You are on page 1of 2

Développer sa personnalité La personnalité c'est l'identité psychologique distinctive propre à chaque personne.

Elle se développe à partir de la somme des expériences vécues et est influencée, entre autres, par le milieu familliale, l’éducation et votre milieu social. Ce développement résulte de l'appréciation que fait une personne des différences qu’elle o serve che! les autres par rapport à elle"m#me. Ces différences produisent, à des degrés divers, une cha$ne d’attitudes de soumission et de domination modificatrices, qui construisent ce qui devient progressivement la personnalité de cette personne. %'il est vrai que &L'ha it ne fait pas le moine', il n'en reste pas moins vrai que c'est à partir de la perception de notre personnalité que nous sommes apprécié ou déprécié par les autres. (a personnalité ne peut #tre changée, mais contrairement au tempérament, elle peut"#tre aisément développée et améliorée en gardant à l'esprit la régle suivante) Pour développer ta personnalité il faut apprendre à minimiser l'importance de tes différences avec les autres Lorsque tu porte attention à une qualité che! une personne, tu la compare en fait à tes propres qualités. Ces ce processus dynamique, qui contri ue à l'évolution de ta personnalité. *l faut retenir que la dépréciation de tes qualités affecte ta personnalité et te fait su ir l’influence +volontaire ou non, des autres. *nversement, la valorisation de tes qualités te permet d’induire une influence sur les autres. -our développer ta personnalité, il faut apprendre à réduire l'importance que tu donne à l’écart entre tes qualités et celles que tu o serve che! les autres. .e te propose deux méthodes simples et efficaces pour développer et mettre en valeur ta personnalité. 1 - Minimiser les différences (u /uge par exemple, qu’une personne a plus d'assurance que toi lorsqu'elle parle. La premi0re chose à faire c'est de remettre en question ton /ugement en te posant plusieurs questions comme) n'as"tu pas /uger trop rapidement1 (on opinion n'est"elle pas superficielle1 2'étais"tu pas dans une situation défavora le quand tu as porté ce /ugement1 etc... *l existe tou/ours des raisons qui permettant de remettre en question ton premier /ugement. %i tu prends le temps de ien réfléchir, tu constateras que l'assurance de cette personne n’est pas aussi grande que tu le crois. 3 serve avec attention et soit attentif à ses propos, tu verras que dans ses attitudes ou ses paroles il y a des hésitations et des contradictions qui fragilisent son assurance. L'accumulation des faits va rapidement te démontrer que tu as au moins autant d'assurance que cette personne et que tu t’étais fait une fausse impression et que si tu te sentais moins assuré, c’est qu’inconsnciemment tu avais valorisé les qualités de l'autre en dévalorisant +sous estimant, tes propres qualités. 4uelque soit les situations, en minimisant les différences tu te rendra compte que tu as autant de possi ilités que les autres et qu'il te suffit d'un peu de pratique pour que tu

o tienne les m#mes résultats. 5inimiser les différences c'est renforcer la confiance en toi.

Pour développer ta personnalité, il faut éviter de te dévaloriser en admirant les qualités des autres. 2 - Relativiser les différences 6ans cette seconde méthode et tou/ours pour le m#me exemple, ce n'est plus les aurguments pour remettre en question ton /ugement qu'il te faut rechercher, mais comparer les éléments qui constituent cette différence. -rends chaque élément qui est responsa le de cette &assurance' et compare les uns à un avec toi. -ar exemple) lorsque cette personne te parle, elle accompagne ses paroles avec des gestes, tu peux toi aussi le faire facilement. Losrqu'elle parle, elle te regarde dans les yeux, toi aussi tu peux le faire, ce n'est pas une qualité mais une attitude. Elle sourit souvent, rien de plus facile pour toi, ce n’est pas une qualité, c'est une expression etc... (u constateras rapidement que tous ces éléments qui constituent l'assurance de cette personne sont autant d'éléments que tu peux toi aussi reproduire et que ton /ugement sur l'assurance de cette personne était surévalué. *l est temps de comprendre que les différences qui constituent l'assurance des autres ne sont en rien différentes de tes capacité à faire de m#me. Rien n'est jamais aussi insurmonta le que tu ne le croit ce que l'autre fait, tu peu! aussi le faire"