LE CONSEIL FÉDÉRAL (CF

)

l a r é d é f l i e s n o C e L

Décembre 2013

e Conseil fédéral (CF) constitue le “Parlement” d’Europe Écologie Les Verts. Il s’agit de l’instance nationale L  où l’on débat de politique générale, et où l’on définit les positions de notre mouvement. Il est composé de 150 membres (élu-e-s pour 4/5 sur des listes régionales et 1/5  sur une liste nationale).

Quelle assemblée et pour quoi faire ?

è Tout membre du Conseil fédéral peut être suppléé par la personne de même sexe élue en “doublette”.  Un siège est déclaré vacant si le-la titulaire et son-sa suppléant-e ont perdu leur qualité d’adhérent-e, è  ou bien en cas d’absence à plus de 3 sessions consécutives ou de 5 absences sur la durée du mandat. Le Conseil fédéral se réunit environ une fois par trimestre en session ordinaire, selon un calendrier prévisionnel è  pré-établi par le CF lui-même, et diffusé aux adhérent-e-s. En effet, les séances du Conseil fédéral sont ouvertes aux adhérente-e-s EELV (qui peuvent y assister sans toutefois y avoir le droit de parole). Dans certains cas cependant, le CF peut prononcer ponctuellement le huis clos sur une partie de ses débats et votes (ce huis clos concernant pour l’essentiel les médias). Une session extraordinaire peut être convoquée par le Bureau exécutif (BE), ou à la demande du quart au è  moins des membres du Conseil fédéral. Les parlementaires nationaux et européens reçoivent les convocations, les compte rendus et peuvent è  intervenir au Conseil fédéral, même s’ils n’en sont pas membres. Les responsables de commission et les secrétaires régionaux sont destinataires des compte rendus et des convocations. Ils peuvent assister au Conseil fédéral, même s’ils n’en sont pas membres.

Quel est le déroulement d’une séance ?

Les sessions du Conseil fédéral durent, en général, deux journées (samedi et dimanche), avec des points è  d’ordre du jour récurrents : vote de l’ordre du jour, rapports du Bureau du Conseil fédéral, du Bureau exécutif, ainsi que du Conseil statutaire (avec huis clos vis-à-vis des médias), questions au BE et aux parlementaires, débat de politique générale, réflexions thématiques, examen des textes et motions. Les votes ne peuvent pas avoir lieu le samedi après 19h30 ni le dimanche après 16h30, à l’exception d’une è  séance de soirée, à condition qu’elle soit expressément prévue à l’ordre du jour initial envoyé aux élu-e-s du Conseil fédéral avec une limite fixée à 22h30.  Un quorum pour les décisions du CF n’est pas exigé. è  Lors des votes au sein du Conseil fédéral, chaque élu-e dispose d’une voix non transférable. En quittant è  la séance, il-elle ne peut transférer son carton sans l’avoir remis à la personne qui gère la liste d’émargement. Cette personne donnant le carton de vote personnel en échange du carton du-de la suppléant-e ou titulaire, qui prend la relève au sein du CF.

Vote des motions

Comment le Conseil Fédéral prend-il ses décisions ?

Les décisions du CF se prennent par le vote de motions. Pour qu’elles soient acceptées, les votes “oui” è  ou “pour” doivent représenter à la fois 60 % des exprimés et 50 % des votants. Les refus de vote (encore appelés “ne participe pas au vote” - NPPV) ne sont pas comptabilisés dans les è  décisions. On ne compte jamais celles et ceux qui, bien qu’ayant émargé, ne sont pas présent-e-s au moment du è  vote.

Préparation des motions

Attention ! Cas des amendements aux motions : Les amendements aux motions et les votes alternatifs se font en votant “pour” ou “contre” (pas de “blancs”), è  contrairement aux votes de motions qui se votent en “pour”, “contre”, “blancs” et-ou “NPPV” (ou refus de vote). Les motions sont préparées aussi bien par les élu-e-s au CF que par les membres du BE, les commissions è  ou encore les Conseils politiques régionaux (CPR). Les motions doivent être signées par 15 d’entre eux, issus de 3 régions au minimum. Chaque membre du CF ou du BE ne peut signer que 3 textes ou motions à chaque séance.  Les motions soumises à l’examen du CF par les commissions doivent obligatoirement être signées, en è  complément du nombre requis de signatures de membres du CF, par le-la responsable national-e de la commission et au moins quatre membres de la commission. Les  motions doivent être envoyées au Bureau du Conseil fédéral 3 semaines exactement avant la session è  et incluses dans le document du CF envoyé à ses membres, soit le vendredi soir correspondant à 21 jours avant le samedi du Conseil fédéral. Il est possible de présenter des motions “hors-délai” répondant  à des motions diverses ou sur un sujet è  d’actualité. Elles peuvent être envoyées 6 jours avant la session du Conseil fédéral. Celles-ci sont soumises à l’approbation du Bureau exécutif après avis du Bureau du Conseil fédéral. Le Bureau exécutif et le Bureau du Conseil fédéral gardent la possibilité d’ajouter jusqu’au dernier moment è  des motions qu’ils jugeraient urgentes, et ce quelle qu’en soit la  provenance. À charge, pour les auteurs, d’en fournir autant d’exemplaires que de membres présents.

