Samedi, il a quitté le terrain en larmes

La Kabylie derrière

«Votre soutien à mon égard vaut plus que mille convocations»
«Je suis prêt à rester à la JSK pour l’éternité» Hannachi «Personne n’a contacté Mbongo»
LUNDI 4 NOVEMBRE 2013

«son»

Benlamri
MCA

JSK

www.lebuteur.com QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2454 PRIX 20 DA

A cause de l’arbitrage

porte plainte
auprès de la FAF
on est victimes d’erreurs d’arbitres, c’est TROP !»

Le Mouloudia

Geiger «A chaque fois,

USMH

«La plupart des joueurs veulent partir» CRB Messaoudi «S’il y avait un
penalty à siffler, c’est celui de Rebih !»
(ent. Reims) :

Doukha

USMA

Après sa réunion avec Haddad hier

Fournier

De notre correspondant en France

Equipe nationale

«Je ne pense pas que Mandi soit retenu pour le Burkina»
Taïder passeur décisif face à l’Udinese

Courbis, c’est fini !
«Je supportais de moins en moins de choses»
Velud ou Barreto pour lui succéder

02

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Équipe nationale

Ghoulam de nouveau Slimani marque L’ titulaire et conforte Halilhodzic
e Sporting de Lisbonne a arraché une victoire difficile à domicile face au Maritimo Funchal, samedi soir en championnat de Première division portugaise. L’Algérien Islam Slimani, qui a débuté sur le banc de touche, a joué un peu plus de 25 minutes dans ce duel, remporté 3 buts à 2. Incorporé à la place de son camarade Vito à la 63’, l’ex-buteur belouizdadi et meilleur baroudeur de l’EN lors des éliminatoires CM2014 n’a pas tardé à se mettre en valeur. A la réception d’un joli centre d’un de ses camarades, Islam s’est levé plus haut que tout le monde pour catapulter le ballon de la tête qu’il a pu placer à sa manière hors de portée du portier adverse.

L

La concurrence est relancée à la pointe de l’attaque
Cette deuxième réalisation d’Islam Slimani vient confirmer le

retour en forme d’un des atouts offensifs de l’Equipe nationale, lors de ce match retour décisif qui opposera l’Algérie au Burkina Faso, le 19 novembre prochain à Blida. Slimani, déjà buteur face à Alba en Coupe du Portugal, a donc récidivé en inscrivant le but égalisateur face à Maritimo Funchal. Un but qui a eu comme effet de relancer ses camarades dans le match, avant d’aller chercher la victoire. Le réveil d’Islam vient relancer la concurrence à la pointe de l’attaque algérienne, en prévision du match face aux Etalons. Moumen A.

AS SaintEtienne n’a pu faire mieux qu’un résultat nul (0-0) en déplacement, samedi soir, à Sochaux. Les Stéphanois, dominateurs, se sont contentés d’un seul petit point dans ce match face à un mal classé. Le latéral gauche de l’EN, Faouzi Ghoulam, dans un rôle plus souvent défensif, a tenu sa place comme titulaire. Intraitable sur son couloir gauche, Faouzi a été moins offensif que d’habitude. Consigne du coach oblige, Ghoulam avait d’abord comme mission dans ce duel de bien fermer son côté et empêcher les centres de son vis-à-vis direct.

Adrien Ponsart, s’est montré plutôt élogieux envers l’arrière gauche algérien, Faouzi Ghoulam : «Celui qui m’impressionne, c’est Ghoulam. Il est au-dessus. Depuis qu’il est revenu, il fait vraiment plaisir», a-t-il déclaré à la presse française.

«Pas étonné d’entendre que le Milan AC s’intéresse à lui»
Poursuivant sa déclaration, Adrien Ponsart s’est dit aussi pas du tout étonné d’apprendre que l’ogre du football italien, le Milan AC, s’intéresse au défenseur latéral gauche de l’EN : «J’ai lu que le Milan AC s’intéressait à lui. Ça ne m’étonne pas. Il a franchi un palier. Offensivement, il apporte énormément. Il fait des passes décisives, il a une grosse qualité de centres. Je le trouvais un peu sur la réserve l’an dernier, mais là, il se lâche. S’il continue comme ça, il finira dans un grand club.» M. A.

Adrien Ponsart : «Ghoulam m’impressionne, il fait vraiment plaisir»
Invité à donner son avis sur les nouvelles recrues du club, l’ex-joueur de l’AS Saint-Etienne,

Djabou
concède son premier revers
Pour le compte de la 4e journée du championnat professionnel tunisien, le Club Africain a subi son premier revers de la saison face au Stade de Gabès, 1 but à 0. L’international algérien Abdelmoumen Djabou a commencé la partie d’entrée. En dépit de ses nombreux efforts, l’ex-Sétifien n’a pu éviter la défaite à son équipe.

Boudebouz

enchaîne un autre match complet
Le Sporting de Bastia qui misait sur une victoire pour se rapprocher du Top 5 du championnat de France de Ligue 1 française, a été battu ce samedi 4 buts à 2 à Reims. Ryad Boudebouz, positionné encore une fois au poste de milieu de terrain a enchaîné par une autre rencontre complète. Titulaire, il est resté sur le terrain jusqu’au coup de sifflet final. Boudebouz qui cumule un temps de jeu très élevé comparativement à ses concurrents dans son poste en sélection, a eu un rendement acceptable. Ses belles ouvertures n’ont pas trouvé preneur.

Mostefa
retrouve son poste de titulaire
On le disait il y a une semaine, la blessure de Mehdi Mostefa Sbaâ ne suscitait pas l’inquiétude. Avanthier, le milieu de terrain international algérien d’Ajaccio a prit part à l’intégralité de la rencontre perdue par ses camarades face à Valenciennes (1-3). Aligné comme milieu défensif, il y a lieu de signaler que Mehdi qui n’a pas eu de difficultés à aller jusqu’au bout du match, a terminé la rencontre sans aucun pépin physique.

Il revient sur sa belle prestation contre ses ex-coéquipiers

Kadir : «Je voulais montrer que je n’avais rien à envier aux joueurs marseillais»

E

n fin de match, le milieu de terrain algérien du Stade Rennais, Foued Kadir, n’a pas caché sa frustration d’avoir raté une belle opportunité de gagner 3 points précieux contre une équipe marseillaise, fragile depuis l’entame de la saison. Foued a aussi avoué qu’il était motivé par le fait de jouer contre ses anciens camarades. Il explique les raisons : «On s'était mis dans les bonnes dispositions avec le but de Nelson (Oliveira) marqué tôt, après on avait quand même une grosse équipe en face de nous. C'est une semaine plutôt positive : gagner 5-0 à Toulouse (samedi dernier), très peu d'équipes le feront cette saison, on se qualifie pour les 8es de finale de la Coupe de la Ligue (mardi face à Nancy 2-1 a.p.) et on prend un point ce soir (samedi) contre une grosse écurie. Après, il y a un peu de frustration avec ce penalty sorti par Steve (Mandanda) en 2e mitemps qui nous fait perdre deux points. Cela fait partie du football d'avoir un grand gardien en face de nous.»

«Ça m’a fait plaisir de revoir mes anciens coéquipiers»
Foued Kadir, qui n’a pas eu vraiment la chance de s’illustrer cette saison avec Marseille, était animé d’une farouche détermination à sortir un grand match. Il a pu le réaliser avec notamment une très bonne note attribuée par le journal L’Equipe : «On a inversé la tendance, on était sur une série négative, il y a 15 jours. Dans le jeu, on se trouve de mieux en mieux offensivement, défensivement on retrouve de l'efficacité, il faut que ça continue. On se bagarre tous ensemble. Mon match ? Quand on est prêté par un club (Marseille), on a toujours envie de montrer qu'on avait les capacités pour avoir sa place.»

qu’il a ramené vers la fin de la rencontre, Foued Kadir sans langue de bois répond sans aucune hypocrisie : «J'ai voulu montrer ce soir que je n'avais rien à envier à ces joueurs-là. En tout cas, ça m’a fait très plaisir de les revoir. Je ne vais pas mentir. J’avais très envie de gagner ce soir.»

ce manque d’efficacité de ses attaquants. Interrogé s’il était prêt à revenir à Marseille avec qui il est sous contrat jusqu’au mois de juin 2016, Kadir dira : «Je ne sais pas (sourire). C’est trop tôt pour en parler.»

«Une croix sur l’OM ? Je ne sais pas encore, c’est trop tôt d’en parler»
D’aucuns en France estiment que le départ de Foued Kadir n’a pas été pour arranger les affaires du coach Elie Baup, toujours en quête de joueur performants devant pour remédier à

Halilhodzic a salué le retour fulgurant de son capé
Encore une fois, Foued Kadir a prouvé qu’il était l’homme en forme de tous les joueurs professionnels algériens évoluant en Europe. Fort de ses 9 titularisations de suite, l’Algérien qui compte 5 buts et deux passes déci-

sives, aurait pu aussi être décisif dans ce match livré avant-hier contre l’OM, si son camarade international portugais à Rennes, Oliveira, avait fait preuve d’un peu plus d’efficacité sur ce penalty provoqué par Foued en seconde période. Kadir est le plus régulier et cela n’est pas sans rassurer le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic.

Avec un 7/10, L’Equipe l’a désigné meilleur Rennais du match
Omniprésent et pratiquement derrière tous les bons coups de son équipe, samedi face à son ancien club, l’Olympique de Marseille, Foued Kadir a de nouveau eu droit à une belle note du match. Le journal spécialisé en sport, L’Equipe, l’a désigné pour la 4e fois de suite meilleur joueur du Stade Rennais. Avec une note de 7/10, Foued collectionne les bonnes performances depuis son arrivée sous forme de prêt à Rennes, en provenance de Marseille. Moumen A.

«Je ne vais pas mentir, j’avais très envie de gagner»
A la question s’il n’était pas déçu du résultat final, sachant que Rennes avait la possibilité de prendre l’avantage suite à ce pénalty,

Coup d’œil

Équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

03

Après la publication de la liste des 37

Zoom sur les 25 potentiels joueurs retenus

endredi, le sélectionneur national Vahid Halilhodzic a publié une liste élargie de 37 joueurs en prévision du match retour des barrages de la Coupe du monde, prévu le 19 novembre prochain, face aux Etalons du Burkina Faso, au stade Mustapha-Tchaker de Blida. C’est à partir de cette liste que l’entraîneur national choisira 25 joueurs, selon une source autorisée auprès de la FAF, pour qu’ils prennent part au stage de préparation prévu la semaine prochaine au Centre technique national de Sidi Mousa. Halilhodzic, qui a décidé d’envoyer des prèconvocations aux 37 joueurs, choisira ces jours-ci les joueurs concernés par le stage. Il veut en effet prendre tout son temps afin de faire le bon choix, mais surtout confirmer s’ils sont aptes pour cette rencontre. Il craint beaucoup le syndrome des blessures, qui est devenu une habitude chez les Verts, avant chaque stage.

V

Mbolhi et Zemma sûrs d’y être, Doukha et Si Mohamed en ballottage Dans les bois, Halilhodzic a retenu cinq noms. On trouve Raïs Mbolhi du CSKA Sofia, Mohamed-Lamine Zemmamouche de l’USM Alger, Azzedine Doukha de l’USM El Harrach, Cédric Si Mohamed du CS Constantine et enfin Sofiane Khedaïria de l’ES Sétif. Parmi les cinq noms, deux sont assurés d’y être. Tout d’abord, il y a l’incontournable Raïs Mbolhi qui sera le gardien titulaire. Malgré sa piètre prestation à Ouagadougou au cours du match aller et surtout sa responsabilité lors des deux buts des Etalons du Burkina Faso, Halilhodzic lui fait toujours confiance. Le deuxième gardien retenu, c’est Mohamed-Lamine Zemmamouche. Le portier de l’USMA est en ce moment le meilleur du championnat de Ligue 1. Pour le poste de troisième keeper, Halilhodzic choisira entre Azzedine Doukha (USMH) et Cédric Si Mohamed (CSC). Par contre, dans le cas où il déciderait de prendre quatre gardiens pour le stage, les deux cités seront concernés par le stage. Par ailleurs, le gardien de l’ES Sétif, Sofiane Khedaïria, n’a presque aucune chance d’y figurer, sauf en cas de blessure d’un portier.

Huit défenseurs assurés d’être là. Une place entre Hachoud et Cadamuro Pour la défense, huit joueurs sont assurés d’y figurer dans la liste. Sur le flanc droit, il y aura Mehdi Mostefa de l’AC Ajaccio et Nacereddine Khoualed de l’USM Alger. A gauche, Djamel Mesbah et Faouzi Ghoulam seront tous les deux concernés. Enfin dans l’axe, il y aura Carl Medjani, Madjid Bougherra et Ali Rial. Les trois joueurs seront reconduits, tandis que le quatrième défenseur axial, c’est Rafik Halliche qui effectue son retour en sélection, après une mise à l’écart pour une durée de trois mois. Le défenseur de l’Académica de Coimbra fait son retour pour remplacer Essaïd Belkalem, absent pour cause de suspension. Néanmoins, il y aura un neuvième poste pour la défense. Etant donné que Halilhodzic pourrait aligner Mehdi Mostefa dans la récupération, il préfère avoir un arrière droit de plus pour épauler Nacereddine Khoualed, le capitaine de l’USM Alger. Halilhodzic choisira ainsi parmi Abderahmane Hachoud, meilleur buteur du championnat actuellement, même s’il occupe un poste défensif et Liassine Cadamuro, le défenseur polyvalent de la Real Sociedad. Baptême du feu reporté pour Mandi. Harek paye le retour en force de Ghoulam Retenu en Equipe nationale pour la première fois à l’occasion de ce match retour des barrages face au Burkina Faso, l’arrière droit du Stade de Reims, Aïssa Mandi, devrait attendre un peu de temps pour effectuer son baptême du feu avec les Verts. En effet, une source autorisée auprès de la FAF nous révéla que Mandi a été retenu dans la liste afin de le préparer pour les prochaines échéances. Sa présence face aux Etalons est écartée, sauf en tant qu’invité. Par ailleurs, le défenseur polyvalent du SC Bastia, Fethi Harek, a peu de chances d’être retenu, sauf en cas de blessure d’un défenseur. Il paye ainsi le retour en force de Faouzi Ghoulam. Cinq milieux de terrain présents… Au milieu du terrain, c’est le casse-tête pour Vahid Halilhodzic. La suspension d’Adlene Guedioura met carrément le sélectionneur national dans une situation plus qu’embarrassante. En tout cas, cinq joueurs seront là : Yacine Brahimi et Hassan Yebda de Granada CF, Saphir Taïder de l’Inter, Medhi Lacen de Getafe. En l’absence de Geudioura suspendu,

c’est l’excellent milieu de terrain de l’ES Sétif, Amir Karaoui, qui prendra sa place. … Koudri, Tedjar et Agouazi seront en ballottage pour une ou deux places Par ailleurs, trois autres joueurs se disputeront une ou deux places au milieu du terrain. Il s’agit du joueur de l’USM Alger Hamza Koudri, de l’ASO Chlef Saâd Tedjar et enfin le sociétaire de SM Caen, Laurent Karim Agouazi. Il faut dire que Saâd Tedjar jouit de la confiance de Halilhodzic puisque le sélectionneur l’a toujours mis dans ses plans. Le choix devrait être fait entre Koudri et Agouazi. Feghouli, Kadir, Soudani sur les flancs, Boudebouz et Djabou en concurrence En attaque, Halilhodzic prendra deux attaquants de couloir dans chaque flanc. Ainsi, sur le côté droit, les choses sont claires : l’attaquant du FC Valence, Sofiane Feghouli, sera bien là, lui qui est un élément important dans l’échiquier des Verts. Le second joueur dans ce même registre, c’est l’attaquant du Stade Rennais, Foued Kadir. L’ex-Marseillais affiche en effet une excellente forme en ce moment. Son retour en force a beaucoup soulagé Vahid Halilhodzic, qui mise beaucoup sur lui. Sur le flanc gauche, un joueur est déjà assuré d’y figurer. Il s’agit de l’attaquant du Dinamo Zagreb, Hillal Soudani, qui affiche, lui aussi, une excellente forme. Il est d’ailleurs parmi les meilleurs joueurs de son équipe en ce moment. Pour le second joueur dans ce poste, Halilhodzic devra faire le choix entre deux joueurs, Sûrs d’être convoqués :

Abdelmoumen Djabou du Club Africain et Ryad Boudebouz du SC Bastia. Le premier est en excellente forme et a montré de belles choses au cours des deux matchs qu’il a disputés avec les Verts face à la Guinée et au Mali, tandis que le second, qui était sanctionné par le sélectionneur avant la levée de la sanction, a retrouvé le sommet de son niveau au SC Bastia. Le choix sera sans doute difficile à faire pour Halilhodzic. Slimani, Aoudia et Belfodil en pole position… En pointe de l’attaque, les trois joueurs sont presque connus. Il s’agit de Islam Slimani, l’attaquant du Sporting de Lisbonne qui a fait un match parfait à Ouagadougou et qui commence à retrouver son meilleur niveau, puisqu’il marque ces derniers temps avec son équipe. MohamedAmine Aoudia est lui aussi sûr d’y figurer puisque non seulement il marque des buts, mais aussi il joue régulièrement. On note cette fois-ci le retour de Ishak Belfodil en sélection, après sa mise à l’écart lors du match aller à Ouagadougou. Le fait d’être compétitif avec l’Inter plaide en faveur de cet attaquant prometteur pour y retourner chez les Verts. … Des chances minimes pour Ghilas et Djebbour Même s’ils figurent dans cette liste élargie des 37, Rafik Djebbour et Nabil Ghilas ont des chances vraiment minimes pour être retenus parmi le groupe. Le premier cité est en baisse de forme depuis un bon moment, alors que le second n’a pas réussi à s’imposer au sein du FC Porto. Hamza R.

Mbolhi, Zemmamouche, Mostefa, Mesbah, Ghoulam, Khoualed, Medjani, Bougherra, Halliche, Rial, Taïder, Yebda, Brahimi, Feghouli, Soudani, Slimani, Aoudia, Belfodil, Lacen, Karaoui, Kadir

En ballottage : Doukha, Si Mohamed, Cadamuro, Hachoud, Koudri, Tedjar, Djabou, Boudebouz, Agouazi Peu de chances Khedaïria, Mandi, Harek, Djebbour, Ghilas, El Orfi, Ziti d’être retenus :

04

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Équipe nationale

face à l’Udinese
’Inter de Milan a ramené hier une superbe victoire de son déplacement effectué à l’Udinese sur le score sans appel de (0-3), pour le compte de la 11e journée de Serie A. Alors que Ishak Belfodil était suspendu pour ce match, l’autre international algérien des Nerazzuris, Saphir Taïder, a débuté cette partie en tant que titulaire. Aligné comme milieu droit, l’ancien sociétaire de Bologne a réalisé un excellent match, contribuant grandement à ce succès amplement mérité. Il a d’ailleurs été le passeur décisif sur le premier but inscrit par Palacio à la 24’, en bottant parfaitement un coup franc, repris donc victorieusement par l’attaquant argentin. Cette victoire permet à l’Inter de conserver sa quatrième place au classement et d’éviter d’être trop distancé par le trio de tête, la Roma, Naples et la Juventus.

Taïder passeur décisif
Il a joué tout le match, une première pour lui avec l’Inter !
Au four et au moulin comme à son habitude, Saphir Taïder, qui a enregistré hier sa sixième titularisation en 11 journées de championnat disputées jusque-là, s’est vu offert cette fois-ci un maximum de temps de jeu par son coach, Walter Mazzarri. En effet, souvent remplacé à l’heure de jeu, le milieu de terrain des Verts a joué hier l’intégralité du match, une première pour lui sous les couleurs de l’Inter.

Millen
(Entraîneur de Crystal Palace)

L

montrant une grosse résistance, notamment dans le jeu défensif. Un retour au top qui va rassurer davantage Vahid Halilhodzic, lequel compte énormément sur lui pour ce match décisif pour la qualification au Mondial-2014, face au Burkina Faso, prévu le 19 novembre prochain. S. F.

«On espère qu’il n’y a pas de côte cassée pour Guedioura»
Comme rapporté dans notre édition d’hier, le milieu de terrain, Adlène Guedioura, n’est pas parvenu à terminer le match face à West Bromwich disputé avant-hier après-midi. Sorti précipitamment à la 22’, après un coup reçu dans les côtes, le joueur a quitté la pelouse sur civière et a été transporté en urgence à l’hôpital. A la fin du match en conférence de presse, le coach par intérim de Crystal Palace est revenu sur cette blessure de son joueur algérien : «Guedioura souffre d’une blessure contractée aux côtes, après son télescopage avec le gardien de Bromwich. On ne connaît pas pour l’heure l’état de sa blessure, car nous devons attendre qu’il passe un scanner. On espère qu’il n’y a pas de côte cassée, car cela sera compliqué pour le joueur.»

Le joueur retrouve la forme et rassure Vahid
Très entreprenant, Taïder a montré qu’il a retrouvé toutes ses sensations, après quelques semaines de fatigue ressentie dernièrement. Toujours aussi habille techniquement, le joueur a aussi bien tenu le coup physiquement,

Le joueur devait effectuer un scanner hier

Medjani n’a pas été utilisé lors du derby d’Athènes

Selon les informations des médias britanniques, Adlène Guedioura devait effectuer dans la journée d’hier un scanner pour déterminer avec exactitude la gravité de sa blessure et voir s’il n’a pas de côte cassée. Rappelons que le joueur n’est pas concerné par la rencontre retour face au Burkina Faso, en raison de A l’issue de cette rencontre, Mehdi Abeïd a sa suspension. S. F. exprimé toute sa frustration, après la défaite concédée en toute fin de match : «C’est une déAvant-hier soir se disputait en faite très amère pour nous. On n’a pas eu de Grèce le grand derby d’Athènes, chance et on ne méritait pas un tel scénaopposant le Panathinaikos à rio. Espérons que lors des prochains l’Olympiakos. Une rencontre au grands rendez-vous, on aura plus de sommet, qui a vu les Reds du Pirée chances.» Avant de donner son avis l’emporter (0-1) en toute fin de match, grâce sur l’ambiance qui régnait au stade : à un but de Mitroglou. Une fois de plus, lorsqu’il s’agit des matchs de championnat, le défenseur «Il y a une très grosse ambiance central algérien, Carl Medjani, n’a pas été du dans le stade. Nos supporters tout utilisé durant cette partie. L’ancien Monégasque est resté sur le banc nous ont beaucoup soutenus . Une situation qui perdure et qui devrait pousser le joueur à changer d’air cet hiver. De l’autre côté, le jeune durant le match et je les reMehdi Abeïd a fait son incorporation en jeu mercie énormément.» à la 71’. Le joueur prêté par Newcastle n’a pu éviter la défaite aux siens, malg ré sa grosse débauche d’énergie. S. F.

Abeïd : «Une défaite amère»

Ghilas et le FC Porto accrochés à Belenenses
Pour le compte de la 9e journée du championnat portugais, le FC Porto est allé affronter la formation de Belenenses sur ses terres, avant-hier soir. La rencontre s’est soldée par un match nul, un but partout. Nabil Ghilas, une nouvelle fois remplaçant, a été incorporé à la 79’ par son coach Paulo Fonseca. Une entrée en jeu qui n’a rien apporté au score final, malgré les tentatives répétées des Dragons. L’attaquant algérien se cherche encore dans cette équipe de Porto et court toujours derrière son premier but officiel sous ses nouvelles couleurs.

Lacen retrouve du temps de jeu
Plus de deux mois après son dernier match en club (Ndlr, le 31 août dernier), le milieu de terrain, Medhi Lacen, a de nouveau retrouvé du temps de jeu avec sa formation de Getafe, à l’occasion de la rencontre d’hier aprèsmidi disputée à domicile devant le FC Valence, pour le compte de la 12e journée de Liga. Remplaçant au coup d’envoi, le milieu de terrain algérien a été incorporé à la 50’, à la place de son coéquipier Borja. Placé devant la défense, Medhi a su stabiliser le jeu de son équipe, mais sans que cela ne lui permette d’égaliser, puisque Getafe a dû concéder une seconde défaite consécutive at home, après celle subie lundi dernier face à l’Athlétic Bilbao. Rappelons que du côté du FC Valence, Sofiane Feghouli, blessé, n’a pas participé à cette rencontre. Grâce à cette victoire, le coach valencian, Miroslav Djukic, a sauvé sa tête et s’est donné encore quelques semaines de répit. tional, Vahid Halilhodzic, qui s’inquiétait énormément au sujet de son milieu de terrain. Avec la suspension de Guedioura, le retour récent de blessure des Yebda et Mostefa, ce secteur posait réellement problème à moins de trois semaines du match retour décisif face au Burkina Faso. Bien que Lacen ne soit pas à 100% de sa forme, son retour progressif à la compétition demeure une excellente nouvelle. Le joueur aura à redoubler d’efforts durant les prochains jours pour espérer être au top le 19 novembre prochain. S. F.

Halilhodzic soulagé
Le retour de Lacen à la compétition officielle soulage le joueur, mais surtout le sélectionneur na-

Aoudia buteur face à Munich 1860
Le Dynamo Dresden, revigoré par cette belle victoire de la semaine dernière, a enchaîné hier après-midi avec un autre succès en Bundesliga 2, qui lui permet de quitter la zone rouge et de souffler au classement. C’est sur la pelouse de Munich 1860 que les coéquipiers de l’excellent Idir Ouali se sont imposés sur le score de (1-3). Le milieu de terrain algérien, de nouveau titulaire, a disputé l’intégralité de la partie. Pour sa part, Mohamed-Amine Aoudia, malgré ses belles prestations, continue à être remplaçant. Il a été incorporé à la 70’ par son coach, et s’est illustré en toute fin de match en transformant magnifiquement un penalty. L’ancien Sétifien a beaucoup fait bouger la défense adverse, notamment avec ses nombreux appels devant et son aisance technique. Rappelons que Aoudia, qui a inscrit à l’occasion son 4e but de la saison, figure parmi la liste des 37 joueurs présélectionnés pour le match retour face au Burkina Faso.

Belkalem n’a pas totalement récupéré
Bien qu’il ait repris l’entraînement collectif, le défenseur central de Watford, Essaïd Belkalem, n’a pas été pour autant retenu samedi pour la rencontre de championnat disputée à domicile devant Leicester. Selon nos informations, c’est surtout par précaution que le staff technique a préféré se passer de ses services pour ce match, perdu, faut-il le rappeler, sur le score de (0-3). L’ancien sociétaire de la JS Kabylie, qui s’était blessé dimanche dernier à l’entraînement au thorax, ne ressent plus de douleurs à présent, mais n’a toutefois pas totalement récupéré. Le joueur devrait néanmoins retrouver sa place pour le prochain match prévu face à Middlesbrough, le week-end prochain. Notons qu’après la défaite d’hier, Watford, qui vise la montée en Premier League cette saison, s’est éloigné considérablement du trio de tête.

Coup ferme

JSK

www.lebuteur.com

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

05

la fin de la rencontre de samedi soir, entre la JSK et le RC Arbaâ, nous nous sommes rapprochés du président Hannachi pour nous livrer ses impressions sur la victoire de son équipe et nous parler de ses objectifs, laquelle espère terminer la phase aller sur le podium. D’après ses dires, la victoire décrochée devant le RCA est très importante pour le moral du groupoe, d’autant plus que l’équipe avait besoin des trois points pour se relancer. Toutefois, il a évoqué le nombre de joueur que l’équipe souhaiterait recruter au prochain mercato : «Tout d’abord, je tiens à dire que nous avons assuré le plus important devant une très bonne équipe du RC Arbâ. Avec cette victoire, nous avons retrouvé le podium. On doit garder ce rythme le plus longtemps possible et finir la phase aller parmi les trois premiers. Concernant le recrutement, je préfère ne rien dire, car à chaque fois qu’on annonce un joueur à la JSK, les autres clubs lui sautent dessus. D’ailleurs, on a trop cité le Camerounais, Mbongo, que nous n’avons pas encore contacté. Toutefois, même Djediat, personne ne l’a contacté pour le moment.»

«Personne n’a contacté Mbongo»

Hannachi

A

premiers rôles : «Aujourd’hui, nous avons affronté une très belle équipe qui nous a créé beaucoup de problèmes. Sans la moindre hésitation, je dirais que cette formation possède un bon groupe qui pourrait facilement jouer les premiers rôles. D’ailleurs, sa position actuelle en est une preuve formelle.»

«Désormais, il faut enchaîner avec les victoires»
Comme tout le monde le sait, avant de recevoir le RCA, la JSK avait eu du mal à renouer avec les victoires. Après le match nul ramené de l’extérieur face à l’ASO (11), les Canaris ont été accrochés à domicile par l’Entente de Sétif (11), avant de concéder une défaite devant le MCA (1-0). Autrement dit, les poulains d’Azzedine Aït Djoudi étaient condamnés de battre le RCA. Selon Hannachi, cette victoire tombe au bon moment, et désormais, les joueurs doivent impérativement enchaîner avec un autre succès : «On avait plus que jamais besoin des trois points pour ne pas plonger dans le doute. Les joueurs ont assuré le plus important. Ils sont à féliciter. Désormais, on doit enchaîner avec un autre succès, samedi prochain, devant le CABBA.»

sion du match retour entre l’Algérie et le Burkina Faso. Alors qu’Abderahmane Hachoud et Saâd Tedjar sont de retour en sélection, l’axial kabyle, Benlameri, malgré les belles prestations fournies depuis l’entame de la saison, n’a pas été convoqué. Cette décision a provoqué l’ire des supporters et des dirigeants de l’équipe. D’ailleurs, le boss kabyle a tenu à s’exprimer après ce match sur ce cas : «Sincèrement, Benlameri mérite une place en Equipe nationale. Il est capable d’assurer n’importe quel poste. D’ailleurs, il n’est pas le seul qui devrait être convoqué. Même Asselah et Mekkaoui sont brillants et méritent largement une chance.»

«Je remercie les Ultras de la JSK»
Si la JSK se porte bien, c’est parce que les supporters sont de retour dans les gradins. Après la difficile victoire acquise face au RC Arbaâ, le président Hannachi a tenu à féliciter les supportes et les Ultras Kabylie Boys, lesquels soutiennent l’équipe depuis l’entame de la saison : «Je profite de cette occasion pour remercier les supporters de la JSK et les Ultras Kabylie Boys, qui nous soutiennent à fond. Ils ont même soutenu le MOB. C’est encourageant. Il faut qu’on soit unis.»

«Le RC Arbaâ pourrait facilement jouer les premiers rôles»
Revenons sur la prestation jugée excellente du nouveau promu de la Ligue 1, le RCA, le président estime que les poulains de Amani pourraient facilement jouer les

«Même Asselah et Mekkaoui méritent une place en Equipe nationale»
Dernièrement, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a communiqué la liste des 37 joueurs présélectionnés en prévi-

«La JSMB doit recruter trois grands joueurs pour retrouver sa vitesse de croisière»
S’il y a bien une équipe qui traverse une crise depuis l’entame de

la saison, c’est la JSMB. En dix matchs, le club de Yemma Gouraya n’a récolté que cinq points seulement. D’après le président Hannachi, la JSMB pourrait revenir en force prochainement, à une seule condition : recruter trois grands joueurs : «Sincèrement, la situation critique que traverse la JSMB m’inquiète vraiment. Je pense que ce n’était pas une bonne idée de rajeunir l’équipe en un seul coup. Rien n’est trop tard. Ils doivent casser leur tirelire et recruter trois grands joueurs pour sauver le club.»

«Je souhaite tout le bonheur à notre Equipe nationale»
Avant de conclure, le premier responsable des Canaris a tenu à souhaiter bon courage à notre Equipe nationale, qui se prépare pour affronter le Burkina Faso, dans un match qui s’annonce d’ores et déjà palpitant : «Personnellement, je souhaite bon courage à notre Equipe nationale. J’espère que les Verts décrocheront le billet qualification pour la Coupe du monde.» Saïd D.

Chibane
remière titularisation, premier but pour le jeune attaquant Youcef Chibane. En provenance de la JSM Chéraga, l’ancien joueur de l’USMH et du RCK, remplaçant depuis l’entame de la saison, a été titularisé pour la première fois cette saison, devant le RC Arbaâ. Après un début de match très timide, le meilleur buteur de la JSMC l’an dernier, et suite au changement de position sur le terrain lors du dernier quart d’heure de la première mi-temps, s’est illustré par un très joli but, délivrant ainsi les supporters qui attendaient cette réalisation avec impatience. Celle-ci a permis à la JSK de retrouver le podium, après trois matchs sans victoire. Le moins que l’on puisse dire est que ce joueur, qui attendait ce jour depuis très longtemps, a su gagner la confiance de son entraîneur, lequel pourrait le reconduire la semaine prochaine, devant le CABBA. Avec un Ebossé brillant et un Messâdia décisif, la JSK pourrait facilement

«Confirmer face au CABBA»
remonter au classement et décrocher le titre de champion d’hiver. Interrogé par nos soins hier matin, le buteur face au RC Arbaâ, Youcef Chibane, estime que cette réalisation tombe au bon moment et qu’il était prêt à enchaîner avec une autre brillante prestation face au CABBA : «Tout d’abord, je tiens à dédier mon premier but à mon ami, Salim Hanifi, avec lequel j’entretiens de très bonnes relations. Toutefois, je tiens à remercier les supporters pour leur soutien ainsi que les responsables de la JSK qui m’encouragent tout le temps. J’espère que ce but en appellera d’autres. Je dois confirmer face au CABBA, samedi prochain.» Saïd D.

Plus de peur que de mal pour Mekkaoui
uelques minutes avant la fin de la rencontre JSK–RCA, l’équipe visiteuse voulait à tout prix remettre les pendules à l’heure et repartir avec un point ô combien précieux. De leur côté, les joueurs de la JSK, qui cherchaient une victoire depuis trois journées, se sont donnés à fond dans les arrêts de jeu pour ne pas prendre de but et plonger l’équipe dans un doute profond. Devant cette situation, les coéquipiers de Djamel Benlameri ont tenté le tout pour le tout. Cela a coûté une légère blessure à l’arrière gauche Zineddine Mekkaoui, lequel a sacrifié son pied pour éviter un but égalisateur à la toute dernière seconde. Heureusement, et selon le médecin de l’équipe, Mekkaoui n’a rien de grave, juste un léger coup au mollet. Autrement dit, il sera d’attaque face au CABBA.

P

Q

traînements, pour préparer le match contre le CABBA. Selon nos sources, l’arrière gauche, Mekkaoui, pourrait faire l’impasse sur cette séance, sur autorisation du staff médical. Il en profitera pour récupérer de ses forces.

«Ce n’est qu’un léger coup»
Pour connaître l’origine de la blessure, nous avons joint l’arrière gauche Mekkaoui, qui nous a fait savoir qu’il n’avait rien de grave et qu’il sera d’attaque devant le CABBA : «Avant la fin de la rencontre, j’ai dû prendre le risque de sacrifier mon pied pour ne pas prendre de but. Donc, j’ai ressenti des douleurs au mollet. Heureusement, je n’ai rien de grave. Je serai d’attaque face au CABBA. D’ailleurs, nous allons faire de notre mieux pour enchaîner avec un autre succès et rester collés à la tête du classement.» Saïd. D

Il pourrait rater la reprise
Comme ce fut le cas après chaque rencontre, le premier responsable de la barre technique, Azzedine Aït Djoudi, n’accorde qu’une seule journée à ses poulains, lesquels doivent reprendre aujourd’hui les en-

06

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup sûr

JSK

Benlamri l’a déclaré aux Aït Djoudi : «Les critiques supporters à la fin du match : «Votre soutien à mon à l’encontre des joueurs égard vaut plus que mille les ont rendus plus forts» convocations»
A la fin de la rencontre, au moment où tous les joueurs sont allés fêter la victoire avec les supporters, l’axial Benlamri s’est dirigé vers la partie où était accrochée la banderole de soutien en sa faveur, suite à sa non- convocation en EN pour le match retour face au Burkina Faso. Benlamri a voulu garder la banderole mais n’a pas manqué d’adresser ses remerciements aux fans de la JSK : «Je vous remercie du fond du cœur pour votre geste. Je vous assure qu’il m’a apporté du bien et ce soutien est mieux que mille convocations. Je suis reconnaissant envers tout ce que vous êtes en train de me faire depuis quelques semaines et je vous assure que ferai de mon mieux pour la réussite de la JSK. Je vous promets de toujours mouiller mon maillot pour la JSK.»

Il a versé des larmes en quittant la pelouse

Vraisemblablement très affecté en voyant son nom écarté une fois de plus par le sélectionneur Halilhodzic qui a retenu des noms de joueurs moins en forme que lui, l’axial Djamel Benlamri a versé des larmes en quittant la pelouse du 1erNovembre. De l’avis de tous les spécialistes, la nonconvocation de Benlamri ne répond à aucun critère, sauf si les décideurs ont d’autres raisons ! L. A.

L’

entraîneur des Canaris était très heureux à la fin de la rencontre. En plus de la victoire de ses poulains devant un merveilleux public, les concurrents directs ont concédé des points, à l’image de l’ESS battue par le MOB et le MCA par le CABBA. Deux résultats qui font, il faut bien le dire, les affaires de la JSK qui se hisse à la 2e place. Concernant ses choix, Aït Djoudi explique : «Aujourd’hui, nous avons encore vu une équipe de la JSK déterminée à gagner son match. Cela fait plusieurs semaines que nous jouons bien sans pouvoir gagner. Ce soir, nous remportons une précieuse victoire qui nous fera beaucoup de bien. Je félicite mes joueurs et je tiens à préciser que l’équipe ne repose pas sur un seul élément, nous formons un groupe solide, chacun de mes éléments apportera sa pierre à l’édifice.» Répondant à ceux qui ont critiqué son équipe, suite aux trois derniers mauvais résultats, Aït

Djoudi dira : «La victoire de ce soir est une réponse à ceux qui nous ont critiqués, après nos trois derniers résultats. Les critiques ont revigoré les joueurs qui ont promis de répondre à leur manière. J’ai dit que la JSK est en phase de reconstruction, les joueurs ont besoin de soutien de façon permanente pour avancer.» «Notre niveau de jeu est en nette progression» Analysant le rendement de son équipe, Aït Djoudi est optimiste : «Si j’ai à établir un constat, je dirai que notre niveau de jeu s’améliore de jour en jour. J’apprécie beaucoup le comportement de mes éléments sur le terrain. Ils sont réceptifs à mon message et la suite sera encore meilleure.» «Retrouver le podium est bon pour la suite du parcours» Concernant le retour sur le podium, le technicien kabyle ajoute : «C’est évident que ce retour sur le podium fera son effet sur le mental des joueurs. Toute l’équipe se portera en-

core mieux et c’est l’objectif recherché. Nous allons pouvoir préparer nos prochains matchs dans la sérénité totale.» «Je ne m’intéresse pas aux résultats des autres» Invité à commenter les autres résultats de la journée qui font les affaires de la JSK, Aït Djoudi se veut pragmatique : «La saison est encore longue et il reste beaucoup de matchs à jouer. Franchement, je ne m’intéresse pas trop aux résultats des autres équipes. Ce que je constate justement, c’est que de nombreuses formations se disputeront le titre et c’est ce qui fera que notre championnat sera attrayant encore plus.» «Les supporters sont tenus de rester aux côtés de l’équipe pour le meilleur et pour le pire» Ne changeant pas de position à l’égard des milliers de supporters qui font la force de la JSK, Aït Djoudi réitère son appel à leur adresse : «Je dis aux supporters que sans eux, l’équipe ne pourra atteindre les

objectifs qu’elle s’est fixée. Nous avons besoin de leur présence constamment au stade. Je comprends que ce soir, la majorité n’a pas été gâtée par l’horaire du match, notamment ceux qui résident loin de Tizi. Je les appelle à continuer à pousser l’équipe plus haut. Avec ou sans moi, la JSK restera toujours debout.» «Maintenant, il faut enchaîner avec le CABBA» En conclusion, Aït Djoudi a évoqué la prochaine sortie qui verra la JSK jouer encore à domicile, cette fois face au CABBA et dira à ce propos : «Nous avons une autre occasion de recevoir le CABBA le week-end prochain. Nous allons préparer ce match avec un moral retapé. Mes joueurs savent bien le genre de mission qui les attend. Il faut enchaîner avec un autre succès qui nous permettra de consolider notre position. L’objectif est de gérer intelligemment cette fin de phase aller et glaner le maximum de points possibles, avant le mercato.» Propos recueillis par Lyès A.

«Je suis prêt à rester à la JSK pour l’éternité»
Les supporters présents samedi soir ont exprimé le vœu de voir Benlamri rester encore à la JSK pour d’autres saisons, une demande que le joueur a promis d’exaucer : «Je ne manque de rien à la JSK, je suis dans un grand club qui a donné de grands joueurs, je suis prêt à rester ici pour l’éternité», une déclaration qui a énormément fait plaisir aux Kabyles.

Suite à sa victoire à Tizi face au RCA…
est dans un stade bien garni aux couleurs du club que la JSK a renoué, au grand bonheur de tout son entourage, avec le succès. En recevant une coriace équipe du RCA, samedi soir, les Canaris reprennent goût à la victoire, après trois matchs sans succès. Les poulains d’Aït Djoudi ont déployé toute leur énergie pendant toute la partie qu’ils ont remportée par la plus petite des marges (1-0), une réalisation signée Chibane, titularisé pour la première fois cette saison. Cette victoire acquise difficilement hisse la JSK à la deuxième place qu’elle occupe désormais avec l’ESS, battue le même soir par le MOB. A la faveur de sa victoire et des autres résultats de la journée, la JSK n’est qu’à deux unités seulement du nouveau leader, le CSC. Les Canaris sont plus que jamais décidés à continuer sur la lancée, finir la phase aller sur le podium est largement dans les cordes des Kabyles. Entame de match timide, les Kabyles ont joué la prudence A l’occasion de cette sortie à domicile face au nouveau promu, les poulains d’Aït Djoudi ont entamé la rencontre avec timidité. Il faut dire

C’

La JSK retrouve le podium et menace le «nouveau» leader !
que la vigilance a été de mise sachant que le RCA est une équipe qui a démontré de belles choses depuis l’entame de saison. Les Bleu et Blanc ont entamé la partie sans complexe et ont affiché leurs intentions de surprendre la JSK dans son propre fief. Des occasions ratées, Aït Djoudi a joué la carte Messaâdia Déterminés à gagner leur sortie à domicile, les Kabyles se sont offerts une multitude d’occasions de scorer, notamment par Aouadj et Ebossé. Craignant le spectre de l’inefficacité offensive, Aït Djoudi opère le premier changement de la partie, à cinq minutes de la pause, un changement purement tactique qui permet à Chibane de débloquer la situation. L’entrée de Messaâdia est venue ainsi au bon moment. Une attaque à 3, la bonne option de Tizi, désormais De l’avis de tous les présents, l’entrée de Messaâdia a donné du tonus au compartiment offensif. Le joueur, doté d’un bon gabarit, a mis à rude épreuve la défense adverse. Cela s’est vérifié à plusieurs reprises. Certes, Messaâdia n’a pas encore marqué, mais les spécialistes attestent que son rendement en attaque est positif dès lors qu’il constitue un passeur décisif. Ali-

cette communion qui fera inévitablement la gner trois attaquants à Tizi serait la bonne opforce de l’équipe cette saison. tion pour la JSK, attestent de nombreux obserLe CABBA, une autre opportunité à vateurs. ne pas rater La défense a tenu bon, Asselah Les Canaris auront une autre occasion à ne pas toujours égal à lui-même rater, le week-end prochain, à l’occasion de la Devant une équipe accrocheuse du RCA, les venue du CABBA. A deux points du leader, les Kabyles n’étaient pas à l’abri d’une égalisation. Les visiteurs, qui ont joué sans complexe face à Kabyles doivent engranger encore les trois points du match pour rester collés au podium. la JSK, se ruèrent en attaque durant le dernier L’entraîneur kabyle a devant lui une semaine quart d’heure. L’arrière-garde kabyle a vraipour bien préparer ment sué. Aït Djoudi a même tenu dàsaluer sa cette sortie qui défense qui a tenu bon ainsi que le portier ne sera pas Malik Asselah qui a privé le RCA de revenir Reprise facile à dans le match, notamment à la 77’, en repousaujourd’hui à négosant magistralement une balle qui allait tout cier. droit au fond des filets. 16h30 Un groupe soudé, la grande Suite à leur victoire face au RCA, les Ca- L. A. satisfaction naris ont bénéficié d’une journée de repos Le grand public est de retour. La JSK ne bien méritée. Le staff technique a programmé joue plus devant des gradins vides, la reprise des entraînements pour aujourd’hui comme c’était lors des deux dernières saià 16h30, au stade du 1er-Novembre de Tizi. sons. Désormais, il sera difficile aux inviLes Kabyles vont ainsi avoir cinq jours pour tés de Tizi de tenir tête à la JSK. Autre préparer leur deuxième sortie consécutive satisfaction notable, c’est l’état d’esprit qui à domicile face au CABBA vainqueur anime l’ensemble des joueurs. La venue d’Aït face au MCA, lors de la précéDjoudi a apporté beaucoup au sein de l’effectif. dente journée. Le groupe est soudé. Tout le monde atteste

Coup fleu

JSK

www.lebuteur.com

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

07
En décidant d’avancer la rencontre à 16h

Remplacé en fin de match face au RCA

de grave
e milieu récupérateur de la JSK, Tayeb Maroci, n’a pu aller au terme de son match, samedi dernier, face au RCA. Le staff a dû faire un changement forcé, à quelques minutes du coup de sifflet final, en incorporant Merbah. La raison est que Maroci a ressenti des douleurs au niveau du genou. Au départ, le staff technique était quelque peu inquiet, du moment que ce n’était pas la première fois que le joueur a ressenti des douleurs à ce niveau. Deux jours avant le match déjà, Maroci avait reçu un coup à l’entraînement. Le médecin Djadjoua l’avait examiné, avant de donner son feu vert. Le premier responsable du staff médical n’avait constaté aucun risque à le faire jouer. Il a eu raison puisque Maroci a été époustouflant face au RCA durant les 90 minutes du jeu, avant de céder sa place. Tout comme la semaine dernière, le diagnostic du milieu récupérateur kabyle est rassurant, puisque Maroci n’a rien de grave. C’est ce que le joueur nous a confirmé à la fin du match.

Maroci n’a rien

La direction et le staff s’attendent à une affluence record face au CABBA !

L

Des soins intensifs pour le remettre sur pied

Maroci s’est reposé chez lui, hier, avant de rallier Tizi Ouzou, cet après-midi. A la reprise, le joueur devra passer chez Dr Djadjoua, avant d’établir un second diagnostic sur cette blessure. Ce qui est néanmoins certain, c’est que Maroci sera soumis à des soins intensifs lors des prochaines 48 heures, dans l’espoir de le remettre sur pied. S’il réintègre le groupe d’ici à mercredi, ce sera une excellente nouvelle pour le staff.

Sa participation face au CABBA n’est pas compromise
Tayeb Maroci ne devrait pas rater la prochaine rencontre de championnat face au CABBA. Le staff médical ne prendra, bien évidemment, aucun risque. Pour l’instant, le joueur se contentera de soins, en attendant d’avoir le OK final du Dr Djadjoua. D’après les dernières nouvelles, la participation de Maroci n’est pas comprise, ce qui rassure davantage l’entraîneur en chef. A. A.

La programmation du match JSK-RCA à 18h n’a pas empêché les fidèles des Canaris à se déplacer en nombre au stade du 1er-Novembre, pour soutenir leur équipe fétiche. La présence des fans kabyles a donné du tonus aux Jaune et Vert qui ont remporté une précieuse victoire qui hisse le club en haut du tableau, se positionnant à la deuxième place, à deux points du leader, le CSC. Toutefois et pour une meilleure affluence, notamment pour la prochaine journée qui verra la JSK accueillir le CABBA, les dirigeants kabyles ont pris la décision d’avancer la rencontre à 16h, pour espérer une affluence record. Les nombreux supporters ont d’ailleurs beaucoup apprécié la nouvelle et promettent de remplir le stade, samedi prochain, pour encourager l’équipe kabyle. L. A.

Il a été préservé par le staff

En décidant de le faire sortir en fin «Je de match, le staff technique a voulu préserver le joueur. ne suis pas C’est une décision sage, inquiet» afin de lui éviter tout Interrogé en fin de match sur cette blessure, risque de complicale milieu récupérateur kabyle nous dira d’un air tion. Aux yeux de rassurant : «J’ai eu du mal à terminer ce match, après l’entraîneur en chef, avoir ressenti des douleurs. Mais d’après le premier l’idéal serait de bédiagnostic, il n’y a rien de grave. Le médecin m’a rassuré. Je vais prendre un traitement accompagné de soins. D’ici à néficier des services de l’ensemble mardi prochain, je pense que ça ira. L’important à mes yeux est que nous nous sommes imposés à domicile. On avait des joueurs, en vraiment besoin de ces 3 points. Cela nous mettra en prévision du proconfiance.» Pour ce qui est de sa participation à la prochain match, surchaine rencontre face au CABBA, le natif de Maghnia tout que l’autre nous dira : «Je pense qu’il n’y a aucun risque. Ma particimilieu récupérateur, pation face au CABBA n’est pas compromisse. J’espère être présent sur le terrain pour aider mes partenaires. Sedkaoui, est touJe sais que l’équipe a besoin de mes services. Je ferai jours convalescent. Le tout ce qui est en mon possible pour jouer ce coach ne peut plus se match.» permettre de perdre les L. A. services d’un autre milieu de terrain.

On parle de la libération de Beziouen au mercato
Selon des indiscrétions, nous avons appris que le milieu de terrain émigré, Farid Beziouen, ne serait pas retenu par la direction kabyle. Selon nos informations, le joueur est libérable dès le prochain mercato. Les responsables songent à recruter un meneur de jeu apte à apporter un plus considérable au compartiment offensif. Toutefois, il est utile de rappeler que le milieu émigré Beziouen, originaire d’Akbou, n’a pas été beaucoup utilisé depuis l’entame de la saison. Il a fait quelques apparitions, marqué un but face au MCO et a été passeur décisif face à l’ESS.

Le joueur a affiché son mécontentement après le match face au RCA
Par ailleurs, nous avons également appris que le milieu de terrain Beziouen était mécontent à la fin du match face au RCA, pour n’avoir pas joué. Une réaction qui n’aurait pas été du goût de ses responsables. Reste maintenant à savoir si cette réaction serait bien la raison qui aurait poussé les responsables à prendre la décision de ne pas le garder.

A. C.

Rial : «Personne ne nous arrêtera si ...»
A la fin du match, le capitaine de la JSK, Ali Rial, nous a parlé de ce précieux succès remporté face au RCA. Contrairement à ce que pensent beaucoup, Rial nous a fait savoir que cette rencontre était extrêmement complexe. Le RCA est un gros morceau et le battre n’a pas été une mince affaire. Soulagé d’avoir renoué avec la victoire, après trois faux pas en championnat ? Bien évidemment que nous sommes soulagés. Comme vous l’avez si bien expliqué, cela faisait trois matchs que nous n’avons pas gagné le moindre match. Il nous fallait les 3 points face au RCA. Maintenant que nous avons assuré l’essentiel, il faut rester sur cette dynamique. Le groupe travaille bien. Je suis heureux aussi de la présence massive du public qui nous a soutenus jusqu’à la fin. Il a pleinement contribué à ce succès lui aussi. J’espère que nos supporters nous soutiendront jusqu’à la fin de la saison. Avec du recul, quelle est votre analyse sur ce match face au RCA ? Ça n’a pas été facile face à une équipe qui développe du beau jeu. On a eu vraiment chaud à la fin du match. Mais je dois dire qu’on s’attendait à un match difficile, car le RCA a réalisé de bons résultats jusque-là. La preuve, notre adversaire se trouve en 4e position. Je pense que nous n’avons pas été mauvais, même si nous n’avons inscrit qu’un seul but. Je suis vraiment heureux de ce succès, car pour jouer le haut du tableau, il faut gagner, peu importe la manière. Pensez-vous que vous êtes parvenu à régler définitivement le problème de l’inefficacité en attaque ? Personnellement, je ne trouve pas que nous avons un réel problème devant le but. C’est le fait d’avoir perdu face au MCA qui a poussé les gens à dire que nous avons un problème en attaque. Il y a des matchs où ça ne marche pas, c’est tout. Ce soir, ça a marché pour nous, comme ça a été le cas précédemment. Je pense que nous l’avons bien démontré aujourd’hui. Il est important maintenant de rester sur cette lancée et faire de notre mieux pour assurer les 3 points face au CABBA, samedi prochain. La JSK a profité de cette 10e journée puisqu’en plus d’avoir stoppé le RCA, l’ESS et le MCA ont perdu. Un commentaire à ce sujet ? Il est vrai que nous avons été chanceux lors de cette 10e journée de championnat. Mais je pense que le plus important est d’avoir retrouvé le podium. Je ne vous cache que ce n’est pas de nos habitudes de suivre de près les performances de nos adversaires. Si on parvient à enchaîner les succès comme nous l’avons fait ce soir, personne ne nous arrêtera (entretien réalisé après le match, ndlr). Revenons à vous. Le sélectionneur Vahid Hallilhodzic vous a rappelé, une nouvelle fois, en prévision du match retour face au Burkina Faso. Quel sentiment avez-vous ? C’est toujours un plaisir de retrouver la sélection nationale. Il y a une excellente ambiance et une entente parfaite entre les joueurs. Je suis motivé à l’idée de me retrouver en regroupement avec mes partenaires de la sélection. Le coach a établi une liste de 37 joueurs. Le choix est très large et chacun de nous doit donner le meilleur de lui-même pour espérer être retenu. Bien évidemment, on souhaite pouvoir gagner au match retour, car il y a un rêve au bout, celui d’aller au Mondial. Quel est votre point de vue sur la nonconvocation de Benlamri en sélection ? Avant toute chose, je tiens à dire que je ne suis pas là pour discuter les choix du sélectionneur. Je suis, certes, international, mais cela ne me donne pas le droit de parler de la liste des 37 joueurs. Benlamri est un bon ami et un partenaire génial. Il travaille très dur pour être un jour la sélection. Il est talentueux et tout le monde le constate sur le terrain. Je souhaite qu’il puisse un jour retrouver à nouveau la sélection nationale, car ce sera une excellente récompense pour lui. Entretien réalisé par Lyès Aouiche

Bachiri «Je ne suis pas Kacem responsable du but encaissé
et l’arbitre nous a pénalisés»
Vous avez concédé une défaite inattendue à Bordj Bou Arréridj, à quoi attribuez-vous cette contreperformance, bien que toutes les conditions étaient réunies pour revenir avec un bon résultat ? Nous sommes très déçus par cette défaite dans la mesure où nous avons fait une bonne partie dans l’ensemble et on méritait au moins de revenir avec un point. Malheureusement, on se retrouve une fois de plus victimes de faute d’arbitrage qui nous a privés d’un but valable qui aurait pu changer le cours du jeu. C’est vraiment frustrant de voir les efforts déployés durant toute la semaine partir en fumée à cause d’une erreur d’arbitrage. Sincèrement on ne méritait pas de perdre, car à l’exception du but notre adversaire n’a rien fait durant toute la partie Un but dont vous étiez responsable… Je tiens à préciser que je n’ai pas inscrit un but contre mon camp, car c’est un joueur adverse qui a dévié la balle et celle-ci a juste effleuré ma tête. Après le but du CABBA en tout début de match, on s’est créé des occasions que nous avons malheureusement ratées, mais le tournant du match, à mon avis, c’est le but qu’on nous a refusé. Par cette défaite, vous avez manqué l'occasion de prendre la tête du classement et aborder le derby face à l’USMH dans de bonnes conditions… Cette défaite est vraiment amère car on avait l’occasion de bien négocier notre match n’était l’arbitrage qui nous a joué un mauvais tour. On voulait certes enchainer par un troisième bon résultat pour pouvoir aborder le derby dans les meilleures conditions, mais je pense qu’on saura bien le négocier et renouer avec la victoire. Votre mission sera difficile face à l’USMH en raison des nombreuses absences que va connaitre l’équipe… Toutes les rencontres sont difficiles et pas uniquement celle du derby que nous allons jouer face à l’USMH. Le derby a une certaine spécificité, mais nous allons le préparer d’une manière ordinaire, et aussi le gagner pour repartir du bon pied. Quant aux absences que l’équipe va déplorer, je pense qu’on a l’habitude de faire face à de pareilles situations et on saura relever le défi. Ne pensez-vous pas que cette défaite va vous mettre plus de pression ? On ne sera pas sous pression, car la défaite face au CABBA est due à l’arbitrage qui nous a privés d’un but dans un moment crucial de la rencontre et qui aurait pu tout changer. Maintenant, on doit oublier cette défaite et penser à notre prochain match face à l’USMH où la victoire est impérative pour notre équipe. Entretien réalisé par Kamel M.
Alors qu’il ne restait qu’une minute dans la fin du temps additionnel, le directeur de jeu a brandi son carton jaune, pour avertir Kacem Mehdi, qui privera le milieu de terrain du Mouloudia de prendre part au prochain derby face à l’USMH. Ce dernier, très déçu d’avoir pris ce carton, crie à l’injustice : «Bien que j’étais sous la menace d’un quatrième carton qui me privera de prendre part au prochain match de championnat, j’ai donné le meilleur de moimême sur le terrain, tout en essayant d’éviter l'avertissement. Alors que j’étais derrière un attaquant du CABBA, et dans la foulée son talon a touché mon genou et il est tombé. J’ai réussi à éviter de lui marcher dessus car on était en pleine course et j’ai levé les mains car je ne l’ai pas bousculé, mais l’arbitre n’a pas trouvé mieux que de m’avertir. Je ne méritais pas d’être sanctionné. Je ne suis pas le seul à le dire, mais cet arbitre nous a lésés».

08

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup sur coup

MCA

«Je ne méritais pas de prendre un carton»
manquer le prochain match de son équipe, car il se dit victime d’une injustice de l’arbitre. Le Mouloudia a besoin de lui lorsqu’on sait que ses coéquipiers au milieu de terrain ne sont pas épargnés par les blessures. «Je ne vous cache pas que je suis très déçu, du fait de manquer le derby face à l’USMH et laisser mon équipe dans les moments difficiles. Je voulais bien être sur le terrain face à l’USMH et les derbys me réussissent bien, malheureusement l’arbitre en a décidé autrement. Ce qui nous fait mal c’est le fait que ce n’est pas la première fois que l’équipe est victime de l’arbitrage. Ce qu’on souhaite c’est d’avoir juste des arbitres corrects à l’avenir et je serai de tout cœur avec mes coéquipiers», conclut Kacem Mehdi, lui qui était l’un des meilleurs joueurs sur le terrain du côté mouloudéen. Son absence se fera sans aucun doute ressentir face à l’USMH lorsqu’on sait qu’il est la pièce maitresse de Geiger au milieu de terrain, et elle s’ajoute ainsi à celle des joueurs expérimentés dans cette zone stratégique. K.M.

«Je suis déçu de manquer le derby»
Kacem Mehdi semble avoir mal digéré le fait de

Zeghdane en nette progression
ment ses ambitions de devenir Samedi dernier, et contraireune pièce maitresse dans l’échiment aux attaquants du Moulouquier de Geiger. Par ses bonnes dia, ce sont beaucoup plus les prestations, le Mouloudia a déjà deux arrières latéraux qui ont un souci en moins, celui de redonné satisfaction, à savoir Hacruter un arrière gauche, et dire choud qui reste l’homme en que son recrutement n’a coûté forme du MCA, mais aussi le qu’une poignée de millions au jeune Toufik Zeghdane, qui est club et ce contrairement à ceren nette progression. Ce dernier tains éléments qui ont déçu plus et en plus de la tâche défensive d’un malgré le fait qu’ils touqu’il accomplit avec brio, a chent les plus gros salaires du donné des sueurs froides à la déchampionnat. fense des Criquets, en menaçant K.M. le portier Benkhodja à deux reprises. Après un début Hariti : de parcours tout juste «On refuse moyen, du fait qu’il d’entrer dans une lui a fallu un certain polémique avec le CSA» temps pour s’adapL’un des membres du conseil, Hariti, a ter au championnat accepté d’évoquer le conflit qui existe acalgérien. Toufik tuellement entre le CSA et la Sonatrach. Zeghdane montre «Sincèrement, nous refusons d’entrer dans de bonnes choses une polémique avec le CSA. Les actionsur le terrain et il naires vont se réunir pour voir ce qu’il y a est bien parti pour lieu de faire. Le CSA a trop cherché ces terminer cette phase derniers jours à viser la Sonatrach. aller du championnat Nous refusons d’alimenter ce parmi les meilleurs conflit.» joueurs de l’équipe. L’exSedanais affiche donc claire-

Le débat sur l’attaque relancé
Samedi dernier, les Mouloudéens s’attendaient à voir leur équipe réaliser une victoire à Bordj Bou-Arréridj, ou arracher un point dans le cas le plus défavorable, face à une formation qui n’a gagné aucun match sur son terrain depuis l’entame du parcours. Cependant, les poulains de Geiger ont déçu plus d’un, en permettant aux Criquets de provoquer le déclic et laisser le CSC prendre la tête du classement. Le MCA pourra certes en vouloir à l’arbitre qui a privé Yahia Chérif du but égalisateur, puisque l'arbitre assistant a sifflé une position de hors jeu peu évidente. Toutefois, cela ne pourra en aucun cas occulter le manque de réussite de cette ligne d’attaque du MCA qui est le maillon faible de l’équipe. En dépit des solutions préconisées par Geiger, les attaquants se sont illustrés par des occasions que Yachir et Bouguèche ont manquées. L’exMontpelliérain avait raté l'égalisation à la 50’ alors qu’il était dans une position idéale de scorer, avant que Bouguèche ne manque une autre opportunité de remettre les pendules à l’heure, sept minutes plus tard, alors qu’il était libre de tout marquage. La rentrée de Sayeh dans la dernière demi-heure de jeu a permis au MCA de se montrer plus menaçant, mais sans pour autant inquiéter le portier Benkhodja. Ainsi, la ligne d’attaque du MCA reste toujours muette, ce qui soulève moult interrogations et relance une nouvelle fois le débat sur le compartiment offensif. qui, jusqu'à présent, s'appuie sur le défenseur Hachoud.

Les attaquants n’ont inscrit qu’un but en 630’
Bien que les attaquants du Mouloudia soient parmi les joueurs les mieux payés du championnat, ils n’arrivent toujours pas à trouver le chemin des filets. Depuis le match livré à Oran face au MCO au stade Ahmed-Zabana, où Djalit à ouvert la marque pour son équipe sur penalty, il a fallu attendre le Clasico face à la JSK, pour voir la ligne d’attaque retrouver un semblant d'efficacité par Yahia Cherif qui commence à retrouver la confiance relativement à ses autres coéquipiers. Autrement dit, les attaquants n’ont inscrit qu’un seul but en 630 minutes de jeu, ce qui est vraiment inquiétant pour le MCA

Tout pour recruter un attaquant de pointe
Bien que les attaquants du MCA se soient défendus, le temps a fini par donner raison au staff technique qui voulait tant avoir un attaquant de pointe capable de faire la différence. Ainsi, le recrutement d’un attaquant de qualité est plus qu’une nécessité lors du prochain mercato, lorsqu’on sait que le MCA est en contact avec le Camerounais Djousse Donald qui pourra répondre au profil tant recherché, même si d’autres joueurs sont proposés et les pensionnaires d’El Achour vont prendre le temps qu’il faut pour faire le bon choix.

K.M.

Les Espagnols destinataires d'une lettre d’explication du Mouloudia
Comme déjà rapporté dans nos colonnes, le président de la SSPA/MCA, Boudjemaâ Boumella, a adressé une correspondance à l’équipementier Joma. Il s’agit d’une lettre d’explication que les Espagnols ont reçue et à travers laquelle le premier responsable du MCA s’est expliqué sur la situation actuelle. Lors de son prochain voyage en terre ibérique, Boumella rencontrera les responsables de Joma avec qui il débattra pour dissiper ce malentendu. Le Mouloudia a toujours manifesté sa bonne volonté à honorer ses engagements, et la firme Joma s’est montrée compréhensive après la lettre d’explication qui lui a été transmise. K.M.

Coup de colère

MCA

www.lebuteur.com

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

09

C’est la quatrième fois qu’on refuse un but valable à l’équipe

Le Mouloudia se plaint auprès de la FAF à cause de l’arbitrage

Sayeh
«Tout le monde a vu que notre but était valable, sauf l’arbitre et son assistant»
On imagine votre déception après avoir perdu ce match face à Bordj… On n’a pas perdu, c’est l’arbitre qui a eu raison de nous. Nous avons réussi le plus dur en revenant à la marque peu après l’heure de jeu, mais l’arbitre et son assistant ont décidé autrement. Racontez-nous ce but puisque vous étiez à l’origine de cette action qui a permis à Yahia-Cherif de mettre le cuir au fond des filets ? J’ai hérité du ballon à hauteur des 20 mètres. A ce moment, je ne me suis pas posé de questions, j’ai aussitôt décoché un tir plein axe. Benkhodja en commettant une faute de main a permis à Yahia-Cherif de se saisir du ballon. Parti dans le dos des défenseurs et avec sa vitesse de pointe, il est parvenu à mettre le ballon au fond. Les joueurs de Bordj ont accepté sans lever le bras pour réclamer une position illicite de Yahia-Cherif, mais le juge assistant a levé quelques secondes plus tard le drapeau. A ce moment, je ne croyais pas mes yeux. Ce n’est pas la première fois qu’on vous refuse un but valable… C’est la quatrième. On marque et on nous refuse des buts pour des positions de hors-jeu imaginaires. Cela est très frustrant, on dirait qu’il y a de l’acharnement contre nous. Vous allez devoir rebondir face à l’USMH dans un derby choc sans Hachoud ni Kacem… Nous avons vécu une soirée cauchemardesque, car en plus de la défaite nous perdons deux éléments clés. Il faudra pourtant faire avec. Nous devons réagir pour se remettre dans le sens de la marche. Entretien réalisé par Tarek-Che

epuis la finale perdue en Coupe d’Algérie face à l’USMA le 1er Mai, le Mouloudia semble devenir la cible privilégiée du corps arbitral. Souvent lésés par certaines décisions qui ont fait pencher la balance en faveur de leur adversaire, les Vert et Rouge auraient dû revenir avant-hier avec le point du match nul de Bordj Bou Arréridj. Mais cela n’a pas été le cas à cause d’un referee qui a pris des décisions qui ont fait basculer la partie et pénalisé l’équipe pour la suite des événements. En plus de priver le Mouloudia d’un but égalisateur survenu à la 65’ grâce à l’opportunisme de Sid-Ali Yahia-Cherif, Arab a brandi un carton jaune à Hachoud à un quart d’heure du terme alors qu’il n’a jamais contesté. Au contraire, c’est le directeur du match qui l’avait privé d’une faute suite à un jeu dangereux d’un défenseur du CABBA qui a finalement obtenu gain de

D

cause. Il sortira Arab, par la suite un autre carton jaune à Kacem dans le temps additionnel, même s’il pouvait s’abstenir de le faire. Et que dire des quatre minutes de temps mort décompté par l’arbitre, alors que la rencontre a été marquée par plusieurs temps d’arrêts pour cause de blessures ou en raison des six changements effectués par les deux formations. Depuis le début de la saison, le Mouloudia a été confronté à quatre reprises à des situations similaires. Face à la JSMB lors du lever de rideau, Bouguèche a été privé d’un doublé qui ne souffre d’aucune contestation par Ghorbal. Contre le RCA, Hachoud avait inscrit un coup direct qui sera annulé par Benouza pour un hors jeu imaginaire. N’en parlons pas des penaltys non sifflés, comme cela fut le cas lors du derby face à l’USMA où Nacib s’était distingué en dirigeant la partie de manière scandaleuse. C’était le terme évoqué par les Mouloudéens pour

qualifier l’attitude de Nacib.

Les Algérois doutent de la sincérité du juge assistant Dilmi qui est natif de M’sila
Le juge assistant Dilmi était derrière toute cette polémique en brandissant son drapeau pour signaler un hors-jeu imaginaire. Les Mouloudéens doutent même de la sincérité de ce referee, d’autant plus qu’il est natif de M’Sila comme Billel Ouali. Résidant non loin de Bordj Bou Arréridj, cette situation crée une certaine confusion dans l’esprit des responsables du Mouloudia qui crient désormais au complot. Houasnia avait été descendu en flammes pour avoir refusé un penalty à la JSK. Le Mouloudia est chaque week-end victime d’erreurs graves qui l’ont privé d’être leader du championnat.

T.Che

Sans Ghazi, Kacem, Hachoud et probablement Metref

En plus de la frustration engendrée par cette défaite concédée face au CABBA, le Mouloudia devra faire le week-end prochain sans plusieurs cadres qui seront forfaits. Encore une situation très compliquée que devra gérer Alain Geiger, lequel sera dans l’obligation de se produire à Bologhine sans Abderrahmane Hachoud. Le meilleur artificier des Vert et Rouge et du championnat avec cinq réalisations sera, en effet, suspendu pour contestation. De quoi inquiéter les Algérois, car, souvent ces derniers temps, l’équipe s’en est à chaque fois remise au pied droit du natif d’Al Attaf, joueur providentiel. Kacem Mehdi, meilleur passeur de l’équipe, sera, lui aussi, absent à cause du carton jaune reçu dans le temps additionnel pour tirage de maillot. Deux forfaits auxquels il faut rajouter celui de Karim Ghazi qui soigne une blessure à la cuisse. Et avec un Sabri Gherbi et Hocine Metref tous deux convalescents, il est certain que le vieux club algérois n’est pas du tout dans les meilleures dispositions pour aborder le derby face aux Harrachis. Il faudra pourtant relever le défi, car les joueurs du Mouloudia chez eux à Bologhine devant leur public, n’auront d’autre choix que de s’imposer pour éviter de s’enliser de nouveau dans la crise. Bien qu’amputé de ses meilleurs atouts, le Mouloudia devra outrepasser ce problème et montrer que l’équipe peut s’imposer même sans Hachoud. T.Che

Le MCA affrontera l’USMH sans ses meilleurs atouts

Geiger : «A chaque fois, on est victimes d’erreurs d’arbitrage»
ême si le Mouloudia s’est incliné face au CABBA, on ne pourra certainement pas reprocher à Geiger d’avoir joué la carte de l’offensive en alignant YahiaCherif, Ouali, Bouguèche et Yachir avant d’incorporer Djallit et Sayeh en seconde période. L’audace du technicien suisse aurait dû être couronnée de succès, n’avait été la décision prise par l’arbitre de la rencontre qui a privé les Algérois d’une égalisation certaine. «Malheureusement, nous avons été encore une fois floués. Nous avons été privés d’un but valable qui ne souffre d’aucune contestation. On aurait dû obtenir au moins le point du match nul, car nous avons dominé les débats en seconde période. C’est devenu une très mauvaise habitude, car à chaque fois nous sommes victimes d’erreurs d’arbitrage. Trop, c’est trop !», déplore d’emblée le coach mouloudéen.

M

Besseghier «J’ai pris l’habitude de composer à chaque fois avec les absences de retrouvera sa certains cadres» place et son brassard Face aux absences de plusieurs cadres, face aux Harrachis notamment Abderrahmane Hachoud, buRelégué au second plan depuis le match face teur providentiel du Mouloudia, Alain à l’ASO comptant pour la 6e jour née de championGeiger a refusé de verser dans le pessinat, Abdelkader Besseghier a pour tant accepté cette situation sans rechigner ni faire misme : «Il faut savoir que ce n’est pas la moindre remarque désagréable. Celui qui avait été la première fois qu’on devra se passer hissé au rang de capitaine devra récupérer son bien des services de tel ou tel joueur. J’ai samedi prochain à l’occasion du derby face à l’USMH. L’en fant de Mascara profitera pris l’habitude de composer à chaque de la suspension de Hachoud pour rejouer dans son regisfois avec les absences de certains catre de prédilection, lui qui n’av dres. Nous devons absolument outre- au poste de latéral gauche pourait pas hésité à se produire pallier la défection de Réda Babouche. Besseghier est plus passer ce problème, car nous devons que jamais motivé pour tirer le week-end prochain son équi réagir positivement dès le week-end pe vers le haut, car il faudra une grosse force mentale pour prochain chez nous.» surmonter la défaite subie
cadres qui fragilise la formation moulou«Face à l’USMH, les déenne de nouveau en remplaçants auront l’occasion quête d’un match de montrer ce dont ils sont Le référence. capables» derby a été Contraint de puiser dans ses réserves avancé à vendredi pour mettre sur pied un onze qui tiendra la à 16h45 route face aux Harrachis, Geiger n’a pas manAu lieu de samedi, le derby entr qué à lancer un signe fort en direction de ses e le Mouloudia et l’USMH a été avan cé de remplaçants qui auront l’opportunité de regagner vingt-quatre heures. Ainsi, l’affi che tant leurs galons de titulaire : «C’est sûr que j’aurais attendue aura lieu le vendredi 8 novemaimé aborder le derby face à l’USMH avec toutes bre à 16h45 à Bologhine. La renc ontre sera retransmise en direct sur nos forces vives, mais ce ne sera pas le cas malheules chaî nes sate llitaires, afin de permettre reusement. Il faudra faire sans Hachoud, Kacem, au large public de suivre ce rendezGhazi et bien d’autres. Ce sera l’occasion pour les vous qui drainera certainement remplaçants de montrer ce dont ils sont capables. Je beaucoup de monde à Omar-Ha l’ai dit en tout début de championnat, tout le madi. monde tôt au tard aura sa chance. Mais il ne suffit pas de le revendiquer, il faudra le montrer sur le terrain.» T.Che face aux Bordjiens et l’absence de plusieurs

«J’ai sorti Djaghbala par crainte qu’il écope d’un carton rouge» Opérant son premier changement à la mi-temps en faisant sortir Abdelmalek Djaghbala, qui était au bord de la rupture, afin d’incorporer Habib Bellaid. Geiger nous dira : «J’étais dans l’obligation de faire sortir Djaghbala par crainte qu’il écope d’un carton rouge, ce qui aurait été fatale pour l’équipe.» «Notre attaque manque cruellement de réalisme» Une nouvelle fois, la ligne avant mouloudéenne était transparente et ce n’est pourtant pas les opportunités de scorer qui manquaient : «Une nouvelle fois, notre attaque a manqué cruellement de réalisme. Il faut remédier à cela.»

10

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup risqué

ESS

Après la défaite face au MOB

Hammar mécontent
près le premier but du MOB, il restait à ce moment-là un peu moins d'une heure de jeu, un laps de temps au cours duquel l’équipe de Sétif montrera toutes ses limites. Elle n’arrivera à aucun moment à réellement emballer la partie et mis à part un tir lointain de Benchadi, la petite chambrée de spectateurs présents au stade de l'Unité-Maghrébine n’ont rien eu à se mettre sous la dent. Les joueurs du MOB ont acquis une victoire qu’ils peuvent qualifier d’inespérée. L’ESS a perdu un match qui a mis à nu toutes ses carences, et elles sont nombreuses.

Le bus du club
caillassé à Tichy

A

vains car leurs coéquipiers étaient totalement hors du coup. La plus grande déception vient de la défense. Le mur s'est totalement fissuré lors du tir de Yaya. Les deux arrières centraux, par exemple, n’ont pas assuré, comme ils devaient le faire, une couverture nécessaire. Ce serait faire fausse piste que de faire endosser cette défaite au gardien Belhani.

Des erreurs impardonnables !
Ceux qui ont vu le match de dimanche passé n’ont pas manqué de remarquer les erreurs commises par l’équipe de Sétif. Certaines fautes n’auraient pas été commises par un débutant, comme celle qui a entraîné le premier but du MOB. Fawzi Yaya, même s’il a adressé un maître tir sur coup franc, a largement profité du très mauvais placement du mur. Le président de l’ESS n’a que «moyennement» apprécié la défaite concédée par son équipe samedi passé. Hammar va très certainement demander des explications aux membres du staff

et aux joueurs. Visiblement, le boss sétifien n’a pas l’intention d’y aller avec le dos de la cuiller : «Il n’y a pas de buts et de défaites sans que des erreurs ne soient commises en amont. Cela arrive dans n’importe quelle rencontre de football, mais certaines fautes et la passivité dont ont fait preuve les joueurs sont inadmissibles. Dorénavant des mesures seront prises si elles se renouvellent. Les joueurs doivent faire preuve de professionnalisme et une erreur de placement, de marquage ou autre est pour moi une faute professionnelle.»

S

ur le chemin du retour et au niveau de Tichy où la délégation avait résidé, le bus de l’ESS a été bombardé de cailloux par des inconnus. La vitre arrière du véhicule a volé en éclats et c’est ce qui a rendu assez pénible pour les joueurs le retour vers Sétif.

Belhani et Mellouli blessés
Deux joueurs qui se trouvaient à proximité de la vitre qui a été brisée par des jets de pierres ont été blessés. Il s'agit de Belhani et de Mellouli qui ont eu tous deux le cuir chevelu légèrement entaillé.

«C'était un guet-apens»
«Nous remercions Dieu car les blessures auraient pu être bien plus graves. Il est vrai qu'en quittant l'hôtel (Aloui de Tichy, ndlr), nous avons observé des mouvements suspects. Nous avons toutes les raisons de croire que c'était un guet-apens bien préparé», nous a confié Belhani. A.F.

Quelques sursauts d’orgueil et c’est tout !
Dimanche passé, les poulains de Lang ont joué par à-coups. Ils ne feront les efforts nécessaires pour venir menacer le gardien du MOB que sporadiquement, comme s’ils se rappelaient par moment qu’ils avaient un match à jouer. Tout cela en usant d’un jeu décousu et sommes toutes sans grand danger pour l’adversaire. S.B.

Qui est responsable ?
Lors de ce match face à la formation du MOB, les observateurs ont qualifié de piètre prestation la sortie des joueurs de Sétif. Leur niveau de jeu et cela durant toute la rencontre était médiocre. Il n’y avait que Gourmi et à un degré moindre Karaoui qui ont émergé du lot et tous leurs efforts étaient

C'est hier, en début d'après-midi, que le Malien Mohamed Traoré est arrivé à Sétif. Il a rejoint la ville des Hauts-Plateaux en provenance d'Alger et cela après son arrivée de Bamako. Un dirigeant de l'ESS l'a accueilli au niveau de l'aéroport Houari-Boumediène.

Mohamed Traoré est arrivé

Décrassage hier matin
Comme cela était prévu, les camarades de Delhoum se sont entraînés hier matin. La séance s’est déroulée sur la pelouse du stade du 8-Mai. Elle a permis aux joueurs d’éliminer les toxines accumulées la veille et aux membres du staff d'effectuer un débriefing et de parler de ce qui a marché et surtout de ce qui n'a pas marché.

Il a inscrit 12 buts avec le Hillal Soudani
Le dernier club dont Mohamed Traoré a porté les couleurs est le Hillal Soudani de Khartoum. Lors du précédent exercice il a terminé meilleur buteur de son équipe avec 12 réalisations. Après avoir fait ses classes au Réal Bamako, Mohamed Traoré a porté successivement les couleurs du Nasr de Libye, le Club Africain et Al Ismaïli A.F.

Quand Belhani fait son mea-culpa

Même s’il n’est pas tout à fait responsable sur le but encaissé à la 33’, Belhani nous dira que ce but était évitable : «Avant toute chose, e Un 6 but je voudrais présenter encaissé mes excuses aux supporters. Sur le but, je sur balle arrêtée pensais avoir bien Le but inscrit par Yaya à la 33’ est le placé le mur, mais sixième que les Sétifiens encaissent suite à une visiblement, il deballe arrêtée. Les Marocains du FUS réussiront à vait y avoir un tromper le portier sétifien suite à cet exercice et homme de plus. Je cela à l'aller comme au retour. Après cela, les défenseurs de l'ESS resteront admiratifs devant les n’ai pas réellement vu le départ du frappes d'un joueur du TP Mazembe, du Mouballon. J’aurais loudéen Hachoud, du Constantinois Naït Yahia pu peut-être et, samedi passé, du Béjaoui Yaya. Tous ces réalisé un tirs sur coup-franc termineront leur autre geste course dans les filets sétifiens. Lang et pour éviter ses adjoints savent maintenant le but.» ce qu'il leur reste à faire.

contractée envers nos supporters»
Bien sûr, nous ne pouvons que commencer par vous demander quel est votre sentiment après la défaite concédée face au MOB ? J’aurais voulu que mon retour dans l’équipe coïncide avec une victoire ou au moins un nul. Bien sûr, comme mes coéquipiers, j’éprouve un immense sentiment de frustration. Expliquez-vous. Comme vous le savez, nous avons raté une belle occasion de conforter notre place au classement et cela m’attriste beaucoup. C’est d’ailleurs le cas de tous mes coéquipiers. Nous ne sommes pas arrivés à gagner un match qui, pourtant, était largement à notre portée. Cela est dû, en partie, à l’inefficacité de la ligne d’attaque. Qu’en pensez-vous ? Il est vrai que la mission première d'un attaquant est de marquer des buts. Jusque-là la chance nous a tourné le dos et j’espère vivement que les choses iront en s’améliorant. Je ne veux pas chercher d’excuses. De toutes les façons, c'est une défaite collective. Si nous n’avons pas réussi à mettre le ballon au fond, c’est que nous n’avons pas su mettre à profit les opportunités qui se sont présentées à nous. Cela a été le cas lors du dernier match, contre le MOB, n’est-ce pas ? Honnêtement, nous sommes passés en travers de notre match et nous n'avons pas réussi a contrôlé la rencontre. Il y a ce manque de réussite qui nous empêche de concrétiser les efforts qui sont fournis. Je souhaite que cela aille mieux lors des prochains matchs. Vous aurez à jouer contre la JSS pour le compte de la prochaine journée du championnat. Qu’espérez-vous de cette rencontre ? Que ce soit la JSS ou une toute autre équipe, nous voulons gagner car il est pour nous impératif d’engranger des points. Ce sera difficile, mais nous avons les moyens de nous imposer. Ce qui fera la différence ce jour-là, ce sera la capacité de chaque équipe de prendre le jeu à son compte. Ce sera à nous de le faire et aussi de faire preuve d’efficacité et de réalisme. Avec le retour des blessés, ne craignez-vous pas de perdre votre place dans l’équipe ? Je ne pense pas du tout à cela. Je fais partie de l’effectif et mon devoir est de travailler sérieusement pour être opérationnel au moment où l’entraîneur a besoin de mes services. Que ce soit moi qui joue où quelqu’un d’autre, l’essentiel est que l’équipe gagne des matchs. Par quoi voulez-vous conclure ? Je veux que nos supporters nous pardonnent ce faux pas. En retour, nous leur promettons de tout donner sur le terrain pour porter très haut les couleurs de l’ESS. Il est certain que nous avons une dette envers eux. Entretien réalisé par Khallil L.

Benchadi «C'est une dette

Coucou, revoilà Velud !
Après avoir décroché le titre de champion d’Algérie 2012-2013 avec l'ESS, Hubert Velud a été démis de ses fonctions le 7 septembre dernier. Le motif évoqué par les dirigeants est d'ordre purement technique. L’entraîneur français, lui, a une toute autre version. On se rappelle que le préparateur physique Cédric Roger et l’entraîneur des gardiens Mourad Benameur ont également été licenciés. Dans une déclaration faite à l'hebdomadaire Jeune Afrique, le technicien français a donné sa version des faits.

«On m'a viré parce qu'on ne pouvait plus me payer !»
Selon Hubert Velud, le motif de son licenciement est strictement financier : «Sur le plan sportif, j'ai laissé l’équipe invaincue en Ligue 1 avec deux victoires et un nul. Si on m’a viré de l'ES Sétif, c’est parce qu’on ne pouvait plus me payer. Après le titre, ils ont doublé mon salaire, et j’ai prolongé mon contrat jusqu’au 30 juin 2015 (Velud avait signé auparavant un contrat de deux ans en juillet 2012). Les dirigeants envisageaient de revoir les contrats de plusieurs joueurs à la baisse. On me doit vingt et un mois de salaire. Je vais donc très rapidement entamer une action et saisir la FIFA.»

S.B.

Coup de balai

USMA

www.lebuteur.com

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

11

Courbis, c’est fini !
«Je supportais de moins en moins certaines choses»
de victoires, une dizaine de matches nuls. Tout a une fin ! Je préfère partir avec de bons souvenirs, j’ai besoin de me reposer quelques semaines. On va faire un rapprochement avec Ajaccio d’où Fabrizio Ravanelli a été limogé, mais il n’y en a aucun.»

Renard veut Ferhat
un des meilleurs éléments de son équipe depuis le début de saison, Zinedine Ferhat, qui a pu se faire une place au soleil malgré son jeune âge et la présence de plusieurs joueurs d’expérience, est donc suivi par de nombreux clubs étrangers en qualité de grand espoir du football algérien. Parmi ces clubs-là, une nouvelle équipe vient de se joindre à la liste des prétendants récemment et c’est du FC Sochaux qu’il s’agit. Déjà pisté par les Girondins de Bordeaux l’été passé, l’international usmiste se trouve donc depuis quelques jours dans le viseur des Sochaliens et leur coach qui le connaît parfaitement, pour avoir été à l’origine de sa promotion en équipe première lorsqu’il était l’entraîneur de l’USMA. Désigné pour succéder à Hely, Hervé Renard a jeté son dévolu sur son ancien protégé pour renforcer le compartiment offensif de sa formation en s’offrant les services de Ferhat lors du mercato, mais sa mission et celle des dirigeants français ne sera pas facile surtout lorsqu’on sait que le joueur est toujours sous contrat avec les Rouge et Noir. Reste à savoir maintenant si les bonnes relations qu’entretient l’ex-sélectionneur de la Zambie avec les Haddad seront suffisantes pour que le club engage la pépite de l’USMA. Réponse dans les se-

au FC Sochaux ! L’
maines à venir…
Ferhat : «Rejoindre le FC Sochaux m’intéresse»

Fin de mission pour Bayle
Rolland Courbis n’a pas été le seul à quitter le staff technique des Rouge et Noir, puisque Jacques Bayle, son bras droit et homme de confiance, a, lui aussi, pris la même décision. En ce qui concerne les autres membres du staff, tout sera clair à leur sujet aujourd’hui.

Velud ou Barreto pour lui succéder ?
Par ailleurs, nous avons pu apprendre que les dirigeants de l’USMA n’ont pas mis beaucoup de temps pour entrer en contact avec d’autres techniciens afin de leur proposer de rejoindre leur club. Parmi les entraîneurs contactés, nous pourrons avancer deux noms. Celui d’Hubert Velud, l’ex-coach de l’ES Sétif, et Mariano Barreto. Le Portugais a été, pour rappel, annoncé du côté de Constantine avant que les responsables n’optent pour Diogo Garzitto. Adel C.

Pour avoir plus d’informations à ce sujet, nous avons joint l’intéressé qui a accepté d’apporter quelques précisions. «J’ai entendu parler de cet intérêt, mais jusqu’au moment où je vous parle je n’ai toujours pas eu de contact avec les responsables du club français. Savoir que Renard me veut au FC Sochaux m’honore. Sachez que si les dirigeants de l’USMA acceptent de me laisser partir, je rejoindrai ce club cet hiver parce que relever un tel challenge m’intéresse. J’ai toujours clamé haut et fort mon envie d’évoluer un jour en Europe, après avoir raté l’opportunité de réaliser mon rêve en été, j’espère que cette fois-ci sera la bonne.» Voilà, désormais, la position de Ferhat est claire.
Adel Cheraki

C’était dans l’air depuis quelques semaines, mais désormais, c’est officiel ! Rolland Courbis n’est plus l’entraîneur de l’USMA. Le technicien français a quitté son poste hier dans la soirée. Consultant à RMC, c’est sur les ondes de cette radio qu’il a annoncé cette nouvelle. Une nouvelle qui a départagé les supporters. Après une année passée au club, Rolland Courbis a décidé de jeter l’éponge et rentrer chez lui en France où il se reposera pendant plusieurs jours comme il l’a révélé lors de son intervention avant qu’il songe une nouvelle fois à son avenir. Le grand artisan du doublé remporté par les Rouge et Noir la saison passée, le Marseillais, qui avait offert au club deux trophées en deux semaines après dix ans de

disette, a préféré finalement quitter le poste qu’il a occupé depuis le 1er novembre 2012 après avoir affirmé qu’il est arrivé à un point où il ne supporte plus certaines choses qui l’ont vexé. Ali Haddad, qui a reçu Rolland Courbis dans son bureau, doit à présenter chercher, ainsi que les autres dirigeants, un successeur au Français. Lors de son intervention sur RMC, Rolland Courbis a confirmé l’information qui s’est propagée en quelques minutes en déclarant : «Avec beaucoup d’intelligence, on a mis un terme à notre collaboration avec le président de l’USM Alger. C’était de plus en plus compliqué, je supportais de moins en moins certaines choses. Je pars après cinquante matches, une trentaine

Pas de repos pour les joueurs
Les membres du staff technique n’ont pas accordé de repos aux joueurs. Les coéquipiers de Farouk Chafaï se sont donc présentés à Bologhine, le lendemain de leur victoire décrochée face au CRB Aïn Fekroun. Si ceux qui ont participé à ladite rencontre se sont contentés d’une séance de décrassage, les autres éléments se sont entraînés normalement.

Zemmamouche Zemmamouche :: «Il «Il n’y n’y a a pas pas le le feu» feu»
Mohamed-Lamine Zemmamouche a vécu une soirée calme, avant-hier. Le gardien de but des Rouge et Noir, qui n’a pas été trop inquiété par les joueurs du CRB Aïn Fekroun, a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions, avant d’aller rejoindre ses coéquipiers au vestiaire. Ecoutons-le !
Tout d’abord, quelle analyse faitesvous de cette rencontre ? Nous savions que notre mission n’allait pas être facile. Je pense que le plus important a été fait lors de cette rencontre. Nous avons dominé les débats, mais malheureusement pour nous, nous nous sommes contentés d’un seul but. Je pense qu’une telle victoire va faire beaucoup de bien au groupe et c’est ce qui me soulage, parce que ces trois points nous ont redonné plus de confiance pour la suite du parcours. L’USMA n’a pas trop brillé, cela ne vous inquiète-t-il pas ? Non, pas du tout. Comme je viens de vous le dire, l’essentiel est de gagner. Vous savez, aucune équipe ne peut remporter toutes ses rencontres avec l’art et la manière. En ce qui nous concerne, nous n’avions plus gagné depuis quatre matchs. Le plus important était de renouer avec la victoire. Cette victoire est-elle le fruit des changements effectués par le coach ? Tout ce que je retiens, c’est la façon avec laquelle nous avons gagné ce match. Nous étions solidaires. Nous nous sommes bien battus jusqu’à la dernière minute. C’est vrai que le onze a été remanié, mais ce qui compte pour nous, c’est de gagner. Je profite de cette occasion pour affirmer qu’il n’y a pas de problème au sein du groupe. Nous sommes tous solidaires. Le coach a notre confiance. Nous ne voulons pas qu’il parte et je crois qu’il ne compte pas partir. Il n’y a pas le feu à l’USMA. Nous avons gagné quelques places au classement. A présent, il va falloir chercher la bonne manière pour enchaîner d’autres bons résultats. Lors de la prochaine journée, vous irez à Oran pour défier le MCO… Pour le moment, nous sommes en train de savourer ce succès. Ce match, nous aurons tout le temps de bien le préparer. Tous les matches sont difficiles à négocier, que ce soit à domicile ou en dehors de nos bases. Nous allons nous battre et défendre nos chances à fond. Entretien réalisé par Adel C.

Une reprise dans la bonne humeur…
La victoire d’avanthier a fait beaucoup de bien aux joueurs, mais aussi aux membres du staff technique. D’ailleurs, le constat n’a pas été difficile à faire hier matin. La reprise des entraînements s’est déroulée dans la bonne humeur.

Des supporters apportent leur soutien au coach
Rolland Courbis a eu une agréable surprise, au moment où il allait rejoindre la salle de conférence, après la fin de la partie. Juste après avoir fait son apparition sur la pelouse, le coach a été interpellé par une poignée de supporters qui ont tenu à lui apporter leur soutien. Une initiative qui lui a fait plaisir. D’ailleurs, il n’a pas hésité à les saluer chaleureusement.

… en présence de tous les joueurs
Tous les joueurs ont répondu présents, hier matin. Même les blessés se sont déplacés au stade Omar-Hamadi pour des soins, avant qu’ils soient autorisés à rentrer chez eux. Disposant de presque tous ses joueurs, c’est avec un groupe au complet que Courbis et ses adjoints s’attelleront à préparer leur prochain rendez-vous.

12

N° 2454
Lundi 4 novembre2013

www.lebuteur.com

Coup risqué

JSMB

Béjaïa continue de manger son pain noir !

C

omme il fallait s’y attendre, la JSMB s’est, une nouvelle fois, contentée d’une contre-performance, une défaite, une de plus, qui complique davantage sa mission pour se maintenir. Avec 9 faux pas de suite, dont cinq à domicile, d’aucuns pensaient que la JSMB allait mettre fin à cette série de mauvais résultats en rendant visite à Béchar. Hélas, les Vert et Rouge, qui n’ont pas gagné depuis la 1re journée, ont montré, encore une fois, leur incapacité à gagner hors de leurs bases. Pourtant, l’espoir était grand et l’optimisme était au rendez-vous avant cette empoignade face à la JSS, mais, comme toujours, le réalisme et, surtout, l’efficacité, ont, une nouvelle fois, fait défaut aux Béjaouis qui ont vu leurs offensives stoppées par un duo défensif adverse très solide. La majorité des gens qui ont assisté à la préparation et aux matchs amicaux des camarades de Mebarakou, l’été dernier, étaient pessimistes et finalement ils ont eu raison, car à chaque sortie, l’équipe fait une prestation médiocre. C’est une situation catastrophique pour les Béjaouis qui sont plus que jamais menacés de relégation.

longtemps que les Béjaouis n’ont pas goûté à la saveur de la victoire lors d’un match officiel. Que ce soit à domicile ou en déplacement, les coéquipiers de Boukmacha n’arrivent pas à s’imposer. Ils traversent une période très difficile. Beaucoup à Béjaïa se demandent pourquoi la JSMB ne gagne plus. Les supporters s’inquiètent énormément de ce passage à vide qui a tendance à perdurer. En effet, à force de ne pas gagner, la JSMB s’est déjà mise dans une mauvaise posture. La faute, évidemment, c’est une ligne d’attaque mal exploitée qui n’avait pas trouvé la formule qu’il faut pour secouer les filets adverses. En football, lorsqu’on ne marque

pas, on ne gagne pas. Djabour est ainsi appelé à trouver des solutions urgentes à ce problème avant qu’il ne soit trop tard.

L’avenir est incertain, une remise en cause s’impose
La JSMB n’arrive pas à gagner le moindre match même à domicile et ses prestations laissent à désirer, ne rassurant ni ses dirigeants ni ses supporters, quand bien même la direction est à jour avec les salaires des joueurs et leurs primes, mais ces derniers ne mouillent pas leurs maillots et ne se soucient pas de l’avenir du club qui est en danger. La bande à Djabour

devrait être secouée et le président Tiab devra à tout prix mettre les joueurs devant leurs responsabilités, quitte à passer aux sanctions. Un sursaut d’orgueil est recommandé dans les plus brefs délais afin de redresser la barre, avant qu’il ne soit trop tard. La balle est dans le camp de Tiab et sa direction, pour mettre les choses au point s’ils veulent sauver le club de la relégation.

Responsabilité partagée !
Actuellement, rien ne va plus à la JSMB. La dernière défaite face à la JSS a fait exploser la situation. Les supporters, ne comprenant plus ce qui se passe dans leur club, ne savent pas qui accuser. Ils ne reconnaissent même plus ces Vert et Rouge. Les fans de la JSMB ne sont pas sûrs que le coach actuel soit l’homme qu’il faut pour leur équipe puisque, après l’avoir défendu, ils commencent à lui imputer tous les derniers échecs du club, alors que certains disent qu’il n’y est pour rien et que ces mauvais résultats ne sont que la conséquence du manque de joueurs valables, capables de relever le défi. Pour eux, les éléments actuels jouent sans ferveur et sans détermination. Ce qui a poussé certains à accuser une partie des joueurs de ne pas avoir défendu dignement les couleurs de leur cher club qui est en chute libre. Et cette situation ne fait qu’approfondir le désarroi que vit le club actuellement.

10 matchs sans victoire, ça fait beaucoup !
Mis à part quelques matchs amicaux gagnés lors de la période estivale face à des équipes des paliers inférieurs, il y a

S.A.

Le 4-5-1 de Djabour n’a pas fonctionné

Benmansour «L’arbitre
Etes-vous déçu après cette défaite ?

ors de la dernière rencontre, le coach béjaoui, Kamel Djabour, a fini par changer son schéma tactique. Ayant joué presque toutes les rencontres avec un schéma classique, le 4-4-2, le technicien franco-algérien a essayé d’adopter une tout autre stratégie face à la JSS. Pour Quel commentaire faites-vous bien défendre et tenir le coup devant les assauts des joueurs de la Reprise ce Saoura, le coach a décidé d’aligner quatre défenseurs. Trois récuaprès cette énième défaite de matin à Tichy pérateurs, deux offensifs et un seul attaquant de pointe. Certes, votre équipe ? Après la dernière rencontre qu’a lion a constaté que l’équipe a bien joué, notamment en preCe que je peux vous dire vrée son équipe samedi dernier face à la mière période, mais cela n’a pas été suffisant pour que c’est que cette défaite est JSS, le coach béjaoui a accordé une journée l’équipe revienne à la marque. Cela dit, en dépit de ce chanamère. Nous avons entamé gement, les joueurs n’ont pas encore trouvé leurs repères. de repos, soit hier, à ses capés afin de récupé- le match, pied au plancher, rer des efforts fournis lors de ce match raté et avec comme seul objectif L’attaque ne sait plus maquer surtout du voyage. Toutefois les gars de de bousculer et de déstabiDepuis le début de l’exercice actuel, la formation de la Yemma Gouraya reprendront le chemin du liser la défense adverse. On JSMB n’a pas montré grand-chose en attaque. En-deçà de sa travail ce matin comme d’habitude à 10h à pensait prendre le match valeur, le compartiment offensif n’a pas eu le rendement Tichy pour une séance d’oxygénation afin par le bon bout, et puis on souhaité. Malgré la bonne volonté de Bangoura et ses camad’entamer la préparation pour le match se fait surprendre au début rades, l’artillerie béjaouie n’a pas été en mesure de créer un de la 11e journée prévu ce samedi face de la rencontre. On a été équilibre avec le reste des compartiments. Certains imputent au CRBAF. cueillis à froid, ce qui a rendu cette situation au fait que l’effectif est dépourvu d’éléments effiencore notre tâche plus dure. caces. D’autres affirment que le départ de certains joueurs l’été

L

nous a privés d’un but et d’un penalty valables»
Une défaite, ça fait toujours mal, mais il faut être réaliste et accepter ces résultats négatifs. Nous ne sommes qu’à la 10e journée de la compétition, donc je pense que nous sommes déjà condamnés à réagir avant qu’il soit trop tard. On n’a plus droit à l’erreur.

Cette situation risque-t-elle de vous perturber en prévision de votre prochain rendez-vous ?
Certes, perdre d’une telle manière a toujours des effets négatifs sur l’équipe, mais je pense vraiment qu’il faut mettre ce match aux oubliettes et de ne plus y penser. Désormais, on tourne la page, on doit se concentrer sur le reste du parcours. Ce n’est qu’une défaite devant une bonne équipe. On fera de notre mieux pour récolter le maximum de points. Ce n’est pas cette défaite qui nous arrêtera, seulement on doit assurer maintenant afin de ne pas retomber dans les mêmes erreurs.

Comment expliquez-vous alors ce dernier a laissé un grand vide. Mais les spécialistes diront que Les joueurs ont le rendement laisse à désirer. Ainsi, il est temps que cette revers ? ligne se réveille pour se mettre au service de l’équipe et quitté Béchar à 3h Je n’ai pas d’explication à vous des autres secteurs qui en ont grandement besoin. Comme nous l’avions donc rapporté donner, si ce n’est vous dire que le dans ces mêmes colonnes, les joueurs bématch ne s’est pas déroulé du Bangoura était isolé jaouis qui ont disputé leur match de la 10e tout comme on le souhaitait. Je Même s’il a été à la hauteur, l’attaquant béjaoui, journée en déplacement avant-hier face à la JS ne peux vous l’expliquer, franBoubacar Bangoura, n’a pu tenir ses promesses lors Saoura, étaient de retour à Béjaïa durant la même chement je suis confus sur la de cette rencontre devant la JSS et son compteur buts soirée. En effet, les Béjaouis ont quitté Béchar à 3h question. On était sur une est resté encore bloqué pour cette dixième journée. par avion à destination d’Alger avant de prendre bonne dynamique, mais on a 10 matchs sans le moindre but pour Bangoura. Cette un autre vol à 8h pour rejoindre Béjaïa. Il est perdu nos repères, car il ne faut stérilité du Malien de la JSMB est due au manque de donc inutile de dire que les joueurs étaient pas oublier qu’on a joué avec soutien au niveau du compartiment offensif. Bangoura épuisés de ce voyage harassant surtout après plusieurs titulaires en moins duétait isolé, seul devant les défenseurs de la JSS. Lors de une défaite amère qui leur est restée en rant ce match. Il faut dire aussi la rencontre d’avant-hier, il faut dire que cet attaquant a travers de la gorge. que l’arbitre a mis son grain de sel été muselé par deux défenseurs, qui avaient pour mission en faussant la partie, car il nous a de le marquer de près. tout simplement lésés.
Il nous a énervés, c’était franchement inconceIncorporé pour la première fois devable de constater que le directeur de jeu sifflait puis le début de saison, les deux continuellement en notre défaveur. Il y a aussi Encore une fois, le coach de la JSMB sera jeunes espoirs, à savoir Abderahle but de Bouabta qui n’a pas été validé et aussi contraint de composer avec des joueurs en moins mane Saïghi et Farouk Benmansour, le penalty flagrant qu’il a refusé de nous acà l’occasion du match face au CRBAF pour le ont réussi à marquer des points en corder. En somme, il a eu raison de notre compte de la 11e journée à domicile. En effet, ayant fournissant une belle prestation par concentration par ses coups de sifflet à tort rapport à celle de toute l'équipe. Si joué sous la menace d’une suspension face à la JSS, le et à travers. Saïghi a eu la chance de disputer défenseur axial de la JSMB, Moussa Coulibaly, n’a pas Mais il faut reconnaître que vous avez l'intégralité de la rencontre, car pu échapper à la sanction. Le Malien de la JSMB sera raté beaucoup d’occasions en première donc suspendu face au CRBAF pour cumul de carayant été aligné dès le départ, Bentons après en avoir reçu un quatrième avant-hier mi-temps… mansour quant à lui, a payé les frais devant la JSS. Un autre coup dur pour le staff Tout à fait, on a raté des occasions nettes de des choix tactiques puisqu'il a été intechnique qui devra lui trouver un remplascorer. Dommage, une fois encore l’efficacité corporé juste au début de la seconde çant alors que Zafour est déjà forfait nous a fait défaut. En tout cas, ce dont on est sûr période à la place de Meddahi. aussi pour ce match à cause de sa cette fois, c’est qu’il ne suffit pas toujours de bien blessure à la cuisse. jouer pour gagner et donc on tâchera de veiller à allier l’efficacité à la manière.

Vous avez joué votre premier match officiel avec l’équipe première, quel est votre sentiment ?
Ca fait toujours plaisir de jouer. Face à la JSS, j’étais très heureux mais j’aurais aimé gagner aussi, car c’était le plus important. Pour cela, je remercie le coach de m’avoir donné ma chance et de m’avoir fait confiance. J’espère seulement avoir été à la hauteur, c’est tout. J’ai travaillé sans relâche, je n’ai jamais perdu espoir et le moment venu je n’ai pas hésité à donner le meilleur de moi-même sur le terrain.

Saïghi et Benmansour marquent des points

Coulibaly suspendu face au CRBAF

Comment ça ?

Entretien réalisé par S.A.

Coup de colère

CRB

www.lebuteur.com

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

13

Messaoudi «S’il y avait un penalty

à siffler, c’est bien celui de Rebih !»
Visiblement, cette défaite a laissé des séquelles… C’est une rencontre qui nous tenait à cœur. Après notre victoire lors du derby, on se sentait capables de confirmer ce bon résultat. Mais que voulez-vous, des paramètres ont fait qu’un autre match à l’extérieur nous file entre les doigts. C’est votre troisième revers à l’extérieur sur quatre sorties. Comment l’expliquez-vous ? Franchement, je ne saurai vous répondre. Nous vivons le même scénario à chacune de nos sorties, nous nous faisons souvent avoir. Je pense que si nous avions su mettre dedans une de nos actions face au CSC, la rencontre aurait eu un autre visage. Peut-on parler d’une pression supplémentaire, quand vous vous produisez à l’extérieur ? Oui, nous sentons toujours une pression quand on évolue loin de nos supporters. Néanmoins, je ne pense pas que cela soit la raison principale. Je continue à croire qu’il y a une amélioration à chaque rencontre. Vous n’avez qu’à voir la prestation d’hier. Revenons un peu sur cette confrontation ; l’arbitre a sifflé penalty, à la suite d’une faute que vous avez commise sur un attaquant du CSC… Vous n’avez qu’à revoir l’action. Je n’ai à aucun moment eu un contact avec le joueur. D’ailleurs, c’est lui qui m’a tiré par le maillot. Mais le referee a sifflé quand même une faute contre moi. Franchement, je n’arrive toujours pas à comprendre cette décision. La faute commise sur Rebih n’a pas été sifflée. Vous estimez qu’il y avait bel et bien faute sur Rebih… Il n’y a aucun doute. Rebih se trouvait entre trois défenseurs adverses et l’un deux l’a volontairement fauché. Le penalty semble évident. Là aussi, la décision de l’arbitre reste très controversée. Nous comprenons par là que vous tenez l’arbitre pour principal responsable de ce revers ? Ça ne servirait à rien de s’acharner sur lui, maintenant que le match est fini. Cependant je continue, j’estime que le résultat aurait été autrement, s’il avait sifflé les fautes évidentes. Parlons de vous maintenant, c’est votre retour en équipe première, comment avez-vous vécu cette rencontre ? Après une longue absence, il est normal que je ne sois pas à cent pour cent de mes capacités. Il m’a fallu un peu de temps pour retrouver mes sensations. Mais dans l’ensemble, je pense que j’ai bien appliqué les consignes du coach. Entretien réalisé par Lamine Amimi

C’est le même discours que tiendra le premier responsable de la barre technique dans le vestiaire, à la fin de la rencontre. Afin d’éviter que son groupe ne replonge dans le doute, après son faux pas, ce dernier a tenu à les féliciter de leur bonne prestation. Il ajoutera par la suite que l’équipe est en nette progression sur le plan de jeu, reste maintenant qu’à traduire cela par des buts. Même si le coach s’est promis de ne plus se prononcer publiquement sur les prestations des arbitres, cette fois, il a eu du mal à se retenir. Gamondi a tenu l’arbitre de la rencontre, Aouina, comme étant le premier responsable de cette défaite. Par ses propos, Gamondi faisait sans doute allusion au penalty imaginaire sifflé en première période qui a permis à l’équipe du CSC de prendre l’avantage. Sans oublier, bien sûr, cette action à l’heure de jeu où Rebih s’est

CRBReprise MCEE demain au 20-Août à 18 heures Les joueurs auront droit à Le site de la Ligue vient Contrairement à leurs habide publier le programme de la tudes, les coéquipiers de Ammour leur journée de récupération 11e journée du championnat n’ont pas eu droit à leur journée de lundi, soit aujourd’hui, c’est Décidément, cette ce que nous a annoncé le qui verra les Belouizdadis afrécupération. Le groupe s’est reéquipe du CRB a un vrai staff du club. Donc à moins fronter la formation du trouvé, hier après-midi, à Boucomplexe en dehors de d’un changement de dernière MCEE, au 20-Août. Pour chaoui afin d’effectuer une son terrain du 20- Août. minute, la séance de reprise se rappel, le match se séance de décrassage. Encore une fois, les coéquifera demain matin, au stade jouera à 18 heures. piers de Khelili se sont inclidu 20-Août. nés en déplacement. La défaite à Constantine vient s’ajouter aux trois autres enregistrées face à l’ASO, au MCA et dernièrement à Béjaïa face au promu, le MOB. Sur les quatre déplacements, un seul point a été récolté face au En dépit de ce résultat qui n’arfait descendre dans CABBA. On assiste range en rien les affaires du club, la surface de prépadonc à un certain désGamondi, le technicien du CRB, s’est ration, sans que cela montré plus tôt content par rapport n’attire l’attention de équilibre dans les perau rendement de ses joueurs. D’aill’arbitre. formances du club cette leurs, ce dernier est allé dans ce saison. Dans son jardin, sens dans ses déclarations d’aprèsL’équipe avait le Chabab a récolté 12 match, en déclarant que son équipe largement le points en 5 rencontres. C’est avait fait son meilleur match à l’extétemps de revenir au dire que seul le stade du 20rieur cette saison. score Août lui sourit cette saison. Certes, le premier responsable du Ce qui est certain, c’est que Il s’est entretenu avec staff, Miguel Gamondi, a eu raison les joueurs de critiquer la prestation de l’arbitre

Hier, séance de décrassage à Bouchaoui

Le CRB n’arrive toujours pas à convaincre à l’extérieur
cette situation est loin de satisfaire le technicien argentin, Gamondi, qui mesure la difficulté de sa tâche. L’équipe toujours en bas Avec cette nouvelle contre-performance, le CRB se voit dégringolé au classement. Aujourd’hui, le Chabab n’est qu’à deux unités du premier relégable, le MOB, alors que la veille du match, nous parlions d’une opportunité de jouer les premiers rôles, à la condition de réaliser un bon résultat face au CSC. Après avoir raté, la semaine écoulée, son match face au MOB, l’équipe vient de manquer une nouvelle opportunité de s’approcher du haut du tableau, en concédant un autre mauvais résultat en déplacement. Chez les fans belouizdadis, on souhaite que cela ne se reproduira pas dans deux semaines contre l’USMA, au risque de voir l’écart avec les équipes du bas du tableau se réduire davantage. Victoire impérative face au MCEE Avec seulement deux unités d’avance sur les relégables, la formation du CRB ne peut plus se permettre de laisser filer des points. La prochaine rencontre face au MCEE s’annonce donc très importante. Les coéquipiers de Ammour devront se racheter pour surtout préparer sereinement le prochain rendez-vous, autrement dit le derby à Bologhine, face à l’USMA. Lamine Amimi

Gamondi pointe du doigt l’arbitre

Communiqué

qui pourrait bien avoir fait une erreur d’appréciation sur ce but signé Bezzaz à la demi-heure de jeu. Cependant, la formation du Chabab doit aussi s’en vouloir, car l’équipe avait largement le temps de revenir au score. Donc, il faudrait aussi mettre en évidence ce manque d’efficacité à l’extérieur de l’équipe qui commence à devenir de plus en plus inquiétant.

LA COURSE NIKE

«WE RUN ALGIERS» DE RETOUR AVEC UN CONCEPT CONNECTE A FACEBOOK
Le 15 Novembre 2013, les rues historiques de la ville d’Alger accueilleront les 5000 coureurs, pour la seconde édition du Nike We Run Algiers. Cette course, organisée par Playmode Group, représentant officiel et exclusif de Nike en Algérie, portera le surnom de « COURSE CONNECTEE », introduit pour la première fois en Algérie, le concept fera de la course l’évènement le plus socialement connecté en Algérie, en reliant les coureurs à Facebook. Chaque coureur verra des statuts s’afficher sur son mur Facebook tout au long de la course aux passages de l’arche 02 km et l’arche 04 km grâce à une connectivité internet mobile fourni par Mobilis. Les coureurs ont déjà commencé à préparer la course depuis le 26 Aout 2013. Une période pendant laquelle Nike & PMG ont invité quelque 800 coureurs à des challenges hebdomadaires à Alger-Centre. Les coureurs ont eu l'occasion de s'entraîner avec des célébrités telles que Mahrez Rabia, Amel Zen ou encore le groupe FreeKlane. Pendant ces challenges, les coureurs ont suivi leurs courses sur Nike+ Running et ont cumulé un total de 45 kilomètres chacun. Nike « We Run Series » continue sur son élan mondial en célébrant, motivant et inspirant les athlètes du monde entier en organisant des courses dans 26 villes du monde. Le coup d’envoi de la première course a été donné le 31 août dernier à Prague, en République Tchèque, plus de 350.000 coureurs sont attendus durant cette série de course. Ces courses varient sur des distances de 05 km à 10 km, et reflètent l’enthousiasme de chaque ville. De Sao Paulo, à Séoul, à Singapour, les coureurs rentreront en action à travers une série d’expériences uniques. Adaptées à la ville, les courses We Run réuniront des athlètes et des personnalités locales s’appuyant sur l’esthétisme des paysages à travers des parcours pédestres interactifs. Pour plus d'informations sur la course et comment s'inscrire, merci de visiter : www.werunalgiers.com

Les supporters inquiets
Avec ce nouveau revers, les supporters du CRB commencent à montrer des signes d’inquiétude. En effet, le CRB se trouve aujourd’hui proche du bas du tableau. Si cette situation perdure, l’équipe de Gamondi pourrait se retrouver à jouer plutôt sa tête, au lieu des premiers rôles.

Lamine Amimi

14

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup de couteau

CSC

Boulhabib : «Je n’ai aucun problème avec Garzitto»
e directeur sportif du CS Constantine, Mohamed Boulhabib, s’est exprimé sur nos colonnes, à propos du conflit avec l’entraîneur du club, Diego Garzitto. Ce dernier est très remonté et a même menacé de claquer la porte, même si le club occupe la première place au classement. Boulhabib s’est exprimé à ce sujet, en déclarant : «J’ai pris connaissance des déclarations de Garzitto et je suis vraiment étonné. Je n’ai aucun problème avec l’entraîneur. D’ailleurs, c’est moi qui l’ai recruté l’été dernière. Je sais qu’il était en colère et c’est pour cette raison qu’il a tenu de tels propos, mais je pense que l’entraîneur doit comprendre certaines choses.»

Boulhabib et le geste de trop
Alors que l’équipe constantinoise est au sommet du classement de Ligue1, les affaires internes du club commencent sérieusement à se détériorer. Le dernier geste déplacé du directeur sportif, Boulhabib, a été la goutte qui a fait déborder le vase de l’entraineur en chef, Diego Garzitto. En effet, et selon certaines sources, Soussou aurait caché la licence du joueur émigré, Samir Henaïni. Que Boulhabib ne soit pas très fan du jeu de Henaïni, cela on peut le comprendre, mais au point de retirer la licence du joueur du lot des autres licences pour forcer Garzitto à mettre le joueur hors des 18 reste inacceptable. Garzitto le voit comme une manipulation indirecte et une atteinte au travail et à la crédibilité du Jurassien qui a mal accepté ce geste peu recommandable de Soussou qui n’a pas absolument pas le droit de faire une chose pareille. Il faut dire les choses comme elles sont. Entre parler dans la presse comme adore le faire Soussou et placer les bâtons dans les roues au coach, la nuance existe… et elle est de taille ! Poussé à bout, Garzitto a révélé après le match qu’il a 24h pour réfléchir à son avenir.

L

choix de son entraîneur, bien qu’il occupe la tête de la Ligue 1. Le directeur sportif du CSC affirme ne rien comprendre à l’entêtement de son entraîneur de faire jouer Henaïni qui, selon lui, affiche une petite forme ces derniers temps. Il a déclaré à ce propos : «Je ne vous cache pas que je n’arrive toujours pas à comprendre les raisons qui poussent Garzitto à faire jouer Henaini, bien que ce dernier ne soit pas en forme en ce moment.» Garzitto va sans doute saisir le message !

Avenir de Garzitto, réponse ce soir
Diego Garzitto est heureux à Constantine. Les gens l’adorent. Il est très estimé. Beaucoup voient en lui le parfait remplaçant de Lemerre. Les Sanafir ont confiance en les capacités du Jurassien. Pour eux, cet homme d’origine italienne est capable d’offrir au CSC un titre ou une autre Coupe. Les résultats actuels sont déjà bons. Le CSC reste imbattable après dix journées et cela est la meilleure preuve du grand travail effectué par Garzitto, sauf que certains gardent le mauvais reflexe de dénigrer et critiquer… même quand les choses vont bien… Boulhabib, le premier, ne fait que sucrer les fraises et pousse le bouchon un peu loin. Tout cela l’incite à réfléchir sérieusement à son avenir. Pour l’anecdote, le Jurassien a bien ce côté méditerranéen et cette fierté qui l’ont privé de pas mal de belles choses dans sa carrière d’entraineur. Il a déjà laissé tomber pas mal de clubs pour des raisons beaucoup moins importantes que celle qui le dérange actuellement à Constantine. La séance d’entrainement de ce soir nous dira tout. A vrai dire, tout reste possible, rien ne va plus au vestiaire du CSC. Si Garzitto est absent à la séance de reprise, le CSC va être dans l’obligation de se chercher un autre entraineur. Abdou H.
Résultats et classement de la 10e journée de Ligue 1
USM El Harrach CABB Arréridj JS Kabylie USM Alger MC El Eulma CS Constantine JS Saoura MO Béjaïa

«Mercredi, on décidera si nous participerons à la Coupe de la CAF»
Pour ce qui concerne la participation du club à la Coupe de la CAF, Boulhabib dira que la décision finale sera prise ce mercredi, à l’issue d’une réunion entre les dirigeants. Il explique : «Nous avons, ce mercredi, une réunion très importante. Il s’agira de décider si nous participerons à la Coupe de la CAF.»

«Il doit mettre les sentiments de côté»
Pour Mohamed Boulhabib, Diego Garzitto doit se concentrer sur le terrain pour continuer sur cette lancée. Le directeur sportif du CSC estime que le club affiche une très bonne forme en ce moment et qu’il faut continuer sur cette lancée. Il a déclaré : «Le club affiche une très bonne forme en ce moment. On a réalisé d’excellents résultats, mais il faut qu’on continue sur cette lancée. Garzitto doit mettre de côté les sentiments et se concentrer sur le terrain, pour réussir quelque chose avec nous. Il doit bien comprendre certaines choses, s’il veut continuer avec nous.»

«Il est prématuré de parler du titre»
Avant de conclure, Mohamed Boulhabib a lancé un appel aux supporters du club, leur demandant de se montrer patients : «Je pense qu’il faut se montrer patients. Les supporters doivent attendre un peu pour voir. Il est vraiment prématuré de parler du titre. On a un prochain match face au RC Arba qu’il faudra remporter. Le nouveau promu est sur une dynamique de bons résultats. On va tout faire pour rester collés à cette première place.» S. K.

«Pourquoi fait-il jouer Henaïni ?»
Boulhabib n’a pas hésité à critiquer les

Ce CSC à l’allure de champion
de temps en temps le poste de milieu de terrain défensif. Et voilà donc les ingrédients de la potion magique dévoilés.

La pelouse a compliqué la tâche au CSC
Le jeu des deux équipes n’était pas aussi fluide que d’habitude samedi après-midi, surtout côté CSC, où les joueurs techniciens tel Naït Yahia, Houri, ou même Derrag, n’ont pas pu étaler toute leur classe et jouer leur foot charmeur habituel… La raison ? Il faut aller la chercher du côté de Hamlaoui… est un samedi très spécial qu’auront vécu les Sanafir avant-hier dans un stade Hamlaoui, plein à craquer et bien joliment coloré. Les coéquipiers de Berthé se sont fait plaisir et ont procuré assez de joie et de bonheur à leur public. La nouvelle génération a envie d’y croire et de rêver d’un deuxième titre cette saison. C’est donc bien parti pour ce coriace CSC qui reste implacable pour la 26e fois d’affilée. Le CRB en est la nouvelle victime après une performance jugée plutôt moyenne par rapport aux autres matchs. On pourrait reprocher aux coéquipiers de Bezzaz ce manque de concentration devant les buts adverses et un manque de réussite patent pour les atta-

0-0 1-0 1-0 1-0 2-1 1-0 2-0 2-0

ASO Chlef MC Alger RC Arbaâ CRB Aïn Fekroun MC Oran CR Belouizdad JSM Béjaïa ES Sétif

Classement

C’

quants. Il ne faut pas oublier que le CSC ne marque qu’à travers des balles arrêtées, comme face au CRBAF et l’ESS. La situation s’est néanmoins débloquée face au CRB grâce à un penalty…

Pas de mouvement offensif tranchant ni de passes décisives et lumineuses…
C’est le genre de choses à revoir dans ce CSC qui respire la bonne forme et qui a l’allure d’un champion. Le coach argentin, Gamondi, pense que le CSC sera le futur champion d’Algérie cette saison.

Les Verts résistent avec la meilleure défense
On ne pensait pas avoir l’occasion de le dire un jour, mais le CSC a le privilège d’avoir la meilleure défense du championnat de Ligue1. Après dix

journées disputées, la paire centrale formée de Berthé et Maïza, avec Si Mohamed dans les bois, n’a encaissé jusque-là que 5 buts seulement en dix matchs. Avec une moyenne d’un demi-but par rencontre, c’est là une sacrée performance qui démontre l’entente parfaite et la solidité de la charnière centrale clubiste, version Garzitto. Même les plus optimistes n’imaginaient pas cette performance du compartiment défensif qui encaissait, l’été dernier, trois buts à chaque rencontre amicale qu’il jouait. A vrai dire, il ne faut pas trop s’étonner de cette performance défensive du CSC. A ceux qui veulent avoir la recette de cette solidité en défense, nous dirons que le secret c’est l’entraineur en chef… Quand il était joueur, Diego Garzitto jouait comme défenseur et occupait

Un terrain en mauvais état, à la limite du praticable

La rencontre qui s’est jouée vendredi entre le MOC et l’ASAM, soit 24h avant le match du CSC, a laissé des séquelles sur la pelouse. Les jardiniers du stade ont pourtant fait de leur mieux pour remettre les plaques de gazon en place, mais cela n’a pas aidé les 22 acteurs. Enfin, Garzitto peut s’estimer heureux quand même, le directeur du stade ayant refusé la demande des dirigeants du MOC qui voulaient avoir droit à une séance d’entrainement jeudi soir. Imaginons alors l’état du terrain avec trois séances d’affilée d’une heure et demi. Enfin, le stade de Hamlaoui a besoin de deux semaines au minimum pour récupérer sa texture qui fait rêver presque toutes les villes algériennes.

Prochaine journée
CR Belouizdad MC Oran JS Kabylie MC Alger ES Sétif ASO Chlef RC Arbaâ JSM Béjaïa MC El Eulma USM Alger CABB Arréridj USM El Harrach JS Saoura MO Béjaïa CS Constantine CRB Aïn Fekroun

Abdou H.

Coup direct

MOB

www.lebuteur.com

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

15
G En plus de Rehal qui a contribué au succès de son équipe face à l’ES G Sétif en réussissant à inscrire le deuxième

Yaya «Ce but en appellera
d’autres»
L’attaquant Fawzi Yaya a été l’homme du match de samedi dernier. D’ailleurs, en plus d’avoir inscrit le premier but qui a libéré ses camarades, le joueur a livré une belle prestation, au point d’être désigné l’homme de la partie. A la fin du match, on s’est rapprochés de lui pour nous livrer ses impressions, lui qui considérait que ce premier but va le motiver pour la suite de la compétition.
Vous venez d’arracher une belle victoire face à une solide équipe de l’ESS, un commentaire ? Effectivement, je crois que cette victoire est très importante pour la suite de la compétition, dans la mesure où elle est venue pour confirmer notre réveil en nous permettant d’augmenter notre capital points. D’ailleurs, je ne vous cache pas que notre succès est mérité, car nous avons dominé notre adversaire, tout en se procurant plusieurs occasions de buts. Peut-on dire que vous avez fourni votre meilleur match depuis l’entame de la saison ? C’est sûr, on a joué notre meilleur match, puisqu’on a été à la hauteur, ce qui nous a permis d’inscrire deux buts et d’empocher trois précieux points. Ce qui est d’un grand apport pour la suite du parcours, afin d’enchaîner d’autres résultats positifs et sortir de cette zone des turbulences, bien que la tâche ne sera pas facile. Revenons à vous, vous étiez l’auteur d’un beau but, votre sentiment ? Certainement, à l’image de chaque joueur, je crois que nous étions à la hauteur et je me suis permis d’inscrire mon premier but de la saison d’une forte belle manière. Je ne vous cache pas que je suis heureux de cette belle prestation, même si le mérite de cette victoire revient à tout le groupe qui a fourni beaucoup d’efforts durant le match. Peut-on dire que vous avez pris votre vengeance sur votre ancienne équipe ? Non, je ne dirais pas ça, car je n’ai aucune vengeance à prendre sur cette équipe de l’ESS où ses dirigeants ont été corrects avec moi. J’avais un seul problème avec l’ancien coach, Velud, qui a quitté le club, et cela relève du passé. En réussissant à débloquer votre compteur, vous espérez certainement à un meilleur avenir, n’estce pas ? Oui, Dieu merci, j’ai réussi à inscrire mon premier but avec mon équipe, ce qui me libérera pour les matches à venir, pour l’aider à réaliser d’autres bons résultats et être à la hauteur des attentes. Il ne faut pas oublier qu’on a encore besoin de points pour remonter dans le classement et quitter la zone des turbulences, et cela nous incite à fournir des efforts supplémentaires. Et comment s’annonce la suite du parcours ? Elle ne sera pas facile, puisqu’on est appelés à disputer des matches importants et difficiles devant de grosses cylindrées. Les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend et décidés à engranger plus de points pour remonter dans le classement et espérer terminer cette phase aller dans une position honorable. Entretien réalisé par Yugurtha A.

Ferhat et Yaya ont été à la hauteur

but qui a mis son équipe à l’abri, deux autres éléments ont été à la hauteur durant cette empoignade, Ferhat et Yaya. Yaya a été l’auteur de la première réalisation. Le coach de l’EN aurait même demandé des informations sur eux.

G En parvenant à s’imposer devant les Sétifiens sur le score de G 2 à 0, les Béjaouis viennent d’enregis-

Troisième match sans défaite

trer leur troisième victoire de la saison, après celles réalisées face au CRB Aïn Fekroun et le CR Belouizdad. Mieux encore, c’est le troisième match sans défaite qu’ils enchaînent, ce qui est de bon augure pour les prochains rendez-vous.

G Contraint de céder sa place à son coéquipier G Dehouche, suite à des douleurs qu’il a ressenties, le milieu de terrain Ferhat a passé une échographie hier. Le médecin lui a prescrit un repos de quatre jours, suite au claquage de sa cuisse.

Quatre jours de repos pour Ferhat

G Si les joueurs ont été à la hauteur en se permettant de livrer une belle prestation, G il n’en demeure pas moins que les supporters, eux

Les supporters, un autre atout pour le club

aussi, constituaient un atout supplémentaire pour cette équipe du MOB. Ces derniers ont marqué leur présence en force, samedi dernier, face à l’ES Sétif, en soutenant les siens durant toute la partie. Les joueurs étaient réceptifs à leur geste, en tenant à arracher cette victoire, ô combien précieuse ! Yugurtha A.

Troisième réalisation pour Rehal
n inscrivant le deuxième but de son équipe face à l’ES Sétif, samedi dernier, le virevoltant Fawzi Rehal vient d’en rajouter un troisième à sa cagnotte, ce qui prouve sa bonne santé, lui qui ne cesse de s’illustrer au fil des journées. A présent, le staff technique compte sur lui. D’ailleurs, même les supporters éprouvent une sympathie à son égard, le considérant indispensable dans l’équipe.

Les Crabes retrouvent leur sérénité
es Crabes du MO Béjaïa semblent avoir retrouvé leur sérénité depuis l’arrivée du coach Abdelkader Amrani à la barre technique, en remplacement de Mourad Rahmouni, puisque les Béjaouis ont enchaîné, hier, leur troisième match sans défaite, en s’imposant devant le désormais exleader sur le score de 2 à 0, avec l’art et la manière. Ainsi, étant déjà sous une grosse pression, après avoir occupé une place dans le bas du tableau, les camarades de Ferhat ont été à la hauteur en livrant leur meilleur match depuis le début de saison. Soutenus par un public exemplaire, les Crabes n’ont pas laissé filer cette opportunité de jouer leur troisième match consécutif à

E

L

Il est sur le calepin de Hallilhodzic
La prestation qu’il a livrée face à l’ES Sétif attire l’intention du sélectionneur national, Vahid Hallilhodzic, qui aurait demandé des informations sur lui auprès des dirigeants du MOB. C’est pour dire qu’il pourrait être sur la liste des joueurs qui seront convoqués dans les mois à venir. Pour rappel, Rehal intéresse aussi la sélection nationale militaire, et ne devrait pas tarder à recevoir sa convocation.

domicile pour faire le plein et glaner le maximum de points, en battant l’une des solides équipes du championnat de Ligue 1. D’ailleurs, ils ont affiché leurs intentions dès l’entame de la partie, avec quelques occasions créées, avant que Yaya trouve la faille et ouvre le score sur un joli coup-franc qui finit en pleine lucarne. Cette réalisation a libéré les siens, en donnant plus de motivation aux joueurs qui allaient chercher cette victoire, en inscrivant le deuxième but dans les ultimes minutes de la partie. Ce qui est de bon augure pour la suite du parcours.

Un match référence pour les joueurs
Les nombreux présents au stade de l’Unité-Maghrébine

ont été unanimes à dire que les joueurs ont livré leur match référence, le meilleur depuis l’entame de la saison, en se montrant à la hauteur des attentes de leur public en s’offrant une équipe de l’ES Sétif qui n’a pas pour autant démérité. En effet, ayant constaté qu’ils n’ont pas le droit à l’erreur, pour ne pas sombrer de nouveau, les Béjaouis se sont montrés plus entreprenants dès l’entame de la partie, en exerçant un pressing sur la défense sétifienne. Ce qui permettra aux camarades de Rehal d’inscrire deux buts et d’empocher trois précieux points qui seront d’un grand apport pour la suite de la compétition. D’ailleurs, les joueurs ont livré leur meilleur match depuis l’entame de la compétition et peuvent ainsi prétendre à mieux, notamment après avoir retrouvé leur sérénité et leur confiance depuis le succès face au CR Belouizdad.

Amrani commence à donner ses fruits, après que l’équipe ait réussi à retrouver sa sérénité, en empochant encore des points qui seront importants pour la suite du parcours. Ainsi, depuis son installation, il n’a pas cessé d’apporter des correctifs sur la composante pour se permettre de réaliser les résultats escomptés. Cela dit, son empreinte est ressentie par tout le monde, en récoltant pas moins de sept points en trois matchs joués. Néanmoins, les Crabes seront appelés à fournir plus d’efforts pour remonter dans le classement et quitter la zone des turbulences.

Ils assurent le plein
En empochant sept points consécutivement, les Crabes viennent de faire le plein, en dépit de deux points perdus face à la JSMB lors du derby de la Soummam. Leur objectif est de glaner d’autres unités à l’avenir, à commencer par le déplacement de ce week-end face à l’ES Sétif. Le club semble avoir retrouvé ses repères en championnat, en attendant de confirmer prochainement, pour qu’il soit à la hauteur des attentes de son public, même si la tâche ne s’annonce pas facile. Yugurtha A.

La touche Amrani commence à donner ses fruits
Ayant rejoint la barre technique du club à la veille de la rencontre à domicile face au CRB Aïn Fekroun, remportée sur le score (1/0), le travail effectué par le coach

16

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup franc

USMH

Doukha «La plupart des
joueurs veulent partir»
On imagine votre déception après ce nul… C’est sûr qu’on est déçu. On a tout fait pour gagner ce match mais quand on tombe sur un arbitre pareil, il devient vraiment difficile de gagner. Sans vouloir justifier cette contre-performance à domicile, je dis que le referee en est en grande partie responsable. Que lui reprochez-vous ? Pour être franc avec vous, on ne pouvait gagner ce match avec un tel arbitrage. Ce dernier nous prive d'un penalty flagrant, suite à la faute commise sur Amada qui aurait pu changer la physionomie du match. Il faut se rendre à l'évidence que la victoire nous échappa, non pas en raison de notre incapacité de faire la différence, mais parce que l'arbitrage n'était pas du tout à la hauteur de l'événement. C'est déjà un exploit de ne pas avoir perdu cette rencontre. L’arbitre a influé sur le match et c'est vraiment honteux. Vous pensez donc que l’arbitre est seul responsable de cette contreperformance ? Je dis qu’il est en partie à l’origine de cette contre-performance, mais il y a aussi d’autres facteurs. Peut-on savoir lesquels ? Je veux parler surtout des dirigeants dont l’absence au stade est incompréhensible. S’ils étaient là, leur présence aurait pu rassurer les joueurs et donner une plus grande motivation au groupe. Ils nous ont laissés seuls. Ce qui m’a aussi frappé dans ce match, c’est la présence en force des dirigeants de l’ASO. Par moment, on avait l’impression de jouer sur le terrain de l’adversaire. Mais il y avait les supporters… Heureusement, et puis nos supporters ont toujours été présents, que ce soit à domicile ou en déplacement. Ils ne nous ont jamais abandonnés. Mes coéquipiers et moi-même sont très reconnaissants envers eux. A votre avis à quoi est due cette absence des dans le collimateur des dirigeants pour vos reste anarchique. Pour l’intérêt du club il est déclarations de ce genre... temps de changer les choses et mettre un Je ne m’inquiète nullement de ce qui peut terme à cela. m’arriver. Je suis le capitaine d’équipe et en On a appris que Boumechra et Belkaroui même temps le représentant des joueurs avec ont touché une partie de leur argent pour mon coéquipier Younès. Nous ne sommes pas cette saison… des syndicalistes ni des perturbateurs comme A ma connaissance, seul Belkaroui a veulent le faire croire certains responsables touché son dû de la saison passée et atpour justifier leur gestion anarchique, mais en tend le reste comme tous les autres joueurs. D’ailleurs, j’ai appris que la plu- tant que leaders, les joueurs nous font confiance pour parler en leur nom. part des joueurs pensent à quitter le Revenons à votre équipe et son parcours en club au mercato et, pour cela, ils veuchampionnat. Avec ce nul, comment voyezlent déposer leur contrat à la FAF avec vous la suite de la compétition ? l’idée de se retrouver libres de tout enQue vous voulez-vous que je vous dise ? gagement. C'est vraiment dommage, car on a fourni Apparemment, vous êtes déçus… beaucoup d'efforts. Nous avons arraché trois Ecoutez, les gens doivent savoir que victoires consécutives. Par la suite, on a perdu pour nous les joueurs, le football est le derby face au CRB. Aunotre gagne-pain. Cela fait longjourd’hui on a été tenu en temps qu'on est en train d'atéchec par l’ASO, mais c’est l'artendre notre argent. bitre du match qui nous a cas«Les dirigeants Sincèrement, on est déçus, sés. Voilà ce qui explique notre plus même, on est en ont une grande contre-performance face à colère. Les diriresponsabilité de l’ASO. geants n'ont touce qui pourrait Mais avouez que cela n’a pas jours pas honoré «On a joué à El arriver au club à trop marché pour vous en atleurs engagetaque… ments. MainteHarrach, mais l’avenir» Cela fait deux matchs que ça nant, on attend les dirigeants de ne marche pas pour nous. On fait avec impatience l’ASO étaient l'essentiel du jeu en dominant outrale règlement de geusement nos adversaires, mais on ce problème, plus nombreux n'arrive pas à marquer. C'est quand même comme promis que ceux de frustrant de bien jouer et laisser filer comme par les dirigeants du club. l’USMH. C’est ça des points. Avez-vous parlé avec l’entraîneur ? anormal !» Avec deux matchs sans le moindre succès, Evidemment. Mais il faut savoir que n'avez-vous pas peur de perdre confiance Charef en a ras-le-bol de ces problèmes. A pour la suite ? chaque fois, on le sollicite pour qu’il interdirigeants ? Pas du tout ! Tant que l'équipe joue bien, on vienne. Cela devient vraiment agaçant pour un C’est clair, je suppose est en confiance. Il faut seulement apporter coach qui devrait s’occupait uniquement du qu’ils ont eu peur qu’on quelques réglages sur le plan offensif et tout domaine technique. Pour répondre à votre demande notre argent. rentrera dans l'ordre. Personnellement, je ne question, on a appris que Charef a déjà solliSinon, je ne vois pas poursuis pas inquiet. Au contraire, je pense qu'il ne cité la direction du club après le derby contre quoi ils se dérobent à chaque faut pas grand-chose pour que l'équipe arrive à le CRB concernant ce problème. A l’heure acfois qu’on réclame notre dû. réaliser les résultats positifs qu'on attend d'elle. tuelle, on ne voit rien venir. Mais j’ai bien envie de leur Mais on a appris que Comment se présente donc ce match contre dire beaucoup de choses. pour la nouvelle saison, le MCA ? «Charef en les joueurs attendent Il faut qu'on arrive à être plus percutant Que voulez-vous leur dire ? a ras-le-bol de négocier et que dans le jeu, notamment sur le plan offensif. Je J’ai envie de leur dire que Laïb a déjà entamé pense que le dernier mot revient à l'entraîneur. s’ils étaient vraiment amoude ces cette opération… reux de leur équipe ils doivent On a appris que vous serez absent pour ce problèmes» C’est faux. Le présibouger un peu au lieu de resgrand rendez-vous ? dent Laïb a négocié avec ter à l’écart comme si tout va C’est faux. Je participerai à ce grand rendezdeux joueurs seulement, à bien et que la situation vous. Il est vrai que j’ai parlé avec l’arbitre, savoir Aït Ouamer et Lifonctionne de façon norparce que en tant que capitaine, il était de mane. En plus, je trouve cela anormale. Ces dirigeants doimon droit de parler. Ce n’était pas une contesmal que cinq mois après le début vent savoir que leur tation de décision. du championnat, la plupart des responsabilité est grande Entretien réalisé par joueurs n’ont pas encore négocié. pour tout ce qui peut arriNacer-Eddine Ratni Franchement, l’USMH est un ver au club à l’avenir. grand club certes, mais la gestion Vous vous êtes souvent mis

El Harrach piétine de nouveau, les supporters s’inquiètent
Alors qu'on s'attendait à voir l'équipe monter en puissance, voilà que l’USMH peine à enchaîner les bons résultats. En dépit d'un jeu plaisant et correct, les Harrachis, qui arrivent à séduire non seulement leurs propres fans mais aussi les observateurs, manquent de réalisme. Un problème qui persiste depuis le début de saison. Même s’il y a eu entre la cinquième et la huitième journée du championnat, un semblant réveil de la ligne d’attaque, caractérisé avec quelques résultats positifs, il n’en demeure pas moins que la ligne offensive harrachie n'a réussi à marquer qu’un seul but sur penalty face au CRB lors des deux dernières journées. Un maigre butin pour les Jaune et Noir qui inquiètent à plus d'un titre leurs fans et en premier Boualem Charef. Ce dernier souhaite vite trouver des solutions, afin de permettre à son équipe de renouer avec les

Mazari mieux qu’une bonne doublure Appelé, juste après la défaite face au RCA de
la quatrième journée, pour remplacer dans l’axe défensif Belkaroui blessé, Arslane Mazari a confirmé encore une fois qu'il possède la classe pour jouer n'importe où sur le terrain. D'origine milieu de terrain, l'ex-joueur de l'ASMO a réalisé une partie époustouflante dans l'axe central. Après avoir constitué une paire centrale complémentaire avec Belkaroui, voilà que Mazari s'est montré intraitable contre l’ASO. Il faut reconnaître qu'il avait un sérieux client qui a pour nom Messaoud, un élément qui a fait par le passé tant mal à l'équipe harrachie. Meziane Ighil a dû même procéder au changement de son attaquant durant le dernier quart d'heure du match, voyant qu'il était bien muselé par Mazari. Devenu une solution de rechange par excellence dans l'axe central, Arslane Mazari, qui a hérité du statut de joker de luxe, pourrait aspirer à mieux. Cela fait cinq matchs que le joueur donne une confiance totale à son équipe, par ses interventions propres et ses relances au milieu de terrain qui apportent souvent le surnombre dans cette partie du terrain. En d'autres termes, Mazari semble avoir les qualités requises pour devenir le patron de cette défense harrachie. Ce sera une belle consécration pour le joueur.

résultats positifs et éviter le scénario du début de saison où les résultats étaient catastrophiques.

L’USMH ne veut plus de Zouaoui à l'avenir
Les Harrachis, à leur tête le président Mohamed Laïb, comptent saisir la Ligue de football afin que Zouaoui n'officie plus à l'avenir les matches de l’USMH. Pour le dirigeant

Abdelkrim Madour, Zouaoui a tout simplement privé son équipe d'une victoire certaine. «C'est simple, Zouaoui nous a privés de deux penaltys indiscutables. C'est scandaleux. Ce que je ne comprends pas, avec ce même Zouaoui, on avait battu l’ASO chez elle, il y a moins de 18 mois. D’ailleurs, j’avais salué son courage. Par la suite, on n’a plus gagné aucun match avec lui. La preuve, hier, il a tout fait pour qu'on ne gagne pas ce match.»

Coup difficile

MCO

www.lebuteur.com

N° 2454
Lundi 4 nouvembre 2013

17
Après les résultats de la 10e journée du championnat

Solinas «Un entraîneur doit avoir ses valises prêtes»

V

isiblement déçu par la défaite de son équipe face au MC El Eulma, le coach italien du Mouloudia, Gianni Solinas, estime que plusieurs paramètres ont fait que le MCO n’arrive plus à enchaîner les bons résultats en dehors de ses bases. Il estime que le problème est d’ordre psychologique et que l’équipe manque de personnalité quand elle se produit en dehors de ses bases : «Je trouve que nous étions timides en première période. Nous avons essayé en vain de revenir au score après la pause. Je pense que cette équipe du MCO souffre d’un problème psychologique et de personnalité quant elle évolue à l’extérieur.»

a besoin d’un renfort de qualité durant le mercato hivernal, pour pouvoir relancer la machine lors de la phase aller : «Cela fait deux mois que j’ai discuté à propos du renfort lors de l’ouverture du marché des transferts de l’hiver. Je pense qu’il faudra renforcer les trois compartiments pour essayer de donner un certain équilibre à cet effectif.»

L’étau se resserre sur le Mouloudia
La victoire du CA Bordj BouArréridj et celle du MO Béjaïa, respectivement face au MC Alger et l’Entente de Sétif, a ramené le Mouloudia d’Oran à un point seulement du premier non relégable. Il faut dire que les résultats de la dixième journée de la Ligue 1 ont été largement à la défaveur des Hamraoua, appelés désormais à se révolter pour espérer s’éloigner à nouveau de la zone de turbulences. Une mission qui s’annonce d’une extrême difficulté, si on se réfère aux cinq matchs qui restent à jouer jusqu’à la fin de la phase aller avec trois sorties à l’extérieur. Les coéquipiers de Benyettou sont tout d’abord appelés à recevoir l’USM Alger, dans un match d’une importance capitale samedi prochain au stade Zabana avant d’effectuer deux déplacements de suite pour donner la réplique à des équipes qui seront à la recherche de succès à domicile coûte que coûte. Ce sera en effet des matchs de vie ou de mort pour Aïn Fekroun qui jouera ce samedi son second match d’affilée à l’extérieur, avant d’accueillir le MCO qui se rendra chez un autre relégable la JSM Béjaïa. Un virage très crucial attend ainsi les Rouge et Blanc durant ces trois prochains matchs. L’objectif tracé par la direction du club qui est d’empocher les 21 points à la fin de la phase aller s’annonce extrêmement compliqué pour les gars d’El Hamri qui devront plutôt commencer par battre l’USM Alger avant de songer à autre chose.

«Je veux des joueurs confirmés de l’élite»
Concernant le choix de joueurs, l’entraîneur exige des éléments d’expérience ayant déjà fait leurs preuves en Ligue 1 : «Le recrutement du mercato d’hiver ne ressemblera pas à celui de l’été. J’ai besoin de joueurs compétitifs ayant prouvé leurs qualités ailleurs. Des joueurs qui ont de l’expérience des grands rendez-vous. Je ne suis pas contre des éléments de paliers inférieurs, mais à l’heure actuelle, nous avons besoin de joueurs qui apportent un plus réel à l’équipe dès la phase retour.»

«C’est le MCEE qui nous a poussés à rester en défense»
Pour ce qui est de la tactique ultra défensive adoptée par l’équipe, notamment en première période, l’entraîneur italien du Mouloudia d’Oran nous confie que c’est la façon de jouer du MCEE qui a poussé son équipe à jouer en bloc et sortir par des contres rapides : «On aurait aimé jouer comme Sétif où nous avons imposé notre style de jeu, mais les trois défaites consécutives à l’extérieur ont semé le doute chez les joueurs et nous ont obligés à revoir notre stratégie de jeu. C’est pourquoi on a décidé de fermer les espaces et procéder par des contres. Malheureusement, nous avons évolué avec la peur au ventre.»

«J’ai déjà orienté la direction par quelques noms»
Abstenant à révéler des noms à travers la presse, Gianni Solinas semble avoir déjà une idée sur le profil des joueurs que le MCO doit engager cet hiver : «J’ai discuté avec la direction. Nous avons proposé quelques noms que je ne donnerai pas car je ne veux perturber personne. C’est normal que des équipes commencent à penser au mercato à ce stade de la compétition. Pour ma part, j’ai bel et bien orienté la direction. C’est tout ce que je peux dire à ce sujet.»

«Notre défaite n’a rien à voir avec le gazon naturel»
A la question de savoir si la surface en gazon naturel du stade d’El Eulma avait fait perdre à l’équipe ses repères, l’entraîneur a nié en bloc cette hypothèse : «Je ne pense pas que notre défaite ait une relation avec la nature du terrain. Nous avons également perdu sur la pelouse synthétique à Saoura et à El Harrach. Les raisons de la défaite sont ailleurs.»

«Objectif 21 points ? Le mien est de gagner le prochain match»
Solinas pense que la vision des choses d’un entraîneur est complètement différente de celle des dirigeants, en ce qui concerne l’objectif tracé qui est de récolter 21 points d’ici la fin de la phase aller : «Je ne peux pas fixer un objectif avec un nombre précis de points. Il se pourrait qu’on récolte plus. Mais pour le moment, il faut voir la réalité des matchs. Il se peut qu’on soit pénalisés par quatre ou cinq absences, comme il se peut qu’on soit prêts à la veille d’un match. C’est facile d’avancer des chiffres. C’est vrai que l’objectif est d’arracher le maximum de points. Pour cela, il faut penser à gérer les matchs un par un. Mon objectif personnel reste de gagner le prochain match.» Sous pression à la veille du match contre l’USM Alger, Solinas reconnaît que le travail d’un entraîneur est ainsi fait : «Je suis habitué à ce genre de pression. Quand on choisit le métier d’entraîneur, on sait d’avance à quoi on est confrontés. On doit toujours avoir les valises prêtes. Pour ce match contre l’USM Alger, je sais ce qui m’attend mais je ne sais pas comment mes joueurs vont réagir à cette pression où il y aura obligation de résultat.»

«J’ai déjà dit que je n’avais pas un banc de touche très riche»
Pour ce qui est des changements provoqués au cours de ce match, l’entraîneur pense qu’il était forcé de les opérer dans la mesure où il avait enregistré plusieurs absences au sein de son effectif : «Tout d’abord, certaines absences ont eu effet de perturber notre style de jeu. Cela fait longtemps que j’avais dit que je n’ai pas Iniesta et Messi sur le banc de touche. Des gens disaient aussi pourquoi l’entraîneur ne fait pas des changements. Je suis en train de le faire.»

A un point du premier non relégable
Bien que les résultats soient nettement meilleurs que ceux de la saison écoulée, les Hamraoua ne semblent pas très loin de la zone rouge. Un point seulement sépare le Mouloudia au premier relégable le MO Béjaïa. Il faut dire que la moindre glissade de la part des Rouge et Blanc cette semaine, risque de les faire encore chuter au classement et se retrouver dans une position qui fera rappeler aux fans les affres de la saison écoulée. Pour éviter ce scénario que personne d’ailleurs ne souhaite à Oran, les coéquipiers de Bouterbiat sont appelés à disposer de l’USM Alger ce samedi au stade Ahmed-Zabana. Un match qui se jouera certainement sous le signe de la revanche au même lieu où l’USMA avait privé, il y a de cela six mois, le MCO d’une finale de Coupe d’Algérie.

«L’absence de Bouaïcha nous a fait du mal»
Parlant un peu des absences, Gianni Solinas a fini par vider son sac estimant que le mauvais sort s’abat ces dernières semaines sur son équipe : «Nous avons enregistré l’absence de Bouaïcha qui avait son poids dans l’équipe. C’est un joueur qui peut tout faire dans un match. Il marque, il donne des passes décisives et gagne ses duels aériens. Son absence a pénalisé l’équipe. En plus, face à El Eulma, on a aussi perdu quelques éléments, à l’image de Naït Slimani qui était en pleine confiance avant de perdre en plein match Belabbès. Je pense que la chance est en train de nous tourner le dos.»

«Je veux que Zabana affiche complet ce samedi»
L’entraîneur compte beaucoup sur l’apport des supporters pour ce match contre l’USM Alger : «Je tiens d’abord à demander pardon à nos supporters, car je reconnais que l’équipe les a déçus après ces défaites à l’extérieur. Mais, je me permets de leur demander de venir en masse ce samedi et nous soutenir jusqu’à la dernière minute car nous avons réellement besoin de leur présence et leur soutien au cours de ce match.» Amine Lamri

«Courbis est un vieux routier qui connaît bien le football algérien»
Solinas pense que le MCO aura fort à faire samedi prochain face à l’une des meilleures équipes de la Ligue 1 : «Nous allons donner la réplique à une très forte équipe de l’USM Alger, à sa tête un entraîneur qui connaît très bien le football algérien. Ce sera par conséquent un match très difficile. Il faut qu’on soit costauds et prêts sur tous les plans pour gagner.»

«Cela fait deux mois que j’ai demandé du renfort au mercato»
Le coach du Mouloudia reconnaît que l’équipe

Reprise aujourd’hui
Après avoir bénéficié de deux jours de repos, les Hamraoua reprendront aujourd’hui après-midi le chemin des entraînements au stade Ahmed-Zabana. L’entraîneur va certainement axer son travail sur le plan mental avant de commencer l’entraînement afin de préparer son équipe pour ce prochain match contre l’USM Alger qui s’annonce très important pour la suite de la compétition.

18
ASO

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1
RCA

Chlef oppréhende le CSC
es choses sont de plus en plus difficiles pour les Chélifiens chez eux, puisque l’ASO devra affronter encore une fois un leader du championnat. Cette fois, ce sera le CSC qui a pu arracher la première place cette semaine à la faveur de sa victoire face au CRB. L’ASO qui a affronté, il y a trois semaines, l’ESS, puis la JSK, trois jours plus tard, n’a pas pu s’imposer devant ces deux exleaders, et qui s’est contenté d’un point en deux matches devra affronter le CSC, l’une des équipes les plus en forme du moment. Un nouveau pari pour l'équipe qui a échoué à gagner les

L

trois derniers matchs à Boumezrag. Ighil devra trouver les solutions cette fois-ci afin de renouer avec la victoire et arrêter cette saignée de points à Chlef, surtout que l’équipe a montré une grande solidité à l’extérieur, ce qui prouve que le mal de Chlef est seulement à domicile. Un problème purement technique puisque l’équipe n’a pas de me-

neur de jeu qui puisse orienter le jeu offensif de l’équipe à domicile surtout quand il s’agit de grosses cylindrées. Ighil a tout essayé, mais, apparemment, rien ne lui réussit. Le problème, selon lui, réside au niveau du rendement individuel de certains éléments qui ont les clés du jeu. Une semaine pour trouver des solutions ne parait pas évident. Le staff

technique va se baser sur le côté psychologique du groupe afin de gonfler le moral des joueurs pour pouvoir faire la différence avec leur grande envie de gagner car l’équipe a d’autres possibilités de jeu pour faire la différence dans un tel match où il y aura un grand engagement de la part des deux équipes. A.F.

Bentoucha revient dans le onze
Le dernier match a été une occasion pour le milieu défensif de l’équipe, Maâmar Bentoucha, de faire son retour dans le onze après plusieurs journées comme remplaçant. Bentoucha s’est fait remplacer par le jeune Boussaïd à dix minutes de la fin du match surtout qu'Ighil voulait quelqu’un en forme pour le milieu de terrain lors des dernières minutes.

La défaite du dernier match de la formation du RCA en déplacement à Tizi Ouzou n’est pas passée inaperçue aux yeux des supporteurs d’Ezzerga. Ces derniers restent convaincus que Achouri, l’arbitre de la rencontre, avait bien choisi son camp dès l’entame de la rencontre. Selon certains responsables du club, l’arbitre désigné pour ce match avait eu pour consigne de faire tomber le RCA dans le but d’arranger certaines écuries du haut de tableau contre cette nouvelle menace inattendue en championnat. Ce qui s’est passé en toute fin de rencontre vient consolider cette thèse. Fellah avait reçu un avertissement alors qu’il allait secourir un joueur de la JSK qui était blessé. En tout cas, cette sanction le privera du prochain match du RCA, vu que c’est son quatrième avertissement de la saison. Le portier des Bleus n’est pas un cas isolé, puisque Achouri s’est aussi attaqué à un autre pilier de l’équipe, Cherfaoui, le capitaine, qui a écopé d’un avertissement pour contestation de décision. De ce fait, il sera out pour le prochain rendez-vous.

L’Arbâa crie au scandale

«On s’est racheté, en attendant mieux»
les moyens de marquer. On s'est alors contentés de défendre dans ce match car il ne fallait surtout pas prendre de but, mais on s’est créé tout de même quelques occasions qui pouvaient finir dans les filets. Pensez-vous que les choses vont s’améliorer pour vous après ce résultat ? L’essentiel est que l’équipe avance et ne perde plus de matches. Je crois que ce résultat nous permettra de bien aborder le prochain match mais nous devons absolument passer à une vitesse supérieure chez nous si on veut se rattraper. On n'a plus droit à l’erreur chez nous, c’est une chose évidente maintenant. Vous affronterez un nouveau leader cette fois-ci, le CSC, comment voyez-vous ce match ? Le CSC est une équipe qui a bien entamé la compétition et qui est en train de faire d’excellents matches. Sûr que ça nous compliquera encore la tâche chez nous, mais ça ne nous déviera de notre objectif qui est de gagner ce match. On a les moyens de le faire mais il va falloir faire un grand match devant un adversaire qui ne sera pas facile à manier. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Bentoucha

Bouchouk mécontent
La journée de samedi aura été éprouvante pour le RCA. Outre la défaite, nous venons de savoir que l’attaquant Bouchouk a annoncé à sa direction qu’il compte faire ses bagages au mercato. Et pour cause, il n’est pas satisfait du temps de jeu qu’on lui réserve, surtout après que Chérif El Ouazzani avait décidé de se passer de ses services lors de la rencontre face à la JSK, alors que tout le monde attendait son retour après la suspension de Bougueroua.

Comment jugez-vous votre prestation, aujourd’hui ? Très difficile car on a joué devant une très bonne L’homme du match côté ASO a été le équipe très à l’aise jeune Abdou Salhi, qui est en train de faire un sans-faute. Ce jeune a pu neutra- quand elle joue chez elle, c’est pour ça liser toutes les actions dangereuses de l’adversaire et a privé les poulains de Cha- qu’on a eu du mal ref de buts certains dans les dernières mi- à s'imposer dans ce match, mais nutes, ce qui le confirme dans son poste on a été combade premier gardien actuellement car Ighil est plus convaincu que jamais de sa valeur tifs jusqu’à la dernière midans le onze. nute et on a réussi à décroDaham toujours remplaçant ! cher un préNoureddine Daham n’a pas été reconduit cieux point qui comme titulaire lors de ce match car Ighil a nous permet de voulu appliquer le même schéma tactique garder l’espoir. que face au CABBA en utilisant Messaoud L’équipe tient touen pointe de l’attaque. Daham, lui, a remjours le coup à l’extéplacé ce dernier dans le dernier quart rieur, mais pas à d’heure, mais n’a pas eu de bonnes Des occasions pour pouvoir mardomicile, pourexamens pour quer, en attendant le prochain quoi ? match où il voudrait bien Messaoud C’est norrevenir dans le onze mal, chez aujourd’hui Mohamed Messaoud qui a joué nous, on blessé, n’a pas pu terminer la renconCherchar a joué à tre face à l’USMH après s'être plaint de est obligés de aux ligaments croisés. Il degauche douleurs vrait passer des examens médicaux à faire le Ce match a vu le retour Chlef, ce matin, pour voir la nature jeu et on de Iliès Cherchar dans de sa blessure même si le staff mé- est toujours dical considère la blessure pas l’équipe type, il a joué dans sérieuse et qu’il pourra confrontés à l’axe en début de match avant jouer le prochain de grosses cylinmatch. de revenir au couloir gauche drées qui se contenpour couvrir Zazou, qui tent de fermer le jeu, ce qui 5 était un peu avancé. nous prive de prendre l’avantage, millions de La sortie de Zazou mais à l’extérieur, on se sent plus à prime en seconde miLes joueurs ont pu s'assurer 5 l’aise car on joue en contres et on a temps a poussé millions comme prime de match plus de chance de réaliser un bon Cherchar à résultat. jouer arrière suite à ce match nul ramené de l’exL’équipe s'est cantonné en détérieur, une somme qui devrait s’adgauche lors de ditionner aux prochaines primes fense, cela veut-il dire que vous ce match où il a de matches surtout que les avez joué pour le nul ? fermé son coujoueurs ont encaissé toutes On a joué pour gagner mais notre loir comme il se leurs primes, la semaine stratégie consistait à fermer toutes les doit. dernière. issues à l’adversaire, qui a essayé par tous A.F.

Salhi s’illustre encore et confirme son statut

« J’ai pris la décision de plier bagage»
Dans un entretien téléphonique avec le joueur au lendemain du match, ce dernier nous confirme son départ : «Je ne trouve pas ça normal qu’on me laisse sur le banc alors que la veille on me préparait pour jouer titulaire. La seule explication qui me vient à l’esprit, c’est qu’il y a un complot contre moi. Je ne sais pas qui est derrière, mais je suis certain qu’il y a bien des gens qui ne me veulent pas de bien. C’est pourquoi j’ai pris la décision de plier bagage, je profite de l’occasion pour remercier les supporteurs du RCA pour leur soutien.»

PUB

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

19

CABBA

JSS

Enfin le déclic !

Saoura renoue avec le succès

T
I
l a fallu attendre la 10e journée pour voir enfin les coéquipiers de Bendahmane vaincre le signe indien, qui les avait poursuivis durant des mois sur le terrain du 20-Août. Samedi dernier, c’était une équipe différente de celle qui avait affronté l’ASO et le MCO. Un groupe solidaire qui s’est réconcilié par la même occasion avec ses supporters, venus en masse le soutenir. La précieuse victoire décrochée face à un adversaire qui n’a finalement rien démontré sur le terrain est précieuse. Même si ce succès ne permet pas encore aux Bordjiens d’entrevoir le bout du tunnel d’après leur position au classement, il peut être considéré comme une bonne bouffée d’oxygène en prévision du reste du parcours. temps sachant que tous les vols ont affiché complet. En tout état de cause, un membre du CA a indiqué qu’un terrain d’entente a été trouvé avec le coach tunisien qui serait présent samedi prochain à Tizi Ouzou pour superviser sa nouvelle équipe. par Bachiri, cette réalisation doit être attribuée à Bendahmane (36 ans) qui porte son total à 3 buts dont 2 sur coup franc contre le CRB et le MCA et un autre d’un tir lointain des 35 m en pleine lucarne face à Chlef. Du coup, il devient le meilleur buteur de l’équipe en compagnie de Tiaïba qui en a inscrit deux sur penalty.

Retour de Djerrar, Chebira et Maâmeri
La formation bordjienne a enregistré le retour de trois éléments qui n’ont pas joué le dernier match contre le MCO et qui pèsent de tout leur poids sur le schéma tactique du jeu de l’équipe. Djerrar a purgé, en effet, sa sanction d’un match pour contestation de décision au cours du match contre l’ASO. Chebira pour le même motif, mais pour cumul de cartons jaunes et Maâmeri rétabli complètement de sa grippe ont repris leurs postes respectifs en défense et au milieu de terrain. Ces trois joueurs ont tous retrouvé leur place de titulaire contre le MCA, ce qui a donné surtout plus d’assurance à la défense avec la présence de Maâmeri et Chebira sur les deux flancs défensifs.

Messaoudène présent
Le premier et désormais ancien président du conseil d’administration était présent avant-hier au stade du 20-Août. Il a suivi le match depuis la cabine de presse réservée à la presse parlée. Il était tellement ravi de la prestation de son équipe en première mi-temps qu’il est descendu au cours de la pause dans les vestiaires pour encourager les joueurs à poursuivre leurs efforts : «Vous êtes en train de fournir le match qu’il faut pour décrocher votre première victoire à domicile, alors ne ratez pas cette occasion !» Il faut avouer que c’est la première fois cette saison que l’administration était présente en force avec Hocine Messaâdi, l’actuel président du CA ainsi que Mebarkia, Tebbani et même l’avocat du club Bouaouina en plus de Messaoudène. Si une telle initiative se renouvelle à chaque match, l’équipe ne se portera que de mieux en mieux.

enus en échec le weekle meilleur d’eux-mêmes. Les coend dernier par le nou- équipiers d’Aoudo ont sans aucun veau promu de le RC doute été touchés dans leur l’Arbâa, les Vert et amour-propre au courant de la seJaune ont su réagir, samaine, lorsqu’ils ont dû essuyer medi dernier, et signer une belle une flopée de critiques de toutes victoire face aux enfants de Yema parts, leur reprochant leur nonGouraya, lors d’un match qui a tenu chalance ainsi que l’impression de toutes ses promesses. Les Sudistes n’être pas vraiment concernés par de Saoura ont su arracher une vicleurs mauvais résultats. Se remettoire, acquise avec l’art et la manière, dominant leur adversaire lors tant en question, les Sudistes ont de la majeure partie de la rencontre. accepté toutes les critiques, décidant de réagir de fort belle maEn dehors du résultat, c’est bien la nière. C’est une façon pour eux de prestation maîtrisée des Sudistes qui a plu à leurs fans, lesquels ont prouver qu’ils avaient le niveau apprécié le jeu proposé par leur pour porter ce maillot de Saoura. équipe lors de cette rencontre. Cette A eux de confirmer ce regain de victoire, la quatrième depuis le forme lors des prochaines sorties début de la saison, est la deuxième de l’équipe. du genre qui a vu les Aigles allier le B. G. résultat à la manière. Après une prestation tout simplement affreuse Aoudo, face au RCA, les poulains de Mele nouveau chiche ont su réagir de la plus chouchou des belle des manières, remporSudistes tant un très joli succès qui Aoudou est a présent le meilleur leur permet d’ailleurs de joueur de la JSS, très dangereux en atrevenir à cinq points du taque, il a inscrit son deuxième doublé, leader constantinois, mais surtout à trois unités seu- après un début difficile où il a trouvé beaulement du podium. Cette coup de difficultés pour s’adapter à la ville. victoire aura beaucoup Actuellement, il enregistre un retour plus un effet psycholoépoustouflant, c’est grâce à son doublé gique sur le groupe de que la JSS a pu gagner le match face à Saoura. Elle devrait permetla JSM Béjaïa. Une prestation qui tre à Beldjilali et ses coéquilui permettra d’être le nouveau piers de reprendre confiance chouchou du public béen eux, après un début de saison chari. des plus difficiles.

Nabil Kouki serait le nouvel entraîneur
L’ex-entraîneur du Sfax, Nabil Kouki, a donné son accord depuis Tunis pour venir à Bordj négocier avec les responsables du CABBA. C’est Abdelhak Benchika qui est un enfant du club qui a mis les Bordjiens sur cette piste, puisqu’il le connaît pour l’avoir eu comme adjoint au Club Africain. Nabil Kouki devait être présent d’ailleurs samedi dernier pour assister au match contre le MCA, mais il n’a pas pu réserver à

Un état d’esprit à conserver

3e but pour Bendahmane
Le vieux routier se porte bien, la preuve, il a été l’auteur de l’unique but qui a permis à son équipe de décrocher sa première victoire à domicile. Même si le ballon a été dévié

A. B.

Auteurs d’un très bon match, durant lequel ils ont su allier résultat et manière, les Vert et Jaune Le milieu de terrain Bousmaha ont réussi en l’espace de 90 miNabil a reçu lors du match face à la nutes à se réconcilier avec leurs JSM Béjaïa un avertissement signalé fans. Et ce n’est pas seulement la par l’arbitre de la rencontre suite à manière et la prestation de une contestation de décision. Ce le l’équipe qui ont plu aux supporprivera du match face l’Entente ters de Saoura, mais bien l’état de Sétif prévu la semaine d’esprit des joueurs lors de cette prochaine. rencontre. Ces derniers ont donné

Bousmaha suspendu face à Sétif

MCEE

CRBAF
Après le revers concédé face à l’USMA

Gherbi demande ses papiers

Hamouche : «Il faut renforcer l’effectif durant le mercato hivernal»
orcément dépité après la nouvelle défaite face à l’USMA d’Alger ce weekend 1-0, l’entraîneur Saïd Hamouche n’a pas hésité à pointer du doigt le niveau de certains éléments, en espérant recruter des joueurs confirmés dès le prochain mercato hivernal : «Il faudra attendre le prochain mercato afin de tenter de combler les lacunes détectées dans l’effectif actuel, vu que nous ne possédons pas des joueurs capables de faire la différence dans un match à l’heure actuelle. Maintenant, on n’a pas d’autre choix que de faire avec le groupe actuel jusqu’à la fin de la phase aller.»

L

e milieu de terrain Gherbi, très en colère contre le mauvais comportement des supporters du club qui l’ont insulté et insulté sa mère, songe à quitter l’équipe car n’ayant plus de motivation à poursuivre son aventure avec Babia après cet incident. Il a, selon notre source, demandé sa lettre de libération auprès de la direction. Une demande qui a été refusée catégoriquement par les responsables du club qui lui ont demandé de patienter et de ne plus faire attention à l’attitude des supporters. Pour rappel, il s’est fait blesser d’ailleurs en frappant son pied à la porte du vestiaire. A noter que le mauvais comportement des supporters envers les joueurs avait provoqué le départ de l’attaquant Bouregba qui a opté pour le CRB au début de saison.

Il sera remplacé par Bentayeb
Le milieu de terrain Gherbi sera le grand absent face au CRB lors de la prochaine journée lors du match qui se déroulera samedi prochain au stade du 20-Août-1955 d’Alger. Comme rapporté, il s’est fait blesser à la fin du match sur un coup de colère à la suite du mauvais comportement du public envers lui et il s’en est sorti avec cinq points de suture. Contre le CRB, il sera, ajoute notre source, remplacé par Bentayeb, auteur d’un bon rendement face au MCO, vendredi passé.

a bénéficié de quelques jours de repos pour mieux reprendre. Si tel est le cas, le coach Abdelkader Iaïche va sans doute revenir au 4-33 avec Zeghidi et Berchiche dans l’axe, et Oussalah et Belkheiter sur les ailes.

F

occasions, mais j’avoue que le but encaissé à chamboulé nos plans, surtout que nous avons affronté une grande équipe, avec des joueurs confirmés capables de changer le cours d’un match à n’importe quel moment de la partie.»

«Il est impératif de rebondir face à la JSMB !»
Conscient de la gravité de la situation qui attend le nouveau promu parmi l’élite dans sa lutte pour le maintien dans la cour des grands, le coach Saïd Hamouche espère un sursaut d’orgueil dès le prochain match qui s’annonce explosif face à la JSMB : «Il ne faut nullement gamberger après ce revers, mais plutôt l’oublier rapidement, afin de se contenter sur les prochaines échéances. Notre prochain match s’annonce certes compliqué face à un club qui joue le maintien aussi, mais nous devons faire le nécessaire pour réussir un probant résultat ce jourlà.» L.H.

Reprise aujourd’hui
L’équipe du MCEE a bénéficié de deux jours de repos après le match avancé disputé vendredi contre le MCO. La reprise des entraînements est prévue aujourd’hui sans la présence de Gherbi et Bouzama, blessés. Selon notre source, certains supporters comptent faire une descente demain (mardi) au stade Messaoud-Zouggar pour perturber la séance d’entraînement et insulter les joueurs. La direction aura déjà pris ses devant pour protéger les joueurs. K.L.

Bouzama incertain
Le défenseur axial, Bouzama, est incertain pour le prochain match contre le CRB. Le jeune espoir de la formation de Babia souffre de douleurs aux adducteurs qui peuvent le priver de la prochaine rencontre. Il

«Le but encaissé a chamboulé nos plans»
Concernant son analyse sur la défaite concédée face aux Usmistes, l’ancien entraîneur du MC Saïda a regretté le but encaissé assez tôt dans la partie : «Nous n’étions nullement mauvais durant cette rencontre, au point de rater quelques

20
NAHD

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

Benyahia : «Il ne me manque que ce but libérateur
pour enclencher mon compteur»
ses cartes pour l’accession. Nous étions plus déterminés et nous avons tenu à cette victoire pour se racheter surtout aux yeux de nos supporters. Nous étions motivés parce que nous voulions gagner ce derby afin de sortir la tête de l’eau. Ce derby est venu dans des conditions particulières. Nous avons fait preuve de cette volonté de gagner, d’esprit de groupe et d’application qui ont désarçonné notre adversaire qui n’y s’attendait pas. A présent, il faut redescendre sur terre Vous étiez très sollicité en attaque avec vos débordements même si vous n’avez pas marqué. Cela ne vous inquiète-t-il pas ? D’abord, je suis très content de ce succès et, surtout, d’avoir rendu service à mon équipe. L’essentiel est d’être au service de mon club et de réussir ainsi une saison honorable. Maintenant, j’estime qu’il ne me manque que ce but libérateur pour enclencher mon compteur. J’espère que cela ne tardera pas à venir. Vous devez pensez maintenant à la prochaine journée du championnat ; peut-on dire que vous êtes prêts à affronter le MCS ? Vous avez renoué avec le succès en battant l’USMB… Vos impressions ? L’équipe s’est rachetée de ses derniers échecs et de cette série de mauvais résultats. En proie au doute, nous n’avions pas d’autre alternative que de renouer avec le succès à l’occasion de la venue de l’USMB. Nous avons bien entamé la rencontre et on s’est permis , en début de deuxième période, d’inscrire un but qui nous a donné plus d’assurance. Notre adversaire ne nous a pas facilité la tâche en prônant un système défensif mais cela nous a permis de dominer légèrement les débats et surtout de bien gérer la rencontre. J’estime que le NAHD a retrouvé ainsi son efficacité après des moments très difficiles. C’est un succès qui nous rassure. En plus, cette victoire a une saveur particulière et c’est pour cela qu’elle est dédiée à nos supporters. Vous attendiez-vous à ce que la victoire soit à votre portée? Notre objectif était de gagner ce match et d’engranger les trois points de la victoire. Toutefois, il ne faut pas croire que notre mission a été facile contre une coriace équipe de Blida qui jouait l’une de Vous savez, on n’est jamais prêt à matiquement, nos chances de100% dans les matches de cham- meurent intactes. Il ne faut pas pionnat quel que soit notre degré brûler les étapes. Désormais, notre de préparation. Cela dit, nous principal objectif est de terminer avons très bien avancé dans le tra- la première manche avec un capivail bien qu’il reste quelques jours tal conséquent qui nous permettra encore pour ce rendez-vous. On de refaire le retard sur les autres continue à travailler et à peaufiner formations. Après, tout ce qui notre préparation pour ce péril- viendra sera un bonus. On doit leux déplacement. Le match de bien gérer le reste de nos matches vendredi prochain est déjà dans aller afin de récolter le maximum nos esprits. On va s’y préparer de points. Entretien comme il se doit pour essayer de revenir avec un bon résultat de réalisé par Saïda. Nous devons bien gérer les Youcef M. prochains matches de la phase aller pour atteindre notre slam, premier objectif de la Abde nheur eslam -bo saison. porte Chérif Abd ance à Justement, ne ur de rté ch ue Le reto pe type a po é son manq appensez-vous i r u alg on b ’éq pas que vos dans l u NAHD. M m a réussi s a prest l ed esla chances pour l’équip tition, Abd esure où c’e icile. Avec l’accession pé om la m de com u feu dans corporé à d rnational a sont quelque d n e i t e t n s i m e tê a su ’ex ’ il peu hypothéois qu xpérience, l on équipe et Il a f e r è i quées ? m ce à s rrain. pital e Il est vrai que son ca de l’assuran iers sur le te ompter é p t i n qu p eu c nous avons raté don ses coé e le NAHD un des car e c a des points prél p tré qu meure cieux depuis l’endémon i et qu’il de quipe… u e l’é tame du sur l dres d championnat mais rien n’est encore joué. Mathé-

USMB

Une nouvelle organisation en vue Aïbout : «Aborder la suite
deux points sur l’équipe qui occupe la troisième marche du podium. C’est beaucoup, même s’il reste des matchs à jouer. Pour espérer s’en sortir et surtout terminer en beauté, les joueurs de Blida doivent impérativement faire le plein à domicile et grignoter un maximum de points chez l’adversaire. Eprouvant les pires difficultés à s'en sortir à l'extérieur, l’USMB doit réaliser un parcours de champion pour espérer atteindre son objectif.

du championnat avec un autre état d’esprit»

Tout tenter maintenant
Mohamed Bechouia doit tout tenter et surtout, en technicien averti qu’il est, il saura tirer les leçons des échecs. On ne veut pas revivre, du côté de la ville des Roses le scenario de la saison passée. Cet USMB, version 2013-2014, ne veut plus continuer de décliner et veut s'offrir une fin de championnat moins houleuse que celle de l’exercice précédent.

A

chaud, l’entraîneur avait refusé d'évoquer l'absence de plusieurs joueurs importants comme cause du naufrage blidéen face au NAHD. Un peu plus tard, il a s’est rendu à l'évidence. Il est certain qu'avec Boudina, Khelladi et Mellika et le poids qu’ils ont dans l’équipe, l’équipe aurait peut-être-été différente, dans l'état d'esprit comme dans l'organisation. Les nombreuses blessures ont obligé le coach blidéen à remodeler son équipe d'une façon qui n'a clairement pas apporté les mêmes garanties que lors des rencontres précédentes. Certains joueurs qui ont été titularisés n'étaient pas encore prêts. C’est le cas de Naâmani, remonté en sentinelle

où il n'est pas particulièrement à l'aise et de Belhadj, manifestement perturbé par ces modifications, qui n'ont pas réussi à enrayer les contres fulgurants des joueurs du NAHD.

Tout d’abord, qu’avez-vous ressenti au coup de sifflet final du match face au NAHD ? Surtout un sentiment d’impuissance et de découragement. Nous venions juste de concéder une défaite totalement imméritée et tous nos efforts et nos sacrifices venaient d’être réduits à néant. Cela dure depuis le début de la saison mais ce match fait maintenant partie du passé. Quelles sont les causes de cette-contreperformance ? La principale est que nous manquons de cohésion, vu que l’équipe a été remaniée. Nous avons aussi manqué, il faut le dire, de chance.

Est-ce que les conseils de votre entraîneur vous ont été bénéfiques? C’est certain. Il trouve à chaque fois les mots justes… Il nous faut aborder les prochains matchs avec un tout autre état d’esprit. Nous ne devons plus subir comme cela a été le cas jusque-là. Il nous faut arriver à imposer notre jeu et renouer avec la victoire. Et vous aurez l'occasion de le faire avec la réception du WAT… c'est cela? Nous n'avons plus aucune marge de manœuvre. La victoire face au WAT est impérative et cela pour rester au contact du trio de tête. Entretien réalisé par Slimane B.

Avoir la tête et surtout les jambes
L'USMB va sans doute traverser l'une des crises les plus délicates de sa saison, après le revers cuisant sur le terrain du stade du 20-Août, vendredi passé.

Le verrou a sauté
C’est connu en football, on ne peut pas impunément jouer d’emblée la défensive. L’équipe de Blida a connu à plusieurs reprises le pire des scénarios puisque son verrou a sauté au bout de seulement quelques minutes. Ce sont là de petites appréciations qui, ajoutées l’une à l’autre pourraient être un début d’explication à la mauvaise place occupée par l’équipe de Blida. S. B.

Bonne nouvelle pour Bechouia, les blessés reprennent !
Le coach blidéen peut avoir le sourire, l’infirmerie s’est presque totalement vidée et seuls Mellika soigner des petits bobos avant de reprendre. Les autres joueurs blessés seront disponibles pour le match de vendredi prochain face au WAT. Il faut dire que lors des derniers matchs, l’entraineur de l’USMB avait dû composer avec les joueurs valides. La cascade de blessures qui s’est abattue sur la formation blidéenne lui a coûté, sans aucun doute, la perte de plusieurs points.

Vite, au boulot !
Ayant réalisé jusque-là un parcours assez mitigé, le club de Blida se trouve distancé au classement par les meilleurs. En effet, les camarades Belhocine accusent un déficit de

C'est OK pour Kaïd
Kaïd, qui n'était pas de la partie vendredi passé contre le NAHD à cause d'une blessure du genou est maintenant totalement rétabli. Il a repris hier l’entraînement avec ses camarades.

Naâmani : «On va réagir»
Naâmani, le fougueux défenseur de Blida, ne pouvait que constater les dégâts à l'issue de la rencontre : «Vendredi passé, on n'avait pas les jambes et encore moins la tête J'espère que c'est un accident et qu'on va réagir.». Un autre cadre de l’équipe glissera une de ces petites phrases sans appel : «Ce qui me dérange le plus, c'est que ce sont les joueurs qui vont encore être visés en premier, alors que tout le monde au club doit se regarder en face. Cet échec regarde tout le monde. Il n'y a plus aucun sens du jeu dans l’équipe. Tout le monde se cherche, alors que les matchs s’enchaînent. En raison de toutes les erreurs accumulées, il est normal qu’on en soit arrivés là.». S. B.

Boudina opérationnel
Bechouia peut compter, vendredi prochain, contre le WAT, sur les services d'un autre joueur qui était indisponible. Il s'agit de Boudina qui a reçu l'autorisation de son médecin pour s'entraîner. S. B.

20
USMBA

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

Après la violence dont a été victime l’équipe à Annaba :

WAT

Tout Bel-Abbès condamne
Belgorine : «C’est désolant !»
Peiné de la tournure de la situation, le latéral gauche de l’USMBA s’est dit très choqué par les événements qu’a endurés son équipe, arguant que ce n’était qu’un match de football. Pour Belgorine, ce qui s’est passé à Annaba est grave. Le joueur se dit choqué car «rien ne présageait une telle tournure où nos éléments ont failli être lynchés par les joueurs de l’USMAn, leurs dirigeants et surtout leur supposé entraîneur.»

Benmoussa :
«L’accession est toujours jouable»
Un commentaire après le récent match nul concédé à domicile face à l’OM ? C’est toujours frustrant de ne pas faire le plein de points à domicile, même si nous avons rencontré une équipe de l’OM qui a montré de belles choses sur le terrain, en méritant sa place sur le podium. Il faut accepter parfois de se contenter de ne prendre qu’un seul point, qui pourra peser très lourd dans le décompte final. Vous avez pourtant réussi une entame de match quasi parfaite, avec un but inscrit durant le premier quart d’heure… Certes, nous avons réussi rapidement à mener au score, sauf que nous n’avons pas su préserver notre avantage. Au lieu de faire le plein de confiance en allant chercher le second but, qui nous aurait permis de contrôler tranquillement le reste des débats par la suite en assurant une nouvelle victoire à domicile, on s’est contentés du partage des points. Est-ce que le but encaissé avant la pause peut expliquer l’ensemble de votre prestation assez sombre ? Non, il ne faut pas se cacher uniquement derrière ce fait du jeu, car nous avons eu une mi-temps entière pour reprendre l’avantage au tableau d’affichage. C’est vrai que ce n’est pas évident d’encaisser de buts dans les derniers instants d’une période, mais il fallait revenir encore plus déterminés dès l’entame de la seconde mi-temps pour reprendre l’avantage et montrer que nous voulons vraiment gagner ce match. Le WAT ne s’est procuré aucune occasion durant 75 minutes. A quoi cela est-il dû selon vous ? Sincèrement, je n’ai pas la moindre explication sur ce point, car nous avons souvent réussi à nous procurer de nombreuses occasions même à l’exténuer. Face à l’OM, on a trouvé beaucoup de peine à inquiéter leur gardien depuis l’ouverture du score, en se contentant uniquement de circuler le ballon en milieu du terrain. Avec ce partage de points, vous avez loupé l’occasion de dépasser l’OM et l’ASMO, tout en vous rapprochant du leader, non ? C’est forcément les conséquences logiques d’un tel résultat, car nous étions conscients avant même le coup d’envoi de cette partie que nous avons une très belle opportunité de retrouver une place sur le podium. Sachant d’avance que l’USMBA et l’ASMO peuvent s’incliner à l’extérieur, ce qui s’est avéré juste au final. Le public n’a nullement apprécié le visage pale montré par l’équipe. Comprenez-vous sa colère au coup de sifflet final ? Il ne faut pas avoir la mémoire courte, car nos supporters nous ont toujours soutenus depuis le début de championnat, et c’est pour cela qu’il faut des fois comprendre la frustration de notre public qui voulait voir un meilleur spectacle mais aussi une victoire au bout du compte. Maintenant, il ne faut pas non plus dramatiser la situation, puisque rien n’est encore perdu. Pouvez-vous être plus explicite ? Nous sommes toujours bien positionnés dans la course pour l’accession, et notre bilan comptable est loin d’être dramatique. Certes, nous avons commis quelques faux pas depuis le début du championnat, mais nous sommes conscients que nous avons les qualités pour rebondir à condition d’être à la hauteur de la confiance du staff technique qui fait de son mieux pour récolter de probants résultats. Sur le plan personnel, êtes-vous satisfait de vos récentes performances, sachant que vous n’avez encaissés que cinq buts en dix journées ? Pour un gardien, le fait d’encaisser un but ne fait jamais plaisir, même si nous avons l’une des meilleures défenses en Ligue 2 cette saison. J’essaie d’être le plus attentif possible, mais c’est impossible de ne pas encaisser des buts à chaque rencontre de championnat.

Les dirigeants : «On attend au moins que les Annabis condamnent cette agression»
A son tour, la direction de l’USMBA a condamné l’agression commise sur ses joueurs et les membres de la délégation. Les dirigeants de l’USMBA se sont montrés très choqués par cet incident qui n’honore guère l’USMAn. «Ce qui s’est passé à Annaba est très grave. Nous comdamnons l’agression grave qui a été commise sur nos joueurs et les membres de la délégation. On attend, au moins, que les dirigrants annabis en fassent de même. Nous interpellons les instances en charge du football dans notre pays à ce qu’elles prennent des mesures concrètes pour éradiquer ce fléau qui ronge notre sport-roi et lui porte préjudice. L’USMBA entretient de très bonnes relations avec toutes les équipes. Nous n’avons jamais eu de problème avec personne, y compris avec les gens de l’USMAn. Et ce n’est pas à cause de quelques individus que nos relations avec ce grand et prestigieux club vont se détériorer.»

es regrettables incidents qui ont entaché la fin de la dernière rencontre ayant opposé, à Annaba, l’USMAn à l’USMBA, et qui ont failli coûter la vie aux joueurs de la formation bel-abbésienne, qualifiés de «lâcheté» par les supporters des Rouge et Vert, constituent le sujet de discussion numéro un à Bel Abbès. Ces derniers condamnent avec fermeté l’événément fâcheux, l’agression caractérisée sur les joueurs de l’USMBA et leurs accompagnateurs. Les Belabésiens ont appris avec désolation ce qui est est arrivé à leur équipe à Annaba, et tenaient à exprimer leur indignation sur le lynchage qui a failli tourner au drame, tout en appelant les instances footballistique à être fermes envers les acteurs de la violence, particulièrement le commanditaire, Abdelkrim Latrache, qui a été à l’origine de ces scènes, afin que cela ne se reproduise plus à l’avenir.

L

vendredi dernier, ne souhaitent pas que ce dérapage affecte les relations entre les deux clubs, appelant les dirigeants de l’USMAn à s’excuser auprès de leurs homologues, en banissant de tels comportements qui ont terni l’image de marque du club bônois.

Les «Ultras Greens» contre toute forme de violence
Pour leur part, les «Ultras Greens belabbésiens» ont déjà commencé leur campagne de sensibilisation, afin que tous les matches de leur équipe se déroulent dans le fair-play total et sans violence. Ainsi, ils invitent les inconditionnels à venir en force soutenir les camarades de Achiou, tout montrant une image qui sied à l’histoire de l’USMBA, en réservant un accueil digne de l’hospitalité légendaire des BelAbbésiens à leurs hôtes.

Une orchestration programmée
Tous ceux qui ont fait le déplacement affirmeront avoir senti le danger venir dès l’entame de la rencontre. Les intimidations fusaient de partout, pour faire peur aux joueurs. Puis le pire s’est produit à la fin de la rencontre, suite à cette agression sur les joueurs. Les instances sont alertées et sont interpellées à se pencher sérieusement sur ce dossier sensible pour l’éradiquer à tout jamais de nos stades. MO Noureddine

Ils ne souhaitent pas que ça se répercute sur les relations entre les deux clubs
Les supporters, qui expriment unanimement leur consternation sur ce qui s’est passé à Annaba,

Atek : «Ce n’était pas l’image que véhicule le sport»
«Ce qui s’est passé doit interpeller les consciences, et les décideurs doivent réagir car l’état de notre football inquiète. A ma connaissance, le football est un sport qui consolide les relations entre les équipes et pas le contraire».

MCS
El Hadjari : «On ne méritait pas de perdre à Merouana»
Quelle analyse faites-vous sur le faux pas face à l’ABM ? C’est une défaite très sévère pour le MCS, du moment qu’on ne méritait pas de perdre. Nous avons dominé les débats, il ne nous manquait que de concrétiser les occasions qui se sont offertes à nous. Vraiment, c’est une défaite qui nous fait très mal. Qu’est-ce qui a manqué à votre équipe pour réaliser un bon résultat ? Après le but encaissé, nous avons bien réagi et raté plusieurs occasions de revenir à la marque. Mais le manque d’efficacité nous a pénalisés. Aussi, le penalty qu’on a raté a été le tournant du match. En outre, l’ABM a fermé toutes les issues. Après cette défaite, comment s’annonce le reste de cette première phase du championnat ? Tous les matchs seront très difficiles à négocier, même à domicile. Nous serons appelés à sortir le grand jeu à chaque rencontre pour nous ressaisir. Il faudra aussi rester intraitables ici à Saïda. Il faudra aussi réussir de bons résultats en dehors de nos bases, pour espérer arracher une place sur le podium. J’estime qu’on a les moyens de réussir notre pari. Vendredi prochain, vous allez recevoir le NAHD ; comment voyez-vous cette confrontation ? Ce sera un match entre deux équipes qui comptent jouer les premiers rôles, donc ce sera une confrontation très serrée. Mais devant notre public, nous serons dans l’obligation de renouer avec la victoire ce vendredi, pour récupérer les points perdus face à Merouana. Notre groupe est conscient de la tâche qui l’attend face au NAHD. Ce sera en quelque sorte le match du rachat pour le MCS, non ? Exactement, surtout que la défaite face à l’ABM nous est restée en travers de la gorge. Ce aurons donc pour mission de nous racheter. Le NAHD est un concurrent direct pour la montée, on doit le battre pour le distancer. C’est dire que le MCS n’a pas le droit à l’erreur. Les Husseindéens n’auront rien à espérer ce vendredi, chez nous. Les trois points resteront ici à Saïda. Entretien réalisé par Amar B.

Entretien réalisé par Othmane Riyad Baba Ahmed

L’attaque, le maillon faible du MCS
Le MCS pouvait facilement revenir de son déplacement à Merouana avec un bon résultat, au pire avec le point du nul qui était largement à sa portée. En effet, les Saïdis ont dominé les débats, surtout la deuxième période, mais le compartiment offensif du MCS a encore fait parler de lui, dans le sens négatif du terme, puisque le manque d’efficacité a pénalisé l’équipe. Les attaquants ont raté plusieurs occasions nettes de scorer. Aussi, Motrani a manqué un penalty qui aurait permis à son équipe de récolter un point. Le coach est appelé à travailler ce volet, en prévision du prochain match face au NAHD. La victoire est impérative pour les Saïdis, c’est dire que les attaquants devront se secouer devant les bois adverses. L’entraîneur Mohamed Mekhazni aura du pain sur la planche durant toute cette semaine, lui qui est appelé à trouver des solutions à ce manque d’efficacité de son équipe, car la victoire face au NAHD est impérative pour le MCS qui n’a pas le droit à l’erreur devant son public.

A. B.

Après plusieurs jours d’angoisse, la nouvelle est finalement tombée ! Non, le portier Sofiane Benmoussa n’a pas reçu une convocation pour faire partie de la liste élargie du sélectionneur national en prévision du match choc face au Burkina-Faso, mais en apprenant la naissance de la jolie petite princesse Aouicha Yasmine. En cette occasion, nous souhaitons un prompt rétablissement à la maman, une longue vie au petit ange et félicitations à l’heureux papa.

Félicitations

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

21
MSPB
Est-ce le déclic ?
En s’imposant sur le score d’un but à zéro face à l’ASMO, le MSP Batna a mis un terme à une série de six matchs sans la moindre victoire. Ce succès a fait du bien aux gars de la ville des Aurès qui avaient besoin d’une victoire pour se relancer et se réconcilier avec leurs supporters. La détermination des coéquipiers de Bakhtatou avait fait la différence vendredi dernier face à une très solide équipe asémiste. Cette victoire pourrait constituer le déclic pour le Mouloudia de Batna. Les hommes de Zemmouri vont devoir confirmer lors des prochaines journées. Les Batnéens, qui ont repris hier le chemin des entraînements, sont désormais déterminés à enchaîner avec d’autres résultats positifs. Les supporters du MSPB espèrent que cette victoire réalisée face à l’ASMO sera celle du déclic.

ASK

Un parcours démentiel attend encore les Rouges
qu’effectueront les Khrous dans les cinq prochaines journées, avant la trêve hivernale. Elle ira chez le leader, l’USMBA, en fin de semaine. Cette partie, les Asksites l’aborderont pour limiter uniquement les dégâts. Ils se rendront par la suite à Batna pour croiser l’USC, dans une empoignade qui s’annonce difficile, avant de donner la réplique à l’ABS, à la 15e journée. Ces deux adversaires jouent aussi pour un seul objectif : le maintien en Ligue 2.

La phase retour commencera par un déplacement
15 points restent en jeu, avant la fin de la phase aller. Les Khroubis doivent au moins grignoter dix sur les 15 possibles, pour quitter la zone rouge, avant le début de la phase retour. Ainsi, si l’ASK termine l’aller dans la zone rouge, la suite risque de devenir plus compliquée que prévu, car la 16e journée commencera aussi par un déplacement chez l’ESM, sans parler des deux sorties consécutives de la 18e et 19e journée, à Alger et Batna. Les coéquipiers de Harbèche se trouvent dans une situation compliquée, ces dix dernières saisons. Abdou H.

L

Benchaïra : «En battant l’ASMO, nous avons prouvé notre force»
De l’avis de tous ceux qui on suivi le match de vendredi dernier entre le MSPB et l’ASMO, l’attaquant Benchaïra a livré une bonne prestation. Il avait d’ailleurs grandement contribué au succès réalisé par son équipe. A l’instar de ses coéquipiers, il s’est montré satisfait par la victoire réalisée par son équipe : «En s’imposant face à l’ASMO, nous avons prouvé notre force. Ce n’est pas facile de battre cette équipe asémiste. J’espère que cette victoire va constituer notre vrai déclic en championnat. Nous allons devoir tout donner pour réaliser d’autres succès à l’avenir inch’Allah.» Salah S.

e dernier match nul enregistré face au CAB a compliqué la situation de l’ASK au classement général, dans la peau d’une relégable. Les Rouges se retrouvent dans une mauvaise posture qui provoque des cauchemars pour tous les Askistes. L’équipe a besoin de beaucoup de choses, à commencer par de nouveaux joueurs de qualité. Apparemment, le changement d’entraîneur n’était pas la bonne solution pour cette équipe, et l’arrivée de Khezzar n’a rien apporté de plus. Le déclic n’a pas eu lieu. Le pire, c’est que cette formation n’est pas à l’abri d’une dernière place au classement. Pour sauver les meubles, une réaction positive s’impose, même si les don-

nées actuelles montrent que celle-ci n’arrivera pas rapidement, comme le pensent certains, à commencer par les trois dangereuses sorties

Reprise des entraînements hier
C’est hier que la bande à Khezzar a repris les entraînements. Avant la séance, l’entraîneur a prononcé un discours à ses joueurs, comme à l’accoutumée, en décortiquant le dernier match de son équipe. Le reste de la semaine, l’ASK devra bien se préparer pour le prochain déplacement qui s’annonce difficile, à l’ouest du pays, où les Rouges seront les hôtes du leader de la Ligue 2, l’USMBA.

Retour de Mokrane dans quelques jours
Le jeune latéral gauche, Mokrane Wissem, sera de retour aux entraînements avec l’ASK, la semaine prochaine. Après sa blessure face à l’ESS, en début de saison, il s’est bien rétabli maintenant. Son retour offrira aux staffs techniques un autre choix en défense.

CAB
Debbih : «On doit confirmer notre regain de forme face à Annaba»
Le milieu de terrain du CA Batna, auteur d’une prestation de tout premier ordre face à l’AS Khroub, pense que son équipe doit rester sur cette dynamique de résultats positifs en visant la victoire vendredi prochain contre l’USM Annaba dans un match qu’il qualifie de compliqué.

ASMO

Hadj Merin fait le point

Que pensez-vous du point du match nul ramené de Khroub ? Je pense que nous avons réussi à revenir avec un bon point de Khroub. On aurait même pu gagner là-bas. L’ASK nous a pressés en première période, ce qui nous a coûté un but. En seconde période, on a réussi à renverser la vapeur à notre avantage et revenir au score. En tous les cas, c’est un bon point de pris. Justement, peut-on savoir pourquoi l’équipe a montré deux visages différents au cours de ce match ? J’avoue que l’ASK était bien en place durant la première mi-temps et a exercé une terrible pression sur notre camp. En seconde période, l’entraîneur nous a demandé d’aller vers l’attaque. On a bien respecté ses consignes, chose qui nous a permis de revenir au score et décrocher ce nul.

L’équipe aurait même pu gagner n’avaient été les occasions que vous avez gâchées. Un commentaire ? J’avoue que nous nous sommes procuré plusieurs occasions notamment en seconde période de la partie, mais nous avons manqué de réalisme devant les bois. Je pense qu’on a les moyens de se racheter lors des prochains matches. Vous étiez l’un des joueurs le plus entreprenant au cours de cette confrontation. Parlez-nous de votre rendement ? Je pense avoir fait seulement mon travail sur le terrain. Mon rôle est d’aider mes coéquipiers à obtenir des résultats positifs. L’entraîneur me fait confiance et je tâcherai d’être à la hauteur et de ne pas le décevoir. Comment s’annonce le prochain rendez-vous contre l’USM Annaba ? Ce ne sera pas facile puisque cette équipe vient de faire chuter le leader du championnat. Cela prouve que l’USMAn sera un adversaire dur à manier. Nous allons nous donner à fond sur le terrain afin d’engranger les trois points de la victoire et faire plaisir à nos fans. Entretien réalisé par Y.B.

n perdant à Batna face au Mouloudia local, l’ASMO a concédé sa seconde défaite de la saison après celle de la troisième journée face à l’USMBA. Restant sur une série de deux matchs sans succès, la formation de M’dina J’dida occupe néanmoins la seconde place au classement général avec deux unités de retard seulement sur le leader, l’USMBA. Evoquant le match de vendredi dernier, l’entraîneur adjoint de l’ASMO, Hadj Merin, pense que son équipe avait la possibilité de revenir de la ville des Aurès avec au moins le point du match nul : «Je pense que nous aurions pu revenir de Batna avec le point du nul dans la mesure où nous avons bien joué en seconde mi-temps. Nous avons d’ailleurs raté plusieurs occasions de but durant les quinze dernières minute du match. Mais bon, nous devrons savoir accepter cette défaite et penser aux prochaines étapes qui nous attendent en championnat.»

E

«On méritait au moins le point du nul face au MSPB»
connu toutefois les erreurs commises par son team face au MSPB : «Il faut reconnaitre que nous avons commis quelques erreurs. En première mi-temps par exemple, nous avons mal joué. Le tournant de cette rencontre est arrivé à la toute première minute de la seconde période lorsque l’arbitre a accordé un penalty à l’équipe adverse et expulsé notre gardien de but. Je pense que le fait de jouer la majeure partie de la seconde mitemps en infériorité numérique nous a pénalisés. Malgré tout, nous avons tenté de revenir dans le match et nous avons raté quelques occasions de but.» même pour renouer avec le succès» dira Hadj Merin avant d’ajouter : «Bouhedda a réalisé une bonne prestation. Nous avons deux grands gardiens de but. Je suis convaincu que Bouhedda va réaliser une bonne prestation également vendredi prochain face à l’ABS.»

«Il va falloir se ressaisir et battre l’ABS»
Alors qu’elle reste sur une série de deux matchs sans victoire, l’ASMO sera dans l’obligation de se ressaisir ce week-end face à l’ABS. L’entraîneur adjoint de la formation de M’dina J’dida estime que les joueurs sont conscients de l’importance de cette rencontre et qu’ils vont tout faire pour décrocher les trois points : «Nous avons constaté une grande détermination chez les joueurs afin de renouer avec le succès le plus rapidement possible. A présent, il va falloir oublier ce match et ne penser qu’à notre prochain rendez-vous prévu vendredi prochain face à l’ABS. Nous n’avons pas d’autre choix que de battre l’ABS.» Riad O.

«L’expulsion de Mezair est trop sévère»
Pour Hadj Merin, l’expulsion du gardien de but, Mezair, était trop sévère : «L’arbitre aurait pu lui donner un simple avertissement dans la mesure où la faute n’était pas évidente.» “Comme je vous l’ai déjà dit, l’expulsion de Mezair nous a fait mal car il était vraiment trop difficile de terminer le match à dix contre une équipe motivé et qui avait donné le meilleur d’elle-

«Nous avons commis beaucoup d’erreur, mais…»
Continuant à parler de ce match, l’adjoint de Mouassa a re-

www.lebuteur.com

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

Coup d’œil

Clubs de Kabylie

21

Une deuxième période fatale aux Unionistes
rencontre, les poulains d’Ahcene Hamouche ont pris le match par le bon bout et se ruèrent en attaque pour exercer une pression terrible sur l’arrière-garde de Koléa, ce qui permettra au buteur unioniste Hachemi Nasri de trouver la faille pour ouvrir le score, sur un joli centre de Azzoug. La suite sera malheureusement d’un tout autre acabit pour les Amizourois qui ont fait preuve d’un flagrant manque de concentration, et pour corser l’affaire un peu plus, l’expulsion du défenseur Larabi, au milieu de la première période, a totalement déséquilibré les rangs unionistes. Les locaux, dès lors, ne se feront pas trop prier pour tirer profit de la situation en égalisant à dix minutes de la pause. En seconde période, l’infériorité numérique de l’USOA a permis aux gars de Koléa de survoler les débats et d’exercer un pressing terrible sur la défense des Unionistes avec de nombreuses occasions à la clé. Héroïques, les Amizourois tiendront le coup jusqu'à la 70e minute avant de flancher (1-2). Les Unionistes vont tenter de revenir à la marque, mais leurs attaques seront vaines devant une défense bien en place de l’ESMK. Profitant de l’engagement offensif à outrance des visiteurs, et l’expulsion du défenseur de l’USOA, les locaux parviennent une nouvelle fois à trouver la faille en triplant la mise à la 85e minute. Sur ce score de 3/1, l’arbitre a mis fin aux débats qui, malgré la défaite et les circonstances défavorables, ont permis de voir une équipe d’Amizour de caractère. Cette défaite n’a pas eu de grandes conséquences, puisque l’USOA reste en haut du tableau avec 14 points, soit deux longueurs de retard sur le leader, le RC Kouba, tenu en échec par le Paradou (2/2) et à un point des deux dauphins, l’IB Lakhdaria et l’ESM Koléa. M. Mustapha

Division nationale amateur (8e journée) ESM Koléa 3- SO Amizour 1

Hamouche (entr. USOA) : «L’expulsion de Larabi nous a pénalisés»
«Avant tout, je tiens à féliciter les joueurs qui ont fait un match d’hommes. Avec tout ce que nous avons subi, par la faute d’un arbitrage très partial, mes gars sont restés bien en place et se sont bien battus. C’est vrai qu’en seconde période, nous n’avons pas été brillants, mais au fil des minutes, jouer à dix contre onze a été déterminant. Nous aurions pu revenir avec le match nul, mais les circonstances nous étaient totalement défavorables. Maintenant, il faut oublier cet échec et penser au match de samedi face à la JSM Cheraga qu’on devra absolument gagner pour se racheter et rester en haut du tableau.»

P
A

our le compte de la huitième journée du championnat de la division nationale amateur, groupe centre, la

formation de l’USO Amizour a enregistré sa deuxième défaite de la saison face à un sérieux rival à l’accession, en l’occurrence l’ESM Koléa. Pourtant, dès l’entame de la

Honneur Béjaïa
OS El Kseur 7-AS Taàssast 0

RC Seddouk 2-CRB Souk El Tenine 1

L’essentiel pour les Vert
Seddouk : stade communal Affluence : nombreuse Arbitres : Saadoudi, Kecir, Redouane Avertis : Aït Khelifa, M'sili (RCS) Lachouri, Bouriche (CRBST) Exp. Djouadi (CRBST) Buts : M'sili (10'sp) Anares (60') RCS - Ferroudj (15’ sp) CRBST u terme d’une partie serrée et hautement disputée, les protégés de Boussaid ont réussi l’essentiel, à savoir les trois points de la victoire face à une coriace formation du CRB Souk El Tenine qui était venue à Seddouk avec la ferme intention de réaliser un bon résultat pour rester dans le sillage du groupe de tête. Dès l'entame du match, les coéquipiers de Benarab voulaient prendre l’emprise du jeu et montrer vite leurs ambitions dans cette rencontre. On jouait à peine la 3’ que le virevoltant Hamma, idéalement placé, reprenait instantanément du droit, sa frappe passera tout juste à côté du poteau droit. S’ensuit une autre chaude alerte de Billal Amsis qui voit sa tentative repoussée en corner par un défenseur revenu en catastrophe. La réaction des protégés de Ferroudj ne s'est pas fait attendre puisque juste après, Mira va mener une action dangereuse sur le flanc gauche, le ballon finira tout juste à côté du cadre du portier Hadef. Maintenant leur pressing assez haut, les coéquipiers de Bensikhaled vont se montrer à nouveau dangereux et furent récompensés à la 10', lorsque au terme d’un joli mouvement d’attaque, l'arbitre désignera le point de penalty suite à une main dans la surface. M'sili chargé d’exécuter la sentence ouvrira le score pour son équipe. Loin de se décourager, les littoraux repartiront à l'abordage et réussiront ainsi à remettre les pendules à l'heure sur un penalty également, transformé par Ferroudj. Piqués au vif, les locaux vont pousser, mais à chaque fois ils buteront sur un mur défensif bien en place même si Adel Anares a raté de peu le cadre juste avant la pause. De retour des vestiaires, le rythme de la rencontre va monter crescendo, les Vert et Noir, sermonnés par leur coach, vont se montrer plus entreprenants en posant le ballon beaucoup plus à terre et en multipliant les assauts dans le camp adverse. C’est fort logiquement qu’ils reprendront l'avantage à l'heure de jeu sur une jolie et foudroyante frappe d'Anares. Un but qui a provoqué le délire dans les tribunes. Menés au score et n'ayant plus rien à perdre, les camarades du virevoltant Bensaid vont se jeter complètement en attaque pour tenter de revenir mais en vain. En face, les Seddoukois engageaient des contres rapides notamment par le rusé buteur M'sili, mais à chaque fois il abusera dans le dernier geste. Dans les derniers instants, les littoraux vont pousser fort pour revenir dans la partie, mais ils ne parviendront pas à trouver la faille devant une hermétique défense bien articulée autour de l'excellent Medkour. Finalement, l'excellent arbitre Saadoudi, bien secondé par ses deux assistants, mettra fin aux chauds débats sur cette victoire étriquée mais précieuse du RCS qui réussit à conforter son fauteuil de leader devant une coriace formation du CRBST qui n'a pas démérité. Zahir Ait Hamouda

D

Les Olympiens tel un tsunami

éfaits lors de la précédente journée période sur le même rythme élevé et pour sonpar l’ES Timezrit, les Olympiens d’El ner de nouveau la charge, Sellami décochait du Kseur se sont rachetés de fort belle côté gauche un tir foudroyant pour inscrire manière en administrant une belle correction à son 3ème but et le 5ème pour son équipe. Ce la formation de Taàssast. Passé le rituel quart n’est qu’à partir de là que les visiteurs feront d’heure d’observation, les Olympiens passent à appel à leur amour propre pour enfin sortir de l’action et Terki montre le chemin à ses coéqui- leur coquille, mais malheureusement pour eux piers en ouvrant la marque après avoir hérité sans parvenir à inquiéter sérieusement les déd’une balle de son coéquipier Ami. S’ensuivra fenseurs des Bleus, bien en place. La balade des une domination territoriale des locaux qui, dix El Kseurois reprendra dans le dernier quart minutes plus tard, par l’intermédiaire de Sel- d’heure et sera matérialisée par un sixième joli lami, aggraveront la marque. La réaction des but signé par le capitaine Aït Amara, celui-là gars de Taàssast sera timide, alors les camarades même qui réalisera quelques minutes après son premier doublé de la saison suite de Ouanoughi ne vont pas trop se faire prier à un centre d’Abdeladim, pour s’en donner à cœur joie en compour clôturer ce festival mençant par ajouter un troisième e n i de buts. Malgré les ocbut à la demi-heure de jeu par ce zzed SEK): A O casions ratées de la même Sellami, qui a retrouvé . r t n n o E ’ ( part des Olympiens toute sa verve à l’occasion en u d q Iri ère insi» notre dans les dernières exploitant un fort joli centre p s e d’Abdeladim pour corser «J’ a aéagi aprèsmezrit. minutes, le score uer n i n’évoluera pas et ainsi l’adition à 3-0. La maen r t Ti t i b ont ion devan teur. Les con s r c’est sur cette chine des Olympiens très u e t u t i a a u t a o h s f j e a t s bien huilée écrasait de tout « Me piètre pr n a été à l et ils l’on n très large victoire des ,o it u ière ner coéquipiers d’Ait son poids les banlieusards dern jourd’hui oulu gag Ils ont fa . J’esMoussa que l’arbide Béjaia qui flancheront Au rs ont v anière. félicite tte tre siffla la fin de la une quatrième fois à une joueu rt et la m t je les en er avec ce e u l’a rencontre dans un minute de la pause sur une avec n match, va contin nos proe bo qu’on fair-play total des 22 incursion de Baour suivie d’un » ors d père fficacité l s sorties. acteurs. tir imparable. Les poulains d’Aze e chain zedine Irid ont entamé la seconde H. Tahar

JSB Amizour 0-ES Timezrit 3

Plié en première mi-temps

Boussaïd (entr. RCS) : «Une victoire réconfortante»
«C’était un match très disputé de part et d’autre. On a eu affaire à une coriace équipe de Souk El Tenine qui nous a posé des problèmes en première mi-temps. Mes joueurs ont su maintenir le rythme en seconde période, ce qui nous a permis d'assurer le résultat en seconde partie. Sincèrement, on est satisfaits du rendement global de l'équipe. C'est réconfortant pour la suite du parcours ».

Ferroudj (entr. CRBST) : « On pouvait prétendre à mieux »
«C’était un match difficile. Notre équipe a laissé passer sa chance en première mi-temps face à une coriace formation du RCS. Malheureusement, en seconde période, on a manqué de punch et de réalisme dans certaines situations favorables. Toutefois, je reconnais que l’adversaire a été plus volontaire et méritait largement son succès. On tâchera d'apporter les correctifs nécessaires. Le championnat est encore long. On doit continuer à y croire.»

L

a rencontre ayant mis aux prises JSB des filets à deux reprises. D’abord sur un chef Amizour avec Timezrit a été très plai- d’œuvre de Boulaincer, à la 27’, puis suite à un sante à suivre. En effet, les spectateurs travail collectif de très belle facture conclu par présents au stade Larbi-Touati d’Amizour n’ont le même Boulaincer toute juste après la demipas regretté leur déplacement au vu de la bonne heure de jeu. En seconde période, les Espéranprestation des deux équipes, avec à la clé trois tistes ont préféré gérer et économiser ainsi leur jolis buts. Les hommes du président Keda- énergie pour les futures rudes batailles qui les douche n’ont éprouvé de difficulté pour venir à attendent. bout de la formation de Boukhalfa. Les Ath H. Tahar Yemel ont démarré la rencontre en trombe et réussissaient à prendre Kamel Bouzit (Entr. EST) : l’avantage par l’intermédiaire de Gassa, qui profita d’une hésitation «Je n’ai pas aimé notre relâchement» de la défense et du gardien qui a «Malgré cette large victoire, je suis déçu par la réaction de lâché le ballon. La suite va être un mes joueurs qui ont été coupables de relâchement en secalvaire pour les locaux, puisque conde période. Heureusement qu’on a bien réagi après s’être juste après une occasion ratée par fait sérieusement bousculer par Amizour en seconde miBoulaincer (25’), les Espérantistes temps. Globalement on a su gérer la partie à notre guise, vont réussir à retrouver le chemin mais je n’ai pas aimé notre relâchement.»

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

21
Bentiba de retour face à l’ABS ?
Absent lors des deux précédentes rencontres de son team face, au WA Tlemcen et au MSP Batna, le joueur milieu de terrain de l’ASM Oran, Bentiba, devrait effectuer son retour à la compétition ce week-end face à l’A Boussaâda. Victime d’une blessure de la cheville, l’ancien joueur du Mouloudia d’Oran ne veut pas rater d’autres rencontres et espère retrouver dès ce vendredi le chemin de la compétition. Il faut dire que son absence a pesé sur le rendement de l’équipe lors des deux précédentes rencontres. Les Asémistes espèrent le retour de Bentiba dès vendredi prochain face à l’ABS.

ASMO

Hadj Merin fait le point

n perdant à Batna face au Mouloudia local, l’ASMO a concédé sa seconde défaite de la saison après celle de la troisième journée face à l’USMBA. Restant sur une série de deux matchs sans succès, la formation de M’dina J’dida occupe néanmoins la seconde place au classement général avec deux unités de retard seulement sur le leader, l’USMBA. Evoquant le match de vendredi dernier, l’entraîneur adjoint de l’ASMO, Hadj Merin, pense que son équipe avait la possibilité de revenir de la ville des Aurès avec au moins le point du match nul : «Je pense que nous aurions pu revenir de Batna avec le point du nul dans la mesure où nous avons bien joué en seconde mi-temps. Nous avons d’ailleurs raté plusieurs occasions de but durant les quinze dernières minute du match. Mais bon, nous devrons savoir accepter cette défaite et penser aux prochaines étapes qui nous attendent en championnat.»

E

«On méritait au moins le point du nul face au MSPB»
zair nous a fait mal car il était vraiment trop difficile de terminer le match à dix contre une équipe motivé et qui avait donné le meilleur d’elle-même pour renouer avec le succès» dira Hadj Merin avant d’ajouter : «Bouhedda a réalisé une bonne prestation. Nous avons deux grands gardiens de but. Je suis convaincu que Bouhedda va réaliser une bonne prestation également vendredi prochain face à l’ABS.»

«Il va falloir se ressaisir et battre l’ABS»
Alors qu’elle reste sur une série de deux matchs sans victoire, l’ASMO sera dans l’obligation de se ressaisir ce week-end face à l’ABS. L’entraîneur adjoint de la formation de M’dina J’dida estime que les joueurs sont conscients de l’importance de cette rencontre et qu’ils vont tout faire pour décrocher les trois points : «Nous avons constaté une grande détermination chez les joueurs afin de renouer avec le succès le plus rapidement possible. A présent, il va falloir oublier ce match et ne penser qu’à notre prochain rendez-vous prévu vendredi prochain face à l’ABS. Nous n’avons pas d’autre choix que de battre l’ABS.» Riad O.

Mercato : Réunion direction – staff technique la semaine prochaine
A en croire une source autorisée, une rencontre devrait avoir lieu la semaine prochaine entre les membres du staff technique et les dirigeants du club afin de discuter le prochain mercato. L’entraîneur de l’ASMO, Mouassa, nous avait déclaré à l’issue du précédent derby face au WAT qu’il était encore trop tôt pour évoquer ce sujet et qu’il fallait attendre l’ouverture du marché hivernal de transfert de joueurs pour en parler. Mais selon une source bien informée des affaires de l’ASMO, les dirigeants comptent prendre l’avis de l’entraîneur de leur équipe avant de procéder à une quelconque démarche. Selon les informations en notre possession, les Asémistes comptent renforcer les rangs de leur team par certains éléments capables d’apporter un plus à l’ASMO. De l’avis de tout ceux qui ont suivi le parcours de l’ASMO jusqu’à présent en championnat, l’équipe a besoin de se renforcer par de nouveaux joueurs, notamment dans l’animation du jeu. Composé en grande partie de jeunes joueurs, l’ASMO aura besoin de joueurs d’expérience pour l’aider à jouer les premiers rôles et, pourquoi pas, accéder en Ligue1. R. O.

«Nous avons commis beaucoup d’erreur, mais…»
Continuant à parler de ce match, l’adjoint de Mouassa a reconnu toutefois les erreurs commises par son team face au MSPB : «Il faut reconnaitre que nous avons commis quelques erreurs. En première mi-temps par exemple, nous avons mal joué. Le tournant de cette rencontre est arrivé à la toute première minute de la seconde période lorsque l’arbitre a accordé un penalty à l’équipe adverse et expulsé notre gardien de but. Je pense que le fait de jouer la majeure partie de la seconde mitemps en infériorité numérique nous a pénalisés. Malgré tout, nous avons tenté de revenir dans le match et nous avons raté quelques occasions de but.»

Megueni out face à l’ABS
A en croire une source autorisée, le défenseur central de l’ASMO, Megueni sera absent lors du prochain match face à l’ABS. L’ancien joueur de la JSMB a ressenti des douleurs au niveau du dos lors du dernier match disputé face au MSPB. Le staff technique compte le préserver en le ménageant face à l’ABS afin de le récupérer en prévision des prochaines rencontres.

Ousmail souffre d’une hernie
Pour sa part le joueur milieu de terrain, Ousmail, souffre d’une hernie. Selon les informations en notre possession, l’ancien joueur du NA Hussein Dey sera indisponible des terrains pendant 15 jours.

«L’expulsion de Mezair est trop sévère»
Pour Hadj Merin, l’expulsion du gardien de but, Mezair, était trop sévère : «L’arbitre aurait pu lui donner un simple avertissement dans la mesure où la faute n’était pas évidente.» “Comme je vous l’ai déjà dit, l’expulsion de Me-

Que des absents à la reprise
C’est hier matin que les gars de M’dina J’dida ont reprit le chemin des entraînements au stade Habib – Bouakel. Cette séance a connu l’absence de plusieurs joueurs à l’instar de Benayada, Balegh, Zidane, Belkablia, sans oublier les blessés tels que Bentiba, Ousmail et Benchaâbane. En l’absence de Mouassa, c’est son adjoint, Hadj Merin qui dirigé cett séance d’entraînement. Hadj Merin a décidé du coup de programmer une séance d’entraînement en fin d’après-midi pour les joueurs qui avaient raté la séance matinale.

ESM

Saâda : «Ce n'est pas
notre faute si les ambulances ont été réquisitionnées »
Le président du club de l’Espérance de Mostaganem, Maître Mani Saâda, affirmera : «Nous avons entamé comme d'habitude toutes les dispositions ayant trait à l'organisation du match. Je pense que ce n'est pas notre faute si les ambulances ont été réquisitionnées pour les festivités du 1er Novembre». L'arbitre a constaté l'absence de l'ambulance après avoir observé le laps de temps officiel. Par ailleurs, dans les dispositions règlementaires 2013/2014, l'article 132, relatif à la présence du médecin et de l'ambulance, stipule que «le club professionnel qui reçoit doit obligatoirement s'assurer de la présence d'un médecin et d'une ambulance pour toute rencontre de football. Si l'absence du médecin ou de l'ambulance est constatée par l'arbitre, celui-ci annule la rencontre et le club est sanctionné suivant les dispositions prévues par l'article 105 du code disciplinaire». Ce dernier précise : «Si une rencontre n'a pas eu lieu pour absence de médecin et/ou de l'ambulance, le club recevant est sanctionné par match perdu par pénalité au club recevant, défalcation de trois (03) points et cent mille dinars (100.000 DA) d'amende pour le club».

Le coach Slimani insiste auprès de ses joueurs

Gherbi : «On sait ce qui nous attend et ce que l’on doit faire»
L’attaquant de la formation espérantiste de Mostaganem, Gherbi, est conscient de la difficulté qui attend son équipe, vendredi, au stade du Titteri. Il sait qu’une défaite remettra tout à zéro. C’est pour cette raison qu’il insiste sur la confirmation par un résultat positif surtout après que le match ESMUSC n’ait pas eu lieu. Il nous parle de cet OM-ESM.

L

E. W.

e coach de l’Espérance de Mostaganem, Slimani Sid Ahmed, insiste auprès de ses joueurs, pour qu’ils continuent à travailler sérieusement et à préparer le prochain match face à l’Olympique de Médéa, ainsi que les autres rencontres, dans les meilleures conditions. Ainsi, Slimane affirmera à ses poulains qu’ils ne doivent en aucun cas se relâcher, même si l’équipe va perdre ce match suite à la réglementation en vigueur de la Ligue nationale de football. Le driver Vert et Blanc estime qu’il est inconcevable de se relâcher maintenant, alors que l’équipe n’a pas encore réussi son maintien en Ligue2, et qu’il faut décrocher au moins six points pour être rassurés sur le maintien qui reste très important pour le club qui ne doit en aucun cas laisser passer cette occasion. Slimani n’a pas cessé de parler à ses joueurs depuis le match non joué de l’ESM-USC pour leur expliquer qu’il ne tolérera pas qu’ils se laissent aller lors des prochains matchs. Il leur dira que l’année n’est pas encore close et qu’il faudra donc qu’ils se donnent à fond pour ces matchs qui pourraient être aussi une manière de préparer le match de championnat face aux hommes de la ville du Titteri, l’Olympique de Médéa, que l’équipe disputera le weekend prochain et qui sera sans aucun doute difficile, surtout qu’il s’agit d’une équipe qui dispose d’une pléiade de joueurs ayant une grande expé-

rience par rapport aux jeunes de l’ESM et qui doivent, de ce fait, compenser cela par le sérieux et un travail soutenu. Les Espérantistes se préparent activement en vue de leur long déplacement dans la ville de Titteri pour se mesurer à l’Olympique de Médéa. Ils sont perturbés et démoralisés pour le match de ce weekend face à l’Union des Chaouia non joué. Ils sont conscients que la tâche qui les attend face à l’Olympique de Médéa ne sera pas de tout repos. Les Espérantistes de Mostaganem, défaits dernièrement en déplacement face au CA Batna, ne vont pas laisser passer l’occasion pour se racheter et quitter le bas du classement. Ils auront en plus des difficultés à trouver leurs repères à cause du moral au plus bas des joueurs. Ce sera aussi un avantage pour les hommes de la ville du Titteri, l’Olympique de Médéa, mais les camarades d’Ait Ali ne vont pas se déplacer pour faire de la figuration. Leur seul est unique objectif, c’est de ne pas s’en retourner bredouilles à Mostaganem. C’est avec une volonté de fer qu’ils entameront la rencontre face à l’Olympique de Médéa. La direction du club a mis cette fois tous les moyens nécessaires afin que les joueurs se concentrent uniquement sur le sujet. A eux maintenant de le prouver, à commencer par leur dixième sortie pour ramener le meilleur résultat possible.

Ettaoui Wassim

Le match contre l’Union des Chaouia vous a perturbés… Tout à fait, le match contre l’Union des Chaouia non joué, nous a vraiment perturbés. L’arrivée tardive des éléments de la protection civile nous a pénalisés et brisés. Nous étions prêts pour relever la tête lors de cette rencontre qui était pour nous une importante rencontre pour se racheter et avoir plus de confiance pour préparer la suite de la compétition. Justement, vous allez rencontrer les hommes de la ville du Titteri, l’Olympique de Médéa, qui, lui aussi, veut continuer sur la lancée… C’est un match qu’il ne faut

pas perdre. L’Olympique de Médéa ne se contentera pas d’un match nul. Il va attaquer et prendre des risques pour gagner. On sait ce qui nous attend et ce qu’on doit faire. Pour vous la défaite est interdite, est-ce que le nul vous arrangera ? On ne crachera pas sur le point du nul mais on n’ira pas jouer derrière pour le score de parité. Nous avons les moyens de surprendre l’Olympique de Médéa et pourquoi pas prendre l’avantage sur les hommes de la ville du Titteri. Comment voyez-vous le reste du parcours ? J’estime que les prochaines rencontres seront extrêmement difficiles, car plusieurs équipes se trouvent dans la même situation que la nôtre, ce qui augure de débats âprement disputés. En ce qui nous concerne, nous jouerons match par match, tout en essayant d’engranger le maximum de points pour espérer garder notre place en Ligue2 et terminer l’exercice avec un classement honorable.

Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

22
Barça

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

International

Man United

Martino préfère Klose à Lewandowski
Alors que le FC Barcelone pointe actuellement à la première place du championnat espagnol, avec en prime la meilleure attaque de la Liga, Tata Martino ne serait pas totalement satisfait du rendement offensif de son équipe, en espérant la venue d’un vrai numéro neuf dans les semaines ou les mois à venir. À en croire les informations d’El Mundo Deportivo, le technicien catalan aurait établi une liste de buteurs susceptibles de venir renforcer les rangs des Catalans. Alors que beaucoup ont évoqué un grand intérêt du Barça pour Robert Lewandowski, le buteur vedette du Borussia Dortmund, l’entraîneur argentin préfère l’attaquant allemand Miroslav Klose, toujours aussi performant avec la Lazio de Rome.

Moyes sous le charme de Rooney et Van Persie

Messi : «Pas encore à 100% !»
De nouveau inefficace devant les cages adverses face à l’Espanyol Barcelone, l’attaquant catalan Lionel Messi a reconnu que «physiquement, il n'était pas encore à 100%», sur le réseau social chinois Tencent Weibo, avant de poursuivre : «Je suis sûr qu'avec l'enchaînement des matchs, je retrouverai le rythme», a lâché le génie argentin.

Man City

Lors d’une récente conférence de presse, le manager de Manchester United, David Moyes, a fait l’éloge de son duo d’attaquants Robin Van Persie et Wayne Rooney. «Dans un bon jour, Wayne et Robin peuvent rivaliser avec n’importe quel joueur partout dans le monde, pas seulement en Angleterre. Je crois vraiment que quand ces deux joueurs sont au top, ce sont les meilleurs. Je crois qu’ils sont tous les deux incroyablement talentueux, ce sont deux buteurs naturels. Ils peuvent occuper plusieurs postes et j’attends avec im-

patience de les voir tous deux à 100%», a-t-il confié, avant de s’attarder sur le cas Wayne Rooney : «Rooney ? Il pourrait être capitaine, il a cette capacité à diriger, c'est un leader. Il a l'amour du football et c'est la chose la plus importante. Wayne aime le jeu, avoir la balle dans les pieds est quelque chose de naturel pour lui. Mais je n'ai pas de raison de changer de capitaine. Vidic, Evra et Ferdinand sont des garçons vraiment expérimentés et ils sont tous des capitaines en puissance. Nemanja porte le brassard, mais j'utilise et j'écoute les conseils de tous mes cadres.»

Pellegrini : «Joe Hart avait besoin de repos»
Lors du match entre Manchester City et Norwich (7-0), samedi pour le compte de la 10e journée de Premier League, Manuel Pellegrini a tranché en laissant sur le banc de touche Joe Hart, remplacé dans le but par Costel Pantilimon. Un choix attendu, vu les récentes bourdes du portier anglais, sauf que pour le l’entraîneur chilien, Joe Hart doit rester sur la touche pour reprendre ses esprits : «Mon devoir est de voir chaque semaine qui est le meilleur pour jouer le prochain match. Hart avait besoin de repos, cela fait deux ans qu'il joue tous les matches. Chaque joueur peut avoir un mauvais moment. Il aura tout mon soutien ainsi que celui de l’entraîneur des gardiens et de l'équipe. Il doit seulement travailler très dur, il est le gardien de l'Angleterre, il sera bientôt de retour à son meilleur niveau.» Malgré donc son récent statut de remplaçant à Man City, le Daily Mirror a révélé que Roy Hodgson continuera de faire confiance à Joe Hart. S’il envisage bien de titulariser Fraser Forster, gardien du Celtic Glasgow, lors du prochain match amical contre le Chili pour lui donner une expérience internationale, Joe Hart devrait bien retrouver sa place contre l’Allemagne, quelques jours plus tard.

Naples
Quand Benitez encense Martino et zappe Ferguson
Interrogé en conférence de presse, l’actuel coach du Napoli, Rafael Benitez, n’a nullement digéré les récentes critiques de Sir Alex Ferguson, durant son autobiographie : «Les critiques de Ferguson ? Répondre aux commentaires qu’il a faites sur moi ou Steven Gerrard, ce serait lui faire de la publicité et je m’y refuse. La réponse, ce sont les trophées que j’ai obtenus avec Liverpool. Il n’y a pas besoin de répondre à Ferguson, les succès des Reds parlent d’eux-mêmes», a répondu l’Espagnol qui reste par contre assez admiratif par l’excellent début de saison du Barça, sous la commande de Tata Martino : «Si je dis que je n’aime pas une équipe qui gagne et qui met des buts, je mentirai. J’aime cette équipe. De plus, après tout ce qu’a gagné le Barça, maintenir ce niveau est très difficile. Martino est un entraîneur qui vient d’un autre continent, il a de nouveaux joueurs à sa disposition et je pense qu’il effectue un très grand travail», a déclaré l’ancien technicien de Liverpool dans des propos rapportés par le quotidien catalan Sport. Le Madrilène est également revenu sur la possibilité de le voir un jour prendre en main la sélection espagnole. «Si je dis oui, vous direz que Benitez veut prendre le poste de Del Bosque. J’ai ce rêve de devenir sélectionneur de l’équipe d’Espagne, mais dans un futur lointain, quand Vicente aura gagné dix titres de plus. Je ne suis pas du tout pressé, et de plus aujourd’hui j’aime encore travailler tous les jours», a-t-il ajouté.

Eriksson avait signé pour succéder à Ferguson !
L’ancien sélectionneur d’Angleterre, Sven-Goran Eriksson, a révélé hier avoir bien failli prendre la tête de Manchester United en 2002. En effet, selon lui, le futur coach de Manchester City (2007-2008) a bien failli signer en 2002 chez les Red Devils : «Je me doutais que ce serait délicat. J’avais un contrat avec la sélection anglaise jusqu’à la Coupe du monde 2006 et j’aurais été sévèrement critiqué, si j’avais cassé ce contrat. Mais c’était une belle opportunité d’entraîner Manchester United. Un contrat a été signé, j’étais le nouveau manager de Manchester», déclare-t-il dans des propos rapportés par la presse anglaise. L’entraîneur suédois est également revenu sur son conflit avec Sir Alex Ferguson au sujet de la participation de Wayne Rooney à la Coupe du monde 2006, alors que l’attaquant était blessé en fin de saison. «Avec Leif Sward, le médecin de l’équipe, nous avons rencontré Ferguson et le médecin de Manchester dans leur centre d’entraînement. Ferguson m’a dit que Rooney ne pouvait pas jouer. Leur médecin a montré des résultats de rayons X qui devaient montrer que l’os cassé de Rooney ne se refor-

merait pas à temps. Quand il a fini, Leif l’a regardé dans les yeux et lui a dit : «Pourquoi tu t’assoies ici en me mentant ? » C’était l’un des plus grands spécialistes d’Europe de ce type de blessures. J’aurais juste aimé filmer la réaction de Ferguson, quand Leif a expliqué que Wayne serait remis pour la Coupe du monde. Je lui ai dit : «Désolé, Alex. Je vais prendre Rooney.»

Dzeko : Je m’étais plaint plusieurs fois de Mancini»
Même s’il n’est nullement un titulaire indiscutable en pointe de l’attaque des Citizens cette saison, depuis la venue de Manuel Pellegrini, l’attaquant bosniaque Edin Dzeko a affirmé au Daily Mirror qu’il n’était nullement à l’aise avec l’Italien Roberto Mancini : «Quand Pellegrini est arrivé, le président m’a demandé informellement si j’étais heureux maintenant. La question a surgi parce que je m’étais plaint plusieurs fois de l’ancien manager et de ma situation au club. Il n’y avait qu’un point de désaccord avec Mancini, et c’était en raison de mon rôle en tant que joueur. Quand j’ai parlé au président, ça ne s’est pas passé devant l’équipe entière», a confié l’attaquant bosniaque, avant de poursuivre : «Parfois, je pensais que le coach ne m’appréciait pas autant que je le méritais, surtout qu’il y avait beaucoup de matches où je sentais que j’avais très bien joué. Une fois, j’ai marqué quatre buts en un match et je me suis quand même assis sur le banc pour le match d’après. J’étais dans une position difficile, même si d’un autre côté, je ne voulais pas me plaindre parce que c’est Mancini qui m’a fait venir en Angleterre et m’a donné l’opportunité de jouer dans le meilleur championnat du monde.»

Bayern Munich
Les Bavarois font le pressing pour Agüero
Auteur d’un début de saison tonitruant avec Manchester City, Sergio Agüero serait sur les tablettes du Bayern Munich, où l’Argentin plaît beaucoup à Pep Guardiola. Si l’intérêt du Real Madrid et du Barça est connu de longue date, celui du Bayern Munich est plus récent. À en croire les informations du Daily Mirror, le club bavarois aurait fait de l’Argentin sa priorité pour l’été prochain, sous l’insistance de Pep Guardiola, grand admirateur de l’ancien gendre de Diego Maradona. En effet, l’ancien entraîneur du Barça sait bien qu’à ce poste de numéro 9, le Bayern ne dispose pas d’assez de solutions. En plus de Mandzukic, à part le vétéran Claudio Pizarro, aucun joueur ne peut occuper efficacement la pointe de l’attaque. Selon le tabloïd britannique, les Bavarois seraient ainsi disposés à dépenser la modique somme de 47 M€ pour s’adjuger les services du Kun et ainsi satisfaire leur coach. Pour rappel, l’attaquant de City, auteur de 11 buts en 12 rencontres toutes compétitions confondues sur cet exercice, a souvent déclaré son bonheur d’évoluer à City.

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali,, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Coup d’œil

International

www.lebuteur.com

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

23

Real Madrid

Arsenal

période a été un désastre»
s'est transformé en 4e milieu défensif pour apporter son soutien. Mais je ne peux pas accepter ce qui est arrivé sur le terrain. Ce n'était pas bon. Une équipe comme le Real ne peut pas se permettre de mener 3-0 et de se retrouver à 3-2. On se fait rejoindre une fois ce score atteint contre Séville et le Rayo. Ca ne peut plus arriver. Il faut changer, enlever cette superficialité dont nous faisons preuve sur le terrain. La seconde période a été un désastre. Penser que le match est terminé est une erreur, ça s’est passé deux fois de suite, mais je suis sûr que cela ne se reproduira plus. J’en parlerai avec les joueurs dans le vestiaire, pas ici (en conférence de presse).» A-t-il expliqué.

Ancelotti «La seconde

nous pouvions gagner ces gros matchs»

Wenger «Prouver que
Leader de Premier League, Arsenal compte désormais cinq points d'avance au classement après sa victoire contre Liverpool (2-0), samedi. Arsène Wenger, le manager d’Arsenal a tenu à féliciter son arrière-garde pour sa prestation d'ensemble face aux Reds. «Notre performance défensive a été incroyable. Nous avons réussi à museler Daniel Sturridge, Luis Suarez, Philippe Coutinho ou Steven Gerrard, et c'est pour cela que nos défenseurs méritent d'être félicités. Nous avons gagné ce match avec beaucoup de ferveur et nous avons prouvé que nous pouvions gagner ces gros matchs», a déclaré le technicien français après la rencontre.

Le Real Madrid l’a emporté face au Rayo Vallecano samedi soir (2-3), mais l’état d’esprit affiché par les Madrilènes en 2e période a sérieusement agacé

leur coach Carlo Ancelotti. Aussitôt la fin du match, le technicien italien a fait part de sa colère concernant la prestation de ses joueurs : «Di Maria a été bon, il

Ramsey : «On se sent plus tranchants lorsqu’on est en confiance»
Auteur d’un but splendide lors du récent succès d’Arsenal face à Liverpool ( 2-0), le milieu de terrain gallois, Aaron Ramsey, compte désormais10 buts toutes compétitions confondues. Dans un entretien publié sur le site des Gunners, le milieu gallois a évoqué l’excellente période qu’il traverse actuellement, lui qui a été désigné joueur du mois en août et en septembre par les supporters d’Arsenal : «Je crois qu’on prend de meilleures décisions lorsqu’on est en confiance. Si je pense qu’il y a un coup à jouer et que je peux faire une passe de 50 mètres par dessus la défense dans la course d’un de mes coéquipiers, je vais le faire, mais aujourd’hui, la prise de décision est meilleure. On se sent plus tranchant lorsqu’on est en confiance. Les choses ont l’air d’arriver plus vite. On comprend les choses de façon plus claire et les choses semblent arriver plus naturellement, c’est difficile à décrire.»

Gary Neville dévoile l’anti CR7 !
Coéquipier de Cristiano Ronaldo à Manchester United de 2003 à 2009, Gary Neville, désormais entraîneur adjoint de David Moyes, connaît bien la star portugaise et a décidé de livrer son secret pour stopper l’attaquant merengue. «Ayant joué et m’étant entraîné avec Cristiano (Ronaldo) pendant six ans à Manchester United, et l’ayant affronté directement durant la Coupe du monde 2006, je peux vous assurer que, si vous êtes un défenseur capable, il y a des opportunités de l’arrêter, a-t-il confié dans les colonnes du Daily Mail. A l’évidence, il faut juste s’assurer de rester bien concentré. J’ai toujours trouvé la clé pour le stopper en m’assurant qu’il ne recevrait jamais la balle en un contre un. C’est vital d’empêcher la balle d’arriver jusqu’à ses pieds lorsqu’il est en bonne position, notamment en essayant de se positionner juste devant lui,

en lui mettant la pression rapidement pour qu’il n’ait pas le temps de prendre de la vitesse. Une fois qu’il est lancé et que vous, vous êtes en train de reculer, vous êtes mal barré car le problème avec ce genre de joueurs, c’est qu’ils peuvent partir des deux côtés, à droite ou à gauche, et vous passez. C’est impossible d’arrêter ces joueurs en un contre un, vous avez besoin de vos coéquipiers. Les joueurs de classe mondiale

vont repérer le point faible d’une défense et s’ils ne font pas la différence face à un joueur, ils vont changer de cible et de côté jusqu’à ce qu’ils parviennent à passer. Donc, si vous êtes latéral droit, vous avez besoin de votre ailier droit, de votre milieu droit et de votre défenseur central droit pour vous aider et faire en sorte que, quand la balle arrive, il y a toujours deux ou trois joueurs au soutien. »

AC Milan

Allegri «Peut-être le pire moment de ma carrière»
Après la cinquième défaite de l'AC Milan en onze journées de Serie A face à la Fiorentina samedi (0-2), Massimiliano Allegri, l'entraîneur lombard est revenu sur la crise que traverse son équipe. Avant cela, une longue réunion de crise avait eu lieu dans le vestiaire avec la présence d'Adriano Galliani, l'administrateur délégué, et Barbara Berlusconi. «Nous allons partir au vert. C'est ce qui a été décidé par l'équipe et le club. C'est un moment particulièrement difficile, peut-être le pire de ma carrière. Nous devons trouver la solution pour revenir. Nous nous attendons maintenant à un match difficile face à Barcelone en Ligue des Champions, puis il y aura le match face au Chievo Verone que nous devrons gagner. Je suis l'entraîneur, et c'est à moi de trouver la solution pour sortir de cette mauvaise passe» a-t-il déclaré dans les colonnes du Corriere Dello Sport.

Ozil : «J’étais certain de rester au Real, mais…»
Transféré durant le mercato estival du Real Madrid à Arsenal, Mesut Özil est revenu sur son départ in extremis pour la Premier League au micro de Téléfoot, tandis qu’il pensait poursuivre une saison de plus au sein du club merengue : «Après la Coupe du monde (ndlr : 2010), le transfert au Real Madrid était une étape pour moi. J’avais 21 ans, mais je n’ai jamais douté de mes capacités. Je savais de quoi j’étais capable. Pour moi, simple joueur, c’était important d’avoir la confiance de l’entraîneur. J’étais certain de rester au Real Madrid, mais j’ai senti que je n’avais pas sa confiance cet été, alors que j’avais celle d’Arsenal. On a une superbe équipe, et on peut gagner le titre. Rien n’est impossible », assure Mesut Özil. De son côté, l’entraîneur des Gunners Arsène Wenger a expliqué les coulisses de ce transfert : «Le premier contact s’est fait chez moi, il fallait être discret. Il s’est décidé 24 heures après. Il fallait quand même le réaliser, ce transfert. Il a été plutôt rapide pour prendre sa décision. Le PSG était également intéressé. Mais l’avantage que j’avais dans ce dossier, c’est que je le connaissais déjà pour avoir pris contact avec lui avant. Et puis, il a vu que je parlais allemand, donc cela a sécurisé son choix.»

AS Roma

Gervinho «Un régal de
jouer avec Totti et De Rossi»
Leader de la Série A, la Roma a réussi à battre le record de la Juventus, en remportant un dixième succès en tant de matchs. Elément important dans le onze de départ de Rudi Garcia, l’attaquant ivoirien Gervinho a tenu à souligner la qualité de l’effectif du club de la Louve : «Je connaissais la qualité et la méthode de Rudi Garcia, et je me suis vite aperçu de la qualité de cet effectif qui compte beaucoup de très bons joueurs. On profite aujourd’hui de cette période faste tout en sachant que tout ne sera pas rose jusqu’à la fin de la saison», a souligné l’ancien attaquant du LOSC dans un large entretien accordé à FootMercato, avant de poursuivre : «C’est dur de sortir quelqu’un du lot, car il y a beaucoup de bons joueurs. Mais bien sûr, Francesco Totti est un immense joueur. C’est une idole ici à Rome. Francesco Totti et Daniele De Rossi ? Ils ont une grande expérience, ce sont de très grands professionnels, sur et en dehors du terrain. On apprend beaucoup en les côtoyant à l’entraînement, et c’est un régal de jouer avec eux. »

Diver

Chelsea

A quelques mois de la Coupe du monde au Brésil, l’icône brésilienne Pelé a évoqué les joueurs vedettes d’aujourd’hui, avec un mot particulier pour Wayne Rooney, l’attaquant de Manchester United. «Il y a plusieurs joueurs en ce moment qui sont différents, mais il ne fait aucun doute que Lionel Messi est un bon joueur. Neymar a quitté Santos pour Barcelone et j’espère qu’il aura la même chance làbas et qu’il fera les mêmes performances qu’au Brésil. Vous avez ensuite Cristiano Ronaldo qui a un autre style. J’aimais bien aussi Robinho jusqu’à il y a trois ans… Je connais Wayne Rooney, et je pense qu’il est un exemple pour beaucoup de joueurs. Il est excellent. Vous ne pouvez peut-être pas le comparer techniquement avec Cruyff, Beckenbauer ou Bobby Charlton, mais pour l’équipe c’est un exemple sur le terrain. C’est l’une de mes idoles, sans aucun doute», a-t-il déclaré dans une interview accordée à Skysports.

l’une de mes idoles»

Pelé «Rooney est

Mourinho «L’impression d’avoir
choisi les 11 mauvais joueurs !»
Battu par Newcastle (2-0) à l’occasion de la 11e journée de Premier League, Chelsea a manqué une belle opportunité de s’emparer seul de la 2e place du championnat, au grand dam de José Mourinho. Vainqueur de ses six derniers matchs, dont des duels face à Schalke 04, Manchester City et Arsenal, l’équipe de José Mourinho s’est écroulée à Newcastle. «Nous étions trop mous avec le ballon et trop mous sans le ballon. Nous n’étions pas suffisamment agressifs dans la possession, a déploré le Special One après la rencontre. Nous méritions de perdre. Je ne suis pas certain que Newcastle méritait de gagner, mais nous méritions de perdre c’est certain. J’ai l’impression d’avoir choisi les 11 mauvais joueurs. Bien sûr j’exagère mais j’ai toujours ce sentiment quand je perds», a-t-il expliqué avant de poursuivre : «Je ne sais pas à quelle réaction m’attendre, je dois d’abord comprendre cette performance. Nous leur avons donné 45 minutes ‘amicales’ en première période et nous n’avons eu une réaction qu’après l’ouverture du score.» Cela a le mérite d’être clair, la semaine s’annonce tendue du côté de Stamford Bridge.

«Le moment est venu pour le Brésil de grandir»

Interrogé aussi sur les préparatifs de la Coupe du monde à venir au Brésil, s’est exprimé sur les futures forces en présence : «Pour le moment, je pense que les deux meilleures équipes que j’aie vues sont l’Espagne et l’Allemagne, même si ça pourrait changer d’ici la Coupe du monde. Bien sûr, il y a aussi l’Argentine, et vous ne pouvez pas l’oublier. Pareil pour l’Angleterre et l’Italie. Toutes les grandes équipes qui se sont qualifiées auront la possibilité de gagner…. Je pense que le moment est venu pour le Brésil de grandir. C’est le moment de faire venir des touristes au pays. Le Brésil a maintenant trois énormes événements : la Coupe des Confédérations, la Coupe du monde et les Jeux Olympiques. C’est important pour le Brésil. On ne peut pas laisser passer cette occasion. Malheureusement, nous avons eu quelques problèmes politiques avant la Coupe des Confédérations, mais j’espère que tout ira bien pour la Coupe du monde et les Jeux Olympiques», a-t-il conclu

24

N° 2454
Lundi 4 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Équipe nationale
De notre correspondant en France

Fournier «Je ne pense pas que
Mandi sera retenu pour le Burkina» Dans une déclaration accordée au Buteur, l’entraîneur du Stade de Reims, Hubert Fournier, a bien voulu nous donner son avis sur la convocation du jeune algérien Aïssa Mandi en sélection algérienne. Alors que son arrière droit est pressenti pour être du prochain stage de l’EN, Fournier écarte cette éventualité et avoue que son poulain a de faibles chances de figurer dans la liste définitive du coach Vahid Halilhodzic : «Pour l’instant à ce que je sache, Mandi est retenu dans la liste élargie, surtout que c’est la seconde fois qu’il est retenu après avoir été sélectionné comme réserviste. Je ne pense pas qu’il sera retenu pour le dernier match surtout que Mandi ne connaît pas les joueurs de l’équipe nationale algérienne.»

(Ent. Reims)

Didier Perrin
(Pdt-Stade de Reims)

«Nous sommes fiers de la convocation de Mandi»
Le président du Stade de Reims a bien voulu aussi nous livrer ses impressions après cette première sélection du jeune Franco-Algérien Aïssa Mandi, pur produit de l’école rémoise, en équipe d’Algérie : «On est très content de cette convocation qu’a reçue le jeune Mandi en Equipe nationale. Cela prouve qu’il est en nette progression à Reims. C’est une fierté pour le club, car Mandi se trouve à Reims depuis l’âge de 7 ans. J’espère qu’il va apporter le plus qu’attend de lui l’Algérie.»

«L’Algérie va le remporter 1 but à 0»
Concernant la prochaine confrontation difficile qui attend l’Algérie dans ce match décisif pour une qualification au prochain Mondial, le président du stade de Reims, Didier Perrin, a bien voulu nous donner son pronostic. Il pense que les Verts vont le remporter par la plus petite des marges et se qualifier : «Je pense que l’Algérie va gagner un but à zéro.»

Le Stade de Reims a infligé à Bastia une défaite logique, Invité à donner son avis sur les samedi. Aïssa Mandi, le latéral droit, convoqué par Vahid qualités du joueur algérien de Un autre plateau riche ce soir à partir de 21h sur la Reims, Aïssa Mandi, le coach ré- Halilhodzic dans la liste élargie qu’il a rendue publique, il y chaîne El Djazaïria puisque nos amis Redouane Boua quelques jours, a donc gagné son duel face à son compamois, répond : «Je trouve normal hanika et Kamel Kaci-Saïd réussissent souvent là où triote bastiais, Ryad Boudebouz. Aligné d’entrée pour la que Mandi soit suivi par le staff d'autres échouent lamentablement : avoir des invités troisième fois de suite, Mandi, qui a été brillant contre technique algérien. Il évolue en de marque. Hassen Hammar, le président de l'Entente, Ligue 1, il est jeune et il est d’origine Marseille et Monaco, s’est très bien comporté sur le doun'est pas un habitué des plateaux télé. Sa présence ce soir ble plan défensif et offensif, ce samedi, contre Bastia. algérienne. J’apprécie beaucoup Aïssa sur El Djazaïria foot est en soi un évènement puisqu'il reFier de ces trois succès alignés en une semaine, l’Alcomme joueur et comme personne. vient sur la vie de son club de toujours. Aux côtés d'un gérien a laissé un message sur son Twitter Mais j’attends de lui toujours le meilleur. prestigieux confrère, à savoir Lakhdar Berriche, l'animaofficiel : «C’est une semaine magique, après Je ne lui accorde aucun cadeau, s’il a teur d'Al Jazeera Sport, qui suit de très près l'évolution du cette victoire contre Bastia. Je suis fier gagné sa place, c’est qu’il l’a méritée. Je rafootball de son pays. Et naturellement, la suite de l'interview de d’appartenir au Stade de Reims.» joute qu’il possède un gros mental.» Marcello Lippi avec une histoire croustillante sur Zidane lorsqu'il était joueur de la Juve. M.A. Abdelhak L.

«Aïssa possède un gros mental»

«C’est une semaine magique, fier d’appartenir au Stade de Reims»

Mandi

Abdelhak L.

Hassen Hammar et Lakhdar Berriche ce soir sur El Djazaïria

PUB

Le Buteur 04-11-2013

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful