You are on page 1of 37

6ème Séminaire FRATEL – 16 et 17 Juin 2009 Dakar, Sénégal

La régulation tarifaire dans le marché de la téléphonie mobile
Expérience Sénégalaise
Présentée par :

L’Agence de Régulation des Télécommunications et de la Poste (ARTP)

Mardi 16 juin 2009

1

Sommaire
I. Le paysage des Télécommunications a. Le Sénégal b. Cadre Réglementaire c. Le marché du mobile

II. L’évolution tarifaire avec la concurrence III. Enjeux et Perspectives

2

République du Sénégal
 Superficie: 196 712 Km²  Population: 11 343 228 habitants
 58% ont moins de 20 ans  Croissance annuelle : 4,7%

   

PIB par habitant: 469 398 FCFA Inflation en 2007: +5,9 % Relief plat Climat tropical sec

 Situé à un carrefour de grandes routes maritimes et aériennes

3

Visitez le site de la Direction de la Prévision et de la Statistique - www.ansd.sn

Le Ministère  Le Ministère chargé des Télécommunications. des Postes. des Postes et des TIC  La Lettre de Politique Sectorielle des Télécommunications publiée en Janvier 2005 définit la stratégie nationale de ce secteur jusqu’en 2008  Le Ministère assure la tutelle de la SONATEL pour le compte de l’Etat 4 Téléchargez la lettre de politique sectorielle . et des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) prépare la politique du Gouvernement dans les domaines des Télécommunications.

Cadre Réglementaire et Légal  Le Code des Télécommunications est voté le 27 Décembre 2001 (loi n°2001-15)  Les Régimes Juridiques:  La Licence (Réseau ouvert au public)  L’Autorisation (Réseaux indépendants)  L’Agrément (Equipements. Laboratoires d’essais)  La Déclaration (Services à Valeur Ajoutée)  La Liberté (Réseaux internes. Installations. Appareils de faible puissance)  Etablissement de l’ARTP 5 .

Pour le mobile. International) .Le contrôle des tarifs des services de télécommunications (1/2)  L’article 43 du code des télécommunications donne compétence à l’ARTP d’approuver: – les tarifs des services de télécommunications sous le régime du monopole (téléphonie fixe. – le catalogue d'interconnexion des opérateurs en position dominante. c’est naturellement le principe général de liberté des prix qui s’applique. – les tarifs du service universel . 6 . Internet.

 Les tarifs applicables aux prestations relatives au service universel ne peuvent excéder les tarifs maxima fixés par l'ARTP .Le contrôle des tarifs des services de télécommunications (2/2) L’ARTP.  Les tarifs d’interconnexion et de location de capacité sont établis dans le respect du principe d’orientation vers les coûts . d'abonnement et des communications doivent respecter le principe d'égalité de traitement des usagers et être établis de manière à éviter une discrimination fondée sur la localisation géographique . les tarifs d’interconnexion des opérateurs en position dominante peuvent être soumis à encadrement par l’ARTP selon une méthode de plafonnement. 7 . pour approuver les tarifs se fonde sur les principes suivants:  Les tarifs de raccordement.

les travaux en cours vont s’inspirer de Directive N° 05/2006/CM/UEMOA du 23 mars 2006 relative à l’harmonisation de la tarification des services de télécommunications 8 . le dispositif législatif et réglementaire des télécommunications à l’occasion de la transposition du droit communautaire CEDEAO/UEMOA. dans le courant de l’année 2010.Les perspectives règlementaires Le Sénégal envisage de réformer. S’agissant du contrôle des tarifs.

 Croissance largement imputable au dynamisme du mobile .  Volume des investissements à hauteur de 120 milliards soit 11.Le secteur des télécommunications en chiffres  598 milliards de FCFA de chiffres d’affaires générés en 2008 par les services de téléphonie fixe. 9 .  Croissance de 14% comparé à 2007 .5% à la croissance du PIB .7% (99/840) des investissements privés au Sénégal. mobile et Internet .  Contribution à hauteur de 1.

filiale de SONATEL est le premier à disposer d’une licence. filiale du groupe Millicom International Cellular Sa. Hello est devenu Tigo en 2005. 10 . Lancée en 1996 sous la marque Alizé qui devient à son tour Orange en 2006. a démarré ses activités en 1999 sous la marque commerciale Hello et joue ainsi le rôle de challenger. A l’issu d’un « rebranding ».  SENTEL GSM .LES OPÉRATEURS (1/2)  Trois opérateurs s’activent sur ce segment de marché :  SONATEL Mobiles. SONATEL Mobiles est le leader sur ce marché.

etc. entreprises de téléservices (centre d’appels. etc. détenteur d’une licence globale depuis septembre 2007. 11 . services de convergence téléphonique. fournisseurs de cartes prépayées sur le national ainsi que des installateurs et distributeurs de systèmes intégrés (PABX.) et des distributeurs de produits mobiles et de cartes prépayées fixes.). Le réseau est essentiellement basé sur la technologie CDMA  De nombreuses PME dynamiques : fournisseurs de services à valeur ajoutée. fournisseurs de services de données. filiale du groupe Soudanais SUDATEL. et qui a démarré ses activités depuis le 12 janvier 2009.Les opérateurs (2/2)  Expresso.

000 et 5.  Facturation à la seconde. Le kit d’accès d’Expresso se présente sous forme de packs dont les prix varient entre 15.  Facturation par cadence de 20 secondes.000 FCFA.Les tarifs d’accès du mobile Carte d’accès : 2 000 FCFA avec 2 000 FCFA de crédit de communication initial.  Carte d’accès : 1000 FCFA avec 500 FCFA de crédit de communication initial.000 FCFA et comportant un téléphone mobile et une carte SIM initialement doté d’un crédit de communication compris entre 1. .000 et 60.

35% 50.L’évolution du parc et du taux de pénétration L'évolution du par cet du taux de pénétration 6000000 5000000 47.97% 28.00% 20.00% 15.00% 0.00% 4000000 3000000 25.60% 7.00% 30.35% 2000000 1000000 0 1730106 10.00% 5.60% 2982623 10.00% Parc Taux de pénétration 16.19% 5009960 4122867 40.00% 35.00% 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 13 .00% 38.00% 45.

Le chiffre d’affaires  Les revenus du mobile ont enregistré une croissance très soutenue de 37% en moyenne par an ces dernières années. 300 250 200 Evolution de chiffres d'affaires 281  Cette performance provient essentiellement des revenus du trafic et de l’interconnexion qu’engendre le développement du parc et des usages. Ce qui témoigne de la vitalité et du dynamisme du secteur. 150 Chiffres d'affaires (en milliards) 100 50 0 2002 59 2003 76 2004 110 2005 158 2006 202 2007 14 .

Le paysage des Télécommunications L’évolution tarifaire avec la concurrence a. Tarifs de Terminaison b.Sommaire I. Enjeux et Perspectives 15 . II. Tarifs de détail III.

Entre Sonatel et Sonatel Mobiles : établie le 20 mars 2001. et modifiée par l’avenant n°1 à la convention d’interconnexion établi le 19 juillet 2005 . Entre Sonatel Mobiles et Sentel GSM : établie le 26 février 2002. et modifiée par l’avenant n°1 à la convention d’interconnexion établi le 29 janvier 2004 et par ce même l’avenant n°1 à la convention d’interconnexion établi le 23 juillet 2005. 16 . La structure et le contenu des conventions entre Sonatel et les 2 opérateurs mobiles Sonatel Mobiles et Sentel sont identiques. Les opérateurs titulaires de licence de réseaux ouverts au public liés par les conventions d’interconnexion suivantes : Entre Sonatel et Sentel : établie le 02 avril 1999.Avant Publication du Décret Interconnexion abordée uniquement dans un contexte d’ouverture à la concurrence du marché des télécommunications mobiles. et modifiée par l’avenant du 14 avril 2003 établi le 19 décembre 2003.

9 44.6 9.6 Heures pleines Local 23.75% 9.4 Sonatel garde Heures creuses Le réseau mobile paie à Sonatel Heures pleines Heures creuses 9.8 Simple transit 52 32.TARIFS TERMINAISON ENTRE SONATEL ET SONATEL MOBILES (Tarifs d’interconnexion en FCFA HT par min) Heures pleines Heures creuses 100 55.6 14.8 Sonatel paie au réseau mobile (en % de la quote-part reversée par les opérateurs étrangers) Le réseau mobile paie à la Sonatel une taxe de transit Heures pleines Heures creuses 11% 8.5% Le réseau mobile paie à Sonatel le tarif public de la destination concernée avec une réduction 17 .75% Heures pleines Heures creuses 15.5 Double transit 70.

TARIFS DE TERMINAISON ENTRE SONATEL ET SENTEL GSM (Tarifs d’interconnexion en FCFA HT par min) Heures pleines Heures creuses 65 40.8 Heures creuses 15% Sonatel paie au réseau mobile (en % de la quote-part reversée par les opérateurs étrangers) Le réseau mobile paie à la Sonatel une taxe de transit Heures pleines Heures creuses 11% 8.5 Double transit 70.6 9.8 Simple transit 52 32.6 14.9 44.5% Le réseau mobile paie à Sonatel le tarif public de la destination concernée avec une réduction 18 .7 Heures pleines Heures creuses Local 23.4 Sonatel garde Le réseau mobile paie à Sonatel Heures pleines 15% Heures pleines Heures creuses 15.

TARIFS DE TERMINAISON ENTRE SONATEL MOBILES ET SENTEL (Tarifs d’interconnexion en F CFA HT par min) Avant Signature Avenant Heures pleines Heures creuses 20 F CFA 15 F CFA Après Signature Avenant Heures pleines 63 F CFA Heures creuses 44.10 F CFA 19 .

pris en application de l’article 13 du Code précise les principes applicables en matière de tarifs et de coûts spécifiques à l'interconnexion : Les tarifs pratiqués doivent respecter les principes de non discrimination et d'orientation vers les coûts.Publication du décret en Décembre 2005… Conformément aux principes du droit international. Selon l'article 44 du décret n°2005-1183. 20 . L'ARTP peut définir. le catalogue doit être impérativement soumis à l'ARTP par l'opérateur "au plus tard le 30 avril de l'année en cours". Ce catalogue devra être basé sur l'analyse des résultats comptables de l'opérateur au 31 décembre de l'exercice précédent (article 14 du décret n° 2005-1183). des coûts d’interconnexion pris en compte (article 21) dans le respect d’un certain nombre de principes énoncés à l’article 19 Une fois approuvée par l'ART. les exploitants de réseaux ouverts au public considérés comme exerçant une position dominante sont soumis à l'obligation supplémentaire de publier chaque année un catalogue d'interconnexion (article 13 du décret n° 2005-1183). une méthode tendant à une meilleure efficacité. ce catalogue est publié par l'opérateur "avant le 30 juin de chaque année et demeure valable du 1er juillet au 30 juin de l'année suivante". en concertation avec les exploitants. L'article 19 du décret n° 2005-1183 du 6 décembre 2005. à long terme. L'évaluation des coûts d'interconnexion est réalisée annuellement par les exploitants sur la base des comptes de l'exercice précédent.

10 F CFA 21 .2006: Approbation du Premier Catalogue de SONATEL Heures pleines Heures creuses 50 F CFA 44.

2007: Les segments de marchés 22 .

4 F CFA Tarif Flat 43.8F CFA 23 .TARIFS DE TERMINAISON MOBILES (Tarifs d’interconnexion en F CFA HT par min) 2007: Détermination de dix segments de marché. SONATEL en position dominante sur les dix segments Heures pleines 49 F CFA Heures creuses 44.1 F CFA 2008: SONATEL et SENTEL en position dominante sur la terminaison mobile Tarif Flat 41.

90% 63.10% 10% 0% 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 24 .L’évolution des parts de marché L'évolution des parts de marché des opérateurs 90% 82% 74% 70% 70% 72.40% 26% 18% 30% 30% Tigo Orange 27.60% 80% 70% 61% 60% 50% 40% 30% 20% 39% 36.

25 30 000 25 000 15 000 20 000 10 000 5 000 avant mars 03 mars-03 mai-03 août-03 déc-03 janv-04 avr-04 juil-04 déc-04 janv-05 oct-05 déc-06 déc-07 sept-08 L'évolution du ticket d'entrée Prix des SIM Tigo Orange .

Evolution Tarifs « ON NET » L'évolution des tarifs "on net" 160 120 120 120 100 120 100 80 60 40 20 0 HP 115 100 75 75 115 90 90 120 140 150 90 90 90 60 Orange 50 30 Tigo HC HP HC HP HC HP HC 2007 50 30 TN HP HC 2008 TN 2004 2005 2006 26 .

Evolution Tarifs « OFF NET » L'évolution des tarifs "off net" 175 150 180 160 140 120 100 80 60 40 20 0 2004 2005 170 175 200 180 180 90 90 102 Orange Tigo 2006 2007 2008 28 .

Tarifs Départ vers International L'évolution des tarifs internationaux 300 300 250 200 150 100 50 0 2004 2005 2006 2007 2008 270 300 350 240 220 200 240 170 170 180 Orange Tigo 29 .

Tarifs SMS « ON NET » L'évolution des tarifs SMS "on net" sur le prépayé 60 50 40 30 50 20 20 20 20 Orange Tigo 20 10 10 0 2004 2005 2006 2007 2008 31 10 .

Tarifs SMS « OFF NET » L'évolution des tarifs SMS "off net" sur le prépayé 75 75 75 75 80 70 50 50 50 30 20 10 0 2004 2005 2006 2007 2008 30 40 50 60 75 Orange Tigo 32 .

33 .  Tigo et Orange ont mis en place une option de transfert de crédit. « Orange Pro » destinée aux professionnels.Innovations de marché (1/2) Les deux opérateurs ont rivalisé d’ardeur sur ce segment de marché en proposant des produits diversifiés et innovants afin de recruter un maximum de nouveaux clients. Sur le prépayé :  « Diamono jeune » (Diamono S’cool en 2005 et Orange S’cool depuis 2006) et « Hello Fun » (Tigo jeune en 2005 avant de disparaître au profit d’une offre unique prépayée) ont été spécialement conçues pour les élèves et étudiants et ont été lancées en 2004. « Izi crédit » en 2005 (pour Tigo) et « Seddo » en 2006 (pour Orange).

34 . de l’E-mail mobile.  Des innovations majeures telles que le MMS.  Les contenus :  Le lancement du GPRS en 2005 par les opérateurs a accéléré le développement des contenus.  Tigo a suivi la tendance en lançant une offre illimitée ainsi que des forfaits en 2008. seul opérateur sur le post-payé destiné aux particuliers a apporté en 2007 une innovation de taille au marché en proposant une gamme variée de comptes bloqués et de forfaits adaptés à toutes les bourses. etc. ont fait leur apparition sur le marché.Innovations de marché(2/2)  Sur le post-payé :  Orange.

Sommaire I. II. Enjeux et Perspectives 35 . Le paysage des Télécommunications L’évolution tarifaire avec la concurrence III.

ENJEUX  Adaptation des modèles de régulation tarifaire en place à l’évolution des réseaux actuels vers des réseaux NGN. 36 . notamment durant la phase de transition (coexistence de deux types de réseaux)  Compte tenu de la présence d’une pluralité d’opérateurs ayant leurs Gateways Internationales. quelle politique mettre en place pour encadrer la taxe de terminaison des appels entrants de l’international pour éviter une ‘‘Destruction de valeur pour l’économie Sénégalaise’’ ?  Recrudescence des promotions dans des intervalles rapprochés : ().

PERSPECTIVES  Prise en charge de la convergence et des offres ‘‘X PLAY’’ dans un notre environnement où les opérateurs disposent de périmètres de licences différents ?  En prenant en compte la dimension sous-régionale :  Comment agir sur les tarifs de roaming afin de favoriser les échanges entre pays d’une même zone économique ? (exemple de l’Union Européenne)  Action du régulateur sur la propension des opérateurs à mettre en place des tarifs uniques entre filiales situées dans des pays différents : impact sur la concurrence au niveau local ? 37 .

Ubiquitous Valeur Ajoutée des Entreprises Lundi 6 Août 2007 Encadrement des opérateurs/fournisseurs .L’ARTP au service des citoyens pour faire du Sénégal un pôle d’excellence dans les TIC Education et Formation Accompagnement des nouveaux opérateurs Communautés de Savoir Renforcement des Capacités Prise en Charge des changements organisationnels Educnet.

Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes VDN BP 14130 Dakar Peytavin Téléphone: 33 869 03 69 Fax: 33 869 03 70 .