You are on page 1of 5

Partie B : La TRANSFORMATION d’un SYSTEME CHIMIQUE est-elle toujours TOTALE ?

Les savoir-faire
1- Une transformation chimique n'est pas toujours totale et la réaction a lieu dans les deux sens (carte mentale) (version imprimable)  Définir un acide ou une base selon Brönsted.  Ecrire l'équation de la réaction associée à une transformation acido-basique et identifier dans cette équation les deux couples mis en jeu.  Connaître la définition du pH pour les solutions aqueuses diluées.  Connaissant la valeur de la concentration et du pH d'une solution d'acide, calculer l'avancement final de la réaction de cet acide sur l'eau et le comparer à l'avancement maximal.  Connaître la définition du taux d'avancement final et le déterminer par une mesure. 2- Etat d'équilibre d'un système (carte mentale) (version imprimable)  Utiliser la relation liant la conductance G aux concentrations molaires effectives [Xi] des ions Xi  Savoir que, lorsque l'état d'équilibre du système est atteint, les quantités de matière n'évoluent plus, et que cet état d'équilibre est dynamique.  En disposant de l'équation d'une réaction, donner l'expression littérale du quotient de réaction Qr  Savoir que le quotient de réaction dans l'état d'équilibre d'un système, Qréq , prend une valeur, indépendante de la composition initiale, qui est la constante d'équilibre associée à la réaction.  Savoir que, pour une transformation donnée, le taux d'avancement final dépend de la constante d'équilibre et de l'état initial du système. 3- Transformations associées à des réactions acido-basiques en solution aqueuse (carte mentale)  Savoir que Ke , est la constante d'équilibre de la réaction d'autoprotolyse de l'eau.  Connaissant la valeur du pH d'une solution aqueuse, dire si elle est acide, basique ou neutre. + –  A partir de la concentration molaire [ H3O ] ou [ HO ], déduire la valeur du pH de la solution.  Associer la constante d'acidité KA à l'équation de la réaction d'un acide sur l'eau.  Déterminer la constante d'équilibre associée à l'équation d'une réaction acido-basique à l'aide des constantes d'acidité des couples en présence.  Connaissant le pH d'une solution aqueuse et le pKA du couple acide/base indiquer l'espèce prédominante; application aux indicateurs colorés.  Réaliser par suivi pH-métrique le titrage d'un acide ou d'une base en solution aqueuse. (animation flash "méthode des tangentes" réalisée par Theobromine )  Déterminer, à partir d'une expérience, le volume versé à l'équivalence lors d'un titrage acidebase. Montrer qu'un indicateur coloré convenablement choisi permet de repérer l'équivalence.

1- EQUILIBRE CHIMIQUE, quotient de réaction Qr et constante d’équilibre K
1- 1    Réactions acido-basique  Couple acide/base au sens de Brönsted Un acide est une espèce chimique susceptible de céder un ou plusieurs protons H + Une base est une espèce chimique pouvant capter un ou plusieurs protons H +. Un couple acido-basique est constitué d’un acide et de sa base conjuguée, reliés par la demi-

équation : acide = base + n.H + Une espèce pouvant être à la fois une base est un acide est une espèce amphotère (ou ampholyte).  Réaction entre 2 couples acide/base : transfert de proton Une réaction acido-basique a lieu entre deux couples acide / base A1/B1 et A2/B2 . L'acide du couple 1 réagit (transfert d’un H +) avec la base du couple 2 pour donner la base du couple 1 et l'acide du couple 2. A1 + B2 = B1 + A2 Guibal Bellevue TS ch : 2. La transformation d’un système chimique est-elle toujours totale ? 1/5

on détermine le taux d'avancement final noté par la lettre tau : τ . Ainsi plus [ H3O+ ] est importante. ce qui correspond à une réaction totale. Il se peut qu’aucun des réactifs n’ait totalement été transformé alors que le système cesse d’évoluer : dans ce cas la réaction n’est pas totale. Pour des solutions diluées. 1.Ce nombre est sans dimension compris entre 0 et 1. mesurer l’avancement final xf (par une mesure de pH par exemple).2 Définition du pH : relation entre pH et [ H3O+ ] Le pH est une grandeur sans dimension comprise entre 0 et 14 qui indique si une solution est acide (pH<7). On peut.4 Avancement final : xf Une fois l'équilibre chimique obtenu.3 [ H3O+ ] = 10-pH Etat d’équilibre d’un système chimique  Réversibilité d’une réaction  Pourquoi aboutit-on à un équilibre si on mélange deux réactifs A et B ? 1. à ce moment là.(1  pH  13). On aura toujours xf  xmax. nous avons aussi : 1. avec 1 qui correspond à 100%. neutre (pH=7) ou basique (pH>7). xf Ce taux dépend de l’état initial du système et de la constante d’équilibre K  x max (voir plus loin). on n’utilisera que xf . La transformation d’un système chimique est-elle toujours totale ? 2/5 . et donc de la température. ce qui implique que la valeur du pH sera faible.1. dans le tableau d’avancement. Ainsi. beaucoup. elle est dite « limitée ». Un solution très acide traduit une présence importante d’ions oxonium : H3O+ . les proportions en réactifs et produits ne changent plus : on se trouve à l'état d'équilibre du système chimique. plus la solution est acide. Guibal Bellevue TS ch : 2. …).5 Taux d’avancement final : τ Afin d’évaluer si une réaction est totale ou limitée (un peu. Maintenant. le pH est défini par la relation pH = -log[ H3O+ ] où la concentration en ion oxonium est exprimée en mol/L. c'est-à-dire quand xf = xmax .

c'est-à-dire en utilisant les quantités de matière indiquées dans l’état final (E. plus l'acide AH est dissocié.TRANSFORMATIONS ACIDO . plus KA est grand. est la constante d’équilibre associée à l’équation de la réaction considérée. découle la relation entre le pH et le pKA :  Diagramme de prédominance Cette dernière relation permet d’établir le diagramme de prédominance : axe qui indique la présence plus ou moins importante d’un acide par rapport à sa base conjuguée selon les valeurs de pH de la solution. Les nombres qui correspondent à [A] ou [B] sont les mêmes nombres que les concentrations molaires (exprimées en mol. Cette valeur se calcule en prenant les concentrations obtenues à l’équilibre. Cette valeur. F. notée K. Voir l’animation par le lien : vidéo Guibal Bellevue TS ch : 2.) du tableau d’avancement. ( [H2O] = 1 et [entité]s = 1). Le quotient de réaction Qr de cette réaction (à un instant quelconque de son évolution) est défini par : Ce quotient de réaction est sans unité.7 Constante d’équilibre d’un système chimique: K Lorsqu'un système chimique atteint son état d'équilibre (les concentrations en réactifs et produits n'évoluant plus). La transformation d’un système chimique est-elle toujours totale ? 3/5 . De plus. B : les réactifs et C et D : les produits. cette constante est donc également sans unité. De cette définition. d’où [base]/[acide] = 1 ce qui revient à dire que [base] = [acide]. on définit le pKA tel que : pKA = .  Si pH < pKA l'acide est l'espèce prédominante.6 Quotient de réaction : Qr a A(aq) + b B(aq) = c C(aq) + d D(aq) avec a. plus le pH de la solution est faible et plus le taux d’avancement τ de la réaction est grand. son quotient de réaction Qréq prend une valeur indépendante de la composition initiale (à la différence du taux d'avancement). 2. on admettra que le solvant (eau) et les corps solides n'interviennent pas dans le quotient de réaction. d les nombres Soit la réaction suivante : stœchiométriques et A. c. Elle n'est fonction que de la température. Ainsi.1 Equilibre de dissociation d’un acide HA dans l’eau HAaq + H2O = A-aq + H3O+aq  Etude de la réaction d’un acide HA dans l’eau : Soit un couple acide / base HA / A. C’est la constante d'acidité qui est propre au couple HA / A-. Une réaction est quasi totale si K > 103 . Comme K = Qréq . si pH = pKA l'acide et la base conjuguée ont la même concentration. plus pKA est faible.1.  Si pH > pKa la base est l'espèce prédominante.log(KA) A concentration apportée C égale. 1. la relation indique que log ([base]/[acide]) = 0. dans le cas particulier où le pH de la solution est égal au pKA du couple acide/base.BASIQUES 2. b. Elle se calcule selon la relation : A partir de KA .L-1) des entités chimiques A ou B sauf que ces nombres sont sans dimension.  En effet.dont la réaction avec l'eau est :  Constante d’acidité : KA (notion de pKA) La constante d'équilibre K associée à cette réaction particulière est notée KA. plus l’acide est fort.

Pour les pH > pKA + 1 .14 (à 25 °C).Le diagramme de distribution des espèces acide et basique.) particuliers car les espèces conjuguées ont des teintes différentes. Ke ne dépend pas des espèces chimiques en solution aqueuse mais.  Exploitation du produit ionique de l’eau Ke : relation entre [H3O+]eq et [HO-]eq Dans toute solution aqueuse. l'indicateur coloré a sa teinte acide.1 Constante d’équilibre : K d’une réaction acido .2 Dosages acido . Voir : calcul de Ke. Pour les pH < pKA – 1 . instantanée (très rapide) et totale (taux d'avancement τ peu différent de 1.  Les indicateurs colorés Les indicateurs colorés sont constitués par des couples acide / base (souvent notés HInd / Ind. les concentrations en ions oxonium et hydroxyde seront différentes de 10 . KA2.L-1 et [HO-]éq = 10-11 mol.2 Produit ionique de l’eau  Autoprotolyse de l’eau La réaction d'autoprotolyse de l'eau est la réaction d’un acide particulier : l’eau (du couple H2O / HO-aq) dans l’eau : H2O + H2O = HO-aq + H3O+aq L'eau pure possède un pH = 7 à 25°C. et de sa base conjuguée.basique Soient deux couples acide base A1 / B1 et A2 / B2 .basiques  Objectif d’un titrage Un dosage est réalisé pour répondre à la question « combien ? ». Prenons l’exemple de l’hélianthine dont la zone de virage est comprise entre pKa – 1 et pKa + 1 environ (soit entre 2. de la température. il faudra détecter l’équivalence ( le Véq ). Lors du mélange entre une solution d'acide A1 et de base B2 une réaction se produit : A1aq + B2aq = A2aq + B1aq La constante d'équilibre K de cette réaction est : 3. De plus. connaissant [H3O+]éq (par une mesure de pH par exemple). représente les pourcentages de l'acide . en fonction du pH de la solution.log(Ke) = 14 Le produit ionique est donc également sans unité. constante d'équilibre K > 103 ). et est appelée produit ionique de l'eau. Ainsi. de constante d'acidité respective KA1 . la valeur de Ke est : Ke = [H3O+]eq[HO-]eq = 10-14 ce qui correspond à pKe = .7 mol. Guibal Bellevue TS ch : 2. Par conséquent les concentrations en ion oxonium et hydroxyde sont à cette température : [H3O+] = [HO-] = 10-7 mol.BASIQUES : DOSAGES (titrages) 3. Un titrage consiste à déterminer la concentration (donc la quantité : n = C V ) d’un acide ou d’une base en solution.4 et 4. comme les autres constantes d’acidité.pKe) Ex : Si pH = 3.4 ) 2. il sera facile d’en déduire [HO-]éq par la relation [HO-]éq = 10-14 / [H3O+]éq ce qui reviendrait à utiliser [HO-]eq = 10(pH . lorsque le pH d’une solution aqueuse sera différent de 7. La transformation d’un système chimique est-elle toujours totale ? 4/5 .L-1 La réaction d'autoprotolyse de l'eau est très limitée (son taux d'avancement final f est très inférieur à 1).Réactions ACIDO .L-1 3.  Caractéristiques (critères) d’une réaction de dosage Une réaction de dosage doit être spécifique. À 25 °C . alors [H3O+]éq = 10-3 mol. l'indicateur coloré a sa teinte basique.  Produit ionique de l’eau Ke La constante d'équilibre correspondant à l'autoprotolyse de l'eau est la constante d’acidité du couple particulier H2O / HO-aq.L-1 mais leur produit reste égal à 10 . Elle est notée Ke. on pourra utiliser le produit ionique de l'eau pour relier [H3O+]éq et [HO-]éq En effet.

On relève.B1 + d. 1) Tracer 2 tangentes à la courbe. la relation entre les quantités de matière est : Il suffit ensuite d’exprimer n(A1) en fonction de CA et de VA etc. La valeur de VbE correspond à la valeur maximale de la dérivée du pH par rapport au volume de base versée (dpH/dVb)max. Quand la solution à doser change de couleur on se trouve à l'équivalence. le pH de la solution puis on trace pH = f(Vb).  Méthode 3: exploitation de la dérivée (dpH/dVréactif titrant) Lors du dosage d'un acide par une base. À l'équivalence. le pH diminue. pour différentes valeurs de volume de base versée. 3) Relever le volume de solution titrante.  Détermination du volume équivalent : Véq  Méthode 1: Utilisation d’un indicateur coloré 1) Utiliser un indicateur coloré dont la zone de virage contient le pH à l'équivalence. de part et d'autre du point d'équivalence. pHE ). L’équivalence correspond donc à un changement de la nature du réactif limitant.A1 + b. l'équivalence est le point de la courbe pH = f(Vb) où la pente de la tangente est maximale : Vb(versé) = VbE alors dpH / dVb est maximum: 1) Tracer la courbe pH = f(Vb) 2) Calculer avec un logiciel la dérivée f ’(Vb)=(dpH/dVb) 3) En déduire graphiquement VbE. les réactifs ont entièrement réagit.. Autre cas : Dosage d'une solution de base par un acide Lors du dosage d'une base par un acide. Graphiquement Va(versé)éq correspond à dpH/dVa minimum. Guibal Bellevue TS ch : 2. 2) Verser la solution titrante. La transformation d’un système chimique est-elle toujours totale ? 5/5 .B2 = c. 2) Tracer la parallèle équidistante de ces deux tangentes.A2 À l'équivalence. Prenons l’exemple du titrage d’un acide A1 par une base B2 qui s’écrit : a. À l'équivalence. parallèles entre elles. Le volume équivalent est donné par le point équivalent E.  Méthode 2: Méthode dite « des animation : "méthode des tangentes" tangentes » Titrage pHmétrique : On effectue le dosage d'un acide par une base (voir le dispositif : schéma). Qu’est-ce que l’équivalence ? L’équivalence est atteinte lorsqu’on a jouté juste assez de réactif titrant (généralement mis dans la burette) pour obtenir un mélange stœchiométrique. le pH chute. En ce point la pente de la tangente à la courbe est minimale (car négative). 3) L'intersection de cette parallèle avec la courbe pH = f ( Vb ) donne le point d'équivalence E ( VbE .