MARDI 24 DÉCEMBRE 2013

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2504 PRIX 20 DA
www.lebuteur.com
Kaci-Saïd
«Ghazi, Zeghdane et
Moumen ont fauté»
«Boutadjine m’a plu, mais le
dernier mot revient à Bouali»
Slimani offre son Ballon
d’Or à Bouteflika
Après les graves accusations des Usmistes
Hannachi contre-attaque
«Allache ne connaît
rien au foot»
«On a aussi marqué un
but qui nous a été refusé»
L’avis de Oussaci
«Il n’y avait pas penalty
car Rial a touché le
ballon involontairement»
«Chibane n’était
pas hors-jeu»
Djediat : «Je n’ai pas contesté
la décision de Haïmoudi pour
éviter le déplacement à Sétif»
USMA
CRB
Gana : «On a raté
le titre en 2011
à cause de Menad»
JSK
Halilhodzic : «Je ne resterai
pas après le Mondial»
G«Je rigole quand j’entends
dire que l’Algérie peut
passer au second tour»
G«Si je fais revenir
Matmour et Belhadj,
cela créera un malaise
au sein du groupe»
MCA
02
EVENEMENT Coup d’œil
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
F
raîchement élu
Ballon d’Or 2013,
distinction décer-
née par les quoti-
diens sportifs Le
Buteur-El Heddaf qui ont
consacré le meilleur
joueur de l’année en Algé-
rie, Islam Slimani, l’atta-
quant international
algérien du Sporting Lis-
bonne, a, au cours d’une
cérémonie organisée hier
matin à Djenane El Mi-
thak, ofert son trophée au
président de la Répu-
blique, Abdelaziz Boute-
fika.
Boughazi,
représentant
du Président,
a reçu le trophée
Cette initiative, organisée
par les deux journaux nu-
méro 1 en Algérie, Le Bu-
teur-El Heddaf, a été sa-
luée par l’ensemble des
présents, hier à Djenane
El Mithak. Islam Slimani
qui s’est déplacé à Alger
malgré la grosse fatigue
du match qu’il a joué sa-
medi soir à Lisbonne
contre Nacional Madeira,
a remis son trophée à Mo-
hamed Ali Boughazi,
conseiller à la présidence
de la République, et repré-
sentant du président Ab-
delaziz Boutefika lors de
cette cérémonie.
Une première
très appréciée
Cette première depuis le
lancement du Ballon d’Or
algérien a été aussi très
appréciée par le représen-
tant du président de la Ré-
publique, Mohamed Ali
Boughazi. Ce dernier a
profté de son allocution
pour louer le mérite des
deux journaux spécialisés
algériens, pour leur
contribution à la promo-
tion du sport en Algérie.
Des personnalités
politiques et
sportives présentes
Hier, plusieurs personna-
lités du monde du football
et politique étaient pré-
sentes lors de cette céré-
monie de la remise du
Ballon d’Or par Islam Sli-
mani au représentant du
président de la Répu-
blique. Ainsi, en plus du
président de la FAF, Mo-
hamed Raouraoua, du
président de la Ligue na-
tionale, Mahfoud Kerbadj,
et du président du Comité
olympique algérien, Mus-
tapha Berraf, il y avait à
noter la remarquable pré-
sence du ministre des
Transports, Amar Ghoul,
du ministre de la Com-
munication, Abdelkader
Messahel, du ministre Dé-
légué au Budget, Moha-
med Djellab, et du
directeur général de la Sû-
reté nationale, le général-
major Abdelghani Hamel,
le wali d’Alger, Abdelka-
der Zoukh, ainsi que le di-
recteur général de l’EPTV,
Toufk Khelladi, et du pré-
sident directeur général
de Mobilis, Saad Damma,
nous ont aussi honorés
par leur présence. Sans
oublier deux fgures em-
blématiques de la glo-
rieuse équipe FLN,
Mohamed Maouche et
Mohamed Soukhane.
Moumen A.
E
n marge de la céré-
monie de la remise
du Ballon d’Or au
président de la République qui
a eu lieu hier à Djenane El Mi-
thak, le général-major Abdel-
ghani Hamel, directeur général
de la Sûreté nationale, a été
honoré pour sa contribution à
la bonne organisation des ren-
contres de football, à la sécuri-
sation des sites sportifs et à la
promotion du fair-play parmi
les supporters à travers tout le
territoire national. Il a reçu un
plateau honorifque des mains
du directeur des journaux
Le Buteur et El Heddaf,
Nabil Amra.
Le prix annuel de la
Meilleure galerie, une
initiative marquante
Il faut dire que le patron de
la police algérienne n’a eu de
cesse, depuis sa prise de fonc-
tions, de multiplier les initia-
tives destinées à améliorer la
sécurité dans les stades algé-
riens et propager les vertus du
fair-play parmi les galeries des
clubs de l’élite. Son action la
plus marquante a été l’instau-
ration du prix annuel de Meil-
leure galerie pour
récompenser les supporters
qui auront fait montre, tout au
long de la saison, d’un fair-play
exemplaire. De même, il prend
le soin, depuis sa nomination à
son poste, d’inviter les direc-
tions des clubs qualifés à la f-
nale de la Coupe d’Algérie à
une réception avant le match
afn de détendre l’atmosphère
entre les deux équipes et ga-
rantir ainsi la sportivité sur le
terrain et dans les gradins.
La journée d’étude
sur la sécurité dans
les stades, un rendez-
vous instructif
Par ailleurs, la DGSN, sous
la houlette du général-major
Hamel, avait organisé, le prin-
temps dernier, une journée
d’étude sur la gestion de la sé-
curité dans les stades de foot-
ball à laquelle ont pris part des
spécialistes venus de France et
d’Espagne venus partager leur
expérience en matière d’enca-
drement des supporters. Cela
avait été très instructif pour les
intervenants algériens dans
l’organisation des matches.
La rencontre régionale
avec Interpol, un jalon
dans la prévention du
trucage des matches
Autre initiative à noter : l’or-
ganisation, il y a quelques se-
maines, d’une rencontre
régionale des polices des pays
de l’Afrique du Nord avec des
représentants de Interpol sur le
trucage des matches et la cor-
ruption dans le football. Cela a
permis de coordonner les ef-
forts afn que les scandales des
matches truqués en Asie et
dans le sud de l’Afrique sur
fond de paris illicites ne trou-
vent pas leur prolongement en
Afrique du Nord et plus parti-
culièrement en Algérie.
Son crédo :
la prévention
avant la sanction
Il est donc clair que le géné-
ral major Hamel, en plus de la
politique de professionnalisa-
tion de la police nationale qu’il
a mise en pratique, fait de la
prévention de la violence en
général et de la violence dans
le sport en particulier un
crédo. Il a souvent répété que
la police veillera constamment
au respect des lois et à leur ap-
plication dans toute leur ri-
gueur, tout en ayant
l’obligation de mener un travail
de prévention sur le terrain.
En plus clair, la prévention
avant la sanction.
Hamel : «Je remercie
Le Buteur et El Heddaf
pour cette louable
initiative»
Invité à s’adresser aux pré-
sents, Abdelghani Hamel s’est
dit fer et honoré de servir le
pays et promouvoir les vertus
du sport et du fair-play. «Je
suis très honoré. Je remercie
les journaux Le Buteur et El
Heddaf pour cette louable ini-
tiative. Je félicite le lauréat
Islam Slimani et je souhaite à
l’Algérie beaucoup de chances
lors du prochain Mondial», a-
t-il notamment déclaré.
M. A.
I
slam Slimani que
nous avons accom-
pagné hier jusqu’à
son domicile à Aïn Be-
nian était tout heureux
d’avoir accompli le de-
voir d’offrir son Ballon
d’Or au président de la
République, Abdelaziz
Bouteflika : «C’est un
honneur pour moi de
pouvoir rendre la pa-
reille au président Bou-
teflika, pour tout ce qu’il
a fait pour la jeunesse
algérienne et le sport en général. Je
pense que c’est la moindre des cor-
rections de ma part, parce que j’es-
time que c’est un devoir pour moi
d’offrir ce qui est de plus cher à notre
Président qui ne ménage aucun ef-
fort pour la promotion de la jeunesse
et du sport national. Sincèrement, je
n’ai jamais pensé un jour offrir
quelque chose au Président, et grâce
au Buteur et El Heddaf,
j’ai pu réaliser cela en
lui offrant le Ballon
d’Or.»
«Ce sacre est
aussi celui de
l’Equipe nationale»
Le meilleur buteur des
Verts lors des élimina-
toires CM-2014 a tenu
en marge de la cérémo-
nie du Ballon d’Or à re-
mercier tous les
spécialistes, entraîneurs, capitaines
d’équipes et autres d’avoir voté pour
lui : «Je suis vraiment très fier de ce
Ballon d’Or qui coïncide avec la quali-
fication de l’Equipe nationale au
Mondial, je voudrais remercier tous
les gens qui ont voté pour moi. Je
tiens à dire aussi que ce sacre est
aussi celui de l’Equipe nationale.»
«Sans Halilhodzic et mes
camarades en sélection,
je ne serai pas arrivé là»
Très humble, et surtout reconnais-
sant envers son entraîneur en sélec-
tion, Vahid Halilhodzic, Islam Slimani
estime que sa consécration est celle
de l’ensemble de ses coéquipiers :
«Si je suis ici aujourd’hui parmi vous,
c’est en grande partie grâce à mes
camarades en sélection. Je voudrais
aussi remercier mon entraîneur en
Equipe nationale, Vahid Halilhodzic,
qui m’a toujours soutenu et conseillé
pour améliorer mes qualités
d’attaquant.»
Slimani offresonBallond’Or auprésident Bouteflika
Slimani : «Fier d’avoir offert mon
Ballon d’Or au président Bouteflika»
Abdelghani Hamel honoré
Abdelghani Hamel, directeur général de la Sûreté na-
tionale, Abdelkader Zoukh, wali d’Alger, et Mohamed
Djellab, ministre Délégué au Budget.
03
EVENEMENT
Coup d’œil
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
P
résent lors de la céré-
monie organisée par
Le Buteur-El Heddaf, à
Djenane El Mithak, le
président de la Fédération al-
gérienne de football, Moha-
med Raouraoua, a d’abord
félicité le lauréat du Ballon
d’Or 2013, Islam Slimani,
avant de réitérer ses remercie-
ments et sa gratitude aux au-
torités algériennes à leur tête
le président de la République,
Abdelaziz Boutefika : «Je re-
mercie Le Buteur et El Heddaf
qui ne ménagent aucun efort
pour venir en aide à la promo-
tion du football en Algérie, à
travers le Ballon d’Or qui
consacre le meilleur joueur al-
gérien de l’année.» Lors de sa
brève élocution, Mohamed
Raouraoua n’a pas tari d’éloges
sur le lauréat Ballon d’Or
2013, Islam Slimani : «Je féli-
cite IslamSlimani pour tous les
eforts qu’il a consentis
jusqu’ici que ça soit avec son
club ou en Equipe nationale. Je
trouve que sa consécration est
méritée, compte tenu de sa
grande contribution à la quali-
fcation de l’Algérie au Mon-
dial. Il a marqué beaucoup de
buts et a été même décisif.»
«Il faut rendre
hommage à la DGSN
et son patron, le
général-major Hamel»
Mohamed Raouraoua n’a
pas omis aussi de rendre
hommage au travail colossal
accompli par la direction gé-
nérale de la Sureté nationale
et son patron le général major
Abdelghani Hamel : «Je ne
peux aussi ne pas parler des ef-
forts et le travail extraordinaire
réalisé par la DGSN, à sa tête
le général major Hamel, pour
assurer le bon déroulement des
rencontres de notre champion-
nat et celles de l’Equipe natio-
nale. Je profte de cette
occasion pour le remercier et
rendre hommage à la Sûreté
nationale.»
«On remercie le
président Bouteflika
pour son soutien
au sport et au football
en particulier»
L’Algérie sera présente au
Brésil, terre de football par ex-
cellence. Ce qui rend l’exploit
des Verts assez remarquable.
Pour le président Raouraoua,
cela n’aurait pu être réalisé
sans l’apport indéfectible du
président de la République,
toujours au service de la jeu-
nesse algérienne et la promo-
tion du sport en général et du
football en particulier : «Il
faut dire que sans l’aide et l’ap-
puie inconditionnel des autori-
tés du pays à leur tête le
président de la République Ab-
delaziz Boutefika, notre sport
roi n’aurait pas connu cette
grande réussite avec une se-
conde qualifcation historique
au Mondial brésilien. Je tiens à
cet efet à remercier vivement
son Excellence le Président de
la République.»
«Notre objectif : faire
honneur à l’Algérie,
à l’Afrique et au monde
arabe»
Revenant sur les objectifs
de l’Algérie dans ce Mondial,
prévu l’été prochain au pays
du roi Pelé, Mohamed Raou-
raoua s’est montré réaliste
mais afche beaucoup d’ambi-
tions. Il promet que les Verts
vont tout donner pour faire
honneur au pays : «La mission
s’annonce difcile eu égard de
la qualité des autres adver-
saires de notre groupe, mais
cela ne nous empêche pas de
voir grand et aller jouer ce
Mondial avec de grandes am-
bitions. Je suis optimiste. Je
crois que nous avons les
moyens pour réussir un bon
Mondial, et faire honneur à
l’Algérie, à l’Afrique et au
monde arabe.»
Moumen A.
«Au nomdes ministres du
gouvernement, je remercie
Le Buteur et El Heddaf pour
la promotion du sport»
Le ministre de la Communication, Abdelkader Messahel, a
tenu lui aussi au nom des autres ministres du gouvernement à
remercier les journaux Le Buteur et El Heddaf pour cette céré-
monie qui honore le sport et le football en particulier. M.
Messahel a aussi félicité l’attaquant du Sporting de Lisbonne,
Islam Slimani, pour son trophée qu’il a qualifé de mérité : «Je
voudrais d’abord au nomde tous mes collègues du gouverne-
ment féliciter IslamSlimani pour son trophée. Je tiens aussi à
souhaiter bonne chance à l’Equipe nationale lors du Mondial au
Brésil, sans oublier les deux journaux Le Buteur et El Heddaf
pour l’orgaisation du Ballon d’Or qui favorise le sport et la pro-
motion du football en Algérie. Je remercie aussi les présents ainsi
que les journalistes qui sont venus couvrir cette cérémonie.»
M. A.
Mohamed Ali Boughazi, conseiller à la présidence
de la République, a apprécié la reconnaissance du
mouvement sportif en Algérie envers le président de
la République : «Cette infnitive se veut comme une re-
connaissance de la famille sportive et plus particulière-
ment footballistique algérienne, pour les eforts
consentis par le chef de l’Etat au proft du sport natio-
nal. Je tiens à vous remercier vivement. Je voudrais
aussi souhaiter bonne chance à la sélection nationale
lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil. Je tiens au
nomdu Président à réitérer le soutien des pouvoirs pu-
blics pour l’Equipe nationale.»
M. A.
Berraf revivifie la
flamme olympique
A chaque fois qu’il
est sollicité, Mus-
tapha Berraf ne
ménage aucun ef-
fort pour réunir la
famille sportive al-
gérienne et pous-
ser vers l’avant la
jeunesse algé-
rienne. Le prési-
dent du Comité
olympique algé-
rien lutte sur tous
les francs pour re-
dorer le blason du
sport algérien. A
la disposition de la
jeunesse algérienne, Berraf consacre toutes ses forces pour
l’éclosion des grands champions dans les diférentes disciplines,
en Algérie. L’homme fort du sport algérien a réussi à réinstau-
rer certaines fédérations et à surmonter des situations très déli-
cates, comme celles du handball et d’autres sports. En un mot,
il a réussi à revivifer la famme olympique.
M. A.
Abdelkader Messahel
(conseiller et représentant
du président de la République)
Boughazi
(ministre de la Communication)
«Un geste de reconnaissance
qui honore le président
de la République»
Raouraoua : «Slimani a contribué
grandement à la qualification de l’EN,
il mérite amplement le Ballon d’Or»

Coup d’œi l
N° 2404 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
Reportage
temps a fait qu’il a dû quitter la salle, afn d’ac-
corder au Buteur et à El Heddaf une interviewfl-
mée dans sa chambre. Cela dit, il a, en quelque
sorte, fait la transition puisque la dernière ques-
tion à laquelle il a répondu concernait justement
le duo d’internationaux algériens de l’Inter.
«Grande Inter» l’a fait lever de son
fauteuil pour nous serrer la main
chaleureusement
C’est toujours avec le sourire que le joueur ar-
gentin nous a accueillis dans la suite qui lui a été
réservée au quatrième étage du Hilton, en com-
pagnie du chef du département médias de l’In-
ter, Edoardo Caldara. Il a passé près d’une
demi-heure avec nous, à répondre sans détour à
nos questions, afchant notamment son amour
profond pour l’Inter. D’ailleurs, en sus du cos-
tume ofciel du club qu’il arborait, il portait éga-
lement une cravate et un bracelet aux couleurs
de l’Inter. Lorsque nous lui avons lancé «Grande
Inter», qui est le slogan préféré des supporters du
club, il s’est levé spontanément et, ému, nous a
serré chaleureusement la main.
En attendant les mises au point
et les réglages, il s’est un peu lâché
Comme l’interview était flmée pour être dif-
fusée ultérieurement dans l’émission Djazaïria
Foot, notre invité a patienté quelques minutes, le
temps d’efectuer la mise au point de la caméra
et le réglage des lumières. Il en a profté pour se
rafraîchir un peu et discuter avec nous de ma-
nière informelle de diférents sujets. Loin des
médias et de la foule, il s’est un peu lâché, n’hési-
tant pas à lancer des plaisanteries. C’est que ce
n’est pas facile pour une star de répondre aux sol-
licitations de dizaines, voire de centaines de fans
pour des autographes ou des photos.
Les 14 minutes de l’interview
sont passées très vite
L’interview a duré 14 minutes, mais ce laps de
temps est passé vite, très vite même, tant le jeu
des questions-réponses était spontané. Nous
nous sommes contentés de ces quelques minutes
seulement, alors que notre invité était disposé à
nous accorder encore davantage de son temps.
Le souci de le voir se préparer et se restaurer un
peu avant la cérémonie a été derrière cette res-
triction de temps de notre part. Cependant, l’in-
terviewa permis de révéler un Zanetti doté d’une
large culture footballistique, surtout concernant
l’histoire de son club, l’Inter, et du football ita-
lien en général.
Dans l’ascenseur, il a embrassé
le crâne de «Cambiasso»
Une fois l’interview terminée, le football ar-
gentin est descendu avec nous vers le salon VIP
où se trouvaient les personnalités invitées à la cé-
rémonie du Ballon d’Or algérien. Dans l’ascen-
seur, nous avons découvert une autre facette
cachée du personnage  : son côté blagueur et
chambreur. En efet, il a embrassé le crâne du
chauve Caldara en nous disant «C’est Cam-
biasso qui est avec nous  !», allusion
faite à son coéquipier et compa-
triote de l’Inter au crâne dé-
garni, Estevan Cambiasso.
«Mourinho is the best»
Dans cette ambiance déten-
due, nous avons glissé que
Caldara ressemblait plus à
Pierluigi Collina. Cette com-
paraison n’a pas eu l’air de
plaire à Zanetti qui a hoché la
tête, de droite à gauche, signe
qu’il n’aime pas trop l’ancien ar-
bitre international italien. «Non,
pas Collina. Je préfère que Caldara
ressemble à Cambiasso.» Un de
nos accompagnateurs lui a alors
lancé : «Et Mourinho ?», ce à quoi
le «Capitano» a répondu en an-
glais : «Mourinho is the best» (Mourinho est le
meilleur). Une réponse qui ne surprend pas, vu
que les rapports étraoits que l’entraîneur portu-
gais entretenait avec les joueurs de l’Inter
lorsqu’il avait entraîné l’équipe de 2008 à 2010,
remportant avec elle le triplé championnat-
coupe-Ligue des champions. D’ailleurs, Zanetti
est toujours en contact avec Mourinho et les
deux hommes s’appellent de temps à autre.
20h02 : poignée de main plutôt
froide avec Rivaldo
Il était 19h48 lorsque Zanetti et ses deux ac-
compagnateurs ont pénétré dans le salon VIP où
des personnalités étaient déjà présentes, à l’instar
de l’ancien Chef du gouvernement, Abdelaziz
Belkhadem, du président directeur-général de
Mobilis, Saâd Damma, du président du Comité
olympique algérien, Mustapha Berraf, ainsi que
des anciens présidents de l’USM Alger et du RC
Arba, Saïd Allik et Adlane Djaadi, et du direc-
teur de la communication à la FAF, Abdelkader
Berdja. Ils ont pris place dans un fauteuil. A
20h02, Rivaldo a fait son apparition. Il a fait le
tour des présents pour leur serrer la main. Sa
poignée de main avec Zanetti semblait plutôt
froide, signe peut-être de la rivalité footballis-
tique historique entre le Brésil et l’Argentine.
Al’arrivée de Madjer,
il s’est mis debout par respect
Un quart d’heure plus tard, un personnage
connu des invités de l’Algérie est entré dans le
salon : Rabah Madjer, l’homme à la célèbre ta-
lonnade. Tous les présents se sont levés pour le
saluer, y compris Rivaldo et Zanetti. Ce dernier
lui a donné une chaleureuse accolade, lui qui sait
très bien que l’ancien international algérien avait
failli rejoindre l’Inter à la fn des années 80. D’ail-
leurs, il ne s’est rassis qu’une fois que Madjer s’est
assis, signe du profond respect qu’il lui voue.
Sur le chemin vers le chapiteau, c’est
le dégel avec Rivaldo
A 20h55, tous les présents se sont levés pour
rejoindre le grand chapiteau, en prévision du
début de la cérémonie. Sur le chemin, la glace a
fondu entre Rivaldo et Zanetti qui se sont parlés
spontanément, preuve que les deux hommes ne
tiennent pas compte de la rivalité entre leurs
deux pays et encore moins des séquelles d’un
match marquant de demi-fnale de la Ligue des
champions entre l’Inter et l’AC Milan, du temps
où Rivaldo était milanais, qui avait été émaillé de
graves incidents. Cette saison-
là, l’AC Milan et l’Inter
s’étaient afrontés à quatre
reprises, avec trois vic-
toires pour Milan et un
match nul.
L’Ambassadeur
d’Argentine a tenu
à le saluer
Avant le début de la soi-
rée, Son Excel-
l e n c e
l’Ambassa-
deur d’Argentine à Alger, Martinez Gondra Er-
nesto Santiago, invité à la cérémonie, a tenu à sa-
luer son compatriote Javier Zanetti et à lui
souhaiter personnellement la bienvenue en Al-
gérie. Il lui a exprimé son bonheur de le voir de-
vant lui, vu que c’est l’un de ses admirateurs,
surtout à l’époque où le joueur évoluait en sélec-
tion d’Argentine. Cependant, le manque de
temps a obligé les deux hommes à écourter leur
discussion.
Son «salamalaikoum»
lui a valu une chaude ovation
La cérémonie a débuté à 21h15. Après l’allo-
cution d’ouverture prononcée par le directeur des
journaux Le Buteur et El Heddaf, les deux invités
de marque de la cérémonie du Ballon d’Or ont
fait leur apparition sur scène. Zanetti et Rivaldo
ont lancé à l’assistance un «salamalaikoum» soi-
gneusement prononcé, ce qui leur a valu une
chaude ovation de l’assistance.
Les prouesses du free-styler
Wass l’ont accroché
Zanetti, tout comme Rivaldo, a pu suivre la cé-
rémonie sans se lasser puisqu’il était doté d’une
oreillette à travers laquelle on lui faisait la tra-
duction de tout ce qui se disait par les animateurs
et les invités. Il a été très content de voir ses co-
équipiers à l’Inter, Taïder et Belfodil, primés. Ce-
pendant, le meilleur moment pour lui a été le
spectacle de free-style proposé par le vice-cham-
pion du monde de la spécialité, Wassim Bensli-
mane dit Wass. Ses yeux étaient accrochés à lui et
il ne ratait aucune de ses prouesses techniques,
exprimant son admiration en hochant la tête à
plusieurs reprises.
«Copa del mondo» l’a presque
fait danser
Le fait que ce spectacle ait été donné en même
temps que le groupe Fiesta chantait son célèbre
tube «Copa del mondo» a presque fait danser le
joueur de l’Inter, emporté par le rythme endia-
blé de la chanson et des gestes de Wass. On sen-
tait bien qu’il avait une folle envie de se lever
pour danser et que c’était le caractère solennel de
la soirée qui le bloquait. D’ailleurs, il nous a
avoué, à la fn de la cérémonie, que le morceau
musical lui avait fortement plu.
La montée de Lalmas
l’a profondément ému
La seule fois où l’ancien international argentin
a afché un masque sur son visage,
c’était au moment où l’ancienne
gloire du football algérien, Ha-
cène Lalmas, est montée sur
scène pour se faire
remettre le
Ballon d’Or
des années
60. La tra-
duction des
propos élogieux
des deux ani-
mateurs
lui ont fait comprendre à quel point ce joueur
avait marqué son époque et le fait de le voir ma-
lade et se tenant difcilement debout l’a profon-
dément ému. Tout comme l’assistance, il s’est levé
pour applaudir Lalmas, le visage grave.
La remise du Ballon d’Or à Slimani
dans une ambiance de show
A 22h41, Zanetti a été appelé sur scène, tout
comme Rivaldo, afn de répondre à quelques
questions à l’adresse des téléspectateurs algériens
qui suivaient la cérémonie en direct et remettre
le Ballon d’Or au lauréat de cette édition 2013,
Islam Slimani en l’occurrence. Cela fut fait dans
une ambiance de show qui n’a rien à envier aux
plus belles remises de trophées à travers le
monde, ce qui n’a pas manqué de le réjouir et de
l’inciter à remercier les organisateurs.
Zanetti a tenu à venir l’après-midi
et repartir la nuit, pour bien
récupérer le lendemain
Saphir Taïder nous a fait une confdence au
sujet de son illustre coéquipier à l’Inter : ce der-
nier a insisté pour qu’il se rende à Alger dans
l’après-midi du lundi et non pas dans la matinée,
afn qu’il puisse dormir le matin et bien récupé-
rer du déplacement efectué la veille à Naples
avec l’équipe. De même, il a tenu à rentrer à
Milan sitôt la soirée terminée, afn de faire la
grasse matinée et être ainsi frais et dispos pour
l’entraînement du mardi programmé dans
l’après-midi. Cela renseigne sur le sérieux de ce
joueur, son hygiène de vie et son autodiscipline,
secrets de sa longévité sur les terrains au plus
haut niveau.
Il n’a pas hésité à aider Taïder
à ranger son costume
Autre preuve d’humilité : Zanetti n’a pas hé-
sité à monter vers la chambre occupée par Taï-
der et Belfodil, afn de les aider à faire leurs
valises. Constatant que le milieu de terrain algé-
rien n’arrivait pas à ranger son costume dans sa
housse, par manque d’expérience (Taïder n’est
pas habitué aux costumes, contrairement à l’Ar-
gentin), il s’en est occupé personnellement, à la
grande surprise des deux joueurs qui n’en reve-
naient pas de voir le grand Zanetti s’occuper de
leurs efets.
Décollage à 01h00, après
un séjour de 7 heures à Alger
C’est à 23h35 que le groupe des invités italiens,
Taïder et Belfodil compris, a quitté l’hôtel Hilto,
non sans avoir chaleureusement remercié les res-
ponsables du Buteur et d’El Heddaf pour leur
hospitalité. Grâce à l’escorte, ils ont gagné l’aéro-
port international d’Alger en une dizaine de mi-
nutes. L’avion privé qui les avait ramenés était
près à décoller. Après les formalités administra-
tives, le vol a décollé vers 01h00. Ainsi ont pris
fn les 7 heures de présence de Javier Zanetti sur
le sol algérien.
Ciao et merci pour la belle leçon !
Si Zanetti nous a remerciés, nous tenons à
notre tour à lui adresser nos remerciements pour
la grande leçon d’humilité qu’il nous
a donnée. Au-delà de la
classe qu’il afche dans sa
manière de s’habiller, de
marcher ou de parler, il
a fait montre d’une
simplicité et d’une
modestie qui nous ont
vraiment surpris. Cela
montre que la person-
nalité d’une personne
n’est pas tributaire de
sa popularité. Elle est
innée et n’est ni altérée
ni écrasée par le suc-
cès. Ciao, Javier !
Mohamed Saâd
et Mehdi Tafert
heures avec Zanetti,
une star d’une incroyable humilité
I
l était exacte-
ment 16h40,
lundi passé,
lorsque l’avion
privé transpor-
tant Javier Za-
netti, l’un des deux
invités de marque de la cé-
rémonie du Ballon d’Or algé-
rien 2013, a atterri sur le tarmac
de l’aéroport international Houari-
Boumediène en provenance de Milan.
Tous les regards étaient braqués sur ce
joueur emblématique auquel les observateurs du
football à travers le monde reconnaissent deux
qualités rares : une longévité au plus haut niveau,
puisqu’il continue toujours de jouer à l’Inter de
Milan, alors qu’il est âgé de 40 ans (il en aura 41
à la fn de la saison) et une fdélité sans faille au
seul club européen pour lequel cet Argentin a
joué  : l’Inter. Cela fait 18 ans que Zanetti est
joueur des Nerazzuris et c’était un grand honneur
pour El Heddaf et Le Buteur de compter comme
invité à sa cérémonie un joueur de niveau mon-
dial encore en activité.
Taïder a fait retarder le vol,
mais il ne lui en a pas voulu
Selon le plan de vol initial, il était prévu que
l’avion transportant Zanetti et ses accompagna-
teurs atterrisse à Alger à 17h00 précises. Cepen-
dant, un petit contretemps a retardé son arrivée :
le coéquipier du joueur, Saphir Taïder, venu sur le
même vol, s’est aperçu, qu’il avait oublié son pas-
seport chez lui, ce qui l’a obligé à aller le chercher,
engendrant un retard. Cependant, cela n’a pas du
tout contrarié Zanetti, pourtant connu pour sa
rigueur et son souci de la ponctualité qui s’est
montré plutôt indulgent envers le jeune Algérien.
Durant le voyage, il s’est informé
sur l’Algérie et la cérémonie
du Ballon d’Or
Au cours du voyage, le «Capitano», comme le
surnomment les fans de l’Inter, était curieux de
tout savoir sur Le Buteur et El Heddaf et la céré-
monie du Ballon d’Or. Il a posé de nombreuses
questions à Taïder et à Ishak Belfodil, surtout
qu’il n’avait jamais eu l’occasion de visiter l’Algé-
rie par le passé. L’Algérie, il ne l’avait connue qu’à
travers le match amical disputé entre l’Argentine
et les Verts en juin 2007 au Nou Camp (victoire
des Argentins 4-3). Il s’est également informé sur
les nominés, dont faisait partie Taïder, qu’il a fé-
licité au passage, pour s’être distingué dans son
pays, en dépit de son jeune âge.
Al’aéroport,
il nous a salués
avec un large sourire
L’humilité étant la marque
des grands, c’est un capitaine de
l’Inter au sourire franc et
presque gêné que nous avons
accueilli au salon d’honneur de
l’aéroport international d’Alger
ainsi que ses deux accompa-
gnateurs, Edoardo Caldara,
chef du département médias de
l’Inter, et Andreina Renna, at-
tachée de presse du club. Il est
descendu de l’avion pour se
rendre au salon d’honneur en
se montrant dynamique,
comme s’il était sur un terrain
de football. Même s’il ne nous
connaissait pas personnelle-
ment -il connaissait Mohamed
Saâd, rédacteur en chef du Bu-
t e u r ,
qui l’avait
interviewé en 2011 en Ar-
gentine, à l’occasion de la
Copa America, retenu à
l’hôtel Hilton Alger pour
la conférence de presse
animée par l’autre invité
de marque, le Brésilien Ri-
valdo-, il semblait vrai-
ment très à l’aise.
«J e m’excuse
vivement du retard»
Ses premières paroles
trahissaient l’éducation du
personnage : «Je m’excuse
vivement du retard.» Il est
vrai que 40 minutes de re-
tard -presqu’une mi-
temps de match- est
important aux yeux d’un
joueur. Même s’il n’était
pas le responsable direct
de ce retard, il se sentait
un peu coupable vis-à-vis
de ses hôtes et s’est donc
fait un devoir de faire
amende honorable. Dans
la foulée, il nous a remer-
ciés de nous être déplacés
jusqu’à l’aéroport pour
l’accueillir.
En costume de
l’Inter dès le départ
de Milan
Ce qui a frappé les pré-
sents au salon d’honneur
de l’aéroport international
d’Alger, c’est le fait que Ja-
vier Zanetti arborait le
costume ofciel de l’Inter de Milan. Cela pouvait
prêter à étonnement, surtout que nous étions à
plus de trois heures du début de la cérémonie et
qu’il aurait pu, par conséquent, voyager en tenue
décontractée et s’habiller classe, une fois à l’hôtel.
Mais son sens aigu du professionnalisme l’a
poussé à se mettre en costume dès son départ de
Milan, comme pour montrer qu’il est, avant tout,
un ambassadeur de son club. C’est aussi une
marque de respect pour ses hôtes, Le Buteur et El
Heddaf, qu’il savait comme étant des journaux
spécialisés en football qui organisaient une céré-
monie consacrée au football. Ainsi, Zanetti était
très classe, avant même le début de la soirée.
Il nous a demandé la permission
de téléphoner
Avec politesse et courtoisie, il nous a demandé
la permission d’efectuer une communication té-
léphonique privée. Il s’est ainsi isolé et a appelé
son correspondant -sans doute son épouse-, cer-
tainement pour l’assurer qu’il était bien arrivé et
lui faire part de l’impression positive qu’il a eue,
après l’accueil qui lui a été réservé. La communi-
cation a duré une dizaine de minutes, le temps
que les formalités administratives le concer-
nant ainsi que ses accompagnateurs
soient efectuées par le personnel
du salon d’honneur. Il semblait
très à l’aise, discutant comme
s’il était dans un lieu auquel
il est habitué.
La
communication
interrompue
plusieurs fois
pour se faire
prendre des
photos avec
des fans
Autre marque
d’humilité  : alors
qu’il était en
pleine conversa-
tion téléphonique,
il n’hésitait pas à ré-
pondre aux nom-
breuses sollicitations
du personnel de l’aéroport et membres des ser-
vices de sécurité présents au salon d’honneur
pour des photos souvenir. Plus même : il n’hési-
tait pas à interrompre la conversation lors des
prises de photo, par respect à ses fans. Cela ne
s’est pas passé une ou deux fois, mais des dizaines
de fois en un peu plus d’une dizaine de minutes.
Cette attitude l’a grandi davantage aux yeux des
présents.
Bienvenue aux bouchons d’Alger !
Une fois les passeports récupérés, nos invités
milanais sont montés en voiture pour être
conduits vers le lieu de la cérémonie du Ballon
d’Or algérien, l’hôtel Hilton d’Alger. L’hôtel se
trouve à moins de 10 kilomètres de l’aéroport,
mais des bouchons nous ont un peu retardés. Za-
netti a eu ainsi le loisir de découvrir les bouchons
d’Alger aux heures de pointe et cela l’a un peu
surpris, car il ne s’attendait pas à trouver une ville
aussi populeuse avec autant de véhicules. Grâce à
l’escorte de la police nationale qui s’est démenée
pour ouvrir la voie au cortège, ce dernier a pu ral-
lier l’hôtel en 13 minutes.
«Capitano ! Capitano !»
à son accueil à l’hôtel
A la grande surprise du joueur argentin, il a
trouvé à son accueil, une fois le portail de l’hôtel
passé, un grand nombre de journalistes, surtout
des télévisions, des badauds et curieux et, sur-
tout, des fans de l’Inter qui arboraient des
écharpes et maillots de l’Inter tout en scandant :
«Capitano ! Capitano !» Il ne savait pas qu’il était
aussi populaire en Algérie et c’est ce qui lui a ar-
raché un large sourire. On lui a expliqué que, non
seulement l’Inter est connu en Algérie, mais sa
popularité a augmenté depuis que Saphir Taïder
et Ishak Belfodil y évoluent. Il a salué de la main
ses fans.
Une fois informé du programme,
il a sollicité un peu de repos
Avant de monter dans sa chambre, il a de-
mandé à connaître le programme de la soirée. On
lui a expliqué qu’il y avait une conférence de
presse à 19h00, puis une rencontre pour une in-
terview exclusive, suivie d’une collation au salon
réservée aux VIP et, enfn, la cérémonie au grand
chapiteau de l’hôtel Hilton d’Alger. Il a demandé
alors de prendre un peu de repos. Il a rejoint sa
chambre à 18h25, ce qui lui laissait un peu plus
d’une demi-heure pour se débarbouiller et récu-
pérer un peu du voyage, avant de remplir ses
obligations pour la cérémonie.
18h57 : arrivée pour la conférence
de presse
Efectivement, il a été fdèle à sa parole. C’est à
18h57 qu’il a fait son apparition à la salle Hoggar
pour la conférence de presse. Un parterre de
journalistes et reporters des médias nationaux et
internationaux étaient à son attente. Ce n’est pas
tous les jours que le capitaine de l’Inter de Milan
a l’occasion de s’adresser aux Algériens. Il a ré-
pondu à de nombreuses questions ayant trait à
son parcours avec le club italien ou à la qualif-
cation de l’Algérie à la Coupe du monde 2014,
sans oublier la question récurrente de la compa-
raison entre les deux légendes du football argen-
tin, Diego Maradona et Lionel Messi.
Zanetti a fait les éloges de Moratti,
a défendu Messi et loué le talent
de Taïder et Belfodil
Durant les 17 minutes qu’a duré la conférence
de presse, Zanetti a dit beaucoup de choses inté-
ressantes. Ainsi, il a fait l’éloge de l’Inter qu’il a
qualifé de son deuxième chez-soi et où il compte
terminer sa carrière, même s’il s’est abstenu de
dire à quel âge. Il a rendu hommage à l’ancien
président du club, Massimo Moratti, qui avait dit
qu’il pouvait jouer jusqu’à l’âge de 45 ans. Il a de
même défendu Messi en afrmant que ce dernier
n’avait pas besoin de gagner la Coupe du monde
pour être du niveau de Maradona. Parlant de ses
deux coéquipiers algériens Taïder et Belfodil, il a
loué leur talent et leur a prédit un bel avenir à
l’Inter, insistant sur le fait qu’ils sont jeunes et ont
une grande marge de progression. Il n’a pas man-
qué de souhaiter à la sélection algérienne un bon
parcours en Coupe du monde, exprimant son
optimisme quant à sa capacité à passer au second
tour, au regard de la composante de sa poule.
La conférence écourtée pour accorder
une interview filmée
Il était prévu que Zanetti soit également pré-
sent à la conférence de presse qu’ont justement
animée Taïder et Belfodil, mais le manque de

Reportage Coup d’œi l
N° 2404
www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
7 7 7 7 7

Équipe nationale Coup de pompe
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
A
l’occasion de la
dix-septième
journée de
Serie A, tous les regards
des spécialistes étaient
braqués sur le stade San
Siro qui a accueilli le
derby milanais. C’était le
match des retrouvailles
entre les deux plus grands
clubs de la ville de Milan.
L’Inter de Milan qui a ac-
cueilli le voisin et ennemi
juré, le Milan AC était
dans l’obligation de re-
nouer avec le
succès. Idem pour les Ros-
soneri qui étaient eux
dans l’obligation de gagner
la rencontre. Au terme
d’un match plaisant, in-
tense mais surtout très
serré, l’Inter de Milan a
réussi à remporter le
derby en inscrivant
l’unique but de la partie à
cinq minutes du coup de
sifet fnal par l’Argentin,
Rodrigo
Palacio. Les deux Algé-
riens de l’Inter de Milan
ont eu l’occasion de dé-
couvrir la folle ambiance
de ce derby pas comme les
autres.
Un centre de Taïder
a failli faire mouche
Saphir Taïder, titulaire in-
discutable dans l’échiquier
de Walter Mazzarri, a
été aligné d’entrée lors de
ce derby. Le milieu de ter-
rain algérien, dé-
coré dernièrement
par Le Buteur en
tant que révélation
de la saison, a fait
une première mi-
temps pleine. Taï-
der a joué 56’ avant
de céder sa place au
Croate Kovacic. En
première mi-temps,
Saphir Taïder a fait
un centre à destina-
tion du Japonais Na-
gatomo, qui a failli
ouvrir le score, si ce
n’était qu’il était un
peu en retard.
Rien n’a changé pour
Belfodil
Par ailleurs, la situation
d'Ishak Belfodil n’a pas
changé d’un iota. L’atta-
quant algérien n’a pas été
aligné au cours de ce
derby milanais, après avoir
suivi le match de Naples
sur le banc de touche.
Même si
Walter Mazzarri estime
que Belfodil est un joueur
d’avenir, il continue tou-
jours de ne pas l’aligner.
Face au Milan AC, Ishak
Belfodil s’est contenté de
suivre la rencontre sur le
banc. Il était content du
succès de l’Inter de Milan.
West Ham et
Sassuolo insistent
toujours pour l’avoir
West Ham et Sassuolo in-
sistent toujours pour avoir
le joueur sous forme de
prêt dès le mois de janvier.
Selon des thèses de la
presse italienne, le joueur
est sur les tablettes de ces
deux clubs, évoquant que
la piste de Sassuolo est la
meilleure pour le joueur,
afn de pouvoir jouer du-
rant la phase retour pour
espérer être retenu en
Coupe du monde dans la
sélection algérienne.
Mazzarri : «Belfodil
sera un grand
joueur»
L’entraîneur de l’Inter de
Milan, Walter Mazzarri, a
été interrogé après le
derby milanais sur la non-
incorporation d'Ishak Bel-
fodil. L’entraîneur de
l’Inter de Milan a répondu
: «Belfodil doit travailler
encore pour atteindre un
certain niveau. Je pense
qu’à l’avenir, Belfodil de-
viendra un grand
joueur».
Hamza
Ooredoo saisit officiellement
l’ARPT pour violation grave et
continue des conditions d’octroi
de la licence 3G par Mobilis
Aujourd’hui 23 décembre 2013, Wata-
niya TelecomAlgérie (WTA) a déposé une
réclamation auprès de l'Autorité de Régu-
lation de la Poste et des Télécommunica-
tions (ARPT) ayant pour objet "Des
violations graves des conditions de l’octroi
de la Licence 3G et traduisant le non-res-
pect continu du Cahier des Charges 3G par
ATM-Mobilis ". Cette réclamation fait suite
à plusieurs autres réclamations transmises
à l’ARPT au cours des dernières semaines
concernant des pratiques de concurrence
déloyale et de dénigrements. En dépit des
graves irrégularités identifiées ces derniers jours, WTA fonde encore l’espoir d’un traite-
ment non-discriminatoire des cas soumis à l’ARPT mais réserve sa possibilité d’exercer
toute voie de droit appropriée pour mettre un terme immédiat aux violations actuelles
de la législation et réglementation nationale. Malgré la campagne de désinformation or-
ganisée récemment, WTA confirme que le mécanisme de souscription en ligne, qui per-
mettait de faciliter et simplifier l’accès de ses propres abonnés parfaitement identifiés aux
services 3G et nécessitait la signature d’un nouveau contrat dans un délai de 15 jours,
est totalement conforme au Cahier des charges. Sa suspension temporaire intervient
malheureusement suite à une demande de l’ARPT dont le bien-fondé a été remis en
cause à la fois sur le plan réglementaire et sur le plan opérationnel. Interdire à un opé-
rateur de proposer des services à ses propres clients est une démarche inédite. Déni-
grement, diffamation, désinformation, aucun procédé n'est épargné pour détourner de
la question centrale de la double numérotation de la 3G utilisée comme verrou pour frei-
ner et contrôler le lancement de la 3G par une limitation du nombre de numéros attri-
bués. Ce verrou sera cependant levé en octobre 2014. Une telle échéance ne peut
qu’interpeler. Interrogé sur la situation actuelle Monsieur J oseph Ged, Directeur Géné-
ral de WTA, a tenu à rappeler : « Nous ne répondons pas aux stratagèmes mais main-
tenons notre stratégie avec force et fierté, à l’algérienne. Nous défendrons les intérêts
légitimes de nos 10 millions d’abonnés et de notre entreprise. Nous continuerons à
contribuer à la démocratisation du haut débit mobile et à dénoncer la désinformation et
les illégalités systématiques qui bloquent le développement sincère de la 3G. Nous le de-
vons par respect à nos abonnés dont l’estime reste le plus important pour nous ».
La sélection nationale algérienne affrontera son homologue slo-
vène, le 5 mars prochain, à l’occasion de la date FIFA. La sélec-
tion nationale prépare la phase finale de la Coupe du monde,
prévue au Brésil, contrairement à l’équipe slovène, qui a été éli-
minée. La rencontre aura lieu officiellement sur le sol algérien,
comme le veux le sélectionneur Vahid Halilhodzic. Du côté de la
FAF, on n’a toujours pas annoncé de manière officielle, le lieu de
la rencontre. Seulement, selon les données, deux stades sont
pressentis pour abriter la rencontre. Le premier c’est le stade
Mustapha-Tchaker de Blida et le stade Chahid-Hamlaoui de
Constantine, étant donné que le stade du 5-J uillet est fermé en
ce moment pour des travaux de rénovation des gradins. Mais hier,
nous avons pu confirmer qu’officiellement, la rencontre se tien-
drait au stade Tchaker de Blida. Le coup d’envoi de la rencontre
sera donné en début de soirée.
Le stage commence officiellement le 3 mars
Pour ce qui est du stage d’avant match, on sait tous que le temps
sera insuffisant pour Vahid Halilhodzic pour pouvoir programmer
un travail complet. La Fédération interna-
tionale de football autorise en effet les
équipes à ne bénéficier des services des
joueurs que pour 48 heures. Le stage de
la sélection nationale commence ainsi le
3 mars. C’est ce jour-là que Halilhodzic
aura à sa disposition tous les joueurs.
Les coéquipiers de Faouzi Ghoulamvont
rejoindre le centre technique national de
Sidi-Moussa au fur et à mesure puisque
certains jouent le vendredi, d’autres le
samedi et la suite pour dimanche. En
d’autres termes, le groupe ne sera au
complet que durant les séances de lundi
et celle de la veille du match.
La fermeture du stade reportée
Avec la programmation de cette rencontre Algérie-Slovénie au
stade Mustapha-Tchaker de Blida, la fermeture du stade sera re-
portée. Il était prévu en effet à ce que le stade Tchaker ferme ses
portes juste après le match du Burkina Faso qui a eu lieu le 19
novembre dernier pour des travaux de rénovation et surtout pour
l’extension des gradins puisqu’ils n’arrivent plus à contenir le
large public algérien qui suit la sélection nationale. Pour l’instant,
on ne sait pas encore quand le stade sera fermé pour les travaux
de rénovation, sachant que le match barrage face aux Etalons du
Burkina Faso a démontré que l’enceinte est trop exigüe pour abri-
ter de telles affiches. Dans le cas où le stade sera fermé après ce
match face à la Slovénie, cela constituera un casse-tête pour la
FAF du fait que les éliminatoires de la CAN 2015 commenceront
après le Mondial. Avec tout ce planning chargé pour l’EN, il y a de
très fortes chances à ce que la fermeture du stade et le début
des travaux aient lieu en fin d’année prochaine.
Hamza R.
J uste après le match Inter de
Milan - Milan AC, nous avons
croisé au stade San Siro, l’ex-dé-
fenseur de l’Inter, actuel admi-
nistrateur du club, Ivan
Cordoba. Très content du succès
de l’Inter, Cordoba a accepté de
nous livrer ses impressions.
Vos impressions concernant le
match ?
Je suis très content après cette vic-
toire importante. On a ajouté trois
points à notre actif, c’est toujours
important de remporter une telle af-
fche.
C’est tout le monde qui était sur
les nerfs ?
Oui, c’est le derby. Ça a toujours
été comme ça. Même le nouveau
président voulait cette victoire pour
passer des vacances calmes. Pour
son premier derby, il a assisté au
succès de son équipe. Tous les
joueurs voulaient gagner cette ren-
contre, je sais qu’ils étaient sur les
nerfs.
Parlons de la Coupe du monde,
comment vous voyez les chances
de l’équipe algérienne ?
Toutes les équipes ont des
chances, y compris l’équipe algé-
rienne. Je pense qu’en Coupe du
monde, toutes les équipes vont jouer
leur va-tout pour essayer d’aller le
plus loin possible dans cette compé-
tition. Pour revenir à votre question,
à chaque tournoi il y a des surprises.
Cette fois-ci, l’équipe algérienne peut
être une surprise, qui sait ? Etant
donné que l’équipe algérienne va
jouer à fond ses chances, alors elle
peut créer la surprise.
Entretien réalisé A Milan
par Yasser W.
Ivan Cordoba : «Toutes les
équipes ont une chance
en Coupe du monde
Belfodil et Taïder remportent
le derby milanais
Communiqué
Feghouli s’incline face au Real
Le choc de la Liga a eu lieu au stade Mestalla de Valence
entre le FC Valence et le Real de Madrid. Sofane Fe-
ghouli, l’attaquant algérien, a été titularisé d’entrée. Il a
d’ailleurs disputé l’intégralité de la rencontre. Le FC Va-
lence s’est incliné à domicile sur le score de trois buts à
deux. Le FC Valence a longtemps tenu le match nul avant
que le jeune Jese ne marque le troisième but avant
la fn du match.
Il a échangé quelques mots
avec Ronaldo
En fn de partie, Sofane Feghouli a
échangé quelques mots avec Cristiano
Ronaldo. Le joueur algérien a été félicité
par le Portugais pour ses prestations cette
saison avec le FC Valence.
Bougherra
«Le Match amical de la
Slovénie, sera un bon test
pour nous»
Interrogé au sujet de la rencon-
tre amicale programmée le 5
mars prochain contre la Slové-
nie, le capitaine d’équipe de
l’EN, Madjid Bougherra dira :
«Le match amical face à la Slové-
nie sera très important pour nous.
C’est une très bonne chose de jouer chez nous,
il se présente comme un bon test face à une
équipe européenne qui pratique presque le
même jeu que la Russie et la Bel-
gique.»
Bentaleb
a pris part à
Tottenham -
Southampton
Le Franco-Algérien, Nabil Bentaleb, a
eu la chance de prendre part à
quelques minutes du match Totten-
ham - Southampton pour le compte du
championnat anglais. Il a remplacé
Moussa Dembélé. Sur le site officiel
du club anglais, le joueur s’est ex-
primé : «J e suis très content d’avoir
réussi à jouer en équipe A. J e vais
continuer à travailler pour progresser encore
et devenir un titulaire dans l’équipe».
Alors que le stade de Constantine était en lice
La FAF choisit Blida pour
le match de la Slovénie
Djebbour
blessé
L’attaquant Rafik
Djebbour n’a pas été
retenu pour le match de
championnat disputé
hier face à Belediyespor.
En effet, le sociétaire de
Sivasspor, qui s’est
blessé légèrement à l’issue de la
précédente rencontre, a été donc
préservé par le staff tech-
nique.
L
a chaîne d’infor-
mation France 24,
dans sa version
arabophone, a
réalisé une longue
interview avec le
sélectionneur national, Vahid
Halilhodzic, dans sa ville de
résidence, Lille, au nord de la
France. Le technicien bosnien
s’est livré, comme à son habi-
tude, sans langue de bois,
évoquant la prochaine parti-
cipation des Verts au Mondial
brésilien, assurant une nou-
velle fois que ce ne sera pas
une mission aisée. A ce titre,
il a tenu, une nouvelle fois, à
descendre en fammes les
techniciens et autres spécia-
listes qui ont assuré que l’EN
a les moyens de se qualifer
pour le second tour. Vahid a
parlé de sa relation avec Mo-
hamed Raouraoua qu’il quali-
fe de bonne, quoi qu’il admet
ne pas être tout le temps sur
les mêmes longueurs d’onde
avec son président. Par la
suite et au sujet de son avenir
à la tête de la sélection natio-
nale, Halilhodzic a afrmé
que sa mission s’arrêtera au
terme du Mondial et que
pour l’heure, il n’a pas encore
décidé s’il renouvellera son
bail ou pas.
«Vous pouvez appeler les
clubs et les sélections qui s’inté-
ressent à moi pour vérifer de
vous-même la véracité des sol-
licitations dont je fais l’objet.
Pour moi, ma mission à la tête
de la sélection algérienne pren-
dra fn à l’issue du Mondial, et
on verra après ce qui se pas-
sera. Je suis fer de ce que j’ai
apporté à cette équipe et de la
réussite que j’ai connue. Après,
les gens peuvent dire ce qu’ils
veulent. Mais moi, je ne chan-
gerai pas ma vision de voir les
choses, du moment que je suis
convaincu de ce que je fais.»
«L’optimisme
des Algériens
est exagéré»
«C’est très surprenant l’op-
timisme démesuré des Algé-
riens pour leur sélection
nationale. Ça dépasse carré-
ment les limites. Les journa-
listes et mêmes certains
anciens joueurs sont subjec-
tifs dans leurs analyses. Moi,
je connais la sélection mieux
que quiconque et je sais que
notre tâche sera très compli-
quée. Après la CAN, j’aurais
pu quitter la sélection, mais
j’ai préféré rester, car je savais
qu’on pouvait faire quelque
chose de bien. Après, il ne
faut pas trop en demander.»
«J e rigole quand
j’entends dire que
l’Algérie peut
passer au second
tour»
«Croyez-moi, je rigole
quand j’entends certains dire
que l’Algérie peut aller au 2e
tour, voire plus durant ce
Mondial. Ça me fait rigoler,
mais ça m’agace aussi. Il ne
faut pas mettre davantage de
pression sur cette équipe.
Pour ma part, je suis
quelqu’un de libre et per-
sonne ne peut me mettre la
pression. Si je veux arrêter,
j’arrête et puis c’est tout.»
«Les entraîneurs
qui disent que la
qualification au 2
e
tour est possible,
qu’ils viennent
prendre ma place
et prouver ce dont
ils sont capables»
«Les gens parlent beau-
coup, et je suis certain que
personne n’a vu jouer nos ad-
versaires. Moi, je ne veux pas
retomber dans les mêmes er-
reurs de la CAN-2013. Les
techniciens qui disent que la
qualifcation pour le 2e tour
est possible, et bien qu’ils
viennent prendre ma place et
nous montrer ce dont ils sont
capables. Il n’y a pas de pro-
blème. Moi, je dis à la vérité
au peuple algérien. Je ne veux
pas lui mentir.»
«J amais l’Algérie
n’a été aussi
offensive dans son
jeu qu’avec moi»
Comme d’habitude, Halil-
hodzic ne manque pas de se
jeter des feurs. «L’Algérie n’a
jamais joué de manière aussi
ofensive depuis plus d’une dé-
cennie. Depuis que j’ai pris en
main cette équipe, elle a tou-
jours marqué des buts au
cours de ses matchs. J’avoue,
toutefois, que le dernier match
face au Burkina Faso fut mon
plus mauvais à la tête de cette
équipe, notamment en raison
de la grosse pression qu’ont eue
à gérer les joueurs.»
«J ’ai révolutionné
le jeu de l’EN
algérienne»
«Il a une grosse diférence
entre l’équipe de 2010, dont le
jeu était surtout basé sur la
défense, et celle de mainte-
nant qui joue l’attaque à ou-
trance, que ce soit à domicile
ou l’extérieur. A ce propos,
j’estime avoir révolutionné le
jeu de l’Algérie, puisque
l’équipe a réappris à gagner à
l’extérieur et à viser unique-
ment la victoire.»
«On va se préparer
à Sidi Moussa et
jouer 3 matchs
amicaux»
Pour ce qui est du pro-
gramme de la préparation
pour le Mondial, Vahid dira :
«On continue de travailler en
respectant notre programme
de préparation pour cette
Coupe du monde. On va ef-
fectuer notre stage à Sidi
Moussa puis on disputera
trois matchs amicaux à la fn
de la saison. Un à domicile,
un autre à l’étranger, dans un
lieu qui reste à déterminer, et
un dernier au Brésil. Le pro-
blème qui se pose actuelle-
ment, c’est qu’on ne sait pas
encore quand les joueurs ter-
mineront exactement leur sai-
son, vu que les coupes
nationales se termineront
après les championnats.»
«On a contacté le
Portugal,
l’Allemagne, la
Biélorussie,
l’Ukraine, la
Pologne et le J apon
pour des matchs
amicaux»
«Pour ce qui est de nos ad-
versaires pour nos matchs
amicaux, on n’a pas encore
tranché. Pour préparer la
Belgique, on a négocié avec
le Portugal et l’Alle-
magne(Ndlr, ce sera fnale-
ment la Slovénie). Pour la
Russie, on est en discus-
sions avec la Biélorussie,
l’Ukraine et la Pologne.
Enfn pour la Corée du
Sud, on discute toujours
avec la Fédération japo-
naise. Moi, je veux afronter
des sélections qui ont les
mêmes caractéristiques de
jeu que nos adversaires au
Mondial.»
«J e prendrai mes
23 joueurs de la
liste actuelle des
35»
Pour ce qui est des joueurs
qui iront au Mondial, Halil-
hodzic n’entretient pas vrai-
ment le suspense, lui qui
assure qu’il prendra pratique-
ment les mêmes joueurs qui
ont qualifé la sélection.
«J’ai un groupe de 35
joueurs qui sont pour moi les
meilleurs éléments algériens. je
prendrai de cette liste mes 23
joueurs qui iront au Brésil. Je
ne pense pas qu’il y’aura de
nouveaux éléments. Néan-
moins, je continue à les super-
viser et voir leur évolution. Il y
a de bons joueurs, mais ils
manquent d’expérience et de
maturité.»
«Si je fais revenir
Matmour et
Belhadj, ça créera
un malaise au sein
du groupe»
Au sujet du souhait de Bel-
hadj et Matmour de revenir
en sélection, Vahid reste ca-
tégorique.
C’est non !
«C’est un
peu compli-
qué. Il faut
savoir que
ce n’est pas
moi qui les
ai écartés.
C’était leur
souhait et
qu’ils assu-
ment à pré-
sent. C’est
bien qu’ils
veulent re-
venir, mais
ça sera pas
possible, car
si je les rap-
pelle, ça
créera un
malaise au sein du groupe et y
aura des tensions et des réac-
tions négatives de certains
joueurs. J’aime Nadir et
Karim. Ils appellent de temps
à autre les membres du staff
pour prendre des nouvelles de
l’équipe. Je ne suis nullement
fâché contre ces joueurs, mais
il faut que les gens sachent
que j’ai instauré un règlement
et il faut que tout le monde le
respecte.»
«Ziani s’est
toujours bien
comporté et n’a
jamais critiqué
l’EN»
«Concernant Ziani, c’est un
garçon qui a beaucoup donné
à la sélection, mais je lui ai
bien ex-
pliqué
que je
voulais
donner
la chance
à Fe-
ghouli.
Ziani
s’est tou-
jours
bien comporté et n’a jamais
critiqué l’EN, contrairement à
certains joueurs qui ne man-
quent pas d’afcher leur
amertume à travers les mé-
dias. A mon arrivée en sélec-
tion, j’ai trouvé une équipe
complètement déboussolée et
je me devais de faire un chan-
gement radical pour relancer
la machine. Il fallait renouve-
ler le groupe et la qualifca-
tion acquise au Mondial m’a
donné raison. Je ne pense pas
avoir fait des erreurs par rap-
port à ça.»
«J ’ai proposé
Tasfaout pour être
mon adjoint, car un
Français aurait
coûté très cher»
«Pour préparer la Coupe
du monde, je me suis re-
trouvé dans le besoin de ren-
forcer davantage mon
encadrement technique. Mon
choix s’est porté sur Tasfaout.
C’est quelqu’un qui passe
beaucoup de temps avec moi
et j’ai vu ses réfexions et sa
vision de voir les choses qui
m’ont beaucoup plu. Je l’ai
proposé au président et il de-
vrait très prochainement
commencer son travail. Un
entraîneur français aurait
voulu un contrat d’une plus
longue durée et aurait coûté
très cher.»
«J e critique les
arbitres et je n’ai
pas peur d’être
sanctionné»
«J’ai une longue histoire
avec les arbitres, car j’ai été
souvent lésé par des décisions
arbitrales avec toutes les sé-
lections que j’ai drivées.
Quand j’ai envie de parler, je
le fais et je n’ai pas peur des
sanctions qui peuvent tom-
ber. Je n’ai peur de rien moi,
car je suis propre, mais pas
comme certains. Moi, je dis
toujours la vérité.»
«Tactiquement,
Slimani
correspond
parfaitement
au jeu de
l’EN»
«Au départ, per-
sonne ou presque ne
connaissait Slimani.
Je l’ai ramené en sé-
lection et essuyé pas
mal de critiques à cause de
lui. Tactiquement, c’est un
joueur qui correspond par-
faitement au jeu de la sélec-
tion et voilà maintenant qu’il
est sacré meilleur joueur al-
gérien. Il a beaucoup tra-
vaillé pour en arriver là.»
«Moi avoir la
nationalité
algérienne ?
C’était surtout
une blague»
Au sujet des informations
qui avaient circulé récem-
ment et qui affirmaient que
le Premier ministre, Abdel-
malek Sellal, avait promis de
donner la nationalité algé-
rienne à Halilhodzic, en cas
de qualification en Coupe du
monde, l’intéressé dira :
«C’était surtout une blague,
et rien de très sérieux. Je
connais l’attachement des Al-
gériens pour leur patrie et
c’est une grosse satisfaction
pour moi d’avoir emmené la
sélection au Mondial. Pour
l’instant, je ne peux rien dire
sur cette histoire de nationa-
lité.»
«J e ne suis pas
tout le temps
d’accord avec
Raouraoua, mais
notre relation est
basée sur le
respect mutuel et
l’amitié»
Au sujet de sa relation
avec le président Raouraoua,
Vahid Halilhodzic a dit :
«Avec mon président, on
n’est pas tout le temps d’ac-
cord, car je ne suis pas un en-
traîneur mouton qui dit
constamment oui. Notre rela-
tion est basée sur le respect
mutuel et l’amitié.»
«Pas mal de gens
n’ont pas apprécié
notre qualification
au Mondial et sont
jaloux de mon
travail»
Et d’enchaîner : «Avant le
match retour face au Bur-
kina Faso, j’ai lu beaucoup
de choses dans la presse qui
m’ont dérangé. Je crois sincè-
rement que notre qualifica-
tion au Mondial a dérangé
certains et pas mal d’entre
eux ne l’ont pas appréciée. Il
y a beaucoup de jalousie
chez certaines personnes.
Mais bon, je ne suis pas venu
en Algérie pour gagner des
médailles de reconnaissance,
mais bien pour faire mon
boulot, celui de qualifier
l’EN à la CAN et au Mon-
dial. Je crois avoir bien tenu
mes engage-
ments.»
Synthèse
de Saïd F.
Halilhodzic : «Ma mission à la tête
de l’EN prendra fin après le Mondial»

Équipe nationale
Coup d’œi l
N° 2504
www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013

MCA
Coup fer me
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
MCA
Coup d’œi l
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
Il y a quelques semaines, le prési-
dent du club, Boudjemaâ Boumella,
avait afché ofciellement la volonté
de la direction de changer de domi-
ciliation. Le stade OPOW de Rouiba
était devenu la solution préconisée
afn que le Mouloudia puisse jouir
d’un camp de base et d’un stade doté
d’une pelouse en gazon naturel. Seu-
lement, entre temps, le Mouloudia
ne cesse d’enchaîner les bons résul-
tats à Bologhine. Depuis la contre-
performance enregistrée face à
l’USMH, les Algérois ont réalisé
trois victoires face respectivement à
Saoura (3-0), l’ASO (2-0) et Ben
Badis (1-0). Des victoires obtenues
avec la manière qui remette en cause
ce complexe que les joueurs ont dé-
veloppé dès lors qu’ils se produisent
dans l’antre de Hamadi. Ayant
vaincu le signe indien, les camarades
de Bouguèche ne semblent nulle-
ment disposés à changer de stade et
les points de repères avec. Le coach
mouloudéen, Fouad Bouali, serait
contre l’idée de partir à Rouiba, ce
qui risque d’avantager les équipes
adverses qui seront envahies par ce
sentiment de jouer sur un terrain
neutre loin de cette pression qui ca-
ractérise Bologhine. Abderrahmane
Hachoud qui symbolise le renou-
veau mouloudéen a tous ses repères
sur ce terrain de Bologhine et lui
changer de stade pourrait lui être
préjudiciable, lui qui ne cesse d’en-
chaîner exploit sur exploit à Omar-
Hamadi devenu son terrain de
chasse par excellence. Et même si le
changement de stade devrait faire
débat au sein même de la maison
mouloudéenne, on croit savoir que
tout se décidera après le dernier
match de la phase aller contre le
Mouloudia d’El Eulma. Il est certain
qu’une victoire face aux Eulmis inci-
tera les Vert et Rouge à poursuivre
leur aventure dans l’antre de Bolo-
ghine jusqu’à la fn de la saison. Par
contre un revers, chose qu’on ne
souhaite pas du tout au club, relan-
cerait le débat et pousserait les ca-
marades de Besseghier à changer de
domiciliation. Fouad Bouali, perfec-
tionniste comme il est, devrait jau-
ger les capacités des troupes lors du
stage en Espagne pour voir s’ils peu-
vent développer un jeu bien léché
qu’il leur permet de s’acclimater avec
la pelouse de Rouiba. Dans le cas
contraire, il faudra se rendre à l’évi-
dence que le Mouloudia version
2013-2014 ne peut se permettre de
changer de stade qui risque de lui
être fatal.
T.Che
Une nouvelle fois, Houari Djemili a
préservé sa cage vierge même si ce fut
laborieux contre la modeste équipe de
Ben Badis. Le dernier rempart
mouloudéen veut terminer l’année par
une cinquième victoire sans prendre bien
évidemment de but.
Après avoir décompressé, comment se présent la reprise du
travail ?
Nous avons profté de cette petite coupure pour décompresser
après une semaine très intense. Nous avons remporté ce match à
Constantine puis nous avons dû enchaîner avec la Coupe d’Algé-
rie qui est une tout autre compétition. A présent, c’est avec un
moral gonfer à bloc que nous préparons notre dernier match de
l’année.
Avant d’évoquer cette rencontre, on voudrait
revenir sur ce match de coupe face à Ben
Badis où vous avez eu très chaud à deux
reprises. N’est-ce pas ?
J’ai été agréablement surpris par le ni-
veau de cette équipe de Ben Badis qui n’avait pas froid aux yeux.
Elle a joué son va-tout sans le moindre complexe. Et lorsqu’on
joue une équipe qui n’a rien à perdre, il faut être très vigilant car
la partie peut virer au vinaigre. J’avoue que j’ai eu chaud à deux re-
prises. Il y a eu le tir de Zazoua qui n’était pas cadré et l’action qui
a été détournée par Djaghbala. Il y a eu aussi la prestation de
haute facture du gardien de but de Ben Badis qui a été excep-
tionnel. Il nous a privés de quatre buts tout faits. Mais le plus im-
portant en coupe, c’est la qualifcation et c’est ce que nous avons
réalisé. Je voudrais aussi remercier nos supporters qui étaient
très nombreux pour nous soutenir. J’espère qu’ils seront tout au-
tant ce week-end contre El Eulma.
Comment justement voyez-vous ce match contre une
équipe qui vous avez accrochés l’année passée à Bologhine
au même stade de la compétition ?
On connaît la valeur de cette équipe d’El Eulma qui est très co-
riace lorsqu’elle se produit hors de ses bases. Nous l’avons appris
à nos dépens la saison dernière. Il est certain qu’on ne refera pas
les mêmes erreurs même si on ne peut pas faire la comparaison
car la saison dernière nous étions contraints de jouer à Bologhine
alors qu’on a disputé tous nos matches au stade du 5-Juillet. Nous
n’avions aucun repère. Cette fois-ci, c’est totalement diférent.
Nous avons joué beaucoup de matchs à Bologhine. Nous
avons pris possession des lieux et nous sommes
prêts à en découdre avec El Eulma. C’est pour cela que je dis que
le Mouloudia d’El Eulma n’a aucune chance de nous refaire le
coup de l’année passée.
Une victoire vous relancera dans la course au titre, d’où
l’importance de ce rendez- vous ?
Je suis tout à fait d’accord avec vous. Ce sera un match qui dé-
terminera la suite de notre parcours en championnat. Une vic-
toire nous relancera dans la course au titre et pourra même nous
permettre de terminer la phase aller sur le podium.
Depuis le match face au MOB, vous n’avez plus pris de but.
Vous aimeriez préserver cette invincibilité contre les Eul-
mis. N’est-ce pas ?
N’importe quel gardien début vous dira qu’il n’aime pas pren-
dre de but même lorsque son équipe mène largement au score.
Cette invincibilité est due aussi à la solidité de notre défense et
nos joueurs du milieu. Il y a une solidarité sur le terrain qui nous
permet de bloquer les espaces. Il est certain qu’on fera tout pour
battre El Eulma et préserver notre cage vierge. C’est l’objectif
qu’on s’est tous fxé. Notre belle série ne doit pas s’arrêter là sur-
tout que nous avons l’opportunité de jouer à Bologhine devant
nos supporters. Anous de faire en sorte pour nos fans quittent le
stade avec le sourire et une joie incommensurable.
Entretien réalisé par
Tarek-Che
Connu pour sa fermeté lorsqu’il
s’agit de veiller à la discipline du
groupe, le manager général du MCA
a décidé de convoquer trois joueurs
après le match du MCEE afn qu’ils
puissent s’expliquer sur leur écart de
discipline, il s’agit de Ghazi, Zegh-
dane et Moumen. «Bien que Ghazi se
soit emporté en étant déçu, il n’avait
pas à user d’un langage déplacé dans
les vestiaires. Quant à Zeghdane, il a
choisi de rentrer chez lui tout seul
alors qu’il devait monter dans le car
avec l’équipe comme convenu. A son
tour, Moumen a fauté en quittant la
séance d’entraînement, sans prévenir
personne. Après le match du MCEE,
ils seront convoqués pour que je
puisse avoir leur explication et justi-
fer leur comportement», dira Kaci
Saïd
«Boutadjine m’a plu,
mais le dernier mot
revient à l’entraîneur»
«J’ai supervisé Boutadjine, il a de
bonnes qualités et je souhaite qu’il
soit dans l’équipe s’il arrive à confr-
mer le bien qu’on pense de lui. Toute-
fois la balle est maintenant dans le
camp de l’entraîneur et le dernier mot
lui revient. Nous avons des CV d’atta-
quants et on ne veut pas se précipiter
pour faire le bon choix, on recrutera
seulement les joueurs dont l’équipe a
besoin», conclut Kamel Kaci Saïd
K. M.
Kaci Saïd
«Ghazi, Zeghdane et
Moumen ont fauté»
Cap cet après-midi sur El Eulma
Après avoir décompressé, les gars du Mouloudia reprendront cet après-midi
le boulot probablement à l’annexe du 5-Juillet. N’ayant que trois séances pour
parfaitement préparer cette afche, pas de temps à perdre pour Bouali qui met-
tra avec ses troupes le cap sur la venue du MCEE à Bologhine. A l’exception de
Kacem, Metref et peut-être Aksas, tout le monde sera présent pour préparer la
dernière afche de l’année 2013.
Kacem a rallié hier à 13h l’Hexagone
Comme prévu, KacemMehdi a quitté hier à 13 h Alger afn de se rendre en
France pour les préparatifs de son mariage programmé pour le 28 de ce mois
à Paris. De ce fait, Kacemsera donc forfait pour le match contre El Eulma. C’est
ce qui avait incité Bouali à le laisser sur le banc car il fallait contre Ben Badis
préparer la rencontre le match de championnat face au MCEE. Hélas, les
joueurs émigrés ne pourront être présents au mariage de Kacem dans la me-
sure où la rencontre face à El Eulma se jouera le même jour à 18 h à Bologhine.
Il devra regagner le pays pour rejoindre
l’Espagne
Dans sa discussion avec son joueur, Fouad Bouali a demandé à Kacemde re-
gagner le pays le 1er janvier afn de s’envoler avec le groupe à destination de
l’Espagne pour le stage hivernal. Pas question donc pour Kacemde rallier di-
rectement la ville de Benidormà partir de Paris. C’est en tout cas la condition
exigée par le coach mouloudéen qui veut se rendre en terres ibériques avec
l’ensemble de ses troupes et non éparpiller un peu partout en Europe comme
cela fut le cas par le passé.
T.Che
Alors que Boumella avait évoqué la délocalisation à Rouiba
La décision de rester à
Bologhine après El Eulma
Djemili : «El Eulma n’a aucune chance de
nous refaire le coup de la saison passée»
Après avoir réussi à se qualifer au prochain
tour de la Coupe d’Algérie, le coach du Mouloudia
prépare le prochain match de cette phase aller et
qui mettra aux prises les coéquipiers de Bou-
guèche ave les Eulmis. Une rencontre qui s’an-
nonce difcile pour les deux formations, et une
terrible pression pèse d’ores et déjà sur les épaules
du MCA qui est dans l’obligation de terminer cette
première manche du championnat sur une bonne
note et assurer sa cinquième victoire d’aflée en
championnat et en Coupe d’Algérie. Bien que l’ad-
versaire du jour reste une formation coriace en
déplacement, le MCA pourra profter des pro-
blèmes que les Eulmis ont rencontrés récemment
lesquels sont à la recherche d’un technicien pour
prendre les destinées de l’équipe. Toutefois, Bouali
n’est pas de cet avis et dira : «Ce qui m’intéresse le
plus, c’est de bien préparer mon équipe pour ce
dernier match de la phase aller. Si le MCEE n’a pas
de technicien, cela n’importe peu, car dans le foot-
ball, seule la forme de l’équipe le jour du match
pourra faire la diférence.»
«Les données de la rencontre
vont changer par rapport à celle
de la Coupe d’Algérie»
Conscient de l’enjeu de cette rencontre, le coach
du MCA sait que l’adversaire de son équipe vien-
dra à Bologhine pour réaliser un bon résultat, et
que ce match difère de celui de la Coupe d’Algérie
: «Le match de ce samedi sera difcile par rapport
à celui de la Coupe d’Algérie, car les données vont
changer. Nous allons avoir afaire à une équipe ex-
périmentée et l’enjeu ne sera pas le même. Il faut
donc bien se préparer pour éviter toute mauvaise
surprise et je reste persuadé que nous n’allons pas
avoir la tâche facile.»
«Le MCEE n’est pas l’équipe de
la saison passée»
En parlant du MCEE et l’idée que Bouali se fait
sur cette équipe, il semble bien que le coach du
MCA ne connaît pas beaucoup de choses sur les
Eulmis : «J’ai vu jouer cette équipe du MCEE
lorsque je drivais la saison passée le CRB, mais je
pense qu’elle a changé par rapport au précédent
exercice. Je vais donc aborder le prochain match
sans pour autant connaître grand- chose sur notre
adversaire, mais il faut savoir que nous avons aussi
afronté la formation de Benbadis dans l’in-
connu.»
«L’absence de Yachir a faussé
mes calculs face à Benbadis et il
faut se préparer à toute
éventualité»
Quant aux joueurs qu’il va aligner pour ce
match, notamment avec le retour de Ouali et Be-
laïd qui a purgé sa suspension, Bouali et même s’il
aura l’embarras du choix se prépare à toute éven-
tualité : «Lors de notre dernier match de Coupe
d’Algérie, j’ai basé ma stratégie de jeu sur Yachir,
mais à la veille du match, il s’est grippé et son ab-
sence a faussé mes calculs et j’étais dans l’obliga-
tion de revoir certaines choses. Il faut donc se
préparer à toute éventualité pour ce dernier match
de la phase aller du championnat.»
«On a les meilleurs attaquants
en championnat et on recrutera
un joueur que s’il est meilleur
qu’eux»
Quant à l’attaquant que le Mouloudia souhaite
recruter, du fait que le poste où le besoin s’est fait
ressentir le plus, Bouali s’est montré catégorique la
dessus et il n’a pas tari d’éloges sur les joueurs qu’il
a maintenant sous sa coupe : «Pour moi, nous
avons les meilleures attaquants du championnat,
et s’il y a un joueur qui pourra faire la diférence à
chaque match on va lui dérouler le tapis rouge,
mais si c’est pour recruter un joueur de valeur
égale, à ce moment, il m’est préférable de faire
confance aux joueurs que j’ai sous ma coupe.»
«Si Boutadjine montre de bons
signes, on en discutera»
En ce qui concerne Boutadjine qui sera soumis
à l’essai et dont on dit beaucoup de bien, Bouali
nous confe : «Actuellement, je me focalise sur la
préparation du match que nous allons jouer face
au MCEE et il est légitime pour Boutadjine de
penser à son avenir. Au cours des séances d’entraî-
nement qu’on va efectuer, je vais essayer de le voir
et s’il montre de bons signes, on n’en discutera
après. Mais s’il ne donne pas satisfaction, il est
évident qu’on ne le gardera pas dans l’équipe.»
Propos recueillis par Kamel M.
Arrivé à Alger dimanche en
début de soirée, l’ex-meneur de
jeu de Panduri efectuera sa pre-
mière séance d’entraînement avec
le Mouloudia pour entamer les es-
sais. Toutefois le coach Bouali ne
pourra disposer du temps néces-
saire pour le superviser du fait
qu’il a un match important à pré-
parer et qui mettra aux prises son
équipe avec le MCEE dans le
cadre de l’ultime journée de cette
phase aller du championnat.
Ainsi, on compte au MCA accor-
der le temps nécessaire à Boutad-
jine pour prouver ses qualités, car
à travers le CV et les séquences
vidéo visionnées, il semble qu’il
répond au profl tant recherché.
Au Mouloudia, on prendra donc
en considération le manque de
compétition qui est le seul handi-
cap actuellement pour le joueur.
Le fait que l’équipe aura toute une
trêve pour se préparer, cela ofrira
l’opportunité à Boutadjine de rat-
traper son retard et être prêt pour
la phase retour du championnat.
Il pourra rejoindre
l’équipe à Benidorm
Malgré le fait que Bouali n’aura
l’occasion que de voir Boutadjine
à l’entrainement, à travers les
exercices techniques qu’il va pro-
grammer avant le match du
MCEE, car par la suite les joueurs
bénéfcieront de trois jours de
repos, avant de partir en Espagne.
Boutadjine pourra rejoindre
l’équipe à Benidorm, s’il arrive à
laisser une bonne impression à
l’entrainement. En efet Bouali
rendra son rapport à la direction
du club avant le match que
l’équipe disputera à El Eulma, et
c’est en concertation avec les res-
ponsables du club et le manager
générale du club qu’une décision
sera prise au sujet de KarimBou-
tadjine.
Au Mouloudia,
on sent le bon flair
pour Boutadjine
Bien que Boutadjine n’ait pas
encore entamé les essais, au Mou-
loudia on sent le bon fair du fait
qu’ils ont eu de bons échos. En
plus, les prestations supervi-
sées à travers les vidéos, les
écrits de la presse française
pour sa première année dans le
championnat roumain plaident
en sa faveur, en relatant ses ex-
ploits avec son équipe Panduri
notamment face à la formation
Otelul Galat, lorsqu’il a réussi à
lui seul à bouleverser le sort de la
rencontre. Ainsi, on nourrit beau-
coup d’espoir du côté mouloudéen
quant à la réussite de Boutadjine
qui pourra être ce meneur de jeu
tant recherché. Si ce dernier réus-
sit cette première phase des tests,
il aura l’occasion de jouer l’un des
matchs amicaux à Benidormet
c’est une fois en Espagne qu’on
tranchera défnitivement la ques-
tion de son recrutement, car au
Mouloudia on ne compte en
aucun cas engager un joueur dont
le niveau n’est pas supérieur à
celui des joueurs qui sont déjà
dans l’équipe et qui évoluent au
même poste.
K.M.
Scifo met
la barre
très haut
Les contacts avec l’ancien
meneur de jeu des Diables
rouges, Enzo Schifo, risquent
de tomber à l’eau apprend-on
de sources proches du club
des Hauts-Plateaux. Schifo,
qui a été sollicité par l’inter-
médiaire d’un agent tunisien,
aurait placé la barre très haut
nous dit-on. Selon notre
source, la direction aurait fxé
le salaire du coach belge à
10 000 euros par mois, alors
que l’agent tunisien lui aurait
proposé 13 000. Mais appa-
remment Schifo n’était pas sa-
tisfait du salaire et aurait
proposé 15 000 euros par mois
plus les primes de match et de
performance de fn de saison
qui varient de la première à la
4
e
place. Si l’entraîneur Schifo
campe sur sa décision, ou si
aucun accord ne sera trouvé
dans les prochains jours, la di-
rection sera contrainte de
changer de fusil d’épaule et
opter pour un autre entraî-
neur. D’ailleurs, selon notre
source, les responsables du
club n’ont pas encore écarté les
pistes des entraîneurs français,
Alain Périn et André Chauvin.
La relance de cette piste dé-
pendra des tenants et aboutis-
sants des négociations avec
Schifo dans les prochains
jours.
La liste
des 18 arrêtée
La liste des 18 joueurs, qui
efectueront le déplacement à
Alger pour y afronter le
MCA, samedi, pour le compte
de l’ultime journée de la phase
aller, a été arrêtée bien avant le
jour J. Une fois n’est pas cou-
tume, l’entraîneur camerou-
nais Agbou a arrêté la liste
après la défection de plusieurs
joueurs pour diverses raisons.
En efet, l’efectif du MC El
Eulma est préalablement com-
posé de 23 joueurs, mais avec
la libération de Coulibaly, la
suspension de Kefet les bles-
sures de Bouzama, Benachour
et Sakhi (ce dernier lors de la
reprise dimanche), le coach n’a
pas d’autre choix que de com-
poser avec les joueurs sous la
main. A moins qu’il ne décide
de puiser dans l’équipe espoir
pour remplacer certains autres
joueurs qui soufrent de bles-
sures et qui sont incertains, à
l’image de Gherbi. Ce dernier
s’est entraîné légèrement di-
manche, mais sa participation
face au MCA dépendra de
l’évolution de son état de
santé. Tout comme Hamiti qui
soufre d’une forte grippe et
qui a raté la reprise avec le
groupe. Le staf médical fera
tout son possible pour le récu-
pérer face au MCA, car
l’équipe ne dispose pas d’un
avant-centre de métier après la
libération de Coulibaly et la
suspension de Kefpour des
raisons disciplinaires.
S.H.
Bouali : «C’est mon équipe qui m’intéresse
et non les problèmes d’El Eulma»
Son CV a impressionné le Mouloudia
Boutadjine aura le temps
nécessaire lors des essais
MCEE
Le
match du
MCEE se jouera
à 16 h
Prévu samedi prochain à 18 h, la
rencontre qui mettra aux prises le MCA
avec le MCEE a été décalée de deux
heures par la LFP, pour des raisons d’ordre
organisationnel. Ainsi cette confronta-
tion se déroulera à 16 h au stade de Bo-
loghine comme cela a été le cas pour
le dernier match de Coupe d’Al-
gérie face au CRB Benbadis.
Il reste sur une
invincibilité de 370’
Qu’on le veuille ou pas, Houari Dje-
mili est pour beaucoup dans le renouveau
de son équipe. Le dernier rempart moulou-
déen reste sur une série de quatre matches sans
avoir pris la moindre banderille. Soit 370’ au cours
desquels Houari a dû se déployer pour ne pas pren-
dre le moindre but. On se souvient de ce match
contre l’ASO où il est parvenu avec brio à remporter
son duel face à Daham alors que le score était vierge.
Contre le CSC, Djemili a dû sortir le grand jeu pour
repousser les frappes de Bezzaz et Boucherit. En
efet, depuis le but de Rehal face au MOB, Djemili
a réussi un parcours quasi parfait. Il lui reste à
terminer l’année 2013 en apothéose et cela
passe bien évidemùent par un succès sans
se faire surprendre par les Eulmis.
T.Che
Coup neuf
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013

JSK
C
omme nous l’avons
rapporté au début du
mois de décembre
courant, la JSK est
très intéressée par les
services du jeune milieu récupéra-
teur, Hamza Bencherif. Le joueur
en question évolue actuellement
dans le championnat anglais de
troisième division, sous les cou-
leurs du club Plymoth. Proposé à
la JSK, les dirigeants ont pris le
soin de visionner plusieurs cas-
settes vidéo des matchs joués par
Bencherif et étudié son CV. Selon
une source proche de la direction,
le joueur fait l’unanimité et l’en-
traîneur Aït Djoudi est très inté-
ressé par son profl.
Les dirigeants étaient
en contact avec lui depuis
début décembre
Toujours dans le cadre de l’opéra-
tion recrutement hivernal et à pro-
pos du milieu récupérateur
Bencherif, il est important de rap-
peler que les dirigeants kabyles
n’ont pas coupé contact avec le
joueur depuis le début du mois de
décembre. Le président Hannachi
ainsi que l’entraîneur Aït Djoudi se
sont beaucoup concertés sur cet
élément et, tout porte à croire que
c’est le jeune émigré attendu ces
jours-ci qui bénéfciera de la troi-
sième et dernière licence de cet
hiver.
La venue d’un
récupérateur s’impose
Après le recrutement de l’attaquant
libyen Mohamed Zabiaa et du mi-
lieu ofensif Yacine Si Salem, la
venue d’un récupérateur est immi-
nente, avons-nous appris d’un di-
rigeant kabyle. Plusieurs noms de
récupérateurs ont été annoncés
depuis plusieurs semaines, à l’ins-
tar de l’ex-international Khaled
Lemmouchia. Néanmoins, le
choix des Kabyles s’est porté sur
Hamza Bencherif.
Il a été déjà sélectionné
avec l’EN des U20
Le jeune récupérateur émigré,
Hamza Bencherif, est âgé de 25
ans. Produit de la formation de
Guingamp, il a été déjà sélectionné
chez les U20. Bencherif compte à
son actif huit sélections et un but
contre la sélection de la Libye.
L. A.
Hamza Bencherif
attendu à Tizi !
L’
international kabyle
Ali Rial ne prendra
pas part au dernier
match de la phase
aller, ce vendredi,
face au CSC à Tizi. Et pour cause,
Rial, qui a écopé d’un avertisse-
ment pour contestation décision
samedi face à l’USMA, est automa-
tiquement suspendu pour un
match ferme. Ainsi, ce dernier ter-
mine la phase aller avec cette qua-
lifcation en huitièmes de fnale de
la Coupe d’Algérie. Par ailleurs,
Rial poursuivra les entraînements
avec le groupe cette semaine pour
maintenir sa forme.
La paire Merbah-Benlamri
sera de retour
Il est vrai que l’absence de Rial
pour ce match face au CSC se fera
sentir, lui qui contribue beaucoup
dans la bonne marche de la JSK
depuis l’entame de l’exercice. Tou-
tefois, l’entraîneur Aït Djoudi aura
sous la main une autre solution de
rechange. Ainsi, la paire Merbah-
Benlamri, qui a déjà joué ensem-
ble, sera alignée ce vendredi.
Aït Djoudi prévoit
d’autres changements
En plus du retour attendu d’Abdel-
malek Merbah dans le onze, ven-
dredi face au CSC, d’autres
changements dans le dispositif
d’Aît Djoudi sont attendus. En
efet, avec l’absence de Chibane et
Madi, en plus de certains joueurs
qui ont contracté des blessures à
Bologhine et dont le staf va exa-
miner leur situation cette semaine,
des changements seront opérés.
L. A.
Ayant écopé d’un avertissement pour
contestation de décision face à l’USMA
Benlamri «J e ferai tout pour être
d’attaque face au CSC»
Vous avez difcilement terminé
la rencontre de coupe face à
l’USMA, peut-on connaître de
quoi vous soufrez au juste ?
Efectivement, j’ai dû supporter la
douleur jusqu’à la fn du match.
Dieu merci, j’ai pu tenir le coup
jusqu’à la fn. Après le match, le
staf médical m’a prodigué des
soins appropriés. Certes, je
me sens un peu mieux et
je tâcherai de bien me
soigner cette se-
maine.
Pensez-vous pou-
voir récupérer
vos forces d’ici
au prochain
match face au
CSC ?
Je l’espère bien.
Les douleurs
n’ont pas dis-
paru totalement,
mais je ferai de
mon mieux pour
être d’attaque.
Franchement, je ne
souhaite pas rater
cette dernière rencontre
de la phase aller qu’on doit
impérativement gagner, pour
rester en haut du tableau.
Revenons sur votre qualif-
cation en coupe face à
l’USMA, un exploit histo-
rique dans la mesure où ce
fut une première pour la
JSK face aux Rouge et Noir
en coupe ?
Justement, c’est la raison qui
nous a poussés à la fêter longue-
ment avec nos supporters. Cela
fait plusieurs années que la JSK
n’avait pas battu l’USMA en coupe
et nous sommes les acteurs qui
avons vaincu le signe indien. Cela
nous honore et je vous assure que
c’est le fruit de toute l’équipe,
joueurs, dirigeants, sans oublier le
formidable public qui a cru en
nous.
Avouez que la qualifcation a été
difcilement acquis...
On s’attendait vraiment à ce que le
match soit d’une extrême dif-
culté. Tout d’abord, je tiens à souli-
gner que l’USMA a joué avec les
faveurs des pronostics, l’avantage
du stade et des supporters.
Toutefois, nous nous
sommes déplacés dé-
terminés à réaliser
un bon coup. Les
joueurs ont fait
preuve de so-
lidité et de la
solidarité,
ce qui fait
notre
force de-
puis l’en-
tame de
l’exercice.
On y a
cru
jusqu’au
bout et là,
vous m’of-
frez l’occa-
sion de
féliciter person-
nellement
notre portier
Malik Asse-
lah qui a
été à la
hauteur.
D’aucuns
estiment
que la JSK
a réalisé
une grande
rencontre en
tenant tête au
leader dans son
fef...
Je vous assure qu’on était
motivés dès le départ. On s’est dé-
placés à Bologhine en conqué-
rants. Nos supporters aussi nous
ont donné des forces supplémen-
taires, surtout après tout ce qui
s’est passé la semaine d’avant à Bé-
char. On s’est donné le mot pour
les satisfaire en arrachant cette
qualifcation. Tout le groupe a joué
comme un seul homme. Dieu
merci, nos eforts n’ont pas été
vains.
Dans trois jours, vous recevrez le
CSC pour le compte de la der-
nière journée de la phase aller,
comment allez-vous préparer
cette sortie ?
Tout d’abord, il va falloir oublier
cette qualifcation. On doit se
concentrer sur le match face au
CSC qui est très important. Les
trois points doivent rester à Tizi.
Nous avons un objectif à atteindre,
celui de terminer la manche aller
sur le podium. Nous allons nous
préparer en conséquence.
Vos supporters rêvent d’un titre
en fn de saison, qu’avez-vous à
leur dire ?
Je l’ai toujours dit, nos supporters
ont un grand rôle à jouer. Je vous
assure que depuis l’entame de la
saison, ce sont nos fans qui nous
donnent des forces. C’est un plaisir
de jouer devant des gradins archi-
combles à Tizi et les voir faire le
déplacement, même très loin de
Tizi. Il est légitime que nos fans
rêvent du titre. Je tiens à leur dire
que nous avons un bon groupe,
tous les joueurs sont animés d’une
bonne volonté et que tous ensem-
ble, on fera une grande phase re-
tour.
Entretien réalisé par
Lyès A.
Yesli jouera
face au CSC
Quelques
secondes
avant la fn
du match
USMA-
JSK, plu-
sieurs
joueurs
Kabyles
avaient
terminé
difcile-
ment la
rencontre, à l’image de Aouedj,
Benlamri et Sedkaoui. Un autre
élément avait ressenti d’intenses
douleurs au niveau de la cheville.
Il s’agit du milieu de terrain
Kamel Yesli. En efet, le Franco-
Algérien ne pouvait même pas
aller au terme de la rencontre.
D’ailleurs, on pensait même qu’il
ne sera prêt pour le match de la
dernière journée devant le CSC.
Hier soir, nous nous sommes en-
tretenus avec le médecin de
l’équipe dans le but d’en savoir
davantage sur la blessure de
Yesli. Dr Djadjoua a estimé que
son patient n’a rien de méchant
et qu’il sera prêt pour la rencon-
tre de la 15
e
journée. Excepté
Rial, Chibane et Madi, tous les
autres joueurs seront d’attaque ce
vendredi.
La reprise aujourd’hui
à 15h30
Alors que certains joueurs, no-
tamment ceux qui n’ont pas joué
face à l’USMA, samedi soir, ont
efectué hier un galop d’entraîne-
ment, l’ensemble du groupe est
attendu aujourd’hui à 15h30 sur
la pelouse du stade du 1
er
-No-
vembre. Le match face au CSC
étant avancé pour vendredi, le
staf technique n’a devant lui que
trois jours pour préparer son
équipe. Sachant que l’objectif as-
signé pour cette sortie est de ga-
gner les trois points pour rester
collés au podium.
S. D.
Rial out face
au CSC !

JSK
Coup par coup
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
D
ernièrement, on ne
parle que du match de
Coupe d’Algérie ayant
opposé l’USM Alger
avec la JS Kabylie, au
stade Omar-Hamadi. Après la belle
qualifcation que les Jaune et Vert
ont arrachée à Alger, les Algérois,
des mauvais perdants, n’ont pas
manqué l’occasion de s’acharner sur
le directeur de jeu, Djamel Haï-
moudi, lequel, selon eux, les a privés
d’un penalty valable puisque Ali Rial
avait touché involontairement le bal-
lon de la main. Seulement, ce que les
Usmistes n’ont pas pu voir, c’est le
but valable qui a été refusé à l’atta-
quant Youcef Chibane, lequel s’est
retrouvé seul face à Zemmamouche
avant de le lober. Malheureusement,
l’arbitre assistant soi-disant bien
placé, lève son drapeau désignant un
hors jeu. Jusqu’ici tout a l’air normal,
mais lorsque les supporters de la JSK
ont revu les séquences de la rencon-
tre, ils ont constaté que l’arbitre les a
privés d’un but plus que valable et
que les Rouge et Noir feraient mieux
de se taire car s’il y a bien une
équipe qui devait parler des erreurs
d’arbitrage ce serait la JSK. Le foot-
ball n’a jamais été une science exacte
et les arbitres commettent souvent
des erreurs. Ce qu’il faut retenir, c’est
que l’USMA n’a pas inscrit un but et
que l’arbitre a refusé. Au contraire,
les responsables algérois réclamaient
un penalty qui n’était même pas
clair. Après tout, la JSK a su relever
le déf et les supporters kabyles ont
fêté cette qualifcation pendant plu-
sieurs heures.
Chibane : «J e savais
que je n’étais pas en
position de hors jeu»
Afn de connaître son avis sur la dé-
cision de l’arbitre lequel l’a privé
d’un but valable, nous avons interro-
gés l’attaquant de la JSK, Youcef Chi-
bane : «Oui, j’ai été privé d’un but
valable, mais je ne voulais rien dire.
Sur l’action, j’ai bien vu que j’étais loin
de Khoualed et Mefah. Même
Aouadj m’a bien servi pour me re-
trouver seul face à Zemmamouche.
Croyez-moi, j’étais déçu lorsque j’ai vu
le drapeau levé.»
La vidéo du but refusé à
la J SK à travers tous les
réseaux sociaux
Afn de réagir à cette polémique qui
a succédé à la qualifcation de la JSK
en Coupe d’Algérie face à l’USMA,
les Kabyles ont posté à travers les ré-
seaux sociaux la vidéo qui montre
que l’arbitre directeur, Djamel Haï-
moudi, pointé du doigt par les res-
ponsables usmistes, qui, selon eux,
les a privés d’un penalty valable, a
aussi refusé aux Lions du Djurdjura
un but valable inscrit par Chibane
pour une position de hors jeu qui
n’existe pas comme le montrent si
bien les images sur ladite vidéo. L’en-
traîneur en chef de la JSK estime
pour sa part que le but n’est pas en-
taché d’un hors jeu et que la qualif-
cation de son équipe est largement
méritée. Voilà donc qui devrait met-
tre fn à la polémique. Entre-temps
la JSK prépare son dernier match de
la phase aller face au CSC, ce ven-
dredi à Tizi.
L. A.
Lorsqu’on trouve des dif-
cultés à juger des actions
ou bien des buts refu-
sés, il n’y a pas mieux
que de prendre at-
tache avec un ancien
arbitre pour nous
parler technique-
ment afn d’essayer
de nous convaincre.
Hier, nous avons
réussi à prendre at-
tache avec l’ancien arbi-
tre, Oussaci. Ce dernier,
comme chaque Algérien dont
le football est une passion, a suivi la
rencontre USMA-JSK, qui a eu lieu
samedi dernier à Bologhine. Et
comme les Usmistes estiment que
Haïmoudi les a privés d’un penalty,
nous avons posé cette question à
Oussaci lequel dira : «Ecoutez, avant
de sifer un penalty, il faut voir
d’abord les circonstances. Ce n’est pas
parce que Rial était de dos que l’arbi-
tre n’a pas désigné le point de penalty.
A mon avis, Haïmoudi n’était pas
bien placé pour prendre une décision
en une fraction de seconde. D’après
ce que j’ai vu, Rial a touché le ballon
d’une manière involontaire. Il ne
voulait pas dévier la trajectoire du
ballon. Le joueur de l’USMA a essayé
de lober le défenseur
kabyle lequel s’est re-
trouvé avec un
ballon dans la
main. Donc, je
ne pense pas
qu’il y avait un
penalty sur
cette action.
Revenons sur
Haïmoudi, je
pense par ailleurs,
qu’il a eu tort en
accordant juste après
un coup franc à l’USMA
tout en sanctionnant un
joueur de la JSK lequel n’a jamais
touché le ballon avec la main. Il n’a
fait que contrôler le ballon de la poi-
trine».
«Chibane n’était pas
hors jeu»
En fn de soirée, plusieurs vidéos
ne cessaient de circuler sur les ré-
seaux sociaux démontrant que l’at-
taquant Youcef Chibane a été bel et
bien privé d’un but valable. En ré-
pondant à notre question sur ce
sujet, Oussaci ajoutera : «Vous avez
raison, Chibane n’était pas en posi-
tion de hors jeu. L’arbitre n’aurait
pas dû lever son drapeau».
Saïd D.
Les Kabyles contre-attaquent
Chibane a été privé
d’un but valable
Oussaci (Ancien arbitre)
«Ali Rial a touché le
ballon d’une manière
involontaire»
SOCIETE SPORTIVE PAR ACTIONS
J EUNESSE SPORTIVE DE KABYLIE
COMMUNIQUE
Nous avons entendu ces jours-ci beaucoup de supputations concer-
nant le match de la Coupe d’Algérie qui a opposé notre club la JSK à
l’USM Alger. Après un long silence, nous nous sentions obligés
d’éclairer l’opinion sportive sur des vérités que nous allons retracer
point par point.
1- Concernant les supporters, l’USMA nous a promis 800 places,
alors que seulement 400 supporters ont pu entrer au stade. Est-ce
un acte de bienveillance et d’accueil pour la JSK ? Nous ne le pen-
sons pas. Heureusement que les services de sécurité étaient à la
hauteur par leur sérieux et leur abnégation.
2-En parlant d’un pseudo-supporter qui a provoqué une panique,
ce dernier a été apperçu au niveau de la tribune ofcielle avec Mon-
sieur Rebouh Haddad avant la rencontre.
3-Revenons aux accusations sur le penalty, nous demandons aux
vrais consultants sur l’arbitrage de revoir la nouvelle loi de 2013 ou
alors allez faire un recyclage sur ces lois. Mais qu’un animateur de
TV puisse infuer sur ledit consultant lui demandant de dire la vé-
rité sur la faute soi-disant commise, nous leur conseillons de faire
des cours d’arbitrage pour ledit animateur qui ne connait rien au
football et par ses interventions envers la JSK, nous savons le pour-
quoi de la chose. Quant au consultant en arbitrage, nous lui
conseillons de se mettre à jour avec les nouvelles lois. Pour tout
cela, la JSK reste zen et sereine et laisse les mauvaises langues à leur
conscience. Pour conclure, l’USMA est un grand club avec lequel
nous avons toujours eu de bonnes relations et un seul message à
adresser au nouveau patron de l’USMA : maintenez la bonne image
de marque que vous ont laissé vos prédecesseurs et au lieu de chi-
poter sur des faux problèmes. Unissons-nous pour rehausser le
football algérien et soyons des exemples pour notre jeunesse car
l’Algérie est une et indivisible.
LA DIRECTION
Hannachi «Allache ne connaît
rien au foot et l’arbitre Haïmoudi
mérite d’aller au Brésil»
L
e président de la
SSPA/JSK, Mohand Che-
rif Hannachi, n’a pas tardé
à réagir aux déclarations
du dirigeant de l’USMA,
Salah Allache, qui a afrmé que l’ar-
bitre du match de coupe USMA-JSK,
Djamel Haïmoudi, a évité de sifer
penalty, craignant que Hannachi lui
bloque la route du Mondial-2014.
«J’ai été étonné de lire ce genre de dé-
clarations faites par Allache qui ne
connaît rien au football pour se per-
mettre de telles déclarations. Je le dis
et je le répète, qu’on laisse la JSK tran-
quille. Notre qualifcation n’est enta-
chée d’aucune irrégularité.
Maintenant concernant l’arbitre Haï-
moudi, je tiens à dire qu’il a été cor-
rect et qu’il mérite d’aller au Brésil.»
«On a aussi marqué un
but qui nous a été refusé»
Parlant toujours du dernier match
face à l’USMA qui a fait couler beau-
coup d’encre, Hannachi a ajouté :
«La défaite leur a fait très mal, ils
n’arrivent toujours pas à la digérer.
Notre victoire est celle du cœur et des
hommes qui l’ont réalisée sur le ter-
rain. Notre qualifcation ne soufre
aucune irrégularité. Si j’ai à revenir
moi aussi sur le match, la JSK a bien
inscrit un but qui lui a été refusé pour
une position de hors-jeu imaginaire.»
«La délégation de la J SK
n’a pas été invitée à une
collation à Bologhine»
Toujours au sujet du match de
coupe, Hannachi dément en bloc les
déclarations des Usmistes qui ont
souligné qu’un accueil chaleureux a
été réservé à la JSK. A ce propos, il a
ajouté : «A la fn du match, personne,
je dis bien personne n’est venu nous
voir ou nous inviter à une réception.
Nous étions au vestiaire en train de
fêter notre qualifcation, avant de ral-
lier directement Tizi.»
«J e demande aux dirigeants
actuels de l’USMA de
préserver l’image qu’ont
laissée leurs prédécesseurs»
Afn de préserver les relations fortes
qui lient les deux clubs, le président
Hannachi a ajouté : «L’USMA est un
grand club avec lequel nous avons
toujours entretenu de bonnes rela-
tions. Je demande aux dirigeants ac-
tuels de préserver la bonne image que
leur ont laissée leurs prédécesseurs.
L’union doit primer pour servir le
football algérien.»
«Zabiaa aura son TMS
aujourd’hui et sera
qualifié, avant le CSC»
Revenant sur l’actualité de son
équipe, le premier responsable ka-
byle se dit très optimiste pour la
suite du parcours. Après la qualifca-
tion de Si Salem, Zabiaa recevra lui
aussi son TMS aujourd’hui : «Après
Si Salem que nous avons qualifé face
à l’USMA, on attend l’arrivée du
TMS de Zabiaa pour aujourd’hui. En
principe, il sera qualifé avant le
match du CSC prévu vendredi pro-
chain. Personnellement, je suis très
satisfait de ces deux éléments et je
suis convaincu qu’ils apporteront un
plus considérable lors de la phase re-
tour.»
«Encore un joueur et le
mercato sera bouclé !»
A propos du recrutement, Hannachi
nous a confé : «Nous avons fnalisé
avec deux joueurs, Zabiaa et Si
Salem. Il nous reste encore un seul
joueur que nous attendons dans les
prochains jours. Suite à quoi, le mer-
cato sera ofciellement bouclé.»
«Nous préparons le
match du CSC et le stage,
la J SK sera encore plus
forte au retour»
Après la brillante qualifcation en
huitièmes de fnale, la direction ka-
byle est en train de préparer le
match contre le CSC ainsi que le
prochain stage hivernal prévu en Tu-
nisie : «Nous sommes en train de pré-
parer notre dernier match de la phase
aller face au CSC. Nous veillons à ce
que cette rencontre se déroule dans de
bonnes conditions. Notre objectif est
clair, on doit gagner pour terminer
sur une bonne note.»
«J ’appelle les supporters
à maintenir cette
mobilisation pendant
toute la saison»
Satisfait du rôle que jouent les sup-
porters kabyles depuis l’entame du
championnat, le président kabyle ap-
pelle à la mobilisation : «Je l’ai tou-
jours dit, les supporters jouent un rôle
important cette saison. Je les appelle à
maintenir cette mobilisation pendant
toute la saison et je promets que nous
ne lésinerons pas sur les moyens pour
arracher un titre. Je leur demande
juste de rester patients et de continuer
à soutenir leur équipe à fond.»
L. A.

CSC
Coup dur
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
une offre du CSC
U
ne semaine après l’ouver-
ture du mercato hiver-
nal, Billel Ouali vient
de recevoir une ofre du CSC qui
veut bénéfcier de ses services
pour le reste de la saison. En efet,
le milieu de terrain du Mouloudia
ne joue pas souvent, pour deux
raisons, à savoir la rude concur-
rence qui existe dans son poste,
mais aussi pour les blessures à
répétition qu’il a contractées
depuis l’entame du parcours,
ce qui a fni par lui jouer un
mauvais tour. Ainsi les res-
ponsables du CSC l’ont
contacté ofciellement pour
qu’il endosse le maillot vert et
noir, croyant qu’il voulait changer
d’air pour relancer sa carrière. Lui qui faisait les beaux
jours de la JSMB, avant d’atterrir la saison passée au
Mouloudia, où il n’a pas eu le rendement souhaité. Tou-
tefois, Ouali a décliné poliment l’ofre du CSC en se
montrant même reconnaissant que le club ait pensé à
lui, car il se sent bien au MCA. En refusant de répondre
favorablement à l’ofre du CSC et d’aborder le sujet avec
les dirigeants du Mouloudia, Ouali veut aller au bout de
son contrat et prendre une revanche sur le sort lors de la
phase retour du championnat. Le joueur mise sur le stage
de préparation en Espagne afn pour repartir du bon
pied.
«J e me sens bien au Mouloudia»
«Oui, je confrme que le CSC m’a proposé de rejoindre
l’équipe après la fn de la phase aller, mais j’ai décliné cette
proposition et je remercie les dirigeants du CSC pour la
confance qu’ils ont placée en ma personne. Je me sens
bien au MCA et je reste confant de retrouver tous mes
moyens et de m’imposer dans l’équipe pour le reste de la
saison.»
K. M.
Le défenseur central malien,
Berthé Oussmane, réussit
jusque-là une phase aller toni-
truante, avec un excellent ren-
dement durant tous les matchs
disputés, ce qui a donné à la
défense constantinoise une so-
lidité sans précédent. Le
joueur, qui a gagné l’estime et
l’amour du public dans un
temps record, jouit d’une po-
pularité sans limite parmi les
Sanafr. La fougue et l’engage-
ment à l’anglaise du joueur lors
des matchs lui coûtent parfois
des cartons jaunes, Berthé a
reçu samedi dernier sa qua-
trième biscotte, signifcation
de sanction pour le prochain
match de championnat face à
la JSK. En d’autres termes, la
phase aller est terminée pour
Berthé qui commencera la
phase retour avec un solde
vierge avec zéro carton.
Berthé ira au Mali et
sera de retour la
semaine prochaine
Cette suspension automatique
après cumul de cartons signife
déjà les vacances pour Berthé,
qui a joué jusqu’à présent un
total de 13 matchs en cham-
pionnat et deux en coupe. Le
Malien a raté un seul match
face à l’ASO ainsi que le pro-
chain face à la JSK. Cela dé-
montre la valeur importante
du joueur dans l’échiquier
constantinois. Mais bon, on
peut dire que cette sanction
tombe au bon moment pour le
joueur qui compte se rendre
au Mali dans les tout pro-
chains jours. Berthé rendra vi-
site à sa grande famille à
Bamako et sera de retour en
principe à la ville des Ponts, la
semaine prochaine, avant le
départ du CSC en stage.
Sebbah, l’unique
solution de rechange
L’absence de Berthé lors du
prochain match face à la JSK
constitue un petit casse-tête
pour le staf technique formé
du duo Laâouar-Gaouaoui. Les
deux entraineurs devront faire
avec la seule et unique solution
de rechange pour combler ce
vide au niveau de l’axe central.
Cette solution a pour nom
Sebbah. L’Oranais a l’habitude
d’évoluer en plein axe de dé-
fense quand il jouait au MCO.
Sebbah occupera ce rôle ven-
dredi prochain avec le CSC, et
aura comme compagnon Adel
Maïza dans l’axe. Le duo est
dans l’obligation de bien résis-
ter aux assauts ofensifs de la
JSK, un match que le CSC doit
impérativement gagner pour
au moins terminer la saison
2013 en apothéose, surtout
que cette année a été bien fruc-
tueuse pour le Chabab qui a
retrouvé la compétition afri-
caine et battu aussi le record
d’invincibilité en Algérie qui
est de 26 rencontres sans dé-
faite.
Abdou H.
Reprise hier
Après les victoires, la bonne humeur est toujours présente dans les séances de reprise des équipes. C’est le cas du
CSC qui vient d’éliminer le MOB en Coupe d’Algérie de fort belle manière, Laâouar et Gaouaoui, qui ont gagné une semaine supplémentaire à la tête du club, se sont chargés de la séance de reprise qui s’est déroulée hier, certaine- ment dans une bonne ambiance. Enfn les coéquipiers de Houri n’ont eu droit
qu’à une seule journée de repos. La
suite du programme sera simple et
ordinaire avec quatre séances cette
semaine pour préparer le rendez-
vous face à la JSK prévu vendredi
prochain.
Départ jeudi vers Tizi
La Ligue vient de programmer le
match qui opposera la JSK face au
CSC pour vendredi prochain à
16h 45. Cela oblige le staf tech-
nique constantinois à mettre en
place un nouveau programme de
préparation pour ce dernier ren-
dez-vous de l’année 2013. D’après
nos informations, la délégation
du CSC ralliera la ville de Tizi
Ouzou jeudi prochain. L’efectif
passera la nuit à l’hôtel Amraoua.
Le retour est prévu juste après le
match, où les joueurs du CSC
auront droit à quatre jours de
repos pour se reposer et rechar-
ger leurs batteries.
J SK - CSC sera retransmis
en direct
Bonne nouvelle pour les mil-
liers de Sanafr. La rencontre
entre le CSC et la JSK aura lieu
vendredi au stade du 1er-No-
vembre, et sera retransmise en
direct sur Canal Algérie vers
16h 45. Une occasion pour les
fans du CSC de voir leur
équipe après la lourde sanction
infigée au stade Hamlaoui.
Enfn avec cette nouvelle re-
transmission du match JSK –
CSC, ce sera la 8e fois que le
CSC passe en direct cette sai-
son.
L’effectif serait partagé à cause des salaires !
Comme il fallait s’y attendre, les joueurs n’ont pas trouvé d’argent
dans leur compte en banque, dimanche dernier. Comme c’était la
première journée de la semaine, il était impossible pour le Groupe
TAL de verser les salaires ce jour-là. D’après nos informations, l’ac-
tionnaire majoritaire n’a pas alimenté les comptes des joueurs,
comme promis. Selon notre source, l’effectif est partagé et la majo-
rité serait prête à boycotter les entrainements de la semaine ainsi
que le match de la J SK. Ce n’est pas bon comme nouvelle, mais tout
peut changer dans les heures et les jours qui viennent.
Berthé out
face à la JSK

JSK
Coup r éussi
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
Publicité
Publicité
a y est, c’est fait ! La
JSK qui trouvait tou-
jours des difcultés à
surclasser l’USM
Alger en Coupe d’Al-
gérie, a assuré le plus important,
samedi soir, au stade Omar-Ha-
madi de Bologhine, en revenant
avec une précieuse qualifcation
au prochain tour de la coupe.
Après 90 minutes très serrées et
deux mi-temps de prolongations
chaudes, le directeur de jeu, Dja-
mel Haïmoudi n’avait qu’à sifer
la fn de la rencontre et laisser
place aux tirs au but pour
connaître le vainqueur. Finale-
ment, c’est les Jaune et Vert qui
ont été plus chanceux avec un
Malik Asselah des grands rendez-
vous lequel a arrêté deux penal-
tys. Ce qu’il faut retenir de cette
qualifcation, c’est la participation
du nouveau joueur, Yacine Si
Salem. Le Franco-Algérien a été
recruté mardi, il a passé la visite
médicale mercredi, s’est entraîné
jeudi, a été qualifé vendredi et a
joué une mi-temps face à
l’USMA, samedi. Le moins que
l’on puisse dire c’est que les diri-
geants de la JSK n’ont pas eu tort
de recruter cet élément lequel a
été vite mis dans le bain et don-
ner bonne impression.
D’ailleurs, les dirigeants ainsi que
Azzedine Aït Djoudi ont été tous
satisfaits des qualités de l’émigré
lequel a été bon. Même les sup-
porters ont apprécié les qualités
du jeune joueur qui, selon eux,
apportera un plus au milieu de la
JSK lors de la phase retour.
Précision et bonne
touche de balle
Certes, il est très difcile de
juger un joueur lors de sa pre-
mière apparition comme ce fut le
cas avec Yacine Si Salem. Le
Franco-Algérien a prouvé aux
supporters kabyles qu’il sait jouer
au foot et qu’il sera capable d’ap-
porter un plus au niveau de l’at-
taque vu ses qualités techniques
et tactiques impressionnantes.
Pour preuve, il n’a trouvé aucune
difculté à s’adapter très vite au
jeu de la JSK bien qu’il soit nou-
veau.
Physiquement, il
doit travailler
davantage
Comme tout le monde le sait,
Yacine Si Salemavait déjà signé
un contrat en faveur du RC
Arbaâ avant de retourner en
France du moment qu’il n’y avait
pas été qualifé. Proftant de ce
retard administratif, les diri-
geants de la JSK ont sauté sur
l’occasion pour convaincre le
joueur d’opter pour la JSK. Il faut
aussi rappeler que Si Salemn’est
pas encore au top physiquement
du moment qu’il était resté qua-
tre mois sans compétition. Il de-
vrait, en efet, suivre un
programme spécifque sous la
houlette du préparateur Kamel
Boudjenane lequel s’occupera de
la forme physique du joueur lors
du stage de HammamBourguiba.
Il sera d’attaque
face au CSC
A peine arrivé à Tizi Ouzou,
les dirigeants de la JSK n’ont pas
tardé à qualifer leur nouveau
joueur lequel a été aligné face à
l’USMA. Même s’il n’est pas en-
core au top physiquement, Si
Salemsera présent, ce vendredi,
face au CSC. Il aura, en efet, l’oc-
casion de confrmer ses qualités
et découvrir pour la première fois
l’ambiance de Tizi Ouzou.
«N’oubliez pas que
cela fait quatre
mois que je n’ai pas
joué»
Interrogé par nos soins à la fn
de la rencontre face à l’USMA,
Yacine Si Salam estime qu’il re-
trouvera ses qualités progressive-
ment du moment qu’il est resté
quatre mois sans compétition.
«Tout d’abord, je suis aux anges
du moment qu’on a réussi à décro-
cher cette qualifcation. Certes, je
ne suis pas encore au top physi-
quement car je suis resté quatre
mois sans compétition, mais je
vais bientôt retrouver ma forme
habituelle et apporter un plus à la
JSK.»
Saïd D.
Si Salem donne déjà satisfaction
Ç
Au lendemain de sa qualifcation en huitièmes de fnale sous le maillot de sa
nouvelle formation, la JSK, le milieu de terrain émigré, Yacine Si Salem s’est dé-
placé à Larbaâ pour rencontrer le président du RCA, en l’occurrence Djamel
Amani, avons-nous appris d’une source digne de foi. Selon nos informations, le
nouveau milieu ofensif des Canaris est allé à la rencontre du président Amani
pour récupérer son dû. En efet, l’été dernier, alors que Si Salem devait rejoindre
la formation du RCA, il aurait reçu des garanties de la part du président du RCA
que le montant de sa libération que lui-même a payé de sa poche lui allait être
remboursé une fois qu’il sera qualifé au RCA. Comme le joueur n’a jamais pu être
qualifé au RCA, pour des raisons qu’on a déjà soulevées sur ces même colonnes,
à savoir l’arrivée tardive du TMS de la Fédération portugaise de football, Si Salem
a souhaité récupérer son dû, surtout que des rumeurs ont circulé que le président
Amani a cédé le joueur à la JSK après avoir empoché des mains du président
Hannachi une somme d’argent. Selon notre source, la rencontre entre Si Salem
et le président Amani a été houleuse.
A. Y.
Il a rencontré Amani le président du RCA !
Ouali décline
L
e
B
u
te
u
r
d
u
2
4
-1
2
-2
0
1
3
L
e
B
u
te
u
r
d
u
2
4
-1
2
-2
0
1
3
Avec un peu de recul, qu’avez-
vous à nous dire à propos de
l’élimination de votre équipe de
la Coupe d’Algérie ?
C’est une élimination difcile à
digérer et d’un goût amer. Si elle l’a
été ainsi, c’est tout simplement
parce que nous n’avons pas mérité
de quitter la compétition de telle
manière et surtout après une telle
prestation que celle que nous
avions fournie face à la JSK. Ce qui
nous rend triste, c’est aussi la ma-
nière dont on a été traités par l’ar-
bitre de la partie. Il nous a privés
d’un penalty valable. Si les sup-
porters ont pu voir l’action
à partir des tribunes, je
me demande comment
il n’a pas pu le consta-
ter, lui, alors qu’il se
trouvait qu’à
quelques mètres de
l’action. Nous
avons été lésés et
c’est ce qui nous a
fait mal au cœur.
Vous avez été l’un
de ceux qui ont
contesté énergique-
ment sa décision…
Je l’ai fait parce que j’étais
proche, mais aussi parce que
j’étais impliqué dans l’action. C’est
normal que j’aille lui parler en pre-
mier. Sur le coup, j’étais tellement
furieux que je n’ai pas hésité d’aller
en toucher quelques mots à l’arbi-
tre. Je n’étais pas le seul à le faire,
mais peut être la façon dont je l’ai
fait m’a coûté un carton jaune.
Un carton jaune qui vous pri-
vera du match face à l’ESS…
Oui, malheureusement c’est le
cas. Que voulez-vous que je vous
dise ? Cet avertissement a le même
goût qu’un carton rouge. La seule
diférence entre les deux cartons
c’est que celui que j’avais pris
m’avait permis de continuer le
match jusqu’à ce que je sois rem-
placé. Je serai privé du prochain
match de mon équipe, mais je suis
sûr que mes coéquipiers peuvent
revenir à la maison avec un résultat
positif. En tout cas moi, je leur fait
confance et j’ai foi en eux.
Qu’avez-vous à dire à ceux qui
croient que vous avez fait exprès
de prendre un tel carton ?
Quoi !? Comment ça j’ai fait
exprès de le prendre ? Penser
que j’ai contesté la décision
de l’arbitre pour éviter de
faire le déplacement
avec le groupe à Sétif
est inadmissible. En tout cas, moi
j’ai la conscience tranquille. Si j’ai
réagi ainsi, c’est tout simplement
pour défendre les intérêts de mon
équipe. Rien de plus. J’étais
concentré sur le match de Coupe,
je n’ai à aucun moment pensé à
celui contre l’ESS.
Ne craignez-vous pas qu’une
telle élimination déstabilise le
groupe ?
C’est dur d’accepter une telle éli-
mination. D’ailleurs, personnelle-
ment, j’aurai même préféré qu’on
quitte cette compétition face au
NAHD parce qu’au moins ce
jour-là nous n’avions pas bien
joué. Nous sommes déçus,
mais la vie conti-
nue. Il va
falloir se
concentrer sur le championnat et
c’est ce que nous comptons faire.
Il y aura la fnale de la super-
coupe après la fn de la phase
aller, qu’avez-vous à nous dire à
propos de ce rendez-vous ?
Nous aurions la possibilité de ga-
gner un nouveau trophée, mais
c’est un peu tôt pour en parler.
D’abord le match
de championnat,
ensuite nous
pourrions
parler de cette
rencontre.
Entretien
réalisé par Adel
Cheraki

USMA
Coup d’éponge
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
L’USMA ira se
préparer à
Gammarth
En fn de compte ce n’est pas à Sousse,
mais dans la banlieue de Tunis que le stage hi-
vernal aura lieu. Plus précisément à Gammarth
où les Rouge et Noir prendront de l’hôtel El Mou-
radi, leur lieu d’hébergement pendant les cinq
jours qu’ils passeront là-bas. A ce sujet, nous
avons appris que Salah Allache se trouve de-
puis hier à Gammarth pour faire les dé-
marches nécessaires afn que les protégés
de Velud passent un bon séjour et
que le stage soit une réussite.
L’
objectif était d’aller le plus loin
possible surtout en étant le te-
nant du titre, mais en fn de
compte l’USMA a quitté la
Coupe d’Algérie prématurément
en s’inclinant aux tirs au but sa-
medi passé contre la JSK. Auteur d’un bon
match, les Rouge et Noir ont été meilleurs que
leur adversaire et c’est normal qu’ils soient
déçus après le coup de sifet fnal de l’arbitre de
la partie. Conscient que ses protégés avaient
pris un gros coup, le premier responsable à la
barre technique leur a accordé une journée de
repos pour soufer et c’est hier en fn d’après-
midi qu’ils ont repris le chemin de l’entraîne-
ment. Lors de cette première séance de la
semaine, Hubert Velud et ses adjoints se sont
adressés aux joueurs et leur ont afrmé que la
saison est loin d’être terminée, avant d’ajouter
que le mieux serait d’oublier cette élimination.
Leader de la Ligue 1, les Rouge et Noir ne se
concentreront que sur le championnat, eux
dont l’objectif est de terminer sur la plus haute
marche du classement ou au moins deuxième.
Une mission certes difcile, mais l’élimination
de la Coupe pourrait avoir des répercutions po-
sitives sur le groupe puisque les Usmistes ne
courront pas plusieurs lièvres à la fois et se
contenteront de lutter à fond pour décrocher un
titre lors de l’année 2014.
L’absence de Koudri Ferhat et
celle de Gasmi ont été fatales à
l’USMA
Face à la JSK, les Rouge et Noir ont abordé
cette rencontre avec une équipe amoindrie. Pas
moins de trois éléments importants dans le
onze de Velud ont été contraints de déclarer for-
fait pour ce match. Il s’agit de Koudri, Gasmi et
Ferhat. Si les deux premiers n’ont pas pu être
d’attaque pour cette confrontation à cause des
blessures dont ils soufrent, le dernier, lui, a été
suspendu pour avoir été expulsé contre la JSK.
Des absences qui ont fnalement coûté cher à
l’USMA puisque tous les amoureux du club de
Soustara ont été unanimes à dire qu’avec ces
trois joueurs sur la pelouse la donne aurait pu
être diférente. Des absences qui ont donc laissé
beaucoup de regrets aux supporters.
Velud : «Il ne faut pas se
laisser abattre par le résultat
du match de Coupe»
Interrogé à propos de cette élimination de la
Coupe d’Algérie et sur ses répercutions sur le
moral des joueurs, Hubert Velud nous a dit à ce
sujet : «Tout le problème est là. Il va falloir bien
récupérer que ce soit sur le plan physique ou
mental parce que je le répète le match a été bon.
Il a été plein. Il y a eu de l’engagement et le seul
point noir a été le fait que nous n’avions pas pu
concrétiser les occasions qui nous étaient ofertes.
Il ne faut pas se laisser abattre par le résultat du
match de Coupe. Je pense que si nous continuons
sur cette lancée et que nous fournissons de telles
prestations lors des jours et des mois à venir, nous
pourrons réaliser de grandes choses cette saison.»
Adel Cheraki
Oublier le match de Coupe et
tout tabler sur le championnat
USMA –ESM Koléa,
aujourd’hui
à 14h 30
Tous les
yeux seront
braqués sur
J erry Sitoe
et Kerkar
Comme nous l’avons annoncé
hier, les Rouge et Noir disputeront
aujourd’hui un match amical face
à l’ESM Koléa. Cette rencontre a
été spécialement programmée
pour voir à l’œuvre Jerry Sitoe et
Karim Kerkar. Les deux joueurs se
sont entraînés lors de la reprise
avec le groupe et auront cet après-
midi une occasion pour séduire
Hubert Velud. Tous les regards se-
ront braqués sur eux, l’attaquant
mozambicain dont on dit beau-
coup de bien, ainsi que le Franco-
Algérien tenteront de gagner des
points pour espérer décrocher un
contrat et pouvoir faire partie de
l’efectif qui défendra les couleurs
de l’USMA lors de la seconde moi-
tié de la saison. Les joueurs en
manque de temps de jeu auront,
quant à eux, l’occasion de renouer
avec la compétition et c’est ce qui
ne devra leur faire que du bien.
Tout se décidera avant
le stage hivernal
A propos de ces deux joueurs,
nous avons pu apprendre d’une
source digne de foi, que les res-
ponsables de l’USMA rendront
leur verdict avant le départ des
membres de la délégation en Tuni-
sie où un stage de cinq jours aura
lieu. A la recherche de nouveaux
éléments pour renforcer le com-
partiment ofensif de leur club, les
dirigeants attendent une réponse
de Velud au sujet de Jerry et Ker-
kar et c’est ce qu’ils auront juste
après la petite fnale de la phase
aller face à l’ESS prévue, pour rap-
pel, pour cette fn de semaine.
L’USMA doit encore
libérer pour les recruter
Dans le cas où Velud voudrait
recruter les deux joueurs, à savoir
Jerry Sitoe et Karim Kerkar, les di-
rigeants doivent encore une fois
dégraisser l’efectif et seront obli-
gés de libérer encore un joueur
afn que les transferts du Mozam-
bicain et du Franco-Algérien puis-
sent se concrétiser. Disposant de
24 licences avec le départ de Be-
naldjia pour le CRB, les responsa-
bles devront donc pousser un
nouvel élément vers la sortie et
Benamara demeure toujours le
plus proche à l’être.
Adel C.
Djediat «Penser que j’ai contesté
la décision de Haïmoudi pour éviter
Averti pour avoir contesté la déci-
sion de Djamel Haïmoudi sur l’action
du penalty non accordé à son
équipe à quelques minutes seule-
ment de la fin du temps réglemen-
taire, Djediat sera donc automati-
quement out pour le match de cette
fin de semaine face à l’ESS au stade
du 8-mai. Joint par nos soins, le mi-
lieu de terrain des Rouge et Noir a
tenu à se défendre en nous affir-
mant dans cet entretien qu’il nous a
accordé qu’il n’a à aucun moment
réagi ainsi pour éviter de faire le
voyage avec ses coéquipiers à Sétif.
le déplacement à Sétif est inadmissible»
15
USMH
Coup de bluff
N° 2504
www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
L'
annonce de la démission du
président Mohamed Laïb de
la présidence du club sur
ces mêmes colonnes, di-
manche, n'a pas tardé à sus-
citer moult interrogations
de la part des nombreux fans qui ont été
unanimes à dire que cela ne devrait pas
avoir lieu, vu le travail efectué durant cette
saison. Après l’annonce ofcielle de cette
démission, en attendant la présentation des
bilans, le club se trouve désormais à la croi-
sée des chemins et son avenir est remis en
question. D'ailleurs, le président Laïb ne
compte pas faire machine arrière, ce qui né-
cessite la préparation d’une assemblée pour
élire un nouveau président. En efet, d’autres
dirigeants pourraient emboîter le pas au
président, et le club risque encore une fois
de se retrouver sans un staf dirigeant au
sens propre du terme, comme cela a été le
cas il y a quelques années après le départ de
Lefi, ex-président de l’USMH durant la pé-
riode 2004-2006. Il n’est pas exclu que cela
pourrait se reproduire, surtout que le prési-
dent Laïb a laissé entendre que sa décision
était irrévocable. Cela dit, les nombreux fans
n'ont pas caché leur inquiétude de voir leur
équipe livrée à elle-même, ce fut le cas en
2006 où le club a entamé la préparation avec
beaucoup de retard par rapport à d'autres
formations.
L’argent, un argument pas
convaincant
Pour beaucoup, les dirigeants du club
sont en grande partie responsables des ré-
cents échecs et de la régression constatée du
niveau de l’équipe. Mais le staf technique et
surtout les joueurs ont eux aussi une part de
responsabilité. Il est vrai qu’on peut toujours
accuser les dirigeants de n’avoir pas honoré
à temps leurs engagements envers les
joueurs avec des retard de deux, trois, voire
quatre mois pour certains éléments, mais
pour beaucoup cet argument n’est pas
convaincant. En efet, si l’on tient compte
que les joueurs de l’USMA attendent depuis
trois mois leurs salaires, alors que le club de
Soustara est présidé par le plus puissant en-
trepreneur du pays, cela veut dire que les re-
tards dans les payements des joueurs, ça
existe même chez les clubs les plus nantis f-
nancièrement.
Des joueurs fauchés pour un
retard de trois mois, c’est
curieux !
Mais si l’on tient compte des salaires de
chaque élément allant de 40 à 150 millions
de centimes par mois, on s’interroge si vrai-
ment ces joueurs sont dans le besoin au
point de clamer haut et fort qu’ils n’ont pas
de quoi s’acheter un sandwich, comme le
prétendent certains éléments. Peut-on croire
que des joueurs ont recouru à la grève parce
qu’ils sont fauchés et qu’ils ont les poches
vides, alors que le moins payé d’entre eux a
touché, il y a à peine un mois, l’équivalent de
cent millions de centimes. Sachant que cette
somme dépasse largement ce que dépense
en une année un père de famille, il est donc
difcile de croire à l’argument fnancier
avancé par des joueurs. Par ailleurs, si l’on
tient comte des prestations de chacun d’eux,
on s’aperçoit que plusieurs éléments ne
mouillent pas leur maillot. Des joueurs qui
ont déçu, d'autres qui n'ont rien fait de
concret et qui, viennent aujourd'hui récla-
mer leur dû au point de recourir à la grève.
Les supporters disent
«Basta»
Tous sont coupables. Les seules victimes
restent les supporters. Ces inconditionnels
du club qui ne croient pas leurs yeux et qui
ne comprennent plus rien. Quoique déçus
après la défaite à domicile
contre l’ESS, ils ont ap-
plaudi leur
équipe. Cette
réaction
qu’on
voit rarement dans nos stades, mérite tout le
respect. Lors du sit-in qu’ils ont organisé
vendredi dernier et même s'ils étaient moins
nombreux, ils ont laissé apparaître leur pro-
fonde amertume. Leurs revendications pour
un changement à la tête du club en rempla-
cement de l’actuelle direction, qu’ils accu-
sent d’être à l’origine des déboires en série de
leur équipe préférée, sont des plus signifca-
tives. «Basta». Ce fut là un message direct à
tous ceux qui ont porté atteinte à l’USMH...
Les dirigeants et le futur président devront
bien comprendre le message pour être à la
hauteur du club cher aux Kawassirs. Ils de-
vront tirer les leçons qui s'imposent pour ne
pas connaître le même
sort.
N. R.
I
nvité de l’émission sportive de la chaîne El Djazaï-
ria, animée par notre confrère Redouane Bouha-
nika, le président Laïb a confrmé sa décision de
quitter la présidence du club, la semaine prochaine,
après avoir payé tous les joueurs. Apparemment,
déçu par ce qu’il convient d’appeler l’ingratitude de
l’entourage, le boss harrachi défe tous ceux qui ré-
clament son départ en proposant d’autres pour sa
succession : «Je confrme mon intention de quit-
ter la présidence d’ici le 31 janvier. On est en
train d’établir les états fnanciers des joueurs.
L’argent pour payer les joueurs sera là au-
jourd’hui ou demain. Cela permettra de payer
les arriérés des salaires de tous les joueurs. Pour,
au moins, partir la conscience tranquille, je
laisse le soin aux actionnaires de choisir mon
successeur. J’espère qu’il pourra faire mieux.»
N.R.
Le club à la croisée des chemins
D
écidément, le mauvais sort semble
s'abattre ces derniers jours sur l'USMH.
En efet, après les blessures de certains
joueurs, comme Boumechra, c'est au
tour de Azzi de soufrir du genou et qui remet en
question sa participation pour le match contre
le MOB. Le défenseur central avait, dans un
premier lieu, contracté un bobo au genou. A
l'entraînement, Azzi sera victime d'une
élongation au même endroit. Tant de dé-
boires qui mettent le joueur dans une
situation très délicate, car au moment
où nous mettons sous presse, il ne
sait toujours pas s'il sera opération-
nel pour le match contre le MOB.
Le joueur en soins
intensifs
Face aux impératifs du moment, il
faut agir au plus vite pour essayer
d'y remédier. Ainsi, les Harrachis
veulent tout mettre en œuvre pour
récupérer Azzi qui a entamé, hier,
sa rééducation. Les soins intensifs
constitueront, désormais, le quo-
tidien du li-
béro qui n'a
pas envie de
rater pour rien au monde ce rendez-vous face au
Mouloudia de Béjaïa.
Il sera ausculté, aujourd'hui, par
le médecin de l'équipe
Même si le staf technique tient des propos ras-
surants sur l'état de santé de Mazari, celui-ci devra
se faire ausculter aujourd'hui par le médecin de
l'équipe. C'est à l'issue de cet examen que Azzi sera
fxé sur son avenir immédiat. Côté staf technique,
on retient son soufe avec l'espoir de pouvoir
compter sur le joueur pour la réception du MOB.
Les infiltrations, l'autre solution
pour être apte au service
L'autre solution qui pourrait s'ofrir à Azzi, en cas
de force majeure, sera de jouer à l'aide d'infltrations
pour freiner la douleur le temps d'un match. Toute-
fois, cette option ne sera prônée qu'au dernier mo-
ment si Charef estime qu'il n'a pas à sa disposition
une meilleure solution pour afronter le club le plus
populaire de la Petite Kabylie. N.R.
Il confirme son retrait de
la présidence la semaine prochaine
Laïb : «J ’espère que
mon successeur fera
mieux, on verra»
Azzl gourralI êIre absenI face
au MOB
Mazari
opérationnel
Bonne nouvelle pour le staff
technique harrachi. Le défenseur
central, Mazari, s'est totalement ré-
tabli. Pour rappel, il avait fait l'im-
passe sur les dernières rencontres, à
cause d'une blessure. On compte
mettre les bouchées doubles du
côté du staff médical pour que
Mazari soit opérationnel, ce
mardi, contre le MOB.
CABBA
D
epuis sa réélection à la
tête du conseil d’admi-
nistration, le président
Djamel Messaoudène a eu du
pain sur la planche en installant
notamment un nouveau staf
technique. Mais il lui reste le
plus dur à réaliser pour espérer
remettre le train en marche.
L’opération consistera à régulari-
ser les joueurs qui ont donné
l’impression au cours des der-
niers matchs d’évoluer en deçà
de leur véritable valeur, car ayant
la tête ailleurs. Concernant ce
volet, Messaoudène, le seul
parmi les membres du CA qui
jouit d’une réelle confance au-
près de ses joueurs, leur a pro-
mis qu’ils seront régularisés
avant le départ en Tunisie pour y
efectuer le stage de préparation.
«Concentrez-vous pour le match
contre Saoura dont les trois points
sont très importants et vous aurez
votre argent au cours des jours
qui suivront, c'est-à-dire avant le
départ en Tunisie. Je vous de-
mande avant cela de ne pas rater
ce dernier match.» Les joueurs
qui avaient déclaré dans le passé
à maintes reprises qu’ils avaient
seulement besoin d’un interlo-
cuteur valable qui puisse au
moins les convaincre, ont cette
fois-ci à qui s’adresser et de cette
manière on peut s’attendre à une
réaction de leur part dès ce sa-
medi.
«Nous avons reçu le
feu vert pour
recruter»
Dans un autre chapitre, celui
du recrutement, Messaoudène a
révélé que le club pourra désor-
mais recruter. «J’ai reçu le feu
vert de la ligue afn de recruter. Il
y avait auparavant un malen-
tendu sur la somme à verser.
Nous avons décidé de garder les
deux émigrés, à savoir le gardien
Souiche ainsi que le défenseur
axial, Benhamine, qui devaient
être qualifés avant le début du
championnat mais qui ne l’ont
pas été à cause de contraintes ad-
ministratives. Donc, il ne nous
restera qu’une seule licence, nous
la réserverons pour recruter un
grand attaquant.» Messaoudène
n’a pas voulu s’étaler sur l’iden-
tité de ce dernier. Seulement, vu
la rareté de ce produit sur le
marché local, les regards se diri-
gent vers la piste étrangère et si
tel serait le cas la libération du
Tchadien Karim ne fait pas l’om-
bre d’un doute.
Boubetra n’a pas encore négocié

Bien que Amar Boubetra a débuté son
travail à la demande de Biskri, il n’en de-
meure pas moins qu’il n’a pas encore négocié son
contrat. Une rencontre avec Messaoudène est pré-
vue avant le match contre la JSS à cet efet, mais
avant cela il semble que Boubetra ne fait pas par-
tie ofciellement du nouveau staf technique ré-
cemment installé. Seulement, cette opération ne
serait qu’une simple formalité vu que Boubetra
n’aura pas de conditions particulières à poser.
«C’est Biskri qui a demandé que je sois à ses côtés
et, je ne trouve aucun inconvénient à venir aider
mon équipe.»
CABBA – J SS samedi à 15 h

La ligue vient de répondre favorablement
à la demande des Bordjiens en programment
le match CABBA-JSS, comptant pour la dernière
journée de la phase aller prévu samedi 28 décem-
bre à 15h au lieu de 18h, comme d’habitude. Les
Espoirs, quant à eux, joueront à 12 h. Voilà une
nouvelle qui réjouira certainement les joueurs
ainsi que les Criquets, surtout ceux résidant hors
de Bordj qui se déplaceront en nombre afn de
soutenir les coéquipiers de Bendahmane, appelés
à clore cette phase sur une bonne note.
Messaoudène : «Les joueurs seront
régularisés avant de partir en stage»
16
Ligue 1 Coup i solé
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
CRB RCA
Le CRB rassure avanI
le déglacemenI à Bé]aïa
L’
ancien président du CRB, aujourd’hui actionnaire du club, Gana,
était l’invité, dimanche soir, d'une émission sportive sur la chaine
Dzaïr TV. Ce dernier est revenu sur son passage à la tête du CRB en
s’arrêtant sur une rencontre en 2011, où son équipe, qui jouait le
titre en ce temps-là, recevait la formation du CAB. L’ex-président fera des dé-
clarations renversantes à ce sujet : «Il est fort probable que la rencontre face au
CAB lors de la saison 2011-2012 ait connu une intervention extra-sportive, ce
qui avait causé notre défaite ce jour-la. Nous avions décidé alors de ne pas sui-
vre le dossier car nous n’avions pas assez de preuves, c’est le même cas au-
jourd’hui. Mais je continue à croire que quelque chose s’est passé ce jour-là».
« Menad aussi a une part de responsabilité dans
cet échec »
Toujours dans la nostalgie de cette saison qui avait vu l’équipe passer à côté
de la consécration, l’ex-président du CRB impute la responsabilité au coach
Djamel Menad qui, selon lui, n’avait pas su gérer son équipe. «Menad porte
une part de responsabilité dans notre échec à la course du titre, cette saison-là.
Il s’était toujours plaint du manque de qualité sur le banc de touche, je ne com-
prends pas alors pourquoi il avait compté sur les remplaçants ce jour-là face à
Batna. En même temps, il faut aussi dénoncer la part de responsabilité des diri-
geants car en ce temps-là on manquait d’expérience.»
« J e n’ai pas retardé l’élection de Malek à la tête
du CRB »
A propos des récents événements, Gana est revenu sur sa relation avec
Malek, notamment ces rumeurs qui circulent à son sujet disant qu’il avait vo-
lontairement retardé l’élection du nouveau président du CRB. «J’avais
contacté tous les membres de la direction, pour nous réunir et entamer la pro-
cédure de passation de pouvoirs. Comment j’aurais retardé cette démarche,
alors que c’est moi-même qui avais pris l’initiative de les réunir.»
Lamine Amimi
Chérif
El Ouazzani
fustige ses
attaquants
H
ier dans l’après-
midi, la forma-
tion du RCA a
repris le cours
de la préparation dans son
stade Smail-Mekhlouf. Celle-ci
avait profité au premier res-
ponsable du staff Chérif El
Ouazzani pour provoquer une
réunion avec ses joueurs et ce
dans l’objectif de faire une ana-
lyse du dernier match de coupe
perdu lors de la séance des tirs
au but face à Aïn Fekroun. Ce
qu’on pourra dire de la prise de
parole du coach, c’est que ce
dernier n’a pas pris de gant
avec ses éléments pour se faire
comprendre. Le discours visait
plutôt les attaquants, ces der-
niers ont encore une fois failli à
leur mission, ce qui a poussé
Chérif El Ouazzani à monter
au créneau en espérant avoir
provoqué une réaction dans le
groupe pour le prochain et der-
nier match de la phase aller
face au MCO.
«Nous souffrons du
niveau insuffisant de
notre attaque»
Approché hier par nos soins à
la fn de la séance, le coach de
l’Arbâa n’a pas manqué l’occa-
sion de fustiger ses attaquants
une autre fois : «Nous soufrons
beaucoup du niveau insufsant
de notre attaque. Après 17 ren-
contres nous n’avons constaté au-
cune amélioration, c’est pourquoi
il devient très important au-
jourd’hui de se tourner vers le
marché des transferts afn de
renforcer ce comportement. Nous
avons déjà quelques noms en tête
mais pour le moment rien n’est
ofciel.»
«Messaâdia et
Chibane nous
intéressent»
A la suite de notre entretien
avec Chérif El Ouazzani, ce der-
nier nous confrme bien les
contacts avec le duo Messaâdia-
Chibane de la JSK : «Ce sont
deux joueurs à qui nous nous
sommes intéressés dans ce mer-
cato hivernal. Je pense que si la
direction arrive à les engager, ce
sera un grand plus pour notre
ligne d’attaque. En ce qui me
concerne, je suis très attentif au
sujet des deux joueurs car ils
m’intéressent particulièrement.»
L
e CRB a profté de cette
halte du championnat,
qui a laissé place à la
coupe, afn de préparer
dans les meilleures
conditions la prochaine rencontre
face à la JSMB. Un premier match
amical a été programmé au cou-
rant de la semaine dernière. Une
mauvaise expérience de l’équipe
face à Khemis El Khechna (3-3)
qui a suscité beaucoup d’inquié-
tudes au sein du staf technique.
Hier dans la matinée, le coach Ga-
mondi, afn de peaufner la prépa-
ration, a mis au déf la surprenante
équipe du PAC. Cette fois, on
pourra dire que les camarades de
Ammour se sont bien rattrapés en
s’imposant (3-1). Ce sont les atta-
quants du club qui régalent pour
une fois, avec un doublé de Kher-
bache qui se libère de jour en jour,
et un coup-franc des 25 mètres
digne d’un Rebih des grands jours
en toute fn de partie.
Gamondi a d'abord
aligné son équipe type
L’objectif de cette confrontation
pour le coach argentin, Angel Ga-
mondi, était de trouver la compo-
sante idéale pour le prochain et
dernier rendez-vous de la phase
aller face à la JSMB. C’est donc
avec son équipe type que le CRB a
entamé la rencontre. Au cours de
la partie, nous avons assisté à
quelques changements, cela
concernait plus le compartiment
ofensif qui est le principal souci
du club depuis quelques journées.
Kherbache sur sa
lancée
Avec le renforcement de la ligne
d’attaque durant ce mercato hiver-
nal, Kherbache est parmi les élé-
ments qui devront redoubler
d’eforts pour ne pas se faire souf-
fer leur place dans l’équipe type
de Gamondi. On dirait bien que le
joueur a bien reçu le message,
ayant été titularisé lors de la ren-
contre amicale hier face au PAC,
ce dernier n’a pas manqué l’occa-
sion de se faire remarquer par un
doublé. Avec sa bonne perfor-
mance, le joueur a été l’un des
rares éléments, avec Ammour, à
avoir pris part à toute la partie.
Rebih trouve enfin le
chemin des filets
Même s'il ne s’agit que d’une
rencontre amicale, cela fait tou-
jours du bien à un attaquant de
marquer. Surtout quand on s’ap-
pelle Rebih, l’attaquant du CRB
avec un compteur vide en cham-
pionnat jusqu’ici qui a été récom-
pensé hier juste avant le coup de
sifet fnal en inscrivant un su-
perbe but d’un coup franc direct
des 25 mètres.
Un commentaire sur cette victoire en amical
face au PAC ?
Ce fut un très bon test pour le groupe. Nous
avons afronté une équipe du PAC très joueuse,
ce qui nous a poussés à hausser le ton et le niveau
pour en venir à bout. Après, c’est une victoire qui
tombe à point nommé, surtout pour notre attaque
qui arrive enfn à marquer des buts, ce qui est en-
courageant pour le prochain match à Béjaïa.
En parlant de Béjaïa, comment voyez-vous cette
rencontre ?
Pour moi, ce sera une question de vie ou de mort.
C’est notre dernière apparition avant l’arrêt du cham-
pionnat. Je sais bien que nous aurons toute une phase
retour pour nous rattraper, mais rien que pour le
moral ce serait bon de fnir la première partie du
championnat sur une bonne note.
Vous parlez donc d’une victoire cruciale ce samedi
après-midi…
Ce sera en tout cas notre état d'esprit en nous dé-
plaçant à Béjaïa. Comme moi, vous savez que quand
une équipe se déplace pour un point, elle revient souvent
bredouille, c’est pourquoi il faudra viser haut, comme ça
si nous sortons avec un nul nous serions quand même
satisfaits.
Si on vous demandait de nous décrypter cette crise
du club, comment vous y prendriez-vous ?
Pour moi, et je parle en mon nom personnel, le souci
de l’équipe se situe dans le manque d’efcacité. Avec l’en-
chaînement des rencontres, ce manque de réalisme de-
vant les buts a persisté et aujourd’hui on parle d’une crise
de résultat. C’est un problème surmontable car tant que
nous arrivons à nous créer des occasions nous saurons,
un jour ou l’autre, comment nous en débarrasser.
Après cette rencontre face à la JSMB, le championnat
observera un arrêt. Pensez-vous que cela vous sera
utile pour vous ressourcer ?
Oui, cette période nous sera très utile pour oublier
cette crise. Que ce soit sur le plan moral en nous remet-
tant en question ou sur le côté physique avec un stage
qui nous permettra de recharger les batteries.
Entretien réalisé par Lamine Amimi
Hadjadj « La JSMB, c’est
une question de vie ou de mort »
Chouih ou Ouaddah ? un
choix difficile pour
Gamondi

Dans les buts, le technicien ar-
gentin semble avoir encore
quelques doutes. Pour preuve, durant
la partie face au PAC, le coach a voulu
voir ses trois gardiens à l’œuvre. On di-
rait bien que la bourde de Ouaddah,
l’habituel titulaire, pourrait bien ne pas
être passée inaperçue aux yeux de son
coach qui, rappelons-le, il y a quelques
mois, avait relégué Chouih au poste de
gardien remplaçant pour une bourde
commise face au MCA. Peut-on assis-
ter au même scénario avec Ouaddah ?
Ça en a tout l’air, en tout cas.
Ammour reprend son
brassard

C’est le meneur de jeu Amar
Ammour qui a porté le brassard
de capitaine durant la rencontre face
au PAC. Ce dernier, quelques jours
après avoir demandé aux dirigeants de
le décharger de ce rôle, semble au-
jourd’hui prêt à passer à autre chose
comme il l’a fait savoir sur les ondes de
la Radio algérienne.
Une première pour
Dahmane

Il a été l’attraction de ce match
face au PAC. Le nouvel attaquant
du CRB, Dahmane, a pris part à la se-
conde partie face au PAC. Ce dernier
qui avait pris la place de Bourekba au
poste d’avant-centre a rendu une copie
correcte. Néanmoins, le manque de
fraicheur physique est apparu dans les
courses de l’attaquant, ce qui pourrait
pousser le technicien argentin, qui
avait suivi de près la prestation de son
nouvel élément, à le ménager pour le
prochain match face à la JSMB.
Gana « Il est possible que le match face
au CAB en 2011 ait connu une influence extra-sportive »
Equipe première période :
Chouih (Ouaddah), Tiza, Khelili, Harkat, Abdat, Ammour,
Hadjadj, Dahar, Kherbach, Bourekba, Mehdi Benaldjia.
Equipe deuxième période :
Abbassi, Kerrar, Harkat, Tiza, Mechti, Ammour, Annan,
Attafen, Rebih, Dahmane, Kherbache.
En amical : CRB 3 - PAC 1

JSMB
Coup fer me
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
C
omme annoncé
dans notre édi-
tion d’hier, la
séance de reprise
d’avant-hier dans l’après-
midi a été marquée par l’ab-
sence de pas moins dix
joueurs. Cela n’a pas été du
goût de l’entraîneur en chef,
Kamel Djabour, qui a piqué
une grosse colère. Pour le
coach des Vert et Rouge, les
absences sont un signe qui
veut sans doute dire que ses
joueurs ne donnent pas
d’importance à la prochaine
confrontation du Chabab.
Ainsi, afn de
mettre les
choses
au clair et de
rappeler à l’ordre les
défaillants, l’entraî-
neur de la JSMB s’est
adressé longuement aux ca-
marades de Mebarakou et
plus particulièrement aux
joueurs qui ont séché la
séance de dimanche. Sauf
que cette fois, il n’a pas été
tendre avec ses poulains.
Pas du tout satisfait de l’acte
des cette poignée de
joueurs, le coach Djabour
n’a pas hésité à les sermon-
ner.
«Vous n’êtes pas
encore en
vacances, vous
m’avez déçu !»
Après qu’il eut terminé,
Djabour a donné la parole à
ses joueurs pour s’exprimer
et justifer leurs absences.
«On ne peut pas continuer
comme ça. Qu’est-ce qui s’est
passé ? Pourquoi
ne vous êtes
vous pas pré-
sentés à l’entraî
nement ?» A
ces questions,
le coach n’a
obtenu aucune
réponse valable. Avant de
poursuivre sur un ton
grave : «Vous n’êtes pas en-
core en vacances. On a un
match très important qui
nous attend ce samedi. C’est
un match déterminant pour
la suite du parcours, mais
certains de vous n’ont pas
trouvé mieux que de prolon-
ger leur quartier libre. Vous
m’avez vraiment déçu !»
«Désormais, que
chacun de vous
assume ses actes»
«Je sais que certains de vous
ont profté de l’indisponibi-
lité de plusieurs joueurs
pour s’absenter, sachant
qu’ils seront alignés ce sa-
medi. Désolé, mais avec
moi ça ne se passe pas
comme ca. Je suis prêt à
jouer même avec les espoirs
car la JSMB ne dépend pas
de vous. Alors, vous devez
assumer vos actes. Vous au-
riez dû vous montrer plus
professionnels envers votre
club.
Vous
avez signé des contrats mo-
raux, aussi. En ce moment,
on a besoin de sérénité et
beaucoup de travail, donc
remuez-vous car c’est le mo-
ment pour nous de sauver
cette équipe.»
«Face au CRB, tout
le monde doit
réagir !»
Avant d’entamer la séance,
Djabour a tenu aussi à
adresser un message à tous
les joueurs sans exception.
Il leur a demandé de se res-
saisir le plus vite possible
pour rattraper ce qui a été
perdu et se réconcilier avec
les supporters : «Notre si-
tuation ne tolère plus aucun
autre faux pas à domicile.
C’est certain, il vous faut réa-
gir et il est de votre devoir de
prendre les points en cham-
pionnat. Cela doit commen-
cer ce samedi. Vous devez
jouer cette rencontre face au
CRB avec toute la volonté
voulue. On doit tous réagir.
Je parle ici à tout le monde.
La victoire est impérative,
donc on doit faire de notre
mieux pour réussir ce
match.»
S.A.
Le stage hivernal
aura lieu à El Mouradi
Kantaoui
A une journée de la fn
de la phase aller, la direc-
tion de la JSMB a entamé
les préparatifs du prochain
stage hivernal. De concert
avec l’entraîneur en chef,
Kamel Djabour, la direc-
tion du club a décidé d’op-
ter pour le centre de
préparation de Sousse, plus
précisément le centre d’El
Mouradi Kantaoui. La
JSMB a eu déjà l’occasion
d’efectuer un stage dans ce
même centre lors de l’été
2012. Le choix du site est
motivé par les installations
dont dispose ledit centre
qui ofre toutes les com-
modités pour une bonne
préparation.
Ce sera
du 6 au
15 janvier
Concernant la date
exacte du déplacement à
Sousse, nous avons appris
que la délégation béjaouie
quittera le sol algérien le
6 janvier prochain pour y
efectuer un stage de dix
jours. Concernant leur re-
tour au pays, les gars de la
Soummam devront rega-
gner le pays le 15 du même
mois par avion. A l’issue de
ce regroupement, l’équipe
de la JSMB s’envolera à
destination d’Alger pour
afronter le MCA à l’occa-
sion de la 16
e
journée du
championnat, apprend-on
de la même source.
Le coach veut deux
matches amicaux
Lors des 14 dernières
rencontres disputées par
les Béjaouis, on a relevé
beaucoup de déchets qui
ont afecté le jeu collectif,
alors que les automatismes
dans les trois comparti-
ments manquent encore de
fuidité. Djabour a bien
noté ces imperfections et
compte les corriger lors de
cette trêve hivernale, mais
les séances d’entraînement
ne vont pas sufre pour y
remédier complètement.
De ce fait, le staf tech-
nique a exigé de la direc-
tion de lui trouver des
sparring-partners avant le
rendez-vous ofciel face au
MCA.
Zeghli sera du
voyage à Sousse
Comme annoncé dans
ces mêmes colonnes, l’af-
faire Kamel Zeghli pourrait
connaitre un dénouement
dans les tout prochains
jours. Ce dernier qui a
signé un contrat de trois
ans au CSC alors qu’il était
toujours lié avec la JSMB,
sera de retour à la maison
bientôt. D’après une source
très proche du joueur, ce
dernier jouera ofcielle-
ment la phase retour sous
les couleurs de la JSMB.
D’ailleurs, d’après nos in-
formations son nom a déjà
été retenu pour le stage de
Sousse. On croit savoir que
ce jeune joueur bénéfciera
d’une licence espoirs et
évoluera en seniors.
S.A.
Belghrabi et Neyati
officiellement out face
au CRB
La JSMB sera privée encore
une fois, ce samedi, face au
Chabab, des services de son at-
taquant Abdelwahid Belgharbi
et le milieu de terrain Belquas-
sim Neyati. Les deux éléments,
qui ne s’entraînent désormais
plus avec l’équipe depuis plus
d’une semaine, sont toujours
blessés. Pour preuve, les résul-
tats de leur contrôle ont révélé
que ces derniers ne sont pas
guéris à 100 %. Le premier res-
ponsable à la barre technique
devrait, en efet, trouver d’au-
tres solutions pour combler le
vide laissé par ces deux élé-
ments qui ne seront de retour
qu’à partir de la phase retour.
J SMB-CRB
confirmé à 15h
Selon le site de la LFP,
l'heure du match JSMB-CRB
comptant de la dernière jour-
née de la phase aller a été de
nouveau changé. Ainsi, prévue
à 18h au départ, la ladite ren-
contre aura lieu fnalement à
15h ce samedi au stade de
l’UMA. Bonne nouvelle donc
pour les supporteurs de la
JSMB, qui ont demandé à
maintes reprises de recevoir les
matches à domicile dans
l’après-midi et non pas en soi-
rée. Cela leur permettra donc
de se déplacer en masse, ce sa-
medi, pour donner de la voix
aux camarades de Meddahi, et
gagner ce match face au Cha-
bab.
Les U21 joueront à 11h
Les espoirs, eux, évolueront
4 heures plus tôt, plus précisé-
ment à 11h. Rappelons-le, les
joueurs de Hakim Younsi qui
restent sur deux défaites de
suite, dont une à domicile, de-
vront faire de leur mieux ce sa-
medi pour se racheter et
glaner les trois points de la
rencontre afn d’améliorer leur
classement. Pour rappel, les
Espoirs de la JSMB occupaient
la première place lors des pre-
mières journées avant de chu-
ter ces derniers temps suite
aux revers concédés par les ca-
marades de Saïdani.
L’entraînement
d’hier à El Maghra
Après la séance de reprise
qui s’est déroulée au stade de
l’UMA dans l’après-midi à
16h, la formation béjaouie s’est
déplacée hier dans la matinée
à El Maghra, près de Tichy,
pour y efectuer une séance
d'entraînement. La direction
aurait voulu éloigner ses
joueurs de la pression à
quelques jours seulement du
match face aux Belouizdadis.
Les absents de
dimanche ont repris hier
Après avoir séché la séance
de reprise avant-hier, Tatem,
Agoune, Bouziani, Mebaraki,
Bouabta et Meddahi ont repris
hier. Malgré leurs absences in-
justifées, les joueurs en ques-
tion ont été autorisés à
rejoindre le groupe. Désor-
mais, il ne reste que Zafour,
Neyati, Bouyousf et Belgharbi.
Les joueurs en question souf-
frent toujours de blessures.
La séance
d’aujourd’hui à 16h
Ayant programmé la séance
d’hier dans la matinée, le
coach de la JSMB a décidé de
changer d’horaire pour la
séance d’aujourd’hui. Ce der-
nier a donné rendez-vous à ses
capés pour cet après-midi à
16h afn d’entamer la séance
d’aujourd’hui. le coach veut
surtout permettre aux joueurs
une meilleure adaptation avant
la confrontation face au CRB
du fait que le match est prévu à
15h.
Pensée
A l’occasion du 40
e
jour du
décès de notre chère mère Tiab
Djida, née Maouche, la famille
Tiab prie tous ceux qui l’ont
connue d’avoir une pieuse pensée
en sa mémoire. Puisse Dieu Tout-
Puissant accorder à la défunte Sa
Sainte Miséricorde et l’accueillir
en Son Vaste Paradis. Repose en
paix.
Au cours des deux dernières
séances d’entraînement, le gardien
Yacine Djebarat, qui a repris, il y a de
cela trois semaines, après six mois
d’absence, a eu droit durant une par-
tie de la séance à un travail spéci-
fque sous la houlette de Azzedine
Berrarma, le préparateur des gar-
diens de but. En efet, le gardien bé-
jaoui sera soumis durant au moins
quelques jours, à la demande du
coach, à un travail de base, afn d’être
prêt pour la phase retour, étant
donné qu’il n’est pas compétitif.
Il a trouvé un terrain
d’entente avec le
MOB concernant ses
arriérés
Sur un autre plan et concernant
son litige avec le MOB, on a appris
d’une source bien informée que Ya-
cine Djebarat, auquel la direction du
MOB doit toujours de l’argent
lorsqu’il était joueur de cette équipe
lors de la saison 2008-2009, a trouvé
un terrain d’entente concernant le
paiement de ses dettes. Le joueur en
question a reçu des garanties de la
part des responsables du MOB afn
qu’il soit régularisé le plus tôt possi-
ble.
S.A.
Djebarat poursuit le travail spécifique
Accosté avant le début de la
séance d’hier, le coach de la
JSMB, Kamel Djabour, nous
a bien confrmé qu’il était
très en colère contre les ab-
sents de dimanche : «Oui, ab-
solument, j’étais même dans
tous mes états. Je n’ai pas ap-
précié l’absence de ces joueurs.
Ce n’est pas de cette façon
qu’on prépare un match capi-
tal en championnat. Je ne
vous cache que je n’ai pas pu
maîtriser mes nerfs. Je pense
aussi que c’est logique d’être
agacé du moment que j’ai déjà
donné du repos à tout le
monde. On doit oublier cette
histoire pour le moment. Le
plus important c’est le match
du CRB.»
«C’est à la direction
d’envisager les
mesures à prendre»
L’entraîneur Kamel Djabour
nous a aussi dit qu’il est du
ressort de la direction du
club de prendre toutes les
mesures qu’elle jugera utiles
concernant le comportement
de ces joueurs la veille d’un
match ofciel : «Me concer-
nant, je m’occupe uniquement
du volet technique, il est du
ressort de la direction de pren-
dre les mesures nécessaires
concernant les joueurs en
question. Moi, j’ai fait mon
rapport, mais maintenant la
balle est dans le camp de la di-
rection.»
«Le match du CRB
c’est celui des
sacrifices, j’appelle les
supporters à venir
nombreux, on a besoin
d’eux»
Pour terminer son discours,
l’entraîneur béjaoui n’a pas
manqué d’adresser un appel
aux supporters pour venir
nombreux ce samedi et don-
ner un coup de main aux
joueurs pour passer le cap du
CRB. «J’espère que les suppor-
ters seront cette fois beaucoup
plus nombreux, ils doivent
venir remplir le stade car les
joueurs ont besoin de leur
soutien. Dans chaque stade où
nous passons, nous sommes
soumis à une forte pression de
la galerie adverse, je souhaite
que nos supporters viennent
en masse pour nous prêter
leur assistance, l’équipe se
porte mieux et la lancée ne
saura être maintenue qu’avec
le soutien de tout notre entou-
rage, y compris le public»,
conclura Djabour.
S.A.
Djabour sermonne
les absents
«C’est inadmissible de constater
toutes ces absences !»

Ligue 1
Coup d’œi l
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
ASO
MCO
A
pparemment, cette
crise fnancière
commence à peser
non seulement sur
le moral des
joueurs mais aussi des dirigeants
qui se trouvent dans l’impasse de-
puis l’absence du président Youssef
Djebbari qui se trouvait ce week-
end à l’étranger. Il faut dire que le
fait que les joueurs ainsi que l’en-
tourage du club ont su que l’argent
a renfoué les caisses sans que per-
sonne ne touche une partie de ces
rentrées, a fait réagir tout le monde
au Mouloudia. Devant rentrer
avant-hier de son voyage, Youssef
Djebbari qui a prolongé son séjour
en Europe de deux autres jours est
attendu cet après-midi.
Le CSA cèdera-t-il
l’argent à la SSPA ?
Depuis que certains membres n’ont
pas accepté de signer la convention
entre le club amateur et la société,
une certaine tension est née entre
ces deux parties d’où le problème
du blocage de l’argent des subven-
tions. Si au niveau du club amateur,
l’on pense que la société n’a pas le
droit de bénéfcier des subventions.
Les membres du conseil d’adminis-
tration estiment que les responsa-
bles du club amateur doivent
respecter le contrat qui stipule que
la société doit bénéfcier de 70% des
parts de la subvention. En tous les
cas, cette situation est en train de
mettre dans l’embarras Djebbari qui
est au même temps le P-DG de la
société et celui du club amateur.
Un compromis
chez le DJ S
A en croire une source autorisée,
Djebbari à son retour devra poser
ce problème au directeur de la jeu-
nesse et des sports, afn de trouver
une solution pour injecter une par-
tie de l’argent du club amateur à la
société. Une transaction plus que
nécessaire pour le Mouloudia, ap-
pelé à régler aux plus brefs délais
deux problèmes majeurs. C’est celui
des litiges afn de permettre à
l’équipe de recruter et qualifer sa
première recrue Amri Chadli, mais
aussi celui des joueurs qui vont cer-
tainement passer cette semaine à
réclamer leur argent.
Quelle solution
pour les joueurs ?
Il est clair que la plupart des
joueurs ont pris leur mal en pa-
tience, surtout les anciens dont cer-
tains n’ont pas encaissé le moindre
sou depuis le début de saison. Au
train où vont les choses, les élé-
ments du Mouloudia qui attendent
leurs salaires ainsi que leur prime
risquent de ne bénéfcier d’aucun
sou avant le départ pour l’Ar-
baâ afn d’afronter le RCA de
Cherif El Ouazzani. D’au-
cuns estiment qu’une dé-
faite du côté de Blida
avant d’aborder la trêve
remettra en cause toute la
sérénité retrouvée depuis
l’arrivée de Benchadli et
les joueurs n’hésiteront pas
à pointer du doigt la direc-
tion en cas d’un mauvais ré-
sultat.
A.L.
Afin de régler le problème d’argent
On attend Djebbari !
Vers un stage à
Alger en début du
mois de janvier
Faute de moyens, l’éventualité
d’efectuer un stage à l’étranger est
pratiquement écartée. Une déci-
sion qui ne devra pas déranger
l’entraîneur en chef, Djamel Ben-
chadli, qui est beaucoup plus inté-
ressé par le fait d’avoir des
sparring-partners de haut niveau
qu’autre chose. «Il était question au
départ d’efectuer ce regroupement
en Turquie, mais faute d’argent les
dirigeants voulaient se rabattre sur
la Tunisie, une destination qui ne
m’a pas emballé, surtout qu’il était
difcile de programmer des matchs
amicaux sur les lieux», a indiqué à
l’APS, le patron de la barre tech-
nique des Hamraoua d’enchaîner :
«Vu cette situation, j’ai émis le vœu
d’efectuer le regroupement en ques-
tion à Alger, surtout qu’on aura sur
place la possibilité de trouver des
sparring-partners.» Le stage d’Al-
ger, lui, débutera le 4 janvier pro-
chain et s’étalera sur une période
entre une semaine et dix jours,
selon Benchadli qui mise énormé-
ment sur cette période de trêve
pour corriger les lacunes consta-
tées au cours des cinq matchs qu’il
a dirigés aux commandes tech-
niques des Mouloudéens, puisqu’il
avait succédé à l’Italien Gianni So-
linas, il y a quelques semaines
seulement. «Je commence à
avoir une idée précise sur
les points forts et faibles
de l’équipe. On va prof-
ter de l’arrêt prochain
de la compétition pour
apporter les correctifs
nécessaires à même de
nous permettre de
bien revenir lors de la
deuxième partie de la
saison», a assuré Ben-
chadli.
A.L.
Amri Chadli veut-il
résilier son
contrat ?
Selon des rumeurs qui circu-
lent ces temps ci à Oran, la nou-
velle recrue oranaise, Amri
Chadli, pas encore qualifée, au-
rait demandé à résilier son
contrat avec le Mouloudia
d’Oran. Cette même source a ré-
vélé que le joueur devait dans les
précédents jours rencontrer à
Paris le président Djebbari pour
aborder ce sujet afrmant égale-
ment que le joueur aurait reçu
une ofre de la part d’un petit
club français. Il aurait déménagé
de l’Allemagne à la France afn
de rentrer chez lui. La direction
du club est en train de nier à
bloc les informations faisant état
que le joueur est en rupture de
ban avec l’équipe et souhaiterais
annuler son contrat. Il faut dire
que l’information qui stipule
que Amri est en mauvais termes
avec l’équipe a été propagée éga-
lement par un proche du club.
En tous les cas, on saura dans les
jours à venir si Chadli qui d’ail-
leurs ne répond plus aux appels
reviendra ou pas à l’équipe.
Plus
de peur que de
mal pour Mokhtar
Finalement, les examens efectués par Hi-
chem Mokhtar n’ont rien révélé de grave. Pourtant,
le joueur a fait peur aux supporters du Mouloudia et
aussi à ses dirigeants lorsqu’il a été évacué d’urgence à
l’hôpital suite à l’entrée de l’ambulance à la main cou-
rante en plein match. Le joueur qui devra tout de même
passer des examens plus approfondis, n’est pas touché au
niveau du genou comme il l’avait redouté auparavant :
«Je me sens beaucoup mieux et ma guérison semble
imminente. Mais je ne pense pas pouvoir être prêt
pour le match de l’Arbaâ, même s’il est fort
probable que je reprenne cette semaine
les entraînements avec le
groupe.»
Comment se déroule la
préparation du pro-
chain match ?
On a bien travaillé, en
prévision du dernier
match de la phase aller
qui s’annonce indécis
face à une équipe du
CABBA imprévisible.
On a constaté que l’at-
taque est en panne ces
derniers temps, pour-
quoi ?
On a été malchanceux
lors du match de coupe
puis face au MCEE.
C’est la raison essentielle
de cette inefcacité en
attaque. Par ailleurs, je
dois dire que la défaite
en coupe nous a afectés.
Comment se porte le
groupe actuellement ?
On s’est ressaisis et on
ne pense qu’à notre pro-
chain match qu’on doit
gagner. Les deux se-
maines de trêve nous
ont permis d’oublier la
dernière défaite. J’estime
que le groupe est à nou-
veau motivé pour ga-
gner le prochain match
et faire plaisir aux sup-
porters .
Vous avez marqué deux
buts lors de cette phase
aller, êtes-vous satisfait
de vos productions ?
Non, je suis encore loin
de mon niveau et de
mes attentes. Certes,
marquer m’a permis de
me mettre en
confance mais j’estime
que je peux encore faire
mieux. J’espère réaliser
une bonne phase retour
pour satisfaire nos sup-
porters.
Comment se présente
pour vous ce match
face à Aïn Fekroun ?
C’est un match piège,
car il s’agira d’afronter
une équipe imprévisible.
Il va falloir préparer ce
match avec le plus grand
sérieux et jouer à 100%.
On a intérêt à briller
lors de ce match, afn de
parvenir à nos fns.
Entretien réalisé par
Ahmed Feknous
Bentoucha
out contre
Aïn Fekroun
Mâamar Bentoucha, qui n’a
pas récupéré de sa blessure au
genou gauche, n’a pas repris les
entraînements cette semaine, se
contentant de se faire soigner.
Ce dernier devra réapparaître
lors de la première journée de la
phase retour
Farhi souffre
de la cuisse
Le jeune Farhi Ayoub soufre,
lui aussi, de la cuisse. En efet, il
a ressenti des douleurs, après le
match amical disputé la semaine
dernière. Il devra reprendre les
entraînements aujourd’hui ou
aujourd’hui. C’est dire qu’il est
incertain pour le prochain
match.
Les joueurs
attendent la
prime de la
victoire contre
le CSC
Les joueurs chélifens
attendent toujours de
percevoir la prime du
match gagné face au CSC,
il y a trois semaines. La di-
rection compte leur verser
leur argent, avant le match de sa-
medi, afn de leur permettre de
bien préparer ce match.
Haddouche : «J’ambitionne de sortir
un grand match face au CABBA»
Le Franco-Sénégalais
Sani entame
les entraînements
L’attaquant franco-sénégalais
Ibrahima Sani, est arrivé hier en
fin d’après-midi à Chlef, en com-
pagnie de son manager, pour ef-
fectuer des essais. Il devait
signer à l’Entente de Sétif, mais
après un désaccord entre les
deux parties, il a changé de cap,
espérant jouer pour l’ASO. L’ex-at-
taquant du Hilal Khartoum devra
effectuer des essais durant une se-
maine, pour décrocher une licence au
sein de l’équipe. Il s’est même entraîné
hier lors de la séance de reprise avec le
groupe.
Daham rétabli
Nour Eddine Daham a ressenti des
joueurs au niveau d’une cuisse,
après sa participation au match
amical disputé la semaine dernière.
Ce qui l’a obligé à se faire soigner
durant ses deux jours de repos. Le
joueur, qui avait craint de rater le
prochain match de l’équipe, a été
vite pris en charge par le staf
médical qui espère le remettre sur
pied pour le prochain match.
Il jouera samedi
L’attaquant Daham, qui reprend au-
jourd’hui les entraînements, s’est
remis de sa blessure qui n’était pas
grave. C’est dire qu’il sera présent
samedi prochain face à Aïn Fe-
kroun. Ce dernier veut marquer en-
core à Boumezrag pour décrocher
le titre de meilleur buteur de cette
phase aller.
Maâmar Youcef
d’attaque
Le jeune joueur Mâamar Youcef,
qui a pris part à la dernière rencon-
tre amicale, sera d’attaque pour le
prochain match, surtout si l’absence
de Zaoui Samir se confrme. Pour
rappel, ce dernier soufre d’une
élongation et ne veut pas prendre le
risque de rechuter, surtout que
l’équipe jouera à domicile. Ce qui
constituera une bonne opportunité
à Youcef de revenir dans le onze et
jouer aux côtés de Lakhdari et Ba-
darou.
Match
d’application
aujourd’hui
Ighil et son staf ont pro-
grammé un match d’application
entre les joueurs aujourd’hui, afn
de permettre à leurs éléments d’être
en forme, surtout que l’équipe n’a
pas joué le week-end dernier. Ighil
mettra à l’épreuve tout son efectif
disponible, afn de pouvoir se faire
une idée sur le onze 18 qu’il ali-
gnera lors du dernier match
de l’année.
Mbondi
aura une autre
chance
Le Camerounais mis à l’essai Cris Mbondi devra
avoir une autre chance au cours de la semaine du mo-
ment qu’il n’a pas montré grand-chose lors du match
amical disputé la semaine dernière face à Oued R’hiou,
même s’il a marqué un but. Le coach Ighil, qui l’a incorporé
au poste de milieu ofensif en deuxième mi-temps, devra le
voir lors d’un match d’application, surtout que l’équipe doit
trancher rapidement sachant qu’il y a d’autres éléments qui
attendent de venir efectuer des essais. Faut-il rappeler
que l’ASO n’a qu’une seule licence africaine qui sera ré-
servée à un attaquant puisque l’international Bada-
rou, qui fait partie de l’efectif chélifen depuis le
début de la saison, est en train de faire une
grosse saison, devenant une pièce
maîtresse dans l’échiquier
d’Ighil.

PUBLICITÉ
N° 2404
www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
La Direction des Travaux Publics de la Wilaya de SETIF lance un avis
d’appel d’ofres national restreint pour le : REHABILITATION DES
CHEMINS DE WILAYA
-LOT N° 01 : Réhabilitation du CW 113 entre RN 05 et RN 77 sur 7.4
Kms
-LOT N° 02 : Réhabilitation du CW 118 entre PK 0 et PK 9 sur 09 Kms.
-LOT N° 03 : Réhabilitation du CW 169 entre RN 09 ‘B’ et carrefour
CW 117 sur 3.8 kms.
-LOT N° 04 : Réhabilitation du CW 10 du PK 18 au PK 24 sur 6 kms.
-LOT N° 05 : Réhabilitation du CW 45 du PK 24 au PK 32+600 sur 8.6
kms.
-LOT N° 06 : Réhabilitation du CW 04 du PK 0 au PK 20 sur 20 kms.
-Conditions de participation :
-Avoir une qualifcation en Travaux Publics activité principale caté-
gorie cinq (05) ou plus.
-Avoir réalisé au moins un cumule de linéaire de 05km (travaux de
route en béton bitumineux Sur routes nationales), Certifés par des at-
testations du maitre de l’ouvrage. ( La qualifcation de chef de fle est
cinq (05) ou plus en Travaux Publics activité principale, les autres
membres doit être catégorie trois (03) ou plus en Travaux Publics ac-
tivité principale)
-Avoir un minimum des chifres d’afaire moyen des trois dernières
années dans le domaine égale à Dix millions (10.000.000,00 DA) de
dinars Algérien ou plus ..
Les entreprises intéressées par le présent avis peuvent sou-
missionner et retirer le cahier des charges auprès de la Direction
des Travaux Publics de la Wilaya de Sétif, sise Cité Administra-
tive Ain Tebinet Sétif contre paiement par chèque d’un montant
de 1.000,00 DA libellé au Compte N° : 301-005 au nom de Ma-
dame la Trésorière, dés la parution du présent avis aux quoti-
diens nationaux ou au BOMOP.
Les Ofres doivent être préparé au plus tard Quinze jour (15) jours ca-
lendaires à compter de la première parution du présent avis aux quo-
tidiens nationaux ou au BOMOP, sous une enveloppe principale scellée
ne comportant aucune inscription extérieure autre que la mention :
REHABILITATION DES CHEMINS DE WILAYA
-LOT N° 01 : Réhabilitation du CW 113 entre RN 05 et RN 77 sur 7.4
Kms
-LOT N° 02 : Réhabilitation du CW 118 entre PK 0 et PK 9 sur 09 Kms.
-LOT N° 03 : Réhabilitation du CW 169 entre RN 09 ‘B’ et carrefour
CW 117 sur 3.8 kms.
-LOT N° 04 : Réhabilitation du CW 10 du PK 18 au PK 24 sur 6 kms.
-LOT N° 05 : Réhabilitation du CW 45 du PK 24 au PK 32+600 sur 8.6
kms.
-LOT N° 06 : Réhabilitation du CW 04 du PK 0 au PK 20 sur 20 kms.
*SOUMISSION A NE PASOUVRIR’* et Adressée à Monsieur le
Directeur des travaux Publics de la Wilaya de Sétif- Cité Adminis-
trative, Ain Tbinet- Sétif.
Cette enveloppe principale comportera deux autres enveloppes fer-
mées et cachetées indiquant la référence et l’objet de l’appel d’ofre :
Première enveloppe : porte la mention unique « Ofre Technique » et
doit contenir les Pièces suivantes :
a-  La déclaration à souscrire signée par le soumissionnaire
ou par une personne dûment autorisée, cette autorisation fera
l’objet d’une procuration écrite accompagnant l’ofre.
b- Le planning d’exécution des travaux avec détail du mode
d’organisation et d’intervention en fonction des détails et des
moyens utilisés.
c- Registre de commerce approuvé par la CNRC.
d- Certifcat de qualifcation et classifcation professionnelle
dûment légalisé de catégorie cinq 05 ou plus (activité principale
travaux publics)
e- Extrait de rôle originale ou copie dûment légalisée et en
cours de validité apuré.
f- Mise à jour CNAS.-CASNOS originale ou copie dûment
légalisée en cours de validité
g- Mise à jour CACOBAPTH originale ou copie dûment lé-
galisée
h- Statut de l’entreprise légalisé.
i- Casier judiciaire du gérant de l’entreprise originale ou copie
dûment légalisée.
j- Liste du matériel sur laquelle fgure l’immatriculation de
chaque engin, appuyée par des cartes grises légalisées(ou PV des
domaines) avec assurance en cours de validité pour le matériel
roulant, et le PV de constat de l’huissier de justice de l’année en
cours pour autres matériels (Liste du matériel destiné pour le
projet uniquement).
k- Les qualifcations et expériences des personnels-clés qui
dirigent le projet avec DAS.
l- Références professionnelles de l’entreprise copies légali-
sées ; appuyée par des attestations de bonne exécution
m- Les bilans fnanciers de l’entreprise des trois (3) dernières an-
nées dûment approuvés (Service des impôts, audit ou valides par
un commissaire aux comptes).
n- L’instruction aux soumissionnaires signée et paraphée
o- Attestation des comptes sociaux, pour les personnes mo-
rales (sociétés)
p- Déclaration de probité signée par le soumissionnaire.
q- Le numéro d’immatriculation fscale (NIF)
r- mémoire technique.
Cahier des charges signée et paraphée portent dans la der-
nière page la mention «  Lu et accepté ».
-En cas de groupement :Les pièces suivantes doivent être pré-
sentées par chaque membre du groupement :
(j, k, m, p, r plus un acte d’engagement solidaire des membres
du groupement signé et authentifé par chaque membre et dési-
gnant un chef de fl qui visera les pièces  : j, k, m, r)(Chaque
membre doit retirer le cahier de charges à part).
Lorsque le service contractant est tenu d’exiger des docu-
ments originaux, il ne doit l’exiger que u soumissionnaire attri-
butaire du marché.
Deuxième enveloppe : porte la mention unique « Ofre Financière »
et doit contenir :
- La lettre de soumission signée par le soumissionnaire ou par une per-
sonne dûment autorisée.
- Le bordereau de prix unitaires.
- Le devis quantitatif et estimatif.
-Les entreprises resteront engagées par leurs ofres pendant Trois (03)
Mois+15 Jours à compter de la date limite de dépôt des ofres.
- Le délai de préparation des ofres est fxé à 15 jours, le dépôt des ofres
se fera le Quinzième jour à partir de la 1ére parution dans les quoti-
diens nationaux ou BOMOP de 8H00 à 13H00. Si ce jour coïncide avec
un jour férié ou un jour de repos légal, cette date sera reportée au pre-
mier jour ouvrable suivant, Conformément a l’article 50du décret
N°10/236 du 07octobre 2010 portant la réglementation des marches
publics modifé et complété
- la séance d’ouverture des plis à laquelle les soumissionnaires sont in-
vités à assister, sera publique et aura lieu le jour correspondant à la
date limite de dépôt des ofres à 13h00 au siège de la direction des Tra-
vaux Publics de la Wilaya de Sétif.
- Le maitre de l’ouvrage pourra plonger exceptionnellement le délai de
préparation des ofres en cas de nécessité.
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE SETIF
DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS
Service de Développement des Infrastructures de Base
ADRESSE : CITE ADMINISTRATIVE AIN TEBINETE WILAYA DE SETIF.
NIF : 40.80.150.000.19.003
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT.
TELEPHONE N°036.62.10.69 – 62.12.82.Fax : 036.62.12.89
Anep : 557 131 - Le Buteur du 24-12-2013

Ligue 2
Coup d’œi l
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
MCS WAT
ESM
L
es deux derniers bons
résultats n’ont pas pu ca-
cher la crise au sein de
cette équipe de Saïda car
les caisses du SSPA /
MCS sont vides et le président Khaldi
est dans l’embarras car il doit honorer
ses engagements avec les joueurs et le
staf technique. En plus, il y a les
dettes du club mais l’argent des pou-
voirs publics n’est pas encore arrivé
dans les caisses du club car les deux
milliards de l’APC sont toujours dans
le compte du club amateur et cette
dernière structure tarde à verser cet
argent pour le compte du SSPA. Ce
confit qui existe entre les deux struc-
tures le CSA / SSPA a poussé Kiour le
président du club amateur à jeter
l’éponge et à démissionner, ce qui ag-
grave la situation. Seules les autorités
locales peuvent régler ce problème
avant qu’il ne soit trop tard pour l’ave-
nir du MCS.
Deux mois sans salaire
La situation commence à se com-
pliquer pour le MCS car la direction
n’a pas encore payé ses joueurs qui ré-
clament les deux derniers mois de sa-
laire. Les camarades de Kebaili ne
veulent pas attendre plus longtemps
et ont déjà signifé au président
Khaldi d’être payé. Ce dernier leur a
demandé de patienter un peu, jusqu’à
ce que le compte de la SSPA soit ali-
menté. Cet argent tarde à venir et les
joueurs ne veulent plus attendre car
ils se dirigent vers un troisième mois
ce qui pourra nuire au MCS sur le
plan des résultats.
Deux primes
non perçues
En plus des salaires impayés, les
joueurs réclament aussi deux
primes des matchs gagnés. Le hic
est que cet argent existe et est dans
les caisses du club amateur, mais
personne ne sait pourquoi il n’a pas
était injecté dans la SSPA malgré la
crise fnancière qui secoue cette
structure.
Les deux stages
bloqués n’ont
pas été payés
La crise fnancière au sein cette
SSPA a fait que deux stages bloqués
à la station thermale Hammam
Rabbi n’ont pas été payés et le gérant
de l’hôtel n’a pas cessé de réclamer
son argent. Les dirigeants ont dit au
gérant de patienter. De ce fait, la
crédibilité de cette société du MCS
est en jeu et elle aura d’énormes dif-
fcultés pour convaincre ses bail-
leurs à l’avenir.
AMAR B.
Renane,
Boulemdaïs et
Fouaz reprennent
les entraînements

Mis sur la liste des libé-
rés pour cet hiver, le trio
Renane, Boulemdaïs et Fouaz
qui n’ont pas encore trouvé une
solution à l’amiable avec leur
direction, ont décidé de repren-
dre le chemin des entraîne-
ments au risque d’être accusés
d’abandon de poste. C’est pour-
tant la direction du club qui a
signifé aux trois éléments en
question leur libération en leur
demandant de s’entraîner avec
l’équipe espoir. Mais n’ayant
rien vu venir, ce trio a décidé
de revenir s’entraîner avec les
seniors. Renane, Boulemdaïs et
Fouaz sont allés s’adresser au
staf technique et au manager
général de leur décision de re-
venir travailler avec l’équipe fa-
nion tant que la direction n’a
pas réussi à régler leur situa-
tion. «Nous avons signé un
contrat en tant que joueurs sé-
niors pas espoirs», se justifent-
ils auprès des responsables
techniques.
Boudjakdji,
Belgherri,
Maâzouzi
et Neghiz ont
coûté 754 millions

La direction du Widad
de Tlemcen a procédé à
la régularisation de la situation
du club vis-à-vis de la Chambre
des résolutions des litiges en
payant quatre anciens socié-
taires du club. Il s’agit des trois
éléments que sont Anwar
Boudjakdji, Rabie Belgherri et
le gardien de but, Mohamed-
Amine Maâzouzi. La direction
a également régularisé l’ex-en-
traîneur, Nabil Neghiz. Une ré-
gularisation qui a coûté la
bagatelle de 754 millions aux
caisses du club.
Abdellaoui :
«J ’attends
un signe des
dirigeants
pour signer»

Le milieu de terrain, Ab-
dellaoui Nordine, engagé
en début de saison mais non
qualifé devra efectuer son
baptême de feu avec les gars
des Zianides à partir de la
phase retour. Devant prendre
part au match amical contre la
JS Saoura, le joueur, qui souf-
frait des adducteurs, a été fna-
lement ménagé par le staf
technique. «Ma blessure n’est
qu’un mauvais lointain souvenir.
J’étais très motivé à l’idée de
jouer ce match contre Saoura
mais le staf technique a décidé
de me ménager. Ce repos n’a rien
à voir avec ma blessure», afrme
le joueur qui attend toujours la
signature ofcielle. «Je me suis
entendu avec les dirigeants pour
m’entraîner de façon régulière
avec l’équipe et de signer au mer-
cato hivernal. Jusqu’à présent
aucun dirigeant ne s’est mani-
festé pour la signature. Je suis
donc dans l’attente», a-t-il
conclu.
M.B.
La crise financière frappe la SSPA / MCS
Un mot sur cette qualifcation
pour le prochain tour de la coupe
d’Algérie ?
C’était un match de référence pour
nous, nous avions cette rage et sur-
tout la volonté de vaincre et de passer
au prochain tour. Notre équipe a su
comment gérer la rencontre et nous
avons prouvé que le MCS est en nette
progression et battre l’USMBA qui est
le leader de notre championnat
prouve que notre équipe a fait un
grand match. Cette qualifcation est
amplement méritée.
Mais votre mission n’a pas du
tout été facile, n’est-ce pas ?
Oui, le match était difcile car
c’était un derby de l’Ouest entre deux
équipes qui se connaissent très bien
et chacune voulait arracher cette qua-
lifcation. La rencontre était très ser-
rée et aucune équipe n’a fanché, il
était très difcile de débloquer la si-
tuation car la bataille du milieu du
terrain a fait rage, les deux défenses
ont bien tenu durant les 120 minutes.
Ce sont les tirs aux buts qui nous ont
permis d’obtenir ce billet pour les
1/8èmes et dieu merci, le MCS a
réussi son coup.
Vous avez été l’artisan de cette
qualifcation, qu’en pensez-vous ?
Toute l’équipe a été à la hauteur de
cette mission et a fait un grand match.
La défense a bien tenu et le milieu du
terrain a fait son job comme il se doit
et les attaquants même s’ils n’ont pas
inscrit de buts, ont pesés sur la ren-
contre et n’ont pas laissé la défense de
l’USMBA tranquille. Lors des tirs aux
buts, je n’ai fait que mon boulot,
certes j’ai raté deux tirs mais mes co-
équipiers eux, ont été efcaces. Cette
qualifcation est l’œuvre de l’ensemble
des joueurs et du staf technique.
Entretien réalisé par A. B.
Allaoui : je n’ai fait que mon boulot
Après la dernière victoire
acquise face aux Zianides du
WA Tlemcen, les joueurs se
préparent dans la sérénité
pour l’ultime match de la
phase aller contre le MSP
Batna. Le défenseur axial es-
pérantiste, Henni Kaddour,
estime que l’équipe ne doit
pas baisser les bras, qu’il faut
se battre jusqu’au bout, car
en football rien n’est joué
d’avance et rien n’est impos-
sible.
Comment gérez-vous cette
trêve qu’observe le cham-
pionnat ?
On travaille dans de bonnes
conditions et le groupe fait de son
mieux pour assurer une bonne
préparation. On fait le maximum
pour corriger nos erreurs et être
performants pour les prochaines
rencontres. Nous sommes
conscients de ce qui nous attend
et on fera tout pour être les meil-
leurs lors des prochaines rencon-
tres du championnat.
Comment se passe la prépa-
ration ?
Après notre dernière perfor-
mance face aux Zianides, le calme
est revenu, on se prépare dans la
sérénité, tout le monde a compris
que la situation est surmontable
et qu’il faut travailler sans perdre
de temps pour remédier à la si-
tuation.
D’après les entraînements, le
groupe est décidé à faire
quelque chose, le week-end
prochain, au stade Bensaïd

Tout à fait, tout le monde est
conscient qu’il est possible de re-
nouer avec un bon résultat, ce
week-end, on n’a rien à perdre, on
va se donner à fond, on ne doit
pas baisser les bras et s’avouer
vaincus d’avance, ce n’est qu’avec
cet état d’esprit qu’on réussira.
Vous avez été la cible privilé-
giée des supporters, mais
malgré cela vous êtes tou-
jours là …
J’ai un contrat avec l’Esperance,
je dois l’honorer. Il est vrai qu’à
chaque fois je suis pris à partie
par des supporters, cela fait partie
du métier, je dois me montrer
fort de caractère dans ces mo-
ments lorsque les choses iront
mieux les supporters vont nous
applaudir, j’espère seulement
qu’ils resteront derrière l’équipe
pour l’encourager dans ces mo-
ments difciles que nous traver-
serons ensemble.
Comment voyez-vous le pro-
chain match contre le MSP
Batna ?
On doit tout faire pour l’em-
porter surtout qu’on jouera sur
notre terrain et devant notre pu-
blic. On doit se racheter aux yeux
de nos supporters pour se récon-
cilier avec eux.
En parlant des fans, ils rê-
vent du maintien de l’équipe
en L2 et attendent un bon
résultat face au MSP Batna...
On sait parfaitement ce que
ressentent, à chaque fois, les sup-
porters. C’est grâce à eux que
nous nous préparons bien. D’ail-
leurs, je les invite à soutenir leur
équipe jusqu’à l’ultime journée du
championnat. Je leur promets
qu’on va faire l’impossible pour
les satisfaire.
Entretien réalisé par
E. Wassim
Les Espérantistes
comptent rester sur
cette dynamique
L
es Vert et Blanc auront donc à
cœur de sortir leur grand jeu
pour se réhabiliter et terminer
la phase avec sept points au compteur de
l’équipe. Une chose est sûre, les Espéran-
tistes de Mostaganem, qui restent sur une
victoire récoltée en déplacement aux dé-
pens des Zianides, le WA Tlemcen,
comptent rester sur cette dynamique et
ajouter l’ESM à leur tableau de chasse.
Pour atteindre un tel objectif qui est le
maintien en Ligue 2 professionnelle, les
camarades de Guitarni devront puiser
dans leurs ressources pour essayer de re-
nouer avec un résultat probant à Mosta-
ganem, chose qui ne sera guère facile
devant les Batnéens. Cela n’étonnera per-
sonne, si on dit que les gars de l’ESM
sont sur un nuage après leur belle perfor-
mance arrachée en terre tlemcénienne,
lors de la précédente journée en cham-
pionnat face aux Zianides, le WA Tlem-
cen, ce qui pourrait prédire un succès si
l’on tient compte de cet état d’esprit des
Mostaganémois.
Aujourd’hui, plusieurs raisons laissent
penser que l’ESM est capable du meilleur
comme du pire. Les Espérantistes souf-
fent, en efet, déjà le chaud et le froid
face à ces équipes qui pratiquent un jeu
ouvert. L’exemple le plus édifant est celui
du match contre l’USMM Hadjout, où ils
ont raté énormément d’occasions et une
victoire certaine, de l’avis de tous les pré-
sents au stade de cette dernière, ce jour-
là. Il faut dire aussi qu’après la
contre-performance, face aux Espéran-
tistes, les évènements qui se sont succédé
à Mostaganem, ne facilitent pas aux spé-
cialistes d’émettre des pronostics sur le
match de ce week-end.
E. W.
Henni : «Tout le monde est conscient qu’il est possible
de renouer avec un bon résultat, le week-end prochain»
Aït Ali sera présent
face au MSP Batna
L’ailier gauche espérantiste, en l’occur-
rence Aït Ali Islam, a commencé le travail
avec le groupe, s’étant remis totalement de
sa blessure qu’il a contractée lors du
match face au NA Hussein-Dey. Il semble
qu’il ait repris ses forces physiques et tech-
niques et, probablement, il serait d’at-
taque pour le match de ce vendredi contre
le MSP Batna.
Gacemi et ses coéquipiers
promettent de tout faire pour
piéger le Mouloudia de Batna
Après une semaine de travail intense, le buteur de l’équipe,
Gacemi et ses coéquipiers promettent de tout faire pour pié-
ger le Mouloudia de Batna au stade Bensaïd-Mohamed de
Mostaganem. Eviter de perdre et ne pas rater cette opportu-
nité oferte à eux, tel est l’objectif principal des hommes de
Slimani Sid-Ahmed. Leur mission sera très difcile devant
l’équipe des Aurès qui ne veut absolument pas rater la der-
nière journée.
JSS
CRBAF
ESS

Ligue 1
Coup d’œi l
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
L’ambiance a beaucoup
changé à l’entraînement, de-
puis l’arrivée de Michel qui a
su comment redonner vie aux
séances de travail, comme en
témoigne l’engouement des
joueurs. Cela dit, le nouvel en-
traîneur de la Saoura, à voir ce
qui se fait en ce moment,
compte non seulement appor-
ter sa touche à la manière de
travailler, mais aussi sa vision
des choses quant au jeu de
l’équipe. Selon nos informa-
tions, Michel préfère jouer
avec deux attaquants types et
deux milieux récupérateurs,
soit avec un système classique
en 4-4-2, ce qui n’était pas le
cas jusque-là où la JSS avait
l’habitude d’évoluer en 4-3-3.
Du biquotidien hier
La journée d’hier a été très
chargée avec un volume de
travail conséquent. Il y a eu,
en efet, deux séances. La pre-
mière, qui s’est déroulée dans
la matinée sur le terrain du
stade 20-août, a été consacrée
essentiellement à un travail
physique. La séance de l’après-
midi a été, en revanche, réser-
vée à un travail
technico-tactique où Alain
Michel s’est attelé, entre autres,
à corriger les erreurs et les la-
cunes constatées durant le der-
nier match amical disputé
contre le Widad de Tlemcen.
N.B.
Michel veut jouer avec deux
attaquants et des récupérateurs
Il sera mis à l’essai aujourd’hui
Le Nigérian Issaka
est arrivé hier
Comme nous l’indiquons déjà, le joueur nigérian Is-
saka est arrivé hier à Aïn Fekroun où les responsables
du club l’attendaient pour le mettre à l’essai. Pour rappel,
Issaka est un milieu de terrain récupérateur et s’il donne
satisfaction et répond au profl recherché, il sera engagé
au mercato. Le Chabab cherche, en efet, à se renforcer
durant cet automne, en prévision de la phase retour qui
sera très dure. En efet, le nouveau promu fera tout ce
qui est en son possible pour se maintenir parmi l’élite.
Le Franco-Algérien Ghaoui à
l’essai
En plus du Nigérian Issaka, un Franco-Algérien a
également atterri hier à Aïn El Fekroun, pour subir des
tests. Il s’agit de Ghaoui Mohamed Amine qui a, au re-
gard de son CV, de grandes chances d’être retenu dans
l’efectif des Tortues. Ce joueur évolue, qui dans le
championnat de Pologne, joue comme milieu ofensif
et même attaquant libre. Il semble très confant de pou-
voir convaincre le staf technique, sinon il n’aurait pas
fait le déplacement, comme il le laisse entendre. Lui et
Issaka s’entraînent depuis hier avec le groupe et c’est à
l’entraîneur Abbas de trancher s’ils seront retenus ou
pas.
B.N.
La commedia
dell’arte est un
genre théâtral
italien dans le-
quel des acteurs
improvisent des
comédies. Les di-
rigeants sétifiens
ont usé du
même subter-
fuge, avant-hier
vers 17 heures,
en organisant
une véritable
mascarade, ne
respectant ni les
supporters ni les
journalistes. On
fera croire à tout
le monde
qu'Ibrahima
Sané avait signé son contrat, alors qu'il
n'en est absolument rien. La réalité est
qu'un accord a été trouvé avec le
joueur pour qu'il fasse croire qu'il a
signé son engagement. Avant cela, les
dirigeants ont promis, après négocia-
tion, le versement de deux mensuali-
tés, soit 20 000 euros.
Il a refusé 5 000 euros
Les deux parties se sont entendues
pour que la signature effective du
contrat se fasse à l'hôtel, après le ver-
sement de 20 000 euros. Un peu plus
tard, un dirigeant proposera à Sané 5
000 euros, soit le quart de la somme
convenue. Le joueur et son manager
seront intransigeants, ce sera 20 000
euros et pas un centime de moins. Les
deux hommes attendront, en vain,
toute la nuit. Ibrahima Sané quittera
Sétif au petit matin, sans avoir signé le
moindre document et sans espoir de
retour.
Arab : «Des réserves ont été
émises sur l'état de santé
de Sané»
Bien sûr, nous n'avons pas manqué
de connaître l'avis des dirigeants sur
cette affaire. C'est le directeur adminis-
tratif du club sétifien Azzedine Arab qui
nous dira ce qui suit : «Ecoutez, il nous
était impossible de faire signer un
joueur et aussi de lui avancer 20 000
euros, avant d'avoir en main les résul-
tat complet des examens médicaux
qu'il a passés et c'était le cas avant-
hier. D'ailleurs notre médecin a émis
certaines réserves en ce qui concerne
le bilan cardio-vasculaire de Sané.
Maintenant, chacun est libre d'interpré-
ter les choses à sa manière. Pour nous,
le plus important est que les intérêts
de l'Entente ont été défendus.»
Makhlouf (son
manager) : «Les
dirigeants sétifiens
étaient injoignables»
Le manager d'Ibrahima
Sané nous a dit qu'il n'avait
jamais vécu pareille situation
: «Il est vrai qu'un accord a
été conclu pour que Sané soit
Sétifien. On s'était entendus
sur le versement de deux
mensualités, avant la signa-
ture. Les dirigeants n'ont, au
final, proposé que 5 000 euros.
Un accord est un accord et le
joueur a refusé de signer. Après
cela, les dirigeants sont restés
injoignables et cela durant
une bonne partie de la nuit.
C'est tout naturellement
que Sané est retourné chez
lui en Côte d'Ivoire. Per-
sonnellement, c'est la pre-
mière fois que je vis une
telle situation.»
Des signes
précurseurs
alarmants
Les dirigeants ont été incapa-
bles de réunir la somme de 20 000
euros pour honorer l'accord qui a été
passé avec un joueur. Ils sont, par ail-
leurs, en train de reporter le versement
des primes de matchs qui ont été ga-
gnés il y a de cela plusieurs semaines
(J SS et CABBA). On est en droit de se
demander si la mise en faillite de l’ESS
est en sursis.
S. B.
Legrâa : «Le match contre l'USMA ?
C'est comme une finale»
Tout d’abord qu’éprouvez-vous, après la qualifcation
face à Remchi ?
Surtout de la joie et beaucoup de bonheur. Je suis content
pour nos supporters qui étaient encore une fois très nom-
breux pour nous soutenir et à qui, je pense, nous avons of-
fert un beau cadeau en guise de remerciement pour leur
soutien. Il y a aussi les énormes eforts que nous avons four-
nis au cours de ce match et qui, au fnal, se sont avérés
payants puisque nous avons réussi à gagner et passer ce tour
de Coupe d'Algérie sans encombre.
Qu’est-ce qui vous a permis de réali-
ser ce résultat ?
C’est le fait de ne pas avoir baissé
les bras, après les nombreuses oc-
casions ra-
tées par
nos
at-
ta-
quants.
Nous y
avons cru et
nous avons fait les
eforts nécessaires
pour dominer notre
adversaire. Cela prouve
que nous avons un ex-
cellent mental et un
grand esprit de soli-
darité. Pour ce qui est
du match en lui-
même, nous l’avons
abordé avec la volonté de
réaliser une belle performance. Je peux
vous dire que nous avons mouillé le
maillot pour nos supporters.
Vous avez, personnellement, fourni
un match plein. C'est plutôt rassurant,
n'est-ce pas ?
Je n’ai fait que mon travail, en essayant de
m’appliquer du mieux que j’ai pu. Heureusement, ce match
s’est soldé par un bon résultat qui est venu récompenser les
eforts que nous avons déployés. Sincèrement, nous méri-
tons cette victoire car les occasions les plus franches étaient
pour nous. Comme mes coéquipiers, j’ai donné le meilleur
de moi-même au cours de ce match.
Cette victoire vous permet de replonger dans le cham-
pionnat avec sérénité...
Cela nous fait plaisir car, au départ, ce n’était pas du tout
évident. C’est dans cette voie que nous devons continuer. Il
nous faut maintenant confrmer ce samedi.
Vous allez jouer l'USMA, pour le compte de la
toute dernière journée de la phase aller. Dans
quel état d’esprit allez-vous aborder cette
rencontre ?
Il faut savoir que ce match s'appa-
rente à une fnale, car à son issue
on connaîtra le champion d'hi-
ver. Il existe une grande mo-
tivation chez l’ensemble
des joueurs. Nous devons
impérativement nous
imposer. Cette
confrontation s'an-
nonce très compli-
quée et nous devons la
jouer avec beaucoup de
sérieux.
Votre nom fgure dans la
liste des joueurs concernés
par la Coupe
d'Afrique ; un com-
mentaire ?
En tant que pro-
fessionnel, je suis au
service de mon club.
L'ESS aura à se battre sur
plusieurs fronts et une
stratégie a été adoptée pour
que les objectifs soient atteints.
Il nous appartient à nous les
joueurs de faire notre travail sur le
terrain.
Il est fort possible que vous ayez à
évoluer au poste de milieu de terrain.
Cela vous arrange-t-il ?
Je vais essayer de faire de mon mieux
et cela ne veut pas dire que je serai auto-
matiquement titularisé à ce poste. De
toutes les façons, c’est l’intérêt de l’équipe
qui prime.
Entretien réalisé par
Akram Frahta
La commedia dell’arte à la sétifienne…
Ibrahima Sané
présenté à la presse
sans avoir signé…
Legrâa et Mellouli sous la menace.
Legrâa a écopé d'un avertisse-
ment lors du match disputé sa-
medi dernier contre Remchi. Il se
trouve ainsi, tout comme Mel-
louli, sous la menace d'une sus-
pension.
Ils sont venus,
ils sont tous là…
C'est l'une des rares fois de la
saison où l'ensemble de l'efectif
était présent au stade pour s'en-
traîner. Cela s'est passé lors de la
séance d'hier. Les joueurs qui
étaient blessés sont maintenant
totalement rétablis. Madoui et
Saâdane n'ont que l'embarras du
choix pour composer la liste des
dix-huit, en prévision du match
contre l'USMA
Le stage
d’Alicante est
indispensable
Rabah Saâdane et Kheireddine
Madoui attendent beaucoup de ce re-
groupement prévu de la trêve hiver-
nale. Madoui précisera que l’intérêt
premier d’un tel stage est de faire vivre
ensemble le groupe de joueurs qui com-
posent l’effectif. Cela n’aurait pas eu le
même effet si l’effectif était resté à Sétif.
Il ajoutera que c’est pratiquement une
nouvelle saison qui va débuter le 15
janvier et que c’est avec un tout
autre état d’esprit que son équipe
jouera ses matchs.
Une
délégation
de 35 personnes
La liste des membres de
la délégation sétifienne qui
se rendra en Espagne pour le
stage hivernal a été arrêtée.
Elle sera composée de 35 per-
sonnes, parmi elles tous les
joueurs de l'effectif profes-
sionnel et plusieurs
joueurs de la catégorie
Espoirs.

Ligue 2
Coup d’œi l
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
NAHD
USMB
L
es gars d’Hussein Dey ont
repris leurs forces et pré-
parent sereinement leur
dernier match de l’aller
contre l’OM. Le dernier
succès arraché contre le leader, l’ASMO,
a permis aux camarades de Guebli de
gagner encore plus en confance et séré-
nité. De quoi les motiver pour continuer
leur remontée dans le championnat dans
de meilleures conditions et surtout ter-
miner la première manche du cham-
pionnat sur le podium. Bien qu’il reste
encore une deuxième manche plus dif-
cile à négocier, les joueurs du NAHD se
disent confants quant à l’avenir du club
et afchent un grand optimisme pour
l’accession. Avant cela, les Nahdistes de-
vront négocier leur dernière sortie cette
année contre Médéa. Un périlleux dé-
placement pas du tout facile, mais les
Husseindéens ne jurent que par un ré-
sultat probant. D’ailleurs, c’est ce que
nous avons constaté chez la majorité des
joueurs qui ont été unanimes à dire que
le groupe est animé d’une grande vo-
lonté pour continuer sur cette belle lan-
cée et clôturer l’aller sur une bonne note.
Un souhait qui demeure à la portée des
protégés de Younès Ificen dans la me-
sure où ils ont déjà montré leur solidité
depuis trois mois déjà…
Gamarth, future
destination
La direction husseindéenne n’a tou-
jours pas tranché sur sa future destina-
tion. Le lieu du stage hivernal n’est pas
encore fxé mais selon nos informations,
les dirigeants semblent intéressés par la
ville tunisienne de Gamarth où l’équipe
avait efectué ses deux stages d’intersai-
son. Ce regroupement durera 10 jours.
Une ultime réunion est prévue entre le
président et le coach nahdiste, ce week
end, afn d’ofcialiser la future destina-
tion des Sang et Or lors de cette trêve hi-
vernale…
Benyahia sera opéré
dimanche ou lundi
Sauf revirement de dernière minute,
l’attaquant Ahmed Zakaria Benyahia
sera opéré après le dernier match de l’al-
ler contre l’OM. Le joueur devrait passer
sur le billard, au plus tard, dimanche ou
lundi prochains. Le joueur ratera proba-
blement les trois prochains matchs de
son équipe, y compris celui de Médéa.
Merabet propose
un avant-centre émigré
Le manager, Mohamed Merabet, a
proposé un avant-centre, qui évolue au
sein de Saint Pierre Réunion en 3e divi-
sion française. Cet émigré, âgé de 26 ans,
auteur de 5 buts en 9 matchs, sera pro-
bablement testé par Ificen au cours de
la semaine prochaine.
Youcef M.
D’abord, comment se
déroule la prépara-
tion pour votre der-
nier match de l’aller ?
On se prépare le plus
normalement du
monde même si le
match de ce week-end
est compliqué. A part
un temps de récupéra-
tion conséquent, nous
n’avons rien changé à
nos habitudes. J’estime
que la grande partie du
travail a été basée sur le
plan technico-tactique
et le volet psycholo-
gique. Notre coach in-
siste beaucoup sur ce
côté.
Que pensez-vous de
ce match contre
Médéa ?
Ce sera un duel moti-
vant contre une coriace
formation qui aura
l’avantage du terrain.
L’équipe de Médéa a fait
ses preuves à domicile et
en dehors de ses bases.
Donc, on est avertis et
les joueurs sont motivés
pour arracher un résul-
tat probant. En tout cas,
nous n’avons pas d’autre
choix, si on veut termi-
ner l’aller sur le podium.
Vous allez afronter
une équipe imprévi-
sible qui risque de
vous compliquer la
tâche, non ?
A mon avis, on ne
doit pas voir les choses
sous cet angle. Au
contraire, Médéa pra-
tique un beau football
un jeu ouvert, ce qui
nous donnera plus de
solutions. En plus, on
connaît l’ensemble des
joueurs de l’OM et j’es-
père que l’état du gazon
sera bon pour nous per-
mettre de développer
notre jeu. Nous, au
NAHD, on aime ce
genre de matchs face à
de bonnes équipes qui
recèlent de bons
joueurs. Ce sera un
match plaisant.
Ce sera donc l’occa-
sion de rester collés
au podium et passer
l’hiver au chaud…
Efectivement, on est
condamnés à réussir un
bon résultat pour aussi
garder notre invincibi-
lité et prolonger notre
belle série. Cela sera
réalisable si on s’ap-
plique bien lors du
match et surtout on
garde notre concentra-
tion tout au long de la
rencontre.
Entretien réalisé par
Youcef M.
J-3 du match contre l’OM
Les Sang et Or veulent
s’accrocher au podium
Khellaf : «Passer
l’hiver au chaud»
L
e coach blidéen nous avouera
que les toutes dernières
séances ont été consacrées à
apporter quelques retouches
et à procéder à certains réglages. L’équipe
de Blida est bel et bien prête et elle l’a
montré lors du dernier match amical.
On peut même dire que Bechouia sera
en face d’un véritable casse-tête pour
certains postes, dont les postulants po-
tentiels ont montré qu’ils méritaient de
les occuper. Le technicien blidéen aura à
faire des choix douloureux et il nous l’a
dit : «Si en défense, il me faut reconnaître
que l’efectif est un peu juste, il n’en est pas
de même pour ce qui est du milieu et de
l’attaque. J’aurais à faire certains choix dif-
fciles car entre le joueur qui sera titula-
risé et celui qui restera sur la touche, il n’y
a pas une grande diférence.» Même si,
pour éviter toute mauvaise surprise, les
Blidéens sont dans l’obligation de faire le
jeu, ils doivent le faire avec prudence.
Le match de l’espoir pour
Blida…
Le coach blidéen nous a confé,
quelques jours avant le match contre le
CAB, que son équipe serait prête ce ven-
dredi, pour ce match qu’il qualife de ca-
pital. Malgré les dernières belles
performances de son équipe, il a repro-
ché à ses joueurs leur dilettantisme et
surtout certaines foritures dans le jeu
alors qu’il faut aller à l’essentiel. Il nous
parlera des joueurs qui ont confrmé et
de ceux qui auront à être à la hauteur des
espoirs placés en eux. Le ton employé
par le technicien, en s’adressant à ses
joueurs, a singulièrement changé et, ma-
nifestement, l’heure n’est plus à la rigo-
lade.
Quelques changements
dans l’équipe
La discussion avec l’entraîneur de
l’USMB a tourné autour de la compo-
sante de l’équipe qui sera à l’appel de l’ar-
bitre, ce samedi, avant le coup d’envoi
face au CAB. Bechouia nous dira que sa
formation présentera, non seulement un
tout nouveau visage, mais aussi une tout
autre approche en ce qui concerne la
façon de jouer, par rapport aux matchs
précédents. «Il est certain que l’équipe va
connaître des changements dans sa com-
posante, vu les nombreuses absences. Cer-
tains compartiments de jeu se verront in-
jecter du sang neuf et je regrette de ne pas
avoir eu assez de temps pour peaufner les
options tactiques qui seront mises en place
le jour du match.» L’entraîneur de Blida
citera en vrac des noms de joueurs qui
pourraient être dans l’équipe ce vendredi.
Ces choix auront forcément pour consé-
quence de mettre sur le banc quelques ti-
tulaires habituels.
Kheïri et Kaïd à la pointe
de l’attaque
Mellika étant convalescent, c’est Kheïri
qui le remplace depuis plusieurs matchs.
Ce dernier sera associé à Kaïd à la pointe
de l’attaque, ce vendredi, contre le CAB.
S. B.
Avant toute chose,
quelles sont les nou-
velles ?
Elles sont excellentes.
Ma blessure n’est qu’un
mauvais souvenir et je re-
trouve petit à petit tous
mes moyens.
Et pour ce qui est de la
préparation du match
face au CAB ?
En réalité, nous n’avons
pas eu beaucoup de temps
pour efectuer une bonne
préparation. Cela ne veut
pas dire que nous ne
sommes pas prêts pour ce
match.
Quelles sont vos
chances dans ce match ?
Elles sont réelles. Nous
le jouerons avec la volonté
d’engranger la totalité des
points. Nous aurons à
cœur de confrmer notre
retour en forme.
Et en ce qui vous
concerne ?
Je ne suis pas loin du top
sur le plan physique et si
l’entraîneur me fait
confance, je ferais de mon
mieux pour aider mon
équipe.
Que savez-vous de cette
équipe du CAB ?
Mis à part les résultats
qu’elle a réalisés jusque-là
et la place qu’elle occupe
au classement, pas grand-
chose. Je sais aussi qu’elle
renferme des joueurs d’ex-
périence et cela suft pour
que nous prenions cette
équipe de Batna très au
sérieux.
La pression sera sur les
épaules de vos adver-
saires qui joueront de-
vant leur public. Est-ce
un avantage ?
Cela n'a pas une grande
importance car après le
coup d'envoi, nous ferons
abstraction de ce qui se
passera en dehors du ter-
rain. Si nous arrivons à
faire douter cette équipe
du CAB, ce sera tant
mieux pour nous.
On vous laisse
conclure…
Il faut que nos suppor-
ters sachent que nous don-
nerons, nous les joueurs, le
meilleur de nous-mêmes,
ce vendredi et lors des
matchs suivants. Nous fe-
rons honneur aux couleurs
que nous défendons en es-
pérant être récompensés à
la fn de cet exercice.
Entretien réalisé par
Slimane B.
Des choix douloureux
Kheïri : «Les trois points
et rien d’autre face au CAB»

Clubs de Kabylie
Coup d’œi l
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
Honneur Tizi-Ouzou (14
e
journée) Honneur Bouira (8
e
journée)
Pré-Honneur Bouira (8
e
journée)
Honneur Béjaïa (13
e
journée) Pré-Honneur Béjaïa (8
e
journée)
L
e leader, le DC
Boghni, s’est assuré
samedi dernier le
titre de champion
d’automne en conservant ses
quatre points d’avance sur son
poursuivant immédiat, et ce, à
une journée de la fn de la phase
aller. Les Montagnards se sont
imposés (2-1) devant leur voisin
du MS Aït Abdelmoumene dans
une rencontre qui s’est avérée
plus difcile que prévu. Un suc-
cès qui permet au leader de pas-
ser l’hiver au chaud et
d’entrevoir la manche retour
avec une assurance dont il a fait
preuve tout au long de la phase
aller. Toujours dans le haut du
tableau, le dauphin, l’Olympique
de Tizi-Rached, a laissé fler lui
également l’occasion d’engranger
les trois points, de surcroit hors
de ses bases, face à la JS Tadmait.
Les Olympiens, qui étaient
menés au score, ont réussi à
égaliser avant d’inscrire le se-
cond but victorieux qui leur per-
met de rester collés au basques
du leader. L’USM Draâ Ben
Khedda, qui a été reléguée à la
troisième place lors de la précé-
dente journée, s’est retapée le
mental en infigeant à son invité
du jour, le KC Taguemount
Azouz, un score de 4-0. Un ré-
sultat qui permet aux gars de
l’ex-Mirabeau de garder le
contact avec le duo de tête
contrairement à sa victime du
jour qui ferme la marche au clas-
sement et qui aura à priori du
mal à sauver sa peau des afres
de la relégation. L’autre fait sail-
lant de la journée, c’est la victoire
de l’OS Mouldiouane à Draâ El
Mizan devant l’Espérance locale
pourtant extrêmement dif-
fcile à se laisser contrer
sur ses terres. Un succès
qui confrme le retour en
force des Oiseaux de
Mouldiouane qui, ainsi,
conservent leur quatrième
position en compagnie de
l’US Azazga qui s’est impo-
sée, elle aussi, face à un
autre mal loti, en l’occur-
rence l’US Djemaâ Saharidj.
L’OC Azazga, qui restait sur un
nul à domicile, s’est racheté en
allant récolter les trois points
chez le CRB Mekla au stade de
Tizi-Rached. L’autre bonne opé-
ration de cette 14e journée qui
s’est soldée donc sur un statu
quo, notamment dans le haut
du tableau, est à l’actif de l’Etoile
de Draâ El Mizan qui s’en est
allée damer le pion au LC Ifis-
sen au stade de Tigzirt. Une dé-
faite qui complique un peu plus
la situation des Littoraux, en-
glués dans la zone de turbu-
lences.
S. S.
C’
est le carton plein pour
l’US Auzia, l’indompta-
ble leader depuis le
début de saison. L’équipe
de Sour El Ghozlane a engrangé une nou-
velle victoire en dehors de ses bases, face
aux Olympiens de Rafour dont elle n’a fait
qu’une bouchée (4-0). Cette journée a été
mise également à proft par le CR M’Che-
dallah pour frapper un joli coup en dé-
placement chez l’IRB Esnam d’où il est
revenu avec une victoire (3-2) et trois
précieux points. L’ABR Djebahia, quant
à elle, n’a pas fait de détails devant
l’équipe de Takerboust, la JSC Aghbalou,
qu’elle a écrasée sur le score net et sans
bavure de 4-0. Pour sa part, la JS Chorfa
a tenu tête à l'excellente équipe de Kadi-
ria, le DRBK, avant de céder dans les
dernières minutes, score fnal 1-0. Par ail-
leurs, la rencontre Association de Guelta
Zerga - JS Bouaklane a été interrompue
après concertation entre l’arbitre de la ren-
contre et les responsables des deux équipes
en raison d’un terrain devenu impraticable
du fait des fortes pluies.
Adjaout
E
n l’absence du
WRB Aïn Lahd-
jar, contraint au
repos après la dé-
fection de son adversaire du
jour, l’US Semmache, la
journée a été favorable au
Widad de Oued Berdi, vain-
queur en dehors de ses bases
devant la lanterne rouge,
l’Olympique de Saharidj, sur
le score de 3-2. De leur côté,
les Haizeris de la JS Djurd-
jura ont infigé une véritable
correction au CSA Beni
Hamdoun (4-1). En re-
vanche, la rencontre devant
opposer l’ESC Ouled Ra-
ched à l’USM Bouira ne s’est
pas déroulée malgré la pré-
s e n c e
des deux
équi pes
sur le
t errai n,
car il y a
eu cette
d é f e c -
tion du service d’ordre qui a
contraint l’arbitre de ne pas
faire jouer la rencontre
conformément à l’article 50
des règlements généraux.
Adjaout
Le DC Boghni champion d’automne
Classement
1- DC Boghni 37
2- O Tizi Rached 33
3- USM Draâ Ben Khedda 29
4- US Azazga 29
- OS Mouldiouane 29
6- OC Azazga 26
7 - ES Draâ El Mizan 23
08 – E. Draâ El Mizan 21
9- JS Boukhalfa 18
10- ASC Ouaguenoun 15
11- CRB Mekla 13
- LC Ifissen 13
13- US Djemaâ Saharidj 09
- JS Tadmait 09
15- MS Aït Abdelmoumene 07
16 - KC Taguemount Azouz 05
Résultats
DC Boghni 2 – MS Aït Abdelmoumene 1
JS Tadmait 1 – O. Tizi Rached 2
USM Draâ Ben Khedda 4 – KC Taguemount Azouz 0
LC Ifissen 0 – E Draâ El Mizan 2
US Azazga 3 – US Djemaâ Saharidj 0
ASC Ouaguenoun 1 – JS Boukhalfa 1
ES Draâ El Mizan 1 – OS Mouldiouane 2
CRB Mekla 1 – OC Azazga 2
L’US Auzia dicte sa loi
Résultats
ABR Djebahia 4- JSC Aghbalou 0
DRB Kadiria 1- JS Chorfa 0
IRB Esnam 2- CR M’Chedallah 3
O Rafour 0- US Auzia 4
A. Guelta Zerga - JS Bouaklane (Partie arrêtée)
La JS Djurdjura arrive !
Résultats
JS Djurdjura 4- Béni Hamdoun 1
O Saharidj 3- W Oued Berdi 4
ESC Ouled Rached - USM Bouira (Non Joué)
L
es résultats enregistrés par les trois
formations de tête ont été on ne
peut plus conformes à la logique,
ce qui a conféré à cette journée
une sorte de déjà-vu, donc sans in-
cidence majeure sur le classement. C’est ainsi
que le leader, l'ES Timezrit, a négocié de la meil-
leure des manières sa sortie au stade Benal-
louache de Béjaïa dans le match-piège qui la
voyait être mise aux prises avec la coriace
équipe de la JS Béjaïa. Les Ath Yemmel ont f-
nalement réussi à engranger trois points sup-
plémentaires à leur actif sans coup férir et
continuent donc de mener le bal dans ce groupe
en maintenant le même écart de six longueurs
sur leur poursuivant immédiat. L'autre bonne
opération de la journée est à mettre à l'actif des
Olympiens d’El Kseur qui, en l'emportant chez
eux face à la JSB Amizour dans un des derbies
de cette journée, ont conforté leur rang de dau-
phin en espérant quelque faux pas de l’ES Ti-
mezrit pour lui mettre un peu de pression et
diminuer ainsi de l’assurance dont font preuve
les Ath Yemmel. L'autre prétendant au titre,
l'USM Béjaïa en l’occurrence, a retrouvé pour sa
part la belle dynamique des résultats positifs
après avoir subi un coup d'arrêt la journée pré-
cédente en terre el kseuroise. En efet, les gars
de la cité Remla ont pris le dessus sur une jeune
formation du RC Seddouk composée essentiel-
lement de juniors suite au retrait de plusieurs
joueurs titulaires. D'ailleurs, selon les dires du
président seddoukois Mohand Kebbi, les Vert et
Noir comptent revoir leurs ambitions à la baisse
et devront désormais préparer dès maintenant
une équipe compétitive pour l'exercice pro-
chain. Toujours parmi les outsiders, on retien-
dra la belle performance du SRB Tazmalt qui a
assuré les points de la victoire chez lui devant
une décevante formation des pompiers du
CSPC Béjaïa. Un succès qui permet aux Taz-
maltis de chiper le quatrième rang au RCS.
Dans le ventre mou du classement, l'ARB Bar-
bacha vient de signer son troisième succès d'af-
flée en prenant le meilleur cette fois sur les
banlieusards bougiotes de la JS Ighil Ouazzoug
qui continuent leur chute libre vers le bas du
classement. Enfn, dans le bas de la hiérarchie,
rien ne va pour la formations de l’Olympique de
Melbou, battu chez le Naceria de Béjaïa, alors
que son compagnon d’infortune au classement,
l'US Aït Smail, est de nouveau tombé dans ses
travers en concédant un nouveau revers à do-
micile face à une fringante équipe de l'US
Soummam. Résultat : aussi bien l'USAS que
l'Olympique de Melbou restent planqués dans
les profondeurs de la hiérarchie de ce groupe.
En somme, c’est une journée qui n’a servi
presque à rien dans les deux parties du classe-
ment et au regard à l’allure prise par les uns et
les autres, cela ne risque pas de changer de sitôt.
Zahir Aït Hamouda
E
n l'absence du leader, le
Ghalia de Béjaïa, exempté de
cette journée, le fait mar-
quant dans ce groupe de la
division Pré-Honneur a été
sans conteste la belle performance réussie
par le NRB Semaoun qui est revenu avec
le précieux point du nul de Seddouk terre
d'accueil du WRB Ouzellaguen dans une
rencontre spectaculaire qui a connu plu-
sieurs rebondisse-
ments avec des
Awzellaguis qui me-
naient même par deux
buts d'écart, mais se
sont font rejoindre au
score par la fougueuse
formation du NRBS
qui a littéralement do-
miné la fn de match
ratant à plusieurs re-
prises le but de la vic-
toire. Parmi les poursuivants directs du
Ghalia, on retiendra la belle série positive
du CR Mellala qui est allé cette fois impo-
ser le nul au CRA Barbacha pour s'empa-
rer ainsi de la troisième marche du podium
en attendant la véritable décantation dans
les journées qui viennent. De son côté, la
formation de l'IRB Bouhamza s’est fait lâ-
cher par le trio de tête après avoir concédé
une courte défaite aux grandes consé-
quences chez l'AS Oued Ghir. Pour sa
part, l'US Aourir Jadida s'est refait une
santé en prenant le meilleur sur la lanterne
rouge, le CRB Tala Hamza. Enfn, la ren-
contre prévue entre la JS Chemini et le
CRB Aït Rzine n'a pas eu lieu.
Zahir Aït Hamouda
Une journée presque pour rien
Résultats
USM Béjaïa - 2 RC Seddouk 0
OS El Kseur - 3 JSB Amizour 1
AS Taassast - 1 CRB Souk El Tenine 3
US Aït Smail - 0 US Soummam 2
SRB Tazmalt - 3 CS Protection Civile 0
JS Béjaïa - 0 ES Timezrit 2
NC Béjaïa - 3 O Melbou 1
ARB Barbacha - 2 JS Ighil Ouazzoug 1
Classement
1- ES Timezrit 36
2 - OS El Kseur 30
3 - USM Bejaïa 27
4- SRB Tazmalt 24
5- RC Seddouk 23
-----------------------------
14 - CSC Protection Civile 8
15 - O. Melbou 7
- US Aït Smail 7
Résultats
US Aourir Jadida - 2 CRB Tala Hamza 1
WRB Ouzellaguen - 3 NRB Semaoun 3
JS Chemini - CRB Aït R’zine (non joué)
AS Oued Ghir - 1 IRB Bouhamza 0
CRA Barbacha - 0 CR Mellala 0
GC Béjaïa - CS Boumellal Chemini (Exempts)
Classement
1- Ghalia Béjaïa 19
2- NRB Semaoun 17
3- CR Mellala 16
4- IRB Bouhamza 14
Menace sur le Ghalia

Ligue 2
Coup d’œi l
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
ASMO
USMBA
Considéré comme un élément important
dans le onze asémiste, le joueur milieu de
terrain, Boudoumi Omar sera libre de tout
engagement avec son club au mois de juin
prochain. L’ancien joueur du Paradou AC
affirme dans l’entretien qui suit, être prêt
à poursuivre l’aventure avec sa team à
condition de trouver un accord avec ses
dirigeants.
Comment se déroule votre préparation pour
ce derby face au MCS ?
Dans de bonnes conditions. Nous avons pro-
fté de la mini-trêve qu’a observée le championnat
de Ligue 2, pour bien se préparer en prévision de
ce derby. L’ambiance est bon enfant au sein de
notre groupe et, tous les joueurs se donnent à
cœur joie au travail. On ne pense qu’à ce match
face au MCS et, nous allons tout faire pour le ga-
gner.
Comment expliquez-vous les précédents re-
vers concédés par votre équipe que ce soit en
championnat ou en coupe ?
Il est vrai que notre équipe reste sur une série
de deux défaites de suite. Nous avons été élimi-
nés de la coupe, puis battus en championnat par
le NAHD. Mais sur les deux matchs, nous avons
livré de belles prestations. En coupe, nous avons
dominé l’équipe de Hydra. Malheureusement, l’ef-
fcacité en attaque n’a pas été de notre côté. Et la
séance des tirs au but a souri à l’équipe de Hydra.
En championnat, le match face au NAHD était
très équilibré. Notre adversaire a profté d’une de
nos erreurs pour nous marquer un but. Mais, je
ne pense pas que ces deux revers vont nous faire
du mal sur le plan mental. Je reste persuadé que
nous avons les moyens pour surpasser cette
épreuve et renouer avec la victoire le plus rapide-
ment possible.
Comment se présente pour vous ce match
face au Mouloudia de Saïda ?
On s’attend à un match difcile, surtout qu’il
s’agit d’un derby entre deux équipes qui se
connaissent bien. Le MCS est une équipe solide
qui revient en force ces dernières semaines. Nous
devrons nous méfer de notre adversaire afn d’évi-
ter toute mauvaise surprise, et surtout engranger
les trois points de ce match. Vous savez, nous
sommes condamnés à remporter ce match et, nous
allons tout faire pour atteindre notre objectif.
Comme je vous l’ai déjà dit auparavant, nous avons
bien préparé ce match. On sait pertinemment que
nous n’avons pas d’autres choix que de décrocher
les trois points de ce derby.
L’accession, vous y croyez ?
Lorsque vous êtes leader du championnat, vous
ne pouvez pas ne pas penser à l’accession. Je vous
mentirai si je vous disais que nous ne pensons pas
dans un coin de notre tête à l’accession. Mais, nous
préférons rester zen et garder les pieds sur terre, le
championnat est encore long et il reste encore plu-
sieurs matchs à jouer. Donc, tout peut encore ar-
river. On veut continuer à gérer le championnat
match par match et aborder chacune de nos ren-
contres avec la ferme intention de la gagner. Une
chose est sure, nous allons tout faire pour jouer les
premiers rôles et pourquoi pas réaliser le rêve de
nos supporters qui est de faire accéder l’équipe en
Ligue 1.
Sur un plan personnel, votre bail avec
l’ASMO vient à terme au mois de juin 2014.
Etes-vous prêt à prolonger votre contrat ?
En ce moment, je suis pleinement concentré sur
le parcours de mon équipe en championnat. Per-
sonne ne m’a encore parlé de ce sujet. La dernière
fois où les dirigeants m’ont proposé une prolonga-
tion de contrat remonte à l’été dernier. A présent,
je préfère me focaliser sur mon parcours avec
l’ASMO.
Quelle serait votre réponse dans le cas où vos
dirigeants vous proposent une prolongation de
contrat ?
Je suis prêt à prolonger mon contrat avec
l’ASMO, à condition bien sûr de trouver un accord
avec la direction. Si on s’entend sur toutes les mo-
dalités du contrat, je serai alors prêt à prolonger
mon bail avec le club.
Entretien réalisé par Riad O.
L
e manager gé-
néral de
l’ASMO, Be-
namar Houari a lancé
un appel aux suppor-
ters pour leur deman-
der de venir en masse
au stade ce vendredi
afn d’encourager leur
team face au Moulou-
dia de Saïda : «Ce
match revêt une grande
importance pour notre
équipe. Nous voulons
terminer la phase aller
du championnat par
un succès. Le Moulou-
dia de Saïda est un ad-
versaire redoutable,
c’est pourquoi, nous de-
mandons à nos suppor-
ters de venir en masse
au stade ce week-end
pour nous encourager.
Les joueurs se prépa-
rent bien pour ce
match, et je peux vous
assurer qu’ils sont dé-
terminés à remporter
cette rencontre. L’équipe
a plus que jamais be-
soin de l’aide de ses
supporters. C’est pour-
quoi, je ne cesserai ja-
mais de leur lancer des
appels afn qu’ils vien-
nent nombreux à cha-
cune de nos sortie en
championnat. Ce n’est
qu’avec l’aide de tous
les Asémistes que
l’équipe pourrait pré-
tendre jouer les pre-
miers rôles.»
R. O.
C
ontre toute attente, c’est di-
manche matin que les
joueurs de l’USMBA ont re-
pris le chemin des entraîne-
ments. En efet, sans répit aucun, les
Unionistes se sont retrempés dans les
entraînements en prévision de la ren-
contre de vendredi prochain face à
l’ABM. Ainsi, la préparation à ce match
commence plus tôt que prévu pour
l’USMBA. A cet efet, la reprise s’est dé-
roulée dans une atmosphère sereine
malgré l’élimination en Coupe d’Algérie.
Le groupe s’est donné à cœur joie à la
séance de dimanche à la récupération
comme c’est le cas à chaque reprise
…mais entachée par
quelques absences
C’est un groupe presque au complet
qui a répondu à l’appel dimanche matin
à l’occasion de la reprise. Cependant, elle
a été marquée par l’absence de trois
joueurs et pas des moindres, pour di-
verses raisons que nous ignorons. Il s’agit
de Belkaïd, Achiou et Ouznadji. Il sem-
ble que ces derniers laisseraient apparaî-
tre un certain besoin impérieux de
prendre plus de repos afn de revenir,
ainsi, de plus belle pour mieux préparer
la rencontre contre Merouana.
Atek dans le groupe
Le milieu défensif de l’USMBA, qui
soufrait du genou, a repris, hier, le che-
min de l’entraînement avec ses coéqui-
piers. Atek , qui a dû faire l’impasse sur
les dernières rencontres semble prêt
pour la rencontre devant l’ABM. Un re-
tour qui soulage davantage l’entraîneur
Bira qui comptera sur les services d’un
élément expérimenté face à une équipe
de Merouna, assurément intrépide, mal-
gré son classement .
Meddahi victime d’un
accident de la route…
Alors qu’il efectuait le trajet Oran–
Sidi Bel-Abbès, Meddahi a été victime
d'un accident de voiture dimanche matin
au niveau de la «Cado». Heureusement,
plus de peur que de mal ! Meddahi s'est
fait une belle frayeur ce dimanche. En
efet, alors que ce dernier quittait Oran
pour se rendre à Bel-Abbès pour repren-
dre les entraînements son véhicule a dé-
rapé à cause du mauvais temps et des
pluies battantes qui se sont déversées sur
la région. Un accident heureusement
sans conséquence mais qui aurait pu être
très grave puisque la voiture de Meddahi
a été très endommagée, a-t-on appris.
...sans gravité
Un accident de la route heureusement
sans gravité pour Meddahi qui a été éva-
cué à l’EPH d’Aïn El Berd (25 km de Bel-
Abbès) avant d’être transféré au CHU de
Sidi Bel-Abbès où il a été illico pris en
charge et mis en observation. Au bout
de quelques heures, Meddahi a quitté
l’hôpital. Il est à signaler que le wali s’est
rendu auprès du joueur au CHU pour
s’enquérir de son état.
MO Noureddine
Une reprise plus
tôt que prévue...
L’obligation de résultat
Il va sans dire que l’USMBA qui n’a pas en-
core enregistré la moindre victoire, en cham-
pionnat, depuis le succès face à l’ASK et qui
jouera sur son terrain et devant son public
est tenue par l’obligation de résultat. C’est
pourquoi Bira et ses assistants, tout en axant
le travail sur les volets physique et technico-
tactique, n’ont pas omis d’insister auprès du
groupe sur l’aspect psychologique. Et pour
preuve, l’entraîneur de l’USMBA accorde une
importance particulière à cette rencontre. Un
facteur prépondérant dans ce genre de
confrontation, afn de les pousser à se trans-
cender pour tenter d’arracher les trois points
de la victoire, tout en indiquant qu’il compte
sur les joueurs pour bien réagir. Les entraî-
neurs leur ont montré la «voie du salut», af-
frmant qu’ «en plus de leurs qualités et atouts,
ils devront faire preuve de hargne et de solida-
rité sur le terrain, tout en restant concentrés
sur la rencontre et l’adversaire.» Dans les dif-
férents briefngs succincts prononcés, Bira a
rappelé aux joueurs l’obligation d’utiliser à
bon escient leurs atouts afn d’atteindre le
but de la mission, à savoir la victoire.
M. O. N.
Benamar lance un appel aux supporters :
«Venez nombreux au stade ce vendredi
pour encourager votre équipe face au MCS»
Boudoumi «Je suis
prêt à prolonger mon
contrat avec l’ASMO»
Bira avertit ses
hommes
Objectif : les trois
points
L’USMBA, son entraîneur et ses
dirigeants misent gros sur le res-
tant des échéances pour en ga-
gner autant. Désormais, toutes
les joutes sont de plus en plus ar-
dues à négocier. Les faux pas sont
interdits et les points sont d’autant
plus précieux que leur convoitise
constitue la visée de toutes les for-
mations, aussi bien celles qui aspi-
rent à l’accession que celles qui
luttent pour leur survie. L’USMBA
n’est pas en reste et l’objectif des
Belabbésiens s’inscrit dans cette
même logique puisque les Vert et
Rouge joueront, sans conteste,
gros ce vendredi où même un
nul est synonyme d’une défaite.
C’est dire que tout faux pas est in-
terdit d’autant qu’il s’agit d’un
match à domicile .

Ligue 2
Coup d’œi l
N° 2504 www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
CAB
ASK
MSPB USMBA
H
alim Bouarara revient sur le
match amical que son
équipe a disputé jeudi passé
face à l’USMK. Au passage,
le coach fait quelques
constatations : «Il ne faut surtout pas retenir le
résultat technique du match contre l’USMK»,
martèle Halim Bouarara et d’ajouter : «Le
match en lui-même était un bon test pour mes
joueurs. Je fais remarquer que mon équipe était
amoindrie par l’absence de nombreux joueurs
qui ont renforcé les U21, pour jouer la Coupe
d’Algérie. Je retiens de nombreux points positifs.
Comme une meilleure organisation sur le ter-
rain. De nos nombreuses occasions ont été ra-
tées. Je pense qu’il y a des progrès que nous
constaterons contre l’USMB.»
«J ’ai l’intention d’aligner
Soualah contre l’USMB»
Concernant le retour de Samir Soualah, l’en-
traîneur Halim Bouarara compte aligner le dé-
fenseur contre l’USMB, comme il le déclare :
«Je voulais le garder, parce que c’est un joueur
que je connais bien et je suis persuadé qu’il est
en mesure de nous être utile et qu’il peut encore
rendre service à l’équipe. Je compte l’aligner
contre l’USMB, en championnat.»
«J ’ai vu les U21 en coupe»
Halim Bouarara a assisté au match de coupe
que les U21 avaient disputé vendredi dernier
contre l’USMH. Il a certainement voulu se
faire une idée sur la qualité des six éléments
convoqués par Mouarad Koulib. «J’ai assisté à
la rencontre de coupe des U21, mais je ne peux
pas me faire une idée défnitive sur la qualité
des joueurs qui évoluent avec les séniors. Je vais
avoir l’occasion de les observer, à l’avenir.»
«Nous avons un calendrier
favorable et nous comptons
en profiter»
L’entraîneur des Rouge et Bleu se projette
déjà dans l’avenir, parce qu’après l’USMB, le
CAB observera une trêve comme toutes les
équipes la Ligue 2. «Nous allons faire de notre
mieux, pour renouer avec la victoire contre
l’USMB. Par la suite, on va refaire la prépara-
tion pour une bonne entame de la 2e partie du
championnat. Nous avons un meilleur calen-
drier lors de la phase retour. On reçoit deux fois
à la maison. C’est une motivation supplémen-
taire pour redresser la barre.»
«Notre objectif
est le maintien»
Le CAB n’est pas très ambitieux cette saison.
C’est ce qui ressort des déclarations des uns et
des autres au CAB. Cette fois, c’est l’un des
deux entraîneurs, appelés à la rescousse, qui le
dit, après les déclarations du président à notre
confrère d’El Heddaf : «On ne peut pas parler
d’un autre objectif que celui du maintien. Notre
position au classement n’est pas très bonne. On
va assurer un bon début de 2e phase. C’est le plus
important. On doit arriver à nous en sortir.»
M.B.
Bouarara : «Khenchela est un bon test»
Bouaâfia plâtré,
ratera le stage
d’hiver

La semaine n’a pas com-
mencé de la plus belle des
manières comme le souhai-
taient les fans, après l’élimina-
tion amère enregistrée en
coupe contre le voisin mociste
vendredi dernier. Une nouvelle
pas très réjouissante est tom-
bée, concernant l’élément Hi-
chem Bouaâfa, titulaire depuis
la venue de Khezzar à la tête de
l’équipe. Bouaâfa, qui a reçu un
mauvais coup au genou lors du
dernier match, a tenu le coup
malgré les douleurs atroces, un
risque que le joueur a pris, sur-
tout que la rencontre a duré
120 minutes. Ce risque va coû-
ter cher au joueur annabi, après
le match. Bouaâfa a efectué
des tests médicaux et le bilan
du médecin n’est pas bon du
tout, le joueur a été obligé de
quitter la clinique le genou
dans le plâtre, ce qui démontre
la difculté et la complication
de cette blessure. Bouaâfa va
rater en principe un mois de
travail, et comme ce mois sera
consacré au repos de la trêve et
à la préparation hivernale aussi,
cela veut dire que Bouâafa ra-
tera la totale et évidemment le
prochain match de son équipe
face à l’ABS. Enfn, on voit que
le sort s’acharne sur le joueur,
car si on se rappelle bien,
Bouaâfa a rencontré des pro-
blèmes l’été dernier qui l’ont
privé de la préparation estivale.
Khezzar
reprendra
aujourd’hui

En mission personnelle
depuis la semaine passée,
l’entraîneur en chef, El Hadi
Khezzar, est attendu ce soir à
EL Khroub pour la reprise de
ses fonctions au sein de l’ASK,
il faut dire que l’absence du
technicien constantinois a pesé
sur le rendement de l’équipe
lors du match de coupe. Cela
démontre l’importance de
l’homme dans la vie du club
khroubi, son adjoint Bechtato
s’étant occupé de la séance de
reprise d’avant-hier et d’hier
matin. Khezzar aura, à son ar-
rivée, un long résumé sur la si-
tuation de l’équipe et la nature
du travail efectué ces derniers
jours.
C’est le désordre
à l’intérieur

Si au niveau des résul-
tats, le bilan de l’ASK reste
mitigé, les afaires intérieures
sont un peu désordonnées.
Déjà que l’afaire Toual et Khet-
tabi démontre qu’il existe un
souci interne quelque part et
qu’on ne connaît pas encore.
Ajouter à cela, cette histoire de
vol dans la chambre du joueur
Seddik, fraîchement divulguée
par les médias. Ce dernier, qui
aurait perdu des afaires de va-
leur, s’est plaint à la direction.
Cette dernière semble dépassée
par les événements et doit re-
voir sa stratégie de travail, si
elle veut garder l’esprit du
groupe bien concentré que sur
le football.
Abdou H.
S
amy Bacha a
purgé son match
de suspension
automatiquement. Le
capitaine de l’équipe
sera de retour contre
l’ESM, ce vendredi, à la
l’occasion de la 15e et
dernière journée de la
Ligue 2. Un apport im-
portant quand on sait
que le match ESM-
MSPB sera un match à
six points. Le MSPB
doit revenir de Mosta-
ganem avec un bon ré-
sultat et empêcher
l'ESM de continuer à y
croire, après sa victoire
contre Tlemcen.
Sayeh
suspendu face
à Mostaganem
Un joueur purge, un
autre connaît la suspen-
sion. Sayeh ne sera pas
aligné vendredi pro-
chain contre l’ESM. Le
défenseur du MSPB a
été expulsé contre l’US
Béni Douala, pour faute
de main dans la surface
de réparation. Le
joueur devrait écoper
d’un match, avant de
retrouver la compéti-
tion. On aura l'infor-
mation sur le nombre
de match dont il éco-
pera, au plus tard ce
mardi.
M. B.
Lemouadaâ
a joué 30’
Samir Lemouadaâ retrouve la
compétition de manière graduelle.
Contre l’US Béni Douala, le milieu
attaquant du MSPB a joué une
demi-heure. C’est la deuxième fois
que le joueur est aligné, après sa
blessure qui a duré trop long-
temps. Son retour à la compétition
s’est fait à l’occasion du match de
coupe contre Mefah. Il avait joué
5 minutes.
Première apparition
de Khetala
Samedi dernier, Khetala a connu
sa première apparition de la sai-
son dans le onze rentrant. Le staf
l’a préféré à Benmalek. Une sorte
de motivation pour le joueur qui a
connu le doute et avait souhaité
quitter le club, parce qu’il ne
jouait pas. Khetala s’est blessé du-
rant la phase aller. La direction du
club n’a pas souhaité se séparer de
son gardien. Ce dernier est arrivé
au début de la saison, en prove-
nance du MCEE.
Retour de Bekha,
Benhabrou
et Haddad
Malgré son élimination en
Coupe d’Algérie, le MSPB enregis-
tre le retour de ses cadres à la
compétition. A l’image de Benha-
brou, Haddad et de Bekha. Le trio
s’était absenté la semaine dernière
pour raison de blessures. Le staf
technique pourra compter sur les
services de ses cadres à la veille du
déplacement de l’équipe à Mosta-
ganem, où l’attend un match dif-
cile contre une équipe qui a créé la
surprise en venant à bout du WAT,
un sérieux prétendant à l’acces-
sion.
M. B.
Bacha a purgé son
match de suspension
C
ontre toute attente,
c’est dimanche matin
que les joueurs de
l’USMBA ont repris le
chemin des entraînements. En
efet, sans répit aucun, les Unio-
nistes se sont retrempés dans les
entraînements en prévision de la
rencontre de vendredi prochain
face à l’ABM. Ainsi, la préparation
à ce match commence plus tôt que
prévu pour l’USMBA. A cet efet,
la reprise s’est déroulée dans une
atmosphère sereine malgré l’élimi-
nation en Coupe d’Algérie. Le
groupe s’est donné à cœur joie à la
séance de dimanche à la récupéra-
tion comme c’est le cas à chaque
reprise
…mais entachée par
quelques absences
C’est un groupe presque au
complet qui a répondu à l’appel di-
manche matin à l’occasion de la re-
prise. Cependant, elle a été mar-
quée par l’absence de trois joueurs
et pas des moindres, pour diverses
raisons que nous ignorons. Il s’agit
de Belkaïd, Achiou et Ouznadji. Il
semble que ces derniers laisseraient
apparaître un certain besoin impé-
rieux de prendre plus de repos afn
de revenir, ainsi, de plus belle pour
mieux préparer la rencontre contre
Merouana.
Atek dans le groupe
Le milieu défensif de l’USMBA,
qui soufrait du genou, a repris,
hier, le chemin de l’entraînement
avec ses coéquipiers. Atek , qui a dû
faire l’impasse sur les dernières
rencontres semble prêt pour la ren-
contre devant l’ABM. Un retour qui
soulage davantage l’entraîneur Bira
qui comptera sur les services d’un
élément expérimenté face à une
équipe de Merouna, assurément
intrépide, malgré son classement .
MO Noureddine
Une reprise plus
tôt que prévue...
Alors qu’il efectuait le trajet
Oran–Sidi Bel-Abbès, Meddahi a
été victime d'un accident de voiture
dimanche matin au niveau de la
«Cado». Heureusement, plus de
peur que de mal ! Meddahi s'est fait
une belle frayeur ce dimanche. En
efet, alors que ce dernier quittait
Oran pour se rendre à Bel-Abbès
pour reprendre les entraînements
son véhicule a dérapé à cause du
mauvais temps et des pluies bat-
tantes qui se sont déversées sur la
région. Un accident heureusement
sans conséquence mais qui aurait
pu être très grave puisque la voiture
de Meddahi a été très endommagée,
a-t-on appris.
...sans gravité
Un accident de la route heureu-
sement sans gravité pour Meddahi
qui a été évacué à l’EPH d’Aïn El
Berd (25 km de Bel-Abbès) avant
d’être transféré au CHU de Sidi Bel-
Abbès où il a été illico pris en
charge et mis en observation. Au
bout de quelques heures, Meddahi
a quitté l’hôpital. Il est à signaler que
le wali s’est rendu auprès du joueur
au CHU pour s’enquérir de son état.
M.O. N.
Meddahi victime d’un accident de la route…
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA
Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr
Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Farid Aït Saâda, Tarek
Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni.
Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre
service publicité.
Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17
ou bien contactez lʼANEP :
1, avenue Pasteur - Alger
Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150
Contact@lebuteur.com

International
Coup d’œi l
www.lebuteur.com
N° 2504
BAYERN MUNICH MANCHESTER CITY
Mardi 24 décembre 2013
Franck Ribéry a révélé au quoti-
dien Le Parisien qu'il reste
confant pour remporter le ballon
d'Or lors d'une interview qu'il leur
a consacrée. Le Bavarois a déclaré :
«Je suis serein. Je sais que j'ai
donné mon maximum et que c’est
difcile de faire mieux (...) Mainte-
nant, c’est vrai que changer la date
du vote n’est pas un avantage pour
moi.» L'international français
pousse ainsi un petit "coup de
gueule" contre la FIFA qui a re-
poussé la date des votes, ce qui
selon lui favorise beaucoup plus
l'international portugais. A propos
de son année 2013, difcile de
faire mieux pour Ribéry qui a
d'ailleurs déclaré que c'est sa plus
belle année depuis ses débuts chez
les pros. «Gagner cinq trophées en
l’espace de quelques mois, c’est
géant. J’en suis fer.»
… Il vise le titre
mondial avec la France
Tout récent champion du monde
des clubs avec le Bayern Munich
après sa victoire sur Casa-
blanca ce samedi soir, Franck
Ribéry ambitionne désormais
d’avoir ce titre avec l’équipe de
France, l’été prochain au Brésil.
Un rêve assez énorme étant donné
les difcultés rencontrées par les
Bleus pour ne serait-ce que se
qualifer pour cette épreuve. Mais
une fois au tournoi mondial, tout
est possible se dit l’ailier français,
qui afche ses ambitions sur TF1,
mais aussi son plaisir de porter
le maillot bleu : «C’est magni-
fque et extraordinaire de
jouer pour l’équipe de France.
Maintenant, on veut gagner cette
Coupe du monde. On va tout faire
pour aller le plus loin possible», a
expliqué le joueur du Bayern Mu-
nich, qui a également profté de
son entretien à Téléfoot pour rap-
peler qu’il avait toutes ses chances
de remporter le Ballon d’Or, même
si Cristiano Ronaldo était désor-
mais pressenti comme le
grand favori.
En dominant le Raja Casablanca
samedi soir à Marrakech (2-0) grâce à
Dante et Tiago Alcantara, le Bayern
Munich a conquis son 5e trophée de
la saison 2012-2013, ajoutant pour la
première fois de son histoire le Mon-
dial des clubs à son impressionnante
liste de trophées. Si les Bavarois ont
pu disputer ce tournoi, c’est en partie
grâce à l’apport de Jupp Heynckes, en-
traîneur du Bayern l’an dernier. Une
situation que n’a pas manqué de sou-
ligner Pep Guardiola après la rencon-
tre : «Durant les cinq ou six mois où
j’étais en charge de cette équipe, j’ai es-
sayé de beaucoup observer, de bouger
les choses le moins possible, de parler
avec les joueurs et de poursuivre l’hé-
ritage de Jupp Heynckes. Ce titre est
pour la qualité des joueurs et la vita-
lité du club. L’année 2013 est mainte-
nant terminée et à partir de
maintenant j’interviendrai un peu
plus dans nos prochains succès. Mais
ce titre appartient plus à Jupp qu’à
moi», a déclaré le Catalan en confé-
rence de presse.
L’hommage
de Guardiola à
Heynckes
Deuxième du classement de la Pre-
mier League derrière Liverpool en at-
tendant le choc entre Chelsea et
Arsenal ce lundi, Yaya Touré est ac-
tuellement au sommet de son art
avec Manchester City. Pièce maî-
tresse de l’efectif des Citizens, le mi-
lieu de terrain ivoirien brille
particulièrement cette saison, portant
ses coéquipiers sur ses épaules. Ce
qui ne l’empêche pas d’observer ce
qu’il se passe chez ses adversaires. In-
terrogé sur la personnalité de
José Mourinho, l’entraîneur
de Chelsea, le Mancunien
s’est montré admiratif. «Lui,
c’est exceptionnel… Ce
coach, en Angleterre il fait
fort avec la presse ! Il
est exceptionnel, spé-
cial. Il prend tout sur
lui et enlève toute la
pression à ses
joueurs. Je trouve ça
impressionnant, et il
le fait bien très très
bien, en plus ! C’est
un peu comme un
psychologue. Il agit
comme tel. C’est pour
cela que tout le monde
l’aime parmi ses joueurs
», a-t-il confé
sur le plateau
de BeIN
SPORT.
Nasri : «Ce qu’il faut
aujourd’hui ? Etre un peu
hypocrite»
En Equipe de France, Samir Nasri a
vécu des hauts mais aussi pas mal de
bas. Le meneur de jeu français a même
été écarté durant de longs mois après
l’Euro 2012 durant lequel il s’était fait
remarqué par l’intermédiaire d’un geste
provoquant envers les médias après un
but inscrit. Le Français est revenu sur
cette période difcile au micro de
Canal +. Conscient de ses erreurs du
passé, Samir Nasri a pris le temps de se
remobiliser pour mieux repartir de
l’avant. «Lorsque je n’ai pas été appelé
pendant un an, je n’étais pas bien dans
ma peau. C’était une vraie année dif-
cile. Tout a commencé à l’Euro 2012
lorsque je me suis fait insulté par un
journaliste et que j’ai répondu. J’ai cru
tout savoir. J’ai un égo et je n’ai pas
voulu écouter les conseils de mes
proches, j’en ai fait qu’à ma tête. Mais
j’ai appris qu’il fallait que j’utilise
mon énergie sur le terrain. J’ai
toujours cru en moi et je suis
revenu.» Privé de matchs en
Equipe de France, Samir
Nasri en avait alors pro-
fté pour se remettre en
question et se
conformer aux
attentes
du public.
«Quand tu
n’as plus la
joie de vivre et que ça te
ronge de l’intérieur, tu
n’as plus le même
comportement. Un
jour tu te regardes
dans la glace et tu
te dis «mais
qu’est-ce qui se
passe.» J’ai ap-
pris qu’il fallait
tourner sept
fois ma langue
dans la bouche
avant de parler.
J’ai peut-être
cru que c’était
le monde des
Bisounours.
Mon erreur est je me
suis rendu compte
trop tard que la vi-
sion du public passait
beaucoup par les
médias. Les gens
n’ont pas envie de
voir quelqu’un
d’arrogant, ce
qu’il faut au-
jourd’hui c’est
être un peu hy-
pocrite.»
Ribery croit toujours
au Ballon d'Or
Yaya Touré «Mourinho, c’est
comme un psychologue»
Carlo Ancelotti a eu sous ses ordres
Marco Verratti pendant un an au PSG. Si
l’actuel entraîneur du Real Madrid a sou-
vent loué les qualités techniques de son
jeune milieu de terrain, Ancelotti s’est
également, à de nombreuses reprises,
agacé du comportement de son joueur
sur le terrain. Parfois, il a été contraint
de sortir Marco Verratti du terrain, ce
dernier étant sous la menace d’un car-
ton rouge pour contestation. Dans le
J DD, Marco Verratti revient sur l’un des
moments de tension avec son ancien
coach, Carlo Ancelotti. L’ex-joueur de
Pescara s’était alors pris une grosse
soufflante. C’était à Evian TG, le 28 avril
2013. «Carlo Ancelotti m’insulte en ita-
lien», explique Verratti. Qui ajoute : A la
fin de la première mi-temps, le coach
m’avait dit : «Marco, tu restes tranquille
sinon je te fous dehors!» J e l’avais sup-
plié : «Non, ne me sortez pas! J e pro-
mets de ne pas dire un mot.» Mais après
la pause, trois fois de suite, je suis allé
me plaindre auprès de l’arbitre...» Le mi-
lieu de terrain du PSG poursuit : «J ’étais
fautif, c’était justifié. C’est le plus gros
savon qu’on m’ait passé. Le foot, c’est
tout pour moi. J e suis un garçon entier.
Quand je ressens une injustice, je
m’énerve. Mais ce n’est pas dirigé contre
l’arbitre. La saison dernière, j’ai reçu
beaucoup de cartons parce que je par-
lais à voix haute en italien. Les arbitres
devaient s’imaginer que je leur parlais
mal. Aujourd’hui, je me tais…»
PSG
VALENCE
TOTTENHAM
Quand
Ancelotti
insultait
Verratti
Un investisseur
de Singapour en
approche
Juste avant le coup d'envoi du match contre le Real Ma-
drid (en direct commenté), le président du FC Valence a
annoncé qu'un homme d'afaires de Singapour, Peter Lim,
avait fait une ofre pour acquérir le club avant le 15 janvier
prochain et éponger ses lourdes dettes, estimées à plus de
300 millions d'euros. «Monsieur Lim veut renforcer l'équipe
dès janvier. Il veut jouer la Ligue des Champions, a-t-il expli-
qué. C'est une des plus grandes transactions du monde du foot-
ball. C'est une opportunité historique, Valence résoudrait tous ses
problèmes.» Pour obtenir une qualifcation européenne, «entre 30 et 40 mil-
lions» d'euros pourraient être investis dès cet hiver.
Les prétendants à la succession d'André Villas-
Boas sur le banc de Tottenham se font connaître.
Ce week-end, Glenn Hoddle et Louis van Gaal se
sont dit intéressés par le poste d'entraîneur des
Spurs. «Oui, je reviendrais bien, a avoué Hoddle,
ancien entraîneur du club (2001-2003), au micro
de Sky Sports. J’ai supporté Tottenham quand
j’avais huit ans, j’ai porté les couleurs à 12 ans, j’ai
quitté le club à 28 ans et je suis ensuite revenu
pour l’entraîner. J’ai ce club dans le sang.» Van
Gaal, actuel sélectionneur des Pays-Bas, a déclaré
sur la chaîne néerlandaise NOS qu'il avait tou-
jours "voulu entraîner en Premier League", sans
pour autant commenter les rumeurs l'envoyant à
Tottenham à l'issue de la Coupe du monde 2014.
Tom Sherwood, nommé pour assurer l'intérim
suite au renvoi de Villas-Boas, pourrait toutefois
convaincre ses dirigeants de lui ofrir un poste
permanent après deux victoires en autant de ren-
contres depuis sa prise de fonction.
Hoddle et Van Gaal intéressés
Bras de fer entre Arsenal et
Liverpool pour Pedro
Malgré un triplé retentissant dimanche face à Getafe avec le Barcelone (victoire 5-
2), Pedro demeure un remplaçant de luxe au sein du club blaugrana, et peine à
retrouver un rang de titulaire depuis l’arrivée de Tata Martino. Une tendance
qui pourrait l’inciter à quitter l’Espagne l’été prochain, d’autant que la Pre-
mier League lui tend les bras depuis plusieurs semaines. Selon les infor-
mations de Sport24, Arsenal et Liverpool devraient se disputer la
signature de l’ailier du FC Barcelone lors du prochain mercato estival.
Alors qu’un départ serait clairement à exclure cet hiver pour Pedro, les
deux cadors de Premier League pourraient attendre quelques mois
avant de passer à l’acte dans ce dossier. Par ailleurs, Manchester United
aurait également un œil sur lui depuis le début de la saison : «Pedro a fait
un match fantastique. Il marque beaucoup de buts. Il n’abandonne ja-
mais. Tout entraîneur serait content de l’avoir dans son équipe. Il travaille
beaucoup à l’entraînement», déclarait son entraîneur Tata Martino dimanche,
après le large succès du FC Barcelone. Reste à savoir qui rafera la mise dans ce
dossier l’été prochain.
Ronaldo : «Neymar sera au même
niveau que Messi et Cristiano
Ronaldo»
Véritable icône du football brésilien en son temps, Ronaldo voit
désormais Neymar lui reprendre le flambeau. Pour l’ancien Ballon
d’Or, Neymar a encore du chemin à parcourir afin de rejoindre Lio-
nel Messi et Cristiano Ronaldo, mais a tout ce qu’il faut pour de-
venir le meilleur joueur du monde dans les années à venir. A
seulement 21 ans, Neymar s’est fait un nom dans le monde du
football et réjouit ses ainés brésiliens qui en faisaient, il y a plusieurs
années déjà, l’un des futurs cracks. Pour Ronaldo dans une inter-
view livrée à Missao 2014, le joueur du FC Barcelone se rapproche
à grands pas des deux meilleurs joueurs du monde. «Neymar
est encore un cran en dessous de Messi et Cristiano Ronaldo.
Mais c’est certain que dans les années à venir il sera au même ni-
veau que les deux autres.» En l’absence de Lionel Messi à Barce-
lone, Neymar s’est mué en vrai leader technique comme il le fait
déjà en sélection brésilienne. Plus qu’un leader, Neymar sera une
légende pour Ronaldo. «Neymar va entrer dans l’Histoire comme
l’un des meilleurs joueurs au Brésil et dans le monde. Il est sur la
bonne voie. Il est charismatique, concentré, professionnel.»
Messi va rester, assure
son père
Alors que la direction du FC Barcelone refuse encore de le prolonger (surtout de
l’augmenter), Lionel Messi n’est néanmoins pas sur le départ. C’est le père et agent de
l’attaquant de 26 ans qui l’a rappelé, à la radio Diario Ole. «Les supporters du Barça
doivent savoir que le futur de Lionel est lié au club. Ce chapitre doit se fermer
rapidement. Nous ne sommes pas en conflit avec le club», a lancé J orge Messi,
en commentant les déclarations du directeur financier des Blaugranas, J avier
Faus. Ce dernier avait clamé que le quadruple Ballon d’Or ne méritait pas une
revalorisation salariale.
Xabi Alonso prêt à terminer sa carrière
à Liverpool ?
En discussion avec le Real Madrid concernant la pro-
longation de son contrat qui prend fin en juin 2014,
Xabi Alonso n’est toujours pas parvenu à trouver
un accord avec sa direction. D’ailleurs, la radio
ibérique Cadena Ser annonçait que le joueur
n’allait pas poursuivre son aventure avec le
Real Madrid et aurait pris la décision de quit-
ter le club à la fin de la saison. Plusieurs
écuries sont intéressées par les services de
l’international espagnol de 32 ans, dont la
J uventus, Manchester United ou encore
Chelsea. D’après les informations du ta-
bloïd The Daily Star, Liverpool serait
rentré dans la course. La direction des
Reds serait tout particulièrement in-
téressée par l’idée de retrouver Xabi
Alonso, qui avait fait les beaux jours du
club de 2004 à 2009. Récemment inter-
rogé sur l’avenir de son joueur, Carlo Ance-
lotti a assuré qu’il n’en savait pas plus, tout en indiquant que le
Real Madrid espérait bien le conserver : «La direction veut le re-
nouveler. Ils discutent depuis plusieurs semaines, mais il n’y a
rien de nouveau. Qu’il resigne ou pas, Xabi Alonso est lié au Real
Madrid jusqu’à l’été 2014. Nous allons bien voir ce qu’il va se
passer. Il est un joueur très important pour nous et il jouera dès
qu’il sera disponible. Moi, je n’ai pas eu de nouvelle de la part du
club, donc je ne sais pas. Le club souhaite le conserver, car il est
très important, il a de l’expérience et est bourré de qualité. Il est
l’un des meilleurs milieux de terrain au monde, donc je ne vois pas
pourquoi ils ne le renouvelleraient pas.» Alors Xabi Alonso prêt à conti-
nuer sous les couleurs du Real Madrid ou bientôt de retour à Liverpool ?
Premier élément de réponse dès le mois de janvier, où le joueur pourrait
donner son accord au club de son choix s’il n’était pas prolongé d’ici là…

Coup d’œi l
N° 2504
www.lebuteur.com
Mardi 24 décembre 2013
International
Real Madrid
Inter Milan
Chelsea
FC Barcelone
Di Maria envoie
valser l’AS Monaco
Un temps annoncé sur le départ du Real Madrid, Angel Di Maria a sorti un
gros match dimanche face au FC Valence, avec notamment une passe déci-
sive et un but. Invité à évoquer les rumeurs d’un départ vers l’AS Monaco,
l’ailier argentin de la Casa Blanca a balayé cette éventualité d’un revers de
main : «J e n’ai jamais demandé à prolonger le contrat et tout ce qui a été
dit à propos de mon désir de quitter le Real Madrid est un mensonge, a-t-il
fait savoir. J e suis heureux au Real Madrid parce que c’est une équipe qui
s’appuie sur moi.» Ca a la mérite d’être très clair.
Sergio Ramos lâche
des indices sur son
avenir
Sergio Ramos pourrait-il quitter le Real Madrid la
saison prochaine ? A l’heure actuelle, sa situation est
délicate et un futur transfert ne serait donc pas à
écarter. Des tensions avec son président Flo-
rentino Pérez ont été annoncées par la presse
espagnole concernant une revalorisation de
contrat déclinée par la direction madrilène.
Interrogé en conférence de presse sur son ave-
nir et les récentes critiques à son égard, Sergio
Ramos a assuré qu’il ne comptait pas quitter le navire
merengue. «Si je devais arrêter de jouer à chaque fois que les gens ne sont pas
contents… Les critiques rentrent dans une oreille et ressortent par l’autre.
Moi, je sais que je me sacrife au maximum pour le club et que je serai en-
core de nombreuses années au Real Madrid.» Son directeur sportif, Mi-
guel Pardeza a également annoncé qu’il espérait que le défenseur
continue à défendre les couleurs du Real Madrid. «Sergio Ramos est un
joueur qui a passé de nombreuses années au club. Il est un leader na-
turel pour l’équipe. J’espère qu’il va rester ici et qu’il va continuer à
défendre les couleurs du Real Madrid.» Les prochaines semaines
pourraient s’annoncer décisives pour le joueur, où le PSG reste-
rait attentif à l’évolution de ce dossier…
Wellington en
janvier ?
A en croire la presse brési-
lienne, rapporte ce dimanche La
Gazzetta dello sport, Wellington
serait tout proche de l’Inter
Milan. Le milieu de terrain de
San Paolo, 22 ans, et son entou-
rage pourraient conclure l’afaire
avec le club lombard lors des pre-
miers jours du mercato hivernal.
L'été dernier, le joueur avait ma-
nifesté son désir de
rejoindre l'Europe
et en particulier
les Nerazzurri.
Mourinho
n’est pas revenu
pour l'argent
Rentré à Chelsea l'été dernier après être passé par l'In-
ter Milan et le Real Madrid, José Mourinho assure ne pas
être revenu à Londres pour l'argent : «Je suis parti du
Real Madrid parce que je le voulais et non parce qu'ils
ne voulaient plus de moi. J'aurais pu aller dans un
autre club où il aurait été encore plus facile de
tra-
vailler.
Si j'étais revenu à
Chelsea pour des raisons fnancières, je ne
serais pas ici. Je gagne bien moins d'argent
que ce que je percevais au Real Madrid», a-t-
il indiqué en conférence de presse : «Je ne
suis pas venu ici parce que le travail est fa-
cile ou parce que j'ai une équipe taillée
pour viser le titre ou pour le meilleur
contrat de ma vie. Pour tout vous dire,
c'est le pire contrat de mes
six dernières années», a-t-il
expliqué : «Je suis ici avant
tout parce que j'aime le club,
j'aime le projet. J'aime aussi l'Angleterre,
le pays du football, mais la raison princi-
pale est que le club voulait vraiment que
je revienne, et ça, ça m'a plu», a conclu
Mourinho. Te Happy One perçoit un sa-
laire de 9 millions d'euros par an à Chelsea,
contre 13 millions au Real.
Ba pas contacté par Arsenal
Demba Ba, l'attaquant de Chelsea, a
démenti un transfert vers les Gunners
au prochain mercato. «Les gens par-
lent beaucoup d'un départ pour Arse-
nal, mais il n'y a jamais eu d'approche
de leur part. Les choses vont bien
pour moi en ce moment», a assuré le
Franco-Sénégalais, dans Te Sun. Le
joueur révélé à Hofenheim, 28 ans, fait
partie de la rotation avec Fernando
Torres et Samuel Eto'o pour l'unique place
en pointe des Blues, avec un but en 8
matchs (2 titularisations) de Premier League.
Diego Lopez
à Chelsea ?
Cela peut intéresser Iker
Casillas... Pour s'ofrir une
doublure de luxe à Petr Cech
dès le mercato hivernal, José
Mourinho, l'entraîneur de
Chelsea, souhaite faire venir
Diego Lopez, indique le
quotidien espagnol Sport.
Le "Special One" aurait déjà
contacté le Real Madrid et
l'Espagnol de 32 ans, qu'il
avait titularisé aux dépens de
"San Iker" il y a un an. Ce der-
nier se retrouverait ainsi de nouveau
titulaire dans l'équipe de Carlo
Ancelotti.
L’APW accorde
L’Assemblée populaire de la wilaya de Tizi Ouzou a
voté hier, à l’occasion des travaux de la session
consacrée au vote du budget primitif, une subven-
tion de 3 milliards de centimes qui sera allouée à la
JSK, dès la nouvelle année 2014. Ainsi, cette sub-
vention, qui se voit augmentée alors qu’elle était
de 2.5 milliards lors du précédent exercice, vient à
point nommé renflouer les caisses du club ka-
byle. A noter qu’une autre subvention de 1.5
milliard de centimes a été dégagée par la DJS
de Tizi Ouzou sur fonds de wilaya.
L.A.
Aoudia
prend trois
matchs de
suspension
La commission
de discipline de la
Fédération alle-
mande de football a
décidé d’infiger trois
matchs de suspension
à l’encontre de l’attaquant
algérien du Dynamo Dresden, Mohamed
Amine Aoudia, exclu vendredi dernier en
championnat face à Bochum. L’ancien Sé-
tifen a été coupable d’un violent coup de
coude porté à un adversaire.
L’international ivoirien Salamon Kalou a parlé
des chances de l’Algérie durant le prochain Mon-
dial brésilien au micro de nos confrères de Ber-
bère TV : «La sélection algérienne aura son
mot à dire, vous avez un grand techni-
cien qui est Vahid Halilhodzic, vous
avez aussi de très bons joueurs pé-
tris de qualités. Je connais Fe-
ghouli de Valence, Boudebouz
de Bastia, Ghoulam de
Saint Etienne et le capi-
taine Madjid Bou-
gherra qui nous a fait
mal à la CAN de An-
gola (rires).»
Roberto Assis est, pour ceux qui ne le connaissent pas, le
frère aîné de Ronaldinho, la star brésilienne. Présent au
Maroc à l’occasion de la Coupe du monde des clubs,
l’ancien joueur qui fait office aujourd’hui d’agent
pour son frère star, a déclaré à notre envoyé
spécial au Maroc suivre avec acuité l’actualité du
football algérien à travers la presse. «La preuve, je
sais que Rivaldo était à Alger la semaine dernière
pour la cérémonie du Ballon d’Or algérien», nous a-t-
il surpris. Avant de partir, Roberto Assis a demandé
des nouvelles d’Omar Belbey avec qui il avait joué à
Montpellier.
Hocine El Orf
manque afreusement
de bol. Le milieu de
terrain, brillant
comme d’habitude,
a du mal pourtant à
passer le stade des
8
es
de fnale de la
Coupe d’Algérie. Il y a
deux ans, le joueur a été éli-
miné avec la JSK par… l’USMA au même
stade de la compétition. Il change de
camp, vient jouer à l’USMA, mais se fait
éliminer par la JSK toujours en huitièmes.
Il est des moments où il fait bon d’être un
joueur du CRB Aïn Fekroun.
Youcef Djebbari a, semble-t-il, un
petit problème avec les matches de
Coupe d’Algérie. Le président de
la SSPA/MCO brille par son ab-
sence à chaque match de Dame
Coupe. Alors qu’il est om-
niprésent aux matches de
championnat, Djebbari a
par exemple boudé la ren-
contre des 16
es
de fnale de
la Coupe face à la JSMB (2-
1). Et ne croyez surtout pas
que c’est le temps de chien qui
avait fait ce soir-là qui a contraint le
boss du MCO à rester au chaud chez lui,
puisqu’il avait aussi fait l’impasse sur le
match des 32
es
. Allez, on le verra sans
doute en fnale, si par miracle - il n’y a
rien de personnel ! - le MCO parvient à
se qualifer. Là, Djebbari ne se fera pas
prier. Parole de scout !
Les espoirs du MCA
ont menacé de boycotter
le match face au NAHD
Aussi surprenant que cela puisse paraître, les espoirs du
MCA ont menacé de boycotter le match des 16
es
de finale
de la Coupe d’Algérie face au NAHD, qu’ils ont finalement
joué et perdu aux tirs au but. La surprise d’être éliminés
face au dernier du championnat de la catégorie a été de
courte durée, puisqu’il s’est vite révélé que les jeunots
Mouloudéens n’avaient pas vraiment le cœur à jouer
cette rencontre, en signe de contestation contre la
décision de Fouad Bouali de ne promouvoir que
deux joueurs en équipe fanion. Avec cette atti-
tude, il n’y a plus aucune chance pour que l’en-
traîneur mouloudéen vienne fouiner chez les
Espoirs, à moins qu’il veuille des syndicalistes
dans son groupe, capables de débrayer pour un
oui et un non. Lamentable !

Rebbouh Haddad a passé avec
succès son passage au grade de
président de club. Epreuve assignée :
tir précis sur l’arbitrage !

L’USMA remet les choses dans
leur contexte : Moh-Chérif
Hannachi est le président de la
Commission fédérale de l’arbitrage
et Bellaïd Lacarne président de la
JSK.

L’Algérie recevra la Chine sur
terrain neutre. Avec les Chnaoua,
elle aura l’impression d’évoluer à
Pékin !
Redouane Bachiri, défenseur du MCA
«Une victoire à El Eulma est notre
meilleur cadeau de fin d’année pour
nos supporters»
Ramenez-leur plutôt des écrans
plasma, ils seront comblés !

N° 2504
Mardi 24 décembre 2013
l
omme
ui il a dit
C
«La manière
avec laquelle
Haïmoudi a
arbitré le match
USMA-JSK est
scandaleuse»
Rebbouh Haddad,
vice-président de l’USMA
Ce n’est pas de
la langue de bois
Fernanda Lima
s’habillera pour
le Ballon d’Or !
Coup de tonnerre pour les ama-
teurs de ballon rond. L’animatrice de
télévision Fernanda Lima, qui était
la mascotte du tirage au sort de la
Coupe du monde 2014, avait fâché
l’Iran en arborant un décolleté des
plus suggestifs. Si bien que la télé-
vision d’État avait fini par censurer
le programme. Le mannequin brési-
lien, qui coanimera la cérémonie du
Ballon d’Or à Zurich, a annoncé avoir
tiré les leçons de cette polémique et
a communiqué une terrible nouvelle.
«Je suis désolée pour ce qui s’est
passé. Je n’ai voulu offenser per-
sonne. Mon but n’était pas de créer
une polémique», explique-t-elle au
magazine O Jogo. Et d’ajouter : «J’ai
bien retenu la leçon et je vais faire
attention à ma robe pour la cérémo-
nie du Ballon
d’Or.»
L

i
n
f
o
p
e
o
p
l
e
Footaises
C’est ofciel : Mobilis est le sponsor ofciel de
la super coupe d’Algérie qui mettra aux
prises l’USMA, vainqueur de la Coupe d’Al-
gérie à l’ESS, champion d’Algérie en titre, à
Tchaker. L’opérateur national de
la téléphonie mobile, partenaire
de cinq clubs de l’élite, continue
ses démarches pour la promo-
tion du football national avec le
parrainage de la super coupe d’Algérie,
une «fnale» qui revient cette saison
après celle de 2006. Une action de plus à
mettre à l’actif de Mobilis qui a déjà réussi
d’autres coups du genre comme la fnali-
sation d’un match amical entre le
Real Madrid et un club algérien à
nommer et la venue, tout ré-
cemment de Diego Armando
Maradona à Alger, à l’occa-
sion du lancement ofciel de
la 3G en Algérie. Lors de la
cérémonie du 13e Ballon d’or
algérien, El Hebddaf – Le Bu-
teur, Mobilis a aussi remis un
chèque de un million de
dinars à Madjid Bou-
gherra Fondation, la
fondation créée il y a
un an par le défenseur
et capitaine des Verts
pour défendre la cause des
enfants.
, sponsor de la
super coupe d’Algérie
Ibrahima Sané,
la photo qui fait scandale
Ibrahima Sané a signé à l’ESS. En voyant bien sur la
photo, l’Ivoirien au côté de l’imposant Hammar parapher son
contrat, en arborant un large sourire de circonstance. Eh bien, il
n’en est rien. Tout ça n’est que mascarade, si l’on veut résumer l’afaire
en un mot. La vérité est que le joueur a juste fait semblant de signer, his-
toire de l’annoncer à la presse, avec la photo d’usage. C’est ce qui a été
convenu entre Hammar et le joueur. Ceux-ci avaient convenu de se revoir le
soir même pour signer, ofciellement cette fois-ci, le contrat après avoir tou-
ché 20 000 euros d’avance sur salaire.
Mais il n’y a ni 20 000 euros ni signature
du contrat ! Ibrahima Sané est rentré hier
matin en Côte d’Ivoire,
laissant derrière
lui une petite
afaire aux
allures de
scandale et
une belle
photo sou-
venir. Ap-
préciez !
Malik Asselah ne trouve pas de chaussures à son
pied en Algérie. Le gardien de but de la JSK qui
chausse quand même du 47, 5 - cinq dans vos
yeux ! - est obligé de commander des souliers à une
boutique à Londres. Histoire de pousser un peu l’es-
broufe à fond, Asselah demande à ce qu’on lui fasse
livrer des souliers et des gants assortis, personnali-
sés. Si vous regardez bien le look du gardien de but,
vous vous rendrez compte que ses gants et ses sou-
liers sont de la même cou-
leur et que son nom
«Asselah» sur les
deux paires. Vous
comprendrez
maintenant
pourquoi As-
selah a ofert
tous ses ef-
fets aux sup-
porters après
la qualifca-
tion en hui-
tièmes de fnale
de la Coupe
d’Algérie, sauf ses
gants et ses souliers.
Asselah, les gants
et les souliers
personnalisés
Coupe d’Algérie
La coupe
n’attire pas
Djebbari
El Orfi a du mal
à passer les 8
es
!
Le frère de Ronaldinho sait que Rivaldo était à Alger pour le Ballon d’Or
Kalou «L’Algérie
aura son mot à dire»
3 milliards pour la JSK

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful