1

Formation
“L’énergie dans les bâtiments durables”
Bruxelles Environnement

E 5.6. ISOLATION THERMIQUE, désordres architecturaux, détails techniques, ponts thermiques – Petits logements.
Marny DI PIETRANTONIO
PLATE-FORME MAISON PASSIVE asbl

Objectif(s) de la présentation
Dans le cadre des logement unifamiliaux, connaître les intérêts, pouvoir estimer/dimensionner les déperditions par transmission et envisager des solutions optimales, quant…
●À

l’isolation thermique, son intérêt, ses techniques et mises en œuvre,
●Aux

ponts thermiques et nœuds constructifs, issus de la gestion de l’isolation et des désordres architecturaux.

3

Isolation Ponts thermiques / nœuds constructifs Cas pratiques 4 . III. II.Plan de l’exposé I.

I.Obligations 4.Autres d’isolation et pathologies de vérification 5 facteurs .Normes 3.Moyens 8. Isolation I.Rappel 2. Isolation 1.Optimisation 6.Enveloppe 5.Défauts 7.

I.1 Rappel ● Pourquoi isoler? ► Confort › température ambiante intérieure › Température de surface ► Diminuer sa facture énergétique Et augmenter son pouvoir d’achat ► ► Diminuer sa dépendance énergétique Diminuer son empreinte énergétique ● Par où commencer? Comment? ► Etude globale du bilan thermique de l’unité (logement/tertiaire) > déperditions par transmission 6 .

K] Résistance thermique → Ri = ( d / l )i → Rsi et Rse RT = Rsi + SRi + Rse [m².1 Rappel ● ● ● Valeurs caractéristiques de l’isolation Coefficient de conductivité thermique (d’un matériau) → l [W/m.I.K/W] Source: Energieplus 7 .

I.1 Rappel ● Valeurs caractéristiques de l’isolation Coefficient de transmission thermique (d’une paroi) → U = 1 / RT [W/m².K] ● ● Niveau d’isolation global (d’un bâtiment). K 8 .

I. selon que le vitrage ait un U > ou < 2W/m²K) 9 .07 .1 Rappel ● Particularités ► Matériau non homogène : Ri (et non Déperdition linéique : y Déperdition ponctuelle : c Cas des fenêtres : l ) ► [W/m.3 x U châssis + 0.05 ou 0.7 x U vitrage + 3 x 0.K] [W/K] ► ► › Uw = (Uf * Af + Ug * Ag + y * l) / (Af + Ag) (ou formule simplifiée : Ufenêtre = 0.

1 Rappel ● Bilan énergétique global ► ɸ (tot) = déperditions (transmission et ventilation) .I.apports Source: PMP 10 .

température superficielle) NBN EN ISO 10077 (menuiseries) NBN EN ISO 13790 (calcul de l’énergie de chauffage) … ► ► ► > www. ► ► ► NBN B 62-002 (calcul du Uparoi. valeur par défaut) NBN EN ISO 6946 (résistance superficielle) NBN EN ISO 10211-1 et -2 (ponts thermiques.2 Normes ● Ordonnance du 07 juin 2007 (PEB) et AGB du 21 décembre 2007.be 11 .nbn.I.

3 Exigences PEB ● Niveau K Source: fiche ENE 04 ● Umax 12 .I.

3 Exigences PEB 13 Source: ENE 04 .I.

4 Enveloppe De G à D. et H en B: Laine de roche (MW).I. perlite expansée (EPB). mousse de polyuréthanne (PUR). mousse de polystyrène extrudé (XPS) ● Les types d’isolants 14 Source: fiches MAT 05 et ENE 04 . mousse de polystyrène expansé (EPS et EPS-SE). laine de verre (GW). verre cellulaire (CG).

isolant en fibres de textiles recyclés ● Les types d’isolants (naturels ou écologiques) 15 Source: fiche MAT 05 .I. noix de coco.4 Enveloppe Haut: Cellulose. laine de chanvre. Liège (ICB). Bas: Origine roche volcanique (perlite).

I.4 Enveloppe ● Les types d’isolants ► Ordre de grandeur → impact sur l’épaisseur à placer ► Quel type d’isolant pour quelle application? Isolation EXTERIEURE (Neuf / Rénovation (lourde) ou INTERIEURE (rénovation)? 16 ► Source: fiche MAT 05 .

I. › Toiture (plate / inclinée) › Dalle de sol (et placher) 17 . de type bloc de maçonnerie ► Applicable pour tout type de paroi: › Mur de façade. de type ossature bois ou poutre métallique › Massive.4 Enveloppe ● Composition des parois – Mise en œuvre ► 2 types de structure: › Légère.

I.4 Enveloppe ● Composition des parois ► Fixation de l’isolant sur élément massif ou structure légère → ossature à considérer dans U global: 18 Source: fiche ENE 04 .

Paroi légère › Ossature bois + cellulose Source: PMP 19 .4 Enveloppe ● Composition des parois ► Murs .I.

Paroi légère › Poutres TJI + Laine minérale Source: PMP 20 .I.4 Enveloppe ● Composition des parois ► Murs .

4 Enveloppe ● Composition des parois ► Murs .Paroi légère › Bois massif .I.PUR Source: PMP 21 .

Paroi légère › Ossature bois + paille Source: PMP 22 .4 Enveloppe ● Composition des parois ► Murs .I.

4 Enveloppe ● Composition des parois ► Murs .I.Paroi légère › Ossature métallique + caisson isolant Source: PMP 23 .

Paroi massive › Blocs terre cuite + PUR Source: PMP 24 .I.4 Enveloppe ● Composition des parois ► Murs .

4 Enveloppe ● Composition des parois ► Murs .Paroi massive › Bloc béton + polystyrène expansé Source: PMP 25 .I.

I.4 Enveloppe ● Composition des parois ► Murs .Paroi massive › Bloc béton (à bancher – variante) + polystyrène expansé Source: PMP 26 .

I.4 Enveloppe ● Composition des parois ► Murs .Paroi massive › Blocs silico-calcaires + néopor Source: PMP 27 .

I.Paroi massive › Blocs béton cellulaire + isolant (?) Source: PMP 28 .4 Enveloppe ● Composition des parois ► Murs .

I.4 Enveloppe ● Composition des parois ► Murs .Paroi massive › Blocs à bancher en néopor Source: PMP 29 .

4 Enveloppe ● Isolation de toiture ► Toiture inclinée – combles aménageables › Isolation par l’intérieur entre les chevrons › Isolation par l’intérieur sous les chevrons Source: fiches ISO 03 et ISO 04 Energieplus 30 .I.

4 Enveloppe ● Isolation de toiture ► Toiture inclinée – combles aménageables › Isolation par l’extérieur au-dessus de chevrons (sarking) › Isolation par l’extérieur au-dessus des pannes 31 .I.

I.4 Enveloppe ● Isolation de toiture ► Toiture inclinée – combles non aménageables › Plancher léger sans aire de foulée › Plancher léger avec aire de foulée 32 .

I.4 Enveloppe ● Isolation de toiture ► Toiture inclinée – combles non aménageables › Plancher lourd sans aire de foulée › Plancher lourd avec aire de foulée 33 .

I.4 Enveloppe ● Isolation de toiture ► Toiture plate › Toiture chaude › Toiture inversée › Toiture froide A EVITER Source: Energieplus et fiche ISO 04 34 .

… adaptés pour fixation et pose facilitées › Mousse de PUR projeté › Faux plancher isolé (cf toiture) › Utilisation de béton isolant › Couche de bille d’argex ›… 35 → Détails importants au niveau des jonctions de murs ► . XPS.4 Enveloppe ● Isolation de dalle de sol / plancher ► ► Schéma de principe utilisé pour certains cas de toiture Isolation intérieure (sup) /extérieure (inf) par rapport à la dalle Possibilités: › Panneaux / dalles de PIR. PUR.I.

énergétique. plus qu’une simple paroi! acoustique. durabilité. sécurité. confort visuel. ● Isolation – Menuiserie extérieure (fenêtre) coût. entretien. Source: ENE 06 Energieplus … 36 . ► La fenêtre.I.4 Enveloppe Choix orienté par Esthétique.

I. transmission lumineuse Source: Fiche ENE 06 37 . facteur solaire › T.4 Enveloppe ● Isolation – Menuiserie extérieure (fenêtre) ► Caractéristiques › Uw – Uf – Ug – Psi › « g ».L..

I.4 Enveloppe

Isolation – Menuiserie extérieure (fenêtre)

Le châssis
› PVC › Alu › Bois › Mixtes ›…

L’intercalaire, jonction entre le châssis et le vitrage,
› Classique › Haut rendement, ou Basse émissivité, à coupure thermique

Source: fiche ISO 05

– Valeur variable selon type de châssis et type de vitrage
38

I.4 Enveloppe

Isolation – Menuiserie extérieure (fenêtre)

Le vitrage
› Simple › Double › Triple › (Quadruple)

En rénovation:
› Remplacement envisageable seulement du vitrage (épaisseur suffisant de l’ouvrant pour placement nouveau vitrage et solidité des quincailleries – poids!) › Doublage des fenêtres
39

I.4 Enveloppe

Isolation – Menuiserie extérieure (fenêtre)
Bois / bois Bois / aluminium PVC Mur-rideau

Source: Formation PMP

40

I.4 Enveloppe enersig n afinco internorm Source: PMP ewitherm 41 .

I.4 Enveloppe optiwin bieber Source: PMP pierret system 42 .

045 W/m.I.06 W/m.08 W/m.4 Enveloppe ● Isolation – Menuiserie extérieure (fenêtre) ► Valeur par défaut Ψespaceur › 0.K si l'intercalaire est en aluminium › 0.K si l' intercalaire est en inox › 0.K si l’intercalaire est isolant Source: PMP 43 .

I.4 Enveloppe ● Isolation – Menuiserie extérieure (fenêtre) ► Vitrage › Traitement Basse émissivité › Traitements divers (entretien › Heat Mirror Source: Fiche ENE 06 .PMP 44 .

I.4 Enveloppe ● Isolation – Menuiserie extérieure (fenêtre) Ug châssis Source: PMP Ψespaceur g 45 .

I.4 Enveloppe ● Isolation – Menuiserie extérieure (fenêtre) 46 .

4 Enveloppe ● Isolation – Menuiserie extérieure (fenêtre) Source: formation PMP 47 .I.

4 Enveloppe ● Isolation – Menuiserie extérieure (fenêtre) ► Ordre de grandeur Source: fiche ENE 06 48 .I.

4 Enveloppe ● Isolation – Menuiserie extérieure (fenêtre) Source: fiche ENE 06 49 .I.

I.5 Optimisation ● … Source: formation PMP 50 .

5 Optimisation ● Optimum économique ► Temps de retour (TRS) de 10 à 25 ans selon hypothèses de simulation A comparer à la durée de vie d’un bâtiment ► Source: fiche ENE 12 51 .I.

I.5 Optimisation ● Standard passif.an [SPF finances] 52 . relatifs: BNE(chaleur) Etanchéité Surchauffe ● Niveau (très) basse énergie: ► BNE(chaleur) ≤ inférieurs à 60 kWh/m².an (voir 30) [RBC] › BNE (chauffage et refroidissement) ≤ 30 kWh/m². une vision plus globale que le «K»    → 3 critères.

3. Les besoins nets en énergie de chauffage doivent être < 15 kWh/m²a L’étanchéité à l’air : valeur n50 < 0.an) 53 Source : CALE Source: PMP .I.5 Optimisation Les critères = Obligation de Résultats 1.6 h-1 Le pourcentage doit être < 5% de surchauffe 2. 4. La consommation totale d’énergie primaire < 120 kWhprim/m²an (42kWh/m².

I.5 Optimisation ● Plus loin que l’isolation seule… Source: formation PMP 54 .

Général 300 Consommation spécifique d’énergie [kWh/m².an] 250 200 -!5 150 -75 100 50 0 Maison existante Maison K55 Maison basse énergie Maison passive chauffage eau chaude sanitaire ventilation appareils électroménagers .

6 100 % 0.5 /(1.5-2 0.4 100 % 0.15 Plancher sur extérieur Gain/perte en % par rapport au Standard : 2 1.3 Top 0.10) 4.5 0.6) 100 % <2.Isolation Mauvais Toiture inclinée/plate Gain/perte en % par rapport au Standard : Parc actuel 2.0 / 3.3 0.5 Standard 0.15 (0.5/(1.85 56 56 .15 Fenêtre Uw(/Ug) Gain/perte en % par rapport au Standard : 5 3 2.5 1.0 Murs extérieurs Gain/perte en % par rapport au Standard : 1.3 100 % Performant 0.3 0.0-1.1) 0.

: rapport entre la pression de vapeur d’eau (pv) et la pression de saturation de la vapeur d’eau (pvs).6 Défauts d’isolation – pathologies ● Notions hygrométriques: ► Humidité absolue. à laquelle l’humidité relative serait de 100%.I. X: Le nombre de grammes de vapeur d’eau présent dans 1 kg d’air sec. [° C] Source: Formation PMP 57 . H. pour une pression de vapeur d’eau donnée ou une humidité absolue donnée. [%] ► Température de rosée: température. [geau/kgairsec] ► Humidité relative.R.

R.6 Défauts d’isolation – pathologies X H.I. Source: Formation Condensation PMP 58 .

l’humidité se déplace de la pression partielle la moins élevée vers la plus élevée.6 Défauts d’isolation – pathologies Tout ● Diffusion de vapeur comme la chaleur se déplace du chaud vers le froid.I. C’est la diffusion de vapeur 4°C / Hr : 100% Pv : 800 Pa 20°C / Hr : 70% Pv : 1650 Pa Source: Formation PMP 59 .

6 Défauts d’isolation – pathologies Résistance à la diffusion de vapeur ● THERMIQUE ● VAPEUR Lambda (λ) : coeff.d (µd) [m] 60 .K/W] Mu. de conductivité thermique [W/mK] mu (µ) : coeff. la traversant en en 1 seconde vapeur d'eau traverse plus un m² de paroi soumis à une difficilement ce matériau que différence de température de l'air 1°C et ayant une épaisseur de 1m. Résistance therm. De résistance à la diffusion de vapeur [-] Quantité de chaleur [J] Indique dans quelle mesure.I. (R) [m².

Méthode de GLASER Source: Energieplus 61 . 1. Simulation statique .6 Défauts d’isolation – pathologies ● Gestion de la diffusion de vapeur ► Méthode de détermination des risques de condensation.I.

I. Simulation dynamique – WUFI 62 .6 Défauts d’isolation – pathologies 2.

6 Défauts d’isolation – pathologies ● T° Humidité Temps ++ ++ Pathologies rencontrées ► Associées à l’humidité → Moisissures et champignons Source: PMP 63 .I.

I.6 Défauts d’isolation – pathologies ● Développement et croissance Source: PMP 64 .

6 Défauts d’isolation – pathologies ● Développement et croissance Aspergillus restrictus / versicolor Tab 1 Source: Formation PMP Tab 2 65 .I.

I. penicillia et aspegillus Types de pathologies ► Moisissures Champignons ► Champignons Sels ► Mérule Sels Source: Formation PMP 66 .6 Défauts d’isolation – pathologies ● Penicillium sp (il en existe plus de 200 espèces) Mélange de stachybotrys.

maison-humide.merules.com www.I.be NIT 153 : problèmes d’humidité dans les bâtiments (CSTC) 67 • .be www.cz/atlasy/system/ www.forensic-applications.com www.upol.energieplus-lesite.wikipedia.com www.6 Défauts d’isolation – pathologies ● • • • • • • Bibliographie http://botany.

7 Moyens de vérification ● La thermographie Source: Fiche ENE09 Appareils. site web (Flir et Testo) 68 .I.

Source: Photos de site web (Flir et Testo) 69 .7 Moyens de vérification ● Sonde de température surfacique ► Vérification d’une température intérieure sur base des hypothèses de température et de composition de paroi.I. comparée à une prise de mesure.

1 Fig.8 Autres facteurs ● Confort intérieur Fig.I. 2 Source: Energieplus 70 .

m-2.8 Autres facteurs ● Confort intérieur – l’inertie ► L'inertie thermique d'un matériau est évaluée à l'aide des deux paramètres suivants : › la diffusivité : α = λ / (ρ * c) [m²/s] › l'effusivité : E = √ (λ * ρ * c) [ J.s-1/2] où : ● ● ρ la masse volumique du matériau en [kg.K-1.m-3] c la capacité thermique massique du matériau en [J.K-1] Source: Energieplus et fiche ENE 08 71 .kg-1.I.

140[-…]. 717[-…].… 72 .8 Autres facteurs Source: Centre Urbain ● Isolation… acoustique ● ● Isolation acoustique > < correction acoustique Matériau caractérisé par des coefficients: ► ► Coefficients d’absorption sonore (si) Coefficient de réduction de bruit (NRC) ● Normes NBN EN ISO 354.I.

toiture)  répartition en classe de matériaux Législation du 19.I.1997 (A0.8 Autres facteurs Source: Energieplus ● Résistance au feu ► Comportement de l’isolant.12. non combustible à A4) 73 ► . surtout en mode apparent (plancher cave.

8 Autres facteurs ● Santé / Environnement / Durabilité. ► Santé: › Rarement en contact avec l’air ambiant (! Mise en œuvre chantier) › Impact sur l’hygrométrie  association avec revêtement mur intérieur tampon ► Environnement / Durabilité › Distinction entre isolant – Synthétique – Laine minérale – Ecologique (classique / végétal / animal /minéral › Analyse du cycle de vie – classement NIBE 74 .I.

Correction 6.La PEB architectural du bilan thermique 4.Désordre 5.Définition 2.Outils 3.Cas particuliers – Représentation en simulation 7.Conclusion 75 .Plan de l’exposé II. Ponts thermiques 1.Optimisation 9.Détails 8.

II. 76 . comme il s’en produit aux liaisons paroi/plancher/plafond ».1 Définition ● Définition (Selon la EN ISO 10211-1) ► « Partie de l’enveloppe d’un bâtiment où la résistance thermique par ailleurs uniforme est modifiée de façon sensible par : › la pénétration totale ou partielle de l’enveloppe du bâtiment par des matériaux ayant une conductivité thermique différente et/ou › un changement dans l’épaisseur de la structure et/ou › une différence entre les structures intérieures et extérieure.

II. › des températures superficielles minimales afin d’évaluer le risque de condensation superficielle.1 Définition ● La norme « EN ISO 10211-1 » ► « Pont thermiques dans les bâtiments – Calculs des températures superficielles et des flux thermiques – Méthodes de calcul générales » Cette norme établit les spécifications sur les modèles géométriques 3-D et 2-D d’un pont thermique pour le calcul numérique : › des flux thermiques afin d’évaluer la déperdition thermique globale d’un bâtiment. › Absence de source de chaleur à l’intérieur de l’élément de construction 77 . › Toutes les propriétés physiques sont indépendantes de la température. ► ► Hypothèses : › Conditions de régime stationnaire.

› Ui [W/m².1 Définition ● Définition ► Calcul de la valeur du pont thermique: [W/m. › li [m] : la longueur pour laquelle la valeur U est valable dans le modèle géométrique bidimensionnel. obtenu par un calcul bidimensionnel de l’élément de bâtiment qui forme la séparation entre deux environnements. 78 .K] : la valeur U de l’élément de bâtiment unidimensionnel.II.K] : le coefficient de couplage linéique.K] ► Avec : › L2D [W/m.

II.1 Définition ● Nœud constructif >< pont thermique ● Intérêts ? ► ► Spécificités de calcul Impact important dans le bilan énergétique Source: PMP 79 .

annexe H 80 .2 Outils ● Normes Source: NBN B 62-002.II.

2 Outils ● Catalogues Source: Catalogue (suisse) des ponts thermiques 81 .II.

Bisco… 82 . Eurokobra.II. Archicube. Heat.2 Outils ● Logiciels Therm.

ponts-thermiques.II.2 Outils ● Base de données (Logiciels) >>> www.be 83 .

comparaison Source: PMP 84 .II.2 Outils Orange : pont thermique linéaire selon NBN B 62-002 Rouge : pont thermique linéaire selon le catalogue Bleu : pont thermique linéaire selon Therm ● Logiciels .

II.2 Outils ● Comparaison (Ψe) Source: PMP 85 .

06.3 La PEB ● Source: Ordonnance du 07.II.2007. annexe V 86 .

II.3 La PEB ● PEB et PT (méthode) Source: Formation PT1 PMP 87 .

II.3 La PEB ● PEB et PT (méthode) dcontact ≥ ½ * min (d1.d2) 88 .

II. d2 ) Source: Formation PT1 PMP 89 .3 La PEB ● PEB et PT (méthode) dcontact ≥ ½ * min ( d1 .

II.3 La PEB ● PEB et PT (méthode) 90 .

3 La PEB ● PEB et PT (méthode) 91 .II.

3 La PEB ● PEB et PT (méthode) 92 .II.

II.3 La PEB ● PEB et PT (méthode) 93 .

4 Désordre architectural ● Types de ponts thermiques › Linéaires › Ponctuels ► CONSTRUCTIFS > Origine des désordres architecturaux › Modification de l’épaisseur de l’isolant › Modification de la continuité dans la constitution de la paroi › Mise en œuvre défaillante › Gestion non optimisée des détails de noeuds constructifs ► GEOMETRIQUES 94 .II.

4 Désordre architectural Source: Formation PT1 PMP ● … 95 .II.

isolé par l’extérieur Source: Fiche ENE 09 96 .II.4 Désordre architectural ● Mur plein.

4 Désordre architectural ● Mur plein.II. isolé par l’intérieur Source: Fiche ENE 09 97 .

4 Désordre architectural ● Mauvaise mise en œuvre d’isolation Source: Fiche ENE 09 et Energieplus 98 .II.

4 Désordre architectural ● Toujours assurer la continuité de l’isolant ► ► Perte par convection ET Pertes par conduction supplémentaires Source: Fiche ENE 09 et Energieplus 99 .II.

II.4 Désordre architectural ● Encrassement de la coulisse ! Source: Fiche ENE 09 et Energieplus 100 .

II.4 Désordre architectural ● Détail : plancher hourdis sur mur intérieur Source: Fiche ENE 09 et Energieplus 101 .

II.4 Désordre architectural ● De même en cas d’isolation par l’intérieur Source: Fiche ENE 09 et Energieplus 102 .

II. Le bilan thermique (déperditif) est corrigé.5 Correction du bilan thermique ● Types de ponts thermiques ► GEOMETRIQUES → valeurs mathématiques correctrices des erreurs induites par le choix du référentiel de mesurage. 103 .

026) U1 U1 Source: PMP 104 .045) PU (lambda = 0.5 Correction du bilan thermique ● Cas 1 MW (lambda = 0.II.

5 Correction du bilan thermique ● Cas 2 2x Source: PMP 105 .II.

II.5 Correction du bilan thermique ● … Source: PMP 106 .

5 Correction du bilan thermique Source: Formation PT 1 PMP 107 .II.

5 Correction du bilan thermique Source: Formation PT1 PMP Coefficient de transmission thermique en W/m²K U max = 0.50 URE = 0.25 MP = 0.II.10 108 .

6 Cas particuliers – Représentation en simulation ● PT de mise en œuvre fenêtre = Source: PMP Rectangle = U fenêtre et épaisseur châssis 109 .II.

110 .6 Cas particuliers – Représentation en simulation ● PT en contact avec le sol ► Une masse de terre est à considérer comme participant à la résistance du plancher.II.

II.5 B 2.6 Cas particuliers – Représentation en simulation ● PT en contact avec le sol ► Les dimensions de cette masse sont définies par : 2.5 B 111 Source: NBN EN ISO 13370 .5 B S = Surface plancher (dim ext) [m²] P = Périmètre exposé [m] 0.

→ Dupliquer la simulation en 2 * 2 (ZT) = Source: PMP + Transfert du flux de chaleur 112 .6 Cas particuliers – Représentation en simulation ● Représentation d’un PT 3 zones de température dans Therm.II.

K Udalle = 0.ponts-thermiques.134 W/m².II.be 113 .7 Détails Umur = 0.K ● Cas 1 ► ψe = -0.088 W/m².0137 W/mK Source: www.

ponts-thermiques.II.7 Détails Umur = 0.be 114 .108 W/m².087 W/m².K Udalle = 0.K ● Cas 2 ► ψe = 0.034 W/mK Source: www.

0.ponts-thermiques.K Uplancher = 0.II.137 W/m².118 W/m².7 Détails Umur = 0.K ● Cas 3 ► ψe = .0956 W/mK Source: www.be 115 .

K Uplancher = 0.80 W/m².ponts-thermiques.110 W/m².K ● Cas 4 ► ψe = 0.7 Détails Umur = 0.II.0207 W/mK Source: www.be 116 .

K ● Cas 5 ● ψe = .be 117 .ponts-thermiques.0.7 Détails Umur = 0.099 W/m².003 W/mK Source: www.9 W/m².K Uw = 0.II.

II.142 W/m²K Ψe = 0.028 W/mK Source: PMP 118 .8 Optimisation Uw = 0.653 W/m²K U = 0.045 W/mK Ψe = 0.540 W/mK ● Exemple optimum ? λ = 0.

8 Optimisation l1i d Source: PMP l2i ● … l1e l2e Valeur Ψe en W/mK 119 .II.

II.8 Optimisation
l1i
d

Source: PMP

l2i


l1e

l2e

Ψe ≤ 0,01 W/mK

120

II.8 Optimisation

Y = +/- 0 W/mK :
Position correcte d’un châssis de fenêtre dans le plan de l’isolation (solution à privilégier)

Y = +/- 0,05 W/mK :
valeur encore acceptable (solution moins performante)

Source: Fiche ENE 09

121

II.9 Conclusion

Le calcul des PT permet:
► ►

D’obtenir la part déperditive propre à ces désordres D’obtenir la température surfacique en ces points faibles du bâtiment (hypothèses différentes pour le référentiel de mesurage)

Les PT sont d’autant plus importants qu’ils représentent ces « zones à risques » de condensation, propices au développement des pathologies vues précédemment !

122

Plan de l’exposé

III. Cas pratiques

123

Cas pratiques Source: PMP ● Exemple 1: rénovation basse énergie 124 .III.

III. Cas pratiques ● Exemple 1: rénovation basse énergie 125 .

Cas pratiques ● Exemple 1: rénovation basse énergie 126 .III.

Cas pratiques ● Exemple 2: rénovation passive 127 .III.

III. Cas pratiques ● Exemple 2: 128 .

III. Cas pratiques ● Exemple 2: 129 .

Cas pratiques ● Exemple 2: ► ► ► Nouvelle toiture Placement VMC … 130 .III.

Cas pratiques ● Exemple 3: Neuf passif 131 .III.

III. Cas pratiques ● Exemple 3: 132 .

Cas pratiques ● Exemple 3: 133 .III.

III. Cas pratiques ● Exemple 3: 134 .

sites internets. etc… intéressants : ● ● http://www. ISO et MAT) ● ● ● ● www. sites internets.curbain.be/Templates/Profe ssionnels/informer.be www. etc… intéressants : 135 .Outils.cstc.bruxellesenvironnement.be Outils.energieplus-lesite.aspx?id2470&langtype=2060 (fiches ENE.be www.be/ > Services > Antennes normes www.ponts-thermiques.be www.maisonpassive.

136 ● ● . Elle doit être étudiée en gardant à l’esprit les pathologies apparaissant quand elle fait défaut ou suite à des mises en œuvre impropres. les ponts thermiques interviennent de manière non négligeable dans le bilan thermique global. Elle doit être étudiée dans sa globalité.Ce qu’il faut retenir de l’exposé ● L’isolation est la première étape de l’étude énergétique d’un bâtiment.

be infotechnique@maisonpassive. 98 – 5002 Namur Tel : 081 / 39.Rue Nanon. 06. 50 E-mail : info@maisonpassive.Contact Marny DI PIETRANTONIO Responsable Recherche et Développement PMP asbl .be 137 .

Merci de votre attention. 138 .