Résolutions du plancher sur les politiques

Congrès 2013 du Parti conservateur du Canada

Avril 2013

1

Au nom du Parti conservateur et de ses membres, nous tenons à remercier sincèrement tous les membres du Comité national des politiques pour leur travail assidu. Président du CNP Territoires Colombie-Britannique Colombie-Britannique Alberta Alberta Saskatchewan Manitoba Ontario Ontario Ontario Ontario Québec Québec Québec Terre-Neuve-et-Labrador Nouveau-Brunswick Nouvelle-Écosse Île-du-Prince-Édouard Menno Froese Edward Atkinson Scott Lamb Donald Leben Linda Lo Richard N. Billington Wolfgang Langenbacher Wayne Benson William (Bill) Lundy Jim Karahalios Philip O’Dell Lisa Lumley Axel Rioux Yannis Harrouche Jocelyn Allard Morley Whitt Doug Williams Robert Batherson Merlin Cormier

Le CNP a sollicité l’avis des ACÉ sur les résolutions politiques potentielles dans le cadre d’un processus juste et ouvert. Cela a commencé par une interface avec les ACÉ et des forums politiques régionaux, dans le cadre d’un processus national ouvert, en tout temps redevable aux membres du Parti conservateur du Canada. Au total, 274 résolutions politiques ont été soumises, dont 199 étaient uniques. Le CNP a ensuite classé ces propositions de façon électronique, selon les critères de la Boîte à outils du Comité national des politiques. Puis, le CNP s’est réuni pour débattre et confirmer le classement comme il est présenté ici. Le classement final a été déterminé par une série de votes ouverts tenus par le CNP. Les résolutions politiques ont été classées en trois catégories : 1- Tissu social du Canada 2- Rôle du gouvernement, imposition et crime 3- Développement économique Nous n’aurons pas suffisamment de temps pour débattre des 199 résolutions politiques, mais l’Exécutif national s’est assuré que les résolutions bénéficiant d’un soutien maximal seront débattues aux ateliers.

2

Règles régissant le débat Les Règles de procédure régissant le débat sur les modifications et les résolutions politiques et constitutionnelles au Congrès figurent sur le site Web du Parti conservateur du Canada. Voici un résumé à des fins de référence rapide. Ateliers Les résolutions politiques à débattre sont classées en trois catégories, selon le sujet traité. Les ateliers sont animés par un modérateur. Seuls les délégués peuvent prendre la parole et voter. À la discrétion du modérateur, selon les contraintes de temps, les résolutions politiques sont débattues comme suit : o 1 minute de présentation (ACÉ responsable) o 1 minute pour les commentaires du caucus au besoin o 1 orateur additionnel pour (1 minute – ordre déterminé par le modérateur) o 2 orateurs contre (1 minute – ordre déterminé par le modérateur) o 30 secondes pour la réfutation (ACÉ responsable) Le modérateur demande un vote et les voix sont dénombrées. Un maximum de dix (10) résolutions politiques par atelier recevant le vote affirmatif d’une majorité de délégués votants figureront à l’ordre du jour de la Plénière. Si plus de dix (10) résolutions politiques reçoivent le vote affirmatif d’une majorité de délégués votants, la priorité sera accordée aux résolutions recevant un soutien de 80 % et les autres seront classées en fonction du nombre de voix absolu le plus élevé. Plénière Si deux délégués ou plus demandent un débat à la Plénière, le président procède immédiatement au vote. C’est uniquement, de l’avis du président, quand le vote indique qu’une majorité claire de délégués veut un débat qu’un débat limité est permis, comme suit : o 30 secondes de présentation

3

o 30 secondes pour les commentaires du caucus au besoin o 1 orateur additionnel pour (30 secondes – ordre déterminé par le modérateur) o 2 orateurs contre (30 secondes – ordre déterminé par le modérateur) o 1 orateur additionnel – réfutation par l’ACÉ responsable (30 secondes – ordre déterminé par le modérateur) Seuls les délégués peuvent prendre la parole et voter Comme le prévoit la Constitution, une résolution modifiant la Constitution ou l’Énoncé de politique peut être acceptée uniquement avec une majorité des voix des délégués votants et une majorité des voix des délégués dans une majorité des provinces. Les territoires constituent une province.

4

MODIFICATION POLITIQUE – FORMAT - Modification

Catégorie

Numéro de la résolution

Langue

Tissu social du Canada – 1-01-046 – FR ACÉ – Crowfoot ACÉ(s) Section K – 66 – Politique sociale (MODIFICATION)

Section

Nature du changement

Libellé modifié : Texte existant

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris ni si ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non provident, sunt in culpa qui official deserunt mollit anim id est laborum.

Texte modifié (ajout)

Texte modifié (suppression)

5

MODIFICATION POLITIQUE – FORMAT - Nouveau

Catégorie

Numéro de la résolution

Langue

Développement économique – 3-02-200 – FR ACÉ – Crowfoot Section V – Politique sociale (NOUVEAU) ACÉ(s)

Section

Nature du changement

Numéro de section proposé Titre proposé 128. Devitantes Errata Texte de la résolution

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris ni si ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non provident, sunt in culpa qui official deserunt mollit anim id est laborum.

6

Tissu social du Canada
Congrès 2013 du Parti conservateur du Canada

7

Tissu social du Canada – 1-01-134 - FR ACÉ – Essex Section J – Isotopes médicaux (NOUVEAU) 63. Isotopes médicaux Le Parti conservateur soutient la production canadienne d’isotopes médicaux.

8

Tissu social du Canada – 1-02-250 - FR ACÉ – Calgary Nord-Est Section T – 118 – Reconnaissance des titres de compétences étrangers (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur croit qu’il faut offrir aux nouveaux immigrants et aux Canadiens ayant des titres de compétences étrangers les meilleures chances d’utiliser leur éducation et leur expérience ici au Canada. Nous considérons que c’est une question d’équité pour ces gens les nouveaux arrivants et leur famille, ainsi qu’un moyen d’assurer que le Canada bénéficie pleinement de l’immigration des titres de compétences étrangers. i) Nous soutenons la collaboration avec les provinces afin d’élaborer, en consultation avec des associations professionnelles et commerciales canadiennes, un processus permettant d’évaluer les normes des pays d’origine afin d’établir un système pratique pour l’évaluation et la reconnaissance des titres de compétences et de l’expérience. ii) Nous soutenons la collaboration avec les provinces pour : a) assurer que les examens d’équivalence sont équitables et reflètent avec exactitude le niveau de compréhension attendu des individus formés au Canada ; b) élaborer, en consultation avec des associations professionnelles et commerciales canadiennes, des critères pour l’obtention d’un statut professionnel é quivalent au Canada, et des programmes de transition et de liaison pour faciliter l’intégration des personnes possédant des titres de compétences étrangers immigrants au milieu de travail du Canada ; et c) collaborer avec des organismes professionnels reconnus afin de qualifier au préalable les personnes ayant reçu une formation à l’étranger pour certaines professions dans le cadre du processus d’immigration. iii) Nous soutenons que le processus afférent aux titres de compétences doit être divulgué aux demandeurs par le personnel de l’immigration travaillant à l’étranger et sur le site Web Le travail au Canada de Citoyenneté et Immigration Canada. iv) Nous soutenons que les étudiants étrangers diplômés de collèges et d’universités canadiens reconnus doivent être encouragés à demeurer et à travailler au Canada. v) Nous soutenons l’élaboration d’un meilleur système pour identifier les besoins du professions sur le marché du travail canadien souffrant de pénuries de maind’œuvre et d’un système de pointage d’immigration plus souple afin d’assurer que ces besoins peuvent être satisfaits.

9

Tissu social du Canada – 1-03-222 - FR ACÉ – Nouveau-Brunswick Sud-Ouest Section R – 108 – Principes agricoles (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur considère l’industrie agricole comme un secteur économique stratégique du Canada. Nous reconnaissons que des régions et des secteurs industriels ont certains avantages concurrentiels en matière de production agricole. L’élaboration et le soutien continu de la politique nationale sur l’agriculture vont continuer à refléter notre conviction qu’il n’existe pas de solution unique. La politique agricole doit être élaborée uniquement en consultation avec les producteurs agricoles. Les agriculteurs d’aujourd’hui sont des exploitants d’entreprise, et l’imposition d’une politique pouvant avoir des effets indésirables sur cette communauté de gens d’affaires aurait des conséquences négatives et serait contraire aux principes du Parti conservateur. L’équilibre entre la responsabilité financière et des programmes de soutien efficaces est une priorité première pour ce Parti. i) Alimentation. L’alimentation est l’une des premières nécessités de la vie, et nous croyons que le gouvernement doit assurer que l’approvisionnement en aliments au Canada est salubre, sécuritaire et durable. Nous devrions chercher à être parmi les meilleurs du monde en ce qui a trait à la sécurité de l’approvisionnement. Nous encourageons des mesures pour assurer l’étiquetage exact des ingrédients et du ou des pays d’origine, et une vérification de sécurité plus stricte des produits alimentaires importés. i) Alimentation. L’alimentation est l’une des premières nécessités de la vie, et nous croyons que le gouvernement doit assurer que l’approvisionnement en aliments au Canada est salubre, sécuritaire et durable. Nous devons chercher à être les meilleurs du monde en ce qui a trait à la sécurité de l’approvisionnement. Nous allons encourager des mesures pour assurer l’étiquetage exact des ingrédients et du ou des pays d’origine, et une vérification de sécurité plus stricte des produits alimentaires importés. ii) Exportation et diversification. Dans le but d’assurer la sécurité de l’approvisionnement en aliments au Canada, nous sommes en faveur de l’autosuffisance de la production alimentaire nationale, ce qui comprend une plus grande diversification des types d’aliments et de produits agricoles. Nous encourageons le gouvernement à chercher à améliorer les possibilités d’exportation de tous les produits agricoles, en insistant sur les marchés de produits transformés et finis. Dans le cadre de la diversification, la valeur ajoutée et la fabrication créeront de nouveaux emplois dans les communautés respectives et au Canada. iii) Durabilité. Si nous voulons assurer la durabilité à long terme de l’approvisionnement en aliments au Canada, la production agricole doit être durable à la fois sur les plans
10

économique et environnemental. Nous croyons que l’utilisation responsable des terres et un bon rendement sur la production alimentaire vont de pair. Pour atténuer les conséquences négatives de situations imprévues, nous allons continuer à offrir aux producteurs des outils économiques novateurs comme des comptes de stabilisation pour leur permettre de réagir aux fluctuations du marché et de gérer les risques posés par les conditions météorologiques et la maladie. iv) Économie rurale. Alors que la base agricole de l’économie rurale s’érode, l’infrastructure suit la même voie dans les petites communautés. Pour préserver le tissu social du Canada rural, nous encourageons le gouvernement à faire la promotion de la diversité et du développement responsable dans les petites villes et les villages en encourageant l’innovation dans le démarrage de petites entreprises permettant de garder ces communautés en vie.

11

Tissu social du Canada – 1-04-210 - FR ACÉ – Hamilton-Centre/Toronto-Centre Section N – 100 – Connexion Internet (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur reconnaît l’importance vitale de la connexion Internet pour la pleine participation des Canadiens à la communauté économique, sociale et culturelle mondiale. Le gouvernement devrait créer un environnement qui encourage le secteur privé à investir pour étendre l’infrastructure à large bande, surtout dans les milieux ruraux et éloignés du Canada. Le Parti conservateur du Canada va protéger la vie privée et le juste accès de tous les Canadiens dans l’ensemble de ses lois et politiques. Le Parti conservateur du Canada s’oppose à la censure en ligne et à la réglementation du contenu dans les limites permises par le Code criminel.

12

Tissu social du Canada – 1-05-254 - FR ACÉ – Ottawa-Centre Section U- 121 – Principes sur les affaires étrangères (MODIFICATION MINEURE) Libellé modifié : Le Parti conservateur est en faveur d’une politique étrangère qui protège la souveraineté et l’indépendance du Canada, défend nos intérêts nationaux (politiques, économiques et stratégiques), contribue à la défense et à la sécurité collectives, soutient les principes démocratiques et les droits de la personne, et aide le développement international. i) Nous croyons que le gouvernement devrait reconnaître l’importance d’une dimension éthique en matière de politique étrangère et défendre les valeurs massivement soutenues par les Canadiens. ii) Nous croyons que les relations internationales du Canada et les politiques commerciales et sur l’aide étrangère devraient défendre les intérêts économiques du pays, tout en respectant les droits de la personne, la démocratie et la liberté individuelle. iii) Nous croyons que le gouvernement devrait intégrer notre politique étrangère aux politiques en matière de commerce et de défense nationale. iv) Nous croyons que le gouvernement devrait prendre des mesures décisives pour lutter contre le trafic de personnes et jouer un rôle de premier plan dans le développement d’accords et de protocoles internationaux contre le trafic de personnes.

13

Tissu social du Canada – 1-06-015 - FR ACÉ – Ottawa-Centre Section C – Droits des travailleurs (NOUVEAU) 14. Droits des travailleurs Le Parti conservateur du Canada : i) Soutient le droit des travailleurs de s’organiser de façon démocratique, de négocier des conventions collectives et de pacifiquement retirer et refuser des services tout en : a) respectant la loi, b) respectant le droit des autres travailleurs, sans pénalité, de ne pas participer s’ils le souhaitent, et c) respectant la propriété privée ; ii) Croit que le gouvernement devrait collaborer avec les syndicats et les employeurs dans les domaines de compétences fédérales afin de développer des mécanismes de règlements des conflits et d’encourager leur utilisation dans le but d’éviter ou de minimiser l’interruption des services aux Canadiens ; iii) Soutient le droit des travailleurs syndiqués de tenir un vote secret en cas de grève ou à toute élection syndicale ; iv) Soutient l’exigence selon laquelle les syndicats sont sujets à des rapports financiers annuels exhaustifs et transparents tant qu’ils ont le statut d’organisations sans but lucratif et reçoivent un soutien public par la déduction fiscale de cotisations syndicales ; v) Croit que le gouvernement fédéral doit assurer que les membres de syndicats sous juridiction fédérale contrôlent l’utilisation des fonds recueillis sous la forme de cotisations obligatoires. Le gouvernement fédéral devrait légiférer sur les points suivants : a) Les syndicats de la fonction publique fédérale et les syndicats des industries réglementées par le fédéral doivent préciser en détail à leurs membres, tous les ans, la part du budget allouée à des dons politiques, à des dons à des organisations médiatiques, et à du militantisme et des campagnes politiques ; b) Les syndicats de la fonction publique fédérale et les syndicats des industries réglementées par le fédéral doivent permettre aux membres de refuser de verser la part de leurs cotisations servant les activités susmentionnées.

