You are on page 1of 2

LES ARTICLES

En français il y a 3 types d’articles :

Masculin singulier Articles définis Articles indéfinis Articles partitifs Article 0 le (ou l' + voyelle) un du (ou de l' + voyelle)

Féminin singulier la (ou l' + voyelle) une de la Absence d'article

Pluriel les des des

I. L'ARTICLE DÉFINI
Il s'emploie devant un être ou une chose qui est déjà identifié et connu par la personne qui parle.

On emploie les articles définis devant les noms géographiques (excepté les villes !!) : Le Canada, La Chine, La Corse, Le Sahara… - Les articles définis le et les se contractent avec les prépositions à (à + le = AU / à + les = AUX) et de (de + le = DU / de + les = DES) : Nous avons vécu aux États-Unis. / La santé du pape est inquiétante.

II. L'ARTICLE INDÉFINI
Il s'emploie devant des êtres ou des choses qui peuvent être comptés (1, 2, 3, 4...), et qui ne sont pas encore identifiés et connus par la personne qui parle.

Des devient DE devant un adjectif suivi d’un substantif: Vous avez fait de grosses erreurs. À la forme négative un, une et des deviennent de ou d' : Tu as une soeur -> Non, tu n'as pas de soeur.
Cependant, il y a des facteurs différents dont il faut aussi tenir compte :
o o

avec le verbe être, il n'y a pas de changement à la forme négative : C'est une plante -> Ce n'est pas une plante, c'est une algue. un ou une ne sont pas affectés par le passage à la forme négative s'ils ont une valeur numérique (ce changement établit une opposition entre un seul et plus d'un) Elton John n'a pas une paire de lunettes. Il en a trois mille.

-

Il ne faut pas confondre des (article indéfini) avec des (contraction de de et les) : Tu as des animaux (article indéfini au négatif) Je te parle des voisins - Je ne te parle pas des voisins. (contraction de l'article défini) Notez aussi que le pronom ne se contracte jamais : J'aimerais bien donner du pain aux canards, mais il est interdit de les nourrir. (préposition avec pronom personnel objet)

III. L'ARTICLE PARTITIF
Il introduit une partie ou quantité indéterminé ou imprécise : de l'eau, du courage, des vacances… Ils ont la même forme que les articles contractés avec la préposition DE mais grammaticalement ils sont différents. Il n’a pas de traduction en espagnol : Bebo agua  Je bois de l’eau. Il se neutralise en de (ou d') à la forme négative : Je mange du pain  Je ne mange pas de pain.

-

 OMISSION DE L’ARTICLE

a) On n'utilise pas d'article après une expression de quantité : Il a beaucoup d'argent./ Elle a peu d'intérêt pour les champignons. Aussi après: une boîte de, un paquet de, un tas de, un sac de, un ensemble de, un verre de, un litre de, un bouquet de, une douzaine de, une poignée de... b) On n'utilise pas d'article quand un nom est le complément qui détermine un autre nom : un jour de pluie./ un vie de chien. c) On n'utilise pas d'article après les prépositions avec, sans, en quand le nom n'est pas déterminé dans la phrase : Prends-tu ton café avec ou sans sucre ?/ En France, on n'a pas de pétrole. (sauf : en l'air, en l'honneur de, en l'espace de, en l'occurrence) Aussi : avoir besoin de temps, avoir envie de chocolat, manquer de patience. d) On n'utilise pas d'article dans beaucoup de proverbes figés : Oeil pour oeil, dent pour dent. /Pierre qui roule n'amasse pas mousse. e) On n'utilise pas d'article dans les appositions : Juliette Drouet, compagne de Victor Hugo, est née en 1806. / Rome, unique objet de mon ressentiment... f) et certaines énumérations littéraires : Hommes, femmes, enfants, malades et bien portants, tous ont disparu.