You are on page 1of 20

RCI 300 - 400 - 500 RCI 300 V - 400 V - 500 V

Récupérateur-condenseur en inox pour chaudières équipées de brûleur gaz à air soufflé de 170 kW à 1100 kW

CONDENSATION

Pression de service maximale : 6 bar – Température de service maximale : 110° C

1. Présentation
Les récupérateurs-condenseurs inox DE DIETRICH RCI sont destinés à augmenter les performances des chaudières équipées de brûleur gaz à air soufflé. Ils s’insèrent entre la chaudière et le conduit de cheminée et permettent de récupérer la majeure partie de l’énergie encore contenue dans les fumées sous forme de chaleur latente et sensible. La récupération globale qui peut représenter jusqu’à 20 % de la puissance de la chaudière associée, est fonction de plusieurs paramètres liés à l’installation et aux matériels mis en œuvre, comme par exemple : température des fumées de la chaudière, température de retour de l’installation, taille du récupérateurcondenseur, etc… Le récupérateur-condenseur RCI est entièrement réalisé en Inox 316 L. Cet inox se caractérise par sa teneur en molybdène qui améliore la résistance à la corrosion dans la plupart des milieux acides. Cette qualité d’inox permet ainsi des applications telles que : - le raccordement du RCI en direct sur le circuit eau d’une piscine - le préchauffage de l’eau chaude sanitaire en qualité alimentaire. Le récupérateur-condenseur RCI est composé de 3 modules : 1 échangeur, 1 boîte à fumée supérieure et 1 boîte à fumée inférieure. Ces 3 modules sont aisément dissociables et chacun d’entre eux est alors orientable sur 360° l’un par rapport à l’autre. L’échangeur du RCI est composé de tubes de fumées lisses avec accélérateurs de convection amovibles ; les fumées de la chaudière le traversent de haut en bas. Les tubulures de raccordement hydrauliques sont équipés de manchons permettant la mise en place d’un contrôleur de débit, d’une soupape de sécurité et d’un robinet de vidange. L’évacuation des condensats se fait par un orifice situé au bas de la boite à fumée inférieure. Les récupérateurs-condenseurs RCI ne sont pas équipés de ventilateur : ils sont dits “statiques” et s’installent quand le tirage

RCI 400 V

de la cheminée ou la puissance du brûleur permettent de vaincre la perte de charge du récupérateur-condenseur. Les récupérateurs-condenseurs RCI … V sont équipés d’un ventilateur d’extraction avec volute en inox qui permet de compenser la perte de charge du récupérateur-condenseur dans le cas ou celui-ci est monté en dérivation sur le circuit fumées ou lorsqu’il est monté en série dans le circuit fumées et que le brûleur n’est pas assez puissant pour vaincre la perte de charge du couple chaudière + RCI.

2. Les différents modèles proposés
RCI sans ventilateur d’extraction RCI 300 RCI 400 RCI 500 RCI … V avec ventilateur d’extraction RCI 300 V RCI 400 V RCI 500 V Puissance enfournée (totale) de la (ou des) chaudière(s) associée(s) 170 à 490 kW 230 à 700 kW 370 à 1100 kW Puissance nominale utile de la (ou des) chaudière(s) associée(s) 153 à 441 kW 207 à 630 kW 333 à 990 kW

3. Caractéristiques des récupérateurs condenseurs
Dimensions principales (cotes en mm et pouces)
RCI - RCI … V
J K øB

L

øE(int)

70

øE
Ventilateur pour modèle RCI… V uniquement. Orientable selon 3 positions au choix : - aspiration latérale droite - aspiration latérale gauche - aspiration verticale inférieure

øH øG

Rp 3/4

Entrée des fumées orientable sur 360°

øM 70 O
Rp 1 1/2

A D K
Sortie des fumées orientable sur 360°

øE(int)

øM N
P

Rp 1/2

C Q

Evacuation des condensats R 1 1/4

Q

Ventilateur équipant les modèles RCI … V
290 112
Bride de fixation au RCI… V
330

S

150

162

8 ø10

120
ø 265 (ext)

øE øG øH

R

183

T Entrée des fumées

221 501

280

A RCI 300/300 V RCI 400/400 V RCI 500/500 V

B

C

D

Ø int. E Ø G 330 380 430

ØH

J

K

L

M

N

O

P 80 90 95

R

S

T

Q

1687 610 1777 698 1883 830

270 1476 300 300 1546 350 330 1623 400

360 1156 350 410 1250 400 460 1376 460

540 DN 65 569 671 645 DN 80 630 658 830 DN 100 657 634

531 249 262 380 555 273 287 455 555 273 312 550

Pertes de charge circuit eau
Perte de charge circuit eau (mbar) 100 90 80 70 60 50 40
RCI 300 RCI 300 V RCI 500 RCI 500 V RCI 400 RCI 400 V

Pertes de charge circuit fumées
Puissance enfournée (kW) 1500 RCI 500 1000 900 800 700 RCI 400 600 500 400 300 RCI 300

- Courbes établies avec température de fumées à l’entrée du RCI ȃ 200 °C - CO2 : 10 % - Dépression à la sortie des fumées du RCI : 0,05 mbar Exemple : Pour une chaudière de puissance enfournée = 400 kW, la perte de charge du circuit fumées avec le RCI 400, sera de 1 mbar

30

Exemple : Un débit d’eau de 15 m3/h dans le RCI 300 correspondand à une perte de charge circuit eau de 15 mbar

20 200 10

0

10

20 30 40 50 100 3 Débit d'eau (m /h)

100

0

0,5

1

1,5

2 2,5 3 3,5 4 Perte de charge du circuit fumées (mbar)

2

RCI et RCI … V

Entrée des fumées RCI… V Entrée des fumées RCI Habillage boîte à fumée supérieure en tôle d’acier laquée gris

RCI … V : Groupe moto-ventilateur avec turbine d’extraction, volute et pavillon d’aspiration en inox - moteur 230/400 V Tri avec turbine de refroidissement, 1 vitesse, fixation par bride B 5, protection IP 55 classe F - orientable selon 3 positions au choix : • aspiration lat. droite • aspiration lat. gauche • aspiration vertical inférieure • Important : le ventilateur ne peut en aucun cas être monté avec l’aspiration en haut

Prise de pression (sert à mesurer le débit au ventilateur dans le cas d’un montage du RCI en série sur le circuit fumées

Boîte à fumée supérieure en Inox 316 L montée sur bride folle pour être orientable sur 360° par rapport à l’échangeur Crochet de manutention Raccordement pour soupape de sécurité obligatoire

Isolation : - 40 mm laine de roche sur boîte à fumée - 40 mm laine de verre + alu sur échangeur Echangeur à tubes de fumées lisses avec accélérateurs de convection amovibles entièrement en inox 316 L et orientable sur 360° par rapport à la boîte à fumées inférieure (pas de boulonnage 30° pour RCI 300-400 et 20° pour RCI 500) Habillage échangeur en tôle d’acier laquée ivoire Boîte à fumées inférieure en inox 316 L orientable

Sortie eau : tubulure inox 316 L avec collet battu et bride tournante PN 10

Raccordement pour contrôleur de débit

Entrée eau : tubulure inox 316 L avec collet battu et bride tournante PN 10

Orifice de vidange

Sortie des fumées

Orifice d’évacuation des condensats

Pieds réglables avec tampons “Silentbloc”

3

Caractéristiques techniques
Récupérateur-condenseur RCI - RCI … V Gamme de puissance enfournée de la chaudière kW Gamme de puissance utile de la chaudière Modèle Pertes de charge du circuit fumées Débit nominal eau Débit minimal eau Débit maximal eau Perte de charge circuit eau Contenance en eau Puissance électrique absorbée Vitesse du ventilateur Intensité absorbée 230 V ȁ tri Intensité absorbée 400 V ȁ tri Poids net Poids d’expédition mbar m3/h m /h
3

170 à 490 153 à 441 RCI 300 RCI 300 V 0,5 à 2,7 9 à 25 1 à 2,5 27 à 75 8 à 35 86 153 177 250 1500 1,50 0,85 180 229 -

230 à 700 207 à 630 RCI 400 RCI 400 V 0,3 à 2,5 12 à 36 1,2 à 3,6 36 à 108 7 à 33 114 550 1500 2,85 1,65 233 285 -

370 à 1100 333 à 990 RCI 500 RCI 500 V 0,4 à 2,7 19 à 58 1,9 à 5,8 57 à 174 8 à 50 190 1100 1500 4,70 2,70 348 373

kW

m3/h mbar litres W tr/mn A A kg kg

210 238

312 342

Adaptation aux chaudières De Dietrich des gammes GT 300, 400 et GTE 500 (RCI monté en série sur le circuit de fumées)
Le tableau ci-dessous regroupe les informations sur les puissances récupérables par rapport aux chaudières De Dietrich, en fonction des températures de retour chauffage - avec RCI 300 ou RCI 300 V CHAUDIÈRE Puissance nominale utile kW 185 230 280 310 370 430 RCI 300 ou RCI 300 V Perte de Perte de Perte de Puissance récupérée en kW et gain en % Perte de charge charge eau charge eau charge pour une température de fumées RCI 300 (1) RCI 300 + fumées RCI 300 + Chaudière Puissance 45/30° C RCI 300 60/45° C 75/60° C chaudière (1) enfournée mbar mbar mbar kW kW % kW % kW % mbar 206 29 13 20 8,5 13 5 0,6 1,8 10 29,5 256 311 337 402 467 35 45 50 60 69 13 13,5 15 15 15 24 32 36 43 49 8,5 9,5 11 11 11 15 21 23 28 32 5 6 7 7 7 0,9 1,5 1,6 2 2,5 2,7 3,7 2,2 2,6 3,5 13 19 20 26 35 43,1 65 31 44 61

Modèle GT 307 GT 308 GT 309 GT 408 GT 409 GT 410

- avec RCI 400 ou RCI 400 V CHAUDIÈRE Puissance nominale utile kW 230 280 310 370 430 495 570 645 406 464 522 580 RCI 400 ou RCI 400 V Puissance récupérée en kW et gain en % Perte de Perte de Perte de Perte de pour une température de charge charge charge eau charge eau fumées fumées RCI 400 (1) RCI 400 + Puissance 45/30° C RCI 400 RCI 400 + Chaudière 60/45° C 75/60° C enfournée chaudière (1) kW kW % kW % kW % mbar mbar mbar mbar 256 35,5 13 24,5 8,5 15,5 5 0,5 2,3 8 38 311 337 402 467 538 620 701 451 516 580 644 45,5 50,5 60,5 69,5 80 93 105 71 82 92 102 13 15 15 15 15 15 15 16 16 16 16 32,5 36,5 43,5 49,5 58 66 75 53 61,5 67,5 75,5 9,5 11 11 11 11 11 11 12 12 12 12 21 23 28,5 32 37 43 49 36 41 46,5 50,5 6 7 7 7 7 7 7 8 8 8 8 0,7 0,8 1 1,2 1,7 2 2,5 1,1 1,4 1,8 2,1 2,9 1,4 1,7 2,2 2,9 3,6 4,5 2,8 3,1 3,6 4 9 10 15 20 22 26 30 18 21 25 27 55 21 33 46 53 67 85 26 30,9 37,5 42,5

Modèle GT 308 GT 309 GT 408 GT 409 GT 410 GT 411 GT 412 GT 413 GTE 507 GTE 508 GTE 509 GTE 510

(1) au débit nominal de la chaudière pour ∆T : 15 K

4

- avec RCI 500 ou RCI 500 V CHAUDIÈRE Puissance nominale utile kW 370 430 495 570 645 700 406 464 522 580 638 696 754 812 870 928 986 RCI 500 ou RCI 500 V Perte de Perte de Perte de Puissance récupérée en kW et gain en % Perte de charge charge charge eau charge eau pour une température de fumées fumées RCI 500 (1) RCI 500 + Puissance 45/30° C RCI 500 RCI 500 + Chaudière 60/45° C 75/60° C enfournée chaudière (1) kW kW % kW % kW % mbar mbar mbar mbar 402 61 15 44 11 29 7 0,4 1,1 10 28 467 538 620 701 761 451 516 580 644 709 773 838 902 967 1031 1096 70 80,5 93,5 105,5 114 72 83 93 103 113 123 133 143 154 164 174 15 15 15 15 15 16 16 16 16 16 16 16 16 16 16 16 50 58,5 66,5 75,5 82 53 62 68 76 83 90 97 105 113 120 127 11 11 11 11 11 12 12 12 12 12 11,5 11,5 11,5 11,5 11,5 11,5 32,5 37 43 49 53 36 41 47 51 56 61 66 71 76 81 86 7 7 7 7 7 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 0,6 0,9 1,1 1,25 1,4 0,6 0,8 1 1,1 1,25 1,4 1,6 1,9 2 2,3 2,6 1,6 2,1 2,67 3,25 3,9 2,3 2,5 2,8 3 3,25 3,5 3,8 4,2 4,4 4,8 5,2 14 17 21 24 27 10 15 18 21 24 27 28 33 39 41 46 40 48 62 79 97 18 24,9 30,6 36,5 42,7 49,4 53,8 63 73,7 51,8 58,1

Modèle GT 409 GT 410 GT 411 GT 412 GT 413 GT 414 GTE 507 GTE 508 GTE 509 GTE 510 GTE 511 GTE 512 GTE 513 GTE 514 GTE 515 GTE 516 GTE 517

(1) au débit nominal de la chaudière pour ∆T = 15 K

Courbe de rendement :
Exemple : – Soit une chaudière GTE 516 associée à un récupérateurcondenseur RCI 500 Puissance utile GTE 516 : 928 kW Rendement utile chaudière Ӎ 90 % sur PCI d’où Puissance enfournée GTE 516 : 1031 kW Pour une température de retour chauffage de 30°C, la puissance utile récupérée avec le RCI est de 164 kW (voir tableau ci-dessus) – Le rendement utile chaudière + RCI = Puissance utile chaud. + Puissance utile RCI Puissance enfournée

Rendement (% PCI)

105

courbe rendement chaudière + RCI

100

95

courbe rendement chaudière 90

soit 928 + 164 = 106 % 1031 – Pour une température de retour chauffage de 30°C, le gain est donc de 16 %.

85 20 30 40 50 60 70

Température eau de retour (°C)

Courbe débit de fumées/pression statique des ventilateurs V 300, V 400, V 500

FHAIIE IJ=JEGKA  >=H F =CA @KJE EI=JE
8 # 8 " 8 !

# " ! 

  

 # 

#

! !%#

@ >EJ @A BK

AI 

!

D

@ >EJ =IIEGKA @AI BK AI  C D

5

4. Caractéristiques des options
Tableaux électriques pour RCI… V
Colis DZ 20 - DZ 21 - DZ 22 RCI Tableau électrique 300 V DZ 20 400 V DZ 21 500 V DZ 22

Les tableaux de commande DZ 20, 21 et 22 s’utilisent aussi bien pour les RCI… V montés en dérivation (by-pass) que pour les RCI… V montés en série sur le circuit des fumées. Il convient exclusivement pour les tableaux K et DIEMATIC-m Delta. Raccordement électrique : - Les tableaux DZ 20, 21 et 22 sont à alimenter en 230/400 V tri pour le raccordement électrique du ventilateur du RCI. - La phase de la bobine du relais de commande du ventilateur sera branchée sur le contact de sécurité du tableau de la chaudière (contact CS) et alimentée à chaque fonctionnement du brûleur (après une temporisation correspondant à la phase de préventilation du brûleur). Remarque : Dans le cas d’une chaufferie composée, le raccordement du RCI… V sera réalisé de manière à ce que le ventilateur démarre dès que l’une des chaudières démarre. - Ces tableaux électriques pourront également être utilisés pour commander une pompe à usage sanitaire - voir ex. p. 13, ou la pompe d’injection du RCI… V - voir ex. page 19. Plusieurs contacts d’entrée sont prévus dans les tableaux électriques DZ 20, 21 et 22, permettant de couper
Dimensions du colis DZ 20, DZ 21, DZ 22 : 195 x 170 x 120 mm - Poids : 2 kg

• le ventilateur - RCI… V monté en dérivation sur le circuit fumées • le ventilateur et le brûleur de la chaudière - RCI… V monté en série sur le circuit fumées - le premier de ces contacts est obligatoirement relié au contrôleur de débit (non fourni). Ce dernier se monte sur l’embout prévu à cet effet sur la tubulure d’entrée eau du RCI - le deuxième contact pourra être relié à un thermotat limiteur (non fourni) se montant sur la tubulure sortie eau du RCI… V - le troisième contact pourra être relié au thermostat du ballon de préchauffage e.c.s. - voir ex. p. 13. Un interrupteur Marche/Arrêt permet dans le cas où le RCI est monté en dérivation sur le circuit fumées, l’utilisation d’un brûleur mixte : position “marche” en utilisation gaz, position “arrêt” en utilisation fioul. Montage : Ces tableaux se fixent au mur à l’aide du gabarit de perçage livré.
sortie condensats

Stations de neutralisation des condensats
➩ Colis BP 54 pour GT 307 ou GT 308 + RCI Les condensats acides traversent les granulats de la station et sont neutralisés. Un volume de granulats neutralise Ӎ 38 400 l de condensats. Un repère rouge signale la nécessité de recharge du système (voir réf. ci-dessous). Une première charge de granulats est livrée avec le système de neutralisation. Il est nécessaire de prévoir un socle sous le RCI pour permettre l’évacuation des condensats vers la station. RCI P S* 300 - 300 V 80 160 400 - 400 V 90 150

2

3 11
100
BP 54 (option)

1

P

4 8 9 7 10
1,5 à 2%

Socle

S

5

6

mm mm

1. Manchette + joints Ø 40 2. Tube Ø 40 3. Coude F-F Ø 40 4. Tube Ø 40 x 127 (mini) 5. Coude M-F Ø 40 6. Té F-F Ø 40

7. Tampon de visite Ø 40 8. Coude M-F Ø 40 9. Té M-F Ø 40 10. Tube Ø 40 11. Tube Ø 40 x 89 mm (évent.)

Dimensions en colis BP 54 : 170 x 170 x 115 mm - Poids : 16 kg

Remarque : Les raccords PVC ne sont pas fournis avec la station.

➩ Colis DU 15 pour GT 309, GT 400 et GTE 500 + RCI Les condensats acides s’écoulent à travers un réservoir rempli de granulats (carbonate de calcium) et y sont neutralisés (augmentation du pH) au moyen d’une pompe avant d’être envoyés dans le réseau d’eaux usées. Un contrôle annuel du système et en particulier de l’efficacité des granulats par mesure du pH est nécessaire. Le remplacement des granulats doit se faire quand le pH des condensats en sortie du système de neutralisation est inférieur à 6,5. La station de neutralisation doit être placée au minimum à 200 mm en dessous de la sortie des condensats du RCI, d’où la nécessité de prévoir un socle :
Station de neutralisation 200 mini

RCI ...

RCI P S*

mm mm

300 - 300 V 80 120

400 - 400 V 90 110

500 - 500 V 95 105

P S

Dimensions en colis DU 15 : 655 x 450 x 275 mm - Poids : 42 kg

Recharge en granulats : une recharge en granulats

de - 5 kg pour BP 52 - Réf 9422-5600 ou - 10 kg pour DU 15 - Réf 9422-5601 est disponible en option et peut être commandée directement au Centre Pièces de Rechanges.
6

4. Renseignements nécessaires à l’installation
Implantation en chaufferie
Les récupérateurs-condenseurs RCI sont livrés fixés sur une palette bois de largeur inférieure à 800 mm pour les modèles RCI 300 et RCI 400 afin de pouvoir passer facilement par une porte de chaufferie. Le RCI 500 a lui une largeur de palette de 920 mm. Ils sont aisément démontables en 3 parties : boîte à fumée supérieure, échangeur, boîte à fumée inférieure. L’échangeur est muni d’un crochet de manutention permettant l’utilisation de systèmes de levage. L'implantation du récupérateur-condenseur se fera en fonction de la place disponible en chaufferie. Toutefois, le tube de liaison fumées entre la chaudière et le récupérateur-condenseur doit être le plus court possible et isolé afin de réduire les pertes énergétiques à ce niveau. Un espace minimal est à respecter tout autour du récupérateurcondenseur afin de pouvoir assurer facilement les opérations d’entretien courant (350 mm mini de dégagement sont nécessaires au-dessus de la boîte à fumée supérieure afin de pouvoir la retirer lors du nettoyage de l’échangeur). Afin de pouvoir raccorder la station de neutralisation des condensats (livrable en option - colis BP 52 - 54 - voir page 6) avec une pente suffisante, il est impératif de prévoir un socle de hauteur adéquate. Remarque : "Nous attirons votre attention sur les risques de corrosion des chaudières et des récupérateurs-condenseurs installés dans ou à proximité de locaux dont l'atmosphère peut être polluée par des composés chlorés ou fluorés. A titre d'exemple : salons de coiffure, locaux industriels (solvants), machines frigorifiques, etc… Dans ces cas nous ne saurions assurer la garantie".

Raccordement électrique RCI
– sans ventilateur Le contrôleur de débit et le thermostat de sécurité (non fournis) sont à raccorder sur la borne “Contact de sécurité” du tableau de commande de la chaudière. Lorsque le contrôleur de débit détecte un débit trop faible : < Pn chaud. x 0,86), ou lorsque le thermostat de sécurité 150 déclenche, le brûleur est arrêté. – avec ventilateur Utiliser le tableau électrique livrable en option (colis DZ 20, 21, 22 voir page 6).

Raccordements à la cheminée
RCI et RCI… V L'utilisation d'un récupérateur-condenseur conduit dans la majorité des cas à l'obtention de températures de fumées tout à fait comparables à celles obtenues avec des chaudières spécifiques condensation. La température des fumées est supérieure d'environ 15°C à celle de la température de retour de l'eau de chauffage. Dans tous les cas elle ne sera pas inférieure à 40°C. Pour effectuer le calcul du dimensionnement de la cheminée, il y a lieu de se reporter au document E 84.03 ou au logiciel “Logigaz” de GdF. Les méthodes de calcul proposées permettent de dimensionner les conduits desservant au plus 4 générateurs, de puissance utile totale supérieure à 70 kW, dont 20 % au moins en condensation. Rappel de quelques règles pratiques importantes : – limiter le nombre d'ensembles chaudière récupérateur-condenseur raccordés sur le même conduit d'évacuation des gaz brûlés – limiter au maximum le nombre de coudes – tuber et rendre étanche à l'eau, le conduit d'évacuation des produits de combustion. Tous types de volets ou de registres sont à proscrire. Les tubages sont à réaliser en matériaux disposant d’un agrément CSTB. – prévoir l’évacuation des condensats en pied de cheminées et aux points bas de la boîte du fumée inférieure. Les évacuations doivent impérativement être réalisées en PVC et dans un diamètre constant. Débit des condensats : La production maximale de condensat est de l’ordre de 1 L/m3 de gaz consommé.
GT... avec brûleur gaz soufflé
siphon visitable (1) Ensemble PVC démontable pente ≥ 3% 2 cm*

Raccordements étanches

Tubage

RCI pente ≥ 3%

Té à purge (à placer le plus près du RCI )

siphon PVC

siphon d' isolement obligatoire Canalisation du réseau d' eaux usées

* Rupture de charge du type Y A (règlement sanitaire)
(1) Le siphon représenté ci-dessus doit être monté sur l’évacuation des condensats du RCI en vue d’éviter l’entrée d’eau dans le condenseur et la sortie des fumées de combustion par l’orifice d’évacuation des condensats (garde d’eau du siphon faisant bouchon).

7

Raccordement du récupérateur-condenseur en série ou en dérivation dans le circuit des fumées
Le fait d’être équipé ou non d’un ventilateur d’extraction conduit à des possibilités d’installation différentes entre le RCI et le RCI… V. - Le RCI sans ventilateur ne peut être installé qu’en série sur le conduit de fumées de la chaudière. - Le RCI… V avec ventilateur peut être installé en série ou en dérivation sur le conduit de fumées de la chaudière. Dans ce cas, des manchons anti-vibratoires sont à prévoir côté fumées.

RCI sans ventilateur installé en série sur le conduit de fumées de la chaudière.
Dans ce cas, il faut vérifier : – Chaudière en dépression : que la cheminée assure le tirage nécessaire pour vaincre la perte de charge de la chaudière plus celle du récupérateurcondenseur (y compris la perte de charge des conduits de raccordement à la chaudière et à la cheminée). Supprimer le modérateur de tirage éventuellement placé sur une cheminée existante. – Chaudière pressurisée : que le brûleur de la chaudière est capable de vaincre la perte de charge de la chaudière plus celle du récupérateur-condenseur (y compris celle du conduit de raccordement entre la chaudière et le récupérateur-condenseur). Si ce n’est pas le cas, il faut : - soit adapter le brûleur ou le remplacer, - soit, si l’installation le permet, baisser la puissance de la chaudière (voir exemple ci-dessous) Si ces conditions ne sont pas satisfaites, on utilisera un RCI… V avec ventilateur.

RCI en série

Chaudière équipée d' un brûleur gaz soufflé

RCI

RCI … V en série

RCI
Chaudière équipée d' un brûleur gaz soufflé

Exemple (1) Soit une chaudière pressurisée GT 414 équipée d’un brûleur gaz “Y” que l’on veut associer à un RCI 500. Puissance utile GT 414 : 700 kW Rendement utile : 92 % d’où Puissance enfournée : 760 kW Pression brûleur : 2,9 mbar à 760 kW enfournés Perte de charge chaudière : 2,5 mbar à l’allure nominale Perte de charge RCI 500 : 1,5 mbar Perte de charge à vaincre : Perte de charge chaudière + perte de charge RCI, soit 2,5 + 1,5 = 4 mbar le brûleur qui dispose d’une pression de 2,9 mbar n’est pas apte à vaincre la perte de charge cumulée chaudière + récupérateur. Solutions – remplacer le brûleur “Y” par un brûleur “X” ayant une pression suffisante : 4 mbar – utiliser un ventilateur permettant de compenser la différence de pression (RCI 500 V) Autre possibilité : Si on admet de baisser la puissance maxi utile de la chaudière à 680 kW (= 740 kW enfournée) : Pression brûleur : 3,7 mbar Perte de charge chaudière : 2,3 mbar Perte de charge RCI 500 : 1,4 mbar Perte de charge à vaincre : 2,3 + 1,4 = 3,7 mbar Dans ce cas de figure le brûleur qui dispose d’une pression de fonctionnement de 3,7 mbar convient.

Perte de charge 701 (mbar)
7 6 5 4 3 2 1 0
700

Plage de puissance enfournée de la GT 414

760

Brûl eu cara r X (co u ctér istiq rbe Brûl ue) eur cara Y (co u ctér istiq rbe ue) GT 414+ RCI 500

GT 414 RCI 500

750

Puissance enfournée (kW)

(1) : Dans cet exemple, nous avons considéré les pertes de charge des conduits de raccordement comme négligeables.
8

RCI… V avec ventilateur installé en série ou en dérivation sur le conduit de fumées de la chaudière :
– En série : l'intérêt du ventilateur réside dans le fait qu'il efface totalement la perte de charge du récupérateur-condenseur, vis-à-vis de la chaudière et vis-à-vis de la cheminée. – En dérivation : seule la présence du ventilateur autorise ce type de raccordement dont les principaux avantages sont : - Indépendance de la puissance de la chaudière associée. - Intéresse toutes les chaudières d'une chaufferie en cascade quel que soit l'ordre de la cascade et le nombre de chaudières en fonctionnement. - Autorise le fonctionnement de la chaudière, récupérateurcondenseur à l'arrêt. Ceci permet en particulier de ne pas irriguer le récupérateur-condenseur en régime été pour la production de l'eau chaude sanitaire. Le raccordement hydraulique chaudière-préparateur d'eau chaude sanitaire s'en trouve simplifié. - Permet l’utilisation des brûleurs mixtes fioul/gaz. Nota : Dans le cas d’un carneau commun à plusieurs chaudières, s’assurer que celui-ci est bien en dépression quelque soit le nombre de chaudières en fonctionnement afin d’éviter tout risque de refoulement dans l’une des chaudières.

RCI … V en dérivation
Chaudière équipée d' un brûleur gaz soufflé

1,8 m mini

RCI

RCI … V en dérivation

RCI
Chaudière Chaudière Chaudière

3

2

1 1,8 m mini

Raccordements hydrauliques
Le raccordement hydraulique au circuit chauffage seul ou chauffage et eau chaude sanitaire se fera en ayant toujours à l'esprit deux paramètres complémentaires aux règles de l’accord intersyndical de 2.7.69 et à son annexe n° 2. 1) Un récupérateur-condenseur traversé par les fumées de la chaudière doit obligatoirement être irrigué, afin de ne pas monter en vaporisation et ce quel que soit le service assuré : chauffage seul, chauffage et eau chaude sanitaire, eau chaude sanitaire seule. Une soupape de sécurité doit être montée sur l’orifice prévu à cet effet afin de protéger l’appareil dans le cas notamment où les vannes d’isolement seraient fermées accidentellement. 2) Irrigation du récupérateur-condenseur à la température la plus basse possible, afin d'obtenir, la majorité du temps des fonctionnements en condensation, c'est-à-dire aux meilleurs rendements (par exemple, dans le cas d'une installation chauffage avec vanne mélangeuse fonctionnant en mélange, le récupérateur-condenseur sera placé sur le retour chauffage et sur la boucle à débit constant). Ces deux paramètres ouvrent la voie à différentes solutions plus ou moins sophistiquées, définies lors de l'étude de la chaufferie. Irrigation des récupérateurs-condenseurs – Récupérateur-condenseur placé en série dans le circuit des fumées : Le débit d’eau nominal dans le récupérateur-condenseur est égal au débit nominal dans la chaudière, soit : 0,86 Pn Qn = 15 Qn : en m3/h Pn : puissance nominale de la chaudière en kW. 15 : élévation de la température d'eau dans la chaudière en K (1). Le débit d’eau minimal est en principe égal au débit minimal Qn dans la chaudière, soit 3 Ce débit minimal peut toutefois descendre jusqu'à la valeur Qn de 10
9

Le débit maximal peut en principe être égal au débit maximal dans la chaudière, soit 3 x Qn. Toutefois, compte tenu des pertes de charges importantes que cela entraîne, on prend généralement des mesures telles que by-pass hydraulique pour limiter le débit maximal dans le récupérateur-condenseur au débit nominal Qn. – Récupérateur-condenseur placé en dérivation sur le conduit des fumées : Le débit d’eau nominal dans le récupérateur-condenseur est en général égal au débit nominal Qn de la chaudière associée. Dans le cas où le récupérateur-condenseur est associé à une chaudière ou à une batterie de chaudières de puissance totale supérieure à la puissance maximale prévue pour le récupérateur-condenseur, on utilise la puissance maximale prévue pour le récupérateur-condenseur, comme base pour le calcul du débit pouvant le traverser. Exemple : RCI 500 V raccordé en dérivation sur une batterie de chaudières d'une puissance totale de 2000 kW. La puissance enfournée de la chaudière associée à un récupérateur-condenseur RCI 500 V peut aller de 370 à 1100 kW, soit une puissance utile pour un rendement admis de 92 %, de 340 à 1012 kW. Le calcul du débit hydraulique pouvant le traverser se fait pour notre exemple sur la base de la puissance maximale de 1012 kW, soit : Qn = 0,86 x 1012 = 58 m3/h 15 Qn 3 = 58 3 = 19 m3/h ou = Qn 10 = 58 10 = 5,8 m3/h

Débit minimal =

Débit maximal limité au débit nominal = Qn = 58 m3/h – Remarques : (1) La perte de charge supplémentaire sur le circuit eau générée par le RCI peut nécessiter le remplacement de la pompe de circulation ou l’adjonction d’une pompe complémentaire. (2) Prévoir des manchons anti-vibratoires à l’entrée et à la sortie du RCI … V.
(1) 1 K = 1° C

Remarques communes aux schémas hydrauliques des pages 11 à 19
- Schémas avec 2 circuits chauffage
Soit les caractéristiques thermiques de ces circuits sont identiques, soit elles sont différentes. Si les caractéristiques thermiques sont identiques, les températures de retour seront proches tout au long de l'année et les retours pourront être regroupés sans incidence sur la qualité de la régulation de chacun des circuits chauffage. Si les caractéristiques thermiques sont différentes, les températures de retour seront différentes tout au long de l'année et les retours devront être séparés, l'un allant sur le condenseur ou sa bouteille de découplage, l'autre sur l'échangeur principal ou sa bouteille de découplage, afin de préserver la qualité de la régulation de chacun des circuits. La règle de base est d'irriguer le condenseur par le circuit fonctionnant à la plus basse température. Dans le cas d'un circuit Nord et d'un circuit Sud de mêmes caractéristiques, on irrigue le condenseur par le circuit Nord qui fonctionne le plus longtemps durant l'année. Dans tous les cas, le circuit qui irrigue le condenseur doit fonctionner simultanément avec le 2e circuit pour éviter tous risques de vaporisation dans le condenseur qui est traversé par les fumées de la chaudière. En service eau chaude sanitaire été, le brûleur de la chaudière ne doit pouvoir être enclenché que lorsqu'il y a fonctionnement de la pompe de charge sanitaire (repère 26). • Avec préparateur plus ballon de préchauffage e.c.s. Dans ce cas, il est possible de dédier le récupérateur-condenseur uniquement au préchauffage de l’e.c.s. Cette solution très intéressante du point de vue rendement est représentée en page 13. Remarque Lorsque le récupérateur-condenseur est raccordé en série dans les fumées d’une chaudière et en fonction de la configuration de l’installation retenue, il est possible qu’en intersaison le fait d'irriguer le récupérateur-condenseur durant les charges d'eau chaude sanitaire conduise à fausser la régulation de la température du circuit chauffage (réchauffage par le retour, vanne mélangeuse fermée). Pour éviter ce problème : - Dans le cas d'une chaufferie avec une chaudière associée à un récupérateur-condenseur, on peut utiliser la priorité à l'eau chaude sanitaire de la régulation afin d'arrêter l'accélérateur chauffage durant les charges eau chaude sanitaire. - Dans le cas d'une chaufferie composée comprenant une chaudière associée à un récupérateur-condenseur et une chaudière à haut rendement, on affecte la chaudière à haut rendement à la production de l'eau chaude sanitaire.

- Schémas avec production d'eau chaude sanitaire
• Avec préparateur d’e.c.s. seul Afin de ne pas pénaliser, en période d'hiver, le fonctionnement en condensation durant les charges du préparateur d'eau chaude sanitaire, une vanne 3 voies directionnelle est placée en sortie de l'échangeur du préparateur d'eau chaude sanitaire. En hiver, elle oriente la sortie primaire de l'échangeur eau chaude sanitaire vers la chaudière ou sa bouteille de découplage ; en été, vers le condenseur ou sa bouteille de découplage, afin de l'irriguer durant les charges eau chaude sanitaire. Cette vanne 3 voies peut être à commande manuelle ou électrique. En cas de commande électrique, l'ordre de la position hiver est donné à la vanne lors de la mise en service de l'accélérateur ou des accélérateurs chauffage (repère 11) et l'ordre de la position été est donné lors de la mise hors service de ce ou de ces mêmes accélérateurs. LEGENDE DES SCHEMAS HYDRAULIQUES
1. Départ chauffage 2. Retour chauffage 3. Soupape de sécurité 3 bar (voir remarque p. 11) 4. Manomètre 5. Contrôleur de débit (livré avec les chaudières GT 400 et GTE 500). Le contrôleur de débit interdit le démarrage du brûleur si le débit d’eau dans la chaudière est inférieur à 1/3 du débit nominal Qn 6. Séparateur d’air 7. Purgeur automatique 8. Purge manuelle 9. Vanne de sectionnement 10. Vanne mélangeuse 3 voies 11. Accélérateur chauffage 12. Pot de décantation des boues 13. Vanne de chasse 14. Pressostat de sécurité de manque d’eau 15. Pompe de recyclage recommandée pour les chaudières d’une puissance ≥ à 70 kW. Obligatoire pour les chaudières d’une puissance ≥ à 116 kW lorsque la configuration de l’installation ne permet pas d’assurer systématiquement le tiers du débit nominal Qn dans la chaudière brûleur en marche. La pompe de recyclage doit alors assurer le débit minimal Qn/3 imposé dans la chaudière brûleur en marche 16. Vase d’expansion 17. Vanne de vidange 18. Remplissage du circuit chauffage (avec disconnecteur suivant la réglementation en vigueur) 19. Traitement d’eau (si pH < 7,2 ; TH > 25° ; résistivité ␳ < 2000 ⍀/cm) 20. Compteur d’eau 21. Sonde de température extérieure (livrée avec les tableaux DIEMATIC-m et DIEMATIC-m Delta) 22. Sonde chaudière ou circuit direct (avant vanne) de la régulation 23. Sonde de temp. départ après vanne mélang. 24. Entrée primaire de l’échangeur du prép. ecs 25. Sortie primaire de l’échangeur du prép. ecs 26. Pompe de charge sanitaire 27. Clapet antiretour

- Schémas avec chaufferies composées avec récupérateur-consendeur en série dans les fumées d’une chaudière
Assurer pour le chauffage la priorité absolue de fonctionnement à la chaudière associée à un récupérateur-condenseur RCI, afin d'obtenir le rendement d'exploitation annuel maximal. Exemple : Dans le cas d'une chaufferie avec une chaudière + RCI et une chaudière à haut rendement, la chaudière + RCI est la chaudière n° 1 et l'ordre de la cascade est fixe : 1 - chaudière + RCI, 2 - chaudière à haut rendement.

- Schémas chaufferies piscine et sous-stations voir pages 18 et 19

28. Entrée de l’eau froide sanitaire 28a. Entrée de l’eau sanitaire préchauffée 29. Réducteur de pression, si pression réseau > 80% au tarage de la soupape 31. Préparateur indépendant d’e.c.s. 32. Pompe de bouclage sanitaire (bouclage facultatif) 33. Sonde de température e.c.s. 34. Pompe primaire 35. Bouteille de découplage 36. Vanne d’isolement motorisée 37. Vanne d’équilibrage 38. Cde à dist. avec ou sans sonde d’ambiance 39. Pompe d’injection 40. Entrée récupérateur-condenseur 41. Sortie récupérateur-condenseur 42. Siphon et tubulures d’évacuation des condensats 43. Vanne de by-pass permettant d’ajuster le débit dans le récup.-cond. à la valeur désirée 44. Thermostat limiteur 65 °C, à réarmement manuel pour plancher chauffant (DTU 65.8, NF P 52-303-1) 45. Contrôleur de débit obligatoire - RCI monté en série dans les fumées : il interdit le démarrage du brûleur si le condenseur n’est pas irrigué - RCI monté en dérivation dans les fumées : il coupe le ventilateur quand le condenseur n’est pas irrigué 46. Vanne 3 voies directionnelle à deux positions 47. Disjoncteur différentiel 30 mA In = courant nominal en fonction des sorties raccordées ∆I : 30 mA 48. Pompe de recyclage commune commandée électriquement en pompe primaire 49. Contacteur obligatoire si le composant doit être alimenté en courant triphasé ou si les caractéristiques du composant 230 V mono sont supérieures à celles admissibles par le tableau de commande et la régulation soit : Régulation SV-matic : Contacts secs des relais : charge maxi - 8 A, cos ␸ 0,8 (ou 400 W mécanique) DIEMATIC-m Delta : Courant maxi pouvant être commuté par sortie sous

tension 230 V mono : 2 A, cos ␸ 0,7 (ou 400 W mécanique) Brûleur : Puissance maxi 450 W, intensité de démarrage ≤ 16 A 50. Disconnecteur 53. Ensemble de protection du type EA (vanne d’arrêt + clapet de non retour) 54. Rupture de charge du type YA (réglement sanitaire) 55. Soupape de sécurité à membrane plombée et tarée à 7 bar 56. Retour boucle circulation e.c.s. 57. Sortie eau chaude sanitaire 68. Station de neutralisation des condensats 69. Manchons anti-vibratoires (eau) 70. Manchette anti-vibratoire (fumée) 71. Ballon de préchauffage ecs capacité ȃ 500 l pour 100 kW de puissance chaudière 72. By-pass hydraulique en cas d’installation avec plancher chauffant, facultatif, à dimensionner soigneusement 73. Thermostat limiteur 74. Thermostat ballon de préchauffage ecs (consigne ≤ 55° C) 75. Pompe à usage sanitaire 76. Soupape de sécurité à membrane plombée et tarée à 6 bar 77. Vanne de réglage de débit - dans l’échangeur piscine - dans le bassin 83. Pompe réseau 78. Sonde circuit direct (aérothermes) 230 V, 50 Hz Sondes 24 V Conformément aux règles de l’art, les liaisons électriques très basse tension (sondes…) sont à câbler séparément des liaisons électriques 230 V mono. Distance minimale conseillée : 10 cm.

10

Les exemples présentés ci-après ne peuvent recouvrir l'ensemble des cas d'installations pouvant être rencontrés. Ils ont pour but d'attirer l'attention sur les règles de base à respecter. Remarque : Nous nous sommes limités à la représentation d’installations chauffage avec vase d’expansion fermé à pression variable ayant une pression de service inférieure à 4 bar (alors que nos chaudières supportent des pressions de fonctionnement plus élevées jusqu’à 6 bar). Dans le cas d’installation de chauffage fonctionnant avec une pression ≥ 4 bar, il faut prévoir au départ de la chaudière, la soupape de sécurité adaptée.

Le vase d’expansion doit être muni d’une soupape et d’un manomètre (conformément au DTU 65.11 Dispositifs de sécurité des installations de chauffage central concernant le bâtiment). Un certain nombre d'organes de contrôle et de sécurité sont représentés, mais, en dernier ressort, il appartient aux prescripteurs, ingénieurs-conseils et bureaux d'études de décider des organes de contrôle et de sécurité à prévoir définitivement en chaufferie, en fonction des spécificités de celle-ci. Dans tous les cas il est nécessaire de se conformer aux règles de l'art et aux réglementations nationales voire locales en vigueur.

Installation chauffage (1 circuit)
- raccordement fumées Chaudière - RCI en série (statique)

47
230 V monophasé

49 38

7 6 4 9 3 5 1 73 4 3 9 15** 27 41 RCI 45 17 17 42 43 40 68 8 7 6 9 8 9 9

4

10
M

11

23 44

9

21

49

22

Circuit chauffage

GT... avec brûleur gaz soufflé 13

9 2

14

9 9

27 7 27 12 9 13

16

9

9 20

9 19

Légende : voir page 10

Régulations compatibles avec cette installation : Chaudière avec brûleur 1 allure : - tableau DIEMATIC-m Delta (*) avec l'option : • platine + sonde pour 1 vanne mélangeuse (colis DB 115) - tableau K • SV-matic 331 (colis AD 106) + câblage AV 106 Chaudière avec brûleur 2 allures : - tableau DIEMATIC-m Delta (*) avec l'option : • platine + sonde pour 1 vanne mélangeuse (colis DB 115) - tableau K • SV-matic 332 DB (colis AD 111) + câblage AV 106 (ne pas raccorder la sonde ecs livrée avec la régulation)

(*) La courbe de chauffe du circuit chauffage est auto-adaptée si une commande à distance avec sonde d’ambiance BG 20 ou une commande à distance interactive DB 118 et son support mural avec sonde d’ambiance DB 117 est raccordée. (**) Le tableau DIEMATIC-m Delta intègre la commande de la pompe de recyclage (rep. 15) avec arrêt temporisé à chaque arrêt brûleur. Les 2 tableaux de commande K et DIEMATIC-m intègrent le raccordement des contrôleurs de débit (rep. 5 et 45), du pressostat de sécurité de manque d’eau (rep. 14) et du thermostat limiteur (rep. 73) : borne CS (contact de sécurité).
11

9 50 18

Installation chauffage (1 circuit) et eau chaude sanitaire
- raccordement fumées Chaudière - RCI en série (statique)

47
230 V monophasé

49 38

7 6 4 9 3 73 4 3 9 15** 27 41 43 40 17 17 42 68 Eté 9 14 9 9 26 27 46 Hiver 9 9 9 16 9 20 9 19

4

8 7 6 9 9 8 57 31 24 33 25 9 56 9 32 27

9

10
M

11

23 44

9

21 5 1 49 22

9

RCI

Circuit chauffage

GT... avec brûleur gaz soufflé 13

9 2

E

28

Détail E
55 9 17 53 9 29 28

27 7 27 12 9 13

EA
2 cm (54)

9 50 18

Légende : voir page 10

Régulations compatibles avec cette installation : Chaudière avec brûleur 1 allure : - tableau DIEMATIC-m Delta (*) avec les options : • platine + sonde pour 1 vanne mélangeuse (colis DB 115) • sonde eau chaude sanitaire (colis DB 116) - tableau K • SV-matic 331 B (colis AD 107) + câblage AV 106 • SV-matic 331 DB (colis AD 109) + câblage AV 106 Chaudière avec brûleur 2 allures : - tableau DIEMATIC-m Delta (*) avec les options : • platine + sonde pour 1 vanne mélangeuse (colis DB 115) • sonde eau chaude sanitaire (colis DB 116) - tableau K • SV-matic 332 DB (colis AD 111) + câblage AV 106

(*) La courbe de chauffe du circuit chauffage est auto-adaptée si une commande à distance avec sonde d’ambiance BG 20 ou une commande à distance interactive DB 118 et son support mural avec sonde d’ambiance DB 117 est raccordée. (**) Le tableau DIEMATIC-m Delta intègre la commande de la pompe de recyclage (rep. 15) avec arrêt temporisé à chaque arrêt brûleur. Les 2 tableaux de commande K et DIEMATIC-m Delta intègrent le raccordement des contrôleurs de débit (rep. 5 et 45), du pressostat de sécurité de manque d’eau (rep. 14) et du thermostat limiteur (rep. 73) : borne CS (contact de sécurité). Remarques : voir pages 9 et 10.

12

Installation chauffage (1 circuit) et eau chaude sanitaire avec ballon de préchauffage
- raccordement fumées Chaudière - RCI en dérivation (dynamique). Pour le raccordement électrique du ventilateur, voir option “coffret électrique pour RCI … V - colis DZ 20 - 21 - 22 en page 6 Important : La qualité de l’inox du récupérateur-condenseur RCI permet le raccordement de celui-ci en direct sur le circuit eau d’un ballon de préchauffage ecs (préchauffage en qualité alimentaire)
47
230 V monophasé

49 38 4 21 5 1 49 22 9 15** 27 3

7 6 9 9 57 76 73 70 41 RCI 40 9 69 45 43 69 9 17 70 17 68 42 75 9 27 9 33 25 9 26 27 71 74 préchauffage ecs 14 9 20 9 27 24 31 9 56 28a 9 32 27 8 9

4

10
M

23 11

44 9

72

GT... avec brûleur gaz soufflé 2 13

9

(1)

E

Circuit chauffage

Détail E
76 9 17 53 9 29 28

Alimentation tableau électrique RCI : 230 / 400V tri.

7 12

EA
2 cm (54)

18 50

9 13

9 19

9

16

E

28

Légende : voir page 10

Régulations compatibles avec cette installation : Chaudière avec brûleur 1 allure : - tableau DIEMATIC-m Delta (*) avec les options : • platine + sonde pour 1 vanne mélangeuse (colis DB 115) • sonde eau chaude sanitaire (colis DB 116) - tableau K • SV-matic 331 B (colis AD 107) + câblage AV 106 • SV-matic 331 DB (colis AD 109) + câblage AV 106 Chaudière avec brûleur 2 allures : - tableau DIEMATIC-m Delta (*) avec les options : • platine + sonde pour 1 vanne mélangeuse (colis DB 115) • sonde eau chaude sanitaire (colis DB 116) - tableau K • SV-matic 332 DB (colis AD 111) + câblage AV 106

(*) La courbe de chauffe du circuit chauffage est auto-adaptée si une commande à distance avec sonde d’ambiance BG 20 ou une commande à distance interactive DB 118 et son support mural avec sonde d’ambiance DB 117 est raccordée. (**) Le tableau DIEMATIC-m Delta intègre la commande de la pompe de recyclage (repère 15) avec arrêt temporisé à chaque arrêt brûleur, le raccordement du contrôleur de débit (repère 5) et du pressostat de sécurité de manque d'eau (repère 14). (1) Pour la raccordement au tableau électrique du RCI… V (colis DZ 20, 21, 22) se reporter au paragraphe concerné en page 6. Ce tableau intègre le raccordement du contrôleur de débit (rep. 45), du thermostat limiteur (rep. 73) et du thermostat de préchauffage ecs avec consigne ≤ 55° C (rep. 74) qui constituent la chaîne de réglage et de sécurité du RCI. La pompe à usage sanitaire (rep. 75) est également commandée par ce tableau. Remarques : voir pages 9 et 10.

13

Installation chauffage (2 circuits), avec bouteilles de découplage
- 2 circuits chauffage avec vanne mélangeuse (de mêmes caractéristiques thermiques et de mêmes plages horaires de fonctionnement) - raccordement fumées Chaudière - RCI en série (statique)

47
230 V monophasé

49 38

7 6 4 9 3 5 1 73 4 3 8 7 6 9 8 9 8

7

4

4

9 9 10
M

10
M

11 23 44 23 9 44

9

21

11

49

22 RCI GT... DIEMATIC-m Delta avec brûleur 2 gaz soufflé 13 17

B
41 43 45 40 17 42 39 9 16 13 9 14 7 9 9 9 27 9 9 39

C

35

Circuits basse température

68

27

9 9

8

35

Légende : voir page 10

9

9 20

9 19

9 50 18

9 9

13

Régulation compatible avec cette installation : Chaudière avec brûleur 1 allure Chaudière avec brûleur 2 allures :

- tableau DIEMATIC-m Delta avec • 2 x platine + sonde pour 1 vanne mélangeuse (2 x colis DB 115) Les courbes de chauffe des circuits chauffage B et C sont indépendantes l'une de l'autre et sont auto-adaptées si une commande à distance BG 20 ou une commande à distance interactive DB 118 et son support mural avec sonde d’ambiance DB 117 est raccordée par circuit. Le tableau DIEMATIC-m Delta intègre le raccordement des contrôleurs de débit (repères 5 et 45), du pressostat de sécurité de manque d'eau (repère 14) et du thermostat limiteur (repère 73). Important : La pompe d'injection (repère 39) du condenseur doit fonctionner simultanément avec chacun des accélérateurs des circuits chauffage (repère 11) et la pompe d'injection de la chaudière (repère 39). Remarques : voir pages 9 et 10

14

Installation chauffage (2 circuits), avec bouteilles de découplage
- 2 circuits chauffage avec vanne mélangeuse (de caractéristiques thermiques différentes, ou circuit Nord et circuit Sud) - raccordement fumées Chaudière - RCI en série (statique)

47
230 V monophasé

49 38

7 6 4 9 3 5 1 73 4 3 41 RCI 43 45 40 17 17 42 39 14 9 9 68 8 7 6 9 8 9 8

7

4

4

9 9 10
M

M

10 11

23 44 239

9

21

11

49

22

B
35 Circuit haute température ou circuit Sud 9

C
Circuit basse température ou circuit Nord

GT... DIEMATIC-m Delta avec brûleur 2 gaz soufflé 13

9 9

27 9 27 9 9 9 39

7 8

16

13

35 9 13

9

9 20

9 19

9 50 18

Légende : voir page 10

Régulation compatible avec cette installation : Chaudière avec brûleur 1 allure Chaudière avec brûleur 2 allures

- tableau DIEMATIC-m Delta avec • 2 x platine + sonde pour 1 vanne mélangeuse (2 x colis DB 115) Nota : La représentation privilégie la lisibilité. Il est en effet d'usage de placer les piquages du ou des circuits aux températures les plus élevées en partie supérieure de la bouteille de découplage. Les courbes de chauffe des circuits chauffage B et C sont indépendantes l'une de l'autre et sont auto-adaptées si une commande à distance BG 20 ou une commande à distance interactive DB 118 et son support mural avec sonde d’ambiance DB 117 est raccordée par circuit. Le tableau DIEMATIC-m Delta intègre le raccordement des contrôleurs de débit (repères 5 et 45), du pressostat de sécurité de manque d'eau (repère 14) et du thermostat limiteur (repère 73). Important : La pompe d'injection (repère 39) du condenseur doit fonctionner simultanément avec chacun des accélérateurs des circuits chauffage (repère 11) et la pompe d'injection de la chaudière (repère 39). Remarque : voir pages 9 et 10.

15

Installation chauffage (2 circuits) et eau chaude sanitaire, avec bouteilles de découplage
- 2 circuits chauffage avec vanne mélangeuse (de mêmes caractéristiques thermiques et de mêmes plages horaires de fonctionnement)* - raccordement fumées Chaudière - RCI en série (statique)

47
230 V monophasé

49 38

7 6 4 9 3 5 1 73 4 3 41 RCI 43 45 40 17 17 42 39 9 14 9 68 8 7 6 9 8 9 8

7

4

4

9 9 9 57 31 35 33 25 9 26 Hiver 27 46 9 27 27 13 Eté 24 9 56 28 9 32 27 10
M

M

10 11

23 23 9

44

9

21

11

44

49

22

B
Circuits basse température

C

GT... DIEMATIC-m Delta avec brûleur 2 gaz soufflé 13

E

9 9 9

7 9 9 35 8

Détail E
55 9 17 53 9 29 28

16

9

EA
2 cm (54)

9 9 9 20 9 19

9 39

9 50 18

9 9 9 13

Légende : voir page 10

Régulation compatible avec cette installation : Chaudière avec brûleur 1 allure Chaudière avec brûleur 2 allures

- tableau DIEMATIC-m Delta avec les options : • 2 x platine + sonde pour 1 vanne mélangeuse (2 x colis DB 115) • sonde eau chaude sanitaire (colis DB 116) Nota : La représentation privilégie la lisibilité. Il est en effet d'usage de placer les piquages du ou des circuits aux températures les plus élevées en partie supérieure de la bouteille de découplage. Les courbes de chauffe des circuits chauffage B et C sont indépendantes l'une de l'autre et sont auto-adaptées si une commande à distance BG 20 ou une commande à distance interactive DB 118 et son support mural avec sonde d’ambiance DB 117 est raccordée par circuit. Le tableau DIEMATIC-m intègre le raccordement des contrôleurs de débit (repères 5 et 45), du pressostat de sécurité de manque d'eau (repère 14) et du thermostat limiteur (repère 44). Important : La pompe d'injection (repère 39) du condenseur doit fonctionner simultanément avec chacun des accélérateurs des circuits chauffage (repère 11), la pompe de charge (repère 26) et la pompe d'injection de la chaudière (repère 39). Remarque : voir pages 9 et 10. (*) Dans le cas de caractéristiques thermiques différentes et de plages horaires différentes ou de circuits Nord et Sud, le piquage des retours chauffage des circuits B et C se fera comme indiqué en page précédente.

16

Chaufferie composée : Installation en chaufferie d'une chaudière associée à un récupérateur-condenseur RCI et d'une chaudière à haut rendement ; chauffage (2 circuits) et eau chaude sanitaire, avec bouteilles de découplage
- 2 circuits chauffage avec vanne mélangeuse (de mêmes caractéristiques thermiques et de mêmes plages horaires de fonctionnement)** - raccordement fumées Chaudière - RCI en série (statique)

47
230 V monophasé

49
38

BUS

7 22
Platine 9 cascade

7 8 6 9

4

4

9 4
21

8 9 9 9
57 9 31 24 9 56 32 27 10
M

7 3 73
6 4 3 RCI 41 45 43 40 17 68 42 9 49

8

230 V 50Hz

4
(VI) N CR SCH SF

3

9

M

10 11

23 44 23 9

9

5 1
49 GT...DIEMATIC
-m Delta

5 1 GT...K avec brûleur gaz soufflé + platine cascade 2

11

44
Circuits basse température

avec brûleur gaz soufflé 2 17
M

35
17
M

33 25 9 26 27 46 9

13

13

E
Eté

28

B

C

39

39

14 9

Détail E
55 9 17 53
16

Hiver

36*

36*

9 9 9

7 27 27 9 9 9 9 9 39 35 9 9 9 13 8

9 29 28
13

EA
2 cm (54)

9

9 20

9 19

Légende : voir page 10

Régulation compatible avec cette installation : Chaudières avec brûleur 1 allure Chaudière avec brûleur 2 allures - tableau DIEMATIC-m Delta avec les options : • 2 x platine + sonde pour 1 vanne mélangeuse (2 x colis DB 115) • sonde eau chaude sanitaire (colis DB 116) • platine cascade + câble BUS 8 m (colis AD 135, à monter dans le tableau K) • câbles BUS 12 m, 20 m (éventuellement) Nota : La représentation privilégie la lisibilité. Il est en effet d'usage de placer les piquages du ou des circuits aux températures les plus élevées en partie supérieure de la bouteille de découplage. Les courbes de chauffe des circuits chauffage B et C sont indépendantes l'une de l'autre et sont auto-adaptées si une commande à distance BG 20 ou une commande à distance interactive DB 118 et son support mural avec sonde d’ambiance DB 117 est raccordée par circuit. Important : La pompe d'injection (repère 39) du condenseur doit fonctionner simultanément avec chacun des accélérateurs des circuits chauffage (repère 11), la pompe de charge (repère 26) et chacune des 2 pompes d'injection (repère 39) des chaudières. Les chaudières sont alimentés séparément en 230 V-50 Hz, des interrupteurs Marche/Arrêt et Auto/Manuel permettent le fonctionnement individuel et autonome de chaque chaudière. Remarque : voir pages 9 et 10. (*) Dans le cas où des vannes d'isolement ne sont pas utilisées, il faut prévoir impérativement des clapets anti-retour. (**) Dans le cas de caractéristiques thermiques différentes et de plages horaires différentes ou de circuits Nord et Sud, le piquage des retours chauffage des circuits B et C se fera comme indiqué en page 15.

17

9 50 18

Cas particulier : Installation en chaufferie de piscine (locaux, eau chaude sanitaire et bassin) avec RCI affecté au préchauffage de l’eau du bassin
- Le chauffage des locaux est assuré par un circuit haute température (aérothermes). - Le réchauffage de l’eau des bassins est assuré par le RCI et un échangeur piscine - L’eau chaude sanitaire est assurée par un préparateur indépendant - raccordement fumées Chaudière - RCI en série (statique) Important : La qualité de l’inox du récupérateur-condenseur RCI permet le raccordement de celui-ci en direct sur le circuit eau de la piscine.
47
230 V/50 Hz monophasé
D I E M
0 I

DIEMATIC VM
T I C

VM

BUS
Câble RX10 ou DB119

4 AT

D

I

E

M

T

I

C

47
230 V monophasé

49 38

7 6 4 9 3 5 1 73 4 3 41 RCI 45 40 2 17 17
42

7 8 7 6 9
57 31 9 9 56 32 27

9 8 9 8 9 9 11

21

49

22 GT...DIEMATIC -m Delta avec brûleur gaz soufflé 13

43

35
33

24

68
9

25

E

28

39 14 9 16 9 75 9 53 9 29 28 13 9 9 9 9

26 27

27 27 9

Détail E
55 9 17

EA
2 cm (54)

9 9 9 20 19

bassin

9 50 18

Légende : voir page 10 Régulation compatible avec cette installation :

Chaudière avec brûleur 1 allure Chaudière avec brûleur 2 allures - tableau DIEMATIC-m Delta avec l’option sonde eau chaude sanitaire (colis DB 116) et une régulation DIEMATIC VM (colis AD 120) avec 1 sonde ecs (colis DB 116) (en sortie bassin) et 1 sonde circuit direct (aérothermes) (colis AD 121) Nota : La représentation privilégie la lisibilité. Il est en effet d'usage de placer les piquages du ou des circuits aux températures les plus élevées en partie supérieure de la bouteille de découplage. La température de consigne à l’entrée du bassin (sonde rep. 33) de l’ordre de 26 °C est contrôlée par la DIEMATIC-VM. Le débit secondaire dans l’échangeur piscine est ajusté avec les vannes de réglages rep. 77. Le débit dans le RCI sera ajusté en fonction de sa puissance avec la vanne de by-pass rep. 43. En fonction des débits en jeu, une vanne de réglage pourra également être prévue à l’entrée du RCI. Le tableau DIEMATIC-m Delta intègre le raccordement des contrôleurs de débit (repères 5 et 45), du pressostat de sécurité de manque d'eau (repère 14) et du thermostat limiteur (repère 73). Important : La pompe d'injection (repère 75) du condenseur doit fonctionner simultanément avec chacun des 2 accélérateurs des circuits chauffage (repère 11), la pompe de charge (repère 26) et la pompe d'injection de la chaudière (repère 39). Remarque : voir pages 9 et 10.
18

0 I

11 78

9

9

aéro thermes

9

échangeur piscine

77

77

9

33 9

Chaufferie composée : Installation chauffage avec sous stations
- raccordement fumées RCI en dérivation (dynamique avec ventilateur)

BUS
Câble RX10 ou DB119

47

jusqu'à 20 DIEMATIC VM pouvant réguler 2 circuits hydrauliques supplémentaires chacune (2)

230 V monophasé

BUS
Câble RX10 ou DB119
AUX. (3)

D
4 AT

I

E

M

T

I

C

VM

D

I

E

M

T

I

C

49
38

BUS

S(1) 22
230 V 50Hz

7
1m

7 9

9 4
21 1 49

3

Platine cascade 9 4
(VI) CR SF SCH N

6

8 9
83

7

3 70

9

9 9

8 9

5
49

5

1 41
GT... K avec brûleur gaz soufflé et platine cascade (6)

3 73 9 69 45 69 43 35 9
13

RCI 40

9

Bât. 1
D
4 AT

2 13

M

36(4) 39

M

36(4) 39

42

14 9 7

7

GT...DIEMATIC -m Delta avec brûleur gaz soufflé

9 8 9 9

8

9

9
16

9 20 19

Légende : voir page 10 Régulation compatible avec cette installation :

Chaudière avec brûleur 1 allure Chaudière avec brûleur 2 allures - tableau DIEMATIC-m Delta avec option • platine + cascade + câble BUS 8 m (colis AD 135) à monter dans le tableau K Les chaudières sont alimentés séparément en 230 V-50 Hz, des interrupteurs Marche/Arrêt et Auto/Manuel permettent le fonctionnement individuel et autonome de chaque chaudière. Le tableau de commande DIEMATIC-m Delta intègre la commande des pompes d’injection des chaudières (repères 39) et des vannes d’isolement (repère 36) ainsi que le raccordement des contrôleurs de débit (repère 5) et du pressostat de sécurité de manque d’eau (repère 14). (2) pouvant être au choix : - un circuit chauffage équipé d’une vanne 3 voies - un circuit chauffage haute température - un circuit de réchauffage d’un préparateur e.c.s. - un circuit auxiliaire L’ensemble des régulations interconnectées peut être installé dans un même bâtiment ou dans des bâtiments distincts. La régulation DIEMATIC VM peut fonctionner selon 3 configurations : - avec asservissement de la boucle primaire cf. exemple ci-dessus, - sans asservissement de la boucle primaire - ou totalement autonome Ces différents cas d’emploi sont développés dans le feuillet spécifique “Régulation DIEMATIC VM”.

(3) La sortie AUX est configurée en commande de pompe réseau (4) dans le cas où des vannes d’isolement ne sont pas utilisées, il faut prévoir impérativement des clapets anti-retour. (6) Le tableau électrique du récupérateur-condenseur intègre le raccordement du contrôleur de débit (rep. 45), du thermostat limiteur (rep. 73) qui constituent la chaîne de sécurité du RCI. La pompe d’injection du RCI (rep. 39) est également commandée par ce tableau. Remarque : voir pages 9 et 10.
19

9 50 18

9
Alimentation tableau électrique RCI : 230 / 400V tri.

27
13

9

9
13

9
13

Bât. 2

0

17

2
13

17

I

9 70 39 17 68 9

0 I

BUS
4 Câble RX11 ou DB119

10
M

11

I

E

M

T

I

C

VM

D

I

E

M

T

I

C

4

10
M

11

5. Descriptif RCI et RCI.. V
Caractéristiques et descriptif RCI Caractéristiques : Récupérateur-condenseur tout inox, marque De Dietrich, pour chaudières équipées de brûleur gaz à air soufflé Modèle - avec ventilateur - sans ventilateur Puissance enfournée : Puissance utile : Contenance eau : Pression de service : 6 bar Température maxi : 110 °C Débit d’eau nominal : Débit d’eau minimal : Débit d’eau maximal : Ø Buse : Poids d’expédition : mm kg à à à m3/h m3/h m3/h Ø Entrée/sortie : kW litres RCI RCI kW V Options (1)

- station de neutralisation des condensats BP 54 ou DU 15 - tableau électrique DZ 20, DZ 21, DZ 22 (1) pour RCI .. V

Descriptif - Echangeur tout INOX (AISI 316 L) à tubes de fumées lisses, avec accélérateurs de convection amovibles. L’inox 316 L, est caractérisé par sa teneur en molybdène, et sa résistance à la corrosion. - Conception en 3 modules : • 1 échangeur en inox 316 L • 1 boîte à fumée supérieure en inox 316 L avec entrée des fumées horizontale orientable sur 360 °C par rapport à l’échangeur et à ses raccordements hydrauliques, par l’intermédiaire d’une bride folle • 1 boîte à fumée inférieure en inox 316 L, avec sortie de fumée horizontale orientable à 360 °C par rapport à l’échangeur - Isolation thermique du récupérateur condenseur avec de la laine de verre épaisseur 40 mm pour l’échangeur et en laine de roche épaisseur 40 mm pour la boîte à fumée supérieure - Habillage en tôle d’acier laquée de couleur beige et grise - Equipement complet : • pieds réglables avec tampons “silenbloc” • orifice d’évacuation des condensats • orifice de vidange du circuit eau • raccordement pour contrôleur de débit (non livré) • raccordement pour soupape de sécurité (non livré) • tubulures hydrauliques d’entrée et de sortie munies d’un collet battu et bride tournante PN 10 • joint téflon autocollant pour réaliser l’étanchéité à l’entrée de la boîte à fumée supérieure - Crochet de manutention en partie haute de l’échangeur permettant l’utilisation d’engin de levage - Aspiration orientable selon 3 positions - RCI.. V : un ventilateur d’extraction inox avec moteur 230/400 V tri

(1) Rayer la mention inutile.

6. Colisage
Récupérateur-condenseur Récupérateur-condenseur assemblé Longueur x largeur x Hauteur Poids Ventilateur d’extraction Longueur x largeur x Hauteur Poids Poids d’expédition Modèle Colis mm
kg

RCI 300 300 V 400

RCI 400 V 500

RCI 500 V

DZ 1 DZ 1 960 x 726 x 1850
173 173

DZ 2 DZ 2 1115 x 790 x 1940
235 235

DZ 3 DZ 3 1175 x 920 x 2045
304 304

Colis mm
kg kg

-

DZ 10 760 x 675 x 685
31

-

DZ 11 760 x 675 x 685
32

-

DZ 12 760 x 675 x 685
34

173

225

235

283

304

365

Colisage des options : Le colisage des options est indiqué pour chacune d’elles, avec leurs caractéristiques. DE DIETRICH THERMIQUE S.A.S. au capital social de 21 686 370 3
57, rue de la Gare - 67580 Mertzwiller Tél. 03 88 80 27 00 - Fax 03 88 80 27 99 www.dedietrich.com

07/04 – 9486 8908 indice A – 347.555.559 R.C.S Strasbourg – La Société DE DIETRICH THERMIQUE, ayant le souci de la qualité de ses produits, cherche en permanence à les améliorer. Elle se réserve donc le droit, à tout moment de modifier les caractéristiques indiquées dans ce document – Imprimé en France – SAG+-Saverne