Le Mouloudia crie au vol !

Geiger : «C’est SCANDALEUX d’être privé d’un but valable !»
Hachoud et Kacem suspendus contre l’USMH
DIMANCHE 3 NOVEMBRE 2013

CABBA 1 - MCA 0

Yahia-Cherif
«Seul l’arbitre assistant a vu qu’il y avait une position de hors-jeu»

www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2453 PRIX 20 DA

Chibane sonne la révolte kabyle ! «Il faut enchaîner avec une
victoire face au CABBA»

JSK 1 - RCA 0

Aït Djoudi : «Il a eu sa chance, il l’a saisie»

USMA 1 - CRBAF 0 Hannachi défend Benlamri

«Que ce soit à droite ou dans l’axe, il a sa place en EN»
Des Emirats où il a assisté au Mondial U17

Raouraoua parle de Boudebouz et Mandi
«La présence de Ryad est importante»
«Aïssa apportera un plus à la sélection»
Shehata soutient l’Algérie

Courbis : «Cette victoire, c’est pour Ali Haddad !»
USMH 0 - ASO 0 CSC 1 - CRB 0

«C’est la meilleure équipe arabe, elle se qualifiera au Mondial»

Haniched :
«L'arbitre nous a privés de deux penalties indiscutables»

Gamondi : «On a été battus par le futur champion»

cor Aziz

02

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Équipe nationale
Il est en contact permanent avec ses joueurs

La FIFA a saisi la fédération sénégalaise vendredi

Diatta Badara dirigera
bel et bien le match retour
Samba. Le quatrième arbitre sera Maguette Ndiaye.

Halilhodzic craint le syndrome des blessures Selon une source
très proche du staff technique, Vahid Halilhodzic est en contact permanent avec ses joueurs, ces derniers temps. Devant l’importance du prochain match contre les Etalons du Burkina Faso, le sélectionneur national suit avec beaucoup d’intérêt le quotidien de ses poulains. La même source indique que le Franco-Bosniaque détient toutes les informations sur ses joueurs, notamment leur situation avec leurs clubs employeurs et leur état de santé. En effet, il craint les blessures. C’est pour cela d’ailleurs qu’il leur demande, ces derniers jours, de faire attention, car il veut les avoir sains et saufs le 19 novembre prochain. Avec l’absence de Belkalem dans l’axe de la défense et de Adlène Guedioura au milieu de terrain, Vahid Halilhodzic s’est retrouvé déjà dans l’embarras. H. R.

Sur quelle base les désignations ont été faites ?
Néanmoins, une question reste posée à laquelle personne ne peut sans doute nous répondre, sauf celui qui a validé ces désignations auprès de la FIFA. En effet, comment explique-t-on la désignation de quatre arbitres sénégalais pour le match Algérie-Burkina Faso, qui est décisif pour la qualification des Verts en Coupe du monde, alors que pour le match SénégalCôte d’Ivoire, prévu à Casablanca, la partie sera dirigée par Djamel Haïmoudi et trois assistants algériens. Le comble c’est que les deux matchs auront lieu en l’espace de trois jours. Le Sénégal qui est très mal parti pour se qualifier face à la Côte d’Ivoire compte tenu de la défaite à Abidjan, l’armada ivoirienne et surtout le fait que le match se joue sur terrain neutre, a de très fortes chances de voir le Sénégal perdre éventuellement face aux Eléphants de Côte d’Ivoire, déterminés à se qualifier. Dans ce cas, Diatta Badara pourrait se venger sur l’Algérie, argumentant sa décision par le fait que Djamel Haïmoudi n’aurait pas avantagé ses compatriotes. Cela dit, la désignation des deux arbitres semble carrément une erreur, au moment où il fallait éviter toute équivoque. Hamza R.

est désormais officiel ! Le Sénégalais Diatta Badara dirigera le match AlgérieBurkina Faso, pour le compte du retour des barrages de la Coupe du monde 2014. Le coup d’envoi de cette rencontre prévue au stade Mustapha Tchaker de Blida, sera donné le 19 novembre à 19h15. En effet, une source autorisée auprès de la FAF nous a révélé que la FIFA a notifié vendredi par écrit la désignation de Diatta Badara et trois de ses compatriotes pour le match Algérie-Burkina Faso. La même information nous a été confirmée par la Fédération sénégalaise de football. Cette dernière a été des-

C’

tinataire d’une correspondance du secrétariat général de la FIFA, l’informant de la désignation de Diatta Badara pour cette rencontre. Agé de 44 ans, Diatta Badara est international depuis 1999. Il a dirigé quatre matchs de l’équipe nationale algérienne, depuis le début de sa carrière internationale. Deux matchs perdus en match officiel, durant la CAN 2010 face au Malawi (3-0) et au Nigeria (1-0). Aussi, il y avait une défaite au cours d’un match amical à Alger face à la Serbie (0-3). La seule victoire avec le referee sénégalais, c’était en septembre 2012 face à la Libye à Casablanca (0-1). Diatta Badara sera assisté de Djibril Camara et El Hadji Malick

Match amical du 5 mars

La FAF prendra tout son temps
outes les sélections nationales vont disputer des matchs amicaux internationaux, à l’occasion de la date du 5 mars 2014, retenue par la fédération internationale de football, avant la Coupe du monde, prévue au Brésil. La sélection algérienne est elle aussi concernée par cette date pour disputer un match amical. Tout comme à chaque date FIFA, la Fédération algérienne de football cherche un adversaire d’un bon niveau afin que le test soit bénéfique pour les protégés de Vahid Halilhodzic. Cette fois-ci, l’instance dirigée par Mohamed Raouraoua prendra tout son temps afin de choisir l’adversaire, qu’on pourrait en effet connaître vers la midécembre.

T

devrait attendre le verdict du tirage au sort de la phase finale, prévu le 6 décembre à Rio de Janeiro au Brésil, afin d’avoir une idée sur les trois adversaires des Verts au mondial, en juin prochain.

Dje Roberto Carlos, a reL’entraîneur du Sivassport, le Brésilien onal algérien, pour nati inter gretté la défection de son attaquant ch de championnat de demat du er priv le t vien qui la blessure ra pas compter sur Djebbour main lundi : «Dommage, on ne pour qu’on va le récupérer assez ère j’esp qui est blessé. C’est regrettable, de Djebbour n’est pas grave, rapidement.» Par ailleurs, la blessure aine. sem une dans ur reto il est annoncé de

ssure de Roberto Carlos «La ble rettable» bbour est reg

Il pourrait avoir lieu en Algérie
Pour ce qui est de l’endroit de la rencontre, on n’en sait rien encore du fait que cela sera lié aux négociations entre les deux fédérations. Néanmoins, la FAF essayera sans aucun doute de le programmer sur le sol algérien. Avec la qualification des Verts au mondial, la fédération ne privera pas des milliers d’Algériens de suivre l’EN de près. C’est presque comme le match de la Serbie où il y avait au stade du 5-Juillet, une affluence record. Avec la fermeture du stade du 5-Juillet et celui de Blida programmé après le match des Etalons pour des travaux d’extension des gradins, les stades de Annaba et de Constantine sont pressentis pour abriter le match des Verts. Reste à connaitre la décision qui sera prise par l’instance dirigée par Mohamed Raouraoua. Hamza R.

fait Agouazi joue 20 minutes et se expulser né , le Stade Malherbe de Caen s’est incli

En déplacement à Lens eu de terrain algérien, Lausur le score de deux buts à un. Le mili de jeu à 71’, à la place du cas cour en é entr rent Karim Agouazi, est ien n’est pas allé jusqu’au lgér A l’ pitaine Nicolas Seube. Seulement, ière minute des arrêts prem la it joua On e. ontr renc terme de cette . L’arbitre a jugé ce Lens de ur joue un tacle de jeu lorsque l’Algérien e. roug on cart le dir geste sévère, et n’a pas hésité à bran

Le tirage au sort du mondial sera important pour déterminer l’adversaire
Cette fois, les données vont carrément changer. La FAF va chercher un très bon sparring-partner pour les Verts, qui ne cessent de progresser. En cas de qualification en Coupe du monde, ce qui est fort probable vu le résultat du match aller, la fédération

Belkalem absent à la chute de Watford à la réception de Leices-

Essaïd Belkalem était absent lourdement à domiter City à Watford, qui s’est incliné zéro. Le défenseur cile sur le score de trois buts à nu parmi les dixrete pas it international algérien n’éta huit.

Guedioura sort blessé hier blessé à la 22’. Au cours du dé-

Adlane Guedioura est sorti Bromwich Albion, le milieu placement de Crystal Palace à West s son poste de prédilection. dan é aris de terrain algérien a été titul ières minutes, il a contracté Seulement, au bout des vingt prem un joueur adverse. L’Algéavec une blessure à la suite d’un choc a incité son entraîneur qui ce ie, part la r rien ne pouvait continue à le remplacer.

u Cadamuro non reten été retenu

pour le match Liassine Cadamuro n’a pas n d’Osasuna. Le déd’hier de la Real Sociedad, à la réceptio e la rencontre, la tout joué fenseur polyvalent algérien avait t de Sociedad men lace dép du s cour précédente journée, au à Valladolid.

Coup d’œil

Équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

03
RCA

Il souffre d’une contracture au mollet

Plus de peur que de mal pour Feghouli L
e FC Valence devra faire sans son milieu de terrain Sofiane Feghouli pour ce match d’aujourd’hui que livrera son équipe face à Getafe en déplacement. Feghouli, qui avait pris part à 83 minutes du match du mercredi passé face à Almeria, a ressenti une douleur à l’entraînement. Il souffre d’une contracture au mollet. Il est de ce fait indisponible pour une semaine. retour est prévu la semaine prochaine face à Valladolid.

Ligue1

1

JSK
Stade : 1er-Novembre (Tizi Ouzou)

0

Affluence : nombreuse. Arbitres : Achouri, Tammen, Bougherara. Avertissements : Ebossé (53’) JSK Fellah (90’+3), Cherfaoui (90’+ 3) RCA But : Chibane (42’) JSK

JSK : Asselah, Remache, Benlamri, Rial, Mekkaoui, Maroci (Merbah 88’), Yesli, Bencherifa (Messaâdia 40’), Ebossé, Aouedj, Chibane (Madi 67’). Entraîneur : Aït Djoudi. RCA : Fellah, Nemdil, Belaïd, Cherfaoui, Zedam, M’changama, Abbes (Abdelkadous 72’), Harouche, Raït, Noubli (Bouchouk 65’), Lazaref. Entraîneur : Cherif El Ouazzani.

Sa participation face au Burkina n’est pas compromise

Son retour est prévu pour la semaine prochaine
Ainsi, Sofiane Feghouli a rejoint l’infirmerie de son club où il est déjà pris en charge par le staff médical du FC Valence. Feghouli qui devra faire l’impasse sur ce match de ce dimanche en championnat de Liga espagnole sera aussi forfait pour le match du jeudi en Europa League contre le club suisse de Saint Gallen. Son

Cette blessure qui empêche Sofiane de Feghouli de jouer va lui permettre de souffler un peu, quelque part. Sofiane qui revient bien à la compétition, avec plusieurs apparitions dans son club, sera d’attaque dès la prochaine journée de la Liga. Ce qui signifie que sa participation pour le match du 19 novembre ne sera pas compromise. Il aura normalement joué un match avant de rejoindre ses camarades en stage à Sidi Moussa.

Chibane replace la JSK sur le podium !
xcellente opération des Kabyles hier soir. Les hommes de Azzedine Aït Djoudi se sont imposés sur le score de 1 but à 0. Cette victoire a un goût particulier puisque la JSK a su profiter des faux pas du MCA et de l’ESS. Ainsi les Kabyles retrouvent la seconde pace au classement et se relancent de nouveau. Pour ce qui est de la physionomie de la rencontre, on peut dire que les Kabyles ont fourni une excellente première période, vu les nombreuses occasions créées. Dès l’entame du match, Aouedj a frappé un superbe coup franc qui aurait pu faire mouche, n’était la vigilance des défenseurs adverses. A la 9’, Ebossé a tenté une frappe à l’entrée de la surface. Son ballon a heurté la main du défenseur Nemdil, mais l’arbitre Achouri laisse jouer. 10’ plus tard, le Camerounais a tenté une nouvelle frappe de loin dégagée dans un premier temps par Fellah. Le ballon est revenu par la suite dans les pieds de Chibane qui a enchainé lui aussi par un tir, mais le portier de Larbaâ a dégagé le cuir en deux temps. Il aura fallu attendre la 23’ pour assister à la première action des visiteurs menée

Moumen A.

E

par Noubli, qui seul face au portier Asselah, aurait pu marquer n’était le retour de Benlamri qui a subtilisé le ballon des pieds de l’attaquant. Cette action a redonné confiance aux hommes de Cherif El Ouazzani qui se sont offert une nouvelle occasion à la 28’, mais le ballon est passé tout juste à côté du poteau gauche de Asselah. 5 minutes plus tard, Chibane a menacé à nouveau Fellah qui était à la parade.
42’ Chibane débloque la situation

s’est interposé alors qu’il était seul face à l’attaquant de la JSK.
77’ parade exceptionnelle de Asselah

«La présence de Boudebouz est importante»
En marge des matchs de la Coupe du monde U17 qui se déroulent aux Emirats arabe unis, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a été interviewé par notre confrère Mosaâb Al Faki, journaliste du journal local «Al Khalidj». Il a évoqué le retour de Boudebouz et la convocation d’Aïssa Mandi. A ce propos, il a déclaré : «Mandi est un très bon joueur. Je pense qu’il va donner un plus à la sélection nationale. Pour ce qui est du retour de Boudebouz, c’est un joueur important pour nous qui a d’énormes qualités. Son retour est important pour nous. Le match du Burkina Faso est difficile. Nous allons nous préparer dans la sérénité pour bien prendre part à ce match.» burkinabés n’allaient pas se rendre à Alger par mesure de sécurité, Raouraoua a réagi : «L’Algérie est un pays accueillant, il peut contenir tout le monde. Les supporters burkinabés qui souhaitent venir voir le match sont les bienvenus. Pour ce qui est des déclarations, je ne réponds pas, car elles ne me concernent pas.»

Raouraoua

Il sera de retour le 12 ou 13 novembre
Comme nous l’avions indiqué, le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, s’est envolé aux Emirats arabe unis pour assister aux matchs de la Coupe du monde U17, en sa qualité de membre du comité exécutif de la FIFA. Selon une source bien informée, le président de la FAF sera à Alger le 12 ou 13 novembre, en prévision du match contre le Burkina Faso.

Il a assisté hier aux deux quarts de finale de la Coupe du monde U17
Le président de la FAF était hier en compagnie de Issa Hayatou au stade d’Al Sharjah pour assister aux deux quarts de finale de la Coupe du monde U17. La première a mis aux prises la Côte d’Ivoire à l’Argentine et la seconde le Nigéria à l’Uruguay.

A la 40’, Azzedine Aït Djoudi a opéré un changement, incorporant un autre attaquant, en l’occurrence Ahmed Messaâdia. Un changement qui a porté ses fruits 2 minutes plus tard. En effet, le Batnéen a effectué le plus gros travail en éliminant 2 défenseurs avant de servir le Camerounais Ebossé. Ce dernier qui aurait pu tirer, n’a pas été égoïste sur l’action en décidant de passer le ballon à Chibane. Ce dernier n’a eu qu’à enchainer par une frappe en ne laissant aucune chance au portier Fellah. Et avant que les deux équipes ne rejoignent les vestiaires, Ebossé aurait pu tuer le match par un second but, mais Fellah

En seconde période, le jeu est resté centré au milieu du terrain, avec très peu d’occasions de but. Les Kabyles ont quelque peu reculé, se contentant des contres menés par Ebossé et Messaâdia. A la 77’, les joueurs de Larbaâ auraient pu égaliser par Abdelkadous qui a tenté une frappe. Mais en face, le portier Asselah en a décidé autrement, puisqu’il a été l’auteur d’une parade exceptionnelle, en dégageant le cuir en corner. C’était quasiment l’action la plus dangereuse côté RCA durant ce match. Ce même joueur a une nouvelle fois inquiété la défense kabyle, mais Benlamri a pu dégager en touche. Le score en restera là jusqu’au coup de sifflet final. Décidément, le seul but de Chibane dans ce match vaut de l’or puisque la JSK se replace sur le podium et retrouve la 2e place en compagnie de l’ESS, à 2 points seulement du CSC, leader après cette 10e journée de Ligue 1.
Lyès Aouiche

«L’Algérie est un pays accueillant»
Concernant les déclarations de Sita Sangare, président de la Fédération burkinabé de football, qui avait annoncé que les supporters

H.R.

Soudani remporte le derby de Zagreb
Le derby de la capitale croate est revenu au Dinamo Zagreb qui a aisément battu la formation du Locomotiv Zagreb sur le score sans appel de 3 buts à 0. L’attaquant algérien du Dinamo, Hilal Al arbi Soudani, a été intronisé dès l’entame de la rencontre. Hilal, qui revient d'une blessure au bassin, a été remplacé à l’heure de jeu.

Mesbah remplaçant face à la Juventus
Parme a subi la loi de la Juventus de Turin, hier soir. Les Parmesans se sont inclinés par 1 but à 0. Djamel Mesbah, titulaire mardi contre Genoa, s’est retrouvé de nouveau sur le banc des remplaçants, ne jouant pas la moindre minute.

04
10 journée
e

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1

JSK-RCA

Chibane : «Je suis aux anges !»

L’homme de la soirée, Youssef Chibane, nous dira : «Je suis tout simplement aux anges. Heureux d’avoir inscrit mon premier but à la JSK. Mais ce qui me réjouit le plus, c’est que mon but ait permis à la JSK de retrouver le podium. C’est une victoire importante qui nous fera énormément de bien, avant la réception du CABBA.»

S. D.

Les joueurs du RCA ont terminé la rencontre sur les nerfs. On jouait la 90’+3 lorsque Fellah et Cherfaoui ont été avertis par l’arbitre Achouri. Les deux joueurs avaient demandé à l’arbitre d’évacuer au plus vite l’attaquant de la JSK Ebossé qui était au sol. Par la suite, ce sont les dirigeants de Larbaâ qui sont rentrés sur le terrain pour protester contre l’arbitre. Le match s’est arrêté durant 2 minutes environ avant que l’arbitre Achouri ne siffle la fin de la partie.

Une fin de match houleuse !

«L’essentiel, ce sont les 3 points»

Aït Djoudi : Hannachi :
«Chibane a eu sa chance, il l’a saisie» «Je suis très heureux pour Chibane. Il a eu sans chance et il l’a saisie. Il a prouvé qu’on pouvait compter sur lui. Je lui souhaite maintenant de poursuivre son progression. Il aura l’occasion de prouver davantage lors des prochains matchs. Maintenant, il faut qu’il reste constant.»

«C’est important d’avoir retrouvé le podium» .
étudie les profils avec l’entraîneur pour recruter les meilleurs.» «Dès qu’on affiche notre intérêt pour un joueur, les autres clubs sautent sur l’occasion» «Ce n’est pas normal ce que font certains clubs. Dès qu’on annonce un joueur, ils sautent sur l’occasion pour essayer de nous doubler en prenant attache avec son agent. C’est grave. Plus personne ne respecte l’autre. C’est pour cette raison que nous avons décidé de tout faire dans la discrétion.» «Que ce soit à droite ou dans l’axe, Benlamri a sa place en EN» En dernier lieu, Hannachi a, une nouvelle fois, encensé Benlamri. Il dira à ce sujet : «Je ne le dirais jamais assez. Benlamri mérite sa place en sélection, que ce soit dans l’axe ou sur le côté droit. C’est un jeune joueur talentueux qui mérite d’être en sélection nationale.» S. D

«Je ne vous cache pas que ça n’a pas été une chose facile pour nous dans ce match. On savait que ça allait être difficile. Tout ce que je retiens ce soir, ce sont les 3 points de la victoire. Après 3 matchs sans victoire, nous avons renoué avec la victoire. C’est important, car cela nous permettra de préparer le CABBA dans le calme et la sérénité.» «Plusieurs équipes veulent gagner le titre» «Je connais les résultats de la soirée. Je ne vous cache pas que je ne focalise pas sur la défaite de l’ESS, pour la simple raison qu’il n’y a pas que l’Entente qui aspire à gagner le titre. Plusieurs autres clubs sont dans la lancée et peuvent faire la différence. Tout ce qui me préoccupe, c’est le rendement de mon équipe.»

«Un public comme ça ne peut que nous propulser très haut» «Je tiens, une nouvelle fois, à remercier le public qui nous a soutenus jusqu’à la dernière minute. Un public comme ça ne peut que nous propulser très haut. J’espère qu’il continuera à nous soutenir de cette manière jusqu’à la fin de la saison.» L. A.

«Je suis heureux que mon équipe ait gagné ce soir. Nous avons affronté une excellente équipe du RCA. C’est important d’avoir retrouvé le podium lors de cette journée. Nous devons maintenant assurer les 3 points face au CABBA, pour conforter notre 2e place au classement.» «On recrutera de grands noms» «Si on termine la phase aller sur le podium, on recrutera de grands noms pour la phase retour. Toutefois, tout sera gardé au secret et dans la discrétion. On ne veut pas annoncer de noms, mais nous sommes sur la piste de plusieurs joueurs. On

LE CHIFFRE

L’attaquant kabyle, Youssef Chibane, ne pouvait espérer un meilleur départ que celui d’hier soir. Pour cause, le joueur a inscrit son 1er but sous le maillot de la JSK lors de sa 1re titularisation de la saison. En décidant de l’aligner d’entrée, Aït Djoudi et ses assistants ont vu juste, puisque le joueur a été à la hauteur. Youssef l’a démontré sur le terrain et a désormais assuré sa place de titulaire pour le prochain match face au CABBA.

1
³

TOP

Amani : «La JSK n’avait pas besoin de l’aide de l’arbitre»
Le président Amani, très remonté, nous dira : «La JSK n’avait pas besoin du coup de pouce de l’arbitre pour s’imposer. Ce n’est pas la première fois que nous sommes pénalisés. Achouri a averti deux de nos joueurs afin qu’ils ne puissent pas jouer la prochaine rencontre. C’est injuste. Je suis scandalisé.» «J’ai suivi le match avec les supporters, est-ce normal ?» «Ce que je trouve scandaleux aussi, c’est qu’on m’ait empêché d’accéder au terrain. Les policiers m’ont barré la route. J’ai suivi le match avec les supporters. Trouvez-vous cela normal ? C’est très grave qu’un président ne parvienne pas à rejoindre son équipe. C’est un fait inédit.» S. D.

Les dirigeants veulent recevoir le CABBA à 16h
En prévision du prochain match face au CABBA, nous avons appris que les dirigeants de la JSK veulent recevoir leur homologue au stade du 1er-Novembre à partir de 16h et non à 18h. La raison est toute simple, c’est de permettre aux supporters de la JSK de se déplacer en masse, surtout pour ceux qui habitent les hauteurs de la Kabylie.

A la fin de la rencontre, le président du RCA, Amani, a voulu pénétrer dans le vestiaire des G arbitres, afin de s’expliquer avec le directeur de jeu, Achouri. Bien évidemment, le service d’ordre l’en a empêché, lui expliquant gentiment que ce n’était pas réglementaire.

Le président Amani voulait accéder au vestiaire des arbitres

Avant le coup d’envoi, nous avons eu une brève discussion avec le commissaire au match, M. Guernouz. Ce dernier G nous a fait savoir qu’il a beaucoup voyagé avec la JSK lors de ses conquêtes africaines, en tant que représentant de la FAF. M. Guernouz a donc retrouvé les dirigeants kabyles avant le match. L’attaquant Ahmed Messaâdia a finalement débuté la partie sur le banc des remplaçants. Pour rappel, Messaâdia a raté G la séance d’entraînement de mercredi dernier, suite à des douleurs au dos. C’est pour cette raison que le staff technique n’a pas voulu s’aventurer. Toutefois, le Batnéen est rentré à la 40’ à la place de Bencherifa.

Le commissaire Guernouz retrouve la JSK

Madi relégué sur le banc
Comme nous l’avions annoncé dans notre précédente édition, le milieu de terrain, Aymen Madi, a été relégué sur le banc des remplaçants pour ce match face au RCA. L’entraîneur en chef Azzedine Aït Djoudi était dans l’obligation d’opérer quelques changements dans son onze après le semi-échec face à Sétif, suivi de la défaite lors du Clasico face au MCA.

G

Messaâdia incorporé à la 40’

Une demande sera envoyée à la Ligue cette semaine
Comme le stipule la réglementation, nous avons appris que la direction kabyle va envoyer une correspondance à la Ligue nationale pour exprimer le vœu de recevoir le CABBA à 16h. En principe, il n’y aura aucun problème dans la programmation. La commission d’organisation au niveau de la Ligue devrait rendre une réponse favorable aux Kabyles.

Si le défenseur de la JSK, Djamel Benlamri, a été ignoré par le sélectionneur Vahid Halilhodzic, qui vient de dévoiler la liste des 37 joueurs, ce n’est pas le cas pour les supporters kabyles qui ont accroché une banderole de soutien à leur joueur. Une banderole sur laquelle on pouvait lire : «Benlamri est un Algérien !». Histoire de dire que le jeune défenseur algérien mérite une place en sélection nationale au même titre que ceux qui ont été rappelés par Vahid. Un geste qui a fait chaud au cœur à Benlamri avant le coup d’envoi.

Une banderole de soutien à Benlamri

³

FLOP

1re titularisation pour Chibane
La non-titularisation de Madi a profité à l’attaquant Youssef Chibane qui a été aligné d’entrée pour la première fois cette saison. Une aubaine pour l’ex-buteur de Chéraga. Souvent utilisé comme joker, cette fois Chibane a ressenti une sensation unique de débuter dans le onze, surtout après avoir inscrit son 1er but.

G

Les supporters du RCA en force au 1er-Novembre
Si le RCA a cartonné jusque-là, c’est aussi grâce à son 12e homme qui le suit depuis le début de saison. Chose qui s’est confirmée pour la énième fois hier soir au stade de Tizi Ouzou. Les supporters du RCA ont rempli l’intégralité de la tribune réservée aux visiteurs. Il n’y a pas que ça, puisqu’ils se sont fait entendre durant les 90 minutes.

G

En seconde période, le portier du RCA, Fellah, s’est accroché verbalement avec son défenseur Zeddam suite à une mésentente sur une action de jeu. Les deux joueurs se sont échangés des propos aigres-doux loin du regard de l’arbitre. Il aura fallu l’intervention de leurs partenaires pour les calmer.

Accrochage entre Fellah et Zedam

Coup d’œil

Ligue 1
10e journée

www.lebuteur.com

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

05

JSK-RCA
Samy Idrès (président du CSA-JSK)

Berchiche en spectateur

Le défenseur central du MCEE et ex-joueur de la JSK, Kouceïla Berchiche, est allé faire un tour au stade hier pour suivre la rencontre JSK–RCA. Il faut dire que c’est la première fois que le joueur en question vient suivre ses ex-partenaires depuis qu’il a quitté le club.

Il est entré au vestiaire pour saluer les joueurs
Et c’est sans rancune que Berchiche est allé rendre visite à ses ex-partenaires dans le vestiaire. Il a eu l’occasion de rencontrer le président Hannachi et les dirigeants. Par la suite, Berchiche s’est installé dans la tribune pour suivre les débats. Reste maintenant à savoir si sa venue est une simple visite de courtoisie ou cache-t-elle des surprises en prévision du mercato hivernal ? Réponse en décembre prochain GLes hommes de Kherroubi se sont neutralisés hier face G au RCA sur le score d’un but par-

Les espoirs se neutralisent

tout. La JSK qui avait pris l’avantage au score s’est fait rattraper. Un semi-échec qui ne remet rien en question, du moment que les Kabyles étaient largement supérieurs à leur adversaire. Les jeunes ont toutefois raté de nombreuses occasions et devront travailler leur efficacité devant les buts pour espérer renouer avec les succès samedi prochain face au CABBA. GComme à leur habitude, G les services de police étaient nombreux aux alentours

Au cours d’une conversation avec le président du CSAJSK Samy Idrès, présent à l’inauguration du nouveau Centre de loisirs scientifiques à Tizi Ouzou, à l’occasion de la célébration du 59e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale, le premier responsable du CSA nous a fait savoir que la JSK aura bientôt ses propres installations. «Notre wilaya a encore besoin d’infrastructures sportives pour que toute cette masse juvénile puisse étaler son talent et son savoir-faire. A la JSK, nous sommes toujours derrière les projets inscrits à l’indicatif du club. Je vous informe que nous aurons bientôt nos propres installations et cela permettra au club d’aller de l’avant», nous a révélé Idrès, qui travaille en étroite collaboration avec le premier responsable de la SSPA, MohandCherif Hannachi.

«La JSK aura bientôt ses propres installations»

Hannachi s’oppose au départ de Mekkaoui à l’ES Sahal

Q

uelques journées avant la fin de la phase aller, les dirigeants de la JSK s’activent pour recruter trois bons éléments pour renforcer l’effectif, qui espère jouer les premiers rôles après trois ans de disette. En effet, le premier responsable du club a déjà ciblé plusieurs joueurs africains, émigrés et même de notre championnat. Par ailleurs, la direction kabyle devrait céder au moins deux éléments qui, selon la majorité, n’apportent le plus attendu d’eux. Au moment où nous mettons sous presse, les noms des libérés n’ont pas été dévoilés. L’entraîneur préfère attendre la fin de la phase aller pour ne pas déstabiliser son groupe. Il y a quelques jours, nous avons rapporté dans ces mêmes colonnes que l’ES Sahel suit de très près l’arrière gauche Zinedine Mekkaoui. Ce dernier, qui sera libre de tout engagement en mois de juin prochain, ne quittera pas

la JSK lors du prochain mercato. Du moins, c’est ce que nous avons appris récemment. En effet, le président s’oppose au départ de l’un de ses meilleurs joueurs actuels. D’après Hannachi, Mekkaoui est un excellent élément, qui mérite même une convocation en Equipe nationale.

Il compte lui proposer une prolongation de contrat
Apparemment, l’excellent rendement de Zinedine Mekkaoui depuis l’entame de la phase aller aura convaincu son président, qui compte même lui proposer une prolongation de contrat. Il est vrai que le joueur se sent très à l’aise à la JSK, mais selon nos sources, il préfère d’abord attendre la fin de la saison avant de parapher un nouveau contrat. Autrement dit, Mekkaoui donne aussi une priorité à un contrat professionnel. Dans le cas où il n’aurait aucune offre concrète, il renouvellera son contrat sans le moindre problème. S. D.

Ngavouka Pato vers le CRB

Le service d’ordre renforcé

T

du stade pour assurer la sécurité. Les supporters des deux clubs ont été soigneusement fouillés, avant de prendre place dans les gradins du 1er-Novembre.

oujours dans la perspective du recrutement, plusieurs CV ont été déposés au niveau de la direction de la JSK. En effet, le premier responsable du club et l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi temporisent avant de prendre une décision finale, en espérant tomber sur la perle rare. Autrement dit, ils souhaitent recruter un autre élément

de la trempe d’Albert Ebossé, capable d’apporter un plus à l’équipe. Il y a quelques jours, nous avons rapporté qu’un manager avait proposé un Congolais à la direction de la JSK, Ngavouka Pato en l’occurrence. Ce meneur de jeu de 22 ans pourrait finalement atterrir au CRB. En effet, le club de la capitale lui aura même envoyé une invitation pour rallier l’Algérie et entamer les négocia-

tions. Selon les vidéos publiées sur Youtube, il donnait l’impression d’être flamboyant. Reste à savoir s’il sera si brillant en vérité !

Même le MCA le suit de très près
En plus du CRB, le club phase de la capitale, le Mouloudia d’Alger, s’intéresse aussi aux services du Congolais, Ngavouka Pato. Seulement, le Chabab possède

une légère avance sur les Rouge et Vert, du moment qu’il a été le premier à l’inviter en Algérie. Ce qui prouve que cet élément est pétri de qualités. A entendre son manager, aucun club algérien n’a déjà réussi à engager un élément aussi brillant que Ngavouka. Désormais, on a hâte de le découvrir. J’espère que les Kabyles ne le regretteront pas ! S. D.

Sedkaoui reprendra cette semaine
e milieu de terrain, Kaci Sedkaoui, n’a pas été retenu pour le match d’hier face au RCA, pour cause de blessure. Ressentant des douleurs au Lumbago après le match du MCA, Sedkaoui a raté l’intégralité de la préparation du match. Les examens effectués n’ont rien détecté de méchant, néanmoins, le staff médical du club a préféré le ménager pour lui permettre un bon rétablissement. Selon les informations recueillies à son sujet, Sedkaoui reprendra les entraînements avec le groupe cette semaine.

L

qu’il soit au top. Cette semaine, il continuera à se préparer avec le groupe, et en principe, il sera d’attaque face au CABBA.

Aït Djoudi comptera sur eux face au CABBA
En prévision du prochain match face au CABBA, au stade du 1er- Novembre, pour le compte de la 11e journée du championnat, Aït Djoudi disposera en principe de l’ensemble de ses joueurs. Le staff médical a fait de son mieux pour gérer convenablement les quelques cas de blessures enregistrés et espère avoir tout le groupe d’attaque pour cette fin de la phase aller qui verra la JSK jouer pour une place sur le podium. Ainsi, le coach comptera sur les services de Sedkaoui et Belakhdar face au CABBA.

mieux. Je suis au repos pour ne pas compliquer ma situation. Je préfère rater un match que d’aggraver mon cas. J’ai vu le médecin qui m’a rassuré que mon état va vite s’améliorer. Je vais reprendre les entraînements cette semaine pour me préparer au prochain match contre le CABBA auquel je souhaite prendre part.»

Belakhdar : «J’ai hâte de renouer avec la compétition»
Pour sa part, Belakhdar, qui a consommé sa troisième semaine sans compétition, espère être d’attaque pour le prochain match : «Je suis soulagé d’avoir repris les entraînements avec le groupe la semaine dernière. J’ai encore devant moi une autre semaine pour peaufiner ma préparation ; je ne vous cache pas que j’ai hâte de renouer avec la compétition. J’espère que mon retour se fera face au CABBA et je donnerai le meilleur de moi pour la réussite de mon équipe.» L.A.

Belakhdar se sent mieux
L’autre joueur qui n’a pas fait partie de la liste des joueurs convoqués pour le match d’hier est Fayçal Belakhdar. Ce dernier, qui a pourtant rejoint le groupe la semaine dernière, n’a pas récupéré la totalité de sa forme physique, et l’entraîneur Aït Djoudi a décidé de lui accorder encore quelques jours de plus pour

Sedkaoui : «Il vaut mieux rater un match que de compliquer la situation»
Joint par nos soins afin d’en savoir davantage sur sa blessure, Sedkaoui nous a révélé : «Je me sens légèrement

06

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1
Stade : 20-Août (Bordj Bou Arréridj)

CABBA MCA

1
Affluence : moyenne Arbitres : Arab, Dilmi, Belakhal Avertissements : Djerar (10’) (CABBA) ; Djeghbala (31’), Hachoud (76’), Yahia Cherif (83’), Kacem (90’+3) (MCA) But : Bachiri (9’ csc) (CABBA)

0

CABBA : Benkhoudja, Mameri, Bendahmane, Chebira, Hamdadou, Djerar, El Masrati, Hamiche (Ferhat 56’), Yaya (Benaï 81’), Mesfar (Ali Guechi 64’), Tiaïba Entraîneur : Beddar MCA : Djemili, Hachoud, Zeghdane, Aksas, Bachiri, Djeghbala (Belaïd 46’), Kacem, Yahia Cherif, Ouali (Sayah 61’), Bouguèche (Djalit 81’), Yachir Entraîneur : Geiger

Le Mouloudia crie au scandale T
out avait été joué dans les dix première minutes où l’on a assisté aux meilleures actions de la rencontre. D’emblée, et à la troisième minute, Hachoud déclenche les hostilités avec sa spéciale, un coup franc dangereux qui est allé frôler la lucarne de Benkhodja. Cette première alerte a été suivie tout de suite après par une autre sur un débordement de Zeghdane qui a enchaîné avec une frappe puissante détournée in extremis par Benkhodja en corner (4’). Deux actions qui ont mis le feu dans la défense du CABBA, mais le Mouloudia va en rester là. La réaction des Bordjiens est survenue à la 9’ sur un coup franc de Bendahmane. Ce dernier tente de trouver un de ses coéquipiers dans la boîte, mais c’est la tête de Bachiri qui surgit pour le détourner au fond des filets de son gardien. Le malheureux venait de tromper Djemili en donnant l’avantage au CABBA (9’). Ce but semble avoir coupé les jambes aux Mouloudéens qui n’ont plus osé devant. En face, le CABBA monopolise le ballon et domine les débats. Les poulains de Beddar se montrent plus entreprenants, mais n’arrivent pas à créer le danger pour autant. C’est une domination stérile qui n’a pas trop dérangé l’équipe de Geiger. Au retour des vestiaires, le Mouloudia est revenu avec de meilleures intentions. Les camarades de Bouguèche essayent de pousser pour trouver la brèche et parviennent à inquiéter sérieusement leur vis-à-vis. L’incorporation de Sayah à la 61’ à la place de Ouali va donner plus de vivacité et de fraîcheur à l’attaque mouloudéenne. D’ailleurs, quatre minutes plus tard, on assiste au tournant du match. Une frappe de Sayah des 20 mètres oblige Benkhodja à lâcher la balle. A l’affût, Yahia Cherif devance le gardien bordjien et pousse le cuir au fond des filets (65’). L’arbitre Arab ne bronche pas, mais son assistant lève son drapeau pour signaler une position de hors-jeu de Yahia Cherif. Le but est donc refusé face à la contestation des Mouloudéens qui n’ont pas accepté cette décision qu’ils

Yahia-Cherif : «Tout monde a vu le but, sauf l’arbitre assistant»
«C’est un but valable, je n’étais pas en position de hors-jeu. Je ne comprends pas cette décision. L’arbitre avait validé le but, mais l’arbitre assistant a signalé un hors-jeu que lui seul a vu. Ce n’est pas normal tout cela !»

LE CHIFFRE

jugent injuste. C’était la meilleure action de cette seconde période qui mérite d’être citée, car la suite n’a rien apporté de nouveau. A l’approche de la fin de la rencontre, le CABBA n’avait qu’un seul but en tête, défendre son avantage jusqu’au bout et ne prendre aucun risque. L’équipe de Beddar tenait, en effet, sa première victoire à domicile depuis l’entame de l’exercice en cours. C’est ce qu’ils sont parvenus à faire. A l’issue de cette rencontre, le Mouloudia perd du terrain par rapport au leader qui porte un autre nom aujourd’hui, le CSC.

Beddar : «J’espère que c’est le déclic à domicile»
«Je suis très content de cette victoire, nous avons enfin réussi à gagner sur notre terrain. Nous avons su comment gérer le match. Après l’ouverture du score, nous sommes restés concentrés et nous avons réussi à préserver notre avantage jusqu’au bout. J’espère que c’est le déclic qui va permettre à l’équipe de se libérer.»

Il a fallu attendre la 10e journée de Ligue1 et la venue du Mouloudia au stade 20-Août de Bordj pour que le CABBA puisse enfin décrocher sa première victoire à domicile. Une victoire qui a fait beaucoup de bien à l’équipe de Beddar qui espère avoir chassé définitivement la guigne de son terrain.

1

Bendahmane, 36 ans et toutes ses dents !

TOP ³

T. Che

Coup dur pour le Mouloudia

Résultats et classement de la 10e journée de Ligue
USM El Harrach CABB Arréridj JS Kabylie USM Alger MC El Eulma CS Constantine JS Saoura MO Béjaia

0-0 1-0 1-0 1-0 2-1 1-0 2-0 2-0

ASO Chlef MC Alger RC Arbaa CRB Ain Fekroun MC Oran CR Belouizdad JSM Béjaia ES Sétif

Geiger : «C’est scandaleux !»
«Nous sommes passés complètement à côté en première mi-temps, mais nous sommes revenus dans le match en seconde période où nous avons repris les choses en main. Nous avons réussi à égaliser, mais encore une fois, nous avons été volés. On nous refuse un but valable. C’est scandaleux ! Nous avons encore une fois été lésés par l’arbitrage. Concernant le match, nous avons visiblement un problème en attaque, on ne marque plus de buts».

Classement

et i A la fin du match d’hier un supporter en colère qu par tie par t Geiger a été pris à dan ren le ix, cho ses udéen a reproché au coach moulo supporter en question, . Le aite déf la de ble nsa po res les lises états, n’a pas dépassé même s’il était dans tous . éen ud ulo mo ch coa mites en critiquant le

ec un supporter Il s’est accroché av à la sortie du stade, Alain

GEn plus de la défaite concédée hier à Bordj, une défaite qui a fait beaucoup de mal à l’équipe, le Mouloudia a perdu deux éléments clés qu’il ne pourra pas alignée lors du prochain derby contre l’USMH. Il s’agit de Kacem et Hachoud qui ont été tous les deux avertis pour contestation de décision, ce qui implique une suspension automatique pour la prochaine rencontre. Un coup très dur pour les Vert et Rouge qui seront privés d’une de leurs armes redoutables, Abderrahmane Hachoud qui est l’homme le plus en forme de l’effectif mouloudéen et le plus efficace. Le défenseur mouloudéen s’est montré très surpris en fin de rencontre lorsqu’il a appris qu’il a écopé d’un avertissement pour contestation de décision. Il pensait avoir été averti pour jeu dangereux.

Hachoud et Kacem suspendu contre l’USMH

G

Un joueur parmi l’effectif du CABBA ne laisse personne indifférent. Il s’agit du «vétéran» Lounès Bendahmane qui est le véritable maître à jouer de cette équipe du CABBA. Du haut de ses 36 ans, l’ex-Kabyle a encore de beaux restes et il l’a encore montré hier contre le Mouloudia. C’est lui d’ailleurs qui a été derrière ce premier succès de son équipe à domicile.

³

FLOP
L’auto-goal de Bachiri

Hachoud : «Je laisse l’arbitre à sa conscience»
Approché à la fin du match, Abderrahmane Hachoud s’est dit surpris de la décision de l’arbitre qui aurait signalé sur la feuille du match une contestation de décision, ce qui va le priver du derby contre l’USMH. «Je ne suis pas au courant de ce qu’il a mentionné, mais je suis étonné d’apprendre qu’il m’a averti pour contestation de décision. Ce serait vraiment malhonnête de sa part car je n’ai pas du tout contesté sa décision. Je suis allé lui parler le plus normalement du monde. S’il a fait ça, c’est vraiment de la mauvaise foi et je le laisse à sa conscience», nous a-t-il déclaré en fin de rencontre.

Kaci-Saïd : «Voilà comment on détruit le travail de toute une semaine»
Prochaine journée
CR Belouizdad MC Oran JS Kabylie MC Alger ES Sétif ASO Chlef RC Arbaa JSM Béjaïa MC El Eulma USM Alger CABB Arréridj USM El Harrach JS Saoura MO Béjaia CS Constantine CRB Ain Fekroun

«Je suis très déçu par l’arbitrage. On nous a refusé injustement un but des plus valables. On nous a cassés et voilà comment on détruit un travail de toute une semaine. Cela ne m’empêche de remercier les responsables du CABBA pour leur accueil et les services de sécurité qui ont veillé au bon déroulement de la rencontre».

T. Che

Le flop du match d’hier est sans doute le but marqué par Bachiri contre son camp. Même si cela arrive au plus malin dans un match de football, le joueur s’en veut à mourir dans la mesure où cette réalisation a fait reculer son équipe au classement.

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

07

Gherbi sera CABBA-MCA d’attaque pour le derby face à l’USMH

10e journée

V

ictime d’un hématome au niveau de la cuisse droite lors du Clasico, Sabri Gherbi a dû finalement se résoudre à faire l’impasse sur le match face au CABBA. L’ex-Chélifien devra ainsi refaire son retour sur les terrains le week-end prochain à l’occasion du derby contre l’USMH au stade Omar-Hamadi. Gherbi devra d’ailleurs se remettre au travail avec le groupe lors de la reprise des entraînements qui devrait intervenir ce lundi.

D’ici là, l’hématome devrait totalement se résorber, ce qui offre au milieu de terrain l’opportunité de rejouer. Le retour de Gherbi ne pourra que réjouir Geiger qui a dû composer ces derniers temps avec un milieu de terrain totalement décimé, suite aux absences de Karim Ghazi et Hocine Metref.

Metref devra refaire surface contre le MOB
Après avoir différé d’une semaine son retour aux entraînements sur demande de son médecin traitant, Hocine Metref

a prévu de reprendre le boulot au cours de cette semaine. Toutefois, après avoir était éloigné des terrains quarante-huit jours durant, il est évident que Metref devra être soumis à un programme spécifique avant d’être opérationnel. L’ex-international ne sera donc pas de la partie face à l’USMH, alors qu’il avait fait de ce derby un objectif. Même Alain Geiger ne va certainement pas prendre de risque en le faisant jouer lors d’un match d’une aussi grande importance. La trêve internationale ne pouvait

donc mieux tombée pour Hocine qui aura alors toute la latitude pour se remettre d’aplomb. Son retour à la compétition est donc prévu face au Mouloudia de Béjaïa vers la fin du mois. Blessé au genou contre le Chabab de Belouizdad suite à un contact violent avec Amar Ammour, Metref aura en tout et pour tout manqué six rencontres de championnat face successivement à l’USMA, l’ESS, le RCA, la JSK, le CABBA et bien évidemment l’USMH. T.Che

Les deux équipes entrent à l’échauffement, à 17h15

Boumella ce mardi à Madrid pour rencontrer Corcia

Les deux équipes sont entrées en Afrique, Alberto Corcia, dans le but de Ne dit-on pas qu’on est jamais mieux même temps sur le terrain du 20trouver une issue à cette crise. Cette virée servi que par soi-même ? Le boss mouAoût pour les exercices d’échauffurtive dans la capitale espagnole devrait loudéen, Boudjemaâ Boumella, apfement. Il était 17h15, en effet, résoudre bien des problèmes et surtout plique ce proverbe à la perfection U21 quand les équipes du mettre fin au quiproquo qui existe entre le puisqu’il a décidé de prendre les CABBA 1 – MCA 0 Djeghbala cède le brassard CABBA et du MCA ont club et son équipementier qui accuse le choses en main pour régler le En ouverture du match d’hier fait leur apparition à Bouguèche Mouloudia de ne pas avoir respecté cerdossier JOMA. Après avoir enentre le CABBA et le Mouloudia, sur le terrain. Comme on le sait, c’est Djeghbala qui a porté taines clauses du contrat. Boumella se voyé une lettre d’ e xcuse le 28 les U21 du MCA s’étaient inclinés le brassard du capitaine lors des deux derniers rendra donc en Espagne avec un pas déoctobre dernier à la maison face à leurs homologues bordjis matchs du MCA, face au RCA et la JSK. Mais hier, le cidé car cette visite d’affaire devra mettre mère, Boumella a prévu de se par la plus petite des marges, 1 à défenseur mouloudéen a dû céder le brassard à Bouguèche qui a fait, fin à cette polémique qui dure depuis la rendre ce mardi à Madrid pour 0. Le but du CABBA a été à l’occasion, son retour parmi le onze de départ. présentation de la nouvelle gamme, juste rencontrer les responsables de la inscrit dans les dernières Accrochage Aksas-Mesfar avant le lever de rideau. firme ibérique. Le président du minutes de jeu. On jouait la première mi-temps lorsque le défenseur Amine Aksas s’est T.Che conseil d’administration devra ainsi accroché violemment avec Mesfar, au point où la partie a dû être arrêtée s’entretenir avec le président de JOMA pour séparer les deux antagonistes. A la grande surprise, les deux 300 Chnaoua ont joueurs n’ont écopé tous les deux que d’un avertissement verbal de la part Hachoud de M. Arab, l’arbitre de la rencontre. fait le déplacement conspué GIl n’y avait pas beaucoup de supporters du Mouloudia Un des joueurs mouhier au 20-Août de Bordj, contrairement aux habitudes loudéens a eu hier des Chnaoua. Quelque 300 supporters seulement avaient pris un accueil spécial de place dans la tribune qui leur a été réservée à l’occasion. la part des Criquets. Il s’agit d’Abderrahmane Hachoud qui a Les Criquets pas nombreux non plus été littéralement GD’habitude, quand le Mouloudia fait le déplacen conflit direct avec insulté par le pument à Bordj, le stade du 20-Août draine la foule Billel Moumen qui blic du et affiche complet. Ce n’était pas le cas hier où les supporaccuse son entraîCABBA dès ters du CABBA se sont montrés presque indifférents par neur d’avoir rédigé son entrée rapport à cette affiche. En effet, le match, qui a opposé un rapport mensur le terhier le CABBA au MCA, a connu une affluence songer et sans fondement aucun, rain. On moyenne, ce qui aurait dû faire l’affaire des Algérois. Mohamed Mihoubi devra être enlui a fait Bensalem sacrifié tendu aujourd’hui par le conseil de entendre des vertes GPour ce déplacement à Bordj Bou-Arréridj, Alain discipline du club présidé par et des pas mûres, Geiger avait fait appel à 19 joueurs pour être du Yaici. L’ex-coach du Raed devra mais cela ne semblait voyage. Hier matin, il a dû sacrifier l’un d’entre eux pour s’expliquer et surtout justifier le pas l’avoir perturbé, établir la liste des 18 qui figurera sur la feuille du match. rapport qu’il avait rédigé à l’enconlui qui a l’habitude Le joueur sacrifié est Bensalem. tre de Moumen dans lequel il acd’évoluer dans ce cusait le joueur de lui avoir stade dans de telles manqué de respect ainsi qu’à Geiconditions, plus ger et Kamel Kaci-Saïd. Autant particulièrement dire que ce sera le jour de vérité lorsqu’il était à pour Mihoubi qui sera confondu à inq jours loin des feux de la rampe ont été nél’Entente de Sétif. Moumen qui a décidé d’aller cette cessaires à Billel Moumen pour faire le point fois-ci au bout de ses convictions. et repartir sur de bases saines. L’enfant de A.Y. Deux Guelma devra ainsi réintégrer le groupe ce lundi à l’occasion de la reprise des entraînechangements Aksas retrouve Mameri ments. Il faut rappeler que Moumen sous les conseils de par rapport au GLe match d’hier a été l’occasion pour Amine Aksas de reKamel Kaci-Saïd a dû suivre un programme spécifique avec match de la JSK trouver son ancien coéquipier au CRB, Farid Mameri. Les entraînement le matin à Bouchaoui et musculation en fin Alain Geiger a opéré hier deux chandeux joueurs, qui évoluaient la saison passée sous les couleurs d’après-midi à Chéraga. Moumen est bien décidé à recongements par rapport à l’équipe qui a été du Chabab, se sont salués et ont discuté ensemble avant le coup alignée lors du dernier Clasico contre la quérir un statut qu’il a perdu en début de saison. L’interd’envoi. vention astucieuse et pleine de diplomatie de Kamel JSK. On a noté la rentrée de Bouguèche Kaci-Saïd a été très productive, car cela a permis de Bendahmane salue Bouguèche à la place de Djalit et l’incorporation de crever l’abcès et mettre à nu certains aspects qui auGCertains l’ont peut-être oublié, le défenseur bordji, BenYachir à la place de Gherbi. Deux raient pu affecter l’état d’esprit du groupe. Et on sait dahmane, a bien évolué auparavant au Mouloudia, mais changements qui donnent une parfaitement que le manager général ne badine jamais parmi les joueurs avec lesquels il avait joué, il ne reste que Bouidée sur les intentions offenavec la stabilité du vestiaire qui est vitale pour toute guèche. C’est la raison pour laquelle il était tout heureux de le resives du coach moulouréussite. voir, idem pour l’attaquant mouloudéen qui est allé saluer son déen. T.Che ancien coéquipier.

Demain, jour de vérité pour Mihoubi

G

E

G

G

Moumen reprendra ce lundi avec le groupe

G

C

G

08

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup neuf

Ligue 1
CRB

CSC

1

Stade : Stade Hamlaoui (Constantine)

0

Affluence : moyenne Arbitres : Aouina, Benaïssa, Chenaoua Avertissements : Gil (45’) (CSC) ; Rebih (11’), Messaoudi (36’) (CRB) But : Bezzaz (37’ S. P) (CSC)

CSC : Cédric, Sebah (Boulahia 59’), Allague, Maïza, Berthé, Gil, Naït Yahia (Derrag 66’), Houri, Sameur, Boulemdais, Bezaz Entraîneur : Garzitto CRB : Ouadah, Messaoudi (Attafen 70’), Khelili, Abdate, Tiza, Benaldjia, Ammour, Hadjadj, Dehar, Rebih, Hanifi (Kherbache 59’) Entraîneur : Gamondi

Rebih sera absent face au MCEE
Ayant été averti durant cette partie, à la 11’, pour contestation de décision d’arbitre, Rebih, l’attaquant belouizdadi, sera donc automatiquement suspendu pour le prochain match de son club face au MCEE à domicile, pour le compte de la 11e journée du championnat. Il ajoutera donc son nom à celui de Bourekba, l’autre élément suspendu pour cette partie.

LE CHIFFRE

la recherche d’une nouvelle victoire à domicile afin de perpétuer sa série d’invincibilité mais surtout dans l’objectif de mettre la pression sur l’ESS, le leader qui jouait quelques heures plus tard à Béjaïa, les coéquipiers de Bezzaz, qui affrontaient hier la formation du CRB pour cette 10e journée du championnat, ont vite mis du tempo dans ce match. Après 10’ de jeu mené par l’ex-élément des Verts, Bezzaz, le CSC n’est pas passé très loin de l’ouverture du score sur une tête de Boulemdaïs qui rase la transversale du gardien Ouadah. Huit minutes plus tard, le même Bezzaz dresse un centre vers Sameur, très bien placé, qui tente une volée

Bezzaz, la bête noire A du Chabab
complètement ratée. A cela viendra la réponse du club belouizdadi. Rebih, à la 26’, reprend un beau centre de Ammour, et laisse sur place son adversaire direct, avant d’enchaîner d’une frappe qui s’écrasera sur le poteau du gardien Cedric. Cette première alerte du CSC donnera une tournure plus agressive à cette rencontre. Néanmoins, ce sont toujours les locaux qui seront à la baguette, à l’image de cette occasion, à la 29’, sur un centre de Maïza pour Boulemdaïs, seul devant Ouadah rate un but tout fait. La délivrance viendra à la 35’ chez les Constantinois. En effet, Boulemdaïs a su profiter de cette agressivité de l’équipe adverse pour provoquer une faute dans la surface, sifflée par l’arbire Aouina, qui n’était pas loin d’expulser Messaoudi. Ce penalty a été tiré par Bezzaz qui ouvra le score une minute pus tard. Ainsi, la première période s’est soldée par 1 à 0 pour les locaux. Avec cette avance, on s’attendait à ce que la seconde période soit encore plus enflammée. Néanmoins, entre une équipe du CSC qui se contentait de faire le jeu et de prendre la possession de la

balle et une formation du CRB quasi absente dans le jeu offensif, le rythme de la seconde période a considérablement baissé. On retiendra quand même quelques occasions de but pour l’équipe locale, comme celle de la 58’, sur un corner bien botté par Naït Yahia sur la tête de Barthé qui n’arrivera pas à aggraver la marque. Une autre action à la 66’ par celui qui a provoqué le penalty, Boulemdaïs, qui s’essaye sur une frappe lointaine qui passe à un mètre du portier belouizdadi. Le score restera le même en seconde période, avec une nouvelle bonne performance du CSC qui lui permet de maintenir son invincibilité à la 26 rencontres. M. Saïdani

Le chiffre ne peut qu’être le nouveau record d’invincibilité du CSC, qui s’élève aujourd’hui à 26 matchs, dont 10 cette saison, après cette victoire face à la formation du CRB.

26

TOP ³
Les Sanafir honorent les Belouizdadis
Les supporteurs du CSC sont bien connus pour leur fair-play. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien qu’ils ont été désignés comme meilleurs supporters de notre championnat, la saison dernière. Cette fois-ci, en accueillant ceux du CRB, qui se sont déplacés pour cette confrontation de la 10e journée, les Sanafir ont montré qu’ils savent prendre soin de leurs hôtes. Quelques minutes avant le coup d’envoi de la partie, les supporteurs du club de Laâquiba ont été honorés de deux maillots du CSC gravés au nom de Houceine et Hamza, les deux regrettés fans du CRB décédés dans un accident de la circulation, il y a de cela deux semaines.

1er but de Bezzaz cette saison
Tout le monde se souvient du coup franc de Bezzaz marqué dans les temps morts face à cette même équipe du CRB. Ce dernier l’a bien réédité, en sauvant son équipe, suite au seul but de la soirée. Cette réalisation n’est certes pas aussi spectaculaire que celle de la saison passée. Mais ce but a une grande importance, qui donnera l’opportunité CSC de prolonger sa série d’invincibilité d’une autre semaine. A titre d’information, c’est le premier but de Bezzaz, pour ce nouvel exercice 2013-2014.

Garzitto «Pas certain que je sois là à la reprise» Concernant le coach constantinois, celui-ci ne tiendra compte
que du score final de cette partie, qui permet à son club de jouer les premiers rôles dans ce championnat : «C’était un match très difficile. Gagner nous fait beaucoup de bien. Cela vient confirmer notre bon résultat à Sétif. L’essentiel était le résultat. Je tiens aussi à faire une remarque sur la pelouse, notre deuxième adversaire aujourd’hui.» Le technicien, malgré ces bonnes performances en championnat, se dit incertain sur son avenir avec le club constantinois, pour les raisons suivantes : «J’ai vu des choses qui m’ont déplu ces derniers jours. Je n’aime pas qu’on s’immisce dans mon travail, sinon à quoi servirait ma présence. Tout ce que je peux dire, c’est que je ne suis pas certain d’être là à la séance de reprise. Je vais prendre mon temps pour réfléchir à ma situation et mon avenir au sein du club.»

Moussa Diahkité sera à Alger mardi prochain
En marge de cette rencontre, nous venons d’être informés que l’attaquant guinéen, Moussa Diahkité, en contact avec le club du CRB, posera ses bagages mardi en Algérie. Une invitation lui a été envoyée par la direction du club, laquelle souhaiterait le voir de plus près. Il entamera donc des essais avec le club dès sa venue.

«One, two, three viva l’Algérie !»
A l’occasion du 1er Novembre, quelques chants patriotiques ont été entonnés dans les gradins du stade Hamlaoui. Des «One, two, three, viva l’Algérie !» ainsi que des «A Tchaker nous y seront !», faisant allusion au prochain rendez-vous de l’Equipe nationale qui, rappelons-le, affrontera le 19 de ce mois la sélection du Burkina Faso, en vue de se qualifier pour la prochaine Coupe du monde qui aura lieu au Brésil, ont retenti.

³

FLOP

Son CV a plu aux dirigeants
Ce qui a poussé la direction de Malek de prendre cette initiative d’inviter le joueur à faire des essais avec le club, c’est que ce dernier a un CV assez convaincant. International espoirs et avec la première équipe de la Guinée, il s’est aussi illustré avec son club l’Athlétique Colia, en ayant 11 buts à son actif.

Derrag ne s’est pas échauffé avec le groupe
Alors que ses coéquipiers avaient gagné le terrain du stade Hamlaoui, pour effectuer les échauffements, Derrag, l’attaquant du club, a préféré rester aux vestiaires. Selon nos sources, il n’aurait pas accepté sa situation de se voir encore une fois commencer le match sur le banc de touche, alors qu’il avait eu des garanties pour prendre part à cette rencontre face au CRB comme titulaire.

Gamondi «On a été battus par
En dépit de cette défaite concédée face au CSC, le technicien Gamondi s’est dit satisfait du rendement de ses gars : «Le match était très serré, il a fallu un penalty pour nous départager. Globalement, je suis satisfait de la performance de mes joueurs, même si nous avons relevé quelques imperfections. A mon avis, un score nul serait plus équitable, car nous aussi, nous nous sommes montrés dangereux dans certaines phase de jeu, mais le football est ainsi fait, il faut accepter la défaite. Pour ce qui est de notre adversaire, à mon avis, on a été battus par le futur champion.» Espoirs, CSC 0 - CRB 1 Pour ce qui est de la confrontation entre les Espoirs des deux équipes, qui a eu lieu dans la matinée de la même journée, ce sont les Belouizdadis qui ont eu le dernier mot, en s’imposant sur la plus petite des marge. Le but est signé par le jeune Besbasi sur penalty.

le futur champion»

Hadjadj ovationné
Hier, c’était l’occasion pour le milieu de terrain du CRB, Foudil Hadjadj, de rendre visite à son ancien club, le CSC. La présence de ce dernier n’est pas passé inaperçue, puisqu’il a été longtemps ovationné par les adeptes du club constantinois, en reconnaissance des services rendus par le joueur durant son passage dans le club.

Bezzaz reprend sa place
Mis sur le banc de touche lors du dernier rendez-vous de son équipe à Sétif, Bezzaz, l’ex-international, a été reconduit dans le 11 de départ, pour la réception du CRB.

Sebah titulaire, en fin de compte
Sa participation étant remise en cause à la matinée du match, en raison d’une blessure au dos. Sebah, le latéral droit du CSC, avait en fin de compte pris sa place dans le flanc droit de la défense. Rappelons que c’est sa troisième titularisation depuis l’entame de la saison.

50 supporteurs du CRB présents
En dépit de la distance qui sépare les deux wilayas, des fervents supporters du CRB ont quand même fait le déplacement à Constantine pour soutenir leur équipe dans cette nouvelle épreuve. Ils étaient une cinquantaine. Ces derniers ont été bien accueillis par les Sanafir qui les avaient honorés avant le début du match.

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

09
USMA

1

Stade : Omar-Hamadi (Bologhine)

CRBAF

0

Affluence : nombreuse Arbitres : Zerrouki, Ayad, Hellal But : Andrea (26’) USMA Avertissement : Daïra () (CRBAF)

USMA : Zemmamouche, Meftah, Benmoussa, Chafaï, Khoualed, Bouchama, Andréa, Rabti (Benaldjia 75’), Ferhat, Baïtèche (Koudri 68’), Frioui (Chetal 46’) Entraîneur : Courbis CRBAF : Boultif, Taïbi, Daïra, Oukrif, Griche, Ziad, Daouadi (Amroune 80’), Belaïli, Saïdi (Saïbi 65’), Aïssaoui (Bouregaâ 56’), Kara Entraîneur : Hammouche

Première apparition d’Ali Haddad à Bologhine, cette saison
Les deux frères Haddad, Ali et Rebouh, ont assisté à la rencontre. C’est la première fois, cette saison, que le numéro 1 de l’USMA s’est déplacé à Bologhine pour assister à une rencontre de son club. Ali Haddad avait assisté à la dernière rencontre de son équipe, lors de la finale de la Ligue des champions arabe remportée par les Rouge et Noir. La présence du patron de l’USMA est-elle liée aux déclarations de Courbis, selon lesquelles il envisagerait de quitter le club ? Le patron de l’USMA envisage-t-il de voir plus clair sur ce qui se passe au sein du club, après d’autres déclarations du coach qui a déclaré son ras-le-bol à la radio en accusant, sans la nommer, une personne au sein du club qui, selon le coach, joue au pyromane, avant de courir pour éteindre le feu ?

LE CHIFFRE

Les Rouge et Noir
obtiennent l’essentiel
Les gars de Aïn Fekroun engagent les hostilités. 8’, coup franc au bénéfice de Aïssaoui, sa frappe est dangereuse. Il a fallu toute la maestria de Zemmamouche pour sauver son camp. Benmoussa, à la 11’, réplique par une frappe des 30 mètres. Le cuir ricoche sur la transversale, avant de tomber devant la ligne du but de Boultif. La balle a-t-elle franchi la ligne ? Difficile de trancher. Les Usmistes réclament le but, l’arbitre fait signe de continuer de jouer. Une autre frappe des 20 mètres, cette fois bien bottée par Benmoussa. Boultif se détend de tout son long pour mettre en corner. Un tir du coin qui atterrit dans les pieds de Chafaï, surpris sans doute de voir le ballon lui arriver dans les pieds. Le défenseur de l’USMA laisse passer une belle occasion de marquer.

La moisson est bien maigre pour les Usmistes. C'est la deuxième victoire à domicile depuis le début de la saison. Les poulains de Rolland Courbis ont laissé filer des points précieux qui risquent de leur coûter cher, dans le décompte final.

2

Meftah, l'homme du match

TOP ³

26’, Andréa débride la situation
Il a fallu attendre la 26’, pour voir les locaux ouvrir la marque. A la suite d’un long centre de Meftah dans la surface de réparation, Andréa, de la tête, coupe la trajectoire du ballon et ouvre le score, libérant le public du stade Omar-Hamadi. Le CRBAF, par l’intermédiaire de Kara, a failli niveler la marque. Son tir est détourné par Bouchama qui a failli tromper Zemmamouche. Mais ce sont toujours les Rouge et Noir qui mettent la pression sur Boultif. Khoualed, d’une pichenette, rate le cadre de peu de doubler la mise.

Benmoussa et Frioui ratent tour à tour
32’, Benmoussa slalome dans la défense de Aïn Fekroun. Il évite Boultif, avant

de tirer en direction du but. Un défenseur du CRBAF dégage en catastrophe. Trois minutes avant la pause, Frioui de la tête voit son ballon passer de peu au-dessus de la transversale. En seconde période, le match diminue en intensité. L’USMA, avec un onze composé essentiellement des U21, domine mais sans créer un réel danger. 50’, Chetal, bien démarqué, reçoit une passe en profondeur. Il réussit ses dribles et s’engouffre dans la surface de réparation. Au lieu d’armer son tir, il tergiverse, la défense de Aïn Fakroun sauve son camp encore une fois en catastrophe. 65’, Benmoussa n’a pas de difficulté à passer son vis-à-vis. Son retrait dans le petit rectangle ne profite pas à Rabti qui met dehors. Les jeunots de l’USMA manquent forcément d’expérience, mais

sont présents dans les duels et poussent l’adversaire à se retrancher dans son camp. L’USMA ne marque pas, mais gère bien son match. La rencontre devient par moments ennuyeuse. 85’, Meftah adresse un centre à ras de terre, le ballon passe entre les jambes de trois défenseurs du CRBAF. Andréa arme sa frappe et tire en force. Boultif est sur la trajectoire. Le portier du CRBAF sauve son camp d’un 2e but certain. Le score ne changera pas. Les Usmistes renouent avec la victoire, après des résultats en dents de scie. La pression diminuera cette semaine, en attendant la décision finale de l’entraîneur sur son avenir. Du côté des visiteurs, le CRBAF continue son apprentissage en Ligue 1. Adel C.

Meftah a été l'homme du match de cette rencontre. Très actif, il a d'abord donné la balle du but à son coéquipier Andréa et en distribué d’autres aux attaquant, à plusieurs reprises.

³

FLOP

Aïn Fekroun ne mérite pas d'être en Ligue 1

Le public soutient Courbis
Rolland Courbis a le soutien du public de l’USMA. Le Marseillais a été accueilli par des slogans : «Djeïch, Chaâb, avec Courbis». Maintenant que Courbis a appris notre langue, est-il nécessaire de traduire ? Les supporters de l’USMA ont, en tout cas, montré leur soutien à l’entraîneur qui risque de changer d’air.

Grosse déception dans ce match, le CRBAF a fait de la figuration. C'est sans doute ce qui a poussé les joueurs de l'USMA à rechercher la facilité. Le match avait atteint, par moments, un niveau bas.

Boudebouda pisté par le MCA
Contrairement à ses coéquipiers, Brahim Boudebouda n’a pas participé au non-match réalisé par son équipe à ElEulma. Toutefois, il en a fait les frais, tout comme les joueurs présents sur la pelouse. Relégué sur le banc de touche depuis le retour de Benmoussa, l’arrière latéral gauche des Rouge et Noir sera en fin de contrat au mois de juin prochain, mais des équipes comme le CSC et l’ESS ne semblent pas prêtes à attendre jusqu’à la fin de la saison pour tenter de l’enrôler, puisque leurs dirigeants tenteront de le faire dès le mois de janvier. Mais leur mission ne sera pas facile lorsqu’on sait que les Mouloudéens veulent récupérer leur ex-joueur pour remplacer Babouche qui n’a toujours pas été gracié.

Courbis : «Cette victoire, c’est pour Ali Haddad !»
«On s’attendait à un match difficile. Mais dans l’ensemble, on était les meilleurs sur le terrain. On a mérité cette victoire. On est passés par des moments difficiles. Le président n’a pas fait de déclarations. Au contraire, il est resté silencieux. Cela nous a permis de continuer à travailler dans le calme. Résultat, on vient de prendre 4 points en deux matchs. Cette victoire, c’est pour le président.» «On a besoin de joueurs comme Laïfaoui à qui je rends hommage» «Il y avait 19 joueurs retenus, j’ai dû en sacrifier un. Mon choix s’est porté sur Laïfaoui. Ce joueur est l’un des plus expérimentés dans le groupe. Il m’a aidé, comme l’aurait fait mon adjoint. Je tiens à lui rendre hommage. On a besoin de joueurs de cette trempe. Il n’a pas cessé de parler aux jeunes pour leur remonter le moral.» Courbis sermonne ses joueurs dans le vestiaire L'entraîneur de l'USMA a sermonné ses joueurs dans le vestiaire. Les nombreux ratages ont exaspéré le coach qui criait sa colère envers ses éléments qui loupaient l'immanquable. Il se met à la cigarette électronique Lors de sa conférence de presse, l’entraîneur de l’USMA tenait entre les doigts une cigarette électronique qu’il exhibait pour la rendre visible devant les journalistes. Courbis nous apprend qu’il s’est remis à la cigarette. «J’avais arrêté la cigarette depuis 25 ans. Mais la défaite face au MCEE m’est restée en travers de la forge et j’ai dû fumer trois cigarettes dans le bus qui nous ramenait à Alger. A la fin du voyage, il y avait trois mégots des cigarettes que j’avais fumées. Le bus est arrivé à Bologhine pour passer au lavage. J’ai remarqué une personne en train de prendre des photos de l’intérieur du bus, spécialement les trois mégots. J’ai pris acte et j’ai décidé de me mettre à la cigarette électronique.»

Frioui a quitté le terrain pour cause de blessure
Manque de pot pour le jeune Frioui. Pour sa première titularisation, le jeune Samy a dû céder sa place à cause d’une blessure. Courbis, constatant les difficultés de son joueur, décida de le remplacer par un autre jeune, Chetal en l’occurrence.

Hammouche «On a joué contre une équipe expérimentée»
«Nous avons rencontré une équipe assez expérimentée. Nous n'avons pas à rougir de cette défaite. On va continuer à travailler pour améliorer le rendement de l'équipe.»

10

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1
Boudebouda pisté par le MCA

USMA
’ayant pas été retenus pour le match d’hier soir entre leur équipe, l’USMA et le CRB Aïn Fekroun à Bologhine, pour le compte de la dixième journée de la Ligue 1, les quatre joueurs indésirables qui ne font plus partie des plans du coach pour le moment vivent une situation difficile qui a donné des idées aux responsables des autres clubs qui veulent renforcer leurs rangs cet hiver ou en fin de saison, puisque selon nos informations, nombreux sont les dirigeants de plusieurs clubs qui suivent avec un grand intérêt la situation que vivent Djediat, Feham, Gasmi et Boudebouda. Sachant qu’ils disposent d’une grande expérience pour évoluer dans n’importe quel club, ces quatre joueurs sont dans le viseur de plusieurs clubs dont les responsables n’attendent que le moment opportun pour tenter de les convaincre de rejoindre leur équipe.

N

Les «indésirables»
attisent les convoitises !
exercice qu’il a débuté de la meilleure des manières en participant à la première victoire décrochée par son équipe avec un magnifique but à la clé. Ne faisant plus partie des plans de Courbis, Djediat est suivi par la JSK. Candidat sérieux pour le titre, il faut dire qu’un tel renfort ne devra que faire du bien au club kabyle, reste à savoir si Haddad acceptera de lui remettre sa lettre de libération cet hiver. Affaire à suivre… penser à changer d’air. Parmi les clubs qui s’intéressent à ses services, nous pouvons citer le MCA et surtout l’USMH dont le premier responsable du staff technique ne cesse de lui faire les yeux doux pour l’attirer du côté de Lavigerie.

Gasmi fait saliver les équipes de l’Est
Deuxième meilleur buteur du club lors de l’exercice précédent, Ahmed Gasmi a été auteur du but victorieux face au MCA, mais contre le MCEE, et à l’image de tous ses coéquipiers présents sur la pelouse, il était dans un jour sans. Victime de la révolution faite par Rolland Courbis, le milieu offensif, souvent utilisé à l’USMA comme avant-centre, pourrait se relancer dans l’une des équipes de l’est du pays.

Feham suivi par l’USMH et le MCA
Arrivé au club au même moment que Djediat, Feham vit aussi la même situation que l’ex-international. D’ailleurs, il a du mal à s’imposer cette saison comme titulaire indiscutable et c’est ce qui l’a poussé à

La JSK veut Djediat
Cette saison, Djediat a abordé sa troisième année avec le maillot rouge et noir de l’USMA. Un

Contrairement à ses coéquipiers, Brahim Boudebouda n’a pas participé au non-match réalisé par son équipe à El Eulma. Toutefois, il en a payé les frais tout comme les joueurs présents sur la pelouse. Relégué sur le banc de touche depuis le retour de Benmoussa, l’arrière latéral gauche des Rouge et Noir sera en fin de contrat lors du mois de juin prochain, mais des équipes comme le CSC et l’ESS ne semblent pas prêtes à attendre jusqu’à la fin de la saison pour tenter de l’enrôler puisque leurs dirigeants tenteront de le faire dès le mois de janvier, mais leur mission ne sera pas facile lorsqu’on sait que les Mouloudéens veulent récupérer leur ex-joueur pour remplacer Babouche qui n’a toujours pas été gracié. Adel C.

MCEE

ESS

Deuxième victoire de Babia à domicile
porte du vestiaire et s’est blessé au pied. Il s’en est sorti avec cinq points de suture, ce qui signifie qu’il sera le grand absent lors du prochain match contre le CRB, lors de la 11e journée.

Un attaquant angolais ciblé
Le premier responsable sétifien a déclaré qu’il y a à l’ESS une équipe qui a l’étoffe d’un champion, mais qui a besoin d'être renforcée. Elle est capable de remporter le titre, dira-t-il : «Nous avons un effectif très riche et je suis confiant quant à la capacité de mon équipe à offrir un nouveau titre de champion d’Algérie à l’ESS. L’Entente est une équipe qui a toujours su relever les défis et elle le fera encore cette saison pour prouver son statut de locomotive du football national. Notre objectif pour cette saison est le titre de champion d’Algérie et aussi réaliser une belle participation en Ligue des champions lors du prochain exercice. Pour cela, des joueurs d'expérience seront recrutés lors du mercato hivernal.» S.B.

L

es membres de la cellule de recrutement de l'ESS sont en contacts avancés avec un joueur du club angolais Recreativo Dolibilo. Il s'agit d'un attaquant qui compte plusieurs sélections.

Le mercato s'annonce agité

Les joueurs menacent de boycotter le stade Zouggar
Après cet incident provocateur de certains supporters, les joueurs n’étaient pas du tout contents surtout que cela intervient après une victoire. Ils ont menacé, si ça continue de la sorte, de ne plus évoluer au stade Messaoud-Zouggar et d’opter pour un autre terrain. Un joueur nous a affirmé que cela est inadmissible, car au moment où l’équipe a besoin du soutien de son public, elle se fait insulter et traiter de tous les noms.

e MC El Eulma a enregistré, samedi en match avancé de la 10e journée, sa deuxième victoire à domicile cette saison en s’imposant devant le MC Oran par 2 à 1, dans un match très équilibré. A la faveur de cette victoire, la bande à Abdelkader Iaïche aura rectifié le tir après sa défaite surprise face au CRBAF, la semaine passée, et du coup grimpe temporairement à la 6e place du classement général. Mais au vu de la physionomie de la rencontre, il faut dire que les camarades de Hamiti, auteur du premier but, l’ont échappé belle à une égalisation dans les ultimes minutes, n’était la vigilance de Nacim Ousserir.

L

L’ancien gardien de but de l’équipe nationale qui a retrouvé sa place de titulaire a fourni une belle prestation malgré la bourde qui a amené le but de l’égalisation de Hichem-Cherif peu avant la pause. L’ancien Belouizdadi avait raté son dégagement ce qui a profité à l’attaquant oranais de remettre les pendules à l’heure. Mais après cette bourde, il faut reconnaître que Nacim Ousserir avait bien sauvé son équipe à plusieurs reprises, notamment en fin de match en dégageant le cuir d’une façon spectaculaire. Malgré sa belle production, Ousserir n’a pas été épargné par le public qui l’avait insulté en fin de match.

Agbou : «Le MCO n’était pas à la hauteur»
L’entraîneur adjoint Agbou était très content de la victoire de son équipe face au MCO et estime que ce succès, le deuxième à domicile, est bien mérité. «Nous avons décroché une victoire importante qui nous permettra d’améliorer notre classement général. Nous avons mérité notre victoire et on aurait pu l’emporter par un score plus large. L’adversaire n’était pas à la hauteur et guère menaçant à l’exception du dernier quart d’heure», a déclaré en substance le Camerounais Agbou. S. H.

Une deuxième absence pour Ziti
Ziti a été l’un des absents de ce match face au MOB, dans les rangs de l’ESS. Il souffre de douleurs à l'abdomen. Ces douleurs font suite à un coup reçu lors du dernier match en disputant un ballon avec un adversaire. En elle-même, cette blessure est sans gravité car il s'agit en fait d'un gros hématome qui est en train de se résorber. C'est surtout une mesure de précaution qu'ont voulu prendre les membres du staff et le médecin du club en laissant Ziti au repos. C'est la deuxième fois que Ziti ne joue pas un match de championnat cette saison. La première fois, ce fut contre le MCO. très importante nous a dit ressentir un profond sentiment de frustration (entretien réalisé la veille du match MOB-ESS) : «C’est un match difficile et aussi très important que celui que nous aurons à jouer face au MOB et, croyez-moi, j’aurais beaucoup donné pour être sur le terrain. Cela m’a été malheureusement impossible. Le médecin du club m'a recommandé d'observer quelques jours de repos, et ce, pour ne pas aggraver ma blessure. De toutes les façons, je serais de tout cœur avec mes coéquipiers.» Pour ce qui est de sa convocation en Equipe nationale, Ziti nous dira : «Cela ne peut que me faire plaisir. Il me revient de travailler d'arrache-pied pour mériter cette confiance. Je suis aussi très content pour Amir et Sofiane (Karaoui et Khedhaïria, ndlr).»

Ousserir s’illustre, mais insulté par le public
Le portier Nacim Ousserir a réalisé l’une de ses plus belles prestations de cette saison en sauvant son équipe d’une égalisation certaine en fin de match.

Blessé, Gherbi sera absent contre le CRB
Le mauvais comportement du public a été également réservé au milieu de terrain Gherbi qui a été traité de tous les noms en fin de match. Le joueur n’a pu tenir sa colère, il a frappé la

«Beaucoup de frustration»
Le défenseur sétifien, dans l’entretien qu’il nous a accordé la veille de cette rencontre

S.B.

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

11
MOB

2

ESS

Béjaïa, stade de l’Unité-Maghrébine

0

Affluence : nombreuse Arbitres : Bichari, Bourouba, Salouadji. Avertissements : néant Buts : Yaya (33’), Rahal (78’) MOB

MOB : Berrefane, Baouali, Guedjalli, Bouamria, Chebana, Ferhat (Dehouche 79'), Yettou, Rahal, Yaya, Semani (Boulancer 89'), Akrour. Entraîneur : Amrani. ESS : Belhani, Mellouli, Benchadi, Benabderrahmane, Demou, Delhoum, Karaoui, Zerrara (Lamri 66’), Gourmi, Touahri (Madouni 55’), Djahnit (Belameiri 75’). Entraîneur : Lang

«Oublier ce match au plus vite»

Lang

LE CHIFFRE

Ils étaient où, les Sétifiens ?

C

ette confrontation entre deux équipes, aux raisons totalement opposées pour réussir un bon résultat, fut très disputée. Le gain du match reviendra à une équipe du MOB volontaire à souhait.

Les Béjaouis, les premiers à mouiller le maillot
Ce sont les Béjaouis qui, les premiers se montreront dangereux et cela dès la 5'. Après un joli travail sur l’aile droite, Guedjalli servira Yaya. Ce dernier verra son tir raser le poteau droit de Belhani. Le pressing béjaoui continuera et Rahal, bien servi par Akrour, ratera lamentablement le cadre (11’). Ce sera le moment choisi par les Sétifiens pour amorcer des rushs. Le premier fut l'œuvre de Gourmi qui, à la 20', mettra le cuir juste au-dessus de la cage de Berrefane en reprenant un coup franc botté par Delhoum. Les Béjaouis, extrêmement prudents lors des dernières minutes, se montreront menaçants.

diaire où la bataille fera rage. Les joueurs de l'ESS sortiront de leur camp et se montreront menaçants, notamment par Gourmi (37’). La pression sétifiennne sera présente sans pour autant qu’il y ait un changement à la marque. Juste avant la pause, Semani, parti à la limite du hors-jeu, verra son tir raser le poteau de Belhani. Les 22 acteurs regagneront les vestiaires sur une petite avance au score pour les locaux.

tiplieront à partir de cet instant. A la 69', Akrour reprendra, juste au-dessus de la barre, un centre de Ferhat, Belhani étant masqué sur ce coup. Ce ratage ajoutera un peu plus de tension à un match qui n’en manquait pas.

78', Rahal, comme à la parade
À la 72' Madouni, qui a remplacé Touahri, a failli niveler la marque. Son tir croisé sera difficilement détourné par Berrefane. Les Béjaouis feront preuve de plus de réalisme. Rahal expédiera un missile des vingt mètres que Belhani ne verra que passer (2-0). Ce but sera un véritable coup d'assommoir pour les Sétifiens. Le jeu s’équilibrera par la suite et se cantonnera au milieu du terrain. A partir de cet instant; les joueurs de l'ESS n’y croiront plus et on assistera à une fin de match assez hachée au cours de laquelle il y a eu plus d’antijeu que de jeu.Une seule tentative avant le coup de sifflet final et ce sera celle de Gourmi, à la 89', dont le tir sera dévié par le portier du MOB. Les choses en resteront là et l’équipe la plus volontaire, et surtout la mieux organisée, celle du MOB, s’est logiquement imposée après une série de matchs sans victoire, faisant preuve de beaucoup plus de sang-froid et surtout de volonté que la formation de l'ESS, méconnaissable. Y. A.

C’est la guerre des tranchées !
Les choses s’emballeront après la pause. Les occasions se succèderont des deux côtés. A la 50', Benchadi effectuera un joli travail sur l'aile gauche avant de servir Touahri qui ratera le plus facile alors qu'il était idéalement bien placé. La réplique du MOB se fera par Akrour suite à un coup franc des vingt-cinq mètres tiré par Yaya. Belhani relâchera le cuir dans les pieds de Rahal qui ne profitera pas de cette opportunité. A partir de cet instant, les deux équipes se livreront à une véritable bataille pour la conquête du ballon.

«C’est certain, le MOB mérite sa victoire, mais il faut avouer que mes joueurs ont donné le bâton à leurs adversaires pour se faire battre. J’ai dit à mes joueurs de prendre des initiatives au cours de ce match. Ce qui s’est produit est tout le contraire. Nous n'avons pas fait preuve d’audace et nous n'avons pas réussi à bousculer cette bonne équipe du MOB. Il y a des regrets à avoir».

Contrairement à leurs habitudes, les supporters sétifiens n'étaient pas nombreux à avoir accompagné leur équipe à Béjaïa. Ils étaient environ une cinquantaine à avoir pris place dans la tribune qui leur a été réservée.

50

Le but d'anthologie de Yaya
On jouait la 33' quand la formation du MOB a bénéficié d'un coup franc à 25 mètres des bois gardés par Belhani.Yaya se chargera de le tirer et il réussira à loger le cuir en pleine lucarne. Ce but tiendra largement sa place dans le top 10.

TOP ³

«L’objectif était de gagner… c’est chose faite»
«Mes joueurs voulaient cette victoire et pour cela ils ont fait preuve d’un esprit de corps qui leur a permis de contrôler la partie et de marquer des buts à des moments importants. Cela n’a pas été facile face à une bonne équipe de l'ESS. Il nous fallait faire des choix, surtout tactiques, et cela a été payant. Nous avions pour mission de prendre les trois points… c’est chose faite». Y. A.

Amrani

³

33', Yaya trouve la lucarne… Superbe !
Ils seront même décisifs par l'entremise de Yaya à la 33'. Ce dernier exécutera un coup franc magistral des 25 mètres. Le cuir ira se loger en pleine lucarne laissant Belhani pantois (1-0). Le jeu se cantonnera à partir de cet instant au niveau de la zone intermé-

FLOP

Un florilège de ratages en tout genre
Ce sera ensuite un florilège de ratages en tout genre de la part des deux camps car la partie s’est sérieusement emballée lors de la dernière demiheure. Les tentatives béjaouies se mul-

L'ESS touchée et peut-être coulée !
La formation sétifiennne n'a fait illusion que durant une dizaine de minutes devant une équipe du MOB survoltée. Cette défaite, en plus de lui faire perdre sa première place, risque de plonger l'équipe de l'ESS dans le doute. Pour l'anecdote, l'ESS n'a connu la défaite cette saison que face à des promus.

Halilhodzic était présent

L'entraî«sournoise» neur natioCela fait deux fois de suite Au moment du lancement de la chaine de télévinal, Vahid que Amrani fait confiance au sion ESS TV, tout le monde pensait que ce sigle siHalilhodjeune Semani. Ce dernier a gnifiait Entente sportive sétifienne TV. Il n'en est zic, a effecgagné la confiance de son enabsolument rien car la raison sociale de cette tué le traîneur suite à sa superbe chaine de télévision est la suivante : Etablissement déplaceprestation lors du dernier Samir Sahli TV ! Il faut reconnaitre que c'est un fament à Bématch. meux tour de passe-passe que celui qui a été trouvé jaïa pour par cet ancien dirigeant du club sétifien et néanmoins assister au match habile homme d'affaires pour lancer sa propre qui a opposé le Mellouli chaine de télévision. La direction de l'ESS a enMOB à l'ESS. Il a préféré à tamé une procédure en justice, pour faire valoir pris place dans la Aroussi les droits du club. Il est certain que le patron de tribune d'honC'est finalement Mellouli qui cette chaine a des arguments à neur. Coach a remplacé Ziti sur le flanc droit faire valoir… A suivre ! Vahid n'a finaGuedjali de la défense. Il était question, lement supervisé qu'un seul des trois de retour dans un premier temps, que capés sétifiens. Il s'agit de Karaoui car Aroussi soit titularisé. Ce dans l'équipe U20 : Khedhaïria et Ziti étaient tous deux abdernier a pris place sur Absent lors du sents pour cause de blessures. le banc de touche. derby contre la JSMB, MOB - ESS (0-1) Les espoirs du MOB le défenseur du MOB, se sont inclinés devant Karaoui dans le onze Guedjali, a effectué son releurs homologues de Un joueur important a effectué son retour dans le onze de tour dans l'équipe alil'ESS. La rencontre s'est départ. Il s’agit de Karaoui. Ce dernier a purgé son match de gnée par Amrani jouée en ouverture de celle suspension et a été titularisé au côté de Delhoum au poste de miface à l'ESS. des seniors. lieu récupérateur.

2e titularisation de Semani

Une confusion plutôt

Une minute de silence avant le match
Juste avant le coup d'envoi, l'arbitre du match, Bichari, a ordonné une minute de silence. Celle ci est en hommage à l'ancien président du MOB, Mohamed Tikherroubine, qui nous a quittés il y a quelques jours, que Dieu l'accueille en Son Vaste Paradis.

Les resquilleurs seront traqués
Le président Hammar a tenu à annoncer que des mesures draconiennes seront prises à l'encontre des resquilleurs. Il nous dira avoir eu vent de certaines pratiques frauduleuses comme celle appelée communément le retour de billet. Le président affirmera que pour le moment il n'y a aucune preuve contre les gens qui pratiquent cette fraude, qui n’honore ni l’ESS ni la ville de Sétif. Il ajoutera que la direction du club se penchera sur ce volet avec beaucoup de sérieux.

12

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1
JSMB

JSS

2

Stade : 20-Août 1955 (Béchar)

0

Affluence : faible Arbitres : Hallalchi, Azrine, Baddache Avertissements : Saïghi (69’), Coulibaly (89’) (JSMB) ; Amri (72’), Boussamaha (88’) Sefioune (90+3) (JSS). Buts : Aoudou (10’, 63’) (JSS)

JSS : Sefioune, Tobal, Terbah, Sabaï, Bakoyoko, Boussamaha, Amri (Saâdi 85’), Beldjilali (cap) (Barbari 72’), Belkheïr (Mebarki 58’), Zaoui, Aoudou Entraîneur : Mechiche JSMB : Kacem, Chehaïma (Aïbi 84’), Mebarakou, Coulibaly, Bouabta, Saïghi, Boukmacha (cap), Aït- Fergane, Tatem (Aroul 55’), Meddahi (Benmansour 46’), Bangoura Entraîneur : Djabour

«Mes joueurs ont bien réagi»
L’entraîneur de la JSS, Mechiche, pense que le succès des siens ne souffre d’aucune contestation : «Nous avons, une nouvelle fois, assuré l’essentiel à domicile, face à une équipe qui ne s’est pas mal défendue. Mes joueurs ont bien réagi, après la dernière défaite en déplacement qui nous a fait un peu mal. Ils ont compris le message et ont fait de leur mieux pour se racheter. Aujourd’hui, on a visé les 3 points et c’est mission accomplie. Je souhaite maintenant qu’on puisse enchaîner d’autres succès, à commencer par le prochain déplacement.»

Mechiche

LE CHIFFRE

Les Béjaouis touchent le fond et... creusent !
ans l’obligation de réagir, la JS Saoura n’a trouvé aucune peine à infliger une sévère défaite aux Béjaouis qui n’ont rien montré de bon au cours de ce match. Si les gars de la Saoura étaient condamnés à gagner, après leur dernière défaite en déplacement, il faut dire aussi que les Béjaouis, qui n’ont remporté aucun match depuis le début de saison, étaient à la recherche d’un résultat probant, pour redresser la barre et sortir de la zone rouge. Dès le coup d’envoi, les locaux annoncent la couleur en exerçant un pressing sur la défense de la JSMB. Les attaquants de Saoura n’ont pas tardé à donner la première alerte à cette équipe de Béjaïa. 6’, Beldjilali subtilise le ballon

D

à Saïghi mais sa frappe des 25 occasion par l’intermédiaire mètres n’a pas trouvé le cadre. de Bouabta qui d'une jolie Ce n’était que partie remise, tête a failli remettre les penpuisqu’à la 10’, belle combidules à l’heure (30’). 39’, naison des gars de la Saoura, Tatem s’infiltre sur le côté, Amri dépose le cuir sur la avant d’enchaîner avec un joli tête d’Aoudou qui n’a trouvé tir du pied droit, mais son aucune peine à le mettre au ballon s’écrase sur le poteau fond, laissant pantois Kacem. droit du gardien Sefoiune. Piqués au vif, les Béjaouis Faisant valoir son talent, le réagissen et se montrent plus jeune portier de la JSMB a menaçants. Mais on n’enregisréussi à dévier un coup franc trera que quelques actions de Beldjilali, (43’). 44’, centre dignes de ce nom lors de cette de Meddahi, Mebarakou, seul première période. D’abord à au second poteau, et de la tête la 24’, un travail individuel ne réussit pas de Bangoura, qui à la lià cadrer. Djabour mite de la surface de Après a opéré trois réparation tire, la mais son tir a été changements par dévié par le garrapport au derby dien Sefioune Pour le match d’hier, l'entraîneur franco-algérien, Kamel Djabour, a opéré pas moins de en catastrophe. Les Béjaouis trois changements dans son équipe-type, par rapse réveillent et port au onze aligné lors du dernier match derby, face au MOB. Le premier changement a concerné vont s'offrir l’axe de la défense. Le capitaine Zafour, qui soufune très belle fre d’une légère blessure à la cuisse, a été remplacé par le jeune Ahmed Chehaïma. Le coach béjaoui a décidé aussi de changer son milieu, en incorporant Tatem à la place de Neyati, et Saïghi à celle de Bouyoucefi blessé aussi.

pause, les locaux reprennent les commandes. La domination territoriale de la JSS durant le premier quart d’heure a été couronnée par un second but par l’entremise de ce même Aoudou qui a repris de la tête un centre bien travaillé de Amri (63’). Impuissants, les Béjaouis n’ont pu réellement mettre en danger cette équipe de Béchar, ils ont usé de tirs lointains qui n’ont pas fait mouche. Trois minutes avant la fin de la partie, le gardien Kacem s’est montré encore une fois intraitable devant Aoudou qui a raté le troisième but. La JSMB enregistre sa cinquième défaite de la saison alors que la JSS réalise l’essentiel sur son terrain en remportant une précieuse victoire qui lui permettra de recoller au peloton de tête. Benfetta

«On a bien joué mais on a manqué de réalisme»
L’entraîneur de la JSMB s’est montré déçu, hier, après la défaite. «Je suis naturellement déçu par cette défaite dans la mesure où nous avons fait le déplacement à Béchar avec la ferme intention de réaliser un résultat positif. Nous avons encaissé deux buts à des moments cruciaux de la rencontre. Certes, on a bien joué, notamment en première période, mais on a manqué de réalisme devant les bois. On aurait pu mettre au moins deux buts en première période», dira le premier responsable de la barre technique de la JSMB, et d’ajouter : «Cela étant, nous allons devoir continuer à travailler pour corriger nos lacunes. Un grand chantier nous attend.»

Djabour

La JSM Béjaïa en est déjà à 10 matchs sans aucune victoire. Les Béjaouis continuent de manger leur pain noir, après 10 journées de Ligue 1. La formation chère à Tiab s’est, une nouvelle fois, inclinée à l’extérieur sur le score de 2 buts à 0. Du coup, les Béjaouis n’ont toujours pas décroché leur premier succès cette saison. Une défaite qui complique encore plus la mission des camarades de Boukmacha qui occupe, pour rappel, après dix matchs, la dernière place avec seulement cinq petites unités.

10

Doublé d’Aoudou
Le top dans un match qui n’a pas atteint les cimes est à mettre au profit de l’attaquant béninois, Aoudou. Présent dans les duels et très dangereux en attaque, Aoudou a constitué la quintessence même de ce match face à la JSMB. D’ailleurs, c’est grâce à son doublé que son équipe a pu engranger les trois points de la victoire face à une équipe de Béjaïa qui n’a pas pu tenir le coup. Une prestation de premier ordre du Béninois qui mérite quand même d’être signalée.

TOP ³

³

FLOP

Absent lors des trois dernières rencontres suite à une blessure à la cheville qu’il a contractée lors du match face à la JSK, le milieu de terrain béjaoui, Islam Tatem, a été aligné d’entrée Le milieu de terrain béjaoui a efhier face à la JSS. Ce dernier qui a été recomfrait de douleurs à la hanche, s’est fectué son baptême du feu, hier, face déplacé avec le reste du groupe à à la JSS. Pour la première fois depuis le mandé pour animer le jeu a raté deux occasions Béchar. Cela n’a pas empêché le début de la saison, le jeune milieu de ter- en or en première période. coach Djabour de le faire jouer rain, Abderahmane Saïghi, a été titularisé ... et sort sur blessure par le staff technique de la JSMB. En effet, dans ce match face aux Bécharois, ce jeune élément qui, à chaque fois, était Cette titularisation cependant, ne lui a pas du fait que ce dernier n’a pas eu incorporé avec les Espoirs, a joué d'en- vraiment porté chance cette fois-ci, puisque l’anbeaucoup de solutions dans la récutrée hier face à la JS Saoura, afin de cien harrachi s’est blessé au cours du match et a combler le vide laissé par les titupération, au milieu du terrain. dû quitter le terrain assez précipitamment à la 55’, laires, à l’image de Neyati, Lales larmes aux yeux. Tatem a pris un coup assez séIl a hérité du brassard ribi et les autres. vère sur la cuisse de la part du joueur adverse, sur une En l’absence de l’habituel capitaine de la action de jeu assez anodine. Ressentant de fortes JSMB, Brahim Zafour, qui souffre d’une blesdouleurs, le joueur a quitté le terrain en boisure à la cuisse, c’est Nassim Boukmacha qui a héPremière tant. rité du brassard de capitaine. Pour rappel, ce jeune apparition de joueur reste le plus ancien élément de la JSMB, Redjradj a pris place Benmansour après Megatli qui a raté les derniers matchs de son sur le banc Retenu pour la première fois équipe, suite à sa méchante blessure au genou. Le directeur général de la SSPA/JSM Bécette saison, à l’occasion d’un match jaïa, Rachid Redjradj, qui a déposé le mois officiel hier face à la JSS, Farouk dernier sa démission auprès du conseil d’adBenmansour a enregistré aussi sa U21 : JSS 1 - JSMB 0 ministration pour protester contre "l’ingérence La JSS a pris le meilleur, chez les U21, face à la première apparition avec l’équipe de la rue" dans les affaires du club, était préJSMB sur le score d’un but à zéro. L’unique but de première en seconde période. sent hier au stade du 20-Août en compagnie cette partie, qui s’est déroulée hier à 11h, au stade de l’équipe. Ce dernier a pris place sur le banc Il a été incorporé à la 46’, à du 20-Août, a été l’œuvre de l’attaquant Mokdad. aux côtés des joueurs. Cela dit, l’homme en quesla place de l’autre EsCette victoire a permis donc aux jeunes de Saoura de tion est toujours en place et n’a pas l’intention de poir Saïghi. conforter leur place de leader pour le moment. quitter le club pour le moment.

La participation de Boukmacha décidée au dernier moment Absent tout au long de la semaine qui Baptême a précédé le match face à la JSS, le midu feu pour Saïghi lieu de terrain de la JSMB, qui souf-

Tatem retrouve le onze…

La défense béjaouie en chute libre

Hier, la prestation des défenseurs a été fébrile, notamment l’axe qui Fidèle à sa tactique quand commence à inquiéter séson équipe évolue en déplacerieusement le staff techment, Djabour a renforcé le nique qui nous a dit que milieu du terrain en plaçant plusieurs erreurs défensives un cinquième élément au lieu ont été commises durant de quatre. Mais il faut tout de cette rencontre. Comme lors même préciser qu’il s’agit là des dernières journées, ils d’un choix. En effet, le schéma ont encaissé deux buts, suite tactique mis en place par le à des erreurs de positionnestaff technique, hier, ment et surtout de reposait sur un 4marquage. Les Laribi 5-1. Le coach changements sera prêt pour a préféré safréquents à crifier un chaque le match du CRBAF Blessé à la cuisse qui l’a contraint attaquant match ont à déclarer forfait pour le match d’hier, pour déstabile jeune axial de la JSMB semble s’être renforlisé cette complètement remis de sa blessure. cer le défense D’ailleurs, le joueur parvient à s’entraîner milieu. béjaouie normalement sans ressentir la moindre gêne. Une situation qui permet au Banqui reste goura a joueur qui n’a pas été convoqué pour le la plus match d’hier, d’être prêt pour la rendébuté la mauvaise contre prochaine face au CRBAF à partie seul du chamdomicile. devant. pionnat.

Bangoura, seul en pointe

Coup mou

MCO

www.lebuteur.com

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

13

Naït Slimani quitte l’hôpital dans la douleur

Les Hamraoua fébriles à l’extérieur !
L
a quatrième défaite consécutive à l’extérieur vient prouver si besoin était que le Mouloudia ne sait plus jouer en dehors de ses bases. Mis à part le point du match nul arraché à Sétif lors de la seconde journée du championnat, le MCO s’est incliné en quatre matches respectivement face à la JSK, l’USMH, la JSS et le MCEE. Des défaites claires et limpides qui renforcent la conclusion faisant état que les Hamraoua voyagent mal, très mal même. Il faut dire que les Oranais se sont inclinés face à des formations de niveau différent au classement : la JSK qui était leader du championnat, l’USM Harrach relégable à l’époque, à la JSS et le MCEE qui occupent le ventre mou du classement. C’est dire que le problème est beaucoup plus profond. Une culture de défaitisme commence à s’emparer de l’équipe. C’est un genre de complaisance qui envahit les Hamraoua en s’imposant à domicile. Leur seule satisfaction est d’être en train de réaliser un meilleur parcours que l’exercice passé. cice en cours à celui de la saison écoulée doivent savoir que le Mouloudia de l’an passé a réussi à ramener deux points de l’extérieur à ce stade de la compétition avec deux nuls réalisés contre la JSK et le CABBA alors que pour le moment le compteur du MCO reste bloqué à un point seulement. Cela prouve qu’une comparaison ne veut rien dire et que seul un bilan à la fin de phase aller peut nous éclairer sur la qualité de cette équipe du Mouloudia.

Il a fallu toute une gymnastique de la part des proches du joueur afin que Naït Slimani auteur d’un doublé face a CABBA quitte la clinique d’Ennadjah qui a refusé d’accepter un chèque de la direction du club. Face à l’indisponibilité du liquide dans les caisses du club, des proches au joueur ont réuni la somme d’argent nécessaire afin de lui permettre de quitter la clinique en question.

La défense, le maillon faible
Si le MCO voyage mal, c’est aussi à cause de son secteur défensif qui n’inspire plus confiance. Déjà, les spécialistes ont remarqué que l’arrière-garde oranaise est considérée comme le maillon faible de l’équipe que les chiffres commencent à leur donner raison. Le MCO a encaissé sept buts et non des moindres durant trois matches seulement. Un bilan jugé de négatif voire d’inquiétant. Les raisons de cette hémorragie est très simple pour le moment. Si on voit de plus près la composante de la défense du Mouloudia durant ces dernières rencontres, l’on comprend que ce n’est pas la même qui a commencé le championnat. Un changement de 80% de cette défense est peutêtre la raison du disfonctionnement de ce secteur. Les Dahmane, Saïdi, Aouamri et même Belabbès sorti sur blessure et Nessakh, ayant occupé d’autres tâches, n’étaient pas présents hier. Ce changement presque radical de la défense oranaise est certainement la raison principale de cette régression. A.L

Belabbès blessé au doigt
Finalement, c’est au niveau du doigt que le stoppeur Farid Belabbès s’est blessé avant-hier en première mi-temps du match contre le MCEE. Sur un tacle de l’attaquant Chennihi, le joueur a dû voir son doigt se déplacer d’une manière impressionnante. D’ailleurs, il était incapable de continuer le match. L’on ne sait pas encore s’il sera d’attaque ou pas contre l’USM Alger samedi prochain au stade Ahmed-Zabana.

La saison passée, l’équipe avait récolté deux points hors de ses bases
Les Hamraoua n’ont pas compris qu’ils doivent cesser de comparer les résultats actuels à ceux de la saison passée qui furent catastrophiques. Impossible qu’une équipe de la trempe du MCO aligne douze matches sans le moindre succès. Mais pour ceux qui trouvent un malin plaisir pour comparer les résultats de l’exer-

Djebbari : «C’est un match qu’on aurait dû gagner»
GContacté pour connaître ses impressions au cours G de cette rencontre, le P-DG du Mouloudia d’Oran, Youssef Djebbari, se dit déçu par la défaite de son équipe à El Eulma : «Sincèrement, je n’ai rien à dire concernant cette défaite. J’ai vu toute la première période du match en direct avant de revoir tard dans la nuit la seconde période. Sincèrement, je pense qu’un résultat positif était largement dans nos cordes.» Et d’ajouter : «J’aurais été déçu même si on avait arraché le point du match nul car des matches comme ça se gagnent. Il y avait la place à une victoire. Ne me demandez pas les raisons de cette défaite car je n’ai pas l’intention de répondre encore moins critiquer X ou Y. Le match est terminé. Nous allons désormais se focaliser sur la prochaine rencontre.»

Arrivée à 3h du matin
La délégation oranaise est arrivée hier à 3h du matin par car d’El Eulma. Les joueurs ont pris des sandwiches à bord de l’autobus qui les a ramenés à Oran. La plupart ont dû se livrer au sommeil durant tout le trajet surtout que l’ambiance était morose suite à cette défaite face au MCEE.

Deux jours de repos
Les coéquipiers de Bouterbiat ont bénéficié de deux jours de repos. Le staff technique du Mouloudia a fixé la reprise des entraînements demain au stade AhmedZabana.

Réunion commission techniqueSolinas demain à 18h30

«Je n’arrive pas à expliquer cette méforme»
Le longiligne stoppeur des Hamraoua, Mohamed Djahel, n’arrive pas à expliquer la défaite de son équipe à El Eulma. Le joueur pense que le Mouloudia aurait pu revenir avec le point du match nul n’avait été la malchance en seconde période. Comment expliquez-vous cette nouvelle défaite à l’extérieur ? Sincèrement, je n’arrive toujours pas à expliquer ce qui se passe à l’extérieur. On fournit de belles prestations à domicile, mais on fait preuve de fébrilité en dehors de nos bases. Personnellement, je trouve qu’on n’était pas aussi mauvais au cours de ce match. Seulement, l’équipe a manqué de chance notamment en seconde période. Mais votre équipe s’est contentée de défendre en première mitemps… Disons qu’on a voulu gérer le match à notre guise en première période. Mais les deux buts encaissés en fin de cette mi-temps ont brouillé nos cartes. En seconde période, nous avons jeté toutes nos forces en attaque. Nous avons tout donné mais en vain. Nous avons manqué de chance en ratant quelques occasions franches de scorer. Ne pensez-vous pas que les changements opérés au sein de l’équipe ont fini par influencer négativement sur l’équipe ? Bon, je ne suis pas apte à répondre à cette question car je n’ai pas l’habitude de donner des explications d’ordre technique. Mais à mon avis, les choix de l’entraîneur sont essentiellement dus aux nombreuses absences. La preuve, même Belabbès s’est blessé en début du match et j’ai dû le remplacer. Cela démontre que certaines choses ne se sont pas déroulées comme le coach l’aurait souhaité au cours de ce match. Justement, comment évaluez-vous votre prestation au cours de cette partie ? Je suis entré dans un moment difficile car la blessure inattendue de Belabbès est survenue au moment où la pression montait sur la défense de plusieurs crans. J’ai dû rapidement faire mon échauffement. Je pense avoir bien tenu mon rôle. Toujours est-il que la défaite n’est pas bonne à prendre pour n’importe quel joueur ayant part à ce match surtout pour les défenseurs. Par mal chance, vous ne jouez qu’à l’extérieur… Oui, le fait de jouer à l’extérieur vous oblige à mettre les bouchées doubles. Je suis souvent mal récompensé en prenant part à des matches à l’extérieur où l’équipe passe à côté. Sincèrement, j’ai envie de jouer au stade Zabana car c’est à domicile que les chances de victoires sont plus claires. Une victoire me mettra davantage en confiance en prévision d’un match à l’extérieur. Ce sera peut-être face à l’USMA, non ? En tous les cas pour ma part, je suis prêt à jouer lorsque l’entraîneur me sollicite. Je reste toujours à sa disposition de l’équipe. La preuve, je me suis donné à 100 % avant-hier face au MC El Eulma. Pour ce qui est du match de l’USMA, je dirai que le plus important est que l’équipe renoue avec le succès samedi prochain. Peu importe le reste. Entretien réalisé par Amine L.

Apparemment, la défaite concédée avant-hier par l’équipe au stade MessaoudZouggar n’a pas fait des heureux du côté de la direction du club. A en croire nos sources, une réunion est prévue demain à 18h30, c’est-à-dire après la reprise des entraînements, entre l’entraîneur en chef, Gianni Solinas et les membres de la commission technique composée par le PDG, Djebbari, le viceprésident Abdelilah et le manager général Haddou Moulay pour discuter du match contre le MCEE et surtout préparer la très attendue rencontre contre l’USM Alger.

«Je suis entré dans un moment difficile»

14

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1
ASO

USMH

0

Stade : 1er-Novembre (Lavigerie)

0

Affluence : nombreuse Arbitres : Zouaoui-BitamF. Aouina Avertissements : Doukha (73’) (USMH) ; Badarou (62’) (ASO)

USMH : Doukha, Azzi (Abid 87’), Ziane-Cherif, Mazari, Belkheir, Aït Ouameur, Hendou, Boumechra (Belaarousi 78’), Younès, Amada, Sylla (Hanitser 85’) Entraîneur : Boualem Charef ASO : Salhi, Badarou, Lakhdari, Zazou (Ali Hadji 87’), Zaoui, Zaouche, Tedjar, Bentoucha (Boussaïd 80’), Cherchar, Messaoud (Deham 73’), Meliani Entraîneur : Ighil Meziane

accusent l’arbitre
USM El-Harrach n'a pu renouer avec la victoire, hier, dans son antre fétiche de Lavigerie, se contentant du nul (0-0) face à l’ASO qui confirme sa force hors de ses bases. Battue au stade du 20- Août par le CRB lors de la précédente journée du championnat, la formation harrachie cale, contre toute attente, chez elle. Les locaux ont, dès l’entame du match, pris les choses en main en se créant les premières occasions de scorer. Mais les attaquants de l'USM Harrach, apparemment mal inspirés en ce début de match, ont gâché trois opportunités de prendre l'avantage. A commencer par l'action de Boumechra qui, bien servi par Younès, a vu son tir passer à côté. S'en suivra, quelques minutes plus tard, celle

Les Harrachis
de Sylla, héritant d'une belle remise de Younès, n'a pu trouver le cadre. Une minute après, c'est Boumechra qui confirmera la maladresse des Harrachis. A quatre mètres du but, le meneur de jeu de l’USMH ratera son tir devant Salhi. Ces nombreux ratages ont donné confiance aux visiteurs qui, sans trop fermer le jeu, procédaient par des contres vifs et rapides. Après la pause, les Harrachis donnaient l'impression d'être plus organisés, mais c'était sans compter sur la rigueur des Chelifiens qui, tout en bloquant les espaces, procédaient toujours par des contres dangereux par l'intermédiaire de Zaouche et Messaoud. Il faut dire que la domination des Jaune et Noir fut anarchique pendant la majeure partie de cette seconde période. Les nombreuses occasions des coéquipiers de Boumechra ont trouvé à la parade un certain Salhi dont les interventions ont découragé les attaquants d'El Harrach qui ont donné l'impression d'être dans un jour sans. Après tous les efforts déployés, les Jaune et Noir auraient pu bénéficier d'un penalty, si l’arbitre s’était montré correct sur l’action d’Amada qui s’est fait bousculer à l’intérieur de la surface de vérité. L'arbitre Zouaoui a hésité un moment, avant de faire signe de jouer. Continuant leur pressing, les Jaune et Noir, qui ont fourni beaucoup d’efforts, n’ont pas été récompensés. Le reste de la partie n’a pas apporté de changement au au score jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre Zouaoui. N. R.

Boulakhoua et Belkaroui étaient, hier, les deux seuls titulaires absents de l’équipe harrachie. Souffrant d’un début de pubalgie, Boulakhoua n’est pas encore prêt. Quand à Belkaroui, et même s’il se sentait apte à jouer, après son intervention chirurgicale au doigt, Charef en a décidé autrement. Le coach Harrachi a décidé de ménager son joueur qui, pourtant, avait souhaité participer à cette rencontre.

Belkaroui ménagé

LE CHIFFRE

Dans la tribune officielle, la présence de Belhadji n’est pas passée inaperçue. L’entraîneur des gardiens de but de la sélection nationale est venu probablement voir la prestation de Doukha.

Belhadji a assisté au match

Ziane-Cherif en était, hier, à sa deuxième titularisation avec son équipe. L’absence de Boulakhoua a contraint Charef d’incorporer Ziane- Cherif connu pour être un joueur polyvalent.

2

TOP ³
Un joli tifo harrachi dans la deuxième tribune Avant le coup d'envoi du
match, les supporters harrachis ont déployé un très joli tifo dans la deuxième tribune, aux couleurs du club, sous les applaudissements de tous les présents qui ont beaucoup apprécié ce très beau tableau.

L'

L’APC de Chlef a versé sa subvention annuelle à l’ASO d’une valeur de 1 milliard 950 millions de centimes, afin de lui permettre de payer les salaires des joueurs jusqu’à la fin de l’année, une subvention qui tombe bien pour la direction qui devra tenir ses promesses envers les joueurs.

Une subvention de l’APC de 1 milliard 950 millions

Zouaoui remet ça A la fin du match, les Harrachis étaient visiblement très déçus par la prestation de l’arbitre qu’ils accusent d’avoir aidé l’équipe visiteuse. Tous les membres de l’USMH présents au stade Lavigerie estiment qu’il a été à l’origine du mauvais résultat de leur équipe. Ils reprochent au referee de les avoir privés de deux penaltys et d’un but des plus valables. Les banlieusards font endosser donc la responsabilité de cette contre-performance à l'arbitre de la partie. Pour tous les Harrachis, cet arbitre n’est pas à sa première au stade Lavigerie. En effet, les banlieusards ont déjà été victimes de monsieur Zouaoui la saison passée lors d’un match à domicile contre l’USMBA. Celle-ci a arraché le nul à El Harrach (1-1), grâce à un coup de pouce de cet arbitre qui avait privé les poulains de Charef d’un but des plus valables et d’un penalty flagrant.

Haniched : «L'arbitre nous a privés de deux penalties indiscutables»
«Tout le monde a vu qu’Amada a été crocheté dans la surface de réparation par un défenseur de l’ASO, sauf lui. C'est grave. Il n'a pas également comptabilisé le temps perdu et il s'est empressé de siffler la fin de la rencontre. C'est malheureux», tonne l'entraîneur des gardiens de but de la formation harrachie, Mohamed Haniched, avant d’ajouter : «Je suis un peu déçu de ce résultat, car on pouvait largement faire mieux. Vous avez constaté que nous avons raté plusieurs occasions, en plus d’une nette domination. On aurait pu marquer. En plus, quand on tombe sur des arbitres pareils, c’est difficile d’arracher un bon résultat.»

«Tout ce que j'ai à dire, c'est que ce résultat ne reflète pas la physionomie de la rencontre. Franchement, je pense qu'on a livré une belle prestation face à l’ASO qu'on a dominée de bout en bout. Notre seule erreur, c’est de n'avoir pas su profiter des nombreuses occasions de scorer que nous nous sommes créés. Cela nous aurait permis d'arracher facilement les trois points de la victoire. Mais je dois dire que l’arbitre a été en partie à l’origine de cette contre-performance. Il nous a privés de deux penalties valables. Les images de la télévision confirmeront mes propos. Ce n’est pas grave. Nous allons tenter de nous racheter à l'avenir. L'essentiel pour nous est de rester solidaires sur le terrain. Je suis sûr que nos résultats seront meilleurs à l'avenir.»

Azzi : «N’était l’arbitre, on aurait gagné»

Le nouveau contrat de sponsoring avec l’ECDE de la semaine dernière a abouti à un accord de versement de la somme de 2 milliards de centimes le mois de décembre, cette subvention sera destinée au payement de la préparation hivernale de l’équipe ainsi qu’au recrutement lors du mercato hivernal.

Celle de l’ECDE sera versée en décembre

³

FLOP

Azzi et Mazari de nouveau associés dans l’axe
En l’absence de Belkaroui convalescent pour une durée d’une semaine, après son intervention chirurgicale au doigt, Charef a été contraint d’incorporer Azzi qui a déjà évolué aux côtés de Mazari. C'est la troisième fois cette saison que ces deux éléments évoluent ensemble cette saison.

Toujours fidèles à leur équipe, et comme à leurs habitudes, les Kawassir ont marqué leur préLes supporters sence dans les gradins du stade du 1er-Novembre. Ils étaient présents au stade seulement quelque 7000 suppordu 1er-Novembre ters de l’USMH à avoir pris Le match d’hier a vu la présence place dans les gradins. A noter la d’une centaine de supporters grande sportivité sur le terrain et chélifiens qui ont tenu à suivre leur équipe au stade du 1er-Novembre dans les gradins. En effet, le d’El Harrach. Les supporters de l’ASO match s’est joué dans un grand voulaient, encore une fois, apporter fair-play. En effet les Harrachis leur soutien à leur équipe, malgré le se sont illustrés par un compornul enregistré face à l’USMA. tement exemplaire.

Le président Medouar nous a déclaré que sa direction devra payer les joueurs jusqu’au moindre centime, avant le 15 novembre, concernant les mois de salaires afin de permettre aux joueurs de travailler sans penser à leur argent. Il y a des joueurs qui ont été déjà payés jusqu’en octobre et d’autres pas encore depuis le mois de juillet, tous les joueurs vont être régularisés dans les jours qui viennent.

Les salaires, avant le 15 novembre

Doukha risque une suspension d’un match
Averti par l’arbitre pour contestation de décision, Doukha risque un match de suspension, en attendant que la décision de la commission de discipline qui siègera ce lundi.

Grand fair-play

Kebir : «Un point à El Harrach est bon à prendre»
«On a bien préparé ce match. On a joué groupés. Ce point a été arraché grâce à la solidarité du groupe. En face, il y avait une équipe d'El Harrach qui ne déméritait pas, bien au contraire. On est satisfaits de ce résultat. Il est vrai qu'on appréhendait ce rendez-vous, dans la mesure où l’adversaire est connue pour être une équipe redoutable sur son terrain. Pour nous, il fallait absolument bien négocier ce match, après notre contre-performance à domicile. Je pense que le point ramené d’El Harrach est très important pour la suite de notre parcours.»

Limane retrouve le banc
Après avoir participé aux trois dernières rencontres comme titulaire, Limane, le gardien de but harrachi, a retrouvé le banc de touche. Fidèle à ses principes, le coach Charef, pour qui Doukha reste le titulaire numéro 1, a été contraint de renouveler sa

confiance au gardien international.

Le groupe se remettra au travail demain à 18h, pour préparer le match du CSC. Ighil a accordé un jour de repos à ses joueurs pour récupérer leurs moyens, surtout qu’ils auront après ce match une trêve de deux semaines, en raison du match retour de l’EN face au Burkina Faso. Les joueurs devront reprendre le travail lors d’une séance de travail prévue en nocturne, surtout que l’ASO continuera de jouer à 18h. A. F.

Un seul jour de repos

U-21 : USMH 0 - ASO 1
Le match USMH-ASO, comptant pour le championnat des U21, s’est soldé par la victoire de l’équipe visiteuse sur le score de 1 à 0. C’est la seconde défaite des Harrachis depuis le début de la saison, après celle perdue par forfait contre la JSS lors de la première journée. A rappeler que les jeunes Harrachis n’avaient pas fait le déplacement à Béchar.

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

15

NAHD
Le Nasria a réussi son meilleur match de la saison

Est-ce le déclic ?
à chaud. L’équipe a besoin de retrouver sa cohésion et ses automatismes dans le jeu. Certes, elle a récolté trois précieux points, mais les coéquipiers de Chérif Abdeslam sont conscients que le plus dur reste à faire. La question qui taraude désormais l’esprit : Est-ce le déclic pour le NAHD, même s’il a tardé à venir ?

Bouharbit : «Les insultes des Blidéens m’ont motivé et on

doit confirmer à Saïda»
Sur avis de son coach, l’attaquant Houssam Bouharbit a réussi une prestation honorable et a su tenir son rôle convenablement dans l’attaque. Auteur du premier but de son équipe, le joueur a donné entière satisfaction et semble bien parti pour préserver son statut de titulaire pour, au moins, la prochaine rencontre contre le MCS.

Ifticen : «Beaucoup reste à faire, notamment sur le plan défensif»
Le rendement des joueurs du NAHD face à l’USMB n’a pas laissé le coach indifférent. En effet, Younes Ifticen semble très fier de son équipe notamment après sa prestation vendredi dernier contre son ancienne équipe. L’ex-coach de Blida a, lui aussi, eu sa revanche. «Le NAHD a réalisé l’une de ses meilleures prestations de la saison. Les joueurs se sont bien comportés et ont su arracher la victoire grâce à leur détermination et leur hargne. Je suis vraiment content de leur rendement. Par ailleurs, je suis déçu du comportement de Boussaïd qui s’est fait expulser gratuitement. Désormais, je ne tolérerai plus ce genre de comportement. En parallèle, beaucoup reste à faire, notamment sur le plan défensif. Des réglages s’imposent au niveau du contrôle de la balle et au niveau d’autres aspects», dira Ifticen. Youcef M.

C

ontrairement aux neuf précédentes rencontres du championnat, les poulains de Younes Ifticen ont réussi leur meilleure prestation de la saison. Alors qu’ils affichaient régulièrement une fragilité mentale et que personne n’a donné cher de leur peau, les Nahdistes ont montré une grande détermination et ont enfin gagné avec l’art et la manière. Revigorée par le discours de leur coach, l’équipe du NAHD a su trouver les ressources nécessaires pour remporter son duel contre l’USMB, dans une rencontre très

disputée, notamment de la part des Husseindéens. Ce résultat permet aux camarades de Bouharbit, qui a augmenté son capital buts à deux réalisations, de retrouver surtout la confiance et la sérénité. Ils ont surtout retrouvé leur équilibre. Cependant, beaucoup reste à faire dans cette formation et ce, sur avis de Younes Ifticen. «Le moral des joueurs était bas après le dernier faux pas inattendu à domicile, mais Dieu merci, ils se sont battus comme il faut et ont réussi surtout à garder leur concentration jusqu’au coup de sifflet final. Je suis content de la hargne et la combativité des joueurs», nous dira Ifticen

Votre équipe a réussi une bonne opération avec ce succès réalisé face à l’USMB ; un commentaire ? Dieu merci, l’équipe s’est bien comportée et a réussi une belle prestation. Nous avons pu récolter trois précieux points même si cela n’a pas été facile contre une coriace équipe de Blida. On appréhendait beaucoup ce match mais une fois sur terrain, nous étions conscients que nous pourrions faire quelque chose. C’est un succès qui nous rassure et qui nous incite à bien travailler à l’avenir. Cette victoire nous fera beaucoup du bien et nous permettra d’aborder les prochaines rencontres dans les meilleures conditions possibles. Vous vous attendiez à cette victoire avec l’art et la manière ? Vous savez, on ne peut rien avancer tant que la rencontre n’est pas entamée. La réalité du terrain est toujours amère et différente. Vu son cachet, nous savions que cela n’allait pas être une mince affaire. Mais ce qui est sûr, c’est que nous avons beaucoup travaillé la semaine qui a précédé la rencontre. Par contre, on savait que le NAHD n’avait plus droit à l’erreur surtout à domicile.

On veut aller doucement mais sûrement. Nous étions plus déterminés et nous avons tenu à cette victoire pour faire plaisir à nos supporters. Ce n’est qu’un match parmi d’autres et le plus dur reste à faire. Donc, il faut oublier ce succès et travailler très sérieusement pour la suite de la compétition. Mais ce qui est sûr, on méritait amplement les trois points. Cette victoire vous permettra de préparer le prochain match contre le MCS dans de bonnes conditions, n’est-ce pas ? Effectivement. Le moral des joueurs est au beau fixe et le groupe reste toujours solide après une victoire surtout si elle est acquise avec l’art et la manière. Nous aurons une semaine pour bien préparé ce rendez-vous. D’ici là, le groupe sera prêt pour cette empoignade. A présent, on doit savourer cette belle victoire. Vous avez était décisif en inscrivant le premier but malgré les insultes des supporters de l’USMB ; vous devez être doublement heureux… Je suis très content de ce succès et d’avoir, surtout, rendu service à mon équipe. J’espère que je serai toujours décisif. Je souhaite qu’il ne soit pas le dernier. C’est grâce à l’entraîneur si l’équipe marche bien. Il a su galvaniser les joueurs et leur donner la confiance. C’est de bon augure. Maintenant, pour ce qui du comportement hostile des Blidéens, les insultes m’ont motivé et m’ont poussé à leur répondre sur le terrain. Entretien réalisé par Youcef M.

USMB

M

L'arbitrage, encore une fois, remis en cause
Hamia et Bedrane suspendus face à Tlemcen
En plus de concéder une défaite contre le NAHD, la formation blidéenne a perdu deux de ses joueurs les plus importants. Il s'agit de Bedrane et de Hamia qui ont tous deux été expulsés par l'arbitre de la rencontre qui s'est jouée vendredi passé au stade du 20Août.

Force est de reconnaître que les joueurs de Blida n'ont fait que sporadiquement les efforts nécessaires pour venir menacer le gardien du NAHD. Tout cela en usant d’un jeu décousu et, sommes toutes sans La reprise aujourd’hui grand danger pour l’adversaire. Il y a eu ce but enJuste après la fin de la rencontre, caissé dès le retour des vestiaires après que Bechouia a informé ses Bouharbit, l’attaquant du NAHD, a transe L joueurs qu’ils avaient une percé la défense blidéenne. Il restait à journée de repos. La reW A T en ce moment-là du temps de jeu, un prise se fera cet aprèse laps de temps au cours duquel ir m e d e lign de la déconfiture de midi au stade Brakni. l’équipe de Blida montrera toutes on Une autre rais ndredi passé est inconses limites. Elle n’arrivera à Khelladi ve e, i nn aucun moment à réellement l’équipe blidée rême naïveté des joueurs qu a purgé xt us testablement l’e derniers se sont certes batt ca- emballer la partie et mis à part es à C si . us Même s'il n'a quelques alertes sans suite, les la compose , ils n’ont pas ré rien à se repro- mais la plupart du temps rs du prochain match joueurs de Blida sont apparus Lo ergie. e si cher sur les deux naliser leur én joueurs de Blida ont, mêm plutôt timorés. Ce sera, s ue le , fiq buts encaissés comme à la parade, que les contre le WAT très compliqué, une magni et vendredi dernier, cela s’annonce racheter. Osmane, Belhadj joueurs d’Hussein Dey inscrie, se Litime cédera très occasion pour moyens de redresser la barr ront un autre but qui leur dons r le ver à oublie consorts ont probablement sa nera les points de la victoire. ils doivent arri mais pour cela vendredi noir et se remoL’USMB a perdu des points dans place à Khelladi. Ce ce te vi ur né au plus un match qui a mis à nu toutes ses dernier a purgé son les qualités po biliser. Ils ont ch contre le WAT carences, et elles sont nombreuses. match de suspension et at gocier ce m ront. S. B. ce sera lui qui sera dans la et ceux qui suiv cage contre le WAT.

anifestement l’arbitre de la rencontre qui a opposé l'USMB au NAHD vendredi dernier a décidé d’écraser le grand club de Blida et il n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. C’était du grand art dans le domaine la partialité. En plus de l’expulsion injuste de Bedrane et de Hamia, l'homme en noir refusera un but parfaitement valable aux Blidéens. Honnêtement, pour une seule rencontre, c’est un peu trop, même si la formation sang et or n'avait absolument pas besoin de telles largesses. Tout porte à croire que du côté de la commission d'arbitrage de la LNF, certaines rencontres ne sont que des laboratoires pour évaluer l’incompétence de certains referees.

Bedrane : «Mon but est parfaitement valable»
Bedrane revient, dans l’entretien qu’il nous a accordé, sur la défaite concédée au stade du 20-Août vendredi passé. C’est une défaite bien amère que celle que vous avez concédée contre le NAHD, n’est-ce pas ? C’est certain car elle totalement imméritée. Nous avons fait mieux que tenir tête à cette équipe du NAHD et nous avons encaissé un but bête alors que sur l’action précédente, nous avions l’opportunité de scorer. Je ne pense pas que ce soit seulement sur cette action que nous avons perdu. Expliquez-vous. Tous ceux qui étaient au stade ont vu que le but que j'ai inscrit est parfaitement valable. Comment voulez-vous qu'il y ait une position de hors-jeu, alors que je suis arrivé de derrière suite à un centre en retrait ? C'est là le tournant du match. Est-ce que vous méritez l'expulsion? Pas du tout. J'ai écopé de deux avertissements sur deux actions qui ne méritaient pas le carton jaune. Si c'est le cas, plusieurs joueurs du NAHD auraient mérité tout autant que moi d'être expulsés. Vous devez reconnaître que vous avez aussi fait preuve de maladresse devant le but… C'est vrai, il nous fallait ne pas rater les opportunités qui se sont présentées en première période. De toutes les façons, cette défaite est d’abord collective et c’est à nous tous de l’assumer. Comment avez-vous trouvé cette équipe du NAHD ? C’est une bonne équipe et elle l’a montré contre nous. Elle est accrocheuse mais, honnêtement, elle ne nous est pas supérieure. Vous aurez à en découdre avec le WAT vendredi prochain. Un commentaire ? L'équipe sera pénalisée suite aux à mon expulsion et celle de Hamia. Nous allons jouer contre une équipe qui réalise de belles performances, ces derniers temps et cela ne veut pas dire que nous n’avons pas toutes nos chances. C’est jouable et il nous faut y croire, c’est tout. Entretien réalisé par Slimane B.

Quelques sursauts d’orgueil et c’est tout !

16
ASK

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

CAB

Le mal est plus profond

L

Un point qui vaudra son pesant d’or
gistré quatre points de ses sorties, depuis l’entame du championnat. En récoltant un nouveau point le CAB se met dans la peau d’un prétendant

e CAB se contentera du partage des points avec l’ASK. Même si Nezar avait misé sur le gain du match. Le président du club avait mis la pression sur ses joueurs pour les pousser à retrousser les manches et éviter de rentrer bredouilles de leur périlleux voyage. Il a même menacé de ne pas remettre la prime de l’ESM, de vendredi dernier. Le point gagné contre le Khroub aura tout son pesant d’or, lors du décompte final. La 10e journée aura été quelque peu favorable aux Rouge et Bleu. Ils prennent un point sur Bel Abbès, sur l’ASMO, et même sur le WAT, les deux premiers ont été défaits en déplacement, le 3e a été accroché, une fois de plus dans son antre.

8e au classement, mais à 3 points du podium
Le CAB occupe la huitième place au classement général de la Ligue 2. Mais ce classement n’a rien d’inquiétant, bien au contraire, les coéquipiers de Kebia ont glané un point par rapport au leader et un point par rapport à son dauphin. Le CAB est à trois points de la 3e place. Occupé par Médéa qui est allé faire une bonne affaire de Tlemcen, en accrochant le WAT à Birouana. Trois équipes accéderont cette saison et la course reste ouverte. Il y a un paquet d’équipes qui sont au coude à coude. Il sera difficile si le championnat continue à se jouer de la sorte à définir, dès maintenant, les postulants à l’accession. M. B.

A

u bout du tunnel, il y a le mur, c’est le genre de mots qui résument bien la situation où est arrivé le club du village de Massinissa. L’ASK est avant-dernière au classement, une position inconfortable qui place les Khroubis dans une situation très compliquée. L’équipe est menacée plus que jamais de la relégation, les victoires ne viennent plus. A domicile ou à l’extérieur, c’est toujours pareil, d’une désillusion à une autre, le rendement des joueurs est toujours mauvais, les copains de Zoubir Zemit n’en finissent plus de manger leur pain noir, pourtant ils voulaient renouer avec le succès cette semaine face à un adversaire pourtant spécial pour les Khroubis. En fin de compte, l’équipe a peiné à garder son avantage et s’est laissé dominer en seconde période d’une manière étonnante. On peut même dire que l’ASK avait failli perdre son match si Djerbou avait bien joué la dernière balle devant le portier Toual. Le constat est amer, l’ASK est incapable de gagner même dans son jardin. L’heure est grave, ce ne sont pas les changements administratifs qui vont provoquer le déclic, le mal est plus profond.

La poisse poursuit Khezzar
Le changement d’entraîneurs n’a pas encore donné le résultat souhaité. Le départ de Zekri et l’arrivée de Khezzar n’a ramené à l’ASK que 2 points sur 9 possibles, le technicien constantinois n’a pas réussi à provoquer le déclic chez les copains de Kitouni, même si le rendement s’est nettement amélioré depuis le départ de Zekri. Mais en langage de résultat, la poisse poursuit toujours Khezzar qui semble bien envahi par le doute lui aussi. Il donnait l’ait d’être dépassé par certaines choses : la qualité de l’effectif et la mauvaise préparation d’intersaison. Cela complique la tâche du coach askiste.

«Je ne peux pas assumer la responsabilité des autres personnes, je me donne à fond et peut-être plus de mes capacités, mais apparemment les choses sont plus compliquées que je le pense. A chaque fois, on perd des points d’une manière très facile et étonnante. Cette fois, je dois bien réfléchir à mon avenir, la tasse est déjà pleine, j’ai besoin de plus de temps pour voir plus clair.»

Chouayas n’ont pas fait le voyage pour rien
Une fois n’est pas coutume, le Chabab de Batna a fait un voyage fructifiant. Habitué aux défaites, à l’extérieur, le Chabab a en enreDjerbou a raté le KO à la dernière minute Comme à son habitude, Djerbou a donné du fil à retordre à la défense de l’ASK. Reconverti en attaquant cette saison, le natif de Biskra aurait pu permettre à son équipe de rentrer à la maison avec les trois points du match, s’il avait su concrétiser la belle occasion qu’il s’est offerte. Ce n’est pas la première fois que l’ex-joueur du WAT et de l’USMH se met dans des situations décisives, mais malheureusement, il lui manque cette touche finale qui fera de lui un opportuniste devant les buts adverses.

Les supporters ne décolèrent pas
Les supporters sont les plus touchés et affectés des mauvais résultats qu’enregistre leur équipe cette saison. Ces derniers s’inquiètent vraiment pour leur club fétiche et ont répondu à l’appel des joueurs. Vendredi soir, les Diables rouges ont envahi le stade Abed-Hamdani, pas totalement mais une affluence beaucoup mieux de celle qui assiste d’habitude. Mais le score nul devant un CAB a compliqué la vie aux Khroubis. Les fans ont quitté le terrain dans une colère noire, certains seraient même allés au cercle du club pour déverser leur colère sur les vitres de certains bureaux du cercle. Abdou H.

Il a promis de bien réfléchir à son avenir cette semaine
Apparemment, on se dirige vers un autre changement d’entraîneurs, ça semble bien le cas. Le coach de l’ASK a avoué après le match de vendredi qu’il compte bien réfléchir cette semaine à son avenir. Khezzar s’est retrouvé dans une situation plus compliquée plus qu’il ne le pensait :

Debbih, le changement de la passe décisive Debbih est rentré en deuxième mi-temps à la place de Hadi Adel. Le petit lutin du CAB, comme à son habitude, s’est joué de la défense adverse. Il était à l’origine du but égalisateur du CAB. Suite à un corner sifflé par l’arbitre, Debbih avait joué un ballon millimétré au profit de son camarade Kebia qui n’a pas eu de peine pour marquer le but égalisateur de son équipe.

1-1

Résultats et classement de la 10e journée de Ligue 2
MSP Batna AS Khroub USM Annaba AB Merouana NA Hussein Dey A Bou Saada ES Mostaganem WA Tlemcen

MSPB
l aura fallu attendre le 6e match, le 7e si l’on compte la rencontre contre le CAB, mais face au voisin de Batna, le MSPB ne recevait pas. Enfin une victoire sur le terrain du stade du 1er-Novembre en championnat ! Le MSPB avait joué contre le WAT, le NAHD, l’USMAn, le MCS, l’USMBA, sans oublier le match CABMSPB, bien sûr. A chaque fois, il se contentait de partager les points avec son hôte, quand il ne les cédait pas comme c’était le cas contre l’USMBA. Cinq entraîneurs se sont succédé avant cette fameuse première victoire Cinq coaches se sont succédé à la tête du MSPB. Les Noir et Blanc ont démarré la

I

Enfin, une première victoire à domicile !
saison sous la houlette d’Aziz Abbès qui, cela soit dit en passant, pourrait driver le MOC en D2 amateur, si ce n’est déjà fait. Abbès est resté trois matches à la tête de l’équipe. Puis, se sont succédé à la barre technique pour assurer l’intérim les Boudemagh, Abdesmad et Zender. Avant que ne reprenne les commandes de l’équipe l’entraîneur qui avait terminé la saison à la tête de la barre technique, c'est-àdire Zemmouri. Assistance faible, ouverture des portes en 2e mi-temps Le stade du 1er-Novembre de Batna était presque vide. Le public du Mouloudia de Batna a brillé par son absence. Moins de mille personnes ont assisté à la rencontre en première mitemps. Les résultats peu reluisants de ce début de saison ont poussé les fans du Boubiya à rester à la maison. La seule fois où le stade était plein à craquer, c’était lors de la rencontre CAB-MSPB de la 7e journée. Six mille spectateurs ont vu le derby. Les responsables du MSPB ont demandé aux responsables du stade d’ouvrir les grilles du stade du 1er-Novembre pour permettre aux jeunes sans tickets d’assister au match et de constituer le 12e homme ; le MSPB en avait bien besoin. Lemouadaa, Yagoub, Benmansour et Bacha ont suivi le match de la tribune Les joueurs blessés et les suspendus, un seul, dans ce cas, ont suivi le match de la tribune d’honneur. Lemouadaa et Benmansour sont blessés. Ils n’ont pas pu se rétablir, avant ce match. Le staff technique a dû se passer de leurs services. Yagoub était écarté par la direction du club. Le retour de Zemmouri a été bénéfique pour le joueur. Zemmouri a demandé au président de pouvoir récupérer Yagoub. Ce dernier avait même repris les entraînements au cours de la semaine qui s’est écoulée. Enfin, pour le cas Bacha, l’attaquant du MSPB est absent depuis le derby contre le CAB. Il avait écopé de trois matchs. Il vient de purger sa suspension de trois matchs. Samy Bacha sera de retour vendredi prochain contre l’USMMH. En soutien à leurs coéquipiers, les cinq joueurs ont tenu à assister à la rencontre. M. B.

1-0 1-1 1-0 1-0 2-0 0-0
non joué

1-1

ASM Oran CA Batna USM Bel Abbès MC Saida USM Blida USMM Hadjout US Chaouia O Médéa

Classement

Prochaine journé
CA Batna ASM Oran O Médéa US Chaouia USMM Hadjout MC Saida USM Blida USM Bel Abbès USM Annaba A Bou Saada ES Mostaganem AB Merouana MSP Batna NA Hussein Dey WA Tlemcen AS Khroub

16
USMBA

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

Après sa deuxième contre-performance de suite

El Khadra vire au gris
du groupe et la stabilité dont on fait son cheval de bataille. Bira n’a pas omis, outre mesure, de saluer l’engagement des ses hommes et l’assiduité de ses joueurs en dépit de leur baisse de régime lors des deux dernières rencontres. Dans la sphère d’El Khadra, on estime que cela est dû à une succession erreurs d’appréciation. En somme, la formation belabbésienne souffrait de plusieurs tares et insuffisances qui ont fait qu’elle a empilé ces contre-performances. Cela étant, l’on craint que la situation ne perdure en ce moment de doute. L’autre raison de la déroute de l’USMBA réside indubitablement dans la naïveté de la plupart de ses joueurs. En dépit de leur dépense sur le terrain, ces derniers ne réussissent pas à concentrer leur énergie. Il faut dire que les choses risquent de se gâter à l’avenir. La venue de l’ASK constitue, en quelque sorte, une aubaine pour se racheter et redresser la barre mais pour se faire il faut avant tout se remobiliser en oubliant les deux derniers échecs.

pas abdiquer !»

Gariche «Ne

Une défaite amère face à Annaba ! Au vu du match qu’on a fourni, je dirai qu’on ne méritait pas de perdre. Tout le monde aura vu comment on a su intelligemment gérer la partie. Un nul aurait été logique surtout quand on voit les occasions qu’on a ratées franchement, cette défaite m’a laissé un goût acerbe.
Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ? Dans l’ensemble, l’équipe a bien joué durant la totalité de la rencontre. On a encaissé un but contre le cours du jeu sur une erreur collective. En seconde période, nous avons dominé et tenter d’égaliser cependant l’équipe a joué de malchance. Je ne parlerai pas du contexte du match. Mais on doit juste oublier cette et penser à l’avenir et surtout à la manière de préparer la suite du championnat qui sera difficile. Justement, comment voyez-vous la suite du parcours ? Toutes les rencontres seront difficiles et âprement disputées. La hiérarchie peut être bousculée et des paramètres y contribueront. En ce qui nous concerne, on ne doit pas céder au découragement car il reste encore des rencontres à disputer. Nous n’allons pas abdiquer et tout remettre en cause. C’est justement dans ces moments difficiles que le groupe doit rester soudé et solidaire. Pensez-vous que l’équipe sera mesure de se racheter et redresser la barre ? Depuis l’entame du championnat, notre équipe s’est montrée à la hauteur des attentes. On essayera encore une fois d’être au rendez-vous d’autant qu’on n’a pas le droit de décevoir une autre fois notre public. Personne n’a pas apprécié nos deux derniers faux pas. C’est pourquoi nous tenterons le maximum pour effacer ces échecs lors des prochaines échéances. Nous allons faire notre mea-culpa et tirer les enseignements de la défaite d’aujourd’hui. Redresser la situation devient impérieux, non ? La défaite a été frustrante pour tout le groupe, c’est vrai. Mais ce n’est pas cela qui va accabler le moral du groupe. La seule éraflure réside dans l’état d’esprit des joueurs après cette défaite. On fera en sorte de retaper le moral et de se remobiliser en prévision des prochaine rencontres pour remédier à la situation. Les supporters veulent goûter au bonheur de l’accession, qu’avez-vous à leur dire ? C’est notre souhait à tous. Chacun de nous veut goûter à ce bonheur mais on ne doit pas précipiter les choses, il y ce match face l’ASK qu’on doit gagner pour nos supporters. Je dis qu’on ne ménagera aucun effort pour honorer les couleurs de l’équipe.

Partie entrecoupée et scènes déplorables

ncore une fois, l’USMBA vient de marquer le pas en concédant une deuxième défaite du genre cette saison face à l’USMAn dans une rencontre où les protégés de Bira étaient censés réagir pour se racheter après leur faux pas de la journée écoulée devant Hadjout. Il faut dire que le revers subi à Annaba met l’USMBA dans une situation assez délicate bien qu’elle ait été battue par une équipe fringante mais surtout hargneuse. Il ne saurait en être autrement lorsqu’on aborde une équipe en déplacement, et de surcroît après une défaite qui n’a pas livré tous ses secrets. Cette deuxième défaite du genre ne fait qu’augmenter les appréhensions et a causé à satiété des déceptions dans le fief vert et rouge.

E

sans réaction palpable face aux Annabis. Et pourtant il leur reste suffisamment de temps pour s’organiser, organiser leur jeu et revenir au score. Cependant, ils ne le pouvaient pas devant des Tuniques rouges frénétiques et volontaires à souhait. Le plus alarmant est que nombreux ceux qui prédisaient cette défaite. Dans le cercle du club, on sentait une certaine résignation dans le groupe en dépit du travail psychologique titanesque de Bira durant la semaine qui a succédé le nul contre l’USMMH. Mais au-delà de l’état d’âme de l’équipe, il ne faut pas être divin pour dire que ce revers a, aussi, son lot d’aléas et d’erreurs. Il est vrai que, défensivement, l’équipe était abolie, voire défaillante. Des inconstances préjudiciables auxquelles l’entraîneur Bira n’a pas trouvé de solutions opérantes.

Des Vert et Rouge timorés
Contre l’USMAn, la formation unioniste était timorée et resta amassée avant d’accuser le coup sur une erreur défensive de Yahia Djillali qui marqua contre son camp (34’). Malgré ce coup du sort, les joueurs de l’USMBA faisaient à peine à voir. Les camarades de Atek ne semblaient, pourtant, pas brandir le drapeau blanc mais restèrent pas

Se ressaisir et vite !
Cela nous ramène à la qualité des arrières bel-abbésiens. Après le nul contre Hadjout, beaucoup ont, d’ailleurs, sèchement répliqué : «Il est évident qu’il y a des manques dans l’équipe. Notre défense n’est pas parfaite et les joueurs manquent cruellement de solidité.» Pour le moment, l’USMBA fait avec ses moyens de bord en misant sur la dynamique

USMAn-USMBA. Ces retrouvailles allaient nous renseigner sur l’âpreté des débats. Il est vrai que vu de son enjeu et l’importance des points, on s’attendait à une rencontre pleine dans toutes ses formes mais pas au point de sortir de son contexte sportif. La partie n’est, certes, pas allée à son terme, mais dans ses intervalles beaucoup de choses regrettables sont survenues. L’acteur principal de ce scénario burlesque n’est autre que l’entraîneur de l’USMAn, Abdelkrim Latrèche, qui a usé de toutes les ficelles pour que son équipe sorte victorieuse. Cela ne disculpe en aucun cas de tels actes et ne justifiait pas un tel comportement de la part d’un entraîneur qui a brillé par ses échecs là où il est passé. Le match a changé de relief après l’ouverture du score à la 34’. Dès lors, des palabres établissaient le décor électrique et une ambiance houleuse au cœur à cause des agissements de «l’éducateur» Latrèche. Cela n’a pas échappé à l’arbitre qui l’a expulsé. Son comportement a charrié derrière lui, à la fin de la rencontre, des scènes qui n’honorent guère les Annabis connus pour leur sportivité et fair-play. Il était derrière la bagarre qui a éclaté entre les joueurs. Le service d’ordre a dû user de moyens adéquats pour ramener les antagonistes à la raison.

M.O. Noureddine

Entretien réalisé par M.O. Noureddine

MCS

WAT
Leur président n’a pas cessé d’intimider et de fustiger la délégation saïdie
Les dirigeants du MCS n’ont pas compris l’attitude du président de Merouana et de quelques dirigeants de ce club qui n’ont pas cessé d’intimider et de fustiger les dirigeants, le staff technique et les joueurs du MCS et qu’ils ont traités de tous les noms d’oiseau. Et d’après les dirigeants de Saïda le président de Merouana a même voulu agresser les Saïdis. L’agression a été évitée grâce à l’intervention des services de sécurité : «Heureusement que l’ABM a gagné son match sinon ça aurait été pire pour notre équipe. On ne sait pas quelle mouche a piqué le président de Merouana pour nous avoir réservé cet accueil.»

Merouana stoppe Saïda
n allant affronter l’ABM, le MCS voulait à tout prix arracher un bon résultat lors de ce déplacement. En dépit de la bonne prestation des poulains de Mekhazni, le MCS s’est incliné à Merouana sur le score d’un but à zéro. Le manque d’efficacité n’était pas au rendez-vous. Ce faux pas est la première défaite en déplacement pour les camarades de Addadi.

E

A

Le Widad «refuse» la deuxième place
Neghiz : «Le nul était logique»
Même s’il souhaitait arracher les trois points qui auraient permis à son équipe de se placer juste derrière le leader du championnat, l’entraîneur du WA Tlemcen reconnaît en toute sportivité que le nul concédé avant-hier au stade AkidLotfi de Tlemcen par son équipe face à l’Olympique de Médéa était logique, vu la physionomie du match. «Nous avons donné la réplique à une équipe de Médéa qui joue aussi pour la montée en Ligue 1. Cette équipe compte dans ses rangs de bonnes individualités. Donc, je considère ce nul comme un résultat logique. Il ne doit pas nous démoraliser car nous avons déjà été tenus en échec ici à Tlemcen face au NAHD et nous avons réussi à relever la tête.» L’entraîneur ne veut pas se cacher derrière de faux prétextes, lui qui assume l’entière responsabilité. «Je ne vais pas accuser qui que ce soit ou prétexter le manque de solutions ou de choix au sein de mon effectif. Je connaissais dès le début la qualité de cet effectif et j’ai accepté cette mission. C’est à moi de trouver des solutions, en prévision des prochaines rencontres.» M. B.

Motrani prive les Saïdis d’un bon résultat
Le MCS aurait pu facilement arraché un point de ce déplacement suite au penalty valable accordé par l’arbitre. Motrani avec son ratage a privé son équipe d’un bon résultat.

Le faux pas du leader et de son dauphin arrange Saïda
La défaite inattendue du MCS face à l’ABM n’aura pas beaucoup de conséquences sur cette équipe de Saïda car le leader et son dauphin sont revenus avec des défaites. Cela arrange le MCS qui compte se ressaisira, ce vendredi, face au NAHD.

Les dirigeants du MCS félicitent Bekouassa
«Certes nous avons perdu ce match face à l’ABM et nous avons été mal accueillis par les dirigeants de Merouana, mais on doit rendre à César ce qui lui appartient et par le bais de votre journal, on veut rendre hommage au trio arbitral de cette rencontre, à sa tête Bekouassa que nous félicitons. Il a fait une bonne rencontre et a été à la hauteur de ce match malgré notre défaite.» Amar B.

Une mauvaise organisation des dirigeants de l’ABM
L’équipe du MCS a trouvé d’énormes difficultés pour entrer aux vestiaires, surtout à la fin de la première mi-temps où elle a eu des intimidations et les joueurs n’ont eu leur salut qu’après l’intervention des services de sécurité.

pparemment, le Widad de Tlemcen est en train de laisser filer des points qu’il risque de regretter lors du décompte final. Ayant perdu deux précieux points contre le NA Hussein Dey puis la semaine passée au stade Habib-Bouakeul face à l’ASM Oran, voilà que les gars des Zianides ont raté l’opportunité d’engranger deux autres unités. Une contre-performance qui contraint l’équipe à faire du surplace au classement général alors que les deux concurrents directs que sont le leader du championnat, l’USM Bel-Abbès, et son poursuivant l’ASM Oran se sont inclinés en déplacement. Une victoire face à au concurrent direct, l’Olympique de Médéa, aurait pu faire hisser le WAT à la deuxième place du classement. Quatrièmes, les coéquipiers de Layati sont appelés à réaliser un résultat probant du côté de Blida face à l’équipe locale, pour espérer garder leur position fortement convoitée par leurs poursuivants directs, à l’image de son adversaire du jour, l’USMB, ainsi que le NAHD, le MCS et l’USMAn. L’attaque du Widad, qui n’inscrit pas plus d’un but à chaque match, doit se réveiller.

www.lebuteur.com

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

Clubs de Kabylie Régionale 2 (5e journée)
Coup d’œil

17

ANB Djouab 2 - SS Sidi Aïch 3

ORB Akbou 2 - JS M'Chedellah 1

C’

Et de quatre pour I les Diables Rouges !
dernier hors des 18 mètres le fit descendre et se fit logiquement expulser. Les locaux vont reprendre le match en main malgré l’insuffisance numérique, mais ce n’était pas suffisant pour inquiéter les Diables Rouges. Ce n’était qu’une domination stérile et ce seront encore une fois les visiteurs qui vont trouver la faille, œuvre de Mohand Ferguene. En effet, la défense locale décida de jouer la ligne de hors-jeu, mais Ferguene en embuscade déjoua le piège pour mettre le ballon au fond des filets, marquant ainsi pour les siens et mettant son équipe à l’abri (80’). Malgré l’expulsion d’un deuxième joueur pour cumul de cartons, les gars de Djouab vont tout mettre en œuvre pour revenir à la marque, mais en face d’eux, il y avait une bonne organisation de la part du SSSA qui tenait rageusement à cette 4e victoire de suite. H. Tahar

Les Olympiens se rassurent

est une sacrée bonne opération qu’ont réussie les Diables Rouges en s’en allant battre chez elle la formation de Djouab et engranger ainsi leur quatrième leur 4e victoire consécutive. D’entrée, les poulains du duo Atmani Oudjani, visiblement bien préparés, ont montré leurs bonnes dispositions et sceller leur ascendant par un but. Trois minutes venaient à peine de s’écouler qu’une belle action collective était développée et à l’issue de laquelle, Temmam d’un retrait précis trouvait la tête victorieuse de Atmane. La joie des Diables Rouges n’a pas duré longtemps puisque les locaux parviendront à remettre les pendules à l’heure cinq minutes plus tard. Cette réalisation a complètement transfiguré les gars de Djouab qui enchaîneront les contre-attaques et finirent par ajouter une seconde banderille juste avant la pause. Ainsi, la première période se terminait à l’avantage des locaux par ce score de 2 buts à 1. En seconde mi-temps, les Sidi Aichois sont rentrés sur la pelouse avec la ferme intention de retourner la situation en leur faveur. Pour ce faire, le staff technique du SSSA décidait de mettre le paquet en renforçant le compartiment offensif, une stratégie payante puisque les hommes du président Hakim Amaouche vont se créer plusieurs occasions pour revenir au score, mais à chaque fois il y avait un pied ou une tête pour dégager le danger. Mais à force de persévérer, ils parviendront à rétablir l’équilibre à la 63’ par le biais d’Atmane qui signe ainsi un doublé. Dix minutes plus tard, Ferguene, bien servi en profondeur, se retrouva seul face au gardien de but, ce

Hanafi Atmani (entr. SSSA) : «Un succès qui va nous faire du bien»
«C’était une victoire difficile à réaliser. Nous avons mis du temps pour entrer dans le vif du sujet. En seconde période, on a procédé à des changements et à force de persévérer, on a réussi à matérialiser notre domination. Mes joueurs ont su rétablir l’équilibre puis l’emporter. Je suis satisfait d de leur rendement. C’est en tous cas, une victoire va nous faire du bien pour la suite du parcours.»

ls étaient restés sur un nul à l'exté- confiance par cette égalisation, les Akbourieur, les protégés de Said Ben- cienne maintiennent leur pression sur mouhoub qui, en accueillant la leurs vis-à-vis et à force d’insister, ils réusformation de la JS M'Chedellah, se siront à prendre l'avantage à sept minutes devaient de l'emporter pour confirmer de la fin au grand bonheur du banc olymleur retour en forme et par la même se pien. En face, les coéquipiers de Abbas qui rapprocher davantage du podium. Dès le n'avaient plus rien à perdre, sont montés début de la partie, les camarades du vire- d'un cran pour aller inquiéter l'arrièrevoltant Haddadj voulaient prendre l'em- garde locale qui s’avéra difficile à tromper prise du jeu et montrer leurs intentions. tellement elle était bien articulée autour Très vite, ils ont pu asseoir une domina- d’Aghroud. Les derniers instants ont été tion territoriale avec des occasions très indécis, avec une équipe qui joua son franches dans les dix premières minutes. va-tout sans trop se soucier de défendre. En face, les Maillotins ont paru quelque Finalement, les Djabaret, Amaouche et peu désemparés et ont tout mis en œuvre consorts, qui ont paru nettement mieux pour laisser passer l’orage du début de en jambes que lors de leurs derniers match sans grand dommage. Mieux, sur matches, ont su gérer leur avance jusqu'au leur première véritable action, ils parvien- coup de sifflet libérateur de l'excellent Heldront à ouvrir la marque à la surprise gé- lal. Victoire certes étriquée mais logique nérale par l'intermédiaire de Reggad. Une et méritée de l'ORBA qui se propulse ainsi réalisation qui a eu le don de secouer les aux avant-postes du classement en attenjoueurs olympiens qui vont repartir à dant le véritable envol devant une accrol'abordage, mais gagnés par l'énervement, cheuse équipe de la JS M'Chedellah qui n'a ils vont rater des occasions qui parais- pas trop cru en ses chances. Zahir Ait Hamouda saient simples à concrétiser. A la reprise, c’est le même scénario qui se reproduira, avec une formation akboucienne qui maîtrisait parSaid Benmouhoub faitement son sujet, mais (entr. ORB Akbou) : manquait d’opportunisme dans sa dernière ligne. Le «On se contentera des 3 points» coach Benmouhoub opé«C’était une partie très disputée. Notre équipe a mis du rera dès lors un change- temps pour entrer dans le vif du sujet en laissant l'adverment en incorporant des saire prendre ses repères sur le terrain. On a péché par excès de précipitation. En seconde mi-temps, on a apéléments plus frais, Deporté des correctifs et l’équipe s’est montrée vite dangeflaoui, Hamouche et Tigrine. Un coaching reuse pour redresser la situation. Nos joueurs ont gâché plusieurs occasions, il y avait de la place pour marquer gagnant puisque juste d'autres buts, mais on a manqué de réalisme devant. après l'heure de jeu, DePour cette fois, on se contentera des trois points, c’est flaoui parviendra à rétal’essentiel.» blir l'équilibre. Mis en

CRB Aokas 0 - AS Tizi Ouzou 1

Tizi accentue les malheurs du Chabab
Stade : Benallouache Affluence : moyenne Arbitres : Belkessam, Doukal, Boussalah But : Hadj Boudi (2’) (ASTO) Expulsions : Boussalah, Bourouba (CRBA) Slimani (ASTO) CRB Aokas : Belkasmi, Lahlouh, Hassani (Nasri), Boucherba, Mazouz, Kaci, Djilnabi, Yafa, Boussalah, Moumen, Bourouba Entraineurs : Saidi et Zerrouki AS Tizi Ouzou : Ait Ameur, Meziani, Mansour, Lachter, Slimani, Hadji Boudi, Fekir, Cherifi, Hammar, Oukal, Amiri Entraîneur : Driès
pour les locaux. En effet, il ne fallait pas plus de deux minutes à Hadj Boudi pour tromper la vigilance du gardien Belkasmi et ouvrir la marque pour les visiteurs. Un but qui a perturbé complètement les coéquipiers du capitaine Boussalah qui ne savaient pas comment s’y prendre pour se remettre dans le droit chemin. Ils ont perdu la boussole, eux qui savaient qu’un faux pas n’était pas toléré ! Mais, il faut croire que même Sidi Rihane, le saint d’Aokas, ne pouvait rien faire pour aider une équipe limitée sur tous les volets, technique et psychologique. La première mi-temps s’est terminée sur l’unique réalisation de Hadj Boudi. Durant la deuxième, les locaux voulaient à tout prix marquer, mais ils ont eu affaire à des visiteurs qui s’accrochaient bec et ongle à leur acquis. Malgré un niveau technique modeste des joueurs, l’intensité fut au rendez vous, ce qui explique d’ailleurs le nombre élevé d’expulsions dans cette rencontre. Boussalah et Bourouba du côté d’Aokas et Slimani du côté de Tizi Ouzou. Les locaux n’ont pas su revenir au score, pire encore, ils ont récolté deux cartons rouges brandis à la face de deux joueurs essentiels. Ainsi, le CRB Aokas sera encore amoindri et plus faible dans les prochaines rencontres. La situation au sein du CRBA est grave et l’intervention des dirigeants pour remettre de l’ordre à la maison de ce vieux club de Kabylie est une urgence ! Au final donc, l’arbitre siffla la fin de la rencontre sur le score de 1 à 0 en faveur de l’AS Tizi Ouzou. Hafit Zaouche

CR Thameur 0 HC Ain Bessam 2

Interrégions
WA Rouïba 1 JS Azazga 0

Les Banlieusards piégés à domicile
est une défaite très dure à avaler qu’ont subie les banlieusards de Bouira, à domicile face au voisin de Ain Bessam, le HCAB. Le premier but bessami a été inscrit à la 25’ par l’intermédiaire de l’avant-centre Youcef Lahouazi qui, après une belle combinaison avec Djemil, se retrouva seul face au portier thamérois et n’eut eu aucune difficulté pour ouvrir le score. Les locaux ont immédiatement réagi en multipliant les attaques, mais trop énervés, donc déconcentrés, pour espérer voir leurs actions inquiéter la défense et le portier du Hamzaouia, Raffa. Au contraire, ce manque de selfcontrol a coûté un carton rouge au milieu de Thameur Rabehi pour cumul de cartons. Amoindri, le CRT jouait avec prudence en se repliant en défense et tenter de procéder par des contre-attaques pour rarement dépasser le milieu de terrain où brillaient les H’mimiche, Djemil et Dechoum, une véritable muraille. L’entrée en jeu de Aggoud et Latoui ont donné plus de fil à retordre a la défense des banlieusards de Bouira. A la 62’, le Hamzaouia bénéficiait d’un coup franc, Aggoud d’un joli lifting trouva Abderrahmane en embuscade pour doubler la mise. Les visiteurs plièrent ainsi le match et ont su comment gérer la fin de la rencontre à leur profit. Adjaout

C’

Iazouguen auraient pu mieux faire
azouguen qui comptaient confirmer leur résultat du week-end d’avant se sont finalement inclinés, enregistrant de ce fait, leur deuxième défaite de la saison dans le championnat inter-régions. Au stade communal de Khemis El Khechna, lieu de domiciliation du WAR, Iazouguen s’étaient présentés avec l’ambition de l’emporter pour ne pas se faire distancer par les équipes du podium. Sous la houlette toujours de Hamid Meziani, qui a pris la barre technique suite à la défection de Khaled Lounici, les Rouge et Noir ont été défaits par la plus petite des marges. Le but a été inscrit lors des premières dix minutes sur un retrait qui a heurté un défenseur. Pratiquement, durant les 80’ restantes, les camarades de Nassim Hamlaoui ont tout donné pour niveler la marque, mais en vain. Leur domination territoriale ne leur a permis de revenir à la marque, concrétisant ainsi un autre déplacement par un revers, certes qui ne remet pas en cause les ambitions du club d’Azazga, mais appelle des réajustements au plus vite s’ils ne veulent pas se faire larguer par le groupe de tête. Il faut noter que le futur entraîneur Mohamed Benlaaradj a suivi la rencontre des tribunes, laissant Meziani poursuivre son travail entamé après le départ de Lounici.

I

L

e match qui a opposé le Chabab d’Aokas et l’AS Tizi-Ouzou pour le compte de cinquième journée du championnat de Régionale 2, groupe de Kabylie, s’est déroulé finalement au stade Benallouache de la ville de Béjaïa, faute d’homologation de l’enceinte d’Aokas. Les Requins étaient, à l’issue de cette confrontation, abattus par le visage médiocre qu’a montré leur équipe et surtout par l’issue de la rencontre. Le CRB Aokas a concédé ce qui ressemble à la défaite de trop à domicile contre l’AS Tizi-Ouzou. Le Chabab n’a glané qu’un seul petit point sur les quinze possibles. Une défaite qui risque de compromettre l’avenir du Chabab en Régionale 2. Dès l’entame de la rencontre c’est allé mal

B.F

Boualem Hamadache (entr. HCAB) : «On a géré à notre guise»
«C’est une précieuse victoire, elle s’inscrit dans la dynamique des bons résultats. Le mérite revient aux joueurs qui ont su comment appliquer les consignes données, nous avons aussi su profiter de l’énervement des joueurs adverses pour gérer à notre guise le match.»

Meziani Hamid (entr. JSA) : «On ne méritait pas de perdre»
«Ils nous ont surpris par un but dès le début de la rencontre, puis ils ont fermé le jeu. On a tout fait pour égaliser, malheureusement on n'a pas pu le faire. C'est vrai qu'ils ont bien joué, mais on pouvait prétendre à la victoire au vu de la physionomie du match.»

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

17
Mezaïr suspendu contre Boussâada
Le gardien de but de l’ASMO, Mezaïr, sera le grand absent lors du prochain match de son team face à l’A Boussaâda. Le natif de la ville de Tlemcen sera suspendu pour ce match après avoir été expulsé contre le MSP Batna. C’est Bouhedda qui devrait le remplacer.

ASMO

Malgré la défaite, les Asémistes conservent leur deuxième place
lonté des joueurs du MSPB qui avait fait la différence face à l’ASMO. Les hommes de Zemmouri ont abordé cette rencontre avec une grande détermination afin de renouer avec le succès et de mettre un terme à une série de six matchs sans succès. «Ils étaient plus volontaires que nous. Il est vrai que nous avions tout essayé pour revenir de Batna avec un résultat positif, mais la détermination des joueurs du MSPB avait fait la différence», ont reconnu les Asémistes à l’issue de la rencontre. L’expulsion de Mezaïr a également eu des répercussions négatives sur le rendement de ses coéquipiers en seconde période.

Il est le second joueur expulsé cette saison
Mezaïr est le second joueur asémiste à être expulsé cette saison. Le défenseur central Zidane avait déjà vu rouge lors du match de son équipe devant l’AS Khroub. Mezaïr devrait écoper d’une suspension d’un match. Si tel est le cas, il effectuera son retour à la compétition face à l’USM Annaba. R. O.

Se ressaisir face à l’ABS
La formation de M’dina J’dida, qui reste sur une série de deux maths sans succès, sera dans l’obligation de se ressaisir le week-end prochain contre l’ABS. Les Asémistes, dont l’objectif est de terminer la phase aller à la deuxième place au classement général, n’auront pas d’autre choix que de décrocher les trois points de ce match afin de retrouver le chemin des succès. Le premier responsable de la barre technique de l’ASMO, Mouassa, va très certainement axer son travail sur le plan psychologique afin de remonter le moral de ses troupes et de les mettre dans les meilleures conditions possibles. Ceux qui suivent le parcours de l’ASMO de près cette saison ont sans doute remarqué que Mouassa fait tout pour protéger ses poulains de la pression afin qu’ils puissent donner le meilleur d’euxmêmes. Riad O.

Reprise aujourd’hui à Bouakel
Le staff technique asémiste n’a pas programmé une séance de décrassage le lendemain du match comme à es habitudes. Les coéquipiers de Barka ont eu droit à un jour de repos. C’est donc ce matin à partir de 10h qu’ils vont reprendre le chemin des entraînements au stade Habib-Bouakel afin d’entamer la préparation de leur prochaine rencontre face à Boussâada. L’occasion aussi pour l’entraîneur Mouassa d’évoquer avec ses joueurs le précédent match livré contre le MSP Batna.

L
L

a formation de M’dina J’dida est revenue bredouille de son déplacement à Batna où elle a concédé sa seconde défaite de la saison face au Mouloudia local. Tenus en échec à domicile par le WA Tlemcen, les Oranais avaient pour objectif de se ressaisir. Face une équipe du MSPB qui restait avant cette journée sur une série de six matchs sans victoire, les Asémistes voulaient profiter de la mauvaise passe de leur adversaire pour revenir du stade du 1er-Novembre de Batna avec un résultat positif. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme ils l’ont souhaité notamment en seconde mitemps où le match a pris une tout autre tournure après une minute de jeu seulement. En effet, suite à une faute commisse par le gardien Mezaïr sur l’attaquant Guerab, l’arbitre n’a pas hésité à accorder un penalty à l’équipe adverse et expulser le keeper asémiste. Les

Batnéens en ont profité pour ouvrir le score et gérer le reste du match en supériorité numérique. Cette défaite concédée à Batna, la seconde depuis le début du championnat après celle subie face à l’USMBA, n’a tout de même pas changé grand-chose pour les gars de M’dina J’dida qui ont gardé leur deuxième place au classement général à deux unités de retard seulement du leader.

La volonté des Batnéens a fait la différence
Selon les échos qui nous sont parvenus du stade du 1er-Novembre de Batna, c’est la vo-

Les U21 renouent avec le succès
Après une série de deux défaites consécutives, les U21 de l’ASMO ont renoué avec le succès en s’imposant avant-hier chez le MSP Batna sur le score de trois buts à deux. Cette victoire va certainement faire du bien au moral des poulains de Zehaf. A l’issue de cette 10e journée, les espoirs de l’ASMO occupent la huitième place en compagnie de l’ES Mostaganem avec un total de 14 unités. R. O.

En l’absence de Bensaci, non convoqué pour ce match, l’entraîneur Mouassa a décidé de convoquer le jeune Barka face au MSP Batna. C’est sa première titularisation en championnat. Retenu régulièrement en équipe senior cette saison, Barka espère gagner la confiance du staff technique et décrocher une place de titulaire dans le onze asémiste.

Première titularisation de Barka

ESM

a Ligue nationale de football reste souveraine quant à la décision qui va être prise pour ce match de l’Espérance de Mostaganem et l’Union sportive chaouia. Mais comme les plus hautes instances de l'Etat se sont impliquées dans le football, c’est à eux de trancher cette affaire du report du match ESM-USC. L’Espérance de Mostaganem, qui lutte pour son maintien, veut sortir de la zone rouge dès cette journée. Les joueurs qui attendent ce match dans la ferme intention de glaner les trois points de la victoire ont le moral au plus bas ; ils risquent gros dans cette rencontre car une défaite pourrait accentuer la crise qui prévaut au sein du club et créer par la même un fossé au classement.

Les joueurs ont le moral au plus bas

partiment offensif où il lui manque un avantcentre de métier. «L’inefficacité de l’attaque m’inquiète. On continuera à travailler ce compartiment. Je souhaite que son équipe s’améliore et réussisse son maintien, d’autant que le championnat est encore loin d’être terminé. Ce n’est pas le moment d’abdiquer et les joueurs sont appelés à engranger le maximum de points, particulièrement à domicile», nous confie le coach.

Il faut se méfier de l’adversaire !
A vrai dire, la mission des Espérantistes ne sera pas de tout repos, d’autant que la formation de l’est du pays voudrait également profiter de la mauvaise passe des Mostaganémois pour récolter les trois points. La seule alternative pour les camarades de Dames sera incontestablement de remporter une victoire, synonyme de bouffée d’oxygène, en attendant la suite du parcours.

Le match est important pour les Haouata
Un match à suivre de près car il est certain que le stade de Bensaïd-Mohamed risque de faire grand monde dans la mesure où les supporters des deux clubs sont décidés à être aux côtés de leur équipe favorite. La venue de l’US Chaouia aurait été une opportunité pour réaliser le déclic tant attendu pour espérer sortir de cette mauvaise situation dans laquelle se trouve la formation espérantiste. L’effet Slimani n’a pas eu lieu lors de la sortie à Batna et l’on croit dans l’entourage du club que cette échéance est retardée jusqu’à la confrontation face aux Chaouia.

Le président décidé à trouver les solutions
Le président du club, Mani Saada, semble cette fois-ci décidé à trouver les solutions à même de redorer le blason du club ? Il faut dire que l'équipe phare de la ville de Mimosa n'a pas tracé de réels objectifs depuis plus de trois ans, se contentant de lutter pour son maintien. Après les nombreuses défections enregistrées, la principale préoccupation des dirigeants réside dans l'importance de recruter de bons éléments au mercato, afin de renforcer les différents compartiments qui manquaient d'efficacité, dont la ligne offensive.

Kechairi : «On est prêts !»
Dans ce contexte, Kechairi, un des éléments clés de l’équipe, dira : «C’est un match difficile. Heureusement qu’il n’y pas eu lieu. A présent, on doit bien se préparer. On est prêts à affronter notre adversaire. On n’a d’autre choix que d’empocher les trois points. Ce sera alors le signe de notre retour en force.» Kechairi ira plus loin en ajoutant : «Certes, Chaouia est coriace mais on est décidés à mettre tout en œuvre pour sortir victorieux de ce match qui ne sera pas une simple partie de plaisir.» Ainsi, les poulains de Slimani

Sid-Ahmed sont décidés à ne pas décevoir les milliers des Haouata qui seront présents lors de cette rencontre importante à plus d’un titre.

cette mini-trêve n’ont pas été vains», dira Ould Henia, ancien joueur de l’Espérance de Mostaganem.

Ould Henia (ancien joueur) : «Les joueurs doivent prouver»
A quelques heures du déroulement du match contre l’US Chaouia, les Haouata s’interrogent si aujourd’hui leur équipe va effectivement entamer un nouveau départ. La réponse sera donnée après 90’ de tension, de suspense et de… football. «C’est l’heure de vérité pour les Vert et Blanc de prouver que les réglages apportés lors de

Slimani : «L’attaque m’inquiète»
Slimani, dans sa déclaration, revient sur la faiblesse de l’effectif et regrette d’ores et déjà les joueurs libérés par la direction du club, juste après le début du championnat pour des raisons financières. Des joueurs talentueux qui auraient pu apporter un plus à l’équipe. L’entraîneur songe également à renforcer l’équipe au prochain mercato. Il a notamment évoqué le com-

Renouer avec le succès à tout prix
Pour atteindre un tel objectif qui est le maintien en Ligue 2, les camarades de Gherbi devront puiser dans leurs ressources pour essayer de renouer avec un résultat probant à Mostaganem, chose qui ne sera guère facile devant les Chaouia. Ettaoui Wassim

18
REAL MADRID

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

International

Tous les salaires, saison 2013-2014
Nom Cristiano Ronaldo Gareth Bale Iker Casillas Karim Benzema Sergio Ramos Luca Modric Xabi Alonso Pepe Angel di Maria Asier Illarramendi Isco Marcelo Fabio Coentrao Alvaro Arbeloa Sami Khedira Raphael Varane Diego Lopez Alvaro Morata Danijel Carvajal
areth Bale est arrivé en grande pompe en fin de mercato, Cristiano Ronaldo a lui rempilé pour devenir le joueur le mieux payé de la planète : le Real Madrid a fait sa mue cet été et ces changements ont pour effet d’avoir chamboulé la grille des salaires du club merengue. En tête de liste se trouve donc l’international

Poste Attaquant Attaquant Gardien Attaquant Défenseur Milieu Milieu Défenseur Milieu Milieu Milieu Défenseur Défenseur Défenseur Milieu Défenseur Gardien Attaquant Défenseur

Salaire annuel 17.000.000€ 7.000.000€ 6.000.000€ 4.500.000€ 4.500.000€ 4.500.000€ 4.500.000€ 4.500.000€ 3.000.000€ 2.500.000€ 2.000.000€ 2.000.000€ 2.000.000€ 1.800.000€ 1.800.000€ 1.000.000€ 1.000.000€ 1.000.000€ 1.000.000€

G

portugais Cristiano Ronaldo depuis qu’il a prolongé, jusqu’en 2018, pour un salaire de 17 millions d’euros net par saison. Cristiano Ronaldo a signé un contrat en or au Real Madrid Gareth Bale le suit dans la hiérarchie mais le deuxième homme le plus cher du monde ne justifie pas (en-

core ?) le salaire de son alter-ego portugais. Le Gallois a signé pour 7 millions d’euros net par saison soit un million d’euros de plus environ que ce que lui versait le club anglais de Tottenham qu’il a quitté cet été pour la somme de 91 millions d’euros. Côté français, rien n’a en revanche bougé. A savoir que Karim Benzema émarge toujours à 4,5 mil-

lions d’euros net par saison tandis que Raphael Varane est l’un des plus petits salaires du Real Madrid avec 1 million d’euros par saison. Carlo Ancelotti n’a pas quitté le PSG pour l’argent Quant au départ de Carlo Ancelotti du PSG au club merengue, cet été, il ne l’a pas été pour l’argent, Don

Carlo gagnant moins en Espagne que dans la capitale française. Son salaire au Real Madrid n’en reste pas moins confortable de l’ordre de 7,5 millions d’euros net par saison. Tous les salaires du Real Madrid, pour la saison 2013-2014 sont à découvrir en détails, dans le tableau qui suit :

Résultats des matchs disputés hier
Championnat d’Angleterre (10e journée) Arsenal 2 - Liverpool 0 Newcastle United 2 - Chelsea 0 Manchester City 7 - Norwich City 0 Fulham 1- Manchester United 3 Stoke City 1 - Southampton 1 West Ham Utd 0 - Aston Villa 0 West Bromwich Albion 2 - Crystal Palace 0 Hull City 1 - Sunderland 0 Championnat d’Allemgane (11e journée) Eintracht Francfort 1 - VfL Wolfsburg 2 Hoffenheim 1 - Bayern Munich 2 Eintracht Brunswick 1 - Bayer Leverkusen 0 Hertha Berlin 0 - Schalke 04 2 Hambourg SV 0 - Borussia M'Gladbach 2 FC Nuremberg 0 - SC Fribourg 3 Championnat de France Rennes 1 - Marseille 1 Lyon 2 - Guingamp 0 Sochaux 0 – Saint. Etienne 0 Reims 4 - Bastia 2 AC Ajaccio 1 - Valencienne 3 Evian TG 2 - Toulouse 1

Divers

Seedorf : «Pas l’intention d’attaquer Allegri»
Après avoir allumé Max Allegri, son ancien coach à Milan, Clarence Seedorf a prétexté que ses paroles avaient été mal interprétées par les journalistes. «Je n’avais pas l’intention d’attaquer Allegri, en tout cas ce n’est pas ce que je voulais. Mes propos ont été mal interprétés ou mal traduits. Je veux qu’il réussisse à l’AC Milan et que le club remonte au classement. Si je me sens prêt à entraîner le Milan ? Pour le moment, je n’ai qu’un objectif et c’est la Copa Libertadores avec Botafogo. Le futur de l’AC Milan est entre les mains du président Berlusconi et Galliani. Ce n’est pas le moment de répondre à des questions qui ne sont pas d’actualité. J’ai le cœur rossonero, j’espère qu’Allegri fera de son mieux. Je le respecte, nous nous sommes croisés il y a 8-9 mois», a lancé le milieu de terrain de Botafogo à Sky.

Championnat d’Italie (11e journée) Parme 0 - Juventus 1 Championnat d’Espagne (12e journée) Rayo Vallecano 2 - Real Madrid 3 Real Sociedad 5 - Osasuna 0 Almeria 1 - Real Valladolid 0

ARGENTINE

Trezeguet, l’homme aux 301 buts !
hampion du monde et d'Europe avec les Bleus, l'attaquant franco-argentin David Trezeguet a ajouté une nouvelle ligne à son CV vendredi en franchissant la barre des 300 buts grâce à un doublé sous ses nouvelles couleurs des Newell's Old Boys, en Argentine. Mené 2-0 par Colon à la mi-temps, sur la pelouse du club de Santa Fe, le club champion d'Argentine en titre a égalisé grâce à deux buts de son attaquant de 36 ans : le premier, son 300e, d'une reprise du droit de 25 m à la réception d'un centre de la droite, à la 73e minute, le second, son 301e, dix minutes plus tard d'une frappe du gauche au cœur de la surface de réparation à la réception d'un centre venu de la gauche cette fois (83e). «Les joueurs professionnels ayant atteint ce total ne sont pas si nombreux» «Aujourd'hui est un jour spécial car j'ai marqué le 300e but de ma carrière», a reconnu Trezeguet à la sortie du terrain, en se félicitant du «jeu merveilleux» de son équipe. «Les joueurs professionnels ayant atteint ce total ne sont pas si nombreux», avaitil déclaré il y a quelques semaines,

C

alors qu'il se trouvait encore à une longueur de ce cap. De fait, très peu de Français ont franchi cette barre des 300 buts, et s'il se rapproche désormais de Jean-Pierre Papin ou Michel Platini, Trezeguet reste encore loin du seuil de 400 atteint par Thierry Henry. Avec la Juventus, c’est 171 réalisations Formé au club argentin de Platense, «Trezegol» avait ensuite rejoint Monaco, où il avait inscrit 62 buts, avant de faire trembler les filets des adversaires de la Juventus de Turin à 171 reprises. Puis il avait complété son total à Alicante en Espagne, avant un retour «au pays» à River Plate et Newell's. Seul «accroc» à ce parcours de serial buteur : pas le moindre but lors de son passage éclair à Baniyas (3 matchs), aux Emirats arabes unis, après Alicante et avant de signer à River. Le troisième meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France Champion du monde avec l'équipe de France en 1998, avec le culot de ses 20 ans et son accent argentin, il a surtout crevé l'écran en finale de l'Euro-

2000 contre l'Italie, avec ce but en or d'une reprise de volée du gauche en pleine lucarne qui offrait le titre continental aux Tricolores. Le troisième meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France (34 buts en 71 sélections), derrière Thierry Henry (51 buts) et Michel Platini (41), est désormais l'un des deux derniers Bleus champions du monde encore en acti-

vité, avec Henry justement, sous le maillot des Red Bulls de New York. Porter le maillot de River Plate était un rêve pour lui Né à Rouen de parents argentins, Trezeguet a grandi à Buenos Aires et rêvé en regardant jouer River Plate. Début 2012, de retour en Argentine, il opte pour son club de cœur, alors en 2e division. Adulé par les suppor-

teurs, heureux de porter le célèbre maillot blanc ceint d'une bande diagonale rouge, il marque 17 buts qu'il célèbre avec la passion d'un gamin de 18 ans. Mais cet été il est brusquement écarté du groupe professionnel par l'entraîneur Ramon Diaz, qui préfère miser sur de plus jeunes joueurs. Surpris et affecté par cette décision, «Trezegol» a rapidement reçu plusieurs propositions. Recruté par «Tata» Martino A 35 ans et encore plein d'envie, il rebondit à 300 km de Buenos Aires, aux Newell's Old Boys de Rosario, champion en titre, où il compte parmi ses coéquipiers Gabriel Heinze (exReal Madrid, Marseille et PSG), Lucas Bernardi (ex-Monaco et Marseille) et Maxi Rodriguez (ex-Liverpool). Bien remis d'une tendinite rotulienne qui l'a éloigné des terrains pendant quatre mois, l'ancien Turinois a désormais inscrit 4 buts avec Newell's, finaliste en juillet de la Copa Libertadores. A Rosario, il a aussi croisé Gerardo Martino, qui a contribué à sa venue, avant de devenir l'entraîneur du FC Barcelone. In fifa.com

Coup d’œil

International

www.lebuteur.com

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

19

Yassine Benzia : «Je ne vois pas pourquoi je
resterai à Lyon où on ne me fait pas confiance»
Présenté par l'OL comme le futur grand attaquant du club, Yassine Benzia attend toujours de bénéficier de la même confiance qu'en sélection. Peu utilisé, mal considéré, le jeune attaquant perd patience. Au point de songer à un prêt.
Yassine Benzia, quel sentiment vous inspire votre début de saison avec l’Olympique Lyonnais ? Un sentiment mitigé. Ça avait bien commencé, j’étais titulaire. Mais ensuite j’ai été écarté et même si je reviens petit à petit, je ne voyais pas mon début de saison comme ça. Je m’attendais à enchaîner les matchs et à bénéficier de la confiance du coach. J’avais fait un bon Euro, ce qui m’a permis de revenir facilement dans le groupe. J’ai été bien intégré, je me sentais en confiance, et petit à petit, ça s’est dégradé. Quand avez-vous senti le vent tourner ? Avec le retour de Bafétimbi Gomis et Jimmy Briand. J’ai senti que les dirigeants me faisaient moins confiance et voulaient plus d’expérience. Vu comment on me parlait et comment on m’utilisait, j’ai senti que ça allait changer. Au cours de la saison, l’OL est passé à deux attaquants. Mais ce sont Gomis et Briand, deux joueurs en fin de contrat et qui ne devraient pas prolonger, qui ont bénéficié des faveurs de l’entraîneur. Comment l’avez-vous vécu ? Ce n’est pas forcément facile. Au début, je n’y prêtais pas trop attention. Je me suis juste dit que vu qu’ils (Gomis et Briand) revenaient, il allait y avoir de la concurrence et que les choses sérieuses allaient vraiment commencer. Mais j’ai vu au fil du temps qu’il n’y avait aucune concurrence en fait. Je sais que je suis jeune mais j’ai besoin de temps de jeu, et je sais que mon agent a récemment reçu des offres de prêt. C'est une solution qui me plaît beaucoup et qui pourrait arranger tout le monde. On va en parler, car je ne peux pas prendre le risque d’avoir aussi peu de temps de jeu sur la seconde moitié de saison. Même si ce n’est que momentané, vous êtes donc prêt à quitter l’OL aujourd’hui ? Moi, j’ai prolongé mon contrat l’année dernière en pensant vraiment à l’avenir. Maintenant, les paroles n’ont pas débouché sur des actes. Je patiente, je patiente, mais je n’enchaîne pas les matchs. Donc si ça continue comme ça, j’irai chercher du temps de jeu ailleurs. On me dit que je suis l’avenir, on me dit qu’on compte sur moi, mais dans les actes, je joue très rarement. Je ne demande pas d’être indiscutable, mais juste de jouer régulièrement à mon poste et d’avoir ma chance, pour que je puisse montrer mes qualités. Je ne vois pas pourquoi je resterai dans un club où on ne me fait pas confiance. L’OL est le club qui m’a formé, je serai déçu de devoir le quitter, mais Lui avez-vous touché deux mots de bouc émissaire. J’ai eu le sentiment que je suis footballeur et je vais là où l’opvos difficultés à Lyon pour connaîle club voulait se servir de nous portunité est meilleure pour moi. tre son jugement ? comme bouclier pour masquer la Comment avez-vous pris le fait de Oui, on en a un peu mauvaise série. n’être jamais utilisé à votre poste de parlé, il m’a dit qu’il avait Vous en voulez-vous malprédilection lors des rares matchs confiance en moi. Maingré tout sur certains que vous ayez joués ? «A l’O.L, je tenant c'est à moi de faire plans ? Je ne l’ai pas mal vécu. Quand on me ne me sens pas à le maximum pour qu'il Oui, bien sûr, je m’en met sur un terrain, quel que soit le l’aise, aller en garde cette confiance en poste que j’occupe, j’essaye de donner le veux par rapport à ceréquipe de France moi, même si je n’ai pas meilleur de moi-même. Ce que j’ai mal taines choses. Sur cerune fois par mois beaucoup de temps de jeu tains points je ne peux vécu, c’est qu’on me reproche des me fait du avec l’OL. Il m’a dit aussi m'en prendre qu'à moichoses pour un rendement à un poste bien» que je répondais à ses atmême. Je sais que j’ai fait qui n’est pas le mien. On m’a reproché tentes, autant sur le plan disciplides erde ne pas être assez efficace, ni décisif. naire que sportif. Et il me dit de ne pas reurs. Mais je suis enIl ne faut pas oublier que je ne «J’ai lâcher, que ça va venir. Et que si je percore jeune, ça fait suis pas un spécialiste du poste. sévère, je serai récompensé. A Lyon, je partie de mon apQu'il faut enchaîner les été écarté ne me sens pas à l’aise, donc le fait d’alprentissage. Par ailmatchs pour s'adapter à ce du groupe ler en équipe de France une fois par leurs, on a pu poste pour être plus à l’aise. sans qu'on me entendre que des camois m’apporte beaucoup de A ce poste il y a plus d’efforts dise confiance, d’énergie et d’ondes posidres de l'équipe se sedéfensifs à fournir et je tives. Ça me fait énormément de bien. raient plaints du n’avais pas forcément les repourquoi» Avez-vous le sentiment que le cas comportement de cerpères nécessaires. Yassine Benzia constitue tains jeunes. Ce que Avez-vous eu aussi l’imun cas à part par rapport je regrette, c’est qu’aupression après l’éliminaau traitement dont bénéficun des dirigeants n’est tion face à la Real Sociedad que le cient les autres jeunes du venu me voir ou nous club voulait faire porter le chapeau «Le fait qu’on aux jeunes, et à vous en particulier ? voir pour en parler. Je dise que je suis club ? Non, je ne pense pas être n’ai eu aucun retour et Oui, exactement. Notamment dans indiscipliné me un cas à part. C'est juste que ça, ça m’a un peu la presse. A chaque fois que l’OL quand j'ai prolongé, je m'atgêné. fait mal» connaissait une désillusion, il était tendais à autre chose. D’autant Comment explibeaucoup question des jeunes. Nous, que je suis le seul jeune à être quez-vous le les jeunes, on a eu un peu de mal à vraiment attaquant de pointe. C’est contraste qui existe comprendre. En ce qui me concerne, je ma deuxième saison, j’ai déjà goûté au entre vos brillantes n’ai pas compris pourquoi les remonde professionnel et j’ai tout fait performances avec l’équipe de proches qui m’ont été faits l’ont été par pour pouvoir être titulaire dans France Espoirs et ce voie de presse. Notamment des l’équipe. Les dirigeants me tiennent un début de saison très choses qu’on ne m’avait pas «J’ai décevant avec l’OL ? double discours et je ne comprends dites en face. J’ai appris des le sentiment pas à quoi on veut jouer avec moi. C’est simple. Prechoses dans les journaux. que le club Pardonneriez-vous plus facilement mièrement, en Venant de mon club, ça voulait se servir des équipe de France Esà vos dirigeants de ne pas vous faire m’a fait mal. davantage confiance si l’OL était poirs, je joue, je suis A quels reproches jeunes comme aujourd’hui leader de L1 avec dix titulaire et j’enchaîne faites-vous référence ? bouclier pour points d’avance ? les matchs. En plus, Ceux en rapport avec masquer la Bien sûr. Si l’équipe fonctionnait, enje joue à un poste qui la discipline. J’ai été mauvaise chaînait les belles prestations et les vicest le mien et où j’ai des écarté du groupe sans série» toires et que j’étais sur le banc, je ne repères. Même si je peux qu'on me dise pourquoi. pourrais rien dire. J’attendrais mon évoluer sur tout le front de C’est moi qui ai dû aller tour. Mais ce n’est pas le cas. L’équipe ne l’attaque, en sélection, je suis libre. Je chercher les raisons moi-même. J’ai marche pas bien et pourtant on ne me bénéficie en plus d’une grande pris rendez-vous pour connaître les donne pas ma chance. Même à la péconfiance de la part du coach, Willy raisons de ma mise à l’écart. Même si riode de la grande gloire lyonnaise, des Sagnol. Il me met à l’aise et je fais tout j'estime avoir fait des erreurs, elles ne joueurs comme Benzema et Ben Arfa, pour lui rendre sa confiance sur le terjustifiaient pas de m’envoyer en qui étaient aussi jeunes que moi à rain. Pour l’instant, ça marche bien. En CFA aussi longtemps. Vu la pél’époque, ont réussi à sortir. Ils ont eu comparaison avec ce que je vis à l’OL, riode délicate dans laquelle le leur chance et l’ont bien saisie. Le le coach me fait vraiment confiance et club était, je m’attendais à ce contexte est tout autre aujourd’hui. il me le montre. Il me parle beaucoup, que le club nous défende. Au In football365 me conseille et me demande de rester lieu de ça, on nous a appuyés moi-même sur le terrain. dessus. On était un peu le

20
FC Barcelone

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

International

Piqué en rajoute une couche sur le Real Madrid
Difficile vainqueur de l’Espanyol Barcelone vendredi soir lors du derby de Catalogne grâce à un but d’Alexis Sanchez (1-0), le FC Barcelone a repris provisoirement le large en tête du classement de la Liga avec 4 points d’avance sur l’Atlético Madrid et 9 sur le Real Madrid. Malgré un début de saison tonitruant (11 victoires et 1 nul en 12 matchs), le club catalan ne cesse de faire débat sur son jeu jugé laborieux depuis quelques rencontres. Des critiques que n’accepte pas Gerard Piqué, cadre du vestiaire blaugrana : « Je sais que ce que je vais dire ne va pas plaire à tout le monde, mais imaginez un peu qu’en 5 ans nous ayons gagné seulement une Liga et une Coupe du Roi, comme le Real Madrid, a confié Gerard Piqué à Barça TV peu après la rencontre. Cela fait tellement longtemps que nous gagnons que si on ne gagne pas la Liga et la Ligue des Champions, notre saison paraît médiocre. Cette année, nous nous sommes grandement améliorés en contre-attaques. On doit être pragmatiques quand les circonstances le veulent. (…) On continue de gagner, c’est notre travail. Maintenant, c’est l’heure de se concentrer sur le Milan AC. » Également interrogé sur le cas de Lionel Messi, muet depuis quatre matchs devant le but, Gerard Piqué a tenu à soutenir son coéquipier argentin. « Je le sens très bien. C’est clair qu’il voudrait marquer plus, parce qu’il est très exigeant envers lui-même. Le niveau d’exigence est très élevé avec lui, apparemment il devrait tout le temps marquer… », a-t-il ajouté.

Mascherano «Messi essaye

Lionel Messi baisse-t-il volontairement le pied ? Selon les déclarations de son coéquipier et compatriote Javier Mascherano, La Pulga ferait de plus en plus attention à son état physique à l’approche de la Coupe du monde au Brésil. Ce rendez-vous fait sans doute figure d’objectif ultime dans la saison de l’Argentin même si les échéances en club, à savoir conserver le titre en Liga et reconquérir la Ligue des Champions, ne seront pas négligées. « Il est conscient de ce qui lui est arrivé cette année avec les blessures à répétition. Il essaye de faire attention pour arriver au meilleur de sa forme au Mondial. Cela l’a poussé à se doser plus », indique Javier Mascherano dans les colonnes du magazine El Grafico, comme le rapporte Punto Pelota. Cette déclaration va aussi dans le sens de la gestion de Tata Martino, qui n’hésite pas à sortir Messi avant la fin d’un match, chose qui n’arrivait pas sous l’ère Guardiola. Tata Martino, successeur de Tito Vilanova, a d’ailleurs été évoqué par le défenseur barcelonais : « Tata Martino est un entraîneur sérieux, qui aime travailler et qui demande des choses difficiles. Au début, j'ai été surpris qu’il signe à Barcelone, non pas en raison de ses capacités, mais parce qu'il est peu commun qu’un entraîneur sud-américain entraîne un grand club européen. »

de faire attention pour le Mondial»

En fin de contrat du côté du Real Madrid, Xabi Le Camerounais de Alonso (31 ans) pourrait se trouver un dernier club, Chelsea a beaucoup un dernier défi. Comme l’indique Metro en Angled'ambition avec son nouterre, Chelsea serait sur le coup et songerait à propoveau club. Il ne veut pas ser un contrat de trois ans à l’international espagnol. se fixer de limite, et esL’occasion pour Xabi Alonso de retrouver son ancien père remporter les quacoach à Chelsea, José Mourinho. Xabi Alonso n’a pas tre compétitions encore évolué cette saison ni avec le Real Madrid ni auxquelles Chelsea paravec la sélection espagnole en raison de plusieurs ticipe : « Cela va être difblessures. Mais Carlo Ancelotti pourrait faire appel ficile, bien entendu. Mais à lui puisqu’il s’est remis de sa période de convalesnous avons une bonne cence. « Il a récupéré de ses blessures et nous avons équipe, et nous n'allons désormais besoin qu’il joue avec nous. Xabi Alonso est pas sacrifier nos chances très important pour le Real Madrid », avait déclaré Ande gagner une compétition plutôt qu'une autre. celotti il y a quelques jours. Chelsea semble en effet bien placé pour accueillir Xabi Alonso. Mais en Nous allons essayer de Europe, plusieurs grands clubs sont encore prêts gagner toutes les compétitions, Nous avons au- à livrer bataille et se mesurer à Chelsea pour récupérer le trentenaire du Real Madrid. Cependant tant de chances que les l’Espagnol ne veut pas s’avancer sur son avenir : « autres que gagner. Il y a C’est le moment de commencer à parler de mon avebeaucoup de confiance nir avec le club. Pendant que je n’allais pas bien, je ne dans ce groupe, mais me sentais pas l’envie de parler de cela. Mais j’ai une nous devons rester très bonne communication avec le club. » concentrés. Je réalise combien le championnat est difficile en Angleterre. Mata ne veut Tant que l'arbitre n'a pas pas partir sifflé la fin du match, Sous contrat jusqu’en juin 2016 avec même si tu mènes 4-0, Chelsea, le milieu de terrain offen sif interna tional espagnol Juan Mata (25 l'équipe adverse est capaans) fait le point sur sa situation. « Je ble de revenir et même n’ai jamais pensé à partir, expli que l’and'inscrire un cinquième cien joueur de Valence dans les cobut », a déclaré Samuel lonnes du Daily Mirror. La seule chose à laquelle j’ai pensé, c’est de m’am éliorer Eto'o à The Sun. Le Caet d’aider l’équipe respectant mes merounais a inscrit un coéquipiers, pas en en étant égoïste. Il y a vingt-quatre joueurs et tout le but pour l'instant avec monde veut jouer. Si tu n’es pas dans Chelsea en neuf appari- tu ne l’équipe, peux pas faire des choses qui aftions, depuis son transfectent tes partenaires par ton comfert cet été. portement. Je respecte mes
coéquipiers, ils ont été très gent ils avec moi pendant ces moments difficiles. Je n’ai jamais parlé de mon avenir. Mon avenir, c’est le prochain match. » En concurrence avec Oscar, André Schürrle, Eden Hazard, Kevin De Bruyne ou encore Willian, Juan Mata connaît un début de saison délicat, mais José Mourinho, le manager des Blues, ne semble pas avoir tirer un trait sur l’Espagnol, notamment courtisé par le PSG.

Chelsea Eto'o veut quatre trophées

Juventus

Un contrat proposé à Xabi Alonso ?

Convoité par le PSG, le milieu du terrain de la Juventus, Paul Pogba, n'envisage pas de son côté quitter le club italien dans les prochaines semaines. Dans les médias locaux, le joueur a réitéré sa fidélité envers son club avec lequel il est sous contrat jusqu'en 2016. C'est même le directeur sportif de la Juventus, Beppe Marotta qui lui même affirmé que Paul Pogba n'envisageait pas de quitter le club piémontais : « Pogba est heureux à la Juventus et n'a aucune intention de partir... Nous allons nous rencontrer bientôt avec l'agent du Français (Mino Raiola, ndlr) pour prolonger notre accord et, dans le même temps, le revaloriser pour le récompenser des progrès qu'il a faits. », a-t-il déclaré sur Sky Italia.

Pogba veut rester

Petr Cech, le gardien de Chelsea, pourrait être poussé vers la sortie en fin de saison afin de faire place nette pour le jeune Thibaut Courtois. Ce dernier attend patiemment son heure en faisant les beaux jours de l'Atletico Madrid où il est prêté par le club londonien depuis l'été 2012. Selon le Daily Star, le Real Madrid serait intéressé pour recruter Petr Cech afin de combler l'éventuel départ d'Iker Casillas en juin prochain. Et Chelsea serait d'accord pour vendre son gardien âgé de 31 ans pour laisser la place libre au jeune espoir belge, Thibaut Courtois, actuellement prêté à l'Atletico Madrid. Selon le journal, le club espagnol serait prêt à débourser 12 millions d'euros pour recruter l'ancien Rennais.

Cech convoité par le Real

le joueur» i n'est pas un saane Conte : «Chiellin , Bergessio, Cat de in L'attaquant argent

e appuyé du défenblessé deux mois après un tacl itude de Chiellini. seur italien, s'est plaint de l'att est venu à son sete, Con io Son entraîneur, Anton : « Il y a une diffécours en conférence de presse e, et ne pas être mm rence entre être dur sur l'ho type de défenseur le est ni) ielli (Ch fair-play. Giorgio ce qu'il est dur par que les attaquants n'aiment pas humble. C'est ent lem éga dans les duels, mais il est urs. C'est l'un des un humain, il peut faire des erre e, et je n'acceptenèt plus grands défenseurs de la pla mauvais garun re d'êt e cus rai pas que les gens l'ac la Juventus. çon», a déclaré l'entraîneur de

Nedved : « Tevez est un phénomène»
L'ancienne star de la Juventus Turin, Pavel Nedved a confié que l'attaquant argentin de la Vieille Dame, Carlos Tevez, était un vrai phénomène : « C'est un phénomène. Pour ce qu'il donne sur le terrain il me rappelle moi-même et Antonio Conte à notre époque. Quand nous l'avons signé, nous savions que nous pourrions avancer avec sécurité. Carlitos est un phénomène, nous n'avons jamais eu aucun doute sur lui, et les résultats confirment pourquoi. C'est un leader. Est-ce qu'il aurait pu jouer avec nous au moment de la grande Juve ? Certainement, c'est un champion. Il est irrésistible quand il court après la balle, il n'abandonne jamais », a déclaré l'ancienne star turinoise à TuttoSport.

Coup d’œil

International

www.lebuteur.com

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

21
Programme de ce dimanche

Real Madrid

«Je ne vois pas beaucoup de défauts à Barcelone» Les critiques commencent à pointer en Espagne
sur le niveau de jeu déployé par le FC Barcelone, qui a peiné vendredi soir pour se débarrasser de l’Espanyol Barcelone, malgré un début de saison en tous points réussi. Présent en conférence de presse pour évoquer le court déplacement du Real Madrid sur le terrain du Rayo Vallecano, l’entraîneur madrilène Carlo Ancelotti a évoqué l’état de forme et le niveau affiché par le rival barcelonais : « Le Barça ? Je le vois très fort, comme toujours. Ils ont une philosophie très claire. Toutes les équipes ont des défauts, mais le Barça a gagné quasiment tous ses matches cette saison. Pour être honnête, je ne vois pas beaucoup de défauts à Barcelone en ce moment. »

Ancelotti

Il allume Blatter
Critiqué par Sepp Blatter qui le comparaît à un militaire, Cristiano Ronaldo, l'attaquant du Real Madrid, a répondu de la meilleure des manières sur le terrain en inscrivant un triplé face au FC Séville (7-3). Mais les critiques du président de la FIFA n'ont pas du tout été du goût de Carlo Ancelotti, le coach de l'international portugais. Lors d'un point presse, celui-ci a répondu sèchement au dirigeant du football mondial : « Le mal est fait. Toutes les réponses sont bonnes mais le mal est fait. Je crois que de temps en temps, avant de parler, il est mieux de réfléchir et de compter jusqu'à 10. Je le fais souvent », a-t-il déclaré. Il y a quelques jours, Sepp Blatter avait présenté ses excuses publiques à Cristiano Ronaldo.

PSG

Ibra incertain
pour Anderlecht

Absent pour le carNuri Sahin a effectué un retour au Borussia Dortmund En plein boum avec les Reds depuis son retour de suspension, ton du Paris Sainten janvier 2013 dans le cadre d’un prêt d’une saison-etLuis Suarez forme l’un des duos les plus dangereux d’Europe avec Germain face à demi après ses passages au Real Madrid en 2011 (club qui Daniel Sturridge. Mais les récentes difficultés de Karim Benzema Lorient ce vendredi l’appartient) et à Liverpool en 2012. Le milieu de terrain turc au Real Madrid ont encouragé le club merengue à poursuivre, en(4-0), Zlatan Ibraretrouve des couleurs et est titulaires réguliers avec les blescore et toujours, le buteur uruguayen. Dans des propos accordés himovic pourrait sures régulières de Sven Bender et la blessure d’Ilkay Gündoà la radio Sport 890, et rapportés par bien manquer le gan (absent depuis le mois d’août), Nuri Sahin devrait faire Mundo Deportivo, Luis Suarez a botté en match contre Anl’objet d’un transfert définitif au mois de juin prochain et touche : « Je suis très à l’aise et heureux à derlecht mardi prodonc un retour dans le club qui l’a formé et qui l’a vu être Liverpool. Le championnat anglais est le chain en Ligue des le meilleur joueur de la Bundesliga 2011. Transféré au meilleur, que ce soit pour les stades, l’amChampions. L’attaclub madrilène à l’été 2011, Sahin n’a jamais réussi à biance et les gens qui le rendent spectacuquant suédois ne serait s’imposer au sein de la maison blanche, laire. Le Real Madrid ? Je ne suis au courant pas encore remis d’une la somme de 7 millions d’euros de rien. » Récemment, le Daily Star reinflammation du genou a été évoqué par les mélançait le dossier en incluant Karim gauche. « Depuis un certain dias allemands. Benzema dans la transactemps, il a une petite inflammation, en plus de la cotion au genou qui n’est pas grave mais quette somme de 23 Zlatan est un joueur important pour le PSG, millions d’euros. rappelle Laurent Blanc. On ne peut pas insister dessus. Il Mais le quotiy a des matches importants qui se profilent avec Paris et dien anglais faisa sélection (la Suède sera opposée au Portugal en barsait quand rages pour la Coupe du monde, ndlr). Il était temps de le même part de reposer et de lui donner un traitement qui, je l’espère, lui permettra d’aller beaucoup et de jouer son pessisans aucune gêne. Anderlecht ? Il est en phase de récupération en raison du traitement médical. misme de voir J’espère faire en sorte que le staff technique puisse l’entraîner dimanche matin, certainement en dedébarquer Benhors du groupe. Pour l’instant, je ne peux pas en dire plus sur sa participation au match contre zema, soutenu par la Anderlecht. » direction madrilène malgré des performances en demi-teinte. Dans l’entretien accordé à la radio uruguayenne, Luis Suarez s’est également confié sur la remise du prochain Ballon d’Or. Pour rappel, Buteur face à Lorient vendredi soir lors du match d’ouverture de la 12e journée de le buteur des Reds fait partie de la liste Ligue 1, Jérémy Ménez, l’attaquant du PSG, assure ne pas penser à un départ pour le moment. Dans les colonnes du Parisien, Jérémy Ménez avoue penser d’abord a redes 23 prétendants à la récompense : « conquérir sa place dans l’équipe parisienne avant de penser à un départ. « Je n’ai jaC'est un honneur d'être dans la liste des mais dit à personne que je voulais partir, c’est la presse qui l’a annoncé. Au niveau 23 choisie par la FIFA, mais je pense qu'il de mon contrat, je suis libre à la fin de saison mais pour l’instant je suis heureux. Je suis bien dans ce club. Mais on sait que dans le foot tout peut arriver », a-t-il déclaré. y a plusieurs joueurs qui ont eu une année Jérémy Ménez se réjouit également du soutien qu’il dispose au sein du club parisien. « beaucoup plus importante. Si je devais J’ai eu un début de saison difficile. Je n’ai pas fait toute la préparation car j’ai eu des choisir, je pencherais pour Messi, Cristiano problèmes après mon opération du dos. Mais ça revient petit à petit. Je remercie l’équipe, le staff et le coach qui ont toujours été derrière moi », a-t-il ajouté. Ronaldo et Ribéry. »

Borussia Dortmund Sahin vers un retour définitif à Dortmund ?

Championnat d’Espagne : Performant dès son titude Getafe - Valence (12h) place sa ervé cons a z sillas blessé, Diego Lope de vée l’arri et Atlético de Madrid - Athletic Bilbao (17h) rinho Mou José de rt dépa le ré laire malg er dernier, le Levante - Granada CF (19h) Carlo Ancelotti. Alors qu’il a signé en janvi d’un bas en Malaga - Betis Séville (21h) ture signa sa sé appo déjà a portier espagnol la durée nger prolo t autan pour sans at, contr eau nouv Championnat d’Italie : de son engagement avec le Real Madrid. Selon Livourne - Atalanta Bergame (14h30) les informations de Marca, Diego Lopez Verone - Cagliari (15h) est toujours lié avec le club merengue ues quelq a y il Lazio Rome Genoa (15h) mais 2017 juin n e ’ jusqu Sampdoria de Gênes - Sassuolo (15h) semaines, il aurait trouvé un accord Udinese - Inter Milan (15h) avec la direction madrilène pour Torino – Roma (20h45) obtenir une augmentation de salaire et toucher le double de sa réChampionnat d’Angleterre : munération initiale. Le concurrent Everton – Tottenham (14h30) d’Iker Casillas percevrait désorCardiff City - Swansea City (17h) mais près 4,5 millions d’euros brut par an. Le contrat comChampionnat de France : prendrait un montant fixe, un Nice - Bordeaux (14h) montant variable et un pourMontpellier – Nantes (17h) centage sur les droits d’image. Lille – Monaco (21h) Le club madrilène n’a pas comnt geme chan ce sur iqué mun Championnat d’Allemagne : contractuel et ne devrait pas le FC Augsburg - FSV Mayence (15h30) faire avant la fin de la saison afin Werder de Brême - Hanovre 96 (17h30) d’éviter une entrave sur le plan sportif. Cette information va-t-elle toutefois remettre en cause l’avenir d’Iker Casillas ? Une chose est sûre. Carlo Ancelotti espère conserver le portier de la Roja : « Un départ d’Iker ? Diego Godin Leal a proOui, ça me ferait peur. J’espère qu’il longé son contrat jusqu’en restera, parce qu’il reste le capitaine 2018 avec l’Atletico Made l’équipe. Pourquoi doit-il absoludrid. Le défenseur internament rester ? Parce qu’il pourrait tional uruguayen dispute être le gardien qui soulèvera notre sa quatrième saison avec dixième Ligue des Champions. Je les Colchoneros. «Je suis n’en ai pas encore parlé avec lui. très heureux et très content J’ai seulement dit que s’il souhaide pouvoir rester plusieurs tait discuter, mon bureau était années supplémentaires toujours ouvert. Et il n’est pas dans ce club», s’est enthouvenu. » siasmé le joueur.

é z récompens Diego Lope CaIker lacer remp arrivée pour

Atletico Madrid

Godin prolonge

Liverpool

Suarez évoque l’intérêt du Real Madrid

Ménez : «Je n’ai jamais dit que je voulais partir»

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali,, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22
IR VO ile A t S
Chaque jour, ce sont environ 5 000 enfants qui Inu meurent de diarrhées. Aujourd'hui, la diarrhée tue plus d'enfants que le virus du sida ou la malaria.

N° 2453
Dmanche 3 novembre 2013

www.lebuteur.com

e-mail : Réagissez à cette page parur.com ute leb te@ jeux-san

Sudoku

Détente

QCM
Le temple d'Abou Simbel fut érigé sous :
a- Ramsès I b- Ramsès II c- Ramsès III

L’intrus
Jaguar Rafale Mirage Chengdu
Trouvez lʼactuelle appellation de

LS V
eaviez-

ous ?

Pourquoi John Pemberton a marqué les annales ?

M

éli Débusquez 2 dictateurs les noms ont été élo dont mélangés…

était…

Charon

MUSLERNIHITLISO

Charade
John Pemberton est un Américain né à Knoxville en Géorgie en 1830. Pharmacien de son état, après la guerre civile, Pemberton s'installe à Atlanta où il fait des recherches. Cet homme n'est pas marié et consacre tout son temps à l'invention de potions nouvelles. Ainsi, il mélange de l'extrait de noix de cola, du sucre, de la caféine, des feuilles de coca dont il a sorti la cocaïne et il rajoute des extraits végétaux. Ce mélange donne le fameux Coca- Cola. Cet homme est mort en 1888 et depuis, sa formule a beaucoup changé mais le Coca est une des boissons les plus connues et bues au monde.

D

Comment le jouer
La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.

evinette

Mon premier est un oiseau bavard. Mon second est une note de musique. Mon troisième se trouve au milieu du visage. Mon tout est un massif montagneux.

Sais-tu comment on appelle un lion avec des taches sur le corps ?

D’ Ç

a sort ?

De quel film célèbre cette photo est-elle extraite ?

Qui a dit ?
«Si j’étais Jeanne d'Arc, j'aurais déjà été brûlée vive»
Martine Aubry Ségolène Royal Rachida Dati Louisa Hanoun

Enigme
On retrouve un homme mort dans un champ, il n'y a personne dans le champ, et pas non plus de traces de pas. L'homme a un sac sur le dos. Qu'est ce qu'il y a dans ce sac ?

Mots fléchés

Ce

jour-là

1936 : Franklin Delano Roosevelt est réélu président des États-Unis. 1957: la chienne Laïka, à bord de Spoutnik II, devient le premier être vivant à voyager dans l'espace. Elle a survécu 7 heures. 1992 : Bill Clinton devient le 42e président des États-Unis.

Humour…
Q C'est un paysan sur sa charrette, son chien à côté de lui. La charrette est tirée par un cheval, vieux, maigre, malade, fatigué. Le paysan tape à tour de bras sur le cheval. Au milieu de la côte, le cheval s'arrête, se retourne dans ses brancards, croise les sabots et dit au paysan : - Voilà vingt ans que tu me fais travailler sans me donner à bouffer, je commence à en avoir marre… - Médusé, le paysan s'exclame : - Ça alors, c'est la première fois que j'entends un cheval parler… Et le chien à côté de lui ajoute : - MOI AUSSI ! ...

La photo du jour
L’intrus Chengdu (cʼest un avion de chasse chinois, les autres sont français) QCM b- Ramsès II Méli-Mélo Mussolini et Hitler Enigme Il y a un parachute non déployé. Devinette On ne l'appelle pas, on se sauve ! Qui a dit ? Ségolène Royal

Sudoku

C’était… Boukadir D’où Ça Sort ? Billy le Kid Charade Pie ré nez (Pyrénées)

S olution des jeux…

D écrassage
Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

www.lebuteur.com

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

23
Prévisions météo pour Alger et ses environs
DIMANCHE
BEAU TEMPS

Horaires des prières

Le proverbe du jour

29 Dhou El Hidja 1434

LUNDI
ASSEZ ENSOLEILLÉ

Dimanche
Dohr Asr Maghreb Icha : 12h32 : 15h26 : 17h52 : 19h12 : 05h47 : 07h15

«Si tu gagnes de l'argent à parler, tu gagnes de l'or à te taire»
(proverbe grec)
La dermatite atopique, ou eczéma atopique, est une maladie fréquente, surtout chez l'enfant.La fréquence de cette affection a d'ailleurs considérablement augmenté dans les pays occidentaux.Comment faire avec un enfant atteint d'eczéma atopique ? Quels sont les conseils que l'on peut donner aux parents ? Qu'est-ce que l'eczéma atopique ? La dermatite atopique, aussi appelée eczéma atopique, est une maladie inflammatoire et chronique de la peau caractérisée par un eczéma, un prurit et une sécheresse cutanée : rougeurs, peau sèche et démangeaisons importantes constituent essentiellement le tableau de cette affection. Elle se développe surtout chez le nourrisson à partir de 3 mois, mais elle est parfois présente chez lʼadolescent et lʼadulte. Les enfants qui en sont atteints se réveillent parfois la nuit, empêchant toute la famille de dormir. L'eczéma atopique se développe sur un terrain particulier : des antécédents familiaux d'asthme, de rhume des foins ou d'eczéma. Sur ce terrain, des allergènes présents dans l'environnement déclenchent au contact de la peau une réaction d'eczéma. A savoir : la majorité des dermatites atopiques disparaissent au cours de lʼenfance (50 % avant 5 ans), mais 10 à 15 % persistent jusquʼà lʼâge adulte. Quels conseils donner aux parents dont l'enfant présente une dermatite atopique ? Il existe des traitements. Ils ne guérissent pas le fond de la maladie, mais permettent de soulager considérablement les poussées. A côté de ces traitements, voici quelques conseils essentiels à l'attention des parents. Tout d'abord, il faut éviter tout ce qui aggrave la sécheresse de la peau, c'est-à-dire : G Pas de bains trop chauds ni trop longs L'eau du robinet assèche la peau. Pour laver les enfants, il faut donc de préférence utiliser des méthodes qui limitent le contact avec l'eau. L'idéal est une douche de 5 minutes, en cou-

Lundi
Fedjr Chourouk

Matin : 17 °C A-M : 23° C Vent : 7 km/h Direction : S.

Matin : 17 °C A-M : 23° C Vent : 18 km/h Direction : S.W.

ACTUEL

DERMATITE OU ECZEMA ATOPIQUE : CONSEILS AUX PARENTS
sport, pas de problème à condition que l'enfant ne transpire pas à outrance. Il faut aussi toujours le rincer sous une douche après lʼeffort, et appliquer ensuite un émollient pour éviter le prurit. La mer : pas de problème (sauf en cas de lésions suintantes, qui piqueront). Il convient de rincer l'enfant après chaque bain car le sel sur la peau provoque des tiraillements. L'autre élément fondamental du soin de la peau pour les enfants atopiques, c'est l'hydratation. Elle doit se faire au minimum une fois par jour, avec une crème de bonne qualité et destinée spécifiquement à eux. Il existe de nombreux produits sur le marché ; si votre médecin n'a pas de préférence, consultez votre pharmacien. Ces enfants doivent-ils suivre un régime alimentaire particulier ? S'il y a des cas d'atopie chez les parents, le pédiatre recommandera de retarder l'introduction des aliments les plus allergisants (lait de vache etproduits laitiers notamment). En revanche, les parents ne doivent pas de leur propre initiative mettre les enfants souffrant d'atopie au régime. Cela entraîne un risque de carences... et surtout c'est totalement inutile. Si uneallergie alimentaire est effectivement la source de l'eczéma, on vérifiera quel aliment est en cause à l'aide d'un prick-test, et on modifiera le régime en fonction des résultats. Les vaccinations sont-elle risquées chez les enfants atopiques ? Non, bien au contraire, il faut les vacciner. Un seul vaccin, celui contre la variole, leur était interdit auparavant, mais il n'existe plus. Les vaccinations n'augmentent pas le risque de dermatite atopique et doivent absolument être effecutées normalement, car il ne faut pas que ces enfants attrapent de maladies.

Eclipse solaire partielle aujourd’hui en Algérie
Une éclipse solaire partielle touchera lʼAlgérie aujourdʼhui dimanche novembre 2013, a indiqué le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué. A Alger, lʼéclipse aura lieu entre 13h15 et 14h36 et son maximum, qui représentera 10% dʼoccultation du soleil, se produira à 13h56, avec un degré dʼassombrissement de 3,86%, a précisé la même source, ajoutant que lʼéclipse sera plus visible à lʼextrême sud du pays, mais toujours partielle. A Tamanrasset, elle débutera à 13h00 et finira à 15h30, avec un maximum dʼoccultation de 37,8% à 14h18 et un aux dʼassombrissement de 26,34%. "Cette éclipse ne présente aucun danger pour la population, puisquʼelle ne sera pas du tout perceptible par les citoyens (aucun assombrissement notoire de la luminosité du soleil ne sera constaté)", a rassuré la même source. Le CRAAG conseille de ne pas tenter de regarder à lʼœil nu ce phénomène en fixant le soleil, mais dʼutiliser des lunettes pour éclipses adéquates, spécialement conçues pour cet effet.

Tajine d'aubergine

R ecett e

Un millionnaire russe bientôt dans l'espace avec di Caprio
Le millionnaire russe Vasily Klyukin, nouveau résident monégasque, a déboursé 1,2 million d'euros pour graviter dans l'espace avec Leonardo di Caprio. En attendant cette aventure extra-terrestre, il a la tête dans les nuages et dessine des gratteciels décoiffants. "Un voyage dans l'espace, c'est le défi le plus incroyable de ma vie!", confie ce rentier russe de 37 ans au visage adolescent, qui a fait fortune dans la banque et l'immobilier. L'an prochain, il participera à l'un des premiers voyages spatiaux organisés par Virgin Galactic (la firme du britannique Richard Branson): trois petites heures avec deux pilotes et six passagers dont l'acteur américain Leonardo di Caprio. Il rêve désormais au jour où il "sentira la gravité zéro" et "regardera la terre". Il s'est offert son escapade lors du gala de bienfaisance de l'amfAR (la fondation américaine de lutte contre le sida), une soirée truffée de vedettes organisée en marge du festival de Cannes avec Sharon Stone jouant le commissaire-priseur. Certains achètent des yachts ou des jets privés, Vasily préfère "les aventures" hors du commun. Il a déjà fait du rafting pendant 140 km. En avril, il se rendra au pôle nord en avion: "j'y dormirai une nuit et je repartirai". "Je ne veux pas perdre de temps, je veux vivre ma vie à fond", explique-til. "Je savais que Virgin Galactic vendait ses voyages dans l'espace pour 250.000 dollars, mais je devais patienter plusieurs années sur une liste d'attente", précise-t-il. "J'ai donné 1,2 million d'euros à une société de bienfaisance qui me proposait un voyage dans l'espace. Je ferai l'un des premiers". 'j'ai eu l'impression d'être une star' Leonardo di Caprio lui a été présenté "quelques minutes". Le moment venu, il suivra un entraînement intensif avec l'acteur au nouveau Mexique.

pant l'eau le temps de se savonner. Pour les parents qui tiennent au bain des enfants, on conseillera de limiter sa durée à 10 ou 15 minutes et d'utiliser un émollient liquide dans l'eau, pour qu'elle soit moins dure. L'eau ne doit pas être trop chaude non plus, 32 à 34°C maximum (sauf pour les nouveaux-nés). G A éviter lors de la toilette N'utilisez pas de savon, mais un produit nettoyant très doux adapté (pain surgras ou gel surgras). Demandez conseil à votre pharmacien. N'utilisez pas de coton sur le visage car il est irritant. Ne lavez pas l'enfant avec un gant de toilette (irritant), utilisez vos mains. Séchez l'enfant en le tamponnant car frotter active le prurit. G Habillement Ne couvrez pas trop l'enfant (pour éviter la sueur) et ne l'habillez pas avec des vêtements contenant de la laine ou du synthétique, car ils ne supportent pas ces matières. Il leur faut des vêtements en coton. G Lieu de vie, chambre Ne chauffez pas trop le lieu de vie et notamment leur chambre. Si l'air de la chambre est trop sec, utiliser un humidificateur. G Sport et loisirs La piscine est autorisée mais il faut rincer l'enfant sous une douche et appliquer un émollient ensuite. Des crèmes barrières peuvent être aussi utilisées en prévention. Quant au

Ingrédients sauce Q 500 g de viande de mouton Q 1 tomate pelée et coupée en quatre Q 1 oignon râpé Q 3 cuillères à soupe d'huile Q 5 gousses d'ail râpé Q 1/2 cuillère à café de sel Ingrédients mélange Q 1/2 bouquet de coriandre + 1/2 bouquet de persil Q 1 bouquet garni (persil + coriandre) Q 1/2 cuillère à café de poivre noir Q 1/4 cuillère à café de gingembre Q 1 pincée de safran Q 1/2 litre d'eau tiède Q 150g de champignons (facultatif) Q 1 kg d'aubergines bien nettoyées épluchées et coupées en dés Q Huile pour la friture

Préparation : Dans une cocotte-minute, sur feu moyen, faire revenir la viande et l'oignon râpé dans l'huile pendant 10 minutes. Ajouter la tomate, le bouquet garni, le poivre noir, le gingembre, le sel et 1/2 litre d'eau tiède. Ajouter les champignons, fermer la cocotte et laisser cuire pendant 25 minutes jusqu'au sifflement de la cocotte. Faire frire les aubergines, les égoutter, puis les écraser dans un récipient à l'aide d'une fourchette, en ajoutant le mélange coriandre + persil finement haché et une gousse d'ail râpé. Verser la préparation dans un bol, puis la retourner dans un plat de service. Pour finir, décorer en ajoutant la viande et la sauce réduite.

A stuce

10 astuces pour ne pas être malade cet hiver
Pour faire face aux agressions de l’hiver, votre corps a besoin d’être protégé. Si vous gardez un mauvais souvenir du réveillon dernier, cloué au lit avec thermomètre dans la bouche, suivez ces 10 astuces, et vous serez prêt à affronter l’hiver ! Par Alice Buckler

Réussir des oignons bien dorés
Quand on a besoin de faire des oignons bien dorés sans trop les faire frire, il existe une solution. Mettre les oignons à revenir dans lʼhuile et rajouter une demicuillère à café de bicarbonate. Ces derniers vont prendre la couleur désirée sans être trop cuits.

1-Mangez «intelligent»
Pour fonctionner, votre corps a besoin dʼénergie. Pour faire le point sur votre alimentation, suivez le conseil de Mathieu, 34 ans, jeune médecin : « Lors de la grossesse de ma femme, je voulais me rendre compte de sa façon de manger. Jʼai décidé de noter tout ce quʼelle mangeait et le résultat fait peur : pâtes, pizza, gâteaux, il Demain : 2-Dormez nʼy avait que des féculents ! » Pour rappel, une alimentation variée comporte chaque jour des produits laitiers, des fruits et légumes, des produits céréaliers, de la viande ou du poisson, du sucre en petite quantité, et surtout de lʼeau… Alors, vos stylos !

People

Question
Les merguez sont une excellente source de protéines ?
VRAI !
Les Merguez sont faites à partir de viande. Attention toutefois, car elles contiennent normalement beaucoup de gras et de sel. En manger avec modération et choisir des merguez faibles en gras et en sel.

Demi Moore et Ashton se disent «oui»… pour le divorce
C'est un mois d'octobre bien triste pour nos couples de stars. Les séparations s'enchaînent à une allure folle : Bruce Jenner, Orlando Bloom, etc. Hier, nous vous annoncions aussi que Jane Seymour avait déposé les papiers de son divorce. Aujourd'hui, on apprend que Demi Moore et Ashton Kutcher en font de même, car, oui, les deux acteurs n'avaient toujours pas divorcé ! L'information semble avoir été oubliée par le public mais Demi Moore et Ashton Kutcher ne ne sont toujours pas divorcés ! Chose incroyable alors que le couple s'est séparé il y a déjà deux ans suite à l'infidélité de l'acteur. Depuis fin 2011 donc, Ashton et Demi n'arrivaient pas à s'entendre sur les termes financiers du divorce (Demi étant très gourmande). Aujourd'hui, le New York Post nous apprend que « Ashton et Demi ont finalement signé les papiers du divorce ». La source qui a révélé l'information au journal nous apprend aussi qu' « ils iront très prochainement au tribunal pour remplir les documents légaux qui mettront formellement un terme à leur mariage ».

N ews e ws
Sa n t é

L'exercice physique est bon pour les résultats scolaires
naissance, l'âge de la mère au moment de l'accouchement, la consommation de poisson, le fait qu'elle fume ou non, le poids de l'élève au moment des tests, le fait qu'il ait atteint ou pas sa puberté et divers facteurs socio-économiques. Première conclusion: à l'âge de 11 ans, bons résultats scolaires et activité physique sont bien corrélés. À plus d'activité physique, correspondent de meilleures notes dans les trois matières considérées. Avec un pic chez les filles pour les sciences. À 13 ans, même corrélation en fonction de l'activité physique. À 15-16 ans, même chose. Mais les chercheurs ont pu déterminer que l'accroissement des résultats scolaires était corrélé à ceux qui faisaient à 11 ans au moins 17 minutes de plus de sport que la moyenne chez les garçons, et 12 minutes chez les filles. Avec aussi un effet apparent chez ces dernières pour les sciences.

Les chercheurs ont étudié les données recueillies sur un échantillon de 5 000 enfants, qui faisaient partie d'une étude de suivi à long terme de 14 000 enfants nés en 1991 et 1992 dans le sud-est de l'Angleterre. Leur niveau d'activité physique a été mesuré sur 3 à 7 jours lorsqu'ils ont atteint leurs 11 ans. Afin de mesurer précisément la durée et l'intensité de leur activité physique, ils ont été équipés d'un accéléromètre, porté à la ceinture. Résultat, le temps moyen d'exercice physique modéré ou élevé s'est avéré être de 29 minutes par jour pour les garçons et de 18 minutes pour les filles. Loin des 60 minutes recommandées par les spécialistes. Les résultats scolaires en anglais, mathématiques et sciences ont également été compilés aux âges de 11, 13 et 1516 ans. Les chercheurs ont pondéré ces données avec des facteurs pouvant avoir une influence sur ces résultats comme le poids de

Le

C hiffre du jour

1910

Un canon britannique datant de 1910 découvert par des pêcheurs de Gaza
Des pêcheurs palestiniens de la bande de Gaza ont découvert un canon de la marine britannique datant de 1910, et cette pièce d'artillerie retirée de l'épave d'un navire a été exposé jeudi. "Le canon est de fabrication anglaise et date de 1910" , a indiqué Saïd Nasser, le maire de Deir alBalah dans le centre de l'enclave palestinienne où l'exposition a eu lieu. Long de sept mètres, il pèse environ 8,5 tonnes. Le canon a été retiré de l'épave d'un navire de guerre ayant fait naufrage, probablement durant la première guerre mondiale, a indiqué M. Saïd dans un communiqué. Le porte-parole de la police du gouvernement du Hamas, Ayoub Abou Chaar, a indiqué à l'AFP que des pêcheurs avaient découvert ce canon puis en avaient informé les autorités de l'enclave qui l'ont récupéré. Selon les médias de Gaza, il pourrait avoir été utilisé contre les Ottomans qui contrôlaient à l'époque la Palestine.

12:00 Le bar de l'Europe 12:10 Internationales 13:00 L'épicerie 13:30 Journal (RTBF) 14:00 Coup de pouce pour la planète 14:05 Complément d'enquête 15:15 Geopolitis 15:30 Bye bye la Suisse 16:15 Nouvo 16:30 Taratata 17:00 Kiosque 18:00 64', le monde en français, 1re partie 18:25 Le jt des nouvelles technos 18:30 64', le monde en français, 2e partie 18:50 L'invité 19:00 64', le monde en français, 3e partie 19:05 360°-GEO 20:00 MaghrebOrient-Express 20:30 Journal (France 2) 21:00 On n'est pas couché 00:05 Journal (RTS) 00:35 La différence 01:30 Le Tour du Faso

12:00 Les douze coups de midi 12:45 Des inventions et des hommes 12:50 Trafic info 13:00 Journal 13:25 Du côté de chez vous 13:35 Météo 13:40 Mentalist 14:35 Dr House 15:25 Dr House 16:20 Les experts : Miami 17:05 Les experts : Miami 18:00 Sept à huit 19:50 Là où je t'emmènerai 19:55 Météo 20:00 Journal 20:30 Du côté de chez vous 20:40 Météo 20:50 Les bronzés 3, amis pour la vie ! 22:50 Les experts 23:40 Les experts 00:30 Les experts 01:20 Dexter 02:25 L'actualité du cinéma

11:05 Tout le monde veut prendre sa place 12:00 Journal 12:20 13h15, le dimanche... 13:10 Vivement dimanche 15:25 Grandeurs nature 16:30 Stade 2 17:45 Point route 17:50 Vivement dimanche prochain 19:00 Journal 19:30 20h30 le dimanche 19:39 D'art d'art 19:40 Emission de solutions 19:45 Dialogue avec mon jardinier 21:30 Faites entrer l'accusé 23:00 Histoires courtes 23:55 Vivement dimanche prochain 00:50 13h15, le samedi... 01:20 Thé ou café 02:20 SOS animaux 02:35 Dans le secret des pompiers 03:30 Stade 2

11:40 Météo 11:45 Le 12.45 12:05 Recherche appartement ou maison 13:00 On ne choisit pas ses voisins 15:10 D&CO 16:15 66 minutes 17:40 66 minutes : grand format 18:40 Météo 18:45 Le 19.45 19:05 E = M6 19:40 Sport 6 19:50 Capital 22:00 Enquête exclusive 23:25 Enquête exclusive 01:05 Météo 01:10 M6 Music

24

N° 2453
Dimanche 3 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Équipe nationale
Bougherra purge sa suspension
En championnat du Qatar, Lekhwiya s’est de nouveau incliné à domicile, avant-hier, face au leader Al Jaish, 1 but à 0. Sans son meilleur élément en défense et capitaine d’équipe, l’Algérien, Madjid Bougherra, le club champion du Qatar, n’a pu tenir bon contre une équipe venue pour remporter les 3 points. Madjid qui sera de retour dès la prochaine rencontre de son équipe a purgé sa sanction. L’autre Algérien de Lekhwiya, l’attaquant Karim Boudiaf, a été incorporé d’entrée. Blessé, il a dû céder sa place à la 38’ après avoir été touché dans un choc.

Kadir, meilleur joueur du mois d’octobre
es performances avec le Stade Rennais en ce début de saison continuent d’alimenter les réseaux sociaux proches du club breton. Foued Kadir a séduit entraîneurs, dirigeants et supporteurs. Cela s’est de nouveau confirmé puisque dans un vote lancé par le site officiel de Rennes, l’Algérien, qui était en course pour le meilleur joueur du mois d’octobre, a largement devancé tous ses concurrents.

S

Il a surclassé tous ses adversaires Auteur de 5 buts en 7 matchs, le milieu de terrain international algérien du Stade de Rennes, Foued Kadir, qui a surtout inscrit deux doublés de suite en ce mois d’octobre, a remporté le trophée de meilleur joueur du mois avec une large majorité. Foued a récolté au 346 voix sur les 506 exprimées dans ce sondage qui désigne le meilleur joueur rennais du mois. Avec donc un pourcentage de 68%, Foued a laissé loin derrière lui le deuxième de ce classement Tiémoué Bakayoko (54 voix, 11 %) et le troisième Romain Alessandrini (38 voix, 8 %) Pitroipa, le Burkinabé, pointe à la 5e place Le coéquipier de Foued Kadir, et son prochain adversaire dans ce match décisif pour une qualification au mondial 2014, Jonathan Pitroipa, a terminé étrangement loin derrière. En dépit de ses belles prestations, avec notamment, un but et quelques passes décisives sorties avec le stade Rennais, l’attaquant international Burkinabé, s’est classé 5e avec un total de 17 voix seulement, soit 3% des voix exprimées.

Diawara (défenseur OM) : «Kadir mérite ce qu’il lui arrive, à l’OM il n’a pas eu vraiment sa chance» Souleymane Diawara, le défenseur central sénégalais de l’Olympique de Marseille, appelle ses camarades à plus de vigilance face à Rennes et son meilleur buteur, Foued Kadir. Interrogé sur la forme olympique affichée par l’Algérien depuis son départ cet été de la Cannebière, Diawara répond : «Même avant son arrivée à l’OM, Foued Kadir est un joueur que j’aimais beaucoup. C’est un joueur qui percute bien, marque des buts et faisais gagner son équipe. A Marseille, il ne s’est pas imposé mais il faut dire qu’il n’a pas eu le temps de jeu nécessaire pour s’imposer. Après, c’est difficile pour lui. En tout cas, je suis content de ce qu’il fait à Rennes, il le mérite.» Moumen A.

Remplaçant, Halliche n’a pas joué
Ça devient difficile pour l’international algérien de l’Académica, Rafik Halliche. Avant-hier soir en Super ligue portugaise, l’ex-défenseur central de Fulham n’a pas été aligné face à son ancien club du Benfica Lisbonne. Présent sur le banc des remplaçants, Halliche, qui est complètement remis de sa blessure, n’a pas joué la moindre minute. Pour revenir à ce duel joué vendredi soir, l’Académica de Coimbra a pris de l’eau de partout avant de s’incliner sur le score net et sans appel de 3 buts à 0.

Il a joué face à ses ex-partenaires
Le Stade Rennais a raté une occasion en or d’inscrire un autre succès hier face à l’OM. Foued Kadir, auteur d’un match correct face à Marseille, a même provoqué un penalty en seconde mi-temps sur une faute commise sur lui à l’intérieur de la surface. Malheureusement son coéquipier Oliveira n’a pas su le transformer.

meilleure équipe arabe, elle va se qualifier au Mondial»
Dans une déclaration accordée à la Radio internationale, l’ex-coach, champion d’Afrique avec l’Egypte trois fois d’affilée, Hassan Shehata, estime que de par son statut de meilleure équipe arabe et l’une des meilleures actuellement en Afrique, l’Algérie ne devrait pas rater le Mondial brésilien : «La sélection algérienne est composée de joueurs très doués. Elle passera facilement contre le Burkina Faso surtout que l’Algérie aura l’avantage du terrain et du public.» «Attention, le Burkina joue bien à l’extérieur» Poursuivant son intervention, Hassan Shehata, qui est un spécialiste du football africain, met en garde les Algériens contre tout relâchement dans ce duel retour, sachant que rien n’est joué. Il explique les raisons : «Attention, le relâchement est interdit dans ce genre de match, surtout que le Burkina Faso négocie bien ses matchs à l’extérieur.» «La Tunisie peut espérer, l’Egypte possède moins de chances» Invité à livrer ses impressions sur les chances des autres équipes arabes engagées dans ce dernier tour qualificatif au Mondial-2014, l’ex-coach des Pharaons avance que si l’Algérie est bien lotie pour arracher son billet au Brésil, il reste que la Tunisie et l’Egypte le sont moins : «La Tunisie peut espérer avec ce résultat nul réalisé chez elle, mais cela reste très difficile contre le Cameroun. Après, l’Egypte a moins de chances.» M.A.

Shehata «L’Algérie est la

Convoqué avant-hier face au PSG

Traoré, la force de frappe du Burkina, est de retour

Absent lors du match aller à Ouagadougou pour blessure, l’attaquant burkinabé du FC Lorient, Sibiri Alain Traoré, est de retour. La nouvelle n’est pas du tout mauvaise pour les Etalons qui récupèrent ainsi la force de frappe de leur équipe en prévision du prochain match retour contre l’Algérie. Très bon joueur de contre et assez efficace devant le but, Traoré est aussi rapide et capable de distiller de bons ballons grâce à son magique pied gauche.

Il accuse beaucoup de temps de jeu Incorporé en fin de rencontre la semaine d’avant, Rafik Halliche, qui avait pris part aux deux dernières minutes de ce match gagné à l’extérieur face au Sporting de Braga, accuse toujours du temps de jeu et semble même ne plus entrer dans les plans de son entraîneur qui a renouvelé sa confiance à la paire centrale Luisão-Garay. Ce sévère revers concédé par Coimbra à la maison devrait offrir une chance à Halliche si, bien entendu, le driver des Universitaires Portugais décide de faire confiance à son international algérien. Il est en ballottage défavorable avec Medjani Même si Carl Medjani n’est pas un titulaire indiscutable avec l’Olympiakos le Pirée, il reste que l’ex-joueur de l’AS Monaco compte quand même plusieurs minutes dans les jambes. Medjani, qui avait aussi joué l’intégralité de la rencontre aller face au Burkina Faso semble bien posséder une longueur d’avance sur son coéquipier Halliche pour prendre une place dans l’axe de la défense centrale le 19 novembre prochain face au Burkina Faso au côté bien sûr de l’indéboulonnable Madjid Bougherra. M.A.

Abdoun expulsé

, hier, à l’occasion de la réDjamel Abdoun a été titularisé de terrain algérien de u milie Le l. ception de Blackpoo lsé à la 35’ par l’arbiexpu fait s’est st Nottingham Fore direct. Alors que son e roug n carto un tre, en recevant services pour remses sur coup beau it entraîneur misa à dix pendant pe équi son é laiss a il ie, porter la part jeu. de e plus d’une heur

Son entente avec Pitroipa peut faire des ravages Alain Traoré est tout simplement le meilleur buteur du Burkina Faso. Ce redoutable attaquant, freiné par une blessure de la cuisse, sera surveillé de près. Son entente avec son pote en Bretagne, Jonathan Pitroipa, peut faire des ravages. Cela d’ailleurs s’est vérifié lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations où ce duo avait fonctionné à merveille et fait des misères aux défenseurs ghanéens. La défense algérienne est avertie Cet attaquant qui s’est particulièrement distingué lors de la dernière CAN avec plusieurs arrêts décisifs à son actif sera d’un grand apport pour l’entraîneur belge du Burkina, Paul Put, et un danger permanant pour la défense algérienne. Avertis donc, les coéquipiers de Madjid Bougherra doivent bien se renseigner sur ce joueur aux qualités techniques et physiques indéniables. Même s’il n’est pas au top physiquement, Traoré est à présent prêt pour la compétition, sinon son entraîneur à Lorient ne l’aurait pas convoqué pour le match d’avant-hier joué face au Paris Saint-Germain. M.A.

Invité à donn voisin rival, le Panases anciens camarades face au lsé hier en chamexpu oun, Abd el Djam s, aïko thin montré surtout très pionnat face à Blackpool, s’est : «Les deux ans que lub ex-c son rs enve t ssan reconnai sont les meilleurs de toute j’ai passés avec l’Olympiakos reviendrai à l’Olympiakos» je jour un sait, Qui . ma carrière

piakos» jour à l’Olym par er son avis sur le derby livré

Abdoun «Je reviendrai un