COURS 426

Série 05

Sciences économiques
2e degré

Leçon 05

Communauté française de Belgique

426 Série 05

Enseignement à Distance

426 Leçon 05

Sciences économiques 2e degré 2e partie : Économie générale (II)
Chapitre II – Les ménages
§ 1. § 2. § 3.

Introduction Les revenus Formules de rémunération
Importance de la rémunération pour le travailleur Importance de la rémunération pour l’employeur Qualités d’une bonne formule Formules de rémunérations collectives

§ 4. § 5.

Calculs du salaire net et du coût salarial Salaires nominal et réel

Chapitre III – Le budget familial
§ 1. § 2.
-

Difficulté d’élaborer un budget Élaboration d’un budget familial

-

T.A.C. Travail à envoyer Solutions des T.A.C. ANNEXES : Le rationnement par le revenu La crise argentine Forum mondial des villes contre la pauvreté

1

2

Communauté française de Belgique

426 Série 05

Enseignement à Distance

426 Leçon 05

2e partie : Économie générale (II)
Chapitre II – Les ménages

§ 1. Introduction
Nous avons vu dans la leçon précédente que le ménage se définissait comme un ensemble d’individus qui résident habituellement ensemble, qui mettent en commun leurs ressources, qui effectuent en commun une partie importante de leur consommation. On ajoute à cette définition les personnes habitant seules puisque ce fait seul entraîne de leur part l’obligation de poser des actes économiques semblables à ceux des ménages normaux, ne serait-ce, par exemple, que l’entretien du logement. Le ménage apparaît comme étant la cellule de base de notre société qui peut être étudiée sous deux aspects : comme cellule sociale et/ou comme cellule économique. Cellule sociale : les ménages constituent le «réservoir» humain de la société. La société a donc des droits et des devoirs envers les ménages. En effet, toute nation doit avoir le souci de voir sa population se développer en nombre, en bonne santé et en possédant un maximum de connaissances et de compétences. A cet égard, les États développent des lois concernant les individus, les rapports entre eux, la protection de la famille, de la propriété, de la nationalité… Ce droit des personnes et de leurs biens se retrouve dans le code civil que nous avons abordé en commençant ce cours. L’étude des ménages revient à étudier la population (démographie). Pour cela il convient de poser les questions suivantes et d’y répondre : Comment évolue la population sur le plan quantitatif ? Le taux de natalité est-il plus élevé, égal ou plus faible que le taux de mortalité ? Au plan qualitatif : Quel est son niveau de vie ? Quel est son niveau de scolarité ? Quels sont les taux de chômage et d’emploi ? Quelle est l’importance de la population active (personnes au travail) par rapport à la population inactive dont il faut aussi satisfaire les besoins. Quel est le taux d’espérance de vie ?

3

il a négocié la fonction à exercer et l’importance de sa rémunération. Son épouse. Aussi. Il existe cependant d’autres types de revenus : a) Les revenus du travail (= revenus professionnels) Les revenus d’entreprise (= revenus d’une activité professionnelle de travailleurs indépendants) Les revenus de la propriété (= revenus immobiliers) Les revenus mobiliers (= revenus de l’argent placé) Les revenus de transferts sociaux (= les allocations sociales) Les revenus du travail Il s’agit des rémunérations perçues en contrepartie d’un travail fourni. C’est ce qu’on appelle le revenu professionnel. dirige. Ils reçoivent cette monnaie en contrepartie du travail qu’ils fournissent. Nathalie DELVAUX. 4 . exerce la profession de vétérinaire et règle son activité professionnelle comme il l’entend : il organise. nous allons ici nous attacher à la notion de revenus. Leur fils. Arnaud GILSON. gère son emploi du temps selon ses propres desiderata. elle n’a pas négocié ses conditions de travail car elle adhère au statut des agents de l’État.Cellule économique : un centre de consommation Le ménage constitue un centre de perception de revenus Dans la leçon précédente nous avons déjà abordé la notion de consommation qui résulte de la confrontation d’un besoin et d’un bien ou service. passons en revue les catégories des travailleurs: Le monde du travail comprend : les travailleurs salariés les fonctionnaires les travailleurs indépendants = revenus du travail = revenus du capital Didier GILSON travaille en tant que directeur financier pour la société JB sprl . les revenus sont issus du processus de répartition qui consiste en la distribution des richesses disponibles (fruits de la production). Il n’a pas de contrat de travail et n’est pas agent de l’État. § 2.I. les hommes doivent recourir à un intermédiaire qui est la monnaie. Les revenus D’une façon générale. Chap. Au moment de son engagement. § 3 organisation de l’activité économique + Annexe de la série 5) Pour pouvoir satisfaire leurs besoins dans la société actuelle.(voir aussi série 4. est enseignante dans un Lycée à Namur . Avant d’aborder ce sujet.

les communes. prévus par des accords collectifs ou par la loi. les provinces. de risque. etc. des prestations de travail sous l’autorité d ‘un employeur 2. d’assiduité. les communautés. Ils sont soumis au statut des travailleurs indépendants. résultant du mode d’exercice de la profession. d’ancienneté. Ils n’ont pas de «patron». telles que primes de production. soit en fonction des quantités produites (d’où élaboration de normes minimales de production individuelles ou par équipes) ou encore selon des systèmes qui font intervenir le temps et les quantités produites. logement dans le cas où l’employeur met un appartement à la disposition de son ouvrier) ou prévus par des accords collectifs. les fonctionnaires : travailleurs au service des «pouvoirs publics» comme les départements ministériels. elle est fonctionnaire. Ils n’ont pas de contrat de travail Ils perçoivent des honoraires (professions libérales) ou se rémunèrent sur le profit réalisé au cours de leur année. Arnaud appartient au monde des travailleurs indépendants. 5 . (cette partie sera vue en détails dans un cours ultérieur). comme par exemple : les participations aux bénéfices. La loi sur le travail du 3 juillet 1978 reconnaît 4 catégories de travailleurs salariés : les employés : activité principalement «intellectuelle» . les indépendants : ils exercent leur activité professionnelle sans être soumis à l’autorité de qui que ce soit. Nathalie est tenue de respecter le statut légal des agents de l’État. Le salaire comprend également tous les compléments prévus au contrat (nourriture. le 13e mois. ils reçoivent un salaire les représentants de commerce : ce sont des employés dont l’activité consiste à visiter une clientèle et/ou conclure des affaires. Didier est soumis à l’autorité de la société et fait partie des travailleurs salariés. etc. de pénibilité. ou supposées telles.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Que constatons-nous ? Enseignement à Distance 426 Leçon 05 Ces 3 personnes sont des travailleurs à des titres divers. contre rémunération. les salariés : travailleurs au service d’un employeur à l’égard duquel ils sont liés par un contrat de travail. ils ne dépendent que de leurs clients. ils reçoivent des appointements en contrepartie de leur travail les ouvriers : activité principalement «manuelle» . Font également partie de la rémunération : le pécule de vacances et tous les autres avantages liés aux prestations de travail. Expliquons brièvement : 1. calculé soit en fonction du nombre d’heures prestées. Les travailleurs manuels (ouvriers) perçoivent un salaire. les services parastataux (SNCB / RTBF…) Ils sont donc soumis à un statut que l’autorité publique leur impose. 3. Ils perçoivent un traitement en contrepartie des prestations fournies. Ils perçoivent des commissions les étudiants : ceux qui suivent des cours dans l’enseignement et qui fournissent. les régions.

les revenus des titulaires de professions libérales (architectes. il payerait le même impôt. médecins. étant propriétaire d’un bien que l’on occupe. un délégué commercial peut recevoir un salaire fixe minimum auquel s’ajoutent les commissions. En faisant ses comptes mensuels. c’est-à-dire un pourcentage des affaires traitées. etc. Ces revenus peuvent être réels. dans la mesure. la sécurité sociale. studios. que les recettes soient insuffisantes pour rémunérer quelque peu son travail d’entrepreneur et même l’un ou l’autre fournisseur. Si le propriétaire habitait lui-même cet immeuble.). On peut ranger dans cette catégorie de revenus. soit sous forme de revenus fictifs. par les commerçants. où. Remarque : l’impôt foncier varie d’une province et d’une commune à l’autre en fonction des centimes additionnels (taxes provinciales et communales) que chacune de ces institutions a voté pour couvrir leurs dépenses.000 €. lorsqu’ils sont exprimés en terme de loyers. c) Les revenus immobiliers Sont ainsi appelés les revenus tirés de la location d’immeubles bâtis (maisons.000 € constituent un «profit pur» qui revient à l’entrepreneur propriétaire de son entreprise. car il est souvent malaisé de calculer avec des critères objectifs la quantité de travail fourni. reçoivent des appointements. dont le calcul n’est pas directement lié à la production. ils obtiennent un profit qui sera leur rémunération. garages…) ou non bâtis (terrains.500 € par an. dans un système de liberté d’entreprise. Votre propriétaire ne payera pas l’impôt foncier (% prélevé par l’Etat. b) Les revenus d’entreprise Relèvent de cette catégorie. les assurances. 6 . il constate qu’après avoir payé ses fournisseurs. Le cas inverse peut aussi se produire . Ex : un travailleur indépendant fixe son salaire mensuel brut à 5.000 € espérés et même pire. la banque. Cette somme est son revenu d’entreprise dont 3. appartements. En effet. après déduction de tous leurs frais et amortissements. il peut arriver que son revenu d’entreprise n’atteigne pas les 5. Les représentants de commerce perçoivent des commissions. on se procure à soi-même un avantage. les revenus perçus par l’entrepreneur propriétaire de son entreprise. les provinces et les communes) sur cette somme mais sur le revenu cadastral que l’administration du cadastre aura par exemple estimé à 2. Exemple : vous occupez une maison que vous louez 500 € par mois. bois…). les indépendants c’est-à-dire par tous ceux qui.000 €. Font également partie du traitement les avantages ou primes prévus au contrat par des accords collectifs ou par la loi.Les travailleurs «intellectuels» (les employés). C’est alors le revenu cadastral sur lequel on doit payer l’impôt (précompte immobilier). Le revenu cadastral est un montant estimé par l’Administration du Cadastre. avocats. en effet. Ces commissions constituent l’entièreté ou une partie de leur rémunération. On parle alors de revenu négatif. soit un montant annuel de 6000 €. éventuellement de main-d’œuvre qu’ils paient) de telle sorte que. il lui reste une somme de 8. et les impôts et l’intérêt du capital. mettent en œuvre un certain nombre d’éléments de capital (et. prairies.

de chômage ou de vieillesse. de telle sorte que chacun puisse continuer à disposer d’un minimum de revenus : c’est le principe de la Sécurité Sociale. e) Les revenus de transferts sociaux Une société démocratique et moderne considère qu’il est injuste que des situations difficiles soient à la charge de ceux qui les subissent alors qu’ils n’en sont pas responsables. on prélève des cotisations sociales sur les revenus de ceux qui travaillent. . caisses d’épargne ou autres institutions financières d’épargne. pour des raisons indépendantes de leur volonté.l’achat d’actions de capital d’entreprise. C’est ce qu’on appelle : thésauriser). Ce dépôt rapporte des intérêts. il faut entendre : .le dépôt auprès des banques. Par épargne placée. 7 . Les obligations sont des documents par lesquels l’emprunteur (Etat ou entreprises) s’engage à rembourser les sommes prêtées à une date plus ou moins éloignée (plusieurs années) et à verser régulièrement des intérêts.Communauté française de Belgique 426 Série 05 d) Les revenus mobiliers Enseignement à Distance 426 Leçon 05 Les revenus mobiliers comprennent tous les revenus procurés par une épargne placée.le prêt à des particuliers moyennant également des intérêts. Les revenus de transferts sociaux sont donc les revenus perçus par les personnes qui. . le principe est celui de la SOLIDARITÉ : pour payer ces revenus de transfert social. ne disposent plus de ressources. . ou encore par les personnes qui subissent des charges considérées socialement comme dignes d’intérêt (ex : allocations familiales en faveur des familles qui ont des enfants en charge). par suite de maladie. Par cet achat.la souscription d’obligations émises par l’État ou par des entreprises. (L’argent caché sous du linge dans une armoire ne rapporte rien. Dans ce cas. les particuliers deviennent propriétaire d’une part de l’entreprise et ont droit à une partie des bénéfices éventuels : des dividendes. Dans ces sociétés. la communauté prend à sa charge ces situations.

l’ouvrier bénéficie d’un pécule de vacances payé par l’ONVA. La sécurité sociale repose sur la combinaison de deux grands principes : celui de l’assurance : chacun verse une certaine somme d’argent en échange de quoi il bénéficie d’une aide quand le besoin s’en fait sentir celui de la solidarité : contrairement à ce qui se passe dans l’assurance privée. les charges patronales des employeurs et l’intervention de l’État. les cotisations versées ne dépendent pas des risques couverts (la couverture est la même pour tous) mais des possibilités financières de chacun. Il est géré par les représentants du gouvernement. à souscrire. il est d’office affilié au FAT. les allocations familiales. ONEM : Office National de l’Emploi Cet organisme gère la partie des cotisations sociales qui sont redistribuées sous forme d’allocations de chômage. faute de quoi. Le pécule de vacances des employés est payé directement par l’employeur FAT : Fonds des Accidents de Travail La loi oblige tout employeur. une assurance contre les accidents du travail. du patronat et des travailleurs.CE QUE L’ONSS ? L’Office National de Sécurité Sociale est l’organisme parastatal qui perçoit les cotisations sociales des travailleurs. ONAFTS : Office National des Allocations Familiales des Travailleurs Salariés Cet organisme distribue un revenu de complément. indemnise les victimes dont l’employeur n’était pas assuré conformément à la loi et mène les poursuites contre l’employeur en question … FMP : Fonds des Maladies Professionnelles Ce fonds est chargé de réparer financièrement les dommages résultant d’une maladie professionnelle et de promouvoir la prévention de ces maladies. 8 . cet organisme contrôle les activités des assureurs. Outre son salaire normal. Les cotisations sont réparties entre les différentes caisses : INAMI : Institut National Assurance Maladie-Invalidité C’est un organisme parastatal qui gère une partie des cotisations sociales destinées au remboursement des soins de santé et des indemnités d’incapacité de travail. À la page suivante. vous découvrirez un tableau du fonctionnement de cet organisme. Le remboursement est effectué par l’intermédiaire des mutualités. ONP : Office National des Pensions Cet organisme redistribue aux travailleurs du secteur privé la part des cotisations reçue de l’ONSS ONVA : Office National des Vacances Annuelles Tout ouvrier a droit à un certain nombre de jours de congés payés calculé en fonction du nombre de jours prestés ou assimilés. destinées à couvrir une partie des frais liés à l’éducation des enfants. auprès d’une compagnie privée. où on est tenu de payer plus si on souhaite une meilleure couverture.QU’EST.

Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 Travailleurs cotisations sociales + Employeurs cotisations patronales ONSS SUBSIDES DE L’ETAT INAMI répartit Caisse auxiliaire d’assurance maladieinvalidité ONP ONEM répartit Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage (CAPAC) ONVA répartit ONAFTS répartit FMP FAT ou caisses des vacances annuelles pour les ouvriers paient les VACANCES DES OUVRIERS 9 mutualités paient les MALADES instruit et paie les PENSIONNES syndicats paient les CHOMEURS caisses d’allocations familiales assurances privées paient pour les ENFANTS paie les VICTIMES paient les VICTIMES .

10 .

) D’une politique salariale bien pensée dépend la collaboration ou «l’esprit de flânerie» du personnel. Un haut salaire est aussi parfois l’indication. Un bon salaire engendre une légitime fierté. Nous allons maintenant passer en revue quelques critères de qualité qui font qu’une formule de rémunération est considérée comme bonne. produisant de la qualité parce qu’elle n’occupe que des gens qualifiés et compétents. le galon d’un grade. la formule : . En effet. il sera plus motivé au travail) 11 . c’est du sérieux. Formules de rémunération du travail Importance de la rémunération pour le travailleur : Le revenu de son travail assure sa subsistance. («… avec un tel salaire.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 § 3. un salaire élevé facilite la vie mais c’est aussi la reconnaissance de la valeur du travail fourni. d’ailleurs c’est une entreprise qui paye bien.doit être simple. Il en existe beaucoup et nous n’en verrons que quelques-unes. (En effet. conditionne son niveau de vie ainsi que celui de sa famille. on aura compris l’intérêt qu’il y avait à trouver la meilleure formule de rémunération. etc.) - Qualités d’une bonne formule de salaire En fonction de ce qui a été dit ci-dessus. facile à comprendre et à contrôler par le travailleur (sinon. il aura toujours l’impression qu’on veut le « rouler ») - doit être connue avant l’exécution du travail doit faire participer le personnel aux fruits de la productivité et doit créer une solidarité d’intérêts (il est évident que si le travailleur ressent financièrement la croissance prospère de l’entreprise. (Une entreprise qui n’est plus compétitive est une entreprise en déclin qui court vers sa fermeture si rien n’est entrepris. Une entreprise qui pratique une politique de hauts salaires bénéficie souvent d’une bonne image de marque. 1° au point de vue psychologique. on dira d’elle que c’est une entreprise solide. d’un mérite. la reconnaissance d’une qualité de compétence. il doit sûrement être un chef !…») Importance de la rémunération pour l’employeur : Les frais de personnel constituent un élément important du prix de revient (coûts de production) dont dépend la compétitivité de l’entreprise.

certains travailleurs enlèvent les mécanismes de sécurité installés sur les machines et n’assurent plus l’entretien de celles-ci en temps et heures. Pratiquée de cette façon. secteur ou département sur base de critères objectifs sans quoi. la formule : .doit éviter le risque d’accident et l’usure prématurée du matériel. on peut considérer que dans ces entreprises. - - 12 . La prime peut-être uniforme pour tout le personnel de l’entreprise ou au contraire différenciée par atelier. Participation à l’accroissement de la productivité : la prime se fonde soit sur la productivité totale soit sur des critères précis comme économie d’énergie. de matières premières.doit en toute circonstance assurer un revenu décent (salaire minimum garanti) . la formule : .doit être conçue pour stimuler le personnel.) 3° au point de vue social et humain.doit récompenser l’effort individuel et collectif . (Pour éviter de perdre du temps et donc de l’argent. de main-d’œuvre Rémunération par équipe autonome : il faut pour cela que l’entreprise soit divisée en éléments homogènes ayant entre eux des rapports de fournisseurs à clients. Normalement la prime devrait suivre l’évolution du bénéfice. une récompense collective favorise l’esprit d’équipe et promeut l’émulation de l’ensemble du personnel.2° au point de vue économique. par équipe. Le but de cette formule est d’aiguiser le sens de la responsabilité du personnel et de réagir contre l’indifférence et la dépersonnalisation du travail. Mais certaines entreprises ont institutionnalisé la formule et on parle alors d’un 13e mois qui devient contractuel. elle doit payer le 13e mois. on distribue au personnel une partie du bénéfice sous forme de prime. il n’est pas toujours possible d’individualiser les rémunérations ou leurs compléments variables parce qu’il n’est pas toujours possible d’isoler la part que chaque travailleur prend dans la croissance et les résultats de la production. D’autre part.doit être liée autant à la qualité qu’à la quantité du travail . créer un esprit d’émulation sans compétition. par département. ce qui signifie que même si l’entreprise ne fait pas de bénéfice. Le temps passant. Prime basée sur les résultats de l’entreprise : en fin d’année. on risque de le frustrer.doit éviter le surmenage . la prime l’est aussi et inversement. plutôt que de motiver le personnel. la prime a perdu son effet motivant. ainsi quand ceux-ci sont élevés. Formules de rémunération collective D’une part. On peut aussi la moduler en distribuant une prime identique à tout le personnel et ajouter des suppléments à l’un ou l’autre atelier. le coût global des salaires annuels est réparti sur 13 mois au lieu de 12. par secteur.

tout en gardant la possibilité de revendre leurs actions en bourse. remboursement des frais de déplacement. les augmentations barémiques ou autres… 13 . elle peut varier selon le nombre de jours de travail prestés. comme nous l’avons fait dans les textes qui précèdent. intervention dans le remboursement des frais de transports en commun le paiement (sursalaire) des heures supplémentaires la rémunération des jours fériés la rémunération garantie en cas de maladie. Calculs du salaire Lorsqu’on parle de salaire en général. Cette manière de faire offre l’avantage d’accroître les sentiments de solidarité des travailleurs avec l’entreprise. À noter que les syndicats n’apprécient guère la formule parce que le travailleur actionnaire tend à changer de mentalité au détriment de la solidarité du monde du travail. ils auront droit chaque année aux dividendes. avantages en nature. dont ils deviennent peu à peu copropriétaires. les heures supplémentaires. les indexations. ni avec le prix de la maind’œuvre réclamé au client. de maternité le pécule de vacances le 13e mois … A retenir : le salaire brut est le montant de la rémunération fixé dans le contrat de travail + éventuellement les avantages évaluables en argent SANS tenir compte des retenues sociales et fiscales. Remarque : la rémunération brute n’est pas identique tous les mois : en effet. Au profit de qui et pourquoi ? C’est ce que nous allons expliquer dans les pages suivantes ! a) Que faut-il entendre par rémunération au sens large ? La rémunération comprend : le salaire proprement dit du travailleur les avantages évaluables en argent comme par ex. S’ils les conservent. Entre la rémunération brute et le montant versé sur le compte (rémunération nette). on parle toujours de salaire brut. § 4. à ne pas confondre avec le revenu dont dispose réellement le travailleur. il y a une fameuse marge car le salaire a été amputé d’une série de prélèvements. ni avec ce que coûte réellement un travailleur au patron. d’accident.Communauté française de Belgique 426 Série 05 - Enseignement à Distance 426 Leçon 05 Distribution d’actions au personnel : l’entreprise peut distribuer des actions au personnel en guise de prime.

le Ministère des Affaires Economiques communique le niveau de l’indice des prix et l’adaptation se fait alors automatiquement par rapport au coût de la vie. Actuellement. le non-paiement des cotisations d’un mois des vacances. Par exemple.07%. après enquête. augmentation de 0. les cotisations sociales de 13. Chaque mois. est en quelque sorte le thermomètre de notre consommation. les partenaires sociaux des différents secteurs d’activité arrêtent une programmation salariale. par rapport au « panier » des produits constitutifs de l’indice des prix à la consommation.b) Evolution des salaires : La rémunération convenue par le travailleur et l’employeur. L’index est aussi lié aux pensions et à l’ensemble des allocations sociales Les rémunérations sont en principe adaptées en fonction de l’évolution de l’indice santé. C’est la raison pour laquelle vous entendez «les salaires sont liés à l’index» Qu’est-ce qu’est l’index ? L’indice des prix à la consommation. ne suffit plus pour conserver le même niveau de vie.0496 €/heure et+0. Les travailleurs peuvent alors bénéficier de l’assurance maladie-invalidité. cela permet d’étaler sur toute l’année.00 € disposait d’un niveau de vie moyen. il sera opéré des retenues sociales destinées à financer les caisses de la Sécurité Sociale cotisations sociales des travailleurs. la commission paritaire 128.12 % index sur tous les salaires pour le mois d’octobre 2002. Il mesure l’évolution des prix pour qu’on puisse adapter les salaires. 14 . d) Augmentations « d’entreprises » Il peut s’agir d’augmentations individuelles décidées par le patron ou d’augmentations liées aux changements de fonction ou à une promotion ou encore les augmentations liées à des barèmes qui prévoient des augmentations de rémunérations selon l’âge ou l’ancienneté acquise dans l’entreprise. du tabac. le taux des cotisations sociales des travailleurs s’élève à 13. on fait évoluer les salaires en fonction du coût de la vie : c’est ce qu’on appelle l’indexation des salaires. Un travailleur qui a commencé à travailler en 1980 et qui gagnait 875. communément appelé index. c) Augmentations conventionnelles sectorielles Dans le cadre de négociations sectorielles. Cet indice est inférieur à l’évolution des dépenses des ménages puisque.07 % sont calculées sur 108% de leur salaire brut afin de tenir compte du pécule de vacances payé par l’ONVA sur lequel des cotisations sociales ne seront pas retenues. Pour maintenir le pouvoir d’achat. En ce qui concerne les ouvriers. on retire l’évolution du prix des alcools. de l’essence et du diesel. à la signature du contrat de travail évolue chaque année en fonction de divers mécanismes.3. maroquinerie et ganterie. Actuellement. Ainsi. la même somme. du chômage et des allocations familiales. Sur la rémunération brute.

00 € Il y en a bien sûr d’autres avec limitations mais c’est tellement spécifique que cela ne nous est pas nécessaire à ce niveau-ci. la réforme fiscale prévoit qu’il n’y aura plus de taux supérieur à 50% pour 2005. Afin d’alléger cette lourde somme à payer en fin d’année. pour déterminer le montant de la réduction du précompte professionnel pour charges de famille. On peut donc dire que les cotisations sociales personnelles et le précompte professionnel représentent.00 € Ce tableau vous servira de référence pour le calcul du précompte professionnel lors des applications. 15 .00 € 337. en 2002. Le contribuable paie donc une avance sur ses impôts. le précompte professionnel.00 € 498. Cependant. la situation de la famille à envisager dans le chef du bénéficiaire des revenus est celle qui existe au 1er janvier de l’année du paiement des revenus. ménage à deux revenus professionnels ou ménage à revenu professionnel unique) C’est pourquoi. nous allons définir le salaire imposable : c’est donc le salaire brut diminué des cotisations sociales des travailleurs. l’État oblige les employeurs à prélever un certain pourcentage du salaire du travailleur. A titre exemplatif.00 € 26.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 A ce stade-ci. isolé.00 € 26.00 € 68. Il est proportionnel au salaire gagné et défini selon des barèmes légaux qui tiennent compte de la situation familiale du travailleur (nombre d’enfants à charge. la réduction pour enfants à charge s’élève à nombre d’enfants à charge 1 2 3 4 5 réduction mensuelle 26. A retenir : Salaire imposable = salaire brut – cotisations d’ONSS C’est sur le salaire imposable que l’impôt sur le revenu du travail (le précompte professionnel) sera calculé.00 € 183. les deux retenues les plus importantes sur le salaire. C’est ce qu’on appelle les retenues fiscales. Attardons-nous un peu sur le précompte professionnel L’impôt des personnes physiques (IPP) est dû par les habitants qui ont en Belgique leur domicile. Sachez aussi qu’il y a aussi des réductions dans le cas où : motif de la réduction le bénéficiaire des revenus est un isolé le bénéficiaire est veuf(ve) non remarié(e) le bénéficiaire est un père ou une mère célibataire avec un ou plusieurs enfants à charge réductions 25.

le salaire brut . cotisation de solidarité pour le chômage.07% (ONSS) .précompte professionnel = net à payer 16 . A retenir : Coût salarial = salaire brut + cotisations ONSS (patronales) + Charges sociales diverses A RETENIR : comment calculer la rémunération nette d’un travailleur ? d’un employé La rémunération brute d’un ouvrier La rémunération brute . il y a aussi le salaire-coût qui est le montant que coûte réellement le travailleur à son patron. cotisation médecine du travail…) On peut considérer ces diverses charges selon les secteurs. entre 20 et 30 % du salaire brut. assurance accidents de travail. cotisation destinée au fonds social Horeca . A retenir : Salaire net = salaire imposable . cotisation destinée au fonds de fermeture d’entreprise .Le salaire net est donc la somme versée sur le compte du travailleur ou remise en mains propres (de moins en moins fréquent).les retenues ONSS à charge de l’employeur (entre 30 et 40 %) et éventuellement des cotisations diverses (ex.13.précompte professionnel = net à payer . brute majorée à 108% = salaire imposable = salaire imposable .13. Le coût salarial total comprend : .07 % de rém.précompte professionnel Enfin.

2.875.85 .00) + 624. nous pouvons estimer qu’il aura grosso modo un taux de 33.00 .00 .00 – 245.00) .94 .00 2 Monsieur LEBEAU est ouvrier qualifié chez Materne .salaire net 1 074. 1 Mademoiselle AGLAVE est secrétaire (= employée) dans un garage. père de 2 enfants.16 – 25.coût salarial = 2.85 – 68 (2 enf.16 .16 456. Son salaire brut est de 1 254.875.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 Applications sur le calcul de rémunération nette d’un travailleur et du coût salarial.00 de réduction) . 32 = 177.précompte professionnel (barème 2 car ménage à un seul revenu : 70.précompte professionnel (selon barèmes fiscaux en vigueur au 01/01/2002 : barème 1 (isolé) = ²456.245.00 . sociales : 13. femme est mère au foyer. Elle est célibataire et a un revenu mensuel brut de 1.salaire imposable = 1 076.00 X 108% = 1 354.629.10 .00 A combien s’élève son salaire net et le salaire-coût ? Calcul du net .875.875.06) = 1.198. A combien s’élèvera son net ? Quel sera le coût salarial pour son patron ? Calcul du net .cotisations sociales ONSS 1 254.rémunération nette = 1.05 17 .rémunération brute 1. à charge).00 €.00 177.cotisations patronales ONSS : ( 33.499.10 Sa brut majoré : 1 254.salaire brut . D’après les taux de cotisations ONSS en vigueur au 01/01/2002.28 % X 1 875.rémunération brute : 1.cotisations sociales : (13.28 % .06 .78 Coût salarial pour son employeur.90 .07% de 1 875.32 cot.00 ( isolé a droit à 25.07 % x 1 354.431. Il est marié.base imposable (1.

96 % . 18 .85 € coût salarial horaire de Melle Aglave : 3.499 € :152 heures ) coût horaire à facturer au client : (28.82 € = 17.6 € x 40.6 € cotisations sociales : 21.32 x 40.808.00 x 108 % = 1 354. Dans le cas présent. Le patron doit donc répartir le salaire de la secrétaire sur chaque heure de mécanicien facturée aux clients et y inclure son bénéfice et ses charges qu’il estime à 10 €. et une secrétaire.2. le prix est = à 4 x la valeur du salaire net.28 € + 10 €) + 21 % 42.A.le taux de cotisations ONSS à 40.00 + 554.V.82 € Imposable : 20 € . 96 % = 554.73 1 254.73 coût salarial = 1.3 € = 12.O.18 € Précompte professionnel :4.84 € = 50.85 € Coût salarial horaire : 20 € + 8.salaire brut : .88 € Cotisations soc. = ( le coût salarial + charges et bénéfice du patron) + T.85 = 28.18 € .85 € + 3.97 € On remarquera l’écart entre le salaire horaire perçu par le travailleur et le prix horaire payé par celui-ci lorsqu’il est consommateur.cotisations patronales ONSS : brut majoré : 1 254.Calcul du coût salarial : On estime à +/.96 %= 8. Le calcul du prix sera : Prix de la M.32 cotisations patronales : 1 354.6 € x 13. patronales : 21. mademoiselle AGLAVE qui preste 152 heures par mois (voir exemple ci avant). Quel prix horaire devra être demandé au client ? Salaire horaire des mécaniciens : 20 € x 108 % =21. (21 %) Exemple : Dans un garage travaillent cinq mécaniciens au salaire brut horaire de 20 €.4.13 € + 8.73 Prix de la main-d’œuvre L’employeur doit maintenant calculer le prix de la main-d’œuvre qu’il va facturer au client en sachant qu’il doit couvrir le coût salarial du travailleur mais aussi celui du personnel administratif et lui procurer un bénéfice.3 € Salaire horaire net : 17.07 % = 2.28 € (1/5 de 2.

c’est-à-dire de 5%. dans ce cas son salaire réel diminue. On pourrait donc avoir une augmentation du salaire nominal sans augmentation du salaire réel ou une diminution du salaire réel sans diminution du salaire nominal. c’est le pouvoir d’achat du travailleur. son pouvoir d’achat a diminué et donc son salaire réel. Salaire nominal et salaire réel Le salaire nominal est la quantité de monnaie versée comme prix du travail. Autrement dit.650 € par mois Le salaire réel est la quantité de biens et services que le travailleur peut obtenir avec son salaire nominal. Dans ce cas. Remarque : ce dernier exemple montre bien que la non-indexation des barèmes fiscaux réduit progressivement le pouvoir d’achat du travailleur. En effet. Mais sa joie sera de courte durée lorsqu’il se rendra compte que dans le même temps le coût de la vie a augmenté dans les mêmes proportions. après l’augmentation. 19 . Donc. Exemples : 20 € de l’heure 1.000 € voit son salaire augmenter de 5% et s’en réjouit puisqu’il reçoit 31.765 €. le taux est devenu 31% (de 31.500 €. cela signifie que son salaire réel est resté identique.000 €. Mais si le taux d’impôt frappant son salaire nominal a aussi augmenté.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 § 5.500) soit 9. si avant il payait par exemple un taux d’impôt de 30% soit 9. Exemples : Un travailleur ayant un revenu annuel de 30.

20 .

élaborer un budget familial n’est pas chose aisée. De façon générale. l’homme est confronté à ses désirs multiples et au revenu dont il dispose. il faut dresser l’inventaire des revenus (généralement vite fait) et de l’autre. » D’un coté. Pour ceux qui réalisent cet exercice budgétaire. le maximum de besoins qu’éprouvent les membres de la cellule familiale. il y a lieu de réserver un poste plus ou moins grand pour les imprévus (qui deviennent épargnes s’ils ne se réalisent pas) et un poste pour les impôts. car de nombreux facteurs peuvent intervenir : problème des impôts et de leurs suppléments. Il a donc intérêt à établir un plan prévoyant la manière dont il va dépenser ses ressources pour satisfaire. le ménage va devoir ajuster ses rentrées (ressources) et ses sorties (dépenses). Difficultés d’élaborer un budget Dans la réalité quotidienne. Dès lors on peut considérer que le revenu est utilisé de la façon suivante : REVENU = DEPENSES DE CONSOMMATION + EPARGNE + IMPOTS 21 . comment utiliser au mieux l’argent dont il dispose ? Quotidiennement. Il ne peut tout avoir. irrégularité des dépenses en montants et dans le temps. En effet. sans en oublier. difficulté de prévoir les dépenses et les besoins. celui des dépenses. Ce plan prévisionnel s’appelle « budget familial. § 1.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 Chapitre III – Le budget familial La grande question qui se pose en économie est : «Comment satisfaire des besoins illimités avec des moyens (des revenus) rares et limités ?» De cette question découle le raisonnement économique qui place l’individu devant des choix. Dès lors. irrégularité des revenus. espérance de croissance des revenus. crédit à la consommation. on constate qu’un nombre élevé de ménages n’établit pas de budget familial. au mieux.

les montants de ces dépenses peuvent être indépendants de la volonté des ménages. On reçoit alors une somme à laquelle on ne s’attendait pas. Mais il se peut que l’employeur ne prélève pas suffisamment d’impôts et que. Mais c’est dans de pareilles circonstances qu’on apprécie l’épargne que l’on possède ou qu’on regrette amèrement celle que l’on n’a pas constituée. il perçoit directement son revenu brut. elle peut aussi rembourser un trop perçu. À noter que les assurances que l’on souscrit constituent en quelque sorte une épargne. négligence. Il s’agit de bien calculer pour ne pas dépenser des montants qui lui seront réclamés plus tard par la sécurité sociale ou par les contributions. de manière générale. c’est-à-dire que leur employeur a déjà prélevé les impôts à la source. C’est évidemment plus agréable et ne porte pas à préjudice. l’administration fiscale réclame un complément d’impôts plus ou moins important. Quant au travailleur indépendant (non salarié).) D’où la nécessité de constituer quelques réserves pour avoir une marge de manœuvre. plusieurs mois plus tard. b) Irrégularité des dépenses en montants et dans le temps Il est évident que les dépenses ne sont pas toujours régulières dans le temps et que. ces travailleurs reçoivent directement leur revenu net. ce qui facilite la tâche de ces ménages dans l’élaboration de leur budget. ou toute autre situation indépendante de la volonté des ménages. ou un an plus tard. Citons les accidents. La situation n’est pas rare ! A l’inverse. À lui de mettre de côté les sommes nécessaires pour répondre à ses obligations sociales et fiscales. Tel est le cas pour les dépenses d’habillement.) 22 . les pertes d’emploi. c) Difficulté de prévision des besoins et des dépenses Si. cela n’est pas vrai pour de nombreuses situations imprévues qui parfois peuvent coûter fort cher.a) Les impôts Pour rappel : une grande partie de la population est SALARIÉE ou APPOINTÉE. les assurances et le système de sécurité sociale peuvent aider à surmonter certaines difficultés ou au moins en atténuer les effets. les gens peuvent prévoir approximativement leurs dépenses en fonction de leurs besoins actuels. note de chauffage (hausse soudaine et importante du prix des combustibles combinée avec une prolongation du mauvais temps. souvent. En effet. les maladies graves. Dans une certaine mesure. (assurance couvrant notre responsabilité civile individuelle ou familiale. frais de scolarité. les ménages doivent faire face à des dépenses très variables et parfois importantes. les naissances non prévues. De plus. oubli. dans le courant de l’année. Elles permettent de couvrir des sinistres tels que les incendies ou autres accidents qui nous arrivent et aussi ceux que nous pouvons provoquer par insouciance.

ou d’année en année. cela n’est pas vrai pour tous les ménages. de mois en mois. pour un grand nombre de travailleurs. c’est-à-dire en nombre d’euros qui leur sont versés. Et même en agissant de la sorte. si les revenus des ménages restent stables. qui consiste à lier l’évolution des salaires à l’évolution des prix. en termes nominaux. C’est là une démarche risquée. Une autre solution a été adoptée : l’indexation des salaires. donc de voir ses revenus fortement amputés. il existe de nombreux risques de perdre son emploi.. ce qui signifie qu’il ne faut pas s’engager dans un contrat d’achat en tablant sur des revenus probables. Il ne faut prendre en compte que les revenus certains. Par ailleurs. Mieux vaut s’en tenir à l’adage : « il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué». etc. De même pour les travailleurs indépendants tels que les artisans. notamment pour l’engagement dans des projets de dépenses importantes. ils tiennent compte non seulement des revenus actuels. On peut en effet constater un phénomène qui prend différents noms selon l’angle sous lequel on l’analyse : érosion monétaire dépréciation de la monnaie hausse générale des prix baisse du pouvoir d’achat ou baisse du revenu réel Ce phénomène consiste pour les ménages dans une diminution des possibilités de satisfaire leurs besoins. Pour surmonter ce genre de problème on peut recourir à l’épargne préalablement constituée si elle existe et si elle suffisante. et donc de revenus. S’il convient de ne pas se laisser aller au pessimisme.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 d) Irrégularité des revenus Si. il n’est pas sûr que ces revenus puissent leur permettre d’acquérir tous les biens et services nécessaires à la satisfaction de leurs besoins en quantité équivalente. 23 . personne ne peut avoir la certitude d’être en forme et bien portant dans 6 mois. souvent indépendantes de leur volonté. e) Espérance de croissance des revenus Lorsque les ménages établissent des prévisions de dépenses. Il convient de rester lucide. dont les revenus peuvent être très irréguliers en fonction de circonstances extérieures. En effet. il faut éviter aussi de se laisser emporter par un enthousiasme euphorique. commerçants. mais aussi des revenus futurs. on peut dire qu’il y a une relative stabilité d’emploi. C’est tout au plus une probabilité. agriculteurs.

000 € (allocations familiales. qui est riche et dont je suis le seul héritier. donc je prends le risque. mais dans trois mois j’aurai ma promotion au boulot. Instants d’égarement dont les conséquences porteront parfois sur plusieurs années.. Je l’achète !» Genre de phrase tant de fois entendue et qui conduit à entamer des revenus futurs qui n’arriveront peut-être pas. C’est ainsi qu’arrive en premier celui de l’alimentation. Combien coûte l’alimentation journalière normale d’une personne ? La réponse n’est pas simple ! En effet. lorsqu’un ménage est en difficulté financière. il y a des habitudes alimentaires bonnes et mauvaises dont les intéressés eux-mêmes ne se rendent pas toujours compte. D’ailleurs. une des premières démarches pour rechercher les causes du déficit consiste à évaluer le volume hebdomadaire d’ordures ménagères parce que tout ce qui est jeté est le résidu de ce qui a été acheté ! (et tout ce qui est jeté a été payé !) 24 . les ménages ont intérêt à établir une estimation des revenus réels et non espérés ( ex : «ma tante. primes et pécule de vacances compris). Il va d’abord considérer chaque poste de dépenses en prenant prioritairement les plus récursifs. par contre. contraignant ce consommateur et sa famille à vivre «sur la corde raide» pendant tout ce temps. Si la technique du crédit est une facilité offerte aux consommateurs de l’économie moderne. Le crédit est devenu ainsi un élément qui s’inscrit dans la plupart des budgets familiaux puisque les remboursements doivent impérativement figurer dans les dépenses prévues. Pour éviter les mauvaises surprises. Afin d’éviter les surprises désagréables. est fort malade… !») qu’ils confronteront à une estimation des dépenses certaines et probables pour une période donnée correspondant généralement à la durée qui reste à courir avant la prochaine perception de revenu.Ainsi. Exemple : «J’ai envie d’une moto. certains se laissent guider par leurs envies et espérances du moment. le recours excessif au crédit (le surendettement) occasionne de graves difficultés financières aux familles et devient ainsi une source de problèmes sociaux. Il y a aussi le savoir-faire de la personne préposée aux repas. Un ménage de quatre personnes (parents + deux adolescents) bénéficie d’un revenu annuel net de 24.. Certaines savent estimer justement les quantités nécessaires et d’autres. gaspillent beaucoup. le chef de famille établit un budget familial mensuel afin de voir s’il lui est possible de partir en vacances. f) Crédit à la consommation Deux situations typiques ont provoqué un grand développement du crédit à la consommation : le fait de vouloir disposer immédiatement d’un bien intensément désiré et la nécessité de répartir sur une période assez longue la charge réelle d’un achat important. Élaboration d’un budget familial Le plus simple pour comprendre la façon de procéder est de partir d’un cas concret. Je n’ai guère les moyens de me la payer pour le moment. § 2. de réaliser une épargne.

électricité). de maquillage. de la grandeur du logement. les achats de savon.000 €. de son temps d’occupation (maman qui reste à la maison avec un jeune enfant ou toute la famille travaille à l’extérieur pendant la journée ?). 7e poste : Communications. Soit un total de 70 € + le coût des abonnements et le montant global des frais de voiture si le ménage en possède une. la taxe TV + la redevance de télédistribution = 20 € par mois. Il faut tenir compte non seulement du coût des produits mais aussi de celui de la lessiveuse qu’il faudra remplacer dans quelques années (amortissement) et du coût du nettoyage à sec pour certains vêtements : 25 € en tout. estimons le coût de la nourriture et de la boisson journalière à 10€ par personne. Pour cette famille. soit une dépense annuelle globale de 1. 6e poste : Entretien maison et lessive. surtout s’il y a des adolescents à la maison.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 Dans le cas présent. Le 2e poste de dépense concerne le logement. Il convient de rester lucide et de veiller à ne pas dépasser les sommes prévues parce que les tentations sont grandes d’acquérir du superflu. Plus de la moitié de ses ressources disponibles serait ainsi engloutie dans ce premier poste ! Il décide donc de limiter les dépenses alimentaires mensuelles à 1. soins personnels. 3e poste : Vêtements + effets personnels. Ils dépendent du type d’énergie de chauffage (gaz. Ce type de dépenses peut connaître d’importants dérapages à la hausse. Notre chef de famille note pour ce poste la somme de 425 €. 5e poste : Santé.V. les frais de téléphone qui sont dans le cas présent de 50 € par mois. eau. Réparti sur 12 mois. téléphone. Le chef de famille estime la dépense pour chaque membre de la famille à 300 € par an. le chef de famille frémit déjà s’il considère que son revenu net mensuel se monte à 24. Ce qui donne un total annuel de 1. à 250 € pour l’eau et à 1000 € pour le chauffage.200 €.000 €. fuel. T. du type de logement (maison isolée exposée à tous les vents ou intercalée entre deux autres. ce qui est le cas dans notre hypothèse de départ. Il convient d’inscrire ici les frais d’abonnement scolaire. Estimation mensuelle pour notre famille : 50 €. hygiène. On regroupera ici les frais médicaux et pharmaceutiques. 25 .200 € pour la famille en question.000 € : 12 = 2.950 €. et donc une charge mensuelle de 100 €. de dentifrice. électricité. soit 1. ce qui représente 300 € par mois et par personne. Les montants de ce genre de dépenses seront évidemment très variables d’un ménage à l’autre. transports. du besoin de confort (plaisir d’avoir chaud). de ses matériaux (double vitrage). appartement). les frais de coiffeur. On inscrit ici le montant du loyer si on est locataire ou le montant de remboursement du crédit si on a acheté ou fait construire son habitation. les frais de déplacement par transport en commun. notre chef de famille portera en compte une charge mensuelle 170 €. les factures annuelles se montent à 700 € pour l’électricité. A ce stade. 4e poste : Chauffage.

11e poste : L’épargne. l’assurance familiale en responsabilité civile (indispensable). divers. La consommation mensuelle d’essence s’élève à 200 €. 8e poste : Loisirs. somme à laquelle il faut ajouter quelques entretiens. cadeaux. Ils peuvent aussi parfois faire un petit boulot pour gagner le surplus souhaité. le mobilier (fortement conseillée). Elle est constituée par la différence positive entre les revenus et les dépenses. si le ménage possède une voiture. Combien faut-il prévoir ? Difficile de répondre. cette famille réalise qu’elle vit au-dessus de ses moyens et qu’elle doit revoir la situation. il devrait disposer pour cela. chaque mois. l’assurance vie-pension (épargne forcée). L’assurance et la taxe coûtent 600 € par an. Combien ? Il en faut mais pas trop. Elle permettra de pouvoir faire face à des frais d’hospitalisation qui ne seraient pas supportés par la mutuelle ou de réaliser un achat important sans passer par le crédit. Il ne faut pas oublier non plus l’argent de poche aux deux adolescents de la famille. On notera ici les remboursements mensuels d’emprunts effectués pour acheter de l’électroménager. les frais scolaires éventuels… 10e poste : Les crédits. 9e poste : Assurances. On indiquera ici les primes d’assurance incendie pour le bâtiment (obligatoire). sorties. Remarque : En inscrivant les premiers montants dans les postes de dépenses du tableau de budget représenté ci-dessous.Supposons une voiture d’occasion dont la charge mensuelle de financement est de 150 €. Il faut cependant prévoir un minimum. de 450 € supplémentaires. pour ne pas leur donner l’impression qu’il suffit de demander pour avoir. soit 50 € par mois. On en est ainsi à 400 € par mois. impôts. la redevance pour l’enlèvement et le traitement des immondices. 26 . tabac. des pneus à remplacer… Bref.

comment établir un budget ? 1. tabac Assurances. gaz Santé. TV Loisirs.000 425 100 170 50 25 520 ? ? ? Total des revenus 2.fixes : périodicité mensuelle et +/. loisirs. Enfin. eau.000 Total des dépenses Epargne De façon résumée. soins personnels Entretien maison et lessive Communications. transports. cadeaux. effets personnels Chauffage. dividendes… Autres € Les dépenses Alimentation Logement Vêtements. fermages… Intérêts. Ensuite. on répertorie les frais (= sorties/dépenses ) 3. impôts. traitements… Allocations familiales Pécule de vacances Primes Loyers. habillement. hygiène.même montant ex : loyer (reçu ou payé) remboursement d’un prêt hypothécaire. On répertorie toutes les sortes de revenus (= rentrées/recettes) 2.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 Budget familial mensuel Les revenus Salaires. téléphones. frais médicaux. abonnement… . sorties. hygiène. divers Les crédits € 1. frais de transport … sans oublier les petits imprévus ! 27 .variables : montant non fixe ex : alimentation. on classe en : . électricité. entretien.

53 € 198.échelonnés : revenus (dividendes annuels sur actions) ou dépenses qui ne reviennent qu’un mois sur deux ou un mois sur trois.des allocations familiales pour 268.63 € 309.12 € 28 .alimentation : . de répartir en % des recettes et des dépenses totales 3.31 € 104.94 € . assurance-vie. gros entretien) A l’aide de données fournies en vrac.27 € 255.une rémunération de 1 735..mobilier . assurance responsabilité civile.47 € 203. d’établir un tableau de recettes et de dépenses en les classant dans leurs catégories correspondantes 2.05 € Le ménage a dépensé pour les postes suivants : . rentrée scolaire. gros achats de vêtements avant l’hiver ou l’été.frais scolaires (semestriel) .87 € 209.le loyer d’un appartement pour 347. la famille Perin a perçu : . ou plus rarement (assurance incendie. taxes radio-télé. nous vous proposons 1.abonnement train (trimestriel) .25 € . de tirer des conclusions Durant le mois de septembre. frais d’entretien de la voiture (pneus.belgacom (bimestriel) .vêtements 396.soins et hygiène .

31 -663.89 Echelonnés 0 0 0 0 Echelonnés 0 0 209.05 2351.24 Variables 0 0 0 0 Variables 396.20 674.94 347.18 % 1677.2% 11.31 Pourcentage 73.5% 14.04 Quelle est la proportion des revenus dépassant les dépenses ? le résultat est positif (les recettes étant supérieures aux dépenses) 674.12 1013.5% 12.20 29 .2% =100 % =1677.8% 11.47 0 255.1% 15.9% 6.87 0 203.53 198.24 Fixes 0 0 0 0 0 0 0 0 2351.89 -1013.25 268.04 x 100 = 40.31 0 663.7% 100 % Pourcentage 23.5% 12.6% 18.63 309.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 REVENUS Traitement Allocations familiales Loyer Total des revenus DEPENSES Alimentation Mobilier Belgacom Soins et Hygiène Abonnement train Frais scolaires Vêtements Total des dépenses DIFFERENCE Fixes 1735.27 0 0 104.

30 .

que représente le «Ménage» ? 2) Quels sont les revenus du travail et du capital ? 3) Que sont les revenus sociaux ? 4) Donnez la signification des lettres O.A.S.25 € a) calculez la rémunération nette de Julie b) quel sera le coût salarial pour son employeur ? 10) Le tableau ci-avant. le précompte professionnel de base est de 302.N. mère de 2 enfants et son mari est vétérinaire indépendant. Dans cette situation. le profit peut être considéré comme : a) la rémunération du capital b) le revenu des biens fonciers c) le revenu de l’entrepreneur 31 . que ce ménage ne va pas s’en sortir. 8) Quelles sont les qualités d’une bonne formule de salaire ? 9) Julie est mariée. Son employeur estime en outre. que feriez-vous ? 11) Le salaire est le prix fixé en monnaie qui constitue : (choisissez la bonne réponse) a) le revenu du travail b) le revenu de l’entrepreneur c) le revenu du propriétaire foncier 12) D’une manière générale. 5) Quelle est la raison d’être de cet organisme ? De quelles façons est-il alimenté ? 6) Donnez un synonyme pour le précompte professionnel.S. frais sociaux divers.03 €.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 T. les diverses charges sociales (assurance-loi. montre avec les quelques chiffres indiqués. reprenant le budget familial. 1) Au plan économique et social. 7) Expliquez l’importance que revêt la rémunération pour un travailleur.) à 20. Les cotisations ONSS à charge de son employeur s’élèvent à 34.97 %.C. Sa rémunération brute s’élève à 1 490 €.

1.97 € 1 intérêts compte terme 2 fitness 3 vêtements 4 achat d’une TV 5 loyer perçu pour l’appartement à la mer 6 allocations familiales 7 taxe circulation auto 322.41 € 161. soins médicaux 8.84 € 1214.96 € 99.68 € 694.13 Voici les revenus et dépenses de la famille LOUIS pour le mois d’avril.47 € 421. abonnement train 1 984.37 € 297.16 € 371.72 € 125. alimentation 5. électricité et gaz 6.10 € 208. loyer d’un kot 3.83 € 495.32 € 32 . achat d’un salon 4. dividendes 7. Etablissez le budget familial et tirez les conclusions. traitement 2.42 € 74.47 € 69.79 € 1 239.

Madame Bichon. c’est le salaire payé en espèces . loyer 3. contrôleur à l’Administration de la TVA 4. participation financière à court terme e. Monsieur Chaput. enseignante à l’Athénée d’Anderlecht 3.79 €.32 € (un enfant donne droit à une réduction de 26€ sur le PP) 6 Reliez les facteurs et les éléments de la production avec les revenus de ces facteurs : a. Monsieur Pierre. Laurence Bigoudi. b) le salaire nominal constitue ce qu’on appelle le salaire de base payé à 100% . Madame Devos. 2. Le précompte professionnel de base est de 220. Monsieur Leplat. Monsieur Baijot. c’est le salaire nominal augmenté des cotisations sociales. directeur financier chez MATERNE S. avocat 8. 10.25 € pour les autres charges sociales. profit 2. Monsieur Legrain. Madame Marchal.commission) 1. amortissements – investissements d. salaire 5 intérêt 33 . dividende 4.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 Travail à envoyer 1 Quelle différence faites-vous entre le salaire nominal et le salaire réel ? a) le salaire nominal est le salaire payé pour une prestation déterminée et exprimé en unités monétaires.A. militaire de carrière 6. c) le salaire réel est la rémunération qui traduit le pouvoir d’achat réel. rémunération de l’entrepreneur 1. représentant chez l’OREAL 5. coiffeuse ouvrière chez VOGUE 5 Calculez la rémunération nette et le coût salarial d’une ouvrière. travail de l’ouvrier b. il tient compte du mouvement des prix . ouvrier chez CABELEC S. expert-comptable 9.18 %. Madame Fagot. coiffeuse chez Alexandre. employée chez FORTIS 7. Elle est mère célibataire avec un enfant à charge.A. Monsieur Henry. Il faut compter 15. 2 Comment appelle-t-on les différents revenus des facteurs de la production ? 3 Quelle différence faites-vous entre le profit pur et le profit brut ? 4 Quels revenus professionnels toucheront les personnes suivantes : donnez la dénomination exacte (salaire – appointements – honoraires – traitement . capitaux financiers c. Son brut mensuel est de 1 298. d) le salaire réel. Les cotisations ONSS patronales sont de 39.

pouvez-vous dire que l’auteur apporte une solution à la répartition des richesses ? Expliquez en quelques lignes. En quelques lignes.7 8 9 A la lecture des annexes qui suivent. exposez vos idées en faveur d’une meilleure répartition des richesses. Sur quelles variables se fonde «l’indicateur de développement humain» ? 34 .

de ce fait. de maladie. le traitement d’un fonctionnaire. allocations familiales etc. Office National de Sécurité Sociale 5. les indemnités de maladieinvalidité.A. le ménage perçoit des intérêts ou des dividendes. les allocations familiales… 4. 2. En effet. Les revenus du travail sont ceux tirés d’une activité professionnelle : le salaire d’un ouvrier. d’invalidité. 35 . Aujourd’hui. les pensions. pension etc. En contrepartie de ces «prêts». maladie. d’autre part par les cotisations patronales et enfin par des subsides de l’État. les ménages constituent le « réservoir » humain de la société qui a. les ménages peuvent aussi acquérir des biens et services provenant des entreprises. des droits et des devoirs envers les ménages. en tant que cellule sociale. les appointements d’un employé. Grâce à l’argent perçu. Cet organisme est alimenté d’une part par les cotisations personnelles prélevées sur les rémunérations de tous les travailleurs. Les revenus sociaux sont les revenus de la solidarité sociale en faveur des personnes qui ne disposent pas de ressources suffisantes par suite d’accidents. à l’État (obligations). les dividendes… 3. Le ménage détient les facteurs de production (travail et capital) nécessaires aux entreprises pour produire. le profit de l’indépendant … Les revenus du capital sont les revenus tirés d’une location d’un bien immeuble (revenus immobiliers) et ceux procurés par l’argent placé (revenus mobiliers) comme les intérêts. accident. la commission d’un démarcheur (représentant).C. de vieillesse… C’est pourquoi nous pouvons bénéficier de la solidarité sociale grâce à l’ONSS qui distribue les allocations sociales comme les indemnités de chômage. Certains politiques souhaiteraient la régionalisation de la Sécurité Sociale. 6. Précompte professionnel est un impôt sur le revenu du travail.) et il aide les personnes à faire face à certaines dépenses qui pourraient mettre à mal leur budget (frais médicaux. aux institutions financières (comptes d’épargne. 1. Le ménage est la cellule de base de notre société. Les ménages louent leur main-d’œuvre et reçoivent en contrepartie une rémunération Les ménages peuvent aussi prêter une partie de leurs revenus aux entreprises (actions). de perte d’emploi. Cet organisme garantit d’une part le paiement d’allocations à ceux qui sont privés d’un revenu professionnel pour diverses raisons (chômage. c’est toujours un secteur fédéral qui repose sur la solidarité. comptes à terme).Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 Solutions des T.). Le ménage constitue aussi une entité économique dans le sens où son activité principale est la consommation de biens et de services. Il est prélevé sur la rémunération imposable : on dit qu’il est retenu à la source. Elle peut être étudiée sous l’aspect de cellule sociale et/ou économique.

05 + 20.97 % X 1490. Il ne faut dès lors pas majorer sa rémunération brute (de 108%) a) calcul de sa rémunération nette Brut Cot.être connue avant l’exécution du contrat de travail . créer un esprit d’émulation sans compétition.00) Imposable Précompte professionnel (base : 302.00 194.234.être simple.récompenser l’effort individuel et collectif .faire participer le personnel aux fruits de la productivité et créer une solidarité d’intérêts (il est évident que si le travailleur ressent financièrement la croissance prospère de l’entreprise.03 – 68 (2 enfants) Net 1 490.74 1 295. Une rémunération révèle deux aspects pour le bénéficiaire : assure sa subsistance ainsi que celle de sa famille indique le degré d’estime que lui porte son employeur.26 .00 + 521. la formule doit : .être liée autant à la qualité qu’à la quantité du travail 3° au point de vue social et humain. TATON Julie est sous le statut des employés. 8.07 % X 1 490.en toute circonstance assurer un revenu décent (salaire minimum garanti) . ONSS personnelles (13. la formule doit : . C’est un instrument qui est source de motivation pour le personnel. facile à comprendre et à contrôler par le travailleur .7. Il a le sentiment que le montant de son revenu est le reflet de sa valeur personnelle.23 1 490. la formule doit : .25 2031.00) Charges sociales diverses Salaire-coût 36 . il sera plus motivé au travail) 2° au point de vue économique. 9.03 1 061.doit éviter le surmenage . Une bonne formule de salaire doit prendre en considération 3 éléments : le plan psychologique le plan économique le plan social et humain 1° au point de vue psychologique.30 b) calcul du salaire-coût à charge de son employeur Brut Cot ONSS patronales ( 34.doit être conçue pour stimuler le personnel.

9% 29.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 10.47 1314.68 1239. Il faut revoir le poste «alimentation» : il est possible de vivre en bonne santé avec une alimentation équilibrée tout en réduisant le montant de 10 % en achetant par exemple des produits en promotion.16 1214.7% =100 % 4273. 11 Le salaire correspond au a) le revenu du travail 12 le profit peut être considéré comme le revenu de l’entrepreneur 13 Budget familial de la famille LOUIS pour le mois d’avril REVENUS Traitement Allocations familiales Loyer appartement mer Intérêts compte terme Dividendes Total des revenus DEPENSES Alimentation Loyer kot Loisirs (fitness) Télévision Taxe circulation auto Mobilier Electricité Soins et Hygiène Abonnement train Vêtements Total des dépenses DIFFERENCE Fixes 1984.3% 28. les réparations. le carburant.45 Echelonnés 0 0 0 0 0 0 Echelonnés 0 0 0 0 125.42 495.84 3415.72 0 0 0 2193.53 Variables 421.0% 1.08 Pourcentage 9. en quantités plus exactes pour éviter les gaspillages (tout ce qui est jeté à la poubelle a été payé !) Il faudrait aussi renoncer à la voiture (prendre les transports en commun diminue les diverses charges liées à l’utilisation d’une voiture comme l’entretien.97 0 361.79 1697.9% 8.79 0 0 0 0 0 0 0 0 495.5% =100% 3508.9% 19.43 .98 -2101.66 Pourcentage 56.37 0 161.83 208.35 37 .96 297. les taxes diverses.32 0 74.6% 2.8% 9.66 -361. le coût).7% 1.41 0 371.47 0 69.55 Fixes Variables 0 0 694.6% 5.2% 8.6% 3. Il serait souhaitable aussi que l’épouse travaille et puisse ainsi apporter un salaire complémentaire.9% 11.76 99.4% 2.10 322.765.

43 Dans ce cas. le ménage accuse un « déficit » par rapport aux recettes mensuelles d’avril. le solde est négatif 765. La famille doit bien sûr avoir prévu un plan d’épargne afin de subvenir aux imprévus.35 x 100 = 17.Répartition des dépenses dépassant les revenus : en effet.91 % 4273. 38 .

la rareté subsiste. il organise la solidarité. ne peuvent participer à la production et donc qui ont peu de ressources. la société de quasi-abondance dans laquelle nous vivons. Dans l’histoire. laissant des besoins non satisfaits. l’État utilise l’outil fiscal qui charge les grosses fortunes et dégrève les petites. les vieillards ne jouent aucun rôle dans la production. les biens et les services extrêmement multiples et diversifiés. car répartir. La règle de la rareté est plus souvent de mise. Sinon. Les infirmes. lorsque les denrées sont très rares (en période de crise ou de guerre). il a pour origine le troc par l’intermédiaire de métaux précieux . De même. 250 grs de pâtes et 4 œufs. c’est distribuer à chacun sa part. par le biais des cotisations sociales. les périodes d’abondance sont peu fréquentes. nous nous précipiterions sur tous les objets consommables et seule la force physique du consommateur déciderait des priorités. c’est le rationnement par le revenu . chaque individu peut revendiquer sa part (celle de ses besoins) dans le produit national. 250 grs de beurre. c’est à dire qu’ils déterminent les rations pour chaque habitant. «Il serait faux de penser que cette solution est juste et parfaite . Mais en fait. beaucoup proclament-ils au nom de la justice que la répartition doit s’opérer selon la règle «À CHACUN SELON SON TRAVAIL» (Justice commutative). C’est le rôle de l’État d’assurer la redistribution des revenus afin d’aider les citoyens les moins nantis à avoir un niveau de vie satisfaisant. en faveur des citoyens économiquement faibles. cette règle ne tient pas compte de l’inégalité des besoins et n’accorde aucune attention aux individus qui. 500 grs de viande. Exemple: les tickets de rationnement qui prévoyaient par habitant adulte et par semaine : 4 kilos de pain. Mais c’est la seule que l’on ait pu appliquer jusqu’à ce jour dans les pays évolués et il n’y a d’espoir de la voir disparaître qu’avec la fin de la rareté . La répartition peut-être réglementée par l’État et la part d’un individu dans la répartition des richesses peut être sans rapport avec le rôle qu’il a joué dans la production. Par conséquent. les enfants. Il faut donc un système de rationnement. Ainsi. Deux tendances s’affrontent. certains États organisent le rationnement. Pour ce faire. indépendamment de son rôle dans la production. il est nécessaire d’établir un système de répartition. quoique l’histoire du troc et de la monnaie métallique soit nécessaire à une compréhension approfondie des mécanismes actuels. Aussi. nous ne pouvons ici entrer dans le détail et nous devons nous borner ici à décrire les grandes lignes de la technique actuelle. elle est au contraire très injuste et très imparfaite. 39 .» «Le système de rationnement par le revenu nous vient du plus loin des âges . il faut bien qu’il le soit par une contrainte imposée de l’extérieur . actuellement les biens sont distribués en vertu de la règle «À CHACUN SELON SES RESSOURCES». Jean Fourastié (économiste français) indique qu’il y a toujours rationnement puisque chacun est limité dans sa consommation par son revenu : «…si presque aucun d’entre nous n’est limité dans sa consommation par sa propre capacité de consommer. Aussi. par suite de leur âge ou d’autres circonstances. La répartition se fait alors suivant la règle : «À CHACUN SELON SES BESOINS» (Justice distributive).Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 Annexe 1 La répartition ou la redistribution des revenus Malgré les progrès techniques.» Il convient dès lors d’éviter ces brutalités en permettant à chacun d’avoir sa part. 2 kilos de pommes de terre.

sauf exception. elles ne peuvent. Inversement. la seule disposition légale.Les tickets de rationnement sont distribués par l’État et par les entreprises. Le total des billets qui sortent ainsi des caisses de l’entreprise s’appelle coût de revient . le coût de revient de l’unité de volume de production s’appelle prix de revient. Toute personne physique ou morale autre que l’État qui fait imprimer ou tente d’imiter les billets permettant d’obtenir des marchandises ou des services est poursuivie comme faux monnayeur . c’est-à-dire les billets de la Banque d’État. fournitures et machine nécessaires à la production. elles distribuent ces tickets sous forme de salaires et de prix d’achat des marchandises : matières premières. en vendant des marchandises qu’elles ont produites .» (Ce qui revient à dire que la production globale a un coût et que chaque pièce produite a un prix. s’en procurer autrement. mais seul l’État a le droit de les imprimer. Les entreprises se procurent les tickets de rationnement. du régime. c’est-à-dire volontaire et consciente.) 40 . Tout le reste est automatique. c’est là.

2 %. Seuls les 20 % les plus favorisés ont connu une augmentation de leurs revenus de 21. les 20 % de la classe moyenne intermédiaire 16. les 20 % les plus pauvres ont perdu 32. La société argentine s’est désintégrée. «Cette distribution régressive du revenu n’a pas de précédent en Argentine. spécialisé dans les enquêtes économico-sociales et considéré comme sérieux et non partisan. 31 janvier 2002 41 . les 20 % de la classe moyenne basse 22.» La Libre Belgique. via une explosion des inégalités. qui a interrompu l’industrialisation pour lui substituer un nouveau comportement économique et social basé sur la valorisation financière.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 Annexe 2 Conséquence d’une mauvaise répartition : la crise argentine de 2002 «27.1 % et les 20 % de la classe moyenne haute 10.3 %.4 milliards de dollars perdus chaque année depuis 25 ans par 80 % de la population argentine (les classes moyennes et pauvres) au profit des 20 % des Argentins les plus riches selon une étude de l’institut EQUIS.8 % de leurs revenus.» Cette évolution trouve son origine dans le changement du modèle économique impulsé par la dictature (1976-1983). Durant la même période.1 %.

42 .

les villes sont confrontées à un double phénomène : . les pays de l’Union Européenne.5 milliards $ et celle d’un bombardier furtif atteint les 7 milliards $).2 milliard de personnes vivent dans la pauvreté absolue. la Corée du sud. pour soutenir l’action des femmes contre la pauvreté.5 on trouve les pays d’Afrique centrale.8 à 1. l’Australie. le nord de l’Amérique du Sud dont le Brésil. . Pour un IDH de 0. 2/3 d’entre elles sont des femmes… Elles vivent avec moins d’un dollar par jour ! Chez les riches : . il faut plus que jamais pousser vers plus de REPARTITION des fruits de l’économie ! L’indicateur du développement humain (IDH) calculé sur une échelle de 0 à 1. les trois milliardaires les plus riches du monde possèdent davantage que le revenu annuel combiné des 600 millions d’habitants des 49 pays les moins avancés. l’Amérique Centrale (quelques pays sont même répertoriés avec un indice de 0. tient compte de 3 variables : . le Yémen. le Pakistan.l’espérance de vie .8 on trouve le Mexique. on trouve les pays d’Amérique du Nord. . les pays d’Afrique du nord. . la Thaïlande et le Bangladesh.Un réel allégement de la dette des 20 pays les plus pauvres coûterait entre 5. la Colombie et le Pérou. la Nouvelle Zélande. le Vietnam. le Japon.Chaque année.5 et 7. l’Inde.L’élimination de la pauvreté coûterait moins d’1% du revenu mondial. . les pays de l’est Européen. 43 . Avec un IDH inférieur à 0. la Syrie.une urbanisation accélérée due à la paupérisation des campagnes. l’Asie sibérienne et Chinoise.7 on trouve l’Albanie. les Philippines. corrigé des différences de pouvoir d’achat Pour un IDH de 0.La part de l’humanité vivant dans la pauvreté a chuté plus rapidement au cours des 50 dernières années (1950-2000) qu’au cours des 5 siècles précédents. le Népal. Pour un IDH de 0. les pays d’Afrique du sud. .un manque criant de ressources pour répondre aux besoins sociaux de ces populations urbaines nouvelles. La mondialisation de l’économie étant. 11 milliards de dollars en crème glacée sont consommés en Europe alors qu’il suffirait de 6 milliards de dollars pour donner une instruction de base aux enfants du monde entier.7 à 0.7 milliards de dollars (la construction de Disneyland –Paris a coûté 5. Partout dans le monde. Un fait : 1.le niveau d’instruction (taux d’alphabétisation et de scolarisation) . l’Argentine.6). l’Irak.5 à 0.le revenu par habitant. Madagascar. le Chili et l’Uruguay.Ensemble.Communauté française de Belgique 426 Série 05 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 Annexe 3 Forum Mondial des villes contre la pauvreté à Huy du 10 au 12 avril 2002 Plus de 200 villes du monde entier (97 nationalités) se sont rencontrées pour parler de la pauvreté des mères.

44 .

32 947.33 1 115. honoraire pour l’expert-comptable (profession libérale) 9. salaire car ouvrier dans une société privée 2. commission car représentant au sein d’une société privée (peut en plus avoir un appointement fixe) 5. 2. b) Le salaire réel est la rémunération qui traduit le pouvoir d’achat réel .183. appointement car employée auprès d’une banque 7. il tient compte du mouvement des prix. traitement car enseignante engagée par le Ministère de l’Enseignement 3. Les revenus du facteur travail sont appelés : revenus professionnels (salaires. appointement catégorie des cadres (poste à responsabilités) mais statut des employés 10.69) Imposable Précompte professionnel (220. a) Le salaire nominal est le salaire payé pour une prestation déterminée et exprimé en unités monétaires. traitement car militaire (Ministère de la Défense) 6. il s’agit de donner la dénomination exacte pour les revenus du travail. traitement car employé au sein de l’Administration TVA (Ministère des Finances) 4.14 . 5. 1. commissions…).69) Cot. Laurence BIGOUDI ouvrière (ne pas omettre la majoration du brut) a) rémunération nette BRUT Brut majoré (1298. salaire pour l’ouvrière dans le salon de coiffure.168. revenus d’entreprise pour les travailleurs indépendants. honoraire pour l’avocat (profession libérale) 8. traitements. 4.07% x 1402.46 .32-26(mère célibataire)-26(1enfant) NET 1 1298. dividendes).426 Série 05 Communauté française de Belgique 1 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 Travail corrigé 05 1. c’est le salaire payé en espèces. 3.79 . loyers) et les revenus de l’argent placé (intérêts. Profit brut = montant total des ventes (chiffre d’affaires) – coût de revient (prix des matières + salaire + frais…) Profit pur = ce qui reste après que tous les intervenants dans la production ont été payés.79 X 108 % = 1 402. ONSS personnelles (13. Les revenus du facteur capital sont : les revenus de la propriété : (revenus mobiliers.

Bien sûr ceci n’est qu’une idée et nécessite un développement plus long. des profits réalisés etc…. les entreprises payeraient des salaires beaucoup moins élevés puisque leurs travailleurs bénéficieraient déjà d’un revenu de base. un fonds serait constitué et alimenté par toutes les entreprises en fonction du nombre de personnes employées. n’empêche qu’elle constitue une piste en faveur d’une répartition plus adéquate. a–4 b–3 c–2 d–5 e–1 1 298. En échange.79 549. Pour financer ce revenu de chaque citoyen. des handicapés et des sans emploi .) 9. ce qui permettrait à chacun de couvrir ses besoins essentiels.61 7.426 Série 05 Communauté française de Belgique 2 Enseignement à Distance 426 Leçon 05 b) salaire-coût de l’ouvrière pour son patron ALEXANDRE brut : Brut majoré (1298..Soit à chacun selon son travail : formule qui semble juste mais alors. 8.25 1 863.57 15. Le niveau d’instruction (taux d’alphabétisation et de scolarisation) . du chiffre d’affaires. L’indicateur de développement humain (IDH) calculé sur une échelle de 0 à 1 tient compte de 3 variables : L’espérance de vie . Le revenu par habitant.69 x 39. de comportement. Le complément de revenu serait assuré par la rémunération du travail. Cette règle permet à chacun de réclamer sa part dans le produit national quelque soit son rôle dans la production. ONSS ( 1 402. Non l’auteur ne résout en rien le problème de la répartition des richesses. Il constate seulement que la répartition peut s’opérer selon 3 modes : ..Soit à chacun selon ses ressources : système actuel qui constitue en fait un rationnement par le revenu et qui ne tient pas compte de l’inégalité des besoins (pas les mêmes à 20 ans qu’à 60). l’obstacle de taille à sa concrétisation sera d’ordre sociologique (changement de mentalité.18 %) Autres charges sociales Salaire-coût 6. .79 x 108% = 1 402. Si cette proposition est économiquement réalisable. que fait on des infirmes.Soit à chacun selon ses besoins.69) Cot. 2 . Une des possibilités permettant une meilleure redistribution des richesses produite serait d’assurer à toute personne dès sa vingtième année un revenu mensuel de 750 €. corrigé des différences de pouvoir d’achat.