Europe Écologie Les Verts I 6 bis rue Chaudron, 75010 Paris I Tél : +33 1 53 19 53 19 I Fax : +33 1 53 19 03 93 I eelv.fr

LE CONSEIL FÉDÉRAL (CF)

Décembre 2013

Les phases du déroulement de l’examen des motions sont les suivantes :

Diffusion par le porteur d’une version intégrant l’avis de la commission ainsi que les amendements intégrés. è  Débat, après ouverture par la commission concernée (si un membre de la commission concernée est è  présent ou le souhaite).  Réponse-présentation du porteur et exposé des amendements non retenus. è  Intervention des porteurs d’amendements non retenus è  Vote sur ces amendements. è  Les amendements sont acceptés en séance, déposés par écrit auprès de la présidence de séance. Ils è  doivent être manuscrits ou inscrits sur clef USB. La rédaction, en moins de 10 lignes (500 caractères), doit s’efforcer d’inclure la référence au texte amendé quand il existe. L’amendement est exposé par le/la signataire de l’amendement ou son-sa représentant-e. è  Puis il est soumis au vote du CF après une discussion générale qui peut se limiter à “un contre”, “un è  pour”.

Comment est-on informé des décisions du Conseil fédéral ?

Après la session, le compte-rendu doit être envoyé aux élu-e-s du Conseil fédéral. Il leur incombe de le è  diffuser aux adhérent-e-s par l’intermédiaire de leurs instances locales.

ANNEXES détails pratiques
Un remboursement des frais pour pouvoir siéger au Conseil fédéral est assuré : par leur région pour les membres élu-e-s en Congrès décentralisé (4/5 sur listes régionales) à hauteur de è  remboursement décidé par la région concernée ; par le national, pour les membres élus en Congrès fédéral (1/5 sur liste nationale) aux conditions établies è  par le national.

Détail des modalités de vote des motions 

Les amendements et les votes de procédures doivent recueillir 50  % des exprimés (les “NPPV” et les è  votes “blanc” ne comptent pas). D ans une motion, la demande de vote par disjonction (c’est-à-dire séparer la motion en plusieurs è  motions correspondant à un découpage de cette motion pour plusieurs votes) est de droit, même si une seule personne demande de voter séparément un paragraphe. Naturellement les deux parties doivent être votées selon la  règle 1. De même, le vote nominatif est de droit, même demandé par une seule personne. è  Pour élire des personnes, le vote à bulletin secret est la règle. è  Le vote “NPPV” (ne prend pas part au vote) est toujours possible. è  Les membres du Bureau exécutif assistent aux sessions du CF sans pouvoir de vote. è 

Exemple pour la prise en compte des “blancs”, “nuls” et “NPPV”

Sur les 150 élu-e-s au CF, supposons pour les exemples suivants qu’il y a 96 personnes présentes et 90 è  qui votent. Nous dirons donc : 90 personnes votantes  (ce qui inclut donc les “pour”, “contre” et  “blancs”). Les votes exprimés seront le total des “pour” et des “contre”. Même si on peut penser que les votes  è  “blancs” sont des exprimés, on s’applique ici les mêmes règles que dans la vie institutionnelle (réelle ?) ! Premier exemple (90 votants) Un résultat de vote donne : 42 “pour” 28 “contre” 20 “blancs”  50 % de votants correspondent à 45 voix. 60 % des votes exprimés en “pour” (42+28) X 60 %=42) correspondent à 42 voix. Les 60  % d’exprimés sont bien obtenus en “pour”, mais on n’atteint pas le total nécessaire pour avoir 50 % de votants. LA MOTION NE PEUT PAS ETRE ADOPTÉE. è  Deuxième exemple (90  votants) Le résultat du vote donne : 46 “pour” 40 “contre” 4 “blancs” 50 % des votants correspondent à 45 voix. 60 % des exprimés en “pour” correspondent à 51,6 voix (arrondi à 52) de “pour”. Le vote des “pour” obtient plus de 50 % des votants mais pas 60 % des exprimés.  LA MOTION NE PEUT PAS ETRE ADOPTÉE. è  Troisième exemple (90 votants) Le résultat du vote donne : 50 “pour” 30 “contre” 10 “blancs” 50 % des votants correspondent à 45 voix. 60 % des exprimés en “pour” correspondent à 48 voix. Le vote “pour” obtient plus 50 % de votants et plus de 60 % des votes exprimés. LA   MOTION EST ADOPTEE è  Ces modalités de vote permettent de tenir compte du vote “blanc” pour obtenir des décisions partagées largement dans le mouvement.

Signification du vote “blanc”

Il peut vouloir dire : Je n’ai pas suffisamment d’éléments pour voter en conscience. è  Je suis partagée entre les vote “pour” et “contre”. è  Je n’ai pas d’opinion, je laisse la majorité s’exprimer. è 

ns du CF io is c é d s le s e t u Retrouvez to il-federal-3 e s n o -c le r/ .f lv e e sur http://