You are on page 1of 18

ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT

I Enjeux - Différents modes d’exploitation de l’énergie solaire. II Transferts et conversion de l’énergie.

III Interprétation – Modèle corpusculaire de la lumière.
IV Activité expérimentale : bilan énergétique d’une cellule photovoltaïque

conditions climatiques) et une difficulté de stockage.I Enjeux Différents modes d’exploitation de l’énergie solaire.  Elle présente par ailleurs un caractère intermittent (alternance jour-nuit.  L’énergie lumineuse reçue en moyenne sur l’année . par m² au niveau du sol est de l’ordre de 1 MWh/m². .  L’énergie solaire est une énergie renouvelable qui pourrait couvrir les besoins énergétiques de la planète.

.

 Conversion thermique de l’énergie solaire : eau chaude sanitaire.Solutions dans l’habitat :  Utilisation passive de l’énergie solaire : fenêtre – puits de lumière – véranda.  Centrale solaire : rayons concentrés pour produire une vapeur surchauffée qui fait tourner une turbine couplée à un alternateur.  Conversion photovoltaïque de l’énergie solaire : Conversion en tension continue puis alternative. .

II Transferts et conversion de l’énergie : -conversion thermique : Soleil .

Ea ou Wa : Energie ou travail absorbé Wu ou Eu : Travail ou énergie utile Réservoir Conver tisseur Ep : Energie perdue  Un convertisseur est toujours symbolisé par un cercle.Légende d’une chaîne énergétique :  Une chaîne énergétique représente les éléments de stockage et de conversion de l’énergie en précisant ses différentes formes. .  Un réservoir est toujours symbolisé par un rectangle.

.Un capteur thermique fournit une énergie de quelques kWh au cours d’une journée ensoleillée.

-conversion photovoltaïque: Soleil .

 La puissance crête d’un panneau photovoltaïque correspond à la puissance maximale électrique qu’il peut fournir.  Une surface de 30 m² de panneau (puissance 3 kWc) peut satisfaire les besoins en électricité d’une habitation. Remarques :  Un panneau solaire qui reçoit 1000 W. .m-2 . Elle se mesure en Watt-crête (Wc).m-2 à 25°C peut fournir une puissance crête d’environ 100 W.

. appelés quantas d’énergie. de masse nulle.  Ces quantas sont assimilés à des particules. appelées photons qui se propagent à la vitesse de la lumière. non chargées.III Interprétation – modèle corpusculaire de la lumière :  Les ondes lumineuses (électromagnétiques) transportent l’énergie par paquets.

Energie d’un photon : E=hn h = 6.63×10-34 J.s (constante de Planck) E : énergie en J (joule) n : fréquence de l’onde en Hz (hertz) .

6×10 J .Le joule étant une unité d’énergie très grande. on utilise très souvent l’électron-volt : -19 1 eV = 1.

Remarque : L’Effet photovoltaïque. Grâce à l’énergie reçue par l’intermédiaire des photons. des électrons de la matière peuvent franchir la « bande interdite » et donner naissance à un courant électrique. .

IV Activité expérimentale : bilan énergétique d’un panneau photovoltaïque  Voir TP  La puissance fournie par une cellule photovoltaïque est maximale pour une intensité donnée .

Une cellule photovoltaïque élémentaire est équivaut à une diode (jonction PN) qui fonctionne en inverse. .

 Le rendement. il est compris entre 0 et 1.  Un rendement est sans unité. est toujours défini par : W W = 𝑃𝑓𝑜𝑢𝑟𝑛𝑖 𝑃𝑟𝑒ç𝑢 = 𝑊𝑓𝑜𝑢𝑟𝑛𝑖 J 𝑊𝑟𝑒ç𝑢 J  Le rendement d’une cellule photovoltaïque est donc défini par : 𝑃𝑐 = 𝑃𝑙  Pc : Puissance crête (fournie sous forme électrique)  Pl : Puissance lumineuse reçue. . .

 Quelques rendements : Si Si Cellule au Si monocristallin polycristallin amorphe silicium Rendement 17% typique 15% 8% .

Fin .