You are on page 1of 95

Reconnaissance et essais géotechniques

Bilan des 11J021 et 11P061
nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s

Reiffsteck Ph. LCPC dept. GER groupe CSROG
Reconnaissance et essais géotechniques - Philippe Reiffsteck Transparent-1

Plan
• • Objectifs Prélèvement
– CPS – Laval – Nouveau carottier

• •

Anisotropie
nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s

Essais mécaniques
– – – – – Triaxial in situ Pressiomètre autoforeur Chargement de pointe Perméafor Paramètres de forage

Normalisation
– réflexion sur l’influence des nouvelles normes européennes

Reconnaissance et essais géotechniques - Philippe Reiffsteck

Transparent-2

bar
bar

bar

bar

Essais in situ Sites ou ouvrages expérimentaux

Mesures

Calculs
nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s

Recherche finalisée en

Analyse numérique

Géotechnique
Essais de laboratoire

Méthodes et outils de calcul

MEF

Lois de comportement

Reconnaissance et essais géotechniques - Philippe Reiffsteck

Transparent-3

E.Besoins de la pratique • q Compréhension du comportement du matériau selon le type d’essai Rigidité σ zone I zone II nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s zone III E2 zone III S.Philippe Reiffsteck Transparent-4 .L. zone II zone I E1 E1 p' E2 10-5 10-4 10-3 10-2 10-1 100 εp ε εp déformations ε Reconnaissance et essais géotechniques .

essai de plaque en fond de trou essais classiques.Philippe Reiffsteck Transparent-5 . onde de surface oedomètres down et cross hole pressiomètre autoforeur. pénétromètre 10-4 10-3 10-2 In situ Reconnaissance et essais géotechniques .Besoins de la pratique • Détermination des modules de déformation 3 Module de déformation murs de soutènement LCPC fondations tunnels nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s remblais sur sols compressibles 10-1 100 10-6 Laboratoire 10-5 bender déformations ε colonne résonnante mesures locales triaxiaux de précision triaxiaux classiques.

Philippe Reiffsteck Transparent-6 .Actions entreprises : Prélèvement • • • CPS (LR Rouen – LCPC) Laval (LR Rouen – LCPC) Nouveau carottier (LCPC – LR Rouen – LREP – LR Blois) nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .

CPS • phasage du carottage = n’est pas stationnaire nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s descente fonçage accouplement remontée Transparent-7 Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck .

D4 Effet du prélèvement tube du carottier étui D3 trousse coupante D1 α – l’échantillon est remanié (cas du CPS) • à sa partie supérieure sur 2 diamètres. • à sa partie inférieure sur 1 à 2 diamètres • sur sa périphérie uip>uic d’où transfert d ’eau D2 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s stationnaire? Conséquence éliminer la périphérie et travailler en gros diamètres Transparent-8 Reconnaissance et essais géotechniques Philippe Reiffsteck .

Philippe Reiffsteck Transparent-9 .Effet du prélèvement • Effet sur la caractérisation mécanique Bothkennar clay (Smith et al..L. mauvaise qualité 100 p' q Eini 400 300 200 ε εv ou 10-6 10-5 10-4 10-3 10-2 10-1 0 u Reconnaissance et essais géotechniques .E. 1992) nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Esec ou G (MPa) q in situ bonne qualité S.

Philippe Reiffsteck Transparent-10 .Carottier Université Laval • • Vue du carottier de Rouen (CECP/LRPC) tige d'accrochage soupape guides extérieurs Plan 202 660 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s dents et couteaux Coupe guides intérieurs Tube intérieur Tube extérieur Reconnaissance et essais géotechniques .

Carottier Université Laval • Principe d’utilisation nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-11 .

Philippe Reiffsteck Transparent-12 .Carottier A+ • À boisseau sphérique nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s ou descente fonçage accouplement forage obturation remontée Reconnaissance et essais géotechniques .

Philippe Reiffsteck Transparent-13 .Carottier A+ • Boisseau sphérique 15 cm nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 50 cm Reconnaissance et essais géotechniques .

Blois) nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-14 .Carottier A+ • ergonomie et premiers essais 10/03/2010 (CECP Angers. LRPC Rouen.

Actions entreprises : Anisotropie • • Marnes (LR Aix) Inhérentes et induites (LCPC) nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-15 .

Anisotropie La formation de l’anisotropie des sols Sédimentation par couches Surcharges naturelles Surcharges 1 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s TYPE 2 Source: www.wikispaces.com TYPE 1 Surcharges 2 complexicité structurelle des sols -> comportement anisotrope Surcharge 2 > Surcharge 1 Transparent-16 Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck . flatplanet.

Anisotropie l’anisotropie se trouve souvent dans le sol … nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-17 .

20 0. Sékiguchi H.60 0. etc.A.00 1.40 1.[1979]. • sol remanié en laboratoire: Murthy K. Barden L.20 1.[1977]. par exemple : • argile naturelle anisotropiquement consolidée: Wolf K. Gerrard C.40 0.60 1.00 0 n couches inclinées à 45° couches verticales couches horizontales 2.Philippe Reiffsteck Transparent-18 .00 0.60 1. (1945).00 250 p' (kPa) 0 50 100 150 200 250 Reconnaissance et essais géotechniques .20 1.P.40 n couches inclinées à 45° couches verticales couches horizontales p' (kPa) 50 100 150 200 0.80 0.[1982].T.Anisotropie Etudes avec plusieurs types de sols.80 1. [2005] etc.00 0.40 1.[1997].80 0.00 1.20 0. G0 (MPa) α=0 140 G0 (MPa) EPROUVETTE DE TYPE 1 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s α=0 EPROUVETTE DE TYPE 2 p'=50kPa p'=100kPa p'=150kPa p'=200kPa 200 120 α=45 150 p'=50kPa p'=100kPa p'=150kPa p'=200kPa SOL ISOTROPE 100 80 60 40 α=45 SOL ISOTROPE 100 σ1 α=90 50 α=90 σ1 α σ3 20 0 α σ3 G90 (MPa) 0 0 50 100 150 200 250 G90 (MPa) 0 20 40 60 80 100 120 140 2. Magnan J.80 1.[1982].60 0.[1963]. Newson T. Houslby G.

2 50 α=60 0 10 -5 γ (%) 0.8 α=90 α=45 α=0 α=30 α=60 Σ⎡ριε1 Σ⎡ριε4 Σ⎡ριε6 Σ⎡ριε8 Σ⎡ριε10 α=0 α=45 α=30 0.Anisotropie G (MPa) • Dégradation des modules des éprouvettes de type 1 100 q (kPa) 10 13 5 3 11 12 Argile de Cubzac-les-Ponts (Nguyen Pham.4 Vertical Horizontal isotrope 100 0.type 2 10 Compression Extension 8 6 2 4 50 12 1 pas de données 6 9 8 7 p' (kPa) 2 θ° 0 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 0 0 50 -90 0 90 180 270 100 400 350 300 250 200 150 G (MPa) α=90 α=90 α=45 α=0 α=30 α=60 isotrope Σ⎡ριε1 Σ⎡ριε4 Σ⎡ριε6 Σ⎡ριε8 Σ⎡ριε10 Σ⎡ριε12 1.6 0. 2008) anisotropie induite .Philippe Reiffsteck Transparent-19 .type 1 anisotropie inhérente .0 γ (%) 10 -5 10 -4 10 -3 10 -2 10 -1 10 -4 10 -3 10 -2 10 -1 Reconnaissance et essais géotechniques .0 Modèle de Fahey et Carter G/Gmax 0.

6 -0.Anisotropie • Surfaces de charge expérimentales pour les éprouvettes anisotropes Argile de Cubzac-les-Ponts (Nguyen Pham.35 1.30 1.2 0.15 1. 2008) Argile de Cubzac-les-Ponts (Shahanguian. 1981) anisotropie induite .45 M Type 1 Type 2 état initial 0.2 1.8 0 • axe Ko nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Variation du paramètre d'état critique M en fonction de l'inclinaison des couches 1.4 -0.20 1.4 0.2 0 -0.8 1 1.2 -0.sol type 1 anisotropie inhérente .8 0.25 1.4 0.sol type 2 q/p'c (kPa) 1.6 0.6 0.40 1.2 1 0.10 0 45 σ1 α σ3 p'/p'c (kPa) α (degré) 90 Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-20 .

Actions entreprises : Essais mécaniques • • Triaxial in situ (LCPC) Pressiomètre autoforeur (LR St Brieuc – LCPC) nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-21 .

Essais triaxiaux in situ 7 6 5 9 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 4 3 8 1 2 Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-22 .

Essais triaxiaux in situ 5 6 7 3 2 1 9 5 4 3 1 2 2 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 6 6 7 1 7 4 8 8 9 cellule Bishop Wesley triaxial en place pressiomètre autoforeur Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-23 .

Essais triaxiaux in situ (LCPC -CECP Rouen) nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s piston membrane capteur Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-24 .

TRIAXIAL IN SITU Description Boîtier des conditioneurs. Système de mesure de la pression vertical et du déplacement vertical. Partie haute de la sonde : Système d’application de la pression verticale. Système d’application de la pression radiale. pression interstitielle et des déplacements radiaux. Système de mesure de la pression radiale. Système de mesure des déplacements verticaux.Philippe Reiffsteck Transparent-25 . Trousse coupante. Partie centrale de la sonde : nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Partie basse de la sonde : - Reconnaissance et essais géotechniques .

Essais triaxiaux in situ

nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s

Essai triaxial in situ

Reconnaissance et essais géotechniques - Philippe Reiffsteck

Transparent-26

TRIAXIAL IN SITU – Étude en cuve au LCPC

Système de montage
1. 2. 3. 4. 5. T.I.S Cuve Poutres de soutien Bâti Tige

nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s

Reconnaissance et essais géotechniques - Philippe Reiffsteck

Transparent-27

TRIAXIAL IN SITU – Étude en cuve au LCPC

Résultats
Fonçage Mise en contact Relaxation

Consolidation
nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s

q (kPa) 150 120

Chemin de contraintes
p' - q, série 3, η = 1

y = 0,9788x - 25,707 90 60 30 p' (kPa) 0 0 50 100 150 200

La validation en cuve s’est bien passée, même nous avons quelques problèmes de capteurs (les signaux des capteurs à effet Hall n’étaient pas uniformes, le déplacement des capteurs axiaux dans la trousse coupante, déplacement radial)
Reconnaissance et essais géotechniques - Philippe Reiffsteck Transparent-28

à Cubzac-les-Ponts nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-29 .TRIAXIAL IN SITU Étude expérimentale à Cubzac-les-Ponts Octobre 2006.

