Generated by Foxit PDF Creator © Foxit Software http://www.foxitsoftware.com For evaluation only.

Compte-rendu de la réunion du groupe édition numérique du 21 avril 2009

Hadrien Gardeur Normes et standards 2
ePub et formats

Generated by Foxit PDF Creator © Foxit Software http://www.foxitsoftware.com For evaluation only.

LISTE DES PARTICIPANTS AU GROUPE DE RÉFLEXION
Jacques Angelé Sylvain ANGER-VALOGNES Luis Arias Christine Balagué Dominique Batteux Thomas Baumgartner françoise benhamou daniel bessis Olivier Blanche Pascaline BLANDIN Alexandra Boucherifi Abdel Bounane Frédérique Bouyeure Philippe Chantepie Yann Chapin Isabelle Chipault Yves Clavier Virginie Clayssen Nathalie Colombier Amaury de Buchet Laure de Lataillade Thierry de Vulpillieres Florence Delarbre Dominique Bournazac de Lastours Vincent Dondaine Sandra Fieseler Catherine Gabay Marie Gaillard Hadrien Gardeur Didier Giraud Jean Gondé Gérard GONFROY Sylvio Hodos Laure Jouteau Eric Julien Jean-Hughes Lauret Laurence Lauret-Vassor Yves-Marie Lhour Eric Mahé Corinne MARTIGNONI Stéphane Michalon Valérie Peugeot Vincent Piccolo Olivier Pierre Alain Pierrot Gaelle Pinson Pierre-Yves Platini Marine Pouyat Vincent Puig Georges-Marie Putois Bruno Rives Rémi Rousseau Pierre Schweitzer Jean-Baptiste Soufron Bresson Stéphane Stéphanie Van Duin Henri Verdier Chantal Vieuille Nicolas Weeger

5 bis rue d’Uzès 75002 Paris | Tél. 01.40.41.11.60 | Fax 01.40.41.11.65 info@capdigital.com | www.capdigital.com Association de loi 1901 publiée au J.O. le 25 février 2006 - N° Siret : 489 749 291 00014

2

Generated by Foxit PDF Creator © Foxit Software http://www.foxitsoftware.com For evaluation only.

Hadrien Gardeur est le cofondateur et directeur de publication de FeedBooks, et un spécialiste du livre électronique. Membre actif du groupe de travail Edition Numérique de Think Digital, il intervient sur les normes et standards, et plus particulièrement le désormais fameux format ePub.

La question des formats revient finalement à se demander comment on va représenter le livre numérique et quel impact cela aura-t-il sur ce qu’on sera capable de faire de ce livre ?

Logique de page, logique de flux
Lorsque l’on passe du livre papier au livre numérique, on a tendance à toujours penser le livre numérique en termes de pages, dont le pendant numérique serait le pdf. Or le livre numérique suit une logique de flux. Ces deux logiques traduites en formats numériques comportent toutes deux avantages et inconvénients : Logique de page fixe: PDF • Avantages: gestion de la page, typographie • Défauts: lourd, non adaptable aux différentes tailles d’écran. Logique de flux, page recomposable : EPUB ou Mobipocket • Avantages: adaptable à tous les types de périphériques, léger • Défauts: on est limité par rapport à ce qu’on peut faire en terme de typographie et de gestion de la page, le résultat est très dépendant du moteur de rendu. à ces formats sont plus adaptés au livre numérique car ils prennent en compte sa spécificité et permettent des évolutions. Dans un monde de l’écran, on fait le choix d’un format recomposable : on a fait le choix de la liberté de l’utilisateur même si cela implique que la forme du rendu final soit plus aléatoire. Notons qu’avec Adobe et pdf recomposable, on peut passer relativement facilement d’une version page à une version flux.

5 bis rue d’Uzès 75002 Paris | Tél. 01.40.41.11.60 | Fax 01.40.41.11.65 info@capdigital.com | www.capdigital.com Association de loi 1901 publiée au J.O. le 25 février 2006 - N° Siret : 489 749 291 00014

3

Generated by Foxit PDF Creator © Foxit Software http://www.foxitsoftware.com For evaluation only.

Une Histoire des formats
OEB (1999) : une première version « flux » OEB est l’ancêtre de ePub. Il a été et est d’actualité avec Amazon qui utilise le format Mobipocket. Il est basé sur du HTML 4.0 et non du xhtml. Ce n’est donc pas un format très sophistiqué, d’autant plus que le support CSS utilisable pour ce type de fichier est très limité. En fait, il faut rappeler qu’en 1999, la notion de conteneur n’est pas encore définie. Chacun utilisait son propre conteneur d’où l’observation d’une incompatibilité des formats dérivés. Avec OEB, on développe l’idée de la représentation de l’information, pour autant, on est encore incapable de la packager dans un seul fichier. Or un livre étant en réalité une multiplicité de flux, il faut développer un outil permettant d’agencer l’ordre de lecture de ces flux. Ainsi est né un forme de standard destiné aux éditeurs : l’OEBPS Packaging Format - ancêtre de l’OPF- afin de répondre à la question de savoir comment est-ce que je vais présenter mon livre ? EPUB (2007) L’ePub est en fait un format basé sur trois standards : 1. L’OCF, Open Container Format (2006). C’est un conteneur unique et relativement simple qui ressemble à un fichier ZIP dans lequel quelques fichiers standards seraient définis. Il permet d’enregistrer des métadonnées, possède une solution DRM et permet la protection des ressources. 2. L’OPF, Open Packaging Format (2007). C’est un format décrivant des métadonnées du livre telles que l’identifiant, le titre, le nom de l’auteur, de l’éditeur… Il définit l’ordre des flux et permet l’utilisation de flux de secours (non standards, sans obligation de support). 3. L’OPS, Open Publication Structure (2007) qui est un format utilisant html et CSS 2.0. à l’ancêtre OEB a donné naissance à 2 standards : OPF et OPS. A ces standards ont été ajouté un conteneur standard: OCF, qui constitue une innovation de ePub permettant le transport des fichiers. Autres standards utilisés par ePub : •Métadonnées: DublinCore •Table des Matières: NCX (Daisy DTBook) •« Content Documents »: XHTML, DTBook •Feuilles de style: CSS2 •Images: JPEG, PNG, GIF •Vectoriel: SVG
5 bis rue d’Uzès 75002 Paris | Tél. 01.40.41.11.60 | Fax 01.40.41.11.65 info@capdigital.com | www.capdigital.com Association de loi 1901 publiée au J.O. le 25 février 2006 - N° Siret : 489 749 291 00014

4

Generated by Foxit PDF Creator © Foxit Software http://www.foxitsoftware.com For evaluation only.

L’ePub est donc tout de suite conçu comme un outil à disposition de l’utilisateur (contrairement à l’OEB), il contient toutes les informations utiles à l’édition d’un livre grâce à l’élaboration d’un conteneur.

L’ePub n’est pas « le format magique »…
Aujourd’hui, aucun moteur de rendu n’est compatible à 100% avec le format ePub. Pour l’instant, seul le moteur de rendu Digital Edition est accepté par la majorité des fichiers ePub. Il serait par ailleurs inutile pour un professionnel d’utiliser des formats html compatibles avec tous les moteurs de rendu dans la mesure où les coûts de réadaptation du contenu sont élevés. Mieux vaut donc utiliser un fichier xhtml ou DTBOOK bien écrit malgré les problèmes d’interopérabilité. On a inventé le format ePub car la simple utilisation de fichier html et de browsers ne permet pas une expérience de lecture agréable pour l’utilisateur.

Les besoins des uns et des autres sont tellement différents, qu’on ne peut pas envisager l’élaboration d’un outil magique unique. Il faut donc se contenter de simplifier la chaine des opérations nécessaires à l’édition numérique afin de préserver une part d’originalité et de liberté pour l’utilisateur. Le choix de ne pas établir un outil unique ne dépend donc pas d’absence de volonté des acteurs influents en la matière comme le soulignait Philippe Martin.
L’ePub et les DRM L’ePub s’est développé de façon très pragmatique, en évitant d’aborder les questions liées aux DRM. EPUB est un format source et de distribution autorisant Encryption et DRM (encryption.xml&rights.xml). Deux solutions DRM s’offrent donc pour EPUB • Adobe ADEPT qui fonctionne comme un système de verrou à clefs et constitue un système assez complexe. • eReader, qui fonctionne comme un système de mot de passe, lequel serait équivalent à celui d’une carte de crédit. A l’avenir, on ne sait pas quelle solution DRM sera adoptée pour le format ePub. Il y aura 10, 20 propositions de DRM et pour l’instant, aucun agenda ne prévoit de débattre sur la question. Cependant, ePub contient une protection évitant à n’importe qui de pouvoir récupérer certains éléments constituant d’un fichier ePub et de le réutiliser à son compte.
5 bis rue d’Uzès 75002 Paris | Tél. 01.40.41.11.60 | Fax 01.40.41.11.65 info@capdigital.com | www.capdigital.com Association de loi 1901 publiée au J.O. le 25 février 2006 - N° Siret : 489 749 291 00014

5

Generated by Foxit PDF Creator © Foxit Software http://www.foxitsoftware.com For evaluation only.

ePub est aussi un format source que l’on peut convertir en Mobypocketou en BBeB (format propriétaire de Sony)

Le cas Adobe
Adobe est le seul membre de l’IDPF qui semble avoir établit un véritable agenda stratégique. Il est le seul au sein de l’IDPF à avoir une vision globale du marché et pèse ainsi très lourd au sein de cette structure. Ce sont les seuls qui s intéressent à la fois à la protection des fichiers, à la production de l’ePub et à l’affichage de l’ePub. Ils contrôlent pratiquement tous les maillons de la chaîne. Ils ont inDesign (pour créer du contenu), Adobe Digital Edition (lecteur par défaut pour pdf, epub, ebook) Adobe Adept (comme solution DRM). Tout est lié. Ils mènent une politique assez limitée sur les moteurs de rendu, favorisant les créateurs de contenu en priorité. Extensions Adobe: • « Font Mangling » • Page Map • XML Page Template • Flash On peut donc se poser la question : se dirige t’on vers un équivalent du PDF, mais recomposable ?

Conclusion
L’ePub a de réels points forts, c’est un format assez flexible et très bien fait pour packager de l’information tout en ayant un système de secours. De plus il laisse entrevoir des perspectives d’évolution. Néanmoins il est dépendant du monde du web, ce qui n’est pas toujours une bonne chose car les besoins dans le monde du livre sont différents. L’utilisation des formats web peut limiter son champ d’action. On peut aussi se poser la question de la nécessité de réintroduire la notion de page dans un format qui manipule des flux dans le but de réaliser des choses plus avancées. Pour cela on devra utiliser des extensions proposé par Adobe et qui arriveront peut être avec le CSS 3, à savoir que si l’on attend les développements du web, cela mettra du temps car ce pas la priorité des techniciens du web.

***
5 bis rue d’Uzès 75002 Paris | Tél. 01.40.41.11.60 | Fax 01.40.41.11.65 info@capdigital.com | www.capdigital.com Association de loi 1901 publiée au J.O. le 25 février 2006 - N° Siret : 489 749 291 00014

6

Generated by Foxit PDF Creator © Foxit Software http://www.foxitsoftware.com For evaluation only.

Pour toute question relative à Think Digital ou au contenu des réunions, merci de contacter Jean-Baptiste Soufron : jb.soufron@capdigital.com Pour toute question relative à l'organisation, merci de contacter Laure Jouteau : ljouteau@items-int.eu L’ensemble des séances et des compte-rendus de Think Digital sont disponibles sur le site web du Think Tank : http://thinkdigital.capdigital.com Think Digital est un programme financé dans le plan filière Ile-de-France.

5 bis rue d’Uzès 75002 Paris | Tél. 01.40.41.11.60 | Fax 01.40.41.11.65 info@capdigital.com | www.capdigital.com Association de loi 1901 publiée au J.O. le 25 février 2006 - N° Siret : 489 749 291 00014

7

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful