Calcul différentiel et intégral

Calcul d’aires et de volumes
Calcul d'aires et de volumes
÷÷÷÷÷÷ 1 ÷÷÷÷÷÷
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
Fonction d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 1 (TP 1 - TP 2 - TP 3)
Les parties I et II - 1°, 2°, 3° sont indépendantes.
Partie 1
Soit ƒ la fonction numérique de la variable réelle x, définie par ƒ(x) = –x
3
+ 7x
2
– 11x + 5.
On note C la courbe représentative de ƒ dans le plan rapporté au repère orthonormal (O ; , i

j

); (unité
graphique : 1 cm).
1° Déterminer l'ensemble de définition de ƒ et les limites de ƒ aux bornes de cet ensemble.
Calculer la dérivée de ƒ et dresser le tableau de variation de ƒ.
Indication : On montrera que la dérivée de ƒ s'écrit sous la forme ƒ′(x) = (x – 1)(11 – 3x).
2° Montrer que ƒ(x) = (x – 1)
2
(5 – x). En déduire les coordonnées des points d'intersection de la
courbe c avec les axes de coordonnées.
3° Construire c sur une feuille de papier millimétrée.
4° Calculer, en cm
2
, une valeur approchée à 10
−2
près de l'aire du domaine situé entre la courbe, l'axe
des abscisses et les droites d'équation x = 0 et x = 5.
Partie 2
5
10
1
0 1
y
x

÷÷÷÷÷÷ 2 ÷÷÷÷÷÷
On considère un rectangle de largeur 5 cm et de longueur 10 cm et le
dessin ci-contre.
Le motif est limité par les axes Ox et Oy et une courbe Γ.
1° Comparer la courbe Γ et la courbe c étudiée dans la partie 1.
2° En plaçant les axes sensiblement au milieu de la seconde feuille de
papier millimétrée, reproduire le motif précédent.
a) En dessiner l'image par la rotation de centre O et d'angle
π
2

radians (dans le sens de Ox vers Oy).
b) Dessiner le symétrique par rapport à l'axe Ox du dessin obtenu
en a).
3° En utilisant le résultat de la question I - 4°, calculer l'aire intérieure
du motif dessiné au 2° b).
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
Industries des matériaux souples 1999
Fonction d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 1 (TP 1 - TP 2 - TP 3)
Soit la fonction numérique de la variable réelle x définie sur R par :
ƒ(x) =
4
1
e e
2
+ −
x x
On note c sa courbe représentative dans un repère orthonormal (unité graphique 4 cm ).
1° Étudier les limites de ƒ aux bornes de son ensemble de définition. En déduire que la courbe c
admet une asymptote D au voisinage de −∞ dont on donnera une équation.
2° Étudier les variations de ƒ, et établir son tableau de variation.
3° Déterminer une équation de la tangente T
A
à la courbe c au point A d'abscisse 0.
4° Construire la courbe c ainsi que la tangente T
A
et la droite D.
5° La partie de la courbe représentative de ƒ correspondant aux abscisses x appartenant à l'intervalle
[–ln2 ; ln2 ] est un élément de la ligne de découpe d'une poche dans un morceau de tissu.
La chute de tissu est alors représentée par l'ensemble E des point M dont les coordonnées (x, y)
vérifient : –ln2 ≤ x ≤ ln2 et 0 ≤ y ≤ ƒ(x)
Calculer l'aire, en cm
2
, de cet ensemble.

÷÷÷÷÷÷ 3 ÷÷÷÷÷÷
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
Fonction d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 1 (TP 1 - TP 2 - TP 3)
Soit ƒ la fonction numérique de la variable réelle x définie par : ( ) ( )
x
x x

− · ƒ e 1
On note c la courbe représentative de ƒ dans le plan rapporté à un repère orthonormal (O ; , i

j

)
(unité graphique : 3 cm).
1° Déterminer les limites de ƒ en −∞ et +∞.
Calculer la dérivée de ƒ et dresser le tableau de variation de ƒ.
2° Construire la tangente à c au point d'abscisse 0. Tracer c.
3° Soit F la fonction numérique de la variable réelle x définie par : F(x) =
x
x

− e
.
Montrer que F est une primitive de ƒ sur R.
En déduire l'aire, en cm
2
, à 10
-2
près, du domaine plan limité par l'axe des abscisses, les droites
d'équation x = 1 et x = 3 et la courbe c.

÷÷÷÷÷÷ 4 ÷÷÷÷÷÷
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
Fonderie sur modèle 1998
Fonctions d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 2 (TP 1 - TP 5 - TP 8 - TP 9)
Soit la fonction ƒ définie sur R par : ( ) ( )
x
x x f

− · e 1 2 .
1° a) Déterminer la limite de ƒ en −∞.
b) Déterminer la limite de ƒ en +∞ (à cet effet, on remarquera que l'on peut écrire :
ƒ(x) =
x
x
e
x

− e
2
).
c) Étudier le sens de variation de la fonction ƒ.
d) Tracer la courbe représentative c de ƒ dans un repère orthonormal (unité graphique : 2 cm), (on
ne demande pas l'étude de la branche infinie quand x tend vers −∞).
2° a) Un réel t étant donné, calculer, à l'aide d'une intégration par parties, l'intégrale définie :

t
x
x x
0,5
-
d e ) 1 - 2 (
b) Soit t un réel strictement supérieur à 0,5.
Calculer l'aire A(t), exprimée en cm
2
, du domaine plan limité par la courbe c, l'axe des
abscisses et les droites d'équations respectives : x = 0,5 et x = t.
Déterminer la limite L de A(t) lorsque t tend vers +∞, puis en donner une valeur approchée à
2
10

près par défaut.

÷÷÷÷÷÷ 5 ÷÷÷÷÷÷
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
Fonction d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 2 (TP 1 - TP 6 - TP 7 - TP 8 - TP 9)
Soit ƒ la fonction définie sur l'intervalle
]2, +∞[ par :
ƒ (x) =
( )
x
x
x
ln
4
200
2
2

.
Sur le graphique ci-contre figure une
partie de la courbe représentative de la
fonction ƒ dans un repère orthonormal
(O ; , i

j

),
(unité graphique : 1 cm).
Les objectifs de cet exercice sont :
• pour les deux premières parties, de
calculer l'aire A du domaine hachuré,
exprimée en
2
cm
, c'est-à-dire
A =
( )

ƒ
8
4
dx x
;
ce calcul sera fait à l'aide d'une intégration par parties.
• pour la troisième partie, de visualiser sur un graphique l'aire correspondant à la nouvelle intégrale
intervenant dans cette intégration par parties.
Première partie : Intégration par parties :
1° Déterminer la primitive G de la fonction g, définie sur l'intervalle ]2, +∞[ par g(x) =
( )
2
2
4
200
− x
x
,
telle que G(3) = −20.
2° A l'aide d'une intégration par parties utilisant la fonction G, montrer que :
( )


+ ·
8
4
2
d
4
100
2 ln
3
35
x
x x
A
Deuxième partie : Calcul de A :
On note I le nombre
( )


8
4
2
d
4
100
x
x x
.
Soit h la fonction définie sur l'intervalle ]2, +∞[ par h(x) =
( ) 4
100
2
− x x
.
On désigne par Γ sa courbe représentative dans le repère (O ; , i

j

).
÷÷÷÷÷÷ 6 ÷÷÷÷÷÷
0
1
8
1 8 4
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
1° a) Montrer que, pour tout élément x de l'intervalle ]2, +∞[, h(x) =
,
`

.
|

+ −
+ 2
1 2
2
1
2
25
x x x
.
b) Déterminer une primitive H de la fonction h, sur l'intervalle ]2, +∞[.
2° a) Calculer la valeur exacte de I.
b) En déduire la valeur exacte de A ; donner la valeur décimale de A, approchée à
2
10

près par
excès.
Troisième partie : Interprétation de I par une aire :
1° a) Déterminer les limites de la fonction h en 2 et en +∞; en déduire les équations des droites
asymptotes à la courbe Γ.
b) Étudier le sens de variation de la fonction h et dresser son tableau de variation.
2° a) Tracer la courbe Γ, pour les abscisses comprises entre 2,5 et 9.
On placera, en particulier, les points d'abscisses 2,5 ; 3 ; 3,5 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7 ; 8 et 9.
(On utilisera une feuille de papier millimétrée ; unité graphique : 1 cm.)
b) Hachurer sur le graphique une partie du plan dont I est l'aire.

÷÷÷÷÷÷ 7 ÷÷÷÷÷÷
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
Microtechnique 1999
Fonction d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 2 (TP 1 - TP 7 - TP 8 - TP 9)
1° On considère la fonction numérique g de la variable réelle x définie sur ]0, +∞[ par :
( ) x x x g ln 2 1
3
+ − ·
ln x désignant le logarithme népérien de x.
a) Étudier les variations de g sur ]0, +∞[.
b) Calculer g(1).
c) En déduire le signe de g(x) sur ]0, +∞[.
2° Soit la fonction ƒ définie sur ]0, +∞[ par ƒ(x) =
2
ln
1
x
x
x − −
et c sa courbe représentative dans un
repère orthonormal (unité de longueur 2 cm).
a) Calculer sa fonction dérivée. Montrer qu'elle s'écrit :
( )
( )
3
x
x g
x f ·

.
Déduire de la question 1° c) les variations de ƒ.
b) Déterminer les limites de ƒ pour x tendant vers 0 par valeurs positives et x tendant vers +∞.
c) Soit ϕ(x) = ƒ (x) − (x − 1). Calculer la limite de ϕ pour x tendant vers +∞.
Étudier le signe de ϕ(x) pour x ∈ ]0 ; +∞[, puis interpréter graphiquement les résultats trouvés.
Résumer l'étude menée (signe de ƒ'(x), variations de ƒ, signe de ϕ(x)) dans un tableau.
d) Construire la courbe c, et son asymptote oblique d d'équation y = x − 1.
3° Calculer l'aire de la partie du plan limitée par la courbe c , la droite d et la droite d'équation
e · x . On donnera la valeur exacte en cm
2
; on procédera à une intégration par parties.

÷÷÷÷÷÷ 8 ÷÷÷÷÷÷
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
Domotique 2002
Fonctions d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 2 (TP 1 - TP 7 - TP 8 - TP 9)
Partie 1
On considère la fonction ƒ définie sur l'intervalle I : I =
]
]
]

π π

2
3
;
2
3
par : ƒ(x) = ( ) x x
x
sin cos e −

.
1° Calculer la dérivée de ƒ, et étudier son signe sur l'intervalle I.
2° Construire le tableau des valeurs numériques de ƒ pour les valeurs suivantes de x :
.
2
3
; ;
4
3
;
2
; 0 ;
4
;
2
; ;
2
3 π
π
π π π

π
− π −
π

Les valeurs numériques seront données à 0,01 près.
3° Déterminer sur I les solutions de l'équation ƒ(x) = 0.
4° On désigne par c la courbe représentative de la fonction ƒ dans un repère orthonormal d'unité
graphique 2 cm sur chaque axe.
a) La courbe c admet une tangente t en son point d'abscisse 0. Donner une équation cartésienne de
cette droite t.
b) En se limitant à l'intervalle
]
]
]

π π

4
3
;
2
, construire sur un même graphique la courbe c et la
droite t. On prendra pour valeur approchée de π la valeur 3,1.
Partie 2
On pose I =

π

4
0
d cos e x x
x
et J =

π

4
0
d sin e x x
x
.
1° Au moyen d'une intégration par parties sur chacune des intégrales I et J, montrer que I et J sont les
solutions du système de deux équations à deux inconnues u et v :
u − v = 4
e
2
2
π

; u + v = 1 − 4
e
2
2
π

.
Calculer les valeurs exactes de I et J.
2° Calculer, en unité d'aire, la valeur exacte de l'aire de la portion de plan comprise entre l'axe des
abscisses, l'axe des ordonnées et la portion de courbe c correspondant à l'intervalle
]
]
]

4
; 0
π
.
Donner une valeur approchée de cette aire en
2
cm
à 0,01 près.

÷÷÷÷÷÷ 9 ÷÷÷÷÷÷
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
Calcul différentiel et intégral 2 (TP2)
1° Calculer la valeur exacte de l’intégrale

·
1 , 0
0
d e t
t
t I , à l’aide d’une intégration par parties.
2° Donner le développement limité d’ordre 2 de
t
e
au voisinage de 0. En déduire le développement
limité d’ordre 3 de
t
t e au voisinage de 0, que l’on écrira sous la forme ) ( ) (
3
t t t p ε + avec
. 0 ) ( lim
0
·

t
t
ε
3° Calculer la valeur exacte de l’intégrale

·
1 , 0
0
d ) ( t t p J
.
4° Le nombre J I − est-il inférieur ou égal à
3
10

?

Maintenance et exploitation des matériels aéronautiques 1999
Fonction d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 2 (TP 1 - TP 7 - TP 8 - TP 9)
Soit ƒ la fonction numérique de la variable réelle x définie par : ƒ(x) =
x
x x

,
`

.
|
− e 3
2
3
2
.
1° a) Étudier les variations de ƒ quand x décrit R.
b) Tracer la courbe représentative c de ƒ dans le plan rapporté à un repère orthonormal (O ; , i

j

)
(unité graphique : 1 cm).
2° Calculer, à l'aide d'une intégration par parties, les fonctions primitives de ƒ sur R.
3° Soit m un nombre réel strictement supérieur à 2.
a) Calculer, en cm
2
, l'aire A(m) du domaine plan délimité par la courbe c, l'axe des abscisses, et les
droites d'équations x = m et x = 2.
b) Calculer la limite de A(m) lorsque m tend vers +∞.

÷÷÷÷÷÷ 10 ÷÷÷÷÷÷
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
Agroéquipement 2003
Fonction d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 2 (TP 1 - TP 7 - TP 8 - TP 9)
Partie A.
On considère la fonction f définie sur R
+
*
par :
( ) ( )
2
ln x x f ·
On appelle c la courbe représentative de f dans un repère orthonormal du plan.
1. Quelle est la limite de f(x) lorsque x tend vers 0 par valeurs supérieures ?
Que faut-il en déduire pour la courbe c ?
2. Donner la limite de f(x) lorsque x tend vers +∞.
3. Montrer que la dérivée de f est définie par : ( )
x
x
x f
ln
2 ·

. En déduire le sens de variation de f.
4. Dresser le tableau de variation de f.
Partie B.
On se propose de calculer l'intégrale : ( )

·
e
1
2
d ln I x x .
1. Montrer que la fonction g telle que
( ) x x x x g − · ln
est une primitive de x ln x sur R
+
*
.
2. En remarquant que ( ) ( ) ( ) x x x ln . ln ln
2
· et en utilisant une intégration par parties, montrer que
I = e - 2.
En déduire l'aire, en
2
cm
, de la surface comprise entre la courbe c, l'axe des abscisses et la droite
d'équation x = e.

÷÷÷÷÷÷ 11 ÷÷÷÷÷÷
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
Conception des produits industriels 2002
Fonction d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 3 (TP 6 - TP 7 - TP 8 - TP 9)
On donne dans un repère orthonormal (O ; , i

j

) d'unité graphique 4 cm la courbe C représentative de
la fonction ƒ définie sur R par :
ƒ(x) = ( )
x x
e 1 ln e +

On se propose de calculer l'aire S de la partie hachurée du plan ensemble des points M(x ; y) tels que :
( )
¹
'
¹
ƒ ≤ ≤
≤ ≤
x y
x
0
1 0

voir figure ci-contre :
1° a) Calculer les réels A et B tels que pour tout réel t strictement positif :
( ) 1 1
1
+
+ ·
+ t
B
t
A
t t
b) Calculer l'intégrale I =
( )

+
e
1
1
d
t t
t
.
2° Soit l'intégrale J =
( )

ƒ
1
0
dx x .
a) En utilisant le changement de variable défini par t =
x
e
, montrer que J =
( )
t
t
t
d
1 ln
e
1
2

+
.
b) Calculer alors J en utilisant une intégration par parties et le résultat de la question 1° b).
3° En déduire la valeur exacte, en
2
cm
, de S puis la valeur arrondie au
2
mm
.

÷÷÷÷÷÷ 12 ÷÷÷÷÷÷
1
0 1
x
ln 2
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
Étude et économie de la construction 2003
Calcul différentiel et intégral 2 (TP 1 - TP 7 - TP 8 - TP 9) ; fonction d'une variable réelle.
Partie A
Le plan est rapporté à un repère orthonormal (O ; , i

j

) (unité graphique 4 cm).
Soit ƒ la fonction définie sur l'intervalle [0 ; +∞[ par :
( ) x x
x −
· ƒ e 2
1° Calculer ƒ(0).
2° Étudier les variations de la fonction ƒ, et déterminer la limite de ƒ en +∞.
3° Construire dans le repère (O ; , i

j

) la représentation graphique c de la fonction ƒ.
Préciser la tangente à la courbe c au point d'abscisse 0.
Partie B
On considère le solide de révolution engendré par la rotation autour de l'axe des abscisses, de la
courbe c, définie à la question 3° de la partie A.
On désigne par
( ) x S l'aire de la section de ce solide par le plan P perpendiculaire à l'axe des abscisses
et passant par le point M de c d'abscisse x.
On désigne par
( ) x V le volume de la partie du solide limitée par le plan P et le plan
0
P parallèle à P et
passant par le point d'abscisse 0.
1° Montrer que l'on a
( ) x S =
x
x
2
e 4

π
. Déterminer la valeur pour laquelle
( ) x S est maximum.
Donner une valeur approchée de ce maximum à
2
10

près.
On rappelle que : ( ) ( )

·
x
t t S x V
0
d .
Montrer que
( ) x V = ( ) [ ]
x
x
2
e 1 2 1

+ − π . (on pourra utiliser une intégration par parties).
2° Déterminer la limite de
( ) x V quand x tend vers +∞.

÷÷÷÷÷÷ 13 ÷÷÷÷÷÷
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
Fonction d'une variable réelle ; calcul différentiel et intégral 2 (TP 1 - TP 7 - TP 8 - TP 9)
Une sphère fixe (S) de rayon R reposant sur le plan horizontal (P), on considère les cônes de
révolution d'axes verticaux limités au plan de base (P) tels que (S) soit la sphère inscrite à ces cônes.
Le problème propose l'étude des variations du volume V d'un tel cône et la détermination d'un cône
dont le volume V soit minimum .
1° Etude préalable d'une fonction
Soit la fonction numérique qui à tout réel de l'intervalle ]0 ; 1[ fait correspondre :
ƒ(x) =
( )
( ) x x
x

+
1
1
2
.
a) Étudier les variations de ƒ et déterminer les limites de ƒ lorsque x tend vers 0 et lorsque x tend
vers 1 dans l'intervalle ]0 ; 1[.
b) Dessiner la courbe représentative de ƒ dans un repère orthogonal où les unités graphiques sont
les suivantes : 9 cm pour l'unité de l'axe des abscisses, 0,5 cm pour l'unité de l'axe des
ordonnées.
c) Soit k un nombre réel arbitraire. Indiquer suivant les valeurs de k, le nombre des solutions de
l'équation ƒ(x) = k.
d) Résoudre ƒ(x) = 9.
2° Calcul du volume V d'un cône de révolution
L'espace est rapporté au repère orthonormal
(O ; , i

, j

k

).
Soient les points A, B et C de coordonnées respectives :
(0, 0, h), (0, r, 0) et (0, -r, 0),
h et r étant deux réels positifs donnés.
On note α une mesure en radian de l'angle géométrique (

OAB
) (0 < α <
2
π
).
Le segment [AB] en tournant autour de Oz engendre un cône de révolution qu'on limite à sa base dans
le plan (P) des axes Ox et Oy. On désigne par R le rayon du cercle inscrit dans le triangle ABC qui est
aussi le rayon de la sphère inscrite dans le cône de révolution.
a) Exprimer sin α dans le triangle AIH et tan α dans le triangle AOB.
b) Déduire de ce qui précède r et h à l'aide de R et α.
c) Calculer V, volume du cône de révolution à l'aide de R et de α.
÷÷÷÷÷÷ 14 ÷÷÷÷÷÷
A
B C
I
H
α
0
x
y
z
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
3° Utilisation de ƒ et résolution du problème posé
a) R étant supposé fixé, montrer que V s'exprime par V = K f(sin α) où K est un coefficient positif
que l'on exprimera à l'aide de R.
b) En déduire les variations de V.
c) Pour quelles valeurs de α, le volume V est-il minimum ? Calculer alors la hauteur du cône et
son volume.

÷÷÷÷÷÷ 15 ÷÷÷÷÷÷
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
Calcul différentiel et intégral 2 (TP1 - TP3 - TP4 - TP5 - TP6 - TP8) ; fonctions d'une variable réelle 1.
Partie A
Soit la fonction numérique ƒ définie sur l'intervalle ]−1 ; 0] par :
( ) ( ) x x x − − · ƒ
2
1 ln .
On désigne par c la courbe représentative de ƒ dans le plan rapporté à un repère orthonormal (unité
graphique : 10 cm).
1° Déterminer la limite de ƒ en −1. Que peut-on en déduire pour la courbe c ?
2° Étudier les variations de la fonction ƒ.
3° Donner une équation de la tangente d à la courbe c au point origine du repère.
4° Tracer c et d.
5° On admet que l'équation ƒ(x) = 0 a deux solutions : 0 et α. Donner une valeur approchée de α à
3
10

près ; vérifier que α appartient à l'intervalle ]−0,72 ; −0,71[.
Partie B
1° Vérifier l'égalité : ( ) ( ) ( )
∫ ∫ ∫
α α α
− + + · −
0 0 0
2
d 1 ln d 1 ln d 1 ln x x x x x x .
2° A l'aide d'intégrations par parties, calculer, en fonction de α, les intégrales :
I = ( )

α
+
0
d 1 ln x x et J = ( )

α

0
d 1 ln x x .
On pourra remarquer que :
x x
x
+
− ·
+ 1
1
1
1
et que
x x
x

+ − ·
− 1
1
1
1
.
3° Calculer en fonction de α l'intégrale :
( )

α
ƒ ·
0
dx x K .
4° On désigne par A l'aire, exprimée en
2
cm
, du domaine limité par l'axe des abscisses, la courbe c et
les droites d'équations x = α et x = 0.
a) Calculer A en fonction de α.
b) Montrer qu'en prenant α = −0,71, on obtient une valeur approchée de A par défaut.
En admettant que l'erreur commise sur la valeur de A en prenant α = −0,71 est inférieure à
2
10

, donner la valeur approchée de A à
1
10

près par défaut.

÷÷÷÷÷÷ 16 ÷÷÷÷÷÷
Calcul différentiel et intégral
Calcul d’aires et de volumes
Assistant en création industrielle 2002
Soit f la fonction numérique définie sur R par d cx bx ax x f + + + ·
2 3
) ( .
1. Déterminer les réels a, b, c, d sachant que
4
1
) 0 ( · f ,
4
7
) 3 ( · f , 0 ) 0 ( ·

f , 0 ) 3 ( ·

f où f


désigne la fonction dérivée de f sur R.
2. Soit g la fonction numérique définie sur R par
4
1
2 9
) (
2 3
+ + − ·
x x
x g
.
a) Déterminer la fonction g

dérivée de g sur R.
b) Étudier le signe de ) (x g

et dresser le tableau des variations de g (on y précisera, sans
démonstration, les limites de g(x) quand x tend vers +∞ et –∞).
c) Construire la représentation graphique c de la fonction g lorsque x varie dans l'intervalle [0 ;
3]. On utilisera un repère orthonormé d'unité 2 cm. On représentera également les tangentes à
la courbe c aux points d'abscisse x = 0 et x = 3.
3. a) Construire la courbe
1
c image de la courbe c par la symétrie orthogonale par rapport à l'axe
des ordonnées.
b) Construire les courbes c

et
1
c

symétriques de c et
1
c par rapport à l'axe des abscisses.
4. a) Calculer

·
3
0
d ) ( x x g I
b) En déduire l'aire en
2
cm
du domaine délimité par c,
1
c , c

et
1
c

, les droites d'équations
respectives x = 3 et x = –3.

÷÷÷÷÷÷ 17 ÷÷÷÷÷÷