La R’vue 2009 – Dossier presse

1

Sommaire
Introduction et contexte
La Revue genevoise, une institution depuis 1892 Un projet revisité pour 2009

p. 3

Interview des producteurs et co-auteurs La nouvelle équipe
Co-auteurs : Philippe Cohen Gaspard Boesch Avec la collaboration de Nicolas Haut et Laurent Nicolet Comité des thèmes : Pierre Maulini, Thierry Piguet Comédiennes : Florence Reymond Laurence Cohen Sibylle Blanc Sylvie Legault Léonie Keller Comédiens : Nicolas Haut Marc-André Muller Jean-Marc Morel Christian Sinniger Gaspard Boesch Chorégraphes : Caty Eybert, Fabrice Martin, Mena Avolio

p. 4 p. 6

Danseuses et danseurs : Aline Grangier, Mélanie Bétrisey, Caroline Boutin, Dorel Surbeck, Gilles Guenat, Virgil Dagneaux, Fabrice Martin Artiste de cirque : Jan Von Ungern Sternberg

Nos partenaires Informations pratiques Contacts

p. 17 p. 18 p. 19

La R’vue 2009 – Dossier presse

2

Introduction et contexte
La Revue genevoise, une institution depuis 1892
La Revue est l’un des rendez-vous phares de la vie culturelle genevoise. Cent dix-sept années de rire, de facéties et de satires ont amusé la République. Les années se suivent, mais ne se ressemblent pas. L’humour se traite sous toutes ses formes et La Revue évolue au gré de ce qui passionne le Genevois... Chaque automne, le public attend cet événement politique et mondain, la plus importante production indépendante genevoise dans le domaine des arts de la scène.

Un projet revisité pour 2009
C’est le duo Philippe Cohen et Gaspard Boesch, qui reprend les rênes de La Revue genevoise. Associés depuis plusieurs années au sein de la Compagnie Confiture, ils ont pulvérisé le box-office du spectacle de comédie et de divertissement pendant quatorze saisons… avec 2’300 abonnés et plus de 20'000 spectateurs par an. Soutenue par un nouveau casting, brillant et composé de fortes personnalités, La R’vue opère à un changement de cap… à commencer par un titre qui s’écrit comme il se prononce... plus près du réel, donc. Dans cette logique, un retour annoncé à la satire, au politiquement incorrect. Un seul mot d’ordre : du mordant, du caustique, pas de pitié pour les élites ! Affiliés à aucun parti, aucune église, aucune secte, aucune entreprise, les auteurs et les interprètes prendront le simple risque de créer en toute liberté. Les politiques vont en prendre pour leur grade. Et à propos de grade, la police, l’armée, bien sûr, mais aussi les thèmes de société qui pullulent dans les médias, les conversations et les projets de gouvernements : Le sauvetage de la planète et des élus, Le recyclage des déchets et des directeurs de multinationales, L’incompétence des écoles et des gens qui en sortent c’est-à-dire nous tous, La Parité, La Papauté, L’Appât du gain, Le Parisianisme etc. et le sketch du public avec une séquence choisie par les spectateurs sondés… Les femmes sont à l’honneur. Égalité des sexes oblige, elles font autant de bourdes que les hommes et sont aussi avides de pouvoir et de réussite. Pour les auteurs de La R’vue, c’est du pain béni. Autre bénédiction : les claqueurs de milliards, sauteurs en parachute dorés et arnaqueurs de carrière... Dans les formes, place aussi à l’imagination et à la transposition, Un numéro de claquettes pour claquer le pognon du contribuable nous semble de circonstance.« Ainsi, il nous sera possible de transposer un problème d’équilibre budgétaire en numéro d’équilibriste, et de présenter une critique de la gestion d’une crise en numéro de jonglerie, bref, ouvrir à l’art du cirque », nous confie Gaspard Boesch.
La R’vue 2009 – Dossier presse 3

Interview des producteurs et co-auteurs
« Philippe, vous avez une minute ? »
Interview de Philippe Cohen, co-auteur et metteur en scène de l’édition 2009

