Bouteilles en plastique : quels dangers ?

27/04/2009
http://bien-etre.excite.fr/bouteilles-en-plastique-quels-dangers-N4526.html


Qui n'a pas chez lui une bouteille en plastique contenant un liquide alimentaire ? Que ce
soit de l'eau minérale, du jus de fruit, du soda, ou tout simplement de l'huile de cuisine, les
bouteilles en plastique sont partout. Mais il semblerait que certaines hormones contenues
dans ces plastiques ne soient pas sans conséquence sur notre santé.
Le responsable ?
Le polyéthylène téréphthalate, c'est le nom savant du PET, plastique présent dans la
composition de nos bouteilles en plastique ordinaires mais aussi dans certaines briques
d'emballages de liquides alimentaires (lait ou jus de fruit). Une étude allemande vient de
démontrer que ce fameux PET serait responsable de la libération dans l'eau de
perturbateurs endocriniens.
Certes, les doses sont infinitésimales mais on sait mal aujourd'hui ce que leur
consommation régulière pourrait donner sur l'homme. On soupçonne d'ailleurs que ces
hormones pourraient modifier le développement des fonctions reproductrices et sexuelles
chez l'homme.
L'étude
Pour mettre en évidence ces hormones dans l'eau, deux chercheurs de l'Université de
Goethe à Francfort ont mis en présence des emballages plastique contenant du PET, des
levures et de petits escargots d'eau douce. Les levures, génétiquement modifiées, ont révélé
en changeant de couleur la présence d'hormones et les petits escargots ont eu deux fois plus
de petits qu'en temps normal.
Bien entendu, sur les 20 emballages sélectionnés, les résultats peuvent varier. L'étude a,
entre autres, démontré que les briques contenant du PET libéraient plus d'hormones que les
bouteilles en plastique.
Pas de panique !
Mais si le but de cet étude était de dévoiler la présence d'hormone dans l'eau en bouteille,
le BRF (l'organisme allemand chargé de l'évaluation des risques) se veut rassurant. Rien
dans cette étude ne prouve que ces hormones représenteraient un quelconque danger pour
notre santé.
Si cette étude ne révèle rien de bien alarmant, les toxicologues précisent tout de même
qu'on n'a malheureusement que très peu d'informations en ce qui concerne les emballages
alimentaires. Les secrets de fabrication de ces derniers sont bien gardés par les industriels
et on ne sait pas toujours avec précision de quoi ils sont réellement faits.
Cette nouvelle étude ne va sans doute pas arranger l'histoire d'amour qui tourne au vinaigre
entre les écologistes et l'eau en bouteille. En effet, celle-ci est aussi accusée de gaspiller
des ressources naturelles (7 litres d'eau pour la fabrication d'une bouteille) et de générer en
plus des gaz à effet de serre (à cause des kilomètres de transports requis)...
Photo : husky.ca