger et du CS Constantine affichent en ce moment une meilleure forme que par rapport à Doukha. Zemmamouche sera ainsi le deuxième gardien des Verts, tandis que Si Mohamed Cédric sera le troisième gardien. Le premier cité affiche une excellente forme avec l’USMA. Il enchaîne même les bonnes prestations. Du côté du gardien franco-algérien, Si Mohamed, même avec le changement de club, est toujours en superbe forme.

Il préfère Zemmamouche et Si Mohamed

Halilhodzic tranchera ces jours-ci de manière officielle concernant la liste des joueurs qui seront du voyage au Burkina Faso. C’est ainsi qu’il se penchera sur le cas Doukha. S’il décide d’emmener avec lui trois gardiens de but seulement, les choses sont claires puisqu’il retiendra Mbolhi, Zemmamouche et Si Mohamed. Dans le cas où il décide d’emmener avec lui au Burkina Faso quatre gardiens, il devra choisir entre Khedaïria et Doukha pour compléter la liste. H. R.

Une décision finale sera prise dans les jours à venir

04

près un brillant début de championnat, les Kabyles, qui ont réussi à revenir avec deux victoires de l’extérieur, respectivement contre le MCEE et le CRBAF, avant d’enchaîner un succès face aux Oranais du MCO, ne pouvaient mieux faire que de concéder leur première défaite de la saison contre la bête noire, le CRB, un but à zéro. Malgré leur excellente prestation, les Canaris, qui étaient malchanceux du début jusqu’à la fin, ne sont pas parvenus à mettre un but devant un excellent Ouaddah. Après la rencontre, le président Hannachi ainsi que le premier responsable à la barre technique n’ont pas manqué l’occasion de féliciter les joueurs pour leur rendement et ce, pour ne pas les déstabiliser psychologiquement. Pour preuve, la direction kabyle a décidé d’ins-

A

Aït Djoudi instaure le huis clos aux entraînements
Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

www.lebuteur.com

Coup ferme

taurer le huis clos depuis la reprise des entraînements qui a eu lieu lundi soir, dans le but d’éloigner les joueurs de la pression, d’autant que les supporters attendent avec impatience ce derby face à la JSMB qui, pour eux, constitue un match capital.

Depuis la reprise des entraînements, les coéquipiers de Youcef Chibane affichent la belle forme, du moment qu’ils se donnent à fond pendant toute la séance. Pour eux, une victoire samedi est plus qu’obligatoire. Désormais, l’erreur est interdite à domicile et pour jouer les premiers rôles, les joueurs de la JSK doivent se montrer entreprenants à chaque match à Tizi Ouzou et éviter le scénario de la saison écoulée.

Les joueurs plus que jamais concentrés

A la JSK, on parle déjà du titre, alors que nous sommes à peine à la cinquième journée. Les supporters kabyles, qui soutiennent à fond l’équipe depuis l’entame de la saison, rêvent désormais du championnat qui fuit le club depuis 2008. Pour que le rêve devienne réalité, il faudra d’abord se battre et prouver que la JSK mérite ce trophée. Autrement dit, une victoire samedi face aux Béjaouis est indiscutable. Les coéquipiers de Djamel Benlamri n’auront aucune excuse, en cas d’échec. Du coup, les trois points doivent impérativement rester à Tizi. Saïd D.

Une victoire ce samedi est obligatoire

Coup dur pour la JSK ! Le brillant attaquant, Sid Ahmed Aouedj, auteur d’un superbe but face au MCO, souffre d’une légère blessure aux adducteurs, contractée samedi dernier contre le CRB. L’ex-international olympique, qui a effectué le lendemain matin une échographie chez le docteur Yaker à Kouba, n’a rien de grave. Seulement, et pour ne pas prendre de risque, le médecin Djadjoua a décidé de lui programmer un travail spécifique en solo, avant de prendre la décision finale, quant à sa participation face à la JSMB. Avec l’absence de Tayeb Maroci, qui n’est pas prêt à reprendre sa place dans le onze-type, le premier responsable à la barre technique ne souhaite pas perdre les services d’un autre élément important de la JSK.

Aouadj n’a toujours pas réintégré le groupe

JSK

Après avoir travaillé seul lundi soir, l’attaquant kabyle, qui n’est pas prêt à cent pour cent, s’est contenté de quelques exercices en solo, hier matin, avant de rejoindre les vestiaires. Après l’avoir consulté, le médecin de la JSK a demandé à son patient de rentrer sur Alger et d’effectuer une seconde échographie de contrôle, pour pouvoir prendre une décision finale. Selon nos informations, la participation de Aouedj face aux Béjaouis sera connue aujourd’hui.

Il a effectué une échographie hier après-midi

Maroci suivra un programme spécifique jusqu’à la semaine prochaine

A l’approche du derby kaTitulaire lors des deux premiers matchs de la byle qui mettra aux prises la saison, l’excellent milieu de terrain, Tayeb Maroci, a ressenti d’intenses douleurs lors de JS Kabylie avec la JSM Béjaïa, la rencontre face au CRBAF. Après quelques nous avons pensé à solliciter minutes de jeu, l’ex-Béjaoui, qui ne pouvait l’un des anciens joueurs kaplus se tenir debout, a réclamé un byles qui a écrit son nom en changement, cédant sa place à Kamel Yesli. lettres d’or dans l’histoire du Depuis, le joueur se contente de soins, club. Il s’agit de l’ancien attadans le but de revenir à la compétition. Malheureusement pour lui, il va devoir quant, Dob Mounir. L’ancien faire l’impasse sur le derby kabyle prévu joueur du CRB estime que la ce samedi, à Tizi Ouzou. Le natif de JSK débutera la rencontre de saMaghnia, qui a laissé un grand vide au medi avec un léger avantage, du milieu kabyle, suivra désormais un moment que les Canaris joueront programme spécifique. Comme révélé hier par nos soins, Maroci, à domicile et affichent une meilqui se sent prêt à rechausser ses leure forme par rapport aux Bécrampons, du moment que sa jaouis qui patinent toujours en ce blessure n’est qu’un mauvais début de saison : «Sincèrement, les derbies entre la souvenir, accuse un grand retard JSK et la JSMB ont toujours été passionsur le plan physique par rapport à ses coéquipiers. nants. Donc, difficile de pronostiquer

un léger avantage»

Dob Mounir «La JSK part avec
léger avantage, du moment qu’ils ont parfaitement bien débuté la saison, contrairement à la JSMB qui éprouve toujours des difficultés à enchaîner les victoires. Les joueurs de la JSK sont en pleine confiance.»

Dans le but d’en savoir plus sur son état de santé, nous avons jugé utile de prendre attache avec Sid Ahmed Aouedj qui nous a fait savoir qu’il allait effectuer une deuxième échographie de contrôle, pour savoir s’il jouera samedi ou pas : «Comme vous le savez, j’ai ressenti des douleurs aux adducteurs. D’ailleurs, je me suis entraîné en solo pendant toute la séance. Le médecin m’a demandé d’effectuer une deuxième échographie. Sincèrement, je ne veux pas rater le derby contre la JSMB. Je ferai de mon mieux pour le jouer.» Saïd D.

«Je ne veux pas rater ce derby !»

Il a suivi la séance en tenue de ville

Toujours pas prêt à reprendre avec le groupe, le milieu de terrain Maroci se rend quand même au stade, pour suivre les séances d’entraînement de ses partenaires. Maroci espère être présent au stade, ce samedi, à l’occasion du derby kabyle.

sur le résultat final. Ce que je peux vous dire, c’est que les Canaris débuteront la partie avec un

Les supporters de la JSK qui n’auront pas la chance de se déplacer au stade pour assister au derby contre la JSMB pourront voir le match qui sera retransmis en di- «Je veux inscrire rect du stade du 1er-Novembre. mon premier but Pour rappel, le coup d’envoi de ce samedi» la rencontre sera donné à Après une brillante saison à la JSM Ché16h45. raga, le jeune attaquant Youcef Chibane, qui a

Poursuivant ses déclarations, l’ancien Kabyle s’est rappelé du derby de l’an 2000 qui avait souri aux Canaris, un but à zéro, signé Brahim Zafour : «Comme je viens de vous le dire, les derbies entre la JSK et la JSMB ont toujours été intenses et à la hauteur. Je me souviens comme si c’était hier du derby de l’an 2000. Ce fut un match d’anthologie. Nous avons remporté la rencontre par la plus petite des marges, un but à zéro, signé Brahim Zafour.» JSK-JSMB sur S. D. le petit écran

«Je me souviens du derby de 2000, c’était un match fou»

Chibane

fêté ses 25 ans avant-hier, commence petit à petit à s’imposer au sein de l’effectif kabyle. Pour preuve, l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi l’aligne à chaque rencontre, pour lui prouver qu’il compte sur lui. Interrogé par nos soins, hier, à la fin de la séance d’entraînement, Chibane nous a révélé qu’il était prêt pour le derby et qu’il fera de son possible pour inscrire son premier but de la saison : «Après l’amère défaite concédée contre le CRB, nous avons décidé d’ouvrir une nouvelle page et attaquer sereinement la préparation du derby prévu ce samedi, contre la JSMB. Je pense que ce sera un match très difficile, du moment que nous allons affronter une équipe qui ne voudra pas perdre, après son dernier mauvais résultat à domicile. Toutefois, je tiens à vous dire que je vais faire de mon mieux pour inscrire mon premier but sous le maillot kabyle et essayer de convaincre davantage l’entraîneur en chef.»

L’attaquant kabyle, Ahmed Messaâdia, est très serein. À quelques jours du derby kabyle qu’il a vécu, lui qui en est à sa deuxième saison à la JSK, Messaâdia se prépare activement pour ce match qu’il espère gagner.

«Même si je n’ai pas marqué, j’ai offert de bons ballons à mes coéquipiers»
Concernant le manque d’efficacité qui a fait défaut à la JSK lors du match contre le CRB, Messaâdia se dit pas inquiet. Selon ses propos, la JSK a très bien joué et reprendra avec les résultats positifs dès ce week-end

Coup franc

Messaâdia se défend
www.lebuteur.com
Mercredi 25 septembre 2013

JSK

N° 2416

05

cette polémique concernant le manque de Tout d’abord, parlez-nous du dérouleréussite devant le but ? ment de la préparation du derby kabyle Je ne vois vraiment pas pourquoi on de samedi prochain face à la JSMB ? Je peux vous assurer que nous travaillons s’acharne sur l’attaque, dans la mesure où c’est dans la sérénité la plus totale. Tous les joueurs le premier match que nous perdons cette saisont présents à l’entraînement. La dernière dé- son. A ma connaissance, l’attaque a marqué faite enregistrée à Belcourt fait désormais par- des buts en ce début de saison, notamment à tie du passé. Maintenant, on ne se concentre l’extérieur. Je voudrais tout simplement dire que sur ce prochain match que nous devons que même si ce n’est pas Messaâdia qui parbien gérer devant notre public. Il est impératif vient à marquer, les autres le font et nous pour nous de renouer avec le succès, surtout sommes tous là au service de l’équipe. que nous ne sommes distancés que d’un point Ce match face à la JSMB revêt, comme par le CSC. vous le savez bien, un cachet particulier, il Lors de la précédente journée, l’entraîopposera deux équipes de la même réneur en chef, Aït Djoudi, a déploré le gion et l’enjeu a été de tout temps «Les manque d’efficacité devant le but, important... critiques me Effectivement, ce match de ce qui vous a coûté les points du font grandir, ça samedi face à la JSMB est très match, quelle est votre opinion me forge et c’est spécial pour les deux formaà ce sujet ? de là que je puise tions. Pour avoir pris part à C’est vrai que nous avions largemes forces pour deux derbies la saison dernière ment les moyens de revenir du 20aller de en aller-retour, je peux vous dire Août avec un résultat positif. On était l’avant» que celui de samedi ne va pas détrès bien organisés sur le terrain et déroger à la tradition. Je sais déjà que terminés à gagner. Nous nous sommes procuré de nombreuses occasions de buts. nous allons évoluer dans un stade plein et que Malheureusement, la chance nous a tourné le l’ambiance sera totale. Sur le terrain, nous dedos. Et puis, le portier Ouaddah a sauvé plu- vrons nous comporter de façon exemplaire et offrir du spectacle aux présents. sieurs actions franches de scorer. La saison dernière, vous avez marqué à la Depuis quelques jours, vous êtes personJSMB en aller-retour, pensez-vous pounellement l’objet de quelques critiques, voir débloquer votre compteur dès ce sasurtout que vous n’êtes pas encore parvemedi ? nus à scorer, cela devrait vous perturber Il est peut-être encore trop tôt pour réponn’est-ce pas ? Je vous rassure que je ne suis vraiment pas dre à cette question. Toutefois, je tiens à souliperturbé par tout ce qui se dit à mon sujet. Per- gner que je continue toujours à travailler le sonnellement, je me limite à faire mon travail plus normalement du monde avec un bon du mieux que je peux et donner le meilleur de moral, pour me préparer aux matchs officiels. moi-même, tant aux entraînements qu’en Marquer face à la JSMB sera ma principale matchs officiels. J’essaye toujours d’apporter un mission, ce samedi, mais je sais que si j’ai une plus à l’équipe. Pour ce qui est des critiques, je balle de but à offrir à un partenaire pour le dois vous avouer que cela me fait grandir et faire, je n’hésiterai pas à la lui donner, car pour c’est de là que je puise toute mon énergie et ma nous, c’est l’intérêt de l’équipe qui passe en force pour aller de l’avant. J’accepte toutes les priorité. Les joueurs sont très motivés à réalicritiques, à condition qu’elles soient objectives. ser un bon résultat. la JSMB, qui n’a pas bien démarré la saiVous semblez tout de même affecté par

Les supporters de la JSK auront remarqué qu’une bonne partie de la tribune La liste des 36 joueurs couverte était fermée au public depuis longconvoqués en sélection temps et ce, par mesure de sécurité. En effet, la dénationale, cision de fermer cette partie du stade avait été prise pour séparer les galeries des deux équipes adverses. Après discussion entre les dirigeants de la JSK et ceux de l’OPOW de Tizi, la deuxième partie de la tribune couverte est désormais ouverte au grand public, ce qui va certainement réjouir les fidèles de la JSK. À noter que les employés de l’OPOW veillent minutieusement sur la bonne organisation des rencontres pour permettre le bon déroulement des matchs.

La 2e tribune couverte rouverte !

La non-convocation d’Asselah en EN sujette à beaucoup d’interrogations
en prévision de la préparation du match aller face au Burkina Faso, comptant pour les qualifications à la phase finale de la Coupe du monde au Brésil, est connue. Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a programmé un stage de préparation, avant le départ pour Ouagadougou. Ainsi, le nom du portier kabyle Malik Asselah n’entre toujours pas dans les plans du sélectionneur national. Pourtant, le portier numéro un kabyle se trouve au mieux de sa forme, en témoignent ses prestations avec son club actuellement.

son, se trouve en mauvaise position, ne pensezvous pas que vous partez favoris pour ce derby ? C’est vrai que la JSMB a mal démarré la saison, mais nous préparons ce derby avec le maximum de sérieux et de concentration. Les matchs ne sont jamais les mêmes et il faut toujours bien les préparer. Il faut rester vigilants et prudents. Quel avis portez-vous sur cette jeune équipe de la JSK ? Personnellement, je suis très optimiste. Nous avons une bonne équipe composée de jeunes éléments, sérieux et ambitieux. La sérénité est de mise au sein de l’équipe, comme le témoigne cette bonne ambiance aux entraînements. Oui, nous avons les moyens de réaliser une grande «Je ne doute pas saison. La JSK n’est de mes qualités, pas le club qui se limite à jouer les seun but suffira conds rôles, cette pour me libérer» année doit être meilleure et nous espérons décrocher un titre. C’est le rêve de tous les amoureux du club, pour jouer toujours les premiers rôles. Pour cette année, les choses ont bien commencé en particulier des nombreux supporters pour nous. Nous sommes convaincus que les qui ont décidé de vous accompagner parchoses vont beaucoup s’améliorer. Aux suptout, un mot sur le soutien du public ? porters de se ranger derrière nous durant toute C’est tout à fait légitime de la part des supla saison. porters de la JSK d’exiger des résultats. Comme Entretien réalisé par Lyès Aouiche. je viens de vous l’expliquer, le club est connu

Gaci et Karouf intransigeants

Après une reprise sous un rythme très léger, lundi dernier, les Canaris ont effectué, hier, des exercices physiques. L’entraîneur Aït Djoudi a programmé plusieurs ateliers, dans le souci de bien préparer son groupe pour le derby qui nécessitera beaucoup de fraîcheur physique. Il faut souligner qu’Aït Djoudi dispose de tout son groupe.

Travail physique au menu

Dans l’entourage de la JSK et même si l’on ne veut pas polémiquer avec Halilhodzic, à quelques semaines d’un rendez-vous important des barrages pour la qualification en Coupe du monde, une voix de la maison kabyle déplore le traitement réservé à Asselah et que cette non- convocation est sujette à beaucoup d’interrogations. Pour les Kabyles, cette énième mise à l’écart de Malik est incompréhensible, surtout que pour l’instant, il est au mieux de sa forme et qu’il peut rendre d’énormes services à notre sélection nationale. Pour sa part, le concerné lui-même se concentre sur son travail au sein du club kabyle et ne pense qu’à réaliser une grande saison et, pourquoi pas, remporter un titre. Pour lui, décrocher une place en sélection nationale se réalisera tôt ou tard. L. A.

Hamened a fait suer les gardiens

Les deux assistants d’Aït Djoudi, en l’occurrence Karouf et Gaci, se sont chargés des exercices physiques. Chacun a pris un groupe pour travailler. Le moins que l’on puisse dire est que les deux assistants kabyles étaient intransigeants et ont demandé aux joueurs de travailler convenablement, afin d’être au top le jour du match.

Exercices avec ballon

Pour sa part, l’entraîneur Hamened s’est occupé de la préparation des trois portiers, Asselah, Mazari et Amara. En effet, Hamened a proposé plusieurs exercices à ses capés qui ont beaucoup sué.

Les Canaris ont enchaîné avec d’autres exercices avec ballon. Plusieurs matchs d’application ont été organisés entre les joueurs. Le staff a beaucoup insisté auprès de ses poulains, afin d’éviter le jeu dur et ne pas contracter des blessures, à quelques jours seulement du match contre la JSMB.

06

choses en main et prépare
près avoir raté la première séance de reprise des entraînements, étant de retour de Tunisie où il a passé un court séjour de quarante-huit heures, l’entraîneur Aït Djoudi a repris du service hier. Les Canaris ont effectué leur deuxième séance de la semaine dans la matinée d’hier sur la pelouse du 1er-Novembre. Le huis clos instauré par la direction n’a pas été levé et les Canaris songent à le maintenir jusqu’à vendredi la veille du match et ce pour s’offrir les meilleures conditions possibles de préparation d’un match derby, capital, il faut bien le souligner. Ainsi, après une première séance dirigée par les collaborateurs d’Aït Djoudi qui a été l’occasion pour le staff technique de présenter le programme de la semaine, hier, Aït Djoudi a repris les choses en main et a entamé la préparation de ses commandos pour le prochain match du championnat. C’est un match très spécial pour l’entraîneur kabyle et pour toute l’équipe kabyle, d’où la nécessité de le remporter. Il appartient de signaler que les Canaris affichent d’ores et déjà leurs ambitions revues cette semaine à la hausse, la défaite face au CRB est mise de côté, les camarades de Rial ne jurent que par la victoire.

Aït Djoudi reprend les

A

son commando
maine. On a pêché devant le but face à la JSMB, je veux vous voir efficaces !»

JSK

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

www.lebuteur.com

«Battez-vous jusqu’au coup de sifflet final !»

«Ne vous occupez pas de la situation de l’adversaire»

L’importance que revêt cette prochaine sortie a poussé Aït Djoudi à tracer pour le programme d’hier des ateliers pour travailler l’aspect physique. Il faut dire que la fraî cheur samedi prochain fera la différence surtout que la JSMB a joué hier un match face à l’ESS : «Sur le plan physique, le derby nécessite d’être au top. Travaillez convenablement cette semaine pour être prêts le jour du match. Battez-vous jusqu’au coup de sifflet final pour remporter les trois points de la victoire !»

«Cette fois, vous devez être efficaces !»

Peu avant de donner le coup d’envoi de la séance de reprise, et comme à l’accoutumée, Aït Djoudi s’est réuni avec ses joueurs. Déjà pour le fait de trouver le groupe au complet, il s’est montré soulagé tant le prochain rendez-vous exige la présence de tout le monde. Adressant un discours très clair à ses poulains, le coach dira : «Nous restons sur une amère défaite. Vous vous êtes donnés à fond et l’efficacité nous a trahis. Les enseignements tirés de ce match seront travaillés cette se-

«Le match constitue une fête pour la région, soyez à la hauteur de l’événement !»

Afin de mettre les joueurs déjà dans l’ambiance du match, Aït Djoudi parle de l’adversaire : «Notre prochain adversaire a pour nom la JSMB. Vous connaissez tous la situation de notre invité qui n’a pas bien démarré sa saison, je vous demande de ne pas trop vous occuper des autres, notre rôle est de travailler et de chercher la meilleure façon de reprendre avec les résultats positifs.»

Très certain de jouer ce derby devant des gradins pleins, Aït Djoudi s’attend à un ras de marrée face à la JSMB. Il profite alors pour appeler l’ensemble de ses joueurs de se comporter en professionnels et d’être à la hauteur du rendez-vous : «Ce match constitue une fête pour toute la région, soyez à la hauteur de l’événement et faites plaisir à nos supporters.» L. A.

On remarqué une certaine ambiance dans le groupe malgré la défaite du derby… La défaite du derby nous a fait mal, mais cela ne peut en aucun cas remettre en question la forme que notre équipe affiche depuis l’entame de la saison, car nous sommes toujours deuxièmes et à un point du leader. C’est pour cette raison qu’il y a une bonne ambiance au sein du groupe et on se prépare en toute sérénité pour notre prochain match. Ça sera un match spécial pour vous dans la mesure où vous serez confrontés à votre ancienne équipe. Je ne garde que de bons souvenirs de l’ASO, mais actuellement je défends les couleurs du Mouloudia et on doit gagner le match de samedi pour qu’on reste dans le haut du tableau et on guêtrera la moindre occasion pour reprendre notre place de leader. La rencontre sera difficile, mais on ne doit céder aucun point sur notre terrain. Je vais donc me donner à fond sur le terrain si l’entraineur me fais confiance, afin qu’on puisse offrir aux supporters la victoire. Appréhendez-vous la réaction du public qui a mal digéré la défaite face à l’USMA ? Les supporters ont le droit d’être mécontents, ce qui est tout à fait logique car en plus de la défaite, cette rencontre est particulière entre les deux équipes. Je pense toutefois qu’on n’a pas démérité, car nous avons seulement manqué de réussite, sans pour autant revenir sur l’arbitre de la rencontre qui nous a pénalisé par ses décisions. Je reste persuadé que les supporters viendront en force pour nous encourager ce samedi à Bologhine. Vous avez effectué une bonne rentrée face à l’USMA malgré le fait que vous manquiez de compétition. La blessure que j’ai contractée face à la JSMB a freiné mon élan, mais elle n’est qu’un mauvais souvenir. Même si je n’ai repris les entraînements que la semaine passée, je pense avoir réussi une bonne rentrée en cours de jeu comme vous le dites, mais je pense que je manque un peu de rythme car je ne suis pas en possession de tous mes moyens et je reste confiant de retrouver toutes mes capacités dans les jours à venir. Comment se présente pour vous ce match face à l’ASO

les couleurs du Mouloudia, je dois gagner face à l’ASO»

Gherbi «Je défends

Coup d’œil

MCA

Ligue 1

Cinq journées se sont écoulées depuis l’entame du parcours que la nécessité de renforcer la composante actuelle de l’équipe s’est fait ressentir. Toutefois, il est certain que le MCA va procéder à la libération de certains joueurs qui n’ont rien prouvé jusqu'à présent et dont la présence dans l’effectif n’est qu’un fardeau pour l’équipe. Bien que les pensionnaires d’El Achour ne veulent pas précipiter les choses, il risque d’y avoir des surprises dans la liste des joueurs à libérer, car au Mouloudia on n’est pas prêts à payer des joueurs à coup de centaines de millions pour qu’ils fassent banquette. Un autre critère pourra être pris en considération par les responsables du MCA, du fait qu’ils ne vont plus tolérer aucun écart de discipline, et c’est pour cette raison qu’on n’écarte aucune une surprise en hiver.

Des surprises dans la liste des libérés au mercato hivernal

Si l’entraîneur me fait confiance, je vais essayer de bien remplir ma tâche sur le terrain. L’ASO reste une équipe coriace en déplacement et il faut donc faire très attention si on veut la battre. Je lance un appel à nos supporters afin qu’ils viennent en masse nous soutenir et on saura comment leur rendre leur sourire. Entretien réalisé par Kamel M.

Selon des indiscrétions, nous avons appris que la direction du club a vu ses caisses renflouées cette semaine par l’entrée d’une somme d’argent assez importante. En effet, selon nos informations, les responsables ont procédé à la loca-

Les caisses du club renflouées
tion du terrain appartenant au club sis en face de l’ancienne gare routière à un particulier pour l’organisation d’une foire commerciale qui sera organisée le mois d’octobre prochain. Il est important de rappeler que le terrain en question que la

direction kabyle a régularisé en récupérant les documents officiels auprès des domaines abritera plusieurs infrastructures que réalisera très prochainement le nouveau sponsor des Canaris, l’entreprise Cosider en l’occurrence précise une voix autorisée.

La direction ne peut recruter plus de trois joueurs Contrairement au précédent mercato et en vertu des nouvelles dispositions réglementaires, les clubs n’auront le droit qu’au recrutement de trois joueurs seulement l’hiver prochain, et aucun club ne pourra ouvrir droit à une licence supplémentaire. Autrement dit, chaque club, qui voudra renforcer son effectif par trois nouveaux éléments, sera dans l’obligation de libérer trois joueurs ou procéder à leur prêt. Comme le MCA a 24 licences seulement, il peut ainsi procéder à la libération de deux joueurs seulement pour

Babouche et Chaouchi, deux points d’interrogation Cela dit, les nouvelles dispositions ne peuvent arranger les affaires du MCA. En effet, les responsables du club attendent avec impatience que les suspensions frappant Babouche et Chaouchi, à qui on a promis un recrutement au mercato, soient levées. Comme le MCA veut aussi se renfoncer en attaque et au milieu du terrain, on se demande quelle sera la solution pour les pensionnaires d’El Achour, qui misent déjà sur le recrutement d’un attaquant et d’un milieu de terrain. K. M.

renforcer sa composante par trois autres éléments.

Le manager général du MCA et même s’il ne veut pas s’étaler sur le recrutement et la liste des joueurs à libérer, jugeant qu’il est prématuré d’évoquer le sujet nous dira : «Il est évident qu’il y aura des départs au mercato et celui qui commettra une faute le payera, car les choses sont claires pour les joueurs.» Autrement dit, même la discipline sera l’un critère qui pourra peser dans la décision de libérer un joueur.

«Celui qui commettra une faute le payera»

Kaci-Saïd

Geiger «Gagnez l’ASO et prouvez qu’on
l’occasion de la reprise des entraînements, Alain Geiger savait que ses joueurs ont besoin d’être réconfortés après leur défaite au derby. En effet, les coéquipiers de Bouguèche avaient mal digéré la défaite, eux qui voulaient prendre leur revanche sur l’USMA et offrir la victoire aux supporters. C’est pour cette raison que Geiger a essayé de trouver les mots justes pour s’adresser à ses joueurs, car même si la victoire de l’USMA est amplement méritée, l’arbitrage a tout de même faussé la partie, générant un sentiment de frustration chez les joueurs qui se sentaient lésés. «Vous avez fourni une partie honorable lors du derby et, ce n’est pas une défaite qui va remettre en cause tout le travail qu’on a fait depuis l’entame de préparation. Nous sommes tous déçus de cette défaite, mais le meilleur moyen de l’effacer c’est de prendre les trois points lors du prochain match. Gagnez donc l’ASO et prouvez qu’on a perdu le

Coup osé

MCA

A

a perdu le derby à cause de l’arbitre !»
derby à cause de l’arbitre.»

Il a motivé ses joueurs à l’entraînement

www.lebuteur.com

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

07

«Vous n’avez d’autres choix que de vous habituer à Bologhine»

Il n’est de secret pour personne que certains joueurs du Mouloudia et suite à la fermeture temporaire du stade du 5-Juillet, n’ont pas apprécié le fait que la direction du club ait jeté son dévolu sur le stade de Bologhine, sous prétexte que ce stade ne convient pas au jeu de l’équipe, faisant valoir l’argument des deux contre-performances enregistrées la saison passée sur ce même stade face au MCEE et le CABBA. Toutefois, Alain Geiger n’est pas de cet avis, car si le Mouloudia a échoué la saison passée à Bologhine, c’est le fait que l’équipe a tout simplement mal négociés ses deux matchs. C’est d’ailleurs sur ce terrain de Bologhine que l’équipe a pu éviter la relégation par le passé, mais aussi se qualifier à la phase des poules. «Vous n’avez d’autre choix que de vous habituer à jouer à Bologhine qui est aussi notre stade.

«Il faut oublier le match de l’USMA»

On doit rester sereins et concentrés pour réaliser de bons résultats à l’avenir. Maintenant, si le 5-Juillet sera ouvert on va y retourner, mais si ce n’est pas le cas, Bologhine est aussi notre stade.»

Afin que les joueurs puissent se concentrer sur leur sujet, Alain Geiger essaye aussi de faire oublier la défaite du derby à ses joueurs. «Il faut tourner la page et oublier cette défaite face à l’USMA. Nous avons un match à préparer et, on doit être prêts sur tous les plans pour le gagner. La victoire est impérative et, seuls les trois points du matchs vont nous permettre de rebondir.» C’est sur ces phrases que Geiger a terminé son discours avant d’entamer son travail, pour préparer l’ASO. K. M.

Du biquotidien pour les joueurs

G Comme chaque lundi, le coach du MouG loudia a programmé du biquotidien pour ses joueurs, et les deux séances d’entraînements se sont déroulées au stade de Ben Aknoun. Geiger a misé sur le volet physique qui a fait défaut à son équipe, tout en apportant les correctifs nécessaires sur le plan tactique par rapport aux erreurs commises lors du derby.

Des changements en perspective face à l’ASO

L

e mauvais arbitrage de Necib qui a officié le derby entre le Mouloudia et l’USMA, ne peut à lui seul expliquer la défaite du MCA qui n’a pas montré un bon visage lors de cette confrontation. Certains joueurs n’ont pas été à la hauteur de la confiance placée en eux, et ils ont déçu plus d’un. C’est pour cette raison que le technicien suisse envisage d’effectuer quelques changements, à l’occasion de la prochaine rencontre face à l’ASO. En effet, des changements s’imposent au niveau des trois compartiments pour donner un sang-neuf au Mouloudia, mais aussi relancer la concurrence, car certains joueurs

Zeghdane et Gherbi seront titularisés

croient avoir une carte de visite et sont ainsi intouchables. Seulement, Geiger est le genre de technicien qui fait jouer les joueurs les plus en forme sans se fier à leurs noms.

Parmi les changements attendus pour cette confrontation, c’est le jeune Toufik Zeghdane qui retrouvera son poste de titulaire, lui qui a donné un plus à l’équipe lorsqu’il a fait sa rentrée en cours de jeu samedi passé. Lors des précédentes rencontres, le technicien suisse a fait jouer Besseghir qui est le capitaine d’équipe mais aussi Hachoud, il a tout simplement sacrifié

Zeghdane. Ainsi, Besseghir a joué sur le flanc gauche de sa défense et Hachoud sur l’autre flanc. A l’occasion de ce match de l’ASO, Geiger va incorporer d’entrée Zeghdane, reste à savoir qui de Hachoud ou Besseghir restera sur le banc des remplaçants. Un autre joueur sera aussi titularisé ce samedi face à l’ASO et il jouera contre son ancienne équipe. Il s’agit tout simplement de Sabri Gherbi, qui a réussi sa rentrée dans le derby et a donné un plus au milieu de terrain. Bien qu’il manque de compétition, le joueur a été fidèle à sa réputation et il finira par s’imposer comme une pièce maîtresse dans l’échiquier de Geiger qui n’a ja-

Sayeh pourrait remplacer Djallit

mais caché que le joueur figurait parmi ses plans.

Un autre changement est aussi prôné par le technicien suisse, qui pourra pour la première fois de la saison titulariser Sayeh et ça sera sans aucun doute à la place de Djallit. L’ex-joueur de Mekhadma jouera en pointe, et c’est Yachir qui passera sur le flanc droit de l’attaque. De cela, on pourra dire que Geiger a déjà son idée sur le onze rentrant qui va aborder le match de l’ASO, où le MCA est tenu par l’obligation du résultat. K. M.

La réunion avec Haddad reportée pour aujourd’hui

G Prévue lundi dernier, la rencontre qui G devait avoir lieu entre Kaci Said et Rebouh Haddad a été reportée pour aujourd’hui, du fait que ces derniers avaient des obligations personnelles en dehors de la wilaya d’Alger. Les deux parties doivent se rencontrer pour discuter de la domiciliation du MCA à Bologhine et régler les derniers détails, lorsqu’on sait qu’un terrain d’entente a été trouvé par le passé alors que le Mouloudia devait recevoir ses hôtes à Bologhine.

Le problème du terrain d’entraînement se pose à nouveau
a fermeture temporaire du stade du 5Juillet sera de néfaste conséquence pour le Mouloudia, notamment si la tutelle décidera de procéder à sa fermeture d’une manière définitive. Ayant pris la décision de recevoir ses hôtes au stade de Bologhine, les poulains de Geiger doivent s’entraîner ainsi sur une pelouse synthétique. C’est pour cette raison que le MCA risque de devenir SDF, et les dirigeants sont en train de faire de leur mieux pour trouver un terrain d’entraînement pour l’équipe. Si jusqu’à présent l’équipe s’est entraînée au stade de Ben Aknoun, cette solution ne peut être définitive. Quant au terrain de l’ISTS sur lequel le Mouloudia s’est déjà entraîné, les pensionnaires de Chéraga doivent formuler une demande au MJS qui est le seul habilité à autoriser le MCA à utiliser cette infrastructure. Ainsi, le lieu d’en-

L

traînement se pose sérieusement après la fermeture du stade 5-Juillet, et cela constitue d’ores et déjà un casse-tête pour le staff technique.

Le terrain synthétique du complexe olympiqu n’est pas conforme

Face à cette situation, certains peuvent bien se poser la question, pour quelle raison le MCA ne programme pas ses séances d’entraînements sur le terrain annexe du complexe Olympique qui est doté d’une pelouse synthétique, lorsqu’on sait qu’une convention a été signée en bonne et due forme entre le Vieux club algérois et l’OCO. La réponse est aussi simple : les dimensions de la surface de jeu du terrain ne sont pas conformes aux normes. Ainsi, l’équipe ne pourra en aucun cas effectuer du bon travail sur un terrain pareil,

comme cela a été le cas à l’annexe d’El Jadida. Par le passé, le technicien Enrico Fabbro s’est plaint de ce même terrain d’entraînement et ce, au même titre que les joueurs qui ont justifié les mauvais résultats réalisés à cette époque par le fait qu’ils s’entraînent sur un terrain non conforme aux dimensions. Le technicien français, Patrick Liewig s’est plaint à son tour de ce même terrain. C’est pour cette raison qu’au Mouloudia, on ne veut pas refaire les mêmes erreurs que l’équipe pourra payer cash. Les pensionnaires d’El Achour vont ainsi essayer de trouver la solution idéale pour faire face au problème. Tout en souhaitant un retour au stade du 5-Juillet, pour que l’équipe puisse s’entraîner d’une manière ordinaire sur le terrain gazonné, appelé communément Hadjout. K. M.

La LFP inflige une amende de 3 millions au MCA

G Suite aux jets de projectiles et l’utilisation G des fumigènes lors du derby, la LFP a infligé une amende de 3 millions de centimes au Mouloudia. Les Chnaoua doivent faire très attention à l’avenir, car tout autre incident pourra coûter cher à leur équipe qui pourra écoper d’un match à huis clos.

08

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

www.lebuteur.com

Coup d’œil

U
E

ne victoire de l’ESS hier face à la JSMB aurait pu être logique compte tenu de la situation et de la santé des deux équipes en ce début de saison, mais avec un score de cette ampleur, il y a quand même quelque chose qui ne va pas à Béjaïa. Le match s’est emballé dès les premières minutes de jeu, avec une première tentative des Béjaouis par l’intermédiaire de Belgherbi, avant que les Sétifiens ne prennent les choses en main. Après plusieurs tentatives, notamment celle de Touahri qui a raté l’inratable dans la surface après avoir été servi par Gourmi (14’), ce même Gourmi revient à la charge quatre minutes plus tard en servant cette fois-ci Ogbi dans l’intervalle. Ce dernier, d’un tir puissant, ouvre la marque

La raclée !
et donne l’avantage à son équipe (18’). Une minute plus tard, et sur un contre rapide, Gourmi est à la réception au deuxième poteau sur un centre de Touahri et n’hésite pas à battre Messara une deuxième fois, et ce n’est pas fini. La JSMB tente de réduire la marque avant la pause, notamment par Tatem, l’homme le plus en vue de l’effectif de Saâdi, mais il était dit que cette équipe de Noureddine Saâdi allait vivre une soirée cauchemardesque au 8-Mai-45, puisque peu avant la pause, dans le temps additionnel de cette première mi-temps, Gourmi, le bourreau, met les Béjaouis à terre en ajoutant un troisième but suite un joli lobe qui a conclu une passe lumineuse de Ogbi (45'+1). Le jeu reprend avec le même scénario, une équipe sétifienne dangereuse et ultra-offensive et une équipe béjaouie

Affluence : faible

5

ESS

ESS

Stade : 8-Mai 1945 (Sétif)

JSMB

Arbitres : Bechirene, Saïdi, Rezgane

Buts : Ogbi (18’), Karaoui (19’, 90’+3), Gourmi (45’+1 et 61’) (ESS) Avertissements : Benchadi (21’), Karaoui (29’) (ESS), Coulibaly (16’) (JSMB)

ESS : Ghoul, Ziti, Benchadi (Boukria 64’), Demou, Benabderrahmane, Karaoui, Delhoum, Gourmi (Ferrahi 70’), Zerara, Touahri, Ogbi Entraîneur : Madoui JSMB : Messara, Chehima, Aggoune, Coulibaly, Mebarakou, Zafour (Hammouche 46’), Meddahi, Boukemacha, Tatem (Bouziani 65’), Bangoura (Mezriche 60’), Belgherbi Entraîneur : Saâdi

0

Après l’avoir mis une deuxième fois de suite sur le banc
Dès qu’il a eu vent qu’il n’était pas dans l’équipe type qui a affronté hier soir la JSMB, Sofiane Khedaïrai a vite fait d’aller demander des explications à Kheïreddine Madoui. Le gardien sétifien n’a pas compris cette décision, pour le moins surprenante, d’autant qu’il a été écarté une première fois de l’effectif rentrant lors du dernier match en Coupe de la CAF contre le CA Bizerte. C’est donc la deuxième fois de suite qu’il est mis à l’écart et la réponse de Madoui a été toute simple. «C’est un choix et rien d’autre», lui aurait-il répondu.

n officialisant son accord avec l’ESS, le technicien français JeanChristophe Lang devient le 13e entraîneur étranger qui dirigera la barre technique de l’Entente. Pour l’histoire et pour l’anecdote, le premier entraîneur étranger qui a dirigé l’ESS est un Russe et a pour nom Victor. C’était en 1979, avant que les responsables du club de l’époque ne découvrent l’arnaque, dans la mesure où ledit Victor n’était pas un entraîneur mais un arbitre. Il y a eu par la suite un autre Russe qui répond au nom de Belove, c’était en 1987 lorsque l’Entente a rétrogradé en deuxième division, mais il n’a pas tardé à partir. D’autres étrangers se sont succédé par la suite à la barre technique de l’ESS, mais on ne retiendra que ceux qui ont marqué de leur passage à Sétif, à l’image du Palestinien Hadj

Lang est le 13e entraîneur étranger de l’Entente, Geiger le plus titré
Mansour qui a été l’entraîneur étranger qui a duré le plus et qui a eu le plus de passages au club de Aïn El Foura. C’est Khalfa qui l’a ramené d’Allemagne où il a fait sa connaissance en 1992. Le dernier passage de Hadj Mansour à l’ESS était en 2011. Hadj Mansour détient le record en restant 15 mois de suite comme entraîneur de l’ESS, il est suivi par Velud qui est resté 14 mois. Quatre entraîneurs étrangers ont gagné des titres avec les Ententistes Sur les treize entraîneurs étrangers que l’Entente a engagés, quatre d’entre eux seulement ont gagné des titres. Il s’agit, comme indiqué plus haut, de Simondi qui a gagné la Champions League arabe, de Solinas qui a remporté la Coupe de l’UNAF, d’Hubert Velud qui a décroché le dernier titre de champion de la saison passée et d’Alain Geiger qui reste l’entraîneur étranger le plus titré avec l’ESS dans la mesure où le Suisse a réussi l’exploit de remporter le doublé coupe-championnat durant la saison 2011/2012. K. L. adjoint de Zekri, s’est vu confier les règnes du club et a décroché à son tour un autre titre avec l’ESS, la Coupe de l’UNAF des clubs vainqueurs de coupes.

complètement désarçonnée. Messara va d’ailleurs sauver les meubles à deux reprises devant Ogbi et Gourmi, un duo qui a fait très mal hier au club de la Soummam, avant que ce diable de Gourmi, sans doute l’homme du match, n'enfonce le clou en ajoutant un quatrième but sur un service de son complice du jour Ogbi (61’). On pensait que le massacre allait s’arrêter là, mais les Sétifiens ne l’entendaient pas de cette oreille. Dans le temps additionnel, Karaoui achève des Béjaouis déjà moribonds en ajoutant un cinquième but sur une passe de Boukria (90’+3). Auparavant, Ferrahi n’avait pas su profiter d’une erreur de Coulibaly (83’). Des décisions vont certainement être prises du côté du club de la Soummam après cette humiliante raclée. K. L.

Khedaïria demande des explications à Madoui

Il a peur pour sa place en Equipe nationale

L’inquiétude de Khedaïria s’explique surtout par la crainte de perdre sa place en Equipe nationale, lui qui vient d’être convoqué une nouvelle fois dans la liste des 36 établie par Halilhodzic en prévision du match barrage contre le Burkina Faso. Mais pour le moment, c’est Ghoul qui tient la corde, et, apparemment, le staff technique en est satisfait

G On vient d’apprendre G que le nouvel entraîneur G G de l’Entente Lang a voulu ramener avec lui son ancien préparateur physique, celui avec lequel il a travaillé à la JSK. Mais quand il l’a appelé, ledit préparateur physique était déjà engagé ailleurs et il s’est excusé de ne pouvoir l’accompagner en Algérie.

Lang voulait son préparateur physique quand il était à la JSK

Victime d’une déchirure à la cuisse, Akram Djahnit est au repos depuis un bon moment où il suit régulièrement des séances de soins. Il a rendez-vous aujourd’hui pour effecteur une échographie de contrôle pour voir s’il s’est complétement remis de cette blessure ou non. Il est à rappeler que sa déchirure de 3,5 millimètres a été réduite à un millimètre et le joueur espère aujourd’hui qu’il en soit totalement remis. Si tel est le cas, Djahnit

Djahnit effectuera aujourd’hui une échographie de contrôle
Il pourrait reprendre la compétition contre l’ASO
reprendra les entraînements ce jeudi, d’abord en solo, avant de pouvoir réintégrer le groupe.

Simondi, premier étranger à gagner un titre avec les Sétifiens Il a fallu attendre l’année 2010 pour voir l’Entente de Sétif décrocher son premier titre avec un entraîneur étranger. C’était avec le technicien français Simondi qui a conduit les Sétifiens au sacre en final de la Ligue des champions arabe. Par la suite, et juste après, l’Italien Solinas, qui a travaillé comme

Le dossier du nouveau venu à l’Entente, Mokhtar Toumi notamment, n’a pas encore été déposé à la Ligue de football professionnel. Cela était prévu lundi passé, mais on vient d’apprendre qu’il ne le sera pas avant jeudi.

Le dépôt du dossier de Toumi a été reporté à jeudi

GG

L’effectif qui a été aligné hier face à la JSMB a comporté cinq changements par rapport à celui qui a affronté le CA Bizerte à l’occasion de la sixième et dernière journée des quarts de finale de la Coupe de la CAF, soit presque 50% de la composante. On a noté le retour de Ziti, Karaoui, Delhoum, Gourmi et Zerara à la place de Aroussi, Ferrahi, Legraâ, Frank et Elamri qui s’est absenté pour cause de blessure.

Cinq changements par rapport au match contre Bizerte

Nadji aussi
contre l’ASO.

Il est possible aussi que Djahnit soit à la disposition du staff technique à partir de ce week-end. Son retour à la compétition pourrait s’effectuer mardi prochain à l’occasion du match en retard

Toujours en ce qui concerne les blessés, l’absence de Madouni va durer encore puisque sa convalescence est de trois semaines au minimum. Quant à Rachid Nadji, ce dernier a, comme on le sait, ôté le plâtre et va effectuer des examens pour voir où en est-il avec sa blessure à la cheville.

Mais en comparaison avec le dernier match en championnat contre le MCO, il y a eu hier pas moins de sept changements. On a enregistré, en effet, la rentrée de Ghoul, Ziti, Benchadi, Benabderrahmane, Karaoui, Ogbi et Tahraoui à la place de Khedaïria, Aroussi, Boukria, Mellouli, Ferrahi, Frank et Madouni.

Et sept par rapport au match contre le MCO

GG

es Rouge et Noir se sont remis au travail, hier en fin d’après-midi, après avoir eu droit à deux jours de repos. Il faut dire que la concurrence bat son plein du côté de Bologhine. Ce qui ne pourra que réjouir les membres du staff technique, mais aussi les mettre dans une situation inconfortable. En effet, le retour le week-end passé de Benmoussa et Bouchema ainsi que la belle forme qu’affichent Koudri, El-Orfi, Andria et Ferhat pourraient être à l’origine du casse-tête pour le coach usmiste. N’ayant pas souvent eu sous la main tous ses joueurs, le technicien français a vu, pour une fois, la situation changer. Ne pouvant compter que sur onze joueurs sur le terrain, Rolland Courbis doit donc tenter de trouver des solutions puisque le retour de Meftah, qui a purgé sa suspension, contraindra Ferhat d’être en concurrence directe avec Gasmi qui a été

L

La concurrence relancée !
Coup pour coup
www.lebuteur.com
Mercredi 25 septembre 2013

USMA

N° 2416

auteur de l’unique but face au MCA. Ne pouvant compter que sur un de ces deux joueurs, il lui faudre se passer des services de Meah, Ferhat ou Gasmi. Ce ne sera pas facile à faire.

restent en confiance, ce qui ne sera pas facile avec le retour de Meah, Andria, Benmoussa ou encore Bouchema.

Promus cet été en équipe première, les jeunes joueurs issus de la catégorie Espoirs ont laissé jusquelà une bonne impression. Bekakchi, Chettal, Baïteche et Firoui ont tous été alignés, au moins une fois depuis le début de l’exercice actuel et à chaque fois, ils ont montré qu’ils peuvent apporter un plus au club. Ayant profité des nombreuses absences pour diverses raisons, le groupe s’est complété cette semaine, une nouvelle fois. Pouvant compter sur ses cadres, Courbis doit également trouver une solution pour la classe biberon, du moment qu’il doit faire en sorte qu’ils

Courbis doit trouver une solution pour

Tous les deux non retenus face au MCA, Benaldjia n’a pas encore joué le moindre match officiel. N’entrant pas dans les plans de son coach, l’attaquant usmiste doit redoubler d’efforts, s’il veut avoir du temps de jeu lors des semaines à venir. C’est le cas de Ziaya qui est affecté sur le plan psychologique, après tout ce qu’il a vécu contre le CABBA. Celui qui a été annoncé comme l’attaquant n°1 de l’USMA cette saison doit se battre pour entrer dans les plans de Courbis. Mais il faut avouer que ce ne sera pas facile en présence de Andria, Gasmi et Seguer.

Benaldjia et Ziaya se trouvent aussi dans une situation inconfortable

Départ pour Béchar vendredi à 10h es Rouge et Noir se
rendront à Béchar, ce vendredi, soit la veille de la rencontre qu’ils disputeront face à la JSS. Les membres de la délégation usmiste, d’après ce que nous avons pu apprendre, devront se retrouver à l’aéroport Houari-Boumediène en début de matinée pour prendre le vol de 10h.

09

L

Adel C.

Laissé sur le banc de touche face à l’USMH à cause d’une forte grippe, Djediat a retrouvé sa place dans le onze, à l’occasion du grand derby algérois. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous l’avons sollicité pour nous parler de cette confrontation.

notre victoire en finale n’est pas le fait du hasard !»
des quatre prochaines journées, mais nous allons quand même faire le nécessaire pour réaliser les meilleurs résultats possibles.

Djediat «Vous voyez,

Les Mouloudéens ont accusé l’arbitre, affirmant qu’il a été à l’origine de leur défaite. Qu’avez-vous à nous dire à ce sujet ?
Je n’ai rien à dire. Je pense que je ne suis pas le mieux placé pour répondre à une telle question. Ce que je peux dire par contre, c’est que cette nouvelle victoire prouve que notre victoire en finale de la Coupe d’Algérie n’est pas le fait du hasard puisque nous les avons battus pour la seconde fois de suite.

Pour commencer, quelle analyse faites-vous de ce derby face au MCA ?
Comme il fallait s’y attendre, ce fut une rencontre disputée d’un côté comme de l’autre. Nous savions dès le départ que ce match allait se jouer sur de petits détails. Ce fut le cas puisque c’est grâce à un penalty que nous avons débloqué la situation. Nous avons fait le plus dur en prenant l’avantage. Ensuite, nous nous sommes contentés de gérer jusqu’à la dernière minute.

Votre équipe est désormais deuxième au classement, à un point seulement du leader, qu’est-ce que cela vous fait ?
Nous voulons jouer les premiers rôles et c’est important de suivre le rythme imposé par l’équipe qui domine jusque-là le championnat. Le parcours est encore long, c’est pour cette raison qu’il faudra savoir gérer et continuer à leur mettre la pression, tout en espérant que nos concurrents craqueront. Nous ne sommes qu’en début de saison, il est trop tôt pour parler du titre, mais si nous voulons réaliser un meilleur parcours que celui de la saison passée, nous savons ce qu’il nous reste à faire.

Non convoqué face au MCA, Abdelmalek Ziaya, auteur d’un seul but depuis le début de saison, a reçu le soutien de Mohamed-Lamine Zemmamouche qui a lancé un appel aux supporters pour qu’ils soutiennent tous les joueurs, pas quelques-uns seulement. C’est pour cette raison que nous avons joint l’attaquant des Rouge et Noir pour connaître sa réaction : «Ses propos m’ont fait énormément plaisir. Zemmamouche est un chic type qui n’est plus à présenter. Ce qu’il a dit est vrai. Les joueurs ont besoin de soutien. Personnellement, j’ai assez d’expérience pour gérer une telle situation, mais il faut avouer aussi que c’est toujours bien de sentir qu’on vous fait confiance et qu’on est derrière vous. Un peu plus de soutien et d’encouragement ne font pas de mal et c’est pour cette raison que je me joins à lui pour demander à nos fans de rester toujours derrière leur club favori», a-t-il dit pour conclure.

de Zemma m’ont beaucoup réconforté»

Ziaya «Les paroles

Le match étant prévu ce samedi à 16h, les Rouge et Noir auront juste le temps de regagner leur hôtel pour dîner et faire leurs valises, avant de se rendre à l’aéroport pour prendre un autre vol, tard dans la même nuit, et rentrer chez eux. Une fois à Alger, les protégés de Courbis auront droit à une journée de repos, avant de reprendre de préparer la réception du CSC à Bologhine.

Retour dans la nuit du samedi

Vendredi, les coéquipiers de Khoualed auront un vol à 10h pour Béchar et, du coup, ils ne pourront pas s’entraîner la matinée. C’est donc une fois arrivés à leur lieu d’hébergement qu’ils auront droit à une petite pause pour récupérer, avant d’effectuer une légère séance d’entraînement pour apporter les dernières retouches, avant d’aborder ce match face à la JSS.

Une séance d’entraînement une fois sur place

Y. K.

Lors de la prochaine journée, vous irez à Béchar pour affronter la JS Saoura. Un commentaire à propos de ce déplacement ?
C’est toujours difficile de jouer la JSS chez elle. Ce sera une rencontre serrée puisque les deux équipes voudront gagner pour se maintenir au classement. Ça sera difficile, mais pas impossible. Nous avons gagné déjà à deux reprises à Béchar, nous espérons que cette fois-ci sera la troisième.

C’est demain que la liste des 18 joueurs retenus pour cette rencontre sera rendue publique. Le coach usmiste aura, cette fois, l’embarras du choix puisqu’il dispose d’un groupe presque au complet, après le retour des blessés, mais aussi des suspendus. Ce sera donc la première fois que Rolland Courbis pourra compter sur tous ses joueurs, lui qui a été obligé de composer sans Bouchema et Benmoussa lors des quatre premiers matchs de la saison. A. C.

La liste des convoqués sera dévoilée demain

C’est votre seconde victoire de suite, c’est sûr qu’une telle performance fait énormément de bien au groupe, n’estce pas ?
Remporter deux derbys de suite ne peut que nous mettre en confiance. Le moral des joueurs est au beau fixe. A présent, nous n’avons qu’une seule envie, continuer sur la lancée. Nous savons que ça ne sera pas facile, surtout que nous allons jouer trois fois à l’extérieur lors

Direction Générale

Office du Complexe Olympique Mohamed BOUDIAF

Sur le plan personnel, comment s’est déroulé votre retour ?
Le plus normalement du monde. J’ai été obligé de faire l’impasse sur le match face à l’USMH, parce que j’étais en méforme. Contre le MCA, j’ai senti que j’étais en mesure de tenir mon rôle. Le coach l’a constaté. Il m’a fait confiance, et de mon côté, j’espère que j’ai bien accompli ma mission.

Le groupe sera renforcé par le retour des suspendus…
Nous ne devrons que nous réjouir, parce que le retour de Meah et Andria ne pourra que nous faire du bien.

Entretien réalisé par Adel Cheraki

Puisse Dieu Tout Puissant accorder aux défunts Sa Sainte Miséricorde.

Anep : 542 990 -Le Buteur du 25-09-2013

Le Directeur Général de lʼOffice du Complexe Olympique «Mohamed Boudiaf ainsi que tout le personnel, très attristé par le décés des deux supporters AZIB Sofiane et DERGOUM Seif Eddine lors du match du 21-09-2013 USMA-MCA, présente aux familles des défunts ses sincères condoléances.

CONDOLE ANCE S

Une réception en l’honneur de Rahmouni
10
Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

www.lebuteur.com

Coup de cœur

MOB

ourad Rahmouni est donc parti. Il a cédé son poste d’entraîneur du MO Béjaïa vu l’absence de résultats en ce début de saison. Cependant, il n’est pas parti en catimini, loin de là. Les actionnaires du club ont organisé une réception en son honneur afin de lui rendre hommage et le remercier pour le travail important qu’il a accompli ces dernières années, lui qui a réussi à faire ce que beaucoup de ses prédécesseurs n’ont pas fait : faire accéder le club en première division.

M
A

Adrar : «Il peut s’estimer fier d’avoir été l’artisan de l’accession du MOB»

u sortir de la réception que le MO Béjaïa a organisée en son honneur, Mourad Rahmouni nous a exprimé sa grande émotion : «Ce n’est pas le fait de quitter mes fonctions qui m’attriste car je l’ai fait pour le bien de l’équipe. C’est surtout le fait de quitter des hommes qui lui ont toujours témoigné beaucoup de respect et de considération. Le geste des actionnaires du club à mon égard et les gentils mots qu’ils ont prononcés à mon adresse m’ont touché aux larmes. D’ailleurs, les ai remerciés à mon tour pour le soutien qu’ils lui ont apporté, surtout dans les moments difficiles.» «Je ne regrette rien, j’allais partir de toute façon à la fin de la saison» Sur son expérience à la tête de l’équipe dans la Ligue 1, l’enfant de Sidi Aïch s’est montré lucide : «Je ne regrette pas mon expérience. Je savais que le challenge était très difficile à relever, mais j’ai accepté la mission car c’est ce genre de défis qui forgent la personnalité d’un entraineur. Je n’ai pas réussi à mener mon équipe à la victoire lors des cinq premiers matches de la saison, mais j’ai beaucoup appris de cette expérience. Cela dit, j’avais en tête de quitter le MOB à

«Le geste des actionnaires m’a touché aux larmes»
«Les difficultés financières ont contribué aux mauvais résultats» Même s’il ne défile pas de ses responsabilités dans les résultats du MOB en ce début de saison, Rahmouni tient à souligner qu’il avait des circonstances atténuantes : «Je voulais recruter quelques joueurs expérimentés qui ont du vécu dans la Ligue1 et j’ai établi une liste en ce sens, mais la direction du club n’a pas eu les moyens de les ramener. Je ne lui en veux pas car je sais que le MOB a traversé une grave crise financière. Je n’ai pu recruter que trois joueurs : Bahri, Berrefane et Bouamria. Les difficultés financières ont donc contribué aux mauvais résultats de l’équipe.» «Pour rivaliser en Ligue1, il faut 4 ou 5 joueurs d’expérience» Pour corroborer ses propos, il renvoie les supporters du MOB à ce qu’il avait déclaré au début de la saison : «J’avais dit que l’effectif dont je la fin de la saison quels que soient les résultats car j’estime qu’un passage de 3 ans d’un entraîneur à la tête d’une équipe est suffisant et qu’il vaut mieux laisser sa place propre.» disposais n’avait pas le niveau pour rivaliser en Ligue 1, mais certains de mes joueurs n’avaient pas digéré cette déclaration et avaient manifesté leur colère. Malheureusement, les résultats m’ont conforté dans mon jugement et démontré que j’avais raison. Quand on joue en Ligue1, il faut impérativement 4 ou 5 joueurs qui ont l’expérience de ce niveau afin de tirer l’équipe vers le haut. Ce n’est plus de deuxième division qu’il s’agit, mais de première division.»

Favori en puissance pour être le prochain président du Conseil d’administration, Akli Adrar a prononcé un discours préliminaire à travers lequel il a remercié l’assistance d’être venue à cette réception, tout en rendant un hommage appuyé à Rahmouni pour tout ce qu’il a donné au MOB. «Il a accompli du bon travail durant les deux dernières saisons et les résultats en témoignent, notamment l’accession du club en première division professionnelle, une réalisation à laquelle personne ne croyait

vraiment avant sa nomination. Il a su relever le défi, avec l’aide des dirigeants et des supporters, et a transformé le rêve en réalité», a-til souligné. Et de conclure : «Rahmouni peut s’estimer fier d’avoir été l’artisan de cette accession historique et l’hommage qui lui est rendu aujourd’hui est la moindre des reconnaissances pour son œuvre.»

mouni a été dictée uniquement par la nécessité de provoquer un changement technique, ce qui est coutumier dans le football, et c’était dans l’intérêt du club et dans son intérêt aussi, surtout que la direction subit la pression de la rue et des supporters, mais autrement, nous n’avons rien à reprocher à Rah-

mouni qui s’est toujours montré très professionnel et totalement impliqué dans la vie du club».

Djelbani : «C’est triste, mais c’est la loi du football»

Noureddine Djelbani, lui aussi

Sadji : «Son départ est dans son intérêt et dans l’intérêt du club»
Autre actionnaire au sein du club, Mohand Sadji a insisté sur le fait que «la séparation d’avec Mourad Rah-

membre du Conseil d’administration, a abondé dans le même sens que ses deux collègues, soulignant que «le départ de Mourad m’attriste, mais c’est la loi impitoyable du football car seuls les résultats déterminent l’avenir d’un entraineur dans n’importe quelle équipe, mais il est sûr que Rahmouni restera un ami du club car il a des rapports très cordiaux avec toute la famille du MOB». F. N.

