You are on page 1of 11

Chapitre I I.

1 Introduction:

Notions générales sur l’électrostatique

L'électrostatique est la branche de la physique qui étudie les phénomènes crées par des charges électriques. On dit que deux corps exercent une force électrostatique l'un sur l'autre s'ils possèdent tous deux une charge électrique. On peut montrer qu'il existe deux types de charges: positive(+ et négative(- . !l existe une expérience simple" que tout le monde peut faire" permettant de percevoir la force électrostatique" il suffit de frotter une règle en plastique avec un chiffon bien sec et de l#approcher de petits bouts de papier : c#est l#électrisation. Les papiers se collent $ la règle. Les corps électrisés possèdent de l’électricité. L#expérience est simple $ réaliser" cependant l#interprétation n#est pas simple puisque" si la règle est chargée par frottement" les bouts de papiers ne le sont a priori pas % &utre expérience du m'me style : un filet d#eau est dévié si on approche un film de cellophane. ( partir de l$" on peut considérer deux catégories de corps : les isolants" ou diélectriques" o) l#état d#électrisation se conserve localement et les conducteurs o) cet état se répartit sur la surface du conducteur. L#électrisation des corps a pu 'tre observée gr*ce aux propriétés isolantes de l#air sec" qui emp'che l#écoulement vers la terre des charges créées par frottement. I.2 Conducteur et isolant : L#expérience a montré qu#il est possible d#électriser par frottement différents corps. +our certains" l#électrisation se manifeste seulement aux points frottés. L#électricité ne se répand donc pas dans ces corps et reste localisée au point o) elle est produite. ,es corps sont des mauvais conducteurs d#électricité et sont appelés diélectriques ou isolants. ,itons par exemple l#ambre" le soufre" le verre" la résine" connus comme tels depuis le -.éme siècle" ou la porcelaine" la résine époxy" le plexiglas" le polyéthylène" etc." qui sont des isolants utilisés dans la technique d#au/ourd#hui. +our les autres corps" après frottement" l#électrisation se manifeste en tous leurs points" mais il est indispensable" pour constater leur électrisation"

10

e principe de conservation de la charge a résisté $ toutes les vérifications expérimentales tant $ l'échelle microscopique que macroscopique. I. !l peut également s#agir de la rupture ou de la division d#une surface solide ou liquide. I. .4. !l n'y a ni création" ni destruction de charge. 0ous ne détaillerons principalement ici que les deux premiers phénomènes. L#électrification de contact peut intervenir entre différents types de couples : métal1métal" métal1isolant ou isolant1isolant.Chapitre I Notions générales sur l’électrostatique de les tenir par un manche constitue par un isolant. . L'unité de charge électrique est le coulomb (C " elle est définie en fonction du courant électrique : .ampère en une seconde.#est la conductivité du corps humain qui rend indispensable l#isolation d#un conducteur par rapport $ la main qui le tien" pour pouvoir constater son électrisation. 2ès la mise en 10 . !l y a conservation de charge électrique. Les limites entre isolants et conducteurs ne sont pas bien définies car il existe des corps (comme le coton ou le papier qui sont médiocrement conducteurs" leur degré de conductibilité variant d#ailleurs suivant leur degré d#humidité. s#agit" généralement" mécaniques telles que le contact" le frottement ou le choc entre une surface solide et une surface liquide. !l y a transfert de charge car l'étoffe se charge négativement de la m'me quantité d'électricité. .4 odes d’électrisation des !atériau": Le terme électrisation statique est utilisé pour désigner tous les procédés" électriques parfois" fortuits" et conduisant !l $ la séparation des charges d#actions positives négatives.3 Conservation de la charge : Lorsqu#on frotte une baguette de verre avec de la soie" elle se charge positivement.1 #lectrisation par contact : L#électrisation par contacte consiste $ mettre un corps neutre en contact avec un corps chargée : par transfère" le corps neutre acquiert une charge.'est la quantité d'électricité transportée par un courant de . I.es corps sont des conducteurs au nombre desquels on peut citer tous les métaux" le corps humain ou animal et le sol.

e phénomène est baptisé effet couronne par suite des manifestations lumineuses qu#il émet. il faut bien s7r que & soit isolé de la terre car" autrement" il ne conserverait pas sa charge" 3 doit l#'tre aussi pour les m'me raison.2 #lectrisation par e%%et couronne: Lorsqu#une tension élevée (quelques 8ilovolts est appliquée $ une électrode présentant un faible rayon de courbure (par exemple une pointe ou un fil de faible diamètre " le champ électrique prend une valeur très grande au voisinage de cette électrode puis décro9t très rapidement lorsque l#on s#en éloigne. $igure I. L#ensemble des deux conducteurs ne forme désormais qu#un seul conducteur sur lequel se répartit la charge 4. 0ous avons ainsi chargé 3 par contact en prélevant une partie de la charge de &.Chapitre I Notions générales sur l’électrostatique contact des surfaces" des transferts de charges peuvent se produire &pprochons ($igure I. .4. Lorsqu#un électron est accéléré par le champ élevé 10 . La charge de & est 4 et pr5nons1la" par exemple" positive.1 un corps conducteur 3 électriquement neutre d#un corps conducteur & électrisé et mettons1les en contact. I.1 : électrisation par transfère 6#il y a rupture de contact" le corps 3 emporte sur sa surface une certaine charge q tandis que le corps & garde la charge 41q. !l se produit alors une décharge limitée $ la région o) le champ électrique est supérieur $ la rigidité diélectrique du ga: environnant.

