You are on page 1of 3

La carte mère peut être considérée comme étant le système nerveux du PC.

En effet,
c’est à son niveau que sont connectés les divers éléments constituant l’ordinateur. Le
choix de cette composante est primordial si l’on est souhaite pouvoir faire évoluer la
configuration de la machine au moindre coût. Par ailleurs, une bonne carte mère donne
également la possibilité de profiter au maximum des périphériques : le cas échéant,
leurs performances peuvent être limitées. Il existe quelques éléments composants la
carte mère en notant qu’ils jouent chacun un rôle essentiel.

Comment bien choisir la carte mère ?

Le premier critère de choix est le processeur que l’on est désireux d’utiliser. Ce dernier
diffère suivant les marques mais également selon l’architecture.
L’on doit ensuite arrêter son choix sur le chipset. La plupart des modèles intègrent
directement une carte son, des connecteurs USB, firewire, réseau ou encore une carte
vidéo.
Puis vient le choix des connecteurs SATA ou ATA sur les disques durs qui sont dotés ou
pas d’une technologie RAID. Il est également judicieux de pencher pour un modèle qui
offre des possibilités d’overlocking

Les fonctions de la carte mère

• La bonne synchronisation des divers éléments qui sont connectés.

• Le transport des données entre les différents éléments connectés à celle-ci.

• Elle alimente en courant les composants qui sont connectés.

• La carte mère assure la connexion des principaux composants électroniques comme le
processeur, la mémoire, le chipset et les différentes cartes d’extensions comme la carte
graphique et les cartes PCI.

Les formats possibles

La carte AT est l’ancienne version qui convient aux 386 et aux 486.
Les cartes ATX sont équipées de connecteurs séries et parallèle, des ports PS/2 pour
souris et clavier. Il est également possible de trouver des formats standard qui intègrent
une carte son, des ports USB ainsi qu’un port qui est dédié au réseau.
La carte micro-ATX est la version compacte de la carte ATX qui est dotée d’un ou de
deux connecteurs PCI et un AGP. Ils sont habituellement prévus pour les mini-PC.

Le chipset
Il s’agit d’un composant qui est directement soudé sur la carte mère. Egalement appelé
jeu de composants, il s’agit de la plateforme centrale de la carte. Son rôle est de
coordonner les échanges de données qui ont lieu entre le processeur et les différents
périphériques. Ainsi, il prend en charge le contrôle de la circulation des différentes
informations et de veiller à ce que tous les composants reçoivent bien les données qui
leur sont destinées. Un bon chipset permet de faire évoluer facilement son PC. Certains
modèles incluent diverses puces (graphique, audio, réseau, modem…). Cela implique
qu’il devient inutile de faire l’acquisition de ces composantes du fait qu’ils sont déjà
soudés sur la carte mère. Cependant, il est bon de préciser qu’il préférable de
désactiver ces éléments qui sont souvent à faible performance (surtout les chipsets
graphiques). Le mieux est d’installer des composants indépendants.
Ce que gère le chipset
C’est lui qui prend en charge l’horloge du système. C’est également lui qui gère la
mémoire vive en notant que les différentes cartes mères ne supportent pas les mêmes
types de mémoire.
Le chipset d’occupe aussi de la gestion de la DMA qui est La Direct Memoru Access, qui
est donc la gestion des accès directs à la mémoire.
Enfin, c’est cet élément qui s’occupe des bus PCI, du clavier et de la souris.
Les chipsets nouvelle génération possèdent la capacité nécessaire pou gérer des
composantes audio, USB, IEE1394 ou FireWire et réseaux.

Les connecteurs utiles pour le processeur appelés également socket

Il est possible de faire la distinction entre deux types de connecteurs. Le premier le
socket A qui se matérialise sous la forme d’un support carré. Il est conçu pour les
processeurs AMD et Duron. Quant au socket 478, c’est un support carré qui est adapté
aux processeurs INTEL P4 et Céleron.

Les connecteurs mémoires

Chacun d’eux est désigné par « Slot mémoire DIMM » offre la possibilité de monter une
barrette de mémoire. D’une manière générale, les cartes mères récentes présentent
entre deux et quatre connecteurs de mémoire. Cela fait l’affaire pour un usage courant.

Les bus informatiques

Le Bus interne
Ce bus permet que les données circulent entre les différentes composantes qui
constituent la carte mère. Ces données empruntent le bus qui est divisé en plusieurs
pistes différentes.
Bus de données
Il s’agit de la voie qui est utilisée par les données. Sa largeur qui est généralement de
30 bits permet de réaliser un transfert de données de 4 octets à la fois.
Bus d’adressage
Il possède la même largeur que le bus de données, c’est-à-dire 30 bits. C’est la voie
nécessaire pour les adresses de mémoire. Il est utile de préciser que les bus les plus
récents de 32 bits possèdent une mémoire vive qui peut atteindre 4 gigaoctets.
Les Bus d’extension
Il s’agit du chemin qui est utilisé par les données pour atteindre les cartes d’extensions
telles que les cartes graphiques ou encore les ports USB.
Bus PCI
Abréviation de Periphereal Component Interconnect, ce bus est capable de gérer
jusqu’a 6 slots.
Bus AGP
Sigle de Accelerated Graphic Port, ce bus donne la possibilité de lier la carte graphique
au processeur ainsi qu’à la mémoire vive. Différents modes à savoir 2X, 4X 8X octroient
la possibilité de multiplier la bande passante.
Le bus PCI Express
Il débute à 250 Mo/s pour le PCI Express 1X. Les débits de ce bus peuvent atteindre à 4
Go/s lorsqu’il est en mode 16X. C’est le bus qui remplace actuellement les bus PCI et
AGP.