Moussouni : «Rahmouni est parti, Zerrouki et moi partirons aussi»
un des adjoints de Mourad Rahmouni, Faouzi Moussouni, a affirmé qu’il ne restera pas au MO Béjaïa à présent que l’entraîneur principal est parti. «J’ai toujours agi en homme et suivant des principes d’homme. Puisque Rahmouni est parti, nous devons partir nous aussi sitôt le nouvel entraineur désigné», nous a-t-il assuré.

L’

«Nous assurons juste l’intérim jusqu’à l’arrivée d’un nouvel entraineur»
L’ancien international algérien a assuré qu’il reste, avec Zerrouki, le temps que la direction trouve un successeur à Rahmouni : «Nous ne pouvons pas abandonner l’équipe comme ça, surtout que nous avons vécu tous ensemble des moments inoubliables. Nous assurons l’intérim jusqu’à l’arrivée d’un nouvel entraineur qui trouvera ainsi l’équipe préparée. Après quoi, nous quitterons le MOB en laissant notre place propre.»

Pour conclure, Moussouni assure qu’il n’oubliera jamais le MOB, «un club où j’ai vécu beaucoup de moments forts et au sein duquel j’ai découvert les Crabes, des supporters comme je n’en ai jamais rencontrés dans ma vie sur le plan de la fidélité à leur équipe. D’ailleurs, je ne manquerai jamais de citer ce que je dois à ce club partout où je passerai».

«Je n’ai jamais vu des supporters comme les Crabes»

G Le départ de Mourad Rahmouni continue de susciter des commentaires dans les fiefs des supporters du MO Béjaïa. Il est vrai que le désormais ancien entraineur de l’équipe première jouit d’une grande estime parmi les fans du club, ne serait-ce que par le fait que c’est lui l’artisan de l’accession historique en première division après 59 ans d’existence. De plus, Rahmouni est reconnu comme un homme sérieux et de bonne éducation, n’ayant jamais eu un problème avec quiconque, en témoigne les deux saisons pleines qu’il a passées dans un club pourtant difficile comme le MOB. Il a juste été trahi par les mauvais résultats de ce début de saison. Pour toutes ces raisons, les supporters du MOB, reconnaissants, ne lui en veulent pas du tout et lui souhaitent beaucoup de réussite pour la suite de sa carrière d’entraîneur.

Reconnaissants, les supporters ne lui en veulent pas

«Je subissais des pressions après et même avant les matches» L’un des facteurs qui ont perturbé le travail de Rahmouni a été la pression constante exercée sur lui, que ce soit avant ou après les matches :

«C’est malheureux de voir qu’au moment où tous les joueurs et le staff avaient besoin le plus de soutien, des dirigeants et des personnes se faisant passer pour des dirigeants faisaient tout pour accentuer la pression sur nous. L’un d’eux m’avait appelé deux heures après la défaite face au MC El Eulma pour me dire : ’’Si tu ne gagnes pas contre le RC Arba, tu dois partir.’’ Pourtant, j’avais besoin qu’il me remonte le moral, pas qu’il me le détruise. Plus même : la motion de retrait de soutien à l’égard de Musta-

pha Bouchebah, signée par les actionnaires avant le match contre le RCA, comportait un point qui disait que je devais battre l’Arba ou quitter le club. Je pense qu’il aurait été mieux indiqué, pour ne pas perturber l’équipe, que cette motion soit rendue publique le lendemain du match.» A la fin, Mourad Rahmouni a tenu à saluer toute la famille du MOB et demander pardon à tous ceux à qui il aurait fait du mal directement ou indirectement, exhortant les supporters à «soutenir les joueurs au lieu de les presser sans raison car une pression négative risque de les bloquer et nuire à leurs efforts pour redresser la situation». F. N.

G

7 actionnaires seulement sur 16 à la réception GLa réception organisée par le MOB en l’honneur de l’entraîneur partant Mourad Rahmouni a vu la présence de seulement 7 actionnaires sur les 16 que compte le Conseil d’administration de la SSPA/MOB. Cela a nourri les spéculations sur les supposés différends entre les actionnaires et sur l’existence de deux clans, l’un favorable au départ de Rahmouni et l’autre hostile à cette option. Ceux qui ne sont pas venus auraient voulu protester, par ce geste, sur le fait que le Conseil d’administration soit géré par Akli Adrar et Mohand Sadji sans que les autres actionnaires ne soient consultés. Adrar s’en défend pourtant en assurant qu’il a des relations normales avec tous les actionnaires et qu’il a envoyé des invitations à tout le monde pour assister à la réception.

G

Le nouvel entraineur ne sera pas un étranger GLe nouvel entraineur du MOB ne sera pas un étranger. C’est Akli Adrar, membre du Conseil d’administration, qui nous l’a assuré en marge de la séance d’entraînement de lundi matin, alors que le nom d’Alain Michel est évoqué avec insistance. Pour lui, l’équipe a besoin d’un entraineur algérien qui puisse prendre le train en marche et réussir des résultats de suite alors qu’un étranger viendra avec une nouvelle mentalité et aura besoin d’un temps d’adaptation.

G

Latrèche, autre candidat GLa liste des candidats à la succession de Mourad Rahmouni s’allonge. Après Mehdaoui, Mouassa, Amrani, Benchouia et Zemiti, un autre nom est venu s’ajouter hier : Abdelkrim Latrèche. Ce dernier connaît un peu la maison puisqu’il avait entrainé le MOB pendant quelques mois il y a une dizaine d’années. Il avait aussi entrainé la JSM Béjaïa à un certain moment.

G G

F. N.

F. N.

Qui signera la démission ? GMourad Rahmouni est parti, mais une question se pose avec acuité : qui signera sa démission et le chèque représentant son solde de tout compte ? En effet, Mustapha Bouchebah, président du Conseil d’administration et seul signataire légal, a démissionné et assuré qu’il ne reviendra plus aux affaires du club. Or, sa démission a été rejetée par le notaire et le poste de président est vacant. Donc, sur le plan légal, Rahmouni est toujours entraineur du MOB puisque sa démission n’a pas été entérinée légalement.

G

Le cas Maniche bientôt tiré au clair GL’attaquant capverdien, Ivanirson Silva Oliveira, dit Maniche, que la JS Kabylie n’avait pas engagé lors de l’intersaison, intéresse toujours le MOB. Le problème est que sa lettre de sortie n’est pas encore parvenue de la Fédération portugaise de football, où il jouait la saison passée dans un club de deuxième division, Farense. Des dirigeants du MOB se sont rendus au siège de la Ligue du football professionnel et demandé qu’une disposition de la réglementation soit appliquée : dans le cas où une demande de lettre de sortie ne reçoit pas de réponse dans un délai de un mois et un jour, le joueur concerné est automatiquement qualifié. Tout sera donc plus clair dans quelques jours.

Coup de frousse

CRB

www.lebuteur.com

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

11

lors que l’équipe a repris la préparation dans un climat serein après cette victoire face à la JSK, un nouveau souci vient se mettre au travers du technicien argentin de l’équipe, Gamondi, et la préparation de la rencontre devant la formation du CABBA. En effet, le premier responsable de la barre technique semble inquiet de la forme de certains de ses cadres. Depuis le retour aux entraînements dimanche, quelques joueurs se sont plaints de pépins physiques, à l’image du meneur de jeu Ammour qui souffre d’une tendinite au genou droit. Ce dernier jusqu’ici se prépare en solo pour le prochain match du championnat. Outre l’ancien Usmiste, nous avons Meghehout, même si ce dernier a repris la préparation avec le groupe hier, le récupérateur du Chabab ne semble pas à cent pour cent de ses capacités. Pour le moment, le staff médical tient à rassurer le coach, tous les éléments seront OK pour le

A

Gamondi craint les blessures
CABBA, hormis le gardien Chouih. Cependant, pas sûr de voir ces deux hommes essentiels dans l’échiquier de Gamondi à cent pour cent de leurs capacités samedi après-midi. A quatre jours de la rencontre, le staff médical tient à tout prix à remettre Ammour sur pied. Le joueur jusqu’ici ne s’entraîne pas avec ses coéquipiers, il se contente de quelques touches de balle et des tours de piste. La plus grande partie de l’entraînement de l’ancien Usmiste se passe sur un coin du terrain, entouré par le médecin de l’équipe et le préparateur physique. L’attraction de la seconde séance d’entraînement d’hier était le retour du portier, Chouih. L’habituel premier gardien de l’équipe depuis le départ d’Ousserir en fin

Le staff médical aux petits soins avec Ammour

Victime d’une blessure au quadriceps après un télescopage avec l’un de ses coéquipiers lors de la séance de reprise, Meghehout, le milieu de terrain du Chabab, a repris le travail en groupe hier. Ce dernier a pris part au match d’application qui eu lieu en fin de la séance d’entraînement.

Meghehout réintègre le groupe

de saison, comme nous vous avons fait part dans l’une de nos précédentes éditions souffrait d’une tendinite au genou. Ce dernier semble avoir repris des forces, cette semaine de repos forcé. A cette séance, le gardien du CRB s’est contenté du minimum.

Revoilà Chouih

Comment s’est déroulée cette deuxième séance d’entraînement de la semaine ? Dans d’excellentes conditions. Depuis qu’on a battu la JSK, tout a changé au sein du club, je vois ça comme une délivrance. Nous avons entamé la préparation dans une bonne ambiance, nous nous sentons soulagé par rapport à ce que nous avons vécu dernièrement. La semaine prochaine vous allez affronter la formation du CABBA, voyez-vous cela comme une occasion de confirmer votre retour en force ? Evidemment. On ne peut pas se contenter d’une seule victoire pour dire que nous avons repris du poil de la bête. Il faut que celle-ci appelle d’autres bonnes performances. C’est ce que nous tenterons de faire samedi en déplacement à Bordj. Nous sommes prêts et on voudrait gagner la rencontre. Vous allez affronter une équipe certes invincible mais plutôt fébrile à domicile. Comment voyez-vous cette rencontre ? Je ne vous cache pas, leur situation ne nous nous intéresse pas. Nous savons à qui nous avons affaire, si eux cherchent un déclic à domicile, nous pour cette rencontre, nous y allons pour prouver que la JSK n’était pas qu’un coup de bol. Revenons à la journée de la JSK. C’était une rencontre spéciale pour vous comment l’avez-vous vécue ? C’est mon ancien club, je connais

battre la JSK n’a pas été un coup de chance»
bien la maison, c’est vrai que ça fait bizarre. Mais durant la rencontre, je me suis concentré sur ma tâche car nous avions besoin de cette victoire pour relancer notre saison. Je pourrais ajouter quelque chose ? Allez-y… Certains m’ont reproché d’avoir exprimé ma joie après le but de Hanifi, je voudrais juste leur faire comprendre que cette joie était pour mon camarade qui, après des moments difficiles cette saison, a pu revenir de loin et se montrer encore une fois décisif pour le club. Pour finir, comment présentez-vous la suite du parcours du CRB ? Je pense que le club est tout à fait capable de réaliser ses objectifs. Nous avons une bonne équipe très solidaire. Nous devons pour ce qui est de nos matchs les gérer un par un, comme ça on évitera de succomber à la pression. Entretien réalisé par Lamine Amimi

Khellili : «On prouvera que

Pour cette seconde séance d’entraînement, le staff technique du Chabab dirigé par Gamondi a axé son travail sur le plan tactique de la préparation. En effet, le techni-

Gamondi prépare sa tactique pour le CABBA

Alors que tous les yeux étaient rivés vers cien argentin avait utilisé l’intéle rectangle vert où les coéquipiers d’Ammour gralité de son effectif afin de met- préparaient la prochaine rencontre du CABBA, tre en place quelques situations non loin dans les tribunes officielles, nous avons de jeu. Aussi, nous avons vu le aperçu deux hommes en train de faire une proscoach avoir de longues discuspection des gradins du stade avec un seul outil, un sions avec sa première équipe, appareil photo. Nous avons donc vite fait le lien afin de lui donner quelques avec l’accident qui est survenu lors du derby consignes. USMA-MCA qui avait causé la mort de deux Il s’est attardé supporters du club ussur les contres miste. Sachant que cette rencontre se Pour la direction jouera à l’extérieur, Gamondi ce n’est qu’une devra sans doute apporter quelques changements dans son vérification de routine schéma de jeu. C’est ce que C’est auprès des fonctionnaires du stade du nous avons constaté à cette 20-Août que nous sommes allés nous informer séance programmée hier, Ga- en premier. Selon certains, la commission qui s’est mondi, avant de rejoindre les présentée avait pour objectif de contrôler les trivestiaires, avait demandé à bunes du stade du 20-Août qui, elles aussi, sont loin ses joueurs de prendre part à d’être rassurantes vu leur ancienneté. En attendant un match d’application avec que l’information se confirme, cela pourrait protrois équipes sur le terrain. Le bablement être une initiative de la FAF afin d’évitravail était basé sur la vitesse ter de revivre le même scénario du 5-Juillet. de réaction de ses éléments à Pour ce qui est de la direction, la présence déclencher les contres. de la commission ne serait qu’une vérification de routine dans le but d’enLamine Amimi tretenir le stade.

Une commission inspectait les tribunes

Malek : «Benaldjia est la seule piste sérieuse pour le mercato»
«Nous devons rattraper nos points perdus» Lors de notre entretien avec le premier responsable du CRB, ce dernier nous avoue qu’après ces trois matchs perdus le club se trouve dans l’obligation de se rattraper : «Même si aujourd’hui cela fait parti du passée, mais notre mauvais début du championnat pèse encore sur nous. Aujourd’hui, nous sommes dans l’obligation de récupérer ce que nous avons laissé filer comme points en ce début de saison.» «Le Chabab à grand besoin d’un latéral droit et un attaquant» Avec Rédah Malek, nous avons aussi évoqué le sujet des transferts. Même si le mercato d’hiver est encore loin d’ouvrir ses portes, le DG du club pense La déjà à renforcer son équipe, d’ailLFP décide de leurs quelques noms sont dans sa sanctionner le CRB top liste : «Si nous voulons que Ayant déjà écopé de trois averl’équipe s’améliore, il faudra qu’on tissements contre le RCA, l’ESS et le se montre actifs au mercato. Pour MCA, la Ligue national de football a le moment, on est encore dans décidé de sanctionner le club du CRB l’étape qui consiste à mettre le pour le jet de fumigènes lors de la récep- point sur l’effectif que nous avons tion de la JSK. La LFP a infligé un match à notre disposition. Mais ce qui à huis clos au Chabab ainsi qu’une est certain, c’est que le Chabab à amende qui s’élève cette fois-ci à grand besoin d’un latéral droit et 50.000.00 DA. La sanction prendra un attaquant. La seule piste séeffet à la 7e journée lors de la rérieuse que nous pouvons vous ception de la formation de communiquer est celle de Mehdi Saoura. Benaldjia.» Le directeur général du CRB, Malek Redah, s’est dit confiant quant au prochain déplacement de son équipe au CABBA. Ce dernier joint par nos soins hier dans la matinée nous affirme que son équipe a pris un nouvel élan depuis la JSK et le club cherche aujourd’hui à le confirmer devant le CABBA : «Avec cet esprit qui règne au sein de l’effectif, on ne peut qu’espérer un bon résultat du déplacement au CABBA. Nous allons nous déplacer samedi avec la ferme volonté de prendre les trois points de la rencontre. Un résultat nul nous satisferait tout autant. Le plus important, c’est de continuer sur notre lancée.»

12

Il réagit aux perturbations de la rue et défie ses opposants

milliards et venez prendre ce club»
rations : «Je suis au courant des agissements de certaines personnes dans les coulisses pour me pousser à partir. Je ne vois pas pourquoi on essaye de me mettre les bâtons dans les roues, en distillant aux gens des mensonges. Ces gens sont très connus dans le milieu sportif pour être des déstabilisateurs. Je ne suis pas le premier et je ne serai pas le dernier à leur faire face. Ces gens doivent savoir que Laïb ne s’accroche pas à son poste de président et qu’il est prêt à partir. D’ailleurs, je vous annonce qu’à partir d’aujourd’hui, je suis démissionnaire. Je dois dans les plus brefs délais présenter mes bilans moral et financier à l’AG de la SPA. Donc, j’invite les prétendants au poste de président du conseil d’administration de se rapprocher du club. Je leur faciliterai la tâche en présentant ma démission et je leur cèderai mon poste.» club, pour ensuite lui accorder son entière confiance, afin de mener à bien le projet tracé par le club pour une échéance à long terme. Ce qui est exactement le cas chez nous à l’USMH, où nous avons toute notre confiance à Boualem Charef, pour une longue durée, avec l’objectif de bâtir une grande équipe. Jamais avant ! Il y va de l’intérêt du club qui a besoin de beaucoup de sérénité pour atteindre ses objectifs.» Hélas, les Laïb ne sont pas légion dans le championnat où l’on continue à privilégier les résultats immédiats, au détriment de la stabilité et de la formation. «Avec une telle mentalité, le football algérien ne sortira jamais de son marasme. Et dire que nous sommes entrés dans l’ère du professionnalisme !» s’indigne le boss harrachi

Laïb «Chiche ! Apportez vos
Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

www.lebuteur.com

Coup de gueule

USMH

pparemment, Laïb est au courant de tout ce qui se trame derrière lui ainsi que des tractations de certaines personnes qui agissent en coulisses, dans le but de le pousser à partir. Du moins, c’est ce que l’on pourrait déduire, si l’on tient compte de ses décla-

A

Ce n’est pas dans ses habitudes, mais apparemment à travers sa déclaration, Laïb en a ras-le-bol. En fait, pour ceux qui le connaissent, Mohamed Laïb ne cède jamais à la pression de la rue qui exige la tête de son entraîneur, à chaque série de mauvais résultats. «Il n’y a pas mieux que la stabilité dans le football. Un président de club doit d’abord trouver l’entraîneur qui correspond au profil recherché par son

«Charef a toute notre confiance»

Selon Mohamed Laïb, les déplacements de la délégation de l’USMH en Afrique pour la Champions League seront totalement pris en charge par la compagnie nationale Air Algérie. Du moins, c’est ce que nous a déclaré hier le président de l’USMH. En attendant la conclusion d’un accord de sponsoring, dont les négociations avancent bien. N. R.

«Oui, Air Algérie prendra en charge tous nos déplacements en Afrique»

le Ch

La formation de l’USMH, qui a réussi à revenir avec un précieux point de l’extérieur lors de la précédente journée, a affrontée hier après-midi l’équipe de la Protection civile. Les poulains de Boualem Charef se sont imposés avec l’art et la manière sur le score sans appel de 6 à 2.

USMH 6 - Protection Civile 2

«L’APC d’El Harrach a d’autres chats à fouetter que de se mêlerdes affaires de l’USMH»
Abdelkader Mana, l’ancien président actuellement porteparole officiel de l’USMH, n’a pas apprécié l’intervention de certains membres de l’APC dans le conflit direction-opposition. «Pour l’instant, nous, en tant que direction, nous n’avons rien à nous reprocher, au contraire, on est fiers d’avoir redonné à l’USMH son lustre d’antan. Nous sommes à la deuxième place au classement avec le plus bas budget des clubs de la Ligue1. 13 milliards de centimes, cela relève de l’impossible mais nous, nous avons pu le faire. Malgré cela, il s’avère que certains ne sont pas contents. Mais bon, ce n’est pas un fait à El Harrach. Tous les présidents qui se sont succédé à la tête de l’USMH et j’en fais parti, ont eu à le vérifier. Concernant ce rapprochement brusque de l’APC d’El Harrach dont certains membres se présentent comme réconciliateurs entre la direction et les supporters, je crois que cela n’est pas le rôle de la commune. Celle-ci a d’autres prérogatives. On aimerait bien voir notre chère commune prendre en charge l’USMH. Mettre 30 milliards de centimes du budget sport pour la prise en charge de l’USMH, ce n’est rien pour l’Etat. On ne s’opposera pas, au contraire on serait ravis si notre chère commune mette les moyens pour venir sauver l’USMH des difficultés financières. Sinon l’APC d’El Harrach a d’autres chats à fouetter que de se mêler des affaires de l’USMH.»

Mana

A l’issue de la défaite concédée à domicile contre l’USM Alger 1-2, l’entraîLe président Mohamed Laïb, neur harrachi, Boualem Charef, avait décidé, dont le savoir-faire n’est plus à sur un coup de tête, de quitter la barre techdémontrer a, à chaque fois, su nique. Après réflexion, il est revenu sur sa décitrouver les mots et un terrain sion et a dirigé la séance d’entraînement de lundi d’entente avec son coach, afin soir. Finalement, les responsables l’ont convaincu de l’amener à poursuivre sa de la nécessité de reprendre du service tout en mission et l’excellent travail s’engageant à faire de leur mieux pour régler les qu’il est en train d’accomplir problèmes qui sont derrière les mauvais résulau sein de l’équipe depuis bientats enregistrés par l’équipe. Rappelons que tôt cinq saisons. Il faut savoir l’USMH est revenue avec un précieux que la présence d’un entraîneur point de son déplacement à compétent, à elle seule, soulage la El Eulma 0-0. direction du club sur beaucoup de choses liées à l’équipe. Charef est non seulement le driver de l’équipe, mais aussi son manager général, puisqu’il choisit lui-même les éléments qui doivent composer son effectif. Que ce soit pour les départs ou les arrivées, rien ne se fait sans lui et sans son aval. Il agit comme cela se fait dans les clubs professionnels.

Charef en vrai manager en chef

Il reprend du service

Laïb a le mérite de placer son entière confiance en son entraîneur qui a fait ses preuves et qui montre à chaque fois l’étendue de ses compétences. Sans avoir recours à des joueurs vedettes au sein du groupe qu’il dirige, Charef a toujours su choisir les éléments qui répondent le mieux au profil recherché, mais aussi, et surtout, à sa conception technico-tactique. C’est cela l’un des secrets de sa réussite. Contrairement à beaucoup de nos clubs qui voient le président du club établir la liste des joueurs à recruter, sans même que cela lui soit recommandé, on procède aux recrutements de joueurs, avant même de nommer leur driver, ce qui est en soi une pure aberration qui ne répond à aucune logique footballistique. A El Harrach, on a bien compris cet important paramètre de réussite. La preuve est donnée par cette équipe de l’USMH qui séduit par son beau jeu et ses résultats positifs depuis son retour au sein de l’élite. Autre important paramètre préconisé par les responsables du club et le staff technique : la stabilité de l’effectif dans son ensemble. Tout est fait pour maintenir l’ossature de l’équipe, ce qui permet à l’USMH d’être l’une des rares formations du championnat à disposer d’un fond de jeu et d’une organisation tactique bien visible sur le terrain. N. R.

Voilà le secret de sa réussite !

Belarbi «Je travaille dur
Coup franc
Arrivé cet été au Mouloudia d’Oran en provenance de l’ES Mostaganem, le gardien de but Belarbi Abdellah n’a pas encore disputé le moindre match sous le maillot de son équipe. Affichant une belle forme, Dahmane a, semble-t-il, gagné la confiance de l’entraîneur italien, Solinas. Cela-dit, cette situation ne semble pas trop inquiéter l’ancien keeper du NAHD qui nous a affirmé être motivé pour continuer à travailler très dur à l’entraînement en attendant de saisir sa chance.

en attendant ma chance»
Comment expliquez-vous votre semi-échec concédé à la maison face au CSC ? Je n’arrive franchement pas à comprendre ce qui nous est arrivé vendredi samedi dernier face au CS Constantine. Pourtant, nous avions bien joué et dominé notre adversaire durant la majeure partie de la rencontre. Nous avions su comment monopoliser la balle. Malheureusement, nous n’avions pas réussi à trouver le chemin des filets de l’équipe adverse. Nous avions manqué d’efficacité en attaque. C’est vraiment rageant de perdre deux points de cette manière. Nous avions raté une occasion en or pour renouer avec le succès. Dommage ! A votre avis, qu’est-ce qui manque à votre équipe ces derniers temps pour gagner ? Je pense que nous n’avions pas manqué de grand-chose pour surpasser l’obstacle du CS Constantine. Comme tout le monde a pu le constater au stade, nous avions dominé notre adversaire. Malheureusement, nous avions manqué de réussite et d’efficacité en attaque. Nous jouons bien, et nous n’avons besoin que de ce petit quelques chose pour provoquer le déclic et renouer le plus rapidement possible avec le succès. Ne craignez-vous pas que le doute s’installe chez vous suite à cette mauvaise série de quatre matchs sans le moindre succès ? Il ne faut pas que le doute s’installe chez nous, car cela risque de nous faire mal en prévision de la suite de la compétition. Nous ne sommes qu’a la 5e journée du championnat et il reste encore plusieurs matchs à jouer. Donc nous avons largement le temps pour se ressaisir et renouer avec les succès. Le staff technique a axé son travail ces derniers temps sur le plan psychologique. Le coach nous a demandé de persévérer dans le travail tout en affirmant que nos efforts seront bientôt récompensés. Nous sommes sereins et nous continuons à travailler très sérieusement en prévision de notre prochain match prévu samedi prochain face à l’USM El Harrach. A propos ce match, comment se présent-il pour vous ? Ce match sera difficile dans la mesure où nous allons affronter une équipe de l’USM El Harrach qui va tout faire pour confirmer son résultat positif réalisé le weekend dernier chez le Mouloudia d’El Eulma. L’USMH qui n’a pas encore gagné le moindre match cette saison va tout faire pour décrocher samedi prochain son premier succès de la saison. Nous mesurons parfaitement la difficulté de la tâche qui nous attend ce samedi au stade du 1er-Novembre d’El Harrach, mais nous allons tout faire pour renouer avec le succès. On comprend à travers vos propos que vous allez faire le déplacement à El Harrach pour gagner… Ah oui, nous jouons tous nos matchs pour les gagner. Comme je vous l’ai déjà dit, nous mesurons parfaitement la difficulté de la tâche qui nous attend à El Harrach, mais cela ne va pas nous empêcher d’aller tenter de décrocher les trois points de la rencontre qui va nous opposer à l’USMH. Nous préparons très sérieusement ce match et nous sommes armés d’une grande volonté pour renouer avec le succès dès ce week-end inch’Allah. Sur un plan personnel, vous n’aviez pas encore joué le moindre match officiel avec votre team. Cette situation ne vous inquiète-elle pas ? Que voulez-vous que je vous dise ? Le staff technique fait ses choix et je suis obligé de les respecter. Je travaille très dur à l’entraînement pour gagner ma place de titulaire. Non, je ne suis pas inquiet car la saison est encore longue et je suis persuadé que je saisirai tôt ou tard ma chance. C’est à moi de continuer à bosser et d’être patient. Entretien réalisé par Riad O.

MCO

www.lebuteur.com

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

13

Bouaïcha absent face à l’USMH Le moins que l’on puisse dire que l’entraîneur du Mou-

Sur le plan financier, le club harrachi continue à faire face à un problème d'argent. Même si les caisses ne sont pas au plus bas, il n'en demeure que la situation financière n'est pas relui-

«Nous sommes à la recherche de sponsors»

sante. Comme nous l'a avoué Abdelkader Mana : «Non, on ne peut pas dire qu'il y a une crise financière au sein du club, mais l'argent disponible reste quand même insuffisant pour pouvoir terminer à l'aise la saison. La direction du club fait tout pour convaincre certaines entreprises d'aider le club et nous souhaitons vivement décrocher des contrats de sponsoring. Nous n'en sommes même pas à la moitié du parcours, puisqu’il nous reste encore sept mois environ pour la fin de saison. Pendant ce temps, il nous faudra au moins l'équivalent de ce qu'on a dépensé pour terminer à l'aise.» N. R.

Malgré la tenue en juillet dernier de l’AG élective qui a propulsé El Hadi Hamdouche à la tête du CSA, le poste de président du CSA/USMH est toujours vacant. En effet, si l’on tient compte d’une source proche de la DJSL, on apprend que cette élection de l’ancien adjoint de Laïb n’a pas été validée par la Direction de la jeunesse et des sports qui a remis en cause également l’élection des sept membres dirigeants. Quant aux raisons de ce rejet, elles sont en fait nombreuses et font suite aux deux recours introduits l’un par Nasreddine Salmi, l’ancien joueur dans les années 70 et actuel président de l’Association des anciens joueurs de l’USMMC qui a été battu par 9 voix par Hamdouche lors de l’AG élective et l’autre par un membre de la direction actuelle. Ce dernier conteste l’élection de son adversaire et les irrégularités constatées lors de cette AGE, à savoir la tenue le jour même de l’élection d’un comité directeur ce qui n’a pas été fait. Ce membre de la direction dans son recours a fait état aussi des abus constatés, d’abord un quorum non atteint : présence de 30 membres seulement sur une composante de 104. Ces 30 membres étaient en possession de 41. Il conteste aussi le surnombre de procurations ; 41 procuration pour 30 membres présents, du jamais vu ! Le recours introduit par Salmi qui est le piétinement de la loi et les règlements de la DJSL, à savoir que son adversaire du jour était redevable d’un bilan financier de l’année 2011. Devant toutes ces irrégularités, la DJSL a décidé de rejeter des résultats de l’AGE et l’élection de Hamdouche et son bureau.

L’AGE tenue en juillet dernier non validée La DJSL rejette l’élection de Hamdouche et son bureau

loudia d’Oran, l’Italien Solinas, sera dans l’obligation de puiser dans le fond de son réservoir pour composer Après son onze de départ samedi prochain face à avoir été l’USM El Harrach. Plusieurs joueurs rateront ce présenté à la match à l’image de Belabbes, presse dimanche suspendu, et Aouamri, dernier à l’hôtel Le blessé. Pou sa part, BouaiïMéridien, le nouveau cha ne pourra pas reprenjoueur du Mouloudia dre le chemin de la d’Oran, Amri Chadli, a compétition ce weekentamé avant-hier l end. Et pour cause, l’anchemin des cien sociétaire de la JSK entraînements avec son ne s’est pas encore nouveau club. L’ancien remis de sa blessure. joueur du Déjà absent face au FC Kaiserslautern sera CSC, Bouaïcha pensait soumis à un qu’il allait reprendre le programme de travail chemin de la compétispécifique afin de tion ce samedi face à retrouver son l’USMH. Finalement, il meilleur niveau. devra prendre son mal en Amri patience avant de retrouver le terrain. Selon les informations en notre possession, Bouaïcha n’a pas été autorisé à reprendre le chemin des entraînements par son médecin. L’absence de l’attaquant du MCO constitue un véritable casse-tête pour l’entraîneur du MCO au vu de son importance et son influence sur le jeu de

Amri ent i l am d n î a e r m a nt en e t s

mis d’assister de loin des travaux de rénovation du stade. «Si les gens ont une bonne mémoire doivent se souvenir que nous avons rénover le stade il y a de cela moins de trois ans lorsqu’il état fermé et que le MCO recevait ses adversaire au stade Habib-Bouakeul. Pour être plus explicite aux yeux de l’opinion publique, je vous informe que les rénovations effectuées ont été consacrées à la fiabilité de la structure. En constatant que les eaux commençaient à couler entre les gradins, on a décidé de prendre nos précautions et effectué une rénovation digne de ce nom en utilisant des matières spéciales pour éviter l’endommagement des tribunes comme le caoutchouc et la peinture qui empêchent les eaux de s’infiltrer. Nous avons fait tout ce qu’il fallait faire pour éviter la catastrophe mais il y a que le Bon Dieu qui nous protège», dira Lahmar Les dettes Boumediene avant d’ajouter : «Les en passe d’être travaux de rénovation ne doivent pas épongées concerner uniquement les stades de l’équipe. et Bouterbiet dans l’axe face à l’USMH ? Djahel Le problème des dettes du MouEn l’absence de Belabbes et Aouamri, l’entraîneur du loudia d’Oran est sur le point d’être ré- football. Je vous informe aussi que nous avons effectué une réparaMouloudia d’Oran sera dans l’obligation de revoir ses glée. Avant-hier, le secrétaire du club plans défensifs face à l’USMH. Tout porte à croire s’est rendu au siège de la commission des tion totale de la piscine olympique que l’ancien driver de l’ES Sétif va faire appel à résolutions des litiges. Selon les informa- d’Oran qui sera bientôt opérationnelle. Enfin permettez-moi au Djahel et Bouterbiet pour composer la charnière tions en notre possession, le montant centrale de son team ce week-end. Si tel est le cas, global des dettes du club est passé de 5 nom de l’OPOW d’adresser mes sincères condoléances aux familles ce duo sera inédit dans la mesure où les deux à environ 3 milliards de centimes. des deux défunts du stade 5-Juillet.» joueurs n’ont jamais évolué ensemble depuis le Les responsables du club compA.L. début de la saison. Ce qui est certain est que l’absence tent régler ces dettes grâce à de Belabes et Aouamri va très certainement peser sur le l’argent des droits jeu du MCO ce samedi face à l’USMH. TV. Riad O.

Chadli travaille sous la conduite du préparateur physique de l’équipe, l’Italien Paulo Miranda. L’ancien joueur du FSV Mayence 05 devra, cependant, prendre son mal en patience avant de reprendre le chemin de la compétition. Amri Chadli ne pourrait être opérationnel avec le Mouloudia que d’ici un mois.

Autre joueur qui risque de déclarer forfait face à l’USM El Harrach est le défenseur, Saïdi. Ce dernier, qui soufre d’une légère blessure au niveau de la cheville, n’a pas encore repris le chemin des entraînements avec ses coéquipiers. Le staff technique du MCO espère le récupérer pour cette rencontre face à l’USMH.

Saïdi incertain

es

Encore plus ancien que le stade du 5-Juillet, l’enceinte d’Ahmed-Zabana baptisé dans les années 50, stade municipal d’Oran puis le 19-Juin, a plus d’un demisiècle d’existence. C’est donc tout à fait normal que des supporters spécialement du Mouloudia d’Oran s’interrogent sur l’état des gradins après le drame du 5Juillet. Contacté pour nous donner un constat d’un moins général sur l’état du stade, le directeur de l’POW, Lahmar Boumediène, installé tout récemment, n’est toutefois pas un novice en la matière, puisque son ancien poste à la DJS lui a per-

«Zabana a été récemment rénové»

Le directeur de l’OPOW d’Oran rassure :

14

ASO

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1
Daïf testé hier
Après son retour lundi passé à l’entraînement, le portier chélifien Amara Daïf a eu une occasion hier lors du match d’application pour enfiler ses gants et jouer un match avant la reprise, une occasion pour le staff technique pour juger sa forme actuelle avant de prendre une décision quant à sa participation lors du match face au MCA. Daïf espère bien convaincre le staff technique pour pouvoir faire son retour lors de cette sortie.

Chlef aurait préféré le 5-Juillet
C
omme attendu, le match de la sixième journée qui mettra aux prises les camarades de Zaoui avec les Mouloudéens, a été délocalisé du 5-Juillet en raison de sa fermeture provisoire, le match se jouera officiellement au stade Omar-Hamadi de Bologhine, chose qui compliquera encore la tâche de l’ASO, qui préfère jouer dans un grand stade afin d’éviter la pression. Le staff technique essaye de relativiser car il trouve que les chances dans les deux stades sont intactes et que l’équipe jouera sans complexe pour gagner surtout qu’elle veut arracher une place plus

Finalement, le match amical prévu pour hier en fin d’après-midi a été annulé car l’équipe n’a pas trouvé de sparring-partners. Les clubs de la région se sont tous excusés auprès de la direction de l’ASO car ils avaient un programme à respecter et aussi déploraient plusieurs blessés, ce qui les a privés de rencontrer l’ASO. Chose qui compliquera encore la tâche du staff technique qui redoute beaucoup le manque de compétition de ses joueurs durant cette période.

Pas de match amical !

cette affiche seront Haddouche, Lakhdari et proche des trois premiers du classement, et peut-être Badarou ou Cherchar si Ighil joue ça ne se fera pas sans un bon résultat dans avec trois joueurs dans l’axe, chose qui est ce stade. Cela dit, Ighil songe à faire jouer fort possible dans un tel match. La noules plus expérimentés lors de ce match, ce veauté sera aussi la première qui veut dire que le trio usmiste sera en pole apparition de Karim position pour mener l’équipe, il s’agit Meliani qui est rede Daham, Tedjar et même Daïf tenu. qui est de retour, en plus de ceux A. F. qui ont l’habitude de jouer sur «On n’a qu’un seul cette pelouse comme Zaoui, objectif : gagner» 10 millions en Zazou, Zaouche, Messaoud «Après deux semaines de travail, voilà qu’on est proche de reprendre la compétition, cette foiset Ali Hadji qui peuvent cas de victoire ci on aura un gros morceau, car on jouera devant La direction de l’ASO essaye de eux aussi donner un plus. l’une des meilleures formations du championnat et profiter de cette bonne passe et la faire Les nouveautés pour

Zaouche

Ighil a remplacé le match amical prévu pour hier par un match d’application entre les joueurs, il a utilisé toute sa réserve dans ce match afin de voir la forme de chaque élément. Ce match a connu beaucoup de d'engagement et de concurrence entre les joueurs, surtout qu’on a enregistré le retour des blessés et donc chaque élément a voulu montrer de quoi il est capable, afin de briguer une place parmi les 18.

Un match d’application à la place

Lakhdari, Tedjar et Daham en solo

Invaincus jusque-là, les coéquipiers de Bendahmane voudront certainement maintenir le cap face au CRB mais en essayant de remporter leur premier succès de la saison devant leurs supporters. En effet, le seul match qu’ils ont gagné, c’était contre l’USMA à Bologhine alors que les deux rencontres disputées au 20Août contre le MCEE et le CRBAF se sont soldées par des scores vierges. Les Criquets qui ne désespèrent pas de voir un jour leur équipe gagner sous leurs yeux se déplaceront certainement en nombre d’autant plus que l’adversaire n’est autre que le CRB même si cette équipe a perdu son lustre d’antan. Le fait de se mesurer à un gros bras sera une motivation supplémentaire pour les Bordjiens qui seront motivés en de telles circonstances comme ils l’ont si bien fait contre le CSC et l’USMA.

CABBA

28 septembre : MCA - ASO (6e journée à Omar-Hamadi) 1er octobre : ASO - ESS (mise à jour 5e journée à Boumezrag) 5 octobre : ASO - JSK (7e journée à Boumezrag)

Les dates des trois prochains matches

Maintenant, il faut apprendre à gagner à domicile

chez elle. Un pari difficile pour nous, mais je crois durer le plus longtemps possible. Pour que ça nous motive beaucoup sur le plan mental. On cela, une prime de match alléchante deveut connaitre notre réel niveau, et ces matches nous vrait motiver ses troupes. En effet, elle va aident beaucoup à nous améliorer car il y a beaucoup mettre 10 millions pour chaque joueur en de pression durant le match et ça nécessite beaucoup cas de victoire. A noter que le dernier de concentration. Jouer au 5-Juillet ou à Bologhine match entre les deux équipes au stade ne changera rien à notre objectif qui sera de gaOmar-Hamadi a vu la victoire des gner si on veut continuer sur cette lancée car camarades de Ali Hadji, auteur je trouve que nous avons besoin d’une du seul but de la partie. victoire à l’extérieur pour nous libérer complètement.»

sour le seul élément senior issu de la formation du club se prépare à renouer avec la compétition officielle à l’occasion du match prévu contre le CRB. En effet, le titulaire du poste d’arrière latéral gauche depuis la saison écoulée Chebira a écopé de deux cartons jaunes face à la JSMB, ce qui lui a valu l’expulsion après un peu plus de l’heure de jeu. Le seul joueur apte à le remplacer à ce poste est bien sûr Mansour qui aura l’occasion de marquer des points et ainsi faire signe à son coach.

Un match d’application au menu

avait l’habitude de disputer un match amical chaque semaine pour permettre aux joueurs n’ayant pas joué en championnat de se dégourdir les jambes mais cette fois Belhout n’a pas respecté la tradition. Ainsi, les joueurs se contenteront aujourd’hui d’une séance d’entraînement et probablement d’un match d’application entre eux pour préparer le prochain rendez-vous contre le CRB prévu samedi prochain au stade du 20-Août de Bordj.

La formation bordjienne

Aligné pour la première fois depuis le début du championnat pour colmater l’absence de Maâmeri blessé aux adduc-

Charef n’a pas déçu

teurs, le transfuge de l’ESM a joué parfaitement son rôle sur le flanc gauche de la défense. Charef a joué un match sans faute contribuant ainsi à la solidité défensive de son équipe qui n’a encaissé que deux buts depuis le début du championnat. Sur le flanc droit de la défense on peut dire que la concurrence est relancée avec la bonne prestation de Charef qui n’a pas encore dit son dernier mot.

Relégué au banc des remplaçants depuis le début du championnat, Abdelhak Man-

Mansour se prépare à remplacer Chebira

Mansour aura une occasion inouïe de revenir au premier plan samedi contre le CRB d’autant plus que le match se jouera à domicile. Le Bordjien qui en plus de jouer son rôle défensif affectionne plus particulièrement les montées offensives sur son couloir gauche pour alimenter les attaquants en centres millimétrés. «Je serai au rendez-vous et je ferai tout afin de gagner la confiance du coach et ainsi saisir ma chance. Je me sens en pleine forme et j’espère contribuer au premier succès de mon équipe devant ses supporters», a déclaré Mansour.

«Je saurais saisir ma chance»

Ecarté pour des choix tactiques lors de la dernière rencontre face au MOB, Bougueroua, l’attaquant du RCA, joint par nos soins, se dit prêt à rebondir et retrouver son niveau de la saison dernière. «Je ne suis pas le premier joueur à être écarté pour une rencontre. Cela m’a donné sérieusement à réfléchir pour travailler encore plus et gagner ma place dans l’équipe, la semaine prochaine, face à l’ESS.» «Nous sommes capables de les tenir en échec chez eux» Pour ce qui est de la rencontre face à l’Entente, le joueur de

Bougueroua : «Prêt à reprendre ma place face à l’ESS»

RCA

Arrivés tardivement lors de la reprise, ce trio a dû travailler en solo, le staff technique leur a demandé d’effectuer un travail spécifique afin d’améliorer leur condition physique. Lakhdari, Tedjar et Daham se sont entrainés en marge de la séance avant de rejoindre le groupe le lendemain.

A. B.

Fellah et Hadji reprennent avec le groupe Absents hier lors de la deuxième séance d’entraînement pour des raisons personnelles, Hadji, le milieu de terrain du RCA, et Fellah, le gardien de but, se sont présentés à la séance d’entraînement d’aujourd’hui, pour préparer le prochain déplacement de l’équipe, prévu ce samedi à Sétif, pour affronter l’ESS. Un match d’application aujourd’hui N’ayant pas trouvé d’adversaire pour préparer le match face à Sétif, le staff du RCA, tout comme la semaine dernière, s’est trouvée dans l’obligation de faire avec les moyens du bord. Un match d’application est programmé pour aujourd’hui, afin de permettre à certains joueurs d’avoir du temps de jeu dans les jambes. Un membre du staff pour espionner l’ESS Afin de connaître le système de jeu de son prochain adversaire, un membre du staff technique assistera à la rencontre qui aura lieu aujourd’hui entre l’ESS et la JSMB, afin d’espionner le tenant du titre. Il s’est d’ailleurs déplacé hier à Sétif. L. A.

l’Arbaâ se montre plutôt optimiste. «On ne va pas se déplacer pour faire de la figuration. C’est un match important pour nous, car nous voudrions continuer sur notre lancée. On jouera toutes nos chances làbas», nous dira-t-il. Pour ce qui est des chances de son équipe, il a ajouté : «Bien sûr que c’est un match difficile, car nous allons affronter le tenant du titre quand même. Mais on ne compte pas se déplacer pour limiter les dégâts. J’estime que nous avons un bon groupe et que nous sommes capables de les tenir en échec chez eux.» L. A.

G G G

Ultimatum pour le coach Iaïche L’entraîneur Abdelkader ne fait
plus l’unanimité au sein de la direction du MC El Eulma après le troisième faux à domicile, samedi passé face à l’USMH. L’équipe s’est contentée d’un nul vierge, ce qui n’a pas été du goût des dirigeants et des supporters. C’est ainsi que le coach a eu un deuxième ultimatum pour redresser la situation sous peine de résilier son contrat. Lundi, une réunion a regroupé les dirigeants au staff technique jusqu’à une heure du matin au cours de laquelle les responsables ont jeté la balle dans le camp des techniciens à leur tête l’entraîneur Abdelkader Iaïche. Ce dernier a été sommé de rectifier le tir à partir de la prochaine journée contre le CSC.

MCEE

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

CSC Sebbah indisponible pendant 21 jours

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

L

Le vice-président du club, Abderrazak Harkat, dit Kiki, a rendu visité aux joueurs hier matin à l’occasion de la reprise des entraînements en prévision du prochain match contre le CSC. Au cours de cette rencontre avec les joueurs, le deuxième homme du club des Hauts Plateaux a eu un discours clair avec les joueurs pour les amener à faire plus d’efforts à l’avenir en vue de réussir de bons résultats et permettre au club d’améliorer son classement. Harkat s’est interrogé auprès des joueurs comment ils n’arrivent pas à s’imposer à domicile alors qu’ils s’expriment bien en dehors de leurs bases. Il leur a demandé de travailler davantage et de se concentrer uniquement sur leur travail pour réussir de bons résultats surtout qu’ils n’ont rien à se plaindre que la direction ait mis tous les moyens à leur disposition.

Harkat rend visite aux joueurs

Comme l’a déclaré Garzitto, le point ramené d’Oran est précieux, mais le CSC l’a récolté au prix fort. Et pour cause, le gardien de but Si Mohamed a été sanctionné, penÇa se corse dant que sept cartons jaunes ont été sortis aux joueurs du CSC. Pas déjà dans l’axe ! seulement, le milieu de terrain, SaTrois semaines d’indisponibilité meur, a reçu un coup le jour du pour Sebbah, ce n’est pas bon comme nouvelle pour le staff tech- match au niveau d’une jambe. Depuis, il ressent des nique, surtout lorsqu’on sait que le douleurs. Le CSC a déjà un manque flagrant Garzitto médecin de en matière de défenseurs. et son fils à l’équipe est Pour rappel, Sebbah a été l’hôtel Le Novotel en train utilisé samedi passé dans Après Roger Lemerre et son adl’axe central, pour comjoint, le Tunisien Djeddi, la direction de le suibler l’absence de Berthé. compte héberger l’entraîneur en chef, vre. La L’ex-joueur du MCO, qui Diego Garzitto, et son adjoint et fils An- particitonio dans le luxueux paa été à la hauteur, a sorti hôtel, Le Novotel. une grosse performance Natèche-

es blessures ne comptent pas épargner le Chabab de Constantine en ce début de saison. Alors que Garzitto éprouve déjà des difficultés à rassembler 18 éléments les jours des matchs, un autre élément vient de se blesser hier. Il s’agit du défenseur oranais Zine Eddine Sebbah qui a réussi deux performances de haut niveau lors des deux matchs face à la JSS et le MCO, mais qui sera contraint d’observer du repos. Selon nos informations, le joueur s’est blessé avant-hier lors de la séance d’entraînement. Sebbah a été victime d’une mini-déchirure musculaire au niveau des adducteurs, pas très grave comme blessure mais qui nécessite au moins 21 jours de repos.

Sameur se plaint de douleurs à une jambe

qui a contrarié les supporters du MCO. Maintenant avec cette nouvelle donne, Garzitto devra prier pour que Maïza, le seul défenseur central en forme pour le moment, ne se blesse pas. Par ailleurs, le Malien Berthé Oussmane et le Camerounais Gil N’gomo reviennent de blessure et ne sont donc pas près de reprendre la compétition dans l’immédiat. Ce qui constitue un sérieux casse-tête pour le staff technique qui songe déjà à celui qui épaulera Maïza dans l’axe. Réponse samedi prochain !

Houri sera présent face au MCEE

tion du joueur à la rencontre face au MCEE n’est pas certaine. Garzitto, pour sa part, ne prendra pas le risque de l’aligner.

Derrag pas encore au top

Enfin une bonne nouvelle pour le staff technique. Le meneur de jeu Samy Houri est apte pour le service. D’ailleurs, il s’entraîne normalement avec le groupe et sera bel et bien présent ce samedi au stade Hamlaoui. Titulaire ou sur le banc ? Seul Garzitto pourra répondre à notre question. Le plus important est que le joueur est prêt pour la compétition, ce qui rassure le staff technique qui, rappelons-le, n’a jamais eu sous la main la totalité de son effectif depuis le début de la saison.

Amrane reprend les entraînements

C’est un début totalement raté que le CRBAF enregistre depuis l’entame de la saison. Après avoir enregistré plusieurs défaites lors des cinq premiers matchs, la formation de Aïn Fekroun, qui espère revenir avec un bon résultat de Béjaïa, vendredi prochain, sera privée des services de deux joueurs, à savoir Aïssaoui et Sahbi. Les deux éléments, qui ne s’entraînent désormais plus avec l’équipe première, souffrent toujours d’une blessure. Pour preuve, ils n’ont pas été retenus pour ce périlleux déplacement à la ville de Yemma Gouraya. Le premier responsable à la barre technique devrait, en effet, trouver d’autres solutions pour combler le vide de ces deux éléments qui ne seront de retour qu’à partir de la semaine prochaine.

Aïssaoui et Sahbi out face au MOB

CRBAF

15

L’attaquant et buteur de l’équipe, Hamiti, a été le grand absent à la reprise des entraînements hier au stade MessaoudZeggar. Le joueur a été touché à l’œil lors du dernier match face à l’USMH et il a dû faire l’impasse sur la séance d’hier pour suivre les soins et éviter tout contact qui risque d’avoir des complications. En revanche, les autres joueurs étaient au rendez-vous pour préparer le prochain match contre le CSC. L’entraîneur Abdelkader Iaïche n’a pas prévu du biquotidien durant toute la semaine pour faire éviter une charge supplémentaire aux joueurs.

Hamiti absent à la reprise

Selon le même procès-verbal de la Après la sanction infligée au portier titulaire du commission de discipline, le club Comme annoncé dans notre édition CSC, Si Mohamed, le match de ce samedi face au constantinois a écopé également d’hier, l’arbitre Bouster a mentionné sur MCEE sera l’occasion pour les deux autres gardiens d’une troisième amende financière sa feuille de match «contestation de remplaçants de jouer. Natèche et Gaouaoui savent de deux millions de centimes, pour décision» de la part du gardien de but qu’il n’y a qu’une seule place en jeu et qu’il faudra se conduite incorrecte de l’équipe à du CSC, Si Mohamed Cédric. La com- battre pour arracher une place de titulaire ce samedi. Oran. Pour rappel, c’est la troimission de discipline a donc appliqué le L’entraîneur des gardiens de but, Laâouar Mounir, sième sanction financière infligée règlement. Le portier du CSC ratera ofest devant un sacré dilemme : choisir entre l’expéau CSC cette saison. Les dirigeants, ficiellement le prochain match de chamrimenter et ex-international Gaouaoui ou faire qui accompagnent généralement le pionnat qui opposera le CSC au MCEE. confiance au gardien titulaire de la saison CSC dans ses déplacements, doivent Cédric a eu droit à une sanction d’un seul passée, Natèche. Les séances d’entraînesévir, afin d’éviter au club de se faire match ferme, plus une amende financière de ment de cette semaine permettront à sanctionner. 3 millions de centimes. Laâouar et Garzitto de trancher.

Un match ferme pour Si Mohamed, plus une amende

Gaouaoui : la concurrence s’enflamme

Les joueurs Berthé, Gil, Houri, Bezzaz et Benattia sont prêts pour le match contre la MCEE. Ce qui n’est pas le cas du virevoltant milieu offensif Mohamed Derrag. Ce dernier a été mis au repos depuis presque trois semaines, après la blessure qu’il a contractée face au USMH lors de la 2e journée du championnat. Le joueur sera hors des 18 cette semaine, mais il effectuera son retour la semaine prochaine lors du choc USMA-CSC. Abdou H.

Par ailleurs, le jeune défenseur Mounir Amrane, qui a brillé par son absence lors de la reprise des entraînements, sera, en effet, retenu parmi la liste des 18 joueurs convoqués pour le match face au MOB. Le jeune joueur, qui a été autorisé à faire l’impasse sur la séance de lundi, souffrait d’une déchirure au niveau de la cuisse. Jusqu’à présent, il n’a été utilisé aucune fois depuis l’entame de la saison. Selon l’entraîneur Hamouche, Amrane est un défenseur sur lequel on peut compter à n’importe quel moment. Samy T.

3e amende financière pour le club

La direction du CRBAF a décidé de limoger l’entraîneur des Espoirs, Bensalah, après les mauvais résultats enregistrés depuis l’entame de la saison. Par ailleurs, nous avons appris que Mohamed Alloui, ancien joueur de Aïn M’lila, lui a succédé juste après.

La direction limoge Bensalah

Mechiche prépare une surprise pour Courbis
li Mechiche s’attelle ces jours-ci à apporter les derniers réglages sur son effectif en prévision de l’importante rencontre qui va mettre aux prises son équipe avec l’USMA, un des ténors du championnat. Malgré le statut de l’adversaire et son armada de stars, le coach de la Saoura semble très confiant, mais prudent aussi. Le plus important pour lui, c’est que son groupe soit prêt à tous les niveaux. Le reste, il s’en charge. D’après ce que nous avons pu apprendre, Mechiche prépare une surprise pour Courbis afin de mettre en échec les plans du technicien marseil-

JSS

Avant l’entame de la séance, le premier responsable à la barre technique, Saïd Hamouche, s’est longuement entretenu avec ses poulains, pour les remercier de leur acceptable prestation fournie face à la JS Saoura. Selon lui, le CRBAF aurait pu revenir avec la victoire, si les attaquants s’étaient montrés plus réalistes devant le but.

Hamouche se réunit avec les joueurs

Le vice-président du MCEE, Abderrazak Harkat, a exhorté les joueurs à faire plus d’efforts pour réussir une victoire face au CSC, condition sine qua non pour permettre à l’équipe d’amorcer le déclic. «Je veux une victoire contre le CSC ! Je sais que l’adversaire est en bonne santé et occupe la place de leader, mais cela ne nous interdit pas d’être ambitieux et viser la victoire et les trois points», a déclaré aux joueurs Harkat sur un ton sévère. S. H.

Harkat : «Victoire impérative contre le CSC»

A

lais. L’entraîneur de la JSS accorde une grande importance au match de samedi prochain, qu’il considère comme la clé du reste du parcours de l’équipe. En cette occasion, il disposera de l’ensemble de son effectif, dans la mesure où on ne déplore aucun blessé ou suspendu. Ainsi, Mechiche aura une large marge de manœuvre pour choisir les éléments les mieux disposés, même si l’on ne s’attend pas à ce qu’il opère beaucoup de changements sur son onze à l’exception peut-être du retour d’Amri à la place de Barbari.

Par ailleurs, la JSS vient d’apprendre une bonne nou-

A huis clos contre le CRB

velle : la sanction d’un match à huis clos dont a écopé le CRB suite aux jets de fumigènes par les supporters du Chabab lors du dernier match face à la JSK. Cela voudrait dire que la JSS jouera son match de la septième journée face au CRB sans la présence du public belouizdadi, ce qui augmentera les chances des troupes de Mechiche de revenir avec un bon résultat de ce déplacement à Alger. L’on comprend donc pourquoi Mechiche tient à la victoire face à l’USMA, qui pourrait booster son groupe pour aller chercher un autre bon résultat la semaine prochaine contre le CRB. H. M.

Il a réussi son baptême du feu NAHD Aliouane : «Il faut apprendre à enchaîner avec les victoires»
dèles supporters. On s’est donnés à fond et la chance ne nous a pas tourné le dos. Nous sommes satisfaits du résultat et désormais, il faut apprendre à enchaîner avec les victoires. A présent, il faut tourner la page et penser à l’avenir. Vous avez retrouvé la compétition officielle à l’occasion de votre premier match en championnat face à l’ESM ; vos sentiments ? Cela fait plaisir pour un joueur qui a énormément travaillé depuis l’intersaison de se voir récompenser avec une place de titulaire en équipe fanion et surtout réussir son baptême du feu. Croyez-moi, j’étais comblé de joie lorsque j’ai foulé la pelouse du 20-Août. Ma joie a été complète avec ce nouveau succès qui nous permettra de respirer un peu. Comment évaluez-vous votre rendement personnel ? Je ne peux émettre un jugement sur mon rendement ou celui de l’ensemble des joueurs. Pour une première titularisation, je pense que ce n’est pas aussi mal. J’ai essayé de donner le meilleur de moi-même et aider mon équipe à réussir un résultat probant. Dans l’ensemble, j’ai fait en sorte de gérer le match, notamment sur le plan physique. Maintenant, c’est à mes entraîneurs de juger. J’espère que je n’ai pas déçu, même si au fond de moi j’aurai pu donner beaucoup mieux. Malgré le manque de compétition, vous avez réussi à tirer votre épingle du jeu et ce, sur témoignage de votre entraîneur… D’abord, l’avis de mon coach est très important pour moi. Ce constat m’honore et m’incite à travailler encore plus et cravacher très dur pour gagner ma place au sein de l’équipe. Pour revenir à votre question, j’estime que l’entraîneur est seul habilité à vous répondre. Pour ma part, je pense que j’ai essayé de faire de mon mieux et j’ai tout donné lors de cette rencontre. Pour un joueur qui fait son baptême du feu, je suppose que c’est encourageant. J’espère que je n’ai pas déçu mes entraîneurs. A présent, il faut se remettre au travail et préparer nos prochaines échéances dans les meilleurs dispositifs. On doit tirer les leçons et corriger nos lacunes dès le prochain match du championnat. Nous avons un match très important à préparer contre le WAT et les joueurs doivent assumer comme il se doit leurs responsabilités. Justement, cette rencontre face au leader est sur toutes les lèvres. Comment voyez-vous ce déplacement ? Il ne faut pas trop s’étaler sur cette rencontre qui reste comme toutes les autres empoignades. Certes, ce sera un duel palpitant, mais sans dépasser les limites ou le cadre sportif. Il y aura trois points en jeu, ni plus ni moins. A mon sens, il ne faut pas mettre trop de pression à la veille de ce match qui se jouera durant 90 minutes seulement. Sur le plan du jeu, le mieux préparé psychologiquement l’emportera. Nous avons encore deux jours pour perfectionner notre préparation et mettre en place un bon dispositif. Ce sera une rencontre aussi difficile face au WAT. On essayera de revenir avec

16

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2
A quand une équipe type ? Une question qui reste suspendue jusqu’à nouvel ordre. En effet, le staff technique du NAHD fait encore tourner son effectif et semble loin de mettre fin au turn over. Pour la sixième fois consécutive, le onze rentrant sera encore relooké et des changements sont attendus à Tlemcen. Le coach Faouzi Lafri compte aussi prôner un schéma tactique différent. Boussaîd, Zerrouki et Hemani pourront fort probablement faire leur come back. D’autres, à l’image de Bessaha, pourront êtres sacrifiés. Ce qui est sûr, c’est que l’entraîneur du NAHD chamboulera encore son team…

le meilleur résultat possible. Vous savez, tout reste imprévisible dans notre championnat. Avec plus de concentration, notre équipe est en mesure de réussir un bon résultat vendredi prochain. On est capables de réaliser un bon coup. Il faut surtout redoubler d’efforts et rester concentrer jusqu’à l’ultime minute de la partie. Vous allez probablement être reconduit contre le WAT. Êtes-vous prêts pour ce match ? Je souhaite, d’abord, qu’on enchaînera avec un bon résultat qui redonnera plus confiance au groupe. J’espère qu’on retrouvera notre efficacité en attaque, peu importe le rendement de l’équipe. En tout cas, il ne faut pas se focaliser sur ce match, sur l’adversaire ou encore sur le stade qui devrait abriter la rencontre, et nous devons nous concentrer uniquement sur les trois points de la victoire. Quant à ma présence, cela dépendra de l’entraîneur. Il est le seul à décider de celui qui jouera le jour du match. Si j’aurai l’occasion de faire partie du onze ou des joueurs qui prendront part à cette rencontre, j’espère être à la hauteur.