Philippe Reiffsteck Transparent-30 .Le pressiomètre autoforeur pressiomètre Ménard 200 150 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s pressiomètre autoforeur Pression latérale en kPa 100 50 phase élastique σho phase remaniée 10 100 1000 V en mm3 10000 EN ISO 22476-6 Reconnaissance et essais géotechniques .

sonde gammadensimétrie Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-31 .Le pressiomètre autoforeur Les différents appareils développés sur les PAF du LR de St Brieuc nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s sonde hexagonale différents élancements scissomètre perméamètre pénétromètre latéral mais aussi sonde frottante.

jet central. d. jets périphériques) nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Les différents outils utilisés sur les PAF du LR de St Brieuc Reconnaissance et essais géotechniques . Les différents outils (à étage.Philippe Reiffsteck Transparent-32 .Le pressiomètre autoforeur dp a. c. b. papillon.

Philippe Reiffsteck Transparent-33 .prototype of water jetting tool Reconnaissance et essais géotechniques .Système de désagrégation ? ? ? ? 53 deg α nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s • Outil désagrégateur prototype pour validation .

Philippe Reiffsteck Transparent-34 . x pages Reconnaissance et essais géotechniques ..Système de désagrégation • Question en suspend – Problem still pending : – – distance du tranchant à l’outil Vitesse de fonçage nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s h dp Références : • • h ISP1 à ISP4 Benoît J. Palo Alto California. (1983) Analysis of self-boring pressuremeter tests in soft clay. PhD thesis Stanford university.

10 et 15 MPa 4 ou 8 buses – 4 or 8 noszzles Longueur trousse .validation – – – Essais en cuve ou cylindres PVC Différents matériaux – different soils : sable – sand (B2).length – – nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s – – Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-35 . limon .silt (A1) États de densité – density : 80. 100 et 200 mm/mn Pression d’eau – water pressure : 5. 95 et 100 % de l’OPN Vitesse d’enfoncement – insertion speed : 50.Système de désagrégation • Validation .

Philippe Reiffsteck 900 Transparent-36 .Système de désagrégation • • 1ère série sur limon 4 buses droites Effort (kN) 0 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 5 10 15 20 25 30 0 A1 p=5MPa v=100mm/mn 100 200 Enfoncement (mm) 300 400 500 600 700 800 A1 p=10MPa v=100mm/mn A1 p=5MPa v=200mm/mn A1 p=10MPa v=200mm/mn Reconnaissance et essais géotechniques .

Philippe Reiffsteck Transparent-37 .Système de désagrégation • • • 1ère série sur sable 4 buses droites Différentes trousses : L=154 mm Effort (kN) 0 0 10 20 30 40 50 V=50 mm/mn Enfoncement (mm) 100 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s B2 p=10MPa v=100mm/mn trousse 1 B2 p=10MPa v=100mm/mn trousse 2 B2 p=15MPa v=100mm/mn trousse 3 200 300 400 500 600 700 800 900 Reconnaissance et essais géotechniques .

4 buses inclinées 0 0 5 Effort (kN) 10 A1 p=5MPa v=50mm/mn 15 100 A1 p=10MPa v=50mm/mn A1 p=15MPa v=50mm/mn 200 Enfoncement (mm) 300 400 V=200 mm/mn nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 500 0 Buse : 4 jets inclinés 5 Effort (kN) 10 A1 p=5MPa v=200mm/mn 15 600 0 100 A1 p=10MPa v=200mm/mn A1 p=15MPa v=200mm/mn 200 700 800 Enfoncement (mm) 300 400 500 600 700 800 V=50 mm/mn Reconnaissance et essais géotechniques .Système de désagrégation Buse : 4 jets inclinés • • 2ème série sur limon.Philippe Reiffsteck 900 Transparent-38 .

Système de désagrégation • • • 2ème série sur sable 8 buses inclinées 4 buses inclinées effort (kN) 0 0 50 MPa + 95% OPN nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 5 10 15 20 25 30 35 100 200 profondeur (mm) 300 400 500 600 700 800 900 100 MPa + 95% OPN 50MPa + 100% OPN 100 MPa + 100% OPN Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-39 .

Philippe Reiffsteck Transparent-40 .Système de désagrégation • Constatation après essais – déformation des couches selon vitesse et densité nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .

x pages Reconnaissance et essais géotechniques ..Système de désagrégation • Constatation après essais – déformation des couches selon vitesse et densité nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s •Benoît J. Palo Alto California. PhD thesis Stanford university. (1983) Analysis of self-boring pressuremeter tests in soft clay.Philippe Reiffsteck Transparent-41 .

Philippe Reiffsteck Transparent-42 .Essais in situ Capteur de force pression de la cellule nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s déplacement radial pression interstitielle pression d'injection 80 mm PAF2000 132 mm Reconnaissance et essais géotechniques .

Reconnaissance et essais géotechniques . Nicolas Rouxel. Carl Calmo pour leur aide précieuse.Conclusions nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Remerciements : Les auteurs tiennent à remercier Olivier Jean. Yves Canépa.Philippe Reiffsteck Transparent-43 .

Philippe Reiffsteck Transparent-44 .0 0 Initial shear m odulus G 0 (M P a) 20 40 D H P A F 2000 BE RC A 16 0 14 0 a 1 2 depth (m ) 3 4 5 6 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s b 12 0 c e ll p re s s u re (kP a ) 10 0 80 1 s t lo ad ing 60 40 20 0 1 s t unlo ad ing 1 s t re lo ad ing 2 nd lo ad ing 2 nd unlo ad ing 0 14 12 1 2 (a) 3 4 5 ε r (% ) 6 7 0 0 intac t z one 1 2 depth (m) 2 s h e a r m o d u lu s G (k P a ) 60 0 75 V (m/s) 90 Initial s hear modulus G 0 (MPa) 10 20 30 10 8 6 4 2 iterative method intact zone 1 1 s t lo ad ing 1 s t unlo ad ing 1 s t re lo ad ing 2 nd lo ad ing 2 nd unlo ad ing DH PAF2000 embankment B depth (m ) 3 0 0 1 2 3 4 (b ) 3 4 5 ε r (% ) 6 4 it é ra t ion 22 it é ra t ion 15 it é ra t ion 10 it é ra t ion 5 5 6 (a) 5 it é ra t ion 4 it é ra t ion 3 it é ra t ion 2 it é ra t ion 1 (b) 7 6 me a sure s Reconnaissance et essais géotechniques .

Essai de chargement de pointe

nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s

Mode opératoire de l’essai
1. Réalisation d’un essai de pénétration statique classique : EN ISO 22476-1 (2006) 2. Phase de relaxation 3. Chargement par palier (10 paliers) 4. Déchargement par paliers
Reconnaissance et essais géotechniques - Philippe Reiffsteck Transparent-45

Matériels

nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s

Reconnaissance et essais géotechniques - Philippe Reiffsteck

Transparent-46

Validation de l’essai de chargement de pointe

Mise en œuvre expérimentale
Site expérimental de Merville : argile des Flandres Site d’Utrecht (site réel) : sable (Pays-Bas) Site du Havre (STEP) : sable_échec de la campagne Site expérimental de Limelette : sable, limon et argile (Belgique)
nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s

Modélisation physique : Centrifugeuse Modélisation numérique : Plaxis

Reconnaissance et essais géotechniques - Philippe Reiffsteck

Transparent-47

2-6.Le site de Limelette : intérêt Présence de plusieurs types de sol Couche de limon : 2.2-8. DMT. SCPT nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Des essais de pieux ont été réalisés Pieux vissés Pieux préfabriqués battus Reconnaissance et essais géotechniques . SPT. PMT. pointe mécanique).2-17 m Large campagne d’essais in situ et au laboratoire : CPT (pointe électrique.2 m Couche de sable : 8.… Triaxial SASW.Philippe Reiffsteck Transparent-48 .2 m Couche d’argile très hétérogène : 6.

Philippe Reiffsteck Transparent-49 .Zone retenue et nouveaux sondages réalisés Zone CLT nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 4m CLT 6m CPT 10 cm2 CPT 15 cm2 1 CPT (10 cm2) jusqu’à jusqu’à 18 m de profondeur 2 1 CLT (15 cm ) jusqu’à jusqu’à 18 m de profondeur 2 1 CPT (15 cm ) jusqu’à jusqu’à 18 m de profondeur Reconnaissance et essais géotechniques .

nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-50 .

nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-51 .

4. 8. 3.Dépouillement des essais réalisés 1.Philippe Reiffsteck Transparent-52 . 7. 2. Pénétrogrammes Courbes de dissipation Programme de chargement Courbes de chargement Correction du déplacement mesuré Courbes de mobilisation de frottement Charge limite qCLT et frottement limite fs CLT Calcul des modules CLT nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques . 6. 5.

Philippe Reiffsteck Transparent-53 .Pénétrogrammes R és is tance  de  pointe   qc  (MP a) 0 0 1 2 3 4 5 6 5 10 15 20 25 30 35 40 0 0 1 2 3 F rottement  latéral  loc al  fs   (kP a) 100 200 300 400 S ite  de  L imelette avril 2010 4 5 6 S ite   de   L imelette avril  2010 Limon Argile P rofondeur  (m) 7 8 7 8 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s P ro fo n d e u r   (m ) 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 C P T_15  cm2 C P T_10  cm2 9 10 11 12 13 14 15 16 17 C P T_15  cm2 18 19 C P T_10  cm2 Sable   20 Reconnaissance et essais géotechniques .

4 0.Courbes de dissipation (rapport P/qc Vs Log temps) 1.2 m 9m 9.Philippe Reiffsteck Transparent-54 .6 2m 3m 5m 6m 7m 8.2 0 1 10 100 1000 Log Temps (s) Reconnaissance et essais géotechniques .8 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 0.2 Déblocage des tiges 1 0.5 m 10 m 11 m 12 m 13 m 14 m 15 m 16 m 17 m 18 m P/qc 0.

Programme de chargement en fonction du temps 25 Pression appliquée sur la pointe (MPa) 20 Programme de chargement à 18 m 15 10 5 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 0 35 0 200 400 600 800 1000 1200 1400 1600 Temps (s) 30 Evolution du déplacement de la pointe à 18 m Déplacement de la pointe (mm) 25 20 15 10 5 0 Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Temps (s) 0 200 400 600 800 1000 1200 1400 1600 Transparent-55 .

Courbes de chargement de pointe (non corrigées) 25 2m 3m 4m 5m 6m 7m 8m 9m 9.5 m 10 m 11 m 12 m 13 m 14 m 15 m 16 m 17 m 18 m 6 Pression appliquée sur la pointe (MPa) 20 Pression appliquée sur la pointe (MPa) 5 2m 3m 4m 5m 6m 7 m_argile 4 15 3 10 2 5 1 0 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 0 Reconnaissance déplacement brut (mm)et essais géotechniques . à la fin de chaque palier de chargement 5 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 0 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 déplacement brut (mm) 25 8m 9m 9.Philippe Reiffsteck déplacement brut (mm) 0 5 10 15 20 25 30 35 Transparent-56 40 45 50 .5 m 10 m 11 m 12 m 13 m 14 m 15 m 16 m 17 m 18 m Pression appliquée sur la pointe (MPa) 20 15 10 Charge et déplacement mesurés à 60s.

0 Essai CLT à 8.2 m Pression appliquée sur la pointe (MPa) 20 Pression appliquée sur la pointe (MPa) 2.5.0 15 1. Correction du déplacement mesuré 3.5 2.0 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 0 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 déplacement (mm) déplacement (mm) 25 16 Essai CLT à 12 m 14 Essai CLT à 18 m Pression appliquée sur la pointe (MPa) 20 Pression appliquée sur la pointe (MPa) 12 10 15 8 6 10 déplacement brut déplacement corrigé déplacement brut 4 déplacement corrigé 5 2 0 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 0 Reconnaissance et essais géotechniques .0 0.5 25 Essai CLT à 5 m 3.Philippe Reiffsteck déplacement (mm) 0 5 10 15 20 25 déplacement (mm) Transparent-57 30 35 40 45 .5 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 0.5 déplacement brut déplacement corrigé 10 déplacement brut déplacement corrigé 5 1.

Courbes de mobilisation de frottement 300 250 200 Frottement latéral fs (kPa) 150 100 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 50 0 0 -50 -100 -150 -200 5 10 15 20 25 30 35 40 45 2m 3m 4m 5m 6m 7m 8m 9m 9.5 m 10 m 11 m 12 m 13 m 14 m 15 m 16 m 17 m 50 18 m déplacement corrigé (mm) Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-58 .

Philippe Reiffsteck Transparent-59 .Charge limite qCLT et frottement latéral limite fs CLT P (MPa) Courbe de chargement Charge limite de l’essai de chargement de pointe fs (MPa) fs limite q CLT 0 Δh (mm) nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 0 Δh (mm) Frottement latéral limite sur le manchon Courbe de mobilisation de frottement • Pour chaque essai CLT. 3 modules sont calculés • Le module tangent initial E0 CLT • Le module à 50 % de chargement • Le module de déchargement Ed CLT Reconnaissance et essais géotechniques .

6 0.2 0 1 2 3 4 5 6 7 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Module E (MPa) 0 0 1 2 3 20 40 60 80 100 120 140 Limon Argile Profondeur (m) 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Profondeur (m) 8 8 Profondeur (m) 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 q CLT qc 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 q CLT/qc Sable 13 E0 CLT_corrigé 14 15 16 17 18 19 E50 CLT_corrigé Ed CLT_corrigé Transparent-60 .0 25 0.Synthèse : modules et charges limites Résistance (M Pa) 0 0 1 2 3 4 5 6 7 5 10 15 20 0.8 1.2 0.4 0.0 1.

9 Reconnaissance et essais géotechniques .II.6 Moy (qc/pl) = 6 Moy (qc/pl)CSTC = 5. qc/pl = 3. Pression limite (MPa) 0 0 1 2 3 4 5 6 1 2 30 Comparaison avec les essais PMT Résistance (MPa) Rapport qCLT/pl 10 20 30 0 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 q CLT/pl1 12 q CLT/pl2 13 q CLT 14 15 16 2 4 6 8 10 12 14 16 18 0 1 2 3 4 5 6 Limon Moy (qCLT/pl) = 5.Philippe Reiffsteck Transparent-61 .9 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Profondeur (m) Profondeur (m Profondeur (m Argile qCLT/pl = 3.4.95 Moy (qc/pl)CSTC = 8.8 Moy (qc/pl)CSTC = 4.4 7 8 9 7 8 9 10 11 12 13 pl1 14 pl2 15 16 10 11 12 13 14 15 16 Sable Moy (qCLT/pl) = 7.5 Moy (qc/pl) = 7.

8 16 16 Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-62 .II.4 Profondeur (m) 7 8 9 10 11 12 13 EM1 14 15 16 EM2 Profondeur (m) Profondeur (m 7 8 9 10 11 E0 CLT 12 13 14 15 7 8 9 10 11 12 13 14 15 E0 CLT/EM1 E0 CLT/EM2 Argile Moy (E0 CLT/EM) = 4.2 Sable Moy (E0 CLT/EM) = 1. Module pressiométrique (MPa) 0 0 1 2 3 4 5 6 20 40 60 Comparaison avec les essais PMT Module CLT (MPa) 0 20 40 60 80 0 1 2 3 4 5 6 1000 0 Rapport E0CLT/EM 2 4 6 8 10 12 14 1 2 3 4 5 6 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Limon Moy (E0 CLT/EM) = 7.

Philippe Reiffsteck Transparent-63 .Méthode CLT pour le dimensionnement des pieux • Introduction – La pointe peut être considérée comme un modèle réduit de pieux – La déformation autour de la pointe est similaire à celle autour du pieux • Objectif – Déterminer la capacité portante du pieu – Obtenir les courbes t-z (charge-déplacement) / estimation et normalisation nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .

B 2 4 Qsu = ∑ in k s . B : diamètre du pieu. f s CLT .π .B. ks : facteur du terme de frottement.π . fsCLT : frottement latéral ultime de la couche i (CLT) l : epaisseur de la couche i qCLT : charge limite en pointe : (essai CLT ) Transparent-64 Reconnaissance et essais géotechniques .li kp : facteur du terme de portance.Philippe Reiffsteck .Détermination de la capacité portante des pieux • Essai de chargement statique de pieux Qu = Qpu + Qsu Qpu charge limite de pointe Qsu charge limite de frottement latéral nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s • A partir des résultats de l’essai de chargement de pointe Q pu = k p .qCLT .

Philippe Reiffsteck . puis faire une régression non linéaire pour obtenir une courbe de référence nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Multiplier (h/d pointe) par d pieu Multiplier (q/qCLT) par Qpu (Méthode CLT) déplacement du pieu l’effort de pointe du pieu Transparent-65 Reconnaissance et essais géotechniques .Estimation du tassement des pieux Normalisation des courbes CLT Courbes de chargement de pointe CLT Normalisation de la charge appliquée sur la pointe par qCLT et normalisation du déplacement par le diamètre de la pointe.

puis faire une régression non linéaire pour obtenir une courbe de référence nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Multiplier (h/d pointe) par d pieu Multiplier (fs/fspic) par Qsu (Méthode CLT) déplacement du pieu l’effort de frottement du pieu Transparent-66 Reconnaissance et essais géotechniques .Estimation du tassement des pieux Normalisation des courbes CLT Courbes de mobilisation de frottement fs CLT Normalisation du frottement par la valeur maximale fsCLT et normalisation du déplacement par le diamètre de la pointe.Philippe Reiffsteck .

Philippe Reiffsteck Transparent-67 .Estimation du tassement des pieux Exemple des courbes (t-z) obtenues Effort (kN) -1500 -1000 -500 0 50 100 150 200 250 300 350 400 0 0 1000 0 500 1000 1500 2000 2500 3000 Effort de pointe Effort de frottement latéral nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Courbes effort/tassement Effort total (kN) 2000 3000 4000 Tassement du pieu (mm) 50 100 150 200 250 300 350 Qt Courbe (t-z) finale 400 Reconnaissance et essais géotechniques .

Olivier 36/51 (A2 et C2) .Pieux de référence (B1 et B2) .Fundex 38/45 (A1bis) .Omega 41/41et (A3 et géotechniques C3) .Atlas 36/51 (B3 et B4) .Essais de pieux réalisés à Limelette nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Essais de chargement statique des pieux Essais de chargement dynamique/statnamique des pieux La méthode CLT a été appliquée sur 11 pieux de la zone statique : Pieux préfabriqués battus Pieux vissés .Philippe Reiffsteck .De Waal 41/41 (A4 et C4) Transparent-68 Reconnaissance essais .

nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-69 .

4 3 Q p (k N ) Q p_CLT Kp V is s é Fundex S t a t iq u e 390 450 9 .70 A 1 b is m ode de D f u t D p o in t e Z p o in t e E s s a i d e c h a r g e m e n t M é th o d e d u C L T F a c te u r m is e e n T ype s t a t iq u e d u p ie u (m m ) (m m ) (m ) p la c e 1059 2448 0 .10 3.30 4.9 1 Q t (k N ) Q t_ C L T Kt .5 9 2064 972 2 .Pieu vissé Fundex 38/45 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Tassement sous 50 % de la charge totale Essai de pieu Méthode CLT P ie u Sb S0 moyenne 2.1 2 Q s (k N ) Q s_CLT Ks Transparent-70 Philippe Reiffsteck 3 8 / 4 5 Reconnaissance et essais géotechniques 3123 3420 0 .

dH nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 1.E-02 K (m/s) mesure labo Lefranc Theorie Sable-Limon Grave 1.E-06 1.K .π .E-04 1.E-02 Subhorizontal flow L Q= 15 cm 2.E-06 Q/H' (m²/s) 1.E-03 1.E-03 1.E-05 1.Perméafor 1. L 20 cm Inlet screen: diameter d 2 2 ⎞ ln⎛ ⎜ L D + L D +1⎟ ⎝ ⎠ D .D D2 Reconnaissance et essais géotechniques .E-04 Flow Q with a corrected head of water H’ = H .Philippe Reiffsteck Transparent-71 .H '.E-05 D1 1.

Philippe Reiffsteck Transparent-72 .Perméafor nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s résistance de pointe qc (MPa) Q/H' en m/s² 10-5 10-4 10-3 0 10-7 10-6 10-2 frottement latéral fs (MPa) Grave 1 2 sols très peu perméables Profondeur en m 4 5 6 7 8 9 10 Sable sols très peu compacts sols peu compacts Grave 0 10 20 30 40 50 60 Temps d'enfoncement en s/20cm sols très compacts sols compacts sols assez perméables 3 sols moyennement perméables sols peu perméables Limon Reconnaissance et essais géotechniques .

Philippe Reiffsteck Transparent-73 .nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .

5 profondeur (m) Grave -2.0 résistance de pointe (MPa) 5 10 15 20 25 30 35 0 20 40 60 qd (MPa) 80 100 0 Po/VIA 5 10 15 20 25 30 35 40 0 resistance de pointe (MPa) 5 10 15 20 25 30 35 -0.50 0.0 NC_CPT2 2.0 -1.5 Reconnaissance et essais géotechniques .0 C_CPT1 C_DPT NC_DPT C_HPT_1 C_HPT_2 3.5 -3.5 -4.50 -4.E-03 1.5 -3.E-04 0.50 -3.E-05 1.00 1.0 profondeur (m) -2.0 P_100_300 P_100_600 -4.5 -1.00 CP0 CP20_10 CP50_30 CP50_60 CP50_120 CP100_300 CP100_600 NCP20_10 NCP50_30 NCP50_60 NCP50_120 NCP100_300 NCP100_600 Q/H (m^2/s) 2.0 -3.0 -1.E-02 1.Philippe Reiffsteck Transparent-74 .00 1.5 P_20_30 P_50_60 P_50_120 -4.00 -2.5 -0.5 NC_CPT1 C_CPT2 3.E-07 0.5 -1.0 ? P_20_10 P_20_30 P_50_60 P_50_120 -2.0 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s qt (MPa) 0 0.0 1.00 -3.E-01 -0.5 profondeur (m) -2.0 Grave Limon grave -1.5 -1.E-01 0 0.0 P_20_10 -3.0 5 10 15 1.Q/H' (m^2/s) 1.E-03 1.50 profondeur (m) 1.5 -2.5 NC_DPR C_DPR 4.0 P_100_300 P_100_600 -4.

Paramètres de forage Pv Pi • Paramètres de forage mesurés usuellement – – – – Vitesse d’avancement Poussée sur outil Pression d’injection Couple de rotation 0 0 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Cr Va 2000 VIA (m/h) 0 4000 6000 20 PO (bar) 0 40 20 40 PI (bar) 60 0 50 CR (bar) 100 5 mode de foration et/ou ou 10 15 Prfondeur (m) 20 25 Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-75 .

b : vérin. i : étrangleur variable avec clapet anti-retour. f : clapet anti-retour. e : coupleur. d : réservoir.Philippe Reiffsteck 7 Transparent-76 . l : pompe a b c d e f g h i j k l Ppo 2 3 1 PCr 5 6 x2 PR Ppo x4 Reconnaissance et essais géotechniques . k : distributeur avec commande à levier. h : limiteur. j vanne trois voies. c : refroidisseur.Paramètres de forage A • VR PR Ppo PCr 1 2 Légende : – – – – – – – 1 : vérin mât 2 : moteur de rotation 3 : moteur d’avance 4 : marteau 5 : pompe de fluide de forage 6 : mors du frein de tige 7 : groupe hydraulique 4 Pi QF z zw nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s symboles hydrauliques usuels : a : moteur. g : manomètre.

Paramètres de forage • On peut distinguer cinq modes d’actions. principaux suivant le type d’outil : – – – – – c l’usinage. c c d d b d c d e c d nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques . a la mise en suspension.Philippe Reiffsteck Transparent-77 . l’éclatement. le fluage. l’usure.

Somerton…) – – Objectif s’affranchir des paramètres lister précédemment : machine. EM possible ? VIA (m/h) PO (bars) 0 20 100 200 2000 VIA (m/h) 0 4000 6000 20 Va • Utilisation : – – 0 0 02 0 0 40 PI (bars) 10 20 40 20 0 PI (bar) 60 0 CR (bars) 50 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 100 Limon Argile sabl.Paramètres de forage Cr Pv Pi bar • Combinaison de paramètres (énergie spécifique.rotopercussion 25 Transparent-78 Reconnaissance et essais géotechniques . outil Normaliser les paramètres machine pour obtenir des paramètres physiques corrélables avec des caractéristiques géotechniques Lithologie corrélation des paramètres dérivés (combinaisons) avec paramètres géotechniques : qc.rotation rotation 20 Merville 20 A65 . Argile sableuse 5 4 5 6 6 8 10 8 10 10 Pd = PO − PR VIA 10 10 15 Prfondeur (m) (m) profondeur 12 14 15 12 14 15 20 16 18 SD10 SD11 SD13 SD12 PMT1 PMT2 PRESS1 PRESS2 PMT1bis 16 20 18 25 20 Merville . 0 0 0 0 0 0 10 105 20 20 3010 40 30 PO (bar) 0 40 50 CR (bar) 100 moy Pd pression limite corrigée Sd7 2 CR SD9 VIA résistance moyenne (2m) résistance moyenne (1m) moy pl SD8 d résistance moyenne (3m) P = 4 5 Argile sableuse Grave argil.Philippe Reiffsteck .

SBP et CPT Cyclique • Matériel utilisé – CPV Lutz – Remplacement du BAP60 par un PC nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s USB Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-79 .

025 – 0.Philippe Reiffsteck Transparent-80 .1 Hertz nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .0.SBP et CPT Cyclique • Modification d’un CPV automatique d’un fournisseur : 0.05 .016 – 0.

5 4 3.PMT Cyclique • 4.5 0 0 100000 200000 300000 400000 500000 600000 700000 temps (ms) Eau (bar) Volume (ml) cellule de garde cellule de mesure Limon cellule de garde Reconnaissance et essais géotechniques .5 4 Cons Eau (bar) 3.5 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Essais de Rouen 11/2009 PC eau Cons Eau (bar) gaz Sable 0 100000 200000 300000 400000 temps (ms) 500000 600000 Eau (bar) Volume (ml) 0 700000 800000 4.5 2 1.5 valeur mesuree (unite) 3 2.5 valeur mesuree (unite) 3 2.5 1 0.Philippe Reiffsteck Transparent-81 .5 2 1.5 1 0.

5 Eau (bar) 3 Cons Air (bar) Air (bar) valeur mesuree (unite) 2.5 0 0 200000 400000 600000 temps (ms) 3.5 temps (ms) 50000 100000 150000 200000 250000 300000 Air (bar) Reconnaissance et essais géotechniques .5 Essais au LCPC Test terrain fin février acquisition PC 2 gaz nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 1.SBP Cyclique • • 3.5 valeur mesuree (unite) 2 1.5 3 2.5 1 Petits difficulté à n’asservir que l’air : Interaction avec l’eau Problème de gain à la purge 800000 1000000 1200000 1400000 cellule de garde cellule de mesure cellule de garde Cons Air (bar) 0.Philippe Reiffsteck Transparent-82 .5 0 0 -0.5 1 0.

Philippe Reiffsteck Transparent-83 .Test on Gosier site nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .

Test on Gosier site 600 nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s 500 3m 400 volume (ml) 5m 7m 9m 300 200 100 0 0 500000 1000000 1500000 2000000 2500000 3000000 3500000 time (s) Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-84 .

Philippe Reiffsteck Transparent-85 .CPT Cyclique • Les deux architecture possibles vérin vérin groupe hydraulique colonnes de guidage groupe ? colonnes de guidage nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s afficheur conditionneur système de repérage afficheur conditionneur système de repérage train de tige train de tige sol transmission mécanique ou électrique espace annulaire sol actionneur mécanique ou électrique jupe jupe pointe électrique capteur de pression interstitielle rallonge Reconnaissance et essais géotechniques .

Philippe Reiffsteck Transparent-86 .Actions entreprises : Normalisation • • Prélèvement et Essais d’eau (LREP* – LCPC) Essais d’expansion en forage (LREP – LCPC) nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s * G. Bigot et Y. Canépa Reconnaissance et essais géotechniques .

Normalisation EUROCODE 7 Calcul géotechnique EUROCODE 7 Calcul géotechnique nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Partie 1 : Règles générales Partie 1: Règles générales Partie 2: Reconnaissance et Essais Partie 2 : Calcul sur la base Partie 3 : Calcul sur la base des essais de laboratoire des essais en place TC341 Reconnaissance et essais Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-87 .

et entreprises EN ISO 22476-12 pointe mécanique nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s EN ISO 22476-6 pressiomètre autoforeur EN ISO 22282-1 règles générales Et aussi : EN ISO/TS 22476-10 ou P 94-521-10 WST.Philippe Reiffsteck . et entreprises EN ISO 22476-9 Scissomètre EN ISO 22476-3 SPT EN ISO 22476-5 dilatomètre flexible TS 22475-3 Certification pers.Normalisation TC341 Reconnaissance et essais WG1 forage et prélèvement pièzomètres essais d'eau WG2 pénétromètre statique pointe électrique piézocone WG3 pénétromètre dynamique SPT WG4 essais de structures WG5 essais d'expansion en forage EN ISO 22475-1 prélèvement et essais d'eau EN ISO 22476-1 pointe électrique EN ISO 22476-2 pénétromètre dynamique EN ISO 22477-1 essai de pieu compr stat EN ISO 22477-2 essai de pieu ext stat EN ISO 22477-3 essai de pieu lateral EN ISO 22476-4 pressiomètre Ménard TS 22475-2 Qualif pers. EN ISO/TS 22476-11 ou P 94-521-11 DMT EN ISO/TS 17892-1 à 12 ou P 94-512-1 à 12 EN ISO 22477-4 essai de pieu comp dyn EN ISO 22477-5 ancrages EN ISO 22476-7 essai de pression latérale EN ISO 22282-2 essai perméabilité en forage EN ISO 22476-8 pressio-pénétromètre EN ISO 22282-3 essai de pression d'eau EN ISO 22477-6 clous EN ISO 22282-4 essais de pompage EN ISO 22477-7 armatures de remblai EN ISO 22282-5 inflitromètres EN ISO 22476-13 essai de plaque EN ISO 22282-6 systèmes avec packer essais de labo Transparent-88 Reconnaissance et essais géotechniques .

et entreprises P 94-202 P 94-119 P 94-157-1 et 2 α < 5° Ca < 15% Ø peut être < 75mm nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s EN ISO 22282-1 règles générales EN ISO 22282-2 essai perméabilité en forage EN ISO 22282-3 essai de pression d'eau EN ISO 22282-4 essais de pompage EN ISO 22282-5 inflitromètres EN ISO 22282-6 systèmes avec packer P 94-131 P 94-132 P 94-130 X 30-418 X 30-419 Reconnaissance et essais géotechniques . et entreprises TS 22475-3 Certification pers.Philippe Reiffsteck Transparent-89 .Normalisation Norme ISO CEN Norme NF P 94-513-1 à 6 Norme NF EN ISO 22475-1 prélèvement et essais d'eau TS 22475-2 Qualif pers.

Normalisation Normes ISO EN Norme NF P 94 521-1 à 3 Norme NF EN ISO 22476-1 pointe électrique EN ISO 22476-9 Scissomètre EN ISO 22476-12 pointe mécanique EN ISO 22476-2 pénétromètre dynamique EN ISO 22476-3 SPT nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s P 94-113 P 94-112 P 94-113 P 94-114 P 94-115 P 94-116 Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-90 .

Normalisation Norme ISO EN Norme NF P 94-521-4 à 8 Norme NF EN ISO 22476-4 pressiomètre Ménard EN ISO 22476-5 dilatomètre flexible EN ISO 22476-6 pressiomètre autoforeur EN ISO 22476-7 essai de pression latérale EN ISO 22476-8 pressio-pénétromètre nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s P 94 110-1 P 94 443-1 Méthode manuelle Double hyperbole Plus de sols Calcul d’incertitudes Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-91 .

Normalisation nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-92 .

Philippe Reiffsteck Transparent-93 .Normalisation • Travaux en cours – WG1 • Conductivité thermique • Paramètres de forage • Monitoring : inclinomètres nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s – WG5 • Phicomètre • Pressiomètre avec cycle – WG6 • Toutes les normes d’essais de labo Reconnaissance et essais géotechniques .

Merci • Pour aller plus loin nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s Reconnaissance et essais géotechniques .Philippe Reiffsteck Transparent-94 .

Philippe Reiffsteck Transparent-95 . maintenir expertise Faire remonter info/besoins/questions techniques à DTGéo LCPC – Jean-Pierre Magnan – Emmanuel Manier nt C e i t r o b a L l a r du a h C t n o P s e e é s • Proposer des fiches recherches et/ou développement Reconnaissance et essais géotechniques .Conclusions • • • Ne jetez pas tout => musée ou expo Pressio2005 Fonctionner en réseau.