Les charges issues de la pointe vont se diriger vers la plaque et y céder un électron (si elles sont négatives terre. L#apport ou le retrait d#électrons sera assuré par la connexion $ la 10 . . 6uivant la polarité du générateur" on va avoir une accumulation de charges positives ou négatives sur la pointe. ou y capter un électron (si elles sont positives .Chapitre I Notions générales sur l’électrostatique au voisinage de la pointe" il acquiert de l#énergie" puis dissipe cette énergie au cours de chocs avec les molécules du ga: qu#il ionise. 2ans un cas comme dans l#autre" au fur et $ mesure que l#on augmente la présence des charges sur la pointe (par exemple en augmentant le potentiel électrique de sortie du générateur " on va assister" $ partir d#un certain seuil" au passage d#un courant faible entre la pointe et la plaque.&a . Le milieu qui sépare la pointe de la plaque est de l#air et qui ne laisse pas passer les charges électriques.e courant est le résultat des mécanismes complexes d#ionisation de l#air entourant la pointe. $igure 1.2 : électrisation par effet couronne 6i on dispose une pointe" reliée $ un générateur de haute tension" face $ une plaque plane reliée $ la terre ($igure 2.

3.4. $igure 1. .&' " alors les charges électriques s#accumuleront sur la plaque sans pouvoir 'tre compensées et y resteront. La plaque sera alors électrisée.3 #lectrisation par %rotte!ent (tri'oélectricité) : L#électrisation par frottement appara9t lorsqu#on frotte un corps isolant contre un autre.' Classe!ent des corps tri'oélectriques : !l peut arriver qu#un m'me corps s#électrise positivement par frottement avec un corps détermine" et négativement avec un autre de nature différente. 10 . .4.a *+gle de Cohen : Lorsque deux matériaux sont frottés l#un contre l#autre" celui $ constante diélectrique plus élevé se charge positivement. I.3.3 : 6éparation des charges électrostatiques (chargées par triboélectricité I.n effet" dans ce cas l#isolant se polarise plus facilement et cède des électrons $ l#autre corps contre lequel il est frotté.Chapitre I Notions générales sur l’électrostatique 6i maintenant la plaque est isolée ($igure 2.4. I.ette action provoque l#arrachement d#électrons dans l#un des corps qui s#électrise positivement" tandis que les électrons arrachés du premier électrisent négativement le second.

I.3.a'leau 1.4. 6uivant ce classement (tab " chaque corps acquiert une charge positive par fric=tion contre tout autre corps classé après lui.c #quation de -each : La règle de .Chapitre I Notions générales sur l’électrostatique .4 : classement des corps triboélectriques <n classement des corps triboélectricités peut 'tre fait en fonction du signe de l#électricité qu#ils acquièrent.ohen été mise en équation expérimentalement par 3each qui donne la densité de charge superficielle égale $ : 10 .

10 . Les charges ne s#échappent que lentement.Chapitre I Notions générales sur l’électrostatique .itons" par exemple" la production de charge triboélectrique par :    <n écoulement de fluides dans des conduites > <ne personne marchant sur un sol en matière synthétique > <n frottement de particules légères" entre elles ou avec le sol" entra9nant l#accumulation de charges provoquant des coups de foudre lors de chute de particules d#eau" de glace ou de neige" de temp'tes de sable ou de poussières d#éruptions volcaniques. La personne se charge" car les charges ne peuvent s#échapper que lentement 2e la poudre s#écoule dans un sac en plastique (effet de séparation . La poudre" le sac et le nuage de poussière se chargent. Les charges ne s#échappent que lentement.4. Les charges ne s#échappent que lentement <n liquide non1conducteur ou une poudre circule dans une conduite de verre ou de plastique (effet de séparation près de la paroi . I. <ne personne marche avec des semelles isolantes sur un tapis de 0ylon ou sur un sol plastifié (effet de séparation entre semelle et sol . La feuille déroulée et le rouleau de chargent. Le tube" les brides et le contenu du tube se chargent.3. <ne feuille de plastique ou de papier est déroulée (effet de séparation .2r2) C3!2 (I-1 Ou 2r14 2r2 sont les permittivités relatives des deux corps qui sont électrises par frottement.d #"e!ple de tri'oélectrique : .10-1 (2r1.s / 1&.

  6i le corps a une masse m" il est soumis $ une force F = m g . La charge qt que l'on doit placer dans le voisinage de la charge q pour sentir l'effet du champ s'appelle charge d'essai ou charge test.& 5e cha!p électrique 0ous savons qu'en tout point de l'espace au voisinage de la terre" on peut  associer un vecteur g correspondant $ l'accélération de la pesanteur et que tout corps libre de masse m placé $ ce point est soumis $ cette accélération. On dit que la charge q crée dans son voisinage un champ électrique. 6i les vecteurs ne changent pas au cours du   temps" on dit que le champ est stationnaire> c'est le cas pour g et v car m'me si le fluide se déplace" le m'me point sera caractérisé par le m'me vecteur si l'écoulement reste constant. 10 . 6upposons que nous ayons un corps chargé (baguette de verre considéré ponctuel porteur d'une charge q $ un certain endroit dans l'espace. <n autre exemple de champ vectoriel est le champ des vitesses dans un  fluide en écoulement> $ tout point" on associe un vecteur v qui représente la vitesse de l'eau en ce point.Chapitre I Notions générales sur l’électrostatique $igure I.& : exemple de chargement par triboélectricité I. Le champ gravitationnel est un champ vectoriel. & cause de la présence de cette charge q" une autre charge placée dans le voisinage va subir une force dont la valeur est donnée par la loi de . Le champ électrique créé par un corps chargé est intimement lié $ la force électrique qu'il exerce sur un autre corps chargé" tout comme le champ gravitationnel de la terre est intimement lié $ la force qu'elle exerce sur une masse libre placée dans son voisinage.oulomb.

. Le champ électrique est une propriété de la charge source uniquement" il ne dépend pas de la charge test.1 : 6ens du champ électrique Le champ électrique créé par q agit sur la charge q t" si on écrit la loi de . L'unité du champ électrique défini de cette manière est le 0?. Le champ électrique en un point est donc défini comme étant la force par charge unitaire agissant sur une charge d'essai placée en ce point.omme cette charge test va exercer une force égale et opposée sur la charge source" nous devons 'tre certains que la charge source ne bouge pas sous l'action de cette force.n conséquence : 10 . .oulomb en divisant la force qui s'exerce sur la charge test par la valeur de la charge test" nous obtenons la force par unité de charge sur la charge test :  Ft q = r0 2 qt 4 π ε 0 r . . @ais pour mesurer expérimentalement la valeur du champ en un point" nous devons y placer une charge test.Chapitre I Notions générales sur l’électrostatique Et qt Ft qt q>0 Ft $igure 1.1 .ette relation définit la valeur et le sens du champ électrique au point o) se trouve la charge test :  F E= t qt   E est un vecteur car égal $ un vecteur divisé par un scalaire" E est dans le  sens de F c'est1$1dire dans le sens du déplacement d'une charge positive initialement au repos en ce point (%igure 1.

ela est particulièrement vrai pour un conducteur o) la répartition des charges $ la surface peut 'tre modifiée par une charge test trop grande. . .6 : Lignes de champ électrique d#une charge q Les champs électriques se combinent vectoriellement...-A 10 .. + Fnt expression dans laquelle la force Fit est la force exercée par la charge qi sur la charge test qt : FRt = 1 4 π ε0  q1 qt 0 q q 0  2 r1t + . E E q>0 q<0 $igure 1. 6i q est négatif" le champ est dirigé vers la charge (%igure 1. + n 2 t rnt   r  rnt  1t  (-. 6i nous avons n charges ponctuelles q1 . Le champ électrique d7 $ une charge ponctuelle q est donc donné par :  E= q r0 2 4 π ε0 r 6i q est positif" le champ est dirigé vers l'extérieur. qn" la force résultante des forces agissant sur une charge test qt est donnée par FRt = F1t + F2t + .6 .Chapitre I Notions générales sur l’électrostatique  F E = lim t qt →0 q t ..

. 1..1 Conclusion : 2ans ce chapitre nous avons présenté une synthèse bibliographique relative aux différents phénomènes électrostatiques en mettant l'accent sur les notions générales sur l'électrostatique afin de faciliter la compréhension du phénomène de chargement par triboélectricité et le processus de séparation électrostatique. 0ous présenterons au chapitre suivant les différents types de séparateurs électrostatiques ainsi que leurs principes de fonctionnements..Chapitre I E= Notions générales sur l’électrostatique FRt q q 0 1  q1 qt 0  2 r1t + ..e principe s'appelle le principe de superposition. + En =  qt 4 π ε0  r r nt  1t  . 10 . + n 2 t rnt  = E1 + E2 + .