DE LA MORT: "avantages et inconvénients" Author(s): François Châtelet Reviewed work(s): Source: Le Cahier (Collège international de philosophie), No.

4 (novembre 1987), pp. 13-24 Published by: Presses Universitaires de France Stable URL: http://www.jstor.org/stable/40972437 . Accessed: 30/09/2012 20:22
Your use of the JSTOR archive indicates your acceptance of the Terms & Conditions of Use, available at . http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp

.
JSTOR is a not-for-profit service that helps scholars, researchers, and students discover, use, and build upon a wide range of content in a trusted digital archive. We use information technology and tools to increase productivity and facilitate new forms of scholarship. For more information about JSTOR, please contact support@jstor.org.

.

Presses Universitaires de France is collaborating with JSTOR to digitize, preserve and extend access to Le Cahier (Collège international de philosophie).

http://www.jstor.org

ne parle que d'une manièredérivée. et. elle diffère. pourquelle(s)raison(s) assignable(s). avantageset inconvénients dix avant l'administration ne s'émeuveet ne vienne minutes quelques que bon ordre. icide tenir n'est aucunement on a voulumarquer question simplement qu'il comsurla mort.par exemple le désiret le refoulement) travail. sérieux : aussi qu'il plus regrouper systématiquement est possibledes remarquespermettant de définir la fonction de la notion de mortdans la construction de la pensée spéculative. MORT est constamment présentedans le discoursspéculatifdepuis que celui-cis'est constitué comme genre culturel autonomeayant défini ses catégories. L'objectif plus prendre) que du coup. Cettequesen se demandant d'abord tion. pourquoi. que substitué au sujetofficiel posé au concoursd'entréecet énoncé commina» et ont obtenu.elle transpose.ses projets. jour.et inconvénients avantages François Châtelet DE LA MORT » surla mort « philosophique : LESOUS-TITRE DE CETEXTE n'estpas original la d'Ulm un les élèves de Normale de rue on rapporte l'Ecole ont. ferait un autre. dans son ordreclassique .l'affolement mettre amusé des candidats.Précisons: il est de faitque la philosophie. c'est-à-dire sa « méthode». pourquelle(s)cause(s)repé» (ou de rable(s)la dure réalitéde la mortn'est pas objet de « répression comme le sont d'autresréalités.ses objets. La premièrequestionqu'on doit soulever est donc celle de savoirpourquoila notionde mortest à ce pointinsistante. peut-être. AinsiMartin Heidegger . À propos de ceux-ci.on ne peutla poser que différentiellement.pendant toire: « De la mort.classicismequi habitenotreextrêmemodernité -.Il n'estpas non plus aussiagressif : en commençant qu'ilpourrait paraître par cetteirrévérence.métaphorique du sexe et de l'activité laborieuse.un nouveau discours (ou qui expliquerait est en visé est modeste ce celle-ci vérité.

de lementqu'il peut servir.. quand il s'attacheà un beau corps. de l'Esprit.L'opérationest homologuedans les Principes de l'ouvrageest signifidu Droitde Hegel.cependant.l'État). il inscrit dans le sensibleune volontéplusprolaisse allerà la procréation. nistrée de façoninattendue amoureuxdu va-nu-pieds est tombé riche. la organisée . celle de l'immortalité fonde.Fils de Pauvreté. cative : troisparties: le Droitabstrait l'injustice).cependant. allusive. une tés humaines. patrimoine.établit une fin.à Platonet à Hegel. puissant. son destinest celui-làmêmedu et il cherche. Erôsn'estpas un dieu. c'est-à-dire de le statut l'humanité.la société civile la Moralitésubjective.il est dans le dénuement : quand il se il Il mime philosophique l'entreprise d'Expédient. du devenirde la pensée spéculative. Platonen vientà l'esl'Amour. le thème que les convives choisissent et lyriques.14 LE CAHIER ses textes. mal dirigée versce qu'elle vise réellement cetteforce » . comment. Cette indication.d'entréede jeu. la Moralitéobjective{la famille. La construction la philosophie le contrat. . à dériver a réussi le d'une nuit au cours mémorable. . : Alcibiadesurvient. comn'a pas coutume de remâcher prudemment qui. maisun moyenqui a été donnéà la race des mortels pourréaliser en elle. fils philosophe. vail. à 1'«origine» deux moments décisifs une intellection et à la « fin ».ce n'est maisla Beauté..Dans ce dialogue. commentcelui-cia accueilli avec amitié ce désir déferlant . il en utilise Platonne récusepointle sexe : il en déplace le « moment de rationalisation la force.L'objectif l'Étatdoitêtreconnu.maisun démonqui assure ce qu'ily a de divin la relation entreles mortels et l'immortel . normative.Cette« nécessité» posée.la preuveest admitiondemeure. (la propriété. Aprèsdes exercicesrhétoriques les parolesde la prêsentiel: il en vientau récitde Socratequi. européenne prend logement les difficultés de la sexualitéet du tracrisequi ponctuetrèsprécisément actuelle à habiter» : il dérive. aux sociéinhérent estconçuecommefait Celle-ci liseque dansla propriété.dans son discours. comme « difficulté à n'est pas assez claire : la référence à deux textesempruntés toutefois.beau. est inventif.peutpermettre plusrigou» par dérivation. imposé par se réane le moiqui a dépassé ses particularités volontélibre. reuse de la manièredont s'opère la « répression de traiter est Dans le Banquet. » « la du dans société crise la contemporaine. ivre. lui. pour servirson entreprise Car c'est au prixdu refouIl ne l'évoque que pour le refouler. il racontecomment. il en résultedialectiquement de du autour certaineconceptionde la famille. comment Berlinest de montrer en posantcomme faitinélucil règlele problèmede la natureau travail. philosophe : le Bien et le Beau.c'est-à-dire du philosophede le mondeéconomique.Or. éperdument Socrate.La démonstrala pas satisfaction empirique qu'ilrecherche.rapportant tresseDiotimequ'il rencontra que l'Erôscharneln'estpas naguère. empiriques. que la table.

Celui-ci à celle qu'utilise est homologue déplace l'Erôs déplacement d'omettre la forcede la sexualité. du sens le dit à son tour. celuiversla kalokagathiaen feignant sociale vers la toute-puissance là déplace le problèmede l'organisation sociaux et la question d'omettre le dramedes conflits de l'Étaten feignant du profit.porteles conditions. ce privilège à Heidegger. elle l'utilise ples fonctions ? Il y a une réponse.donnée incontournable le désir. de multiElle l'accueillecommetelle.Les unes et les autres ». celle qu'ontutiliséeles penseursqui. commun.La mortn'estpas plus réalitétraou comme« pré-fond . (ou leurabsence systématique système irrécusable et omnitemporellement elle estempiriquement présente.leur discursive usé de la notionde mortpour asseoir leurconstruction .que le discours a pour tâche de mettre au clairet dontla philosophie spéculatif s'empare pour servirà sa vocation. estde nature: elle dresseson roc nécessaireet effrayant quellesque soient « Que vous soyez puissant » Le poète. par conséquent. du faitqu'elle n'insiste plus du côté .banale À quoi faut-il attribuer trations.Quantà sa force« naturelle ressai».. que soitla puissanceinterrogatrice de la culture. parole gentiment.« sujet» est comprisede manièresfort Quoi qu'on de la mort. et forte. la forceréelle qui est en jeu est masquée par cette ne procèdenullement de cettemanière Or la penséespéculative dérivation. quelle de la réflexion le désirpeu.La techniquehégéliennedu absolument extérieure arbitrale..: la mort de système) estun fait. ventêtrel'objetd'interprétations fonctions La mort multiples.et. réalitééconomique. le travail.. Platon. Dans les deux cas.elle est toujours sie par une culture. d'Augustin ont .Dès lors.singulièrement par une religion.CHÂTELET FRANÇOIS 15 de l'État. lons.Il y a une idée culturelle de la mortqui est toutaussi riche(et aussi pauvre).il n'y a pas de réalitéculturelle du désiret du travail.. penseursqui pris » de leurdiscours.fondéesurle profit souveraine.que le travailou gique . l'extinction de ce que nousappedifférentes. l'insistance de l'idée de mortn'estpas plus grande. si l'on en juge par les textes y a une véritéculturelle de Freudet de Marx. idéologies. En d'autrestermes. que idées sont logées à la même enseigne: celle d'« objet » donné dans les utiliseà ses propresfins.autorité et surle conflit. elle lui confère à proposde la mort.nous. ou misérable.dontil n'estpas exclu qu'on puissefaireune histoire systéest tropclair: il n'ya pas d'ordresempiternel matique. « normalement celle de travail ou de désir. commeélémentde ses démonsconstamment .que le discoursspéculatif la questionse déplace : elle persiste. Il ne ditrienqui ait un sens.pas plusque les raisonnements raffinés des ont la notion de mort comme comme arrière-fond fond.Le leurre spéculatif de la mort.alors que peut-être il fasse. Dans la diversité des cultures.

