Halilhodzic-Raouraoua

,

Ils se sont parlé au téléphone

le «réchauffement»

Bougherra

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2532 PRIX 20 DA

Fergani attaque Hannachi…
www.lebuteur.com

«Si je ne pense pas qu’on peut faire quelque chose au Mondial, j’arrête le football» «J’aimerais que Zidane vienne nous voir lors du Mondial»
MERCREDI 22 JANVIER 2014

JSK

… Hannachi riposte «Au nom de la JSK, il a acquis «Il voulait à tout prix
Djemili incertain
MCA

«Il doit laisser derrière lui des infrastructures, pas seulement des titres» «C’est à cause de l’affaire Ladjadj qu’on m’a limogé de la JSK»

«Faux, ce n’est pas à cause de Ladjadj qu’il a été mis fin à ses fonctions»

des lots de terrain et des logements qu’il a vendus»

écarter Zywotko, mais on s’y est opposés»

Affaire MOB-USMA
Kerbadj

«Je ressens encore des douleurs»

«C’est le règlement qui a sanctionné le MOB, pas Kerbadj !»

Zerguine a tranché

«Pas de prime avant la finale !»
MCA-MCO à huis clos
USMH

qui devait prendre le club, pas Bouslimani !»

Bensemra «C’est un grand industriel

Ammour de retour
CRB

Halilhodzic : «Si je ne pense pas qu’on peut faire quelque chose au Mondial, j’arrête le football»
02
Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

www.lebuteur.com

Coup franc

Équipe nationale

Le retour de l’international Essaid Belkalem ne devrait pas tarder à se faire. Absent pendant longtemps en raison d’une blessure le mois de novembre passé, contractée face à Charlton, en amical, le joueur de Watford est attendu avec le reste de ses camarades, dans quelques jours. Rassuré par ses médecins traitants, Belkalem, qui garde un bon moral, a commencé la réadaptation physique. L’ex-défenseur central de la JS Kabylie se contente pour le moment de quelques exercices spécifiques proposés par le préparateur physique de Watford. Ayant presque terminé sa période de soins, l’Algérien s’entraîne en solo. Soumis donc à un

Belkalem recommence à courir
travail spécial, Essaid qui a recommencé à courir devrait rejoindre le reste du groupe, dans deux semaines, soit le temps de rattraper le temps perdu en matière de préparation physique.

Vous évoquez les barrages contre le Burkina Faso. Quel était le plan tactique ? Avant mon arrivée, l’Algérie jouait un jeu davantage défensif avec une tactique basée sur un bloc défensif très bas avec un seul attaquant en pointe. Bien sûr cette équipe a eu certains résultats. Mais j’ai voulu changer pour ne pas dire révolutionner sa façon de jouer. En tant qu’ancien attaquant, je suis davantage tourné vers l’offensive, et j’ai voulu instaurer la culture de la victoire pour chaque match, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. L’Algérie a toujours eu l’habitude de gagner à domicile, mais pas à l’extérieur. Là aussi, j’ai essayé de changer les choses en parlant, en travaillant, en essayant de faire prendre conscience à mes joueurs qu’ils pouvaient gagner à l’extérieur. Au match aller, au M. Halilhodzic, quel regard Burkina Faso, on y allait pour gaportez-vous sur la campagne gner. J’avais aligné une équipe très qualificative de l’Algérie ? offensive. On a inscrit deux buts, L’Algérie est tombée dans un mais on a manqué deux occadans groupe qualificatif sions nettes. Mes attaquants assez compliqué, avec le «La Corée ont manqué de réalisme, et Bénin, le Rwanda et surde chance. J’insiste, est l’équipe tout le Mali, qui est dechaque fois qu’on a joué à la plus puis plusieurs années l’extérieur, on est partis faible, avec une des meilleures forpour chercher la victoire. l’Algérie» mations d’Afrique. Le Là, ça n’a pas marché. Mali a fini troisième lors des Mais vous êtes parvenus à digédeux dernières Coupes d'Afrique rer cette défaite… des nations, ce qui est révélateur de Au match retour, la tension était sa régularité au plus haut niveau. Mais on a réussi un bon parcours en énorme. Toute l’Algérie attendait terminant largement en tête, avec impatiemment ce match. Ce n’était pas facile de préparer sept points d’avance. ce match. On a beauCela a «boosté» la coup travaillé. D’ailconfiance de mes leurs jamais je n’aurais joueurs. Au barrage, on pensé travailler autant a été confrontés à une pour un match. Auautre équipe de qualité, tant de petits détails, le Burkina Faso, finaautant de préparaliste de la dernière tion… Cela a été CAN. Cela a été deux énorme. Et ça s’est matches très complibien fini puisqu’on qués. Mais nous avons s’est qualifiés. On est tout de même réussi à un peu fatigués (sou«Cappello sait vaincre cette équipe et à rire). Mais on est fiers préparer son nous qualifier pour la du travail accompli. équipe que Coupe du monde. Mon ce soit équipe est jeune et pleine C’est votre capitaine, d’espoir, elle a été com- physiquement, Madjid Bougherra, tactiquement, qui a inscrit le but de plètement renouvelée il y a deux ans et demi. On mentalement ou la victoire. Parlezpeut encore beaucoup techniquement» nous de lui. évoluer et progresser.

Dans la 1re partie de son entretien avec FIFA.com, Vahid Halilhodzic revenait notamment sur ses larmes au soir de la qualification de l’Algérie pour la Coupe du monde de la FIFA, Brésil 2014, sa fierté d’entraîner les Fennecs, son douloureux licenciement de Côte d’Ivoire il y a quatre ans et son amour du métier. Dans la seconde, le technicien bosnien évoque la campagne qualificative de son équipe pour l’épreuve reine, le rôle de son capitaine Madjid Bougherra, et ce qui attend les Verts l’été prochain.

e e e partie 2e

Cette qualification va nous le permettre.

Dans une équipe, il y a toujours deux ou trois capitaines. Notre premier capitaine, c’est lui. Madjid est un des rares rescapés de l’ancienne équipe. J’attends de lui qu’il soit un leader positif. Ce qui est le cas. Il doit servir de transmission entre moi et les autres joueurs, surtout pendant le match. A un moment, je lui ai mis la pression parce qu’il avait quelques kilos en trop. Je l’ai poussé à retrouver davantage la forme. Cela se passe bien entre nous, c’est important de trouver un capitaine qui prend le rôle de sélectionneur sur le terrain. Je dispose d’autres joueurs capables de porter le brassard, mais lui joue pleinement son rôle. Désormais, ce sont la Russie, la République de Corée et la Belgique qui attendent l’Algérie en compétition officielle. A commencer par les Diables Rouges, le 17 juin 2014, à Belo Horizonte. La Belgique est parmi les deux ou trois meilleures équipes d‘Europe. Elle possède de belles individualités à l’image d’Eden Hazard que je connais bien pour l’avoir eu sous mes ordres à Lille. Cette sélection peut-être l’équipe surprise de la prochaine Coupe du monde. Pour nous ce sera un grand test, la Belgique sera le grand favori face à nous. On va tout faire pour ne pas perdre en tout cas, et peut-être créer l’exploit. Et que pensez-vous de la République de Corée ?

Normalement dans ce groupe, c’est l’équipe la plus faible, avec l’Algérie. C’est une équipe compacte et complexe qui propose un bon football, tout en passes, en vitesse, et en changement de rythme. Elle peut poser problème à mon équipe. Comme à chaque match, il faudra se préparer avec autant de passion que de sérieux, ne sous-estimer personne : il n’y a pas de petits matches en Coupe du monde.

Enfin, votre dernier match de poule se jouera contre la Russie… Déjà, quand une équipe a un entraîneur comme Fabio Capello, cela force le respect… C’est un grand entraîneur, et la Russie est une grande nation du football. Depuis quelques temps, la Russie commence les compétitions à plein r é -

«J’avais mis la pression sur Bougherra parce qu’il avait quelques kilos en trop»

gime mais lève le pied ensuite. Mais avec un technicien comme Capello, cela ne va pas être le même refrain. Lui sait prépare son équipe que ce soit physiquement, tactiquement, mental e m e n t , techniquement. Dans notre groupe, la Belgique et la Russie sont les favoris. La Corée du Sud et notre équipe peuvent éventuellement créer la surprise. Mais cela va être compliqué.

Jusqu’où l’Algérie a-t-elle le potentiel d’aller ? Si je ne pense pas qu’on peut faire quelque chose, j’arrête le football ! Je suis un gagneur. Je suis aussi conscient que l’Algérie est moins forte que la Belgique ou la Russie, mais combien de fois j’ai vu des petites équipes gagner contre des grands favoris ? Il faut se préparer, garder l’espoir et tenter quelque chose. Que représente cette qualification pour un pays comme l’Algérie ? Aujourd’hui la qualification n’a pas des conséquences uniquement sportives, mais également politiques et économiques. L’Algérie est le seul représentant des pays du Maghreb. Cela induit une certaine fierté, mais aussi une responsabilité. L’Algérie ne peut qu’être flattée de participer à une Coupe du monde. Quant à moi, en tant que sélectionneur, quel honneur ! Je me dois d’être exemplaire afin d’obtenir la même conduite de la part de mes joueurs. Mais sur ce point précis, je n’ai rencontré pour l’instant aucune difficulté ! In fifa.com

Il est soumis à un programme spécifique

Les défenseurs de l’EN ne sont pas au mieux de leur forme. Mis à part Rafik Halliche, qui enchaîne les matchs, les autres internationaux algériens qui évoluent dans ce compartiment de jeu accusent soit un retard en matière de temps de jeu, soit ils reviennent carrément de blessure. C’est le cas de Madjid Bougherra et Essaid Belkalem, dont le retour à l’entraînement devrait rassurer à plus d’un titre le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic.

Son retour soulagera Vahid

Essaid Belkalem est un homme averti. Lui, qui est resté, pour rappel, 9 mois sans jouer en raison d‘une opération au genou subie en plein CHAN 2011, ne veut en aucun cas anticiper son retour à la compétition au risque de compliquer sa blessure qui s'est avérée finalement un peu plus compliquée que prévue.

Essaid veut se donner le temps de bien récupérer

Yebda reprend avec le groupe

Eden Hazard»

«Je connais parfaitement

Absent lors de la dernière rencontre de Granada face à Osasuna, le milieu de terrain, Hassan Yebda, est de retour. L’Algérien peut même postuler à jouer la prochaine rencontre face au Real Madrid. Yebda qui souffrait d’une douleur au genou a rejoint ses coéquipiers hier matin à l’entraînement. Il sera donc du groupe qui prépare le prochain déplacement à Madrid.

Kadir laissé au repos

M.A.

Hier, le Stade Rennais a affronté la formation de Boulogne-sur-Mer en seizièmes de finale de la Coupe de France. Le milieu de terrain algérien, Foued Kadir, auteur d’un match complet, samedi en championnat, n’a pas été retenu par son entraîneur Philippe Montanier. De retour de blessure, Kadir, qui a ressenti une douleur en fin de rencontre face à Evian, a été laissé au repos. Il est même incertain pour le déplacement à Lille.

Coup franc

Équipe nationale

Bougherra : «J’espère qu’au Brésil
www.lebuteur.com
Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

03

Zizou viendra nous voir au vestiaire»

M

adjid Bougherra a accordé une interview au quotidien français Le Parisien au sujet de sa qualité de capitaine des Verts. Il a évoqué différents aspects liés à sa fonction, mais aussi à son parcours avec la sélection nationale. En voici une synthèse.

«Dans le vestiaire, j’essaye de détendre l’atmosphère. Jusqu’au dernier moment. Et puis, je fais mon discours dans le tunnel, au moment d’entrer sur la pelouse. Mon message est clair : «Personne n’est au-dessus de l’équipe. On joue pour son pays, alors personne ne fait son petit numéro dans son coin. Il n’y a pas de stars dans cette équipe. Si on n’est pas soudés, pas solidaires, si on ne fait pas d’efforts les uns pour les autres, on n’a aucune chance. Le mec qui ne comprend pas ça, je lui rentre dedans».

«Celui qui ne comprend pas que personne n’est au-dessus de l’équipe, je lui rentre dedans»

échecs. On a échoué à se qualifier au Mondial2006, puis aux CAN suivantes (…) Je ne me suis jamais dit : «Que fais-tu dans cette galère ?» Avec Nadir (Belhadj), Karim (Ziani), Antar (Yahia), on s’est donnés une mission : nous ne devions pas être la génération de la honte. On n’a jamais lâché, on voulait rentrer dans l’histoire par la grande porte (…) (Les nouveaux joueurs) savent qu’on a galéré, on leur raconte… Ils sont demandeurs. Sofiane (Feghouli), Faouzi (Ghoulam), Yacine (Brahimi), Saphir (Taïder)… Ils sont à l’écoute ! Et ça rend ce groupe propre. Depuis que je suis capitaine, je n’ai jamais eu la moindre bagarre à gérer par exemple».

Français et les Algériens. Pro, calme, gentil, discret, simple, exemplaire depuis son départ en retraite. J’ai créé une fondation en Algérie qui finance notamment des projets pour les handicapés cette année. J’aimerais bien rencontrer Zidane dans ce cadre-là. Il avait assisté en tribune à notre premier match du Mondial-2010. Au Brésil, j’espère qu’il reviendra nous voir et finira dans le vestiaire !»

«Quand j’arrêterai, je me rendrai compte de ce qu’on a fait. Je me souviens de mes débuts, on jouait partout et nulle part, on a même évolué à Goussainville, au fin fond de la région parisienne. Pendant longtemps, je n’ai connu que des

«Pendant longtemps, je n’ai connu que des échecs, mais nous ne voulions pas être la génération de la honte»

«J’ai d’abord flambé avec un maillot du Barça floqué du nom de Stoichkov. Après, j’ai eu le double passeport, comme citoyen et comme supporteur ! J’étais fou de l’Equipe nationale algérienne, mais les matches étaient rarement retransmis. Sur le skatepark qui nous servait de terrain de foot, je me faisais chambrer par mes potes du quartier, d’origines tunisienne, malienne, marocaine ou sénégalaise, car l’Algérie du ballon peinait à exister sur le continent ! Et puis, je vibrais avec les Bleus. En 1998, on est sortis dans la rue avec les copains, c’était

«Je me faisais chambrer par mes potes du quartie car l’Algérie du ballon peinait à exister !»

une sacrée fête».

«J’aimerais bien rencontrer Zidane dans le cadre de ma fondation»

«Nombre de joueurs d’origine algérienne, et plus largement d’origine maghrébine, qui viennent des quartiers ne sont pas reconnus à leur juste valeur. Beaucoup de jeunes ne réussissent pas à cause de la mentalité qu’on leur prête d’office. Certains coachs ou formateurs les cassent, détruisent leurs qualités. Combien de fois entend-on : «Tu dribbles trop !» ? Par rapport à un Brésilien, un Algérien de même niveau souffrira d’un déficit d’image. Certaines nationalités sont plus respectées que d’autres (…) Prenez Rafik Saïfi, l’un des joueurs les plus talentueux techniquement du football algérien. S’il s’était appelé Saïfinho, sa valeur aurait été multipliée par trois et il n’aurait pas fini à Istres. Beaucoup de jeunes s’épanouissent après avoir quitté la France (Belfodil, Brahimi, Taïder), des inconnus au bataillon percent plus facilement à l‘étranger, comme Guedioura chez nous à Crystal Palace ou Benatia, le Marocain, à l’AS Rome».

«Si Saïfi s’était appelé Saïfinho, sa valeur aurait été multipliée par trois»

«(Zidane est) Un modèle, pour tous, les

Saâdane : «Si l’Algérie ne passe pas le premier tour, ce ne sera pas un échec»
Le site web de la chaine qatarie Al Dawri Wal Kass a réalisé une interview avec l’ancien sélectionneur algérien, Rabah Saadane, où ont été évoqués différents sujets concernant le football algérien, qatari et arabe de manière générale. La première question a trait à la sélection nationale algérienne, dont l’ancien sélectionneur pense que «tous les moyens ont été réunis pour que sa préparation au Mondial soit une réussite, surtout les moyens financiers que la Fédération a pu générer grâce à la qualification à la Coupe du monde de 2010 et à la renommée que la sélection a acquise, à tel point que nous n’avons plus besoin de l’argent de l’Etat. La FAF est très à l’aise sur le plan financier et possède même un excédent, à l’inverse des clubs qui souffrent dans ce domaine». suite et cela aura un impact certain, que ce soit au plan des revenus financiers ou de la renommée de l’Algérie, mais il faut exploiter cette performance afin d’améliorer le niveau des sélections de jeunes afin qu’elles soient elles aussi présentes aux prochaines éditions de la CAN et de la Coupe du monde et qu’elles puissent constituer un réservoir pour les dix prochaines années. Malheureusement, on ne pense pas ainsi et tout l’intérêt est focalisé sur la sélection nationale et c’est une erreur sur le plan technique». constamment présents aux phases finales de Coupe du monde, surtout que nous possédons une sélection jeune qui peut rester longtemps dans le haut niveau».

Sur la qualification de l’Algérie au Mondial, il a estimé que «le plus important est qu’il s’agit de la deuxième qualification de

«On devrait exploiter la qualification au Mondial pour améliorer les sélection de jeunes, mais ce n’est malheureusement pas le cas»

Réitérant son sentiment que «le tirage au sort a été clément pour l’Algérie en la mettant dans une poule où toutes les sélections ont leurs chances», il pense que «l’équipe doit croire en ses chances afin de réaliser les meilleurs résultats possibles, mais même si elle échouait, ce ne sera pas un drame puisque l’objectif était d’être à la Coupe du monde et il est atteint». Il estime même que : «Echouer à passer le premier tour ne serait pas un problème pour la sélection car le plus important est de faire progresser le football algérien et, pour ce faire, il est primordial d’être

«Il est primordial d’être constamment présents aux phases finale de Coupe du monde»

Tout en refusant de commenter la mise à l’écart de Karim Ziani «car ce n’est pas de mes prérogatives de commenter les choix du sélectionneur», il a estimé que «la sélection est censée avoir besoin des services de joueurs expérimentés comme Nadir Belhadj, mais il faut respecter les choix du sélectionneur et de la FAF dans leur option de rajeunir la sélection». En revanche, il a salué le choix de Ziani, Belhadj et Madjid Bougherra de jouer au Qatar, estimant avoir été «l’un des rares à ne pas avoir critiqué cette option car le championnat du Qatar n’est pas plus faible que le championnat d’Algérie, sans compter qu’ils s’entraînent et jouent régulièrement, contrairement à certains internationaux qui sont dans de grands clubs européens sans pour autant jouer».

«Je ne commente pas la mise à l’écart de Ziani, mais mieux vaut jouer au Qatar que ne pas jouer dans de grands clubs»

Sherwood : «Si Bentaleb continue ainsi, il frappera aux portes de la sélection française»
Décidément, Nabil Bentaleb n’arrête pas de faire parler de lui en Angleterre, si bien que son éventuelle naturalisation pour faire partie de la sélection d’Angleterre est sérieusement évoquée. Selon la loi en Grande-Bretagne, il faut avoir vécu 5 ans de suite au moins dans le pays pour aspirer à la nationalité britannique. Bentaleb est arrivé en Angleterre en 2012 et, donc, ne peut être sélectionnable avant 2017.

e président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a reparlé à Vahid Halilhodzic. Cela s’est fait, avanthier, par téléphone. En effet, le patron du football algérien ne pouvait ne pas présenter personnellement ses condoléances au coach national qui a perdu son beaupère. Il l’a donc appelé à partir du Cap, en Afrique du Sud, où il se trouve actuellement pour le Championnat d’Afrique des nations (CHAN). Les deux hommes ne s’étaient plus parlé depuis plus de 6 semaines, plus exactement depuis le 6 décembre 2013, date du tirage au sort de la Coupe du monde. C’était donc une occasion pour un dégel des rapports entre les deux, en prévision de leur réunion de travail prévue pour le début du mois de février.

Raouraoua a reparlé à Halilhodzic après 6 semaines de «froid» Il lui a accordé de rester

In Le Parisien

L

quelques jours auprès de sa famille

Au cours de cette communication téléphonique, Halilhodzic a demandé à rester quelques jours auprès de sa famille à Sarajevo, surtout que les traditions en Bosnie-Herzégovine imposent qu’un deuil dure au moins une semaine. Raouraoua s’est montré très compréhensif et a autorisé le sélectionneur national à rester dans son pays. Le coach a été le premier à regretter cet état de fait. En effet, il a informé l’un des responsables de la FAF qui l’ont appelé que ce décès l’obligeait à interrompre la tournée européenne qu’il est en train d’effectuer – et qu’il avait inauguré en allant superviser Nabil Bentaleb - et à renoncer à aller rencontrer deux joueurs à qui il avait promis de venir les voir, sans pour autant donner leur identité. N. S.

Synthèse : F.A.-S.

L’entraîneur de Tottenham, Tim Sherwood, qui a eu le mérite de lui donner sa chance, estime même, dans des déclarations au journal The Guardian, que le joueur peut aspirer légitimement à jouer la prochaine Coupe du monde : «S’il continue comme il est actuellement, il va frapper aux portes de la sélection française pour la Coupe du monde. Il va être

«Il va être amené bientôt à prendre une décision»

Avant de prendre la succession de David Villas-Boas à la tête de l’équipe première de Tottenham, Sherwood

«Je connais la Premier League et ses exigences, je sais qu’il a les qualités pour être à la hauteur»

amené bientôt à prendre une décision et je ne sais pas quel est le degré d’amour que les Français lui portent en ce moment. Il a vécu une traversée du désert, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui et tout le monde commence à s’intéresser à lui. Ses performances sont régulières et, si les Anglais le veulent sérieusement, il pourra faire l’objet d’un bras de fer avec les Français.»

était responsable du département de jeunes du club, ce qui fait qu’il connaît bien Bentaleb et c’est ce qui l’avait incité à le lancer dans le bain au mois de décembre : «Je le connais mieux que quiconque. Il s’agissait de faire confiance à quelqu’un, de croire à ses qualités. Si on vient de l’extérieur et qu’on n’a pas eu affaire à ces jeunes joueurs, c’est très difficile de leur faire confiance autant qu’à des internationaux confirmés qui arrivent avec une certaine réputation. Cependant, je savais ce que le garçon était capable de faire, je connais la Premier League mieux que n’importe qui de nos joueurs et je connais ses exigences. Je savais qu’il a les qualités pour être à la hauteur.» F. A.-S.

04

de céder Aoudia !
attaquant algérien du Dinamo Dresde, Mohamed Amine Aoudia, n’est pas très utilisé par son entraîneur. Efficace lors de ses entrées en jeu avec son club, Aoudia, qui a réussi malgré son manque de temps de jeu à inscrire 6 buts, suscite l’intérêt de quelques clubs qui veulent s’attacher ses services, cet hiver. Comme indiqué déjà par nos soins, l’exbuteur de l’ES Sétif intéresserait la formation turque de Fenerbahçe.

Le Club Africain, Trabzonsport et Fenerbahçe le veulent

Dresde refuse

Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

Coup contre coup
www.lebuteur.com

Équipe nationale

Halliche gagne encore des points avant la Slovénie

Il a eu une excellente note face à Gil Vicente

O

concerne son transfert l’été prochain, je crois qu’on est encore loin. En plus, je ne sais même pas si je resterai ou pas l’année prochaine à la tête du Dinamo.» Une manière d’exclure tout départ d’Aoudia, cet hiver.

L’

Le journal spécialisé allemand Bild est revenu dans son édition d’hier sur le plausible transfert, sous forme de prêt, de Mohamed Amine Aoudia, cet hiver. Interrogé par ce même journal,

Olaf Jansen (ent. Dinamo Dresde) «Aoudia n’est pas à vendre, on a besoin de lui»

Toujours à propos des contacts G Il réalise lui aussi sa meilleure saison en Ligue 1 française, l’arrière qu’aurait reçus l’attaquant algérien du droit de l’Equipe nationale, Aissa Mandi, a convaincu ses dirigeants Dinamo Dresde, Mohamed Amine et surtout son entraîneur Hubert Fournier. Par Aoudia, le journal Bild a pris attache ses performances régulières et sa présence avec le directeur sportif du club alleconstante dans l’équipe type du Stade mand, Steffen de Reims, Mandi force l’admiMenze, qui a ration de ses camarades aussi. Sou dan i titulaire confirmé les Hier, dans une déclaration faite sollicitations de face à Zurich à un site française, le coach récertaines G Le Dinamo Zagreb s’est inmois n’a pas tari d’éloges sur le équipes qui cliné à la maison 4 buts à 2 nouveau défenseur algérien : évoluent en de- face au FC Zurich. L’attaquant in«Quand je regarde ce que réalise hors de la Bun- ternational algérien, Hilal Al Arbi Mandi cette année, je suis très Soudani, a commencé la partie desliga : «C’est d’entrée. Hilal, qui est en pleine pé- fier. Pourtant il n’était pas le meilleur de sa génération à exact, des clubs Reims mais là il a accompli un énorme travail, il progresse riode de préparation hivernale, n’a nous ont solliconstamment. Il est même devenu un titulaire indiscutable pas pu marquer dans ce match. cités à propos dans son poste.» de Aoudia

Steffen Menze (directeur sportif) : «Des clubs se sont renseignés sur Aoudia, mais…»

n le disait dans l’une de nos précédentes éditions, Rafik Halliche est en train de renaître au Portugal avec l’Acédémica. Titulaire au sein de sa formation, l’Algérien qui aligne un pourcentage de participation assez élevé avec son club s’est distingué lors des deux derniers récents succès de son équipe. Remarquable contre Gil Vicente, Halliche a été désigné parmi les hommes du match par les fans internautes du site officiel du club portugais. Il arrive deuxième, juste derrière Djavan, auteur du but de la victoire lors du temps additionnel.

Hubert Fournier (ent. Reims) : «Mandi a énormément progressé, je suis fier de lui»

G

G

Raouraoua négocie avec le Mexique, la Colombie et le Paraguay et relance la Biélorussie
choix que de sonder ces pays. Au départ, le sélectionneur Vahid Halilhodzic était absolument contre l’idée d’affronter une sélection de l’Amérique latine du fait que l’Algérie n’a aucun adversaire sud-américain dans sa poule. C’est pour cette raison qu’une proposition du Paraguay pour jouer un match le 31 mai avait été refusée. A présent que les adversaires que voulait affronter le coach ont tous décliné l’offre de la FAF, l’option sud-américaine est la seule qui puisse un tant soit peut sauver les meubles et permettre aux Verts d’avoir des sparring-partners. Entre-temps, le Paraguay s’est trouvé un adversaire pour le 1er juin : ce sera la France qu’il affrontera à Nice. Donc, sa disponibilité serait pour le 5 juin. Il en est aussi le cas pour le Mexique. La Colombie, en revanche, est disponible pour le 31 mai ou le 1er juin, n’ayant aucun adversaire de programmé à ces dates-là. Les Colombiens seront en stage en Espagne à la fin du mois de mai, ce qui fait qu’il est possible de les ramener en Algérie pour un match amical. Parallèlement aux contacts avec ces trois sélections latino-américaines, Raouraoua ne perd pas espoir de voir la Biélorussie accepter l’offre de l’Algérie. Sollicités par la FAF, les Biélorusses avaient répondu favorablement, en attendant une confirmation de la partie algérienne par écrit. Or, n’ayant rien vu venir durant huit jours, ils auraient contacté l’Iran pour un match amical. Le patron de la FAF a instruit son secrétariat de contacter la Fédération biélorusse de football pour voir s’il est encore possible de programmer un match pour fin mai ou début juin. Il est important pour Halilhodzic d’avoir un adversaire européen vu que deux de ses adversaires sont d’Europe et que les sparring-partners contactés ont soit décliné, soit ignoré l’offre, notamment la Pologne et la Croatie qui, apparemment, préfèrent des adversaires européens afin de préparer d’ores et déjà les éliminatoires pour l’Euro-2016. La réponse des Biélorusses est attendue pour cette semaine.

l’entraîneur en chef du Dinamo Dresde, Olaf Jansen, s’est montré catégorique. Ayant reconnu qu’Aoudia est un joueur important de son dispositif, il a déclaré : «Actuellement, on ne peut se séparer d’aucun de nos trois attaquants. C’est même impossible de laisser partir Aoudia. En ce qui

mais je ne peux citer leurs noms.» Il y a lieu de signaler que le Club Africain et le Trabzonspor en font partie.

Moumen A.

La Biélorussie, dernier espoir d’un adversaire européen

C

Halilhodzic ne voulait pas des Sud-Américains, mais il n’a plus le choix

omme annoncé par nos soins il y a trois jours, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a pris en mains le dossier des sparring-partners à trouver pour affronter l’Algérie lors de la phase préparatoire au Mondial-2014. Voyant que le dossier traînait alors que l’écrasante majorité des sélections participant à la Coupe du monde ont déjà arrêté leur programme de préparation, il a pris attaches avec les Fédérations du Mexique, de Colombie et du Paraguay afin d’essayer de conclure des matches pour la fin mai et le début du mois de juin.

G Selon le magazine But, l’insa place est de nouveau menacée ternational algérien, Faouzi Le retour en forme du gardien de but de l’EN, Rais OuaGhoulam, aurait été annoncé par heb Mbolhi, coïncide aussi avec le retour de blessure du erreur sur le site officiel de l’OM, portier numéro 1 du CSKA Sofia, Thomas Cerny. Le keeper marseillais, cet hiver. L’information international tchèque a même été aligné à la place de son a été publiée puis effacée par le site concurrent direct, Mbolhi, avant-hier, en amical, contre le phocéen. Par ailleurs, Ghoulam qui Lokomotive Sofia. Ce qui laisse croire que la place de Rais est convoité en Italie par la Roma et sera de nouveau menacée. Ce dernier devra absolument le Milan AC, ne bougera pas, cet préserver sa cage vide lors des prochains matchs amicaux et hiver. C’est du moins ce que son maintenir ses performances intactes pour espérer faire parentraîneur a annoncé à la presse tie de l’équipe-type et pouvoir, du coup, préparer le prochain française. Mondial brésilien comme il se doit.

G

Ghoulam reste à Saint-Etienne

Annoncé par erreur à l‘OM

est complètement remis de sa blessure musculaire. C’est ce qu’annonce la presse tunisienne d’hier. Ayant raté deux matchs de son équipe, Djabou, qui s’est entraîné hier en début d’après-midi avec le Club Africain, est pressenti pour commencer la partie de ce week-end face à Hammam Lif.

G Sérieusement touché face G au Stade Tunisien, Abdelmoumen Djabou

Djabou de retour contre Hammam Lif

Après presque un mois sans compétition, le championnat de Bulgarie étant à l’arrêt, le portier algérien du CSKA Sofia, Rais Ouaheb Mbolhi, a rejoué avant-hier face au Lokomotive locale. Dans ce match amical soldé par une victoire du CSKA 2 buts à 1, Rais a joué un peu plus d’une demiheure. Mbolhi, qui a terminé la phase aller comme titulaire, n’a pas encaissé durant sa présence sur le terrain. Déterminé à préserver sa place dans les buts du CSKA, l’ex-portier du Krylia Sovetov s’est interposé avec brio aux quelques tentatives du Lokomotive Sofia.

Mbolhi rejoue en amical

M.A.

Cerny étant de retour,

Au fait, la FAF n’a plus le

N. S.

Cela fait déjà une année que notre cher et regretté collègue RAMDANI Boualem, exemple de gentillesse et de modestie, nous a quittés laissant derrière lui un grand vide. En ce douloureux souvenir, le collectif de l'ANEP demande à tous ceux qui l'ont connu et apprécié pour sa bonté d'avoir une pieuse pensée en sa mémoire et prie Dieu le ToutPuissant de lui accorder Sa Sainte Miséricorde.

PENSEE

Fergani «Hannachi n’a pas à parler de titres seulement,
Coup de poing
www.lebuteur.com
Mercredi 22 janvier 2014

JSK

N° 2532

05

il doit laisser derrière lui des infrastructures pour le club»
ex-capitaine de la sélection nationale et de la JSK, Ali Fergani, a été invité sur le plateau de la chaîne de télévision Al Djazaïria lundi soir. Au cours de son intervention, Fergani est revenu sur son départ forcé de la JSK et d’autres points concernant le club le plus titré du pays dont il a marqué l’histoire de son empreinte. «Le président actuel, Moh Cherif Hannachi, n’a pas à parler uniquement de titres à remporter, mais il doit aussi penser à laisser des infrastructures de base, un centre de formation, un

L’

hôtel entre autres, pour assurer la pérennité du club qu’il dirige.»

Hannachi «C’est le défunt Benkaci, Moussaoui et moi qui avons décidé
de mettre fin aux fonctions de Fergani»

Voulant expliquer les raisons de son départ de la JSK, Fergani rappelle : «C’est à cause de l’affaire Ladjadj que j’ai été poussé vers la porte de sortie. En effet, après avoir battu une équipe du Tchad à l’aller sur le score de 7 buts à 0, on est allés jouer le match retour. Ladjadj, qui devait débuter sur le banc, était absent le jour du match. Une fois de retour au pays et lors de la réunion de la commission de discipline, les dirigeants, dont le président actuel, ont pris la

«C’est à cause de l’affaire Ladjadj qu’on m’a renvoyé de la JSK»

défense du joueur rien que pour se séparer de moi.»

Fergani explique que son départ de la JSK n’a pas été sans conséquences pour le club : «La JSK, qui s’est qualifiée en finale de la Coupe d’Algérie, a perdu face à l’USMBA et raté le championnat, suivi d’une élimination en Coupe d’Afrique face au WAC du Maroc. Je considère que c’est une justice divine, car j’ai été limogé de manière arbitraire.» A. C.

«Mon départ de la JSK n’a pas été sans conséquences»

une équipe qui a des atouts à faire toute la saison. lui au nom du club. Il a bénéficié de plusieurs valoir. J’estime que le match sera lots de terrain, deux à quatre logements qu’il La JSK est engagée sur deux fronts, le difficile. Le mieux préparé l’empora vendus, et j’en passe. Même le wali de Tizi championnat et la Coupe d’Algérie, quel tera. J’espère de tout cœur que mes Ouzou de l’époque s’en est rendu compte et a est l’objectif principal arrêté par la direcjoueurs reviendront avec la qualifiexigé que toutes les demandes formulées tion, selon vous ? cation à Tizi. On aurait peut-être soient signées par au moins deux dirigeants Notre objectif principal est de retrouver la aimé jouer à domicile devant nos du club. Coupe d’Afrique la saison prochaine. Ce faisupporters. Néanmoins, même en sant, on doit impérativement terminer l’exerDes clubs des Ligues 1 et 2 déplorent le déplacement l’équipe aura son cice en cours sur le podium. Je ne veux pas manque de moyens financiers, quelle est «C’est faux, mot à dire, comme ce fut au parler du titre, la Coupe d’Algérie aussi fila situation qui prévaut actuellement à la ce n’est pas précédent tour. Honnêgure dans nos plans, seulement, il JSK ? tement, je suis optifaut gérer l’épreuve match par Tant bien que mal, à la JSK, on arrive à «C’est à cause de miste. Par ailleurs, match et l’appétit vient en manmener à bien notre politique en fonction des le joueur qui Ladjadj qu’il j’appelle au fairgeant, comme on dit. moyens dont nous disposons. Nos joueurs a le plus tiré play entre les sont payés jusqu’au dernier centime et il n’y a a été mis profit de la JSK. Il L’effectif s’est renforcé cet supporters des pas de dettes. Je remercie au passage nos hiver par la venue de trois fin à ses a acquis des lots deux équipes. sponsors qui y contribuent ainsi que les innouveaux joueurs, après une de terrain et des journée de la phase retour, Revenons, si dustriels de la région qui nous ont allouées fonctions» vous le perlogements qu’il quel est votre appréciation ? dernièrement des aides qui nous permettront mettez, sur ce d’atteindre nos objectifs. Je pense que nous a vendus» Je suis satisfait des trois nouqui s’est passé avons encore besoin de moyens, seulement à velles recrues. Je sais bien qu’il leur pendant le match la JSK et comme je l’ai toujours dit, nous ne faut un certain temps d’adaptation. contre le MCEE au faisons pas de folies, et c’est pour cette raison Toutefois, les choses se passent bien, tous les cours duquel une frange que je défends l’option du plafonnement des joueurs sont en tain de les aider à bien s’intéde supporters s’en est prise gre. Zabiaa, Bencherif et Si Salem s’entendent salaires. Il faut que cela se concrétise dans à vous et à l’entraîneur en l’intérêt des clubs et du football en général. à merveille avec les joueurs et c’est une amchef, Aït Djoudi. ComLe président de la SSPA/JSK, Mohand biance familiale qui règne au sein du groupe. Comment voyez-vous la phase retour, sament expliquez-vous cette réaction inatCherif Hannachi, est revenu dans l’entretien Ce qui est de bon augure. Sur le terrain, nos chant que plusieurs clubs se disputent le tendue ? qu’il nous a accordé, hier au siège du club, trois nouveaux joueurs commencent à prentitre de champion ? Franchement, je ne suis pas étonné, dans la sur plusieurs points concernant l’actualité du dre leurs repères, c’est rassurant. La phase retour sera très difficile. Il y a mesure où les supporters qui ont agi de la club, l’entame réussie de la phase retour, les plusieurs clubs en course pour le titre. Nous L’ex-capitaine de la JSK, Ali Fergani, s’est sorte ont voulu imposer des joueurs qui n’ont ambitions affichées également en coupe, les concernant, on continuera à gérer notre parexprimé sur la chaîne Al Djazaïria et a pas leur place à la JSK. Je tiens juste à rappeobjectifs tracés par la direction, non sans cours convenablement et dans la sérédéclaré que vous étiez derrière son ler que si on a procédé à la libération de rappeler ce qui s’est passé la semaine écoulée nité. Notre objectif est clair, «La départ du club, à cause de l’afquelques éléments cet hiver, c’est parce que lorsque quelques supporters ont insulté Aït terminer sur le podium pour refaire Ladjadj, quelle est votre JSK tout simplement on a jugé qu’ils n’ont pas le Djoudi. Hannachi en a profité aussi pour réconquérir l’Afrique. Il y a deux réaction ? possède des niveau pour rester et que nous voulons garpondre à l’ex-international Ali Fergani qui ans, nous avons décidé de ne Honnêtement, je ne combiens et Cosider der uniquement des éléments valables, capaétait l’invité de la chaîne Al Djazaïria, lundi plus participer pour des raiprends pas dans quel intérêt bles d’apporter un plus à l’équipe. Voilà réalisera d’autres sons bien connues. Désorsoir. Fergani s’ e st exprimé sur ce qui pourquoi on s’en est pris à Hannachi et à l’enprojets mais, la JSK a une nouvelle La JSK a entamé depuis lundi dernier la s’est passé il y a longtemps, alors traîneur Aït Djoudi. équipe, une nouvelle généraintéressants préparation du match de coupe face au que l’équipe est en train de jouer La réaction de la direction ne s’est pas fait les premiers rôles. Cependant, je tion, on doit renouer avec la MCS, comment se porte votre équipe ? pour le attendre, puisqu’on parle d’une plainte compétition continentale. Dieu merci, l’équipe a bien négocié le predois dire que tout ce qu’il a déclaré club» qui a été déposée contre (X), le confirmier match de la phase retour en est faux. Pour son départ, ce n’est pas Un mot sur le rythme des travaux mez-vous ? empochant les trois points de la à cause de l’affaire Ladjadj, mais pour une du stade de 50 000 places ? «Oui, Exactement. Je tiens tout d’bord à victoire face au MCEE. C’est toute autre histoire. Je déplore le retard et la lenteur des trasignaler que ceux qui nous ont inune plainte un succès bien mérité qui est vaux. Tout le monde sait à quel point nous Laquelle ? contre (x) a été sultés samedi soir et qui avaient venu récompenser les tenons à la livraison du projet. Avec ce stade, Fergani voulait tout simplement évincer comme seul et unique objectif de joueurs qui ont fourni de la JSK aura une autre dimension et je vous déposée, Zywotko. Il avait des ambitions qu’ o n a juperturber l’équipe et d’insulter les gros efforts lors du stage hiassure que d’ici là, on aura bâti une grande désormais le gées démesurées, à savoir écarter de son chedirigeants sont connus de tous. vernal. J’estime qu’ils ont eu équipe. min Zywotko, chose à laquelle feu Benkaci, dossier est entre Les éléments de la police qui une bonne réaction et j’atMoussaoui et moi avons dit non. Voilà comQuel est le message que vous souhaiteriez les mains de la étaient sur place ont tout filmé. Ils tends beaucoup de l’équipe ment il a été mis fin à ses fonctions. adresser aux supporters qui attendent détiennent toutes les preuves. Pour sécurité» pour cette deuxième partie du beaucoup de leur équipe cette saison ? Il vous reproche également de ne pas notre part, nous avons effectivement championnat. Concernant la La JSK est le club cher à tous les Kabyles. avoir bâti des infrastructures de base déposé plainte contre (X). préparation du match de coupe, je Tout le monde doit apporter sa pierre à l’édipour le club… tiens à rassurer qu’elle se déroule dans de L’entraîneur Aït Djoudi a révélé sur nos fice. Nos supporters sont ceux qui viennent Fergani doit savoir que tout ce qui est bonnes conditions et que tous les joueurs colonnes, juste après le match contre le encourager l’équipe, pas le contraire. J’appelle comme biens du club est acquis sous l’ è re sont concentrés sur leur sujet. MCEE, qu’il était sous pression et que tous les amoureux du club à apporter leur Hannachi. Depuis que je suis à la tête de ce cette situation pourrait influer sur le traQuelles sont les ambitions du club dans soutien à cette jeune équipe. Pour le match club, je me suis toujours démené à gauche et vail de l’équipe, quelle est votre réaction ? cette épreuve populaire ? de ce samedi, on veut une forte présence de à droite pour que la JSK ait ses propres insPas plus tard que ce matin, j’étais au stade La coupe est un challenge qui intéresse notre public encourager l’équipe sportivetallations. Je tiens à l’informer, s’il l’ignore, (entretien réalisé hier, ndlr). J’ai suivi toute la tous les clubs, pas uniquement la JSK. Je ment tout en respectant l’adversaire. Je leur ai que la JSK a acquis un terrain où seront ériséance qui s’est déroulée dans une parfaite pense que c’est une compétition qu’il faudra dit que nous allons construire gés beaucoup d’infrastructures, le dossier ambiance. Aussi, je me suis longuement enbien gérer. Nous préparons le MCS comme une grande équipe étant déjà finalisé. Notre sponsor Consider se tretenu avec l’entraîneur Aït Djoudi pour le nous avons toujours l’habitude de préparer «J’ai pour l’inauguration chargera de la réalisation. Dans peu rassurer du soutien de la direction. nos matchs de championnat, avec l’objectif de notre nouveau rassuré Aït de temps, il aura ma réponse sur L’équipe a besoin de travailler dans d’arracher bien évidemment la qualification. stade et j’irai au Djoudi et tous le terrain. Je pense qu’il a la mé«Les la sérénité totale. Ce n’est pas une Pour être franc avec vous, on ne peut jamais bout de ce promoire courte. les autres perturbateurs dire que la coupe est un objectif principal, on frange de supporters venus perjet, qu’on nous Soyez plus explicite ? membres du staff turber l’ é quipe à des fins dans les gradins va gérer la compétition match par match. laisse seulement Je peux dire que Fergani connues qui va nous priver qu’ils ont la ont été filmés par travailler. Comment se présente ce match face au est le joueur qui a le plus tiré d’aller au bout de notre projet confiance de la la police et des Entretien MCS, selon vous ? profit de la JSK. Il est allé de bâtir une grande équipe. réalisé par direction» poursuites seront même Comme je l’ai dit après le tirage au sort, jusqu’à demander des Les véritables supporters souLyès A. l’équipe du MCS est un gros morceau. C’est engagées» lots de terrain à la wilaya pour tiendront leur équipe pendant

«Fergani voulait à tout prix écarter Zywotko, mais nous nous sommes opposés»

06

Asselah a passé une IRM hier soir
Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

www.lebuteur.com

Coup de flash

JSK

Participation de Sedkaoui : décision aujourd’hui

Souffrant d’une blessure au genou, le milieu de terrain, Kaci Sedkaoui, ne s’est pas entraîné hier matin, avec le groupe. Elément clé dans le schéma tactique de Azzedine Aït Djoudi, l’ancien joueur du NAHD ressent toujours des douleurs, et sa participation samedi, face au MCS, est compromise. D’ailleurs, le staff médical est en train de faire des pieds et des mains pour remettre le joueur sur pied dans les plus brefs délais. La décision de sa participation sera prise aujourd’hui, car l’équipe s’envolera à destination d’Oran, jeudi matin.

Une semaine après la fin de la phase aller, les Canaris se sont rendus en Tunisie, plus exactement au centre de Hammam Bourguiba dans le but de préparer sereinement la deuxième manche du championnat tout en découvrant les trois nouvelles recrues, à savoir Si Salem, Bencherif et Zabiâa. Après dix jours d’entraînement, les Jaune et Vert ont regagné directement la ville des Genêts en prévision de la première journée de la phase retour prévue contre le MCEE. Sans surprise, les coéquipiers de Belkacem Remache ont assuré le plus important grâce à Zabiâa et Ebossé. A la fin de la rencontre, le premier responsable technique a décidé d’accorder une journée de repos à ses poulains lesquels ont été appelés à reprendre le travail lundi, dans le but de préparer le match de Coupe d’Algérie, prévu ce samedi, contre le MC Saïda. Une rencontre très difficile face à une équipe intraitable à domicile. Le MCS qui évolue en deuxième division, a déjà croisé la JSK à maintes reprises par le passé. Pas plus loin qu’il y a deux saisons, les Jaune et Vert étaient revenus avec une importante victoire de Saïda grâce à deux buts de Boulemdaïs et Hanifi.

MCS – JSK

est réputée difficile à manier sur Comment préparez-vous son terrain. Ils auront l’avantage votre prochain déplacement à du terrain et des gradins. Nous, Saïda ? nous allons nous serrer les Dans les meilleures conditions coudes et essayer d’honorer nos possibles. Les joueurs se donnent vaise note. engagements. Il faut se mettre Entraînement hier matin tous à fond aux entraînements. dans la tête que nous défendons La formation kabyle s’est entraînée hier On essaye d’appliquer les Vous avez été laissé sur le banc les couleurs d’un prestigieux matin, au stade du 1er-Novembre de Tizi consignes de l’entraîneur à la letdes remplaçants. Peut-on en club. J’espère qu’on sera à la hauOuzou. Les coéquipiers de Sid Ahmed tre. Nous songeons à rester sur la connaître la raison ? teur. Aouedj, se sont donnés à fond pendant lancée et à revenir avec une vicJe ne sais pas pourquoi je n’ai plus d’une heure et demie en prévision toire de Saïda. La dernière victoire acquise à pas été aligné. Je dois respecter des huitièmes de finale de la Coupe d’Alles choix de l’entraîneur. Persondomicile vous a-t-elle Etes-vous conscients que la gérie. Un match qui s’annonce très diffinellement, je me donne à fond à soulagés ? partie s’annonce difficile face «Je ne veux pas rater ce cile pour une équipe pour les Canaris qui chaque séance dans l’espoir de Oui, la victoire face au MCEE à une équipe qui négocie bien match» espèrent rester sur la lancée et offrir aux gagner la confiance du coach et nous a fait beaucoup de bien du ses matchs à domicile ? A la fin de la séance d’hier supporters une historique qualification. celle des supporters. moment que nous avions terTout à fait ! Nous allons avoir matin, nous avons pris attache Entretien réalisé par Saïd D. miné la phase aller sur une mauaffaire à une bonne équipe qui avec le milieu de terrain, Kaci Départ pour Oran jeudi à 10h Sedkaoui, pour nous parler de L’entraîneur de la JSK, Azzedine Aït sa blessure au genou. Ce der- Djoudi, a décidé de programmer un der- Hannachi aujourd’hui à la réunion des présidents de club nier, abattu moralement, dira : nier entraînement à Tizi Ouzou, ce matin Le président de la JSK, Mohand Cherif Hannachi, ger les choses et que la demande des présidents de «Effectivement, je ne me suis pas avant que l’équipe ne rallie en premier club de rencontrer le Premier ministre est toujours assistera aujourd’hui à la réunion des présidents de entraîné ce matin avec mes co- lieu, Oran pour y passer la nuit. Le lende- club à Alger. Cette rencontre entre les acteurs de la d’actualité. Par ailleurs, on a appris qu’à travers une équipiers. Je ressens toujours des main, la JSK regagnera la ville des Eaux correspondance envoyée à l’ensemble des clubs des balle ronde nationale a pour but d’évaluer la situadouleurs au genou. Je ne sais pas pour une dernière séance sur le terrain tion financière de nos clubs professionnels. Ces der- Ligues 1 et 2, le ministre de la Jeunesse et des Sports encore si je pourrais jouer.» principal. a demandé des justifications pour les 3 milliards alniers n’ont pas cessé d’interpeller les pouvoirs loués par l’Etat, une correspondance qui fera l’objet publics afin de leur allouer des subventions un peu d’un débat entre les présidents qui considèrent qu’il plus importantes pour mieux prendre en charge Les Kabyles passeront la nuit de vendredi à Saïda est trop tôt pour demander des comptes aux clubs Après une journée à la ville d’Oran, les Kabyles rallieront le lendemain leurs dépenses. Aussi, le fait que quatre clubs seuletoujours en apprentissage avec le professionnalisme. ment bénéficient des rentes de l’entreprise nationale Saïda et effectueront une dernière séance d’entraînement. Selon nos des hydrocarbures, Sonatrach, n’est pas pour arransources, la JSK passera la nuit à l’hôtel des eaux thermales.

Ayant contracté une blessure au bras lors du stage de Hammam Bourguiba, l’arrière gauche, Zineddine Mekkaoui, qui a déjà fait l’impasse sur le premier match de la phase retour, n’a toujours pas été autorisé à réintégrer le groupe. L’ancien constantinois, s’est entraîné hier matin, en solo. Rappelons que l’entraîneur Aït Djoudi, comptera encore une fois sur Walid Benchérifa, lequel a été crédité d’une belle prestation face au MCEE.

Mekkaoui présent

Madi «La qualification

oute la Kabylie prie pour que Malik Asselah joue, samedi, contre le MC Saïda. Le gardien titulaire de la formation kabyle a terminé difficilement le match face au MCEE après avoir ressenti d’intenses douleurs au genou. Pour preuve, il ne s’est pas entraîné lundi matin avec le groupe. Il s’est contenté de quelques soins avant de rentrer chez lui. Hier, l’ancien Nahdiste, encore une fois, ne s’est pas entraîné. A la fin de la séance, le Dr Djadjoua lui a recommandé de passer une IRM pour connaître l’origine de la blessure. Sans perdre de temps, Malik s’est dirigé directement vers Alger pour passer ledit examen. Comme révélé précédemment par nos soins, le médecin de la JSK

T

Il espère jouer face au MCS

soupçonnait une lésion du ménisque. De ce fait, une intervention chirurgicale est nécessaire dans le cas où les résultats le confirment. «Certes, je ne sais pas encore de quoi je souffre au juste. J’espère que ce n’est pas grave. Dans le cas où l’IRM révélera une blessure au ménisque, je patienterai jusqu’à la fin de la saison pour passer sur le billard», a déclaré Asselah.

Titulaire indiscutable depuis l’entame de la saison, le gardien de but, Malik Asselah, est le maillon fort de la JSK. Décisif à chaque rencontre, l’ancien Nahdiste pourrait rater le déplacement à Saïda, ce jeudi. Pour le moment, aucune décision n’a été prise concernant sa participation. Le staff médical doit encore patienter avant de prendre une décision finale. Dans le cas où il sera out, ce sera à Nabil Mazari de le remplacer. Saïd D.

se jouera sur un détail»

A l’issue de la séance d’entraînement d’hier matin, nous avons pris attache avec le meneur de jeu, Aymen Madi, pour nous parler du prochain déplacement de son équipe à Saïda pour défier l’équipe locale dans un match qui entre dans le cadre des huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie. Selon l’ancien joueur du NAHD, la qualification se jouera sur un détail bien précis. Ses coéquipiers doivent se montrer entreprenants dès les premières minutes de la rencontre pour ne pas tomber dans la facilité et le doute.

Les Kabyles en gardent un bon souvenir
Une victoire qui a précipité la relégation des Saïdis en Ligue 2. Deux ans plus tard, revoilà les Kabyles se rendant à la ville des Eaux pour défier l’équipe locale dans l’espoir d’arracher le billet pour le prochain tour de la compétition. Toutes les personnes ayant assisté au match MCS-JSK, se souviendront certainement des incidents qui sont survenus à la

Une fin de match en queue de poisson

fin de la partie. En effet, plusieurs policiers ont été touchés par des projectiles. Les supporters saïdis n’avaient pas accepté la défaite tout en accusant le directeur de jeu, M. Habibatni d’avoir favorisé la JSK. Cette saison, les données ne sont pas les

mêmes puisqu’il s’agit d’un match de Coupe d’Algérie. Toutefois, il faut dire que la coupe n’est pas un objectif pour les Saïdis.

La pelouse, un atout pour la JSK

De l’avis de tous, le stade OPOW de Saïda possède l’une des meilleures pelouses d’Algérie. Tous les clubs qui ont l’habitude de jouer sur ce terrain, en sont satisfaits. Cela encourage davantage les Kabyles, lesquels misent sur une qualification au prochain tour de la compétition.

Recruté avant la fin de la phase aller, l’attaquant libyen, Mohamed Zabiâa a brillé dès sa première apparition avec la JSK en ouvrant le score face au MCEE. Ce dernier qui a su gagner en un court laps de temps la confiance des supporters, devrait profiter du match de Coupe d’Algérie pour confirmer son statut de buteur et, pourquoi pas, offrir à la JSK la qualification en quart de finale. Saïd D.

L’heure de la confirmation pour Zabiâa et Si Salem

Coup d’œil

USMA

«Profiter de cette mini-trêve pour bien préparer la suite du parcours»

Boudebouda
www.lebuteur.com
Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

07

A

près avoir débuté la nouvelle année dans la peau d’un remplaçant, Brahim Boudebouda a fini par retrouver sa place dans le onze à l’occasion la première rencontre de la phase retour. Il a été préféré à Ben-

moussa face au MOB, mais finalement son come-back n’a duré que douze minutes avant que le match ne soit interrompu à cause d’une panne de l’éclairage. Joint par nos soins, il revient sur les deux sorties de son équipe ainsi que sur plusieurs autres points.
mini-trêve ? Que voulez-vous que nous fassions ? Nous allons continuer à travailler et profiter pour bien recharger les batteries. Il y aura aussi un stage que nous allons effectuer, je pense qu’il nous sera bénéfique. A nous donc de profiter de chaque séance pour corriger nos erreurs. Ce stage se terminera par un match d’application, samedi… Ça sera une occasion pour nous de rester compétitifs. Cette rencontre fera également beaucoup de bien aux joueurs qui sont en manque de temps de jeu. C’est à eux d’en profiter afin de retrouver leurs sensations et essayer par la même occasion de gagner des points et, du coup, espérer participer à la prochaine confrontation en championnat. En parlant de cette rencontre, vous allez accueillir la JSK, un concurrent pour le titre… Ce match sera une occasion pour nous de les tenir à distance à condition de réaliser le meilleur résultat possible. Il va falloir que nous profitions de cette situation. Notre adversaire ira jouer la Coupe d’Algérie à Saïda. Pendant ce temps, nous serons en stage. Nous aurons donc plus de temps pour préparer ce choc et c’est à nous de faire le nécessaire pour que nous soyons prêts le jour J. Entretien réalisé par Adel Cheraki

Début du stage aujourd’hui

Les deux jours de repos auxquels vous avez eu droit ont-ils été suffisants pour récupérer ? Oui, ils l’ont été. Nous avons profité pour reprendre notre souffle. Je suis sûr que ces 48h de repos n’ont fait que du bien à tout le monde puisqu’ils nous ont permis de nous éloigner momentanément de la pression quotidienne que nous vivions. Maintenant que nous nous sommes remis au travail, nous allons nous concentrer sur notre boulot et faire le nécessaire afin d’être prêts pour notre prochain rendez-vous prévu dans dix jours. Revenons sur ce qui s’est passé à Béjaïa ; qu’avezvous à nous dire à ce sujet ? Ce sont des choses qui arrivent. Il y a eu une panne d’éclairage et l’arbitre a été obligé d’arrêter la partie. Les règlements sont clairs et j’estime que sur ce coup-là nous avons eu un petit coup de pouce sur destin. Nous avons pu empocher les trois points grâce au but que nous avons inscrit quelques minutes seulement après le coup d’envoi. Une telle opération a fait nos affaires, donc nous n’avons pas à nous plaindre. Lors de ce match, vous avez effectué votre retour dans le onze de départ,

vous attendiez-vous à une telle décision de la part du coach ? Si chaque joueur travaille dur quotidiennement, c’est tout simplement pour qu’il soit prêt à tenir sa place en fin de semaine. En ce qui me concerne, je ne calcule pas. Je fais de mon mieux pour gagner des points aux entraînements et montrer aux membres du staff technique qu’ils peuvent compter sur moi. Cette fois-ci, le coach a vu que j’étais en mesure d’entamer cette rencontre face au MOB et j’aurais fait de mon mieux pour accomplir comme il se doit mon devoir sur la pelouse. Vous avez assisté au match de la Supercoupe à partir du banc de touche, comment avez-vous vécu cette situation ? En toute franchise, j’aurais aimé être aligné et je pense que ç’aurait été le cas de n’importe quel autre joueur. Seulement, il y a un coach en place. C’est lui le premier responsable et c’est donc à lui que le dernier mot revient. Je n’ai pas eu l’occasion de participer à la victoire décrochée par mes coéquipiers, mais la joie de la consécration m’a fait oublier ma peine. J’étais heureux pour le club et mes coéquipiers. Le plus important, c’est que la soirée s’est super bien terminée pour nous. Vous allez rester pendant dix jours sans compétition officielle. Comment comptez-vous gérer cette

Les coéquipiers d’El-Orfi seront autorisés à rentrer chez eux le samedi soir. Afin de leur permettre de récupérer et de se reposer, les membres du staff technique leur ont accordé une journée de repos. Ce n’est donc que le lundi qu’ils se remettront au travail pour attaquer la deuxième phase de préparation pour leur prochaine rencontre. Une rencontre qui s’annonce d’une grande importance puisqu’ils auront comme adversaire la JSK, un concurrent direct pour le titre de champion.

Dimanche, repos

Après avoir repris du service hier en fin d’après-midi, c’est aujourd’hui que les choses sérieuses débutent pour les Rouge et Noir. En effet, les protégés d’Hubert Velud entameront dès ce matin un stage de quatre jours qu’ils effectueront à l’hôtel Dar Diaf, durant lequel ils appliqueront le programme mis en place par les membres du staff technique. Un programme dont le but n’est autre que de préparer leur prochain rendez-vous, mais aussi la suite du parcours. A croire une source digne de foi, c’est juste après la fin de la première séance d’entraînement de ce matin que Khoualed et ses coéquipiers regagneront leur lieu d’hébergement. Un établissement qu’ils n’ont l’autorisation de quitter que pour se rendre à Bologhine pour s’entraîner.

Du biquotidien au menu

Une seule séance prévue pour le vendredi

Pour le premier jour de stage, les Rouge et Noir s’entraîneront deux fois. La première séance aura lieu dans la matinée et elle sera consacrée au travail physique. La seconde se déroulera dans l’après-midi. Les membres du staff technique profiteront de cette occasion pour axer cette fois-ci leur travail sur le plan technico-tactique. Le biquotidien sera maintenu pour demain. Les coéquipiers de Zemma doivent donc se présenter à deux reprises au stade Omar-Hamadi.

Conscients que les joueurs vont fournir de gros efforts lors des prochaines heures, les

membres du staff technique et d’après ce que nous avons appris, baisseront la cadence vendredi. A preuve, une séance est prévue ce jour. Pour clore ce stage, les joueurs de l’USMA disputeront une rencontre d’application à Bologhine. Une rencontre dont le but serait de permettre aux titulaires de rester compétitifs et d’accorder un peu de temps de jeu aux éléments qui n’ont pas été utilisés, ces dernières semaines. Ce qui ne pourrait leur faire que du bien. Pour rappel, les supporters peuvent assister à ce match et auront donc du coup l’occasion de voir la seule recrue hivernale à l’œuvre pour la première fois depuis qu’il a signé un contrat d’une durée de deux ans et demi chez les Rouge et Noir. Adel C.

Même si le règlement est clair et que les Rouge et Noir empocheront bel et bien les trois points de la victoire qu’ils ont décrochée à Béjaïa face au MOB, après douze minutes de jeu seulement, les responsables de la Ligue de football professionnel n’ont toujours pas homologué ce succès. Voulant savoir pourquoi cette décision tarde à être prise, nous avons pris attache avec une source proche du dossier. Cette dernière nous a confirmé que si cela n’a pas eu lieu c’est tout simplement parce que Abdelhamid Hedadj n’est pas en Algérie et que tout devrait se faire une fois qu’il sera de retour. Une information qui ne devrait que rassurer les supporters du club usmiste.

La victoire face au MOB ne sera officialisée qu’après le retour de Hedadj

Très peiné par le décès de Kaddour Cherchar, frère de l’ancien secrétaire général de l’USMA, Abdellah Cherchar, la direction de la SSPA/USMA présente ses sincères condoléances à la famille du défunt et leurs fait part de leur profonde sympathie. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

Condoléances

08

omme nous l’avons rapporté dans notre précédente livraison, les joueurs du MCA ont demandé de toucher une prime après chaque qualification en Coupe d’Algérie. D’ailleurs, ils attendent un geste de la direction du club pour établir un nouveau barème pour les primes de la Coupe d’Algérie. Bien que les responsables du Mouloudia aient déjà fixé les règles du jeu, eux qui avaient tenu une réunion avec les joueurs, avant même l’entame de l’épreuve populaire, les poulains de Bouali ne sont donc pas prêts à attendre la finale pour percevoir la prime de vainqueur ou celle de finaliste.

C

Sonatrach est catégorique, pas de prime avant la finale !
Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

www.lebuteur.com

Coup d’œil

MCA

Toutefois et pour Sonatrach, il n’est pas question de céder. D’ailleurs, les responsables de la firme pétrolière sont catégoriques, aucune prime ne leur sera offerte avant la finale, car les engagements pris doivent être respectés.

C’est l’argent du sponsor majeur et la récompense des pouvoirs publics qui servira à payer les primes
A en croire une source digne de foi,

les responsables de Sonatrach ne sont pas prêts à céder aux caprices des joueurs sous aucun prétexte. En effet, le sponsor majeur de la Coupe d’Algérie, la firme Ooredoo, offrira une récompense aux deux finalistes de l’épreuve populaire, au même titre que les pouvoirs publics, en guise d’encouragement. Si les coéquipiers de Bouguèche réussissent à atteindre la finale, les caisses du club seront renflouées par ces deux récompenses, et les joueurs auront droit à une prime, même s’ils ne gagnent pas le trophée. Donc si Sonatrach refuse

d’offrir aux joueurs une prime de qualification pour chaque tour, c’est pour la simple raison que le club n’est pas prêt à payer une prime aux joueurs, sachant que le MCA pourrait ne pas aller jusqu’en finale. Ainsi, il n’y aura pas de prime, même si le MCA passe le cap de l’USC. Autrement dit, les joueurs n’ont qu’à se montrer à la hauteur et enchaîner les bons résultats, que ce soit en Coupe ou en championnat. Il faut souligner que Sonatrach n’a jamais lésiné sur les moyens pour récompenser les joueurs. Une réunion est d’ailleurs prévue entre les joueurs et leurs responsables, avant leur départ pour Oum El Bouaghi, pour tirer les choses au clair. K. M.

La rencontre maintenue à Zerdani Hassouna

Juste après le tirage au sort des huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie, qui a mis aux prises le MCA avec l’USC au stade Zerdani-Hassouna, les responsables du Mouloudia ont émis le vœu que la rencontre soit délocalisée au stade OPOW qui offre de meilleures conditions pour le déroulement de la rencontre. En dépit des démarches entamées par le MCA auprès de LFP pour que cette rencontre soit programmée dans le grand stade de Oum El Bouaghi, l’instance de Kerbadj n’a pas donné une suite favorable à la demande du MCA, du fait que le stade ZerdaniHassouna peut abriter cette confrontation, et qu’une partie des gradins seront réservés aux supporters du Mouloudia. De leur côté, les responsables de l’USC se montrent

Le meilleur accueil sera réservé au Mouloudia à Oum El Bouaghi
rassurants, et veilleront à ce que le meilleur accueil soit réservé à leur hôte. Ils ont rassuré la direction du MCA quant aux conditions du déroulement de cette confrontation, et sont persuadés qu’elle sera une fête avant tout.

La commission de la LFP lui a infligé un match de suspension

Le Mouloudia applaudi la saison passée à ZerdaniHassouna

Un huissier de justice pour constater l’absence de Moumen
club aurait délégué un huissier de justice afin d’établir un constat d’absence.

Afin d’appuyer leurs arguments, les responsables de l’USC, à leur tête le président Abdelmadjid Yahi, n’ont pas manqué de rappeler aux Mouloudéens que le match de la saison passée, joué dans ce même stade Zerdani-Hassouna, s’est déroulé dans de bonnes conditions malgré le fait que l’USC tenait sa qualification

jusqu'à l’ultime minute de jeu, avant que Djalit surgisse et permette à son équipe d’avoir le droit de jouer les prolongations et se qualifier grâce à la série des tirs aux buts. En dépit de l’amertume de l’élimination, les supporters de l’USC se sont montrés fair-play en applaudissant le Mouloudia. Ainsi, les Chaouis estiment qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour cette nouvelle confrontation qui se déroulera aussi dans un fairplay total. La LFP, qui a eu des assurances de la part de l’USC, qui a pris toutes les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité des visiteurs, a donc maintenu la programmation de cette rencontre au stade ZerdaniHassouna. K.M.

Ne figurant plus dans la liste des joueurs du MCA pour cette phase retour du championnat, Billel Moumen est resté chez lui en attendant de trouver une solution à l’amiable entre lui et la direction du club pour une résiliation de contrat. Cependant grande était la surprise de Moumen lorsqu’il a été informé que la direction du

Son avocat sera aujourd’hui à la villa de Hydra

Afin de préserver ses droits du fait qu’il est lié au MCA jusqu'en 2016, Moumen a pris attache avec un avocat, a qui il a remis tous les documents nécessaires, dont la copie du

contrat, pour trouver une solution équitable entre son client et le Mouloudia. L’avocat de Moumen se déplacera donc aujourd’hui à la villa de Hydra pour rencontrer Boumella, car si le joueur n’a pas été présent à l’entraînement, c’est pour la simple raison qu’on lui a signifié qu’il ne faisait plus partie de l’effectif du MCA K. M.

ors de sa réunion hebdomadaire, la commission de discipline de la LFP a traité les affaires de la précédente journée de championnat. Le MCA figure parmi les clubs sanctionnés. Et pour cause, la rencontre qui a l’a opposé à la JSMB a connu un jet de projectile de la part de la galerie mouloudéene. Ainsi, la bande à Bouali sera privée de l’appui de ses supporters lors de la troisième journée de la phase retour du championnat face au MCO, au stade de Bologhine. Toutefois, la commission de discipline a laissé ouvert le dossier pour complément d’information, lorsqu’on sait que deux joueurs de la JSMB, qui ont été expulsés après le coup de sifflet final, s’en sont pris au directeur de jeu. Cette sanction va pénaliser le Doyen à plus d’un titre, car les supporters ont eu un rôle déterminant lors du précédent match face à la JSMB en soutenant leur équipe jusqu'à l’ultime minute de la partie. Il est à rappeler que c’est la première fois de la saison que le MCA écope d’une telle suspension, sachant que l’équipe a été

L

Le Mouloudia jouera à huis clos face au MCO

Les Chnaoua doivent faire très attention
Même si c’est une poignée de supporters qui s’est illustrée par leur mauvais comportement, en jetant des projectiles, pénalisant ainsi l’équipe, les Chnaoua doivent se montrer vigilants à l’avenir, car ce genre de comportement sera sévèrement sanctionné par la LFP, si la galerie mouloudéene récidive. Une campagne de sensibilisation doit être menée par les supporters, afin de barrer la route aux perturbateurs qui cherchent toujours à nuire au MCA. Il est à rappeler que, la saison passée, lorsque l’équipe recevait au stade du 5Juillet, elle avait été sanctionnée d’un match à huis clos. C’était face à la JSMB. Ainsi, et à l’occasion de la troisième journée de cette phase retour du championnat, les camarades de Bouguèche devront redoubler d’efforts pour passer le cap du MCO qui tentera de tirer profit du huis clos pour retourner avec un bon résultat à Oran. K. M.

avertie à deux reprises par la commission de discipline.

L

Alors que l’on croyait que Michael Fabre allait se rétablir à temps pour le match de Coupe, l’ex-portier de Lens devra faire l’impasse pour le rendez-vous de ce samedi. Et pour cause, le staff médical du club a prescrit une semaine de repos supplémentaire au portier qui sera out pour le voyage à Oum Bouaghi. Dans toute cette histoire, c’est Farès Bouzidi qui pourrait tirer son épingle du jeu en se retrouvant au coup d’envoi de la rencontre de Coupe. Ce n’est pas une première pour Farès qui avait déjà disputé un huitième de finale entre le Widad de Tlemcen et le Mouloudia au stade AkidLotfi en mars 2012. Evacué en urgence vers l’hôpital, Chaouchi avait été remplacé au pied levé par Bouzidi. Le match s’était alors soldé par le score d’un but à zéro en faveurs des Tlemceniens. Toujours est-il, Bouzidi se dit apte à répondre présent dans le cas où Djemili ne serait pas en mesure de tenir son rôle dans les buts même si ce cas de figure reste très peu probable car, du côté mouloudéen, on ne se voit pas du tout aborder cette affiche sans Houari Djemili dans les buts.

Fabre forfait pour la rencontre de Coupe

e dernier rempart mouloudéen, Houari Djemili, est devenu, au fil des semaines, indispensable, comme l’avait été Fawzi Chaouchi. Etant l’élément le plus utilisé de son équipe avec dix-huit titularisations, toutes compétions confondues, forcément, lorsqu’il a des pépins physiques, on s’inquiète côté mouloudéen. Victime accidentellement d’un jet de projectile à la fin du match contre la JSMB, il aura fallu cinq points de suture au niveau du cuir chevelu pour mettre fin à l’hémorragie. Seulement, le joueur est encore sous le syndrome post-traumatique, chose qui met Bouali dans l’embarras. Du côté du staff médical, il est évident qu’on va s’affairer autour de Houari pour le remettre d’aplomb pour l’affiche de ce samedi contre Chaouia. Et même si le joueur ressent encore des douleurs, il est bien décidé à braver tous les risques pour répondre présent surtout en l’absence de Michael Fabre qui lui est encore indisponible pour une dizaine de jours.

Tout pour remettre Djemili d’aplomb
Coup dur
www.lebuteur.com
Mercredi 22 janvier 2014

MCA

N° 2532

09

«J’ai encore mal, mais je ne manquerai pour rien au monde ce match de Coupe»
Non. J’étais sur le banc lors de l’édition précédente. Ce jour-là, Chaouchi avait sorti le grand jeu pour maintenir l’équipe à flot avant de faire la différence lors de la série des tirs au but. Justement, ne craignez-vous pas de souffrir de la comparaison avec le héros d’Oum Dourmane ? Vous savez, depuis que j’ai été promu au poste de numéro un, il ne se passa un jour sans qu’on me compare dans telle ou telle situation avec Chaouchi. Pour moi, il reste le meilleur gardien de la Ligue1. Et ce fut une très belle expérience pour moi de travailler et d’œuvrer à ses côtés. A présent, je sais que ce sera à moi de jouer et de faire mon match. Il y aura une très forte pression sur vos épaules surtout dans le cas où la partie s’éternise jusqu’aux tirs au but… J’espère qu’on parviendra à faire la différence dans le temps réglementaire comme nous l’avons fait lors des deux tours précédents. Mais dans le football on sait qu’on ne peut jurer de rien. Je vais me préparer en conséquence en prenant tous les cas de figure en considération. Le fait d’avoir pris votre premier but en cinq matches contre Béjaia ne risque-til pas de vous déstabiliser un peu avant d’aller à Oum Bouaghi ? Pas du tout. On sait que chaque série à une fin. Vous savez, Niati, s’il devait tirer cent fois la même frappe, je suis persuadé que le ballon irait à côté. Il a fait preuve d’une insolente réus-

Bouzidi aux aguets

Comment est actuellement votre état de santé après le traumatisme que vous avez vécu face à la JSMB ? Pour être franc avec vous, je ressens encore des douleurs au niveau de la tête. Le traumatisme est encore là car il ne faut pas oublier qu’il aura fallu cinq points de suture au niveau du cuir chevelu pour mettre fin à l’hémorragie. J’ai aussi perdu connaissance. Mais bon, tout rentre progressivement dans l’ordre. Est-ce que votre participation à ce rendez-vous face à Chaouia est remis en question ? Non pas du tout. Je rassure tous les Chnaoua. Pour rien au monde je ne manquerai ce match sauf si je suis dans l’incapacité totale de jouer ! Alors à ce moment-là, je ne prendrai aucun risque qui affaiblirait mon équipe. Je sais qu’on a besoin de moi et je ferai tout mon possible pour répondre présent car ce huitième finale est l’affiche qu’il ne faut surtout pas rater. Avez-vous déjà joué à ZerdaniHassouna ?

site. Chaouia compte dans ses rangs un certain Youcef Khodja qui symbolise à lui seul le très bon parcours des Chaouis… Je sais, il a été l’auteur d’un doublé contre le NAHD en championnat. Il faudra bien évidemment le surveiller de très près afin d’éviter qu’il fasse des siennes. Nous aussi nous avons des atouts à faire valoir. Justement, le réveil de Djallit intervient au bon moment car c’est lui qui avait égalisé contre l’USC lors de l’édition précédente… C’est important de pouvoir compter sur Djallit qui a retrouvé toutes ses sensations de buteur contre la JSMB. J’espère qu’il sera décisif contre l’USC comme il le fut samedi passé. Le fait de remporter ce match in extremis face à Béjaia vous permet d’aborder ce huitième de finale le moral gonflé à bloc, n’est-ce pas ? Lorsqu’on gagne un match dans le temps additionnel après avoir été mené au score, c’est sûr que cela vous donne de la confiance. Mais attention, il ne faut pas non plus jouer avec le feu à chaque week-end. C'est-à-dire ? Il faut éviter de prendre un but car cela nous mettrait dans une position très délicate. Lorsqu’on joue un huitième de finale, de surcroît à l’extérieur, il serait préférable d’ouvrir la marque les premiers afin de rendre le match plus facile à gérer. Entretien réalisé par Tarek-Che

Bouali va préparer son RDV avec Dame Coupe avec 24 éléments
T.Che Une fois n’est pas coutume. Fouad Bouali pourra cette fois compter sur vingt-quatre éléments pour le match de Coupe. A l’exception de Hocine Metref, encore convalescent, tout le monde est d’attaque pour ce huitième de finale face à l’US Chaouia. Le retour de blessure d’Amine Aksas et la fin de suspension de Sid Ali Yahia Chérif devrait offrir l’embarras du choix à Bouali pour composer sa partition. Une première pour le vieux club algérois car, depuis le début de la saison, Alain Geiger avait dû jongler avec un effectif souvent amoindri par les blessures et les suspensions. Cette fois, ce sera un véritable cassetête chinois pour le coach mouloudéen au moment de faire ses choix. Selon nos informations, Bouali devrait faire le voyage à Oum Bouaghi avec un groupe de vingt joueurs. Une fois sur place, l’ex-technicien

ipe soit da Afin que l’équ on ons en prévisi à iti nd co s re meilleu e d’Algérie face is up Co en ion at de sa confront sables du Mouloudia ont pr à on ra l’USC, les resp sitions. L’équipe s’envole ant po av toutes leurs dis nstantine vendredi matin, e un Co destination de le du Khroub qui se situe à ulégation du Mo de rallier la vil omètres. La dé Arc-en-Ciel qui kil de ine za in qu micile à l’hôtel loudia élira do ulains de Bouali d’avoir une enpermet aux po meilleure conc tration.

Le Mouloudia e d fixe son plan e voyag ns les

Priorité aux éléments qui ont affronté l’USC à Zerdani-Hassouna

du Widad devra retirer deux éléments qui suivront la partie à partir de la tribune officielle.

Pour ce huitième de finale, il est évident que Bouali devra donner la priorité aux joueurs qui avaient affronté en décembre 2012 l’USC dans son antre de Zerdani-Hassouna. Les Bachiri, Ghazi, Kacem,

Vers la convocation de Lavatsa et Dibi

Djallit et autres Yachir étaient tous de la partie ce jour-là. Ils devront fort logiquement être reconduits mais avec l’obligation de ne se pas se faire piéger comme en 2012. Ne diton pas qu’un homme averti en vaut deux ?

Edwin Lavatsa et Stephane Paul Dibi doivent montrer au coach, séduit par leurs qualités techniques, qu’ils en veulent et qu’ils sont moti-

vés à l’idée de jouer ce match de Coupe. C’est el, les Une fois à l’hôt t de monter dans leurs donc l’état d’esavan er un je ance de tradé r leu sieste. Une sé l Khroub, prit du Kenyan chambres pour faire la-m de d’E sta au idi l’après rnières et de l’Ivoirien vail est prévue au coach de mettre les de rtra ttaque pour su d’a n ce qui permet pla n so qui conditionub ro arer Kh ép l pr d’E et in s he du terra retouc aouis. Le choix de Zernera leur prendre les Ch it. Il ressemble fort à celui ite, rtu fo s pa de jeu rédu convocation ce n’est rfa su ne , d’u de la dani-Hassouna Bologhine. A l’exception pour samedi. Et de uloucomme le stade pporters de l’USC, les Mo s à même s’il est enpression des sueront donc pas de difficulté core trop tôt pour déens ne trouv repères retrouver leurs se prononcer, les sur le terdeux attaquants derain. Le retour à vront être du voyage à ar route Oum Bouaghi. Bouali veut , Alger p ontre terminée n nc re la is fo mettre tous les atouts de Une ponibilité d’u dis l’in de n iso ur et en ra son côté dans le cas où le n d’Alger le jo vol à destinatio ralliera la capitale ion scénario de la rencontre ne mêm at lég dé e, la uira. Il vra dîner à Bo serait pas conforme avec par route, et de e l’équipe va refaire le qu r ele ine, est à rapp ses prévisions. Il vaudrait semaine procha F. e itinéraire la BA êm CR m au e mieux avoir deux attarépliqu pour donner la quants de plus sur le banc que d’avoir des choix très réduits. Contre l’USC en décembre 2012, Les c’était l’incorporation de Nabil s de responsable nt Yalaoui qui a fait chambouler le ro se l’Athlético match avec sa passe décisive vril à ’a d is qui a permis à Mustapha dès le mo Alger urces proches Djallit de se mettre en évipris de so ap s on av dence et d’éviter une éliminaus l’AthléNo sponsables de re les e t qu b tion prématurée pour les Vert du clu drid devront se rendre au débur ontre nc re tico Ma ur po r ge et Rouge. il à Al du mois d’avr fois leurs homologues T.Che une seconde Il sera question de
mouloudéens. s lieux avant de faire un état de rat de partesigner un cont t. naria

Une séance ent d’entraînem idi l’après-m ont joueurs prendr

Un autre stage à S tif pour

10

N4 2532
Me'c'edi 22 a#+ie' 2014

www.lebuteur.com

Coup d’accélérateur

CRB

les derniers r glages

Dahmane absent hier
Sorti sur blessure lors du déplacement à l’Arba, l’attaquant du CRB, Dahmane, ne s’est toujours pas remis de sa blessure. Ce dernier n’a pas répondu présent à la séance d’hier qui s’est déroulée au 20-Août. C’est la deuxième séance qu’a manquée l’ex-Constantinois, après celle de la reprise.

a reprise du championnat ne s’est pas déroulée comme souhaitée par le club belouizdadi qui a, encore une fois, perdu en déplacement, samedi dernier, à l’Arba. Un nouveau revers, le premier sous l’ère Iaïche, qui nous renseigne sur le gros travail qui attend le coach dans les prochains jours. C’est la raison qui a poussé les dirigeants et les membres du staff à retourner à Sétif, pour y effectuer un stage, sachant que cette semaine se joueront les matchs de coupe. La décision a été prise, juste après la rencontre contre le RCA. C’est ainsi que la formation du CRB élira domicile à l’Ecole nationale des sports olympiques de Sétif. Le stage, qui débutera aujourd’hui, durera quatre jours. Les camarades de Rebih regagneront Alger samedi, afin d’entamer la réception de l’ASO. Ia2che +e*) )e'"i#e' ($# %'$g'a""e hi+e'#a! La prochaine mission de Iaïche à Sétif durant ce mini-stage, qui commencera aujourd’hui, sera de poursuivre la préparation qu’il avait dû arrêter il y a de cela plus d’une semaine. Pour rappel, le technicien du CRB s’était plaint du temps réduit qu’il avait à sa disposition pour préparer son équipe, en prévision de la seconde manche de la saison. Le programme tracé n’a pas pu être mené à terme, c’est ce qui explique ce nouveau regroupement qui ser-

L

par des matchs d’application voire amicaux. C’est ce que prévoit de faire le staff durant ce stage à Sétif. D’ailleurs, une rencontre amicale est au programme des camarades du gardien Ouadah. Selon nos sources, le staff a déjà trouvé un accord avec les dirigeants de la formation du CABBA pour organiser une joute amicale qui se jouera mercredi ou jeudi. vira au technicien de travailler le volet technico-tactique. Le +$!e) %h-(i&*e (e'a a*((i a* "e#* Bien que ce soit le volet tactique qui sera le plus travaillé durant les quatre de préparation, le staff technique du CRB n’omettra pas de revoir le côté physique. C’est ce qui était convenu entre les membres du staff, avant le départ pour Sétif, hier. Ayant constaté un déficit physique chez certains éléments, notamment les nouveaux, lors du dernier match contre l’Arba, le staff compte augmenter la charge à même de remettre les joueurs à niveau. Même les anciens éléments du club seront concernés eux qui, depuis le départ de Sayah, l’ancien préparateur de l’équipe, n’ont pas été soumis à un programme d’entretien physique. U# "a)ch a"ica! %'$g'a""/ face a* CABBA Bien évidemment qu’une préparation technico-tactique se termine

I! (e'a d* +$-age a* $*'d7h*i

En dépit de ses pépins physiques, Dahmane ne manquera pas le déplacement à Sétif. Ce dernier, qui devrait entamer la préparation dans la matinée avec le groupe, se rendra à l’est du pays, pour finir ses soins et ensuite entamer la préparation avec le reste du groupe.

E#)'a1#e"e#) du déplacement a* 20-A$3) a* $*'d7h*i à Sétif Le staff technique a Voilà une bonne nouvelle pour les supprogrammé une derporters du club. Le capitaine et le meneur de nière séance d’entraî- jeu du CRB, Amar Ammour, sera concerné par nement, au stade du le voyage du club aujourd’hui à Sétif. En effet, 20-Août. Par la suite, l’ancien joueur de l’USMA, qui vient tout juste de reprendre le chemin de la préparation, est le groupe belouizdadi prêt à rattraper son retard physique dû à déjeunera, avant de prendre la route de cause d’une blessure durant les quatre prochains jours, ce qui fait de lui un canSétif. didat pour le prochain match Lamine Amimi contre l’ASO.

Ammour

Had ad : 5N$*( de+$#( +i)e #$*( 'e((ai(i' !6
Pour commencer, qu’en est-il de votre état de santé ? Je suis en train de suivre un programme de soins très intense. Parfois, j’ai deux rendez-vous par jour, comme fut le cas aujourd’hui (ndlr, entretien réalisé mardi). Toutefois, la douleur est toujours là. La bonne nouvelle, c’est que mon hématome s’est totalement résorbé disparu, je suis donc en voie de guérison. Peut-on dire que votre allez effectuer votre retour à la préparation ? Non, je ne le pense pas. Il est encore tôt pour évoquer mon retour. Aujourd’hui, je suis toujours à l’étape des soins intensifs. Après quoi, je passerai une autre échographie pour faire le point sur la blessure. Suite à quoi, je saurai quand je reprendrai les entraînements. Cette blessure vous a beaucoup affecté… Comment ne pas l’être, alors que j’avais effectué une préparation pleine avec le groupe à Sétif ? Cette blessure a cassé mon rythme, à trois jours du déplacement à l’Arba. Franchement, j’ai eu du mal à m’en remettre. Mais c’est le mektoub, on finit par accepter la Volonté de Dieu. Revenons sur le match contre l’Arba ; comment avez-vous vécu cette rencontre ? J’ai suivi le match en écoutant sa retransmission par la radio. J’ai sauté de joie, quand Rebih a ouvert le score. J’étais très que soit notre adversaire. A l’extérieur, on content pour lui et pour l’équipe qui avait doit aussi jouer pour gagner. bien commencé le match. Après, il y a eu Certains craignent que l’équipe se déle but égalisateur, ça m’a un peu refroidi, moralise davantage… mais je n’ai pas perdu espoir. C’est ce qui Nous ne devons pas perdre espoir. Le est arrivé avec un second but en seconde groupe est très solidaire. Une victoire lors période. Malheureusement pour nous, de notre prochain match, par n’importe vous connaissez la fin… quelle manière, nous remettra en selle. Selon les dires de certains de vos camaUn mot pour conclure, rades, l’arbitre a eu une grande part Fodil ? Il dans la défaite du CRB. Qu’en Je voudrais adresser un pensez-vous ? message à tous les ne se rendra Siffler deux penalties dans un amoureux du CRB. seul match, on ne voit pas ça pas à Sétif Nous avons besoin Le "i!ie* de )e''ai# d* Chabab, toutes les semaines. En plus, de leur soutien. Had ad , #$*( a fai) (a+$i' &*7i! %a(c’était à chaque fois dans des Nous avons un (e'a *#e /ch$g'a%hie a* $*'d7h*i, moments cruciaux du grand public qui %$*' e# (a+$i' da+a#)age (*' (a match. Un pour égaliser et s’est montré b!e((*'e, a%'0( *#e (e"ai#e de l’autre pour prendre les trois ($i#( i#)e#(if(. Le $*e*' #e (e'a exemplaire. Il faut points de la partie, c’est vrai %a( d$#c c$#ce'#/ %a' !e +$-age savoir que l’avenir de !7/&*i%e . S/)if %$*' *# que ça donne à réfléchir. du CRB concerne "i#i-()age de &*a)'e $*'(. Ce revers ne vous met-il pas tout le monde : une pression supplémentaire ? joueurs, entraîNous savons déjà que nous neur, direction Il manquera sommes dans une situation cridu club, surla totalité du stage tout les suptique. On ne peut plus revivre !e $*e*' f$'"/ de tels scénarios. Quand le CRB . Ma!he*'e*(e"e#), porteurs. Na#)e( %e*) fai'e *#e c'$i, (*' !e se déplace, tous les clubs veuNous devons ()age de ($# /&*i%e . S/)if. Ce de'lent sa tête, car il s’agit d’un tous nous réu#ie', &*i a e#c$'e %!*(ie*'( e,agrand cador du championnat, nir pour un "e#( . %a((e', de+'a d$#c 'e()e' . A!ge' %$*' %$*'(*i+'e (e( c’est comme ça qu’on devrait seul objectif : ($i#(. fonctionner nous aussi à domicile, sauver le CRB. jouer comme si c’était des finales de Entretien réalisé coupe. Seule la victoire compte, quel par Lamine Amimi

Communiqué
Signature d#un Contrat Cadre
Mobilis & l’ESI

Zakaria Mansour : !Le coach nous a fait oublier notre d faite contre le RCA"
C’est avec l’ailer droit de l’équipe Zakaria Mansour que nous sommes allés prendre la température concernant la préparation de l’équipe, après le revers concédé face à l’Arba. Joint par nos soins, hier, ce dernier nous dira : «Il est vrai que cette défaite nous a perturbés, ça n’a pas été facile de la digérer, car nous ne méritions pas de perdre. Néanmoins, le coach a su comment nous aider à la surmonter. Il nous a fait savoir que cette défaite ne reflétait pas notre prestation. On doit se pencher sur les prochaines rencontres qu’on doit bien négocier.» 5I! "7a di) &*e e fi#i'ai %a' a+$i' "a cha#ce6 Le jeune prometteur Zakaria Mansour, qui était attendu lors de la dernière partie pour honorer sa première participation avec le club, se doit, pour des raisons techniques, attendre encore pour le faire. «On sent qu’il y a un changement au sein du groupe depuis que le nouveau staff est installé. Ce qui me permet d’être optimiste. Iaïche nous parle beaucoup. Personnellement, il m’a fait savoir que je finirai par avoir ma chance.» Lamine Amimi

Mobilis et l’Ecole Nationale Supérieure d’Informatique ont procédé ce Mardi 21 Janvier 2014, à la signature d’un contrat cadre de partenariat pour une durée de trois ans. Cette collaboration entre les deux parties, s’inscrit particulièrement dans le cadre de la recherche et le développement de la 3G au profit de Mobilis, à travers l’apport de jeunes compétences spécialisées dans la recherche et le développement d’applications innovantes et de contenus locaux, destinés exclusivement aux clients Mobilis. Le partenariat conclu entre Mobilis et l’ESI, porte également sur un accompagnement de l’opérateur par la mise à disposition de moyens logistiques et technologiques, pour plus d’efficacité et de qualité des résultats des travaux entrepris par les jeunes étudiants de l’école. Mobilis mettra aussi, à disposition du collectif de l’école entre enseignants, chercheurs et étudiants ses infrastructures et son savoir faire pour une meilleure maitrise des outils et plus d’efficience dans le cursus de formation. Cette alliance entre les deux entités, confirme l’engagement de Mobilis à offrir aux algériens en général et à ses clients en particulier, un service 3G de qualité, non seulement sur l’aspect réseau et couverture mais aussi, un contenu et des applications mobiles spécifiques à leurs besoins. A cet effet, Mobilis est très fière d’accompagner et de se faire accompagner par des jeunes talents de l’Université Algérienne, pour l’enrichissement de ses services 3G en Algérie, par un contenu conçu par des Algériens pour des Algériens. Pour plus d’information, rendez-vous sur le site de Mobilis au www.mobilis.dz ou la page Facebook.

Les Mobistes crient

O

n l’aura deviné, les Crabes sont scandalisés par la décision finale de la commission qui a traité le dossier du match MOB-USMA pour la simple raison qu’on estime que la sanction est trop sévère pour le club et que le MOB est victime d’injustice. Les dirigeants du club argumentent cela par le fait que le but de l’USMA a été marqué 5 minutes après que les projecteurs s’étaient éteints. En d’autres termes, l’arbitre aurait dans ce cas de figure sifflé lorsque la visibilité est devenue difficile pour les joueurs. Ce qui n’a pas été le cas. D’ailleurs, c’est la grande interrogation chez les Crabes, puisqu’on estime clairement que la décision a été soigneusement combinée pour offrir les 3 points à l’USMA. Désormais, les Béjaouis doutent de la crédibilité de la commission de discipline, qui applique soi-disant la réglementation. La commission en question avait pourtant entre les mains les séquences vidéo du match, où on peut clairement constater que le but a été marqué après le problème d’éclairage à l’Unité-Maghrébine. Kerbadj n’avait pas à se prononcer avant le verdict final L’autre désillusion des supporters, joueurs et dirigeants du MOB sont les déclarations du président de la Ligue nationale de football, en l’occurrence Mahfoud Kerbadj. Et pour cause, ce dernier avait exprimé son point de vue sur la question avant même que la com-

à l’injustice

Coup de colère

MOB

www.lebuteur.com

Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

Ziri «L’arbitre a

mission au sein de sa ligue ne se prononce. On estime que pour un président de club, il aurait dû se taire et ne pas donner son avis, ce qui a forcément influencé sur les membres de la commission de discipline. Lui qui dit que celle-ci est souveraine et indépendante. En tout cas, Kerbadj devait la respecter et ne se prononcer qu’au milieu de la semaine. Une réunion d’urgence hier soir Et pour prendre les premières mesures, les dirigeants du club ont provoqué une réunion d’urgence dans la matinée d’hier pour essayer de se remobiliser avant d’envoyer un nouveau recours dans l’espoir de recouvrer ses droits. Par la suite, un point de presse a été animé par le président Akli Adrar ainsi que le porteparole du club. Les deux responsables estiment que cette affaire ne passera pas sous silence et qu’ils feront en sorte à ce que le club ait gain de cause.

Le porte-parole du club est revenu lors du point de presse d’hier sur l’incident de samedi dernier tout en estimant que le MOB a été lésé par la commission au niveau de la Ligue nationale. Il dira à ce sujet : «L’arbitre a commis une faute grave en ne sifflant pas la fin de la rencontre comme le stipule la réglementation. De plus, il a accordé le but aux Usmistes après la panne d’électricité au stade de l’Unité-Maghrébine. En tout cas, la réglementation à ce sujet est claire.»

commis une faute grave en ne sifflant pas la fin du match»

Kerbadj

11

Les supporters soutiennent les joueurs et attendent la réaction de la direction De leur côté, les supporters n’ont pas laissé tomber les joueurs. Bien au contraire, ils se sont déplacés en masse lors de la séance d’entraînement d’hier pour encourager les hommes de Amrani, tout en leur demandant d’aller chercher un résultat positif lors de la prochaine journée. Un soutien qui honore les joueurs, ce qui constituera une source de motivation. N.F.

«Il est de notre droit de rejouer ce match» Avant d’ajouter dans la foulée : «Nous devons rejouer ce match et il est de notre droit de le faire. On ne va pas se taire. On fera tout ce qui est en notre devoir pour bénéficier de nos droits les plus absolus. Le MOB «La JSMB avait demandé à jouer à 15h, mais ce n’est pas le cas du est un grand club qui mérite d’être respecté et les responsables MOB» Par ailleurs, il a pris l’exemple de l’autre club de au niveau de la ligue doivent Béjaïa, la JSMB, qui a pris ses devants depuis appliquer la réglementation et quelques semaines en ce qui concerne la domiciliation ne pas faire du deux poids deux de ses matches : «Il y a un mois, la JSMB nous a envoyé une demande pour que ses matches à domicile mesures. Et si on se réfère à la soient programmés à 15h de manière à ce qu’ils se loi, le match doit se rejouer.» N.F. terminent avant la tombée de la nuit et nous avons

Mahfoud Kerbadj, président de la Ligue du football professionnel, a pris attache avec nous afin de répondre aux accusations de collusion avec l’USM Alger proférées par des dirigeants du MO Béjaïa, déçus que le gain du match MOB-USMA ait été octroyé aux Usmistes alors que le match a été arrêté à cause d’une panne de courant dans le stade de l’Unité-Maghrébine de Béjaïa. «C’est grave et aussi injuste qu’on m’accuse de prendre partie pour l’USMA. La Ligue n’a fait qu’appliquer la réglementation qui est très claire en ce qui concerne le cas précis des arrêts de match pour cause de panne de courant. La réglementation est tellement claire et sans ambiguïté qu’il n’y même pas besoin d’avoir recours à des juristes ou chercher une jurisprudence. C’est le règlement qui a sanctionné le MOB, pas Kerbadj. Je suis sincèrement désolé pour ce club et ses supporters, mais on ne doit pas se soustraire au règlement», nous a-t-il déclaré.

«C’est le règlement qui a sanctionné le MOB, pas Kerbadj»

accédé à sa demande. Nous sommes ici pour aider les clubs, pas pour les pénaliser. Or, le MOB n’a pas fait de demande en ce sens et a accepté de jouer en soirée. Il faut assumer ce choix jusqu’au bout, avec tous ses impondérables.»

Ferhat toujours convalescent Ferhat n’a toujours pas obtenu le feu vert

du staff médical pour rechausser ses crampons. Il poursuit toujours les soins et devrait renouer avec la compétition après la 17e journée de Ligue 1 face à la JS Saoura. Il devra faire preuve de plus de patience avant d’espérer revenir à la compétition.

«En s’exprimant avant le verdict de la commission, il a exercé une pression sur cette dernière qui se devait de ne pas le contredire»
Comment se porte le groupe après cette défaite face à l’USMA ? Ça peut aller même si nous n’avons toujours pas digéré notre défaite face à l’USMA. Nous avons promis de remporter les 3 points, mais cela n’a pas été possible après le problème d’éclairage. Je suis vraiment déçu surtout par la décision prise par les responsables de la ligue. Mais vous avez encaissé le but après le problème d’éclairage… C’est exact. D’ailleurs, tous ceux qui étaient au stade ainsi que les téléspectateurs qui ont suivi la rencontre en direct sur leur petit écran savent que le but a été marqué après ce problème. Malgré cela, l’arbitre de la rencontre a poursuivi la rencontre avant d’arrêter le match à la 12’. C’est vraiment grave ! Les Usmistes disent qu’il y avait une bonne visibilité après le but. Quel est votre point de vue ? Il est clair que c’est ce qu’ils diront du moment que ça les arrange. Mais tout ce que je peux affirmer, c’est que l’arbitre a été vi-

Rehal «Kerbadj ne doit pas oublier qu’il
est président de ligue et non du CRB»

«Je raterai le match de la Saoura» Pour sa part, le joueur nous dira : «Pour l’instant, je poursuis les soins, le médecin m’a fait savoir que je ne pourrais pas jouer avant dans l’immédiat. En tous les cas, je ne suis pas pressé. Je pense que je signerai mon retour après le match de la JS Saoura. J’espère que je retrouverai mon véritable niveau dans un délai proche. Je ne vous cache pas que l’envie de jouer me manque terriblement.»

«Peut-être qu’il craint la relégation du Chabab»

cieux. Il a rajouté 5 minutes afin que ça ne soit pas un scandale, car s’il avait sifflé la fin juste après le but de l’USMA, il aurait été démasqué. Je suis perMOBsuadé que si le MOB avait mené au score, Amizour l’arbitre aurait ajouté plus que ça. cet après-midi Beaucoup pensent que les déclarations Pour mieux gérer cette de Kerbadj sont derrière cette décision mini-trêve, le coach du MOB d’offrir les 3 points à l’USMA. Est-ce a programmé un match amical votre avis ? cet après-midi face à la formaJe suis entièrement d’accord avec tion de Amizour au stade de eux. Il est clair qu’en livrant son point l’Unité-Maghrébine. La de vue sur ce qui s’est passé, Kerbadj a rencontre débutera à exercé une pression supplémentaire sur 16h. la commission de discipline qui se devait de ne pas le contredire. Kerbadj ne doit pas oublier qu’il est Amrani compte sur le président de la ligue et non la mini-trêve pour pas du CRB. Il faut savoir remettre de l’ordre que le CRB est, lui aussi, L’entraîneur des Crabes souhaite concerné par la relégaprofiter au maximum lors de cette tion. Peut-être que Kermini-trêve de 15 jours, qui coïncide badj craint pour son avec les rencontres de la Coupe d’Algéex-club, d’où la décision rie. L’occasion pour l’entraîneur de réde mettre la pression cupérer son joueur blessé, Nemdil, sur le MOB. mais aussi de permettre à ses pouEntretien réalisé lains de se remettre au travail par N.F. après un week-end mouvementé.

«Il y a un complot contre le club» Quant à l’affaire du match MOB-USMA, le natif de Sidi Aïch nous confia : «Je tiens avant toute chose à dire que l’USMA a volé les 3 points. Ce n’est pas normal ce qui se passe. A mes yeux, il y a un complot contre notre équipe. A mon avis, le match devrait être rejoué. Je pense qu’ont a tout fait pour favoriser certains clubs et casser d’autres. C’est devenu une habitude dans le championnat algérien.» N.F.

12

A

pparemment, le changement effectué à la tête du club avec l’élection de Bouslimani n’est pas apprécié par quelques membres actionnaires, dont Fayçal Bensemra. Du moins, c’est ce que l’on peut déduire après la discussion que nous avons eu avec ce dirigeant hier en milieu de journée. «Pour être sincère avec tous et avec soi-même, d’abord je dois dire que ne suis pas contre Bouslimani, ni contre X ou Y, je suis contre le changement effectué à la tête du club pour la simple raison qu’il n’y avait pas urgence et que le problème de l’USMH est financier et non une question d’hommes. J’aurais préféré qu’un grand industriel connu dans le milieu sportif vienne avec un bon projet pour prendre

Bensemra : «Je ne suis pas contre Bouslimani, mais j’aurais préféré qu’un grand industriel prenne le club»
Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

www.lebuteur.com

Laïb : « Un directeur général ne doit pas être issu du conseil d’administration » Mohamed Laïb prépare une conférence de presse
pour apporter quelques éclaircissements quant à la nouvelle structure du club. Joint par nos soins, l’ex-président nous a confirmé l'information : «En effet, je prépare une conférence de presse où je parlerai de ma gestion et aussi pour donner des détails sur certains points. Pour l’instant, je ne dirais rien. Je préfère attendre la réunion prévue ce dimanche et, après, j’inviterai les journalistes pour une conférence de presse».

Coup d’état

USMH

Interrogé sur ses intentions après ce changement, Bensemra nous dira : «Mon nom a été cité parmi les nouveaux mem-

« Je ne ferai pas partie de cette équipe dirigeante »

les commandes du club. Ce n’est pas le cas pour nous. Ce changement effectué à la tête du club n’était pas vraiment impératif. Il aurait été préférable que Laïb reste et qu'on bouge un peu pour trouver l’argent, qu'opérer un changement à la tête du club», nous dira Bensemra avant d’enchaîner : «Après ce changement, personne n’a idée sur l’avenir du club. C’est comme s’il s’agit d’un voyage dans l’inconnu».

bres du conseil d’administration. Mais j’attire votre attention pour vous dire que je ne suis pas partant avec cette nouvelle équipe dirigeante». Prié de nous donner les raisons de sa décision, il avoue : «Dans le passé, j’ai travaillé à deux reprises, comme vice-président sous l’ère Mana, puis adjoint de Laïb. Mis à part ces deux dirigeants, je ne pourrais pas travailler avec d’autres. Vous comprenez donc pourquoi je ne veux pas faire partie de cette nouvelle équipe dirigeante».

Il prépare une conférence de presse
Apparemment, l’ex-premier responsable de l’USMH n’est pas d’accord sur certains
points comme par exemple la nomination d’un directeur général issu du conseil d’administration. «Ce n’est pas règlementaire de choisir un directeur général parmi les membres du conseil. Mais bon, comme rien n’est encore officiel pour l’instant, je préfère ne rien dire. Il est prévu une réunion ce dimanche durant laquelle beaucoup de choses seront tirées au clair.»

N.R.

Tahkout veut investir dans la SSPA/USMH

Qui sera le nouveau manager général ?

On apprend, par ailleurs, que la nouvelle direction de l'USMH, soucieuse d'assurer au club une meilleure stabilité sur le plan financier, veut se renforcer par l'intégration des industriels qui viendraient renforcer la composante des actionnaires. Notre source nous a révélé que plusieurs industriels ont été approchés pour investir dans l'ASP/USMH. Certains d'entre eux se sont montrés intéressés par cette éventualité qui vraisemblablement a des chances d'aboutir. C’est le cas de Tahkout qui reste l’un des principaux sponsors du club.

La page Laïb est bel et bien tournée à l’USMH, comme l'a confirmé d'ailleurs Abdelkader Mana le porte-parole du club, qui a tenu à rappeler qu'un grand club comme l’USMH n'est pas tributaire d'une ou deux personnes, signifiant par là que les hommes passent mais que l’USMH reste. Et ce n'est donc pas le départ de Laïb qui va déstabiliser le club harrachi puisque celui-ci donnait depuis quelque temps l'impression d'être lassé par les problèmes avec les joueurs et le staff technique, qui ne cessent de revendiquer leur dû alors que l’argent arrive au compte-goutte dans les caisses du club. En effet, depuis des mois, Laïb semblait avoir du mal à gérer son Si l’on tient compte du nombre de joueurs en fin sujet face à toutes les turbulences quotide contrat, l’effectif actuel de l’USMH pourrait subir diennes. La grande question qui se pose de grands changements l’été prochain. En effet, ils sont concerne la succession au poste de manager au nombre de neuf, les éléments dont le contrat expire général. Pour l'heure, le conseil d’adminisen juin prochain. Il s’agit de Doukha, Aït Ouamar, Youtration, et à sa tête Djaâfar Bouslimani, nès, Azzi, Belkheir, El Amali, Hanitser, Limane et Henn'entend pas se précipiter dans le choix du dou. Il est certain que la direction du club ne va pas meilleur profil possible, mais il est certain libérer tous ces joueurs, mais il est sûr que bon nomqu'il doit déjà avoir en tête au moins deux bre d’entre eux ne feront pas partie de l’effectif de noms qui pourraient occuper ce poste. Et à ce l’USMH la saison prochaine. De toute façon, le propos tout le monde parle. choix reviendra à l’entraîneur en chef. Lui seul N.R. décidera des joueurs qu’il veut garder dans son effectif et ceux dont il devrait se passer.

Neuf joueurs en fin de contrat

près le changement effectué à la tête du club et l’intronisation de Djaâfar Bouslimani aux commandes, certains opposants ont décidé d’actionner la machine propagande anti-dirigeants qui fait tout pour faire croire aux gens que la direction actuelle tente de s’accrocher au pouvoir et ne veut nullement voir un grand industriel investir dans la SSPA. Ces opposants tiennent surtout à cette date limite du 31 janvier qui, pour eux, est une façon de dissuader les éventuels investisseurs. Ce à quoi Mana le porte-parole officiel a tenu à répondre : «Cette date du 31 janvier n’est pas une date limite car on peut bien la prolonger jusqu’à la fin de saison. Notre souhait est de voir certains industriels manifester leur intérêt pour investir par l’achat des actions. D’ailleurs, nous allons dès la semaine pro-

A

Mana : « Le capital restera ouvert jusqu’à la fin de saison »
chaine publier un communiqué dans lequel il sera précisé le prolongement de l’ouverture du capital jusqu’à la fin de saison». La direction de l'USMH qui dispose du plus faible budget de la Ligue 1 est à la recherche d'investisseurs et de sponsors pour renflouer les caisses. Des contacts sont, à juste titre, engagés avec certaines entreprises pour devenir actionnaires dans la société sportive de l'USMH. «Notre souhait est d'être aidés par l'une des sociétés nationales et des subventions étatiques. On a, en tout cas, sollicité certaines entreprises pour qu'elles soient actionnaires dans notre SSPA. On espère que les négociations avec cette compagnie nationale vont aboutir. On a aussi procédé à l'ouverture du capital de notre club et, pour l’instant, aucun ne s’est manifesté. On devra prolonger la date et ceux qui veulent investir à l'USMH sont les bienvenus», a annoncé hier Abdelkader Mana.

« Très bientôt, tous les joueurs seront payés »

cela ne veut pas dire que l'USMH est à vendre, car la valeur de ce club est inestimable. Ce que les prétendants doivent savoir, c’est qu'ils ne peuvent acquérir plus de 50 % des actions vu que les 50 % restants sont la propriété de l'USMH».

Confiance aveugle à Charef

Le numéro trois dans la hiérarchie de l’USMH s'est engagé tout de même en disant que la direction du club devrait régulariser les joueurs et les membres du staff technique et médical dans les deux semaines à venir. «Bientôt, tout le monde aura son dû», lance Mana, déterminé à conserver les joueurs en fin de contrat, notamment les cadres, à l’instar de Doukha et Belkaroui.

« L’USMH n’est pas à vendre car sa valeur est inestimable »

L’ancien président de l'USMH, actuellement membre du conseil d’administration, nous a fait savoir aussi que «le club a pris attache avec plusieurs industriels pour les convaincre à investir dans le domaine de la formation, surtout que le club s'apprête à lancer son centre de formation. Il est clair que nos moyens financiers très limités ne nous permettent pas de répondre aux exigences d'un vrai club professionnel, et donc l'apport financier d'un éventuel investisseur ne peut être que bénéfique pour le club. Cependant, les choses doivent être claires. Si l'on a accepté d'ouvrir le capital social,

Dans un entretien qu’il nous a accordé récemment, Abdelkader Mana nous a déclaré que la direction du club est prête à faire signer à Charef un contrat de dix ans. Si l’on tient compte de cette déclaration du porte-parole officiel du club, il est certain que l’entraîneur en chef jouit d’une confiance aveugle de la part de cette nouvelle direction, qui se montre prête à mettre le paquet pour renouveler le contrat de l’entraîneur. «Nous avons une grande confiance en le staff technique, et à sa tête Charef. Il a rejeté ces dernières années des offres alléchantes émanant d'autres clubs pour rester à l'USMH où il a carte blanche», dira Mana avant d’ajouter : «On est prêts à mettre le paquet pour le conserver aussi longtemps que possible». N.R.

Coup d’éponge

JSMB

www.lebuteur.com

Merecredi 22 janvier 2014

N° 2532

13

ssurément, cette trêve ne peut qu’être bénéfique pour la formation béjaouie. En plus du désir impérieux des joueurs de souffler après le dernier match et surtout le stage de Sousse, ce sera une aubaine pour eux afin de faire leur mea-culpa après les dernières contre-performances mais surtout permettre au staff technique de remettre de l’ordre dans son groupe et le remobiliser en prévision des prochaines rencontres où tout autre faux pas signifie un pas en Ligue 2. Dans ce même ordre d’idées, Djabour a accordé à ses joueurs un repos de deux jours afin de leur permettre de mieux récupérer de leurs efforts et, surtout, se ressourcer auprès des leurs. La prochaine journée contre le RCA n’aura lieu que vers le début du mois prochain, le staff technique aura toute latitude et le temps de se préparer en conséquence. Analyser ses différents compartiments de jeu, c’est ce que compte faire l’ancien coach du Congo Brazzaville. Ce dernier espère rendre à cette équipe béjaouie son lustre d’antan. La JSMB se doit donc de se transcender pour sortir la tête de l’eau. Aussi, le coach Djabour devra revoir ses plans en organisant des matchs amicaux durant cette longue période de trêve pour

Tourner la page du MCA et se focaliser sur le RCA A
Djabour compte revoir ses plans
Comme tout le monde le sait, les Béjaouis, comme nous l'a d'ailleurs fait savoir le coach Djabour n'ont toujours pas atteint leur vitesse de croisière qui leur permettra de maintenir le rythme pour la suite du parcours. Ainsi, le coach de la JSMB devra revoir ses plans lors de cette période en programmant des matches amicaux. Ce dernier compte donc mettre sur pied un vrai commando pour la suite du parcours. Il ne veut rien laisser au hasard. Djabour, qui profitera de cette période pour tout régler, ne veut pas refaire les mêmes erreurs. Ainsi il prévoit des réglages au

Le retour de Belgharbi soulage le coach

Des réglages utiles dans les trois compartiments

permettre à ses capés d’améliorer le niveau et d’être au point sur le double plan physique et technique. L’arrêt du championnat sera donc une arme à double tranchant pour le staff technique béjaoui qui a déjà établi un programme spécial à ses poulains, dans le souci de donner une autre allure à cette formation qui s’apprête à disputer des matchs très difficiles, à commencer par celui contre le RCA. A cet effet, Djabour sera contraint de faire suer ses joueurs qui sont appelés à se distinguer davantage lors des prochaines rencontres.

Zeghli

«Contre le RCA, ce sera un match capital»
S.A. Une défaite amère concédée par votre équipe à Bologhine. Avec du recul, comment expliquez-vous ce revers ? Que voulez vous que je vous dise ? Cela est arrivé dans un match auquel nous attachions beaucoup d'espoir afin de réaliser un bon résultat. On a bien joué, mais l’arbitre en a voulu autrement. On aurait pu au moins revenir avec un point, mais dommage ! Les supporters sont déçus par vos résultats, ils ne s’attendaient nullement à ce scénario. Un commentaire ? Je suis vraiment désolé pour nos supporters qui nous ont toujours soutenus. Je tiens à leur dire que si on a perdu, c’est à cause de l’arbitre. Sans sa partialité, on aurait pu au moins revenir avec un point. Ainsi, je leur lance un appel pour qu’ils soient toujours à nos côtés et on tâchera de leur offrir la victoire face au RCA. C’est le seul moyen de se racheter et de se relancer en championnat et nous maintenir en Ligue 1. Ce match face au RCA sera capital pour vous, n’estce pas ? Ce sera bien évidemment un match capital dans la mesure où nous nous trouvons dos au mur. Cette rencontre sera une occasion pour nous de nous racheter et nous réconcilier définitivement avec nos supporters qui veulent voir un autre visage. Néanmoins, la manière nous importe peu maintenant, car le plus important pour nous est de renouer avec le succès dès ce prochain match contre le RCA. Et comment s’annonce donc ce match pour vous ? Ce sera un match très difficile contre une équipe qui est en train de réaliser un bon parcours. Nous n’avons

Cependant, cette situation que traverse l’équipe depuis le début de saison ne semble pas décourager outre mesure l’entraîneur Djabour dans son affaire, lui qui avait pris l’équipe dans des conditions toutes singulières et qui risquait gros. Mais ne dit-on pas que c’est au bout de l’effort qu’on savoure la réussite ? Du côté du club, on se montre modeste mais surtout franc dans les propos. Les résultats sont là et démontrent que la volonté toute seule ne suffit pas. Il est vrai que les probables bons résultats à l’avenir changeraient les prévisions et donneraient des ailes aux ambitions. Pour peu que cela se concrétise réellement pour redonner du bonheur à l’équipe, ses supporters et à toute la ville de Béjaïa. En tous les cas, Djabour va faire de son mieux pour que son équipe brille dès le prochain match face au RCA à domicile.

Le coach mise sur un sursaut d’orgueil face au RCA

sein de son effectif dans les trois compartiments durant cette période afin de lui donner un autre souffle qui lui permettra, bien sûr, d'aborder les prochains matches de la phase retour avec un tout autre visage.

Même s’il est toujours déçu de la dernière défaite face au MCA, le coach béjaoui, Kamel Djabour, pourra néanmoins garder le sourire en voyant le retour de quelques joueurs clés, blessés ces derniers temps, et qui pourront même faire leur grand retour dès la prochaine journée, pour le compte de la 17e journée du championnat, à l’image de Belgharbi qui devra réintégrer le groupe aujourd’hui après une longue absence suite à une méchante blessure au genou. Le joueur se sent beaucoup mieux actuellement et se dit même prêt à reprendre sa place dès la prochaine sortie de son équipe.

Concernant sa blessure au genou qui l'a privé de plusieurs matches, Belgharbi estime qu’elle fait partie du passé. «J’ai vraiment souffert des douleurs au genou. Je ne vous cache pas que ça n’a pas été facile pour moi. Mais depuis que le staff médical m’a rassuré, je suis vraiment soulagé. Le médecin m’a donné son feu vert et je sais que je peux jouer sans prendre le moindre risque. Cela me réconforte. La bonne nouvelle, c’est que je serai d’attaque pour le prochain match. Je vais rechausser mes crampons pour cette rencontre qui me tient à cœur. Je veux vraiment aider mes coéquipiers sur le terrain et réaliser une victoire face au RCA.»

« Je serais d’attaque face au RCA »

pas d’autres choix que de gagner ce match. Notre situation nous oblige à renouer avec le succès. Notre public qui nous a soutenus dans les moments difficiles, ne tolérera aucun autre faux pas. C’est pourquoi la victoire est impérative face au RCA. L’équipe a échoué offensivement lors des derniers matchs, pensez-vous qu’elle pourra concrétiser dans ce prochain match ? Pourquoi pas ? Il ne faut pas oublier qu’on jouera à domicile, c'est-à-dire qu’on jouera l’attaque à outrance, ce qui nous laissera plus d’espace pour nous exprimer offensivement, et c’est ce qui augmentera nos chances de marquer, il faut profiter de la moindre occasion car celui qui marque le premier Le dossier toujours ouvert pour dans un tel match aura de grandes chances de gagner complément d’informations Les changements fréquents d’éléments ne vous affecteToutefois, la commission de discipline n’a toujours pas statué concernant la sanction de Belquassim Niati, qui a ront-ils pas encore cette fois-ci ? reçu à son tour un carton rouge lors de cette même renOn est toujours au début et le staff technique recherche contre face au MCA dans les ultimes secondes du match toujours la bonne formule ; et c’est normal qu’on trouve à suite à ses nombreuses contestations de décisions à l’enchaque fois de nouveaux éléments qui font leur apparition contre de l’arbitre Saïdi qui a sifflé un penalty imaginaire pour avoir leur chance de jouer. L’essentiel est que ceux qui contre son équipe. Le dossier est toujours ouvert pour sont sur le terrain donnent un plus et jouent à 100 % de leurs complément d’informations. On s’attend à d’autres sanctions du côté de la JSMB du moment que Niati sera cerqualités. tainement suspendu au moins pour deux matches Vous avez enregistré votre retour à la compétition après fermes suite à ce carton rouge qui lui a été brandi par une longue absence, quel est votre sentiment ? l’arbitre Saïdi qui a complètement faussé la dernière rencontre face au MCA. C’est un sentiment difficile à décrire. Ça me fait énormément plaisir, après plusieurs mois d’absence j’avais très envie de revenir sur les terrains. J’ai joué 75 minutes et je peux vous Le rapport de l’arbitre accable deux autres joueurs béjaouis dire que malgré mon manque de compétition j’ai pu A la fin de la rencontre, l’arbitre Saïdi a tenir le coup. J’espère avoir été à la hauteur. Ainsi, rédigé un rapport accablant contre les Benmansour je ferais de mon mieux pour conserver cette Béjaouis qui n’ont fait que défendre rétabli place de titulaire le plus longtemps possible. leurs intérêts après avoir été lésés Il semble que la blessure par ce même arbitre qui n’a pas qu’avait contractée le jeune déComment s’est faite donc votre intégrahésité à offrir un cadeau à fenseur de la JSMB, Farouk Bention au sein du groupe ? l’équipe adverse dans les ultimes mansour (tendinite), n’est pas aussi Le plus normalement du monde. Je secondes du match. Ce dernier a grave qu’on le pensait, puisque le connais déjà les joueurs de la JSMB, soit joueur devait reprendre normalement mentionné noir sur blanc les noms de deux autres joueurs bépersonnellement ou de réputation, et les entraînements hier. Et l’on s’atmême les nouvelles recrues de l’été dernier. tend à ce que le joueur, qui a raté le jaouis. Bouziani et Tatem. Un rapport qui a été aussi contesté dernier match à cause de cette Je savais donc où je mettais les pieds du fait par les dirigeants de la JSMB qui même blessure, réintègre le que c’est mon équipe. J’ai été bien accueilli. n’arrivent toujours pas à comprengroupe aujourd’hui pour préDisons que je n’ai pas eu besoin de temps dre cet acharnement de la part des parer le prochain match arbitres à leur encontre. d’adaptation. face au RCA. S.A. Entretien réalisé par S.A.

Comme nous l’avons anticipé précédemment, le jeune axial de la JSMB a écopé d’un match de suspension ferme assorti d’une amende de 30 000 dinars. Pour rappel, le défenseur de la JSMB avait écopé d’un carton jaune à la 93’, lors du dernier match face au MCA à Bologhine brandi par l’arbitre Saïdi qui va priver ce joueur de prendre part à l’affiche contre le RCA, le 1er février prochain à Béjaïa. Une suspension qui tombe donc mal pour ce jeune joueur qui devra être remplacé lors du prochain match par son camarade Coulibaly, qui a déjà purgé sa suspension lors du match contre le Mouloudia, le week-end dernier.

Un match de suspension ferme et 30 000 DA d’amende pour Bouabta

S.A.

14

ESS

es dirigeants de l’Entente de Sétif ont réussi à mobiliser du monde autour du club par un appel de détresse. La situation financière catastrophique du club et les résultats mitigés de l’équipe, championne d’Algérie en titre, n’ont pas laissé indifférents les Sétifiens, notamment les anciens dirigeants qui se sont déclarés solidaires avec l’ESS.

L

C’est l’union sacrée !
Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1

Seule la JSK a éliminé l’ESS à Sétif

G L’Entente s’apprête à accueillir le CSC au 8G Mai-1945 dans un match aux allures de finale de la Coupe d’Algérie. L’ESS pourrait toujours faire valoir l’avantage du terrain, d’autant qu’elle ne s’est inclinée chez elle à ce stade de la compétition qu’une seule fois sur vingt-et-un. Ce fut face à la JSK lors de la saison 1996/1997. La tendance va-telle se confirmer ce vendredi encore ? Un wait & see devrait être de mise, dans la mesure où l’ESS n’est pas très souveraine chez elle depuis le début de la saison.

El Arabaoui et Salhi promettent une prime de 10 millions en cas de qualification

Les portes sont ouvertes pour les bonnes volontés

Pour donner l’exemple, les deux anciens dirigeants ont promis une prime de 10 millions de centimes pour chaque joueur en cas de qualification face au CSC ce week-end. Une première à l’Entente, puisque jusqu’ici, les joueurs ne perçoivent de primes qu’en cas de qualification pour la finale. Voilà de quoi remobiliser un peu les troupes en perspective.

Même Hammar devra mettre la main à la poche

est, Hakoum a fait savoir qu’il se rendra en fin de semaine à Sidi Bel Abbes pour assister à la réunion du conseil d’administration qui procédera à l’ouverture du capital.

Brahim El Arbaoui et Rachid Salhi se sont déplacés jusqu’à notre bureau à Sétif pour lancer un appel à la solidarité de tous les Sétifiens.

Au moins cinq anciens dirigeants se sont mobilisés autour de l’ESS, y compris Abdelhakim Serrar qui a lancé un appel de solidarité à travers Radio El Hidab. L’ancien président devrait lui aussi mettre la main à la poche, bien qu’il ait déclaré qu’il n’assistera pas au match de vendredi pour éviter toute polémique, comme ce fut le cas face au CRB Aïn Fekroun. De plus

Pour que cette initiative ne soit pas aperçue comme une manière de profiter de la crise de l’ESS, El Arbaoui et Salhi ont appelé Hassan Hammar au téléphone pour l’informer de leur initiative. Ce qui a bien évidemment plu au président sétifien qui ne s’attendait pas à mieux en ces temps durs. Salhi a même insisté auprès de Hammar pour qu’il mette lui aussi la main à la poche et octroie une prime aux joueurs, afin que tout le monde mette la main à la patte. Sur le principe, Hammar n’est pas contre. Il a promis une petite enveloppe de sa poche. S.B.

L’Entente et la coupe, un demisiècle d’histoire !

G Entre l’ESS et la Coupe d’Algérie, il y a G une histoire qui dure depuis un demi-siècle. En effet, l’aventure du champion d’Algérie en titre en Coupe d’Algérie a commencé à l’Indépendance et s’est prolongée dans le temps, un parcours marqué par plusieurs consécrations, notamment. Si bien qu’à Sétif, on accorde une importance particulière à Dame Coupe qu’on n’échangerait pas contre dix titres de champion d’Algérie, comme on aime à le dire à Aïn Fouara.

G L’irrégularité de l’ESS chez elle donne bien dents du lion surgir… des idées à ses adversaires. Tout le monde Si tu vois les dents du lion surgir, ne crois pas que le lion te sourit ! C’est avec ce De leur côté, les supporters ont com- voudrait en effet profiter de la situation incerprincipe que l’Entente de Sétif compte aborder pris qu’il faudrait laisser l’équipe préparer taine que vit l’Entente, qui pour grignoter un son match de huitièmes de finale de la Coupe son rendez-vous de vendredi dans la séré- voire trois points, qui voudrait repartir avec d’Algérie face au CSC. C’est que le groupe sétifien nité. Du coup, la reprise des entraînements la qualification. C’est le cas du CSC qui afcompte bien faire asseoir de nouveau sa suprématie s’est déroulée dans le calme. Après une se- fiche nettement ses ambitions de se qualifier à Sétif même. Mais comme on dit, chez lui. Comme tout le monde à Sétif est conscient maine mouvementée, les joueurs ont pu méfiez-vous de la bête blessée. qu’une élimination enfoncerait davantage le club s’entraîner sans avoir à essuyer les indans la crise, la mobilisasultes des supporters. Ce calme deLe wali dînera avec l’équipe tion est de mise. vrait durer jusqu’au jour du demain match. Le groupe au G Il n’y a pas que les supporters et les anciens dicomplet à la reprise rigeants qui se mobilisent autour de l’équipe. Même Le Signe de la mobilisation générale les autorités locales se sentent concernées par le match de ce groupe en perspective du match des 8es de finale vendredi. A commencer par le wali de Sétif qui a fait savoir demande du soutien de la Coupe d’Algérie, la présence de tous les qu’il viendra dîner avec l’équipe ce jeudi à l’hôtel El Zile jour du match joueurs à la reprise des entraînements. Alors dane où elle est mise au vert. Une manière pour le preLa solidarité des supporters devrait que d’habitude, il s’en trouve toujours un ou mier magistrat de la wilaya de déclarer son soutien se prolonger aussi le jour du match face deux qui s’absentent pour une raison ou une pour l’ESS. Il devrait aussi promettre une enveloppe au CSC. Jusqu’ici, ils mettent la pression autre, sauf cette fois. Les joueurs veulent prouen cas de qualification. dès la première occasion ratée. Le soutien ver leur engagement sans faille envers devra être indéfectible du début à la fin. l’équipe. Il semblerait que la «descente puLes joueurs interdits de déclarations Autrement dit, il ne faudrait pas que le nitive» des supporters de la dernière fois G L’on ne sait pas si c’est une manière d’éviter la public se retourne contre l’équipe si a réussi à secouer les joueurs qui afpression ou permettre à l’équipe une concentration elle ne parvient pas à maîtriser fichent depuis une meilleure maximale, mais le staff technique de l’ESS a interdit aux son match d’entrée. concentration. joueurs de faire toute déclaration à la presse et ce jusqu’à la fin du match face au CSC. L’Entente est plus que jamais concentrée sur son sujet.

Les supporters ont «promis» le calme

Tout le monde veut achever la bête blessée

G

Si tu vois les

G Il ne faut pas se mentir, l’Entente de Sétif traG verse une crise sans précédent. Une crise aux causes multiples qui font que la rue gronde depuis des mois. Le faussé entre le club et les supporters se creusent de plus en plus. A l’opposé, l’ESS occupe aujourd’hui la deuxième place au classement général à quelques deux longueurs seulement de l’USMA. Ce qui n’empêche pas d’étouffer le feu qui couve dans la maison ESS depuis le début de la saison. Il semblerait que les problèmes financiers du club sont à l’origine de cette situation. La tension baisserait, autrement, avec une entrée financière, d’autant que le parcours de l’équipe est très satisfaisant, même si certains grincheux y trouveraient toujours à redire.

Un dauphin en crise, le paradoxe sétifien

G

G

L

Labyoudh reprend, Bouzama en solo

e nouvel entraîneur du MC El Eulma, Jules Accorsi, qui était attendu aujourd’hui dans la ville des Hauts Plateaux pour entamer son travail à la barre technique, a finalement reporté son retour pour dimanche ou lundi au plus tard. L’entraîneur basque se trouve actuellement chez lui pour des affaires personnelles, et devrait entamer son travail au début de la semaine prochaine. Ce retard ne devrait pas influer sur la préparation de l’équipe, en prévision du prochain contre le CABBA dans la mesure où la reprise est maintenue pour aujourd’hui sous la houlette du staff en place, composé d’Agbou et Rekah. En plus, Accorsi a eu une idée sur son équipe qui l’avait supervisée face à la JSK, samedi passé.

