Ghezzal

De notre envoyé spécial en Italie De notre envoyé spécial en Italie

«On gagnera nos trois prochains matches» «Yebda et Meghni apporteront un plus» «La Roma s’est renseignée sur moi»
DIMANCHE

mais je serai présent contre l’Uruguay»

«Sienne ne veut pas me lâcher,

«Je suis responsable du but encaissé à Bordj»

mea-culpa
JSK
USMH

Hadjaoui fait son
«Il y avait mésentente entre Coulibaly et moi»

AOÛT 2009

9

Quotidien national sportif N° 945 Prix 20 DA

Bourekba incertain contre la JSK
«Les présidents des clubs algérois ont peur du 5-Juillet»
«J’aurai mon argent mardi»
USMB

Aboulkacem (pdt de Agadir) «Je tiens à Azuka et j’attends la réponse de Hannachi»

MCA

Amrous

Babouche

«Que Zaïm le veuille ou non, Senouci sera qualifié !»

x Mouassa «Deu nt supporters m’o voir reproché de n’a ziri» pas convoqué D

USMA se Réunion de cria Allik-Mouass

CRB es erbadj demande d he K c comptes à Henkou «Ce qui s’est t s passé à Oran e » n une humiliatio

Zaïm «Le FCV Denden doit
payer pour avoir Ezechiel»

2

Wolfsburg gagne,
Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

Ziani s’illustre
Dubaï Sport, l’ancien international tunisien Zoubir Beya, ou L’Equipe ont souligné sa belle performance. Ziani : «Je l’avais dit : je suis venu jouer les premiers rôles» Dans une déclaration faite au site officiel du Vfl Wolfsburg, Karim Ziani s’est déclaré «heureux de ce bon début avec Wolfsburg en Bundesliga. C’est formidable que j’aie commencé mon premier match comme titulaire. Je me réjouis surtout de cette première victoire». Et d’ajouter : «L’ambiance dans le stade était sympa, comme dans des vacances. J’ai été très bien accueilli par tout le monde et je me sens vraiment très bien ici. Je l’avais dit: mon objectif est de jouer les premiers rôles avec Wolfsburg.»

Meghni remporte la Supercoupe sans être convoqué

Cherrad marque contre quatre Algériens

La Lazio a remporté hier, à Pékin, la Supercoupe d’Italie en battant le champion en titre, l’Inter de Milan (2-1). Mourad Meghni a remporté ainsi son premier trophée de la saison, mais sans y avoir participé puisque son entraîneur ne l’a pas convoqué pour cette rencontre. Il a donc suivi le match de la tribune. La Lazio a marqué deux buts en trois minutes par Matuzalem (63’) et Rocchi (66’), alors que l’Inter de José Mourinho a réduit la marque à la 78’ par son nouvel attaquant, le Camerounais Samuel Eto’o.

K

arim Ziani n’a pas raté ses débuts en Bundesliga vendredi soir, à l’occasion du premier match du championnat d’Allemagne, en s’imposant avec son nouveau club de Wolfsburg sur le score net de 2-0. L’international algérien a été titularisé par son coach Armin Veh qui a été séduit par sa prestation sur l’aile droite. En effet, toutes les actions dangereuses de la deuxième mi-temps sont passées par le couloir dans lequel se trouvait Ziani, qui excellait à mesure que Stuttgart sombrait devant ses dribbles déroutants. La victoire a été longue à se des-

siner face à une équipe qui regorgeait de stars, tels le gardien de but Jens Lehmann, le milieu de terrain Hleb (exBarcelone) et Pogrebnyak (ex-Zenit Saint-Pétersbourg). C’est Misimovic et Grafite qui ont signé les deux buts de leur équipe aux 70’ et 81’ minutes. Le public de Wolfsburg a longuement applaudi le meneur de jeu des Verts à sa sortie à trois minutes avant la fin du match (87’). Son coach voulait sans doute lui faire prendre confiance, mais aussi lui faire mesurer sa cote de popularité au sein du public. D’ailleurs, les médias, que ce soit le consultant de

Belhadj «bat» Bougherra

Dans un match QopposéRangers, amical qui a hier Portsmouth aux Glasgow l’équipe anglaise a pris le meilleur (2-0) sur un doublé du Français Frédéric Piquionne, dont l’efficacité va certainement dissuader les dirigeants de Portsmouth de recruter Amr Zaki. Les deux Algériens Nadir Belhadj et Madjid Bougherra ont joué toute la partie, chacun dans son équipe. Finalement, Belhadj a «battu» son coéquipier en équipe nationale. Ils en parleront certainement aujourd’hui dans l’avion qui les ramènera à Alger pour le match AlgérieUruguay.

L’Algérie avec l’Italie, l’Uruguay et la Corée du Sud

Veh : «Il a pesé dans le jeu» L’entraîneur Armin Veh a reconnu, devant les médias allemands, le mérite de Ziani dans la victoire de son équipe. «Comme ses coéquipiers, il a eu du mal durant la première mi-temps, mais il s’est métamorphosé durant la seconde période. Il a fait parler sa technique et a été très bon. Il a pesé dans le jeu», a-t-il déclaré.

Bezzaz et Strasbourg sombrent à domicile

Malek Cherrad ne pouvait pas espérer meilleur départ avec l'AC d’Arles dans ce championnat de Ligue 2. Une victoire à l'extérieur que peu d'observateurs pronostiquaient, avec de surcroît, un premier but dès la 12’, sur un penalty suite à une faute d'Ekobo sur Ayasse, que l’Algérien transformera imparablement, prenant l’excellent gardien franco-algérien, Michael Fabre à contre-pied. Clermont réagissait un quart plus tard quand Bockhorni sur un corner de Douillard se plaçait au premier poteau pour dévier victorieusement de la tête, le ballon au fond des buts de l'ACA. Les deux formations rejoignaient les vestiaires sur ce score de parité. Au début de la seconde période, la pluie faisait son apparition sur le stade Montpied. A l'heure de jeu, Cherrad fût remplacé par l'international guinéen Diawara qui ne tardera pas à se distinguer en trompant Fabre de la tête. En plus de Michael Fabre et Cherrad, il y avait un troisième joueur algérien connu sur le terrain, en l’occurrence l’ancien international Ahmed Madouni, qui a signé son retour du Qatar par une défaite et un carton jaune. Cherrad a également écopé d’un avertissement après un tacle un peu trop appuyé. A noter que l’équipe de Clermont foot, renferme en son sein deux autres algériens, Brahimi un défenseur, (entré en jeu à la 74’) et Hamdani, attaquant, qui a joué tout le match.

L’attaquant de l’USM El Harrach, Bourekba, est incertain pour le match face à la JS Kabylie de samedi prochain. Souffrant d’une blessure, on ne sait pas s’il pourra être remis sur pied d’ici le match. Ce serait une véritable frustration pour lui s’il ratait cette confrontation, surtout que l’adversaire est son ancien club.

Bourekba incertain face à la JSK

Q

sujet des adversaires AlQQuestionné sur son appréciation aufaçon,Hakimque soientade l’adgérie au Mondial U17, le sélectionneur Medane admis que «ce ne sera pas facile». «De toute quels les

Medane : «Ce ne sera pas facile»

Le tirage au sort de la Coupe du monde U17 a eu lieu vendredi soir au Nigeria. L’Algérie est tombée dans la poule de l’Italie, avec l’Uruguay et la Corée du Sud comme autres adversaires. Le Mondial aura lieu du 24 octobre au 15 novembre et l’Algérie y est qualifiée en sa qualité de demi-finaliste de la CAN U17 qui avait lieu à Alger. La sélection algérienne, qui a débuté sa préparation pour ce rendezvous, est rentrée d’un stage effectué à Aix-en-Provence, en France. Elle s’envolera ce mardi pour Aïn Draham (Tunisie) afin de participer à la Coupe nord-africaine de la catégorie.

Zarabi et Nîmes se font accrocher par Tours

Le RC Strasbourg semble confirmer la mauvaise forme affichée lors de la préparation d’avant saison en s’inclinant à domicile contre Châteauroux sur le score de 1-2. L’international algérien Yacine Bezzaz n’a pas tenu sa place de titulaire et s’est contenté de remplacer Gueye à la 59’ du jeu, soit deux petites minutes seulement avant que les Castelroussins n’inscrivent le but de la victoire par l’intermédiaire de Constant. Une petite forme de l’Algérien et de son club qui n’augurent rien de bon pour la suite. Bezzaz devra se secouer un peu plus s’il tient à garder sa place parmi les 18 au sein de la sélection nationale. Espérons que ce n’est qu’un petit nuage passager pour le sympathique gaucher de Grarem.

Alors que le match CRB-JSMB, comptant pour la 2e journée du championnat de la Division 1, était initialement prévu pour samedi prochain en nocturne, à 19h00, il a été avancé à 17h30 à la demande Lundi passé, lors de la conférence de presse qu’il a de l’ENTV qui va en faire le match à diffuser en animée avec Mohamed Raouraoua et Mohamed direct. La télévision algérienne ayant acquis les Mecherara, le sélectionneur national, Rabah Saâdane, droits d’image du championnat, elle a dés- avait annoncé qu’il allait rencontrer les représentants des ormais le droit de choisir l’horaire médias mardi, la veille du match Algérie-Uruguay, sans en des matches retransmis en révéler le lieu. Le point de presse aura finalement lieu à 11h30 direct. à la salle de conférences du stade du 5-Juillet.

CRB-JSMB avancé à 17h30

Q

Le point de presse de Saâdane au 5-Juillet

versaires, ce sera difficile puisque ce sont les meilleures sélection au monde qui seront présentes à ce rendez-vous. Nous allons nous atteler dès à présent à réunir des informations sur nos adversaires. J’ai déjà ma petite idée sur l’Italie que j’ai suivie lors de l’Euro U17, où elle avait atteint les demiLes U23 en regroupement à Blida finales. Nous allons faire de notre mieux pour honorer Abdelhak Benchikha, sélectionneur de la sélection des A’ et des le football algérien», a-t-il affirmé. U23, a réuni les joueurs espoirs pour un stage qui a débuté hier à Blida et qui se terminera jeudi. Ce stage sera ponctué de deux matches amicaux, le premier face à l’USMB le 10 août et le deuxième contre le CNEPS le 12 du même mois.

Q

L’international algérien Raouf Zarabi et son club de Nîmes ont été tenus en échec par le FC Tours lors de la première journée du championnat de Ligue 2 française. Le défenseur algérien a été titularisé dans la défense nîmoise aux côtés de Sidibé et Stosic et Liron. Le jeu musclé de par et d’autres n’a pas permis aux attaquants de développer un beau football. Jean Michel Cavalli, l’ancien sélectionneur des Verts, aux commandes de l’équipe de Nîmes, a vu son fiston Johan se faire expulser par l’arbitre de la rencontre après contestation d’une de ses décisions.

Une présélection de 140 joueurs !

Chargé de former une équipe A’ performante qui pourra parQticiperAbdelhak Benchikha aCHAN-2011, quide présélectionaux éliminatoires de se déroulera au Soudan, une liste élargie nés : 45 joueurs de la D1, 45 de la Super D2 et 50 joueurs issus de l’émigration. C’est de cet éventail de 140 présélectionnés (qu’il supervisera graduellement) que seront puisés les sélectionnés.

«Je ne changerai pas mon équipe»

Shehata

Zakidede1990 «Je pense que lelescénario de 1990 «Je pense que lescénario 1990 «Je pense que scénario
Coup d’œil Equipe nationale
ans une longue interview accordée au quotidien Echourouq, Amr Zaki est revenu sur les éliminatoires de la CM 2010 et pense que «le scénario de 1990 va se répéter encore une fois au match retour contre l’Algérie. Je dis cela, tout en soulignant que le chemin qui mène vers ce rêve est encore très difficile. Il nous faudra rester extrêmement vigilants afin de ne commettre aucune erreur. C’est uniquement de cette façon que nous parviendrons à gagner nos deux matches contre la Zambie et le Rwanda. Après cela, nous n’aurons qu’à rééditer l’exploit de 1990, lorsque nos aînés avaient réussi à battre l’Algérie lors du dernier match des éliminatoires et à se qualifier à la Coupe du monde», a-t-il imaginé doucereusement.

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

3

D

va se répéter contre l’Algérie» va se répéter contre l’Algérie» va se répéter contre l’Algérie»

Abdoun avait été marginalisé à City à cause de Barton

Il «oublie» d’évoquer les internationaux d’Al Ahly ?

Le sélectionneur égyptien ne semble pas vouloir changer de composante en vue du match amical du 12 août contre la Guinée. Et pour cause, les joueurs blessés, a-t-il déclaré au journal cairote à grand tirage Al Ahram, «mettront un peu plus de temps pour revenir à leur forme optimale. En plus, lʼéquipe qui a joué les derniers matches a donné des satisfactions qui me poussent à renouveler ma confiance aux mêmes éléments. Je ne vois donc pas de raison pour chambouler lʼéquipe, à moins dʼy être obligé à cause dʼune blessure de dernière minute». Ce sera donc le même effectif qui sera reconduit pour la confiance et la tranquillité de tous», a-t-il ajouté. Par ailleurs, Hassan Shehata sʼest dit très satisfait de la forme actuelle des joueurs évoluant au Haras Al Houdoud et ceux dʼENPPI. «Je suis ravi de voir quʼils sont déjà compétitifs grâce aux matches quʼils ont joués en Coupe de la CAF. Cʼest de bon augure pour lʼéquipe nationale», a confié le sélectionneur dʼEgypte, sans évoquer un seul instant les internationaux dʼAl Ahly comme pour les ignorer royalement. Une manière de faire pour le moins bizarre, surtout que lʼéquipe nationale est composée essentiellement des joueurs dʼAl Ahly. De quoi se poser des questions sur les relations de Shehata avec les dirigeants (et les joueurs ?) dʼAl Ahly. Affaire à suivre.

«Porstmouth pourrait me permettre de me réhabiliter en Angleterre»

«La qualification sera difficile, mais pas impossible»

Renard rappellera un ancien du Bayern de Munich contre l’Algérie

«Les dirigeants du Real Madrid ont négocié avec moi en janvier dernier»

L’attaquant international Amr Zaki est revenu également sur plusieurs points liés à sa carrière. Il a évoqué, entre autres, les contacts que son agent a entrepris avec le club anglais de Portsmouth qu’il estime en bonne voie. «Portsmouth a montré un grand intérêt à mon égard. Ce sera pour moi une occasion de démentir les accusations portées contre moi par les dirigeants de Wigan et de me réhabiliter aux yeux de ceux qui les croient. Je prouverai à tout le monde que je ne suis pas celui que certains ont voulu décrire. Je ne suis pas un type à problèmes et si les pourparlers venaient à aboutir, je montrerais à tout le monde qui je suis réellement», a-t-il dit.

L’échec de l’aventure anglaise de l’attaquant

égyptien a fait couler beaucoup d’encre tant en Angleterre qu’en Egypte. A ce propos, Amr Zaki se veut très rassurant quant à son avenir professionnel en Europe, rappelant à qui en doutaient encore que «le Real Madrid me voulait réellement en janvier dernier. J’ai personnellement discuté avec des dirigeants espagnols du Real et on s’était entendus pour que j’aille jouer chez eux. Je faisais partie d’une liste de 30 joueurs susceptibles de rejoindre le Real au mercato. Mais à Wigan, personne ne voulait rien entendre de ces négociations. Ils ont tout fait pour que je reste au club, pour après, tenter de me salir avec des mensonges». «Et pourtant, je n’étais à Wigan qu’à titre de prêt, car j’appartiens toujours au Zamalek», a-t-il ajouté.

Dahmane et Bruges se qualifient à l’Euroligue
Le club de Bruges dans lequel évolue l’Algérien Dahmane a passé avec succès le dernier tour éliminatoire pour l’Euroligue, la nouvelle version de la Coupe de l’UEFA, et ce, aux dépens des Finlandais de FC Lahti. A signaler que Dahmane est entré à trois minutes de la fin de cette rencontre.

Djamel Abdoun a fait un passage à Manchester City, mais il a été peu ou pas utilisé. Beaucoup de gens ont été étonnés de cette situation, vu qu’il a quand même un certain talent. En fait, il y a eu une «affaire» qui avait attiré à Abdoun la colère du club. On se rappelle le fameux incident qui avait vu Joey Barton, ce joueur anglais talentueux, mais coléreux et pas fair-play agresser son coéquipier Ousmane Dabo à Manchester City. Cela avait valu plus tard à Barton de faire de la prison. A ce moment-là, aucun joueur du club n’avait voulu prendre position contre Barton, sauf Abdoun qui n’avait pas hésité à déclarer dans la presse française que le joueur anglais est un voyou et que les étrangers sont mal vus au sein de Manchester City. Il défendait ainsi Dabo qui était son ami et avec qui il faisait la prière. Cela lui a valu d’être marginalisé au sein du club jusqu’à la fin de sa période de prêt.

«Une victoire à Kigali et on sortira du goulot»

Revenant sur les chances de qualification de son équipe pour la Coupe du monde 2010, Hassan Shehata, qui ne peut pas nier la position inconfortable de lʼEgypte dans le groupe C, reconnaît que «la mission sʼannonce très difficile au vu des résultats enregistrés lors de la phase aller, mais je ne crois pas que cela soit impossible à réaliser. Tout le monde est conscient de la tâche qui lʼattend. Si on veut finir premiers de notre groupe, il ne faut plus commettre la moindre erreur. On doit gagner désormais tous nos matchs en gardant à chaque fois un œil sur les résultats de lʼAlgérie». «Cʼest le seul moyen pour nous dʼarracher le billet pour le Mondial en Afrique du Sud», at-il averti encore. Evoquant le match du 5 septembre contre la Zambie à Kigali, Hassan Shehata a estimé quʼ«une victoire contre la Zambie à Kigali constituera pour nous une sortie du goulot de la bouteille. La voie sera plus claire pour nous, car il ne nous restera que le match contre le Rwanda à négocier avant de recevoir lʼAlgérie au Caire pour le dernier match. Le tout en espérant un faux pas de nos adversaires», rêve-t-il.

H

nneur des Chiervé Renard, le sélectio ratisser large et polopolo Boys, veut rs évoluant en cherche tous les joueu susceptibles de Europe ou en Zambie e contre lʼAlgérie. La renforcer son équip hnicien français est un rnière trouvaille du tec de diqui, après trois ans de r certain Andrew Sinkala casion en or de relance oc sette, se voit offrir une été lʼun des ale après avoir sa carrière internation 99. Ce qui lui poirs de son pays en 19 ez le grand meilleurs es e de signer ch né avait valu la même an var la suite, Sinkala a Bayern de Munich. Pa travers les clubs de la à drouillé un peu partout rner chez lui, en perte ndesliga avant de retou Bu ReLʼoccasion que lui offre de vitesse manifeste. le joueur qui pourrait lon nard est inespérée se déballe assassine pour la constituer une sorte de me de ce dernier se la for fense algérienne. Mais du match amical du 12 nera clairement lors dessi Ghana. août à Londres face au linga ont été mis enfin que Himondi et Mo nale après le A noter sélection natio à la disposition de la les libérer dans igeants de leur club de refus des dir iper n de les faire partic un premier temps, afi upe dʼAfrique Soudan en Co contre Al Merreikh du . des clubs

R

ien ne va plus au sein de la sélection rwandaise. Ou tout au moins chez deux internationaux de lʼéquipe dont on retrouve plus trace depuis quelques jours. Ce qui a mis très en colère les responsables de la Fédération et le sélectionneur Branco Tukac. Le premier nʼest autre que lʼattaquant Arouna Nionzema qui ne répond plus au téléphone depuis un certain temps et dont personne ne connaît le lieu de son éclipse. Quant au deuxième joueur, il sʼagit de Saïd Abidi Makassi qui, aux dernières nouvelles, nʼa pas répondu à la convocation de Tukac en raison de sa présence sur le territoire marocain, afin de régler quelques problèmes administratifs avec son ancien club, le Diffaâ dʼAl Jadida. A rappeler que lʼéquipe nationale du Rwanda se trouve en stage depuis quatre jours pour préparer son match amical contre la Tanzanie et, surtout, la confrontation du 5 septembre à Kigali contre lʼEgypte. A noter que le Rwandais Olivier Kirakizi a également tourné le dos au match amical, sans déclarer forfait pour celui du 5 septembre. Le joueur, qui évoluait en D2 norvégienne, est actuellement sans club et cherche activement à se caser avant la fin du mercato. Rappelons que Kirakizi a failli signer au Ahly du Caire.

Deux internationaux rwandais boycottent le stage de leur sélection

4

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

G he

al z z

Coup d’œil Entretien

«La préparation que j’ai faite avec Sienne me permettra d’être d’aplomb face à la Zambie, le Rwanda et l’Egypte.»
«Il n’y a rien à dire, nous gagnerons les trois prochaines rencontres.»
tout. L’Algérie, jusqu’à preuve du contraire, n’est pas le Rwanda. Il se pourrait que nous arrachions le billet qualificatif pour le Mondial avant le match du Caire. Le cas échéant, nous jouerons cette rencontre sans aucune forme de pression. En tout cas, je tiens à vous dire que nous sommes décidés à les battre dans leur antre pour leur prouver que nous méritons d’aller en Coupe du monde. Que gardez-vous de ce fameux match contre l’Egypte ? Peut-on oublier les péripéties de cette rencontre ? (Il rit) Cette rencontre restera à jamais gravée dans ma mémoire, non parce que j’ai marqué mon premier but en match officiel, mais en raison de l’ambiance extraordinaire qu’il y avait dans les gradins du stade de Blida et en dehors pour prendre de l’ampleur dans toutes les villes du pays. Le peuple a pris conscience qu’il était derrière une équipe capable de redorer le blason terni du football national et de porter haut l’étendard algérien. C’est ce que j’ai perçu chez les jeunes, tout comme chez les plus âgés que j’ai rencontrés et qui ont manifesté une joie incommensurable. le démarrage de la compétition. Aris Salonique, le club grec, n’est quand même pas une formation modeste… Je n’en disconviens pas, car à vrai dire Aris Salonique a été un farouche adversaire, il nous a d’ailleurs contraint au partage des points. Mais la rencontre en elle-même a été très révélatrice pour nous. Selon le journal La Gazette Del Sport, vous avez été l’élément le plus en vue de votre équipe… Je ne peux qu’être flatté par les commentaires parus dans La Gazette Del Sport qui demeure un journal très sérieux et dont le professionnalisme n’est chose. Allez-y… Ce stage me permettra non seulement d’être performant avec mon équipe, mais aussi avec l’équipe nationale, à laquelle je pense nuit et jour. Comment, justement, voyez-vous les prochaines échéances de l’équipe nationale ? Il est, pour nous, impératif de battre la Zambie et le Rwanda quelles qu’en soient les circonstances. Il est, en effet, impensable qu’on gagne à l’extérieur pour décevoir par la suite notre adorable public... insistant particulièrement sur le fait que la victoire était dans nos cordes, non sans nous rappeler d’une part le rôle imparti à chacun de nous, et d’autre part d’éviter de verser dans l’excès de précipitation. Il faut dire que Rabah a su trouver les mots qu’il faut pour nous pousser à aller au-delà de nos possibilités et évacuer par là même tout excès de confiance. Il faut aussi mettre à son actif le fait qu’il n’utilise jamais un langage à même de voir les joueurs être habités par la pression. Raouraoua, le président de la fédération, a abondé dans le même sens, ne cessant de nous encourager. Son langage nous a permis de croire en nos possibilités et d’aller de l’avant. Je savais que ce match revêtait une importance primordiale pour nous, mais je n’ai jamais imaginé qu’il allait susciter un engouement populaire aussi impressionnant que celui auquel nous avons assisté. Vous voulez certainement parler de la joie qui a prévalu lors de la visite que vous avez effectuée à Tlemcen en vous rendant chez vos proches... Parfaitement. J’ai été marqué par l’accueil que m’ont réservé mes proches et leurs voisins. Décrire mon retour au bercail n’est pas du tout aisé tant l’émotion est grande. Tous les gens qui m’ont approché ne se sont pas privés, qui pour me serrer la main qui pour me faire l’accolade. C’était inimaginable et je ne suis pas près de l’oublier. A partir de là, je me dis que je ne devrais pas décevoir tous ces gens qui croient en moi et que je devrais tout faire pour leur procurer du plaisir. En un mot, je veux mériter la confiance de tous ceux qui croient en moi. Je ne dois pas omettre de signaler que j’ai été très touché à l’idée de savoir que mon père, ma mère et mes proches étaient très fiers, et ça, ma foi, ce n’est pas rien. Ce qui m’a vraiment fait chaud au cœur c’est le fait que tous ceux que j’ai rencontrés semblaient tout connaître sur moi. Mon parcours sportif depuis que

«Je pense nuit et jour à l’équipe nationale»

Alors, comment allez-vous ? Dieu merci tout va pour le mieux. Le stage bloqué auquel nous sommes soumis se déroule très bien et pour ne rien vous cacher, l’ambiance qui y règne, que ce soit entre nous ou avec le staff technique, est formidable. La réussite de la présente préparation nous permettra d’appréhender comme il se doit la compétition. Quant à moi, je me sens en forme et en possession de tous mes moyens. Avant de répondre à vos questions, je tiens à vous remercier pour votre visite. C’est en fait la troisième depuis que je me suis fait un nom à Sienne et dans le championnat d’Italie, et pour l’intérêt que me porte votre journal, qui est le premier à avoir pris une telle initiative.

Il y a aussi ce match retour contre l’Egypte au Cairo Stadium… Je sais que les Egyptiens ne sont pas arrivés à digérer la dé«Je connaissais faite que nous leur avons infligée Nous ne faisons que notre parfaitement notre peuple, à Blida et d’ailleurs, ils ne l’oubliedevoir. Ceci dit, nous mais j’ai été très surpris par ront certainement jamais, tant avons assisté à la séance d’entraînement de ce l’engouement des Algériens nous leur étions supérieurs sur tous les plans. Je matin, et nous avons remarlors de mon séjour à sais aussi qu’ils qué que vous êtes en super Tlemcen et même ailleurs.» nous attenforme… dent de pied Je sens en effet que je suis en ferme pour possession de tous mes moyens et ce, plus à démontrer. En toute franchise, tenter de grâce à l’excellent stage de préparation je ne suis heureux que quand je seprendre leur reVous vous rappelez sans doute ce que nous avons effectué au nord de coue les filets adverses, parce qu’en ma vanche et se réhabilil’Italie et pour vous dire… j’ai marqué qualité d’attaquant, mon rôle est de que vous a dit Saâdane avant le ter aux yeux de leurs lors de tous les matchs amicaux que marquer des buts. Puisque nous parmatch et à la mi-temps… supporters. nous avons joués. Nous avons certes lons du stage bloqué, j’aimerais Je dois d’abord vous dire combien Les Egyptiens, après leur eu affaire à des équipes ayant peu je suis admiratif devant la stature de parler de quelque victoire face au Rwanda, se d’envergure, mais l’essentiel pour Rabah Saâdane. C’est vraiment remettent à espérer et rêvent moi c’est d’avoir été efficace dequelqu’un de très compétent et de disvant les buts. Je sais que les même de Mondial… cipliné dans son travail. Il n’arrêtait pas choses sérieuses vont comLe rêve est permis mais la réalité de nous exhorter à défendre avec mencer dans trois est là, implacable. Nous sommes acharnement les couleurs nationales, semaines avec mieux lotis qu’eux, eu égard aux perfor«En dépit des réticences de mances que nous avons réalisées mais mes responsables, qui veulent aussi au calendrier que je reste avec Sienne car favorable qui nous attend. Pour nous, la nous sommes encore en stage victoire que l’Egypte de préparation, je serai a enregistrée contre le présent contre l’Uruguay.» Rwanda ne signifie absolument rien du

Il a tenu sa promesse de marquer contre Ibiza

Sa simplicité fait sa

E

n marge de l’entretien qu’il nous a accordé, Ghezzal nous a confié que son souhait est que cette nouvelle saison soit un tournant dans sa carrière. Lui en tous les cas, il est décidé que ce soit le cas.D’ailleurs, il a usé du terme italien «Grinta», qui signifie la rage de vaincre pour expliquer sa détermination. Il nous a même fait savoir qu’il avait envie de marquer lors de la rencontre amicale face à Ibiza qui allait se jouer le soir même. Chose promise, chose due puisque Ghezzal a été l’unique buteur lors de cette confrontation.

’il y a un trait de son car actère qui a permis à Ghezzal de gagner le cœ ur des supporters de Sienne, c’est bien sa sim plicité. L’international algérien ne dit jam ais non aux sollicitations des supporters, que ce soi t pour une photo souvenir ou bien pour signer un autographe. C’est en tout cas, ce que nous a con firmé la plupart des fans de Sienne présents sur le lieu d’entraînement de la formation de Ghezzal.

S

popularité

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

5

Coup d’œil Entretien

je suis à Sienne n’est plus un secret pour personne. D’aucuns se demandent ce qu’il est des propositions que vous avez reçues suite à la belle saison que vous avez réalisée avec Sienne mais aussi après vos belles prestations avec l’équipe nationale… Pour être sincère avec vous, je vous dirai que je n’ai reçu aucune proposition palpable. Il est vrai que mon agent m’a parlé de certains clubs qui voulaient s’attacher mes services, mais cela n’est resté qu’au stade de l’informel. Dans le cas où je recevrais une quelconque proposition, elle serait assujettie à mon statut d’international algérien. Qu’en est-il de la proposition de la direction de la Roma ? Je vous le répète pour la troisième fois, puisque vous avez eu à me poser cette question la première fois quand vous êtes venu me voir à Sienne, en mai dernier puis à travers un appel téléphonique, que je n’ai à aucun moment négocié avec la Roma. Si tel était le cas, les journaux n’auraient pas raté une telle occasion pour publier l’information en raison de la notoriété de la Roma qui demeure, qu’on le veuille ou non, un club d’une grande renom-

pas le seul club qui est intéressé par mon profil, car je recherche surtout du concret. Selon les dernières informations du mercato, Bologne a exprimé le désir de vous recruter…

«La direction de la Roma s’est renseignée sur moi mais cela reste au stade de l’informel.»
J’ai lu l’information rapportée par plusieurs quotidiens, mais je répète que rien de concret ne m’est parvenu. Pour Bologne, je me rappelle que la saison passée, je lui ai marqué 2 buts l’un à aller et l’autre au retour. Nous avons eu une discussion à ce sujet avec Giampaolo, votre coach, et il nous a révélé qu’il était plus opportun pour vous de rejoindre un club où vous êtes

par le long périple que nous avons effectué et la difficile rencontre que nous avons jouée, mais à la saison éreintante que j’ai eue avec mon club qui, comme vous devez le savoir, était concerné par la relégation. Il fal-

tâche parce que c’est quelqu’un qui n’a pas hésité un instant, dès lors qu’on a fait appel à lui suite aux mesures prises par la FIFA permettant aux joueurs ayant déjà porté les couleurs de leur pays d’adoption de défendre celles de leur pays d’origine. Lacen est lui aussi sur le point de rejoindre les Verts… C’est une question pertinente, mais je considère qu’elle ne me concerne pas outre mesure. Elle concerne tous ceux qui ont pris part aux matchs que nous avons livrés en Afrique pour nous qualifier pour la CAN. Mais la donne a changé parce que maintenant il est question de qualification au Mondial 2010. Pour vous dire, j’ai été convoqué à la même période que Lacen et je n’ai pas hésité un instant pour répondre à l’élan du cœur, en dépit de la mauvaise passe que traversait mon club qui se battait pour le maintien. Comment sont perçus, à Sienne, les résultats excellents qu’a réalisés l’équipe nationale. Nous voulons que

blier certains. Mesbah s’est imposé à Lecce… Je ne connais pas Mesbah, mais puisqu’il joue au sein de Lecce prouve, si besoin est, que c’est un joueur de qualité. Je lui souhaite bon vent et une pleine réussite. Le match amical contre l’Uruguay approche à grands pas… C’est une rencontre qui vient à point nommé pour qu’on puisse évaluer le degré de préparation des uns et des autres en prévision des matchs qui nous attendent. Eu égard à l’envergure de l’Uruguay, qui possède en son sein de joueurs disséminés dans les différents championnats, cette rencontre sera pour nous très bénéfique. Permettez-moi d’ajouter quelque chose… Allez-y… Mes dirigeants étaient quelque peu réticents quand j’ai émis le vœu de prendre part à cette rencontre amicale, arguant que nous étions en phase de préparation avancée en prévision du démarrage du championnat. Mais s’étant rendu compte de mon désir de rejoindre l’EN irréversible, ils ont lâché du lest. L’équipe nationale pourrait jouer les prochains matchs au stade du

Les supporters ne veulent pas entendre parler du départ de Ghezzal

A

lors que nous attendions la fin de la séance d’entraînement pour nous entretenir avec Ghezzal, une frange de supporters est venue nous dire combien ils avaient de l’estime pour notre compatriote, non sans nous avouer qu’ils ne veulent pas entendre parler de son départ de l’équipe, au vu des sollicitations dont il fait l’objet, sachant que les grosses cylindrées du championnat sont à ses trousses. Pour eux, la présence de Ghezzal dans l’effectif est un gage de maintien parmi l’élite en raison du poids qu’il a dans le compartiment offensif de leur équipe.

mée. Ce que les gens doivent savoir, c’est que je n’ai pas envie de quitter un club où je suis titulaire à part entière et où j’ai mes repères, pour aller dans un autre pour chauffer le banc des remplaçants. Les dirigeants de la Roma se sont renseignés sur moi et je ne vous cache pas, au risque de me répéter, qu’un tel club, de surcroît italien, ne se refuse pas. Je pense que rien n’empêche à ce que Sienne et la Roma passent à l’action pour entamer les pourparlers, d’autant que nous sommes en période de transferts de joueurs. Barosso, mon équipier, a dernièrement été transféré à la Roma, et avant lui Hassini, le Marocain, a rejoint Genova. La Gazetta del Sport a révélé dernièrement, dans une de ses publications, que votre cote a atteint 13 millions d’euros, l’équivalent de 150 milliards de centimes… J’ai pris connaissance de ce qui a été rapporté par ce quotidien, qui se base sur le cours des transferts, mais cela ne veut pas dire que Sienne n’est pas en mesure de faire monter les enchères. Dans le cas où les deux clubs engageraient des pourparlers, êtesvous prêt à rejoindre la Roma ? La Roma ambitionne de jouer les premiers rôles dans le championnat local, tout comme en Coupe d’Europe. Et le fait que ce club s’intéresse à moi est on ne peut mieux une source de fierté et de motivation qui me pousse à aller de l’avant. A vrai dire, si cela venait à se concrétiser, je devrais m’assurer que je ne ferais pas banquette, ce qui ne m’intéresse guère quand bien même je me retrouverais dans un des meilleurs teams italiens. J’aimerais aussi m’assurer que ce n’est

chaque fois qu’on parle de ses parents, on voit appaes prestations qu’a réalisées Ghezraître sur le visage de Ghezzal une lueur de joie. Ils zal avec Sienne mais aussi avec sont en effet tout pour lui. Nous l’avons remarqué l’Equipe nationale ont donné de quand nous avons évoqué avec lui leur retour en France après un séjour l’aura à l’Algérie, en Italie. Même le en Algérie. Il n’a pas omis de nous dire combien il était content que ses pachauffeur de taxi qui a assuré notre rents soient fiers de lui après ce qu’il a réalisé avec l’EN, et ce qu’il est en metransport n’a pas cessé de louer sure de lui donner à l’avenir. les qualités intrinsèques et morales de notre compatriote. vous nous parliez de la réaction 5-Juillet… de vos équipiers, particulière«Beaucoup de clubs Ecoutez, jouer devant 100.000 perment… sonnes est en soi motivant. Pour moi s’intéressent à moi, mais je La vision qu’on a du football algélait se battre et jouer de rien a changé radicalement suite aux ce serait une très belle chose, sachant n’opterai que pour une que certains de mes coéquipiers m’ont formation qui réponde à mon véritables matchs de résultats de tout premier ordre que parlé de l’ambiance du 5-Juillet qui est coupe pour sauver la nous avons réalisés lors de ces statut d’international mise. Pour revenir au épreuves combinées comptant pour la selon eux inégalable. J’attends avec match contre la Zam- qualification à la Coupe d’Afrique et le impatience l’éventualité de jouer dans algérien.» bie, et même si je Mondial. Cela étant, il ne se passe pas ce stade mythique. n’avais pas marqué, j’ai un jour sans qu’on me demande des N’appréhendez-vous pas la pressûr de prétendre à une place de tisavouré la victoire, car seule cette der- nouvelles de l’équipe nationale, et cela sion qui y prévaudrait éventuelletulaire… nière comptait à mes yeux. ment, car le 5-Juillet n’est pas est pour moi un baume au cœur. Je ne peux oublier tout ce qu’a fait Tchaker ? Nous avons remarqué que Zaoui Giampaolo pour moi, qui, faut-il le Votre réussite en Italie peut servir Vous devez savoir que ce paramètre ne vous quittait pas d’une sepréciser, est derrière mon éclosion à d’émulation aux Algériens désine me fait pas peur, car je suis habitué melle… Sienne. C’est grâce à lui que j’ai pu reux de suivre vos traces… à prendre part à des matchs dans des (Il rit à gorge déployée) Nous m’imposer dans le championnat itaJe suis fier d’être un de ceux qui ont lien. Je partage entièrement son avis sommes en effet inséparables et ses tenté l’aventure dans un championnat stades aussi impressionnants que San en avouant que je ne quitterais mon blagues n’en finissent pas. C’est aussi prestigieux. Je souhaite du fond Siro, Milan, Debli Albi et autres. club que pour rejoindre un autre qui quelqu’un de très drôle qui met de du cœur que d’autres Algériens me reQuel commentaire faites-vous sal’ambiance dans le groupe. Il n’y a pas joignent. Une telle opportunité servira me garantirait le statut de titulaire. chant que vos parents prendront que lui, il y a aussi Nadir Belhadj qui à coup sûr le football algérien. Il faut, place dans l’espace réservé au PréD’aucuns parmi les connaisseurs lui ressemble quelque part. sident de la République ? par conséquent, se mettre à l’évidence prétendent, pour éviter tout désQue pensez-vous de l’intégration (Il sourit) On m’a parlé de cela et je que l’Italie a gagné quatre fois la agrément dans un autre club, que trouve cet égard élogieux. Bouteflika Coupe du Monde. prochaine de Meghni et Yebda ? vous ferez mieux de rester à La venue de ces joueurs me réjouit Sienne, d’autant qu’une participaQuels sont, selon vous, les joueurs est le président de tous les Algériens, je voudrais donc dire combien le mesparce que ce sont des professionnels tion au Mondial se profile à l’hocapables de s’imposer en Italie ? qui vont nous apporter la rigueur et le Jusqu’à preuve du contraire, je ne sage qu’il nous a adressé après la vicrizon… Je remercie tous ceux qui font de savoir-faire. Je connais parfaitement suis pas manager (il rit) mais je suis toire contre l’Egypte, nous a fait plaisir. Une question indiscrète : pensezmon avenir une de leurs préoccupa- Meghni qui évolue dans le même convaincu que tous les joueurs qui vous au mariage ? tions. Je partage leur avis et je tiens à championnat que moi, depuis long- sont dans le groupe sont en mesure de (Il rit) Pour le moment, je n’y pense préciser, cependant, que je ne suis pas temps, et je suis son évolution. Je sais trouver une place au soleil dans le un aventurier pour prendre le risque par exemple que Palerme est sur ses championnat italien, quand bien même pas. Je peux vous dire que je ne d’aller dans une formation où je ne traces. Cela dit, je suis convaincu qu’il même ça ne serait dans des équipes de sais pas quand et avec qui je ferai ma jouerais peut-être que par intermit- est en mesure de rendre d’énormes seconde zone et non pas à la Juventus, vie. Ce que je peux vous dire, c’est que à l’Inter ou à Milan. Je préfère ne pas vous serez parmi mes invités le motence. Pour vous dire, je ne privilégie services à l’équipe nationale. Vous serez certainement son parciter de noms, car je risque d’en ou- ment venu. pas que l’aspect pécuniaire, pour moi le côté sportif est aussi important. rain pour l’aider à Nous vous félicitons à l’avance et faire ses premiers On a décelé chez vous une cernous vous souhaitons beaucoup «La venue prochaine de pas en équipe nataine nervosité après le match de bonheur… Yebda et Meghni me comble tionale… Merci pour tout. contre la Zambie, cela était-il dû Je ferai tout pour de joie. Je suis persuadé qu’ils au rendement que vous avez eu ce que son intégration apporteront le plus qu’on Entretien réalisé par jour-là ? A. Lakrout Pas du tout. Ce semblant de stress se fasse sans encomattend d’eux.» bre. Je l’aiderai dans sa était dû, non pas à la fatigue générée

Sa réputation et son rendement en Italie ont permis de faire connaître l’Algérie

L

A

Ghezzal heureux que ses parents soient fiers de lui

6

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

Belkalem en sélection
Le défenseur central, Saïd Belkalem, était absent à la reprise. Le joueur était venu très tôt au stade pour se faire soigner le genou par le kiné du club avant de rejoindre les rangs de la sélection nationale des -23 ans pour un stage de quelques jours.

Lang avait mis
Coup sûr JSK

en garde

Parfois, un seul être vous manque et tout est dépeuplé. C’est du moins l’avis de Nassim Oussalah qui regrette l’absence de Aoudia, qu’il dit avoir manqué à l’équipe face au CABBA.

Oussalah «Aoudia nous a beaucoup manqué»

Reprise hier

Berchiche devait reprendre hier

Le staff technique kabyle a accordé une journée de repos au groupe au lendemain du match face au CABBA. Les coéquipiers de Meah ont repris le chemin des entraînements hier. ui mieux que l’entraîneur connaît le niveau réel des joueurs ? Tenter une réponse serait bien évidemment osé. Il est clair que seul Lang était le mieux placé pour décortiquer le niveau de chaque joueur à une semaine du début de la compétition. Lors de la séance de reprise du 29 juillet, soit trois jours après le retour des Canaris de leur stage à Casablanca, nous nous sommes rapprochés du premier responsable de la barre technique afin d’en savoir davantage sur les conditions de préparation. Même si l’ensemble de l’assistance a affiché une grande satisfaction quant à leur nouvelle équipe ce jour-là, Lang n’a pas tardé à remettre les choses au point. Une fois interrogé sur la réaction des supporters qui avaient applaudi les joueurs à la fin de la séance, Lang nous avait dit : «Il ne faut surtout pas croire que tout est beau. Il est vrai que tant que la compétition n’a pas encore débuté, on apparaît comme la meilleure équipe, mais la réalité du terrain est complètement différente. Tout ce que je peux dire à ce sujet, c’est qu’il nous reste beaucoup de choses à régler encore d’ici le premier match.» Avec du recul, deux jours après la défaite face au CABBA, on en déduit que le technicien français avait vraiment des appréhensions concernant cette première journée. Si les joueurs ont bien réagi physiquement, Lang savait pertinemment que ses hommes n’étaient pas vraiment au point tactiquement. Malgré cela, Lang avait toutefois visé le point du nul, vu la physionomie de la rencontre. Chose qui n’a pas été réalisée, la JSK ayant encaissé un but à quelques minutes du coup de sifflet final. Contre vents et marées, les camarades de Rabie Meah sont dans l’obligation d’oublier cette première sortie et de se concentrer davantage sur leur prochain rendez-vous face à l’USMH. Mais avant, un match de préparation les attend demain face au MOB au stade de Bouira. Une opportunité pour le staff technique qui pourra apporter quelques retouches nécessaires avant ce 15 août. A. A.

Q

Kouceïla Berchiche devait reprendre les entraînements hier soir à la reprise. C’est du moins ce qui était au programme. Le défenseur central, qui s’est fait opérer du genou il y a peu de temps, est toujours en période de convalescence. Son retour à la compétition est prévu pour la fin septembre si l’on en croit le kiné du club.

Contracture pour Yahia-Chérif
Il devrait pouvoir jouer face à l’USMH

L’attaquant Sid-Ali Yahia-Chérif a terminé le match face au CABBA sur la pointe des crampons. Le joueur est victime d’une contracture à la cuisse. Le joueur devrait être astreint à un repos de quelques jours, accompagné des soins appropriés.

Incorporé en seconde période face au CABBA, l’attaquant kabyle nous parle de cette première sortie ratée de son équipe. Il est revenu aussi sur le choix tactique du coach en décidant de jouer avec un seul attaquant, ce qui l’a contraint de rester sur le banc durant une bonne partie de jeu.
Avec du recul, comment analysez-vous votre première sortie en championnat ? Je dirai que nous n’avons pas montré le visage souhaité. Nous voulions faire beaucoup mieux, mais la chance ne nous a pas souri. J’estime que le nul aurait été équitable entre les deux équipes, vu la physionomie de la rencontre. J’ajouterai que nous nous sommes créé plusieurs occasions dangereuses, contrairement à l’adversaire. Mais parfois le football est cruel. Il faut accepter cet état de fait et penser à la prochaine rencontre. Le but a été encaissé suite à une mésentente entre Coulibaly et Hadjaoui. Cela ne remet-il pas en question la cohésion entre les joueurs ? Il est vrai que Coulibaly a voulu laisser Hadjaoui s’interposer dans les airs. C’est pour cela qu’il a laissé le ballon passer au-dessus. Mais cela ne remet pas en cause la cohésion du groupe en question. Ce malentendu peut arriver dans n’importe quelle équipe. Même dans une défense qui évolue depuis des années ensemble, ce genre de bévues est fréquent en football. Le plus important est de se corriger afin d’éviter de commettre les mêmes erreurs. Pourtant, tout semblait aller dans le bon sens. Pourquoi avoir raté cette sortie ? Il y a une différence entre ce qu’on croit être et la réalité du terrain. Même si sur le plan physique on était prêts, ce n’est pas le cas sur le plan tactique. Il nous reste encore un long chemin à parcourir et le plus dur reste à faire. Ce n’est que le début de championnat. De plus, nous avons une équipe rajeunie à 80%. Il faut du temps pour qu’elle retrouve les mécanismes. Revenons si vous le voulez bien à vous. Vous étiez pressenti pour débuter comme titulaire, mais tout a changé le jour de la rencontre. Quelle en est la raison ? Il n’y aucune raison précise si ce n’est le choix tactique de l’entraîneur. Il est vrai que les spé-

«La cohésion n’est pas remise en cause»
cialistes m’avaient placé dans une excellente position pour débuter la rencontre en tant que titulaire. Mais le fait que l’entraîneur ait choisi d’opter pour un schéma défensif m’a contraint de rester sur le banc de touche. Après votre incorporation, vous n’avez pas eu une occasion concrète. Ne pensezvous pas que c’est dû au bon bloc défensif de l’adversaire ? Je ne pense pas que la défense adverse était si forte que ça. Le fait que l’adversaire se replie en défense après le but qu’il a inscrit a constitué un casse-tête pour nous les attaquants. On avait moins d’espaces de jeu, ce qui a réduit nos chances de trouver le chemin des buts. Cela nous servira de leçon à l’avenir. Maintenant, nous devons retrousser les manches et penser à la prochaine rencontre qui se jouera chez nous. Ce sera une excellente occasion de débuter par une victoire à Tizi et faire oublier cet accident de Bordj. Entretien réalisé par A. A.

Braham-Chaouch

Selon le médecin du club,Yahia-Chérif devrait pouvoir jouer face à l’USMH. «On a du temps pour le remettre sur pied. Ce n’est pas vraiment méchant comme blessure. Avec des soins et un peu de repos, il devrait reprendre incessamment», a tenu à rassurer Guillou.

Tout d’abord, un commentaire sur la rencontre… Ce fut un match très engagé. Physiquement, on y a mis du cœur. Parfois, ça se faisait vraiment ressentir. Il y a eu quelques coups un peu osés. L’adversaire était parfois trop agressif. Selon vous, c’est l’engagement physique qui a fait la différence ? Au milieu peut-être, bien que nous étions plus frais. C’est l’efficacité, je dirai, qui a fait la différence. On s’est procuré plusieurs occasions de but en seconde période et on n’en a concrétisé aucune, alors que l’adversaire a marqué sur la seule action de jeu qui s’est présentée. Je pense que Aoudia nous a beaucoup manqué aujourd’hui. Avec lui devant, ç’aurait été autre chose. Comment un élément qui n’a joué aucune minute en compétition officielle peut-il vous manquer à ce point ? C’est simple, Aoudia est un attaquant qui a d’énormes qualités. Son physique et son placement pèsent beaucoup. Il nous aurait été d’un grand apport. C’est bien dommage qu’on n’ait pas pu bénéficier de ses services. Entretien réalisé par Athmane S.

sur cette équipe, aujourd’hui, plus aucun !»
«Avec Coulibaly, on s’était mal compris»
«Je ne comprends pas l’hostilité à mon égard affichée à Bordj, pourtant, je ne compte que des amis là-bas»
Votre équipe s’est inclinée dans les dernières minutes du match, jeudi, face au CABBA, n’est-ce pas un peu frustrant de repartir bredouilles ? Nous avons été quelque peu sonnés sur le coup. Ce n’est jamais facile de perdre comme ça. On a pourtant bien maîtrisé le jeu. Hormis cette action de but, Bordj s’était contenté de défendre. C’est nous qui aurions dû plier le match et à plusieurs reprises. Franchement, vous ne vous sentez pas un peu coupable sur ce but encaissé… (Il nous coupe) Absolument ! Je ne vais pas fuir mes responsabilités. Sur ce coup-là, je n’avais pas choisi le bon emplacement. J’ai voulu anticiper le centre et Coulibaly, qui s’était engagé avec l’attaquant adverse, m’a quelque peu induit en erreur. Je croyais qu’il allait dégager. On s’est mal compris sur ce coup-là. Je suis sorti, mais pas complètement, ce qui fait que j’étais carrément lobé ! C’est aussi en commettant des fautes que l’on apprend. Là, je connais mieux ma défense. Je sais dorénavant à quoi m’en tenir. Soyez plus explicite ? La prochaine fois, je foncerai ! Tant pis si on s’emmêle les pinceaux. Ça nous évitera de prendre des risques. Vous avez été la cible des supporters bordjiens tout au long de la partie, comment expliquez-vous cette animosité ? Je ne saurais l’expliquer. Je n’ai jamais compris pourquoi on s’est mis à m’insulter du début à la fin. C’est de la méchanceté gratuite, voilà comment je me l’explique. Sinon, je ne compte que des amis à Bordj. J’ai joué à Sétif, mais je n’ai jamais manqué de respect à personne. Il y a toujours eu de la rivalité, de la pression autour. Mais jamais je n’ai fait un geste qui aurait fait offense aux gens de Bordj.

Hadjaoui «Avant, j’avais des doutes
Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

7

Coup de brosse JSK

Samir Hadjaoui ne s’en cache pas. Il fait son mea culpa après le but encaissé face au CABBA qu’il dit assumer en partie. Il regrette par ailleurs l’animosité du public bordjien qui l’avait insulté. Il nous parle de cela et de ses ambitions dans l’entretien qui suit.

Ça vous a déçu tant que ça ? Oui ! Oui ! T’as beau ne pas en faire cas, ça te chiffonne. A la longue, on finit par en avoir assez. Toutes ces insultes font mal… Revenons à la prestation de l’équipe, en êtes-vous satisfait ? Dans l’ensemble, on a rendu une copie honnête. J’ai bien aimé la réaction de mes coéquipiers. On a bien maîtrisé le jeu. L’adversaire ne nous a pas été du tout supérieur. Avec un peu plus de réalisme, on aurait plié le match plus tôt. Quel parcours prévoyez-vous pour votre équipe en championnat ? On a un bon groupe. Cela est une certitude. Je ne vous cache pas que j’avais des doutes sur cette équipe au départ, aujourd’hui, plus aucun ! On a une équipe jeune pétrie de talent. A long terme, je suis persuadé que l’on réalisera quelque chose. Entretien réalisé par Lyès A.

Agadir toujours

intéressé par

Aboulkacem

Azuka

vec la nouvelle réglementation de la FAF, nul doute que la JSK se voie dans l’obligation de se séparer des services de l’attaquant nigérian Izu Azuka, pour une durée minimale de 6 mois. Avec Coulibaly, il est difficile pour le jeune attaquant kabyle de bénéficier d’un temps de jeu lors de cette phase aller. C’est alors que le contact avec Hassania d’Agadir a surgi. Toutefois, depuis que l’équipe est revenue du Maroc, rien n’a évolué dans ce sens. D’un côté, la direction du club marocain attend le joueur pour des essais, tandis que la direction kabyle temporise. Toutefois, cette affaire a pris un tout autre tournant jeudi dernier après les déclarations surprenantes du premier responsable de la JSK, Mohand-Chérif Hannachi. En parlant de Azuka, le boss kabyle a laissé entendre que le club d’Agadir ne veut plus du joueur, pour la simple raison que le président du club marocain a rompu les contacts avec lui. Un geste qui a laissé Hannachi pessimiste quant au départ de Azuka vers la capitale économique marocaine. De notre côté, et pour en savoir plus, nous avons contacté le président de Hassania d’Agadir qui nous a fait savoir que le club est toujours intéressé par les services de l’attaquant nigérian, et même qu’il attend son arrivée dans les prochains jours. La seule condition que les responsables marocains émettent, c’est que le joueur subisse des essais, selon la demande de l’entraîneur en chef. Reste à savoir quelle sera la réaction du club kabyle après ces déclarations ? Dans le cas où Hannachi refuse de libérer le joueur, on déduira que cette histoire d’essai a poussé Hannachi à revoir sa copie, il préfère vendre son joueur à coup sûr. On n’en est pas là pour l’instant. En attendant, le joueur s’entraîne avec les Canaris… dans un flou total. A. A.

A

«Nous n’avons à aucun moment abandonné la piste Azuka»

«J’attends la réponse de Hannachi»

Afin d’éclaircir le cas Azuka, nous avons interrogé en premier lieu le président de Hassania d’Agadir pour savoir si le joueur l’intéresse toujours. Il nous dira à ce sujet : «Je suis surpris que vous posez cette question ! Bien sûr que Azuka nous intéresse. Il n’a jamais été question d’abandonner sa piste. Notre seule condition est que le joueur doit passer des tests avant de signer son contrat.» Il faut penser que c’est certainement ce paramètre qui freine les choses entre les deux directions.

Par la suite, nous avons interrogé Aboulkacem pour connaître les raisons qui ont fait que les contacts aient été rompus entre lui et le président Hannachi. Il nous dira à ce sujet : «Le contact n’a pas été rompu. De mon côté, j’ai fait tout ce qui est en mon pouvoir pour finaliser les choses. J’ai aussi pris attache avec Khalef qui m’a promis de discuter avec Hannachi. A ce stade, ce n’est plus à moi d’appeler Hannachi. J’attends sa réponse.» M. L.

8

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

Il a été lʼauteur un but de toute beauté

Bouguèche

«Si on veut réussir une grande saison, on doit garder le même niveau de jeu»
Après avoir terminé la saison passée en force, Hadj Bouguèche semble vouloir attaquer la nouvelle avec les mêmes prétentions. Auteur du second but de son équipe le week-end dernier face à Annaba, «Hadji», comme on aime à le surnommer, ambitionne de faire mieux que les six buts qu’il a mis dans son escarcelle lors de la saison écoulée.
On imagine que vous devez savourer pleinement cette victoire acquise avec la manière contre Annaba... On ne peut que se réjouir d’une telle entame de championnat. Pour être franc, je n’avais pas penser remporter un match aussi difficile et sur un score aussi large. Justement, comment expliquez-vous un tel succès ? Le match a basculé en notre faveur après l’ouverture du score. Juste après, nous avons porté l’estocade avec un second but assassin. Racontez-nous ce but de toute beauté que vous avez inscrit juste avant la pause ! Je me suis battu avec Derrag pour récupérer le cuir à vingt mètres du camp adverse. Dès que j’ai pu me saisir du ballon, je ne me suis pas posé de question. J’ai vu qu’une brèche était ouverte et là j’ai décoché un tir à hauteur des dix-huit mètres qui a pris Ouaddah en défaut. Vous avez débuté cette saison sur une bonne note, comme lors de l’exercice précédent. Une source de motivation pour vous qui avez terminé meilleur buteur de l’équipe, non ? Quand on termine une saison au rang de meilleur buteur, tout le monde attend la confirmation lors de la saison qui suit. Ce but inscrit contre Annaba ne pourra que me mettre en confiance pour la suite du championnat. Après cette large victoire, les Chnaoua commencent à nourrir l’espoir de voir leur équipe jouer le titre… Nous les joueurs, ainsi que nos supporters, on doit éviter de s’enflammer car ce n’est qu’un premier match. La saison est encore très longue. Certes, nous avons prouvé que nous étions capables de battre les gosses cylindrées du championnat, mais il faudra être constant au niveau des performances pour espérer jouer les trouble-fête. On va continuer à gérer match par match sans se prendre la tête. Ensuite, on se fixera des objectifs. Le fait de jouer le prochain match sans plusieurs titulaires doit être très handicapant pour votre équipe, surtout qu’il s’agit d’un périlleux déplacement à Bordj Bou-Arréridj… On n’est vraiment pas bien servis en ce début de championnat, avec plusieurs forfaits pour blessures. Daoud, Koudri, Besseghir et Bouchama seront tous absents face au CABBA. Il va falloir qu’on trouve les solutions idoines pour sortir indemnes de ce match. Un mot sur la performance de Amroune et surtout celle de Derrag qui a apporté de la percussion à votre ligne offensive ? Le recrutement de Derrag a été très judicieux. C’est un joueur qui est très généreux dans l’effort. Il apporté comme vous l’avait si bien dit de la percussion à notre attaque qui avait besoin d’un tel élément. Avec Amroune, il forme un tandem de choc qui fera mal cette saison. Avant de conclure, qu’en est-il de votre situation financière qui n’a toujours pas été réglée ? Je ne veux pas m’étaler sur ce sujet. Ce que je peux vous dire, c’est que la direction a promis de tout régler dans les jours qui viennent. Entretien réalisé par Tarek Che

Coup de maître MCA

Mokdad, Bouabdellah et Khenniche hébergés en attendant…

Alors que son opération était programmée pour le 15 août

quelques mois, les joueurs émi Après une attente qui aura duré Mokdad et is Khenniche, Malek grés du Mouloudia à savoir Far dʼhébergement h ont enfin vu leur problème Madjid Bouabdella ormais deux appartements à dés réglé. Ces trois éléments auront x Khenniche et Mokdad, les deu leur disposition. Concernant ment, alors que Bouabe apparte joueurs devront partager le mêm ion afin de lui permettre, aura un appartement à sa disposit dellah sfamille. Pour les joueurs en que comme prévu, de ramener sa ction, en attendant la répar la dire tion, cʼest déjà une étape faite re. risation de leur situation financiè gula

A

uivre leu grève Ils vont poursse faite par lerprésident Amrous de régler tout

Malgré la promes h nniche, Mokdad et Bouabdella le monde avant mercredi, Khe le travail. Les trois reprendre nʼont nullement lʼintention de la régularisation de ptent poursuivre la grève jusqu'à joueurs com cott question de mettre fin au boy leur situation financière. Pas blent-ils dire à leurs dirifait, sem tant que rien de concret nʼa été geants. T. Che

fin d’aller plus vite, Farid Daoud, le milieu de terrain mouloudéen, qui a été victime d’une déchirure au niveau du tendon, devra passer cet après-midi sur le billard. Alors que l’intervention chirurgicale était programmée pour le 15 de ce mois, l’enfant de Béni Zemenzer a jugé préférable , en concertation avec son médecin soignant, d’avancer la date de l’opération. C’est donc cet après-midi que le milieu de terrain des Vert et Rouge se fera opérer à la clinique Saâda sise au Golf.

Daoud sur le billard cet après-midi

Le joueur mouloudéen a voulu garder la tête froide à

«Cette victoire face à Annaba m’a remonté le moral»

quelques heures de son intervention chirurgicale. Pas question de céder à la panique, tel a été l’état d’esprit de Daoud qui pense déjà à son retour, même s’il ne veut pas brûler les étapes. «Pour se remettre le plus tôt possible et afin de gagner du temps, nous avons décidé d’avancer l’intervention au 9 août au lieu du 15. J’espère que tout se passera bien. Cette victoire obtenue avec la manière contre Annaba m’a remonté le moral. Malgré le très grand nombre d’absents, nous avons prouvé que nous avons un groupe riche capable des meilleures performances. Après l’intervention, mon seul souci sera de retrouver ma forme pour rejoindre l’équipe», nous a confié Daoud.

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

9

Bouchama et Amroune retournent en EN militaire

Tout en refusant de discuter du litige qui l’oppose à Zedek

Coup d’éclat MCA

Les héros du match de jeudi face à Annaba, Amroune et Bouchama ont repris le travail hier avec la sélection nationale militaire à Ben Aknoun. Les deux joueurs devront sʼentraîner sous la férule de Kamel Kaci Saïd jusquʼà ce mardi avant de réintégrer les Vert et Rouge. La prochaine journée de championnat étant reportée au 15 de ce mois, les deux compères ne devraient trouver aucun souci pour concilier leurs doubles obligations. Pour rappel, le premier cité sʼest distingué par un beau doublé face à lʼUSMAn jeudi dernier alors que le second a eu le malheur de se voir infliger un carton rouge à une minute juste du coup de sifflet final.

Amrous : «C’est un vrai miracle que cette victoire par 4 à 0 !»

Non qualifié en raison de lʼintervention du président de lʼUSMB qui a tôt fait dʼy mettre son veto, le défenseur Senouci nʼattendra pas plus tard que ce lundi pour son cas étudié par la commission des litiges de la LNF présidée par Berchiche. LʼexBlidéen devra donc être fixé sur son sort après que ladite commission aura planché sur tous les éléments du dossier qui aura fait couler beaucoup dʼencre et de salive ces derniers jours du côté du vieux club algérois. T. Che

La LNF planchera demain sur le cas Senouci

«Si les autres clubs d’Alger craignent le 5-Juillet, on est prêts à aller jouer dans leur stade»

équipe évoluer sur la pelouse du stade du 5-Juillet. Malgré tout ce que l’on dit çà et là au sujet du refus du directeur de l’OCO de domicilier le Mouloudia dans ce stade, le président lance avec un brin d’ironie : «Benmouhoub n’a pas refusé de voir le MCA domicilié au stade du 5-Juillet. Je dois le rencontrer cette semaine. Je reconnais que l’équipe nationale est prioritaire, mais cela ne devrait pas faire du 5-Juillet un musée.»

P

Alors que l’équipe a arboré des tenues Baliston jeudi

Babouche

Lors de ce premier match de championnat face à Annaba, tous les présents ont pu se rendre compte que les Vert et Rouge ont foulé la pelouse du stade OPOW de Rouiba avec des tenues de lʼéquipementier Baliston. Les responsables de cette firme devront négocier, dans les jours qui viennent, avec Sadek Amrous dans le but de conclure un contrat de sponsoring, coiffant ainsi au poteau la firme italienne Legea. Cependant, pour la direction du club, il y a possibilité de voir le Mouloudia signer dans les jours qui viennent avec la célèbre marque aux trois bandes. Pour les responsables mouloudéens, il est fort probable quʼils concluent avec la firme germanique Adidas qui est prête à fournir le vieux club algérois en équipements. La concurrence devrait faire rage entre les deux équipementiers en vue de décrocher ce juteux contrat avec le Mouloudia.

Les Mouloudéens songent à Adidas

«Derrag et Zemmamouche sont ma satisfaction personnelle, attendez Attafen»

our Sadek Amrous, il n’est pas question de revenir sur le litige qui l’oppose à Abdelhamid Zedek. Cette affaire est traitée par les tribunaux, insiste-t-il. Mais, la victoire du Doyen, et sur quel score, 4 à 0 s’il vous plaît, et contre une équipe qui renferme des individualités confirmées, a poussé Amrous à sortir de son mutisme : «Cette victoire est un miracle. Au départ, je redoutais quelque peu ce premier match contre Annaba. Cela ne veut nullement dire que je sous-estime mes joueurs, mais croyez-moi, on a connu une semaine difficile. Quarante-huit heures avant le match, on ne savait pas où il allait être domicilié. En plus, il y avait cette affaire de Senouci. On nous avait annoncé que le joueur n’était pas qualifié pour une histoire que moi-même je n’ai pas saisie. Je remercie mes joueurs pour leur réaction exemplaire et les supporters qui se sont déplacés en masse pour soutenir leur équipe.»

«Senouci n’est pas fou pour signer deux contrats»

«Il a bien présenté sa démission cinq mois à l’avance»

A entendre Amrous s’exprimer sur le cas Senouci, cette affaire tient plus du ridicule que de bons sens. Le défenseur, selon nos sources, était prévu dans la liste des 18 la veille même du match. Ecoutons plutôt ce qu’a à dire le président sur cette affaire : «Je ne comprends pas pourquoi la LNF a attendu jusqu’à la dernière minute pour dire que Senouci n’était pas qualifié chez nous. Je ne crois pas que Senouci soit assez fou pour signer deux contrats et risquer de se voir suspendre. Je vous informe que j’ai eu la confirmation que Senouci sera qualifié avant notre match face au CABBA.»

«Mokdad et Bouabdellah sont logés, mais pour les salaires, patience»

Quand il parle des difficultés rencontrées par son club pour jouer au 5-Juillet, Amrous n’y va pas avec le dos de la cuillère pour fustiger les présidents des clubs algérois. Il va jusqu’à les provoquer : «Je sais que des présidents de clubs de la capitale font tout pour nous mettre les bâtons dans les roues. Ils ne veulent tout simplement pas que nous affrontions leur équipe au 5-Juillet qui est notre stade naturel. A ces messieurs, je dis qu’on est capables d’aller jouer dans leurs stades, que ce soit Bologhine, Zioui ou le 20Août au moment où c’est nous qui devrions recevoir. Soyez capables d’assurer une bonne organisation et la sécurité des biens et des personnes et nous viendrons vous affronter chez vous même.»

Le numéro un du Doyen revient fièrement sur les prestations du gardien Zemmamouche et de l’attaquant Derrag. «Quand j’ai décidé de recruter ces deux éléments, j’étais persuadé qu’ils n’allaient pas me décevoir. Ils ont été à la hauteur dans ce premier match. Je suis persuadé que Attafen va montrer son savoir-faire très prochainement. Il lui faut juste un peu plus de temps pour s’adapter», nous a-t-il déclaré à propos de ces trois recrues.

«Je rêve de voir jouer le MCA en nocturne au 5-Juillet»

«J’ai discuté avec le joueur et il m’a assuré qu’il avait présenté sa démission à son président comme le stipule la réglementation. Tout ce qu’il y a, c’est que Zaïm a demandé à Senouci de patienter quelque temps encore parce qu’il avait l’intention de négocier avec lui», poursuit le président du Doyen. En ce qui concerne cette affaire, l’entourage du joueur nous assure que Senouci a déposé sa démission le 21 février 2009, mais, comme par enchantement, cette dernière aurait disparu des bureaux de la LNF. Comprenne qui pourra.

«Parlez-moi de tout, mais de grâce, je ne veux pas entendre parler de Zedek !»

«Bouabdellah sera logé dans l’appartement que Benhamou occupait. Tandis que Mokdad cohabitera avec Khenniche dans un autre appartement. Le problème de l’hébergement de ces deux émigrés est maintenant résolu. Pour les salaires, ils doivent patienter comme tous les autres. Ils seront payés.»

A propos de la régularisation de sa situation financière
Le capitaine des Vert et Rouge, Réda Babouche, était égal à lui-même jeudi passé contre Annaba malgré le fait d’avoir évolué dans un registre qui n’est pas le sien. Auteur d’un corner décisif qui a permis à Brahim Bedbouda de se mettre en évidence, l’enfant de Skikda a confirmé son statut de meilleur passeur de l’équipe lors de la saison écoulée. Malgré le fait de ne pas avoir été régularisé, Babouche, en leader d’équipe, a voulu faire abstraction de tout ce qui pouvait le déconcentrer pour se focaliser uniquement sur ce lever de rideau contre l’USMAn. «Nous sommes contents et soulagés à la fois d’avoir remporté ce premier match de championnat sur un terrain qui ne nous a pas porté souvent chance ces dernières années. Nous avons produit un match solide qui nous permet d’entrevoir l’avenir sous de bons auspices, même si en cours de route, nous avons perdu pas mal de joueurs. Pour ce qui est de mon argent, le président Amrous a promis de me régulariser ainsi que d’autre joueurs comme Bouguèche par exemple au plus tard ce mardi. Je suis persuadé que la direction tiendra ses promesses. De ce côté-là, je n’ai aucune crainte», a déclaré l’international du Mouloudia. tend le 12 de ce mois avec l’équipe nationale face à la coriace sélection de l’Uruguay au stade olympique. Une affiche très alléchante qui devrait permettre au sélectionneur national, Rabah Saâdane, d’engager les joueurs locaux à l’image de Babouche qui aura l’opportunité de montrer de quoi il est capable dans les matches de haut niveau comme celui-là. A ce sujet, Babouche se dit prêt et nullement impressionné à l’idée d’évoluer

Sadek Amrous ne désespère pas de voir son

On avait laissé de côté le litige qui l’oppose à Zedek dans l’espoir de faire parler le président à la fin de notre entretien. Rien, walou, Amrous a parlé de tout, mais les tribunaux et Zedek, basta ! «Je ne dirai pas un traître mot sur l’affaire qui m’oppose à Zedek», s’est-il contenté de nous déclarer. M. Lekhal

«Le président a promis de me payer ce mardi»
face à l’une des meilleures formations d’Amérique du Sud. «J’ai vraiment hâte d’être sur le terrain face à une grande équipe comme l’Uruguay. Je me sens prêt à relever le défi. Retrouver le 5-Juillet avec l’équipe nationale est quelque chose de fabuleux», nous a confié le gaucher mouloudéen qui a paru déterminé plus que jamais à gagner la confiance du sélectionneur national. T. Che

La direction mouloudéenne attend dʼencaisser la subvention de Sonatrach qui devra renflouer les caisses du club au titre de cette saison. Cette enveloppe financière serait de lʼordre de 5 milliards de centimes, ce permettrait au président Amrous de régulariser les joueurs qui attendent de toucher leur dû. Pour les responsables du Doyen, ce nʼest quʼune question de jours pour que cette aide vienne enfin renflouer la trésorerie du club.

La subvention de Sonatrach pour très bientôt

On ne pouvait pas solliciter le capitaine mouloudéen sans évoquer avec lui ce match qui l’at-

«Retrouver le 5-Juillet avec les Verts face à l’Uruguay est quelque chose de fabuleux»

Réda Babouche sera contraint de faire lʼimpasse sur la reprise des entraînements programmée cet après-midi à lʼannexe du 5-Juillet. Le joueur devra entrer en regroupement avec la sélection nationale aujourdʼhui à lʼhôtel Hilton.

Il part en regroupement avec les Verts aujourd’hui

10

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

Mouassa sera-t-il
Reprise cet après-midi
es Rouge et Noir reprendront aujourd’hui les entraînements, mais rien ne dit que Mouassa sera présent. Le coach usmiste avait décidé, rappelons-le, de ne plus remettre les pieds à OmarHammadi après ce qu’il avait vécu à l’issue du match face au CAB pour le compte de la première journée du championnat. Ce n’est pas un simple accrochage avec deux ou trois supporters qui le pousse à jeter l’éponge, mais Mouassa est convaincu qu’il y a de la manipulation derrière cet incident. Selon lui, et d’après ce qu’il aurait confié à ses proches, des gens proches au club font tout pour le déstabiliser et emploient des méthodes bien connues pour y parvenir. Et ce n’est pas par hasard, toujours selon les proches de Mouassa, que ceux qui n’arrêtaient pas de le critiquer la saison passée sont ceux-là même qui ont fait le déplacement à Batna dans le but d’en découdre avec lui. Jusqu’à hier, l’entraîneur de l’USMA, injoignable par ailleurs, campait sur sa position malgré le soutien de son président. L’équipe pourrait donc reprendre le chemin des entraînements sans son entraîneur.

Coup difficile USMA

L

présent ?

Réunion Allik-Mouassa
Aujourd’hui

Il aurait accepté les excuses des supporters

Que s’est-il passé pour que l’USMA connaisse un début de saison aussi perturbé ? Une défaite dans un match sans grand intérêt, le premier de la saison de surcroît, ne peut ni expliquer, ni justifier tout ce qui s’est passé. D’après des témoignages recueillis sur place, à l’issue de la rencontre, tout aurait pu être évité si on avait fait preuve de plus de maîtrise de soi. Tout est parti à partir de rien, d’une petite remarque qu’un supporters avait fait à Mouassa après le match. Une remarque que le coach usmiste n’avait pas appréciée. S’en est suivi un échange ‘d’amabilités’ entre les deux parties qui a vite dégénéré, au point d’en arriver aux mains, et le problème n’a pu être réglé qu’au commissariat de police. Toujours selon des témoignages sur place, les esprits se sont heureusement calmés par la suite, et les deux supporters en question sont allés présenter leurs excuses à Mouassa. Ce dernier les aurait acceptées et se serait même attablé avec eux dans un café, tard dans la nuit. De là à dire que le premier responsable technique est revenu à de meilleurs sentiments, c’est un pas que personne n’ose franchir pour le moment. B. M.

Puis Allik-joueurs

e matin, la reprise des entraînements sera un peu particulière pour les Usmistes qui devront expliquer tout ce qui s’est passé jeudi dernier à leur président. Allik réunira tout le monde aujourd’hui afin de remettre de l’ordre à la maison. Avant cela, le premier responsable du club va parer au plus urgent, la démission de son entraîneur, même si Mouassa ne l’a pas officiellement déposée. Comme tout le monde le sait, l’entraîneur de l’USMA, qui est rentré chez lui au lendemain du match contre le CAB, n’avait pas l’intention de revenir et il l’a bien fait savoir à Allik au téléphone. Les deux hommes avaient longuement discuté du sujet, mais avaient convenu de se voir aujourd’hui à l’occasion de la reprise pour aller au fond des choses et aborder les véritables raisons qui ont engendré l’incident de jeudi passé. Allik soutient son entraîneur et va tout faire pour le retenir ; et selon nos informations Mouassa va en profiter pour mettre son président au courant de certains soucis qu’il rencontre depuis quelque temps. En effet, certains joueurs auraient commencé à lui mettre les bâtons dans les roues, et la réunion de ce matin va être l’occasion pour le coach d’aborder ce sujet. En parallèle, Mouassa devra expliquer certains choix que plusieurs observateurs ont contestés, face au CAB. En tout cas, la réunion de ce matin sera très importante et déterminante pour l’avenir de Mouassa à la barre technique des Rouge et Noir.

C

Après l’entrevue qu’il compte avoir avec son entraîneur, Allik va réunir ses joueurs avant l’entame de la séance. Il n’a pas l’intention de les accabler (il n’y a pas de raison selon lui) mais il va rappeler à l’ordre certains éléments qui auraient affiché par leur comportement une forme de nonchalance, et qui se seraient montrés irresponsables. L’heure n’est certainement pas aux réprimandes, mais à la re-mobilisation. Certains pensent aussi que ce qui s’est passé jeudi est plutôt bénéfique pour l’équipe. «Il vaut mieux crever l’abcès et vider son sac en début de saison plutôt que de le faire quand le train sera passé», lâche un joueur qui pense que les choses vont s’arranger incessamment, et que bientôt cette défaite contre le CAB ne sera qu’un mauvais souvenir. B. M.

Q

Kamel Mouassa n’est pas rentré avec son équipe à Alger après le match contre le CAB. Il a accordé deux jours de repos à ses joueurs, et en aurait profité pour rentrer chez lui afin de se reposer ; mais dans sa tête, il n’était pas sûr de revenir. Nous l’avons rencontré avant-hier à Annaba alors qu’il s’apprêtait à rentrer chez lui. Voulant connaître sa propre version sur ce qui s’est réellement passé à Batna, l’entraîneur des Rouge et Noir n’a pas voulu s’étaler sur le sujet, mais nous a néanmoins fait savoir que les supporters avec lesquels il s’était accroché lui avaient surtout reproché de n’avoir pas convoqué Dziri. «Des supporters m’ont reproché de n’avoir pas convoqué Dziri, je les ai remis à leur place, c’est tout», s’est-il contenté de dire avant de prendre congé de nous. E. Athmani

«Deux supporters m’ont reproché de n’avoir pas convoqué Dziri, je les ai remis à leur place, c’est tout»

Layati
Beaucoup de bruit a été fait après la défaite concédée à Batna. Trouvez-vous cela normal ? Non, pas du tout, et je ne comprends pas pourquoi on dramatise les choses de cette manière. C’est le premier match du championnat et tout pouvait arriver. On pouvait gagner comme on

«Il n’y a pas le feu et nous allons le prouver contre le WAT»
pouvait perdre. Le but était de tester nos aptitudes sur tous les plans, et je crois qu’on a aujourd’hui une meilleure idée sur nos insuffisances. Toutes les équipes perdent à l’extérieur, je ne vois pas pourquoi on nous reproche cela. Quelles étaient les insuffisances constatées ? C’est à l’entraîneur de les déceler. D’ailleurs, il a bien déclaré qu’on n’était pas encore prêts à 100%. Il nous manque encore les automatismes né-

ous avons rapporté dans notre édition d’hier que Bourahli avait quitté le terrain parce qu’il n’avait pas apprécié les remarques faites par l’adjoint de Mouassa, Mehieddine Meah, et que les deux hommes avaient même eu une altercation verbale au moment où le Sétifien s’apprêtait à sortir. Finalement, il s’est avéré qu’aucun incident n’a eu lieu entre Meah et Bourahli. Il n’y a eu aucun accrochage entre eux, pas la moindre prise de bec. L’attaquant usmiste, en apercevant le numéro 11 sur le panneau du quatrième arbitre, s’est empressé de sortir sans que le directeur de jeu ne s’en aperçoive, ni son entraîneur. D’ailleurs, son remplacement n’a été opéré que quelques minutes après. Nous tenons par conséquent à pré-

Meftah ne s’était pas accroché avec Bourahli
«Il ne s’est rien passé entre Bourahli et moi»

N

senter nos excuses à Meah et à Bourahli, ainsi qu’à nos lecteurs pour ce malentendu.

Mehieddine Meah, très surpris de lire sur ces mêmes colonnes qu’il s’était accroché avec Bourahli, a tenu à démentir catégoriquement cette information. «Je ne sais pas d’où vous avez eu cette information, mais elle est totalement fausse et sans aucun fondement. Il n’y a jamais rien entre Bourahli et moi, il ne s’est rien passé et je tiens à démentir catégoriquement cette information», a indiqué l’adjoint de Kamel Mouassa. B. M.

Achiou rejoindra les Verts aujourd’hui

cessaires, et cela va s’arranger à partir du prochain match. Justement, il va falloir réagir contre Tlemcen… Oui, une réaction positive est plus que nécessaire. Il n’y a pas le feu et nous allons le prouver contre le WAT. Les supporters doivent nous soutenir, et ils vont voir un tout autre visage lors du prochain match. Entretien réalisé par Hamza M.

L’effectif de l’USMA enregistrera aujourd’hui une absence de taille, celle de Hocine Achiou. En effet, le meneur de jeu des Rouge et Noir rejoindra aujourd’hui les rangs des Verts qui rentreront en regroupement au cercle des militaires de Beni Messous, en prévision du prochain match contre l’Uruguay.

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

11

Après avoir bénéficié de deux jours de repos au lendemain de leur match inaugural de la nouvelle édition du championnat national de football, les joueurs ententistes sont appelée à reprendre le chemin des entraînements aujourd’hui en fin d’après-midi à partir de 17 h 30. La séance qui a donc été avancée d’une heure se déroulera au stade 8-Mai et sera caractérisée par l’absence des internationaux Lemouchia, Chaouchi et Raho qui sont entrés en stage avec les Verts en prévision du match amical qui aura lieu ce mercredi au stade du 5 juillet face à la Céleste. De même qu’on relèvera l’absence du jeune Megueni qui a été pour sa part appelé par Abdelhak Benchikha pour participer au regroupement de la sélection nationale espoir. En revanche, l’entraînement de ce dimanche ne sera pas sans curiosité pour les supporters sétifiens qui ont sûrement hâte de découvrir la nouvelle recrue Kacem Mehdi dont ce sera la première séance à laquelle il prendra part avec ses nouveaux coéquipiers après avoir été le dernier à signer sa licence au profit de l’Entente.

Reprise aujourd’hui sans les internationaux

Coup d’éponge ESS

ENNPI, de mal en pis…

Les inconditionnels qui ne rateront sûrement pas l’occasion de la reprise des entraînements ce dimanche pour renouer le contact affectif avec leurs favoris, auront, à ne pas en douter, plaisir à revoir Miloud Djediat et Nabil Hemani se remettre à courir avec le reste du groupe. Les deux joueurs qui traînaient des blessures depuis la saison passée, ont été les grands absents des joutes continentales disputées entre temps contre Vita Club et ENNPI, tout comme Amine Aksas qui, lui, a pu cependant reprendre le travail collectif lors des deux séances ayant précédé le premier match de la nouvelle édition du championnat national qui avait vu l’Entente revenir avec le point du nul de son déplacement au Khroub. Pour en revenir à Djediat et Hemani, les deux joueurs sont à présent bien remis sur pied après en avoir fini avec les séances de soins appropriées auxquels ils ont été soumis et qu’ils ont suivi avec tout le sérieux voulu.

Djediat et Hemani reprennent cet après-midi

l’Entente Dʼ
aucuns parmi les fans du club de Aïn El Fouara nʼont pas manqué de bouder le point du nul ramené par Seguer et ses camarades de leur déplacement au Khroub. On peut comprendre ces exigeants supporters de faire la fine bouche, eux qui pensaient que leur équipe a les moyens de ne faire quʼune bouchée de ce même adversaire quʼelle avait battu la saison dernière en aller et retour, mais ce nʼest pas une raison pour voir les sceptiques se la ramener de sitôt et jouer les critiques endurcis sur la place publique. En effet, en plus du fait que les matchs ne se ressemblent pas forcément dʼune saison à lʼautre face à un même visà-vis soit-il, il fallait être présent jeudi au Khroub pour se permettre dʼémettre un quelconque jugement établi en parfaite connaissance de cause sur le rendement du champion sortant. Heureusement que dans son émission consacrée au round-up de la première journée de la nouvelle édition du championnat, la télévision nationale a diffusé des images ne laissant aucune équivoque quant au bon comportement de la bande au duo MechicheBelhout qui a tété parfaitement à la hauteur de sa réputation. Les supporters ententistes ont pu ainsi se rassurer en voyant que leur équipe a dominé son sujet et aurait pu avec un peu plus de réussite revenir avec les trois points en toute logique. Ceci pour dire que les Khroubis peuvent sʼestimer heureux dʼavoir eu de leur côté la bénédiction des dieux du stade qui les ont gratifié dʼune égalisation à propos

La télévision innocente
de laquelle on nʼira pas jusquʼà dire quʼelle fut imméritée, mais quʼon nʼhésitera pas à qualifier dʼinespérée. Et sʼils sʼen tirent à si bon compte en nʼayant eu, en tout et pour tout, durant toute la partie quʼune petite occasion en plus de celle du but égalisateur, ils doivent une fière chandelle à Belhani, lʼexkeeper de lʼESS, que le coach Belaribi a eu la bonne inspiration dʼintroniser capitaine dʼéquipe pour le galvaniser face à son ancienne équipe. Donc toutes ces données devraient suffire à rabaisser le caquet aux pessimistes et autres oiseaux de mauvais augure, tout en rassurant les fans pour ne plus avoir à se faire du mouron pour rien tant quʼils nʼauront pas vu de leurs propres yeux. M. R.

… Adiko n’était pas de la partie

Apparemment, les Egyptiens d’ENNPI ne se sont pas remis de la correction que leur a infligés l’Entente qui les avaient battus (34) sur leur terrain il y a de cela une semaine jour pour jour en match comptant pour la phase des poules de la Coupe de la CAF. C’est ce que l’on doit comprendre après cet autre revers tout aussi sévèrement essuyé face, cette fois-ci, au Zamalek à l’occasion de la première journée marquant la reprise du championnat national égyptien. Les Zamalkaouis se sont en effet imposés sur le score de 3-1 à l’issue d’une rencontre disputée au stade d’Arab Contractors.

«La joie avec laquelle ce nul a été accueilli par les Khroubis traduit toute notre suprématie»
peu sévère car si vous revoyez le match vous vous rendrez compte que même si on n’a pas été à 100°/° de nos moyens, nous avons dominé notre vis-à-vis durant la majeure partie du temps de jeu. Nous avons comptabilisé au moins quatre ou cinq occasions nettes de scorer alors que les Khroubis ne sont pas parvenus à nous inquiéter sauf sur l’action à l’origine de leur égalisation. D’ailleurs la joie avec laquelle ils ont accueilli le coup de sifflet final, suffit à traduire toute notre suprématie dans ce match. Après ce nul, comment voyez-vous la suite de votre parcours en championnat ? Nous n’en sommes qu’au premier jalon d’un parcours qui sera long et au cours duquel tout peut arriver. Il est vrai que nous allons œuvrer à la conservation de notre titre de champion et il va falloir s’armer de patience, autant pour nous les joueurs que pour nos supporters. Toutefois, je peux dire que ce premier résultat est de bon augure pour la suite étant donné que la saison passée, nous n’avions pu récolter notre premier point de l’extérieur qu’au bout de la sixième journée de championnat. Contrairement à ce qu’il en fut lors de la précédente saison, vous avez été titularisé dés le début cette fois, comment vous êtesvous senti ? Ce dont je peux être certain pour cette saison, c’est que le staff technique agira en toute équité avec tout le monde sans léser personne. Chacun aura sa chance à charge pour lui de savoir la saisir tout en continuant à travailler sérieusement aux entraînements. Je suis persuadé que les plus méritants seront à chaque fois sur le terrain et je tâcherais de mon côté de me montrer à la hauteur pour conserver la confiance du staff technique à la disposition duquel je me tiens

Si Adiko avait été présent dans les rangs du Zamalek avec lesuel il s’est engagé dernièrement pour quatre ans, on aurait pu s’amuser à mettre la déroute d’ENNPI face aux Zamalkaouis sur le compte du syndrome « Entente » encore tout frais tout récent, mais l’Ivoirien était absent et donc n’a été d’aucune forme d’utilité à sa nouvelle équipe dans ce match comptant pour la première journée du championnat d’Egypte. En effet, l’ancien milieu de terrain ententiste ne peut encore être qualifié faute de lettre de sortie. Un document auquel le Zamalek ne pourra pas prétendre tant qu’il n’aura pas viré dans le compte de l’Entente les 100.000 dollars représentant la part revenant au club sétifien comme convenu au cours des négociations ayant préludé à la concrétisation de ce transfert.

Vous venez d’entamer le championnat jeudi dernier, comment ça s’est passé ? Ce fut vraiment pénible d’évoluer par cette grosse température qui régnait en ce jeudi du mois d’août où le soleil continue à taper fort. Ce fut d’autant difficile pour nous de supporter toute cette chaleur alors qu’on n’avait pas tout à fait récupéré de notre déplacement au Caire et des efforts fournis lors de notre match contre ENNPI. Ceci en plus du fait que les Khroubis étaient décidés à tout donner face au champion sortant comme ça va être le cas de toutes les autres formations qui joueront le match de leur vie dans l’espoir d’accrocher l’Entente à leur tableau de chasse. Et que pensez-vous du résultat de parité qui a sanctionné les débats ? Même si nous nous étions déplacés avec la ferme intention de revenir avec les trois points, je pense qu’il n’y a pas de quoi faire la fine bouche avec ce point qui est somme toute bon à prendre eu égard aux difficultés du contexte dans lequel il a été obtenu. En plus de la forte température, nous avons subi une sorte de décalage par rapport à notre précédent match disputé au Caire sur une pelouse impeccable par une douce température le soir pour nous retrouver ensuite à suer sur du tartan rendu encore plus rude par la chaleur. Et comment expliquez-vous le rendement mitigé de l’Entente en première mi-temps notamment ? Mis à part tout ce que je viens de vous dire à propos des conditions d’évolution qui nous ont beaucoup gêné je pense que votre constat est un

Benchadi

autant que le reste de mes camarades. Maintenant, quant à savoir comment je me suis senti, je pense avoir accompli convenablement la tâche à laquelle j’ai été affecté au milieu du terrain, tout comme je reste disponible pour répondre présent là où le coach jugera utile de m’aligner au vu de ma polyvalence à jouer dans l’axe comme dans le couloir de la défense ou comme cette fois-ci en milieu de terrain. Entretien réalisé par S. B.

12

Fernandez

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

Coup par coup USMB
Reprise des entraînements, aujourd’hui

«…Ne plus commettre les mêmes erreurs !» L’entraîneur de l’USMB n’a pas manqué d’évoquer les erreurs commises par son équipe lors du dernier match de championnat, perdu à Zioui. Certaines fautes n’auraient pas été commises par un débutant, nous a-t-il dit. «…Il y a de quoi être furieux, quand vous voyez un joueur de l’équipe adverse prendre tout son temps pour effectuer un centre qui

«….L’équipe a besoin de cohésion !» Pour ce qui est du premier match joué par son équipe, le coach blidéen considère que cela a été assez laborieux et qu’il s’attendait à ce que son équipe connaisse un début se championnat difficile. Il en donne les raisons. «…Les joueurs ont, bien sûr, beaucoup travaillé en Tunisie lors du stage d’avant saison, mais les gens semblent oublier que l’équipe a été totalement remaniée… Vous n’avez qu’à compter le nombre de joueurs dans l’effectif et qui n’y étaient pas l’année dernière. Il est impossible d’installer des automatismes et une certaine cohésion en si peu de temps. Il est nécessaire d’avoir, pour arriver à un résultat probant, des matchs dans les jambes… J’aurais voulu, au moins deux autres rencontres amicales et je peux vous dire qu’elles auront été, à moi et à mes joueurs, très utiles…».

e coach blidéen estime que la partie ne sera pas du tout facile pour sa formation, ce jeudi, face à l’ASK, une équipe qui a bien débuté le championnat. Il nous a, cependant dit que son équipe sera prête pour cette confrontation, qui est celle du rachat.

L

«Mon équipe sera prête dans deux ou trois matchs»
sera repris par un de ses coéquipiers pour inscrire un but, et tout cela devant une totale passivité des défenseurs… C’est de cette manière que nous avons encaissé le premier but à Zioui ! » Toujours concernant les erreurs commises par ses joueurs, Fernandez ajoutera : «… Il n’y a pas de buts, sans qu’une erreur ne soit commise en amont. Cela arrive dans n’importe quelle rencontre de football, mais certaines fautes sont inadmissibles, car ce sont celles que ne commettrait pas un débutant. J’ai essayé d’apporter des correctifs lors des dernières séances d’entraînement, tout en précisant que dorénavant des mesures seront prises si elles se renouvellent. Les joueurs doivent faire preuve de professionnalisme et une erreur de placement, de marquage, ou autre, est pour moi une faute professionnelle qui peut réduire à néant une semaine de travail…»

après avoir QLes camaradeffectué une séance de décrassage, vendredi matin, se es de Zemmouchi,

sont vus octroyer une journée de repos, hier. La reprise se fera, aujourd’hui, à dix heures, elle se déroulera sur le gazon de Tchaker.

USMB - EN espoirs, demain

lieu que le QLa prochailundi 17 août et le coach blidéen a accueilli favorane journée n’aura

blement l’idée de programmer un match amical à Tchaker. Cette confrontation opposera les camarades de Herbache aux joueurs de l’EN espoirs, demain. Une belle occasion pour le technicien portugais de corriger ce qui doit l’être.

La reprise aujourd’hui

joueurs de Blida retrouveront le QC’estde aujourd pour la reprise terrain Tchaker ’hui que les

C’

est juste avant son départ pour l’étranger que nous avons pu avoir un petit commentaire de Zaïm, au sujet des lettres de démission des ex-joueurs de l’USMB, Senouci et Zmit. Le boss blidéen considère tout cela comme un non-évènement et il ne veut en aucun cas polémiquer. Il se contente de dire qu’il existe des instances fédérales qui ont considéré que ces joueurs n’étaient pas qualifiés dans leurs nouveaux clubs. Ces derniers, s’ils trouvent quelque chose à redire, n’ont qu’à s’adresser à la commission des litiges. Pour ce qui est des accusations dont il a fait l’objet, Zaïm a dit qu’il ne veut pas en faire cas. Il nous confiera cependant qu’il n’était nullement dans les intentions de la direction de son club de retenir ces deux joueurs au sein de l’effectif. «J’ai le devoir de défendre les intérêts de l’USMB, et ceux-ci ne vont pas parfois dans le sens voulu par certains.»

des litiges qui est compétente ! »

Zaïm « Il y a une commission

A propos des lettres de démission de Senouci et Zmit…

«… Contre l’ASK, ce sera le match des joueurs ! » «… J’attends une réaction de mon équipe contre l’ASK, car ce match est celui des joueurs. Ils savent qu’ils ont un important rendez-vous avec leurs supporters envers qui ils ont une dette…Tout le monde est décidé à se battre et cela est une excellente chose ! » nous dira Fernandez avant la venue des Khroubis à Blida. C’est pratiquement le même son de cloche chez les joueurs, comme a tenu à nous le confier Chebira : «…Croyez-moi, nous avons encore en tête les nombreux échecs concédés à domicile, la saison passée et qui ont failli nous coûter notre place en D1… Plus aucun cadeau ne sera fait aux équipes qui viendront à Blida, surtout que nous

nous sommes rendu compte, dès notre premier déplacement qu’il est très difficile de récolter des points hors de nos bases… Nos supporters n’ont aucune raison de s’inquiéter, ils fêteront avec nous une victoire ce jeudi !» Cette victoire, voulue par le défenseur latéral blidéen fera le plus grand bien à tout le monde du côté de la ville des Roses. Elle permettra d’engranger des points importants et surtout d’accumuler de la confiance, avant la suite du championnat. «…Les plus en forme seront alignés…» Pour ce qui est de l’équipe qui doit être alignée ce jeudi, Fernandez n’a bien sûr rien voulu nous dévoiler. Il nous dira cependant que

très peu de changements seront effectués par rapport à la formation qui a rencontré le NAHD. «…Ceci est une règle pour moi, les plus en forme et les plus motivés seront alignés… Il y a certaines données qui font que pour le moment, je n’ai pas encore en tête, exactement le onze qui aura à débuter la rencontre de ce jeudi… La défaite concédée à Alger ne doit pas remettre en question tout le travail effectué pendant près de deux mois… Je ne l’ai jamais caché, l’équipe n’atteindra sa vitesse de croisière que dans deux ou trois matchs. Cela ne veut nullement dire que d’ici là, nous allons bâcler les rencontres. Il y a obligation de résultat et les joueurs en sont conscients…» Slimane Baghdali

des entraînements. Leur entraîneur leur a octroyé une seule journée de repos, celle d’hier, après le match joué jeudi dernier face au NAHD. Le lendemain de cette rencontre, les joueurs de Blida ont effectué un décrassage dans la matinée de vendredi.

Hakkar et Negrèche opérationnels face à l’ASK

st le de Blida qui l’é QC’equipepréparatjoueurs nous le émigrés confiera. Les deux eur physique de

accordé de repos à ses poulains attendant reprendre ntraînement en de la jourQ LeducoachdeBelaribi aquil’ene se deux joursprévisionsamedideuxièmeenLes née championnat jouera en sus que prochain. camarades de Naâmoune auront un déplacement à Blida pour y affronter l’USMB. La reprise du côté du Khroub est prévue donc pour demain. staff médical l’ l’effectif se porte Le match Sétifiens a caractérisé engageQ D’après le contre les sanskhroubi,étéensemble de par un grandsantébien. ment physique, mais répercussions négatives sur la des joueurs.

Deux jours de repos

ASK

de l’USMB qui ont rejoint le club, en retard, seront opérationnels dès le prochain match. Il s’agit de Hakkar et de Negrèche qui métamorphoseront certainement le milieu de terrain de l’équipe de la ville des Roses. Ce compartiment a été l’une des faiblesses de l’équipe de Blida contre le NAHD.

Personne à l’infirmerie

chez les seniors, jeunes joueurs Rebouh et Chermat ont joué ouverture. Un Q Non convoquésbutsaveclales juniorslesendeuxdernier mot match plaisant avec beaucoup de à clé, sauf que le est revenu aux jeunots de Aïn Fouara sur le score de 4 buts à 2.
«Même Ezéchiel n’est pas libre» Le boss blidéen précisera qu’il n’y a pas que Zmit et Senouci qui ne sont pas libres, un autre joueur doit obligatoirement se voir délivrer le document libératoire s’il veut porter les couleurs d’une autre équipe, il s’agit du Tchadien, Ezéchiel. «Ezeichel est sous contrat avec l’USMB et il a perçu

Rebouh et Chermat ont joué avec les juniors

une somme d’argent conséquente. Il peut signer tous les documents qu’il veut, ils seront caducs tant qu’il n’a pas en main la lettre de libération de son club employeur, l’USMB», nous dira Zaïm. On rappellera que Ezéchiel a signé un engagement de trois ans au profit de la formation belge de Dender FCV, pour la somme de 200.000 euros... S. B.

FAF, exigeait jusqu’à veille de cette 1 journée du championnat que deux joueurs Q La nouvelle réglementation de lasongerquiincorporernés enla1989 soit alignés, a amené le driver khroubi à à deux joueurs de
re

Alors, cette loi sur les juniors ?

moins de 21 ans. Il s’agit de Menzeri et Mesfar, qui devaient prendre la place respectivement de Rezig et Gouaïche, mais à la dernière minute, cette loi n’a pas été appliquée. Le coach Belaribi a donc fait confiance aux deux seniors cités plus haut, mais en fin de match, pour se prémunir contre une mauvaise surprise, il a incorporé le jeune Mesfar à la place de Gouaïche à la 89’. Abdou H.

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

13

elon une source sûre, on apprend que deux subventions étatiques sont sur le point de renflouer les caisses du club. II s’agit de celle de l’APC de Oued Smar dont le montant s’élève à deux milliards de centimes, ainsi que celle de l’APC d’El Harrach d’une valeur de 300 millions de centimes. Soit au total 2,3 milliards de centimes qui vont renflouer les caisses du club dans les prochains jours. A cette arrivée prochaine de fonds, il faut ajouter aussi de celles des différents sponsors qui arriveront avant la fin de l’année, dont le montant total tourne autour de trois milliards de centimes. Il s’agit principalement de subventions des entreprises publiques, à savoir celle de Sonatrach , Sonelgaz et d’entreprises privées comme Mobilis et Alliance Assurances. Donc si l’on compte toutes ces sommes d’argent qui arriveront dans les caisses du club dans les trois prochains mois, soit environ 4.5 mil-

S

La crise financière tire à sa fin
Coup d’envoi

USMH

Selon un dirigeant de l’USMH

liards de centimes, on peut dire que la crise financière qui secoue le club depuis plusieurs semaines tire à sa fin.

«Il n’y a pas d’affaire Mebarakou»

pparemment désabusé par les propos de Merakchi à son encontre, Mustapha Doumi, le président du Comité de supporters de l’USMH, nous a joint mardi soir au téléphone pour apporter quelques précisions : «Usant de mon droit de réponse à ce monsieur qui me traite de tous les noms d’oiMatch seaux, j’ai déamical demain cidé de vous Pour permettre à lʼensemble de joindre lʼeffectif de rester compétitif, pour puCharef a programmé deux renconblier ce tres amicales pour demain. Il a pour cela avisé les dirigeants pour lui trouque je ver des sparring-partners parmi les pense de équipes dʼinterrégions. Pour lʼinscet inditant, deux clubs ont été contactés, vidu. Lors à savoir lʼO Médéa et le WAB. de la preMais ces deux clubs nʼont

«A

«En renvoyant Merakchi, j’ai rendu un grand service au club»
mière partie de l’entretien, il a cité mon nom en m’accusant de certains faits. Mais je n’ai pas voulu lui répondre. Je suppose qu’un type normal et sensé ne doit pas répondre à un voyou, avec un degré de folie assez élevé. J’avais l’intention aussi de déposer plainte contre lui pour diffamation après qu’il m’a traité d’escroc. Mais je ne vais pas le faire pour la simple raison que je viens de découvrir en lui beaucoup de choses anormales. D’après tout ce qu’il a avoué dans la presse sur son passé, Merakchi s’est avéré être un véritable voyou. J’estime qu’en le renvoyant j’ai rendu service à l’USMH.» «Dans une école, les voyous ne sont pas acceptés» Sur le plan technique, Merakchi est un joueur fini. Il ne faut pas être un technicien diplômé de Leipzig pour le savoir. A El Har-

Doumi (pdt du Comité des supporters)

Les dirigeants reviennent Longtemps absents lors des réunions tenues par le président Laïb, les dirigeants du club sont revenus. Ils étaient tous autour de leur président vendredi aprèsmidi. Cela fait quelques semaines que Laïb ne s’est pas trouvé aussi bien entouré qu’en ce week-end pour fêter la victoire acquise la veille contre l’ASO. La joie se lisait dans leurs yeux. Ils ont pensé à tout pour donner un meilleur décor à la table de réunion. Des gâteaux, des boissons chaudes et rafraîchissantes, il y en avait à gogo. Bien entendu, elles ont été achetées par eux, comme ils en ont l’habitude, pour fêter la victoire. Laïb était tout content de la présence de tout ce beau monde venu on ne sait si c’est pour fêter

la victoire ou pour confirmer l’arrivée des deux milliards prévus cette semaine qui permettra à chacun d’eux de récupérer au moins une partie de ce qu’il a prêté au club. On verra si cette joie se poursuivra après que cet

argent sera partagé entre l’entraîneur qui attend sa prime pour signer son contrat et les joueurs dont une bonne partie garde espoir de se voir régularisée dès cette semaine. N. R.

toujours pas confirmé.

«Le nocturne ne nous gêne pas»
Votre équipe a réalisé une victoire face à l’ASO jeudi dernier en plus d’une prestation remarquable. Cela doit faire du bien au groupe sur le plan moral ? Effectivement, le moral du groupe est au beau fixe car après tout, une victoire dès la première journée du championnat fait du bien. Il ne faut pas faire la fine bouche. Du fait que certains joueurs de l’équipe sont encore en période d’adaptation avec la première division, la prestation du groupe ponctuée par une victoire, c’est encourageant. C’est un autre match difficile qui vous attend ce week-end, mais cette fois-ci l’adversaire a pour nom la JSK. Un commentaire ? La rencontre JSK-USMH sera très serrée, comme s’il s’agit d’un derby. Les empoignades ont toujours été caractérisées par un grand fair-play. De ce fait, il y a beaucoup moins d’animosité que contre une autre équipe. Il y a donc moins de pression. Cela ne veut nullement dire que la rencontre se jouera dans un esprit amical. Elle gardera toujours son caractère officiel où tout résultat est possible. La rencontre se déroulera au stade du 1er novembre en semi nocturne. Cela arrange-t-il votre équipe ? Nous sommes plus à l’aise quand nous évoluons sur du tartan pour la simple raison que durant toute la saison on s’entraîne sur le même type de terrain.

Djeghbala

rach, tous les supporters savent que Merakchi ne peut rien apporter à l’USMH . Donc personne ne peut nous induire en erreur. Quand il était à l’USMH il y a plus de cinq ans de cela, il a réussi à inscrire un seul but durant les six mois qu’il est resté. C’était contre l’US Bouzaréah en Coupe d’Algérie. Je ne vois donc pas comment il peut apporter un plus à l’USMH aujourd’hui que le club est en 1re division. Si sur le plan technique c’est un joueur fini, du point de vue comportement Merakchi aurait été un mauvais exemple pour nos jeunes. En le renvoyant, c’était une réaction d’un amoureux du club. Personne n’a eu le courage de le faire. En tant qu’amoureux du club, c’était plus fort que moi. Je ne voulais pas voir un voyou porter les couleurs de l’USMH, un club reconnu pour sa grande école.» N. R.

es supporters de l’USMH ont été surpris d’apprendre le jour du match, par le biais d’une des chaines de radio présentes au stade Lavigerie, l’information selon laquelle la licence de Mebarakou portait la photo de Gharbi. Finalement, il s’est avéré que c’est un des dirigeants de l’ASO présent au stade d’El Harrach, et probablement déçu par la défaite, qui a donné l’information au reporter de la chaîne de radio. En voulant confirmer ce qui s’est réellement passé, nous avons joint hier matin un des dirigeants de l’USMH pour avoir des précisions. Ce dernier s’est montré surpris en nous déclarant : «Vous parlez d’affaire. Mais de quelle affaire s’agit-il ? Là vous me surprenez franchement. Mais il n’y a aucune affaire Mebarakou. Il y a eu une erreur d’inattention lors de l’établissement des licences. Ainsi, on a retrouvé la photo de Gharbi sur la licence de Mebarakou. C’est une erreur humaine dont nous nous en sommes aperçus le jour même où on a récupéré les licences. C’est-à-dire la veille du match contre l’ASO. Le lendemain, on a dû mettre au courant les gens de la Ligue nationale. Mais c’était trop tard pour refaire la licence. Le jour du match et lors de la présentation des licences, l’arbitre, le délégué de match ainsi que le secrétaire de l’ASO ont été mis au courant et ont compris qu’il s’agissait d’une erreur. Mieux encore, avant même le coup d’envoi du match, on était au courant au niveau de la Ligue. C’est la raison pour laquelle les dirigeants de l’ASO n’ont pas jugé utile de formuler des réserves. A partir du moment où la Ligue, les officiels du match ainsi que l’adversaire ont été tous mis au courant de l’erreur bien avant le coup d’envoi du match, on ne peut donc considérer cela comme une fraude d’identité. Soyons sérieux allons ! Si l’on suppose que les dirigeants de l’ASO étaient décidés à formuler des réserves, on n’aurait jamais pris le risque d’aligner le joueur.» N. R.

L

Concernant le nocturne, cela ne nous gênera pas. Au contraire, le temps est plus frais en début de soirée. Cela convient aux 22 joueurs. Certes, ce ne sera pas une partie de plaisir car la JSK sur son terrain n’est pas du tout facile. Cette équipe reste sur une défaite. Elle fera donc tout pour réaliser une victoire Un pronostic ? Il faut savoir que l’USMH a très souvent réalisé de bons résultats à Tizi Ouzou. Pas plus tard que l’année passée, je me rappelle qu’on a réussi le nul. Cela me pousse à croire que cette fois-ci la tradition sera sûrement respectée. Entretien réalisé par Nacer Eddine Ratni

14

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

Mezouar a décelé le point faible

Polémique autour de la participation de Berradja

Au coup d’envoi du match, le meneur de jeu oranais Brahim Arafet Mezouar a décelé le point faible de l’équipe belouizdadie, son ancienne équipe. Il a dit à ses camarades qu’ils doivent accentuer leur attaque dans l’axe de la défense composé par la paire Herida-Maziz, deux jeunes joueurs qui n’ont pas l’habitude de jouer ensemble à ce poste. D’habitude, seul l’un d’eux est associé à Bendahamane pour former la charnière centrale, mais la blessure de Bendahmane à la veille du match a contraint son entraîneur de se passer de ses services, et d’opter pour la paire Maziz-Herida.

Henkouche sera auditionné par le bureau

Après la lourde défaite concédée à Oran

Coup ferme CRB

Reprise aujourd’hui

La participation de Berradja au dernier match contre le MCO, sans ancien club, suscite la polémique dans la maison belouizdadie. En effet, plusieurs trouvent que son incorporation à Bouakeul n’a pas servi les intérêts du club, puisque le milieu belouizdadi a passé un après-midi cauchemardesque à Bouakeul, où il a eu droit aux insultes et injures du public oranais. Ce qui a influé sur son jeu et celui de toute l’équipe. Lui offrir le brassard n’a fait que lui compliquer davantage la vie. Cela a été perçu comme une provocation par le public du MCO, qui a redoublé d’hostilité envers son ancien joueur. Pour rappel, le brassard de capitaine d’équipe a été porté par Seddik Berradja dans le but de lui rendre hommage dans sa ville natale ; mais le joueur a eu droit à un traitement spécial qu’il n’oubliera pas de si tôt. Pour tout ce qui s’est passé, certains dans la maison belouizdadie estiment que Henkouche avait tort de le faire jouer, mais surtout de lui octroyer le brassard de capitaine.

es Belouizdadis n’ont pas encore digéré la lourde défaite (4-1) concédée par leur équipe, jeudi passé à Oran, à l’occasion de la première journée de championnat contre le MCO. Ils ne sont pas prêts à oublier de si tôt une raclée prise contre toute attente. Les dirigeants des Rouge et Blanc, à leur tête le président du club Mahfoud Kerbadj se sentant humiliés par une telle défaite, n’ont rien compris à ce qui arrivait à leur équipe, laquelle menait pourtant au score par un but à zéro, avant de rater le KO par Saïbi dont la balle a heurté la transversale. Mais la

L

Après avoir bénéficié de deux jours de repos, les joueurs du CRB devront reprendre le travail aujourd’hui. Ils auront comme mission de préparer leur prochain match contre la JSMB qui se jouera au stade du 20Août, au cours duquel ils seront obligés d’effacer l’affront subi à Oran.

Kerbadj : «Cette défaite ne devra pas passer comme si de rien n’était»
comme si de rien n’était. Je n’ai rien à reprocher aux joueurs, mais je demanderai par contre des explications au staff technique. L’entraîneur devra nous expliquer ce qui est arrivé ce jourlà», dira Kerbadj.

dernière demi-heure de jeu fut un cauchemar pour les Rouge et Blanc, qui ont encaissé quatre buts avec une facilité déconcertante. Même sur le plan de jeu le Chabab n’a rien montré, usant d’un jeu approximatif, manquant d’inspiration et de cohésion. Les responsables du Chabab disent qu’ils n’ont pas reconnu leur équipe sur le terrain, laquelle n’a rien fait pour mériter un résultat positif. Pour les dirigeants du club de Laâquiba, c’est l’entraîneur Mohamed Henkouche qui est le premier responsable du naufrage à Oran. Nous avons appris à cet effet que le bureau compte provoquer une réunion

au plus tard mardi, pour demander des explications au coach. Ce dernier a, selon les dirigeants du club, faillit dans sa mission, et devra de ce fait rendre des comptes. Les Belouizdadis auraient accepté une petite défaite avec écart d’un but, mais pas sur un score de 4 à 1. Une défaite qui a touché les Belouizdadis dans leur amour-propre. Les choix de Henkouche, mais aussi la manière qui laisse à désirer avec laquelle les joueurs ont évolué, n’ont pas convaincu les membres du bureau du CRB. Certains d’entre eux pensent que leur équipe a payé son excès de confiance en sous-estimant l’ad-

versaire qui, soit disant, n’a pas fait de préparation convenable. D’autres craignent une éventuelle réaction hostile des supporters à l’occasion de la prochain rencontre au stade du 20-Août contre la JSMB, à cause de cette lourde défaite concédée à Oran. Une pression qui ne pourrait que compliquer davantage la mission des Rouge et Blanc, qui iront croiser le fer avec l’ESS à Sétif lors de la troisième journée. Un mauvais début de championnat hypothèquera certainement les chances du Chabab, qui aspire à jouer les premiers rôles. N. B.

Match amical demain

Le staff technique belouizdadi songe à organiser un match amical pour demain, avant d’affronter la JSMB samedi prochain, contre un adversaire qui reste à déterminer. Faute de sparring-partner, le staff technique compensera par un match d’application.

e président du CRB, à l’instar des autres dirigeants, n’a pas apprécié la lourde défaite subie par son équipe à Oran. Le premier responsable du club a qualifié cette défaite de ‘catastrophe’. Pour le président belouizdadi, cette défaite ne devra passer sous silence. «Ce qui s’est passé à Oran est une catastrophe. Personnellement je n’ai pas reconnu mon équipe. On a été dominés de bout en bout, sans qu’on puisse réagir. Il est vrai que l’éclairage était faible au stade de Bouakeul, et dans un pays qui se respecte un match ne se jouera jamais dans des conditions pareilles, mais cela ne peut expliquer à lui seul cette humiliation. Cette défaite ne devra pas passer

L

«Cette défaite devra secouer et réveiller les joueurs»

: «Cette sévère défaite devra secouer les joueurs et les réveiller. Ils doivent se rendre compte que le championnat c’est autre chose, car les équipes qu’ils ont affronté lors du stage ne sont pas du même niveau. Le MCO est une grande équipe qu’il fallait prendre au très au sérieux.» Le CRB, est appelé à réagir dès la prochaine journée à l’occasion de la venue de la JSMB au stade du 20-Août, s’il ne veut pas se compliquer la tâche pour la suite du parcours, sachant qu’il sera au rendez-vous avec l’ESS, le champion en titre, pour le compte de la troisième journée. N. B.

La lourde défaite de jeudi passé, qui laissera certainement des séquelles dans le groupe belouizdadi sur le plan moral, pourrait toutefois avoir un côté positif. En effet, certains pensent que cette défaite poussera les joueurs à se remettre en cause et revoir leur copie. C’est le cas du président du club, qui dira à ce sujet

Herida

«La défense n’est pas seule responsable de la défaite»
Comment est le moral, après cette lourde défaite concédée à Oran ? Comme vous venez de le dire, c’est une lourde défaite qui ne peut que nous faire mal. Il est difficile de digérer une telle défaite, d’autant plus qu’on ne s’attendait à aucun moment de subir une telle humiliation. On s’est déplacés à Oran avec l’idée de revenir avec un résultat probant, et c’est une raclée qu’on a prit. On aurait pu imaginer perdre sur un score raisonnable, mais pas sur ce score de 4 à 1. Cette première défaite pourrait avoir des conséquences négatives sur l’équipe pour la prochaine journée, n’est-ce pas ? Oui, c’est une possibilité, mais d’un autre côté nous devons tirer les enseignements nécessaires de cette défaite. Nous devons nous remettre en cause et essayer de corriger ce qui n’a pas marché lors de cette première rencontre. Maintenant, on est obligés de nous rattraper dans le prochain match contre la JSMB, devant notre public. Nous n’avons pas d’autre choix. Certains pensent que c’est la défense qui a failli à sa mission, notamment l’axe central, qu’en pensez-vous ? Lorsqu’une équipe encaisse des buts, c’est automatiquement la défense qui est montrée du doigt. Non, c’est faux, la défense n’est pas seule responsable de cette défaite. La responsabilité est partagée par toute l’équipe. N’oubliez pas que la défense a subi toute la charge du match. Nous avons défendu comme on le pouvait, mais à certains moments on ne pouvait plus, on se retrouvait à chaque fois avec plusieurs attaquants dans notre périmètres. Nous avons peutêtre commis des erreurs, mais on n’accepte pas qu’on fasse porter le chapeau à la défense, seule. Les supporters doivent être inquiets pour leur équipe après cette défaite, que pouvez-vous leur dire ? Tout à fait, les supporters s’attendaient à un meilleur résultat, comme nous d’ailleurs. Mais ils ne doivent pas s’inquiéter outre mesure. Nous allons nous rattraper dès la prochaine journée et gagner, avec leur soutien bien sûr, contre l’équipe de Béjaïa. Entretien réalisé par N. B.

vant ce premier match de championnat face au CRB, beaucoup d’appréhensions fusaient de la part des supporters et ceux qui suivent l’équipe, en raison du retard pris dans la préparation, avec entre autres le peu de matches amicaux joués, mais surtout un compartiment offensif source d’inquiétudes. Déjà, lors de la saison dernière, on grinçait des dents lorsqu’il s’agissait de parler de la ligne d’attaque du MCO, vu la difficulté qu’elle trouvait pour secouer les filets adverses, à tel point qu’elle est devenue le talon d’Achille de l’équipe. C’est dans ce sens d’ailleurs que le président Kacem Elimam, en fin connaisseur, a misé cet été sur le recrutement de Daoud, Bettoumi et Meddahi pour renforcer sa ligne offensive, mais malgré cela, le doute persistait, vu que l’équipe n’a marqué aucun but lors de ses deux matches amicaux face au NAHD et au WAT. Pis, lors d’un match d’application entre les joueurs lundi dernier au stade St-Eugène, le résultat final était un piètre score vierge. Donc de quoi ajouter de l’eau au moulin de ceux qui doutaient des capacités offensives de l’équipe et c’est tout naturellement avec beaucoup d’appréhensions que cette partie face au CRB a été abordée.

A

L’attaque crache le feu
Coup d’oeil

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

15

MCO

En raison de sa suspension pour contestation

Le MCO a fait le jeu

Daoud retrouve une seconde jeunesse, Bahari le Solskjær du Mouloudia

leur adversaire jusqu’à l’acculer dans ses derniers retranchements. Mieux encore l’attaque du MCO, qui fut alignée, a réussi à se créer pas mal d’occasions par l’intermédiaire de Bettoumi, Chaïb et Mezouar. Ainsi, la différence est de taille par rapport au rendement de la saison dernière, où l’équipe même lorsqu’elle gagnait, n’arrivait pas à satisfaire ses supporters, car la qualité du jeu n’y était pas. Donc, pour un coup d’essai, c’était un coup de maître.

je n’y pense même pas» Mezouar : «La retraite,
terrain Il était le meilleur joueur sur le

Déjà en première mi-temps, ce qui était positif par rapport à la saison passée, c’est que les camarades de Benattia ont fait le jeu en dominant

Même s’ils n’ont pas brillé lors des matches de préparation, les attaquants du Mouloudia ont fait l’essentiel le moment de vérité venu, c'est-à-dire le premier match officiel de la saison. A commencer par un milieu de terrain mené par un

Mezouar toujours jeune et un Chaïb très percutant, alors qu’en attaque, les deux éléments alignés d’entrée ont bien fait leur boulot. Le transfuge de Biskra a pesé énormément sur l’axe de la défense adverse, alors que Meddahi a essayé tant bien que mal de déséquilibrer ses vis-à-vis avec sa vitesse et son agilité. Mais comme dirait l’autre, le meilleur est venu avec un Bahari qui a confirmé une fois de plus qu’il était le joker de luxe du Mouloudia. A chaque fois qu’il entre, il fait boom, poussant même certains supporters à le comparer à l’ex-joueur de Manchester United, le Norvégien Solskjær. En tout cas, son but égalisateur a permis à ses coéquipiers de revenir dans le match. L’autre élément qui a fait bouger l’attaque et qui a donné la preuve que son recrutement était bien réfléchi et positif pour l’équipe, c’est bien l’enfant de Témouchent Daoud Bouabdellah. Le kop du Mouloudia a bien retrouvé son «Rivaldo» d’il y a quelques années. Le numéro 17 du MCO a beaucoup apporté à l’attaque avec sa vivacité et surtout son réalisme en se distinguant par un joli doublé, avec en sus un quatrième but venu d’ailleurs. Avec cette ligne d’attaque qui crache le feu, on peut dormir tranquille du côté d’El Hamri. Le Mouloudia est entre de bonnes mains, en attendant confirmation. L. Brahim

Ouasti n’ira pas à Batna

Reprise aujourd’hui

Le Mouloudia d’Oran, qui se déplacera à Batna le week-end prochain pour le compte de la deuxième journée du championnat, sera amoindri par l’absence de son libero de charme Zoubir Ouasti. Ce dernier a reçu un carton jaune pour contestation de décision arbitrale jeudi face au CRB, ce qui lui vaudra un match de suspension. Ainsi, Hadj Mansour a la tâche de trouver une solution dans l’axe central pour épauler le capitaine Kechamli. Une solution qui pourrait venir de l’exsociétaire du GCM, Kaïd, qui a joué le dernier quart d’heure du match du CRB.

C’est aujourd’hui que les tombeurs du CRB vont reprendre le chemin des entraînements après les deux jours de repos dont ils ont bénéficié. C’est à la salle de musculation du complexe des Castors que l’équipe reprendra les entraînements. Le lendemain, les joueurs retrouveront le stade St-Eugène dans la matinée. L. B.

D

e l’avis de tous ceux qui ont suivi le match jeudi dernier, le meilleur des vingt-deux acteurs a été sans conteste Brahim Arafat Mezouar qui a surclassé, et de loin, partenaires et adversaires. Après le match, il nous dira avec modestie qu’il n’avait fait que son boulot. Pour un coup d’essai, c’était un coup de maître face au CRB ; un commentaire à nous faire ? Effectivement, on a débuté la saison sur les chapeaux de roue. On ne pouvait pas mieux espérer en commençant par une victoire aussi large face à une grande équipe comme le CRB. Donc, on ne peut qu’être satisfaits de premier succès. Sincèrement, vous attendiez-vous à ce que succès soit aussi large ? Ce serait vraiment prétentieux de ma part si je vous disais que je m’attendais à ce score lourd. En face, il y avait un CRB qui s’est bien classé la saison dernière et détenteur de la Coupe d’Algérie de surcroît. D’ailleurs, on avait beaucoup d’appréhensions par rapport à ce match, mais finalement, les choses se sont bien déroulées sur le terrain. On a réussi à satisfaire nos supporters, car c’est très important de commencer la saison par une victoire chez soi. N’avez-vous pas douté un peu suite à l’ouverture du score de la part du CRB ? Moi, personnellement, je n’ai à aucun moment douté car j’ai assez d’expérience pour savoir que c’était possible de remonter la pente. Il fallait juste continuer à jouer comme on le faisait et c’est ce qu’on a fait. On a encaissé un but, mais c’est nous qui faisions le jeu. Mais avouez tout de même que le second but raté par Saïbi a été le tournant du match ! Oui, le but raté par Saïbi était le tournant de cette rencontre. Parce que s’il avait marqué à cet instant-là, les choses auraient peut-être pris une toute autre tournure pour nous. Malgré ça, le plus dur, c’est nous qui l’avions fait en revenant dans le match. S’il n y avait pas eu toute cette détermination de notre part et cette hargne, on n’aurait jamais repris les choses en main. Du côté du CRB, on a mis en cause l’éclairage défectueux pour expliquer la défaite ; qu’avez-vous à dire ? Certes, l’éclairage n’était pas vraiment au point à Bouakeul, mais je ne pense pas que c’est la raison principale de leur défaite. Même nous, on a été gênés par ce mauvais éclairage, mais pas au point de ne pas voir le ballon. De l’avis de tous les présents, vous étiez le meilleur joueur sur le terrain ;

Cette remarque me va droit au cœur, mais je tiens à vous dire que je n’ai fait que mon boulot ni plus ni moins. Je tiens à dire aussi que ce n’est pas parce qu’il y avait mon ex-équipe en face que je suis apparu à ce niveau. Moi, je ne choisis pas mes matches, je me donne à fond à chaque rencontre et ceux qui me connaissent le savent déjà. A chaque fois que je foule la pelouse, je mouille vraiment mon maillot. Celui qui vous regarde jouer ne croirait jamais que vous allez bientôt boucler vos 36 ans ; y a-t-il un secret derrière cette superforme ? Il n’y a aucun secret à cela. La seule chose qui fait la différence et qui me permet toujours d’être au top, c’est mon hygiène de vie. Je ne bois pas d’alcool et je ne sors pas en boîte le soir. El Hamdoulillah, je suis clean. Je fais ma sieste régulièrement et je ne m’arrête jamais de m’entraîner afin de ne pas prendre de poids. Si vous voulez durer longtemps, il faut que votre être hygiène de vie soit irréprochable. E plus, j’ai travaillé énormément lorsque j’étais dans les jeunes catégories. C’est le fruit d’un long travail ce que je suis en train de récolter actuellement. En vous voyant jouer de la sorte, on se dit ce gars là ne s’arrêtera jamais… (Rire) Sans prétention aucune, je peux encore jouer et le plus longtemps possible. D’ailleurs, je ne pense pas du tout à la retraite et si je m’arrête, ce sera au moins dans deux ans. Je pense que je peux jouer encore plus. En tout cas, la retraite n’est pas d’actualité pour moi tant que je peux jouer les 90 minutes d’un match le plus normalement du monde et même juste après. C’est-à-dire ? Je peux enchaîner un autre match et là je ne blague pas, car je sais de quoi je parle. Que pensez-vous du milieu du MCO de cette saison ? Je crois que le MCO dispose d’un milieu royal cette saison, mais il reste encore du travail à faire. La cohésion n’est pas parfaite encore. Il faudra un peu plus de temps pour que tout soit au point. Mais on peut dire que l’attaque crache le feu avec ces quatre buts marqués pour un premier match, non ? C’est le cas de le dire. Je crois qu’on vient de retrouver le Daoud qu’on connaissait avant et c’est tant mieux pour l’équipe. Sans oublier Bahari qui confirme de plus en plus et les deux nouvelles têtes Meddahi et Bettoumi. Par rapport à la saison passée, notre attaque est mieux étoffée. Il y a aussi le facteur expérience qui grandit dans cette

équipe… Ce sera notre force cette saison. Le fait que l’équipe dispose de joueurs d’expérience lui permettra de rester lucide tout le temps. Prenons l’exemple du CRB. De jeunes joueurs comme Herida et Maâziz, qui sont bons certes, ne peuvent pas résister à toute cette pression. D’ailleurs, je vais vous faire une confidence. Allez-y ! Dès que j’ai vu la feuille de match, j’ai dit à mes coéquipiers qu’on allait gagner. Il faut être expérimenté pour supporter la pression de Bouakeul. Même nous, on a du mal parfois à tenir le coup. Cela nous amène à parler des supporters… Ah, nos supporters sont les meilleurs. Sans exagérer, je dirai qu’ils sont 70% de l’équipe parce c’est en eux qu’on puise notre force. De toute ma carrière, je n’ai jamais vu un tel public. Quoi qu’on puisse dire de lui, c’est un public formidable. Après ces débuts tonitruants, on peut dire c’est bien parti pour le MCO… Je tiens à souligner qu’il ne faut pas tomber dans le piège et crier victoire dès maintenant. Ce n’est que le tout premier match et, généralement, on ne juge pas une équipe juste après. Maintenant, il faut oublier cette victoire face au CRB et se concentrer sur le match de Batna qui suit. Quand on arrivera à faire de bons résultats face aux autres grosses cylindrées comme la JSK ou l’ESS, on pourra dire qu’on est bien partis pour faire une bonne saison. Peut-on savoir où Mezouar va finir sa carrière ? Même si je n’y pense pas, je vais finir ma carrière au MCO. Je me sens bien au Mouloudia et je ne vois donc pas l’utilité de changer d’horizons. Entretien réalisé par L. Brahim

e chairman béjaoui, qui était de retour de France la semaine passée pour assister au premier match de son équipe au stade de Bouira et que nous avions abordé juste avant le match face à El Eulma, estime que jouer au stade OPOW de Bouira est un très bon choix, vu que ce stade possède une pelouse en bon état et meilleure que celle du stade de Béjaïa : «Recevoir nos adversaires à Bouira est une excellente chose. Cette enceinte près de chez nous, les gens sont sympas, la pelouse est en bon état, ce qui va nous permettre de pratiquer un bon football. Tous les moyens sont réunis et la balle est dans notre camp.»

Bc’est comme chez nous» . Tiab «Bouira, L
16
Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

Coup d’œil JSMB

l’a laissé faire. Depuis quelque temps, il a émis le vœu de revenir chez nous. Comme c’est un enfant du club, il est le bienvenu.»

«Les membres démissionnaires campent sur leur décision»

«Les autorités sont à remercier»

«Notre objectif : faire mieux que la saison écoulée»

«Cela fait dix jours qu’on est ici à Bouira, on se sent déjà comme chez nous. Rien ne nous manque, tous les moyens sont mis à notre disposition, c’est de bon augure pour la suite. Les autorités sont aux petitx soins, ils nous ont vraiment mis à l’aise. Je profite de cette occasion pour remercier toutes les autorités de la wilaya de Bouira ainsi que le personnel du stade OPOW, à leur tête le directeur, qui ont fait un énorme travail pour que notre équipe puisse évoluer dans de bonnes conditions. Nous sommes vraiment satisfaits et on n’a pas à regretter notre choix.»

«On ne va pas les attendre plus longtemps»

Quant aux membres qui ont décidé de démissionner, le président des Vert et Rouge dira: «Je l’ai déjà affirmé, ces personnes n’ont aucune envie de revenir travailler avec nous. C’est bien dommage. On va tout faire pour que ce comité réintègre le club et poursuive son travail avec nous. Ce sont nos amis. Je les appellerai pour connaître leur version et j’espère qu’ils seront avec nous encore cette saison.»

«Notre équipe est attendue au tournant»

niveau technique très élevé.»

Dans un autre contexte et en abordant les objectifs de son club pour cette saison, le président béjaoui nous a fait savoir que la JSMB va viser haut cette saison car son objectif est de faire mieux que la saison écoulée. «Il est prématuré de parler d’objectifs car on n’est qu’au début du championnat. Toutefois, et en concentration avec le staff technique, on a décidé de jouer, comme d’habitude, les premiers rôles. En tout cas, on essayera de faire mieux que la saison précédente que ce soit en Coupe d’Algérie ou en Coupe d’Afrique. Nous avons les moyens de réaliser une grande saison.»

«Les nouvelles recrues sont techniquement bonnes»

«Je sais que notre équipe est attendue au tournant cette saison, surtout après les belles performances réalisées ces trois dernières années. Notre club a grandi et ses ambitions avec. C’est pourquoi tous les regards seront branchés sur nous. Je suis persuadé qu’on fera quelque chose cette année.»

«Hamlaoui est considéré comme un enfant de Béjaïa»

Si Mohamed séduit déjà
La nouvelle recrue béjaouie Si Mohamed Cédric a été le héros du match face au MCEE à Bouira. Selon de nombreux observateurs, il a sauvé son équipe d’une défaite certaine. Il s’est illustré par ses arrêts qui ont donné plein d’assurance à ses coéquipiers sur le terrain. Le coach Jean-Yves Chay l’a incorporé d’entrée pour cette rencontre. Le néo-portier béjaoui a saisi l’occasion pour étaler toute sa classe. Très communicatif sur le terrain, il a beaucoup aidé ses coéquipiers qui n’ont pas pu, malheureusement, gagner ce match.

En commentant le sujet des nouvelles recrues de la JSMB, Tiab nous a dit que tous les joueurs recrutés sont d’une bonne moralité et d’un niveau technique très élevé : «Nous avons fait venir quelques joueurs après concertation avec le staff technique. Nous les avons choisis car ils sont de bonne famille, disciplinés et d’un

«Faire revenir Djebaret est une satisfaction personnelle»

«Rien à dire, ce jeune est discipliné et posé. Béjaïa, c’est chez lui. On le considère comme l’un des nôtres. C’est un bon élément, il fera encore parlé de lui, il a tout d’un grand joueur et je suis convaincu qu’il va réussir avec nous, tout comme son camarade El Hadi Adel.»

«Le cas échéant, ils seront remplacés»

«De notre part, on fera tout pour que le comité démissionnaire revienne sur sa décision. La saison vient de juste de commencer et je suis seul à la tête du club avec mon équipe administrative. S’ils veulent revenir, ils ont leur place, sinon on ne va pas les attendre aussi longtemps. Moi, j’ai besoin de dirigeants pour m’aider dans ma tâche, surtout que mon état de santé ne me permet pas de continuer à gérer le club seul et dans une situation pareille. Il faut trouver une solution et au plus vite possible.»

Auteur d’une belle prestation, jeudi dernier, face au MCEE, le néo-gardien des Vert et Rouge, Si Mohamed Cédric, qui a joué son premier match officiel avec la JSMB, a réussi un grand match en sauvant son équipe d’une défaite certaine. Le gardien béjaoui nous a dit qu’il aurait aimé débuter le championnat par une victoire si on se réfère à la prestation de ses coéquipiers.
Un mot sur ce premier match nul face à El Eulma… Que voulez vous-vous que je vous dise ? On a tout donné dans cette rencontre. Le manque d’efficacité devant les bois nous a privés d’une victoire certaine. Il faut avouer qu’on avait en face une coriace équipe d’El Eulma qui nous a vraiment compliqué la tâche. Selon vous, qu’est-ce qui a manqué à votre équipe pour qu’elle sorte vainqueur de cette confrontation ? Beaucoup plus le self-control et la lucidité. Nous avons joué correctement, mais au moment de la finition, ça bloque. Je pense qu’il ne faut surtout pas focaliser sur ce faux pas car on n’est qu’au début de l’aventure. Rassurez-vous, nous aurons l’occasion de nous racheter. Arrivez-vous à surmonter ce semiéchec ? Même s’il reste dur à avaler, nous sommes dans l’obligation d’oublier cette mésaventure. Certes, ce n’est pas facile de perdre deux précieux points dans les toutes dernières minutes, mais je me fais une raison. Prendre un but égalisateur au début ou à la fin de la rencontre, c’est la même chose, l’essentiel est qu’on arrive à retenir de telles leçons pour que les mêmes erreurs ne se reproduisent plus. C’est votre premier match dans le championnat algérien, comment l’avezvous vécu ? C’est vrai que c’est la première fois que je découvre le championnat algérien. C’était comme baptême du feu avec ma nouvelle équipe. J’aurais aimé gagner mon premier match avec la JSMB, mais c’est dommage ! C’est ça le football, ça ne marche pas toujours comme on le souhaite. Comment trouvez-vous le niveau de notre championnat ? Pour le moment, je n’ai pas encore vu toutes les équipes. Je connais quelques clubs dont le MCEE que nous avons rencontré. Ce sont de bonnes équipes qui forment ce championnat qui, à mon sens, sont d’un bon niveau. Selon de nombreux observateurs, vous étiez le héros dans ce match en repoussant toutes les tentatives de l’équipe adverse, un commentaire ? Je n’ai fait que mon travail. Le rôle d’un gardien de but est de garder sa cage vierge jusqu’à la fin du match. C’est vrai, je suis très en forme. C’est ce qui m’a permis de donner le meilleur de moi-même. Je remercie le coach pour sa confiance, j’ai essaie d’être à la hauteur. Une chose est sûre, je donnerai le maximum lors des prochains rendez-vous. Les supporters sont un peu inquiets car la prestation face au MCEE ne les a pas rassurés… Au nom de toute l’équipe, je leur présente nos excuses. On va travailler d’arrache-piedpour se racheter. Comme je vous l’ai dit, il faut surtout penser à l’avenir, c’est-à-dire à la prochaine confrontation pour rectifier le tir. Mais vous allez jouer hors de vos bases contre le CRB… Nous devons oublier ce premier échec et ne penser qu’à nous ressaisir face à cette équipe du CRB. Nous irons à Alger pour ramener un bon résultat afin d’aborder le reste du parcours avec un bon moral. On vous laisse conclure… En venant signer pour ce grand club qu’est la JSMB, je me suis lancé un nouveau défi. Ce sera aussi un autre challenge pour moi. J’espère réaliser un bon parcours avec cette formation et pouvoir rempoter au moins un titre cette saison. Je demande aux supporters d’être derrière leur équipe et tout ira pour le mieux. Entretien réalisé par S. A.

«Il ne faut surtout pas se focaliser sur ce match nul»

«Pour être franc avec vous, je suis très heureux du retour Yacine à la maison. C’est nous qui l’avons formé. Le faire revenir à la JSMB après quatre longues années, c’est une satisfaction personnelle. Je sais que beaucoup a été dit sur son départ, mais moi je n’ai jamais voulu à Djebaret. C’est vrai qu’à l’époque, il voulait charger d’air, on

«Pour le moment, on les attends toujours. S’ils ne réintègrent pas le club les tout prochains jours, je suis obligé de faire appel à d’autres dirigeants pour les remplacer. Cette fois-ci, je placerai la barre haut à tous ceux qui veulent faire partie de ce comité directeur. Ils doivent ramener quelque chose avec eux, sinon qu’ils s’abstiennent de déposer leurs candidatures. Ce n’est pas n’importe qui occupera ce poste. Je ne fais pas uniquement allusion à l’argent, mais j’exige des compétences à tous les niveaux.» S. A.

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

17

Coup d’oeil Division 1

«On sera plus efficaces lors des prochains matchs»
Comment expliquez-vous ce premier revers de la saison ? Une défaite reste une défaite, même si force est de reconnaître qu’on a fourni une meilleure prestation que l’adversaire qui a seulement eu plus de réussite. Avec un peu plus de chance face au but adverse, on aurait pu largement revenir avec le gain du match, mais c’est ça aussi le football où dominer ne signifie pas forcement gagner. C’est donc la seule différence ? Absolument, je trouve même qu’on a su gérer la partie et on a imposé notre rythme avec à la clé un nombre considérable d’occasions de scorer qu’on n’a pas pu matérialiser. Enfin, c’est pour vous dire que ce n’était pas faute d’avoir osé. Ne pas marquer malgré les occasions veut dire que l’attaque de l’ASO a un problème, n’est-ce pas ? Elle a eu un problème durant ce match mais je ne crois pas qu’elle l’aura durant toute la saison. Il ne faut pas s’aventurer à nous juger dès maintenant, ça ne fera qu’ajouter de la pression pour rien. Nous avons beaucoup d’attaquants qui peuvent faire la différence et l’ASO prouvera son efficacité lors des prochains matches de championnat. Vous êtes entré en fin de match, c’était dur pour vous de faire quelque chose, non ? Entrer à ce moment est très difficile, surtout que l’adversaire a eu ce qu’il voulait et donc il ne lui rester qu’à fermer le jeu en renforçant ses arrières. Malgré cela, j’ai appliqué à la lettre les consignes de l’entraîneur qui m’a demandé d’animer le côté droit de l’attaque et de percuter quand il le fallait. Ce résultat a beaucoup déçu les supporters, le savez-vous ? C’est normal, nos supporters nous ont suivis durant la préparation et s’attendaient à un meilleur résultat. Mais je suis sûr qu’ils sauront comprendre qu’on ne pouvait faire autrement devant un adversaire qui a refusé de se livrer. Il est vrai que nos supporters sont habitués à voir

Boucella

ASO

Soudani impatient de revenir

Le groupe chélifien va pouvoir se renforcer aujourd’hui avec le retour au travail collectif du défenseur Hosni et de l’attaquant Boukhari. Ces deux éléments reviennent de convalescence et sont à présent parfaitement aptes à reprendre du service. Leur apport ne sera sûrement pas de trop après le constat fait lors de la

Hosni et Boukhari reprennent aujourd’hui
WAT

l’ASO gagner son premier match de la saison, mais ce n’est pas pour autant qu’ils doivent désespérer, car on aura tout le temps de leur donner autant de joie qu’ils le méritent. Comment voyez-vous le prochain match ? Ça sera tout aussi difficile, car on jouera devant une équipe ambitieuse et qui a le moral au beau fixe après son premier succès. Donc nous sommes conscients qu’il va falloir nous appliquer et montrer notre meilleur niveau afin d’arracher notre première victoire. C’est une mission délicate qui nous attend, mais on saura comment s’y prendre pour que les trois points restent à Chlef. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Q Après le départ de Daoud Bouabdellah, le seul attaquant gaucher de l’équipe est Hilal Soudani qui évolue comme avant-centre ou ailier gauche. Ce joueur qui s’est entraîné en solo durant toute la semaine dernière attendra les résultats des examens auxquels il a été soumis hier après-midi dans la capitale pour voir s’il pourra se remettre au travail avec le groupe. C’est ce qu’il espère pouvoir faire cette semaine pour être prêt pour le prochain match contre le NAHD à Chlef. Soudani qui souffre d’une déchirure à la cuisse, ne s’est pas entraîné avec le groupe depuis la fin du premier stage à Chlef et s’est contenté de jogging en Tunisie.

Reprise en biquotidien

Q La reprise d’aujourd’hui se fera en deux séances qui seront consacrées au volet physique. Après 48 heures de repos, les poulains de Saïb sont appelés à recharger leurs batteries avant de passer aux correctifs à apporter aux lacunes relevées lors de la première journée de championnat disputée jeudi dernier. Saïb a prévenu tout le monde qu’il ne tolérerait aucune absence aux entraînements, surtout que le match du NAHD s’annonce très difficile au moment où l’ASO est condamnée à arracher ses premiers trois points de la saison

Entraînements à 19h

première journée du championnat qui avait vu l’ASO gâcher bon nombre d’occasions de scorer face à l’USMH. C’est dire donc si le retour de Boukhari est accueilli avec soulagement, offrant au coach plus de choix pour constituer sa ligne d’attaque lors de la prochaine rencontre face au NAHD.

Q L’ASO s’entraînera durant toute la semaine à 19h00. A part la première séance de ce matin, toutes les autres auront lieu à l’heure du match de samedi prochain. Cet horaire de travail sera pratiqué durant toute la saison puisque l’équipe recevra tous ses adversaires en nocturne.

e la même manière qu’il avait terminé la saison dernière, même si c’était en Super D 2, le Widad de Tlemcen a entamé le nouvel exercice marquant officiellement son retour dans la cour des grands. Il ne fallait pas rater le premier rendez-vous de la saison sous aucun prétexte afin d’éviter de laisser le doute envahir les esprits des joueurs dès le départ avec le risque de traîner un complexe durant la suite du parcours. Donc, retour gagnant pour les Widadis qui, en plus des trois précieux points, s’adjugent un gain de confiance qui leur sera très utile lors des prochaines échéances face aux ténors de la D 1. Là ce sera de toutes autres paires de manches que ce match face à ce MSP Batna dont le recrutement fait à l’intersaison n’a rien d’un bain de jouvence, même si l’expérience des Yacef, Amaouche, Loukili et autres Benfissa pourrait être utile au club des Aurès. Mais en d’autres circonstances car, face aux poulains de Bouali il en aurait fallu plus que ça pour espérer un meilleur sort que ce revers dont on ne peut pas dire qu’il puisse être immérité, tant les Tlemcéniens avaient à cœur de ne pas décevoir leurs supporters avec lesquels ils ont aussi renoué de la même façon qu’ils les avaient laissés la saison passée, c'est-à-dire avec une victoire. Un suc-

Entrée en matière... en leader D
Djallit a éclaboussé tout le reste

Abdellaoui, la belle surprise

cès qui fait du bien en attendant la prochaine journée avec ce déplacement à Alger pour y affronter l’USMA au cours d’un rendez-vous aux contours de véritable défi à relever pour les Bleu et Blanc.

, le coach Bouali rer deux jeunes de 19 ans durant la rencontre Kherris, était Vu les exigences de la Fédération d’incorpo en incorporant Abdellaoui à la place de gement qui avait déjà consommé le premier chan i et le défenseur central Saidi. Un choix plus que bizarre pour Hadj rentrer un défenseur contraint d’incorporer le milieu de terrain pris le choix du coach tlemcénien de faire vite se la plupart des présents qui n’ont guère com tout de suite demandé à Boudjakdji de é. Mais Bouali avait alors que le score était toujours de parit i n’a pas réussi à marquer, il n’en a bien vu, puisque si Boudjakdj du positionner en attaquant de pointe. C’était rse par son gabarit en procurant du coup ner un plus en déstabilisant la défense adve pas moins su rame un doublé.. d’en profiter avec à la clé champ libre à Djallit qui n’a pas manqué

Boudjakdji en pointe, le coup de maître de Bouali

Beaucoup de gens à Tlemcen ont longuement rigolé en apprenant le souhait du boss Menadi de recruter l’attaquant tlemcénien, Mustapha Djallit, pour une somme qui dépasse nettement le milliard. Pour eux c’est toujours le pauvre malheureux du Sahara venu tenter sa chance au sein du WAT avant de devenir l’un des piliers de l’échiquier de Bouali. Certes Menadi a fait souvent des mauvais choix ces dernières années en matière de recrutement, mais Djallit aurait sûrement donné un plus à l’USMAn. De toute façon, à Tlemcen, Mustapha est devenu de nouveau l’attraction du Widad. Très en jambes, il a fait des misères aux défenseurs du MSPB en obtenant un penalty et en marquant à deux reprises offrant ainsi les trois points au club tout en devenant de nouveau le chouchou de la galerie tlemcénienne. Othmane Riyad Baba Ahmed

I De retour d’une vilaine blessure au genou, Noureddine Abdelloui, a été dans un premier temps retenu dans le groupe des 18 pour ensuite faire son apparition avant l’heure de jeu sur le couloir droit. Il s’est illustré par son abattage en étant tout le temps en mouvement, mais surtout en multipliant les tacles, ce qui prouve que Abdellaoui est prêt de nouveau pour aller au combat sans avoir peur de rechuter comme c’est souvent le cas pour les joueurs qui reviennent d’une longue blessure.

Bachiri, pas encore au top

I Face à Mahiedinne, le défenseur Redouane Bachiri, n’a pas eu une mission facile de stopper l’ex-attaquant de l’IRBM, vu son gabarit, sa puissance physique, et surtout son envie de briller pour son premier match parmi l’élite. Bachiri, qui était l’an dernier, l’une des révélations de la D2, a beaucoup souffert durant le match en commettant quelques erreurs, mais vu le mental et les qualités du joueur, il devrait à coup sûr montrer un visage plus séduisant dans les journées à venir. O.R.B.A.

Lina Maysam, le porte bonheur
Une chose est sûre, Sofiane Loudjedi n’est pas du tout un bon mathématicien ! Après plus d’une année de son mariage, il était dans l’attente d’un heureux événement avant même le début du stage de Sousse, mais les jours se faufilaient et les joueurs attendaient avec impatience l’arrivée au monde de ce fameux bébé qui tardait à venir même au dixième mois, n’est-ce pas Hachemi !!! C’est finalement une très charmante fillette, appelée «Lina Maysam», qui est venue égayer le foyer de Loudjedi, tout juste avant la rencontre. Après la victoire, les camarades de Hebri ont offert ce succès à la petite supportrice de Bleu et Blanc, en attendent la promesse de Loudjedi d’apporter aux entraînements de la bonne « Tamina » à tout le monde, et notamment à « Baaaaaa Ahmed »…

18

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

Coup d’œil Division 1

Le groupe à la recherche d’un meneur de jeu
L
e Nasria a bien tourné face à l’USM Blida. L’équipe a présenté de belles facettes de jeu, qui ont ravi le public qui a découvert à l’occasion les nouvelles recrues et les a vite adoptées. Le NAHD a gagné par 2 à 0, mais surtout a créé plusieurs occasions qui auraient pu permettre à l’équipe de s’imposer avec un score plus lourd, n’était la vigilance de Ghalem, le portier blidéen, auteur d’une belle prestation. Cependant, il y a lieu de signaler que certaines actions offensives n’étaient pas bien orchestrées, ce qui a facilité la tâche au keeper blidéen. On peut toujours mettre cela sur le compte du manque de cohésion, du fait qu’il s’agit de la première journée et que l’effectif a connu une grande mue avec l’arrivée de plusieurs nouveaux joueurs. Mais, il faut relever aussi l’absence d’un véritable meneur de jeu. Le départ de Attafen a laissé un grand vide, difficile à combler. Le jeune Walid Derrardja, qui était d’ailleurs derrière le premier but, est suffisamment doué pour hériter de cette tâche difficile, mais il manque d’expérience pour l’assumer pleinement. La rentrée de Gana face à l’ASO et, dans quelques journées, de Moumèn permettraient au groupe d’avoir un rendement bien meilleur et plus spectaculaire. Le point fort de l’équipe lors du premier match face à Blida est sans doute le compartiment défensif, qui s’est bien acquitté de sa tâche annihilant toutes les tentatives des visiteurs. Le gardien de but husseindéen, Malik Asselah, n’a été sollicité qu’en de rares occasions sans danger au demeurant. Et dire que le quatuor aligné face à l’USMB n’a jamais joué ensemble, durant les matches de préparation. C’est un quatuor inédit présenté après la défection de Mekkaoui, et surtout Galoul trois jours avant le match. La présence de Ali Houari dans l’axe, avec son sang-froid, a donné plus d’assurance au jeune et athlétique Sofiane Khelili, auteur d’un match sans faute. Khelili (neveu de l’ancien avant-centre de l’équipe) était tout simplement intraitable dans les duels aussi bien dans l’air qu’à terre. Les deux autres arrière latéraux Mazari et Abbas ont, eux aussi, tiré leur épingle du jeu. Ils ont bien assuré leur rôle en défense comme en attaque en alimentant les attaquants de balles judicieuses. Le bon rendement des jeunes joueurs du cru, lancés dans le bain la saison passée par Benzekri, va sans doute rassurer le coach Bouzidi pour compter sur un effectif plus riche. Slimane H.

NAHD

Harb dans les gradins
L’entraîneur des gardiens de but, Abderrazak Harb, a suivi le match à partir des gradins. Il n’a pas été autorisé par l’arbitre du centre, Douala, à rester sur le banc de touche. Non pas que Harb ne dispose pas de licence, mais l’arbitre a exigé la présence sur le banc de deux membres seulement du staff technique, Bouzidi et son adjoint. Cela n’a pas empêché l’ancien porter de la JS Kabylie de donner des conseils à ses joueurs à partir de la tribune.

La défense intraitable

NAHD – Hassi Messaoud demain

Chahloul-Boussefiane : duo de charme

Le Nasria s’est imposé par 2 à 0 grâce aux deux réalisations de Chahloul et Boussefiane, les deux nouvelles recrues qui ont donné une plus grande efficacité au compartiment offensif. Les deux joueurs constituent un duo de charme. Une parfaite entente entre eux, comme s’ils jouaient ensemble depuis longtemps. Ils ont réussi de belles combinaisons qui ont gratifié les nombreux supporters présents, lesquels n’ont pas cessé de scander leurs noms. Les deux joueurs ont d’ailleurs eu droit à une

chaude ovation au moment où ils s’apprêtaient à céder leur place respectivement à Banou et Kerras. Chahloul nous a déclaré à la fin du match : «J’aime être heureux et j’aime aussi rendre les supporters heureux. Je ferai tout pour honorer mes engagements et être à la hauteur de la confiance placée en moi par les dirigeants et les supporters.» De son côté, Boussefiane a déclaré : «J’espère que ce but ne sera pas le dernier. Nous irons à Chlef pour confirmer notre bon début.» Avec l’apport d’autres joueurs tels que Bouhafs, Kerras et Banou, ils seront sans doute plus rentables.

La prime cette semaine

Le Nasria est fixé sur son sparring-partner pour préparer la deuxième journée face à l’ASO Chlef, samedi prochain. Le NAHD donnera la réplique à l’équipe de Hassi Messaoud, qui se trouve à Alger en préparation d’intersaison. Le match aura lieu demain et non pas aujourd’hui comme prévu initialement. Ce match permettra au coach de voir à l’œuvre certains joueurs qui n’ont pas été alignés jeudi contre l’USMB, et d’apporter des correctifs d’après le constat de la première journée.

La prime de la victoire contre l’USM Blida devrait être perçue par les joueurs cette semaine, annonce une source proche du club. On ignore cependant le montant qui leur sera octroyé car, les responsables n’ont pas encore arrêté le barème des primes.

Nehari : «On doit confirmer face à l’ASO»
Vous avez réussi un bon début de saison face à l’USMB, un commentaire ? C’était une belle et importante victoire, car il s’agit de la première journée du championnat qu’on devait bien négocier surtout qu’on évoluait à domicile et devant notre public. On a su faire la différence, malgré l’absence de quelques joueurs. Qu’est-ce qui a fait, justement, la différence face à cette équipe qui ne vous sourit pourtant pas bien ? C’est notre motivation et notre détermination à engranger les trois points qui ont fait la différence. La veille du match, lors d’une réunion technique avec l’entraîneur, nous avons bien discuté et on s’est dit qu’il ne faut pas rater le début. Dieu merci, nous avons gagné et donner de la joie à nos supporters.

Madjer rend visite aux joueurs

Les deux buts ont été inscrits par des nouvelles recrues, comment jugez-vous leur apport ? Il est clair que l’apport de joueurs comme Chahloul et Boussefiane, entre autres, qui ont de l’expérience et des qualités individuelles intéressantes ne peut être que judicieux et profitable à l’équipe. Ils vont donner un meilleur rendement au compartiment offensif. Mais, pour la victoire contre l’USMB, je pense que c’est le fruit du travail de tout le groupe. Vous avez hérité du brassard de capitaine d’équipe en remplacement de Gana (suspendu), un commentaire ? C’était une lourde responsabilité pour moi,

Le nouveau coach du CABBA estime que son équipe a réalisé l’essentiel en glanant les trois points face à la JSK, qui auront le mérite de permettre à ses joueurs de continuer à travailler dans de bonnes conditions psychologiques. «Je résultat est ma seule satisfaction» «Pour notre premier match contre une grosse cylindrée de la compétition, l’essentiel était de gagner les trois points devant notre public. C’est vrai que la manière n’était pas au rendez-vous, mais il fallait s’attendre un peu à cela vu que c’est le premier match de la saison et seul le résultat comptait. Cela va permettre à mes joueurs de gagner en confiance en prévision du reste du parcours» «Nous avons du pain sur la planche» « Ce premier match officiel de la saison nous aura permis de déceler les lacunes au

«Gardons les pieds sur terre»
sein des trois compartiments de jeu. Il y a eu énormément de déchets qu’il faut éliminer au fil des journées ; et aussi la cohésion qu’il faudra parfaire. Tout cela ne pourra se faire que par le travail sur le terrain, avec l’adhésion de tous les joueurs.» «Les plus aptes ont joué» « Pour le compte de la première journée du championnat, je ne pouvais compter sur la disponibilité de l’ensemble de l’effectif ; certains joueurs ont un retard dans la préparation car ils revenaient de blessure donc je ne pouvais pas compter sur eux. En mon âme et conscience, j’ai convoqué les plus aptes et je pense qu’ils se sont dépensés à fond pour gagner, ce qui n’était pas du tout évident sachant que plusieus ont évolué pour la première fois ensemble.» «Les changements opérés ont donné un

Khezzar

CABBA

car je devais non seulement faire mon travail sur le terrain mais aussi orienter mes partenaires. L’entraîneur a décidé de me confier le brassard car étant le plus ancien ; j’espère avoir été à la hauteur de cette responsabilité. En tout cas ce sera juste cette fois (rire) puisque face à l’ASO Gana reprendra son bien. Vous évoquez l’ASO Chlef, comment voyez-vous ce deuxième match ? Ce sera un match difficile, surtout que l’ASO évoluera à domicile et fera tout pour se racheter de sa défaite face à l’USMH. De notre côté, nous allons essayer de confirmer notre bon début de saison surtout avec le retour de quelques joueurs. Entretien réalisé par Slimane H.

L’ancien stratège des Sang et Or et de l’équipe nationale, Rabah Madjer, n’oublie jamais de se rendre au siège du club, à chaque fois qu’il rentre au pays, pour rencontrer les dirigeants et ses anciens coéquipiers. Profitant de sa présence ces jours-ci à Alger pour le tournage d’un reportage sur sa carrière, Madjer a posé avec le maillot Sang et Or. Il a ensuite rendu visite à l’équipe, la veille du match face à l’USMB, à l’hôtel Mouflon d’Or. Une sympathique cérémonie a été organisée par les dirigeants et son ami de toujours, Youcef Bouzidi, l’actuel entraîneur de l’équipe, en présence de tout le groupe. Le ballon d’Or africain de 1987 a exhorté les joueurs à travailler durement pour défendre les couleurs du club, et faire une bonne carrière personnelle. S. H.

Le grand retour de Illoul
Malgré sa blessure à la cheville, Slimane Illoul a été l’un des joueurs les plus en vue sur le terrain grâce à son abattage et sa clairvoyance, avant d’être remplacé à la 60’ par Essomba. Il semble que l’ex-Koubéen est en train d’entrevoir le bout du tunnel après un long passage à vide, sachant qu’il avait rejoint les rangs du CABBA la saison dernière après six mois d’inactivité. Il est sûr que cette saison on verra du grand Illoul à l’œuvre au milieu, en compagnie de Bitam et Ammour.

résultat» «L’entrée de Ammour et Essomba en seconde période a eu l’effet escompté, puisque nous avons réussi à monopoliser le ballon et nous avons contraint l’adversaire de se replier. Le premier cité a été derrière le but inscrit par Touati, suite à une passe décisive.» «Le jeune Belkacemi n’a pas déçu» « En application aux décisions de la FAF, j’ai incorporé d’entrée le junior Belkacemi et celui-ci ne pas déçu vu que c’était son premier match parmi les séniors et qu’il avait comme adversaire direct un joueur expérimenté sur le flanc gauche (Meah ndlr). Cet élément est perfectible, et s’il continue à travailler il progressera davantage.» Propos recueillis par A. Benbacha

Boultif n’a pas démérité

Bien qu’il n’ait pas été beaucoup sollicité au cours des 90 minutes de jeu, le jeune gardien transfuge du MSP Batna appelé à remplacer Kial suspendu a montré beaucoup d’assurance dans sa cage. Abderrahmane Boultif, par sa prestation sans faute, vient de barrer la route à ses détracteurs qui ont vu son recrutement d’un mauvais œil. En tout cas, il mérite que le coach lui fasse encore confiance pour qu’il puisse concurrencer Kial.

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

19

Bouarata : «Je savais que l’USMA allait renforcer son axe défensif. On a procédé par les flancs»
mandé Les joueurs doivent très vite descendre de leur nuage pour bien aborder le match face à Annaba… Absolument, dès la reprise des entraînements on organisera une réunion technique comme on a l’habitude le faire même quand il s’agit des matchs amicaux. Pour quelles raisons ces deux journées de repos (interview réalisé samedi, ndlr) ? En fait, les joueurs bénéficieront de trois jours de repos car depuis que le CAB a entamé sa préparation de l’intersaison, je ne leur avais accordé qu’une seule journée de repos. On reprendra les entraînements ce lundi à l’OPOW. Comment allez-vous vous organiser, sachant que les premiers matchs du CAB (USMA, USMAn, ASO, USMB) se dérouleront sur le gazon ? Nous ne quitterons pas le stade du 1erNovembre, on alternera des séances entre le principal, deux fois par semaine quand le CAB reçoit, et une seule fois quand le club joue en déplacement. Les autres séances se passeront sur les terrains annexes. Entretien réalisé par Mouloud B.

CAB

Coup d’œil Division 1

A propos de la lourde défaite de jeudi

I

«On ne s’attendait pas du tout à perdre»

ntervenant sur les ondes de Radio-Annaba le lendemain de ce match face au MCA qui, pour être le premier de la saison, n’en a pas moins été une déroute pour son équipe avec ce 4-0 inattendu, le coach Amrani y est allé, le ton triste certes, de ses explications. Tout en disant qu’une défaite sur ce score est inacceptable, même à l’extérieur, pour une équipe comme l’USMAn, il a tenu à préciser qu’il serait malvenu de juger les capacités de son groupe sur ce tout premier match. Le coach Amrani a profité de la tribune qui lui était offerte pour déclarer que ni lui ni aucun autre membre de son staff ne s’attendait à une défaite ne serait-ce que par un but à zéro tellement le travail de préparation effectué en terre tunisienne prédisposait l’équipe à bien commencer sa saison. «Il y a plusieurs données sur lesquelles nous nous sommes appuyées pour envisager sérieusement un autre résultat que la défaite. Parmi ces données, notre stage à Aïn Draham et la somme de matches amicaux qu’on y a joués. L’équipe prenait forme au fur et à mesure et arrivait au summum de ses capacités tant physiques que tactiques vers la fin. A notre retour au pays, on a continué le travail pas sur le même rythme certes, mais en affinant tout de même toute cette préparation effectuée en Tunisie. Pour nous tous les indicateurs étaient bons pour un bon départ en championnat», a-t-il commencé par dire.

«J’assume»

Amrani :

USMAn

Un mot sur ce début en force de votre équipe ? On a rencontré une équipe qui renferme des individualités confirmées. Une équipe dont les joueurs ont de l’expérience en Division 1. Face à eux, nos jeunes manquaient d’expérience comme Babouche, Karboua, Messaâdia… Le CAB a attendu plus d’une mitemps avant de trouver le chemin des filets… Mes joueurs ont mis un quart d’heure avant de se libérer. Il n’était pas facile de déverrouiller la défense de l’USMA qui était regroupée. Mais on a repris confiance et pris les rênes du match. Les Usmistes ont renforcé leur défense qui, dans l’axe, pesait plus de deux quintaux avec la présence de Cheklam, Zidane et Rial… Je savais que la défense de l’USMA allait être renforcée. Surtout dans son axe. C’est pourquoi j’ai demandé à mes joueurs de pénétrer par les flancs. C’est pour cette raison donc que les deux buts du CAB ont eu pour origine des actions du flanc gauche grâce à un retrait de Nacereddine

Bensaci et un autre de la droite de Samir Soualah... On a travaillé durant toute la semaine ce volet. A l’entraînement, j’ai insisté pour que nos actions démarrent des deux ailes. J’ai interdit à mes joueurs de pénétrer par l’axe de la défense de l’USMA. Mes consignes ont été respectées. A vous écouter, on se dit que vous connaissez la manière de procéder du coach Mouassa et vous aviez fini par déjouer son plan... Je ne parlerai pas de l’adversaire car ce n’est pas de mes habitudes de critiquer un collègue. Je me contente de parler de mes joueurs et de mon équipe. J’étais agréablement surpris par la fraîcheur physique de mes joueurs à la fin de la partie. C’est un bon signe. L’USMA a tenu plus d’une mitemps, quels étaient votre discours et les consignes pour la seconde période ? J’ai demandé à mes joueurs de défendre très haut pour presser le porteur du ballon. On a empêché l’adversaire de jouer. De ce point de vue, on a réussi dans notre tâche. Les joueurs ont exécuté correctement le rôle qu’on leur avait de-

«Notre excès de confiance nous a perdus»

Amaouche : «Ma douleur s’est réveillée avant le match»

Il explique sa sortie
«Quand on rate, on encaisse»
rebondir très vite. Je pense que je serai d’aplomb face au MCO», conclut Yacine Amaouche.

MSPB

Les coéquipiers de Saber Chebana vont passer la majorité de leur séance de travail au stade du 1er- Novembre. Pour des raisons liées au calendrier, le CAB, dans son programme du début de championnat, va jouer sur du gazon naturel. Il n’y aura pas d’entraînements à Sefouhi. Ce n’est pas une mauvaise chose, le tartan étant en grande partie responsable des blessures aux articulations, disent les spécialistes.

Pas d’entraînements à Sefouhi

«N’accablez aucun joueur, c’est moi qui dois assumer»

Allant plus loin dans son raisonnement, le driver des Tuniques rouges dira : «Mes joueurs étaient un peu trop sûrs d’eux avant le coup d’envoi, oubliant peut-être que les matches amicaux ne ressemblent jamais à des rendez-vous officiels. La fougue qu’ils ont montrée pendant les vingt premières minutes avec la domination totale qu’ils ont exercée sur l’adversaire a fini par se retourner contre eux. Encore, je leur avais dit de continuer à bien quadriller le terrain après l’ouverture du score par le Mouloudia, mais le deuxième but, intervenu trois minutes plus tard a, si on peut le dire ainsi, signé la fin de ce match. A 2-0, l’équipe était démolie psychologiquement. Dommage car si vous avez eu des échos de ce match, vous savez sûrement qu’on aurait pu éviter ce deuxième but et la déroute qui a suivi. On aurait pu revenir correctement dans le match. Notre excès de confiance de départ a tout faussé.»

L

a sortie prématurée du milieu récupérateur, Yacine Amaouche, contre le WAT a laissé perplexes les observateurs sportifs. Cet ancien attaquant reconverti comme milieu défensif par le «dictateur», Ameur Djamil en 2004, a fait une bonne première mitemps. «Je ne pouvais pas terminer la partie parce que je ressentais une douleur. J’avais contracté une tendinite durant la semaine qui avait précédé la rencontre face au WAT. Même si la douleur s’est arrêtée, j’ai décidé de prendre part à la rencontre. C’est au cours de l’échauffement, avant le début de la partie, que la douleur s’est réveillée. Malgré cela, j’ai pu jouer la première mi-temps sans trop d’ennuis. A la pause, j’en ai parlé au coach, il a convenu de me remplacer à la moindre grosse alerte.» Il est nécessaire de rappeler que le transfuge de la JSK n’a pas joué toute la saison dernière. Cela pourrait expliquer cette relative fragilité physique à cause du manque de compétition. «Certes, je n’ai joué sous le maillot de la JSK en tout et pour tout que cinq matchs, mais une bonne préparation permet à l’athlète de se prémunir des blessures. Ce que j’ai comme blessure n’est pas si grave que cela. Un bon traitement chez le kiné me permettra de

Benamokrane victime d’une intoxication

Amaouche reviendra brièvement sur la rencontre de jeudi : «Malgré notre début de match quelconque, on a réussi à revenir à la marque au bon moment. En seconde période, on s’est créé deux occasions de but par Samir Lemouadâa et Mahieddine. Si on avait concrétisé une des deux occasions, le match se serait terminé autrement. L’adversaire a dominé en première période, on a eu aussi notre mitemps. Quand on rate, on encaisse. C’est la loi du sport.»

restaurant de l’hôtel où était hébergée l’équipe. On imagine mal avec le sérieux de Benamokrane et son professionnalisme qu’il ait décidé de manger en dehors de l’hôtel. Le coach avait compris que le meneur de jeu de son équipe avait du mal à terminer le match. Toufik Rouabah a dû se mettre à l’évidence et à le changer.

Bitam appelé en équipe nationale A’

Aucun jeune n’a été incorporé jeudi

Poursuivant son intervention sur les ondes de Radio-Annaba, Amrani s’est senti l’obligation d’affirmer à l’adresse de son interviewer et des auditeurs que cette déconvenue en terre algéroise ne saurait être imputable aux joueurs qui, selon lui, ont fait ce qu’il fallait faire devant un Mouloudia qui aura, lui, fait montre d’un grand réalisme pour un premier match de championnat. «N’accablez pas l’équipe SVP parce que si quelqu’un doit assumer, c’est bien moi et moi seul. C’était notre premier match de la saison et il y en aura plusieurs autres. Pour l’instant, on a une bonne semaine travail devant nous. Les joueurs n’ont pas besoin de recevoir une pression inutile alors que les choses ne font que commencer. Aux supporters, je dis qu’ils ont raison d’être surpris, surtout après avoir vu ou eu des échos du visage prometteur que l’équipe a présenté en Tunisie. Mais ce n’est que partie remise. Je leur donne rendez-vous le week-end prochain pour notre deuxième match face au CAB à Annaba. Ils ne seront pas déçus», a-t-il dit à la fin. M. T.

Le milieu offensif du Mouloudia de Batna, Toufik Benamokrane, n’a pas joué en possession de tous ses moyens. Il était victime d’une intoxication, nous dit son entourage avant le match. Renseignements pris, il serait le seul à être touché par ce mal qui cause beaucoup plus de désagréments qu’autre chose. On apprend par exemple que tous les joueurs auraient mangé ensemble dans le même

Le défenseur central dans l’axe Abderezak Bitam est depuis hier à Blida pour le regroupement de l’équipe nationale A’. Ce stage, chapeauté par Riad Benchikha, s’étalera jusqu’au 13 de ce mois. Bitam retournera à Batna pour disputer le championnat avec son équipe. Le MSPB reçoit le MCO, le samedi 15 août, sur la pelouse du stade du 1er-Novembre. Au sujet de la rencontre et du comportement de la défense lors des trente premières demiheures. Bitam dira : «Au début de la partie, ont été complètement déboussolés. On renvoyait le ballon comme à l’emportepièce. C’était du n’importe quoi. L’attaque de Tlemcen a su en profiter en nous marquant un but. On s’est parlé entre joueurs pour corriger nos erreurs et revenir dans le match.»

A la demande de Raouraoua, qui a demandé à sanctionner toutes les équipes qui n’ont pas aligné des joueurs de moins de 21 ans lors de cette première journée du championnat, l’USMAn risque de recevoir illico presto sa première sanction de la saison. En effet, le onze de Amrani ne comprenait aucun junior au coup d’envoi. Et encore, à 2-0 en faveur du Mouloudia d’Alger, le coach des Tuniques rouge n’avait plus aucune latitude pour incorporer un de ses jeunots.

Première sanction en vue

La LNF vient d’annoncer sur son Internet que la rencontre prévue samedi prochain entre l’USMAn et le CAB au 19-Mai a été avancée de vingt-quatre heures. Ce réaménagement de date, qui n’a pas été suivi d’explication, ne concerne pas néanmoins l’heure du coup d’envoi qui, elle, reste pointée sur 19 heures. Le match des juniors commencera deux heures plus tôt, soit à 17 heures. M. T.

USMAn - CAB avancé à vendredi

20

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

En amical : MOB 2 - USOA 0
oursuivant la préparation qu’ils ont entamée depuis maintenant un mois, les Crabes du MO Béjaïa ont livré une autre joute amicale avant-hier vendredi au niveau du stade annexe de l’Unité maghrébine où ils ont affronté la formation de l’US Oued Amizour évoluant en Régionale 1. Cette rencontre s’est soldée sur un score de deux buts à zéro en faveur des Béjaouis. Les deux réalisations ont été l’œuvre de Bensaïd, sur un coup franc, et de Marek. Mis à part le résultat technique, le match a été une occasion pour l’entraîneur béjaoui d’effectuer quelques réglages afin d’apporter les correctifs nécessaires et jauger sur les capacités de chaque joueur avant le coup d’envoi de la nouvelle saison prévu pour cette semaine. Lahcène H.

Des satisfactions et des lacunes à combler P

MOB

Coup d’œil Super D2

L’équipe n’a disputé que six matches tests

quelques encablures du lever de rideau, A leursupporters koubéens s’impatientent de les voir équipe disputer son premier match officiel de la saison. Après plus d’un mois de préparation, les Vert et Blanc ont joué six matches amicaux contre des formations de différents paliers. Un nombre insuffisant dans la mesure où la préparation d’intersaison ainsi que la période précompétitive exigent au minimum huit sparring-partners. Si le RCK a bien débuté sa dernière phase de préparation, avec trois belles prestations contre les Pompiers, le WAR et la JSMB, les protégés de Mohamed Benlaredj sont passés à côté de leur sujet lors des rencontres face à l’USB, l’OCB et l’USMMH. Un constat qui a suscité l’inquiétude des inconditionnels koubéens qui estiment que leurs favoris manquent de matches dans les jambes. Sur le plan du jeu, les joueurs n’ont encore pas retrouvé leurs automatismes et la cohésion leur fait défaut. Sur un autre registre, Benlaredj peine toujours à trouver la bonne formule. En effet, le coach koubéen n’arrive toujours pas à dégager son onze rentrant même si dans sa tête, il tient une première conception. En dépit de ce constat, le premier match officiel des Vert et Blanc, prévu le weekend prochain à Arzew face à l’OMA, pourra (partiellement et temporairement) confirmer ou infirmer cette hypothèse.

Le Raed est-il prêt pour le championnat ?

RCK

Des manques à rattraper
maine afin de rendre l’équipe plus compétitive et entamer la nouvelle saison avec un bon résultat. En ce qui concerne la cohésion, le groupe a enregistré quelques améliorations en attendant d’apporter les changements qui s’imposent pour être au top vendredi prochain à l’occasion de la première journée du championnat.

Tous les joueurs ont été alignés

Bien que l’équipe ait livré une belle prestation, vendredi dernier, devant l’US Oued Amizour avec à la clé cette victoire qui est d’un grand apport psychologique, il n’en demeure pas moins que des manquent restent encore à combler, notamment en ce qui concerne le compartiment offensif. A cet effet, un grand travail attend le staff technique durant cette se-

Reprise des entraînements aujourd’hui renpas joué à l’issue de la Rouaïghia, Fertoul et Gacem n’ont Béjaouis du MOB Après avoir bénéficié d’une journée de repos, hier, par les
Par ailleurs, la rencontre amicale disputée nce de trois élédevant l’US Oued Amizour a été marquée par l’abse ul et différentes raisons, il s’agit de Rouaïghia, Ferto ments pour de de légères blessures, le déGacem. Si Rouaïghia et Gacem souffrent que sa situation n’est fenseur Fertoul continue de bouder l’équipe tant l’hébergement de sa pas encore réglée, notamment en ce qui concerne urs. Cela dit, il pourrait reprendre petite famille, comme il l’exige d’aille trouvait une solule travail avec ses camarades si la direction du club tion à ce problème.

Néanmoins, à l’exception des joueurs blessés qui n’ont pas pris part à cette rencontre, le staff technique a décidé d’aligner tous les joueurs afin d’avoir une idée claire sur leurs véritables capacités et surtout évaluer le niveau de préparation du groupe et ce, à quelques jours seulement du coup d’envoi de la nouvelle saison. A cet effet, si certains éléments ont donné des satisfactions, notamment les nouvelles recrues, certains par contre ont encore besoin de temps pour d’adapter et cela devrait intervenir au cours de matches officiels du championnat, que l’équipe disputera à partir de cette semaine.

manque d’efficacité la machine Q Devant letrain d’essayerpiétine, l’dentraîneur du avant koubéenne qui e RCK est en pas mal de formules. Afin de booster son compartiment offensif, Benlaredj est même prêt à chambouler tout son effectif. Dernièrement, il a décidé de reconvertir Maïdi comme deuxième attaquant de pointe et faire confiance à Melika sur le flanc droit de l’attaque. Si le placement de ce dernier semble logique et justifié dans la mesure où Melika peut aisément jouer sur les deux flancs de l’attaque, le nouveau rôle de Maïdi nous incite à poser pas mal de questions. Son gabarit et sa technique ne sont pas faits pour lui confier cette mission de jouer proche de l’axe et faire «déranger» la paire centrale. En plus, sa présence sur le flanc droit de l’attaque lui donne plus de liberté et d’espace pour faire détrôner les arrières latéraux. En somme, Maïdi demeure plus efficace sur le côté et le reconvertir en «neuf et demi» immobilise sa vivacité. Sur un autre registre, le milieu Bouzar a été incorporé comme arrière gauche alors que Benlaredj a l’embarras du choix. En présence de Khellaf et Hirida, qui sont deux arrières gauche de formation, le coach du Raed n’aura pas besoin d’essayer cette formule. En tout cas, les solutions de rechange existent et le staff technique semble bien placé pour prendre les mesures qui s’imposent car seul l’entraîneur assume la responsabilité technique de son effectif et de ses choix… st passé à fin de la miQ Ce quines’epassera paslainaperçu.premièrejeudi temps du match face à l’USMMH, dernier, Le comportement hostile du gardien El Ghoul vis-à-vis de l’entraîneur et ses coéquipiers a irrité plus d’un, notamment le président Sofiane Mecheri. Mécontent, l’Oranais a décidé de quitter le terrain précipitamment sans même aviser le staff technique. Un comportement qui lui a coûté hier de passer devant le conseil de discipline. Mecheri et Ziriat ont exigé un rapport détaillé de ce qui s’est passé afin de prendre les sanctions qui s’imposent. Certains joueurs seront même convoqués pour apporter leur témoignage sur cet incident. Benlaredj ne veut plus de lui et a même signifié sa décision à ses responsables. Selon une source proche du club, la direction frappera d’une main de fer et El Ghoul risque l’exclusion. Après cette histoire, il risque aussi de perdre tous ses droits et devrait ainsi chercher dès maintenant un autre club employeur. Youcef M.

Maïdi comme attaquant de pointe et Bouzar arrière gauche

Est-ce les bons choix ?

Drouaz
e désormais ex-attaquant de Rouiba, Oussama Drouaz, revient sur la préparation de son équipe et évoque les raisons qui le rendent optimiste de voir son équipe réussir sa saison cette année. Tout d’abord, parleznous de votre décision de quitter Rouiba... Après une année passée à Rouiba, je n’avais plus envie de continuer, j’ai voulu connaître d’autres sensations. Le Widad de Bentalha m’a offert l’opportunité de progresser et je suis bien content de mon choix. Comment s’est déroulée la préparation ? Très calmement. Le groupe a travaillé dans

«Prêts à entamer la saison» L
une parfaite harmonie en suivant strictement le programme tracé par le coach Iicen. Ce dernier a d’ailleurs beaucoup insisté sur la nécessité de réussir notre préparation. On doit être prêts pour ce premier rendez-vous de la saison. Je crois que notre préparation aura été de qualité tant on se sent déjà en jambes pour entamer brillamment la saison. Le premier match sera difficile, ça sera l’USMS, un commentaire ? C’est une rencontre de début de championnat qu’il faudra coûte que coûte bien préparer pour au moins commencer par un succès devant nos

WRB

l’US Oued Amizour, contre amicale disputée vendredi dernier face à reprendront le chemin des entraînements aules Crabes du MO Béjaïa la prochaine renconjourd’hui et ce, afin d’entamer la préparation de dernière joute amicale devrait avoir tre du championnat. Toutefois, une a, avant d’entamer la lieu demain face à la JS Kabylie, au stade de Bouir dernière ligne droite, dès mardi prochain. L. H.

L’ASAM au menu

supporters. L’USMS est aussi comme nous en plein rodage donc ça s’annonce équilibré. On doit y croire et sortir le grand jeu pour marquer nos trois premiers points de l’année. Le maintien demeuret-il possible pour vous ? C’est normal, c’est le minimum que peut assurer un club du standing de Bentalha. On visera une place honorable mais j’insiste sur un bon début car il est impératif de bien commencer l’année pour entrevoir l’avenir avec un moral autrement meilleur. Entretien réalisé par Moumen A.

Nahnah souffre d’une tendinite

Après d’être imposé, mercredi en amical, face à la JSM Chéraga par la plus petite de marges, le Widad de Bentalha disputera aujourd’hui une autre rencontre amicale face à l’AS Aïn M’lila qui se trouve à Alger en préparation depuis quelques jours déjà. C’est à la fin de ce dernier match test qui précédera l’entame officielle du championnat que l’équipe type sera arrêtée. On croit savoir que le coach Iicen entend mettre en pratique les différents systèmes de jeu susceptibles d’être pratiqués le jour du match contre l’USM Sétif.

El Ghoul risque l’exclusion

Après la défection quasi certaine de Oukil, Chikhi, Boudib et, probablement, Keraghel, qui souffrent de blessures, on vient d’apprendre que le coach de Bentalha devra se passer des services de son attaquant, Nahnah, qui se plaint d’une tendinite. Non encore autorisé à rejoindre ses camarades, Nahnah, qui n’a pas été aligné face à la JSMC, reste incertain pour ce premier rendez-vous de la saison prévu dans une semaine contre l’USM Sétif. M. A.

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

21

Ounis devrait rentrer le plus tôt possible
Le président clubiste, qui a été opéré en Tunisie, plus précisément dans une clinique de Sousse, pour une lithiase, devrait revenir au plus vite aux côtés de ses joueurs. L’intéressé lui-même a déclaré que son retour aura lieu après le contrôle médical. Celui-ci ayant eu lieu vendredi passé, Ounis pourrait être à Constantine dès aujourd’hui. De Tunis, il affirma que sa présence est nécessaire avec ses troupes dans ces moments précis même si, pour lui, elles ne manquent de rien et travaillent dans les meilleures conditions possibles pour être prêts le jour J.

certains réglages, c’est tout»

Laïb : «Le temps de faire

CSC

Coup d’œil Super D2

Mehimdat perturbé par le lieu du match du SAM

L’entraîneur constantinois, Mehimdat, ne rate pas une occasion de se renseigner sur le terrain devant abriter le premier match de sa formation devant le SA Mohammedia. Cela, évidemment, dans le but de connaître la nature de la pelouse afin d’aspirer à effectuer certaines séances de préparation sur un terrain identique. Mascara ou Mohammedia ce n’est évidemment pas la même chose.

our l’entraîneur adjoint et ex-joueur de la formation clubiste, Laïb, l’équipe de l’actuelle saison est en mesure de montrer de réelles dispositions. Ayant pris une place prépondérante dans la préparation du groupe, il nous livre ses impressions : «Dans l’ensemble, nous avons pu travailler dans de bonnes conditions. Cependant, et avec les changements apportés dans l’effectif, il nous aurait fallu plus de temps de compétition pour aspirer à être dans les meil-

P

leures conditions possibles le jour de l’entame du championnat. Autre handicap, le nombre élevé de joueurs présents qui ont nécessité des soins et un suivi plus rigoureux. Cela s’est répercuté sur le temps de jeu des joueurs lors des rencontres de préparation. Avec moins d’éléments, les éléments présents auraient aspiré à plus de temps de jeu en match amical. On ne pouvait faire plus de rencontres du fait du volume élevé de travail physique. Nous avons dû gérer de la meilleure manière possible ces conditions. Je note cependant que nous

possédons un ensemble de qualité avec des éléments de valeur mais qui n’ont pas encore atteint leur vitesse de croisière. Il nous faudrait mettre à profit les premiers matches de championnat pour atteindre le niveau escompté. Cela concerne beaucoup plus le volet cohésion entre les différents compartiments. Avec la discipline que nous avons instaurée durant le stage de préparation, on pourra rattraper ce retard et postuler à jouer les premiers rôles.» T. A.

Zekri

La JSMS est en train de procéder aux derniers réglages pour l’entame de sa deuxième saison en Super D2, cette année les ambitions sont revues à la hausse avec deux stages d’intersaison effectués à Alger et en Tunisie, ainsi que l’apport de quelques joueurs d’expérience, venus renforcer l’effectif et lui donner plus d’efficacité. Il reste que le club doit mettre en place une structure dirigeante prête à toutes les épreuves pour la prochaine saison. Pour cela le président Djakrif, présent à Skikda, aura multiplié des concertations avec l’entourage du club où il est question de procéder à l’installation de la section de football. Que fera alors, diront certains, le bureau du CSA déjà en place depuis l’année passée. Connaissant les susceptibilités des uns et des autres et s’agissant des prérogatives, il y a risque de cafouillage dans la gestion du club, cela ne pourra que compliquer les choses, nous dira un ancien dirigeant qui aura déjà vécu cette mauvaise expérience du temps où la JSMS était sous la coupe de l’entreprise ENIP. Enfin, la vox populi se demande pourquoi un tel engouement à briguer une place de dirigeant dans le club, toute la question et là, nous dira Aziz, le douanier, un fervent supporter qui reste toujours optimiste de voir un jour la JSMS faire partie de la cour des grands.

Attention au cafouillage !

JSMS

Denni : «Nos gardiens doivent travailler davantage»
Chargé de la préparation spécifique des gardiens de but, l’entraîneur Denni n’a pas caché que ses trois éléments ont donné le meilleur d’euxmêmes durant le stage préparatoire de Hammam Bourguiba mais qu’il reste encore du travail à faire : «La présence des trois gardiens Daïf, Guerfi et Medjmem est de nature à entraîner une forte émulation pour le poste de titulaire. Nous avons tout fait pour leur donner les mêmes

Cheniker confirme son sens du but
Le jeune attaquant, Cheniker, transfuge de la formation de l’Entente de Collo, est l’une des satisfactions de cette période de préparation. En dépit du fait qu’il n’a pas pris part à la totalité des rencontres, il possède à son actif pas moins de quatre réalisations et devance tous les autres attaquants plus expérimentés. Face à Magra, et à peine entré en seconde mi-temps, il signa le second but de son équipe d’une belle reprise de la tête. Dans tous les cas de figure c’est, pour l’heure, l’un des seuls à avoir confirmé le pourquoi de sa venue au MO Constantine.

Le nul face à Magra va-t-il mettre plus de pression ?
a dernière rencontre de préparation qui a eu pour cadre le stade Hamlaoui de Constantine face à un pensionnaire de l’Interrégions, en l’occurrence Magra, a permis au doute de revenir dans le camp des Blancs. Comparativement aux résultats enregistrés dans les matches en Tunisie, les supporters ont pu assister à la rencontre devant Magra et pu de visu constater certaines faiblesses,

MOC

chances durant les six rencontres de préparation afin d’évaluer la valeur et le niveau de chacun. Nous avons notre idée là-dessus mais je tiens à dire qu’il reste beaucoup de travail à entreprendre afin d’arriver au niveau escompté. Avec la compétition, on sera mieux fixés sur le cas de chacun d’eux. Un bon point pour la discipline et c’est de bon augure pour la suite de notre travail.’’

«Je crains le manque de concentration de mes joueurs»

L

Le retour du président fortement attendu

notamment au niveau défensif, lesquelles seraient source d’inquiétude à quelques jours du début du championnat. Pour les concernés, il n’y a pas le feu mais le groupe serait en mesure de retrouver son allant et sa vivacité après cette semaine de préparation. Il faut dire aussi que la coupure opérée au retour de Tunisie et certaines réactions épidermiques de quelques cadres de l’équipe ont influé néga-

tivement sur ce qui a été entrepris pendant le regroupement. Bougherara est sommé de ce fait d’user de tous les moyens pour redynamiser son effectif et lui faire retrouver sa joie de jouer dans les plus brefs délais. Le vrai test pour les Mocistes avertis serait la rencontre de ce week-end devant le nouveau promu, Merouana, au stade Chahid Hamlaoui.

Hfaïdia

A la fin du match amical joué face à Merouana, le week-end dernier à Skikda, le coach Zekri n’a pas caché son inquiétude relevant qu’il a peur pour le manque de concentration de ses joueurs à la veille de la compétition officielle, son équipe devra affronter Témouchent à Skikda. Si tout s’est bien passé à Alger et en Tunisie, dira encore Zekri, ce n’est pas le cas aujourd’hui à Skikda où les joueurs sont revenus à leur revendication qui n’est autre que leur dû. Devant cette situation, Zekri risque de trouver des difficultés à composer son équipe type pour le prochain match face à Témouchent.

«Les résultats techniques apporteront beaucoup de bonnes choses au club»

De l’avis de l’ensemble des proches, et même des joueurs et autre staff technique, le retour du président Madani est fortement attendu. Ce dernier serait à même de résoudre certains problèmes en suspens, lesquels pourraient porter préjudice au club. Son re-

tour pourrait permettre aux choses de reprendre leur cours, en particulier pour certains éléments qui ont clairement manifesté leur vœu d’encaisser leur dû avant l’entame de la saison à venir. T. A.

M. Hfaïdia, nouveau dirigeant faisant partie de l’équipe du président Djakrif, souhaite voir les joueurs de la JSMS aborder le championnat sous de bons auspices, avec des résultats techniques qui donneront de confiance à tout le monde, notamment à l’équipe dirigeante. Il fera allusion aussi à des contacts avec beaucoup de sponsors qui donneront, dira-t-il, au club tout l’aide nécessaire, étant donné que M. Hfaïdia, lui-même, est une personne bien connue dans le monde des affaires.
Hafiane Mohamed Lamine

22

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

Coup d’œil International
Liverpool Stuttgart France

Main cassée pour Träsch

Le maillot lyonnais invalidé
La commission d’appel de la Ligue française de football a refusé d’enregistrer le maillot de l’Olympique Lyonnais. Le sponsor du club, une société de paris en ligne illégale en France, est en contradiction avec la loi qui n’entrera en vigueur qu’à partir du 1er janvier 2010. Les joueurs de l’OL n'ont donc pas pu arborer leur maillot prévu pour la saison 2009-2010 hier au Mans lors de la 1re journée de Ligue 1.

Pendant le match Wolfsburg-Stuttgart (2-0), Christian Träsch est mal retombé. Le défenseur de 21 ans s'est cassé la main gauche. Il sera absent quelques semaines. "C'est vraiment dommage car il était en super forme", a regretté son coach Markus Babbel.

Aquilani s'engage pour 5 ans
Liverpool a confirmé vendredi la signature pour cinq ans d'Alberto Aquilani, qui a satisfait à la visite médicale. Recruté pour 25 millions d'euros afin de combler le départ de Xabi Alonso au Real Madrid, le milieu international italien, 25 ans, quitte son club formateur, l'AS Roma, où il ne s'est jamais vraiment imposé.

Chelsea

Lyon

Shevchenko pourrait retourner à Kiev
Selon e Daily Mail, le président du Dynamo Kiev profiterait du match amical entre l'Ukraine et la Turquie pour tenter de convaincre Andriy Shevchenko de revenir dans son club formateur. Le buteur de 32 ans n'est plus en odeur de sainteté du côté de Chelsea et le boss du Dynamo aimerait faire de Sheva son nouveau coach, s'inspirant ainsi du Barça et de Pep Guardiola.

Puel déplore la surcharge du calendrier
Alors que l'Olympique Lyonnais sait désormais qu'il affrontera Anderlecht en barrages de la Ligue des champions, le c o a c h Claude Puel a pointé du doigt le calendrier surchargé qui attend ses hommes. "Le problème, c'est que les internationaux vont jouer sept matches en trois semaines", a déploré le technicien sur le site officiel de l'OL. "Ce n'est pas évident. Trois semaines de folie !"

Bordeaux

L'attaquant du FC Valence, Nikola Zigic (28 ans, 19 matches et 13 buts en Liga en 20082009), serait dans le viseur des Girondins de Bordeaux, selon L'Equipe. Son nom avait déjà circulé l'été dernier. Le départ probable de Chamakh Marouane pourrait inciter les dirigeants Marine et Blanc à passer à l'offensive. Prêté la saison dernière au Racing Santander, l'international serbe (36 sélections et 14 buts) est sous contrat jusqu'en 2011, mais son avenir à Valence est bouché. Le club espagnol pourrait toutefois demander plus de 10 millions d'euros.

Un œil sur Zigic

Bayern Munich

Ribéry à Madrid en 2010
Franck Ribéry au Real Madrid ? Sans doute, mais pas tout de suite. Le journal espagnol As a affirmé hier que le meneur de l’équipe de France signera à Madrid l’été prochain. Un accord serait intervenu entre le Bayern et le Real à ce sujet. Ribéry signerait par ailleurs un contrat de cinq ans en faveur du club de Madrid. Le quotidien espagnol estime que l’indemnité de transfert devrait tourner autour de 25 millions d’euros puisque Ribéry sera en fin de contrat en 2011.

Valence

20M refusés pour Mata

Arsenal

Nouveau coup dur pour Rosicky
Le milieu de terrain d'Arsenal, Tomas Rosicky (28 ans), n'est décidément pas verni. L'international tchèque sera indisponible pendant six semaines en raison d'une blessure à la cuisse contractée à l'entraînement, fait savoir le club de Premier League. Le subtil meneur de jeu, qui souffre de blessures à répétition, venait juste de faire son retour après 18 mois d'arrêt en raison d'un problème à un genou.

Milan AC

Huntelaar a signé

En grande difficulté financière, Valence a pourtant refusé une offre de 20 millions d'euros du Barça pour enrôler son attaquant Juan Manuel Mata. Le président Llorente aurait également signifié à son joueur qu'il ne comptait pas le laisser partir, ni revaloriser son sal a i r e d'ailleurs. Le joueur réclamait Après avoir satisfait à la tradil'une ou tionnelle visite médicale, Klaas-Jan l'autre des Huntelaar s'est engagé pour quatre solutions. Il ans avec le Milan AC vendredi. L'inn'en aura ternational néerlandais, révélé à aucune. l'Ajax Amsterdam, quitte le Real Madrid six mois après son arrivée. Le joueur de 26 ans a été Argentine transféré pour 15 millions d'euros, dont 7,5 seront reversés à l'Ajax.

Kily Gonzalez à San Lorenzo

Messi fidèle au Barça
Sous contrat avec le Barça jusqu’à la fin de saison, Lionel Messi va prolonger son bail de quatre années supplémentaires. L’Argentin signera son nouveau contrat, qui courra jusqu’en 2014, au retour des Catalans de leur stage aux Etats-Unis. Le joueur de 22 ans deviendra à l’occasion le footballeur le mieux payé de l’effectif (9,5 millions d’euros par an), devant Zlatan Ibrahimovic (9 millions).
qUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

L'ancien international argentin Cristian Alberto "Kily" Gonzalez vient de quitter Rosario Central pour rejoindre le club de San Lorenzo, où officie déjà son ami et entraîneur Diego Simeone. Il a signé un contrat d'un an avec l'équipe de Buenos Aires. Âgé de 35 ans, Gonzalez est passé par Boca Juniors, le Real Saragosse, Valence, l'Inter Milan et donc Rosario Central, qu'il avait rejoint en 2006.
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Barcelone

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIA - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Pourquoi l’alcool rend-il ivre ?

LS
e-

aviez-

V

Détente
ous ?

Le Buteur n° 945 Dimanche 9 août 2009

23

C QCM

r e-mail : Réagissez à cette page pa com ante@lebuteur. jeux-s

S d k 652 ° 009 u o u Sudoku n° n

Dans le cerveau, les informations sont véhiculées par des substances chimiques appelées "neurotransmetteurs". Les membranes des cellules nerveuses sont pourvues de récepteurs qui se lient avec ces neurotransmetteurs. Lʼalcool contient de lʼéthanol. Cette molécule bloque le fonctionnement des récepteurs chargés dʼactiver les régions cérébrales qui contrôlent nos comportements (ces récepteurs sont appelés NMDA). Au fur et à mesure que le taux dʼalcool augmente dans le sang, le langage et les mouvements sont perturbés, et les temps de réaction augmentent.

Quel grand acteur a joué dans Incassable?
a- Mel Gibson b- Bruce Willis c- Christian Clavier

6

Tes pieds sont plus grands lʼaprès-midi que le matin.

Incroyable mais vrai !

L’intrus
Rosier Pommier

M

ELRELBRUCAB

éli Débusquez 2 chanteurs dont les noms ont été élo mélangés…

Figuier Cerisier

Qu'est-ce qui est plein le jour et vide la nuit ?

Devinette

nigme J'ai des rues sans chaussées, des villes sans immeubles, des forêts sans arbres et des rivières sans eau.

E

Comment le jouer La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

3 9 5 4 8 3 2 1 4 7 2 5 4 6 3 8 7 4 8 2 5 1 3 8 5 7 4 8 2 6 4 5 3 9 1

4

5

D ’ où Ç a s ort ?

De quel film célèbre cette photo est-elle extraite ?

Charade
Ce

Déchiffrez
Que signifie l’abréviation suivante ?

Mon 1er ouvre les portes. Mon 2e est liquide. Mon 3e garde les moutons. Jules César aime mon tout. Qui suis-je ?

«Dans une révolution, on doit triompher ou mourir»
ui a dit ?
Boudiaf Mandela
Petit étang

Q

Mao Tsé-toung Che Guevara
Canal de salin

ADAM ADAM
Préparerai mon examen Crampes Elle fend la vague Moyen de transport

Mots fléchés n° 1067

1173 : La construction de la Tour de Pise. 1945 : Bombardement de Nagasaki (Japon) par les États-Unis avec une bombe au plutonium, 74 000 morts. 1974 : Démission de Richard Nixon comme président des États-Unis. 1982 : Attentat contre un restaurant juif, rue des Rosiers à Paris : 6 morts.

jour-là

Réviser

Logique

Beau perroquet

Débroussailler Primordiaux

Etoffes fines

Pèserai la caisse Curerez la façade

Suffisamment Parc animalier

Qualité de caoutchouc

Humour…
"Chéri," dit le mari à sa femme, "jʼai invité un ami à venir dîner à la maison ce soir." "Quoi ? Mais tu es fou ma parole ? La maison est un vrai foutoir, je nʼai pas eu le temps dʼaller faire les courses, il nʼy a plus un seul couvert propre et je ne me sens pas du tout dʼhumeur à faire la cuisine !" "Je sais tout ça !" "Dans ce cas, peux-tu mʼexpliquer pourquoi tu lʼas invité à souper ?" "Parce que ce pauvre gars est en train de songer à se marier."

Etoile de mer

Châtié

Arrosera

Sera audessus

N’avoue pas

Crotté

Mot de liaison Rapide

Anneau marin Plus bas que sol

Enduits d’huile Sigle militaire

Décapité Il vaut de l’or Partie de l’œil Pénurie C’est le césium

Support de quartier

Cri de muletier

Ecrasés

Bonne copine

Fit des vers Cœur de bâtard

Vaste salle

Politesses

Piquet

Habitant du large

Ardent

Vieux bison Tendances

La photo du jour

voiture-aplatie

Pas très tordue Placée à côté

Outil de canotier Arrêts de travail

Légume de soupe

Gaine

Associé Trou pour la poutre

Aérienne

Fait d’hiver Pièce de 5 francs

Sables mouvants

S olution des jeux…
Che Guevara

Encore !

Travaille la terre

Coupe en deux

Manteau Plane

Crochet mural

Asticot

Ecolier

Levant

Espèces récentes Comprimera

Ronde et aplatie

Mesure agraire Partie d’écluse

Neige durcie Satisfaites

Qui a dit ?
Devinette Enigme
Sixième sens Bruel et Cabrel

C'est la chaussure

Une carte géographique

Méli-Mélo

D’ où Ça Sort ?

Association d'Aide aux Malades

Déchiffrez

Cléopâtre( cle-eau-patre)

Charade

Sudokun° 652 Sudoku n ° 009 6 9 4 7 8 5 1 7 2 6 9 3 5 8 3 2 1 4 2 1 5 4 7 6 3 6 8 5 2 9 7 4 9 1 3 8 9 3 1 8 5 7 8 2 6 9 4 1 4 5 7 3 6 2
b- Bruce Willis

QCM

Le rosier nʼest pas un arbre fruitier, mais un arbuste à fleurs

L’ intrus

1 5 6 8 7 2 4 3 9

3 4 7 9 1 6 2 5 8

2 8 9 3 4 5 6 7 1

Expulser

De bon matin

Pas très claire Alias Gaïa

Elément de cercle

Prétendre

Petit aluminium Déesse de fellah

Face de dé Lieu de combat

Finissa

Pugatif

Mettra en ordre

Epouses de souverain

Désinence verbale