You are on page 1of 16

Introduction .............................................................................................................................. 2 I. Origines et rôle des agences de notation ......................................................................

... 3 -1. Origines et évolution des agences de notation .............................................................. 3 -2. Rôle et intérêt de la notation .......................................................................................... 4 -3. Les principales agences de notation ............................................................................... 5 II. Fonctionnement des agences de notation financière ...................................................... 6 -1. Aperçu sur le fonctionnement des agences de notations ................................................ 6 -2. Les systèmes de notation ................................................................................................ 7 -3. L’Impact de la notation .................................................................................................. 8 III-Problèmes en matière de réglementation des agences de notations ............................. 10 -1. La réglementation existante ......................................................................................... 10 -2. La réglementation à venir ............................................................................................. 11 -3. L’impact des nouvelles règles ...................................................................................... 13 Conclusion ............................................................................................................................... 14 Bibliographie........................................................................................................................... 15

1

l’accès à des informations stratégiques des ces agences est pointé du doigt du faite de la récente crise nous enseigne que ces agences ont sous estimé le risque dans leurs évaluations de certaines titres.Introduction Depuis le passage à l’économie de marché et la mondialisation. Ainsi le mal gouvernance et le manque de réglementation de ces agences engendreraient un énorme déséquilibre du marché. il est en effet apparu essentiel d'informer toujours mieux les investisseurs afin de les protéger des risques d'insolvabilité.Parmi ces acteurs figures les agences de notation . d’Etat.et plus récemment . l'ouverture des marchés domestiques aux investisseurs étrangers. Les agences de notations permettent de rendre plus transparent le marché par l’attribution d’un note correspondant l’évaluation du risque lié à un titre de créance Cependant. de collectivité local. la notation financière s'est rapidement développée grâce à l'évolution du marché américain et en particulier du marché obligataire.le scandale d’Enron en 2001. Née aux Etats-Unis au début du 20e siècle. Alors Quel est le mécanisme de fonctionnement des agences de notation et quel impact ont les notes attribuées sur l’économie ? Pour répondre à cette question nous allons commencer par la définition et la présentation de quelques agences de notation . Avec la modernisation de la place.La crise asiatique de 1997-1998.le débâcles de crises de subprime en 2007-2008 ont révélé l’influence de la notation financière sur le marche de capitaux tout en démontrant ces limites .les agences de notations sont au cœurs de plusieurs controverses . 2 . le marche financier a connu une ascension fulgurante notamment ces acteurs . Ces agences jouent le rôle de policier financière dans l’appréciation de risque des entreprise.Depuis la fin des années 1990.Ensuite nous aborderons le fonctionnement des agences de notations et leurs impacts et enfin nous parlerons des problèmes de réglementation des agences de notations. la création de nouveaux instruments financiers.

En 1931. la faillite de la « Penn Central Transportation Company » a mis à mal la confiance des investisseurs sur le marché des créances à court terme. Origines et rôle des agences de notation Une agence de notation est un organisme dont la mission est d’octroyer une note de crédit à des sociétés. puis désormais la communauté internationale toute entière. dont la solvabilité était difficilement appréciable par les investisseurs potentiels. En 1970. puis les États européens. Origines et évolution des agences de notation L’idée d’une agence de notation date de la fin du 19ème siècle. qui fait référence aux manuels de notation reconnus pour évaluer la nature spéculative d'un investissement. « l'Office of the Comptroller of the Currency » chargé de la supervision des banques aux États-Unis a fait obligation aux banques nationales de passer une provision pour les obligations notées en dessous de BBB. aussi bien d’entreprises publiques ou privées que d’Etats ou localités. La décision. une décision de l'Office a interdit aux banques d'investir dans des titres « spéculatifs ». La dépendance réglementaire aux notations s'est de nouveau renforcée considérablement à partir des années 1970. les États-Unis. En réaction aux différentes crises du capitalisme depuis 1929. a ainsi adopté en 1975 la « Uniform Net Capital Rule » qui impose aux courtiers des contraintes liées à la qualité des actifs détenus. À compter de cette période. des banques. En 1936. dans des proportions considérables.I. à travers le G 20 et le Comité de Bâle. C'est en réponse à la crise de 1929 que les régulateurs américains ont entrepris d'incorporer formellement la référence aux notations dans les réglementations. ainsi une agence de rating évalue la solvabilité de créanciers. 1 La SEC est l'organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers. dans le cours de la révolution industrielle. C'est en quelque sorte le « gendarme de la Bourse » 2 (NRSRO) ou « agences de notation nationalement reconnues » sous-entendu par le régulateur 3 . elle communique son appréciation de la probabilité de défaut de paiement. La SEC a alors introduit les notations comme des références objectives permettant d'apprécier la qualité des actifs détenus. A l’aide d’une échelle de notation. La réponse a été similaire à celle mise en place dans les années 1930. ont fait appel aux notations pour s'assurer de la solidité des actifs des banques et des sociétés d'assurance et mesurer la réalité des risques pris. C'est ainsi que les agences de notation ont acquis un statut réglementaire sous le nom de « Nationally Recognised Statistical Rating Organizations 2 ». 2006) prévoit des règles relatives aux conditions d'enregistrement des agences « NRSRO ». des États émettant des titres de dette. 1 le régulateur boursier. 1. lorsque. de nouveaux créanciers sont arrivés en nombre sur le marché des capitaux. a eu pour conséquence immédiate de diviser par deux le nombre d'obligations dans lesquelles les banques pouvaient investir. Les produits financiers structurés peuvent également être notés. les références aux notations de crédit externes se sont multipliées dans le corpus réglementaire et législatif américain. La Banque centrale européenne les utilise pour accepter les garanties apportées par les banques en échange de ses refinancements. Il faudra néanmoins attendre plus de 35 ans pour qu'une loi sur les agences de notation (« Rating Agency Reform Act ». La Securities and Exchange Commission (SEC).