14

Tissu social du Canada – 1-07-106 - FR ACÉ – Calgary-Centre-Nord Section I – 45 – Principes environnementaux (MODIFICATION) Libellé modifié : Dans le but d’avoir une économie forte et d’assurer la santé de ses citoyens, le Canada doit avoir des politiques environnementales solides, coordonnées et réalistes. Le Parti conservateur croit que l’exploration, l’exploitation, la conservation et le renouvellement responsables de notre environnement sont essentiels à notre bien-être soutenu en tant que pays et individus. i) Nous croyons que le gouvernement a la responsabilité d’assurer l’équilibre entre les valeurs parfois concurrentes que sont la protection de l’environnement et la création d’emplois. ii) Nous croyons que l’ensemble des initiatives environnementales et énergétiques devraient faire l’objet d’un examen. iii) Nous croyons qu’un système de réduction des émissions international efficace face aux changements climatiques doit être vraiment mondial et prévoir des objectifs exécutoires pour tous les émetteurs mondiaux majeurs, ce qui comprend la Chine et les États-Unis. iv) Nous croyons que le Canada devrait créer un programme visant à sensibiliser la population aux avantages économiques présentés par des solutions environnementales qui minimisent le gaspillage des ressources. v) Nous croyons que le Canada devrait établir un programme de crédits d’impôt afin de promouvoir des solutions écologiques dans les domaines du transport et de l’innovation entrepreneuriale, par exemple. vi) Nous croyons que les gouvernements fédéral et territoriaux devraient faire des investissements conjoints afin d’étudier l’adaptation aux changements climatiques dans le Nord et d’y donner suite. vii) Nous croyons que le gouvernement, dans ses champs de compétences et en collaboration avec les provinces et territoires, doit continuer à traiter en priorité une stratégie de conservation nationale efficace, fondée sur des données scientifiques et respectant des normes supérieures, fournissant les habitats contigus nécessaires aux espèces et protégeant les bassins hydrographiques dans toutes les régions du pays.

15

Tissu social du Canada – 1-08-255 - FR ACÉ – Brossard - La Prairie Section U – Droits de la personne à l’étranger (NOUVEAU) 125. Droits de la personne à l’étranger Le Parti conservateur du Canada croit que le Canada doit continuer à défendre les pays démocratiques du Moyen-Orient et le droit d’Israël d’exister.

16

Tissu social du Canada – 1-09-194 - FR ACÉ – Kildonan-St Paul Section M – 97 – Exploitation sexuelle au Canada (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur rejette la normalisation de la prostitution et déclare que les êtres humains ne sont pas des objets que l’on peut asservir, acheter et vendre ; et ii) Le Parti conservateur va élaborer une stratégie globale visant à aborder et à empêcher la légalisation de la tenue de maisons de débauche, de l’usufru it de la prostitution et de communications aux fins de prostitution. i) Le Parti conservateur rejette le concept de la légalisation de l’achat du sexe ; ii) Le Parti conservateur déclare que les êtres humaines ne peuvent pas être asservis, achetés ou vendus ; et iii) Le Parti conservateur va élaborer un plan propre au Canada pour cibler ceux qui achètent du sexe et les marchés de traite de personnes en criminalisant l’achat du sexe et les actions de toute tierce partie tentant de tirer profit de l’achat du sexe.

17

Tissu social du Canada – 1-10-133 - FR ACÉ – Burlington Section J – Santé mentale (NOUVEAU) 63. Santé mentale Continuer à appuyer le développement d’une stratégie nationale visant à identifier, traiter et soutenir ceux qui ont une maladie mentale, à l’intérieur et hors des installations correctionnelles. Pour les protéger. Pour protéger la société.

18

Tissu social du Canada – 1-11-099 - FR ACÉ – Red Deer Section H – 42 – Principes sur les transports (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur est en faveur d’un système de transports moderne et efficace faisant partie intégrante du bien-être de l’économie canadienne et étant essentiel à la compétitivité du Canada sur les marchés continentaux et mondiaux. i) Nous sommes en faveur d’investissements publics-privés dans les infrastructures dans le cadre d’une approche globale visant à améliorer et à maintenir un système de transports de classe mondiale. ii) Nous croyons que l’accessibilité aux futures infrastructures de transport pour les personnes handicapées est une priorité fondamentale dans toutes les installations de transport futures, publiques ou privées. iii) Nous sommes en faveur de la réduction ou de l’élimination des droits, redevances, taxes et loyers, cachés ou non, associés au système de transports national canadien. iv) Nous croyons qu’une des importantes responsabilités continues du gouvernement est d’améliorer le passage et de réduire la congestion à la frontière. Nous reconnaissons également la nécessité d’améliorer la sécurité et les relations avec les États-Unis et recommandons que la faisabilité d’un périmètre nord-américain soit étudiée. v) Nous croyons que le gouvernement devrait assumer la responsabilité des frais légitimes liés aux douanes et à l’immigration à tous les points d’entrée au Canada. vi) Nous croyons que le gouvernement devrait améliorer le passage et réduire la congestion à la frontière, assurant ainsi la livraison opportune des produits. vii) Nous croyons que le gouvernement devrait améliorer la sécurité du système de transports du Canada, ce qui comprend les ports et les installations maritimes. viii) Le Parti conservateur croit qu’un réseau de transport de qualité, moderne et efficient est nécessaire pour permettre au Canada et aux Canadiens de rester productifs et concurrentiels. Le Parti conservateur va élaborer une Stratégie nationale sur les transports axée sur des améliorations clés au réseau de transport, en se concentrant principalement sur les projets bénéficiant à la mobilité interprovinciale des gens et des biens et soutenant le développement économique. Ces projets devraient être réalisés selon les objectifs financiers globaux de notre Parti et les avantages économiques nets de tous les Canadiens.

19

Tissu social du Canada – 1-12-161 - FR ACÉ – Etobicoke - Lakeshore Section K – Appels téléphoniques harassants (NOUVEAU) 75. Appels téléphoniques harassants Modifier l’article 372 (3) du Code criminel pour y inclure les communications numériques (par exemple les messages textes).

20

Tissu social du Canada – 1-13-152 - FR ACÉ – Souris - Moose Mountain Section K – Organisations confessionnelles (NOUVEAU) 75. Organisations confessionnelles Le Parti conservateur soutient le droit des organisations confessionnelles de refuser l’utilisation de leurs installations par des individus ou des groupes ayant des opinions contraires aux croyances ou aux normes de l’organisation sans crainte de sanctions ou de harcèlement, et que la discrimination en fonction des croyances de l’organis ation doit être exclue de la définition de discrimination interdite en vertu des droits de la personne.

21

Tissu social du Canada – 1-14-115 - FR ACÉ – Edmonton - St. Albert Section J – 55 – Vérification de l’assurance-maladie (NOUVEAU/MODIFICATION) Libellé modifié : 55. Vérification de l’assurance-maladie Le Parti conservateur soutient le concept d’une vérification sociale, sous les auspices de l’actuaire en chef du Canada, afin d’aider les Canadiens et leurs gouvernements à déterminer dans quelle mesure leur système d’assurance-maladie est fonctionnel. Cette vérification prévoira des conseils actuariels sur la conception du programme et les questions liées au financement du système de santé. 55. Transferts fédéraux en matière de santé Le Parti conservateur croit que le système de paiement utilisé pour financer la part fédérale du régime d’assurance-maladie provincial devrait être juste et raisonnable, et respecter des conditions similaires partout au pays.

22

Tissu social du Canada – 1-15-159 - FR ACÉ – Mapleque Section K – Pensions (NOUVEAU) 75. Pensions Le Parti conservateur du Canada inclura dans son Énoncé de politique un engagement à aligner les pensions du secteur public sur les normes canadiennes en optant pour un modèle à cotisations déterminées prévoyant des cotisations de l’employeur comparables à celles du secteur privé.

23

Tissu social du Canada – 1-16-205 - FR ACÉ – Vegreville-Wainwright Section N – 98 – Système canadien de radiodiffusion (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur croit à la stabilité de la présence canadienne dans un système de radiodiffusion varié et dynamique. Le système canadien de radiodiffusion devrait offrir un vaste choix de services de programmation canadiens et internationaux tout en respectant le contenu canadien. Le système devrait offrir un choix maximal au public et avoir la capacité d’utiliser de nouvelles technologies pour atteindre ses objectifs publics et privés. ii) La SRC-CBC est une composante importante du système de radiodiffusion au Canada. Elle doit être un véritable radiodiffuseur public qui répond aux besoins des Canadiens. Nous assurerons que les services de la SRC-CBC sont axés sur son mandat de radiodiffuseur public. ii) Le Parti conservateur croit que la SRC-CBC devrait : a) Utiliser un modèle soutenu par l’utilisateur ; et b) Modifier son modèle de radiodiffusion afin de reconnaître les importants changements survenus dans le secteur des médias électroniques et le rôle qu’un radiodiffuseur public doit jouer. iii) Nous reconnaissons le rôle capital joué par les radiodiffuseurs privés du Canada dans le cadre de leurs services de programmation locaux et régionaux, qui reflètent les réalités linguistes et multiculturelles de notre pays. Les radiodiffuseurs et les fournisseurs de services du secteur privé sont d’abord et avant tout des entreprises et, à ce titre, ils doivent pouvoir être concurrentiels sur un marché de plus en plus fragmenté et mondial. Nous reconnaissons la nécessité d’une réglementation à la fois souple et prévisible. iv) La politique canadienne en matière de radiodiffusion doit demeurer pertinente dans l’environnement actuel des communications et répondre aux demandes des Canadiens. Nous croyons que le gouvernement devrait examiner et mettre à jour la Loi sur la radiodiffusion pour assurer sa pertinence dans l’environnement technologique d’aujourd’hui. Nous croyons que le gouvernement devrait établir des directives et un cadre stratégique clairs, à l’échelle nationale, qui maximiseront la liberté de choix et assureront que la liberté d’expression est respectée. Le rôle joué par le CRTC dans la réglementation du contenu devrait être réduit afin d’éliminer les chevauchements avec les autres lois existantes.

24

Tissu social du Canada – 1-17-256 - FR ACÉ – Marc-Aurèle-Fortin Section U – Droits des femmes à l’étranger (NOUVEAU) 125. Droits des femmes à l’étranger Le Parti conservateur du Canada doit, pour défendre les valeurs fondamentales de la démocratie canadienne et les engagements internationaux du Canada, fournir un soutien efficace à l’émergence d’États démocratiques, garants des droits des femmes, des minorités religieuses et de l’individu.

25

Tissu social du Canada – 1-18-170 - FR ACÉ – Calgary-Centre-Nord Section L – 75 – Principes sur les affaires autochtones (MODIFICATION) Libellé modifié : Une obligation fondamentale du gouvernement fédéral est d’améliorer les conditions de vie des Canadiens autochtones, y compris les Inuits, au plan des possibilités économiques, de la santé, de l’éducation et de la sécurité collective. Le Parti conservateur croit que les principes suivants devraient régir l’administration des programmes fédéraux destinés aux Autochtones : a) la nécessité d’un cadre législatif pour les dépenses fédérales liées aux Autochtones ; b) l’autonomie gouvernementale – pouvoir législatif et démocratique ; c) la transparence ; d) le respect du cadre constitutionnel canadien ; e) un cadre pour le règlement des revendications territoriales globales et les ententes d’autonomie gouvernementale ; f) le règlement des revendications particulières et des poursuites en cours contre l’État fédéral. Ces principes devraient également régir la réforme future de la Loi sur les Indiens et des textes législatifs connexes. Le gouvernement devrait s’y reporter pour prendre des décisions sur les différends liés aux droits – qu’il s’agisse des traités existants, des décisions des tribunaux ou de l’article 35 de la Loi constitutionnelle. i) Le Parti conservateur encourage le gouvernement à éliminer les éléments obsolètes et colonialistes de la Loi sur les Indiens, assurant que les peuples autochtones peuvent bénéficier de façon égale aux autres citoyens de la croissance future de notre pays, de l’autosuffisance et de la prospérité.

26

Tissu social du Canada – 1-19-173 - FR ACÉ – Vancouver-Nord Section L – 83 – Droit foncier des Premières Nations (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur appuie la mise en œuvre d’un régime de propriété qui encouragerait les prêts pour les logements privés et les entreprises. Cela offrira des possibilités économiques et améliorera la liberté individuelle. ii) Nous sommes en faveur de l’élaboration, en collaboration avec les Premières nations, d’une loi sur la propriété foncière des Premières nations qui transfére rait les titres fonciers des réserves de l’État fédéral aux Premières nations qui le souhaitent . Le Parti conservateur soutient l’adoption d’une mesure législative au cours de la présente législature sur le droit foncier des Premières Nations, qui permettrait que les titres fonciers des réserves soient transférés de l’État fédéral aux particuliers et aux personnes morales. Les titres appartenant aux particuliers et aux personnes morales seraient librement transférables afin d’encourager : i) les prêts et le financement liés aux terres des réserves ; ii) la propriété privée des habitations et des entreprises des membres des Premières Nations ; et iii) le développement commercial des terres de réserve. Cette mesure législative a pour but de promouvoir les possibilités économiques et la liberté individuelle en ce qui a trait aux terres de réserve et aux peuples des Premières Nations. En vertu de cette mesure législative, un peuple d’une Première Nation bénéficierait de la propriété et de l’accumulation de capitaux sur les terres de réserve.

27

Tissu social du Canada – 1-20-169 - FR ACÉ – Perth-Wellington Section L – 75 – Principes sur les affaires autochtones (MODIFICATION) Libellé modifié : Une obligation fondamentale du gouvernement fédéral est d’améliorer les conditions de vie des Canadiens autochtones, y compris les Inuits, au plan des possibilités économiques, de la santé, de l’éducation et de la sécurité collective. i) Le Parti conservateur croit que les principes suivants devraient régir l’administration des programmes fédéraux destinés aux Autochtones : a) la nécessité d’un cadre législatif pour les dépenses fédérales liées aux Autochtones ; b) l’autonomie gouvernementale – pouvoir législatif et démocratique ; c) la transparence ; d) le respect du cadre constitutionnel canadien ; e) un cadre pour le règlement des revendications territoriales globales et les ententes d’autonomie gouvernementale ; f) le règlement des revendications particulières et des poursuites en cours contre l’État fédéral ; g) la durabilité économique. Le Parti conservateur soutient les dispositions sur la propriété et l’égalité des femmes dans les réserves. Ces principes devraient également régir la réforme future de la Loi sur les Indiens et des textes législatifs connexes. Le gouvernement devrait s’y reporter pour prendre des décisions sur les différends liés aux droits – qu’il s’agisse des traités existants, des décisions des tribunaux ou de l’article 35 de la Loi constitutionnelle.

28

Tissu social du Canada – 1-21-130 - FR ACÉ – Saskatoon Humboldt Section J – Euthanasie (NOUVEAU) 63. Euthanasie Le Parti conservateur ne soutiendra pas de mesure législative visant à légaliser l’euthanasie ou le suicide assisté.

29

Tissu social du Canada – 1-22-142 - FR ACÉ – Edmonton-Centre Section K – 64 – Éducation postsecondaire (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur croit qu’il faut améliorer l’accessibilité à l’éducation en éliminant le plus grand nombre d’obstacles possible à l’éducation postsecondaire. Le transfert devrait être versé aux provinces et aux territoires en fonction du nombre d’étudiants inscrits. Nous croyons fermement qu’il faut respecter les champs de compétence provinciale. Toutefois, le gouvernement fédéral doit jouer un rôle au plan des frais de scolarité et des normes. i) Nous sommes en faveur du retrait de l’éducation postsecondaire du Transfert canadien en matière de programmes sociaux et de la création d’un volet indépendant, le Transfert canadien en matière d’éducation. Le Transfert devrait faire l’objet d’un financement de base, qui augmentera annuellement en fonction de l’inflation et de la croissance démographique. Il devrait faire l’objet de négociations avec les provinces et les territoires en vue d’assurer que le financement est affecté à l’éducation postsecondaire. ii) Nous croyons que le Programme canadien de prêts aux étudiants devrait être remplacé par un transfert aux provinces afin de réduire la confusion chez les étudiants et de faire des économies pour les contribuables. iii) Nous croyons que le gouvernement doit assurer que les bourses, rendues libres d’impôt dans le Budget 2006, ne sont pas imposées à l’avenir. iv) Le Parti conservateur reconnaît l’investissement des étudiants canadiens et leur accordera un congé additionnel d’intérêts de huit mois sur leurs prêts étudiants au Canada pour leur permettre de mieux s’adapter aux conditions changeantes du marché .

30

Tissu social du Canada – 1-23-146 - FR ACÉ – Cardigan/Malpeque/Charlottetown Section K – 66 – Assurance-emploi (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur soutient la mise en place d’un régime d’assurance -emploi indépendant, avec un fonds autonome administré par les employés et les employeurs, et dont le surplus servira à augmenter les prestations ou à réduire les cotisations. Le Parti conservateur du Canada reconnaît les avantages pour les employeurs et l’économie en permettant aux bénéficiaires de conserver la première tranche de 200 $ gagnée par semaine, tout en continuant à recevoir des prestations, sans retenue.

31

Tissu social du Canada – 1-24-216 - FR ACÉ – Lac Saint-Louis Section O – 103 – Langues officielles (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur croit que les langues officielles au Canada constituent un avantage unique et important sur le plan social et économique, qui profite à l’ensemble des Canadiens. Nous reconnaissons et soutenons l’importante contribution des communautés linguistiques minoritaires au Canada. i) Nous soutenons la Loi sur les langues officielles, garantissant que l’anglais et le français ont égalité de statut, ainsi que des droits et privilèges égaux en ce qui a trait à leur usage dans l’ensemble des institutions du Parlement et du gouvernement du Canada. ii) Nous encourageons le gouvernement à continuer à collaborer avec les provinces et les territoires en vue d’accroître les possibilités pour les Canadiens d’apprendre et d’utiliser les deux langues officielles. iii) Nous sommes en faveur que les protections constitutionnelles des droits linguistiques des minorités anglophones et francophones soient incluses dans la Constitution du Canada et, en particulier, dans l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés. Nous croyons que le gouvernement fédéral doit continuer à maintenir ces protections et refuser de négocier dans le but de les limiter ou de les affaiblir, ou de chercher à appliquer des lois provinciales aux institutions du gouvernement fédéral et aux industries réglementées par le gouvernement fédéral.

32

Tissu social du Canada – 1-25-207 - FR ACÉ – Ottawa-Orléans Section N – 98 – Système canadien de radiodiffusion (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur croit à la stabilité de la présence canadienne dans un système de radiodiffusion varié et dynamique. Le système canadien de radiodiffusion devrait offrir un vaste choix de services de programmation canadiens et internationaux tout en respectant le contenu canadien. Le système devrait offrir un choix maximal au public et avoir la capacité d’utiliser de nouvelles technologies pour atteindre ses objectifs publics et privés. ii) La SRC-CBC est une composante importante du système de radiodiffusion au Canada. Elle doit être un véritable radiodiffuseur public qui répond aux besoins des Canadiens. Nous assurerons que les services de la SRC-CBC sont axés sur son mandat de radiodiffuseur public. iii) Nous reconnaissons le rôle capital joué par les radiodiffuseurs privés du Canada dans le cadre de leurs services de programmation locaux et régionaux, qui reflètent les réalités linguistes et multiculturelles de notre pays. Les radiodiffuseurs et les fournisseurs de services du secteur privé sont d’abord et avant tout des entreprises et, à ce titre, ils doivent pouvoir être concurrentiels sur un marché de plus en plus fragmenté et mondial. Nous reconnaissons la nécessité d’une réglementation à la foi s souple et prévisible. iv) La politique canadienne en matière de radiodiffusion doit demeurer pertinente dans l’environnement actuel des communications et répondre aux demandes des Canadiens. Nous croyons que le gouvernement devrait examiner et mettre à jour la Loi sur la radiodiffusion pour assurer sa pertinence dans l’environnement technologique d’aujourd’hui. Nous croyons que le gouvernement devrait établir des directives et un cadre stratégique clairs, à l’échelle nationale, qui maximiseront la liberté de choix et assureront que la liberté d’expression est respectée. Le rôle joué par le CRTC dans la réglementation du contenu devrait être réduit afin d’éliminer les chevauchements avec les autres lois existantes. v) Le Parti conservateur du Canada croit que le contrôle et les opérations de la SRC-CBC seraient plus efficaces par l'intermédiaire de budgets distincts pour les opérations de radiodiffusion télévisée et de radiodiffusion radiophonique.

33

Tissu social du Canada – 1-26-157 - FR ACÉ – Langley Section K – 70 – Femmes (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur du Canada appuie la pleine participation des femmes à la vie sociale, économique et culturelle du Canada. i) La population active canadienne a évolué de façon telle qu’on y retrouve plus de femmes que jamais. Le Parti conservateur croit que tous les Canadiens ont le droit d’être libres de toute discrimination en milieu de travail et ont droit à l’égalité des chances. ii) Les personnes ne devraient être jugées qu’en fonction de leurs compétences, de leurs qualifications et de leur mérite. Les femmes doivent avoir droit à la parité salariale pour un travail égal. iii) Le Parti conservateur reconnaît la valeur des aidants naturels. Nous examinerons des mesures, dans le cadre du régime fiscal, qui aideront à compenser les coûts économiques sans discrimination. iv) Le Parti conservateur condamne la discrimination contre les filles par la sélection du sexe.

34

Tissu social du Canada – 1-27-214 - FR ACÉ – Edmonton - Leduc Section O – 102 – Multiculturalisme (MODIFICATION) Libellé modifié : 102. Multiculturalisme 102. Diversité Le Parti conservateur reconnaît la composition riche et diversifiée de la population canadienne, ainsi que la contribution de ces collectivités à notre histoire et au mode de vie des Canadiens. Le gouvernement devrait s’assurer que chaque collectivité peut améliorer le Canada et y contribuer, sans discrimination ni obstacles. Les Canadiens favorisent une société diverse qui encourage les principales valeurs canadiennes, par exemple l’égalité des sexes ; l’égalité de tous les citoyens ; la liberté de religion, d’expression et des médias ; la primauté du droit ; la responsabilité personnelle et une éthique du travail solides ; le rôle central de la famille ; la tolérance ; et la liberté individuelle.

35

Tissu social du Canada – 1-28-203 - FR ACÉ – Saint-Boniface Section N – 98 – Système canadien de radiodiffusion (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur croit à la stabilité de la présence canadienne dans un système de radiodiffusion varié et dynamique. Le système canadien de radiodiffusion devrait offrir un vaste choix de services de programmation canadiens et internationaux tout en respectant le contenu canadien. Le système devrait offrir un choix maximal au public et avoir la capacité d’utiliser de nouvelles technologies pour atteindre ses objectifs publics et privés. ii) La SRC-CBC est une composante importante du système de radiodiffusion au Canada. Elle doit être un véritable radiodiffuseur public qui répond aux besoins des Canadiens. Nous assurerons que les services de la SRC-CBC sont axés sur son mandat de radiodiffuseur public. iii) Nous reconnaissons le rôle capital joué par les radiodiffuseurs privés du Canada dans le cadre de leurs services de programmation locaux et régionaux, qui reflètent les réalités linguistes et multiculturelles de notre pays. Les radiodiffuseurs et les fournisseurs de services du secteur privé sont d’abord et avant tout des entreprises et, à ce titre, ils doivent pouvoir être concurrentiels sur un marché de plus en plus fragmenté et mondial. Nous reconnaissons la nécessité d’une réglementation à la fois souple et prévisible. iv) La politique canadienne en matière de radiodiffusion doit demeurer pertinente dans l’environnement actuel des communications et répondre aux demandes des Canadiens. Nous croyons que le gouvernement devrait examiner et mettre à jour la Loi sur la radiodiffusion pour assurer sa pertinence dans l’environnement technologique d’aujourd’hui. Nous croyons que le gouvernement devrait établir des directives et un cadre stratégique clairs, à l’échelle nationale, qui maximiseront la liberté de choix et assureront que la liberté d’expression est respectée. Le rôle joué par le CRTC dans la réglementation du contenu devrait être réduit afin d’éliminer les chevauchements avec les autres lois existantes. v) Le gouvernement fédéral prépare un plan d’action pour réorganiser et amalgamer les nombreux services similaires de la SRC-CBC partout au Canada ; le but visé étant l’élimination de tout financement public créant un avantage concurrentiel injuste avec des stations et des réseaux appartenant au secteur privé ou exploités par celui-ci.

36

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité

Congrès 2013 du Parti conservateur du Canada

37

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-01-258 - FR ACÉ – Etobicoke - Lakeshore Section V – 125 – Stratégie de défense « le Canada d’abord » (MODIFICATION MINEURE) Libellé modifié : Le Parti conservateur croit que la politique de défense du Canada a pour but de mieux défendre les intérêts nationaux – la sécurité de la nation canadienne et la prospérité économique de la population canadienne – conformément aux valeurs des Canadiens. Pour l’ensemble de nos activités dans le domaine de la politique de défense, nous appliquerons cette mesure fondamentale à l’égard des intérêts nationaux et nous ferons la promotion de la Stratégie de défense « le Canada d’abord » (SDCD). i) Nous soutenons la SDCD pour les raisons suivantes : a) La SDCD précise clairement les tâches prioritaires des Forces armées : la surveillance et le contrôle du territoire canadien et la protection du Canada et des Canadiens ; un partenariat solide et fiable avec les États-Unis dans le cadre de la défense de l’Amérique du Nord ; et un solide leadership pour les opérations de sécurité et de stabilité internationales. b) La SDCD est une stratégie de 20 ans soutenue par un financement à long terme visant à renforcer les quatre piliers de la défense : le personnel, l’équipement, l’état de préparation et l’infrastructure. La Stratégie prévoit une augmentation équilibrée pour ces quatre piliers, notamment l’amélioration de la force du personnel des FC et le remplacement de tous les systèmes d’équipement majeur par de nouvelles plates-formes de capacité accrue. c) La SDCD non seulement améliore la capacité de nos Forces armées, mais donne à nos soldats, nos marins et nos aviateurs le meilleur équipement qui soit, le plus moderne, pour effectuer les tâches qui leur sont assignées. L’augmentation du personnel réduira le stress des militaires et de leurs familles ; l’augmentation du financement pour la préparation assurera une formation plus ciblée et plus efficace ; et l’amélioration de l’infrastructure améliorera le mode de vie de la communauté militaire. d) La SDCD donne à l’industrie canadienne une occasion unique, par un financement et des délais prévisibles, de faire une planification et une préparation à long terme du développement de l’équipement et des systèmes de soutien à nos Forces armées. La Stratégie aidera l’industrie canadienne de la défense à maintenir sa position de choix dans de nombreux domaines technologiques de pointe, tout en offrant des emplois de qualité à des milliers de Canadiens, partout au pays. ii) Nous soutenons pleinement les mesures prises rapidement par le gouvernement pour répondre à certaines des priorités les plus pressantes en matière de défense : le transport aérien stratégique et tactique pour les tâches de sauvetage opérationnel et humanitaire ; le renforcement de la présence du Canada dans l’Arctique ; et l’apport à nos forces déployées en Afghanistan des outils l’assurance que les troupes
38

déployées ont les ressources dont elles ont besoin pour établir la sécurité et maximiser optimiser leur propre protection dans le cadre du soutien à l’OTAN et au gouvernement de l’Afghanistan. iii) Nous soutenons pleinement le renouvellement de l’engagement ferme du gouvernement envers le NORAD et une coopération accrue avec les États-Unis, par l’intermédiaire de Commandement Canada, pour la surveillance et le contrôle de nos côtes et une meilleure coordination de l’intervention en cas de catastrophe.

39

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-02-190 - FR ACÉ – Portage-Lisgar Section M – 91 – Armes à feu (MODIFICATION) Libellé modifié : Un gouvernement conservateur abolira la loi canadienne sur le registre des armes à feu d’épaule, très coûteuse, et collaborera avec les provinces et les territoires afin d’élaborer s’engage envers des programmes de contrôle des armes à feu rentables et conçus pour tenir les armes hors de portée de criminels tout en respectant le droit des honnêtes Canadiens de détenir et d’utiliser des armes à feu de manière responsable. Ces mesures comprendront : des peines minimales exécutoires pour l’utilisation criminelle d’armes à feu ; la surveillance stricte des individus considérés à haut risque ; une répression et des poursuites accrues en cas de contrebande ; des dispositions sur la sécurité de l’entreposage ; une formation sur la sécurité des armes à feu ; un système de vérification de la certification pour tous ceux qui souhaitent acquérir des armes à feu en toute légalité ; et le renforcement des effectifs policiers dans nos rues. Le gouvernement conservateur reconnaît la légitimité de la propriété privée d’armes à feu et résistera à toute pression contraire, nationale ou internationale.

40

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-03-233 - FR ACÉ – Selkirk Interlake Section S – Loi sur la commercialisation du poisson d’eau douce (NOUVEAU) 114. Loi sur la commercialisation du poisson d’eau douce Abolition de la Loi sur la commercialisation du poisson d’eau douce et mise en place d’un marché mixte à participation volontaire. Un gouvernement conservateur donnera aux pêcheurs soumis au monopole de l’Office de commercialisation du poisson d’eau douce la liberté de prendre leurs propres décisions en matière de marketing, et de diriger et structurer les organisations de producteurs, et d’y participer volontairement.

41

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-04-238 - FR ACÉ – Humber – St. Barbe – Baie Verte Section S – 112 – Océans et côtes (NOUVEAU) Libellé modifié : 112. Océans et côtes Le Parti conservateur croit que les océans entourant trois côtés du Canada sont des juridictions fédérales reconnues au palier international, avec des droits et des responsabilités respectant les lois et les traités internationaux. Nous soutenons : i) la réclamation par le gouvernement canadien de droits souverains dans les eaux intérieures, dans les eaux territoriales, dans la zone contiguë, dans la zone économique exclusive (ZEE) et dans ou sur le plateau continental du Canada, ou au-dessus de celui-ci ; ii) le droit souverain : a) de contrôler le passage du Nord-Ouest et les passages de l’Intérieur au large des côtes de la Colombie-Britannique en tant qu’eaux intérieures du Canada ; b) d’explorer, d’exploiter, de conserver et de gérer les ressources biologiques et non biologiques de la colonne d’eau de la ZEE ; c) d’explorer, d’exploiter, de conserver et de gérer les ressources non biologiques du plancher océanique et du sous-sol du plateau continental (minéraux comme les dépôts de ferromanganèse, les nodules de ferromanganèse, les dépôts d’hydrate de gaz et le pétrole) ; d) de réaliser des activités économiques comme la production d’énergie à partir de l’eau, des courants et des vents ; de construire et d’établir des îles et des installations artificielles ; iii) les droits et la responsabilité : a) de faire de la recherche marine et de suspendre ou de cesser les activités de recherche marine scientifique sous sa juridiction ; et b) de réglementer le trafic maritime, d’appliquer des normes de sécurité, de minimiser l’impact environnemental et d’assurer que le trafic de navires étrangers vise des fins légales et pacifiques uniquement.

42

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-05-263 - FR ACÉ – Ajax - Pickering Section V – Allocation aux anciens combattants (NOUVEAU) 128. Allocation aux anciens combattants Verser l’allocation aux anciens combattants à tous les anciens combattants.

43

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-06-259 - FR ACÉ – Toronto-Centre Section V – Réservistes militaires (NOUVEAU) 128. Réservistes militaires Le Parti conservateur reconnaît la contribution importante des réservistes militaires à la sécurité du Canada, et croit que le gouvernement devrait s’engager à soutenir les réservistes déployés dans le cadre de missions ou de formation professionnelle. Quand des réservistes sont appelés à quitter leur foyer et leurs familles pour servir le Canada, le moins que nous puissions faire est d’assurer que leur travail civil les attend à leur retour. i) Nous soutenons l’obligation de l’ensemble des ministères et organismes fédéraux et des sociétés sous réglementation fédérale de garantir que tout employé qui quitte temporairement son poste non militaire pour des missions ou une formation militaire retrouvera son poste non militaire à son retour de déploiement ou de formation. ii) Un gouvernement conservateur va collaborer avec des partenaires provinciaux et privés afin d’assurer que tout le personnel de réserve travaillant pour un gouvernement provincial, un organisme provincial ou le secteur privé retrouvera son poste non militaire à son retour de déploiement ou de formation.

44

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-07-268 - FR ACÉ – Ottawa-Sud Section E – 20 – Fractionnement du revenu (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur est en faveur d’un allégement fiscal général à la fois immédiat et à long terme. La réduction de l’impôt des particuliers est une priorité pour le Parti conservateur, parce qu’elle augmente le salaire net et le niveau de vie de tous les Canadiens. ii) Nous encourageons le gouvernement à poursuivre la réduction de l’imposition des sociétés. La réduction de l’imposition des sociétés encourage les entreprises étrangères et canadiennes à investir au Canada, ce qui se traduit par des emplois plus nombreux et mieux rétribués pour les travailleurs canadiens. Une réduction de l’imposition des sociétés entraîne aussi plus d’emplois et de meilleurs rendements pour les participants aux régimes de retraite et les détenteurs de REER, de fonds communs de placement et de placements en actions ordinaires. iii) Nous croyons que le gouvernement devrait réduire l’impôt sur les gains en capital et éliminer l’impôt sur les gains en capital réinvestis. La réduction de l’impôt sur les gains en capital encourage l’épargne et l’investissement, ce qui signifie plus de capital pour les entreprises canadiennes, plus d’emplois pour les travailleurs canadiens et de meilleurs rendements pour les investisseurs canadiens. Voilà pourquoi nous soutenons de nouvelles mesures, notamment l’augmentation de l’exonération cumulative des gains en capital pour les propriétaires de petites entreprises, les agriculteurs, les exploitants de lots boisés et les pêcheurs. iv) Nous croyons que les cotisations sociales ne devraient pas être supérieures au montant requis pour financer adéquatement le régime d’Assurance-emploi, car des cotisations sociales inutilement élevées sont une taxe sur la création d’emplois. La réduction des cotisations sociales stimule l’embauche et l’expansion des entreprises. v) Le régime fiscal canadien doit être fondé sur l’équité. Nous encourageons le gouvernement à continuer à éliminer les échappatoires comme le recours aux paradis fiscaux, qui minent l’assiette fiscale canadienne et permettent aux sociétés d’éviter de payer de l’impôt au Canada. Le Parti conservateur appuie le concept selon lequel toute forme d’imposition doit être juste et raisonnable. Le gouvernement devrait travailler à éliminer les cas de taxation d’une taxe. vi) Nous croyons au fractionnement du revenu des couples légalement mariés et des conjoints de fait.

45

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-08-177 - FR ACÉ – Wetaskiwin Section M – 86 – Principes de justice (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur est en faveur de la réorientation de la justice pénale et des services de maintien de l’ordre afin de traiter comme une priorité première la protection de la société par la prévention du crime. De plus, nous sommes en faveur de mettre l’accent sur les besoins et les droits des victimes. Le Parti conservateur appuie le système de justice canadien tel que défini dans notre Charte canadienne des droits et libertés et la Constitution du Canada et il n’appuie pas un système de justice parallèle qui contreviendrait à nos libertés et nos droits existants. Le Parti conservateur du Canada croit que les personnes condamnées pour plus d’un crime grave devraient purger leurs peines de façon consécutive, et non pas simultanée.

46

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-09-264 - FR ACÉ – Peterborough Section V – Prestations de conjoint/survivant (NOUVEAU) 128. Prestations de conjoint/survivant Prolonger la date limite de demande de prestations de conjoint/survivant de 2 à 5 ans.

47

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-10-029 - FR ACÉ – St. John’s Sud-Mount Pearl Section E - 20 – Allégement fiscal (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur est en faveur d’un allégement fiscal général à la fois immédiat et à long terme. La réduction de l’impôt des particuliers est une priorité pour le Parti conservateur, parce qu’elle augmente le salaire net et le niveau de vie de tous les Canadiens. ii) Nous encourageons le gouvernement à poursuivre la réduction de l’imposition des sociétés. La réduction de l’imposition des sociétés encourage les entreprises étrangères et canadiennes à investir au Canada, ce qui se traduit par des emplois plus nombreux et mieux rétribués pour les travailleurs canadiens. Une réduction de l’imposition des sociétés entraîne aussi plus d’emplois et de meilleurs rendements pour les participants aux régimes de retraite et les détenteurs de REER, de fonds communs de placement et de placements en actions ordinaires. iii) Nous croyons que le gouvernement devrait réduire l’impôt sur les gains en capital et éliminer l’impôt sur les gains en capital réinvestis dans des biens canadiens. La réduction de l’impôt sur les gains en capital encourage l’épargne et l’investisseme nt, ce qui signifie plus de capital pour les entreprises canadiennes, plus d’emplois pour les travailleurs canadiens et de meilleurs rendements pour les investisseurs canadiens. Voilà pourquoi nous soutenons de nouvelles mesures, notamment l’augmentation de l’exonération cumulative des gains en capital pour les propriétaires de petites entreprises, les agriculteurs, les exploitants de lots boisés et les pêcheurs. iv) Nous croyons que les cotisations sociales ne devraient pas être supérieures au montant requis pour financer adéquatement le régime d’Assurance-emploi, car des cotisations sociales inutilement élevées sont une taxe sur la création d’emplois. La réduction des cotisations sociales stimule l’embauche et l’expansion des entreprises. v) Le régime fiscal canadien doit être fondé sur l’équité. Nous encourageons le gouvernement à continuer à éliminer les échappatoires comme le recours aux paradis fiscaux, qui minent l’assiette fiscale canadienne et permettent aux sociétés d’éviter de payer de l’impôt au Canada. Le Parti conservateur appuie le concept selon lequel toute forme d’imposition doit être juste et raisonnable. Le gouvernement devrait travailler à éliminer les cas de taxation d’une taxe.

48

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-11-178 - FR ACÉ – Calgary-Sud-Est Section M – 86 – Principes de justice (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur est en faveur de la réorientation de la justice pénale et des services de maintien de l’ordre afin de traiter comme une priorité première la protection de la société par la prévention du crime. De plus, nous sommes en faveur de mettre l’accent sur les besoins et les droits des victimes. Le Parti conservateur appuie le système de justice canadien tel que défini dans notre Charte canadienne des droits et libertés et la Constitution du Canada et il n’appuie pas un système de justice parallèle qui contreviendrait à nos libertés et nos droits existants. Le Parti conservateur soutient les lois visant à protéger les citoyens qui agissent afin de protéger leur vie, leur famille ou leurs biens contre les criminels. Notre Parti croit que le système de justice devrait mieux reconnaître le droit des citoyens respectueux des lois d’avoir recours à une force raisonnable et d’arrêter des citoyens pour prévenir les actes criminels les visant.

49

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-12-260 - FR ACÉ – Etobicoke - Lakeshore Section V – 126 – Anciens combattants (MODIFICATION MINEURE) Libellé modifié : Le Parti conservateur croit que le gouvernement devrait s’engager à offrir les meilleurs services et avantages possibles aux anciens combattants et à leur famille, en reconnaissance des services rendus au Canada. Le Parti conservateur s’engage également à honorer les réalisations et les sacrifices des anciens combattants canadiens par la sensibilisation de la population et des événements et monuments commémoratifs. i) Nous soutenons la Déclaration des droits des anciens combattants pour assurer que tous les conflits impliquant des anciens combattants sont traités rapidement, équitablement et avec la présomption en faveur des droits des anciens combattants. Le Parti conservateur considère cela comme un élément important de l’engagement national à traiter nos anciens combattants avec respect. ii) Nous nous engageons à assurer que les anciens combattants des guerres et des missions de maintien de la paix auxquelles a participé le Canada reçoivent leurs pensions d’anciens combattants et des soins de santé en temps opportun. iii) Nous nous engageons à assurer que les hôpitaux pour anciens combattants et les ailes des hôpitaux civils réservées aux anciens combattants sont en parfait état de fonctionnement. iv) Nous sommes en faveur de la réforme continue du Tribunal des anciens combattants (révision et appel) pour qu’il réponde plus efficacement aux besoins des anciens combattants. v) Nous étendrions immédiatement les services du Programme pour l’autonomie des anciens combattants aux veuves et aux veufs conjoints survivants de tous les anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée de tous les conflits, sans tenir compte du moment du décès des anciens combattants ou de la durée pendant laquelle ils ont reçu une allocation avant leur décès. vi) Nous examinerions des mesures pour assurer que les trésors militaires nationaux sont conservés au Canada en tant que partie intégrante de notre patrimoine national. vii) Nous entreprendrions immédiatement une révision complète du ministère des Anciens combattants afin de l’aligner sur les besoins actuels des anciens combattants qui ont participé à des conflits et à des missions de maintien de la paix. Cela comprendrait l’établissement d’une norme sur la prestation des services, par exemple les examens, le paiement de services, etc.
50

viii) Un gouvernement conservateur continuera à veiller à ce que les anciens combattants canadiens reçoivent les prestations et les services qu’ils méritent après une vie de dévouement pour leur pays.

51

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-13-270 - FR ACÉ – Edmonton - Spruce Grove Section M – 91 – Armes à feu (MODIFICATION) Libellé modifié : Un gouvernement conservateur abolira la loi canadienne sur le registre des armes à feu d’épaule, très coûteuse, et collaborera avec les provinces et les territoires afin d’élaborer des programmes de contrôle des armes à feu rentables et conçus pour tenir les armes hors de portée de criminels tout en respectant le droit des honnêtes Canadiens de détenir et d’utiliser des armes à feu de manière responsable. Ces mesures comprendront : des peines minimales exécutoires pour l’utilisation criminelle d’armes à feu ; la surveillance stricte des individus considérés à haut risque ; une répression et des poursuites accrues en cas de contrebande ; des dispositions sur la sécurité de l’entreposage ; une formation sur la sécurité des armes à feu ; un système de vérification de la certification pour tous ceux qui souhaitent acquérir des armes à feu en toute légalité ; et le renforcement des effectifs policiers dans nos rues. Le Parti conservateur du Canada croit à une approche prudente du reclassement des armes à feu. Le Parti conservateur du Canada croit que la consultation entre le gouvernement, l’industrie des armes et les propriétaires d’armes à feu doit être un élément significatif du processus de reclassement, et que la décision finale à cet égard revient au gouvernement.

52

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-14-230 - FR ACÉ – St. John’s Sud - Mount Pearl Section S – 112 – Nom de la politique (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur encourage le gouvernement à travailler en collaboration avec les provinces et les territoires dans l’ensemble des régions du pays afin de mettre l’accent sur la protection et l’accroissement de tous les stocks de poisson. Cela doit être fait afin de répondre aux besoins des Canadiens, plutôt que de réduire les activités de pêche et de transformation pour s’adapter aux pêches en déclin et mal gérées. ii) Nous encourageons le gouvernement à jouer un rôle de premier plan dans le cadre de négociations internationales avec d’autres pays pêcheurs en vue d’assurer une cogestion des stocks partagés et de mettre fin aux abus de pêche, y compris la surpêche étrangère. Nous encourageons le gouvernement à maintenir son engagement à s’occuper de la gestion de la conservation des stocks sur le nez et la queue des Grands Bancs et du Bonnet flamand. Nous reconnaissons que le poisson constitue une ressource renouvelable qui peut être rétablie et maintenue par un investissement adéquat dans la science et la gestion. iii) Nous croyons à des investissements importants dans notre base de connaissances scientifiques et à des décisions fermes et justes, basées sur des faits, à l’aide d’un régime de réglementation et d’application permettant l’exécution des fonctions nécessaires. Les responsabilités doivent venir des régions participantes où un plus grand nombre de décisions doivent être prises, afin que les stocks naturels, de même que l’aquaculture, puissent être gérés de façon appropriée. iv) Nous encourageons le gouvernement à collaborer avec toute province ou tout territoire intéressé afin d’améliorer et de rationaliser les mécanismes de gestion provinciale des pêches. iv) Nous encourageons le gouvernement à collaborer avec toute province ou tout territoire intéressé afin d’augmenter la gestion provinciale et territoriale des pêches. v) Nous croyons que le gouvernement doit continuer à soutenir l’industrie de la chasse au phoque en éliminant les interdictions internationales injustes imposées aux produits du phoque canadiens.

53

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-15-262 - FR ACÉ – Ajax - Pickering Section V – OTAN et NORAD (NOUVEAU) 128. OTAN et NORAD Maintenir notre engagement envers l’OTAN et le NORAD, mais développer notre propre stratégie nordique pour assurer notre souveraineté nationale.

54

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-16-051 - FR ACÉ – Edmonton Mill Woods - Beaumont Section E – Loi sur les œuvres de bienfaisance (NOUVEAU) 25. Loi sur les œuvres de bienfaisance Le Parti conservateur croit que le gouvernement doit revoir les lois régissant les œuvres de bienfaisance au Canada dans le but de renforcer les règles sur les activités acceptables, l’utilisation des numéros d’enregistrement et les exigences de divulgation ; il doit également surveiller étroitement les œuvres de bienfaisance et appliquer les lois et règlements existants.

55

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-17-039 - FR ACÉ – Wetaskiwin Section E – 23 – Péréquation (MODIFICATION) Libellé modifié : La péréquation est un volet essentiel des efforts du Canada en vue de développer le pays. Le Parti conservateur croit que les provinces et les territoires devraient pouvoir offrir des services publics comparables à des taux d’imposition comparables ; aussi, nous soutenons une formule de péréquation et de financement territorial juste pour chaque juridiction et stimulant la croissance économique. Le Parti conservateur croit que les paiements de péréquation à une province doivent être fondés sur les recettes et les dépenses, et servir uniquement à fournir des services égaux, et non pas supérieurs, à ceux des provinces qui ne reçoivent pas de paiements de péréquation.

56

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-18-019 - FR ACÉ – Etobicoke - Lakeshore Section E – 18 – Remboursement de la dette (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur croit que le gouvernement devrait continuer à rembourser la dette nationale, réduisant ainsi le paiement d’intérêts sur la dette, qui représente le plus important engagement budgétaire fédéral. ii) Nous sommes en faveur de l’adoption d’un plan de remboursement de la dette selon lequel la majeure partie de l’excédent budgétaire sera allouée au remboursement de la dette afin d’avoir un ratio dette-PIB bien en deçà de 20 % le plus rapidement possible, ayant ainsi une plus grande flexibilité pour supporter les pressions financières dues au vieillissement de la population canadienne. iii) Nous soutenons la vente de biens publics quand cela est faisable, le produit de la vente servant à rembourser la dette.

57

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-19-265 - FR ACÉ – Peterborough Section V – 126 – Anciens combattants (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur croit que le gouvernement devrait s’engager à offrir les meilleurs services et avantages possibles aux anciens combattants et à leur famille, en reconnaissance des services rendus au Canada. Le Parti conservateur s’engage également à honorer les réalisations et les sacrifices des anciens combattants canadiens par la sensibilisation de la population et des événements et monuments commémoratifs. i) Nous soutenons la Déclaration des droits des anciens combattants pour assurer que tous les conflits impliquant des anciens combattants sont traités rapidement, équitablement et avec la présomption en faveur des droits des anciens combattants. Le Parti conservateur considère cela comme un élément important de l’engagement national à traiter nos anciens combattants avec respect. ii) Nous nous engageons à assurer que les anciens combattants des guerres et des missions de maintien de la paix auxquelles a participé le Canada reçoivent leurs pensions d’anciens combattants et des soins de santé en temps opportun. iii) Nous nous engageons à assurer que les hôpitaux pour anciens combattants et les ailes des hôpitaux civils réservées aux anciens combattants sont en parfait état de fonctionnement. iv) Nous sommes en faveur de la réforme continue du Tribunal des anciens combattants (révision et appel) pour qu’il réponde plus efficacement aux besoins des anciens combattants. v) Nous étendrions immédiatement les services du Programme pour l’autonomie des anciens combattants aux veuves et aux veufs de tous les anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée, sans tenir compte du moment du décès des anciens combattants ou de la durée pendant laquelle ils ont reçu une allocation avant leur décès. vi) Nous examinerions des mesures pour assurer que les trésors militaires nationaux sont conservés au Canada en tant que partie intégrante de notre patrimoine national. vii) Nous entreprendrions immédiatement une révision complète du ministère des Anciens combattants afin de l’aligner sur les besoins actuels des anciens combattants qui ont participé à des conflits et à des missions de maintien de la paix. Cela comprendrait l’établissement d’une norme sur la prestation des services, par exemple les examens, le paiement de services, etc.

58

viii) Un gouvernement conservateur continuera à veiller à ce que les anciens combattants canadiens reçoivent les prestations et les services qu’ils méritent après une vie de dévouement pour leur pays. ix) Le processus d’examen et d’appel des anciens combattants doit compter plus de militaires au sein des groupes d’experts.

59

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-20-181 - FR ACÉ – Vaudreuil-Soulanges/Mont-Royal Section M – Charte des droits des victimes (NOUVEAU) 98. Charte des droits des victimes Le Parti conservateur du Canada entreprend de promouvoir l’adoption d’une Charte des droits des victimes d’actes criminels, rassemblant tous les droits des victimes existants dans les lois fédérales, qu’il ajoute de nouveaux droits comme une Charte, et qu’il fasse en sorte que cette Charte soit fondée, entre autres, sur les droits des victimes à la restitution, à l’accès à l’information, à la représentation et à la sécurité.

60

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-21-034 - FR ACÉ – Prince Edward Hastings Section E – 22 – Contrôle des dépenses (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur croit que le gouvernement devrait renforcer l’exécution de la loi et les pénalités prévues au Code criminel pour les fraudes impliquant l’utilisation à mauvais escient de l’argent des contribuables. ii) Le Parti conservateur croit que le gouvernement devrait établir un système d’évaluation des programmes afin d’assurer que tous les principaux programmes de dépense du gouvernement sont régulièrement évalués de façon indépendante. Cela assurera que les programmes respectent les priorités du gouvernement et garantissent l’optimisation des ressources. iii) Le Parti conservateur croit à un système pénal efficace et efficient. Nous devons appliquer des mesures de contrôle des coûts et offrir des possibilités de revenu pour les détenus et les institutions de détention afin de réduire le fardeau imposé aux contribuables. Cela permettra également aux détenus d’acquérir des compétences, de recevoir une formation et d’avoir une expérience de travail au moment de leur libération.

61

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-22-004 - FR ACÉ – Abbotsford Section B – 3 – Excellence dans la fonction publique (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur croit que tous les Canadiens méritent une fonction publique professionnelle qui est efficiente, efficace et indépendante. Le Parti conservateur croit que le gouvernement devrait tirer profit de la législation sur la protection en cas de dénonciation pour assurer que ceux qui dévoilent des affaires de corruption et des actes répréhensibles sont à l’abri de représailles. Nous continuons à soutenir toute mesure qui améliore l’efficacité et la responsabilité de la fonction publique. Le Parti conservateur croit que les avantages sociaux et les pensions de la fonction publique devraient être comparables à ceux offerts à des employés similaires dans le secteur privé, et dans la mesure où ils ne le sont pas, devraient être rendus comparables aux avantages sociaux et aux pensions du secteur privé dans le cadre de la négociation des futurs contrats.

62

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-23-027 - FR ACÉ – Calgary-Nose-Hill Section E – 20 – Allégement fiscal (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur est en faveur d’un allégement fiscal général à la fois immédiat et à long terme. La réduction de l’impôt des particuliers est une priorité pour le Parti conservateur, parce qu’elle augmente le salaire net et le niveau de vie de tous les Canadiens. ii) Nous encourageons le gouvernement à poursuivre la réduction de l’imposition des sociétés. La réduction de l’imposition des sociétés encourage les entreprises étrangères et canadiennes à investir au Canada, ce qui se traduit par des emplois plus nombreux et mieux rétribués pour les travailleurs canadiens. Une réduction de l’imposition des sociétés entraîne aussi plus d’emplois et de meilleurs rendements pour les participants aux régimes de retraite et les détenteurs de REER, de fonds communs de placement et de placements en actions ordinaires. iii) Nous croyons que le gouvernement devrait réduire l’impôt sur les gains en capital et éliminer l’impôt sur les gains en capital réinvestis. La réduction de l’impôt sur les gains en capital encourage l’épargne et l’investissement, ce qui signifie plus de capital pour les entreprises canadiennes, plus d’emplois pour les travailleurs canadiens et de meilleurs rendements pour les investisseurs canadiens. Voilà pourquoi nous soutenons de nouvelles mesures, notamment l’augmentation de l’exonération à vie des gains en capital pour les propriétaires de petites entreprises, les agriculteurs, les exploitants de lots boisés et les pêcheurs. iv) Nous croyons que les cotisations sociales ne devraient pas être supérieures au montant requis pour financer adéquatement le régime d’assurance-emploi, car des cotisations sociales inutilement élevées sont une taxe sur la création d’emplois. La réduction des cotisations sociales stimule l’embauche et l’expansion des entreprises. v) Le régime fiscal canadien doit être fondé sur l’équité. Nous encourageons le gouvernement à continuer à éliminer les échappatoires comme le recours aux paradis fiscaux, qui minent l’assiette fiscale canadienne et permettent aux sociétés d’éviter de payer de l’impôt au Canada. Le Parti conservateur appuie le concept selon lequel toute forme d’imposition doit être juste et raisonnable. Le gouvernement devrait travailler à éliminer les cas de taxation d’une taxe. vi) Nous encourageons le Parti conservateur à adopter un régime fiscal moins progressif en réduisant le nombre de tranches de l’imposition du revenu.

63

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-24-044 - FR ACÉ – Beauce Section E – 17 – Loi sur l’équilibre budgétaire (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur croit que le gouvernement devrait adopter une loi sur l’équilibre budgétaire, prévoyant des dépassements en cas d’urgence nationale ou dans d’autres circonstances définies et vraisemblablement rares. i) En attendant que le budget soit équilibré (en 2015-2016), le gouvernement respecte les objectifs de réduction des dépenses précisées dans le budget de mars 2013 ; ii) Le gouvernement gèle les dépenses budgétaires à 300 milliards de dollars l’année suivant l’atteinte de l’équilibre budgétaire à l’exercice financier 2016 -2017 (le montant de 300 milliards de dollars correspond aux dépenses approximatives si les prévisions du budget de mai s’avèrent, comparativement aux 276 milliards de dollars de l’exercice financier en cours) ; iii) Après le budget de 2016-2017, et pendant quatre années consécutives (jusqu’en 2020-2021), le gouvernement fédéral gèle les dépenses à 300 milliards de dollars par année, en dollars actuels.

64

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-25-001 - FR ACÉ – Mont-Royal Section B – Sunshine List (NOUVEAU) 6. Sunshine List De nombreuses institutions qui bénéficient directement ou indirectement du gouvernement et des contribuables canadiens ne fonctionnent pas de façon tout à fait transparente. Ces entités peuvent être des sociétés d’État, des organismes fédéraux, des organismes semi-publics ou des organisations enregistrées comme œuvres de bienfaisance. Il est donc résolu que les entités susmentionnées doivent produire une liste annuelle précisant quels sont leurs vingt employés les mieux rémunérés ou tous les employés gagnant plus de 120 000 $ par année, selon le montant le plus élevé.

65

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-26-199 - FR ACÉ – Northumberland Quinte - Ouest Section M – 91 – Armes à feu (MODIFICATION) Libellé modifié : Un gouvernement conservateur abolira la loi canadienne sur le registre des armes à feu d’épaule, très coûteuse, et collaborera avec les provinces et les territoires afin d’élaborer des programmes de contrôle des armes à feu rentables et conçus p our tenir les armes hors de portée de criminels tout en respectant le droit des honnêtes Canadiens de détenir et d’utiliser des armes à feu de manière responsable. Ces mesures comprendront : des peines minimales exécutoires pour l’utilisation criminelle d’armes à feu ; la surveillance stricte des individus considérés à haut risque ; une répression et des poursuites accrues en cas de contrebande ; des dispositions sur la sécurité de l’entreposage ; une formation sur la sécurité des armes à feu ; un système de vérification de la certification pour tous ceux qui souhaitent acquérir des armes à feu en toute légalité ; et le renforcement des effectifs policiers dans nos rues. Le Parti conservateur reconnaît que la Loi sur les armes à feu et les règlements connexes ont subi de nombreuses modifications, et que l’intention de la Loi est souvent obscure, faisant en sorte que les Canadiens ont de la difficulté à comprendre la Loi et à en respecter les exigences. Le Parti conservateur est en faveur d’un examen exhaustif de la Loi sur les armes à feu et des règlements connexes afin d’assurer qu’ils répondent aux besoins des Canadiens, et respectent le droit des honnêtes citoyens de posséder et d’utiliser des armes à feu. La Loi et les règlements seront réécrits en langage clair afin de minimiser la mauvaise compréhension par les Canadiens, les forces policières et l’appareil judiciaire.

66

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-27-028 - FR ACÉ – Cambridge Section E – 20 – Allégement fiscal (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur est en faveur d’un allégement fiscal général à la fois immédiat et à long terme. La réduction de l’impôt des particuliers est une priorité pour le Parti conservateur, parce qu’elle augmente le salaire net et le niveau de vie de tous les Canadiens. ii) Nous encourageons le gouvernement à poursuivre la réduction de l’imposition des sociétés. La réduction de l’imposition des sociétés encourage les entreprises étrangères et canadiennes à investir au Canada, ce qui se traduit par des emplois plus nombreux et mieux rétribués pour les travailleurs canadiens. Une réduction de l’imposition des sociétés entraîne aussi plus d’emplois et de meilleurs rendements pour les participants aux régimes de retraite et les détenteurs de REER, de fonds communs de placement et de placements en actions ordinaires. iii) Nous croyons que le gouvernement devrait réduire l’impôt sur les gains en capital et éliminer l’impôt sur les gains en capital réinvestis. La réduction de l’impôt sur les gains en capital encourage l’épargne et l’investissement, ce qui signifie plus de capital pour les entreprises canadiennes, plus d’emplois pour les travailleurs canadiens et de meilleurs rendements pour les investisseurs canadiens. Voilà pourquoi nous soutenons de nouvelles mesures, notamment l’augmentation de l’exonération à vie des gains en capital pour les propriétaires de petites entreprises, les agriculteurs, les exploitants de lots boisés et les pêcheurs. iv) Nous croyons que les cotisations sociales ne devraient pas être supérieures au montant requis pour financer adéquatement le régime d’assurance-emploi, car des cotisations sociales inutilement élevées sont une taxe sur la création d’emplois. La réduction des cotisations sociales stimule l’embauche et l’expansion des entreprises. v) Le régime fiscal canadien doit être fondé sur l’équité. Nous encourageons le gouvernement à continuer à éliminer les échappatoires comme le recours aux paradis fiscaux, qui minent l’assiette fiscale canadienne et permettent aux sociétés d’éviter de payer de l’impôt au Canada. Le Parti conservateur appuie le concept selon lequel toute forme d’imposition doit être juste et raisonnable. Le gouvernement devrait travailler à éliminer les cas de taxation d’une taxe. vi) Un gouvernement conservateur modifiera la Loi de l’impôt et toute mesure législative connexe afin d’éliminer la double imposition des dividendes de société payée après que les fonds ont été reçus des sociétés canadiennes

67

Rôle du gouvernement, imposition et criminalité – 2-28-191 - FR ACÉ – Cambridge Section M – 91 – Armes à feu (MODIFICATION) Libellé modifié : Un gouvernement conservateur abolira la loi canadienne sur le registre des armes à feu d’épaule, très coûteuse, et collaborera avec les provinces et les territoires afin d’élaborer des programmes de contrôle des armes à feu rentables et conçus pour tenir les armes hors de portée de criminels tout en respectant le droit des honnêtes Canadiens de détenir et d’utiliser des armes à feu de manière responsable. Ces mesures comprendront : des peines minimales exécutoires pour l’utilisation criminelle d’armes à feu ; la surveillance stricte des individus considérés à haut risque ; une répression et des poursuites accrues en cas de contrebande ; des dispositions sur la sécurité de l’entreposage ; une formation sur la sécurité des armes à feu ; un système de vérification de la certification pour tous ceux qui souhaitent acquérir des armes à feu en toute légalité ; et le renforcement des effectifs policiers dans nos rues. La loi sur les armes à feu actuelle, qui rend la possession d’armes illégale sauf sous des conditions spécifiques, doit être abolie et remplacée par une loi qui ; Reconnaît le droit de posséder des armes à feu sauf si ce droit est retiré par l’application régulière de la loi, de façon individuelle, et ; Rétablit la catégorie d’armes à feu interdites à celle d’armes à feu à autorisation restreinte et celle d’armes à feu sans restriction, et ; Reconnaît le permis et/ou le certificat d’acquisition comme étant l’autorisation de transport pour chaque catégorie précisée, et ; le permis et/ou la certification sont valides à vie sauf s’ils sont retirés par l’application régulière de la loi, et ; Un gouvernement conservateur va entreprendre l’examen des lois sur la santé mentale et la protection de la vie privée et les modifier pour assurer que les fournisseurs de soins applicables peuvent faire part de leurs préoccupations sur la santé mentale (ce qui inclut, sans toutefois s’y limiter, un comportement suicidaire ou meurtrier ou un comportement reconnu comme tel) aux forces policières appropriées aux fins d’enquête ou d’examen sur un individu possédant des armes à feu ou souhaitant en faire l’acquisition, sous réserve que si cette information sert à refuser l’autorisation, l’individu peut porter en appel toute décision du tribunal.

68

Développement économique
Congrès 2013 du Parti conservateur du Canada

69

Développement économique – 3-01-066 - FR ACÉ – Edmonton-Sherwood Park Section F – 32 – Travail (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur du Canada soutient le droit des travailleurs de s'organiser démocratiquement, de négocier collectivement et de faire la grève pacifiquement tout en respectant la propriété privée et la décision des autres travailleurs de ne pas participer. Les collègues de travail ne devraient pas être pénalisés parce qu’ils ne participent pas. ii) Nous croyons que le gouvernement devrait collaborer avec les syndicats et les employeurs dans les domaines de compétence fédérale dans le but de mettre en place un mécanisme de règlement des conflits afin de minimiser ou d’éviter les arrêts de travail. iii) Le Parti conservateur appuie le droit des travailleurs syndiqués au vote secret lors d’un vote de grève. iv) Le Parti conservateur croit que le gouvernement devrait empêcher que les cotisations syndicales obligatoires servent à financer des causes politiques non liées aux besoins du lieu de travail.

70

Développement économique – 3-02-069 - FR ACÉ – Calgary-Nose Hill Section F – 32 – Travail (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur du Canada soutient le droit des travailleurs de s'organiser démocratiquement, de négocier collectivement et de faire la grève pacifiquement tout en respectant la propriété privée et la décision des autres travailleurs de ne pas participer. Les collègues de travail ne devraient pas être pénalisés parce qu’ils ne participent pas. ii) Nous croyons que le gouvernement devrait collaborer avec les syndicats et les employeurs dans les domaines de compétence fédérale dans le but de mettre en place un mécanisme de règlement des conflits afin de minimiser ou d’éviter les arrêts de travail. iii) Le Parti conservateur appuie le droit des travailleurs syndiqués au vote secret lors d’un vote de grève. iv) Le Parti conservateur croit que les cotisations syndicales obligatoires et les contributions financières forcées comme condition d’emploi limitent la liberté économique des Canadiens et ralentissent la croissance économique.

71

Développement économique – 3-03-087 - FR ACÉ – Essex Section F – 37 – Souveraineté dans l’Arctique (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur croit que l’affirmation de la présence du Canada dans l’Arctique requiert un développement politique et économique dans le Nord canadien. Nous croyons que le gouvernement devrait : i) collaborer avec les territoires afin de rationaliser les processus réglementaires ; ii) faire des investissements stratégiques considérables dans les Territoires, en particulier dans l’infrastructure de transport ; iii) accélérer la délégation de responsabilités de « type provincial » aux territoires, du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien et d’autres ministères fédéraux ; et iv) travailler en partenariat avec les gouvernements du Yukon, des Territoires du NordOuest et du Nunavut pour affirmer et soutenir la souveraineté du Canada dans l’Arctique canadien à l’aide de règles claires, efficaces et uniformes et d’une approche intégrée et concertée en matière de gestion des ressources afin de surmonter les défis associés à l’exploration, au développement et à la circulation maritime accrus dans l’Arctique. iv) augmenter la présence et la capacité militaires du Canada dans le Nord, ce qui permettra d’affirmer notre souveraineté sur les terres et les eaux canadiennes. Cela est particulièrement important en ce qui a trait au passage du Nord-Ouest. Nous pensons également que le gouvernement devrait élaborer un plan exhaustif sur le développement efficient et écologique des ressources nordiques, conjointement avec les gouvernements territoriaux.

72

Développement économique – 3-04-049 - FR ACÉ – Nepean-Carleton Section E – Pensions (NOUVEAU) 25. Pensions Le Parti conservateur croit que les régimes de retraite des entreprises devraient être investis dans des comptes en fiducie indépendants, au bénéfice des employés, et devraient être sans lien de dépendance et non accessibles par l’entreprise ou ses créanciers.

73

Développement économique – 3-05-074 - FR ACÉ – Nepean-Carleton Section F – 32 – Travail (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur du Canada soutient le droit des travailleurs de s'organiser démocratiquement, de négocier collectivement et de faire la grève pacifiquement tout en respectant la propriété privée et la décision des autres travailleurs de ne pas participer. Les collègues de travail ne devraient pas être pénalisés parce qu’ils ne participent pas. ii) Nous croyons que le gouvernement devrait collaborer avec les syndicats et les employeurs dans les domaines de compétence fédérale dans le but de mettre en place un mécanisme de règlement des conflits afin de minimiser ou d’éviter les arrêts de travail. iii) Le Parti conservateur appuie le droit des travailleurs syndiqués au vote secret lors d’un vote de grève. iv) Qu’il soit résolu que le Parti conservateur croit que les syndicats devraient être démocratiques et à participation volontaire, et que les lois sur le travail devraient assurer aux travailleurs : a) La tenue de votes secrets sur l’accréditation, les grèves et les ratifications ; b) Une protection contre les cotisations syndicales obligatoires destinées à des causes politiques et sociales non liées au lieu de travail ; c) Le respect de l’article 20.2 de la Déclaration des droits de l’homme des Nations Unies : « Nul ne peut être obligé de faire partie d’une association ».

74

Développement économique – 3-06-235 - FR ACÉ – Humber – St. Barbe – Baie Verte Section S – 113 – Pêches (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur encourage le gouvernement à travailler en collaboration avec les provinces et les territoires dans l’ensemble des régions du pays afin de mettre l’accent sur la protection et l’accroissement de tous les stocks de poisson. Cela doit être fait afin de répondre aux besoins des Canadiens, plutôt que de réduire les activités de pêche et de transformation pour s’adapter aux pêches en déclin et mal gérées. ii) Nous encourageons le gouvernement à jouer un rôle de premier plan dans le cadre de négociations internationales avec d’autres pays pêcheurs en vue d’assurer une cogestion des stocks partagés et de mettre fin aux abus de pêche, y compris la surpêche étrangère. Nous encourageons le gouvernement à maintenir son engagement à s’occuper de la gestion de la conservation des stocks sur le nez et la queue des Grands Bancs et du Bonnet flamand. Nous reconnaissons que le poisson constitue une ressource renouvelable qui peut être rétablie et maintenue par un investissement adéquat dans la science et la gestion. iii) Nous croyons à des investissements importants dans notre base de connaissances scientifiques et à des décisions fermes et justes, basées sur des faits, à l’aide d’un régime de réglementation et d’application permettant l’exécution des fonctions nécessaires. Les responsabilités doivent venir des régions participantes où un plus grand nombre de décisions doivent être prises, afin que les stocks naturels, de même que l’aquaculture, puissent être gérés de façon appropriée. iv) Nous encourageons le gouvernement à collaborer avec toute province ou tout territoire intéressé afin d’améliorer et de rationaliser les mécanismes de gestion provinciale des pêches. v) Nous croyons que le gouvernement doit continuer à soutenir l’industrie de la chasse au phoque en éliminant les interdictions internationales injustes imposées aux produits du phoque canadiens. vi) Nous encourageons le gouvernement à : a) Collaborer avec les provinces et les territoires dans toutes les régions du pays pour élaborer un cadre de développement de l’aquaculture pour la gestion durable, offrant une alternative à la dépendance envers les stocks sauvages et encourageant l’élevage d’espèces pouvant être transformées localement en produits à valeur ajoutée. b) Soutenir l’industrie de l’aquaculture dans des domaines comme le marketing international et le contrôle des marchés de façon à prendre des décisions avisées.
75

Développement économique – 3-07-070 - FR ACÉ – Ahuntsic Section F – 32 – Travail (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur du Canada soutient le droit des travailleurs de s'organiser démocratiquement, de négocier collectivement et de faire la grève pacifiquement tout en respectant la propriété privée et la décision des autres travailleurs de ne pas participer. Les collègues de travail ne devraient pas être pénalisés parce qu’ils ne participent pas. ii) Nous croyons que le gouvernement devrait collaborer avec les syndicats et les employeurs dans les domaines de compétence fédérale dans le but de mettre en place un mécanisme de règlement des conflits afin de minimiser ou d’éviter les arrêts de travail. iii) Le Parti conservateur appuie le droit des travailleurs syndiqués au vote secret lors d’un vote de grève. iv) Nous croyons que les contributions obligatoires des travailleurs à des syndicats sous juridiction fédérale devraient être limitées au coût des négociations collectives et des prestations administrées par les syndicats. Les contributions à des causes ou à des initiatives non liées à ces objectifs devraient être recueillies de façon individuelle et volontaire.

76

Développement économique – 3-08-061 - FR ACÉ – Brandon-Souris Section F – 27 – Guichet unique (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur est en faveur de l’établissement d’une autorité ou d’un guichet unique chargé d'étudier les importants projets scientifiques selon des directives publiées. Ces types de projets sont souvent paralysés par la bureaucratie car, avec le système actuel, le financement requis doit être sollicité auprès d'une myriade de ministères et d'organismes. Une approche de guichet unique serait plus transparente pour le milieu de la recherche et plus responsable devant les contribuables canadiens. ii) Nous sommes en faveur de la mise en place d’un expert scientifique en chef indépendant qui conseillerait le Parlement sur des questions scientifiques et soumettrait des rapports connexes, et qui aiderait à coordonner les questions liées aux politiques scientifiques au sein du gouvernement et au palier international. Ce bureau serait inspiré du Parliamentary Office of Science and Technology du Royaume-Uni. L'expert scientifique en chef devrait être mandaté par le Parlement pour faire des analyses indépendantes et équilibrées sur les politiques publiques liées à la science et à la technologie. Cette information devrait être fournie ouvertement aux parlementaires et aux citoyens, ce qui permettrait de prendre des décisions avisées. iii) Nous soutenons le financement de l'innovation, de la technologie et de la recherche par les organismes subventionnaires. Nous sommes en faveur d'un examen concurrentiel par les pairs et d'une transparence et d'une responsabilité accrues afin de déterminer qui doit recevoir des subventions par l’intermédiaire de ces organismes. iv) Nous reconnaissons l'importance des investissements privés dans la recherche et le développement d'applications commerciales. Nous reconnaissons que le crédit d'impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental (RS&DE) encourage les investissements privés dans la recherche et le développement. Le gouvernement devrait collaborer avec les intervenants de tous les milieux de la recherche et de divers secteurs industriels pour élargir ce crédit d'impôt. Nous sommes en faveur de l’élimination de l'impôt sur le capital et de la réduction de l'impôt sur les gains e n capital, car l'efficacité du crédit d'impôt pour la RS&DE dépend du taux général d'imposition sur le capital et les investissements. En principe, nous croyons que le gouvernement devrait offrir plus d’incitatifs fiscaux à la recherche scientifique et au développement expérimental. i) Le Parti conservateur est en faveur de la mise en place d’un guichet unique pour l’examen des importants projets scientifiques, selon des directives publiées. a) Nous soutenons le financement de l’innovation, de la technologie et de la recherche par les organismes subventionnaires. Nous sommes en faveur d’un examen concurrentiel par les pairs et d’une transparence et
77

d’une responsabilité accrues pour déterminer qui doit recevoir des subventions par l'intermédiaire de ces organismes. b) Nous reconnaissons l’importance des investissements privés dans la recherche et le développement d’applications commerciales.

78

Développement économique – 3-09-088 - FR ACÉ – Vegreville-Wainwright Section F – 38 – Cadre stratégique énergétique à long terme (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur croit que le Canada possède un avantage économique naturel en raison d’une abondance de combustibles fossiles, d’uranium, de sources renouvelables de biocombustible, de ressources hydroélectriques et de certains des meilleurs régimes éoliens du monde. Nous croyons que le gouvernement devrait élaborer un cadre stratégique en matière d’énergie renouvelable et non renouvelable qui tient compte des engagements en cours et qui répondra à nos besoins à long terme en consommation intérieure et en exportation. Nous croyons que le renforcement de l’intégration du marché de l’énergie assurera une plus grande fiabilité des approvisionnements énergétiques partout au Canada. Nous encourageons le gouvernement à explorer de nouvelles façons de réduire les barrières à la libre circulation des produits énergétiques entre les provinces et à travers d’autres frontières. Le gouvernement du Canada devrait faire preuve de leadership et travailler en étroite collaboration avec les gouvernements provinciaux et territoriaux pour harmoniser les objectifs énergétiques dans l’intérêt supérieur de tous les Canadiens et devrait chercher à avoir un impact positif sur le développement de l’infrastructure énergétique, l’approvisionnement en énergie et la demande en énergie au Canada en abolissant les obstacles artificiels au commerce interprovincial et international de l’énergie. ii) Nous continuons à soutenir l’exploration pour des combustibles fossiles, la construction de pipelines, des économies en matière de transport et l’amélioration des usines pour augmenter les économies réalisées grâce à la conversion énergétique et réduire les émissions de polluants et de gaz à effet de serre. iii) Nous sommes en faveur de l’utilisation de l’énergie nucléaire et des industries connexes pour fournir de l’énergie aux Canadiens tout en réduisant l’impact négatif sur l’environnement. iv) Nous croyons que le gouvernement devrait soutenir et encourager le développement privé de sources d’énergie et de carburants de remplacement comme les énergies éolienne, solaire et géothermique ; les carburants de remplacement comme le biodiesel tiré des récoltes et le méthanol, l’éthanol et le méthane tirés de la biomasse et des déchets organiques ; la technologie des piles à combustible et l’utilisation de l’hydrogène comme carburant pour le transport. v) Nous croyons que les pipelines sont un mode de transport des combustibles fossiles efficace et efficient, et nous allons chercher à assurer que le Canada a un réseau de pipelines efficient et que la législation mise en application par l'intermédiaire de l’Office national de l’énergie fait en sorte que toute responsabilité liée à l’exploitation et à l’abandon des pipelines revient à
79

l’exploitant du pipeline, et non pas au public ou au propriétaire des endroits traversés par le pipeline.

80

Développement économique – 3-10-094 - FR ACÉ – Ottawa-Centre Section G – 40/41 – Commerce international/Commerce interprovincial (MODIFICATION) Libellé modifié : 40. Commerce international Le Parti conservateur croit que le gouvernement fédéral a la responsabilité de prendre l’initiative et de collaborer avec ses partenaires provinciaux, encourageant des échanges commerciaux internationaux plus ouverts et axés sur des règles en ce qui a trait aux gens, aux produits, aux services et aux investissements. pour abolir les obstacles interprovinciaux au commerce, au transport, aux échanges commerciaux, à la mobilité de la main-d’œuvre et à la mobilité des capitaux. i) Nous sommes en faveur de l’augmentation de la sécurité des emplois existants liés au commerce. Pour créer de nouvelles possibilités d’emploi, notre programme commercial sera axé sur la diversification à la fois des produits destinés à l’exportation et des marchés où nous vendons ces produits. Nous soulignons l’importance de protéger l’accès aux marchés internationaux par un régime commercial fondé sur des règles. Nous croyons que le Canada devrait maximiser les avantages liés au libreéchange, et mettre l’accent sur le besoin de créer des liens commerciaux avec des pays autres que ceux du continent nord-américain. ii) Aux futures rondes de négociations commerciales, nous croyons que le gouvernement devrait : a) défendre vigoureusement la réduction des obstacles et tarifs commerciaux internationaux ; b) chercher à éliminer les subventions aux exportations, qui perturbent le marché, dans des délais clairement définis ; et c) chercher à avoir une définition claire de ce qui constitue une subvention aux exportations. iii) Nous soutenons les efforts déployés par le gouvernement pour développer de nouveaux marchés pour les produits et services canadiens en mettant l’accent sur le développement de liens commerciaux avec les marchés émergents. iv) Reconnaissant que l’eau douce est une ressource critique pour l’avenir des Canadiens, nous croyons qu’il devrait y avoir une enquête sur la protection et la sécurité de nos ressources en eau douce à long terme, relativement à leur exportation en tant que produit. v) Nous croyons que le gouvernement devrait tenter de maximiser les avantages de nos échanges commerciaux transfrontaliers en réduisant ou en éliminant les obstacles à la circulation efficiente des produits, des services et des gens aux points de passage à la
81

frontière. Le gouvernement devrait également chercher à conclure des ententes sur des normes, à la fois abordables et pratiques, sur l’identification sécuritaire de ceux qui traversent la frontière. 41. Commerce interprovincial i) Le Parti conservateur croit que le gouvernement doit prendre l’initiative de collaborer avec ses partenaires provinciaux pour abolir les obstacles interprovinciaux aux échanges commerciaux, à la mobilité de la main-d’œuvre et à la mobilité des capitaux. i) Le Parti conservateur du Canada est en faveur de l’élimination de pratiquement tous les obstacles fédéraux et provinciaux à la mobilité interprovinciale des produits, des services, des gens et des investissements. À cette fin, nous croyons que le gouvernement devrait procéder à un examen exhaustif de l'ensemble de la réglementation et des pratiques administratives pertinentes afin d’identifier et d’abolir ces obstacles au palier fédéral. ii) Le Parti conservateur du Canada reconnaît et appuie Nous reconnaissons et appuyons le fait que la reconnaissance professionnelle accordée en vertu d’un processus d’agrément reconnu dans une province ou un territoire donne droit à une personne d’exercer sa profession dans toute autre province ou tout autre terri toire. De plus, le Parti conservateur appuie et encourage la coopération entre les provinces en vue de l’uniformisation des processus d’agrément et de reconnaissance professionnelle.

82

Développement économique – 3-11-225 - FR ACÉ – Medicine Hat/Edmonton Mill Woods – Beaumont/Calgary-Sud-Est/Calgary–Nose Hill Section R – 111 – Gestion des approvisionnements (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur croit qu’il est dans l’intérêt du Canada et du secteur agricole que les industries sujettes à la gestion des approvisionnements demeurent viables. Un gouvernement conservateur appuiera la gestion des approvisionnements et son objectif d’offrir aux consommateurs un produit de grande qualité à un bon prix et avec un rendement raisonnable pour le producteur. Le Parti conservateur croit à une transition ordonnée vers un système autre que la gestion des approvisionnements.

83

Développement économique – 3-12-096 - FR ACÉ – West Nova Section G – 40 – Commerce international (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur croit que le gouvernement a la responsabilité de prendre l’initiative et de collaborer avec ses partenaires provinciaux pour abolir les obstacles interprovinciaux au commerce, au transport, aux échanges commerciaux, à la mobilité de la main-d’œuvre et à la mobilité des capitaux. i) Nous sommes en faveur de l’augmentation de la sécurité des emplois existants liés au commerce. Pour créer de nouvelles possibilités d’emploi, notre programme commercial sera axé sur la diversification à la fois des produits destinés à l’exportation et des marchés où nous vendons ces produits. Nous soulignons l’importance de protéger l’accès aux marchés internationaux par un régime commercial fondé sur des règles. Nous croyons que le Canada devrait maximiser les avantages liés au libreéchange, et mettre l’accent sur le besoin de créer des liens commerciaux avec des pays autres que ceux du continent nord-américain. ii) Aux futures rondes de négociations commerciales, nous croyons que le gouvernement devrait : a) défendre vigoureusement la réduction des obstacles et tarifs commerciaux internationaux ; b) chercher à éliminer les subventions aux exportations, qui perturbent le marché, dans des délais clairement définis ; et c) chercher à avoir une définition claire de ce qui constitue une subvention aux exportations. iii) Nous soutenons les efforts déployés par le gouvernement pour développer de nouveaux marchés pour les produits et services canadiens en mettant l’accent sur le développement de liens commerciaux avec les marchés émergents. iv) Reconnaissant que l’eau douce est une ressource critique pour l’avenir des Canadiens, nous croyons qu’il devrait y avoir une enquête sur la protection et la sécurité de nos ressources en eau douce à long terme, relativement à leur exportation en tant que produit. v) Nous croyons que le gouvernement devrait tenter de maximiser les avantages de nos échanges commerciaux transfrontaliers en réduisant ou en éliminant les obstacles à la circulation efficiente des produits, des services et des gens aux points de passage à la frontière. Le gouvernement devrait également chercher à conclure des ententes sur des normes, à la fois abordables et pratiques, sur l’identification sécuritaire de ceux qui traversent la frontière.

84

Développement économique – 3-13-071 - FR ACÉ – Ahuntsic Section F – 32 – Travail (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur du Canada soutient le droit des travailleurs de s'organiser démocratiquement, de négocier collectivement et de faire la grève pacifiquement tout en respectant la propriété privée et la décision des autres travailleurs de ne pas participer. Les collègues de travail ne devraient pas être pénalisés parce qu’ils ne participent pas. ii) Nous croyons que le gouvernement devrait collaborer avec les syndicats et les employeurs dans les domaines de compétence fédérale dans le but de mettre en place un mécanisme de règlement des conflits afin de minimiser ou d’éviter les arrêts de travail. iii) Le Parti conservateur appuie le droit des travailleurs syndiqués au vote secret lors d’un vote de grève. iv) Attendu que les syndicats se mêlent d’affaires politiques, leurs finances ne sont pas transparentes, que le Parti conservateur donne suite à l’opacité du financement des syndicats et des adhésions obligatoires pour les membres sous juridiction fédérale.

85

Développement économique – 3-14-068 - FR ACÉ – Mississauga-Est-Cooksville/Sudbury Section F – 32 – Travail (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur du Canada soutient le droit des travailleurs de s'organiser démocratiquement, de négocier collectivement et de faire la grève pacifiquement tout en respectant la propriété privée et la décision des autres travailleurs de ne pas participer. Les collègues de travail ne devraient pas être pénalisés parce qu’ils ne participent pas. ii) Nous croyons que le gouvernement devrait collaborer avec les syndicats et les employeurs dans les domaines de compétence fédérale dans le but de mettre en place un mécanisme de règlement des conflits afin de minimiser ou d’éviter les arrêts de travail. iii) Le Parti conservateur appuie le droit des travailleurs syndiqués au vote secret lors d’un vote de grève. iv) Le Parti conservateur croit que les cotisations syndicales payées par les membres ne devraient pas être données par les syndicats à de tierces parties sans le consentement des membres.

86

Développement économique – 3-15-058 - FR ACÉ – Lambton Kent Middlesex Section E – Commerce international (NOUVEAU) 40. Commerce international Le Parti conservateur du Canada soutient les initiatives en matière de commerce international qui génèrent une activité économique accrue, des emplois et une meilleure compréhension et une meilleure collaboration entre les économies émergentes et notre approche de la gouvernance démocratique, à réglementation rationalisée et de libre entreprise.

87

Développement économique – 3-16-059 - FR ACÉ – Parkdale-High Park Section E – 20 – Gains en capital (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur est en faveur d’un allégement fiscal général à la fois immédiat et à long terme. La réduction de l’impôt des particuliers est une priorité pour le Parti conservateur, parce qu’elle augmente le salaire net et le niveau de vie de tous les Canadiens. ii) Nous encourageons le gouvernement à poursuivre la réduction de l’imposition des sociétés. La réduction de l’imposition des sociétés encourage les entreprises étrangères et canadiennes à investir au Canada, ce qui se traduit par des emplois plus nombreux et mieux rétribués pour les travailleurs canadiens. Une réduction de l’imposition des sociétés entraîne aussi plus d’emplois et de meilleurs rendements pour les participants aux régimes de retraite et les détenteurs de REER, de fonds communs de placement et de placements en actions ordinaires. iii) Nous croyons que le gouvernement devrait réduire l’impôt sur les gains en capital et éliminer l’impôt sur les gains en capital réinvestis. La réduction de l’impôt sur les gains en capital encourage l’épargne et l’investissement, ce qui signifie plus de capital pour les entreprises canadiennes, plus d’emplois pour les travailleurs canadiens et de meilleurs rendements pour les investisseurs canadiens. Voilà pourquoi nous soutenons de nouvelles mesures, notamment l’augmentation de l’exonération cumulative des gains en capital pour les propriétaires de petites entreprises, les agriculteurs, les exploitants de lots boisés et les pêcheurs. Le Parti conservateur croit que les gains en capital devraient être indexés en fonction de l’inflation avant l’évaluation de l’impôt sur le revenu. iv) Nous croyons que les cotisations sociales ne devraient pas être supérieures au montant requis pour financer adéquatement le régime d’Assurance-emploi, car des cotisations sociales inutilement élevées sont une taxe sur la création d’emplois. La réduction des cotisations sociales stimule l’embauche et l’expansion des entreprises. v) Le régime fiscal canadien doit être fondé sur l’équité. Nous encourageons le gouvernement à continuer à éliminer les échappatoires comme le recours aux paradis fiscaux, qui minent l’assiette fiscale canadienne et permettent aux sociétés d’éviter de payer de l’impôt au Canada. Le Parti conservateur appuie le concept selon lequel toute forme d’imposition doit être juste et raisonnable. Le gouvernement devrait travailler à éliminer les cas de taxation d’une taxe.

88

Développement économique – 3-17-240 - FR ACÉ – Avalon Section S – Océans et côtes (NOUVEAU) S) Océans et côtes 116. Recherche marine scientifique i) Nous croyons que le gouvernement a l’obligation de : a) promouvoir la coopération internationale en matière de recherche marine scientifique à des fins pacifiques ; b) créer des conditions favorables pour étudier les processus survenant dans l’environnement marin par l'intermédiaire d’accords bilatéraux et multilatéraux. ii) Nous croyons que le gouvernement devrait promouvoir les possibilités en matière de technologies océanologiques (ou technologies bleues) en identifiant et en abolissant les obstacles au développement de technologies océanologiques, et en encourageant la collaboration entre l’industrie et les institutions éducatives pour l’innovation. iii) Nous croyons que le gouvernement est responsable de la réglementation des activités dans l’océan afin de minimiser l’impact environnemental sur l’environnement marin.

89

Développement économique – 3-18-084 - FR ACÉ – Nunavut Section F – 36 – Développement du Nord canadien (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur croit qu’il est essentiel au développement économique des trois territoires du Nord qu’il y ait conclusion immédiate d’une entente de partage des recettes de l’exploitation des ressources avec le gouvernement fédéral. ii) Nous nous sommes engagés à ce que les responsabilités du développement du Nord soient transférées du ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien aux trois gouvernements territoriaux, aux administrations autochtones et, si besoin est, aux ministères fédéraux appropriés. Les habitants du Nord doivent prendre les rênes de leur destinée et nous nous sommes engagés à déléguer de façon ordonnée le pouvoir décisionnel d’Ottawa aux Territoires. iii) Nous sommes en faveur d’investissements dans des infrastructures scientifiques spécialisées en recherche polaire afin d’augmenter la quantité de données scientifiques sur la région de l’Arctique. iv) Le Parti conservateur du Canada soutient des investissements stratégiques dans le Grand Nord et les Territoires, en particulier dans l’infrastructure de défense et de communication et dans les transports, ce qui comprend de nouvelles autoroutes.

90

Développement économique – 3-19-077 - FR ACÉ – Perth Wellington Section F – 32 – Travail (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur du Canada soutient le droit des travailleurs de s'organiser démocratiquement, de négocier collectivement et de faire la grève pacifiquement tout en respectant la propriété privée et la décision des autres travailleurs de ne pas participer. Les collègues de travail ne devraient pas être pénalisés parce qu’ils ne participent pas. ii) Nous croyons que le gouvernement devrait collaborer avec les syndicats et les employeurs dans les domaines de compétence fédérale dans le but de mettre en place un mécanisme de règlement des conflits afin de minimiser ou d’éviter les arrêts de travail. iii) Le Parti conservateur appuie le droit des travailleurs syndiqués au vote secret lors d’un vote de grève. iv) Le Parti conservateur soutient : a) le droit de préparer une mesure législative pour permettre l’adhésion optionnelle aux syndicats, ce qui comprend les syndicats étudiants ; b) la clarté et la transparence publique des états financiers des syndicats.

91

Développement économique – 3-20-063 - FR ACÉ – Calgary-Ouest Section F – 28 – Restrictions sur la propriété étrangère (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur est en faveur d’un assouplissement des règles sur la propriété étrangère pour le secteur industriel canadien en collaboration avec nos principaux partenaires commerciaux dans le domaine des télécommunications, de la distribution en matière de radiodiffusion et de l’industrie aérienne. Nous pensons que le gouvernement devrait entreprendre immédiatement une étude afin de décider de la réduction ou de l’élimination totale de ces règles. Nous soutenons l’ouverture et la transparence du processus décisionnel du gouvernement sur les acquisitions étrangères afin d’améliorer et de maintenir la bonne réputation du Canada en tant qu’endroit prévisible où investir.

92

Développement économique – 3-21-244 - FR ACÉ – Yorkton—Melville Section T – 114 – Principes sur l’immigration (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur appuie un système non partisan, accueillant et bien géré pour l’immigration au Canada, fondé sur les éléments suivants : i) un processus équitable, transparent et efficient, permettant de gagner le respect et la confiance des Canadiens et de la communauté internationale ; ii) des mesures sensibles pour aider à la réunification des familles ; iii) assurer que le Canada réussit à encourager les immigrants qualifiés et leurs conjoints et enfants à faire du Canada leur destination de premier choix ; iv) un processus clair, pratique et efficient pour que les immigrants obtiennent des équivalences pour les compétences, la formation et l’expérience acquises à l’étranger ; v) répondre aux besoins de financement adéquat à long terme des fournisseurs de services d’établissement ; vi) maintenir la tradition humanitaire du Canada, selon laquelle il offre asile aux réfugiés ; vii) augmenter le taux d’investissement direct étranger (IDE) par une communication et une coopération améliorées entre le ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration et le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international par la réalisation que l’IDE va souvent de pair avec une immigration accélérée.

93

Développement économique – 3-22-242 - FR ACÉ – Carleton Mississipi Mills Section T – 114 – Principes sur l’immigration (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur appuie un système non partisan, accueillant et bien géré pour l’immigration au Canada, fondé sur les éléments suivants : i) un processus équitable, transparent et efficient, permettant de gagner le respect et la confiance des Canadiens et de la communauté internationale ; ii) des mesures sensibles pour aider à la réunification des familles ; iii) assurer que le Canada réussit à encourager les immigrants qualifiés et leurs conjoints et enfants à faire du Canada leur destination de premier choix ; iv) un processus clair, pratique et efficient pour que les immigrants obtiennent des équivalences pour les compétences, la formation et l’expérience acquises à l’étranger ; v) répondre aux besoins de financement adéquat à long terme des fournisseurs de services d’établissement ; vi) maintenir la tradition humanitaire du Canada, selon laquelle il offre asile aux réfugiés ; vii) protéger les valeurs démocratiques du Canada, ses cultures fondatrices et son économie, et assurer que la sélection des immigrants est étroitement liée à l’emploi national et aux objectifs de perfectionnement.

94

Développement économique – 3-23-236 - FR ACÉ – Nunavut Section S – 113 – Transport maritime (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur appuie le maintien des phares, de leur personnel et de leurs aides à la navigation. Les phares contribuent de manière importante à la souveraineté canadienne, assurent la sécurité du public – notamment les plaisanciers et les kayakistes –, constituent une présence essentielle pour la surveillance des hydravions et la circulation maritime, et aident à lutter contre la contrebande. ii) Nous reconnaissons également la valeur historique des phares et soutenons le concept selon lequel ce sont des infrastructures et du personnel bien placés qui peuvent contribuer à la collecte de données scientifiques et à d’autres fins . iii) Le Parti conservateur du Canada soutient un plan stratégique pour assurer des installations d’amarrage appropriées dans toutes les communautés côtières du Grand Nord.

95

Développement économique – 3-24-079 - FR ACÉ – Alfred-Pellan Section F – 32 – Travail (MODIFICATION) Libellé modifié : i) Le Parti conservateur du Canada soutient le droit des travailleurs de s'organiser démocratiquement, de négocier collectivement et de faire la grève pacifiquement tout en respectant la propriété privée et la décision des autres travailleurs de ne pas participer. Les collègues de travail ne devraient pas être pénalisés parce qu’ils ne participent pas. ii) Nous croyons que le gouvernement devrait collaborer avec les syndicats et les employeurs dans les domaines de compétence fédérale dans le but de mettre en place un mécanisme de règlement des conflits afin de minimiser ou d’éviter les arrêts de travail. iii) Le Parti conservateur appuie le droit des travailleurs syndiqués au vote secret lors d’un vote de grève. iv) Le Parti conservateur tente de restructurer correctement la protection législative de la formule Rand afin d’assurer la protection complète et efficace du droit de tous les travailleurs de ne pas s’associer à des prises de position politiques qu’ils jugent oppressives pour leur identité personnelle respective. La contribution aux initiatives non directement liées aux conditions de travail ou aux questions syndicales administratives se fait volontairement.

96

Développement économique – 3-25-239 - FR ACÉ – St John’s Est Section S – 113 – Transport maritime (MODIFICATION) Libellé modifié : S) PÊCHES T) OCÉANS ET CÔTES 113. Transport maritime i) Le Parti conservateur appuie le maintien des phares, de leur personnel et de leurs aides à la navigation. Les phares contribuent de manière importante à la souveraineté canadienne, assurent la sécurité du public – notamment les plaisanciers et les kayakistes –, constituent une présence essentielle pour la surveillance des hydravions et la circulation maritime, et aident à lutter contre la contrebande. ii) Nous reconnaissons également la valeur historique des phares et soutenons le concept selon lequel ce sont des infrastructures et du personnel bien placés qui peuvent contribuer à la collecte de données scientifiques et à d’autres fins . iii) Nous croyons que le gouvernement a les obligations suivantes : a) appliquer les lois et règlements pertinents sur la pollution due à la vidange ; b) adopter des exigences de déchargement et de navigation spéciales pour des zones désignées et pour poursuivre les navires étrangers quand des rejets polluants ont lieu ; c) fournir aux navires traversant sa ZEE de l’information appropriée sur la sécurité maritime et les relèvements hydrographiques ; d) fournir une capacité de recherche et de sauvetage comparable aux normes internationales d’autres pays développés ; e) établir et appliquer des normes de sécurité pour les navires locaux et étrangers naviguant dans les eaux canadiennes, pour le bien-être des travailleurs et de l’environnement. iv) Nous croyons que le gouvernement a un droit souverain de monter à bord et d’inspecter tout navire dans sa ZEE s’il a des motifs raisonnables de soupçonner qu’il : a) fait de la piraterie ; b) fait de la traite d’esclaves ; c) fait de la radiodiffusion non autorisée ; d) est sans nationalité ; e) nuit à une activité économique légitime ;

97

f) réalise des activités économiques illégales comme la traite de personnes. v) Le Parti conservateur croit que les systèmes de traversiers interprovinciaux sont une extension naturelle de la Transcanadienne et qu’ils font donc partie intégrante du réseau national de transport du Canada. a) Nous sommes en faveur de la réduction ou de l’élimination des frais, droits, taxes et loyers, cachés ou autres, perçus par le gouvernement fédéral, liés à la Transcanadienne et aux systèmes de traversiers interprovinciaux. b) Nous sommes en faveur d’une représentation sans lien de dépendance de l’industrie et du public au conseil d'administration des sociétés d’État dans le cadre de l’administration des services de traversiers interprovinciaux.

98

Développement économique – 3-26-224 - FR ACÉ – Saint-Hyacinthe-Bagot Section R – 108 – Gestion des approvisionnements (MODIFICATION) Libellé modifié : Le Parti conservateur considère l’industrie agricole comme un secteur économique stratégique du Canada. Nous reconnaissons que des régions et des secteurs industriels ont certains avantages concurrentiels en matière de production agricole. L’élaboration et le soutien continu de la politique nationale sur l’agriculture vont continuer à refléter notre conviction qu’il n’existe pas de solution unique. La politique agricole doit être élaborée uniquement en consultation avec les producteurs agricoles. Les agriculteurs d’aujourd’hui sont des exploitants d’entreprise, et l’imposition d’une politique pouvant avoir des effets indésirables sur cette communauté de gens d’affaires aurait des conséquences négatives et serait contraire aux principes du Parti conservateur. L’équilibre entre la responsabilité financière et des programmes de soutien efficaces est une priorité première pour ce Parti. i) Alimentation. L’alimentation est l’une des premières nécessités de la vie, et nous croyons que le gouvernement doit assurer que l’approvisionnement en aliments au Canada est salubre, sécuritaire et durable. Nous devrions chercher à être parmi les meilleurs du monde en ce qui a trait à la sécurité de l’approvisionnement . Nous encourageons des mesures pour assurer l’étiquetage exact des ingrédients et du ou des pays d’origine, et une vérification de sécurité plus stricte des produits alimentaires importés. i) L’alimentation est l’une des premières nécessités de la vie, et nous croyons que le gouvernement doit assurer que l’approvisionnement en aliments au Canada est salubre, sécuritaire et traçable. Nous devons chercher à être le meilleur pays du monde en ce qui a trait à la sécurité de l’approvisionnement. Nous encourageons des mesures pour assurer l’étiquetage exact et la traçabilité des ingrédients et du ou des pays d’origine, et une vérification de sécurité plus stricte des produits alimentaires. ii) Exportation et diversification. Dans le but d’assurer la sécurité de l’approvisionnement en aliments au Canada, nous sommes en faveur de l’autosuffisance de la production alimentaire nationale, ce qui comprend une plus grande diversification des types d’aliments et de produits agricoles. Nous encourageons le gouvernement à chercher à améliorer les possibilités d’exportation de tous les produits agricoles, en insistant sur les marchés de produits transformés et finis. Dans le cadre de la diversification, la valeur ajoutée et la fabrication créeront de nouveaux emplois dans les communautés respectives et au Canada. iii) Durabilité. Si nous voulons assurer la durabilité à long terme de l’approvisionnement en aliments au Canada, la production agricole doit être durable à la fois sur les plans
99

économique et environnemental. Nous croyons que l’utilisation responsable des terres et un bon rendement sur la production alimentaire vont de pair. Pour atténuer les conséquences négatives de situations imprévues, nous allons continuer à offrir aux producteurs des outils économiques novateurs comme des comptes de stabilisation pour leur permettre de réagir aux fluctuations du marché et de gérer les risques posés par les conditions météorologiques et la maladie. iv) Économie rurale. Alors que la base agricole de l’économie rurale s’érode, l’infrastructure suit la même voie dans les petites communautés. Pour préserver le tissu social du Canada rural, nous encourageons le gouvernement à faire la promotion de la diversité et du développement responsable dans les petites villes et les villages en encourageant l’innovation dans le démarrage de petites entreprises permettant de garder ces communautés en vie.

100