Encore des chamboulements !

D’abord, un commentaire sur cette laborieuse victoire contre l’ESM… Sincèrement, nous avons réussi une victoire difficile, mais qui nous a fait énormément de bien. J’estime que le match contre Mostaganem a été une belle opportunité pour renouer avec le succès et rectifier le tir, après la lourde défaite concédée au Khroub. C’est une excellente chose qui nous a aussi permis de reconquérir nos fi-

Vous restez sur une belle performance réalisée face à Boussaâda. Un commentaire ? Cela fait énormément plaisir. Pour ce qui est du match que nous avons disputé, il était facile pour ceux qui étaient au stade de constater que nous avons réalisé une belle prestation, surtout en première période. Nous avons réussi à exercer un pressing dans le camp adverse qui a été payant, en arrivant très vite à mener au score. Ce résultat est venu après des mauvaises prestations et c’est encourageant… Vous n’avez donc pas beaucoup souffert au cours de ce match, c’est cela… Détrompez-vous, même si nous avons fait l’essentiel du jeu, je ne sais pas si c’est à cause de l’enjeu, ou pour une autre raison, mais aucune des deux équipes n’a, en réalité, joué sur sa vraie valeur. L’équipe de Boussaâda a, de son côté, eu de belles opportunités. Et pour ce qui est de la suite du championnat ? Il nous faut gagner des places au classement et c’est ce qui fait que nous abordons toutes les rencontres avec un seul objectif, réaliser la meilleure performance possible. Il faut reconnaître qu’il y a eu trop de déchets dans notre jeu et le fait de rater des buts a fait installer un certain doute dans nos têtes. Sur le plan

Benhoua : «La gagne face à Annaba et rien d’autre»

USMB

Comme annoncé hier sur ces mêmes colonnes, le futur coach des Sang et Or, Fouad Bouali, a rencontré lundi soir le vice-président Kamel Saoudi et le manager général, Mohamed Houali. Autour d’un dîner, les trois hommes ont abordé tous les aspects liés au contrat de Bouali. Invité à parapher son contrat et entamer sa nouvelle mission, l’ex-coach du CRB a préféré temporiser encore, avant de s’engager officiellement. En effet, Bouali leur a fait savoir qu’il est dans l’obligation de repousser la date de son engagement jusqu’au début du mois prochain, à cause de son stage d’entraîneur qu’il devrait effectuer la semaine prochaine en France. Ce motif convaincant a permis à Bouali d’éviter d’abord d’affronter son club de toujours, le WAT. Donc, l’entraîneur intérimaire, Faouzi Lafri, devrait encore diriger le prochain match du NAHD et relever ainsi un nouveau défi. La porte demeure ouverte, en attendant de nouveaux rebondissements…

Bouali temporise, toujours, à finaliser

Il veut, d’abord, éviter son «premier amour»

Entretien réalisé par Youcef. M

Afin d’avoir des repères sur le gazon naturel, l’équipe nahdiste effectuera aujourd’hui une séance d’entraînement au stade de Rouiba. Une seule séance ne sera certainement pas suffisante au staff technique pour préparer convenablement le match contre le WAT.

Entraînement aujourd’hui à Rouiba

La délégation husseindéenne prendra la route à destination de Tlemcen aujourd’hui matin au bord de son bus. Elle prendra ses quartiers à l’hôtel Zianides, au centreville. Y. M.

Départ jeudi par route

du jeu, nous aurions dû prendre un peu plus d’initiative. Nous commettons aussi certaines erreurs. Expliquez-vous ? Il n’est pas question de mettre les mauvais résultats de l’équipe sur le dos de tel ou tel joueur. Nous commettons les mêmes erreurs en défense et il y a aussi ce problème d’efficacité qui nous fait défaut et qui doit être réglé au plus vite. Pensez-vous que vous méritez une meilleure place au classement ? Bien sûr, il n’y a qu’à se rappeler les points que nous avons perdus face à des équipes prenables. Tout le monde est conscient qu’il est urgent de se ressaisir. Un match difficile vous attend, face à Annaba. Un commentaire ? Je suis persuadé que cette équipe d’Annaba est l’une des meilleures du championnat et incontestablement elle sera difficile à manier. Cela ne nous empêchera pas de donner le maximum pour gagner. Il est pour nous impératif de glaner les trois points. Nous jouerons ce match comme si c’était celui de la dernière chance et nous donnerons tout pour gagner. Entretien réalisé par Slimane Baghdali

Le milieu de terrain de Blida, Lahoucine, est totalement rétabli. Il a repris le chemin des entraînements avant-hier. Il y a cependant peu de chance qu'il prenne part au match de ce vendredi contre Annaba, vu son manque de compétition. Véritable plaque tournante de l'équipe, Hamia, le meneur de jeu de l’USMB, sera sûrement l'élément à suivre lors du match de ce vendredi. Et pour cause, il s'est imposé comme une pièce maîtresse dans le système de jeu blidéen. Sa vitesse et sa maîtrise balle au pied sont capables de déstabiliser toute une défense et mettre ses attaquants en bonne position. Il est aussi le meilleur buteur de l’équipe.

Lahoucine bon pour le service

Gare aux attaquants bônois !

Hamia à la baguette

Suite à la superbe victoire acquise lors de la dernière journée de championnat, l’heure est donc à la confirmation. Même si en face, il y aura une équipe d’Annaba difficile à manier et que l’adversité sera bien là, les joueurs de Blida ne veulent pas rater leur sortie. En effet, la formation dirigée par Lounès Iicen est capable de contrarier les meilleurs. Aucune incertitude en ce qui concerne celui qui sera dans la cage blidéenne. Khelladi a été irréprochable jusque-là et il gardera la confiance de son entraîneur.

Khelladi irréprochable

L

a ligne défensive de Blida ne sera pas remaniée. Bouhoua et Bensalem seront sur les flancs et cette ligne arrière sera complétée par Belhadj et Bedrane qui formeront une paire centrale assez inédite. Tout ce beau monde aura à ne pas commettre d’erreurs devant les redoutables attaquants bônois.

déséquilibrer la solide ligne arrière d’Annaba.

Le moral au beau fixe !

Faire parler la poudre

S. B.

Belhocine et Boudina auront à faire encore une fois la loi au niveau de la zone intermédiaire. Ces deux joueurs auront à déblayer le terrain pour Hamia. Ce dernier sera le dépositaire du jeu de son équipe. Conclure les offensives et créer le danger, c’est ce à quoi s’emploieront Mellika et Kheïri. Ces éléments formeront le duo d’attaque et ils auront à être constamment en mouvement et à multiplier les appels pour espérer

La ville des Roses est en ébullition, depuis vendredi passé. L’équipe de l’USMB a, enfin, présenté un football de qualité. Cela ne lui est pas arrivé depuis plusieurs semaines. Le lendemain, les supporters étaient tout heureux de voir sur l’une des pages de «Planète Sport» que leur équipe n’est qu’à un point du podium. Cependant, les joueurs du club phare de la Mitidja doivent cravacher dur pour améliorer leur position au classement. On ne parle que de cela à Blida et on essaie de comprendre et surtout d’espérer qu’il y a réellement des chances pour que le club retrouve sa place parmi l’élite, à la fin de cet exercice.

S. B

16

Les Unionistes affutent leurs armes
Le match face à l’ESM se pointe à l’horizon
Opération 6 points

USMBA

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2
WAT

avant-goût de ce qui attend l’USMBA à Mosta. Mais pour Bel-Abbès, ce sera le match du cœur.

es joueurs de l’USMBA continuent leur préparation en prévision de la prochaine rencontre face à l’ESM. Une rencontre qui revêt une importance capitale pour le club belabbésien, dont les tests s’enchaînent devant un virage à risque que les joueurs sont appelés à bien négocier. Désormais, chaque point a son importance, et c’est pourquoi le groupe affute ses armes pour préparer résolument son rendez-vous prépondérant. D’ailleurs, l’entraîneur des Vert et Rouge est entré directement dans le vif du sujet en expliquant à ses poulains l’importance des trois points de cette rencontre.

L

Pour engager la bataille de l’accession

paramètre qui aura, à coup sûr, un effet positif sur les joueurs et l’aidera à surmonter cette conjoncture.

On veut assurer le meilleur apprêt qui soit

Conscient de la difficulté de la mission qui attend son équipe, le premier responsable de la barre technique veut assurer la meilleure préparation possible pour affronter l’Espérance. Il va sans dire que moult questions se posent en cette période chez les fans, avec ce calendrier qui n’est pas très profitable à leur équipe. L’opinion sportive ne cesse de se demander de quoi sera fait l’avenir de l’USMBA. À l’évidence, une telle question mérite d’être posée lorsqu’on connaît les ambitions affichées par les Bel-Abbésiens et les aléas qui pourraient aller à l’encontre de l’objectif, l’accession. Et pour preuve, on veut ces «intempérances» qui dépeignent la vie de l’équipe cessent, notamment en ce qui concerne le volet financier. Cependant, et en dépit de ces aléas de liing que connaît la formation bel-abbésienne, point d’inquiétude pour l’entraîneur Bira et ses dirigeants qui préfèrent positiver quant à ce tourment. Pour l’entraîneur, l’accommodement réside dans l’esprit de solidarité qui règne au sein du groupe. Un

Pour ainsi dire, les Vert et Rouge de l’USMBA misent gros sur le restant des échéances, afin de gagner autant de matchs, notamment les deux prochaines rencontres face à l’ESM et le WAT. Désormais, toutes les joutes sont de plus en plus ardues à négocier. Les faux pas sont interdits et les points sont d’autant plus précieux que leur convoitise constitue la visée de toutes les formations, aussi bien celles qui aspirent à l’accession que celles qui luttent pour leur survie. L’USMBA n’est pas en reste, et l’objectif des dirigeants de cette équipe s’inscrit dans cette même logique, puisque celle-ci jouera sans conteste gros lors de la prochaine journée contre l’ESM où même un nul est synonyme d’échec. En d’autres termes, il n’y a que la victoire qui arrangerait les affaires de l’USMBA.

Les joueurs de l’USMBA sont enhardis par leur place de dauphin. Cela a mis de l’eau dans la bouche de tous les Bel-Abbésiens qui commencent à avoir grand. L’on comprend mieux, maintenant, l’importance des points de Mosta qui constituent les convoitises des Unionistes. Des points qui galvaniseraient les Vert et Rouge et les propulseraient, plus que jamais. L’USMBA veut gagner d’autres galons qui lui ont vaudrait une place plus lénifiante. Les ambitions de Bira sont grandissantes et croit en ses moyens. Même s’il refuse de verser dans l’optimisme béat, en restant prudent et concentré en prévision des prochaines échéances, il n’en demeure pas moins que ce dernier reste optimiste quant aux chances de son équipe de réaliser d’autres performances. Toutefois, l’entraîneur unioniste évite de se prononcer immédiatement, car il sait pertinemment qu’il est encore trop tôt pour faire une telle promesse aux fans. L’appétit vient en gagnant et comme tous les entraîneurs, Bira ambitionne mieux, mais le plus dur est à venir. Sa règle d’or est le travail dans la durée sans faire de calculs d’épicier. Le Tout bel-abbès se fait une fixation sur l’accession, d’où l’objectif est de collecter le plus grand nombre de performances. Ainsi, l’opération 6 points est désormais enclenchée pour cet intérêt singulier que portent les dirigeants sur les deux prochaines rencontres.

C

Vu son statut d’ancien international, Amroune espère obtenir une dérogation spéciale !

Il s’entraîne depuis deux mois avec le WAT

onsidéré comme la véritable surprise du recrutement widadi, en enregistrant son arrivée avec le milieu de terrain Abdellaoui, durant le dernier jour du mercato estival, l’attaquant Amroune, qui n’est toujours pas qualifié pour faire ses premiers pas avec le maillot bleu et blanc, ne perd pas espoir de renouer avec le goût de la compétition officielle avant même la fin de la phase aller, vu son statut d’ancien international.

Certes très loin de sa meilleure forme, après une saison très délicate au CRB l’an dernier, lui qui a été victime d’une grave blessure, l’attaquant Amroune retrouve peu à peu ses sensations, en s’entraînant avec les coéquipiers de Rabta depuis deux mois déjà.

La Ligue a refusé de le qualifier avec Abdellaoui

Une aubaine nommée l’ESM

Eviter le moindre faux pas

Osmane jette l’éponge !
L’entraîneur du MCS, Osmane, n’a pas pu tenir longtemps à la tête du MCS du moment que le club n’est pas arrivé à enchaîner avec les bons résultats en ratant beaucoup de points à domicile avec des échecs à répétition malgré le soutien du président durant les quatre premiers matchs. Le faux pas à domicile face au WAT et le mécontentement des supporters ont fait réagir les dirigeants du MCS. Hier matin, le président du club et l’entraîneur se sont rencontrés et ont trouvé un compromis, celui de se séparer à l’amiable. Amar B.

MCS

ien ne va plus au sein de cette équipe du MCS qui vient de faire un autre faux pas en gâchant deux points. L’équipe est entrée dans une période de doute, elle est dos au mur et dans l’obligation de mettre fin à cette mauvaise posture.

R

Ainsi, l’entraîneur Bira fait en sorte de préparer son groupe sur tous les plans, pour affronter haut la main l’Espérance de Mosta. Cependant, dans son jardin, la mission parait difficile pour les Bel-Abbésiens qui auront affaire à un adversaire, certes prenable, mais froissé et qui ne cherchera que les 3 points de la victoire pour éviter le déclin et la crise. Les Unionistes, quant à eux, sont sur une série approuvable de résultats, et ce match sera, pour eux, celui de la confirmation. Le groupe a acquis une certaine confiance et reste sur un élan certain. Il est vrai le match contre l’ESM dissimule certaines contrariétés et obstacles, ce qui nous donne un

La rencontre de l’USMBA face à une formation en très mauvaise posture, l’ESM, pourrait constituer une opportunité inouïe pour les Vert et Rouge d’engranger les trois points de la victoire. Pour ce faire, les Bel-Abbésiens veulent exploiter à bon escient la mauvaise passe de l’adversaire. Après avoir réussi à épingler à son tableau de chasse Médéa, l’USMBA semble évoluer sur un nuage. C’est du moins l’impression qui se dégage de l’entourage du club qui compte assurer les points de la victoire sur les terres de leur prochain adversaire. Les dernières performances sont venues pour rassurer les fans belabbésiens. Du côté des dirigeants et du staff technique, on essaye tant bien que mal d’oublier le dernier succès et ne se concentrer que sur ce match face à l’ESM, tout en le considérant comme une rencontre ordinaire. La préoccupation urgente, actuellement, est de mettre à la disposition de l’équipe tous les atouts qui lui permettront de ravir la victoire pour maintenir la cadence. Les joueurs de l’USMBA devront, encore, faire preuve de méfiance, de plus de solidarité sur le terrain et, surtout, d’engagement et de combativité pour espérer les trois points de la victoire. MO Noureddine

S’il n’a pas pris part au stage de préparation d’avant-saison en Tunisie, l’attaquant Amroune a appris la mauvaise nouvelle de sa non-qualification en faveur du WAT, tout juste avant la réception de l’AB Merouana, en subissant le même sort que le milieu de terrain Abdellaoui, recruté lui aussi durant le dernier jour des transferts, selon les dires de la direction.

Son statut d’ancien international peut le sauver

Si l’ancien Widadi, Abdellaoui, n’a d’autres choix que de poursuivre les entraînements afin de préserver sa bonne forme actuelle pour la seconde moitié de saison, lui qui était tout prêt de fêter sa première titularisation face à l’ABM, l’attaquant Amroune peut, néanmoins, utiliser son statut d’ancien international pour décrocher une dérogation spéciale, comme c’est le cas de Amri Chadli au MCO récemment.

Hebri peu optimiste pour son cas

Alors que la direction widadie va faire le nécessaire pour tenter de qualifier Amroune, le manager général, Kamel Hebri, qui nous a accordé récemment un long entretien, reste peu optimiste quant aux chances de sa qualification au profit du WAT, avant la fin de la phase aller.

Un début de saison catastrophique

La majorité des gens qui ont vu la préparation et les matchs amicaux des camarades de Kebaïli étaient pessimistes et finalement ils avaient raisons, car à chaque sortie, leur club faisait des prestations médiocres. C’est une situation catastrophique pour les Saïdis.

l’OM ; tout le monde s’attendait à ce qu’elle redresse la barre lors des prochaines rencontres à domicile et devant son public, mais finalement c’est le même scénario qui se répétait à chaque fois au stade 13-Avril, elle n’arrivait pas à gagner le moindre match à Saïda et ses faux pas ont compliqué la situation des camarades de Belahouel.

Saïda dos au mur

Le WAT a besoin d’un atout offensif supplémentaire

Les joueurs devraient être secoués

Trois matchs non gagnés à domicile

Le MCS n’arrive pas à gagner le moindre match at home et sa prestation laisse

L’équipe, qui misait sur les premiers rôles en championnat et devait être intraitable chez elle, a montré tout le contraire. Tout s’est évaporé dès la première journée du championnat où elle a raté son match face à

Le MCS, qui jouera vendredi prochain face au MSPB, pour le compte de la sixième journée, va prendre le départ cet après-midi, puisque la direction et le staff technique sont d’accord pour faire le voyage par route juste après la fin de la séance d’entraînement de ce mercredi. Le départ se fera à 14h, après le déjeuner. Elle y passera les nuits de mercredi et jeudi et le retour se fera après la fin de la rencontre face au MSPB.

Départ cet après-midi pour Batna

à désirer, en ne rassure ni ses dirigeants ni ses supporters, quand bien même la direction est à jour avec les salaires des joueurs et leurs primes, mais ces derniers ne mouillent pas leurs maillots et ne soucient pas de l’avenir de leur club qui est en danger. La bande à Osmane devrait être secouée et le président Khaldi devra à tout prix mettre les joueurs devant leurs responsabilités, en passant même aux sanctions. Un sursaut d’orgueil est recommandé dans les plus brefs délais afin de redresser la barre, avant qu’il ne soit trop tard. La balle est

dans le camp de Khaldi et sa direction, pour mettre les points sur les i s’ils veulent sauver le club de la relégation.

Ce n’est pas avec ses mauvais résultats que le MCS jouera l’accession

Certes leader du championnat après cinq journées, le WAT est très loin de posséder une attaque qui crache le feu, comme c’est le cas du club voisin de l’USMBA. La qualification de Amroune pourra apporter d’autres solutions au coach Neghiz, contraint aussi de faire ces derniers temps sans la présence de Cheraïtia, blessé et forfait de nouveau pour le match de ce vendredi face au NAHD.

La direction songe plutôt à renvoyer ce duo

Le MCS qui a misé sur l’accession avant le début de la compétition perd ce rêve du moment que les Saidis ne cessent de perdre de précieux points chez eux, ainsi elle ne pourra jamais retrouver la Ligue 1 professionnelle. L’accession vient avec une équipe qui gagne ses matchs à domicile et en déplacement, mais le MCS est très loin de cet objectif car après cinq matchs joués, il y a ni le résultat, ni la manière, ni la conviction et ni la fraicheur et la condition physique pour faire de grands matchs et aller chercher des victoires qui pourraient permettre à l’équipe l’accession.

Vu que cette affaire n’est nullement claire, on parle dans les coulisses du club de la volonté de la direction de renvoyer le duo, en refusant de payer les salaires de deux éléments non qualifiés, surtout que le WAT a besoin d’argent pour régler les coéquipiers de Rechrouche à temps, comme c’est le cas depuis le début de saison, afin de ne pas briser la confiance qui est en train de s’installer entre les joueurs et la nouvelle direction.

Neghiz refuse de se mêler dans les affaires administratives

Amar B.

Voulant connaître l’avis du coach Nabil Neghiz sur cette sombre affaire, ce dernier refuse de trop s’attarder sur ce sujet, en affirmant qu’il n’est nullement responsable de cette situation, et que celle-ci concerne la direction et les deux joueurs, en assurant qu’il ne peut rien promettre aux concernés d’ici le mercato hivernal, car il pourra changer de cibles en constatant les lacunes de son équipe à la fin de la phase aller.

Othmane Riyad Baba Ahmed

L

Benflis, Maala et Guedjiba dirigeaient la réunion

es dirigeants les plus en vue, parmi lesquels Maala, Guedjiba, Benflis et d’autres, étaient présents lors de séance d’entraînement de lundi dernier en fin d’aprèsmidi. Une nouvelle forme d’organisation était proposée au staff technique, qui était présenté par Boudemagh et aux joueurs. Dire que cette subite effervescence est due en partie à la proximité du derby local contre le CAB est un pas que d’aucuns franchiraient allégrement. Le MSPB reçoit avant le derby de Batna, une équipe qui revient bien en championnat. On fait allusion au MCS.

Les dirigeants mettent les bouchées doubles
A une encablure du derby contre le CAB

MSPB

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

La dernière défaite du Mouloudia de Batna a secoué la direction du club. Se faire battre par la lanterne rouge à de quoi inquiéter. D’autant plus que l’ABM n’avait pas encore gagné à domicile. A titre d’exemple, l’ESM remaniée à plus de 90%, qui n’a rien avoir avec l’équipe de la saison passée. Celle-là est passée à un cheveu d’une place sur le podium et de l’ac-

Nouvelle organisation dans l’hébergement

cession. L’ESM est revenue avec le partage des points de Merouana. Cette saison, Mostaganem végète dans les profondeurs du classement général. Pour revenir au MSPB et sa défaite de vendredi dernier, ce résultat contre l’ABM a poussé les dirigeants à provoquer une réunion avec les joueurs.

Le restaurant du stade Chaoui rouvre

tous logés dans une seule habitation. Cette organisation vient d’être remise en cause. Désormais, les joueurs sont hébergés par quatre dans différentes cités de la ville de Batna.

Le président pose ses conditions
tous les niveaux quand les choses vont dans le mauvais sens. La double réunion qu’a tenue le président avec les joueurs et le staff technique s’est déroulée dans un bon état d’esprit général, le double discours de Khettabi avait pour objectif de remotiver tout le monde et démontrer son soutien dans cette période un peu délicate. Sans langue de bois, ce genre d’attitude calme et positive du patron askiste risque bien d’être une première et une dernière aussi, car une autre mauvaise secousse bouleverserait beaucoup de chose dans la casa des rouges.
ments convaincants certainement, car le technicien natif d’El Kentra a réussi à gagner encore une seconde chance et il reste encore à son poste après le tête-à-tête avec son président. Ce qu’il faut préciser est que Khettabi a posé une condition importante à son staff technique formé de Zekri, Terraï et Redjimi. L’ASK doit arracher six points dans les deux prochains matchs que disputera l’équipe face à l’ABM et ASMO, sans cette condition, Zekri et son staff n’auront plus le choix que celui de démissionner.

ASK

Nous sommes à la 5e journée et ce n’est que maintenant que les responsables du club ont pris à bras-le-corps le problème de l’hébergement des joueurs. Il semblerait que jusque-là, les éléments résidant en dehors de Batna étaient

Depuis le début de la saison, les joueurs se restauraient dans un restaurant privé. Cette organisation vient d’être remise en cause. Du moment que le club dispose de son propre restaurant qui se trouve dans l’enceinte même du stade Chaoui, pourquoi se complique-t-on la vie ? Désormais, c’est à Chaoui que les coéquipiers du gardien Benmalek prendront leur

Les autres catégories y auront droit

déjeuner. Le MSPB a chargé à un cuisinier de prendre en charge la préparation des déjeuner des joueurs. Un proche du club qui pourrait rendre compte de ce qui se fait dans sa cuisine. Le staff technique aura aussi un droit de regard sur ce qui se prépare pour permettre aux joueurs une bonne récupération.

une équipe qui vient juste de monter en Ligue 2. Je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer cette équipe en championnat, parce que l’ABS jouait en Division 2 amateur. Vous jouez un match avant le derby contre le MSPB, pensezvous déjà à la prochaine renconVous avez marqué en amical, tre de la 7e journée ? peut-on dire que la forme Ce qui serait bien, c’est de se metrevient ? tre dans les meilleures dispositions A présent, je ne ressens aucune avant le derby. Revenir avec un rédouleur des suites de ma blessure. sultat positif, à la veille du derby J’ai marqué un but en amical, c’est contre le MSPB. Mais nous ne penune bonne chose pour la suite du sons pas au match à proprement championnat parlé. On doit prendre les matchs Vous allez probablement jouer les uns après les autres. Ne confondans le onze rentrant. Qu’en pen- dons pas les matchs. sez-vous ? Le CAB a le vent en poupe, ira-tJe n’en sais rien, je ne peux il chercher une quatrième rien vous dire à ce provictoire ? pos. Ma participaFezzani On a réussi à retion est du dresser la barre et risque de rater ressort du revenir aussi coach. le derby dans le peloAmine Fezzani sera out contre l’ABS, son Connaiston de tête. absence est confirmée. Le demi défensif des sez-vous On va à Rouge et Bleu s’est rendu mardi dernier à l’hôl’équipe Bou-Saâda pital de Batna pour poser un atèle. Si cela dure de pour faire plus d’une semaine, le joueur risque de rater le Bousun bon réderby de la 7e journée que Tout-Batna attend. En sultat et saada ? effet, on ne pense pas que Fezzani puisse porter Pas pourquoi son plâtre pour une durée de moins d’une setrop en ne pas revemaine. Le moins que l’on puisse dire est que vérité. Je nir avec les sa participation au derby est remise en sais qu’elle trois points. cause. Son expérience dans ce genre Entretien fait un début de confrontation ne sera pas réalisé par de championnat négligeable. M. B. assez correct, pour

Rétabli de sa blessure, Hichem Merazka a repris la compétition contre l’USMMH. L’attaquant du CAB a marqué en amical un but contre le Mouloudia de Madher. De bon augure pour la suite.

Merazka : «Bien négocier Bou-Saâda avant le MSPB»

CAB

17

Le restaurant du stade Chaoui ne sera mis à la disposition de l’équipe fanion. On a appris que même les petites catégories auront droit à la restauration dans ce restaurant. Notamment lors des matchs de championnat. M. B.

Adel Messali n’a pas joué le match amical contre le Mouloudia de Madhèr. Le joueur était présent dans la matinée, à l’entraînement. Une séance consacrée au travail musculaire.

Messali n’a pas joué en amical

Le CAB se déplacera à Boussaada, jeudi dans l’après midi, a-t-on appris. Le bus qui transportera les joueurs fera une halte à M’sila. C’est dans cette ville distance d’une cinquantaine de kilomètres de Boussaada que l’équipe passera la nuit, avant de reprendre la route direction Bousaada. Une façon de faire, pour éviter le contact avec le public de l’ABS. L’hôtel le Caïd de Boussaada est situé au centre-ville.

L’équipe passera la nuit à M’sila

Les gars de M’dina J’dida effectueront aujourd’hui leur ultime séance d’entraînement au stade Habib-Bouakel, avant d’affronter l’USMMH ce week-end. A l’issue de celle-ci, l’entraîneur Mouassa annoncera la liste des 18 joueurs retenus pour cette rencontre. Un seul changement pourrait avoir lieu dans cette liste par rapport à celle du week-end dernier face à l’US Chaouia. Blessé, l’ancien joueur de la JSM Béjaïa ratera le prochain rendez-vous de son équipe face à l’USMM Hadjout. Il sera très certainement remplacé par son coéquipier, Youssef Yacine, qui s’est rétabli de sa blessure. Les Asémistes prendront jeudi la route vers Hadjout pour préparer le match de vendredi.

Départ demain à Hadjout

ASMO

E

ncore une semaine sans rebondissement au sein de l’ASK, après la défaite amère face à l’USM Annaba, alors que beaucoup de spécialistes pensaient que les choses allaient dégénérer, le calme est resté l’unique maître à bord. Apparemment Khettabi ne veut pas refaire les mêmes fautes du passé, ses nerfs sont bien détendus, et on n’a pas besoin de dire qu’il n’y a pas mieux que la stabilité à

Zekri : récolter 6 points ou démissionner

Khettabi compte revoir les contrats des joueurs

Dans la réunion qu’a tenue Khettabi avec le staff technique, le thème était connu d’avance, exiger des explications sur la dernière défaite enregistrée par les Khroubis sur la terre annabie, Zekri a donné ses argu-

A la deuxième réunion qu’a tenue Khettabi avec les joueurs, là aussi le président n’est pas allé par quatre chemins. Khettabi a avoué à ses joueurs qu’il est au courant des clans qui existent dans le vestiaire askiste et cela ne lui plaît pas du tout. Le boss préfère pour le moment fermer l’œil sur ce genre de souci et

compte avant tout offrir une dernière chance aux joueurs pour trouver des solutions pour l’avenir et redresser la barre en championnat. Dans le cas où les résultats ne s’amélioreraient pas, la prochaine étape qu’effectuera Khettabi sera la révision des salaires des joueurs et ces derniers risquent de les voir baisser. La balle est dans leur camp à présent. Abdou H.

A l’instar des autres matchs de la 6e journée de la Ligue2, la rencontre qui opposera ce vendredi l’USMM Hadjout à l’ASM Oran débutera à 15h. Celleci revête une grande importance pour les hommes de Mouassa qui vont essayer d’enchaîner un troisième match sans défaite.

USMMH-ASMO débutera à 15h

Belmaâziz a repris avant-hier le chemin des entraînements. Le jeune attaquant asémiste, qui s’est complètement remis de sa blessure, s’est entraîné en solo. Toutefois, il devrait prochainement réintégrer le groupe. Pour rappel, cette blessure a empêché ce jeune joueur prometteur de participer aux précédents matchs de son équipe.

Belmaâziz reprend l’entraînement en solo

R. O.

USO Amizour : le fauteuil était si près….

Division nationale amateur

Coup d’œil

Clubs de Kabylie

www.lebuteur.com

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

«Bâtir une équipe compétitive»

le leitmotiv de la nouvelle

Honneur Béjaïa

17

L

USO Amizour a raté une belle occasion de prendre le fauteuil de leader en se faisant accrocher (1-1) par la formation du MC Mekhadma, samedi dernier, au stade LarbiTouati d’Amizour. Les Unionistes n’ont pas pu prendre les trois points malgré le fait qu’ils avaient l’opportunité de le faire étant donné qu’ils jouaient à domicile et devant leurs supporters qui se sont rendus en masse pour les encourager. Donc, toutes les conditions étaient réunies pour que l’USOA enchaîne sa deuxième victoire de la saison à l’occasion de la 3e journée du championnat de la Division nationale amateur dans son groupe centre. Finalement, ça n’a pas été le cas, la formation unioniste est passée à côté de son sujet. Pourtant, elle a bien débuté la rencontre en se créant une multitude d’occasions d’ouvrir le score devant le Mouloudia de Mekhadma qui n’était pourtant pas un foudre de guerre. En fait, le début de match n’était qu’un feu de paille, l’USOA n’a pas joué

L’

JS Akbou : Abdennour Mira fait le point
pproché en marge de la rencontre disputée devant le CRB Kherrata dans le cadre du premier tour de la Coupe d'Algérie, qui s'est soldé par une nette victoire de ses protégés, le coach de la JS Akbou, Mira Abdennour, a accepté de faire le point sur la préparation effectuée jusque-là et revient sur la prestation de ses joueurs durant les joutes amicales livrées en prévision de la nouvelle saison.

A

Régionale 1

sur sa vraie valeur, et les joueurs semblaient perdre leurs repères au fil des minutes. Les attaquants, hormis lors de l’entame de la partie, n’ont véritablement pas inquiété le portier visiteur qui a passé un après-midi des plus tranquilles. L’USOA a pris à contre-pied ses fidèles supporters venus comme d’habitude fort nombreux avant de quitter le stade déçus de la piètre qualité de jeu fournie par les hommes d’Ahcène Hamouche qui semblaient diminués physiquement lors de ce match, et n’ontpu asseoir leur domination, ce suscite quelques interrogations au sujet de la préparation. Akkouche, Azzoug et Nasri sont passés complètement à côté de la plaque. Maladresse, manque de lucidité, précipitation, mauvais choix, tirs non cadrés et autant d’erreurs techniques de base qui ont caractérisé l’évolution de certains joueurs. Le staff technique lui-même a été surpris par la prestation de ses joueurs. C’est vrai que l’absence de quatre éléments clés de l’échiquier de Hamouche a pesé dans l’évolution de l’équipe. Du tra-

vail en perspective pour le staff unioniste afin d’apporter les correctifs nécessaires aux carences dûment constatées. Ce n’est que le début de championnat et le seul représentant de la Soummam et de la Kabylie dans ce palier doit améliorer son jeu s’il veut véritablement jouer les premiers rôles. Le coach Ahcène Hamouche a indiqué que l’équipe se doit encore de travailler surtout sur le plan physique et avoue que des réglages doivent être apportés pour espérer se relancer. Il dira qu’il ne faut pas désespérer dès maintenant et que les supporteurs ne doivent pas s’inquiéter quant à l’avenir de l’équipe d’autant plus qu’elle aura assez de temps pour se reprendre, se relancer et se remettre au travail afin de tenter d’enregistrer de meilleurs résultats, à commencer par le match de samedi prochain face au WA Boufarik qui se jouera au stade du Mouzaïa. Une belle occasion en somme pour faire oublier le triste match de samedi dernier face à Mekhadma. M. Mustapha

a nouvelle équipe dirigeante du RCS, à sa tête le revenant président Djamel Kebbi, veut relever le défi qui reste le rêve de tous les sportifs seddoukois. Toutefois, les dirigeants doivent faire face à certains aléas qui risquent de remettre en cause leurs ambitions comme a tenu à le souligner le président. «On vit une situation financière difficile». A quelques jours du coup d’envoi du championnat, les avis divergent quant aux réelles dispositions de l’équipe. Les camarades de Billal Amessis seront-ils prêts pour la grande aventure ? C’est la question que se posent de nombreux supporters. Il faut quand même reconnaître que certains paramètres plaident en faveur de M'sili et ses camarades, comme la stabilité constatée au niveau de l’effectif et de l’encadrement technique. «Le RCS est un club historique et populaire, j’espère qu’il retrouvera son lustre d’antan après tant d’années de souffrances. J’ai entamé une discussion avec le groupe depuis une semaine déjà, et je peux vous dire que personne ne rechigne à l’effort. Nous avons un groupe composé de jeunes talents très prometteurs, encadrés par des éléments d’expérience”, dira le président Kebbi. «La direction des Vert et Noir a réussi à préserver la stabilité du groupe, et ce, en dépit de nombreuses difficultés», confie, quant à lui, Hafid Boussaïd, un des deux en-

équipe dirigeante du RC Seddouk

«Des lacunes ont été relevées »

Évoquant la prestation du groupe lors des joutes amicales et officielles livrées, le responsable de la barre technique de la JSA n'a pas caché sa satisfaction quant au rendement du groupe bien qu'il ait tenu à préciser qu'il reste encore des réglages à accomplir. A ce sujet, il dira : «Nous avons enregistré des satisfactions durant les rencontres amicales et les deux matchs de compétition dont l'un

« Les nouvelles recrues commencent à s'adapter»

en coupe que nous avons disputés, car les joueurs ont pu récupérer leurs forces et avoir de la compétition dans les jambes. Malgré cela, je dirais que nous avons constaté un certain nombre de lacunes que nous tâcherons de combler dans les prochains jours.» D'ailleurs, à ce titre, le staff technique devait profiter de la rencontre amicale jouée hier, mardi, face au RC Seddouk et le prochain match de coupe face à Gouraya pour améliorer la cohésion du groupe et permettre à l'ensemble des joueurs d'avoir un volume de jeu plus consistant et dégager ainsi le meilleur onze possible en prévision du prochain match de championnat face à l'ES Ben Aknoun.

Sur un tout autre plan, Abdennour Mira a abordé succinctement la prestation des nouvelles recrues qui ont rejoint l'équipe au cours de la période des transferts. «Concer-

nant la prestation des nouvelles recrues, je dirais que nous avons enregistré des satisfactions, mais aussi des manques. Certains parmi ces joueurs se sont très bien adaptés, d’autre, en revanche, semblent avoir besoin encore de plus de temps pour montrer ce que nous attendons d'eux.» Par ailleurs, pour évoquer la forme actuelle de l'équipe, l’entraîneur du pensionnaire de la Régionale 1 dira : « Les rencontres de coupe sont venues à point nommé pour nous permettre de nous préparer encore mieux sur tous les plans.» Cela dit, l’enfant de Tazmalt estime que son équipe atteindra son véritable rythme de croisière après quatre ou cinq journées de championnat. En tous les cas, sur le niveau réel de l'équipe, les fans de la JSA se disent satisfaits et semblent convaincus que leurs protégés auront leur mot à dire dans ce groupe de Régionale 1 qu’ils connaissent maintenant parfaitement bien. Zahir Aït Hamouda

ttendue avec une grande curiosité, l’entrée en lice de la multitude de nouveaux clubs dans le championnat de wilaya de Tizi-Ouzou, qui a d’ailleurs induit la création d’un deuxième groupe, n’a pas été avare en enseignements et belles surprises telle celle créée par l’US Tafoughalt qui a pris le meilleur sur la JSE Mouldiouane de Draâ Ben Khedda. L’US Kantidja, vaincue péniblement par les Olympiens de TiziGheniff, ou encore l’AS Imezgharen également difficilement battue par Bounouh. Des favoris pour l’accession, pour le groupe B, on retiendra

A

Une rentrée riche
en enseignements

Pré-honneur Tizi-Ouzou

traîneurs du RCS. D’autre part, pour un club qui lutte pour la montée en Régionale 2 depuis trois années, il ne peut en aucun cas revoir ses objectifs à la baisse. Jouer les premiers rôles dans ce groupe assez relevé de la division d'honneur de Béjaïa demeure une ambition légitime, au vu du standing du club, mais pour le président élu tout dernièrement, l’objectif ne sera défini qu’après les premières journées du championnat. «L’objectif immédiat ne pourra se dessiner qu’après quelques journées, car l’entame est toujours essentielle pour n’importe quel club», argue-t-il . L’ambition des dirigeants de la formation de la région chère à cheikh Aheddad est tout ce qu’il y a de légitime, dans la mesure où la composante de l'effectif semble équilibrée dans les trois compartiments, avec comme objectif de bâtir une équipe compétitive qui puisse faire valoirdes satisfactions aux nombreux supporteurs du RCS. «Ne pas faire de la figuration», reste le mot d’ordre des dirigeants, plus que jamais décidés à redonner vie à la ville de Seddouk grâce à son équipe de football. La débauche d’énergie déployée jusqu’à présent par les dirigeants est un signe qui ne trompe pas, ils veulent mettre tous les atouts de leur côté pour matérialiser cet objectif. Reste maintenan la vérité du terrain qui tranchera.

Zahir Aït Hamouda

le succès empoché par Tala Athmane chez le nouveau venu Hendou Club d’Azazga au moment où l’IRB Yakourene n’a pas fait dans le détail chez l’US Aït Yahia. Dans le groupe A, par contre, et en plus de Tizi-Gheniff qui a peiné pour battre Kantidja, l’IRB Souk El Tenine, pour marquer son grand retour, s’en est allé régler son compte à l’AT Mechtras au moment où la JS Aït Yahia Moussa a corrigé l’autre revenant sur la scène du football de la wilaya de Tizi-Ouzou, l’US Aït Touddert.

Résultats
Groupe A
3 2 1 1 0 0 1 4 0 0 1 1 2 1

Z. A. H.

US Kemouda O. Tizi-Gheniff USC Ait Touddert AT Mechtras JSC Sidi Namane AS Imezgharen US Tafoughalt ES Sikh Oumeddour ES Nath Irathen CA Freha HC Azazga Ait Yahia Union Sport JSC Ouacif CS Oumlil -

FC Ouadhias – AS Kantidja – JS Ait Yahia Moussa – IRB Souk El Tenine – CS Frikat (partie arrêtée à la 39’) – IRB Bounouh – JSE Mouldiouane – JS Tala T’Gana – ES Tigzirt – ON Yirathen – US Tala Athmane – IRB Yakouren – US Bouhinoun – O. Makouda -

2 1 4 3 1 1 0 1 0 0 2 4 2 1

Groupe B

ASMO Mezaïr : «Revenir de Hadjout avec un résultat positif»
Le très expérimenté gardien de but de l’ASMO, Mezaïr, s’est dit satisfait par le bon début de saison réalisé par son équipe en championnat. L’ancien gardien de but de l’EN revient dans l’entretien qui suit sur la victoire difficile réalisée par son équipe face à l’US Chaouia et parle aussi du prochain match contre l’USMM Hadjout.

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

17
Départ demain à Hadjout

L'attaquant des Vert et Blanc, Bendrisse, avait à la fin de la séance d’entraînement d’hier l'air très déçu, après avoir manqué énormément de chance devant les buts adverses. Tout cela ne l'a pas empêché de répondre aux sollicitations des journalistes, en fin de la séance.

Bendrisse : «L'attaque ne peut supporter seule l'échec»

ESM

Personnellement, je suis satisfait de ce début. Après 5 journées, nous avons réussi à en récolter 8 unités, en évoluant également en dehors de nos bases à trois reprises. Ainsi, notre objectif est de faire le plein à domicile et récolter au minimum quatre unités hors de nos bases lors des matchs de la phase aller du championnat. Votre équipe est-elle capable de jouer l’accession ? Je pense qu’il est encore trop tôt Avec du recul, quelle analyse d’évoquer les objectifs de l’ASMO faites-vous sur votre dernier en championnat. Nous avons une match gagné face à l’US jeune équipe. Il ne faut donc pas Chaouia ? mettre la pression à ces jeunes. Nous avons affronté Notre objectif est d’aborder la suite quelques difficultés pour déde la compétition match par match. crocher les trois points de cette On verra au fil des rencontres si rencontre. Il ne faut pas oublier nous pourrions jouer les premiers que nous avions eu affaire à rôles ou pas. Ce qui est certain, c’est une solide équipe de l’USC qui que cette équipe de l’ASMO a ens’est déplacée à Oran avec la core une marge de progression deferme intention de réaliser un vant elle et pourrait faire mal à bon résultat, pour se ressaisir a s l’avenir. s a u après sa défaite à domicile Mo l i a Comment se présente le prov face au CA Batna. Nous n tra o s match face à l’USMM e x e a avons raté quelques occau son tra- chain ysiq Hadjout ? h é p x a sions de but, notamment e a l e sur nique asémist physique. En e Il est clair qu’il sera difficile, en première mi-temps. c n tech ff a car nous allons affronter une t s ur le pla a ont travailléis le e s L , Malgré tout, j’estime r ie h Ma ant J’did vail, av rs de M’dina ndi dernier. e a di- bonne équipe de l’USMM que nous avons ama lu u g e iq Hadjout pas facile à manier s d n le e h , c c t e n e plement mérité notre eff e la séa de la barre t s jours, la d s chez elle. Nous mesurons parr lo r le b victoire face à l’USC. ie a n s r volet , n faitement la difficulté de notre lement r respo deux de premie é, durant les ouassa a, éga rs lors Toutefois, d’aucuns tâche, mais nous sommes déu u M e . in u il m ses jo trava estiment que votre terminés à donner le meilleur arge du nt discuté avec es d’entraîneh c équipe n’a pas encore e de nous-mêmes pour revenir de s séanc iliser de la longuem cédente convaincu lors des préHadjout avec au moins le point du des pré pour les sensibend prot t t cédents matchs de chama men match nul. qui les pionnat… mission hainement. Entretien réalisé par c A mon avis, le plus imporRiad O.

tant serait de récolter des points en ce début du championnat. Nous allons par la suite avoir le temps de corriger nos lacunes et retrouver notre meilleur niveau. Il ne faut pas aussi oublier que nous avons affronté de solides équipes en ce début de la compétition. Malgré tout, nous avons réussi à décrocher de précieux point chez l’USM Blida et l’O Médéa. Nous avons aussi fait le plein jusqu’à présent. Comme je vous l’ai déjà dit, le plus important pour nous est d’engranger le maximum de points. J’estime que nous sommes sur la bonne voie et c’est à nous de continuer sur notre lancée pour en avoir d’autres à l’avenir, inch’Allah. Après 5 journées de championnat, quelle évaluation faitesvous du parcours de votre équipe ?

Les gars de M’dina J’dida effectueront aujourd’hui leur ultime séance d’entraînement au stade HabibBouakel, avant d’affronter l’USMMH ce week-end. A l’issue de celle-ci, l’entraîneur Mouassa annoncera la liste des 18 joueurs retenus pour cette rencontre. Un seul changement pourrait avoir lieu dans cette liste par rapport à celle du week-end dernier face à l’US Chaouia. Blessé, l’ancien joueur de la JSM Béjaïa ratera le prochain rendez-vous de son équipe face à l’USMM Hadjout. Il sera très certainement remplacé par son coéquipier, Youssef Yacine, qui s’est rétabli de sa blessure. Les Asémistes prendront jeudi la route vers Hadjout pour préparer le match de vendredi.

Belmaâziz reprend l’entraînement en solo
Belmaâziz a repris avant-hier le chemin des entraînements. Le jeune attaquant asémiste, qui s’est complètement remis de sa blessure, s’est entraîné en solo. Toutefois, il devrait prochainement réintégrer le groupe. Pour rappel, cette blessure a empêché ce jeune joueur prometteur de participer aux précédents matchs de son équipe.

A l’instar des autres matchs de la 6e journée de la Ligue2, la rencontre qui opposera ce vendredi l’USMM Hadjout à l’ASM Oran débutera à 15h. Celle-ci revête une grande importance pour les hommes de Mouassa qui vont essayer d’enchaîner un troisième match sans défaite.

USMMH-ASMO débutera à 15h

Est-ce que vous vous attendiez à la tournure qu'avait pris le match ? Je sais qu'on est sujets à de vives critiques. On nous a fait dire que l'équipe n'avance pas et qu'elle n'a plus le niveau d’avant le championnat. Vous savez qu'il y a des jours où ça ne marche pas. Souvenezvous des difficultés qu'on avait rencontrées devant l’AS Khroub et le Mouloudia de Saïda. ça fait partie du jeu. Mais admettez que la ligne d'attaque n'a pas répondu à l'attente… La ligne d'attaque ne peut supporter seule l'échec devant le Nasria de Hussein Dey. Il y a peutêtre une défaillance dans le schéma tactique qu'on a adopté. On a bénéficié d'une multitude d'occasions pour scorer, mais

sans pour autant mettre le ballon dans les filets du gardien adverse, auteur de sorties hasardeuses, mais il s'est toujours trouvé sur la trajectoire du ballon. On n'a pas aussi exploité les corners et les coup-francs sifflés en notre faveur, avant de concéder un but contre le cours du jeu. La complémentarité n'a pas eu lieu entre vous et Gherbi... C'est la première fois qu'on est associés sur le front de l'attaque et on a manqué de réussite. Cette défaite est amère pour nous et difficile à digérer. On est conscients qu'on a raté notre entrée en compétition officielle. La déception était grande chez le public… Ca fait mal au cœur de voir notre public dans cette situation, lui qui nous a toujours soutenus à fond. On fera tout pour ne pas le décevoir lors des prochains matchs. Que pourriez-vous ajouter ? Je dirais qu'une équipe a besoin de ses supporters pour la soutenir. Elle doit baigner dans un milieu sain pour évoluer et réussir sa mission. Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

e driver de l’Espérance de Mostaganem est partant, selon des déclarations qu’il a faites à son collaborateur. Le président à la recherche d’un successeur Selon des informations recueillies au sein du club, le désormais excoach de l’ESM sera remplacé par un autre. Le président Zerrouki Sayeh entame des contacts avec des entraîneurs et il ne reste qu'à finaliser avec l’un d’eux. L'événement ne surprend pas outre mesure L'événement, car c'en est un, ne surprend pas outre mesure. Le départ d’Akli de la barre technique des Vert et Blanc intervient seulement après la piètre performance de l’ESM devant une très modeste équipe du NAHD (1-0). Mais, plus que la prestation tout à fait décevante au vu de leur production au stade du 20Aout-1955.

L

Akli sur le départ
R. O.
La défaite, un coupe-gorge pour Akli La sortie devant la formation du NAHD était pour ainsi dire un coupegorge pour Akli : dans le cas d'un mauvais résultat, il y laisserait sa tête. C'est ce qui s'est passé en réalité, mais le départ précipité est à rechercher. Et ce qui était devenu un mal incurable de cette équipe qui, visiblement, vivait nettement au-dessus de sa réelle valeur technique, c'est son incroyable inefficacité offensive. Akli : «Vous pouvez être sûrs que je ne m’accroche pas au poste» Se sentant sur un siège éjectable, Akli a

Aït Ali : «Nous avons raté beaucoup d'occasions devant une équipe prenable» Aouemer : «J'estime que les Nahdistes ont été plus lucides»

«Je suis persuadé que nous allons nous racheter lors des prochains matches, car nous disposons d'un bon groupe. Rien n'est encore perdu. Je reste optimiste.»

Hadou : «Ce n'est qu'un faux-pas, cela fait partie du football»

«C'est une contre-performance pour nous, dans la mesure où nous aurions pu gagner ce samedi. Toutefois, je promets à ce merveilleux public que nous allons nous racheter.»

«Ils se sont bien défendus. De notre côté, nous avons exercé un pressing soutenu, mais il manquait cette dernière touche. Nous avons raté trop d'occasions. Il reste encore beaucoup de travail à faire. Nous sommes condamnés à récupérer ces points perdus lors des prochains matches».

déclaré à son collaborateur que «je ne m'accroche pas à mon poste, loin de là, et vous pouvez être sûrs que je n’y reste pas. Au fil du temps, je me suis rendu compte qu’il m’était difficile de poursuivre le travail avec un effectif déséquilibré». La démission ne résout pas le problème des Espérantistes C'est ce qui s'est produit avec cette démission qui, paradoxalement, ne résout pas pour le moment le problème de l'équipe espérantiste. Même si la production est faible, des voix s'étaient élevées pour changer de coach et de tactique de jeu. La mauvaise prestation des Haouata restée en travers de la gorge de beaucoup de spécialistes En fait, la mauvaise prestation des Haouata était restée en travers de la gorge de beaucoup de spécialistes, mais surtout de milieux hostiles à la tactique de jeu, ainsi que le choix des joueurs prôné par Akli. Tirer les leçons qui s’imposent Pour les mois à venir, et avant la prochaine rencontre des Vert et Blanc, il faut tirer les leçons qui s'imposent. Et vite, pour ne pas être évincés de la Coupe d’Algérie. Les supporters déçus par la prestation des nouveaux Les joueurs et le staff technique que dirige Bentrikly ont sans aucun doute mesuré la pression qui va s'exercer sur eux tout au long de la prochaine rencontre. Les supporters ont été peut-être déçus par la production des joueurs, notamment ceux qui viennent renforcer l'effectif, où seul Kechaïri a montré des capacités techniques et physiques qui vont certainement lui permettre de s'imposer dans l'axe de la défense. Ettaoui Wassim

18

Deschamps : «Côte d’Ivoire-Sénégal,
Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

www.lebuteur.com

Le sélectionneur de l’équipe de France de football, Didier Deschamps, était l’invité de Radio Foot Internationale le lundi 23 septembre. Interrogé par Annie Gasnier, Alejandro Valente et Eric Mamruth, le capitaine des champions du monde 1998 s’est longuement confié sur les difficultés de son métier de sélectionneur et sur la laborieuse campagne des Bleus pour le Mondial 2014, tout en se disant très confiant quant à la qualification. La Ligue 1, le football africain, le Ballon d’Or sont également au menu de cet entretien. Et quelle est la place de l’Olym-

Didier Deschamps, vous qui avez été un des joueurs les plus titrés de France avant d’entamer une très riche carrière d’entraîneur et de sélectionneur, quelle vie vous plaît le plus, celle de joueur ou celle d’entraîneur ? Sans aucun doute celle de joueur, c’était la plus belle. Elle a duré assez longtemps, j’ai eu l’immense joie de gagner pas mal de titres. Là, c’est ma passion toujours mais dans un rôle différent, un peu par procuration parce que je vis à travers les joueurs. Quand on est joueur on est actif, on est sur le terrain. C’est le plus beau métier du monde. Donc, je sais que j’ai été un privilégié, et je le suis toujours, car le football était ma passion et j’ai réussi à faire de ma passion mon métier. J’en ai profité pleinement. Et le football au quotidien ne vous manque pas ? Le rôle d’entraîneur de club, où vous êtes plus proche des joueurs ? Sincèrement non. Je sortais de trois saisons à l’Olympique de Marseille, avec des échéances, des fréquences de matches tous les trois, quatre jours. Le métier d’entraîneur de club est épuisant, harassant. Là, c’est une autre fonction. J’aimerais évidemment avoir plus de temps sur le terrain avec les joueurs parce que les périodes où l’on est avec les joueurs, en préparation, sont toujours trop courtes. Mais je vis très bien mon nouveau rôle de sélectionneur. Vous avez été aussi à une époque l’entraîneur de Monaco, avec des résultats glorieux. Avez-vous suivi le choc de ce dimanche entre le PSG et Monaco ? - J’y étais, oui… Qu’avez-vous pensé de ce match ? C’était un match de haut niveau, avec beaucoup de qualité, de très grands joueurs. Sur le terrain, c’était le premier contre le deuxième, et je pense que le contenu du match a été à la hauteur des espérances. Du côté du PSG il y a avait un contenu de deux ans avec de grosses individualités. Et une équipe monégasque avec de bons amalgames, de l’expérience et des jeunes intéressants. Ce fut une belle opposition. Paris a eu plus d’occasions et aurait dû certainement l’emporter mais c’était un match très plaisant à voir. De bons joueurs mais peu de Français sur le terrain, puisqu’ils n’étaient que quatre au coup d’en-

«Une tournée de l’équipe de France en Afrique, pourquoi pas ?»

arrive qu’il y ait deux ou trois joueurs pique de Marseille dans cette noutrès proches, sans que l’un soit vraivelle configuration ? ment au-dessus des autres. La forme Marseille a fait une très bonne sai- du moment va alors peser. son l’année dernière et s’est qualifiée Il y a eu une continuité entre le pour la Ligue des champions. Il a travail de Laurent Blanc et le vôtre choisi d’investir sur des joueurs fran? çais avec de gros potentiel. Ça restera Oui, parce que j’ai repris une équipe de toute façon un grand club français de France au sortir d’un championnat même si économiquement il ne peut d’Europe où elle s’était fait éliminer en plus rivaliser avec l’AS Monaco ou le quarts de finale par l’Espagne. C’était Paris Saint-Germain. La Ligue 1 a be- une situation sans commune mesure soin de l’OM et l’OM a besoin de la avec celle qu’avait trouvé Laurent Ligue 1. Blanc au sortir du Mondial 2010 avec Est-ce que les joueurs de l’équipe tout ce qui s’était passé de très négatif de France vous demandent votre pour le football français. Il y avait avis lorsqu’ils hésitent entre partir beaucoup de joueurs qui étaient là à l’étranger ou rester en France ? avec Lolo, qui y sont toujours avec Certains l’ont fait ou le font. Ne me moi. Mais qui dit changement de sédemandez pas lesquels mais à plu- lectionneur dit changements de sieurs reprises ils m’ont consulté. joueurs aussi. Alors je leur donne mon avis, Les supporters parlent encore mais la décision leur apparbeaucoup de Knysna, la presse «J’ai eu tient. aussi… la génération acSurtout la presse ! plusieurs fois Et tuelle des joueurs de Mais pas seulement… voi. N’est-ce pas re- la possibilité de l’équipe de France ? Oui, les gens ont été marqués. C’est grettable ? Michel Platini dit que normal. travailler en ce n’est pas la meilMais les quatre La page est-elle tournée ? étaient très bons, donc ça Afrique» leure… Elle sera tournée quand il y aura des va. Je préfère en avoir quaJe n’aime pas trop com- résultats de haut niveau. Mais il faut tre très bons que dix moyens. parer. J’ai des joueurs qui, pour être réaliste aussi, le football français Évidemment que c’est plus difficile certains, jouent dans de grands clubs. est marqué par 2010. Il y a eu un footparce que les exigences sont plus éle- Il y a une nouvelle génération que j’ai ball français avant 2010 et après 2010. vées. Les deux clubs ont les moyens commencé à incorporer, avec des Mais ces débats n’aident pas à regarder économiques d’acheter de très grands joueurs de 20-22 ans qui arrivent… devant nous, et c’est ça le plus imporjoueurs étrangers, mais dans les effecSommes-nous dans une période tant. C’est très versatile, on passe d’un tifs des deux équipes il y a pas mal de charnière, de transition ? extrême à un autre. Il ne faut pas tout Français. Il y a une concurrence plus Ce n’est pas une période charnière. ramener à ce qui s’est passé en 2010, importante dans ces deux clubs, mais Je serai jugé sur les résultats. Nous comme ç’a été le cas après notre vicil ne faut pas voir que l’aspect négatif. avons un objectif, nous qualifier pour toire en Biélorussie. Certes, ç’a été difAvoir ces deux locomotives pour la la Coupe du monde. Mais je ficile et on a fait une première Ligue 1 est très important, y compris ne peux pas occulter mi-temps très laborieuse. Mais «Marseille sur le plan international. Tous les pays, l’avenir et je dois quand je lis que rien n’a sur tous les continents, s’intéressent à penser à plus long changé, ça fait mal… ne peut plus la Ligue 1 à travers les grands joueurs terme en permetÇa vient en partie des rivaliser avec qui jouent dans ces deux équipes. tant à ces jeunes propos de certains l’AS Monaco ou Et pour le sélectionneur que vous de venir en joueurs qui ont rendu êtes, voir les joueurs français baréquipe de hommage à Patrice le Paris Saintrés par ces grandes stars ne vous France et de déEvra. On pouvait Germain sur dérange pas ? couvrir le haut avoir l’impression que le plan Ils ne sont pas barrés. Il y a de la niveau avec ses vous étiez enfermé avec concurrence. Après certains partent à exigences. économique» les fantômes du passé… l’étranger pour avoir du temps de En un an vous avez Pourquoi des fantômes ? jeu… aligné beaucoup Vous savez tous ce qui s’est passé C’est le cas de Mamadou Sakho d’équipes différentes… Avez-vous en 2010. Patrice Evra y était. Là, c’est par exemple… une équipe type ? un joueur qui était remplaçant, et il Oui, au PSG c’était un peu compliIl y a eu plusieurs phases dans cette n’était pas le seul, et qui s’est mis à parqué pour lui. Après, ce sont les joueurs année. Il y a eu les phases de qualifica- ler dans le vestiaire dans un but colqui choisissent leur plan de carrière. tion : sur ces sept matches, j’ai utilisé lectif par rapport à notre objectif. Et Ce qui est important, même s’ils ne 23 joueurs titulaires. Ce n’est pas on trouve ça négatif ! Moi je trouve, sont pas nombreux puisqu’ils n’étaient énorme. Après, il y a eu les matches bien au contraire, que c’était très posique quatre au coup d’envoi de ce amicaux qui servent aussi à incorpo- tif, que ce soit Patrice Evra ou un autre. match, c’est que ces joueurs-là sont rer de nouveaux joueurs. Et dans ces Je ne vois pas ce qu’il y a de comparasoumis aux exigences du haut niveau. matches amicaux il y a eu la tournée ble avec ce qui s’est passé il y a trois S’entraîner avec de grands joueurs ça en Amérique du Sud où j’étais fait progresser aussi. Donc s’ils peu- contraint et forcé. J’avais pris la dispovent être de plus en plus nombreux sition de laisser à disposition de Pierre dans les grands clubs, soumis à ces exi- Mankowski pas mal de joueurs pour la gences-là, ils progresseront encore Coupe du monde des moins de 20 ans. plus vite. Il y a eu aussi des blessés et à la fin pas Un championnat à deux vitesses, loin d’une dizaine de joueurs qui n’ont comme celui qui se dessine en pas pu être présents. Donc, forcément, France, est-ce une évolution souj’ai dû en appeler d’autres. Mais je peux haitable ? vous assurer que si aujourd’hui je deAvoir des locomotives, c’est capital. vais établir une liste pour une grande La mentalité française fait qu’on pré- compétition, sur 23 j’en aurais une pefère souvent le deuxième gentil au tite vingtaine de joueurs sûrs. Après, il champion. Le problème, c’est que le en restera quatre ou cinq autour desdeuxième ne gagne pas. Là il y a deux quels la discussion sera plus imporclubs avec de grands moyens qui atti- tante. Je connais les qualités des uns et rent les meilleurs joueurs étrangers. des autres, je ne change pas pour chanOn n’a pas le droit de se plaindre de ça, ger. C’est parfois contraint et forcé bien au contraire. Sur le plan interna- quand les joueurs sont suspendus ou tional, il vaut mieux avoir des équipes blessés ou ne jouent pas. Il faut que qui sont armées pour se mesurer aux chacun remplisse deux critères, être en grands clubs étrangers. Même si Mo- bonne santé et avoir du temps de jeu, naco vient de Ligue 2, ces deux clubs pour être sélectionnable. C’est le cas de seront capables à moyen terme de ri- Raphaël Varane, qui s’est blessé début valiser sur la scène internationale. mai. Et en plus, dans certains postes, il

ça c’est un choc»

Coup franc

International

«Pour les binationaux, la législation est faite comme ça, évidemment au détriment de l’équipe nationale ou des clubs français qui forment ces joueurs-là»

ans. Bien au contraire. Trouvez-vous que les joueurs sont plus difficiles à diriger aujourd’hui ? Vous savez, on se rappelle à mon sujet de la période 1998-2000, mais j’étais joueur aussi dans la période 1990-1994. Et ça restera le point noir de ma carrière. Moi aussi, j’aimerais ne retenir que le positif. Mais je n’oublie pas ça. On ne s’est pas qualifié pour deux Coupes du monde d’affilée, et Dieu sait si on avait largement la possibilité de le faire. Cela dit, les mentalités évoluent, et pas seulement dans le foot. Ça arrive dans toute la société, dans la presse et dans le journalisme aussi. Oui, la gestion humaine est devenue plus difficile. L’éducation y joue un petit peu, un petit peu beaucoup, et puis l’environnement des joueurs, qui perturbe cet équilibre dont a besoin un joueur de haut niveau. A partir du moment où ce sont des joueurs qui ont une bonne mentalité on peut toujours corriger. Mais aujourd’hui on vit dans un monde beaucoup plus individualiste, beaucoup plus égoïste. Les gens sont de plus en plus isolés à cause surtout des nouvelles technologies. Les centres d’intérêt sont totalement différents aujourd’hui de ce qu’ils étaient il y a dix ans. On ne peut pas se battre contre ça, le football est juste le reflet de la société. L’amour du maillot national est toujours présent ? Ou les clubs prennent une place de plus en plus prépondérante ? Les joueurs sont salariés par les clubs. Ils y sont au quotidien… La sélection passe donc après ? Rien ne doit être au-dessus de l’équipe nationale. J’ai gagné un championnat d’Europe et une Coupe du monde et il n’y a rien de plus beau. Y compris quand vous gagnez tous les titres avec un club… Tous les joueurs s’en rendent vraiment compte ? Oui, ils en ont conscience. Est-ce que c’est réellement ce qu’ils pensent ou ce qu’ils ressentent ? Ce n’est pas toujours le cas. Ceux qui sont à l’étranger peuvent donner l’impression d’un moindre attachement. Mais je peux vous assurer que quand je ne les sélectionne pas, ils n’ont pas le sourire. L’absence de relais sur le terrain vous manque ? J’ai des relais. Ils sont différents. On compare toujours par rapport à d’autres générations. Mais il y a des joueurs de haut niveau, des joueurs qui font la différence en équipe de France et dans

«La France
Coup franc

International

www.lebuteur.com

Mercredi 25 Septembre 2013

N° 2416

19

est en retard

les grands clubs étrangers. J’aspire à en ger. J’espère pour lui qu’il pourra remavoir plus et il y a des jeunes, comme porter le prochain Ballon d’Or… Paul Pogba ou Raphaël Varane, deux Vous êtes membre du jury ! joueurs très jeunes et qui évoluent Il paraît… Mais pour revenir à dans deux des plus grands clubs Franck, il a toujours été un leader comme la Juventus et le Real Madrid. technique sur le terrain. C’est aussi Et le choix d’Hugo Lloris comme quelqu’un de très apprécié dans le capitaine ? Est-il un leader ? N’estgroupe et qui depuis plusieurs années ce pas un choix par défaut ? est très efficace dans un grand club Pas du tout. C’est un faux débat. Il y comme le Bayern Munich, même si en a énormément de gardiens de but qui sélection on a pu lui reprocher des sont capitaines. Il y a Casillas avec l’Es- problèmes d’efficacité. Je veux bien pagne ou Buffon avec l’Italie, pour ne avoir des problèmes à résoudre mais citer que ces deux exemples. Hugo a Franck est tout sauf un problème… une légitimité naturelle, il est exem- Franck Ribéry est un très, très grand plaire dans tout ce qu’il fait. Certes, joueur. son poste de gardien est un peu resQuels sont les défis des deux trictif car il n’a pas la même préparamatches d’octobre, en amical tion que les autres joueurs de champ. contre l’Australie et face à la FinCe n’est pas quelqu’un qui parle et qui lande pour la fin de la phase des aboie à tort et à travers. Il est très bien poules pour la Coupe du monde ? dans ce rôle-là. C’est un double objectif. Il s’agira de Les auditeurs de Radio Foot se po- se préparer pour les barrages du mois sent beaucoup de questions au de novembre et engranger des points sujet de Karim Benzema. Pouvezpour améliorer notre classement FIFA. vous nous expliquer quel est le Prendre des points nous permettrait problème qu’il a avec l’équipe de de récupérer des places dans ce classeFrance ? ment et peut-être nous permettre Le problème c’est qu’il est en d’être tête de série et être un manque d’efficacité depuis peu protégé pour éviter «Lloris un bon moment … les meilleures nations. n’est pas Ça le tourmente ? Vous travaillez Il dit que non. Mais dans l’urgence, quelqu’un qui pour avoir été joueur, mais arrivezparle et qui aboie vous aussi à intémême les plus grands… On ne va à tort et à travers. grer le long pas parler de doute terme, par exemcar ça donne l’im- Il est très bien dans ple cet Euro 2016 pression que le joueur que la France va ce rôle de est malade. Je parlerais organiser ? capitaine» de manque de confiance Je ne pense pas à et qui dit manque de l’Euro 2016. Mais je ne confiance évoque une spontanéité travaille pas non plus dans l’urqui est moins présente, et un peu de gence. Je gère le quotidien. Un entraîréussite et de chance aussi. Il est tombé neur, un sélectionneur ne peut pas se parfois sur des gardiens qui ont fait de projeter dans le long terme. Tout au superbes arrêts, ou un pied, une mieux le moyen terme. Mais le plus jambe, un poteau rentrant qui devient important c’est le résultat parce qu’il poteau sortant. C’est ce qui fait la dif- conditionne tellement de choses. férence dans les bonnes périodes des Les gens attendent beaucoup de attaquants, où ils ont une grande effil’équipe de France, mais quel est cacité. Mais tous les attaquants de haut son niveau réel par rapport aux niveau ont connu des périodes diffigrandes nations ? ciles et de manque d’efficacité. La réalité aujourd’hui c’est qu’il y a Benzema a-t-il perdu sa place de beaucoup d’équipes nationales qui ont titulaire pour un bon moment ? de l’avance sur nous. Le dernier grand Non. J’ai juste décidé de ne pas lui résultat remonte à 2006 (finale de faire démarrer le dernier match. C’est Coupe du monde, Ndlr). Il y a sept tout. ans. Ça fait beaucoup de temps, donc C’est pour le faire réagir ? aujourd’hui il y a des nations qui ont C’était un choix sportif qui me sem- pris de l’avance, qui nous sont supéblait le plus logique par rapport aux rieures. On n’est plus à époque de joueurs dont je disposais. On verra ce 1982-84 ou de 1998-2000. Notre hisqui se passera sur les matches d’octo- torique dans les grandes compétitions bre. Il sait ce que j’attends de lui et il a depuis 2008 est bien moins perforconscience qu’il peut en faire plus. mant, même si 2012 a été beaucoup C’est seulement un problème de mieux. Karim Benzema ou un problème Si la France ratait le rendez-vous d’animation offensive de l’équipe de 2014, ce serait quoi ? Une catasde France ? trophe ? Les deux sont liés. Vous demandez à Je ne peux pas me mettre dans cette un attaquant et il vous dira qu’il faut situation. Toute mon énergie est focajouer avec trois attaquants. Un milieu lisée pour atteindre un objectif. Quand dira qu’il faut qu’on soit cinq au milieu on prépare quelque chose pour réussir et un défenseur voudra plus de récu- ce n’est pas d’envisager l’échec qui va pérateurs pour être mieux protégé. Il vous aider, bien au contraire. Il y aura faut trouver un équilibre et l’animation une vie après, de toute façon… pour pouvoir associer les uns et les autres efficacement. Franck Ribéry, récemment primé et en pleine réussite avec le Bayern, peut-il devenir le leader des Bleus ? Il l’a toujours été. Ce n’est pas le fait de lui remettre un prix qui va le chan-

sur d’autres pays»

«Ne pas se qualifier au Mondial-2014 ? Il y aura une vie après, de toute façon»

Vous êtes confiant ? Oui. Si je ne l’étais pas, je vois mal comment je pourrais transmettre de la confiance à mes joueurs ! Le travail est-il plus compliqué que vous ne l’imaginiez ? Il est toujours compliqué. Entraîneur ou sélectionneur, avec l’exposition médiatique, c’est toujours difficile. J’ai entraîné Monaco, la Juventus de Turin, Marseille pendant trois ans, donc je suis habitué à ça, je ne me plains pas. Vous arrivez malgré tout à imposer une ligne directrice ? Bien sûr. Le cadre de vie, le cadre du travail, je serai ferme jusqu’au bout. Les joueurs le savent. Après, on n’est pas à l’abri. Je ne peux pas vous dire qu’il ne va rien se passer. Il suffit d’une personne pour remettre tout en cause. Mais ça avance… Oui… En gérant les impondérables, les résultats. Nous sommes dans notre objectif, qui était de se qualifier pour la Coupe du monde. Au départ il y avait deux possibilités. La première était de jouer la première place face à l’Espagne et on l’a jouée. Aujourd’hui, ce n’est plus possible d’espérer avoir cette première place mais on a la deuxième possibilité, c’est-à-dire passer par les barrages ce qui était au départ dans la logique sportive. Après il y a eu les matches amicaux où l’on a rencontré les meilleures nations du monde. Et ce qui nous a fait très mal, et je le prévoyais, ç’a été notre tournée en Amérique du Sud. Les joueurs n’étaient pas prêts parce que certains d’entre eux avaient arrêté la compétition depuis quinze jours. Beaucoup de joueurs ont fait défection et dans ces conditions on se retrouve à affronter le Brésil et l’Uruguay qui étaient en compétition car ils préparaient la Coupe des Confédérations. C’était injouable pour nous et pour les gens, tout ce que nous avions fait avant a été balayé. Mais j’assume, ça m’a servi aussi pour avoir plus d’informations sur certains joueurs. Mais sportivement ça nous a fait mal. D’autres équipes préparent des barrages, notamment les africaines… Il y a un choc d’ailleurs… Vous regardez le foot africain aussi ? Evidemment. Il y a beaucoup de joueurs africains en Ligue 1, j’en connais beaucoup, j’en ai entraînés beaucoup, et à travers la CAN aussi qui est une très belle compétition. Et je regarde la phase de qualifications africaine également. Quand vous parlez de choc vous faites référence au match à venir entre la Côte- d’Ivoire et le

«Choisir entre Messi ou Ronaldo en équipe de France ? J’ai Ribéry»
Sénégal ? On peut appeler ça un choc, oui ! Vous avez un favori ? Non, je ne veux pas me faire d’ennemis ! Mais ce que je sais c’est qu’il y aura un grand pays africain qui ne sera pas présent au Brésil. Vous pourriez un jour aller travailler en Afrique ? J’ai eu plusieurs fois la possibilité. Mais ce sont des choix de carrière qui m’ont amené à ne pas donner suite… Dans ces équipes africaines il y a de nombreux joueurs qui auraient pu jouer pour l’équipe de France. Le problème des binationaux, qui a pollué la gestion de Laurent Blanc, pèse aussi sur la vôtre ? Pollué n’est pas le mot. Ce n’est pas un problème mais une réalité. La législation est faite comme ça, évidemment au détriment de l’équipe nationale ou des clubs français qui forment ces joueurs-là. La formation a un coût, mais après ça fait partie de la liberté. La Fédération travaille pour convaincre ces joueurs de ne pas quitter la sphère des Bleus ? Le seul moyen de les convaincre c’est de les sélectionner. Comme ça ils ne peuvent pas l’être par un autre pays. Mais on ne peut pas sélectionner pour sélectionner, c’est le joueur qui choisit en avançant, sans parler de l’environnement familial. Ça ne doit pas être un débat, ça fait partie de la liberté de circulation des joueurs comme des employés dans l’Europe ou dans le monde. L’équipe de France est allée en Amérique du Sud. A quand une tournée en Afrique ? Ça fait longtemps qu’elle n’y est pas allée. Mais il ne faut pas se voiler la face, lorsqu’on fait des tournées c’est parce qu’il y a un intérêt économique très important. Je ne vais pas dire qu’aller en Afrique rapporte moins d’argent mais… Il y a une question de dates aussi. La période de juin est utilisée par tous les pays africains pour leurs matches de qualification alors que nous ne jouons pas habituellement à cette époque. Et pourtant, les Bleus ont beaucoup de supporters en Afrique. Le trophée des champions a été un succès cette année à Libreville… J’y suis allé deux fois avec Marseille aussi… Mais ce n’est pas moi qui m’occupe du planning de l’équipe de France. Mais pourquoi pas ? Le football français est très présent en Afrique et les joueurs africains sont très présents dans le championnat français. Cette proximité fait partie de notre culture footballistique et aussi de notre culture en général. Un sujet qui passionne aussi nos auditeurs est le duel Messi - Cristiano Ronaldo. Si une fée vous permettait d’en choisir un des deux pour l’équipe de France, vous prendriez lequel ? J’ai Franck Ribéry et il est français. Votre tournée sudaméricaine vous a permis de voir de près comment la Coupe du monde se prépare au Brésil. Vous prévoyez une belle fête ? On prévoit d’y aller. Après, tout est en construction, il y a de beaux stades et qui dit Brésil dit pays du football avec un esprit festif. Donc tous les gens qui pensent à la Coupe du monde ont tous envie d’y aller. Il faut que nous y soyons aussi ! In RFI

«Tous les attaquants de haut niveau ont connu des périodes difficiles et de manque d’efficacité, c’est le cas de Benzema»

20

Sous contrat jusqu’en juin 2014, xabi Alonso est encore en phase de convalescence, et ne devrait retrouver les pelouses qu’au mois de décembre. une belle occasion pour la nouvelle recrue Asier illarramendi, recruté à prix d’or (plus de 30M€, ndlr) de prouver qu’il a largement le niveau pour prétendre à une place de titulaire au sein du Real Madrid. A un an de la prochaine Coupe du monde, xabi Alonso doit retrouver du temps de jeu, et avec deux mois d’absence, pas certain qu’il parvienne à déloger un Asier illarremendi bien ancré dans le système de Carlo Ancelotti, ce qui pousse les médias espagnols a évoquer un prochain départ du milieu de terrain dès le mois de janvier prochain. une belle opportunité pour la Juventus mais aussi son ancien club de Liverpool, de tenter leur chance d’enrôler l’international espagnol dès le mercato hivernal.

Xabi Alonso face à un véritable dilemme

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

www.lebuteur.com

Quand Perez tacle Martino au sujet de Bale

Real Madrid

Coup d’œil

International
Man Utd Les Red Devils ciblent Subotic

invité d’une émission de la Cadena SER, le président maAprès le début de saison compliqué des Red devls, drilène Florentino Pérez s'est défendu d'avoir payé trop et notamment dans le registre défensif, avec pas moins cher pour Gareth Bale, égratignant au passage l'entraîde quatre buts encaissés lors du grand derby dimanche neur du Barça, Gerardo Martino, qui n’a pas hésité dernier face aux Citizens, Manchester united pourrait se à affirmer que le prix payé pour Gareth Bale est montrer actif lors du prochain mercato estival. Selon un manque de respect pour le monde entier. Caughtoffside, le nouveau manager david Moyes, songe à «Martino vient d’arriver, et il ne sait pas comrecruter un défenseur central supplémentaire, en ciblant ment fonctionne le marché des transferts ici. C’est facile pour lui d’être démagogue», neven Subotic, le solide défenseur du Borussia dortmund. néanmoins, le successeur de Sir Alex Ferguson devra a-t-il lancé, avant de revenir sur sa posipayer au minimum 25 millions d'euros pour s’offrir les tion dans le dossier Bale, arrivé dans les derservices de l'international serbe, niers jours du mercato contre une somme avoisinant les véritable cadre de la 100 M€ : «Bale n’a pas coûté cher. Son arrivée s’inscrit dans le moformation alledèle Real Madrid, qui consiste à recruter le meilmande. leur joueur du moment.»

Avec seulement quatre points pris lors des quatre premières journées de championnat, l’AC Milan est très loin de réussir un début de rêve, pour espérer poursuivre le rythme infernal imposé par les grandes écuries, à l’instar de la Juve, l’inter mais surtout naples et l’AS Roma. Toujours entraîneur du Milan, Massimiliano Allegri est plus que jamais menacé, surtout que la défaite devant naples dimanche (1-2) a un peu plus échaudé Silvio Berlusconi, qui avait déjà failli se séparer de son technicien, sauvé par la qualification pour la Ligue des champions décrochée in extremis la saison passée. En cas de départ d’Allegri, Filippo inzaghi qui s'occupe actuellement de l'équipe réserve du Milan AC, serait le grand favori pour driver les coéquipiers du brésilien Kaka, affirme Il Corriere dello Sport. Les prochains matches à venir contre Bologne, la Sampdoria Gênes, l'Ajax Amsterdam ou encore la Juventus Turin sont déjà capitaux pour Massimiliano Allegri.

Inzaghi en cas de limogeage d'Allegri ?

AC Milan

une nouvelle fois sifflé dimanche face à Getafe, Karim Benzema s’est brièvement exprimé dans les colonnes de Marca : «Je comprends que le public soit en colère, mais je suis le premier déçu d'avoir raté des occasions», a-t-il confié. Soutenu dans un premier temps par son coéquipier di Maria, le Brésilien Ronaldo a donné son avis sur la pluie de critiques qui s’abat sur l’attaquant du club merengue Karim Benzema. «Benzema ? Je ne crois pas qu’il soit si mauvais. Les sifflets, ça dérange mais dans le même temps ça motive. Le Bernabeu est un stade très dur qui attend que tu sois toujours au top et que tu donnes tout sur le terrain. Je ne crois pas que Karim Benzema joue mal, mais il a aussi Cristiano Ronaldo qui lui vole toute l'attention. Mais c'est important d'avoir les meilleurs dans son équipe. Et je vois le Real Madrid très bon cette saison», a-t-il confié.

Ronaldo : «Benzema ? Je ne crois pas qu’il soit si mauvais»

PSG

Zlatan ibrahimovic et le PSG, c'est une affaire qui roule et qui va durer. Comme annoncé depuis plusieurs semaines, l'attaquant suédois a prolongé son contrat d'une saison à Paris. Lié initialement jusqu'en 2015, il a paraphé un nouveau bail jusqu'en 2016. "Je ne vois pas plus grande ambition en Europe que le PSG, a réagi le joueur débarqué l'été dernier en provenance du Milan AC. Je souhaite absolument que le PSG soit mon dernier grand club. Ce club est comme moi : pour nous le rêve n'est jamais assez grand." En un an, Zlatan est devenu le symbole de ce PSG aux moyens démesurés. Meilleur buteur de L1 avec 30 réalisations et grand artisan du titre de champion décroché par son équipe pour sa première saisons sous les couleurs parisiennes, le Suédois est un cadre sur et en dehors du terrain.

Juventus

Ibrahimovic prolonge
jusqu’en 2016

Conte promet de donner une chance à Giovinco

Très performant depuis l’arrivée du nouveau manager des Citizens, Manuel Pellegrini, Samir Nasri s’est illustré sur la pelouse depuis le début du championnat, et notamment lors de la large victoire face à Manchester United, qui fait office de message clair aux concurrents directs au titre. «Nous avons envoyé un signal fort à nos concurrents. Cette année, nous pouvons être une force. Gagner de cette manière là est toujours spécial», a annoncé l’ancien Gunner, qui a participé activement au large succès de son équipe face aux Red Devils, en effaçant de la sorte le douloureux souvenir de la saison dernière, lui qui avait été impliqué et fautif sur le but victorieux de Robin Van Persie pour Manchester United 2-3 face à Manchester City à l’Etihad Stadium en décembre dernier. «C’est un sentiment différent par rapport à l’année dernière. J’étais impliqué dans le troisième but dans le mauvais sens. Donc aujourd’hui, c’est une petite vengeance. Je veux juste partager ce moment avec les

Nasri «C’est une petite vengeance»
«C’est une petite vengeance»
Manchester City

fans. L’année dernière, on était tristse vu qu’on perdait 2-0 puis nous sommes revenus au score mais dans les dernières minutes, Robin Van Persie a marqué sur coup franc. Cette année, ce n’est pas le même scénario et nous sommes très heureux», a déclaré le natif de Marseille à Sky Sports.

A l’instar de Fernando Llorente, l’attaquant italien Sebastian Giovinco n’a que très rarement joué en ce début de saison sous les ordres de l’entraîneur Antonio Conte, qui a tenu néanmoins à rassurer l’ancien joueur de Parme qu’il aura bientôt sa chance comme c’était le cas pour l’Espagnol Llorente, titulaire et buteur le week-end dernier : «Giovinco a fait des bonnes choses lorsqu'il est entré en jeu. Son tour viendra car il est très fort. Il allie la technique et la vélocité.» En effet, le coach italien promet d’utiliser le système du turn-over vu la grande charge du calendrier. «Les rotations continueront fortement parce que nous sommes au milieu de la série des sept matches. Après (celui contre le Chievo Vérone), il y aura le derby contre le Torino, Galatasaray, puis le Milan AC. (...) Blessures mises à part, je ne ferais jamais tourner plus de 4 ou 5 joueurs par match», a affirmé le technicien turinois pendant un point presse.

S’il est considéré comme l’un des meilleurs joueurs au monde à l’heure actuelle, Franck Ribéry est loin de rivaliser avec l’Argentin Lionel Messi ou le Portugais Cristiano Ronaldo, selon Gérard Houllier, qui ne le voit pas comme le véritable leader des Bleus, comme l’a affirmé dans un long entretien accordé à France Football : «C’est sans doute un leader technique, un très, très bon joueur capable de créer des différences et de faire les efforts pour les autres, mais ce n’est pas un joueur de classe mondiale qui te fait gagner l’équipe comme Messi ou Cristiano Ronaldo et qui te permet d’avoir des résultats exceptionnels sur la durée (…) Quand il n’est pas là, le Bayern joue bien aussi et gagne aussi. Il n’a pas non plus le profil d’un taulier comme l’était à son époque Didier (Deschamps) sur le terrain (…) Maintenant, Ribéry a l’expérience du très haut niveau, il (Deschamps, ndlr) connaît son exigence et il est essentiel de s’appuyer sur lui.» Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Houllier refuse de comparer Ribéry à Messi ou Ronaldo

Malgré un titre de champion de France remporté et une brillante compagne en Ligue des champions, Carlo Ancelotti a décidé de quitter à tout prix le PSG pour rejoindre le Real Madrid. Pour parvenir à ses fins, le technicien italien n'a pas hésité à mettre la main au portefeuille, pour se débarrasser de sa dernière année de contrat. En effet, alors que la formation madrilène ne s'est pas privée pour s'aligner sur la clause libératoire du technicien italien, à savoir 7 millions d'euros, le Transalpin a tenu à payer la moitié de cette somme avec son argent. Et ce qui n’était qu’une simple rumeur en juin lors de son arrivée à Madrid a été officialisée hier par le président du Real Madrid, Florentino Pérez. «Nous avons payé sept millions d’euros, a déclaré Pérez au micro de la Cadena Ser. Ancelotti a payé une moitié, et nous l’autre.» Sur son compte Twitter, Frédéric Hermel, spécialiste de la Liga, a précisé que les 3,5 M€ seraient déduits du salaire d’Ancelotti.

Ancelotti a payé 3,5 M€ pour rejoindre le Real

PSG

quoTidiEn SPoRTiF AnnExE dE PAnoRAMA

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Martino : «Nous ne voulons David Luiz : «Nos adversaires doivent avoir peur rien changer»
Avant d’affronter la Real Sociedad hier soir pour le compte de la sixième journée de la Liga, l’entraîneur du Barça, Tata Martino a été interrogé sur l’excellent début de saison de l’équipe catalane, mais surtout sur le débat autour du football culé. Auteur de l'un des meilleurs début de saison de son histoire en Liga avec cinq victoires en autant de matchs et 18 buts marqués pour 4 encaissés, le Barça a néanmoins essuyé des critiques ce week-end après sa large victoire face au Rayo Vallecano (4-0) en raison de sa faible possession de balle (49%). Des réactions qui n'ont pas été du goût de l'entraîneur Tata Martino, satisfait du jeu produit par son équipe. «Quand une équipe atteint l'excellence, on évoque souvent ce genre de questions, surtout quand le coach n'est ni de la maison, ni Néerlandais. Il faut aussi tenir compte de l'adversaire. La saison dernière, le

Barça

Coup d’œil

International

www.lebuteur.com

Mercredi 25 Septembre 2013

N° 2416

Chelsea

21

à Stamford Bridge»

Diego Alves : «Mon nom est mentionné mais il n’y a rien d'officiel»
Parmi les noms des portiers susceptibles remplacer Victor Valdès, déterminé à quitter le Barça en fin de saison, on trouve de nombreux grands gardiens à l’instar de Reina, Cech ou De Gea, mais aussi quelques jeunes prometteurs à l’image de Nahuel Guzman, le gardien argentin des Newell’s Old Boys, mais aussi Diego Alves, le portier de Valence. Ce dernier a même déclaré son envie de rejoindre le club catalan en envoyant un message à travers Sky Sports. «Qui on ne voudrait pas jouer pour Barcelone ? C'est une équipe qui est au top. Je suis désolé que Valdés s’en aille, c’est une grosse perte. Il est dans une forme exceptionnelle, c’est l'un des meilleurs gardiens au monde en ce moment. Une arrivée à Barcelone ne dépend pas que de moi, il y a toujours des spéculations, mon nom est mentionné mais il n’y a rien d'officiel. Je vais continuer à faire mon travail à Valence, club avec lequel j'ai un contrat jusqu'en 2015.»

Rayo a fini avec la deuxième meilleure possession de balle… Nous ne voulons rien changer. L’an passé le Barça a eu le ballon 66% du temps en moyenne, aujourd’hui nous en sommes à 65,8% » , a ainsi rétorqué le technicien argentin.

Mourinho : «Eto’o n’est plus le joueur qu’il était au Barça ou à l’Inter»

Après deux défaites assez inattendues face à Everton en championnat mais surtout à domicile contre Bale en Ligue des Champions, le défenseur central brésilien, David Luiz, et lors d’un entretien publié sur le site du club, espère retrouver une efficacité à domicile, afin d’être craints sur leur pelouse : «Nous sommes un grand club et nous avons besoin d'être respectés à Stamford Bridge, nous devons dresser une forteresse à domicile, nos adversaires doivent avoir peur ici en pensant qu'ils vont affronter une fantastique équipe avec de fantastiques joueurs.»

Mata consolé par la vague de soutien
Prié de voir le dernier match des Bues depuis les tribunes, le milieu de terrain espagnol, Juan Mata a reçu un message très fort de la part du manager José Mourinho, qui réclame nettement plus de l’ancien joueur de Valence pour mériter sa place dans l’équipe londonienne. En pleine période de doute, l’ailier espagnol a avoué au micro de SkySports qu’il vivait des moments difficiles, qu’il ne pourrait traverser sans le soutien de ses fans. «Je tiens à remercier tous les fans pour leurs messages de soutien et d’encouragements que j’ai reçus. Sans eux, cette difficile période aurait été encore pire pour moi.» A noter que

De retour au plus haut niveau après deux ans passés en Russie, à l’Anzhi Makhachkala, Samuel Eto’o a visiblement du mal à relancer la machine. D’ailleurs, son entraîneur José Mourinho ne s’est pas montré surpris des difficultés rencontrées par l’attaquant came-

rounais, incapable de trouver le chemin des filets après trois rencontres déjà avec les Blues : «Quand vous passez plus de dix ans sur le toit du football européen, puis que vous partez dans un défi totalement différent et inconnu avec l’Anzhi, nous savons tous que c’est pour des raisons économiques. Il n’est plus le joueur qu’il était au FC Barcelone ou à l’Inter Milan. Je savais qu’il n’aurait plus son niveau, mais pour moi, il reste un grand joueur. Quand Samuel Eto’o a le ballon aux pieds, on s’en rend compte facilement», a déclaré le manager portugais en conférence de presse.

Ronaldo : «Le Barça et l’Europe iront bien à Neymar»
En ayant le privilège de porter les couleurs du Real Madrid mais aussi celles du Barça, l’ancien international brésilien, Ronaldo a évoqué l’arrivée en Liga de son compatriote Neymar et son association avec la star Lionel Messi dans une interview accordé à AS. «Neymar aura du mal au début, mais tout va bien se passer. Je pense qu’il s’entendra très bien avec Messi. Les grands joueurs s’entendent toujours bien. Le Barça et l’Europe lui iront bien, Neymar sera entouré de grands footballeurs. Il aura quelques difficultés au début, mais ensuite il jouera mieux et ça lui fera du bien de jouer en Europe avec de grands joueurs. Au Brésil, ça faisait un an qu’il ne progressait plus. Bien que le football soit plus dur et plus compétitif ici, ça lui conviendra mieux», a confié le double Ballon d’Or brésilien (1997, 2002).

Rodgers a toujours confiance en Luis Suarez
donc ce grand choc face aux Red Devils, l’international uruguayen dispose du soutien total de son entraîneur, Brendan Rodgers. «Luis Suarez ? Nous verrons, nous verrons. Peu importe ce qu’il a fait ou ce qu’il a pu dire, les supporters seront à 150% derrière lui comme ils le font pour chaque joueur qui porte ce maillot. C’est surtout ça qu’il faut retenir. Je n’ai aucun doute quant à l’engagement qu’il mettra pour son retour, il aura très faim», explique le technicien de Liverpool, avant de poursuivre : «Cela a été une période difficile pour lui de ne pas jouer ces matchs. La façon dont il s'est préparé ces dernières semaines, a été fantastique.» Pour rappel, Suarez avait été lourdement sanctionné pour avoir mordu le bras de Branislav Ivanovic, le défenseur de Chelsea, la saison passée.

Liverpool

l’un des meilleurs joueurs en Premier League ces deux dernières saisons, pourra quitter Chelsea dès le mois de janvier prochain, où plusieurs grandes formations désirent le récupérer à l’instar de Naples, surtout que l’Espagnol a besoin de temps de jeu pour décrocher son ticket pour la Coupe du monde avec l’Espagne cet été.

Lloris : «Le départ de Bale a soulagé tout le monde»
Capitaine de l’EDF, le portier Hugo Lloris est devenu un élément important dans l’équipe-type du manager portugais André Villas-Boas. Dans un long entretien accordé au blog lacrèmeanglaise, l’ancien lyonnais a évoqué le départ de la star galloise Gareth Bale au Real Madrid après un très long feuilleton cet été : «Cela (son départ) a soulagé tout le monde. Après, même si cela a été difficile pour le joueur, pour le club, nous, les joueurs, avons toujours été mis dans les meilleures conditions pour préparer nos matchs. L’entraîneur a su faire la part des choses. On ne peut pas dire que cela nous a perturbés. Mais la saison est définitivement lancée. Après, on est déjà en avance par rapport à l’an passé.»

Tottenham

Luis Suarez, qui va effectuer son grand retour à la compétition ce soir face à Manchester United, ne fait l’objet d’aucune rancœur à Liverpool malgré son bras de fer du mercato, en annonçant son désir de rejoindre un club plus huppé, capable de jouer régulièrement la prestigieuse Ligue des Champions. Avant

Zenith Hulk écarte l’idée d’un départ

Garcia : «Totti est un joueur de classe mondial, une légende»
Leader actuel de la Serie A, l’AS Roma est en train de réussir un excellent début de saison sous les ordres de l’entraîneur français Rudi Garcia. L’ancien coach du LOSC a confirmé au micro de RTL, son immense bonheur de driver de grands joueurs tels que Daniele De Rossi et surtout Francesco Totti. «J’ai trouvé des joueurs qui ont une culture du travail exceptionnelle, qui travaillent avant l’entraînement, après l’entraînement. Ils en font souvent plus que ce qu’on leur demande. C’est simple d’entraîner Francesco Totti, un joueur de classe mondiale. C’est une légende, en plus, ça continue car il vient de prolonger son contrat. Evidemment, il n’a plus 20 ans, mais il n’a pas raté une seule séance d’entraînement. Il n’a pas demandé un seul privilège. C’est le plus grand joueur que j’ai eu l’occasion d’entraîner. C’est un très grand de la planète football», a-t-il indiqué.

AS Roma

Souvent annoncé de retour dans les plus grands d’Europe, à l’instar de l’ASM, PSG mais aussi Chelsea, l’attaquant brésilien du Zénit Saint-Pétersbourg, Hulk, a affirmé qu’il jouissait d’un grand bonheur en Russie et qu’il ne comptait pas la quitter. «Partir ? Pourquoi ? Je me sens libre ici. Je peux me balader tranquillement avec ma famille sans pression de la part des journalistes et des supporters. Il y a des restaurants brésiliens ici, mais nous aimons aussi la cuisine russe. L'unique chose qui m'a causé des problèmes, c'est le temps et le froid durant l'hiver. Mais la ville de Saint-Pétersbourg est très belle sous la neige», a reconnu l’ancien buteur du FC Porto dans un entretien accordé au quotidien russe Sport-Express.

22
IR VO e A S il
La vitesse t moyenne d'un u In escargot adulte est d'un millimètre par seconde, soit six centimètres par minute.

Mercredi 25 septembre 2013

N° 2416

www.lebuteur.com

QCM

r e-mail : Réagissez à cette page pa ur.com ute leb te@ jeux-san

Schweppe (17401821), horloger et orfèvre suisse, développe au début des années 1780 une méthode pour charger l'eau en dioxyde de carbone. Il dépose un brevet pour le procédé en 1783. En 1790, Schweppe émigre en Angleterre et fonde sa propre usine à produire de l'eau gazeuse. L'eau de Schweppe reçoit les faveurs du corps médical qui juge sa qualité supérieure à celle des autres eaux grâce à son processus de carbonisation. En 1798, Schweppe décide de prendre sa retraite et vend 75 % des parts du groupe à Henry William Lauzun, Francis Charles Lauzun et Robert Brohier, aristocrates français ayant fui la Révolution et s'étant réfugiés sur l'île de Jersey. Dès l'année suivante, les nouveaux propriétaires décident d'étendre la distribution de l'eau de Schweppe (Schweppe's water) à toute la Grande-Bretagne : Angleterre, Écosse et Pays de Galles. À partir des années 1800, l'eau est davantage considérée comme une boisson que comme un médicament. En 1831, la marque Schweppe devient fournisseur de boisson officiel de la famille royale britannique.

Origine de la marque Schweppes Johann Jacob

LS V
eaviez-

ous ?

M

Pour combien de temps est élu le président de la République en Algérie a- 7 ans b- 5 ans c- 4 ans

BOUCHIDJEBENCOUDRA

éli Débusquez 2 écrivains dont les noms élo ont été mélangés…

Chemise Manteau

L’intrus
était…

Sudoku

Détente

Robe

El Mahroussa
evinette

Trouvez lʼactuelle appellation de

Pantalon
Comment le jouer

- Mon premier roule. - On roule sur mon second. - On roule sur mon tout !

Charade

Quel est le sport que les serpents détestent le plus ?

D

La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.

D’ Ç

a s or t ?

De quel film célèbre cette photo est-elle extraite ?

Enigme

Qui a dit ?
Mozart

Je connais un mot dont le nombre de lettre est huit. Enlevez-en trois et vous en obtenez douze. Quel est ce mot ?

«La musique, c’est du bruit qui pense»
Arthur Rimbaud Victor Hugo

Beethoven

Mots fléchés n° 1558

1547 Ivan IV, dit Ivan le Terrible, est sacré tsar de Russie. 1972 Première parution de l'hebdomadaire Le Point. 1979 Israël restitue à l'Égypte une zone de 6 700 km2 dans le Sinaï.
Q Deux hommes discutent : Le premier : «J'aurais dû écouter ma mère quand j'étais petit.» L'autre : «Ah bon ? pourquoi, elle te disait quoi ta mère ?» «Bah j'en sais rien, je l'écoutais pas...» Q Dans une classe, le prof demande de faire une phrase avec le mot

Ce

jour-là

Humour…

sucre. Personne ne répond, alors au fond de la classe, un élève dit : «Moi monsieur !» Alors le prof dit : - Vas-y mon petit Et l'élève dit : - Ce matin, j'ai bu du café au lait. Le prof lui répond - Où est le mot sucre ? - Dans le café au lait monsieur !

La photo du jour

Solution des jeux…
Sudoku
Benchicou et Boudjedra Devinette La course à pied Méli-Mélo

Charade Autoroute (Auto-Route) Dʼoù Ça Sort ? Platoon Cʼétait… La Casbah

Enigme Ce mot est «douzaine» Qui a dit ? Victor Hugo Lʼintrus Manteau : le seul qui se met par-dessus les autres QCM b- 5 ans

D écrassage
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

www.lebuteur.com

Mercredi 25 septembre 2013
Horaires des prières

N° 2416

Numéros utiles

Un petit serpent d'une vingtaine de centimètres et non venimeux a cloué au sol un avion de Qantas en partance pour le Japon, retardant des centaines de passagers, a indiqué la compagnie aérienne australienne. Le reptile a été trouvé à l'intérieur du Boeing 747-400, près d'une porte, alors que l'appareil s'apprêtait à décoller pour Tokyo dimanche soir, a précisé une porte-parole de Qantas à l'AFP. "Le serpent a été amené en quarantaine pour que l'on détermine sa provenance", a-t-elle ajouté. L'avion avait passé la journée du dimanche sur le tarmac, après son arrivée de Singapour. L'animal a été découvert par l'équipage, avant que les passagers n'embarquent. La provenance et le type du serpent ne sont pas encore connus. Les 370 passagers qui auraient dû s'envoler dimanche soir ont passé la nuit à Sydney, dans des chambres d'hôtel, et ont embarqué lundi matin à bord d'un autre avion.

Un serpent de 20 cm cloue au sol un Boeing 747

ACTUEL

On savait les vitamines du groupe B bonnes pour nos cheveux et lʼéclat de notre peau. Une nouvelle étude montre que ces vitamines préviendraient également le risque dʼinfarctus.

réduire le risque d’infarctus
nait une supplémentation en vitamines B et lʼautre moitié prenait un placebo. Au total, 2471 infarctus ont été enregistrés chez ces patients pendant les 6 mois dʼétude, dont 7% en moins dans le groupe qui prenait une supplémentation en vitamines B. To u t e f o i s , lʼéquipe de chercheurs veut poursuivre son étude afin dʼaffiner les résultats et voir si cet effet protecteur joue aussi chez les personnes qui souffrent dʼhypertension artérielle. Vitamines B : bonnes pour notre peau et nos défenses immunitaires La vitamine B2 (riboflavine) : elle améliore la qualité des tissus cutanés. Mais un déficit en magnésium peut lʼempêcher de se fixer. La vitamine B3 (PP ou niacine) : elle protège la peau de la lumière. La vitamine B5 (acide pantothénique) : elle favorise la

«Ne fais jamais rien dans la colère : hisserais-tu les voiles dans la tempête ?»
(Proverbe arabe)

Le proverbe du jour

Mercredi
Dohr Asr Maghreb Icha

19 Dhou El Kaada 1434

Prévisions météo pour Alger et ses environs
MERCREDI
BEAU TEMPS 14 09 2013 A BEAU TEMPS 14 09 2013 A

23

JEUDI

Jeudi

Vitamines B : elles peuvent

Fedjr Chourouk

: 12h40 : 16h04 : 18h43 : 20h02

: 05h13 : 06h39

Matin : 19°C A-M : 31° C Vent : 7 km/h Direction : N.E.

Matin : 20°C A-M : 32° C Vent : 11 km/h Direction : E.

Recette Omelette à la

lyonnaise

la marque automobile Volvo qui vient de doter ses camion FMX d'un volant Volvo Dynamic Steering équipé d'un moteur électrique, destiné pour le conducteur à faciliter ses manœuvres. Tellement facile qu'afin de prouver que son volant se maniait d'un doigt, la marque n'a pas hésité à laisser la conduite de son 15 tonnes non pas à un humain, mais à un petit hamster. C'est placé dans une cage circulaire, elle-même placée sur le volant du camion, qu'un hamster du nom de Charlie a ainsi pris place en en tant que conducteur du camion. Pour l'aider à piloter le poids lourd, Seon Rogers, assis sur le siège conducteur, s'occupait de garder un œil sur la route et d'actionner les pédales tout en guidant les coups de volant du rongeur à l'aide d'une carotte. Lancé sur les routes de Los Tres Cunados situées au nord-ouest de l'Espagne, Charlie le hamster, déjà entraîné à l'exercice depuis des semaines, a ainsi conduit l'énorme véhicule sur une route escarpée et sinueuse, bordée de part et d'autre de ravins! Bien que le volant du Volvo FMX, aidé de son moteur électrique, ait grandement aidé le rongeur à manoeuvrer le camion, le petit hamster par deux ou trois fois a quand même eu affaire à des obstacles évités de justesse. Comme cet énorme rocher venu toucher la roue du camion ou encore ce dangereux ravin que le hamster a su éviter de justesse en donnant à temps un bon coup de volant.

Volvo laisse un hamster conduire un camion FMX de 15 tonnes ! Joli coup de communication pour

Une étude publiée aujourdʼhui sur le site de la Revue Neurology apporte un éclairage nouveau sur les vitamines du groupe B. On savait déjà que la plupart des vitamines du groupe B sont parfaites pour chouchouter notre peau et empêcher nos cheveux de tomber. Mais, à lʼexception des futures mamans qui se voient prescrire de la vitamine B9 pour éviter les carences pendant les premiers mois de la grossesse, on oublie souvent que certaines vitamines B (et notamment la B9 et la B 12) sont bonnes pour nos défenses immunitaires. Une nouvelle étude, dirigée par lʼUniversité de Zhengzhou, en Chine, et qui rassemble les résultats de 14 études précédentes, montre que les vitamines du groupe B, indispensables à la formation des cellules sanguines, réduisent aussi le risque dʼinfarctus de 7%. Pour alimenter ce constat, les chercheurs chinois ont suivi 55 000 personnes pendant 6 mois. La moitié du groupe pre-

Ingrédients:
croissance et la résistance de la peau et des cheveux. La B6 (pyridoxine) : elle régule la production de sébum. La B8 (biotine) : elle intervient dans la production d'énergie nécessaire à la vie cellulaire. La B9 (acide folique) : elle participe à la multiplication des cellules sanguines, cérébrales et cutanées. La B12 (cobalamine) : indispensable à la formation des globules rouges, au fonctionnement du système nerveux et à nos défenses immunitaires.
G 6 œufs G 2 gros oignons G Persil haché G Sel G Poivre G Quelques cuillère de vinaigre G Beurre

Préparation:

Émincez finement les oignons et faites-les rissoler au beurre, ajoutez le persil haché, salez, poivrez, retirez de la poêle au bout de 10 minutes.

Cassez les œufs dans une terrine, ajoutez les oignons lʼéquivalent dʼune cuillère à soupe dʼoignons pour un œuf. Faites cuire lʼomelette, roulez-la et glissez-la sur le plat de service. Faites chauffer quelques cuillères de vinaigre dans la même poêle, retirez du feu, faites y fondre une noisette de beurre et versez sur lʼomelette.

La ménopause, qui désigne l’arrêt définitif des règles, survient généralement entre 45 et 55 ans. Elle concerne toutes les femmes, mais reste méconnue. Le point sur ce phénomène inévitable, ses symptômes, ses conséquences, ses traitements, et sur son installation... progressive !

168 millions d'enfants au travail dans le monde
Selon un rapport de l'Organisation internationale du travail (OIT), 168 millions d'enfants travaillent dans le monde. Un nombre qui a diminué d'un tiers, passant de 246 millions en 2000 à 168 millions. "Nous avançons dans la bonne direction mais les progrès sont encore trop lents. Si nous voulons vraiment mettre un terme au fléau du travail des enfants dans un futur proche nous devons redoubler d'efforts, à tous les niveaux. Il existe 168 millions de bonnes raisons pour cela", a commenté le directeur général de l'OIT, Guy Ryder L'essentiel des progrès a été réalisé entre 2008 et 2012, le nombre d'enfants au travail passant de 215 à 168 millions sur cette période. Près de la moitié d'entre eux (85 millions) est engagée dans des activités dangereuses pour leur santé, leur sécurité et leur développement moral. Ils étaient 171 millions dans ce cas en 2000. C'est en Asie-Pacifique que l'on trouve le plus grand nombre d'enfants travailleurs (78 millions) mais l'Afrique subsaharienne (59 millions) est la région dans laquelle la proportion d'enfants au travail par rapport à la population est la plus forte (plus de 21%). Plus de 9 millions d'enfants travaillent au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Ils sont 12 millions dans ce cas en Amérique Latine et Caraïbes. Selon l'OIT le travail des enfants a reculé de 40% chez les filles contre 25% chez les garçons. L'agriculture est le domaine qui utilise le plus les enfants (98 millions, soit 59%), suivie par les services (54 millions) et l'industrie (12 millions).

Le plus grand mystère entoure l'adaptation du jeu vidéo World of Warcraft au cinéma. Dans cette équation à plusieurs inconnues, le nom du réalisateur a déjà filtré et le casting se dévoile doucement avec un nouveau nom, celui de Colin Farrell. Aucun accord n'a encore été signé mais avec un tournage début 2014, les prochains jours devraient confirmer la rumeur. Le site américain Deadline indique que le rôle principal du film adapté du jeu vidéo World of Warcraft serait attribué à Colin Farrell, encore en négociations avec les producteurs. L'acteur de Phone Game sera dirigé, s'il accepte in fine, par Duncan Zowie Jones, un nom étrange derrière lequel se cache le fils de David Bowie. Cinéaste plutôt confidentiel, celui-ci a pourtant réalisé Source Code en 2011 avec Jake Gyllenhaal et Michelle Monaghan. A 42 ans, Duncan Zowie Jones remplace Sam Raimi, réalisateur de Spider-Man. World of Warcraft, jeu vidéo créé en 1994, est le plus populaire au monde. Son adaptation sur grand écran avec un scénario de cinéma est donc très attendu par les fans de la manette. Dans le monde fantastique d'Azeroth, les humains cohabitent avec les nains, les elfes, les orcs, les sorciers et les trolls; Colin Farrell pourrait interpréter n'importe laquelle de ces espèces. L'Irlandais donnerait alors la réplique à Paula Patton, dès mercredi 25 septembre à l'affiche de 2 Guns. Pour ce budget à 100 millions de dollars, le scénariste Charles Leviit, auteur du film Blood Diamonds, s'est entouré du concepteur du jeu, Chris Metzen. Un premier teaser du film a été dévoilé lors du festival de comics, Comic Con à San Diego en juillet.

Colin Farrell pressenti pour jouer dans World of Warcraft

People

La ménopause est due à lʼarrêt de production des hormones sexuelles féminines (oestrogènes et progestérone) par les ovaires, deux glandes situées de part et dʼautre de lʼutérus, dans le petit bassin (pelvis). Les ovaires vieillissent et perdent des cellules sexuelles (productrices dʼhormones) dès la période foetale. Après cinquante ans, il nʼen reste mathématiquement plus assez pour assurer la fécondité féminine. Les ovaires cessent ainsi de produire des ovules, qui, en fusionnant avec un spermatozoïde, deviennent un foetus. Demain : Ce nʼest pas une maladie !

Les hormones en cause…

La ménopause, cʼest quoi ?

Il arrive souvent que lʼon ait une mauvaise haleine due à un excès alimentaire, ou des dents en mauvais état, ou encore une digestion difficile. On peut y remédier facilement en mâchant des feuilles fraîches de menthe. Utiliser ce procédé à chaque fois que lʼon se sent barbouillé et juste pendant quelques minutes.

Faire partir la mauvaise haleine

A

stuce

N ew s
Santé

Les sodas sont depuis longtemps dans le collimateur des nutritionnistes pour leur impact très sensible sur la hausse de l'obésité dans tous les pays occidentaux. Principaux responsables pointés du doigt : les sucres (fructose, glucose) présents en grande quantité dans les boissons à bulles. Mais une nouvelle étude italienne, publiée dans la revue médicale Gastroenterology, suggère que le gaz carbonique des sodas est tout aussi coupable de provoquer le surpoids et le diabète. «Le CO2 a tendance à interférer et à altérer notre perception du sucre : en pertur-

Le gaz carbonique des sodas est-il pire que le sucre ?

Le

C hiffre du jour

bant le cerveau, le gaz carbonique lʼempêche dʼavoir une perception exacte du volume de sucre que nous consommons et nous pouvons avoir envie dʼen consommer plus quʼil ne faudrait », explique le Dr Rosario Cuomo, professeur de gastro-entérologie à lʼUniversité de Naples, en Italie. Bref, le gaz carbonique aussi, ferait grossir. Pour cette étude, les chercheurs ont utilisé lʼimagerie à résonance magnétique (IRM) pour surveiller les zones du cerveau qui envoient les signaux de satiété. Les conclusions tendraient à expliquer pourquoi il y a une prévalence de lʼobésité et des désordres métaboliques chez les buveurs de sodas.

Question La gestion du stress est différente selon personne Le chaque niveau de stress varie énormément dʼune
Vrai
Une situation donnée (comme un entretien dʼembauche par exemple) peut ainsi sʼavérer être stressante pour certains et absolument pas pour dʼautres. Tout dépend de la nature et du niveau de tolérance de chacun.

168

17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Le journal de l'économie 17:30 L'invité 17:40 Le coeur a ses raisons 18:05 Voyage dans le potage 18:35 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 20:00 Zone d'ombre 21:00 Jour J 21:50 TV5MONDE, le journal 22:00 Journal (RTS) 22:30 Le journal de l'économie 21:35 Le point 23:25 TV5MONDE, le journal Afrique 23:40 Salvador Allende 01:20 Surfeurs 01:35 Sud, côté court

14:30 Tous ensemble 15:30 Quatre mariages pour une lune de miel 16:25 Bienvenue chez nous 17:20 Une famille en or 18:05 Le juste prix 19:00 Journal 19:35 Des inventions et des hommes 19:40 Nos chers voisins 19:45 Pep's 19:50 Esprits criminels 20:35 Esprits criminels 21:25 Esprits criminels 22:10 Dr House 23:00 Dr House 23:50 Dr House 00:40 50mn Inside 01:40 Appels d'urgence 03:05 Reportages 03:50 Musiques

15:50 Le jour où tout a basculé 16:20 Côté Match 16:25 Dans la peau d'un chef 17:15 Jusqu'ici tout va bien 18:20 N'oubliez pas les paroles 18:45 Y'a pas d'âge 19:00 Journal 19:40 Alcaline l'instant 19:43 Tirage du Loto 19:45 La source 20:40 La source 21:35 Cash investigation 23:05 Plein 2 ciné 23:10 Dans quelle éta-gère 23:15 Grand public 00:00 Toute une histoire 01:30 Emissions religieuses 02:30 Cizia Zykë, gentilhomme de fortune

11:45 Le 12.45 12:05 Scènes de ménages 12:45 La montagne du silence 14:30 Mercy Hospital 15:20 Un dîner presque parfait 16:35 La meilleure boulangerie de France 17:45 100 % mag 18:45 Le 19.45 19:05 Scènes de ménages 19:50 Recherche appartement ou maison 21:20 Recherche appartement ou maison 22:40 C'est du propre ! 23:40 C'est du propre ! 01:00 European Poker Tour

L’attaquant burkinabé de Rennes, Jonathan Pitroipa, est sur le point d’être transféré vers un club du Qatar. Le quotidien Ouest-France assure qu’une offre de 5 millions d’euros a été envoyée par le club intéressé à la direction du Stade Rennais, mais que cette dernière l’a rejetée, l’estimant insuffisante. Ce qui est sûr, c’est que le transfert se conclura avant le 30 septembre, dernier jour de la période des transferts au Qatar, soit dans les prochains jours. Reste à savoir si les tractations autour de ce transfert ne perturberont pas l’attaquant du Burkina Faso, alors que se profile le match aller des barrages pour le Mondial-2014 contre l’Algérie.

Pitroipa en instance de transfert vers le Qatar

24

N° 2416 Mercredi 25 septembre 2013

Le dernier USMAMCA a fait plus de victimes qu’on le croyait. En plus des deux jeunes décédés des suites d’une chute de plus de trente mètres, après l’écroulement d’une tribune, un supporter mouloudéen a succombé à une crise cardiaque en plein match. L’homme en question, un quinquagénaire, habitant le Télemly, a rendu l’âme au cours de son évacuation vers l’hôpital. Il est la troisième victime, on le disait, du derby de samedi. Malheureux.

Le USMA-MCA a fait
une autre victime
Boudjemaâ Boumella, président de la SSPA/MCA Rivaldo a déjà battu Capello, tu t’en rappelles pas ?

omme C il a dit lui

«Même avec Capello sur le banc, on n’aurait pas gagné avec Necib»

«Le fait de figurer dans la liste des 36 prouve que je n’ai aucun problème avec Halilhodzic»

Ce n’est pas de la langue de bois

Mohamed-Lamine Zemmamouche, joueur de l’USMA

Le chargé du suivi du projet du stade Allianz Riviera, un nouveau bijou inauguré il y a trois jours à Nice en prévision de l’Euro2015, a appris le décès des deux supporters, suite à l’effondrement d’une tribune du 5-Juillet. Sa réaction est sans équivoque. «Si cela venait à arriver dans un stade dont j’ai assuré le suivi, je déposerai le bilan et m’enfermerai chez moi à double tour», a-t-il lâché amèrement. Le chargé du suivi au 5-Juillet, genre gros bide, moustache fournie, a sans doute la peau trop dure pour se laisser titiller par ce drame.

Le chargé du suivi de l’Alliaz Riviera affecté par le drame du 5-Juillet

Albert Ebossé est passé, en l’espace de quelques jours, pour LA coqueluche de la JSK. L’attaquant camerounais s’est vu même attribuer un nouveau surnom, tiré directement du dernier film de Quentin Tarantino, Django Unchained. Les joueurs de la JSK estiment que leur coéquipier a la même corpulence que Jamie Foxx qui incarne Django dans le film au côté de Léonardo di Caprio. Un surnom plutôt glorieux pour le Camerounais, mais ce dernier doit quand même chercher à retrouver le chemin des filets plutôt que celui des studios.

On l’appelle Django !

Mourad Rahmouni a quitté officiellement hier ses fonctions de coach du MOB. L’entraîneur n’a pas été jeté en pâture, comme l’aurait fait tout président de club algérien qui se respecte. L’ancien défenseur de la JSK a eu droit à une cérémonie d’adieu de la part des dirigeants, en guise de remerciements pour services rendus. Avant d’entrer dans la salle, Rahmouni a été retenu par un handicapé qui lui a donné une chaleureuse étreinte lui disant qu’il ne voulait pas qu’il parte. Touchant.

Quand Rahmouni trouve du réconfort auprès d’un handicapé

Désignation des commissaires suspendus

re CR7 s’off ari une Ferr à 1,2 million d’euros

La désignation par la LFP de commissaires au match des Ligue 1 et 2, dont certains sont suspendus et/ou non structurés, a soulevé le courroux des présidents de Ligue, toutes divisions confondues. Ceux-ci envisageraient de se réunir et préparer un courrier qu’ils transmettront aux présidents des FAF et LFP, dans lequel ils demanderont à être dispensés des désignations de commissaires aux matches des Ligue 1 et 2 pour protester contre la nomination de personnes suspendues et/ou non structurées. Une affaire qui risque de faire jaser.

Les présidents des ligues saisiront la FAF

Cristiano Ronaldo est décidément trop fan de bolides. L’attaquant madrilène s’est déjà tapé une douzaine de voitures bien rangées dans son énorme garage. Des voitures qui coûtent les yeux de la tête : une Bugatti Veyron, une Lamborghini Aventador, une McLaren MP4-12C, une Bentley, une Porsche ou encore une Maserati. D’après nos confrères d’El Mundo Deportivo, il se serait offert, tout récemment, un modèle quasi exclusif de Ferrari, appelé LaFerrari. Un bijou qui lui a coûté, tenez-vous bien, 1,2 million de d’euros. Colossal pour vous, mais c’est une goutte d’eau pour CR7 dont le revenu est estimé entre 17 et 21 millions d’euros annuels.

Le wali de Mila financera le déplacement de 13 Les supporters harrachis supporters à Ouaga Les autorités algériennes prévoient d’envoyer quelque 1 000
Burkina Faso-Algérie

supporters algériens à bord de quatre vols spéciaux pour Burkina Faso-Algérie. «Le renfort» quittera Ouagadougou après le match, Les supporters d’El Harrach se sont réunis samedi dernier faute d’établissements hôteliers capables d’accueillir tout ce beau monde. L’opération de sponsorisation de cette opération a déjà dans un café à El Harrach, pour commenter l’actualité de l’USMH. Quand dix techniciens rencontrent dix observateurs, commencé. Des sociétés, privées ou publiques, et les pouvoirs publics se sont portés volontaires pour financer le transport ça papote foot, naturellement. Et les critiques, ce n’est pas ce qui des supporters. Le premier à s’être manifesté est le wali de manque ! Et un a retenu une griffe assez originale à l’encontre du présiMila qui a décidé d’envoyer 13 supporters issus des 13 dent Mohamed Laïb. «Si c’est un président ça, il ne peut même pas t’offrir un café !» «Kahwa ma yekhalsha lek !» Apparemment, ce supporter voudrait un président du genre communes qui composent la wilaya. Les treize candidats seront choisis parmi les couches les plus déMoïse Katumbi, le richissime président du Tout-Puissant Mazembe, qui distille les billets munies, a-t-il prévenu. Il s’est porté garant comme des petits pains au stade à chaque match. pour financer le déplacement à ses frais. D’autres walis devraient en faire de même.

veulent recruter Moïse Katumbi

fo n i ’ L

La vidéo de l'entraîneur de Benfica défendant les supporters de son club après un match contre l'équipe de Guimarães a fait le tour du Portugal… Et a fini par atterrir sur le bureau des autorités du pays. Si Jorge Jesus estime qu'il sera «toujours le premier à défendre les joueurs et les fans de Benfica», cela plaît beaucoup moins à la justice portugaise. L'entraîneur a été mis en examen dimanche pour ce geste à l'encontre des forces de l'ordre. En plus de soucis judiciaires, Jorge Jesus est également sous la coupe du règlement disciplinaire de la Ligue portugaise de football. Il pourrait être suspendu de ses fonctions pour une période comprise entre un mois et trois ans.

L’entraîneur du Benfica mis en examen

I Burkina Faso-Algérie : I Vahid Halilhodzic y va par 36 chemins ! I Pour échapper aux I jumelles, les supporters se mettent à la confection de tenues de camouflage. équipe. I Pour Paulo Fonseca, I Nabil Ghilas reste un «poids lourd» de son

Footaises

pe ople

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful