You are on page 1of 24

SAMEDI

1
AOUT 2009

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 937 PRIX 20 DA

JSK

acquérir la mentalité JSK»

LANG «Les joueurs doivent

Azuka s’inquiète
pour son transfert

«Je dois parler à Hannachi»
USMH

MCA

Des dirigeants terrorisés par des supporters
USMB

FERNANDEZ : «Je n’ai aucun titulaire»
USMA

Hadjadj menace «Pas d’argent, pas d’entraînement»
Allik exige 50 % des recettes de Bologhine
Benhaddad, l’autre solution
CRB

Mouassa tient enfin son onze

Maâziz

«Je veux faire encore mieux»

2

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

Coup d’œil JSK

Lang
A

«Les joueurs doivent acquérir la mentalité JSK »
matchs officiels diffèrent des rencontres amicales. Il dira à ce sujet : «Je crois que tout le monde aujourd’hui est en train de se laisser bercer par un doux rêve. On croit que tout va se faire tout seul. Je connais les ambitions du club et des joueurs. Nous avons nous-mêmes de grands espoirs, mais il ne faudrait surtout pas croire que tout va se faire facilement et que la JSK a réglé tous ses problèmes. Il nous reste beaucoup de progrès à faire. Et les séances d’entraînements sont faites justement pour ça, afin d’effacer les petites inquiétudes qui restent. En football, il faut être très prudent. C’est ce que j’essaye de faire.» cile pendant neuf jours et cela m’avait permis de faire connaissance avec les nouveaux joueurs, histoire de voir leur comportement. La deuxième, qui a été plus aiguisée sur le plan foncier, a servi pour façonner un groupe qui soit en conformité avec la mentalité JSK. Chose que nous avons réussi à faire. Maintenant ce groupe doit essayer de se souder. J’ai l’impression qu’il a bien vécu cette deuxième phase.» à 100%. Mais je suis persuadé qu’ils sont bien assimilés. Je les ai d’ailleurs affichés dans les vestiaires, bien à la vue des joueurs.»

fin d’en savoir plus sur l’équipe type qu’il compte aligner face au CABBA, nous avons interrogé le premier responsable du staff technique à ce sujet. Bien qu’il n’aime pas trop employer ce terme, Lang estime que le onze de départ est connu à un ou deux joueurs près : «L’équipe type n’existe pas, puisqu’elle change de semaine en semaine. Toutefois, le onze de départ que je vais mettre en place est presque connu, à un ou deux joueurs prés. Il y a une certaine évidence en voyant le niveau des joueurs. Je vais essayer de mettre en place l’équipe que je jugerai la plus performante pour débuter le championnat.”

«J’ai trois principes psychologiques à réaliser»
En plus de la préparation tactique, Lang nous a parlé de la préparation psychologique qui bat son plein : «En plus des six principes de jeu que j’ai mis en place, j’ai aussi trois principes psychologiques à réaliser et que j’ai cités précédemment, à savoir veiller à l’esprit de groupe, instaurer la solidarité entre les joueurs pour rester bien soudés entre eux et leur inculquer la mentalité JSK. Jusqu'à aujourd’hui, j’espère que l’application de ces principes se fera de plus en plus fort. De plus, j’ai augmenté le volume de la préparation psychologique à l’approche de la compétition afin de mettre de plus en plus les joueurs dans le bain.» A. A.

«Mes joueurs commencent à acquérir une certaine maturité tactique»
Concernant l’objectif qui a été tracé en début de stage, à savoir apprendre aux joueurs à acquérir une maturité tactique, Lang estime que ses joueurs ont beaucoup évolué dans ce domaine : «Je pense que mon objectif tracé en début de stage a été réalisé. Les joueurs commencent à atteindre ce stade de maturité tactique. Nous avons mis en place six principes de jeu qui, je pense, sont bien compris par les joueurs. Toutefois, je dirai qu’ils ne sont pas tout à fait appliqués

«Tout est bien pour l’instant, mais…»
A une semaine du début du championnat, l’entraîneur Lang est revenu sur la préparation de son équipe qui s’achèvera cette semaine. En dépit du fait que tout s’est bien passé, Lang reste toutefois prudent et met en garde ses joueurs afin de ne pas tomber dans la facilité, car les

«Une fois formé, le groupe doit apprendre à se souder»
Par la suite, et à une question sur la différence qui existe entre le groupe qu’il a pris en main il y a un mois de cela et celui d’aujourd’hui, Lang nous répondra : «Avant tout, il faudrait savoir qu’une préparation a une compétition telle que le championnat de première division s’effectue en trois phases. La première s’est déroulée ici à domi-

Te d j a r

«Les places de titulaires seront chères cette saison»
Affichant une forme étincelante, l’ex-milieu de terrain du PAC, Saâd Tedjar, séduit de plus en plus dans son jeu. Bien qu’il soit un milieu de terrain de métier, la nouvelle recrue kabyle utilise sa force même sur le flanc droit. Toutefois, il estime qu’un gros travail reste à faire pour convaincre son coach.
pris part. Malgré l’énorme travail que nous avons fait en début de séance, cela ne m’a pas empêché d’effectuer plusieurs accélérations sans ressentir la moindre fatigue. Je n’ai jamais atteint ce niveau physique auparavant et je m’en réjouis. Comment avez-vous réagi aux applaudissements des supporters en début de séance ? Ca nous a flatté. C’est toujours un plaisir pour nous d’avoir le soutien des supporters. La saison n’a pas encore débuté et nos supporters nous soutiennent déjà. En tant que joueur, je ne vous cache pas que cela constitue une double motivation pour moi. C’est la preuve concrète que nous avons des supporters formidables. Maintenant, c’est à nous de ne pas les décevoir. Le championnat débutera jeudi prochain, ne ressentez-vous pas une certaine anxiété vu que vous allez devoir jouer en division supérieure par rapport à la saison passée ? Si je devais être anxieux, je le serais non pas parce que je vais jouer en D1, mais parce que je porterai le maillot de la JSK. Pour tout vous dire, il n’existe pas une grande différence entre la D1 et la Super D2. Ce qui diffère, c’est le club où l’on joue. Pour répondre à votre question, je dirai que je ne suis pas inquiet de jouer en D1, pour la simple raison que j’ai déjà joué à ce niveau avec le Paradou. Nous avons remarqué que l’entraîneur vous parle beaucoup, est-ce là une preuve que vous commencez à le convaincre? Je ne peux rien vous dire à ce sujet. J’estime que l’entraîneur est mieux placé que moi pour répondre à cette question. Tout ce que je peux dire à ce sujet, c’est que l’entraîneur donne des consignes à tous les joueurs et pas seulement à Tedjar. Chacun d’entre nous essaye de le convaincre de son côté à l’approche de la compétition. J’en fais de même pour gagner ma place dans cette équipe. Mais vous avez gagné des points lors des rencontres amicales disputées au Maroc… Il est vrai que j’ai donné le meilleur de moimême pour faire bonne impression. Mais j’estime que le plus important, c’est d’être à la hauteur lors des matchs officiels. Certes, j’ai bien débuté, mais il me reste encore un gros travail à faire. Il nous reste une semaine de préparation pour le match du CABBA et tout ce décidera dans les prochains jours quant à l’équipe qui sera alignée. C’est dire que les places seront chères pour nous, les joueurs. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

Vous avez effectué votre première séance mercredi à Tizi après votre retour de stage. Comment vous êtes-vous senti ? Je dirai que durant les premières minutes, je me suis remémoré la première semaine de préparation que nous avons effectuée le mois dernier. Ce fut difficile pour nous à cette période là, car nous avions les jambes trop lourdes. De plus, on s’entraînait deux fois par jours, ce qui nous a fatigué davantage. Mais je dirai que cela a été très bénéfique pour nous. Je ne vous cache pas qu’à travers la séance de mercredi, j’ai vraiment constaté que la préparation d’intersaison a été une totale réussite. Pouvez-vous être plus explicite ? Nous avons travaillé à la reprise la force et la résistance. Par la suite, le staff technique a enchaîné par un match d’application auquel j’ai

Coup de réussi JSK

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

3

JSK 3 – MOB 2

La JSK 5 sur 5 !

La JS Kabylie a bouclé hier son cycle de préparation en disputant son cinquième et dernier match amical avant d’entamer le championnat de la nouvelle saison. Son adversaire hier était le MO Béjaïa qu’elle accueillait au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou. La JSK l’a emporté, quoi que difficilement 3-2. Les locaux ont ouvert le score par Aoudia à la 25’ qui a repris, d’une demi-volée, un centre de Tedjar. Le MOB a égalisé par l’intermédiaire de Ziad à la 32’. En début de deuxième mi-temps, la JSK a repris l’avantage grâce à un but de

Yahia-Cherif (54’), avant que les Mobistes ne reviennent au score de nouveau suite à un penalty transformé par Mani (67’). A la dernière minute du temps réglementaire, Yahia-Cherif a obtenu un penalty pour les locaux que Meftah s’est chargé de transformer, donnant ainsi la victoire à la JSK, la 5e en 5 matches de préparation. De bon augure pour le premier match de jeudi prochain face au CABBA. Le MOB, de son côté, a montré des belles dispositions pour la prochaine saison. A.A

Azuka
veut rencontrer Hannachi

Après s’être entretenu avec Doudène mercredi soir

B

ien que le club Kabyle ait pratiquement tout finalisé avec le club marocain de Hassania d’Agadir, l’attaquant nigérian Izu Azuka ne semble pas l’entendre de cette même oreille. C’est le sentiment qu’il a donné juste à la fin de la séance de mercredi dernier, soit quelques heures après que la Ligue nationale eut dévoilé la liste des 25 joueurs kabyles de cette saison. Sans surprise, Azuka n’a pas obtenu de licence 2009/2010 et ne sera donc pas retenu. Une situation qui ne le laisse pas indifférent. Mercredi soir à la fin de la séance, nous nous sommes rapprochés du joueur pour en savoir plus sur sa situation. L’international nigérian s’est montré très inquiet en parlant d’anarchie pour exprimer tout son désarroi. Quelques minutes plus tard, Azuka est allé au siège du bureau du club pour s’entretenir avec le président de section, Karim Doudène. Au cours de cet entretien, Doudène a expliqué au joueur sa situation par rapport au club. Il l’a rassuré par la suite à propos de son transfert au club d’Agadir qui se finalisera dans les prochains jours. Malgré ces assurances, le Nigérian n’est toujours pas convaincu par les déclarations de Doudène. Pour preuve, il nous dira dans l’entretien qu’il nous a accordé hier matin qu’il souhaitait parler directement au président Hannachi, juste après la rencontre face au MOB. On ignore pour l’instant si les deux hommes se sont rencontrés ou pas. Mais ce qui est sûr, c’est que le joueur veut être fixé une fois pour toutes sur son avenir. En attendant, les échos qui nous parviennent de la maison kabyle laissent supposer que le départ d’Azuka vers Hassania d’Agadir n’est qu’une question de jours, le temps pour Hannachi de rassembler tous les documents nécessaires pour ce transfert. A. A.

«Tout est flou pour l’instant !»
Où en êtesvous avec votre transfert sous forme de prêt au club de Hassania d’Agadir ? Il n’en est rien pour l’instant. Je ne vous cache pas que moimême, j’ai du mal à comprendre ce qui se passe. Je suis vraiment dans le flou. C’est l’anarchie totale pour moi. Rien n’a été décidé pour l’instant concernant mon affaire. J’aurais aimé être fixé définitivement sur mon avenir, surtout que le début du championnat est pour très bientôt. Avez-vous discuté du sujet avec le président ? Non, pas pour l’instant. J’ai discuté avec le président de section, Karim Doudene, mercredi soir. Il m’a tenu un discours rassurant. Il m’a fait savoir que tout allait être réglé dans les prochains jours. Mais je ne vous cache pas que même après cet entretien, je ne suis toujours pas rassuré. Je compte d’ailleurs m’entretenir directement avec le président Hannachi pour régler cette affaire définitivement. J’espère le rencontrer ce soir après le match face au MOB (entretien réalisé hier, ndlr). Savez-vous que vous n’avez pas bénéficié d’une licence avec la JSK ? Bien évidement que je le sais. Et je ne vous cache pas que ce n’est pas une surprise pour moi. Je sais qu’avec la nouvelle réglementation, un seul étranger aura le droit de jouer. Entre Coulibaly et moi, les dirigeants ont choisi le Malien en raison de son expérience dans l’équipe. C’est ce qui m’a rendu encore plus inquiet. L’entraîneur a déclaré que c’est triste ce qui vous arrive. Un commentaire ? J’apprécie le geste de symppathie de l’entraîneur à mon égard. Il m’a toujours encouragé et je l’en remercie. Maintenant, je souhaite que le président Hannachi comprenne ma situation et fasse le maximum pour que je puisse partir à Agadir. J’ai besoin d’être fixé définitivement sur mon sort. En attendant, je m’inquiète toujours sur mon sort. Entretien réalisé par M. L.

De la Régionale 2 à la JSK

Q u a n d l e r ê ve devient ré alité
ls ne se sont jamais attendus à une telle perspective. La saison 20082009 venait à peine de prendre fin. Le nouvel attaquant kabyle Khaled Makhloufi n’oubliera pas de sitôt ce fameux week-end qui a succédé à l’accession de son équipe, l’USOA, en Régionale 1. C’est à ce moment précis qu’il a été annoncé officiellement dans les rangs de la JSK. Les deux Akbouciens, Saïdi et Akkouche (ORBA), ont été approchés, en revanche, dans un moment particulier, plutôt amer. L’ORBA, le dernier club qu’on leur connaît, venait de compromettre ses chances de maintien en Régionale 1. L’autre recrue annoncée dans la maison kabyle, Sellami, devra désormais prendre son mal en patience. Au moment où ce joueur, venu de l’USOA lui aussi, devait conclure son transfert à la JSK, il a été victime d’un malaise qui l’aura finalement privé de son vœu le plus cher. Qu’à cela ne tienne, le trio béjaoui ne tardera pas à débarquer en Grande Kabylie, puisque quelques minutes seulement de discussion avec le président Hannachi auront suffiront largement à trouver un accord. Au départ, certains n’avaient pas cru cette nouvelle. Pour eux, il était impensable de voir des joueurs issus des divisions inférieures venir porter le maillot de la JSK. Or, la donne montre si besoin est que la solution aujourd’hui réside dans ce véritable gisement que constituent les paliers d’en bas. La JSK, elle, est décidée plus que jamais à poursuivre dans cette stratégie, d’autant plus qu’il y a des talents qui ne demandent qu’à avoir leur chance dans le haut niveau. La période de préparation commencée à Tizi Ouzou et poursuivie en terre marocaine nous renseigne sur les potentialités de ces jeunes éléments. D’ailleurs, l’entraîneur de la JSK n’a pas manqué de nous dire toute sa satisfaction de disposer de ces trois espoirs certains dans son effectif, confirmant par là-même l’option, judicieuse en définitive, de la direction kabyle, d’aller puiser dans les divisions inférieures. Cela au moment où des joueurs de la même voire de moindre valeur font dans la surenchère à leurs dirigeants en exigeant des primes pas du tout conformes à leur rendement sur le terrain. Une chose est sûre : ces jeunes-là ont donné la preuve que la JSK pourra aisément compter sur leurs services. C’est tout le mal qu’on leur souhaite. L. A.

Makhloufi
La JSK a bouclé son stage d’avant-saison à quelques jours du début de la compétition ; comment se porte le groupe actuellement ? Nous avons regagné le pays avec le sentiment du devoir accompli. Je ne vous cache pas que la préparation que nous avons effectuée au Maroc a été de haute facture, puisque le groupe affiche une forme éblouissante sans parler de toute cette ambiance qui a régné durant tout notre séjour au Maroc. C’est une préparation digne d’un club professionnel. On n’a rien laissé au hasard. Les joueurs se sont sentis à l’aise et aucun désagrément n’a été enregistré. C’est cette JSK que nous aimons et avec laquelle nous comptons bien aller le plus loin possible. Vous avez découvert un tout autre environnement… Oui, le fait de travailler à la JSK vous fait assurément sentir des ailes. Malgré la grande charge de travail, les joueurs ne se sont jamais plaints de la fatigue. Tout le monde y a mis du cœur pour réussir la préparation.

I

«J’ai hâte de découvrir les supporters de la JSK»
Vous entamerez le championnat dans pas moins d’une semaine ; quel sentiment cela vous fait-il ? Personnellement, j’ai hâte de découvrir les sensations des matchs officiels. Certes, nous avons joué des matches amicaux au Maroc, mais les choses sérieuses commenceront jeudi prochain face au CABBA. Nous ferons en sorte de confirmer que nous n’étions pas en vacances au Maroc et que la JSK est bel et bien prête à défendre son statut. Le public vous attend avec impatience, surtout qu’il découvrira une JSK new-look ; un mot peut-être ? Dieu que cela me donne des frissons ! Il y a quelques semaines encore, je faisais partie de ce public. Sincèrement, je suis impatient de le retrouver. En tout cas, j’espère que nous allons répondre aux exigences de nos chers supporters. Leur soutien nous sera d’un grand apport pour prouver que nous méritons nous aussi de porter le maillot de la JSK. Entretien réalisé par Lyès A.

Accroché au bout du fil alors qu’il était en route pour Tizi Ouzou, l’enfant de Oued Amizour se dit prêt à entamer la compétition avec sa nouvelle équipe. Pour lui, la préparation en terre marocaine a été une réussite pour l’ensemble du groupe kabyle. A moins d’une semaine du premier match de championnat face au CABBA, il nous livre volontiers l’entretien qui suit.

4

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

GAmrous absent à l'aéroport
Le président du club, Sadek Amrous, était absent jeudi soir à l'aéroport Houari-Boumediène. En effet, seul Omar Gherib, le coordinateur de la section, était présent.

Coup neuf MCA

GDe nombreux supporters à l'accueil
Les supporters étaient nombreux jeudi passé à l'aéroport international d'Alger pour accueillir les joueurs. Une manière à eux de les encourager, après leur bonne préparation effectuée en Pologne. Ces derrniers ont été dʼailleurs sollicités pour des photos souvenir.

Les «Polonais» sont de retour

GApplaudissements à l'atterrissage
A l'atterrissage sur le tarmac de l'aéroport international d'Alger, les joueurs qui étaient restés derrière, en l'occurrence Derrag, Kabla, Zemmamouche et autres…n'avaient pas cessé d'applaudir le pilote. Ils étaient heureux de rentrer au pays.

GLa prière ensemble à Francfort
Les joueurs du Mouloudia ont effectué ensemble la prière du Icha dans le hall de l'aéroport de Francfort. Les passants étaient épatés.

GOuamane a toujours peur de l'avion
Décidément, Réda Ouamane a toujours peur quand il est dans les airs. Cʼest ce quʼon constaté de visu durant le voyage de lʼéquipe de Katowice à Alger via Francfort, le gardien mouloudéen avait la peur au ventre. Parfois, lors des secousses, il paniquait à chaque fois.

GShopping à Katowice
Les joueurs mouloudéens ont bénéficié du jeudi matin pour faire du shopping dans la ville de Katowice. Ils ce sont rendus dans un centre commercial où ils étaient très satisfaits, surtout que cette grande surface dispose de tout ce dont il voulait.

GBesseghir l'a calmé
Heureusement que Réda Ouamane a trouvé Amine Besseghir pour le calmer. En effet, l'arrière droit des Vert et Rouge ne cessait pas de lui changer les idées, en lui racontant des blagues.

GCoulibaly s'est endormi
Le défenseur malien Moussa Coulibaly s'est endormi pendant un bon moment lors du voyage de Francfort-Alger. Le défenseur des Vert et Rouge semblait fatigué.

e Mouloudia d'Alger a effectué son retour au pays jeudi passé tard dans la soirée. Après avoir effectué un stage de préparation d’une quinzaine de jours à Wisla en terre polonaise, les Vert et Rouge sont revenus au pays entamer la dernière ligne droite. C’est dire qu’à une semaine seulement de la reprise officielle du championnat national qui verra le Mouloudia d'Alger recevoir l'USM Annaba, la tension monte, monte. Pour en revenir au voyage, disons que le retour à Alger via Francfort s’est effectué dans de bonnes conditions. Ce stage, le moins que l'on puisse dire, a été une réussite en tous points de vue. La preuve, les protégés de Michel ont fourni de belles prestations lors des matchs amicaux. D'ailleurs, le coach n’a pas manqué d’afficher sa satisfaction à l’issue du stage.

L

soigneur de l'équipe. C'est à 20h précises que l'avion de la compagnie Lufthansa a quitté le territoire polonais : direction Francfort.

Escale d’une heure à Francfort
Les Mouloudéens ne sont restés à l'aéroport de Francfort qu'une heure, avant de rejoindre l'Algérie. En effet, l'appareil de la Lufthansa a atterri aux environs de 21h30, heure allemande. Les joueurs en ont profité pour effectuer des achats. L'escale en Allemagne n'a duré qu'une petite heure, avant d'embarquer vers Alger, à bord d'un Boeing 737 de la compagnie Lufthansa.

GLes joueurs ont rencontré des Algériens
A Katowice, les joueurs ont rencontré des Algériens établis en Pologne, précisément dans cette ville. Les protégés de Michel étaient très contents, surtout qu'ils étaient seuls à Wisla, lieu du stage de préparation.

00h40 : Welcome to Algiers !
Le vol Francfort-Alger a duré 2h30. Les Mouloudéens étaient tous impatients de rentrer au pays, vu leur long séjour en Pologne. Les coéquipiers de Mokdad ont quitté l'aéroport aux environs de 00h40 heure algérienne. Certains d'entre eux n'avaient pas hésité à se souhaiter la bienvenue à Alger en lançant : «Welcome to Algiers !» Hamza R.

Le départ de Katowice décalé d’une heure et demie
Après avoir rejoint l'aéroport de Katowice aux environs de 16h, alors que le vol vers Francfort était prévu à 18h25, les Mouloudéens se sont dirigés vers le guichet spécial de la compagnie allemande Lufthansa, pour l’enregistrement de leurs bagages. Ils ont par la suite rejoint directement la salle d'embarquement, après être passés au contrôle de la Police des frontières. Cependant, grosse fut la surprise des Mouloudéens, lorsqu'ils ont appris que le vol de Katowice en direction de Francfort a été décalé d'une heure et demie. D’ailleurs, certains membres de la délégation se sont même endormis, à l'image de Karim Annabi, le

GSon iPod toujours avec lui
Moussa Coulibaly n'enlève jamais de ses oreilles son iPod. Le Malien écoutait des artistes connus mondialement, tels que Bouba, Lafuine et autres… Sans oublier aussi trois artistes algériens, en l'occurrence Kamel Messaoudi, Cheb Hasni et Cheb Khaled.

Mohamed Amroune pourrait devenir imam. En effet lors du voyage Francfort- Alger, le jeune avant-centre du Mouloudia récitait le Coran tel un imam. Il avait épaté surtout Bouguèche et Bouabdallah.

GAmroune, un bon imam

Les Mouloudéens reprendront le chemin des entraînements samedi après-midi, sur le terrain annexe du stade du 5-Juillet, plus connu sous le nom de «Hadjout». Alain Michel a préféré leur accorder un repos d'une journée et demie, afin de récupérer de leur voyage harassant.

GReprise samedi

Pour régler son problème financier fin Michel devrait se réunir avec les dirigeants du club aujourd'hui
L'entraîneur mouloudéen, Alain Michel, compte rencontrer aujourd'hui les dirigeants du club, à propos de son problème financier qui le préoccupe beaucoup. En Pologne, l'entraîneur des Vert et Rouge nous avait fait savoir qu'il ne signera pas son contrat, tant qu'il n'a pas perçu ses arriérés. Il faut dire que le club doit toujours au technicien français trois salaires et une prime, après avoir réussi à se classer la saison passée à la cinquième position au classement général. Ce qui permettra au Mouloudia de participer la Ligue des champions arabe. Pour en revenir à ladite réunion, elle devrait avoir lieu ce matin au siège du club à la villa de Chéraga. Cette fois-ci, les dirigeants mouloudéens seront dos au mur, eux qui doivent convaincre Michel qui ne veut plus entendre parler de garanties. C’est dire qu’au Mouloudia, c’est toujours la même histoire qui se répète. A peine le stage terminé qu’un nouveau problème surgit. Alain Michel devrait donc être réglé ces joursci, si l’on veut éviter qu’une nouvelle crise n’éclate. blème financier réglé, comme c’est le cas des deux émigrés Bouabdallah et Mokdad, de Babouche et Bouguèche. Les deux derniers cités ont reçu des chèques de garantie, après avoir rempilé, mais ils n'ont toujours pas touché le moindre sou. Les deux émigrés, pour leur part, ont perçu une partie seulement de la première tranche, en attendant le reste. Il faut aussi mentionner qu’ils attendent toujours d’être logés. H. R.

Bouabdallah, Mokdad, Babouche et Bouguèche attendent aussi leur argent
Alain Michel n'est pas le seul à attendre que les dirigeants du club le régularisent. En effet, des joueurs attendent également de voir leur pro-

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

Coup de gueule MCA Il l’a fait parvenir par voie d’huissier à ses dirigeants

5

Hadjadj
«Mon argent ou c’est la justice»
u Mouloudia, on n’est pas près d’en finir avec cette affaire Hadjadj qui ne cesse d’aller de rebondissement en rebondissement. Le dernier en date, au début de la semaine dernière, prenait directement les allures d’un clash entre le joueur et son président vu que le délai promis par ce dernier pour régulariser la situation financière du milieu mouloudéen était arrivé à échéance et que, en fait d’argent, il n’en a rien été. Au départ, alors que l’équipe était déjà partie en stage en terre polonaise, le président Amrous et Hadjadj sont arrivés à un terrain d’entente définitif et le nouveau contrat liant les deux parties (1 saison) tout de suite signé. Avant cela, Hadjadj avait exigé que l’administration du club lui règle ses arriérés, ce que Amrous a fini par concéder, mais aujourd’hui, il y a comme un hic. Les deux chèques que le joueur a en sa possession, l’un d'un montant de 500 millions et l’autre de 300 millions, restent toujours sans contrepartie payable. Tout a commencé dimanche passé. Alors que le joueur attendait de percevoir son argent ce matin-là, le coordinateur de la section football, Omar

Le MCA n'est pas sûr de recevoir à Bologhine

A

Gherib, lui demande de revenir le lendemain. Prenant son mal en patience, Hadjadj attendra ces autres vingt-quatre heures, mais là non plus, point de régularisation et c’est à un pétage de plombs qu’il se voit contraint pour toute issue possible devant une situation devenue insupportable. Quoi qu’il en soit, pour arracher son dû, le joueur s’en va louer les services d’un huissier de justice qui débarquera le lendemain, soit mardi passé, au siège du club avec les deux chèques impayés en main. A partir de cette date, les dirigeants du Mouloudia ont huit jours pour régler le milieu de terrain une bonne fois pour toutes au risque de voir ce litige finir dans les tribunaux. En attendant le dénouement de cette affaire, l’ex-Nantais refuse d'entamer les entraînements avec son équipe tant qu’il n’a pas perçu ce que le Mouloudia lui doit. Dans l'entourage du club, on chuchote qu’il serait allé, mercredi dernier en fait, jusqu’à résilier son contrat. Hier, on a essayé de contacter Hadjadj pour en savoir plus sur ses intentions, mais il restait injoignable. Hamza R.

Rouiba, Kouba ou le 20-Août comme solution de rechange
A une semaine du début du championnat, les Mouloudéens ne savent toujours pas où ils vont recevoir leurs adversaires, à commencer par l'USMAn qu’ils sont censés jouer à domicile à partir de la première journée. Les Mouloudéens, qui misaient beaucoup sur le stade Omar-Hamadi de Bologhine, au moins pour ce premier match face à Annaba, se sont tout de suite heurté au refus poli du président Allik de l’USMA qui avait formulé une réponse dans une missive à son homologue Amrous où il disait entre autres que cette impossibilité tenait à considérations financières et humaines. En l’état actuel des choses, le Mouloudia risque tout simplement de devenir SDF s’il ne trouve pas de solution viable dans les jours qui viennent, sachant que ce MCAUSMAn en ouverture du bal est pour pas plus tard que ce weekend. Cela dit, dans la maison vert et rouge, on ne désespère pas de voir Allik revenir à de meilleurs sentiments et de l’amener à donner son quitus pour que le Mouloudia reçoive, au moins pour ce premier match, dans le vieux stade de Saint-Eugène. Auquel cas, il se dit que l’institution mouloudéenne aura à choisir entre le stade OPOW de Rouiba, Benhaddad de Kouba et le 20-Août dont les administrations seront démarchées dès ce début de semaine. En parallèle, les dirigeants du Mouloudia comptent relancer la LNF pour qu’elle trouve une solution à ce problème de domiciliation que le Mouloudia endure depuis de longues années. Allik aurait exigé 50% des recettes Selon une source bien informée, nous avons appris que Saïd Allik ne serait finalement pas contre l'idée de voir le voisin mouloudéen jouer ses matches à domicile au stade de Bologhine. A charge pour le Mouloudia, ajoute la même source, de reverser 50% du total des recettes engrangées dans la trésorerie usmiste. A voir. «Et les responsables de l'APC, messieurs ?» Toujours dans cette affaire de domiciliation, on n’a pas manqué, dans le giron du club, de s’interroger, comme indiqué en titre, sur le fait que l’APC de Bologhine, propriétaire de droit du stade Bologhine, n’ait pas été saisie par les dirigeants du Mouloudia dans le but de trouver au moins un accord bilatéral en attendant les conditions subsidiaires que poserait l’USMA. Ils y vont d’un argument de poids : le contrat-bail qui lie l'USMA à l'APC de Bologhine concernant la gestion du stade doit expirer au mois de décembre prochain. H. R.

Attafen «Je rêvais de porter les couleurs
du Mouloudia depuis que j'étais tout petit»
«En connaissant un peu le monde du football, j'avais un penchant pour l'USMA»
Le stage a pris fin, que pensez-vous de son déroulement ? On a fait un très bon stage, où on s'est préparés dans la sérénité totale. Je pense qu'on a fait de notre mieux pour être au top avec la reprise du championnat qui aura lieu la semaine prochaine. Personnellement, je suis satisfait du travail que j'ai fait. Lors des matchs amicaux, l'équipe a montré un visage séduisant. Les supporters se sont même mis à rêver. D'après-vous, ce ne sera pas une pression supplémentaire sur vos épaules ? Non, je ne pense pas. Les supporters on le droit de rêver, car ils ont ras-lebol de voir toujours leur équipe lutter pour se maintenir en première division. De notre côté, il va falloir continuer à travailler d’arrache-pied afin de réaliser un bon parcours et surtout rendre nos supporters heureux. L'excès de confiance peut vous jouer de mauvais tours, non ? Pas du tout, pour la simple raison qu'on est tous conscients de ce qui nous attend. Certes, on était très performants lors des matchs amicaux, mais il existe une grande différence entre les rencontres amicales et officielles. D’où notre vigilance et notre détermination. Ne craignez-vous pas d'être victime de la concurrence ? Pour être franc avec vous, rien ne me fait peur. Je considère la concurrence comme un stimulant. A ce que je sache, je n'ai pas signé un contrat de titulaire. Je me suis engagé au profit du Mouloudia d'Alger et je reste constamment à la disposition du club. Je ne suis pas venu pour exiger une place de titulaire. Seul le travail compte à mes yeux. Les supporters du Mouloudia voudraient connaître votre parcours… Je suis un enfant de Douaouda, j'ai entamé ma carrière là-bas jusqu'en cadet où j'ai rejoint l'ESM Koléa. En junior, j'ai joué au NAHD, une formation qui m'a permis de se faire un nom. Je n'oublierai jamais cette équipe. Vous espériez un jour jouer au Mouloudia d’Alger ? Oui, bien sûr. C'était mon rêve de porter le numéro 10 et le brassard au MCA. Dieu merci, c'est un rêve que j'ai réalisé. Je vais vous raconter une anecdote. Lorsque j'ai grandi un peu, j'avais un petit penchant pour l'USMA. J'ai failli d’ailleurs porter ses couleurs. Mais le destin en a décidé autrement. En tout cas, je suis heureux d'être au Mouloudia. Je vous rassure, je ne suis pas un supporter de l'USMA. Je suis Mouloudéen et le resterai. Entretien réalisé par Hamza R.

6

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

Coup sûr ESS
Changement du commissaire du match
La commission d’organisation de la Confédération africaine defootball a procédé au changement du commissaire au match pour la rencontre entrant dans le cadre de la phase des poules de la Coupe de la CAF entre le club cairote d’Ennepi et l’Entente de Sétif. C’est finalement au Marocain Mohamed Moufid de se charger de cette mission après que l’Egyptien Karim Alem eut été désigné dans un premier temps. On ignore si les Sétifiens ont émis des réserves contre cette première désignation d’un officiel du même pays que le club hôte, mais il est à se demander comment l’instance africaine a pu commettre cette bourde au départ sachant qu’en cas de litige, il aurait été mal vu d’en appeler à l’arbitrage de quelqu’un portant la double casquette de juge et partie. Enfin, quel que puisse être le rôle joué par les Sétifiens dans cette modification, on peut considérer que c’est là un bon point pour eux qui, déjà depuis leur arrivée, n’ont à se plaindre de rien.

De notre correspondant au Caire : Samir B.

L’Aigle noir veut faire comme les Verts

Les arbitres depuis hier au Caire
En attendant l’arrivée du commissaire du match, le Marocain Mohamed Moufdi, qui est attendu pour débarquer dans la capitale égyptienne ce matin dès l’aube, les trois arbitres soudanais sont, pour leur part, à pied d’œuvre depuis hier soir au Caire. Dès leur atterrisage en provenance de Khartoum aux environs de 18 h, les referees ont trouvé à leur accueil une voiture diligentée par le club hôte, Ennepi, qui les a emmenés vers leur lieu de séjour à l’hôtel City Stars.

ne certitude : les Ententistes n’en font pas toute une pyramide de cette formation d’Ennepi. L’optimisme qu’ils affichent, sans pour autant faire dans la démesure, à longueur d’entretiens, fait plaisir à voir, tout comme le fait de les entendre dire qu’ils y vont pour la victoire. C’est bien de faire preuve d’un si bel état d’esprit, mais cela ne doit en aucun cas les empêcher de se montrer réalistes pour ne pas croire qu’ils puissent s’en sortir à leur avantage sans coup férir. Que nenni ! Ils doivent être convaincus que les Ennepistes les attendent de pied ferme, au tournant, avec derrière eux tout le pays voyant en la venue du représentant algérien une bonne occasion de laver, d’une certaine façon, un tant soit peu l’affront subi il n’y a pas longtemps par leurs chers Pharaons à Blida. C’est là, une donnée du match à ne pas négliger, car susceptible de constituer un paramètre favorable aux Sétifiens, à charge pour eux de ne pas se laisser dissiper et encore moins influencer par les

U

maladroites gesticulations et autres funestes appréhensions qui animent ces Egyptiens jusqu’à dramatiser la situation à l’image de leur coach affirmant, sans retenue aucune, que ce match représente une question de vie ou de mort pour son équipe. Comme si on ne sait quel crime allait devoir être obligatoirement commis, mais dont il est aisé d’imaginer l’identité de la victime toute désignée. Sombre présage, dont cependant notre Aigle noir s’en lave royalement le plumage, lui qui s’est forgé au fil des voyages accomplis tout à son avantage tel qu’on le vit cette fois-ci encore prendre la voie des airs pour Le Caire, le cœur léger, dans la peau de qui on voudra bien le croire, mais sûrement pas de la victime expiatoire. Bref, on ignore ce que cela peut sous-entendre au juste, ce qui est par contre sûr, c’est que ce leitmotiv peut fort bien s’avérer une arme à double tranchant entre les mains de ses adeptes qui peuvent avoir à la fin à s’en mordre les doigts. En tout cas, cela nous donne déjà une idée sur la manière dont l’ad-

versaire pourrait aborder les débats. C'est-àdire pied au plancher avec beaucoup d’engagement, poussé à l’extrême, pour exercer un pressing dès le coup d’envoi et tenter de surprendre d’entrée son vis-à-vis et ainsi se libérer sans laisser le temps au doute de s’installer dans son camp. A partir de là, il ne restera au duo Belhout-Mechiche qu’à mettre au point la stratégie adéquate consistant dans un premier temps à contenir intelligemment les rushs des locaux et une fois l’orage passé, placer un ou deux contres meurtriers ne laissant de choix à leurs pseudo-bourreaux que de vérifier à leurs dépens combien il peut être déconseillé de se précipiter à vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Une leçon qu’on n’aura pas à faire à Seguer et ses compères chez qui le maître mot doit être la concentration, toute la concentration et rien que ça pour laisser parler leur talent allié à l’expérience et espérer, à la clé, récolter les fruits de leur bonne application et être ainsi les dignes émules des Verts. M. Raber

Réunion technique ce matin au City Star
Après l’arrivée hier du trio arbitral soudanais et celle du commissaire au match, le Marocain Mohamed Moufdi qui est attendu pour débarquer aujourd’hui au Caire dès les premières lueurs de l’aube, la réunion technique pourra se tenir comme prévu ce matin à partir de 11 h. Ce conclave de mise au point des conditions de déroulement du match, dont le coup d’envoi est programmé pour demain à partir de 17 h 30 (heure algérienne), doit se tenir dans un des salons de l’hôtel City Star, c'està-dire le même établissement où sont descendus les arbitres soudanais et où devra sans doute aussi séjourner le commissaire au match.

Ziaya
A quelques petites heures de votre match contre Ennepi, comment est l’ambiance au sein du groupe ? Comme vous pouvez le constater par vous-même, l’heure est à la sérénité au sein de notre groupe où chacun est conscient de l’importance de la mission qui nous attend et que nous nous apprêtons à mener en étant animés du meilleur état d’esprit qui puisse être en pareille circonstance. Peut-on dire que vous êtes bien préparés pour réussir cette mission comme attendu de votre part par vos supporters ? Je peux vous dire que nous nous trouvons dans une situation ne pouvant qu’inciter à l’optimisme. Nous sommes en possession de tous nos moyens que ce soit sur le plan physique comme dans le domaine psychologique. Sur ce dernier point notamment, nous avons le moral vraiment au beau fixe comme on dit et c’est dû à notre dernière victoire contre les Congolais de Vita Club qui nous avait aussi permis de nous rassurer sur notre état de forme physique. Donc nous sommes prêts à répondre aux attentes de nos supporters qui sont sûrement aussi celles de tous les sportifs algériens. Entre nous, quel résultat êtes-

«Revenir avec le point du nul ne serait que la moindre des choses pour nous»
vous venus poursuivre ici au Caire ? Nous sommes venus pour réaliser un résultat positif qui ne pourrait être que les trois points que nous viserons directement là où si on devrait à la fin se contenter d’une seule unité, ce ne serait de notre part que la moindre des choses. Mais, je ne veux pas penser qu’on puisse avoir à se satisfaire d’un nul alors que depuis notre arrivée nous sommes mis dans les meilleures dispositions possibles devant nous permettre d’être parfaitement d’aplomb le jour du match que nous jouerons en plus dans un beau stade avec une pelouse qui ne peut que nous aider à bien poser notre jeu pour pouvoir maîtriser les débats. Ne craignez-vous pas d’être handicapés par les absences de marque que votre équipe aura à déplorer ? C’est là une situation avec laquelle on a appris à vivre pour savoir par expérience faire avec. C’est vrai que des éléments comme Aksas, Djediat et Helmani auraient pu nous être utiles, mais à l’Entente, nous disposons d’un effectif riche au sein duquel tout élément se tient prêt à tenir sa place à tout moment et être à la hauteur comme on a pu avoir à s’en rendre compte maintes fois. C’est d’ailleurs ça aussi, ce qui fait la force de l’Entente. Vous avez été l’auteur d’un doublé lors du précédent match contre Vita Club, pensez-vous pouvoir encore secouer les filets au moins une fois ce dimanche ? Je pense que, bien sûr, vous connaissez la réponse du non-voyant à qui on demande quel serait son souhait, si ce n’est celui de retrouver la vue. C’est la même chose pour moi en pénétrant sur le terrain où chaque fois mon vœu le plus cher est de trouver autant que faire se peut le chemin des filets pour aider mon équipe à s’imposer. Car c’est ça le plus important, que l’Entente gagne, indépendamment du nom du buteur dont le seul mérite est de se trouver à la finition du travail bien fait par l’ensemble de ses coéquipiers. Enfin, pourvu que la réussite soit de mon côté et je me ferais une joie de donner à nos supporters tout le plaisir auquel ils sont en droit de goûter sans jamais s’en lasser. Que connaissez-vous de votre adversaire ? Il est clair que cette équipe d’Ennepi a émergé lors de cette dernière décennie où elle est venue bousculer la hiérarchie établie au championnat égyptien où les éternels cadors tels le Ahly, l’Ismaïly et le Zamalek ont appris à compter avec cette formation

Lemmouchia séquestré quatre heures à l’aéroport du Caire
Arrivé au Caire aujourd’hui, soit 24 heures après ses coéquipiers de l’ES Sétif, pour participer au match de Coupe de la CAF face à ENPPI, Khaled Lemmouchia a été séquestré durant quatre heures à l’aéroport de la capitale égyptienne au motif qu’il n’a pas de visa d’entrée. Le joueur a eu beau expliquer que son visa figure sur une liste collective délivrée à l’ensemble de la délégation sétifienne et que le secrétaire du club a pris soin de présenter à la PAF locale, rien n’y fit. Ce n’est qu’après de longues heures que Lemmouchia a été autorisé à passer contre le dépôt du passeport du secrétaire général comme garantie. Pour les Sétifiens, il s’agit certainement d’une manoeuvre commanditée par la direction d’ENPPI qui n’est pas sans ignorer que Lemmouchia est un joueur important de l’ESS et, de surcroît, international.

qui joue désormais chaque saison les premiers rôles. Sa présence dans la compétition continentale où elle n’en est pas à sa première participation en est la preuve. Donc on devra s’en méfier, tout en nous appliquant comme on a su le faire lors de nos multiples sorties dans des contextes pourtant hostiles et je pense qu’il y a de fortes chances pour qu’on décroche le pactole ici même, au Caire. Entretien réalisé par S. B.

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

7

Coup difficile USMA

Un poste, sept candidats

Qui épaulera Bourahli ?
ertes, le onze type est presque dégagé, mais il reste un poste où la concurrence va faire rage. C’est en attaque. Quel sera le joueur qui va être associé à Bourahli ? Quatre joueurs postulent à ce niveau : Ouznadji, Benchabane, Hamidi et Nibié. Pour le moment, Mouassa donne la priorité à ceux qui ont effectué le stage de Lisses, Benchabane et Ouznadji, et c’est ce dernier qui semble le mieux placé pour faire sa rentrée face au CAB. Mais ce n’est pas gagné pour l’ex-Nahdiste qui aura certainement du mal à conserver sa place devant la rude concurrence à ce niveau. Benchabane, qui a donné beaucoup de satisfactions en France, n’est pas prêt de lâcher le morceau. Son principal handicap, c’est le manque d’expérience et «de ruse». L’autre postulant a pour nom Hamidi, mais les choses ne seront pas faciles pour l’ex-Annabi pour reconquérir sa place, d’autant qu’il a raté la préparation

La dernière ligne droite
Rentrés il y a une semaine de Lisses, les Usmistes ont bénéficié de deux jours de repos avant de reprendre les entraînements le mardi d’après. Et pour avoir plus de matches dans les jambes en prévision du début de la compétition officielle, un match amical a été organisé jeudi passé face au WAB à Boufarik. Une rencontre soldée par une victoire des Rouge et Noir par deux buts à zéro. Kamel Mouassa avait aligné en première mitemps le onze type qu’il avait pu dégager à l’issue du stage de France, auquel il est en train d’apporter les dernières retouches, sur le plan de la cohésion notamment. En deuxième période, c’est ce qui convient d’appeler l’équipe réserve qui a été alignée. C’est de ce réservoir que le staff technique va puiser pour dégager les doublures et chercher les solutions de rechange. Car, même si les onze titulaires sont à 90% connus, leurs places ne sont pas acquises à 100%. Ils sont tout le temps menacés par «les remplaçants» qui travaillent d’arrache-pied pour les détrôner. Hier vendredi, les Bourahli & Co ont été soumis à une forte charge de travail au lendemain du match contre le WAB, et aujourd’hui samedi, ils entameront la dernière ligne droite avant le jour j. Ils auront cinq jours pour préparer le premier déplacement de la saison dans la capitale des Aurès pour affronter le nouveau promu, le CA Batna. Cette dernière ligne droite sera ponctuée par une autre rencontre amicale qui aura lieu ce lundi à Rouiba, face au WAR.

C

d’intersaison. Il va falloir qu’il rattrape son retard en redoublant d’efforts pour regagner la confiance du coach. Pour tous les attaquants des Rouge et Noir, le danger viendra certainement d’un certain Alain Nibié, la dernière recrue du club. Le transfuge du CRB n’est pas venu pour faire de la figuration, et sa lettre de prêt n’a pas été payée pour que le Burkinabé complète le décor sur le banc de touche. Auteur de sept buts avec le Chabab durant la deuxième phase de la saison dernière, Nibié est le candidat en force pour épauler Bourahli en attaque. D’autres éléments ne sont pas prêts également à se laisser faire, il s’agit des juniors Benaldjia Mehdi et Meklouche Mouaouiya en particulier, sans oublier Aït Tahar. Ils seront toujours là pour profiter de la moindre occasion qui leur sera offerte. Il y aura certainement des mécontents, et il va falloir suer pour gagner une place en attaque. B. M.

Même si quelques séances resOn s’attendait à ce que le groupe tent chargées, le volume de trasoit soumis, hier, à une séance légère vail a naturellement baissé à pour décrasser au lendemain du l’approche de la compétition match face au WAB, mais le coach us- officielle. Désormais, il n’y a au miste a surpris tout le monde en proprogramme qu’une seule posant une séance très chargée. séance par jour. Elles seront Mouassa a fait suer ses joueurs et toutes programmées dans la macontinue à appliquer son tinée. programme à la lettre.

Séance très chargée hier

Fin du biquotidien

Repos aujourd’hui

Légère

Mouassa le WAB «Le onze aligné contre
débutera le championnat»
Même s’il estime que son équipe sera prête pour la compétition, Moussa affirme qu’il n’a pas disposé du temps nécessaire pour faire une meilleure préparation.
A une semaine du début du championnat, peut-on dire que votre groupe est paré pour la compétition ? Nous avons travaillé et nous travaillons toujours pour qu’il en soit ainsi. Nous sommes en phase précompétitive, il nous reste un match amical à disputer, et après, il va falloir entamer le championnat. Nous n’avons pas disposé du temps nécessaire pour effectuer une meilleure préparation, mais nous avons fait le maximum pour que l’équipe soit prête dès l’entame du championnat. Peut-on comprendre par là que le groupe ne s’est pas préparé comme vous le souhaitiez ? Ce n’est pas exactement ce que je veux dire, mais il faut savoir qu’il est impossible d’effectuer une bonne préparation d’intersaison en moins d’un mois. Pour pouvoir mettre en place tout notre programme, il nous faut au minimum 40 jours de travail. Or, nous sommes à notre 27e jour de préparation (entretien réalisé jeudi passé ndlr), jours de repos compris. Je trouve cela insuffisant. Heureusement que toutes les équipes du championnat sont dans le même cas. Elles ont toutes débuté leur préparation au même moment et ont appliqué presque le même programme, ce qui veut dire qu’elles seront presque toutes au même niveau. La différence se situe juste dans la méthode de travail. Même le nombre des matches amicaux n’a pas été donc suffisant alors... Le problème n’est pas dans le nombre de matches que nous devrions jouer, mais dans le nombre de jours de travail. Le travail physique seul ne suffit pas, les matches amicaux seuls ne suffisent pas et le travail technico-tactique seul ne suffit pas. Il faut combiner tout cela de manière à attribuer à chaque phase de préparation le nombre d’heures nécessaire. C’est cela le plus important. Pour mettre en place un bon programme de préparation, il nous faut un mois et demi. Cela dit, nous avons essayé de faire le maximum pour que le groupe soit prêt. Le travail se poursuit encore. Après le match amical disputé contre le WAB, vous avez certainement aujourd’hui une idée précise sur votre onze type, non ? Une chose est sûre, le onze type a été dégagé. Nous avons fait notre choix par rapport à ce que nous avons constaté pendant le stage de Lisses et même après notre retour. Il est important aussi de préparer les joueurs à cela. Je peux vous dire aujourd’hui que ceux qui ont été alignés contre le WAB débuteront le championnat. Qu’en est-il de ceux qui ont raté le stage de Lisses ? Ils ont intérêt à travailler plus que les autres pour rattraper leur retard. Cela va être difficile pour eux car, ils ne pourront jamais être au même niveau que leurs coéquipiers. Quand on ne fait pas de préparation d’intersaison, il sera difficile de se rattraper par la suite. Car, s’ils peuvent refaire tout le programme, ils ne disposeront jamais du temps nécessaire pour le faire, c’est cela le problème. Plusieurs joueurs sont arrivés cette saison pour renforcer l’effectif de l’USMA. Pensez-vous que l’équipe trouvera facilement ses repères ? Il n’y a aucun problème de ce côté. Le recrutement a été fait de manière judicieuse. Nous n’avons fait que remplacer les joueurs qui ont quitté le club. Hosni a été remplacé par Benayada, Moncharé par Cheklam, Mekkaoui et Bensaci par Layati et Aouamri, Ammour par Achiou et Oudni par Aït Ouamar. Les choses n’ont pas changé en attaque, à part la venue de Nibié. Donc, il n’y aura aucun problème de cohésion et tout va s’arranger davantage avec le temps. Entretien réalisé par Mohamed Z.

Les Rouge et Noir, suite au blessure pour match de jeudi dernier et à un Ouznadji travail intense d’hier matin, Ouznadji s’est plaint jeudi passé pourront souffler un peu. Ils d’une blessure à la cuisse, lors du ont bénéficié de l’après-midi match contre le WAB. C’est une égrad’hier et de la journée d’au- tignure qu’il a contractée en glissant jourd’hui pour se reposer. Ils resur le terrain. Elle lui faisait très prendront le chemin des mal, mais sans gravité. entraînements demain matin. Il a pu reprendre les entraînements hier.

Augmenter le rythme et optimiser les automatismes
Ce match sera très important pour Mouassa dans la mesure où c’est le dernier avant l’entame du championnat. Deux principaux objectifs y sont fixés. Augmenter le rythme et optimiser les automatismes. Car, face à Boufarik l’équipe a eu du mal à trouver son rythme et a un peu peiné dans la vitesse d’exécution. C’est certainement, comme nous l’ont fait savoir les joueurs, à cause de la chaleur ; d’autant que le match a été programmé à 10h du matin. C’est le premier souci du coach qui va s’atteler durant la semaine en cours à faire retrouver à ses joueurs leur fraîcheur physique. Le deuxième, c’est l’amélioration de la cohésion entre les différents compartiments avec vitesse d’exécution. Les conditions s’y prêteront, puisque le match de ce lundi est programmé à 17h, sur du gazon naturel ; presque les mêmes conditions dans lesquelles va se dérouler le premier match du championnat contre le CAB. Entre-temps, Mouassa va voir s’il apportera un changement à son onze type ou n on. B. M.

8

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

Coup franc CRB

Henkouche
«On ne peut jamais dire que l’équipe est prête à 100% »
qui ont entamé leur préparation en retard qui ont encore du travail à faire afin d’atteindre leur forme optimale. «Certes, je suis satisfait du niveau de préparation de la majorité des joueurs, et ce qu’ils ont démontré à travers les matchs amicaux que nous avons disputés. Malheureusement, et comme il fallait s’y attendre, ce sont les éléments qui ont entamé leur préparation en retard qui ont encore du travail à faire pour atteindre la forme souhaitée», dira Henkouche. En effet, et même si l’entraîneur du CRB n’a pas voulu citer de nom, il n’en demeure pas moins qu’il faisait sans aucun doute allusion à Fenier, Saïbi, Akniouène, et à un degré moindre Mekhout puisque ce dernier, même s’il n’est pas au meilleur de sa forme, a montré de bonnes choses sur le terrain.

Le Chabab a laissé une bonne image au CREPS PACA
La discipline instaurée par le staff technique et le sens de responsabilité des joueurs du CRB sont derrière la réussite du stage que l’équipe a effectué au centre du CREPS PACA. D’ailleurs, les responsables du centre nous ont affirmé que l’équipe a laissé une bonne image de son passage au CREPS PACA et elle sera la bienvenue la saison prochaine, au cas où elle souhaiterait y revenir, du moment que toute la délégation du CRB a fait preuve d’un comportement exemplaire. A leur tour, les Belouizdadis, et avant leur départ, ont tenu à remercier le personnel du centre pour les efforts déployés tout au long de leur séjour afin que l’équipe ne manque de rien.

Mme Mameri et Brigitte Pascal présentes au départ de l’équipe
Comme nous l’avons déjà rapporté, Mme Mameri et Brigitte Pascal ont beaucoup aidé l’équipe depuis son arrivée au centre CREPS PACA. Ces dernières ont tenu à être présentes avant le départ de l’équipe pour les saluer et leur souhaiter un bon voyage. Un geste que les Belouizdadis ont fortement apprécié.

«Celui qui veut être titulaire n’a qu’à persévérer»

A
A

la fin du stage de préparation du CRB, Mohamed Henkouche s’est montré satisfait dans l’ensemble du travail effectué lors du stage où les joueurs se sont dévoués pour accomplir leur mission d’une bonne manière. Cependant, l’entraîneur estime que l’équipe ne pourra atteindre son rythme de croisière qu’après trois journées de championnat au minimum. «Pour évaluer ce stage de préparation, je peux affirmer qu’il était réussi dans la mesure où nous avons exécuté le programme élaboré. Les trois

rencontres disputées nous ont permis d’être fixés sur le niveau de la préparation de l’équipe et déceler les lacunes sur lesquelles que nous pouvons travailler. Mais en football, on ne peut jamais dire que l’équipe et prête à 100%, car il y a toujours du travail à faire ; ce pendant je pense que nous allons préparer le prochain match convenablement», dira Henkouche

«Beaucoup de travail attend les retardataires»
En évoluant le niveau de ses joueurs, l’entraîneur du CRB affirme que ce sont les éléments

A propos de l’équipe type qui jouera le premier match du championnat, Henkouche, comme à son habitude, estime que les joueurs les plus en forme seront alignés. «Au risque de me répéter, il n’y a pas de titulaire dans l’équipe, car la concurrence bat son plein et ce sont les joueurs les plus en forme qui seront alignés ce jeudi face au MCO. Pour l’instant, je n’ai pas encore pris une décision finale à ce sujet. Soyez certain que je ne ferai pas jouer de noms, car aucun joueur n’a une carte de visite pour cela. Le seul critère, c’est son niveau de préparation», conclut Henkouche. K. M.

L’équipe est arrivée jeudi à 17h
Comme prévu, le CRB est arrivée jeudi à 17h, à l’aéroport Houari-Boumediène. Le voyage s’est déroulé dans de bonnes conditions, même si les joueurs avaient hâte de se retremper dans l’ambiance familiale, avant de reprendre les entraînements pour préparer le match face au MCO.

Kerbadj à l’accueil de l’équipe
Le président du club, Mahfoud Kerbadj, qui devait faire un deuxième déplacement à Aix-en-Provence mercredi dernier, a dû annuler son voyage pour tenir l’assemblée générale du club prévue le jour même. Cependant, Mahfoud Kerbadj était présent au niveau de l’aéroport Houari-Boumediène pour accueillir l’équipe qui était de retour au pays.

Slimani et Mebarki prennent option pour être titulaires
u cours du stage de préparation, certains éléments ont confirmé tout le bien qu’on pensait d’eux, à l’image des deux jeunes Mâziz et Herida qui n’ont pas usurpé leurs places de titulaire la saison passée, en s’imposant depuis la phase retour du championnat comme des titulaires à part entière. Parmi les recrues qui ont donné satisfaction, on peut citer le Mouloudéen Sofiane Younès qui a prouvé à Aix-en-Provence qu’il est venu au CRB pour donner un plus à l’équipe et repartir du bon pied, après une saison moyenne au Mouloudia, à cause des problèmes qu’il a rencontrés. Mais s’il y a des joueurs qui ont fait parler d’eux, c’est bien Sofiane Slimani, qu’on surnomme déjà Crouch, et Sofiane Mebarki. Ces deux éléments, malgré le fait qu’ils évoluaient la saison passée dans des divisions inférieures, ont montré de belles choses sur le terrain et semble avoir pris option pour décrocher une place de titulaire dans l’équipe. En effet, Sofiane Mebarki n’a pas pris part au deuxième match de son équipe face à Marignane, lui qui souffrait d’une légère blessure au niveau de l’adducteur. Ce dernier a d’ailleurs fait un match plein face au nouveau pensionnaire de Nationale, en l’occurrence Cassis Carnoux et confirme qu’il est bien parti pour s’imposer au sein de la défense belouizdadie et ce, par sa lecture de jeu et sa bonne relance. Quant à Islam Slimani, après un début timide face à l’équipe d’Endoume, il s’est libéré dès à l’occasion de la deuxième rencontre de son équipe face à Marignane. Slimani a constitué tout simplement un véritable poison pour la défense adverse, en ouvrant le score pour son équipe. L’ex-joueur de la JSMC, et même s’il a manqué de chance face à Cassis Carnoux, s’est montré dangereux tout au long de la première mi-temps. Ainsi, ces deux joueurs ont gagné la confiance de Henkouche qui, à son tour, n’a pas tari d’éloges sur eux. K. M.

Bendahmane et Alex seront soumis à des soins intensifs
Souffrant d’un point au niveau de la cuisse, Lounès Bendahmane et Alex, touché au niveau de la cheville, seront soumis à des soins intensifs dès la reprise des entraînements. Le staff technique ne semble toutefois pas inquiet, puisqu’il compte les récupérer ce jeudi à l’occasion de la première rencontre du championnat face au MCO.

«Je veux faire mieux Maâzizque la saison passée»
Comment évaluez-vous le stage de préparation de votre équipe ? Comme vous l’avez constaté de visu, l’équipe s’est bien préparée. Nous avons joué trois matches amicaux qui nous ont permis de peaufiner notre cohésion. A mon avis, nous sommes prêts pour entamer comme il faut le nouvel exercice. Nous avons constaté que le groupe a manqué de concentration en fin de partie face à Cassis Carnoux, ce qui a permis à votre adversaire d’inscrire deux buts en l’espace de trois minutes. Une explication ? Cela peut arriver dans une rencontre amicale. Je pense toutefois que ces erreurs ne se produiront pas dans les matchs officiels. Et puis les rencontres amicales nous permettent souvent de nous corriger et tirer les enseignements nécessaires. Pour revenir à cette confrontation, je pense que nous avons effectué une bonne partie où on pouvait même prendre l’avantage sur notre adversaire, mais la réussite nous a fait défaut. D’ailleurs, nous avons dominé la deuxième période de jeu avant d’encaisser le premier but sur penalty. Ne pensez-vous pas que votre défense a affiché des signes de fébrilité lors des trois rencontres, alors que c’était le compartiment le plus stable la saison dernière ? Certes, nous avons encaissé cinq buts sur les trois matchs amicaux mais il ne faut pas prendre les matchs amicaux en considération. Je pense que notre défense sera plus vigilante lors les matchs officiels. Vous étiez l’un des meilleurs joueurs lors de cette rencontre et l’entraîneur n’a pas taré d’éloges sur vous. Votre sentiment ? J’ai essayé de donner le meilleur de moi-même sur le terrain à l’image de mes coéquipiers. C’est vraiment encourageant d’entendre que l’entraîneur est satisfait de mon rendement. La concurrence sera très rude cette saison, notamment au niveau de la défense. Etes-vous capable de préserver votre place de titulaire ? Je sais que ma mission ne sera pas facile, car il y a une forte concurrence au niveau de tous les compartiments et non seulement en défense. La saison passée, j’avais relevé le défi en m’imposant dans l’équipe, ce que j’essayerai de faire cette saison, car je suis de nature ambitieuse. Suite à ce stage, pensez-vous que le Chabab est prêt à affronter le Mouloudia d’Oran ? Après un stage réussi, on va se consacrer dès le début de semaine à la préparation de notre match face au MCO, mais je ne peux donner aucun pronostic. Ce dont je suis sûr en revanche, on se déplacera avec la ferme intention de revenir avec un bon résultat. Entretien réalisé par K. M.

L’AGO aujourd’hui à 18h
Les travaux de l’AGO du CRB ont été reportés à mercredi prochain du fait que le quorum n’a pas été atteint. Conformément à la réglementation qui régit les associations sportives, le président du club a décidé de l’organiser ce samedi à 18h, mais cette fois-ci au siège du club sis au Caroubier.

Le directeur du 20-Août démissionne
C’est la fin de l’aventure pour Salah Boudjana à la direction du stade du 20Août 1955 d’Alger. En effet, celui qui est considéré comme l’un des doyens à son poste a démissionné ce week-end suite à un désaccord avec l’APC de Hamma El Annassers. Il considère que les services de la commune s’immiscent trop dans son travail et qu’il a perdu beaucoup de ses prérogatives, en dépit de 19 ans de service à la direction du stade.

Coup difficile
Reprise cet après-midi
C’est cet après-midi à 16 heures que les joueurs de Blida retrouveront la pelouse de Tchaker pour la reprise des entraînements. Toutefois, plusieurs d’entre eux nous ont avoué qu’ils auraient aimé avoir un ou deux jours de repos supplémentaire.

USMB

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

9

Hakkar-Negrache, la nouvelle force de frappe de l’USMB
Les deux émigrés de l’USMB ont montré lors de leurs rares apparitions en amical qu’ils ont tous du talent à en revendre. Hakkar est le genre de joueurs qui se poste juste derrière ses attaquants et qui a les qualités nécessaires pour les gaver en bons ballons. Il a d’ailleursmontré qu’il savait faire les meilleurs choix et très vite. La paire Negrache-Hakkar, dans cette zone intermédiaire qui est des plus sensibles, donnera une toute autre dimension à cette équipe de Blida. Negrache est un attaquant véloce adroit des deux pieds. Sa qualité première est de ne rien lâcher et, surtout, de se battre sur tout le front de l’attaque. Il a marqué neuf buts la saison passée sous les couleurs du Red Star de Paris et espère faire mieux cette saison.

trouvera-t-il ce juste équilibre ?
Le coach blidéen, Victor Fernandez, nous a répété à maintes reprises que pour lui, seul compte le collectif. Il nous a cité plusieurs exemples de joueurs qui, et cela est valable dans tous les championnats du monde, au début d’une saison, étaient totalement inconnus pour être ensuite sollicités de partout.
en Tunisie, le technicien portugais a été le premier à reconnaître que pour certains postes, il y a un manque. Fernandez avait d’ailleurs expressément demandé à son président de recruter au plus vite deux joueurs à vocation offensive. Qu’à cela ne tienne, Zaïm ira puiser dans le championnat de France et réussira à convaincre Hakkar et Negrache de venir porter la tunique blidéenne. Après cela, il y a tout un travail qui doit se faire pour construire une équipe. Fernandez veut, en plus d’un onze qui ne se contentera pas de faire de la figuration, un banc de touche étoffé. «Il est très important que le joueur qui est titularisé sente une certaine menace permanente, cela le poussera à ne pas se relâcher.» L’entraîneur de cette équipe de Blida nous fera une confidence, en ce qui concerne son équipe type. «Pour vous dire vrai, à l’heure actuelle, il n’y a encore aucun joueur titulaire. Par conséquent, les joueurs doivent se battre jusqu’au bout lors de la préparation d’avant-saison pour gagner leurs places. L’équipe se dessinera petit à petit, pour ensuite désigner celle que nous jugerons être la meilleure pour débuter le championnat.» Tout comme le président Zaïm, l’entraîneur de l’USMB se veut rassurant concernant l’avenir de l’USMB. Pour lui, l’équipe est capable de jouer les premiers rôles cette saison, car il n’est plus question de connaître le cauchemar de la saison passée où le maintien n’a été assuré que lors de l’avant-dernière journée du championnat. C’est, bien sûr, tout le mal que l’on souhaite ….aux inconditionnels fans de l’USMB. Slimane B.

Fernandez

Haroun Djemaoune, la dernière recrue blidéenne
Zaïm a fait signer un nouveau joueur, mercredi passé à Blida. Il s’agit de l’ex-meneur de jeu de Ferdjioua, du championnat InterRégions Est, Haroun Djemaoune. Ce dernier doit, nous a-t-on dit, convaincre le coach de l’USMB pour espérer faire partie de l’effectif.

«I

l y a, certes, des qualités, disons minimales, que devrait avoir un joueur, mais celles-ci ne lui seront d’aucune utilité, s’il n’évolue pas au sein d’un groupe soudé qui tire sa principale force du jeu collectif. Il ne faut pas se leurrer, le football actuel est basé sur un système de jeu cadenassé et le talent individuel pourrait faire la différence, mais pas à tous les

coups.» Le coach blidéen veut ainsi expliquer le choix délibéré de son président d’abandonner totalement la politique du vedettariat. Cela est visible dans le recrutement qui a été effectué jusque-là. Aucun grand nom du championnat n’a été recruté et on a fait venir des joueurs qui, sans attirer les feux de la rampe, s’avèrent très précieux dans une équipe. Après le stage effectué

Chebira : «J’espère être totalement rétabli d’ici quelques jours»

Bye-bye
Hammam Bourguiba !

L

Si nous revenons un peu en arrière, quelles Ce n’est qu’un match amical et notre entraîsont les erreurs qui ne doivent plus être e latéral gauche blidéen, Abdallah Chers changements. Ce qui sse neur a effectué plusieu commises pour que votre club ne connai en bira, en marge du match amical disputé ? ne nous a pas permis de contrôler le match pas la mésaventure vécue la saison passée par son équipe contre la JSMS, nous exD’un autre côté, nous échappé de peu à la relégation a accordé pour- première mi-temps. Si nous avons plique dans l’entretien qu’il nous sur une équipe de la JSMS très y a eu des circonssur le sommes tombés donc absolu- la saison passée, c’est qu’il cette instabilité au quoi il n’était pas avec ses coéquipiers est accrocheuse. Cette défaite ne veut tances défavorables. ll y a eu terrain. Il nous a confié, par ailleurs, qu’il eux bien ment rien dire. niveau de la barre technique avec les nombr persuadé que son équipe effectuera un ent les passée. Peut-on dire que vos coéquipiers pensai changements d’entraîneurs. D’un autre côté, et meilleur parcours que celui de la saison chez eux ? n’ont pas été remplacés sont partis plutôt au retour d, peut-on savoir pourquoi le joueurs qui Tout d’abor souffert durant toute la saison d’un C’est certain et ça a été le cas pour tout et nous avions rs n’avez-vous pas pris part au match contre monde. Nous partons dans quelques heures manque d’effectif. Moi-même j’ai joué plusieu Skikda ? être éloignés de nos familles commen- matchs en étant blessé. Nous n’avons pas étés fait d’ une forte douleur au mollet et le le Je ressens Dieur, çait à peser sérieusement. épargnés par les blessures et les suspensions. s ne staff médical, en accord avec mon entraîn s. sons que c’est un tout et nous les joueur ent réTrois nuls et une défaite en cinq match m’a accordé du repos. J’espère être totalem tant, n’est-ce les seuls responsables. sommes pas C’est un bilan plutôt inquié tabli d’ici quelques jours. pas ? L’effectif actuel est-il plus intéressant que par Votre équipe vient de perdre ce match Ces rencontres nous ont servi de préparation. celui de la saison passée ? un score assez lourd… une que des matchs amicaux Ce ne sont Actuellement, il est impossible de faire et le résultat n’a aucune importance. comparaison. Il y a eu beaucoup de départs et ainsi, de coJe dirais même que c’est mieux autant d’arrivées et il y a un grand travail car cela nous permet de nous re- hésion qui doit se faire, c’est certain. mettre en question et de travailler e lors de chaque début de saison, il y a Comm , davantage. bien sûr des insuffisances chez tout le monde vite. mais les choses rentreront dans l’ordre très C’est en championnat qu’il faut gagner... Qu’avez-vous à dire à vos supporters ? s Ce qui est certain, et vous avez Je vous avoue que nous les joueurs somme que tout le lourde pu le constater, c’est conscients que nous avons à assumer une travaille très dur à l’entraî- responsabilité. Pour le moment, nous ne poumonde é pennement. vons rien promettre. Nous avons travaill de nos dant dix-sept jours d’arrache-pied, loin Il y aura de la concurrence à tous ment qui familles, et croyez-moi, nous ferons en sorte que les postes avec le recrute cela ne soit pas vain. a été fait. Cela vous pose-t-il problème ? Vous allez affronter le NAHD à Zioui pour est une excellente Je dirais que c’ l’entame du championnat ? cochose, car il n’y a pas mieux que la Le NAHD est l’une des équipes les plus concurrence pour aller de l’avant et riaces du championnat. Un bon résultat à Zioui fait d’être en concur- nous permettra d’effectuer un bon début de progresser. Le rence avec un autre joueur ne me championnat. Entretien réalisé par gêne pas du tout. J’accepterais sans Slimane Baghdali aucun problème d’être remplaçant si le coach le décide.

ls auront séjourné pendant 16 jours à Hammam Bourguiba, les joueurs de l’USMB, à travailler, à disputer des matchs amicaux et à s’évertuer à préparer une saison qui s’annonce difficile. Si les conditions d’accueil étaient irréprochables, tout un chacun, du côté de cette station thermale tunisienne, aura terriblement souffert de l’éloignement. Il faut dire que la résidence des Blidéens est un hôtel sélect… sans absolument rien dans les alentours. Ce manque d’animation a influé négativement sur le moral des joueurs. Le principal enseignement de ce regroupement est qu’à Blida, il y a un effectif de qualité et la balle est dans le camp de Fernandez. Ce dernier aura à rendre cohérent et surtout conquérant ce groupe de joueurs et ce n’est qu’à ce moment-là qu’on pourra dire qu’il y a un bon entraîneur à l’USMB. Pour l’heure, tout le monde est rentré chez lui avec une seule pensée : le premier match du championnat contre le NAHD qui sera certainement pas une partie de plaisir. S. B.

I

10

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

Coup d’œil USMH

GLe club attend encore les tenues
A quelques jours de son premier match de championnat, lʼUSMH attend toujours lʼarrivée des équipements sportifs. Pourtant, à la signature des contrats avec lʼéquipementier Leggia, la direction de lʼUSMH avait reçu la promesse de recevoir le premier lot au moins deux semaines avant lʼentame du championnat, et le reste dans les trois prochains mois. Mais jusquʼà présent rien nʼa été fait, et les responsables de lʼUSMH sont toujours dans lʼattente des tenues afin de jouer les premiers matches. Selon un dirigeant, il nʼy a quʼune seule tenue neuve dans le magasin de lʼéquipe première. «Cʼest très insuffisant. Nous allons attendre encore deux ou trois jours; sinon on doit acheter au moins deux tenues pour ce début de championnat.»

De retour au pays, mardi dernier, les coéquipiers de Naili ont bénéficié de quatre jours de repos. Ce qui a permis à tous les joueurs résidant hors de la capitale de rentrer chez eux pour passer quelques jours avec leurs familles. Les Jaune et Noir reprendront demain les entraînements. Le staff technique effectuera sa première séance de travail après la fin du stage de Tunis. Pour cette occasion, Briki et ses camarades retrouveront le terrain du stade Lavigerie où ils devront accueillir dans quelques jours lʼASO, leur premier adversaire en championnat. Charef entamera une préparation spéci-

El Harrach ne pense qu’à Chlef

fique en perspective du premier rendez-vous, ce jeudi. Ce sera la dernière semaine de préparation avant lʼentame du championnat. Une semaine décisive pour le staff technique et Charef, qui sera contraint de dégager le onze qui affrontera la formation de Chlef. Bien quʼil ait déjà une idée sur la composante de son équipe, lʼentraîneur procédera aux derniers réglages pour permettre à ses joueurs de se comporter de la meilleure façon possible. Il ne restera par la suite que la mise au vert pour la concentration, avant dʼaffronter lʼASO le lendemain.

GBenomar «On doit s’améliorer tactiquement»
Le coach adjoint Hacen Benomar, à qui nous avons demandé son avis sur ce qui reste à faire pour lʼéquipe afin quʼelle soit prête à 100%, a préféré dʼabord parler de la réussite totale du stage de préparation . «Je dois dʼabord dire que cette préparation est la meilleure que jʼai vécu. Même en tant que joueur, je ne me rappelle pas avoir fait une meilleure préparation que celle de cette année. Pour moi le groupe est prêt à 90%. Il reste certes des imperfections du point de vue tactique où on doit sʼaméliorer, mais cela viendra avec la compétition», dit-il.

«Avec plus de fraicheur aucun adversaire ne nous fait peur»
tamé la préparation, comment expliquez- vous cela ? Certes, au début c’était très difficile pour de nombreux joueurs y compris moi. Il faut savoir que c’est toujours fatigant pour un joueur de commencer en retard la préparation. C’est peut-être la raison de votre mauvaise forme au début du stage… Absolument. J’en suis même certain. Comme vous avez dû le remarquer, au début du stage je me sentais très lourd et il m’a fallu du temps pour retrouver ma souplesse. Justement, c’est ce que l’on a remarqué lors du dernier match amical où vous avez été très remuant par rapport aux matches précédents… Comme je le disais, j’ai ces derniers jours retrouvé une certaine souplesse qui m’a permis de bouger beaucoup, mais j’avoue que je reste encore loin de mon niveau réel. Il faut dire que la fatigue de la préparation influe sur le rendement des joueurs au début de la compétition, mais cela ira mieux après quelques matches de championnat. Vous avez été l’auteur d'une belle prestation lors du dernier match amical, qu’est-ce que cela vous fait de le savoir ? Cela toujours bien, sur le plan moral, pour un joueur de retrouver sa forme. Au début je me suis inquiété sérieusement, surtout que j'occupe un poste important. Mais au fur et à mesure cela est passé et j’ai accepter cela A quelques jours du début du championnat, comment est l’ambiance au sein du groupe ? L’ambiance est formidable. Tous les joueurs travaillent d’arrache-pied pour être prêts pour le match de ce jeudi. Nous sommes tenus par l’obligation d’un bon résultat, surtout pour satisfaire nos supporters qui ne nous pardonneront pas une défaite. Si l’on se fie à la jeunesse de son effectif, l’USMH est moins expérimentée que l’ASO votre premier adversaire en championnat. Pensez-vous être capable de vous imposer ? Je sais que la rencontre sera très difficile pour les deux équipes, vu que chacune voudra s’imposer. De ce fait, il serait hasardeux de donner un quelconque pronostic. Le public harrachi ne jure que par la victoire, pourriez-vous exaucer son vœu ? Le plus important c’est qu’on est très motivés pour le faire. Tout le groupe est animé d’une grande volonté pour réaliser un grand match et faire plaisir à nos supporters. Entretien réalisé par Nacer Eddine Ratni

Gharbi

:

GMadani, la bonne affaire
Parmi les joueurs qui se sont illustrés lors des dernières rencontres amicales jouées en Tunisie, on citera le jeune Madani. Ce junior âgé dʼà peine 19 ans est impérial dans lʼaxe défensif, aux côtés de Mokrane. Cet enfant de Ouargla est en train de donner raison à Boualem Charef qui lʼa déniché du réservoir de lʼéquipe de lʼUS Biskra. L'entraîneur harrachi est sûr de pouvoir compter sur lui, c'est ce que nous a confirmé Benomar, l'entraîneur adjoint : «Charef mise beaucoup sur ce talentueux garçon, qui a encore des arguments à faire valoir pour prétendre à une titularisation.» N. R.

La préparation d’intersaison s’est achevée depuis quelques jours. Comment vous sentez-vous à quelques jours du début du championnat ? Personnellement, je me sens prêt physiquement et moralement. Après plus d’un mois de travail intense le groupe a retrouvé ses moyens pour entamer la compétition dans de bonnes conditions. Même s’il reste des imperfections dans la cohésion, je suis sûr que nos adversaires en championnat sont dans la même situation. La perfection viendra avec la compétition. Sur le plan physique vous avez difficilement en-

Déçus par l’environnement du club

Des dirigeants pensent à la démission

L

aib, le premier responsable de lʼUSMH, se sent depuis plusieurs jours esseulé après le retrait de plusieurs responsables quelque peu déçus par lʼenvironnement du club. En effet, on apprend que durant les derniers jours ayant précédé le stage de Tunis les dirigeants de lʼUSMH ont souffert de lʼhostilité de certains supporters du club, qui voulaient impérativement impo-

ser certains joueurs dans lʼeffectif de lʼUSMH. Plus dʼune fois, le président Laib et certains de ses dirigeants sʼétaient trouvés sous la menace. Cela fait que les responsables préfèrent se retirer, afin de ne pas affronter une partie des supporters, dont certains se sont même déplacés jusquʼau bureau du président pour tenter dʼimposer certains joueurs quʼils considèrent comme des enfants du club. Malgré les ex-

plications de Laib, qui a tenté de les convaincre que le domaine technique est du ressort de lʼentraineur, ces fans nʼont jamais voulu accepter cet argument. Ils reprochent toujours aux dirigeants et au président harrachis de nʼavoir rien fait pour retenir certains éléments dans lʼeffectif actuel. Même en se sentant menacés, le président de lʼUSMH et les dirigeants nʼont jamais voulu aller se plaindre à la justice. Certains

dirigeants pensent carrément à la démission pour éviter tout problème avec les supporters, mais dʼautres ont décidé de prendre du recul et de geler leurs activités, en attendant de prendre une décision définitive quant à leur avenir au sein de la direction. Seuls Laib et deux dirigeants continuent à mener courageusement la barque, en attendant la fin de lʼorage. N. R.

Coup de main JSMB

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

11

JSMB 1 - RCK 1

Retour au bercail la nuit même
Après quatre jours passés à Bouira, en prolongement du stage de Gammart, mais aussi pour s’habituer aux lieux puisque c’est au stade OPOW de la ville qu’ils vont recevoir leurs adversaires, les Béjaouis ont repris le chemin du retour pour la ville des Hammadites. Un mini-stage qui, en marge des deux matches amicaux que la bande à Chay a pu jouer devant l’ESG et le RCK, a été mis à profit par le coach pour continuer à soumettre son groupe au travail de préparation avec deux séances quotidiennes. Le préparateur physique, Dahmane Sayah, qui n’a rien laissé au hasard pendant ces quatre jours, était à cheval sur les aspects foncièrement physiques de ce stage.

Une solution appelée Belakhdar

L

es poulains de Jean-Yves Chay se sont contentés d’un nul avant-hier dans ce qui a été leur deuxième match amical depuis leur arrivée ici à Bouira pour un mini-stage de quelques jours question de s’acclimater avec l’ambiance des lieux et surtout à la pelouse du stade OPOW qui doit accueillir leurs premiers matches… à domicile. Après une prestation à la limite de la perfection face aux gars de Sour El Ghozlane mardi passé, les camarades de Zerdab n’auront pas été à la hauteur cette fois face à un RCK qui, malgré sa descente eux enfers, s’est avéré un os devant la progression des Béjaouis ou plutôt une véritable muraille à ses arrières. En témoignent ces innombrables offensives de Boulemdaïs et consorts stoppées net aux abords des dix-huit mètres adverses ou encore ces occasions franches, lorsque la JSMB est arrivée à franchir la muraille koubéenne, que les attaquants vert et rouge ont vraiment mal fait de dilapider. Mal fait parce que en face, l’équipe de Kouba n’était nullement intimidée par le calibre de son adversaire et a même failli l’emporter. Les débats commencent tambour battant. Béjaïa construit, accélère, essaie des déviations tantôt à gauche, tantôt à droite, alors que Kouba est aux aguets, bien en place sur sa partie de terrain et, bien évidemment à l’affût de la moindre opportunité pour aller titiller le camp adverse. La stratégie béjaouie allait payer dès la 2’ lorsque Boulemdaïs se fait tacler à l’intérieur les dix-huit mètres et le penalty qui été sifflé tout de suite après. Exécuté par Belkheir, ce penalty ne changera rien, le gardien Messaï ayant fini de dévier en corner. Cinq minutes plus tard, Zafour envoie un bolide des trente mètres, mais sa balle passe un peu à côté. Le score restera vierge jusqu’à la pause. Pour la seconde période, le driver béjaoui revoit ses calculs et donne des consignes plus offensives à ses capés, en demandant no-

Megatli et Belakhdar rentrent chez eux
Alors que tout le monde avait pris place à bord du bus du club à destination de Béjaïa, Megatli et Belakhdar, eux, ont pris des directions différentes en compagnie de membres de leur famille. Belakhdar, le buteur du jour, est parti en compagnie de son père venu assister au match à l’occasion, alors que l’enfant de Médéa était attendu par son frère. Les deux compères ont eu l’autorisation de leur entraîneur pour rentrer dans leur famille, à charge pour eux de se présenter à la reprise.

tamment à son arrière-garde d’avancer d’un léger cran et de jouer la défense en ligne. Les Béjaouis reviennent avec une rage de vaincre en ne laissant pratiquement aucun pouce de terrain à leur adversaire. Mais à force de se montrer inefficace, la bande à Chay n’a eu qu’à constater les dégâts sur un contre rondement mené à l’heure de jeu. Avec un but à son avantage, Kouba retrouve des ailes et domine les débats à son tour. Furieux devant le jeu amorphe de ses protégés, le coach béjaoui ne tardera pas à effectuer des changements, aux avant-postes bien entendu, en incorporant les trois ex-Annabis Bouguerra, El Hadi Adel et Hamlaoui. Chay aura vu juste puisque Kouba n’a fait que tester ses capacités défensives dans un quart d’heure d’enfer. Les Algérois, qui tenaient farouchement à leur première victoire de cette intersaison et devant un gros morceau

de surcroît, allaient à leur corps défendant revoir leurs ambitions à la baisse sur ce tir bien tendu du bienheureux Belakhdar qui s’est avéré une véritable solution offensive en envoyant un tir bien tendu des trente mètres droit dans les filets de l’infortuné Messaï. En somme, Béjaïa et son entraîneur, qui devaient rallier la ville des Hammadites juste après ce match, vont devoir rouvrir leur carnet de stage à quelques encablures du début du championnat.

Reprise aujourd’hui
C’est aujourd’hui que les poulains de Jean-Yves Chay renoueront avec l’annexe de l’Unité maghrébine et le rythme des entraînements quotidiens. En point de mire, le premier match de championnat face au MCEE jeudi prochain.

L’équipe alignée :
Si Mohamed, Megatli, Belakhdar (Mebarakou 75’), Zafour, Messali, Deghiche, Aït Ouarab, Zerdab (Hamlaoui 62’), Boulemdaïs (El Hadi Adel 67’), N’Djeng, Belkheir (Bouguerra 70’ puis Aourès 84’). S. A.

Lahmer a perdu son grand-père
C’est le coach Jean-Yves Chay en personne qui nous a informés que le milieu Lahmer a perdu son grand-père et que, forcément, il devait quitter le mini-stage de l’équipe à Bouira pour aller assister aux funérailles. Normalement, il sera là aujourd’hui en compagnie du reste du groupe.

Le groupe scindé en deux
Pour le match amical joué face à Kouba avant-hier, le staff technique béjaoui a scindé son groupe en deux. Le premier était constitué des joueurs qui avaient déjà pris part au dernier match devant Sour El Ghozlane, alors que le second, l’équipe type en fait, devait naturellement être à l’œuvre sur le terrain du stade OPOW. Le premier groupe de joueurs était allé s’entraîner sur le terrain du stade annexe mitoyen sous la houlette de l’entraîneur adjoint Hammouche.

Chay : «Ce n’est que partie remise»
«On a essayé de dominer notre adversaire dès le coup d’envoi de cette partie. On a raté un penalty dans les toutes premières minutes et je pense que c’est un peu cela qui a pesé le moral des joueurs par la suite. D’ailleurs, on aurait pu gagner par un score large n’était notre manque d’efficacité devant les bois adverses. Ce n’est que partie remise. En somme, au-delà du résultat technique, c’était un bon test devant une équipe de Kouba bien en place.»

Belakhdar
Un commentaire suite ce nul face à Kouba ? Au-delà du score, qui ne reflète pas vraiment la physionomie de la rencontre, on a produit un rendement acceptable avec une domination de notre part pendant la majeure partie du temps. On a appliqué à la lettre les consignes de l’entraîneur et, cela, je pense, c’est le plus important. Selon vous, il n’y a pas lieu de s’inquiéter donc ? Pourquoi s’inquiéter ? On ne doit pas prendre en considération les résultats de ces matches amicaux, car ce n’est pas cela le plus important. On est à Bouira pour travailler et améliorer le rendement de l’équipe à tous les niveaux. Moi personnellement, je vois que les choses avancent bien. Donc pas de panique. Avec la reconversion de Lahmer sur lez flanc gauche de la défense, vous risquez sé-

Bouguerra ressort blessé
Incorporé à la place de Belkheir aux abords du dernier quart d’heure jeudi face au RCK, l’attaquant Bouguerra n’a pas pu aller au bout de la rencontre. Dix minutes à peine après son entrée sur le terrain, il demandera à son entraîneur de le faire sortir. Souffrant d’un mal à la cuisse, il cédera sa place au jeune Aourès.

«La concurrence ne m’a jamais effrayé»
rieusement de perdre votre place, non ? A ce que je sache, personne n’a signé pour une place de titulaire. En ce qui me concerne, je continue à travailler sérieusement pour mériter ma place au sein de l’équipe. Si c’est Lahmer qui est titularisé, ce ne sera pas vraiment un problème pour moi. L’essentiel reste que l’équipe doit gagner. C’est tout. Mais il va y avoir une forte concurrence entre vous deux… Effectivement, mais la concurrence ne m’a jamais effrayé pour peu qu’elle reste loyale. Je sais que je peux jouer dans cette équipe, mais cela ne va pas être facile, j’en suis conscient. Cela dit, je continuerai à montrer au staff technique qu’il pourra compter sur moi. Que pensez-vous de ce ministage à Bouira ? On a fait une bonne préparation ici encore, ponctuée par ces deux autres matches amicaux face à Sour El Ghozlane et Kouba. En plus, le groupe, comme vous l’avez constaté, a pris conscience de sa force et des capacités. J’espère que cet état d’esprit durera tout au long de la saison. Le calendrier du championnat vous réserve le MCEE comme premier adversaire ; comment voyezvous ce match ? Il ne faut pas dire qu’on va gagner ce match parce qu’on a fait une bonne préparation. Si on veut gagner, il faut qu’on joue avec les tripes. Il y aura nos supporters qui viendront sûrement à Bouira pour nous soutenir, et là, assurément, on ne devra pas les décevoir. On va faire le maximum pour l’emporter pour débuter le championnat sous les meilleurs auspices. Entretien réalisé par Sofiane A.

Impeccable Zafour
S’il y a un joueur qui doit prendre la meilleure note côté béjaoui, c’est bien le défenseur Zafour qui aura été impeccable tout au long de cette rencontre face au RCK. Posté dans l’axe central aux côtés de Megatli, il a montré toute l’étendue de son talent et sa grande expérience aussi face aux assauts répétés des attaquants koubéens. Autre joueur à créditer d’une bonne prestation, Zahir Zerdab qui, lui, s’est avéré indispensable une fois plus dans l’entrejeu béjaoui.

Organisation parfaite
Les présents au stade OPOW de Bouira ont été ébahis par l’organisation impeccable qui a présidé à cette rencontre qui n’avait pourtant rien d’officiel. Rien qu’à voir le dévouement du personnel de cette enceinte et de son professionnalisme avant, pendant et même après ce match, on serait enclin à lui expédier une note de… remerciements

12

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

Coup de poing WAT

WAT 1 - MCO 0
Belgherie égale à lui-même
L’un des principaux cadres de l’échiquier de Fouad Bouali, durant la sublime accession des Bleu et Blanc à l’étage supérieur, le milieu de terrain Rabie Belgherie a de nouveau épaté les présents durant le grand derby de l’Ouest, en gagnant énormément de duels en milieu du terrain, mais surtout en portant le danger en attaque, avec ses passes lumineuses pour le duo Djallit-Ghazali et ses frappes lointaines qui ont failli tromper la vigilance du portier Mezaïr, qui a été battu en seconde période avant de voir le poteau gauche dévier de justesse le tir de Rabie, qui sera de nouveau cette saison un vrai patron sur le terrain.

Q

Les coéquipiers de Ouasti protestent la décision de l’arbitre et quittent le terrain

La réconciliation ? Ce n’est

pas pour aujourd’hui !
Stade : Birouana Buteur : Saïdi Affluence : moyenne

Boukhiar a muselé Mezouar
Si le latéral gauche Mammer Layati a choisi de quitter le club phare des Zianides en optant pour le grand club algérois de l’USMA d’Alger, le coach Fouad Bouali n’a pas trop gambergé pour choisir son successeur. Il s’agit en effet de l’enfant du club Kheiredinne Boukhiar qui devra entamer sa troisième saison avec les seniors avec le statut de titulaire. Kheiro, qui est connu pour son engagement total, n’a pas laissé la moindre occasion pour le vétéran Mezouar de briller, en le marquant souvent de près, chose qui a fini par agacer l’ex-star du CRB. Boukhiar est certes un défenseur rigoureux, mais aussi un joueur à vocation offensive avec des gestes techniques de qualité, comme ce fut le cas en seconde période, en dribblant trois joueurs tout près du poteau du corner, au grand bonheur du public présent, qui a vibré avec l’audace de l’arrière gauche widadi.

WAT :
Djemilli (Benmoussa), Bachiri, Kherris (Boulahia), Hebri, Boudjakdji (Saïdi), Boukhiar (Seguar), Belgherie (Sidhoum), Benmoussa (Yallaoui), Chaïb (Hadji), Djallit, Ghazali (Fellahi)

Q

MCO :
Mezaïr, Sebbah, Kaïd, Kechamli, Ouasti, Benatia, Zemit, Berremla, Bettoumi (Bahari), Mezouar (B. Douad), Chaïb (Balegh)

C’

était l’occasion de mettre de côté toutes les anciennes histoires et les conflits entre deux grands clubs voisins de l’Ouest et d’ouvrir une nouvelle page à une semaine de l’entame du championnat. Le MCO qui a fait le déplacement à Tlemcen deux jours auparavant, contrairement à son homologue du NAHD, a fait son apparition sur le terrain sous les acclamations du public présent, tout content d’assister gratuitement à une belle affiche même en amical. Mezaïr, Kechamli, B. Daoud et même le président Belimam

ont reçu un accueil très chaleureux et la rencontre s’est déroulée dans un excellent état d’esprit, avant que les locaux n’ouvrent le score en seconde période. En effet, les équipiers de l’excellent Mustapha Djallit ont longuement buté sur le dernier portier mouloudien, qui a sauvé à maintes reprises sa cage, mais sur un centre de Sidhoum sur la droite, Saïdi monte plus haut que tout le monde et d’une tête bien placée réussit à forcer Mezaïr à stopper le cuir au-delà de la ligne du but. Si l’arbitre central a ordonné de continuer le jeu, le juge de touche et après un moment d’hésitation a vite couru vers le centre du terrain. Une décision qui n’a guère plu aux Oranais qui

ont longuement contesté le choix de l’arbitre et son adjoint, avant de décider tout bêtement de quitter la pelouse, sans pour autant prendre en considération ni la présence du président Belimam et encore moins celle de l’entraîneur palestinien Mansour Hadj, dépassé vraisemblablement dans une équipe du MCO, guidée par les décisions des Ouasti et Benatia. Une issue malheureuse pour un rendez-vous de gala qui nous laisse penser que la réconciliation entre Widadis et Hamraouis n’est pas pour aujourd’hui. Othmane Riyad Baba Ahmed

Saïdi, une joie de courte durée
Rentrant en seconde période à la place de l’exjoueur du JSK, Anouar Boudjakdji, le jeune défenseur central Saïdi, qui est retenu avec les seniors, a réussi à marquer son premier but sur une tête rageuse. L’ex-capitaine de l’équipe juniors qui a remporté l’an dernier la coupe n’a pas eu l’occasion d’exprimer sa joie, puisque les joueurs du MCO ont vite quitté le terrain, en se donnant rendez-vous en championnat, et pourquoi pas de leur refaire le même coup.

Benmoussa, une rentrée réussie
Alors que le portier Djemilli a passé une première mitemps assez tranquille, son coéquipier et remplaçant à la pause, Sofiane Benmoussa, n’a joué qu’une demi-heure, mais en multipliant les arrêts décisifs. Benmoussa a en effet sorti le grand jeu face aux assauts des Hamraoua en seconde période, en effectuant pas moins de trois arrêts de classe. Cette prestation lui permettra sûrement de gagner en confiance Sept avant le début du championnat. joueurs en salle

Bouali :

«C’est un massacre qu’on nous fasse jouer à 17h !»

i pour la plupart des présents au stade de Birouana dans l’aprèsmidi de jeudi, la venue du MCO était l’occasion pour gagner avec un large score et faire le plein de confiance à une semaine du début du championnat, le coach Bouali ne s’est intéressé guère au résultat final, voulant plutôt jauger la réaction de ses joueurs en disde musculation putant un match plein sous un soleil de plomb durant cette période Ce n’était certes pas une rencontre offiPrésent au stade à l’instar de son homologue mouloudien, le président cielle, mais le coach tlemcénien n’a utilisé du- de l’été : «Je ne veux pas trop m’étaler sur la sortie des joueurs du Bouraoui était tout content de la prestation des équipiers de Mustapha Djal- rant l’intégralité de la rencontre que 19 joueurs, MCO, car rien ne m’étonne en Algérie. Mais ce qui me fait vraiment alors que pas moins de 7 éléments se sont mal au cœur, c’est la décision de nos responsables de nous faire jouer lit, mais surtout de l’initiative prise par la direction tlemcéniènne qui a tenu contentés de voir le match du tunnel. Il s’agit à inviter le club voisin du MCO pour prouver à tout le monde que les relades matchs officiels à 17h en plein mois d’août. C’est un vrai massations entre les deux clubs phare de l’Ouest sont au beau fixe, avant que la du portier Brixsi, des défenseurs Loudjedi et cre durant les jours normaux, alors imaginez un peu en plein mois de décision de quitter le terrain, par les joueurs mouloudiens, ne déçoive le pre- Benacer, des milieux de terrain Abdellaoui, Ramadhan ! Je vous jure qu’on risque d’assister à la mort d’un joueur Arrache et Sennour et de l’attaquant mier responsable widadi, surtout que ni le coach ni le président Belimam ne sur le terrain, car avec le soif, la chaleur et la pression du résultat sur les Benharoun qui se sont consolés d’une joueurs, c’est un enfer pour ces derniers. J’espère que les responsables veilsont intervenus pour calmer les esprits des joueurs hamraoui qui ont gâché la simple séance de musculation. fête, mais cela n’a pas empêché la direction du WAT d’inviter la délégation oraleront à la santé de nos enfants avant toute considération.» naise pour une réception et un dîner avant de rallier la ville d’El Bahia par bus.

S

Bouraoui très déçu

Coup raté MCO

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

13

Mansour Hadj
«L’équipe est en progression constante»
u-delà de l’incident qui a émaillé cette rencontre qui n’est pas allée à son terme, l’entraîneur des Rouge et Blanc estime que son équipe a beaucoup progressé par rapport au précédent match contre le NAHD : «Je trouve que notre niveau de jeu s’est amélioré par rapport au premier match. Nous avons réalisé une belle partie, notamment en seconde période où les joueurs ont été plus frais. Ils ont respecté également mes consignes tactiques. Il faut dire aussi que le fait de jouer peu de matches nous oblige à ne retrouver nos marques qu’en seconde période. Mais dans l’ensemble, je crois que nous avons bien joué. Cela prouve que nous sommes dans le bon sens», dira le technicien en question.

Des progrès, mais aussi des regrets
our leur seconde sortie en amical, les Hamraoua ont réalisé une prestation honorable face au son rival de la région Ouest, le Widad de Tlemcen. En nette progression par rapport à son premier match à l’image du défenseur Kaïd, les Rouge et Blanc ont réussi à répondre du tact au tac à cette équipe du WA Tlemcen revigorée par la présence de leurs supporters venus en masse pour assister à cette affiche. Néanmoins, les fans présents au stade Birouana ont dû rester à leur fin puisque cette rencontre n’est pas allée à son terme à cause de la très controversée décision de l’arbitre de la rencontre qui a validé un but peu évident pour l’équipe locale et ce à un quart d’heure de la fin. Chose qui a hérité les joueurs du MCO. Furieux contre la décision de l’arbitre qui a accordé tardivement le but sous prétexte que le ballon a dépassé la ligne des bois gardés par Mezaïr, les coéquipiers de Ouasti ont décidé de quitter le terrain en signe de contestation contre l’homme en noir. Il est vrai que l’arbitre a faussé une rencontre qui s’est pourtant correctement déroulée en validant un but jugé imaginaire par les présents au stade mais rien ne peut expliquer la décision des joueurs celle de mettre un terme à cette partie sans pour autant consulter l’entraîneur, voire le président. Il faut dire que les joueurs du Mouloudia commencent petit à petit à dicter leur loi au sein de cette équipe. Cela a commencé durant le stage d’Ifrane lorsqu’ils ont carrément demandé aux dirigeants d’écourter le stage avant qu’ils annulent celui de Maghnia. Se sentant souverains, les joueurs ont décidé de leur propre chef de quitter la pelouse du stade Biraouana alors qu’ils étaient censés respecter la décision de l’arbitre et terminer ce dernier quart d’heure. Même l’entraîneur devait raisonner ses poulains pour connaître la

A

P

«J’espère qu’on sera à 50% de nos moyens face au CRB»
En ce qui concerne le degré de la préparation de l’équipe jusqu’à maintenant, l’entraîneur se fie toujours au langage des chiffres. «On est actuellement à 45% de nos moyens. J’espère que d’ici le match du CRB on sera à plus de 48%», précise le coach palestinien qui reconnaît n’avoir pas encore une idée fixe sur la composante qui devra affronter le CR Belouizdad jeudi prochain lors du coup d’envoi du championnat. «Il est encore prématuré de parler de l’équipe type qui va débuter le championnat. J’essayerai de nommer le joueur capable de respecter à 100% la tâche qu’on va lui confier sur le terrain car dans le football moderne il n’est plus question de faire jouer des éléments selon leur poste. Le football a beaucoup évolué.»

capacité de réaction de ses joueurs lorsqu’ils sont menés au score. En tous les cas, les responsables oranais qui ont soutenu la décision de leurs joueurs devront les rappeler qu’ils n’ont pas intérêt à rééditer ce genre de comportement dans un match du championnat, sinon les retombées seront fâcheuses.

L’attaque, c’est toujours le flou
La plupart des joueurs incorporés en première mi-temps ont eu du mal à dissimiler la tactique de Mansour Hadj. Ils ont d’ailleurs fait la fine bouche à la pause. Il faut dire que le système adopté par l’entraîneur palestinien, le 4-5-1, n’a pas trop plu aux joueurs notamment à ceux à vocation offensive. Ce n’est qu’en seconde

période que l’équipe a commencé à tourner créant quelques occasions à scorer notamment par El Bahari et Daoud Bouabdallah très en vu au cours de cette seconde période. Toujours est-il qu’avec zéro but marqué durant ces deux matches amicaux, le coach est toujours à la recherche de la formule idéale en attaque. Par contre, le système défensif des Rouge et Blanc semble bien en place. Avec un indétrônable Mezaïr dans les bois et la paire Kechamli-Ouasti en défense, le MCO semble avoir trouvé son équilibre. Même Kaïd qui a raté son premier match contre le NAHD s’est bien rattrapé contre le WAT en réalisant une prestation de tout premier ordre. Alors qu’au milieu du terrain, Zmit et Benattia commencent à retrouver leurs marques.

Un autre match amical au menu
Convaincu que son équipe a seulement besoin de quelques réglages en niveau du secteur offensif, le président du MCO veut voir son team livrer un troisième et dernier match amical avant d’entamer le championnat. Elimam songe en effet à organiser une autre rencontre moins intense que celle du WAT et du NAHD afin de permettre à son équipe de bien développer son jeu et retrouver en quelques sortes son équilibre avant le jour J. Le Mouloudia devra affronter une équipe de bas palier de la région oranaise ce dimanche. A. L.

«A défaut de Bengorine, c’est Kaïd qui jouera sur la gauche»
En ce qui concerne l’épineux problème de la gauche, Mansour Hadj, qui a été très satisfait de la réaction de l’ancien de Mascara, pourra compter sur lui pour le prochain match du championnat face au CR Belouizdad. «On a trouvé en Kaïd la solution suite à la défection de Bengorine. On ne sait pas encore si ce dernier va être rétabli d’ici le match face au CR Belouizdad. En tous les cas, Kaïd s’est bien acquitté de sa tâche face au WAT. Il pourra être la solution sur la gauche pour le moment.»

Elimam
«On est sortis pour rester amis»
Le président du MCO a soutenu la démarche de ses joueurs qui ont quitté le terrain. «Il fallait mettre un terme à ce match car tout le monde s’est énervé après cet incident. Nous sommes venus à Tlemcen pour nous réconcilier. Je pense que tout s’est bien déroulé. D’ailleurs, je remercie nos amis de Tlemcen pour leur hospitalité», dira Elimam en fin de match lui qui n’a pas trop voulu commenter la sortie prématurée de ses protégés. «L’essentiel est que nous avons réalisé un bon match. Physiquement, on est aptes. Il nous reste maintenant à parfaire le plan tactique en remplaçant les nouveaux qui doivent s’adapter avec notre façon de jouer. A mon avis, il faut qu’on joue un autre match pour apporter quelques correctifs.»

«Le ballon n’a pas franchi la ligne»
C
ontrairement aux saisons précédentes où à chaque fois le public le nargue, Hichem Mezaïr a eu droit à une véritable standing-ovation de la part du public du Widad de Tlemcen pendant et après le match. Très à l’aise sur le terrain, le portier du Mouloudia a été contre la décision de quitter le terrain. Il a souhaité aller au terme de ce match. «Je dirai que l’arbitre de la rencontre a commis une grosse erreur en validant un but imaginaire pour le WAT car le ballon n’a jamais franchi la ligne même les joueurs du WAT qui étaient proches de l’action m’ont révélé que l’action n’avait rien d’un but. L’arbitre n’aurait pas dû accorder ce but car tout se déroulait le plus normalement du monde avant cette action et que

Mezaïr
les joueurs du WAT n’ont pas du tout réclamé un but sur cette action», dira le dernier rempart du Mouloudia. «Bon, on aurait aimé continuer le match. But ou pas, il s’agissait seulement d’un match amical ni plus ni moins. Il ne fallait pas qu’on quitte le terrain pour un incident pareil», ajoute Mezaïr qui estime que son équipe avait besoin de ce genre de match.

«Aucune idée sur la composante de l’attaque qui va affronter le CRB»
Le coach oranais n’a pas encore une idée sur les joueurs devant former la ligne offensive jeudi prochain face au CR Belouizdad. En essayant plusieurs attaquants, Mansour Hadj n’est pas parvenu à trancher car la raison est simple : aucun attaquant n’a marqué jusqu’à présent. Chose qui complique la mission du Palestinien. «Il faut attendre la veille du match afin de se prononcer sur l’équipe qui devra être alignée car j’avoue que les joueurs notamment les attaquants sont presque à un pied d’égalité. On devra attendre la fin de semaine pour mieux y voir.» Amine L.

Rendez-vous Elimam-Belatoui demain
Contre toute attente, Omar Belatoui s’est montré prêt à reprendre du service au Mouloudia d’Oran. En effet, le coach oranais qui a jeté l’éponge à la veille du départ pour le Maroc avait pris l’irrévocable décision de quitter la barre technique pour des raisons qui restaient obscures et ce malgré le fait qu’il ait lié son départ au conflit financier qui l’a opposé au président. Sur les 50 millions que le MCO lui doit, Belatoui n’a encaissé que 20. Une somme jugée dérisoire par Belatoui qui a fini par démissionner. Cela passe au moment où Elimam pense que des problèmes d’ordres personnels ont obligé Belatoui à rester en Algérie pendant que l’équipe a pris part au déplacement d’Ifrane. «Je n’ai pas de problème avec Belatoui et c’est réciproque. Donc, je ne vois pas pourquoi Belatoui ne reviendra pas à la barre technique de l’équipe», dira le président du Mouloudia qui compte faire des mains et des pieds pour récupérer son ancien coach. «Je dois rencontrer Belatoui ce dimanche pour aborder ce sujet. Il devra être avec nous avant le premier match du championnat», ajoute Elimam. Il faut dire que le dirigeant Seddik Abdennour a déjà pris attache avec Belatoui. Ce dernier lui a signifié qu’il est actuellement au bord de la mer avec sa petite famille et qu’il prendra une décision cette semaine.

14

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

B «Je sens que je vais marquer contre le CRB»
ettoumi
P
our sa première apparition sous les couleurs du Mouloudia, l’ancien attaquant de Biskra s’est senti esseulé vers l’avant. Comment s’est déroulé ce deuxième match amical pour votre équipe ? Je dirai que nous avons bien joué comparativement au premier match. On a vu beaucoup de facette de jeu. Il faut dire aussi que nous avons affronté une bonne équipe du WAT. Je pense que la nôtre est en progression constante en attendant le début du championnat. Vous avez pris part à votre premier match avec le MCO. Quel jugement faites-vous sur votre rendement ? Il est difficile pour moi de juger ma prestation car comme vous l’avez signalé, il s’agit de mon tout premier match avec

Coup osé MCO

Boussâada convalescent

Le latéral droit Larbi Boussâada n’a pas pris part à cette rencontre amicale. Il a été touché au genou lors du match face au NAHD. Il s’est contenté de quelques tours de piste au stade Birouana.

l’équipe. J’avoue que j’ai trouvé quelques tainement changer. On ne va pas jouer difficultés à retrouver mes repères. Il faut avec le même état d’esprit que durant les dire que j’étais esseulé en attaque. Je n’ai matches amicaux. Pour nous, seul le répas trouvé beaucoup d’appui. sultat compte contre le CRB. On doit récolter les trois points de la victoire avec Est-ce un problème d’adaptation ? Non, je m’entends parfaitement avec le n’importe quel moyen car il est très imgroupe. D’ailleurs, mes coéquipiers m’ont portant de commencer la compétition félicité après le match. Ils ne cessent de avec un succès. me motiver durant la partie. Je sens qu’il Connaissez-vous la pression de y aura une parfaite entente avec mes caBouakeul ? marades sur le terrain. J’aimerais seuleJ’ai déjà affronté le MCO à Bouakeul. ment avoir de l’appui en attaque afin de Je connais cette pression autant qu’adverpouvoir jouer sur ma véritable valeur. saire. Ce ne sera pas pareil. Mais je pense que toutes les équipes évoluent avec une Etes-vous capable de gagner une certaine pression à domicile. J’ai connu ça place de titulaire contre le CR Beavec l’US Biskra et le MC El Eulma. J’ai louizdad ? Je ne sais pas encore ce que le coach va quand même une certaine expérience dans ce domaine. décider. Me concernant, je suis prêt à Entretien réalisé par 100% de jouer ce match car j’ai hâte de Amine L. m’illustrer devant notre public. Je sens que je vais marquer pour ma preLe mécontentement mière apparition au stade Habib-Bouakeul. J’espère de Benattia que l’entraîneur me fera confiance durant cette Le milieu de terrain des Rouge et Blanc, Madjid Berencontre. nattia, n'a pas apprécié le nouveau rôle que le coach lui L’équipe sera-t-elle a confié. En effet, le joueur qui aime évoluer comme miprête, selon vous, lieu libre a eu des consignes pour rester uniquement pour cette empoisur le flanc gauche. Une position qui a énormégnade ? ment gêné le joueur qui n'a pas manqué de le Pour ce premier match de signaler en fin de match à ses dirila saison, les données vont cergeants.

Le WAT invite le MCO à un dîner

A la fin du match, la délégation oranaise a été conviée à un dîner dans un restaurant de la ville de Tlemcen. Un geste fortement apprécié par les responsables du MCO appelés désormais à rendre la pareille à leurs homologues du Widad

Sirat devra rédiger une lettre d’excuses

L’affaire Aïssa Sirat devra connaître très bientôt son épilogue. Le joueur qui a été privé du déplacement de Tlemcen est appelé à rédiger une lettre d’excuses qu’il remettra à l’entraîneur pour pouvoir reprendre le chemin des entraînements avec le groupe.

La reprise des entraînements devra s’effectuer aujourd’hui du côté du complexe des Castors. Les joueurs du Mouloudia d’Oran ont bénéficié d’une journée de repos vendredi passé. Un match amical devra être joué demain au stade St-Eugène ou Bouakeul avec un adversaire à déterminer.

Reprise aujourd’hui

ASO

Le contrat avec LEGEA signé jeudi

S

uite à plusieurs déplacements en Italie au siège de l’équipementier italien LEGEA, le président Medouar a pu enfin signer un contrat de sponsoring avec ladite firme. Cela s’est passé en présence du représentant du dépositaire de la marque en Algérie, FULL SPORT. L’entame du championnat contre El Harrach sera l’occasion de découvrir dans un premier temps le nouveau maillot du club. Le reste des équipements sera acheminé vers Alger dans

les 10 jours suivant le début du championnat. Le P-DG de la firme a assuré que sa société tentera durant ces 4 années de contrat de se montrer à la hauteur des attentes de l’ASO Chlef en lui fournissant des équipements de qualité et d’un design digne de la réputation de la boîte en question dans le domaine de la confection et de la mode. A. F.

«On attache beaucoup d’importance au 1er match contre El Harrach»
Quelle évaluation feriez-vous de votre stage en Tunisie ? Elle ne peut qu’être positive dans la mesure où on a appliqué à la lettre tout le programme du staff technique, ce qui nous a permis d’accomplir des progrès au fur et mesure que les séances s’accumulaient avec en marge des matchs amicaux permettant au coach d’apporter les réajustement qu’il faut. Maintenant, on peut dire que l’équipe peut aborder l’exercice 2009-2010 sans soucis car le travail qu’on a fait ne devrait pas tarder à donner ses fruits. Donc on peut dire que l’équipe est fin prête pour commencer la saison... Certainement, mais il nous reste encore beaucoup de travail, surtout sur le plan tactique et même si les prochaines matches seront officiels, il nous permettront de corriger beaucoup de choses. Il ne faut pas oublier que l’équipe est encore en rodage et a donc besoin de temps et de travail pour atteindre sa vitesse de croisière. Parlez-nous de vos prestations dans les six matches amicaux que vous avez disputés en Tunisie ? Il y a eu du bon et du moins bon, mais ils n’ont pas été sans enseignements utiles. L’équipe évoluait de match en match et à chaque fois nos prestations s’amélioraient. La fin du stage était nettement meilleure que le début car l’équipe commençait à retrouver ses marques. On dit que vous étiez l’une des satisfactions de ce stage, qu’en pensez-vous ? En renouvelant mon contrat à l’ASO, mon seul intérêt était de chercher la stabilité afin de retrouver mon vrai niveau, surtout que les blessures ne m’ont pas épargné lors de l’exercice précédent. Dès l’entame de la préparation, j’ai commencé le travail afin d’être au top et prouver que j’existe encore. Pensez-vous déjà à votre premier match de championnat contre l’USMH ? Evidemment, et pas seulement moi, mais c’est aussi le cas de tous les joueurs, car chacun veut réussir son premier match de la saison pour s’attirer les bonne grâces de l’entraîneur et gagner sa confiance pour être reconduit lors des prochains matchs. Le début de la saison est très important pour l’équipe et il faudra essayer de ramener les premiers points pour mettre l’équipe sur orbite en prévision de la suite. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Zaouche

Zaoui out 10 jours
Le capitaine de l’équipe, Samir Zaoui, sera au repos durant dix jour à compter du week-end dernier. C’est la durée de repos et de soins que lui a prescrit le médecin après avoir pris connaissance du résultat des analyses approfondies effectuées par le défenseur international suite à sa blessure à la cuisse. Ce qui veut dire qu’il manquera à coup sûr le match d’El Harrach.

Reprise ce matin
La reprise se fera aujourd’hui d’assez bonne heure, puisque le staff technique a convoqué les joueurs pour se présenter au stade Boumezrag dès 8h. Ceci, bien entendu, dans le souci d’éviter la canicule qui sévit ces jours-ci dans la région. Pour la circonstance, Saïb se contentera d’une seule séance avant de passer demain au biquotidien.

Cheklam à l’accueil
De retour au pays, les joueurs de l’ASO ont eu la bonne surprise de voir leur ex-coéquipier Farid Cheklam qui les attendait à l’aéroport. Le défenseur passé durant cette intersaison dans les rangs de l’USMA n’a pas voulu rater l’occasion du passage de la délégation chélifienne par la capitale pour faire un saut et saluer ses anciens camarades ainsi que les accompagnateurs de l’équipe. Alors, Farid, nostalgique déjà !

Le Buteur n° 937 Samedi 1er Août 2009

15

Coup de cafard Division 1

NAHD
NAHD-ESMK demain
Le Nasria connaît le nom de son sparring-partner qu’il affrontera demain, pour ce qui sera le dernier match de préparation. Ce sera finalement l’ESM Koléa, qui évolue en Inter-Régions Centre. Le match, qui aura lieu à Zioui à partir de 9h, devrait servir de dernier test pour Bouzidi, et éventuellement dégager l’équipe qui débutera le championnat, jeudi contre l’USMB.

Bouzidi fait le bilan du stage
L’
entraîneur est revenu sur le stage que son équipe a effectué à Aïn Témouchent durant dix jours et ponctué par quatre matches amicaux. Il estime que le stage s’est déroulé dans de bonnes conditions, et que les joueurs ont bien répondu à la charge de travail. «Chaque joueur a su ce qu’il fallait faire. Ils ont tous bien travaillé c’est pour cela que je n’étais pas aussi dur avec eux qu’en Tunisie. Dans l’ensemble, je suis satisfait du travail effectué et de l’évolution dans le jeu de l’équipe. Les résultats importent peu, c’est la manière qui m’intéresse car il s’agit de parfaire la cohésion entre les trois compartiments puisqu’il s’agit d’une équipe remaniée à plus de 50 %», dira le coach husseindéen en substance, en espérant cueillir les fruits de ce travail lors de la première journée face à l’USM Blida pour assurer une bonne entame du championnat. L’entraîneur Bouzidi n’a pas tari d’éloges sur le préparateur physique de l’équipe, Ahmed Halem qui, selon lui, a fait un excellent travail qui a permis aux joueurs de terminer les matches amicaux en force. Le premier responsable à la barre technique estime en outre que l’équipe a disputé assez de match amicaux (six au total) ce qui lui permettra de bien débuter le championnat. «Nous avons disputé plusieurs matchs, ce qui nous a permis de faire une évaluation sur les cal’USMB, Bouzidi annonce que le défenseur Ali Houari sera présent aux côtés de Galoul dans l’axe central, surtout que le joueur a rejoué contre l’ES Mostaganem et il a été crédité d’un bon rendement. Pour Bouzidi, Ali Houari sera d’un grand apport en défense de par son expérience et sa rigueur dans le jeu.

Hebbache ressent des douleurs aux adducteurs
Le jeune Abdessamed Habbache, transfuge de l’USM Alger, ressent des douleurs au niveau des adducteurs qui l’ont empêché de prendre part au match amical contre l’ES Mostaganem mercredi passé. Bénéficiant de quelques jours de repos, il devrait rependre les entraînements aujourd’hui avec le groupe, afin de préparer avec ses coéquipiers le prochain match.

«La domiciliation de l’équipe est l’affaire de tout le monde»
A une semaine du début du championnat, le NAHD n’est toujours pas fixé sur sa domiciliation. Une situation qui irrite l’entraîneur Bouzidi qui avait menacé de démissionner, si le problème ne serait pas résolu dans les meilleurs délais. «La domiciliation de l’équipe est l’affaire de tout le monde. Je ne vois pas pourquoi des entraîneurs (avant moi) ont bénéficié de cette enceinte et pas moi. J’ai demandé des explications sur le refus de la LNF d’accorder au club la domiciliation à Zioui comme cela a été toujours le cas. Je ne veux pas être le seul confronté à ce problème, c’est pour cela que j’ai menacé de démissionner de la barre technique. Les dirigeants et les autorités locales doivent s’impliquer pour régler définitivement ce problème», a précisé l’entraîneur Bouzidi. Slimane H.

pacités de tout un chacun. Au début, les joueurs étaient un peu fatigués à cause de la forte charge de travail, mais on est revenus à une séance d’entraînement par jour, ce qui leur a permis de bien s’exprimer lors des deux derniers matches face au MCO et l’ESM», affirme Bouzidi avec une note de satisfaction.

Smaïl Gana qui sera d’ailleurs absent contre l’USMB, jeudi prochain. Bouzidi a incité les attaquants à se réveiller et être plus efficaces. «Nous allons utiliser tous nos atouts offensifs face à l’USMB afin de réussir une bonne entame de championnat», dira-t-il.

«La défense, notre point fort»
En revanche, l’entraîneur husseindéen estime que le point fort de l’équipe est la défense, ainsi que le gardien de but Asselah qui se sont bien comportés durant les matches amicaux et n’ont commis que de rares erreurs. Contrairement aux attaquants qui ont affiché une certaine stérilité du fait, peut-être, qu’ils évoluaient pour la première fois ensemble. Pour le premier match contre

«Les attaquants doivent se réveiller»
L’entraîneur Bouzidi estime que le seul problème dans l’équipe réside dans le compartiment offensif, qui a affiché une certaine inefficacité durant les rencontres disputés. En effet, le NAHD a inscrit 4 buts seulement sur les six matches, dont 1 par le milieu de terrain et capitaine d’équipe

Sedkaoui rétabli
Le milieu de terrain Kaci Sedkaoui s’est complètement rétabli des douleurs au niveau des adducteurs et pourrait fort probablement participer au premier match de championnat. L’absence de Gana et Moumène pour suspension va sans doute amener l’entraîneur Bouzidi à compter sur lui, aux côtés d’Oudni, pour renforcer l’entrejeu. S. H.

Oudni : «Je me sens apte à jouer»
Le milieu de terrain Oudni se dit apte à jouer contre l’USMB, après s’êtrerétabli à la suite des douleurs ressenties au niveau des adducteurs. «Ma blessure n’était pas si grave. J’ai ressenti des douleurs au niveau des adducteurs et j’ai préféré, avec l’aval de l’entraîneur, me reposer pour éviter d’éventuelles complications. Je préfère rater un match amical que le début du championnat», dit-t-il. Oudni estime en outre que le stage effectué à Aïn Témouchent a été très bénéfique pour l’équipe et que les quatre matches disputés sont largement suffisants pour espérer entamer le championnat sous de bons auspices. Pour l’ancien Usmiste, il reste un petit problème de cohésion entre les joueurs puisque certains sont des nouveaux au NAHD et ont besoin de temps pour améliorer le jeu collectif de l’équipe. S. H.

ASK
Belarbi : «Je terminerai la saison avec le Khroub quelles que soient les circonstances»
Pouvez-vous nous faire un bilan général sur le stage effectué à Bordj Cedria ? Je suis entièrement satisfait du travail accompli durant le stage de Bordj Cedria, où nous avons eu à notre disposition trois terrains d’entraînement, des salles pour faire de la musculation et la sauna, sans oublier le fait de disputer pas moins de six rencontres amicales. Je vous assure que les joueurs ont été surpris par la qualité et le niveau du travail durant les deux semaines passées en Tunisie. Vous avez choisi d’aligner souvent deux équipes différentes durant les matchs amicaux, ce qui n’a pas été du goût de certains joueurs qui se sont sentis comme de simples remplaçants….. J’ai été clair avec tout le monde dès le début de ma prise de fonction. Chacun doit donner le meilleur de lui-même afin d’espérer une place sur le terrain, et ce n’est pas durant la première ou la deuxième rencontre amicale que j’aurais une idée finale sur mon groupe. C’est pour cela que je tiens toujours à les pousser au maximum, dans leur intérêt mais surtout celui du club qui aura toujours un onze prêt pour défendre dignement ses couleurs. L’ASK a disputé pas moins de six rencontres amicales, alors que les joueurs n’ont disputé que trois matchs chacun... Je suis entièrement d’accord avec vous, qu’un joueur ne pourra pas se contenter uniquement de trois rencontres amicales durant un stage de préparation. Mais il faut pas oublier que nous avons programmé quatre matchs d’application, où les joueurs ont tout donné, comme dans un match officiel. Je pense que chaque joueur a eu sa chance. Peut-on dire que vous avez déjà en tête le groupe qui sera retenu pour débuter le championnat ? Je pense que les 18 joueurs retenus lors du dernier match amical face à Djerba seront reconduits pour la première journée du championnat. Mais rien n’est encore sûr à 100%, car j’ai en tête à 85% la liste finale. Durant cette dernière semaine d’entraînement, on verra s’il y aura des changements à faire. La concurrence sera vraiment rude pour le poste de gardien de but. Avez-vous choisi qui sera le portier numéro 1 cette saison ? Non, je n’ai pas encore tranché concernant le poste de gardien de but, pour la simple raison que nous avons deux très bons gardiens. Belhani et Azioune méritent tout les deux de jouer, et c’est pour cela que je n’ai pas encore choisi qui sera le titulaire, le 6 août pour le match de championnat. Concernant la défense ? Pour les latéraux, Rezigue et Hamdi seront des titulaires sans le moindre doute, vu leurs prestations durant l’intégralité du stage, sans oublier le défenseur central Djillali qui a les qualités nécessaires pour être un titulaire à part entière dans l’axe de la défense, en compagnie probablement du Ziad ou Arâar qui ont un style de jeu différent. En attendant de choisir qui devra épauler Djillali et trouver plus de cohésion dans cette partie importante du terrain. On pense que c’est le duo Gil-Si Hadj qui aura la lourde tâche de diriger la manoeuvre au milieu du terrain, n’est-ce pas ? Exactement, j’ai une totale confiance en ce duo, vu son rendement durant le stage de Sousse. Je ne vous cache pas que Menazri est loin de postuler aujourd’hui pour une place de titulaire, car ce n’est pas du tout le joueur que je connaissais. Mais je pense que c’est la charge du travail qui l’a empêché de montrer un visage séduisant. En attaque, on suggère que vous aurez le choix... J’ai, certes, plusieurs éléments qui peuvent faire la différence en attaque, vu qu’ils ont démontré durant le stage beaucoup de professionnalisme et le sens du sacrifice ; mais à l’heure actuelle, c’est difficile de dire qui va être titulaire pour le début du championnat. Comptez-vous sur les jeunes du club ? On a certes quelques éléments qui ont des qualités, mais j’ai été agréablement surpris par le jeune Chermat qui a réussi à briller durant le stage de préparation, et de se faire une place dans le groupe, et même gagner l’estime de tous les joueurs. Si le règlement nous impose de faire jouer un junior, il sera à coup sûr dans le onze rentrant. Etes-vous confiant, à quelques jours du début du championnat ? Pour être franc, face au champion sétifien, nous serons à 65/70 % au maximum de nos capacités, mais cela ne veut nullement dire qu’on ne va pas tout donner pour faire un résultat. Nous espérons que le public sera toujours derrière nous, en nous accordant un peu de temps pour lancer la machine khroubie. De mon côté, je ferai le maximum pour mener l’ASK le plus haut possible et je serai inch’Allah toujours l’entraîneur du club en fin de saison, afin de confirmer tous mes propos. C. Z.

16

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

Coup d’œil Division I

USMAn

Amrani

«C’est très important de finir le stage sans la moindre blessure»
lors de la première journée du championnat.

Saâdane envisage de le rappeler face à l’Uruguay… Maïza veut saisir la moindre occasion avec les Verts
L’ex-défenseur central sétifien, Adel Maiza, s’entraîne actuellement avec un stress immense. En effet, des rumeurs circulent ces derniers temps concernant une probable convocation du sélectionneur national pour son ex-protégé à l’ESS. Saâdane, qui était de passage à Annaba pour des raisons familiales, a tenu à s’informer sur l’état physique du joueur, surtout que Zaoui et Halliche ne seront pas au rendez-vous face à l’Uruguay (pour cause des blessures) ce qui laisse la porte grande ouverte à un retour de Maiza chez les Verts, après quelques mois d’absence. Maiza sait qu’une bonne prestation lors de la première journée du championnat lui permettra de glaner plusieurs points positifs auprès de Saâdane, qui le considère depuis toujours comme son mentor, en attendant de connaître la liste des retenus pour la rencontre amicale dans les jours à venir.

«L’identité du portier numéro un sera dévoilée face au MCA»
Même si le coach Amrani n’a pas vraiment divulguer les noms des joueurs susceptibles de démarrer le championnat avec le statut de titulaire, les présents en Tunisie peuvent avoir une idée sur le onze rentrant face au MCA. A l’exception du poste de gardien de but où l’entraîneur annabi ne veut en aucun cas annoncer l’identité de celui qui aura la lourde tâche de défendre les cages annabis. En effet, la concurrence bat son plein entre l’enfant du club Houamed et la nouvelle recrue Ouaddah.

Reprise cet après-midi
Après deux jours de repos, les camarades de Zazou devront reprendre les chemins des entraînements cet après-midi au stade 19-Mai à partir de 17h. Le coach Amrani a longuement exigé à son groupe de respecter les dates de reprise, à coup sûr en présence des Hooligans qui devront remplir les travées du stade pour encourager les Rouge et Blanc avant le rendez-vous de jeudi, face au MCA.

«Fadiga et Souanga sont sur la bonne voie»
Soucieux de préserver deux Africains dans son effectif, comme le dicte la nouvelle réglementation de la Ligue, Amrani a choisi le duo ivoirien Fadiga-Souanga pour continuer l’aventure au sein de l’USMAn, espérant rattraper au plus vite le retard par rapport au reste du groupe, vu leur retour tardif à Annaba. Sans pour autant fermer la porte aux joueurs s’ils continuent avec la même envie et le sérieux dans le travail, comme ce fut le cas durant le stage de Aïn Draham.

D

e retour au pays après un stage de préparation de deux semaines en Tunisie, et plus précisément à Aïn Draham, le coach annabi Abdelkader Amrani a bien voulu nous accorder un entretien où il revient d’une façon générale sur le déroulement du stage ; avec un large sourire, celui d’un entraîneur tout content de la réussite d’une grande part du travail d’avant saison

«Soulagé d’avoir l’intégralité du groupe sous la main»
En plus du sérieux et le respect des consignes du staff technique, le coach Amrani a tenu à remercier ses adjoints et surtout le préparateur physique Boussaâda, qui a fait un excellent travail. Ce qui a permis aux équipiers de Bouder de recharger les batteries à quelques jours du début de championnat, sans pour autant noter le moindre blessé à l’infirmerie.

Après que la Ligue eut ignoré les réclamations de l’USMAn

Annaba envoie un dossier au TAS et refuse de passer par la FAF
C’est devenu une question de principe, mais surtout de dignité. Après l’aval de la Ligue de confirmer la signature des joueurs Boudjlida, Makhout, Aoudia et Benhadj chez leurs nouveaux clubs employeurs, malgré les réclamations de la direction annabie qui possède les documents nécessaires prouvant que les joueurs cités sont toujours sous contrat avec l’USMAn, les Annabis ne veulent en aucun cas perdre de temps en faisant appel à la FAF, mais en prenant directement attache avec le TAS en Suisse. Ils songent même à confier le dossier à un avocat sur place, pour attaquer la Ligue en justice. L’USMAn ne compte pas abandonner ses droits, et quelles que soient les démarches à suivre ou le prix à payer.

«Les joueurs m’ont facilité le travail»
Alors que beaucoup de joueurs (d’autres clubs) commencent à contester la méthode de travail de l’entraîneur, en cas d’un poste de titulaire perdu ou seulement une charge physique durant le stage de préparation ; Amrani est tout content du professionnalisme de son groupe, qui n’a jamais rechigné au travail, ce qui a donné l’image d’un groupe soudé mais surtout voulant récolter de probants résultats cette saison.

«J’ai été surpris par le rendement de mon équipe lors des matchs amicaux»
Si le coach Amrani pourra se targuer d’avoir l’intégralité de son effectif sous sa coupe, il peut aussi se réjouir de la qualité du jeu produite durant les sept matchs amicaux, où les Rouge et Blanc n’ont jamais goûté à la défaite, avec des prestations souvent remarquables. En attendant de confirmer cela face au Mouloudia d’Alger,

«Les Hooligans doivent nous accorder juste un peu de temps»
Pour conclure l’entretien, le premier responsable du staff technique du club de Annaba a tenu une nouvelle fois à lancer un appel aux supporteurs des Rouge et Blanc, celui de rester toujours derrière le groupe qui va faire de son mieux pour effacer les revers des dernières années. Il demande juste un peu de patience et de compréhension avant d’accabler les joueurs, qui sont prêts pour honorer leurs engagements avec l’USMA Annaba.

Khezzar : «Du travail reste à faire»
«Sincèrement, je m’attendais à mieux de la part de mes joueurs qui ont montré de belles choses pourtant lors des matches que nous avons disputés à Aïn Draham. Le onze qui a débuté la rencontre m’a franchement déçu et je ne sais pas à quoi est due cette accumulation des déchets dans le jeu. En seconde période, il y a eu un léger mieux puisque nous avons réussi à reprendre le jeu à notre compte. Même si avec moi, il n’est pas de titulaire indiscutable, je dois dire que nous étions amoindris par l’absence de plusieurs joueurs. Certains sont blessés, alors que d’autres relèvent juste de blessure à l’image de Bentayeb, Ammour et Bouharbit qui étaient déjà indisponibles en fin de saison dernière. En somme, je peux dire que nous avons un bon groupe sur le plan relationnel, mais il nous reste tout de même du travail à faire encore. D’autre part, j’aurais bien aimé débuter la compétition en évitant les des équipes comme la JSK et le MCA. Ce sont les aléas du calendrier et nous sommes bien dans l’obligation de gérer.» A. Benbacha

CABBA
CABBA 3 - AB Merouana 1

Un bon galop d’entraînement
es Bordjiens ont disputé leur premier match de préparation en nocturne depuis leur retour d’Aïn Draham où ils ont effectué un stage de 13 jours. Leur adversaire, l’AB Merouana, nouveau promu en super D2, n’a visiblement pas fait le déplacement en touriste puisque les protégés du coach Bouarara ont sensiblement gêné les Criquets en première période avec leur défense en bloc. Ce sont eux d’ailleurs qui ont ouvert le score sur un contre à dix minutes de la pause. Piqués au vif, les coéquipiers de Hachoud sont allés harceler tout de suite après l’arrière-garde adverse et ce n’est que justice qu’ils sont arrivés à obtenir un penalty transformé par le capitaine Loucif à la 39’. En seconde période, Khezzar a procédé à des changements qui auront tous donné leurs fruits. Sur un corner botté par Hachoud et suite à un cafouillage dans les 6 mètres mêmes, Illoul permet à son équipe de prendre l’avantage (60’). L’entrée de Ammour

Touati marque, Ammour se paye la standing-ovation
On jouait la 70’ lorsque Ammour, entré en jeu huit minutes auparavant, combine un joli une-deux avec Hachoud sur le flanc droit avant de mettre un joueur adversaire dans le vent et faire cette mythique passe en retrait sur Touati lequel n’avait plus qu’à pousser du plat du pied. Les 15 000 spectateurs présents se lèvent comme un seul homme pour saluer cette réalisation orchestrée par le nouvel homme fort du CABBA. Ils ne s’arrêteront pas là puisque le nom de la nouvelle coqueluche était porté aux nues plusieurs minutes durant.

L

Dîner en l’honneur de l’ABM
donnera plus de tonus encore à la ligne offensive bordjienne. D’ailleurs, il sera derrière la meilleure action de son équipe et du match avec ce joli retrait sur Touati qui ne se privera d’alourdir la marque. En somme, c’était l’occasion une revue des effectifs pour le coach Khezzar à une semaine du début du championnat.

L’équipe alignée :
Boultif, Hachoud, Bahloul (Benlouham 62’), Deffaf (Bouchetta 46’), Loucif (Linarès 77’), Bakha, Zazoua (Derrahi 62’), Illoul (Bouharbit 73’), Bitam (Ammour 62’), Touati (Bentayeb 82’), Seddik (Bounab 46’).

La direction du CABBA a invité la délégation de l’AB Merouana à dîner au restaurant du stade. Rénové tout récemment, cet établissement a l’allure d’une infrastructure touristique de haut de gamme, en plus de la qualité des repas servis. Rien d’étonnant au demeurant si l’on prend en compte qu’il est tenu par des spécialistes en la matière.

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

17

Coup d’œil Division 1

CAB
Un onze presque identique à celui face à l’Entente
A deux éléments près, Rachid Bouarrata a retenu face à l’ASAM un onze quasi identique à celui qu’il avait aligné face à l’Entente et même face au MCEE en première mi-temps. Pourquoi la comparaison avec le match contre l’ESS ? C’est tout simplement parce que le match contre l’équipe phare des Hauts Plateaux est une référence pour se faire une idée sur le onze du CAB qui va entamer le championnat. Ainsi, on retrouve dans le onze des joueurs comme Saber Chebana ou Ramzi Louanès. Voici l’équipe qui a débuté le match : Babouche, Soualah, Bensaci, Chebana, Frioua, Rasmal, Benhacen, Louanès, Bourahli, Messaâdia, Kab.

CAB 2 - ASAM 0

Sur un doublé de Bourahli

Une partie du terrain mal éclairée
Les joueurs se sont plaints du mauvais éclairage d’une partie du terrain. «Les projecteurs qui se trouvaient du côté du tableau électronique n’étaient pas tous allumés, ce qui rendait difficile la visibilité vers la fin de la partie», déploraient-ils en fin de match.

Hier décrassage, aujourd’hui repos
Une séance matinale était prévue par le staff technique. Un décrassage à 9 heures du matin au lendemain du match amical face à l’ASAM. Les joueurs devaient être tous libérés après l’entraînement. Aujourd’hui samedi est une journée de repos.

Kerboua et Aribi ménagés
Le staff technique a décidé de ménager deux éléments qui sont habituellement titulaires à part entière. Dans l’axe de la défense, Hamza Keboua, blessé, a cédé sa place à Chebana. Aribi est victime d’une angine. Rachid Bouarrata a titularisé à sa place le jeune Louanès.

Le président n’a pas assisté à la rencontre
Le président Farid Nezar n’a pas assisté à la rencontre, il est toujours en congé. C’est Amar Ouanès qui assure l’intérim depuis quelques jours.

Le match s’est joué en nocturne
La rencontre face à Aïn M’lila a débuté à 19 heures. C’est l’heure à laquelle démarreront tous les matches du championnat là où les stades disposent de projecteurs.

L

e CAB a disposé de l’ASAM sur le score de deux buts à zéro jeudi en amical. Les deux buts des Rouge et Bleu ont été tous deux l’œuvre de l’attaquant Amir Bourahli qui, pour l’occasion, a commencé le match. Le transfuge du Khroub n’a pas raté l’occasion de s’exprimer, ses deux buts ont certainement mis la pression sur les titulaires habituels Messaâdia et Bouraoui. Avant la rencontre, on avait posé la question à Bourahli sur les raisons de son silence face aux buts adverses lors des matchs amicaux et pour quelles raisons il n’était pas titularisé. Le rouget du CAB nous avouait : «Je ne joue pas dans le

onze rentrant (matches amicaux) parce que je n’avais pas entamé la préparation en même temps que les autres.» C’est Abdelhak Bouraoui qui avait fait les frais de la titularisation de Bourahli. Pour rappel, Amir Bourahli avait marqué 15 buts sous le maillot du CAB lors de la saison 2007-2008 en Super D2. Il est vrai qu’il était chargé de frapper les penalties en compagnie de l’autre attaquant Moncef Ouichaoui. Il va sans dire aussi qu’au 6 août à 19 heures, l’heure du coup d’envoi de la rencontre CAB-USMA, les places en attaque auront été très chères. M. B.

Ouanès et Louanès ne sont pas parents
Le président par intérim Amar Ouanès et le joueur Ramzi Louanès n’ont aucun lien de parenté. Ce sont des homonymes. Le joueur est de Hidoussa, dans les environs de Merouana, alors que le dirigeant est originaire de la région de Batna. M. B.

Djilani suspendu
face au WAT
Face au WAT, l’entraîneur Toufik Rouabah ne pourra pas compter sur les services du latéral gauche Samir Djilani, pour le compte de la première journée du championnat. Le transfuge du CAB est sous l’effet d’une suspension d’un match. Djilani avait écopé lors de la dernière journée du championnat de l ’exercice 2009 de la SuperD2 face au PAC d’un carton jaune. Le troisième. La ligue n’efface pas les sanctions d’une saison à l’autre, si un joueur compter trois cartons jaunes. Elle ne comptabilise pas, par contre, les cartons dont le nombre est inférieur à trois.

«Reziouak m’a dit que ce sera ma saison»
Le jeune Abderezak Bitam a franchi une étape dans sa carrière. Il est appelé à jouer le championnat au poste de titulaire. Vous êtes appelé à jouer comme titulaire cette saison… Je l’espère, d’autant que j’ai pratiquement joué tous les matchs amicaux comme titulaire. Je pense que cette saison le coach va compter sur moi pour le poste de stoppeur. D’autant plus que Ghouti Loukili, qui avait occupé ce poste lors de l’exercice écoulé, joue cette saison comme récupérateur… C’est ce qui s’est passé lors des matchs amicaux où j’ai évolué le plus souvent aux côtés de Youcef Reziouak. Je crois que mon rendement n’était pas trop mal. Reziouak est certainement satisfait de vous à ses côtés, sinon il aurait fait part de ses craintes à son entraîneur… Je profite de la présence de Reziouak. Il n’est pas avare en conseils et il me guide à chaque fois. Je sens que je progresse à ses côtés. Lorsque Reziouak a à vous dire quelque chose sur le terrain, le dit-il en criant ? Il me parle gentiment, il surveille mes erreurs et me corrige. Il me dirige et me surveille. Je vous fais un aveu : en Tunisie, il m’avait dit que ça va être ma saison. Combien de matchs avez-vous joués la saison passée ? J’ai été titularisé deux fois, contre le NAHD et le Khroub. J’ai été aligné 35 minutes face à Chlef. Debous est parti, ce qui doit vous arranger, car comme dit l’adage “Le malheur des uns

Bitam

MSPB

Le MSPB se contente d’un match d’application
Faute de sparring parteners disponibles, et à cause du désistement de dernière minute du MOC, le coach a dû organiser une rencontre d’application en utilisant les 22 joueurs que compte l’effectif du club.

fait le bonheur des autres”, n’est-ce pas ? Je suis désolé pour ce qui est arrivé à Debous au cours de la saison passée. Il aurait pu terminer très fort. J’étais surpris d’apprendre son départ. Malheureusement, pour lui, il a eu cet accident. Il est parti, je profite de la situation pour postuler au poste de stoppeur. Je ferai tout pour être à la hauteur. Quel est le défenseur qui vous impressionne le plus ? Sans hésitation aucune, Adel Maïza. Il a souvent un surplus de poids, il est libéro. On dit que les stoppeurs ne savent pas jouer avec les pieds et ne sont forts que dans les duels aériens. Qu’en dites-vous ? De mon 1,85 m et mes 80 kg, je suis fort dans les duels aériens et je joue des pieds quand c’est nécessaire. Des attaquants de petits gabarits comme Bra-

ham-Chaouch n’ont pas intérêt à se retrouver sous votre poids… C’est la loi du football, il faut défendre son camp. Vous n’avez pas l’impression d’avoir un surplus de poids ? Non, j’ai consulté le médecin et m’avait répondu que j’étais dans les normes. Je n’ai pas à m’inquiéter dans ce domaine. Quel est l’attaquant que vous redoutez le plus ? Issaâd Bourahli, l’attaquant de l’USMA. Quelles en sont les raisons ? Ses appels de balles et ses déplacements rapides font de lui un attaquant très intelligent et redouté par les défenseurs. Il est difficile à surveiller. Entretien réalisé par Mouloud B.

18

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

Coup de colère SUPER D2

Bougueroua «L’équipe progresse»
sure où nous n’avons disputé que trois matches amicaux jusque-là. J’essayerai de me donner à fond à l’entraînement pour être, incha’Allah, prêt d’ici le coup d’envoi du championnat. Le plus important, c’est que l’équipe progresse au fil des rencontres et cela nous rassure. L’attaque est très étoffée cette saison et la concurrence s’annonce dure. Qu’en pensez-vous ? Un effectif étoffé est une bonne chose pour l’équipe, cela donnera plusieurs choix au staff technique. Contrairement à ce que pensent certains, la concurrence est bonne pour le groupe, car elle stimule et incite à travailler davantage. L’intérêt de l’équipe passe avant tout autre considération personnelle. Les mieux préparés et les plus en forme joueront. Il faut accepter la concurrence afin de progresser et améliorer le rendement de chacun de nous. Pour ma part, je cravacherai à l’entraînement pour gagner la confiance de mes entraîneurs, mes responsables, mes coéquipiers ainsi que les supporters. Je travaille et j’attends mon heure. Pensez-vous que l’effectif actuel a les moyens de réussir une saison honorable ? A mon avis, oui. Car je m’aperçois depuis le début de la préparation que le Raed dispose vraiment d’un groupe intéressant. Durant les matches disputés pour le moment, l’équipe a montré de bonnes dispositions, même s’il est encore trop tôt pour émettre un quelconque avis sur ce sujet. Seulement, je crois qu’il y a des signes révélateurs qui ne trompent pas. Ce qui me rassure personnellement, c’est que nous avons un groupe composé de joueurs qui jouent bien au ballon et, à mon sens, nous avons les moyens et les qualités de réussir quelque chose cette saison. Sincèrement, nous avons un très bon groupe capable de relever le défi et être en mesure de réussir une saison remarquable. Nous avons beaucoup de jeunes talents ainsi que les joueurs expérimentés. Le groupe progresse au fil des jours sur tous les plans. Si on veut continuer sur cette lancée, nous devons redoubler d’efforts et bosser très dure, car seul le travail paye. Entretien réalisé par Youcef Mimoune

RCK

Amirouche perd sa mère
L’ex-international et actuel entraîneur de l’école koubéenne, Boualem Amirouche, a perdu sa mère en fin de semaine passée. En cette douloureuse circonstance, Le Buteur se joint aux membres du bureau ainsi que l’ensemble des entraîneurs pour présenter leurs condoléances à Amirouche et les membres de sa famille. Qu’Allah Tout-Puissant accorde à la défunte sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. «A Dieu nous appartenons, à Lui nous retournons.»

Une victoire et deux nuls, le Raed avance
Après un succès acquis face aux Pompiers et un nul face au WAR, le RCK a été mis devant une rude épreuve jeudi dernier à l’occasion de la rencontre face à la JSMB. Tous les ingrédients étaient réunis pour que le RCK soit au rendez-vous vu le calibre de l’adversaire du jour. Les Béjaouis se sont déplacés à Bouira pour apporter les derniers réglages avant qu’ils soient surpris par une bonne équipe du RCK qui ne s’est pas contenté de défendre mais aussi de faire le jeu. Les coéquipiers de Aliouane, auteur d’un joli but, sont passés à côté d’une victoire certaines si ce n’est pas ce but litigieux accordé par l’arbitre. En dépit du résultat final, le nul face a la JSMB est venu confirmé la bonne santé du Raed en ce début de chemin, ce qui a réjoui les supporters qui n’ont pas regretté d’avoir fait le déplacement à Bouira. Un bon signe qui rassure les Koubéens a quelques encablures de l’entame du championnat.

D’abord, un commentaire sur le dernier match amical disputé jeudi dernier face à la JSMB ? A mon avis, le match amical contre Béjaïa a été un bon test pour nous ainsi que pour notre entraîneur. Il lui a permis de découvrir l’ensemble des joueurs et dresser un bilan provisoire sur chaque élément. Notre coach a eu certainement une idée sur son groupe. En dépit de notre match nul, nous avons très bien jour ce jour-là. J’estime que le match a été d’un bon niveau. Les deux formations ont été misent devant un bon test. C’était l’occasion pour les deux entraîneurs de faire tourner leur effectif. Je pense que le RCK a fourni une belle prestation, ce qui a rassuré notre public. Je dirai même que l’équipe est sur la bonne voie même si nous sommes qu’au troisième match amical. Vous avez réussi une belle prestation lors de ce match. Que pensez-vous de votre rendement personnel ? Cela m’honore et m’incite à redoubler d’efforts. Je me sentais dans ma peau ce jour-là et ce sur tous les plans. C’est de bon augure pour la suite même si je dois encore donner plus à mon équipe. Ce n’est que le début et le plus dur reste à faire. En plus, si j’ai réussi une belle prestation c’est surtout grâce à mes coéquipiers qui m’ont facilité la tâche. Le porteur du ballon n’hésite pas à

me lancer des balles en profondeur à chaque appel. J’ai reçu pas mal de ballons, c’est pour cela que j’ai bien travaillé. J’espère réussir à chaque apparition une prestation honorable. Donc, vous comptez bien vous imposer cette saison… Ce témoignage m’honore et me fait énormément plaisir. Mon objectif est de réussir une grande carrière. Je veux d’abord réussir ma première saison au RCK. Mais avant tout, je suis là pour travailler et progresser. Certes, mon souhait est de gagner une place au sein de cette équipe du RCK. A présent, seuls le travail et le sérieux me permettent d’arriver à mes fins. Donc, mon seul mot d’ordre est de redoubler d’efforts et cravacher dur pour gagner la confiance de mes entraîneurs. Il faut persévérer et donner le meilleur de soi-même pour mériter sa place. J’estime que la concurrence sera saine et je ferai tout pour gagner la confiance de mon entraîneur et contribuer ainsi à la bonne marche du club. Comment vous sentez-vous physiquement et techniquement ? Je pense que je ne suis pas à 100% de mes capacités physiques et techniques à l’instar de l’ensemble de mes camarades. Je commence à retrouver mes sensations et mes repères sur le terrain. Je manque de compétition ; c’est tout à fait normal dans la me-

Messai indétrônable, Boudemagh impeccable et la paire Abdat-Bouchair c’est du solide
Le compartiment défensif semble être la première satisfaction du staff technique alors que la saison passée, il a été le maillon faible du RCK. A commencer par le gardien Messai qui a réussi une excellente prestation et qui confirme son statut de titulaire. Le keeper a même arrêté un penalty dès l’entame du match. Sur le flanc droit, Boudemagh ne s’est pas contenté de défendre mais aussi de multiplier ses montées en attaque. Il retrouve toutes ses sensations après une saison difficile passée au CRB. Quant à l’axe de la défense, Benlaredj a trouvé la bonne formule. Le duo Abdat-Bouchair n’a rien laissé filtrer et l’attaquant camerounais de la JSMB, N’Jeng, a éprouvé toutes les peines du monde.

Aliouane confirme, Khellidi retrouve une seconde jeunesse
Plusieurs joueurs ont réussi à tirer leur épingle du jeu jeudi soir contre la JSMB, à l’image de Aliouane et Khellidi. Le premier est déjà buteur avec deux réalisations au compteur et confirme ainsi tout le bien qu’on pense de lui alors que le second a fait taire ses détracteurs. Vu son engagement et sa maîtrise du ballon, Khellidi retrouve une seconde jeunesse.

Madi-Maïdi, une paire qui fera mal
La machine offensive du Raed retrouve ses sensations et son animation. Jeudi dernier, le duo Madi-Maïdi a été un véritable poison pour la défense béjaouie. «Cette paire fera mal», s’est contenté de dire le manager général, Mohamed Ziriat.

WRB

Que d’imperfections à résoudre !
es camarades de Samadi, qui ne semblent pas trop avoir digéré la charge de travail réalisée durant ce stage effectué à Aïn Draham, se cherchent toujours sur le plan technique et collectif. Les matchs tests livrés face notamment au MCS, à Gafsa, à l’USMB et à l’OM ont permis au

Ghelab : «Je veux réussir une bonne saison»
Brahim Ghelab, le stratège de cette formation de Bentalha, revient sur ce stage bloqué de dix jours passé en Tunisie. Il annonce la couleur et parle d’une place honorable cette saison au WRB. Parlez-nous de ce regroupement qui s’est terminé mercredi ? Je dois dire d’emblée que nous avons énormément travaillé sous la houlette du coach Ifticen. Les conditions étaient acceptables et je pense que nous avons bien profité de ce stage bloqué pour améliorer notre forme physique même s’il faut aussi préciser que le relâchement n’est pas permis C’est-à-dire ? Je veux dire qu’on a souffert pendant ce séjour à Aïn Draham et il serait préjudiciable de se relâcher maintenant. Le début de championnat arrive et on doit être prêt pour ce match de l’USM Sétif qu’on livrera à la maison. Sur le plan personnel, quelles seront vos ambitions ? Je suis animé d’une farouche volonté à effacer la saison que j’ai passée à Bentalha. Cette année, je veux m’éclater et contribuer aux bons résultats de mon équipe sur le terrain. Et pour votre équipe ? Notre but sera de perfectionner la cohésion de notre équipe sur tous les plans. On vise une place honorable et pour se faire, il faut être bien concentrés pour éviter de rater notre départ de championnat. Entretien réalisé par Moumen A.

L

coach Ifticen de s’arrêter d’une manière plus précise sur les carences défensives et offensives de sont équipe. Par ailleurs, si on se réfère à une source crédible, on parle de clans à l’intérieur du groupe qui se sont constitués en pleine période de préparation. Certains anciens

joueurs essayent de profiter de leur poids pour mettre la pression sur l’entraîneur. Ce dernier aurait, lors d’une intervention, signifié à celui qui voulait l’entendre qu’il n’avait pas du tout l’intention de céder, quitte à faire appel aux juniors. Moumen A.

L’équipe type se dessine
Même si pour l’instant rien ne nous a été dévoilé pour des raisons de stratégies évidentes, il n’est, cependant, pas difficile de discerner l’équipe type qui sera appelée à commencer la saison face à l’USMS dans deux semaines. En effet, si on se réfère aux différents dispositifs mis en place par Ifticen tout au long des rencontres amicales, on remarquera que c’est l’équipe qui a été souvent alignée en première période qui devrait être reconduite à un ou deux joueurs près. Il est à signaler que rien ne dit que le driver jaune et noir ne va pas apporter d’autres solutions d’ici le début de la compétition officielle. M. A.

Coup d’œil

Division 2

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

19

ASMO
Matchs amicaux

ESM
Ferahi : «Je me plais à Mostaganem»
La nouvelle recrue de l’ES Mostaganem, Ferahi Rachid, nourrit beaucoup d’espoir pour cette saison sportive. A deux semaines seulement du début du championnat, l’ex-sociétaire de l’USMO se dit prêt pour effectuer ses grands débuts sous le maillot de l’Espérance. Tout d’abord, comment se déroule votre préparation ? Nous effectuons une très bonne préparation. Avec notre entraîneur Assas, les choses vont bien. A quelques encablures seulement du début du championnat, nous affichons une superbe forme. Bref, nous sommes prêts pour l’entame de l’exercice sportif 2009-2010. Le non-déroulement du stage de Canastel n’a-t-il pas perturbé votre préparation ? Je ne pense pas que notre préparation ait été perturbée à cause du non-déroulement de ce stage, et cela pour la simple et unique raison que nous nous sommes très bien préparés à Mostaganem. Tous les moyens ont été mis à notre disposition. Nous avons disputé jusqu’à présent deux matchs amicaux qui se sont avérés riches en renseignements. Justement, comment expliquez-vous vos deux revers consécutifs en amical face au CRBAT et au NAHD ? Sincèrement, le résultat m’importe peu dans ce genre de rencontres. Le plus important pour nous est la production de notre équipe. J’estime, en dépit du résultat, que nous avions livré de bonnes prestations que ce soit face au CRBAT ou le NAHD. Comment entrevoyez-vous l’avenir de l’ESM en championnat ? Je vais peut-être surprendre beaucoup de gens, mais je crois dur comme fer que notre équipe possède le potentiel humain pour jouer les premiers rôles en championnat. Il faut juste croire en notre bonne étoile. Je demande à nos supporters de nous faire confiance et on leur promet de belles choses cette saison. Est-ce que vous vous êtes adapté à votre nouvelle équipe ? Le problème d’adaptation ne s’est pas posé pour moi. Je ne me suis à aucun moment senti dépaysé à Mostaganem. Les gens m’aiment bien et je me plais énormément à l’ESM. Cela devra m’aider dans mon parcours sportif cette saison. Entretien réalisé par Riad O. Bouhedda, beaucoup mieux inspirés que leur adversaire, ont dominé leur sujet et le score aurait pu être plus large n’étaient les ratages de la ligne d’attaque asémiste à l’image du penalty manqué par Bouraba. Mais ce qu’on peut retenir de cette rencontre est la démonstration de force de Boualem qui fut indiscutablement le meilleur joueur sur le terrain. Notons enfin que les deux Asémistes ont été inscrits par Haddou Belaïd. L’équipe alignée : Bouhedda, Nessakh (Boukhlifa, Ould Lakhdar (Beghalia), Benmessoud, Boussaïd, Tahar, Reguieg, Derbaci, Boualem(Bengabou), Haddou (Ouarab), Bouraba.

ASMO 3 - USMO 4 ASMO 2 – ZIDORIA 1
A deux semaines seulement de l’entame de la saison édition 2009-2010, le coach asémiste multiplie les matches d’application afin d’évaluer les acquis enregistrés chez ses troupes. C’est ainsi qu’après avoir rencontré le MBSC, l’IST lundi passé, c’est au tour du doyen oranais l’USMO de se frotter au club de M’dina J’dida. Le match qui s’est déroulé jeudi dans la matinée au stade Habib- Bouakeul fut très disputé, notamment du côté des Unionistes qui voulait à tout prix épingler le pensionnaire de la Superdivision. La cause fut entendue puisque les protégés de Kechamli l’emportèrent face, il faut le reconnaître, à une jeune équipe asémiste très prometteuse. Les réalisations de l’ASMO ont été l’œuvre de Me-

barki, Mazari et Belkaroui. L’équipe alignée : Moudjer, Belkaroui, Ould Lakhdar (Belaouni), Beghalia, Mazari, Berrami, Bentaleb, Oumamar, Mebarki, Chache (Zoubiri), Boussouar.

La seconde confrontation qui débuta en milieu de journée sous un soleil de plomb a mis aux prises l’ASMO face au Zidoria de Témouchent. Les coéquipiers de

Megherbi, Abidi et Belaïd absents
Le patron de la barre technique asémiste n’a pas pu bénéficier des services des trois joueurs cités plus haut et ceci pour diverses raisons. Faut-il rappeler que le capitaine des Vert et Après avoir bénéficié de 48 heures de repos Blanc, en l’occurrence Mohamad Megherbi, suit actuellement une rééducation repren qui le bien mérité, les camarades de Benmessoud à parforce à faire l’impasse sur les compétitions jusqu’à sa guérison. Abidi, pour sa part, ements aujourd’hui traîne dront le chemin des entraîn une blessure contractée lors du stage effectué en Tunisie, mais il devrait bientôt reprenla 18 heures au stade Bouakeul. Pour tir de dre du service selon une source médicale. Le transfuge du MCA a, quant à lui, u cycle été viccirconstance, Cherradi entamera un nouvea time d’une insolation et devrait en principe réintégrer le groupe la semaine prochaine. deux d’entraînement qui sera fractionné par matches d’application programmés dimanche et mardi.

Reprise ce soir

MOB

Koul : «Je suis là pour apporter un plus»
Comment se déroule la préparation de votre équipe ? La préparation de la nouvelle saison se déroule dans de bonnes conditions. Pour le moment, le groupe se prépare activement et dans la sérénité la plus totale afin d’être prêt pour la reprise du championnat prévue le 14 août. D’ailleurs, ça fait trois semaines déjà que nous avons entamé la préparation et, franchement, on commence déjà à retrouver notre forme et nos repères afin d’espérer réaliser une belle saison. Nous avons remarqué que le staff technique a axé son travail sur le volet physique… Oui, le staff technique a tracé un programme spécial pour cette période axé beaucoup plus sur le volet physique afin qu’on se prépare comme il faut et qu’on soit en bonne forme lors de la reprise du championnat. D’ailleurs, il ne faut pas oublier que ce volet revêt une grande importance pour chaque joueur. Avec une meilleure préparation, on peut aspirer à réaliser une bonne saison. Vous avez disputé un match amical devant la formation du MSP Batna. Comment avez-vous trouvé cette rencontre ? C’était une bonne occasion de tester nos capacités et de peaufiner davantage notre préparation en prévision de la nouvelle saison. D’ailleurs, bien que nous ayons perdu, ce match a permis au staff technique d’avoir une meilleure idée sur le groupe et, par la même, apporter les correctifs qui s’imposent en prévision de la nouvelle saison. Nous sommes en pleine phase de préparation. Un petit bilan, peutêtre ? Bien que nous soyons encore en pleine phase de préparation, je peux dire que les choses vont bien actuellement pour nous dans la mesure où nous continuons à nous préparer selon le programme tracé par l’entraîneur depuis la reprise des entraînements. A cet effet, je suis persuadé qu’avec le travail que le staff technique est en train d’effectuer nous entamerons la nouvelle saison en force. Cela dit, en plus des matches amicaux que nous allons livrés au cours de cette semaine, je suis convaincu qu’ils nous seront bénéfiques. Que pensez-vous du groupe qui compose le MOB cette saison ? La formation du MOB est composée de bons éléments de qualité et d’expérience qui seront en mesure de mener l’équipe à bon port. Les dirigeants ont effectué un bon recrutement lors de la période d’intersaison où ils ont fait venir des jeunes et des éléments expérimentés qui sont capables de relever le défi. C’est une excellente chose pour l’équipe. Et comment s’annonce la nouvelle saison ? A l’instar des autres formations qui composent la Division 2, la nouvelle saison ne s’annonce pas facile pour nous dans la mesure où la concurrence sera rude entre les différents clubs. Chaque équipe voudra réaliser un bon parcours et décrocher le seul ticket pour la division après l’adoption de la nouvelle formule. A cet effet, on doit bien gérer nos matches dès l’entame de la saison pour espérer réaliser l’objectif assigné par les dirigeants. Entretien réalisé par Lahcène H.

ESM 0 - NAHD 1
L’Espérance de Mostaganem s’est inclinée en amical mercredi passé face au NAHD (1-0). L’unique but de cette rencontre a été inscrit en seconde période par Gana sur penalty. Malgré ce résultat négatif, les hommes de Mokhtar Assas ont livré une bonne prestation et réussi à tenir tête à leurs vis-à-vis durant la majeure partie de cette joute amicale.

ESM-CRBAT demain
Les Mostaganémois livreront demain leur troisième rencontre amicale de la saison et la seconde face au CRB Aïn Turck. Apres la défaite de lundi passé, les coéquipiers de Seradj tenteront de prendre leur revanche sur les Balnéaires. Medjahed et Atmani reprennent le chemin des entraînements Après avoir ôté le plâtre, l’attaquant Medjahed Hamza a repris les entraînements mercredi passé en solo. Idem pour son coéquipier Atmani Marouane qui a rejoint ses coéquipiers après plusieurs jours d’absence en raison de son deuil suite à la disparition d’un de ses proches.

Liste officielle de l'effectif de l'ESM saison 2009-2010
Joueurs Belarbi Abdallah Kharaouda Menouar Kechairi Belahoual Henni Sofiane Boulemdaïs Bilel Medjahed Hamza Boukerche Hichem Madouni Laïd Touaoula Mohamed Boudjnah Mehdi Saïhi Hadj Ayoub Yazid Sofiane Bekhit Hakim Beloufa Mohamed Atmani Marouan Ouddah Med-El-Am Guerine Mebarek Benameur Houari Ferahi Rachid Kebaïli Khelifa Sahraoui Salim-Lotfi Seradj Brahim Kralifa Ali Boukemacha Islam Haddad Hichem N° dossard 01 02 03 04 06 07 08 09 10 11 16 14 24 25 23 22 20 21 18 17 19 12 15 05 13 Anc. club ESM ESM ESM ESM ESM ESM ESM ESM ESM ESM ESM ESM ESM ESM CRBG MCO SC Mechria SC Mechria USMO SC Mechria MCS MCO RCR ESM Koléa GC Mascara

OMA
En amical : OMA 1 - SAM 1

Drid arrête la partie à la 85’
Coup de théâtre jeudi dernier à Arzew alors que la rencontre amicale à laquelle OMA et SAM étaient versés en étaient à ses cinq dernières minutes. En effet, l'entraîneur de l’OMA, Nacerdine Drid, a pris la décision de retirer sa troupe du terrain en voyant le jeu un peu musclé de l’adversaire. Il reste que cette tournure n’a pas été du goût des présents qui n’ont pas apprécié que les choses finissent ainsi, surtout que, selon eux, les gars du SAM n’étaient pas aussi violents que ça. Déjà que le courant passe difficilement entre les deux galeries, l’entraîneur arzewien a, selon eux, failli envenimer la situation. En tout cas, à part quelques facettes, on n’a pas vu de jeu assis du côté de l’OMA ni d’intelligence dans la circulation du ballon. On verra plus clair lors des deux prochains amicaux face à l'ASMO (en aller-retour) et à l'USMBA. A. N.

L'équipe type n'a pas été alignée
Plusieurs joueurs et non des moindres n'ont pas fait leur apparition sur le terrain jeudi dans ce match amical face au SAM. Parmi eux, on peut citer Dala et Hmaïda qui se sont contentés de quelques tours de piste à la marge de cette rencontre ainsi que le trio de l'attaque Berrah, Yettou, Bendriss, tous trois blessés. Quant au stoppeur Bouamria, il a été autorisé à rentrer chez lui pour assister au mariage de son frère. A. N.

20

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

Coup d’œil Super D2

CSC
Harkas «Un léger mieux»
C'est le milieu du terrain qui a retrouvé ses capacités et qui a fait preuve d'une énorme débauche d'énergie. Questionné à vif sur la prestation des siens, il dira en substance : «Comparativement à notre dernière prestation, on se devait de réagir. Cela a pu se faire d'une manière notable et mes coéquipiers ont réalisé une bonne production devant un adversaire très combatif et possédant un très bon groupe. De notre part, nous avons corrigé nos lacunes passées et tout semble allait dans le bon sens. En dépit de cette nouvelle défaite, le groupe est en train de retrouver ses marques tout en reconnaissant qu'il y a encore du pain sur la planche et nous en sommes très conscients. Il nous reste certains matches à disputer ici en Tunisie et nous sommes censés continuer sur notre lancée.»

Pas de repos pour Touil et Belghomari

Mehimdat
«Nous progressons au fil des matchs»
«Pour le match de Kef, je crois qu'il y avait matière à satisfaction dans certains compartiments de l'équipe. La réaction de la totalité des éléments est à saluer car je ne vous cache pas que la débâcle de Chlef est encore présente dans tous les esprits. Il me fallait revoir certains éléments à des postes précis et je l'ai fait à cette occasion. Partant de là, j'ai donné toutes les chances à tout l'effectif et cela m'a permis d'avoir une vision globale des choses. Il y a eu moins de lacunes que lors des précédentes rencontres même s'il faut reconnaître qu'il y a encore des lacunes à combler dans certains compartiments. Je vous dirais aussi que certains éléments ont du mal à appliquer des consignes élémentaires et cela est un handicap de taille pour l'équipe. L'essentiel, c'est ce que nous progressons de rencontre en rencontre et cela est de bon augure pour la suite.»

Aujourd'hui face à la Marsa
Une autre rencontre au programme des Constantinois cet après-midi au stade de Hammam-Bourguiba. L'adversaire étant la formation tunisienne de la Marsa qui séjourne dans le même complexe que les Algériens. Une occasion de réagir pour les camarades de Harkas. Pour la rencontre en elle-même, elle promet d'être engagée, à l'image de celle devant Kef où l'on a enregistré l'expulsion du défenseur constantinois Debous. Il faut dire qu'on est loin des rencontres amicales lorsque nos compatriotes donnaient la réplique aux Tunisiens.

lors que l'ensemble des joueurs avaient pris leur journée de repos mercredi passé, deux éléments, à savoir Touil et Belghomari, ont travaillé normalement selon un programme concocté à leur intention par l'entraineur Mehimdat. Les concernés ont eu droit à deux séances l'une en matinée et l'autre en toute fin d'après-midi. Pour rappel, les deux attaquants ont rejoint le groupe avec quatre jours de retard, c'est ce qui explique cette mesure.

A

leur préparation physique et leur maintien de forme.
Une autre défaite, mais des satisfactions Jeudi, la formation clubiste a reçu l'équipe tunisienne de Kef au stade de Hammam Bourguiba. Une rencontre qui tenait à cœur l'ensemble des Constantinois avides de se redonner une image différente de celle durant le match de Chlef. D'entrée de jeu, les Constantinois se montrèrent très entreprenants et animés de beaucoup de volonté au niveau des différents compartiments de l'équipe. Certes, des imperfections et des déchets subsistent encore dans le jeu, mais on a enregistré un léger mieux. Les Tunisiens athlétiques et possédant un jeu assez viril allaient pousser les camarades de Debous à évoluer avec une certaine nervosité. Le staff technique aligna la formation suivante : Daïf, Boutria (Ouslati 64'), Nehili, Bou-

Certains s'entraînent seuls
Durant la journée de repos, quelques joueurs ont pris la décision de descendre au stade aux environs de 18 heures pour une légère séance de décrassage. Il s'agit de Boulemdaïs, Benkadjoune, Lakehal et Amiour. Ce qui sous-entend que certains sont en train de prendre très au sérieux

lemdaïs, Debous, Harkas (Belghomari 73'), Benkadjoun, (Meziani 57' ), Khellaf, Chakir (Amrane 53'), Deradj (Hazi 53'), Ouachem (Touil 32'). A la lecture de l'effectif aligné pour cette rencontre, l'on comprend que le staff technique a d'ores et déjà dégagé le futur effectif censé défendre les couleurs du club en championnat. Pour le match en luimême, force est de constater cette baisse de concentration au niveau de certains éléments en seconde période laquelle allait permettre aux Tunisiens de trouver la faille à la 78' de jeu suite à une faute au milieu du terrain laquelle allait donner l'occasion aux rapides attaquants tunisiens de tromper Guerfi qui a pris la place de Daïf dans la cage constantinoise. En dépit de cette courte défaite, il y avait certaines satisfactions dans les rangs constantinois à l'image de Debous, Harkas, Ouslati.

L’absence de Medjoudj s’est fait sentir
L'absence de Medjoudj au milieu du terrain a pénalisé un tant soit peu le compartiment central de l'équipe. Ce dernier qui a profité de la journée de repos de mercredi a rejoint l'Algérie pour une affaire de préparatif de son mariage. Et comme il n'est arrivé qu'à quelques minutes du coup d'envoi, il n'a pu être aligné. Cela s'est fait ressentir notamment au niveau de la relance du jeu et surtout d'une transmission certaine de bons ballons à ses deux attaquants lesquels furent trop esseulés. Cette lacune était édifiante et les Touil, Belghomari et autre Ouachem ont beaucoup souffert de l'absence de ballons. Ce qui les a poussés à descendre pour récupérer des ballons difficilement exploitables et ensuite obligés de faire des efforts supplémentaires pour tenter de trouver des solutions.

Tahar Aggoune

JSMS
Fin de stage par une victoire face à l’USMB
es Skikdis viennent de clore leur stage de 10 jours à Hammam Bourguiba par une belle victoire face à l’USMB (3-1). Dans ce matche, les hommes de Zekri ont fait étalage d’un football de bonne facture donnant ainsi l’impression que l’équipe de la JSMS version 2009-2010 est déjà prête pour l’entame de la prochaine saison. A rappeler que les buts de la formation skikdie ont été l’oeuvre de Latrèche, Boumediène et Réda Guasmi.

CRT
Chouieb «Marquer plus de buts que l'année dernière»
Pur produit de la JSK pour avoir joué dans toutes les petites catégories du club kabyle, le nouvel attaquant du CRT, Ali Chouieb, meilleur buteur de l’Interrégions Ouest avec 14 réalisations avec son ancienne équipe le WAM, souhaite rééditer l'exploit de l'exercice écoulé, sinon l'améliorer dans un palier qu'il connait bien pour avoir déjà roulé sa bosse sous les couleurs de la JSMB, du WAB et du WAR. Comment vous êtes atterri au CRT ? Sans vous mentir, les dirigeants du CRT, qui me connaissent bien du fait que j'ai affronté leur équipe l'exercice écoulé, voulaient à tout prix s'attacher mes services en raison de l'excellent parcours que j'ai réalisé. Il faut dire que pour inscrire 14 buts après seulement la période du mercato n'est pas donné à tout attaquant. Pourquoi alors vous n'avez pas été approché par de grands clubs ? Que voulez-vous dire par grands clubs ? Ceux qui jouent en 1re ou en 2e division ou ceux encore qui ont un un budget faramineux ? Je peux facilement répondre aux sollicitations de ces clubs mais c'est sûr que je chaufferai le banc des remplaçants. J’ai vécu cette situation à la JSK, raison pour laquelle je me suis baladé dans sept ou huit équipes jusque-là. Je ne veux pas revivre la même situation. Cette année, les dirigeants du CRT ont été les premiers à me solliciter. Comme leur équipe vient d'accéder en Superdivision, j'ai accepté de vivre une nouvelle aventure dans cette division où j'ai déjà évolué quand je portais les couleurs de la JSMB. Vous vous êtes facilement adapté au groupe ? Je connais une dizaine de joueurs qui ont évolué avec moi dans plusieurs clubs. Donc, le problème d'adaptation ne se pose pas, il y a aussi l'accueil chaleureux des dirigeants du CRT qui nous ont mis dans de bonnes conditions. Où en est la préparation d'avantsaison ? L'équipe vient de boucler le premier stage bloqué de Béni Saf. Dès le début de cette semaine, nous effectuerons un 2e stage bloqué d'une dizaine de jours à Blida pour peaufiner la préparation. C’est l’occasion de disputer quelques matches amicaux contre des équipes du Centre pour être prêts pour le début du championnat contre la JSMS. Vous qui avez évolué dans toutes les divisions, comment voyezvous justement le niveau de la Superdivision ? Je vais peut-être vous étonner en vous disant que la Division 1 et la Superdivision se valent. Je meilleur exemple est le match entre Zidoria et le NAHD (entretien réalisé à la mitemps). Pourriez-vous distinguer dans quel palier évoluent ces deux formations ? Vu leur prestation et leur niveau, difficilement. Qu'attendez-vous de cette année ? Sur le plan personnel, j'aimerais terminer meilleur buteur de la Superdivision avec une vingtaine de buts pour prouver à tout un chacun que je ne suis pas fini, alors que pour ma nouvelle équipe je souhaite qu'elle réussisse un bon parcours lui permettant d'arracher une place honorable. Entretien réalisé par S. Belkallouche

L

d’expérience, reconnaît la valeur et le sérieux des gardiens Damess et Zouari, qui ont été bien pris en charge par l’entraîneur des gardiens de but, Saïd Benbouaza.

Dernière ligne droite avant le match du CRT
C’est à Skikda que les hommes de Zekri entameront leur 3e phase de préparation pour la prochaine saison avec du biquotidien et des matches amicaux dont l’un vient d’être programmé ce jeudi face à Hamra Annaba où l’USM Annaba, nous dira un membre du staff technique.

Le poste de gardien de but sera cher
L’une des satisfactions de ce stage à Hammam Bourguiba, c’est certainement la forme et les prestations dans les matches amicaux fournies par les trois portiers de l’équipe, en l’occurrence Makhlouf, Damess et Zouari. Ces derniers seront appelés à réaliser une bonne saison et où la désignation de l’un de ces trois portiers ne sera pas, facile pour le staff technique. Makhlouf, un gardien

Deux jours de quartier libre A peine rentrés de leur stage de Hammam Bourguiba, les joueurs ont eu droit à deux jours de repos avant l’entame de la 3e et dernière phase de leur préparation pour la saison 2009-2010. Hafiane Mohamed-Lamine

Coup d’œil International
Marseille
Seul joueur du Standard de Liège à disposer officiellement d'un bon de sortie cet été, Milan Jovanovic ne quittera pas le champion de Belgique. "C'est certain à 99 % que je reste. Dans mon esprit, c'est même 100 %. On joue contre Saintt-Trond ce vendredi (hier, ndlr). La saison recommence. Pour moi, le mercato est fini", explique le buteur serbe dans La Dernière Heure. Un temps lié à l'Olympique de Marseille, le principal intéressé s'est inscrit en faux : "Je ne discute pas avec l'OM. Et je ne signerai jamais en Angleterre sauf dans un club du Top 4. La saga est terminée. Je ne repenserai à un transfert que si Luciano D'Onofrio (le président, ndlr) m'appelle pour évoquer le sujet."

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009

21

Jovanovic ne viendra pas

Selon le site officiel du club, l'Olympique de Marseille a trouvé un accord de principe pour le transfert de Gabriel Heinze, le défenseur du Real Madrid. "L'international argentin doit venir prochainement à Marseille pour la finalisation du contrat et passer la traditionnelle visite médicale", montant du transfert peut-on lire dans un communiqué. Le Paris Saint-Germain n'a pas été dévoilé. L'ancien joueur du Lucho Gonzalez, Moest la 10e recrue du club phocéen, après ment. rientes et Souleymane Diawara notam

Accord de principe pour Heinze

Brandao poussé vers la sortie

L'arrivée de Fernando Morientes et celle possible de Daniel Güiza ont probablement mis prématurément un terme à l'aventure marseillaise de Brandao (29 ans, 16 matches en Ligue 1 en 2008-2009, 7 buts). D'après le quotidien Le Parisien, l'OM aurait proposé son attaquant brésilien à plusieurs formations de Premier League, dont Everton. En France, l'AS Monaco et l'AS Saint-Etienne, toutes les deux en quête d'un attaquant, seraient intéressées. Didier Deschamps n'aurait pas été convaincu par les performances de Brandao lors des matchs amicaux de l'OM cet été.

Real Madrid

Bayern Munic h

Arsenal

Le Milan AC ne lâche pas Huntelaar

Victoire dans l'Audi Cup
Le Bayern Munich remporte «sa» Coupe. Après s’être défait du Milan AC en demi-finales mercredi (4-1), le club de Franck Ribéry a disposé de Manchester United jeudi soir en finale de l’Audi Cup. A égalité à l’issue du temps règlementaire, les deux équipes ont dû attendre les tirs au but pour se départager (0-0, 7 tab à 6).

Le retour de Vieira évoqué

Et si Patrick Vieira revenait à Arsenal ? A 33 ans, le capitaine des Bleus, désireux de quitter l’Inter de Milan, pourrait bien faire un comeback inattendu chez les Gunners. Selon The Sun, Arsène Wenger, qui vient de perdre Emmanuel Adebayor et Kolo Touré, est bien décidé à relancer l’ancienne idole de Highbury avec une offre équivalente à celle effectuée par Tottenham, soit un an de contrat avec de jolis bonus.

Lyo n
Depuis le début du mois de juin, le Milan AC cherche un attaquant de pointe et se casse irrémédiablement les dents sur les négociateurs adverses. Cependant, selon La Gazzetta dello Sport, après un premier échec, le club milanais serait reparti au combat pour enrôler Klaas-Jan Huntelaar, le buteur du Real Madrid. La piste Edin Dzeko (Wolfsburg), toujours prioritaire, serait envisagée sur l'été 2010, alors que l'hypothèse de voir débarquer Luis Fabiano, la pointe du FC Séville, est désormais presque nulle. Les Rossoneri espèrent convaincre les Madrilènes de prêter le Batave une saison.

France

Ribéry forfait Piquionne et Mensah vers contre les Iles la sortie L'Olympique Lyonnais ne devrait plus recruter de Féroé transferts, dixit Bernard Lalors du marché des
joueurs combe. En revanche, le conseiller du président Jean-Michel Aulas a indiqué que John Mensah (26 ans, 12 matches de Ligue 1 en 2008/2009) et Frédéric Piquionne (30 ans, 19 rencontres de championnat la saison passée, 2 buts) pourraient faire leurs valises dans les jours à venir. "Fréderic Piquionne a des contacts en Angleterre et en Espagne. Sa situation évoluer devrait dans les 2-3 prochains jours. John Mensah pourrait nous également quitter car il a besoin de temps de jeu. Il a en ligne de mire la Coupe d'Afrique des nations et la Coupe du monde… Mais vous savez, nous avons jusqu'au 31 août. On n'est pas pressés et il faut des propositions Nous concrètes. n'avons pas envie de faire n'importe quoi", a-t-il prévenu sur le site des Gones.

AS Rome
L'international italien Christian Panucci a mis fin jeudi à son aventure romaine. Depuis 2001 dans les rangs de l'AS Roma, l'ancien Monégasque s'est engagé avec le club italien de Parme pour une durée d'un an, annonce La Gazzetta Dello Sport. Quelques heures après l'arrivée sous forme de prêt de Valeri Bojinov, le club entrainé par Francesco Guidolin voit donc son secteur défensif renforcé par l'arrivée d'un joueur fort de quinze années d'expérience en Serie A.

De retour de blessure, Franck Ribéry a confié à L'Equipe qu'il ne serait pas prêt pour le match de l'équipe de France aux Iles Féroé, le 12 août prochain, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2010. "Franchement, je vais très bien. J'ai pu reprendre la course, mais je n'ai reçu le feu vert des médecins pour retrouver le groupe que pour mercredi prochain", a-t-il déclaré. "Il est évident que pour les Féroé, ça va être trop juste."

Panucci rejoint Parme

Il y a un peu plus de deux ans, en novembre 2006, une possible sélection en équipe de France avait été évoquée pour le joueur Gonzalo Higuain (21 ans), qui dispose de la double nationalité française et argentine. Il avait décliné l'invitation de Raymond Domenech qui l'avait convoqué pour un match amical contre la Grèce. Aujourd'hui, Higuain n'exclut plus de porter le maillot Bleu s'il voit que les portes de la sélection argentine restent fermées. "C'est gratifiant que Domenech s'intéresse à moi, surtout que l'équipe de France est une puissance mondiale", souligne-t-il. "Et puis, il y a Karim Benzema, un très grand joueur. Donc on ne sait jamais..."

Higuain rouvre la porte

Anglet erre

C'est une véritable légende du football anglais qui s'est éteinte. Hier, Bobby Robson a succombé des suites d'un cancer à l'âge de 76 ans. L'ancien sélectionneur anglais, entraîneur également d'Ipswich, de Fulham, de Newcastle, du PSV Eindhoven, du Sporting Lisbonne, du FC Barcelone et du FC Porto, avait fait sa dernière apQUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

Bobby Robson est mort

parition publique à Saint James'Park, l'antre des Magpies, à l'occasion du trophée portant son nom, la semaine passée. En 1990, alors à la tête de la sélection aux Trois Lions, Robson avait emmené ses troupes en demi-finale de la Coupe du monde, où il avait chuté face à l'Allemagne.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIA - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22 Le Buteur n° 937 Samedi 1

er

août 2009

LS
e-

aviez-

V

Détente
C QCM
Quel est le pays le plus peuplé en Afrique ?
a)- LʼAfrique du Sud b)- LʼEgypte c)- Le Nigeria d)- LʼEthiopie

ous ?

Pourquoi les feuilles des arbres changent-elles de couleur et tombent-elles en automne ?
n hiver, lʼeau gèle dans le sol et les arbres ne peuvent plus boire. Les feuilles consomment beaucoup dʼeau, et pour éviter de se dessécher, les arbres sʼen débarrassent avant lʼhiver. Le feuillage est essentiel au processus de photosynthèse (transformation de la lumière en énergie) et pendant lʼhiver, les arbres se maintiennent en vie grâce aux réserves quʼils ont fabriquées pendant lʼété. En automne, les éléments nutritifs contenus dans les feuilles se replient vers les branches, le tronc et les racines, et les feuilles flétrissent. Avant que les feuilles ne tombent, la photosynthèse sʼarrête et la chlorophylle est détruite. Cʼest la chlorophylle qui donne la couleur verte aux feuilles. Quand elle disparaît, le feuillage devient jaune, orange, rouge ou marron, selon les espèces et le climat.

e-mail : Réagissez à cette page par jeux-sante@lebuteur.com

Sudoku n° n S d k 645° 002 u o u
9 1 9 6 5 8 5 9 4 7 3 2 7 3 4 6 8 6 2 1 9 1 5 4 6 9 2 5 7 5 8 1 4 6 3 2 1 6

Incroyable mais vrai !
Un fumeur qui prend un paquet par jour perdra environ 2 dents tous les 10 ans.

E

L’intrus
Ferhat Abbas Hamid Bouchouk Benyoucef Benkhedda Lamine Debbaghine

M

éli Débusquez 2 stars de boxe dont les noms ont été élo mélangés…

DADFIELDHONILYTRI

E

nigme

Comment le jouer La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

Devinette
Qu'est-ce qui est au milieu dʼAlger ?

Huit cents poules pondent en moyenne huit cents œufs en huit jours. Combien d'œufs pondent quatre cents poules en quatre jours ?

D ’ o ù Ç a sort ?

De quel film célèbre cette photo est-elle extraite ?

Qui a dit ?

Charade
Mon premier est la première des voyelles. Les oiseaux logent dans mon deuxième. Mon troisième est une couleur. Mon quatrième est un cervidé. Mon tout est une célébration.

Déchiffrez
Que signifie l’abréviation suivante ?

“La laideur est certainement supérieure à la beauté, car au moins elle dure”
Serge Gainsbourg Alain

AAI AAI
Mots fléchés n° 1060
Désavent agèrent Raccourci de texte Lutteur japonais Mauvais souliers

Serge Reggiani

Serge Lama

Ce

Finesse Attaquer la base Bâton d’écolier Tirer sur l’aviron Vêtemen t de pluie

jour-là

Bon copain Arme de dorade

Evider Créature

1635 La Guadeloupe devient une colonie française. 1774 Le chimiste britannique Joseph Priestley découvre le gaz dioxygène. 1904 Le Japon déclare la guerre à la Chine à propos de la Corée. 1920 Le Mahatma Gandhi commence une campagne de désobéissance civile. 1996 L'évêque d'Oran (Algérie), Mgr Pierre Claverie, 58 ans, est tué dans sa voiture, détruite par une bombe devant la porte de l'évêché.

Désinvolture Matériau de lavage Cœur de flûte Lamentable Convient Tirage au sort Embarrassées Réussis à atteindre Possédé Vieille rage Désert de cailloux Partie de la tête Sélection Mouflets Très peu de chose Géniteur Est dans la lune Passer à côté Don de médium Me rebellai Adjectif possessif Profitables Pli de la fin Mettre en colère Acidité Greffa Filet d’eau Plutôt ruqueuse

Humour…
Une personne s'adresse à son voisin : - Vous ne trouvez pas que ma femme chante bien ? - Pardon ? - Ma femme chante bien, n'est-ce pas ? - Excusez-moi, mais je n'entends pas avec cette bonne femme qui hurle !

La photo du jour

Fakir couteaux
Tabsserait Souverain turc Courte blouse
La lettre g

Poignée Article de bazar Total Evalue Siège de cycliste Avala son biberon Mesure de scieur Vitesse de navire Se pose sur l’eau Coiffures de coqs Solide obstacle Pronom familier Propriétaires de bateaux Boîtes à cendres Monsieur à Londres Outil de soudeur Premier en compte Sinistres initiales Saoul

S oluti on des je ux…
9 2 7 1 9 6 5 3 4 6 8 8 5 9 6 2 1 4 9 1 5 4 6 9 2 5 7 5 8 1 4 6 3 7 3 2 1 6

Piège Volcan italien

Deux cents œufs. En effet , quatre cents poules pondent quatre cents œufs en huit jours. Donc quatre cents poules pondent deux cents œufs en quatre jours. Agence Algérienne d'Information

Devinette Enigme
Holyfield et Trinidad

Méli-Mélo
Le train sifflera trois fois

D’ où Ça Sort ?

Déchiffrez

Anniversaire (A, nid, vert, cerf)

Charade

Sudoku n° 645 Sudoku n ° 002
c)- Le Nigeria (137 millions dʼhabitants)

QCM
pharmaciens médecin, les autres sont des Lamine Debbaghine est

Perforée

L’ intrus
Serge Gainsbourg

Qui a dit ?

e par e-mail : Réagissez à cette pagteur.com jeux-santé@lebu

Décrassage
anté
Dohr Asr Maghreb Icha

Le Buteur n° 937 Samedi 1er août 2009
Horaires des prières

23

Le proverbe du jour
«Celui qui oublie ses racines n’atteint jamais sa destination»
Proverbe philippin

Sconseils alimentaires pour 10
bien nourrir sa peau
Une belle peau se nourrit aussi de l'intérieur. Quels sont les aliments à privilégier pour avoir une belle peau et la conserver longtemps ? Voici 10 conseils à mettre en pratique à tout âge.
1. Faites le plein de vitamines et de minéraux : mangez 5 portions de fruits et légumes par jour. Pensez aux salades composées, aux soupes, aux salades de fruits, etc. 2. Augmentez la part des fibres : mangez des céréales complètes au moins une fois par jour : pain complet tous les matins par exemple. 3. Variez vos apports en nutriments : assaisonnez vos légumes et salades d'échalotes, d'oignons frais, d'ail, de persil et de ciboulettes fraîches. 4. Pour augmenter les acides gras essentiels, arrosez vos salades d'un filet d'huile de colza ou d'olive. 5. Pour le calcium : mangez deux laitages par jour. 6. Pour éliminer certaines toxines, boostez les fibres alimentaires de certains légumes et fruits : pois chiches, poireaux, oignons, poires, kiwis, etc. 7. Consommez des protéines : mangez de la viande rouge deux ou trois fois par semaine. 8. Pour varier les protéines : découvrez les aliments à base de protéines de soja. 9. Pour augmenter les minéraux, consommez des coquillages et des crustacés. 10. Pour augmenter vos apports en oméga-3, privilégiez les poissons gras (hareng, saumon, sardine, maquereau, anchois…), frais ou surgelés, 2 ou 3 fois par semaine. En complément, pour préserver sa jeunesse, hydratez votre peau à l'aide d'une crème adaptée à votre type de peau, ne fumez pas et évitez les expositions excessives au soleil !

Prévisions météo pour Alger et ses environs

Samedi
: 13.20 : 16.43 : 19.59 : 21.30

SAMEDI
Beau temps

DIMANCHE
Beau temps

Ins

Angleterre - Peu de temps après son accouchement, une jeune mère a découvert qu'elle était allergique à son bébé après avoir développé des cloques et des éruptions cutanées. Joanne Mackie, 28 ans, ne pouvait pas bercer James, son nouveau-né, ou simplement le prendre dans ses bras à cause de la douleur que cela lui infligeait. La jeune mère devait se couvrir de vêtements en mousseline si elle voulait approcher son enfant. Après une biopsie de la peau, les médecins ont diagnostiqué une Pemphigoid Gestationis, une maladie de la peau rare causée par une réaction allergique à son bébé développée durant la grossesse. Mme Mackie a reçu un traitement à base de stéroïdes, et après un mois, les cloques ont disparu, permettant à la jeune femme de serrer son fils dans les bras sans en souffrir.

Une mère allergique à son propre bébé

O

lites

Dimanche
Fedjr : 04.12 Chourouk : 05.53

Matin : 24°C A-M : 35°C Vent : 11 km/h Direction : N

Matin : 27°C A-M : 38°C Vent : 14 km/h Direction : W

Recette
G h r i b i ya c o n s t a n t i n o i s e
Q 3 mesures de sucre Q 2 mesures de beurre (500 g) Q environ 800 g de farine(ou plus) Q 1/2 cuillère à café de levure pour gâteau 1 Faire fondre le beurre et le mettre au frigo pour enlever l'eau (l'eau restera au fond de votre casserole). Mettre le beurre et le sucre dans le mixer et battre jusqu'à ce que votre appareil blanchisse, ajouter la levure, laisser tourner 5 minutes puis saupoudrer de farine. Très important, le mélange doit rester un peu mou (plus consistant que le pain brioché), c'est le côté délicat de ce gâteau. 2 Prendre par petites quantités et faire des boudins puis couper de façon régulière. 3 Mettre dans un plateau (en espaçant les pièces) allant au four que vous préalablement chauffé à 175°C (thermostat 6). Mettre à mi-hauteur pendant 30 minutes, puis retirer et laisser refroidir avant de mettre en boîte. 4 Encore une étape très délicate et selon les fours (le mien est à ventilation) : le gâteau doit être plein à l'interieur et non vide comme la meringue. 5 C'est un gâteau que l'on peut conserver dans une boîte pendant 20 jours ou plus sans aucun problème à condition de ne pas l'emballer tout chaud. Pour finir... Servir avec du thé à la menthe ou un café.

Pakistan - Trois enfants handicapés ont été plongés dans la rivière Indus, au sud de la ville, durant l'éclipse totale du Soleil la plus longue du XXIe siècle. Ils y sont restés pendant 90 minutes alors qu'un chef spirituel récitait le Coran. Cette cérémonie avait pour but de rétablir l'état de santé des enfants handicapés. Un homme a eu grand espoir que sa fille de 4 ans, paralysée du côté gauche, trouve une amélioration de son état de santé après la cérémonie. Les habitants de la province méridionale de Sindh croient qu'une éclipse solaire offre un traitement particulier aux personnes atteintes de divers problèmes de santé. Le chef spirituel qui a récité le Coran à cette occasion a expliqué qu'Allah emmétrait des énergies dans les parties paralysées ou défaillantes des personnes souffrantes. L'éclipse a donné lieu à la manifestation de nombreuses croyances dans le monde entier.

Des enfants paralysés plongés dans l'eau pendant l'éclipse, avec l'espoir de les guérir

S

T ars

Ejaculation difficile : quelles solutions ?
G Arrêter un médicament s'il est en cause et peut être remplacé par un autre… ou bien attendre tranquillement que ce traitement soit terminé. G Chercher à se comprendre pour trouver les chemins de son plaisir et les éléments qui favorisent la montée de l'excitation, de manière à les utiliser. G Travailler sur ses fantasmes pour les activer au bon moment. G Apprendre à se laisser aller physiquement dans la confiance. G S'informer, quand on doit passer par une opération urologique, sur les conséquences, de manière à assumer les changements plus facilement. G Et ne jamais hésiter à consulter pour demander un avis spécialisé.

On ne sait plus où donner de la tête. Le père de Michael Jackson, le très puissant Joe Jackson, a partiellement confirmé que Omar Bhatti pourrait être l’enfant caché du roi de la pop, et ce, après plusieurs démentis de la famille Jackson. Celui-ci – âgé de 25 ans – a à plusieurs reprises été repéré entourant la famille Jackson. Omar Bhatti – un danseur norvégien– a même été au premier rang lors de la cérémonie d’hommage à Michael Jackson, qui avait eu lieu au Staple Center de Los Angeles le mois dernier. Et bien Omar Bhatti pourrait être l’enfant caché de Michael Jackson, a confirmé Joe Jackson, en entretien avec E! Online. ‘Je savais qu’il avait un autre fils’, dit le papa de Michael Jackson en précisant qu’ “Omar Bhatti ressemble à un Jackson, agit comme un Jackson et danse comme un Jackson.» Voilà, la rumeur court toujours…

Omar Bhatti le fils de Michael Jackson, selon Joe Jackson

La quest

Comment soulager une rage de dents
Douleur violente, soudaine, insupportable : la rage de dents fait terriblement souffrir ! Les solutions pour soulager rapidement et efficacement ces douleurs intolérables.

S’ils n’ont pas soif, c’est qu’ils sont bien hysratés

? on
FAU X !

Quand Mel Gibson va en boîte de nuit avec sa nouvelle compagne Oksana Grigorieva, il ne faut pas le déranger. Et c'est une recommandation qu'aurait dû prendre en compte un jeune journaliste de Life&Style, qui a tenté, en se faisant passer pour un fan, de photographier discrètement le couple à une soirée dans un club. Très vite repéré par la sécurité du carré VIP, il a été immédiatement interpellé mais a eu la bonne idée d'envoyer un de ses amis retenter le coup. Mal lui en a pris, Mel Gibson n'a pas vraiment apprécié cette deuxième tentative et l'a fait savoir à sa manière. Il s'est directement jeté sur le jeune homme. Mais point de coups ou autre agression physique, il lui a juste déchiré son t-shirt... Voilà une manière bien originale de faire fuir un photographe... Celui-ci n'a pas hésité à aller porter plainte.

Mel Gibson s'énerve dans une boîte de nuit

Si une carie peut sembler bénigne au premier abord, elle peut très vite faire des ravages (kyste, abcès) ! C’est ainsi "la cause la plus fréquente de la rage de dents", explique le Dr Christian Decloquement, chirurgien dentiste. En fait, au fil du temps, cette maladie entraîne la destruction de l’émail (pas de douleur), puis de la dentine (hypersensibilité au chaud, au froid ou au sucré) et enfin du cément (substance osseuse) de la dent. Résultat : la dent n’est plus protégée, les bactéries l’envahissent et attaquent la pulpe (cavité centrale). Ce qu’il faut faire contre les caries : Se brosser les dents après chaque repas, utiliser des dentifrices à base de fluor, consulter au moins une fois par an un dentiste…

Surveiller les caries !

Ne ws

S

an té

Le parfum du citron permet de lutter contre le stress

La soif est un mauvais indicateur de l’hydratation : elle n’intervient que lorsque l’organisme a perdu 1 à 2% de son eau. De plus, elle disparaît dès que nous commençons à boire, alors que nous n’avons pas compensé la totalité de notre déficit en eau. La bonne stratégie ? Munir nos enfants de bouteilles d’eau individuelles à emporter partout : à l’école, au judo, au piano… Ainsi, ils ne seront pas dépendants des adultes qui voudront bien penser à leur proposer à boire !

Japon - Une étude a permis de démontrer les vertus thérapeutiques du citron. En effet, si on sait que son odeur est apaisante, des scientifiques ont prouvé son action anti-stress. Lorsqu'une personne est stressée, son taux de globules blancs augmente. Ces changements sont à l'origine de dépressions ou de troubles du sommeil et empiètent rapidement sur le quotidien de l'homme. Dans certains cas extrêmes, la pression peut être telle sur le muscle cardiaque qu'elle conduit à des accidents cardio-vasculaires parfois fatals. C'est en étudiant les effets du citron sur des rats que l'équipe du Pr Akio Nakamura a mis en avant ses vertus anti-stress. En effet, elle a remarqué que l'inhalation de linalool, présent dans cet agrume, permet au système immunitaire de retrouver une activité normale et donc de limiter l'explosion du nombre de globules blancs. Par ailleurs, il limite l'action de 109 gènes connus pour intervenir dans le stress d'un individu. S'il est de notoriété publique que les arômes des plantes sont bénéfiques pour le corps humain, c'est la première fois qu'une telle propriété est démontrée scientifiquement. Les résultats publiés dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry évoquent également les vertus thérapeutiques d'autres végétaux, notamment la mangue et la lavande. Ils rappellent que les hommes ont toujours utilisé des parfums naturels pour apaiser leurs humeurs.

A

stuce du jour

A tt é nu e r le s d é ma ng e a is on s dues aux p i q û re s d ’ in se c te s
Pour arrêter les démangeaisons dues aux piqûres de moustiques, il faut tout simplement masser le bouton pendant quelques secondes avec du savon mouillé. En deux minutes, la démangeaison disparaît.

Le

L’obésité coûte 147 milliards de dollars par an aux Américains
Les maladies associées à l'obésité représentent près de 10% de l'ensemble des dépenses de santé aux Etats-Unis, soit environ 147 milliards de dollars (103 milliards d'euros) par an, disent des chercheurs américains. Selon leurs calculs, le montant des dépenses de santé annuelles d'un obèse est 40% plus important que celui d'une personne de corpulence normale, ce qui correspond à un coût supplémentaire de 1.429 dollars (1 000 euros) chaque année. Un montant à mettre en regard du fait que 26% des Américains sont obèses, avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30.

Samedi 1er août

C

hiffre du jour

147
11h00 : Attention à la marche ! 11h55 : Ma maison pour l'avenir 12h00 : Journal 12h50 : Ma maison pour l'avenir 12h55 : Les feux de l'amour 13h55 : Le parfait amour 15h35 : Las Vegas 16h25 : New York police judiciaire 17h15 : Secret Story 18h05 : Le juste prix 19h00 : Journal 19h45 : Les experts : Manhattan 21h15 : Secret Story 11h00 : Tout le monde veut prendre sa place 12h00 : Journal 12h45 : Consomag 12h50 : Faits divers, 15h15 : Quai n°1 16h55 : Point route 17h00 : Natation 19h00 : Journal 19h35 : Un soir à Ramatuelle 22h30 : Parle-moi d'amour 22h00 : La boîte à musique de JeanFrançois Zygel 10h20 : Docteur Quinn, femme médecin 11h20 : C'est positif () 12h10 : C'est positif () 12h35 : La bête () 16h50 : Un dîner presque parfait () 17h50 : 100% Mag 18h45 : Six' 19h00 : Malcolm 19h40 : Total Wipeout, ça va déraper ! 21h10 : Numb3rs 15h30 : Questions pour un champion 16h00 : J'ai vu changer la Terre 17h00 : TV5MONDE, le journal 17h20 : L'invité TV5MONDE 17h30 : Rêves d'hôtels 18h05 : Tout le monde veut prendre sa place 19h00 : Journal (TSR)Culture 19h30 : Journal (France 2)Culture 20h00 : Panique dans l'oreillette 21h50 : Courts séjours

SI CE JOUR EST VOTRE ANNIVERSAIRE L'année promet d'être agréable : des succès dans vos entreprises, des réussites pour vos proches, un dynamisme qui ne faiblira pas. Sentimentalement, vous risquez quelques déceptions sans doute par trop de romantisme. LES ENFANTS NES CE JOUR Ils se voudront toujours de nulle part, citoyens du monde, curieux et tolérants, mais aussi égocentriques et jouisseurs, bohèmes, peu dévoués aux autres et non engagés. Leurs amours devront s'accommoder de ce besoin d'ailleurs et de liberté.

Le Buteur n° 937 Samedi 1 er Août 2009

Dahmane
et le FC Bruges gagnent difficilement en Europa Cup

La presse galicienne défend Ghilas
Plusieurs journaux de la Galicie, la province à laquelle appartient le Celta Vigo, club de lʼattaquant algérien Kamel Ghilas, ont défendu le joueur algérien après quʼil eut été recalé par Blackburn. Selon eux, le refus du club anglais de recruter Ghilas ne serait quʼune ruse afin de pousser le club espagnol à diminuer de ses prétentions financières, de manière à ramener le montant du transfert à moins de 2 millions dʼeuros, alors que le montant initial était de 2,2 millions. La ruse nʼa pas pris, selon le plus grand journal local, La Voz de Galicia, qui a rapporté que le joueur et le dirigeant de Celta Vigo qui lʼaccompagnaient ont flairé le coup fourré et ont aussitôt quitté Blackburn. Pour bien démontrer quʼil ne souffre nullement de problèmes physiques, lʼattaquant international a pris part jeudi à lʼintégralité dʼun match amical contre une équipe portugaise.

Tenerife insiste, Bolton, Portsmouth et Wigan sur les rangs
Le club espagnol de Tenerife, qui est revenu dans la Liga au terme de la précédente saison, insiste toujours pour avoir Kamel Ghilas. Cʼest la formation qui semble la plus motivée pour bénéficier des services de lʼinternational algérien. Par ailleurs, les clubs anglais Bolton, Portsmouth et Wigan se mettent également sur les rangs en vue de lʼenrôler au sein de leurs effectifs.

LE REGARD LE REGARD LE REGARD LE REGARD LE REGARD LE REGARD

de

Hafid

Derradji

Etre ou ne pas être professionnel…
Il n’y a pas de juste milieu entre le professionnalisme et l’égarement, encore moins entre être et ne pas être dans le monde du football. Il serait impardonnable qu’on ne sache pas fructifier l’espoir de renouveau qu’a suscité l’EN avec ses excellents résultats. Il est un devoir pour nous tous aujourd’hui de s’accrocher à ce wagon de l’espoir pour commencer à étudier les solutions idoines pour se sortir de manière intelligente de cette longue crise. Surtout que le rythme sur lequel se gèrent certains clubs de notre championnat est lent, épuisant et risque à la longue de tout faire capoter, comme d’habitude. Les récents ajustements introduits par la FAF s’exposent au pire en cas de leur non-application et pour sûr qu’elles auront des répercussions néfastes sur les autres aménagements que les responsables de la FAF envisagent d’effectuer dans les semaines à venir pour remettre notre football dans des normes internationales modernes à même de permettre à nos jeunes d’évoluer dans un milieu sain et prospère. Ceux qui sont pour ces changements ne se manifestent pas et ceux qui s’y opposent n’ont pas le courage de crier leur mécontentement. Alors qu’au même moment, les nombreux bénéficiaires silencieux ne trouvent pas de support médiatique pour exprimer leur joie. Cette frange de silencieux, on la retrouve parmi tous les jeunes qui vont bénéficier des lois concernant le nombre restreint de joueurs étrangers, de même ceux qui seront mis dans le bain obligatoirement à chaque rencontre parmi les juniors, mais aussi ceux qui seront puisés dans cette même catégorie à la faveur du nombre de licenciés, limité à 25. Concernant les joueurs de plus de 32 ans, sacrifiés dans l’Inter-Régions, et ceux de 30 ans pour les paliers du dessous, même si cela a fait beaucoup de mécontents pour l’instant, ceux qui, parmi les plus jeunes, se verront offrir la chance de montrer leur talent et prouver sur toute une saison de quoi ils sont capables, seront largement majoritaires. C’est eux l’avenir des clubs et les recruteurs n’en seront que ravis de découvrir leurs talents. Même si dans cette division, un soupçon d’expérience dans chaque effectif ne sera pas de trop. Ceci, non pas pour que ces anciens gagnent un peu d’argent, mais plutôt pour que leur expérience puisse aider les jeunes bourgeons à éclore. Le problème n’est pas dans les lois, parce que ce ne sont que des idées susceptibles d’être améliorées ou carrément changées. Mais le mal est en nous-mêmes, parce que nous nous sommes habitués à la culture de la protestation, et le refus des changements, sans apporter d’idées meilleures que celles qu’on dénigre aveuglément. Beaucoup de gens ignorent les lois qui peuvent servir leurs propres intérêts. Par exemple, que ce soit les clubs ou les joueurs : saventils que les lois de la FIFA permettent à un footballeur qui n’a pas joué plus de 30% des matches de championnat de rompre son contrat afin de changer de club à l’exercice suivant ? On appelle cela rupture de contrat pour «juste cause sportive» et ce droit est totalement ignoré tant par les joueurs que par les clubs qui les emploient. Que deviendraient donc ces clubs si jamais la FAF venait à autoriser une liste supérieure à 25 joueurs dans chaque équipe, en sachant que tout joueur utilisé à moins de 30% sera libre comme le vent à la fin de la saison ? Les statistiques affolantes détenues par la FAF annoncent qu’une moyenne dérisoire de 17 joueurs par club a été utilisée la saison précédente. Et certains osent encore demander un nombre supérieur. Affligeant en effet. hafiderradji@yahoo.fr

Le FC Bruges a joué le match aller du tour préliminaire de la Europa Cup, la nouvelle version de la Coupe de lʼUEFA. Le club de Mohamed Dahmane a battu difficilement les Finlandais du FC Lahety 3-2. Lʼincorporation de lʼattaquant algérien durant le dernier quart dʼheure aura été décisive puisque son équipe inscrira le but victorieux à la dernière minute du match. La manche retour aura lieu jeudi prochain.

Les premie eront le vendredi de la Super D2 se jou idi, alors que ceux 10/09/2009 en après-m nocturne en raien de lʼélite se joueront focante, apprendson de la chaleur suf si les rès de la LNF. Comme on aup t pas des hujoueurs de la D2 ne son ables de déit cap mains et quʼon les cro is dʼaoût algérien. Il fier la chaleur du mo e jouer des renest inadmissible de fair que soit la dide football, quelle contres aussi chaudes. Les vision, à des heures précisions de la amateurs attendent des de la Ligue. part des responsables

Super D2 ? oursSoussD2championnat matche du

Mido retourne au Zamalek
Lʼattaquant égyptien Ahmed Hossam dit Mido va évoluer cette saison au Zamalek sous forme de prêt. Cʼest ce quʼa annoncé le club cairote sur son site officiel. Ainsi, lʼaventure professionnelle en Europe prend fin pour le capricieux Mido qui appartient toujours à Middlesbrough, mais qui refuse de jouer dans ce club qui a rétrogradé en Championship (deuxième division anglaise). Une clause de lʼaccord conclu entre le Zamalek et le club anglais stipule que Mido peut être racheté définitivement dans un an moyennant le paiement dʼun million de livres sterling. Il est à préciser que Mido a été formé au Zamalek quʼil a quitté à 17 ans pour aller jouer en Europe.

Alors que le nombre de licences accordé à chaque club de la Division 1 est de 25, ce nombre va être porté à 26. La décision est prise et sera entérinée cette semaine. Ainsi, chaque club pourrait faire bénéficier un de ses jeunes joueurs dʼune liLa disposition de la Ligue nationale de Le milieu de terrain de Sochaux, cence officielle. football de faire jouer, en ouverture des Ryad Boudebouz, tenait beaucoup à parmatches seniors du championnat de la Division ticiper au Championnat d’Europe U19 en 1, les juniors des deux clubs concernés allait Ukraine, comme il nous l’avait déclaré dans constituer la grande nouveauté de la saison qui s’anune interview publiée au mois d’avril dernier. Il y a nonce. Or, cette option sera vraisemblablement annulée. participé effectivement, mais il a terminé le tournoi par une Selon des sources très fiables, la bureau de la LNF a jugé surestimé double déception. Non seulement la sélection de France a été la faisabilité de l’opération et a été rattrapé par la réalité du terrain. éliminée en demi-finale par l’Angleterre 3-1 après prolongaEn effet, il a été constaté que des clubs de l’élite ont des équipes juniors de très faible niveau qui évoluent dans les divisions infétions à Donetsk, mais le joueur d’origine algérienne a été exrieures pour certaines d’entre elles. Par ailleurs, l’état des terrains pulsé à la 119’. Il termine son été sur un double échec. rendrait impossible, par temps d’intempéries, de faire jouer deux matches de suite.

Boudebouz expulsé et éliminé avec la France U19

La Ligue va accepter une 26e licence par club

Vers l’annulation des matches des juniors en ouverture des seniors

The Mirror déconseille Zaki à Porsmouth
Le quotidien anglais The Mirror nʼa pas été tendre avec lʼinternational égyptien Amr Zaki en allant même jusquʼà déconseiller aux dirigeants de Porsmouth de faire signer lʼattaquent égyptien chez eux. «Heʼs a bad boy ! », a écrit le journal. Pour les non anglophones, entendre «cʼest un mauvais garçon», un type à problèmes en quelque sorte quʼil vaut mieux éviter. Le journal sʼest basé sur les soucis quʼa eus le coach de Zaki avec lui à Wigan et ne sʼest pas gêné de le faire rappeler à celui de Porsmouth afin de le pousser à éloigner lʼidée de faire signer lʼattaquent égyptien. Cʼest dire que Zaki sʼest fait une image sympa en Angleterre lʼespace dʼune courte saison.

Renard rôde en Europe à la recherche de joueurs prosnneur de

27 Rwandais sélectionnés en vue du 12 août contre la Tanzanie
Le sélectionneur du Rwanda a retenu une liste de 27 joueurs en vue du match amical du 12 août contre la Tanzanie prévu à Kigali. Tukac a opté pour un programme de trois matchs amicaux avant le rendez-vous décisif contre l’Egypte. En plus de la Tanzanie, les Rwandais disputeront un second match contre le Congo, puis un troisième dont l’adversaire reste à déterminer. Les Rwandais ont promis de se relancer dans la course vers l’Afrique du Sud, en battant d’abord l’Egypte à Kigali. De bon augure pour les Verts…

Hervé Renard, le sélectio ent une la Zambie, effectue actuellem péens euro tournée dans certains pays du niveau ise pour avoir une idée préc s évode certains joueurs zambien suset en Finlande, luant en Suède effectif. ceptibles de renforcer son déplacé L’entraîneur français s’est s’il pourra dans ces pays afin de voir en vue du compter sur leurs services re le cont match amical du 12 août onien. Ghana dans un stade lond que Renard Toutefois, il n’est pas dit pour le les convoquera à coup sûr 5 septembre match contre l’Algérie, le à Alger.