You are on page 1of 0

ISBN 2-35168-017-0

claude.lemoal@wanadoo.fr
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 1
Le code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une
utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par
quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants-cause, est
illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de
la propriété intellectuelle
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 2
Règles du jeu.
Les clavicules de la sapience, sont des petites clés de sagesse, elles
proviennent de l’un des plus vieux grimoire de l’humanité, celui qui contient l’intemporelle
Connaissance, et que les Indous appellent la mémoire Âkashique, et que je vous rapporte à la
suite de mes petites méditations.
Vous pouvez les découvrir simplement, (lecture superficielle) elles vous
apporteront quelques distractions et menues richesses, mais vous pouvez aussi entrer dans le
jeu, qui consiste à éprouver chacune de ces clavicules en les faisant tourner dans votre esprit,
pour qu’elles ouvrent en vous, les portes de l’intuition et de l’imagination, par lesquelles les
rayons spirituels viendront révéler les arborescences lumineuses de chacune d’entre elles.
Prenons comme exemple la petite clef N°1 :
« 1- Le sage ne redoute pas le triomphe du mal car il sait
qu’inéluctablement ça finira mal ».
Faisons-la tourner un peu pour voir ce qu’elle révèle. D’abord, ne serait-il
pas tout aussi juste de dire que : « le sage ne redoute pas le triomphe du mal car il sait
qu’inéluctablement ça finira bien ? ».
Si le mal finit bien c’est donc un bien, qui n’avait que l’apparence d’un mal.
Voilà qui génère un paradoxe. Le mal ne change pas de nature, il laisse la place au bien, et
dans ce cas il ne triomphe plus, et s’il ne triomphe plus il finit forcément mal. Voilà qui nous
rétablit dans la logique de cette clavicule.
Nous pouvons donc dire que lorsqu’il est dit que le triomphe du mal finira
bien , c’est bien parce que le mal finira mal.
Pourquoi le bien devrait-il triompher ? question intéressante de cette
clavicule. Pour la simple et bonne raison que c’est ce qui assure la cohérence et l’ordre de la
création. L’ordre est forcément justice, et donc, ce qui est juste est nécessairement le Bien.
Le sage, celui qui sait par la Connaissance, - celle des immuables lois de
causalité, et non par le savoir, accumulation d’informations obsolètes -, ne redoute rien car il
se sait protéger du mal. Par quoi est-il protégé ?
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 3
La réponse à cette incontournable question se trouve dans les autres
clavicules, et je vous laisse le soin de la découvrir. Car ces clavicules se parlent et se
répondent les unes et les autres. Si vous les faites tourner, chacune ouvrira dans votre esprit
une petite porte qui serait restée peut-être trop longtemps fermée.
Certaines petites clefs vous paraîtront très proches ou similaires, leur
proximité ne veut pas pour autant dire identité, elles contiennent des nuances subtiles, que
vous devrez apprendre à détecter par vos sens subtils. Comme le dit si justement la Table
d’Emeraude d’Hermès Trismégiste :
« Tu sépareras le subtil de l’épais, lentement avec grande industrie ».
Soyez assuré, que parmi toutes ces clés, il y en a au moins une qui ouvre les
portes de votre temple intérieur.
Ce recueil contient deux sortes de clavicules, celles repérées par des
nombres, et celles repérées par des lettres, cette dernière catégorie a une coloration plutôt
humoristique, ce qui n’enlève rien à leur efficacité, au contraire, et qui permet d’inscrire ce
jeu ésotérique dans la catégorie du « Gay Savoir ».
Ce jeu se joue en solitaire, mais il est tout aussi conseillé de jouer avec vos
proches ou amis (es) afin qu’ils (elles) vous apportent leurs opinions sur une ou plusieurs
clés. Ce qui devrait vous amener à découvrir une autre facette de leur personnalité, et
probablement une des plus riches, s’ils en possèdent une évidemment (humour…), comme
cela vous permettra de leur offrir les plus grandes richesses de la vôtre (personnalité), par une
tolérance dans l’écoute attentive et une ouverture d’esprit dans l’échange.
Ces Clavicules de la Sapience, pour profondes et sérieuses qu’elles soient,
ce qui n’exclut pas l’humour, sont entrecoupées par ce que j’ai appelé: les petites pauses du
Gay Savoir, ces pauses ont un caractère volontairement non conformiste, elles doivent être
considérées comme des respirations dans un champ de plus vaste liberté.
Petite précision utile, la Vérité Absolue, étant éternellement immuable, n’est
accessible qu’au Divin Créateur, nous devons donc nous contenter de vérités relatives, ce qui
fait que TOUT est VRAI, ce qui ne veut pas dire que tout soit universel, mais qu’il y a une
vérité qui est inhérente à chaque réalité, et ce qui est plus vrai qu’une autre chose, c’est ce qui
permet de recevoir cette autre chose comme vraie dans son entité, sans avoir à la rejeter.
Ce qui est moins vrai c’est ce qui est obligé d’exclure, de rejeter.
Une dernière chose, avant de vous laisser partir à l’assaut de ces Clavicules,
si vous divisez le prix d’achat de cet ouvrage par le nombre de clés qu’il contient, chaque clé
a une valeur financière dérisoire, pour la simple et bonne raison que ce n’est pas le financier
qui lui donne sa valeur.
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 4
Première partie.
1- Le sage ne redoute pas le triomphe du mal car il sait qu’inéluctablement ça finira mal.
2 - Je dois le confesser humblement, mon passe-temps favori c’est celui qui consiste à
chercher des perles dans la vase des médiocrités routinières…
J’espère que la prospection est libre, et ne contrevient à aucune loi…
A - Il paraît que la bonté se lit sur les visages….Est-ce pour cela qu’il est coutumier de dire :
De belles tronches de gens bons ?…
3 - Mettre une pensée à l'épreuve, c'est découvrir toutes ses arborescences possibles.
4 - La volonté est une faculté utile uniquement pour sortir de la domination des forces du
Destin. Celui qui accède à la perception des Lois de la Divine Providence, n’a pas d’autres
désirs que de les faire siennes.
B - L’obscurité aveugle, la lumière aussi, alors si on faisait un peu de ceci et un peu de cela
juste pour voir?
5 - La mort c’est juste une perte de mémoire… La vie aussi mais dans l’autre sens…
6 - Les certitudes, sont les solides barreaux de la prison, dans laquelle l'âme-esprit purge la
peine qu'elle a contractée en y entrant. La surveillance de cette prison étant assurée par le
redoutable et féroce gardien qu'est l'ego, qui assure son service, tant que l'âme-esprit reste
convaincue qu'il n'y a pas de sortie possible.
C -La vérité pour les fourmis, n’est pas la vérité pour les éléphants et inversement, que les
éléphants arrêtent de gueuler, ils trompent tout le monde. Oui, oui, même les petits
éléphants...
7 - En fait je m’interroge, dans les jeux plus ou moins subtils de l’amour, ce dernier est-il
compatible avec la dignité ?…
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 5
8 - En fait si Dieu n’était pas Unique, l’infini n’existerait pas…Car comment définir deux
infinis sans apporter des limites à l’un et à l’autre pour les différencier ?…
D -Les religions ne sont que des plats de cailloux, dans lesquels se trouvent quelques
lentilles, moi je n’aime que les lentilles, donc les religions me laissent sur ma faim.
9 - Sortir du péché originel n’est-ce pas enfin savoir ce qu’il faut faire et qui est en conformité
avec la raison pour laquelle nous sommes créés ?…
10 - L’imagination, l’imagination ! Je peux voir ce qu’elle produit, mais jamais ce qu’elle
est… Et pourtant elle est, sinon comment produirait-elle ?…
E - Certaines personnes ont la faculté de rendre une atmosphère irrespirable sans pour autant
sentir mauvais.
11 - Si le sommet de la sophistication est la simplicité, alors le sommet de l’éloquence
pourrait-il être le silence ?… Peut-être est-ce la raison qui dispense le Divin Créateur d’avoir
à parler…
12 - L’épreuve sera toujours une terrible source de souffrance pour l’ignorant, et une source
de sublimation extatique pour l’initié.
F -Quand on aura tous pris conscience que tout ce qui existe a une conscience, on aura l’air
un peu moins con au regard du cosmique, mais juste un peu moins c’est tout.
13 - Il faut savoir faire le bien sans faire de bruit, car le bruit ne fait jamais de bien.
14 - L’Humilité, au début c’est une ascèse, puis cela devient rapidement une puissance
libératrice, mais pour le savoir il faut persévérer.
G - Une grenouille qui veut se faire aussi grosse qu’un bœuf devrait quand même se décider à
aller consulter un psy, ça ne la guérirait pas de son obsession, mais elle apprendrait à vivre
avec.
15 - Ceux qui aspirent au futur, comme ceux qui se complaisent dans la nostalgie d’un passé,
n’ont rien compris à l’éternel Moment Présent qui fait que tout est là.
16 - Comment faire simplement comprendre ce qu’est la Loi de Mâat… Prenez le réglage
d’un téléviseur, tant que vous n’avez pas atteint le bon canal, votre écran est noir ou l’image
floue, et dès que vous avez dépassé le bon canal, votre image redevient floue ou votre écran
noir.
La Loi de Mâat c’est juste le bon canal spirituel.
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 6
H - En vérité en vérité je vous le dis, la mauvaise foi est toujours la servante de la foi, et ceux
qui défendent une foi ne le font qu’en utilisant l’expression la plus caractérisée de la
mauvaise foi : “La passion”.
17 - Plus on accède à l’Intelligence Universelle, moins on a besoin de la nôtre. C’est beau le
principe des vases communicants.
18 - Le jour où l’on découvre que son père n’est pas quelqu’un d’autre que Dieu lui-même,
alors en tant que fils, il est plus facile de comprendre et de vivre sa propre divinité.
I - Un jour j’ai rêvé que j’avais cessé d’être médiocre.... Alors, je n'ai plus rien eu à dire...
Puis je me suis réveillé... Tant pis pour vous... Je continue.
19 - Lorsque l’on est souvent en situation de donner plus que ce que l’on reçoit, c’est être à un
haut niveau d’initiation. Le faire dans la plus grande discrétion, c’est en plus, faire preuve de
sagesse.
20 - C’est parce que tout le monde pensait qu’une chose n’était pas possible, qu’elle ne le fut.
Puis un jour il advint une personne qui pensa le contraire, et subitement la chose fut rendue
possible.
J - L’égalité est la plus grande des injustices. Cette utopie est aussi la plus contraire aux Lois
de la Création…. C’est pourtant celle qui est la plus réclamée par l’espèce humaine… Avec
ça, comment voulez-vous que les Ovniens (ceux qui sont dans les OVNI) ne nous prennent pas
pour des dégénérés congénitaux ?… Que la lumière soit ! entre Allah ou Akbar il faut
choisir…
21 - C’est curieux comme les phénomènes de Haute Magie, disparaissent dans l’insignifiance
des routines ordinaires… La première chose que pensent à faire les parents d’un enfant, c’est
de lui donner un nom… Comme Adam, lorsqu’il reçut pouvoir de manifester ce qu’il
nommait…Que ceux qui n’ont pas des oreilles à la place des yeux touchent du doigt cette
réalité.
22 - L’image est le corps de l’idée, et l’idée est l’âme de l’image.
K - Un jeune lion et une jeune hyène mangent toute leur vie de la même antilope, boivent dans
le même marigot, respirent le même air de la même savane, jouent le même jour au loto, et
pourtant le jeune lion ne deviendra pas autre chose qu’un lion et la jeune hyène pas autre
chose qu’une hyène...Quelqu’un peut-il me dire les épisodes que j’ai ratés?
23 - La clairaudience c’est parvenir à entendre les modulations subtiles et harmonieuses du
parleur silencieux qui est en nous.
La clairvoyance, c’est être devenu aveugle à toutes illusions.
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 7
24 - S’extasier devant les réalités manifestées de la Nature, c’est avoir une âme concentrée en
elle. S’extasier devant les puissances invisibles qui animent la Nature, c’est avoir une âme au-
dessus d’elle.
L - La force ultime est une faiblesse, la faiblesse ultime est une force, quelqu’un a-t-il vu mon
béret?
25 - Connais-toi toi-même si tu veux un jour te devenir fréquentable.
26 - C’est uniquement lorsque l’on a compris le prodige de la mort physique, que l’on active
sa vie.
M - A l'inverse du bavard, le muet a toujours quelque chose d'intéressant à dire, mais
personne ne prend la peine de l'écouter...
27 - Prenons un violon, c’est beau un violon, et ça fait de la musique un violon, mais d’où
vient la musique de ce beau violon. Les scientifico-matérialistes vous diront : de la qualité du
bois qui a servi à faire ce violon, des vernis utilisés, du savoir faire du Luthier, des cordes qui
en vibrant font résonner le corps du violon, et de l’archet qui permet de faire vibrer ces cordes
qui, pincées suivant des règles mathématiques précises, donneront les 7 notes de chaque
octave…
Et encore, je ne parle pas du cheval qui a donné les crins pour faire l'archet...
Pourtant aucune de ces informations et connaissances techniques ne permettent d’expliquer
l’harmonie d’une œuvre de Mozart, qu’un virtuose fera sortir de ce violon, qui autrement
n’est rien qu’une chose stupide, et mal commode, lorsqu’il est livré à lui-même, ou entre de
mauvaises mains.
28 - C’est lorsque que nous parvenons à faire cesser le fracas assourdissant et les rugissements
égotiques de l’humaine nature, que l’on parvient à entendre le Parleur silencieux qui parle si
subtilement à notre oreille interne.
N - Peut-on petipatapon, marcher pieds nus sur un pont peint, tirlipimpon, alors qu’il est
formellement défendu de marcher sur un pompier nu, turlututu ?
29 - La notion d’infini n’est possible que parce qu’il y a ignorance… Y aurait-il une parenté ?
30 - Le dogme est le plus redoutable fléau de l’esprit, c’est le cimetière des idées mortes et le
tombeau de tout progrès. Décortiquer un dogme c’est disséquer un cadavre.
O - Le langage n’est qu’un ensemble de borborygmes et d’onomatopées qui servent de
références communes à un groupe d’individus, pour désigner des choses ou des abstractions,
et qu’ils se transmettent par traditions coutumières et/ou éducatives.... Ces éructations
modulées de l’air, ne sont guère différentes de nature que le discours d’un pétomane dans une
réunion électorale.
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 8
31 - Ce qui prouve la divinité de l’être humain c’est sa capacité à faire le mal sans nécessité…
Ceci démontre qu’il a reçu le Libre arbitre d’en user, avec le poids des responsabilités qui va
avec, ce qui le distingue de toute création agissant par causalité et nécessité.
32 - A quoi reconnaît-on un dogme absurde ? Au culte insensé qu’il génère, comme celui qui
consiste à faire croire qu’il existe des créatures qui ne soient pas égales en droit d’Amour du
Divin Créateur!
P - Ce qui est juste est souvent aux antipodes de ce qui semble évident, ce serait bien de les
faire se rencontrer.
33 - Pour quelle stupide raison irions-nous insérer dans le programme d’un ordinateur, une
notion floue qui lui permettrait de conjecturer sur une possible immortalité de lui-même, alors
qu’il est inéluctablement condamné au rebut ?…
Si, malgré la rusticité de notre intellect, nous ne sommes pas assez cons pour faire cette chose
parfaitement inutile, pourquoi voudriez-vous que le Divin Créateur soit lui, capable de la
faire ?…
Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et lycée de Versailles.
34 - Un adulte, hormis les cas rares de dérèglements cérébraux, n’a jamais l’envi de retourner
batifoler avec les piou-pious des maternelles. Ceci pour dire qu’il y a dans l’évolution, un sens
ascensionnel. La nature pour empêcher ceux qu’elle élève de retomber, ferme au-dessous
d’eux les portes qu’elle leur fait traverser, en éteignant en eux toute appétence pour ces
niveaux parcourus.
Q - Le hasard est si judicieux dans ses manifestations, que je me demande s’il n’est pas
quelque part prémédité.
35 - C’est parce que nous avons une ombre, que nous ne sommes pas la lumière.
36 - Un médium, c’est quelqu’un qui ne comprend pas, sinon ce serait un initié.
R - Puisque la bêtise est franchement bête, aux yeux de l’intelligence, à quoi peut-elle bien
servir?
J’ai beau y réfléchir, je ne vois pas d’autre utilité à la bêtise que de servir de nourriture à
l’intelligence... Bon appétit les crânes d’oeufs.
37 - Rien n’est plus absurde, en apparence pour un profane, que les symboles de la Table
d’Emeraude ; pourtant rien n’est plus lumineux pour l’initié…
38 - Ceux qui révèlent l’énigme du Sphinx, sont invariablement condamnés par ceux à qui ils
l’ont révélés. Ceux qui devinent cette énigme doivent se taire et cacher aux envieux qu’ils
sont devenus rois et prêtres. Ceux qui ne devinent pas sont dévorés par le monstre.
S -. Vouloir séduire une femme uniquement en disant la vérité, c’est comme vouloir partir au
combat sans son équipement militaire.
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 9
39 - L’être humain est égoïste par raison et altruiste par la foi.
40 - Les dieux n’habitent jamais les Temples de la routine et de la médiocrité humaine !
Malheur à ceux qui s’obstinent à rester dans le Temple quand les dieux n’y sont plus !
T - Les riches, dans une inspiration sublime, ont appris aux pauvres à être honnêtes afin de
pouvoir leur faire crédit, qui a dit que la vertu n’était pas rentable ?
41 - Lorsque l’homme tente d’imiter vaniteusement le Divin Créateur, il ne sait créer que
l’enfer… Il y en a encore qui cherchent qui est le diable ?…
42 - Certains voudraient trouver la martingale qui leur donnerait automatiquement une
définition claire de ce qu’est le « bien » et le « mal ». Hélas, si cette martingale existait, elle
serait de l’ordre des causes à effets, et rendrait caduc le libre arbitre…
La définition du « bien » et du « mal » par le discernement de chacun, est la preuve de notre
liberté et de notre responsabilité… Plus la liberté est grande, plus est grand le sens des
responsabilités, subtile et intelligente la distinction entre le « bien » et le « mal ».
U - Ceux qui ne supportent pas la lumière ont tendance à vouloir l’éteindre, plongeant ainsi
les autres dans leurs ténèbres, alors qu’il serait tellement plus sage, pour tout le monde,
qu’ils ferment simplement leurs yeux.
43 - Lorsque les humains se laissent faire, alors ils méritent leurs fléaux !
44 - Pour trouver la vérité, il faut d’abord cesser de croire qu’on la possède. Si la vérité est
une quête, c’est bien parce que nous ne la possédons pas.
V - Si chacun continue à vouloir paraître ce qu’il n’est pas, pour faire bonne figure vis-à-vis
de ceux qui paraissent ce qu’ils ne sont pas non plus, comment voulez-vous, dans ces
conditions, faire des sondages d’opinions crédibles et des statistiques fiables.
45 - La foi, c’est donner plus de place à l’espérance qu’à la prudence.
46 - Nos perceptions sensorielles sont si rustiques qu’elles nous font perdre le sens des réalités
supérieures subtiles qui nous gouvernent. Exemple : à deux cent kilomètres/heure, nous avons
l’impression de nous déplacer très rapidement, alors que si nous restons sur place,
parfaitement immobile, nous sommes incapables de percevoir les cent mille kilomètres/heure,
vitesse à laquelle la Terre se déplace dans le cosmos.
W - Ce qui ne tue pas renforce… Si j’utilise mon pensoir comme de la gelée de coin, c’est-à-
dire passif et ramolli, alors j’opine du chef et, comme mes congénères, je continue l’ouverture
laborieuse de ma cacahuète avec mes gros doigts boudinés et malhabiles de primate
cavernicole. Mais si, velléitaire comme il est dans ma complexion d’être, j’active mes
tentacules synaptiques et cérébreuses, comme une pieuvre cherchant le trousseau de clefs de
sa bagnole, alors je ne peux éviter d’en arriver à la suite logique qui découle de cette petite
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 10
sentence et qui est : « Si ce qui ne tue pas renforce, alors aider les faibles c’est les affaiblir
prou » …
Voilà qui n’est pas trop politiquement moral me semble-t-il. Mais le mal pourrait-il
durablement exister sans prendre hypocritement l’apparence du bien ?… Je me le demande…
47 - Si dans toutes les forces qui se manifestent visiblement, il est aisé de voir qu’il y a des
hiérarchies conscientes d’elles-mêmes et de celles qui les entourent, pourquoi dans l’invisible
il n’en serait pas de même ?
48 - Qu’est-ce donc que l’au-delà ?
On peut dire que l’au-delà est ce qui se trouve au-delà de nos facultés sensitives corporelles.
Cependant entre l’en deçà et l’au-delà il n’y a pas de séparation !, Ni fossé ! Ils forment un
tout continu . Une Force unique pénètre l’en deçà et l’au-delà ; tout est par conséquent
indissolublement lié.
Donc, lorsqu’une partie est atteinte d’un mal, les répercussions affectent nécessairement
l’autre partie. Il n’y a ni en deçà ni au-delà, tout est là ! Et ce que nous sommes dans l’en
deçà, nous le sommes dans l’au-delà, les pensées en sont les messagères et les gardiennes.
X -La plus grande des vanités est celle qui consiste à croire que l’on a quelque chose à dire
qui puisse intéresser sérieusement quelqu’un d’autre...
- Comment mon cher Tracassin?
- Non, non je n'ai pas cette vanité, moi c’est juste pour la gaudriole mystique et spiritueuse
qui me fait marrer comme un bossu…
49 - Croire sans comprendre, n’est qu’indolence et paresse de penser ! L’esprit n’en est pas
élevé, mais opprimé jusqu’à l’asphyxie.
50 - Peut-on réellement entreprendre la quête de la Vérité sans être spirituellement libre ?
Y - Je voudrais dire, à ceux qui pensent que dans la vie tout n’est qu’illusion, de prendre
garde à conduire leur voiture avec réalité, car la carrosserie ne résiste pas aux illusions
qu’elle pourrait heurter violemment.
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 11
Petite pause du Gay Savoir :
Allongé dans l’herbe au flan d’une douce colline de mon délicieux terroir,
qui se donne, sans fausse modestie, des airs de Toscane ; alangui dans une douce torpeur, à
peine dérangé par les gazouillis des oiseaux et le bourdonnement des abeilles, suavement
environné par les parfums de quelques bosquets de fleurs, je somnolais en rêvant
furieusement à… rien !
C’est quand se mirent à sonner les vêpres, au clocher lointain, que
subitement ma conscience me fit sentir l’appel du Camino. Holà ! Me dis-je en mon for, il
serait temps de reprendre le cheminement vers la compost stellae, avant que toutes les oies ne
migrent vers d’autres cieux.
Alors, voilà de quoi il en retourne….. Le Bien, le Mal, chacun a
l’impression d’en avoir fait le tour ; sûr de son fait, caparaçonné dans son armure de
certitudes, croyant probablement la chose entendue, au point qu’il n’y a pas matière d’en
débattre plus outre, eu égard au fait que tout a été dit, et que la bête ne saurait nous jouer
d’imprévisibles mauvais tours.
Pourtant, pourtant, prenons un petit exemple simplissime, pour illustrer le
propos…. : L’eau.
Pour l’optimiste, l’eau, source de vie, élément fécondant la nature,
délicieuse rosée du matin est nécessairement un Bien.
Pour le pessimiste, l’eau, inondations, tornades, tempêtes, (qui virent Ô
combien de marins, combien de capitaines….) Raz-de-marée, tsunamis et autres joyeusetés,
est nécessairement un Mal
En réalité, l’optimiste comme le pessimiste, pêchent par ignorance, l’eau
n’est pas un bien, l’eau n’est pas un mal, elle est ni l’un, ni l’autre, elle se contente d’être elle-
même en fonction des circonstances.
Alors, qu’elle est donc la vraie définition du « Bien » et du « Mal » ?
J’ai bien une petite idée sur la question, mais je m’en voudrais de vous enduire d’horreur.

Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 12
Deuxième partie.
51- Les coups du destin, ne sont là que pour permettre à notre volonté de s’exprimer, pour
parvenir à les surmonter par l’expression de notre libre arbitre ; ce n’est donc pas une
malédiction mais rigoureusement le contraire.
52 - Il n’est pas possible de passer à un état supérieur, avant d’avoir atteint la perfection de
son état présent ; c’est là le sens des lois karmiques.
Z - Savoir bien parler lorsque l’on a rien à dire, c’est facile, il suffit de parler longtemps avec
des phrases creuse, de choses insignifiantes.
53 - La pauvreté n’est qu’un état de misère spirituelle, qui engendre la misère matérielle ;
c’est parce que l’on persiste à méconnaître une cause, que l’on ne parvient pas à en maîtriser
les effets.
54 - Il y a des forts, il y a des faibles, il y a des riches, il y a des pauvres, il y a des êtres
inspirés par la lumière, et d’autres par les ténèbres, et pourtant tout n’est que Justice, car il ne
peut pas en être autrement.
AA - Ceux qui cherchent des secrets cachés, sont comme des aveugles, qui s’imaginent qu’on
leur cache ce que de toute façon ils ne peuvent voir à cause de leur infirmité ( c’est encore
meilleur au deuxième degré ).
55 - Tout ce qui est spirituel est de nature magnétique, voilà qui explique les attirances et les
affinités, mais aussi le subtil et l ‘épais, le lourd et le léger.
56 - Une pensée mûrit et prend force par la méditation et le silence, ce qui lui permet de
passer de l’au-delà à l’en deçà, mais seules les pensées les plus fortes ont une chance de
survivre dans l’action.
AB – Les Connaissances, sont comme les ingrédients d’une pâtisserie. Vous pouvez tout avoir
sur la table correctement dosé, sans le talent et le savoir-faire vous n’en ferez jamais un
gâteau.
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 13
57 - La légèreté entraîne des conséquences fâcheuses, car elle rend dépendant aux esprits
forts. De ce fait, cette domination provoque un esprit maussade, capricieux et injuste.
58 - Il n’appartient qu’à l’être humain de transformer son capital d’énergie vitale en force ou
en faiblesse, c’est là, la responsabilité de la manifestation ou non de sa volonté.
AC -Lorsque l’on a pas d’idée, il y a encore la contestation des idées que l’on a pas été
capable d’avoir, dans le meilleur des cas ; et dans le pire, quand on a pas de talent, reste la
critique… Le monde est bien fait…
59 - Attendre une récompense de ses actions, c’est se soumettre aux châtiments.
60 - S’il n’y a pas de liberté sans lois, postulat incontournable ; éprouver ces lois c’est faire
preuve de liberté.
AD - Se sentir visé par les propos d’autrui, sans avoir été nommément désigné…
Franchement j’ai du mal à croire qu’il y ait des personnes ayant sombré dans cet abîme
d’absurdité et de paranoïa.
61 - Une pensée forte peut survivre durablement sur le plan des effets, peut-elle se conforter
dans cette action au point de devenir elle-même une cause ?…
62 - Qu’est-ce qui caractérise l’originalité d’une œuvre, si ce n’est l’assemblage original de
pensées « ordinaires »…
AE - Si la parole est le reflet le plus direct de la pensée, alors force est de constater que
l’essentiel de l’humanité à la tête vide.
63 - Transformer l’énergie vitale, c’est, par exemple, faire d’un champ de pierres une
cathédrale.
64 - Une maison durablement inhabitée, s’étiole et finit par s’effondrer sur elle-même. Ceci
démontre bien que ce sont ceux qui l’habitent qui font vivre et prospérer cette maison, et non
la maison elle-même… Comprends qui pourra… Petite indication quand même, le corps est
une maison.…
AF - Il n’y a pas de vraie grandeur sans humilité… Vouai ! attention à ne pas confondre avec
humiliation qui produit l’effet inverse….
65 - Être lucide, c’est savoir qu’un diamant brut, terne et de forme disgracieuse, ne peut pas
briller de mille feux, avant d’avoir été poli et longuement façonné pour cela. Mais c’est
quand- même un diamant. Un être humain c’est un dieu brut. Seul l'esprit voit l'invisible.
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 14
66 - En fait, une civilisation polluante, n’est rien qu’une civilisation sans vertu. Car seule la
Justice alliée à la tempérance est équilibre et harmonie.
AG - Un Arbre ? Mais c’est pas autre chose que du gaz carbonique et de la lumière
concentrés. La preuve, lorsque je brûle une bûche dans ma cheminée, je libère du gaz et de la
lumière, et la cendre qui reste est ce qui a été emprunté à la terre, c’est-à-dire pas grand-
chose.
67 - Aspirer à la considération de ses semblables, n’est-ce pas le meilleur moyen de s’égarer
spirituellement ?…
68 - Parvenir à confondre sa mémoire avec celle de l’humanité, c’est retrouver ses origines.
AH - La Connaissance, à l’inverse du savoir, n’est pas un dû mais une quête. En clair, le
savoir ne nécessite que la partie de notre mémoire périssable et mortelle, alors que la
Connaissance implique une élévation de conscience qui nous amène à un état qui nous
permettra l’élévation à un autre état supérieur de conscience, un peu comme l’escalier de
l’immeuble, aurait dit ma concierge.
69 - L’engourdissement spirituel, c’est une descente vers le Zéro absolu, peut-être pour cette
raison que le populaire dit d’un crétin qu’il est complètement gelé.
70 - J’ai une certaine candeur pour mon ignorance, elle me rappelle qu’il y a en moi un état
permanent d’enfance, mais je n’en abuse pas quand même.
AI - La parole du juste est plus redoutable que le tranchant du sabre, c’est pour cette raison
que le sage parle peu, et que le sot est souvent blessé.
71 - Lorsque nous décidons de faire passer une pensée en action, il y a le même décalage que
lors d’un orage, entre l’éclair et le tonnerre, les deux ne se propagent pas à la même vitesse…
72 - Raisonner le temps en terme de vie terrestre, c’est manquer terriblement de perspective,
l’illusion est si grossière qu’on se demande comment elle peut servir d’échelle de grandeur
pour parler de l’univers…
AJ - Ce qui est relatif n’a aucune valeur d’absolu, pourtant ce qui est Absolu est
nécessairement constitué de tout ce qui est relatif… Que nous « cacheton » demande
l’intermittent du spectacle ?
73 - Le naturaliste objectif peut tenter d’expliquer la plante, la fleur, le fruit, en fonction de la
graine, de la terre et du climat, mais cela reste une vision extrêmement limitée à
l’entendement humain…
Mais dès qu’il s’agit d’expliquer le parfum, le goût, l’odeur, les propriétés thérapeutiques qui
sont propres à chaque production végétale, seule une vision cosmogonique, spirituelle et
métaphysique permet d’en appréhender modestement les réalités.
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 15
74 - La richesse matérielle à beaucoup moins de pouvoir que ce que l’on imagine, elle ne peut
rendre noble qui ne l’est pas.
AK - Le contenant n’est pas de même nature que le contenu, mais alors qu’elle est la nature
de ce qui contient contenant et contenu, et sans lequel ni l’un ni l’autre n’existeraient ?
75 - Le Verbe Divin est nécessairement pur à la source, ce qui n’est plus le cas à l’estuaire de
l’humanité. Pour en retrouver la pureté, il faut donc en débarrasser les limons que charrie le
langage humain, car c’est dans ce cloaque putride et nauséeux que le verbe pur se trouve.
76 - Quoi de plus impalpable que la volonté ; qui pourrait dire, quelle forme, quelle couleur,
quelle énergie, quelle odeur, quelle texture, quel son, quel goût elle a ?
Pourtant, malgré ces impossibilités de discernement sur le plan sensitif, qui pourrait nier
qu’elle a une existence bien réelle, tout en restant physiquement et matériellement
indéfinissable ?…
AL - Le Grand Tout a créé l’Univers et tous les bidules, trucs et machins qu’il y a dedans, et
dans un élan d’Amour Absolu, il a tout donné à son fils le petitou, qui depuis, ne sait pas quoi
faire de tout ce bazar ni même si ça peut servir à quelque chose…
77 - L’esprit qui se manifeste dans la forme humaine n’a pas de membres, ces derniers ne sont
que des attributs imposés par les contraintes de la sphère organique… Ceci pour ceux qui
voudraient s’imaginer à quoi ressemble un esprit en dehors du corps…
78 - Qu’on le veuille ou non, il y aura toujours une différence de comportement et d’état
d’esprit entre un locataire et un propriétaire… Nous ne sommes que locataire de notre corps.
AM - Le libre arbitre, cela consiste à faire ce que l’on pense. Mais ce que l’on pense est-il
autre chose que ce qui nous a été imposé comme l’idée du libre arbitre ?
79 - Le jour où chaque individu prendra conscience de sa réelle divinité, tous ceux auxquels le
peuple accorde de l’importance et de la considération, paraîtront dérisoires et infiniment
ridicules, pour la bonne et simple raison qu’ils le sont, ceux-là mêmes qui réclament
importance et considération !
80 - Croire au bonheur terrestre, outre que cela implique d’être un ignorant et médiocre en
espérance, c’est se condamner à une vie de mouton, qui finira à l’abattoir. Comment une âme
qui a entrevu un peu de la Lumière Divine, pourrait-elle se satisfaire de ce qu’il y a de plus
dérisoire ici-bas ?…
AN - Les voies du Divin Créateur sont impénétrables et le resteront pour tous ceux qui seront
prisonniers de cette certitude, et croyez-moi, il y en a encore beaucoup.
81 - Comment certaines âmes, sur le chemin de l’évolution, peuvent-elle être à ce point
stupides, au point de succomber aux tentations de l’orgueil, qui les ramènent sur la voie de
l’involution ?…
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 16
Comment camarade joueur ?…
Oui, c’est rien que les règles du jeu de la mère l’Oie… La Mère Loi, ou encore, l’amère loi…
En langage des oiseaux.
82 - Chaque espèce minérale, végétale, animale, est un archétype mental de forme.
Chaque individualité de ces espèces est une manifestation d’un point de Genèse au centre
d’un cercle de causalités arborescentes, propres à la forme de cette espèce.
AO -Quelle différence y a-t-il entre la bonne foi et la mauvaise foi ?
La première finit toujours par accueillir la raison qu’elle ne redoute pas, bien au contraire, la
seconde combat avec la plus extrême violence la raison qu’elle redoute comme la peste.
83 - Lorsque nous sommes plongés dans un livre passionnant, et que nous nous identifions au
héros, nous ne sommes plus intellectuellement présents pour notre entourage proche, pendant
cette lecture… Nous sommes plongés dans la vie, comme le lecteur dans son livre…
84 - Si l’en deçà agit sur l’au-delà et réciproquement, alors les hiérarchies intellectuelles d’ici-
bas, se retrouvent dans les hiérarchies spirituelles de l’au-delà… Ceci permet de comprendre
un tout petit peu mieux, le culte des cérémonies mortuaires de l’ancienne Égypte… Juste un
tout petit peu…
AP - Si demain devient invariablement hier, et qu’hier ne peut jamais devenir demain, alors,
lorsque nous nous dirigeons dans le futur c’est pour rejoindre un inéluctable passé, pourquoi
dépenser tant d’énergie pour ce transport inutile ?
85 - Vouloir comprendre une immensité en la ramenant à son plus petit dénominateur
commun, c’est vouloir comprendre la mer par la molécule d’eau, une connerie scientifique.
C’est la même chose pour ceux qui tentent d’expliquer Dieu par l’homme.
86 - Les enfants ont peur du noir, comme les adultes ignorants ont peur de la mort.
AQ - Le génie a la faculté de pouvoir faire l’imbécile… Alors que l’inverse n’est pas
possible… Qui qu’a dit qu’il y avait une justice ?….
87 - Comment pourrions-nous dépasser continuellement les bornes posées par nos organes
physiques, si nous n’avions pas en nous, quelque chose qui leur soit supérieur ?…
88 - Les végétaux, les animaux, ont pour substance divisible, terrestre, 10 parties restant fixes
à l’incinération, sur quatre-vingt-dix vaporisables ; ce qui constitue l’essence même de la vie
n’est pas de nature terrestre. Donc il y a nécessairement une Vérité cosmogonique et une
Science correspondant à cette Vérité, ce que les scientifiques matérialistes et raisonneurs en
diable s’efforcent d’ignorer.
AR - J’ai beau chercher, ce qui dans la nature symbolise le mieux l’égo, mais je ne vois, (qui
n’est pas un habitant de Génève), que le Ver Luisant. Faites attention où vous mettez les pieds
non de d’là !
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 17
89 - Si, suivant la position qu’occupe la terre, dans sa course autour du soleil, cela produit des
formes de vies différentes, en fonction des saisons générées, si, lorsque la terre se retrouve
dans une même position, elle produit une saison identique, et donc une fructification
équivalente, alors nous pouvons conjecturer que les phénomènes que produit ce parcours de la
terre autour du soleil, doit avoir une correspondance similaire lors du parcours de la terre
autour de la galaxie… Le temps étant immuable, c’est ce qui le parcourt qui change en
fonction de sa position dans ce temps. La Vérité absolue est immobile, seules les vérités
relatives qui l’explorent sont changeantes.
90 - Les ignorants, à la vision épaisse, imaginent la Magie sous des aspects de rituels
mystérieux ; alors qu’elle se pratique constamment dans la banalité du quotidien sous la forme
de marques de politesse qui génèrent un climat de bienveillante courtoisie, qui n’existerait
probablement pas sans la pratique de ces rituels magiques.
AS - Il n’y a pas de grandeur sans humilité, jusque là, même ceux qui ont leurs neurones en
RTT peuvent suivre. Le problème c’est que l’humilité n’en a rien à foutre de la grandeur…
Alors, s’il y a un illuminati que ça intéresse ?….
91 - Ce qui est du domaine de l’esprit, est toute réalité qui ne tombe pas sous le sens.
92 - Si le Macrocosme exerce une influence sur le Microcosme c’est en proportion de
l’harmonie établie entre les deux ; la Lumière n’a que peu d’influence pour un aveugle…
AT - Le bon Dr Freud a affirmé que l’avare était toujours constipé… Que doit-on en déduire
pour l’altruiste ?….
93 - Toute la Magie Divine peut se résumer dans le fait qu’une volonté exprimée aura toujours
une influence; plus cette volonté sera pure et subtile, plus elle influencera les sphères et
puissances de mêmes natures.
94 - Méconnaître la puissance de l’acte auquel aboutit la pensée qu’il traduit, c’est se fermer à
l’intelligence de la loi des actions mystérieuses.
AU - Celui qui veut dépasser les limites de l’humaine nature, doit aussi faire abandon des
références, des repères et valeurs qui lui sont inhérents ; il ne faut pas rester crisper à son
divan si l’on veut voyager.
95 - Avoir pris conscience de son libre arbitre, implique, pour que sa pratique soit possible, un
sens très élevé des responsabilités et le respect du libre arbitre des autres.
96 - Le penseur qui s’élève en ce ciel de la pure conception, se transporte en un domaine où
rien ne contredit la rigueur du raisonnement, poussé au-delà des limites de la logique vulgaire.
AV - Le comble de la connerie : Ne raisonner que sur des éléments matériels et tangibles, le
plan le plus bas de la création.
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 18
97 - En dehors des limites des conceptions humaines, qu’est-ce qui est normal ?…
Nécessairement ce qui est équilibre et harmonie !
98 - Tout serait subjectif, et donc chaotique, s’il n’y avait pas la confrontation avec les réalités
tangibles, les Lois de la Création. Le Sphinx veille au respect de la Loi.
AW - Lorsque l’on observe la nature humaine dans son incarnation terrestre, et que l’on
constate ce à quoi elle donne de l’importance, on ne peut s’empêcher de se dire que c’est
véritablement insignifiant... A son image ?…
99 - Lorsque nos sens physiques nous donnent le sentiment d’être parfaitement immobiles, ils
ne nous permettent pas de sentir la mobilité rapide et constante, de la terre dans l’espace…
L’apparent est souvent le contraire du réel…
100 - Tout homme obéit au maître qu’il s’est choisi, et devient par conséquent, une partie de
ce maître.
AX - Avec la foi, paraît-il qu’il est possible de déplacer des montagnes… Avec une pelle un
seau et de la patience aussi…Sans qu’il soit utile de construire avant des cathédrales… C’est
beau la rationalisation du travail…
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 19
Petite pause du Gay Savoir :
Petitou : Mon cher professeur Turlupin j’ai appris de mes enseignements métaphysiques que
l’eau venait du feu, qu’elle est votre opinion ?
Turlupin : Mon pôvre ami, vous n’allez pas croire des âneries de ce calibre, l’eau, dont la
formule chimique est maintenant bien connue et rigoureusement précise (H2 O) est issue de
l’assemblage de 2 parts d’hydrogène pour une part d‘Oxygène. La pataphysique ne résiste pas
aux découvertes scientifiques !
Petitou : Vous voulez dire mon éminence que l’eau serait le fruit de l’accouplement de
l’hydrogène et de l’oxygène, sans rien de plus ?
Turlupin : Absolument ! Sans rien de plus, c’est scientifique !
Petitou : Pourtant mon Turlupin d’amour, si je mets 2 parts d’hydrogène en compagnie d’une
part d’oxygène dans une éprouvette hermétiquement fermée, même si j’attends jusqu’à la
Saint glinglin, jamais je n’obtiendrai la moindre molécule de flotte…. Pourquoi ?
Turlupin : Evidemment mon grand novice, il faut d’abord faire réagir ces deux éléments entre
eux…..
Petitou : Et avec quoi les fait-on réagir mon Turlupin écervelé ?
Turlupin : Avec le feu !
Petitou : Franchement mon Turlupin t’as pas un peu honte de ta formule pseudo-scientifique
de l’eau ? Qui d’ailleurs se révèle incomplète puisqu’il lui manque l’élément essentiel à sa
réalisation le Feu, et c’est donc bien de là que vient l’eau .
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 20
Ce livre les Clavicules de la Sapience comprend 20 parties et
plus de 1.500 Clavicules. Si cet extrait vous a plu, vous
pouvez recevoir gratuitement l’intégralité de l’ouvrage en
contrepartie de la fourniture d’au moins 20 adresses e-mails
(plus n’est pas interdit) auxquelles je ferai parvenir un
message de téléchargement gratuit de cet extrait.
Je vous tranquillise, il n’y a aucune préoccupation mercantile
dans ma démarche, j’offre les fruits de mes petits travaux
totalement gratuitement et bénévolement, et ce, depuis des
années. Mon but est de les faire connaître le plus largement
qu’il soit possible, et votre modeste participation (adresses e-
mails) sera pour moi un amical soutient et une agréable
manifestation de la gratitude de votre âme généreuse.
Par avance merci.
Bien fraternellement à vous.
claude.lemoal@wanadoo.fr
http://sites.google.com/site/grandoeuvre/
http://hermes-cabbale-tarot.org/
http://justice-liberte.blogspot.com/
http://temple-hermes-thoth.blogspot.com/
http://www.lescheminsdhermes.org/
Les Clavicules de la Sapience
© Claude Le Moal 2005 21