La nouvelle « R’vue », comment la définir ?
« Nous avons aimé et admiré les Revues précédentes, et nous avons l’intention de surprendre avec des méthodes et des images différentes ; mais nous savons bien que la matière est la même, et que nous ne prétendons pas révolutionner le genre. Simplement, nous espérons apporter de l’émerveillement et de la joie au public…. et du piquant aux hiérarchies ! »

Politiquement correcte ou incorrecte ?
« Le plus amusant dans tout cela, c’est finalement le travail de décryptage de l’information et d’autocensure. Arriver à traiter les sujets les plus chauds avec une virulence satirique sans pour autant déraper. La difficulté c’est surtout d’arriver à recouper et valider les informations avant de les livrer au public. »

Et si l’on voulait ne retenir que l’essence même de La R’vue ?
« Je dirais alors trois mots : méchanceté, tendresse et éclat. La satire induit obligatoirement une certaine cruauté. Par contre, c’est avec tendresse que La R’vue s’intéresse à des personnages qui ne sont pas forcément connus. Ces personnages qui font partie de notre quotidien, que l’on préfère parfois ignorer tellement leur condition nous dérange. Et pourtant c’est tout cela Genève ! Le tout s’imposera avec éclat dans un spectacle où les voix sont sublimes, et les danses saisissantes. »

La R’vue 2009 – Dossier presse

4

Interview des producteurs et co-auteurs
Alors Gaspard, quelle image pour la nouvelle « R’vue » ?
Interview de Gaspard Boesch, co-auteur et comédien

Comment interpréter la nouvelle affiche ?
« Comme une révélation. Cette année, l’affiche de La R’vue se décline en plusieurs versions. Différentes maximes sont prévues pour un effet de teasing qui donne le ton du spectacle. Et là ce sont les tripes qui parlent… « Calmy-Rey lève le voile dans La R'vue! », « Couchepin se prend un pain dans La R'vue! », « Bonfanti se fait Taser dans La R'vue! », « Zappelli se fait squatter dans La R'vue! » etc., autant de messages qui nous interpellent et excitent notre curiosité.

Et les jeunes Genevois, dans tout ça ?
« La nouvelle R’vue devrait énormément plaire aux jeunes. Les thématiques abordées sont autant de sujets qui les préoccupent et c’est par notre sens de la dérision que certains messages leur sont délivrés. Alors oui… on agacera du flic, oui… on parlera des jeunes toxicos et de l’insécurité et oui encore… on rentrera dans le lard de leurs parents bobo qui ne savent plus comment accepter de vieillir. C’est précisément là qu’ils accrocheront, peut-être se reconnaîtront-ils et accepteront-ils de vivre sereinement face à toutes ces questions. Il y aura des tarifs préférentiels pour les jeunes, et nous saurons aussi les faire rire….

Il paraît que vous êtes un crack des nouvelles technologies ?
« Effectivement, je suis passionné par ces nouveaux médias et m’investis beaucoup dans notre identité visuelle. Le site internet sera une belle plateforme de présentation et d’information régulière. D’autres médias tels que Facebook vous réserveront prochainement de nouvelles surprises. Mais chut… je ne veux pas vous en dire plus pour le moment. »

Une interactivité qui s’investit également dans La R’vue ?
« Vous avez vu juste ! Je vous l’annonce en avant-première, faites circuler l’info ! L’édition 2009 verra une nouveauté de plus : le « sketch du public ». Le principe est simple. Par l’intermédiaire de l’un de nos partenaires média, la parole est donnée au public genevois qui pourra choisir une thématique lui tenant tout spécialement à cœur. Un sondage permettra de dégager la problématique qui fera l’objet de ce sketch écrit sur mesure. Les résultats du sondage, notamment le nombre de personnes ayant souhaité évoquer le thème, seront annoncés en début de spectacle. »

La R’vue 2009 – Dossier presse

5

La nouvelle équipe
Introduction
Philippe Cohen, One-Manshowiste, auteur de comédies et improvisateur, prend aujourd’hui la tête d’une équipe d’interprètes bien rodés à l'art de la scène conjointement à Gaspard Boesch avec qui il a l’habitude de travailler depuis – allez disons une vingtaine - d’années pour la Compagnie Confiture. Le mandat de La R’vue est attribué sur concours par la Ville de Genève et court sur une durée de trois ans. Les interprètes jonglent entre comédie, chant et danse. A leur actif, de nombreux spectacles musicaux: « Elle a épousé un rappeur », « The Groupe », « I Tube You ». Le public genevois les connaît et les reconnaît. Ils sont, pour une grande part, complices et responsables du succès de la Compagnie Confiture… Qui l’aurait cru ? Le champion du monde de claquettes est un Suisse romand. C’est précisément lui, Fabrice Martin qui signera certaines des chorégraphies de La R’vue et qui s’y produira par la même occasion. Avec sa compagnie, ils donneront un coup de fouet aux mouvements scéniques. Côté musique, Gilles Rosset, qui avait déjà signé les arrangements de "I Tube You", dirigera les orchestrations de La R’vue.

L’équipe en un clin d’œil
Textes :
Philippe Cohen, Gaspard Boesch, Nicolas Haut, Laurent Nicolet

Danseurs :
Fabrice Martin, Aline Grangier, Mélanie Bétrisey, Caroline Boutin, Dorel Surbeck, Gilles Guenat et Virgil Dagneaux

Mise en scène :
Philippe Cohen

Costumes :
Trina Lobo

Musiques :
Gilles Rosset, Thierry Van Osselt, Manuel Cohen

Son et lumières :
Thierry Van Osselt

Chorégraphies :
Caty Eybert, Fabrice Martin et Mena Avolio

Comité des thèmes :
Thierry Piguet, Pierre Maulini, ...

Comédiennes et comédiens :
Florence Reymond, Sylvie Legault, Laurence Cohen, Sibylle Blanc, Léonie Keller, Gaspard Boesch, JeanMarc Morel, Marc-André Muller, Nicolas Haut, Christian Sinniger

Promotion et relations presse :
the team.ch - Sonja Funk-Schuler

Administration et comptabilité :
Berney Fiduciaire et Guiti Tabrizian

Artiste de cirque :
Jan Von Ungern Sternberg

La R’vue 2009 – Dossier presse

6

La nouvelle équipe
Les co-auteurs
Philippe Cohen
Co-auteur et metteur en scène de l’édition 2009 Ses solos : Un siècle d’emmerdes, La Vie de Vivaldi, et «Le Cid Improvisé », production qui a fait le tour de l’Europe. Ses comédies : Elle a épousé un rappeur, Le Requérant, Le Dîner de Thons, Le Bourge Gentilmec, ses spectacles d’impros, ses rôles au théâtre l’ont fait connaître en Suisse Romande mais aussi en tournée en France, Suisse, Belgique, Canada, Italie et Roumanie. Douze années durant, il a également participé à l’émission Le Fond de la Corbeille (TSR) exerçant le métier minutieux de décrypteur d’actualité (nationale, régionale et internationale). Il a participé à deux éditions de La Revue, imaginées par Pierre Naftule en 1989 et 1990. Il a également mis en scène La Revue de Fribourg, jouée avec succès lors de plus de 40 représentations en 2003. Philippe réalise des soirées spectacles sur commande pour certaines entreprises, associations ou divers congrès. Depuis une dizaine d’années, il enseigne le mime et l'improvisation théâtrale. Il est l’un des fondateurs de « Confiture, la compagnie qui étale la culture » ! www.theatre-confiture.ch. En 2009, la Ville de Genève lui confie l'organisation de La Revue qu'il co-dirige avec Gaspard Boesch.

Gaspard Boesch
Co-auteur et comédien Il est l’un des membres fondateurs de la Compagnie Confiture, créée à Genève en 1996. Il écrit et met en scène plusieurs pièces de théâtre telles que The Groupe, Le Yaourt, Game-Lover, Elle ou Moi, I Tube You ou encore Superéro, son premier One-man-show. Il a aussi souvent joué sous la Direction de Georges Wod au Théâtre de Carouge ou encore Philippe Cohen dans « Le Médecin Malgré Lui ou le toubib à l’insu de son plein gré ». Il a également travaillé avec des metteurs en scène tels que David Bauhofer, Nicolas Haut, Sylvie Legault, Thierry Piguet, Raoul Pastor, Lorenzo Gabriele... Egalement très présent à la télévision, il a notamment été vu dans des sitcoms comme Les Pique-Meurons, Bigoudi et dans les séries « Zodiaque II, le Maître du Zodiaque », « Louis Page » « La Vraie Vie » ou « Marilou ». Au cinéma, il a tourné avec Kielowski, Xavier Ruiz, Christophe Perrier, Elena Hazanov et encore Nasser Bakhti.
La R’vue 2009 – Dossier presse 7

La nouvelle équipe
Les co-auteurs
Laurent Nicolet
Co-auteur S’est fait connaître du grand public au milieu des années 90 grâce à son personnage cathodique Hans-Peter Zweifel, plus connu en Suisse romande sous le nom de Jean-Pierre Chips ! Ce sont sous les traits de ce personnage sympathique, mais néanmoins suisse alémanique qu’il officia également à de nombreuses reprises en tant qu’auteur et interprète pour la télévision (TSR, Canal +). Côté scène, Laurent Nicolet a également écrit et joué de nombreux one man shows tels que le Silence des Helvètes (m.e.s Gaspard Boesch) ou Confédération Hermétique (m.e.s. J.-A. Blanchet). Homme de scène, il ne se prive pas non plus de prêter sa plume pour participer à l’écriture de spectacles tels que La Revue de Neuchâtel en 2007, le dernier spectacle de Yann Lambiel « Patinage satirique » ou encore l’émission dominicale de la RSR La Soupe. Actuellement, on peut retrouver Laurent Nicolet sur les scènes romandes avec son nouveau one man show COACH, spectacle qui a remporté un très vif succès lors de sa création en mars 2009 à Genève.

Musique
Gilles Rosset
Musicien, arrangeur et compositeur Musicien genevois, Gilles Rosset joue sur les planches de l’arc lémanique depuis la fin des années 90 en tant que pianiste et clavier pour de nombreux groupes, dans des styles allant de la variété française (Frenchy) à la funk, la soul, le rythm’n'blues (Master Key, Jaylina, Azania), en passant par le jazz et le big band. Il rejoint notamment l’orchestre de La Revue genevoise en 2001 et 2002 et accompagne les apprentis chanteurs de la Singing Compagnie à la TSR en 2008. Parallèlement, il poursuit des activités de direction musicale, de composition ou d’arrangements pour plusieurs troupes de théâtre ou de comédie musicale (entre autres « La fille au tablier» des Montreurs d’Images, « Les numéros» ou « Les Indécis Music Festival» des Indécis, « 5ème sans ascenseur» de Musical Concept, « Crooners!» et « I Tube You» de la Compagnie Confiture), ainsi que pour la TSR (Miss Suisse 2009).
La R’vue 2009 – Dossier presse 8

La nouvelle équipe
Les comédiennes…
Sibylle Blanc
Vous l’avez vue récemment dans Le Bourge Gentilmec de Philippe Cohen et I Tube You de Gaspard Boesch dans la dernière saison Confiture ! Actrice polyvalente de théâtre, de cinéma, de télévision et de radio, elle a étudié l’art dramatique à l’Ecole supérieure d’Art dramatique (ESAD) de Genève. Dès 1996, Sibylle Blanc participe à des programmes TV pour enfants comme Smash et Bus et compagnie. Elle acquiert les faveurs du public en incarnant Laura dans les 50 épisodes de Bigoudi sur la TSR. Au théâtre, en 12 ans de carrière, Sibylle Blanc touche à tous les genres. A commencer par les grands classiques : Shakespeare (Le Roi Lear, Titus Andronicus, La Nuit des Rois, La Mégère apprivoisée), Giraudoux (Electre), Claudel (L’Annonce faite à Marie), Oscar Wilde (Il est important d’être aimé), Becket (Va et vient), Arthur Miller (Vu du Pont)… Mais on l’a aussi applaudie dans des pièces telles que Nouvelles brèves de comptoir au Théâtre Boulimie, Marylin et le savant de Jean Naguel, Ruby Moon de M. Cameron, Les sept jours de Simon Labrosse de C. Fréchette, Irma la Douce de A. Breffort, sans oublier son exceptionnelle interprétation de Sarah dans L’art du Succès de N. Dear. On a également remarqué Sibylle Blanc dans les Revues de Neuchâtel et de Genève. Au cinéma, elle est au générique d’une quinzaine de films, courts, moyens ou longs métrages, parmi lesquels L’adversaire de Nicole Garcia, Love Express d’Elena Hazanov, Merci pour le Chocolat de Claude Chabrol…

Laurence Cohen
Laurence suit sa formation à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique (ESAD) de Genève. Diplômée en tant que comédienne professionnelle en 1989, elle prend part à différents stages avec Philippe Sireuil, Jean-Claude Perrin, Philippe Cohen, Dominique Weibel et Richard Vachoux puis décide de poursuivre sa formation à New York où elle suit des cours de théâtre (Actor’s studio), de chant (Juilliard School of performing arts, Summer programs) et de danse (Steps). Entre 1989 et 2006, ses représentations théâtrales sont nombreuses, en passant par la parodie policière de Pierre Naftule & Pascal Bernheim “Les 11 Petits Nègres » et ses nombreuses participations à La Revue. Artiste polyvalente, Laurence Cohen affiche un joli CV au théâtre mais aussi à la télévision ou encore à la radio pour avoir été animatrice sur Couleur 3.
La R’vue 2009 – Dossier presse 9

Florence Barro-Reymond
Florence est diplômée en théâtre, chant, danse et comédie musicale de l’American Musical and Dramatic Academy à New York. Au cours des dix années passées aux Etats-Unis, elle acquiert la discipline et le dynamisme de l’école américaine. De 1988 à 1995 elle parcourt les Etats-Unis et le Canada avec les tournées nationales de Evita, Cabaret (KitKat girl et duo « two ladies »), Le Malade Imaginaire (Angélique) et les Tortues Ninja en concert (April et Donatello stand by – tournée Europe dont Zenith à Paris –tournée USA MTV in the parc) avant de jouer et chanter dans des comédies musicales de divers théâtres de la côte Est. De retour en Suisse, Florence joue dans plusieurs pièces sous la direction de George Wod au théâtre de Carouge, dans la comédie musicale Sautecroche « Drôle de Cirque et Bête de Scène » et dans « Fan Fan la Tulipe » dans la cour du Collège Calvin. Habituée des Revues de Genève (1994, 1995, 1997 et 2003), elle chorégraphie et joue aussi dans les Revues du P’tit Music’Hohl de 1998 à 2001 et La Revue de Cuche et Barbezat en 2001. En 2000 et 2005, Florence participe à la création de la comédie musicale « The Groupe » de Gaspard Boesch dans les rôles de Maria et Bernadette à Cité Bleue dont elle signe également la chorégraphie. Depuis 2000, elle écrit et met en scène divers spectacles pour l’Association Musical Concept (www..musical-concept.ch).

Sylvie Legault
Vous venez de l’applaudir dans Trop Fort !, spectacle de la dernière saison Confiture Plus de vingt ans avec la LNI, autant au Québec qu’en Europe, à la télé on la voit entre autres dans les séries Omerta, Sous le signe du Lion, l’Héritage. Au cinéma, Histoire d’Hiver, Louis XIX, ainsi que de nombreux films d’auteurs. À la scène, des revues musicales, La Revue de Genève, Folies des Années folles, J’aime les Hommes… Conceptrice et interprète de spectacles en hommage à Leyrac, Julien, Giguère, Lévesque, Sylvestre, et depuis ces dernières années metteur en scène d’opérettes, de comédies musicales, de créations, et ce autant sur le sol québécois qu’helvète. Généralement connue pour son humour cinglant et son sens de la répartie, Sylvie a la carrure d'une artiste complète pleine d’imagination et dotée d’une voix unique.
La R’vue 2009 – Dossier presse 10

Léonie Keller
A 20 ans, cette élève du conservatoire d’Art Dramatique de Genève vient d’obtenir son diplôme avec mention. Elle a suivi pendant de nombreuses années les Ateliers théâtre de Claude ChenevièreDelon, et a joué dans différentes pièces en amateur. Elle a tenu son premier rôle professionnel dans une pièce de René de Obaldia, sous la direction de Richard Vachoux en décembre 2007. Elle a joué dans Le Bourge Gentilmec mis en scène par Philippe Cohen dans la saison Confiture 2008.

Léonie a également tourné dans deux téléfilms franco-suisses dont un épisode de Julie Lescault sous la direction de Jacob Berger, et a suivi une formation de chant lyrique avec Sophie Ellen Franck. Elle jouera et chantera dans La R’vue 2009 dont elle sera la voix la plus juvénile, mais déjà expérimentée…

La R’vue 2009 – Dossier presse

11

La nouvelle équipe
… et les comédiens
Nicolas Haut
Nicolas Haut est né en 1973. Il a travaillé au théâtre de Carouge et créé la compagnie « Les Indécis » avec son ami et confrère Marc-André Muller. Il travaille épisodiquement avec la Compagnie Confiture et joue en parallèle dans La Revue genevoise en 2001 et 2002. Co-Auteur de « Suite Matrimoniale (avec vue sur la mère) », one-woman show de Brigitte Rosset en 2009. Auteur de « Crooners ! », production Confiture en 2008. Co-signe l’adaptation de « 1 Songe d’une nuit d’été » de Shakespeare avec Philippe Cohen en 2007, production Confiture. Auteur de « L’Arche de Noëlla » en 2002, production Confiture. Auteur d’une dizaine de spectacles pour la compagnie « Les Indécis » entre 1996 et 2008. En 2009, il a écrit et mis en scène deux pièces de théâtre en Valais : « Les dernières heurts du Monster Circus Show » et « S.C.A.L.P. »

Marc-André Muller
Comédien professionnel depuis 1996, cet autodidacte aime varier les plaisirs. En 1996, justement, il fonde « Les Indécis » avec Nicolas Haut, compagnie avec laquelle il crée et joue une dizaine de spectacles originaux. On le retrouve également dans La Revue 2001 et 2002 de Pierre-André Sand, dans Le Miracle de G. Schwajda et Sous les Yeux des Femmes Gardes-Côtes de P. Bekes par la Cie clair-obscur. Avec la Compagnie Confiture, il joue dans « Les Chevaliers », « Le Dîner de Thons » et plus récemment « Les Enfants du poulailler » de Philippe Cohen, « The Groupe » et « I Tube you » de Gaspard Boesch et « Crooners » de Nicolas Haut. Il a également présenté Les Matinales de Lausanne FM pendant une année, mis en scène « Pétasses » de Lionel Chiuch et composé une centaine de chansons pour différentes compagnies. Il pratique la clarinette, la guitare, le didjeridoo, le chant, la danse et le mime.

La R’vue 2009 – Dossier presse

12

Jean-Marc Morel
Après des études au Conservatoire d'Art Dramatique de Genève et l'Ecole Nationale du Cirque à Paris, ce comédien genevois travaille avec des metteurs en scène tels que Raoul Pastor, et Robert Bouvier. Il y a quelques années, on le retrouve dans La Revue de Pierre Naftule et, sous la direction de Philippe Cohen, dans « Le Toubib à l’insu de son plein gré » de Molière et « Un songe d’une nuit d’été » d’après Shakespeare… Il joue dans plusieurs séries télévisées comme Julie Lescaut, L'instit, Dr Sylvestre... et également dans les sitcoms produits par la TSR comme Les Pique-Meurons, Paul & Virginie, Bigoudi et Marilou.

A son actif, quelques longs-métrages également avec José Giovanni, Alain Sutter, Yvan Butler et d'autres... Sa verve comique et populaire en fait un des comédiens les plus attachants du théâtre romand.

Christian Sinniger
Christian est un acteur confirmé qui évolue tant au théâtre, qu’au cinéma ou encore à la télévision. Roi de l’impro en France, il a souvent joué avec succès au sein des spectacles Confiture, et également au théâtre avec Pascal Légitimus et Josiane Balasko. Au cinéma dans le registre de la comédie, il a travaillé notamment avec Francis Veber et Gérard Jugnot. On découvre un acteur sensible par moments, puis irrésistible de drôlerie dans l’instant qui suit, un vrai caméléon ! Il est un des membres fondateurs de la Ligue d'Improvisation Française (LIF) et le concepteur du Cercle des Menteurs.

La R’vue 2009 – Dossier presse

13

La nouvelle équipe
Les chorégraphes
Fabrice Martin
Chorégraphe et danseur professionnel www.martins-tap.com- Tap dance for ever L’excellence jusqu’au bout des pieds. Quadruple champion du monde et multiple champion d’Europe et de Suisse, Fabrice Martin incarne la perfection technique associée à une musicalité hors pair. De par l’éclectisme de sa formation, (ballet, jazz, ballet contemporain et danse latine), le champion du monde de claquettes a été lauréat du prix du meilleur chorégraphe décerné par l’International dance organisation à Londres pour l’ensemble de ses œuvres. Dès 1994, Fabrice Martin crée sa propre compagnie de danse de claquettes qui comprend 26 danseurs, dont de prestigieux danseurs internationaux, et de multiples champions du monde, et d’Europe !

Le prodige des claquettes, précurseur en Europe de la modernisation du Tap danse, Fabrice Martin crée plusieurs spectacles musicaux : « Tap and swing » puis Clak-Son (plus de 150 représentations dans le monde), « Cantico Tango » (claquettes et danses latines). Sa dernière création, actuellement en tournée mondiale, BOX-SON, est un mélange de claquettes, de percussions, de danses latines, le tout construit et chorégraphié sur un scénario de filon d’or ! Outre ses prestations solo dans des shows télévisés et ses stages internationaux, il vient également de créer une compagnie junior, disposant ainsi d’un vivier de futurs talents en claquettes, percussion, hip hop et théâtre. Fabrice Matin signera la chorégraphie de La R’vue 2009 aux cotés de Cathy Eybert et Mena Avolio, et jouera également ses propres numéros virtuoses à l’origine de son succès.

La R’vue 2009 – Dossier presse

14

Caty Eybert
Chorégraphe et danseuse professionnelle Le mouvement avant tout… Au terme de formations de Jazz-dance à Paris et à New York, elle fait partie de plusieurs compagnies en France et en Italie. Arrivée en Suisse en 1990, elle est engagée en tant que danseuse et chorégraphe dans la « Revue genevoise » de 1990 à 2000 (à l’exception de La Revue de P.-André Sand en 1996). Entre 2003 et 2006, elle poursuit son aventure dans La Revue, mettant en mouvement de nombreux comédiens et humoristes au côté de Frédéric Hohl. Parallèlement, elle enseigne la danse dans deux écoles genevoises (l’Area et le Studio des Bains). Elle met en mouvement nombreux comédiens et humoristes dans les pièces « Yaourt », « Superéro », « I Tube You » de la Compagnie Confiture, ou encore « Les Douaniers », « Thierry Meury », « Marie-Thérèse Porchet » à l'Olympia en 2000, « Cuche et Barbezat », Le théâtre de la Rapière, et bien d’autres. En 2008, elle travaille à la TSR en tant que coach chorégraphe dans l'émission « La Singing Compagny ». Et la voilà aujourd’hui embarquée dans l’aventure de la 1ère Revue genevoise de Gaspard Boesch et Philippe Cohen en tant que chorégraphe et assistante à la mise en scène.

Mena Avolio
Chorégraphe et danseuse professionnelle Mena a étudié la danse classique, moderne et jazz à Genève puis a poursuivi sa formation à Toronto et à Londres. Dès lors, elle participe comme danseuse à de nombreuses émissions de télévision et est engagée dans diverses compagnies comme Les Intemporains , la compagnie Giannin Loringett, la compagnie Laura Tanner, André Meyer, ainsi que la compagnie Metal Fabienne Abramovich. En tant que chorégraphe, Mena crée des séquences pour la Revue Genevoise de 1993 à 2007. Elle chorégraphie également pour divers théâtres et enseigne à la filière professionnelle du Conservatoire de musique à Genève. Depuis 2002, elle est la chorégraphe de Marie-Thérèse Porchet. En 2003, elle crée une séquence dansée pour le film d’Alain Tanner « Paul s’en va ». Elle enseigne depuis 1987.

La R’vue 2009 – Dossier presse

15

La nouvelle équipe
Les danseuses et danseurs
Mélanie Bétrisey, Dorel Surbeck, Gilles Guenat et Virgil Dagneaux sont les danseurs de claquettes de la Cie Fabrice Martin (Martin’s Tap Dance Company). Ils ont l’explosivité et la joie de danser, sont complices avec leurs chorégraphes depuis des années suite à leurs nombreuses tournées dans le monde entier. Ils amèneront dans La R’vue la vitalité de Stomp et le langage de Fred Astaire… à suivre pour une nouvelle complicité dans les revues genevoises. Sans oublier Aline Grangier et Caroline Boutin, qui seront également de la fête.

Artiste de cirque
Jan Von Ungern Sternberg
Dès son plus jeune âge, Jan pratique le diabolo (instrument de jonglerie). Au fil des années, il se perfectionne et excelle dans cette discipline en suivant des stages aux « Conventions Internationales de Jonglage », notamment en Suisse, France, Allemagne, Belgique, Irlande et Grèce. Par la suite, voulant améliorer son expressivité, il a suivi la formation professionnelle en art dramatique au « Conservatoire de Théâtre de Genève ». Il a également participé à une formation de danse classique et contemporaine, afin de perfectionner son mouvement et ses connaissances chorégraphiques.

La R’vue 2009 – Dossier presse

16

Les Partenaires de La R’vue 2009
Nous remercions chaleureusement nos partenaires, la Ville de Genève, le Département des affaires culturelles de la Ville de Genève, ainsi que l’Association des Amis de La Revue Genevoise. Ils ont décidé de nous faire confiance et de nous accompagner dans cette nouvelle aventure !

Partenaires
Société Coopérative Migros Genève Centre Commercial Balexert Raiffeisen Loterie Romande Fondation Wilsdorf

Partenaires Média
Tribune de Genève Radio Lac Léman Bleu Télévision Pathé Romandie

Et également
Claude Helbling Sandrine Jolissaint Le personnel du Casino-théâtre Le personnel des points de vente billetterie Le Service culturel Migros Genève Les Champagnes Laurent-Perrier

La R’vue 2009 – Dossier presse

17

Informations pratiques
Lieu
Casino-Théâtre 42 rue de Carouge 1205 Genève Du vendredi 30 octobre au jeudi 31 décembre 2009 (hors prolongations) - Du mardi au dimanche (lundi relâche) - Mardi, mercredi, vendredi et samedi : 20h30 - Jeudi : 19h - Dimanche : 17h Service culturel Migros Genève 7 rue du Prince, 1204 Genève T. +41 22 319 61 11, scmbilletterie@gmge.migros.ch www.culturel-migros-geneve.ch Stand Info Balexert Centre commercial de Balexert T. +41 22 979 02 01 Migros Nyon - La Combe Rue de la Morâche 6 – Nyon Billetterie Ville de Genève Alhambra: 10, rue de la Rôtisserie Arcade d’information municipale: 1, Pont de la Machine Maison des arts du Grütli: 16, rue Général-Dufour Genève-Tourisme: 18, rue du Mont-Blanc Renseignements location: 0800 418 418 (numéro gratuit) depuis l’étranger +41 22 418 36 18

Dates Horaires

Billetterie :

Prix des billets
Adulte Catégorie Loge Catégorie A Catégorie B Catégorie C 60.50.40.30.AVS/Chômage Etudiant 20 ans 20 francs

50.40.30.20.-

50.35.25.15.-

40.30.20.10.-

Prix du mercredi 31 décembre l'après-midi Catégorie Loge Catégorie A Catégorie B Catégorie C 60.50.40.30.pas de réductions !

Prix du mercredi 31 décembre en soirée Catégorie Loge Catégorie A Catégorie B Catégorie C
La R’vue 2009 – Dossier presse

70.60.40.30.-

pas de réductions !

18

Contacts
Le Service presse & promotion se tient à votre entière disposition pour l’envoi de documents et visuels haute définition de La R’vue :

La R’vue 2009 p.a. the Team 19 rue de Veyrier 1227 Carouge (GE)
Sonja Funk-Schuler, +41 79 449 19 19 Christine Wavre, +41 79 611 79 81 Promotion : promo@larvue.ch Relations presse : presse@larvue.ch

La R’vue 2009 – Dossier presse

19