Belfodil met Vahid dans l’embarras

«Je veux aller au Brésil et jouer la Coupe du monde» Polémique Put convoque un à Ouaga joueur ghanéen
SAMEDI 5 OCTOBRE 2013

Une question de suprématie
ESS-MCA, aujourd’hui à 17h45
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2426 PRIX 20 DA

Proposé par un manager à Hannachi

Kamel Ghilas, la surprise du mercato !

JSK

Kacem «On n’est
«Le Mouloudia n’a rien à espérer» jamais aussi forts que lorsqu’on est dos au mur»

Zerrara

La JSK veut sa troisième à l’extérieur
ASO-JSK, aujourd’hui à 18h

Gamondi veut une victoire avant la trêve

CRB-JSS, aujourd’hui à 17h

«Il y avait hors-jeu !»

Courbis conteste l’égalisation

USMA 1 - CSC 1

Remache

CRBAF-USMH, aujourd’hui à 16h

avec un bon résultat»

Mazari «Revenir

«On n’ira pas là-bas tête baissée»

02

tout connaître sur

Halilhodzic veut
Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Équipe nationale

les Burkinabés
Les points forts des Etalons l’inquiètent

C

Avant de visionner les matchs du Burkina Faso, durant la CAN, Vahid Halilhodzic avait suivi quatre autres matchs des Etalons, en commençant par les trois matchs de la phase des poules des éliminatoires du Mondial-2014 qui ont eu lieu à domicile face au Congo, au Niger et le Gabon. Par la suite, il s’est penché sur le match amical qui avait eu lieu entre les deux équipes, le 2 juin 2013 à Blida. Et d’après ses dires, cela semble insuffisant pour lui.

Les quatre matchs visionnés jusqu’à présent sont insuffisants

omme nous l’avions déjà indiqués dans notre précédente livraison, Vahid Halilhodzic a décidé de visionner les matchs du Burkina Faso, de la dernière CAN qui s’est déroulée en Afrique du Sud. Le sélectionneur national veut préparer cette première manche des barrages, prévue le 12 octobre à Ouagadougou, comme il se doit, afin de réaliser un bon résultat. Le FrancoBosniaque, qui a rallié Alger mardi dernier, a commencé à visionner les matchs des coéquipiers de Pitroipa, depuis mercredi et même jeudi. Il a suivi les matchs de la CAN, en établissant des rapports sur les points forts et faibles de cette formation.

Ensuite, il a visionné les matchs du Burkina Faso face au Nigéria à deux reprises (celui du premier tour et de la finale), ainsi que face à la Zambie, l’Ethiopie, le Togo et le Ghana. Selon une source crédible, le sélectionneur national a constaté que les Burkinabés ont beaucoup de points forts qui peuvent jouer un vilain tour aux Verts. C’est ce qui explique la pression terrible que le sélectionneur ressent quelques jours avant ce rendez-vous important.

Ce qu’il faut savoir, c’est que la Coupe d’Afrique des nations peut ne pas être un sérieux critère. On peut même citer l’exemple du Mali. Les Aigles ont terminé troisième durant les deux dernières éditions de la CAN, en 2012 et 2013, mais sans pour autant se qualifier aux barrages de la Coupe du monde. Du coup, on peut dire que c’est intéressant de voir tous les matchs des Burkinabés, mais sans pour autant les considérer comme des foudres de guerre. Hamza R.

La CAN peut ne pas être un sérieux critère

Nous avons annoncé dans notre édition d’hier que le gardien de but des Verts, Raïs Mbolhi, se trouve à Alger. En effet, le gardien de but du CSKA Sofia a rejoint Alger à la demande de Vahid Halilhodzic afin de se mettre au travail au plus vite, étant donné qu’il accuse un retard sur le plan de la compétition. Depuis qu’il a effectué son retour en Bulgarie, Mbolhi a peu joué. Il s’est contenté uniquement des entraînements et d’une titularisation dans un match de Coupe de Bulgarie. Du coup, cette situation a inquiété fortement le sélectionneur national Vahid Halilhodzic, qui a déclaré que seul le critère de la compétitivité sera pris en considération pour convoquer les joueurs. Or, Halilhodzic a convoqué Mbolhi même en étant sans compétition. Au CTN de Sidi-Moussa, Raïs Mbolhi sera soumis à un travail spécifique. Il a d’ailleurs entamé le travail depuis deux jours, sous la coupe des deux entraîneurs des gardiens de but, Michael Booley et Hassan Belhadji, pour retrouver son niveau.

Mbolhi soumis à un programme spécifique à Sidi-Moussa

Le latéral gauche de Parme, Djamel Mesbah, s’est exprimé hier matin dans l’émission «Football Magazine», sur sa situation de remplaçant qu’il est en train de vivre en ce début de saison, et évoqué surtout la prochaine rencontre importante que livrera l’EN face au Burkina Faso, à Ouagadougou. Si la plupart des joueurs ont préféré adopter un discours mesuré au sujet de l’adversaire, ce n’est pas le cas du latéral gauche des Verts, qui a affirmé haut et fort que la sélection algérienne est plus forte que son homologue burkinabé, sauf qu’il faut rester vigilants. «Je suis très confiant pour ce match aller, même si je sais que le Burkina Faso va essayer de nous mettre en difficultés et de nous battre coûte que coûte. Il nous faudra rester calme et patients. Individuellement parlant, c’est clair qu’on est meilleurs qu’eux, mais il ne faudra pas les sous-estimer. N’oublions pas qu’ils ont atteint la finale de la dernière CAN.»

que les Burkinabés, mais il ne faudra pas les sous-estimer»
pérativement par un bon résultat à Ouagadougou. Ce match aller demeure très important, et on doit y aller avec un seul objectif : ramener un bon résultat. On ne doit surtout pas penser au match retour, car ça serait une grave erreur. Les conditions là-bas ne seront certainement pas à notre avantage, mais on tâchera de s’y adapter. On connaît le stade pour y avoir joué le match face au Mali. Cela est une bonne chose pour nous.»

la presse locale, à cause de la convocation du jeune attaquant du Vitoria Guimaraes, Adama Plange. Ce joueur, originaire du Ghana, va honorer sa première convocation chez les Etalons. Selon la presse burkinabaise, ce joueur est un pur Ghanéen pour avoir déjà joué durant toute sa vie dans ce pays, avant d’aller au Burkina Faso, puis le Portugal. De plus, il a obtenue la nationalité burkinabaise après s’être marié à une Burkinabée. Du coup, la presse locale affirme que les Etalons peuvent perdre le match Durant l’émission «Football Magazine», la parole a été donnée à l’entraîsur tapis vert, du fait que le joueur n’a pas été qualifié par la neur de l’USMA, Rolland Courbis, qui a donné son avis sur ce prochain match FIFA pour jouer une compétition internationale avec que l’EN disputera face au Burkina Faso. «Dans l’intérêt du football algérien, la l’équipe du Burkina Faso. En tout cas, face à cette sélection algérienne doit impérativement aller au Brésil. Le football algérien a pression des médias burkinabés, Adama Plange un grand président, M. Raouraoua, un talentueux sélectionneur en la personne devrait être le joueur qui va sauter de cette de Halilhodzic et 20 à 25 joueurs meilleurs que ceux du Burkina Faso. Vous voulez liste, étant donné qu’il y a 24 éléments. quoi de plus pour vous qualifier ? Vous n’allez pas quand même vous suicider !! À Affaire à suivre. force de toujours dramatiser… celui-ci ne joue pas, celui-là n’est pas convoqué… etc, mais calmez-vous ! La meilleure arme pour se qualifier, c’est le calme. L’affolement diminue les chances d’atteindre cet objectif. Faites attention !»

Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, était présent hier au stade convocation d’un Omar-Hamadi de Bologhine pour suivre la rencontre USM Algerjoueur d’origine CS Constantine, en match avancé de la septième journée de la Ligue 1. ghanéenne provoque une Le sélectionneur national a suivi ainsi les prestations des deux garpolémique à Ouagadougou diens de but, Cédric Si Mohamed du CSC et Mohamed-Lamine Après avoir rendu publique la liste des 24 joueurs retenus pour le match contre l’Algérie, Paul Put, le sélectionZemmamouche de l’USMA. Il a aussi scruté le jeune Zinedine Ferneur du Burkina Faso, est très critiqué ces derniers jours par hat, en l’absence de Naceredine Khoualed.

Halilhodzic était hier à Bologhine pour USMA-CSC

La

Vous avez tous les atouts pour vous qualifier !»

Courbis «Calmez-vous !

Le gardien Mbolhi devient un véritable cassetête, que ce soit pour la FAF, pour le sélectionneur Halilhodzic ou même pour les autres assistants. Il est, en effet, devenu un titulaire indiscutable chez les Verts, tout en étant sans compétition depuis des années. Oui, depuis un bon moment. Mbolhi n’a pas été régulier en club depuis plus d’un an et demi. Cette fois-ci, Vahid Halilhodzic le prépare pour jouer face au Burkina Faso comme titulaire, le 12 octobre prochain à Ouagadougou, mais après les barrages, le sélectionneur discutera sérieusement de ce problème avec Mbolhi, afin de le régler une fois pour toutes car, à chaque fois, le sélectionneur se retrouve embarrassé par cette situation. D’ailleurs, c’était le cas lors de la dernière CAN en Afrique du Sud.

Halilhodzic le prépare pour jouer à Ouagadougou

Mesbah «On est meilleurs

La nouvelle direction technique nationale, dirigée par Saïd Haddouche, aura un nouvel organigramme dans les jours à venir. C’est le responsable de ladite instance qui mettra en place cet organigramme qui devrait comporter plusieurs départements, chargés de la formation des joueurs et des jeunes techniciens ainsi que la restructuration du football algérien.

L’organigramme de la DTN sera connu incessamment

H. R.

velle saison, je ne saurai donner une explication quant à mon rang de remplaçant, sauf peut-être que le coach compte surtout sur un autre joueur. Je reste patient et je continue à travailler dur pour revenir dans le onze. En tout cas, je peux vous assurer que tôt ou tard, je finirai par devenir titulaire à part entière.»

S. F.

Et d’enchaîner : «Je pense que la qualification pour le Mondial passe im-

«La qualif’ pass par un bon résultat à Ouagadougou»

Pour ce qui est de son statut de remplaçant à Parme, l’ancien Milanais dira : «À mon arrivée en janvier dernier à Parme, j’ai eu des garanties pour être titulaire et jouer régulièrement. Malheureusement, les premiers mois ne se sont pas passés comme prévu, suite à mes blessures à répétition. Concernant cette nou-

«A mon arrivée à Parme, j’ai eu des garanties d’être titulaire, sauf que les choses ont changé cette saison»

Soudani et le Dinamo battus lourdement

Le Dinamo Zagreb a concédé la défaite avant-hier soir lors de la 2e journée de l’Europa League face au club bulgare du PFC Ludogorets Razgrad (3-0). Soudani, titulaire, a disputé l’intégralité de la partie, mais n’a pu rien faire pour empêcher cette nouvelle contre-performance.

A l’occasion du déplacement du Granada CF à Villarreal, les deux milieux de terrain algériens, Yacine Brahimi et Hassan Yebda, ont été titularisés. Brahimi a été remplacé à la 57’, alors que Yebda a joué l’intégralité de la partie et c’est la première fois que ça lui arrive depuis le match face à Osasuna où il avait inscrit un but de la tête. C’est une bonne nouvelle à deux jours du début du stage des Verts.

Yebda et Brahimi titulaires face à Villarreal

Hier soir, le SC Bastia a écrésé le FC Loriet 4-1. Ryad Boudebouz a pris une part prépondérante à cette victoire en ouvrant le score pour son équipe à la 6’ d’un tir du pied gauche, inscrivant ainsi son premier but sous les couleurs de Bastia. Outre ce but, il a délivré la passe décisive du 4e but en bottant un corner sur la tête de Romaric.

Boudebouz buteur face à Lorient

Coup fourré

Équipe nationale

La politique de la FAF plus

www.lebuteur.com

que jamais menacée
affaire Ishak Belfodil continue d’alimenter l’actualité sportive en Algérie. Il faut dire que cette énigmatique mise à l’écart de l’excellent attaquant de l’Inter de Milan est en train de faire couler beaucoup d’encre, que ce soit au sein de la Fédération algérienne de football ou dans la rue, où tout le monde y va de son commentaire. Du côté de la FAF, c’est le silence qui prévaut, puisque l’instance dirigeante ne souhaite pas déstabiliser les Verts. Bref, cette mise à l’écart est devenue, en effet, un sujet de discussion, que ce soit dans la presse nationale ou internationale. D’ailleurs, les médias, notamment en France, ont abordé ce sujet avec étonnement. Seulement, ce qu’il faut savoir, c’est que la décision de Vahid Halilhodzic d’écarter Belfodil, bien qu’elle doit être respectée car il est le premier responsable technique, est considérée comme contradictoire avec la politique prônée par la FAF et son président, Mohamed Raouraoua. Ce dernier est en train de tout faire pour assurer une relève à la sélection nationale dans les prochaines années, en rame-

Suite à la mise à l’écart énigmatique de Belfodil

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

03

L’

nant de jeunes Franco-Algériens qui se sont illustrés sous le maillot des jeunes catégories de l’Equipe de France, entre autres les Boudebouz, Feghouli, Ghoulam, Taïder, Brahimi et enfin Belfodil. Six joueurs qui peuvent même être constamment présents chez les Verts jusqu’au Mondial-2022 du Qatar. Désormais, avec ce qui s’est passé avec Boudebouz, puis Ghoulam et maintenant Belfodil, la FAF trouvera des difficultés à convaincre les autres Franco-Algériens à rejoindre les Verts.

la sélection d’Algérie.

Alors que le joueur continue à susciter le débat concernant sa L’entraîneur serbe du FC Valence, Miroslav convocation ou non Djukic, respire mieux en ce moment, avec l’enpar Halilhodzic pour chaînement des victoires de son équipe. Avanthier, à l’issue de la belle victoire acquise par le club la rencontre face au Burkina Faso, l’attaespagnol sur la pelouse du club russe de Kuban quant de l’Inter Milan, Krasnodar, Djukic est revenu en conférence de presse sur la performance de son team, tout en Ishak Belfodil a acsoulignant l’importance du but inscrit par l’incordé une longue interternational algérien, Sofiane Feghouli. «Le view au journal italien, but marqué par Feghouli vient au bon moTuttosport, où il a évoqué ment. Ça va lui permettre de retrouver plusieurs sujets. L’ancien de la confiance en prévision des prochains matchs.» Lyonnais n’a pas caché une nouvelle fois que son rêve serait de prendre part à la prochaine Coupe du monde avec l’Algérie. «J’ai joué avec les jeunes de l’équipe de France, mais désormais, j’ai choisi de défendre les couleurs de l’Algérie. Aller au Brésil et jouer la Coupe du monde est un rêve pour moi. Espérons que nous pourrons battre le Burkina Faso lors des barrages. Sur le papier, on est les favoris.»

«Le but de Feghouli lui redonnera confiance»

Djukic

Belfodil «Mon rêve : aller au
Hamza R.
m’a pas empêché de récupérer mes forces quelques semaines après. Pour moi, le Ramadhan est plus important que le football.» «Je suis un homme de foi dans la vie. Si vous respectez la religion, vous devez être sérieux, et ce, tous les jours. Le religion me permet surtout d’avoir l’équilibre dont a besoin un footballeur professionnel. On fait moins la fête et on s’abstient de faire les choses qui nous fatiguent. Sur le plan mental, ça m’aide à me sentir serein, surtout lorsque les choses ne vont pas bien.»

Brésil avec l’Algérie»
«La religion me permet d’avoir l’équilibre dont a besoin un joueur professionnel» «Mazzarri est un perfectionniste»

La FAF suit de très près l’évolution de ces émigrés évoluant en Ligue 1 française, notamment ceux qui ont reçu une très bonne formation. Quatre joueurs sont ainsi concernés et évoluent tous à l’Olympique Lyonnais : Nabil Fekir, milieu de terrain, Mehdi Zeffane, défenseur latéral, Yassine Benzia et Rachid Ghezzal, attaquants. Ces éléments sont suivis par la FAF dans la discrétion la plus totale. Ils suivent sans doute l’actualité des Verts et ce qui se passe ces jours-ci, avec cette mise à l’écart énigmatique de Belfodil, sans raison valable, alors qu’il est compétitif avec l’un des plus grands clubs d’Europe, l’Inter de Milan. Ces joueurs, une fois que les contacts avec la FAF seront officiels, vont assurément bien réfléchir avant de prendre la décision de rejoindre

Les Zeffane, Fekir, Ghezzal et notamment Benzia vont réfléchir à deux fois avant de s’engager

Yassine Benzia et Rachid Ghezzal ont tous deux un penchant pour l’Algérie. Ils souhaitent carrément porter le maillot des Verts. Le premier avait confié à certains de ses proches son désir de porter le maillot algérien, tandis que le second avait clairement déclaré sur la chaîne OL TV son intention de jouer pour l’Algérie, une fois senior, pour faire mieux que son frère. Cependant, avec une telle situation, il y a fort à craindre qu’ils se mettent à réfléchir à deux fois avant d’accepter de rejoindre la sélection, car ils redouteront desubir le même sort que Boudebouz, Ghoulam et Belfodil.

Benzia et Ghezzal ont un penchant pour l’Algérie, mais…

Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, est très embarrasé par cette affaire. Après avoir renforcé les rangs des Verts par des joueurs talentueux, il va être dans une situation inconfortable lorsqu’il se penchera, prochainement, sur d’autres dossiers. Selon une source bien informée, Raouraoua étudiera avec Halilhodzic cette affaire dans les prochains jours.

Raouraoua embarrassé par cette affaire

début de saison, même si le club a terminé en milieu de tableau la saison dernière. Maintenant, rien n’est encore fait et la route est longue. On doit rester sur cette lancée. Pour ma part, je dirais que oui, il est difficile d’accrocher une place au sein de l’équipe. N’oubliez pas qu’on est cinq attaquants et donc les places y sont chères.»

En réponse à la question de savoir si le fait d’avoir fait carême l’a perturbé dans sa préparation physique, le joueur a répondu : «Oui, ç’a pesé un peu, mais ce n’était pas une première pour moi. Les saisons passées aussi, j’ai fait avec ça. A Parme, j’ai jeûné en pleine période de préparation, mais cela ne

«Le Ramadhan est plus important pour moi que le football»

Très curieux, le journaliste a voulu savoir si l’ancien Parmesan avait un ou plusieurs tatouages, comme c’est le cas pour la plupart des joueurs de Serie A. La réponse fut toute simple : «Non, je n’ai pas de tatouages. Ma religion ne me le permet pas. Nous sommes quelques-uns à ne pas avoir de tatouages en Serie A.» Est-il un adepte de PlayStation ? «Oui, beaucoup même. Je prends toujours comme équipe le Bayern Munich quand je joue au foot», a-t-il ajouté.

«Je n’ai pas de tatouage, ma religion me l’interdit»

Appelé à donner son avis sur son coach, Walter Mazzarri, Belfodil, a déclaré : «Avec Mazzarri, vous travaillez beaucoup. Il ne laisse rien au hasard. Il surveille tout et prend soin de chaque détail. Il est très présent avec nous, et personnellement, il m’aide beaucoup. Il sait comment faire jouer l’équipe et mettre les joueurs au bon moment. C’est un perfectionniste.»

La compagnie aérienne, Air Algérie, a fixé les horaires des vols à destination de Ouagadougou Le groupe Canal+ a communiqué avant-hier via sa grille des programmes que le samedi 12 octobre prochain, pour permettre la rencontre aller des barrages, Burkina aux supporters algériens de suivre la rencontre Faso-Algérie, sera retransmise en direct sur la Burkina Faso-Algérie. Quatre vols ont été prochaîne Canal+ Sport. Les Algériens ayant grammés pour transporter les 1000 incondicette chaîne pourront même suivre cette tionnels des Verts, qui se sont inscrits au partie en HD. Notons que jusqu’à l’heure actuelle, l’ENTV n’est pas parvenue à un Touring voyages Algérie. Le 1er vol est prévu à accord avec Sport Five pour la re6h30, le second à 7h, le troisième à 7h30, tandis transmission du match sur ses que le quatrième aura lieu à 8h30. Ainsi, ce derchaînes satellitaires. nier atteindra l’aéroport de Ouagadougou vers 11h30 (12h30 heure locale).

Burkina FasoAlgérie diffusé sur Canal+ Sport

Déplacement des supporters à Ouagadougou

Dans une déclaration faite hier à la Chaîne III, Tahar Sahri, Directeur général de Touring Voyages Algérie, a fait le point sur lespréparatifs : «Les inscriptions sont terminées, et là, nous sommes en train de préparer les visas pour les supporters. L’opération s’est bien déroulée et tout est désormais prêt pour emmener nos supporters dans les meilleures conditions possibles. Au moment du départ, on leur donnera des écharpes et des drapeaux aux couleurs de l’Algérie. L’alimentation sera

Sahri : «Tout est prêt pour le déplacement des supporters»

Les horaires des vols fixés
«Je ne suis pas surpris par notre excellent garantie aussi.»

«Les places sont chères à l’Inter car on est cinq attaquants»

Ce soir, le choc de la 7e journée de Serie A, mettra aux prises le leader incontesté, l’AS Rome à l’Inter. Belfodil a donné son avis sur cette partie. «La saison dernière, j’avais réussi à marquer face à la Roma, lors de notre victoire avec Parme sur le score de 3 à 2. Néanmoins, la Roma de cette saison est très différente et elle est plus forte. Elle joue un très beau football et on voit que le coach Garcia a beaucoup apporté à cette équipe. Le match de samedi sera très difficile pour nous, mais on tâchera de remporter les trois points et maintenir notre bonne dynamique.» Saïd F.

«Le match face à la Roma sera compliqué»

Dans le même registre, l’APS a révélé hier que le ministère des Transports organisera demain au siège de son département une réunion de coordination avec le ministère de la Jeunesse et des Sports, en prévision de ce match Burkina FasoAlgérie. Cette réunion sera consacrée aux ultimes mesures à prendre pour la réussite du déplacement des supporters à Ouagadougou. S. F.

Réunion interministérielle demain

04

Il y a quelque temps, nous avons révélé dans nos colonnes que le club marocain d’Agadir avait envoyé une invitation à la JSK pour se rendre au Maroc et participer au match gala à l’occasion de l’inauguration de leur nouveau stade. Le président Hannachi, qui entretient de bonnes relations avec les dirigeants marocains, a finalement accepté de répondre favorablement à cette invitation. Sollicité par nos soins, Azzedine Aït Djoudi nous a confirmé la date du départ prévu pour ce mercredi, 9 octobre, tandis que la rencontre aura lieu deux jours plus tard, soit le 11. A ce sujet, il dira : «Effectivement, nous avons répondu favorablement à l’invitation de l’équipe d’Agadir pour participer à une rencontre prévue le 11 octobre prochain. Nous nous envolerons à destination du Maroc le 9 octobre, où nous séjournerons trois jours».

«Nous serons à Agadir le 9 octobre»
cause de l’Aïd, prévu le 15 octobre prochain : «Nous avons eu une autre proposition, celle de jouer un autre match amical le 14 octobre. Seulement, nous avons décliné la proposition à cause de l’Aïd. Donc, nous retournerons en Algérie le 12 octobre.»

Aujourdʼhui à 18h

ASO – JSK

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

7e journée

Aït Djoudi

Refaire le coup
www.lebuteur.com

de l’an dernier !

Coup d’œil

Ligue 1

«Les joueurs sont tous motivés» Concernant la rencontre de cet aprèsmidi, face à l’ASO, l’entraîneur kabyle estime que ses joueurs sont tous motivés pour revenir avec un bon résultat et enchaîner avec un autre bon résultat à l’extérieur : «Depuis quelque temps, on se donne vraiment à fond. Les joueurs répondent bien à l’entraînement. Ils sont tous bien motivés pour cette importante rencontre. J’espère qu’on sera à la hauteur pour revenir avec un résultat positif».

E

«On a eu une proposition de jouer un autre match le 14, mais nous l’avons déclinée» D’après le technicien kabyle, la JSK a eu une proposition de livrer un second match au Maroc. Seulement, la demande a été refusée à

« Heureusement que le match a été programmé à 18h » Avant de conclure, Aït Djoudi nous dira que la Ligue a bien fait de programmer le match à 18h du moment qu’il fait très chaud à Chlef : «Vous savez, il fait très chaud à Chlef. Heureusement que le match débute à 18h». S. D.

Chibane : « Le match face à Agadir sera une bonne préparation pour nous »

Une fois que le déplacement à Agadir a été officiellement confirmé, nous avons pris attache avec l’attaquant, Youcef Chibane. D’après lui, cette rencontre sera l’occasion pour la JSK de préparer le match de l’Entente, prévu juste après l’Aïd : «On vient d’apprendre la nouvelle. Je pense que nous allons nous rendre au Maroc le 9 octobre et affronter le club d’Agadir deux jours plus tard. Ce sera un match très important pour nous du moment qu’il va nous servir de préparation au match face à l’Entente, prévu juste après l’Aïd. Toutefois, je tiens à vous dire que nous allons d’abord essayer d’assurer le plus important contre l’ASO. J’espère qu’on sera à la hauteur pour offrir à nos supporters un bon résultat.» S. D.

n six journées de championnat, la JSK version 2013/2014 se débrouille parfaitement bien. Avec 13 unités, le club phare du Djurdjura occupe la première place du classement. Malgré l’amère défaite concédée à l’extérieur devant le CRB, les Jaune et Vert se sont rachetés une semaine plus tard face à la JSMB, en décrochant les trois points de la rencontre. Une performance qui a mis les coéquipiers d’Aymen Madi en confiance, quelques jours avant le périlleux déplacement à Chlef. La rencontre de ce soir s’annonce très difficile devant une formation qui se cherche toujours en championnat d’autant plus après leur défaite face à l’Entente, mardi dernier, un but à zéro. Le premier responsable à la barre technique, Azzedine Aït Djoudi, s’entretient régulièrement avec ses joueurs et ce, dans le but de les sensibiliser et les mettre devant leurs responsabilités. Pour lui, une équipe qui compte dominer le championnat doit impérativement glaner le maximum de points, que ce soit à domicile ou bien à l’extérieur. Les joueurs kabyles, qui gardent le moral au beau fixe, espèrent être à la hauteur et refaire le coup de l’an dernier où les Canaris avaient réussi le plus important en battant l’ASO par un score de deux buts à zéro. Revenir avec une victoire, ce soir, permettrait aux Kabyles de maintenir

cette série de bons résultats et s’envoler pour le Maroc, mercredi prochain, avec le moral au beau fixe.

Les Kabyles à la recherche d’une 3e victoire à l’extérieur A la JSK, plusieurs personnes sont unanimes à dire que les coéquipiers de Djamel Benlamri jouent beaucoup mieux à l’extérieur qu’à domicile. En trois déplacements jusqu’à présent, les Jaune et Vert n’ont perdu qu’un seul match. C’était face au CRB. Après le MCEE et le CRBAF, les équipiers de Belkacem Remache veulent enchaîner avec un troisième succès devant une équipe de l’ASO complètement déstabilisée, laquelle a concédé une défaite à domicile contre l’Entente.

Le retour de Maroci et Aouadj soulage le coach Contrairement à la précédente journée, la JS Kabylie affrontera l’ASO Chlef, avec tous ses atouts. Autrement dit, Azzedine Aït Djoudi n’aura aucun souci à se faire pour composer son onze rentrant, du moment que même les deux blessés, Maroci et Aouadj sont désormais prêts pour cette rencontre. Avec un effectif au complet, les Canaris doivent impérativement rester sur la lancée et offrir aux supporters un bon résultat.

Le club Hassania Agadir a tenu à rendre hommage au premier responsable à la barre technique de la JSK, Azzedine Aït Djoudi, lequel avait déjà dirigé l’équipe marocaine lors de la saison 2007/2008. Une initiative qui a fait énormément plaisir à l’ancien sélectionneur de l’équipe Olympique, lequel a insisté auprès de la direction de la JSK, pour accepter l’invitation.

Le club d’Agadir rend Les Kabyles ont hommage passé la nuit l’hôtel Al Hadaf à Aït Djoudi à Contrairement à l’an dernier, la délégation kabyle a passé la nuit d’hier à Chlef, plus exactement à l’hôtel Al Hadaf. Un établissement qui renferme toutes les commodités pour bien se concentrer. Pour preuve, les joueurs ont été tous satisfaits des conditions d’hébergement.

Asselah : «Déterminés à gagner»
D’après le gardien de but, Malik Asselah, la JSK s’est déplacé à Chef avec l’intention de revenir avec une victoire. Pour lui, les joueurs doivent se montrer entreprenants dès l’entame de la rencontre et éviter de commettre des erreurs qui pourraient leur coûter cher. 24 heures avant le match face à l’ASO. Comment l’avez-vous préparé ? Nous avons préparé cette empoignade dans les meilleures conditions possibles. Après notre victoire devant la JSMB, nous nous sommes tous mis à travailler d’arrache-pied et ce, pour être prêt face à l’ASO. J’espère qu’on sera à la hauteur et qu'on s’offrira trois autres points. La JSK est-elle capable de revenir avec un bon résultat ? Oui, nous sommes capables d’enregistrer un bon résultat. La JSK, cette saison, négocie parfaitement bien les matchs à l’extérieur. Nous allons garder

Tout pour rester en haut du tableau Un seul mot d’ordre : gagner ! Les Canaris sont plus que jamais sous pression, et un bon résultat, ce soir, est obligatoire pour rester en haut du tableau. Après la victoire de l’Entente à Chlef, les Kabyles sont menacés du moment que les Sétifiens occupent momentanément la première place du classement. Du coup, les poulains d’Aït Djoudi doivent tirer profit de cette 7e journée pour revenir avec un bon résultat tout en espérant voir les Sétifiens accrochés par le Mouloudia d’Alger.

Ebossé : «A Chlef pour un bon résultat» Interrogé par nos soins quelques heures avant la rencontre face à l’ASO, le meilleur buteur de la JSK, Albert Ebossé, confiant comme toujours, s’est dit prêt à relever le défi et surprendre les Chélifiens et ce, pour prouver à tout le monde que la JSK possède une équipe qui pourrait jouer les premiers rôles cette saison : «Après notre belle victoire acquise à domicile face à la JSMB, nous allons nous rendre à Chlef en conquérants. Nous allons faire notre possible pour garder cette invincibilité et offrir à nos supporters une belle victoire. En ce qui me concerne, et comme à chaque fois, je vais essayer d’être à la hauteur et inscrire mon quatrième but». Saïd D.

La formation kabyle s’est entraînée, hier matin, à Chlef. Les coéquipiers de Djamel Benlamri ont été soumis à quelques exercices tactiques avant de regagner l’hôtel. Azzedine Aït Djoudi ne voulait pas programmer de séance en fin de soirée et ce, pour permettre aux joueurs de garder leur concentration, quelques heures avant le match.

Entraînement hier matin à Chlef

Profitant de leur présence à l’hôtel, les joueurs de la JSK n’ont pas manqué l’occasion de se brancher sur la chaine terrestre pour suivre en direct le match USMA-CSC. D’ailleurs, même Aït Djoudi en a profité pour superviser son prochain adversaire, qui, faut-il le dire, a bien entamé la saison.

Les joueurs ont suivi le match USMA-CSC

Le gardien de but, Malik Asselah, a passé une sale soirée jeudi. En effet, l’ancien Nahdiste souffrait d’une intoxication alimentaire. Il a fallu l’intervention du staff médical pour lui faire une perfusion et qu'il se sente beaucoup mieux. D’ailleurs, il s’est entraîné normalement hier matin. Il sera sûrement d’attaque contre l’ASO.

Asselah souffre d’une intoxication alimentaire

notre système de jeu habituel et prendre notre adversaire très au sérieux. On doit se montrer entreprenants et ne rien laisser au hasard. Comprendrait-on par là que vous êtes déterminés à enchainer avec une autre victoire à l’extérieur ? Tout à fait, nous allons nous rendre à Chlef avec l’intention de revenir à Tizi Ouzou avec les trois points. Nous avons un bon effectif capable de dominer n’importe quelle équipe du championnat. Il suffit juste de se montrer efficace et profiter de toutes les occasions pour ouvrir la marque. Après la victoire de l’Entente face à l’ASO, on doit coûte que coûte enregistrer un bon résultat pour rester en haut du tableau. Savez-vous que vous allez vous envoler à destination du Maroc, ce vendredi ? Oui, je viens de l’apprendre ce matin. Je pense que nous allons nous rendre à Agadir ce mercredi et jouer le match, vendredi. Je pense que c’est une bonne chose pour nous de rester compétitifs d’autant plus que le championnat observera un arrêt à cause du match Burkina Faso - Algérie. Nous allons faire notre possible pour honorer l’Algérie. Que la fête soit totale. Entretien réalisé par Saïd D.

S. D.

Kamel Ghilas, une option

A

Actuellement sous contrat avec Reims jusqu’en juin prochain, Kamel Ghilas traverse une situation assez complexe depuis plusieurs mois. Relégué sur le banc de touche la saison passée, Ghilas a même été interdit d’entraînement avec l’équipe première en ce début de saison, après un désaccord sur le plan nancier. Récemment, le joueur a réintégré l’équipe pro, mais se contente uniquement des entraînements. Tout le monde sait au sein de la direction du club français que l’exinternational algérien ne fait plus partie des plans d’Hubert Fournier.

En désaccord avec Reims, il souhaite changer d’air

la recherche d’un attaquant au prochain mercato hivernal pour renforcer le compartiment offensif, nous avons appris d’une source très proche de la direction kabyle qu’on se renseigne sur l’ex-attaquant des Verts, Kamel Ghilas. D’après la même source, tout a commencé lorsqu’un manager a proposé les services de son joueur à la JSK, il y a tout juste une semaine. Au départ, les dirigeants kabyles étaient perplexes, mais dès que l’agent en question a fait part des intentions de son joueur à venir tenter une nouvelle expérience en Algérie, les dirigeants ont ni par s’accrocher à la piste de Ghilas. Toutefois, et d’après la même source, à l’heure actuelle, il ne s’agit que d’un intérêt puisqu’aucun contact officiel n’a été établi. Sachant que les négociations risquent d’être très ardues, les dirigeants de la JSK veulent aller progressivement avec ce dossier. Ce qui est néanmoins certain, c’est que le héros d’Omdourman fait l’unanimité au sein des dirigeants et certains veulent déjà le voir à Tizi dès cet hiver.

qui tient la route
www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

05

Peu de changements dans le onze rentrant
quelques heures du coup d’envoi de la rencontre, l’entraîneur en chef Azzedine, Aït Djoudi, ainsi que ses assistants, Mourad Karouf et Salem Gassi, ont tout mis en place pour la réussite de la mission de ce soir. Il aura fallu au total 6 séances d’entraînement pour boucler la préparation du match face à l’ASO. Toutefois, c’est au l des jours que le staff technique s’est xé sur le cas de certains joueurs, à l’image de Aouedj et Maroci, convalescents avant le derby kabyle. Après avoir obtenu le feu vert du Dr Djadjoua, les deux joueurs ont pu réintégrer le groupe, au grand bonheur des membres du staff et des joueurs. Ce qui a donné une option de plus à Azzedine Aït Djoudi, du moment qu’il les a convoqués tous les deux pour la rencontre de ce soir. Aux yeux de nombreux observateurs, il y aura un léger remaniement dans le onze de la JSK, avec au nal une ou deux surprises !

Aujourdʼhui à 18h

7e journée

ASO-JSK

A

staff technique et le staff médical hier en n de journée a convaincu Aït Djoudi de la nécessité de laisser Maroci a ner sa préparation avant de retrouver les terrains, car pas encore tout à fait au point. De ce fait, c’est Sedkaoui et Yesli qui seront à nouveau reconduits à ce poste.

Conséquence de ce choix : Sid-Ahmed Aouedj sera titularisé contre l’ASO. Même s’il n’est pas à 100 % prêt à reprendre sa place de titulaire, il sera aligné en l’absence de Maroci. La décision a été prise hier. Le motif : Aouedj est plus au point physiquement que Maroci, car ayant déjà des matchs dans les jambes.

Aouedj titularisé

Sachant qu’il ne sera pas relancé par la direction l’été prochain, les responsables du Stade de Reims voudraient certainement tirer pro t du transfert du joueur au prochain mercato hivernal. De leur côté, les dirigeants kabyles se renseignent sur le montant de la lettre de libération du joueur ainsi que son salaire mensuel. Le seul point qui pourrait écarter sa venue est d’ordre nancier. D’ici la n de la phase-aller de Ligue 1, les dirigeants auront une meilleure idée sur les modalités du contrat de Ghilas.

Le Stade de Reims veut tirer profit de son transfert

omme nous l’avions annoncé en exclusivité dans notre édition du 26 septembre dernier, les Kabyles ont été officiellement invités par les dirigeants du club marocain de Hassania Agadir à prendre part à un match amical international, à l’occasion de l’inauguration du nouveau stade d’Agadir. D’après l’entraîneur en chef de la JSK, les Kabyles devraient s’’envoler ce mercredi en direction de la ville marocaine pour un séjour de 3 jours. Le retour est prévu le samedi 12. Bien évidemment, les dirigeants marocains ont choisi des dates Fifa a n de permettre à leurs hôtes d’effectuer le déplacement au Maroc. De cette manière, cela ne gênerait aucun club à prendre part à ce mini-tournoi. D’après nos sources, il y aura pas moins de 5 clubs étrangers présents.

Tout sur le probable départ à Agadir

Beaucoup pensent que relancer sa carrière en Algérie plus précisément à la JSK serait un excellent challenge pour Kamel Ghilas. Après la venue de Bouazza à Sétif, Ghilas pourrait être motivé à l’idée de signer pour un club kabyle, lui qui est originaire de Béjaïa. A 29 ans, Kamel Ghilas n’est sans doute pas ni, lui qui a été élu second meilleur buteur de Ligue 2, il y a 2 saisons de cela. Aussi, son expérience dans le haut niveau pourrait être un grand atout pour la formation kabyle, surtout si le club termine sur le podium à la n de la phase aller.

A 29 ans, il pourrait rebondir à la JSK

A.C.

Remache «L’enjeu
Le latéral Belkacem Remache, qui jouit d’une excellente forme en ce début de saison, fait du match de ce soir l’occasion de réapprendre à gagner à l’extérieur après la défaite du CRB. Remache est optimiste au même titre que ses partenaires.

Tout au long de la semaine, le coach kabyle a été tenté de faire jouer Tayeb Maroci, une pièce maîtresse au poste de milieu récupérateur. En ayant réintégré le groupe sans ressentir des douleurs aux adducteurs, tout portait à croire qu’il serait aligné d’entrée ce soir face à l’ASO. Or, une ultime réunion entre le

Maroci ne sera pas aligné

Laissé sur le banc de touche samedi dernier lors du derby kabyle, face à la JSMB, l’attaquant Ahmed Messadia devrait reprendre sa place ce soir. Toutefois, le joueur devra se contenter du poste d’ailier droit, puisque c’est Ebossé qui sera aligné en pointe. Messadia tentera cette fois de débloquer son compteur buts, ce qui lui permettra de gagner en con ance. Le staff technique voudrait lui donner un nouveau rôle sur le terrain, celui de servir Ebossé et le mettre dans les meilleures dispositions pour marquer.

Messaâdia devrait reprendre sa place

A. A.

C

pour les joueurs, qui ont réussi leur début de saison.

Au moment où nous mettons sous presse, la direction de la JSK n’a toujours pas donné l’accord nal, du moment qu’aucune réservation à la Royal Air Maroc ni à Air Algérie n’a été effectuée. D’après l’entourage du club, le président Hannachi attend de connaître le résultat de la rencontre de ce soir face à l’ASO pour donner son accord. Si l’équipe gagne, ce sera une récompense pour l’ensemble des joueurs, histoire de maintenir cette bonne dynamique au sein du groupe.

La confirmation juste après le match de Chlef

ne doit pas prendre le dessus sur le jeu»
Vous allez affronter une équipe qui traverse une mauvaise passe. Est-ce un avantage ? Non, je ne le pense pas. L’erreur serait de dire que l’ASO est en difficulté. Cette équipe mérite un grand respect. Nous allons affronter des joueurs expérimentés qui ont fait leurs preuves. Ils viennent de tenir en échec le MCA à Bologhine. Certes, ils ont perdu face à Sétif, mais il faudra se mé er d’eux. Que vous faudra-t-il pour revenir à la maison avec un succès ? Je pense qu’il faudra avant tout développer notre jeu habituel. Il faut plus se concentrer sur le jeu que sur l’enjeu. J’espère qu’on reviendra à la maison avec un résultat positif, car on doit poursuivre notre ascension en Ligue 1.

D’après nos sources, le président Hannachi a fait savoir à son entourage que son équipe n’effectuera pas le voyage jusqu’à Agadir pour jouer un seul match amical. Le boss souhaite pas moins de 2 rencontres, du moment qu’il y aura plusieurs clubs sur place. Ce sera l’occasion pour la JSK d’en pro terer avant son déplacement à Sétif. Ce sera une bonne préparation

Hannachi veut 2 matchs au minimum

Et pour évoquer en détail le probable déplacement à Agadir, le président Hannachi s’est entretenu avec l’entraîneur en chef Azzedine Aït Djoudi, jeudi après-midi, soit juste après la séance matinale. Le boss a tenu à connaître le point de vue de l’entraîneur sur ce tournoi international. Par la suite, le président en a pro té pour aborder d’autres points importants concernant l’équipe senior.

Réunion jeudi entre Hannachi et Aït Djoudi

A. A.

Vous vous trouvez depuis ce jeudi à Chlef. Pour quelle raison le staff a-t-il opté pour une mise au vert de 48 heures ? Je pense c’est pour nous permettre d’être mieux concentrés pour cette rencontre. A mes yeux, c’est une bonne chose. Le staff nous a mis dans les meilleures conditions avant ce match. C’est à nous maintenant de faire le reste. Avez-vous bouclé la préparation pour le match face à l’ASO ? Oui, nous avons effectué ce matin notre dernière séance d’entraînement (entretien réalisé hier, ndlr). Tout se passe à merveille pour nous. Les joueurs sont motivés pour ce rendezvous et nous voulons réapprendre à gagner à l’extérieur. On n’a pas de pression supplémentaire. Ce n’est qu’un match de championnat et il faudra l’aborder de manière ordinaire.

L’agence Full Media, à sa tête Karim Kadache, a appris avec tristesse le décès à l’âge de 78 ans de Nouara Redjdal née Boukhars, mère de Riad Redjdal, directeur de la chaine de télévision El Djazaïria. Elle présente ses plus sincères condoléances à la famille de la défunte. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

C’est avec une profonde affliction que le Directeur d’El Heddaf et du Buteur, Nabil Amra, ainsi que l’ensemble des journalistes ont appris le décès de la mère de leurs amis Riad et Djalil Redjdal. En cette douloureuse circonstance, ils présentent leurs condoléances à la famille de la défunte tout en l’assurant de leur sympathie. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

Condoléances

Entretien réalisé par Azibi Abdelatif

Tout sur

06

le probable

omme nous l’avions annoncé en exclusivité dans notre édition du 26 septembre dernier, les Kabyles ont été officiellement invités par les dirigeants du club marocain de Hassania Agadir à prendre part à un match amical international, à l’occasion de l’inauguration du nouveau stade d’Agadir. D’après l’entraîneur en chef de la JSK, les Kabyles devraient s’envoler ce mercredi en direction de la ville marocaine pour un séjour de 3 jours. Le retour est prévu le samedi 12 de ce mois-ci. Bien évidement, les dirigeants marocains ont choisi des dates FIFA afin de permettre à leurs hôtes d’effectuer le déplacement au Maroc. De cette manière, cela ne gênerait aucun club à prendre part à ce mini-tournoi. D’après nos sources, il n’y aura pas moins de 5 clubs étrangers présents.

départ à Agadir

Chlef n’a pas
Samedi 5 octobre 2013

C

le choix !
7e journée

N° 2426

www.lebuteur.com

Coup franc

Aujourdʼhui à 18h
Vers la mise à l’écart de Haddouche

ASO-JSK

Ligue 1

Tedjar et Daïf out
ASO livrera son troisième match en l’espace de huit jours, un match qui intervient après un nul et une défaite à domicile très amère, puisque inattendue. Le staff technique a essayé de remettre de l’ordre dans l’équipe en discutant avec les joueurs, pensant que le problème est plutôt d’ordre physique que psychologique. Un grand défi s’annonce pour les camarades de Zaoui qui joueront contre le leader actuel, la JSK, dans un match qui sera très difficile sur le plan moral. Les joueurs qui doutent doivent se mettre en confiance et chercher une victoire qui les remettra sur les rails, mais surtout se réconcilier avec leurs supporters qui sont toujours sous le choc de la dernière défaite. C’est pour cette raison que les poulains d’Ighil seront entre deux feux, l’impor-

Une réunion s’est déroulée mercredi entre la direction et les membres du staff technique pour parler de ce qui s’est passé mardi et les causes de la défaite. D’après les dernières informations, l’attitude de Haddouche envers l’un de ses camarades n’est pas passée inaperçue. Ce dernier risque une lourde sanction que ce soit sportive ou matérielle afin de ne plus voir ce genre de dépassement de la part des joueurs.

L’

La touche d’Ighil doit être présente

tance de la victoire pour le reste de l’exercice et la difficulté de la rencontre devant un adversaire très en jambes en ce début d’exercice. Une pression qui sera pour les joueurs une arme à double tranchant pour ce match.

Des changements en attaque en perspective

de leur niveau mais jouent toujours dans le onze depuis le début de saison.

Hannachi veut 2 matchs au minimum
D’après nos sources, le président Hannachi a fait savoir à son entourage que son équipe n’effectuera pas le voyage jusqu’à Agadir pour jouer un seul match amical. Le boss souhaite pas moins de 2 rencontres, du moment qu’il y aura plusieurs clubs sur place. Ce sera l’occasion pour la JSK d’en profiter avant son déplacement à Sétif. Ce sera une bonne préparation pour les joueurs, qui ont réussi leur début de saison.

La confirmation juste après le match

Au moment où nous mettons sous presse, la direction de la JSK n’a toujours pas donné l’accord final, du moment qu’aucune réservation au niveau de la Royal Air Maroc ni à Air Algérie n’a été effectuée. D’après l’entourage du club, le président Hannachi attend de connaître le résultat final de la rencontre de ce soir face à l’ASO pour donner son accord final. Si l’équipe gagne, ce sera une récompense pour l’ensemble des joueurs, histoire de maintenir cette bonne dynamique au sein du groupe.

Zazou

L’expérience d’Ighil doit paraître lors de ce match car ce technicien doit trouver les solutions pour permettre à son groupe de se relever de la chute qu’ils ont eue. Le coach est appeler à trouver les mots justes pour motiver ses joueurs et opérer aussi à des changements tactiques pour redonner à l’équipe sa force offensive durant ce match, surtout que l’équipe était loin d’être efficace lors du dernier match. Ighil a pris beaucoup d’enseignements lors du dernier match et devra aligner d’autres éléments pour créer ce déclic, surtout que plusieurs éléments sont assez loin

«On doit réagir»

Réunion Hannachi-Aït Djoudi jeudi après-midi

Et pour évoquer en détail le probable déplacement à Agadir, le président Hannachi s’est réuni en privé avec l’entraîneur en chef Azzedine Aït Djoudi, jeudi après-midi, soit juste après la séance matinale. Le boss a tenu à connaître le point de vue l’entraîneur sur ce tournoi international. Par la suite, le président en a profité pour parler d’autres points importants concernant l’équipe senior. A.A.

On est tous affectés par la dernière défaite, mais ce n’est pas le moment de douter. On a un autre match qui est tout aussi important et tant qu’on joue chez nous, on doit gagner pour se ressaisir et repartir du bon pied. Nous avons besoin du soutien de nos supporters dans ce match qui sera très serré, surtout qu’on jouera devant le leader, je crois que nos chances dans ce match restent intactes et si on applique les consignes de l’entraîneur, on pourra présenter un tout autre visage que celui de mardi dernier, il faut être optimiste est confiant pour gagner.»

L’international béninois, Nana Badarou Nafiou, est en pleine possession de ses qualités physiques et n’attend qu’une chance afin de se battre pour une place de titulaire. Il devrait avoir cette chance aujourd’hui et jouer dans le couloir droit de la défense de l’ASO. Ce joueur possède beaucoup d’expérience afin de fermer ce couloir qui fait défaut à l’équipe depuis le début de l’exercice. Ighil devra compter sur lui lors de ce match. Un renfort de qualité pour ce match, surtout que le joueur veut être aligné et prouver ses qualités.

Nana Badarou de retour

«Cette défaite était inattendue, mais ça fait partie du jeu, on n’était pas dans notre assiette. C’est pour cette raison qu’on n’a pas gagné, l’adversaire a profité de notre baisse de régime. Maintenant, il faut penser au futur et comment se relever et je crois que la meilleure façon sera de gagner le prochain match face à la JSK. L’adversaire sera en confiance, mais je crois que si on affiche le même niveau que face au Mouloudia, on gagnera notre match. Il faut être solidaire et penser à l’intérêt de l’équipe. Il faut marquer d’entrée pour reprendre confiance.»

«Marquer pour reprendre confiance»

Daham

Ighil compte donner la chance à d’autres éléments, notamment Ali Hadji, Farhi et Nasri qui ont des chances d’être dans le onze, aujourd’hui, afin de donner un plus au compartiment offensif. La baisse de régime de certains et la blessure d’autres a obligé Ighil à changer aussi de dispositif lors de ce match, afin de permettre aux joueurs qui sont plus frais physiquement que d’autres qui ont paru lourds et fatigués face à l’Entente. Mais le plus grand problème de l’entraîneur en ce moment est l’absence de solutions au niveau du banc de touche. Il comptera alors sur la volonté du onze qui sera sur le terrain. A.F.

Merzougui ou Farhi avec Daham

L’équipe sera privée aujourd’hui des services de deux stratèges de l’équipe, Amara Daïf et Saâd Tedjar, pour cause de blessures. Ils devront attendra encore plus d’une semaine pour reprendre les entraînements. Coup dur pour l’équipe qui a besoin de leurs services.

Nasri dans l’animation

Le staff technique n’a pas encore tranché quant au deuxième attaquant qui sera devant avec Daham, surtout que la direction a pris la décision d’écarter le jeune Haddouche. Ighil ne prendra de décision qu’aujourd’hui et devra se prononcer entre les deux jeunes Farhi ou Merzougui ou même Ali.

A cause de la blessure de Tedjar, Ighil a fait appel pour ce match au jeune Chérif Nasri qui évolue comme demi-offensif et qui a les qualités pour mener le jeu de l’équipe. Il aidera Messaoud dans la construction du jeu offensif. Une occasion en or pour lui, surtout qu’il n’a pas été sollicité depuis le début de l’exercice.

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

7e journée

Aujourdʼhui à 17h45
Madoui : «Ce match pourrait se jouer sur une erreur»

ESS-MCA

07

a fièvre est montée d’un cran depuis le début de la semaine au vu du match qu’auront à disputer les camarades de Delhoum dans le chaudron du 8-Mai ce samedi. Leur adversaire est de «haute volée» puisqu’il s’agira de la formation du Mouloudia. La ville, superbement pavoisée, veut montrer à ses visiteurs qu’elle est toute acquise à son équipe. Ce match passionne non seulement la ville des HautsPlateaux, mais toute la wilaya de Sétif où on se met à rêver

L

Avis de tempête sur Sétif !
d’une victoire des camarades de Khedhaïria. La tâche ne s’annonce pas du tout facile face à un ensemble mouloudéen qui a montré de très belles choses ces derniers temps avec de nombreux faits d’armes à son actif. Les Sétifiens se sont mis à l’ouvrage pour préparer comme il se doit cet important rendez-vous. Lang n’a laissé aucun moment de répit à ses joueurs et l’ambiance à l’entraînement était plutôt studieuse, ces derniers

Gagner, pour le prestige aussi !

temps. Il faut dire qu’en plus des trois points se défaire de l’ogre mouloudéen est excellent aussi pour le prestige.

ESS-MCA : Des chiffres et des souvenirs !

Le match qu’aura à livrer la formation sétifienne cet après-midi face au MCA verra le retour dans les rangs de l’ESS de l’attaquant de pointe Gourmi. Ce dernier était absent pour cause de blessure mardi passé face à l’ASO. Lors des dernières séances d’entraînement, il a montré qu’il était en pleine possession de ses moyens et

Retour de Gourmi dans l’équipe

ce sera tout naturellement qu’il retrouvera sa place dans l’équipe.

L’équipe qui aura à donner la réplique cet après-midi au MCA ressemblera à celle qui a eu à débuter le dernier match disputé à Chlef contre l’ASO. L’inamovible Khedhaïria sera dans la cage et comptera sur une défense composée des deux arrières latéraux Legraa et Ziti. Benabderrahmane et Mellouli composeront la charnière

Peu de changements face au MCA

centrale.Les deux milieux récupérateurs seront Karaoui et Delhoum.

Ogbi, comme à son habitude, aura à être l’animateur du jeu sétifien. Incontestablement, et comme de coutume, le point fort de la formation sétifienne sera son compartiment offensif. Gourmi et Touahri formeront un duo qui peut mettre à mal l’arrière garde mouloudéenne si, bien sûr, ces deux hommes arrivent à se retrouver sur le terrain.

Ogbi dans l’animation

L’entraîneur sétifien semble se méfier particulièrement de l’équipe du Mouloudia : «J’ai rappelé à mes joueurs qu’ils sont premiers du championnat et qu’il n’est pas question de rater le rendez-vous de ce samedi. Nous avons beaucoup travaillé et nous avons apporté certains correctifs. J’attends une belle réaction de mes joueurs devant un adversaire de qualité. Ce sera un match très disputé car tout comme le MCA, nous voulons les trois points. Il nous faudra être présents et surtout gagner un maximum de duels. Ce match pourrait se jouer sur un rien et peut être sur une erreur. C’est ce que nous devons éviter.»

Une ambiance de folie au stade du 8-Mai

A.F.

A.F.

G La formation sétifienne a des G atouts à faire valoir et elle sait jouer collectivement. Les joueurs de Geiger savent pertinemment qu’ils n’auront pas la tâche facile car les Sétifiens sont irrésistibles dans leur fief, mis à part le couac face au RCA, et cela depuis l’entame de la saison. Il y a aussi cette ambiance de folie dans les gradins du stade du 8-Mai. Les inconditionnels de l’Aigle noir savent pousser leurs joueurs à se transcender et là, ils peuvent faire très mal.

La 78 confrontation
Djahnit a été l’auteur de la 102e réalisation au mois d’avril 2013. Le MCA compte un déficit de 9 buts par rapport aux Sétifiens lors des différentes confrontations dans lesquelles ces deux équipes étaient impliquées. Le premier buteur mouloudéen contre l’ESS a été Loucif en 1964, le dernier a été Besseghir.

e

L’

C’est le nombre de buts inscrits par l’ESS contre le MCA et cela depuis leur tout premier match en 1964. Le premier buteur sétifien contre le MCA a été Koussim en octobre 64.

102. De Koussim à Djahnit

ESS et le MCA ont croisé le fer à 78 reprises depuis l’indépendance. Le premier match qui a opposé les deux équipes s’est joué lors de la saison 6465. Le nombre de victoires pour l’ESS est de 28 contre 24 pour le MCA. Les deux équipes s’en sont retournées dos à dos à 26 reprises.

9… 9 de plus pour l’Entente

C’était lors de la finale de la Supercoupe. Le Doyen venait de remporter son tout premier titre de champion d’Algérie.

4. Un 4-0 mémorable

Comme le nombre de buts marqués par les Sétifiens contre le MCA en 1982. Adjissa (25’ et 44’), Raïs (70’ et 75’) et Raoui (20’) ont été les bourreaux du Mouloudia qui sauvera l’honneur ce jour-là par Bousri (80’).

5. Et Bousri sauve l’honneur !

G Tout le monde a en mémoire cette défaite contre le RCA et il y a comme un air de rachat dans l’air. Cette contre-performance a d’ailleurs été la cause de quelques tiraillements qui ont sérieusement ébranlé la maison sétifienne. L’objectif lors de la confrontation de ce samedi, pour les Sétifiens, ne peut être que la victoire et tout autre résultat prendrait des allures d’une petite catastrophe, c’est dire que tout faux pas est interdit pour les camarades de Ziti. G Les guichets du stade du G 8-Mai ouvriront à 14 heures. Comme promis aux supporters, le prix des billets a été revu à la baisse. Les tickets donnant accès aux gradins seront écoulés au prix de 200 DA l’unité. Chacun des billets pour une place en tribune couverte coûtera 300 DA. Les portes seront ouvertes au public une heure avant le coup d’envoi du match des espoirs.

G

Sur un petit air de rachat !

C’est le nombre de buts inscrits par les joueurs du MCA contre l’ESS en 1971 sans en concéder un seul.

Le prix des billets revu à la baisse

A. F.

Tout d’abord, quelles sont les nouvelles ? Elles sont excellentes. La victoire face à l’ASO nous a fait le plus grand bien. La reprise s’est faite comme d’habitude dans une excellente ambiance. L’Entente est aujourd’hui en haut du tableau, qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Je dirai que cette première place est amplement méritée, personne ne nous en a fait cadeau. Parce que l’ESS a mérité la victoire dans tous les matchs qu’elle a gagnés. Et lors de ceux que nous avons perdus en début de saison, nous n’étions pas vraiment mauvais. Nous avions lancé un appel aux supporters pour qu’ils aient confiance en nous et nous soutiennent jusqu’au bout, car j’étais sûr qu’il ne nous manquait que la cohésion. La preuve, aujourd’hui l’équipe va beaucoup mieux. Comment voyez-vous la situation en ce moment ? Il faut profiter de cette bonne dynamique. Notre objectif principal est le titre et il va falloir se battre jusqu’au bout. Votre prochain match se jouera

Zerrara «Le Mouloudia n’a rien à espérer»
Lors des différentes confrontacontre le MCA. Un commentaire. Le MCA fera tout ce qui est en son possible pour gagner, non parce que l’adversaire a pour nom l’ESS, mais parce qu’il est obligé de réagir. De notre côté, nous avons un statut à défendre. Aujourd’hui, nous avons une nouvelle mentalité, celle d’aller chercher des résultats quelle que soit la compétition. De toutes les façons, les équipes qui viendront à Sétif n’ont rien

9. Le record pour Griche

Les Sétifiens sont restés douze saisons consécutives sans connaître la défaite face au MCA. Ce fut entre les années 1992 et 2004. A noter que le nombre de victoires du MCA au stade du 8-Mai est de cinq. En retour, l’ESS s’est imposée contre ce même adversaire à quatre reprises à Alger.

12 ans sans défaite

tions entre le MCA et l’ESS, Bousri est le meilleur buteur mouloudéen avec 8 réalisations. Cette distinction est détenue par Griche côté sétifien avec 9 buts.

Juste quelques réglages

G Au vu des résultats enregistrés G par l’équipe, la tactique de jeu adoptée par les Sétifiens jusque-là a été payante, surtout lors des matchs joués à domicile. A l’extérieur, les choses ont moins marché. La question est de savoir si les joueurs de Sétif avaient vraiment les moyens et surtout la liberté d’action pour faire mieux. Y avait-il une autre configuration tactique qui aurait permis aux attaquants d’être plus prolifiques en buts ? Un début de solution pourrait être apporté avec des réglages au niveau de l’entre jeu. Ce sera là un des changements notables qu’aura à effectuer l’entraîneur de l’ESS pour donner plus de tonus à son équipe. G L’équipe de Sétif occupe la G tête du classement et elle pourrait, dès ce samedi, dans le cas où les résultats lui seraient favorables, mettre de la distance avec ses poursuivants. La tâche s’annonce des plus ardues. Lang et Madoui ont dû motiver leurs poulains et surtout leur inculquer cet esprit combatif qui leur a permis de s’imposer lors de certains matchs, pas simples à négocier. Les joueurs de l’ESS doivent se retrousser les manches et le coach sétifien doit s’atteler à requinquer une équipe qui aurait pu perdre confiance. Ce samedi au stade du 8-Mai, le mot d’ordre est de gagner.

S.B.

à espérer, à commencer par celle du Mouloudia. Comment évaluez-vous votre rendement personnel lors de ces derniers matchs ? Je pense que les choses se sont améliorées pour moi. Tout le monde est venu d’ailleurs me féliciter. Est-ce que le changement d’entraîneur est, selon vous, une bonne chose ? Chaque entraîneur a sa propre méthode. Il y a aussi l’apport de Madoui qu’il ne faut pas occulter. Personnellement, il m’a beaucoup aidé, il ne cesse de me donner des conseils pour soigner mon jeu et améliorer mon rendement. Je crois que je suis devenu plus collectif sur le terrain qu’auparavant. Que pensez-vous de vos supporters ? Ils sont à l’origine de nos très bons résultats, cela personne ne peut le nier. Ils ont toujours été derrière nous, ils nous ont énormément soutenus. Je leur demande de continuer à le faire et inch’Allah, tout le monde sera récompensé. Entretien réalisé par Samir B.

Pour prendre le large

Condoléances

K.L.

C‘est avec beaucoup d’affliction que nous avons appris le décès de la mère de Hacen Idjer, président de l’association des arbitres du centre. En cette douloureuse circonstance, le collectif du Buteur présente ses sincères condoléances à la famille de la défunte et l’assure de sa profonde sympathie. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons

08

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

Face à l’importance de ce match, nous avons décidé de faire une petite récapitulation des déclarations faites par certains cadres. Un seul mot d’ordre était sur toutes les lèvres : tout mettre en œuvre pour réussir à déjouer tous les pronostics. C’est en tout cas le massage qui revient le plus souvent.

Les joueurs bien décidés à déjouer tous les pronostics

ESS-MCA

7e journée

Aujourdʼhui à 17h45

rééditer le coup de janvier 2012

Le Mouloudia veut
www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1

Abderrahmane Hachoud abordera ce match si spécial avec l’envie de réussir là où il avait échoué la saison dernière. Très déterminé, l’enfant d’Al Attaf nous avait confié : «Certes, ce sera un match très spécial pour moi car je retrouve le 8-Mai et son public. La saison dernière, les supporters de l’Entente ont tout fait pour me déstabiliser. Cette fois-ci, je suis prêt à relever le défi. Soyons sûr qu’on ira à Sétif avec l’ambition et la ferme détermination de ramener les trois points.»

Hachoud : «Nous irons à Sétif pour ramener les trois points»

Le dernier rempart mouloudéen, Houari Djemili, sait qu’il aura forte à faire face à des Sétifiens revigorés après leur victoire acquise face à l’ASO : «On sait que ça va être très compliqué surtout que l’ESS s’est rachetée en allant chercher les trois points à Chlef. Face au leader actuel, ce sera un match à six points qu’il faudra gagner pour rester dans la course au titre. Pour ma part, je ferai tout pour garder ma cage vierge.»

Djemili : «Ce sera un match à six points qu’il faudra gagner»

Le défenseur central, Habib Bellaid, est très concentré sur ce match face à Sétif. Ce sera la découverte pour le Franco-Algérien qui à une pensée pour les Chnaoua a qu’il faudra rendre le sourire : «Nous restons sur une contre-performance, ce qui n’est pas le cas de Sétif qui a battu Chlef. Pour nous l’équation est toute simple. Pas question qu’on déçoive une nouvelle fois nos supporters.»

Bellaid : «Pas question qu’on déçoive une nouvelle fois nos supporters»

D

Les vieux démons peuvent ressurgir au moment de fouler la pelouse du 8-Mai. En effet, Farid Daoud avait connu une soirée du 31 décembre 2010 cauchemardesque même si le Mouloudia avait rejoint la capitale avec le point du match nul. Mais Daoud, perfectionniste comme il est, ne peut oublier ce but inscrit contre son camp à la 67’ alors que son équipe était devant au tableau d’affichage. Cette fois, c’est avec plus de métier que l’enfant de Beni Zemenzer affrontera l’équipe de l’ESS avec la ferme détermination de sortir une nouvelle fois indemne de ce match qui s’annonce palpitant.

Il garde un très mauvais souvenir du 31 décembre 2010

ans une bataille tactique livrée à partir du banc de touche, Alain Geiger n’a nullement envie de perdre une partie d’échec qui s’annonce explosive. Et pour bloquer tous les espaces, le technicien suisse pourrait aussi aligner trois milieux récupérateurs comme le faisait Alain Michel. Ainsi en plus de Kacem dans le rôle de relayeur, Daoud pourrait jouer aux côtés de Karim Ghazi et Sabri Gherbi. Avec un milieu très renforcé, les trois gladiateurs pourront annihiler les offensives des Sétifiens ou du moins ratisser le plus de ballons possible dans un entrejeu qui sera le théâtre d’un combat sans merci.

Daoud se dit prêt à jouer aux côtés de Ghazi, Gherbi et Kacem

Meilleur passeur de l’équipe, Mehdi Kacem est conscient qu’une défaite reléguerait sa formation à cinq longueurs des Sétifiens actuellement leaders du championnat : «C’est sûr qu’après la victoire de l’Entente face à l’ASO, personne ne donne cher de notre peau. Mais contre Sétif nous avons toujours fourni de gros matchs. A partir de là, nous devons hausser notre niveau de jeu. Et puis, on n’est jamais aussi forts que lorsqu’on est dos au mur.»

Kacem : «On n’est jamais aussi forts que lorsqu’on est dos au mur»

enus en échec à la surprise générale par l’ASO le week-end dernier à Bologhine, les Mouloudéens savent désormais qu’ils doivent réagir positivement pour être en adéquation avec le recrutement réalisé durant ce mercato estival. Seulement voilà, les statistiques ne plaident pas en faveur du Mouloudia qui n’a remporté que deux matches au stade du 8-Mai-45 depuis la saison 2004-2005. En effet, avant le coup d’éclat de janvier 2012, il fallait remonter à l’année 2005 durant la phase retour pour assister à une victoire du MCA dans les Hauts-Plateaux. Un succès sous l’ère Jean-Paul Rabier sur le score de 2 à 0. Les buteurs avaient pour nom Rafan Sidibé et Karim Braham Chaouch. Ce jour-là, Coulibaly, Diakité et Sidibé faisaient leurs débuts en championnat. Depuis cette belle victoire, le Mouloudia a dû attendre le retour de François Bracci qui avait mis fin à sept ans de disette en réussissant le hold-up parfait. Les Chnaoua, très nombreux au stade, se souviennent tous de cette folle soirée du 27 janvier 2012 lorsque Fawzi Chaouchi avait repoussé l’échéance avant que Billel Attafen ne crucifie dans le temps additionnel le portier sétifien d’une frappe à bout portant. Bracci avait réussi l’exploit de cette soirée mémorable d’autant plus que l’entraîneur de l’ESS à cette époque n’était autre qu’Alain Geiger qui remportera par la suite un doublé historique.

T

Le Doyen comptabilise 5 victoires en terres sétifiennes Pour les amateurs des statistiques,

Le Mouloudia avait failli perdre le 7e sacre à Sétif Pour les plus nostalgiques, surtout du côté des Chnaoua, on ne peut s’empêcher d’oublier la saison du septième sacre qui avait failli virer au cauchemar un après-midi du 22 mai 2010. Le Mouloudia de François Bracci se déplaçait chez l’Entente de Zekri dans un match aux allures de finale de Coupe d’Algérie. Malgré l’ouverture du score signée Mohamed Derrag dès la 7’, Hocine Metref et Nabil Hemani ont su profiter de la fébrilité du portier mouloudéen Mohamed Réda Ouamane pour planter deux banderilles qui ont failli priver le Doyen d’un septième sacre. Trois jours plus tard, Bracci a pu tirer un ouf de soulagement avec la chute de l’ESS à Tlemcen qui lui a ouvert la route d’un titre qui a fui le club depuis onze ans. Le match nul de 2010 reste inoubliable Hormis les deux victoires obtenues en 2005 et 2012, le match nul

il faut savoir que dans l’histoire des confrontations entre les deux clubs à Sétif, le Mouloudia ne s’est imposé qu’à cinq reprises. Lors de la saison 1979-1980, il avait décroché sa première victoire dans l’antre de Guessab sur la plus petite des marges. Le Mouloudia s’imposera par la suite 2 à 1 au 8-Mai-45 au cours de l’exercice 1983-1984. Un petit but fera le bonheur des Vert et Rouge lors de la saison 1987-1988. Arrive alors 20042005 lorsque Jean-Paul Rabier avait battu l’Entente dans son jardin par 2 à 0 avant que François Bracci ne lui emboîte le pas en 2011-2012 sur un but de Attafen.

arraché le 31 décembre 2010 au 8Mai-45 constitue la référence par excellence en termes de qualité de jeu. Donné archiperdant un soir de réveillon, le Mouloudia drivé alors par Alain Michel, allait produire l’un de leur meilleur match en terres sétifiennes. Ouvrant la marque par Abdelmalek Mokdad puis doublant la mise sur un coup franc magistralement botté par Réda Babouche qui n’a laissé aucune chance à Fawzi Chaouchi, les Ententistes n’ont dû leur salut qu’à une tête salutaire de Abdelkader Laifaoui dans le temps additionnel privant le Doyen d’une victoire certaine et amplement méritée.

Hachoud et Chaouchi ont vécu l’année passée au 8Mai-45 une soirée cauchemardesque Le public du 8-Mai-45 avait réservé un accueil très spécial à Abderrahmane Hachoud et Fawzi Chaouchi qui avaient été bombardés de tous les noms d’oiseaux. Lors du match aller de la saison écoulée disputée le 24 novembre 2012, Hachoud était devenu la cible privilégiée du public de Sétif au point de le déstabiliser. Dans le creux de la vague et envahi par le doute, Hachoud avait dû céder sa place à Tahar Bouraba à l’heure de jeu. Chaouchi avait, quant à lui, commis l’erreur fatale à la 18’ qui avait permis à Aoudia d’inscrire le second but répliquant à l’égalisation de Karim Ghazi. En l’absence de Chaouchi, Hachoud risque de vivre la même situation, sauf que, cette fois-ci, il est bien armé pour répliquer à l’hostilité des Ententistes. T.Che

Il est le dernier coach du MCA à s’être imposé à Sétif

Bracci : «Le Mouloudia a les moyens pour battre l’Entente chez elle»
ploit de 2012. «Je ne pourrais jamais oublier cette folle soirée ou Chaouchi a réussi un très gros match. Il a repoussé toutes les tentatives des Sétifiens. Nous avons par la suite su exploiter l’une de nos contre-attaques pour réussir un hold-up face à l’équipe de Geiger. Je pense que c’est un avantage pour le Mouloudia d’avoir un coach qui connaît le stade du 8-Mai et l’équipe de l’ESS. Pour s’imposer là-bas, il faudra être très compacts derrière et très agressifs sur le porteur du ballon. Il faudra aussi se projeter très vite vers l’avant pour essayer de planter une banderille salvatrice», nous a confié Bracci qui reste un fidèle supporter du Mouloudia, lui qui n’a perdu qu’un seul derby avec le Doyen. T.Che

T.Che

ettant ses connaissances au service de la formation à l’IRB Laghouat, François Bracci reste à ce jour le dernier coach mouloudéen à avoir arraché les trois points au 8-Mai45. Le coach corse est très optimiste quant aux capacités des Vert et Rouge à rééditer l’ex-

M

Geiger galvanise

ses joueurs

Coup multiple

Ligue 1

www.lebuteur.com

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

Quel accueil pour Geiger à Sétif ?

Aujourdʼhui à 17h45

7e journée

ESS-MCA

09

estant sur deux contreperformance, le Mouloudia est confronté à une situation délicate. Les coéquipiers de Yachir sont tenus par l’obligation du résultat en terre sétifienne, et Geiger qui connaît bien cette équipe a axé son travail sur le plan psychologique. Tout au long de la semaine, le technicien suisse a mis l’accent sur la nécessité de gagner tous les duels, et a demandé ainsi à ses joueurs d’être les premiers sur les ballons. Geiger a fait comprendre à ses joueurs que s’ils se donnent à fond sur le terrain et sont généreux dans l’effort, la victoire ne pourra leur échapper. Gonflés à bloc, les joueurs commencent à croire en leur capacité à prendre les trois points de la victoire, et ils sont conscients qu’un succès, ou même s’ils arrivent à prendre un point seulement, va atténuer la pression qui pèse sur leurs épaules. Si Geiger est confiant de

R

voir son équipe damer le pion à l’ESS au stade du 8-Mai-45, si ses joueurs se montrent très volontaires et donnent tout sur le terrain, c’est du fait que l’adversaire du jour disputera son cinquième match en l’espace d’une semaine seulement, et la fatigue se fera sans aucun doute ressentir chez les poulains de Christian Lang qui ne peuvent jouer toute la rencontre sur le même rythme. Ainsi, les joueurs du Mouloudia croient dur comme fer qu’ils peuvent faire valoir cet argument qui pourra faire la différence aujourd’hui. Il leur a demandé de croire en leurs qualités Tout en incitant les joueurs à fournir les efforts nécessaires sur le terrain, il leur a demandé de croire en leurs qualités, lorsqu’on sait que la majorité d’entre eux jouissent d’un bon capital expérience. Un atout que les joueurs

Sayeh : «On s’est bien préparés pour gagner à Sétif»
Après les deux contre-performances que vous avez enregistrées, un match important vous attend face à l’ESS. Quel commentaire en faites-vous ? Cette rencontre s’annonce difficile et nous sommes conscients de la mission qui nous attend à Sétif. Toutefois on s’est préparés pour aller réaliser un bon résultat face à l’ESS et pourquoi pas gagner. Personnellement, je sens que nous avons un bon coup à jouer. On sent que vous êtes déterminés à revenir avec un bon résultat… Après deux faux pas, on est dans l’obligation de réagir et une équipe comme le Mouloudia qui joue les premiers rôles ne peut se permettre un troisième échec consécutif. Il nous faut donc un bon résultat, et nous sommes déterminés à le réaliser face à l’ESS, afin que notre adversaire ne creuse pas l’écart. N’avaient été notre échec face à l’USMA à cause des erreurs d’arbitrage et celui à Bologhine sur un terrain qui ne convient pas au jeu de notre équipe, on aurait été en tête du tableau. Cette rencontre face à l’ESS est l’occasion de se remettre en confiance, et tout le groupe est déterminé à réaliser une bonne performance. Le Mouloudia a souvent réalisé de bonnes opérations à Sétif et la saison passée vous auriez pu revenir au moins avec un point n’avaient été les erreurs commises. Quel est votre avis ? Notre équipe arrive toujours à réaliser de bons résultats face à des équipes qui jouent bien au ballon, car nous sommes l’équipe des grands rendez-vous. La saison passée, on a fait une belle partie et malgré le fait que nous ayons commis des erreurs, je pense qu’on pouvait revenir avec un point. Malheureusement, l’arbitre leur a accordé un troisième but qui était entaché d’un hors-jeu flagrant En parlant d’arbitrage, votre équipe estime qu’elle est lésée depuis le début de saison… A mon avis nous sommes lésés par l’arbitrage, et lors du dernier match par exemple on a été privés au moins d’un penalty, à l’image du derby que nous avons perdu face à l’USMA. Je souhaite que l’arbitre qui dirigera la partie face à l’ESS soit à la hauteur, car il est vraiment frustrant que les efforts déployés durant toute la semaine partent en fumée à cause des erreurs d’arbitrage. Les supporters attendent beaucoup de vous car en dépit de la contre-performance enregistrée face à l’ASO, votre rentrée a donné un plus à la ligne d’attaque. Si le coach m’en donne l’occasion, je pourrai offrir ce qu’on attend de moi, car je me sens bien à l’entraî-

peuvent faire valoir, que cela soit dans ce match face à l’ESS ou bien dans les autres confrontations lorsque l’équipe joue en dehors de ses bases. Geiger essaye ainsi d’inculquer à ses joueurs cette culture de jouer pour gagner que ce soit à domicile ou en déplacement, car si les camarades de Yachir veulent jouer le titre, ils doivent impérativement ramener des victoires en déplacement, eux qui n’ont rien à envier aux autres équipes. Et ce n’est pas les deux points manqués à Oran qui vont nous contredire. C’est avec cet état d’esprit que le MCA va donc aborder le match d’aujourd’hui, car c’est dans les moments difficiles que les grandes équipes remontent la pente, et une victoire face aux Aigles des Hauts Plateaux permettra au Doyen de reprendre son fauteuil de leader, notamment si la JSK échouera face à l’ASO. K. M.

La rencontre d’aujourd’hui sera particulière pour le MCA, car en plus de Hachoud, Kacem Mehdi et Djalit qui seront une fois de plus confrontés à leur ancienne équipe, le technicien suisse retrouvera lui aussi en cette occasion les Aigles des Hauts Plateaux, avec lesquels il a gagné le doublé, ainsi que la galerie sétifienne qui lui voue un grand respect. Toutefois, les Sétifiens ne lui ont jamais pardonné son départ, bien que ce dernier ne pouvait en aucun cas refuser une alléchante offre d’Al Ittifak. Ainsi, on se demande quel sera l’accueil qui lui sera réservé par les supporters des Noir et Blanc. D’autre part, il est à rappeler que le Suisse a été battu par le Français Bracci lorsqu’il drivait l’ESS et il a échoué en ce début de saison face à Courbis. Reste à savoir s’il réussira cette fois-ci à prendre sa revanche et réaliser un bon résultat en affrontant un autre technicien français, Christian Lang.

Brahmia «On ne peut assumer
lors que le club sportif amateur a trouvé un accord à l’amiable avec Yacine Hamadou pour régulariser sa situation financière et éviter que la villa du club sise à Cheraga soit vendue aux enchères comme nous l’avons rapporté sur les colonnes du Buteur, le CSA/MCA aura sans aucun doute affaire à d’autres créanciers lorsqu’on sait que les dettes du club s’élèvent à huit milliards de centimes. Ainsi le président du club, en l’occurrence Ammar Brahmia, s’est exprimé sur les ondes de la radio et dira à ce sujet : «On ne peut assumer les dettes des autres présidents qui s’élèvent à environs huit milliards de centimes, et il faut savoir que le CSA/MCA n’a pas les moyens de payer les dettes». «Les caisses sont vides et on a vingtcinq sections» Ammar Brahmia n’a pas manqué de rappeler que les caisses du CSA/MCA sont vides, ce qui explique l’incapacité du club à faire face aux dettes dont il a héritées d’autant plus qu’il a à sa charge des sections aux besoins desquelles il doit subvenir. «Comment voulez-vous qu’on paye des dettes alors que les caisses du club sont vides ? Et il faut savoir qu’on se dé-

les dettes des anciens présidents»

A

Les joueurs ne doivent pas se focaliser sur l’arbitre

brouille pour subvenir aux besoins des vingt-cinq sections que nous avons en charge», ajoute le premier responsable du Mouloudia. Il est à rappeler que le MCA aurait pu faire face à ses dettes si la SSPA/MCA avait remboursé au club sportif amateur l’argent qui lui revient de droit, lorsqu’on sait que depuis 2010 toutes les subventions allouées par les pouvoirs public ont servi de budget à la section football qui a été mise sous la coupe de la société sportive par actions. «Si la SSPA/MCA achète la villa, ça sera vraiment grave» Toutefois et dans l’entourage du club on laisse entendre que la villa de Cheraga sera mise en vente. A ce sujet Brahmia dira : «Sachez que jusqu'à preuve du contraire nous n’avons aucun contact avec la SSPA/MCA, et si cette dernière veut acheter la villa ça sera vraiment grave». K. M.

Depuis la désignation de Ghorbal pour officier leur rencontre face à l’ESS, les joueurs du MCA n’ont pas manqué de nourrir des appréhensions à son sujet, au même titre que les dirigeants du club, sous prétexte que Ghorbal a faussé leur rencontre face à la JSMB, que le Mouloudia a gagné sur le score d’un but à zéro. Toutefois, Geiger a demandé à ses joueurs de se concentrer sur leur sujet et faire face à nement et la réussite sera de d’éventuels erreurs d’armon côté. Le fait que les sup- bitrage, lui qui en vouporters me soutiennent me lait au juge de touche motive davantage. et non à Ghorbal qui Qu’appréhendez-vous dans n’a fait qu’appuyer les ce match ? décisions de son assisOn ne craint rien, car le tant. Le technicien Mouloudia est une équipe suisse veut donc que des grands rendez-vous et ses joueurs se prépanous les joueurs on s’est rent à toute éventualité, donné le mot pour réaliser car aucune excuse ne un bon résultat à Sétif. Il est sera tolérée en cas hors de question d’échouer d’échec. une nouvelle fois. Entretien réalisé par K.M.

Djezzy offre 14 milliards
omme tout le monde le sait déjà, le Mouloudia fait confiance à Djezzy pour la saison 2013-2014. Ainsi, la direction du club et cette société de téléphonie mobile devraient reconduire le contrat de sponsoring qui lie les deux parties jusqu’en 2016, il y a presque deux mois. Seulement, les négociations ont buté sur le montant de l’enveloppe. En effet, le montant du contrat s’élève à 11 milliards de centimes annuellement, selon les clauses du contrat signé il y a trois ans. Seulement, les responsables du Mouloudia ont décidé de revoir à la hausse le montant alloué chaque année au Doyen. Le président du conseil d’administration de la SSPA/MCA avait exigé une somme de 25 milliards de centimes. Après moult hésitations et surtout des tergiversations, la firme téléphonique avait accepté de faire des concessions et revoir ainsi à la hausse le montant en proposant 14 milliards. C’est ainsi qu’un nouveau contrat de sponsoring a été élaboré et paraphé officiellement mercredi soir entre les deux parties.

Alors que le Mouloudia exigeait 25 milliards

C

Comme le contrat de sponsoring qui lie Djezzy au MCA prendra fin en 2016, le MCA songe à ne pas renouveler le bail. Selon une source bien informée, les dirigeants du Mouloudia ont entamé des discussions «informelles» avec les responsables de l’autre opérateur téléphonique, Nedjma. D’après la même source, cette dernière est prête à verser annuellement 20 milliards de centimes. De quoi attirer les plus gourmands !

Nedjma prêt à proposer 20 milliards

10

Aujourdʼhui à 17h
e Chabab accueillera cet après-midi, à partir de 17h, la JS Saoura pour le compte de la septième journée de Ligue 1, avec la ferme intention de poursuivre sa bonne marche, suite au succès réalisé face à la JSK et au match nul décroché à Bordj face au CABBA. Les Belouizdadis tablent en effet, sur une victoire pour chasser définitivement le doute qui a envahi le groupe lors des trois premières rencontres que les camarades de Bourokba ont très mal négociées. Ce match face à la JSS intervient en effet, après ce précieux point ramené de Bordj, un point qui a permis aux Belouizdadis de reprendre les entraînements cette semaine avec un moral au beau fixe et dans de très bonnes conditions. C’est dans une ambiance bon enfant que les troupes de Gamondi ont travaillé tout au long de cette semaine, ce qui est de bon augure en prévision du match de cet après-midi. C’est ce qu’avait

CRB-JSS

L

ne pense qu’à la victoire
Bien entendu, le CRB ne pense qu’à la victoire. Car, compte tenu de la situation actuelle, l’équipe est dans un grand besoin de faire le plein à domicile afin d’améliorer sa position au classement. Il faut savoir que nous ne sommes plus en début du championnat et que les choses sérieuses vont commencer à partir de cette journée où chaque point engrangé aura son pesant d’or. Si le CRB veut jouer un rôle important dans cet exercice, il ne doit plus céder du terrain par rapport aux autres équipes, particulièrement celles du peloton de tête. Et pour ce faire, les troupes de Gamondi doivent veiller

7e journée

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

Le Chabab
www.lebuteur.com
Tout le monde aura constaté que cette équipe du CRB n’est pas encore au point à tous les niveaux. Cela est dû essentiellement à la préparation de l’intersaison pendant laquelle le club était secoué de plein fouet par une crise sans précédent et cela a dû avoir un impact négatif sur l’organisation du travail durant l’été et sur le mental des joueurs. Beaucoup d’insuffisances et de lacunes ont été constatées durant les six matchs que le CRB a joués, et Gamondi compte saisir ce prochain arrêt du championnat pour revoir beaucoup de choses. Mais pour effectuer un bon travail, il est important de gagner le match d’aujourd’hui. Psychologique-

Coup d’œil

Ligue 1

Il n’est plus question de perdre des points à domicile

relevé d’ailleurs Angel Gamondi lors de la conférence de presse où il a tenu à souligner ce point même s’il s’est montré un peu frustré du fait que son équipe aurait pu faire mieux et revenir avec la totalité des points.

Gamondi veut une victoire avant la minitrêve

d’abord à ne plus perde le moindre point à domicile. C’est le moment donc de soigner le classement de l’équipe en améliorant les résultats au risque de se faire distancer davantage.

Cela dit, le CRB sera privé de l’un de ses précieux atouts, ses supporters, suite à la sanction, d’un match à huis clos, infligée par la commission de discipline. Il est vrai que l’apport des supporters du Chabab est très important et qu’il est difficile de jouer devant des gradins quasiment vides, mais certains observateurs pensent que cela peut être bénéfique pour l’équipe qui est encore fragile. Car, par moment, la pression des supporters handicape les joueurs et les empêche à bien s’exprimer. En leur absence, certains joueurs peuvent se libérer et cela risque d’être très bénéfique pour l’équipe. «Si la Saoura va jouer sans pression, mes joueurs vont aussi jouer sans pression», dira Gamondi qui espère que ses joueurs puissent enfin se libérer sur leur terrain.

Le huis clos doit profiter aux Belouizdadis

ment, le groupe sera mieux disposé à travailler et l’ambiance sera meilleure.

«Je ferais tout pour chasser la poisse aujourd’hui»

Mebarki

A. F.

L’attaquant et meilleur buteur de la JSS, Sid Ahmed Mebarki, attendu cette après-midi pour débloquer son compteur scotché au chiffre deux. L’ancien attaquant de Meghnia se dit déterminé à secouer les filets adverses cet après-midi et mener encore une fois son équipe vers une nouvelle victoire. Il se dit aussi content de retrouver son niveau et ambitionne de marquer au moins dix buts cette saison.

Même si Gamondi a beaucoup critiqué son attaque face au CABBA, suite à de nombreuses occasions ratées, cela ne va pas l’obliger à revoir sa composante à ce niveau pour autant. Car pour lui, même si l’équipe a raté une victoire certaine, le fait d’avoir créé des occasions est déjà un point positif qu’il faut prendre en considération, et c’est pour cette raison qu’il compte renouveler sa confiance au duo Hanifi-Bourokba en pointe de l’attaque, d’autant que ces deux joueurs ont montré une très bonne entente sur le terrain.

II

Confiance renouvelée au duo Hanifi-Bourokba

Hanifi «Peu importe si je ne marque
Auteur de trois buts cette saison avec le CRB, Salim Hanifi nous confie qu’il était sous une forte pression en début de saison et c’est ce qui avait influé négativement sur son rendement en attaque. «Aujourd’hui, je me sens beaucoup mieux», nous dit-il.

pas, l’essentiel est de gagner»
match. Mais la JSS se porte plutôt bien en championnat, comment voyez-vous cette rencontre ? C’est vrai, la Saoura a fait un bon début de saison comme en témoigne sa position au classement. Elle joue aussi un football propre mais cela peut nous arranger. Car contrairement aux équipes qui refusent le jeu en se contentant de défendre, notre tâche sera moins difficile face une formation qui ne vient pas pour tout cadencer. Cela dit, ça ne va certainement pas être facile pour nous, surtout en l’absence du soutien de nos supporters. Votre adversaire viendra certainement pour prendre sa revanche après les deux défaites concédées la saison passée en aller et retour face au CRB. Un commentaire ? Cela ne nous intéresse pas. Il est possible qu’ils pensent à prendre leur revanche, mais cela ne nous concerne nullement. Si c’est cela leur objectif, le nôtre c’est d’empocher les trois points et améliorer notre classement. Comme vous venez de le dire, vous serez privés du soutien de vos supporters suite à la sanction infligée par la Ligue. Cela ne risque-t-il pas de diminuer vos chances dans ce match ? Oui et je trouve cela normal car les supporters ont un toujours un rôle important, et c’est d’ailleurs grâce à eux que nous avons pu redresser la situation. Ce qui m’a vraiment fait plaisir cette saison, c’est que malgré les trois premières défaites consécutives, le stade est archicomble après chaque défaite. Franchement, ils méritent notre respect. Cette fois, ils seront absents, mais on doit faire avec en tâchant de garder notre concentration jusqu’à la fin. Après ce match, le championnat observera un arrêt. Cela va sans doute vous permettre de revoir

Il y aura deux changements par rapport à l’effectif qui a été aligné la semaine passée contre le CABBA, un en défense et l’autre au milieu de terrain. En raison de la suspension de Khoudi, Gamondi a pensé à Abdat pour pallier cette absence en défense. Par ailleurs, la défection de Meghout pour cause de blessure permettra à Annane de revenir dans le onze type dont il n’a plus fait partie depuis le match face à l’ESS. C’est aussi le cas d’Abdat qui avait perdu sa place de titulaire à l’issue de la même rencontre contre l’Entente.

II

Abdat et Anane pour remplacer Khoudi et Meghout

Comment est l’état des lieux au sein de votre équipe à quelques heures du match contre la JSS ? Tout va bien, surtout après le match nul que nous avons réalisé à Bordj même si nous étions en mesure de le gagner par rapport à la physionomie de la rencontre. Mais un point de l’extérieur est toujours bon à prendre puisqu’il nous a rendu confiance et va nous pousser à aborder ce match face à la JSS dans de bonnes conditions. Une victoire risque d’améliorer votre position au classement, non ? C’est notre premier objectif en effet et cela passe évidemment par une victoire. Il faut empocher les trois points et nous allons tout faire pour y parvenir et rendre la joie à nos supporters. Il ne faut pas gaspiller plus de points à domicile. Nous allons profiter de notre état psychologique après la victoire contre la JSK et le nul de Bordj pour tout donner contre la JSS et gagner ce

beaucoup de choses, non ? Oui, c’est une bonne occasion pour nous corriger et revoir tout ce qui n’a pas marché. Mais il faut d’abord gagner ce match contre la JSS pour nous remettre au travail avec un bon moral et un bon état d’esprit. Il faut savoir que lors de l’intersaison, nous n’avons pas eu assez de temps pour bien nous préparer, mais avec la venue de l’entraîneur, on a pu rattraper les choses et je crois que l’équipe s’améliore de jour en jour. Jusque-là, vous avez inscrit trois buts. Allons-nous voir le quatrième face à la Saoura ? J’ai pris part à cinq match seulement, car je n’avais pas joué le derby contre le Mouloudia. Vous savez, je suis un attaquant et mon devoir c’est de marquer des buts. Mais au début, j’étais vraiment sous pression et les choses n’ont pas été faciles pour moi. Mais depuis quelques temps, ça va beaucoup mieux puisque j’ai marqué trois buts, et j’espère, comme vous dites, marquer un quatrième face à la JSS. Mais pour être franc avec vous, le plus important pour moi c’est que le CRB gagne, peu importe si je marque ou non. Au CRB, tout le monde pense à l’intérêt du groupe. Que pensez-vous de votre association avec Bourekba ? J’ai une très bonne relation avec lui, il me soutient beaucoup et personnellement, je me sens bien à ses côtés. On s’entend très bien ensemble, chacun de nous sait où peut se trouver l’autre quand il a le ballon malgré le fait qu’on ait passé que deux mois ensemble. J’ai trouvé beaucoup de facilité à m’entendre avec lui sur le terrain. Un mot pour les supporters qui ne seront pas là ? Ils vont certainement nous manquer car leur apport est vraiment considérable. Mais nous leur promettons de tout faire pour gagner ce match. Entretien réalisé par Farid A.

Tout d’abord, comment se présente pour vous la rencontre d’aujourd’hui ? Elle s’annonce difficile, c’est un périlleux déplacement. Comme vous le savez, c’est difficile de disputer une rencontre hors de ses bases. En plus, la formation de Belouizdad carbure bien depuis la victoire face à la JSK et est en train de réaliser de bons résultats, que ce soit dans son antre ou à l’extérieur. Il faut bien négocier cette rencontre et prendre notre adversaire au sérieux afin de revenir avec un résultat probant. Et pour rester proche du podium aussi, n’est-ce pas ? Oui, c’est sûr. En dépit de la difficulté de notre mission, nous sommes déterminés plus que jamais à battre le CRB. Nous sommes tous conscients de la responsabilité qui nous incombe. On n’a pas le droit à l’erreur afin de rester toujours collés aux clubs du premier rang. Tout le monde compte sur vous pour marquer aujourd’hui. Etesvous prêt à secouer les filets du CRB ? Je suis un attaquant et mon objectif est d’inscrire des buts. Je ferais tout pour marquer un but aujourd’hui et chasser la poisse, j’espère ainsi répondre aux attentes de tous les Sudistes. Vous affichez une grande forme depuis le début de la saison, ce qui vous a permis de devenir la nouvelle star de l’équipe… Je suis content de retrouver mes qualités malgré que cela soit ma première saison en Ligue 1. Mon objectif cette saison est de marquer au moins 10 buts. Je dois continuer à travailler pour être au top lors des prochains rendez-vous. Entretien réalisé par Billel G.

Il a visionné CRB-JSK

I Avant le déplacement à I Alger, l’entraîneur en chef de la JSS, Mechiche, a visionné une vidéo du dernier match du championnat télévisé du CRB contre la JSK au stade du 20 Août. Le docteur, en compagnie de son staff technique, a décortiqué le jeu des Belouizdadis et s’est arrêté sur leurs points forts et leurs points faibles. Il a établi son schéma technique en fonction de ce dernier match. Il a préparé une surprise à l’entraîneur Gamondi.

Mechiche a décortiqué le jeu des Belouizdadis

CRBAF-USMH Les Jaune et Noir misent Aujourdʼhui à 16h

sur une victoire

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

7e journée

11

our ce déplacement à Aïn Fakroun face à la formation locale du CRBAF, les Harrachis sont décidés à rester sur cette même dynamique victorieuse pour remonter au classement. Que ce soit la direction ou le staff technique, tous se mobilisent pour que leur équipe arrache le meilleur résultat possible. Ce match sera celui de la confirmation pour les gars d'El Harrach. Les Jaune et Noir doivent donc profiter de leur bonne santé retrouvée ces derniers temps et faire tout leur possible pour sortir indemnes de cette empoignade. Charef, de son côté, ne veut surtout pas mettre une pression inutile sur les épaules de ses joueurs afin qu'ils abordent ce

P

match avec plus d'aisance : «Restez calmes et jouez comme vous avez l'habitude de le faire. Prenez du plaisir à faire circuler le ballon et à assurer le spectacle.» Les camarades de Hendou ont compris le message que leur a lancé, avant hier matin, le coach et ont travaillé durement pour réussir le pari. Il faut croire que même si la tâche s'annonce délicate devant une équipe qui veut améliorer son capital points, les Harrachis restent confiants quant à un résultat positif cet après-midi

cours franc à ses capés afin de les sensibiliser et les mettre devant leurs responsabilités. Contrairement à ce que pensent certains, le match d'aujourd'hui ne sera pas une partie de plaisir, et Charef l'a d'ailleurs signalé à maintes reprises à ses joueurs. Prudence, vigilance et sérieux sont les consignes du coach pour ce match, car il est convaincu que le CRBAF reste une très bonne équipe à prendre très au sérieux.

Mazari «Ce ne sera pas une simple
formalité, mais on s'en sortira»
rencontres la grande forme. Tout en constituant une citadelle imprenable, l'ex-joueur de l’ASMO et du MCO nous a déclaré à propos du match CRBAF-USMH : «Vu la grande motivation qui caractérise le groupe, je dirais que c'est rassurant. Mais on doit voir la réalité en face, car un match

Connaissant parfaitement les capacités de son équipe mais aussi celles de l'équipe adverse, Charef a tenu un dis-

Prudence et vigilance, les consignes du coach

Pour cette rencontre tant attendue avec curiosité par les supporters de l'USMH, Boualem Charef compte beaucoup sur l'esprit de groupe de ses poulains et leur solidarité pour réaliser un grand match.

Il compte sur l'esprit de groupe

C'est aussi l'avis de certains joueurs, comme le milieu 20 de terrain, Amada, qui joueurs demeure un joueur clé dans le dispositif convoqués Pour cette rencontre, Bouatactique de Charef lem Charef a convoqué 20 joueurs : «Le groupe est Une mission difficile pour l'USMH, qui et ce n'est qu'à la dernière minute aura la lourde tâche face à une équipe assez motivé qu'il donnera la liste des 18 qui seavide d'un succès et pour qui cette renconpour cette renront portés sur la feuille de match. tre a une importance capitale. Mais, il n'en contre. Certes, L'entraîneur a pris cette décision demeure pas moins que les Jaune et Noir pour entretenir l'esprit de groupe le CRBAF est auront à cœur de revenir à El Harrach avec et, de ce fait, même ceux qui ne une bonne un résultat probant, car un éventuel succès joueront pas auront l'occasion leur permettra de confirmer le regain de équipe et qui de vivre l'ambiance du forme. Le staff technique de l'USMH ne veut en de surcroît match. aucun cas que l'équipe rate cette confrontation jouera chez face au CRBAF. Depuis le début de semaine, Charef elle, mais on va et ses adjoints préparent cette rencontre avec une tout faire pour grande détermination, pour dégager un groupe capable de s'imposer. Les joueurs sont désormais prêts pour le arracher un récombat. «Tous les joueurs sont prêts à se donner à sultat positif. Jouer fond pour arracher les trois points. Nous devons sur le terrain de l'adimpérativement gagner pour confirmer notre versaire est difficile, regain de forme et faire plaisir à nos supassurément, mais le porters», nous a déclaré Doukha, le groupe est habitué à ce gardien international. genre de confrontations.» N. R.

«On fera plaisir à nos supporters»

Doukha :

Dans les rangs de titudeux joueurs parmi les laires seront absents cet AF, après-midi face au CRB ReveBelkaroui et El Amali. deux nant de blessures, ces encore pas t son ne s ent élem pétiprêts à reprendre la com r lapou on Rais le. ciel offi tion se quelle Charef a préféré . Si passer de leurs services n'inl'absence de Belkaroui rachis quiète pas trop les Har ce de en raison de la présen s son plusieurs éléments dan e d’El poste, en revanche, cell souci nd gra le e stitu con ali Am t, le vipour le coach. En effe i revoltant ailier harrach e de la constitue le fer de lanc lequel ligne d'attaque et sur ment. Charef compte énormé ement Son absence sera fort ressentie.

Belkaroui et nts El Amali abse l’USMH,

A travers les matchs ami B de caux joués contre le WA ation mardi et ceux d'applic se renqui ont suivi, on a pu et des dre compte des choix nés options qui vont être prô empoipar Charef pour cette Fagnade face au CRB Aïn rait kroun. Voici à quoi dev déressembler son onze qui le butera cet après-midi stade match sur le terrain du n des Frères-Demène d’Aï oua, M’lila : Doukha, Boulakh ari, Belkheïr, Belkaroui, Maz BouAzzi Hendou, Amada, . mechra, Syllla, Younès

Voici à quoi ressemblera cet après-midi le onze harrachi

Juste avant le départ de la délégation harrachie hier, les joueurs laissaient apparaître une grande confiance. Malgré la difficulté de la tâche, les poulains de Charef ne semblaient nullement inquiets. Toujours égal à lui-même, Mazari, le défenseur central, a retrouvé au cours des dernières

Annoncé parmi les prétendants à la succession de Laïb au poste de président de l’USMH, Fayçal Bensemra, que nous avons joint hier pour nous confirmer cette information, s’est montré surpris par ce qui se dit. «La présidence du club, non cela ne m’intéresse pas. D’ailleurs, je vous informe que dans ma tête je suis démissionnaire, car je compte bien me retirer de la direction. J’ai déjà fait part de mes intentions à certains dirigeants pour leur vendre mes actions. Lors de la prochaine réunion, je vais remettre ma démission aux membres du conseil d’administration», et d’ajouter : «J’ai déjà eu à diriger ce club à deux reprises. La première fois il y a douze ans et c’était à l’époque où Mana était président. La seconde avec Laïb, il y a deux ans. A Chaque fois, j’ai réussi dans ma mission avant de partir sans faire de bruits. Mais ce que je regrette le plus, c’est

Votre équipe sera confrontée au CRB Aïn Fakroune cet après-midi. Comment voyezvous l'issue de cette partie ? Ce sera certainement une rencontre fortement disputée. Nous avons grand intérêt à jouer serré pour arracher un bon résultat. Une victoire serait un apport de qualité pour notre moral et pour la suite du championnat bien entendu. Avez-vous une idée sur votre adversaire ? Non, mais le CRBAF est un adversaire respectable, d'où l'obligation de le prendre très au sérieux sans lui laisser les moindres espaces d'évolution. Un succès est notre objectif et pour cela, chacun de nous est conscient qu'il se doit d'être au top et donner le meilleur de lui-même. Votre objectif est la victoire... On aimerait bien offrir un autre succès à nos

«On se battra pour le meilleur résultat possible»
supporters, mais il faut reconnaître que notre mission sera difficile. Cela dit, on s'efforcera pour réaliser le meilleur résultat possible. Quelles sont vos intentions à quelques heures seulement du coup d'envoi de la rencontre ? Nos intentions sont claires : la victoire et rien que la victoire. Le groupe est animé d'une très grande volonté pour s'assurer les trois points et, personnellement, je reste très confiant quant à un résultat positif. On sent en vous une certaine détermination à arracher un bon résultat... En effet, nous avons une grande envie de remporter un succès pour faire plaisir à nos supporters. On sait que notre mission sera difficile mais pas impossible. On comprend par là que vous êtes capables de réaliser un bon résultat à Aïn Mlila même... On n'est jamais sûrs de réaliser une bonne performance, mais on va se battre pour ramener le meilleur résultat possible. Pour beaucoup, l'USMH est une équipe jeune et sans expérience, car parfois elle cède par manque d’expérience… Malgré notre jeunesse, nous avons les moyens de combler notre manque d'expérience par d'autres qualités comme, par exemple, la volonté. Nous avons déjà une idée comment contrecarrer notre adversaire. Certes, on devra affronter une équipe assez motivée, mais pas au point de nous impressionner. Vous semblez confiant, bien que votre tâche paraisse des plus délicates… Quand on connaît ses capacités, on ne peut être que confiant. Une évidence, la rencontre sera équilibrée, mais on sortira le grand jeu comme si on allait affronter le leader. Soyez sûrs que nous n'allons pas être ridicules. Entretien réalisée par Nacer-Eddine Ratni

contre la formation d’Ain Fakroun n'est pas une simple formalité. Nous devons faire notre possible pour réaliser le meilleur résultat possible. Cela dit, je suis persuadé que le groupe est capable d'arracher un succès face à n'importe quelle équipe.»

Le Chabab Aïn Fekroun accueillera cet après-midi la formation d’El Harrach en quête de confirmation, après son premier succès de la saison obtenu face au MC Oran, au stade du 1erNovembre. Les locaux, battus par le MOB il y a une semaine, auront à cœur de se ressaisir devant leur public et signer du coup leur première victoire en Ligue 1. Il est vrai que le revers essuyé à Béjaïa a laissé des séquelles, mais le travail psychologique accompli durant la semaine par Said Hammouche semble avoir donné un autre moral aux joueurs du CRBAF. Galvanisés par le discours de leur entraîneur, les camarades du capitaine Griche ne jurent que par la victoire. Il y a lieu de dire qu’après le visage pas du tout convaincant, l’erreur n’est plus permise.

L’erreur n’est plus permise

Pour l’entraîneur du CRB Aïn Fekroun, Said Hammouche, ce match contre l’USM El Harrach sera très difficile à gérer devant un adversaire tout auréolé par son récent succès à la maison. Hammouche s’est dit, toutefois, optimiste et compte beaucoup sur une bonne réaction de ses poulains : «C’est vrai que nous avons vécu des moments difficiles, notamment cette reprise des entraînements agitée, mais je pense que les joueurs ont dépassé tout ça. Ils sont prêts à tout pour glaner les trois points ce samedi contre El Harrach.»

Hammouche «Mes joueurs sont prêts à tout pour relever le défi contre El Harrach»
Sami

Bensemra «La présidence ?
Non, je ne suis pas intéressé»

Oukrif «Battre El Harrach pour nous
réconcilier avec notre public»

Prié d’être plus explicite, l’ancien président de section nous dira : «Quelque part, je ressens comme une ingratitude de la part de certaines personnes qui font tout pour ternir mon image. Peut-être que Bensemra les dérange, car je suis honnête et un jeune dirigeant, enfant d’El Harrach qui ne pense qu’à l’intérêt de ce club qui m’est très cher. Cet amour pour ce club je l’ai hérité de mon défunt père, un ancien dirigeant dans les années 60.

«Ma présence au club dérange certaines personnes, parce que je suis honnête et intègre»

que les gens ne savent pas apprécier les hommes honnêtes et intègres», nous dira Bensemra avec beaucoup d’amertume.

Oukrif, le joueur du CRB Aïn Fekroun, est à l’instar de l’ensemble de ses coéquipiers très motivé à la veille du rendez-vous contre El Harrach : «ça va être un match très difficile contre une équipe que nous respectons. El Harrach est passée par la même période que nous traversons, mais cette fois, j’ai envie de dire qu’on est déterminés à refaire surface et signer notre premier succès en Ligue 1. On n’a pas le droit de décevoir encore nos supporters, du coup, on doit battre El Harrach pour nous réconcilier avec eux.» L’entraîneur Said Hammouche, qui bénéficiera du retour du défenseur Taibi, devra faire sans son attaquant Sahbi, toujours convalescent. Sami

Taïbi revient, Sahbi absent

N. R.

12

Ça passe ou ça casse !
Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

www.lebuteur.com

Coup risqué

Ligue 1
7e journée

Aujourdʼhui à 18h

JSMB-MCEE
Talah : «Les joueurs sont hyper motivés pour réussir un grand match»

Babia veut préserver son invincibilité à l’extérieur

Coup risqué

Ligue 1

www.lebuteur.com

ans après ! 13 L
Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

Aujourdʼhui à 16h

7e journée

RCA-CABBA

13

a JSMB affrontera le MCEE, aujourd’hui à 18h, au stade de l’UnitéMaghrébine, dans un match décisif pour les Vert et Rouge pour la suite des échéances. Inutile de dire que la victoire est impérative pour les hommes d’Abdelhamid Talah, s’ils veulent réaliser leur première victoire cette saison face à une bonne équipe du MCEE. Un résultat autre qu’une victoire serait synonyme d’une crise au sein de l’équipe béjaouie qui voyage très mal en ce début de saison. Les joueurs sont conscients de l’importance de la rencontre et vont jouer avec l’esprit de «ça passe ou ça casse». L’équipe a bien travaillé durant toute la semaine sous la houlette du coach intérimaire,

L

Talah. Un travail spécifique a été effectué avec certains joueurs aussi bien en défense qu’en attaque.

Les joueurs doivent se remettre en cause Ainsi, dans cette situation, la volonté est le seul mot d’ordre pour les coéquipiers de Zafour, sommés de se réveiller et de se révolter, pour ne pas voir leurs chances de se maintenir diminuer considérablement. Cependant, comme le football nous a souvent livré des surprises, les locaux doivent faire preuve de beaucoup de concentration et surtout de vigilance. Mais comme on dit, un homme averti en vaut deux, les Béjaouis devront donner la pleine mesure de leur talent et remporter les trois

points. C’est l’unique solution pour se refaire une santé, de mettre la machine en marche surtout pour éviter la crise et, bien sûr, se réconcilier avec leurs supporters qui ne semblent pas prêts à revivre un autre mauvais scénario à domicile.

Fidèle à une stratégie gagnante, l’entraîneur de la JSMB, Abdelhamid Talah, ne compte surtout pas chambouler sa formation ce soir. Ce sera Le jeune donc presque la même équipe qui a joué face à la milieu de JSK qui sera alignée aujourd’hui face à la formation terrain des du MCEE. Toutefois, ce dernier devra faire avec le re- Vert et tour de certains joueurs à la compétition en méforme Rouge eset c’est pour cette raison qu’il compte au moins opétime qu’il rer quelques petits changements aujourd’hui, au est temps maximum deux. A lui donc de trouver la stratéde réagir en gie et la formule adéquate pour contrer les ce début de Eulmis et s’offrir une première victoire saison pour ne cette saison.

Pas de grands changements en vue

Boukmacha : «Face à El Eulma, ce sera le match de la réhabilitation»
qu’on a les moyens et les atouts nécessaires pour s’en sortir. En plus, ce n’est qu’une défaite et dans le football ça arrive, donc pas de panique. Ces résultats négatifs en ce début de saison et votre dernière prestation inquiètent les supporters, qu’avez-vous à leur dire ? Leurs craintes sont très logiques lorsque l’équipe ne tourne pas bien et les résultats sont négatifs. Je tiens à les rassurer, le groupe est décidé. On fera le maximum pour se racheter. Le groupe est motivé pour leur faire oublier cette dernière défaite face à la JSK. Je pense aussi que tout rentrera dans l’ordre à partir du prochain match face au MCEE. Justement, que pensez-vous de cette rencontre face à cette équipe ? Le MCEE reste sur un bon résultat ramené de l’extérieur face au CSC. Il va falloir s’en méfier. Ce sera très dur pour nous et, encore une fois, le groupe va devoir subir la pression de nos supporters. A mon sens ce sera un match très difficile pour les deux équipes. On a hâte de renouer ave le succès et surtout goûter aux délices de la victoire, on fera tout pour y arriver. Mais le MCEE, c’est quand même une très bonne équipe… Oui, c’est vrai, mais on n’a plus le choix. On ne doit surtout pas se focaliser sur la dernière contre-performance. On doit pénétrer sur le terrain avec la volonté de gagner. Pour nous ce sera le match de la réhabilitation, et pour eux celui de la confirmation après leur match réussi face au CSC. Nous sommes conscients de la lourde tâche et de la mission qui nous attend devant cette redoutable équipe du MCEE et, nous aussi, avons des arguments à faire valoir dans cette rencontre. Vous semblez motivés… C’est normal, nous avons un objectif comme tous les autres clubs et nous voulons le réaliser, cela devra passer par de bons résultats, notamment une victoire, ce samedi face à El Eulma. Mes coéquipiers sont conscients et ils sont prêts à donner le meilleur d’eux-mêmes pour faire plaisir à notre cher public. Les supporters vous attendent au tournant… Je comprends parfaitement leur déception, ils ont le droit de se plaindre. J’espère qu’ils ne douteront pas. J’ajoute que le public réagit en fonction des résultats. On fera donc tout pour satisfaire nos fans. Nous devons faire de notre mieux pour leur procurer de la joie. Ce sera bien sûr difficile mais on doit gagner. Entretien réalisé par Sofiane A.

Talah veut éviter la pression et insiste sur le travail psychologique Pour ne pas prendre le match de ce week-end pour un match capital, Talah qui a assuré les entraînements depuis le départ de Saâdi a déclaré à sa troupe que cette équipe du MCEE n’est pas un ogre, donc elle est prenable. Comme cette rencontre est très importante, il ne faut pas en avoir peur, il faut par contre travailler sérieusement cas seul le

travail récompense. C’est le message du coach à ses poulains. Il ne veut surtout pas mettre une pression inutile sur leurs épaules afin qu’ils abordent ce match avec plus d’aisance. Les camardes de Mebarakou ont compris le message et ont travaillé durement pour réussir le pari. Il faut croire que si même la tâche s’annonce délicate devant une équipe très coriace même en dehors de ses bases, les Béjaouis sont décidés à renouer avec le succès dès ce soir. Les supporters veulent ouvrir une nouvelle page Si les joueurs béjaouis sont conscients que le championnat est encore long et périlleux, de leur côté, les fans de la JSMB se disent aussi optimistes et sont

décidés à rester derrière leur équipe pour sauver le club et le voir enfin dans le haut du tableau. Les fans de la JSMB élèvent donc la voix pour l’union et semblent prêts à tout oublier et repartir du bon pied. «Il faut que la manipulation cesse chez tout le monde», nous dira un groupe de supporters. «Beaucoup de choses se passent actuellement dans au sein de notre club. Certes il y a aussi pas mal de problèmes en ce moment. Les opinions sont divisées, ce n’est pas dans l’intérêt du club. Il faut enterrer la hache de guerre. Il faut laisser les différends de côté et unir nos efforts pour la JSMB qui a besoin de stabilité en ce moment»,ajoute ce même groupe de supporters de la JSMB, qui tente de rester concentré sur ce match face au MCEE. S. A.

Interrogé sur la rencontre qui opposera son équipe ce soir face à celle du MCEE, le coach Abdelhamid Talah estime que ce sera un match très difficile pour les deux équipes, mais il pense aussi que son équipe a tous les moyens nécessaires pour passer l’écueil des Eulmis. Pour lui, la victoire est vraiment impérative aujourd’hui afin de retrouver la confiance et éviter d’autres complications : «Je ne vous cache que ce sera un match difficile pour nous comme pour eux d’ailleurs. Mais je pense qu’on n’a pas trop le choix. La victoire s’impose ce samedi et je pense que les joueurs sont très bien motivés afin de réaliser un grand match. Il faut seulement prendre ce match très au sérieux afin d’éviter encore une autre mauvaise surprise devant cette équipe qui ne se laissera pas faire aussi facilement et qui viendra à Béjaïa pour essayer de confirmer son dernier résultat.»

Le milieu de terrain, Islam Tatem, était très déçu après la blessure contractée face à la JSK. Le joueur venait à peine de reprendre la compétition et se sentait bien. Il espérait même une convocation pour le match d’aujourd’hui. Malheureusement pour lui, il a rechuté et sera absent pour une autre semaine au minimum. Ses partenaires l’ont soutenu et promettent de faire le maximum pour lui dédier, ainsi qu’aux supporters, une première victoire.

Tatem déçu de sa blessure

équipe du MC El Eulma se déplacera à Béjaïa avec l’intention de préserver son invincibilité à l’extérieur face à la JSMB, aujourd’hui, comptant pour la 7e journée du championnat de Ligue 1. La formation de Babia affiche, en effet, deux visages distincts cette saison. Très solide à l’extérieur et fébrile à domicile. D’ailleurs, la seule victoire enregistrée cette saison par la bande à Abdelkader Iaïche, c’était à Béjaïa contre le MOB. Les camarades de Hammami veulent récidiver cette fois devant la JSMB, même si auparavant ils n’ont jamais réussi à s’imposer face à ce même adversaire. Il reste que les deux dernières saisons, le Mouloudia d’El Eulma a pu décrocher deux nuls.

L’

Coulibaly qui en fera les frais. Iaïche veut évoluer avec le 4-3-3 et il n’aura pas besoin de Coulibaly, apprend-on de source proche du club.

pas revivre le scénario de la saison écoulée. Nassim Boukmacha Aït Fergane, exhorte ses caun mois après ! marades à se Comme nous l’avons annoncé dans notre battre pour édition d’hier, le milieu de terrain, Nabil Aït faire oublier Fergane, qui a contracté une méchante blessure les derniers au genou, a passé plus d’un mois en rééducation. échecs et L’enfant de Ruisseau s’est complètement rétabli. renouer D’ailleurs cette semaine, il était présent aux entraîavec la vicnements. Après avoir donc raté quatre matches de toire face à suite, Aït Fergane qui a été convoqué sera certainement titularisé aux côtés de Meddahi au MCEE dès dans l’animation de jeu. aujourd’hui.

Les Béjaouis ont effectué leur dernière séance d’entraînement cette semaine dans la soirée à 18h sur la pelouse de l’Unité-Maghrébine. Solinas et ses assistants ont beaucoup plus axé leur travail sur le volet psychologique. La plupart des joueurs que nous avons interrogés nous ont confié qu’il n’y a pas lieu de douter, il suffit d’une victoire pour que les choses aillent mieux.

Ultime séance hier à 18h

Quatre absences de taille Ils étaient initialement trois absents pour le S. H. match d’aujourd’hui pour différentes raisons, Zeghidi : voilà que lors de la séance de jeudi soir, la liste s’est allongée avec la blessure du jeune Keffi. «Nous sommes Celui-ci ne fera pas le déplacement avec l’équipe. Le médecin lui a prescrit quatre jours animés d’une grande de repos et de soins. Ainsi, ils sont désormais volonté» quatre joueurs et non des moindre qui ne feLe défenseur axial du MCEE, Zeghidi, s’est monront pas le déplacement à Béjaïa : Gherbi (suspendu), Naâmane et Benachour (bles- tré très confiant et optimiste, à l’instar de ses partenaires, pour bien négocier le match contre la JSMB. Il sés). affirme que son équipe doit préserver son invincibilité à l’extérieur pour gagner plus en confiance : «Le 19 joueurs convoqués match face à la JSMB s’annonce difficile car l’équipe A l’occasion du match d’aujourd’hui contre la JSMB, l’entraîneur en chef a décidé de adverse a besoin de se racheter après deux défaites. convoquer 19 joueurs pour le match. Ce n’est Mais, nous sommes animés d’une grande volonté pour réussir un bon résultat. Nous devons que ce matin qu’il arrêtera la liste des 18 qui préserver notre invincibilité à l’extérieur fouleront la pelouse du stade de l’Unité-Mapour gagner plus en confiance», a ghrébine. Le coach sera contraint d’écarter un déclaré en substance joueur. Selon notre source, ce serait le Malien, Zeghidi.

Le même onze que la semaine passée Après le nul ramené de Constantine face au CSC, l’entraîneur Abdelkader Iaïche compte reconduire la même composante, à un ou deux éléments près. Dans le but, il préfère garder Ousserir qui excelle à l’extérieur. En défense, ce sera le quatuor Belkheiter-Oussalah-ZeghidiBerchiche. Au milieu du terrain, il alignera trois joueurs, Hammami et Bentayeb dans la récupération, et Derrardja dans l’animation du jeu. En attaque ce sera probablement Chenihi, Abbas et Hamiti.

e RCA s’apprête à accueillir cet aprèsmidi sur le terrain du stade Brakni de Blida le CABBA dans un match assez compliqué dans la mesure où les camarades de Cherfaoui sont appelés à confirmer l’historique victoire réalisée contre l’Entente de Sétif sur le terrain du 8Mai face à une équipe qui a bien réussi ses sorties cette saison. Ce sont les grandes retrouvailles entre les deux équipes qui vont se croiser de nouveau après 13 ans. En effet, la dernière fois que le RCA a affronté le CABBA, c’était en 2000, les deux équipes étaient toutes les deux en Division 2 et elles se sont neutralisées sur un score assez intéressant (3-3) sur le terrain du 1er-Novembre d’El Harrach. A l’époque, Nacereddine Baghdadi était à la fois le président et l’entraîneur du RC Arbaâ. Il est à rappeler que le match retour ne s’est pas joué et le CABBA a gagné sur tapis

Vers le retour de Abbas

de cette oreille, eux qui vert, alors que le RCA a sont décidés à leur tour rétrogradé en Régional. de se racheter après le Cela dit, malgré la difficulté de cette mission, les match nul concédé à domicile contre le CRB. troupes de Chérif El M. A. Ouazani, gonflés à bloc après leur succès contre l’ESS, sont décidés Saâdi, Benaï à empocher les trois points de la et Ammour rencontre et inflilogiquement ger au CABBA sa première défaite sur le banc de la saison. Mais Ces trois joueurs qui ont été autorisés à s’absenter deux jours en les poulains de plus du repos qu’il leur a été acRachid Belhout cordé en compagnie de leurs cone l’entendent pas
équipiers ont prolongé d’une journée cette faveur. Par conséquent, ils ont raté trois séances en tout et de ce fait, ils ne pourront pas être prêts à prendre leurs places ce samedi contre le RCA. Logiquement, Saâdi, Ammour et Benaï ne seront pas alignés d’entrée car le coach dispose de joueurs aptes à les remplacer et qui s’entraînent sans relâche depuis le début de la saison sans avoir eu leur chance. Et là, on pense au Tunisien Mosrati, Hammiche ou Ferhat pour remplacer Ammour, Oudni à la place de Saâdi et le Tchadien Yaya qui a l’habitude de jouer et qui sera aligné à la place de Benaï qui était présent face au CRB.

On imagine que vous êtes toujours déçus par les derniers revers de votre équipe… Déçus du résultat oui, mais je pense qu’à Le compartiment qui semble ne pas bien marcher depuis le début de saison est inconprésent ces derniers testablement celui de l’attaque, qui est pourtant revers notamment bien loti en noms. Néanmoins, ce dernier, à la défaite face à la l’image des autres compartiments, ne marche pas JSK sont déjà oubien avec les changements fréquents dans sa combliés donc on est posante. Cela dit, Talah qui joue avec deux attaconcentrés sur quants aura à faire un choix difficile avec la notre prochain renméforme qu’affichent presque tous ses attadez-vous et c’est le quants. C’est pour dire que le choix entre Chaplus important à lai, Bangoura, Belgharbi, Mebaraki et mon avis. Je sais que Aourès sera vraiment difficile pour le c’est un peu décevant, coach qui devra bien sur choisir mais ce n’est pas vraiment son duo d’attaque aujourd’hui. grave. On n’en est qu’au début de l’aventure et je pense

Qui pour épauler Chalali en attaque ?

En ce qui concerne les U21 qui feront face aux jeunes du MCEE, la confrontation est programmée à 15h en ouverture du match des seniors. Allouche dirigera la partie, accompagné du duo Sellah-Saïdi. Les camarades de Bouabata qui occupent la première place pour le moment auront à cœur de gagner ce match pour préserver leur statut le plus longtemps possible.

Les espoirs joueront à 15h

C

Aroul, Benmansour, Benamar et Bouabta, qui s’entraînent avec l’équipe première depuis le début de saison, ne sont pas convoqués pour la rencontre de ce soir face au MCEE. Ils ont été laissés à la disposition des U21, du fait qu’ils appartiennent toujours à cette catégorie, histoire de gagner quelques matches en jambes.

Aroul, Benmansour, Benamar et Bouabta joueront avec les espoirs

ontacté par le président Boualem Tiab en personne au cours de la semaine pour diriger son équipe et succéder à Noureddine Saâdi, le coach Fouad Bouali, qui a déjà entamé les négociations avec les dirigeants par le biais de son manager, Walid Bouchenafa, n’a toujours pas signé son contrat en faveur de la JSMB, malgré l’accord de principe déjà trouvé entre les deux parties lors du premier round des négociations. Le manger en question les poursuivra avec la direction béjaouie demain pour évoquer l’engagement officiel de Bouali dans ce club ou pas. D’après nos informations, Bouali insiste pour avoir ses arriérés avant de signer un nouveau contrat avec cette équipe de Béjaïa.

Bouali à la JSMB : tout se décidera demain
vorablement à cette invitation. L’ancien coach béjaoui préfère donc régler tous les détails avant de se déplacer à Béjaïa pour entamer son travail d’une manière officielle. En tous les cas, si tout va comme prévu, Bouali sera présent ce lundi à Béjaïa pour concrétiser la transaction. «Encore quelques détails à régler» Interrogé hier sur les ondes de la radio algérienne, le coach Fouad Bouali affirme

qu’il a déjà donné son accord de principe au président Tiab pour diriger la JSMB. Néanmoins, il a aussi déclaré qu’il devra poursuivre les négociations demain pour régler les derniers détails relatifs à son engagement ou pas. «Je ne suis pas encore le nouvel entraîneur de l’équipe. C’est vrai, j’ai donné mon accord de principe, mais nous devons nous rencontrer dimanche pour soit finaliser, soit décliner la proposition», a-t-il affirmé. S. A.

En cas d’échec des négo

Il n’assistera pas au match face aux Eulmis Bien que la direction ait émis le vœu de voir aujourd’hui l’éventuel futur entraîneur de la JSMB dans la ville de Yemma Gouraya pour superviser l’équipe face au MCEE, ce dernier n’a pas répondu fa-

sait, la Comme tout le monde le vel entraîneur qui succédera à nou son sur e ain sem te ain avec fixée cet a rendez-vous donc dem Saâdi. Le président Tiab e les négociations déjà entamées. ivr définiFouad Bouali pour poursu stion trouverait un accord que en eur aîn ntr e l’ où Le cas . mp Au cas cha -lesur ue ven liser sa tif, ce dernier devra officiaa contrainte de voir ailleurs. Ainsi, contraire, la direction ser de Tiab a déjà pris ses devants on a appris que la direction Ce dernier, e le nom de Ali Fergani. après avoir mis sur sa list du CAB, pourrait bien accepter l’ofconcernant qui vient de démissionner uali ne change pas d’avis time avant fre de Tiab surtout si Bo cen r nie der au qu’ jus r che ses arriérés qu’il veut tou s’engager. de

La direction pense ani déjà à Ferg a direction de la JSMB ser
ciations avec Bouali

onsidéré comme étant le gardien n°2 de l’équipe avant le match contre le CRB, Toual n’a pas raté l’occasion de gagner ses premiers galons et bouleverser la hiérarchie. Benkhoudja, qui a été lui aussi brillant au cours des 6 premiers matchs de la saison avant de boycotter les entraînements pour une histoire de logement, regrettera certainement sa décision. Toual est attendu cet après-midi pour garder la cage, et ne lésinera certainement pas sur ses moyens : «Je suis prêt à jouer si, bien sûr, le coach me refait confiance. Je ferais tout avec mes coéquipiers pour récupérer les points perdus contre le CRB et il est clair qu’on ne se déplacera pas à Blida pour limiter les dégâts mais pour les 3 points. Pour moi, ce sera un match assez spécial puisque je jouerais contre mon ancienne équipe avec laquelle j’ai connu des moments qui ont marqué ma carrière, notamment l’accession en Ligue 1 la saison écoulée. Cela dit, je défends aujourd’hui les couleurs du CABBA et, ce rendez-vous sera une occasion pour moi de confirmer ma prestation contre le CRB pour garder ma cage vierge et contribuer à la réalisation d’un bon résultat.» Le gardien Toual, qui jouera probablement son second match cette saison après celui du CRB durant lequel il a brillé particulièrement, sera en face de ses coéquipiers avec lesquels il a réalisé l’accession la saison écoulée. Il en a été même l’un des artisans, vu qu’il a participé à 25 matchs en tant que titulaire. Il n’y aura pas que lui qui retrouvera Blida et le stade Brakni, puisque Chebira sera lui aussi dans un match spécial non pas parce qu’il a joué au RCA mais il retrouvera le terrain et les supporters de la cité des Roses sa ville d’origine.

Toual : «On jouera pour les 3 points»

s’atPour ce match contre le CABBA, l’on as reAbb ien lgér co-A Fran le que ce à tend Chérif prenne sa place dans le onze type de ier, dern Ce . Raït de e plac la à El Ouazani à face ch mat qui a été aligné lors du dernier ur joue un à e plac sa r céde l’ESS, devra donc , car le au profil beaucoup plus offensif de preson enti coach de l’Arbaâ a bien l’int t. hau très re ser son adversai

C

Un match spécial pour lui

Si Belhout se prive des services des Saâdi, Benaï et Ammour pour des raisons citées plus haut, il récupérera par contre trois autres qui étaient absents contre le CRB, à savoir Djerrar et Mesfar qui étaient grippés ainsi que Chebira qui a purgé sa suspension d’un match automatique. Il faut souligner que ces trois éléments sont considérés comme des pions essentiels dans la stratégie de jeu du coach, surtout à l’extérieur de ses bases. Mesfar, surtout, qui a été un véritable poison pour les défenseurs adverses et ceux de l’USMA, peuvent en témoigner à ce sujet lui qui leur a marqué un but de déontologie après avoir mis trois défenseurs dans le vent.

Djerrar, Mesfar et Chebira de retour

L’arrière axial reconverti contre le CRB en demi défensif souffre du genou, ce qui le contraint à déclarer forfait pour ce match. Sa blessure n’est pas aussi grave qu’on le pense, puisque quelques jours de repos et de soins suffiront à Guechi pour se remettre sur pied.

Ali Guechi blessé

A. B.

14

Aujourdʼhui à 18h
Première convocation pour Berradja…

MCO - MOB

7e journée

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

www.lebuteur.com

Coup raté

Ligue 1

G Absent durant les six premiers matchs du G championnat à cause d’une tendinite du genou, Seddik Berradja qui est complètement guéri a été retenu pour le match d’aujourd’hui face au MO Béjaïa. Bien qu’il ne soit pas encore à 100% sur le plan physique et compétitif, le joueur par son expérience et sa qualité de meneur d’hommes pourra rendre d’énormes services au groupe par sa présence. Le coach pourrait l’incorporer en seconde période dans les deux cas de figure. Si le MCO est en difficulté, le joueur pourrait faire la décision grâce son expérience et sa vivacité, comme il pourrait stabiliser le jeu de son équipe si elles mènent au score. Donc, la présence d’un joueur de la trempe de Berradja serait très utile dans ce genre de matchs.

G Tout comme Berradja, Mohamed Megherbi qui G s’est blessé peu avant la reprise du championnat avant de déclarer forfait pour tous les matchs du début de saison, vient d’être convoqué pour la première fois cette saison. Mais le joueur ne sera pas d’entrée au cours de cette rencontre.

… Idem pour Megherbi !

evrés de succès depuis cinq matchs d’affilées, les Hamraoua n’ont pas d’autres choix que de renouer avec la victoire, histoire de reprendre confiance et provoquer le déclic psychologique. Alors qu’il se présentait comme un match d’une simple formalité, voici que ce MCO-MOB se transforme en match capital pour les Oranais appelés à s’imposer pour éviter la crise. Il faut dire que le bilan de cinq matchs sans le moindre succès et cette 12e place au classement, a mis

S

Le match qu’il ne faut pas rater pour les Hamraoua !
Heureusement que ce sera le MOB
une certaine pression sur les Rouge et Blanc appelés au moins à gagner ce match et aborder cette mini-trêve de deux semaines à l’aise. Certes, la rencontre de cet aprèsmidi s’annonce comme un match piège par excellence, mais les Oranais ne pouvaient espérer un meilleur adversaire pour renouer avec le succès et retaper leur moral. Les Hamraoua auraient pu hériter d’un adversaire beaucoup plus solide que les Crabes qui viennent de gagner

L’attaque doit bouger

dans la douleur leur premier match et qui vont fouler la pelouse du stade Zabana avec quelques éléments de moins à l’image de Yaya et Mesbah. Si les gars d’El Hamri n’arrivent pas à gagner ce match, il faut reconnaître que l’équipe est à l’agonie. En tous les cas, il n’y a pas mieux que le MOB au stade Zabana, pour que le MCO reprenne le goût du succès.

En l’absence de Bouaïcha encore convalescent, l’attaque oranaise doit réagir ce soir. N’ayant pas marqué le moindre but depuis exactement

335mn, les Hamraoua savent bien qu’il faudra secouer les filets du MO Béjaïa pour espérer gagner ce match. Une mission qui s’annonce difficile mais loin d’être impossible face à une formation du MOB dont le secteur défensif n’est pas vraiment son point fort, puisque les Crabes ont encaissé le but durant les cinq premiers matchs sauf le dernier contre le CRBAF. En somme, toutes les conditions sont réunies pour que le MCO gagne et passe un bon Aïd. Amine L.

Amrane «Si je marque ce soir,
L’attaquant, Farès Amrane est pressenti pour honorer sa première titularisation sous les couleurs du MC Oran en défiant son ancienne équipe, le MO Béjaïa avec laquelle il a grandement contribué à l’accession parmi l’élite. Le joueur n’a pas caché son vœu d’ouvrir son compteur buts, mais ne compte pas exprimer sa joie.

je n’exprimerai pas ma joie»
causette nous a demandé d’oublier ce match et de penser aux prochaines échéances. Je crois que l’arbitre nous a privés d’un résultat positif par ses décisions incompréhensibles, mais bon, disons aussi que nous n’étions pas dans notre jour durant ce match. Toujours est-il que l’équipe reste sur une série de cinq matchs sans succès. C’est inquiétant non ? Non, je ne le pense pas. Il ne faut pas s’alarmer pour autant, car on n’est seulement qu’en début de championnat. L’écart n’est pas important par rapport au peloton de tête. Nous avons largement l’occasion de nous rattraper. Je dirai aussi que les prestations et le rendement souvent convaincants de l’équipe, rassurent nos supporters. Néanmoins, la manière nous importe peu maintenant, car le plus important pour nous est de renouer avec le succès dès ce prochain match contre le MOB. Justement, comment se présente ce match contre le MO Béjaïa ? Ce sera bien évidemment un match difficile dans la mesure où les joueurs du MCO ne connaissent pratiquement pas grand-chose sur le MOB. Je dirai que les joueurs fouleront la pelouse du stade Zabana avec un meilleur mental, suite à leur dernier succès en championnat. Il faudra donc s’en méfier de cette équipe. Ils vont se produire sans la moindre pression, sous la coupe d’un nouvel entraîneur qui saura les motiver davantage. Votre équipe sera toutefois devant l’obligation de la victoire… Nous n’avons pas d’autres choix que de gagner ce match, surtout qu’on reste sur une

G Comme d’habitude, la mise au vert du match G s’est déroulée à l’hôtel Le Président de Maraval. Un hôtel situé à dix minutes seulement du stade Ahmed-Zabana.

Mise au vert à l’hôtel Le Président

G Dahmane, Belarbi, Bouzama, Nessakh, Abdelli, Djahel, Belabbès, Bouterbiat, Dagoulou, Heriat, Aoued, Hichem Cherif,Benyettou, Berradja, Amrane, Kouriba, Naït Slimani, Mokhtar, Benamar.

G

Les joueurs convoqués :

G La direction du club a procédé G jeudi passé au paiement des employés ainsi que les entraîneurs des jeunes catégories. Tout le monde aurait touché un mois de salaire. Chose qui a fait plaisir à certains d’entre eux, surtout que ce salaire est versé à quelques jours de l’Aïd El Adha.

Un mois de salaire pour les employés du club

Comment s’est préparé le groupe pour le match de ce soir ? Disons qu’on avait du mal à reprendre les entraînements après cette défaite concédée à El Harrach, mais l’entraîneur dans un brin de

série de cinq matchs sans le moindre Après succès. Notre situation nous oblige à Djamel renouer avec le succès. Notre public Bouaïcha qui nous a soutenus dans les moqui a déments difficiles, ne tolérera aucun claré forautre faux pas. C’est pourquoi la vicfait au toire est impérative ce soir. milieu de la seCe sera certainement un match maine, les très spécial pour vous qui avez Hamraoua connu des moments agréables devront se passer des services sous les couleurs du MOB ? de deux autres éléments qui ne Je garde d’excellents souvenirs sont pas encore à 100% de leurs avec le MOB, surtout la saison pasmoyens. Il s’agit de Saïdi Lyès et sée où nous avons réalisée une acMohamed Amine Aouamri. cession historique. J’entretiens L’encadrement technique en d’excellents rapports avec les concertation avec le staff médijoueurs et les supporters. Mon seul cal ont décidé de ménager ces problème était avec la direction qui deux élém’a poussé vers la porte de sortie. ments Votre mission sera toutefois de qui aumarquer ce soir… ront désQue voulez-vous que je vous dise ? ormais Je vais défendre crânement les coudeux seleurs du Mouloudia ce soir. Sincèremaines ment, j’ai envie de marquer mon pour se premier but sous le maillot du MCO, rétablir. afin d’être à la hauteur de la confiance placée en moi par tout un club. Si jaAmine L. mais j’arrive à marquer, il est clair que je ne vais pas exprimer ma joie par respect à ce club qui m’a donné la Belabbès, chance de s’illustrer. Megherbi et Abdelli Est-ce que vous allez de retour jouer ce match d’enPour la défense, l’équipe va devoir entrée ? registrer le retour de trois éléments parmi Je pense que c’est l’enla liste des vingt joueurs. Il s’agit de Farid traîneur qui est le mieux Belabbès, Mohamed Megherbi et Mohamed placé pour évoquer l’asAbdelli. Ainsi, c’est Bouterbiat et Belabbès pect tactique. Mais, je me qui doivent former l’axe central de l’équipe. sens prêt à tenir ma place Pour les côtés, il se pourrait bien que et apporter ce plus à Bourzama reste sur le flanc droit lui l’équipe. qui a commencé comme titulaire Entretien réalisé par contre l’USM Harrach. Sofiane B.

Aouamri et Saïdi forfaits

En plus de Bouaïcha

Coup de pied

Aujourdʼhui à 18h

MCO-MOB
7e journée

On attendait Mourad Berrefane, et c’est finalement Mustapha Zaïdi qui séduit au MO Béjaïa au poste de gardien de but. Cet après-midi, il sera appelé à tenter de préserver sa cage face à des attaquants du MC Oran capables du meilleur comme du pire. C’est ce qui le pousse à être optimiste pour le match. Comment voyez-vous votre match contre le MC Oran ? Nous visons la victoire, rien de moins. Nous voulons confirmer le succès du week-end passé contre le CRB Aïn Fekroun. Dans un contexte pareil et dans un match pareil, peu importe la manière. Le plus important est d’engranger les points afin de nous débarrasser définitivement du complexe des mauvais résultats à l’extérieur. Donc, vous êtes décidés à gagner ? Oui, nous le sommes. De plus, la direction du MOB a tout fait pour nous mettre dans les meilleures conditions, notamment en nous envoyant à Oran par avion afin que nous ne soyons pas épuisés par le déplacement. Vraiment, nous sommes déterminés à faire un grand coup. Etant originaire de Relizane, vous devez avoir une idée sur le MC Oran. Qu’avez-vous à dire de cette équipe ? Le MCO jouit d’une grande popularité dans tout l’ouest du pays. Ses joueurs jouent sous une grande pression. Or, le MOB est tout aussi habitué à la pression, ce qui fait que nous évoluerons dans des conditions auxquelles nous sommes habitués. Nous jouerons donc sans complexe en tentant de revenir avec un bon résultat du stade de Zabana. Le nouvel entraîneur, Abdelkader Amrani, ne vous connaît pas assez bien. Comment voyez-vous la concurrence sous cette nouvelle donne ? La concurrence ne peut qu’être bénéfique pour les joueurs. Chacun de nous n’a qu’à monter ce qu’il vaut et c’est au coach, qui nous suit de près, de déterminer qui est le plus à même d’être utilisé. Il a une méthode de travail très particulière, avec un sens aigu de la communication. Il nous parle beaucoup, soit pour nous conseiller ou pour nous motiver. Les supporters du MOB étaient très en colère envers l’équipe, mais à présent qu’il y a eu une première victoire, ils attendent la confirmation… C’est vrai que les supporters étaient en colère et nous les comprenons. Il n’y avait pas de résultats et ils avaient fini par nous boycotter. Aujourd’hui, je pense que leur colère est tombée et je suis sûr qu’ils seront de nouveau présents pour nous soutenir. Ce sont des supporters fidèles et je sais qu’ils ne nous laisseront jamais tomber. Un autre bon résultat à Oran les convaincra définitivement de revenir au stade. Nous avons besoin d’eux, surtout que nous sommes appelés à jouer trois matches de suite au stade de l’Unité-Maghrébine contre le CRB, la JSMB et l’ESS. Lors du match face à Aïn Fekroun, j’étais surpris en entrant sur le terrain. Je n’avais pas reconnu le stade en voyant les gradins vides. Je leur dis donc : revenez en force lors des prochains matches et nous ne vous décevrons pas ! Entretien réalisé par F. Natouri

«Nous jouerons pour gagner, point»

Amrani misera sur les balles arrêtées Zaïdi
www.lebuteur.com
Samedi 5 octobre 2013

Ligue 1

N° 2426

15

L

e MO Béjaïa sera appelé aujourd’hui à confirmer sa première victoire réalisée la semaine passée en défiant le MC Oran au stade Zabana. Ce sera le premier match que coachera le nouvel entraineur, Abdelkader Amrani, qui a entamé sa mission officiellement au début de la semaine, en compagnie de l’adjoint qu’il a ramené, Lyès Arab, après le départ de l’intérimaire Faouzi Moussouni. Pour sa grande première, il compte jouer la victoire tout en utilisant une tactique prudente en tenant compte des forces de son équipe.

buté le match face au CRB Aïn Fekroun qui sera reconduit aujourd’hui. Ainsi, c’est Mustapha Zaïdi qui sera vraisemblablement dans le but puisqu’il a, jusquelà, mieux convaincu que Mourad Berrefane. La défense devrait être constituée de Bahri à droite, Bendjenine à gauche et Khedis et Chebana dans l’axe. Ces hommes devraient subir le poids du match, du moins durant le premier quart de la partie, vu que le MCO pressera certainement dès les premiers instants du match.

la fin de la séance d’entraînement de l’après-midi de jeudi, l’entraîneur adjoint du MO Béjaïa, Lyès Arab, a bien voulu faire le point sur la situation de l’équipe avant son match contre le MC Oran, vu que l’entraîneur principal, Abdelkader Amrani, s’est excusé en évoquant une fatigue. «Cette semaine a été celle de la découverte pur le nouveau staff technique. Après avoir eu une petite idée à partir de la tribune lors du match face au CRB Aïn Fekroun, nous avons vu les joueurs à l’œuvre durant les entraînements et surtout lors du match amical disputé mardi contre le CRB Aokas au cours duquel l’entraîneur a donné sa chance à tout le monde afin de connaître la valeur de chaque joueur et préparer l’équipe la plus équilibrée et complémentaire possible», a-til expliqué.

A

Arab : «Les Oranais ne sont pas sereins, nous devons en profiter»
pas facile, mais j’y crois et les joueurs y croient également. La victoire du week-end passé a soigné le moral de l’équipe et boosté leur confiance alors qu’à l’inverse, les joueurs du MCO vivent sous pression après trois matches sans victoire et ne sont pas très sereins. Le MOB tentera de profiter de cette situation pour gagner car c’est notre objectif : ramener la victoire d’Oran. Il n’est pas question de jouer juste pour limiter les dégâts», poursuit-il. «Il nous faut un bon résultat avant d’affronter le CRB, la JSMB et l’ESS» Pour l’entraîneur adjoint du MOB, un bon résultat à Oran n’est pas nécessaire uniquement sur le plan comptable. Il peut avoir d’autres conséquences positives sur l’équipe : «Dites-vous bien qu’après ce match, une série de trois confrontations très difficiles nous attend. Nous aurons à recevoir le CR Belouizdad, puis à affronter la JSMB en derby à Béjaïa, avant d’accueillir l’ES Sétif chez nous. Pour aborder cette série, il nous faut un moral au beau fixe et c’est un résultat probant à Oran qui pourra soigner davantage notre moral et renforcer notre confiance.» «Dans les 9 matches qui restent de l’aller, nous voulons récolter 18 ou 19 points» La confiance sera nécessaire pour aborder les 9 matches qui restent de la phase aller. Des rencontres qu’il faudra bien négocier avec l’effectif disponible avant de pouvoir recruter des renforts durant le mercato : «Notre objectif est de récolter 18 ou 19 points lors de ces 9 matches. Ce serait une moisson intéressante qui nous permettrait d’aborder la phase retour avec plus de sérénité. L’entraîneur Amrani est confiant quant à la capacité de l’équipe de récolter ce nombre de points. Il ne cesse de répéter aux joueurs que son expérience lui a appris que toutes les équipes de la Ligue 1 se valent et que la différence sur le terrain se fait par la hargne, la discipline et la volonté de vaincre.» «Amrani et moi connaissons bien le MCO» Un paramètre peut jouer en faveur du MOB lors de ce match face aux Oranais : Amrani et Arab connaissent bien l’adversaire : «Amrani est de Tlemcen et je suis de Mascara, ce qui fait

Zaïdi, Bahri, Boudjenine, Khedis, Chebana, Ferhat, Yettou, Dehouche, Rahal, Nemdil, Semani.

L’équipe probable

Lors de la séance d’entraînement de jeudi, Amrani a beaucoup insisté sur les balles arrêtées. D’ailleurs, il a fait faire à ses joueurs des exercices diversifiées sur tous les types de balles arrêtées (coups francs plein axe, coups francs sur les côtés, corners) et de tous les angles et côtés. Il misera sûrement sur cette arme pour surprendre la défense oranaise, tout comme sur les contre-attaques, autre option qu’il a travaillée. A chaque récupération de ballon des défenseurs, il demandait aux milieux de terrain de se projeter rapidement vers l’avant en mouvement, avec permutations et décalages.

Les contreattaques travaillées à l’entraînement

Au milieu du terrain, les choses sont plus indécises. Si le milieu récupérateur Ferhat et l’ailier droit Rahal sont certains de jouer, vu qu’ils sont très en forme, on ne connaît pas encore l’identité des trois autres milieux qui seront utilisés. Dans le cas où Amrani prônerait la prudence, il devrait choisir deux autres milieux récupérateurs entre Yettou, Dehouche et le capitaine d’équipe, Akrour. Pour le poste d’ailier gauche, le choix se révèle difficile entre Betrouni et Nemdil qui sont d’égale valeur.

Ferhat et Rahal certains, indécision pour trois postes

Pour ce match, tout porte à croire qu’à un élément près, c’est le onze ayant dé-

Pas de changement en défense

Pour ce qui est de l’attaquant de pointe, tout porte à croire que la confiance sera renouvelée à Semani, auteur du but victorieux contre le CRB Aïn Fekroun la semaine passée. Ce sera au détriment de Boulaînceur, théoriquement plus expérimenté, mais qui n’est pas arrivé à s’imposer depuis le début de la saison. Suivant le principe qui veut qu’on ne change pas une équipe qui gagne, on ne peut pas changer un attaquant qui marque, d’où la préférence pour Semani.

Semani plutôt que Boulaïnceur en attaque

F. N.

que nous connaissons bien le MCO. Cette équipe a, certes, connu des changements dans son effectif, mais l’ossature est restée la même. De même, le fond de jeu de l’équipe est connu car la plupart des joueurs sont issus de la ville, avec un style de jeu similaire. Cette connaissance de l’adversaire pourrait jouer en notre faveur. Nous avons mis au point un plan de jeu susceptible d’annihiler les points forts du MCO.»

«Nous comptons surprendre les Hamraoua» Sur le match de cet après-midi à Oran face au MCO, Arab se montre plutôt optimiste : «Nous jouerons avec l’intention de surprendre notre adversaire chez lui. Je sais que ce ne sera

«Nous travaillerons avec ce qu’on a sous la main, mais il faudra du renfort au mercato» Lyès Arab n’a pas voulu évoquer d’ores et déjà le mercato d’hiver, même s’il a quand même sa petite idée sur les besoins de l’équipe : «C’est prématuré d’en parler, mais il est vrai que le début de saison et le match amical contre le CRB Aokas ont démontré que le groupe a besoin de quelques renforts. Là, Abdelkader Amrani va faire avec les éléments qu’il a sous la main en essayant de réaliser les meilleurs résultats possible et, une fois la phase aller terminée, nous décideront des postes à pourvoir après une étude minutieuse.» F. N.

16

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

www.lebuteur.com

Coup raté

USMA

Arbitres : Haimoudi-Chial-Rezguane Affluence : nombreuse

1

Ligue 1

Stade : Omar-Hamadi Bologhine

CSC

Avertissements : Chettal (42’) (USMA) ; N’gomo (52’) Boucherit (73’) (CSC) Buts : Chettal (1’) (USMA) ; Boulemdaïs (45’) (CSC)

USMA : Zemmamouche, Ferhat, Benmoussa, Meah, Chafaï, Laïfaoui (cap) (Bouazza 46’), El Orfi, Bouchama, Gasmi (Benaldjia (80’), Andria, Chettal (Ziaya 62’) Entraîneur : Courbis CSC : Cédric, Boulahia, Berthe, Allegue, Maïza, Boucherit (cap), N’gomo (Bezzaz 75’), Zerdab (Bahloul 66’), Naït Yahia, Houri (Sameur 82’), Boulemdaïs. Entraîneur : Garzito

1

Chettal

n match avancé de la 7e journée du championnat de Ligue 1, le choc, qui a mis aux prises deux équipes du haut du tableau, s’est terminé sur un résultat d’un but partout. Ainsi, assez performante en dehors de ses bases, l’USM Alger, qui a été déjà battue at home par le CABBA (1 à 3), enchaîne par une autre contre-performance au stade Omar-Hamadi. Dans cette première mi-temps, l’USMA et le CSC se sont voués à une bataille tactique où chacune des deux équipes tentaient de limiter les espaces au milieu de terrain à son adversaire. Il faut dire que l’enjeu de la rencontre l’a remporté sur le beau jeu. L’ouverture du score hâtif de l’USMA a eu aussi comme effet de tuer un petit peu le rythme de ce duel entre prétendants. L’égalisation clubiste, intervenue à la toute dernière minute de la première période, était certes inattendue mais pas du tout usurpée tant les Algérois n’ont jamais été en mesure de plier le résultat de ce match devant leur public. 37’’, Chettal lance le match D’entrée, l’USM Alger presse son adversaire et parvient dès la première minute de la rencontre à trouver la faille dans cette défense constantinoise, peu vigilante sur cette ouverture du score signée par le jeune Djamel Chettal. Grâce

E

Le syndrome de Bologhine !
à sa bonne lecture de jeu, il profite d’une passe malencontreuse en retrait, de l’un des défenseurs clubistes, pour aller battre le gardien Cédric Si Mohamed de près. 45’ Boulemdaïs refroidit Bologhine Alors que l’on se dirigeait droit vers une avance logique des Usmistes, dans cette première mi-temps, Boulemdaïs surgit quelques instants avant la pause pour remettre les pendules à l’heure. Sur un mauvais alignement de la défense usmiste, le buteur du CSC, qui a bien senti le coup, hérite d’un ballon mal renvoyé par la défense de l’USMA, contrôle bien le cuir et ajuste du droit l’infortuné Zemmamouche. Un but qui a refroidi les ardeurs des fans Rouge et Noir. Andria et Benmoussa tentent, Si Mohamed sur ses gardes A la reprise, le coach Roland Courbis effectue des changements plus offensifs. Il incorpore Bouazza Feham à la place de Laïfaoui et fait rentrer Ziaya à la place de Chettal à la 62’. Seulement, devant la solidité du bloc constantinois, les actions vont, comme en première période d’ailleurs, se faire très rares dans cette seconde mi-temps. Il a fallu donc attendre cette frappe lointaine et précise d’Andria qui trouve l’excellent Si Mohamed sur ses

«Le résultat du match a gâché ma joie»

LE CHIFFRE

Résultats de la 7e journée de Ligue 1

C l a s s e m e n t

USM Alger

1-1

CS Constantine

avait hors jeu sur le but du CSC»
«Je n’ai pas compris pourquoi mes joueurs se sont repliés après l’ouverture du score»

Courbis «Pour moi, il y

gardes. Quelques instants plus tard, Benmoussa, le spécialiste des balles arrêtées, exécute un coup franc bien botté qui trouve Si Mohamed à la parade. 60’ Zerdab rate l’action du match ! Trois minutes après, Karim Naït Yahia réalise un bon travail sur le flanc gauche et d’une belle pichenette, il trouve son camarade Zerdab. Ce dernier tente une reprise instantanée de volée mais sa frappe rate complètement le cadre (60’). C’était osé de la part de l’ex-Béjaoui pour ponctuer cette belle action clubiste, mais ça manquait terriblement de précision pour faire mouche devant les buts de Zemmamouche. Ziaya manque de peu le cadre Intronisé en milieu de seconde période à la place du jeune Chettal, l’attaquant usmiste Abdelmalek Ziaya ne tarde par à se montrer dangereux. En effet, quelques secondes après son entrée en jeu, l’ex-Sétifien a failli se mettre en évidence. Bien placé à l’entrée de la surface, Ziaya trompé par un rebond, parvient quand même à placer un joli plat du pied qui a frôlé la transversale. Bezzaz tente le hold-up, Zemmamouche s’interpose Yacine Bezzaz, auteur d’un slalom dans la surface adverse, adresse un tir à ras de terre, mais il n’était pas assez puissant pour inquiéter Zemmamouche. Et c’est sur ce score d’un but partout que l’irréprochable Haïmoudi siffle la fin de la rencontre. Adel Cheraki

L’auteur du but le plus rapide de la saison, inscrit après 37 secondes, a déclaré en fin de match : «Je suis content d’avoir marqué ce premier but avec l’USMA, mais comme vous devriez le savoir, j’aurai aimé que ma joie soit complète avec une victoire au bout. Malheureusement, ça n’a pas été le cas. Je suis déçu du résultat, parce qu’on n’a pas gagné. On espère faire mieux prochainement, inch’Allah.»

Le CS Constantine, qui a tenu bon encore une fois hier face à l’USMA en allant chercher le point du nul de son déplacement à Alger, reste invincible depuis plusieurs semaines. Les Clubistes préservent ainsi une vulnérabilité qui dure depuis 23 matchs.

23

Garzito :

«On savait que ce match allait être très difficile face à un concurrent direct qui joue tout comme nous les premiers rôles. Je pense qu’on a pris un bon point. Cela prouve qu’il y a un bon travail qui est en train de se faire. Je pense aussi que cela signifie qu’on est sur la bonne voie, parce que j’imagine que ce n’est pas facile d’accrocher l’équipe de l’USMA chez elle. Maintenant, il faut nous laisser travailler tranquillement.»

«Maintenant, laissez-nous travailler tranquillement»

Le jeune Djamel Chettal, qui venait d’enregistrer sa première titularisation, a profité d’une mésentente dans l’axe de la défense constantinoise, pour aller planter sa première banderille de la saison. Le jeune espoir de l’USM Alger venait aussi de marquer le but le plus rapide de la saison, signé après 37 secondes de jeu.

Chettal marque le but le plus rapide de la saison

TOP ³

Le milieu de terrain défensif de l’USM Alger, Nassim Bouchama, a disputé la rencontre d’hier avec un genou bandé. L’ex-joueur du Mouloudia d’Alger se plaignait de douleurs.

Genou bandé par Bouchama

«Pour moi, sur le but du CSC, il y avait une position de hors jeu, mais bon, on va le revoir, j’espère que ce n’est pas le cas parce que je n’ai pas envie de souffrir encore trois jours d’un ulcère. Après, je pense qu’on aurait pu prétendre à gagner ce match. Vu la physionomie du match, on méritait mieux, tant on a dominé cette rencontre.»

La rencontre U21 USM Alger-CS Constantine, jouée hier, s’est terminée sur un score net et sans appel en faveur des Algérois. Les Rouge et Noir, nettement supérieurs, ont administré une leçon de football à leurs adversaires avant de l’emporter 5-0.

U21 L’USMA étrille le CSC 5-0

En dépit de leur grande débauche d’énergie, les joueurs de l’USM Alger n’ont pas trouvé d’yeux à certains fans usmistes exaspérés par ce résultat nul concédé face au CSC. Pris à partie, les camarades de Bouchama ont été insultés par leurs fans.

Les joueurs usmistes insultés

FLOP

17h CRB-JSS MCO-MOB 18h CRBAF-USMH 16h 17h45 ESS-MCA 18h ASO-JSK 16h RCA-CABBA 18h JSMB-MCEE

Rencontres

Programme dʼaujourdʼhui
Arbitres ARAB ACHOURI AOUINA.S GHORBAL AMALOU BICHARI BACHIR DILMI BOUGHERARA BENAISSA SERRADJ AZRINE GOURARI ABID 1ers assistants

Celui qui était tout le temps chahuté par le public de Bologhine a eu droit hier à un accueil des plus chaleureux. Abdelmalek Ziaya a été scandé longuement par ses fans.

Chaleureux accueil pour Ziaya

Comme cela est devenu de coutume à Bologhine, les supporters de l’USMA ont fait un superbe tifo dans lequel ils ont tenu à remercier l’ensemble des supporters des équipes algériennes de football pour leur soutien. «Merci à tous les supporteurs DZ qui ont soutenu les Usmistes», pouvait-on lire.

Le tifo sympa des Usmistes

BAAZIZ ZID AOUINA.F CHARCHAR BOUNOUA SALAOUADJI HADJ SAID

2es assistants

«Après l’ouverture du sore, je n’ai pas trop compris pourquoi mes joueurs sont revenus en arrière, à croire qu’il restait 3 minutes à jouer. La déception est là, mais il faudra attendre encore le match retour pour savoir qu’est-ce qu’on pourra faire face au CSC. Maintenant, je pense que ça reste jouable. Je pense qu’on a manqué d’efficacité et de maîtrise à l’approche des 30 derniers mètres.» A. C.

El Orfi dans un rôle plus avancé

Hocine El Orfi est revenu dans le onze de base du coach Courbis. D’habitude titularisé comme milieu défensif, cette fois-ci, il a été aligné dans un rôle plus offensif pour remplacer Djediat, absent.

Les familles des deux victimes du drame du 5-Juillet ont été honorées. Les représentants des deux victimes, munis d’un cadre photo des deux défunts, ont effectué, sous un tonnerre d’applaudissements, un tour d’honneur avant de prendre place dans la tribune officielle.

Les familles des victimes du 5-Juillet honorées

³

Ouznadji, le héros local de l’USMBA !
USMBA 1 - WAT 0
Stade : 24-Février-56 (Bel Abbès) Arbitres : Abid Charef, Benzin, Lakhal. Affluence : nombreuse Avertissements : Ghazali (58’), Medahi (80’) (USMBA) ; Mebarki (39’) (WAT) Buts : Ouznadji (30’) (USMBA) USMBA : Ferradji, Benayada, Djilali Yahia, Belkaid, Bengourine, Guariche, Achiou, Bounoua (Attek 65’), Benguerfi, Ouznadji (Haoua 85’), Ghazali (Medahi 76’) Entraîneur : Bira WAT : Benmoussa, Kada-Benyacine, Mebarki, Messaoudi, Layati, Rennane, Dif (Chaouti 79’), Tiouli, Khaled Fouaz (Zenasni 79’), Rabta (Taouil 56’), Tebbal Entraîneur : Neghiz GDevant une affluence presque record, le derby de l’Ouest entre l’USMBA et le WAT a tenu toutes ses promesses, avec du spectacle dans les tribunes entre les deux galeries, mais aussi sur le rectangle vert. En effet, dès la 2’, les locaux ont tenté de tromper la vigilance du portier Sofiane Benmoussa, par l’intermédiaire de Bengourine, d’une frappe puissante mais non cadrée, avant que Bounoua ne pousse le portier widadi à dévier un nouveau tir en corner à la 5’. En refusant de subir le jeu, les Widadis ont tenté de marquer suite à un corner botté par Rabta une minute plus tard, sauf que la tête de Mebarki n’a pas

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

G

Neghiz : «Il ne faut pas avoir honte de cette défaite»

trouvé la lucarne. A la 9’, et lors d’une contre-attaque éclair, le milieu offensif Khaled Fouaz a trop hésité au moment de défier seul le portier Ferradji, avant de voir le défenseur Belkaid venir éloigner le danger. A la 29’, le WAT a de nouveau raté une belle opportunité de scorer par l’intermédiaire de Khaled Fouaz qui a loupé une nouvelle fois son duel avec l’ancien portier de l’ESS, en permettant aux locaux d’amorcer une contre-attaque une minute plus tard, qui a permis au buteur vedette de l’USMBA, Ouznadji, d’inscrire l’unique but de la rencontre, après un excellent travail individuel avant d’armer sa frappe en secouant les filets adverses. En seconde période, l’ancien attaquant

de l’USMA a failli s’offrir un doublé dès la 46’, suite à une bonne passe de Ghazali dans la surface de réparation, sauf que le défenseur Kada-Benyacine a réussi à écarter le danger. Deux minutes plus tard, et suite à un coup franc botté de Tiouli, l’ailier offensif widadi, a poussé le portier Ferradji à sortir le grand jeu pour dévier le cuir. Malgré les changements effectués par le coach Neghiz pour tenter de revenir au score, l’USMBA a réussi la très bonne opération du jour, en s’offrant le derby de l’Ouest, grâce à son buteur vedette Ouznadji, en méritant amplement son statut de leader après sept journées de l’entame du championnat. O. R. B. A.

Hellal répond à Merazka
CAB 1 - MSPB 1
Stade : 1er-Novembre (Batna) Affluence : record Arbitres : Bousfer, Hassi, Shamby Buts : Merazka (54’) (CAB) ; Hellal (85’) (MSPB) Avertissements : Bakhtatou (17’, 35’), Benhabrou (34’), Sayeh (59’) (MSPB) ; Cherifi (17’) (CAB) Expulsions : Bakhtatou (35’), Bacha (90’+7) (MSPB) ; Ziad (90’+7) (CAB) CAB : Khalfa, Soualah, Cherifi (Abdemalek Bitam 46’), Messali, Aberrezak Bitam, Kebia, Ziad, Djerbou, Merazka (Hadi Adel 80’), Rebgui (Aghiles Fergani 79’), Hadjidj Entraîneur : Fergani MSPB : Benmalek, Haddad, Ziadi, Sayeh (Hellal 79’), Benhbarou, Arras (Rihani 73’), Benmansour, Bacha, Lemouadaa (Benchaira 73’), Guerrab, Bakhtatou Entraîneur : Abdesmad GLe stade du 1er-Novembre de Batna n’a pas vécu une telle affluence depuis près de deux ans à l’occasion du derby qui avait opposé les deux équipes en Ligue 2. Et cela ne déplaira pas à Zou, le responsable de l’OPOW. Le stade est plein à craquer. Les responsables du stade en collaboration avec le service d’ordre ont pris le soin de séparer les deux galeries. Le CAB monopolise le ballon, en première mi-temps. Mais les occasions ne sont pas nombreuses. 32’, frappe de Djerbou, Benmalek boxe le cuir et sauve ses bois.

«Ce revers ne devra pas nous démoraliser, car il ne faut nullement avoir honte de perdre face au leader chez lui et devant son public, même si nous avons fait le déplacement à Sidi Bel Abbes avec la ferme volonté de réussir un probant résultat. Le but encaissé en début de première période a faussé nos calculs, même si nous avons tenté de revenir dans le match mais sans pour autant trouver la faille.»

«Je tiens à féliciter mes joueurs après ce succès assez précieux, où ils ont tenu à appliquer les consignes tactiques, en marquant le premier but assez rapidement dans le match. Ce n’est nullement évident de battre une solide équipe du WAT, qui n’a pas perdu le moindre match depuis le début de saison, et c’est pour cela qu’il faut retenir avant tout les trois points, tout en espérant que la situation financière soit nettement meilleure à l’avenir.»

Bira : «L’essentiel dans un derby, ce sont les trois points»

Chaleureuses retrouvailles entre Bira et Neghiz Malgré le grand enjeu de ce derby, les deux entraineurs ont tenu à donné une leçon de fair-play aux joueurs mais surtout aux supporteurs. En effet, le coach Bira et son homologue du WAT, Nabil Neghiz, ont longtemps discuté avant la rencontre, en montrant une grande complicité entre eux. O. R. B. A.

2000 supporteurs widadis ont fait le déplacement Vu la courte distance qui sépare les deux villes, le public tlemcénien a décidé de faire le déplacement en force à la ville de Sidi Bel Abbes, en notant environ 2000 fervents supporteurs widadis, qui ont assisté à ce derby depuis les gradins du stade 24-Février-56.

Ghazali a retrouvé ses ex Si du côté du WAT ce derby de l’Ouest a été l’occasion pour le duo Kada-Benyacine et Benmoussa de retrouver certains de leurs anciens coéquipiers de la saison dernière, du côté de l’USMBA, ce rendez-vous a permis aussi à l’attaquant Youcef Ghazali de retrouver les Widadis, lui qui a fait une bonne partie de la préparation estivale avec les Bleu et Blanc.

La patte de

Mekhazni

MCS 2 - USC 1

17

GEn recevant l’USC chez elle et sous la conduite de son G nouvel entraîneur Mohamed Me-

Stade : 13-Avril-1958 (Saïda) Affluence : moyenne Arbitres : Bouzerrar, Kadem, Sellah Avertissements : Motrani (30’), Mohamed Rabeh (51’), El Hadjari (62’) (MCS) ; Khiat (60’), Yidiou (82’,) Bouazziz (87’) (USC) MCS : Naïli, El Hadjari, Ferlloul, Bekhtaoui, Belahouel, Kebaïli (Kadous 80’), Mohamed Rabeh, Guenifi (Soudani 67’), Boukhari, Baaouche (Addadi 64’), Motrani Entraîneur : Mekhazni USC : Boufenache, Khiat, Fegas, Bouazzi, Yidiou, Mehimmed, Bouadbdellah (Moussi 46’), Djebbar (Goumidi 46’), Boulaiouid, Youcef, Khodja Laïb (Garah 85’). Entraîneur : Prodan

khazni, les Saïdis ont réussi leur coup en arrachant cette première victoire à domicile, malgré un début timide de leur part. Ils ont su concrétiser leur domination à la 23’ : Mohamed-Rabeh, d’un centre tir enveloppé, met le ballon dans la lucarne sur un corner. Après ce but, Saïda s’est contentée de gérer le reste de la première mi-temps. A la 62’, Moussi égalise pour l’USC après une main dans la surface. Il aura fallu attendre la 86’ pour voir Kadous servir Boukhariou qui, d’un geste technique, s’est débarrassé de Bouaziz avant de crucifier le gardien de l’USC. Après ce but, les Saïdis ont géré aisément le reste de la rencontre jusqu'au sifflet final de l’arbitre.

Fergani : «Je quitte le CAB» «On a dominé le match et on aurait pu marquer deux buts. Malheureusement, mes joueurs n’ont pas su concrétiser les occasions qu’ils se sont créées. L’adversaire s’est contenté de marquer la seule occasion qu’il s’est offerte. J’annonce ma démission. J’en ai parlé avec le responsable du CAB. J’ai expliqué que quelle que soit l’issue du résultat, je quittais mon poste. Je laisse une équipe d’avenir et je suis convaincu que si on s’en occupe bien, elle retournera très vite en Ligue 1. Je donnerai les explications de cette démission dans les jours à venir.»

Médéa
OM 3-USMMH 0
Amar B.

puissance trois !

G

Deux protestations de Bakhtatou et une expulsion à la 35’ Le Mouloudia local répond par des contres. Comme ce coup franc de Lemouadaa. Ziadi coupe la trajectoire du ballon de la tête qui passe à côté des buts de Khalfa. Mais avant cette occasion, on enregistre une expulsion de Bakhtatou, le milieu de terrain du MSPB écope d’un premier carton à la 17’, à la suite d’une protestation. Il récidive à la 34’. Bousfer le renvoie aux vestiaires. Diminué par cette expulsion, le Boubiya se replie en défense. En 2e mi-temps, Merazka débride la situation au profit de son équipe. 54’, un mauvais renvoi de Benmalek atterrit dans les pieds de l’attaquant du CAB qui ouvre la marque pour son

équipe. 63’, jets de projectiles sur l’arbitre assistant et arrêt de 10 minutes L’ouverture du score par le CAB n’était pas pour plaire aux supporters du MSPB. L’arbitre assistant est houspillé à chaque fois qu’il lève son drapeau. A la 63’, Bousfer est obligé d’arrêter le match. On palabre près d’une dizaine de minutes, avant que les esprits ne se calment et que le jeu reprenne. 85’, Boubiya revient à la marque malgré son infériorité numérique. C’est Hellal qui venait de pénétrer sur le terrain qui marque de la tête. Dans les derniers instants du match, Ziad et Bacha sont expulsés à la suite d’un échange de coups. Yazid A.

Magra lui succède Ali Fergani ayant démissionné, son successeur a été vite trouvé. Il s’agit de Magra qui prendra ses fonctions dimanche, à l’occasion du premier entraînement de la semaine.

Nezzar : «Fergani a failli tactiquement comme à chaque fois et assume ce semi-échec» «Je ne comprends pas qu’un entraîneur puisse annoncer sa démission quelques heures avant le début du match aussi important. Le MSPB a joué près d’une heure à dix et malgré cela, notre équipe n’a pas su marquer d’autres buts. Je mets ce semi-échec sur le dos de Fergani. C’est à cause de lui si nous n’avons pas gagné le derby. On dit que la 2e mi-temps est celle de l’entraîneur et en 2e période, on n’a rien vu. Tactiquement, c’était nul. Et c’est comme ça depuis le début de la saison. Trois défaites à l’extérieur et quand on réussissait à gagner, c’était sans convaincre.»

G

Stade : Imam-Elyes (Médéa) Affluence : nombreuse Arbitres : Sadji, Oukil, Miraoui Buts : Belhamri (65’) (OM), Abed (4’), Djabali (49’) (USMMH) Avertissements : Mezazing (65’)(USMMH), Moundji (54’) (OM) OM : Benmeddour, Belhamri, Benchargui, Abed (Brecil 67’), Djabou, Ammoura, Bouabdellah, Tchico (Benaïssa 87’), Djabali, Moundji (Hebbache 74’) Maâziz Entraîneur : Khezzar USMMH : Boukacem, Boughendja, Yaghni, Reguedi, Rebbah, Kadi, Ben Malek, Khiter (Mizazigh58’), Maâyouf (Sahoui 68’), Louz (Meslou 74’), Hemrat Entraîneur : Boumachouk GL’Olympique Médéa n’a fait qu’une bouchée de son hôte du jour, l’USMM Hadjout. Les locaux ne se sont pas contentés de plus d’un score étriqué, puisqu’ils ont planté trois banderilles. Et ce n’est sans doute pas cher payé, compte tenu de la physionomie de la partie, dominée de la tête et des épaules par une équipe de Médéa, fugace à souhait. Les trois buts de la partie furent l’œuvre de Belhamri (65’) (OM), Abed (4’), Djabali. Un avertissement pour ABS qui a bien des soucis à se faire. N.B.

18

Si la démission d’Akli était prévisible, celle d’Ifticen est du moins étrange. Les deux entraîneurs ont dû zapper en fin de match la traditionnelle déclaration d’après-match. Pis, une mêlée générale a caractérisé le vestiaire de l’ES Mostaganem, contraint la police présente au stade Brakni à intervenir afin de remettre de l’ordre. Devant cette bagarre générale interne, l’entraîneur a annoncé sa démission, somme toute logique, puisque Akli avait déjà menacé de jeter l’éponge en cas de défaite à Brakni.

Blida crucifie Mosta
USMB 4 - ESM 0
Akli démissionne Ifticen lui emboîte le pas

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Balegh offre un précieux

succès aux Asémistes
Stade : Habib-Bouakel (Oran) Affluence : faible Aarbitres : Brahimi, Semsoum, Chebbalah Avertissement : Zidane (33’), Balegh (53’) (ASMO) ; Lahcène (45’), Djahel (78’) (ASK) Expulsion : Zidane (50’) (ASMO) But : Balegh (84’) (ASMO) ASMO : Mezaïr, Benayada, Bensaci (Ousmaïl 75’), Meguenni, Zidane, Tahar, M. Belalem, Boudoumi, Hamidi (Mellal 65’), Benkablia (Bentiba 79’), Balegh Entraîneur : Mouassa ASK : Kehal, Bendridi, Zaâlani, Mellouli, Lahcène, Djahel (Abbès 86’), Herbache, Zmit, Zellami, Djamaouni (Seddik 86’), Ouhedda (Kitouni 86’) Entraîneur : Zekri

ASMO 1 - ASK 0

Ligue 2

Censé être heureux suite à la large victoire de son équipe, Ifticen a surpris tout le monde en annonçant lui aussi sa démission. Alors qu’on s’attendait à ce qu’il évoque la manière avec laquelle son équipe à disposer de l’ES Mostaganem, Ifticen a évoqué sa démission sans pour autant expliquer les raisons de cette décision. Selon nos sources, c’est un différend qui a éclaté entre le technicien et sa direction. On y reviendra.

C’est un fait pratiquement unique dans les annales de notre football. Un entraîneur qui démissionne après que son équipe a gagné un match de championnat par 4 à 0. C’est ce qui s’est produit hier à la fin de la rencontre USMB-ESM. Ifticen, le coach de Blida, a jeté l’éponge sans donner la moindre explication. Le président de l’USM Blida, Mohamed Zaïm, se dit surpris par la déclaration de son entraîneur Ifticen qui a décidé de jeter l’éponge. «Personnellement, je n’ai eu vent de cette démission qu’à travers les ondes de la radio. A que je sache, c’est la direction qui l’a engagé, c’est donc à elle qu’il doit annoncer sa démission», affirme le premier responsable de Blida à partir de l’étranger avant d’ajouter : «Nous avons fait quelques reproches à l’entraîneur concernant le match de Hadjout et Annaba. Sinon nous n’avons aucun problème avec lui.»

Ifticen : «C’est fini, je suis démissionnaire»

Zaïm : «Ifticen ne nous a rien signifié»

Stade : Merouana Affluence : moyenne Arbitres : Bessiri, Meknous et Benali Buts : Boutemdjat (61’) (ABM), Bakhti (1’) (USMAn) Avertissements : Boukhalfa (68’), Zekri (84’) (ABM), Tiab (75’), Rahmani (84’) (USMAn) ABM : Zeghba, Hamadache, Khenab (Ibrahim Salem 76’), Lablalta, Aouef, Abbaz (Boukhanchouche 66’), Mibaraki, Benzekri, Boutemdjat (Zekri 84’), Belounesse, Boukhalfa Entraîneur : Ghimouz USMAn : Rahmani, Amari, Zemouchi, Boutabia, Debous (Kanouni 55’), Bouzidi, Athmani (Deghmani 78’), Abed, Bakhti,Tiab, Loucif Entraîneur : Latrèche Ce match entre deux équipes mal classées a été chaud et bien disputé. Le match commence par un scénario inattendu. Contre toute attente, les visiteurs annabis ont fait une entrée de match tonitruante. L’homme en forme du moment à l’USMAn, Bakhti, profite d’une bourde de la défense locale.

ABM 1 - USMAn 1 Merouana perd deux points

Stades : FrèresBrakni (Blida) Affluence : moyenne Arbitres : Merbiche, Benhamidouche, Ikachida Avertissements : Lahmar (19’), Aouameur (36’) Kechaïri (39’), Harizi (56’) (ESM) ; Mellika (21’) (USMB) Expulsion : Harizi (57’) (ESM) Buts : Bentabet (52’ csc), Gaïd (55’, 75’), Osmane (82’) (USMB) USMB : Khelladi, Bedrane, Belhaoua, Belhadj, Naâmani, Belhocine, Bendiaf, Mellika (Ouaïl, 26’), Hamia, Abdennouri (Osmane, 62’), Gaïd (Bououa, 77’) Entraîneur : Iicen ESM : Guitarni, Benmoulay, Kechaïri, Aouameur, Madi (Ould Hadj, 46’), Bentabet, Bekakcha, Lahmar (Yahiaoui, 66’) Gacemi, Bendriss, Harizi Entraîneur : Akli

L

On commençait juste à faire circuler le ballon quand l’attaquant des Rouges chipe la balle et inscrit le premier but d’une bonne frappe qui ne laisse aucune chance au portier Zeghba. L’USMAn prend l’avantage 50 secondes seulement après le coup d’envoi du match. Sonnés par ce but, les gars de Ghimouz jettent tous leurs efforts en attaque pour revenir au score, chose qu’il n’arrive pas à faire en première période, devant une bonne équipe annabie bien compacte, regroupée derrière et qui a bien verrouillé sa zone sur les consignes de Latrèche, un adepte du jeu défensif. Après la pause, les changements effectués par l’entraîneur des Jaunes apportent de la fraîcheur physique. Le quart d’heure passé en seconde période, le vieux briscard Boutemdjat est bien servi par Boukhalfa, l’attaquant chevronné de l’ABM égalise grâce à une belle tête plongeante qui finit dans les filets du gardien Rahmani. Le score n’évoluera pas et devant la bonne résistance des visiteurs, l’ABM a perdu deux points et complique son classement. Abdou H.

Un autre faux pas
Stade : 20-Août 55 ( Alger) Affluence : faible Arbitres : Boukhalfa, Halem , Zerhouni Avertissements : Brinis (35’), Khiter (45’+1) (NAHD) ; Cherfaoui (41’), Guermazi (71’) (ABS) NAHD : Mokrani, Khiter, Bessaha (Boussaîd 23’), Allali, Guebli, Aliouane (Zerrouki 53’), Bendebka, Benyahia, Bouharbit, Benayache, Brinis (Hemani 67’). Entraîneur : Lafri ABS : Ferchichi, Boukaf (Boubekeur 90’+2), Laraf, Merchiche, Bouanane, Kherroubi, Mechichi (Lamara 84’), Boukhari, Cherfaoui, Maddour, Guermazi (Messaoudi 75’) Entraîneur : Menad Le NAHD continue à manger son pain noir en dépit des deux derniers résultats enregistrés face à l’ESM et le WAT. Dans un match bien maîtrisé par les Lafri : «On a manqué d’efficacité»

’ USM Blida a attendu la seconde période pour prendre à défaut cette équipe de l’ESM, en lui faisant passer quatre buts et non des moindres. Bien que dominateurs durant la première période, les gars de la ville des Roses n’ont pu prendre à défaut l’équipe de l’ES Mostaganem bien regroupée autour de leur gardien de but Guitarni. Il faut dire que dès le coup d’envoi du match, les Vert et Blanc ont pris d’assaut le camp adverse. Il a fallu attendre seulement 3’ pour que Bedrane mette en danger la défense des Mostaganemois, mais son tir a rasé le poteau droit du portier adverse. Les visiteurs ont répondu par un coup franc direct de Harizi, mais son tir est passé au-dessus. Puis survint quatre occasions à score pour l’USM Blida par l’entremise de Mellika qui a placé un tir puissant au-dessus (12’), s’en est suivies deux occasions de

NAHD 0 - ABS 0

Hamia l’une a été captée par Guitarni (21’) et l’autre a termine sa trajectoire sur le petit filet (40’). En seconde période, les Blidéens se sont montrés plus adroits. A la 54’, une jolie chevauchée de Hamia qui a vu son centre de la droite dévié par Bentabet dans ses propres bois. Une ouverture de score qui a complètement transcendé les locaux qui, sur leur lancée, ont réussi à mettre en l’espace de trois minutes le but du break par l’intermédiaire de Gaïd qui s’est présenté seul face au gardien avant de placer facilement le cuir. Ce même Gaïd s’est infiltré dans la défense de l’ESM, avant d’inscrire en début du dernier quart d’heure le troisième but. Le rentrant Osmane a également marqué de son empreinte cette rencontre en clôturant le festival offensif de l’USMB par un quatrième but à la 82’. Kamel B.

La formation de M’dina J’dida a décrochée hier aprèsmidi un précieux succès face à l’AS Khroub. Tous auréolés de leurs deux précédents succès acquis face à l’US Chaouia et l’USMM Hadjout, les Asémistes ont éprouvé beaucoup de difficultés pour surpasser l’obstacle de l’ASK. Les hommes de Mouassa avait

pourtant raté quelques occasions de but en première mitemps dont celle de Boudoumi à la 11’, mais le tir de l’ancien sociétaire du Paradou AC a été sauvé in extremis par un défenseur de l’ASK de la ligne de but du gardien, Kehal. Mais la mission des Asémistes s’est compliquée davantage en seconde période après l’expulsion de Zidane à la 50’ suite à un cumule de cartons. En infériorité numérique, les Oranais ont subi peu le match. Les hommes de Zekri ont même raté une occasion en or à la 70’ par Ouhedda. Ce dernier, pourtant seul face au gardien Mezaïr, a vu sa balle passée à côté de la cage du keeper asémiste. Au moment où tout le monde pensait que le match allait se solder sur le score nul et vierge, Bentiba a provoqué un penalty son team. L’ancien joueur du MCO s’est infiltré dans la défense de l’ASK avant que sa balle ne soit touchée de la main par un joueur de l’équipe adverse. Le meilleur buteur de l’ASMO, Balegh, n’a pas tremblé et a mis le cuir au fond des filets du gardien, Kehal, offrant ainsi un précieux succès à son équipe. Riad O.

1-1

Résultats et classement de la 7 journée de ligue 2
CA Batna ASM Oran O Médéa AB Merouana NA Hussein Dey MC Saida USM Blida USM Bel Abbès
1-1 1-0 3-0 1-1 0-0 2-1 4-0 1-0

joueurs de Boussaâda, les Nahdistes devront se réjouir de leur nul, zéro partout. La première période a été marquée par une légère domination des visiteurs qui se sont créé pas mal d’occasions de scorer, notamment par l’intermédiaire de Boukhari et Mechichi. Les attaquants de Boussaâda n’ont pas trop osé et surtout n’ont pas cru face à une équipe du NAHD dépassée par les événements. Certes l’arbitrage n’a pas été à la hauteur et a privé les Sang et Or de deux penalties, mais les coéquipiers de Benyahia n’ont pas su imposer leur rythme. De retour des vestiaires, les Nahdistes ont échoué à présenter un jeu efficace. Alors qu’on s’attendait à une réaction meilleure, le NAHD a continué à subir le poids de la rencontre. Mokrani a sauvé son équipe d’un but tout fait, après avoir gagné son duel contre Mechichi à la 76’. Youcef M. Menad : «Nous étions venus pour gagner»

Classement

MSP Batna AS Khroub USMM Hadjout USM Annaba A Bou-Saâda US Chaouia ES Mostaganem WA Tlemcen

«Je suis déçu du résultat, dans la me«Nous étions déterminés à rester sure où nous étions venus ici pour gasur notre lancée et confirmer notre gner. J’ai beaucoup parlé à mes joueurs retour au premier plan, malheureusement, nous avons manqué d’efficacité qui ont fait un bon match. Malheureuseet de concentration devant les ment, je n’arrive pas à comprendre pourquoi ils ont replié derrière en seconde buts. La rentrée de Zerrouki et Hemani a donné un plus. Désormais, on période, alors qu’ils avaient l’opportunité doit arracher un bon résultat à An- de continuer sur leur rythme et concrétiser notre domination. Cela se passait naba pour récupérer les points perdus dans la tête du joueur algérien.» contre Boussaâda.»

MSP Batna AS Khroub USM Annaba AB Merouana USMM Hadjout A Bou-Saâda ES Mostaganem WA Tlemcen

Prochaine journé

USM Bel Abbès MC Saida NA Hussein Dey USM Blida US Chaouia O Médéa ASM Oran CA Batna

Manchester United Giggs : «Nous devons montrer la même qualité que l’an dernier»

Coup d’œil

Internationnal

www.lebuteur.com

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

R

trois semaines du premier Clasico de la saison, andré iniesta est revenu sur les récentes oppositions entre le real et le Barça, marqués par de grosses tensions, surtout durant la saison 2011, où la rivalité entre José mourinho et pep Guar-

A

Iniesta : «Les Clasicos ? C’était parfois surréaliste»
diola était à son apogée. «Ce n’est pas facile de vivre la situation dans laquelle nous étions à ce moment-là. C’était parfois surréaliste, parce que nous avons dépassé certaines limites qui ont fait beaucoup de dégâts», a déclaré le Barcelonais à la radio raC-1. très proche d’une prolongation de contrat, malgré un très fort intérêt du psG, le génie catalan affirme que ses meilleures années sont encore devant lui. «Je suis ici depuis mes 12 ans et les supporters m’ont vu grandir. Les personnes qui m’entourent savent à quel point je suis heureux. La principale raison qui me donne envie de rester, c’est parce que les meilleures années de ma carrière sont à venir. Si ce n’était pas le cas, je serais le premier à dire au président que je ne dois plus jouer. Je suis très exigent avec moi-même et je ne me satisfait quasiment jamais de ce que je

Barça

yan Giggs, devenu entraîneur-joueur aux côtés de l’Écossais david moyes, a tenu à soutenir le successeur de sir alex ferguson, en refusant de lier le mauvais début de saison des red devils à la nomination de l’ancien manager d’everton. «Sir Alex était un grand manager et avait une influence importante sur l ‘équipe et le club, mais je ne pense pas que ce soit une excuse lorsque les joueurs ne jouent pas à leur meilleur niveau. Nous n’avons pas eu de problèmes de blessures que nous avions dans le passé. On commence mal parce qu’on a joué contre les meilleures équipes. (…) Nous devons prendre nos responsabilités en tant que joueurs. Nous sommes les champions, nous devons montrer la même qualité que l’an dernier», a affirmé l’ex-international gallois dans un entretien accordé au Daily Star.

Avant de se déplacer à Sunderland pour le compte de la e 7 journée de Premier League, le manager de Manchester United, David Moyes, est convaincu qu'il est capable de redresser la barre à Old Trafford, Malgré un départ plus que poussif en Premier League (12e place, 7 points sur 18) : «Manchester United est un bon club. Je suis certain que les dirigeants savent qu'ils ont pris la bonne personne pour ce job», a expliqué l'ancien coach d'Everton en conférence de presse. «Sir Alex Ferguson a eu son mot à dire dans ma nomination.» Il a rappelé que «la saison est longue» et que l'objectif est de «revenir au sommet dès que possible» avec «les très bons joueurs» qui sont à sa disposition. «Nous allons travailler pour y arriver.»

Moyes : «La bonne personne pour ce job»

uteur de débuts très discrets avec le real madrid, Gareth Bale a du mal à justifier l’investissement réalisé par le club madrilène cet été. souvent blessé ces derniers temps, l’ancien joueur de tottenham a laissé le champ libre à l’argentin di maria de briller en ce début de saison, comme c’était le cas récemment en Ligue des champions. pour Jorge Valdano, ancien directeur sportif du real, l’argentin est une vraie épine dans le pied du Gallois. «Sur ce qu’on a vu (mercredi), ça ne va pas être facile de met-

A

Real Madrid Valdano : «Difficile de mettre Bale dans le onze de départ»
tre Bale dans le onze de départ. Ce qu’est en train de faire Di Maria a une valeur énorme pour cette équipe», a déclaré le champion du monde 1986 au micro de la Cadena ser, avant de donner son avis sur les choix tactiques de l’entraîneur Carlo ancelotti. «Ancelotti est en train de faire des essais, il est encore dans cette première phase. C’est un processus de recherche qu’il n’a toujours pas terminé»,

19

Zabaleta : «A City, on n’a pas besoin de Casillas !»
annoncé dans le viseur des Citizens, le portier espagnol, iker Casillas, ne sera pas le bienvenu, selon les dires du défenseur et véritable cadre de manchester City, pablo Zabaleta, qui a tenu à défendre son coéquipier Joe Hart, critiqué ces derniers temps par ses bourdes à répétition. «A Manchester City on n’a pas besoin de Casillas. Il a certes été lié à plusieurs clubs, notamment à Arsenal, mais j’espère qu’il restera à Madrid. Ce serait une honte s’il venait à partir, il a tellement donné à ce club», a commenté l’argentin dans les colonnes de marca. de son côté, l’international français samir nasri, a lui aussi tenu à soutenir le portier anglais. «Pour moi, Joe est dans le top 5 mondial, facilement. Je ne suis pas inquiet pour lui. Pour la première fois depuis longtemps l’Angleterre a un gardien de classe mondiale», a précisé l’ancien joueur d’arsenal.

Man City

Auteur de deux buts en sept journées de championnat d'Espagne et d'un doublé contre Galatasaray (6-1) lors de la 1re journée de Ligue des champions, Benzema continue de jouir de la confiance de l'entraîneur du Real Carlo Ancelotti au poste d'avant-centre, malgré le penchant d'une partie du public merengue pour le jeune Alvaro Morata : «Chaque public est différent. Il n'y a pas de problème, il faut continuer à travailler. Je suis tranquille, l'essentiel, c'est d'être sur le terrain et de jouer. Il faut être encore plus défensif, j'ai compris le message du public, à moi de continuer à travailler.»

Benzema : «J'ai compris le message du public»

Libre de tout contrat à la fin de la saison, Victor Valdes ne prolongera pas avec le FC Barcelone. L'Espagnol, courtisé par l'AS Monaco notamment, a reçu un appel du pied évident d'Eric Abidal, son ancien partenaire en Catalogne. «Monaco serait une bonne option pour Victor Valdes si on se qualifie pour la Ligue des champions… je lui recommande de signer chez nous. Ce serait une bonne option pour lui», a-t-il déclaré sur la radio Cadena Cope.

Abidal : «L’ASM serait une bonne option pour Valdès»

Varmaelen plaît aux Rossoneri
former un duo en béton avec l’international français, philippe mexès, le milan aC qui a ciblé dans un premier temps le capitaine de manchester united, nemanja Vidic, serait désormais sur les traces de l’international belge omas Vermaelen. simple remplaçant ces derniers mois, l’ancien joueur de l’ajax a besoin de temps de jeu, et un départ en serie a ne devra pas lui déplaire. pour rappel, après six journées, milan a la sixième pire défense de serie a, d’où l’urgence de recruter un défenseur de qualité dès le prochain mercato hivernal.

AC Milan

Del Bosque : «Diego Costa ne ferme pas la porte au Brésil»
meilleur buteur actuel de la Liga, l'attaquant diego Costa n'a pas retenu pour les deux prochains m a t c h s contre la Georgie et la Bielorussie dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, à cause d’un problème administratif. «Ce n'est pas un attaquant standard, c'est un joueur complet. Il est courageux, joue en équipe et se démarque beaucoup. C'est un joueur très intéressant pour nous. Le contact était indispensable. Nous lui avons dit que nous comptons sur lui et il nous a répondu qu'il souhaitait venir, mais il ne ferme pas la porte au Brésil. Il existe des prérequis pour qu'un athlète défende une sélection», a déclaré le sélectionneur de l’espagne, Vicente del Bosque, qui a confirmé avoir déjeuné avec l'attaquant de l'atlético madrid.

Espagne

fais. Je veux tout le temps être meilleur. Mon niveau de jeu va encore augmenter au fil des matches», at-il déclaré.

oulant renforcer l’axe de la défense par la venue d’un défenseur expérimenté, capable de

V

S

ous contrat j u s q u ’e n juin 2016 avec manchester united, le meneur de jeu international japonais shinji Kagawa (24 ans) susciterait l’intérêt du Borussia dortmund, son ancien club. L’actuel coleader de Bundesliga se verrait bien récupérer son

Vers un échange Kagawa-Subotic ?

Dortmund

toujours à la recherche d'un directeur sportif pour remplacer Leonardo, nasser al-Khelaïfi ne se presse pas. satisfait du travail d'olivier Létang à ce poste, le président du psG se serait toutefois entretenu avec paolo maldini à ce sujet à l'issue du match contre Benfica mercredi, assure rmC. d’après la radio française, une source proche de l’italien aurait déclaré que «paolo serait très intéressé par le poste du directeur sportif à paris. il s’est rendu plusieurs fois au parc la saison dernière et s’est souvent entretenu avec nasser. il connaît les dirigeants et certains joueurs. il correspond au profil parfait pour le poste». maldini n'est pas le seul en lice pour le poste. marco Branca, qui occupe la fonction de directeur sportif à l'inter milan, serait aussi pressenti à paris. il aurait l'avantage de connaître maxwell, iago motta et surtout Zlatan ibrahimovic dans l'effectif parisien. Le nom de l'heureux élu devrait être dévoilé d'ici la fin de l'année 2013.

Maldini tenté par le défi parisien

PSG

ex-protégé, qui est en mal de temps de jeu depuis le début de la saison (1 titularisation en champion-

quotidien sportif annexe de panorama

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

nat). La presse allemande avance qu'un échange serait déjà à l'étude entre le nippon et neven subotic «24 ans», qui pourrait participer au rajeunissement de la charnière des red devils, où rio ferdinand et nemanja Vidic sont vieillissants.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

C’

est ce samedi après-midi à 15h que se déroulera la troisième journée de la division d’honneur de tizi-ouzou. une sortie qui sera dominée par le choc au sommet qui opposera deux des sérieux prétendants au titre de cette saison, en l’occurrence le dC Boghni et l’usm draa Ben Khedda. tous les regards seront probablement braqués vers le stade de Boghni où les deux antagonistes vont en découdre dans une rencontre considérée comme un véritable test de vérité pour les deux formations qui restent sur deux victoires de suite. une entame en fanfare qui en dit long sur les intentions des deux adversaires du jour qui seront animés ce samedi par un même leitmotiv, sortir vainqueur. une donne qui donnera plus de confiance pour la suite du parcours. L’autre match qui s’annonce intéressant c’est celui qui mettra aux prises au stade de tikobaine, l’asC ouaguenoun et l’etoile de draa-elmizan. Les locaux qui comptent quatre points sur les six possible devraient se méfier des sudistes qui se sont racheté de leur défaite à azazga en infligeant lors la dernière journée

Le choc au sommet
un quatre but à zéro la Js tadmait. a draa Ben Khedda, les oiseaux de mouldiouane qui ont réussi leur baptême du feu en division d’honneur recevront la Js Boukhalfa dans un match de confirmation pour les deux équipes. La Js tadmait et l’us azazga qui comptent une victoire chacune accueilleront respectivement l’oC azazga et le KC taguemount azouz, deux adversaires à prendre au sérieux pour éviter toute mauvaise surprise. de son côté, l’olympique de tizi-rached qui aura comme invité du jour l’us djemaa saharidj ne devrait pas laisser filer l’occasion de signer sa première victoire. auteurs de deux matchs nuls, les hommes de moh Younsi qui ambitionnent de jouer le

Honneur Tizi-Ouzou (3e journée) DC Boghni–USM Draa Ben Khedda

Coup d’œil

Clubs de Kabylie

www.lebuteur.com

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

titre n’ont pas le droit à l’erreur. pour sa part, l’espérance de draa el mizan ne devrait pas éprouver trop de mal à l’emporter devant son invité du jour, le ms ait abdelmoumene, qui reste sur deux défaites de suite. mais la prudence devrait être de mise face au nouveau promu qui se présentera avec une grosse envie de provoquer le déclic. enfin, dans le denier match de cette 3e journée, le LC ifflissen en découdra avec le CrB mekla au stade de tigzirt. Les deux équipes joueront pour une première victoire, notamment les littoraux qui ne comptent qu’un point au compteur. S. S.

L

Le programme

O

utre celles-disputées hier vendredi, quatre rencontres comptant pour la seconde journée du championnat de la division d'honneur de la wilaya de Béjaïa sont programmées pour aujourd'hui. parmi ces rencontres, trois sont programmées d'affilée sur la pelouse synthétique du vieux stade Benallouache de la ville de Bougie à partir de 11 heures. La première ayant un cachet derby et opposera la Js Béjaïa, qui reste sur un nul mérité ramené d'amizour, à son voisin de taàssast qui, lui, reste sur un précieux succès acquis à domicile aux dépens de son

Honneur Béjaïa (2e journée) Tous les regards braqués sur Benallouache
homologue de tazmalt. C'est dire que cette empoignade s'annonce disputée puisque considérée comme celle de la confirmation pour les deux clubs. ensuite, c'est aux équipes du nC Bejaia et du CrB souk el tenine de prendre la relève dans un match qui s'annonce aussi intéressant à voir puisque opposant deux adversaires ayant montré de bonnes dispositions lors de la première journée en démarrant en trombe cette nouvelle saison. enfin, la troisième et dernière rencontre qui est d'ailleurs considérée comme l'affiche de cette journée, elle mettra aux prises le vice-champion

Tizi Rached : Tigzirt : Boghni : Azazga : Tikobaine : Tadmait : Draa Ben Khedda : Draa El Mizan :

O Tizi Rached – US Djemaa Saharidj LC Ifflissen – CRB Mekla DC Boghni – USM Draa Ben Khedda US Azazga – KC Taguemount Azouz ASC Ouaguenoun – E Draa El Mizan JS Tadmait – OC Azazga OS Mouldiouane – JS Boukhalfa ES Draa El Mizan –MS Ait Abdelmoumene

a dernière rencontre entre les qui s’est remis de sa blessure, et du deux équipes, la saison der- meneur de jeu de l’équipe Lyes fernière, ne s’est pas déroulée à rah. Les marins d’azeffoun, quant à cause de graves incidents. Ce samedi, eux, après leur élimination précoce en les deux équipes s’affronteront au coupe d’algérie, peuvent désormais se stade du 1er-novembre de tizi-ouzou concentrer sur leur objectif principal pour le compte de la deuxième jour- pour cette saison, c'est-à-dire l’accesnée de la régionale une dans un sion. ils l’avaient ratée de très peu la match qui, on l’espère, verra les deux saison passée. Cette fois, ils comptent équipes enterrer la hache de guerre et jouer les premiers rôles. pour ce faire, de ne se soucier que du football, ils se sont donné les moyens. d’abord comme celui qu’ils savent pratiquer par un recrutement massif. quatorze dans le meilleur esprit, et tourner joueurs recrutés, neuf seulement ont ainsi une page triste. Ceci dit, le mB été maintenus et deux juniors proBouira qui reste sur un nul en cham- mus. Les entraîneurs Karim Kaced et pionnat, ramené de Bouchaoui, et ramdane aït ramdane ont été mainune qualification au troisième tour ré- tenus pour poursuivre le travail engional de la coupe d’algérie, se dépla- tamé. pour le compte de cette cera en conquérant à tizi-ouzou deuxième journée de championnat, pour confirmer sa bonne santé. Les ivahriyen recevront les Bouiris du poulains de tellal ali sont motivés, mBB dans une rencontre sur laquelle notamment les jeunes recrues à l’ins- ils fondent beaucoup d’espoirs pour tar de réda Bessayeh, auteur du but prendre leur envol, et capitaliser le qualificatif de son équipe bon point ramené de chez l’ir face au Hamzaouia en Birmandreis. il s’agira en Tellal coupe, amar somme, pour l’es Ali (entr. Khoudja et autre azeffoun, d’affidu MB Bouira) : Bounoua. Horcher ses inten«Ce sera difficile» mis l’absence tions pour la «L’équipe est fin prête pour le match du portier course au titre face à Azeffoun, nous savons que se ne Haboul, touet cela passe jours sous le sera pas facile face à une équipe habituée à par une vicjouer l’accession. J’ai longuement discuté coup d’une toire ce saavec les joueurs, nous irons à Tizi dispususpension, medi face au ter une rencontre de football et revenir l’équipe sera mB Bouira. au grand comavec un bon résultat, je souhaite M. Adplet, notamseulement que le fair-play sera jaout/M. ment avec le au rendez-vous.» Benyakoub retour de Chalabi

Des retrouvailles pour tourner une triste page

ES Azeffoun–MB Bouira :

Régionale 1 (2e journée)

19

e coup d'envoi du championnat de la division pré-Honneur de la wilaya de Bejaia a été donné hier, vendredi, avec la programmation de trois rencontres par la ligue de wilaya. pour aujourd’hui, samedi, trois autres rencontres auront lieu, outre l'exemption du Cs Boumellal en raison du nombre impair de clubs composant le groupe. Ce qu'il y a à retenir de cette première journée, c'est que ce sera le baptême du feu pour deux clubs, à savoir la Js aourir-Jdida et le Cra Barbacha, qui ont évolué par le passé seulement avec leurs jeunes catégories. Le premier club cité accueillera aujourd'hui chez

L

Baptême du feu pour la JS Aourir-Jdida et le CRA Barbacha
lui l'us amalou alors que le second de préparation de chaque équipe dueffectuera un long déplacement qui le rant l'intersaison mais aussi de la quamènera à ouzellaguen pour donner lité et du renforcement de leurs la réplique à son homologue du WrB effectifs respectifs. attendons donc ouzellaguen dont c'est le retour à la l'issue de cette première journée pour compétition. enfin, à oued Ghir, une avoir une petite idée sur les ambitions commune située à quelques enca- de chacune. Tahar Meziane blures seulement du chef-lieu de la wilaya de Bejaia, l'asoG locale recevra le vice-chamCet après-midi pion de la saison écoulée et non moins favori en puis- WRB Ouzellaguen – CRA Barbacha sance à l'accession, en l'occurrence le nrB semaoun. US Aourir Jdida – US Amalou Ceci dit, il est difficile AS Oued Ghir – NRB Semaoun d'avancer le moindre proExempt: CS Boumellal Chemini nostic compte tenu du degré

Pré-Honneur Béjaïa (1re journée)

sortant, l'usm Bejaia, au défaite concédée dans la relégué de la régionale capitale des Hammadites a deux, l'es timezrit, le- intérêt à se méfier de son quel, faut-il le rappeler, a adversaire du jour, l'us ait atomisé la semaine écoulée smail, dont l'attaque a cral'arB Barbacha sur un ché le feu samedi dernier score sans appel de 5 à 1 et en plantant quatre bandepar là même occasion a af- rilles de surcroit hors de ses fiché ses ambitions de re- bases. Gageons seulement trouver au plus vite le que le beau jeu et le fairpalier supérieur. toujours play seront de mise pour la est-il, ce match au sommet circonstance à travers entre deux authentiques toutes les arènes. Tahar Meziane prétendants s'annonce indécis pour les Cet après-midi deux. enfin, à JS Béjaïa – AS Taàssast tazmalt NC Béjaïa – CRB Souk El Tenine l'équipe ES Timezrit l o c a l e USM Bejaia – qui reste SRB Tazmalt – US Ait Smail sur une

un problème se pose déjà pour l’es azeffoun. selon amara Hend, président du club, le stade communal djaffar-aït ameur n’est pas homologué ! eh oui, malgré son tartan de 5ème génération, la commission régionale a émis des réserves au sujet de la clôture du côté des tribunes. pour des raisons sécuritaires donc, azeffoun ne jouera pas chez lui. si l’année passée la même commission avait ac-

Le stade d’Azeffoun n’a pas été homologué

oostés par leur qualification en coupe arrachée d'ailleurs à la force des jarrets, les protégés de abdennour mira accueilleront cet après-midi l’une des grosses pointures de ce championnat de régionale 1 qui n'est autre que l’es Ben aknoun. une empoignade qui polarisera certainement l'actualité sportive ce week-end. Les coéquipiers du goleador Lardjene se sont préparés activement pour le rendez-vous de cet après-midi placé sous le signe de «défaite interdite». si côté de la Jsa on semble avoir oublié l’amertume du semi-échec concédé à domicile lors de la première journée. il faut dire «La bonne prestation que nous avons fournie face à Gouraya en Coupe nous a redonné confiance et permis de bien préparer ce rendezvous face à Ben aknoun. Ce sera un match difficile pour les deux formations. L’esBa possède un bon groupe et demeure l'un des prétendants à l'accession, de notre côté, nous n'alContact@lebuteur.com

B

Une belle aubaine pour se relancer

JS Akbou – ES Ben Aknoun

cepté d’homologuer le stade, c’était parce que l’apC avait promis de réaliser cette clôture. Cette année le problème a donc ressurgi, car l’apC n’aurait pas honoré son engagement. Les marins seront donc une fois de plus délocalisés donc privés de leurs nombreux supporters qui seront contraints de faire le déplacement jusqu’à tizi-ouzou.

M. Benyakoub

Chila (JSA) : «Nous allons mouiller le maillot»

que les deux tours des éliminatoires régionales de la Coupe d’algérie ont permis à l’équipe de gagner notamment en cohésion et pris du rythme. Ce qui est évidemment de bon augure avant ce rendez-vous avec Ben aknoun. C’est en tous les cas une belle opportunité qui se présente à eux pour offrir le premier succès de la saison à leur public qui attend beaucoup d’eux cette saison. «Nous sommes conscients de la difficulté de notre mission, mais nous avons des arguments à faire valoir même si en face il s’agit de l’ES Ben Aknoun», dira le dernier rempart Hamitouche.

Z. Ait Hamouda

lons ménager aucun effort et mouiller le maillot. nous allons jouer ce match comme nous avons l'habitude de le faire, c’est à dire avec la ferme intention de le gagner. en tous les cas, nous sommes conscients de la tâche qui nous attend, on est déterminés à ne plus céder de points à domicile.»

Z. A. H.

quotidien sportif annexe de panorama

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

20

Olivier Giroud
Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

À vingt-six ans, l’attaquant des Gunners se sait à la croisée des chemins, conscient qu’il va jouer gros dans les mois à venir avec Arsenal et les Bleus. Il se sent prêt, et le dit sans détour ni arrogance.

International «C’était légitime que Benzema soit mis sur le banc»
www.lebuteur.com

Coup d’œil

Entendre son hymne résonner dans l’Emirates Stadium, repris en chœur par tout le public d’Arsenal, ça vaut tous les buts du monde, non ? C’est génial ! J’en suis carrément très fier. Avoir sa propre chanson, c’est dingue ! C’est un honneur d’avoir été adopté aussi rapidement par les supporters. Ça donne envie de leur rendre sur le terrain. En plus, à la base, j’adore la pop anglaise, alors les Beatles... Comment expliquez-vous qu’ils vous aient adopté si vite ? Vos buts n’expliquent pas tout... Ils sentent que je donne mon maximum. Qu’au-delà des buts, j’essaie d’être utile à l’équipe, que je ne pense pas qu’à marquer. Comme à Marseille, en Ligue des champions, où votre appel emmène la défense centrale et permet à Ramsey de marquer. Après, Ramsey est venu me dire «You made the goal» (C’est toi qui a “fait” le but). Ça veut tout dire. Si je ne marque pas, il faut que j’aide, que je participe au collectif. Là, ç’a permis à Aaron de trouver une faille, tant mieux. En Angleterre, ce travail de l’ombre est reconnu, ça n’est pas le cas partout, notamment en France. C’est pour cela que j’ai aimé que L’Équipe me mette six (sur dix) face à la Biélorussie (le 10 septembre, 2-4). Ça m’a fait plaisir, ça prouve que j’ai participé à la victoire même si je n’ai pas marqué. Je suis sur toutes les actions qui ont amené les buts, c’est ça le plus important. Un attaquant n’existe que par les buts qu’il met... (Il coupe.) Ça, c’est sûr ! Mais l’attaquant d’aujourd’hui, il doit être capable de faire le boulot, le pressing, les courses gratuites pour les copains. Ça arrive de ne pas avoir d’occasions et de devoir se sacrifier pour les partenaires. Et certaines fois, on te juge mal parce qu’on ne voit pas tout le boulot. Je n’en souffre pas trop parce que, pour l’instant, je marque. Le jour où je marquerai moins, j’espère que les spécialistes verront le travail fourni. Marquer avec Arsenal en ce début de saison, c’était vital, vu que Wenger a cherché à recruter un attaquant tout l’été ? C’est sûr, c’est une année très importante. J’ai la chance de pouvoir jouer une Coupe du monde au Brésil. Il y a encore du chemin... (Il sourit et corrige.) J’ai la chance d’avoir la possibilité de jouer une Coupe du monde au Brésil, d’avoir la confiance d’un grand club comme Arsenal, toutes ces chances, j’ai envie de les saisir. C’est maintenant, quoi ! Maintenant ou jamais. Les deuxièmes saisons ne sont jamais faciles. La première, j’ai marqué des buts, j’ai fait des passes décisives, on va forcément m’en demander encore plus. Il y auraplus d’attentes, forcé-

«J’aime à rappeler que d’autres ont eu des parcours atypiques comme le mien : Ribéry, Valbuena, Rami»

ment plus de pression. Vous en aviez déjà la saison dernière. Ne vous a-t-elle pas un temps inhibé, d’ailleurs ? Oui et non. Quand je suis arrivé l’année dernière, inconsciemment, je m’en suis mis peut-être encoreplus q u ’ a u jourd’ hui, peut être trop, car, entre guillemets, je remplaçais Van Persie. Vous avez passé votre temps à répéter le contraire. C’est vrai, j’essayais de me dédouaner, mais, fatalement, j’y pensais. En début de saison dernière honnêtement, je ne faisais pas les bons gestes. Dans la finition, je me crispais. On aurait dit que j’étais raide comme un bâton. En gagnant ma place au fil des matches, j’ai joué un peu moins avec ce frein à main. Et avec le fantôme de Van Persie au-dessus de votre tête, aussi. Forcément. Quand tu arrives à cette place-là, il faut avoir de l’ambition, savoir où tu mets les pieds. Là, tu es dans la cour des grands. Je voulais être ici, dans un grand club, mais, après, il faut assumer. Je le redis, je suis content de ma première saison et je suis content de mon bon début de saison. Franchement, aujourd’hui, je m’éclate. En plus, on a récupéré un super numéro 10 (Mesut Özil) qui va apporter sa pierre à l’édifice. Il y aura encore moins d’excuses avec un passeur de cette trempe... Ça peut être à double tranchant, c’est vrai. Les mecs, ils vont se dire que c’est facile de marquer à Arsenal maintenant qu’il y a Özil. Que si Giroud marque, c’est parce qu’il y a Özil. Mais Giroud, il marquait déjà avant qu’Özil n’arrive. Vous venez plusieurs fois de dire que vous aviez réussi une bonne première saison à Arsenal. Pourquoi le répéter autant ? Parce qu’à un moment, l’année dernière, certains trucs m’ont énervé. Enfin, énervé… (il cherche le mot). Froissé ? Blessé ? Non, pas blessé. Je ne veux pas aller jusque-là. Mais ça faisait c...,

passe au-dessus. Pas tant que cela, puisque vous insistez sans cesse sur votre bilan avec Arsenal. Je repose la question : pourquoi ? Parce que ma première saison en Angleterre était importante, et qu’elle a été bonne. En France, beaucoup de monde a dit : «Il ne va pas jouer à Arsenal», «Ça ne se passe pas super bien là-bas»... Mais quand tu

«Mon objectif, être parmi les 10 meilleurs attaquant Tu te fais en Angleterre» oui. un c... comme
ça sur le terrain, tu te défonces, et t’as l’impression que les gens ne le voient pas. À la fin du match, ils se contentent de regarder la fiche, mais ils ne voient pas le contenu de la rencontre. C’est peut-être aussi dû à mon jeu, j’ai toujours fait jouer les autres autour demoi. Quelque part, je suis peut-être trop... Altruiste ? Ça, c’est une qualité que je veux garder. J’estime savoir quand il faut frapper ou pas. Pas assez égoïste, alors? Non, mon jeu est comme ça. Vous pensez trop aux autres ? Ça, c’est possible. (Il répète la phrase, comme pour s’en convaincre.) Oui, peut-être que je pense trop aux autres. Mais il ne faut pas que ça change, il faut que je reste moi-même. Ma juste récompense, c’est de pouvoir m’exprimer sur le terrain, ce que je suis en train de faire. Quand on m’en laisse la possibilité. Chez les Bleus, par exemple... En équipe de France, dernièrement, j’ai gagné du temps de jeu, j’ai joué deux matches pleins, le sélectionneur Didier Deschamps m’a fait confiance, c’est essentiel. Le reste, ce n’est pas important. Quelque part, ce que disent les gens, ça me

fais le bilan, il y a dix-sept buts, dix passes décisives la saison passée. Le boulot a été fait, même si je sais que je peux mieux faire. À moi de le montrer. D’où vient ce scepticisme à votre égard ? De votre parcours, moins linéaire que celui de la plupart des joueurs français ? C’est vrai, certains jouissent d’une plus grande crédibilité

parce qu’ils sont passés par des gros centres de formation, parce qu’ils ont été dans le grand bain à dix-huit ans, parce qu’ils ont fait les équipes de France de jeunes. Les gens ont un autre regard sur ces joueurs, mais j’aime à rappeler que d’autres ont eu des parcours atypiques comme le mien, Franck (Ribéry), «Valbu» (Valbuena), Adil (Rami). Comme eux, vous avez toujours dû batailler. C’est ce qui fait la différence par rapport à certains qui ont eu tout très vite ? Moi, j’ai dû mettre les mains dans la m... pour y arriver, c’est une grande force. J’ai toujours dû me battre. C’est pour cela que j’ai réussi, parce que j’ai toujours eu faim. Et aujourd’hui ? J’ai peut-être encore plus faim qu’avant. Je savoure, mais plus j’avance, et moins ce qu’il y a devant me semble inaccessible. L’appétit vient en mangeant, comme on dit. Le Ballon d’Or, il est inaccessible, non ? C’est un rêve. Mais ce qui a fait ma réussite, c’est que je me suis toujours fixé des objectifs raisonnables. J’ai grandi comme cela, étape par étape. Avant de pouvoir penser au Ballon d’Or, avant d’entrer dans les dix meilleurs joueurs du monde, il faut déjà être dans les dix meilleurs attaquants d’Angleterre.

«Giroud, il marquait déjà avant qu’Özil n’arrive»

Vous pensez en être encore loin ? Je suis en train de m’imposer parmi ces dix-là, j’ai envie de le faire cette année. Ça, c’est un objectif à court terme. Un discours aussi ambitieux, c’est nouveau, chez vous. Si on en avait parlé il y a deux ans, j’aurais dit que ce n’était pas raisonnable. Là, je suis conscient que j’ai le potentiel pour y arriver. J’aime bien l’idée de marquer mon temps. On vit aussi pour ça, pour que les gens se souviennent de nous. Ce qui est bien, c’est que j’ai l’impression d’apprendre encore à vingt-six ans. Je sais, je sens que je peux aller encore plus haut. Plus haut, c’est quoi ? C’est où ? Telle est la question. Moi-même, je ne sais pas. Je suis encore prêt à surprendre. Et vous, êtes-vous surpris de votre parcours ? En êtes-vous fier ou le trouvez-vous normal, logique ? Évidemment que j’en suis fier ! C’est d’ailleurs pour cela que je savoure d’autant plus. Ce n’est que du bonheur. J’ai eu la chance de me construire progressivement. Il fallait que ça se passe comme cela car, moi, je n’étais pas mûr à quatorze, quinze ans. C’était l’époque de votre premier passage à Clairefontaine, quand vous aviez effectué un stage avec les U16... (Enthousiaste.) Et dix ans après, je reviens à Clairefontaine, au château, en équipe de France ! C’est une belle histoire. Quand je suis arrivé là-bas, à quinze ans, j’étais pratiquement le seul à venir d’un club de Ligue 2 (Grenoble), et, franchement, je n’étais pas au niveau. Je n’avais pas saisi ma chance. C’est Papin qui entraînait les attaquants. J’avais été impressionné. Et pour votre deuxième passage à Clairefontaine, dans la grande équipe de France, l’étiez-vous encore ? Aviezvous des complexes en arrivant chez les Bleus ou dans un grand club comme Arsenal ? Les premiers temps, à Arsenal, tu vois que ça va plus vite à l’entraînement, tu te dis : «Ça y est, t’y es, maintenant mon coco, faut te bouger.» Mais tu es tellement bien accueilli par les Frenchies que tu t’adaptes. Je n’étais pas non plus en terrain inconnu, Lolo m’en avait parlé (Koscielny, avec qui il a joué à Tours). Et comme je suis de nature très sociable, c’est venu tout seul. Mais c’est vrai que c’est impressionnant parce que tu signes dans un club avec des infrastructures énormes, tu vas jouer contre les meilleurs joueurs du monde…

«J’ai pris un coup au moral en rentrant pour 2 minutes alors que Karim ne marquait pas»

Coup d’œil

International

www.lebuteur.com

Samedi 5 octobre 2013

N° 2426

21
lais avoir ma chance. Elle a mis du temps à arriver. Comment avez-vous vécu cette attente ? Là où j’ai pris un coup au moral, c’est au Stade de France face à l’Espagne (0-1, en mars). Karim ne marquait pas et je suis rentré pour deux minutes de jeu. Ça m’a mis un coup mais, quelque part, ça m’a donné encore plus de rage. À ce moment-là, je me suis dit... (Il ne finit pas sa phrase.) Vous vous êtes dit quoi ? Que, finalement, vous n’auriez jamais votre chance ? Après la Géorgie, je me suis dit : «Si je ne joue pas en Biélorussie, je ne jouerai jamais.» C’est pour cela que, contre la Géorgie, j’ai trouvé ça bien que le coach prenne la responsabilité de sortir Karim et pas moi. Et, après, qu’il m’aligne contre la Biélorussie parce que, avec tout le respect que j’ai pour Karim et tout le talent qu’il a, c’était légitime qu’il le mette sur le banc et qu’il me laisse sur le terrain. Le coach a été droit. Vous en avez douté ? Non, j’attendais de saisir ma chance, c’est tout. Il y a de très bons joueurs dans cette équipe, c’est difficile de se faire une place. Franchement, les barrages, ça vous fait peur ? Pour l’instant, notre optique, c’est de gagner un maximum de points au classement FIFA pour essayer d’être tête de série afin d’avoir le tirage le plus clément possible. N’est-ce pas triste que l’équipe de France en soit à espérer tomber face à un petit en barrages ? Les Bleus sont-ils tombés si bas ? On en a parlé entre nous, sincèrement, il y a un bon groupe. Si la mayonnaise prend, on peut faire quelque chose. Elle a un drôle de goût, pour le moment, votre mayo... Il faut qu’une équipe type se dessine. Après, ça ira mieux car, je le répète, il y a de bons joueurs dans cette équipe. Ça ne saute pas toujours aux yeux... Ça m’énerve que les gens pensent cela. On a des joueurs qui jouent au Real, au Bayern, à Manchester, à la Juve. Il y a du talent, faut que les gens arrêtent de dire n’importe quoi! Vous trouvez qu’il y a trop de critiques ? C’est abusé. Je comprends qu’il y ait une grosse attente, mais on manque de soutien. Sur le fond, les gens ont raison, mais dans la forme, c’est exagéré. On ne nous passe rien. Vous trouvez le public du Stade de France injuste avec vous ? On est meilleurs en province, où on n’a pas l’impression que les gens sont venus pour nous voir nous casser la gueule. On a besoin d’être soutenus. Aimé ? Oui, aimé. Tu as toujours besoin d’être aimé. Surtout quand tu portes le maillot de ta patrie. In France Football

verse ! Sur ce coup, c’est le gardien qui réalise un exploit ou c’est vous qui ratez votre tête ? Les deux. Je ne pense pas que je la rate, je m’applique, je

C’était un rêve, d’autant que j’étais supporter d’Arsenal quand j’étais petit. J’avais les posters, le maillot, Henry me régalait. La Premier League, je l’ai toujours regardée. J’ai toujours voulu jouer ici. Après, il ne faut pas avoir les yeux écarquillés, c’est le piège. Comme en équipe de France. Ça vous arrive de vous pincer pour y croire ? Quand même pas,

«Ça m’énerve que les gens pensent que nous n’avons pas une bonne équipe»

mais je me régale. Je kiffe. C’est ça, je kiffe ma vie. Je suis de nature à aimer les choses simples et authentiques, et avoir la chance de pouvoir vivre tout ça, c’est fou ! On se le dit des fois avec des joueurs, quand on voit la misère qu’il y a dans le monde, les guerres… C’est peutêtre un discours un peu naïf, un discours... un discours de Miss France. Vous comptez vous présenter ? (Il rit.) C’est vrai, y a un peu de ça, n’empêche que c’est la réalité. J’ai la chance d’avoir fait de ma passion mon métier. Et alors ? Au moins, on sent que vous vous rendez compte de votre chance. Je pense que les gens m’aiment bien parce qu’ils sentent que je suis sincère. Peut-être qu’ils apprécient l’homme que je suis parce qu’ils savent que je ne triche pas, que je suis naturel. Sur un terrain, vous avez pourtant dû réprimer votre nature. Le «chat angora» de Tours est devenu «chat de gouttière» à Arsenal... Je n’ai plus certaines attit u d e s nonchalantes que j’avais à mes débuts, mais j’ai encore des réflexes dont il faut que je me sépare. Quand je rate une occasion, je laisse trop transparaître ma frustration. Ça se voit que ça me fait chier de louper. Il faut que je gomme cela parce que, à ce niveau, tous tes faits et gestes sont scrutés. L’image de vous, allongé le nez dans le gazon, face à la Géorgie... (Il coupe.) Elle est marrante, celle-là. Elle est marrante, mais elle symbolise l’échec. Vous regrettez d’avoir réagi ainsi ? Je regrette surtout que ma tête ne soit pas rentrée dans le but ad-

«On est meilleurs en Province, où on n’a pas l’impression que les gens sont venus pour nous voir nous casser la gueule»
smashe bien le ballon, il manque juste de la piquer ou de la mettre d’où elle vient. Mais ça va tellement vite. L’action dure une fraction de seconde. C’est le boulot... Je cadre, quand même. Je ne fais pas le geste idéal, mais lui fait un bel arrêt. C’est une occasion manquée, au propre comme au figuré. Si vous marquez, votre statut en bleu bascule... Si je marquais, c’était le gros lot. Ce qu’il me faut pour que ça bascule vraiment, c’est du temps de jeu. Et quelques buts qui me lanceront définitivement. Vous pensez vraiment pouvoir vous imposer en équipe de France ? Ça dépendra du nomb r e d ’o c c a s i o n s que je pourrai

me mettre sous la dent. Je suis persuadé que, si j’ai plus de ballons, je serai plus efficace et je marquerai plus de buts. Pour cela, il faudrait déjà que vous gardiez cette place de titulaire face à Karim Benzema. Dans une interview à L’Équipe, vous disiez récemment : «Ça sera soit lui, soit moi.» Vous haussez le ton ? On s’entend bien, mais c’est vrai qu’on est en concurrence. À un moment, c’est bien d’assumer ça. Forcément que je suis candidat au poste d’avant-centre de l’équipe de France, c’est normal. Mais je n’ai pas envie que cela fasse les gros titres parce que je respecte beaucoup Karim. Lire dans ma bouche : «Je veux jouer.» Ça me gêne. Il y a pourtant de ça, non ? (Il réfléchit.) Bien sûr que je veux jouer, mais, comme on dit, cela ne se revendique pas, ça se mérite. (Encore une pause.) Bon, après, au bout d’un moment, c’est normal que je dise «je veux». Ouais, je veux jouer chez les Bleus, il n’y a pas de mal à ça. Mais vis-à-vis de lui, ça me gêne de le dire comme ça. Je n’ai pas envie qu’on croie que je suis prétentieux, mais je n’ai pas non plus envie de montrer que je vais me contenter d’être l’éternel second sans rien dire et que je suis content d’être sur le banc. Je suis fier d’être en équipe de France, mais je suis encore plus fier quand je suis sur le terrain. Quels sont vos rapports avec Karim Benzema ? Je m’entends bien avec lui. C’est diplomatique ou c’est la vérité ? Je ne veux pas mettre de la tension ou une mauvaise ambiance entre nous. Pour l’instant, il n’y a rien de tout cela. On s’encourage. Il faut qu’on se tire vers le haut. Je pense que l’équipe de France a besoin de nous deux. Qu’avez-vous pensé quand Karim Benzema accumulait les matches en bleu sans marquer et que vous restiez sur le banc ? Je me suis dit qu’au bout d’un moment j’al-

«J’étais supporter d’Arsenal quand j’étais petit. J’avais les posters, le maillot, Henry me régalait»

D écrassage
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

www.lebuteur.com

Samedi 5 octobre 2013
Horaires des prières

N° 2426

Numéros utiles

«Les enfants des hommes sages cuisinent avant d'avoir faim»

Le proverbe du jour

Samedi
Dohr Asr Maghreb Icha

28 Dhou El Kaada 1434

Prévisions météo pour Alger et ses environs
SOLEIL, ORAGE POSSIBLE

23

SAMEDI

Dimanche
Fedjr Chourouk

: 12h37 : 16h55 : 18h30 : 19h48

SOLEIL, ORAGE POSSIBLE

DIMANCHE

C'est ainsi que le représentant du parquet a qualifié l'histoire d'Amanda Hutton, une mère de huit enfants que la justice britannique a reconnu coupable d'avoir laissé mourir de faim son fils de quatre ans. Elle a aussi plaidé coupable de cruauté envers ses enfants âgés de 5 à 13 ans, découverts également par la police dans un état de malnutrition et une hygiène déplorable. Sa peine doit être fixée vendredi 4 octobre. Le corps momifié de Hamzah Khan, en état de putréfaction, a été retrouvé dans un lit pliant dans la chambre de la mère, deux ans après le décès. Il "montrait des signes de malnutrition extrême, a été découvert dans la maison familiale de Bradford, où régnait une misère des plus consternantes", selon Malcom Taylor, représentant du parquet. Les photos de l'intérieur de la maison familiale rendues publiques montrent des amas d'immondices de plusieurs mètres de haut. Le corps a été découvert par la police le 21 septembre 2011, alors que sa mort remontait au 15 décembre 2009. Il portait un body destiné à un enfant âgé de six à neuf mois. "Imaginer la souffrance endurée par Hamzah brise le cœur", a ajouté Malcom Taylor. Selon le procureur, la mère a négligé son fils en raison de son alcoolisme chronique.

Une mère coupable d'avoir laissé mourir son fils de faim "Une affaire absolument tragique."

ACTUEL

Quelques conseils tout simples

pour mieux dormir

(Proverbe grec)

: 05h21 : 06h47

Matin : 21 °C A-M : 29° C Vent : 11 km/h Direction : N.W

Matin : 22 °C A-M : 27° C Vent : 11 km/h Direction : N.E

A seulement 10 ans, Maximilian fait sa rentrée en fac de mathématiques

Les enfants de son âge entrent à peine au collège que Maximilian Janisch, 10 ans au compteur, prépare lui son entrée à l'université. Après avoir sauté trois classes, ce jeune Suisse a passé en juin dernier l'épreuve de mathématiques du baccalauréat suisse "pour s'amuser". Ayant obtenu la meilleure note, il s'apprête désormais à suivre un cours particulier à l'Université de Zurich avant de pouvoir intégrer la faculté. "Pour moi c'est normal, je fais les mathématiques qui me correspondent, c'est pour cela que je ne me rends pas forcément compte que j'ai plus de capacités que les autres. Je ne suis pas le petit génie, je suis simplement doué" a expliqué Maximilian au journaliste de France 2 venu l'interviewer. Selon son père, son aptitude aux mathématiques lui vient de son plus jeune âge : "Il savait à peine parler que déjà il mémorisait des nombres complexes. Un ou deux ans plus tard, il faisait l'addition de chiffres qui composaient les plaques d'immatriculation".

Prendre des somnifères est sans doute une bonne solution en cas d'insomnie occasionnelle, déclenchée par exemple par une modification des horaires de travail, un voyage, des contrariétés ou des soucis passagers. Mais l'efficacité des somnifères est souvent limitée dans le temps, en raison d'un phénomène de tolérance (encore appelé phénomène d'accoutumance). Et prendre des somnifères en continu expose à devenir dépendant du médicament. C'est-à-dire à en devenir plus ou moins esclave. De plus, à partir de l'âge de 50 ans, prendre des somnifères augmente le risque de chute et de fracture (en particulier de fracture du col du fémur). Apprendre la relaxation et le "contrôle par le stimulus" Différentes techniques purement

Le sucré renforce les défenses de la peau
Le sucré renforce les défenses de la peau Faux Pâtisseries, confiseries… Pour conserver une belle peau, il faut bannir les aliments trop sucrés de son alimentation ! "Lʼexcès de sucre empêche le collagène du derme [couche de soutien de la peau] de se renouveler correctement, ce qui contribue à la perte dʼélasticité et de résistance de la peau", explique le Dr Marie-Pierre Hill-Sylvestre, dermatologue. Avant de préciser : "On parle ici des effets des sucres industriels. Les fruits ne sont pas concernés." A quelle fréquence en consommer ? Le moins possible !

Pertes d’élasticité, assèchement, rides... Si certains aliments ont le pouvoir de contrer les méfaits du temps sur la peau, d’autres au contraire accélèrent leur survenue. Vrai/faux pour bien choisir côté menu !

Les aliments qui rajeunissent !

psychologiques (ou comportementales) sont pourtant efficaces pour lutter contre l'insomnie, comme l'ont montré quelques études bien conduites. Tout particulièrement les techniques de relaxation, qui permettent une diminution d'environ 25 % à 50 % du délai d'endormissement (pour les insomnies de début de nuit) et d'environ 25 % des réveils nocturnes (pour les insomnies de milieu de nuit). Et également les techniques de " contrôle par le stimulus ", qui permettent une diminution d'environ 50 % de la durée d'endormissement et du nombre de réveils nocturnes, effets qui ne semblent pas s'épuiser avec le temps. Sept règles pour bien dormir Le contrôle par le stimulus part du principe que le conditionnement est un élément important

7

5 6

- Se coucher seulement lorsque l'on est fatigué(e) et prêt(e) à dormir. -Une heure avant le coucher, cesser toutes les activités exigeantes sur le plan physique et intellectuel. -Utiliser son lit seulement pour dormir : ne pas lire, ne pas regarder la télévision, ne pas manger et ne pas " se tracasser " dans son lit. -Si l'on se sent incapable de s'endormir après 20 minutes, se lever et aller dans une autre pièce. Rester levé(e) aussi longtemps qu'on le désire et retourner ensuite dans sa chambre pour y dormir. -Si on ne peut toujours pas dormir, répéter l'étape 4 aussi souvent que nécessaire. -Régler le réveille-matin et se lever à la même heure tous les jours ; peu importe la durée du sommeil de la nuit précédente. Cela aide à acquérir un rythme de sommeil constant. -Ne pas faire de sieste pendant la journée (sauf dans les cultures où la sieste est intégrée aux rythmes habituels de veille-sommeil, comme dans les cultures méditerranéennes et certaines cultures africaines noires).

de l'endormissement et du sommeil, et qu'il faut donc renforcer l'association entre la chambre à coucher, le lit, et le sommeil. Il s'agit tout simplement de suivre les sept règles suivantes :

Tajine de poulet

Recette

1 2

4

3

Ingrédients : Q 1 poulet bien nettoyé Q 1 branche de thym Q 2 feuilles de laurier Q 1/4 cuillère à café de poivre noir Q 1/2 cuillère à café de sel Q 4 gousses d'ail Q 1/4 cuillère à café de cumin Q 1/4 verre d'huile Q 2 cuillères à soupe de smen ou de beurre demi-sel Q 2 verres d'eau tiède Préparation : Dans une co-

cotte-minute, sur feu moyen, mettre le poulet entier bien graissé de smen ou de beurre demi-sel. Ajouter l'huile et le faire bien dorer en le tournant de temps à autre. Ajouter ensuite l'ail râpé, le cumin, le sel, le poivre noir, le thym, le laurier et l'eau tiède. Fermer la cocotte et laisser cuire pendant 20 à 25 minutes, jusqu'à ce que la cocotte se mette à siffler.

1,27 milliard de profils sur une seule page
Au début du mois d'octobre de l'année dernière, Facebook annonçait en grande pompe qu'il dépassait officiellement le milliard d'utilisateurs actifs. Continuant sur sa lancée, en janvier dernier, ce nombre grimpait à 1,056 milliard. Depuis, le réseau social engrange de nouveaux adeptes et selon Natalia Rojas, une développeuse et créatrice freelance, il dépasserait désormais les 1,27 milliard de membres, un chiffre qui donne le tournis. Afin de mettre en image cette quantité astronomique de comptes, elle nous propose une page web regroupant l'ensemble des profils utilisateurs : «The faces of Facebook», qui affiche un petit point par profil. Il est possible de cliquer sur n'importe quelle zone afin de l'agrandir et ainsi voir les photos de profil ainsi que les noms des utilisateurs. Pour rappel, il s'agit d'informations qui ne peuvent pas être cachées. Cliquez ensuite sur n'importe lequel d'entre eux pour arriver directement sur leur sa page. Le site précise que «nous n'enfreignons pas les règles de confidentialité de Facebook puisque nous ne stockons pas d'informations confidentielles, de photos ou de noms. Nous avons trouvé un moyen inoffensif de vous montrer les photos de profils de 1 271 198 284 comptes Facebook et de les classer par ordre chronologique». Bien évidemment, le premier est celui de Mark Zuckerberg himself.

Le général Vo Nguyen Giap, héros militaire de l'indépendance vietnamienne et artisan de la débâcle française à Diên Biên Phu, est décédé ce vendredi à l'âge de 102 ans. Le général Vo Nguyên Giap, légende vivante au Vietnam, est le stratège qui provoquera, en 1954, la chute de Diên Biên Phu et la fin de la guerre coloniale française. Il va contraindre ensuite, en 1973, les Américains à mettre fin à leur agression. En 1975, il met en déroute l'armée «fantoche» du Sud-Vietnam, le pays est réunifié. Giap est depuis reconnu par ses pairs comme l'un des plus talentueux chefs militaires, un stratège de la guerre du peuple. Mais il est d'abord, pour les Vietnamiens, le représentant le plus fidèle de la pensée Hô Chi Minh, père de l'indépendance vietnamienne. Né le 25 août 1910 à An Xa, un petit village au centre du pays, fils de paysan riziculteur, tour à tour professeur, journaliste, général d'armée, dirigeant politique, Vo Nguyên Giap était le dernier survivant de la vieille garde d'Hô Chi Minh. Il respire l'intelligence, la force tranquille. Fidèle à ses idéaux, ouvert au monde et à ses changements, il a toujours été proche du peuple et sensible à ses difficultés. Il soutiendra en 1986 une politique de rénovation économique, le Do Moi, qui a permis d'engager le Vietnam sur la voie de la croissance.

Le général Giap, artisan de la débâcle française à Diên Biên Phu, est mort à l’âge de 102 ans

People

Pour éviter dʼavoir les mains moites, il faut dʼabord perdre lʼhabitude de serrer les poings en permanence. Imbiber ensuite un coton avec de lʼalcool camphré et frotter lʼintérieur des paumes avec. Laisser sécher ainsi et renouveler lʼopération autant de fois que nécessaire.

Eviter d’avoir les mains moites

A stuce

Demain : Le chou protège des rides

Ne w s
S a nt é

Une jeune Japonaise de 30 ans, qui souffrait dʼinfertilité à cause dʼune insuffisance ovarienne précoce (plus connue sous le nom de ménopause précoce), a donné naissance à un petit garçon grâce à un traitement chirurgical expérimental. « Le bébé est né en décembre dernier et il ne semble souffrir dʼaucun problème de santé à ce jour » a annoncé le Pr Kazuhiro Kawamura, de lʼEcole de médecine de Kawasaki, au Japon, qui vient de publier les résultats de cette « première » chirurgicale. Lʼinsuffisance ovarienne précoce est définie par l'arrêt pathologique de l'activité ovarienne de façon prématurée (avant 40 ans), avec pour conséquence une aménorrhée, une perte de fertilité et la diminution de la sécrétion des œstrogènes. Cette insuffisance ovarienne touche environ 1 femme sur 100 en âge de

Un nouveau traitement de l’infertilité

Question Peut-on savoir si un aliment est encore salubre en le sentant ?
FAUX !
Vous ne pouvez pas savoir si un aliment est contaminé par une bactérie nuisible en le regardant, en le sentant ou en le goûtant. En cas de doute, jetez-le!

Le

C hiffre du jour

procréer, et ne leur laisse quʼenviron 5 à 10% de chances dʼavoir un bébé, à moins de faire appel au don dʼovules. Pour cette opération expérimentale, le Pr Karamura et son équipe ont fait subir une opération chirurgicale à leur patiente pour lui enlever un de ses ovaires. Ils ont ensuite procédé à la « réparation » de lʼovaire par le biais dʼune opération appelée fragmentation ovarienne, avant de le réimplanter. Puis ils ont fait suivre à la jeune femme un traitement pour stimuler la production de follicules. Dernière étape de lʼopération, les ovules produits ont été prélevés, fécondés in vitro avec le sperme du mari avant dʼêtre réimplantés. Cʼest ainsi que la jeune femme qui souffrait de ménopause précoce a pu donner naissance à un joli bébé, après 37 semaines de grossesse.

1,27

17:00 TV5MONDE, le journal 17:20 Le bar de l'Europe 17:30 La plus grande forêt du monde 18:30 Les chansons d'abord 19:30 Journal (France 2) 20:00 Envoyé spécial 21:55 TV5MONDE, le journal 22:10 Journal (RTS) 22:40 Acoustic 23:10 Nec plus ultra 23:40 TV5MONDE, le journal Afrique 00:00 En direct de l'univers 01:00 Stars parade 01:30 7 jours sur la planète 02:00 TV5MONDE, le journal

14:15 Ghost Whisperer 15:05 Ghost Whisperer 15:55 Ghost Whisperer 16:55 Tous ensemble 17:45 50mn Inside 18:50 Là où je t'emmènerai 19:00 Journal 19:30 Du côté de chez vous 19:35 A la rencontre de... 19:38 Météo 19:40 Nos chers voisins 19:50 Danse avec les stars 22:20 Danse avec les stars, la suite 23:05 Les experts : Manhattan 23:50 Les experts : Manhattan 00:45 Les experts : Manhattan 01:30 L'empreinte du crime

12:20 13h15, le samedi... 13:00 Envoyé spécial : la suite 13:50 Grand public 14:45 La loi selon Harry 15:30 Nicolas Le Floch 16:10 Y'a pas d'âge 16:55 Un air de famille 19:00 Journal 19:40 Tirage du Loto 19:43 Emission de solutions 19:45 Piaf, hymnes à la Môme 21:45 On n'est pas couché 00:50 Alcaline le mag 01:40 Thé ou café 02:20 En descendant la Mana 02:50 Au bonheur des riches 03:50 Au bonheur des riches

11:40 Météo 11:45 Le 12.45 12:05 Scènes de ménages 12:30 C'est ma vie 13:50 C'est ma vie 15:00 C'est ma vie 16:30 Must célébrités 17:40 Un trésor dans votre maison 18:45 Le 19.45 19:05 Scènes de ménages 19:50 Touch 20:45 Touch 21:40 Touch 22:20 Touch 23:10 Touch 00:20 Supernatural 01:15 Météo 01:20 European Poker Tour 02:15 M6 Music

24

omme C il a dit lui
N° 2426 Samedi 5 octobre 2013

Alain Geiger, entraîneur du MCA

«Je ne me sens pas menacé, j’ai le soutien de la direction»

La famille de l’un des deux supporters décédés lors de l’effondrement d’une partie de la tribune 13 en marge de USMA-MCA - que Dieu ait leurs âmes - a été scandalisée par le vol d’objets appartenant à leur défunt fils alors qu’il gisait à même le sol. Une montre et une gourmette lui auraient été dérobées. La personne qui s’était rendue coupable de cet ignoble forfait, rongée par le remords, les aurait restituées à l’imam de la mosquée El Falah de Diar El Afia, lequel les aurait remises à la famille. La bêtise fait faire parfois n’importe quoi. Encore heureux que le quidam s’est rendu compte de son ignoble forfait.

Les objets volés à l’une des victimes auraient été restitués

C’est là que tu devrais avoir peur !

Drame du 5-Juillet

«C’est Aït Djoudi qui décidera des éléments à recruter»

C’est de la langue de bois

Moh-Cherif Hannachi, président de la JSK

Cela est sans doute dû à une panne en eau à Bologhine. Les supporters et les chercheurs de balles n’avaient pas de quoi étancher leur soif. Certains, du moins les plus proches du terrain, ont eu droit à quelques bouteilles. Benmoussa et Gasmi ont eu, en effet, la gentillesse de balancer quelques bouteilles envers les supporters et les petits bambins chargés de chercher les ballons. Avec la chaleur qu’il a fait hier, certains ont dû rester sur leur soif.

C’est la sècheresse à Bologhine

Une banderole interdite à Bologhine

Une nouvelle coupe pour une nouvelle vie ! Ce n’est sans doute pas pour ce principe que Andria Carolus a changé de coupe de cheveux. L’attaquant de l’USMA a adopté une coupe mi-Taïder mi-Balotelli. Une houppette teintée en jaune qui a fait qu’il n’est pas passé inaperçu.

Une coupe mi-Taïder mi-Balotelli

Hamidou Balbone, l’ex-milieu de terrain de l’USMA, de l’ASO Chlef et de l’OMR, est resté attaché à l’Algérie bien que des années se sont écoulées depuis son retour chez lui… au Burkina Faso. Le joueur ne rate jamais une occasion de rendre visite à une équipe algérienne en appel à Ouagadougou. En perspective du prochain Burkina FasoAlgérie, l’ancien milieu de terrain, reconverti en agent de joueurs, a fait fort en proposant aux supporters algériens de les héberger chez lui si jamais ils voulaient se rendre à Ouagadougou. Hamidou Balbone a même laissé son adresse et Les supporters de l’USMA ne décolèrent toujours pas après le drame son numéro de téléphone sur le qui a coûté la vie à deux jeunes supporters dans l’effondrement d’une partie de la tribune 13. Une banderole de contestation a été encore mur de son facebook pour ceux qui voudraient de son hospitalité. accrochée hier au stade Omar-Hammadi de Bologhine, trois heures avant USMA-CSC, mais elle aurait été enlevée par les stadiers, nous a-t-on dit. En voici sa teneur.

Balbone invite les supporters chez lui

Andria

au Parc des Princes

Quand les supporters de l’USMBA défilent nemi en territoire en des sommets de

-Abbès l’un Hier se jouait à Sidi Bel WAT, e 2 entre l’USMBA et le cette 7e journée de la Ligu nce à l’accession. Comme ssa pui en deux prétendants t, des à ce match déjà palpitan pour mettre du piment tous klaxons huriler, déf s allé t son A MB ont même supporters de l’US Tlemcen. Des fumigènes lants, au centre-ville de «cette exhibition de force», avant de ps été allumés le tem porté chance Cela semble leur avoir que le clame revienne. derby de l’Ouest. le té por rem a A MB puisque l’US

Sofiane Balegh a inscrit l’unique but du match ASMO-ASK hier à Bouakeul. L’attaquant a transformé un penalty et est allé fêter, comme à son habitude, son but sur une danse «Eye…eye», célèbre chanson raï à l’Ouest. Un moment de communion avec les supporters de l’ASMO qui ont refait les pas de l’attaquant qu’ils ont agrémenté avec l’air «Eye…eye…eyeeye !»

Balegh célèbre son but sur un air eye…eye !

fo n i ’ L

d Devils ne s’est manager des Re é s mots. L’ancien fut son capitaine et son protég se s pa e ch mâ ne qui constances du cir Sir Alex Ferguson termes avec David Beckham les r su nt vie bons cossais re la nommer, pas quitté en de es. Bien des années après, l’E me victoria, sans s vertement sa fem l'ai eu sous mon aile, son plu ou depuis des anné se cu ac et y Bo d je , il de 12 ans, quan ible. C'était un gros travailleur départ du Spice ge l'â «À e. èr ec ss carri d’avoir ruiné sa de jouer le meilleur football po changé, quand il s'est marié av n grand rêve était relâche. Mais ensuite, sa vie a angé. (…) Il a été happé par so envie a aussi ch concentration. Et quand nous s'entraînait sans ice Girls. Et son cette fille des Sp public, vous savez. Il a perdu sa n fait.» Victoria Beckham, qui s bie nnage 2003), nous avon pas apprécier. statut de perso Real Madrid (en va l'avons vendu au gère tout d’une main de fer, ne

a i r o t c i V e s u c c a n o Fergus m a h k c e B é n i u r r d’avoi

Mamadou Diold Diallo, un joueur nigérian de 30 ans, a été arrêté hier à l'aéroport international de Bangkok avec 495 grammes de cocaïne dans… le ventre. Le joueur, qui évolue au Nigeria, a été détecté par les rayons "X" à son arrivée à l'aéroport thaïlandais. Selon un rapport de la police, il aurait été chargé par un homme d'affaires nigérian de transporter cette quantité de drogue pour pouvoir payer les frais de soins de sa mère malade. Le joueur est venu à Bangkok à bord d'un avion éthiopien, mais son comportement à l'aéroport a suscité la suspicion. Le joueur risque de lourdes peines allant de la perpétuité à la condamnation à mort, selon le code pénal thaïlandais.

Un joueur nigérian arrêté en Thaïlande avec 495 grammes de cocaïne dans l’estomac

Andria Carolus devrait avoir un petit penchant pour le PSG. L’attaquant de l’USMA, passé par le WAT, n’a pas manqué de faire une virée au Parc des Princes, écrin du PSG, lors d’un séjour médical et immortaliser l’événement. La photo que voici, le Malgache l’a postée sur son mur facebook.

Ils le savent, pourtant, qu'à la moindre bêtise, ils sont rapidement repérés. C'est à croire que les joueurs de foot ont tous le même goût du risque. Cette fois-ci, c'est Jack Wilshere qui en fait les frais. Après la victoire 2 à 0 face à Naples, un paparazzi amateur a surpris le jeune milieu anglais en train de fumer une cigarette. The Sun n'a pas hésité à mettre la photo en ligne. Arsène Wenger a été mis au courant de l'incident et prendra les mesures nécessaires contre Wilshere : «Je suis totalement en désaccord avec ce comportement. J'aurai une discussion avec lui à ce sujet. Vous ne pouvez pas concilier cigarette et sport en tant que footballeur. En plus de nuire à votre santé, vous nuisez aussi à votre réputation quand vous faites ça en public.» Ça colle parfaitement au discours tenu par Vahid Halilhodzic après la CAN, au sujet de Ryad Boudebouz. A cette époque, les déclarations du sélectionneur avaient provoqué un tollé !

Quand Wenger donne raison à Halilhodzic

I Coaching, recrutement : I Moh-Cherif Hannachi donne plus de prérogative I L’ESS et le Mouloudia I veulent passer entre les mailles de Ghorbal. I Geiger reçoit I les messages de sa direction en verlan.

Footaises

à son adjoint Aït Djoudi.

p eo ple

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful