Les produits Les modes de consommation des produits stupéfiants Se fument Se sniffent S’ingèrent S’injectent Se placent sous la peau ou dans l’oeil Les grandes familles de produits Les stimulants Les dépresseurs Les hallucinogènes Les drogues synthétiques Les médicaments à usage humain ou à double usage Les stimulants Comme leur nom l’indique ils ont des effets qui stimulent les capacités de l’être humain en accélérant l’activité du système nerveux central. Capacités physiques (élimination de la sensation de fatigue) Capacités intellectuelles Maintien de l’éveil Indifférence à la douleur Euphorie immédiate Ne sont pas sans dangers pour l’organisme Accélération du rythme cardiaque et de la respiration Dilatation des pupilles Transpiration pâleur nausée Ronge les cloisons nasales (Cocaïne) provoque une perte de poids ou altère les poumons (Crack) Crée une dépendance physique et psychique Quels sontsont-ils? Le Kath La cocaïne Crack Amphétamine Les métamphétamines Le KATH La cathinone et cathine sont deux alcaloïdes du Kath L’usagé boit en même temps pour que les principes actifs passent dans l’organisme Entraîne une dépendance psychique et des troubles digestifs graves, maladies cardio vasculaires. KHAT La METHACATHINONE Ou EPHEDRONE ou Wild Cat Découverte en 1928 même structure que la cathinone et à la méthamphétamine Utilisée à l’origine pour le traitement des dépression en exex-URSS Sous forme de poudre S’injecte se fume se sniffe s’ingére Est répendue eu Russie où elle s’injecte et aux EtatsEtats -Unis où elle se sniffe se boit après avoir été diluée et se fume mélangée avec du Cannabis. Plus rarement elle est consommée en injection. LA COCAINE La feuille de coca La pasta Le chlorhydrate de cocaïne la cocaïne base ou CRACK Cocaïer : culture Climat humide ,température moyenne ≅20 20° °, altitude 300 à 2000m 3 récoltes /an ,en saison sèche. Le processus de fabrication Pasta de cocaïna Cocaïne Base Chlorhydrate de cocaïne LES PRODUITS DE COUPAGE DE LA COCAINE Répartition des produit de coupage 2004 Autres Glucose Saccharose Procaïne Inositol Caféïne Phénacétine Lidocaïne Lactose Mannitol 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 2003 2002 Les autres modes de consommation Se fume S’injecte Se mélange à d’autres produits stupéfiants ex l’Héroïne Se travaille très bien peut se couper jusqu ’à sept fois se vulgarise Le CRACK Substance apparue aux EtatsEtats-Unis d’Amérique dans les années 80. Obtenue en chauffant du chlorhydrate de cocaïne dissout dans de l’eau et additionné de bicarbonate de soude ou d’ammoniaque. EFFETS très rapides, “flash” très violent. Pour 85mg fumés , 68mg parviennent aux poumons. CAILLOUX , ROCS, ROCHERS… de CRACK Modes de consommation… OPIUM DESCRIPTION : latex extrait des capsules vertes du pavot Constituants: morphine, noscapine, papavérine, codéine, thébaïne, et la narcéine. CONSOMMATION : ingéré, bu, fumé( dans des pipes spéciales) EFFETS: euphorie, semi torpeur, vertiges nausées, céphalées, troubles respiratoires…. La Morphine 1805, SERTUNER isole le sel cristallisable le morphinium. Morphine base = produit de manipulations chimiques sur l ’opium et sur la paille de pavot.(poudre brun/rouge clair, goût amer, soluble dans l ’eau ) Morphine de consommation=chlorhydrate de morphine poudre duveteuse blanc jaunâtre, soluble dans l ’eau et l ’alcool, consommée par injection . LA MORPHINE •Principal alcaloïde de l’opium .Analgésique et calmant puissant. Héroïne Brown Heroin White Heroin L’HEROINE Provient de la fleur de Pavot opium morphine héroïne se coupe jusqu’à 32 fois se travaille plus difficilement HEROINE 1 à 4 g / capsule Opium brut + chlorhydrate Héroïne Hcl 88 % de pureté d’ammonium Héroïne Base +alcool+éther Morphine base + anhydride acétique Plusieurs Types d’héroïne La N° N° 2 moins raffinée ou héroïne base La N° N° 3 ou Brown Suggar La N° N° 4 très pure appelée White White Modes de consommation LE TRITRI-METHYLFENTANYL classé STUP Dérivé du fentanyl depuis 2001 Héroïne synthétique Conditionnement: poudre blanche (semblable à l’héroïne) Consommation: IV, sniffing, fumée Prix: 55 euros en Finlande 25 fois plus puissante que l’héroïne Appelée TANGO CASH ou CHINA WHITE LES PRODUITS DE COUPAGE Répartition des produits de coupage 2004 Autres Griséofulvine Glucose Phénobarbital MDMA Lactose Saccharose Mannitol Paracétamol Caféïne 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 2003 2002 Les Hallucinogènes Le cannabis Le LSD Le PCP ou Angel Dust La mescaline (cactus peyolt) La MESCALINE Provient d ’un cactus d ’Amérique Centrale puissant hallucinogène aux effets proche du LSD 25 poudre blanche soluble ou sous forme de comprimés peut se fumer s ’ingérer s ’injecter le cactus peut se consommer frais ou sec fumé avec du tabac. Peut se rencontrer sous forme de comprimés ou en solution Soluble dans l’eau peut s’injecter Effets 2 heures après l’ingestion et durent 8 à 12 heures Dose de 200 à 500 mg Existe un analogue de synthèse l’ESCALINE six fois plus puissant Le CACTUS PEYOLT Cactée d ’Amérique centrale utilisée par les chamans en raison de ses propriétés hallucinogènes dues à la présence de mescaline. Il est mâché ou pris en infusion. Il provoque des troubles psychiques importants. Peyote Cactus CACTUS PEYOLT Le CANNABIS LE CANNABIS plante voisine du houblon 10 000 ans avant J.C. années 60 Himalaya rastas 150 millions de consommateurs L’herbe de CANNABIS Culture de Cannabis en Plein Air La résine de CANNABIS LA RÉSINE DE CANNABIS marron clair Maroc 8 à 12 % brun rougeâtre Liban 12 à 18 % noir Pakistan 25 à 30 % L’huile de cannabis 65 % de principe actif Obtenue à partir de l’herbe. Les vapeurs s’écoulent dans un bac où est placée de l’herbe moulue et sont filtrées par la suite. Huile de CANNABIS Le LSD Provient de l ’ergot de seigle se dépose sur les organes et provoquent des flash back peut bénéficier d ’un nouveau conditionnement qui le conserve jusqu ’à 20 ans Carrés de 6mm de côté Les pointes font de 0,5 à 2mm de côté souvent conditionnées dans du scotch Une dose contient 50 à 80 micro grammes de LSD Nouveau conditionnement Peut se conserver jusqu’à 15 ans Se place dans la mâchoire et se croque 50 à 100 micro grammes La METHAQUALONE ou Mandrax À l ’origine est un médicament hypnotique mise sur le marché en 1965 se présente sous forme de poudre beige ou blanche , gélules ou comprimés s ’avale ou s ’injecte en intraveineuse Plusieurs affaires ont été constatées en transit à destination de continent Africain ou la Péninsule Arabique. LES DROGUES DE SYNTHESE AFSSAPS - 23 octobre 2003 ANESTHESIANTS 1 g : 30 € Kétamine GHB France 1 g: 10 à 15 € 1 bouchon: 15 à 25 € Kétamine Tilétamine PCP LA KETAMINE… classée STUP (1997) sauf solution injectable (ampoule de Kétalar) Anesthésique vétérinaire et humain depuis 1962 (distinction faite par les consommateurs) Kéta, special K, hobby one, K16, kit kat… Conditionnement: liquide, poudre, solide après évaporation par chauffage Consommation: IV, sniffée (dosage précis entre 150 et 300 mg), s’avale en poudre Prix: liquide / 15 euros, poudre/38 à 40 euros le g Effets: sentiment d’extracorporalité (Khole, NDE), flashback, troubles neurologiques, coma, décés En provenance d’Inde via GB à destination de la France LA TILETAMINE classée Liste 1 des S.V. Usage vétérinaire En France depuis 2002 (décès constatés dans d’autres pays) Conditionnement: poudre ou comprimé Consommation: sniffing ou avalée (parfois associée à éphédrine, kétamine, parfois vendue comme kétamine vétérinaire) Prix: 30 euros le g en poudre Effets: similaires à la kétamine pendant 48 heures, troubles de l’humeur, troubles du comportement, états délirants, hallucinations, cauchemars, troubles de l’équilibre, intoxication, coma, décès Le PCP (Phencyclidine) ou Angel Dust classé STUP Anesthésique humain expérimenté pendant les années 50, retiré du marché en 1965 Pas de trafic en France (surtout USA) Conditionnement: cristaux, poudre, liquide Consommation: fumé parfois avec du cannabis, avalé, IV, sniffing Peut s’injecter Effets (4 à 6 h): dissociation corpscorps-esprit, baisse des inhibitions, baisse de la douleur, déformations visuelles, euphorie, hallucinations Effets indésirables: réactions psychotiques, violence, agitation, hallucinations, hyperthermie, hypertension Amphétamine AMPHETAMINES France 1 g: 10 à 70 € 1 comp /gélule: 10 à 15 € AMPHETAMINE Teneur en % amphétamine 2002 70% 60% 50% % d o s s ie rs / a n 40% 30% 24% 24% 20% 10% 0% < 10 10 à 20 20 à 30 30 à 40 40 à 50 50 à 60 60 à 70 70 à 80 80 à 90 90 à 100 15% 10% 6% 5% 7% 5% 0% 0% 2% 0% 0% 4% 2% 3% 2% 4% 2% 0% 0% 2% 7% 0% 47% 58% 2003 2004 37% 31% Les Métamphétamines… classées STUP. Commercialisé encore en Belgique Speed (5 à 22 % de Chlorydrate de métamphétamine): poudre ou comprimé / sniffing, fumé, IV Pervitine (100 %) ou perfantina: poudre / IV Ice: (100 %) : cristaux / fumé YaYa-Ba (20 mg): comprimé / gobé ou fumé Effets: identiques aux amphèt. (8 à 24h) Prix: 8 à 30 euros le g en poudre, 15 euros le comprimé ou la gélule L ’ICE ou Crystal ou Shabu,Glass, Tina surtout consommé en Asie d ’une pureté proche des 100 % se fume plus puissant que le crack A l’origine l’ICE est la drogue du surfeur ICE Le YAYA-BA ou Pilule Thaï se fume ou s ’avale se présente sous forme de comprimés vanillés ou chocolatés avec une possible inscription des lettres WY sur une face YAYA-BA signifie cheval fou ou drogue qui rend fou Les dérivés amphétaminiques LES ECSTASY… Comprimé, gélule, poudre Gobé, sniffé, injecté, avalé ½ des saisies de comprimés: MDMA avec un dosage de 60 à 120 mg MERCI POUR VOTRE ATTENTION