ce refoulement des interrogations concernant le sexe et laborieuse ? l'activité etsimple : si la philosophie ce texte estbrutale que propose L'hypothèse la mort d'autres sur-détermine (et sous-détermine questions empiriques à régler avec la religion. quien vient qui récuse de Hegel. Pource quiestdu désir etdu travail. seule est capable de fournir. précisément. qu'à époque . produisent mettre en place elles n'hésitent à les tions nécessaires . actifs. n'importe dit ceci elle danssondéveloppement même. plutôt et le nouveause discours l'ancien entre du rapport la question culturel.Le problème considérait si la philosophie Toutse passe comme soitle même. de parole. lorsque.dansla viemême à des à des redites. péremptoirement. direpoétique.qui acceptede parlercomme l'expression pour reprendre à expliquer. nécessaire. ment qui donnelieu à des pratiques. pose.un autre pas le qui n'accepte type d'analyser pas possible à la « posedu monde les mythes. ». comme là. qu'on Parcequ'ellefait ditnôtre.16 LE CAHIER : pourquoi ellese posait cette de la notion où. ou d'uneautre. à légitimer quicherche quelcitoyen. et de la démocratie dessciences directement dans la mesure où leurorganisation pose des problèmes normalement les institules sociétés c'est-à-dire actuels. manière . qui visent égalisations s'institue. elleestconsidérée unarguunargument. c'estqu'ellea des comptes . le problème icicomme de l'ordre correcte quia étéchoisie analyse critique spéculatif. ici. jamais répressives en n'est devenu Le renfort età lesappliquer. appellela métaphysique « ». à l'exorcisme. que cela. parcequ'ellefait -■ estdéjà réelle alorsque la séparation la séparation directement indique . parcequ'elle peur. tutrice occidentale. ce qui théorique une toute une les concerne..le matérialisme.à le poserdansla perspective de la mort d'une Au fond. ses énoncés. aussiimportantes). souffrir. en question. s'opèrent ceteffacement. de rendre unpeumoins obscure la relation entre rien n'est que le moyen à la construction de ce qu'on haineuses cesdeuxcomplices quiprésidèrent mèredes artset des lettres. omniprésence ? Pourquoi.et plutôt pourquoi comme la ceciainsi genre s'impose philosophie lorsque qu'autrement. de mort dansle discours spéculatif parallèlement. qu'iln'est pourdes causeset des raisons lorsque Cependant. à des rituels.apparemment.les a mises . eschatologie spécialistes qui par dans fleurissent le à des le thème pourtour (végètent) religions qui propre civilisation de cette berceauhumide de la Méditerranée orientale. entre autres autre théorie en main : de longue affaire La mort estunevieille date. que la un demandait et inefficace était réduction qu'elle complément religieuse d'une Elle l'a fournie. moderne.ellea étéprise Elleest d'une se réclament des spéciale. bienque l'objectif devient de la mort objetde conflit.

c'est-à-dire commeexpérience: il doit signifier à l'immortalité. Bref. cependant.qui n'est nulle part-.l'anachronisme -. qui inaugure sa généralitéle stylephilosophiqueconcernantla mort. elle comprend la sur-vie commeper-duration aux fausses démonstrations . la mortalité l'immortalité de qu'on en pense.le dialogue spéculative communesde la mort. elle s'alimente . pour c'est-à-dire simplifier.les réductions sonttropsimplistes problèmes religieuses pour êtrelongtemps de la acceptables. l'hommeà l'angoisse et au malheur. proposer . qui n'appartient à aucun temps.Contrelui. semble assurer le sérieux du discours argument qui Ainsise développela tragédie dans théorique. pour appeler l'approfondissement théoriqueet hiset le schématisme torique. l'intelligence l'idée que doit existerun lieu .qui permettent tionsessentielles de cernerla géographie de la mort. aussi dénué soit-il. Le faitde la mortpose d'autres : d'une part.dont le texte a pesé si lourdement de la spéculation.où l'ordrede la pensée peut se développersereinement.sans phrasesupplémentaire. Le faitdu désiret du travailmiliteconcrètement contrela prétention spéculative. les le développement trouvent révélées s'y ques. commele signeque par Platon.le Phédon. dans l'intellection de ce qui existe vraiment. opposée à la mauvaise.et les réponsesqui y correspondent . d'administrer la preuve que la rupture est indispensable. L'exisimporte tencedu logosen l'hommeestconsidérée. à « » des références concrètes du Timée au Critias . Le l'étayerpar plus fait de la mortdoitêtre« renversé». est capable de divinité.en dernier ressort.CHÂTELET FRANÇOIS 17 sur Voici. ou bien on profite de l'entreprise conférer à cette sans cesse philosophique pour renouvelée.. forced'un argument.acceptons.ici. Au fond.L'enseignement de l'Académie vise à affermir cette certitude. réelesttoutautre: il s'agitde définir la bonneconception de la mort.c'est-à-dire . Face à la disparition l'appétence de l'individualité il a deux attitudes raisonnables : ou empirique.Il moralisants. face à celui qui va mourir. n'y que bien on l'accepte. La culpabilitédes poètes est évidente: quand bien même seraient-ils il encouragentà la croyance en la forcede l'empirique. talité.par exemple.. parce qu'elles participent à l'appareil idéologique de l'Etat.parce qu'elles trouventtoujours. qu'il s'agisse pensée païenne ou de la l'uneet l'autre s'abîmeen des imagesqu'on ne saurait chrétienne.parviennent longtemps à dresserla barrière(ou le contre-feu). coup.ni du côté des partisans : ce que le fait de la mort doitimpliquer c'est nécessairement.les religions. La mauvaise emprunte à l'imaginaire . platonicienne.En apparence.la tragédie. du on condamne et.commetel. ni du côté du sens commun.n'est pas ce des poètes. c'est-à-dire d'immorl'homme. l'appuide la police et de l'armée. a pour find'écarterles représentations celles qui font L'objet pleurerceux qui ne meurent pas.

le bonheurou.du rêve cartésiende maîtrise Machiavel-. non omnitemporelle.soit capable de définir. leçons politiques nullement Cela ne signifie que la voie de la spéculation. Hobbes. qui doit être reconnupour fou ou pour criminel.pleinement ici : qu'elle aitcetteportéed'unisoit simplement justifiée.dont les avantages pour la spéculation sont évidents. dans l'ordremétaphysique. et des désirs. L'objectif de quoi il seraitpossible de délimiter une zone neutreet sereineà partir ce qui à celui qui y séjourne.en proie à l'agitation du des séductions un tribunal constituer qui. leur se donne à faireentrerdans occasion d'agir). les sciences physiciennes de Condorcet-. de des intérêts des autres hommes.de la rhétorique au calcul de des sophistiques les techniques politiques . Voilà une donnée qui ne souffre pas qu'on le diffère de jeu. qui proposées. individus. Tocqueville ou comme voulaitl'instituer dans le creux de ceux qui font spéculatives'inscrit etc. au moins. lationd'affermir ses positions Bref. il entredans le projet. pratiques juger.l'affaire finitude/infinité à la spécudevenir /éternité.D'autre part. une foispour toutes. en ce leur« moment difficilement domaine. correspond et les les unes est de faitque les solutions autres. juste(entendons : il esttropclairque les systèmes et de véritéà quoi elle prétend) versalité ..la paix dans les sociétéset dans les à introduire : les religions ontéchoué (citons païennesou révélées. mort/immortalité. Platoncommenceà la saisirdans Les oppositions s'estnouée harmonieusement. la né de percontingent. Il y auraitde la sottiseà ne pas reconnaître spéculative que l'entreprise Il à une exigence que les désordresde l'existencejustifient.débarrasséde l'empirique. La conjoncture théoriqueest bonne. pêle-mêle . coup.18 LE CAHIER sérieusement à des intellectuels soucieux de cohérence (de plus. le Phédon. la mortest devenue une notion.. et avec le avec soi-même de en accord vivre de seulement mourir) (et et des des discours de mais encore monde. d'appréhender du la vérité d'être dans est tel que cela est.du savoirvariable. qu'elle soitantiqueou moderne. de les dures raison.tranquillement.) La proposition Descarteslorsqu'il : c'estbien là ce que comprend à l'empirique confiance de la révolution de réintégrer s'efforce physicienne Copernic-Kepler-Galilée au nom de la ou Spinoza lorsqu'iladministre. et.l'éventualité l'ordrede la pensée spéculativele faitirrécusabledont il a besoin pour : d'entrée s'affirmer. permettent et d'user de l'empirique à son profit.Depuis. ayantréussià se déprendre « mauvais» savoir..la police et l'arméetrouvent ». ? Comment est de la pensée spéculative.ce ceptionet de la passion. visaient. la démocratiede la natureaux espoirsprogressistes comme l'entendait Spencer -.disparate.

dans la . détournement. finalement. elle qui jetterait doit ruseret calculer. c'est l'Etatconçu selon la raison(philosophique). elle doit l'être. L'existencede la mortpeut être priseautrement . Or.il se trouveque. construisons l'ordrede l'Etre. À cet égard.même. en ce domaine...) ait lieu . sontévidents: le « fait tel qu'il est interprété. la miseen place de l'opération de coupuresans laquelle affective. »). en cas de tensionextrême.CHÂTELET FRANÇOIS 19 ainsiconstitués sont.saufcas exceptionnel discursifs (Spinoza). de la Vérité. du côté de la doxa. Elle comprendque l'empirique.propose une image de rupture. religieuses que la spéculationcherche à dépasser.par Platon. Concernant l'activité laborieuseet la sexualité. par Hegel).la spéculation et.par Hobbes : réformé. ont assuré singulièrement depuis que les religions leur pouvoir.véritéde cette vérité.de la pensée raisonnante) de Kant(qui accepted'introduire la notion affective du respect). par par déplacementfrauduleux.Du coup.vérité de l'Être-. la mortest une bonne affaire.de rendrefructueux s'inquiètede cette résistance.la puissance des lois et de ses agents. avec le soutien des institutions Soigneusement interprétée. en passant par le Traitédes passions de l'Âmede Descartes(qui tentede normaliser le désir). philosophique pourque le savoirde l'Être(de l'Essence.Pour que le discours s'instaure. ontologique. juridiques étatiques.les discoursde l'Etat(rêvé. Elle opère par dérivation.il avoue candidement au-delà des désordresde l'empirique. revendiqué.ou un à la Critique de la Raison pratique en-deçà . de la « penséevulgaire réductrice et répressive estcontestée. de ce que nous appelonsle sens commun (ou pire. que le criminel (ou le fou)soit connu et se reconnaisse commeil est.l'opération Du Gorgiasde Platon(qui doit reconnaître qu'il y a un au-delà .dans la terminologie aplatiedes manuelsde philosophie.les institutions normales leur rôle et à leur service la force . qui facilite l'accessionà l'ordrephilosophiqueest impensable. L'idée qu'il y ait un tribunal doitla remplir : lorsquePlatonénonce indiqueque quelque réalité suprême sa formule fameuse: « II fautque le roi naisse philosopheou que le philo: la naturedu projetspéculatif sophe devienneroi ».. risque toujours de ressurgir. légitimé et mis en place.le travailde la répression sociale (celle-làréitère abstraitement ce que celui-ci réaliseeffectivement). à terreson ambition raisonnable. par Kant..les avantagesde la mort » de la mort.ayant jouent des idées dominanteset. La réalitéproposéepar le projetspéculatif et qui pouvaitcomblerce vide. spéculative a alors simplement à refléter.qui doitpermettre d'instaurer une organisation politiquestricte (rationnelle) telle que le malheuren soit exclu.elles répriment L'activité tranquillement. mal contrôlé.intellectuelle.

signalequ'il platonicienne : et un devenir introduit de destinée a une analogue transposé l'esprit qui y en proieaux incitations basses. certes. l'appui physique « dans avantet X la notion de X de la mort.« dans la mort». La mort-rupture estl'image.les textes platonicienscernentcorrectement cette » concerne « ce qui problématique philosophique de la mort. l'idéologique.dans la LettreVII. la listen'estni exhaustive. Or. partiede première pourparler .peut mais qui a la possibilité réitérer ces momentsélémentaires.la perception. grâceà l'expérience le mélange l'historicité écumanteet disparate. il y a l'apprenti philosophe. doublesignification il faut de l'empirique s'imposela nécessitéde ce que Platon qu'à l'intérieur qui mettele travaildu savoir hors appelle la métabole. après. l'inauthentique. il est difficile de la faireapparaîtredans le Phédon.On en vientmêmeà se demander le faitde la mortn'est pas plus de la philosophie.La mortfonctionne individuelleet d'entendrequ'il y a un au-delà de l'histoirematérielle. en n'a fait plusclair. pour l'édification » de la important que les circonstancesà quoi il est lié : 1'«injustice et la sérénitédu condamné. la de Socrateest l'argument mort majeur. la subjectivité..donton ne peutparlerque de de la corruption. si. du bien-être utilitaires . il y a le désordre. proposeune procession qui s'y dévoue et qui. il y a l'adultequi. ! La moderne Certesla limitude. sujetconnaît qui s'il y a une autreorganisation compliquée.le simulacre qui soit. commeimage qui permet retourné commeavantage.Dès avant que s'installel'idée chrétienne d'immortalité. met en des traditions avec occidentale. des âmes qui conduise vers le divin.l'adolescent qui. après. s'élève.. le parispéculatif. comme desd'accéder à cet autrede l'empirie précisément qui se définit de l'empirique truction qui a accepté .la contingence.Avant.c'estce qu'indigue le mythe se donne. ciensappelleront la même« chose ». par le flux phrasessontentraînés humain du destin la théorie Ainsimanifestée.un retourneindiquequ'il fautun arrachement la métament.le renversement du sensible(d'autresthéorides sollicitations et contradictoires multiples le péché. convaincant. le mauvais infini.il y a l'enfant. déjà. jamais la pensée spéculative et du désir du travail L'inconvénient à Heidegger. parce qu'il veut être courageux.plusdirectet plus dernière.le mondain. collective.à son tour. la vie ».quelque chose commeune ordonnance » . ni close). retomber. condamnation Elle de la coupureontologique. l'empirique. avant. la Dans leur ensemble.20 LE CAHIER : se développe commeévénement et ait une place -. pourainsidire« inconsciemment le de la le texte clôt d'Er le pamphylien République . propos. après.en même temps. religieuses. cettenécessité. d'Augustin mortest de la l'inconvénient de hors comme ou éludé est réduit. place. cerné par les exigences le discoursincertain et du mal-être. les tant les mots et biais.

la mort n'estvraiment avantageuse que dans la .mêmeà son plus hautniveau.. (des« joutes intellectuelles aussi desrelations de conflit. policières. Il n'en restepas moinsque les pseudo-dialectiques du type« souci»/ « angoisse » ne sontque de fastidieuses à dévoiler destinées rhétoriques .1'« tiel». Supposons. élevéesansdiffi. politiques. universitaires. différence. religieuses. . paruneextrapolation quitouche Etats ettechno-bureaucratiques qu'undespuissants capitalistes qu'onnous comme avenir aitunconflit des entreprepromet graveavec le syndicat neurs de la mort une autre empirique (y en-a-t-il ?) .texte riences Elleestà analyser très refusées). précisément partexte.voire à la science-fiction.. vulgarisation l'objet spéculative. de neutralité ou de com»). est la la notion abstraite de qui négation traditionnelle de rêtre-pour-la-mort-/mmorta//te'.aura vitefaitd'élaborer des sentences liéesqui parviendront à maintenir du jugel'omnitemporalité ment la prétendue de l'Etat.le « contingent ». à moins des subtilités SeinundZeitdéveloppe d'yintroduire sont sont n'en des thèmes d'une banapas (ouqui pas) quin'y surprenante la dont lité Sans ces thèmes furent doute. sive . tout cela est-il fort : le fauxconcept de mort n'a simplifié la même fonction au seindudiscours : cette fonction pastoujours spéculatif nonseulement de problématiques circonstantielles dépend. qui trouble transparence Pourla spéculation.mais ou moins avancée entretient avec plicité plus que l'institution philosophique l'institution Sansdoute desphilosophes de la spéculation religieuse.. cultéà la « dignité La raison de cette desrefus etuneassomption. Il s'agit métaphysique d'user tirées du fonds toujours d'images psychophilosophique pourfaire » versle « savant » versle « transcenrefluer le « vulgaire ». Hegel) quin'ont point l'image et l'exigence : travail demeure et désir empirique théorique.La spéculation discurouverte.CHÂTELET FRANÇOIS 21 à ce propos. les pratiques non-dominées versle théorique dominateur. L'important sont refoulés etsesdiverses sont . y a-t-il associé avectant de facilité (Hobbes.. supposons que cela aillejusqu'àla lutte à la bataille de rue. miseen avant.à en définissant les problématiques ceux-ci auxquelles correspondent des relations le discours ceux partir que philosophique (eny comprenant en sonchamp formellement ou matériellequis'inscrivent pourle mettre ment en question) se trouve avoir avecl'ordre dans politique. désarticulés la mort est en charge. implications intégrés. quidétermine n'est à rechercher comme on le croit on est victime de l'idéopas quand dans la nature de assumée des logiespéculative l'expérience (ou expé.1'« empirique » vers » vers dantal le « nécessaire accidentel 1'« essen». dansla lecture sansnuance estpour beaucoup quinousvient aujourd'hui. sesdiverses expressions juridiques. prise » du concept.mort un être-pour-la-mort. Sans doute. Spinoza. le langage réduits. bref.

elle feint luiconviennent.Fortede sa pureté elle déduit.22 LE CAHIER révélées (et il fautbien dire. elle se jugeant présupposée. faute les traverses des travailleurs. de multicelui-ci d'événement sa signification interprété peut-être s'impose.Puisqu'ona accepté de marquerun moment vénientsurgit .Cependant. dans l'expérience. elles aussi. prouver que.la spéculationopère une sélecOr. Comme de celles que définit différentes fort l'optiquejudéo-chrétienne. lorsque ment. poser.la pertede la vie individuelle autrela mêmeexpérience et que. omisesd'autresexpériences. Elle avoue toutuniment et toute-puissante. l'affaire des n'avoir avantages.qui s'arrangent quelque changement . objetest de direla véritéconcernant plat. et simplement sontpurement qui appartienle travail de la vie quotidienne. plus aux ».Son premier ou le Concept (selon la commode classification hégélienne.quelque chose attestela justesse de son entreprise. . L'inconse retourne.la mort le malheur décisif limitée et supposent tentleursatisfaction que Dès sera leur l'autarcie la de lors. que paraît de l'avantage.Platon et Aristote. de pouvoirs'égarer. historique aussi bien chez Platon que chez les théoriciens modernes.posé comme institution enfermé son empirisme se démasque. » dontelle dispose.Or.qu'elle est (ou non) considéréecomme événement. de la sexualitéqui. y adhèrecommeà une évidence. le faitculturel que.gentiment convaindécrirele livredéfinitivement c'est-à-dire maisheuristique). l'Être. elle alimente son moulinà paroles théoriquesau courantdes paroles empiriquesqui : d'oublierson statut Du mêmecoup. ce qui accepque soit.Elle obéitainsià sa motivation intellectuelle. désormaisincontestable dans un livre.estcomprise . avec l'existant. récupération bon apport). combien : en quoi peut-elle A-t-elle des inconvénients (entendons-nous le projetqu'elle s'est fixé)? Il y en a un qui saute aux yeux.Elle choisitcelui qui convient: elle ignoreles autres.aux sceptiqueset aux « portevite de se heurter à ceux qui ne veulentni parlerni lire et. dès il lui faut faits aux il faut recourir lui maintenant. de le faire.pour s'imviolente.il luiarrivebien libéréede toutedétermination empirique.aux douleurs enrégimenté nent. ou l'Essence. promettre celle du Savoir En opérant ainsi.que la des religions perspective futd'un des textes« sacrés » des Grecs. cant. gourdin ne à ceux pas pourquoion leurimposerait qui comprennent généralement. fausse.à cet égard. qu'elle croitpure . entreautres) avec des connotations (de joie et de tristesse ples manières. mystiques. à Calliclèset à Savigny. . dans d'autrescivilisations. à qui on ne donne rien qui leur permette et la mort La leçon de la pensée spéculativeest claire en cetteaffaire. perte épargnée.est « oublié » dans d'autrespespectives. de la parole pour tous ceux qui ont à parleret l'interdiction s'étouffent. la philosophiede style traditionnel. parmiles « faits tion.

Le XIXe siècle pensantromantico-bourgeois. . l'allégeance philosophie spiritualiste (sérieuse)à la reliest d'être moral sans croireen l'immorgion. par un biais.CHÂTELET FRANÇOIS 23 du temps la réalité de l'omnitemporel. que ce problème n'estpas de l'ordredu clairet du distinct. de l'abbé Migneà Schelling.par exemple.une fois de la pourtoutes.à parlersommairement.Elle ne peut tenirlongtemps une . au sens philosophique elle est de l'ordre de la croyance: il estraisonnable de croirel'âme terme). après disparition corps.Spinoza. Les religions révéléesn'ontpas ce genrede difficultés : l'âme créature de subsiste la du Dieu. La position est fraprincipes n'a guère de mal à la mettre en difficulté gile : l'idéologiephilosophique extrême. Habile et.cependant. étatico-humaniste. « biologique». selon les circonstances les argumentations efficaces intellectuelles. caricaturale est l'attitude du rationalisme cartésien clairement et distinctement. elle ne peutpas plusêtredéduitede l'action du morale. leçonsde la Révélation commeil convient. personnelle.qui argumentation finalement remetà la religion le soin de décrirela naturede cettesur-vie au-delàde la vie.est allé jusqu'à . en même temps. L'attaquea le mérite de définir dans la plus extrêmeconfusion une alternative terminologique correcte.Kant sait ce que parlerspéculatif veut dire: . expliquer.la survie« empirique .ne saurait » après la vie empirique l'immortalité être théoriquement prouvée (elle n'est pas un concept au sens philosodu phiquerigoureux terme).Ou bien le discoursphilosophiqueaccepte sa connivenceavec la religion. C'estle naïfet toutruséKantqui radicalisesurce pointla pensée spécu.qu'elle affirme qu'il possible talitéet en Dieu et.les de l'éthiquechrétienne comme inéluctables.l'après-mort intervient commepostulat.c'est-à-dire du premier métaphysicien intransigeant anti-métaphysicien . (s'inscrivant volontiers dans cetteperspective.Dans la Critique de la Raison pure. Décisive est la positiondu seul .qui son calvaireprovisoire et son est.en organisant les cours.serait-ce confusément. L'esquiveestadmirable d'ingéniosité par le fait qu'elle dénonce. qui définit.qu'elle réintroduit. il faut biendéfiempirique indiquant ce qu'est empiriquement cet après de la mort nir. (sôma/sêma: corps/tombeau) du corps»). Bergson.l'immortalité lative. le plussouvent: elle feint d'oublier positivement qu'elleaurait à parler de cetaprèsdu moment commepreuvequasiment qu'ellel'a utilisé matérielle de la justessede son projet. alors qu'entendement ni raison ne sont capables de s'en immortelle.de la pratique(elle n'estpas une idée. La philosophie moyend'expression (l'âmeestla forme récupère ces formules. se déchaînecontreelle. et il administre dans l'être et dans le disontologiquement.à la fois.en butteaux attaquesdes sceptiquesde toutpoil .qui. fait sciemment conséquent l'ellipse de ce problème.

la mort. La métaphysique qui n'en est que le calcul. Le systèmede la spéculationn'a plus besoin de la mortlorsqu'advient et agressive: la scienceexpérimentale. La vérité.et de Dieu. la Critique de la Raison pure la science . tué (ici et maintenant ci : que signifie . désormais. La mort. de se constituer spéculatif ».même quand elle en faitl'ellipse. poursuivre importe qu'il générale rer. L'objectivité. comme sceptique. de touteévidence. comme la conçoitla pensée spécuLaissonscette« irréalité quand elle lative. en cetteaffaire.Les autres.quand elle l'intègre.et. pauvre. Hegelsfintéresse-t-il comme« irréasinonpourla définir empiriquement. une est transcendance de moteurpsychologique. formules établiespar Copernic.extérieurement.l'enversde Dieu. comment .que la disparité à Sein und Zeit.24 LE CAHIER reconnaître le messagedes tablestournantes) -.envahissante de l'analysethéorique.. meten évidence la réalitéd'un lieu qui. la statistique. cettenouvellealliée.promus. ou bien il est condamné immoral. comme la nonde la mort. en même temps. dit est celleLa questionque ce textepose.. contingence des l'antihistoricité rence à la notionconfused'immortalité.. de déclaet le combat fermement de matérialiste. son correlai. mortalité. qui permettent au travail référence comme discoursde l'Etat. s'empêtrent rogation. définitivement ditmort. par Lavoisier(en par Galilée. ici ? C'est à en l'essentiel telle sorte vienne de précisément qu'on pages. en cette interJulesLagneau à la pensée dite existentielle.par Newton. dans ces Y a-t-il un en dehors du présenttexte? Peut-onpoursuivre. finalement. si bienqu'il expulsece problème Kantle comprend seulemort/immortalité il le et qu'au niveau pratique réintroduit couple vraiment à cette au de ment titre postulation. contrela spéculation.La référence à l'ordre et au désirest le piège caché. lui confèrela fonction en retrait..agnostiqueet. et la physiquecontemautrement de celles remaniéespar Einstein est-il un modèle qui.de de Kierkegaard a brisés.permetà 1'«exigence » poraine?) fournissent philosophiquede se passer de la mort. est que la philosophie.avec Epicureet Lucrèce. question. commegenreculturel. quand elle se présente ce sont ? À toutprendre. pour le discours spéculatif. lité» ? Husserlen a-t-il faitla moindremention des luttesidéologiques des penseurslucides.est devenue un inconvénient.échappe à la et qui n'a nul besoin d'une quelconque réféde l'empirique. Décidément. à l'expériencede la mortpour justifier n'a plus guère besoin de recourir La réussitede de la prétention qu'elle a de statueromnitemporellement.qu'il n'y a pas de problématique à la mortest le piège exhibé.que fonde. ? pourquoi?).