2012-2013

Réalisation d’une télécommande Infrarouge

Réalisé par :
Ejbeli Marwa Garbaâ Fida Ben Hdia khouloud

1ATEL2 Encadré par :
M. Sakrani Sami Année : 2012-2013

2

Mini-projet

Plan
AVANT PROPOS…………………………………………………………………………………………………………….4 INTRODUCTION……………………………………………………………………………………………………………5 ETUDE THEORIQUE……………………………………………………………………………………………….…….....6 I/PRESANTATION DE L’EMETTEUR………………………………………………………..…………………..………6 II/PRESANTATION DE RECEPTEUR……………………………………………………………………………..……..14 III/ALIMENTATION…………………………………………………………………………………………………..….17 ETUDE PRATIQUE…………………………………………………………………………………………………….......18 1. SCHEMA ELECTRIQUE……………………………………………………………………………………………..18 2. ROUTAGE………………………………………………………………………………………………………….....20 CONCLUSION……………………………………………………………………………………………………………...24 ANNEXE1…………………………………………………………………………………………………………………...25 ANNEXE2…. ……………………………………………………………………………………………………………….26 ANNEXE3…………………………………………………………………………………………………………………..27 ANNEXE4…………………………………………………………………………………………………………………..28 ANNEXE5…………………………………………………………………………………………………………………..29 ANNEXE6……………………………………………………………………………………………………………….….30 ANNEXE7…………………………………………………………………………………………………………………..31 BIBLIOGRAPHIE………………………………………………………………………………………………………......32

2012-2013

3

Mini-projet

LISTE DES FIGURES
FIGURE1 : Organigramme de l’émetteur……………………………………………………………6 FIGURE2 : Modèle physique de NE555……………………………………………………….……7 FIGURE3 : Structure interne de NE555…………………………………………………………….7 FIGURE4 : Modèle physique de 4538…………………...................................................................9 FIGURE5 : Schéma de câblage 4538……………………..................................................................9 FIGURE6 : Oscillateur Astable avec rc=50%....................................................................................10 FIGURE7 : Monostable redéclenchable à T=1.5ms………………………………………………..11 FIGURE8 : Monostable redéclenchable à T=1ms………………………………………………….11 FIGURE9 : Monostable non redéclenchable à T=0.5 ms…………………………………………..12 FIGURE10 : Astable de troisième étage à rc=50% ………………………………………………...12 FIGURE11 : SFH409……………………………………………………………………………….13 FIGURE12 : Schéma simplifié du récepteur ……………………………………………………….14 FIGURE13 : TSOP 1736...................................................................................................................1 4 FIGURE14 : filtre passe bande réalisé par FilterPro……………………………………………….15 FIGURE15 : Convertisseur sinus/carrée…………………………………………………………….15 FIGURE16 : Montage de temporisation ……………………………………………………………16 FIGURE17 : Suiveur commandé……………………………………………………………………16 FIGURE18 : Démultiplexeur………………………………………………………………..……...16 FIGURE19 : Montage de mémorisation………………………………………………….…..……..17 FIGURE20 : Schéma d’alimentation stabilisée.………………………………………………….…17 FIGURE21 : Montage de l’émetteur……………………………………………………………..…18 FIGURE22 : Montage de la première partie………………………………………………………..19 FIGURE23 : Montage de deuxième partie………………………………………………………….20 FIGURE24 : Routage de l’émetteur…………………………………………………………………21 FIGURE25 : Visualisation en 3D de la plaque de l’émetteur……………………………………….21 FIGURE26 : Routage de la première partie………………………………………………………...22 FIGURE27 : Visualisation en 3D de la première partie………………………………………….…22 FIGURE28 : Le routage de la deuxième partie……………………………………….………….…23 FIGURE29 : Visualisation en 3D de la deuxième partie……………………………………….…..23

2012-2013

4

Mini-projet

AVANT PROPOS

Je tiens d’abord à remercier mon encadreur Monsieur le professeur M. Sakrani Samir qui n’a épargné aucun effort pour mettre à ma disposition la documentation et les explications nécessaires, pour avoir bien voulu encadrer ce travail ainsi que pour sa riche contribution et ses précieux conseils .

2012-2013

5

Mini-projet

Introduction
La télécommande : est un dispositif, généralement de taille réduite, servant à en manipuler un autre à distance, par câble, infrarouge ou ondes radio. Les télécommandes servent à interagir avec des jouets, des appareils audiovisuels comme une télévision ou une chaîne Hi-fi, un moteur de porte de garage ou de portail, un éclairage, l'ouverture des portières d'une voiture, des appareils de topographie, des engins de levage ou de travaux publics, etc. La télécommande à infrarouge : L'infrarouge « fabriqué » est émis par une diode infrarouge, petit composant électronique qui au passage d'un courant électrique (environ 20 mA) produit une lumière ayant un spectre de longueur d'onde invisible à l'œil nu et se situant au-dessous du rouge, dit infrarouge (800 – 1000 nm). Dans ce rapport, nous proposons une étude complète sur le fonctionnement de cette commande qui est constituée d’un émetteur et d’un récepteur utilisant un signal IR pour transmettre une information. Un code transmis par l’émetteur permet de commander un récepteur unique. Le récepteur possède une électronique qui s’occupe de démodulation du signal reçu sur la diode réceptrice. Le signal généré sur l’émetteur possède une porteuse à 36 kHz. Celle-ci est modulée en amplitude pour pouvoir transmettre un code qui permettra de commander le récepteur. Le travail à effectuer se décompose en plusieurs parties :  la conception du montage.  le câblage des solutions proposées.  tester et valider les solutions proposées.

2012-2013

6

Mini-projet

Étude théorique
PRESENTATION DE L’EMETTEUR :  Principe :

I.

Lorsqu’ on appui sur un bouton de la télécommande, un code va être émis par la LED, ce code est une suite de 1 et de 0. Pour cela la LED va s'allumer et s'éteindre en fonction du message à envoyer. De son coté, le récepteur va recevoir les différents bits, et va analyser le message et allumer la diode souhaité. Tout se passe en un très court instant, pour ne pas que l'on remarque qu'il y a eu un très court temps entre le moment où l'on a appuyé sur le bouton et le moment où le récepteur a allumé la diode correspondante.

Alimentation de la diode IR

Astable NE555 500Hz

Monostable 4538
-rc 25% -rc 50% -rc 75%

Astable NE555 36KHz

Emission IR

Alimentation

Figure1 : Organigramme de l’émetteur

Rôle de NE555 dans le montage : -La génération d’un signal carré de fréquence 500Hz. -La génération d’un signal carré de fréquence 36KHz.

2012-2013

7

Mini-projet

Présentation de CI NE555 :
Le NE555 est un circuit intégré (moulé dans un boitier à 8 broches). Il est équivalent à 23 transistors ,16 résistances et 2 diodes Ce composent est utilisé généralement pour les oscillations et les temporisations.

Figure2 : Modèle physique de NE555

Figure 3 : Structure interne de NE555  description générale : Le NE 555 peut fonctionner en mode Astable ou monostable redéclenchable ou monostable non redéclenchable. Malgré son grand âge, ce circuit intégré, par ses capacités universelles, suscite toujours un vif intérêt. Il se place en toute simplicité au cœur des oscillateurs et des temporisateurs.  Ses principales caractéristiques : -Tension: 4,5 à 15 volts

2012-2013

8

Mini-projet

- Courant: entre 3 et 15 mA. - Courant de charge maxi: 200 mA. - Puissance maxi: 600 mW. - Fréquence maxi: plus de 500 KHz. - Rapport cyclique ajustable. -Fonctionnement en modes ASTABLE et MONOSTABLE compatible TTL. - Délais: des µS. à plusieurs HEURES.  Ses principales applications : - Temporisateur de précision. - Temporisateur séquentiel. - Générateur d'impulsions. - Impulsions modulées en largeur. - Générateur de fréquence d'horloge. - Et bien d'autres encore !...  Rôle de 4538 dans le montage : La génération d’un signal carré de fréquence 500Hz de rapport cyclique 25%, 50% ou 75% à partir de celui reçu de la part de premier NE555 dans le montage. Présentation de CI 4538 :  description générale : Le CD4538BC est double, précision monostable multivibrateur avec un déclenchement indépendant et contrôles de réinitialisation. Le dispositif est redéclenchable et réinitialisable et les entrées de commande sont verrouillée en interne. Deux entrées de déclenchement sont prévues pour permettre soit front montant ou descendant de déclenchement. Les entrées de réinitialisation sont actives au niveau bas et préviennent le déclenchement lorsqu'il est actif. La durée de l'impulsion et de l'exactitude sont déterminées par les composants externes RX et CX.

2012-2013

9

Mini-projet

Figure 4 : modèle physique de 4538  Utilisation d'un CD4538 (ou CD4528) Le CD4538 (ou CD4528) comporte dans un même boitier de 16 pattes, deux monostables que l'on peut utiliser de façon totalement indépendante. Dans l'exemple qui suit, le premier monostable U1:A est déclanchable par le front montant d'une impulsion de déclanchement, alors que le second monostable est déclanchable par un front descendant. La durée de l'impulsion de sortie est définie par la valeur des composants R et C (R1 / C1 et R2 / C2), selon la formule T = RC (R en ohms et C en farads). Par exemple, si R = 1 Mohms et C = 1 uF, durée impulsion de sortie = 1 seconde.

Figure 5 : schéma de câblage de 4538 1) Premier étage :

2012-2013

10

Mini-projet

Cet étage est formé d’un oscillateur astable qui génère un signal carré de fréquence 500 Hz et de rapport cyclique égal à 50% : Pour éviter le calcul mental, on utilise le programme LE555 qui calcule les résistances et les capacités à partir la fréquence et le rapport cyclique ou inversement.

Figure 6 : oscillateur astable avec RC=50%

2) Deuxième étage : Cet étage est formé par trois monostables en série qui gère le rapport cyclique de signal émis par le premier étage, par sa période qui est égale au produit RC. Le premier monostable qui est redéclenchable, génère un signal avec un rapport cyclique égal à 75% où T sa période est égal à R*C avec R=15Kohm et C=100nF, alors T=1ms.

2012-2013

11

Mini-projet

Figure 7 : Monostable redéclenchable à T=1.5ms Le deuxième génère un signal avec un rapport cyclique de 50% où R=10Kohm et C=100nF, alors T=0.5ms. (Ici le problème de monostable redéclenchable ou non redéclenchable ne se pose pas).

Figure 8 : Monostable à T=1ms

Le rapport cyclique de troisième qui est non redéclenchable, génère un signal de rc=25% où R=5Kohm et C=100nF, alors T=0.25 ms.

2012-2013

12

Mini-projet

Figure 9 : Monostable non redéclenchable à T=0.5ms 3) Troisième étage : Cet étage est formé par :  un astable de fréquence 36KHz à rc=50%, on utilise « LE555.exe » pour calculer les valeurs de la résistance et la capacité .

Figure 10 : Astable de troisième étage à rc=50%

2012-2013

13

Mini-projet

 une diode IR : On utilise dans cet étage une diode SFH409 qui est une diode à émission infrarouge (Voir annexe1) selon le montage suivant :

Figure 11 : SFH409

IF=100mA , VF=1.5V, VBEsat=1.3V, VCEsat=0.4V, β=100, Vcc=5V VCEsat+VR6+VF=Vcc

R6=31Ohms VBEsat+VR5= Vcc

R5=3.7Kohms

2012-2013

14

Mini-projet

II.

Présentation d’un récepteur :
●Principe : Si nous avons un émetteur en mesure de générer un rayon infrarouge syntonisé sur 500 Hz, nous avons besoins également d’un récepteur capable de capter cette fréquence et ensuite de la démoduler de manière à prélever sur sa sortie, l’allume de la lampe désiré. La clique sur l’un des trois boutons poussoirs de l’émetteur implique une émi ssion du signal spécifique qui sera capté par un capteur infrarouge (TSOP1736) et le décoder pour à la fin faire allumer la lampe désiré. La figure suivante montre les étages nécessaires pour la réalisation de carte réceptrice :

Figure 12 : Schéma simplifié du récepteur 1) Détecteur de 500 Hz :
On utilise dans cet étage le capteur IR TSOP1736 qui permet de capter le signal de fréquence 500 Hz et de décoder ce signal. Ces petits détecteurs permettent la réception, l'amplification, la démodulation et la mise en forme des signaux infrarouges issus des télécommandes infrarouges (le module ressort directement les créneaux du codage). Idéal pour la réalisation de récepteur de télécommandes infrarouge. Excellente sensibilité. Grande fiabilité et immunité aux perturbations. Voir annexe 2 pour avoir plus d’informations sur le TSOP1736.

Figure 13 :TSOP1736

2012-2013

15

Mini-projet

2) Filtre passe bande :
Il s’agit d’un filtre actif passe bande qui a pour rôle nécessairement de transformer un signal carré à un signal sinusoïdal de même fréquence avec l’amplitude atténuée, en effet le filtre actif est équivalent à un filtrage passif avec une amplification.(voir annexe pour le choix de l’amplificateur). Pourquoi un signal sinusoïdal de même fréquence ?  En effet le filtre PB ne laisse passer que l’harmonique principale de série de fourrier de signal carré. Pour déterminer le schéma complet de ce filtre on a utilisé le logiciel FilterPro Desktop.

Figure 14 : filtre passe bande réalisé par FilterPro  Pour la réalisation de ce filtre on utilise l’AOP TL072 aux lieux de TL082 (voir l’annexe 3).

3) Convertisseur sinus / carrée :
Pour convertir un signal sinusoïdal à un signal carré on utilise une porte NAND TRIGGERSCHMITT (Voir annexe 4), porte universel, on utilise le 74LS132.

Figure 15 : convertisseur sinus/carrée

2012-2013

16

Mini-projet

4) Temporisation :
Pour effectuer un retard on utilise le monostable redéclenchable 4538 (Voir annexe 5), cet étage est utilisé deux fois l’une après directement la conversation et l’autre à la fin de cette carte.

Figure 16 :Montage de temporisation

5)Suiveur commandé :
On utilise dans cette étape la porte logique ET ou DEUX TRIGGEUR DE SCHMITT.

Figure 17 : suiveur commandé 6) Démultiplexeur :
On utilise pour cela le 74LS138, ce composant nous permet d’avoir jusqu’à 8 choix, dans notre cas on a utilisé uniquement 3 :Y2 pour un rapport cyclique égale à 25%, Y4 pour 50% et Y6 pour 75%. (Voir annexe 6)

Figure 18 : Démultiplexeur

2012-2013

17

Mini-projet

7) Mémorisation :
On utilise dans cette dernière étape 3 bascules D 74LS76 alimentées de diodes LED (voir annexe 7).

Figure19 : Montage de mémorisation

III/ALIMENTATION :
L’alimentation de la carte émettrice nécessite une tension de 5V, alors on utilise une pile de 9V dans ce circuit :

Figure 20 : Schéma de l’alimentation stabilisée

VD2=5.6 , Ib=1.5mA, IR1=15mA, ID2=13 .5mA VR1=9-5.6=3.4V R1=VR1/IR1=3.4/0.015=226.66 Ω  R1=226.66Ω

2012-2013

18

Mini-projet

ETUDE PRATIQUE
La réalisation de notre projet se fait par la réalisation des câblages des parties émettrice et réceptrice sur les logiciels de conception ISIS et ARES.

1. Schéma éléctrique : A l’aide de logiciel de conception ISIS on a réalisé le schéma électrique de l’émetteur et le récepteur.  Schéma de l’émetteur :

Figure 21 : Montage de l’émetteur 2012-2013

19

Mini-projet

 Schéma de récepteur : La partie récepteur est divisé en deux parties qui vont être reliés par l’intermédiaire des deux connecteurs J3 dans la partie 1 et J1 dans la partie 2. Partie 1 :

Figure 22 : Montage de la première partie

2012-2013

20

Mini-projet

Partie 2 :

Figure 23 : Montage de la deuxième partie

2. Le Routage :

 Routage de l’émetteur :

2012-2013

21

Mini-projet

Figure 24 : Routage de l’émetteur

Figure 25 : Visualisation en 3D de la plaque de l’émetteur

2012-2013

22

Mini-projet

 Routage de récepteur : Partie 1 :

Figure 26 : Routage de la première partie

Figure 27 : Visualisation en 3D de la première partie

2012-2013

23

Mini-projet

Partie 2 :

Figure 28 : le routage de la deuxième partie

Figure 29 : Visualisation en 3D de la deuxième partie

2012-2013

24

Mini-projet

CONCLUSION On n’a pas eu l’occasion de la réalisation des plaques faute de temps, mais on a eu une idée sur la procédure de Gravure sur la plaque, de Perçage et Soudure des différents composants. Ce Mini-projet était une bonne opportunité pour savoir la conception des montages électriques et les étapes nécessaires avant l’obtention finale des plaques. On a pu apprendre dans ce Mini-projet l’utilité des différents composants électroniques et leurs fonctionnements. L’étude de la commande à distance est très importante dans le domaine électronique ce qui nous encourage à essayer de connaitre autres types de commande à distance plus innovées comme la

radiofréquence (RF) pour les télécommandes évoluées afin de remplacer la technologie infrarouge (IR), et savoir utiliser le MICROCANTROLEUR dans ce même projet qui est plus facile
et plus intéressant.

2012-2013

25

Mini-projet

ANNEXE 1 Diode émission IR SFH 409 Osram Components

Description Pour barrières photo-électriques IR, télécommandes, électronique de loisirs et industrie des jouets. Le photo-transistor Si-NPN correspondant est le SFH 409.

Caractéristiques techniques
Type Longueur d'onde Angle SFH 409 950 nm ±20 ° ≥ 6.3 mW/sr 100 mA T1 Oui

I e (mW/sr)

IF Boîtier Conforme à la norme RoHS

2012-2013

26

Mini-projet

ANNEXE2 TSOP1736

Description : Le TSOP17 : Séries sont miniaturisés récepteurs pour des systèmes de télécommande infrarouge. Le signal de sortie démodulé peut directement être décodé. Le principal avantage est la fiabilité de fonctionnement même dans l'air ambiant perturbé et la protection contre les impulsions de sortie incontrôlés. Caractéristiques :        Détecteur de photos et préamplificateur en un seul paquet Sortie active faible. Filtre interne pour la fréquence PCM. Haute immunité contre la lumière ambiante. Amélioration de la protection contre le champ électrique perturbant. 5 volts de tension, faible consommation d'énergie de l'offre. Compatibilité TTL et CMOS. Transmission possible en continu.

2012-2013

27

Mini-projet

ANNEXE 3 comparaison entre TL082 et TL072:

Le TL072 est vendu en version insonorisée les applications audio; le TL082 est vendu en tant que périphérique ayant le meilleur temps pour de stabilisation pour l'instrumentation / applications industriels. les deux sont disponibles dans le standard de l'industrie SO-8 paquet. domaines d'applications typiques: Le TL072 s'adresse à des applications audio, y compris préamplis. le TL082 s'adresse à des applications industriel:     filtrage échantillon et détient, rectification de précision. un détecteur de crête.

pour plus d'information visitez:

2012-2013

28

Mini-projet

ANNEXE 4 Porte NAND 74132 Le Trigger de Schmitt est un montage appelé aussi bascule à seuil. En effet deux seuils sont crées entre le niveau logique 0 et 1, ainsi quand le signal atteint le seuil haut la sortie du circuit bascule à 1 et quand le signal dépasse le seuil bas la sortie passe à 0 .

