Halilhodzic

VENDREDI 22 NOVEMBRE 2013

rompt le silence

www.lebuteur.com QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2472 PRIX 20 DA

essio r p m ’i l e m m o c «J’ai on i t a c i f i l a u q e t t que ce ique» t i l o p e r i a f f a e était un «Au coup de sifflet final, j’ai pensé » à mon frère décédé
ferm «Je n’ai pas réussi à

? r i n e v a n o «M e l a n i f n o i s i c é D après le tirage au sort» n

«On décidera en fonction du tirage au sort»

Raouraoua

On parle d’un match amical face au Portugal

l’œil la nuit de mard

er

être sur le banc face au MOB»
«J’assumerai mes «Kaci-Saïd aura responsabilités son mot à dire sur en cas de défaite» le 11 rentrant»
USMA-CRB, aujourd’hui à 16h45

Bouali «Je ne voulais pas

Il a récupéré sa licence hier

MOB-MCA J-1

Aït Djoudi exige une victoire à Lavigerie

USMH-JSK J-1

Velud veut sa 1 VICTOIRE Ouaddah «Ils ont Velud,
re

«On doit réapprendre à gagner à l’extérieur»
«Oui, nous visons le titre»

Khoualed non convoqué
JSMB

nous avons Gamondi !»

Hannachi

Doukha incertain

Le Stade Malien menace

«On veut les 15 000 euros de Coulibaly, sinon on saisira la FIFA»

02

C il a dit lui
omme

N° 2472 Vendredi 22 novembre 2013

«Raouraoua a eu raison de renouveler sa confiance à Halilhodzic» Mohand-Cherif Hannachi, président de la JSK A sa place, ça fait longtemps que tu aurais eu raison de lui !

Les joueurs de l’AB Merouana lèvent le pied à cause des... Verts
Reprogrammé pour mardi à 13h, le match du dernier tour régional de la Coupe d’Algérie entre l’AB Merouana et le NC Megra a failli ne pas avoir lieu. Non pas que l’ambulance de la Protection civile n’est pas venue cette fois encore, mais en raison du refus des joueurs de l’AB Merouana de jouer le match. Ces derniers ont menacé carrément de boycotter le match, car ne voulant pas rater le match Algérie-Burkina Faso. Il aura fallu que leur président les supplie pour qu’ils acceptent de jouer, mais encore fallait-il que le cœur y fut, car selon des témoignages, les joueurs de l’AB Merouana ont levé le pied, ratant exprès l’égalisation sur penalty pour ne pas avoir à jouer les prolongations. Vraisemblablement, ils ont préféré fêter la qualification de l’Algérie plutôt que la leur.

Ce n’est pas de la langue de bois «J’ai qualifié la Côte d’Ivoire et on m’a remercié, peutêtre qu’on va me remercier cette fois encore !» Vahid Halilhodzic, sélectionneur national

Belkalem a défilé à Londres pour fêter les Verts
Empêché par son club, Watford, d’être présent à Blida pour soutenir la sélection d’Algérie lors du match face au Burkina Faso, Essaïd Belkalem s’est résigné à regarder le match à Londres. Une fois la victoire acquise, il est sorti dans les rues de la capitale anglaise défiler en compagnie d’Algériens. Il a chanté et dansé comme un vrai supporter, la qualification des Verts ayant atténué sa déception de n’y avoir ni participé ni assisté. Là-bas, c’est sûr, on comprend ce que veut dire «One, two, three ! Viva l’Algérie !» Yes, man !

Karouf, un pronostiqueur hors pair !
En matière de pronostics, Mourad Karouf est un as. Un vrai de chez vrai. L’entraîneur adjoint de la JSK ne se trompe presque jamais. A vous tenter de miser un copeck, sachant qu’à neuf fois sur dix, ça rapporterait. C’est que l’ancien international a prédit les scores de l’Algérie face au Burkina Faso (1-0) et de la France face à l’Ukraine avec force détails. «L’Algérie marquera en deuxième mi-temps sur balle arrêtée et la France l’emportera trois à zéro», a-t-il dit à ses proches à la mi-temps. Ce qui fut fait. Mourad Karouf a aussi émis un pronostic pour JSKUSMH. Devinez !

Khoualed a le «nez» comme Ibrahimovic
Après l’euphorie, l’hérésie ou du moins des commentaires condescendants de certaines mauvaises langues qui s’indignent que Zlatan Ibrahimovic ne puisse pas jouer le prochain Mondial, alors que Nacerddine Khoualed est qualifié. Oui, le défenseur de l’USMA n’a pas le talent ni l’aura de l’attaquant suédois du PSG, mais il a le nez aussi bien trempé. En témoigne sa prestation digne face au Burkina Faso.

Debbouze pour les Bleus, pourquoi pas Secteur pour les Verts !
a Fédération française de football a fait appel à l’humour de Jamel Debouze pour galvaniser les Bleus, la veille de leur barrage face à l’Ukraine. Il semblerait que l’humoriste a su trouver des mots sérieux, à même de titiller l’esprit cocorico des joueurs français. Chez nous, la FAF a déjà fait appel à un raqi et usé plusieurs CD de la Bataille d’Alger. Si jamais on est à court d’idées à la FAF, on pourrait toujours faire appel aux bonnes blagues de Abdelkader Secteur. Non, mais c’est une blague !

Mutu compare r son sélectionneu à Mister Bean

us la tuMutu ne portera pl quant tta L'a nique roumaine. impair un is m m co d'Ajaccio a rè . Ap s l'élifatal sur Facebook tion face à lec sé mination de sa ages de la rr ba s de rs lo la Grèce, u a posté ut M Coupe du Monde, du coach o ot ph e un sur son mur a, turc dont la national, Victor Pi par celle de ée tête a été remplac nt que n'a ro aff Un . Mister Bean tion roura pas apprécié la Fédé courrier un gé di maine qui a ré ueur qu'il pour signifier au jo dans e n'avait plus sa plac n qui pourio cis dé e l'équipe. Un s lignes de rait coûter quelque u. palmarès à Mut

Neghiz a connu le chaud et le froid

un fid Aïssa Aïdara reste ne milieu de terrain ien nc L’a s. elles uv années aprè no s ion de s’enquérir de rate jamais l’occas ternet et réagir à son actuae in du club via son sit s a souhaité mardi, le Sénégalai Ce l. Monlité en généra ie ation de l’Algér au vivement la qualific er à son ami Kheireddi ousse dial et a tenu à la dé sais que ça lui fera ombes à m ial b s e e «J L . ris er Kh dine u Mond . Son attachement de retour a plaisir», a-t-il posté ir, à ne pas en ternationale de in on Fédérati La au WAT fait plais l'expéé aite reconduire e temposupporters fi x li uh au a , so u er ll q ut ba do te ot a Fo ss Un Cro queurs de mou tlemcéniens. bourré rience des mar travail des hommes en ho éc est un Croate it le isa se fa ciliter lors du Monnal islandais Visir s le match barraires, pour fa tés d'un spray rè Ce lundi, le jour do ap r s, oi te a anav oa s cr le s ur ès des joue l'Islande rquie, la FIFA noir. Apr d'une folle nuit dernier en Tu rage aller face à té l'é er s, el an uv sé la no 20 de s de it re ué, qu'elle alla era dial des moins (0-0). Huit joueur auraient un communiq dial des clubs qui se déroul r ie ns m da da er au hi n é, io ct nc on le ace no tr M la du nt rs do lo 70 plus marqueur, e cet hiver e nc C ie e. ér été surpris avec br xp m l'e et ce e, perm à au 21 dé n retour déMaroc, du 11 vapore au bout d'une minut à se placer au bières, alors qu'u us s'é 3 jours pl obliger le mur sur la pelouse cisif se profilait, ic et Srna er un trait pour ne pas essayer de gruin ss de uk dz de an e M itr r, t, l'arb surtou tard. Hie coup franc et, bitres ne s’en ons de beuà 9m15 sur un imètres. Attention que les ar ça venait à et leurs compagn leur vicais nt de ger quelques ce bombe lacrymogène, si jam verie ont profité laires e su m in m x co au r. t ce re en fa serv toire dégéné le coude (2-0) pour lever tit et adresser un pe dé s ur le à ge sa mes Halilhodzic et le gant de Bancé e at Cro ate qualifié est un Tout le monde a vu le petit «cinéma» de tracteurs. Un Cro rse marche aussi. Vahid Halilhodzic, au moment où Bancé bourré. L'inve
s’apprêtait à faire son entrée sur le terrain. Le sélectionneur national a tout simplement tenté de déstabiliser l’attaquant burkinabé, pour le faire sortir de son match. Il a demandé au quatrième arbitre de vérifier ce qu’il y avait sous la gant porté par le joueur à sa main gauche, histoire de vérifier s’il n’y avait pas un objet dur dessous. L’attaquant a alors riposté en traitant le coach d’un nom d’oiseau, ce qui a fait sortir Halilhodzic de ses gonds. C’est qu’il était capable de le frapper sans mettre... de gant.

Aïssa Aïdara ation dédie la qualific rris he K à de l’Algérie èle au WAT, des

L’entraîneur du WAT, Neghiz, en voit de toutes les couleurs, depuis son arrivée à Tlemcen. La semaine dernière, le technicien a connu le chaud et le froid sur le chemin Jijel-Tlemcen. Il y avait de la pluie chez lui, du froid à Béjaïa et Alger et du soleil à Tlemcen. Quatre saisons en l’espace de 24 heures. Ce n’est pas donné, sauf que Neghiz s’en est sorti avec une forte grippe.

L’Algérie qualifiée, merci les jardiniers !
Mardi, on a émis plus d’appréhensions sur l’état de la pelouse du stade Mustapha-Tchaker plutôt que du Burkina Faso. Avec les conditions météorologiques dantesques, on craignait que l’état du terrain ne se transforme en un champ de patates. C’est dire que les jardiniers du stade Tchaker ont subi plus de pression que Vahid Halilhodzic, ses différents staffs et ses joueurs réunis. Si la pelouse avait été mauvaise, on les aurait lynchés. Alors que tout le monde a vu qu’elle était verdoyante, on leur dit : chapeau bas, messieurs !

Footaises
Pour Halilhodzic, les meilleures blagues sont les plus courtes. Hannachi conseille à Raouraoua de garder Halilhodzic : fais ce que je dis, ne fais pas ce que je fais ! Nacereddine Khoualed s’est dopé à la degla !

fo n i ’ L

p eo ple

Coup de cœur

Mondial-2014 L’ALGÉRIE Y SERA

Équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

03

Halilhodzic : «Je ne m’imagine

Affirmant avoir reçu une dizaine de coups de fil de clubs et de sélections depuis mardi soir

pas laisser cette équipe maintenant, mais…»
aux Etalons, Vahid Halilhodzic a fait une petite confidence : «Je vais vous confier une chose : lors de mon footing matinal, j’ai remarqué un arc-en-ciel au-dessus de l’hôtel de mes joueurs. Je ne suis pas superstitieux, mais je me suis dit que si même le ciel était avec nous, il ne pouvait rien nous arriver. Aujourd’hui, on est le seul pays maghrébin et même du monde arabe à être qualifié pour le Mondial. J’ai senti que c’était aussi une affaire politique. C’est prestigieux.»

«Je n’ai pas pu fermer l’œil de la nuit !»

je ne pensais pas que nous étions capables de nous qualifier. On a pourtant fait un parcours exceptionnel. J’ai une relation particulière avec le Mondial. En 82, en Espagne, ça s’est mal passé pour moi. Puis, j’ai qualifié la Côte d’Ivoire en 2010, mais je ne suis pas allé en Afrique du Sud. J’ai ressenti un mélange de joie et de tristesse. C’était fort.»

«Au coup de sifflet final, j’ai pensé à mon frère qui nous a quittés il y a tout juste un an»

Q

uasiment muet face à la presse nationale depuis la fin de ce match barrage retour face au Burkina Faso, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, qui n’a pas souhaité tenir une conférence de presse à l’issue de cette qualification pour le Mondial-2014, a choisi, hier, de se confier au journal français, Le Parisien où il est revenu sur ce match très stressant et donner son ressentiment, après avoir accompli avec brio la mission qui lui a été confiée par la Fédération algérienne de football.

«Je prendrai une décision définitive après le tirage au sort »

Toujours est-il, le coach bosnien affirme n’avoir pas encore tranché définitivement sur son avenir à la tête de la sélection nationale, lui qui assure ne pas manquer d’offres en ce moment. «Depuis ce match face au Burkina Faso, j’ai reçu au moins dix coups de fil de clubs ou de sélections nationales. Je ne m’imagine pas laisser cette équipe maintenant, mais je ne sais pas ce qui pourrait se passer.»

«J’ai senti que cette qualification était une affaire politique»

aime entretenir le suspense et il l’a bien fait savoir au journaliste du Parisien qui l’avait joint au téléphone, avant-hier soir. «Je suis un peu fatigué, vidé, donc je vais me reposer un peu. J’ai programmé des vacances après le tirage au sort et je prendrai la décision qui s’impose», a-t-il souligné. Voilà qui va stresser davantage les supporters des Verts qui ne souhaitent pas le voir partir.

Connu pour être un entraîneur rigide et à forte personnalité, Halilhodzic ne s’est toutefois pas retenu au moment du coup de sifflet final de l’arbitre en laissant échapper des larmes. Il s’en explique. «C’était un mélange d’émotions. Cela fait deux ans et demi que j’ai repris ce groupe, il a été complètement renouvelé, avec des joueurs peu expérimentés. On a beaucoup travaillé pour en arriver là. On s’était fait voler par l’arbitrage lors du match aller (défaite 3-2). Je l’avais vraiment mal vécu. Et la deuxième raison est d’ordre privé. J’ai pensé à mon frère qui nous a quittés, il y a tout juste un an. Je sais qu’il a tout vu de là-haut… Et puis, j’ai entendu le stade scander mon nom. C’était un sentiment profond.»

Le sélectionneur national a assuré n’avoir pas dormi toute la nuit précédant le match. «Je n’ai pas fermé l’œil de la nuit ! Ma famille avait fait le déplacement, on est rentrés vers deux heures du matin, mais je n’ai pas réussi à dormir. Ce matin (hier matin), le Premier ministre a organisé une réception en notre honneur, ensuite j’ai travaillé avec le président de la fédération, puis j’avais prévu d’inviter mon staff à un dîner, avant de rentrer à Lille. Je suis très fatigué, mais cette qualification est un événement exceptionnel.»

«Je ne trouve pas les mots pour décrire la ferveur des Algériens pour leur sélection»

«L’une des victoires les plus importantes de ma vie»

Halilhodzic est un entraîneur qui

A la question de savoir s’il avait douté de l’issue de ce match face

A la question de savoir aussi si cette victoire était la plus importante de sa vie, l’ancien driver du PSG a répondu : «C’est l’une des plus importantes. Lors du premier stage à Marcoussis, en juillet 2011,

Concernant l’ambiance qui a régné, surtout à Blida le jour du match, le technicien bosnien, ébahi par la ferveur des Algériens, dira : «Le pays non plus n’a pas dormi… Il y a ici une chaleur, une ferveur qui n’existe pas en Europe. Le stade était plein à craquer dès 11 heures du matin, il n’y a qu’en Afrique que l’on peut voir ça. J’ai vu des milliers de gens dans la rue nous courir après avec les drapeaux. C’est vraiment incroyable, je n’ai pas de mots.» S. F.

Vahid a juste besoin de reconnaissance
errière son personnage poignant, strict et rigide se cache un homme sensible qui a besoin d’être soutenu et, surtout, admiré. Souvent mal compris (à tort ou à raison, c’est selon), Vahid Halilhodzic s’est toujours senti mal aimé et détesté par les médias. Que ce soit dans son propre pays d’origine, la Bosnie, ou bien en France, son pays d’adoption, et même en Algérie. Vahid croit toujours que le monde lui veut du mal ainsi qu’à son équipe. Voilà maintenant 29 mois qu’il est à la tête de la sélection et personne, en Algérie, que ce soit les médias, ses responsables et même les supporters, n’a omis de souligner son grand rôle dans le renouveau qu’a connu la sélection nationale, tout juste après la déconvenue mémorable de Marrakech, un certain 4 juin 2011. Halilhodzic est un homme fort, mais fragile à la fois. Il a be-

Saâdi

D

soin constamment d’être rassuré et, surtout, qu’on salue son mérite et qu’on mette en lumière son travail. Il aime se sentir désiré aussi et c’est ce qui explique son jeu du moment et le flou qui entoure son avenir.

Il a tenu le même discours fait après la CAN-2013

Halilhodzic, qui dit ne pas lire les journaux nationaux, ne manque pas de tirer, pourtant, avec une pointe de sarcasme sur les journalistes lors de ses conférences de presse. Il estime qu’il est très injustement critiqué par la presse, alors que les observateurs peuvent en témoigner, nos lecteurs aussi, Vahid est sans doute l’un des sélectionneurs qui a été le plus épargné par les critiques des médias durant les 20 dernières années. Tout le monde reconnaît son gros travail de fond, mais pour autant, il ne peut être exempt de tout reproche,

Il ne partira pas

surtout pour ses sorties médiatiques pas souvent maîtrisées et qui ont souvent bien failli coûter cher à l’EN, et même déstabiliser ses poulains. Halilhodzic aime jouer et voilà qu’on assiste au même scénario du mois de février dernier. Tout le monde se souvient des déclarations du coach, juste après la CAN sud-africaine où il assurait qu’il était plus sur le départ que l’inverse. Un jeu que Raouraoua a fini par arrêter quelques jours plus tard, en assurant que Vahid restera bien à la tête de la sélection nationale et qu’il dirigera le reste des éliminatoires du Mondial-2014. Une décision qui avait soulagé l’intéressé, lui qui craignait connaître le même sort qui lui a été réservé avec la Côte d’Ivoire, trois ans auparavant.

Halilhodzic, qui continue à fuir les médias algériens, a de nouveau

laissé planer le doute concernant son avenir, lors de l’interview qu’il a accordée à nos confrères du Parisien, mercredi soir, et parue dans l’édition d’hier. Il a, en effet, assuré qu’il était «fatigué et qu’il avait besoin de vacances», précisant qu’après cela, il prendra sa décision finale au sujet de son avenir à la tête des Verts. Coach Vahid n’a pas manqué de souligner aussi qu’il a reçu «10 offres depuis mardi soir», comme pour montrer à l’opinion publique que s’il devait rester, ce n’est assurément par défaut. Néanmoins et maintenant qu’on a bien compris le stratagème de Vahid qui, pourtant, ne cessait de dire que son souhait était «de qualifier l’Algérie au Mondial et d’aller au Brésil avec elle», on ne peut en aucun cas envisager son départ, surtout que le président de la FAF l’a rassuré de sa confiance, avanthier, lors d’une réunion de travail qui les a regroupés. Saïd F.

«Jamais un sélectionneur n’a été épargné pas la presse comme Vahid»

Samedi dernier, l’ancien coach national adjoint en 1990, Noureddine Saâdi, était l’invité d’une émission radio de la Chaîne III pour parler du match face au Burkina Faso et évoquer les chances de l’Algérie pour ce match. Saâdi est revenu avec les autres invités présents sur la conférence de presse de Vahid Halilhodzic et a déclaré notamment : «Croyez-moi, je suis dans le métier depuis plus de 30 ans et je peux vous dire que jamais un sélectionneur n’a été épargné par la presse comme Halilhodzic. Tout le monde l’a soutenu, même après une CAN catastrophique. Si c’était un coach algérien qui était à la tête de l’EN, il aurait pris des tonnes. Je ne comprends pas pourquoi il dit toujours qu’il est victime des médias et que ces derniers ne lui veulent pas du bien. Moi, je suis jaloux de lui, car j’aurais aimé avoir un président comme Raouraoua qui m’apporte un soutien aussi indéfectible, alors que la sélection a littéralement échoué dans sa mission. Halilhodzic doit se concentrer sur son travail et profiter un peu de la chance qu’il a», a-t-il dit.

S. F.

04
Match amical du 5 mars 2014

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

www.lebuteur.com

«Nous choisirons notre adversaire en fonction du tirage au sort du Mondial»
e match face au Burkina Faso désormais plié, du côté de la FAF, on a commencé à se pencher sur la préparation du Mondial 2014. A l’ordre du jour, le match amical de mars, plus précisément le 5 du mois, qui va permettre aux joueurs de la sélection nationale de se retrouver et de commencer petit à petit les préparatifs techniques du Mondial brésilien. Concernant le nom de l’adversaire qu’affrontera l’Algérie, rien n’est encore décidé, et selon le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, tout se décidera après le tirage au sort du Mondial, qui aura lieu le 6 décembre prochain à Bahia. «Nous avons reçu plusieurs offres pour l’organisation d’un match amical lors de la prochaine date FIFA en mars 2014. Nous allons choisir notre prochain adversaire en fonction du tirage au sort de la Coupe du monde 2014 qui sera effectué le 6 décembre à Salvador de Bahia», a déclaré à l’APS le président de la fédération.

Raouraoua

Coup à blanc

Équipe nationale
Mondial 2014 L’ALGÉRIE Y SERA

L

Le 19 mai, date butoir pour Le président de la Fédération internationale de football, Joseph Blatter, l’envoi de la liste a félicité via son compte twitter officiel la des 30 joueurs

Blatter félicite l’Algérie pour sa qualification

«Le match se jouera probablement en Algérie»
Interrogé sur le lieu où se déroulera ce match amical de préparation, Mohamed Raouraoua n’a rien confirmé, mais a donné une petite indication : «Il n’y a pas de raison pour que le match ne se joue pas en Algérie. Ce sera l’occasion pour le public algérien de voir son équipe de près et permettre dans le même temps à la télévision nationale de diffuser la rencontre sans dépenser le moindre centime.»

Ça ne sera pas la France, c’est une certitude
Hier, beaucoup d’informations ont circulé sur le net et même sur certaines chaînes de télévision privées, affirmant que l’Algérie pouvait affronter la France, lors de ce match amical du mois de mars. Certains sont même allés jusqu’à dire que des négociations auraient été entamées entre les deux parties pour trouver un accord très prochainement. Evidemment, ces informations ne sont en fait que des rumeurs, puisque selon le site de la Fédération française de football, l’Equipe de France a déjà un adversaire pour le 5 mars et il s’agit des Pays-Bas. Une rencontre de prestige qui devrait se tenir au Stade de France.

On parle du Portugal, mais…
Toutefois, et même si rien n’est encore confirmé, il semble-

On a appris que la sélection d’Algérie pour sa qualification FIFA a transmis un mesau Mondial 2014, la quatrième de son sage aux fédérations quahistoire. «Bravo à l’Algérie pour cette lifiées pour le Mondial quatrième qualification pour la Coupe 2014, leur signifiant que la du monde. J’ai hâte de vous voir au date limite pour l’envoi de Brésil l’année prochaine», a-t-il la liste des 30 joueurs pré-sétweeté. lectionnés pour disputer cette Coupe du Monde au Brésil a été Le fixée au 19 mai 2014. Les sélections tirage au sort auront devant elles en principe 10 jours du Mondial le pour se fixer définitivement sur la liste des 23 joueurs retenus pour la phase fi6 décembre à 17h Comme rapporté dans notre édi- nale. tion d’hier, le tirage au sort du Mondial 2014 se déroulera le 6 décembre 18 mai, prochain au Brésil, précisément à Salfin de tous vador de Bahia. La cérémonie débules championnats tera à 13h heure locale, 17h heure Selon le circulaire envoyée par le sealgérienne, et sera évidemment crétaire général de la FIFA, Jérôme retransmise en direct sur Valcke, aux fédérations, il y a plusieurs plusieurs chaînes. mois de cela, il a été décidé que le 18 mai 2014 sera le dernier jour de match en club pour les joueurs pré-sélectionnés pour la Coupe du monde. Les joueurs qui terminent leurs obligations en club Tahmi : «Malgré la le 18 mai auront droit obligatoirement à six jours qualification au Mondial, de repos, avant d’intégrer le stage de leurs séle football algérien mérite lections respectives. Idem pour ceux qui terrait que le Portugal tient la mineront plus tôt. une véritable réforme» corde. En effet et selon nos En marge de la visite de travail qu’a effectuée hier le informations, la Fédéra- Premier ministre, Abdelmalek Sellal à Chlef, le ministre Les matchs de préparation tion portugaise aurait eu de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi, est revenu un échange avec son ho- sur la qualification acquise par l’Algérie pour le Mondial se dérouleront du 25 mai mologue algérienne il y a devant le Burkina Faso et donné son avis sur l’évolution au 5 juin Pour ce qui est des matchs amicaux de quelques semaines pour du football algérien en général. «L’Algérie dispose d’une préparation pour ce Mondial, la FIFA a fixé l’organisation d’un match bonne équipe nationale de football qui figure parmi les les dates et ça sera du 25 mai au 5 juin. Soit amical, sans doute pour le meilleures, mais il reste beaucoup à faire, car le cheune semaine exactement avant le coup d’en5 mars prochain. Une possimin est encore long. Le football algérien mérite une voi de cette phase finale. Plusieurs sélections bilité qui reste plausible, savéritable réforme, et la qualification au mondial européennes débuteront leurs stages le 25 mai, chant que le pays lusitanien n’a 2014 du Brésil ne veut pas dire que nous mais l’Algérie pourrait, comme elle l’a fait en pas encore d’adversaire pour avons atteint nos objectifs», a rap2010, entamer le sien bien avant, si ses joueurs tercette date. Toutefois, il faudra atporté l’APS. minaient leurs obligations en club et bénéficiés de tendre ce que va nous réserver le tileurs six jours de repos, comme l’a obligé la FIFA. rage au sort du 6 décembre pour être fixé. S. F. S. F.

«On voulait écrire notre page d’histoire, c’est fait !»
L’Algérie au Mondial brériode. Lorsqu’on est en sélection, on début du stage jusqu’à la fin et, «On silien, c’est un rêve fou qui joue pour le pays, l’essentiel est que Dieu merci, tout s’est bien terse réalise, Djamel ? nous ayons pu réaliser la qualificaminé. ira au C’est exactement ça, c’est tion, un point c’est tout. Surtout que cette fois vous Brésil pour une délivrance pour tout le Avez-vous douté un seul insavez contribué à la qualificafaire un bon monde. La victoire a été tant lorsque les Burkinabés tion, ce n’est pas comme en Mondial longue à se dessiner, on se sont regroupés ? 2010 où vous aviez profité du a trop souffert et «On inch’Allah» Pas du tout, on savait travail des anciens. Dieu merci nous savait que que ce but libérateur alC’est vrai, mais bon, je pense avons réalisé grâce à lait venir, on était tous que tout le monde a le droit de le but ce merveilleux puon s’est dit aussi que le fêter cette qualification. Elle est l’œuvre libérateur allait sereins, blic l’essentiel, à saplus important, c’était de ne de tous les joueurs qui ont participé aux élivoir offrir à l’Algérie arriver, l’essentiel pas prendre de buts. minatoires dès le début. L’importance, cette deuxième qualificomme je viens de le dire, est de représenter était de ne pas Ce but de Bougherra vous a cation de suite tant soudignement l’Algérie et le peuple algérien lors fait du bien, c’est encore une en prendre haitée. du Mondial brésilien, inch’Allah. On voulait fois un ancien qui vient jouer le un» Professionnel C’était écrire notre page d’histoire, voilà que c’est rôle du sauveur... à souhait, un match fait. C’est clair, après une dure première l’arrière d’hommes, il y mi-temps où on avait du mal à trouver la Maintenant, le Brésil c’est tout près, gauche de avait de l’engagefaille, ce but est venu nous libérer de qu’est-ce qu’il faudra faire ? Parme AC était ment, et c’est resté cette grosse pression qui a beauOn sa savourer, et se préparer aux anges en fin indécis jusqu’au «Devant coup inhibé mes camarades. Ce chacun dans son club, comme il se de match, mardi. bout... but, il fallait le mettre, quelle doit cette Coupe du monde, on un public En dépit du fait C’est vrai, c’était que soit la manière. Après, on a pareil, on n’a sera encore plus fiers de repréqu’il n’a pas été très compliqué pour été solides derrière, et, franchesenter dignement l’Algérie et le aligné, après avoir nous face à une très pas le droit de Monde ment, je félicite tous mes coarabe, inch’Allah. On ira pourtant fait bonne équipe du décevoir» équipiers, et, inch’Allah, on va au Brésil pour faire un bon Monpresque tous les Burkina Faso. Ils se bien se préparer pour honorer dial, inch’ A llah. matchs de ces élimi- sont repliés derrière, l’Algérie lors du prochain Mondial. Vous dédiez à qui cette victoire hisnatoires CM-2014, et ils ont rendu Un autre Mondial, le deuxième d’affitorique, parce que c’est votre première Mesbah a montré une notre tâche plus diflée, peu de joueurs peuvent qualification ? solidarité sans faille, ficile, mais on a su dire qu’ils ont fait deux C’est pour le peuple algérien, la famille et durant le stage, penrester concen«Cette Coupes du monde de mes enfants. dant le match et au trés, et calmes qualification suite. coup de sifflet final. Un mot pour ce merveilleux public ? jusqu’au (Il soupire) Oui, c’est est pour ma Pour l’ex-Milanais, il fau- bout. On a Cette qualification est pour eux, c’est la magnifique ! J ne trouve dra d’abord bien savourer répondu victoire du peuple, sans ce public on ne sefamille, mes pas les mots pour expricette qualification et se re- présent et enfants et tout mer ma joie (avec beau- rait peut-être pas arrivés là, on est fiers de les mettre au boulot afin de avoir rendus heureux. Je les remercie au c’est ce qui a le peuple coup d’émotions). C’est le nom de tout le monde, Hamdoulilah on ne préparer de la meilleure ma- fait la diffétravail de tout le monde, il algérien» nière qu’il soit le Mondial les a pas déçus, c’est l’essentiel. rence surtout fallait être solidaires du brésilien. Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali en deuxième pé-

Mesbah

Coup de starter

Modial 2014 L’ALGÉRIE Y SERA
Raouraoua et Halilhodzic au Brésil pour préparer le séjour des Verts
est clair net et précis : le président de la Fédération algérienne de football ne compte pas se séparer d’un entraîneur qui a réalisé l’objectif principal, à savoir assurer la qualification de la sélection nationale au Mondial-2014. Maintenant que c’est chose faite, Raouraoua et Halilhodzic devraient, selon notre source, se rendre au Brésil pour préparer le séjour des Verts là-bas. Bien sûr, c’est le président Raouraoua qui devrait partir en premier. En sa qualité de membre exécutif de la FIFA, il sera concerné par la réunion du Comité exécutif de FIFA qui se tiendra

Équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

05

Feghouli est protégé
ofiane Feghouli, comme tous les autres joueurs de l’Equipe nationale, a passé une nuit de plus à Alger, en raison de la réception organisée par les plus hautes autorités du pays en l’honneur des Verts, qualifiés au prix d’une lutte acharnée face à des Burkinabés, coriaces et costauds. A Valence, on l’a mal pris. Seulement, la presse espagnole ignore qu’une qualification de l’Algérie pour un Mondial est presque synonyme d’une Coupe du monde gagnée par l’Espagne. Il va sans dire qu’un tel exploit des Ibériques aurait été fêté et félicité comme il se doit par le roi d’Espagne en personne. Ce qui aurait engendré le retard de certains éléments de la Roja à rejoindre leurs clubs respectifs à temps alors que Feghouli qui a rallié son club à temps est en règle.

La presse espagnole l’accuse d’avoir rallié Valence en retard

S

par les règlements FIFA
Raouraoua sait ce qu’il fait

C’

quelques joueurs auparavant. Cela se fera les prochains jours à venir, soit juste avant la date du tirage au sort prévu pour le 6 décembre prochain. L’entraîneur national, Vahid Halilhodzic, Walid Sadi et Djahid Zefizef se rendront eux aussi au Brésil en mission de prospection. Leur voyage est programmé avant la tenue du tirage au sort, mais cela pourrait aussi intervenir quelques jours après. Quant à Halilhodzic, s’il n’est pas dans le même vol que son président, il devra rallier la ville où se tiendra le tirage au sort, avant le 6 décembre. M. A.

Sadi et Zefizef visiteront des sites

Même si la presse espagnole d’hier avait fait de l’arrivée en soirée à Valence, bien justifiée de Sofiane Feghouli, ses choux gras, il reste que le milieu de terrain algérien ne devrait risquer aucune sanction. Protégé par les règlements de la FIFA, Sofiane qui est, de l’avis même de ses responsables, un exemple de sérieux et de discipline, est revenu plutôt dans les délais à Valence. Par ailleurs, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, qui a exigé la présence de l’ensemble de l’effectif de l’EN lors de la réception organisée par le premier ministre Abdelmalek Sellal à Djenane El Mithak, savait bien ce qu’il faisait lorsqu’on sait qu’il est un membre du bureau exécutif de la plus haute instance du football. M. A.

Les joueurs en manque de temps de jeu doivent trouver des solutions

Afin d’assurer un déplacement organisé des fans des Verts

M

Le Mondial exige des garçons au top de leur forme
Il est vrai que le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, n’avait pas trop le temps de revoir la composante de son effectif pour aborder ce dernier virage des

aintenant que l’Algérie est qualifiée pour la Coupe du monde, un peu dans la douleur en raison notamment du manque de temps de jeu criant de certains éléments essentiels de l’EN, les joueurs sont tous avertis. Ils doivent absolument chercher à améliorer leur situation sportive avec leurs clubs respectifs. C’est le cas de certains cadres de l’EN, à l’image de Djamel Mesbah, Medhi Lacen, Hassan Yebda, Islam Slimani, Rais Mbolhi, Carl Medjani, Ishak Belfodil, et d’autres.

Brahimi «C’est la victoire du cœur, je la dédie à tous les gens d’El Goléa»
Désigné pour animer le jeu offensif de l’EN, Yacine Brahimi, à l’image de l’ensemble de l’équipe, a éprouvé du mal à orienter le jeu des Verts en première mi-temps. Seulement, transcendé certainement par le discours de Vahid Halilhodzic, Yacine a eu un meilleur rendement où il a été précieux dans la conservation du ballon après l’ouverture du score de l’EN. Le milieu de Granada n’a certes pas sorti son meilleur match avec les Verts, mais il a montré qu’il a du cœur et surtout qu’il sait se battre face aux gabarits burkinabés.

éliminatoires CM 2014, contre le Burkina Faso, mais là, il aura au moins 8 mois pour prospecter et peut être dénicher d’autres joueurs algériens, compétitifs et plus prêts sur tous les plans. C’est pour cela que les joueurs qu’on vient de citer sont dans l’obligation de trouver des solutions ou songer carrément à changer de club pour espérer être de la grande fête du football, l’été prochain au pays du Roi Pelé. C’est sûr que Vahid ne songe jamais à chambouler un groupe qu’il a lui-même construit, mais en mettant une liste de presque 40 joueurs, la concurrence devient plus rude surtout que tout Algérien désireux de porter le maillot national sera le bienvenu pour donner un plus à l’Algérie. C’est l’unique exigence que Halilhodzic avait tracée pour espérer jouer ou rejouer en sélection. Moumen A.

Après la qualification de l’EN au Mondial brésilien, l’Etat algérien va prendre toutes mesures nécessaires à même d’assurer un déplacement organisé des supporteurs des Verts au pays de la Samba. C’est ainsi qu’un représentant du Touring Club au Brésil est attendu le 26 novembre prochain pour étudier la possibilité de déplacer le plus grand nombre possible des fans de l’EN.

Un représentant du Touring Club au Brésil arrivera le 26 novembre à Alger

L’arrivée du représentant du Touring Club Voyages au Brésil est purement pour une opération de prospection. Sa présence à Alger sera d’abord pour proposer les prix des billets d’avion et ceux des hôtels disponibles dans les différentes villes qui abriteront cet événement planétaire. Contrairement au Mondial sud-africain, cette fois-ci, le premier tour se jouera dans une seule ville, donc cela évitera les déplacements et la réservation répartitives des billets et des hôtels.

Il proposera les prix des billets d’avion et les hôtels disponibles

Bien entendu, les responsables du Touring en Algérie ne prendront aucune décision avant le 6 décembre, jour du tirage au sort de la Coupe du monde qui aura lieu au Brésil. C’est-à-dire qu’aucune contre-proposition ne sera transférée avant de connaître dans quelle ville sera hébergée la délégation algérienne.

Tout se décidera après le tirage au sort

Bancé : «On a joué à 11 contre 12»

«Les Burkinabés nous ont dominés grâce à leur puissance physique, mais on a bien réagi en seconde période»
Un match costaud, compliqué mais c’est la joie qui prédomine en ce moment, racontez-nous tout cela ? C’est exactement cela, on est fiers d’avoir réussi à décrocher notre billet pour le Mondial. C’est même extraordinaire de jouer devant un public pareil, c’est magnifique, on n’avait pas le droit de les décevoir, on remercie tout le peuple algérien qui est resté derrière nous du début jusqu’à la fin. C’est grâce à leur soutien que nous avons pu aller chercher cette qualification. Comment avez-vous trouvé cette équipe du Burkina ? On a joué une équipe très soudée, coriace qui se battait sur tous les ballons. Elle a réussi à nous mettre en difficulté, notamment en début de match et tout au long de la première période. On s’attendait à un match difficile parce que tout le monde a vu que cette équipe pouvait être dangereuse et Hamdoulilah, la fin est heureuse pour nous. Quel a été le secret du succès ? Je pense qu’on s’est en sortis grâce à notre rage de vaincre et cette solidarité dans le jeu que nous avons montrée aujourd’hui (mardi). Ce sont ces deux facteurs essentiels qui nous ont permis d’assurer notre qualification au Mondial. Vous parlez de difficultés en première mi-temps, qu’est-ce qui s’est passé dans la tête des joueurs à ce moment-là ? C’est vrai que l’enjeu du match nous a un peu inhibés. Il y avait trop de pression avant le match. C’est normal parce qu’il s’agit d’une place au Mondial à arracher et, Hamdoulilah, on n’a pas déçu, c’est le principal. Les Burkinabés ont aussi mis beaucoup d’impact physique, c’était dur non ? C’est vrai, les Burkinabés nous ont dominés en première période grâce à leur puissance physique, on perdait le ballon dans les duels, mais en seconde période, le coach a remis les choses en place, et on a su comment les prendre à défaut pour marquer ce but libérateur. Après, dans des matchs comme ça, l’important est de gagner quelle que soit la manière. Et sur le plan personnel, vous vous êtes sentis comment ? Franchement, dans des matchs d’une telle intensité, les prestations individuelles sont reléguées au second plan. Aujourd’hui (mardi), il fallait être là collectivement et Dieu merci, on a bien réagi et on a assuré l’objectif. On s’est battus du début jusqu’à la fin et l’Algérie est au Brésil, c’est ce qu’il faut retenir. Vous êtes arrivé en pleines éliminatoires, et vous allez jouer inch’Allah un Mondial avec l’Algérie, que ressentez-vous ?

De la fierté, je ne vous cache pas que j’ai toujours rêvé de porter ce maillot de l’Algérie, et je suis très fier d’avoir contribué à cette qualification au Mondial brésilien, Vive l’Algérie et je remercie encore une fois le public algérien pour son soutien. A qui vous avez pensé au coup de sillet final, et à qui vouliez-vous dédier cette qualification ? J’ai pensé au peuple algérien, et je veux dédier cette qualification à ma famille et à tous mes proches et les gens d’El Goléa (son patelin). Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali

Battu mardi soir à Blida par l’Algérie (1-0), en barrage retour de la Coupe du monde 2014, le Burkina Faso a fait une croix sur ses espoirs de première participation à une phase finale de Mondial. Une déception pour Aristide Bancé, qui regrettait l’arbitre de Badara Diatta, beaucoup trop en faveur des Verts à son goût. «Je pense que l’on a joué à 11 contre 12. Franchement, l’arbitre ne nous a pas fait de cadeau. Il a oublié de siffler des fautes. Mais le peuple burkinabé doit être fier de son équipe, car elle s’est battue. Nous allons retourner dans nos clubs et travailler. Nous reviendrons en équipe nationale pour faire encore de belles choses ensemble. On va se ressaisir et se préparer pour la Coupe d’Afrique des nations de 2015», a repris le site, Afrik-foot.com, la déclaration faite par l’attaquant des Etalons au micro de RFI.

M.A.
C’est avec une grande affliction que nous avons appris le décès du père de notre confrère Rafik Abib, directeur de la rédaction du journal Compétition. En cette douloureuse circonstance, nous présentons à la famille du défunt nos plus sincères condoléances. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

Condoléances

«C’est grâce à notre rage de vaincre et notre solidarité qu’on a pu faire la différence»

06

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup de brosse

L

e président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, a présenté ses «chaleureuses» félicitations au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et au peuple algérien, suite à la qualification de l’Algérie à la Coupe du monde 2014. Dans le prolongement de la rencontre de football qui a réuni l’Algérie et le Burkina Faso et avant la reprise des travaux du troisième sommet afroarabe, M. Compaoré a tenu à se rendre personnellement au siège de la délégation algérienne pour présenter ses chaleureuses félicitations au président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, qui représente le président Bouteflika à ce sommet, au ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, au ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Madjid Bou-

félicite l’Algérie pour sa qualification
guerra, et à travers eux au président de la République ainsi qu’au peuple algérien. Le président Compaoré a également exprimé ses meilleurs vœux de succès à l’Algérie et fait part de sa conviction que l’équipe algé-

Le président du Burkina Faso

Équipe nationale
Mondial 2014 L’ALGÉRIE Y SERA

rienne ne ménagera aucun effort pour représenter dignement le football africain. Le geste du président Compaoré, hautement apprécié par M. Bensalah, a été précédé par le déplacement au siège de la délégation algérienne du ministre d’Etat et ministre des Affaires étrangères et de la coopération du Burkina Faso, Bassole Djibrill, pour exprimer les mêmes sentiments et les mêmes vœux au président du Conseil de la nation et à son homologue algérien «Par leur geste qui a été remarqué et salué par d’autres délégations participant au sommet afro-arabe, les hauts dirigeants burkinabés ont donné à la compétition conviviale entre les équipes nationales des deux pays frères l’esprit sportif et l’élégance qui doit naturellement être le sien", a déclaré à l’APS M. Lamamra, soulignant que “cette compétition a ajouté de la densité à la qualité des relations entre les deux pays et entre leurs dirigeants".

«L’Algérie est une nation forte d’Afrique du Nord depuis longtemps»
Pour Claude Le Roy, les qualifications de l’Algérie, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Nigeria pour la Coupe du monde 2014 ne sont pas une surprise. Selon le Français, ancien sélectionneur du Cameroun et du Ghana notamment, retrouver les cinq mêmes équipes africaines qu’en 2010 constitue une opportunité pour elles. Les sélections africaines pourront s’appuyer sur les erreurs de 2010 pour être plus performantes au Brésil.
L’Algérie, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Nigeria se sont qualifiés pour la Coupe du monde 2014. Est-ce surprenant qu’on retrouve les mêmes équipes africaines qu’au Mondial 2010 ? Que les cinq de 2010 se requalifient pour 2014, ça peut paraître étonnant. Parce que certaines équipes auraient légitimement pu y être. En particulier un grand pays de football comme l’Egypte. Ou le Sénégal qui a raté de très peu sa qualification face à la Côte d’Ivoire à la 93e minute. Il y a aussi le Mali et la RD Congo, si la RDC se décidait enfin à mieux s’organiser au niveau de l’Etat. Mais la différence, c'est que chez les cinq pays qualifiés, il y a une permanence dans le travail. S’il n’y à redire sur la gestion du football camerounais, le pays dispose en revanche d’un incroyable talent. Il y en a également partout au Ghana, où les autorités travaillent auprès de toutes les catégories de jeunes. Il y a une génération exceptionnelle en Côte d’Ivoire. L’Algérie, elle, avait raté sa Coupe d’Afrique des nations 2013 au niveau comptable. Mais elle avait montré de la qualité en termes de jeu. Je pense donc qu’on retrouve les bonnes équipes, qui accompagnent le champion d’Afrique, le Nigeria. Il y a eu des surprises lors des CAN 2012 et 2013. Que doiton en conclure ? Que les éliminatoires d’une Coupe du monde révèlent davantage le vrai niveau des équipes africaines qu’une phase finale de Coupe d’Afrique des nations ? Les joueurs sont extraordinairement motivés par la Coupe du monde. Il y a toujours la même passion pour la Coupe d’Afrique des nations. Mais on constate qu’il est relativement plus facile de faire venir les joueurs professionnels (pour les éliminatoires du Mondial). […] Parfois, certaines équipes sont pénalisées et ne participent pas à une phase finale de CAN parce qu’elles n’ont pas pu faire venir certains joueurs pour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations. Parfois, aussi, les stages n’ont pas été organisés comme il le fallait. Ou les fédérations ne disposent pas des moyens nécessaires pour préparer des matches éliminatoires dans des conditions correctes. Certaines des équipes africaines qualifiées pour le Mondial 2010 ont été en difficultés ces dernières années. Comment expliquer leur qualification pour le Mondial 2014. Cela signifiet-il qu’elles ont une meilleure culture de la Coupe du monde ? Quand on regarde le Cameroun, on se rend compte que ça va être sa septième Coupe du monde ! Ce n’est quand même pas n’importe quoi. Ça veut dire qu’il y a une culture de la performance dans ce pays. Les Camerounais ont un mental très fort, malgré des conflits d’intérêts. Et tout le monde sait se taire au moment où il faut franchir la ligne d’arrivée en premiers.

Claude Le Roy

Je dis depuis trente ans que le Nigeria peut devenir le premier pays africain à gagner une Coupe du monde, si le football y bénéficie d’une organisation extraordinaire.
Le Ghana a une tradition de travail auprès des jeunes, garçons et filles. C’est sa troisième Coupe du monde de suite, après avoir atteint les huitièmes de finale (en 2006) et les quarts de finale (en 2010). Les Ghanéens ont une génération de joueurs talentueux qui est mature, et également une autre génération de jeunes joueurs qui arrive.

L’Algérie est une nation forte d’Afrique du Nord depuis longtemps.
Enfin, concernant la Côte d’Ivoire, est-ce qu’elle sera encore au top avec des résultats à la hauteur de ses ambitions ? J’ai le sentiment – mais j’espère me tromper – que cette équipe a été au sommet de son art en 2006 et 2008, et qu’elle est un peu en décrescendo depuis 2010. Mais il y a des jeunes joueurs ivoiriens un peu partout. Donc, le sélectionneur Sabri Lamouchi va pouvoir trouver le bon dosage pour les Eléphants. En tout cas, on va avoir cinq équipes africaines qui auront gommé les erreurs de 2010. Avec cette expérience de la Coupe du monde en Afrique du Sud, on peut espérer de meilleurs résultats. Mais les qualifiés doivent se mettre au boulot dès maintenant. Il faut du travail, de la discipline et de l’organisation. Rien ne doit être laissé au hasard, car une Coupe du monde n’autorise pas la moindre erreur. In RFI

Le succès algérien en cinq points
Grâce à sa victoire en match retour contre le Burkina Faso (1-0) mardi 19 novembre 2013, l'Algérie est la dernière équipe qualifiée du continent africain pour la Coupe du monde de la FIFA, Brésil 2014. Les Verts disputeront leur quatrième épreuve reine, après 1982, 1986 et 2010. FIFA.com vous donne les cinq clés du succès algérien. Durant cette campagne de qualification, les filets du stade Mustapha-Tchaker n'auront tremblé qu'une seule fois dans le dos des Fennecs, c'était contre le Bénin lors de la troisième journée du Groupe H, le 26 mars 2013. Blida est une forteresse imprenable pour la sélection nationale qui, en 20 matchs, s'y est imposée 17 fois, concédant trois matchs nuls et aucune défaite. C'est dans ce chaudron en ébullition que les hommes de Vahid Halilhodzic ont eu le bonheur de fêter leur qualification, après 90 minutes d'un combat tendu face au Burkina Faso, finaliste de la CAN-2013. L'enceinte fétiche des Fennecs était déjà pleine à craquer six heures avant le coup

Blida, l'invincible

d'envoi, malgré la pluie et le froid, symbole de la ferveur d'un pays qui avait les yeux rivés sur son Equipe nationale et le cœur prêt à s'envoler pour le Brésil. Le poids de cette attente a toutefois bien failli se retourner contre les locaux. Déjà sous pression après leur défaite (3-2) à l'aller, les Algériens ont multiplié les signes de nervosité, notamment en première période. Erreurs techniques, dégagements manqués du gardien, fautes grossières… les Verts ont joué à reculons, abusant de longs ballons dont se sont régalés les grands gabarits burkinabés. Mais poussés par leur bouillant public, les futurs mondialistes ont fini par se libérer grâce au but du vétéran Madjid Bougherra. Solide dans ses bases, l'Algérie a également été performante en déplacement. En six rencontres dans le deuxième tour, elle n'a laissé filer en tout que trois points, au Mali (2-1), son adversaire le plus coriace dans le Groupe H, le 12 juin 2012. Le 12 octobre 2013, lors du barrage aller au Burkina Faso, les Nord-Africains tenaient

le point du match nul (2-2) jusqu'à un penalty concédé dans les dernières minutes. Une défaite, certes, mais ces deux buts marqués à l'extérieur se sont révélés être un avantage précieux dans l'approche tactique du match retour. «Mes joueurs doivent s’appliquer en défense surtout, avant de penser à marquer», avait annoncé Halilhodzic, avant l'ultime dernière rencontre de cette campagne triomphale. Sauf surprise, le sélectionneur de l'Algérie devrait connaître sa première expérience en Coupe du monde de la FIFA l'été prochain. Une belle revanche pour celui qui avait été évincé par la Fédération ivoirienne juste avant l’Afrique du Sud 2010, après deux ans de bons et loyaux services. «Cela m’a fait mal», concède encore aujourd'hui le technicien bosnien au sujet de la fin brutale de sa première expérience de sélectionneur. Au bout d'une série de 24 matchs sans défaite, il avait été remercié après l'élimination des Éléphants en quarts de finale de la CAN-2010 par… l'Algérie ! Celui qui dirige les Fennecs

depuis 2011 savoure donc d'autant plus l'instant présent. «C'est le plus beau moment de ma vie», s'est exclamé Halilhodzic après la qualification pour le Brésil. Fêté par ses joueurs, le technicien, réputé austère, n'a pas caché ses émotions, en reprenant même le célèbre slogan qui ponctue chacune des victoires de l'Equipe nationale : «One, two, three, viva Algérie !» Cet accomplissement s'est fait au prix de choix forts de la part de coach Vahid. Intransigeant sur la discipline et le comportement de ses joueurs, ce dernier n'a pas hésité à écarter des cadres historiques de la sélection, comme Ryad Boudebouz, Karim Ziani, Anthar Yahia ou Nadir Belhadj pour faire de la place à la nouvelle génération des Sofiane Feghouli, Ishak Belfodil ou Saphir Taïder. Aujourd'hui, l'Algérie possède un groupe compact et solidaire qui encaisse peu de buts, avec des talents capables de porter le danger dans le camp adverse. A la finition, les attaquants, El Arbi Hillel Soudani et Islam Slimani, ont

été particulièrement performants depuis qu'ils ont été lancés par le Bosnien. Cette qualification pour Brésil 2014 est une véritable bouffée d'oxygène, après les récents déboires sur la scène internationale. Après avoir manqué la CAN-2012, elle a terminé dernière de son groupe lors de l'édition 2013. Si se qualifier pour une Coupe du monde de la FIFA est un bel accomplissement, cela n’a pas été une fin en soi pour une nation qui y participera pour la quatrième fois de son histoire. La référence reste à ce jour l'épopée des Rabah Madjer, Lakhdar Belloumi et autres Salah Assad, de l'édition 1982. En Espagne, cette génération dorée avait signé la deuxième victoire d'une équipe africaine de l'histoire de la compétition en battant la RFA (2-1). Cependant, l'Algérie n'avait pas réussi à passer le premier tour, pas plus qu'en 1986 et en 2010. Pour entrer dans l'histoire et surpasser leurs glorieux aînés, ces nouveaux Fennecs savent donc ce qu'il leur reste à faire au Brésil.

Une nouvelle histoire

Halilhodzic, la revanche

Renouveau

L'art de voyager

In Fifa.com

Coup osé

«Oui, nous visons le titre et voulons faire plaisir à nos supporters»

Hannachi
personnelles et non pour rentrer en contact avec des joueurs, comme ça a été rapporté dans la presse.»

JSK

www.lebuteur.com

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

07

L

e président de la SSPA/JSK, Mohand-Chérif Hannachi, avec qui nous nous sommes entretenus, mercredi après-midi, lors de la séance d’entraînement de son équipe sous la houlette de Aït Djoudi et son staff, s’est exprimé sur plusieurs sujets qui font l’actualité de son club. Le boss des Canaris estime que le parcours effectué jusque-là est très positif, en témoigne cette place de leader qu’occupe la JSK en compagnie de l’ESS à quatre journées de la fin de la phase aller, position qui doit, selon ses propos, être préservée. Ne cachant pas les ambitions affichées par son club pour cette saison, Hannachi est catégorique, la JSK jouera le titre de champion et pour cela la direction s’engage à mettre les moyens qu’il faut pour atteindre cet objectif : «Nous sommes en train d’accomplir un bon parcours. Le staff technique fait du bon boulot et les résultats suivront automatiquement. Je vous annonce que nous allons jouer le titre, c’est notre priorité de l’heure, c’est l’objectif principal retenu et nous voulons faire plaisir à nos supporters», nous a déclaré Hannachi.

«Le MJS s’est engagé à soutenir financièrement les clubs jusqu’en 2018»
Toujours concernant le chapitre de la situation financière qui prévaut à la JSK comme partout dans les autres formations du pays, dont la majorité déplorent le manque d’argent pour faire face aux besoins de leurs clubs, Hannachi nous explique : «Nous avons eu une rencontre dernièrement avec un représentant de monsieur le ministre de la Jeunesse et des Sports, on a évoqué plusieurs points, notamment les subventions de l’Etat allouées annuellement aux clubs. Je vous annonce que le MJS prendra en charge ces subventions jusqu’en 2018. Pendant toute cette période, les clubs doivent se préparer à la nouvelle phase, celle de s’autofinancer et nous, à la JSK, cette question nous l’étudions déjà.»

«Je suis en contact permanent avec Aït Djoudi pour le recrutement hivernal»
La question qui fait l’actualité du club le plus titré du pays est sans doute le renforcement hivernal. Après la nouvelle recrue, en l’occurrence l’attaquant libyen Mohamed Zabiaa, signataire d’un contrat de deux saisons, Hannachi nous confiait que le dossier est toujours ouvert et d’autres nouveaux éléments sont attendus dans les prochains jours, non sans nous préciser que l’opération est chapeautée par lui et l’entraîneur en chef, Aït Djoudi avec qui il est en contact permanent : «Je veux préciser que le dossier du recrutement hivernal est pris en charge par mes soins en collaboration avec le premier responsable de la barre technique avec qui je suis en contact quotidiennement, nous étudions toutes les pistes pouvant nous apporter un plus et nous n’allons pas tarder à prendre une décision.»

«Si les clubs sont exonérés de la TVA, la situation serait meilleure financièrement»
Pour le président de la JSK, la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée) pénalise beaucoup les clubs qui sont devenus sociétés par actions depuis l’avènement du professionnalisme. Il estime et c’est le souhait de tous les responsables de clubs de Ligues 1 et 2

«Pour l’instant, l’argent dégagé pour le recrutement appartient à la caisse du club»
L’autre question importante en cette période de marché d’hiver porte sur les ressources financières dégagées pour assurer des recrues de qualité cet hiver. Le président Hannachi nous ajouta : «J’ai toujours dit que le club mettra les moyens financiers qu’il faut pour ramener de bons joueurs au mercato hivernal, nous n’allons pas lésiner sur les moyens. Seulement, je tiens à préciser qu’actuellement aucun dirigeant n’a mis la main à la poche comme ça été rapporté dans certains journaux, que des dirigeants ont payé de leurs poches des joueurs, l’argent du recrutement dégagé appartient exclusivement aux caisses du club.»

«S’il y a des dirigeants qui veulent contribuer, ils sont les bienvenus»
Par ailleurs, le président Hannachi n’a pas fermé la porte aux potentiels dirigeants pouvant assurer sur le plan financier leur concours en vue de permettre à la JSK un recrutement qualitatif cet hiver : «Ceci dit, s’il y a des dirigeants en mesure de contribuer sur le plan financier pour mettre la main sur les meilleures pistes disponibles sur le marché qu’ils soient les bienvenus. Une chose est sûre, nous allons mettre les moyens qu’il faut pour assurer un bon recrutement hivernal.»

«Le cas des joueurs à ne pas garder après le mercato n’a pas été évoqué»
Outre le dossier du recrutement, la question des joueurs à libérer cet hiver est revenue avec insistance dans les médias. Des noms de joueurs ont été même avancés comme étant sur le départ après le dernier match de la phase aller face au CSC. A ce propos, Hannachi a tenu à remettre les pendules à l’heure et explique : «Je suis étonné que des informations aient fait état du départ de certains joueurs cet hiver, j’ai même vu des noms défiler à travers la presse. En ma qualité de premier responsable du club, je tiens à dire que jusqu’à ce jour, ce détail n’a même pas été discuté entre moi et Aït Djoudi. Nous n’avons même pas tenu une réunion pour débattre de la question. Aucun joueur n’est pour l’instant ciblé. C’est vrai qu’en fonction des arrivées, cet hiver il y aura bien évidemment des joueurs qui ne poursuivront pas l’aventure avec nous, toutefois, aucun élément n’est cité officiellement pour partir.»

professionnelles de voir l’Etat les exempter de cette taxe. La situation financière n’en serait que meilleure : «Les clubs souffrent beaucoup de cette taxe. Si les clubs seront exonérés, la situation va beaucoup s’améliorer. J’estime que la meilleure formule est de bénéficier de projets de l’ANDI (Agence nationale de développement et d’investissement, ndlr) pour bénéficier de certains avantages dont les dividendes seraient au bénéficie de notre football.»

ont toujours été difficiles. Ce samedi, l’équipe se présentera avec un seul objectif, préserver notre position de leader.»

«Les joueurs ont perçu à l’avance le salaire du mois de novembre à l’avance»
Alors que dans plusieurs clubs, les joueurs se plaignent du retard dans le virement de leurs mensualités, à la JSK la situation semble plus ou moins meilleure comme l’a si bien souligné son premier responsable en déclarant : «Mes joueurs ont perçu le salaire du mois de novembre à l’avance. L’argent a été versé dans leurs comptes avant même la fin du mois. Je rassure que sur ce plan là, il n’y aura aucun retard, en tant que direction de club, il est de notre devoir d’assurer les moyens de notre politique.»

«L’Etat prendra en charge la construction des centres de formation dès le mois de décembre»
L’autre mesure prise lors de la dernière rencontre avec le représentant du MJS est relative à la réalisation de nouveaux centres de formation à travers le territoire national. A ce sujet, Hannachi nous a confié : «Au départ, il était question que l’Etat engage 80% du montant global de la réalisation et les clubs 20%. Cette formule n’arrange pas un bon nombre de clubs qui crient au manque d’argent et du coup, une meilleure proposition a été faite et qui consiste à ce que ça soit l’Etat qui prend tout en charge. Les infrastructures, une fois réalisées, seront le bien de l’Etat qui les mettrait à la disposition des clubs pour leur gestion.»

«Je demande aux supporters de rester aux côtés de leur équipe»
S’adressant aux supporters qui restent, il faut le dire, la force de l’équipe cette saison en se rendant en masse à chaque match, que ce soit à Tizi ou en déplacement, le président dira : «Je demande aux supporters de rester mobilisés derrière l’équipe. Leur soutien est important. Nous voulons leur offrir un titre cette saison.»

«La sérénité doit être totale dans le groupe pendant toute la saison»
Le président Hannachi explique que c’est pour préserver cette bonne dynamique qui règne au sein du club que le dossier des libérés n’est pas prioritaire : «La sérénité doit être totale dans le groupe pas seulement pour les quatre prochaines journées mais durant toute la saison. Dieu merci, le club retrouve sa santé et joue les premiers rôles. Il faut épargner les joueurs de toute forme de polémique stérile qui pourrait nuire à ce bel état d’esprit qui y règne.»

«Je suis satisfait du travail accompli pendant cette trêve»
Revenant à la préparation de son équipe pendant cette période de trêve de quinze jours durant laquelle la JSK a livré deux matchs amicaux, Hannachi a déclaré : «Je suis satisfait du travail qu’effectue l’équipe sous la houlette du staff technique. L’ambiance est sereine et les joueurs veulent rester dans la dynamique des bons résultats.»

«J’espère voir un jour un joueur local remporter le Ballon d’Or algérien»
En conclusion et en ce qui concerne la cérémonie du Ballon d’Or qu’organise chaque année nos quotidiens le Buteur et El Heddaf, le président Hannachi a souhaité exprimer un avis personnel en déclarant : «A mon avis, il faudrait penser inclure des noms de joueurs locaux qui ne manquent pas de qualités lors des prochaines éditions du Ballon d’Or. J’estime qu’il y a bien des joueurs évoluant dans notre championnat qui peuvent être retenus dans la liste des candidats. Personnellement, je voterai pour un local, ne serait-ce que pour l’encourager.»

«J’étais en France à titre personnel et non pas pour superviser des émigrés»
Annoncé en contact permanent avec des joueurs émigrés, objet de son dernier déplacement à Paris, le président Hannachi dira : «Je me suis rendu en France pour des raisons purement

«Nous irons à El Harrach avec l’objectif de préserver notre position de leader»
A propos du match de ce week-end, face à l’USMH, le président estime que c’est un match difficile. Toutefois, l’objectif est de préserver la position de leader : «Les matchs face à l’USMH

Propos recueillis par Lyès Aouiche

08

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

www.lebuteur.com

à gagner à l’extérieur»

Aït Djoudi «On doit réapprendre
J
oint par nos soins, hier matin, l’entraîneur en chef de la JS Kabylie, Azzedine Aït Djoudi, s’est exprimé sur la belle performance des Verts, de mardi dernier, face au Burkina Faso. Par la suite, le coach de la JSK s’est longuement étalé sur la confrontation de demain, samedi, face à l’USM El Harrach, estimant que son équipe doit réapprendre à gagner à l’extérieur, après plus de 2 mois et demi de disette.

Coup franc

JSK

Le manager d’Ebossé est à Tizi
Le manager de l’attaquant camerounais de la JSK, Ebossé, est depuis quelques jours à Tizi. Le compatriote du meilleur buteur du championnat national est venu en Kabylie pour s’enquérir de la situation et encourager davantage son joueur pour aller de l’avant. Le manager camerounais a assisté à la séance d’entraînement de mercredi soir avec les dirigeants et comptent passer encore quelques jours à Tizi avant de rentrer en France.

Je pense qu’il faut donner davantage sa chance au joueur local.»

«Maintenant que l’Algérie est qualifiée au Mondial, il faudra investir davantage dans le football»
Interrogé sur l’impact de cette qualification au Mondial sur le football algérien, l’ex-sélectionneur olympique nous dira clairement : «Maintenant que l’Algérie s’est qualifiée pour la phase finale de la Coupe du monde 2014 au Brésil, il faudra investir plus dans le football. Nul doute que le football en Algérie manque de beaucoup de choses, notamment avec le passage au professionnalisme. Les responsables de notre football doivent maintenant prendre les décisions nécessaires pour le développement de ce secteur.»

Les Canaris effectueront une dernière séance ce matin sur la peL’entraîneur de la JSK n’a pas manqué de parler du louse du 1er-Novembre de Tizi. Une match de demain face à l’USMH qui se jouera au stade fois la séance terminée, Aït Djoudi Lavigerie. Evoquant le travail effectué lors de cette miniannoncera la liste des 18 joueurs trêve, le coach dira : «Nous n’avons pas effectué de pré- concernés par le déplacement d’Alparation spéciale pour cette rencontre. Nous avons eu la ger. chance de disputer deux matchs amicaux qui ont été bénéDépart fiques aux joueurs. Par la suite, la préparation s’est poursuivie le plus normalement du monde. Mes joueurs sont prêts sur Alger dans pour ce match et j’espère qu’ils seront à la hauteur.» l’après-midi En prévision du match de de«On joue le haut du tableau, on doit main face à l’USMH, les Canaris donc enchaîner les bons résultats rallieront la capitale cet aprèsà l’extérieur» midi. La direction du club a prévu Azzedine Aït Djoudi n’a pas manqué de signaler que son équipe doit réapprendre à gagner hors de Tizi, du la mise au vert à l’hôtel Adghigh de Bordj El Kiffan. moment que le dernier succès réalisé à l’extérieur remonte au 6 septembre dernier : «Nous n’avons pas de regret, du moment que nous sommes co-leaders aujourd’hui. Toutefois, on Elongation doit réapprendre à gagner à l’extérieur pour rester en course. à la cuisse Vous savez, le niveau se rapproche et le moindre faux pas nous fera perdre deux places au minimum. Il faudra être confirmée prudents et gérer nos rencontres intelligemment jusqu’à pour Oukal la fin.» Les résultats de l’échographie qu’a effectuée le jeune Oukal après sa bles«Que l’on soit 1er, 5e ou 10e, la pression est permanente à la JSK» sure lors du match amical face au RCK ont révélé qu’il souffre d’une élongaLe fait qu’il y ait un grand enjeu dans ce match n’est tion à la cuisse qui nécessite plupas une pression supplémentaire sur les joueurs de la sieurs jours de repos. Le joueur JSK. C’est du moins ce qu’a estimé le coach : «Que l’on sera privé des quatre derniers soit 1er, 5e ou 10e au classement, la pression existe toujours. matchs de la phase Mes joueurs savent qu’ils jouent dans un grand club et qu’ils aller. se sont habitués à ça. C’est à nous maintenant de gérer tout ça afin d’atteindre nos objectifs.»

«Il n’y a pas eu de préparation spéciale pour le match face à l’USMH»

Ultime séance ce matin à Tizi

Comme prévu, le président Moh Cherif Han- travailler sur le terrain. On sait tous que la fornachi ainsi que l’entraîneur en chef, Azzedine mation est indispensable. Aussi, il faut qu’on ait Aït Djoudi, devraient se réunir à nouveau la des infrastructures de haut niveau, à commencer semaine prochaine, soit juste après le match par les terrains. Ce n’est plus possible que 2 ou 3 cade demain face à l’USMH. L’objet de la réu- tégories s’entraînent dans un même stade. Ça ne doit nion est de tirer au clair certaines ques- plus exister chez nous. Il faut alors que la politique tions, dont celle des libérés et des deux dans ce secteur soit claire.» prochaines recrues hivernales. Il est aussi «Le joueur local peut réaliser prévu que les deux hommes évoquent le des miracles» lieu du prochain stage hivernal. Pour Interrogé sur le niveau des joueurs locaux, à comrappel, on parle dans l’entourage du mencer par le portier Zemmamouche et Khoualed, club de la ville d’Aix-en-Provence, Aït Djoudi dira : «Lorsqu’on donne sa chance au joueur plus précisément le centre du local, il peut faire des miracles. On a de bons joueurs dans CRPES. Si ce choix est confirmé, la notre championnat, que ce soit à la JSK ou dans d’autres clubs. direction entamera la procédure auprès du consulat de France à Alger pour l’obtention des visas.

Hannachi se réunira avec Aït Djoudi après Avant d’ajouter dans la foulée : «Il y a des le match contre l’USMH gens compétents en Algérie qui sont capables de

«La formation et les infrastructures sont primordiales pour atteindre le haut niveau»

«Boujenane entamera son travail dans les prochains jours»
En dernier lieu, le coach kabyle nous a fait savoir que l’ancien préparateur physique de la JSK, Boudjenane, a discuté, il y a quelques semaines, avec lui au téléphone pour un éventuel retour. Le coach n’y a vu aucun inconvénient. Il nous dira à ce sujet : «Boujenane est parti de la JSK car il avait des affaires à régler en Espagne. Maintenant qu’il est à nouveau libre, il a souhaité revenir au club. Je n’y vois aucun inconvénient. Je l’ai eu récemment au téléphone et je lui ai fait savoir que la porte lui sera toujours ouverte. Il devra entamer son travail dans les prochains jours.» A. A.

La dernière victoire en dehors de Tizi remonte au 6 septembre dernier

Le coach mise sur le compartiment offensif
mettre en question et de réapprendre à gagner hors de leurs bases. Pour une formation qui joue la première place, elle doit s’imposer pas seulement dans son jardin. C’est cet état d’esprit que Aït Djoudi essaye d’inculquer à ses joueurs. Il a fait savoir à ses hommes qu’il faudra aller chercher un bon résultat ce samedi, un message parfaitement bien reçu par les joueurs.

Les Espoirs kabyles joueront le podium à Lavigerie

Cela fait 10 jours que les Kabyles préparent la rencontre de demain face à l’USMH. Et pour ne rien laisser au hasard, le staff technique a programmé deux matchs amicaux, l’un face à Azazga, l’autre face au RCK, qui ont constitué un excellent test pour les hommes de Azzedine Aït Djoudi. Toutefois, le coach a déclaré que c’est la seconde rencontre face au RCK qui a le plus libéré ses joueurs. Pour ce qui est des séances d’entraînement, Aït Djoudi a insisté beaucoup sur l’efficacité devant le but. Normal, lorsqu’on sait que les rencontres à l’extérieur sont différentes de celles à domicile. Mais ce qui semble le plus préoccupant, c’est que la JSK n’a plus gagné à l’extérieur depuis le 6 septembre dernier. Ce qui n’a pas échappé à l’entraîneur Aït Djoudi. En effet, le coach estime qu’il est venu le temps pour ses joueurs de se re-

Des changements attendus demain
Les deux derniers matchs amicaux ont donné de nouvelles idées au staff technique qui songe à apporter quelques retouches dans le onze par rapport au précédent match face au CABBA. Et c’est lors des trois dernières séances d’entraînement que l’entraîneur en chef a mis en place sa nouvelle stratégie. Bien évidemment, Azzedine Aït

Djoudi insiste à dire qu’il n’y a pas eu de préparation spéciale pour cette rencontre, mais qu’il faudra tout de même mettre en place une stratégie en fonction de l’adversaire du jour. Le coach connaît tout du jeu des Harrachis. C’est aux joueurs maintenant de suivre ses consignes pour réaliser un bon résultat et maintenir la pression dans le haut du tableau. A. A.

Tout comme leurs aînés, les Espoirs kabyles cartonnent en cette phase aller et jouent pour la haut du tableau. Les hommes de Kherroubi sont classés en 4e position, à 1 point seulement du podium. Un parcours encourageant qui devrait motiver les Kabyles, la veille du déplacement à El Harrach. En effet, la JSK jouera cette fois pour une place au podium, puisqu’elle affrontera le 3e du championnat. L’USMH comptabilise 21 points suivie de la JSK qui a 20 points. Il s’agira d’un match très important pour les camarades de Amara. Les jeunes Kabyles tenteront de rééditer l’exploit réalisé lors du Classico face au MCA, surtout lorsqu’on sait qu’ils jouent mieux à l’extérieur. En cas de victoire, la JSK sera définitivement relancée pour le titre de champion d’hiver. Pour rappel, la rencontre de demain est prévue à 11h, au stade de Lavigerie.

Coup osé

MCA

www.lebuteur.com

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

09
Départ à 9h par route pour Béjaïa

ès qu’il a officialisé sa venue au club, Fouad Bouali a aussitôt fait savoir à juste titre qu’il n’allait pas être sur le banc ce samedi pour diriger le match face au MOB. Fraîchement désigné pour succéder au coach suisse, Alain Geiger, Bouali ne pouvait prétendre pouvoir diriger sa nouvelle équipe en un laps de temps aussi court. Ne disposant que de

D

Kaci-Saïd convainc Bouali de diriger le match face au MOB
trois jours pour mettre au point sa partition, Bouali, avec beaucoup de professionnalisme, avait préféré s’effacer, laissant le soin à Kamel KaciSaïd de driver le groupe, le temps d’un match, vu qu’il a une parfaite connaissance de l’équipe. Prêt à relever le challenge, le manager général, Kaci-Saïd, a assumé avec brio l’intérim. Bien que capable de répondre présent, malgré l’importance de cette affiche face au Mouloudia de Béjaïa, Kaci-Saïd a eu une longue discussion avec Bouali, dans le but de lui faire changer d’avis. Homme de défis, Bouali a fini par accepter d’être sur le banc pour driver les Vert et Rouge contre les Béjaouis. Ce n’est certainement pas en terre inconnue que Bouali fera ses débuts sur le banc puisqu’il retrouvera le stade de l’Unité-maghrébine, jadis son terrain de chasse par excellence lorsqu’il était à la tête de la barre

Faute d’avoir trouvé des places disponibles afin de rallier la ville de Béjaïa par voie aérienne, la délégation mouloudéenne devra utiliser le réseau routier pour rejoindre la Soummam. technique de la JSMB. Il n’y a donc Les joueurs convoqués ont donc tous pas meilleur endroit que Béjaïa rendez-vous à 8h30 au stade du 5pour débuter ses nouvelles foncJuillet où les attendra l’autocar du tions. Un baptême du feu que Bouali club. Le départ a été fixé à 9 h entend bien réussir, lui qui est un vers Béjaïa. compétitif né. Toutefois, Bouali devra se concerter avec Kaci-Saïd pour l’élaboration du onze qui sera L’équipe aligné demain au coup d’envoi de élira domicile cette affiche historique. à l’hôtel Tabet T. Che Dès leur arrivée à la ville de Yemma Gouraya, les Mouloudéens se rendront aussitôt à l’hôtel Tabet, lieu de leur regroupement, du moins le temps d’affronter le MOB.

Une séance prévue cet après-midi à l’Unité-Maghrébine
Pour apporter les derniers réglages, Fouad Bouali et Kamel KaciSaïd ont prévu une séance d’entraînement pour cet après-midi. C’est à 16h que les camarades de Bouguèche devront effectuer leur dernière séance au stade de l’Unité-Maghrébine.

23 joueurs disponibles face au MOB
Depuis quelques mois, Alain Geiger éprouvait toutes les peines du monde à réunir tous ses joueurs, tant les blessures et les suspensions ont miné le groupe. A chaque fois, Geiger avait dû composer sans certains cadres qui ont manqué cruellement à leur équipe. D’ailleurs, face à l’USMH, Mohamed Mihoubi n’avait pas hésité à mettre en exergue les absences de certains éléments qui ont été préjudiciables au Mouloudia lors du derby. Cette fois-ci, pour le voyage à Béjaïa, c’est tout le monde ou presque qui est mobilisé. Hormis, Hocine Metref qui sera le seul à manquer à l’appel, tous les autres éléments sont opérationnels. Le retour de Ghazi, Gherbi de blessures et de Kacem et Hachoud de suspensions permet à Bouali de disposer de toutes les forces vives de l’équipe. Ce sera un véritable casse- tête chinois, car il faudra dès lors faire des choix en laissant certains joueurs à la maison. T. Che

Bouali
Bien des entraîneurs auraient refusé de relever le défi, alors qu’ils viennent tout juste d’être nommés à la tête de la barre technique du club. Ce n’est pas le cas de Fouad Bouali qui n’a pas voulu laisser l’équipe naviguer sans un maître à bord. C’est ce qui explique le changement de cap de Bouali qui nous dira avec beaucoup de franchise : «Au début, j’avais décidé de suivre le match face au MOB comme simple observateur. Par professionnalisme, j’ai préféré laisser Kamel Kaci-Saïd, ayant une parfaite connaissance du groupe. Mais je ne pouvais laisser l’équipe qui est actuellement sans staff technique. C’est pour cela que j’ai décidé de diriger l’équipe face au MOB», nous a confié Bouali qui a fait montre de beaucoup de courage et d’audace qui font sa personnalité.

«Je serai sur le banc à Béjaïa»
«J’assumerai mes responsabilités en cas de défaite»
Fouad Bouali n’est pas le genre de technicien qui aime être sous les feux de la rampe à chaque victoire et jeter la responsabilité sur ses joueurs lorsque les choses ne tournent pas rond. Dès lors qu’il a accepté d’être sur le banc, l’ex-entraîneur du Widad est prédisposé à assumer pleinement ses responsabilités. «Si nous réussissons un très bon résultat à Béjaïa, ce sera celui des joueurs qui auront ce mérite. Et dans le cas contraire, j’assumerai pleinement l’échec. Mais bon, on n’en est pas encore là.» Bouali a été très touché par l’attitude des supporters. «Le fait que les supporters m’aient accueilli avec un bouquet de fleurs m’a beaucoup touché. Je ferai tout mon possible pour me montrer à la hauteur de cette confiance qui fut placé en moi, que ce soit par la direction du club ou par les fans.»

«Je composerai l’équipe en concertation avec Kaci-Saïd»
Bouali, très pointilleux, entend bien se concerter avec Kamel KaciSaïd avant de faire ses choix. «Je veux profiter de ses connaissances, avant de composer mon équipe.»

de notre adversaire alors que nous devons tout d’abord retrouver les vertus qui font la force d’une équipe comme le Mouloudia. Concentration, combativité et réalisme doivent être les maîtres-mots qui nous guideront lors de ce match face au MOB», dira Bouali. T. Che

Il a demandé les CD des matchs du MOB face à la JSMB et au CRBAF

«J’ai été très touché par l’accueil des supporters»
Reçu avec les honneurs par les Chnaoua pour sa première séance,

«Je me soucie plus du jeu de mon équipe»
«Actuellement, le plus important c’est de se focaliser sur notre jeu. Il ne faut pas faire une fixation sur le jeu

Hachoud a repris du service
Après avoir fêté cette qualification historique avec ses partenaires de l’Equipe nationale, Abderrahmane Hachoud a réintégré hier matin le groupe. C’est avec un mental d’acier que le natif d’El Attaf s’est remis au travail, avec la détermination de faire fureur face au MOB. Absent face à l’USMH pour cause de suspension, le retour de Hachoud ne pourra faire que du bien à son équipe devenue dépendante de ses frappes du droit. liser des prouesses chaque week-end pour tirer son équipe vers le haut.

«Après l’EN, j’espère connaître une seconde joie avec mon équipe face au MOB»
Joint par nos soins, afin de nous livrer ses premières impressions, Abderrahmane Hachoud affiche un mental à toute prévue : «Même si je n’ai pas joué ce match contre le Burkina, je suis aux anges. Une qualification pour le Mondial au Brésil, c’est quelque chose d’extraordinaire. Après tout ce que j’ai vécu la saison passée, se retrouver dans cette position était inespérée. Après l’Equipe nationale, j’espère sincèrement vivre une seconde joie ce week-end avec mon équipe face au MOB, dans un match très compliqué», nous a lancé le joueur aux cinq réalisations.

Il a été accueilli en héros
Même s’il n’a pas joué ce match face au Burkina Faso, tous les joueurs de l’équipe ont tenu à féliciter Hachoud qui pourrait, dans un avenir proche, devenir le héros des Verts. Bouali aussi s’est entretenu avec lui dans le but de l’encourager et l’exhorter à fournir plus d’efforts pour gagner ses galons de cadre de l’Equipe nationale. Mais avant cela, il faudra réa-

Pour avoir une idée assez précise sur la manière de se produire de cette Achouri n’a officié qu’un seul match du Doyen imprévisible équipe du MOB, Fouad Bouali a demandé qu’on lui procure les la saison dernière Désigné par la commission d’arbividéos des matchs du Mouloudia de trage pour diriger le match Béjaïa. Il a voulu revoir le derby entre le MOB et le MCA, de la Soummam et la renAchouri sera aidé contre face à Aïn FeLa licence dans sa mission par kroun. de Bouali Amri et Bougherécupérée hier rara. La saison Après tous les efforts fournis passée, Achouri par le secrétaire général du club, n’a arbitré qu’une Attalah, la direction moulouseule rencontre déenne a récupéré, hier la lides Vert et cence de Bouali. Cela lui Rouge. C’était le donne le droit d’exercer ce 16 octobre 2012, week-end face au lors de l’affiche opMOB. posant le MCA à l’USMBA au 5-Juillet. Un match qui avait tourné en faveur des Algérois sur le score de 3 à 1. Metref, Djallit et Yachir s’étaient mis ce soir-là en évidence. Les Mouloudéens n’ont émis aucune objection concernant ce choix qui semble faire l’unanimité dans les deux camps. T. Che

10 MCA

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue1

Devenu le maillon fort de cette équipe mouloudéenne, Houari Djemili retrouvera, une fois de plus, le stade de l’Unité-maghrébine qui lui a tant réussi face à la JSMB lors du lever de rideau.

aux Chnaoua de revenir avec un bon résultat de Béjaïa»
mani qui sont des joueurs locaux. C’est le rêve de tout joueur de prendre part à un Mondial, de surcroît au Brésil, le temple du football. Après cette parenthèse, comment préparez-vous ce match face au MOB qui se profile à l’horizon ? Nous l’avons préparé avec le plus grand sérieux. La concentration était de mise tout au long de cette trêve internationale. La preuve, 23 joueurs sont opérationnels pour cette affiche. Vous allez retrouver le stade de l’Unité-maghrébine sous la houlette de Bouali qui sera finalement sur le banc ? C’est une très bonne chose d’avoir avec nous Bouali sur le banc. Je suis convaincu que la direction et Kaci-Saïd ont fait un choix judicieux en optant pour Bouali que je connais parfaitement bien, car il a été mon entraîneur au WAT. Sans lui jeter des fleurs, il est vraiment l’homme de la situation. Avec lui, je suis convaincu qu’on pourra aller très loin. Après la défaite face à l’USMH, vous êtes dans l’obligation de réagir ? Tout à fait. Nous avons promis aux Chnaoua de revenir avec un bon résultat de Béjaïa. A nous de tenir nos engagements. Il y aura une forte pression, car le stade affichera certainement complet. J’espère que nos supporters viendront nombreux pour nous soutenir et nous encourager. Entretien réalisé par Tarek-Che

Djemili «Nous avons promis

Daoud «Je me rappelle de

Il était titulaire en coupe face au MOB en décembre 2011

l’ambiance de folie et de Chaouchi qui avait battu le MOB»
Auteur d’une entrée remarquable face à l’USMH, Farid Daoud fait partie des rescapés qui avaient pris part au match de Coupe d’Algérie contre le MOB. C’était le 30 décembre 2011, ce jour-là, le MCA affrontait pour le compte des 32es de finale le MOB au stade de l’Unité-maghrébine. «Je me rappelle parfaitement de ce match et de l’ambiance de folie qu’il y avait dans au stade de l’Unité-maghrébine. Je ne pourrai jamais oublier la prestation de haute facture de Chaouchi qui avait à lui seul battu le MOB, en ayant arrêté deux penaltys et inscrit un. Il a été l’homme du match. Ce samedi, ce sera un match tout aussi difficile face à une équipe bien déterminée. Il faudra qu’on se montre costauds à tous les niveaux pour rebondir et revenir avec un très bon résultat», nous confia Daoud. T. Che

Comment avez-vous vécu cette qualification des Verts en Coupe du monde ? Comme tous les Algériens, sur les nerfs. J’étais hyper stressé, car je sentais que les joueurs de la sélection étaient très tendus. Je félicite la sélection pour cette qualification historique. Cela devra donner plus de crédit à notre championnat puisqu’il y avait sur le terrain Soudani, Zemmamouche, Khoualed et Sli-

Désormais, les jeunes du Mouloudia n’auront plus de problème de stade. Dorénavant, le stade Ferhani sera la propriété des jeunes du Doyen. La direction mouloudéenne remercie le nouveau wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, qui a contribué grandement dans la concrétisation de ce projet qui est resté en suspens des années durant.

Le Mouloudia récupère le stade Ferhani

Contrairement à ce qui se faisait par le passé, hier matin à l’issue de la séance de travail, le staff technique n’a pas voulu rendre publique la liste des joueurs retenus pour le voyage à Béjaïa. C’est donc par SMS que chaque élément a reçu sa convocation. Les joueurs étaient donc tous suspendus à leur téléphone portable avec l’espoir d’être du voyage, surtout pour ceux qui ne font pas partie des cadres de l’équipe.

Les joueurs ont reçu leur convocation par SMS

La qualification obtenue face au Burkina Faso n’a pas effacé des mémoires collectives le 19 novembre 2009, car cela fait quatre ans, jour pour jour, que les Verts avaient obtenu leur sésame au Mondial sud-africain. Fawzi Chaouchi avait été alors révélé au grand public, tandis que Réda Babouche se trouvait sur le banc de touche. Tous les Chnaoua croisent désormais les doigts en espérant que le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, se montre indulgent en décidant de gracier les deux ex-internationaux pour services rendus à la nation. Cela offrirait la possibilité au Mouloudia de récupérer Babouche et Chaouchi lors du mercato hivernal. C’est en tout cas le souhait de tous les supporters du Mouloudia et des amateurs de la balle ronde.

Les Chnaoua croisent les doigts pour Babouche et Chaouchi

Metref a eu une longue discussion avec Bouali
Présent, une nouvelle fois, en tenue de ville à l’entraînement, Hocine Metref s’est longuement entretenu, hier matin, avec Fouad Bouali. Le milieu de terrain a dû exposer sa situation au nouveau coach qui ne pourra bénéficier de ses services, avant quelques semaines.

Hier, la séance axée sur la récupération
Pour cet avant-dernière séance, Bouali a mis l’accent sur la récupération surtout que la veille, le groupe a eu droit à un programme très intense. Tennis-ballon, des exercices axés sur les centres et sur la précision ont été concoctés par Bouali.

CSC

ême si tout semblé rentré dans l’ordre entre le groupe Tassili et le directeur sportif Mohamed Boulhabib, ce dernier trouve que le club manque toujours de certaines choses importantes. Il faut dire que le poste de directeur du conseil d’administration est toujours vacant, en plus d’autres postes au sein de l’équipe, ce qui agace Boulhabib qui pense aussi qu’il existe plusieurs manques au sein de l’équipe, et cela n’évolue pas au même rythme que ces bons résultats en championnat. L’autre insatisfaction de Boulhabib est l’absence de contrat pour le kiné de l’équipe et le retard dans le versement des salaires des joueurs. L’actionnaire

M

club soit mieux structuré
majoritaire doit revoir sa manière de faire, car ces retards influent négativement sur l’image du CSC et sur son autorité sur les joueurs qui, pour rappel, se comportent de manière exemplaire et professionnelle, malgré l’absence d’argent. Il faut dire que Boulhabib ne rate pas une seule occasion pour demander de l’aide aux autorités locales, surtout sur le plan financier, sans oublier aussi l’appel lancé aux Sanafir afin qu’ils restent proches de leur équipe et continuer à la pousser.

Boulhabib veut que le
chances intactes pour arracher le titre de champion d’Algérie cette saison. Mais Boulhabib refuse de croire et d’entendre parler du titre. Il nous dira : «Le CSC joue le maintien cette saison et il n’a pas les moyens pour arracher le titre en fin de saison.» Ce qui résume bien la situation financière embarrassante, mais qui peut démotiver aussi les Sanafir qui ne rêvent que du titre depuis 16 longues années. Abdou H.

Hadiouche, blessé, out contre la JSMB
Le virevoltant attaquant du CSC, Abdelnour Hadiouche, n’a pu terminer la séance d’entraînement d’avanthier. Le joueur a dû se rendre chez le kiné, après avoir ressenti une douleur atroce au niveau de la cuisse. On aurait dit une petite déchirure. Ce genre de blessure est très courant chez les joueurs du CSC cette saison. Hadiouche, qui a besoin de repos pour le moment, risque fort de rater le match de ce samedi face à la JSMB. Ce qui constitue une petite difficulté de plus pour le staff technique qui n’aura pas l’embarras du choix sur le plan offensif.

«On joue le maintien !»
La majorité des observateurs en Algérie pensent que le CSC garde ses

Selon la nouvelle programmation de la Ligue nationale de football, la rencontre qui opposera le CSC et la JSMB, demain, est prévue à 16h, un horaire plus clément et intéressant par rapport à 17h45. Il faut dire que c’est la direction du CSC qui a demandé qu’on lui change l’horaire de ce match important pour permettre aux fans de venir en masse au stade et garantir une bonne recette financière.

Le match CSC-JSMB à 16h

Cédric remplaçant face à la JSMB

Le seul international du CSC est rentré, hier, à Constantine, avec un très bon moral, après avoir vécu de grands moments de joie à Blida, même s’il aurait voulu jouer en tant que titulaire face au Burkina Faso. Il faut dire que la forme de Si Mohamed est excellente aussi avec le CSC depuis le début du championnat, les Sanafir le voyaient titulaire face au Burkina mais Vahid a fait un bon choix aussi. Si Mohamed, qui n’a pas préparé le match de la JSMB avec ses coéquipiers du CSC, sera certainement sur le banc demain. Celui qui gardera les bois du CSC sera Natèche ou Gaouaoui. Laâouar et Garzitto décideront ensemble celui qui sera au poste de numéro 1 de l’équipe.

C’est le retour au bercail pour l’attaquant de pointe Samir Henaïni, ce dernier est rentré à Constantine au milieu de la semaine et a assisté à la séance d’entraînement de mercredi en tenue de ville. Celui qui a été derrière le conflit qui a éclaté entre Garzitto et Boulhabib a ramené de France un certificat médical d’arrêt d’entraînement qu’il a présenté aux dirigeants et aux deux entraîneurs, Garzitto et Bounaâs. D’après nos informations, Henaïni est forfait pour les quatre prochains matchs de l’aller, le joueur va donc rentrer en France pour poursuivre les soins et attendre le mercato pour être fixé sur son avenir avec le CSC.

Henaïni forfait jusqu'à la fin de l’aller

El Bahari souffre des adducteurs
Depuis sa venue à Constantine, l’enfant d’Arzew, El Bahari, n’a pas contracté la moindre blessure, malgré l’intensité du travail et le programme physique que lui a concocté le staff technique afin de lui permettre de retrouver sa belle forme et perdre du poids. Mais voilà que le joueur a arrêté les entraînements, à cause de douleurs au niveau des adducteurs, cela est dû aux grands efforts fournis par le joueur qui veut être prêt d’ici à la trêve hivernale. El Bahari, qui se reposera pendant deux ou trois jours, reprendra les entraînements lundi prochain avec ces coéquipiers.

Le milieu de terrain offensif Samy Houri est rentré en France en urgence, avant-hier. Ce voyage était obligatoire pour le joueur qui est parti régler une affaire personnelle. Son retour était prévu pour hier soir, sinon aujourd’hui au plus tard. Houri ne ratera pas la confrontation face aux Bougiotes, il sera bien présent demain sur la pelouse du stade Hamlaoui en tant que titulaire.

Houri, un petit saut en France

Coup franc

travail, nous sommes satisfaits»
«Les joueurs percevront un mois de salaire ce jeudi»
suivra cela à l’avenir, pour que les choses soient encore propres.» Quant aux joueurs qui doivent encore trois mois de salaire à la direction, le président Adrar a laissé entendre qu’ils percevront une mensualité jeudi : «Nous verserons un salaire dans le compte des joueurs demain jeudi (hier, ndlr), car désormais, on n’utilisera plus d’espèce et toutes les transactions seront faites par voie bancaire.»

Adrar «Amrani a fait du bon

MOB

www.lebuteur.com

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

11
Présentation du nouveau maillot du club
En marge de la conférence de presse tenue mercredi dernier, il a été procédé à la présentation du nouveau maillot du club qui porte le logo du nouveau sponsor, Mobilis. D’ailleurs, les joueurs doivent disputer le match de ce samedi face au MC Alger avec cette tenue sur laquelle sont déjà inscrits quatre sponsors, en attendant l’arrivée de nouveaux partenaires dans les jours à venir. On a appris que plusieurs industriels ont promis d’aider le club prochainement, pour permettre à l’équipe d’avoir une autre dimension.

Mise au vert aux Hammadites

«Suite à ses fautes, le kiné a démissionné»

fin de faire le point sur la situation du club, les dirigeants du MOB, sous la présidence de Akli Adrar, ont tenu une conférence de presse mercredi dernier. Ils ont évoqué plusieurs volets relatifs à l’équipe, notamment son parcours, le retrait de confiance à Bouchebah, le contrat de sponsoring avec Mobilis, etc. Ainsi, le président a fait un tour d’horizon sur leur gestion.

A

«On va se réunir pour décider du recrutement»

ment sur le plan disciplinaire. Il suffit que les joueurs osent arracher des points à l’extérieur, mais jusqu’à présent, ils ne croient pas en leurs capacités de réussir en dehors de nos bases. Sinon Amrani a ramené de la rigueur et de la discipline dans le groupe.»

«On a retiré la confiance à Bouchebah car il y avait des défaillances»

D’emblée, le président du conseil d’administration, Akli Adrar, revient sur le retrait de confiance à l’ancien président Bouchebah, en déclarant : «Nous avons décidé de retirer confiance à Mustapha Bouchebah à cause des défaillances que nous avons constatées, notamment en ce qui concerne l’argent du MJS. D’ailleurs, on lui a demandé d’expliquer ce cas, mais aucune réponse ne nous a été donnée.»

Evoquant le volet recrutement, à l’approche du mercato hivernal, le président dira : «A l’heure actuelle, on a rien décidé, car on doit se réunir ce jeudi (hier, ndlr) avec le responsable des jeunes, le coach des seniors et son adjoint, pour évoquer ce volet et voir nos besoins. Ainsi, tout se décidera à la réunion de demain. A présent, aucune décision n’a été prise dans ce sens.»

«Il y a d’énormes failles dans la billetterie»

de sponsoring signé avec Mobilis récemment : «Je pense que Mobilis doit d’abord être fier de sponsoriser le MOB. Néanmoins, je dirais que le contrat de sponsoring avec cet opérateur sera d’un grand apport pour le club. Quand on s’est déplacés à Alger, on a décidé de tout renégocier et on a obtenu plus. D’ailleurs, je ne vous cache pas que les autres clubs nous ont remerciés d’avoir arraché une telle somme.»

A propos du départ du kiné, nous confie : «Sincèrement, nous avons pris notre temps avant de le limoger, lui qui a commis beaucoup d’erreurs. D’ailleurs, c’est lui qui a présenté sa démission et nous n’avons recruté aucun. C’est dire que nous avons pris notre décision suite aux erreurs qu’il a commises.»

A la veille de ce rendez-vous important de ce samedi face au MC Alger, dans le cadre de la 12e journée du championnat de Ligue 1, la direction a programmé une mise au vert à l’hôtel des Hammadites, dans la ville balnéaire de Tichy. Une réunion était prévue avec les joueurs pour évoquer plusieurs points liés au mercato hivernal, du moment que la direction compte libérer certains éléments, ceux qui n’ont pas donné satisfaction durant cette phase aller.

«Notre premier objectif est d’assurer le maintien en Ligue 1»
Par ailleurs, le boss tenait à nous dire que la direction fera le maximum pour permettre au club d’assurer son maintien en Ligue 1 : «Nous allons faire le maximum pour assurer notre maintien en Ligue 1 ; notre objectif est de maintenir le club en Ligue 1. D’ailleurs, plusieurs gens nous ont promis de sortir le club de cette mauvaise situation et ils sont prêts à revenir pour lui permettre de prendre une grande dimension. Mieux, nous ne ménageons aucun effort pour réussir un tel objectif.»

Des changements en perspective de ce match

«On ne badine pas avec la discipline»

«Amrani a fait un bon travail et on est satisfaits des résultats, malgré notre position»

Evoquant le travail effectué par le coach Abdelkader Amrani, le boss affirmera : «A mon avis, les dix points arrachés en est une preuve qu’un bon travail a été effectué. Certes, on occupe une place dans le bas du tableau, mais le travail effectué par le coach est bon, notam-

A propos de la sanction infligée récemment aux deux joueurs, Betrouni et Benjenine, le premier responsable précise : «Franchement, on ne badine pas avec la discipline. On a décidé d’infliger des sanctions aux deux joueurs, Benjenine et Betrouni, car ils ont fauté et nous ne pouvons pas pardonner. Tous les joueurs seront traités de la même façon, car la discipline est un facteur important dans la réussite du club et personne ne sera épargné.»

Concernant les recettes du stade qui sont en baisse par rapport à l’affluence qu’enregistre cet enceinte, Adrar estime : «La baisse d’entrée d’argent est due à la grande faille dans la billetterie, car on n’arrive pas à endiguer le trafic des billets à la veille de chaque rencontre, sans compter ceux qui n’achètent pas leurs tickets. C’est pour toutes ces raisons que nous enregistrons une recette juste moyenne par rapport au grand nombre de supporters, et cela n’est pas dans l’intérêt du club.»

Le staff technique, sous la houlette d’Abdelkader Amrani souhaite garder la même composante pour ce samedi, face au MC Alger. Néanmoins, des changements devraient être opérés par le premier responsable de la barre technique, notamment en défense, avec l’incorporation de Bahri à la place de Baâouali et de la probable titularisation de l’attaquant Boulaïncer, pour donner un nouveau souffle au compartiment offensif afin d’arracher les trois points de la victoire. Mieux, Boulaïncer réussit souvent face au Doyen, en marquant à chaque occasion qu’il affrontait les Algérois avec la JSMB.

«Nous demandons aux supporters d’être vigilants»

Les derniers réglages avant le rendez-vous officiel

«On a assaini toutes les situations financières»
Quant à la situation financière du club, le boss affirme : «Depuis notre arrivée à la gestion des affaires du club, on ne cesse de faire le maximum pour régulariser la situation financière. D’ailleurs, on a réussi à assainir une grande partie des dettes, comme celle de l’actionnaire Zahir Attia à qui on a octroyé 101 millions de centimes. On pour-

«On a renégocié avec Mobilis»

Sur un autre volet, Akli Adrar est revenu longuement sur le contrat

Enfin, Akli Adrar a achevé sa conférence de presse par un appel aux supporters, en déclarant : «Je demande à nos supporters d’être vigilants, surtout durant les matches officiels, en évitant le jet des fumigènes et des projectifs sur le terrain, car cela pourrait nous coûter cher, un huis clos. Ils doivent aussi nous aider pour planifier la billetterie, car le club enregistre une perte sèche. Enfin, je leur demande d’être derrière leur équipe et de nous soutenir durant toutes les rencontres, afin de réaliser l’objectif tracé.» Propos recueillis par Yugurtha A.

Ayant constaté quelques lacunes lors de la dernière joute amicale disputée face au CRB Aokas, le coach Abdelkader Amrani a profité des dernières séances d’entraînement pour apporter les réglages nécessaires dans la composantes, pour permettre aux joueurs de donner le rendement escompté et réussir à engranger les trois points de la victoire. De ce fait, le coach a insisté sur l’efficacité offensive, tout en attirant l’attention des joueurs sur la vigilance en défense, car les Algérois se déplaceront à Béjaïa pour réussir un bon résultat. Les Béjaouis sont conscients de la tâche qui les attend et comptent rééditer l’exploit réalisé face au CRB et l’ESS.

Y. A.

n restant sur deux résultats probants, les coéquipiers de Hamiti sont en train de préparer dans les meilleures conditions la réception du nouveau promu, le RCA, ce week-end. En espérant la présence en force du public eulmi et avec l’espoir de fêter ensemble le succès après le coup de sifflet final, surtout que l’ambiance est au sommet à Eulma, depuis la qualification des Verts en Coupe du monde.

E

de victoire à l’Arba !

Les Eulmis ne parlent que
Iaiche a décortiqué le jeu du RCA

MCEE

pour affronter l’ESS, lors du grand derby de la ville de Sétif.

RCA L’attaque, une équation difficile à résoudre
Nous sommes à un jour du rendezvous de la 12e journée du RCA qui est en déplacement à El Eulma. Même si le coach a dressé sa liste des convoqués pour ce match avant le départ, il n’a toujours pas résolu cette équation de l’attaque qui s’annonce très difficile avec le forfait à la dernière minute de Bougueroua. En tout cas dans le groupe qui est du voyage, on compte trois prétendants : Meklouche, Abdelkedous et enfin Bouchouk. Vu le niveau qui se rapproche Chérif El Ouazzani n’arrive pas à se décider. Selon nos sources au sein du club, il devrait attendre la journée du match pour prendre sa décision. Pour ce qui est des

Afin de connaître davantage les points forts et faibles de son adversaire, l’entraîneur du MCEE, Abdelkader Iaiche, a profité de la diffusion de la rencontre entre le RCA et le CSC, pour décortiquer cette partie, tout en donnant quelques précieuses informations à ses joueurs.

Meklouche en forme cette semaine

autres postes il n’y aura pas de changement à part le retour de Cherfaoui suspendu lors du dernier match face au CSC.

Abdelkedous, un choix plausible

aussi ont du mal à se débarrasser de ce manque de réussite devant les buts.

Un succès important avant le derby
A la dixième place au classement après onze journées de l’entame du championnat, les Eulmis veulent non seulement glaner quelques places en cas de succès demain, mais aussi faire le plein de confiance, avant d’effectuer le court mais périlleux déplacement au stade 8-Mai-45,

Les joueurs ont encaissé deux primes

Voulant mettre les joueurs dans les meilleures conditions possibles, la direction à verser deux primes, après la victoire face au MCO, et le match nul décroché contre le CRB, au total six millions de centimes. A noter aussi que le MCEE devra bientôt encaisser la subvention de l’APC, ce qui permettra de payer une partie des salaires des joueurs, tout en effectuant un recrutement K. M. de qualité.

L’un des prétendants à ce poste d’attaquant Meklouche, a donné satisfaction au coach cette semaine. Durant le match amical face à Khemis El Khechna, il s’est montré à la hauteur des attentes même si pour ce qui est de l’efficacité devant les buts il y a des choses à revoir. Cela n’est pas seulement le cas de Meklouche, car Noubli, Bougueroua et Bouchouk eux

Titulaire lors du dernier match devant le CSC, Abdelkedous semble aussi avoir toutes ses chances de prendre cette place vacante en attaque. De tous les attaquants de l’Arbaâ c’est le seul qui ait déjà trouvé le chemin des filets. Cherif El Ouazzani pourrait bien opter sur le joueur émigré pour débloquer la situation en attaque.

Mohamed Arab

Fellah : «Nous avons les armes pour espérer un bon résultat à El Eulma»
Il est parmi les éléments qui ne sont pas du voyage à El Eulma aujourd’hui. Le gardien Fellah out en raison d’une blessure au genou nous dira à propos des chances de ses coéquipiers dans ce match : «Ce n’est jamais facile d’aborder un match en déplacement. Néanmoins j’estime que nous avons les armes pour pouvoir espérer un bon résultat là-bas. Pour ce qui est de ma blessure, je n’ai qu’à accepter mon sort je sais bien que Kara remplira ce rôle parfaitement.»

12

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

www.lebuteur.com

Publicité

Anep 551 767 / Le Buteur du 22-11-2013

Coup de pouce

Les joueurs empochent 15 millions de primes, avant le match contre la JSK
près le refus des joueurs de toucher les 12 millions de primes que la direction du club leur a octroyés, les responsables de l’USMH ont dû céder face aux exigences d’Azzi et ses coéquipiers. Ils ont, effet, décidé d’augmenter de trois millions le montant, nous a indiqué une source proche de la direction du club. Il s'agit des primes liées aux victoires à domicile contre la JSMB et le MCA. Chaque joueur a perçu la somme de 15 millions de centimes, dont onze pour la victoire contre le Doyen. «Désormais, le club ne doit plus aucune prime aux joueurs. La balle est dans leur camp. Ils sont censés réaliser les résultats qu'on attend d'eux», a poursuivi un membre du conseil d’administra-

USMH

www.lebuteur.com

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

13

A

tion. Ce dernier nous a informés, en outre, que la direction du club a promis une "prime importante", pour battre la JSK ce samedi au stade Lavigerie pour le compte de la 12e journée du championnat. Par cette façon de faire, les responsables de l'USMH espèrent "motiver davantage" leurs joueurs pour continuer sur leur lancée, a encore expliqué un membre du conseil d'administration de ce club.

sa place dans les buts. Par rapport à ce que l’on a pu constater, on peut penser que Doukha fera banquette pour ce match contre la formation kabyle. Le coach harrachi aurait fait son choix pour Limane qui devrait garder les buts et auquel cas Doukha sera vraisemblablement sur le banc.

onze dont la titularisation face à la JSK est très envisagée chez les membres du staff technique. Limane devrait profiter de cette occasion pour convaincre son entraîneur. Il sait que s’il ne saisit pas sa chance aujourd’hui, une autre opportunité comme celle-ci ne se présentera pas avant plusieurs mois.

Doukha incertain

Probable titularisation de Limane

Azzi en latéral droit

Au lendemain de la qualification de la sélection nationale au Mondial-2014, Azeddine Doukha a rapidement rejoint son club et ses coéquipiers de l’USMH pour préparer la rencontre contre la JSK prévue demain. L’international de l’USMH a pris part à la séance d’entraînement d’hier, sans être certain de retrouver

Le gardien Houssam Limane sera sans nul doute titularisé demain face à la JSK. Et pour cause, Azeddine Doukha, qui souffre d’une blessure légère, ne fera pas partie du onze rentrant. Même si Boualem Charef l’a convoqué pour cette rencontre, il le laissera certainement sur le banc des remplaçants. Son indisponibilité permettra à Limane de faire partie du

Belkaroui : «On doit imposer notre jeu face à la JSK»

Pour pallier l’absence de Boulekhoua blessé, c’est Ayoub Azzi qui sera aligné au poste de latéral droit. Profitant de la polyvalence de ce joueur, l’entraîneur harrachi a décidé de lui confier le poste d’arrière droit.

tral, Belkaroui, pour lui demander de nous parler de cette difficile rencontre contre la JSK. L’enfant d’Oran nous dira : «Certes, le match face à la JSK s’annonce difficile, mais nous devons dès le début imposer notre jeu et forcer l’adversaire à suivre notre rythme. On doit impérativement sortir le grand jeu pour rester sur notre lancée et prouver à tout le monde que l’USMH renferme un effectif capable de dominer n’importe quelle équipe. J’espère aussi que l’arbitre sera à la hauteur.»

Le staff technique confiant mais méfiant

Avant l’entame de la dernière séance d’entraînement d’hier, nous nous sommes approchés du défenseur cen-

A propos de cette rencontre, Bechouche, l’adjoint de Charef, nous a fait savoir qu’il faudra rester très concentrés et faire preuve de beaucoup de volonté pour empocher le gain du match : «Les clés de ce

match seront la concentration et la volonté. Ceux qui feront preuve de plus de concentration et de beaucoup de volonté, auront le gain du match. C’est vrai que sur le plan psychologique, l’USMH se présentera sur le terrain dans la peau du favori, mais il faudra se méfier de la JSK qui possède de bons joueurs d’expérience. Pour moi, ça va se jouer sur de petits détails. Si nous arrivons à rééditer nos dernières prestations, nous aurons beaucoup de chances de l’emporter. Nous n’avons pas droit de rater ce match. Nous allons faire en sorte que ce match tourne en notre faveur. Il est vrai que la JSK nous a souvent battus ici à Lavigerie, ces dernières années, mais attention les matchs ne se ressemblent pas tous et donc cela ne doit pas nous rendre très confiants.» N. R.

Lavigerie ne réussit pas aux Kabyles

Jugez-en !

Pour avoir une idée sur les résultats des matchs ayant opposé ces dernières années les deux équipes, histoire de faire des statistiques, on a jugé utile de consulter un peu les archives. Il s’avère finalement que le stade Lavigerie ne réussit pas trop à la JSK qui a très souvent laissé des plumes. La dernière victoire de la formation kabyle à El Harrach remonte à l’année 2000. L’USMH, entraînée à l’époque par Azeddine Ait Djoudi, a perdu par 0-3. L’équipe kabyle était à l’époque assez costaude avec dans ses rangs Hadj Adlène, Berguiga, Benhamlat, Driouèche et autres Moussouni qui avait été l’auteur d’un triplé. En fait, c’était l’année où les Jaune et Noir avaient rétrogradé en Ligue 2. De retour en Ligue 1, les Harrachis ont souvent pris le meilleur sur la formation kabyle. 2008/2009 : USMH 1 - JSK1 (but : Mebarakou, Bensaid) 2009/2010 : USMH 1 - JSK 0 (but : Hanitser) 2010/2011 : USMH 2 - JSK1 (but Boualem et Boumechra) 2011/2012 : USMH 1 - JSK 0 (but de Bounedjah) 2012/2013 : USMH 1 - JSK 0 (but d’El Amali)

«Soyons fair-play et respectons l’adversaire !»
Voulant réserver un accueil chaleureux aux visiteurs, les membres du Comité de supporters ont décidé de prendre les choses en main pour préparer convenablement cette rencontre. Ces derniers veulent, en fait, prouver aux sportifs de manière générale qu’à El-Harrach, les mauvais supporters ne sont pas majoritaires. Quant au représentant des supporters, il nous dira : «Pour ce match contre la JSK, chacun de nous fera de son mieux pour que ce match se déroule dans un grand fair-play et sans dépassement aucun. Nos jeunes inconditionnels doivent se comporter en véritables supporters, pour le bien de cette équipe. Dieu merci, et jusqu’à preuve du contraire, l’USMH a depuis le début de saison réservé un accueil chaleureux aux visiteurs. Je citerai d’abord les clubs qui ont réussi de bons résultats à El Harrach tels que le CSC, l’USMA, l’ASO. Ces trois équipes ont quitté le terrain sous les applaudissements de nos supporters. A l’intérieur comme à l’extérieur du stade, ils étaient très confiants tellement on leur a réservé un bon accueil. On veut confirmer encore cela ce week-end avec la venue de la JSK.»

El Harrach veut réserver un bon accueil aux supporters kabyles

l’avantage du terrain pour battre la JSK»
On imagine que vous êtes contents des dernières performances de votre équipe en championnat… Bien sûr que nous en sommes satisfaits. Après un début de saison caractérisé par des résultats catastrophiques, le groupe s’est parfaitement ressaisi et nous avons pu honorer comme il se doit les couleurs de notre équipe. Cette réussite devrait nous permettre de bien aborder la suite de la compétition. Nos dirigeants ont fixé le maintien comme principal objectif du club en championnat cette saison, et je pense qu’on l’atteindra. Mais vos dernières belles performances vont sans doute vous ouvrir l’appétit pour viser plus haut que le maintien, n’est-ce pas ? Absolument. A présent, nous sommes décidés, nous les joueurs, à réaliser un bon parcours en championnat. L’USMH a, depuis son retour parmi l’élite, joué les premiers rôles, nous devons rester sur cette dynamique pour au moins terminer la phase aller parmi les cinq premiers. Nous sommes conscients que cette tâche ne sera guère facile. Pour cela, nous devons faire le plein à domicile et négocier des points hors de nos bases. On a constaté une bonne ambiance au sein de votre groupe lors des dernières séances d’entraînement… Dieu merci, il existe une très bonne ambiance, et cela ne devra être que bénéfique pour nous. Il y a une grande solidarité, et une solide amitié s’est liée entre les joueurs. Le staff technique fait très bien son boulot, et le tout fait que l’équipe marche bien actuellement en championnat. Cela dit, je dirais qu’il faudra garder les pieds sur terre et continuer à travailler, car le parcours en championnat est encore long. Un match difficile vous attend ce week-end face à la JSK. Comment se présente pour vous cette rencontre ? Les matchs entre l’USMH et la JSK ont toujours eu une saveur particulière. C’est une affiche alléchante qui, je l’espère, tiendra toutes ses promesses. Nous avons beaucoup de respect pour notre adversaire. En ce qui nous concerne et malgré notre victoire contre le MCA à Bologhne, nous avons rapidement tourné la page de ce match pour entamer la préparation de cette confrontation que nous espérons, bien évidemment, gagner. Quelle sera la clé de ce match ? Personnellement, je crains beaucoup plus la réaction de nos joueurs que l’adversaire. Je pense que si nous entrons sur le terrain avec le même esprit et la même volonté que lors des précédentes rencontres, on battra, sans difficulté, la JSK. Il faudra tirer profit de l’avantage du terrain et la présence de nos fidèles supporters, pour arracher les trois points, même si je suis convaincu que les Kabyles vont se transcender pour nous battre. Entretien réalisé par NacerEddine Ratni

Hanitser «On doit tirer profit de

N. R.

Hettabi, Boukaroun et Limane s’engagent pour quatre ans
Quatre joueurs de l’effectif des U21 se sont engagés, hier, pour un contrat de quatre ans. Il s’agit des défenseurs Hetabi, Bouaroum et du milieu de terrain Limane, 20 ans, cousin du gardien de but Hussam Limane. Ces trois joueurs, qui se sont illustrés dans leur catégorie des jeunes, ont finalement réussi à retenir l’attention des dirigeants qui ont décidé de leur faire signer des contrats et de les engager pour les préparer, en perspective des échéances futures.