MCEE

Accorsi reporte son retour
mérités. La reprise devrait s’effectuer en présence de tous les joueurs, à commencer par le jeune Labyoudh qui a s’était blessé à Antalya lors du stage hivernal. Celui-ci s’est complètement rétabli et rejoindra le groupe dès aujourd’hui. En revanche, le défenseur Bouzama qui avait contracté une blessure lors du même stage reprendra les entraînements en solo pour éviter d’éventuelles complications. L’attaquant Hamiti lui aussi sera autorisé à reprendre les entraînements, nous dit-on, en attendant qu’il passe en conseil de discipline.

Zeggar. Ce match amical permettra au staff technique en place de bien préparer le prochain contre le CABBA et aux joueurs de rester compétitifs. Le coach Agbou va sans doute aligner les joueurs remplaçants pour mieux les voir à l’œuvre et se faire une idée sur la composante qui jouera le derby des Hauts Plateaux et ce, en dépit du fait que l’entraîneur Accorsi sera présent à partir de dimanche prochain.

Match amical face au CAB samedi

L’équipe reprendra les entraînements cet aprèsmidi (16h), après quatre jours de repos bien

Pour meubler le vide laissé par l’arrêt du championnat puisque ce week-end sera réservé à la Coupe d’Algérie, le staff technique du MC El Eulma a programmé un match amical ce samedi contre le CA Batna au stade Messaoud-

Le président du club, Arras Herrida, va convoquer aujourd’hui son bureau pour une réunion et débattre de la gestion du club en ce début de la manche retour. Le boss eulmi va sans doute évoquer avec ses collaborateurs le travail accompli durant la trêve hivernal, mais aussi le projet du nouveau siège du club car, à ce jour, le club n’a pas encore récupéré le local qui est destiné à servir de siège pour le club d’El Eulma.

Herrida réunit son bureau

S. H.

CSC

Coup d’œil

Ligue 1

www.lebuteur.com

Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

La panne sèche de l’attaque ! Ce qu’on redoutait le plus, durant
la trêve, s’est malheureusement produit dès la première journée de la phase retour pour cette équipe de la JS Saoura qui a manqué d’efficacité à l’approche des bois. Résultat des courses, les gars du Sud ont concédé une amère défaite dans un match qu’ils avaient pourtant dominé. Ayant concédé peu après le quart d’heure un penalty peu évident, les protégés d’Alain Michel ont couru après le score pendant plus de 70’ mais en vain, ratant une multitude d’occasions franches à scorer. Il faut dire que les gars de la Saoura ont confirmé les problèmes confrontés lors des matchs amicaux durant la trêve hivernale, où l’attaque marquait peu de buts. Bien qu’il ait porté la responsabilité à l’arbitre de la rencontre, le coach français ne s’est pas empêché à soulever ce problème d’efficacité qui ronge le secteur offensif de son équipe. Il faut dire que le fait de compter sur un seul attaquant de pointe qui est le Béninois, Aoudou, n’a pas été une solution efficace à ce problème vu que l’avantcentre en question est instable en matière de réussite devant les bois. C’est ainsi que l’entraîneur est appelé à trouver des solutions dans l’immédiat. La direction du club est d’ailleurs à la recherche d’un sparring-partner ce week-end, afin de permettre à l’ex-coach du MCA de bien préparer le prochain contre le MO Béjaïa.

JSS

15

heures nous séparent du coup d’envoi du très attendu rendezvous entre les deux grands équipes de l’est du pays qui se rencontreront en coupe pour le compte des quarts de finale. Beaucoup s’attendent à une empoignade explosive entre la meilleure défense et l’une des meilleures attaques de notre Ligue1. La chaleur de la rencontre monte d’un cran d’un jour à l’autre. A Constantine on ne parle que cela. Les fans sont très optimistes e, cette fois encore, c’est presque la même ambiance qui a précédé le match aller, terminé sur un score nul mais avec une belle leçon de football donnée par les Clubistse aux Sétifiens. Bref, ce vendredi, les données sont très différentes. En jeu, un seul billet qualificatif pour la demi-finale. Cela demande alors pas mal de préparation mentale et surtout technico-tactique pour le groupe. Les joueurs, eux, préfèrent voir le rendez-vous comme normal et pas si décisif que ça comme nous l’a confié Berthé hier. A vrai dire, c’est la meilleure façon de préparer un derby. Surtout

48

te n o m o ic s la C u d re v è fi La
ni peur ni stress, car si l’un de ces deux sentiments s’invite dans l’esprit des joueurs, l’équipe risque de passer à côté du sujet. Enfin, les Sanafir préparent leur match à leur manière et comptent soutenir leur onze durant les 90’. Peu importe la physionomie de ce Clasico qui s’annonce très équilibré. forme des trois éléments recrutés cet hiver et leur disponibilité pour l’équipe dès ce vendredi. Que de bonnes nouvelles pour le staff technique qui aura certainement l’embarras du choix pour former son onze ! Les heures passent et la pression n’arrête pas de monter. Cela n’inquiète pas le coach Bernard Simondi, qui veille sur chaque détail afin de garantir une bonne préparation pour la rencontre de vendredi. A voir la forme actuelle des joueurs clubistes, on trouve que tout le groupe respire la bonne forme, sur les plans santé et moral. Les joueurs ne pensent pas à l’argent ni au médecin de l’équipe. On n’a pas l’habitude de voir cela au CSC, au point d’oser dire que c’est la première fois cette saison que l’effectif est au complet. En principe, le CSC évoluera avec tous ses atouts ce week-end. Le rétablissement des Houri, Nait Yahia, Belakhdar, Sebbah et Henaïni est une sacrée bénédiction pour le staff technique. S’ajoute à cela la bonne

raison, car au CSC on a la mauvaise habitude s’enflammer rapidement, même trop parfois. C’est ce problème qui prive le club du fauteuil de leader actuellement.

Au grand complet, une première !

Tout comme les autres formations de Ligue1, le CSC a effectué précédemment un stage de préparation d’une durée de 10 jours à Gammarth, en Tunisie. Un séjour qui a été très bénéfique pour le club sur plusieurs aspects. Il a permis à Simondi de connaître mieux ses joueurs qui ont profité du séjour pour récupérer des forces, améliorer leur condition physique et peaufiner la cohésion. Tout cela a fait du stage une réussite totale, et cette victoire arrachée à Bordj en est la preuve vivante. Mais ce que les Sanafir ne savent pas encore c’est que ce stage a coûté cher à trésorerie de l’équipe, étant donné que le Thalasso Carthage est un lieu luxueux où la chambre coûte entre 200 et 250 euros. L’équipe a dû payer une sacrée somme à la fin du séjour. Selon nos informations, le total à débourser tourne autour des 270 millions en monnaie algérienne, certainement plus cher que le séjour de l’USMH de 115 millions que l’équipe algéroise a effectué à Tipasa. En attendant la confirmation de ce chiffre de la part d’un des dirigeants du CSC peut-être dans un avenir proche.

Le stage de Gammarth a coûté 270 millions Touil Farid, ex-joueur du CSC et de l’ESS, parle du Clasico

Si on fait une petite comparaison entre le CSC et l’ESS à ce moment de l’année, on trouve que le résultat entre les deux équipes n’est pas très équilibré. Le CSC nage dans la sérénité et la stabilité. Bien plus que son futur adversaire. Avoir l’ascendant moral et les jambes bien en forme sont deux avantages pour les Clubiste. Ne pas oublier aussi que la présence de Simondi aux commandes facilite la tâche. Il connaît parfaitement son prochain adversaire même si, en face, il y aura un certain Saâdane qui, faut-il le rappeler, a fait un bref passage au CSC l’été dernier. Sur le plan de l’effectif, le CSC regroupe des éléments de qualité et plus expérimentés que ceux de l’ESS, mais la réalité du terrain reste tout autre. Les Clubsites doivent garder les pieds sur terre. Simondi insiste sur ce détail et, à vrai dire, il a

Attention à ne pas trop s’enflammer comme d’habitude

S’il y a un élément qui est bien placé pour parler du match de ce week-end entre le CSC et l’ESS, c’est bien l’ex-attaquant, Farid Touil, qui a porté le maillot des deux équipes par le passé. Il connaît presque tout sur les deux formations et suit de près leur parcours en championnat. Touil, tout comme les supporters des deux équipes, attend le match de coupe avec impatience et donne le CSC favori dans ce duel entre les deux grandes équipes de l’est algérien : «Les deux clubs font partie des plus anciens en Afrique. Porter leurs couA. H. leurs est le rêve de tout joueur algérien. Le CSC et l’ESS ont, on peut dire, les meilleurs supporters sur la scène nationale. Je ne les oublierai jamais et leur image est gravée dans ma mémoire. Pour le match de ce week-end, il sera chaud, passionnant et très disputé, mais je donne mon pronostic en faveur du CSC vu que ce dernier est plus à l’aise actuellement. Pas comme l’ESS qui souffre de sérieux soucis avec la grogne des fans, ce qui risque de jouer un mauvais tour à l’équipe.» C’est le genre de discours qui donne de l’espoir à tout fan du CSC.

«Les Constantinois seront favoris»

L’équipe a repris le travail lundi soir. Mis à part deux éléments qui ont raté cette reprise pour des raisons inconnues, le groupe était presque au grand complet mais il a dû se compléter certainement hier. Les deux séances précédentes ont permis à Simondi d’évoquer les points noirs constatés dans le jeu de son équipe face au CABBA, mais cela ne nuira pas à l’excellente ambiance générale qui règne au sein du groupe. Le programme de travail du CSC continuera dès aujourd’hui sur le terrain tartan du stade d’Aïn Smara. Une importante décision du staff technique qui permettra aux coéquipiers de Berthé de s’habituer à ce genre de pelouse. De plus, le terrain d’Aïn Smara et celui du 8-Mai de Sétif se ressemblent. Simondi veut surtout mettre tous les ingrédients de la réussite de son côté.

Entraînement sur du tartan aujourd’hui et demain

«Nous ne méritions pas de perdre contre l’Entente»

Saïbi
CRBAF

Abdou H.

Saïbi est revenu sur la défaite de son équipe, mais il s’est dit optimiste, en prévision du prochain match face au MCA.

La défaite contre l’ESS vous a-telle affectés ?
On a manqué de chance dans ce match. On n’est pas affectés, parce qu’on a décidé d’oublier cette rencontre. On va se remettre au travail pour faire sortir l’équipe de la zone rouge.

Mais ça va être difficile, n’est-ce pas ?
Je reconnais que ce ne sera pas de tout repos. Mais nous possédons un groupe qui est décidé à mettre le paquet pour éviter la relégation. Quand je pense aux énormes difficultés que nous avons rencontrées la saison passée pour monter en Ligue1, j’estime que cela va nous motiver pour réussir notre saison.

Vous recevrez le Mouloudia d’Alger qui est en pleine forme. Etes-vous capables de le battre ?
Bien sûr qu'on le battra, on a tant besoin des points du prochain match. On ne peut pas laisser filer d’autres points à domicile, au risque de compromettre notre avenir en Ligne 1. Si on gagne contre le MCA, ce sera plus facile par la suite.

A. H.

Entretien réalisé par Samy

16

ASO

Il leur a demandé d’oublier le match du MCO
e retour au travail, Ighil a parlé à ses joueurs pour les remercier de leur dernière prestation et surtout de la victoire qui était impérative pour faire un bon début de phase, mais il n’a pas caché aussi les lacunes qui sont toujours présentes et qui doivent être rectifiées avant le prochain match qui est aussi tout important pour l’équipe surtout qu’il y a plusieurs équipes qui risquent de doubler l’ASO si elle n’arrive pas à réa-

D

Que pensez-vous de la dernière victoire ? C’était une victoire qui est venue à temps surtout qu’on avait grand besoin des trois points pour nous remettre en confiance et débuter cette deuxième partie de l’exercice avec ambition, gagner un derby fait énormément de bien sur le plan moral. Avez-vous récupéré après ce match ? Oui, on a pris deux jours de repos et c’était très important surtout qu’on n’a pas eu le temps de récupérer après la fin du sage. On a commencé directement la préparation de ce premier match, maintenant, on est revenu avec un moral au beau fixe. Pensez-vous que c’était une prestation convaincante ? Ça nous a beaucoup rassuré de gagner ce match malgré la difficulté qui était logique

Zaouche : «Il nous reste encore du chemin»

liser un bon résultat au stade du 20 août et même s’il ne l’a pas dit clairement, Ighil veut une victoire lors du prochain match. Il a commencé d’ailleurs la préparation de ce match avec beaucoup d’ateliers en espérant arracher un match amical avant le prochain rendez-vous pour faire tourner son équipe surtout sur le plan compétitif car il veut voir d’autres éléments avant le prochain match particulièrement si les défenseurs ne seront pas prêts à revenir. Par A.F.

Ighil veut un résultat au 20 août

Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 1

Badarou d’action

L’équipe a bénéficié du retour de Badarou qui s’est senti nettement mieux, chose qui l’a incité à reprendre les entraînements cette semaine, une assurance de plus pour le staff technique qui a besoin de lui en attendant le retour de tous les autres avant le prochain match.

Zazou pas encore

L’arrière gauche Samir Zazou devra reprendre les entraînements aujourd’hui. Le joueur qui souffrait d’une blessure au visage, a eu deux jours supplémentaires pour récupérer, mais sera de retour cet après-midi pour s’entraîner.

Des soins pour Zaoui

Le capitaine Samir Zaoui continue de prendre les soins nécessaires en marge des séances d’entraînements de la part du staff médical. Il devrait continuer jusqu’à la fin de la semaine avant de faire d’autres examens pour voir son évolution, car il veut reprendre les entraînements au début de la semaine prochaine, au moins en solo pour avoir la chance de jouer le prochain match dans dix jours.

Des examens pour Salah

Mansour : «La défaite a été dure à accepter» L’
arrière latéral gauche de l’équipe, Abdelhak Mansour qui est en train de revenir à son meilleur niveau depuis la blessure de son concurrent Chebira, en témoigne sa prestation face au CSC, était très déçu après le coup de sifflet final face au CSC. Il a même pleuré à chaudes larmes devant le sort réservé à son équipe qui avait, pourtant, dominé les débats en ratant plusieurs opportunités de scorer. «C’est une défaite qui nous a fait très mal, car on méritait de gagner. L’adversaire n’a rien montré et il a eu beaucoup de réussite sur une seule balle arrêtée. D’un autre côté, notre rendement sur le terrain est très encourageant pour la suite, car si on continue sur cette voie le maintien sera à notre portée. Il faut simplement persévérer et ne pas se décourager. En ce qui me concerne, je dois dire que le travail a payé et le fait d’avoir enchaîné 5 matchs successifs comme titulaire m’a permis de reprendre mes repères sur le terrain. Je dois donc entretenir la même dynamique pour garder ce statut.» Eulma. D’autre part, les trois nouveaux joueurs recrutés au dernier mercato que sont Bouamrane, Benhadouche ainsi que Rechrache qui viennent d’être qualifiés auront le temps pour s’adapter et pourraient donc offrir au coach des solutions au milieu et en attaque. Ce trio dont on dit le plus grand bien, pourrait bousculer la hiérarchie dès le match contre le MCEE. En plus de ces nouvelles recrues, la relâche du championnat profitera certainement aux joueurs revenant de blessure à l’image de Hamdadou et Chebira.

CABBA

Ne pas jouer ce weekend serait-il bon pour un match de derby, notre prestation était bonne car on a dominé les débats et marpour vous dans de telles cirqué deux buts. Certes, il nous reste enTrois constances ou non ? core du chemin pour arriver à notre On aurait aimé jouer matches vitesse de croisière mais c’est de pour rester en bon augure. amicaux forme surtout L’équipe pourrait–elle tenir le Le staff technique a programmé trois qu’on revient matches amicaux cette semaine pour per- d’une victoire, coup à l’extérieur avec toutes mettre à ses poulains de rester en forme. Le mais je crois ses blessures ? premier match devait se jouer hier face à qu’on pourrait Nous avons beaucoup de l'équipe espoir, le second match se jouera bien bénéficier joueurs blessés en ce moment, demain à 16h00 face à l'équipe de Médéa, d’une période notamment en défense et j’esun vrai test pour les camarades de Mes- d’arrêt pour récupère que les choses évolueront saoud, et le troisième match aura pérer les joueurs d’ici le prochain match. On a belieu jeudi face à l'équipe de blessés qu’on a eu soin de tous les éléments pour paBoukadir. dans ce match. raitre avec notre réel niveau et leur Entretien réalisé par retour nous donnera beaucoup de force. Ahmed Feknous

Le jeune ibéro de l’équipe, Salah Nour El Islam, devra faire d’autres examens à Alger ce matin pour voir plus précisément cette blessure et pour connaitre le traitement et le temps de convalescence qu’il aura. Il avait le moral très bas cette semaine après cette blessure.

Guennaou en solo

RCA

Le libyen Mohamed Guennaou a commencé lundi dernier les entraînements avec l’équipe. Le staff technique lui a demandé un travail en solo. Il s’est contenté d’un jogging et de quelques exercices avec le préparateur physique en attendant d’intégrer le groupe avant la fin de la semaine, il espère être du voyage pour le prochain match.

Les Criquets demandent l’ouverture du capital de la SPA

posture en championnat, permettra aux deux parties de parfaire les réglages en vue de la prochaine journée. Biskri aura surtout l’occasion de tester une nouvelle fois les capacités des joueurs émigrés, recrutés récemment. Rechrache et Bouamrane au milieu de terrain offensif et Benhadouche en attaque. Deux secteurs qui lui ont donné bien des soucis contre le CSC.

L’affaire se complique pour Mohamed Yassine Annoncé pour être qualifié pour ce mois de janvier après

plus de quatre mois d’attente, Mohamed Yassine, qui s’entraîne avec le groupe d’Ezzergua depuis le début de saison, risque de passer une deuxième partie de saison blanche. En effet, la Ligue n’a pas répondu favorablement à la demande du président Amani qui cherchait à qualifier son joueur pour le prochain match. Et pour cause, il doit obligatoirement compter parmi les quatre licences permises pour ce mercato hivernal. Sachant que la direction a déjà fait son choix sur les quatre nouvelles recrues, Mohamed Yassine se trouve aujourd’hui dans une situation très inconfortable. Ce qui avait poussé la direction à garder le milieu de terrain tout ce temps-là, c’est que celle-ci avait reçu des garanties de la Ligue quelques mois auparavant pour qualifier le joueur dans un contrat libre.

La relâche, une aubaine pour les recrues et les blessés

Match amical face au CRB

Eliminés en coupe, les Bordjiens auront une semaine supplémentaire afin de se remettre en question pour préparer leur déplacement à El

Biskri et Iaïche viennent de conclure un match amical qui aura lieu le samedi matin à partir de 10h. Ce rendez-vous entre deux équipes éliminées en coupe et en mauvaise

Les Criquets qui n’étaient pas aussi nombreux que les Sanafir (et pourtant le match se déroulait à Bordj!), ont montré leur ras-le-bol en demandant l’ouverture du capital de la spa ou tout simplement que celle-ci soit dissoute et remplacée par un directoire qui gérera les affaires courantes de l’équipe jusqu’à la fin de la saison. Un nouveau sang neuf qui fera peutêtre revivre l’espoir du maintien, car mathématiquement tout reste possible. Mais avec un tel état d’esprit, l’équipe se dirige droit vers les affres de la Ligue 2. C’est aux autorités de la wilaya, vu que c’est grâce à l’argent de l’Etat que l’équipe a fonctionné jusque-là, de prendre les décisions qui s’imposent avant la dérive. A.B.

Suite à cette nouvelle, le représentant de Mohamed Yassine, désespéré de voir son élément porter le maillot du RCA un jour, prévoit aujourd’hui de rencontrer la direction du club pour récupérer la lettre de libération de son joueur afin qu’il puisse se produire d’ailleurs. Comme le mercato est déjà clos, le manager voudrait relancer son poulain dans un championnat français.

Son manager voudrait récupérer sa lettre de libération

Une mise au point au sujet des blessures au sein de l’effectif d’Ezzergua. Le portier de l’équipe Fellah, absent depuis plusieurs semaines, a entamé la préparation en marge de ses coéquipiers. En dépit des améliorations dont il fait preuve, il doit encore patienter pour réintégrer le groupe. Pour ce qui est du cas du capitaine de l’équipe Cherfaoui, blessé au genou, il est toujours mis au repos. Le défenseur n’a pas encore repris les entraînements, mais son retour est pour bientôt. T.H.

Fellah en solo, Cherfaoui doit encore patienter

es Oranais sont appelés à se racheter de leur défaite concédée à Chlef, non seulement en se qualifiant en Coupe d’Algérie mais aussi en s’imposant la semaine prochaine contre l’ES Sétif, à l’occasion de la seconde journée de la phase retour du championnat de Ligue 1. Autant dire que les Oranais n’ont pas le droit à l’erreur en cette fin de mois de janvier pour espérer se réconcilier avec leurs supporters qui, malgré leur déception, croient encore en leur équipe. En tous les cas, les deux prochains matchs ne s’annoncent guère de tout repos pour cette formation oranaise. Si le Mouloudia ira en terrain inconnu vendredi prochain, lors de la prochaine journée, il accueillera une formation qui ne lui réussit pas trop. En effet, le MCO a battu une seule fois l’ESS ces dix dernières années. Une mission compliquée mais loin d’être impossible pour les Hamraoua qui ont souvent réussi à se révolter, lorsqu’ils sont sous pression. Qualification obligatoire ! Avant de penser à ce match très attendu face à l’Entente de Sétif en championnat, les Oranais sont appelés à se surpasser en Coupe d’Algérie pour assurer la qualification aux quarts de finale. Constatant que plusieurs équipes de la Ligue 1 ont dû passer à la trappe au cours

Plus droit à l’erreur pour les Hamraoua ! L
Coup risqué
www.lebuteur.com
Mercredi 22 janvier 2014

MCO

N° 2532

17
Le Mouloudia d’Oran pourrait bénéficier des services de la deuxième recrue hivernale, à savoir le portier Abdelatif Houha qui a été officiellement qualifié par la LFP. Le joueur devrait être convoqué dès le prochain match de Coupe d’Algérie contre l’équipe de Magra, lui qui a accompagné l’équipe à Chlef en tant que spectateur.

Condamnés à se qualifier en coupe et à battre Sétif

Houha qualifié

L’entraîneur du Mouloudia d’Oran, Djamel Benchadli, aurait rencontré, avant-hier après-midi, le président du MCO, Youssef Djebbari, dans son bureau. Les deux personnes ont évoqué tout d’abord le match de Chlef à l’issu duquel le Mouloudia est rentré bredouille. Djebbari a fait savoir à son coach qu’il a remarqué une certaine nonchalance de la part de ses éléments sur le terrain. L’entraîneur, pour sa part, aurait demandé au président de régulariser au plus vite la situation de deux adjoints Mecheri et Belgherbi qui n’ont pas encore touché leur argent.

Rencontre DjebbariBenchadli

Le centre avant des Rouge et Blanc, Iliès Kouriba, pense que la défaite à Chlef fait déjà partie du passé. Il nous confie, dans cet entretien, que l’entraîneur leur a demandé de focaliser toutes leurs attentions sur les deux prochains matchs contre Magra et celui du championnat face à l’Entente.

Kouriba Kouriba «On «On ne ne lâchera lâchera pas pas la la coupe» coupe»
de coupe contre Magra ? Ce sera sans aucun doute un match difficile face à une formation de Magra que nous ne connaissons pas trop. Ce genre d’équipe est toujours difficile à jouer. Il faut donc être prudents durant le premier quart d’heure, afin d’étudier le jeu de Magra. En tous les cas, il vaut mieux s’attendre à un match difficile et prendre nos précautions plutôt que de prendre à la légère cet adversaire, au risque de se faire surprendre. Le fait que plusieurs grandes équipes soient éliminées n’augmentera-t-il pas les chances du Mouloudia d’aller le plus loin possible dans cette compétition ? C’est vrai que l’élimination précoce de certaines équipes dites spécialistes de la coupe augmente les chances des formations de Ligue 1 d’aller le plus loin possible. Néanmoins, il ne faut pas aller trop en besogne, car même les équipes qui sont toujours en course veulent cette coupe. Il faut penser à gagner ce match contre Magra et après on verra ce que le tirage nous réservera. Apparemment, cette compétition vous sourit bien puisque vous avez réussi à inscrire trois buts en deux matchs seulement. Vous aimeriez bien continuer sur cette lancée, non ? C’est vrai que j’ai pu avoir une certaine réussite en Coupe d’Algérie lors des deux précédents tours. J’avoue que ces buts inscrits m’ont mis plus en confiance. Je souhaite bien évidemment marquer d’autres buts, que ce soit face à Magra ou en championnat. Finalement, c’est en pointe de l’attaque que vous vous sentez le mieux, n’est-ce pas ? C’est nor-

de cette édition, les Hamraoua pensent que leurs chances d’aller en finale augmenteront davantage, s’ils passent ce tour. C’est la raison pour laquelle la direction du club ne lésinera pas sur les moyens pour motiver le groupe à aller chercher la qualif ’. La délégation oranaise s’envolera directement vers Sétif sur un vol régulier, avant de rallier M’sila. Une séance d’entraînement y est prévue la veille du match. Benchadli a l’intention de récupérer certains de ses éléments blessés, afin de présenter une équipe homogène sur le terrain ayant les moyens d’anéantir toutes mauvaises sur-

prises au cours de cette confrontation.

Il faut penser à Sétif Il vaut mieux pour les Oranais de passer ce tour de Coupe d’Algérie, lorsque l’on sait que l’équipe aura fort à faire, une semaine après ce match de coupe, en accueillant l’Entente de Sétif. Un match à haut risque pour les coéquipiers de Berradja qui ne sont pas encore sortis de l’auberge. Certes, les résultats de la précédente journée étaient à l’avantage du Mouloudia qui s’est maintenu au classement, mais ce n’est pas tous les jours qu’on est gâté

par la chance. Les Oranais sont appelés donc à renouer avec le succès, même si l’adversaire a pour nom l’Entente qui a gagné les trois derniers matchs au stade Zabana face au MCO. Les Mouloudéens doivent d’abord jouer la prudence contre Magra, en évitant les suspensions et les blessures, surtout que Benchadli n’a pas trop de choix à faire pour composer son onze rentrant. Deux ou trois absences risquent de déséquilibrer le jeu du Mouloudia, comme ce fut le cas vendredi passé à Chlef. Amine L.

mal, car c’est mon poste de prédilection. J’avais joué au milieu du terrain pour combler certaines absences et répondre à la sollicitation de mes précédents entraîneurs. Cela ne veut pas dire que je ne voulais pas jouer en attaque. Au contraire, mon rôle est de marquer des buts et c’est en pointe de l’attaque que je veux m’illustrer. Entretien réalisé par Amine L.

Dans quel état d’esprit se prépare le groupe pour ce match de Coupe d’Algérie ? Je n’irai pas jusqu’à dire que le moral se trouve au beau fixe car après une défaite, il faut toujours se remettre en cause. C’est ce qui se passe à présent aux entraînements. Même l’entraîneur nous a conseillés d’oublier ce match et penser à ceux de la Coupe d’Algérie et du championnat face à l’ESS. Justement, que vous a dit Benchadli lors de la reprise des entraînements ? Le coach a tenu à ne pas dramatiser les choses, estimant que la défaite face à l’ASO n’avait rien d’une catastrophe, du moment que nous avons manqué de chance dans les ultimes minutes du match. Il a surtout évoqué l’avenir, c'est-à-dire les deux prochains matchs. Il nous a exhortés à rectifier le tir respectivement face à Magra et en championnat contre l’ESS. Benchadli tient à ce qu’on gagne ces deux prochains matches. Comment se présente ce match

Les responsables du Mouloudia d’Oran songent sérieusement à changer l’horaire des matchs au stade Zabana, en évitant d’évoluer en nocturne. Plusieurs raisons poussent les dirigeants du club à opter dès le prochain match pour le diurne. Il y a tout d’abord la mésaventure du MO Béjaïa qui a dû céder les trois points de la victoire à l’USM Alger, à cause d’une coupure d’électricité. Une panne à laquelle tous les stades d’Algérie sont exposés. Mais d’autres raisons beaucoup plus relatives à l’affluence devraient pousser la direction du Mouloudia à avancer l’heure du match de 18h à 15h. En effet, les dirigeants du MCO ont remarqué que l’affluence du public a sensiblement baissé depuis le début de la saison. Si face à l’ASO et contre le MCA, les tribunes et les gradins affichaient complet, le public commence à se rendre de moins en moins au stade. Deux raisons expliquent l’abstinence des fans du Mouloudia ces derniers temps. La première est, en effet, relative au froid qui caractérise la ville d’Oran dans la soirée, alors que la deuxième raison est due au manque de transport pour les villes et villages des environs car le MCO attire non seulement des supporters de la ville d’Oran mais aussi ceux de la banlieue. Le fait de programmer les matchs à partir de 15h va certainement permettre à une frange de supporters ayant déserté le stade pour les raisons précitées d’envahir à nouveau les tribunes. A. L.

Voilà pourquoi il faut jouer en diurne

La famille Toutah d’Alger et de France, touchée par les innombrables marques de sympathie ayant accompagné le décès de son cher Slimane Toutah, remercie toutes les personnes qui, de près ou de loin, ont compati à sa douleur. Puisse Dieu Tout-Puissant accueillir le défunt en Son Vas Paradis.

Remerciements

18

Place à la Coupe d’Algérie

MCS

Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

A nous la JSK !

rades d’Addadi face à l’OM, le premier responsable de la barre technique a détecté quelques lacunes dans le jeu de son équipe. Le coach voudrait que son team fasse un grand match et pourquoi pas arracher le billet qualificatif pour le prochain tour, surtout que le moral du groupe est au beau fixe. Tout l’effectif est concentré sur les entraînements, en mettant au point de mire ce match face à la JSK.

L’

Hadjar : «Il faut la même détermination pour arracher la qualification face à la JSK»
«On part à chances égales avec la JSK»
L’entraîneur sait que ce match de coupe sera difficile pour les deux équipes : «Les matchs de coupe sont toujours difficiles à négocier, car beaucoup de surprises surviennent. Nous allons affronter une solide équipe de la JSK et la rencontre sera très difficile, mais ça sera aussi très serré et ça va se jouer sur quelques détails, du moment que mon équipe misera sur la qualification, idem pour notre adversaire, donc on part à chances égales.»

S
E

aïda a tourné la page du championnat et dès lundi dernier, elle a mis le cap sur l’autre compétition, la Coupe d’Algérie. La bande à Hadjar a entamé sa préparation pour cette prestigieuse épreuve populaire, pour recevoir samedi prochain la JSK, dans une rencontre

WAT

qui sera sûrement très disputée. Les Saïdis sont très motivés pour passer ce tour. La préparation de cette confrontation se déroule dans de très bonnes conditions. Hajdar est en train d’opérer les réglages nécessaires dans son groupe afin qu’il soit prêt sur tous les plans, samedi prochain. Malgré la bonne prestation des cama-

Saïda a entamé cette phase retour en fanfare, en arrachant une précieuse victoire à l’extérieur de ses bases. Ce succès a galvanisé les troupes de Hadjar. Les joueurs voudraient rééditer l’exploit samedi prochain face à la JSK. Après avoir écarté l’USMBA de leur chemin, les Hammiche et Cie veulent aller le plus loin possible dans cette compétition. Aux entraînements, ils affichent un bon moral et une grande détermination pour surpasser ce cap. La JSK est un dur morceau, mais Saïda fera tout son possible pour venir à bout de cette équipe. AMAR B.

«On est en train de régler les lacunes»

entraîneur Hadjara a entamé la préparation de la Coupe d’Algérie dans de très bonnes conditions, car le succès arraché face à l’OM a donné des ailes à son équipe et a tenu à rendre hommage à ses joueurs : «Ce bon départ est le scénario idéal pour mon équipe, et cela m’a permis de préparer le match de Coupe d’Algérie dans de bonnes conditions. Notre groupe est hyper motivé pour faire face à la JSK. Nous avons bien entamé le championnat, et la victoire face à l’OM nous a fait beaucoup de bien et a permis au groupe de reprendre confiance.»

«Il faut la même détermination pour arracher la qualification»

La relève déjà à la porte !
Seniors 3 - Espoirs 1
n attendant la rencontre amicale de vendredi face à l’équipe voisine du CRB Ben Badis, les Bleu et Blanc ont disputé une joute amicale durant la matinée d’hier au stade 3 Frères-Zerga, face aux U21. Remportant certes une victoire (3-1), mais en trouvant d’énormes difficultés à prendre le monopole du jeu face à des Espoirs très motivés à l’idée de livrer une grosse prestation, en tapant dans l’œil des entraîneurs Kherris et Yadel.

Benmoussa, Brekesi, Sidhoum, Aguid, Layati et Dif laissés au repos

Les U21 ont longtemps tenu le coup

Zenansi a joué avec les Espoirs

Si le trio cité a disputé l’intégralité de la rencontre, pas moins de six éléments n’ont pas pris part à ce match d’application, en se contentant de quelques exercices et tours de piste. A noter que le défenseur Rebie s’est présenté en tenue de ville, à cause d’une récente blessure qui le privera de disputer le match de vendredi avec les U21.

Hadji, KadaBenyacine et Yallaoui ont joué 90’

A quelques jours des huitièmes de finale de Coupe d’Algérie, qui aura lieu ce vendredi au stade Akid Lotfi face à l’équipe de l’AB Merouana, les protégés de Benyahia ont tenu tête aux seniors durant une grande partie de la rencontre, avant de s’incliner vers la fin, après les multiples changements effectués en seconde période.

Yallaoui et Zerguine déjà buteurs

Souvent retenu dans la liste des 18, le milieu de terrain Zenansi, qui a l’avantage de pouvoir évoluer aussi avec les Espoirs, a disputé cette rencontre avec les U21, afin de travailler les automatismes avec ses jeunes coéquipiers, avant le match de Coupe d’Algérie ce vendredi, en espérant apporter le plus escompté.

est avant-hier à 16 heures que les joueurs de l’USMBA ont repris les entraînements au stade 24-Février-56. En effet, après avoir bénéficié de deux jours de repos, le groupe s’est retrouvé pour entamer le travail en prévision de la reprise de la compétition, notamment le match contre l’USC. Cette reprise a été consacrée essentiellement à la remise en forme des joueurs, mais la charge ira crescendo au fil des séances. Ainsi en a décidé l’entraîneur des Vert et Rouge, lequel veut accentuer la cadence pour permettre aux joueurs de rattraper progressivement leurs aptitudes. Et pour ce faire, Bira compte préparer vigoureusement sa troupe. D’ailleurs, l’entraîneur de l’USMBA n’est pas allé par trente-six chemins pour expliquer la nécessité de faire preuve d’abnégation et de persévérance pour préparer la prochaine rencontre. «On travaillera tous les aspects qui peuvent aider les joueurs à améliorer leurs capacités physiques, comme on ne négligera pas aussi le tactico-technique qui bénéficiera d'une grande attention dans le programme de travail qu'on a établi», a-t-il souligné.

C’

Une reprise sous de bons auspices

USMBA

Il a confirmé que son équipe est bien moralement et que la préparation de ce match de Coupe d’Algérie se déroule dans de très bonnes conditions : «Malgré la bonne prestation de mon équipe face à l’OM, j’ai décrété des lacunes dans son jeu, et je suis en train de faire des réglages. Et d’ici samedi prochain, le groupe sera fin prêt pour cette rencontre face à la JSK et je suis sûr que mes joueurs seront à la hauteur de la mission qui les attend.»

L’entraîneur est persuadé que son équipe a les moyens de battre ce club kabyle : «Le match sera très serré et les débats seront très chauds. Malgré la réputation de notre adversaire, je suis persuadé que mon équipe fera un grand match et pourra même arracher le billet qualificatif au prochain tour. Notre détermination finira par s’imposer dans ce match et j’ai confiance en mes joueurs. On jouera à fond nos chances dans ce match. On entamera la partie sans la moindre pression et celle-ci sera du côté de la JSK.» A. B.

Les blessés reviennent

son qu’il a mis l’accent sur le travail psychologique, car c’est dans de pareilles conditions que les joueurs ont besoin d’être réconfortés et encouragés. Après ce discours, les joueurs se sont mis au travail dans une ambiance bon enfant, et la séance s’est déroulée dans la bonne humeur.

Faradji reprend… et rechute !
Alors que Gariche s’est remis de sa blessure au genou contractée face au CAB et s’est entraîné le plus normalement du monde, le gardien de but Faradji qui, lui aussi, souffrait du genou, s’est éloigné presque un mois des terrains, et n’est pas allé au terme de la séance de lundi. En effet, selon notre source médicale, le portier Faradji a ressenti des douleurs. Les deux autres éléments blessés, le gardien Faradji, au point d’avoir écourté la séance. Après avoir subi les premiers soins, il devra encore passer d’autres examens pour être fixé sur sa blessure.

Côté seniors, et en plus de la présence de deux défenseurs espoirs, le staff technique a tenu à offrir l’occasion au trio Hadji, Kada Benyacine et Yallaoui de disputer la totalité de la rencontre, histoire de gagner en temps de jeu.

En plus de Tiouli, le nouveau buteur après son but décisif vendredi dernier face au MSPB, les deux nouvelles recrues, Yallaoui et Zerguine, ont inscrit un but chacun durant cette rencontre. Alors que la troisième recrue, Abdellaoui, a débuté la rencontre dans le onze de départ, avant de céder sa place à Rechrouche en fin de rencontre. Othmane Riyad Baba Ahmed

Bira a rappelé aux joueurs leur objectif

Les paroles de Bira ont eu un impact positif sur le moral de ses hommes, du fait que les joueurs se sont montrés réceptifs à son discours. L’entraîneur des Vert et Rouge, même s’il a omis d’évoquer le match contre le CAB, n’a pas manqué de leur rappeler qu’ils sont toujours leaders et qu’ils doivent conforter leur position, histoire de les motiver. Le technicien algérois de la formation bel-abbésienne sait pertinemment qu’une reprise qui intervient après une rupture peut casser le rythme du groupe. C’est pour cette rai-

Le dernier match face au CAB a laissé des séquelles chez certains joueurs qui ont contracté des blessures dans cette rencontre, à l’image de Gariche et surtout Ghazali qui a ressenti des douleurs à l’abdomen, qui l’ont obligé à passer des examens médicaux pour être fixé sur la nature et la gravité de sa blessure. Suite à cela, le médecin lui a donné un jour de plus de repos pour lui permettre de passer une échographie et se remettre des douleurs. Ghazali, qui était absent lors de la reprise, doit reprendre incessamment les entraînements, mais cela dépendra de son état de santé, lui qui fait preuve de beaucoup de volonté pour être sur pied et être de la partie face à l’USC.

Belgorine attendu chez le kiné

De son côté, le latéral gauche, Soufiane Belgorine, était attendu hier au cabinet du kiné, Sbaa Ghalamoune, pour un contrôle médical. Belgorine, qui porte le plâtre au pied droit depuis une dizaine de jours, devra attendre l’aval du kiné avant de reprendre les entraînements. MO Noureddine

18

Ifticen enclenche le plan de préparation de Batna
Il exige un sursaut d’orgueil

NAHD

Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

www.lebuteur.com

Coup d’œil

Ligue 2

Khellaf : «Je poursuis mes soins et j’espère reprendre incessamment»
D’abord, où en êtes-vous avec votre blessure ? Dieu merci, je me sens beaucoup mieux. Je ne ressens plus de douleurs quand je ne fais pas d’accélérations. Je poursuis régulièrement les soins, avec un repos total, et j’espère que cela précipitera ma guérison. Vous savez, ma blessure est venue à un très mauvais moment. Justement, vous souffrez de quoi au juste ? Je souffre d’une blessure au genou. Une contracture qui me gène lors des accélérations et qui m’empêche d’avoir tous mes moyens physiques. En tout cas, cela n’est pas grave et nécessite du repos. En plus, le staff médical et technique n’ont pas voulu prendre de risque et le coach avait décidé de me ménager lors du dernier déplacement d’Oum Bouaghi. Et quand allez-vous réintégrer le groupe aux entraînements ? Le médecin et le kiné m’ont rassuré en me demandant de patienter un peu avant d’effectuer mon retour avec le groupe, mais le plus important est que j’ai eu le feu vert pour reprendre le chemin des entraînements dès la semaine prochaine. Ne pensez-vous pas que cette contracture est venue au mauvais moment pour vous et votre équipe ? Certes, cette blessure est tombée au mauvais moment, mais j’espère qu’elle ne stoppera pas mon élan. Nous avons un groupe relativement riche et le coach saura trouver les bonnes solutions pour combler le vide laissé par chaque joueur blessé ou suspendu. J’ai raté le match de l’USC, mais j’espère que je serai présent lors du prochain match contre le MSPB. Même si je serai prêt, le dernier mot revient au staff technique, seul habilité à faire les choix. A présent, je dois me concentrer sur mes soins et mon équipe. Je dois travailler dure et sans relâche et faire des sacrifices pour contribuer à la bonne marche de l’équipe. Comment voyez-vous la suite de la compétition ? Sereinement, car on est toujours maîtres de notre destin. Pour l’ensemble des équipes, rien n’est encore clair et rien n’est encore joué dans les deux sens. Il reste encore 14 matchs à négocier, donc on doit rester vigilants. Nous ne pouvons plus nous permettre de décrocher à cette période du championnat si on veut rester dans le bon chemin et surtout atteindre l’accession. Il faudra, quoi qu’il puisse arriver, grappiller des points à l’extérieur, mais surtout rester maîtres chez soi. Avec la bonne préparation que nous avons effectuée et le bon moral du groupe, tout reste jouable et possible. J’estime que nous sommes capables de mener le NAHD au bon port et relever ainsi le défi. A commencer par le prochain match à domicile contre le MSPB… Effectivement. Nous avons raté notre sortie à Oum Bouaghi et nous n’avons plus le droit à l’erreur. Les trois points doivent rester chez nous. On ne doit pas douter en nos capacités et nous sommes appelés à faire le plein à domicile. Il faut impérativement gagner et renouer avec le succès dès la prochaine journée du championnat. Entretien réalisé par Youcef M.

C’

est le retour au calme au sein de la formation nahdiste, après le dernier revers subi contre l’USC. Les esprits se sont calmés et les joueurs ont la tête désormais au prochain match du championnat contre le MSPB. A dix jours de ce rendez-vous déterminant pour la suite du championnat, l’équipe disputera ce matin son premier match amical durant cette interruption de la compétition officielle, contre le WRBM. Lors de ce test, le staff technique se basera sur la préparation technico-tactique de ses joueurs et le volet physique. Jeudi, le NAHD disputera son deuxième match test contre le PAC où le coach procédera au turn-over. Younès Ifticen pourra voir l’ensemble de ses joueurs à l’occasion de ces

Ce que vous dites me fait énormément plaisir, mais ce qui est le plus important, c’est que mon équipe gagne des matchs. Pour ce qui est des responsabilités, c’est le devoir de chacun de nous de les assumer. Peut-on dire que votre équipe a gagné en confiance après le nul réalisé à Oran ? Revenons, si vous le voulez, au match disputé Je ne vous cache pas que nous avions quelques vendredi dernier à Oran. Ce fut assez compliappréhensions avant d’aborder ce match. Je suis efqué pour vous, n’est-ce pas ? fectivement très heureux, et c’est le cas de tous mes Même pour nos adversaires ce fut compliqué. Il a coéquipiers, d’avoir négocié comme il se doit ce fallu se battre et se dépenser pour arracher ce nul match. Ce bon résultat nous a redonné de la contre une bonne équipe de l'ASMO. C’est certain, confiance et cela est très important avant les procomme mes coéquipiers, j’étais très motivé et nous chains matchs. Il s’agit, maintenant, pour nous, de voulions réaliser une belle performance. Il nous fal- confirmer. lait prendre des risques et cela devant l’une des Êtes-vous en mesure de le faire lors de votre meilleures équipes du championnat. prochain RDV face à Médéa ? Vous avez raté un but tout fait en première péCe match s’annonce difficile pour les deux riode. Un commentaire ? équipes. Le plus important est que J’ai reçu un bon ballon et je me suis apnous soyons au top ce jour-là. Saber pliqué à le mettre au fond des filets. J'ai C’est à partir de là que raté de très peu le cadre. Personnelnous arriverons à déveà la place lement, je considère que l'erreur est lopper notre football. humaine et je ne comprends vraide Ghimouz Notre adversaire, au ment pas qu'on résume un Dès le lendemain de la démission surprise vu de ses performatch à une seule action de de Ghimouz, l'adjoint de Bechouia, Zaïm, a mances, est une jeu. pris contact avec Saber. Les deux hommes ont équipe difficile à très vite trouvé un terrain d'entente. Saber a déExpliquez-vous ? jouer, mais nos buté, hier, sa mission au sein du staff blidéen. Sans entrer dans la poléchances, dans ce mique, je considère qu'on en Naâmani aux soins match, sont fait un peu trop suite à cette acUn seul joueur s'est absenté lors de la séance réelles. L’objectif tion de jeu. d'entraînement d'avant-hier. Il s'agit de est de continuer Naâmani qui souffre d'une contracture. sur notre lancée. Vos prestations depuis le Il a dû d'ailleurs se faire examiner Entretien réalisé par début de la saison font de vous hier pour qu'un diagnostic Slimane B. l’une des pièces maîtresses de précis soit établi. l’équipe. Cela implique des responsabilités, n’est-ce pas ?

Hamia est l'un des hommes en forme de l'équipe de Blida, et cela depuis le début de la saison. En plus d'être un régal pour les yeux balle au pied, il a toujours fait preuve d'une extrême amabilité quand on le sollicite pour un entretien.

Hamia : «Un match ne se résume Le match contre Médéa pas à une seule action de jeu» dans toutes les têtes
u-delà de l’enjeu purement sportif, le choc USMB-O Médéa constitue surtout l’opportunité idéale pour les deux équipes de marquer les esprits et leur territoire. La suprématie régionale sera évidemment en jeu. Trois unités séparent les deux équipes au classement. En cas de contre-performance, l’avance des poulains de Bechouia aura fondu comme neige au soleil. Le prestige est l’un des enjeux de ce duel entre les deux équipes, car ce choc est l'un des derbies les plus appréciés de cette région du pays. Compte tenu de la situation resserrée au sein du groupe de tête, un succès constituera pour les Blidéens plus qu’une cerise sur le gâteau.

USMB

deux matchs amicaux et continuera à le faire à travers certaines séances technicotactiques. Afin de mettre en place son dispositif pour le prochain match du championnat, l’entraîneur du NAHD veut essayer d’autres solutions. Younès Ifticen compte réitérer son engagement, à l’issue de la défaite face aux Chaouia, en optant à des changements de taille lors du prochain match contre le MSPB. Il est déterminé à apporter des correctifs jusqu’à ce qu’il arrive à trouver la formule adéquate. L’entraîneur des Sang et Or semble déterminé à chambouler son effectif afin de booster l’équipe vers l’avant et rectifier le tir après le dernier faux pas amer face à l’USC. L’entraîneur nahdiste «veux une réaction très positive et surtout un sursaut d’orgueil de la part de ses joueurs».

Youcef. M

A

La pression du résultat

l’équipe de Blida parvenait à enchaîner, elle frapperait encore plus fort en Ligue 2.

Pour marquer les esprits

A ce stade de la saison, ce duel sert davantage à marquer les esprits, pour l’USMB comme pour l'OM. Peut-être même plus pour les Médéens, présentés comme les principaux rivaux des Blidéens dans la course à l'acCelia, comme tu as déjà charmé tous cession. Cette éticeux qui te connaissent, il ne faudrait quette, le club de la pas t'étonner si le jour de tes 2 ans, tu as ville de Titteri l’a récu- reçu plein de bisous, une tonne de fanpérée pour ses résul- tastiques cadeaux, une fête d’enfer et un tats, mais aussi pour fabuleux gâteau ! Salim et Salima, tes parents, les familles Merad, Baghdali, Mesbah, Benaouda cette qualité de jeu qui et Boudis te souhaitent un heureux anniversaire. lui a permis de les obtenir. Par ailleurs, si

Anniversaire

A l’USMB, la pression du résultat est plus forte qu’ailleurs. Spécialement lors des chocs face à de grosses cylindrées du championnat et autres candidats à l'accession. Mais ce n’est pas forcément la priorité de Mohamed Bechouia, qui attend surtout de voir son équipe reproduire les bonnes prestations dans le jeu de ses derniers matchs. «Nous devons confirmer lors de nos prochaines sorties après notre bonne réaction, pour avoir de la continuité dans le jeu», a insisté l’entraîneur de l'USMB. «L'O Médéa est une équipe compétitive, forte et qui a de l’expérience. Il nous faudra l’affronter avec de la personnalité. Le test sera important face à une équipe qui, c’est certain, ne lâchera rien», a-t-il ajouté. S. B.

C

La révision des salaires la cause de sa démission

e qui est en train d’arriver à El Khroub n’existe pas dans d’autres clubs. La semaine est riche en événements et cela risque d’influer négativement sur l’équipe, en championnat. Après l’AG et la démission de Khettabi, la semaine a commencé par la désignation de Milia comme manager de l’équipe. Après cela, deux mini-événements ont eu lieu dans la maison khroubie, la démission inattendue de l’entraîneur El Hadi Khezzar. Le technicien constantinois a informé ses joueurs de sa décision à la reprise du travail. Ainsi, cette manière de faire du coach a eu de mauvaises répercussions sur les camarades de Mellouli. Après avoir patienté, suite à la démission de leur entraîneur, les joueurs sont entrés en grève, presque un remake de la semaine passée, mais cette fois, leur démarche semble plus sérieuse. Hier aussi, ils ont refusé de s’entraîner. La raison est toute simple : cinq mois sans salaire ! La patiente a des limites comme nous l’a confié l’un d’eux, et cette démission du coach n’est venue que pour compliquer les choses au sein de l’ASK qui, rappelons-le, est encore dans la course pour l’accession.

Khezzar démissionne et les joueurs en grève
positif. Sous sa coupe, l’équipe est revenue en force pour la course à l’accession. Mais que s’est-il passé pour que le technicien constantinois l’abandonne à ce moment de la saison ? On a mené notre enquête pour avoir les réelles raisons de cette décision. A notre surprise, on a découvert que Khezzar aurait démissionné à cause de deux raisons pas très convaincantes : la rumeur qui est tombée dans les oreilles du technicien sur la probable révision de son salaire dans un a v e n i r proche. Un sujet pas encore aborder avec Khezzar d’une manière officielle. La deuxième en est le conflit

ASK

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

entre le technicien et l’un des actionnaires de l’équipe, qui ne le gobe pas. Mais les paroles de cet actionnaire ont été transmises illico presto au coach par un intermédiaire mal-attentionné certainement. Grosso modo, c’est ce qui a provoqué la colère de Khezzar, lequel, apparemment, a juste besoin d’un petit repos moral pour reprendre ses forces.

A

Pression sur le staff technique

CAB

19

La candidature de Milia ne sera pas acceptée !

ussi bizarre que cela puisse paraître, on parlait, déjà, le week-end dernier, d’un probable changement dans le staff technique. Les événements se sont vite accélérés , notamment du staff technique fraîchement installé et composé de Nacereddine Benamar et de Halim Bouarara, il ne restait que l’ancien défenseur central des Rouge et Bleu, Bouarara. Le bouillonnant Benamar avait décidé de jeter l’éponge et affirmait fermement qu’il ne reviendra pas. Raison évoquée : «Les contacts entrepris pour engager un nouveau staff technique.»

A vrai dire, personne au Khroub ne s’attendait à la démission de Khezzar. L’équipe n’est pas en crise sur le plan des résultats, ce que réalise Khezzar avec l’ASK est plus que

e Mouloudia de Batna a profité de la trêve que connaîtra le championnat pour la coupe, pour disputer un match amical, lundi dernier, contre l’US Biskra, club de la Division 2 amateur. La rencontre s’est jouée sur le tartan du stade Abdelatif-Chaoui. Elle s’est soldée sur un score de deux buts à zéro. Rihani était le buteur du Boubiya. A la mi-temps, le MSPB menait deux à zéro. L’USB a réduit la marque en seconde période, par Dakhia. Au-delà du résultat, le staff technique était à la recherche de sparring-partner, pour peaufiner la préparation hivernale commencée à Batna et dont une partie a été faite à Alger.

L

Revue de l’effectif, contre l’USB

MSPB

Ziani, Yagoub, Gheribi sont partis à la fin de l’aller. Leur demande avait trouvé un écho favorable auprès de la direction du club. Parmi les prédécesseurs de Benflis, on retrouvait Maala, qui aurait financé le recrutement de l’été 2013.

Equipe alignée en première mi-temps
Au début de la partie, Heddane et son adjoint ont aligné Khetala dans les buts. Ziadi, Benhabrou, Haddad, Bennour, en défense. Bacha Lemouuadaa, Zaouia au milieu du terrain. En attaque, on retrouvait Kebabi, Akkouche et Rihani.

Gasmi Akkouche et Kebabi ont joué

L’équipe-type a joué en seconde période

Première apparition du trio Gasmi-Akkouche-Kebabi sous les couleurs de leur nouvelle équipe, en amical, bien sûr. Les trois joueurs ont été recrutés à la dernière minute, soi 24 heures avant la clôture du mercato. Heddane ne connaît, sans doute pas, encore les nouvelles recrues. Les trois éléments sont peu ou pas connus en Ligue 2. C’est un véritable coup de poker que vient de tenter la nouvelle direction. On garde toujours en mémoire les déclarations de Mohamed Benflis qui, lors d’un entretien qu’il nous a accordé sur ses mêmes colonnes, nous confiait qu’il ne recruterait pas des joueurs du banc. Faisait-il allusion à ses prédécesseurs. Mis à part Guerrab et Rihani, les autres recrues de l’inter saison ne jouaient pas beaucoup et ont dû demander la résiliation de leur contrat. Kraimia,

Le onze aligné en seconde mitemps était sans nul doute celui que le staff préparait pour les prochaines rencontres en championnat. Kaouane a remplacé Khetala. En défense, Ziadi, Arras, Laroui et Sayeh. Benchaira, Benmansour et Helal ont joué au milieu du terrain. En attaque, on retrouve Bakhtatou, Gasmi et Guerrab.

Khetala et Kaouane, chacun a eu sa mi-temps

es coéquipiers de Damasse sont entrés de plainpied, cet après-midi, dans la seconde partie de la préparation du prochain match de championnat face à l’USM Annaba, en vue de recharger les batteries, en prévision de cette importante échéance du 31 janvier, en déplacement. Un rendez-vous des plus délicats pour les protégés du coach Slimani SidAhmed face aux gars de Seybouse, réputés aussi intraitables chez eux et redoutables en dehors de leur base. Qu’à cela ne tienne, Bentabet et consorts, qui ont bénéficié de deux journées de repos, semblent mettre à profit cet arrêt forcé de la compétition officielle en récupérant notamment certains joueurs blessés, qui n’ont absolument pas l’intention d’abdiquer, en dépit de leur mauvaise passe en championnat où ils fer-

L

Les Vert et Blanc mettent le cap sur l’USM Annaba

ESM

Les choses ne se déroulent pas bien pour le candidat Milia. D’après une source bien informée, la commission d’étude des dossiers de candidature aurait décidé de ne pas accepter Milia. On ignore les raisons de cette décision. Une chose est sûre, Milia veut se présenter pour le poste de CA, mais il n’a toujours pas déposé son dossier. Abdou H.

Pas de fumée sans feu

Qui veut nuire à Bouarara ?

Au lendemain du match CAB-USMBA, qui s’est soldé sur un score vierge, tout le monde s’accordait à dire que l’équipe a présenté un meilleur visage. Un fond de jeu, une présence et une volonté de gagner qui avaient satisfait Bouarara, qui nous confiait que le CAB était sur la bonne voie. Mais surprise, la presse s’empresse le lendemain de parler des contacts avec d’autres entraîneurs. Benamar, qui garde toujours ce caractère qu’on lui connaissait, est revenu depuis à de meilleurs sentiments. Mais, il n'y a pas de fumée sans feu. Des noms avaient été cités en remplacement au staff technique composé de Bouarara et de Benamar. «Les khelatas» traduire par magouilleurs sont connus et leurs intérêts passent avant tout. Pour ne pas jeter de l’huile sur le feu, Bouarara est rentré dans un mutisme total. L’entraîneur du CAB a carrément fermé son portable. Il est clair que le staff technique, qui croyait entrevoir le bout du tunnel à la suite de la bonne prestation de son équipe, est désormais sous pression.

ment la marche du classement avec deux victoires et neuf défaites à leur actif. Ceci est la profonde conviction du technicien mostaganémois, Slimani Sid-Ahmed, qui a déclaré aussi que son équipe se battra jusqu’à l’ultime journée pour se maintenir parmi l’élite. Cela étant, le driver Slimani, qui connaît à présent son groupe mieux que quiconque, a déjà relevé beaucoup d’insuffisances dans son équipe, en mettant le doigt sur le comportement offensif de son team. Une échéance du reste salutaire pour les Espérantistes de Mostaganem qui s’activent, ces jours-ci, pour dénicher l’oiseau rare sur le marché dans l’espoir de régler au plus vite ce problème de la stérilité offensive de l’équipe, ayant grandement pénalisé leur team qui court toujours derrière sa première victoire de la saison. Ettaoui Wassim

L’ASMO n’est pas facile à Battre

Les Rouge et Bleu accueilleront lors de leur prochaine sortie en championnat un autre concurrent à une place sur le podium. L’ASMO ne sera pas facile à battre et les deux entraîneurs du CAB savent qu’ils sont désormais sous l’œil du cyclone. Même un match nul contre l’ASMO ne les arrange pas. La victoire est désormais leur salut pour éviter la crise. M. B.

Khetala et Kaouane ont eu chacun sa mi-temps. Le staff technique n’a pas aligné le titulaire habituel au poste. Benmalek, puisque c’est de lui qu’il s’agit, n’a pas joué. Le coach a, probablement, fait jouer les éléments les moins compétitifs pour leur permettre d’avoir des matchs dans les jambes. Il est certain, qu’en championnat, Benmamek récupérera son bien. M. B.

Le staff technique a programmé pour la journée d’avant-hier une séance de décrassage à l’annexe de l’OPW pour les éléments ayant participé à la dernière rencontre livrée contre l’Olympique de Médéa. Ce groupe a été dirigé par le coach Slimani Sid-Ahmed. Le coach adjoint Ayad avait pour tâche de s’occuper des joueurs qui étaient au repos, vendredi dernier, et qui ont eu droit à quelques exercices physiques et technico-tactiques. Ce n’est qu’à partir d’hier que le travail de fond a commencé pour le groupe, dans le but d’améliorer les insuffisances qui persistent encore au sein des 3 compartiments et particulièrement celui de l’attaque.

Séance de décrassage

Chez les U21, le CAB est toujours en lice, en coupe. Les camarades de Methazem seront en appel, samedi prochain. Ils joueront contre le NAHD, locataire de la Ligue 2, à Alger. Sur un terrain que la Ligue professionnelle n'a pas homologué pour les seniors, mais autorise les U21 à y jouer. Soit un terrain est homologue pour toutes les catégories, ou ne l'est pas. Il y va de même pour le stade Sefouhi de Batna. Les poulains de Mourad Koulib ont déjà rencontré le NAHD en championnat et battus sur le tartan de Sefouhi.

Les U21 préparent la Coupe d’Algérie

Un paquet de joueurs qui évoluent avec l’équipe renforcera les U21. Le gardien Methazem est depuis quelques semaines le titulaire en seniors. Cherifi et Bendoukha renforceront la défense. Debbih, Mansouri donneront le plus à l’attaque pour faire la différence et Selmi qui a fait quelques apparitions en Ligue 2, avant de revenir chez les U21. M. B.

Methazem, Bendoukha, Debbih and co jouent la qualification

Le CR Thameur a de l’ambition à en revendre, mais…
Neuf points de gagner sur tapis vert, qui dit mieux ?
lieusards de Bouira quittera ou non le club. On rappellera que Rachid Harrache a évoqué des contraintes familiales pour justifier son départ, mais officiellement, il n’y a rien. L’équipe n’en finit pas d’étouffer en raison de dettes que ni le président ni qui que ce soit puisse assumer. Mais dans l’entourage immédiat du club, le président du CSA assure que, malgré tout, Harrache ne quittera par le CRT.

Régionale 2

Coup d’œil

Clubs de Kabylie

www.lebuteur.com

Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

19

La trêve arrive au bon moment

peu pour espérer déloger, tout au moins rejoindre, le Gouraya de Béjaïa qui, lui, a su garder la tête froide surtout durant le dernier match face à la JS M’Chedallah d’où il est rentré avec un précieux point dans les bagages.

A
A

vec une défaite chez l’ES Bir Ghbalou et un match nul concédé à domicile face à l’ORB Akbou, le CR Thameur a raté une belle occasion de rejoindre le Gouraya de Béjaïa sur le fauteuil de leader et remporter ainsi le titre honorifique de champion d’hiver. Deux contre-performances qui ont quelque peu instauré le doute chez les proches de l’équipe de la banlieue de Bouira, dont beaucoup s’interrogent si l’annonce du départ du président du CSA, Rachid Harrache, est pour quelque chose dans les derniers résultats enregistrés. «Non !» nous a affirmé le coach des banlieusards de Bouira, Rouam Boualem, rencontré en fin de match face à l’ORB Akbou (2-2). Ce dernier avait du mal à s’exprimer, tant sa déception était grande de voir les siens rater un match totalement à leur portée. «Pourtant, nous dira t-il, tout allait très bien. La veille du match face à Bir Ghbalou, tous les joueurs étaient motivés, notamment après avoir touché leurs indemnités, mais lors de la reprise des entraî-

Démission du président Harrache : il faut attendre la prochaine assemblée

nements, plusieurs d’entre eux ont brillé par leur absence. Dîtes-moi alors, comment aurions-nous pu préparer un match aussi important avec un effectif aussi réduit ?». Il est vrai que lors de ce match face aux Akbouciens, les Thamerois sont passés complètement à côté de leur sujet, énervement, fatigue, maladresses étaient en effet les signent qui ne trompaient pas sur la mauvaise passe de l’équipe. En fait, il est apparu, face à l’ORBA, que l’équipe donnait la nette impression qu’elle jouait plutôt pour le maintien que pour l’accession.

Une fin de l’aller laborieuse

Beaucoup parmi ceux qui suivent habituellement le championnat de Régionale 2 ne s’y attendaient pas. Le championnat saison, en plus de la belle tenue du surprenant leader Gouraya, a également été marqué de l’empreinte du CR Thameur. Un parcours éloquent, il faut dire également ‘’renforcé’’ par le joli pactole de neuf points récoltés sur tapis vert, dont deux rencontres en dehors de ses bases alors qu’ils étaient menés au score, la première rencontre à Tizi-Ouzou face à l’ASTO pour le compte de la quatrième journée, la deuxième lors de la huitième journée face à la JS Bordj Menaeil, et la troisième durant la treizième journée lorsque l’ANB Djouab ne s’était pas déplacé au stade communal de Bouira. Neuf points qui ont évidemment leur incidence directe sur l’inespéré parcours. Pour le compte des deux dernières rencontres de la phase aller, respectivement face à Bir Ghbalou puis l’ORB Akbou, alors que le CRT avait largement les faveurs des pronostics, compte tenu d’une part du climat délétère qui régnait à Bir Ghbalou où les joueurs menaçaient de déclarer forfait, et d’autre part, eu égard à l’inconstance des Olympiens d’Akbou. En fin de compte, le CR Thameur n’en a pas tiré profit, perdant lourdement et contre toute attente (4-2) à Bir Ghbalou, et se fit accrocher par les Akbouciens alors que les hommes de Rouam avaient toutes les cartes en main. Un petit point sur six, c’était trop

Calendrier favorable pour les Thamerois

«Cette trêve d’entre les deux phases du championnat arrive au bon moment pour nous !» Ceci est l’aveu du coach du CRT, Rouam Boualem. «Il y a beaucoup de réglages à faire dans cette équipe», s’est-il laissé dire à l’issue du match face aux Olympiens d’Akbou, vendredi dernier. Après le coup de sifflet final, Rouam a dû littéralement savonner ses joueurs en raison du peu d’entrain dont ils avaient fait étalage durant la plupart du temps de ce match. Visiblement, ces derniers ont semblé avoir saisi le message du coach, et se sont engagés à se remettre au travail pour se racheter et récupérer les points perdus. L’entraîneur du CRT a du pain sur la planche s’il veut que son équipe continue à jouer les premiers rôles et surtout ne pas gaspiller le crédit engrangé en phase aller.

Béjaia : Un complexe sportif de 30 000 places pour El Kseur
près de longs mois de spéculations, la réalisation du stade de football de 30 000 places dont a bénéficié la wilaya de Béjaïa, après une décision prise, on se souvient, par le Premier ministre Sellal à l’issue de la visite de travail et d’inspection qu’il a effectuée dans cette wilaya, sera bel et bien effective. Cette majestueuse infrastructure sera finalement implantée dans la commune d’El Kseur. En effet, les autorités de cette importante commune viennent d’être informées officiellement par les services de la wilaya du lancement de l’étude du nouveau stade communal. Selon Nacer Abdeladim, le vice-président de l’APC d’El Kseur, sa ville a officiellement bénéficié du projet de la construction d’un stade d’une contenance de 30 000 places extensible à 60 000. Notre interlocuteur nous apprendra également que cette structure sera réalisée à la sortie ouest de la ville, au lieu-dit Betlou du côté du passage à niveau à sens unique. Toujours selon notre interlocuteur, le projet est en bonne voie de matérialisation. Le terrain devant l’accueillir a même été choisi au niveau de la direction des domaines et dans cette optique, toutes les procédures administratives ont été effectuées. Le montant global de ce complexe qui sera doté de toutes les commodités s’élève à coût global de réalisation à 1300 milliards de centimes. Ce grandiose projet est perçu comme étant un beau cadeau aux enfants de cette ville du sport et de sportifs et terre de naissance d’un grand club, l’OSEK créé en 1937, et beaucoup de ses enfants qui ont hissé haut le drapeau national lors des plus grandes manifestations internationales, à l’exemple de Soraya Hadad et de maître Larabi Nordine, Bouhedou Mohamed, maître Ouret Sadek, Nacim Hedroug et beaucoup d’autres footballeurs ou de volleyeurs. Ce nouveau stade vient ainsi à temps pour combler un vide sidéral qui se fait chaque année ressentir un peu plus au niveau non seulement de la ville mais de toute la wilaya, et va permettre ainsi à la jeunesse d’El Kseur de ne pas se sentir à l’écart du mouvement sportif national. T. Hamouche

Partira, partira pas. C’est la question lancinante qui taraude les esprits des proches du CRT. Apparemment, comme nous l’ont susurré certains, il va falloir prendre patience jusqu’à la tenue de l’assemblée générale prévue pour la fin du mois en cours pour savoir si le premier responsable du club des ban-

Après avoir reçu l’ORB Akbou, pour le compte de la 15e et dernière journée de la phase aller, le CRT recevra à deux reprises au stade Bourouba-Said pour entamer la phase retour. D’abord, ce sera à la JS Boumerdès de venir à Bouira, puis à l’un des deux mauvais élèves de ce championnat, le CRB Aokas en l’occurrence, de le suivre, alors que le leader, le Gouraya de Béjaïa, n’aura pas la tâche aisée puisqu’il devra faire un voyage périlleux du côté d’Amizour chez le SS Sidi Aïch, avant de recevoir un autre sérieux candidat au titre, la JS Bordj Menaiel. Une belle opportunité que le CR Thameur n’a pas le droit de rater cette fois s’il veut donner corps à son ambition de continuer à jouer les premiers rôles. Adjaout

US Béni -Douala : Chelloul Achour (président d'honneur):

Les membres de la section football de l'US Béni Douala ont fait appel aux services de Chelloul Achour, le P-DG du Groupe Chelloul. Ce dernier est très content de venir en aide à son club du cœur et de toujours, tout en remerciant les responsables de la section football pour ce poste honorifique qu'ils lui ont confié. Chelloul Achour se dit très heureux de faire partie de la famille sportive de l'USBD et promet de faire de son mieux pour aider l'équipe afin qu'elle réalise ses objectifs, tout en travaillant pour un projet à court, à moyen et à long termes.

«Je suis venu pour investir dans un projet à court, à moyen et à long termes»
à leur tête le président de la section football Hocine Ammam. Je ferai de mon mieux pour venir en aide à ce club qui m'est très cher. Comment ont été noués les contacts ? C'est par l'intermédiaire de Hocine Ammam, le président de la section football, et quelques dirigeants, lesquels m'ont sollicité et on s'est rencontrés. Tout s'est bien passé et j'ai accepté avec plaisir ce poste de président d'honneur, tout en leur promettant de faire tout ce qui est de mon possible pour donner une autre dimension à l'US Béni Douala qui est en train de grandir petit à petit. Je tiens d'ailleurs à les remercier pour la confiance placée en ma personne. Quelles sont vos ambitions avec l'US Béni Douala ? En ma qualité d'opérateur économique de la wilaya et natif de Béni Douala, j'ai donc jugé utile de venir en aide à cette équipe qui défend toute une région et même la Kabylie, soit en championnat ou en Coupe d'Algérie. Je suis venu pour donner une autre dimension au club, et ce, après avoir

Vous êtes intronisé en tant que président d'honneur de l'US Béni Douala. Quel est votre sentiment? C'est un grand honneur pour moi de faire partie de la famille sportive de l'US Béni Douala. J'ai répondu à l'appel du cœur, et je ne peux tourner le dos à l'équipe de ma région natale. J'espère être à la hauteur des aspirations des gens qui m'ont fait confiance,

constaté que Hocine Ammam et ses collaborateurs sont sérieux et travaillent dans la totale transparence. Pour une gestion saine et transparente, j'ai répondu favorablement à leur appel et à l'appel du cœur. Je suis venu pour investir dans un projet à court, à moyen et à long termes. On vous laisse le soin de conclure. Désormais, je suis dans le bain de l'équipe, et je tâcherai de l'aider le mieux possible et avec tous les moyens matériels et financiers et même humains. La finalité recherchée est de voir l'USBD grandir et faire partie des équipes redoutables en Algérie. Avec Hocine Ammam comme responsable, je reste persuadé que l'équipe de football est entre de bonnes mains et le meilleur est à venir. Je tiens à vous remercier pour m'avoir ouvert les colonnes du journal pour m'exprimer. J'espère être à la hauteur des aspirations placées en moi par Hocine Ammam et compagnie, ainsi que toute la famille sportive de l'US Béni Douala. Entretien réalisé par Yacine Moussi

Les Vert et Blanc mettent «Restez derrière votre équipe, le cap sur l’USM Annaba on ne vous décevra pas»
es coéquipiers de Damasse sont entrés de plain-pied, cet après-midi, dans la seconde partie de la préparation du prochain match de championnat face à l’USM Annaba, en vue de recharger les batteries, en prévision de cette importante échéance du 31 janvier, en déplacement. Un rendez-vous des plus délicats pour les protégés du coach Slimani Sid-Ahmed face aux gars de Seybouse, réputés aussi intraitables chez eux et redoutables en dehors de leur base. Qu’à cela ne tienne, Bentabet et consorts, qui ont bénéficié de deux journées de repos, semblent mettre à profit cet arrêt forcé de la compétition officielle en récupérant notamment certains joueurs blessés, qui n’ont absolument pas l’intention d’abdiquer, en dépit de leur mauvaise passe en championnat où ils ferment la marche du classement

ASMO Benamar rassure les supporters :

Coup d’œil

Ligue 2

www.lebuteur.com

Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

ESM

19

L

D

«Nos deux prochains matchs seront très difficiles»

éçu, à l’instar des autres Asémistes, par le résultat du match nul concédé à la maison face à l’USM Blida, le manager général de l’ASMO, Benamar Houari, a appelé les joueurs à rester sereins et à continuer de travailler, puisque le parcours du championnat est encore long : «Il est vrai que nous sommes déçus par le résultat final de ce match face à l’USM Blida. Pour être franc avec vous, nous aurions souhaité gagner ce match afin de bien entamer la seconde manche du championnat. Mais bon, il faut accepter ce résultat. C’est le football. J’estime que nous aurions pu tuer la partie en première mi-temps, vu que nous avions raté plusieurs occasions de but. Le fait d’encaisser le but de l’égalisation à la toute dernière minute de la première période nous a fait très mal. Les joueurs n’ont pas trouvé les solutions en seconde mi-temps. C’est dommage de perdre deux points à la maison !» Et d’enchaîner : «Toutefois, il ne faut pas trop dramatiser, car rien n’a changé au classement. Nous occupons toujours la première place en compagnie de l’USMBA. Le championnat est encore long. Il reste encore 14 matchs à jouer et nous avons toutes nos chances pour jouer les premiers rôles.»

«L’équipe qui veut accéder ne doit pas perdre des points chez elle»

cile, face au CA Batna et l’USM Bel Abbes : «Nos deux prochains matchs face au CA Batna et l’USM Bel Abbes s’annoncent difficiles. Il est important de réaliser de bons résultats durant, qui pourraient être un virage important dans la course pour jouer les premiers rôles en championnat. C’est pourquoi je demande à nos supporters de continuer à aider l’ASMO durant ses prochains matchs.»

Malgré cette contre-performance concédée par les Asémistes à domicile face à l’USM Blida, le manager général du club, Benamar, a appelé les supporters à rester derrière leur team tout en leur promettant de tout faire pour jouer les premiers rôles en championnat : «Je remercie les supporters qui sont venus en masse au stade pour nous encourager face à l’USMB. L’équipe a besoin d’eux lors des prochaines rencontres qui seront très compliquées. Je leur lance un appel pour qu’ils restent derrière leur team et nous leur promettons de tout faire pour ne pas les décevoir et jouer aussi les premiers rôles, inch’Allah.» Le manager général de l’ASMO a aussi qualifié les deux prochains matchs de son team de diffi-

«Les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend»

Poursuivant sa déclaration sur les prochains rendez-vous de son team en championnat, Benamar a affirmé que l’équipe qui veut jouer l’accession devrait remporter ses matchs chez elle : «Il est clair que l’équipe qui veut jouer l’accession devrait remporter ses matchs à la maison. Il est important de faire le plein à domicile pour prétendre jouer les premiers rôles. Nous avions réussi à engranger plusieurs points hors de nos bases. Cependant, nous avons raté quelques points à la maison. Le classement est toujours le même, puisque nous occupons la première place, en compagnie de l’USMBA. Nous allons devoir profiter de cette mini-trêve qu’observera le championnat pour bien préparer notre prochain rendez-vous face au CAB.»

Bensaci reprend en solo

A

Malgré la déception du match nul concédé à la maison face à l’USM Blida, le manager général a confié que les joueurs ont réussi à surpasser cette contre-performance, ajoutant qu’ils sont plus que jamais déterminés à renouer rapidement avec le succès : «Les joueurs n’ont d’autres choix que d’oublier cette contre-performance et se focaliser sur la suite du parcours qui les attend. Ils sont déterminés à renouer avec le succès et défendre à fond les chances de notre équipe lors des prochaines journées du championnat. Ils sont conscients de la tâche qui les attend et je peux vous assurer que nous sommes optimistes quant à l’avenir de l’équipe.» Riad O.

près avoir été renvoyé par son entraîneur Mouassa, à la dernière séance de jeudi, le défenseur arrière gauche, Bensaci, a repris hier matin le chemin des entraînements en solo. L’ancien joueur du CA Batna s’est contenté de quelques tours de piste. Selon

les informations en notre possession, Bensaci a de fortes chances de réintégrer ces jours-ci le groupe. Les supporters asémistes sont unanimes à reconnaître l’importance de clore cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encre, surtout que Bensaci demeure un élément

important dans l’équipe type. Il est à noter que les gars de M’dina J’dida vont poursuivre leur préparation cette semaine au stade Habib-Bouakel. Un match d’application devrait avoir lieu jeudi pour préparer le match face au CA Batna. R. O.

Comment voyez-vous ce match ? C’est une rencontre qui ne sera pas facile face à une équipe de l’USM Annaba qui affiche une belle forme. Les gars d’Annaba feront tout pour nous battre et confirmer leur bonne santé. Mais malgré cela, on a les moyens de réaliser un bon résultat. On doit sortir le grand jeu et pourquoi pas ajouter trois autres points à notre actif. Serez-vous prêts pour le prochain match face à l’USM Annaba ? Quel est votre avis sur la défaite Après tout ce travail, j’estime, personconcédée contre l’AS Khroub ? Je pense que le match était équilibré, nellement, qu’on sera prêts pour l’USM un nul aurait été équitable. On a concédé Annaba. On fera tout pour corriger nos une défaite amère, car comme je vous ai erreurs lors de cette joute amicale face aux hommes de l’US Mostaganem, car ce dit, le nul aurait été plus juste. genre de rencontres nous permet d’améComment avez-vous trouvé le niveau liorer notre rendement. Inch’Allah, on de la rencontre ? Le niveau n’a pas été relevé, mais il y sera à la hauteur le jour j. Nous sommes avait beaucoup d’engagements de part et contraints de réaliser un bon résultat d’autre. La rencontre a été très disputée, pour continuer sur notre lancée. mais la chance nous a pas souris contre Le rachat est obligatoire quand notre adversaire du jour, l’AS Khroub. même… Bien sûr que oui, et battre l’USM AnComment gérez-vous cette mininaba devient une question de nif pour retrêve qu’observe le championnat ? On travaille dans de bonnes conditions prendre confiance. On fera le maximum et le groupe fait de son mieux pour assu- durant ces jours d’avant-match face aux rer une bonne préparation. On fait le gars de Seybouse pour réussir le grand maximum pour corriger nos erreurs et pas comme il se doit. Nous sommes dans être performants durant les prochaines l’obligation de reprendre et d’améliorer la rencontres. Nous sommes conscients de position de l’équipe au classement, avant ce qui nous attend et on fera tout pour la fin du championnat pour se maintenir être les meilleurs durant les prochaines dans ce palier. rencontres du championnat. Vos supporters viendront nomOn pense que la tempête est passée… breux… C’était vraiment une tempête comme On le souhaite bien, car l’équipe a bevous le dites, car nous avons enduré de soin de toutes ses armes, dont les supportrès mauvais moments avec la siters, des joueurs du métier qui tuation du club et celle des savent s’y mettre. J’espère que résultats qui n’étaient Séance nos supporters soient à la pas pour nous renhauteur de l’événede décrassage dre heureux. Le ment et qu’ils assisLe staff technique a programmé moral de tous tent à toute la pour la journée d’avant-hier une séance les joueurs partie, car nous de décrassage à l’annexe de l’OPW pour les laissait à en avons besoin éléments ayant participé à la dernière rencontre d é s i r e r. et puis leur livrée contre l’Olympique de Médéa. Ce groupe a Toutefois, confiance nous été dirigé par le coach Slimani Sid-Ahmed. Le ça va honore au plus coach adjoint Ayad avait pour tâche de s’occuper mieux haut point et je m a i n t e - des joueurs qui étaient au repos, vendredi dernier, les invite à être et qui ont eu droit à quelques exercices physiques n a n t , nombreux, car et technico-tactiques. Ce n’est qu’à partir d’hier après les l’ESM les assurances que le travail de fond a commencé pour le concerne, eux de la direcgroupe, dans le but d’améliorer les insuffiaussi. tion quant aux sances qui persistent encore au sein Entretien problèmes auxdes 3 compartiments et particuréalisé par quels a fait face le lièrement celui de l’atEttaoui Wassim groupe. taque.

Le numéro 36 de l’Esperance de Mostaganem, Sari Chokri, que nous avons rencontré au café des Halles de Mostaganem, lundi en fin d’après-midi, estime que la dernière défaite face aux hommes de Khroub a fait beaucoup de mal aux joueurs et a été mal digérée, et pense que son équipe veut renouer avec la victoire. Suivons-le dans ce bref entretien.

Sari : «Face à Annaba, on doit sortir le grand jeu»

avec deux victoires et neuf défaites à leur actif. Ceci est la profonde conviction du technicien mostaganémois, Slimani SidAhmed, qui a déclaré aussi que son équipe se battra jusqu’à l’ultime journée pour se maintenir parmi l’élite. Cela étant, le driver Slimani, qui connaît à présent son groupe mieux que quiconque, a déjà relevé beaucoup d’insuffisances dans son équipe, en mettant le doigt sur le comportement offensif de son team. Une échéance du reste salutaire pour les Espérantistes de Mostaganem qui s’activent, ces jours-ci, pour dénicher l’oiseau rare sur le marché dans l’espoir de régler au plus vite ce problème de la stérilité offensive de l’équipe, ayant grandement pénalisé leur team qui court toujours derrière sa première victoire de la saison. Ettaoui Wassim

20

Ronaldo «Avec Messi, chacun
Real Madrid
Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

www.lebuteur.com

Coup d’œil

International
Pérez
«Ronaldo est né pour jouer au Real»

Alors que beaucoup de spécialistes ne cessent d’affirmer que la présence du génie argentin, Lionel Messi, a privé Cristiano Ronaldo d’une meilleure carrière et davantage de récompenses. Le Portugais, récemment sacré Ballon d’Or, pour la deuxième fois, a reconnu pourtant que le numéro 10 du Barça l'aidait à viser plus haut, dans un entretien à L'Equipe : «Pas seulement avec Messi, mais aussi avec des joueurs de haut niveau comme ceux que je vois en Premier League et dans d'autres Championnats. Des Luis Suarez, Iniesta, Neymar, Gareth Bale, Diego Costa ou Falcao. Si le niveau du jeu s'élève, moi aussi je vais m'élever. Avec Messi, on est en compétition directe avec nos équipes respectives. Tous les deux, on veut ce qu'il y a de mieux pour notre club et notre sélection. Alors, oui, peut-être que chacun aide l'autre à se surpasser. Je sais que si je travaille beaucoup et que j'ai plus d'ambition, je serai le meilleur sur le terrain. Tout au long de ma carrière, je me suis toujours considéré comme un mec professionnel. C'est ma culture. J'ai beaucoup appris des autres, de gars comme Gary Neville ou Ryan Giggs à Manchester United, de Raul et Michel Salgado au Real, de Figo, Rui Costa, Deco ou Fernando Couto en sélection.» «Je ne m'attendais pas à gagner le Ballon d’Or» Plus d'une semaine après avoir reçu son deuxième Ballon d'Or, Cristiano Ronaldo a nié avoir été au courant du résultat, avant d'entendre Pelé prononcer son nom lors de la cérémonie de remise des prix : «Je sais que beaucoup de gens pensent que si je suis allé à la cérémonie du Ballon d’Or, c’est parce que je savais que j’avais gagné. Mais j’y suis allé toutes les années où j’ai été sur le podium. Même chose quand on raconte que j’ai amené ma famille parce que j’étais certain d’avoir le Ballon d’Or. Je rappelle que j’ai déjà amené trois fois ma

aide l'autre à se surpasser»
famille à cette cérémonie. C’était la première fois que mon fils vient, mais c’est parce qu’il était trop petit avant. J’étais un peu en colère qu’on puisse dire que j’étais au courant, parce que je vous assure que je n’en savais rien… C'est un moment que je n'avais pas imaginé. Parce qu'à vrai dire je ne m'attendais pas à gagner. Ce fut un moment de très grande émotion. Surtout quand j'ai vu mon fils courir vers moi et se jeter dans mes bras, heureux. Ça a décuplé mon émotion. Et j'ai commencé à pleurer. Et puis, quand j'ai vu ma famille en larmes, j'ai pleuré encore davantage. C'était des larmes honnêtes, authentiques. Franchement, je ne m'y attendais pas. Et sur l'instant, je me suis senti très heureux (...) C'est vrai. Quand on ne sait pas qui va gagner, ce sont des moments de tension intense. Et quand tu entends prononcer ton nom, tu te libères d'un poids énorme. C'est comme quelque chose qui sort de ton corps. À Zurich, j'étais tellement submergé par l'émotion que j'ai tout oublié. Ce soir-là, j'étais très fatigué. Moi qui n'ai jamais mal nulle part et suis toujours en forme, j'avais mal à la tête et au dos. J'avais une telle pression... Quand j'ai pleuré, tout est sorti. Maintenant, quand je cours, je me sens plus libéré», a-t-il affirmé. «Je ne suis pas parfait, car je suis un être humain» Souvent critiqué pour son fort égo et sa manière de célébrer ses buts, l’ancien joueur de Manchester United a tenu à faire son mea culpa : «Peut-être que j’aurais pu, ou que je pourrais à l’avenir faire plus de choses pour que les gens me connaissent, qu’ils sachent qui je suis. Comme je suis naturel dans tout ce que je fais, je ne suis pas toujours bien compris (…) Un jour, j’ai dit que certains étaient jaloux parce que j’étais jeune, beau et riche. C’était une erreur (…) Comme je l’ai souvent dit : je ne suis pas parfait. Je suis un être humain fait de chair et d’os comme vous :

je pleure, je ris, j’ai mes problèmes. On m’insulte, on me lance des noms d’oiseau… On dit des choses sur ma façon de jouer. Ça ne me plait pas, mais je m’y suis habitué. Depuis quelque temps, ça s’est quand même amélioré. Avant, on chantait des choses comme «ce Portugais est un fils de pute». Aujourd’hui, c’est «Cristiano, Ballon de plastique», rigole CR7 : «C’est quand même mieux, non ? Avant, ils s’en prenaient à ma maman, maintenant, c’est seulement à moi.» «Gagner la Coupe du monde est un rêve» Après le sacre du Ballon d’Or, le buteur portugais a reçu l’Ordre de l’Infant Dom Henri au Palais de Bélen, à Lisbonne, par Anibal Cavaco Silva. Une grande fierté pour CR7 selon ses propos reportés par Footespagnol : «Je suis très fier de recevoir cette récompense. C’est une motivation pour continuer à travailler et représenter le Portugal. J’espère continuer à enchaîner les succès personnels et collectifs. Je suis très content… Gagner la Coupe du monde est un rêve. Sans déprécier les distinctions que j’ai remportées, comme celle d’aujourd’hui ou du Ballon d’or, je dois reconnaître que c’est un rêve. Nous savons que cela sera difficile et nous devrons garder les pieds sur terre. Nous donnerons notre maximum et prendrons les matchs les uns après les autres.»

Présent au Gala pour la remise du Ballon d'Or 2013, le président de Real Madrid, Florentino Perez, ne cache pas son admiration pour le Portugais Cristiano Ronaldo, comme il l’a affirmé de nouveau dans un entretien à L'Equipe : «Le Ballon d'Or est avant tout une victoire de Cristiano Ronaldo, car c'est un trophée personnel. Il faut que cela soit clair pour tout le monde. Cela dit, ce prix représente une immense satisfaction pour notre club et tous les supporters madridistes dans le monde. Je dirais aussi que c'est une victoire pour les amoureux du football en général, parce qu'il faut souligner que Cristiano, en plus de son talent, vit dans l'idée de se dépasser. D'être à chaque minute meilleur que la minute précédente. Voilà un footballeur qui ne perd pas une seconde par jour pour autre chose que de chercher à s'améliorer. Raison pour laquelle Cristiano est un exemple pour tout le monde, surtout pour les enfants. Depuis qu'il est au Real, il a beaucoup évolué tant sur le terrain qu'en dehors. Il a compris ce que représentait ce club et la responsabilité qui est la sienne. Il est aussi parvenu à mieux communiquer et à faire comprendre qui il est vraiment. Certains joueurs sont nés pour jouer au Real Madrid et Cristiano est l'un d'entre eux.»

Ancelotti partage les coups francs entre Bale et CR7

En ayant la chance de posséder deux spécialités des balles arrêtées dans son effectif, avec la présence du Portugais Cristiano Ronaldo mais aussi du Gallois Gareth Bale, l’entraîneur italien a évoqué la répartition des coups francs obtenus par le Real Madrid en match, entre les deux stars, selon Footespagnol : «Il est clair que Bale est meilleur sur les coups francs tirés sur le côté gauche tandis que pour Cristiano Ronaldo, c’est du côté droit. C’est la décision que nous avons prise avec eux. Cristiano Ronaldo est plus fort du côté droit et Bale s’en sort mieux du côté gauche.»

Brillant depuis son arrivée au Paris Saint-Germain l'été dernier, Edinson Cavani fait maintenant rêver Manchester United. Le journal l’Equipe a même révélé que l’ancien manager emblématique des Red Devils, Sir Alex Ferguson, a appelé Laurent Blanc en personne pour connaître la disponibilité de l’international uruguayen. L'entraîneur parisien a bien évidemment répondu non à l'ex-manager de MU. Rappelons que l'ancien joueur du Napoli avait déjà été supervisé par David Moyes la semaine dernière lors de la victoire du PSG à Bordeaux en Coupe de la Ligue (1-3). Déjà tout proche d’un départ l’été dernier, l’attaquant Wayne Rooney pourrait bien finir par quitter Manchester United, comme l’a confirmé de nouveau le tabloïd britannique, le Daily Star. En effet, l’international anglais ne verrait son avenir chez les Red Devils qu'en cas de qualification pour la prochaine édition de la Ligue des champions. Le club mancunien aurait fixé comme condition au départ de Wayne Rooney une qualification pour la prochaine Ligue des Champions. Ils prendraient donc le risque de laisser partir Rooney gratuitement en juin 2015 si l’objectif n’est pas atteint. A l'issue de la 22e journée de Premier League, les joueurs de David Moyes occupent seulement la septième place du championnat avec 37 points, à douze longueurs du podium. De son côté, l’ancien buteur et capitaine d’Arsenal, le Néerlandais Robin van Persie (30 ans), pourrait lui aussi quitter le club mancunien. Acheté contre la coquette somme de 29 millions d'euros en 2012, les dirigeants des Red Devils pourraient alors chercher à vendre l'attaquant durant le prochain mercato estival, surtout en cas d’une belle offre du Barça ou du PSG, les deux clubs désireux de s’offrir ses services.

Ferguson a sollicité Blanc pour Cavani

Man United

Rooney et Van Persie menacent de partir

Auteur de performances en dents de scie depuis son arrivée dans la capitale, Javier Pastore est abonné au banc des remplaçants sous l’ère Laurent Blanc, mais ne devrait pourtant pas quitter le PSG, comme l’a confié au micro de Fox Sport : «Je suis content du projet du club et comme je l’ai dit il y a quelque temps, je ne pense pas partir pour le moment. Pour l’instant, je reste, c’est sûr et certain. Je suis en train de trouver de la continuité. La Roma ? Des équipes ont contacté le club et mon représentant. La Roma réussit un excellent début de saison, c’est une très belle équipe. S’ils appellent, on verra.» Recruté à prix d’or par le club francilien (42 millions d’euros), El Flaco pourrait d’ailleurs faire l’objet d’un échange avec une autre cible du PSG. Intéressé par Miralem Pjanic, le club de la capitale pourrait inclure Pastore dans l’opération, rapporte Sport Mediaset. Estimé à 20 millions d’euros par la Roma, Pjanic serait un renfort de poids pour les Parisiens. Reste à savoir si ces derniers sont véritablement enclins à perdre leur milieu de terrain argentin. Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Pastore ouvre la porte à la Roma
PSG

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Farid Aït Saada, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Arsène Wenger et Arsenal espèrent toujours trouver la perle rare pour renforcer leur attaque. Si plusieurs noms sont cités des les médias depuis l’ouverture du mercato hivernal, aucune de ces cibles n’a apposé sa signature au bas d’un contrat du côté de l’Emirates Stadium. S’il n’est pas un grand fan du mercato hivernal, le manager français ne cache pas son désir néanmoins de réussir une bonne affaire d’ici le 31 janvier. « Idéalement, si c’est possible, nous aimerions (recruter) un autre buteur. Je vous donne mon numéro de téléphone si vous me trouvez un joueur exceptionnel. Vous pouvez m’appeler étant donné que nous n’avons trouvé personne. Nous sommes ouverts pour renforcer notre équipe si c’est possible. Mais nous avons aussi Bendtner qui est de retour. Sanogo revient aussi. Pour nous, c’est important de savoir que tout le monde peut marquer. Si vous dépendez d’un seul joueur, vous devez le mettre dans du coton pour le garder en forme (rires). Dans l’équipe il faut savoir que tout le monde peut marquer. Ramsey est un buteur et ne joue pas pour le moment. Arteta aussi et il ne joue pas. C’est un point positif », a-t-il déclaré dans des propos relayés par le Mirror.

«Nous sommes ouverts pour renforcer notre équipe»

Souvent critiqué ces derniers temps après sa baise de forme assez marquante, le meneur de jeu Mesüt Özil peut néanmoins compter sur le soutien de son manager Arsène Wenger, qui a tenu à défendre publiquement l’international allemand, dans des propos rapportés par Metro : « Parfois les gens attendent trop qu’il fasse la différence tout seul. Quand ça ne marche pas, vous vous attendez à ce qu’il prenne la balle et qu’il la mette au fond. Mais, il est plus passeur que finisseur. Marquer des buts est quelque chose qu’il peut ajouter à son jeu, c’est sûr. Mais, on ne doit pas le critiquer pour cela, mais plutôt l’encourager. Il n’a que 25 ans. Il ne peut que devenir meilleur. Ses meilleures années sont encore devant lui. »

«Ozil ? Ses meilleures années sont encore devant lui»

Wenger

Arsenal

Coup d’œil

International
Barça

www.lebuteur.com

Rossel : «Je réaffirme que Neymar a coûté 57 M€»

Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

Combien le FC Barcelone a-t-il vraiment dépensé pour enrôler l’attaquant brésilien Neymar l'été dernier ? Officiellement, 57 millions d'euros. Mais alors que la justice espagnole a décidé de s'intéresser de plus près à ce dossier, le journal catalan El Mundo annonçait lundi que les résultats révèleraient que l'opération s'élève en réalité à 95 millions d'euros. Interrogé la semaine dernière, l'ancien joueur du FC Santos, indisponible entre trois et quatre semaines à cause d'une entorse à la cheville, ne semblait en tout cas pas inquiet, en donnant son point de vue sur cette affaire : «C'est mon père qui a signé les contrats et il est évidemment quelqu'un qui a toute ma confiance. Il n'y a rien d'illégal. Dans tous les cas, si quelqu'un a le moindre doute, il peut s'adresser à mon père parce

Remplaçant au Milan depuis l'intronisation de Clarence Seedorf, Philippe Mexès pourrait bien quitter le club lombard cet hiver. En fin de contrat en 2015 avec les Rossoneri, l’ancien défenseur de l’AJ Auxerre n’entrerait plus vraiment dans les plans de Clarence Seedorf, son nouvel entraîneur, qui préfère

Mexès tout proche d’un départ
Bonera et Zapata à l'ancien joueur de la Roma. Régulièrement cité parmi les potentiels candidats au départ, le défenseur de 31 ans semble même être poussé vers la sortie. Selon Sport Mediaset, l’international tricolore pourrait rejoindre la Fiorentina, toujours en quête d’un renfort défensif, durant le mercato. Toutefois, la Viola n’est pas seule dans ce dossier et le média italien rappelle que l’AS Monaco pourrait également être intéressée. Après avoir songé à Vincent Kompany, Nicolas Otamendi, Eliaquim Mangala ou encore Kurt Zouma, le club monégasque pourrait finalement tenter de s'offrir Philippe Mexès cet hiver. S’il n’en avait pas fait une priorité de recrutement, Claudio Ranieri pourrait bien être séduit à l’idée de récupérer un joueur d’expérience à moindre coût.

AC Milan

Alors que l'idée de construire un nouveau stade pour le FC Bar-

Vers la rénovation du Camp Nou

que, pour ma part, je me concentre sur ce que je dois faire, à savoir jouer au football», déclarait-il au quotidien espagnol Sport. Hier c’était au tour du président Sandro Rosell de réagir en conférence de presse : « Je réaffirme qu'il a coûté 57 millions d'euros et je demande au juge d'accepter d'étudier la plainte afin que nous puissions le démontrer. Tout est légal. » Interrogé à ce sujet en conférence de presse, l’entraîneur du Real Madrid, Carlo Ancelotti, avait préféré ironiser. « Je suis entraîneur, pas comptable. Je parle de football, pas de comptes », avait clamé le technicien italien.

celone est désormais écartée, le club catalan songe à la rénovation du mythique stade du Camp Nou. La direction du club catalan a présenté un projet hier dont le coût est estimé à 600 millions d'euros. « C’était une décision difficile à prendre, les deux options étaient intéressantes, mais nous avons décidé de rester à Les Corts, a déclaré Rosell lors d’une conférence de presse. Le Camp Nou fait partie de notre mémoire collective. C’est le plus grand stade d’Europe, et un symbole de la ville de Barcelone. L’option de construire un nouveau stade sur un autre site a été écartée car elle aurait endetté le club. » L'enceinte barcelonaise passerait de 99 354 places à 105 000 et serait partiellement couverte. Les travaux pourraient débuter en mai 2017 pour se terminer en février 2021.

Appelé pour assurer l’intérim, après le licenciement du manager portugais André Villas Boas, Tim Sherwood, est en train de prouver qu’il peut assumer cette lourde responsabilité, en réussissant jusqu’à présent à hisser les Spurs à la 5e place du classement en Premier League. Et pourtant le technicien reconnaît que son avenir est surtout lié par une qualification pour la prochaine C1, qui reste l’objectif majeur des dirigeants cette saison, après avoir déboursé plus de 130 millions d’euros lors du mercato estival. « Si la saison devait se terminer demain, alors le président ne serait pas très heureux étant donné que nous sommes cinquièmes. Notre position finale en championnat doit correspondre aux attentes du club sinon ce sera : 'Goodbye Charlie'. (...) Le club veut et a besoin de terminer à la quatrième place. Sinon ce sera une déception. Ce ne sera pas facile car il y a beaucoup de grandes équipes et donc nous n'avons aucune marge de manœuvre », a-t-il confié au Daily Mail.

Sherwood a peur de perdre son poste

Tottenham

21

Si Tottenham a réussi à redresser la barre, c’est grâce notamment au retour en fanfare de l’attaquant togolais Emmanuel Adebayor. Ecarté des plans de AVB, le nouvel entraineur a tenu à miser sur l’ancien buteur d’Arsenal et de Manchester City, qui ne cesse de briller, comme c’était le cas lors du récent succès face à Swansea City (3-1), en s’offrant un doublé. Sur Sky Sports, Tim Sherwood a évoqué le come-back fracassant de l’ancien joueur du Real Madrid : « C'est formidable, c'est évidemment très bien pour le club et pour lui. Il vole en ce moment et apprécie le football. Il joue en souriant sur le terrain.»

«Adebayor vole en ce moment»

Toujours leader de Premier League, Arsenal, devra réussir presque un sans faute d’ici la fin du championnat, pour espère remporter le fameux titre de champion d’Angleterre, vu la forte pression de Chelsea et Manchester City, qui refusent de lâcher les Gunners. Invité à s'exprimer au Daily Mail sur les chances de son équipe pour le sacre en Premier League, le milieu de terrain anglais Jack Wilshere se montre certes assez optimiste, mais tout en craignant les Citizens : « Nous devons y croire. Si nous n'avons pas la conviction, nous n'avons aucune chance. Nous prenons chaque match comme il vient. Nous sommes en tête du championnat et nous souhaitons y rester… City ? Ils sont très forts à domicile, leur forme est meilleure. Nous devons encore les jouer. »

Wilshere craint la forme des Citizens

Récemment recruté par l’ASM, l’attaquant ivoirien, Lacina Traoré, ne portera pas pourtant le maillot moné-

Plutôt Everton que West Ham pour Traoré
gasque durant la seconde moitié de saison, en tenant à le prêter pour un club anglais de Premier League. Annoncé dans un premier temps du coté de West Ham, c’est finalement à Everton que le jeune buteur devra finir le championnat, au grand désarroi de Sam Allardyce, coach des Hammers au Daily Mail : « Après avoir trouvé un accord avec eux, Monaco n’a pas signé les documents quand on le leur a demandé, en disant qu’il y avait quelqu’un d’autre qui était intéressé. [...] Nous ne nous serions pas donné autant de mal pour son permis de travail, le rencontrer là-bas et faire son examen médical si nous avions su ça. Mais malheureusement, on dirait qu’il y a eu un changement de der-

ASM

nière minute. Bien sûr, quand vous travaillez si dur pour un joueur de qualité comme lui, c’est un réel coup de pied dans les c… ». De son côté, Roberto Martinez, entraîneur des Toffees a confirmé l'arrivée imminente du footballeur ivoirien. « C'est un joueur qui me plaît beaucoup, il colle parfaitement avec le rôle que nous attendons de lui, a indiqué le coach espagnol sur Sky Sports. Nous devons encore faire face à quelques obstacles, comme son permis de travail qui est difficile à obtenir. Lacina est très talentueux. »

22

V SA utile OIR

Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

www.lebuteur.com

CEDEX In est l'abréviation de Courrier d'Entreprise à Distribution EXceptionnelle

Réagissez à

Pourquoi la Tour
eaviezous ?
La Tour Eiffel mesure 324 mètres de hauteur. Elle est composée de métaux et quand il y a du vent, elle se met à bouger et à s'incliner. Ainsi en 1999, pendant la grande tempête, son amplitude était de treize centimètres. Mieux, quand il fait trop chaud, le métal se dilate et en 1976, la Tour Eiffel a connu un record en s'inclinant de dix huit centimètres. La vieille dame est cependant loin d'être en danger puisque l'ingénieur Gustave Eiffel avait prévu ces évènements et l'a fait construire en prévoyant qu'elle puisse supporter une amplitude pouvant aller jusqu'à soixante dix centimètres d'oscillation.

LS V

Quel art martial signifie «mains vides» ?
a-Judo b- Karaté c-Kendo

QCM

cette page par e-mail :
Omar Ibn Al Khattab

L’intrus
était…

Sudoku

Détente

Othman Ibn Affan Abou Bakr Seddik

Eiffel bouge t-elle ? M

Mon premier est la 11e lettre de notre alphabet. Mon deuxième est une conjonction de coordination. Mon troisième est la 17e lettre de l'alphabet. Mon quatrième est un déterminant masculin. Mon tout survient en été.

Charade

PINROTLUPOI

éli Débusquez 2 détectives élo dont les noms ont été mélangés…

Ali Ibn Abi Talib

Qui peut tourner sans bouger ?
evinette

D

Ad Portum

Trouvez lʼactuelle appellation de

La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.

Comment le jouer

D’ Ç

a s ort ?

De quel film célèbre cette photo est-elle extraite ?

E

Qu'est-ce qui sert à s'asseoir, dormir et se brosser les dents ?

nigme

«L'imagination est plus importante que le savoir»
Pascal Montaigne Volta Einstein

Qui a dit ?

Mots fléchés

1258 : Houlagou Khan met le siège devant la ville de Bagdad, après avoir écrasé, dans une bataille rangée, l'armée califale. 1949 : Les troupes de Mao prennent Pékin. 1979 : Adou Hassan, l'homme qui aurait organisé le massacre des JO de Munich en 1972, est tué à Beyrouth par l'explosion d'une charge télécommandée. 1986 : Trois Sikhs, déclarés coupables de l'assassinat d'Indira Gandhi, chef du gouvernement indien, sont condamnés à mort. 1991 : Golfe : Un missile irakien Scud fait trois morts à Tel Aviv.

Ce

jour-là

Humour…

Un client entre dans un restaurant et remarque une grande enseigne sur le mur : $500 si nous échouons à remplir votre commande ! Quand la serveuse arrive, il commande des testicules dʼéléphant sur pain de seigle. Elle écrit tranquillement la commande et sʼen va dans la cuisine où les cuisiniers sont sur le

branle-bas de combat ! Le propriétaire du restaurant sort de la cuisine fou de rage. Il court jusquʼà la table du client, lance cinq billets de $100 sur la table et lui dit : "Vous mʼavez eu cette fois mon ami, mais je veux que vous sachiez que cʼest la première fois en dix ans que nous sommes à court de pain de seigle !"

La photo du jour

Solut ion des jeux…
Méli-Mélo Poirot et Lupin

Sudoku

Charade Canicule (k, ni, q, le).

broken city

D’où Ça Sort ?

C’était… El Eulma QCM b- karaté Devinette Le lait

L’intrus Abou Bakr Seddik (le seul qui est décédé de mort naturelle, les trois autres ont été assassinés) Qui a dit ? Albert Einstein Enigme Une chaise, un lit et une brosse à dent (pourquoi chercher une seule chose ?)

22

Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

www.lebuteur.com

République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de l'Habitat et de l'Urbanisme Direction de l'Urbanisme de l'architecture et de la Construction De la Wilaya de Saida Service de l'Administration et des Moyens B.P n° 112 Hai Nasr

PUBLICITÉ
REPUBLIQUE ALGERIENNNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS

-L'entreprise KERFOUF MOURAD demeurant à Rue Hennoune Zeggai N° 08 à Saida titulaire du marché en date du 17/06/2012 sous n° 163/2012 d'un Montant de 18.389.241,00 DA relatif aux Travaux d'aménagement de la partie ouest de la cité sahraoui 3eme tranche à youb Lot : R21, est mise en demeure pour : -Réparer les dégâts provoqués et ce concernant la destruction du réseau d'AEP. - Activer la cadence des travaux. -Nettoyer le chantier suivant les instructions du maitre d'ouvrage. - Améliorer la qualité des travaux réalises (forme en béton, pose de carrelage). Et ce dans un délai de dix( 10) jours. -A défaut, il sera procédé à une résiliation du marché aux torts exclusifs de l'entreprise.
WILAYA D'ORAN DAIRA D'ES.SENIA COMMUNE D'ES.SENIA
Administrateur territorial Grade Concours sur titre Mode de recrutement

MISE EN DEMEURE N°02

Direction des Travaux Publics De la wilava d'Ain Temouchent Service de Développement des Infrastructures Routières Bureau de développement N° :... /MTP/DTP/SDIR/WAT/20I4

Vu le contrat N° 132/2012 approuvé en date 08-07-2012 relatif a la construction des accès et bretelles de l'ouvrage d'art au PK 30+650 RN35 LOTN°14 et dont le démarrage des travaux a été ordonné par ordre de service sous le N°093/12 en date du 30-07-2012 pour un délai d'exécution de cinq(05) mois. Vu la mise en demeure N°01 adressée a l'entreprise et publier sur les journaux quotidiennes en date 28-07-2013 pour prendre les dispositions nécessaires pour relancer les travaux conformément aux prescriptions du contrat. Vu le procès Verbale de Réunion en date 18-09-2013. l'entreprise s'est engagé à achever les travaux en date du 15-11-2013. Vu la correspondance de l'entreprise N°259 du 16/12/2013, l'entreprise s'engage à achever les travaux dans un délai de 30 jours. Vu que l'entreprise n'a pas honoré ces engagements à ce jour, et vue que le chantier est a l'abondant, l'entreprise Sarl Asphalte Travaux-Tamazoura- élisant siège zone industrielle de Tamazoura wilaya d'Ain Temouchent est mise en demeure sous huitaine de relancer et d'achever les travaux dans les délais de leur engagement soit le 15/01/2014. Passé ce délai, il sera fait l'application des mesures coercitives conformément à la réglementation en vigueur notamment la résiliation du contrat aux torts exclusifs de l'entreprise. Le Directeur des Travaux Publics HAI ZITOVNE AIN TEMOUCHENT N° de Téléphone : 043601281

- Mise en demeur N°02Et la dernière

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Anep : 31000538 / Le Buteur du 22-01-2014

Anep : 31000530 / Le Buteur du 22-01-2014

Le président de l'assemblée populaire d'Es.senia lance l'ouverture des concours de recrutement dans les grades suivants :
Titulaire d'une licence d'enseignement supérieur ou d'un titre reconnu équivalent Conditions d'accès Licence en droit ; sciences juridique ; sciences économique ; science financières ; science commerciales ; science de gestion filière administratives des affaires, science politique en relation s international ; science sociologie sauf spécialité option travail et informatique, science psychologie filière travail, science informatique et communication, science filière finance ; science religieuse filière travail. Spécialité Nombre de postes ouverts

AVIS DE RECRUTEMENT

5

Structure d'affectation

Autres conditions

Assistant documentaliste archivistes de l'administration territorial Ingénieur d'état de lʼadministration territorial en gestion technique et urbaine

concours sur épreuves

Titulaire d'une licence d'enseignement supérieur de bibliothéconomie ou d'un titre reconnu équivalent Titulaire d'une ingénieur d'état ou d'un titre reconnu équivalent dans l'une des spécialité fixées en cette qualité

1 3

Concours sur titre

1- Génie civil Option construction civile et industrielle ; option structures ; option voierie et réseau divers .option techniques de la construction ;option exécution et suivi des travaux ; option gestion de l'eau et de l'assainissement urbain, option infrastructures urbaines : option réhabilitation du vieux bâti ; 2- Géographie Option aménagement urbain ; option 3- techniques urbain, 4- travaux publics ; 5- topographie ; 6- hydraulique ;7 électricité générale ;8- électrotechnique 9- mécanique générale ; 10- gestion er technique urbaines 11-aménagement rural ; 13- aménagement environnement 14-transport urbain. En informatique Architecture lettre - beaux-arts - histoire ; archéologie ; conservation du patrimoine : option piéservation des biens culturels ; musique; théâtre; critique dʼart; audiovisuel; sport

Ingénieur d'état en informatique de l'administration territorial Architecte dʼadministration territorial

Concours sur titre Concours sur titre Concours sur titre

Titulaire d'une ingénieur d'état en informatique ou d'un titre reconnu équivalent dans Titulaire d'un diplôme d'architecte ou d'un titre reconnu équivalent

04 01 01

Les conseillers des activités culturelles et sportives de lʼadministration territoreal

titulaire dʼune licence d'enseignement supérieur ou d'un titre reconnu équivalent l'une des spécialité fixées en cette qualité

les conseillers sociaux Concours sur titre dʼadministration territorial Assistant ingénieur en Concours sur titre statistique de lʼadministration territorial Assistant ingénieur de Concours sur titre l'administration territorial en gestion technique et urbain

Titulaire d'une licence d'enseignement supérieur ou d'un titre re- Psychologie ; sociologie, option démographie sociologie, option sociologie urbaine ; sociologie, option sociologie rurale ; soconnu équivalent dʼune des spécialité fixées en cette qualité ciologie, option communication, sociologie de la famille, démographie. Titulaire d'une licence en statistique ou d'un titre reconnu équiva- E n statistique lent. Titulaire d'une licence ou d'un titre reconnu équivalent.

01 01 01

Technicien supérieur de Concours sur titre l'administration territorial en gestion technique et urbain

Parmi les candidat justifiant de titres ou diplôme dans l'une des spécialités ci-après

1- Génie civil Option construction civile et Industrielle ; option structures ; option voierie et réseau divers ;option techniques de la construction ;option exécution et suivi des travaux ; option gestion de l'eau et de l'assainissement urbain, option infrastructures urbaines : option réhabilitation du vieux bâti : 2- Géographie Option aménagement urbain ; option 3- techniques urbain. 4- travaux publics ; 5- topographie : 6- hydraulique :7-électrlcité générale ;8- électrotechnique 9- mécanique générale ; 10- gestion er technique urbaines 11-aménagement rural ; 13- aménagement environnement 14-transport urbain. Voirie et réseaux divers ; urbanisme ; travaux publics et ouvrage d'art ; géotechnique ; géomètre topographie ; conducteur de travaux bâtiments ; conducteur de travaux publics ; métreur vérificateur et étude de prix, dessinateur projecteur en architecture ;dessinateur projecteur en béton armé ; maquettiste en bâtiment et travaux publics ; restauration des sites et monuments : rénovation et réhabilitation de l'habitat ; électrotechnique ; électromécanique ; maintenance des véhicules industriels ; maintenance des engins de chantier et de manutention ; maintenance des engins roulants.

02

Les dossiers de candidatures doivent comporter les pièces suivantes. - demande manuscrite datée et signée par l'intéresse en précisant l'adresse complète et le grade postulé - copie de la carte national légalisé - Une attestation certifiant conforme du diplôme + relevé de note du 5emé trimestre universitaire ( pour les T.S niveau scolaire + relève de note + durée de formation ) - Fiche de renseignement remplie par le candidat Le compléments du dossiers suivra lors de l'admission définitive du candidat a savoir : - Photocopie de la carte du service national égalisé - Casier judiciaire n'03 - Résidence - 02 photos

- Extraite de naissance n°13 - Fiche familiale dans le cas - Certificat médicaux ( général + phtisiologies) médecin spécialise - Attestation de travail. - Pour le secteur privé l'attestation de travail doit être authentifié par le service CNAS - Contrat de travail donc le cadre des dispositrve insertion des jeune ( CPE , DAIP.....................) - Dans le cas échéant, certificat de travail prouve l'expérience professionnel et formation supérieur dans le grade - Le dépôt des dossiers de la candidatures se fait auprès de service du personnel de la commune d'ES.SENIA - la date de clôture des inscriptions au concours sur titre, et épreuve est fixée a 15 jours a compter de la première parution dans le journal Observation : Tout dossier incomplet ou arrivé hors délais inscription ne sera pas pris en considération

Anep : 31000570 / Le Buteur du 22-01-2014

D écrassage
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

www.lebuteur.com

Mercredi 22 janvier 2014
Horaires des prières
: 12h59 : 15h42 : 18h06 : 19h27 : 06h26 : 07h57

N° 2532

Numéros utiles

Le président Barack Obama estime que fumer du cannabis n'est pas plus dangereux que de boire de l'alcool mais juge que c'est "une mauvaise idée", selon des extraits d'une interview exclusive au magazine The New Yorker publiés dimanche 20 janvier. Le Président a regretté, par ailleurs, que les jeunes des minorités pauvres dans son pays soient davantage susceptibles d'être condamnés à la prison pour avoir fumé de l'herbe que les jeunes des milieux riches. "Comme cela a été révélé, j'ai fumé de l'herbe lorsque j'étais enfant et je considère cela comme une mauvaise habitude et un vice, pas très différent de celui des cigarettes que j'ai fumées lorsque j'étais jeune et jusqu'à un âge avancé de mon existence d'adulte", a dit Barack Obama selon le magazine. Le président a précisé avoir averti ses deux filles Sasha et Malia, que "c'était une mauvaise idée, une perte de temps et pas très sain" de fumer du cannabis. Selon Obama, "les gosses de la classe moyenne ne se retrouvent pas en prison pour avoir fumé de l'herbe, mais les enfants pauvres si". "Et les enfants d'origine afro-américaine et les latinos sont plus souvent pauvres et ont moins la chance d'avoir les ressources et le soutien nécessaires pour éviter des pénalités très sévères et non-méritées", a encore noté le président.

Obama : "Le cannabis ne me semble pas plus dangereux que l'alcool"

ACTUEL

La compagnie aérienne Etihad Airways d'Abou Dhabi a annoncé dimanche avoir fait voler l'un de ses avions avec du biocarburant mis au point par Total, une première au Moyen-Orient. Ce vol de 45 minutes effectué samedi a été le fruit d'une association entre le pétrolier français, le constructeur américain Boeing, la firme Takreer et l'Institut de recherche Masdar des Emirats arabes unis, a précisé un porte-parole de Total. Le Boeing 777 d'Etihad a pris son envol avec 10% du biocarburant de Total, déjà utilisé lors d'un vol au cours du salon aéronautique du Bourget. Utilisé dans cette proportion, il ne nécessite pas de modification des réacteurs de l'avion, selon le porte-parole de Total.

Abou Dhabi : Un Boeing 777 d'Etihad vole avec du biocarburant

Le temps de brossage minimum recommandé est de 2 minutes. Pourquoi ? Et quel est le temps moyen de brossage des Français ? 2 brossages de 2 minutes par jour Nos dents sont précieuses. L'hygiène buccodentaire est indispensable pour préserver nos dents en bonne santé toute notre vie. La première étape repose sur le brossage. L'Union française de santé buccodentaire (UFSBD) recommande deux brossages par jour depuis novembre 2013 au lieu des trois brossages, matin, midi et soir, après chaque repas. Lʼautre assouplissement des recommandations en matière de brossage dentaire porte sur sa durée : désormais 2 minutes suffisent au lieu de trois. Il faut dire que les anciennes recommandations étaient très peu suivies : moins dʼun Français sur quatre respectait le brossage triquotidien de 3 minutes, avec une durée moyenne de 43 à 57 secondes ! Autrement dit, même si le brossage devient officiellement moins contraignant, les Français doivent encore doubler leur temps de brossage pour arriver aux deux minutes réglementaires ! Pourquoi faut-il se brosser les dents deux fois par jour pendant si longtemps ? Pour éliminer tous les débris dentaires logés dans tous les interstices présents entre les dents et entre les dents et la gencive. Ensuite, seule la durée peut permettre d'enlever efficacement la

COMMENT BIEN SE BROSSER LES DENTS... ET COMBIEN DE TEMPS ?

«Mieux vaut attacher l'âne que de le chercher»
Le proverbe du jour
(Proverbe grec)

Prévisions météo pour Alger et ses environs
MERCREDI JEUDI

23

20 Rabie El Aouel 1434

Mercredi
Dohr Asr Maghreb Icha

Jeudi

Fedjr Chourouk

Ne bouleversez pas votre mode de vie
Famille, amis, activités… Après 40 ans, on mène souvent une vie très remplie quʼil serait dommage de bouleverser en suivant un régime trop rigide. Préférez les méthodes souples, les régimes équilibrés qui vous permettront de retrouver puis de garder la ligne, tout en vous adaptant aux diverses circonstances. En clair : Evitez les régimes dissociés ou protéinés, par exemple.

La quarantaine pour une femme, c’est la maturité, une période qui conjugue souvent féminité rayonnante et… prise de poids. Huit conseils pour mincir ou garder la ligne quand même !

Maigrir vite et bien après 40 ans

plaque dentaire. Un brossage durant 43 à 57 secondes ne permet d'éliminer qu'environ la moitié de la plaque dentaire nouvellement formée. De toute façon, pour brosser soigneusement toutes les surfaces de chaque dent, il faut du temps. Quant à la baisse de la durée du brossage de 3 à 2 minutes, elle repose sur les nouvelles données scientifiques montrant que la plaque dentaire responsable des caries dentaires se forme plus lentement que ce que lʼon pensait, en une douzaine dʼheures. De ce fait, le brossage en milieu de journée semble moins important. Le brossage le plus efficace est celui dit du " rouleau " Les dentistes recommandent de procéder à un brossage en rouleau et non horizontal. L'objectif est d'ôter les débris dentaires insérés entre les dents et la gencive. Il faut donc de toute façon brosser dans ce sens : de la gencive (côté rouge) vers la dent (côté blanc). Ce geste est plus facile et plus efficace en faisant des mouve-

ments arrondis ou circulaires. Or il semblerait que peu dʼutilisateurs d'une brosse manuelle effectuent un brossage en rouleau. Quelques trucs et astuces pour un bon brossage de dents G Utilisez un sablier. Il vous indiquera quand vous arrêter au bout de 2 minutes. Très utile pour les enfants ! G Essayez la brosse à dents électrique. Certaines signalent même lorsque le temps nécessaire au brossage est terminé. G Optez pour le fil dentaire ou le jet dentaire. Une fois par jour, complétez votre brossage par lʼutilisation de fil dentaire ou de jets interdentaires et par un bain de bouche. G Utilisez un révélateur de plaque après votre brossage. En colorant la plaque dentaire, il vous indiquera là où vous ne brossez pas efficacement. G Utilisez une brosse à dents à poils souples. Elle est moins agressive pour les gencives. Et changez-la régulièrement, et dès que les poils se recourbent. G Employez un dentifrice fluoré. G Mâchez un chewing-gum sans sucre. Après toute prise alimentaire dans la journée, notamment après le repas du midi. G Enfin, consultez votre dentiste une fois par an.

(Chorba hamra)

Re c et te Soupe rouge

Matin : 9 ° C A-M : 17° C Vent : 14 km/h Direction : S.

Matin : 10 ° C A-M : 15° C Vent : 11 km/h Direction :N.W.

Ingrédients : Q 300g de viande de mouton coupée en morceaux Q 3 belles tomates Q 1 cuillère à soupe de concentré de tomates Q 2 cuillères à soupe d'huile Q 1 cuillère à soupe de smen ou beurre demi-sel Q 1/2 cuillère à soupe de sel Q 1/2 cuillère à café de poivre noir Q 1/4 cuillère à café de cannelle Q 1 cuillère à café de poivre rouge Q 1 poignée de pois chiches trempés la veille Q 1 petite carotte coupée en petits dés Q 1 petite courgette coupée en petits dés Q 1 oignon râpé Q 1 bouquet de coriandre finement hachée

Q 2 branches de céleri finement haché Q 20 à 25g de vermicelles Q 2 litres d'eau tiède

Préparation : Dans une marmite, faire revenir la viande et l'oignon dans l'huile et le smen pendant 10 minutes. Ajouter les épices, le sel, la coriandre, le céleri, les pois chiches, la courgette et la carotte. Laisser mijoter pendant 5 minutes, puis ajouter les tomates râpées, le concentré de tomates et l'eau tiède. Laisser cuire à feu doux pendant 35 minutes. Ajouter le vermicelle puis finir la cuisson. Avant de servir, saupoudrer de coriandre et présenter avec des tranches de citron.

Près de 1 milliard de fumeurs dans le monde
Le tabac est plus que jamais un fléau mondial : un humain sur sept fume quotidiennement, rapporte une étude publiée mardi dans la revue médicale Jama. Et bien que le tabagisme apparaisse de plus en plus comme une caractéristique des pays en développement, la France, malgré son statut de nation riche, ne peut se prévaloir de bons résultats. L'étude, qui s'appuie sur les données issues de 187 pays, se résume en un paradoxe : la part de fumeurs dans la population a globalement reculé ces trente dernières années (de 25% chez les hommes et 42% chez les femmes), mais cela n'a pas empêché le nombre total de fumeurs quotidiens d'augmenter de 721 à 967 millions, en raison d'une progression démographique mondiale rapide sur la même période. L'augmentation du tabagisme dans des pays très peuplés, comme la Chine,

Décidément c'est le mode des mariages surprises en ce début d'année 2014 ! Après celui de Bobbi Kristina, la fille de Whitney Houston, avec son "frère adoptif" Nick Gordon , place maintenant à celui de Pamela Anderson et de Rick Salomon ... Sauf que c'est le deuxième pour ces deux là ! Présente hier soir (samedi 11 janvier) à la soirée caritative en soutien à Haïti organisée par Sean Penn à Beverly Hills, Pamela Anderson pensait peutêtre faire diversion dans sa robe moulante rose mais ça n'a marché. E! n'a pas manqué de remarquer tout de suite le gros diamant que la blonde platine aux cheveux courts portait au doigt, l'obligeant ainsi à confirmer à la chaîne américaine qu'elle et Rick se sont bien remariés. "Nous sommes vraiment heureux", a confié Pamela en exhibant son gros caillou. La bimbo de 46 ans avait épousé Rick Salomon en octobre 2007 avant qu'ils ne décident de se séparer et d'annuler leur union en mars 2008. Un mariage encore plus express que celui de Kim Kardashian avec Kris Humphries !

Pamela Anderson s'est remariée avec son ex Rick Salomon !

People

Il arrive que lʼon soit constipé de façon occasionnelle et pour cela, on peut préparer un laxatif naturel. Il faut mettre une poignée de feuilles dʼoseille dans un litre dʼeau bouillante et laisser infuser dix minutes. Boire ensuite un bol de cette infusion et renouveler si nécessaire.

Faire un laxatif naturel

A stuce

Demain : Mangez comme vos proches

N ew s
Sa n t é

Le Sativex, médicament dérivé du

Alors que l'Etat de New York a annoncé l'autorisation de la consommation de marijuana à usage médical mercredi 8 janvier, Sativex est en passe de devenir le premier médicament à base de cannabis commercialisé en France, si la Haute Autorité de santé valide sa mise sur le marché.L'indication de ce spray buccal sera extrêmement limitée et il sera prescrit uniquement aux patients atteints de sclérose

cannabis, autorisé pour les malades de SEP

Vrai

Les merguez sont une excellente source de protéines
Les merguez sont faites à partir de viande. Attention toutefois car elle contiennent normalement beaucoup de gras et de sel. En manger avec modération et choisir des merguez faibles en gras et en sel.
12:00 Al dente 12:30 Visite libre 13:00 Questions pour un champion 13:30 Journal (RTBF) 14:00 Je vous présente ma femme 15:40 Leçons de style 16:00 Faits d'hiver 17:00 Le point 18:00 64', le monde en français, 1re partie 18:25 Le journal de l'éco 18:30 64', le monde en français, 2e partie 18:50 L'invité 19:00 64', l'essentiel 19:05 Acoustic 19:35 Tout le monde veut prendre sa place 20:30 Journal (France 2) 21:00 Le nouveau grand jeu 21:50 Les diamants du pôle 22:45 Journal (RTS) 23:15 Futures vedettes 00:50 TV5MONDE, le journal Afrique 01:10 Sud, côté court 01:45 Questions à la une 12:00 Les douze coups de midi 12:50 L'affiche du jour 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre 13:55 Joséphine, ange gardien 15:35 Pep's 16:35 Quatre mariages pour une lune de miel 17:25 Bienvenue chez nous 18:20 Une famille en or 19:05 Money Drop 20:00 Journal 20:35 Tirage du Loto 20:40 Nos chers voisins 20:45 C'est Canteloup 20:50 Les experts 21:40 Les experts 22:25 Les experts 23:20 Les experts 00:10 Dr House 00:55 Dr House 01:45 Dr House 02:40 Reportages

Question

en plaques pour soulager les contractures sévères (spasticité), résistantes aux autres traitements, indique le ministère. La prescription initiale, d'une durée de six mois, sera réservée aux neurologues et aux médecins rééducateurs hospitaliers. Les médecins généralistes seront autorisés à renouveler l'ordonnance entre deux visites à l'hôpital car les médicaments à base de stupéfiants ne peuvent être délivrés pour plus de 28 jours.

Le

C hiffre du jour 1 milliard

l'Indonésie, le Bangladesh ou la Russie, explique notamment ces mauvais chiffres. À l'extrême inverse, c'est en Afrique que sont enregistrés les taux les plus faibles. «Seulement» 7 à 8% des Soudanais, des Ghanéens ou des Nigérians fument, et moins d'1% des Camerounaises, des Marocaines ou des Éthiopiennes.

12:00 Tout le monde veut prendre sa place 13:00 Journal 13:50 Consomag 14:00 Toute une histoire 15:40 Comment ça va bien ! 17:00 Football 19:00 L'émission pour tous 19:25 L'émission pour tous, la suite 20:00 Journal 20:38 Parents mode d'emploi 20:39 Un objet, un exploit 20:40 Alcaline l'instant 20:47 Lanester 22:30 La parenthèse inattendue 00:30 Plein 2 ciné 00:38 Dans quelle éta-gère 00:40 Météo outremer 00:45 Aznavour 02:25 Toute une histoire 03:55 Emissions religieuses 04:55 Voyage au bout du monde

12:40 Météo 12:45 Le 12.45 13:05 Scènes de ménages 13:40 Météo 13:45 Opération cupcake 15:40 Jessica King 16:25 Les reines du shopping 17:30 Un dîner presque parfait 18:40 100 % mag 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 Scènes de ménages 20:50 Recherche appartement ou maison 22:15 Recherche appartement ou maison 23:35 Recherche appartement ou maison 00:50 Dollhouse 01:45 Météo 01:50 M6 Music

24

Mercredi 22 janvier 2014

N° 2532

www.lebuteur.com

PUBLICITÉ

Anep 102684 / Le Buteur du 22-01-2014