24 Rabie El Aouel 1435 - Dimanche 26 Janvier 2014 - N°15036 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.

com - ISSN 1111-0287

L’Algérie avance à pas « confiants et constants » vers le progrès et la prospérité
L A R E V O L U T I O N PA R L E P E U P L E E T P O U R L E P E U P L E

LE PREMIER MINISTRE EN VISITE DANS LA WILAYA DE SKIKDA

Le défi lancé par le Président Bouteflika relevé Q « Nous ne laisserons aucun Algérien au bord de la route » Q Un programme complémentaire de plus de 32 milliards de dinars pour la wilaya
MISE EN SERVICE DU MÉGA-TRAIN GNL ET DE LA RAFFINERIE RA1K

« Prenez des décisions pour une solution   urgente, participative et définitive »

SELLAL AUX AUTORITÉS LOCALES AU SUJET DU PROBLÈME DU VIEUX BÂTI :

PP. 3-4

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 17 AVRIL

RND : le parti sollicite le Président Bouteflika pour un 4e mandat MSP : Mokri annonce la non-participation de son parti PP. 5-6

Ph. Louisa M.

Les partis politiques à pied d’œuvre

De nos envoyés spéciaux : Mohamed Bouraïb et Tahar Rouabah

VISITE DU WALI D’ALGER SUR LES CHANTIERS DE LA CAPITALE

18 milliards de dinars pour le secteur de l’éducation

P. 8

Pouvoir et opposition autour d’une même table

GENÈVE II SUR LA SYRIE

P. 15

Et de 7 pour les Verts ! Q
FINALE DE LA CAN-2014 DE HANDBALL
C’est dans une folle ambiance que le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, a remis, hier, au capitaine de la sélection algérienne de handball (messieurs) la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2014), remportée face à la Tunisie qu’elle a battue par (25-21), mi-temps (12-11) en finale de la 21e édition de la compétition disputée à la salle Harcha (Alger). C’est le 7e titre des Verts dans cette épreuve après ceux remportés en

ALGÉRIE 25 - TUNISIE 21

Le Président Bouteflika félicite les joueurs et le staff de l’EN
Ph. Billal

1981, 1983, 1985, 1987, 1989 et 1996. Le sept algérien succède au palmarès de l’épreuve à la Tunisie qui compte 9 titres. La 3e place est revenue à l’Egypte victorieuse de l’Angola (31-24).. L’Algérie, la Tunisie et l’Egypte se qualifient ainsi pour le prochain Mondial-2015 qui aura lieu au Qatar. L’édition-2016 de la CAN se déroulera en Egypte.
P. 30

Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger — Tél. : (021) 73.70.81 — Fax : (021) 73.90.43 — 55e Année — Algérie : 10,00 DA - France : 1 €

2

Mét éo

EL MOUDJAHID

NUAGEUX

Reprise des séances plénières

CONSEIL DE LA NATION

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Mohammed Tahmi, présidera ce matin à 9h, à la salle de conférence de l’OCO stade du 5-Juillet l’ouverture de la rencontre nationale sur le rôle des délégués locaux et du mouvement associatif dans l’animation de proximité. ******************************** Le Conseil de la nation reprend à partir d’aujourd’hui ses travaux en séances plénières consacrées à la présentation et l’examen de trois textes de loi relatifs aux mines, à l’activité audiovisuelle et aux titres et documents de voyage.

Le rôle des délégués locaux dans l’animation de proximité

CE MATIN A 9H A L’OCO

CE MATIN A 9H A L’HOTEL EL-AURASSI

Au Nord, alternance d’éclaircies et de passages nuageux en cours de journée. Les vents seront faibles à modérés. La mer sera agitée. Sur les régions sud, le temps généralement ensoleillé. Les vents seront variables modérés avec localement soulèvements de sable. Températures (maximales-minimales) prévues aujourd’hui : Alger (18° - 12°), Annaba (17°- 10°), Béchar (19° - 6°), Biskra (23° - 9°), Constantine (14°- 3°), Djelfa (15°- 4°), Ghardaïa (21° - 8°), Oran (20° - 11°), Sétif (12° - 2°), Tamanrasset (22°- 6°), Tlemcen (20° - 9°).

Le Haut conseil islamique organise cet après-midi à 15h30 une conférence sous le thème «Cheikh Abdelkader Medjaoui ses contributions dans le mouvement de résistance intellectuel en Algérie  » qui sera animée par Mme Somia Oulmane, médecin et chercheur.

Cheikh Abdelkader Medjaoui

CET APRES-MIDI A 15H30 AU HCI

Le ministre des Transports, M. Amar Ghoul, présidera, ce matin à 9h, à l’hôtel El-Aurassi, une rencontre nationale consacrée à la présentation des résultats et des recommandations issues des dernières grandes assises nationales du secteur des transports. ******************************** Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels Nouredine Bedoui, effectue aujourd’hui, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tiaret et demain dans la wilaya de Tissemsilt. ******************************** Le ministre des Travaux publics, M. Farouk Chiali, effectue aujourd’hui, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Mascara en vue de s’enquérir de l’état d’avancement des projets du secteur.

Rencontre d’évaluation des assises nationales des transports

Bedoui à Tiaret et à Tissemsilt

Inauguration du département de Turcologie

DEMAIN, A 10H A L’UNIVERSITE D’ALGER 2

L’Algérie abrite les 26 et 27 janvier à la résidence d’Etat Djenane El Mithak, l’atelier de démarrage du projet régional d’assistance technique pour l’introduction du quinoa et sa production en Algérie comme plante traditionnelle. L’ouverture des travaux de l’atelier aura lieu à 8h30.

Projet d’introduction du quinoa

CE MATIN A 8H30 A DJENANE EL MITHAK

Chiali aujourd’hui à Mascara …

L’Ambassadeur de la République de Turquie, M. Adnan Keçeci et le recteur de l’université d’Alger M. Hamidi Khemissi, procéderont, demain à 10 h, à l’Université d’Alger 2, au département des langues orientales slaves à l’inauguration du département de Turcologie.

BMGI Center organise, les 29 et 30 janvier à l’hôtel Mercure, un séminaire intitulé : «Elaboration et mise en œuvre des procédures d’organisation et de fonctionnement des commissions de contrôle interne des marchés et contrats».

Séminaire sur les marchés

LES 29 ET 30 JANVIER A L’HOTEL MERCURE

L’Agence nationale du patrimoine minier procédera au titre de la 2e phase de la 41e session d’adjudication à l’ouverture des plis portant sur l’offre financière concernant l’exploration de sites miniers. Cette séance se déroulera demain à 10h au ministère de l’Energie et des Mines.

ANPM : Ouverture des plis des offres financières

DEMAIN A 10H AU MINISTERE DE L’ENERGIE ET DES MINES

Le ministre des Travaux Publics, M. Farouk Chiali, effectuera demain une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Skikda au cours de laquelle il s’enquerra de l’état d’avancement de projets relevant du secteur. *********************************** Le ministre du Commerce, M. Mustapha Benbada, effectue aujourd’hui, une visite d’inspection et de travail dans la wilaya de Guelma. ********************************** La ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Mme Dalila Boudjemaa, effectue aujourd’hui une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Batna.

… et demain à Skikda

Benbada à Guelma

Dalila Boudjemaa à Batna

MERCREDI 29 JANVIER A 17H30 A L’HOTEL EL DJAZAÏR

Dans le cadre de la célébration du 150e anniversaire de la création du comité international de la CroixRouge et du Croissant-Rouge, une cérémonie commémorative sera organisée à cette occasion ce matin à 8 heures.

Croix-Rouge et Croissant-Rouge : 150 ans d’existence

CE MATIN A 8 H A SETIF

La Fédération algérienne de golf organise une cérémonie de remise des récompenses aux lauréats du championnat national et de la coupe d’Algérie édition 2013, à l’hôtel El Djazaïr, le mercredi 29 janvier à partir de 17h30.

Remise des récompenses du championnat et de la coupe d’Algérie de golf

Le ministre du Développement industriel et de la Promotion de l’investissement,M. Amara Benyounes, effectuera demain une visite de travail dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

Benyounes à Tizi-Ouzou

**********************************

Le Mouvement national pour la nature et de développement, organise demain à 10h, à son siège à Bouchaoui 3, une conférence de presse qui sera animée par les présidents de plusieurs partis politiques autour des élections présidentielle.

MNND : conférence de presse

Activités des partis
DEMAIN A 10H

Dimanche 26 Janvier 2014

Une suspension de l’alimentation en eau potable interviendra dans les communes de Hydra et Bir Mourad Rais demain de 8h à 16h en raison de travaux de la SEAAL. Le rétablissement de l’alimentation sera progressif dès la fin des travaux et un dispositif sera mis en place afin d’alimenter en priorité les établissements publics et hospitaliers.

Suspension de l’alimentation en eau

DEMAIN A HYDRA ET BIR MOURAD RAIS

EL MOUDJAHID

LE PREMIER MINISTRE EN VISITE DANS LA WILAYA DE SKIKDA
SELLAL AUX AUTORITÉS LOCALES AU SUJET DU PROBLÈME DU VIEUX BÂTI :

C

Poursuivant son périple à travers les wilayas du territoire national, M. Abdelmalek Sellal s’est rendu hier, dans la wilaya de Skikda où il a eu à inspecter et à relancer divers projets socioéconomiques.
et de distribution des utilités L’impact sur la population réside dans la satisfaction des besoins nationaux en butane et propane, en besoins industriels en éthane et hélium, et d’une exportation du GNL, de l’hélium et de gazoline, ainsi que la création de 10.500 emplois en phase projet. Le Premier ministre a procédé à la mise en service de l’extension de la raffinerie RA1K et modernisation de l’instrumentation et de l’électricité. La date d’achèvement du projet remonte au 31 décembre 2013. Sa consistance physique consiste en une réhabilitation et modernisation de l’instrumentation, et la construction de nouvelles unités de production. L’impact sur la population consiste en une satisfaction des besoins nationaux en carburants, essences normale, super et sans plomb, gasoil, kérosène et autres produits dérivés, et une exportation des excédents. Un programme complémentaire a été alloué à la wilaya de Skikda et porte sur la réalisation de près de 38 nouvelles opérations relevant de divers secteurs. Il financera des actions visant à renforcer et moderniser les infrastructures de base et à améliorer les conditions de vie des citoyens. Il est utile de souligner que la plupart des responsables et autres représentants de la société civile rencontrés hier, au cours du périple d’Abdelmalek Sellal dans cette ville, «la dynamique de développement engagée à la faveur des importants investissements consentis par l’Etat a transformé cette région littorale en véritable chantier à ciel ouvert. L’essentiel de cet effort public de développement, est aujourd’hui dirigé vers les secteurs de l’agriculture et de l’hydraulique. Dans ce contexte il n’ya qu’à voir la centrale thermique, la raffinerie, les unités de liquéfaction de gaz et l’unité chimique de polymères et les dizaines de PME qui fleurissent chaque année un peu partout dans la région. A titre de rappel, la wilaya de Skikda a bénéficié durant la période 1999-2009 d’une enveloppe financière de l’ordre 295 milliards de dinars et au titre du programme quinquennal 2010-2014 d’une enveloppe de 102 milliards de dinars, destinée à la réalisation de plusieurs infrastructures socioéconomiques. M. B.

« Prenez des décisions pour une solution   urgente, participative et définitive »

Nation

3

De nos envoyés spéciaux Mohamed Bouraïb et Tahar Rouabah

e travail, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de développement initié par le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. L’antique Rusicade a donc réservé au Premier ministre et à la délégation qui l’accompagnait, un accueil des plus chaleureux. La ville de Skikda était hier, abondamment décorée avec des oriflammes aux couleurs nationales et il était perçu chez les citoyens, un net sentiment de joie et de satisfaction compte tenu de l’importance que revêt cette visite et eu égard aux conséquences positives qui ne manqueront pas de se répercuter sur les conditions de vie des habitants. Au programme du Premier ministre, on note la visite à El Harrouch, d’une exploitation agricole privée dotée d’un complexe frigorifique destiné au développement de la semence de pomme de terre, la mise en service du méga-train GNL (liquéfaction du gaz naturel) avant de mettre également en service, la raffinerie RA1K, qui a connu une opération de réhabilitation et d’extension, et fait l’objet d’une action de modernisation de l’instrumentation et de l’électricité. M. Abdelmalek Sellal a inspecté également un nouveau pôle urbain de plus de 200 hectares à Bouzaâroura, dans la commune de Filfila, où 11.000 logements, tous segments confondus, sont prévus. Cet espace comprendra de nombreux équipements publics et l’ensemble des commodités nécessaires à ses habitants. Situation qui fera dire au chef de l’exécutif qu’il y a nécessité de procéder à l’aménagement d’espaces verts et de détente tout autour et à l’intérieur même des cités à construire, de même qu’il incitera les responsables du secteur à l’effet de réaliser et de multiplier les accès à ce pôle, et cela afin de ne pas rééditer la mauvaise expérience de la nouvelle ville de Ali Mendjeli à Constantine. La prise en charge du vieux bâti une nécessité Et ce n’est pas la seule remarque que fera Abdelmalek Sellal au cours de sa visite à ce futur grand site urbain. En effet, la question de la réhabilitation du vieux bâti a

si typique» a également t-il préconisé.

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, entamant hier sa visite de travail dans la wilaya de Skikda a visité à El Harrouch, une exploitation agricole de semence de pomme de terre en plants, initiée par un opérateur privé, l’établissements Ahmed Guedmani. Cet investissement de 400 millions de dinars, concrétisé en 36 mois, est destiné, selon les explications fournies, à développer la semence de pomme de terre et à contribuer à la régulation du marché de ce tubercule dans le cadre du Système de régulation des produits agricoles de large consommation (SYPRALAC). L’exploitation dispose de deux importants complexes frigorifiques d’une capacité globale de 14.000 m3. Une capacité appelée à être augmentée à l’horizon 2015 pour atteindre les 22.000 m3 à la faveur d’une extension projetée. Entre 2012 et 2013, la culture de semences, pratiquée sur une surface de 1.375 hectares, a donné lieu à une production de 359.814 quintaux, ont indiqué les responsables de cette exploitation. Un exposé sur les secteurs agricoles et forestier a été présenté à cette occasion au Premier ministre. Il y a fait mention, notamment de la superficie agricole totale qui est de l’ordre de 193.179

M. Sellal visite une exploitation agricole à El Harrouch

également été posée par le Premier ministre qui a donné instruction aux autorités locales de prendre en main la mise en valeur du centre-ville de Skikda. Un centre-ville dont les bâtiments de style haussmannien, plus de 2000, selon les responsables, et datant de l’ère coloniale, caractérisées par de larges boulevards bordés d’arcades, sont entrains de tomber en ruine. Au vu de la situation, il est plus que temps, de trouver une solution «urgente, participative et définitive» au problème de ce vieux bâti a indiqué M. Sellal aux responsables tout en les invitant à prendre plus d’initiatives. «Prenez des décisions pour sortir avec une solution définitive, soit démolir ce qui ne peut être récupéré et

procéder à des relogements, soit restaurer ce vieux bâti qui fait partie de notre patrimoine», a-t-il tonné à l’adresse, notamment des autorités locales, des bureaux d’études et des responsables de l’Organisme de contrôle technique des constructions (CTC). Il a également demandé aux responsables en charge de l’urbanisme de ne plus se contenter de construire des bâtiments où les logements se superposent, et de songer à diversifier la conception architecturale en réalisant, par exemple, des immeubles semi-collectifs à l’aspect avenant. «Il faut s’organiser, instruire des journées d’étude avec tous les secteurs concernés pour prendre en charge le bâti de cette ville

Complexe méga-train de GNL : une fierté de la région M. Sellal a visité ensuite le complexe méga-train de liquéfaction de gaz naturel. Le coût du projet est évalué à 294.000.000.000 DA. Il se compose d’un complexe de liquéfaction de gaz naturel, d’une unité de fractionnement, d’installations de stockage des produits finis, d’ installations de production, de réception

Une expérience concluante dans la semence de pomme de terre Le Premier ministre en rendant visite à une exploitation agricole située dans la localité d’El Harrouch, a passé en revue une exposition agricole de semence de pomme de terre en plants, initiée par un opérateur privé, l’établissements Ahmed Guedmani. Le Premier ministre a souligné la nécessité d’augmenter la production de certaine plantes potagères très demandées par les consommateurs, comme l’oignon et l’ail. Il a également appelé à la relance énergique de l’opération de conversion du droit de jouissance des terres agricoles en droit de concession. M. Sellal, est intervenu pour demander aux responsables du secteur d’encourager les jeunes à investir dans ce créneau et de leur assurer un accompagnement tout en réfléchissant aux moyens de diversifier la production.

hectares, soit 47% de la surface de la wilaya de Skikda. La Surface agricole utile (SAU) représente, avec 131.879 hectares, dont 23.000 ha irrigués, prés de 70% de la surface agricole de cette wilaya ou le travail de la terre prend une

part de plus en plus prépondérante. Les maraîchages et l’arboriculture, notamment connaissent un véritable essor, Skikda étant connue pour ses tomates industrielles et ses fruits comme les agrumes et, surtout les fraises. Le

Premier ministre a souligné la nécessité d’augmenter la production de certaines plantes potagères très demandées par les consommateurs, comme l’oignon et l’ail. Il a également appelé à la relance énergique de l’opération de conversion du droit de jouissance des terres agricoles en droit de concession, d’autant plus que cette action a concerné jusqu’à présent 6.698 exploitations sur les 19.722 en activités dans la wilaya. S’agissant du couvert végétal, la wilaya de Skikda dispose d’une superficie forestière de 198.420 ha, soit 48% de la surface de la wilaya, qui permet en plus de l’apport environnemental de l’arbre, une production moyenne annuelle de 11.000 qx de liège et 3.000m3 de bois. M. Sellal, est intervenu pour demander aux responsables du secteur d’encourager les jeunes à investir dans ce créneau et de leur assurer un accompagnement tout en réfléchissant aux moyens de diversifier la production. Au stand de l’apiculture, le Premier ministre a préconisé l’amélioration des emballages de sorte, a-t-il dit, de soutenir la concurrence et de placer le miel algérien à l’export.

Ph : Tahar.R

Dimanche 26 Janvier 2014

4

« Nous ne laisserons aucun Algérien au bord de la route »
LE PREMIER MINISTRE EN VISITE DANS LA WILAYA DE SKIKDA
RENCONTRE AVEC LA SOCIÉTÉ CIVILE :

Nation

EL MOUDJAHID

M.

Sellal a ensuite évoqué avec une certaine émotion le passé historique, de militantisme et de combat de la région. Il a rendu hommage aux fils et aux femmes combattants tels les Zighout Youcef, Ali Kafi, Abderrazak Bouhara et la liste est longue, a dit M. Sellal. Le Premier ministre a déclaré que l’Algérie est une « Amana », un précieux dépôt qu’il faut préserver jalousement à l’image de nos valeureux aïeuls. Il s’est saisi de l’occasion, pour remercier nos sages qui ont su, juguler la Fitna (discorde) et réconcilier les cœurs. Si on me demandait de résumer très succinctement, ce qu’est la politique suivie par notre Etat, je dirais que nous sommes en train de travailler pour les Algériens, d’agir

Devant les représentants de la société civile, les élus, les autorités locales de la wilaya de Skikda, rassemblés dans la vaste et coquette salle de la maison de la culture de Skikda, le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, a d’abord remercié les habitants pour l’accueil fraternel qu’ils lui ont réservé et leur a transmis les salutations du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika.
lent dans notre pays. L’Algérie a retrouvé sa vitalité, recouvré le rang qui est le sien au sein du concert des nations. Nous nous enorgueillissons de notre appartenance à l’islam, à l’arabité et à l’amazighité, a encore souligné M. Sellal. Il a nettement exhorté nos compatriotes à prendre part à l’œuvre de renaissance que notre pays poursuit sans relâche, qu’ils mettent leurs efforts au service de la nation. Cette entreprise de renouveau constitue l’essence même de la bonne gouvernance. Cette gouvernance éclairée repose sur la démocratie, la justice et le service public. Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, depuis son investiture à la tête de l’Etat a fait de la démocratie une option irréversible, a encore souligné, M. Sellal. Il y a tant de preuves qui militent en faveur de cette ambition, comme la promotion de l’amazighité, la promotion de la femme dans le champ politique, le code de l’information qui a ouvert le secteur de l’audiovisuel au privé, la réforme de la justice, la moralisation de la vie pu-

L

a projection d’une vidéo montrant le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, lancer, sur site, le défi de reconstruire le méga-train GNL de Skikda, objet d’un accident en 2004, a constitué, hier, l’un des moments forts de la mise en service, par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, du complexe, à nouveau opérationnel. Un grave accident s’était produit le 19 janvier 2004, faisant des victimes et détruisant une importante partie du complexe de liquéfaction du gaz naturel, rappelle-t-on, conduisant le Chef de l’Etat, qui se trouvait en visite d’inspection à Constantine, à se rendre sur le site de la catastrophe où il avait pris l’engagement de faire reconstruire en mieux l'usine. Réalisé en un temps record (lancé en travaux en 2007), le projet, confié à l’entreprise américaine KBR International Inc. pour un montant de 294 milliards de dinars, a été achevé en décembre 2013. Toutes les mesures de sécurité internationales et les dernières technologies, en matière de gaz ont été prises en compte dans ce complexe dont les installations sont dotées de toutes les options modernes de sécurité, a souligné, notamment, le président-directeur général du groupe Sonatrach, Abdelhamid Zerguine. Les capacités du méga-train sont passées de 3,7 millions de tonnes à 4,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) soit une augmentation d’environ 10 %, a-t-on

Le défi lancé par le Président Bouteflika relevé

MISE EN SERVICE DU MÉGA-TRAIN GNL ET DE LA RAFFINERIE RA1K

L’Algérie avance à pas «confiants et constants» vers le progrès et la prospérité et «nul ne peut l’arrêter», a souligné hier à Skikda le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. «Nous sommes déterminés à ne laisser aucun des enfants de notre patrie marginalisé. Nous œuvrerons à tirer profit de nos efforts et des richesses de notre pays et faire, ensemble, de l’Algérie du 21ème siècle un pays sécurisé et fort, où vivent tous les citoyens dans la fraternité et la solidarité, tout en étant rassurés pour leurs droits et respectant leurs devoirs», a déclaré M. Sellal lors d’une rencontre

L’Algérie avance à pas «confiants et constants» vers le progrès et la prospérité

de telle manière à ce que l’avenir de nos enfants soit meilleur que le nôtre. C’est notre mission cardinale, a

clamé le Premier ministre qui est encore revenu sur le climat de stabilité, de sécurité et de concorde qui préva-

avec les représentants de la société civile au terme de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Skikda. «Aujourd’hui, nous aspirons avec optimisme à la modernité tout en demeurant attachés à notre authenticité, à notre identité arabo-muslmane et amazighe», a martelé M. Sellal, soulignant que la construction de l’avenir implique la participation de tous les Algériens sans exclusive et l’adoption des principes généraux régissant les relations entre eux et leur permettant d’unifier leurs capacités et les mettre au service du progrès et de la prospérité du pays.

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a annoncé, hier, à Skikda, l’ouverture « cette semaine » du tronçon de l’autoroute Est-Ouest reliant sur 16 km la zone d’El Ghedir (Skikda) à El Kantour, au niveau des limites des wilayas de Skikda et de Constantine. Ce tronçon névralgique contribuera à l’amélioration et à la fluidification du trafic routier dans cette wilaya, tout en contribuant à assurer une relance effective de la dynamique industrielle, a souligné M. Sellal en réponse aux préoccupations exprimées lors d’une rencontre tenue avec les représentants de la société civile. Les 5 km qui restent à réaliser de Skikda vers Annaba seront ouverts à la circulation « ultérieurement », a ajouté M. Sellal qui a fait part de la « complexité » des travaux en cours de réalisation entre El Kentour et Constantine en raison de la nature du sol. Le Premier ministre a, par ailleurs, fait part d’un vaste projet d’extension des ports de Collo et de Stora, et annoncé l’octroi d’une enveloppe de 300 millions de dinars au profit des clubs sportifs de la wilaya de Skikda.

Le tronçon de l’autoroute Est-Ouest entre El Ghedir et El Kantour livré cette semaine

blique, la lutte contre la corruption et la «  dictature  » de la bureaucratie, nous les surmonterons (parlant de ces deux phénomènes négatifs que sont la corruption et la bureaucratie), a-til affirmé devant son auditoire. Le Premier ministre a évoqué les efforts louables qui sont fournis par les pouvoirs publics dans le but de faciliter aux citoyens les démarches administratives, de concourir à une politique d’écoute et de prise en charge des préoccupations et des doléances des citoyens. C’est notre nouvelle culture du service public, a-t-il rassuré les membres de la société civile. Le train de l’Algérie est en marche avec confiance et résolution et personne ne pourra l’arrêter, de même que nous sommes résolus à ne laisser aucun Algérien au bord de la route. Nous profiterons tous ensemble de nos efforts et de nos richesses. Le Premier ministre a terminé son allocution en s'adressant particulièrement aux jeunes en leur disant qu’ils doivent être fiers de leurs pays et de ses hommes. M. Bouraib

Photos : T. Rouabah

indiqué. Le Premier ministre, soulignant que d’autres défis restent à relever, a appelé les responsables concernés à diversifier la production et à la doubler d’ici à 2017. Au cours de l’exposé présenté à cette occasion, il a été fait état d’un projet de modernisation de la zone industrielle pétrochimique de Skikda, et d’externalisation des structures administratives de sorte à récupérer jusqu’à 30 % de foncier dans cette zone et pouvoir ainsi y implanter d’autres projets. La raffinerie RA1K de Skikda, réhabilitée sans interruption de la production, a également été mise en service par le Premier ministre. L'infrastructure, entièrement rénovée, a également fait l'objet de travaux d’extension et de modernisation de l'instrumentation et de l'électricité, dans le strict respect des normes inter-

nationales de sécurité. Les travaux, confiés en août 2009 à la firme sud-coréenne Samsung Engineering Co.Ltd, qui a également construit, sur ce site, une douzaine de nouvelles unités, a nécessité un investissement de 66,10 milliards de dinars, 1,74 milliard de dollars US, 49.000 euros et 11,50 milliards de yens, selon la fiche technique présentée au Premier ministre. Achevé à la fin de l’année dernière, cet important projet permet, notamment, de renforcer substantiellement les conditions de sécurité et d’augmenter de 10% les capacités de production de la raffinerie. S’étendant sur 1.275 hectares, la plate-forme pétrochimique de Skikda emploie quelque 15.000 travailleurs. APS

L

e ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelouahab Nouri, a souligné hier à Skikda la nécessité de rattraper le retard dans la réalisation d’unités de stockage et de chambres froides dans le secteur, au moment où l’Algérie enregistre des niveaux "records" dans la production notamment de pommes de terre et d’oignons. "Nous avons atteint des niveaux records de production de pommes de terre et d’oignons ainsi que d’autres produits agricoles, a déclaré à la presse M. Nouri, en marge de la visite de travail du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dans la wilaya de Skikda. Il a, toutefois, indiqué qu’en dépit de cette production record, la réalisation d’unités de stockage et de chambres froides accuse un retard qu’il faut rattraper. M. Nouri a relevé également que l’Algérie accuse un retard en matière de production de légumes secs, rappelant que le Premier ministre avait instruit les producteurs, lors de ses visites dans plusieurs wilayas, "à se concentrer sur la production de ce type de produit".

« Nécessité de rattraper le retard », estime M. Nouri

EN MARGE DE LA VISITE UNITÉS DE STOCKAGE ET DE CHAMBRES FROIDES

Dimanche 26 Janvier 2014

de travail et d’inspection à Skikda, un programme complémentaire de 32,16 milliards de dinars pour cette wilaya afin d’y impulser davantage le développement multisectoriel. Ces moyens contribueront à l’amélioration des conditions de vie des habitants de cette région du pays, a souligné M. Sellal au cours d’une rencontre avec les autorités locales élargie aux élus et à la société civile. Plusieurs nouvelles opérations relevant de divers secteurs, dont l’habitat et l’urbanisme, les travaux publics, les ressources en eaux, la santé, l’énergie, l’éducation, l’industrie, la jeunesse et sports et le transport seront financées dans le cadre de ce programme complémentaire. Le secteur de l’habitat et de l’urbanisme a bénéficié d’une enveloppe de 7,6 milliards de dinars qui sera consacrée à la réalisation de 4.000 logements publics locatifs (LPL), avec priorité à l’éradication de l’habitat précaire, en plus de 2.000 aides à l’habitat rural, a indiqué M. Sellal qui a précisé, dans ce contexte, que le problème de logement en Algérie ne se pose pas en termes de programmes, mais plutôt de rythme de construction. Le secteur des travaux publics a bénéficié d’une enveloppe complémentaire de 3,5 milliards de dinars pour la réalisation d’un doublement de la route nationale (RN) n°3 entre El Hadaiek et Salah- Bouchaour, la réalisation de la route côtière Collo-Tamanart, ainsi que l’entretien des chemins communaux et de wilaya. La réalisation d’une station d’épuration au groupement urbain de Filfila, la rénovation des réseaux de distribution d’eau potable des centres d’habitation à travers la wilaya et la réalisation d’ouvrages de protection des villes contre les inondations figurent parmi les opérations à réaliser dans le cadre de ce programme complémentaire qui a consacré une enveloppe de 3,9 milliards de dinars au secteur des ressources en eaux. Le secteur de la santé qui a bénéficié d’une enveloppe additionnelle de 4 milliards de dinars verra la réalisation de plusieurs projets dont une polyclinique à Filfila et de 50 logements au profit des médecins spécialistes des établissements publics hospitaliers (EPH), ainsi que l’acquisition de six ambulances. Un montant de 3,1 milliards de dinars a également été alloué dans le cadre de ce programme complémentaire pour la construction de deux lycées, deux collèges d’enseignement moyen (CEM), 10 cantines scolaires et cinq groupes scolaires. Le secteur de la jeunesse et des sports a bénéficié, quant à lui, d’une enveloppe de 2,6 milliards de dinars destinée à la construction d’une salle omnisports de 1.500 places, d’un centre de loisirs scientifiques, d’une auberge de jeunes, en plus de la réhabilitation des stades de Collo et d’Azzaba, l’aménagement du stade de football Ramdane-Djamel et la réalisation de deux stades de football de 5.400 places à Filfila et à El Harrouch. Les secteurs de l’énergie, agriculture, industrie et transports ont bénéficié respectivement au titre de ce programme complémentaire d’un milliard de dinars, 950 millions de dinars, 265 millions de dinars et 520 millions de dinars.

Un programme complémentaire de plus de 32 milliards de dinars pour la wilaya Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a annoncé, hier, au terme d’une visite

SELLAL L’A ANNONCÉ AU TERME DE SA VISITE

EL MOUDJAHID

A

près avoir affiché sa position de soutenir le Président dans toutes ses démarches, le RND le sollicite, cette fois-ci, à briguer un 4e mandat. Dans son allocution prononcée lors de l’ouverture des travaux de la session extraordinaire du Conseil national, Abdelkader Bensalah, secrétaire général, invite M. Bouteflika à « poursuivre son parcours à la faveur d’un nouveau mandat ». Il s’agit, a-t-il déclaré, d’une « revendication de la base militante du RND et une nécessité nationale édictée par un impératif national que requièrent les intérêts suprêmes de la nation ». La candidature du Chef de l’Etat, dira M. Bensalah, incarnera la continuité d’un « homme expérimenté et en mesure de relever d’autres défis, outre les grandes réalisations acquises depuis son investiture, ainsi que concevoir des visions à même de faire face aux différentes situations ». Et d’ajouter : « Au regard de tous ces éléments, la personne la mieux indiquée pour cette mission n’est autre que M. Abdelaziz Bouteflika ». Le RND explique son choix par la nécessité de garantir « la stabilité et le développement à l’Algérie et faire d’elle un pays ayant tout son poids, qu’il soit au niveau régional ou mondial ». M. Bensalah, sous les applaudissements et les youyous stridents d’une salle pleine à craquer de l’hôtel Riadh de Sidi Fredj, renchérit : « Comme toujours, on sera avec le Président et le frère Bouteflika. » Sous sa conduite, l’Algérie a mené des « politiques efficientes dont il est absolument important d’en garder les acquis ». Il est lieu de souligner que le compte à rebours en prévision de la consultation du 17 avril prochain et

L’Algérie qui n’en est pas à son premier exercice électoral, « dispose d’institutions stables qui œuvrent à la consécration de la pratique démocratique », a indiqué, hier, le secrétaire général du RND, Abdelkader Bensalah

Le parti sollicite le Président Bouteflika e pour un 4 mandat
ELECTION PRESIDENTIELLE DU 17 AVRIL
RND

Nation

5

le Chef de l’Etat a, en cette circonstance, convoqué le corps électoral. Appelant à une campagne « propre, transparente, loin de toute dérive verbale et comportementale », M. Bensalah espère que les candidats vont « proposer de nouveaux programmes, de nouvelles idées ». Le « respect de la loi du jeu est obligatoire, la concurrence, elle, doit s’effectuer sans toucher aux constantes de l’Etat ». Il se félicite du fait que l’Algérie « gère de mieux en mieux les différentes élections qu’elle a tenues ». Et coupe court à toutes assertions selon lesquelles la tenue du scrutin n’est pas certaine. 4e congrès, une « plus-value pour la pratique démocratique » Abondant dans ce sens, l’orateur se dit convaincu que la réussite des élections est tributaire d’un travail collectif qui inclut « pouvoirs pu-

blics et partenaires politiques. » L’Algérie qui n’est pas à son premier exercice électoral, « dispose d’institutions stables qui œuvrent à la consécration de la pratique démocratique ». Les élections « libres et transparentes » ne feront, aux yeux de l’ora-

L

e président du Parti national pour la solidarité et le développement (PNSD), Mohamed-Cherif Taleb, qualifiant de « graves » les événements de Ghardaïa, a appelé, hier, à Constantine, à « des investigations profondes pour démasquer les responsables ». Animant une conférence de presse, à l’issue d’une réunion, qui a regroupé à la Maison de jeunes Ahmed-Saâdfi les coordinateurs de son parti des wilayas dans l’est du pays, M. Taleb a estimé que les événements de Ghardaïa ont « un soubassement économique » ce qui commande, selon lui, de « resserrer les rangs dans cette région qui a toujours été un modèle de cohabitation, de calme et de sécurité ». Le président du PNSD a, par ailleurs, indiqué que sa candidature à la présidentielle obéit à la « demande des participants au sixième congrès du parti », tenu courant Janvier. Affichant son optimisme quant à la collecte des 60.000 signatures devant acter sa candidature, M. Taleb a également estimé « nécessaire que l’Etat réunisse toutes les conditions de régularité et de transparence » pour la présidentielle du 17 avril prochain. Il a, égale-

Le PNSD demande une enquête en profondeur

ÉVÉNEMENTS DE GHARDAÏA

Le Rassemblement national démocratique (RND) a salué la volonté des sages, notables, citoyens et jeunes de Ghardaïa de trouver, en collaboration avec les pouvoirs publics, des solutions aux problèmes posés, a indiqué, hier, le communiqué final du conseil national du RND. Le RND « apprécie hautement » le dialogue adopté « comme instrument optimal pour rapprocher les points de vue et barrer la route devant tous ceux qui veulent porter un coup à la stabilité de la wilaya », précise la même source. Le parti a, également, appelé toutes les forces nationales (partis politiques et société civilé) à « consolider la tendance favorisant l’unité nationale, la stabilité et la sécurité de l’Algérie tout en empêchant les

Le RND salue la coopération des notables et citoyens de Ghardaïa

teur, que « confirmer cette donne ». Outre les présidentielles, M. Bensalah a affirmé qu’à l’issue des travaux de la session extraordinaire du CN, il sera procédé à l’élection des membres du secrétariat général. Cette instance « dont les décisions doivent être en adéquation

avec les défis de l’heure », va constituer en fait, « le premier pas de la cartographie du RND pour les cinq années à venir ». Faisant une rétrospective qui l’a mené à rappeler les « conditions exceptionnelles » vécues, pendant une année par le parti, le secrétaire général du RND a souligné que le 4e congrès, tenu en décembre dernier, a été un « tournant important » et une « plus-value pour la pratique démocratique en Algérie ». Cette étape, ajoute-t-il, constitue « un message à l’opinion publique dans lequel le RND a confirmé qu’elle est un acteur politique ayant une vision claire et non un parti de circonstances ». Se réjouissant du succès du congrès,  M. Bensalah estime que son parti a encore du pain sur la planche. D’où la nécessité de « redoubler d’efforts » et de « tourner la page du passé pour occuper, comme de coutume, les premières loges de l’échiquier politique ». Pour impulser du sang neuf au RND, son premier responsable préconise l’établissement d’une « stratégie dimensionnelle ». Fouad Irnatene

Ph. Nestine T.

ment, préconisé « l’organisation d’élections législatives anticipées six mois après l’élection d’un chef de l’Etat, avant d’aborder la question de l’amendement de la Constitution ». Le candidat du PNSD à l’élection présidentielle, évoquant les grandes lignes de son programme politique et économique, a souligné qu’il défendra l’idée de l’ « officialisation de la langue amazigh » qu’il a présentée comme « une dimension essentielle de l’identité algérienne ». Il a égale-

ment indiqué qu’il œuvrera à « encourager l’investissement productif » afin, a-t-il dit, de « créer des postes d’emploi et de mettre en valeur le potentiel des ressources humaines existantes ». Le programme du PNSD est également axé, a poursuivi M. Taleb, sur des actions « ambitieuses » au profit de la région sud du pays, avec « la réalisation des infrastructures de base, la mise en valeur des terres agricoles et le renforcement des infrastructures hydrauliques ».

Dimanche 26 Janvier 2014

A l’issue de sa 2e session ordinaire qui s’est tenue les 24 et 25 janvier 2014 à Alger, le conseil consultatif du Mouvement de la société pour la paix (MSP) a rendu public, hier, après-midi, un communiqué dans lequel il souligne que le MSP ne participera pas à la prochaine élection présidentielle. Les raisons avancées, également, par le communiqué, signé par le président du conseil, M. Boubeker Kedouda, ont trait notamment à « la poursuite de la précarité de l’économie nationale face aux soubresauts des marchés mondiaux, ce qui a eu pour effet la dégradation du pouvoir d’achat des citoyens, et ce, malgré les augmentations des salaires. » Le communiqué du Madjless Choura du MSP est revenu aussi sur les événements qui se sont produits au M’zab, en faisant part de sa profonde inquiétude suite aux déplorables incidents qui ont eu lieu à Ghardaïa et qui ont entraîné

Le MSP ne participera pas au scrutin

malveillants et haineux à nuire à la cohésion de la société algérienne établie depuis des siècles et à semer la fitna et la rancœur ». A la lumière de l’évolution de l’environnement régional marquée par des « situations graves », tout un chacun est appelé à faire montre de « vigilance et de méfiance pour faire face aux dangers qui guettent le pays », souligne le communiqué. D’autre part, la session extraordinaire du conseil national du RND a salué les efforts colossaux consentis par les éléments de l’Armée nationale populaire et les différents corps de sécurité dans le but de « protéger le pays et le citoyen », conclut la même source.

des morts et des blessés parmi nos concitoyens. Dans ce cadre, il lance un appel solennel au bon sens et à la raison, sans manquer, au passage, de souligner les efforts déployés par les sages et les notables afin de préserver la région du danger de la fitna. Le Madjless Choura exhorte le bureau exécutif national et les structures locales du parti à poursuivre leurs efforts en vue du retour de la paix et la réconciliation.

Il y a lieu de rappeler qu’à l’ouverture des travaux de cette session, vendredi dernier, le président du MSP, M. Abderrazak Mokri a prononcé une allocution dans laquelle il a souligné que la prochaine élection présidentielle ne revêt pas une grande importance pour son parti, avant d’appeler les pouvoirs publics à l’élaboration d’un nouveau pacte national avec la classe politique. Mourad A.

6

ELECTION PRÉSIDENTIELLE DU 17 AVRIL
ANR

I

l leur est demandé, notamment, de « faire preuve de responsabilité et de maturité politique ». L’appel sera également lancé aux jeunes, depuis le siège de l’ANR, pour que ces derniers puissent s’encadrer davantage aux fins de s’impliquer dans la vie politique mais également « participer massivement » au vote du 17 avril 2014. « Vous devez sensibiliser les jeunes issus de différentes wilayas de l’impérieuse nécessité de s’inscrire sur la liste électorale, d’avoir leur carte de vote et de se présenter aux urnes, le 17 avril prochain. Vous devez également participer, notamment au niveau des universités, à notre prochaine campagne de collecte des signatures. Enfin, vous devez vous préparer et vous organiser pour contribuer à la transparence des élections», a souligné le SG de l’ANR, dans une intervention adressée aux jeunes du parti. A la faveur de cette rencontre, M. Belkacem Sahli a relevé le fait que «  le parti annoncera d’ici à deux semaines au plus tard le nom du candidat qu’il soutiendra.» Rappelant que l’ANR ne compte ni présenter un candidat, issu de la formation, encore moins boycotter la présidentielle, M. Sahli a affirmé que « l’ANR sou-

Le siège de l’ANR (Alliance nationale démocratique) a abrité hier une rencontre nationale au profit des jeunes du parti. La rencontre, initiée par le secrétariat national de la jeunesse de cette formation, se fixe comme objectif de sensibiliser le maximum de jeunes sur l’importance du prochain rendez-vous électoral.

Le parti ne présentera pas de candidat

Nation

Le président du Parti de la Liberté et de la Justice (PLJ), M. Mohamed Saïd, a déclaré hier à El Mahmel (Khenchela) que l’Algérie s’apprête à « vivre un évènement politique majeur (la présidentielle, ndlr) requérant mobilisation et confiance car l’avenir de la nation est en jeu.» M. Mohamed Saïd, qui animait un meeting à la maison de jeunes d’El Mahmel, a considéré que le contexte politique dans lequel se déroulera cette élection « appelle à poursuivre le développement (...) en approfondissant la démocratie et l’Etat de droit.» Il a souligné que sa visite dans la wilaya de Khenchela s’inscrit dans le cadre des activités de son parti qui « cherche à développer le dialogue et à élargir la base militante.» Le Abdelkader Cheddad, ancien député, a lancé hier sa candidature à l’élection présidentielle qui aura lieu le 17 avril, en tant que candidat indépendant. Toutefois il dira en marge de la conférence : « Si le Président Bouteflika postulait à un quatrième mandat présidentiel, je me retirerais et je le soutiendrais.» Selon lui, « le Président Bouteflika est un symbole et une référence et nul ne peut nier ses réalisations. » Lors la conférence de presse tenue à Alger, le candidat indépendant M. Cheddad a considéré que les élections présidentielles « sont une halte propice pour le changement et une opportunité pour une ouverture démocratique. » Le can-

Mobilisation et confiance
président du PLJ, évoquant la « décennie noire affrontée par le pays », a souligné que c’est la concorde civile, puis la réconciliation nationale, qui ont permis de nous en sortir.» Il a également abordé la question de « la corruption qui gangrène le pays », estimant, à ce propos, « nécessaire de mettre l’intérêt de l’Algérie au-dessus des intérêts particuliers et du clientélisme.» La candidature du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, est « une question qui relève de sa décision personnelle, étant donné que la Constitution lui permet de briguer un quatrième mandat », at-il déclaré sans se prononcer sur la participation de son parti à l’élection présidentielle du 17 avril prochain, se contentant d’affirmer que

LE PRÉSIDENT DU PLJ À KHENCHELA

tiendra le candidat qui se portera garant de la stabilité du pays et qui, une fois à la magistrature suprême, consacrera les réformes engagés par le Président de la République et fera renouveler l’espoir en un avenir meilleur, comme l’a fait le Président Bouteflika.» M. Sahli a indiqué que l’annonce du nom du candidat sera faite lors d’une rencontre nationale des cadres qui devrait regrouper près de 600 participants. Il convient de signaler que les préparatifs de participation aux présidentielles ont débuté, au niveau de l’ANR, voilà maintenant trois mois. Pour ce faire, une série

de rencontres ont été programmées, à l’instar de celle tenue avec des experts. D’autres rencontres sont prévues dans les prochains jours. Elles se tiendront et pas seulement avec les représentants des syndicats et des chefs d’entreprises. La série de rencontres regroupera également les femmes et des émigrés. Elle sera couronnée par une réunion d’experts en politique extérieure, met en relief l’orateur. Par ailleurs, M. Sahli a exprimé ses regrets quant aux événements de Ghardaïa. Aussi, il a appelé à « placer l’intérêt suprême au-dessus de toute considération. » D’autre part, le SG de l’ANR a souhaité que «  les Moudjahidine encore en vie puissent éviter de s’en prendre les uns aux autres, à travers leurs témoignages. » Sur le plan international, M. Sahli a salué la tenue de la conférence de paix de Genève II. Par rapport à la situation régnante actuellement en Egypte, l’orateur fera part de son inquiétude. De même, qu’il a « condamné les actions criminelles qui visent la population.» M. Sahli a également salué la décision de cessez-le-feu au Soudan du Sud. Soraya Guemmouri

« Ce qui se passe aujourd’hui dans le monde arabe n’est qu’un plan sioniste qui vise à perturber, détourner et à détruire la nation arabe », a affirmé, le président du Front de l’Algérie nouvelle, M. Djamel Benabdeslam, qui a appeler à « mobiliser le peuple algérien et à condamner toute agression occidentale contre la Syrie. » Dans cette optique M. Benabdeslam a appelé le peuple syrien, à se mobiliser, à protéger sa souveraineté et renoncer à tous les conflits qui ne serviraient que les intérêts de « ses ennemis » dans la région. Intervenant lors d’une conférence de presse tenue, hier, au siège de son parti, sur « la situation syrienne à la lumière du congrès Genève II », en coordination avec le Comité algérien pour le soutien à la résistance syrienne, le premier responsable du FAN, a indiqué à cet égard que « tous les slogans appelant à l’instauration de la démocratie au Moyen-Orient, la défense des libertés et des droits de l’homme, la lutte contre le terrorisme, ne sont que des prétextes utilisés pour la destruction de la nation arabe, trouver des justifications d’intervention et créer les conditions favorables à la réalisation du projet du Grand Moyen-Orient initié par les « faucons » de l’ère Bush », at-il expliqué. Dans ce sillage, il a rappelé que sa formation politique a lancé plusieurs activités sur le terrain et au niveau des médias afin de corriger les idées fausses au sujet de la situation en Syrie. Faisant part de ses regrets à l’égard de tels faits, M. Benabdeslam a tenu à préciser que « de tels incidents ne peuvent être justifiés ». Les principaux objectifs du FAN, indique M. Benabdeslam « sont de fortifier les organismes de l’Etat, l’indépendance totale de la justice, la révision de la Constitution et la liberté de la presse en permettant aux journalistes d’accéder en toute transparence à l’information, avant d’évoquer la situation en Syrie et

« L’Algérie doit se mobiliser contre toute agression occidentale contre la Syrie »

M. DJAMEL BENABDESLAM PRÉSIDENT DU FAN :

EL MOUDJAHID

Abdelkader Cheddad, candidat indépendant

« la position du PLJ n’est pas encore arrêtée.»

Le premier secrétaire national du FFS, M. Bettatache, a assuré, hier à Bejaia, que son parti ne connaît aucune crise, affirmant que les sorties de rang de quelques militants, n’est qu’une "agitation de mauvais aloi", orchestrée, à "des fins de déstabilisation dans la perspective des prochaines élections". "Il n’y a aucune saignée. Le parti se porte très bien", s’est-il exclamé devant les membres du conseil fédéral de Bejaia, réunis expressément pour le renouvellement de la structure, laissée vacante par une démission collective, en début du mois de la quasi-totalité de sa composante. "Il y a des camarades qui sont sortis des rangs. Je le regrette. C’est toujours une perte pour le parti. Mais 10 de partis, 100 de retrouvés",

Le FFS ne connaît aucune crise

AHMED BETTATACHE À BEJAIA

en Égypte et ses répercussions sur le monde arabe », appelant les autres formations politiques à faire de même pour instaurer l’éveil au sein de la population. Par ailleurs, Benabdeslam ne croit pas que le scénario vécu par l’Égypte, l’Irak, la Libye, la Tunisie puisse toucher d’autres pays. « Il faut que les pays arabes soient solidaires entre eux », lance-t-il. Toutefois, le président du FAN a évalué que « la crise en Égypte aura des répercussions sur la société égyptienne, qui connaît une division profonde qui ne peut être rétablie qu’à long terme.» La deuxième conséquence réside, selon lui « dans le risque où cet événement donne plus de poids à des prédicateurs de tous bords qui s’approprient la légitimité du scrutin. » Le grand perdant de cette crise, selon Benabdeslam, « n’est autre que la cause palestinienne, du moment que le président de l’Autorité palestinienne s’est retrouvé seul face à Israël, après que le mouvement palestinien Hamas, se soit aligné aux côtés des Frères musulmans.  » Alors que «  le grand gagnant de tout ce qui se passe dans la région que ce soit en Égypte ou en Syrie, reste Israël », a-t-il conclu. Sihem Oubraham

a-t-il expliqué, attribuant cette vague de protestation à "une manœuvre politique", visant à "éloigner le parti de sa feuille de route et sa distraction des enjeux qui se profilent à l’horizon". Sans désigner "les auteurs" ou "les officines" à l’origine de cette "cabale", M. Bettatache, la motive, par le fait que "le parti dérange par ses principes, ses valeurs et son idéal ainsi que par son objectif de réaliser le consensus national", relevant que, "l’urgence, au demeurant, n’est pas dans la prétendue crise du FFS, mais réside dans l’après 17 avril". Dans ce cadre M. Bettatache s’en remet à la réunion du prochain conseil national du FFS pour trancher la question de la participation ou pas du parti à la prochaine élection présidentielle.

REMPLACEMENT DU SÉNATEUR DE SIDI BEL-ABBÈS

didat indépendant, a indiqué que « sa candidature à la magistrature suprême est plus motivée par le non-

respect des promesses », précisant dans ce sillage  qu’il cherche « à donner un nouveau souffle à l’économie nationale. Qu’est-ce qui nous empêche d’avoir une production cinématographique  ? Qu’est-ce qui nous empêche d’avoir un pays touristique ? », indiquant dans ce cadre : « J’ai des idées et des ambitions accompagnées par la volonté.» Abdelkader Cheddad a précisé que « l’Algérie a des cadres compétents », en conclusion, il dira « mon plus grand souhait est d’édifier un Etat qui ne disparaît pas avec la disparition des hommes et gouvernements.» Hichem Hamza

A la suite de la nomination de M. Boutkhil Brahim, ex-sénateur du RND au sein du conseil constitutionnel, une élection partielle est programmée durant la première semaine du mois de février pour son remplacement. Seules les formations du FLN et du RND se sont manifestées en organisant des primaires ce week-end pour élire leurs candidats et prendre part à cette compétition. Les élus locaux de ces deux partis majoritaires dans l’échiquier local ont donc été conviés à procéder par voie de vote à la sélection des prétendants au nombre d’une dizaine et opter selon leurs convictions pour M. Yahiaoui Bousmaha devant conduire le RND et M. Tayeb Ramdan le FLN. Rude de par l’esprit de dualité prévalant entre les deux formations, la bataille a déjà commencé au gré des tractations entamées dans l’espoir de gagner des voix et d’arracher ce siège. De l’animation en perspective, sûrement…

Deux candidats pour pourvoir le poste de Boutkhil Brahim

Ph. Bilel

A. B.

Dimanche 26 Janvier 2014

EL MOUDJAHID

Ouvertes au début de décembre dernier, les inscriptions des candidats dans les centres et instituts de formation professionnelle, pour la seconde session, se poursuivront jusqu’au 23 février 2014.

La 2e session de la rentrée fixée au 2 mars
FORMATION ET ENSEIGNEMENT PROFESSIONNELS

Nation

7

L

es journées de sélection et d’orientation consacrées aux tests d’entrée, notamment, et à l’étude des dossiers sont prévues pour les 24, 25 et 26 février prochain. Par contre, la proclamation des résultats aura lieu le 1er mars 2014. Quant à la rentrée officielle, elle se déroulera le 2 mars 2014 tant pour les reconduits que pour les nouveaux stagiaires. Enfin, les candidats qui souhaitent acquérir un métier peuvent prendre connaissance des offres de formation professionnelle, au titre de cette deuxième session, ont encore le temps de se rapprocher du centre ou de l’institut de formation professionnelle le plus proche. Ces offres de formation seront d’ailleurs bientôt disponibles sur le site web du ministère. Il y a lieu de rappeler que la première session qui a eu lieu en octobre dernier a réuni quelque 270.000 nouveaux stagiaires qui ont rejoint les établissements de la formation au titre de la rentrée de la formation professionnelle 2013-2014. Le ministère a offert, pour la rentrée de la première session, un total de 391.000 nouvelles places pédagogiques, tous modes de formation confondus, soit un taux d’accroissement de l’ordre de 8,61% par rapport à la même rentrée de formation de l’année 2012-2013. Ces nouvelles places pédagogiques offertes concernent la formation résidentielle avec 121.000 places,

M. Necib pour l’intégration des NTIC
GESTION DE L’EAU

la formation par apprentissage avec 94.000 et 18.000 nouvelles places pédagogiques pour les établissements privés de formation professionnelle, rappelle-t-on. Le secteur a offert également pour la même rentrée, 40.000 nouvelles places pédagogiques pour la femme au foyer, 9.000 nouvelles places de formation pour la population en milieu rural et 18.350 nouvelles places pour le milieu carcéral. La précédente rentrée s’est caractérisée par une diversification des spécialités dont la nouvelle nomenclature a intégré les besoins en formation qui sont apparus ces dernières années, mais aussi des spécialités nouvelles liées au développement de la techno-

logie et d’autres qui tiennent compte des spécificités locales. Des nouvelles formations y compris pour les femmes au foyer Ces spécialités couvrent 22 branches professionnelles, dont l’agriculture et le développement rural, le bâtiment et travaux publics, l’industrie pétrolière, la construction mécanique et sidérurgique, la construction métallique, les arts et industries graphiques, l’audiovisuel, l’hôtellerie-tourisme et artisanat, les métiers de l’eau et de l’environnement, ainsi que les métiers de services. À cet effet, 43 nouvelles spécialités ont été programmées pour

M Boudjemaâ préside une rencontre régionale à Batna
me

la première session dans le cadre de la mise en œuvre progressive de la nomenclature des spécialités de 2012. Il s’agit notamment des spécialités liées au domaine des industries pétrolières, des réseaux de télécommunication, réparation des téléphones fixes et mobiles, ainsi que l’installation et la maintenance des panneaux solaires. La nouvelle nomenclature a permis d’adapter les formations aux réalités locales. Selon les responsables du secteur, ces spécialités ont été créées dans le cadre du conseil de l’entrepreneuriat lancé par le département de la formation professionnelle, en étroite collaboration avec les autres départements ministériels dont l’objectif est d’assurer une adéquation

entre la formation et le mode du travail. Des accords de partenariat ont été conclus avec des entreprises, en l’occurrence Sonatrach, afin de faciliter l’employabilité aux stagiaires diplômés de la formation professionnelle. Par ailleurs, les structures du secteur de la formation professionnelle ont été renforcées par l’ouverture de 21 nouveaux établissements de formation totalisant une capacité de 12.450 postes de formation, qui viennent s’ajouter à plus de 1.100 établissements répartis sur le territoire national. Le parc équipement a été également renforcé par la livraison et l’installation de près de 300 sections d’équipements technico-pédagogiques. Le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels compte actuellement 212.433 stagiaires et apprentis reconduits. En plus des infrastructures, on notera, pour septembre dernier, le recrutement de 1.190 nouveaux formateurs, ce qui porte le ratio à 1 formateur pour 20 stagiaires. L’enseignement professionnel qui devra absorber 30% des jeunes ayant échoué leur cursus dans le système obligatoire accueil seulement 1% de ces jeunes orientés vers ce système professionnel. Devant une telle situation, l’objectif principal visé par ce secteur est de le réhabiliter et de le mettre au centre de développement du pays, et ce en facilitant l’employabilité aux stagiaires de la formation professionnelle. Sarah SOFI

SCHÉMA D’AMÉNAGEMENT «HAUTS PLATEAUX-EST»

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a plaidé pour l’intégration des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) dans la gouvernance de l’eau, dans le cadre de la coopération entre les entreprises coréennes et algériennes, apprend-on auprès du ministère. Lors d’une audience qu’il a accordée jeudi au ministre sud-coréen du Territoire, des Infrastructures et des Transports, Park Keep-Pong, M. Necib a exprimé son souhait de faire bénéficier son secteur «des avancées technologiques de l’information et de la communication dans la gouvernance de l’eau, notamment celles relatives à la télégestion des barrages, à la prévision et à l’alerte contre les crues». Dans ce cadre, le ministre des Ressources en eau a présenté au ministre sud-coréen, les perspectives de développement du secteur pour le prochain plan

quinquennal, tout en invitant les entreprises et bureaux d’études sud-coréens à participer «avec force» à la réalisation de ce programme, ajoute-t-on même source. De son côté, M. Keep-Pong a exprimé le voeu de voir la coopération avec l’Algérie dépasser le volet technique pour viser une stratégie gagnant-gagnant à long terme. Il a aussi émis le souhait de voir les entreprises algériennes explorer le marché international aux côtés des entreprises coréennes. Pour rappel, la Corée du Sud, qui est déjà présente en Algérie à travers l’entreprise Daewoo qui réalise le projet d’aménagement d’Oued El-Harrach, souhaite donner un nouvel élan à ce partenariat, en mettant à la disposition du secteur des Ressources en eau, son savoir-faire et son expérience dans ce domaine, indique le communiqué.

Une rencontre régionale sur le schéma d’aménagement de l’espace de programmation territoriale «Hauts plateaux-est» sera organisée aujourd’hui à Batna, a indiqué hier un communiqué du ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement. «Le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement organise une rencontre régionale de présentation et de validation du rapport de la mission 4 +le tableau de bord+ du schéma d’aménagement de l’espace de programmation territoriale Hauts plateaux-est (SEPT HPE), qui englobe les wilayas de Bordj BouArréridj, Sétif, Batna, Khenchela, Oum El-Bouaghi et Tebessa», a-t-on précisé de même source. La rencontre présidée par la ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Dalila Boudjemaâ, s’inscrit «dans la continuité du processus de rencontres, d’échange et de coordination intersectorielle et interwilayas, de finalisation des instruments d’aménagement du territoire», a expliqué le communiqué. Le tableau de bord du schéma d’aménagement de l’espace de programmation territoriale (SEPT) Hauts plateaux-est, objet de la rencontre, représente la dernière étape dans le processus d’élaboration de ce schéma. «C’est un outil de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre du programme

d’actions identifié pour cet espace, il va permettre l’évaluation de la mise en œuvre en fonction des critères de pertinence, d’efficacité et d’efficience», a noté le ministère. Il s’agit, selon les termes du communiqué, d’une évaluation qui se fera sur la base d’indicateurs et qui constituera «un outil précieux permettant le réajustement des orientations et actions du SEPT HPE, à la situation effective du territoire et de les adapter ensuite aux évolutions constatées». Le SEPT HPE qui représente une déclinaison du Schéma national d’aménagement

du territoire (SNAT) «est la mise en place d’un cadre de cohérence et de concrétisation des options et des orientations stratégiques de l’État» en matière d’aménagement du territoire pour cet espace, a rappelé le ministère. «Il vise à rendre l’espace plus attractif et d’asseoir ses activités sur une base durable respectant le milieu et les ressources, et de répondre aux besoins de la population en équipements et en infrastructures, et à assurer une articulation entre toutes ses composantes», a-t-on souligné dans ce communiqué.

Cinq locaux commerciaux ont été incendiés hier dans des échauffourées déclenchées au petit matin entre groupes de jeunes à Berriane (45 km du chef-lieu de wilaya Ghardaïa), a-t-on constaté sur place. Ces échauffourées, récurrentes et sporadiques, ont été marquées par des jets de pierres et cocktails Molotov, et l’incendie de cinq locaux commerciaux, et ont entraîné une paralysie du trafic routier sur la RN 1, obstruant ainsi la circulation entre le nord et le sud du pays. Des actes de vandalisme et de destruction du mobilier urbain et trottoirs sont visibles dans la localité, reflétant ainsi une image de désolation de Berriane. Cette situation a amené les forces

Cinq locaux commerciaux incendiés
ÉCHAUFFOURÉES À BERRIANE (GHARDAÏA)

de sécurité, appuyées par des renforts de wilayas limitrophes, à intervenir pour séparer les antagonistes et rétablir l’ordre dans la ville où le calme règne actuellement. Selon des témoins contactés sur place, ces échauffourées ont débuté suite à des jets de pierres et de cocktail Molotov sur un véhicule de passage, causant des brûlures au deuxième degré au visage du conducteur admis à l’hôpital de Ghardaïa, précise une source médicale. Ces affrontements viennent suite aux évènements enregistrés dernièrement dans les différents quartiers de la vallée du M’zab, où le calme est revenu et où, toutefois, une bonne partie des commerces sont toujours restés fermés.

Dimanche 26 Janvier 2014

8

VISITE DU WALI D’ALGER SUR LES CHANTIERS DE LA CAPITALE

P

ar ailleurs, il y a actuellement 32 établissements qui sont soit en cours de réalisation ou en phase de lancement, soit 16 CEM et 16 lycées. «Nous voulons qu’une grande partie de ces établissements soit prête pour la prochaine rentrée scolaire 2014-2015», c’est ce qu’a annoncé hier le wali d’Alger, lors du point de presse organisé, en marge de la visite effectuée au niveau de certains projets relevant du secteur de l’éducation nationale. Après une tournée marathon de plus de quatre heures, dans plusieurs localités de la capitale, Abdelkader Zoukh a indiqué que pour palier le déficit en la matière, la wilaya d’Alger planche actuellement sur plusieurs projets relevant de ce secteur «quatre lycées sont en cours de réalisation, neuf en phase de lancement et trois inscrits dans le programme de 2014». Comme à chacune de ses sorties, Abdelkader Zoukh n’a pas manqué de faire de pertinentes remarques concernant les questions d’hygiène et d’environnement, mais également sur le problème de surcharge des classes, l’obligation de disposer des divers raccordements (gaz, électricité et eau), et l’état d’avancement de réalisation des projets, qui pour la plupart, accusent un certain retard pour une raison ou une autre Il a fait savoir que le but tracé est de «diminuer la surcharge» des classes qui arrivent par fois à 50 élèves par classe. «Nous voulons

Une enveloppe financière de mille huit cents milliards de centimes a été allouée pour la réalisation d’établissements scolaires dans la capitale. Celle-ci a été répartie entre lycées et collèges de l’enseignement moyen (CEM).

18 milliards de dinars pour le secteur de l’éducation

Nation

COOPÉRATION ALGÉRO-BRITANNIQUE

EL MOUDJAHID

Le Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (SNPSSP) a organisé hier et aujourd’hui à l'Institut Pasteur d'Algérie à Alger, les 8es Journées médico-chirurgicales, en présence de représentants des différents corps du secteur de la santé. S'inscrivant dans le cadre de l'agenda scientifique du Syndicat, les 8es Journées médicochirurgicales sont dédiées cette année essentiellement à deux problématiques de santé publique, les hémorragies digestives et l'infarctus du myocarde, a expliqué à la presse le président du SNPSSP, le Pr Mohamed Yousfi, en marge de cette rencontre. «Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont devenus depuis quelques années un problème de santé publique aussi bien dans le monde qu'en Algérie, d'où notre

Le SNPSSP organise les 8es Journées médico-chirurgicales
figure ainsi parmi les maladies chroniques dont le nombre de personnes atteintes n'a cessé d'évoluer conséquemment, notamment, à l'augmentation de l'espérance de vie, a-t-il ajouté, tout en insistant sur l'importance de prendre en charge «convenablement» cette problématique. Le Pr Yousfi a saisi, par ailleurs, l'opportunité de cette rencontre pour réitérer les revendications pour «lesquelles le SNPSSP se bat depuis 20 ans», la naissance de cette organisation remontant au 16 décembre 1993, a-t-il rappelé. En tête des préoccupations du Syndicat qu'il préside, l'organisateur de ces journées cite la nécessité de «réformer» le système de santé, en priorité à travers la révision de la loi sanitaire, laquelle remonte à 1985 et par conséquent, devenue «trop caduque». «Nous avions pris quelques bonnes décisions il y a 30 ans, mais depuis cette loi, nous n'avons pas cessé de naviguer à vue et de gérer l'urgence. Comment prétendre réformer le système de santé lorsque la loi fondamentale n'est pas réformée», at-il estimé. «On ne veut plus des discours et des paroles, il faut mettre au service des citoyens tous les moyens matériels, humains et juridiques», at-il encore dit. Lors de son intervention à l'ouverture de ces journées, portant sur le «Parcours dans le système de santé : Quelques enseignements», l'ex-ministre de la Santé, le Pr Abdelhamid Aberkane est allé dans ce sens, en relevant «l'absence d'une réelle volonté politique» de réformer le secteur qu'il a eu à diriger par le passé. «En dépit des efforts consentis par l'Etat depuis l'indépendance, les maladies transmissibles prévalentes existent toujours à l'état endémique», a déploré, de son côté,

diminuer la charge des écoles pour assurer un bon déroulement des études pour nos enfants, notamment, faciliter le travail pour les enseignants qui se plaignent toujours de ce problème» précise le wali, en ajoutant que les infrastructures sportives font aussi partie du programme tracé par la wilaya en collaboration avec les directions de jeunesses et des sports. Des structures qui seront directement mises à la «disposition des jeunes» pour que ceux-ci puissent en profiter. Le wali d’Alger, s’est engagé à insister auprès des entrepreneurs pour que ceux-ci puissent accélérer la cadence de réalisation des projets, en vue de  préparer la prochaine rentrée scolaire dans de bonnes conditions. «Les entrepre-

neurs peuvent s’organiser avec notre aide et notre suivi pour être à temps à la rentrée scolaire prochaine» explique t-il en ajoutant que toutes les carences enregistrés auparavant, que se soit sur le plan de la réhabilitation, de l’équipement, de l’aménagement et de la propreté «seront remédiés» prochainement. Pour le wali, Alger dispose des moyens à même de résoudre ce genre de problèmes. Le premier point de la visite du wali et de la délégation composée d’autorités locales qui l’accompagnait a été le chantier du nouveau lycée de Bouzaréah, d’une capacité de 1.000 places pédagogiques. L’enveloppe financière allouée à se projet est de 463.141.000 DA et le délai de réalisation est de 24 mois.

SANTÉ

Le lycée en question est fonctionnel mais sa mise en service sera dès la rentrée prochaine. Le wali a déploré l’absence de raccordement du lycée au réseau de gaz de ville et a insisté sur la nécessité d’avoir, l’eau, le gaz et l’électricité, pour assurer le minimum de bien être aux élèves. Il a entre autres, visité le projet de réalisation d’un autre lycée à Chéraga dont les travaux sont en cours d’achèvement à 98%. M. Zoukh s’est dirigé par la suite à la commune de Draria pour visiter le CEM de la cité 1600 logement dans la région de Sebala, dont les travaux sont en cours de réalisation à 70%. Il a par la suite, visité deux CEM à Birtouta, en l’occurrence celui de Ouled Chebel achevé en 2013 et le second à Birtouta ville, achevé aussi dans la même année. Il s’est dirigé par la suite à la commune de Bordj El Bahri pour visiter le projet de réalisation d’un lycée dont le délai de réalisation est de 18 mois avec une enveloppe financière de 297.601.000 DA. Le wali a mis l’accent sur la révision des délais de construction qui doivent aller «vers la baisse» . Il a visité par la même occasion à Rouiba, les chantiers de construction d’un lycée et un CEM qui «doivent être opérationnels» précise la wali à la prochaine rentrée scolaire 2014-2015, avant d’achever sa visite au CEM en cours de réalisation à 60% à Haouch El Mihoub dans la commune de Baraki. Kafia Ait Allouache

Le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, en visite de travail deux jours en Grande-Bretagne a eu des entretiens avec des responsables de ce pays, en plus des visites effectuées dans différentes établissements et structures de santé à Londres. M. Boudiaf s'est entretenu jeudi, avec le conseiller du Premier ministre, M. Christopher Lockwood et la ministre de la Santé, Mme Jane Ellison ainsi que des responsables du secteur de la santé britannique. Le ministre a été convié, également, à un déjeuner à la Chambre des Lords par le représentant spécial du Premier ministre pour le partenariat économique avec l'Algérie, Lord Risby. Des organismes britanniques en matière de santé ont pris part à cette rencontre qui a permis de faire un tour d'horizon sur les perspectives de coopération entre les deux pays dans ce secteur. Par ailleurs, M. Boudiaf qui a été l'hôte de la Royal Society of Medecine (RSM), a été fait «membre d'honneur» de cette prestigieuse institution. La RSM est une organisation apolitique et indépendante, fondée il y a plus de 200 ans. Elle offre un «large éventail» d'activités éducatives pour les professionnels de santé, encourage l'échange d'informations et d'idées sur la science, la pratique et l'organisation de la médecine et met à la disposition du visiteur la plus grande bibliothèque médicale d'Europe. Lors de sa visite, vendredi, à l'hôpital StMary, situé au centre de la capitale, le ministre a pu constater les équipements modernes des différents services de cet établissement et a écouté les exposés des chefs de service sur les dernières acquisitions technologiques et les nouvelles méthodes de traitement chirurgical par robotique. M. Boudiaf a marqué un «intérêt particulier» pour le centre d'analyse de l'innovation en matière de santé, opérant au sein même de l'hôpital, ainsi que pour le fonctionnement du Système national de santé dans tous ses aspects.

Intenses activités du ministre de la Santé à Londres

Ph. : Louisa

«La performance et la fiabilité des lecteurs de glycémie est très importante dans l’auto-surveillance glycémique du malade», c’est ce qu’a estimé hier à Alger, l’ensemble des médecins lors d’une conférence de presse organisée hier en marge d’une journée d’information sur «L’innovation dans l’auto-surveillance glycémique». Le professeur Khalfa Slimane, spécialiste en médecine interne a expliqué que «tous les appareils internationaux doivent répondre aux critères normes. Un lecteur de glycémie doit indiquer exactement le taux de sucre qui a dans le sang. Le point le plus important est de savoir comment utiliser le lecteur correctement.» Et d’ajouter : «également de savoir interpréter les chiffres donnés. En fonction de la glycémie, on doit adapter le bon traitement aux malades.» Les professionnels de santé doivent conseiller les patients dans leurs choix d’un lecteur glycémique qui doit être robuste, fiable et sur-

La fiabilité du lecteur primordiale dans le traitement
tout répondant aux normes ISO 15197 2013 afin d’éliminer les risques d’erreurs. Les médecins présents à cette journée d’information ont tous été unanime à dire que «de nombreux facteurs peuvent fausser le résultat d’une glycémie capillaire, ils peuvent être liés à la fabrication, normes ISO 2013, à l’échantillon taux d’hématocrite et à l’environnement, à savoir taux d’humidité, température, altitude.» Dans ce sens, l’entreprise de santé, Sanofi Algérie a profité de l’occasion afin de lancer son premier lecteur de glycémie, destiné à accompagner les patients diabétiques dans la gestion sereine de leur équilibre glycémique, dans toutes les circonstances de la vie quotidienne. Le lecteur de glycémie BG Star est disponible en pharmacie depuis le 1er janvier 2014. Le Pr Arbouche Zakia, présidente de la société algérienne de diabétologie, a expliqué que «la surveillance de la glycémie est essentielle pour contrôler le diabète et éviter ou retarder ses complications. Toutefois, les patients rencontrent parfois des difficultés à intégrer cet acte dans leur vie quotidienne». Et d’ajouter : «au-delà d’une mesure simple, et discrète de la glycémie, les différentes fonctionnalités de BG Star offrent à ses utilisateurs, et aux professionnels de santé une aide à la décision adaptée à leurs besoins » En fait, l’autocontrôle comprend la mesure pluriquotidienne de la glycémie capillaire à domicile ainsi que, la surveillance régulière de la glycémie moyenne (HbA1c). L’objectif étant d’évaluer l’équilibre glycémique de chaque patient, d’ajuster sa thérapeutique en cours, pour l’aider à atteindre les cibles glycémiques fixées par son médecin, et prévenir ainsi à long terme les micro et macro-vasculaires. Cette surveillance permet également le dépistage des hypoglycémies. Le lecteur BG Star intègre la technologie de l’électrochimie dynamique, qui permet de lire

choix de consacrer ces journées, entre autres, à cette question d'actualité», a précisé le Pr Yousfi, qui a rappelé à l'occasion que ce type de pathologies concerne 30 % de la population algérienne. L'hypertension

AUTO-SURVEILLANCE GLYCÉMIQUE

le Pr Farid Chaoui, qui a consacré sa contribution aux travaux de cette rencontre à l'évaluation du système de santé en Algérie «entre hier, aujourd’hui et demain». Il a, en outre, fait état de «l'apparition» de maladies transmissibles comme le sida et les hépatites et la proportion toujours importante des mortalités infantile et maternelle, ce qui l'amène à conclure que «beaucoup reste encore à faire». Plusieurs interventions sont au programme des 8es Journées médico-chirurgicales qui durent deux jours. Ces interventions s'articuleront sur diverses thématiques, dont entre autres, «Les hémorragies digestives et leurs incidences sur la santé», «L'évaluation de la prise en charge du polytraumatisé», «Le profil épidémiologique de l'infection post-virale C» et «Le profil des syndromes coronariens».

Dimanche 26 Janvier 2014

dans le sang un spectre d’informations plus large que les méthodes d’électrochimies classiques, ce qui contribue à garantir la précision et la fiabilité des mesures glycémiques. Cette fiabilité dans les résultats, permet une adaptation précise des traitements, et notamment des doses d’insuline. L’auto surveillance permet d’assurer la surveillance de l’efficacité du traitement, l’adaptation des traitements, de l’activité physique et de l’alimentation, l’identification des situations à risque (hypoglycémie, hyperglycémie) et l’autonomie du malade. L’Algérie pays en transition épidémiologique et démographique n’échappe pas à cette pandémie avec environ 1.6 million de diabétique de type 2 (DT2) selon les dernières estimations de l’IDF1 et une incidence de l’ordre de 24 /100000 pour les DT1 de moins de 15 ans, selon le dernier registre établi par l’Institut national de santé publique. Wassila Benhamed

EL MOUDJAHID

L’Algérie, une destination "privilégiée" pour les entreprises d’Alsace
PARTENARIAT

Economie

9

L’Algérie est une destination "privilégiée" pour les entreprises d’Alsace, a déclaré, vendredi soir, le président de la Chambre de commerce et d’industrie de cette région française, Jean-Louis Hoerlé, au terme d'entretiens avec le président du Conseil économique et social (CNES), Mohamed-Seghir Babès, qui effectue une mission de proximité auprès de la communauté nationale.
d’Alsace, Philippe Richert, a indiqué, de son côté, qu’il existe en Alsace un tissu économique et entrepreneurial d’origine algérienne "fort intéressant" animé particulièrement par des entrepreneurs qui ont gardé leurs liens avec leur pays d’origine qui est l’Algérie et qui continuent à s’investir avec "beaucoup d’enthousiasme". Il a ajouté aussi qu’"à travers l’association Alsace-Algérie, nous allons intensifier les relations avec l’Algérie", qu’il a qualifié de "pays d’avenir", annonçant qu’il y effectuera prochainement une visite. "Au-delà des relations économiques et du développement des relations entre l’Algérie et l’Alsace, nous avons le souci de développer les échanges entre les pouvoirs locaux pour pouvoir, de part et d’autre, s’en inspirer et être dans une volonté de vivre ensemble et d’amitié entre l’Algérie et l’Alsace qui ne peuvent qu’encore s’améliorer au moment où nous avons déjà de bonnes relations", a-t-il dit. Après Toulouse et Marseille, la délégation du CNES a enchaîné, vendredi à Strasbourg, sa mission de proximité auprès de la communauté nationale. Elle se poursuivra samedi avec des ateliers de travail réunissant les compétences nationales établies dans cette ville de France. Dans la même journée, la délégation du CNES, présidée par MohamedSeghir Babès, se rendra à Lyon. Lille et Paris seront les dernières étapes que le CNES mènera en France auprès de la communauté nationale.

C

ette rencontre a été l'occasion d'"évoquer des pistes d’amélioration de nos relations. Nous recherchons justement, pour nos PME, des liens de collaboration avec les entreprises algériennes, puisque le niveau et l’importance de nos entreprises à elles seules ne peuvent se développer en dehors d’un partenariat", a-t-il déclaré à l’APS. Il a ajouté que les entretiens qu’il a eus avec M. Babès ont permis de tracer quelques actions et prévoir des missions en Algérie, "pour permettre aux entreprises d’Alsace d’être plus efficaces en ayant des liens privilégiés" avec des entreprises nationales. Babès a pour sa part qualifié ces entretiens d’"extrêmement fructueux", qui, a-t-il dit, participent d’une volonté partagée, qui est celle de "prolonger la relation commerciale standard vers un partenariat autrement plus élevé et mutuellement avantageux". "Notre plaidoyer, lors de la série d’entretiens que nous avons eu durant cette journée, est de dire que toute perspective de collaboration bénéfique pour les deux partenaires devrait passer par des formes de coopération renouvelée, celles qui seraient aptes à aller au-delà de la relations commerciale de base", a-t-il souligné. "Ce que nous avons fait valoir lors de ces entretiens est que désormais, l’Algérie affiche très clairement des stratégies orientées vers un nouveau régime de croissance, une diversification de l’économie, un partenariat

12.000 km de réseau d’ici 2022
GAZ NATUREL

public/privé national avec le même type de partenariat, à l’échelle international", a relevé le président du CNES. "Nous avons insisté sur le fait qu’il ne faut pas perdre de vue la perspective axiale de cette mission de proximité conduite par le CNES en concertation avec le ministère des Affaires étrangères, qui est celle d’aller vers un type de coopération qui serait ouvert aux axes propres aux compétences de la communauté nationale, tenant compte de leur savoir-faire", a-t-il ajouté. Le même jour, le président du CNES a été reçu par le président du Conseil général du Bas-Rhin, Guy Dominique Kennel, avec qui il a eu un échange de vues sur les modalités

de fonctionnement des collectivités locales entre ce département et l’Algérie.

L’Union nationale des boulangers algériens, représentée par son président Kalafat Youssef, a signé, jeudi, une convention-cadre avec le groupe privé algérien Général Moteur International basé au niveau de la zone industrielle d’Oued-Sly dans la wilaya de Chlef pour l’acquisition de groupes électrogènes au profit des boulangers algériens. Pour le président de l’Union des boulangers algériens, par ailleurs vice-président de l’UGCAA, cette opération qui entre dans le cadre des mesures d’aide décidée par le gouvernement au profit de cette catégorie est

Convention-cadre pour l’acquisition de groupes électrogènes au profit des boulangers
CHLEF

La même vision en termes d’organisation territoriale "Nous partageons, M. Babès et moi, la même vision en termes d’organisation de nos territoires en matière de coopération décentralisée, et allons réfléchir sous quelle forme nous allons l’instaurer pour un échange gagnant-gagnant entre les deux pays en matière économique, aussi à travers notre proximité", a-t-il dit à l’APS, à l’issue de l’audience. Par ailleurs, et au terme des discussions qu’il a eues avec le président du CNES, le président du Conseil régional

Ce développement amorcé par la société gestionnaire du réseau de transport de gaz naturel est la conséquence logique de l’évolution notable de la demande nationale qui devra connaître une croissance importante au cours des prochaines années. Les projections dans le secteur du logement devront booster davantage les besoins exprimés par cette source d’énergie, dont la consommation moyenne est de 4,5% au niveau de la catégorie des clients en haute pression, en raison du raccordement de nouvelles unités industrielles et les besoins formulés par des clients industriels potentiels nouveaux. La longueur globale du réseau de transport gaz à réaliser d’ici 2022 est de 11.651 km, dont 8.582 km sont déjà décidés. Aussi, le réseau devra atteindre 23.500 km en 2017, ce qui devra apporter le ni-

veau de la desserte des communes à 93% en 2017 pour un montant d’investissement de 357 milliards de dinar d’ici 2022. Un déploiement, à travers le territoire national destiné à développer de nouvelles capacités de transport pour optimiser l’accès au gaz naturel et toucher le maximum de foyers, notamment à l’intérieur et au sud du pays, sachant que l’opération concernera 2. 430 localités nouvelles situées dans 1.436 communes. D’ici la fin de l’année en cours, le nombre global des communes qui seront alimentées au gaz naturel atteindra 93%. Les prévisions retenues indiquent que plus d'un million de foyers à travers les 48 wilayas du pays seront raccordés au gaz naturel d'ici la fin de 2014 pour un montant global de 211,6 milliards DA. D. Akila

La Chambre de commerce et d’industrie les Bibans, qui accompagne les opérateurs de la région dans la promotion de leurs activités, a organisé, jeudi, une journée d’étude sur la loi de finances 2014. La journée d’étude qui fait partie du programme d’actions pour l’année en cours avait pour objectif d’expliquer et de simplifier ce texte qui ne fixe pas seulement les dotations budgétaires des différents ministères, mais apporte des mesures pour assurer une meilleur fonctionnement de l’économie nationale. Justement, des dizaines de cadres et des représentants des entreprises de la wilaya ont assisté à la rencontre qui a eu lieu au siège de la chambre. L’éminent expert qui a animé la journée d’étude a donné les fondements de ces mesures qui sont des outils de travail pour les chefs d’entreprise, et plus particulièrement les comptables et les responsables des relations avec l’administration fiscale et douanière. Vous devez faire attention au respect de la réglementation pour

Journée d’étude sur l’impact de la loi de finances 2014
BORDJ BOU-ARRÉRIDJ
éviter les pénalités et même une saisie des intrants, a déclaré l’expert qui a insisté sur le paiement des impots comme un devoir citoyen. Quant à la principale nouveauté de ce texte, l’expert la situe dans la décision d’accorder une exonération fisacle pour les entreprises qui activent dans le cadre de l’informel dans le domaine des déchets. Cela permet de les identifier et de les aider à s’intégrer dans le formel à travers les réductions dont ils vont bénéficier les trois années suivant l’exonération, a précisé l’orateur qui a appelé à une mobilisation de la communication institutionnelle pour faire connaître cette décision historique. Les opérateurs qui n’ont cessé de se plaindre de la concurrence déloyale de l’informel ont salué également cette décision, tout comme celle d’instaurer la remise documentaire qui permet à ceux qui n’ont pas d’assises financières importantes d’effectuer des opérations d’importation et l’accroissement du soutien financier de l’État en portant le taux de bonification à cent pour cent au profit des promo-

importante pour les boulangers dans la mesure ou, précise-t-il, une coupure de courant aussi courte soit-elle représente une perte importante pour le boulanger et une rupture instantanée de l’approvisionnement en pain pour plus d’une journée des populations. Pour sa part, Hamidi Djelloul, patron de GMI, souligne qu’il s’agit d’un crédit fournisseur pour lequel il s’est engagé en paraphant un contrat direct avec la BADR qui chapeaute ainsi ce crédit leasing plafonné à hauteur d’un million de dinars. A. M. A.

teurs éligibles aux dispositifs ANSEJ, CNAC et ANGEM, quelle que soit la zone d’implantation de leurs activités, entre autres mesures édictées dans cette loi. Rappelons que la loi de finances 2014, qui prévoit des recettes de l’ordre de 4.218 milliards de dinars avec évolution de plus 10,4 pour cent et des dépenses estimées à 7655 milliards de dinars, avec une évolution de plus 11,3 pour cent, a apporté des mesures législatives visant le soutien à l’emploi, l’encouragement de la production nationale, la simplification, l’harmonisation des procédures et la réduction de la pression fiscale, ainsi que l’encadrement et encouragement de l’investissement, notamment étranger, le contrôle fiscal et lutte contre la fraude et l’informel, l’encouragement du secteur financier, la limitation et l’encadrement des importations, la réglementation du secteur automobile et l’augmentation de l’intervention socio-économique de l’État. F. D.

Dimanche 26 Janvier 2014

EL MOUDJAHID

SÉTIF

A

utant d’acquis qui feront qu’à la fin des travaux de la seconde tranche du quinquennat, actuellement en phase de lancement, nous allons dépasser les 92%, ce qui constitue à mon sens une performance d’envergure. Des efforts que nous relevons par ailleurs dans beaucoup d’autres secteurs non moins importants où l’Etat a également mis beaucoup de moyens, à l’instar de celui des travaux publics, notamment toutes ces actions de modernisation et de réhabilitation du réseau routier surtout au nord de la wilaya, le secteur de l’éducation où sur les 43 CEM et lycées qui sont en voie de réalisation, une vingtaine de ces établissements ouvriront leurs portes la rentrée prochaine ainsi que le secteur de la jeunesse qui n’en est pas moins nantis avec pratiquement tous les chefs-lieux des dairas et beaucoup de communes importantes qui disposent aujourd’hui d’un complexe sportif adapté. Vous en conviendrez que c’est là beaucoup de réalisations de taille en attendant bien sûr le prochain quinquennat qui nous permettra de prendre en charge de nombreuses demandes et de préoccupations.» C’est ce que nous a confié le wali de Sétif, M. Mohamed Bouderbali, au terme de sa visite mercredi dernier dans les deux communes de Beni Fouda et Djemila bouclant ainsi sa 42e action du genre à travers la wilaya. Une visite qui, si elle a permis au chef de l’exécutif de wilaya d’aller constater de visu, la réalité qui prévaut sur le terrain en termes de développement local n’en était pas moins sans revêtir une dimension de proximité constante marquée par une écoute des populations de ces zones montagneuses et de décisions allant dans le sens de leurs préoccupations. Autant dans le domaine des routes que celui du logement que

« Ce que je puis vous affirmer, c’est que le développement au niveau de la wilaya avance lentement mais sûrement. Beaucoup d’efforts ont été consentis par l’Etat dans tous les domaines comme la couverture en gaz naturel qui atteint aujourd’hui un taux de 87 % au niveau de la wilaya.»

43 lycées et CEM en cours de réalisation 

LE WALI DANS LES COMMUNES DE BENI FOUDA ET DJEMILA

Régions

11
ANNABA VISITE D’INSPECTION DU WALI À AIN BERDA ET BERRAHAL

de l’enseignement qui ont constitué les grands axes de cette visite, la wali accompagné par le président de l’APW, les directeurs de l’exécutif et l’ensemble des autorités civiles et militaires, ne manquera pas à l’issue de cette visite de se pencher sur un autre volet d’actualité inhérent à l’amélioration du service public et partant prendre une série de décisions allant dans le sens de la réhabilitation de l’autorité de l’Etat.

SÉMINAIRE SUR L’ENTREPRISE EXCELLENTE ET L’EMPLOI DES CADRES À SÉTIF

C’est par une déclaration soutenant le Président Abdelaziz Bouteflika et l’appelant à se présenter aux prochaines élections présidentielles d’avril 2014 que s’est achevée jeudi dernier, au siège de l’IFP de Sétif, la journée d’information et de sensibilisation sur l’emploi et la création d’entreprises aux deux niveaux local et national dans les années à venir. Intervenant juste après la lecture et l’adoption de cette déclaration du commissariat du Salon national de l’entrepreneur local, M. Mustapha Rahmani, le manager général du SNEL 2014 ne manquera pas de souligner  : « C’est en effet, le moment de dire un mot et un mot fort à un président qui nous est cher, qui a beaucoup travaillé et qui s’est sacrifié pour l’Algérie. Nous soutenons pleinement le Président Bouteflika en tant qu’intelligentsia, créateurs d’entreprises et entrepreneurs et lui disons à partir de Sétif que nous sommes derrière vous. Je saisis cette opportunité pour annoncer aussi que nous allons dès le 20 février 2014 , lui offrir la création

« Nous soutenons le Président Bouteflika ! »
d’une organisation patronale et d’expertise qui regroupera toute l’intelligentsia scientifique, les entrepreneurs et les cadres universitaires  : ce sera notre cadeau au Président Bouteflika !» Cette rencontre de wilaya qui intervient à la veille des assises nationales du Salon national de l’entrepreneur local qui se tiendront du 24 au 27 février 2014 à Alger, sous le haut patronage du ministre du Développement et de la Promotion de l’investissement a réuni à l’initiative de la direction de l’industrie et de la petite et moyenne entreprise et de la promotion de l’investissement en collaboration avec le commissariat du Salon national de l’entrepreneur local, plusieurs responsables d’institutions, représentants d’associations professionnelles de même que le recteur de l’université Ferhat Abbas, Sétif 1, des représentants chefs d’entreprises, cadres universitaires et responsables de dispositifs d’aide à la création d’entreprises. D’un thème se rapportant à l’entreprise excellente et l’emploi des cadres à une démarche qui s’intègre dans le cadre du programme global du gouvernement inhérent, notamment à la stratégie d’investissement et d’industrialisation de notre pays, ces assises qui passent ainsi par l’organisation au niveau local et régional de séminaires de sensibilisation sont ainsi destinées à mettre en harmonie et à booster ces extraordinaires potentialités que compte le pays, ces forces dormantes et hisser à la juste place qui lui revient le génie créateur de nos jeunes universitaires. M. Mustapha Rahmouni, qui interviendra dans ce contexte, soulignera, notamment l’œuvre de l’université dans la formation de jeunes cadres mais aussi la nécessité d’impulser sur le terrain opérationnel le produit de la recherche appliquée à l’effet de créer des entreprises fiables qui apportent réellement une plus-value économique et pouvant induire la création d’emplois stables surtout pour les cadres. Une PME réussie avec une recherche scientifique appliquée, cela sous-entend direc-

Dans cette daïra où le portefeuille de développement est marqué par 107 opérations de développement et une autorisation de programme de l’ordre de plus 250 milliards de centimes, tous programmes confondus, le wali se rendra d’abord dans la commune de Beni Fouda, à Chirhoum précisément où il inspectera le chantier d’un nouveau CEM dont les tra-

250 milliards de dinars pour 107 opérations de développement

vaux ont atteint un taux d’avancement de 55%. Il rencontrera non loin de là les citoyens de cette localité et prendra une série de décisions allant dans le sens de l’amélioration de leurs conditions de vie. Le chantier avancé inhérent à la réhabilitation du CW 117 reliant Chirhoum à Beni Fouda sur 13 km pour plus de 27 milliards de centimes pour une livraison fixée au mois de juin 2014 et l’état d’avancement de trois programmes regroupant 90 logements seront au cœur de cette visite à l’issue de laquelle le wali décidera aussi de l’inscription urgente inhérente à la réhabilitation de deux axes routiers structurants, reliant Djemila à El Eulma sur 18 km et TachoudaGuelta Zerga à la grande satisfaction des populations. Dans la commune de Djemila où il insistera particulièrement sur la mise en œuvre d’un programme d’aménagement et d’amélioration urbaine tendant à conférer à ce pôle culturel qui accueillera par

ailleurs un festival international, l’image de marque qu’il mérite, le wali inspectera le chantier d’une unité secondaire de la protection civile qui sera fonctionnelle dès le mois d’avril et celui d’un programme de logements publics aidés où il ne manquera pas de déplorer rigoureusement le laxisme caractérisant certaines pratiques en matière de choix de terrain, d’études et d’expropriation préalable dont l’impact négatif se faisait ressentir au niveau de ce chantier. La réhabilitation du CW 77 A reliant pour un montant de 70 milliards, la limite de la wilaya de Mila avec le CW 177 dans la commune de Djemila et désenclavant ainsi la région de Ferdjioua pour l’ouvrir sur la RN 5 et l’autoroute Est-Ouest dès le mois de juillet 2014, le chantier de la nouvelle subdivision des travaux publics dont le taux d’avancement des travaux a atteint 85% et la visite du siège de la daïra figureront au programme de cette visite. F. Zoghbi

tement que l’impact est direct, dira l’intervenant, c’est un produit économique que l’Etat est en train de payer fort, sachant de surcroît que notre facture alimentaire, pour ne citer que cet exemple, dépasse largement ce que nous produisons à l’échelle locale, ajoutera M. Rahmouni qui fera certes état des grandes réalisations enregistrées durant cette dernière décennie sous la conduite du Président Bouteflika mais appellera à la mobilisation de toutes les forces vives, à l’accompagnement du génie créateur de nos jeunes et une ouverture audacieuse de l’université sur son environnement économique et industriel . Il reviendra sur les acquis d’envergure du programme initié par le Président de la République soulignant qu’au-delà du sentiment, c’est par le travail et le génie créateur de l’intelligentsia de notre pays que nous devons aussi soutenir notre Président et consolider la stabilité d’une Algérie forte et unie. F. Zoghbi

Dimanche 26 Janvier 2014

16 milliards de DA pour la zone industrielle de Ain Sayed où les investissements doivent générer 20.000 postes d’emploi. Divers chantiers relevant de différents secteurs tels les travaux publics, l’habitat, l’éducation, l’hydraulique et l’agriculture, accusent des déficits en termes d’avancement des travaux de réalisation des projets. C’est ce qui a été constaté mercredi dernier, lors d’une visite d’inspection et de travail du wali d’Annaba Mohamed Mounib Sandid, dans la daïra de Ain Berda et la localité d’El Kalitoussa, commune de Berrahal. Le chef de l’exécutif se rendra d’abord au niveau du projet portant revêtement et renforcement de la RN21, reliant El Hadjar à Ain Berda à proximité de la limite de Guelma, et qui s’étend sur une longueur de 27,7 kilomètres, pour un montant de 349.173,50 DA. Au niveau de la localité d’Ain Sayed, le wali s’est enquis de la situation de la zone industrielle de 340 hectares, qui va permettre aux investisseurs de créer pas moins de 20.000 postes d’emplois, dans les différents secteurs d’activités. Une enveloppe financière de plus 16 milliards de centimes a été accordée à ce projet, considéré comme prioritaire. Poursuivant sa tournée d’inspection, le wali visitera le projet de réalisation de 2.520 logements sociaux, au niveau des localités de Besbessa, El Harrouchi dans la commune d’Ain Berda. Ce projet est destiné à répondre à la demande de logements sociaux et entre également dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire. Sur place, le wali a exhorté les entreprises à livrer ces projets dans les délais fixés, instruisant les responsables concernés à prévoir la réalisation d’équipements collectifs (écoles, centres de santé, poste, centres culturels, espaces de sport et loisirs…) Le wali s’est ensuite rendu dans les communes de Cheurfa et El Eulma relevant de la daïra d’Ain Berda, où il a pris connaissance des réalités de développement et des préoccupations quotidiennes des populations. Plusieurs projets qu’il a inspectés, concernent la réalisation de logements sociaux, une unité de protection civile, une agence postale et une salle de soins ainsi que des antennes administratifs. Inspectant le projet de mise en valeur d’un terrain agricole de la localité d’El Goléa, précisément au lieudit Riahia, le wali a ordonné au directeur des services agricoles, d’apporter le soutien et l’accompagnement nécessaire à la réalisation d’une huilerie. Des habitants des mechtas d’Ouled Toumi et M’Khalfa dans la commune d’El Eulma, ont interpelé le premier responsable de la wilaya, sur la nécessité de prévoir un projet de désenclavement, pour leurs permettre d’acheminer leurs productions agricoles, notamment les quantités de lait vers la laiterie de l’Edough ou autres. Un tronçon de 17 kilomètres, lèvera la contrainte à laquelle font face les agriculteurs, notamment les producteurs de lait. Avant d’achever sa tournée de travail, le wali s’est déplacé dans la localité de Kalitoussa, commune de Berrahal où il a inspecté des chantiers de réalisation de 6.120 logements, tous segments confondus. Se montrant très satisfait de la qualité des constructions, il a instruit les responsables concernés à y prévoir des infrastructures éducatives. B. Guetmi

Forte impulsion à l’investissement créateur d’emplois

EL MOUDJAHID

Il aura fallu tout le talent et le tact diplomatique de Lakhdar Brahimi, médiateur de l'ONU, pour convaincre les délégations du régime syrien et de l'opposition en exil de se réunir hier dans une même pièce

Pouvoir et opposition autour d’une même table
GENÈVE II SUR LA SYRIE

Monde

A

près une première journée de négociations marquée par des joutes verbales, surenchères politiques et menaces d’étouffer dans l’œuf cette ultime chance de pouvoir recoller les morceaux de la maison Syrie, la diplomatie a fini par remporter ce premier round. Parvenir à un tel résultat après un début chaotique relevait purement et simplement du miracle. Déjà, les toutes premières négociations entre les émissaires du président Bachar al-Assad et la Coalition syrienne depuis le début de la guerre ont connu un faux départ. La réunion prévue dans la matinée et devant mettre en présence les deux délégations ennemies a été annulée à la dernière minute. Motif, le refus de l'opposition de s'asseoir à la même table que le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem tant que Damas n'aura pas accepté le principe d'un gouvernement de transition. La réponse du gouver-

nement syrien n'a pas tardé, M. Mouallem menaçant de plier bagage et accusant ses détracteurs de manquer de «sérieux». «J'ai rencontré les délégations de l'opposition et du gouvernement séparément, nous nous sommes mis d'accord pour nous

réunir dans la même pièce», a déclaré M. Brahimi. Des vœux exaucés et une certitude inébranlable chez l’artisan de cette rencontre qui, dans la foulée, à exclu tout départ de l’un ou de l’autre camp. «Personne ne partira demain (hier,

Le vote sur la nouvelle Constitution tunisienne dans son intégralité, prévu pour hier, a été reporté à aujourd’hui, a annoncé le bureau de presse de l'Assemblée nationale constituante (ANC). La même source a précisé que ce retard est dû à l'engagement de bon nombre de députés consistant à assister vendredi aux funérailles du député Mohamed Allouche, secrétaire général du parti de la Troisième Voie décédé mercredi suite à une attaque cardiaque. Ce retard dans l'approbation de la nouvelle constitution pourrait engendrer un ralentissement dans le processus de passation de pouvoir en Tunisie. En effet, le nouveau chef du gouvernement désigné Mahdi Jomaa devrait présenter hier dans l'après-midi son cabinet au président tunisien Moncef Marzouki. Par ailleurs, certains dirigeants du parti islamiste Ennahdha, majoritaire au pouvoir sortant, ont insisté dans la presse que leur représentant au gouvernement démissionnaire, le Premier ministre Ali Laarayedh, cédera son poste une fois la constitution approuvée. Sur le terrain, des centaines d'extrémistes islamistes partisans du parti radical "Ettahrir" ont manifesté vendredi dans les rues de Tunis pour protester contre le projet de la Constitution qu'ils jugent "laïque". Ces manifestations se sont déroulées au milieu d'un important dispositif de sécurité. Les manifestants qui ont qualifié la constitution de "faible et d'incompatible avec la charia islamique", rédigée, selon eux, "pour plaire aux pays occidentaux", ont appelé à l'application de la loi islamique (charia) avec le Coran comme référence principale de législation.

Le vote pour l'adoption de la constitution reporté à aujourd’hui
TUNISIE

Le président Abdelaziz appelle l’ONU à mettre en œuvre les engagements de décolonisation
SAHARA OCCIDENTAL
Le président sahraoui, Mohamed Abdelaziz, a appelé les Nations unies à prendre les démarches nécessaires à la mise en œuvre des engagements de décolonisation au Sahara Occidental en permettant au peuple sahraoui d'exercer son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance à travers l'organisation urgente d'un référendum libre, juste et intègre. Le Front Polisario "a fait part à M. Christopher Ross de ses préoccupations concernant les violations des droits de l'homme dans les territoires occupés du Sahara occidental", a indiqué M. Mohamed Abdelaziz dans une déclaration à la presse à l'issue de son entretien avec l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, Christophe Ross, au terme de sa visite dans les camps des réfugiés sahraoui dans le cadre d'une nouvelle tournée dans la région. Il a souligné à cette occasion les "pratiques du Maroc citant les procès inéquitables des civils sahraouis revendiquant le respect des décisions des Nations unies à travers l'organisation d'un référendum libre et

ndlr) et personne ne partira dimanche (aujoud’hui, ndlr)». Cette fois-ci, le cycle des ces rencontres, qui se transforme peu à peu en phase de négociations, semble bien mis sur les rails. Un responsable de l'opposition présent à Genève a affirmé que les négociations se concentreront d'abord sur le sort de Homs, ville du centre de la Syrie, assiégée par les troupes régulières depuis presque 600 jours. L’essentiel pour l’opposition est de lever l’état de siège et d’ouvrir des corridors humanitaires. En seconde phase, les discussions porteront sur Genève I, réclamant un «calendrier» pour les négociations. Hier, entre les deux parties, l’écart, au sens physique, s’est considérablement réduit, rendant ainsi possible l’apparition des premiers signes du dégel. Pour cela, les parrains doivent éviter de souffler le chaud et le froid… M. T.

La date de la prochaine élection présidentielle au Nigeria, à laquelle l'actuel chef de l'Etat Goodluck Jonathan envisage de se représenter malgré de vives contestations, a été fixée au 14 février 2015, a annoncé vendredi la Commission électorale. "La Commission a fixé au 14 février 2015 la date de l'élection présidentielle et des élections législatives", a déclaré dans un communiqué la Commission électorale nationale indépendante. La Commission a par ailleurs indiqué que les élections des gouverneurs et des assemblées régionales auraient lieu le 28 février 2015.

Présidentielle et législatives fixées au 14 février 2015
NIGÉRIA

Brèves

15

La présidente socialiste élue du Chili, Michelle Bachelet, qui succédera le 11 mars prochain au président conservateur Sebastian Pinera après avoir remporté haut la main l’élection présidentielle du 15 décembre dernier, a annoncé vendredi la composition de son futur gouvernement, "une équipe sélectionnée sur des critères de leadership, de professionnalisme et d'engagement".

Annonce de la composition du nouveau gouvernement
CHILI :

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a annoncé un remaniement prochain et l'amendement de lois répressives sous la pression de la contestation qui s'étendait à l'ouest du pays après les heurts violents de ces derniers jours. Le président Ianoukovitch a fait ces annonces après une rencontre à Kiev avec le commissaire européen à l'élargissement Stefan Füle. Il a annoncé que le gouvernement, dont l'opposition demande la démission, serait remanié lors d'une session extraordinaire du Parlement convoquée la semaine prochaine. M. Ianoukovitch a indiqué qu'il comptait faire libérer tous les manifestants arrêtés et amender les lois controversées adoptées la semaine dernière pour durcir, jusqu'à la prison ferme, les sanctions contre les protestataires.

Le président Ianoukovitch fait des concessions
CRISE EN UKRAINE :

démocrate garantissant le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination". Le président sahraoui a chargé Christopher Ross de transmettre au secrétaire général de l'ONU et au Conseil de sécurité un message dans lequel il appelle à "plus d'attention pour mettre fin aux souffrances du peuple sahraoui du fait de la colonisation du Sahara occidental par le Maroc et ses incidences sur la paix et la stabilité dans toute la région" réaffirmant la disponibilité du Front Polisario à coopérer et à œuvrer avec sérieux pour mettre fin à ce problème.

Le Yémen a marqué hier la fin du dialogue national avec une promesse du président Abd Rabbo Mansour Hadi de passer rapidement à l'élaboration d'une nouvelle Constitution et à instaurer un Etat fédéral. "Nous allons nous employer dans les plus brefs délais à former une commission chargé (de déterminer le nombre de) régions devant former le nouvel Etat fédéral et une commission chargée d'élaborer la Constitution", a déclaré M. Hadi lors d'une cérémonie officielle retransmise par la télévision d'Etat. Le chef de l'Etat yéménite s'est félicité du "succès" du dialogue national, qui marque selon lui "un tournant dans l'histoire du peuple du Yémen".

Fin du dialogue national
YÉMEN

Un groupe jihadiste égyptien qui s'inspire d'AlQaïda a revendiqué les quatre attentats meurtriers qui ont visé la police au Caire la veille, recommandant aux "Musulmans" de rester éloignés des installations des forces de sécurité hier. Sur un forum jihadiste sur internet, Ansar Beït al-Maqdess, un groupe d'insurgés islamistes qui s'attaque depuis deux ans aux forces de l'ordre dans la péninsule du

Un groupe d’Al-Qaïda revendique les attentats du Caire
EGYPTE

La situation était "calme" hier au Soudan du Sud, au lendemain de l'entrée en vigueur du cessez-le-feu entre forces gouvernementales et rebelles, a affirmé le porte-parole de l'armée gouvernementale, Philip Aguer. "Il n'y a pas d'information sur des combats, c'est

Les shebab appellent à de nouvelles attaques ENTRÉE EN VIGUEUR DU CESSEZ-LE-FEU AU SOUDAN DU SUD contre les forces étrangères Situation «calme»
SOMALIE :
calme", a déclaré M. Aguer. Le cessez-le-feu, signé jeudi à Addis Abeba, est entré en vigueur vendredi à 17h30 GMT. L'ONU avait fait état de "combats sporadiques" en fin de journée vendredi. Un porte-parole rebelle, Lul Ruai Koang, a affirmé de son côté que l'armée gouvernementale, soutenue par des soldats ougandais et des éléments d'un groupe rebelle du Darfour (JEM) venus du Soudan voisin, avait attaqué peu avant le cessez-le-feu leurs positions dans l'Etat pétrolier d'Unité (nord), et dans l'Etat de Jonglei (nord-est).

Sinaï, a revendiqué les quatre explosions de bombes qui ont fait six morts vendredi au Caire. Hier, les autorités ont appelé les Egyptiens à descendre massivement dans la rue pour célébrer le troisième anniversaire de la révolte populaire qui emporta le régime de Hosni Moubarak début 2011, en même temps que les Frères musulmans, la confrérie de M. Morsi, qui appelle à manifester.

Quatre membres de l'ambassade d'Egypte à Tripoli, dont l'attaché culturel, ont été enlevés hier dans la capitale libyenne, au lendemain de l'enlèvement d'un premier diplomate égyptien, selon le porte-parole du ministère libyen des Affaires étrangères. "L'attaché culturel et trois autres fonctionnaires de l'ambassade d'Egypte ont été enlevés hier à Tripoli", a déclaré à l'AFP Saïd Lassoued. M. Lassoued a précisé que les quatre fonctionnaires ont été enlevés très tôt le matin, mais il n'était pas en mesure de fournir plus de détails sur les circonstances de ces enlèvements. Vendredi, un diplomate égyptien a été enlevé chez lui à Tripoli. Il s'agit, selon les Affaires étrangères égyptiennes, d'un attaché administratif. Ces enlèvements n'ont pas été revendiqués jusqu'ici

Cinq membres de l'ambassade d'Egypte enlevés à Tripoli en 24 heures
LIBYE :

Les shebab somaliens ont appelé hier à multiplier les attaques contre les forces étrangères en Somalie, selon le porte-parole de ces insurgés islamistes, Ali Mohamud Rage. Les principaux responsables des shebab, dont leur chef Ahmed Abdi Godane, se sont rencontrés cette semaine pour évoquer notamment l'intégration mercredi des 4.400 soldats éthiopiens déployés en Somalie au sein de la Force de l'Union africaine dans le pays (Amisom).

Dimanche 26 Janvier 2014

16

Depuis 2003, l’association Alif mène un projet pour favoriser l’accès des enfants à besoins spécifiques à une éducation de qualité. Il s’agit de l’école Tamani, implantée à Cheraga, qui mène une expérience pilote dont l’objectif principal est de permettre aux enfants atteints d’handicap mental d’avoir une scolarité au même titre que les autres, tout en assurant à cette frange vulnérable, une insertion professionnelle.

De l’espoir pour des enfants aux besoins spécifiques
ECOLE TAMANI DE CHERAGA
ture de l’école jusqu’a ce jour une vingtaine d’élèves ont pu rejoindre l’école ordinaire» a indiqué Mme Hamada qui tient à préciser qu’une formation de recyclage a été prodiguée au profit des éducateurs afin d’acquérir les outils nécessaires pour ajuster leurs cours. Pour ce qui est du financement, dira Mme Hamada, l’ouverture de l’école Tamani a été financée pendant 2 ans par l’entreprise Hamoud Boualem, et continue actuellement, à œuvrer grâce aux contributions des parents, selon leurs moyens, la Caisse nationale ainsi que les sponsors et les donateurs. «Ce n’est que cette année qu’on a reçue une enveloppe de 3 millions de dinars de la part du ministère de la Solidarité nationale», poursuit-telle. Un montant jugé insuffisant, par la directrice de l’école, pour couvrir les charges du loyer. Dévouée à l’accomplissement de son noble travail, la directrice de l’école appelle à la multiplication de ce genre d’initiatives pour aider ces personnes qui souffrent en silence. La responsable de l’école demeure convaincu, que ces personnes peuvent réellement, avec à l’évidence un accompagnement adéquat, inté-

Société

EL MOUDJAHID

S

elon la directrice de l’école, Mme Hakima Hamada, cette structure a été mise en place pour juguler les obstacles et difficultés rencontrés par les enfants à besoins spécifiques, quant à leur insertion scolaire et socioprofessionnelle. A cela vient s’ajouter la possibilité qui leur est offerte de partager avec leurs parents leur souffrance vécue, chaque jour, dans la prise en charge de leurs enfants qui sont atteints, dans la plupart des cas de troubles de comportement, de l’apprentissage ou de déficiences intellectuelles... Pour Mme Hamada, qui est également vice-présidente de l’association Alif, la création de ce genre d’établissement consiste à garantir une meilleure transition entre une scolarisation spécialisée et une scolarisation ordinaire. A l'heure actuelle, cette école assure la scolarisation de quelques 182 élèves répartis en 18 classes, dont l’une d’entre elles, est réservée à la formation professionnelle des jeunes âgés entre 18 et 22 ans, et 4 autres classes pour la prise en charge des tout-petits. «Un accompagnement réussi peut faire merveille, depuis l’ouver-

Plus de 6.800 personnes innocentées et indemnisées depuis 2007
ERREURS JUDICIAIRES

grer la société et lui être utile à l’avenir. Elle signe et persiste, ce n’est que par une scolarisation qui retient l’attention de tous et surtout des pouvoirs publics, que le soutien qui leur est destiné, pourrait donner

des résultats. Elle rappelle, d’ailleurs, que c’est grâce justement à la mobilisation de tout le personnel de l’école et avec l’aide et le soutien qu’elle a pu avoir auprès des associations et des structures étatiques

en charge d’aider ces personnes, que des résultats aussi probants ont été obtenus, jusqu’à présent. Conscient que le sport représente une thérapie pour la prise en charge de personnes handicapées, Mme Hamada a fait part de l’existence au sein de son école, d’une classe pour l’activité sportive, ou des cours d’équilibre de coordination et de motricité sont dispensés par un enseignant qualifié. Pour faire bénéficier les élèves de cet établissement spécialisés des avantages de l’activité sportive sur le plan santé et sociabilité, Mme Hamada a indiqué que l’association Ali vient d’adhérer à la ligue handisport. Une approche visant à optimiser le concert d’intégration sociale des personnes atteintes d’handicap et leur inculquer les rudiments de la sociabilité. Il convient de noter qu’en 2012, l’association Alif a ouvert une galerie de vente ou exercent 5 anciens élèves de l’école dans plusieurs disciplines à savoir la peinture sur verre, sur céramique et sur tissu et la broderie. Les jeunes sont rémunérés sur chaque produit vendu. Un geste d’encouragement qui mérite d’être salué. Kamélia H.

UN ÉLEVEUR ASSASSINÉ DE SANG-FROID
Un homme, la trentaine, a été porté disparu dans la wilaya de Médéa depuis le 29 décembre dernier, à partir de cette date précise sa famille a entamé des recherches qui se sont avérées vaines, et a fini par alerter les services de la gendarmerie nationale. Plusieurs jours passèrent et les recherches n’ont donné aucun résultat, la famille a commencé à perdre espoir de retrouver son proche sain et sauf. Malheureusement, le dénouement de l’affaire n’a pas eu la fin espérée puisque le corps de leur proche a été retrouvé sans vie. En effet, le corps de la victime, qui faisait l'objet de recherches dans l'intérêt de familles depuis la date suscitée a été découvert présentant des traces de violence à la tête et à l'épaule, à la commune de Bouchrahil. Les investigations entreprises par les gendarmes de la dite brigade ont conduit à l'interpellation d'un des mis en cause, devant son domicile au centre-ville de Sidi-Naâmane. Le présumé auteur de l’homicide a reconnu les faits qui lui étaient reprochés, en précisant qu’il a rencontré la victime au centre-ville de SidiNaâmane puis ils se sont déplacés à bord du véhicule de la victime, lieu de la découverte du cadavre. Arrivés sur les lieux une altercation les a opposés sur un différent, suite à quoi l’interpellé a asséné des coups de bâton à la victime lui occasionnant des blessures mortelles avant de s'emparer de son véhicule et de l'abandonner sur les lieux du crime. Poursuivant les investigations, les gendarmes enquêteurs ont interpellé cinq complices et récupéré le véhicule volé dans le domicile de l'un d’entre eux au centre-ville de Berrouaghia. De ce fait, les gendarmes de la brigade de Bouchrahil (Médéa) ont présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Médéa, six personnes pour association de malfaiteurs, homicide volontaire avec préméditation suivi de vol de véhicule, non dénonciation d'un crime et recel, dont a été victime un éleveur. Trois d'entre elles ont été placées sous mandat de dépôt tandis que les trois autres sous contrôle judicaire. Par ailleurs, dans une autre affaire à Ghardaïa dans laquelle un autre éleveur a été victime d’agression suivie de vol de cheptel, quatre personnes ont été appréhendées. Ces derniers ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal local par les gendarmes de la section de recherches de Ghardaïa, ils ont été placés sous contrôle judiciaire. Pour rappel, les gendarmes de la brigade de Dhayat-Ben-Dhahoua (Ghardaïa) assistés par ceux deux sections d’intervention de Ghardaïa, ont interpellé dans une habitation abandonnée, à la commune Dhayat-Ben-Dhahoua, les mis en cause, originaires de ladite localité et récupéré 57 ovins appartenant à la victime qui lui ont été volés auparavant à la zone de ElAadhira, de la même commune. Le cheptel a été restitué à son propriétaire. Mohamed Mendaci

Arrestation de six personnes

Depuis sa création en 2007, la commission d’indemnisation de la cour suprême, a innocenté et indemnisé par des décisions de justice plus de 6.800 personnes emprisonnés par erreur. Près de 300 dossiers relatifs à l’indemnisation sont actuellement en cours d’examen par la mm commission. La commission d'indemnisation est composée de 3 magistrats (président de section et deux juges conseillers). Les indemnités sont fixées selon l'appréciation du juge, car n'étant pas fixées par la loi. Elles sont versées par le Trésor public. Un avocat auprés de la cour supreme nous indiquera que la plupart des justiciables ne sont pas satisfaits du montant des indemnisations, reconnaissant toutefois que quel que soit ce montant, rien ne peut compenser un innocent emprisonné à tort, même pour une courte durée. Rappelons que le décret exécutif n° 10-117 du 21 avril 2010 a fixé les modalités de paiement des indemnisations prononcées par la commission d’indemnisation instituée auprès de la Cour suprême au profit des personnes victimes de l’erreur judiciaire ou de la détention provisoire injustifiée. A ce titre, dans son article 2, ledit décret définit les procédures de son application. La disposition stipule que le paiement des indemnisations «est effectué par le trésorier de la wilaya d’Alger en sa qualité de comptable assignataire». Le même article ajoute que «ce paiement peut être effectué, au niveau local, par le trésorier de la wilaya concernée agissant en qualité de comptable mandataire». L’article 3 suppose, quant à lui, que «le paiement effectué dans le cadre des dispositions du présent décret

fera l’objet d’une régularisation annuelle, sur la base d’un ordonnancement émis par le ministre des Finances, sur le budget de l’Etat». Il reste à connaître la particularité de cette indemnisation, soit le taux fixé ou encore le délais imparti pour les personnes concernées pour faire valoir leurs droits. Il est à rappeler que le code de procédure pénale n° 08 - 01, amendé et adopté par le Parlement en juin 2001, prévoit des dispositions consacrant la réhabilitation et l’indemnisation des personnes injustement incarcérées. Toutefois, cette loi n’a jamais été appliquée, d’où l’attente de six longues années pour que «la Cour suprême crée en 2007, un tribunal spécial pour l’indemnisation des personnes ayant subi des préjudices durant une détention provisoire». Ce «tribunal, composé de trois magistrats, a statué sur beaucoup de dossiers de personnes ayant subi des préjudices durant une détention provi-

soire». «Toutefois, les victimes des erreurs judiciaires n’ont, à ce jour, perçu aucune indemnisation, faute de textes d’application censés préciser les modes de paiement.» L’autre point flou qui a entouré l’article portant réhabilitation et indemnisation des personnes injustement incarcérées est relatif aux démarches que doivent engager les personnes concernées pour réparation. «L’indemnisation porte sur trois points, à savoir la faute de la justice, le préjudice matériel et la détention préventive». Une réparation qui ne satisfait pas un grand nombre de personnes concernées, qui considèrent que la «véritable réhabilitation est d’abord morale avant qu’elle ne soit matérielle». Pour les hommes de loi, l’enjeu est ailleurs. «La justice doit respecter les droits de la personne. On n'a pas le droit d'arrêter quelqu'un sans raison, et tout le monde est protégé par la présomption d'innocence. Farida Larbi

Un homme enlevé à Beni Zmenzer
TIZI-OUZOU
Un homme, originaire de la commune de Béni Zmenzer (11 km au sud de Tizi-Ouzou), a été enlevé vendredi soir, dans des conditions non encore élucidées, a-t-on appris hier, de source sécuritaire. Cet homme, prénommé Amirouche, âgé de 38 ans et fils d’un agriculteur, n’est pas rentré chez lui vendredi soir. Samedi matin, sa famille reçoit un appel téléphonique anonyme d’un individu l’informant qu’Amirouche a été enlevé avant d’exiger le versement d'une rançon de 3 millions de dinars contre sa libération, a-t-on indiqué. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité, a-t-on précisé de même source.

Dimanche 26 Janvier 2014

EL MOUDJAHID

Note de Le

Dans cette entreprise douloureuse où l’auteur signe le pacte secret de la séparation inéluctable non sans quelques redoutables fracas dans l’âme, l’écrivain Anouar Benmalek se raconte à la première personne tout en dialoguant avec la défunte, il interpelle dans un cri répété la mort et explique pourquoi il a décidé d’être écrivain.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille…
cture

TU NE MOURRAS PLUS DEMAIN D’ANOUAR BENMALEK

Culture

17

I

l est des livres que l’on écrit pour combler le vide sidéral de la perte cruelle d’un être cher. On ne tourne pas facilement la page des souvenirs d’enfance que l’on a passé auprès de parents qui vous entouraient de leur présence protectrice tout au long d’une vie sans faire violence à sa propre mémoire. Le dernier livre d’Anouar Benmalek écrit avec un verbe émouvant de tendresse lors de la disparition de sa mère est celui d’un auteur qui adresse une longue lettre enfiévrée de remords et de tendresse sous la forme d’une belle introspection dans l’écriture, celle-là même qui questionne avec une plume trempée dans les préoccupations politiques de l’Algérie, la mémoire vivace d’une famille aux ascendances plurielles. Si le célèbre auteur des Amants désunis, de L’enfant du peuple ancien et de O Maria ont construit sur la base de recherches historiques et quelques ingrédients sociopolitiques proprement algériens des fictions denses de réflexions sur l’actualité qui lui ont valu les plus acerbes critiques, il nous revient dans ce récit sans doute le plus personnel et largement autobiographique avec un dialogue où l’écrivain ressuscite non sans douleur et mélancolie sa filiation. La figure maternelle tant aimée dans le silence le plus oppressant et l’éloignement pudique est convoquée dans cette écriture tourmentée

qui vient ici comme un nécessaire pansement à la perte cruelle d’une maman à laquelle l’homme n’aura pas eu assez de temps ni l’opportunité de lui déclarer ces trois mots pourtant si simples à dire «

Un après-midi convivial et musical avec Hamdi Benani
MAISON DE LA CULTURE DE TIZI-OUZOU

Maman, je t’aime ». Mais bien plus que la résurrection à travers l’espace onirique de la littérature de celle qui métamorphose l’homme en écrivain, le récit vient ici pour redonner une cohérence aux vies désormais révolues des êtres chers de cette saga familiale dont la bizarre généalogie la mêle à l’Afrique, l’Europe, le monde arabe, des religions et des langues différentes. Dans cette entreprise douloureuse où l’auteur signe le pacte secret de la séparation inéluctable non sans quelques redoutables fracas dans l’âme, l’écrivain Anouar Benmalek se raconte à la première personne tout en dialoguant avec la défunte, il interpelle dans un cri répété la mort et explique pourquoi il a décidé d’être écrivain : « Qui s’étonnerait que j’écrive ? Ma généalogie est un roman, mais aujourd’hui maman est morte. Et le seul roman que j’aimerais écrire, c’est celui de l’amour que je ne lui ai pas assez manifesté », écrit-il quelque part dans le livre. Cette mère issue d’un mariage mixte entre un marocain au teint foncé et une trapéziste suisse n’aura pas eu une enfance heureuse puisqu’ayant grandie avec son frère dans la maison d’une marâtre et c’est justement le destin de cette femme qui tombe amoureuse d’un Algérien qu’elle voit passer devant sa fenêtre, ce même algérien que le narrateur appelle le pater sévère qui communiquera à son fils son amour de l’art et des

planches. Cet exercice souvent périlleux qui consiste pour l’auteur à raconter sa famille, c’est aussi le point de départ de sa vie de romancier qu’il dévoile au lecteur avec une émouvante sincérité qui n’épargne pas l’autocritique et la dérision voire même ces passages pleins d’humour où il parle pour ainsi dire à la disparue tout en voulant se faire pardonner sa conduite. Celui qui sait si bien évoquer en bon mathématicien convaincu de la vacuité du monde de ce qu’il nomme à juste titre « la dignité littéraire », écrit en parallèle tout ce qui s’est produit dans son pays qui l’a poussé à un exil et s’explique sur ce qui a présidé à l’écriture de certains de ces romans que lisaient sa mère en se faisant sa propre opinion. Le titre de ce récit écrit dans un style limpide et attendrissant, on le retrouve dans la dernière ligne qui clôt le roman avec cette idée chez l’auteur que la mort de sa mère qui souffrait d’un cancer le fait songer à sa propre mort, à cette finitude qui accompagne tout être humain, non plus dans sa dernière demeure, mais dans les souvenirs présents que ce dernier laisse pour les êtres qui l’ont tant aimés. Lynda Graba Anouar Benmalek, Tu ne mourras plus demain, récit, Editions Casbah, Alger 2011, 179p

L

es mélomanes de la wilaya de Tizi-Ouzou, ont passé, vendredi, un aprèsmidi convivial et musical en compagnie du maître du Malouf, Hamdi Benani. Invité, par Slimane Belharat à la rencontre mensuelle "parole aux artistes", organisée à la maison de la culture Mouloud-Mammeri, celui qu'on surnomme "l'Ange blanc", a charmé le public en interprétant des chansons de son répertoire du patrimoine Malouf, avec sa voix suave. Hamdi Benani, n'a pas caché son émotion de se retrouver, pour la première fois, dans la wilaya de Tizi-Ouzou d'où est originaire son grand père paternel. Ce dernier, a-t-il fait savoir, est natif de Taourirt Mokrane dans la localité de Larbaa Nath Irathen. Hamdi Benani a informé que le surnom "d'Ange blanc" lui a été attribué en 1978 par le président nord coréen, de l'époque, Kim Il Sung, parce qu"il portait un costume blanc, et "a un cœur blanc". S'agissant de son violon blanc, M. Benani a précisé qu'il ne s'agit pas d'un Stradivarius, mais plutôt d'un Barcus Berry sur lequel son nom est gravé, et qu'il l’a commandé après avoir remarqué que la musicienne Catherine Lara, qu'il a rencontrée en 1984 au festival international pour la Paix de Samarkand, jouait avec un violon de couleur blanche. Pour ce maitre du malouf, le violon est un instrument de musique "très doux et sentimental" et qui lui permet de "mieux exprimer" ce qu'il ressent. Hamdi Benani, né le 1er janvier à Annaba, a rappelé qu"il a été dévoilé au public en 1963. C'était au théâtre d'Annaba, à l'occasion d'une pièce théâtrale de Hassen Derdour. "Il y avait un vide de plus d'un quart d’heure", et Hamdi Benani qui était titulaire du premier prix de la chanson

Being like Denya, immersion dans la société polonaise
JOURNÉES DU FILM EUROPÉEN À LA CINÉMATHÈQUE MOHAMED-ZINET

U

qu'il a décroché à l'âge de 16 ans, a été sollicité pour monter sur scène, il a alors interprèté Ya Bahi El Djamel, un succès qui marque le début de sa carrière publique. L'hôte de Slimane Belharat n'a pas hésité à reprendre son violon pour gratifier le public d'un extrait de cette chanson. S'agissant de la préservation du patrimoine musical algérien, Hamdi Benani a appelé les jeune artistes à "apprendre le solfège" et à "fixer le patrimoine musical en solfège afin de le préserver", car déplore-t-il "il y a beaucoup de qsaïd (poèmes) dont il ne reste que les paroles, la musique ayant été perdue faute d'avoir été transcrite".

ne immersion cinématographique dans la société polonaise et son évolution était proposé par la réalisatrice polonaise Anna Weieczur-Blszcz à travers sa comédie sociale Being like Denya (Etre comme Denya), projetée vendredi au public algérois. Choisissant un découpage dans une famille polonaise modeste pour suivre l’évolution sociale, ce long métrage de fiction a été projeté dans le cadre des journées du Film européen qui se tiennent depuis jeudi à la cinémathèque Mohamed-Zinet. 95 minutes durant le film relate la vie du jeune Kazik depuis sa venue au monde, le jour où les équipes de football polonaise et portugaise s’affrontaient, un match marqué par un but légendaire du joueur Kazimierz Denya, ce jour-là son père a décidé que son fils deviendrait footballeur et qu'il devra jouer comme Denya. Peu doué et encore moins passionné par le football, le jeune garçon développe un talent certain pour la poésie très vite repéré par son institutrice, cependant il essaye tant bien que mal de réaliser le rêve de son père mécanicien qui se tue à la tache pour sa famille. L’arrivée du grandpère qui vient s’installer chez sa fille met en avant un certain conflit entre socialistes et les communistes

au début des années 1980, créant une paranoïa du père qui a peur de perdre son travail et d’être accusé de comploter avec les communistes. Après les gros changements économiques et politiques de 1989, le film démontre les effets de ce changement sur la société polonaise à travers cette famille échantillon dont le père devient commerçant indépendant et le fils étudiant rêvant de poursuivre ses études, d'enseigner et de publier. Avec ces changements un vent de prospérité et de libération des mœurs et des horizons semble souffler sur la famille, et donc sur la société, avec une séquence symbolique lors de la mise en terre du grand-père avec son vieux poste de radio

diffusant encore des messages de propagande communistes. Après le mariage de Kazik, et la préparation de la naissance de sa fille, le jeune homme incarne avec son père l’acceptation du fait de laisser le bébé choisir et tracer sa voie comme il l’entend. Plus tôt dans la journée le film documentaire La Chine est encore loin, dédié aux réalités du système d’éducation dans les villages des Aurès, du réalisateur algérien Malek Bensmail a également été projeté au public. Inaugurées jeudi, les journées du Film européen se poursuivront jusqu’au 1er février avec une vingtaine de films au programme qui seront projetés à la salle de la cinémathèque Mohamed-Zinet.

Dimanche 26 Janvier 2014

EL MOUDJAHID
Page animée par Mourad Bouchemla

Détente -TV
Mots FLÉCHÉS
Nº 3625
CANAL NATUREL ———————————— UN CHANT ———————————— TERNE THAILANDE ————————————— POSTÉRIEURE ————————————— EN FICHE DIEU CHAUD ————————————— REMUA LES TISONS ————————————— VILLE D’ALGÉRIE

21

Mots CROISÉS
Nº 3625
1
I

2

3

4

5

6

7

8

9

10

II

III

IV

AUTEUR FANTASTIQUE ————————————— TEL L’ÉPI EN ÉTÉ

V

VI

VII

VIII

IX

X

NETTOYEÉ ————————————— UNITÉ DU JAPON ———————————— NOM DE GRAND VOLEUR

FOND DE BOUTEILLE ————————————— ÎLE D’ITALIE ————————————— GRAND ÉCOLE

PARTICULE ————————————— ADORE LES NOISETTES —————————————— RETABLIT L’ORDRE

Définitions
HORIZONTALEMENT
I-User. II-De la voix-Est abandonné. III-Aluminium-Évaluer. IV-Homme de médecine-Légale-Dans le bruit.V-Ville d’AngleterrePolicier corrompu. VI-Être redevable. VII-Forme de mirer-Vieux bison. VIII-Langue morte-Se défendre. IX-Se détendre. X-Éduque-Vide de chargement.
PRENOMS ———————————— EN SUPÉRIRITÉ ———————————— DÉMONSTRATIF FRUIT EXOTIQUE —————————————— FORME D’AVOIR —————————————— UN APPEL

RICHESSES ————————————— PETITE ÎLE ————————————— DIVINITÉ GRECQUE

VERTICALEMENT
1-Relatif au raisin-Poème. 2-Soutien les avirons-Produit sucré. 3-En lice-Primate. 4-Dètruire-En avance.5-Petites terres-Dans.6-Nuage. 7-Un barrage-Comme.8-Métro-Barre de charpenterie.9-Une malchance. 10-Métier d’ouverture.
SOLUTION DES MOTS CROISÉS
1 2
T O L

COMMENCE ———————————— HÉROS DE TROIE ————————————— BLASPHÉMER

REPLET ———————————— BIEN À L’ABRI ———————————— DUR

VÉGÉTATION DE LANDE ————————————— ISSU ————————————— CONJONCTION

3
I

4
L

5
I

6
S

7
E

8
R

9 10
S

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

U
V

Grille
3. Sceptique 6. Elocution 11. Brouilleur 12 . Orientable 13. Tourniquet 33. Repeindre 34. Surhausse 35. Autoclave 36 . Piaillard

Nº 3625

Mot CACHÉ
I P
X A S

C

A
M

L
E
S

C
U
E

E
R

D
E

E
R

15 . Labrador

A

J
20 . Brise-vent 22 . Sommelier 23 . Quiconque

E G A R F E
I
S I

E

L C Y C O N O M O
I T T

L

E

G

I

S

T

B

R
U

S

T Y B S

E R P N O

A R E T A L S
I

P O E I I P F I P L C T I P O

E
S

T

O
R

N

R
V
A
L

I

P

O
I

C T E T P

E D H A E R U

E
R

A
T
U

L

O
U

R
E
R I

E E U G O G A M E D E T R R O S I U B R I I

L Y

R E

M
O
D

I
L
L

R
E

37. Salutaire 24 . Allumette 25 . Surprimer

B O T A N L A B R A D O R N C C
S E V E N

I E L

T
E

T

14. Astucieuse 38 . Sulfurer 16. Camouflage 17. Conférence 18 . Impurement 39. Inhabile

T M A O M M U R A M N E E

A V

S
E

S

R
E G

O I

I

U T

S O M M E L

I

E

B

E

L

E

40. Bateau-feu 27 . Disculper 41. Turbulaire 29 . Grégorien 30 . Mordacité 1. Saxifrage

Q U E R U Q U E

C O N Q U

R O F I

U U

N N C A L L U M E
I I S U P P R

T T M E P I I
E E T P

U E R N O

SOLUTION DES MOTS FLÉCHÉS
1 2
R

L T

I

R A F R E E N R N L E M M B N N A N E E R E R E

3
E S

4
T I
A

5
R

6
E
M

7

8
A

9
I

10
R
E

19. Impunément 42 . Entretuer 21. Marianne 26. Hypostase 28. Braconner 31. Clamercer 32 . Encaisser 43. Promenoir 7. Dépister 8. Filature

H L A Q E D P

I

S

C U L

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

U

Y E B U U G R E G O R

L
T
E

A

P L I O L

O N

U L E

S M O R D A C I

E G C N N A S I
E E
T T C

I
C

S
U

B
E
N

D

2 . Monocycle

O R E T E E C L A M E C E S T A S E R

R

U

R

R
I
E U

Y
L
U
P

E
T

E
E

L
O

B
R
A
N

E

9. Démagogue 4 . Presbytie 10. Péristyle 5. Opération

E N C A P
I
A I

S

S S

E R R E

N D R E O
I I R E N L E E

S U R H A U

S E A U T O C L A V E N

E
E

T
A

S
S
E

L L A R D

S

A L I

U T A

N
A

A R D

N

O
C

M

D’AFRIQUE DU SUD
SOLUTION PRÉCÉDENTE: INCRIMINABLE

S U L F U R E R B U B A T E A U F

N H A B

R
E

I

H
E

E
J

O R

D

U
R

E U T U B U L A I R E R E N T R E T U E R P R O M E N O I R G

N

E

U

E

09h00 : Bonjour d'Algérie week-end 10h30 : Mawid maa el qadar (05) 11h00 : Santé mag ''rediff'' 12h00 : Journal en français + météo 12h25 : Avis religieux (direct) 16h30 : Bakugan (47) 17h00 : Il était mille fois 17h25 : Taqder Tarbah 18h00 : Journal en Amazigh 18h20 : Mawid maa el qadar (06) 19h00 : Journal en français + météo 19h30 : Alhane wa chabab 20h00 : Journal en Arabe 20h45 : Canal foot 22h15 : Culture club 23h20 : Sketch algérien

DIMANCHE

S é l e c t i o n Télévision 00 FOOTBALL : coupe d’Algérie2013/2014 15h
Canal Algérie vous invite aujourd’hui à partir de 15h, à suivre en direct du stade de Saïda, le match des 1/8eme de finale de la coupe d'Algérie 2013/2014 entre le MC Saïda et le JS Kabylie.

MC SAIDA VS JS KABILYE
CULTUR CLUB
Émission culturelle Réalisée par Hassen Chaker Présentée par Karime Amiti

22h1

5

Une émission de débat axée sur l’actualité culturelle (musique, littérature, peinture, philosophie, théâtre, cinéma, poésie) et qui s’article autour d’idées plurielles, vision diverses, critiques passionnées, avis partagés, regards différents des paroles libres et libérées qui rendent à la culture algérienne ses lettres de noblesse.

Dimanche 26 Janvier 2014

EL MOUDJAHID

Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du dimanche 24 Rabie Al-Awwal 1435 correspondant au 26 janvier 2014 :
- Dohr.........….............13h01 - Asr.............................15h46 - Maghreb................... 18h10 - Icha……...……....... 19h31
Lundi 25 Rabi El-Awwal 1435 correspondant au 27 janvier 2014 :

- Fedjr........................06h25 - Chourouk.................07h54

LOUE un appartement à Alger-Centre à usage de bureaux F3 au 1er étage, 60 M2 2, rue Nafaâ-Haffaf (ex-Arrago) Prix : 40.000,00 DA ferme
El Moudjahid/Pub du 26/01/2014

LOCATION
Tél. : 0550 07 23 30

Vol carte fiscale, carnet de chèques BDL, registre du commerce ainsi qu’un cachet rectangulaire portant la mention : LEGHRIB KAMEL Travaux de Bâtiment TCE Cité Haïdouci, rue 03 Nº08 - Les Eucalyptus
El Moudjahid/Pub du 26/01/2014

VOL

Le Président-Directeur Général, le Comité de Particiaption et l’ensemble des travailleurs de la Société ASSURE-IMMO, très affectés par le décès du : Frère de Monsieur le Wali de Blida lui présentent ainsi qu’à toute sa famille leurs sincères condoléances et les assurent, en cette douloureuse circonstance, de leur profonde compassion. Que Dieu le Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis.
«A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

CONDOLÉANCES

Vie pratique

29

Notre adorable petite princesse RAYHANE souffle sa première bougie aujourd’hui le 26/01/2014. Son papa Toufik, sa maman Yasmine ainsi que les familles

ANNIVERSAIRE

BEKKA et BENZIDI lui souhaitent un joyeux anniversaire, une longue et heureuse vie pleine de santé, joie et bonheur Inchallah. fort
El Moudjahid/Pub du 26/01/2014

M

t papa amam e

qui t’aim

ent

Il décline toute responsabilité en cas d’utilisation frauduleuse de ces derniers.

REMERCIEMENTS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Edité par l’EPE-SPA

EL MOUDJAHID
au capital social de 50.000.000 DA

20, rue de la Liberté, Alger Téléphone : 021.73.70.81 Présidente-Directrice générale de la publication

Naâma Abbas
Rédacteurs en chef

Kamal Oulmane — Achour Cheurfi
DIRECTION GENERALE Téléphone : 021.73.79.93 Fax : 021.73.89.80
Téléphone : 021.73.99.31

DIRECTION DE LA REDACTION
Fax : 021.73.90.43 Internet : http://www.elmoudjahid.com

E-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com

ORAN Maison de la Presse 3, place du 1er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94 ANNABA 2, rue Condorcet : Tél. : (038) 86.64.24 BORDJ BOU-ARRERIDJ Ex-siège de la wilaya Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000 Tél/Fax : (035) 68.69.63 SIDI BEL-ABBES Maison de la presse Amir Benaïssa Immeuble Le Garden, S.B.A. Tél/Fax : (048) 54.42.42

BUREAUX REGIONAUX CONSTANTINE 100, rue Larbi Ben M’hidi Tél. : (031) 64.23.03

El Moudjahid/Pub du 26/01/2014

Le Président-Directeur Général

La famille NEGHOUCHE remercie tous ceux qui ont compati à sa douleur, lors du décès de son cher et regretté Youcef NEGHOUCHE, survenu le 15 janvier 2014. Que Dieu le Tout-Puissant lui accorde Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»
El Moudjahid/Pub du 26/01/2014

TIZI OUZOU : Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts) Bâtiment 3, 1er étage, Nouvelle ville Tél. - Fax : (026) 21.73.00 TLEMCEN :12, place Kairouan Tél.-Fax : (043) 27.66.66 MASCARA : Maison de la Presse Rue Senouci Habib Tél.-Fax : (045) 81.56.03

BEJAIA : Bloc administratif, rue de la Liberté. Tél/Fax : 034.22.10.13

ORAN : 3, rue Mohamed Khemisti Tél. : (041) 39.10.34 Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320 ANNABA : 7, cours de la Révolution Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38 Régie publicitaire EL MOUDJAHID 20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70 ABONNEMENTS Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux ou commandes de photos, s’adresser au service commercial : 20, rue de la Liberté, Alger. COMPTES BANCAIRES Agence CPA Che-Guevara - Alger Compte dinars n° 102.7038601 - 17 Agence BNA Liberté 605.300.004.413/14 : 605.310.010078/57 Cptes BDL - Agence Port Saïd 005.00 107.400.247 86 20.28 : 005.00 107.457.247 86 20.28

CENTRE AIN-DEFLA : Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste) Tél/Fax: 027.60.69.22 PUBLICITE Pour toute publicité, s’adresser à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et de Publicité “ANEP” ALGER : 1, avenue Pasteur Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43 Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150 Télex : 81.742

Le P-DG du CTC Centre et le personnel, très affectés par le décès du frère de M. OUCHEN Mohamed, wali de Blida, présentent à sa famille et à ses proches leurs sincères condoléances et les assurent, en cette douloureuse circonstance, de leur vive compassion. Que Dieu le Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’acceille en Son Vaste Paradis. «A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.»
El Moudjahid/Pub ANEP 103596 du 26/01/2014

CONDOLÉANCES

Le Président-Directeur Général du Groupe SNTR, les Présidents et Directeurs Généraux des Filiales, le Président du Conseil National de Participations, les cadres dirigeants, ainsi que l’ensemble du personnel du Groupe, très affectés par le décès de : MONSIEUR BOURAOUI SADDEK FRERE DE MONSIEUR BOURRAOUI RACHID, COMMISSAIRE AUX COMPTES

CONDOLÉANCES

PENSÉE
En cette fatidique matinée du mercredi 23 janvier 2013 nous quittait à jamais notre chère épouse, mère et grand-mère Les êtres chers et de valeur possèdent le don de s’éclipser dignement de ce bas-monde et de s’en aller sans faire de bruit, dans le silence, pour regagner l’au-delà, un univers meilleur : celui de l’éternité. Tu resteras à jamais très chère à nos yeux et dans nos cœurs, symbole de bonté, de sagesse, de générosité et de rigueur. Tu nous as transmis les vraies valeurs de la vie, le respect, l’honnêteté et un esprit de famille, en nous guidant dans la bonne voie, celle du courage, du pardon et de la dignité. Tu as été une épouse, une mère et une grand-mère affectueuse, disponible, dure mais juste et honnête. Nous ne te remercierons jamais assez pour tout ce que tu as fait pour nous. Sache chère mère que tu seras certes une grande absente, mais affectueusement présente pour l’éternité dans la mémoire et la pensée de tous ceux et toutes celles qui, très nombreux, t’ont connue et aimée. Que ton âme repose en paix, très chère épouse, mère et grandmère. Nous demandons à ceux et celles qui t’ont connue et aimée d’ avoir une pieuse pensée en ta mémoire et prions Dieu Tout-Puissant de t’accueillir dans Son royaume de la paix céleste. Ton époux, tes enfants et tes petits-enfants. Repose en paix, Zakou.

- Dinars : - Devises - Dinars : - Devises

SEMIANE ZAKIA NÉE MORGSI

IMPRESSION Edition du Centre : Société d’Impression d’Alger (SIA) Edition de l’Est : Société d’Impression de l’Est, Constantine Edition de l’Ouest : Société d’Impression de l’Ouest, Oran Edition du Sud : Unité d’Impression de Ouargla (SIA) Unité d’Impression de Béchar (SIA) DIFFUSION Centre : EL MOUDJAHID Tél. : 021 73.94.82

Edité par l’EPE-SPA EL MOUDJAHID Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger

France : IPS (International Presse Service) Tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation..

El Moudjahid/Pub

Ouest : SARL “SDPO” Tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARL “TDS” Tél-fax : 029 75.02.02

Est : SARL “SODIPRESSE” : Tél-fax : 031 92.73.58

présentent à toute sa famille leurs sincères condoléances et l’assurent en cette pénible et douloureuse circonstance de leur profonde compassion. Que Dieu le Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»
ANEP 103456 du 26/01/2014

Dimanche 26 Janvier 2014

30

Malgré un emploi du temps chargé avec une visite de travail et d’inspection effectuée au cours de la journée d’hier dans la wilaya de Skikda, le Premier ministre a tenu a se rendre à la salle Harcha-Hacène à quelques minutes de la fin de la rencontre, pour remettre le trophée au vainqueur et double a été sa joie puisque le sacre final est revenu au sept national, auquel il a remis le trophée continental avec grande fierté. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohammed Tahmi, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, le président du COA, Mustapha Berraf, et le président de la CAHB, M. Aremou, faisaient eux aussi partie des officiels ayant assisté à cet évènement continental. Comme attendu par les puristes et le large public algérien qui ont suivi de très près cette Coupe d’Afrique des nations 2014 d’Alger, la finale au sommet ayant opposé, hier, à 18h15, l’Algérie à la Tunisie a tenu ses promesses. Soit une finale entre deux ténors de la petite balle ronde africaine. Si le sept tunisien partait avec les faveurs des pronostics, l’EN elle n’avait rien à perdre. Qualifié pour le prochain mondial 2015 de handball qui se déroulera au Qatar, la sélection nationale s’est présentée sur le terrain avec la ferme intention de jouer à fond ses chances, d’autant plus qu’elle était soutenue par un public extraordinaire tout acquis à sa cause. Les gars de Réda Zeguili sont rentrés sur le terrain gonflés à bloc. Ils savaient aussi à quoi s’en tenir face aux camarades de Tej. La rencontre s’est déroulée dans un total fair-play, d’autant plus que le public de Harcha a pris l’EN tunisienne en sympathie depuis le début du tournoi. Par ailleurs, les camarades de Hamoud qui rêvaient de sacre final, synonyme d’exploit, ont tenu la dra-

Et de 7 pour les Verts !

FINALE DE LA 21e ÉDITION DE LA CAN-2014 (MESSIEURS) ALGÉRIE 25 - TUNISIE 21

Sports

La sélection nationale de handball dames n’ira pas au Mondial 2015. Les protégées de Karim Achour se sont inclinées, hier à la salle Harcha dans la petite finale, contre le géant du continent, l’Angola (11 titres africains). En effet, face à une sélection, qui faut-il le souligner est un cran au-dessus, le Sept national, diminué par l’absence de pas moins de quatre titulaires, n’a pu que minimiser les dégâts avant de céder la troisième place du tournoi, synonyme de qualification au Mondial du Qatar 2015, sur le score large de 22-30. Prises de vitesse dès le coup d’envoi de la partie, les camarades de Dob, qui visiblement manquaient de fraîcheur physique, ont tenté, avec les moyens du bord, de coller au score, mais en vain. Sans forcer, l’excellente Guialo Isabel et ses pairs sont parvenues à regagner les vestiaires avec une avance considérable (18-10). Le même scénario se reproduit en seconde période. Les Angolaises déroulent avec une capacité impressionnante à gérer le rythme de la rencontre, alors que les joueuses algériennes tentent de réduire l’écart, surtout. Ainsi, les coéquipières de Dob Nassima, s’incline sur le score de 22 à 30 et terminent à la quatrième place du classement de cette compétition. Rédha M.

Le Mondial échappe aux filles

MATCH DE CLASSEMENT (DAMES) Algérie 22 – Angola 30

EL MOUDJAHID

ENTRETIEN AVEC KARIM ACHOUR (ENTRAINEUR DE LA SÉLECTION NATIONALE DAMES) :

Photos : Billal

L’

Algérie a poinçonné son billet pour le Mondial2015 masculin de handball au Qatar en se qualifiant difficilement pour la finale de la 21e Coupe d'Afrique des nations (CAN-2014) aux dépens de l'Angola (27-23), vendredi passé à la salle HarchaHacene à Alger en demi-finales du tournoi. L'objectif majeur a ainsi été réalisé par les protégés de Réda Zeguili. Pour atteindre cette 2e finale consécutive de CAN après celle de 2012 perdue contre la Tunisie qu'ils ont retrouvé, hier, à Harcha, les Verts ont dû cravacher dur face à des Angolais qui ont complètement changé de visage après leur défaite en phase de poules (23-19) face à l'Algérie. De l'entraîneur Zeguili aux joueurs, tout le monde a prévenu qu'un match de poules et celui d'une demi-finale ne sont jamais semblables, même s'il s'agit du même adversaire. Et ce fut le cas. Tétanisée par l'enjeu de cette demi-finale disputée dans une salle pleine comme un œuf plusieurs heures avant le coup d'envoi,

Les Verts iront bien au Qatar-2015

gée haute à la sélection tunisienne. Pour ce qui est de la rencontre, elle fut très serrée et difficile pour les deux teams. Berkous et ses coéquipiers ont abordé ce match sans complexe et ont tenu tête à leurs homologues tunisiens. Comme impossible n’est pas algérien, ils y ont cru jusqu’au bout, sans jamais rendre les armes. Ils se sont battus comme des lions, soulevant l’admiration des supporters, qui les ont longuement et chaleureusement applaudis. La première mi-temps s’est terminée à l’avantage des Verts (12-11). Soit un score serré qui démontre la difficulté de cette rencontre. La seconde période a été dominée par nos héros qui l’ont remporté au final sur le score de (25-21) avec des joueurs qui ont fait un match d’hommes et un gardien de but, Abdelmalek Slahdji, meilleur homme du match. Le sept national empoche un précieux titre de champion d’Afrique, son 7e dans son palmarès. Berkous et ses camarades l’ont fait. C’est un vé-

l Pour le match de classement pour la 3e place qualificative au Mondial-2015, l’Egypte a disposé de l’Angola sur le score de (31-24). Une consolation pour l’équipe des Pharaons. Pour ce qui est de la finale féminine, opposant la RD Congo à la Tunisie, elle s’est soldée par la victoire des Tunisiennes (23-20), les consacrants championnes d’Afrique. M-A. A.

Photos : Billal

ritable exploit dont pas beaucoup de monde y croyait. Bravo et mille bravos à nos handballeurs qui ont honoré le pays et la petite balle nationale. Harcha a exulté et salué chaudement la bravoure des joueurs de l’EN, qui ont comblé de joie et de bonheur le peuple algérien. Tous les qualificatifs pour exprimer notre fierté envers nos handballeurs, ne sont pas assez forts pour leur rendre l’hommage qu’ils méritent. Bravo… on est fiers de vous ! Mohamed-Amine Azzouz

la sélection algérienne a peiné pour entrer dans la rencontre devant une équipe angolaise bien organisée, disciplinée tactiquement et qui n'a rien à perdre. Toujours menée ou à égalité, l'équipe nationale a mis une vingtaine de minutes avant de prendre l'avantage 8-7 pour la première fois, grâce notamment à l'omniprésent Messaoud Berkous, auteur de 9 buts et aux arrêts déterminants d'Abdelmalek Slahdji. Les Algériens, qui ont récupéré Sassi Boultif et Hichem Kaâbeche, de retour respectivement de blessure et de suspension, sont entrés aux vestiaires avec un avantage de 2 buts (13-11) au terme d'une première période éprouvante physiquement pour les Verts. En seconde mi-temps, l'Algérie était plus à l'aise sur le plan du jeu, portant même son avance à 5 puis 6 buts à certains moments de la rencontre (25-20 et 26-20. Les Verts ont mérité leur qualification au Mondial qui aura lieu en 2015 au Qatar.

D

es subventions ont été accordées à 10 clubs de différentes disciplines sportives (football, handball, et volley-ball) de la wilaya d’Ouargla, lors d’une cérémonie organisée jeudi au siège de la wilaya. Ces subventions, d’une enveloppe globale de 300 millions de dinars, sont accordées à des clubs de football (5), de handball (3), de volley-ball (2), et à la ligue de wilaya du sport scolaire. L’opération s’inscrit dans le cadre des efforts menés par les autorités de la wilaya pour encourager et soutenir ces clubs sportifs afin de leur permettre de réaliser de bonnes performances durant la saison sportive 2013-2014, a précisé le directeur de la jeunesse et des sports, Boubekeur Chethouna. Les présidents et les représentants des clubs concernés par ces subventions ont salué cette initiative qui ne manquera pas de les encourager dans leur parcours. La cérémonie d’attribution de ces subventions a été présidée par le directeur de l’administration locale de la wilaya et le DJS, en présence de présidents d’assemblées populaires communales et des présidents des clubs concernés.

Subventions attribuées à 10 clubs sportifs de la wilaya d’Ouargla

SOUTIEN AUX CLUBS

L

es sélections algérienne et tunisienne de handball (messieurs) ont disputé, hier, à la salle Harcha (Alger) à l'occasion de la 21e Coupe d'Afrique (CAN-2014) qui se déroule à Alger (16-25 janvier), leur 7e finale entre elles dans cette compétition, dont la 1re a eu, en 1985, en Angola (victoire de l'Algérie : 23-17). A la veille de cette 7e confrontation, les Tunisiens qui mènent par 4 victoires à 2, ont remporté leurs 3 dernières confronAlgérie - Tunisie -1985 (Angola) -1994 (Tunisie) -1996 (Bénin) -1998 (Afr/Sud) -2002 (Maroc) -2012 (Maroc) 23-17 16-17 (a.prol) 21-19 (a.prol) 17-22 19-25 20-23

7 finale entre les deux pays
e
tations à ce stade de la compétition disputées en Afrique du Sud (1998), et au Maroc (2002 et 2012). La 2e victoire algérienne devant les "Aigles de Carthage" a eu lieu en 1996 au Bénin (21-19 a. prol), coïncidant avec le 6e et dernier sacre algérien dans cette épreuve. Les deux sélections maghrébines se sont rencontrées, également, à 3 reprises en demi-finales, où les Verts mènent par 2 victoires à 1. Au total, Algériens et Tunisiens s'étaient retrouvés

ALGÉRIE-TUNISIE

Vingt-quatre heures après avoir été éliminé en demi-finale de cette CAN, vous ratez la qualification pour le Mondial 2015. La déception doit être grande au sein de l’équipe. N’est-ce pas ? Pour être honnête avec vous, nous étions beaucoup plus déçues de perdre en demi-finale face au RD Congo, qui était à notre portée, que face à l’Angola. L’adversaire du jour était largement au-dessus. C’est le géant du continent. Par ailleurs, il faut savoir que face à la RDC, l’équipe était au complet. Aujourd’hui, nous avons joué amoindri de quatre éléments essentiels. Notre gardienne première, Sehabi souffre d’un lumbago. Hemissi Sihem a eu des points de sutures aux lèvres, Izem Lamia souffre d’une grippe et Ait Ahmed Amel à une blessure au pouce. Qu’est-ce qui a manqué à l’équipe pour atteindre ses objectifs ? Dans cette compétition ce qui nous à surtout fait défaut c’est la fraîcheur physique. Au cours de la première phase, l’équipe s’est bien comportée. Cependant, à partir des quarts de finale les choses ont commencé à se corser. Le RDC nous a surtout dominés physiquement. Mes joueuses, qui ont fait jeu égal durant les trois premiers quarts du match, ont fléchi vers la fin. Elles n’avaient plus les moyens physiques pour suivre le rythme. La préparation en prévision de se tournoi n’était pas suffisante ? Sincèrement, non. On ne prépare pas un tournoi continental en seulement trois semaines. Après le Mondial de Serbie en décembre dernier ou l’équipe a vécu son pire cauchemar, il a fallu tout reprendre de zéro. Il y avait un travail à effectuer à tous les niveaux. Notamment sur le plan psychologique. Il fallait que les filles re-

« La fraîcheur physique nous a fait défaut »

trouvent la confiance pour aborder ce tournoi. Pour ce qui est de l’aspect physique, le fait de prendre part à deux tournois aussi important à un mois seulement d’intervalle nous a été fatal. Les joueuses n’ont pas eu le temps nécessaire pour recharger les batteries. Quel bilan faites-vous de la participation algérienne à cette CAN 2014 ? Il est vrai que la déception est présente. Nous sommes passés à côté d’une place en finale qui était à notre portée et nous ratons la troisième place au classement qui nous aurait permis d’accéder au Mondial 2015. Cependant, par rapport à tout ce que l’équipe a vécu, je dirais qu’atteindre la demi-finale est quelque chose de positive. Dans la première partie du parcours l’équipe a eu le rendement escompté, hormis le premier match. L’équipe a par la suite atteint la demifinale à bout de souffle. Il y a eu un travail au préalable avec cette sélection. Il a été interrompu. Après le Mondial, nous avons repris l’équipe pour la préparer, en un temps réduit, à cette CAN. Une quatrième place était ce qu’on pouvait faire de mieux. Entretien réalisé par Rédha Maouche

à 20 reprises (tous tours confondus). C'est la Tunisie qui dispose d'un meilleur bilan avec 10 victoires, 8 défaites et 2 nuls. La finale d’hier sera donc le 21e "face-à-face" entre les deux pays. La Tunisie s'est qualifiée aux dépens de l'Egypte (22-20) alors que l'Algérie a battu l'Angola par (27-23), arrachant à l'occasion leur qualification pour le Mondial-2015 au Qatar.

Les confrontations algéro-tunisiennes en finale :
Totaux J Algérie 6 Tunisie 6 V 4 2 D 4 2 BP 116 BC 123 116

123

Dimanche 26 Janvier 2014

EL MOUDJAHID

L

e match avait tenu toutes ses promesses. Certes, il n’y eut que deux buts, mais les présents (stade archicomble) ont été tenu en haleine du début jusqu’audelà des prolongations, et même aux tirs au but. Ce sont les Constantinois qui étaient les plus adroits en inscrivant trois tirs sans encaisser le moindre penalty. Globalement, les Constantinois n’ont pas usurpé leur qualification aux quarts de finale. L’équipe de Beni Douala, qui avait suscité les espoirs les plus fous dans toute la Kabylie, n’a pas réussi à poursuivre son aventure. Elle a été freinée par une très bonne équipe du MO Constantine qui évolue dans le championnat national amateur. Il a suffi d’un but de Brahmia en première période pour permettre aux Mocistes de valider leur billet pour les quarts. Les poulains du duo Adlani-Houhou ont été accrédités d’une prestation de premier ordre. Les Constantinois n’ont nullement sous-estimé leurs adversaires. D’où leur très bonne prestation. Les gars de Beni Douala ont

Les huitièmes de finale de la coupe d’Algérie ont été très disputés, avec quelques surprises. En effet, le grand choc derby de ce tour, qui a eu pour cadre le stade du 8-Mai-1945 de Sétif, s’est déroulé entre l’ESS et le CSC. Ce sont les Constantinois qui en sont sortis victorieux aux tirs au but.

Terminus pour les Sétifiens
COUPE D’ALGÉRIE (8es DE FINALE)

Sports

31

égalisera pour les siens. Après les prolongations, le résultat restera inchangé. Aux tirs au but, les Oranais ont été les plus adroits et sauvent ainsi ce qui peut l’être.                      HAMID GHARBI

US Beni Douala 0 - 1 MO Constantine But : (26’) Brahmia (MOC) Le MO Constantine qualifié

Résultats

NC Magra 1 - 1 MC Oran (MCO qualifié aux TAB 3-4) Buts : (1’) Mejdoub (Magra) (92’) Dagoulo (MCO)

Cette sympathique formation de la Régionale 1 Centre, l’USBeni Douala, n’ira pas en quart de finale de la coupe d’Algérie. Elle a été freinée dans son élan par une très bonne équipe du MOC qui évolue quant à elle dans le championnat national amateur (groupe Est). Il faut dire que tout s’est décanté au cours du premier half où les poulains de Djamel Adlani et Samir Houhou avaient inscrit l’unique réalisation par l’inévitable Brahmia, l’attaquant d charme de cette équipe constantinoise qui vise l’accession en Ligue 2, elle qui occupe une bonne place à seulement deux points du leader, Tadjenant. Les gars du Vvieux Rocher ont mis le paquet en ratant une multitude d’occasions d’aggraver la marque. Face à ces ratages, cette équipe de Beni Douala, qui avait réussi la palme de faire venir au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, un nombreux public, avait raté l’opportunité de revenir au score, mais l’efficacité n’était finalement pas au bout. En dépit de l’élimination en huitième de finale, cette équipe drivée par Feltane a réussi à mobiliser toute une région autour d’elle, et le public avait bien cru en ses chances de poursuivre encore plus l’aventure. L’exploit n’a pas eu lieu, mais la présence de Khalef, Iboud et d’autres anciens joueurs comme Belahcene atteste de l’intérêt que tout le monde porte à cette équipe des Ath Douala. Celle-ci a pu gagner l’estime de tous. Et c’est déjà cela de gagné. H. G.

Le « cendrillon » stoppé par les « Mocistes »

US BENI DOUALA

tout donné, mais ils sont tombés sur une solide équipe du MOC. Les poulains de Feltene n’ont pas à rougir de cette élimination. À Hadjout, l’équipe locale drivée par Zemiti-Lazazi a fourni un match plein. Ce qui lui avait permis

APRÈS L’ÉLIMINATION DE L’ESS DEVANT LE CSC (1-1) AUX TAB (3-0)

L’Entente de Sétif est tombée avec les honneurs en cette soirée de vendredi. C’est le moins que l’on puisse dire d’une équipe qui s’est surpassée pour prouver à ses inconditionnels revenus très nombreux qu’elle ne méritait pas le sort auquel elle est soumise depuis quelque temps, notamment par certains pseudo supporters qui a priori ne semblent pas du tout savoir que le succès ne peut pas durer éternellement et que de très grandes équipes, après des périodes fastes, sont soumises à un phénomène de turbulences, et, pire, de décompression, comme l’Aigle noir l’aura vécu plus d’une fois tout au long de son parcours. Il est vrai que la défaite est amère parfois, mais il est d’autant plus vrai que personne ne rentre sur le terrain pour perdre et que, dans tous les cas, le sport d’une façon générale et le football en particulier relèvent de phénomènes de société qui sont là pour pour produire l’amité, le fair-play et la sportivité, et beaucoup de ceux qui ont scandé une fois encore vendredi soir que «l’Entente est notre bien et nous sommes sa tutelle» ne semblent pas hélas l’avoir encore compris. Beaucoup trouverons à nous répliquer que sur les 21 matchs de coupe disputés à Sétif,

L’Entente de Sétif et ses « inconditionnels »
l’Entente en a remporté 20 et perdu un seul face à la JSK aux tirs au but, avant de sortir at home face au CSC, mais beaucoup semblent encore avoir oublié qu’en l’espace de deux années, l’Entente a subi une véritable hémorragie, en perdant pratiquement toute son ossature et que la sagesse aurait voulue plutôt que l’on fasse confiance à ses jeunes, qu’on leur donne le temps de s’aguerrir et qu’on les accompagne dans les moments difficiles. Face aux comportement regrettables de certains «spectateurs», ces jeunes n’ont pas pu résister à la pression, jouant depuis quelque temps la peur au ventre, à Sétif notamment, au point —et c’ést inévitable dans ce genre de situation —de basculer dans des «ratés» qui font hélas aussi partie du football qui n’est en fait qu’un jeu et rien d’autres, et ne doit en aucun cas être mis à profit pour que joueurs et dirigeants soient touchés par quiconque dans leur dignité. Les partenaires de Gourmi se sont surpassés, ils ont fait preuve d’un courage et d’une détermination exemplaire, même quand Ziti, expulsé, les quittera à la 14’, et davantage quand Demou ne pouvait échapper à ce sort quelques instants plus tard. Ils ont montré à leurs

de prendre la mesure d’une équipe tiaretie qui a montré une certaine gêne pour  bien s’exprimer. Un but de Souakir en première mi-temps avait donné aux Hadjoutis  l’occasion d’être parmi les meilleurs qui animeront les quarts de

finale de la coupe d’Algérie. À Msila, le NC Magra a fait couler des sueurs froides aux Oranais du MCO. Ils ont eu chaud, surtout après le but de Merzoug dès la première minute de jeu. Ce n’est qu’en fin de partie que Dagoulou

USMM Hadjout 1 - 0 JSM Tiaret But : (12’) Souakir (USMMH) L’USMM Hadjout qualifiée

ES Sétif 1 - 1 CS Constantine (CSC qualifié aux TAB 3-0) Buts : (40’) Boulemdais (CSC) (75’) Demou (ESS)

Du renfort pour les Verts. À en croire une source sûre, la FAF vient d’arracher le OK du milieu de terrain de Tottenham (Premier League, Angleterre), Nabil Bentaleb. Le jeune joueur de 19 ans aurait, assure notre source, choisi de jouer pour l’Algérie. Courtisé aussi par Willy Sagnol qui voulait l’intégrer en équipe de France espoir, Bentaleb a opté pour le choix du cœur et l’a fait savoir à sa famille, laquelle l’a fait savoir à Mohamed Raouraoua. Ce dernier qui déclarait récemment   que «le dossier Bentaleb avance bien» devrait donc officialiser l’arrivée du jeune prodige (six titularisations cette saison) chez les Verts à l’issue d’une ultime rencontre avec le joueur à Londres, le 3 février prochain. Le président de la Fédération sera accompagné de Walid Sadi, Noredine Kourichi et Vahid Halilhodzic. Cette rencontre vise à entériner l’ac-

Nabil Bentaleb sera convoqué pour la Slovénie

ÉQUIPE NATIONALE 

inconditionnels qu’ils ne méritaient pas un tel sort et qu’ils avaient les possibilités de consolider leurs objectifs stratégiques en championnat et de se surpasser pour faire mieux, pour peu que ce douzième joueur soit de la partie, ne les condamne pas trop tot et leur permette véritablement de croire en leurs possibilités. Face au CSC qui n’est pas le dernier venu du championnat de Ligue 1, l’Entente à 10 n’a jamais baissé les bras ; elle a trouvé le chemin de l’égalisation après l’expulsion de Belakhdar, a mis toute son énergie durant les prolongations, manquant de peu de tuer le match par Nadji qui se souviendra certainement de cette occasion, mais lorsque tout se joue aux pénaltys, le facteur chance reprend sa juste place et les caprices de Dame Coupe émergent plus que tout. Le CSC qui n’est pas venu à Sétif pour faire de la figuration, fort de surcroît de ses bonnes prestations à l’extérieur, l’a emporté aux pénaltys et l’entente est tombé avec les honneurs : ce n’est après tout pas la fin du monde, alors de grâce ! Laissons au sport et au football, notamment, toutes ses vertus. F. Zoghbi

cord et présenter aux joueurs les projets du sélectionneur le concernant. Le jeune joueur, originaire de Mostaganem, devrait faire l’annonce officielle de son choix de porter le maillot de la sélection d’Algérie au cours d’une conférence de presse. Une façon de faire qui porte la marque de Mohamed Raouraoua qui avait conseillé, on se rappelle, le même procédé à Faouzi Ghoulam, l’arrière gauche de l’AS Saint Etienne. De ce fait, Nabil Bentaleb devrait être convoqué pour le match ami-

Dimanche 26 Janvier 2014

cal du 5 mars prochain face à la Slovénie, à Tchaker. C’est l’une des conditions posées par le joueur à la FAF : avoir des garanties de jouer le Mondial. Le processus de sa qualification devrait être expédié comme une lettre à la poste, puisque le joueur n’aura besoin que de formuler officiellement son souhait de jouer pour l’Algérie, étant donné qu’il n’a pas besoin de changer de «nationalité sportive» du fait qu’il n’a jamais évolué avec les catégories jeunes de l’équipe de France par le passé. Le joueur formé au LOSC (Ligue 1, France) demeure une bonne pioche pour le sélectionneur national qui a fait savoir qu’il ouvrait finalement une brèche devant de nouveaux joueurs, après avoir fait savoir préalablement qu’il se contentait du groupe déjà en place.  A. Benrabah   

L’O Médéa a engagé l’entraîneur Nabil Neghis en remplacement d’Abdelhakim Boufennara, qui a démissionné de son poste la semaine passée, a appris l’APS auprès de la direction du club de Ligue 2 algérienne de football. Neghis, qui a débuté l’actuelle saison à la barre technique du WA Tlemcen (L 2, Algérie), entamera son travail aujourd’hui, a indiqué Kamel Kamandji, membre du conseil d’administration de la formation de «Titri». Il sera le troisième coach à défiler sur la barre technique de l’OM depuis le début de cet exercice, après Farid Khezzar et Boufennara, ce qui renseigne sur l’instabilité régnant à ce propos dans ce club.

Nabil Neghis, troisième entraîneur de l’O Médéa cette saison

Ligue 2

Le Brent à 107.88 dollars

PÉTROLE

L'euro à 1.367 $

MONNAIE

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa, s’est entretenu à Davos (Suisse) avec nombre de personnalités politiques de haut rang auxquelles il a présenté les opportunités d’investissement en Algérie, ainsi que les plans de développement et la législation algérienne en la matière.

M. Ould Khelifa rencontre plusieurs personnalités de haut rang
EN MARGE DU FORUM DE DAVOS

D E R N I E R E S
FÊTE NATIONALE D’AUSTRALIE

Le Président Bouteflika félicite le Gouverneur général du Commonwealth d’Australie…

E

n marge des travaux de la 44e réunion du Forum économique mondial, M. Ould Khelifa s’est entretenu, en sa qualité de représentant personnel du Président de la République Abdelaziz Bouteflika, avec le président de la République islamique d’Iran, Hassan Rouhani, et l’envoyé spécial du gouvernement omanais, Salem Ben Nasser Al Ismaili, a indiqué hier un communiqué de l’APN. Le président de l’APN s’est, également, entretenu avec le Président du Conseil des États de la Confédération helvétique, Hans Germann, et le Président exécutif et fondateur du Forum économique mondial de Davos, le professeur Klaus Schwab, auquel il a transmis les salutations du Président Bouteflika et ses vœux de plein succès pour les travaux du Forum. De son côté, M. Klaus Schwab a

Le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, se rendra respectivement au Qatar et aux Émirats arabes unis, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale. «Sur invitation du général major, Hamed Ben Ali Al-Attiya, ministre d’État à la Défense qatarie, et le général de corps d’armée, Hamed Mohamed Thani Al Roumeithi, chef d’état-major des forces armées émiraties, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale

Ahmed Gaïd Salah en visite au Qatar et aux Émirats arabes unis
COOPÉRATION MILITAIRE
populaire (ANP) entamera deux visites officielles, respectivement au Qatar et aux Émirats arabes unis», a précisé la même source. «Le général de corps d’armée se rendra au Qatar du 25 au 27 janvier 2014, et aux Émirats arabes unis, du 27 au 30 janvier 2014», a ajouté le communiqué. Ces deux visites qui «s’inscrivent dans le cadre du renforcement des liens de fraternité, d’amitié et de coopération entre l’Armée nationale populaire et les forces de l’armée de ces deux pays permettront aux parties concernées d’examiner les questions d’intérêt commun», a expliqué le communiqué.

adressé ses remerciements au Président Bouteflika et lui a souligné «l’intérêt qu’accorde le Forum de Davos à l’Algérie qui figure parmi les acteurs économiques émergents en Afrique», souligne le communiqué. M. Ould Khelifa s’est également entretenu, à leur demande, avec plusieurs dirigeants d’entreprises de renommée internationale activant dans divers volets économiques, venus du Qatar, des Émirats arabes unis, d’Arabie saoudite, de Koweït, de Hollande et d’Espagne. Au deuxième jour du Forum de Davos consacré à l’examen des conséquences sociétales, politiques et l’impact sur le climat des affaires des transformations multiformes que connaît le monde aujourd’hui, M. Ould Khelifa est intervenu lors des débats sur certains sousthèmes figurant au programme du Forum.

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a fait part de ses chaleureuses félicitations au Gouverneur général du Commonwealth d’Australie, Mme Quantin Bryce, dans un message qu’il lui a transmis à l’occasion de la célébration de la fête nationale de son pays. «Au moment où l’Australie célèbre sa fête nationale, j’ai le plaisir de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes chaleureuses félicitations, ainsi que mes sincères vœux de santé et de bonheur pour vous-même, de bien-être et de prospérité pour le peuple australien ami», a souligné le Président de la République. «Je voudrais saisir cette opportunité pour vous réaffirmer mon attachement à la consolidation des relations d’amitié et de coopération liant nos deux pays, dans l’intérêt mutuel de nos deux peuples», a ajouté le Chef de l’État dans son message. Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a exprimé ses chaleureuses félicitations au Premier ministre du Commonwealth d’Australie, Tony Abbot, dans un message qu’il lui a adressé à l’occasion de la célébration de la fête nationale de son pays. «À l’occasion de la célébration de la fête nationale de votre pays, il me plaît de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes chaleureuses félicitations, ainsi que mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous-même, de bien-être et de prospérité pour le peuple australien ami», écrit le Chef de l’État dans son message. «Je tiens à vous réitérer mon entière disponibilité à œuvrer, de concert avec vous, au raffermissement des liens d’amitié et de coopération unissant nos deux pays, au bénéfice mutuel de nos deux peuples», a ajouté le Président de la République.

… et le Premier ministre Tony Abbot

La présidente de RF Kennedy Center pour les droits de l’homme, Mme Kerry Kennedy, a appelé le Conseil de sécurité de l’ONU à introduire, en 2014, le mécanisme de surveillance des droits de l’homme au sein de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO). Dans un article publié par le site en ligne de la chaîne de télévision américaine CNN, Mme Kennedy a lancé cet appel à l’approche de la réunion du Conseil de sécurité sur le dossier du Sahara occidental occupé, qui se tiendra en avril prochain. Intitulé «Une tragédie des droits de l’homme oubliée», l’article de la présidente de cette ONG américaine a soutenu qu’après près de quarante ans, la crise au Sahara occidental avait atteint un point où «la communauté internationale doit agir». Décrivant l’étendue et la gravité de ces violations par les forces marocaines et dont elle a été elle-même témoin lors d’un séjour au Sahara occidental en 2012, Mme Kennedy s’est encore indignée

RF Kennedy Center lance un appel au Conseil de sécurité

INTRODUCTION DE LA SURVEILLANCE DES DROITS DE L’HOMME À LA MINURSO

que «la plus longue crise des droits de l’homme dans cette dernière colonie de l’Afrique se poursuit sans surveillance». C’est dans ce sens qu’elle a considéré qu’à chaque fois qu’il examine annuellement la question sahraouie, le Conseil de

sécurité de l’ONU a, pourtant, la possibilité de «réviser le mandat» de la MINURSO avant de décider d’en proroger la durée. Pour justifier sa demande, Mme Kennedy a souligné que les organisations locales et internationales des droits de l’homme, et même les experts de l’Union européenne et de l’ONU, «ont confirmé nos pires craintes de ce que l’occupation marocaine non surveillée signifie pour le peuple sahraoui». Sur cette base, le Conseil de sécurité «doit ajouter, en 2014, un mécanisme de surveillance des droits de l’homme à la mission de la MINURSO», a insisté la présidente de cette ONG basée à Washington. «Une telle démarche serait historique, mais en aucun cas révolutionnaire», puisqu’il est simplement demandé aux Nations unies d’élargir le mandat de la MINURSO aux mêmes normes internationales des droits de l’homme que l’ONU applique à toutes les autres opérations de maintien de la paix, a-t-elle expliqué.

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a félicité, dans un message, son homologue indien, Pranab Mukherjee, à l’occasion de la célébration du 64e anniversaire de la proclamation de la République d’Inde. «Il m’est agréable au moment où la République d’Inde célèbre le 64e anniversaire de la proclamation de sa république, de vous exprimer, au nom de l’Algérie, peuple et gouvernement et en mon nom personnel, mes sincères félicitations et mes meilleurs vœux de santé et de bonheur, ainsi que davantage de progrès et de prospérité au peuple indien frère», a affirmé M. Bouteflika dans son message. «Je saisis cette occasion pour renouveler mon souci de renforcer les relations bilatérales traditionnelles d’amitié et de coopération au mieux des intérêts de nos deux peuples», a ajouté le Chef de l’État.

Le Président Bouteflika félicite son homologue indien…

64e ANNIVERSAIRE DE LA PROCLAMATION DE LA RÉPUBLIQUE D’INDE

Algérie Télécom (AT) a lancé le service «e-paiement» permettant un rechargement de l’accès internet haut débit (ADSL) à distance et à partir de n’importe quel ordinateur doté d’une connexion, a annoncé hier l’entreprise dans un communiqué. Les clients d’AT pourront désormais payer leur recharge d’accès à l’ADSL en se présentant au niveau de la

Algérie Télécom lance le « e-paiement »
POUR RECHARGER L’ACCÈS ADSL À DISTANCE

poste et remplir un formulaire d’adhésion «e-paiment» ou en se connectant sur l’espace client de l’entreprise à l’adresse «ec.djaweb.dz», a précisé la même source. Le montant minimum de rechargement par jour a été fixé à 500 DA, alors que le rechargement maximum par jour coûte 10.000 DA, selon la même source.

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a félicité, dans un message, le Premier ministre indien, Manmohan Singh, à l’occasion de la célébration du 64e anniversaire de la proclamation de la République d’Inde, se félicitant de la qualité des liens d’amitié et de solidarité entre les deux pays. «Il me plaît, au moment où la République d’Inde célèbre le 64e anniversaire de sa proclamation, de vous exprimer, au nom de l’Algérie, peuple et gouvernement, et en mon nom personnel, mes sincères félicitations et mes meilleurs vœux de santé et de bonheur, ainsi que davantage de progrès et de prospérité au peuple indien frère», a indiqué M. Bouteflika dans son message. « Je tiens à vous exprimer ma pleine satisfaction de la qualité des liens d’amitié et de solidarité entre nos deux pays et mon souci de relancer le partenariat stratégique qui nous lie, en réitérant ma disposition à œuvrer de concert avec vous pour le développement d’une coopération fructueuse dans tous les domaines, au mieux des intérêts communs de nos deux peuples », conclut le message.

… et le Premier ministre Manmohan Singh