mais aussi pour déterminer les obligations d'information sur les instruments financiers. Le Financement Des Entreprises Par Les Marchés De Capitaux . 3 EDITH GINGLINGER . En réalité.Presse Universitaire de France . Pour l’investisseur :  la notation permet de discriminer les émissions et d’apprécier le rendement offert au regard de la qualité de l’émetteur . en connaissance de cause . les agences de notation détiennent aujourd’hui un pouvoir bien plus grand. le processus de notation garantit la confidentialité de ses informations traitées.et pour lesquels la qualité financière est délicate à évaluer . de plus. p104 4 . si sa note est faible.  Une notation favorable contribue à améliorer l’image de marque de l’émetteur . Rôle et intérêt de la notation Les agences de notation ont pour rôle de fournir un avis quant à la solvabilité des entités qu’elles notent afin d’aiguiller les investisseurs dans la constitution de leur portefeuille d’actifs. la notation permet de concentrer l’information u public sur une seule donnée. Pour les banques :  la notation facilite l’appréciation du risque attaché aux crédits qui sont consentis par les banques aux émetteurs . de s’intéresser à des émetteurs de petite taille.  elle permet . pour l’investisseur et pour les intermédiaires financiers. il pourra emprunter à des taux abordables.1re édition1991 . La notation présente un intérêt pour l’émetteur. plutôt que d’avoir à fournir une masse d’informations important . peu connus .  enfin.le taux d’intérêt à proposer est d’autant plus faible que la note est meilleure . et les notations accordées aux Etats conditionnent en grande partie leurs conditions d’accès aux financements sur les marchés. 2.et au juste prix . notamment les banquiers de l’émetteur.La référence aux notations de crédit des « NRSRO » est utilisée non seulement pour définir les contraintes en capital et les restrictions d'investissement de certaines institutions financières. les taux seront bien plus élevés.  elle favorise également le suivi de la qualité des titres qui ont été placés par les banques. Si la note d’un Etat est forte.3 Pou l’émetteur :  le cous de sa dette dépend de la note obtenue .

la commission Européenne milite désormais pour une agence européenne indépendante afin de rééquilibrer les forces en présence. L’institution n’est d’ailleurs pas accréditée par la SEC Américaine. Standard & Poor's et Fitch sont les trois grandes agences de notation mondiales surnommées les "Big Three". Standard & Poor's et Fitch Moody's. détenue à hauteur de 13% par le milliardaire Warren Buffett. est aujourd'hui contrôlée par l'homme d'affaires français Marc Ladreit de Lacharrière via sa holding Fimalac. D’autre part. De nombreuses voix se sont élevées lors de la crise de la dette de la Zone Euro pour dénoncer le caractère auto-réalisateur des dégradations orchestrées par les agences de notation. Les principales agences de notation Puisque les marchés de capitaux ne croissaient nulle part aussi rapidement qu’aux Etats-Unis. créé en 1913. Une agence de notation Européenne est également à l’étude.9 milliards de dollars (Standard & Poor's). Aujourd'hui. La COFACE reste également une source Française reconnue de notation des sociétés ainsi que des pays. a eu le premier l'idée d'attribuer des lettres pour évaluer l'endettement des compagnies de chemins de fer.  Standard & Poor's est détenu par l'éditeur américain McGraw-Hill Companies. fondée par Marc Ladreit de Lacharrière et à hauteur de 20% au groupe Hearst. fondée en 1909 par John Moody.  Moody's est une société américaine cotée et indépendante. des centaines de petites agences existent dans l'ombre des "Big Three". Elles ont été créées au début du siècle dernier. Dans ce contexte. La plus ancienne est Moody's. Fitch Ratings.000 personnes pour des chiffres d'affaires de 2. l’agence clame son indépendance mais les suspicions de collusion avec le gouvernement central Chinois persistent. le secteur de loin le plus gourmand en capitaux à l'époque. les trois agences déjà énoncée règnent en maitre sur la notation financière mais d’autres institutions sont appelées à concurrencer ces dernières : L’agence de notation Chinoise Dagong tend à se faire une place de plus en plus respectable. Cette jeune institution (1994) essuie néanmoins des critiques en raison d’une certaine opacité de ses méthodes de notation.3. a) Moody's. Cette poussée de la concurrence dans le domaine de la notation financière s’explique largement par le reproche fait à ces agences de ne pas avoir été assez réactives pendant la crise ainsi que d’avoir accordé des notes surréalistes à certaines sociétés jugées sans risque 5 . Standard & Poor's voit le jour en 1941. il n’est pas surprenant que les principales agences de notation soient originaires de là-bas mais d’autres institutions sont appelées à concurrencer ces dernières. la COFACE attribue chaque année une note aux pays en fonction du risque que présente le négoce par delà leur frontières. b) Les autres agences de notation Aujourd’hui.  Fitch appartient en majorité à la société financière française Fimalac. Elles emploient à elles trois près de 18. En tant que compagnie d’assurance à l’exportation. 2 milliards (Moody's) et 820 millions (Fitch) en 2010. mais sans mettre en danger leur domination (90% de parts de marché).

son positionnement concurrentiel. la notation a tout de même valeur d’interprétation. de l’inflation démographique. les investisseurs à venir. niveau de l’emploi. Les agences sont d’ailleurs les premières à défendre le caractère subjectif de leurs évaluations. Les critères employés pour évaluer les produits structurés sont sensiblement les mêmes que ceux que prévalent pour l’évaluation des titres de dette << traditionnels>> : l’analyse porte dans ce cas-ci sur le vendeur du produit évalué. Fonctionnement des agences de notation financière La notation est un processus qui se décline en plusieurs étapes.)  cadre légal : les agences tiennent compte des dispositions juridiques qui encadrent la relation entre l’émetteur de dette et son détenteur. c’est-à-dire qui peuvent être vendus rapidement et donc servir pour honorer une dette auprès d’un créancier.. l’orientation des politiques publiques d’un Etat. c’est-à-dire qu’elle peut être contestée.qui auront finalement précipité le monde dans la crise des subprimes. D’abord. Un comité d’évaluation est alors formé et va analyser la situation de l’émetteur avant de débattre de la note à lui attribuer. 2000 4 6 . car cela leur permet de se dégager de toute responsabilité face aux conséquences que pourrait entrainer une notation erronée pour l’émetteur ou pour un investisseur. Aperçu sur le fonctionnement des agences de notations a) Les critères d’évaluations Les critères d’évaluations sont les suivants :  Liquidité : la liquidité est la propriété pour un titre de se transformer rapidement en argent. L’agence surveille par la suite l’évolution de la situation de l’émetteur et révise la note en conséquence. Il arrive aussi que les agences décident de noter une entité sans que celle-ci en ait fait la demande. 1. (La banque Lehman Brothers était toujours notée au plus haut la veille de sa faillite…) II.4 b) Mode de Rémunération Julia Posca.Agences de notation : Au cœur des dérives de la finance. mais globalement. une demande de notation est placée auprès de l’agence par l’émetteur d’une obligation. L’agence vérifie si l’émetteur possède des titres qui sont liquides ou négociables. L’évaluation repose sur plusieurs facteurs quantitatifs et qualitatifs. de même que sur l’environnement dans lequel évolue l’entité notée (indice de développement du pays. la philosophie de gestion de l’entreprise. Institut de recherche et d’informations socio-économiques(IRIS).  Solvabilité : il s’agit de la probabilité pour cette entité de faire face à un défaut de paiement  contexte général : l’évaluation s’appuie également sur des critères non financiers tels que la situation d’ensemble de l’entreprise ou du gouvernement noté. le taux d’endettement.

du BBB au B.fr/IMG/pdf/agences_notation_financiere.creg. Dans le cas d’une notation sollicitée. puisque les agences. 5 c) Le processus de notation Pendant plus d’un demi-siècle.À l’origine. Fitch Ratings et Moody’s. Une fois l’analyse présentée. 55 5 Rating : terme anglo-saxon pour notation du risque de défaut. plus la note de l’émetteur est élevée. Les critères de notations sont disponibles sur les sites de Standard &Poor’s. et une notation du DDD au D traduit une situation de faillite de l’emprunteur. ils sont considérés comme spéculatifs . plus son risque de faillite est faible dans les années à venir. Désormais. De manière générale. et sont composées d’échelons intermédiaires. les investissements sont sécurisés . A étant la meilleure note. La notation était alors non sollicitée. la note est attribuée après collecte des informations auprès de l’émetteur et entretien avec ce dernier. Pour les agences. alors que pour les émetteurs de dette. il s’agissait d’un moyen alternatif de financer leurs activités.ac-versailles. 2. Un émetteur noté AAA (ou Aaa) aura un risque de faillite de 0. l’entreprise est en risque de défaut . Un investissement est jugé spéculatif lorsqu’il s’adosse à un titre de dette émis par une entreprise notée BB ou moins. émettre avec force une opinion (Larousse) 5 Pascale Revault . Ils associent les informations communiquées par l’émetteur aux données macroéconomiques.05%. http://www. les agences ont commencé à facturer les émetteurs de dette obligataire pour leur attribuer une cote de crédit. produire. Les systèmes de notation Le système de notation diffère d’une agence à l’autre mais un consensus peut être établi : les notes vont de A à D. Au courant des années 1970. En d’autres termes. exprimer . Ce mode de rémunération est cependant à l’origine d’une des critiques les plus répandues au sujet des agences de notation. du CCC au C. L’expérience du secteur est également prise en compte. en se basant sur des informations publiques.-BA du AAA15/11/2009 – CREG P 8 doc PDF . les agences de notation étaient financées par les investisseurs qui payaient pour obtenir les notes des émetteurs. à savoir que le fait d’être payées par l’entité notée les place en situation de conflit d’intérêts. on considère que du AAA au A. l’émetteur peut faire appel à la décision du comité.A. à une époque où l’économie mondiale entrait en crise. l’émetteur qui désire être noté rémunère l’agence pour ses services.Les agences de notation financière le B. attribuaient des notes aux entreprises ou aux États sans que ceux-ci en aient fait la demande. Les notations non sollicitées s’appuient sur des informations publiques. il devenait de plus en plus souhaitable d’être noté afin d’attirer les investisseurs et d’obtenir des taux de financement plus avantageux.pdf 7 . La décision finale se traduit par un communiqué de presse relativement synthétique. le revenu des agences provenait de la vente de manuels aux investisseurs. l’euro 5 FMI : le fond monétaire international 5 Goldman Sachs :agence de notation 5 Asséner :donner une direction. Zone euro : ensemble des 27 pays d’Europe qui utilise la monnaie commune .

Chaque notation peut être suivi d’un + ou d’un – (ou d’un 1 ou 2 chez certains). concernant les engagements à un an au plus et les opérations à long terme. la notation diffère selon qu'il s'agit d'opérations à court terme. émetteur sous surveillance) et modifient leur attitude de placement en fonction de ces ratings. L’Impact de la notation Si la notation n’a pas pour but d’impacter les marchés boursiers. de AAA à BBB.tribuforex. Les différentes notations sont regroupés en plusieurs familles qui traduit du risque de l’emprunteur. Les investisseurs sont très attentifs aux notations (baisse ou augmentation de la note. les "investment grade" ou "high grade". dans la réalité. Une entreprise notée AAA (ou Aaa) obtiendra des taux d’intérêts plus faibles que ceux d’une entreprise située dans la catégorie "spéculative". afin de classifier de manière plus pointue chaque emprunter.Dans l'échelle de notation. pour les émissions les plus fiables et les "speculative grade" ou "belowinvestment grade".fr/Apprendre-Bourse-Agences-De-Notation. de BB à D. Ainsi. réalisées sur plus d'un an. Enfin. une dégradation d’une note est presque systématiquement suivie d’une baisse du cours du titre visé. on distingue deux grandes catégories de notes. pour les émissions les moins sûres voire très risquées. un investisseur institutionnel imposera 8 . La note maximale AAA signifie une qualité de crédit très élevée alors qu'une notation D constate un défaut de paiement. Source : http://www.php 3.

Si Standard &Poors. au mépris de l’endettement considérable des sociétés de l’ère informatique (Worldcom : 29. Rappelezvous Vivendi Universal. Il devient difficile pour un émetteur défaillant de boucler une émission d'obligations. qui faisait faillite deux semaines après avoir été estampillé AAA. 9 . a) Le rôle des agences de notation dans la crise des subprimes6 Les agences de notation ont le part de responsabilité dans la crise des subprimes. le risque réel aurait sans doute été mieux appréhendé et l’éclatement de la bulle spéculative moindre. Les agences de notations peinent à évaluer correctement certaines opérations financières de plus en plus complexes et entravent la fiabilité des notations. alors que les 6 Subprimes : expression associée aux prêts immobiliers accordés au début des années 2000 à des ménages américains peu solvables et dont le montant était gagé sur la valeur du bien immobilier. les agences de notation ont aggravé l’engagement des États dans une crise systémique. En notant AAA des opérations financières développées sur les crédits hypothécaires. une collectivité ou une entreprise qui a une mauvaise note. - - Au cœur de la bulle internet. b) Les limites des agences de notation Les agences de notation sont soumises à des conflits d’intérêt qui amoindrissent leur fiabilité depuis quelques années : les émetteurs payent les agences de notations pour être notées : les agences de notation sont déficitaires et dépendantes de leurs émetteurs. 90% des notes attribuées étaient positives et incitaient à l’achat.4 milliards). Elle fait partie du processus qui constitue le produit.3 milliards de dollars. les agences de notation ont participé à la formation d’une bulle de crédit. Leur tort a été de ne pas réévaluer à temps la solvabilité des émetteurs. Ce n’est qu’en juin 2002. sousévaluant le ainsi le risque encouru par les investisseurs. Ces dernières années les notations de produits structurés) ont représenté jusqu’à 50 % du chiffre d’affaires des agences. ou n’avaient pas accordé trop généreusement des notesAAA sur les paquets titrisés. La différence de niveaux entre les taux d’intérêt d’un émetteur noté AAA ou moins constitue la prime de risque. compte tenu du risque plus grand. La rémunération fournie par les émetteurs leur est indispensable et leur permet de publier chacune des centaines de milliers de notes. puis en abaissant brutalement leurs notes lorsque le marché de l’immobilier s’est retourné.des taux d’intérêts plus élevés à un État. Global Crossing : 12. mélange des activités de conseil et de notation : l’agence n’intervient pas seulement comme évaluateur d’une entreprise déjà existante : elle conseille également les opérations en cours de montage. En refusant de dégrader les notes des émetteurs qui apparaissaient déjà peu solvables. Fitch et Moody’s n’avaient pas participé à la mécanique des crédits titrisés.

on mesure bien le double impact de l’abaissement à retardement d’une note. En dégradant brutalement la note du pays en désormais spéculative (et susceptible de l’abaisser encore).creg. on savait que la dette et le déficit de la Grèce étaient trop lourds pour que l’économie tienne debout. émettre avec force une opinion (Larousse) 12 Pascale Revault . Argentine en 2001). Standard &Poor’s n’ont abaissé leur rating7 qu’en février de l’année suivante. Au contraire. Elles n’ont pas non plus vu arriver la crise asiatique de 1997. exprimer . que les agences ont commencé baisser leurs notes des entreprises cotées sur les bourses du monde.Les agences de notation financière le B. III-Problèmes en matière de réglementation des agences de notations Apres la crise de 2008. de quoi remplacer la valeur commerciale des marchés.fr/IMG/pdf/agences_notation_financiere. Selon Yve-Marie PEREON. Une fois de plus. les agences de notations deviennent le centre d’attention et se sont trouvés sous le projecteur de critiques de l’autorité . elles ont parfois accentué les difficultés (Brésil en 1999 . l’agence a assené11 le pays qui ne peut plus emprunter sur les marchés. par leurs décisions tardives ou brutales. qui débutait fin 1994.ac-versailles. quatre jours avant que la faillite ne soit déclarée"12. la société ENRON bénéficiait encore de la meilleure note AAA. Pendant la crise mexicaine. Zone euro : ensemble des 27 pays d’Europe qui utilise la monnaie commune . c) Le cas de la Grèce Depuis des mois. produire. en cas de défaut d’un pays indépendant économiquement et financièrement de toute entité. 1.A.-BA du AAA15/11/2009 – CREG P 8 doc PDF . tandis que Moody’s ne changeait pas son appréciation. http://www.pdf 10 . au niveau mondial. tant les taux ont augmenté. La Grèce est le premier pays de l’Union européenne a subir une telle crise systémique. "Enron n’a été classée below investment grade que le 28 novembre 2001. l’euro 9 FMI : le fond monétaire international 10 Goldman Sachs :agence de notation 11 Asséner :donner une direction. et si les pays de la zone euro se sont assemblés pour empêcher la faillite du pays. La réglementation existante La responsabilité des agences de notation avait déjà été mise en cause au début des années 2000 car peu de temps avant sa faillite. Les agences de notation n’ont anticipé aucune des crises importantes malgré les dettes considérables impliquées. Les 27 pays de la zone euro8 ont réfléchi pendant trois mois avant de convenir de déployer un plan de sauvetage conjointement avec le FMI 9 de plus 110 millions d’euros .Ils sont accusés de sous évalués les risques lié à certaines titre dans le cadre de conflit d’intérêt et la question de durcir leurs réglementations est revenu à l’ordre du jour. malgré des mois de marasme et de scandales répétés (Goldman Sachs10 aurait aidé la Grèce à maquiller le montant de sa dette pour que le pays rentre dans la zone euro).indices boursiers avaient déjà perdu 40% en deux ans. il aura fallu plus de 3 mois à Standard &Poor’s pour abaisser la note de la Grèce. Suite à ce sandale et 7 8 Rating : terme anglo-saxon pour notation du risque de défaut.

ces mesures ne semblent pas satisfaisantes et les agences de notation ont joué un rôle central dans les dysfonctionnements à l'origine de la crise financière. la transparence de leurs méthodes et l'impact de leur activité sur les émetteurs et les marchés financiers".544-4 du code monétaire et financier stipule : "L'Autorité des marchés financiers publie chaque année un rapport sur le rôle des agences de notation. par le code de bonne conduite de l’Organisation internationale des commissions de valeurs (OICV) dont nous reprenons ici les principaux éléments : "qualité et intégrité de la notation. nous pouvons lire la résolution suivante :"Nous sommes convenus de rendre plus efficace le contrôle des activités des agences de notation. Le Parlement européen veut accorder un rôle plus important au CESR (Committe European Securities Regulators) qui sera chargé de l'enregistrement des agences. Cette loi impose aussi aux autorités réglementaires d’étudier des options visant à réduire la dépendance à l’égard des agences d e notation et de préparer des examens réguliers. Dans la déclaration sur le renforcement du système financier. la promulgation de la loi nommée Credit Rating Agency Reform Act. En France. depuis la loi sur la sécurité financière (loi LSF) du 1er août 2003. La réglementation à venir Cinq ans après. pour plus de transparence sur les marchés financiers. L'article L." Enfin. En outre. lors du sommet de Londres du 2 avril 2009. une autorité de contrôle de l’UE pourrait interdire de publier la note d’une dette souveraine dans des «circonstances exceptionnelles». C'est pour ces raisons que les chefs d'Etats et de gouvernements. Pour les agences de notation. une proposition obligeant notamment les émetteurs de dette à changer d’agence tous les trois ans. Elle a proposé des règles plus strictes concernant l’accréditation. leurs règles déontologiques. plusieurs mesures ont été prises. ou tous les ans si une agence note plus de dix titres de créance consécutifs du même émetteur. L’Union européenne ne prévoit pas de réduire le recours aux agences. elles sont également soumises à une évaluation annuelle du Comité européen des régulateurs des marchés de valeurs mobilières (CERVEM). prévention des conflits d’intérêts. il est proposé d'organiser un mécanisme de rotation des analystes et des 11 . afin de renforcer les obligations d’information et de résoudre les conflits d’intérêts liés au modèle de l’«utilisateur-payeur».aux faillites de grandes sociétés comme WORLCOM ou TYCO. responsabilité des agences envers les investisseurs et les émetteurs . les grands pays industrialisés ont pris leurs responsabilités. afin d'éviter les conflits d'intérêt. les obligations d’information et les conflits d’intérêts. le Dodd-Frank Act a accru le contrôle des agences de notation. Aux États-Unis. acteurs essentiels du marché. ont annoncé des réformes importantes liées au fonctionnement des agences de notation. et une agence de notation. en septembre2006 devait favoriser la transparence sur leurs méthodes de travail et stimuler la concurrence sur leur marché. depuis 2004. 2. Les agences exerçant au sein de l'Union Européenne sont régies. elle entend plutôt développer la réglementation et modifier le modèle de fonctionnement des agences. et il a également été exigé que les agences de notation devraient conserver pendant trois ans les documents préparatoires à l'élaboration du à la notation. Selon d’autres propositions.traitement par les agences de l’information confidentielle. Aux Etats-Unis fut votée la loi Sarbanes Oxley de juillet 2002.

restaurer la confiance dans les établissements financiers et éviter qu'une telle crise se reproduise. pour la normalisation comptable. L’ECOFIN (Economic and Financial Affairs Council) souhaite la mise en place d'un système d'agrément auprès de l'Union européenne.personnes responsables de l'approbation des notations. et réduira la dépendance excessive des participants aux marchés financiers à l'égard de ces notations. les agences de notation de crédit seront soumises à des règles plus strictes. des organismes privés indépendants. En France notamment. a déclaré: «Je suis très satisfait de constater qu'il n'a fallu qu'un an et demi entre le jour où la Commission a présenté sa proposition et celui où la législation entrera en vigueur. Si comme l'indique Jérôme CAZES. Il s'agit d'une étape importante pour rétablir la stabilité financière.» Les agences de notation ont aujourd’hui un poids considérable sur les marchés financiers. la COFACE a ouvert en juin son agence de notation. tout en améliorant la qualité du processus de notation. actuellement dominé par quelques acteurs. M. des emprunteurs. ce qui est envisagé à l'échelle européenne. des émetteurs et des pouvoirs publics. Ces nouvelles règles visent aussi à réduire la dépendance excessive à l’égard des notations de crédit. bien que l'on sache que cela ne résout pas tous les problèmes.A. Les agences de notation étant. La crise financière a soulevé le problème de l'indépendance d'organismes privés qui ont un impact extrêmement important sur le comportement des acteurs économiques.S. qui les rendront plus comptables de leurs actes. la notation effectuée est solide alors on peut espérer un développement de la concurrence sur le marché français de la notation. après celles d'HongKong et Dubaï avec des tarifs de ses prestations de service très compétitifs puisqu'ils représentent actuellement un sixième des prix pratiqués par les trois grandes agences de notation. Une autre proposition est de développer la concurrence entre les agences de notation afin d'éviter le développement des situations oligopolistiques et permettre plus de transparence. à l'instar de l'I. À partir du 20 juin. L’abaissement de la note d’une entreprise. l'objet d'un large consensus. D'autres propositions émergent ici et là des différents spécialistes financiers et font. Michel Barnier. comme nous l'avons dit. commissaire européen chargé du marché intérieur et des services. Les agences de notation devront être plus transparentes lorsqu'elles notent des États souverains. ou d'attribuer à une institution supra nationale comme le FMI par exemple une fonction d'encadrement de leur activité. Celle-ci obligera les agences de notation à plus de transparence lorsqu'elles noteront des États souverains. Les notations ont une incidence directe sur les décisions des investisseurs. peut influer sur les fonds propres qu’une banque est censée détenir. en se basant sur le statut NSRO décerné par la SEC aux Etats-Unis. tandis que l’abaissement de la note d’un emprunteur souverain peut renchérir le coût des emprunts pour ce pays. la solution est donc de créer un organe superviseur. Une législation européenne sur les agences de notation a bien été adoptée en 2009 et 2010. Elle renforcera aussi la concurrence dans le secteur des notations. pour la plupart. mais 12 . par exemple. Directeur Général de la Coface.B.

et au moins une heure avant leur réouverture. intentionnellement ou par négligence grave. Par ailleurs. Les autorités européennes de surveillance devront. L’impact des nouvelles règles a) Une moindre dépendance à l’égard des notations de crédit Conformément aux engagements pris au G-20. le règlement sur les agences de notation et qu'elle cause ainsi un préjudice à un investisseur ou un émetteur. elles aussi. en novembre 2011. éviter les références aux notations externes et réexaminer les règles et orientations qu'elles ont édictées afin d’y supprimer les références aux notations de crédit lorsque celles-ci sont susceptibles de créer des effets mécaniques. b) Une plus grande qualité des notations de la dette souveraine des États membres de l’Union Afin d’éviter la désorganisation des marchés. c) Les agences de notation de crédit seront plus comptables de leurs actes Les nouvelles règles rendront les agences de notation plus comptables de leurs actes. ce qui favorisera une meilleure compréhension des notations de crédit des États membres de l'Union. les nouvelles dispositions vont réduire la dépendance à l'égard des notations externes en imposant aux établissements financiers de renforcer leur propre évaluation du risque de crédit plutôt que de se fier de manière exclusive et mécanique à des notations externes. 3. Les notations sont plus que de simples opinions. les investisseurs et les États membres seront informés des faits et des hypothèses qui sous-tendent chaque notation. aux hedge funds (directive sur les fonds d'investissement alternatifs) et aux institutions de retraite (directive sur les institutions de retraite professionnelle). L'ensemble de textes adoptés aujourd'hui comprend également une directive instaurant le principe d'une moindre dépendance à l'égard des notations externes dans la législation sectorielle relative aux organismes de placement collectif (OPCVM). Aussi les nouvelles règles garantissent-elles qu’une agence de notation peut être tenue pour responsable si elle enfreint. la Commission a présenté des propositions visant à le renforcer tout en comblant ses lacunes. En conséquence. Les notations ne pourront être publiées qu’après la fermeture des places boursières de l’Union. les agences de notation devront mettre en place un calendrier indiquant les dates où elles noteront les États membres. Des dérogations resteront possibles dans des circonstances exceptionnelles et pour autant que des explications appropriées soient fournies. le vendredi. Les nouvelles règles entreront en vigueur le 20 juin 2013. le nombre des notations souveraines non sollicitées étant limité à trois par an.les événements survenus dans le contexte de la crise de la dette dans la zone euro ont montré que l'encadrement réglementaire devait encore être amélioré. d) Moins de conflits d’intérêts résultant du modèle de l'émetteur-payeur Le règlement va accroître l’indépendance des agences de notation et favoriser l'élimination de certains conflits d’intérêts en instaurant une rotation obligatoire pour certains instruments 13 .

afin d’assurer la diversité et l’indépendance des notations de crédit. qui se chargerait de toutes les autres notations de crédit. l'agence de notation n'aura pas le droit de noter l'entité. Ensuite. opérationnelle à partir de juin 2015. Cela devrait également permettre aux investisseurs d'effectuer plus facilement leur propre évaluation du risque de crédit et contribuer à une plus grande diversité du secteur des notations. La recherche permanente d'une meilleure rentabilité des capitaux propres mesurée. via le R. accentue la propension des actionnaires à accorder une place trop prépondérante aux marchés financiers. Pour atténuer le risque de conflit d’intérêts.E13. Conclusion En conclusion. d'ici au 31 décembre 2016. e) Publication des notations sur une plateforme de notation européenne Toutes les notations disponibles seront publiées sur une plateforme de notation européenne. à moins que ces agences n’appartiennent au même groupe (participations croisées). une limite à la participation par actionnaire au capital des agences de notation. Les textes qui entrent en vigueur prévoient en outre que la Commission analysera le marché de la notation et présentera au Parlement européen et au Conseil un rapport sur l’opportunité de développer une évaluation européenne de la qualité de crédit des dettes souveraines. entre autres indicateurs. souvent observés sur les places financières. qui se chargerait d’évaluer la qualité de crédit de la dette souveraine des États membres et/ou une fondation européenne de notation de crédit. : Return On Equity = Résultat net / Capitaux propres. dans le cas où ces deux chiffres sont de 10 % ou plus. il peut aller jusqu'à induire des comportements moutonniers.O. s'avèrent alors dangereux. En outre. les nouvelles règles imposeront à toute agence de notation de divulguer le fait qu'un actionnaire détient à la fois 5 % ou plus de son capital ou de ses droits de vote et 5 % ou plus d’une entité notée par ses soins. On a observé une corrélation entre les 13 R. la Commission devra présenter au Parlement européen et au Conseil un rapport sur l’opportunité et la possibilité de mettre en place une agence européenne de notation de crédit. Ce ratio permet de mesurer la rentabilité des capitaux propres pour une entreprise 14 . qui. tous les spécialistes financiers admettent que le jugement des agences de notation sert de référence aux investisseurs qui scrutent les modifications de notes.financiers structurés complexes (les retitrisations). le règlement interdit de détenir 5 % ou plus du capital ou des droits de vote de plus d’une agence de notation. Orientant leurs choix.E. Elle prévoit. ce qui améliorera la comparabilité et la visibilité de la notation de tout instrument financier analysé par une agence de notation enregistrée et agréée dans l’Union.O. couplés aux dysfonctionnements de la notation financière. Les propositions de réglementation ont au moins le mérite d'être assez consensuelles mais ne s'avèreront sans doute pas suffisantes pour réduire les risques de déviance liés à la notation financière. par ailleurs.

-BA du AAA15/11/2009 – CREG.http://www. http://quoi.doc.entreprises les mieux notées et l'évolution de leur cours boursier et tant qu'on en restera là. car le rating n'est en effet qu'un indicateur parmi d'autres et les agences de notation sont avant tout des prestataires de service et non pas des organismes habilités à certifier des notes.A.info/actualite economie/2012/11/20/pourquoi-avis-des-agences-de-notation-est-il-devenu-siimportant-114202/ EDITH GINGLINGER . Elles ne publient pas de recommandations à l'achat ou à la vente et il est important que les investisseurs prennent leur responsabilité par des analyses de risque complémentaires.Presse Universitaire de France .1re édition1991 Pascale Revault . Le Financement Des Entreprises Par Les Marchés De Capitaux . Bibliographie Béatrice Roman-Amat Pourquoi l’avis des agences de notation est-il devenu si important ?article initialement publié le 24 octobre 2011.PDF . 15 .fr/IMG/pdf/agences_notation_financier e.acversailles.creg.pdf.Les agences de notation financière le B. les agences de notation auront toujours un poids très important. Mais c'est aussi avant tout aux utilisateurs de l'information financière d'être prudents.

. 2.. 6 Les systèmes de notation .............................................................................................. 1.................................................................................Table des matières Introduction ............... 2...................... 3 Rôle et intérêt de la notation .................................................................................... 14 Bibliographie........................................................................................................ 7 L’Impact de la notation ...................... 3 Origines et évolution des agences de notation ....... 2 I..................................................... 13 Conclusion ........ 3...................................................................................................................... 5 II........... 8 III-Problèmes en matière de réglementation des agences de notations .......... Fonctionnement des agences de notation financière ......................................................................................... La réglementation existante .................................................................................... 11 L’impact des nouvelles règles .............................. Aperçu sur le fonctionnement des agences de notations....................................................................................... 4 Les principales agences de notation ........ 15 16 ........................... 3........................................................................................................................................... Origines et rôle des agences de notation ... 2................................ 6 1..................................................................................................... 10 La réglementation à venir ................................. 3.............................. 10 1.................................