14

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

www.lebuteur.com

Aujourdʼhui à 16h45

USMA-CRB

12e journée

d’une légère blessure, Khoualed sera ménagé
amis et les employés du club, a entamé le travail en solo, en effectuant quelques tours de piste et des exercices sous l’œil attentif d’un membre du staff technique, avant qu’il reçoit le feu vert pour regagner le vestiaire. Il a attendu ses camarades pour rejoindre ensemble l’hôtel Hilton où l’équipe était en mise au vert.

Souffrant

Laïfaoui pour le remplacer

Comme attendu, c’est hier que les deux internationaux usmistes ont repris le chemin des entraînements avec leur club. Si Mohamed-Lamine Zemmamouche s’est mis au travail le plus normalement du monde, Nacereddine Khoualed, lui, a été soumis à un programme spécifique. Souffrant d’une blessure au dos contractée lors du match disputé mardi soir avec les Verts face au Burkina Faso, celui qui a été utilisé par le sélecAdel C. tionneur national comme arrière Vers la latéral droit sera donc ménagé titularisation de aujourd’hui et se contentera Gasmi et Djediat de suivre le derby contre le A en croire une source digne de foi, CRB à partir du banc des remplaçants. En tout cas, Ahmed Gasmi et Lamouri Djediat, tous c’est ce que nous avons aples deux mis à l’écart depuis le match pris d’une source digne de contre le MCEE, pourraient renouer avec foi.

Ne voulant pas prendre de risque de l’aligner, afin d’éviter toute mauvaise surprise, Hubert Velud et les membres de son staff ont décidé de laisser Khoualed au repos et faire appel à Abdelkader Laïfaoui pour le remplacer. Auteur d’une bonne prestation face à l’AS Marsa, celui qui a porté le brassard de capitaine face aux Tunisiens sera titularisé cet après-midi pour la seconde fois depuis le début de saison. Après avoir formé la charnière centrale de son équipe avec Khoualed face au MOB lors de la première journée, Laïfaoui sera associé ce vendredi à Chafaï.

près avoir observé une halte, c’est aujourd’hui que la Ligue 1 reprendra. A l’occasion de cette douzième journée, l’USMA affrontera le CRB en ouverture, dans un derby dont le coup d’envoi est prévu à 16h45. Lors de cette rencontre, les locaux tenteront de décrocher un nouveau succès, leur troisième de suite après avoir battu le CRB Aïn Fekroun et le MCO lors des précédentes journées. Les visiteurs, quant à eux, voudront se racheter et récupérer les points perdus au stade 20Août après avoir été tenus en semi-échec face au MCEE lors de leur dernière sortie. En poste depuis à peine deux semaines, ce match sera spécial pour Hubert Velud. Le successeur de Rolland Courbis dirigera son premier match officiel en tant qu’entraîneur de l’USMA. Un match qu’il voudra gagner afin de débuter sa mission de la meilleure des manières. Ce qui ne pourra se produire que si son équipe l’em-

A

Premier vrai test pour Velud
porte. Mission qui ne s’annonce pas facile, mais en même temps elle ne sera pas impossible. Surtout lorsqu’on sait que les Usmistes joueront sur leur terrain et devant leurs supporters.

Coup sûr

Ligue 1

Il cache ses cartes

A quelques heures de ce rendezvous, le premier responsable du staff technique des Rouge et Noir n’a pas voulu dévoiler ses cartes, préférant maintenir du coup le suspense jusqu’à la dernière minute. Une manière peut-être pour garder tous les joueurs concentrés sur leur sujet, surtout lorsqu’on sait que les gars de Soustara pourraient bien se placer en haut du classement en attendant les matchs de l’ESS et de la JSK. Le champion en titre sortant ira, pour rappel, à Bordj Bou-Arréridj pour défier l’équipe locale, tandis que le club kabyle se déplacera à Lavigerie où les coéquipiers de Rial affronteront l’USMH. Sachant qu’ils ont un bon coup à jouer, les protégés de Velud doivent bien négocier la confron-

Les Usmites veulent confirmer leur statut de Roi d’Alger

tation de cet après-midi et attendre un faux pas de leurs concurrents pour espérer gagner de nouvelles places au classement.

Depuis le début de l’exercice actuel, les Rouge et Noir ont disputé deux derbies, face à l’USMH et le MCA. Deux rencontres que les coéquipiers de Gasmi ont remportées, faisant d’eux les Rois d’Alger. Les Usmistes, qui comptabilisent dix points en deux matchs, doivent rester invincibles s’ils veulent continuer à dominer la capitale. A Lavigerie, l’USMA s’est imposée sur le score de deux buts à un. Des buts signés Frioui et Andria, tous deux absents aujourd’hui. Le premier à cause d’une blessure et le second pour des choix tactiques. Contre le Doyen, Gasmi a délivré les siens et il sera présent aujourd’hui. Les Belouizdadis sont donc avertis. Adel C.

la compétition officielle, à l’occasion du derby algérois. Le premier sera aligné en pointe, comme ce fut le cas lors du match amical disputé en Tunisie N’ayant pu se joindre à ses codurant le stage de Sousse, tanéquipiers comme ce fut le cas dis que le second remplapour Zemmamouche, Khoualed, cera Andria. et après avoir été félicité par ses

Il s’est contenté de quelques tours de piste hier

«Profiter de la réception pour enchaîner avec un autre succès»
Bien parti pour être titularisé une nouvelle fois, Mohamed-Rabie Meftah, que nous avons eu au bout du fil, nous parle dans cet entretien de la rencontre de cet après-midi face au CRB, qu’il qualifie d’importante et qu’il faut gagner à tout prix, peu importe le score et la manière.
Nous ne pouvons pas débuter cet entretien sans parler de la qualification des Verts pour la Coupe du monde 2014. Qu’avez-vous à nous dire à ce sujet ? A mon avis, ce n’est qu’une juste récompense, après tous les efforts fournis tout au long de cette campagne. Les joueurs se sont donnés à fond et ont fini par réaliser le rêve de tout un peuple. En étant Algérien, bien sûr que j’étais heureux et fier d’un tel exploit. L’enjeu était de taille et c’est pour cette raison que nous n’avions pas vu grand-chose lors de cette rencontre. Je sais que la pression a été énorme sur les épaules des joueurs, et c’est pour cette raison que je dirais que le plus dur a été fait pour remporter ce match, peu importe la manière. Dans de telles confrontations, l’essentiel est de gagner. A quelques heures de votre prochain match, êtes-vous prêt pour ce rendez-vous ? Evidemment que nous le sommes. En tout cas, je ne vois aucune raison pour ne pas l’être. Nous avons effectué un stage de quelques jours en Tunisie, durant lequel nous avons fait tout notre possible pour profiter de cette mini-trêve. Dieu merci, tout s’est super bien passé. De retour à Alger, nous avons continué à travailler. Le groupe a été au complet, puisque aucun joueur ne s’est plaint de blessure, et c’est ce qui nous a permis de préparer notre prochaine rencontre dans les meilleures conditions possibles et avec un moral au beau fixe. Vous allez affronter le CRB, qu’avez-vous à nous dire sur cette rencontre ? C’est un derby. Tout le monde connaît l’importance d’une telle rencontre pour les deux équipes. Ce match sera difficile, pour la simple raison que les joueurs de l’équipe adverse voudront récupérer les points perdus à domicile, face au MCEE. De notre côté, nous sommes dans l’obligation de gagner pour confirmer notre bonne santé. Nous sommes sur une série de trois matchs sans défaite, une autre victoire ne devra nous faire que du bien et nous permettra de mettre un peu plus de pression sur nos concurrents. L’USMA n’a toujours pas perdu face à des clubs algérois. Un signe de bon augure pour vous, n’est-ce pas ?

Meftah

Equipe probable : Zemmamouche, Meftah, Benmoussa, Chafaï, Laïfaoui, Baïteche, Koudri, Bouchema, Ferhat, Gasmi, Djediat

Le match des U21 débutera à 11h

Si le coup d’envoi du match qui opposera les seniors de l’USMA à ceux du CRB est prévu à 16h45, celui des U21 aura lieu à partir de 11h. Les Espoirs de l’USMA et en recevant le CRB auront une bonne occasion pour renouer avec le succès. Pour rappel, face au MCO, les protégés de Bourzag se sont neutralisés sur un score vierge de zéro partout. Les supporters des deux équipes qui ne pourront pas faire le déplacement cet après-midi au stade Omar-Hamadi pourront suivre la rencontre qui opposera l’USMA au CRB en direct sur le petit écran. La rencontre sera diffusée sur Canal Algérie et la Terrestre. De retour de l’Equipe nationale, hier, Nacereddine Khoualed et Mohamed-Lamine Zemmamouche, tous les deux titularisés lors du match retour face au Burkina Faso à

Benmoussa bon pour le service
Souffrant d’une blessure

Blida, auront droit à un accueil spécial de la part des supporters de leur équipe. Le capitaine ainsi que le gardien de but des Rouge et Noir ont livré une bonne prestation face aux Etalons et, c’est ce qui leur en vaudra cet accueil, pour avoir honoré l’Algérie, mais aussi l’USMA, leur club.

Le derby sera retransmis en direct
Oui, mais il ne faut pas trop se focaliser sur ça. Pour moi, cela ne veut rien dire, parce que les matches diffèrent. Ce n’est pas parce que nous avions battu l’USMH et le MCA que nous n’allons pas trouver de peine à enchaîner avec un autre succès contre le CRB. Cette rencontre est différente, et pour la gagner, il va falloir que nous soyons tout simplement meilleurs. Nous allons jouer à domicile, à nous d’en profiter de cet avantage d’évoluer dans notre jardin et devant nos supporters pour faire la différence et enchaîner avec une nouvelle victoire. Entretien réalisé par Adel C.

Accueil spécial pour Khoualed et Zemma

à la hanche contractée samedi passé lors du match amical disputé en Tunisie face à l’AS Marsa, Mokhtar Benmoussa se porte mieux. D’ailleurs, après les soins qu’il a subis, le gaucher des Rouge et Noir s’est rétabli et c’est ce qui permettra aux membres du staff technique de compter sur lui ce vendredi face au CRB. Une présence qui ne devra faire que du bien à l’USMA, vu le poids du joueur et ses qualités technique et physique.

Coup risqué

Seulement quelques heures nous séparent du derby, comment est l’ambiance au sein du groupe ? C’est une ambiance assez spéciale j’avoue. Comme vous le savez les derbies ont toujours leur touche unique comparativement aux restes des rencontres en championnat. Néanmoins, je peux vous dire que c’est une ambiance positive qui règne au sein de l’équipe, car en dépit de cette pression nous restons toujours concentrés sur notre objectif. Vous avez eu une préparation spéciale pour ce match, on peut dire que le staff a mis les grands moyens pour ce match, Eviter de s’enfoncer n’est-ce pas ? Je n’irais pas jusqu'à dire que nous dans le bas du tableau avons mis les grands moyens pour Un autre facteur qui donne à ce cette préparation. Certes, nous derby plus d’intensité est la position avons eu un stage entre temps du CRB au terme de cette nouvelle mais cela surtout parce que nous journée du championnat. En deux seavons eu cet arrêt du championmaines, l’équipe a dégringolé de trois première semaine de préparation, l’efpart de se montrer. On comprend nat et il fallait rester compétitif. rangs pour venir se placer à la 11e fectif du Chabab est entré en minipar là qu’un grand travail psychoJe pense que cela nous a été béplace. Un classement peu honorable stage bloqué qui a duré quatre jours. logique était mis en place durant néfique, car depuis nous avons pour une équipe comme le Chabab Celui-là avait pour principal objectif ces 15 jours de préparation tout en récupérer la plupart de nos blesqui peut quand même s’expliquer par d’éloigner le groupe de cette pression espérant que tous ces efforts désés ce qui nous donne des les problèmes qu’a connus ce club énorme qui pesait sur lui à quelques ployés seront récompensés durant la chances supplémentaires pour reavant de démarrer la compétition. En jours de la confrontation contre les confrontation d’aujourd’hui. venir avec un bon point de ce rencas d’un autre mauvais résultat, Usmistes. Aussi, la préparation phyLamine Amimi dez-vous. l’équipe s’enfoncera encore plus dans le sique était l’une des priorités de Gabas du tableau, et si le sort s’acharne Vous avez parlé d’une certaine mondi. sur le club, on pourra voir un Chabab pression qui pèse sur vous, comLes Belouizdadis qui se frottera à la zone rouge. ment avez-vous gérer cela ? Le volet psychologique craignent Amalou C’est tout à fait normal de senn’a pas été occulté La direction a mis Pour diriger ce derby entre l’USMA et tir cette pression nous allons Pour des rencontres comme celle les grands moyens le CRB, la commission d’arbitrage a désijouer l’USMA quand même. C’est d’aujourd’hui, il est indispensable que gné Amalou comme arbitre principal. pour ce rendez-vous le genre de match qui fait parler les joueurs se présentent avec un menUne décision qui n’est pas du goût des Comme vous avez pu le suivre dans de lui bien avant le jour du rendeztal d’acier. Ce qui explique un peu supporteurs des Rouge et Blanc qui ces mêmes colonnes, le staff du club vous. En ce qui nous concerne, nous pourquoi le staff a décidé pour la prégardent une mauvaise image du refene s’est pas contenté d’une préparation avons jugé qu’il était préférable de paration de ce match de protéger au ree depuis cette élimination en coupe quelconque pour ce derby à Bolose concentrer sur notre préparamaximum ses joueurs de la pression contre la JSK lors de la saison 2009ghine. Durant cette trêve, un vrai tration et nous donner à fond pour qu’ils subissent au quotidien. D’ail2010, où Amalou avait perdu le vail de professionnel a été mis en Naïli faire en sorte que nous soyons leurs même ma presse n’est pas la contrôle du match, selon les Beplace. En sus des aller-retour entre le et Herkat au rendez-vous. bienvenue dans des circonstances palouizdadis. L’histoire entre cet arbi20 -Août et Dar El Beïda durant la non reilles. Les joueurs évitent pour la pluC’est un match qui aura de tre et le CRB s’est rééditée deux grandes répercutions sur le convoqués saisons plus tard en finale de Gamondi retrouvera l’USMA un an après avoir tableau quand même… Hier lors de la dernière Coupe d’Algérie où le CRB l’avait Oui, tout cela nous le savons fait ses bagages séance d’entraînement, le perdue contre l’ESS. Même si ce déjà, nous sommes conscients de Du côté du staff technique, on tombe aussi sur des éléments qui connaissent jour-là il n’avait à rien à se retechnicien argentin en a profité la tâche qui nous attend. Cepenbien ce stade de Bologhine. Il s’agit du premier responsable de la barre techprocher, il a quand même vu sa pour dévoiler la liste des joueurs dant, cela ne sert à rien de penser au nique du club Gamondi qui a dirigé cette équipe de l’USMA la saison dernière cote rechuter à Belouizdad, concernés par la rencontre d’auclassement maintenant. Le championavant de quitter son poste au bout de dix jour- puisque depuis Amalou est jourd’hui face à l’USMA. Dans nat est encore loin d’être fini et le tanées pour des résultats jugés insuffisants. celle-ci, ne figurent pas les noms de devenu la poisse du CRB Benaldjia bleau est assez serré cette saison, c’est Naïli et Herkat. Ces derniers ont pour les supporteurs du pressenti pourquoi j’estime qu’il est encore tôt été écartés une journée seulement club. Ammour de retour Pour ce qui est du milieu du pour en parler. après avoir à Bologhine… terrain, là on ne s’attend pas à ce qu’il gagné leur Comment voyez-vous cette rencontre ? Khoudi prendra la place La présence de Ammour à Boloy ait des changements. Le coach argentin place face à El Je m’attends à ce que cette partie se joue sur ghine ne passera pas inaperçue. Le de Herkat… semble être satisfait du trio BenaldjiaEulma. de petits détails. Les affaires marchent bien à milieu de terrain aujourd’hui au Hadjadj-Ammour. Même si le retour de Absent contre le MCEE en raison de sa l’USMA ces derniers temps, et un changement Meghout, l’habituel titulaire de l’équipe, est CRB a fait les beaux jours du club blessure au genou, Khoudi Hakim est d’entraîneur pourrait les booster encore plus. C’est de Soustara. Il reviendra pour la un plus dans l’équipe, ce dernier pourrait convoqué pour le match face à l’USMA. aussi notre cas peut être pas pour les mêmes raisons, mais troisième fois à Bologhine après débuter la partie sur le banc de touche à Ce dernier pourrait même reprendre sa nous aussi nous sommes à 100% dans le match voir plus. avoir quitté le club il y a de cela moins d’un changement de dernière miplace de titulaire prise par Abdat lors Un dernier mot aux supporteurs ? quelques saisons. La première visite des deux dernières journées de compénute. Tout ce que je souhaite c’est que nos supporteurs restent à nos côtés fut lors de son passage au CABBA et tition. Le retour de Khoudi dans la pour ce genre de tests. C’est un derby, leur présence nous sera indisla dernière, c’était avec le CRB la sailiste des 18 explique aussi le choix du pensable. son passée. Dahar pour coach de ne pas compter sur Herkat Entretien réalisé par Farid Abboud pour cette journée. Gamondi ne compte pas chanet Hanifi ger son schéma de jeu, malgré la diffiMême si ces deux éléments n’ont culté de la tâche. Il optera pour une pas pesé lors de leur passage à équipe tournée vers l’attaque avec comme l’USMA tout comme l’a fait Ampointe deux éléments. Ajouté à Bourekba, mour, Kerrar et Hanifi ne se sentinous devrions assister au retour de Dahar ront pas pour le moins dépaysés. qui s’est débarrassé de sa blessure au En effet, Kerrar est un pur produit talon. Le double buteur face à l’USMH de cette équipe usmiste où il a fait se produira quant à lui derrière Boutoutes ses catégories avant de rerekba en essayant de profiter des joindre le CRB en 2012. Pour Hanifi, brèches que ce dernier pouril a fait un bref passage la saison derrait lui créer par ses dénière avant d’opter lui aussi pour le placements. Chabab.

ans un match avancé de la 12e journée, le CRB se prépare en ce moment même dans la perspective de croiser le fer avec l’USMA d’Alger. Outre son statut de derby, ce déplacement à Bologhine sera d’une grande importance pour cette équipe belouizdadie. C’est un match qui profitera à l’équipe pour regagner le cœur de ses supporteurs après une sortie ratée à Constantine conjuguée par un autre résultat frustrant cette fois-ci à domicile contre le MCEE (1-1) lors de la dernière journée du championnat. Ce sera donc une empoignade à double enjeu pour les poulains de Gamondi, dans laquelle la seule directive sera de faire tout pour revenir à la maison avec un bon résultat. Ainsi, le Chabab se mesurera à une équipe usmiste très en forme depuis maintenant trois journées même si entre temps, elle a connu un changement au sein de son staff technique avec la désignation de Velud qui a remplacé l’entraîneur Courbis.

D

A Bologhine pour USMA-CRB sauver les meubles Ouaddah «La présence de
12e journée

Ligue1

www.lebuteur.com

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

15

Aujourdʼhui à 16h45

nos supporteurs est indispensable»

former la paire

… ainsi que Kerrar

… et Kerrar celle de Naïli

L’autre changement qui a eu de Bourekba lieu dans la liste de Gamondi est L’événement de cette journée est le le retour de Kerrar, le défenseur retour à la compétition de Ramzy Boucentral reconverti en latéral rekba, l’avant-centre de l’équipe. Ce derdroit. L’ancien usmiste lui aussi nier vient de purger sa peine de deux vient de récupérer d’une blesmatches fermes après son expulsion disure à la cuisse qui l’a empêché recte lors du derby face à l’USMH. On s’atde prendre part au dernier tend à ce que Gamondi compose son 11 de rendez-vous du club. C’est départ avec son nom, car la règle est simple, Naïli qui sera sacrifié pour à chaque fois que Bourekba est de la partie, permettre au coach de clore le CRB arrive au moins à marquer un but. sa liste.

C’est le grand retour

Hanifi devrait être sacrifié
Si cela se concrétise, le coach procédera à un changement poste pour poste. C’est donc Hanifi le meilleur buteur du club qui sera sacrifié dans cette équipe de départ. Le joueur formé à Kouba débutera donc la partie sur le banc de touche. Il espère une entrée en jeu dans son poste de prédilection, soit sur le côté gauche de l’attaque.

16

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’essai

Ligue 1

A

lain Geiger a passé une bonne partie de la journée de mercredi à Sétif. Il était accompagné de son ancien adjoint au MCA, Mohamed Mihoubi. Le Suisse s’est promené longuement dans les principales artères de la ville en s’arrêtant pour discuter avec certaines de ses connaissances dans la ville des Hauts-Plateaux. Avant de quitter Sétif, il a dîné dans un restaurant au centre-ville. Le moins que l’on puisse dire est que sa présence à Sétif a soulevé bien des questions. Arab : «A ma connaissance, c’est Lang l’entraîneur de l’Entente» Tout naturellement, nous avons voulu en savoir un peu plus sur la présence d’Alain Geiger à Sétif. Le directeur administratif Azzedine Arab répondra indirectement à notre question : «Tout le monde est libre de profiter de l’hospitalité de la ville de Sétif et des Sétifiens. En ce qui concerne le poste d’entraîneur, à ma connaissance, il est pourvu. Lang est notre entraîneur et il a une mission à mener à bien.» Ceci a, bien sûr, le mérite d’être clair. K.L.

Geiger à Sétif… pour voir les copains !

ESS

Trois matchs amicaux après le derby Le programme des Sétifiens lors des deux prochaines semaines est connu. Les membres du staff veulent que leurs poulains jouent trois matchs amicaux au cours de cette période. Ce sera face à des équipes de divisions inférieures. Ce seront là autant d’occasion pour permettre à l’équipe de gagner en cohésion.

Kouki a le onze
en tête et Bougherra sera la grosse surprise

CABBA

Aïn Oulmane, le SAS et Aïn Kbira au programme Pour ne pas être pris au dépourvu, les dirigeants sétifiens ont déjà eu l’accord des futurs adversaires de l’Entente pour des matchs amicaux. Il s’agit d’abord de la formation d’Aïn Oulmane qui en découdra avec les poulains de Lang mardi prochain. Après cela, l’ESS affrontera le SA Sétif et Aïn Kbira qui a éliminé Chelghoum Laïd lors du dernier tour de coupe d’Algérie.

N

Le «sondage polémique» d’ESS TV

La chaîne de télévision ESS TV est en conflit ouvert avec la direction du club sétifien. Une décision de justice a condamné les établissements Salhi. La réplique des dirigeants de la chaîne n’a pas mis beaucoup de temps. Ils ont lancé un sondage ayant pour thème le retour de Serrar aux affaires du club. Par ailleurs, la direction de l’ESS est sur le point de conclure un accord avec une autre chaîne de télévision satellitaire.

Traoré attendu à Sétif Le championnat soudanais a pris fin mercredi passé avec le sacre attendu du Merrikh. Rien n’empêche donc Mohamed Traoré de rejoindre Sétif. Il est d’ailleurs attendu demain pour signer son contrat. On se rappelle que la direction de l’ESS avait fait une nouvelle proposition financière au joueur. Ce dernier a accepté une mensualité de 15 000 euros, mais il exigera une avance de cinq salaires au lieu des trois proposés par les dirigeants sétifiens. C’est là le seul point qui sera discuté avant la signature du contrat. K. L.

abil Kouki, le nouvel entraîneur du CABBA, a sans nul doute le onze rentrant qu’il devrait aligner, demain samedi, à 17h 45, pour le derby contre l’Entente et que tout le Bordj du football attend avec impatience. Kouki a eu largement le temps de superviser ses éléments, en deux semaines de travail. Il faut rappeler que le nouveau coach a été engagé en remplacement de Rachid Belhout qui a échoué en onze journées de championnat à mettre le CABBA sur orbite. La plus grosse surprise que nous promet le coach tunisien du CABBA serait la titularisation du jeune Bougherra. Vers un schéma tactique en 4-3-1-2 Par ailleurs, Kouki prépare deux dispositifs tactiques le 4-3-1-2 et le 44-2. Mais tout porte à croire que l’entraîneur du CABBA optera pour la première variante. Kouki nous expli-

quait dans une de nos précédentes éditions qu’il ne s’en tiendrait pas à un seul schéma mais qu’il changerait son système de jeu en fonction de l’évolution de la rencontre. Prime spéciale pour battre l’Entente On laisse entendre que la direction du club envisage de motiver le groupe pour battre l’ESS. Une prime spéciale sera remise aux coéquipiers de Mosrati en cas de victoire. Le montant de la prime n’a pas encore été divulgué. Djerrar et Ferhat, les seuls absents On notera deux absents contre l’ESS. Djerrar est sous le coup d’une suspension d’un match, pour cumul de quatre cartons. Tandis que Ferhat souffre toujours d’une blessure au pied. C’est la raison qui l’avait empêché de se déplacer à Tizi Ouzou, contre la JSK. Z. B.

Taïbi et Bouhafer
Hammar rassure les joueurs Djahnit et Lamri parmi les 18
La nouveauté pour le match de ce samedi, contre le CABBA, est le retour de certains joueurs qui étaient blessés et qui ont raté les derniers matchs joués par leur équipe. Il s’agit de Lamri et de Djahnit. Ce dernier pourrait être titularisé d’entrée de jeu. Lang va devoir très probablement se passer des ser vices de Toufik Zerrara. Le milieu de terrain sétifien n’est pas totalement rétabli et il pourrait être dispensé de déplacement. La décision le concernant sera prise ce matin.

CRBAF

out face au MCO

Le président sétifien s’est rendu au stade avant-hier et s’est réuni avec les joueurs, juste avant le début de la séance. Il leur confiera
que le montant de deux mensualités leur sera versé le jour même (jeudi ndlr).

Travail spécifique pour les attaquants

Zerara incertain

Jean-Christian Lang a concentré ses der nières séances d’entraînement sur le secteur offensif. Conscient des carences de son équipe,
l’entraîneur de l’ESS n’a pu que constater le peu de frappes cadrées par ses attaquants. Elle en a eu des occasions nettes de marquer des buts, cette ligne d’attaque de Sétif et même si jusquelà elle a fait preuve de percussion, il y a du travail à faire. Ce sera donc l’occasion pour l’ESS, ce vendredi, de confirmer le mieux entrevu, en fin de phase aller, au niveau du contenu. Mais un tout autre résultat qu’une victoire freinerait les espoirs du club des Hauts-Plateaux.

Amir Karaoui, qui était en stage avec les capés de Vahid est retourné à Sétif. Il reprendra le chemin des entraînements ce matin et il n’effectuera donc qu’une seule
séance d’entraînement avec le reste du groupe avant le match contre le CABBA. Par ailleurs, Hameur Bouazza se trouve lui aussi à Sétif et cela après avoir passé quelques jours en France.

Karaoui et Bouazza de retour à Sétif

L’entraîneur sétifien peut compter sur les services de Benabderrahmane qui est totalement remis de sa bles sure. Le préparateur physique Salim Kacem s’est chargé de
remettre en forme le défenseur sétifien. Benabderrahmane sera associé à Demou dans l’axe de la défense ce samedi contre le CABBA.

Benabderrahmane est prêt

Pour confirmer ses intentions, l’équipe de Sétif devra donc s’imposer face au CABBA, qui reste une équipe pas du tout facile à jouer.
Même si le match se déroulera à Bordj, les joueurs pourront compter sur le soutien de leur bouillonnant public. Cela ne doit pas perturber le portier sétifien Khedhaïria qui veut garder sa cage vierge. K.L.

Le défi de Khedaïria

L'entraîneur du CRBAF Saïd Hamouche ne pourra pas compter sur les services de deux joueurs importants. Il s'agit de Taïbi et Bouhafer qui n'ont pas encore récupéré de leurs blessures. Benharoun non convoqué Même s'il est totalement remis de sa blessure, Benharoun ne sera pas parmi les dixhuit qui auront à donner la réplique au MCO. Hamouche a décidé de se passer des services de son milieu de terrain pour des raisons purement tactiques. Hamouche : «Il nous faut gagner des duels à tous les niveaux» L'entraîneur du CRBAF se méfie de

cette équipe du MCO : «Le but sera de gagner et les joueurs auront à bien jouer tactiquement, en mettant de la vitesse et de la qualité. Cette équipe du MCO est une équipe physique, bien organisée, ce ne sera pas facile. Il faudra surveiller certains éléments qui sont importants. Il est important aussi de ne pas manquer de vitesse. Il nous faut aussi gagner des duels et cela au niveau de toutes les zones.» «Un seul objectif : le maintien» «Il est vrai que notre équipe est en pleine recherche de confiance après ses contre-performances. Par ailleurs, l'équipe du MCO mérite toute notre attention car elle ne fera pas que défendre. A nous de gérer cette rencon-

tre avec intelligence. Nos attaquants sont capables de faire la différence à tout moment. De toutes les façons, nous aurons à nous battre jusqu'à la fin du championnat et cela pour atteindre notre objectif qui est le maintien en L1.» On prend les mêmes... Concernant le groupe qui sera au rendez-vous ce samedi, Hamouche ne devrait pas beaucoup modifier son onze de départ par rapport au match de Béjaïa. Aucune absence n'est à déplorer et cela au niveau des trois compartiments. La formation d'Aïn Fekroune a des atouts à faire valoir et doit pour cela miser sur le jeu collectif. R. K.

Le manager du Stade Malien s’est déplacé hier à Béjaïa

La JSMB sommée de verser les 15 000 euros du transfert de Coulibaly
a direction de la JSMB serait dans de sales draps. En plus des nombreux problèmes que connaît le club depuis le début de la saison, voilà une affaire qui pourrait lui compliquer davantage la situation. Il s’agit des indemnités du transfert de Moussa Coulibaly, transféré la saison passée, que le club béjaoui n’aurait pas encore payées au Stade Malien. Hier, le manager du club malien, Djalou Mamadou, s’est déplacé jusqu’au siège de la JSMB sis au stade de l’Unité-Maghrébine où pour discuter avec quelques dirigeants au sujet des 15 000 euros que la JSMB n’a pas encore versés au Stade Malien. Mais il n’a obtenu aucune réponse, dans la mesure où les principaux concernés, Boualem Tiab et le DG Rachid Redjradj, étaient absents. Mamadou Djalou est reparti bredouille, mais il espère rencontrer un des deux responsables béjaouis pour résoudre ce problème, avant son retour au Mali prévu aujourd’hui vers 13h.

Coup d’œil

JSMB

www.lebuteur.com

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

17
Décrassage au stade Abed-Hamdani
La dernière séance d’entraînement de la JSMB se déroulera aujourd’hui en fin d’après-midi, au Khroub, sur le terrain du stade Abed-Hamdani. Les autorités locales ont accepté, en effet, de réserver un créneau aux Béjaouis. Ce sera beaucoup plus une séance de décrassage pour évacuer la fatigue du voyage, mais Djabour va certainement en profiter pour apporter les dernières retouches sur son équipe.

L

Mamdou Djalou : «Nous allons accorder un délai d’un mois à la JSMB»

Boukari, entend régler ce conflit à l’amiable, mais dans le cas où ça se complique, il a menacé de porter cette affaire à la FIFA pour obtenir gain de cause. Cela se passe au moment où un des fonctionnaires de la JSMB nous confie que la direction du club ne doit rien au Stade Malien, car selon ledit fonctionnaire, le club béjaoui a remis toute la somme à l’agent de Coulibaly.

Djabour a convoqué 18 joueurs

La JSMB effectuera ce matin le déplacement à Khroub avec 18 joueurs, à qui Djabour a fait appel hier lors de la dernière séance sur le terrain de l’Unité Maghrébine. Il s’agit de Messara, Kacem, Meddahi, Aggoune, Chehima, Coulibaly, Mebarakou, Boukemacha, Niati, Bouziani, Hamouche, Belgherbi, Bangoura, Benmansour, Bouabta, Saïghi, Aourès et Mebarki.

La liste a connu deux changements
La liste des 18 joueurs convoqués pour le match face au CSC, a connu deux changements par rapport au dernier match disputé contre le CRB Aïn El Fekroun. On constate le rappel de Coulibaly et Benmansour à la place de Laribi et Tatem.

Le Stade Malien menace de saisir la FIFA
Le manager du Stade Malien, l’émissaire du président Sidibé

Nous avons pu rencontrer le manager du club malien hier matin au stade de l’Unité Maghrébine et, il nous a confirmé qu’il s’était déplacé effectivement sur les lieux pour régler cette question, en nous confirmant en même temps la somme de 15 000 euros que la JSMB devrait payer. «Nous espérons régler ce problème à l’amiable, d’autant que les relations ont toujours été bonnes entre les deux pays. Nous allons accorder un délai d’un mois à la JSMB, mais si ces dirigeants campent sur leur position, nous serons obligés de saisir la FIFA», nous a déclaré hier Djalou Mamadou. S. H.

Les jeunes affronteront le MCA en coupe

Les catégories jeunes de la JSM Béjaïa connaissent désormais leur adversaire au cinquième tour régional des éliminatoires de la Coupe d’Algérie. Il s’agit du MC Alger. Les trois matchs seront programmés la semaine prochaine sur le terrain du stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou ou au stade Saïd-Bourouba de Bouira.

Djabour a discuté avec Megatli

Amine Megatli a été réconforté par ses coéquipiers, mais aussi son entraîneur Kamel Djabour qui a

L’absence de Laribi se confirme

Comme nous l’indiquions hier, la défection du défenseur central Laribi s’est confirmée puisque l’intéressé, qui souffre Hier, lors de la séance de longuement discuté avec lui de son d’une blessure à la cuisse, n’a pas repris les la matinée, Islam Tatem est état de santé, mais surtout pour lui entraînements hier matin avec le groupe. Par arrivé en retard à l’entraîneremonter le moral et l’encourager à conséquent, Laribi ne sera pas du voyage au- ment. L’on se rappelle qu’à la travailler pour qu’il puisse retrouver jourd’hui avec l’équipe. Il poursuivra les veille du déplacement à Béses moyens physiques et techniques soins nécessaires et l’on s’attend à ce qu’il char, Belgherbi et Bouziani le plus tôt possible. Il est à rappeler fasse son retour lors de la prochaine étaient arrivés en retard à l’enque cela fait plus de huit mois que le journée, selon le staff médical. traînement, ce qui a poussé joueur est à l’arrêt, en raison de deux inKamel Djabour à les renvoyer et terventions au genou aux mois de mars et de ne pas les convoquer pour le Bouabta mai. Les deux hommes ont abordé aussi la match contre la JS Saoura, parmi les question de la licence qui devra être délivrée malgré les défections à Megatli durant la deuxième phase des enconvoqués qu’avait enregistrées son Le défenseur central Tarek Bouabta s’est registrements, mais le coach béjaoui lui a effectif. Eh bien, le entraîné le plus normalement du monde, hier, fait savoir qu’il n’avait pas encore discuté coach béjaoui a fait de avec le groupe. Il a même pris part au match avec les dirigeants à ce sujet. Car Djamême hier avec Islam d’application qui a été organisé entre les joueurs bour avait déclaré récemment qu’il Tatem en n’hésitant par le staff technique. C’est dire que le joueur s’est avait besoin d’attaquants pour le procomplètement rétabli de sa blessure et qu’il ne respas un seul instant de chain mercato, pas de défenseurs, ce sent plus aucune douleur à la cuisse. Le nom de l’écarter du groupe qui a un peu refroidi le défenseur béBouabta figure d’ailleurs dans la liste des joueurs qui fera aujourd’hui le que Djabour a convoqués pour le match de dejaoui. déplacement à main contre le CSC, mais cela ne lui garantit pas Les supporters veulent Khroub en prévision une place de titulaire car, selon nos informaque Zahir Tiab revienne du match de demain tions, c’est plutôt Chehima qui devrait évoLes supporters de la JSMB sont à contre le CSC. Le coach luer aux côtés de Coulibaly et l’affût de la moindre information Mebarakou. béjaoui n’a cependant pas concernant le probable retour de Zahir Tiab, renvoyé le joueur, mais il lui a l’ex-président de section football de la JSMB, qui Départ demandé d’aller s’entraîner tout n’aurait pas vu d’inconvénients à ce qu’il revienne seul dans la salle de musculace matin à aux affaires du club. Sachant que son frère tion. Décidément, tout le destination Boualem Tiab insiste pour partir après que de monde est averti. du Khroub nombreux supporters aient émis le vœu de le Il a préparé son L’ é quipe de la JSMB se rendra ce matin voir quitter son poste. Les fans des Vert et groupe au Khroub où elle passera la nuit à l’hôtel Rouge espèrent que ce retour s’effectue dans Loin de cet incident qui l’ A rc-en-ciel situé à l’ e ntrée de la ville. Le les plus brefs délais par rapport à la situaa eu lieu hier matin, et départ est prévu à 9h. L’effectif béjaoui ne tion de l’équipe qui s’empire de jour en jour. que l’entraîneur refuse prendra la route pour Constantine que Et comme nous l’avons déjà indiqué, des d’en faire un cas, la demain en début d’après-midi, dans la personnes très influentes à la JSMB tentent JSMB a poursuivi sa prémesure où la ville des Ponts suspenen ce moment de convaincre Zahir Tiab à acparation en prévision de la dus est à moins d’une heure de cepter cette mission. Ce dernier n’a pas dit non, reprise de la compétition son lieu de mise au vert. mais il veut d’abord discuter avec les actionnaires avec cet importante rencontre du club, avant de prendre une quelconque décision. qui attend les camarades de

Djabour écarte Tatem
plus faible du championnat avec 17 buts encaissés, et n’a pas non plus rassuré son monde face à Tmizrit où elle a commis beaucoup d’erreurs, dont l’une lui a coûté un but à la 36’. Djabour n’a pas exclu pour autant le travail en attaque qui est le compartiment qui lui pose le plus de problèmes, avec une efficacité qui lui fait terriblement défaut.

Le joueur est arrivé en retard à l’entraînement

«Mes joueurs sont prêts»

Meddahi demain à Constantine face au CSC. Les deux matchs amicaux qu’a disputés l’équipe durant cette mini-trêve, auraient été très bénéfiques à Djabour et son groupe pour revoir tout ce qui n’a pas marché ces derniers temps et pour corriger les lacunes constatées, que ce soit en défense, au milieu ou en attaque. Mais pour ce match face au CSC, il va falloir être très costaud derrière, et cela, le coach béjaoui le sait parfaitement. Il a beaucoup travaillé ce volet, que ce soit en matchs d’application ou les deux derniers amicaux. Il est à rappeler que la défense de la JSMB est la

Hier, Kamel Djabour a apporté les derniers réglages à son équipe et compte peaufiner tout cela lors de la séance d’aujourd’hui, qui aura lieu en fin de journée à Khroub. Concernant le match de ce samedi contre le CSC, il nous dira : «Le groupe a montré qu’il est fin prêt pour reprendre la compétition à travers le travail qu’il a fait tout au long des deux dernières semaines. L’équipe est prête pour ce match contre le CSC et les joueurs seront au rendez-vous et feront tout ce qui est en leur possible pour revenir avec un bon résultat de Constantine, même s’ils savent que leur mission sera des plus difficiles face à l’une des meilleures équipes du championnat, surtout que le CSC est appelé à se racheter, après sa dernière défaite face au RCA. Mais les joueurs ne devront pas se laisser impressionnés, ils doivent croire en leurs chances.» S. H.

18

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup risqué

MCO

Kouriba et Djahel non convoqués, Feddal et Megharbi parmi les 18
C’est hier à l’issue de la séance d’entraînement qui s’est déroulée au stade Ahmed-Zabana que l’entraîneur Benchadli a arrêté la liste des 18 joueurs convoqués pour le match de demain face au CRB Aïn Fakroun. Plusieurs joueurs ne seront pas du voyage à Aïn M’lila à l’instar d’Aoued et Nessakh, tous les deux blessés. Pour sa part, le gardien de but, Dahmane, et même s’il a été convoqué pour ce match, ne sera pas sur le terrain en raison de sa blessure au niveau des adducteurs. Benchadli a fait appel au jeune attaquant, Feddal. Ce dernier a été convoqué pour la première fois de la saison pour un match officiel du Mouloudia d’Oran. Pareil pour Megharbi qui avait déjà été convoqué parmi les 20, mais jamais parmi les 18 cette saison. En revanche, deux joueurs habitués à être régulièrement convoqués par l’ancien entraîneur Solinas ne l’ont pas été pour le match de demain. Il s’agit du défenseur Djahel et du milieu de terrain Kouriba.

près deux semaines de repos, le championnat de Ligue1 repend ses droits demain avec le déroulement de la 12e journée. Le Mouloudia d’Oran, qui reste sur une série de deux défaites de suite face au MC El Eulma et l’USM Alger, se rendra à Aïn M’lila pour croiser le fer avec le CRB Aïn Fakroun. Ce match se jouera à huis clos en raison de la suspension qui a été infligée par la CD de la LFP au nouveau promu de la Ligue 1. Le match de demain revête une grande importance, pour les Mouloudéens qui vont devoir se ressaisir. Ne possédant qu’un seul petit point d’avance sur la zone de relégation, le Mouloudia n’aura pas le droit de perdre à Aïn M’lila sous peine de se retrouver dans la zone rouge du classement. En effet, le premier relégable au classement, le MO Béjaïa jouera chez lui face au Mouloudia d’Alger. Une défaite des Crabes conjuguée à celle du MCO à Aïn M’lila verra le Mouloudia se retrouver dans la zone de relégation. Autant dire que le match de

Le Mouloudia joue gros à Aïn M’lila A
A la recherche d’un premier succès à l’extérieur
demain sera très important pour les hommes de Benchadli qui n’auront pas droit à l’erreur. Le moins que l’on puisse dire est que le Mouloudia d’Oran est une équipe fébrile hors de ses bases. Et les chiffres sont là pour le prouver. Sur les cinq matchs que l’équipe a joués hors du stade Ahmed-Zabana, le Mouloudia d’Oran n’a réussi à récolter qu’un seul petit point. En effet, les coéquipiers de Belabbes avaient fait match nul face à Sétif et ont perdu leurs quatre autres matchs disputés chez la JS Kabylie, l’USM El Harrach, la JS Saoura et le MC El Eulma. Les Hamraoua vont évoluer quatre fois à l’extérieur lors des cinq prochaines journées du championnat, et se rendront chez le CRB Aïn Fakroun, la JSM Béjaïa, le RC Arbâa et l’ASO

Vers des changements dans l’équipe type

Chlef pour ne recevoir que le CR Belouizdad lors de l’avan- dernière journée de la première moitié du championnat. Autant dire que le MCO sera dans l’obligation de gagner des points à l’extérieur pour éviter de s’enfoncer davantage dans le bas du classement.

Pour ce match de demain face au CRB Aïn Fakroun, le Mouloudia d’Oran sera privé des services de plusieurs de ses joueurs, à l’image du gardien de but, Dahmane, du défenseur, Nessakh et du milieu de terrain, Aoued, tous les trois blessés. L’absence de ces trois joueurs risque de faire mal à l’équipe, puisqu’il s’agit de ses cadres. Pour sa première sortie officielle à la tête de la barre technique du Mouloudia, l’entraîneur, Benchadli, aurait, sans doute, souhaité bénéficier de la présence de tous

ses joueurs. Mais devant une telle situation, il sera dans l’obligation de procéder à quelques changements dans son onze type. Dans ces mêmes colonnes, le nouvel entraîneur du MCO avait affirmé qu’il compte procéder à une petite révolution au sein de l’équipe type. Dans les bois, et en l’absence de Dahmane, c’est Belarbi qui va garder la cage de son team. En défense, l’on sait que la charnière centrale sera composée du duo Bouterbiet-Belabbes. En revanche, c’est dans les deux couloirs que l’entraîneur Benchadli n’a pas encore pris de décision finale. Plusieurs solutions s’offrent au nouvel entraîneur du MCO, telle que la titularisation de Saïdi à droite et de Bourzama à gauche. Le jeune, Bouaza ou Aoumari pourraient être titularisés au poste de latéral gauche. Au milieu du terrain, Heriet et Dagoulou seront titularisés dans la récupération de la balle. Berradja pourrait être incorporé d’entrée de jeu. Tandis que le trio Hichem Cherif-Benyettou-Bouaicha serait aligné en attaque. Riad O.

La liste des convoqués

Belarbi, Dahmane, Aouamri, Saïdi, Bourzama, Bouaza, Belabes, Bouterbiet, Megharbi, Berradja, Heriet, Dagoulou, Hichem Cherif, Bouaicha, Benyettou, Amrane, Mokhtar, Feddal

Nessakh reprend en solo
Absent des entraînements depuis plusieurs jours déjà, Nessakh a repris hier le chemin des entraînements en solo. L’ancien joueur de la JSK s’est contenté de quelques tours de piste. Il espère retrouver rapidement sa forme, afin d’être prêt pour le prochain match de son team face à la JSM Béjaïa.

Dahmane en tenue de ville
Le gardien de but du Mouloudia d’Oran, Dahmane ne s’est pas entraîné hier avec ses coéquipiers. L’ancien sociétaire du CRB s’est présenté au stade en tenue de ville. Souffrant des adducteurs, Dahmane a été tout de même convoqué pour le match de demain face au CRBAF pour être le deuxième gardien de but de l’équipe.

JSS

R. O.

Mechiche sous pression

Sabouni «On est déterminés à gagner face à l’ASO»
Comment se déroule la préparation pour le match de l’ASO Chlef ? On le prépare dans la sérénité et le sérieux le plus absolu. Une bonne ambiance règne au sein du groupe. L’équipe est solidaire et un moral au beau fixe anime les joueurs. Pour vous dire, on a travaillé durement à l’entraînement pour être au top sur tous les plans et affronter l’ASO Chlef dans de très bonnes conditions. Comment voyez-vous cette rencontre ? C’est un match comme tous les autres. Pour vous dire, on recevra l’ASO Chlef avec une seule idée en tête : enregistrer une victoire. Comme vous le savez, tre si on veut améliorer notre position. L’arrêt du championnat n’a pas eu d’impact négatif sur vous ? Non, pas du tout, cet arrêt est tombé à pic. Au contraire, il nous a permis de respirer. Comme vous le savez, on a été soumis à un rythme infernal, surtout après la défaite concédée contre l’ESS. Nous avons pu surmonter ce handicap lors de cette trêve. On a vraiment cravaché dur. Ce mini stage au Khroub a été ponctué par un match amical face à une équipe accrocheuse. Ce qui a permis au coach de jauger les capacités des uns et des autres. Entretien réalisé par B.G.

V

ingt-quatre heures nous séparent du match entre la JSS et l’ASO au stade du 20Aout-55 de Béchar. Avec une seule rencontre amicale jouée, les hommes de Mechiche sont prêts pour ce choc où il faudra confirmer la forme des Jaune et Vert. Après avoir trouvé une solution au manque d’efficacité offensive, le groupe est concentré sur leur prochaine rencontre où il se mesurera à l’une des meilleures formations de L1. Un match que les Sudistes n’ont pas envie de rater surtout après la

dernière défaite à Sétif. Les camarades de Bousmaha veulent confirmer leur fore à domicile. Les deux semaines de repos ont permis à Mehiche d’apporter quelques retouches à son équipe et améliorer le rendement des compartiments qui ne lui ont pas donné satisfaction. Ameri pour remplacer Beldjilali En plus d’avoir une ligne offensive rapide et efficace, le retour d’Ameri ces dernières semaines laisse l’entraîneur serein. Tout le monde sait que Beldjilali est suspendu pour le match contre l’ASO Chlef, c’est pour cela

qu’il est en train de préparer ce dernier pour qu’il prenne sa place cette semaine. Sans aucun doute, il se sera l’homme à surveiller ce samedi. Sa vision de jeu et son emplacement seront les atouts majeurs dans cette rencontre que les Sudistes ont hâte de disputer et de gagner. Les blessés seront tous prêts Cette trêve aura permis à Mechiche de récupérer presque tous les blessés. En effet, à l’exception de Bouguelmouna, tous les autres joueurs sont rétablis et d’attaque pour le match. B.G.

nous avons une équipe capable de relever le défi et nous avons prouvé qu’on peut surprendre n’importe quelle équipe comme on l’a fait auparavant. J’ajouterais que le coach nous a demandé de récolter les trois points de cette rencon-

Daham incertain
A
cause des nombreuses absences qu’enregistrera l’équipe durant cette semaine, Ighil a amener avec lui un maximum de jeunes pour prendre leurs places que ce soit dans le onze ou sur le banc des remplaçants, Ighil ne semble guère inquiet de l’absence de quelques éléments puisqu’il fait confiance à sa classe «bébé» qui a

Coup d’œil

ASO

www.lebuteur.com

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

19

montré son efficacité lors des derniers matches. Le coach n’aura pas d’autres choix que de donner la chance à ces jeunes qui auront un nouveau défi lors de ce match, on citera Farhi, Merzougui, Essaïd, Boussaid, Naas araba et Salhi qui seront présents demain sur le terrain. Nour Eddine Daham n’est pas assuré de jouer ce match, surtout qu’il revient d’un congé à cause de l’angine qu’il a eue la semaine dernière, il traine aussi une blessure au genou qui semble un peu sérieuse, le staff médical n’a pas encore tranché sur son cas et à première vue, Ighil devra se passer de ses services durant ce match pour ne pas compliquer sa blessure et aussi parce qu’il a d’autres choix dans ses 18. Merzougui ou Farhi pour le remplacer Le staff technique tranchera aujourd’hui sur l’identité de l’avant centre qui sera sur le terrain si l’absence de Daham se confirme. Il décidera entre Farhi et Merzougui, pour jouer en pointe face à la Saoura même si le premier était derrière les deux buts inscrits par son équipe lors du dernier match chose qui lui donne un avantage par rapport à son camarade. A.F

Ali Hadji souffre de la cheville Karim Ali Hadji souffre lui aussi d’une blessure de la cheville, qui devra limiter ses chances d’être dans le onze lors de ce match, même s’il veut défier la blessure et conserver sa place de titulaire, surtout qu’il n’est pas le seul blessé dans l’attaque chélifienne, il y a aussi Haddouche qui souffre du genou. Nasri dans les 18 Le jeune Chérif Nasri a signé son retour dans les 18 lors de ce match après plus d’un mois et demi d’absence à cause d’une blessure au bassin. Ce jeune pourrait être comme un joker dans ce match au poste de milieu offensif et même meneur de jeu. Ighil se contentera surement d’un seul milieu offensif durant ce match afin de fermer toutes les issues à l’adversaire.

Zaouche : «On doit faire une bonne apparition»
Il y a des absences de marque dans l’équipe pour ce match, cela ne vous pénalisera-t-il pas ? Effectivement, on sera privé de plusieurs joueurs mais je crois que l’équipe a déjà eu ce problème précédemment, l’essentiel est que les joueurs arrivent à assurer sur le terrain. On a un effectif riche mais il faudra faire très attention dans ce match. Comment voyez-vous vos chances dans ce match ? L’adversaire a une supériorité sur le papier mais sur le terrain, chaque équipe a ses chances, de notre côté, il faudra présenter un bon niveau surtout en début de match afin de priver l’adversaire des espaces et le faire douter. Nous sommes obligés de faire un match sans erreur si on veut réaliser un bon résultat. L’équipe a déjà prouvé sa force à l’extérieur, mais avec un schéma défensif, est-ce que ce sera le cas cette fois-ci ? Chaque match a sa physionomie et le staff technique contentera pas seulement de défendre. Les jeunes seront en force dans ce match, pensezvous qu’ils pourront assurer ? Nos jeunes ont toujours assurés et c’est une arme qui nous permet à chaque fois de gagner ou réaliser un bon résultat, on leur fera confiance aussi dans ce match, nous sommes certains qu’ils ne démériteront pas, car ils ont une grande volonté pour se faire une place dans l’équipe. Quelle est la meilleure stratégie selon vous pour réaliser un bon résultat ? Le début et la fin du match sont très importants pour nous, il faudra savoir comment entamer le match et comment assurer sa fin. Gagner les duels dans le milieu sera l’une des clés du match, l’équipe adverse utilise beaucoup d’énergie chez elle pour faire la différence, il faudra savoir gérer la notre aussi et avoir du sang froid. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

prépare à chaque fois un schéma selon le profil de l’adversaire et aussi la forme de notre équipe pour de le match. On jouera avec nos moyens de bord mais je crois qu’on ne se

Kaouane : «Je connais le jeu de l’USC» «La coupe
Le gardien de but du MSPB, qui se contente pour le moment d’une place sur le banc de touche, connaît bien l’USC, même si l’effectif de cette équipe a connu des changements à l’intersaison. «Si le coach me demande des informations sur l’USC, je serai disponible pour lui parler de mon ancienne équipe. Certes, j’ai porté le maillot de l’USC, mais aujourd’hui, je ne fais plus partie de son effectif et j’agirai en professionnel en défendant les couleurs de mon équipe actuelle», dira le portier du MSPB. «Je me tiens prêt à saisir toute opportunité» Soufiane Kaouane espère profiter de la réBoubiya à la recherche de deux attaquants C’est ce qu’on nous confié dans les milieux proches du Mouloudia de Batna. La direction du club est à la recherche de deux attaquants, dans le but de renforcer le compartiment offensif qui n’a pas brillé durant la phase aller.

MSPB-USC

ception de son exéquipe à Batna, pour jouer. Mais il sera très difficile au portier du MSPB de détrôner Benmalek qui a joué tous les matchs, y compris celui de coupe contre le ROC Ras El Oued. Kaouane se dit prêt, si on faisait appel à ses services : «Je me prépare toujours pour être prêt et parer à toute éventualité. Un match comme celui que nous disputerons ce vendredi (ndlr, aujourd’hui) contre l’USC me tient beaucoup à coeur, surtout que j’ai porté le maillot de cette équipe, la saison dernière et j’ai participé à son accession en Ligue 2.»

nous motivera à décrocher les 3 points»

ABM-CAB «Je porte le maillot de Merouana et je veux battre le CAB»

Ligue 2

Frioua

L’ensemble de l’effectif du Mouloudia de Batna semble soulagé par la dernière victoire contre le ROC. Une source de motivation, comme l’explique le jeune portier originaire de Sétif. «C’est une belle qualification. On a renoué avec la victoire, cela va nous motiver à décrocher les trois points du match de ce vendredi. En vérité, nous n’avons pas le choix, sauf de battre l’USC pour respirer un peu.» Belaid

Les joueurs de Merouana ont failli boycotter le match de coupe Le match de Coupe d’Algérie, comptant pour le dernier tour régional de la wilaya de Batna ayant opposé le NC Magra à l’ABM, a failli ne pas avoir lieu. Les joueurs de Merouana ont failli le boycotter. En effet, ce match, qui avait été programmé, une première fois, vendredi, avait été reporté au mardi, en raison de l’absence de l’ambulance sur le terrain de Barika. La Ligue régionale de Batna a décidé de le reporter à mardi et le faire jouer à Biskra. Et c’est là la raison de la colère des joueurs de Merouana. Les coéquipiers de Leblalta jugeant que la Ligue aurait pu choisir un autre jour. Le même jour, l’Algérie disputait son match de qualification contre le Burkina. Il a fallu l’intervention du président de Merouana pour convaincre ses joueurs de faire le voyage. Prise de bec entre le coach et les joueurs dans le vestiaire L’ABM est sortie de la coupe, le NCM l’a remporté le match sur le score d’un but à zéro. Merouana a raté un penalty au cours de la rencontre. A la fin du match, le vestiaire de l’ABM était en ébullition. Le coach aurait reproché à ses joueurs de ne pas avoir joué à fond leurs chances de qualification. Il faut noter que l’ABM avait bénéficié d’un penalty. Si elle avait réussi à égaliser, le match serait allé aux prolongations. Entre joueurs aussi, ça s’est mal passé. Les uns faisant des reproches aux autres. Retour à Merouana, mardi vers 18 heures Le bus qui transportait les joueurs est arrivé à Merouana vers 18 heures, quelques minutes avant le début du match Algérie-Burkina Faso. Certains joueurs nous ont confié qu’ils avaient dû attendre le lendemain pour voir le match. 2e incident au stade de Biskra en l’espace de 5 jours Le stade d’El Alia de Biskra a vécu, mardi dernier, un 2e incident en l’espace de cinq jours. Vendredi, ce sont les joueurs d’Ouled Djellal qui, non satisfaits des décisions de l’arbitre, s’en sont pris à Adjabi. Mardi, c’est le vestiaire de Merouana qui a connu un vacarme.

Zine Frioua retrouve, retrouvera aujourd’hui, à l’occasion de la 12e journée de la Ligue 2, son ancien club. Le défenseur de Merouana parle du derby de la wilaya de Batna.

Se dirige-t-on vers la libération d’un des trois gardiens de but ? C’est la question que se pose l’entourage du Mouloudia de Batna. L’effectif du MSPB compte trois gardiens. Le seul qui s’est mis en évidence n’est autre que Benmalek qui a joué pratiquement tous les matchs. En coupe, on s’attendait à voir jouer un des deux autres portiers du MSPB. Négatif, le staff technique n’a pas cherché à faire jouer les remplaçants, lui qui tenait sans doute à gagner coûte que coûte, pour permettre à ses joueurs de préparer le derby contre l’USC dans un bob état d’esprit. Kaouane est, pour le moment, le 2e gardien. Tandis que Khetala, le transfuge du MCEE, a passé une phase aller difficile. Blessé, il a souffert de son dos. Il revient graduellement. Il risque d’être libé

Merouana a joué et perdu en coupe dans des conditions particulières. Que s’est-il passé, avant le match ? Le match était reprogrammé le même jour que le déroulement du match Algérie-Burkina Faso. La Ligue aurait pu choisir un autre jour, et permettre à tout le monde de suivre le match. Les joueurs étaient en colère contre cette décision. On a appris que la qualifi-

cation a provoqué des mécontentements dans le vestiaire de l’ABM, à la fin du match ; que s’est-il passé ? Je ne cache pas que j’en ai entendu parler, mais comme je n’avais pas fait le voyage, je ne peux pas dire au juste ce qui s’est passé. L’ABM reçoit le CAB, votre club formateur, un mot sur le match ? Le CAB est le club qui m’a formé et j’ai de nombreux amis cabistes, mais aujourd’hui, je porte les couleurs de Merouana. L’ABM a besoin de gagner. Le CAB n’a aucune chance, il ne récoltera pas le moindre point chez nous Entretien réalisé par M. B.

20

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

El Hadjari «Cette fois, Mellika et de Belhocine on arrachera la victoire»

MCS-USMB

Absences de Hamia,

T

Comment s’est faite la préparation du match de cet après-midi ? Nous avons préparé ce match dans de très bonnes conditions, et le moral du groupe est bien retapé, après avoir surtout récupéré la plupart des joueurs blessés. Ainsi, nous serions au grand complet pour entamer la partie. Donc, la trêve a été bénéfique pour vous, n’est-ce pas ? Après notre dernier faux pas à domicile face au NAHD, cette mini-trêve nous permet de rectifier le tir en corrigeant nos lacunes pour la suite du parcours, notamment face à l’USMB. Le bon score réalisé en Coupe d’Algérie nous a aidés moralement. Finalement, cette trêve était bénéfique pour nous, car on abordera le prochain rendez-vous face à l’USMB sans la moindre pression.

Justement, comment s’annonce cette rencontre face à l’USMB ? C’est un match très important pour nous, après avoir raté les deux derniers matchs, pour soigner notre image. Toute l’équipe se mobilise pour arracher les trois points. Pour éviter toute suspicion, on doit battre l’équipe blidienne. Ainsi, aucune excuse ne doit être évoquée… Effectivement, ce vendredi, on est contraints d’arracher la victoire pour reprendre confiance. On doit nous surpasser pour remettre l’équipe sur les rails. Avez-vous les moyens de votre politique ? Face à Blida, ça sera le tournant de notre parcours. D’ailleurs, on a fait une bonne préparation. Tout le groupe est prêt à battre cette équipe de Blida. On est hyper motivés pour cette confronta-

tion et déterminés à relever le défi pour nous remettre sur la bonne voie. Mais votre mission s’avère compliquée face à un adversaire qui viendra pour confirmer… Certes, ça ne sera pas une mince affaire, du moment que l’équipe de Blida viendra pour confirmer son dernier bon résultat. On est conscients de ça, mais notre détermination finira par avoir raison. Et comment vous allez aborder ce match ? On devra l’aborder avec une grande rage de vaincre, en mettant de la pression sur notre adversaire dans son camps pour l’inciter à fauter, tout en gagnant aussi les duels, afin de débloquer la situation dès les premières minutes de jeu. Entretien réalisé par Amar B.

rois joueurs importants de l'effectif blidéen manqueront à l'appel cet après-midi à Saïda. Il s'agit d'abord de Mellika et de Belhocine qui sont tous deux blessés. Hamia, de son côté est suspendu On prend les mêmes en défense Le secteur défensif blidéen ne connaitra pas de changement à l’occasion du match face à Saïda. Khelladi restera dans la cage. Belhadj et Naamani occuperont l’axe central. Bensalem et Bouhoua seront sur les flancs et compléteront la ligne défensive .Celle-ci aura à faire en sorte que Khelladi ait le moins de travail possible. Du beau monde au milieu Aucun absent au niveau de la zone intermédiaire, lors de cette confrontation dans les rangs blidéens. Le poste de milieu récupérateur, en milieu de Belhocine, ce sera Bedrane qui sera secondé dans cette tâche par Aïbout. L’animation du jeu

reviendra, encore une fois, à Bendhiaf. Les trois hommes qui seront alignés par Bechouia, au niveau de la zone intermédiaire auront une influence capitale sur le résultat final de ce match. C’est en effet en milieu du terrain, que se gagnera, ou se perdra la rencontre. Les attaquants en appel Les attaquants de l’USMB sont restés muets lors du match de coupe face à Médéa. Ce seront les meilleurs qui seront alignés et pour le moment ils portent les noms de Kaïd, Kheiri et Osmane. Kaïd, par sa vitesse et sa technique en mouvement pourrait gêner considérablement la défense de Saïda. Kheiri sera le fer de lance de l’équipe, avec toutes les qualités qu’on lui connait. Jouer collectif La formation blidéenne a des atouts à faire valoir et doit pour cela jouer collectif et, c’est peut-être à ce niveau qu’apparaîtront certaines insuffisances. Au vu de la dernière séance

d’entraînement et du dernier match amical contre la 1ère RM, tout ce beau monde paraissait en forme et motivé. C’est exactement ce que veulent les inconditionnels de l’USMB. Ce sera donc une équipe de Blida plutôt tournée vers l’offensive qui débutera la rencontre face à Saïda et qui, malgré son départ mitigé, a des arguments à faire valoir. Les défenseurs en appel C’est certain que du côté de l’USMB, l’attraction est Kaïd. Quand ce buteur patenté est en baisse de forme, la formation chère à Zaïm semble bien pâle. Par ailleurs, la réussite dans ce match passe nécessairement par la capacité qu’auront les défenseurs à neutraliser les baroudeurs de Saïda. Ce sera justement la prestation de Belhadj et de ses coéquipiers de la défense qui sera intéressante à suivre. S. B.

Bedrane : «Les leçons ont été retenues»
«Les mauvais résultats enregistrés jusque-là nous ont servi de leçon. De toutes les façons, Tous les joueurs sont décidés à se battre pour gagner des matchs. Au vu des derniers résultats, pratiquement toutes les équipes se valent et le championnat est très ouvert .Il nous faut nous ressaisir au plus vite. Nous occupons une place au classement qui nous permet de nourrir des ambitions. Elle aurait pu être meilleure. Nous ne nous plaignons pas et il nous faut nous battre, car le plus dur reste à venir. Désormais, l’USMB présentera un tout autre visage. Vous savez, les choses vont très vite en football. Face à Saïda, il est impératif pour nous de gagner, même si ce match s'annonce très compliqué.» S. B.

Retour de Boukhari
Suspendu pour trois matchs, après avoir écopé d’un carton rouge lors de la rencontre face à l’ASK, l’avant-centre Boukhari fera son retour cet après-midi. D’ailleurs, Mekhazni comptera sur lui pour débloquer la situation et offrir la victoire à son équipe.

L’équipe au complet
Une bonne nouvelle, tous les joueurs seront présents pour cette confrontation, après le retour des blessés, Belahouel et Kebaïli ainsi que Boukhari, ce qui permettrait au coach de choisir le 11 entrant capable d’arracher un résultat positif.

e stade Abed-Hamdani sera le théâtre d’une rencontre importante, pour le compte de la 12e journée du championnat de Ligue 2 qui opposera ce soir deux adversaires qui vont s’affronter pour deux objectifs différents. L’ASK accueillera l’OM dans un match qui s’annonce difficile. A vrai dire, tous les matchs de la Ligue 2 cette saison sont compliqués, tellement le niveau est très équilibré entre les équipes. Les Rouges savent qu’ils n’ont pas le droit à l’erreur, s’ils espèrent gagner des places au classement, avant la trêve hivernale. C’est l’objectif numéro 1 de Khezzar qui n’a pas arrêté de parler à ses joueurs et les remettre en confiance, après les échecs successifs en championnat. Une chose est sûre, Khezzar s’attend à une révolte de son groupe. Ce soir, ce sera aussi le match des supporters qui sont appelés à se déplacer en nombre au stade pour soutenir les coéquipiers de Ouhadda. L’apport du 12e homme est

L

ASK-OM

Khezzar connaît bien l’OM

très important dans ce genre de match. Aussi, s’il y a une chose qui manque vraiment à cette équipe khroubie, c’est bien le soutien permanent des Diables rouges.

L’heure de la révolte a sonné
sont en forme, l’infirmerie est en train de chômer, ce qui offre pas mal de solutions au staff technique khroubi qui incorporera en principe la même équipe qui a battu, la semaine passée, l’Etoile de Grarem en tour préliminaire de la Coupe d’Algérie. L’équilibre du groupe étant retrouvé, Khezzar ne compte pas chambouler ses plans, lui qui sait que seule la stabilité pourra porter ses fruits ce soir. L’autre bonne nouvelle pour les Khroubis est le retour du défenseur central Zaâlani qui a purgé une sanction de trois matchs. Cela arrange certainement la défense centrale askiste qui est à la recherche d’une solidité qui tarde à venir. Abdou H.

Les fans khroubis ne savent pas grand-chose sur cette formation de l’O Médéa, à part que c’est une équipe moyenne mais qui a de bons joueurs. On ne peut pas dire autant pour celle du coach khroubi, El Hadi Khezzar, qui a drivé cette formation de l’OM en ce début de saison. Il est donc normal que le technicien constantinois ait sa petite idée sur les points fort et faible des Bleus. Ce que fera les affaires des Khroubis qui comptent en profiter.

Programme de la 12e Journée de Ligue 2
Rencontres
Arbitres 1ers assistants HALLAM MESSALI SALAOUADJI HADJ SAID BENHAMIDOUCHE BAZINE KADEM BOUTAGHANE.S 2es assistants ZERHOUNI BELHOCINE SAIDANI ABID CHELALI DILMI ALLAOUA BENAMIRA

L’ASK récupère Zaâlani

Le groupe khroubi sera au grand complet, ce soir. Tous les joueurs

Vendredi Vendredi 27 septem22 novembre 2013 15h BOUKHALFA MSPB-USC 15h NADER ASK-OM USMAn-ASMO 15h BEKOUASSA 15h BACHIR ABM-CAB NAHD-USMBA 15h MERNIZ 15h ARAB MCS-USMB 15h BOUZERAR ESM-ABS 15h BAHLOUL WAT-USMMH

Coup d’œil

Eviter à tout prix le scénario d’Annaba !

NAHD-USMBA

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

21

L

es gars de Bel-Abbès auront pour mission principale de revenir au moins avec le point du nul, même si leur mission paraît difficile face à une équipe du NAHD qui carbure à plein régime. Mais cela n'est pas un paramètre et les joueurs le savent pertinemment. C'est dire qu'ils savent à quoi s'en tenir et n'ont d'autre choix que d’éviter le scénario d’Annaba pour ne pas se laisser acculer par leurs adversaires directs à l’accession. Si le décor est planté et que la détermination bat son plein du côté bel-abbésien qui ne jure que par la victoire, la tâche s'annonce des plus délicates pour le onze des vert et rouge qui aura la lourde mission de réussir le pari et relever le défi face à des Sang et Or pas faciles à jouer dans leur jardin. Ce sont, d’ailleurs, les joueurs de l'USMBA qui seront sous les feux des projecteurs et seront contraints de trouver un plan de bataille qui puisse les rendre farouches face aux hommes d’Ifticène. C'est dire qu'il y a un réel danger pour les Vert et Rouge qui auront beaucoup de mal à se défaire des Nahdistes dans leur antre. Ils devront faire preuve de beaucoup de caractère pour pouvoir réussir un bon coup. Malgré tout, les Belgoreine and CO aspirent à récolter une victoire qui les confortera dans leur fauteuil de leader.

Les jeunes face aux vieux démons !
Le NAHD enchaînera cet après-midi avec son douzième match de championnat, à l’occasion de la rencontre face à l’USMBA. Les joueurs sont conscients de cette tâche difficile

cette équipe de Bel-Abbès»
Avec du recul, voulez-vous revenir sur le dernier match de coupe contre le WAR ? C’est une victoire qui nous a fait beaucoup de bien et qui nous a surtout motivés, nous les joueurs. Le match a été un bon test pour notre formation. Je pense que nous avons réussi l’essentiel, à savoir la qualification. Nous sommes beaucoup plus rassurés et soulagés à la fois. En somme, c’est une excellente chose qui peut nous arriver pour booster encore plus le moral. Un match assez compliqué vous attend. Dans quel état d’esprit allezvous l’aborder ? Nous allons rentrer sur le terrain avec l’intention de réussir une belle opération. Il y a une très grande motivation chez nous les joueurs. Nous allons faire preuve de beaucoup de solidarité et d’application dans le jeu.

Hemani «Se méfier de

qui les attend face au leader du championnat de Ligue 2. Il faut dire que le grand retour au premier plan du Nasria est en grande partie entre les mains des joueurs, qui sont appelés à bien gérer leur duel et résister par la suite. Le staff technique doit choisir un onze capable de relever le défi et faire face à son vis-à-vis du jour. «Nous sommes conscients de la mission

qui nous attend vendredi. Un faux pas est quasiment interdit. Nous n’avons plus droit à l’erreur, si on veut espérer rester collés au peloton de tête», nous dira l’attaquant Bilel Brinis. Les Sang et Or seront opposés à une formation gonflée à bloc sur le plan psychologique, vu leur statut de leader. Une rencontre qui s’annonce palpitante pour les jeunes joueurs du NAHD et déterminante pour la suite de la compétition. Au cours des deux dernières séances d’entraînement, on a pu constater que les protégés de Younès Ifticen sont animés d’une grande volonté de se surpasser ce weekend. Un grand travail psychologique a été accompli par le staff technique, dans le but de garder le même état d’esprit qui règne depuis le succès face à l’USMB. On peut dire que le staff technique husseindéen a réussi dans sa mission, qui consiste à redonner aux joueurs la joie de jouer et leur inculquer l’esprit combatif. Ainsi, les joueurs du NAHD ne vont certainement pas se vexer face aux vieux démons de Bel-Abbès. Tous les joueurs seront donc appelés à tenir la dragée haute face aux protégés de Bira et prouver qu’ils sont capables de renverser la vapeur. Youcef M. et M. N. O.

Bengoreine «Prêts
à relever le défi»
n’avons pas bien négocié notre déplacement à Annaba, Cependant, il n’y a pas de raison pour qu’on cède face au NAHD. Nous jouerons sans trop de calcul. Vous êtes leaders, y a-t-il une certaine pression sur vos épaules ? On ne peut pas s’arrêter en si bon chemin. L’ambiance est formidable et le moral est au beau fixe. On s’est préparé en conséquence pour ce match et nous comptons rester sur la dynamique de bons résultats. Pour répondre à votre question, quand on joue l’accession, la pression est présente de façon permanente. Sur quoi avez-vous axé votre préparation, en prévision de cette rencontre ? Nous n’avons négligé aucun volet. Cela dit, nous avons beaucoup tablé sur l’aspect psychologique et la mobilisation du groupe. On vous sent déterminés à réaliser un bon résultat… On ira au 20-Août pour gagner. C’est de bonne guerre. On s’est donné le mot pour se donner à fond et revenir avec un bon résultat à la maison. Ne pensez-vous pas que la mission s’annonce difficile ? Toutes les rencontres le sont. Notre position au classement nous impose à cumuler les points, aussi bien à domicile qu’en déplacement. Ce sera difficile, certes, mais on peut réussir. Je reconnais que le NAHD est difficile, mais notre équipe a des arguments à faire valoir. Nous l’avons plusieurs fois prouvé en réalisant de grands matchs face aux grosses cylindrées. Donc sachez qu’on n’ira pas au 20-Août en victime expiatoire. Entretien réalisé par M. N. O.

Parlez-nous de l’ambiance au sein On fera en sorte de confirmer notre retour au du groupe, avant cette empoignade premier plan et d’enchaîner un quatrième sucface au NAHD ? cès de suite. Il règne une excellente ambiance et Cela ne sera pas facile contre le leader, les joueurs s’en donnent à cœur joie aux l’USMBA… entrainements. Cela témoigne de l’état Cette équipe est en très bonne passe et ded’ esprit du groupe qui est conscient de meure même en plein confiance. Son bilan est la tâche qui l’attend. Le groupe est dépositif, vu les bons joueurs qui composent cette terminé à se donner à fond. formation. Donc, nous devons nous méfier des Comment appréhendez- vous cette Bel-Abbéssiens. Il faut se montrer ainsi très virencontre ? gilant le jour du match. Nous avons des arguToues les rencontres ont leur imments à faire valoir et une grande envie de nous portance. C’est vrai que le match surpasser, malgré la difficulté de notre mission. face au Nasria a ses spécificités, Ce qui est sûr, c’est qu’on fera le maximais on ne fait pas de fixation mum pour arracher les trois points sur telle ou telle autre équipe. de la victoire. Nous devons prendre au séComment voyez-vous cette renrieux tous nos advercontre ? saires. Ça sera le cas C’est un match difficile certes, face au NAHD. C’est mais en ce qui nous concerne, une rencontre qui nous devons bien réagir afin de ne sera difficile pour pas décevoir nos supporters. Nous les deux teams. sommes conscients que notre mission ne Nous devons donc sera pas de tout repos face à l’USMBA rester concentrés et qui viendra ici pour défendre son stavigilants mais surtut de leader. Mais tout le monde est tout forts psychodéterminé à tout donner sur le terlogiquement rain pour espérer gagner ce match. durant les 90 miSur un plan personnel, vous nutes. allez retrouver pas mal de vos Le Nasria reanciens coéquipiers. Un mesvient en force sage pour eux ? depuis un cerEffectivement, j’aurai l’octain temps… casion de croiser mes anNous en ciens potes, à l’image de sommes Belkaïd, Ferradji et Djillali. conscients, mais Maintenant, sur le terrain, on fera tout pour chacun défendra son équipe. revenir avec un De ma part, je ferai le maxirésultat probant mum pour contribuer à la victoire et se rassurer. du NAHD si bien sûr le coach C’est vrai que m’alignera. Le plus important nous pour moi vendredi, ce seAtek toujours ront les trois points. convalescent, Belgherfi Entretien réalisé par absent et des bobos Youcef M.

pour Kechout

Sans doute, l’USMBA ne pourra pas avoir tous les atouts de son côté, puisque deux joueurs, et pas des moindres, rateront le match d’aujourd’hui. En 20 effet, en plus de l’absence de Belgherfi qui a convolé en joueurs justes noces, Bira devra faire sans le porteur d’eau Atek convoqués et Kechout, tous deux blessés. Si pour Atek, le forfait est Pour palier à toute éveninévitable, ce n’est pas le cas de Kechout qui s’est remis tualité, pour cette rencontre de quelques bobos. Sa participation au match d’auface au NAHD, l’entraîneur jourd’hui n’est pas totalement compromise et le staff Bira a convoqué 20 joueurs. Ce médical a fait en sorte qu’il soit d’attaque aun’est qu’une fois sur place qu’il jourd’hui, en engageant une course contre la décidera de la liste des 18 qui montre pour le rétablir le plus vite possible. figureront sur la feuille de Selon notre source, Kechout est bon match. pour le service.

Coup d’œil

USMAn-ASMO

Ligue 2

www.lebuteur.com

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

21
Saâdaoui, Balegh et Zidane de retour face à l’USMAn
Comme annoncé dans ces mêmes colonnes dans notre édition d’hier, l’entraîneur de l’ASMO, Mouassa, a dévoilé la liste des 18 joueurs convoqués pour le déplacement à Annaba. Cette liste n’a pas connu beaucoup de changements par rapport à celle qui était concernée par le match de coupe face à l’AS Marsa. Seule surprise : la convocation du latéral gauche Saâdaoui, pour cette rencontre. Par ailleurs, l’attaquant Balegh Sofiane effectuera ce vendredi son retour à la compétition. L’ancien joueur du Mouloudia d’Oran a été préféré à Hamidi qui n’a pas été retenu pour ce match. Pour sa part, le défenseur central, Zidane, sera ce vendredi de retour à la compétition, après avoir raté le précédent match de coupe face à l’ASM. Zidane a pris la place d’Affaïfia qui n’a pas été convoqué pour le match de ce vendredi.

déplacement à Annaba
est un déplacement périlleux qui attend les gars de M’dina J’dida, aujourd’hui à Annaba, pour croiser le fer avec l’USMAn. A quatre journées de la fin de la phase aller du championnat, les Asémistes occupent la seconde place au classement, à deux points seulement du leader, l’USM Bel Abbès. Mais la mission des hommes de Mouassa s’annonce très compliquée aujourd’hui face à l’USM Annaba et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les Asémistes seront privés aujourd’hui des ser-

Un périlleux
vices de plusieurs de leurs joueurs. Blessés, Benchaâbane, Ousmail, Megueni, Bentiba et Mezaïr ne seront pas de la partie cet après-midi face à l’USM Annaba. Devant cette situation, le premier responsable de la barre technique de l’ASMO, Mouassa, sera dans l’obligation de procéder à des changements au sein de son team. Il faut reconnaître que l’entraîneur asémiste n’aura pas beaucoup de choix pour trouver les solutions adéquates, afin de faire face à l’USMAn. En plus de l’absence de plusieurs joueurs, l’ASMO devra faire face à un redoutable adversaire qui re-

C’

vient en force en championnat ces dernières semaines. En effet, et après un début de saison difficile, la formation de la ville de Bouna a retrouvé son rythme de croisière ces derniers temps. L’équipe entraînée par Latrèche reste sur une série de deux succès de suite, d’abord face au leader de la Ligue 2, l’USM Bel Abbes, et le CA Batna chez lui. Autant dire que les Asémistes devront faire très attention aujourd’hui à Annaba pour espérer réaliser un résultat positif qui leur permettra de rester sur le podium. Riad O.

Va-t-on pardonner à Akram et Oumokhtar ? A la surprise générale, la direction ainsi que le
staff technique de l’ASMO ont décidé de récupérer Saâdaoui qui avait été renvoyé par le club. Finalement, et à quelques semaines seulement du mercato, les Asémistes ont jugé utile de refaire appel au joueur. Certains diront que Saâdaoui peut rendre service à l’ASMO, au vu de ses qualités, mais la question qui mérite d’être posée actuellement est de savoir si la direction du club ainsi que le staff technique feront de même avec Oumokhtar et Benaouameur. Le premier sera dans son droit de demander le retour au club puisque son affaire est similaire à celle de Saâdaoui. Pour le second, d’aucuns estiment que son erreur est beaucoup moins grave que celle commise par Saâdaoui. L’on se souvient que l’ancien joueur de l’USMA avait seulement exprimé sa colère dans le vestiaire, à la fin du match de son team face à l’USM Bel Abbès. Benaouameur a été, depuis ce jour, écarté du groupe.

Alors que la direction et le staff technique ont décidé de récupérer Saâdaoui

Benouameur peut rendre beaucoup de services à l’équipe
Ecarté de l’ASMO depuis le 6 septembre dernier, Benaouameur était allé, dans un premier temps, s’entraîner avec les U21, dans l’espoir de retrouver ses coéquipiers. Mais après avoir constaté que le staff technique a pris la décision de se passer définitivement de ses services, l’ancien joueur du MCO a décidé de rester chez lui, en attendant le mercato pour réclamer sa lettre de libération. Pourtant, d’aucuns estiment que ce joueur a les moyens d’apporter un grand plus à l’ASMO. Benaouameur est un joueur polyvalent qui peut évoluer comme latéral droit et gauche ou même défenseur central. Après que les Asémistes aient décidé de récupérer Saâdaoui, Benaouameur peut espérer un retour à l’ASMO. Attendons pour voir… Riad O.

Liste des joueurs convoqués :
Gardiens de but : Bouhedda, Louati. Défenseurs : Youssef Yacine, Barka, Saâdaoui, Bensaci, Benayada, Zidane. Milieux de terrain : Tahar.M, Boudoumi, Belalem, Tabti, Berrani. Atti. Attaquants : Balegh, Othmani, Benkablia, Mellal,

Damasse : «Nous devons réussir»
Contacté avanthier dans la soirée, le portier de l’équipe de l’Espérance de Mostaganem, Damasse, s’est dit déterminé à ne pas rater l’occasion, aujourd’hui, face à Amal Bou Saâda, afin de se racheter du dernier échec face à l’Olympique de Médéa et renouer avec la victoire devant ses supporters.
Vous restez sur une contre-performance face aux gars du Titteri, l’Olympique de Médéa, un commentaire ? C’est ça le football, il y a toujours une équipe gagnante à la fin de la rencontre. Nous avons tout fait pour revenir au moins avec un point de notre déplacement, mais la chance nous a tourné le dos. En évoquant ce match, comment se présente-t-il pour vous ? Certainement, à l’image des rencontres que nous avons déjà disputées jusque-là, la rencontre de cet après-midi face à la formation de Amal Bou Saada ne s’annonce guère facile, dans la mesure où chaque équipe tentera de réaliser le meilleur résultat possible pour améliorer son classement. Pour ce qui nous concerne, je crois que nous n’avons pas le droit à l’erreur, après notre

ESM-ABS

mauvais début de saison. On est appelés à se racheter de notre dernier revers. La victoire est impérative pour nous, afin de terminer la phase aller en beauté et aborder les prochains matchs dans de bonnes conditions. Comment comptez-vous procéder ? D’abord, nous devons être méfiants et jouer avec une grande volonté, car nous devons tenir compte que la formation du Amal Bou Saada joue bien en déplacement. Donc, on jouera ce match avec toutes nos tripes. Je pense que cela suffit pour dire que nous allons ouvrir le jeu et mettre la pression dans le camp adverse pour le pousser à l’erreur. On vous sent déterminé à réaliser un grand match pour arracher les points de la victoire… Absolument, nous devons réussir. Ce sera, certes, difficile, mais nous ferons tout pour satisfaire nos supporters et leur rendre le sourire. Après avoir perdu beaucoup de points à domicile, on ne peut plus se permettre d’en céder encore d’autres, même à l’extérieur. Ce match, nous devons le gagner. C’est obligatoire pour améliorer notre position au classement et faire plaisir à notre public qui attend de nous la victoire. On n’a pas le droit de le décevoir. Peut dire que vous êtes optimiste pour ce match ? Oui, vous pouvez le dire sans hésitation, au vu de l’ambiance qui règne au sein du groupe actuellement et la volonté dont sont armés les joueurs. En tout cas, nous avons largement les arguments qui nous permettront d’arracher les trois points et repartir avec un moral gonflé à bloc. Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

Retrouver le chemin du succès !
Mebarki et Tiouli d’attaque, Renanne de retour
Blessés et forfaits ces derniers matches, les deux joueurs Mebarki et Tiouli seront convoqués pour cette rencontre, après avoir repris l’entraînement avec le groupe. Il y a lieu de noter le retour du latéral gauche Rennane qui a purgé ses quatre matchs de suspension.

WAT-USMMH

lège d’avoir la totalité de son effectif à sa disposition, avant de choisir le meilleur onze possible qui sera appelé à débuter la rencontre.

Forcément motivés par la récente qualification des Fennecs à la prochaine Coupe du monde au Brésil, les Bleu et Blanc vont tenter de préserver la grande euphorie qui règne ces dernies jours à Tlemcen, en renouant avec le succès. Cet après-midi, c’est la formation de l’USMM Hadjout qui donnera la réplique aux Widadis, à l’occasion de la 12e journée du championnat de Ligue 2.

Mettre fin à cette mauvaise passe
Restant sur une série de trois matchs sans succès, les Bleu et Blanc n’ont qu’une seule idée avant cette rencontre : renouer avec le succès. Pour cela, le coach adjoint, Kheireddine Kherris, nous a affirmé qu’il faudra faire preuve de patience et être bien organisés sur le terrain, pour remporter le gain complet de la partie. O. R. B. A.

Neghiz a beaucoup de respect pour Hadjout
S’il est conscient de l’importance de ne pas concéder un nouveau revers à domicile, le coach Nabil Neghiz, qui a profité pleinement de cette halte de 15 jours, nous a confié, après le large succès remporté en amical face au CRBH par 4 à 0, vendredi dernier, qu’il faut respecter cette bonne formation de Hadjout qui est en train de réussir d’excellents résultats.

Il aura la totalité de son effectif à sa disposition
Contrairement aux rencontres précédentes, le coach Nabil Neghiz, qui a toujours souffert de l’absence de deux ou trois éléments clés, aura cette fois le privi-

Lors d’un récent entretien, l’attaquant expérimenté Mohamed Cheraïtia a affirmé que le groupe widadi était prêt pour le rendez-vous d’aujourd’hui, convaincu que le club phare des Zianides n’a pas perdu ses chances de retrouver l’élite. «Nous avons profité de cette petite pause pour parler entre nous, en tenant à oublier nos récents faux pas et ouvrir une nouvelle page pour le reste du parcours. Nous aurons donc l’occasion de prouver cela dès aujourd’hui, surtout qu’on reste sur une victoire encourageante face à Hennaya, en amical.»

«Provoquer le déclic face à Hadjout»

Cheraïtia

22

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

www.lebuteur.com

Real Madrid

Isco «On apprend à chaque entraînement
avec Zidane»
Dans une interview accordée au magazine officiel de l’UEFA et relayée par Marca, l’ancien milieu de terrain de Malaga au Real Madrid depuis cet été, Isco, s’est montré très élogieux au moment d’évoquer Zinedine Zidane, le bras droit de Carlo Ancelotti depuis le début de saison. «C’est un mythe du Real Madrid. À tous les entraînements il nous apprend quelque chose, même en jouant simplement avec nous. Dans son style bien particulier, il a toujours été un joueur que j’admire», explique l’international espagnol, qui n’oublie pas au passage d’évoquer ses relations avec Cristiano Ronaldo : «C’est génial de jouer avec le meilleur joueur du monde, et d’ailleurs il m’aide durant chaque entraînement à me surpasser, parce qu’il veut toujours gagner, et toujours être le meilleur».

Coup d’œil

International

Koke : «Nous croyons en nous

Atlético Madrid

pour lutter jusqu’au bout»

Piqué : «Ronaldo ? J’admire le professionnel et la personne»
Alors que Cristiano Ronaldo affole les compteurs depuis quelques semaines, en qualifiant à lui seul le Portugal lors des deux matches barrages face à la Suède, son ancien coéquipier à Manchester United mais actuellement au Barça, a tenu à saluer les mérites du Portugais sur TV3 : «Je lui mets un 10/10 en tant que coéquipier. Il ne parlait quasiment pas anglais et je me défendais bien. Nous avons créé une belle amitié. J’admire le professionnel et la personne. C’est un exemple à suivre. Si c’est un crâneur ? Certains pensent que je le suis aussi. C’est faux. Il est très fier et cela l’a amené à des extrêmes, mais qui ne s’est pas trompé ? Nous commettons tous des erreurs.» Concernant la grande rivalité entre CR7 et Messi, le défenseur espagnol n’a nullement voulu polémiquer : «Le bon moment actuel de Cristiano fera que Messi reviendra avec encore plus d’envie. Leur affrontement les a rendus meilleurs».

Considéré par beaucoup de spécialistes comme étant le nouveau Xavi, Koke, le milieu offensif de l'Atlético Madrid, est actuellement le meilleur passeur en Europe, avec pas moins de 8 passes décisives en 13 matches de Liga depuis le début de la saison. Mais à 21ans seulement, l’international espagnol refuse de prendre la grosse tête, comme l’a affirmé dans un entretien accordé au quotidien sportif espagnol Mundo Deportivo : «Ce n’est qu’une anecdote. J’ai la chance de pouvoir donner des ballons de buts à mes partenaires et plus je donne de buts, mieux c’est, mais peu importe qui fait les dernières passes …L’important, c’est que l’équipe puisse gagner. Au final, faire des passes décisives, marquer ou bien faire jouer l’équipe, ce n’est pas le principal. L’important, c’est d’aider l’équipe… J’essaie de faire en sorte que les critiques positives m’aident à continuer à bien tra-

vailler. Un jour, les critiques peuvent être bonnes, le jour suivant, elles peuvent être négatives. C’est le jeu, mais je tente de mettre ça de côté pour ne pas être affecté et afin de continuer à travailler», a-t-il affirmé. Convoité déjà par les plus grands clubs européens et notamment le FC Barcelone, il écarte l’idée d’un départ en voulant lutter jusqu’au bout avec les les Rojiblancos, actuels deuxièmes de Liga : «Je suis heureux ici, chez moi, à l’Atlético. Je viens de prolonger et j’espère pouvoir aller au bout de mon contrat ici, où je suis heureux… Le Barça est à un niveau spectaculaire, le Real pousse très fort derrière. (...) Prendre les matches les uns après les autres nous permet de ne pas trop nous projeter. (...) Nous pensons pouvoir tenir ce rythme. Les gens peuvent penser ce qu’ils veulent, nous respectons cela, mais nous croyons en nous pour lutter jusqu’au bout».

Klopp «Aubameyang
a beaucoup
apporté avec

Dortmund

inimitable»

son style

Héros de la qualification grecque pour le Mondial 2014 avec ses trois buts en deux matches de barrages, Kostas Mitroglou figure plus que jamais sur les tablettes de Liverpool. Attaquant de l'Olympiakos le Pirée, le buteur grec a déjà fait trembler les filets à 23 reprises en 22 matchs toutes compétitions confondues depuis le début de la saison. Un rendement impressionnant qui n'a pas tardé à attirer l'attention des plus grosses écuries européennes. Et d'après le Daily Mirror, c'est Liverpool qui pourrait rafler la mise. Selon le tabloïd britannique, des superviseurs des Reds étaient à Bucarest mardi pour observer l'international grec lors du barrage retour entre la Roumanie et la Grèce (1-1). Les pensionnaires d'Anfield pourraient faire une première offre, d'environ 8,5 millions d'euros, afin de connaître le prix exact de Konstantinos Mitroglou. A notez que le manager Brendan Rodgers suivrait la progression de ce joueur depuis... 2007 !

Mitroglou, la nouvelle Benitez : «J’espère des priorité de Reds arrivées en janvier»

Liverpool

Naples

Man United

Nani «Montrer ce qu’est Hristo Stoïchkov
Divers

Auteur d’un excellent début de saison sur le banc de Naples, Rafael Benitez a confié qu’il espérait des recrues lors du prochain mercato hivernal. L’ancien manager de Liverpool et Chelsea, s’attend à un mercato assez animé, lui qui veut renforcer davantage son effectif, pour lutter encore et toujours en Serie A et pourquoi pas en Ligue des Champions, en cas de qualification au prochain tour. «Pour janvier, j’espère des arrivées mais pas toutes celles qui ont été annoncées dans les journaux, confie Benitez en conférence de presse. Nous travaillons depuis plusieurs mois dans ce sens, et je dois rencontrer le directeur sportif Riccardo Bigon prochainement. Je ne dirais pas cependant de qui nous avons besoin. Nous avons été liés à plus de 50 joueurs pour ce mercato d’hiver. Je vais devoir demander à la Ligue d’augmenter le nombre de places dans l’équipe», ironise-t-il. Pour rappel, Naples a enregistré l’arrivée d’Anthony Réveillère, transféré gratuitement en tant que joker.

Même s’il n’est pas encore un titulaire important au BVB, l’attaquant Pierre-Emerick Aubameyang, est entrain de réussir d’excellents débuts, qui ont marqué son entraîneur Jurgen Klopp, qui ne regrette nullement les 13M€ déboursés lors du mercato estival : «C’est un footballeur très consciencieux. Il nous a déjà beaucoup apporté avec son style inimitable. Il a un énorme potentiel. Ça fait de lui un joueur très excitant du Borussia Dortmund.» L’ancien attaquant de l’ASSE, ne casse pas lui aussi ses très bonnes relations avec son entraîneur, comme il l’a affirmé sur BeIn Sport : «Je suis très content de travailler avec un grand entraîneur comme lui. Il est en train de bâtir quelque chose d’énorme. Ça m’a surpris car il est très proche des joueurs, il me parle beaucoup et me donne des conseils.»

M. Friedrich débarque comme joker médical
Dortmund, qui vient de perdre coup sur coup trois défenseurs (Mats Hummels, de Marcel Schmelzer et de Neven Subotic ), a décidé d’engager en renfort jusqu’à la fin de saison l’ancien international allemand Manuel Friedrich (34 ans), libre depuis la fin de saison dernière après que Leverkusen ait décidé de ne pas prolonger son contrat. Jürgen Klopp, l’entraîneur du Borussia, va devoir innover pour composer son arrière-garde pour le choc de samedi contre le Bayern Munich (13ème journée de Bundesliga).

réellement Manchester United»
Après un début de saison très décevant, les Red Devils sont en train de remonter la pente, en restant sur une victoire précieuse face à Arsenal, solide leader de la Premier League. Dans les colonnes de Skysports, le portugais Nani, pense trouver l’une des causes du mauvais départ : «On dirait que les équipes sont plus en confiance lorsqu’elles jouent contre nous……Je pense que c’est à partir du moment où les résultats seront positifs, que nous allons montrer ce qu’est réellement Manchester United et nous jouerons beaucoup mieux».

n’aime pas les Français !

Van Persie sous le charme
Devenu un élément clé dans le onze de départ de Manchester United depuis la saison dernière, l’ancien capitaine d’Arsenal, à savoir l’attaquant néerlandais, Robin Van Persie, a évoqué sur le site officiel des Red Devils les débuts très réussis de la jeune pépite du football, Adnan Januzaj : «J’ai vu tellement de jeunes joueurs au fil des ans mais je peux vous dire honnêtement que de tous les jeunes que j’ai vus, il est tout en haut, dans le top un ou deux. Quand je regarde en arrière et vois le joueur que j’étais il y a dix ans, je vois certaines similarités. Il a confiance en lui. Il ne se prend pas la tête et ne se préoccupe pas de la pression des matches. Moi aussi j’étais confiant et je vois des choses en lui et dans les choix qu’il fait qui me rappellent le jeune joueur que j’étais. Mais il n’est pas le nouveau Van Persie, il est le nouveau Adnan. C’est un super joueur et je suis fan de lui. Déjà lors de la présaison je m’étais dit qu’il avait quelque chose de spécial. Il va donner beaucoup de buts et de grands matches à Manchester United. C’est un joueur spécial.»

de Januzaj

Invité à la remise du Soulier d'Or 2013 à Lionel Messi mercredi, Hristo Stoïchkov, qui n’a nullement la langue dans sa proche, a donné son avis sur le Ballon d’Or. «Le Ballon d’Or me rend malade. Michel Platini fait tout ce qui est en son pouvoir pour que Franck Ribéry l’obtienne. Et je pense qu’il va le remporter car il est français et a remporté beaucoup de titres. (...) La victoire de la France contre l’Ukraine est un vol. Au Mondial 94, ils ont essayé de sortir la Bulgarie en mettant face à nous un arbitre français contre l’Espagne. Cela doit être dit.» a lancé le Ballon d'Or 1994.

Coup d’œil

International

www.lebuteur.com

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

23

Zubizarreta nie un intérêt pour Casillas
Alors que le portier Victor Valdès est blessé jusqu’à la fin de l’année 2013, le directeur sportif du FC Barcelone, Andoni Zubizarreta a nié la volonté des Catalans de recruter le gardien espagnol Iker Casillas, simple remplaçant au Real Madrid : «Iker Casillas est un symbole du Real Madrid et il mérite tout notre respect. Le Real lui-même sait très bien ce qu’il représente pour le club. Non, je n’ai pas eu cette tentation», a confié au micro de la Cadena Cope, avant de revenir également sur les situations d’Andrés Iniesta et Marc Bartra, en pleines négociations pour prolonger leur contrat à Barcelone. «Andrés n’a pas besoin de nous entendre dire à quel point nous comptons sur lui, il n’est pas nécessaire de l’expliquer. Avec Marc c’est une autre situation. Pour les deux, je crois que nous allons dans la bonne direction. Je suis optimiste pour les deux situations.»

Barça

Quand Messi rend hommage à Ronaldo !
qu’il y ait des gens intéressés. C’est une fierté d’entendre ces choses-là, mais ma vie est à Barcelone.» A reconnu l’Argentin qui rêve toujours de remporter le Mondial 2014 avec sa sélection : «Réussir à gagner le Mondial serait un rêve pour moi, pour mes partenaires et pour un pays qui n’a pas gagné le tournoi depuis longtemps», a-t-il lancé.

«Le départ de Guardiola n’a pas influé sur les blessures de Messi»
De nouveau blessé, Lionel Messi manquera à ses coéquipiers pour au moins six semaines, et probablement deux de plus. Pour le directeur sportif du FC Barcelone, Andoni Zubizarreta, le départ de Pep

Guardiola, l’ancien mentor de l’argentin, n’a aucune relation dans les récents bobos physiques du numéro 10 catalan : «Notre seul souci, c’est qu’il se soigne bien, et ensuite qu’il se remette en forme pour la compétition. Il a lui-même expliqué qu’il n’y avait ni urgence ni date limite. Il y a beaucoup de raisons qui se sont cumulées. Le départ de Guardiola n’a pas influé. L’exigence des entraînements et l’alimentation sont identiques. Il est arrivé impeccable en pré-saison, avec un poids parfait, et avec une grande intensité d’entraînements», a-t-il confié au micro de la Cadena Cope.

Avec 46 buts en 32 apparitions en Liga la saison passée, Lionel Messi (26 ans) a décroché le Soulier d’Or européen récompensant le meilleur buteur des différents championnats européens pour la 3e année consécutive. Malgré sa grande rivalité sportive avec Cristiano Ronaldo, l’attaquant vedette du Real Madrid, l’Argentin a reconnu à Marca que CR7 est en grande forme : «Cristiano, il a toujours marqué beaucoup de buts à tous les matchs et en étant très actif en sélection portugaise. Cela fait des années que cela dure et qu’il soit à son meilleur niveau ou à un niveau légèrement plus bas ne fait presque aucune différence.»

Il est un grand fan de Mesut Özil !

«Je veux rester au Barça pour toujours»

La superstar du Barça est également revenue sur la situation actuelle du club catalan, incontestable leader de la Liga mais critiqué pour son jeu par la presse espagnole. «Nous sommes sur le bon chemin. Nous nous préparons bien pour ce qui arrive et pour accomplir de grandes choses à la fin de la saison… Mon intention est de rester pour toujours à Barcelone. Si ce qu’il se dit est vrai, je suis reconnaissant

En plus de saluer le talent de Cristiano Ronaldo, Lionel Messi semble un grand fan de Mesut Ozil, comme l’a affirmé à Marca, qui l’a demandé de nommer le joueur allemand qu’il estimait le plus talentueux et qu’il aimerait voir jouer au Barça. «La sélection allemande possède bon nombre de jeunes joueurs talentueux. Mais si je ne devais en choisir qu’un, je dirais Özil. Non pas que je souhaite qu’il joue au Barça, mais c’est un joueur que j’aime beaucoup et qui a énormément de qualités.»

Draxler a un faible pour les Gunners
Formé au club de Gelsenkirchen, le jeune prodige Julian Draxler intéresse de nombreux clubs depuis de longues années, mais n’a pas souhaité jusqu’alors brûler les étapes. Même s’il n’a pas encore marqué cette année en Bundesliga, il brille en Ligue des Champions où il a déjà inscrit 3 buts en 4 matchs. Le jeune homme de 20 ans a récemment évoqué son futur, et a notamment lâché le nom d’Arsenal. «Je parle parfois du club à Mesut (Özil) et Per (Mertesacker), et ils ont toujours des mots positifs. Arsenal est une très, très belle équipe. Ils ont toujours de jeunes joueurs, ils pratiquent un football attractif, j’aime beaucoup ça.» Cependant, le milieu offensif ne souhaite pas s’avancer plus que cela. «Je ne préfère pas trop en parler, car demain je vais lire que je veux aller à Arsenal, et je ne pense pas que ça plaise aux gens à Schalke…. Je ne vais pas partir. C'est très important pour moi de jouer presque tous les matchs. Dans mon club actuel, j'ai la chance de pouvoir le faire, mais on ne sait jamais ce qu’il peut se passer l’été prochain.»

Arsenal

Kaka : «Je ne Beckenbauer préfère veux pas jouer Lewandowski à Mandzukic En fin de contrat en juin prochain, Robert comme milieu Lewandowski devrait quitter le Borussia Dortmund pour rejoindre le Bayern Munich, lui défensif» qui a affirmé son désir de relever un nouveau Alors que l’entraîneur Allegri a
pensé avoir le génie de dénicher du Pirlo chez Kaka, l’international brésilien a refusé, selon Sambafoot, de devenir un milieu de terrain défensif, en affirmant sa volonté de retrouver son véritable poste derrière les attaquants, malgré une prestation assez correcte en amical contre les Young Boys de Berne vendredi dernier : «J'ai discuté avec l'entraîneur avant le match. C'était un test, lié à l'absence de nombreux joueurs. Ce fut à peine une tentative. Je ne veux pas jouer à cette position, l'entraîneur ne veut pas non plus me voir à ce poste. Je suis un milieu offensif qui évolue juste derrière les attaquants.» L’ancien joueur du Real Madrid affirme, aussi, l’importance d’enchaîner les résultats positifs pour sortir de la crise : «Ce furent deux semaines importantes de repos, mais samedi, nous devons gagner à nouveau. Les prochains matchs seront fondamentaux pour le championnat et la Ligue des Champions.» défi loin du BVB. Dans une interview accordée à Sport Bild, le président d'honneur du dernier vainqueur de la Ligue des Champions, Franz Beckenbauer est revenu sur le cas de l'international polonais. Et visiblement, le joueur a déjà séduit le Kayser. «Mandzukic a beaucoup de qualités, c'est un très bon joueur. Lewandowski est une espèce d'évolution de Mandzukic. Robert est peut-être encore plus fort balle au pied et il se déplace encore mieux que Mario. Ce serait bien d'ajouter un tel joueur à notre effectif», a reconnu Beckenbauer.

AC Milan

Bayern Munich

Alves : «Ribéry mérité de gagner le Ballon d’Or»
Même s’il reste toujours un grand amoureux de son coéquipier Lionel Messi, le défenseur brésilien, Daniel Alvès voit bien le Français Franck Ribéry, remporter le trophée du Ballon d’Or, contrairement au Portugais Cristiano Ronaldo, pourtant grand favori après son nouvel exploit face à la Suède. «Cristiano Ronaldo est légèrement en avance sur les autres, il est en grande forme. Mais si ce n'est pas Messi qui remporte le Ballon d'Or FIFA, je le donnerais à Ribéry parce qu'il a gagné tout ce qu'il y avait à gagner. Pour le remporter, vous devez au moins gagner un titre collectif», a déclaré l'international brésilien à A Bola.

Juventus
Arrivé en 2011 en provenance de la Bundesliga, le milieu de terrain chilien de la Juventus, Arturo Vidal se plaît à Turin et ne compte pas la quitter de sitôt. Sous contrat avec la Vieille Dame jusqu’en 2016, Arturo Vidal n’a pas l’air d’entrevoir son avenir ailleurs que dans son club actuel avec lequel il a été champion d’Italie en 2012 et 2013. «Je me sens bien à Turin, ma famille est heureuse ici. Je vais rester à la Juventus, car je sens que je peux encore gagner beaucoup de trophées avec cette équipe», a confié Arturo Vidal dans le Corriere dello Sport. Pour rappel, La Juventus prévoit de lui proposer un nouveau contrat jusqu’en 2017 avec un salaire annuel de 4,5 millions d’euros plus 5,5 millions avec les bonus additionnés.
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

Vidal : «Je vais rester à la Juventus»

Chelsea
Ramires ne sait rien sur l’intérêt du Barça
Annoncé ces derniers jours dans le viseur du Barça, le milieu de terrain brésilien de Chelsea, Ramires n’est pas vraiment très chaud à l’idée de partir de Londres : «Beaucoup de gens s'interrogent sur un supposé intérêt de clubs me concernant, mais je ne sais rien, hormis ce qui est sorti dans les médias. Je suis sous contrat avec Chelsea, je veux respecter le club et faire mon travail.» A reconnu l’ancien joueur du Benfica, qui est l’un des joueurs les plus utilisés par le manager portugais José Mourinho.

Contact@lebuteur.com

Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr
Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Farid Aït Saâda Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

24

N° 2472
Vendredi 22 novembre 2013

www.lebuteur.com

Coup d’œil

L

a Coupe du monde est en Algérie ! On parle du trophée en lui-même, le plus convoité dans le monde du sport, celui qui passionne des milliards de personnes à travers le monde entier. La compagnie Coca Cola, en collaboration avec la FIFA, lui fait faire, depuis quelques mois, un tour du monde pour être présenté aux populations de 89 pays, suivant une tradition inaugurée en 2006, avant le Mondial d’Allemagne, et l’escale en Algérie a été programmée pour hier et aujourd’hui.

Les Algériens peuvent approcher aujourd’hui la Coupe du monde !
une brève discussion avec Karembeu au sujet de la qualification de l’Algérie. L’ancien coéquipier de Zinédine Zidane a félicité les Algériens pour la qualification à la Coupe du monde, soulignant qu’il avait vu des images à la télévision à Tunis où il était le jour du match face au Burkina Faso. «J’ai vu que le peuple était sorti dans la rue avec des drapeaux. C’était la fête et c’est à beau à voir», a-t-il dit à Raouraoua.

L’avion de Coca Cola Company en superstar à l’aéroport d’Alger

ÉVÉNEMENT

dans chaque pays à l’adresse d’adolescents qui a permis de détecter de jeunes cadets devenus, par la suite, des joueurs professionnels».

«Nous ne pourrons pas accueillir plus de 8000 personnes pour les photos avec le trophée»

Karembeu et le directeur de Coca Cola Company Algérie ont ramené le trophée de Tunis

C’est dans la matinée que l’avion spécial bariolé aux couleurs de Coca Cola a atterri à l’aéroport international Houari-Boumediène d’Alger, en provenance de Tunis, la précédente escale. A bord, il y avait Christian Karembeu, champion du monde avec la France en 1998, ambassadeur de l’opération, Peter Franklin, directeur membre des Opérations sportives à Coca Cola Company, Wahib Benaïssa Tahar, directeur de Coca Cola Algérie qui a accompagné le trophée de Tunis à Alger, ainsi que d’un représentant de la FIFA. Un dispositif sécuritaire important était déployé sur l’aire de stationnement de l’appareil, afin de sécuriser le trophée, un véritable trésor.

Raouraoua est monté dans l’avion de Coca Cola pour saluer les invités

Mohamed Raouraoua, président de la Fédération algérienne de football, a été le premier officiel à monter dans l’avion, afin de saluer les invités de l’Algérie. Après avoir serré la main à tout le monde, il a eu

Après quoi, les cinq hommes se sont installés dans un mini-studio aux couleurs de Coca Cola aménagé dans l’avion, pour répondre aux questions de la Télévision algérienne, seul média autorisé à y accéder. Après avoir exprimé sa «joie de voir le trophée de la Coupe du monde venir pour la deuxième fois à Alger», Peter Franklin s’est félicité que «l’escale algérienne, la 39e du circuit, avant 50 autres qui suivront, coïncide avec la qualification de l’Algérie à la Coupe du monde». De son côté, Christian Karembeu a fait savoir qu’il a eu la chance de brandir le trophée. Pour sa part, Mohamed Raouraoua s’est félicité de la qualification de l’Algérie tout en formulant le vœu que les Verts représenteront de la meilleure des manières l’Afrique et le monde arabe lors de la phase finale du Mondial.

Une conférence de presse pour la Télévision dans un studio aménagé dans l’avion

Après avoir souligné que le but principal de la présence du trophée de la Coupe du monde en Algérie était de permettre au public algérien de prendre des photos souvenirs, il a rappelé que ce show se fera aujourd’hui au chapiteau de l’hôtel Hilton. «Pour des raisons organisationnelles, on ne pourra pas accueillir plus de 8000 personnes», a-t-il précisé. Une organisation spécifique a été mise en place à l’hôtel Hilton et aux alentours, afin d’assurer le succès de cette opération, comme cela fut le cas il y a quatre où le succès populaire avait été total.

Karembeu a dévoilé le trophée, «le vrai», pour la Télévision

Une fois la conférence de presse terminée, Karembeu a dévoilé le trophée de la Coupe du monde avec, à ses côtés, Mohamed Raouraoua. «C’est le vrai trophée !», a-t-il précisé devant la caméra de la Télévision algérienne. Cependant, il était interdit à quiconque de le toucher. Au bas de l’avion, de nombreux employés de l’aéroport, spécialement ceux chargés de l’assistance au sol, se prenaient en photo l’avion de Coca Cola, superstar du tarmac hier, derrière un cordon de sécurité dressé par la police. Le trophée et ses accompagnateurs ont ensuite quitté l’avion sous forte escorte vers le salon d’honneur de l’aéroport.

En début d’après-midi, Wahib BenaïssaTahar, Christian Karembeu et Moncef Othmani, directeur général de Fruital, embouteilleur et distributeur des produits de Coca Cola Company en Algérie, ont animé une conférence de presse afin de présenter le trophée et d’expliquer la portée de l’événement. Ainsi, le patron de Coca Cola Company Algérie, après avoir souligné l’importance de cette opération pour rapprocher les citoyens du monde de ce trophée, a rappelé les multiples actions menées par sa compagnie pour la promotion du football, citant «l’opération Copa Coca Cola, un mini-championnat organisé

Benaïssa-Tahar : «Coca Cola Company a initié de nombreuses opérations pour le foot, dont Copa Coca Cola»

Par ailleurs, la tranche de la matinée sera consacrée «aux associations d’enfants et de malades, car nous tenons à ce que toutes les franges de la société aient la chance d’assister à l’événement», a précisé Benaïssa-Tahar. Karembeu a souligné que, «en dépit des années passées, je caresse ce trophée comme un enfant car je sais qu’il n’est pas facile à gagner. Ce trophée a beaucoup voyagé et c’est un privilège de le voir et de l’approcher». Pour sa part, Moncef Othmani a émis le vœu que «la présence de la Coupe du monde en Algérie pourrait peut-être motiver les joueurs algériens à le brandir peut-être un jour à leur tour».

Moncef Othmani : «Peut-être que les joueurs algériens brandiront ce trophée un jour !»

F. A.-S.

PUB

Le Buteur du 22-11-3013