Schéma interne d’une porte 74132 (quadruple 2-input NAND Schmitt Trigger)

Schéma explicatif de fonctionnement

2012-2013

29

Mini-projet

ANNEXE 5 Le monostable 4538 Utilisations Le monostable est un circuit très utilisé. Il permet : de fixer la durée d'un évenement de retarder la production d'un évenement de contrôler la présence ou l'absence d'un signal périodique (surveillance rotation ventilateur par exemple)

Fonctionnement de base Pour commencer, examinons le fonctionnement d'un monostable simple travaillant en logique positive. Une entrée CLK (Clock, horloge) qui est l'entrée de déclenchement, active sur un front montant Une entrée RESET que nous n'utilisons pas et qui est reliée à la masse, Une sortie Q qui est la sortie principale "positive",une sortie Q barre (Q avec point d'exclamation à gauche, c'est la façon de représenter la sortie Q barre dans le logiciel d'électronique que j'utilise) qui est la sortie complémentée ("négative" ou inverse) de la sortie Q,et que nous n'utilisons pas ici. Comment Ajouter un retard avec le 4538 ? On utilise deux 4538 en série.La sortie Q barre du monostable 1 pour déclancher le monostable 2 via son entrée CLK. La sortie Q barre du monostable 1 produit une impulsion négative, et l'entrée CLK du monostable 2 est active sur un front montant.

2012-2013

30

Mini-projet

ANNEXE 6 Démultiplexeur 74LS138 Le circuit 74 LS 138 est un démultiplexeur 1 parmi 8. Il comporte : 8 sorties de données Q0 à Q7 ●3 entrées de sélection A, B et C ●3 entrées de validation G0, G1 et G2 Si le boîtier est validé (G0=1 ET G1=0 ET G2=0), la sortie sélectionnée avec les entrées de sélection A, B et C est à 0, les 7 autres sorties étant à 1.

2012-2013

31

Mini-projet

ANNEXE 7 La mémorisation par bascule JK 74LS76

Le principe des bascules dynamiques permet de mieux protéger la bascule contre les changements indésirables des entrées. La bascule JK permet en plus de lever l’ambiguïté qui existe pour l’état S=R=1 d’une bascule SR .elle a le même principe de bascule T si J=K =1 tel qu’on réalise une division de fréquence par 2 Son symbole et sa table de vérité sont les suivants :
   

Pour J = K = 0, le signal d'horloge est sans effet, il y a conservation du dernier état logique pris par Q et nonQ : il n'y a jamais de basculement. Pour J = K = 1, le système bascule à chaque front d'horloge (montant ou descendant selon les modèles). Pour J différent de K, la sortie Q recopie l'entrée J et la sortie nonQ recopie l'entrée K à chaque front d'horloge. On utilise cette bascule pour faire des compteurs. On compte jusqu'à 2n avec n bascules à la suite et on compte dans l'ordre croissant avec des bascules à front descendant et dans l'ordre décroissant avec des bascules à front montant. Table de vérité J 0 0 1 1 0 1 0 1 K Qn 0 1 nonQn Qn+1

Table de vérité alternative Qn Qn+1 J K 0 0 1 0 1 0 remarque

0 X pour que la sortie reste à 0, il faut que J soit à 0, peu importe K. 1 X pour que la sortie passe de 0 à 1, il faut que J soit à 1, peu importe K. X 1 pour que la sortie passe de 1 à 0, il faut que K soit à 1, peu importe J.

2012-2013

32

Mini-projet

1

1

X 0 pour que la sortie reste à 1, il faut que K soit à 0, peu importe J.

Équation de la bascule :

BIBLIOGRAPHIE :
http://www.sonelec-musique.com/electronique http://www.etronics.free.fr http://www.datasheetcatalog.org

2012-2013

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful