You are on page 1of 170

Initiation à la comptabilité publique

Alain Abadie

Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009

1

Mes coordonnées

Alain ABADIE Département du Bas-Rhin Téléphone : 03-88-76-67-63 E-mail : alainabadie@free.fr Site internet : http://alainabadie.free.fr

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie

2

Bibliographie

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie

3

Les grands principes Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 4 .

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 5 . • qu’en exécution (espace de temps consacré à l’exécution des dépenses et des recettes du budget). Il vise les budgets des collectivités locales dans le cadre de l'année civile (du 1er janvier au 31 décembre).1er principe : l’annualité budgétaire Il s’applique aussi bien : • en prévision (espace de temps dédié à la construction et au vote du budget de la collectivité) .

Il existe toutefois des aménagements : • le budget primitif peut être adopté jusqu’au 31 mars (ou le 15 avril lors de renouvellement électoral) . • les « opérations d’ordre » peuvent être adoptées (pour les 2 sections ou entre sections) 21 jours après la fin de l'exercice budgétaire au plus tard. Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 6 .L’annualité budgétaire – Prévision Le budget est prévu pour la durée d’un exercice civil.

jusqu ’à 1/4 des crédits ouverts l’année précédente (déduction faite des dépenses de remboursement de la dette). Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 7 . Il peut aussi engager. liquider et mandater les dépenses de fonctionnement dans la limite des crédits de l’année précédente . sur autorisation de l’assemblée délibérante. • l’ordonnateur peut mandater des dépenses d’investissement.L’annualité budgétaire – Exécution en début d’exercice Il existe des aménagements : • avant le vote du budget primitif. l'ordonnateur peut mettre en recouvrement les recettes.

Elle permet aussi d ’effectuer des opérations d ’ordre Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 8 .L’annualité budgétaire – Exécution en fin d’exercice Il existe des aménagements : Après le 31 décembre : il existe la « période complémentaire » = période fictive prolongeant la journée comptable du 31/12 : Cette journée permet d’exécuter les opérations de fonctionnement (émission de mandats correspondant au service fait pendant l’exercice et de titres de recettes correspondant aux droits acquis.

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 9 .2ème principe : l’unité budgétaire Ce principe prévoit que l’ensemble des dépenses et des recettes doivent figurer sur un document budgétaire unique.

Compte administratif (CA) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 10 .aménagements Budget primitif (BP) Le budget comporte plusieurs documents budgétaires (budget primitif. Décision modificative (DM) Ces documents ne constituent qu’une étape du processus budgétaire.L’unité budgétaire . décision modificative. compte administratif).

aménagements Une collectivité territoriale dispose de plusieurs budgets qui ont leur propre nature : administrative ou industrielle et commerciale • M14 • M22 • M52 • M71 • M61 Budget principal M4.L’unité budgétaire . Budget annexe administratif Budget annexe industriel et commercial Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 11 .

les dépenses et les recettes ne peuvent pas être contractées (les mouvements sont bruts) . Exceptions : les taxes CAUE.3ème principe : l’universalité budgétaire Le budget de la collectivité locale doit comprendre l’ensemble des dépenses et des recettes. Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 12 . de séjour et les subventions d’équipement. Cela signifie que : .les recettes ne sont pas affectées à des dépenses. . L’ensemble des recettes est rassemblé en une masse unique et indifférenciée.

Les dépenses sont estimées par excès.4ème principe : la prudence et la sincérité La tenue du budget suppose l’inscription de recettes budgétaires estimées par défaut. Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 13 . La sincérité des inscriptions budgétaires sera appréciée par le Préfet (ce dernier pourra contrôler à tout moment les inscriptions budgétaires mais aussi la comptabilité d’engagement de l'ordonnateur).

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 14 . Tout changement de méthode doit être précisé en annexe.5ème principe : la permanence des méthodes Le mode de comptabilisation des écritures doit être identique d’un exercice à l'autre.

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 15 . Il convient de déterminer par exercice l'ensemble des charges et produits qui s’y rapportent.6ème principe : l’indépendance des exercices L'exécution du budget engendre des décalages avec la prévision. Des écritures de fin d’exercice s’imposent donc et permettent de réaliser « un rattachement de charges et de produits par exercice.

6ème principe : l’indépendance des exercices

Exercice N

Exercice N+1

charges

produits
Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 16

Élaboration du budget

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie

17

1ère étape : le débat d’orientation budgétaire - obligation pour toute collectivité locale > 3.500 habitants (loi ATR du 6 février 1992) ; - pour les collectivités locales qui doivent tenir ce débat, il doit être organisé au moins 2 mois avant la séance du budget primitif ; - un rapport doit être adressé aux membres du conseil délibérant mais la séance n’a pas de thème spécifique obligatoire.

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie

18

2ème étape : les informations en externe • l’état de notification des bases d’imposition . • les éléments nécessaires au calcul du FCTVA . • le montant de la DGF . • des informations sur la rémunération des agents de l’Etat et sur les charges sociales Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 19 . • les éléments nécessaires au calcul de la DGE .

• les choix d’investissement opérés en interne . subventions Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 20 . • les informations sur les tarifs. • la comptabilité des dépenses engagées .3ème étape : les informations en interne • les orientations budgétaires du conseil délibérant . • les recrutements .

L’exécution budgétaire Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 21 .

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 22 . le Président du Conseil général ou régional ou d’un EPCI. Ces 2 fonctions sont incompatibles. L'ordonnateur est le maire.La séparation entre l’ordonnateur et le comptable Un décret de base : celui du 29 décembre 1962 Ce décret prévoit la séparation fonctionnelle entre l'ordonnateur et le comptable. Il est compétent pour engager. liquider et mandater les dépenses.

les crédits disponibles pour mandatement .les dépenses réalisées.les crédits disponibles pour engagement . . Celle-ci permet à tout moment de connaître : . Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 23 . .les crédits ouverts en dépense et les prévisions de recette . Avant de réaliser une dépense.Les différentes phases de l’exécution budgétaire 1ère phase de la dépense : l’engagement La comptabilité administrative de l'ordonnateur doit se conformer à l’obligation de la comptabilité d ’engagement. l’ordonnateur devra engager sa dépense. .

Comptabilité des engagements Mandat Engagement Crédits disponibles pour mandatement Crédit de paiement Crédits disponibles pour engagement Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 24 .

L’engagement L’article 29 du décret du 29 décembre 1962 définit l’engagement comme : “ l’acte par lequel un organisme public crée ou constate à son encontre une obligation de laquelle résultera une charge”. La comptabilité de l’ordonnateur doit permettre de définir les crédits disponibles en investissement ou en fonctionnement. Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 25 . En fin d’année. Le comptable pourra payer ces crédits sans attendre le prochain budget primitif dès lors qu’ils auront été constatés par l’ordonnateur. les dépenses engagées non mandatées sont constatées comme “restes à réaliser”.

soit d’acte de l’ordonnateur (marché. . bon de commande).L’engagement juridique constate une obligation de payer sous forme : .L’engagement comptable est une réservation faite dans les crédits de paiement. .L’engagement L’engagement se décompose en un engagement comptable et juridique. convention. . Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 26 .soit de délibération .

rémunération du personnel). soit ponctuel.L’engagement L’engagement peut être soit provisionnel. contrats d’entretien. Provisionnel : l’obligation de payer existe dès le 1er janvier de l’année pour certaines dépenses (marchés. Ponctuel : l’engagement n’est pris que dès lors que l’obligation de payer intervient en cours d’année Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 27 . L’ordonnateur n’attend pas le mandatement pour engager.

) .le caractère libératoire du paiement Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 28 .l’existence d’un disponible de crédits à mandater . quantifier le paiement à effectuer (pour une recette.l’existence du service fait .l’existence d’un engagement comptable et juridique correspondant . . . .l’établissement d’un prix conforme (au bon de commande par ex. l'ordonnateur estimera la recette à encaisser) Vérifications : .2ème phase : la liquidation Elle consiste pour l’ordonnateur à vérifier.

on parle non pas de mandat mais de titre de recette). .signature et nom du signataire Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 29 . Il est l’ordre de paiement adressé au comptable par l’ordonnateur (en matière de recettes. .3ème phase : le mandat Il constitue la dernière phase d’exécution de la dépense. .imputation comptable . .montant à mandater . A l’émission. le mandat doit comporter les informations suivantes : .exercice budgétaire .dénomination du créancier et coordonnées bancaires .

Tout mandat émis sans pièce(s) justificative(s) doit être refusé par le comptable. Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 30 .3ème phase : le mandat Le décret n° 2007-450 du 25 mars 2007 prévoit la fourniture obligatoire de pièce(s) justificative(s) à l’appui du mandat.

Schéma d ’exécution du budget par l'ordonnateur Dépenses Recettes Engagement Liquidation Mandat Titre de recette Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 31 .

modes de contrôles Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 32 .Le comptable • 1 .Attributions et obligation de contrôle • 2 .

conservation des pièces justificatives.12 et 13 : le comptable doit effectuer des contrôles préalables à la prise en charge des titres de recettes ou des mandats.Attributions et obligations de contrôle Les fonctions du comptable sont exercées par un comptable direct du Trésor ayant la qualité de comptable principal. • 2 . paiement des dépenses sur ordre. tenue de la comptabilité. maniement des fonds.Art. 11) : recouvrement des créances. conseil de la collectivité. opérations de trésorerie .Attributions (art. Décret 29 décembre 1962 • 1 . Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 33 .

le comptable procèdera à ces contrôles successivement : • 1 .la liquidation : le montant indiqué sur le mandat correspond-il à la facture ? • 3 . la disponibilité des crédits • 2 . l’exacte imputation budgétaire. l’objet de la dépense.Les contrôles des mandats Avant tout mandatement.le caractère libératoire de la dépense : le paiement éteindra t ’il la créance ? • 5 .le service fait : la prestation a-t ’elle été réalisée (attestation à vérifier) • 4 .la légalité formelle : la qualité de l’ordonnateur.la présence des pièces justificatives : décret n° 2007-450 du 25 mars 2007 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 34 .

le montant de chaque mandat refusé . le motif du refus dans une lettre jointe . Le comptable indique : – – – – le n° des mandats ou titres . Il le renvoie pour régularisation à l'ordonnateur accompagné des pièces justificatives. le total des refus à déduire du total du bordereau Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 35 .La suspension de paiement du mandat Le comptable peut être amené à refuser de prendre en charge un mandat si la dépense est irrégulière ou insuffisamment justifiée.

La réquisition du comptable par l'ordonnateur A la suite d’une suspension de paiement. L'ordre de réquisition est transmis au TPG. – 2 ) retirer le mandat définitivement . crédits insuffisants. Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 36 . à la CRC. L'ordonnateur endosse par cet ordre l'ensemble des responsabilités assumées par le comptable. Ce dernier doit se conformer à cet ordre sauf insuffisance de fonds. l’ordonnateur peut : – 1 ) compléter le dossier de mandatement . absence de service fait ou de caractère non-libératoire du paiement. – 3 ) réquisitionner le comptable.

BUDGET COMMUNAL M 14 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 37 .

Introduction au plan comptable général Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 38 .

Le patrimoine. le bilan et le compte de résultat Les principes comptables Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 39 .

Le patrimoine = ensemble des biens, des droits et des obligations
dont - la situation évolue - l’image est donnée par le bilan
Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie

40

LE BILAN
ACTIF PASSIF

Actif immobilisé

Capitaux propres

Actif circulant

Dettes

Total actif

=

Total passif
41

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie

BILAN
ACTIF Actif brut Actif immobilisé
- immob. Incorporelles ................................................................................ 1 000 750 250 - immob. Corporelles ................................................................................... 150 150 - immob. Financières ...................................................................................

Amortissements Provisions

Actif net

Actif circulant
- stocks ..........................................................................................................

- créances ..................................................................................................... 50 35 15 - VMP ........................................................................................................... - disponibilités..............................................................................................

85

85

1 285

785

500

TOTAL ACTIF........................................................................................
Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie

500
42

BILAN Actif
Actif immobilisé
- Im. incorporelles - Im. corporelles - Im. financières

Passif
Capitaux propres
- dotations - réserves - Report à nouveau - Subventions - Provisions /charges

Actif circulant
- stocks - créances - VMP - disponibilités

Dettes
- Dettes financières - Dettes fournisseurs

Total

Total

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie

43

COMPTE DE RESULTAT
Charges Produits

Résultat d’exploit.

Résultat financier

Résultat exceptel.

Résultat (+, -)
Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 44

BILAN Actif
Actif immobilisé
- Im. incorporelles - Im. corporelles - Im. financières

COMPTE DE RESULTAT

Passif
Capitaux propres
- dotations - réserves - Report à nouveau - RESULTAT DE L ’EX - Subventions - Provisions /charges

Charges Produits Résultat d’exploit.

Actif circulant
- stocks - créances - VMP - disponibilités

Résultat financier

Dettes
- Dettes financières - Dettes fournisseurs

Résultat exceptel.

Total

Total
Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie

Résultat (+, -)
45

de la situation financière et du résultat de l’entreprise » Un objectif : l’image fidèle (régularité. sincérité) Des moyens : les principes comptables Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 46 . sincères et donner une image fidèle du patrimoine.Les principes comptables Art 5 du code du commerce « les comptes annuels doivent être réguliers.

non-compensation .continuité de l’exploitation .intangibilité du bilan d’ouverture Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 47 .prudence .Les principes comptables .coûts historiques .permanence des méthodes .indépendance des exercices .

La M 14 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 48 .

4 pour les SPIC. 7 pour régions) . 3 pour OPHLM. • 1 = communes ( 1 pour les communes et les EPCI. 2 pour les hôpitaux. 5 pour départements 6 pour les SDIS.Définition M 14 • M = secteur public . • 4 = 4ème version (avant M 11 et M 12) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie les les les 49 .

Cette obligation s’applique à l’ensemble des acteurs économiques. Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 50 .2ème étape : la IVème directive européenne du 25 juillet 1978 : elle impose la mise en place d’un plan comptable unifié pour l’ensemble des pays de la communauté européenne.Les origines de la M 14 ? .1ère étape : L’article 51 du décret du 29 décembre 1962 prévoyait déjà l’obligation de tenir une comptabilité identique à celle du secteur privé pour les activités des services à caractère industriel et commercial .

Plan comptable 1982 pour le secteur privé .1997 (M14 communes. .1991 (M4) .1988 (M21 hôpitaux.2004 (M52 départements .1989 (M31 HLM) .Historique IVème directive européenne Réforme du secteur public : progressive et continue . maisons de retraite) . EPCI. M71 régions) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 51 . . . M 61 SDIS. CNFPT) . .

La loi du 22 juin 1994 C ’est la loi qui a mis en place la M14 Cette réforme comporte pour l’essentiel des apports comptables Mais elle intègre aussi des innovations financières Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 52 .

Les modes de vote Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 53 .

Définitions Mode de vote Mode de présentation Le mode de vote : Mode d’exécution du budget Le mode de présentation : Informatif Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 54 .

Définitions Les modes de vote des documents budgétaires Le vote Par nature : Qu’est-ce qu’on dépense ? Le vote Par fonction : Pourquoi on dépense ? Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 55 .

Le mode de vote par nature Les crédits sont classés selon la nature économique des dépenses et des recettes Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 56 .

Les comptes de fonctionnement • • • • • • • • • 60 Achats et variation stocks 61 Services extérieurs 62 Autres services extérieurs 63 Impôts et taxes 64 Charges de personnel 65 Autres charges de gestion courante 66 Charges financières 67 Charges exceptionnelles 68 Dotations aux amortissements et provisions • • • • • • • • • • 70 Produits des services 71 Production stockée 72 Travaux en régie 73 Impôts et taxes 74 Dotations et participations 75 Autres produits gestion courante 76 Produits financiers 77 Produits exceptionnels 78 Reprises sur amortissements et provisions 79 Transferts de charges Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 57 .

PRESENTATION GENERALE DU BUDGET SECTION DE FONCTIONNEMENT – CHAPITRES DEPENSES DE FONCTIONNEMENT Chap. fonct. des groupes d’élus Total des dépenses de gestion courante 66 Charges financières 67 Charges exceptionnelles 68 Dotations aux provisions (4) 022 Dépenses imprévues Total des dépenses réelles de fonctionnement 023 042 043 Virement à la section d’investissement (5) Opé. d'ordre de transfert entre sections (5) Opé. (5) Pour mémoire Budget… … (1) Restes à réaliser N-1 (2) Propositions nouvelles VOTE (3) TOTAL (= RAR+vote) Total des recettes réelles de fonctionnement Total des recettes d’ordre de fonctionnement TOTAL Initiation à la comptabilité comptabilité publique R 002 RESULTAT REPORTE OU ANTICIPE (2) Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie TOTAL DES RECETTES DE FONCTIONNEMENT CUMULEES + = 58 . 013 70 73 74 75 76 77 78 042 043 Libellé Atténuations de charges Produits des services. 011 012 014 65 656 Libellé Pour mémoire Budget… … (1) Restes à réaliser N-1 (2) Propositions nouvelles II A2 TOTAL (= RAR+vote) VOTE (3) Charges à caractère général Charges de personnel et frais assimilés Atténuations de produits Autres charges de gestion courante Frais de fonct. d’ordre à l’intérieur de la sect. fonct. du domaine et ventes… Impôts et taxes Dotations et participations Autres produits de gestion courante Total des recettes de gestion courante Produits financiers Produits exceptionnels Reprises sur provisions (4) Opé.II . d'ordre de transfert entre sections (5) Opé. d’ordre à l’intérieur de la sect. (5) Total des dépenses d’ordre de fonctionnement TOTAL + D 002 RESULTAT REPORTE OU ANTICIPE (2) = TOTAL DES DEPENSES DE FONCTIONNEMENT CUMULEES RECETTES DE FONCTIONNEMENT Chap.

Les comptes d’investissement • 15 Provisions pour risques et • • • • • • • • • • charges 16 Emprunts 20 Immobilisations incorporelles 204 Subventions 21 Immobilisations corporelles 23 Immobisations en cours 24 Affectations. 20 Immobilisations incorporelles 21 Immobilisations corporelles 22 Immobilisations mises en concession 23 Immobilisations en cours …/ 29 Provisions pour dépréciation des immobilisations 481 Charges à répartir sur plusieurs exercices Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 59 ...../. . fonds et réserves 13 Subventions d’investissement 15 Provisions pour risques et charges 16 Emprunts. concessions et affermages 26 Participations…/ 29 Provisions pour dépréciation des immobilisations 39 Provisions dépréciation stocks … / 481 Charges à répartir sur plusieurs exercices • • • • • • • • • • 10 Dotations.

pour compte de tiers (9) Opé. non transf Compte de liaison : affectation à …(8) Particip. fonds divers et réserves Subventions d’investissement Emprunts et dettes assimilées Compte de liaison : affectation à … (8) Particip. fonds divers et réserves (hors 1068) Excédents de fonct. d'invest. et créances rattachées à des particip. Autres immobilisations financières Dépenses imprévues 45…1 040 041 Total des dépenses financières Total des opé. 010 13 16 20 204 21 22 23 10 1068 138 18 26 27 024 Libellé Stocks (6) Subventions d’investissement Emprunts et dettes assimilées Immobilisations incorporelles (sauf 204) Subventions d’équipements versées Immobilisations corporelles Immobilisations reçues en affectation (7) Immobilisations en cours Pour mémoire Budget… … (1) Restes à réaliser N-1 (2) Propositions nouvelles VOTE (3) TOTAL (= RAR+vote) Total des recettes d’équipement Dot.II – PRESENTATION GENERALE DU BUDGET SECTION D’INVESTISSEMENT – CHAPITRES DEPENSES D’INVESTISSEMENT Chap. Autres immobilisations financières Produits des cessions d’immobilisations 45…2 Total des recettes financières Total des opé. et créances rattachées à des particip. d’ordre de transfert entre sections (5) Opérations patrimoniales (5) Total des recettes d’ordre d’investissement TOTAL R 001 SOLDE D’EXECUTION POSITIF REPORTE OU ANTICIPE (2) Initiation à la comptabilité comptabilité publique = Besanç çon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie Besan TOTAL DES RECETTES D’INVESTISSEMENT CUMULEES + 60 . pour le compte de tiers (9) Total des recettes réelles d’investissement 021 040 041 Virement de la section de fonctionnement (5) Opé. d’ordre de transfert entre sections (5) Opérations patrimoniales (5) Total des dépenses réelles d’investissement Total des dépenses d’ordre d’investissement TOTAL + D 001 SOLDE D’EXECUTION NEGATIF REPORTE OU ANTICIPE (1) = TOTAL DES DEPENSES D’INVESTISSEMENT CUMULEES RECETTES D’INVESTISSEMENT Chap. capitalisés (10) Autres subv.. 010 20 204 21 22 23 II A3 TOTAL (= RAR+vote) Libellé Stocks (6) Immobilisations incorporelles (sauf 204) Subventions d’équipement versées Immobilisations corporelles Immobilisations reçues en affectation (7) Immobilisations en cours Total des opérations d’équipement Pour mémoire Budget… … (1) Restes à réaliser N-1 (2) Propositions nouvelles VOTE (3) Total des dépenses d’équipement 10 13 16 18 26 27 020 Dotations.

Quelles sont les conséquences ? Pour le vote : • Les conditions d’équilibre budgétaire sont facilement contrôlées • Le choix du vote par nature = logique gestionnaire Pour l ’exécution : • Existence de chapitres globalisés (souplesse) • Contrôle par le comptable de la disponibilité des crédits sur ce chapitre. Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 61 .Le mode de vote par nature Chaque chapitre est construit en fonction des dépenses et des recettes de fonctionnement ou d’investissement.

supplément familial Article 64131 : Personnel non titulaire.Exemple de chapitres et articles budgétaires par nature Chapitre 731 : Impôts locaux Article 7311 : Contributions directes Chapitre 012 : Charges de personnel Article 64111 : Rémunération principale Article 64112 : NBI. rémunérations Chapitre 21 : Immobilisations corporelles Article 21311 : Hôtel de ville Article 21312 : Bâtiments scolaires Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 62 .

Le classement est effectué en fonction d’une nomenclature NFA (nomenclature fonctionnelle des administrations).Le mode de vote par fonction Les crédits du budgets sont imputés selon la destination des dépenses ou l’origine des ressources. La comptabilité du comptable restera dans ce cas par nature. Ce choix de vote ne s’impose qu’au budget de l’ordonnateur. Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 63 .

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 64 . • Ces résultats doivent s’intégrer aux comptes agrégés européens (Eurostat) ou économiques (OCDE.Le mode de vote par fonction Qu’est ce que la NFA ? • NFA = nomenclature fonctionnelle des administrations . • La NFA retrace l’action de toutes les administrations publiques nationales . FMI).

5 – interventions sociales et santé. 7 logement.services généraux) . Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 65 . 2 – enseignement-formation.Le mode de vote par fonction Description de la NFA . • 3ème niveau : niveau de précision supplémentaire. environnement. 0 .famille. 9 action économique. • 2ème niveau : détaille les fonctions principales en sous-fonctions . 3 . 6 . 4 – sport et jeunesse.culture.3 niveaux : • 1er niveau : identifie les fonctions principales (ex : 1 – sécurité et salubrité publiques. 8 – aménagement et services urbains.

000 habitants. Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 66 .Le mode de vote par fonction Exemple : • Fonction 2 : enseignement . • Rubrique 2-5-1 : hébergement et restauration scolaire.formation . • Sous-fonction 2-5 : services annexes de l’enseignement . Ce choix est réservé aux collectivités > 10. Présentation plus politique.

Il existe 3 cas actuellement : • Les collectivités locales < 3.000 habitants = vote • par nature et présentation par fonction . • Si le conseil se prononce pour une méthode de vote. ce choix s’impose pour la durée de la mandature.500 habitants = vote par nature .Les modes de vote Selon la strate de population. Les collectivités >10. • Le conseil délibérant est la seule instance à pouvoir voter le budget . Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 67 .000 habitants = vote au choix par nature ou par fonction et présentation par l’option non votée.500 et 10. • Les collectivités comprises entre 3. le mode de vote laissé au choix des collectivités évoluera.

LES NOUVELLES DEFINITIONS DES CHAPITRES ET DES ARTICLES BUDGETS PAR FONCTION SCHEMA DE CONSTRUCTION : VENTILE Code du groupe Fonction Sous-fonction ou rubrique Numéro d’opération 90 2 21 10 CHAPITRE ARTICLE FONCTIONNEL ARTICLE D’OPERATION Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 68 .

LES AMORTISSEMENTS Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 69 .

Un périmètre peu différent avant la réforme M 14 M 52 M 71 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 70 .

• Dégressif N+1 Pas d’impôt société à payer Réinjectée en investissement • Linéaire . • Dégressif N+1 Pas d’impôt société à payer Réinjectée en investissement • Voirie • Linéaire . • Dégressif N+1 Pas d’impôt société à payer Réinjectée en investissement • Voirie • Linéaire .Caractéristiques M14 Mode de valorisation du bien à amortir Biens non amortis Mode d’amortissement Quand Instrument fiscal Épargne ? M52 TTC M71 TTC M4 HT TTC • Voirie. • Dégressif Prorata temporis en N possible Pas d’impôt société à payer Réinjectée en investissement 71 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie . • Bâtiments • Linéaire .

Quelle valeur de bien ? Coût historique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 72 .

Texte de base : Circulaire du 26 février 2002 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 73 .

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 74 .

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 75 .

La réforme de l’ordonnance du 26 août 2005 Introduite par l’article 12 de l’ordonnance (modifie art. L 2321-2 du CGCT) Extension aux communes et EPCI du dispositif déjà appliqué par les départements et régions au 1er janvier 2006 : les subventions d’équipement deviennent des immobilisations incorporelles (c/204_) amortissables Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 76 .

La réforme budgétaire Les opérations d’ordre seront dissociées Création de chapitres d’ordre globalisés Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 77 .

Dépenses Recettes 6 nouveaux chapitres chapitres « réels » chapitres « réels » OP. PATRIMONIALES OP. PATRIMONIALES 041 040 TRANSFERTS / SECTIONS TRANSFERTS / SECTIONS VIREMENT DE LA SF chapitres « réels » chapitres « réels » TRANSFERTS / SECTIONS VIREMENT A LA SI TRANSFERTS / SECTIONS 042 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 78 .

...... 13.... 68............. 1000 281........... 777 400 .............. 400 1000 1000 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 79 .......40 1000 1000 400 400 139.......Le mécanisme comptable 21..… 100 40 ................... 400 100 ..

Un amortissement budgétaire • En prévision : des inscriptions budgétaires d’ordre . • En exécution : émission de titres de recette et de mandats d’ordre ⇒ Amortissement = composante de l’autofinancement Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 80 .

d’équipt transférable 131 400 Bien amortissable sur 10 ans Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 81 .Acquisition et subvention reçue : dépense et recette budgétaire réelle N Acquisition 21 1000 Subv.

Des amortissements budgétaires d’ordre Rep SE reçue 1391 40 28 100 Amort Dot amort 68 100 777 40 à compter de N+1 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 82 .

Nouveauté 2004-2006-2008 Spécial : les subventions d’équipement versées Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 83 .

Imputer en section d’investissement les subventions d’équipement versées > l’imputation directe en section d’investissement (et plus en charges) lors du versement (chapitres 204 et 90) > l’amortissement de la subvention par toutes les communes (équivalent à celui de la charge à étaler aux c/4814 et 4815) > la suppression du critère « fonds de concours » : .pour le versement : • suppression des comptes dédiés . • imputation aux comptes « subventions d’équipement versées » .pour l’amortissement (bénéficiaire public : durée max = 15 ans) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 84 .

I – Dispositif antérieur à 2006 : Versement de la subvention d’équipement et étalement de la charge N Dépenses Recettes N à N+15 Dépenses Recettes SI 481 1 500 SI 481 100 SF 79 657 1 500 1 500 Transfert de la charge 681 SF 100 Versement de la subvention Étalement de la charge ex: 15 ans Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 85 .

II .A compter du 1er janvier 2006 : Versement de la subvention d’équipement et amortissement de l’immobilisation N Dépenses Recettes N+1 à N+16 Dépenses Recettes SI 204 1 500 SI 2804 100 SF SF 681 100 Versement de la subvention Amortissement de « l’immobilisation » ex: 15 ans Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 86 .

Une neutralisation budgétaire partielle Spécial départements Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 87 .

amort mat et mob scolaire ) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 88 .NEUTRALISATION = amortissements bâtiments ( DDEC .

Spécial M4 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 89 .

valeur résiduelle (montant obtenu si cession en fin d’utilisation) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 90 .Spécial M4 La base amortissable au 1er janvier 2008 = coût d’entrée ou coût historique (montant inscrit au compte d’immobilisation) .

• les durées d’amortissement proposées sont indicatives .Spécial M4 La durée d’amortissement au 1er janvier 2008 • correspond à la durée réelle d’utilisation . • mais en relation avec les contraintes fiscales Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 91 .

• sur des durées différentes les éléments d’une immobilisation décomposable => affectation n° inventaire distincts Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 92 .Spécial M4 L’amortissement par composants au 1er janvier 2008 • possibilité d’amortir séparément .

Exercice Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 93 .

5 107.5 182.5 80 40 22.Corrigé de l’exercice logiciels 15 25 40 mat bureau scol mob bureau véhicule Total 30 20 10 75 50 20 12.5 94 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie .

logiciels = 5 1391 5 1332 10 280.50 5 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 95 . 281 182.Corrigé de l’exercice Reprise subv équipt : .50 777 6811 182.

.5 ……...Corrigé de l’exercice 2805 28182 28184 6811 40 ……….5 1391 777 5 ………… .. 5 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 96 .........…182.120 .. ………. 22..

LES PROVISIONS (M14-M52-M71) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 97 .

Situation des provisions avant la réforme M14 : • Provisions règlementées • Provisions facultatives M 52 – M71 : Pas de provisions règlementées Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 98 .

Les nouveautés pour les communes et EPCI depuis 2006 > La suppression des provisions réglementées des provisions semi-budgétaires de droit commun (« mise en réserve > Le choix entre budgétaire ») OU des provisions budgétaires sur option (autofinancement) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 99 .

de la charge qui pourrait en résulter en fonction du risque financier encouru > en dehors de ces cas.dès que des restes à recouvrer sur comptes de tiers paraissent compromis.Les nouveautés pour les communes et EPCI depuis 2006 Un nouveau régime des provisions basé sur des risques réels. A hauteur du montant. Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 100 . les avances de trésoreries et les participations en capital accordés à l’organisme faisant l’objet de la procédure collective . elles sont facultatives : et peuvent êtres décidées dès l’apparition d’un risque avéré. .dès l’ouverture d’un contentieux en première instance contre la commune . les prêts et créances. . applicable à toutes les communes (délibération) > des provisions obligatoires pour des cas et dans des conditions précis : . estimé par la commune ou l’établissement.dès l’ouverture d’une procédure collective pour les garanties d’emprunts.

La simplification de certaines procédures budgétaires et comptables Réformer le système des provisions > la possibilité d’un étalement de la constitution de la provision > les provisions sont retracées dans un état annexé au BP et CA Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 101 .

Chaque provision est individualisée selon sa nature. Il ne peut y avoir de cumul entre les deux dispositifs. Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 102 .La simplification de certaines procédures budgétaires et comptables Les provisions sont budgétaires ou semi-budgétaires.

La simplification de certaines procédures budgétaires et comptables Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 103 .

29.suppression des comptes 14. 39 (sauf 392 et 397). 49 et 59 (terminaison 1 = non budgétaire. 6874 et 7874 (provisions réglementées) .La simplification de certaines procédures budgétaires et comptables > Conséquences sur les comptes . terminaison 2 = budgétaire) NB : les comptes précités à terminaison 1 ne participent pas au résultat d’investissement > Des conséquences sur le budget. 29. 59 figurent dans les chapitres opérations d’ordre budgétaires « transferts entre les sections » Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 104 .une non budgétisation de la recette en SI (régime de base) : les articles 68 et 78 figurent dans les chapitres d’opérations réelles . selon le choix pour . 39 (sauf 392 et 397).subdivision des comptes 15.une budgétisation de la recette en section d’investissement (sur option) : les articles 68/78 et 15. 49 .

29. 39.Une véritable « mise en réserves » Des opérations • affectant la seule section de fonctionnement (comptes 68 et 78 budgétaires) • ne participant pas à l’autofinancement (comptes 15. 59 non budgétaires) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 105 . 49.

dotation reprise 68 M 30 78 30 T Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 106 .

Nouveaux comptes Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 107 .

Nouveaux comptes Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 108 .

Nouveaux comptes Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 109 .

Les autres provisions Deux types de provisions • pour dépréciation des comptes de bilan • pour risques et charges Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 110 .

Spécificités M4 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 111 .

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 112 . il convient de procéder à un test de dépréciation mettant en évidence un indice de dépréciation (externe : valeur du marché. • pour apprécier la pertinence de passer ou non une dépréciation d’actif.Les dépréciations d’actif M4 Ce terme • remplace les anciennes provisions pour dépréciation d’actif . interne : obsolescence).

Les dépréciations d’actif M4 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 113 .

Impact des dépréciations sur l’amortissement Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 114 .

Exercice Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 115 .

LES CESSIONS DE BIENS Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 116 .

Le dispositif avant la réforme Des opérations de cession entièrement budgétisées Une obligation : la description des opérations en section de fonctionnement Une volonté : la neutralité budgétaire en termes de résultat Le transfert de la plus-value ou de la moins-valueInitiation en section d’investissement à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 117 .

Une notion : la valeur nette comptable d’un bien (VNC ) VNC = coût d’acquisition ∑ amortissements constatés Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 118 .

la valeur nette comptable 21. Amortissements cumulés VNC = 100 .40 = 60 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 119 . Valeur d’acquisition du bien 100 40 28.les cessions de biens .

constatation du prix de cession .la sortie du bien Lors de la vente du bien .neutralisation de l’éventuelle différence et transfert en SI Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 120 .détermination de la VNC et sortie du bien .les cessions de biens .

les opérations VNC = 60 21 60 192 30 675 60 775 90 Prix de Vente = 90 Plus-value = 30 676 30 Recette disponible en SI : 90 = prix de cession Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 121 .les cessions de biens .

les cessions de biens .les opérations VNC = 60 192 50 21 60 Prix de Vente = 10 675 60 Moins-value = 50 775 10 776 50 Recette disponible en SI : 10 = prix de cession Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 122 .

60 90 30 .....50 10 -V de 50 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 123 .VNC........................40 60 ...comptabilité 21 100 OONB 28 40 775 675 6761 192 40 ............les cessions de biens .......30 Comptes soldés +V de 30 7761 50......

Le dispositif avec la réforme Des opérations de cession entièrement budgétisées Une obligation : la description des opérations en section de fonctionnement Une volonté : la neutralité budgétaire en termes de résultat Le transfert de la plus-value ou de la moins-value en section d’investissement Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 124 .

192 et 775 ne devront donc plus faire l’objet de prévisions budgétaires Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 125 . 676.Les cessions de biens – prévision (BP ou DM) VNC = 60 chap 024 = 90 Prix de Vente = 90 Plus-value = 30 Les articles 675.

Les cessions de biens – réalisation 21 60 192 30 675 60 Plus-value = 30 676 30 775 90 VNC = 60 Prix de Vente = 90 Recette disponible en SI : 90 = prix de cession Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 126 .

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 127 . l’émission des titres d’ordre aux articles 21 et 776 ouvrira respectivement les crédits de dépenses permettant de comptabiliser les mandats d’ordre aux articles précités.Les cessions de biens – réalisation L’ordonnateur continuera à émettre les mêmes titres et mandats qu’avant la réforme. Afin de permettre la prise en charge des mandats d’ordre qui seront présentés aux articles 675 et 192 en l’absence de crédits ouverts au budget.

LA CORRECTION DU RESULTAT Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 128 .

Les corrections à apporter au résultat Le rattachement des charges et des produits à l’exercice Les produits et les charges constatés d’avance Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 Les charges à étaler 129 .

Le rattachement des charges et des produits à l’exercice Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 130 .

Le principe Exercice N Exercice N+1 charges produits Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 131 .

La règle • pour la seule section de fonctionnement • service fait ou droit acquis avant le 31/12/N • facture non parvenue ou non émise à la fin JC (ou de l’année si suppression de la JC) • conditions spécifiques : contingent SDIS (si aucun versement d’acompte demandé). les produits de impôts et taxes (pas de rattachement de principe) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 132 .

Le rattachement des charges Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 133 .

Le rattachement des charges ...Rappels préliminaires. 01/01/N 31/12/N 31/01/N+1 MF MF MR M RAR M RAR M = mandat MF = mandat fournisseur MR = mandat de rattachement RAR = reste à réaliser engagement service fait réception facture Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 134 .

Le rattachement des charges les charges autres que les charges financières les charges financières (ICNE) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 135 .

Le rattachement des charges autres que les ICNE Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 136 .

date service fait. désignation du créancier) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 137 .Le rattachement des charges (hors ICNE) – Le dispositif A la clôture de l’exercice N • émission d’un mandat à l’ordre du comptable (crédits budgétaires. nature de la dépense. montant du rattachement. état des dépenses rattachées) . • mandat(s) accompagné(s) d’un état des dépenses engagées non mandatées (n° ordre des opérations.

Le rattachement des charges (hors ICNE) – Le dispositif La contrepassation (M14. M52. M71) : mandat de réduction Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 138 .

100 …………….100 .…100 90 …………………………. 90 110 …………………………... 100 Exercice N+1 ...Contrepassation ………….La contrepassation ...Balance d’entrée.110 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 139 . 100 .. Exercice N ....….………………….Les écritures 6 408 40...Mandat fournisseur …100 …..Rattachement ……….………………….. 100 .

100 N+1 MF +100 MF + 90 MF +110 =0 = . AM=annulation mdt. MF=mdt fournisseur Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 140 .Les effets budgétaires CA de N CA de N+1 6064 MR 100 effet sur les charges de 6064 AM .10 = + 10 MR=mdt rattacht.La contrepassation (hors ICNE) .

Les effets budgétaires Exercice N le résultat intégre la charge (alors que le règlement au fournisseur n’est pas intervenu) Exercice N+1 la contrepassation “ouvre des crédits” le mandatement au fournisseur en “consomme” le budget de N+1 “supporte” ou “profite” de l’éventuel différentiel Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 141 .Le rattachement des charges (hors ICNE) .

Le rattachement des charges (hors ICNE) Complément.. Un élément important : la connaissance du service fait Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 142 ..

Les ICNE Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 143 .

Définition Intérêts : charges financières Courus : juridiquement dues Non Echus : dont le versement n’intervient pas en N Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 144 .Le rattachement des ICNE .

Le rattachement des ICNE jusqu’en 2005 Dépenses Recettes Mandats Titres SI 1688 1 250 1688 1 300 Échéance 3 000 dont 1 250 SF 6611 3 000 6611 1 300 Rattachement des ICNE de N 6611 Contre-passation 1 250 des ICNE N-1 145 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie .

l’identification du flux réel et des opérations de rattachement par la subdivision du compte 6611 (66111 et 66112) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 146 .Harmonisation du traitement des ICNE avec celui des autres charges et produits rattachés > les objectifs recherchés .le rattachement en N par un mandat c/66112 et un crédit c/1688 .simplifier la constatation des ICNE en section de fonctionnement > les mesures mises en œuvre : la banalisation du rattachement des charges financières (idem pour les produits) .la débudgétisation du compte 1688 => des opérations d’ordre semi-budgétaires .la contre-passation en N+1 par l’annulation du mandat précité (et non plus par l’émission d’un titre) .supprimer l’impact de la constatation des ICNE sur la section d’investissement .

La simplification de certaines procédures budgétaires et comptables Le rattachement des ICNE à compter de 2006 Dépenses Recettes SI Contre-passation des ICNE N-1 (mandat d’annulation) Rattachement des ICNE N (mandat) Échéance 3000 dont 1250 SF 66112 .1 250 + 1 300 66111 3 000 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie Possibilité d’une prévision et d’une exécution négatives ( ICNE N < ICNE N-1) 147 .

Le rattachement des produits les produits autres que les produits financiers les produits financiers (ICNE sur prêts) 148 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie .

Le rattachement des produits Des procédures semblables (mais inverses) à celles employées pour les charges Une même différence de traitement pour les ICNE Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 149 .

Le rattachement à l’exercice Remarques communes aux charges et produits Une nécessité de “parallélisme” pour le rattachement des charges et des produits La notion d’effet significatif sur le résultat .une nécessaire permanence des méthodes Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 150 .une appréciation par la collectivité .

Les charges et les produits constatés d’avance Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 151 .

Le principe Exercice N Exercice N+1 charges produits Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 152 .

La règle concerne la seule section de fonctionnement l’émission du mandat ou du titre est déjà intervenue la charge ou le produit est transféré pour tout ou partie sur un autre exercice Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 153 .

DETERMINATION ET AFFECTATION DU RESULTAT Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 154 .

La détermination et l ’affectation du résultat Les principes – maintien d’un prélèvement de la SF vers la SI – le résultat prévisionnel remplace le PRO Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 155 .

La détermination et l ’affectation du résultat Les étapes – exercice N : détermination du résultat prévisionnel (pas d ’exécution) – exercice N+1 : arrêté des comptes au CA • résultat de fonctionnement • solde d ’exécution en investissement Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 156 .

La détermination et l ’affectation du résultat Les étapes (suites) – exercice N+1 : affectation du résultat cumulé de la SF • Besoin de financement de la SI (=solde d’exécution de la SI corrigé des RAR) • Si solde positif restant : Excédent de fonctionnement reporté ou dotation complémentaire en réserve Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 157 .

La détermination du résultat prévisionnel - Le budget
D R

I
Virement=100 Virement=100

F

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie

158

La détermination du résultat Le C.A. - cas n°1
D I Besoin de fint.=100 Excédent=100 F R

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie

159

L’affectation du résultat cas n°1
D I Besoin fint. : 100 Affectation 1068 : 100 R

F

Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie

160

cas n°2 D I Besoin de fint.=100 Excédent = 120 F R Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 161 .A.La détermination du résultat Le C. .

L’affectation du résultat cas n°2 a) D I Besoin fint. : 100 R Affectation 1068 : 120 F Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 162 .

L’affectation du résultat cas n°2 b) D I Besoin fint.rep. : 100 Affectation 1068 : 100 002 Excédent. : 20 F R Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 163 .

=110 Excédent = 100 F R Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 164 .cas n°3 D I Besoin de fint. .La détermination du résultat Le C.A.

: 110 R Recettes nouv.L’affectation du résultat cas n°3 D I Besoin fint. : 10 Affectation 1068 : 100 F Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 165 .

=110 R F Déficit = 25 Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 166 .La détermination du résultat Le C.cas n°4 D I Besoin de fint. .A.

: 25 R Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 167 . : 110 Recettes nouv. : 110 Déficit : 25 F Recettes nouv.L’affectation du résultat cas n°4 D I Besoin fint.

pour le produit de la vente d’un placement budgétaire (pour la part financée initialement par une recette de fonctionnement) .Nouveautés 2006 Permettre ponctuellement des reprises d’excédent de section d’investissement en section de fonctionnement . Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 168 . a pour origine une dotation complémentaire en réserve > la reprise se fera sur délibération motivée.lorsqu’un excédent de la SI. constaté au CA au titre de deux exercices successifs.pour le produit de la vente d’une immobilisation issue d’un don ou d’un legs (non affecté expressément à l’investissement) . précisant l’origine de l’excédent et les conditions d’évaluation de son montant.

1068 Titre art. 10259 Titre art.du produit de la vente d’une immobilisation issue d’un don ou legs : Mandat art.du produit de la vente d’un placement budgétaire ou d’un autre excédent : Mandat art. 7785 (opération d’ordre budgétaire) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 169 . 777 (opération d’ordre budgétaire) .Nouveautés 2006 > Traduction budgétaire et comptable de la reprise : .

1068 ) Initiation à la comptabilité comptabilité publique Besanç Besançon – 2 et 3 avril 2009 – Alain Abadie 170 .Nouveautés 2006 Automatiser l’affectation du résultat Lorsque le CA ne fait pas ressortir de besoin de financement de la SI Le résultat reporté excédentaire de la SF est ajouté automatiquement aux recettes de fonctionnement au budget SAUF si le conseil en décide autrement (dotation complémentaire art.