You are on page 1of 1

o ~I

liAI r, EN 'J'ANT QU'ESSENe!.

1 hll''',1) (d.

(}1I1';)1/

!dIiO,
(

10:1(,,17,110,

2(),H "1 )1) )'1)

que '" 110111

,aI'I!' ., 1)1),

ver!~, Il';~I 1I11~' pUIT déNlgll:llion de l'Infini, de l'Absolu, de l'Ineffable, de l'IlId""II,I,,, du nou expllcnble, du non exprirnablc et du non qualifiaItll, Il' Mystère absolu dont on ne parle qu'en termes négatifs. Il fait allu1111 ,~l'I':sst'nc<.:inconditionnée Il'i, V!'IM'IS3-97, 1IIIIIt' délcl'll1ination: (Dhât), comme Ille pose Lui-même dans du Mystère (ghayb al-ghayb), J
l

111i"'I',11 .lu 110111 AILil, ,'1 de ce à quoi il rail allusion

dans certains

EUX FONCTIONS

DIVINES PRINCIPIELL

L'ORDRE ('AMR) ET L'ESPRIT (RÛH)
,

29-6 et 112-1 pris comme exemples. Il est au-delà d
C'est le Mystère

1':1\ outre, Allâh possède des Fonctions 1'( hdrc
IM/illlfl,

essentielles, principlcllcs,

in-

""'\'s, nécessaires pour que la Manifestation
ou le Commandement qawl) , l'Esprit qui. emprunte

illencc absolu, le Vide insondable.

universelle sc produise: (amr) , la Parole exisrcrularricc ({(/ln, de la Sainteté (rfÎù
t'SI 111-

Un», Lui désigne l'Essene mysrérieuse et insondable. Le Nom divin « Abad »' Un, pose l'Unité indiDans le verset 112-1 :
«

Dis, Lui, Allâh, Non-Dualité

(rûh) ou encore l'Esprit

'/ilt/IIS)

des formes adaptées aux situations

<.:1énumérées men-

vlsihle et indifférenciée,

hl.

de cette Essence, l'absence

de

.luns le Qur'ân ep de nombreux endroits. L'Esprit de la Sailllt<lr
IIOIH1.é quatre fois, dans trois versets qui concernent dt, comme nous allons le constater ci-dessous, et Muhammad en 16-102. es fonctions
lin

l't,laiions même essentielles. Dans l'Unité divine non qualifiable et non qll,diI10t', les Noms divins les plus beaux (al-'Asmâ' al-Husnâï, qui, eux, 11111 !ks l'dations primordiales la
POli!

Jésus, It<Pils

de Ma-

vt'I'Sl'1le Propb

au Degré de l'Unicité

(wahdâniyya) ou de ils sont en en

lion divine qu'ils qualifient, ~ l'
«

ne sont pas distingués,

essentielles ne sont pas considérées rom me des Noms de la liste Noms qualifiant Dieu et
« n.:I(.:I1t1S

,,,,l''illli!'

Intérieur»

de cette Unité et cachés synthétiquement

livins et doivent donc s'en çHfférencier. Elles sont alors exclues des quatre-vingt-dix-neuf tion. Aussi, le Nom divin al-'Alîm
»,

Llk.

par la Tradi-

l'Omniscient

n'est pas identifiable

m
ALLÂH, DANS-SA FONCTION DE DIVINITÉ :. LIII~'1"I' I\lIfth est envisagé dan\ Sa Fonction divine (ulûhiyya), Il est IIbllll'lIll'lIl présent dans tous les Degrés de la Manifestation universelle. Il CNIIdlll~ Il''','WllIicomme Dieu adorable ou adoré (ilâh). 1,;, 1111111111111 divinecomporte des aspects relationnels et hiérarchisés Je (anâ) , Tu sans 11111111111' dllili certains sont rrientionnés
(flY/tfl),

:\ la fonction de l'Ordre l'Ordre, a des rapports divin
«

(al- 'Amr ou Cornmanderncn étroits al-Hayy et inséparables
»,

t) même si Celui-ci, à la

avec la Science divine

(' dm). Le Nom

le Vivant n'est pas identifiable

fonction de l'Esprit

(ar-Rûh) bien que Celui-ci soit animé de la Vie di(amr) exprimé par l' irn pératif à la deuxième par la fonction-suprême de l'Esprit - ou du

vine et qu'Il vivifie toute chose. Par Son Ordre principiel personne propagent
«

kun»

viens à l'existence, deviens, sois, les Paroles divines se

et s'extériorisent

dans le Texte coranique.

Souffle ou Respir divin (rûh) - qui fait intervenir le Nom divin universel « ar-Rabmân », le Tout rayonnant d'Amour, par le Respir (najas rabmân) duquel toutes les réalités ~ont sont
« «

1):1I1Sl'l'II,' 111111 i lnn, Allâh est qualifié par des Ptf0noms: Nous (,"t/I/III),

expirées

}>

et arrivent ainsi à l'existence 011

Rabb et Il possède les plus beaux Noms (al-asmâ'

inspirées» et se résorbent alors dans leur Principe divin unique.

,. ,
','

.'